Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text









PAGNIE FRANCAI
£8 CABLES TRLEGRAPHIQUES

ONOPOLE du NOUVELLISTE
EPRODUGTION INTERDITE).















» refusé Madrid comme lieu
anion de la conférence: Il a de

ei.

oscou 28.--- Le canon a encore
mployé dans. la rue Sadovia.

help
PerersBouRG 28 (5. 20: soir).---
mesures prises parte Gouver-
t ont complétement renversé

lans des révolutionnaires & St-|

rsbourg, donl fous les cheis vil
arrélés, oa situation reste la mé-
‘dans les provinces Baltiques et

Opessa 28.---La loi martiale a é!é

PLE 28.--- Les cercles
discutent la probabilité
in soulévement général des Maho-









glans au Caucase et dans |Asie




Rome 28.---Un cardinal a déclaré

jourd’ hui que le Pape espérait que

publication en France du 1ésumé

La Za



ression en donnant la

iclion gue ce dernier ne pouvait

de ce livre ont élé envoyées |

ous les Chefs d Etat.
ou 28 (minuit)

comité soci

WasHINGTON 28.— Le Sultan du |

reau offert qu’elle se réunisse a



ont ouverts-dans Jes |


















avec de grandes pertes.

Str- PETERSBOURG 28, -D’aprés les
novvelles recues d& par’ le

oF
, ©



| centaines de membres-de-la-Drujina|
L-sent-déid-en—prison.e-.-.-Les_grévisies.



| ont perdu courage et le conseil de

| ouvriers est sur le point dedéclarer |
|ére qui souvre le—{e Junvier st
| proche? — Lravenir, c'est le mystore,

| la gréve terminée. a |
La «Gazette dela Bourse» publiece

| matin une rameur disant que le gé-

| balle égaree. - ;
| Lonpres 29.--- Le ¢orrespongan
i ducxDaily-Mails 2 St Peter bourg
| que les révolutionnaires qui se trou-

| vent cernés dans Je quartier de la|
| Pryhsr aia, 4 Moscou, négocient les |
--fanes sur les autres. Cestla.supréme -

| conditions de leur reddition.~

Kovno (Lithuanie)28.—La ville est |
| placée sous Ja-loi martiale. Les bat- |
| dence. Ils se garantissent ainsi la paix

| teries de canons de campague et les





| dace @es révolutionnaires. .

| pendant qui bse trouvait ata

I Parmée. Aprés- son jugem2at, ira

dtéentermeé ala maison de correction

de Nan

‘Aprés une longue cape de troi

| cent soixante-cing jours, « Le Nov-
| ve_uiste» que en a été le fidéle et.

modeste écho, se recucille.
fl salue, non sans emotion,

SE

Gouvernement, insurrection est ar-
_| rivée asa derniére période; les ren-
| contres entre les troupes et les in- |
| surgés diminuent d'importance. Le |
ouverneur-général Doubassoff dé- |
| ploie la plus grande énergie et des |






| néral Mistcheukoa été blessé par une |
‘Tyoulu qu'elles sovent. — Il ne peut






| mitrailleuses, placées sur des points |
| stratégiques,ont fait disparaitre l'au- |
_- | de moyens tels quils arrivent a faire
| Bruxe.ies 28.--- Sipido, le jeune |

-anarchiste qui avait tiré sur le roi |

‘Edouard, alors prince de Galles, | .
| s+—~-Verrons-nons-eet-ensemble-de-me~










de Bruxelles, a été éurdlé hier dans




_ ment ‘railleuse den

les unt-









pRoncem

€



tés sociales tombées vaincues dans les
lulles pacifiques, sur le chemin de la
vertu; et celles qui furent jeunes et.

‘celles, hélas! que Cage avait déj@ pre-

parées pour le froid luinbeau, A tuu-
tes ces intelligencesaujourd hui mucts .
tes. ui toutes ces consciences en allérsy
il accorde un allendrissant souvenit/ ©
Inscripteurs impassibles des moin-

adres. pulsations de chaque journée,

noyons venir la derniére heure
avec un trouble méditatif. |
Quelle seru. pour Haiti la nouvelle



Les destinées dun peuple ne sout
pus toujours ce ue Ce peuple aurait

dre qu’d un idéal relatif-de
eur morale ebde prosperié mia



térielle.
L Histoire démontre Vaction déter-
minante, puissante, des nations les

raison qui inspire aux Elats jeunes,
une politique de réserve et de pru-

ef la vraie tranqguillité_d Laide des-
quelles ils sentouremt de mesures. et

tourner, ad leur avantage, des pers-

pectives jusque ld pleines.ae terrifian-

tes menaces. a

surés rationnelles préparer &@ notre

4 44

vie durable et prospére? |
pr 2 al ten eonti-

morgue insolente



Si sp

plenid

| dignement félé en 1904 sextirons nous -
| passer, en nos veines, le frissom qui —
fait naitre les grandes . euvres, les

ortes et prospéres == ourége~

{Nous sommes sur la bonne. voie. .
Soukaitons quon y persévére jus qu’

au glorieux résultat final :
_ Ce sont les veux que nous formo
jour la Patrie Haitienne.








2s-conditions une



A & ig Bb Président dé la.

blique et d tous ses Auziliaires, nos |.





“souhaits de succés dans leurs ee. oa z

de progrés par ordre dans la paix
et par le travail dans la liberté.

A nos fidéles Abonnés et Clients
__Pexpression sincére de notre profon-

a de-gratitude pour leur: _prdcieuse et :

constante. faveur..

merci cordialement. reconnaissant,
en retour de leur concours dévoré |
et désintéressé, 8 ee

A nous-mémes, — pourquoi pas?— :

‘Pexercice paisible de notre modeste la-

agr éable a& tous.





Nous rappelons que les articles
parus sous la rubrique «Tribune Pu-
blique » sont publiés daprés un tarif
d’insertion accepté par les intéressés,
Ges articles wémanent jamais de.
la védaction du Journal et ne sau-
raient, par conséqnent, engager en
aucune facon notre responsabilité.



"

Port-au Prince, le 28 Décembre rgo5.
Monsieur T. Lateau,
Secrdtaire d Etat dela Justice,

Pal Uhonne eur Ge porter a votre /con-
maissance les faits suivants, survenus!dans
fe cours don proces cn instance entre
Monsweur Nicolas Nader, mos client, et

dy steur Michel Kourts lequel a éré plaidé
kk 4 Décembre courant par devant le Tri-
bonal de Commerce de Port- au-Prince,
cumpose de MM. les doven et juges L,
Chapotean, St-Léger Perrier et H. Bris
POP,

Hier, A onze heures du matin, Mr le
joge Brisson s'est présenté au greffe du
av tribunal, a fait la remise des dossiers
ag Vafiiie et,

stffier, a déclaré se | déporter dans la.
cause.

Dans la méme matinge dhier,
muins to minutes, Monsieur Nicolas Na-

. —sheosasiom MGtivée Contre les. personnes
des jtges L
eer.

b “elas
sation exercée. cOntre les deux autres, ‘Als



loi, depen ¢ leur investiture de M.
istraisiy 3 ee que déport. et Fécusation |.
ussent legslement jogés ; mats jusqu’ic

les ane deport et récusation | ‘Avont pas été





. indant Jes joges- Chapoteas,” Per.
“fier et Britton se sont préseotés, le 27
Décembre-dans la soirée, ag Tribunal: ie
Commerce, et ont renda on jugement
contre :¢ citoy¢a Nicolas Nader en n favenr
a sieur Michel Kori. -

fly aa remarquer qoe le | joct choist
par ces compables Mogisirats pour rendre |



| Soe quia éré racolé ce jour-la

‘| dre contre’ Monsieur Nicolas Nader, i
A nos Collaborateurs et Agents, unl “d’antor
ont illegalement prolongé leur: fonction

| actes réguliers, fait

| sation” sus-mentionnés, ils cessaient d’e-
beur, dont toute l'ambition est de lire les juges de la cause pendante entre

rester, autant que possible, utile et | ies parties. Leur jagement est done nul,



























| du ménage viennegt.. Hier, nous avions |
par-urr acté réca par leg
i dauts, patriotes~ et honnétes, qui dési-|-
| raient voir le bien du pays, comme Mriy
a midi |
lun coin, Me “ ae e { Tabidoa oe ae
der s'est également présenté au-greffe du | une Ae—-Bi
_dtiribonal et 2b une declaration de Udre—
avigds: au ‘parkesu de cioyene: ‘
L. Chapoteau-er—St- “Léger-Per= |









hhorames imm
éiaient, par Ik volonié impérative de Ta ||
oil






|Jacmel nest = Pie

souvenirs |
L En elf 1, a sti
7un homme

, Poin, e

















_Ense réunissant et en pronongant
jogement comportant la contrainte

corps, quils ont voul





de juges, légalemeat suspendue par des | 4
opformément



sur la récusation.
“Dés le déport et la déclaration. de récu-}

quelque tort? re mai
son? Non, mille fois non. — Sim il
employé a la douane, peseur placé pa
Son Excellence te Président d'Hait
yous avez. voulu Vavilir; vous avez fai
jeté en prison od il a fait de bien long
mois ; enfin le tribunal reconnut son
innocence, et sa liberté Ini fut_remise.

-Maintenant, nous constatons que MM.
Barnave Craft, Ernest Voyard et Fer-_
nand Laforét, sont aussi honnétes que.
vous autres, hommes de priscipes qui
les avez couverts de menso iges
Que ees messieurs eussep






d’une nullicé d’ordre pablic, et. n'est. pas
un acté guthensique, émané des officiers |
publics campétents, qui pent étre termi- |
né par le mandement de l'article 149 du |
Code de procédure civile. 4
Il y a dans la conduite des j juges sus- |
rommés de quoi rendre nécessaires les)
poursuites que le Codé d'Instruction cri- |
minelle vous permet de provoquer contre |
eux. : dinfmies: ~
Mais, dés mainténant, i) 5 lien _de--pée $6 rdonnables
isser des Thstructions av gree au Tri. : Te gont ‘excusables, car aueun d’entre.
bunal de Commerce pour l’interdire de | eux n’avait la direction de celte fameu-
délivrer Vexpédition de \a décision du 27 | se | douane, aucun d'entre eux= Cao
Décembre, qui n’est pas un jugement ren~ | nous comp renons ) n’avait rempli, les.
du par Pautorisé ‘compétente, susceptible | colonhes du «Soir. — Mais vous, Mr 2
de recevoir le méme intitulé que les lois | Rodolphe, si, le fait de la contrebande ‘
et d’étre grossoyé. -[ est vrai, si ce qui s'est passé a bord
Recevez, Monsieur le Secrétaire @E- | des vapeurs Prins Willem Vet Cherus-
tat, l'assarance de ma profonde considéra~ | kia est juste, si réellament les 800.
tion. leacs de café ont élé émbarqaés sans |
“jy. BW. FRANCIS. | que l’Etat wait. pergu “aucuns - droits,
N. B.— Des pidses seront publiéés dans | si réellement les faux manifestes.qu
le prochain numéro. | Pinterpréte a dressés Ae en posse
sion des hono ‘ables + Lauture
ui prouvera law
manifeste, fa la





















nageoagen

















{| culpabilité ; “si le. v0
4 #4 | justice est chargée de.
~ gévérement.’ Il faut que”

Jacl el el la Geatrebande: Ve MM. lea principes *, gq Ae aber

Le temps passe et les incommodités ae ane aaa daccuser per

























des Jacméliens journalistes ingspan-|f Be

Frédérique Bernier ujourd hui dans | *

commie Messiours R ut

aul, St- Jean thier: nous possédions.des
Spar)
et leur sa-





The) nous avions. ae nos |
oldats dont la répe

us ¢ ee) te épr o i

becca, Lopis Tann











andre ur nous ay



yait ionttte, venir patanger dans un

ae



neailles — ce - Servic ydraulique

b Nove avons appr vee giand pldsic . Bi en que les tuyaux de conduite de lx.
: les. fiangailles de ‘fot ent a. Jacmel, , A du § archand sé trouvent dans.
: Me Taeimisr: CLE” ANT avec Mile | on état qui le me presque daus | ‘im pos--
niss en: nous persua- | Nia AL EB!) ; sibilité.de répofidre au service qué Vou:
les. heurenses | res | Nous en’ yons aux jotéressants Gances pourrait en exiger, Pactif et ai]
ig meilleare si a de nos sincéres | Directeur da Service” Hydravlique a pw
: —-| donner sati-faction aex habit,
- | Quartier, en proc cédant au net

s sales des Agents ie Chan sa q tuyaux qui étaient réduits: ay 2/3 | € leur
Le 3y & 8 | Nous avons segu le-petit billet suivant, disuiie watovel par Tecaleae’ ‘dont ils.

océdé. hier aprés-midi, a oa la vente del d’nn groupe de potaches : .
6 Oe | étaient obstrués.
o.coo dollars au taux de 478 fer ‘pour! “¢Mr le Directeur, — Voolez-vous bife ee e n ee vielen aic'ee = Monsiee:
service du Retrait. s grace au z
| assez-bon pour : solliciter en notre faver, | Beseor Unysse que le «eR
- Démission — ainsi. qué pour tous les écoliers qui en | Alexiss se trouve poarvu d’eau en bonne-
“Nous apprenons que Mr. Eugene Roy, bénéficieront, que la rentrée~ des classe: quaaitité et capable de répondre avx es.
F
au terme de son mandat de syndic. a prié | soit fixte au 8 Janvier? Ecoutez done | pérances de la canitale,
aes collegues de pourvoir 4 son remplace- | le 3 Janvier novs p’aurons pas.encore. did A Mr Ernest Ulysse, nos plus since: es:
_ment eb ladies aya — Il aurait donné | géré le jambon du Jour de PA! compliments. —Abonné de Calin-Centime
—yusst sed io membre du syndi- «Av nom-du ¢Nouvelliste», notre Ghez Di
cat, tont en restant agent de change. sympathique Ministre de lInstruction pu: J h Di a ina 9 eusement
— Nons regretions cette décision, en sou-; blique voudra bien nous gratifier de ces | p ose a pou noe oy See
baitant que notre: ami revienne sur cette | bonnes étrennes.--- E. COLIERS.» oer . ‘mocique a see BrakHiacerments : qual
be soi nee u
Ques Gp Feste, ses collegues Succes aun compatriote 2 Au Progrés (Bizoton ) demiin diman-
ont pas manqué de ‘combattre avec in- | &
i Noss avons appris avec plaisir que notre | che toute l’aprés-midi.
PTs co _gmpatriote, Partiste Normil Charles, inscri Au Café du Port (en ville) toute la nuit
Courses de Chevaux PAcadémie de sculpture Julian, a Paris, | de demain a lundi.
Voici tes-moméros import\nts du pro- s obtens un remarguable succés. — Apré
gramme de fa joarnte hippique de lundi, - un concours entre écudiants de Vétablls
Hae eS COUTSES & SUTETS, “sement, Tl a en le p premier prix tx de §o fcs:
en sac, ete | et une médaille généralement accordée au
Chevaux moyeane taille: 100 gour plus méritant.
des;_ grand taille: 25; _ toutes ta tailles Nous adressons A notre studieux con-
£300 ‘gourdes. ‘ : citoyen nos meilleurs compliments.

Chronique mondaine 08 de Jacmel
Ce malin a été cél ébrée a la Cathédrale Mr Plenty Eavelanet 2 até nommé DD.
la bénédiction nuptiale de Mile Liry Mé- recieur dela Recette et de la Dépense
nos avec M. le Docteur Gaston DALEN- Jacmel, pour le. service .@e la Trésorene
COUR, - si Une affaire en Dovane passiona
Les mariés ont €té oudutes "S° Pautel actuellement beaucoup l’opinion publiqu
por Mme Wesner Ménos et MrleDocteur ict: cons vous en parlerons aprés plu
Léon Avdain.- Ont quété: Mlles Claire ample informé.
Lucie Ménos,; avec MM, Maurice wuérailles.

t Henri Elie. . Un honorable péreade famille, an viel
. Cest Mgr paplard, enré de la Cathé- et honnéte travailleur a succombé ce-ma
’ dale. qui a officié, — Nos Seigneurs \’As- iin, 2 Page de 69 ans: — Mr FRANGoOI
chevégue et 1¢ Coadjuteur ont honoré de Toussainr PERE.

teur présent ‘le marioge du distingné pré- Ses funérailles aufont Hew cet aptés
a rcle Catholique. . _ midi; le convoi partira de la Grand’Ru

1b par fe N° BS pour se rendre 2 V'éghise Ste Anne
Saini le defile pate : Nos sympathiques condoléances a s

lon Mé jiew la réception: La, . famille.
8 nombreus invités ont pris plaisir a, Le oer aeie die porte 4 la con
mplime MEE 4 Aueeaaant couple, ‘bien: tui ; haissance de Mesieurs Jes avocats de la} Ministre de France oe Haiti recevra,
bien ion~-g ad en-date-|10.beures.du-miatin, les Menzbres.de he :
—| @hier, Je Secee tonie Francaise. So
ai tert invité VOrdre: des avocats 4. assister tant. } ion Fraternelle Let
in a exprimé en des termes émus 2 ses ata réceptien= guj-aara-ieu-aa—Palais Na Ih -pevenw que Tier Pranr
ieols ses souhaits de prospérité et de... tional le 78 “‘Décembre a 3. heures.-de- iH rerirun-wEx press-Bar » spé-
fie M 3 ; Pp Pp
ne, NAF Jerime et ésenté Ta agaty: Waiai, quae Te-Dea t-destinég Ata-clientéle féminime.——
ay Cer @ a nid ap ; Janvier, a. chédraie, a 8 une orte de. Bibtatakides. dumes_otlons—.
par boohenr ‘ de #¢ -heares précises du matin, . : : é se rendre doréna-s,










" Requéte S Scolaire









































P loges-qae-
bien voulu me décerner 2 occasion de
ma décoration de Ncél et désirenx de
erminer agréab'ement Vannée, j/offrirai
mes aboonés, clients et au public, di-
manche de huita dix heures da soir, un-
oncert dans les jardins que j'ai récemment:
tablis 4 U Hdtel- |-Patrie et au cours dugnes
on pourra souper 4 bon marché e¢ au



















On trouvera tous genres de glaces a |x
Marie-Brisard, aux fruits. Je serai hev-
eu gue mes clients sortent satisfaits et
que ce début agréable de année les en-.,
ourage a continuer a m’accoider leur con-.
fiance que je tacherai toujours de justiher
pleinement. .
Le Directeur de P Hotel-Patrie,

ATEGLIO Giorpaxi o
ngsues !
La Pharmacie L. Camille, 225, Gand--
Rue, vient de recevoir de belles sar goes
allemandes.

Légation de France
A Poecasion du premier Janvier, A ‘



























































OS ns

“présente la ¢ =" pos. ache e: 4 faire des renconires,

cette occasion, dé facheuses. C'est an ide] prog és augue!
nas NOUS EMpressons a ‘applaudir vive
ment. Nous-ne-doutens poirt-wn- instant ~
a ercle Ca que ces dames encourayent par leur assi-
Noe ay. Seinaes. prig ode. tappeler gue duité le zele eajreprenant de 7 Union: Hae
| membies du Cercle ‘Catholique ga‘ils sont ternedle, qui f4it tous ses efforts powr leur

convoqués démain matin 4 bo heures, au etre. agréable.
local de lears réunions. _. Tous les soirs, dés .7 beures, Pe CHe~.-«.

| Ceux qui -n'ont.pa ola circulaire, me des plas exquises est préparée pour ca~-
| peuvent considérer te aprésémt comme Tesset agréabie: ement les. papilles de ces.

avis. — D'urgeotes messres: doivent éue dames, * + seh tas
} prises’a cetie séatice, moo Vou ate gues joars deja gee cette hea-:
a

2
a
Lf













veuse pratique. ‘est mise ea exéeutio
‘Pour vous donner une idée des - : -boones:

choses qui. sss é1é-servies aux éléya
qui onten lidée géniale de se
‘Vappel de «Union Fra
—< passés: une créme aux marrons glacés
{ véritable velours), une créme a la. ma-
-cédoine de fruits panachée, une créme au |
-checolat cuite ; et-pour-ces jours a venice] |
° inet encore mieux. que-cela. Allons;-
Mesdames, laissez- vous gentiment violen-
ter ; ce sera pour votre plas grand bon-
oheor.— Un gourmets





























Avi —
Les. propristaires dela §
eAvenir » des Cayes, souhuiten

| que -des-autres localt
Liquidation de Jouets ¢ Bibelots’ | meilleurs pour lan 1906, | sabiti ig ig ldo
Le « Nouveauté Bazar- Lagojanuis », | fg promettent de leur donner eelte | ra ent stirveniy au dents quo :

-devant recevoir bienot -deutres spe. année plus de. aatistactioe’ tant pour a.
cialités d'articles, liquide son grand ; ers que pour la qualité,

stock de Jouets, Bibelots, ele, en, gros jo one “Caves, 30" Décembre 1905.
&. : ;

Bon, bon marché : :— Cé Yaille i! ‘H. Lrrscurrz,-~ N. Marcou

Qu’on se le dise d'un bout a autre | Avis commercial
-de ja République. Par acte sous-seing privé en date du |

199 de ce mois il a- été formé une so-7 - | S : oa ee
ware F498 flvan? ee a y :
Lagosannis, 136, Grand’ Rue. ciété commercinie eutre MessieursJac- | L steamer Bontvia», venant



Pour 1906: - ' gues L. pz Picciorro, Monsieur E. | de Europe, St‘Thomas, Cap Hai-
« Vénus Eventails » ANZARUT et Monsiett. J. Marat dont] tien, sera ici. le 9 Janvier 1906 et ©
Eventails « Alice-Rooseveltp~ — | ‘le siége est 4 Jacmel pour faire le com- epee directement pour Kings:
Hventails « Minerve» An. _ malle .

x merce de lissus et autres marchandises |





On entails « yini > Oe . ccpescenadee GDL Grol ACCT atedeny? ai BE Pic- j
om ESTES 8 a Soleil / i “CHOTTS &G.,.

“ventails ¢ Line». 5 t “Monsieur J. “Miznant aura seulla-si- |

Eveutails ¢ Mignonnetle » gnature-de la maison. Bb

teventuils « Toute Beaute »
Eyentails extea « Fantaisie »
Eventatls populaires, etc,
Cousi chez Layojannis,
136, Grand Rue,

Port-au-Prince, 16 Novembre 1005.



I. L. pe PICCIOTTO &'t>.



sa, jeune elientéle, ui Ce
Tne mudson nouvelle, Rue des reel -- Place Gathédrale
: ‘Annonee: aux eee qu ‘on trout













our le jour de UAn,





Avis OE nvole ses compliments, ee
oblieé de ‘donner avi a our I iis pRorT Bigre allemand

ndique nfs
Ene ique Uae elie ut | Porter; Iodon

“ankiet quen province > V- , Benrre ‘signy, i ite d'u
ge | Jambon bouilli la livre -
el assortiment —— | Fromage gruyere tras ri
n ce magasin OE Biseuit. Cr aker pilote laliv
“importe quel moment, | Biscuit petit beurre, la livre
td ben marché, : Hare 1s maqueranx m
ronts-Forigneuf, |

E est installé,
~~ Comme pour_s'assurer, ;
~ NVOYRZ pisiter | { Péche Gu jus. la polte 3

“ALLIEN & Co. Mantégue 5 livres bonne: marque: 3

-que depuis trois ans ‘i vit car plete. |
ment séparé de la dame Clara Laterest.
~-Port-au-Prince, 22 Décembre 1905.
ATHANASE LAFOREST?.
Avis
Je déclare wétre plus responsable
-des actes_et actions de mon @pouse née
-Théosia Robertson, pour in comptabilité
de caracire, en attendant Qu’une..a6-~ p=
‘tion en divorce. lui soit_intentée.-
“partir vide cette date, je déclare mécon-
naitre toutes ces dettes presentes elaye-
ouanke pavis en vest doané au mp ic et au

ee, 3 g BENOIT GUILLAUME

da Centre: et Pérou

— ee, efype __Dieaiantiog ile prix de son Vin sil rn a
te IE nat Te a Bee Oe aa ; f yallon_2 4 Be varlir. = =






canes teniSSHNERSE ee san Sree hen weenie inset Wane Dent! HANAN SSE SO













eo



Liguri fabriquée par Th Lucas
Je, soussigné: or 4 iG ‘connaissance at et médatllée. :

“du public que dans la nuit de dimanche |

dernier, 24 de ce mois, it m’a é1é volét .

.dins mon ‘enclos a « Lafond», plaine de BRIQUES! BR U as
__Jacmel,on-meler- gre piene: dreriniére ant sy

peu longue, étampé des lettres D. M. By Réfractaires de Brax

Gites squ'il i Oe surchargées de 0. B. cet : Pour fours. fourneaux, é équi

promets uné Sonne recompense & Celul | ae

qui me lavra fait retrouver. i ges ee Moulin 4 cannes,
Jacmel, 26 Décembre 1905. A vendre chez -
Occennit, Couner. | A, te GUERIN, be » . MA

oe



Full Text









PAGNIE FRANCAI
£8 CABLES TRLEGRAPHIQUES

ONOPOLE du NOUVELLISTE
EPRODUGTION INTERDITE).















» refusé Madrid comme lieu
anion de la conférence: Il a de

ei.

oscou 28.--- Le canon a encore
mployé dans. la rue Sadovia.

help
PerersBouRG 28 (5. 20: soir).---
mesures prises parte Gouver-
t ont complétement renversé

lans des révolutionnaires & St-|

rsbourg, donl fous les cheis vil
arrélés, oa situation reste la mé-
‘dans les provinces Baltiques et

Opessa 28.---La loi martiale a é!é

PLE 28.--- Les cercles
discutent la probabilité
in soulévement général des Maho-









glans au Caucase et dans |Asie




Rome 28.---Un cardinal a déclaré

jourd’ hui que le Pape espérait que

publication en France du 1ésumé

La Za



ression en donnant la

iclion gue ce dernier ne pouvait

de ce livre ont élé envoyées |

ous les Chefs d Etat.
ou 28 (minuit)

comité soci

WasHINGTON 28.— Le Sultan du |

reau offert qu’elle se réunisse a



ont ouverts-dans Jes |


















avec de grandes pertes.

Str- PETERSBOURG 28, -D’aprés les
novvelles recues d& par’ le

oF
, ©



| centaines de membres-de-la-Drujina|
L-sent-déid-en—prison.e-.-.-Les_grévisies.



| ont perdu courage et le conseil de

| ouvriers est sur le point dedéclarer |
|ére qui souvre le—{e Junvier st
| proche? — Lravenir, c'est le mystore,

| la gréve terminée. a |
La «Gazette dela Bourse» publiece

| matin une rameur disant que le gé-

| balle égaree. - ;
| Lonpres 29.--- Le ¢orrespongan
i ducxDaily-Mails 2 St Peter bourg
| que les révolutionnaires qui se trou-

| vent cernés dans Je quartier de la|
| Pryhsr aia, 4 Moscou, négocient les |
--fanes sur les autres. Cestla.supréme -

| conditions de leur reddition.~

Kovno (Lithuanie)28.—La ville est |
| placée sous Ja-loi martiale. Les bat- |
| dence. Ils se garantissent ainsi la paix

| teries de canons de campague et les





| dace @es révolutionnaires. .

| pendant qui bse trouvait ata

I Parmée. Aprés- son jugem2at, ira

dtéentermeé ala maison de correction

de Nan

‘Aprés une longue cape de troi

| cent soixante-cing jours, « Le Nov-
| ve_uiste» que en a été le fidéle et.

modeste écho, se recucille.
fl salue, non sans emotion,

SE

Gouvernement, insurrection est ar-
_| rivée asa derniére période; les ren-
| contres entre les troupes et les in- |
| surgés diminuent d'importance. Le |
ouverneur-général Doubassoff dé- |
| ploie la plus grande énergie et des |






| néral Mistcheukoa été blessé par une |
‘Tyoulu qu'elles sovent. — Il ne peut






| mitrailleuses, placées sur des points |
| stratégiques,ont fait disparaitre l'au- |
_- | de moyens tels quils arrivent a faire
| Bruxe.ies 28.--- Sipido, le jeune |

-anarchiste qui avait tiré sur le roi |

‘Edouard, alors prince de Galles, | .
| s+—~-Verrons-nons-eet-ensemble-de-me~










de Bruxelles, a été éurdlé hier dans




_ ment ‘railleuse den

les unt-









pRoncem

€



tés sociales tombées vaincues dans les
lulles pacifiques, sur le chemin de la
vertu; et celles qui furent jeunes et.

‘celles, hélas! que Cage avait déj@ pre-

parées pour le froid luinbeau, A tuu-
tes ces intelligencesaujourd hui mucts .
tes. ui toutes ces consciences en allérsy
il accorde un allendrissant souvenit/ ©
Inscripteurs impassibles des moin-

adres. pulsations de chaque journée,

noyons venir la derniére heure
avec un trouble méditatif. |
Quelle seru. pour Haiti la nouvelle



Les destinées dun peuple ne sout
pus toujours ce ue Ce peuple aurait

dre qu’d un idéal relatif-de
eur morale ebde prosperié mia



térielle.
L Histoire démontre Vaction déter-
minante, puissante, des nations les

raison qui inspire aux Elats jeunes,
une politique de réserve et de pru-

ef la vraie tranqguillité_d Laide des-
quelles ils sentouremt de mesures. et

tourner, ad leur avantage, des pers-

pectives jusque ld pleines.ae terrifian-

tes menaces. a

surés rationnelles préparer &@ notre

4 44

vie durable et prospére? |
pr 2 al ten eonti-

morgue insolente



Si sp

plenid

| dignement félé en 1904 sextirons nous -
| passer, en nos veines, le frissom qui —
fait naitre les grandes . euvres, les

ortes et prospéres == ourége~

{Nous sommes sur la bonne. voie. .
Soukaitons quon y persévére jus qu’

au glorieux résultat final :
_ Ce sont les veux que nous formo
jour la Patrie Haitienne.








2s-conditions une
A & ig Bb Président dé la.

blique et d tous ses Auziliaires, nos |.





“souhaits de succés dans leurs ee. oa z

de progrés par ordre dans la paix
et par le travail dans la liberté.

A nos fidéles Abonnés et Clients
__Pexpression sincére de notre profon-

a de-gratitude pour leur: _prdcieuse et :

constante. faveur..

merci cordialement. reconnaissant,
en retour de leur concours dévoré |
et désintéressé, 8 ee

A nous-mémes, — pourquoi pas?— :

‘Pexercice paisible de notre modeste la-

agr éable a& tous.





Nous rappelons que les articles
parus sous la rubrique «Tribune Pu-
blique » sont publiés daprés un tarif
d’insertion accepté par les intéressés,
Ges articles wémanent jamais de.
la védaction du Journal et ne sau-
raient, par conséqnent, engager en
aucune facon notre responsabilité.



"

Port-au Prince, le 28 Décembre rgo5.
Monsieur T. Lateau,
Secrdtaire d Etat dela Justice,

Pal Uhonne eur Ge porter a votre /con-
maissance les faits suivants, survenus!dans
fe cours don proces cn instance entre
Monsweur Nicolas Nader, mos client, et

dy steur Michel Kourts lequel a éré plaidé
kk 4 Décembre courant par devant le Tri-
bonal de Commerce de Port- au-Prince,
cumpose de MM. les doven et juges L,
Chapotean, St-Léger Perrier et H. Bris
POP,

Hier, A onze heures du matin, Mr le
joge Brisson s'est présenté au greffe du
av tribunal, a fait la remise des dossiers
ag Vafiiie et,

stffier, a déclaré se | déporter dans la.
cause.

Dans la méme matinge dhier,
muins to minutes, Monsieur Nicolas Na-

. —sheosasiom MGtivée Contre les. personnes
des jtges L
eer.

b “elas
sation exercée. cOntre les deux autres, ‘Als



loi, depen ¢ leur investiture de M.
istraisiy 3 ee que déport. et Fécusation |.
ussent legslement jogés ; mats jusqu’ic

les ane deport et récusation | ‘Avont pas été





. indant Jes joges- Chapoteas,” Per.
“fier et Britton se sont préseotés, le 27
Décembre-dans la soirée, ag Tribunal: ie
Commerce, et ont renda on jugement
contre :¢ citoy¢a Nicolas Nader en n favenr
a sieur Michel Kori. -

fly aa remarquer qoe le | joct choist
par ces compables Mogisirats pour rendre |



| Soe quia éré racolé ce jour-la

‘| dre contre’ Monsieur Nicolas Nader, i
A nos Collaborateurs et Agents, unl “d’antor
ont illegalement prolongé leur: fonction

| actes réguliers, fait

| sation” sus-mentionnés, ils cessaient d’e-
beur, dont toute l'ambition est de lire les juges de la cause pendante entre

rester, autant que possible, utile et | ies parties. Leur jagement est done nul,



























| du ménage viennegt.. Hier, nous avions |
par-urr acté réca par leg
i dauts, patriotes~ et honnétes, qui dési-|-
| raient voir le bien du pays, comme Mriy
a midi |
lun coin, Me “ ae e { Tabidoa oe ae
der s'est également présenté au-greffe du | une Ae—-Bi
_dtiribonal et 2b une declaration de Udre—
avigds: au ‘parkesu de cioyene: ‘
L. Chapoteau-er—St- “Léger-Per= |









hhorames imm
éiaient, par Ik volonié impérative de Ta ||
oil






|Jacmel nest = Pie

souvenirs |
L En elf 1, a sti
7un homme

, Poin, e

















_Ense réunissant et en pronongant
jogement comportant la contrainte

corps, quils ont voul





de juges, légalemeat suspendue par des | 4
opformément



sur la récusation.
“Dés le déport et la déclaration. de récu-}

quelque tort? re mai
son? Non, mille fois non. — Sim il
employé a la douane, peseur placé pa
Son Excellence te Président d'Hait
yous avez. voulu Vavilir; vous avez fai
jeté en prison od il a fait de bien long
mois ; enfin le tribunal reconnut son
innocence, et sa liberté Ini fut_remise.

-Maintenant, nous constatons que MM.
Barnave Craft, Ernest Voyard et Fer-_
nand Laforét, sont aussi honnétes que.
vous autres, hommes de priscipes qui
les avez couverts de menso iges
Que ees messieurs eussep






d’une nullicé d’ordre pablic, et. n'est. pas
un acté guthensique, émané des officiers |
publics campétents, qui pent étre termi- |
né par le mandement de l'article 149 du |
Code de procédure civile. 4
Il y a dans la conduite des j juges sus- |
rommés de quoi rendre nécessaires les)
poursuites que le Codé d'Instruction cri- |
minelle vous permet de provoquer contre |
eux. : dinfmies: ~
Mais, dés mainténant, i) 5 lien _de--pée $6 rdonnables
isser des Thstructions av gree au Tri. : Te gont ‘excusables, car aueun d’entre.
bunal de Commerce pour l’interdire de | eux n’avait la direction de celte fameu-
délivrer Vexpédition de \a décision du 27 | se | douane, aucun d'entre eux= Cao
Décembre, qui n’est pas un jugement ren~ | nous comp renons ) n’avait rempli, les.
du par Pautorisé ‘compétente, susceptible | colonhes du «Soir. — Mais vous, Mr 2
de recevoir le méme intitulé que les lois | Rodolphe, si, le fait de la contrebande ‘
et d’étre grossoyé. -[ est vrai, si ce qui s'est passé a bord
Recevez, Monsieur le Secrétaire @E- | des vapeurs Prins Willem Vet Cherus-
tat, l'assarance de ma profonde considéra~ | kia est juste, si réellament les 800.
tion. leacs de café ont élé émbarqaés sans |
“jy. BW. FRANCIS. | que l’Etat wait. pergu “aucuns - droits,
N. B.— Des pidses seront publiéés dans | si réellement les faux manifestes.qu
le prochain numéro. | Pinterpréte a dressés Ae en posse
sion des hono ‘ables + Lauture
ui prouvera law
manifeste, fa la





















nageoagen

















{| culpabilité ; “si le. v0
4 #4 | justice est chargée de.
~ gévérement.’ Il faut que”

Jacl el el la Geatrebande: Ve MM. lea principes *, gq Ae aber

Le temps passe et les incommodités ae ane aaa daccuser per

























des Jacméliens journalistes ingspan-|f Be

Frédérique Bernier ujourd hui dans | *

commie Messiours R ut

aul, St- Jean thier: nous possédions.des
Spar)
et leur sa-





The) nous avions. ae nos |
oldats dont la répe

us ¢ ee) te épr o i

becca, Lopis Tann











andre ur nous ay



yait ionttte, venir patanger dans un

ae
neailles — ce - Servic ydraulique

b Nove avons appr vee giand pldsic . Bi en que les tuyaux de conduite de lx.
: les. fiangailles de ‘fot ent a. Jacmel, , A du § archand sé trouvent dans.
: Me Taeimisr: CLE” ANT avec Mile | on état qui le me presque daus | ‘im pos--
niss en: nous persua- | Nia AL EB!) ; sibilité.de répofidre au service qué Vou:
les. heurenses | res | Nous en’ yons aux jotéressants Gances pourrait en exiger, Pactif et ai]
ig meilleare si a de nos sincéres | Directeur da Service” Hydravlique a pw
: —-| donner sati-faction aex habit,
- | Quartier, en proc cédant au net

s sales des Agents ie Chan sa q tuyaux qui étaient réduits: ay 2/3 | € leur
Le 3y & 8 | Nous avons segu le-petit billet suivant, disuiie watovel par Tecaleae’ ‘dont ils.

océdé. hier aprés-midi, a oa la vente del d’nn groupe de potaches : .
6 Oe | étaient obstrués.
o.coo dollars au taux de 478 fer ‘pour! “¢Mr le Directeur, — Voolez-vous bife ee e n ee vielen aic'ee = Monsiee:
service du Retrait. s grace au z
| assez-bon pour : solliciter en notre faver, | Beseor Unysse que le «eR
- Démission — ainsi. qué pour tous les écoliers qui en | Alexiss se trouve poarvu d’eau en bonne-
“Nous apprenons que Mr. Eugene Roy, bénéficieront, que la rentrée~ des classe: quaaitité et capable de répondre avx es.
F
au terme de son mandat de syndic. a prié | soit fixte au 8 Janvier? Ecoutez done | pérances de la canitale,
aes collegues de pourvoir 4 son remplace- | le 3 Janvier novs p’aurons pas.encore. did A Mr Ernest Ulysse, nos plus since: es:
_ment eb ladies aya — Il aurait donné | géré le jambon du Jour de PA! compliments. —Abonné de Calin-Centime
—yusst sed io membre du syndi- «Av nom-du ¢Nouvelliste», notre Ghez Di
cat, tont en restant agent de change. sympathique Ministre de lInstruction pu: J h Di a ina 9 eusement
— Nons regretions cette décision, en sou-; blique voudra bien nous gratifier de ces | p ose a pou noe oy See
baitant que notre: ami revienne sur cette | bonnes étrennes.--- E. COLIERS.» oer . ‘mocique a see BrakHiacerments : qual
be soi nee u
Ques Gp Feste, ses collegues Succes aun compatriote 2 Au Progrés (Bizoton ) demiin diman-
ont pas manqué de ‘combattre avec in- | &
i Noss avons appris avec plaisir que notre | che toute l’aprés-midi.
PTs co _gmpatriote, Partiste Normil Charles, inscri Au Café du Port (en ville) toute la nuit
Courses de Chevaux PAcadémie de sculpture Julian, a Paris, | de demain a lundi.
Voici tes-moméros import\nts du pro- s obtens un remarguable succés. — Apré
gramme de fa joarnte hippique de lundi, - un concours entre écudiants de Vétablls
Hae eS COUTSES & SUTETS, “sement, Tl a en le p premier prix tx de §o fcs:
en sac, ete | et une médaille généralement accordée au
Chevaux moyeane taille: 100 gour plus méritant.
des;_ grand taille: 25; _ toutes ta tailles Nous adressons A notre studieux con-
£300 ‘gourdes. ‘ : citoyen nos meilleurs compliments.

Chronique mondaine 08 de Jacmel
Ce malin a été cél ébrée a la Cathédrale Mr Plenty Eavelanet 2 até nommé DD.
la bénédiction nuptiale de Mile Liry Mé- recieur dela Recette et de la Dépense
nos avec M. le Docteur Gaston DALEN- Jacmel, pour le. service .@e la Trésorene
COUR, - si Une affaire en Dovane passiona
Les mariés ont €té oudutes "S° Pautel actuellement beaucoup l’opinion publiqu
por Mme Wesner Ménos et MrleDocteur ict: cons vous en parlerons aprés plu
Léon Avdain.- Ont quété: Mlles Claire ample informé.
Lucie Ménos,; avec MM, Maurice wuérailles.

t Henri Elie. . Un honorable péreade famille, an viel
. Cest Mgr paplard, enré de la Cathé- et honnéte travailleur a succombé ce-ma
’ dale. qui a officié, — Nos Seigneurs \’As- iin, 2 Page de 69 ans: — Mr FRANGoOI
chevégue et 1¢ Coadjuteur ont honoré de Toussainr PERE.

teur présent ‘le marioge du distingné pré- Ses funérailles aufont Hew cet aptés
a rcle Catholique. . _ midi; le convoi partira de la Grand’Ru

1b par fe N° BS pour se rendre 2 V'éghise Ste Anne
Saini le defile pate : Nos sympathiques condoléances a s

lon Mé jiew la réception: La, . famille.
8 nombreus invités ont pris plaisir a, Le oer aeie die porte 4 la con
mplime MEE 4 Aueeaaant couple, ‘bien: tui ; haissance de Mesieurs Jes avocats de la} Ministre de France oe Haiti recevra,
bien ion~-g ad en-date-|10.beures.du-miatin, les Menzbres.de he :
—| @hier, Je Secee tonie Francaise. So
ai tert invité VOrdre: des avocats 4. assister tant. } ion Fraternelle Let
in a exprimé en des termes émus 2 ses ata réceptien= guj-aara-ieu-aa—Palais Na Ih -pevenw que Tier Pranr
ieols ses souhaits de prospérité et de... tional le 78 “‘Décembre a 3. heures.-de- iH rerirun-wEx press-Bar » spé-
fie M 3 ; Pp Pp
ne, NAF Jerime et ésenté Ta agaty: Waiai, quae Te-Dea t-destinég Ata-clientéle féminime.——
ay Cer @ a nid ap ; Janvier, a. chédraie, a 8 une orte de. Bibtatakides. dumes_otlons—.
par boohenr ‘ de #¢ -heares précises du matin, . : : é se rendre doréna-s,










" Requéte S Scolaire









































P loges-qae-
bien voulu me décerner 2 occasion de
ma décoration de Ncél et désirenx de
erminer agréab'ement Vannée, j/offrirai
mes aboonés, clients et au public, di-
manche de huita dix heures da soir, un-
oncert dans les jardins que j'ai récemment:
tablis 4 U Hdtel- |-Patrie et au cours dugnes
on pourra souper 4 bon marché e¢ au



















On trouvera tous genres de glaces a |x
Marie-Brisard, aux fruits. Je serai hev-
eu gue mes clients sortent satisfaits et
que ce début agréable de année les en-.,
ourage a continuer a m’accoider leur con-.
fiance que je tacherai toujours de justiher
pleinement. .
Le Directeur de P Hotel-Patrie,

ATEGLIO Giorpaxi o
ngsues !
La Pharmacie L. Camille, 225, Gand--
Rue, vient de recevoir de belles sar goes
allemandes.

Légation de France
A Poecasion du premier Janvier, A ‘



























































OS ns

“présente la ¢ =" pos. ache e: 4 faire des renconires,

cette occasion, dé facheuses. C'est an ide] prog és augue!
nas NOUS EMpressons a ‘applaudir vive
ment. Nous-ne-doutens poirt-wn- instant ~
a ercle Ca que ces dames encourayent par leur assi-
Noe ay. Seinaes. prig ode. tappeler gue duité le zele eajreprenant de 7 Union: Hae
| membies du Cercle ‘Catholique ga‘ils sont ternedle, qui f4it tous ses efforts powr leur

convoqués démain matin 4 bo heures, au etre. agréable.
local de lears réunions. _. Tous les soirs, dés .7 beures, Pe CHe~.-«.

| Ceux qui -n'ont.pa ola circulaire, me des plas exquises est préparée pour ca~-
| peuvent considérer te aprésémt comme Tesset agréabie: ement les. papilles de ces.

avis. — D'urgeotes messres: doivent éue dames, * + seh tas
} prises’a cetie séatice, moo Vou ate gues joars deja gee cette hea-:
a

2
a
Lf










veuse pratique. ‘est mise ea exéeutio
‘Pour vous donner une idée des - : -boones:

choses qui. sss é1é-servies aux éléya
qui onten lidée géniale de se
‘Vappel de «Union Fra
—< passés: une créme aux marrons glacés
{ véritable velours), une créme a la. ma-
-cédoine de fruits panachée, une créme au |
-checolat cuite ; et-pour-ces jours a venice] |
° inet encore mieux. que-cela. Allons;-
Mesdames, laissez- vous gentiment violen-
ter ; ce sera pour votre plas grand bon-
oheor.— Un gourmets





























Avi —
Les. propristaires dela §
eAvenir » des Cayes, souhuiten

| que -des-autres localt
Liquidation de Jouets ¢ Bibelots’ | meilleurs pour lan 1906, | sabiti ig ig ldo
Le « Nouveauté Bazar- Lagojanuis », | fg promettent de leur donner eelte | ra ent stirveniy au dents quo :

-devant recevoir bienot -deutres spe. année plus de. aatistactioe’ tant pour a.
cialités d'articles, liquide son grand ; ers que pour la qualité,

stock de Jouets, Bibelots, ele, en, gros jo one “Caves, 30" Décembre 1905.
&. : ;

Bon, bon marché : :— Cé Yaille i! ‘H. Lrrscurrz,-~ N. Marcou

Qu’on se le dise d'un bout a autre | Avis commercial
-de ja République. Par acte sous-seing privé en date du |

199 de ce mois il a- été formé une so-7 - | S : oa ee
ware F498 flvan? ee a y :
Lagosannis, 136, Grand’ Rue. ciété commercinie eutre MessieursJac- | L steamer Bontvia», venant



Pour 1906: - ' gues L. pz Picciorro, Monsieur E. | de Europe, St‘Thomas, Cap Hai-
« Vénus Eventails » ANZARUT et Monsiett. J. Marat dont] tien, sera ici. le 9 Janvier 1906 et ©
Eventails « Alice-Rooseveltp~ — | ‘le siége est 4 Jacmel pour faire le com- epee directement pour Kings:
Hventails « Minerve» An. _ malle .

x merce de lissus et autres marchandises |





On entails « yini > Oe . ccpescenadee GDL Grol ACCT atedeny? ai BE Pic- j
om ESTES 8 a Soleil / i “CHOTTS &G.,.

“ventails ¢ Line». 5 t “Monsieur J. “Miznant aura seulla-si- |

Eveutails ¢ Mignonnetle » gnature-de la maison. Bb

teventuils « Toute Beaute »
Eyentails extea « Fantaisie »
Eventatls populaires, etc,
Cousi chez Layojannis,
136, Grand Rue,

Port-au-Prince, 16 Novembre 1005.



I. L. pe PICCIOTTO &'t>.



sa, jeune elientéle, ui Ce
Tne mudson nouvelle, Rue des reel -- Place Gathédrale
: ‘Annonee: aux eee qu ‘on trout













our le jour de UAn,





Avis OE nvole ses compliments, ee
oblieé de ‘donner avi a our I iis pRorT Bigre allemand

ndique nfs
Ene ique Uae elie ut | Porter; Iodon

“ankiet quen province > V- , Benrre ‘signy, i ite d'u
ge | Jambon bouilli la livre -
el assortiment —— | Fromage gruyere tras ri
n ce magasin OE Biseuit. Cr aker pilote laliv
“importe quel moment, | Biscuit petit beurre, la livre
td ben marché, : Hare 1s maqueranx m
ronts-Forigneuf, |

E est installé,
~~ Comme pour_s'assurer, ;
~ NVOYRZ pisiter | { Péche Gu jus. la polte 3

“ALLIEN & Co. Mantégue 5 livres bonne: marque: 3

-que depuis trois ans ‘i vit car plete. |
ment séparé de la dame Clara Laterest.
~-Port-au-Prince, 22 Décembre 1905.
ATHANASE LAFOREST?.
Avis
Je déclare wétre plus responsable
-des actes_et actions de mon @pouse née
-Théosia Robertson, pour in comptabilité
de caracire, en attendant Qu’une..a6-~ p=
‘tion en divorce. lui soit_intentée.-
“partir vide cette date, je déclare mécon-
naitre toutes ces dettes presentes elaye-
ouanke pavis en vest doané au mp ic et au

ee, 3 g BENOIT GUILLAUME

da Centre: et Pérou

— ee, efype __Dieaiantiog ile prix de son Vin sil rn a
te IE nat Te a Bee Oe aa ; f yallon_2 4 Be varlir. = =






canes teniSSHNERSE ee san Sree hen weenie inset Wane Dent! HANAN SSE SO













eo



Liguri fabriquée par Th Lucas
Je, soussigné: or 4 iG ‘connaissance at et médatllée. :

“du public que dans la nuit de dimanche |

dernier, 24 de ce mois, it m’a é1é volét .

.dins mon ‘enclos a « Lafond», plaine de BRIQUES! BR U as
__Jacmel,on-meler- gre piene: dreriniére ant sy

peu longue, étampé des lettres D. M. By Réfractaires de Brax

Gites squ'il i Oe surchargées de 0. B. cet : Pour fours. fourneaux, é équi

promets uné Sonne recompense & Celul | ae

qui me lavra fait retrouver. i ges ee Moulin 4 cannes,
Jacmel, 26 Décembre 1905. A vendre chez -
Occennit, Couner. | A, te GUERIN, be » . MA

oe