Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
GOURDE







ae nerntecinercert Bonen

le de:

rues Bourjolly & ‘Fort-Pert

ee =

He Ft MPATS: -tombés dans une embuscade.---Deux

IE FRANCAISE compagnies, l'une de-407—et Fautre
TBLEGRAPHIQUES | de 120 hommes ont été complétement |

OLE du NOUVELLISTE | |



été mis en cauvre sans leur arracher la
moindre révelation. La meilleure fagon
d'y parvenir, joserais dire la seule —
peut étre, est de s’attirer leur estime,

de ne jamais prétendre les contredire,














anihilées,













fF sn y- _ “ 4 be
JCTIC ; UDESS a ni | arier ue de fois nul je
“| mes des massacres dé lat ver “Resiste-auk Qt yi !

i aii:





e7.— Les drapeaux fin- derniére,ont été enterrésaujourd bil, foes! Comme eux ‘(les gt
asse ont été arborés cet | La majorité des magasins, dont un }ayant de pénétrer dans la case, j'si
nr—ta-gare—du-chemin | grand nombre appartient a des chré- | vers¢ de Peau sur le sol, au sevil deg
ndais A St-Pétersbourg. | 'e0s, sont formés.
des trains sera rétabli sur | _ ST-Pétraspourc 7.--- Mr Witte a |
chemin de fe définitivement décidé—qu’il donne- | nombre tgrand des servants. et des
ehh on iaeahs -ya-to pour-tat hou 01S
ronvoecation d’une-assemblée généra- |
le.-- Un seul représentant de la Dou- |
ma a soulevé la question. .
Mr. Witte Se plaint.amérement du

-- Si on en croit_une | manque de conli lui;-man






portes; comme eux jé suis” reste
couvert pendant les cérémonies. Le”














médicaaxt-—_——_____—---— oe
——}L-re—rest—jameis-aprive._de—tleur.
marchander mes conseils, Je l’ai tou-
| jours fait simplement, sans ostentation,
Paitini. par.avoir leuk sympathie. Invité
; fate is rendu. eb par. .
‘et pour savoir les petites mi- _
séres sociales qui rongent notre pays.
A quoi ont abouti mes études? quels

“

z profits — jen ai tirés? 7
Je—le—dirai-vou—jour,lorsque. e
maura apporlé ane plus longue expé-

e de lexistence. ae





6 dans toule la Finlan-
affaires ont repris leurs









Se














Kielau «Tageblatto, /Em- | festé par Vopposition” & un moment}
lanme partira au mois| od if a si besoin de lappui des libé- |
pour faire un voyage de |

les-dans la-Méditerrannée; | St=PETe SB G A

Htalie et Constantinople, | die allumé par une ma criminelle,
Tinnn désordres ont | s’est déclaré cet apréstmidi au cercle

: ‘s_de Ja garde irapérial

es}

o






































€ moins grave qlie cetix mmt-trors heures le-feu-a-fiit
Viron 300 personnes ont | ravage, détruisant les ~etages supe-
~- Les troupes font de | rieurs du batiment. -. | sions. a les raconter ici avec Vassuran:.
es patrouilles dans lésrues. | CHA&gsTIANIA 7.--- Le nonyeau Roi | ce que la connaissance du Vaudoutsme |
ts de l’université ont dé- | et la Reine de Norvége, te prince et | dissipera-la crarnte™ enfintiné que les”
ellre en gréve. ~~ [la princesse Charles de Danemark; | adeptes et les dignitaires te cette secte

~~ Dans les milieux of- | arriveront 4 Christiania le 25 ou le inspirent, de nos jours encore, a nom.
¥ 2 60 Gan dére la yin 9 { t6L apres son a re de furniltes hatvennes: dhaihens












tiques .vaudouigues. ~Nous—nous plai-














«are exp _| car wavoir pas décrit Te
-comparant aux houngtors, laisser igno- ~
rer la réception des « lois, » la prepara.
eet tion d'un servant, la, possession des
Ty facilité és grande d'assister aux | prélresses, ia cérémonie de ta. pierre -
cérémonies vaudou ques, permeta ceux | et d'autres coutumes encore, a coup

| qui le désirent, sans initiation aucune, far, inconnues, ¢ est véritablement ~
datee renseignes sur les moindres par- | § arréter au seuil du temple, a la nais-
Hieularités du Vandonisme. La s'gnifi- | sance du Vaudous...- a
cation des rites échappe aux adeptes| Par le peu que uous en avons dit ce-
beuxememes: il fant élre Tami. el ami -pendant,nous croyons avoir jeté la base
| éprouvé des dignitaires, pour les déci- | des idées aus reprises et plus ample=
der & purler de leurs mystéres. | ment développees, contribueront sans
les faire | conteste 4 éclairer de plus en plas les
esprits impartiaux, a’ les faire revenir



Maintes fois on essaya de les [air
sortir de leur mulisme voulu. en fei- ) :
ire aux divinités vandoui- |.méme de bien des préventions dont la

gnant de er ae ose ce wD
“sont | ques;-les préseuls et les menuces ont moindre des effets était dentretenir -

&








en ‘par trop cepwedae et. accep:
tée pour vraie, ques? eaple laitien:
‘pratique le cannibalisme, ao
——Nous n'avons pase ort me
“Feusement, le temps die rovéler ‘Jes pra-
tiques de la secte des_Vin- Bindingues..
“Nous y reviendrons dans la- suite.—En
attendant ous continuerons a nous ;
documenter, ne I’étant jamais. assez,
pour faire counaitre les pratiques d’une
secte fétichiste; celle sur laquelle. re-
posent et se fondent surtoat les plus
_Roires .accusations-de noes détracteurs. 1

L’étunde du Vaudoux ne. se fait pas











ee



gi
‘forme de'l'Iastraction publique A I’Bcole nee de confirmation de “TBvég
des Sciences Appliquées,sous la présidence | Cayes. oe.
du Ministre de l'Instruction publique. = > | Mr Kersuzan
La Commission a fait choix da R. P. ~ Les derniers courriers nous ont a
snoit comme vice-président de la Com- de bonnes noavelles de Monseig _
mission et de deux rapporteurs lun pour > sazan.” La santé da vénéré

la section des sciences: M. Ch. Durocherjet { oe Fibin bd secant ee «ok
t

Pautre pour la section des lettres: M. W: HOS
Bellegarde. ortifie de jour en jour et-permet d’e
itis celle de la secte des Vin Binlin-! “pile a choisi: M. Edm. Dapoux cc com- rer qu'il pourra rentrer en Haiti a
goes. Pour comprendre certaines cé- | me secrétaire—_ cee | de Janvier.-- Monseigneur Kersuzan:
-rémonies_vaudoutques,-itfautles rape - Statistique | dra directement 4 Port-au-Prince a
~procher des mémes cérémonies de la} pine importante statistique publiée prendre part au concile provincial gu
secte rouge. Depuis le commencement T 4,55 le dernier -Ne de « Haiti Littéraire et. tiendra dans la dérniére quinzaine
de cette étude. nous n’avons jamais | | Janvier. ~( Bulletin | Religicnx fH

Siligé de le faire ch fo Social », il résulterdit que Tes lignes de |- mea ’
négligé de le fuire chaque fois que NOUS | eamers-desservant Haiti auroat 4 adope | ‘Doit paraitre incessamme
-Pavons cru. Wéessaire; dés que nous le

ter un tarif de frét.d’ou sortirait une | [Année d’ Oswald, un copieux- petit
pourrons, nous reprendrons la série de |

ee tae ; . | perte nette pour Haiti de 3.451.945 schil- | de discours, articles et poésies ( dont
nos études. Une action sociale, pour | I sieurs encore inédites:), compusés:

| lings par année, soit 110 ® . de prime en
année eo!’ honneur a’Oswald Durand,

. Hier féanion de la Commission’ ‘de re
i
|


























































surd ditere’ doit etre ete On| faveur-de Vexportation brésilienne, assu- |
perd, différemment, tout Te fruit qu'on i rant 3 celle- “ci le iriomphe sur_pos den- | es nor ux 2
eu tirerail. Est-ce pourquoi nous_re- ceres du poete national empressey

: os _ . | rées. .
grettons vivement d’étre ooligeé de dis: | “Crest un cri d ‘alarme, qui_mérite con- | croyons-nous,-d’assurer lear exempt
continuer nos publications... 0. =

“p i ~Ptréle et reméde | | moyennantla modiquesommed’ nme gor
uissions-nous les reprenc Ire bien- | —Womiaations en Douaues | N. B.—Les souscripteurs sont priés
Nous apprefions que Mr.Edovard Sup-- ’adresser AU Imprimerie-de-l’Abeille,
| rue Bonne foi, 4 l'Imp. Chauvet, ou a.

; Ernest Donyon “

Paquek ‘Tanosian et =
Le paquebot francais « Québec» est
| tré hier matin avec les passagers suivan
ivenant dé: 00 2
. Bordeaux. — MM. les abbés Pouligae
Gestin, Sauveur, Jego, Le Moullec,
las. Janin, Avg Scharlemer, sceurs |
Philoméne, soeur de toutes Aides, B





































~tot~etapporter dans cette question, si|

pieiae dobscurité, toute la lumiére. dé-=.}.
sirable | plice a été commissionné Directeur de la
Nous ne disons qu’au revoir a ceux | remo chet de boven = Mr Antoine Ben-
gui nous-ont—fait-Finsigne tonnéur de ae etde-bureaw ala dovane de eee
suivre, avec attention, nos précédents [tf oave.
— — Nos compliments.” _~

articles.
Le Jury
cpomeenee sane _.{ ©é matin le Conseil ‘Communal de
~ | cette vie a procédé au tirage des citoyens |
| appelés a étre jurés avec ceux des autres |
| communes du ressorf, aux prochaines as- |
| sises criminelles ixées au 20 de ce mois. | ne de St-Jean, Emilie du Sacré Cont,
Comme l'an dernier ils sont-au nombre | Victoire de Sre-Marie, Pascharie, Raphi
| de 200 pour la Capitale seulement. * | Zozine, Nathaél, Eliza, Louise de St
La liste, comme on le verra,est des plus | Jalien, Arthenase,. Madel leine, MM. ThE
~ | Rene Poulle, Martin René, Mr et M
‘Succes notable | Tallus Rousseaa, Miles. Maria Rousses
| L’heurease nouvelle nous est venue de | Louise. Rousseau, Thérése ‘Rousseau,
—Arré:é de suspension du Conseil Com- | Padmission de notre distingué compatriote |.et Mme Joseph. Philip), ey Déjore
munal d’Aquin, remplacé par une Com~ | Edmond Héraux age New-Yorkpost-gra- | *. Guiseppe
__Jission.. deteois. “membres3-— oe ate-medical-schoor and hospi spital. » Clest un] "Pointe 4-Pitre.
~—==Procts-v wat, séances des |-Vif succes qui met en‘relef Vintelligence | Angélique.
17, 18 et 22 Aodt 1905 ; | de cet haiuen. A part le dipléme de doc-| St-Thomas. — Mme ¢ Berni,
~"Ordonnance dv doyen da Tribunal { tenr.en Médecine exigible,l’examen obli- | felle Meret icin, Mlles Momplasit.
evil de Port-au-Prince. onsrant.les. assises-- pre plet | Sa Mr ec Mme James D. I


































Le« Moniteur » d’bier publie :

~ Arréié de commutation en travaux |
forcés a perpéruité de la peinede_mort_pro-|-choisies.—-
“poncte contre Appoléon Joseph par le |
Tribuoal criminel du Cap ;


































gatotre-roule surte programme ¢ com
criminelles au [des Facultés. de-Médecine= ade
ae Wie

aa ee












Beajamin, lax. Mile
Polax. Pal ad AIS givador Estevez.
Cap-Haitien. — Mme Vve Fran
Mme Marie Louise Rose, Edouard K
“mann, M M. Gauthier, Bail Milf
rancois, “Darta nan Dorville,
Tsao Mikes, Mlle” Indiana ny:
uMile Euphrasie Felons Mile
Naudi Desmé, Mme Cécile’ tee
Hyppolite,, Emile Sterling, ey
thone, Mme Sméralda Dosch, Mile
na Laroche, Henri Colas, Jules Pat
Francois Negri, Bertrand | Pierrot, A
Gaston, Mme. Silomon Mic al, 4
Mme C. Catyhow Ai, Léon. Je c.S8










ATE jour sar
des cas extremement difficiles.— Le soir,
Nous traversons une épogue tras im- | 28 c@davres sont disséqués, pour se bien
portante de notre existence comme peuple, | Pénétrer. des _reégles. apatomiques” et de
Lies ceavres qui preaneat naissance et s’é-"| | art opératoire.
t blissent chez nous doivent revéur—un [- _ Nous adressonsnossincéres compliments
coractére essenticllement national, Le peu- | au Dr Héraux ; esptrons que bientét nous
ple haiden forme une collectivité indg- | Joultons des fruits de ses louables efforis.
pendante dont les mceurs--- pour étre en Bulletin Religieux
cetiains points francaises, anglaises, amé- Le « Balletin Religieux a’ Haiti » vient
ricaines, allemandes--- ne sont pas moins | de paraltre avec-d'iniéressantes matiéres :
hafrientes. 1) serait bon de leur conserver | Des nouvelles ecclésiastiques + — une
ce caractére autonome, Aucune influence, | touchante relation du passage de Mer Pi-
4 Vexclusion d’ une autre ne doit prédomi- |chon 4 Suse, of s’écoula Venfance du
ner en Hulu. Avant tat, il importe que | « Petit Clerc de $:- ~joseph ». anjoard hui | U.S.H.
nous soyons haitiens. La est le salat. 7 Archevégue*coadjutear de Poti-au-Pris- | Le oe de direction: ‘est on:
Lamour inintelligent de \'gtranger est! ce; — une suggestive nécrologie da Cha- sacl ee sult ca 6 es









a? “méditer~

















































fol uve en squele e, située dais.
larue-deJ’Enterrement, au-pord de la—-
maison de Mr Frédéric B. César, ‘ayant
ja contenance de 57 pieds de long: sur

26 de large+-la-eouverture est de 310 y
fevilles de toles environ, en trés bon | Exeellents vinsde A. Guilhou fréreaine,.

état. Bordeaux,

Pour tons renseignements, 8 ‘adres: Vin rouge, ag 98 dollars la Barrique’
ser an G#! Lupatus Louis CHARLES, Vin Blane, a $ 25 dollars la Barrique:
e Avenue Magloire Ambroise Ne 63. . Vin Roves .

Le Sallon’ Gourdes “2.48
























/ nouvelle du décés, hier
ares 4/2, de Davin, SANSA-







ree ee # 4 D4

Le1/4 « 4 0.62

Le litre « 0.72.

VIN BLANG

a-des Ru de] \'Byalite “et g — Le-gallon ~-Gourdes- 3.00"

Havoée aoLapy det e hag ies ‘fines: gaue te . Leif « « - 4 BO
ao" Les spécialités les plus raves elles... Let/4 ee OTB

Le litre « 0.85

ira’ du Pensionnat Ste- — médicaments les plus nouveaux. 5

pa
a(Lalue) pour s se vendre 4 - La maison livre ces_ vins en Bouteil-

"| Tes étiquetées et capsul iées sans aug~
onsultations + 7a 16-hres du matin —mentation de prix a raison de 24 Bou-.
ytell es pour 5 gallons .
| Soit: o4 Bouteill es « Clos Beau- Soleil »—
ten vin rouge pour § 12.40~
rend Pasteur Léon Jones re- : . Soit. 24 Bouteill es Graves » vin blane |
eh son nom qu’en celui de! pour § 15.00°—
ear Holly, ° Le steamer «PRINS Fréperick | ; Nos ving sont sans contesie les meil-
e-Apovrolique-dHeitiet—HeNDHIK®, venant-du Sud et deer ving de table que Ton “puisse
embres du .clergé . protestant trouver dans le commerce; ies vrais.
IS 5S parents et nombreux. ge Dt: arc, est attendu, 1GL vendredi ; ‘ eonnaisseurs leur ont fait un accueil sic

nt donné, pendant sa cruelle le40 courant. —.,. « - eneourageant que - nous t’hésitons pas.
preaves’ non Equivoques ‘den





















Ul repartira le mémé jour 45. a dire hautement qu ‘ils sont actuélle -
“heures de l’aprés-midi, directe- | ment classés. wes
‘ment pour New -York, prenant la; . Oecasion ceptionnel le:
spour Jérémie, Santiago. maile, frét et passagers. ; 300 caisses de vin blanc viens « Extra:
» Jacmel, Santo-Domingo, Port-au-Prince, 9 Novembre 1905. | Supérieur» 4 Gourdes 15.00 !a cuisse.

once, St Thomas, Busse- le 12 Bout
Sibi et Fort-de-France Orro BIEBER & Co, Agents. ‘2: Huile Daret. le. Gallon 42.00.

er St Domingue, seront fer- | i Yermouth, a 40, OO |
A eUTeS précises.~ _ . . on ee 4 ee —
ince, 9 Novembre £905 | rancisco Da Ot ! Absinthe, Aner, gues s el. oo
mercial " yricant de Chaussures [ Madére de 4 a@ 15 goéurdes le g gallon...
i

a


















:







eine So ESSENSE FREED IY |






aevntannn nels

éu liqu idation. 8 _¢ !
amples sans mi tna @ La Manufacture a ‘toujours en |
tsur la quittance de Mon- | dapat un grand stock, —- pour lai
-yente—en gros-et~-détatl,-—de7—

ret lady ciao Rees al
—| chaussuires-ent lous_genres. pour | -Sradtresser A Mme Cyrus Savase, Aves
s EINFANTS. nue, John. Bre own, en face duP ensionnals .



















que
On “da Service ‘Hydraulique
gavel et dernier appel | Peu prés.
tetardataires et leur an- | 23, rue des Pronts-Forts, 23,
oe Oe eae | . PORT-A au PRINCE (H ANTE). a

%

| Usinesd de Petersville- -Etang Sanmaire




ace Nous otirons au pub
: assorti de planches, cartelages. en.
Housel 5 pour a A »Fianailes et {bois dursdu. pays bien séichés

Créations INolvelles Chéne, fréne, figuier, bavahonde,

Cor ‘beille s de Fleurs. coma; gommier, ele, ot

oe Bois d’ébénisterie : Acijou,
iti es Jardinibres at tate, reephons, tchatcha, dame-marie, _ ete, ¢ 7
t du ferrage de leurs Couronnes de toutes beautés. Depot el vente, rue Ep. “One
a a ‘établi le Travail soigné ourjol ly, No 8. De es dela | [ eae
Svadresser d Mme GHEFDRUE ion Dominicaine.
bois Verna, rue Maui opas Ne3 3. Prix tres, a odéres. .



He in 1 atock”







ince, 6 Novembre 4905.
u Service, — i. ULYSSE.









|
1B
)






























Se ! ENTES 3 o/o 1891 —
~ Foncibres 3 o/o 1879 ©
~ 4889 _





du Petit-Club Se

de Union Sportive Hattienne |] Panama ~
du Restaurent de la Paix . Bons du Congo a
PHaiot hoe - 4/5Ponciéres 1885
a Centrat . | La Caisse Francaise de phavopance instituée od
« de: France a de favoriser le développement de | ‘Epargne par le crédit, pro
4g. Patrie. ~~~] phus-modestes bourses le moyen d’acquérir-des valeurs de -
“au Café duPort, | ordre, en les payant par petites fractions au mo ae Geshe |

~du. Bar-Fin de Siéele ~~ "1540, 45, 20, 25, 30, 40 et 00: francs par Mois, selo la nature el







« du Commerce j
... .« des Amateurs, a | portance-d tk ek
=~ «du Port Done apres le premier versement, Yacheteur re goit le numéro di
= fnternational obligation, et seul, il court toutes les chanees du tirage et b
ee do la-Bow cr an. 0 t ee qi i Woourrail “schoir? 4 400 ‘obligation, fatal ae fee
a de la Chambre. —_ lteuche. intégralement, peut. pace ee oom ae |

i dee oe od Pour les ‘demandes duchats d’obligations et pour tous autre
‘au Palai | seignements, s'adresser 4 Monsieur: CH SALES V On r

‘du Palais





















&
x
«det Union | Quai, ‘seul représentant & ‘Hai ait. Ne -
eng EaPOUsse . scintaiacaichmaiineiaceaaiiaas i enna nee
« Lavictoire
« Bourdon
3 a Cantave
_ _. Aux Caves de Bordeux. — - fe phy
Gonaives > BR. Schott _ a - ;
= otit-Godve : Caté Lochard IGRA PR x
_derémie . Gale de la Paix 26, Médailles de toutes les Repdditions du Monde . compris in M

—~teWfare > Al Dalencourt ~~. : Se ;
Jom: y Lafontan poe, d'Or, qwil vient dobtenir ite







feet se ire) nt Maussie MLE. Rarhancourt 4 la disposition des
: teurs, et aussi pour expédier ars a ahaa fant dans

rue que pour lV Etranger. |

2 pat













ns

oeeriemer aide |:

Liqueu irs - |

Bitters Angostura, Anisette, Cy-| :
racao, eppermint, Créme de
be

Framboises, de Noyaus, de}





Voriees, Hémorrhoides, Yaricausie, }
-— chroniques, Reckdents ie Retour @ Age,

€e qai felt Foriehialité do eet Bids, eo. ae Te ©

[ies prineipes wea Go Tre at

1) aerenM, FUL eS element eoncldGpe juin les HAO:
: AS Oldnires. — =P ue 8K: Tn very Seas












Le FLACON :



Full Text


GOURDE







ae nerntecinercert Bonen

le de:

rues Bourjolly & ‘Fort-Pert

ee =

He Ft MPATS: -tombés dans une embuscade.---Deux

IE FRANCAISE compagnies, l'une de-407—et Fautre
TBLEGRAPHIQUES | de 120 hommes ont été complétement |

OLE du NOUVELLISTE | |



été mis en cauvre sans leur arracher la
moindre révelation. La meilleure fagon
d'y parvenir, joserais dire la seule —
peut étre, est de s’attirer leur estime,

de ne jamais prétendre les contredire,














anihilées,













fF sn y- _ “ 4 be
JCTIC ; UDESS a ni | arier ue de fois nul je
“| mes des massacres dé lat ver “Resiste-auk Qt yi !

i aii:





e7.— Les drapeaux fin- derniére,ont été enterrésaujourd bil, foes! Comme eux ‘(les gt
asse ont été arborés cet | La majorité des magasins, dont un }ayant de pénétrer dans la case, j'si
nr—ta-gare—du-chemin | grand nombre appartient a des chré- | vers¢ de Peau sur le sol, au sevil deg
ndais A St-Pétersbourg. | 'e0s, sont formés.
des trains sera rétabli sur | _ ST-Pétraspourc 7.--- Mr Witte a |
chemin de fe définitivement décidé—qu’il donne- | nombre tgrand des servants. et des
ehh on iaeahs -ya-to pour-tat hou 01S
ronvoecation d’une-assemblée généra- |
le.-- Un seul représentant de la Dou- |
ma a soulevé la question. .
Mr. Witte Se plaint.amérement du

-- Si on en croit_une | manque de conli lui;-man






portes; comme eux jé suis” reste
couvert pendant les cérémonies. Le”














médicaaxt-—_——_____—---— oe
——}L-re—rest—jameis-aprive._de—tleur.
marchander mes conseils, Je l’ai tou-
| jours fait simplement, sans ostentation,
Paitini. par.avoir leuk sympathie. Invité
; fate is rendu. eb par. .
‘et pour savoir les petites mi- _
séres sociales qui rongent notre pays.
A quoi ont abouti mes études? quels

“

z profits — jen ai tirés? 7
Je—le—dirai-vou—jour,lorsque. e
maura apporlé ane plus longue expé-

e de lexistence. ae





6 dans toule la Finlan-
affaires ont repris leurs









Se














Kielau «Tageblatto, /Em- | festé par Vopposition” & un moment}
lanme partira au mois| od if a si besoin de lappui des libé- |
pour faire un voyage de |

les-dans la-Méditerrannée; | St=PETe SB G A

Htalie et Constantinople, | die allumé par une ma criminelle,
Tinnn désordres ont | s’est déclaré cet apréstmidi au cercle

: ‘s_de Ja garde irapérial

es}

o






































€ moins grave qlie cetix mmt-trors heures le-feu-a-fiit
Viron 300 personnes ont | ravage, détruisant les ~etages supe-
~- Les troupes font de | rieurs du batiment. -. | sions. a les raconter ici avec Vassuran:.
es patrouilles dans lésrues. | CHA&gsTIANIA 7.--- Le nonyeau Roi | ce que la connaissance du Vaudoutsme |
ts de l’université ont dé- | et la Reine de Norvége, te prince et | dissipera-la crarnte™ enfintiné que les”
ellre en gréve. ~~ [la princesse Charles de Danemark; | adeptes et les dignitaires te cette secte

~~ Dans les milieux of- | arriveront 4 Christiania le 25 ou le inspirent, de nos jours encore, a nom.
¥ 2 60 Gan dére la yin 9 { t6L apres son a re de furniltes hatvennes: dhaihens












tiques .vaudouigues. ~Nous—nous plai-














«are exp _| car wavoir pas décrit Te
-comparant aux houngtors, laisser igno- ~
rer la réception des « lois, » la prepara.
eet tion d'un servant, la, possession des
Ty facilité és grande d'assister aux | prélresses, ia cérémonie de ta. pierre -
cérémonies vaudou ques, permeta ceux | et d'autres coutumes encore, a coup

| qui le désirent, sans initiation aucune, far, inconnues, ¢ est véritablement ~
datee renseignes sur les moindres par- | § arréter au seuil du temple, a la nais-
Hieularités du Vandonisme. La s'gnifi- | sance du Vaudous...- a
cation des rites échappe aux adeptes| Par le peu que uous en avons dit ce-
beuxememes: il fant élre Tami. el ami -pendant,nous croyons avoir jeté la base
| éprouvé des dignitaires, pour les déci- | des idées aus reprises et plus ample=
der & purler de leurs mystéres. | ment développees, contribueront sans
les faire | conteste 4 éclairer de plus en plas les
esprits impartiaux, a’ les faire revenir



Maintes fois on essaya de les [air
sortir de leur mulisme voulu. en fei- ) :
ire aux divinités vandoui- |.méme de bien des préventions dont la

gnant de er ae ose ce wD
“sont | ques;-les préseuls et les menuces ont moindre des effets était dentretenir -

&





en ‘par trop cepwedae et. accep:
tée pour vraie, ques? eaple laitien:
‘pratique le cannibalisme, ao
——Nous n'avons pase ort me
“Feusement, le temps die rovéler ‘Jes pra-
tiques de la secte des_Vin- Bindingues..
“Nous y reviendrons dans la- suite.—En
attendant ous continuerons a nous ;
documenter, ne I’étant jamais. assez,
pour faire counaitre les pratiques d’une
secte fétichiste; celle sur laquelle. re-
posent et se fondent surtoat les plus
_Roires .accusations-de noes détracteurs. 1

L’étunde du Vaudoux ne. se fait pas











ee



gi
‘forme de'l'Iastraction publique A I’Bcole nee de confirmation de “TBvég
des Sciences Appliquées,sous la présidence | Cayes. oe.
du Ministre de l'Instruction publique. = > | Mr Kersuzan
La Commission a fait choix da R. P. ~ Les derniers courriers nous ont a
snoit comme vice-président de la Com- de bonnes noavelles de Monseig _
mission et de deux rapporteurs lun pour > sazan.” La santé da vénéré

la section des sciences: M. Ch. Durocherjet { oe Fibin bd secant ee «ok
t

Pautre pour la section des lettres: M. W: HOS
Bellegarde. ortifie de jour en jour et-permet d’e
itis celle de la secte des Vin Binlin-! “pile a choisi: M. Edm. Dapoux cc com- rer qu'il pourra rentrer en Haiti a
goes. Pour comprendre certaines cé- | me secrétaire—_ cee | de Janvier.-- Monseigneur Kersuzan:
-rémonies_vaudoutques,-itfautles rape - Statistique | dra directement 4 Port-au-Prince a
~procher des mémes cérémonies de la} pine importante statistique publiée prendre part au concile provincial gu
secte rouge. Depuis le commencement T 4,55 le dernier -Ne de « Haiti Littéraire et. tiendra dans la dérniére quinzaine
de cette étude. nous n’avons jamais | | Janvier. ~( Bulletin | Religicnx fH

Siligé de le faire ch fo Social », il résulterdit que Tes lignes de |- mea ’
négligé de le fuire chaque fois que NOUS | eamers-desservant Haiti auroat 4 adope | ‘Doit paraitre incessamme
-Pavons cru. Wéessaire; dés que nous le

ter un tarif de frét.d’ou sortirait une | [Année d’ Oswald, un copieux- petit
pourrons, nous reprendrons la série de |

ee tae ; . | perte nette pour Haiti de 3.451.945 schil- | de discours, articles et poésies ( dont
nos études. Une action sociale, pour | I sieurs encore inédites:), compusés:

| lings par année, soit 110 ® . de prime en
année eo!’ honneur a’Oswald Durand,

. Hier féanion de la Commission’ ‘de re
i
|


























































surd ditere’ doit etre ete On| faveur-de Vexportation brésilienne, assu- |
perd, différemment, tout Te fruit qu'on i rant 3 celle- “ci le iriomphe sur_pos den- | es nor ux 2
eu tirerail. Est-ce pourquoi nous_re- ceres du poete national empressey

: os _ . | rées. .
grettons vivement d’étre ooligeé de dis: | “Crest un cri d ‘alarme, qui_mérite con- | croyons-nous,-d’assurer lear exempt
continuer nos publications... 0. =

“p i ~Ptréle et reméde | | moyennantla modiquesommed’ nme gor
uissions-nous les reprenc Ire bien- | —Womiaations en Douaues | N. B.—Les souscripteurs sont priés
Nous apprefions que Mr.Edovard Sup-- ’adresser AU Imprimerie-de-l’Abeille,
| rue Bonne foi, 4 l'Imp. Chauvet, ou a.

; Ernest Donyon “

Paquek ‘Tanosian et =
Le paquebot francais « Québec» est
| tré hier matin avec les passagers suivan
ivenant dé: 00 2
. Bordeaux. — MM. les abbés Pouligae
Gestin, Sauveur, Jego, Le Moullec,
las. Janin, Avg Scharlemer, sceurs |
Philoméne, soeur de toutes Aides, B





































~tot~etapporter dans cette question, si|

pieiae dobscurité, toute la lumiére. dé-=.}.
sirable | plice a été commissionné Directeur de la
Nous ne disons qu’au revoir a ceux | remo chet de boven = Mr Antoine Ben-
gui nous-ont—fait-Finsigne tonnéur de ae etde-bureaw ala dovane de eee
suivre, avec attention, nos précédents [tf oave.
— — Nos compliments.” _~

articles.
Le Jury
cpomeenee sane _.{ ©é matin le Conseil ‘Communal de
~ | cette vie a procédé au tirage des citoyens |
| appelés a étre jurés avec ceux des autres |
| communes du ressorf, aux prochaines as- |
| sises criminelles ixées au 20 de ce mois. | ne de St-Jean, Emilie du Sacré Cont,
Comme l'an dernier ils sont-au nombre | Victoire de Sre-Marie, Pascharie, Raphi
| de 200 pour la Capitale seulement. * | Zozine, Nathaél, Eliza, Louise de St
La liste, comme on le verra,est des plus | Jalien, Arthenase,. Madel leine, MM. ThE
~ | Rene Poulle, Martin René, Mr et M
‘Succes notable | Tallus Rousseaa, Miles. Maria Rousses
| L’heurease nouvelle nous est venue de | Louise. Rousseau, Thérése ‘Rousseau,
—Arré:é de suspension du Conseil Com- | Padmission de notre distingué compatriote |.et Mme Joseph. Philip), ey Déjore
munal d’Aquin, remplacé par une Com~ | Edmond Héraux age New-Yorkpost-gra- | *. Guiseppe
__Jission.. deteois. “membres3-— oe ate-medical-schoor and hospi spital. » Clest un] "Pointe 4-Pitre.
~—==Procts-v wat, séances des |-Vif succes qui met en‘relef Vintelligence | Angélique.
17, 18 et 22 Aodt 1905 ; | de cet haiuen. A part le dipléme de doc-| St-Thomas. — Mme ¢ Berni,
~"Ordonnance dv doyen da Tribunal { tenr.en Médecine exigible,l’examen obli- | felle Meret icin, Mlles Momplasit.
evil de Port-au-Prince. onsrant.les. assises-- pre plet | Sa Mr ec Mme James D. I


































Le« Moniteur » d’bier publie :

~ Arréié de commutation en travaux |
forcés a perpéruité de la peinede_mort_pro-|-choisies.—-
“poncte contre Appoléon Joseph par le |
Tribuoal criminel du Cap ;


































gatotre-roule surte programme ¢ com
criminelles au [des Facultés. de-Médecine= ade
ae Wie

aa ee












Beajamin, lax. Mile
Polax. Pal ad AIS givador Estevez.
Cap-Haitien. — Mme Vve Fran
Mme Marie Louise Rose, Edouard K
“mann, M M. Gauthier, Bail Milf
rancois, “Darta nan Dorville,
Tsao Mikes, Mlle” Indiana ny:
uMile Euphrasie Felons Mile
Naudi Desmé, Mme Cécile’ tee
Hyppolite,, Emile Sterling, ey
thone, Mme Sméralda Dosch, Mile
na Laroche, Henri Colas, Jules Pat
Francois Negri, Bertrand | Pierrot, A
Gaston, Mme. Silomon Mic al, 4
Mme C. Catyhow Ai, Léon. Je c.S8










ATE jour sar
des cas extremement difficiles.— Le soir,
Nous traversons une épogue tras im- | 28 c@davres sont disséqués, pour se bien
portante de notre existence comme peuple, | Pénétrer. des _reégles. apatomiques” et de
Lies ceavres qui preaneat naissance et s’é-"| | art opératoire.
t blissent chez nous doivent revéur—un [- _ Nous adressonsnossincéres compliments
coractére essenticllement national, Le peu- | au Dr Héraux ; esptrons que bientét nous
ple haiden forme une collectivité indg- | Joultons des fruits de ses louables efforis.
pendante dont les mceurs--- pour étre en Bulletin Religieux
cetiains points francaises, anglaises, amé- Le « Balletin Religieux a’ Haiti » vient
ricaines, allemandes--- ne sont pas moins | de paraltre avec-d'iniéressantes matiéres :
hafrientes. 1) serait bon de leur conserver | Des nouvelles ecclésiastiques + — une
ce caractére autonome, Aucune influence, | touchante relation du passage de Mer Pi-
4 Vexclusion d’ une autre ne doit prédomi- |chon 4 Suse, of s’écoula Venfance du
ner en Hulu. Avant tat, il importe que | « Petit Clerc de $:- ~joseph ». anjoard hui | U.S.H.
nous soyons haitiens. La est le salat. 7 Archevégue*coadjutear de Poti-au-Pris- | Le oe de direction: ‘est on:
Lamour inintelligent de \'gtranger est! ce; — une suggestive nécrologie da Cha- sacl ee sult ca 6 es









a? “méditer~














































fol uve en squele e, située dais.
larue-deJ’Enterrement, au-pord de la—-
maison de Mr Frédéric B. César, ‘ayant
ja contenance de 57 pieds de long: sur

26 de large+-la-eouverture est de 310 y
fevilles de toles environ, en trés bon | Exeellents vinsde A. Guilhou fréreaine,.

état. Bordeaux,

Pour tons renseignements, 8 ‘adres: Vin rouge, ag 98 dollars la Barrique’
ser an G#! Lupatus Louis CHARLES, Vin Blane, a $ 25 dollars la Barrique:
e Avenue Magloire Ambroise Ne 63. . Vin Roves .

Le Sallon’ Gourdes “2.48
























/ nouvelle du décés, hier
ares 4/2, de Davin, SANSA-







ree ee # 4 D4

Le1/4 « 4 0.62

Le litre « 0.72.

VIN BLANG

a-des Ru de] \'Byalite “et g — Le-gallon ~-Gourdes- 3.00"

Havoée aoLapy det e hag ies ‘fines: gaue te . Leif « « - 4 BO
ao" Les spécialités les plus raves elles... Let/4 ee OTB

Le litre « 0.85

ira’ du Pensionnat Ste- — médicaments les plus nouveaux. 5

pa
a(Lalue) pour s se vendre 4 - La maison livre ces_ vins en Bouteil-

"| Tes étiquetées et capsul iées sans aug~
onsultations + 7a 16-hres du matin —mentation de prix a raison de 24 Bou-.
ytell es pour 5 gallons .
| Soit: o4 Bouteill es « Clos Beau- Soleil »—
ten vin rouge pour § 12.40~
rend Pasteur Léon Jones re- : . Soit. 24 Bouteill es Graves » vin blane |
eh son nom qu’en celui de! pour § 15.00°—
ear Holly, ° Le steamer «PRINS Fréperick | ; Nos ving sont sans contesie les meil-
e-Apovrolique-dHeitiet—HeNDHIK®, venant-du Sud et deer ving de table que Ton “puisse
embres du .clergé . protestant trouver dans le commerce; ies vrais.
IS 5S parents et nombreux. ge Dt: arc, est attendu, 1GL vendredi ; ‘ eonnaisseurs leur ont fait un accueil sic

nt donné, pendant sa cruelle le40 courant. —.,. « - eneourageant que - nous t’hésitons pas.
preaves’ non Equivoques ‘den





















Ul repartira le mémé jour 45. a dire hautement qu ‘ils sont actuélle -
“heures de l’aprés-midi, directe- | ment classés. wes
‘ment pour New -York, prenant la; . Oecasion ceptionnel le:
spour Jérémie, Santiago. maile, frét et passagers. ; 300 caisses de vin blanc viens « Extra:
» Jacmel, Santo-Domingo, Port-au-Prince, 9 Novembre 1905. | Supérieur» 4 Gourdes 15.00 !a cuisse.

once, St Thomas, Busse- le 12 Bout
Sibi et Fort-de-France Orro BIEBER & Co, Agents. ‘2: Huile Daret. le. Gallon 42.00.

er St Domingue, seront fer- | i Yermouth, a 40, OO |
A eUTeS précises.~ _ . . on ee 4 ee —
ince, 9 Novembre £905 | rancisco Da Ot ! Absinthe, Aner, gues s el. oo
mercial " yricant de Chaussures [ Madére de 4 a@ 15 goéurdes le g gallon...
i

a


















:







eine So ESSENSE FREED IY |






aevntannn nels

éu liqu idation. 8 _¢ !
amples sans mi tna @ La Manufacture a ‘toujours en |
tsur la quittance de Mon- | dapat un grand stock, —- pour lai
-yente—en gros-et~-détatl,-—de7—

ret lady ciao Rees al
—| chaussuires-ent lous_genres. pour | -Sradtresser A Mme Cyrus Savase, Aves
s EINFANTS. nue, John. Bre own, en face duP ensionnals .



















que
On “da Service ‘Hydraulique
gavel et dernier appel | Peu prés.
tetardataires et leur an- | 23, rue des Pronts-Forts, 23,
oe Oe eae | . PORT-A au PRINCE (H ANTE). a

%

| Usinesd de Petersville- -Etang Sanmaire




ace Nous otirons au pub
: assorti de planches, cartelages. en.
Housel 5 pour a A »Fianailes et {bois dursdu. pays bien séichés

Créations INolvelles Chéne, fréne, figuier, bavahonde,

Cor ‘beille s de Fleurs. coma; gommier, ele, ot

oe Bois d’ébénisterie : Acijou,
iti es Jardinibres at tate, reephons, tchatcha, dame-marie, _ ete, ¢ 7
t du ferrage de leurs Couronnes de toutes beautés. Depot el vente, rue Ep. “One
a a ‘établi le Travail soigné ourjol ly, No 8. De es dela | [ eae
Svadresser d Mme GHEFDRUE ion Dominicaine.
bois Verna, rue Maui opas Ne3 3. Prix tres, a odéres. .



He in 1 atock”







ince, 6 Novembre 4905.
u Service, — i. ULYSSE.









|
1B
)



























Se ! ENTES 3 o/o 1891 —
~ Foncibres 3 o/o 1879 ©
~ 4889 _





du Petit-Club Se

de Union Sportive Hattienne |] Panama ~
du Restaurent de la Paix . Bons du Congo a
PHaiot hoe - 4/5Ponciéres 1885
a Centrat . | La Caisse Francaise de phavopance instituée od
« de: France a de favoriser le développement de | ‘Epargne par le crédit, pro
4g. Patrie. ~~~] phus-modestes bourses le moyen d’acquérir-des valeurs de -
“au Café duPort, | ordre, en les payant par petites fractions au mo ae Geshe |

~du. Bar-Fin de Siéele ~~ "1540, 45, 20, 25, 30, 40 et 00: francs par Mois, selo la nature el







« du Commerce j
... .« des Amateurs, a | portance-d tk ek
=~ «du Port Done apres le premier versement, Yacheteur re goit le numéro di
= fnternational obligation, et seul, il court toutes les chanees du tirage et b
ee do la-Bow cr an. 0 t ee qi i Woourrail “schoir? 4 400 ‘obligation, fatal ae fee
a de la Chambre. —_ lteuche. intégralement, peut. pace ee oom ae |

i dee oe od Pour les ‘demandes duchats d’obligations et pour tous autre
‘au Palai | seignements, s'adresser 4 Monsieur: CH SALES V On r

‘du Palais





















&
x
«det Union | Quai, ‘seul représentant & ‘Hai ait. Ne -
eng EaPOUsse . scintaiacaichmaiineiaceaaiiaas i enna nee
« Lavictoire
« Bourdon
3 a Cantave
_ _. Aux Caves de Bordeux. — - fe phy
Gonaives > BR. Schott _ a - ;
= otit-Godve : Caté Lochard IGRA PR x
_derémie . Gale de la Paix 26, Médailles de toutes les Repdditions du Monde . compris in M

—~teWfare > Al Dalencourt ~~. : Se ;
Jom: y Lafontan poe, d'Or, qwil vient dobtenir ite







feet se ire) nt Maussie MLE. Rarhancourt 4 la disposition des
: teurs, et aussi pour expédier ars a ahaa fant dans

rue que pour lV Etranger. |

2 pat













ns

oeeriemer aide |:

Liqueu irs - |

Bitters Angostura, Anisette, Cy-| :
racao, eppermint, Créme de
be

Framboises, de Noyaus, de}





Voriees, Hémorrhoides, Yaricausie, }
-— chroniques, Reckdents ie Retour @ Age,

€e qai felt Foriehialité do eet Bids, eo. ae Te ©

[ies prineipes wea Go Tre at

1) aerenM, FUL eS element eoncldGpe juin les HAO:
: AS Oldnires. — =P ue 8K: Tn very Seas












Le FLACON :