Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text







“ CENTIMES” 2 Aeanentat pour Départer sat.







poo wer” wnerentrevue avec M-Ron
vier, au sujet de la conférence in-
ternationale sur- les-affaires du Ma-

roc,---Les points qui restent 4 fixer

ron invenoire,,._| Meule quia lieu ici, pour exprimel sont la ville of auradiew ta cor fe
be cl 4 la dissatisfac nau sujet des termes rence et la surveillance de la fron-

- La « Pall Mall. Ga- | de paix avec la Russie et acceptés | tiére marocaine,
wun accord est in= parleGouvernement du Mi kado, To- |. Tokio Ti La situation saggran?
| kio est aujourd'hui souslinfluence de | de plus en ‘plus. Une hande d émeu-
| la-lot martiale. La presse en général fers a allaque et mis le jew a lu reé-
| sympathise avec les rebelles.--- Ces | sidence officielle tle ministre de line
imeutes sont trés. sérieuses. Le mar- | terteur. oo
Be Tt futa p har coup site pierres. |~ oo Jag GAsOrEeres- 8e sont—egalement 7
CONDRES 7.— “Oni rapporte que la | prodtits evant ~_ jes-demeures- du
situation & Baku est devanue des | premier ministre Kattouraet.du ba-
| plus Sérienses; une révolte a com-] TO Kemoura. ministre des affaires
3 A mence eb u e répe (iion des outra- étrangeres.-="Onr sait que ce dernier ~
‘Pees précédents es} & craindre.--= Lal se inouve actuellement aux Etats-U-
| Ville de Buku est maintenant en feu, | 91S. La police a tontefois reussi a
Pants Tet Une dépache regue an | protéger.les maisons des muinisires.
inistére des. affaires. dwangéres.de | La destruction du batiment oceu-
, es. affaires. el eres d@ |e ens etn TE
Hop Mr-Saint-Reué Taillandier, ministre | pe parle ministre det ratéricur, fot"
Nore de 1a valifieation | d@ France au Maroc, annonce que. tout. particuliérement dramatique.
Be * # - * 2ipe J a y, “Ti € 7
signature du traité de| le Gouvernement Marocain a cede en), « Nous ay oe bralé ta maison das
eutrer en vigueur im-| ous points aux demandes de la Fran: | ante but ane attention a
| ce et donne entire satisfaction. | ’/Emperear.--- Nous youlons gut
be Grand Vizir, S. Feedoul Gan- | refuse de ratifier le traité.--- Nous
ae ‘ ee was / a » MAS YOaIRPIS ot ao .
t, accompagné de sa suite, Ses eee convainens que Hes person
[rendu 4 la légation de France of i] | bes de son en ourage empéc heront
. sla été regu par le ministre egtouré | de bien comprendre lattitude du
EE geen rae eo cnmrepnesencnenens ining inseribe 00 Z ° po ‘ : . * * . a cas my Bg 4 ae ¢ % ae
en Le ‘traité ne| des autres altachés a In légation et peuple envers la dégradante et hu

j * . * * 2 7 ; r j i ,
née clause qui ne sera | des priucipaux diplomates étrangers. mihante parx:>
: PR ; ae , . IEMA 4 Tae 9% *
> temps Ee ‘Grand Vizir présentr dese Pexin 7.——WJes—souvelles recues. .

offi rParrestation delal+ |

jis font remarquer 1A forme concise’,
| faisant allusion 4 Pamitié future

--des- deux nations.
Toxio 7.-- Comme résultat de I’é-


































































































sonné ti¢galement, der qa’ Note —Ba—bollelin officiel —
Tiettre du ministre marocain des af- | PUDHE Ce solr ve cholér que gquinze
f ail 4 ‘ 4% fue : au 3S © a ; & (yi
| faires étrangéres annongant la révo- | nouveaux casde cholera ct six ino! is

ont été enregistrés pendant les der

J cation du Caid, responsable de Pare | ~.. &
iain. © | niéres 24 heures.





















lans le canal de | en acceptant les excuse: |
» se rendaif de | ration.--- Les préparatifs de départ |
Fe fa légation ont ét&de suite aban-
| Les débuts dune Société.
“ Dimanche' 3 Septembre 1905, a eu Hew la
Yate WV inaoguration- deta Société Philanthe on




‘weit



| donnés. ° :

.| Le ministre ‘frangais des affures
| étrangérbs.a décla réque la réparation

| était complete en to us ports. pique de Leogane. . ;

Panis 7.— Le Dr Rosen, le nNOW- |" Sous un vaste hangar décoré avec élégance

au ministre d’Allemagne a@, Ma-; et allenant.2,la maixon_de- Mr Nicolas Gae
















ve





ae:

eae un public choisi,|
toutes le:

Ss, membre honoraire de I’ I Associat






cade, brossés avec a par) Me Charles For-:
ba président de la section théatrale. On y -
_remarque “des dessins. symboliq ues..arec des.
: “Tuseriptions ¢ ébrant lat nité et la cha : BR ul
ety a Dieudonné Hilaire, Fradéri A
A peing a-t-on jeté un coup d’ceil sar cette. tenaient les. réles. de second |
assistance (élite et promené les | yeux sur les; Au thiliew d’at
décorations pleines. d’art et. de simplicité qui ; tant lenchanteme
en font 'encadrement, que le rideau se lave et i ‘de I'Espagne,, au Moyen-
je président de P Association, Mc Aagaste | se sont déroulés avec. tapid
‘la: Philanthropiyue au. : c
Ce que la_souffrance, mesquine-ou-noble,-| oP etithousiaeme, Vélan de ta ot
peut inspirer dattendrissement ou de révolte Vadmiration ont tour-d-tour fait frémi

' gall ée P t
e Ame généreuse habituée ala voir, a la @ gaga sata an
4 UD ay Bt : ae

iphon 2;
iS h Avard, Hen i Cajt










it von “atta si ( Saintonge; resident J ds la settion musica
| Si_un délai trop court et quelques difficultés} La Préfectare de











bientdt suivis-de *rofonds abattements: ute lui ig di’
jes miséres’ de la Vie provineiale of ss6 } act.ne-lULOpt pas ore | ceux veul
toujours présent et impérieux sobstine a vi- | Baniser son orchestre, le public & at la Police, qu'ils peuvent

vre et & lyranniser les esprits et les moeurs; ;-gement dédommagé par. HaadiHoe ra rea. dela Préfectare;
dans un slyle riche, coloré, semé-d’images et-¢ TUEs- beaux morceaux de piano, entre autn o . itad

plein d’ emotion, tour-d-tour noblement in- | «Le Trouyéren de Verdi, une valse héroige ;

digné et infiniment spirituel : tel est ce dis- | d'autres compositions pleines d’ha ae
cours souvent interrompu dapplaudisséments | de sensibilité, des méringues -créoles

ui avaienl ca soir la -d signification -charme local toujours apprécié et, p |
“Pune adhésion solennelle a une Société de celle Cee oe Aeuien années renvoyer 2 lundi le com
Bi enfaisanece et d'un hommage non équivoque {| 46 Succes R Bo jeudi du”
a Vartiste du une remarquable virtuosité sian ine t heures. du soir, la féte ‘belle fre de-j























—puibticite: mais dont le cceur et Pesprit sont 4°
nn trésor inépuisable pour toutes les infor- ; Leogane
tunes dont il s'approche LS
_... _Un-acte dé Georges Courteline « Le Com-
missaire est bon -enfant» a fail ensuite éela-
ter la salle dun fou rire qui-n’a-cessé que

“Jorsqué le rideaa a été baissé. Une jeune fille j
a droit une mention spéciale : Mile Shoubet + autre soir, prendre corps: Le distin

qui a ‘bien voulu tenir le réle de Mme Floche | sident de la Philanthtopique disart

Ce ele Fi leur. gout venues pour cette} =

gecrélaire du Cercle, un intelligent “inter- 1 ‘Stiole et se meurt OE a) l t matio aussi la
préte. Alfved Roussean et Caprée Staco fils , | intellectuelle, si Von peut, inal fatlers a Ste-Aon
ont rivalisé dentrain et de naturel. Deux | ; Voila pourquoi sous ta forine d'une Ecole ie donuts, Ri
agents de police, Rossini Kernisan ( La } Sify avec des conférences, d’une seria SANON et Mr CHARLES
4 %

Grenaille) et Barnave Lamarre ( Garrigou ) | programe ar nue re ee Se ee
ont produit-une vive sedsation. Joseph Azard ; a :
a sigaale ses débu's par un suceés pour fe- prey 8 de Mer arpbe A tells onsen i

a oe a8 z
ge tp nous a faisons tous nos compliments. fot proposés de par ses origines et par ses fi

par un acle,- ngs. espérons qaaval :
longtemps le réve dont Scolt nous bergaity :





science qui ennoblit et alimente 1 ntellizence i



; an en va fanant vivre dans ce que ‘Flam-
guisce.poiguante que renfer me ce petit drame {- . aie ie a .
de_la yie d ménaye d’ouvriers; «Un appelle avec a0

, un a tragique ineident de a vie a hord,

que L. Azard @ fait revivre avec une ririle - a
_-_énergie;—« _Le-tionnel 9; ce monotogiié déso- |
pilaut ou Lamarre a trouvé un de ses plus
évlatants triomphes.

Une piéce eu trois actes a ¢ié représentée: -
La. Maledittion 2, -dramatique ¢pisode-deta~
~ domination arabe sur le catholique Expagne, ~

Charles Forbin a été un Vasco de Gomez. Ghaage
plein de noblesse ef de diguité; Rossini Ker. besale: aanelee le tage de Vor
~~ wigan, sow fils; aa” Alongs < couragenx, intré- descendo 4 485 —480 Ya.

ide dont Vabandon de sa foi avait soulevé _ Cette baisse a ee aceuei ie
p yadignalion mais @ qui la folie trouve des .









excuses ot raméne les sympathies défaillantes; —
diles Gactjens, un Lopez dont les confidences
at les jone nuucul le drame ate se




























port tant ee Crest. i. bonne foi. et meme” sans”
deb eurs des maisons A Guil-}consulter Monsieur Paraitter Nan
& Ce, Gi indéle & CAL Mars.sue=}-crsse, que nous totis faisons_ ub vrai
rs ded. N ouvialle, Anglade % &CÂ¥, | plaisir. en. recommandant aux amateurs,
jordeaux, sont priés de s'entendre |-au_public en un mot, son— Keaceltent-
Tamiable. dans un délai de buit jours, | Amer d'Heiti. — Ce Bitter qui est unr
avec M. ‘Louis Boutin. Hotel Central, | produit national, rivalise- avantageuse-—
ferrari, | Pour le réglement de leurs comptes. ) ment avec “PAngustura si renommé :
“ ‘ae Passé ce délai, lavocat les poursui- | touslespointsdevne.L’Amerdupharma-_
‘ic hommage 4 Mr. Fer: | vra. | cien Narcisse est stoma igue, apéri-—
nés et désivté: Psat ser. | Port-au: Prince, 9 Septembre 1905. | tif et digestif, Quelques: goulles : sur lit
ey L. BOUTIN. | morceau de sucre-font. cesser presque
Remerciments instantanément les maux. d’estomac, ~

Les familles Morch, Poux, Jean-Pierre, | les crampes.et les vertiges qui en sont

: wl Sylvain, ‘St Ade, Lamothe, Jauence sat ta plus’ facheuge ¢ consé=
ierre-Philippe- et ‘Camille ‘Charlemagne,

remem i ws eon | ABM Hae, ui, hee eee
| pris part.aleur.deuil, a1 oceasion de lay
- we sae seen Busan Ca Are tant tics
ix: Mr Ambroise est ui tran Monca et les prient de croire a leur ‘son err fer-pres” ae Hine’ We a
re et de-devoir; c'est donc profonde sympathie. 4

|
sseur dnotraagent &Jacmel, | ‘Port-de-Paix, 6 Septembre 1905: Bon marché,..pureté, efficucilé!

ey _ One gourde, la demi-bouteille. ~ On
etiinde fut epee | __ Accourez vits!- vend au détail depuis 0.10 centimes.
cho. des Cayes . os “| Mm B, Zaxk,de«l’Epicerie de Famille>,} Sur la demande des Cafés et Restan=~
. = esa été mise en denit | Phonnenr d’ informer sa nombreuse cli- Frants, Mr Narcisse enverra un échan-
adame Veuve Apoupue | emtele qu'elle vient de recevoir des co- | tillon, avec la certitude qu’on. sera
¢ Estella. Morpeau, décédée “meéstibles de premiére qualité et de pre- toujours satisfait |
ois, 4 age de 75 ans. miére fraicheur, notamment des frnits | UN DEGUSTATEOR.

ons nos sympathiques con- | frais_consistant en poires, péches, poremes |. :

; familles Bonaciil et Mors a TQISINS, etc.






































A Wen are
Une balance avec. poids pouvant peser
zoo livres de caté.

Sadresser &2-Mr Roux Heurtelony ree
sort Direction de |’Ecole libre des Bonne Foi N° 136.0 |
Y Sciences. Appliquées. reconnue. @uilité} aca aca a
atin, MUE [MA publique par arrét .

ance 4 Mr Sozrate Busta: iB publique, annonce aux familles que Pr sules~s

3-Veaa. on Tout Cavaillon | les xamened’ admission aux cours pré- CONSULTATIONS

729heures a.m. 225 hres p. m.-



Prince, 8 Septembre 1995.





































“SUDIte, est pion: -paratuires et de premiére année auront
: sternation, Thieu lé lundi2 Octobre 4 neuf heures
nas, s funébres ont été pionon:. du_matin......... ee
be, par MM. Kellerminn-et-}-—-Les—-ean dats p uvent ‘s'inserire ‘au
e Grégoire, Biece Em} Hen- siége de-l feole de dix-heures~ &-midi
we Seu. jet de 3.45 heures de l’aprés-midi.

glise Wesleyanne : raille!

Pastesr JAMES Tuomas D'excellentes provisions viennent d’ar-

ole auculte de demain Di- | river ;

heures précises du matin. |. Pomme de terre de France

est cordial lement invite a as- - Oignon “

Dee 4 ale gO
sfene nerrns * G ourt_oheet









Sous ia Haute protection ihe Son Ene.
le Président Nord Alexis,
Statistiqua du mois d'Aoit

| Salle F ournier-Peseay (accouchements}
e femme_hailieune-CUap~—
: Hailien )enfant. fille vivante.

enibreT 190557 . .
— uchatellier (gynéec
_ Se Torvaots. Le soussigné, général de division, an- | ga ‘salle Dacha fora egneeo! ne

5 eee
néreiles oti lien} cien. Commandant de la ‘9 ni punIie"E des 8 | a a Aish dylémes sa












ida mouth i d'un faux rec.
“TU je déclare. nul, duplicata_



devan. be Cm Ae -le~ Docten act Cha ‘itave _ ~

‘étre réclamé. Assistants *
Grands-Bois,.9 Septembre oon 43 Eléves-sages femmes: |
pour Natale : ba y ee - Génér al PIERRISTAL PERRE ; N, i oS Le Conseil d'Administration





S-D “gtea- t
“Dovaingve par le stea- | Dr Annoual, Dr Aug. Lee haud, Dr
+ Ty Amer Nouveat | Victor Bouch reau .

2 ~~ Ceei n "est pas une: péclanies Nous ~ est | (a the li neand
/ — hi aim mis pas, en général, — ‘nies lees
ROYANT | et l’'avons toujours trouvée indigne du J hotographe Francais
nler oe : plus bref | producteur sérieux et de bon aloi,com- ‘Offre ves services’ au public,
isté | me du. gonsommateur complaisant qui... 2" ~ Grand’Re ae. .N 499.
pe ge fait: le complice du fabricant ee on 2 ” =.
| moins doutens.— ique de sceaux en caoutchouc. |


















Entreprise Eaux — 5
~ Port-au-Pri NEO





“FOU B NISSEUR: ,

Ww rand Cercle de Port-au-Prinee ve

du Petit-Clab -

de l'Union Sportive Haltienne
A Restaurant dela Paix.
du Commerce

~ de Hotel Bellevue
« Central
«de France ~ de. favoriser le Toccloestaoneae tiers

eo Patrie” ~~ “| plus modestes. bourses. le moyen. Teme fe Soe

tutte duPort ~~ ferdre, en-tes- payant par petites fractions au moyen de

du Bar Fin de Siéele “15, 40, 15, 20, 25, 30, 40 et 30 franes par mois, selon la na













Communal les 3 o/o ia
--Fonciéres 3.0/0 1879
Panama 1889

~~ Bons du Congo.
-4Af5 Foniciéres 1885


























« du Commerce |
«des Amateurs. - | portance du titre. : oh
= a du Port . | Aprés le premier yartstaaht Vachateut recoit: le n
mo ~«fnternational "~~~" obligation, et Cséul,yl court tout toutes les chances du tirage
- & ve 2 Bourse — dutot qur pourrait échoir ason obligation, fotil e500,
a? ia Poste re touche intégralement, n'eut-il payé sur ce titre que
- 4g -de Ia Garel | Pour les demandes da hats (obligations. et pour. LOL
«, du Palais 0. selgnements, s'adresser_a_Monsic RL
«@. del Union—- Quai, ‘seul représentant a Hait
a Larousse
« Lavictoire
« Bourdon
« Cantave
Aix Caves de Bordeux
Gonaives: B. Schalt .
/etit-Gedve+ afé Lochard



a

Médaities de toutes tee papisitions ai AGT. y compri
PP Or, quit vient dobtentr: ade. UExposition de. Shek



_..... isrémie . Cale dela Paix ...—
SieMarc: A. Dalencourt _
, acid: N Lafontant













es. Cana Be Zet du ual

u se tient J onsieur Barbancourt a la disposilion de
teurs, et aussi pour: expédier leurs commandes ta
a Vie que pout TEtranger. :












: Gemy
_ CArgal
















Full Text







“ CENTIMES” 2 Aeanentat pour Départer sat.







poo wer” wnerentrevue avec M-Ron
vier, au sujet de la conférence in-
ternationale sur- les-affaires du Ma-

roc,---Les points qui restent 4 fixer

ron invenoire,,._| Meule quia lieu ici, pour exprimel sont la ville of auradiew ta cor fe
be cl 4 la dissatisfac nau sujet des termes rence et la surveillance de la fron-

- La « Pall Mall. Ga- | de paix avec la Russie et acceptés | tiére marocaine,
wun accord est in= parleGouvernement du Mi kado, To- |. Tokio Ti La situation saggran?
| kio est aujourd'hui souslinfluence de | de plus en ‘plus. Une hande d émeu-
| la-lot martiale. La presse en général fers a allaque et mis le jew a lu reé-
| sympathise avec les rebelles.--- Ces | sidence officielle tle ministre de line
imeutes sont trés. sérieuses. Le mar- | terteur. oo
Be Tt futa p har coup site pierres. |~ oo Jag GAsOrEeres- 8e sont—egalement 7
CONDRES 7.— “Oni rapporte que la | prodtits evant ~_ jes-demeures- du
situation & Baku est devanue des | premier ministre Kattouraet.du ba-
| plus Sérienses; une révolte a com-] TO Kemoura. ministre des affaires
3 A mence eb u e répe (iion des outra- étrangeres.-="Onr sait que ce dernier ~
‘Pees précédents es} & craindre.--= Lal se inouve actuellement aux Etats-U-
| Ville de Buku est maintenant en feu, | 91S. La police a tontefois reussi a
Pants Tet Une dépache regue an | protéger.les maisons des muinisires.
inistére des. affaires. dwangéres.de | La destruction du batiment oceu-
, es. affaires. el eres d@ |e ens etn TE
Hop Mr-Saint-Reué Taillandier, ministre | pe parle ministre det ratéricur, fot"
Nore de 1a valifieation | d@ France au Maroc, annonce que. tout. particuliérement dramatique.
Be * # - * 2ipe J a y, “Ti € 7
signature du traité de| le Gouvernement Marocain a cede en), « Nous ay oe bralé ta maison das
eutrer en vigueur im-| ous points aux demandes de la Fran: | ante but ane attention a
| ce et donne entire satisfaction. | ’/Emperear.--- Nous youlons gut
be Grand Vizir, S. Feedoul Gan- | refuse de ratifier le traité.--- Nous
ae ‘ ee was / a » MAS YOaIRPIS ot ao .
t, accompagné de sa suite, Ses eee convainens que Hes person
[rendu 4 la légation de France of i] | bes de son en ourage empéc heront
. sla été regu par le ministre egtouré | de bien comprendre lattitude du
EE geen rae eo cnmrepnesencnenens ining inseribe 00 Z ° po ‘ : . * * . a cas my Bg 4 ae ¢ % ae
en Le ‘traité ne| des autres altachés a In légation et peuple envers la dégradante et hu

j * . * * 2 7 ; r j i ,
née clause qui ne sera | des priucipaux diplomates étrangers. mihante parx:>
: PR ; ae , . IEMA 4 Tae 9% *
> temps Ee ‘Grand Vizir présentr dese Pexin 7.——WJes—souvelles recues. .

offi rParrestation delal+ |

jis font remarquer 1A forme concise’,
| faisant allusion 4 Pamitié future

--des- deux nations.
Toxio 7.-- Comme résultat de I’é-


































































































sonné ti¢galement, der qa’ Note —Ba—bollelin officiel —
Tiettre du ministre marocain des af- | PUDHE Ce solr ve cholér que gquinze
f ail 4 ‘ 4% fue : au 3S © a ; & (yi
| faires étrangéres annongant la révo- | nouveaux casde cholera ct six ino! is

ont été enregistrés pendant les der

J cation du Caid, responsable de Pare | ~.. &
iain. © | niéres 24 heures.





















lans le canal de | en acceptant les excuse: |
» se rendaif de | ration.--- Les préparatifs de départ |
Fe fa légation ont ét&de suite aban-
| Les débuts dune Société.
“ Dimanche' 3 Septembre 1905, a eu Hew la
Yate WV inaoguration- deta Société Philanthe on




‘weit



| donnés. ° :

.| Le ministre ‘frangais des affures
| étrangérbs.a décla réque la réparation

| était complete en to us ports. pique de Leogane. . ;

Panis 7.— Le Dr Rosen, le nNOW- |" Sous un vaste hangar décoré avec élégance

au ministre d’Allemagne a@, Ma-; et allenant.2,la maixon_de- Mr Nicolas Gae
















ve


ae:

eae un public choisi,|
toutes le:

Ss, membre honoraire de I’ I Associat






cade, brossés avec a par) Me Charles For-:
ba président de la section théatrale. On y -
_remarque “des dessins. symboliq ues..arec des.
: “Tuseriptions ¢ ébrant lat nité et la cha : BR ul
ety a Dieudonné Hilaire, Fradéri A
A peing a-t-on jeté un coup d’ceil sar cette. tenaient les. réles. de second |
assistance (élite et promené les | yeux sur les; Au thiliew d’at
décorations pleines. d’art et. de simplicité qui ; tant lenchanteme
en font 'encadrement, que le rideau se lave et i ‘de I'Espagne,, au Moyen-
je président de P Association, Mc Aagaste | se sont déroulés avec. tapid
‘la: Philanthropiyue au. : c
Ce que la_souffrance, mesquine-ou-noble,-| oP etithousiaeme, Vélan de ta ot
peut inspirer dattendrissement ou de révolte Vadmiration ont tour-d-tour fait frémi

' gall ée P t
e Ame généreuse habituée ala voir, a la @ gaga sata an
4 UD ay Bt : ae

iphon 2;
iS h Avard, Hen i Cajt










it von “atta si ( Saintonge; resident J ds la settion musica
| Si_un délai trop court et quelques difficultés} La Préfectare de











bientdt suivis-de *rofonds abattements: ute lui ig di’
jes miséres’ de la Vie provineiale of ss6 } act.ne-lULOpt pas ore | ceux veul
toujours présent et impérieux sobstine a vi- | Baniser son orchestre, le public & at la Police, qu'ils peuvent

vre et & lyranniser les esprits et les moeurs; ;-gement dédommagé par. HaadiHoe ra rea. dela Préfectare;
dans un slyle riche, coloré, semé-d’images et-¢ TUEs- beaux morceaux de piano, entre autn o . itad

plein d’ emotion, tour-d-tour noblement in- | «Le Trouyéren de Verdi, une valse héroige ;

digné et infiniment spirituel : tel est ce dis- | d'autres compositions pleines d’ha ae
cours souvent interrompu dapplaudisséments | de sensibilité, des méringues -créoles

ui avaienl ca soir la -d signification -charme local toujours apprécié et, p |
“Pune adhésion solennelle a une Société de celle Cee oe Aeuien années renvoyer 2 lundi le com
Bi enfaisanece et d'un hommage non équivoque {| 46 Succes R Bo jeudi du”
a Vartiste du une remarquable virtuosité sian ine t heures. du soir, la féte ‘belle fre de-j























—puibticite: mais dont le cceur et Pesprit sont 4°
nn trésor inépuisable pour toutes les infor- ; Leogane
tunes dont il s'approche LS
_... _Un-acte dé Georges Courteline « Le Com-
missaire est bon -enfant» a fail ensuite éela-
ter la salle dun fou rire qui-n’a-cessé que

“Jorsqué le rideaa a été baissé. Une jeune fille j
a droit une mention spéciale : Mile Shoubet + autre soir, prendre corps: Le distin

qui a ‘bien voulu tenir le réle de Mme Floche | sident de la Philanthtopique disart

Ce ele Fi leur. gout venues pour cette} =

gecrélaire du Cercle, un intelligent “inter- 1 ‘Stiole et se meurt OE a) l t matio aussi la
préte. Alfved Roussean et Caprée Staco fils , | intellectuelle, si Von peut, inal fatlers a Ste-Aon
ont rivalisé dentrain et de naturel. Deux | ; Voila pourquoi sous ta forine d'une Ecole ie donuts, Ri
agents de police, Rossini Kernisan ( La } Sify avec des conférences, d’une seria SANON et Mr CHARLES
4 %

Grenaille) et Barnave Lamarre ( Garrigou ) | programe ar nue re ee Se ee
ont produit-une vive sedsation. Joseph Azard ; a :
a sigaale ses débu's par un suceés pour fe- prey 8 de Mer arpbe A tells onsen i

a oe a8 z
ge tp nous a faisons tous nos compliments. fot proposés de par ses origines et par ses fi

par un acle,- ngs. espérons qaaval :
longtemps le réve dont Scolt nous bergaity :





science qui ennoblit et alimente 1 ntellizence i



; an en va fanant vivre dans ce que ‘Flam-
guisce.poiguante que renfer me ce petit drame {- . aie ie a .
de_la yie d ménaye d’ouvriers; «Un appelle avec a0

, un a tragique ineident de a vie a hord,

que L. Azard @ fait revivre avec une ririle - a
_-_énergie;—« _Le-tionnel 9; ce monotogiié déso- |
pilaut ou Lamarre a trouvé un de ses plus
évlatants triomphes.

Une piéce eu trois actes a ¢ié représentée: -
La. Maledittion 2, -dramatique ¢pisode-deta~
~ domination arabe sur le catholique Expagne, ~

Charles Forbin a été un Vasco de Gomez. Ghaage
plein de noblesse ef de diguité; Rossini Ker. besale: aanelee le tage de Vor
~~ wigan, sow fils; aa” Alongs < couragenx, intré- descendo 4 485 —480 Ya.

ide dont Vabandon de sa foi avait soulevé _ Cette baisse a ee aceuei ie
p yadignalion mais @ qui la folie trouve des .









excuses ot raméne les sympathies défaillantes; —
diles Gactjens, un Lopez dont les confidences
at les jone nuucul le drame ate se

























port tant ee Crest. i. bonne foi. et meme” sans”
deb eurs des maisons A Guil-}consulter Monsieur Paraitter Nan
& Ce, Gi indéle & CAL Mars.sue=}-crsse, que nous totis faisons_ ub vrai
rs ded. N ouvialle, Anglade % &CÂ¥, | plaisir. en. recommandant aux amateurs,
jordeaux, sont priés de s'entendre |-au_public en un mot, son— Keaceltent-
Tamiable. dans un délai de buit jours, | Amer d'Heiti. — Ce Bitter qui est unr
avec M. ‘Louis Boutin. Hotel Central, | produit national, rivalise- avantageuse-—
ferrari, | Pour le réglement de leurs comptes. ) ment avec “PAngustura si renommé :
“ ‘ae Passé ce délai, lavocat les poursui- | touslespointsdevne.L’Amerdupharma-_
‘ic hommage 4 Mr. Fer: | vra. | cien Narcisse est stoma igue, apéri-—
nés et désivté: Psat ser. | Port-au: Prince, 9 Septembre 1905. | tif et digestif, Quelques: goulles : sur lit
ey L. BOUTIN. | morceau de sucre-font. cesser presque
Remerciments instantanément les maux. d’estomac, ~

Les familles Morch, Poux, Jean-Pierre, | les crampes.et les vertiges qui en sont

: wl Sylvain, ‘St Ade, Lamothe, Jauence sat ta plus’ facheuge ¢ consé=
ierre-Philippe- et ‘Camille ‘Charlemagne,

remem i ws eon | ABM Hae, ui, hee eee
| pris part.aleur.deuil, a1 oceasion de lay
- we sae seen Busan Ca Are tant tics
ix: Mr Ambroise est ui tran Monca et les prient de croire a leur ‘son err fer-pres” ae Hine’ We a
re et de-devoir; c'est donc profonde sympathie. 4

|
sseur dnotraagent &Jacmel, | ‘Port-de-Paix, 6 Septembre 1905: Bon marché,..pureté, efficucilé!

ey _ One gourde, la demi-bouteille. ~ On
etiinde fut epee | __ Accourez vits!- vend au détail depuis 0.10 centimes.
cho. des Cayes . os “| Mm B, Zaxk,de«l’Epicerie de Famille>,} Sur la demande des Cafés et Restan=~
. = esa été mise en denit | Phonnenr d’ informer sa nombreuse cli- Frants, Mr Narcisse enverra un échan-
adame Veuve Apoupue | emtele qu'elle vient de recevoir des co- | tillon, avec la certitude qu’on. sera
¢ Estella. Morpeau, décédée “meéstibles de premiére qualité et de pre- toujours satisfait |
ois, 4 age de 75 ans. miére fraicheur, notamment des frnits | UN DEGUSTATEOR.

ons nos sympathiques con- | frais_consistant en poires, péches, poremes |. :

; familles Bonaciil et Mors a TQISINS, etc.






































A Wen are
Une balance avec. poids pouvant peser
zoo livres de caté.

Sadresser &2-Mr Roux Heurtelony ree
sort Direction de |’Ecole libre des Bonne Foi N° 136.0 |
Y Sciences. Appliquées. reconnue. @uilité} aca aca a
atin, MUE [MA publique par arrét .

ance 4 Mr Sozrate Busta: iB publique, annonce aux familles que Pr sules~s

3-Veaa. on Tout Cavaillon | les xamened’ admission aux cours pré- CONSULTATIONS

729heures a.m. 225 hres p. m.-



Prince, 8 Septembre 1995.





































“SUDIte, est pion: -paratuires et de premiére année auront
: sternation, Thieu lé lundi2 Octobre 4 neuf heures
nas, s funébres ont été pionon:. du_matin......... ee
be, par MM. Kellerminn-et-}-—-Les—-ean dats p uvent ‘s'inserire ‘au
e Grégoire, Biece Em} Hen- siége de-l feole de dix-heures~ &-midi
we Seu. jet de 3.45 heures de l’aprés-midi.

glise Wesleyanne : raille!

Pastesr JAMES Tuomas D'excellentes provisions viennent d’ar-

ole auculte de demain Di- | river ;

heures précises du matin. |. Pomme de terre de France

est cordial lement invite a as- - Oignon “

Dee 4 ale gO
sfene nerrns * G ourt_oheet









Sous ia Haute protection ihe Son Ene.
le Président Nord Alexis,
Statistiqua du mois d'Aoit

| Salle F ournier-Peseay (accouchements}
e femme_hailieune-CUap~—
: Hailien )enfant. fille vivante.

enibreT 190557 . .
— uchatellier (gynéec
_ Se Torvaots. Le soussigné, général de division, an- | ga ‘salle Dacha fora egneeo! ne

5 eee
néreiles oti lien} cien. Commandant de la ‘9 ni punIie"E des 8 | a a Aish dylémes sa












ida mouth i d'un faux rec.
“TU je déclare. nul, duplicata_



devan. be Cm Ae -le~ Docten act Cha ‘itave _ ~

‘étre réclamé. Assistants *
Grands-Bois,.9 Septembre oon 43 Eléves-sages femmes: |
pour Natale : ba y ee - Génér al PIERRISTAL PERRE ; N, i oS Le Conseil d'Administration





S-D “gtea- t
“Dovaingve par le stea- | Dr Annoual, Dr Aug. Lee haud, Dr
+ Ty Amer Nouveat | Victor Bouch reau .

2 ~~ Ceei n "est pas une: péclanies Nous ~ est | (a the li neand
/ — hi aim mis pas, en général, — ‘nies lees
ROYANT | et l’'avons toujours trouvée indigne du J hotographe Francais
nler oe : plus bref | producteur sérieux et de bon aloi,com- ‘Offre ves services’ au public,
isté | me du. gonsommateur complaisant qui... 2" ~ Grand’Re ae. .N 499.
pe ge fait: le complice du fabricant ee on 2 ” =.
| moins doutens.— ique de sceaux en caoutchouc. |















Entreprise Eaux — 5
~ Port-au-Pri NEO





“FOU B NISSEUR: ,

Ww rand Cercle de Port-au-Prinee ve

du Petit-Clab -

de l'Union Sportive Haltienne
A Restaurant dela Paix.
du Commerce

~ de Hotel Bellevue
« Central
«de France ~ de. favoriser le Toccloestaoneae tiers

eo Patrie” ~~ “| plus modestes. bourses. le moyen. Teme fe Soe

tutte duPort ~~ ferdre, en-tes- payant par petites fractions au moyen de

du Bar Fin de Siéele “15, 40, 15, 20, 25, 30, 40 et 30 franes par mois, selon la na













Communal les 3 o/o ia
--Fonciéres 3.0/0 1879
Panama 1889

~~ Bons du Congo.
-4Af5 Foniciéres 1885


























« du Commerce |
«des Amateurs. - | portance du titre. : oh
= a du Port . | Aprés le premier yartstaaht Vachateut recoit: le n
mo ~«fnternational "~~~" obligation, et Cséul,yl court tout toutes les chances du tirage
- & ve 2 Bourse — dutot qur pourrait échoir ason obligation, fotil e500,
a? ia Poste re touche intégralement, n'eut-il payé sur ce titre que
- 4g -de Ia Garel | Pour les demandes da hats (obligations. et pour. LOL
«, du Palais 0. selgnements, s'adresser_a_Monsic RL
«@. del Union—- Quai, ‘seul représentant a Hait
a Larousse
« Lavictoire
« Bourdon
« Cantave
Aix Caves de Bordeux
Gonaives: B. Schalt .
/etit-Gedve+ afé Lochard



a

Médaities de toutes tee papisitions ai AGT. y compri
PP Or, quit vient dobtentr: ade. UExposition de. Shek



_..... isrémie . Cale dela Paix ...—
SieMarc: A. Dalencourt _
, acid: N Lafontant













es. Cana Be Zet du ual

u se tient J onsieur Barbancourt a la disposilion de
teurs, et aussi pour: expédier leurs commandes ta
a Vie que pout TEtranger. :












: Gemy
_ CArgal