Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


ee

Journal Quotidien, Gor








NUMERO.

dresser les communications aux bureaux du journal, angle









aujourd’hui en Vhonneur du nouvel
-an,.une grande réception au palais

i DES CABLES TELEGRAPHIQUES | de Tsarkoé-Selo.-= L’Empereur et
| _|TImpératrice ont recu Je corps di-

WONOPOLEdu NOUVELLISTE == |) TDC’ ont regu. ye
__ RePROOUSTION INTERDITE), POM lique qui etatt Bu de St-Pé-
ee: tersbourg par t

: Havre 14. —Café Haiti, Cap: 48.50. | les fonctionnaires de la cour, les di-
‘Une réunion-pléniére des grou- | Plomates et quelques nobles, avaieat
ps républicains des dewx chambres | €lé invites. Tout s'est p
hra lieu mardi prochain: au Sénat, | cident aucun. . .
pur désigner Jeur candidat A Ja| .Maprip 14.--- Mr Romanes, mi-
wésidence de la République.-- Une : sere
Elégation-des gauches de 1a Cham- | Ment démenti aujourd’bui le bruit
re tiendra séance tous les jours, au | @von¢ant que PEspagne avait lin-
alais Bourbon,- jusqu’au moment
u Congres.

OMPAGNIE FRANCAISE



























| la conférence marocaine.

Paris 14.— Le correspondant da |
Matin 4 Gibraltar, dif qué “la pre- |
iére séance de la conférence sera |
pnsacrée a déterminer lordre de
pocédure. Deux seerétaires, dontun |
fangais et-Vautre esoagnol, seront |
pmmeés, Cette premiére séatice [i= |
pra aussi la question des rapports |
pla Presse, ainsi que les jours et|
ischeures des séances. —
A lvsecondé session, on pourra |
puumencer la discussion des ques
ous au sujel desquelles on ne@craint |
bcune diflie-lté: la premiére d’en- | Ment-d'Hlat ‘a été informé de lUarrri
fe elles sera celle dedacontrebande, | vée de 'ambassrdeur While 4 Algé
-Le-correspondant-de # Eclairy a | siras. ——



est toujours échoué. Les chances de
le renflouer deviennent de. moins en

tier restérent seuls a bord.








igésiras, “dit que PS al Un message de San-Juan de Por
Paper, Comme qual 3 |to-Rico annonce que M. Morales, ex
Al as, Mr- président de Santo-Doringo, a la |

, + + 7

p légation au_ministére des affaires |.
Hangéres.--- Ce correspondant a- | lhépital militaire-de cette ville.
pute que le mauvais temps qui ré-| AvoEsrras 15 ‘La

pe en ce moment, pourrait relar- | re séance de“la conférence interna-
Pr larrivée des déléguds.
| Wasnincton 14.— Qn apprendl
@ “le comte Cassini, ambassadeug@







: la Russie 4 Madiid, représentera.
bh Gouvernement a la conférence
rocaine, :





“Foes
Stig

| ALGEsinas 14.--C’est au-beuit des |
Pups de canon tirés par les navires’
guerre espagnols qae Mohamed
Torres, miRistre des affaires é-
hgéres'du Maroc, qui doit repré- |
ler son Gouvernement ala con-

nee ,a débarquéici cet aprés-midi. |
ST-Petearpoune 14.--- [ly a eu





entre la France et PAllemagne, au.









sances rabgées-autour d’elles. -

Italie et de la Russie leur est assa-
réeL ils pensent que les leus qui

Sees

amercial et d’'Annonc

_ CHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIETAIRE

assé sans in-| quel
-nistre de |'Intérieur, a catégoriqne=

tention de se séparer de la France a

















New-York 15.«...Le «Cherokee |

|moins nombreuses;.il 3 a douze|
| pieds d’ean ‘dans les cales.--- Les |
passagers et l’équipage ont é&é ame- |
nés successivement a terre hier soir, |
par un petit batean péchecr; le san- |
vetage fut trés périlleax. TH n’y-a pas |
eu daccident de personne; le capi- | Cerc’e s’empressaient auprés de Jeurs in-

‘taine, deux officiers et le charpen- | %'"
| présence de ces Messieurs qui ne menat

Wasincron 13. ~ Le départe | yeaient rien pour donner la plus grande
a k tea — a ‘ id

jambe cassée et recoil des soins. 3) S2nt of
~ Cercle!

(soir). — La premié- | posé d’hommes faisant partie _de l'élite de
: : aa Ila société des Cayes. Ses membres sont
lionalea été fixée 4 demain, 3 hres |
de l’aprés-midi. - On a constaté ‘un |
Perand échange d’aménités entre les |
-délégués frangais et allemands; mais |
malgré cela,on sent-qu’une latte di- |
plomalique supréme va étre livrée |

centre de l’aréne ef les autres “puis- |

unissent les Etats Unis 4-la Frauce |:
















































des rn

eta PAngleterre leur permettent de
_compter sur celui des délégués amé-
ricains. — D’un autre cédté, tout le

compler sur l’Autriche, la Hollande
et la Suéde, et peut étre le Dane-
mark. Cette puissance-espére.égale-
ment que les Etats-Unis appuieront
ques unes de ses demandes.

eerntteannerseonetensanatenen | beremme nmin ie



~~ Aw Cercle (Union
| C’était le 30 Décembre dernier-que le
| «Cercle | Union» offrait au public des
| Cayes.sa fre inaugurale, par laquelle il
| célébrait en méme temps son 3°™¢ annie .
| versaire.
Nous sommes vraiment enchanté d’a- ~~
| voir eu le plaisir.de prendre part a cette
fete, quia en un éclatant succés et dépassé
les espérances de tous.

Ce qui plaisait le plus, c’était Pexquise
courtoisie avec laqve'le les membres du-

vités. L’on se sentait vaiment a l’aise en

atisfaction. 2 ceux qi ils recevaient pour
apremiére fois dans leurs salons.
‘La réception faite au Général Favrol,
ommandant de l’Arrondissement, ac-
compagné de-som épouse, a été bemar-
“guable? oo

~“Pouvait on €n alténdré meéins, connais-——
sant d'avance ceux qui composent ce



Union v-est,en effet,com-.

Le «Cercle

“pon seulement des jeunes geas dont les
noms sont bien connus et dont la bonne
réputalion-est encore intacie, mais encore
de ‘respectables péres de famille, des hom-
‘mes d'une moralité et-d’une «distinction
remarquabies. se
— Parlons un_peu de la fete. .
On se présentait dans un salon assez
vaste, orné pour la circomstance avec une

Les Francais considérent-que l’ap- | simplicité. et un go’. exquis, Hlaming a
ee ps j a ALK" | giorno.
pui de Angleterre, de Espagne, de |

“je - peal! Or nn hea % i Se
oe Oe tar

apréédes fitigaes causées por d’entrainan=~
tes valves €L une pare dv joyeux cotillon, —
= wots



Vére mu: Brdlement |
; etyétancher leur il) en dégus: } _ 4H atin ila 6:6 procédé :
lant d’agiéables boissons. cede la Paix, et avec les formalités d usa
“Tout avait été admirablemeat pre vo ge, au ‘bidlement de 62. 300 gourdes:

are: soins des dames patronesses: Mme traitées.
ve Antoine Fovgére, Mme ‘Jh. Benoit, | . Cela porte -aujouid hui la somme des Ne
Mme F. Calixte, Mme Edouard Blanchard, | billets hors de la circulation a 2. 2-473: aa & ]
Mme O. Portes. et Mme A. Mackensie, et . , gourdes. ee 4
les demoiselles d’honneur: Nélia Numa, Voierie :

E: génie Pierre, Angéle Dovyon, Irma} ~ Sons la sérieuse. et compétente surveil-. b
Lubin, Christine Fougére, Jeanne Benoit | lance de Mr Florvil, la réfection des ave-
et Christire Tavérnes, quiont prété leur | nues--qui_ prennent naissance au rogd:
concours dévoué au comité d’organisa~ | point du, Petit-Four, + poursnit méiho-~ |

ion. = diquement. Déja le bas.








|
|





L’ assisjarce a be. vraiment choisie,cam= | les Sumner ( Turgean ) présente on as- a
po ée de'ce que la ville des Cayes posse | pect agréable et surtout commode. me
de de meilleur en fait de jeanes filles et | Quand les autres voies adjacentes-se-
_ de jeune dames. Les jeunes: gens ont été | ronc en état, surtout le chemin du Pes Lf

corrects €¢ polis. Nous n’en nommons | tit Four, si ravine, ces quartiers si free |
aucun de crainte d’en oublier un.

quentés et dont] Pétranger admire les co-
La fe e Vouvrait a ceuf heures par an

quettes villas, seront va véritablement |

opésa de Vilbac, ar‘istement exécuté par | ornement pour notre capitale.

ja ties sympathique Mme Vve A. Fougére, | Le Magistrat. Sambous a entrepris “14
dont les qualités en J'art musical sont | un beau travail; dont! ‘achevenient pat-

nés connves, et Mile Jeanne Benoit, la | fait marquera g ieysement son passage |
fille de l'&stimab'e président, qui ont mé- ala iére de |’ Edilité de Port-au Prince.

rité les wits. applandissements de toute la Arrosons! Arrosez!

salle. Chacun de nons est fortement, incom- |
Ensuite Von offeit le champagne etl! O01 mode; sinow malade, du fait des nuages |
prit pisisir 2 écouter, le verre en saain, | de poussiére que souléve le vent qui souf-
Te discours prononcé parte président duj q.. depuis—quelques—jours- Qué chacan ¢ so
Cercle: Me Emmanvel Benoit, qui, dans | gone entende notre appel! |
vn largage-choisi, a. retracé I’histoire de Nous prions, nous supplions nos abon- |
Ja fondanon du Cercle et parlé de la née. ae faire arroserrégulierement™
_cesité_des_associations.chez--pous: —[possible-devx, trois fois par jour — la}
gus avots écout€ avec plaisit et ap | panie de lave qui correspond & sa_mai- |
plaudi_bruyamment le duo chanté par | <0, privée, A son magasin, son cabinet |
Ben es Eugétie Pierre et Irma-Gebin; ac= Von a son étade.

_ compagnées par la-furore-masicienne Mile | Nulle doute que ce précie ux exeniple ne
Christine Fougere, fille de artiste Mme | | soit suivi de tous les voisins,— Tous-bé- |

ve Anior “@ eae dhe | néficieront, sans exception, de- cette mee |
piés le quadrille onreur—dansé} sure salutaire, en attendant que TAdmi-}

por les dane, patronesse s, et une contre= | niet acion Comunale suit a -méme d'or. (A, de ee de
_dinse pet ies dempoiselles dhonneur, a | ganiser un service d’arro-age de nos rves. tole
commencé Pexécution du cotillon, divisé | 7
en quatre parties, font es figures ont été | Parole. donnée io
daasées par intervalles de deux heures. — | Quelques abonnés Soot vers” “NOUS ¢
Ty a heu d’en f.ire une mention sp§cia- | faire le reproche amical de n’avoir-ien ré- | fyrenr- ‘porlés pour
le a propos de quelques figures, entre au- | pondu au curieux « Mot de bon sens » ciété Philba oe qr
hes? “ela mer agitées, le «bercean» et la de Mr Georges Sylvain.
wy halarge». — Le cotillon a éé€ conduit | Nons réferons nos lecteygs & notre Pa- Fun corps de musique
par la tés intéressante Mme. Jh. Beneit et | role donnée au Docteur G. Daulencour, | stiiment ea illeurs : ceux!
Mr Joseph Staco, lun des plus gais mem- | président du Cercle Catholique, de sus-
bres du Cercle et amateur dévaué de tous) pendre momentanément tout écrit foun
les joyeux plaisirs et saines distractions, j chant a l'Orphelinar.
Nous avons aussi beaucoup a La Presse, a heure vouli
bd ot
Edvard” auyen Nélia Noma et}
Fougére, Mr Edgar Numa et Mile Ac
gete D. puyon. Te
eda the ro HED an Matin,
ada satisfiction - de tous. Oa. parle en-.|
core de on brillant succés. on





































































~—




















usage quire recevait





magnifique —
une dizaine ae morceaux divers














es



“Ligue contre la guerre
Nous avons regan d





cours prononcé par son reer le Doc-
jteur J, A. Riviére, au banqnet annuel de ' deux
| P Association gut uttiew le 15 Décembre |:
| dernier, a Par ae a 2
Cette Associition a pris. naissance- bg] _La Re
la un-anv¥A fa suite de tuerics, véritable “offre. le
| défi ala Raton et al Humanicé, — dit le n
| De Rivié-e,—rois décidions de rows grou- a

Nous prions instamment noselients'| pet et de jerer, Ala fice-du monde, auec |

de renouveler, avant échéance, leur | le a alarme, la véhémenté protesta-

abonnement, pour éviter tout arrét | oe a en - ees = Oe

dans Ceivel du journal, plus de 200 Maitres de toutes nitisna-

: dies. ont réponde 4 cet appel,et de nom:
; +3 Me
L’ Administration a pris la résolu-' breuses adhésions sont poner A cette

tion, de suspendre, dorénavant,-sans ceuvie humavitaire.
eds service: oe a ae _ Nous applaudissons de fear - cote.














nerciements ON TROUVERA CHEZ
facdonald Apol lon,” Nan
autres membres de Paul . Robelin |

famil. ners nt bien sincérement | les.
amis et toutes les personnes qui, 4 Vocéa- 430, Place Greffrard, 430,.
rt de leur regretié petit Bons et jolis couteaux douz. ge 10°






sion de la.




















, fo lear ont ae dese Marques - Converts inoxydabl es «8 ) 1B:
: eUe vraic sympat 1¢é, " S Ver res 4 pied — “ue aa Ro
de AtHimise Ji Avis Important — ~ Bonnes. chausselles ~~ « 15.
a5 heures du mi Je porte a la connaissance de fous Fanx-cols toile Oe oe AZ
munie: ‘des. sacrem - fabricants de Kola, Limonade, etc, ét4- Splendides chemises couleurs dz. 66
or- blis sur cette place, que j'ai été viclime = « a « Tune Go
» Ne d'un vol d'environ. 300. bouteilles a. Chapeaux paille hommes ———s @ el O~
seat demain matin, 4 pL i- billes par un eens qui est en” Cravates nceuds couleurs ass. 1
ses, pour se rendre 4.1 Qi 1 fuite. Les bouteilles portent les margue Cravaches ousticks élégants 4
Dela part de Mr. -éc Mme. suivante: Puch blanc, ‘es 48° aunes 24
| Durane;-de Mr er Mme Paul See M-A.Pretto Christiansted, Ste-Croix.. Huile dolive surfing, le ferblanc. 4.
de Mr et. Mme Joles Marsan, de Mile d’un célé; — de autre, We Bernard’ Excellent champagne. da douz. 66--
Marie James, des. families Lesco: et a6 & Sons, London. be 4 < 4 la bouteille 6.
aone. | ae dno Armstrong, Ste- Croix, Sleeman, Phonographes Francais:
Les amis qui n'ont pas tegu de faire London = maison Parné : lun or 16 et 20.

patt, sont priés daccepter le eet com- A. G. Bough, Ste Geoix - forty Ee ne
me une invitation. a =. Phe Niagara. Bottle, Barnett & Foster Spécialités Particles pour étrennes-
Feville Adbirée 2 halkers, London’ a bon Warche, vendus dun invaria- -

Je; -soussigné,--denne-avis-au-publie—_1_C_ Canagata,. Christi_nsted,—Ste- ble. pric-fisc a ee sn

ek au Commerte avoir perdu ma feuille Croix, D. WD.

de pension du mois de Décembre de iG EO. Whitfield, Barbados, 15.

— Yannée 1905. s’élevant a la somme de- Roach Street. |

| vingl plasires par mois, diment signée — E. Schroder, St Thomas...

le-payeu é artement—des-Fi--__L.-A Thraen,. St-Thomas.__---_-
-nandes. Je la déclare nalle. et non ave: _ Je les prie de vouloie bien mettre

nue.
si --Porran-Prites: S 6. comptant _ sur. deur. Bonne. fol et. teuc. “Ste. Hose de Lima

ANTOINE ABRAHAM. ~-générosité.

i
oe, ALPHONSE DURANT
- is Leet ieee +
Med. L. Durniniqne, avoet, 4 Phon- ° - Angles des rues Pavée et Révo lution. | 7 ANCISC 50 DE S U SE bs

7 Fabricant de Chatissures i

ar }. ANNONCER * A lover



. Pour Mariages, Fiancaiiles,ete_
S’adresaer a Mme Cyrus SauRgEL, Ave--
“A ma disposition les susdites bouteillés, “nue John. Brown, en face du Pensionnat.

i
ite AH a coerce E







ted Ouwib ne demenre plus 1B Mies ~ Une maison avec dépendances, cise ree | oo
chaussures en tous genres po:

Shae Jel nn Brown, mais au 163 (cent Pavée, N28... oT _La Manufacture a toujours ei.
min-Lalue 5) :
b
Hoses, Fevaes, ENranrs.
nes, ou il prie de Jui faire remettre les annonte a aes eli ents qivils- “peuvent |
heures, et l'aprés-midi de 245 heu- "= exéculées dansune. semaine te



ad
se SRT RAS, HR! ‘



steele Kote) de ema traue Seer Nv Y" Rule [depot un grand stock, — pour
venle en. “POS et détail, — de
2’ que son Cabinet continue a aive I cat Ol DALENCOU
en ville au Ne 53 de la Rue des Caser-
piéces et lettres a sou adresse, et ott ony--gontinuer- tl e demander -Ghemin- des _-Les com: nandes.1 des commer:
le trouvera: esere ee de 8440. Dalles, Ne uo. j gants de Vintérieur pourront CLPG:







Fes, exceplé les dimanches

24 oe abinet restent allachés oe Corbeilleg de Fleurs. [lace os Fronls-Rorts; 2 9g 0

nt Dominique, son fils ur Fianeailles. _ :
enoil, son gen- _ po ia ¢ “PORT-AU- PRINCE, aa

fire. sia publics, qui- -se-tien- uit pour Plaga les. bt Mariage i . = “es

Dent oe sposition ag tous.













pe ‘Facullé de Paris ae
a -Rue- Maurepas ( Bois-Verna ).
| Cabinst de Consultations:

Q
| 179, Rue Républi icaing (presq’4 Pangie-
Ae _ des rues Miracles et Repub i jeaipe

A Consuttetions tous les jours
cor sere. a midi

CHIRURGIE |





— = fpnyall sblgnd

dee pa pour tiners, réce ceptions; oe
_ Sadresser d Mme CHEFDR UE
; _Bois-Verna, rue Maurep











aL iipiowie et Medailie : ;
| Exposition de Pt- au-Pee année 1881
.,. | Concours regional de Boxdeaux 1882
| Exposition CAmsterdan 1883
| Anvers eo i

e. Paris |



[ "— Réfractaires de Bruxelles
a - Pour fours fourneaux, ¢ équipa-



e Chieage
ges pour Moulin a cannes,

: os —— a A vendre ches
: Boulevard les Veuves, - ih: a & x THOMAS

ee














Ta seule eau. Jurgalive
nadiivelle agreabl eaprendre. |
; oe foal. 1 ee .



*








Plier

. Bar

-Vis-a- vis la P aste, = a Rue épublinine. |,

(Maison Perval dy. . : ——
a .































la plus durabl pl
a a Fapide,
: Demaader la mach









“

La Maison A. GUILHOU FRERE AINE de Rordeaux offre gracieusemeat a Voe- |
ecasion des fétes-de ft fin Vannée a ses nombreux clients :

UN ALMANACH-RECLAME

et leur présente ses meilleurs souhaits poiir 1906.

Monopole du VIN ROUGE Clos eau Soleil
Le meilleur, le moins cher de tous les vins de table.

En si tressant a nous, l’acheteur -est certain'de ne payer que le MINIMUM
DE PRIX passible, et nous: Ii livrons le MAXIMUM de QUALITE DESIRABLE. |
Liaccneil sympathiqne qui_a été fait 4 nos vins, est du reste une éloquente |
-attestation de Vexcellesce de nobve marque; nous conlinuons par nos elforts et |













“Parine wii la ee

;
EDAILLE D’OR.
notre. Juysnté en -alfal ire, & mériter lavcorthince dont Te public 4 bien vouln | :

mous hi No. or, _ - mu ep , 0 i Production quolidienne: 35000 b



| Celte farine est, ‘sans: conteste
Lmeilleure det Amanlaee =
| Elle donne plus de ae gt! e me
| leur. — Tons les harils expediés de



La barrique de 225 litres




2 re 8 Ho it one i | Farine GOLD MEDAL sont inv: a
OF Re , q +
Les 24 boute'lles capsulé es -éhiquetées 42.40 —— sae de a meme | hauteur at a





Pqualit4 uniforme, << -

— _Agent Lie pour - Haiti
oo . B, NEWELL /



an blanc |














» La barrlt que de 225 litres ‘
Le gallon Bs
Les 5 gallons 08
Les 24 bouteilles capsulées et étiquetées 15.00.
Exécution rapide des ordres pour la Province. — Adresser. correspondance ay



CHARLES PERVAL, agent, Port-au-Prince.

“Assortiment considérable de vins de caisse mis.en boufeilles A Bordeaux de-_ |
puis 15 gourdes la caisse de 12 bouteilles,

~~ Vins fins pour réception, diners, fétes et soirées.
Champagnes hai nal Vins en Liqueurs et t Spiritueus, °
















26 SE hestaaa? seat ae ‘n oni: a 1 fo a

prise? nyse ah cous da oa cui
Ene eet nina ag 6 wn te mee ad Ces
eo S. hae Spe :

oy





‘ | An ees a
We Par Sn
PL Go







Full Text




ee

Journal Quotidien, Gor








NUMERO.

dresser les communications aux bureaux du journal, angle









aujourd’hui en Vhonneur du nouvel
-an,.une grande réception au palais

i DES CABLES TELEGRAPHIQUES | de Tsarkoé-Selo.-= L’Empereur et
| _|TImpératrice ont recu Je corps di-

WONOPOLEdu NOUVELLISTE == |) TDC’ ont regu. ye
__ RePROOUSTION INTERDITE), POM lique qui etatt Bu de St-Pé-
ee: tersbourg par t

: Havre 14. —Café Haiti, Cap: 48.50. | les fonctionnaires de la cour, les di-
‘Une réunion-pléniére des grou- | Plomates et quelques nobles, avaieat
ps républicains des dewx chambres | €lé invites. Tout s'est p
hra lieu mardi prochain: au Sénat, | cident aucun. . .
pur désigner Jeur candidat A Ja| .Maprip 14.--- Mr Romanes, mi-
wésidence de la République.-- Une : sere
Elégation-des gauches de 1a Cham- | Ment démenti aujourd’bui le bruit
re tiendra séance tous les jours, au | @von¢ant que PEspagne avait lin-
alais Bourbon,- jusqu’au moment
u Congres.

OMPAGNIE FRANCAISE



























| la conférence marocaine.

Paris 14.— Le correspondant da |
Matin 4 Gibraltar, dif qué “la pre- |
iére séance de la conférence sera |
pnsacrée a déterminer lordre de
pocédure. Deux seerétaires, dontun |
fangais et-Vautre esoagnol, seront |
pmmeés, Cette premiére séatice [i= |
pra aussi la question des rapports |
pla Presse, ainsi que les jours et|
ischeures des séances. —
A lvsecondé session, on pourra |
puumencer la discussion des ques
ous au sujel desquelles on ne@craint |
bcune diflie-lté: la premiére d’en- | Ment-d'Hlat ‘a été informé de lUarrri
fe elles sera celle dedacontrebande, | vée de 'ambassrdeur While 4 Algé
-Le-correspondant-de # Eclairy a | siras. ——



est toujours échoué. Les chances de
le renflouer deviennent de. moins en

tier restérent seuls a bord.








igésiras, “dit que PS al Un message de San-Juan de Por
Paper, Comme qual 3 |to-Rico annonce que M. Morales, ex
Al as, Mr- président de Santo-Doringo, a la |

, + + 7

p légation au_ministére des affaires |.
Hangéres.--- Ce correspondant a- | lhépital militaire-de cette ville.
pute que le mauvais temps qui ré-| AvoEsrras 15 ‘La

pe en ce moment, pourrait relar- | re séance de“la conférence interna-
Pr larrivée des déléguds.
| Wasnincton 14.— Qn apprendl
@ “le comte Cassini, ambassadeug@







: la Russie 4 Madiid, représentera.
bh Gouvernement a la conférence
rocaine, :





“Foes
Stig

| ALGEsinas 14.--C’est au-beuit des |
Pups de canon tirés par les navires’
guerre espagnols qae Mohamed
Torres, miRistre des affaires é-
hgéres'du Maroc, qui doit repré- |
ler son Gouvernement ala con-

nee ,a débarquéici cet aprés-midi. |
ST-Petearpoune 14.--- [ly a eu





entre la France et PAllemagne, au.









sances rabgées-autour d’elles. -

Italie et de la Russie leur est assa-
réeL ils pensent que les leus qui

Sees

amercial et d’'Annonc

_ CHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIETAIRE

assé sans in-| quel
-nistre de |'Intérieur, a catégoriqne=

tention de se séparer de la France a

















New-York 15.«...Le «Cherokee |

|moins nombreuses;.il 3 a douze|
| pieds d’ean ‘dans les cales.--- Les |
passagers et l’équipage ont é&é ame- |
nés successivement a terre hier soir, |
par un petit batean péchecr; le san- |
vetage fut trés périlleax. TH n’y-a pas |
eu daccident de personne; le capi- | Cerc’e s’empressaient auprés de Jeurs in-

‘taine, deux officiers et le charpen- | %'"
| présence de ces Messieurs qui ne menat

Wasincron 13. ~ Le départe | yeaient rien pour donner la plus grande
a k tea — a ‘ id

jambe cassée et recoil des soins. 3) S2nt of
~ Cercle!

(soir). — La premié- | posé d’hommes faisant partie _de l'élite de
: : aa Ila société des Cayes. Ses membres sont
lionalea été fixée 4 demain, 3 hres |
de l’aprés-midi. - On a constaté ‘un |
Perand échange d’aménités entre les |
-délégués frangais et allemands; mais |
malgré cela,on sent-qu’une latte di- |
plomalique supréme va étre livrée |

centre de l’aréne ef les autres “puis- |

unissent les Etats Unis 4-la Frauce |:
















































des rn

eta PAngleterre leur permettent de
_compter sur celui des délégués amé-
ricains. — D’un autre cédté, tout le

compler sur l’Autriche, la Hollande
et la Suéde, et peut étre le Dane-
mark. Cette puissance-espére.égale-
ment que les Etats-Unis appuieront
ques unes de ses demandes.

eerntteannerseonetensanatenen | beremme nmin ie



~~ Aw Cercle (Union
| C’était le 30 Décembre dernier-que le
| «Cercle | Union» offrait au public des
| Cayes.sa fre inaugurale, par laquelle il
| célébrait en méme temps son 3°™¢ annie .
| versaire.
Nous sommes vraiment enchanté d’a- ~~
| voir eu le plaisir.de prendre part a cette
fete, quia en un éclatant succés et dépassé
les espérances de tous.

Ce qui plaisait le plus, c’était Pexquise
courtoisie avec laqve'le les membres du-

vités. L’on se sentait vaiment a l’aise en

atisfaction. 2 ceux qi ils recevaient pour
apremiére fois dans leurs salons.
‘La réception faite au Général Favrol,
ommandant de l’Arrondissement, ac-
compagné de-som épouse, a été bemar-
“guable? oo

~“Pouvait on €n alténdré meéins, connais-——
sant d'avance ceux qui composent ce



Union v-est,en effet,com-.

Le «Cercle

“pon seulement des jeunes geas dont les
noms sont bien connus et dont la bonne
réputalion-est encore intacie, mais encore
de ‘respectables péres de famille, des hom-
‘mes d'une moralité et-d’une «distinction
remarquabies. se
— Parlons un_peu de la fete. .
On se présentait dans un salon assez
vaste, orné pour la circomstance avec une

Les Francais considérent-que l’ap- | simplicité. et un go’. exquis, Hlaming a
ee ps j a ALK" | giorno.
pui de Angleterre, de Espagne, de |

“je - peal! Or nn hea % i Se
oe Oe tar

apréédes fitigaes causées por d’entrainan=~
tes valves €L une pare dv joyeux cotillon, —
= wots
Vére mu: Brdlement |
; etyétancher leur il) en dégus: } _ 4H atin ila 6:6 procédé :
lant d’agiéables boissons. cede la Paix, et avec les formalités d usa
“Tout avait été admirablemeat pre vo ge, au ‘bidlement de 62. 300 gourdes:

are: soins des dames patronesses: Mme traitées.
ve Antoine Fovgére, Mme ‘Jh. Benoit, | . Cela porte -aujouid hui la somme des Ne
Mme F. Calixte, Mme Edouard Blanchard, | billets hors de la circulation a 2. 2-473: aa & ]
Mme O. Portes. et Mme A. Mackensie, et . , gourdes. ee 4
les demoiselles d’honneur: Nélia Numa, Voierie :

E: génie Pierre, Angéle Dovyon, Irma} ~ Sons la sérieuse. et compétente surveil-. b
Lubin, Christine Fougére, Jeanne Benoit | lance de Mr Florvil, la réfection des ave-
et Christire Tavérnes, quiont prété leur | nues--qui_ prennent naissance au rogd:
concours dévoué au comité d’organisa~ | point du, Petit-Four, + poursnit méiho-~ |

ion. = diquement. Déja le bas.








|
|





L’ assisjarce a be. vraiment choisie,cam= | les Sumner ( Turgean ) présente on as- a
po ée de'ce que la ville des Cayes posse | pect agréable et surtout commode. me
de de meilleur en fait de jeanes filles et | Quand les autres voies adjacentes-se-
_ de jeune dames. Les jeunes: gens ont été | ronc en état, surtout le chemin du Pes Lf

corrects €¢ polis. Nous n’en nommons | tit Four, si ravine, ces quartiers si free |
aucun de crainte d’en oublier un.

quentés et dont] Pétranger admire les co-
La fe e Vouvrait a ceuf heures par an

quettes villas, seront va véritablement |

opésa de Vilbac, ar‘istement exécuté par | ornement pour notre capitale.

ja ties sympathique Mme Vve A. Fougére, | Le Magistrat. Sambous a entrepris “14
dont les qualités en J'art musical sont | un beau travail; dont! ‘achevenient pat-

nés connves, et Mile Jeanne Benoit, la | fait marquera g ieysement son passage |
fille de l'&stimab'e président, qui ont mé- ala iére de |’ Edilité de Port-au Prince.

rité les wits. applandissements de toute la Arrosons! Arrosez!

salle. Chacun de nons est fortement, incom- |
Ensuite Von offeit le champagne etl! O01 mode; sinow malade, du fait des nuages |
prit pisisir 2 écouter, le verre en saain, | de poussiére que souléve le vent qui souf-
Te discours prononcé parte président duj q.. depuis—quelques—jours- Qué chacan ¢ so
Cercle: Me Emmanvel Benoit, qui, dans | gone entende notre appel! |
vn largage-choisi, a. retracé I’histoire de Nous prions, nous supplions nos abon- |
Ja fondanon du Cercle et parlé de la née. ae faire arroserrégulierement™
_cesité_des_associations.chez--pous: —[possible-devx, trois fois par jour — la}
gus avots écout€ avec plaisit et ap | panie de lave qui correspond & sa_mai- |
plaudi_bruyamment le duo chanté par | <0, privée, A son magasin, son cabinet |
Ben es Eugétie Pierre et Irma-Gebin; ac= Von a son étade.

_ compagnées par la-furore-masicienne Mile | Nulle doute que ce précie ux exeniple ne
Christine Fougere, fille de artiste Mme | | soit suivi de tous les voisins,— Tous-bé- |

ve Anior “@ eae dhe | néficieront, sans exception, de- cette mee |
piés le quadrille onreur—dansé} sure salutaire, en attendant que TAdmi-}

por les dane, patronesse s, et une contre= | niet acion Comunale suit a -méme d'or. (A, de ee de
_dinse pet ies dempoiselles dhonneur, a | ganiser un service d’arro-age de nos rves. tole
commencé Pexécution du cotillon, divisé | 7
en quatre parties, font es figures ont été | Parole. donnée io
daasées par intervalles de deux heures. — | Quelques abonnés Soot vers” “NOUS ¢
Ty a heu d’en f.ire une mention sp§cia- | faire le reproche amical de n’avoir-ien ré- | fyrenr- ‘porlés pour
le a propos de quelques figures, entre au- | pondu au curieux « Mot de bon sens » ciété Philba oe qr
hes? “ela mer agitées, le «bercean» et la de Mr Georges Sylvain.
wy halarge». — Le cotillon a éé€ conduit | Nons réferons nos lecteygs & notre Pa- Fun corps de musique
par la tés intéressante Mme. Jh. Beneit et | role donnée au Docteur G. Daulencour, | stiiment ea illeurs : ceux!
Mr Joseph Staco, lun des plus gais mem- | président du Cercle Catholique, de sus-
bres du Cercle et amateur dévaué de tous) pendre momentanément tout écrit foun
les joyeux plaisirs et saines distractions, j chant a l'Orphelinar.
Nous avons aussi beaucoup a La Presse, a heure vouli
bd ot
Edvard” auyen Nélia Noma et}
Fougére, Mr Edgar Numa et Mile Ac
gete D. puyon. Te
eda the ro HED an Matin,
ada satisfiction - de tous. Oa. parle en-.|
core de on brillant succés. on





































































~—




















usage quire recevait





magnifique —
une dizaine ae morceaux divers














es



“Ligue contre la guerre
Nous avons regan d





cours prononcé par son reer le Doc-
jteur J, A. Riviére, au banqnet annuel de ' deux
| P Association gut uttiew le 15 Décembre |:
| dernier, a Par ae a 2
Cette Associition a pris. naissance- bg] _La Re
la un-anv¥A fa suite de tuerics, véritable “offre. le
| défi ala Raton et al Humanicé, — dit le n
| De Rivié-e,—rois décidions de rows grou- a

Nous prions instamment noselients'| pet et de jerer, Ala fice-du monde, auec |

de renouveler, avant échéance, leur | le a alarme, la véhémenté protesta-

abonnement, pour éviter tout arrét | oe a en - ees = Oe

dans Ceivel du journal, plus de 200 Maitres de toutes nitisna-

: dies. ont réponde 4 cet appel,et de nom:
; +3 Me
L’ Administration a pris la résolu-' breuses adhésions sont poner A cette

tion, de suspendre, dorénavant,-sans ceuvie humavitaire.
eds service: oe a ae _ Nous applaudissons de fear - cote.











nerciements ON TROUVERA CHEZ
facdonald Apol lon,” Nan
autres membres de Paul . Robelin |

famil. ners nt bien sincérement | les.
amis et toutes les personnes qui, 4 Vocéa- 430, Place Greffrard, 430,.
rt de leur regretié petit Bons et jolis couteaux douz. ge 10°






sion de la.




















, fo lear ont ae dese Marques - Converts inoxydabl es «8 ) 1B:
: eUe vraic sympat 1¢é, " S Ver res 4 pied — “ue aa Ro
de AtHimise Ji Avis Important — ~ Bonnes. chausselles ~~ « 15.
a5 heures du mi Je porte a la connaissance de fous Fanx-cols toile Oe oe AZ
munie: ‘des. sacrem - fabricants de Kola, Limonade, etc, ét4- Splendides chemises couleurs dz. 66
or- blis sur cette place, que j'ai été viclime = « a « Tune Go
» Ne d'un vol d'environ. 300. bouteilles a. Chapeaux paille hommes ———s @ el O~
seat demain matin, 4 pL i- billes par un eens qui est en” Cravates nceuds couleurs ass. 1
ses, pour se rendre 4.1 Qi 1 fuite. Les bouteilles portent les margue Cravaches ousticks élégants 4
Dela part de Mr. -éc Mme. suivante: Puch blanc, ‘es 48° aunes 24
| Durane;-de Mr er Mme Paul See M-A.Pretto Christiansted, Ste-Croix.. Huile dolive surfing, le ferblanc. 4.
de Mr et. Mme Joles Marsan, de Mile d’un célé; — de autre, We Bernard’ Excellent champagne. da douz. 66--
Marie James, des. families Lesco: et a6 & Sons, London. be 4 < 4 la bouteille 6.
aone. | ae dno Armstrong, Ste- Croix, Sleeman, Phonographes Francais:
Les amis qui n'ont pas tegu de faire London = maison Parné : lun or 16 et 20.

patt, sont priés daccepter le eet com- A. G. Bough, Ste Geoix - forty Ee ne
me une invitation. a =. Phe Niagara. Bottle, Barnett & Foster Spécialités Particles pour étrennes-
Feville Adbirée 2 halkers, London’ a bon Warche, vendus dun invaria- -

Je; -soussigné,--denne-avis-au-publie—_1_C_ Canagata,. Christi_nsted,—Ste- ble. pric-fisc a ee sn

ek au Commerte avoir perdu ma feuille Croix, D. WD.

de pension du mois de Décembre de iG EO. Whitfield, Barbados, 15.

— Yannée 1905. s’élevant a la somme de- Roach Street. |

| vingl plasires par mois, diment signée — E. Schroder, St Thomas...

le-payeu é artement—des-Fi--__L.-A Thraen,. St-Thomas.__---_-
-nandes. Je la déclare nalle. et non ave: _ Je les prie de vouloie bien mettre

nue.
si --Porran-Prites: S 6. comptant _ sur. deur. Bonne. fol et. teuc. “Ste. Hose de Lima

ANTOINE ABRAHAM. ~-générosité.

i
oe, ALPHONSE DURANT
- is Leet ieee +
Med. L. Durniniqne, avoet, 4 Phon- ° - Angles des rues Pavée et Révo lution. | 7 ANCISC 50 DE S U SE bs

7 Fabricant de Chatissures i

ar }. ANNONCER * A lover



. Pour Mariages, Fiancaiiles,ete_
S’adresaer a Mme Cyrus SauRgEL, Ave--
“A ma disposition les susdites bouteillés, “nue John. Brown, en face du Pensionnat.

i
ite AH a coerce E







ted Ouwib ne demenre plus 1B Mies ~ Une maison avec dépendances, cise ree | oo
chaussures en tous genres po:

Shae Jel nn Brown, mais au 163 (cent Pavée, N28... oT _La Manufacture a toujours ei.
min-Lalue 5) :
b
Hoses, Fevaes, ENranrs.
nes, ou il prie de Jui faire remettre les annonte a aes eli ents qivils- “peuvent |
heures, et l'aprés-midi de 245 heu- "= exéculées dansune. semaine te



ad
se SRT RAS, HR! ‘



steele Kote) de ema traue Seer Nv Y" Rule [depot un grand stock, — pour
venle en. “POS et détail, — de
2’ que son Cabinet continue a aive I cat Ol DALENCOU
en ville au Ne 53 de la Rue des Caser-
piéces et lettres a sou adresse, et ott ony--gontinuer- tl e demander -Ghemin- des _-Les com: nandes.1 des commer:
le trouvera: esere ee de 8440. Dalles, Ne uo. j gants de Vintérieur pourront CLPG:







Fes, exceplé les dimanches

24 oe abinet restent allachés oe Corbeilleg de Fleurs. [lace os Fronls-Rorts; 2 9g 0

nt Dominique, son fils ur Fianeailles. _ :
enoil, son gen- _ po ia ¢ “PORT-AU- PRINCE, aa

fire. sia publics, qui- -se-tien- uit pour Plaga les. bt Mariage i . = “es

Dent oe sposition ag tous.













pe ‘Facullé de Paris ae
a -Rue- Maurepas ( Bois-Verna ).
| Cabinst de Consultations:

Q
| 179, Rue Républi icaing (presq’4 Pangie-
Ae _ des rues Miracles et Repub i jeaipe

A Consuttetions tous les jours
cor sere. a midi

CHIRURGIE |





— = fpnyall sblgnd

dee pa pour tiners, réce ceptions; oe
_ Sadresser d Mme CHEFDR UE
; _Bois-Verna, rue Maurep











aL iipiowie et Medailie : ;
| Exposition de Pt- au-Pee année 1881
.,. | Concours regional de Boxdeaux 1882
| Exposition CAmsterdan 1883
| Anvers eo i

e. Paris |



[ "— Réfractaires de Bruxelles
a - Pour fours fourneaux, ¢ équipa-



e Chieage
ges pour Moulin a cannes,

: os —— a A vendre ches
: Boulevard les Veuves, - ih: a & x THOMAS

ee











Ta seule eau. Jurgalive
nadiivelle agreabl eaprendre. |
; oe foal. 1 ee .



*








Plier

. Bar

-Vis-a- vis la P aste, = a Rue épublinine. |,

(Maison Perval dy. . : ——
a .































la plus durabl pl
a a Fapide,
: Demaader la mach









“

La Maison A. GUILHOU FRERE AINE de Rordeaux offre gracieusemeat a Voe- |
ecasion des fétes-de ft fin Vannée a ses nombreux clients :

UN ALMANACH-RECLAME

et leur présente ses meilleurs souhaits poiir 1906.

Monopole du VIN ROUGE Clos eau Soleil
Le meilleur, le moins cher de tous les vins de table.

En si tressant a nous, l’acheteur -est certain'de ne payer que le MINIMUM
DE PRIX passible, et nous: Ii livrons le MAXIMUM de QUALITE DESIRABLE. |
Liaccneil sympathiqne qui_a été fait 4 nos vins, est du reste une éloquente |
-attestation de Vexcellesce de nobve marque; nous conlinuons par nos elforts et |













“Parine wii la ee

;
EDAILLE D’OR.
notre. Juysnté en -alfal ire, & mériter lavcorthince dont Te public 4 bien vouln | :

mous hi No. or, _ - mu ep , 0 i Production quolidienne: 35000 b



| Celte farine est, ‘sans: conteste
Lmeilleure det Amanlaee =
| Elle donne plus de ae gt! e me
| leur. — Tons les harils expediés de



La barrique de 225 litres




2 re 8 Ho it one i | Farine GOLD MEDAL sont inv: a
OF Re , q +
Les 24 boute'lles capsulé es -éhiquetées 42.40 —— sae de a meme | hauteur at a





Pqualit4 uniforme, << -

— _Agent Lie pour - Haiti
oo . B, NEWELL /



an blanc |














» La barrlt que de 225 litres ‘
Le gallon Bs
Les 5 gallons 08
Les 24 bouteilles capsulées et étiquetées 15.00.
Exécution rapide des ordres pour la Province. — Adresser. correspondance ay



CHARLES PERVAL, agent, Port-au-Prince.

“Assortiment considérable de vins de caisse mis.en boufeilles A Bordeaux de-_ |
puis 15 gourdes la caisse de 12 bouteilles,

~~ Vins fins pour réception, diners, fétes et soirées.
Champagnes hai nal Vins en Liqueurs et t Spiritueus, °
















26 SE hestaaa? seat ae ‘n oni: a 1 fo a

prise? nyse ah cous da oa cui
Ene eet nina ag 6 wn te mee ad Ces
eo S. hae Spe :

oy





‘ | An ees a
We Par Sn
PL Go