Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


Héparte
Etraager



journal, angles

ynagne acceptera Vinvitation de la
Russie d assister & la seconde con-
férence de la paix.

Washineton 9.--- Le ministre de
In guerve partira vers le*ler Novem-
| bre pour Panama afin de se rendre
‘asnouRG &--- Se rendant | Compte de Petal des travaux du
s avantages qui résul- | canal,

@ i > oo $ Z orgcsesey oy Pea 4
n retenant- en Extréme-O- | Paris 8.—- Le 40/o russe a ferme
1a 98 1/2; le 4 o/o japonais, 4 91.






rlain nombre de colons |
etyen méme temps, dé-|
ompenser les vétérans de |
ministre de Pratérieur |
ficulture étudie une nou-|
ar Jaquelle les officiers et |,
s_auraient des droits de} Malere vs
seat lip | GUE existent enire
A établir | 4 mn ee
| secte des Vin-Bindingues, on retronve
2. | dans Jes deux cultes des points de con-
@8 Questions | tact, Crest ainsi qu il serait difficile et
cette S@- | maéme impossible de dire. dune facon
: ‘és_clair | -précise quelles danses relévent du Van-
sir de I’Al- | doux,gquelles autres des Vin-Bindingues.
LOn y danse également lAmazone,

ba
Martinique, le Djouba, |






Joir No du 28 Septembre)
Jillérences
le Vaudeus~ eb bis.

fern en gent lence
PSS GELS



















































iscutées





a Madouca, 1a
| Coudiaile, la Kata, le Tehiatchia. Dans
Le congrés internatios | le rautons les danses riluelles sont le
pe oe ate oa. | calenda eb ia chica,
pPetctlose. a cloture se- | Ces derniéres ve se retrouvent pas
let né peuvent pas éire en honneur chez
Mt -bes-Vin-Bindingues.
Nous sommes obli
large parenthése pour essayerde-com=
hattre certaines idées en conrs chez
nous et qui sem
renee entre jes croyances et les pra-
+Hiques superstitieuses hiilieunes.
of, 69croyannes supersuliens
chaitiers-sontintimementlic
pratiquessuperstivieuses. T. une:
disons nous, sont une consey es de!
antes. L’Haitien gui ne croit pas, qui
st pas superstitieux, ne pratique pis.
Cactest hors -de- iow doute ous ne
+comprevons nullement quon ail pu
écrire et soutenir le contraire [i ar-
Live bien. souvent que Phaitien incre-
dule se transpo-le par curiosite dun
poiritextréme <-une ville & un autre
pour assister aux eérémonies vaudout-
ques. Il peut, dans la suite, faire le Te-
cit de ce qu'il a va. La chose ovest pas
aye, Alors celui gui-raconte.. raconte
parce qu'il a vu ou par ce gull pr
tique..

pra
ast sincere et digne d’élre crue.

Ceux qui opinest difléremmeat pron


















ee Or pat
lave du-docteur-Laurence
én desdéléguésaméricains,
: ident Roosevelt

®: F
eels
se





















MTEL S 2
1@ panique parmi les f
son









encore sous Tim=
récédentes








Au ministére des al-
res, on dit que I'Alle-

+

vé Vouvrir ich une |

blent établir une’ dite. |

Dans l’ai et l'autre cas sa parole | P@ :
t _ | trés larges et ne |

| ( A centinuer }





| PAR MOIS f GOURDE

des rues Rourtolly & Fart-Pe:

eUPs |

i forte. Chez ces derniers, les
-1fontde bien et le mal. Le bien-seul est

‘lascarporalion dé:

te lt EI TE ES



vent quils n’ont pas peneétre sul
mont nos i couches §

Halitien est parleur, bablenr lg




PYRPACS



singuliérement de ce début, «
vice dédueation,
iis

pais

pal est












Â¥

in
ICE
wimiphque pis
perstilicuses wal
harmonic
riié est que ir
qu'il eroit etal croit malheur
a trop de choses en meme tet
en traliant de oa xp
Vausouy ous ‘
meme Penougement de
ala lége ont ce quon [it de ne
eut Aire controle.

% rn ba em ey eed L.A nhheery beere on fy GRE
Uneobsery tion allentive perm





BLUES CVOVae

UHalgen pratique









A lous ceux gui le voudro
Huttre que toutes les se

Haiti reposent sur la cro
tenee dune volonié supérieure, 7
foree infinie, d'un Dieu quia ¢
monde et. le dirige.Qnue vous yous ren-
diez-chez un ministre du culle vaudoul- |
que ov chez un hougan de la terrib!
secte des Vin-Rindingues, us commen
cent,lous deux invariablement elavan
toute consulialion par se melire sous
la protection de celle cause premiere.
Gelui ci répand de Veau en pronon-
cant les paroles: par permission Grand
Mattre ; celui-la agire sa clochelte en



i



-prvequant-Ap smint du ciel: Wanman
Say

Sainte-Anne, Vierge Altagrace ou 5t-
Jean-Dapliste.

Dans le v udoux et
Bindingues, la cravance





¢ &4 lap rer cert
CORIPTIOTEL

dans les Vine
PRL (y
diviniles

eédentecetils prévoien! jes
quidoivents’abatire sur leurs

enfants. Si le mal arrive, ils les aident
'A sen tirer.

il n’y a qu’une seule fagon d’éire de
Vin-Bindinewes vir
aux



fant pouvoir offrir d®s sacrifices

| Dieux. Dans le vaudoux, les sacrifices

ye sont pas -indispensables. Les adep-
tes octogénaires racontent n’avoir ja-

mais sacrifié- Us-olfrent des. objets.de __
a mangeaille,des boissons a leurg saints

et ils s'en Bont toujours troavés bien,
[ls passent’ bien des années sans rien
oflfrir-aue-tois et les lois ne les ennen

t
pas. Leurs. obligations, en somme sont
eur en imposent pas.

EDDAH.























pp dog igic_al. das Salis-dans...











Nominations
Nous apprenons avec plaisir que notre
distingué ami et coll aborateur, le Docteur
Gasron Datewcour, vient d’étre cont» '
missionné professeur a l’Ecole nationale |
de Médecine et de Pharmacie.
Le docteur Dalencour, malgré sa jeu- .

nesse, a déja donné assez de preuves de |

$a compétence studieuse, pour ne pas ap-
plaudir sans réserves au choix da Gou-

e
&

Une heureuse inspiration encore est la
nomination de Mé Justm Divor comme
professeur A | Ecole Nationale de Droit,
pour qui une chaire de «Science sociale »
a été créée.

_ La grande valear juridique de Me Dé-
vol et ses importants travaux sociologi-
gues, hautement appréciés en Europe, le
dé-ignaient pour occuper cette chaire si

we MEEVEE gence pennant T Hier:

uulement innovée par le Ministre delIns-

truction publique dans lenseignement du
Droit en Haiti.

Ecole de Droit





La session extraordinaire des éxamens a |

PEcole de Droit a commencé lundi pour
preodre fin hier.

L Inspection scolaive en proclamera les
résultats ce matin, probablement.

Nouvelle Publicatio
Le r2 Octobre courant, il paraltra a
YIoprimerie E. Malval une importante
publication mensuelle sous le titre de Re»
vue d'Economie sociale et de Législation ru-
valz,— Cette poblication périodique, qui
avra pour directeur et administratent Me
Emile Maival, avocat,p
Nationale de Droit fe Port-au- a-Prince, et
4 laquelle vont collaborer_des.écrivains
bien connus pour leur compétence en ces
matiéres, revétira un caractére tout parti-
culier d’uitilité pratique par [importance
et Vopportunité des questions d’ agricul -
ture, d'industrie et de- commerce” qui y
seront traitées avec ampleur,
Nous nous plaisons A ‘recommander
cette Revue A tous ceux qui s’intéressent
__aux grands problémes de l’économie-agri-
cole et industrielle, et surtout a lear solu
tien pacifique.

. Echo. de LArc








‘Nombresdelecteutede cette commun:

s¢ ont plaints « au Commandant dela Pla- |

“ee, qu’en. s'inscrivant, ,ils ne recevaient
a» de eatte, conformément. 4 la loi.
Bien que le Commandant de la Place aie
faic son devoir en portant le fait 4 la con-

~~ garsance du Minisire > de TTatérieur, “afin
~~ @ eviter Tout conflir ef pour ‘maintenic lor or-

_ are, Je Conseil communal persiste A ne




a> délivrer de. carte ea chaque. électeur
~gosetite —-— a
En azissant ainsi, on enlave aux cito= |
ens des droits que la Constitution et la!
ov leut accordént formellement..De- res | |
“te, nous sommes absolument persuadés.
ve.notre Pére, le Vénéré Nord. Alexis,
3 résident de la Républiqueet-le Ministre |
de‘l'Tntérienr ne manquergnt pas de rap> | sant par 100 pour ne ries exagérer, il res-_
terait encore 4.000.000. 000, de. tonnes”

peter a foateryencs ae la loi ce Conseil

é

s

@insistance la publication de ces comptes, |



































e



%

“Nous as ta avec. ‘@aurant

que l'état pitoyable dans lequel se trou |
vent les rues de ce Bourg, ous. laisse.
beaucoup dé donte sur l'emploi des im-|
péts que nous payons réguliérement cha-_
, que année.

: Arcahaie, le 9 Octobre 1905.



onne Capture
if; iW Police a fait 1a caprore oar
voleur qui avait dérobé.a M™e Vve Gaston |

| Serres des bijoux et une valeur en or.

fla été pris 4 une table dez'os ot iljonait |
gros jeu.—-On a pu lui faire rendre gorge |
en partie : il avait caché les objets_volés|

tion Américaine.
—~ Nos compliments a la Police.”



Le mercredi 25 Octobre courant. la.
bénédiction nuptiale sera donnée a la Ca-
| thédrale a Mle Amélie Robiouw et Mr Er-

nest Nadal.

Nos meillears voeux de bonheur. aux
| futurs époux.



‘Hier au soir, vers les neuf heures, one
femme en traversant la rue Pavée, trans
formée en torrent par la pluie, a fait une
chute dans le fort courant, qui l'a em-
portée.—Le malheur a eu liew au coin de.
la rue du Magasin de Etat.

Malgré toutes les recherches, faites hier.
soir méme; on n’a pu retrouver le corps:
de cette malheureuse, ”





Hier “soir, agame Frédérique V Vil lee
dronin, arrivée 4. Port-au-Prince parle |

Dante, lequel a succombé aprés une court

Pavée.
Nos compliments de condoléances a aux



Blanchet...
~ _t Cha:

Fugnalte ef

divisée.
Le fait far vériné- aireveursineot— “pa

es

| de-mer-de r-mitte de cote Cr Gog) ret
erme de 130°4-260-tonnes— ort

“une.capacité estimée 2_400.000.1

006.000,000 tonnes dor.

pies




| trois heures et demie, a la poste :
| de Paris.

Un groupe de Contribuables. |
| t7 Aodt: une des 464 fréles_vo



| mins de fer en paquebots, est au
| Paris’ cette date, établissant le
| du tour du monde en ¢4 jours, Ce
‘te postale, dont lexpéditear est le

_do monde, 4 la vitesse moyenne de
sous le pont en magonnerie de la Léga- | pi omatres par jour; sensationnelle











dernier hollandais,des Cayes, a eu la dou-|
leur de perdre un gros etintéressant bébé,

maladie de trois jours. —~ Les funérailles |
auront liew cet aprés midi, a 3 heures et
partiront de la maison _Mortaaire, § rue

familles Villedrouin, Rouzier, Flambert et

MS. par
Seur Sterry. Hunt, de l'Université de ‘Har Joo
yatd. Il se trouve dans les eaux sous far- |
-me Viodures-et-de-bromures ou méme 2 |
Vétat colloidal, la forme colloidale écant |

ent
due a de la matiére solide- extrémem eat | Cos, Economie politique,



A. Liversidge, de FUaive erste de“Sydney

, Lr = Ale
(Australie), quia établi qu'on cube d'eau | Madeleine. --_ Méthode &

tonne équivaat 4 1.085 kilos). A raison | | aa
de 64. millige. 4latonne, ensemble. des Z
mersd°

| milles cubes, contiendrait. ples de 100. |

~ Si Pou réduit cette quantie®: en-la-divie —



































Ton les j journaax parisieas ont
je¢ le départ « officiel» et ‘cons
Anuissier, de la con

autour do monde, organisée parM
| Laffite, départ qni eo liew le 23”

Larrivée de raid original 4 eo



sara piste “i

seur Onorino. Lucat, a «courue,

mance bien caractéristique des prog
4 civilisation moderne. :

ad



rai le ouvenir
EST ARRIVE”
Vu rarrivée de Mme Lagojanni
l'Etranger, of elle a choisi a mém
| fabriques des collection consider
darticles: pour toutes les bourses ét
toutes sortes:— nouveaux, jolis,
gants et de la derniére mode,
gojannis, vonlant que. toute. la Rep
qué profite de cette belle occasion, ¢
nonce gue le 4 Janvier 1!
fait la distribution d’un admirable:
deau,— souvenir éternel,--- estimé &
piastres, aux clients qui auront a
de-cette-date an 31 Déc. 1905 pou
valeur dée-200- gourdes Tachats” ae
dans ses maisons: 72 Rue Roux et 4





















| inserit copie dn montant de el
achat fait, qui ne doit pas. étre mol
de deux ‘gourdes @un coup, et [e.
janvier 1906 te dit caruet devra | étre
nis pour prouver que- les conan
ont été remplies et de suite on Fi

P Admirable Gadeau «souvenir éter

-Livret Adnire |















rise des Cours
Lecons de: Lileeabie. Philoge
Histoire universel le, Géograpie



















_-Professeur: L. dé BUG»
rue Eugéne Bourjo |






faire inois | classes par. ‘an au

faire our i j seunes










aH rata mc a1
: lie Ce (La





r ip-steazi ,
Teale central de fa ‘Répu ne





















419, Broad St. New-Yo
T. GC. ESTEE, — Gérant. _

aS AD WAY NE , Farine portant la Marque:
C. A. PIERCE, Gérant.

tells fabrique de Machines a coudre
la‘plus grande du monde. La Ma-

hkie de SINGER est renommée com-
la meilleure et la plus parfaite de

; Pique. —_
Elle est ean la plus solide, la plus [| Elle donne pl us de pains et le meil-
@

4h
___ | durable et la plus rapide. leur. — Tous les barils expédiés dela
31. Demander la Machine: SINGER, et | Faring GOLD MEDAL sont invariable-
5. {Von aura la meilleure, parce au’elle est | ment de Ja méme hauteur et d'une
i toujours celle qui codte le moins cher, | qualité uniforme.
. Agent-général pour Haiti; ~~ Agent-général pour Haiti,
F.B. NEWELL | F. B. NEWELL
EVUE--—~ Port-au-Prince | ~ Hote, BerLevuz,—PoRT-AU PRINCE.

f) révenuque vendredi | Monopo ole du «Cros Brau. Sotem», le meilleur dés Vins de table. Ce vin est
ni, le service aaa ort- ; garanti pur jus de.raisin frais de vendange ; ;-i-peut-sontenir victorieusement [a
comparaisor des ving qui se vendent -eouramment an prix. bien- — éleve.





: _ ee PRIX «COURANT: . : 1a csnnennneteenntagerernsnsseieeeeeett
1 Fie callow. er gourdes~ aS : é litre... ...... gourdes” 0.70
Le 4/22 gall Ola OR ae ee Qs 48 _ Les 5. gallons. ee eee Ee Emm” QD Ady
«Le 14 § call ON. eee 0. oo Par w barrique de 2251, (60 g gal.}-23-dol

G

“Ce vin: ast-d’ une. saveur: exquise. Van brillant. absote PeOnVIEnE AUX 6816 macs
les plus délicats. Cc ‘est un stimulant pour lappelit ib -peu de-temps

ablir un prix. courant
oo ix ciindiqués dans une propott éressante.-Pour-que~nos~
clients profitent fle ces vavantoges, et pour quils ne payent qu ‘exactement ce-
qu ‘ils doivent, nous avons eree une étiquette spéciale qui sera collee sur toutes
tiles bouteilles, flacons, dame-jeannes que l'on pourra nous envoyer.
Cette: éliquette porte : 1: La qugnile: de vin vende; > le » tx de canes oe
du jour de U'achal. eae
J ert te ients-no a hes



| Huile Duret, ak
Sardines, Biscuits Ole,





- -Médevin de Port au-Pr
. Faculté de Paris: -

44, Rue Maurepas ( Bois-Verna ).
‘Cabinet de Consultations:

479, Rue Républicaine (presqn’a Vangie.
des rues Miracles et Républicaine )

Consultations tous les | jours
de 40 heures a midi.

(EDEGINE. — CHIRURGIE 4















| Dr er peére
7, Square Alboni 16¢ Passy ( Paris ) ;

aati tous. les } Joure : 24 a 4 ees








assorti de planches, cartelag










r. JOS. J) YU | {bois durs du_ pays. bien sée
Ppolessenr C Anglai S, ” he , Chéne, fréne, figuier, bayah
63, Rue Ameéricaine, 63, Produit par distillation a 96°, BG} gommer, etc, ele.
‘A Vhonneur informer le public, ; Se reeommande par son.bongout, | po c la énisterie 7A
qu’en attendant qu’it trouve un local | son arome et sa pureté. sefghatcha, dame-marie, ele,
fo Depot et--vente, rue Hug




Etabhissement- nouveau- a Varigle

No 8, prés de Ta
des. rnes Bo foi et du Magasin | ourjolly, + “
° nne-lol et dul tion Dominicaine.....—

‘ix trés modér



central ot réunir les nombreux jeunes

yens désireux d'étudier avec Jui la lan-
gue anglaise, il setient asa disposi- |
tion pour des legons a domicile. ide l’Etat, promet a sa “clientéle

Méthode boute pratique, progrés ra- | soin, spromphitude el prix. ‘modérés.
pide, prix a la portée de tous, pas de | ‘
limite d’age. | ERNEST CASTERA,
Admuinistrateur-gérant, |‘




















‘pour fe traitement de toutes les |
mala hes nerveuses préparées par |
le Pocteur Bernardo Ochoa, de |

vid



Maitre-Tailleur,
Grand Rue, 181, | ory
| Annonce a ses bombreux thent ey












_Vanilles s'
“S’adresser a Mme CHEFDR

“Bois-Verna, rue “Mau. epash






plét et de
par le Docteur Ochoa.

Antagra-Bisleri



wna Fle ales, s, Chev tes tars,

d'une réelle supériorité.
Remédea pour la compléte-cué- Dans S00 élablissement, On trou:
rison de la goutte et toutes les | vera, -- comme loujours, — les:
maladies similaires liées a la-dia-| dernidres modes francaises et ane
these urique ( rhumatisme arti- | slaises |
culaire et musculaire, névralgies, | 7"
etc.)







|

















101,
Coupe Moc

Spécialit de-coup







pour jes enfants.
400 flacons déja eputsés.
Stock renonvelé-

“Haiti en n étoffes fantdisiés's ese
_queties et képis militaircs






* 6

Juina-Bisler







be igs peel ea Vexécution pré
: uF ee Sry: des ordonnan
} mone | i eee —
SeULE hiscieiine pour Hart. — | un aan en. a . Are cla se.
Rue des Fronts-Forts et du Centre |



Full Text




Héparte
Etraager



journal, angles

ynagne acceptera Vinvitation de la
Russie d assister & la seconde con-
férence de la paix.

Washineton 9.--- Le ministre de
In guerve partira vers le*ler Novem-
| bre pour Panama afin de se rendre
‘asnouRG &--- Se rendant | Compte de Petal des travaux du
s avantages qui résul- | canal,

@ i > oo $ Z orgcsesey oy Pea 4
n retenant- en Extréme-O- | Paris 8.—- Le 40/o russe a ferme
1a 98 1/2; le 4 o/o japonais, 4 91.






rlain nombre de colons |
etyen méme temps, dé-|
ompenser les vétérans de |
ministre de Pratérieur |
ficulture étudie une nou-|
ar Jaquelle les officiers et |,
s_auraient des droits de} Malere vs
seat lip | GUE existent enire
A établir | 4 mn ee
| secte des Vin-Bindingues, on retronve
2. | dans Jes deux cultes des points de con-
@8 Questions | tact, Crest ainsi qu il serait difficile et
cette S@- | maéme impossible de dire. dune facon
: ‘és_clair | -précise quelles danses relévent du Van-
sir de I’Al- | doux,gquelles autres des Vin-Bindingues.
LOn y danse également lAmazone,

ba
Martinique, le Djouba, |






Joir No du 28 Septembre)
Jillérences
le Vaudeus~ eb bis.

fern en gent lence
PSS GELS



















































iscutées





a Madouca, 1a
| Coudiaile, la Kata, le Tehiatchia. Dans
Le congrés internatios | le rautons les danses riluelles sont le
pe oe ate oa. | calenda eb ia chica,
pPetctlose. a cloture se- | Ces derniéres ve se retrouvent pas
let né peuvent pas éire en honneur chez
Mt -bes-Vin-Bindingues.
Nous sommes obli
large parenthése pour essayerde-com=
hattre certaines idées en conrs chez
nous et qui sem
renee entre jes croyances et les pra-
+Hiques superstitieuses hiilieunes.
of, 69croyannes supersuliens
chaitiers-sontintimementlic
pratiquessuperstivieuses. T. une:
disons nous, sont une consey es de!
antes. L’Haitien gui ne croit pas, qui
st pas superstitieux, ne pratique pis.
Cactest hors -de- iow doute ous ne
+comprevons nullement quon ail pu
écrire et soutenir le contraire [i ar-
Live bien. souvent que Phaitien incre-
dule se transpo-le par curiosite dun
poiritextréme <-une ville & un autre
pour assister aux eérémonies vaudout-
ques. Il peut, dans la suite, faire le Te-
cit de ce qu'il a va. La chose ovest pas
aye, Alors celui gui-raconte.. raconte
parce qu'il a vu ou par ce gull pr
tique..

pra
ast sincere et digne d’élre crue.

Ceux qui opinest difléremmeat pron


















ee Or pat
lave du-docteur-Laurence
én desdéléguésaméricains,
: ident Roosevelt

®: F
eels
se





















MTEL S 2
1@ panique parmi les f
son









encore sous Tim=
récédentes








Au ministére des al-
res, on dit que I'Alle-

+

vé Vouvrir ich une |

blent établir une’ dite. |

Dans l’ai et l'autre cas sa parole | P@ :
t _ | trés larges et ne |

| ( A centinuer }





| PAR MOIS f GOURDE

des rues Rourtolly & Fart-Pe:

eUPs |

i forte. Chez ces derniers, les
-1fontde bien et le mal. Le bien-seul est

‘lascarporalion dé:

te lt EI TE ES



vent quils n’ont pas peneétre sul
mont nos i couches §

Halitien est parleur, bablenr lg




PYRPACS



singuliérement de ce début, «
vice dédueation,
iis

pais

pal est












Â¥

in
ICE
wimiphque pis
perstilicuses wal
harmonic
riié est que ir
qu'il eroit etal croit malheur
a trop de choses en meme tet
en traliant de oa xp
Vausouy ous ‘
meme Penougement de
ala lége ont ce quon [it de ne
eut Aire controle.

% rn ba em ey eed L.A nhheery beere on fy GRE
Uneobsery tion allentive perm





BLUES CVOVae

UHalgen pratique









A lous ceux gui le voudro
Huttre que toutes les se

Haiti reposent sur la cro
tenee dune volonié supérieure, 7
foree infinie, d'un Dieu quia ¢
monde et. le dirige.Qnue vous yous ren-
diez-chez un ministre du culle vaudoul- |
que ov chez un hougan de la terrib!
secte des Vin-Rindingues, us commen
cent,lous deux invariablement elavan
toute consulialion par se melire sous
la protection de celle cause premiere.
Gelui ci répand de Veau en pronon-
cant les paroles: par permission Grand
Mattre ; celui-la agire sa clochelte en



i



-prvequant-Ap smint du ciel: Wanman
Say

Sainte-Anne, Vierge Altagrace ou 5t-
Jean-Dapliste.

Dans le v udoux et
Bindingues, la cravance





¢ &4 lap rer cert
CORIPTIOTEL

dans les Vine
PRL (y
diviniles

eédentecetils prévoien! jes
quidoivents’abatire sur leurs

enfants. Si le mal arrive, ils les aident
'A sen tirer.

il n’y a qu’une seule fagon d’éire de
Vin-Bindinewes vir
aux



fant pouvoir offrir d®s sacrifices

| Dieux. Dans le vaudoux, les sacrifices

ye sont pas -indispensables. Les adep-
tes octogénaires racontent n’avoir ja-

mais sacrifié- Us-olfrent des. objets.de __
a mangeaille,des boissons a leurg saints

et ils s'en Bont toujours troavés bien,
[ls passent’ bien des années sans rien
oflfrir-aue-tois et les lois ne les ennen

t
pas. Leurs. obligations, en somme sont
eur en imposent pas.

EDDAH.























pp dog igic_al. das Salis-dans...








Nominations
Nous apprenons avec plaisir que notre
distingué ami et coll aborateur, le Docteur
Gasron Datewcour, vient d’étre cont» '
missionné professeur a l’Ecole nationale |
de Médecine et de Pharmacie.
Le docteur Dalencour, malgré sa jeu- .

nesse, a déja donné assez de preuves de |

$a compétence studieuse, pour ne pas ap-
plaudir sans réserves au choix da Gou-

e
&

Une heureuse inspiration encore est la
nomination de Mé Justm Divor comme
professeur A | Ecole Nationale de Droit,
pour qui une chaire de «Science sociale »
a été créée.

_ La grande valear juridique de Me Dé-
vol et ses importants travaux sociologi-
gues, hautement appréciés en Europe, le
dé-ignaient pour occuper cette chaire si

we MEEVEE gence pennant T Hier:

uulement innovée par le Ministre delIns-

truction publique dans lenseignement du
Droit en Haiti.

Ecole de Droit





La session extraordinaire des éxamens a |

PEcole de Droit a commencé lundi pour
preodre fin hier.

L Inspection scolaive en proclamera les
résultats ce matin, probablement.

Nouvelle Publicatio
Le r2 Octobre courant, il paraltra a
YIoprimerie E. Malval une importante
publication mensuelle sous le titre de Re»
vue d'Economie sociale et de Législation ru-
valz,— Cette poblication périodique, qui
avra pour directeur et administratent Me
Emile Maival, avocat,p
Nationale de Droit fe Port-au- a-Prince, et
4 laquelle vont collaborer_des.écrivains
bien connus pour leur compétence en ces
matiéres, revétira un caractére tout parti-
culier d’uitilité pratique par [importance
et Vopportunité des questions d’ agricul -
ture, d'industrie et de- commerce” qui y
seront traitées avec ampleur,
Nous nous plaisons A ‘recommander
cette Revue A tous ceux qui s’intéressent
__aux grands problémes de l’économie-agri-
cole et industrielle, et surtout a lear solu
tien pacifique.

. Echo. de LArc








‘Nombresdelecteutede cette commun:

s¢ ont plaints « au Commandant dela Pla- |

“ee, qu’en. s'inscrivant, ,ils ne recevaient
a» de eatte, conformément. 4 la loi.
Bien que le Commandant de la Place aie
faic son devoir en portant le fait 4 la con-

~~ garsance du Minisire > de TTatérieur, “afin
~~ @ eviter Tout conflir ef pour ‘maintenic lor or-

_ are, Je Conseil communal persiste A ne




a> délivrer de. carte ea chaque. électeur
~gosetite —-— a
En azissant ainsi, on enlave aux cito= |
ens des droits que la Constitution et la!
ov leut accordént formellement..De- res | |
“te, nous sommes absolument persuadés.
ve.notre Pére, le Vénéré Nord. Alexis,
3 résident de la Républiqueet-le Ministre |
de‘l'Tntérienr ne manquergnt pas de rap> | sant par 100 pour ne ries exagérer, il res-_
terait encore 4.000.000. 000, de. tonnes”

peter a foateryencs ae la loi ce Conseil

é

s

@insistance la publication de ces comptes, |



































e



%

“Nous as ta avec. ‘@aurant

que l'état pitoyable dans lequel se trou |
vent les rues de ce Bourg, ous. laisse.
beaucoup dé donte sur l'emploi des im-|
péts que nous payons réguliérement cha-_
, que année.

: Arcahaie, le 9 Octobre 1905.



onne Capture
if; iW Police a fait 1a caprore oar
voleur qui avait dérobé.a M™e Vve Gaston |

| Serres des bijoux et une valeur en or.

fla été pris 4 une table dez'os ot iljonait |
gros jeu.—-On a pu lui faire rendre gorge |
en partie : il avait caché les objets_volés|

tion Américaine.
—~ Nos compliments a la Police.”



Le mercredi 25 Octobre courant. la.
bénédiction nuptiale sera donnée a la Ca-
| thédrale a Mle Amélie Robiouw et Mr Er-

nest Nadal.

Nos meillears voeux de bonheur. aux
| futurs époux.



‘Hier au soir, vers les neuf heures, one
femme en traversant la rue Pavée, trans
formée en torrent par la pluie, a fait une
chute dans le fort courant, qui l'a em-
portée.—Le malheur a eu liew au coin de.
la rue du Magasin de Etat.

Malgré toutes les recherches, faites hier.
soir méme; on n’a pu retrouver le corps:
de cette malheureuse, ”





Hier “soir, agame Frédérique V Vil lee
dronin, arrivée 4. Port-au-Prince parle |

Dante, lequel a succombé aprés une court

Pavée.
Nos compliments de condoléances a aux



Blanchet...
~ _t Cha:

Fugnalte ef

divisée.
Le fait far vériné- aireveursineot— “pa

es

| de-mer-de r-mitte de cote Cr Gog) ret
erme de 130°4-260-tonnes— ort

“une.capacité estimée 2_400.000.1

006.000,000 tonnes dor.

pies




| trois heures et demie, a la poste :
| de Paris.

Un groupe de Contribuables. |
| t7 Aodt: une des 464 fréles_vo



| mins de fer en paquebots, est au
| Paris’ cette date, établissant le
| du tour du monde en ¢4 jours, Ce
‘te postale, dont lexpéditear est le

_do monde, 4 la vitesse moyenne de
sous le pont en magonnerie de la Léga- | pi omatres par jour; sensationnelle











dernier hollandais,des Cayes, a eu la dou-|
leur de perdre un gros etintéressant bébé,

maladie de trois jours. —~ Les funérailles |
auront liew cet aprés midi, a 3 heures et
partiront de la maison _Mortaaire, § rue

familles Villedrouin, Rouzier, Flambert et

MS. par
Seur Sterry. Hunt, de l'Université de ‘Har Joo
yatd. Il se trouve dans les eaux sous far- |
-me Viodures-et-de-bromures ou méme 2 |
Vétat colloidal, la forme colloidale écant |

ent
due a de la matiére solide- extrémem eat | Cos, Economie politique,



A. Liversidge, de FUaive erste de“Sydney

, Lr = Ale
(Australie), quia établi qu'on cube d'eau | Madeleine. --_ Méthode &

tonne équivaat 4 1.085 kilos). A raison | | aa
de 64. millige. 4latonne, ensemble. des Z
mersd°

| milles cubes, contiendrait. ples de 100. |

~ Si Pou réduit cette quantie®: en-la-divie —



































Ton les j journaax parisieas ont
je¢ le départ « officiel» et ‘cons
Anuissier, de la con

autour do monde, organisée parM
| Laffite, départ qni eo liew le 23”

Larrivée de raid original 4 eo



sara piste “i

seur Onorino. Lucat, a «courue,

mance bien caractéristique des prog
4 civilisation moderne. :

ad



rai le ouvenir
EST ARRIVE”
Vu rarrivée de Mme Lagojanni
l'Etranger, of elle a choisi a mém
| fabriques des collection consider
darticles: pour toutes les bourses ét
toutes sortes:— nouveaux, jolis,
gants et de la derniére mode,
gojannis, vonlant que. toute. la Rep
qué profite de cette belle occasion, ¢
nonce gue le 4 Janvier 1!
fait la distribution d’un admirable:
deau,— souvenir éternel,--- estimé &
piastres, aux clients qui auront a
de-cette-date an 31 Déc. 1905 pou
valeur dée-200- gourdes Tachats” ae
dans ses maisons: 72 Rue Roux et 4





















| inserit copie dn montant de el
achat fait, qui ne doit pas. étre mol
de deux ‘gourdes @un coup, et [e.
janvier 1906 te dit caruet devra | étre
nis pour prouver que- les conan
ont été remplies et de suite on Fi

P Admirable Gadeau «souvenir éter

-Livret Adnire |















rise des Cours
Lecons de: Lileeabie. Philoge
Histoire universel le, Géograpie



















_-Professeur: L. dé BUG»
rue Eugéne Bourjo |






faire inois | classes par. ‘an au

faire our i j seunes










aH rata mc a1
: lie Ce (La





r ip-steazi ,
Teale central de fa ‘Répu ne


















419, Broad St. New-Yo
T. GC. ESTEE, — Gérant. _

aS AD WAY NE , Farine portant la Marque:
C. A. PIERCE, Gérant.

tells fabrique de Machines a coudre
la‘plus grande du monde. La Ma-

hkie de SINGER est renommée com-
la meilleure et la plus parfaite de

; Pique. —_
Elle est ean la plus solide, la plus [| Elle donne pl us de pains et le meil-
@

4h
___ | durable et la plus rapide. leur. — Tous les barils expédiés dela
31. Demander la Machine: SINGER, et | Faring GOLD MEDAL sont invariable-
5. {Von aura la meilleure, parce au’elle est | ment de Ja méme hauteur et d'une
i toujours celle qui codte le moins cher, | qualité uniforme.
. Agent-général pour Haiti; ~~ Agent-général pour Haiti,
F.B. NEWELL | F. B. NEWELL
EVUE--—~ Port-au-Prince | ~ Hote, BerLevuz,—PoRT-AU PRINCE.

f) révenuque vendredi | Monopo ole du «Cros Brau. Sotem», le meilleur dés Vins de table. Ce vin est
ni, le service aaa ort- ; garanti pur jus de.raisin frais de vendange ; ;-i-peut-sontenir victorieusement [a
comparaisor des ving qui se vendent -eouramment an prix. bien- — éleve.





: _ ee PRIX «COURANT: . : 1a csnnennneteenntagerernsnsseieeeeeett
1 Fie callow. er gourdes~ aS : é litre... ...... gourdes” 0.70
Le 4/22 gall Ola OR ae ee Qs 48 _ Les 5. gallons. ee eee Ee Emm” QD Ady
«Le 14 § call ON. eee 0. oo Par w barrique de 2251, (60 g gal.}-23-dol

G

“Ce vin: ast-d’ une. saveur: exquise. Van brillant. absote PeOnVIEnE AUX 6816 macs
les plus délicats. Cc ‘est un stimulant pour lappelit ib -peu de-temps

ablir un prix. courant
oo ix ciindiqués dans une propott éressante.-Pour-que~nos~
clients profitent fle ces vavantoges, et pour quils ne payent qu ‘exactement ce-
qu ‘ils doivent, nous avons eree une étiquette spéciale qui sera collee sur toutes
tiles bouteilles, flacons, dame-jeannes que l'on pourra nous envoyer.
Cette: éliquette porte : 1: La qugnile: de vin vende; > le » tx de canes oe
du jour de U'achal. eae
J ert te ients-no a hes



| Huile Duret, ak
Sardines, Biscuits Ole,


- -Médevin de Port au-Pr
. Faculté de Paris: -

44, Rue Maurepas ( Bois-Verna ).
‘Cabinet de Consultations:

479, Rue Républicaine (presqn’a Vangie.
des rues Miracles et Républicaine )

Consultations tous les | jours
de 40 heures a midi.

(EDEGINE. — CHIRURGIE 4















| Dr er peére
7, Square Alboni 16¢ Passy ( Paris ) ;

aati tous. les } Joure : 24 a 4 ees








assorti de planches, cartelag










r. JOS. J) YU | {bois durs du_ pays. bien sée
Ppolessenr C Anglai S, ” he , Chéne, fréne, figuier, bayah
63, Rue Ameéricaine, 63, Produit par distillation a 96°, BG} gommer, etc, ele.
‘A Vhonneur informer le public, ; Se reeommande par son.bongout, | po c la énisterie 7A
qu’en attendant qu’it trouve un local | son arome et sa pureté. sefghatcha, dame-marie, ele,
fo Depot et--vente, rue Hug




Etabhissement- nouveau- a Varigle

No 8, prés de Ta
des. rnes Bo foi et du Magasin | ourjolly, + “
° nne-lol et dul tion Dominicaine.....—

‘ix trés modér



central ot réunir les nombreux jeunes

yens désireux d'étudier avec Jui la lan-
gue anglaise, il setient asa disposi- |
tion pour des legons a domicile. ide l’Etat, promet a sa “clientéle

Méthode boute pratique, progrés ra- | soin, spromphitude el prix. ‘modérés.
pide, prix a la portée de tous, pas de | ‘
limite d’age. | ERNEST CASTERA,
Admuinistrateur-gérant, |‘




















‘pour fe traitement de toutes les |
mala hes nerveuses préparées par |
le Pocteur Bernardo Ochoa, de |

vid



Maitre-Tailleur,
Grand Rue, 181, | ory
| Annonce a ses bombreux thent ey












_Vanilles s'
“S’adresser a Mme CHEFDR

“Bois-Verna, rue “Mau. epash






plét et de
par le Docteur Ochoa.

Antagra-Bisleri



wna Fle ales, s, Chev tes tars,

d'une réelle supériorité.
Remédea pour la compléte-cué- Dans S00 élablissement, On trou:
rison de la goutte et toutes les | vera, -- comme loujours, — les:
maladies similaires liées a la-dia-| dernidres modes francaises et ane
these urique ( rhumatisme arti- | slaises |
culaire et musculaire, névralgies, | 7"
etc.)







|

















101,
Coupe Moc

Spécialit de-coup







pour jes enfants.
400 flacons déja eputsés.
Stock renonvelé-

“Haiti en n étoffes fantdisiés's ese
_queties et képis militaircs






* 6

Juina-Bisler







be igs peel ea Vexécution pré
: uF ee Sry: des ordonnan
} mone | i eee —
SeULE hiscieiine pour Hart. — | un aan en. a . Are cla se.
Rue des Fronts-Forts et du Centre |