Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text

















Abannement’:pour Dép riomenticA 0 * ban: 4
oe Rtrdayer” so PAR MOS S

rjolly & Fart:






ration des socialistes-démocrates, U
grand nombre d’ouvriers-sans-travall
‘se sont poriés.cet aprés-midi auprés.
des tentes de l’armée de I’Eglise, prés
du Strand, of ils ont raillé et hud la
priucesse Louise, duchesse de Fife et
| Ghe~-ainée du-roi Edovard, laquelle
procédait a Vinauguration des tentes
gui ont été données par le Rot eb
dotées de 5.000 par la reine Ale-
xandra pour abriter les ouvriers sans |
travail.--- Les manifestants 42 un mo-
ment douné, sont devenus si turbu~
lents que des renforts de police ont
‘ad étre appelés pour tes dis

|






. L , ‘soit restée ouverte. | | sec
’ 1E FRANCA $ ~ | Myritine 29.---Le débarquement.
ES TELEGRAPHIQUES. des marins de la flotte-internationa-

OLE da NOUVELLISTE le, ainsi que la saisie des douanes
cictian intenpite:: et des bureaux de la poste et da télé-
eo graphe, n’ont provoqué aucune ma~-

299 — Plus de 200,000 | nisfestation de la part de la popula-
ppartenant a différentes tion turque. Celle-ci ests paisible
vwridres, ont manifesté au- | Tue Sur 1000 marins qui avaient ete
‘as. Ils ont dé- débarqués, 500 ont été retirés.-- Les

t le parlemert, mais au- commandants de la flotte considérent
_désordre ne s'est produit: | 14° 100 hommes étaient suffisants

festanis demandent le suf- pour faire-face aux exigences |







versel, - les. ep
NE D9. Tout est calme ici. Paris 29.---Le Gouvernement en-

ane 29-— Le ministre a- | Visage avec Tr_plns parfaite sérénité
Mr Herbert H ‘Squiers, a4 1° allusions que lempereur Guil-| yg ay
2 % Hy soe rnc

émission & Washington, | @ume® cra devoir—inesrporer-dans {—
ile décision die a une.

e discours du tréne,-prononcé hier |
é contre Mr Squiers” par_





\
}
|
l



4 Vouverture du Rischstag. On n’at- | 74 Gouvernement et la Bao que
tache auenne importance aces paro= | Test d’un intérét national de lire, dans .
les. Von y voit qu’un prétexte pour | je dernier numéro du «Monitear », les do- °



ement Cubain.

ancton 29.— Mr Edwin V.

imstreameéricain en Corée, |
|







obtenir du Reichstag lg vole de nou~ | cuments relatifs a la lettre du Siége So
veauk crédits militaires. "| cial de la Banque Nationale d’Halu, adres- °

ra Mr Squiers a Cuba bias | .
occ GRA 29 (soir).—Il vs La presse partage opinion du | sée le 26 Septembre dernier 4 Son Exc.
Miho a Séhe Tune. Gouvernement; seuls les journaux a | te Président deta République et dont
le ee ee oe, Esensation voient dans ces propos une | BONS avens parlé ich, “Ss

bataille entre les troupes et wee semblable & celle que ’Em- | Ces documents consistébt, d’abord, en
ins - Pendant le combat, la | Menace semblable a celle que M- | oc tettre du cabinet particulier da Pre

: - Vee | pereur@vait faite dans son discours | ae ettre dd ie pare a u Pie,
Pde Tanger.» be journal officienx Te | ane. tepouse prochaine: : ‘en une dep

tPsrrernaw~ tant “phys 5 ban | ‘ , . ce “pee
«Pempsy, tonten cherchant de de- che de-la Légation d€ France, transniet-
montrer le peu dimmportance Ge Ces | tant Ja letire du Siége Social de la Banque.
usious, ditt-- «Cela revient & UNE | er la réponse de noire Ministre des Rela-
laration impériale, voulant . dé- | tions Extérievres donnant acte de-la re.

ations de -13 e cetepree, ainsi acheminée pac

fe-«désie-de-taive aboutir plus ctirement

sont pas des plus amicales:-Ces puis peuj-étre que parla voile ordinaie et l=
gances sont évidemment—la-France- lee * |
et Angleterre » De | Le 7 Novembre courant, Monsieur le
© r ts Ministre. Marcelin. répondait, au nom du -
pg UE ee eee pee 4 ‘ Ly es e1 th. 4 o Be, * Gd Le fovea oy a eee eee a
es diis navires mull) Maprid 29. Tous leg pliers de | Conseil, au Siége Social de la Banque,
Cg la garnison ont été consignes, ann Pabord. leG ed
ules les positions sont | 2°.) anifestation quills” que «tout d’abord, le Gouvernement mains __
secuipées par troupes dempécher fa manifestation guils | vient q
par le A
3

ae













canons du croiseur « Otcha-
maintenant n'est plus quu- |
een feu, échoué uté Sa coque a été criblée | #!!
La plupart des hommes c







“












“magne AVEC. Seay aines pal sant zs ne

















yng occupées par |
Cle @nlevées par une”

a balonnetteaussitét aprés |

























‘ A é i US vila donné, aprés le Procés dela ~
¢ éral Nepluoff. comptaient faire en faveur de leurs | Consolidation, des preuves non équivo~—
Le correspondant du eainarades de Barcelone. ques de son désir de rétablir et.de forti«
Sdterchoure ditaue it _-Baacetonk 29->-La chambre des}. -avec_la_Bangue la_plos.compléte,-ta.
Pe ce Be akan députés a voté ce soir. par 123 voix plus franche harinonies il pensait, il pen-
elirer gon argent et le dé- | contre 9% la suspension des garanties | ce encore que 1d est | ine des frre par-
" arge constitutionnelles en Catalogne. _ ties en cause,» ~ Apres le Procésde la Cone .

Le dans lesétablissemenis we | solidation clan | eS Pest ool SR eg
ae . a ey . 3 ple “Hatuen était incon |
- La Havane 29. ‘Soixante-deux testablement en droit d’atiendre quelques |

ardes ruraux sont partis & la pour | modifications au-contrat de la Banques_
saite dupe bande de révolutionnal~ | Celie ci y_ avait adhéré a la Commission
rescommandés par Robert et Castillo. | mixte de Réorganisation financiére, dont
LonpRks 29.--- Excités par la féde- | elle provoqua la creation et sancdonna ig 4




















sane et St-Péters-
coupées, Il n'y a plus
Cracovie CGalicie) qui







programme. L’accord semblait €tre fait,
des documents émanés de la
-tablissent, sur 0 werreim
sions. Le 19 Avril, la Banque

les assurances formelles et nettes ; et jus-

-qu’au 2 Aou:, rien n’abontissait, ni pro- ;

messes ni engagement écrit. Ce sont 1a des _

griefs susffisants pour expliquer Vattitade —

du Gouvernement: « une habileté ne dé- i

sarmant pas aprés le Procés, quand nous ghomicide volontaire-sur-ta-personne de | a

~nedemandions qu’ nous entendre, Se «= ppilosthanes Jeanty. Son défenseur Me| chain. st
jovant de nos meilleures intentions, ne Bq Lespinasse, avec sa maltrisé acconto-| Cest une joyen

tenant aucun compte de ses engagements, i mée Ini a enlevé un v dict d’acquitte- scoop d _jolies |
nuus acculant 4 une. situation fansse.et- ment" a ae ee S$ de 3 ai

insoutenable devant les Chambres Légis- —— Cé matin passe une afaue as ouvert por

latives, situation compliquée, en paraché- avec préméditation; c’est Me Ch. ud ai rempl
vement de Vosuvre, d'une subite et~inat- i a été désigné d'office pour défendre ee














tendue fermeture de la caisse». — Les Paccusé, un nommé Lubin Gay Baron.
intentions du Gouvernement restent con- So oe .
Un Démenti

¢iutanies et généreuses, mais fermement) ,, oy gy eee
decidées 4 obtenir de la Banque, dans l'in- | J'ai. lo dans le N° de Te elliste 2 de | = Ladovi ,
teré: du pays, ce qu'elle avait promis, ce samedi 25 Novembr que le F.-. Jastin } du 24 Octo! es S IBN pts Tens
guelle nous doit.... Il eut été possible Doucet 4 escaladé le temple de la Resp.". | mentssur la magnifique Revue de
denglober la Banque dans le sort de sa | Loge «L’'Humanité» Ne 12. Ce fait attri- | Japonaise du 22 octobre,a Yokoham
D.tection coupable. Le Gouvernement ne bué par le f.-. Viard a ce fr. est absolu-} Lia ville 2 eu un tel surcroit de visi
Ya pas méme pensé, estimant que les in- | MEOt faux, attendy que c'est moi 1° | won a di camper en plein air;
teats, de.part et-d'autre;-unefois redres- | Surv.’, chirgé do maillet, qui. ai donne: amilliers de jonques thc af :
sés, étaient identiques, et espérant que | ouverture. - . : aoe pas some pout conte a Pe
ses bons procédés seraient payés de réci- | Le fr.-. Doucet était assis tranquille~ tude de spectatears. — La formidable
procité par quelques réformes et conces- | ment dans la cour de la Loge, quand j ai | mada ne comprenait pas moins de
sions. - | envoyé une députation pour l’introduire | navires de toutes catégories. Aucun
Tandis gue cette réponse était en route | Selon le cérémonial voulu par nos statuts | dice ne tappelait le souvenir des récen

Let ricuels. Je prie les (f.-. de toute Vobé ttes-tla flotte sous ses grands pavols

a les] ses peintures fraiches, semblait sortir


































pour Paris, le Directeur de la Banque A}
Port-au-Prince, adressait, le 14 Novem-
___bre, une_letire-au-Conmseii des Ministres
pour séclamer le Tribunal arbitral prévu
par l article 23du Contrat, et qui devrait:
decider si le Gouvernement avait le droit.
de rompre avant le terme convenu, — fi-
mer, en cas de négative, VPindemnité a



dience de ne pas-ajouter-foi= eit
jensOngéres ~|ehantiers. De
Léogine, 28 Novembre 1905. |. Le~yacht-da- Mikado~ €tait soivt di
A. Rossini Kernisawt, Avpfentenr-Géom. | sous marins de 20 metres de long : il
G.2. 2B Ki. S$. 30%, chargé du maillet | éré Pobjet de Vatrention générale. —

de «L'Hamanité » N° ra. Les navires pris sur les Rosses figa
ancailles

aux deux premiéres lignes d'embos
payer, ~~ Slatuer sor la liquidation des Wous apprenons avec plaisir que hier

et contrastaient pit leur coven

“ ° Bis, . 2h é 6)
sommes dues 4 la Bingue pour avances Font été fétées les fangailles de Mile Résia avec la teifite gns clair de guerre e
faites €: commissions annulées par suite |

to | Roumain avec Me Fernand Deanis. te qe ’

de la gérance haitienne. — La lettre de- | Nos meilleurs compliments et voxwx de}. fy ia
mande, en outre, quele Tribunal se ré- | bonheur. .aux- jeunes er intéressants pro=.) oe

_ woisse 4 Paris. : i mis.

a une fantastique cité de feo mage acu
Uae telle lettre, alors que la discussion | ande Pate de Charité Teenie décorée. Le spectacle Stat Uy!
était ouverie, obligea Mr le Ministre Mar-| "Pour est prét, a PAsile erique. ees we tee
ge aan j PORT UO Com : a .
cein d’écrire 4 Paris, le 17 Novembte | plet succes de la belle fete-de bienfaisatice | La présence des Se He
courant, pour exposer ga’sl-ne poavait | | est faite pour Ctonner beni

ide demain soir. -, / : Tadmire
civire ie Directeur de la Banque, en cette} = Nous avons deja Esquisse les nombreux | @ S¢ doutait nullement que Vadm 2

ecasion. itt . : . ti ippon avait pu deja poss
OCCaSION, interpréte fdéle des iDlentions agréments qu’y tronveront les assistants | peut peuple Nippon P ve th

du Siége Social, car alors la dépéche de} sour tear jou} ; le progrés aussi loin dans les conte
Social, pe pot lear jouissance matérielle, | navales.—Ce que c'est que de voul






























































. % ’ & * 4 : . g

26 Sepiembre Haurait aucune significa | Le cdté artistique, consistant en un ma-| eg ee,

pon. u (ant eroie plaid: que Me Gan gnifigue comcert voral . /. . é Funérail

Wijck a voulo brusquer-le dénonem a le sai : mo" Cet aprés-midi se fer n
Dt

n. — Les deux derniéres 16- | de HeRMANNES |
it_admire: 5-0
zi WwW | mi.— Ses fanérailles a0
; to-de Beetho- | midizle convol partira de
— ven, brillamment exécurés par un qua- | siére No 4§, pour sé rendre

t & tor de viclon, violoncelle,plano-er-hare |} thédrale, Se
nent toutes les questions en litige,—car |-noninm: pus: oP : Nos sympathiques conan ene A

wee ety : goed ; puis la suave vale lente: «Dans | p a
nieutente amiable, oi la constitution | un raves et de nombreux morceaux de | natear Dupiton et 4 sa famil
@an tribunal arbiteal ne saurait avoir lien chant, SS de

i ne Des chansonnettes comiques et] S : Oe

ailleurs qu’a Port-au-Prince. tde dé 1éh-tpaieront tes | fq Sociate des Zélatrices a St
auPresid Vintermédes, avec l’orchestre de St-Louis | pent de Paul informe le public qu cue
~~ Comme nous Pavons annonce, c’est de- ' de Gonzagoe quia préparé dé beaux mot-| ge tient a 8a. disposition pour 7°
main que paralira la suite de la longue ceagx pour Ja cifconstancé, — Comme | commande de bouquets, ' ur
hsie dés pérsonnages de marque, haitiens..on le voit; tout concourt 4 donner ala| _. Travail délicatet sone.

BE é Be a Che 68 oe oi nestinlese } i 46 f 4 i : e: i i t it z ce : cel
epg dicacearten es 2 fees Cc ee eee oe & :

d’Honseur aSon-Excellencé le Président —A noter que le ridean se léveraexac-| | gti, fur
Nerd Alexis le 21 Décembre prochain. — témenta 7h. 40 et que Ventrée s'ouvre | Grande maison en MU,
‘Nous sommes de ceux qui penseat que par la Grand’rue, les hépitaux de la rue , blicaine Ne 16.
c'est consolant pour on_ Chef d’Etat de du Centre devant rester fermés, 4 Sadresser, pour
igcevoir de pareilles manifestations deses On apprendra avssi_ avec plaisir qe'en au bureau-du jo!















Ga









gallons;

pour talia de 125 gallons
Avenue Boyer, Ne 18, ci-
is-Chénes.

A vendre |
pins de clapier pour l'élevage
ja cuisine, de la race de Tou-
de celle d’Angora, 4 couleurs




















'%:

r Avenue:
is-Chénes.

ervice Hydraulique

rection du Service Hydraulique
ire un nouvel et dernier appel
minés cretardataires et leur an-
ue, faute par evx de solder leur
au ie Décembre “proch un,
geront radicalement sup-



woleur du Service,—E. ULYSSE.
-au-Prince, 6 Novembre 1909.

ystéme

nes--- ¥ 2 E
bas que c’est bien le moment de dire :

e . établissement
de la Grand’Rue, prés de la Poste, et

vous serez satisfaita souhait.
Bataille... agréable

_Liavis de Lagojannis: « Admirable
Souvenir Gratis», etc, a commencé.
déja 4 produire son elfet:— Son maga-
sin depuis quelques jours, est assailli
par de nombreux acheteurs qui, petit

Adiessez-vous a son

"a petit. font leurs emplettes en vue de
‘Jafin de année. — .,

On nous appris que Lago veut liqui-
der complétement son énorme stock

d’articles en « nonveaulés »; il a com. -

mencé 4 vendre 4 des prix tellement

un veai yaille/...

-Profitez tous de cette occasion ex-
ceptionnelle tant par la baisse de prix
que la perspective d’avoir droit a lad-

mirable Souvenir élernel gratis, si au
der Janvier 1906 on prouve a Lagojan- :

nis, par un carnet délivré a cet effet,
qu’on lui aura acheté pour la valeur de
200 gourdes.

N oubliez done pas de réclamer vo-
tre petit carnet, sur lequel les entrées
ne doivent étre-portées que par Lago-
jannis ou ses employés; les écritures
doivent correspondre, en outre, date

_pour date, avec le livre de vente



































Avis Commercial
‘honneur d’informer le public et
nerce-en partienlier, que, sui-
acie notarié en dale du 30 Sep-
e cette année, mon frére Mr
sé Sapa est entré comme 4s-
ns ma maison deeommerce,
lanouvelle raison sociale est :

A. et B. SADA.
changement n’en apporte aucun
la marche de notre maison, qui
fuera le méme genre diaffaires
r le passé, et je prie mes clients
nloir bien transférer les soldes de
eomptes en tna faveur au nom de
ouvelle maison, quicomme dha-
e les servira toujours avec zele et
ment. Je les remercie, ainsi

ce. et leur presente mes cor-
Salutations.
— Appatra SADA.




eurs comptes sans délai, entre
nS -et-sur--la-quittance de-Mon-
Manuel Perpignand, ‘leur an-
sier, .

Port-au-Prince, 9 Novembre 1905

Roux, “Roux & Dévrxois,
Laronesr. en liquidation.
bie d’Art

UD quia signale
facon si éclatante son talent
n@-arliste, annonce au
Gil vient de recevoir des appa-

lectionnés et un matériel avec
esle metiant A méme dexé-
Mporte qnelle ceuavre re tive




m1 aussi de la gomme pour

correspondants, de leur bien-,

. bre courant, a2 nenres 1e ©
conformément ala toi du 6 Septembre. _cordonnier,. _euirs vermis,




8, en liquidation, sont. invilés a









naliéres de « NOUVER
—- Qu’on se le dise!

Aik Bo





sage AEDS

A vendre, po: rcause de depart,
le mobilier de)! Hore, BELLEVUE,
Sadresser au propriétaire a
Hotel, tous les jours, enlre 10
heures et midi.

ALO EERE EEE

Port-au-Prince, ler Décembre 1905°

gestrat Gom ancl de nee

Monee au public que la criée de
la ferme de la Boucherie, pour Pannée
4906, aura lieu a | Hotel communal, le
samedi que l’on complera neuf Décem-
% heures de |



LT COI



POTS Cr ae eondilions awelle élablit
dans son article 6. OC
~ Lpadjudication ne sera definitive
prés le vote du Conseil admetiant
caution présentee par Padjudicataire.
__En cas de rejet de la caution et de
la non-présentation immédiate d'une
nouvelle caution de la, part. de. Vadjudi-
eataire provisoire, il sera procédé duns
ja huilaine A. une..deuxiéme,crige de’ la
sus dite ferme. 7%) g:
Fait a ’ Hotel Commonal les jour,
mois et an que dessus.
Le Magistrat Communal,
A. SAMBOUR











E 1d pére
7, Square Alboni 16° Passy ( Paris )

Consultations tous les jours >2a4 bres
Spécialile : Affections de poilrine.



cet Etablisser

' tardataires.a venirrégler |

s jour. |

|

du Conseil admettant la.

7



_ Le soussigné, propriétaire de lH.
TEL-PaTRig, avise ses clients, qua.
partir du ter Décembre prochain,.
| slissenretit sera sous Ta direc--
‘tion de Messieurs AzécLio GIOVAN--
Nee rca Nae
ll leur annonce en. outre qu’a par-°
tir du 20 du méme mois. de Décem--
bre il ouvre le nouvel « Hoven Saint
CHar_Les® 4 Thor.
En. conséquence, il-invite les re-
eurs comp-~










possible.
~F. In: CHARLES.
Port-au-Princ2, 22 Novembre 1905

tes le plus tot



a chen as

Ru
- Polichinelles, poupées h
_porcelaine, garnilures pour décoration
' de l'arbre de Noél, fusils pour enfants,
‘services porcelaines, bonbonniéres.





“de toutes qualités, lustres, bougeoirs,.
lampions, drapeaux haltiens et étran-
gers, guirlundes ea papier pour décc -
+ation,aricles—c a



Lavabos et accessoires pour lavabos.,,
porte-manger, murmites, godrts. théié-
'res, cafétiéres, assietles, etc, etc.

Chapeaux pailles et feutre pour hom -~
mes, un choix complet de ?)

ADpLSsSserie

Bordures, peinture blanche ét couletr,,
ocres, eic,.ele.

elles ets

_) CY

af
é
f



:



so IOS,



Chabr.
de tontes sortes, éperons, ¢triers, 6tri-

_ vieres, sangles, brides, mors et filets

, nickelés et étameés, fontes, valises sue-
coches, jumbiéres, cravaches, fouets,
brossesa cheval detous genres, étrilles,
et tous articles pour buss.

: Ferblane par feuille, étain, ficelle,

‘aprés-midi, lignes pour péche, bamegons, fils pour

basanes,.
peaux deweechon, bouclesde~ toutes:

“dimensions, outils de tous genres. ta--

SS, TNGTeU. aTcles por

aay

pis pour”
cercueil : poignées, vis, plaques et_dif-.
férents ornements,







quittes émaillées et en ferbiane, fa
naux pour buss et écnries, hones. ser--
peties, crochels, pentures, moulins 2.

mais.



lers.a repasser






















nerveuses é ihdepns i n taquelle
; sévi 1s a S,
“grat sie ve aggravée a la suitedes recent
e ‘ : : eS :

49 bis, Avenue de Turgeau, a cdté de>

Mr le député Paul Cesvet. - ' Rhian Villejoint
Cabinet de Consultations: tire asa fin, ;

105, Rue du Quai: 345h. pm | O malice du sort! la eullure: delal

patate a aujourd'hui le pas sur celle de 1
la eanne a sucre!t!

I IE BORDE AUY es Et Haiti est la reine des ‘Analies:
| CABINET -

Mr Dereix, acopriétsire det’Etablis- 1. ee ak ae
sement, prévient sa nombreuse clientéte , . de Hes edison Alcinder Ae
qu'j{ tient toujours @ Int disposition: des~ et Windsor Michel











véritables appréciateurs : ~ joe hyeeate:
Vin blane GRAVES a 4.00 le gallon — 2, Avenue John Brown, 2. 0
Vin rouge FRONSAG a 3,00 «

Vinrouge Patus de Borpeauxa 2.50gal ‘ON TROUV ERA CHEZ

li les prie, en outre, de se meélier





les Grands Vins & bon marché. po x be
, 130, Place Grefirard, 130, |
} Biére frangaise, la caisse @ 50]
4. 4 « la douzaine 14)
Meérdocin de -ort au-Prince et de lat. ty} ge} de os Sasa ibe Cries ;
pe ves Huile surfive, 1é terblane 4| jue Joha Brown. en face du Per



Facullé de Paris.
4; Rue Maurepas ( Bois-Verna ).

gon Vin rouge de table Sie Rose de Limav-




























Canin t de Consultations
j 9 iiae Républicaine (presqu’a langle ,

ies Piles Miracles et Républicaine },

be-gatton 2501 Tee S gations 12.
La barrique § or 26.

segs ca we Abas

i



Prix uniques § 4 eb 6.

isles} jours i
de 10 heaves a midi.

WEDECINE — CHIRURGIE

Consultations fot

2

nacie LEGS USTAY

Rue du Magasin de P Etat “et




Fy

i 19, Rue des Césars,

_ Vient de recevoir un stock assorti de}.
. médicaments de toute fraicheur,

> fFARTINETAX @0 e On y trouvera : Vin de Notrry, :
Mme 6. CORVINGTON, 69 rue Roux, Huile de fote de Mprue pure, Seringues.

ne GH



3

Vient de recevcir un assorliment de Pravaz avec aiguilles en plaline|
complet de jouets: en tous genres el irridié, Thermométres pour medecins | sesintiee de coupons pour pa c
de toutes beautés sles deri ieres nou-' ef familles, Lait condensé de Nestlé) et yee ae To chon.
veaités, prix. exeeptionnellement bon ( Swiss) trés frais, Veilleuses fran a de t
marché! 44) CISES.

Ne__ manquez pas 7 ACCASION unique Assorliment comp let.de. Bonbons 8
de faire des heureux pour le dJour-de~Nevgat.-ete.
















m7 AGE a OE. pe Usines de Petersvi eee Saumatre
M aitre- T ailleur, EN sae
Grand Rue, 181, | cl aap ok, = ee
a - e
Annonce a ses nombreux clients | pois durs du ays bien séchés ¢1 vente en re ea

que sa maison est. nouvellement. £ |

assortie dune grande quantité de aera k ret |
vies et Ga : Bois d’ébénisterie : Aca
# “eel a: supériorité: a — tchaicha, ‘damé-t “marie, _6lc, et

Dans son établissement, on trou: Dépot et vente, rue Eugene

: Bourjolly, No 8, prés de la Léa

tion ominicaine.

olaioe 3 ; , rix tres modéres,



Full Text

















Abannement’:pour Dép riomenticA 0 * ban: 4
oe Rtrdayer” so PAR MOS S

rjolly & Fart:






ration des socialistes-démocrates, U
grand nombre d’ouvriers-sans-travall
‘se sont poriés.cet aprés-midi auprés.
des tentes de l’armée de I’Eglise, prés
du Strand, of ils ont raillé et hud la
priucesse Louise, duchesse de Fife et
| Ghe~-ainée du-roi Edovard, laquelle
procédait a Vinauguration des tentes
gui ont été données par le Rot eb
dotées de 5.000 par la reine Ale-
xandra pour abriter les ouvriers sans |
travail.--- Les manifestants 42 un mo-
ment douné, sont devenus si turbu~
lents que des renforts de police ont
‘ad étre appelés pour tes dis

|






. L , ‘soit restée ouverte. | | sec
’ 1E FRANCA $ ~ | Myritine 29.---Le débarquement.
ES TELEGRAPHIQUES. des marins de la flotte-internationa-

OLE da NOUVELLISTE le, ainsi que la saisie des douanes
cictian intenpite:: et des bureaux de la poste et da télé-
eo graphe, n’ont provoqué aucune ma~-

299 — Plus de 200,000 | nisfestation de la part de la popula-
ppartenant a différentes tion turque. Celle-ci ests paisible
vwridres, ont manifesté au- | Tue Sur 1000 marins qui avaient ete
‘as. Ils ont dé- débarqués, 500 ont été retirés.-- Les

t le parlemert, mais au- commandants de la flotte considérent
_désordre ne s'est produit: | 14° 100 hommes étaient suffisants

festanis demandent le suf- pour faire-face aux exigences |







versel, - les. ep
NE D9. Tout est calme ici. Paris 29.---Le Gouvernement en-

ane 29-— Le ministre a- | Visage avec Tr_plns parfaite sérénité
Mr Herbert H ‘Squiers, a4 1° allusions que lempereur Guil-| yg ay
2 % Hy soe rnc

émission & Washington, | @ume® cra devoir—inesrporer-dans {—
ile décision die a une.

e discours du tréne,-prononcé hier |
é contre Mr Squiers” par_





\
}
|
l



4 Vouverture du Rischstag. On n’at- | 74 Gouvernement et la Bao que
tache auenne importance aces paro= | Test d’un intérét national de lire, dans .
les. Von y voit qu’un prétexte pour | je dernier numéro du «Monitear », les do- °



ement Cubain.

ancton 29.— Mr Edwin V.

imstreameéricain en Corée, |
|







obtenir du Reichstag lg vole de nou~ | cuments relatifs a la lettre du Siége So
veauk crédits militaires. "| cial de la Banque Nationale d’Halu, adres- °

ra Mr Squiers a Cuba bias | .
occ GRA 29 (soir).—Il vs La presse partage opinion du | sée le 26 Septembre dernier 4 Son Exc.
Miho a Séhe Tune. Gouvernement; seuls les journaux a | te Président deta République et dont
le ee ee oe, Esensation voient dans ces propos une | BONS avens parlé ich, “Ss

bataille entre les troupes et wee semblable & celle que ’Em- | Ces documents consistébt, d’abord, en
ins - Pendant le combat, la | Menace semblable a celle que M- | oc tettre du cabinet particulier da Pre

: - Vee | pereur@vait faite dans son discours | ae ettre dd ie pare a u Pie,
Pde Tanger.» be journal officienx Te | ane. tepouse prochaine: : ‘en une dep

tPsrrernaw~ tant “phys 5 ban | ‘ , . ce “pee
«Pempsy, tonten cherchant de de- che de-la Légation d€ France, transniet-
montrer le peu dimmportance Ge Ces | tant Ja letire du Siége Social de la Banque.
usious, ditt-- «Cela revient & UNE | er la réponse de noire Ministre des Rela-
laration impériale, voulant . dé- | tions Extérievres donnant acte de-la re.

ations de -13 e cetepree, ainsi acheminée pac

fe-«désie-de-taive aboutir plus ctirement

sont pas des plus amicales:-Ces puis peuj-étre que parla voile ordinaie et l=
gances sont évidemment—la-France- lee * |
et Angleterre » De | Le 7 Novembre courant, Monsieur le
© r ts Ministre. Marcelin. répondait, au nom du -
pg UE ee eee pee 4 ‘ Ly es e1 th. 4 o Be, * Gd Le fovea oy a eee eee a
es diis navires mull) Maprid 29. Tous leg pliers de | Conseil, au Siége Social de la Banque,
Cg la garnison ont été consignes, ann Pabord. leG ed
ules les positions sont | 2°.) anifestation quills” que «tout d’abord, le Gouvernement mains __
secuipées par troupes dempécher fa manifestation guils | vient q
par le A
3

ae













canons du croiseur « Otcha-
maintenant n'est plus quu- |
een feu, échoué uté Sa coque a été criblée | #!!
La plupart des hommes c







“












“magne AVEC. Seay aines pal sant zs ne

















yng occupées par |
Cle @nlevées par une”

a balonnetteaussitét aprés |

























‘ A é i US vila donné, aprés le Procés dela ~
¢ éral Nepluoff. comptaient faire en faveur de leurs | Consolidation, des preuves non équivo~—
Le correspondant du eainarades de Barcelone. ques de son désir de rétablir et.de forti«
Sdterchoure ditaue it _-Baacetonk 29->-La chambre des}. -avec_la_Bangue la_plos.compléte,-ta.
Pe ce Be akan députés a voté ce soir. par 123 voix plus franche harinonies il pensait, il pen-
elirer gon argent et le dé- | contre 9% la suspension des garanties | ce encore que 1d est | ine des frre par-
" arge constitutionnelles en Catalogne. _ ties en cause,» ~ Apres le Procésde la Cone .

Le dans lesétablissemenis we | solidation clan | eS Pest ool SR eg
ae . a ey . 3 ple “Hatuen était incon |
- La Havane 29. ‘Soixante-deux testablement en droit d’atiendre quelques |

ardes ruraux sont partis & la pour | modifications au-contrat de la Banques_
saite dupe bande de révolutionnal~ | Celie ci y_ avait adhéré a la Commission
rescommandés par Robert et Castillo. | mixte de Réorganisation financiére, dont
LonpRks 29.--- Excités par la féde- | elle provoqua la creation et sancdonna ig 4




















sane et St-Péters-
coupées, Il n'y a plus
Cracovie CGalicie) qui




programme. L’accord semblait €tre fait,
des documents émanés de la
-tablissent, sur 0 werreim
sions. Le 19 Avril, la Banque

les assurances formelles et nettes ; et jus-

-qu’au 2 Aou:, rien n’abontissait, ni pro- ;

messes ni engagement écrit. Ce sont 1a des _

griefs susffisants pour expliquer Vattitade —

du Gouvernement: « une habileté ne dé- i

sarmant pas aprés le Procés, quand nous ghomicide volontaire-sur-ta-personne de | a

~nedemandions qu’ nous entendre, Se «= ppilosthanes Jeanty. Son défenseur Me| chain. st
jovant de nos meilleures intentions, ne Bq Lespinasse, avec sa maltrisé acconto-| Cest une joyen

tenant aucun compte de ses engagements, i mée Ini a enlevé un v dict d’acquitte- scoop d _jolies |
nuus acculant 4 une. situation fansse.et- ment" a ae ee S$ de 3 ai

insoutenable devant les Chambres Légis- —— Cé matin passe une afaue as ouvert por

latives, situation compliquée, en paraché- avec préméditation; c’est Me Ch. ud ai rempl
vement de Vosuvre, d'une subite et~inat- i a été désigné d'office pour défendre ee














tendue fermeture de la caisse». — Les Paccusé, un nommé Lubin Gay Baron.
intentions du Gouvernement restent con- So oe .
Un Démenti

¢iutanies et généreuses, mais fermement) ,, oy gy eee
decidées 4 obtenir de la Banque, dans l'in- | J'ai. lo dans le N° de Te elliste 2 de | = Ladovi ,
teré: du pays, ce qu'elle avait promis, ce samedi 25 Novembr que le F.-. Jastin } du 24 Octo! es S IBN pts Tens
guelle nous doit.... Il eut été possible Doucet 4 escaladé le temple de la Resp.". | mentssur la magnifique Revue de
denglober la Banque dans le sort de sa | Loge «L’'Humanité» Ne 12. Ce fait attri- | Japonaise du 22 octobre,a Yokoham
D.tection coupable. Le Gouvernement ne bué par le f.-. Viard a ce fr. est absolu-} Lia ville 2 eu un tel surcroit de visi
Ya pas méme pensé, estimant que les in- | MEOt faux, attendy que c'est moi 1° | won a di camper en plein air;
teats, de.part et-d'autre;-unefois redres- | Surv.’, chirgé do maillet, qui. ai donne: amilliers de jonques thc af :
sés, étaient identiques, et espérant que | ouverture. - . : aoe pas some pout conte a Pe
ses bons procédés seraient payés de réci- | Le fr.-. Doucet était assis tranquille~ tude de spectatears. — La formidable
procité par quelques réformes et conces- | ment dans la cour de la Loge, quand j ai | mada ne comprenait pas moins de
sions. - | envoyé une députation pour l’introduire | navires de toutes catégories. Aucun
Tandis gue cette réponse était en route | Selon le cérémonial voulu par nos statuts | dice ne tappelait le souvenir des récen

Let ricuels. Je prie les (f.-. de toute Vobé ttes-tla flotte sous ses grands pavols

a les] ses peintures fraiches, semblait sortir


































pour Paris, le Directeur de la Banque A}
Port-au-Prince, adressait, le 14 Novem-
___bre, une_letire-au-Conmseii des Ministres
pour séclamer le Tribunal arbitral prévu
par l article 23du Contrat, et qui devrait:
decider si le Gouvernement avait le droit.
de rompre avant le terme convenu, — fi-
mer, en cas de négative, VPindemnité a



dience de ne pas-ajouter-foi= eit
jensOngéres ~|ehantiers. De
Léogine, 28 Novembre 1905. |. Le~yacht-da- Mikado~ €tait soivt di
A. Rossini Kernisawt, Avpfentenr-Géom. | sous marins de 20 metres de long : il
G.2. 2B Ki. S$. 30%, chargé du maillet | éré Pobjet de Vatrention générale. —

de «L'Hamanité » N° ra. Les navires pris sur les Rosses figa
ancailles

aux deux premiéres lignes d'embos
payer, ~~ Slatuer sor la liquidation des Wous apprenons avec plaisir que hier

et contrastaient pit leur coven

“ ° Bis, . 2h é 6)
sommes dues 4 la Bingue pour avances Font été fétées les fangailles de Mile Résia avec la teifite gns clair de guerre e
faites €: commissions annulées par suite |

to | Roumain avec Me Fernand Deanis. te qe ’

de la gérance haitienne. — La lettre de- | Nos meilleurs compliments et voxwx de}. fy ia
mande, en outre, quele Tribunal se ré- | bonheur. .aux- jeunes er intéressants pro=.) oe

_ woisse 4 Paris. : i mis.

a une fantastique cité de feo mage acu
Uae telle lettre, alors que la discussion | ande Pate de Charité Teenie décorée. Le spectacle Stat Uy!
était ouverie, obligea Mr le Ministre Mar-| "Pour est prét, a PAsile erique. ees we tee
ge aan j PORT UO Com : a .
cein d’écrire 4 Paris, le 17 Novembte | plet succes de la belle fete-de bienfaisatice | La présence des Se He
courant, pour exposer ga’sl-ne poavait | | est faite pour Ctonner beni

ide demain soir. -, / : Tadmire
civire ie Directeur de la Banque, en cette} = Nous avons deja Esquisse les nombreux | @ S¢ doutait nullement que Vadm 2

ecasion. itt . : . ti ippon avait pu deja poss
OCCaSION, interpréte fdéle des iDlentions agréments qu’y tronveront les assistants | peut peuple Nippon P ve th

du Siége Social, car alors la dépéche de} sour tear jou} ; le progrés aussi loin dans les conte
Social, pe pot lear jouissance matérielle, | navales.—Ce que c'est que de voul






























































. % ’ & * 4 : . g

26 Sepiembre Haurait aucune significa | Le cdté artistique, consistant en un ma-| eg ee,

pon. u (ant eroie plaid: que Me Gan gnifigue comcert voral . /. . é Funérail

Wijck a voulo brusquer-le dénonem a le sai : mo" Cet aprés-midi se fer n
Dt

n. — Les deux derniéres 16- | de HeRMANNES |
it_admire: 5-0
zi WwW | mi.— Ses fanérailles a0
; to-de Beetho- | midizle convol partira de
— ven, brillamment exécurés par un qua- | siére No 4§, pour sé rendre

t & tor de viclon, violoncelle,plano-er-hare |} thédrale, Se
nent toutes les questions en litige,—car |-noninm: pus: oP : Nos sympathiques conan ene A

wee ety : goed ; puis la suave vale lente: «Dans | p a
nieutente amiable, oi la constitution | un raves et de nombreux morceaux de | natear Dupiton et 4 sa famil
@an tribunal arbiteal ne saurait avoir lien chant, SS de

i ne Des chansonnettes comiques et] S : Oe

ailleurs qu’a Port-au-Prince. tde dé 1éh-tpaieront tes | fq Sociate des Zélatrices a St
auPresid Vintermédes, avec l’orchestre de St-Louis | pent de Paul informe le public qu cue
~~ Comme nous Pavons annonce, c’est de- ' de Gonzagoe quia préparé dé beaux mot-| ge tient a 8a. disposition pour 7°
main que paralira la suite de la longue ceagx pour Ja cifconstancé, — Comme | commande de bouquets, ' ur
hsie dés pérsonnages de marque, haitiens..on le voit; tout concourt 4 donner ala| _. Travail délicatet sone.

BE é Be a Che 68 oe oi nestinlese } i 46 f 4 i : e: i i t it z ce : cel
epg dicacearten es 2 fees Cc ee eee oe & :

d’Honseur aSon-Excellencé le Président —A noter que le ridean se léveraexac-| | gti, fur
Nerd Alexis le 21 Décembre prochain. — témenta 7h. 40 et que Ventrée s'ouvre | Grande maison en MU,
‘Nous sommes de ceux qui penseat que par la Grand’rue, les hépitaux de la rue , blicaine Ne 16.
c'est consolant pour on_ Chef d’Etat de du Centre devant rester fermés, 4 Sadresser, pour
igcevoir de pareilles manifestations deses On apprendra avssi_ avec plaisir qe'en au bureau-du jo!















Ga






gallons;

pour talia de 125 gallons
Avenue Boyer, Ne 18, ci-
is-Chénes.

A vendre |
pins de clapier pour l'élevage
ja cuisine, de la race de Tou-
de celle d’Angora, 4 couleurs




















'%:

r Avenue:
is-Chénes.

ervice Hydraulique

rection du Service Hydraulique
ire un nouvel et dernier appel
minés cretardataires et leur an-
ue, faute par evx de solder leur
au ie Décembre “proch un,
geront radicalement sup-



woleur du Service,—E. ULYSSE.
-au-Prince, 6 Novembre 1909.

ystéme

nes--- ¥ 2 E
bas que c’est bien le moment de dire :

e . établissement
de la Grand’Rue, prés de la Poste, et

vous serez satisfaita souhait.
Bataille... agréable

_Liavis de Lagojannis: « Admirable
Souvenir Gratis», etc, a commencé.
déja 4 produire son elfet:— Son maga-
sin depuis quelques jours, est assailli
par de nombreux acheteurs qui, petit

Adiessez-vous a son

"a petit. font leurs emplettes en vue de
‘Jafin de année. — .,

On nous appris que Lago veut liqui-
der complétement son énorme stock

d’articles en « nonveaulés »; il a com. -

mencé 4 vendre 4 des prix tellement

un veai yaille/...

-Profitez tous de cette occasion ex-
ceptionnelle tant par la baisse de prix
que la perspective d’avoir droit a lad-

mirable Souvenir élernel gratis, si au
der Janvier 1906 on prouve a Lagojan- :

nis, par un carnet délivré a cet effet,
qu’on lui aura acheté pour la valeur de
200 gourdes.

N oubliez done pas de réclamer vo-
tre petit carnet, sur lequel les entrées
ne doivent étre-portées que par Lago-
jannis ou ses employés; les écritures
doivent correspondre, en outre, date

_pour date, avec le livre de vente



































Avis Commercial
‘honneur d’informer le public et
nerce-en partienlier, que, sui-
acie notarié en dale du 30 Sep-
e cette année, mon frére Mr
sé Sapa est entré comme 4s-
ns ma maison deeommerce,
lanouvelle raison sociale est :

A. et B. SADA.
changement n’en apporte aucun
la marche de notre maison, qui
fuera le méme genre diaffaires
r le passé, et je prie mes clients
nloir bien transférer les soldes de
eomptes en tna faveur au nom de
ouvelle maison, quicomme dha-
e les servira toujours avec zele et
ment. Je les remercie, ainsi

ce. et leur presente mes cor-
Salutations.
— Appatra SADA.




eurs comptes sans délai, entre
nS -et-sur--la-quittance de-Mon-
Manuel Perpignand, ‘leur an-
sier, .

Port-au-Prince, 9 Novembre 1905

Roux, “Roux & Dévrxois,
Laronesr. en liquidation.
bie d’Art

UD quia signale
facon si éclatante son talent
n@-arliste, annonce au
Gil vient de recevoir des appa-

lectionnés et un matériel avec
esle metiant A méme dexé-
Mporte qnelle ceuavre re tive




m1 aussi de la gomme pour

correspondants, de leur bien-,

. bre courant, a2 nenres 1e ©
conformément ala toi du 6 Septembre. _cordonnier,. _euirs vermis,




8, en liquidation, sont. invilés a









naliéres de « NOUVER
—- Qu’on se le dise!

Aik Bo





sage AEDS

A vendre, po: rcause de depart,
le mobilier de)! Hore, BELLEVUE,
Sadresser au propriétaire a
Hotel, tous les jours, enlre 10
heures et midi.

ALO EERE EEE

Port-au-Prince, ler Décembre 1905°

gestrat Gom ancl de nee

Monee au public que la criée de
la ferme de la Boucherie, pour Pannée
4906, aura lieu a | Hotel communal, le
samedi que l’on complera neuf Décem-
% heures de |



LT COI



POTS Cr ae eondilions awelle élablit
dans son article 6. OC
~ Lpadjudication ne sera definitive
prés le vote du Conseil admetiant
caution présentee par Padjudicataire.
__En cas de rejet de la caution et de
la non-présentation immédiate d'une
nouvelle caution de la, part. de. Vadjudi-
eataire provisoire, il sera procédé duns
ja huilaine A. une..deuxiéme,crige de’ la
sus dite ferme. 7%) g:
Fait a ’ Hotel Commonal les jour,
mois et an que dessus.
Le Magistrat Communal,
A. SAMBOUR











E 1d pére
7, Square Alboni 16° Passy ( Paris )

Consultations tous les jours >2a4 bres
Spécialile : Affections de poilrine.



cet Etablisser

' tardataires.a venirrégler |

s jour. |

|

du Conseil admettant la.

7



_ Le soussigné, propriétaire de lH.
TEL-PaTRig, avise ses clients, qua.
partir du ter Décembre prochain,.
| slissenretit sera sous Ta direc--
‘tion de Messieurs AzécLio GIOVAN--
Nee rca Nae
ll leur annonce en. outre qu’a par-°
tir du 20 du méme mois. de Décem--
bre il ouvre le nouvel « Hoven Saint
CHar_Les® 4 Thor.
En. conséquence, il-invite les re-
eurs comp-~










possible.
~F. In: CHARLES.
Port-au-Princ2, 22 Novembre 1905

tes le plus tot



a chen as

Ru
- Polichinelles, poupées h
_porcelaine, garnilures pour décoration
' de l'arbre de Noél, fusils pour enfants,
‘services porcelaines, bonbonniéres.





“de toutes qualités, lustres, bougeoirs,.
lampions, drapeaux haltiens et étran-
gers, guirlundes ea papier pour décc -
+ation,aricles—c a



Lavabos et accessoires pour lavabos.,,
porte-manger, murmites, godrts. théié-
'res, cafétiéres, assietles, etc, etc.

Chapeaux pailles et feutre pour hom -~
mes, un choix complet de ?)

ADpLSsSserie

Bordures, peinture blanche ét couletr,,
ocres, eic,.ele.

elles ets

_) CY

af
é
f



:



so IOS,



Chabr.
de tontes sortes, éperons, ¢triers, 6tri-

_ vieres, sangles, brides, mors et filets

, nickelés et étameés, fontes, valises sue-
coches, jumbiéres, cravaches, fouets,
brossesa cheval detous genres, étrilles,
et tous articles pour buss.

: Ferblane par feuille, étain, ficelle,

‘aprés-midi, lignes pour péche, bamegons, fils pour

basanes,.
peaux deweechon, bouclesde~ toutes:

“dimensions, outils de tous genres. ta--

SS, TNGTeU. aTcles por

aay

pis pour”
cercueil : poignées, vis, plaques et_dif-.
férents ornements,







quittes émaillées et en ferbiane, fa
naux pour buss et écnries, hones. ser--
peties, crochels, pentures, moulins 2.

mais.



lers.a repasser



















nerveuses é ihdepns i n taquelle
; sévi 1s a S,
“grat sie ve aggravée a la suitedes recent
e ‘ : : eS :

49 bis, Avenue de Turgeau, a cdté de>

Mr le député Paul Cesvet. - ' Rhian Villejoint
Cabinet de Consultations: tire asa fin, ;

105, Rue du Quai: 345h. pm | O malice du sort! la eullure: delal

patate a aujourd'hui le pas sur celle de 1
la eanne a sucre!t!

I IE BORDE AUY es Et Haiti est la reine des ‘Analies:
| CABINET -

Mr Dereix, acopriétsire det’Etablis- 1. ee ak ae
sement, prévient sa nombreuse clientéte , . de Hes edison Alcinder Ae
qu'j{ tient toujours @ Int disposition: des~ et Windsor Michel











véritables appréciateurs : ~ joe hyeeate:
Vin blane GRAVES a 4.00 le gallon — 2, Avenue John Brown, 2. 0
Vin rouge FRONSAG a 3,00 «

Vinrouge Patus de Borpeauxa 2.50gal ‘ON TROUV ERA CHEZ

li les prie, en outre, de se meélier





les Grands Vins & bon marché. po x be
, 130, Place Grefirard, 130, |
} Biére frangaise, la caisse @ 50]
4. 4 « la douzaine 14)
Meérdocin de -ort au-Prince et de lat. ty} ge} de os Sasa ibe Cries ;
pe ves Huile surfive, 1é terblane 4| jue Joha Brown. en face du Per



Facullé de Paris.
4; Rue Maurepas ( Bois-Verna ).

gon Vin rouge de table Sie Rose de Limav-




























Canin t de Consultations
j 9 iiae Républicaine (presqu’a langle ,

ies Piles Miracles et Républicaine },

be-gatton 2501 Tee S gations 12.
La barrique § or 26.

segs ca we Abas

i



Prix uniques § 4 eb 6.

isles} jours i
de 10 heaves a midi.

WEDECINE — CHIRURGIE

Consultations fot

2

nacie LEGS USTAY

Rue du Magasin de P Etat “et




Fy

i 19, Rue des Césars,

_ Vient de recevoir un stock assorti de}.
. médicaments de toute fraicheur,

> fFARTINETAX @0 e On y trouvera : Vin de Notrry, :
Mme 6. CORVINGTON, 69 rue Roux, Huile de fote de Mprue pure, Seringues.

ne GH



3

Vient de recevcir un assorliment de Pravaz avec aiguilles en plaline|
complet de jouets: en tous genres el irridié, Thermométres pour medecins | sesintiee de coupons pour pa c
de toutes beautés sles deri ieres nou-' ef familles, Lait condensé de Nestlé) et yee ae To chon.
veaités, prix. exeeptionnellement bon ( Swiss) trés frais, Veilleuses fran a de t
marché! 44) CISES.

Ne__ manquez pas 7 ACCASION unique Assorliment comp let.de. Bonbons 8
de faire des heureux pour le dJour-de~Nevgat.-ete.
















m7 AGE a OE. pe Usines de Petersvi eee Saumatre
M aitre- T ailleur, EN sae
Grand Rue, 181, | cl aap ok, = ee
a - e
Annonce a ses nombreux clients | pois durs du ays bien séchés ¢1 vente en re ea

que sa maison est. nouvellement. £ |

assortie dune grande quantité de aera k ret |
vies et Ga : Bois d’ébénisterie : Aca
# “eel a: supériorité: a — tchaicha, ‘damé-t “marie, _6lc, et

Dans son établissement, on trou: Dépot et vente, rue Eugene

: Bourjolly, No 8, prés de la Léa

tion ominicaine.

olaioe 3 ; , rix tres modéres,