Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
































_ GHERAQUIT,---DIR



, CENTIMES. |

GE IGEOES

promotenr du Goneours, 4 pranonceé &
la distribution des récompenses. C'est
an pressant appel @ Vinitiative indivi-
duelle pour donner a la fete da ic Mai
sa veritable signification » espérons que
exemple portera ses fruits.
. Monsieur le Délégué,
Mesdames, Messieurs,

ll vy a quatre ans, sous le patron2g? ca
3 b %

ser, des obstructions arrangées dé tel~
le facon quesi sa voiture allant a sa
vitesse- habituelle les avait butées,
elle aurait 66 projetée, avec le Pré-
| sident, dans ‘lu riviére.-- lleureuse-
ment ce jour-la, sa voiture allait
par hasard a une vitesse tees THO- |
dérée et elle put passer sans danger |
‘sur les obstacles qui avaient été dis-| #3 3 5; reg?
posés, | | chemin de fer du Nord, nous avions ins-
Panis 2--- Mr Thomsen ministre | tallé dans l’habitation Madeline, pres du
de la marine, a recu un télégramme | eae ie Pe Ed Gonsos . Agnco's a“ e
de. l’'am.ral Richard, commandant | vent ee ccbs ee vee ientusm. €
les forces navales frangaises de lTn- | . ine we ee
tout faisart prévolr que Ce:
dochine, Ini disant que le croisear | jendemain.ti n’en a rien é1é,et
francais sSullye qui etait jeté sur | sont restés stériles.
des-écueils le 6février dernier,dans | Sans nous rebuier, persévérant comme
Ja-baig de Along,est considéré com- | toujours, noes avons atreadu Vhe ire
‘me té@lement perdu. | pice, et c'est la Grande-Risiére da Nord
hef du parti radical dela [i- | PéKMAZ — D’apres ane informa- se Co ve Oe col oe elle le deuxiee |
roise, veut organiser une | tion venant de source autorisée, le | meours AR UCIT
| hruit court que la Chine se prepare |








































OLE dy NOUVELLISTE
PUETION INTERDITE).

9.-- Le bateau A vapeur
faisanit. an. service cotier

ghai et Tientsin, a été to-

étruit par wae torpille flot- |

milles' du promotoire de |
ng, samedi matin. Quinze per-
ont élénoyées,
BIERsRoURG 2..~-. Les mem-
la famille impériale, de re-
it croisiére dans les eaux
es, sont arrivés hier soir a

—- Le. député. Zoltan. |















































ego



‘Si on considére Jes circonstances gui
| ont accompagaé ces deux manilesiations,

Tie de tous tes “soldats hon) - oun af ~ les)
Varmée austro-hongroise, a employer la force pour chasser (€5 | nons trouvons de grandes différences de
Allemands de la province de Ghau- | \une a Pastre, et toutes en faveur ce la

Wappuyer les demandes de

formulées par le comité de | | fee d’anjourd’hui. Hl y adonc eu pro

Toung Pici trow ans.
yrds; et de méme que |'on consta’e, soR-

a “| Bertin 2.— Le budget de-la ma-|
Aprés le discours [rine qui sera présenté an Reichstag | vent avec Apreté, nos fiutes et nos dé-
ps : S| an mois de décembre prochain, pré-| fauts, ilest bon de constater le pregrés

‘prononcé aujourd'hui a} | oct ac

i ce ecadags tecbanrters| voit la-construction de plusieurs cul: | quand ee est assez heureux pour le ren=

AIO it une motion de- rakes ¢ 3 | a 4 ah | Nous nous sommes, en efet adrescé Bu

2 pe : : aan _ > os BLUE Ve a | BOT By Cet, gee

Ala “Chambre d’accepter |. Benne 2.— i we vonsel eae Conseil d’Agnc 2tte

rd conclu entre la Suéde acceplé Pinvilation de 1A ssi€ de T oour qu'il preni

vége ne rentre en effet qu’a | participer a la seconde conférence | Porganisation da Concours ; et tous les
isser en blanc.| ,. | de la paix a la Haye. La note offi- | Membres, lear zélé Président & leur tate,

-pielleparueaA.cesujet,. dit que, la |.




sr"



APHeaCeS ont réponde a lappel avec enthousiasme,
.queshon de la Groix Rowgé @st réset- | Iryavait beancoep 2 fares pas Car geay——
-t-vée-et-qu _ja Suisse-cherchera une b-des habitants ignorants a éclairer sur ta.
| opportun L-vateurden-GoescoursAgcicole, leur pat-

“ é pour provoser la revi PP eneee” : ee a aR:
L-siot-dete-convention de-Genéve, | | ticipation a obtesir, at. regler Tous les de> -
ot de ears Haiti Cap: 49.50. | tls de la fee de manibre 40 rene ft
ofe-passe a fermé | goe et des Gtganisateurs ct des inviles 5

ais. x91 3/8. tout ela cere friten pea de temps, -ctle..













tre la Norveé-
indépendant. | *





p-résnltat- a couronné de succes” tous les
| efforts.
| En premier liev, nous novs sommes
. ladressés 4S. E. le Président d Haiti, et
ee oa ng | WOUS.SAVEE déja comment fl a. soblement
ve 4905.a la. Grande- | répondy a notre atrense, eo acceptant la

“Riviere da Nord. hs PU been areentare























on a essays as |
résident Palma en le |.

Présidence d' Honaeur de. “ee CNCOES, OC
-| ea offeant le plus havt prix.

‘| Le « Nouvelliste ». a publié en son |. Avec la participation, 4 titre individuel,
: de Ministres, de Dépurés, de havts Fonc-



|temps le programme de ce Concours | de Mir
Agricole. La féte a eu un plein guceés | lonnaires, de choyens patriores, de Com
[a don nons- anos lectours le lexte |, mergants, Errangers, saps avoir fait appel

. 6 J 10 phhod® eee 4. Ss mmeninpegstnameiggepnig onal # 4 we?
[pemeus nig que hc H. ‘THowasser, Te | aa Separvement d'Agricu'eare qui ea
. : se : : %







~wions parfois nombreuses et bruyantes, | leurs cultares, que trés souvent ils n'ont | sans Vidée de Dieu.

“soitla date officielle—des-concours Agri



%

——-qui-s'etiraicat detour travail, de” toute | réalié — deux (aches ipfiniment délicates,
- peine -souflérte > dans: Vimeérds—général ¢ | téclamant-anesort iGiondan

face aux dépenses; et c'est ainsi

~~eOatact avec le cultivateur, de-commencer | rer des graces’ sur leurs travaux. Clest') 3



a0 bata
distribuer les récompenses décernées aux “solliciter les uu ea a GC
lauréats de ce concours. Les conseillers faire partie, ceux qui par lea: instraction
n'ont épargné nj leur temps_ni leurs pei» ;-et leurs travaux sont les plos aptes.4 bien ;
nes, et nous avons va, dans leurs tour- | comprendre la tache, ingraté au débar, |
nées sut les limites des. qnatre- communes: a
de l'Arrondissement, un commencement,| Qy’on ne vienne pas nous dire que les |
de conférences agricoles. C'est: un point 4) wiembres de ce Conseil, tes que nous les |
Hotler, surtout si on se tappelle “que la -youlons, n’existent.. pas du. seront diffi: |.
charge de canseiller est puremiéiit honorl-) ciles 4 trouver. Dans certains cas isolés, | 4
figue. Linitiative individuelle p’est donc | cela pent étre vrai; mais.sil'oq veat-re~} 4

pas morte en Haiti, vous en avez sous les chercher les norms des propriétaires de la]














































































eS
ay refusa
Ovi, -répondit celutlayn
dra meé baisser et il aima micas




yeux un exemple frappant. plus grande portion des terrains dans cha- |

Combien d’entre vous, Messieurs, apres | quecommane, On en trouvera une grande | drat :
avoir assisté A cette fate du 1 Mai, appe- | majorité quai vivent tranquitlement dans | digané et mourir respecté par s
Mee, dans le calendrier d’Haiti, la fete de | une ville du littoral, recevant les produits | toyess- IL n'y a pas de justice
Agriculture, se sont demandé quelle | qu’on veut bien leur enyoyer, tout en | sans 'honneur et le désintéresse
pouvait étre la sigaification de_ ces ré0- | maudissant les “cultivateurs et Vétar de] Meme, of ge peut instruire des

et surtout guel résultat pouvait- en &s- | jamais visitées. Personne ne contestera la | __ Geax-ci viennent chercher la F
péret l’Agriculture? Cette fate officielle s¢ | yarité de ce que nous avangons. | Vintelligence. dont Dieu est le so

réduit chaque année & un cortége, des | On dirait qwil ya comme-un déshon- | dispensateur. Earéalj:¢,oamonte les
discours et des toasts; mais le cultivateur

; ; : sy ss du -savoit--sidk de ce

, i enselsg ni | neur & s'occuper. de-trayail--agricole } St) étapes oe j " ie as z
ny trouve i enseignement, ht encoura~) ae. babitants parviennent,-&force-de-sa~ ERIS. ha CHERE® Ce 4 :
gement, et.s@ sent de..jour-es-joar-plas [oes ee avec celle de la’ verta. Ex le mail
abandonné. . :

crifices, 4 faire donner A leur enfant une | wins ‘

: ° * * Qe: a, ees
ee Spon _ | éducation et ane instruction quile place. que 4 sa mission, qui ne tour
Et pourtant, ne loublions pas, Mes- Lun rang social plos élevé, bien vite, | ves vers la doctrine céligi¢use «
sieurs, c'est lui le pére: nourricier. de ‘la aus : ant _ae-veut ohiet tetlelien et-latorme ot cette
: ye PS i une foisémancipé, cer-enfent-ne-veat plas :
République, cest lui le véritable pourvor Py ikete ey. est donnée.» Cat aux Bons citoyens

year du Tresor; et s'il venait a manquer,'| conhaltre son origine; il veut “Mhéritag la verte

; ; % 3 g $ y * 24, eo * : é ee
me oe . aternel et se constitue candidat-forction

le Ministre, dés Finances n’aurait plus | P . Aprés ces bonnes. paroles ma

d'emploi. Une telle situation dans [Etat

iTe,Â¥ 27085) rop nom. j . :
pale ena gona phalngs op 20m | a goploigu sine tse 8
“mérite donc. quelon ait-quelques égards | , 8 dit, pac nos rues détrempées et sous

| budgétaires. Cependant. son instruction. ; : ce
6 pend plaie fine, au Palais de Justice.

pour Vhabitant, pour le cultivateur ; ce) joi - : }

: : _luierée des devoirs envers sa patrie, et 51 :
ne sont pas des discours qu'il ne com- ube ins a P ’ M. Emmanuel Chaocy, Sabsti
Cassation, ouvrit la série dest

: qui i its ir de
srend pas, ce ne sont pas des déclarations | (O48 F&B* Gui son” INSTPOTES sans aver
yenéralement réitérées sans effet, qui le F rofession libérale, voulate OF § occu fit _ressortit la nécessité -de-tep
a ae : d’ Agriculture, nous aurions 1a seulement oe Se ne oe ae
sanveront de cet état de misére et de géae ‘jes élé " herchons publication de nos: Lois et Aces
ob if vit depuis si longtemps. Er-avouez, )'088 ies C wecils @Acticali Recnerenen® Pane ceavee indispensableot ta Mag
Messicurs, qu’il faut que habitude chez ns a ABUCONUTE. | tirera le-plus. grand profit.
lui soit devenue ane seconde nature pour Ce qui s'est fait dans cetle commune, | 7 envoya finalement un souven
qu’il persiste a travailler sans espoir au | SE 90¢ Yous avez.va daris.la fre davjour- W fen Doyen A. Dyer. E
milieu dan iolement complet! d hai, Qos permet. de YS parler avec. le ‘Ministre de. Is Justice. i expr
Eh bien, nous avons un moyen immé- | 2ssutance des succés futurs, surtout si Von | bouhear séeb ya'll essentait de |
diat, pratique, de lui provver notre sollicita- | VE8t bien remarquet que ce Fest qh UN | cette cérémonie. Pais, i moatra Te
de: c'est que la fete du 1 Mai,chaqueannée, | déburauquel it manquait bien des 6le-) cig sociale de la judicature. &
oe Gouvernement en est-il bien pénét

ments :
( Le jin a demain 7 ). 4b espére que les joges continuerom a

— der & asseoir les principes d ordi
probité dans | Administration. _
JL remercia en terminant ses 00!
du Barreau auxquels © doit pout ‘une
| ee part, la position qu'il ee

[ia compétence'de M. Dyer







































‘
























coles dans toute la République; et la con
dition pour réussir, c'est que Tinitiative
individuelle se charge de les organiser.
Point o’est besoin qu'il y ait un concour
agricule-dans chaque commune: suivant |
Vimportance de (Arrondissement, one-on | — oe :

deux communes pourront ature désignées | Aux deux Temples.
comme le lien de réunion du concours,| Les écoliérs.ont-repris- lears livres; les
auguel plusieurs communes prendront | magistrats leurs tobes; Gomme d-habitude;
a | les jeunes et les grands se rencontrérent | L
Voila. le_moyen. pratique d'emtrer en | hier-aa Temple da Seigneur pour atti='







tte RIE
























“y Vinstruire; et. de-solidatiser tous les ef- | d’aillears ce que leur expliqua,.en d’ex-] entondves-

. forts d'une région. 02 = a= Poellents: terines, le prédicateur le R.P. | allocution
- Cela parale Qire un ensemble difficile a) Leroux. Distribuer la jastice, instraire -compter sar]
obtenir; c'est peutetre “vrai pour ceux | des enfanis lui pardissent.—ce qui-est-ea-} protecti
































mais, en réalité, si l’on veut attaguer Une | sinterroge sut ce qy'es
fois pout toutes cette qnestion da pro-{ qu'elle consiste A readre
giés agricole, il est facile d’obtenir un | lui appartient, Aussi.
résultat certain par le moyen méme que | par une balanc
nous avons employé. ss . clennent Je Dros ete Devoir Ce
~~"La base sor laquelle doit s'appuyer l’or- | 1A est un juste s'il sait rempli
gepisetias dun concours est. le conseil | voir et respecter le droit d’autrui.
_ d’Agriculiure gui existe ou doit exister| dans la route de [humanité. ont
dans chaque commune. Le téle du Goue | Henrte pas ic S ce tye Li tac
vernement peut se borner 3 demander !’é-











ce dont
















rabligement de ces conseils, en insistant ! droit n





a o





Cu. PIERCE, Gitant.
Cette febrique de Machines a coudre”~
“vaceinal pe eat la plus grande da monde, La Ma-.

ne eas &. Ft ee ee pio~ | chine de SINGER est renommeée com-
logie de New-York ) étant. arrivés | Me la meilleure et lay P us parkeife de |
rile steamer «Graeciay, le Jury mé- toutes.
ical central'de la’ République tent a|.. Bile est aussi Ja plus solide,
la disposition des médecins ce produit: -durable eta plas rapide.
| recommandé qui préserve efficacement | Demander la Machine SINGER, et
de la variole, / Yon auta la meilleure, parce ad’elle est
le) Le Jury inviteles families as'adresser toujours celle qui cotite Je ancing cher.
/| a4 leur médecin pour la vaccination et Agent général pour Haiti,
--, B. NEWELL

la revaccination,
otre lym yaccina ti Poe: i
. Not tre lymphe vaccin: le est garan e Hore. BetLevce ~ Port-au-PRINCE





la plus:













vau 15 Décembre de cette année.

2S. membres da_Jury_ médical an-

en. méme temps la popula-

on quills se tiennent a la disposition Ue
des familles comme suit: : ce oe

“Les Doacteurs Michel et Pierre: Pierre | ~ 412, Broad St. New:

| de 9a11 heures du matin, rue du Peu- |

ple (maison D: Miche’);
D Annoual, de 2.4 4 heures de Va

prés 1idi, Champ de Mars N° 26 et @
ja Matarnité de Bort au-Prince les Tan
dt et jeudi, de 10 heures & midi.
Dr Albert Gentil de 9 a 11 heures, a
l'Hopital militaire Saint Alexis.
Port-au Prince, le 3 Octobre 4905,






York City.
T. C. ESTEE,— Gerant.
Farine portant la Marque:












| Production quolidienne: 35000 barils






Cette farine est, sans centeste, he

meilleure de)’ Amérique.

“Fille donne plus de pisiss et le meil-

| leur. ate -Tone les barils _expediés de la

invariable--











«8



te Pues
{ quate’: ome, oe
Agentatnbest pour Hal, , as
WE: 8 NEWELL. ~






Atlas Line Service

. rT correspondance pour News |
York et (Europe par le steamer) —
| term : “Messieurs le les § jeunes gens de la Cas

res: pitale-et-decla Provinces wetlez vy ne

| étre tonjours en bonne et par fait ean-

| té, avoir les snuscles.etles joints. bic
+ ne bives’ comme alcool qi
ert












t-d Pai sera ici edi matin








Médecin de Port au- Dri neeel de la tre- Tailleur,
Faculté de Paris.

41, Rue Maurepas ( Bois-Verna ). Grand’ Rue; k &1,: s
Cabinet de ‘Consultations | Annonce 4 ses nombreux client
419. Rue Republi ieilne (presqyra langle | “quesa maison él uvellement “assorti de planche, ee

deg rues Miri acles ef Républ ieaine ) assortie dune rani “quantité de- bois durs du pays bien
BDRCIN RURGIE | Diagonales mire, ChOne, fréne, figuier, bay
' ;

" i coma, { gommier, etc, ete,
s tons les jours de 41, d'une rée Nas 8 |: Bois _d'ébénisterie—--
vendant les mois Dans som éta hlissement on lroue tchatcha, dame- marie, ds
Septembre el Octobre. | ver a, o> camme, loujours, — des: Dépdt et vente, rue

—_— | derni iéres modes francaises et an- | Bourjolly, No 8, pits dé la
glaises _ tion Domunicaine

Prix trés mod






























w



4
}
|
}


















Produit par distillation A9b:,
; ar

Se recommuande par son bon gout,
gon aronle el sa, purele.

Klablissement nouveau A langle



Marchand -Tailleur
101, rue du Centre.

Coupe Moderne et EB léegante s adresser a Mme Crave Sq
Spécialité de coupons pour pantalons nue John Brown,en face do P.

AEROS S STEER RRO RRERRERETNNK cata

riages, Fianeailles,



ales rues * Bonn viol et du Magasin

ude
de Veta promet ? sa chentéle,
Soin, pron plitude otprix modérés.

Manresr CASTERA,

A amanistr rrateur-géerant.

et gilets de premier chota.-~
La maison la mieux assortie de toute
Haiti en offes fantaisie, cus _
quettes et képis militaircs

my Ste: Rose de Lima.

nana Siete! - RENNES Aton connie tanta teaaautennn entre te




pour le traitement de toutes les!
mal: ities nerveuses préparees par , on



erou » rue















le Docteur Bernardo Ochoa, de! La Pharmacie «
Mad: i _ ¢Férou 7 ber ‘rue du Peuple 154,
shales pour In guérison com- | se recomm: ande du public. pour | ‘Stadresser a Mme CE iD
A a UEC ed readnlans A , pte
lite de PHPess pe she, préparées Vexécuion précise -et--prompte | Bois-Verna, rue Maurepas Ne



les ordonnances,
Cy | PE fetablissement est. dries par-
ANTARTA~ Bislerl "un pharmacien de tre classe.
Remeéde pour la complete gué- N.B.— Service de nuil assure. |
rison de la gentle et fouls les | =eeeeeneen
malailies similaires ees a la dia-;
these urique € rhumatisme arti}
culaire et musculaire, névralgies, |
etc.)
ge . |

1 &
par le Doeteur Ochoa.

~~ wervenses.
Consultations priv
cde Te heures: dum

19. bis, Avenue de Turgeall,
"Mr le député Paul



Offre ses services au public,
Grand’ Roe, & 422,


















—Reméde efficace confre la fievre . i
paludéenne.

ae



pour Jes enfants. :
400 flacons déja épuises.
Stock renonvelé,

Lepore un gra
“Pyéfite én- “gros et [
aes en 0s “ger









_. ggurTe, QRAVELLE
GE DIABETE, VESSIE
UG” Estomac

vES HEPA QUES.

aeutsTearion
_CONBESTIONS, Fam



(Source ANGELICA)
gestive par excellence,combat la’ |
__. ...dyspepsie.... oe
vente a la Pharmacie NOT Dal R.

Seute Déposrraime pour Harr... |,
ugcdes Fronts-Forts et du Centre. seu























Full Text


































_ GHERAQUIT,---DIR



, CENTIMES. |

GE IGEOES

promotenr du Goneours, 4 pranonceé &
la distribution des récompenses. C'est
an pressant appel @ Vinitiative indivi-
duelle pour donner a la fete da ic Mai
sa veritable signification » espérons que
exemple portera ses fruits.
. Monsieur le Délégué,
Mesdames, Messieurs,

ll vy a quatre ans, sous le patron2g? ca
3 b %

ser, des obstructions arrangées dé tel~
le facon quesi sa voiture allant a sa
vitesse- habituelle les avait butées,
elle aurait 66 projetée, avec le Pré-
| sident, dans ‘lu riviére.-- lleureuse-
ment ce jour-la, sa voiture allait
par hasard a une vitesse tees THO- |
dérée et elle put passer sans danger |
‘sur les obstacles qui avaient été dis-| #3 3 5; reg?
posés, | | chemin de fer du Nord, nous avions ins-
Panis 2--- Mr Thomsen ministre | tallé dans l’habitation Madeline, pres du
de la marine, a recu un télégramme | eae ie Pe Ed Gonsos . Agnco's a“ e
de. l’'am.ral Richard, commandant | vent ee ccbs ee vee ientusm. €
les forces navales frangaises de lTn- | . ine we ee
tout faisart prévolr que Ce:
dochine, Ini disant que le croisear | jendemain.ti n’en a rien é1é,et
francais sSullye qui etait jeté sur | sont restés stériles.
des-écueils le 6février dernier,dans | Sans nous rebuier, persévérant comme
Ja-baig de Along,est considéré com- | toujours, noes avons atreadu Vhe ire
‘me té@lement perdu. | pice, et c'est la Grande-Risiére da Nord
hef du parti radical dela [i- | PéKMAZ — D’apres ane informa- se Co ve Oe col oe elle le deuxiee |
roise, veut organiser une | tion venant de source autorisée, le | meours AR UCIT
| hruit court que la Chine se prepare |








































OLE dy NOUVELLISTE
PUETION INTERDITE).

9.-- Le bateau A vapeur
faisanit. an. service cotier

ghai et Tientsin, a été to-

étruit par wae torpille flot- |

milles' du promotoire de |
ng, samedi matin. Quinze per-
ont élénoyées,
BIERsRoURG 2..~-. Les mem-
la famille impériale, de re-
it croisiére dans les eaux
es, sont arrivés hier soir a

—- Le. député. Zoltan. |















































ego



‘Si on considére Jes circonstances gui
| ont accompagaé ces deux manilesiations,

Tie de tous tes “soldats hon) - oun af ~ les)
Varmée austro-hongroise, a employer la force pour chasser (€5 | nons trouvons de grandes différences de
Allemands de la province de Ghau- | \une a Pastre, et toutes en faveur ce la

Wappuyer les demandes de

formulées par le comité de | | fee d’anjourd’hui. Hl y adonc eu pro

Toung Pici trow ans.
yrds; et de méme que |'on consta’e, soR-

a “| Bertin 2.— Le budget de-la ma-|
Aprés le discours [rine qui sera présenté an Reichstag | vent avec Apreté, nos fiutes et nos dé-
ps : S| an mois de décembre prochain, pré-| fauts, ilest bon de constater le pregrés

‘prononcé aujourd'hui a} | oct ac

i ce ecadags tecbanrters| voit la-construction de plusieurs cul: | quand ee est assez heureux pour le ren=

AIO it une motion de- rakes ¢ 3 | a 4 ah | Nous nous sommes, en efet adrescé Bu

2 pe : : aan _ > os BLUE Ve a | BOT By Cet, gee

Ala “Chambre d’accepter |. Benne 2.— i we vonsel eae Conseil d’Agnc 2tte

rd conclu entre la Suéde acceplé Pinvilation de 1A ssi€ de T oour qu'il preni

vége ne rentre en effet qu’a | participer a la seconde conférence | Porganisation da Concours ; et tous les
isser en blanc.| ,. | de la paix a la Haye. La note offi- | Membres, lear zélé Président & leur tate,

-pielleparueaA.cesujet,. dit que, la |.




sr"



APHeaCeS ont réponde a lappel avec enthousiasme,
.queshon de la Groix Rowgé @st réset- | Iryavait beancoep 2 fares pas Car geay——
-t-vée-et-qu _ja Suisse-cherchera une b-des habitants ignorants a éclairer sur ta.
| opportun L-vateurden-GoescoursAgcicole, leur pat-

“ é pour provoser la revi PP eneee” : ee a aR:
L-siot-dete-convention de-Genéve, | | ticipation a obtesir, at. regler Tous les de> -
ot de ears Haiti Cap: 49.50. | tls de la fee de manibre 40 rene ft
ofe-passe a fermé | goe et des Gtganisateurs ct des inviles 5

ais. x91 3/8. tout ela cere friten pea de temps, -ctle..













tre la Norveé-
indépendant. | *





p-résnltat- a couronné de succes” tous les
| efforts.
| En premier liev, nous novs sommes
. ladressés 4S. E. le Président d Haiti, et
ee oa ng | WOUS.SAVEE déja comment fl a. soblement
ve 4905.a la. Grande- | répondy a notre atrense, eo acceptant la

“Riviere da Nord. hs PU been areentare























on a essays as |
résident Palma en le |.

Présidence d' Honaeur de. “ee CNCOES, OC
-| ea offeant le plus havt prix.

‘| Le « Nouvelliste ». a publié en son |. Avec la participation, 4 titre individuel,
: de Ministres, de Dépurés, de havts Fonc-



|temps le programme de ce Concours | de Mir
Agricole. La féte a eu un plein guceés | lonnaires, de choyens patriores, de Com
[a don nons- anos lectours le lexte |, mergants, Errangers, saps avoir fait appel

. 6 J 10 phhod® eee 4. Ss mmeninpegstnameiggepnig onal # 4 we?
[pemeus nig que hc H. ‘THowasser, Te | aa Separvement d'Agricu'eare qui ea
. : se : : %




~wions parfois nombreuses et bruyantes, | leurs cultares, que trés souvent ils n'ont | sans Vidée de Dieu.

“soitla date officielle—des-concours Agri



%

——-qui-s'etiraicat detour travail, de” toute | réalié — deux (aches ipfiniment délicates,
- peine -souflérte > dans: Vimeérds—général ¢ | téclamant-anesort iGiondan

face aux dépenses; et c'est ainsi

~~eOatact avec le cultivateur, de-commencer | rer des graces’ sur leurs travaux. Clest') 3



a0 bata
distribuer les récompenses décernées aux “solliciter les uu ea a GC
lauréats de ce concours. Les conseillers faire partie, ceux qui par lea: instraction
n'ont épargné nj leur temps_ni leurs pei» ;-et leurs travaux sont les plos aptes.4 bien ;
nes, et nous avons va, dans leurs tour- | comprendre la tache, ingraté au débar, |
nées sut les limites des. qnatre- communes: a
de l'Arrondissement, un commencement,| Qy’on ne vienne pas nous dire que les |
de conférences agricoles. C'est: un point 4) wiembres de ce Conseil, tes que nous les |
Hotler, surtout si on se tappelle “que la -youlons, n’existent.. pas du. seront diffi: |.
charge de canseiller est puremiéiit honorl-) ciles 4 trouver. Dans certains cas isolés, | 4
figue. Linitiative individuelle p’est donc | cela pent étre vrai; mais.sil'oq veat-re~} 4

pas morte en Haiti, vous en avez sous les chercher les norms des propriétaires de la]














































































eS
ay refusa
Ovi, -répondit celutlayn
dra meé baisser et il aima micas




yeux un exemple frappant. plus grande portion des terrains dans cha- |

Combien d’entre vous, Messieurs, apres | quecommane, On en trouvera une grande | drat :
avoir assisté A cette fate du 1 Mai, appe- | majorité quai vivent tranquitlement dans | digané et mourir respecté par s
Mee, dans le calendrier d’Haiti, la fete de | une ville du littoral, recevant les produits | toyess- IL n'y a pas de justice
Agriculture, se sont demandé quelle | qu’on veut bien leur enyoyer, tout en | sans 'honneur et le désintéresse
pouvait étre la sigaification de_ ces ré0- | maudissant les “cultivateurs et Vétar de] Meme, of ge peut instruire des

et surtout guel résultat pouvait- en &s- | jamais visitées. Personne ne contestera la | __ Geax-ci viennent chercher la F
péret l’Agriculture? Cette fate officielle s¢ | yarité de ce que nous avangons. | Vintelligence. dont Dieu est le so

réduit chaque année & un cortége, des | On dirait qwil ya comme-un déshon- | dispensateur. Earéalj:¢,oamonte les
discours et des toasts; mais le cultivateur

; ; : sy ss du -savoit--sidk de ce

, i enselsg ni | neur & s'occuper. de-trayail--agricole } St) étapes oe j " ie as z
ny trouve i enseignement, ht encoura~) ae. babitants parviennent,-&force-de-sa~ ERIS. ha CHERE® Ce 4 :
gement, et.s@ sent de..jour-es-joar-plas [oes ee avec celle de la’ verta. Ex le mail
abandonné. . :

crifices, 4 faire donner A leur enfant une | wins ‘

: ° * * Qe: a, ees
ee Spon _ | éducation et ane instruction quile place. que 4 sa mission, qui ne tour
Et pourtant, ne loublions pas, Mes- Lun rang social plos élevé, bien vite, | ves vers la doctrine céligi¢use «
sieurs, c'est lui le pére: nourricier. de ‘la aus : ant _ae-veut ohiet tetlelien et-latorme ot cette
: ye PS i une foisémancipé, cer-enfent-ne-veat plas :
République, cest lui le véritable pourvor Py ikete ey. est donnée.» Cat aux Bons citoyens

year du Tresor; et s'il venait a manquer,'| conhaltre son origine; il veut “Mhéritag la verte

; ; % 3 g $ y * 24, eo * : é ee
me oe . aternel et se constitue candidat-forction

le Ministre, dés Finances n’aurait plus | P . Aprés ces bonnes. paroles ma

d'emploi. Une telle situation dans [Etat

iTe,Â¥ 27085) rop nom. j . :
pale ena gona phalngs op 20m | a goploigu sine tse 8
“mérite donc. quelon ait-quelques égards | , 8 dit, pac nos rues détrempées et sous

| budgétaires. Cependant. son instruction. ; : ce
6 pend plaie fine, au Palais de Justice.

pour Vhabitant, pour le cultivateur ; ce) joi - : }

: : _luierée des devoirs envers sa patrie, et 51 :
ne sont pas des discours qu'il ne com- ube ins a P ’ M. Emmanuel Chaocy, Sabsti
Cassation, ouvrit la série dest

: qui i its ir de
srend pas, ce ne sont pas des déclarations | (O48 F&B* Gui son” INSTPOTES sans aver
yenéralement réitérées sans effet, qui le F rofession libérale, voulate OF § occu fit _ressortit la nécessité -de-tep
a ae : d’ Agriculture, nous aurions 1a seulement oe Se ne oe ae
sanveront de cet état de misére et de géae ‘jes élé " herchons publication de nos: Lois et Aces
ob if vit depuis si longtemps. Er-avouez, )'088 ies C wecils @Acticali Recnerenen® Pane ceavee indispensableot ta Mag
Messicurs, qu’il faut que habitude chez ns a ABUCONUTE. | tirera le-plus. grand profit.
lui soit devenue ane seconde nature pour Ce qui s'est fait dans cetle commune, | 7 envoya finalement un souven
qu’il persiste a travailler sans espoir au | SE 90¢ Yous avez.va daris.la fre davjour- W fen Doyen A. Dyer. E
milieu dan iolement complet! d hai, Qos permet. de YS parler avec. le ‘Ministre de. Is Justice. i expr
Eh bien, nous avons un moyen immé- | 2ssutance des succés futurs, surtout si Von | bouhear séeb ya'll essentait de |
diat, pratique, de lui provver notre sollicita- | VE8t bien remarquet que ce Fest qh UN | cette cérémonie. Pais, i moatra Te
de: c'est que la fete du 1 Mai,chaqueannée, | déburauquel it manquait bien des 6le-) cig sociale de la judicature. &
oe Gouvernement en est-il bien pénét

ments :
( Le jin a demain 7 ). 4b espére que les joges continuerom a

— der & asseoir les principes d ordi
probité dans | Administration. _
JL remercia en terminant ses 00!
du Barreau auxquels © doit pout ‘une
| ee part, la position qu'il ee

[ia compétence'de M. Dyer







































‘
























coles dans toute la République; et la con
dition pour réussir, c'est que Tinitiative
individuelle se charge de les organiser.
Point o’est besoin qu'il y ait un concour
agricule-dans chaque commune: suivant |
Vimportance de (Arrondissement, one-on | — oe :

deux communes pourront ature désignées | Aux deux Temples.
comme le lien de réunion du concours,| Les écoliérs.ont-repris- lears livres; les
auguel plusieurs communes prendront | magistrats leurs tobes; Gomme d-habitude;
a | les jeunes et les grands se rencontrérent | L
Voila. le_moyen. pratique d'emtrer en | hier-aa Temple da Seigneur pour atti='







tte RIE
























“y Vinstruire; et. de-solidatiser tous les ef- | d’aillears ce que leur expliqua,.en d’ex-] entondves-

. forts d'une région. 02 = a= Poellents: terines, le prédicateur le R.P. | allocution
- Cela parale Qire un ensemble difficile a) Leroux. Distribuer la jastice, instraire -compter sar]
obtenir; c'est peutetre “vrai pour ceux | des enfanis lui pardissent.—ce qui-est-ea-} protecti
































mais, en réalité, si l’on veut attaguer Une | sinterroge sut ce qy'es
fois pout toutes cette qnestion da pro-{ qu'elle consiste A readre
giés agricole, il est facile d’obtenir un | lui appartient, Aussi.
résultat certain par le moyen méme que | par une balanc
nous avons employé. ss . clennent Je Dros ete Devoir Ce
~~"La base sor laquelle doit s'appuyer l’or- | 1A est un juste s'il sait rempli
gepisetias dun concours est. le conseil | voir et respecter le droit d’autrui.
_ d’Agriculiure gui existe ou doit exister| dans la route de [humanité. ont
dans chaque commune. Le téle du Goue | Henrte pas ic S ce tye Li tac
vernement peut se borner 3 demander !’é-











ce dont
















rabligement de ces conseils, en insistant ! droit n





a o


Cu. PIERCE, Gitant.
Cette febrique de Machines a coudre”~
“vaceinal pe eat la plus grande da monde, La Ma-.

ne eas &. Ft ee ee pio~ | chine de SINGER est renommeée com-
logie de New-York ) étant. arrivés | Me la meilleure et lay P us parkeife de |
rile steamer «Graeciay, le Jury mé- toutes.
ical central'de la’ République tent a|.. Bile est aussi Ja plus solide,
la disposition des médecins ce produit: -durable eta plas rapide.
| recommandé qui préserve efficacement | Demander la Machine SINGER, et
de la variole, / Yon auta la meilleure, parce ad’elle est
le) Le Jury inviteles families as'adresser toujours celle qui cotite Je ancing cher.
/| a4 leur médecin pour la vaccination et Agent général pour Haiti,
--, B. NEWELL

la revaccination,
otre lym yaccina ti Poe: i
. Not tre lymphe vaccin: le est garan e Hore. BetLevce ~ Port-au-PRINCE





la plus:













vau 15 Décembre de cette année.

2S. membres da_Jury_ médical an-

en. méme temps la popula-

on quills se tiennent a la disposition Ue
des familles comme suit: : ce oe

“Les Doacteurs Michel et Pierre: Pierre | ~ 412, Broad St. New:

| de 9a11 heures du matin, rue du Peu- |

ple (maison D: Miche’);
D Annoual, de 2.4 4 heures de Va

prés 1idi, Champ de Mars N° 26 et @
ja Matarnité de Bort au-Prince les Tan
dt et jeudi, de 10 heures & midi.
Dr Albert Gentil de 9 a 11 heures, a
l'Hopital militaire Saint Alexis.
Port-au Prince, le 3 Octobre 4905,






York City.
T. C. ESTEE,— Gerant.
Farine portant la Marque:












| Production quolidienne: 35000 barils






Cette farine est, sans centeste, he

meilleure de)’ Amérique.

“Fille donne plus de pisiss et le meil-

| leur. ate -Tone les barils _expediés de la

invariable--











«8



te Pues
{ quate’: ome, oe
Agentatnbest pour Hal, , as
WE: 8 NEWELL. ~






Atlas Line Service

. rT correspondance pour News |
York et (Europe par le steamer) —
| term : “Messieurs le les § jeunes gens de la Cas

res: pitale-et-decla Provinces wetlez vy ne

| étre tonjours en bonne et par fait ean-

| té, avoir les snuscles.etles joints. bic
+ ne bives’ comme alcool qi
ert












t-d Pai sera ici edi matin





Médecin de Port au- Dri neeel de la tre- Tailleur,
Faculté de Paris.

41, Rue Maurepas ( Bois-Verna ). Grand’ Rue; k &1,: s
Cabinet de ‘Consultations | Annonce 4 ses nombreux client
419. Rue Republi ieilne (presqyra langle | “quesa maison él uvellement “assorti de planche, ee

deg rues Miri acles ef Républ ieaine ) assortie dune rani “quantité de- bois durs du pays bien
BDRCIN RURGIE | Diagonales mire, ChOne, fréne, figuier, bay
' ;

" i coma, { gommier, etc, ete,
s tons les jours de 41, d'une rée Nas 8 |: Bois _d'ébénisterie—--
vendant les mois Dans som éta hlissement on lroue tchatcha, dame- marie, ds
Septembre el Octobre. | ver a, o> camme, loujours, — des: Dépdt et vente, rue

—_— | derni iéres modes francaises et an- | Bourjolly, No 8, pits dé la
glaises _ tion Domunicaine

Prix trés mod






























w



4
}
|
}


















Produit par distillation A9b:,
; ar

Se recommuande par son bon gout,
gon aronle el sa, purele.

Klablissement nouveau A langle



Marchand -Tailleur
101, rue du Centre.

Coupe Moderne et EB léegante s adresser a Mme Crave Sq
Spécialité de coupons pour pantalons nue John Brown,en face do P.

AEROS S STEER RRO RRERRERETNNK cata

riages, Fianeailles,



ales rues * Bonn viol et du Magasin

ude
de Veta promet ? sa chentéle,
Soin, pron plitude otprix modérés.

Manresr CASTERA,

A amanistr rrateur-géerant.

et gilets de premier chota.-~
La maison la mieux assortie de toute
Haiti en offes fantaisie, cus _
quettes et képis militaircs

my Ste: Rose de Lima.

nana Siete! - RENNES Aton connie tanta teaaautennn entre te




pour le traitement de toutes les!
mal: ities nerveuses préparees par , on



erou » rue















le Docteur Bernardo Ochoa, de! La Pharmacie «
Mad: i _ ¢Férou 7 ber ‘rue du Peuple 154,
shales pour In guérison com- | se recomm: ande du public. pour | ‘Stadresser a Mme CE iD
A a UEC ed readnlans A , pte
lite de PHPess pe she, préparées Vexécuion précise -et--prompte | Bois-Verna, rue Maurepas Ne



les ordonnances,
Cy | PE fetablissement est. dries par-
ANTARTA~ Bislerl "un pharmacien de tre classe.
Remeéde pour la complete gué- N.B.— Service de nuil assure. |
rison de la gentle et fouls les | =eeeeeneen
malailies similaires ees a la dia-;
these urique € rhumatisme arti}
culaire et musculaire, névralgies, |
etc.)
ge . |

1 &
par le Doeteur Ochoa.

~~ wervenses.
Consultations priv
cde Te heures: dum

19. bis, Avenue de Turgeall,
"Mr le député Paul



Offre ses services au public,
Grand’ Roe, & 422,


















—Reméde efficace confre la fievre . i
paludéenne.

ae



pour Jes enfants. :
400 flacons déja épuises.
Stock renonvelé,

Lepore un gra
“Pyéfite én- “gros et [
aes en 0s “ger









_. ggurTe, QRAVELLE
GE DIABETE, VESSIE
UG” Estomac

vES HEPA QUES.

aeutsTearion
_CONBESTIONS, Fam



(Source ANGELICA)
gestive par excellence,combat la’ |
__. ...dyspepsie.... oe
vente a la Pharmacie NOT Dal R.

Seute Déposrraime pour Harr... |,
ugcdes Fronts-Forts et du Centre. seu