Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
























ercial et d'Annonces

-















Pepsesoyener

/mandes dans les colonies de l’Afri- , des derniers troubles. Moi, je connais les
| que Occidentale, annonce la mort de | meneurs incorrigibles, les, propagandistes;
| Hendrick Wittboi, chef des révoltés et les mesures que j’'appliqueral seront tér-
Hottentots.--- I] est mort des suites ribles et ne donneront a personne Venvie
YA grave blessurequ il ¢ et pee € recommencer. out e temps qre ye
oo Brave biessor ed ane Son serai 1, mon énergie s appliguera unigue-
w ‘ Janes | ° ment a faire le bien public et a maintenir
convoi allemand.--- Son fils Isaala | ja paix.
Tstecéde, a Ma vie ne pevt tre up embarras
Lonpres 20.— Dix mille ouvriers | pour personne, excepté pour les voleursy
de Norvége an prince Char- | S@9S travail ont fait aujourd’hui une | et je vous le jure en honneur : ils conti
emark.---Le roi Christian | manifestation 4 Hydepark, of pla- | nue ont 4 avoir ce la tablature avec mol,
- : sieurs discours leur ont été adresssés | C&S Mauvals citoyens qui, 28 dérriment

par_les organisateurs, _ - ide la communauté, veulent senrichir.
Sr-PererspourG 24.— Le district | . * Et je continuerara agit ainsi, sans
sptivité -faiblesse, Gar-jai-la-conviction.que je fais
bien. Personne, aucun haitien ne feta
| mieux que moi, —-oui personne ne fera
mieux que moi, — car je suis dépouillé























QOUCTION INTEADITE).

res du-Parlement-Norvé-





















uU 20.--- Un-congrés-conrpe-}-
mibres de Zemstvos, de con- |. AO cgngtae
l industriel a repris son activité ha~_
bres'du clergé, s’est réuni | bitueile; presque tous les grévistes
i chez le prince Dolge- | sont retournes aux manufactures et
la été formulé an. pro- | tous les Journaux ont reparu. | de tout ce qui s’appelle passion, sauf ce~
6 réfornies qui-—sera-seu _Lamiral Birilefl a fermé les arse} pendant celle de travailler 4 la prospérité
omte Witte,avec la promes- | 220% maritimes de Ta Neva, tes ou~-de-mon-pays-et--de taisser_aprés-mol_un——
uyer pour les mettre en | vriers ayant quilte le travail hier | nom glorieux. — :
| Les membres du congres A4heures, refusant de travailler | _4 Je nal jamais été animé d aucune au
lime fat ceca que quel-| Pls de 8 heures par jour. [ae Bo? sph trec ce sont agités pout
denire eux seraient dispo-| “CONSTANTINOPLE 24a Lesconféren- | obtenir les | se Sees da ouvor “ een
partie du ministére s'ils| °° prolongées du. conseil des mints) kik ainsi dé mo
nvilés, __| tres at, palais Yildiz portent a croire Ce sont eux. aussi, positivement eux,
20: ~-Le correspondant | 7"° la Targmie se prepare @ RECEP | qui intriguent encore a l'heure actuelle.
icles A Bucharest dit que j teren principe les demandes des puls- | Leur ceuvre se fait dans l’ombre, c’est
oule a pillé et bralé un | 88000 européennes pour le controle lune ceuvre souterraine, occulte, comme
mbre de magasins juifs 3 | des finances en Macédoine.---Larri- | celle de cetté vermine qu'on appelle mar-
.— D ns une rue, toutes les | ¥°° 84 Pirée de la flotte internatio- | roca qui.ronge tout sans qu’on la voie.
ont été démolies. ~~ ale, activera Ja décision de la Tur-| «Mais; mot, jeles vertat bien ; quand
.—- On annonce que par | 4! ma patience aura atteint sa limite, Vex~
lemple-sera-terrible. Alors on se souvien-

eamiotd “& bord des | dra. de mes avertissements. »





























































ee





‘Viadivostock,fx
Japon






Du « Moment»: nena
eident a regu en audience publique une | Cour d’Assises

| pombreuse assistance. Aprés le salut L’audience d’hier, la premiére de la
des drapeaux et le défile des troupes, | session, a été présidée par te-doyen Léon
ila parlé en ces termes: 2 | Nav. — Remarqué parmiles jurés MM.
« Ces jours derniers, on s'est amusé a | Louis Delva, Monfort Solages, Julien Bre-
colporter les. bruits les plus_mensongers| ton, Nemours Vincent. — Deux jeones
et les plus séditieux. Les fauteurs de trou} gens, presque deox enfants + Lovis Kelly,

bles qui se tenaient tranquilles pendant | sajet anglais, age de 19 ans, et Alcimé
veique temps, ont recommencé leurs ma~












Inimilié existe entre les.
€s soldats qui se trouvent































Rojestvensky qui est a
Oji», est confiné dans
énéral Daméloff,

le transfert nigances. ge es

en toute) “(gr cela vient, je vous le dis €a hoo~






Louis, haitien, 4gé de 20 ans, cumparais-
ssient devant le Tribunal. criminel sous
1 Paccusation, le 1° comme auteur, le 2° >
| peur, do pea d’atention de certaines pet- | comme complice, de vol domestique es- 4
épéche regue | connes préposées 4 surveiller Tordre pu- | time A$ 1.500 au préjydice de Silomon
Trotha, comi- | blic. Oa doit surtout augmenier de 2é.e | Moura ab mag win dequitravaillaitKelly.
— &é le inddtre | Sitdt aprés vexpose de laffaire fait suce



orees alle- | dans les endroits qui Ont








“cintement par Mr



le Substitut Luc Do-

minique, un petit débac s’engage entre public, lequel prime: tous les actres.

M* Hubert Alexis et Rodolphe Barau,
Conseils des prévenus, et Me Foucard |
. _Rimpel-qui- demande acte-de sa constitu: ,

tion comme partie civile pour Salomon

Mourra. Les avocats de la défense contes-

tent d'abord 4 Me Rimpel l'acte qui’il de-

mande,parce que Salomon Mourra n’a ni.
licence ni sa patente pour l'année r905-
1906,et lui réclament ensuite une caution
de mille dollars. Aprés échange de con-
clusions-et de développements tant de la
défense que de la partie civile, le Tribu- |
nal rend son jygement aux termes du- |
gvel Salomon Mourra a été écarté des |
débats pour les raisons données par. la |
défense. |
Leaffaire reprend et, aprés Vaudition |
d'un seul témoin, graad’mére de l'un des |
accusés, aprés les plaidoireries de Me* Hu- |
bert Alexis Rodolphe Barau et de Mr Gas- |
ton Théard, aprés le réquisitoire du subs- |
titut Dominique, le jury rend un verdict |
d’acvuitrement en faveur des denx jeu-
nes, accusés.

7

& &
_~ Avjourd’ hui, le Tribunal entend I’af-
faire des nommés Ernest Delaviére, Clo
vis Vieror Lecéndray et Frangois Augé
Gagne, sujets francais, accusés, les deux
derpiers comme auteurs et le premier
comme complice, de blessures volontaires
sur le siear Narbal Lafortune, aprés pro-
vocations. nr nna
Défenseur choisi: Me Turenne Sylvain.
Partie civile : M* Etienne Mathon
Ministére public: Me Luc Dominique.
Scene sanglante
Hier mation aa tribunal civil, tandis que
s2 faisait l’appel desjurés, Mr Michel Kou-
ri sorlait_préciphamment~ du prefle dans
la salle d’audience, le front tout en sang:
ii venait d’éire frappé par Me J. B. Weé-
Aprés constatations légales par le juge de
paix Mr Lucien, M® Francis a été conduit
et déposé en prison.
aiti Littéraire et Sociale —
~———Worcr le sommaire du fascicule qui a
pary bier :
Intérieur : La réforme de |’Enseigne-
ment; le fameux ultimatum de la Bane
‘que, Antoine Laforest ; — Extérieur, A.
L.; — Pages choisies : Lever de soleil,
D. Delorme ; — Poésies: Adieu 4 Mme
‘Fred. Febvre, par-O. Durand; le Temple
de l’amitié douce par C. Mayard ; — Ega-
Wié des Races, Badinet > — Us noovean
plébiscite, Jean la Violette ; —-Causerie



“agricole, Jean ; —- Bonne politique, bon- |

~The fifiances, H. Adolphe Lara ; — Cro- | «tire qui a été vraiment brillante. Elle |

quis Haltiens : oraisons fanébres, Lafo
rest sotre ;——-Louverture-Souverain, feuil
leton, par Francois Xavier ; -~ Nouvelle
Helsienne, Statistigue-seolaire; New-York
Life, le Papier-monnaie et la hausse du
change, Petites’ Notes, etc.

Petite boite aux Lettres _| « pelé les, vigourenz- petits Japouais bar= |

Mon cher confrére, ~
On semble préter a la Cie des Tramways,

Vintention de ne pas stationner au Poste |
militaire de Bizoton, qui est un point cen- |
tral,-- mais plutée de le faire chez Mevs. |

Je ne pense point que la Direction,trés |
4 la hauteur des devoirs qui lui income |

a

oe eee ane

| payant de réciprocité pour l’abandon gra-|

| chez lal.



























bent, léserait aussi brutalement interés

onEi


































attendant, je rappellerai que le chemin pourt le B. VA

pattant du poste militaire et sengageant et le «game» lomogéne di

4 Vintérieur, conduit aux propriétés Pain- rouge ne réussit pas par manqu
‘son(anciennement Jeanty), Dufort, Banks, ' de déplacement du ballon, d'esp

Paul Jean-Jacques, Gostalle, Andréoli, | enun mot. Soudain par une super
Gourgues,Gédéon, Vve Celcis, Amblard, | pée les avants du blew et rouge
et A peu prés une dizaine d'autres habita- | le terrain qails remontent auss
tions tout aussi importantes. | Chaney, Laforest, E. Bastien ( do
‘Je le répéte : Vintérét public primant tous | saluons la forme ) ménent un dribbl
les autres, la Compagnie a pour devoir de |) Lucky Elie arréte brillamment de jus
stationner au Poste de Bizoton, quitre 4 | en face de son but. Autre dribbling.
faire la faveur privée &’ Mr Mevs--~ en le} V. A.C coaronné par an but de
réc Chenet... |

Un moment aprés, la mi-temips
cordée. oe
~« Quelques joueurs de marque
détenteurs da championat haiuen, &



































tuit fait par loi, aux Tramways, d’une |
portion de sa-propriété---de s'arréter aussi |

Je saisis le «Nouvellistes de cette ques- |
tips, va la grande circulation de cet or- | chissent la corde ¢t sont sur le ten
pane de renseignements; mais le cas éché- | (remarqué parmi eux le délégaé de.
ant, j'y reviendrai, dans ¢«Haici Littéraire | A. P. P., Monsieur C. Auguste ). Le
et Sociales.- - Votre: A. Larorest. “| nous émerveillent par leurs coups de

ariage “ es autres félicitent les vainqueurs,

. - | sei vaincas.
Le 12 Décempre prachain, la bénédic- | eillent les

tion nuptiale sera donnée en l’Eglise Ca- | ~~ La partie reprend. C'est la d

- aneloui vr | pour VU. S. H., qui joue mainte
ie ee Bime Venue. Jeanchouls et Mis avec la montée. Elle est_essouflée-et

"Nos—-meilleurs veux de bonheur aox | Peet plus; tandis que Péquipe exercée
fuiurs époux.

B. V. est encore fraiche. Crest une séri
rande Péte de Gharite

buts qui commencent, car 'U.S.H
Le comité d’organisation a décidé’ de

présente méme. pas une défense réfléc

loin de mettre le ballon en touche, ell
fixer la carve d’entrée a la féte de l’Asile | renyoie au centre. —~ Pourtants -
Frangais, au prix uniforme.de-deux gour- | provise un admirable gardien de |















©

des,~~ Les cartes seront mises en vente @ | lutte avec vaillance ; Martin et Ro Jos
partir d’avjourd’hui. ~~ "PF sont superbes de sang-froid et d’énergi
Les préparatifs marcheat A souhait, et, Le B. V..A. C. marque a fa file”
si !’on rappelle que la grande Salle de l'A-| buts (Emile Bastien seal en marque te
sile mesure 2.600 pieds de superficie,qu’el- | dont ancontesté etunautre avec lacoll:
Je sera éclairée par un ensemble-de-foyers-|ration—inattendue wt Albert L heard (
TU. S, H.), Ceforest 1, P. Chenet t et

égal- 8-3-0007 bougiés, 6n se fera-déja-une” :
triste dictul PU. S. H. déclare forfait
de temps avant la mi-temps.

idée de l’'ampleur grandiose qui sera
donnée 4 cette féte du 2 Décembre. —

Quatre buffets—distinets-vont étre ims"
tallés de facon que toat le monde puisse
étre servi confortablement. Ils seront ap-
provisionnés de rafraichissements de pre-
micr choix et a des prix modérés qui se~
ront-atfichés devant chaque buffet.

Quant 4 la partie artistique, on y tra-
vaille avec un soin particulier.---Nous en
parlerons.

.S. H. battue

La belle victoire du B.V. A. C. a ane
fois encore donné raison HOS Pronoscs.

LU. S. H. Ca*) a subi une de ces défai- op canna ange “Che
tes que la ee grande sonianse en soi | Speeches ont été prononc’s pa E. Bas
| valier, président del U.S.H., M. bet

&
% %

® Monsieur C. Henriquez est aussi boa
arbitre qu’excellent joveur: MM. Las
vain.et-Gardére ont tenuvtes drapea
des touches ala satisfaction générale. A
tour da land: unm monde sportif plut
nous avons noré MM, Thomasset, C
vet, membres houoraires de TUS Ss.
des membres de PA. A. S. L. G., de
A. L. P., quelques voitures. 2 |

Aprés la. rencontre TU. 5. H. ao
un punch aux vainqueurs, ot de geotll



pene

cause toujours. — Citons ces judicieuses | * ACM: Rio
rési , : I tien, cap. du Bu VicAcC., Mo ioe.
paroles du Président de 1U.5.Hi-«Mes- (Bie (U. 5 i), -C-8

pet tentnencneieeincarnan rg ey . 5 H ) “ ok Z .
¢ sieurs | - wpe Ee yb
ergs eguipins do Boi Veron As | ice) On apr de- wil
| tL tlanee. Bile | sports. On a levé le verre au ae
, ‘ ; eel 1 . On a trate de la reve’
« a prouvé ce que jen’ai cessé de précher : | &¢ 20% Varncus. On at ducation sporti
an entr4i ‘ | Que sais-je encore? d’éducation SPM
qu'un entfainement méthodique, — | Cas pete diet je-match-s
. une_bonne-«eperformance-w ont faison | °e PETES Sisct ain dentent
w i indispensables; c'est up terr -
| « méme de la force. Eh | Messieurs, per- | Porganisation sporiive.
| & mettez-moi cette comparaison exagérée: pour Fors E ReporrEr.

| « vous, les vainqueurs, vous m’avez rap- | eaten tne étienne

Demain 4 7 heures du soir, le past
P. Turnbull prononcera une con
TEglise Wesleyeane pour | Usa
| tienne des Jeunes Gens: Ila chois! ©
téressant sujet : Phistoire de noire UC



| «tant les Russes prétentieux; quant 4
|< vous, mes U.S. H., votre défaite a été |
| « un Moukden, non sanglant, il est vraia.
A 4 heures 1/4 Monsieur C. Henriquez
le vaillant capitaine de 1'U. S. H. (1), | i co accietee a
par an magistral coup de sifflet ouvre la} ‘Tons ceox qui voudront assisiet ©
partie. Elle manque d’entrain, trop de soirée seront aimablenient aegahs

f





Po peapmemne

parees: Duplessy ! |

.de macons travesti en mascarons
ef Vex-G.-. M.*. Dessources Du-
urant les rues de la Capitale,
ain ef révolvers devant le ventre,
te voix,partout ot il pagsait: «A
1 — Disons, Messieurs, que c'est
ie dela part de ces. personnes
nt éclairées.

Octobre, une révolle maconnique
_brutalement contre. la personne
1 Pro. db. Docis Viard,G.-. Mov:
», constitutionnellement élu le it.
1904. — Faisons un peu la part de -
ose: « Bon Dieu mandé vérité », |
servir des paroles de Tinfame Des-
Duplessy. j
Viard ne saura
trees Duplessy en aucune fagon, ;
le premier est instruit, seasé, poli .
fle; quant au dernier c’est un homme |
ire, ila de Ja langue, il est plat ef il


















it se comparer a |

-gonnerie permet de penser que, par la trahi=

eee

‘ beaux coxLumes a chaque féle et -réunion avec |
* vos mauvaises maniéres !— Vous voulies étre
c655 vous avez donné a plusieurs personnes
‘ bien vues et a une cinquantaine de Députés

’ yous avez vu choir vos idées, vous leur avez

nard par excellence : un ex-G..M.. |

TE ee ee NTE
RE RE EEE OPE EOE



ET SAE SE Re |e can ate Ae es EAR son Ete Eee ee ES



mes La soussignée, annonce au public et.
ne autre sphére,oll Ia trahison conduit tou- | qu-commeree-qu'etle—n'e aoe eee oe
jours 4 une-fin fatale he . ee : >
a; * > He: / pousabl ov ae
Dessources Duplessy travaillait de coeur et | a able fos ales generalemet
d ame pour faire arriverc Mr th. Ducis Viard g , ake ‘ Bs, nsleur NACIUS SUAE..
comme G.*. M.*., parce qu'il éroyait que le | 809 | CPONeS. pour des causes graves. |

G.:. M.-. Viard aurait suivi ses forfaitures et | quelle s’abstient d’énumérer quant ae

Vaurait laissé vivre de la caisse du G.*, Or.-., | présent; — en attendant qu’uneaction en.

comme il le faisait quand il était le chef dela | divorce lui soit irrévocabletnent inten--

maconnerie, — Il a vu que c’est le contraire, | tée. |
. Pte veces’ . ‘ | ryt "

I pensait qu il recevrait chaque semaine, des | Port au-Prince, 20 Novembre 1905..

loges de VObédience, des valeurs qui lui per- |

mettraient de faire belle table chaque jour et | Cénts ASTIE, épouse Anacius Desire.
Photographie d'Art
Me E. Caruihineaup quia signalé-
d'une facon si éclatante son talent.
‘de photographe- artiste, alnonce an
public qu'il vient de recevoir des appa-.
reils perfectionnés et un matériel avec.
Des que | accessoires le metlant 4 méme dexe-
cuter n’importe quelle couvre relative
a sou art.
, [la recu aussi de la gomme pour
timbres en caoutchouc.
Adressez-vous a son éiablissement

son, les mémeS faits peuvent se répéter dans |





eon Justin. — Ab! Dessources, finissez avec

soca:

Sénateur de la République, vous étiez aseuré |
des recommandations de certains bhauts pla-

Ag RAN SBN

depuis le 1° degré jusqn’au 33°.
tourné le dos. [ls virent quelle figure voos fe-
riegau Spat; ils n’ont pas fait cas d2 votre -
demande |

Penseg 4 vivre en paix avec les cinqnante



ide la maconnerie un royaume et”
fréres une armée. I] me disait toujours:
eu mandé vérilés, que le fils du Ror
» Prince, faisant~ allusion a Justin
on fils adoplif.—- Depuis que Mr Des- |
Duplessy a 15 ans, il ne vit que de la
rie; iL voulail aussi faire vivre son -
a mémesfacon, ce digne fils qui ne
aucun’ grand personnage, aucens °
blanes, pas méme son pére légitime.
ainsi que le 16 Décembre 1904 ~ar- |
élections “du~ Soave. Chap.-. de -
Jourdain Ne 8) souché a Ja Rep.*.
:4 Mont-Liban Ne 22 », Loge que Mrs
ees Duplessy et Justin Doucet cro-
eleur patrimoine, pour ainsi


























































wh.

t
é

’

i} dire
e gue leur pére leur ont légué.—Un |
blivie arrive. te Gro M
jusqu ad faire des élections contre
Ai macon, qui n'a que cing aunées de-
Lest initié, Par malheur pour ce vi-
-Chap.-., 'a maltraité d’une fagon in-
le dans l’urne, Se voyant battu aussi
élement, il cougut Vidée déloyale de
fing bulletins en plus, portant le nom
ms, son candidat : Jastin Doucel.--Les |
Bonne foi criérent haut contre ce
Manvais de la partalu G.v. Mo. Des-
plessy. Encore plus : le lendemain |
ons, le compétiteur de sou fils ap-
ar celui-ci qu’il a été proclamé par
fandis que les travaux ont été fermés
rdinaive, appert procés-verbal de la
Le compéliteur demande 4 ce fils
és Clections-maconuiques sont faites
ita? Celui-ci répondit:— « cest |
tla! Ne saveg-vous pas que mon
Let que je suis prince fy 0.
ejour-une protestation en régle
deux tiers des ffr...quictialent..
4 cetle tenue, fat envoyée au Conseil °
qui Wavaillait ce méme jour. La
nna pas été lune: le G.’. M.*. Des-
aplessy sans molif ni sujet déclara







plus de cing-ens, jonissant—des reverses ot Btablissement sera sous la direc-
“Joves de la République, cela vous est bien 7 aaa ae Se :
asse7 | tion de Messieurs AZEGLIO GIOVAN-.

| PLL. GASTON. op & C—O _

a

ha

j

%:





Arthur Patry qui-servait. de cha-
les ffr.-, suivanis ont élé envoyés
arydu G.". Or.*. ayant alors pour
ustin Doucet qui élait.en.cause..
us Alerte, pour avoir recommandé
il qui n’était pas le sien, 2° Archi-
hier, Louis Poméro, Pomérius Po-
lus Aurélus, F. P. L. Gaston qai
ent pas son candidat. -—- Dessour-
sy xéellement voulait faire de la
une armée; il dirigeait donc les

fagen |



‘he

-yiste ala Chambre des Comptes. Ne songez

> veul

'Ordie le Moc Zo. Eugenie “tas beg meis-eb-8oP—

passe actuellément dans la mae -

gourdés We rente (ue Vous ave excommearchi- de fy Grand’Rue, prés de la Poste, et

vous serez satisfait 2 souhwit.
Service Hydrauligt

La direction do Service Hydraulique
vient faire un nouvel.et.dernier appel
aux abonnés retardataires et leur an-
nonce gue, faute par eux de solder lenr
compte..au ier Décembre proch in,
leurs prises seront radiculement sup -

pas a nuive au repos de ta maconnerié que
-youschicanes depuis 1886-ef. celui dela Rée ,
publique. Vous avez toujours commence en ¢
maconnerie pour finir en politique ; c'est
ainsi que 1886 vons avez commence par la, et
fini par la conspiralion quia renversé le Pré-
sident Salomon (10 Aont 1838.) .
- ab?! Dessources Duplessy, si vous ne vou

lez pas finiy avec ces vilaines choses,malheur



‘ vous ariivera, parce que Villustre Président primées.
Nord Alexis, qni préside a nos destinées, ne fe Directeur du Service, — b. ULYSSE.

prétend pas qu'on joue Avec sa personne et

finir son mandal en paix: Ul déclare que

la force doit rester a la lot.

Oh! grace done, Mr Dessources Duplessy,
‘jotre sente Tnstitniion-+—veus- aves fait.

Avis
Le soussigné, propriétaire de l’Ho-
TEL-PaTRIE, avise ses clients, qu’a
partir—du—ter- Décenbre-prochain,——








ll leur annonce en oulre gu’a par-
“tir du 20 du méme mois de Décem-
bre if ouvre le nouvel « Floren SAINT
CHARLEs » & ‘Thor.

eeu eee ee ; y tgs . cage /
Te portant | En conséquence, i invite” lex re-
AVIS aa nme seat en | Lardataires a venirrégler leurs comp-
‘» . “4 ‘ rie ai @ ; a a
Un lot ne pe onde de jeu 5. PHo. | tes le plus 16t possible.
vente pour la journee Ge Je e a * Ta CHAR <
tel Patrie, rue Férou. x Jn- CHARLES.
ca, 22 Nover

nbre 1905...

Ne pas laisser échapper cette belle

Port-au-Prin
oceasion ! ecu

A Pétian-Ville, un emplacement biti.
S’adreaser aux bureaux da «Nouvel-
liste ».
_ Port-au-Prince, 6 Novembre 9052










On demande
heter un petit Alambic,systéme De-
ot, dune contenance de 9 a

aac

roy on Eye

40 gallons. 7

“en fpesser “AN Ca pes de Bordeaux.»
Avis Commercial |

Les débiteurs de la maison Roux &












}



Délinois, eu liquidation, sont invilés a BU
solder leurs comptes Sans délui, entre 68, Rue du Magasin de PEtat et. a

la_quiltance-de-Mon-

— ~—"““"T9, Rue des Césars,
levr ane

Vienb de recevoir un stock ussorti de.
médicaments de toute fraicheur.
On y trouvera. :..Vin-de-Nourry,

sigur Emmanuel Perpignand,
jen caissier.

ci ]
Port-au-Prince, 9 N ovembre. 1905.

pr Vue B. Roux, ~~ Reox & DELINOIS; Huile de foie de Morue pure, Seringues
Maximiuiun Larorest. en liquidation. | de Pravaz avec aiguilles en plutine

irridié, Thermomélres pour miilecins
et jamilles, Lait condensé de Nestlé
( Swiss) trés frais, Veilleuses fran-

A Louer ,
a, ayant toutes ses dépen-

Une maiso ;
enue Charles Sumuer,

dances, sise AV }
N° 78. caises,
S‘adresser au Ne 16, rue Geffrard, | Assortiment complet de Bonbons et:

Nougat, etc.

en fuce du Musée du Séminaire.













Grande maison avec toutes les
dépenddnces: écuries, remises,
grand bassin, ete, et vaste jardin
de fleurs etd ‘arbres fruitiers, ans

de steamer [Prt $ Willem Y;
venant du Sud et de Saint-Marc,| Vient de recevoir un assor
est attendu ici vendredi le 27 cou- complet de jouets, en tous ge
rant.l-repartira le méme jour a | de toutes beautés : les derciére
ciennement occupée par Mme J./5 heures de Vaprés-midi, direc Meg des > prix, excepbonnellement
pe La Myre tement pour New-York, prenant| Ne manquez pas l'occasion un
Pour les conditions. s’adresser | la malle, frét et passagers. de faire des heureux pour le Jo

a Mme -Vve_N. BOUTIN, 116, | Pt-au- Prince, 929 Novembre 1908. Van.
rue Traversiére. a Orro BIEBER & Co. Agents. |

AUR

























br €. CORVINGTON, 69 rue
[
UE



~ Dr RIBOUL |
BORDEAUX Dr Augus te Casséus Mesos tle «orl au- Prince & de





! Faculté de Paris. | -
ome Chirwegie. — Médecine, ~— ‘Maladies. Ml, Rue Maurepas ( Bois-Verna )

Mr Ders -opriétaire de-l’Etablis- nerveuses; | Fg thtwet Ae Cancultaty
Mi DeReIx, proprictaire de VEtablis Meee pated ery etnies Cabinet de Consult
‘sement, prévieut sa nombreuse cliente’e Consultations privées : '
qivil tient toujours 4 la disposition des | de 748 heures du matin | 179, Rue Républicaine (presqu'a lan

jvil tient toujours a la disp | é a des rues Miracles et Républicaine
_ veritables appréciateurs ° (49 bis, Avenne de Turgeau, a cdlé de
Vin blane GRAVES a 4.00 le gallon Mr le député Paul Cesvet. Consultations tous Jes jours
de 10 tienres a

:

Vin rouge FRONSAC a 3.00 4 Cabinet de Consullaiions: |

Vinrouge PaLus de BornpEauxa 2.50gal 405, Rue du Quai: 3a 5h. pom, |
li les prie, en ontre, de se méfier |

des Grands Vins a bon marché,

“MEDECINE — _— CHIRURGIE




































Le g hn ‘Go rides
Le 4/2 eo. ae

ct

to

i

4

ee we

Nous recommandons 8 Seialement Leta «
Nous recommandons spéciaem ~~ Fes Gallons

i

|

_ US —-HSo rr i‘ nos élients, un vin blanc dont laty, » arriqne de 225 lite s 28 doll:
muison. A. Guilhou frére Ainé, de} ~ Ey maison livre ou n pouteilles

Du fait de la crise dés cannes gu i _ Bordeaux, aient de fLOUS concéder le queties et cachatées 4 raisou devk bh
teilles pour S gallons soit:

sévit depuis deux ans, laquelle se trou- p monopole ; nous sommes persuadés
ve aggravée a la suite des récentesinon- gull donnera entiére satisfaction & | 2% bouteilles vin rouge: pour $ ie
dations, le stock dee nos clients. ( verre non compris: )
ye > / : x : Sait . 2% boutéiltes vin blane: ‘pout
: . Ce vin blane a 5 ans ddge ; dentm| «
- ‘allejount mourn. il peut rivali NLS-45 (verre nou compris.)
; isec; généreux, il peut rivaliser avec On trouvera également d partir
tire asa ba. l les meilleurs + Graves rau Bordelais. | oo tour au Bar de la Poste:

O malice du sort! la entture dela | py t de. vieill , d jour au Ba
atate a aujourd'hui le pas sur celle de | revenant de...rneies vignes; eb Oe | Un grand assoriiment de vins fin
hh canne & a eucre!! oas _ plants trés renommés comme qualité, | Bouteilles : de 14 6 gdes la bouteill
UH tlar les Antitles: eest celui que les médecins. sappli- | | Biére Gribes fre marque Feancai
t Haitiest ta reine des Antilles.” | guent- d-reeommandersi-cous-qpur-ont- +E Ce
Pestomae délicat,



‘wsostape cosas












i tetlle “
"6c ee ng Sardines ¢ a T Huile - sn “Halk e@ , Dare
7 wit titre oe. ree lame 2 nou s.uendons.ce- “——Bigeuiis Olebet a “$ “Jia boite.

|Madere de 4 a 15 gourdes le gal

caso . ses on






—pataes de Peters ‘lle-Blang Saumatre ,



a L [es gallon Gourdes 3.00 | Liste de vins fins que nous ay
e {2 «| ; a ALSO ¢ rmagasit : 2 _ ——Nous ollrons au publie-un-stocke “Lete ee OTS Cotes Castillon, St-dulien,. Pon -
~ assorti de planches, cartelages, em La Barrigue de 225 litres 25 dollars.) Canel, Graves- Lo Bréde, Aa s
bois durs du pays bien séchés :: fernes, ele. a
Chéne, fréne, figuier, ba ahonde, | Le Notre, excellent_vin-rouge-de- table Nous cvisonsnos-clien s qui
e, rene, ngwler, Dayano g
os eoria, gommier, etc, ele. — € Clos Beau Soleil » est devenu po- | tent notre vin rouge * lo
Bois d ‘ébénisterie : Acajou, pulaire. Leapédition qui vient diat-| Soleil » par 5. gallons a la i
tchatcha, dame-marie, ete, etc, rivera été particulierement soignée ; j; partir de ce jour nous vend
Dépdt et vente, rue [Eugéne aussi, nous engageors les personnes | ec pour $ 1150. ;
Bou olly, N o 8, p res. le la [dons qui nont pas encore gould nos vins,| Nous sommes heureux del 5
% ° 7" a faire un essai, persuadé que nous mnoncer en meme temps

tion Domi in: caine. , _ SONES gue elles reconnattront Pex es un superne | man
Prix tres modéres, __ cellence de notre marques [Toccasion. des - de a ant

&



Full Text
























ercial et d'Annonces

-















Pepsesoyener

/mandes dans les colonies de l’Afri- , des derniers troubles. Moi, je connais les
| que Occidentale, annonce la mort de | meneurs incorrigibles, les, propagandistes;
| Hendrick Wittboi, chef des révoltés et les mesures que j’'appliqueral seront tér-
Hottentots.--- I] est mort des suites ribles et ne donneront a personne Venvie
YA grave blessurequ il ¢ et pee € recommencer. out e temps qre ye
oo Brave biessor ed ane Son serai 1, mon énergie s appliguera unigue-
w ‘ Janes | ° ment a faire le bien public et a maintenir
convoi allemand.--- Son fils Isaala | ja paix.
Tstecéde, a Ma vie ne pevt tre up embarras
Lonpres 20.— Dix mille ouvriers | pour personne, excepté pour les voleursy
de Norvége an prince Char- | S@9S travail ont fait aujourd’hui une | et je vous le jure en honneur : ils conti
emark.---Le roi Christian | manifestation 4 Hydepark, of pla- | nue ont 4 avoir ce la tablature avec mol,
- : sieurs discours leur ont été adresssés | C&S Mauvals citoyens qui, 28 dérriment

par_les organisateurs, _ - ide la communauté, veulent senrichir.
Sr-PererspourG 24.— Le district | . * Et je continuerara agit ainsi, sans
sptivité -faiblesse, Gar-jai-la-conviction.que je fais
bien. Personne, aucun haitien ne feta
| mieux que moi, —-oui personne ne fera
mieux que moi, — car je suis dépouillé























QOUCTION INTEADITE).

res du-Parlement-Norvé-





















uU 20.--- Un-congrés-conrpe-}-
mibres de Zemstvos, de con- |. AO cgngtae
l industriel a repris son activité ha~_
bres'du clergé, s’est réuni | bitueile; presque tous les grévistes
i chez le prince Dolge- | sont retournes aux manufactures et
la été formulé an. pro- | tous les Journaux ont reparu. | de tout ce qui s’appelle passion, sauf ce~
6 réfornies qui-—sera-seu _Lamiral Birilefl a fermé les arse} pendant celle de travailler 4 la prospérité
omte Witte,avec la promes- | 220% maritimes de Ta Neva, tes ou~-de-mon-pays-et--de taisser_aprés-mol_un——
uyer pour les mettre en | vriers ayant quilte le travail hier | nom glorieux. — :
| Les membres du congres A4heures, refusant de travailler | _4 Je nal jamais été animé d aucune au
lime fat ceca que quel-| Pls de 8 heures par jour. [ae Bo? sph trec ce sont agités pout
denire eux seraient dispo-| “CONSTANTINOPLE 24a Lesconféren- | obtenir les | se Sees da ouvor “ een
partie du ministére s'ils| °° prolongées du. conseil des mints) kik ainsi dé mo
nvilés, __| tres at, palais Yildiz portent a croire Ce sont eux. aussi, positivement eux,
20: ~-Le correspondant | 7"° la Targmie se prepare @ RECEP | qui intriguent encore a l'heure actuelle.
icles A Bucharest dit que j teren principe les demandes des puls- | Leur ceuvre se fait dans l’ombre, c’est
oule a pillé et bralé un | 88000 européennes pour le controle lune ceuvre souterraine, occulte, comme
mbre de magasins juifs 3 | des finances en Macédoine.---Larri- | celle de cetté vermine qu'on appelle mar-
.— D ns une rue, toutes les | ¥°° 84 Pirée de la flotte internatio- | roca qui.ronge tout sans qu’on la voie.
ont été démolies. ~~ ale, activera Ja décision de la Tur-| «Mais; mot, jeles vertat bien ; quand
.—- On annonce que par | 4! ma patience aura atteint sa limite, Vex~
lemple-sera-terrible. Alors on se souvien-

eamiotd “& bord des | dra. de mes avertissements. »





























































ee





‘Viadivostock,fx
Japon






Du « Moment»: nena
eident a regu en audience publique une | Cour d’Assises

| pombreuse assistance. Aprés le salut L’audience d’hier, la premiére de la
des drapeaux et le défile des troupes, | session, a été présidée par te-doyen Léon
ila parlé en ces termes: 2 | Nav. — Remarqué parmiles jurés MM.
« Ces jours derniers, on s'est amusé a | Louis Delva, Monfort Solages, Julien Bre-
colporter les. bruits les plus_mensongers| ton, Nemours Vincent. — Deux jeones
et les plus séditieux. Les fauteurs de trou} gens, presque deox enfants + Lovis Kelly,

bles qui se tenaient tranquilles pendant | sajet anglais, age de 19 ans, et Alcimé
veique temps, ont recommencé leurs ma~












Inimilié existe entre les.
€s soldats qui se trouvent































Rojestvensky qui est a
Oji», est confiné dans
énéral Daméloff,

le transfert nigances. ge es

en toute) “(gr cela vient, je vous le dis €a hoo~






Louis, haitien, 4gé de 20 ans, cumparais-
ssient devant le Tribunal. criminel sous
1 Paccusation, le 1° comme auteur, le 2° >
| peur, do pea d’atention de certaines pet- | comme complice, de vol domestique es- 4
épéche regue | connes préposées 4 surveiller Tordre pu- | time A$ 1.500 au préjydice de Silomon
Trotha, comi- | blic. Oa doit surtout augmenier de 2é.e | Moura ab mag win dequitravaillaitKelly.
— &é le inddtre | Sitdt aprés vexpose de laffaire fait suce



orees alle- | dans les endroits qui Ont





“cintement par Mr



le Substitut Luc Do-

minique, un petit débac s’engage entre public, lequel prime: tous les actres.

M* Hubert Alexis et Rodolphe Barau,
Conseils des prévenus, et Me Foucard |
. _Rimpel-qui- demande acte-de sa constitu: ,

tion comme partie civile pour Salomon

Mourra. Les avocats de la défense contes-

tent d'abord 4 Me Rimpel l'acte qui’il de-

mande,parce que Salomon Mourra n’a ni.
licence ni sa patente pour l'année r905-
1906,et lui réclament ensuite une caution
de mille dollars. Aprés échange de con-
clusions-et de développements tant de la
défense que de la partie civile, le Tribu- |
nal rend son jygement aux termes du- |
gvel Salomon Mourra a été écarté des |
débats pour les raisons données par. la |
défense. |
Leaffaire reprend et, aprés Vaudition |
d'un seul témoin, graad’mére de l'un des |
accusés, aprés les plaidoireries de Me* Hu- |
bert Alexis Rodolphe Barau et de Mr Gas- |
ton Théard, aprés le réquisitoire du subs- |
titut Dominique, le jury rend un verdict |
d’acvuitrement en faveur des denx jeu-
nes, accusés.

7

& &
_~ Avjourd’ hui, le Tribunal entend I’af-
faire des nommés Ernest Delaviére, Clo
vis Vieror Lecéndray et Frangois Augé
Gagne, sujets francais, accusés, les deux
derpiers comme auteurs et le premier
comme complice, de blessures volontaires
sur le siear Narbal Lafortune, aprés pro-
vocations. nr nna
Défenseur choisi: Me Turenne Sylvain.
Partie civile : M* Etienne Mathon
Ministére public: Me Luc Dominique.
Scene sanglante
Hier mation aa tribunal civil, tandis que
s2 faisait l’appel desjurés, Mr Michel Kou-
ri sorlait_préciphamment~ du prefle dans
la salle d’audience, le front tout en sang:
ii venait d’éire frappé par Me J. B. Weé-
Aprés constatations légales par le juge de
paix Mr Lucien, M® Francis a été conduit
et déposé en prison.
aiti Littéraire et Sociale —
~———Worcr le sommaire du fascicule qui a
pary bier :
Intérieur : La réforme de |’Enseigne-
ment; le fameux ultimatum de la Bane
‘que, Antoine Laforest ; — Extérieur, A.
L.; — Pages choisies : Lever de soleil,
D. Delorme ; — Poésies: Adieu 4 Mme
‘Fred. Febvre, par-O. Durand; le Temple
de l’amitié douce par C. Mayard ; — Ega-
Wié des Races, Badinet > — Us noovean
plébiscite, Jean la Violette ; —-Causerie



“agricole, Jean ; —- Bonne politique, bon- |

~The fifiances, H. Adolphe Lara ; — Cro- | «tire qui a été vraiment brillante. Elle |

quis Haltiens : oraisons fanébres, Lafo
rest sotre ;——-Louverture-Souverain, feuil
leton, par Francois Xavier ; -~ Nouvelle
Helsienne, Statistigue-seolaire; New-York
Life, le Papier-monnaie et la hausse du
change, Petites’ Notes, etc.

Petite boite aux Lettres _| « pelé les, vigourenz- petits Japouais bar= |

Mon cher confrére, ~
On semble préter a la Cie des Tramways,

Vintention de ne pas stationner au Poste |
militaire de Bizoton, qui est un point cen- |
tral,-- mais plutée de le faire chez Mevs. |

Je ne pense point que la Direction,trés |
4 la hauteur des devoirs qui lui income |

a

oe eee ane

| payant de réciprocité pour l’abandon gra-|

| chez lal.



























bent, léserait aussi brutalement interés

onEi


































attendant, je rappellerai que le chemin pourt le B. VA

pattant du poste militaire et sengageant et le «game» lomogéne di

4 Vintérieur, conduit aux propriétés Pain- rouge ne réussit pas par manqu
‘son(anciennement Jeanty), Dufort, Banks, ' de déplacement du ballon, d'esp

Paul Jean-Jacques, Gostalle, Andréoli, | enun mot. Soudain par une super
Gourgues,Gédéon, Vve Celcis, Amblard, | pée les avants du blew et rouge
et A peu prés une dizaine d'autres habita- | le terrain qails remontent auss
tions tout aussi importantes. | Chaney, Laforest, E. Bastien ( do
‘Je le répéte : Vintérét public primant tous | saluons la forme ) ménent un dribbl
les autres, la Compagnie a pour devoir de |) Lucky Elie arréte brillamment de jus
stationner au Poste de Bizoton, quitre 4 | en face de son but. Autre dribbling.
faire la faveur privée &’ Mr Mevs--~ en le} V. A.C coaronné par an but de
réc Chenet... |

Un moment aprés, la mi-temips
cordée. oe
~« Quelques joueurs de marque
détenteurs da championat haiuen, &



































tuit fait par loi, aux Tramways, d’une |
portion de sa-propriété---de s'arréter aussi |

Je saisis le «Nouvellistes de cette ques- |
tips, va la grande circulation de cet or- | chissent la corde ¢t sont sur le ten
pane de renseignements; mais le cas éché- | (remarqué parmi eux le délégaé de.
ant, j'y reviendrai, dans ¢«Haici Littéraire | A. P. P., Monsieur C. Auguste ). Le
et Sociales.- - Votre: A. Larorest. “| nous émerveillent par leurs coups de

ariage “ es autres félicitent les vainqueurs,

. - | sei vaincas.
Le 12 Décempre prachain, la bénédic- | eillent les

tion nuptiale sera donnée en l’Eglise Ca- | ~~ La partie reprend. C'est la d

- aneloui vr | pour VU. S. H., qui joue mainte
ie ee Bime Venue. Jeanchouls et Mis avec la montée. Elle est_essouflée-et

"Nos—-meilleurs veux de bonheur aox | Peet plus; tandis que Péquipe exercée
fuiurs époux.

B. V. est encore fraiche. Crest une séri
rande Péte de Gharite

buts qui commencent, car 'U.S.H
Le comité d’organisation a décidé’ de

présente méme. pas une défense réfléc

loin de mettre le ballon en touche, ell
fixer la carve d’entrée a la féte de l’Asile | renyoie au centre. —~ Pourtants -
Frangais, au prix uniforme.de-deux gour- | provise un admirable gardien de |















©

des,~~ Les cartes seront mises en vente @ | lutte avec vaillance ; Martin et Ro Jos
partir d’avjourd’hui. ~~ "PF sont superbes de sang-froid et d’énergi
Les préparatifs marcheat A souhait, et, Le B. V..A. C. marque a fa file”
si !’on rappelle que la grande Salle de l'A-| buts (Emile Bastien seal en marque te
sile mesure 2.600 pieds de superficie,qu’el- | dont ancontesté etunautre avec lacoll:
Je sera éclairée par un ensemble-de-foyers-|ration—inattendue wt Albert L heard (
TU. S, H.), Ceforest 1, P. Chenet t et

égal- 8-3-0007 bougiés, 6n se fera-déja-une” :
triste dictul PU. S. H. déclare forfait
de temps avant la mi-temps.

idée de l’'ampleur grandiose qui sera
donnée 4 cette féte du 2 Décembre. —

Quatre buffets—distinets-vont étre ims"
tallés de facon que toat le monde puisse
étre servi confortablement. Ils seront ap-
provisionnés de rafraichissements de pre-
micr choix et a des prix modérés qui se~
ront-atfichés devant chaque buffet.

Quant 4 la partie artistique, on y tra-
vaille avec un soin particulier.---Nous en
parlerons.

.S. H. battue

La belle victoire du B.V. A. C. a ane
fois encore donné raison HOS Pronoscs.

LU. S. H. Ca*) a subi une de ces défai- op canna ange “Che
tes que la ee grande sonianse en soi | Speeches ont été prononc’s pa E. Bas
| valier, président del U.S.H., M. bet

&
% %

® Monsieur C. Henriquez est aussi boa
arbitre qu’excellent joveur: MM. Las
vain.et-Gardére ont tenuvtes drapea
des touches ala satisfaction générale. A
tour da land: unm monde sportif plut
nous avons noré MM, Thomasset, C
vet, membres houoraires de TUS Ss.
des membres de PA. A. S. L. G., de
A. L. P., quelques voitures. 2 |

Aprés la. rencontre TU. 5. H. ao
un punch aux vainqueurs, ot de geotll



pene

cause toujours. — Citons ces judicieuses | * ACM: Rio
rési , : I tien, cap. du Bu VicAcC., Mo ioe.
paroles du Président de 1U.5.Hi-«Mes- (Bie (U. 5 i), -C-8

pet tentnencneieeincarnan rg ey . 5 H ) “ ok Z .
¢ sieurs | - wpe Ee yb
ergs eguipins do Boi Veron As | ice) On apr de- wil
| tL tlanee. Bile | sports. On a levé le verre au ae
, ‘ ; eel 1 . On a trate de la reve’
« a prouvé ce que jen’ai cessé de précher : | &¢ 20% Varncus. On at ducation sporti
an entr4i ‘ | Que sais-je encore? d’éducation SPM
qu'un entfainement méthodique, — | Cas pete diet je-match-s
. une_bonne-«eperformance-w ont faison | °e PETES Sisct ain dentent
w i indispensables; c'est up terr -
| « méme de la force. Eh | Messieurs, per- | Porganisation sporiive.
| & mettez-moi cette comparaison exagérée: pour Fors E ReporrEr.

| « vous, les vainqueurs, vous m’avez rap- | eaten tne étienne

Demain 4 7 heures du soir, le past
P. Turnbull prononcera une con
TEglise Wesleyeane pour | Usa
| tienne des Jeunes Gens: Ila chois! ©
téressant sujet : Phistoire de noire UC



| «tant les Russes prétentieux; quant 4
|< vous, mes U.S. H., votre défaite a été |
| « un Moukden, non sanglant, il est vraia.
A 4 heures 1/4 Monsieur C. Henriquez
le vaillant capitaine de 1'U. S. H. (1), | i co accietee a
par an magistral coup de sifflet ouvre la} ‘Tons ceox qui voudront assisiet ©
partie. Elle manque d’entrain, trop de soirée seront aimablenient aegahs

f


Po peapmemne

parees: Duplessy ! |

.de macons travesti en mascarons
ef Vex-G.-. M.*. Dessources Du-
urant les rues de la Capitale,
ain ef révolvers devant le ventre,
te voix,partout ot il pagsait: «A
1 — Disons, Messieurs, que c'est
ie dela part de ces. personnes
nt éclairées.

Octobre, une révolle maconnique
_brutalement contre. la personne
1 Pro. db. Docis Viard,G.-. Mov:
», constitutionnellement élu le it.
1904. — Faisons un peu la part de -
ose: « Bon Dieu mandé vérité », |
servir des paroles de Tinfame Des-
Duplessy. j
Viard ne saura
trees Duplessy en aucune fagon, ;
le premier est instruit, seasé, poli .
fle; quant au dernier c’est un homme |
ire, ila de Ja langue, il est plat ef il


















it se comparer a |

-gonnerie permet de penser que, par la trahi=

eee

‘ beaux coxLumes a chaque féle et -réunion avec |
* vos mauvaises maniéres !— Vous voulies étre
c655 vous avez donné a plusieurs personnes
‘ bien vues et a une cinquantaine de Députés

’ yous avez vu choir vos idées, vous leur avez

nard par excellence : un ex-G..M.. |

TE ee ee NTE
RE RE EEE OPE EOE



ET SAE SE Re |e can ate Ae es EAR son Ete Eee ee ES



mes La soussignée, annonce au public et.
ne autre sphére,oll Ia trahison conduit tou- | qu-commeree-qu'etle—n'e aoe eee oe
jours 4 une-fin fatale he . ee : >
a; * > He: / pousabl ov ae
Dessources Duplessy travaillait de coeur et | a able fos ales generalemet
d ame pour faire arriverc Mr th. Ducis Viard g , ake ‘ Bs, nsleur NACIUS SUAE..
comme G.*. M.*., parce qu'il éroyait que le | 809 | CPONeS. pour des causes graves. |

G.:. M.-. Viard aurait suivi ses forfaitures et | quelle s’abstient d’énumérer quant ae

Vaurait laissé vivre de la caisse du G.*, Or.-., | présent; — en attendant qu’uneaction en.

comme il le faisait quand il était le chef dela | divorce lui soit irrévocabletnent inten--

maconnerie, — Il a vu que c’est le contraire, | tée. |
. Pte veces’ . ‘ | ryt "

I pensait qu il recevrait chaque semaine, des | Port au-Prince, 20 Novembre 1905..

loges de VObédience, des valeurs qui lui per- |

mettraient de faire belle table chaque jour et | Cénts ASTIE, épouse Anacius Desire.
Photographie d'Art
Me E. Caruihineaup quia signalé-
d'une facon si éclatante son talent.
‘de photographe- artiste, alnonce an
public qu'il vient de recevoir des appa-.
reils perfectionnés et un matériel avec.
Des que | accessoires le metlant 4 méme dexe-
cuter n’importe quelle couvre relative
a sou art.
, [la recu aussi de la gomme pour
timbres en caoutchouc.
Adressez-vous a son éiablissement

son, les mémeS faits peuvent se répéter dans |





eon Justin. — Ab! Dessources, finissez avec

soca:

Sénateur de la République, vous étiez aseuré |
des recommandations de certains bhauts pla-

Ag RAN SBN

depuis le 1° degré jusqn’au 33°.
tourné le dos. [ls virent quelle figure voos fe-
riegau Spat; ils n’ont pas fait cas d2 votre -
demande |

Penseg 4 vivre en paix avec les cinqnante



ide la maconnerie un royaume et”
fréres une armée. I] me disait toujours:
eu mandé vérilés, que le fils du Ror
» Prince, faisant~ allusion a Justin
on fils adoplif.—- Depuis que Mr Des- |
Duplessy a 15 ans, il ne vit que de la
rie; iL voulail aussi faire vivre son -
a mémesfacon, ce digne fils qui ne
aucun’ grand personnage, aucens °
blanes, pas méme son pére légitime.
ainsi que le 16 Décembre 1904 ~ar- |
élections “du~ Soave. Chap.-. de -
Jourdain Ne 8) souché a Ja Rep.*.
:4 Mont-Liban Ne 22 », Loge que Mrs
ees Duplessy et Justin Doucet cro-
eleur patrimoine, pour ainsi


























































wh.

t
é

’

i} dire
e gue leur pére leur ont légué.—Un |
blivie arrive. te Gro M
jusqu ad faire des élections contre
Ai macon, qui n'a que cing aunées de-
Lest initié, Par malheur pour ce vi-
-Chap.-., 'a maltraité d’une fagon in-
le dans l’urne, Se voyant battu aussi
élement, il cougut Vidée déloyale de
fing bulletins en plus, portant le nom
ms, son candidat : Jastin Doucel.--Les |
Bonne foi criérent haut contre ce
Manvais de la partalu G.v. Mo. Des-
plessy. Encore plus : le lendemain |
ons, le compétiteur de sou fils ap-
ar celui-ci qu’il a été proclamé par
fandis que les travaux ont été fermés
rdinaive, appert procés-verbal de la
Le compéliteur demande 4 ce fils
és Clections-maconuiques sont faites
ita? Celui-ci répondit:— « cest |
tla! Ne saveg-vous pas que mon
Let que je suis prince fy 0.
ejour-une protestation en régle
deux tiers des ffr...quictialent..
4 cetle tenue, fat envoyée au Conseil °
qui Wavaillait ce méme jour. La
nna pas été lune: le G.’. M.*. Des-
aplessy sans molif ni sujet déclara







plus de cing-ens, jonissant—des reverses ot Btablissement sera sous la direc-
“Joves de la République, cela vous est bien 7 aaa ae Se :
asse7 | tion de Messieurs AZEGLIO GIOVAN-.

| PLL. GASTON. op & C—O _

a

ha

j

%:





Arthur Patry qui-servait. de cha-
les ffr.-, suivanis ont élé envoyés
arydu G.". Or.*. ayant alors pour
ustin Doucet qui élait.en.cause..
us Alerte, pour avoir recommandé
il qui n’était pas le sien, 2° Archi-
hier, Louis Poméro, Pomérius Po-
lus Aurélus, F. P. L. Gaston qai
ent pas son candidat. -—- Dessour-
sy xéellement voulait faire de la
une armée; il dirigeait donc les

fagen |



‘he

-yiste ala Chambre des Comptes. Ne songez

> veul

'Ordie le Moc Zo. Eugenie “tas beg meis-eb-8oP—

passe actuellément dans la mae -

gourdés We rente (ue Vous ave excommearchi- de fy Grand’Rue, prés de la Poste, et

vous serez satisfait 2 souhwit.
Service Hydrauligt

La direction do Service Hydraulique
vient faire un nouvel.et.dernier appel
aux abonnés retardataires et leur an-
nonce gue, faute par eux de solder lenr
compte..au ier Décembre proch in,
leurs prises seront radiculement sup -

pas a nuive au repos de ta maconnerié que
-youschicanes depuis 1886-ef. celui dela Rée ,
publique. Vous avez toujours commence en ¢
maconnerie pour finir en politique ; c'est
ainsi que 1886 vons avez commence par la, et
fini par la conspiralion quia renversé le Pré-
sident Salomon (10 Aont 1838.) .
- ab?! Dessources Duplessy, si vous ne vou

lez pas finiy avec ces vilaines choses,malheur



‘ vous ariivera, parce que Villustre Président primées.
Nord Alexis, qni préside a nos destinées, ne fe Directeur du Service, — b. ULYSSE.

prétend pas qu'on joue Avec sa personne et

finir son mandal en paix: Ul déclare que

la force doit rester a la lot.

Oh! grace done, Mr Dessources Duplessy,
‘jotre sente Tnstitniion-+—veus- aves fait.

Avis
Le soussigné, propriétaire de l’Ho-
TEL-PaTRIE, avise ses clients, qu’a
partir—du—ter- Décenbre-prochain,——








ll leur annonce en oulre gu’a par-
“tir du 20 du méme mois de Décem-
bre if ouvre le nouvel « Floren SAINT
CHARLEs » & ‘Thor.

eeu eee ee ; y tgs . cage /
Te portant | En conséquence, i invite” lex re-
AVIS aa nme seat en | Lardataires a venirrégler leurs comp-
‘» . “4 ‘ rie ai @ ; a a
Un lot ne pe onde de jeu 5. PHo. | tes le plus 16t possible.
vente pour la journee Ge Je e a * Ta CHAR <
tel Patrie, rue Férou. x Jn- CHARLES.
ca, 22 Nover

nbre 1905...

Ne pas laisser échapper cette belle

Port-au-Prin
oceasion ! ecu

A Pétian-Ville, un emplacement biti.
S’adreaser aux bureaux da «Nouvel-
liste ».
_ Port-au-Prince, 6 Novembre 9052










On demande
heter un petit Alambic,systéme De-
ot, dune contenance de 9 a

aac

roy on Eye

40 gallons. 7

“en fpesser “AN Ca pes de Bordeaux.»
Avis Commercial |

Les débiteurs de la maison Roux &












}



Délinois, eu liquidation, sont invilés a BU
solder leurs comptes Sans délui, entre 68, Rue du Magasin de PEtat et. a

la_quiltance-de-Mon-

— ~—"““"T9, Rue des Césars,
levr ane

Vienb de recevoir un stock ussorti de.
médicaments de toute fraicheur.
On y trouvera. :..Vin-de-Nourry,

sigur Emmanuel Perpignand,
jen caissier.

ci ]
Port-au-Prince, 9 N ovembre. 1905.

pr Vue B. Roux, ~~ Reox & DELINOIS; Huile de foie de Morue pure, Seringues
Maximiuiun Larorest. en liquidation. | de Pravaz avec aiguilles en plutine

irridié, Thermomélres pour miilecins
et jamilles, Lait condensé de Nestlé
( Swiss) trés frais, Veilleuses fran-

A Louer ,
a, ayant toutes ses dépen-

Une maiso ;
enue Charles Sumuer,

dances, sise AV }
N° 78. caises,
S‘adresser au Ne 16, rue Geffrard, | Assortiment complet de Bonbons et:

Nougat, etc.

en fuce du Musée du Séminaire.










Grande maison avec toutes les
dépenddnces: écuries, remises,
grand bassin, ete, et vaste jardin
de fleurs etd ‘arbres fruitiers, ans

de steamer [Prt $ Willem Y;
venant du Sud et de Saint-Marc,| Vient de recevoir un assor
est attendu ici vendredi le 27 cou- complet de jouets, en tous ge
rant.l-repartira le méme jour a | de toutes beautés : les derciére
ciennement occupée par Mme J./5 heures de Vaprés-midi, direc Meg des > prix, excepbonnellement
pe La Myre tement pour New-York, prenant| Ne manquez pas l'occasion un
Pour les conditions. s’adresser | la malle, frét et passagers. de faire des heureux pour le Jo

a Mme -Vve_N. BOUTIN, 116, | Pt-au- Prince, 929 Novembre 1908. Van.
rue Traversiére. a Orro BIEBER & Co. Agents. |

AUR

























br €. CORVINGTON, 69 rue
[
UE



~ Dr RIBOUL |
BORDEAUX Dr Augus te Casséus Mesos tle «orl au- Prince & de





! Faculté de Paris. | -
ome Chirwegie. — Médecine, ~— ‘Maladies. Ml, Rue Maurepas ( Bois-Verna )

Mr Ders -opriétaire de-l’Etablis- nerveuses; | Fg thtwet Ae Cancultaty
Mi DeReIx, proprictaire de VEtablis Meee pated ery etnies Cabinet de Consult
‘sement, prévieut sa nombreuse cliente’e Consultations privées : '
qivil tient toujours 4 la disposition des | de 748 heures du matin | 179, Rue Républicaine (presqu'a lan

jvil tient toujours a la disp | é a des rues Miracles et Républicaine
_ veritables appréciateurs ° (49 bis, Avenne de Turgeau, a cdlé de
Vin blane GRAVES a 4.00 le gallon Mr le député Paul Cesvet. Consultations tous Jes jours
de 10 tienres a

:

Vin rouge FRONSAC a 3.00 4 Cabinet de Consullaiions: |

Vinrouge PaLus de BornpEauxa 2.50gal 405, Rue du Quai: 3a 5h. pom, |
li les prie, en ontre, de se méfier |

des Grands Vins a bon marché,

“MEDECINE — _— CHIRURGIE




































Le g hn ‘Go rides
Le 4/2 eo. ae

ct

to

i

4

ee we

Nous recommandons 8 Seialement Leta «
Nous recommandons spéciaem ~~ Fes Gallons

i

|

_ US —-HSo rr i‘ nos élients, un vin blanc dont laty, » arriqne de 225 lite s 28 doll:
muison. A. Guilhou frére Ainé, de} ~ Ey maison livre ou n pouteilles

Du fait de la crise dés cannes gu i _ Bordeaux, aient de fLOUS concéder le queties et cachatées 4 raisou devk bh
teilles pour S gallons soit:

sévit depuis deux ans, laquelle se trou- p monopole ; nous sommes persuadés
ve aggravée a la suite des récentesinon- gull donnera entiére satisfaction & | 2% bouteilles vin rouge: pour $ ie
dations, le stock dee nos clients. ( verre non compris: )
ye > / : x : Sait . 2% boutéiltes vin blane: ‘pout
: . Ce vin blane a 5 ans ddge ; dentm| «
- ‘allejount mourn. il peut rivali NLS-45 (verre nou compris.)
; isec; généreux, il peut rivaliser avec On trouvera également d partir
tire asa ba. l les meilleurs + Graves rau Bordelais. | oo tour au Bar de la Poste:

O malice du sort! la entture dela | py t de. vieill , d jour au Ba
atate a aujourd'hui le pas sur celle de | revenant de...rneies vignes; eb Oe | Un grand assoriiment de vins fin
hh canne & a eucre!! oas _ plants trés renommés comme qualité, | Bouteilles : de 14 6 gdes la bouteill
UH tlar les Antitles: eest celui que les médecins. sappli- | | Biére Gribes fre marque Feancai
t Haitiest ta reine des Antilles.” | guent- d-reeommandersi-cous-qpur-ont- +E Ce
Pestomae délicat,



‘wsostape cosas












i tetlle “
"6c ee ng Sardines ¢ a T Huile - sn “Halk e@ , Dare
7 wit titre oe. ree lame 2 nou s.uendons.ce- “——Bigeuiis Olebet a “$ “Jia boite.

|Madere de 4 a 15 gourdes le gal

caso . ses on






—pataes de Peters ‘lle-Blang Saumatre ,



a L [es gallon Gourdes 3.00 | Liste de vins fins que nous ay
e {2 «| ; a ALSO ¢ rmagasit : 2 _ ——Nous ollrons au publie-un-stocke “Lete ee OTS Cotes Castillon, St-dulien,. Pon -
~ assorti de planches, cartelages, em La Barrigue de 225 litres 25 dollars.) Canel, Graves- Lo Bréde, Aa s
bois durs du pays bien séchés :: fernes, ele. a
Chéne, fréne, figuier, ba ahonde, | Le Notre, excellent_vin-rouge-de- table Nous cvisonsnos-clien s qui
e, rene, ngwler, Dayano g
os eoria, gommier, etc, ele. — € Clos Beau Soleil » est devenu po- | tent notre vin rouge * lo
Bois d ‘ébénisterie : Acajou, pulaire. Leapédition qui vient diat-| Soleil » par 5. gallons a la i
tchatcha, dame-marie, ete, etc, rivera été particulierement soignée ; j; partir de ce jour nous vend
Dépdt et vente, rue [Eugéne aussi, nous engageors les personnes | ec pour $ 1150. ;
Bou olly, N o 8, p res. le la [dons qui nont pas encore gould nos vins,| Nous sommes heureux del 5
% ° 7" a faire un essai, persuadé que nous mnoncer en meme temps

tion Domi in: caine. , _ SONES gue elles reconnattront Pex es un superne | man
Prix tres modéres, __ cellence de notre marques [Toccasion. des - de a ant

&