Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text

















“Abonnement pour Départorsent....139—

e- @ Etranger 4. | PA












= personne ne peut donner son si- algérien Bou-Mzian. ,
| gnalement. ... L. Paris 30.-- La presse parisienne
| Opgssa 29.---. Une bombe a _fait+ publie-de longs articles [rés sympa-
_explosion sur le boulevard francais, | thiques aa président Roosevelt et
. __ | ;nais.n’a blessé que deux révolution- | pour som action persouneHe-en~
aires . de la paix. re .
ard, sont -morts.a. Phopital mt }-—PortsmoutH 3t-= it parait main-—
-Lotrils-avaient été-transportés.- ~~~] tenant plus probable que le document
--Lonpres 29.— Le correspondant | qui met i ala guerre, sera signé
4 Towi Gapon) du « Daily Telegraph | a Portsmoutt TWitte-ette-bae
égraphie A son journal que le gé- | ron Rosen ont regu la nuit derniére
néral Kouropatkine vient.de donner | "ne longue déoéche--de lempereur
lea déinission pour raisons de santé--Nicolas-et-d s-membres-de-son-con-
ORTSM@UTH 30.—-Ib-n’y a pas-eu seil privé. Les Russes_ ont requ des
e conférence aujourd'’hul.--- Hier, | centaines d'autres dépéches de tou-
lorsque les piénipstentiaires s'ajour- | tes les parties dau monde
nérent, aueune date ue fut fixée pour | Tancea 30.---Un courrier spécial
i = be profes= | qui-est--arrivé icide- Fez- annonce
que Palgérien Bou-Mazian, remis en
liberté, est malade par suitedesmave
is-traitenre ts-subis—pendant..son-








































































Ss te 7 a procha °










reur s’est rendu ce matin.en auto- _
mobile-au-camp militaire de-Kras-~~
noié-Selo, ott it a-ordonné le renvoi
récemmmeat mobilisées.

i-mencer a formu
~~“ O¥sTERBAY 30.-—Le p
‘osevelt a regu de nombrenx télé- | :
grammes de félicitations, parmi les- | des troupes
gnels ceux du président | ouber, di | s

“ous es Tesery aun or™
‘oi Edouard, de l'empereur Guil- | vice actif, seront libérés le jour de

Maume. | la signature de la paix.-~ Le géné~
LonpREs 30.—~ Il est annoncé | ral Linevitch. et le maréchal Oyama






sident Ro-7








a £5 P45 EG LAL ne LY Gee
x3 pbb, gs ss






















| semi-officiellement que Je nouveau | ont été tous deux informés.
braité-anglo~i i igné dés|__ Panis 30.--- L’éclipse de soleil a_
; es cond:






eno=
‘bale







eri ExCe
r= Prrenspounc. 30.—~—Les-nou -sieurs savants ont observe te
er j ’ ¥

velles de la paix furent recues ici |mene solaire de ta-
sans aucune manifestation de joie. | lon. se : oe
Liempressement avec lequel les Ja- | _ MESSINE (Sicile) 30.~-~ Le cratére —
onais acceptent l’ultimatum russe, | qui se trouve dans Vile de Strombo
fait croire que-la cession de la st en éruption “et projet

lié de Vile Sakhalien a été prématu- | grandes mas















yée.—-'Une grande partie de la po-| nique s'est pro
pulati on semble—étre. da Vopinion | ges environnants : et
qu’uneautre tentative surles champs | senfuient vers Tintérieur.
| de bataille, avec ses chances de suc-| BERLIN 30,---Le « Moniteurdel Em-
, ‘sé—préférable & la_pré-| pire» annonce aujourd’hui officielle-
oe | mert quils’est produit vingt casdé
choléra-et six morts dans Pouest de



| sente paix.- ego ee
| anoer 30.-- L Sultan a ordo
la mise en lib ple:

ee







Meese et TRarvegiens ¢ e. at s
‘dissolution de Punion Scandinave. | a
Les envoyés de ela. Nervége sont | émotion: il creuse, it ouill
arrivés cette nuit; ceux de la Suéde | les ee il met 4 nu
sont attendus demain taatin. -
__ClENFURGeS- 8 (Guba) 2 30.---_Le colo=}

er et agir ceux-la qui viennen poser :

i- | vaot Son objectif. Ses visions sont.
gue Vistas», Ces dernierssontcenx qui jet ses details ees et sninotien

soutiennent la. candidature-d-la-prts
du Gouverneur Gomez.
nek 80-—= Chiquante $8 amilles |

pour qua ‘an méme noth
russes solent élablie: aC Z
ek ; BD € spu- | 4 i
_bligue ‘Le Gouvernement leur four-
_nit a thacume-une-semme de S00 dol-
es de terre... c.
PARis 31. —Le Aofo japonais a fer. £4
méa 88 1/2: le 4 oJo russe a 89. | scalpel, sort une impression doulourg:
Het amére, celle méme que dont fons | 6
oi lav ine humanisé 12s per- 5
s ignorant
passions..et..de ses appétits, ©
lache, s somme tr
ict par des types anlenr campe
at ee tates, tears tics, | Prince, mais arpearent f
. | bétise profonde et incommensarable er! blé d'un a aera

si-que- nous avons “co-staté,
_aventares sentimentales ‘qui parsé
livre de M. ‘Hibbert sont que Icon

- par le é et sont éminemment. gepré- |

Rest pas “pa la fiction ¢ Yamanesque, par | sentatifs, Tis s’opposent un‘ a l'autre; du ,¢
une composition logique et savante, par} moins au-Delhi-s opposé le Rorrotte 8

une UOUE Tigoureuse et -Pétade ~appro- | vant sa transformation, Van représente 1

londie d'un type unique, d’ua. caractére | Vélive fine, intelieetaclle, tes.
ou d'un tempérament, que: le livre. pou aLEVO
tire. Inous ati



pport -

“Snoie-nouvelle er personneile dans la lice |
térature nationale qui, dep é

~~"SOTea€ vers une ghurenion lds scru-
pulease de ia wie, dé, mctars; des préjas 4)
gés, des institutions de notre société, dont
a phystouomie a Yraiment uo cachet ae
tial qui pappartient qua

“Cest que M. Hibbert est un o serva

tear. [la cctve qua 4
pense : il sait voir oo as avec de méta

vo. Parmi les mille petits faits de Ji wie etdes mots trés
haiti¢nne, si déconc / é

yar ae aux.

rn cOse Bie ¢ platitade, d
viisamee de naiveté
de ctainte salutaice d.

voir; chee avec tout le

catacitristiqnues ex les plas éxpetente. AW
des Pion gy tes ageace, il .





_nances» | lisez : 16 page, re “Vigne. an:
Tiea de: Te retrai’ du Service de la Trésore~-

Ve oe i pour-t “penste- exact oc rerrar=
-quabie. dramaturge qu’est, en définitive,
“Massillon Coicou. L’auteur par son super-
betalent de peindre les situations, de
| brosser les caractéres, nous fait revivre
toutes les miséres que le démon-de-la-ca-~
pidité a ensemencées. sur la terre de St-






. ss espime meet Vécla~
“tant succés remporté par le Théatre hai- i
itien a sa derniére soirée. Mais !’Qiuvre |
» | fait vraiment de troplouables effcrts, pour |
-quiil-leur soit consacré seulement une | i
| simple mention.
La -représentation- de-Liberié é est_venue
ee lei donner un nouvel apport d’e :
-& rd’ t plosmérité qu etle
8 ance | coeu 29. Aotitle magnifigue.

[souvenir historique dont St-Domiogy
i fat le théatre. Cette fois donc, cest le} ho cette place que le Thédtre hoitien, par le

| passé avec ses vivan.s enseignen nents, qui | | mérite et le dévouement qui le servent,
se-déroule-sous nos yeux. ~1 est uae-couvre-digne d'attenlion-
Les courageux martyrs de la vieille co- Conférence renvoyée
nie “frangaise He se sentent plus Yméme |-
de subir toutes les iniquités doublement }
ondamnées par la natare et la morale.
He-laissent échapper des cris de révolre,
me nacent leurs maitres trop endurcis pout
—-Ces-braves-colons considé= | astionale s
“Trent Pesclave comme Pengrais qui doit} On veptésentera 2 hecette solr be oo ma-
falimenter le sol qu’ils exploitent. Oa | gnifique drame de M. Coicou :-« Les fils
comprend leur furie.dée_tle voir-protester-) de Toussaint.» Mr Antoine dnvocent: tiene
aveccette violente énergie. Envain,ane voix p dra le principal rdie de ce drame. Notre
iguant; | généreuse s’élavera du groupe pour, solli- | poéte natioaal. Oswald. Durand regalera
t heanes Chenet, Bélony ale citer plus de bonté en favens des tréres | le public de quelques: unes de ses belles
bésalus ‘Pierre-Eti Léo noirs, La loi du nggmbre |’étouffe jusqu’- pogsies.
° au jour ou Vantoriré a St-Domingue, ces-| A mercredi soir 1 —~ L’entrée générale
5 seta d’étre avec les forts ef sera represeti- est Wine pourde. Oa touvera das cartes a
tée par le -vaillant Sonthonax-et-le-viewx-} partir de lundia la «Bibliotheg :¢ Amica. a
Polvérel. aiti littéraire et-ece
denxigme acte, les omnipotents, | parair demain avec le sommaire suivant c~
Intécientr—-Chemin de fer— Unetare ~~
Extériear, Antoine Laforest; Toarnée lite
raire. Oswald d; Poésies.: Oswald...
Dorand, —ferbla , Frédéric - Antoine 5°"
Deuils de vierge, Jol es Auguste; Mysti~
cisme, Léon Louhis: Les Aigles, Arséne
+ pousenir ’Eoanchement;—~
Féti a Ton Email, Fernandez
Martinez; Un. beav Discours, Fi edéric Mar-
celin.s. Un. Sanffier_Ameédée Beats Qidege
tioas sociales, Emile Marseille; Requéte-
Priére. Loce. " Archin- "Lay; ; Conte créole >
Les cevfs bouillis, R.; Nor Vivres nos
























oh abl lement, d












“Mr Daraciné Vaval, premier professeur’
ide lewres.au-Lycte- -des Cayess dome aa
Théarre- Hai Mercredi_6 Septembre,

ne conférence sur



































































malyré la puissatice de leur of, sé heur-
teat 21a bienveillance ‘manifeste de Son-
thonax. La hauteur d’Ame de cet intellis
gent commissaire civil, les empéche déct=
dément de dormir. ‘Tig voient ot iT
veut en venir par ses menées trop favo-
rabl €s 2 la masse oppressée, dont il s'inco-
deli frontiare dominicaine. | Pore ta e20se. Ts Faccasent de tra
ne lecture da Rapport da Co- intéréts de la Métropole. Ma « conscicace
favaux publics sorte chemi a parlé,répond-il fiérement, la France me
jogeta.»

| Ils trament tout contre Ini. Car par son

| habileté et sa chaude conviction, il mal-

P

trisera la. fougue quel {a stele An pase

=


































tes eb sincere Ee ; “Kanane
entendu, entonnent un hymoe de joie. | Une Rectification, A. Bonne: Penk
ms [ acne groupe, ils | Noves, A. Ley Chrovigue finaciére.
se dema ceray
+ i heur,-la liberté. promise, éclairera réelle- | D Cabal! Cabal os
ment lear vie. Car le Colon se révéle plus | aan aaned a2 hres de Paprés~
acharné.que jamais 4. river leurs chaises.. oe 7 Ba e.de.Ja_Machine.&-
Er tandis qu’ils se mélent d’échanger leurs | Bor ‘4 ¢ Lagojannis,aux Caves de
; ; | craintes et leurs esptrances, Un blanc, au | #9" sate en présence de tous ceux
n met au joar des par- | cosar noble et désintéressé, leur montre | qui voudront y assister. ~~
ee 2 fait bon, | prochaine Paurore de la délivrance. N, Bo Onrcangae, ‘qtel qu'il soit,
- | quin ‘aura _pas régler sa souscription ..

“Br les voila finalement mattres deux
mes, responsables: de leur destinge. | °* perdra tou droit a SOR.

Sonthonax, ame réjouie, comme tot |
















proclame I’ Emancipation
| —Telestlesvjet de ceri
La nécessité nous oblige de Ie
al nds pene: Os ne






















































‘pesponsable des actions de Mada- &

‘me Usnien Tropmas, née Orniisia Ano- fl

_NIS, ane cause Brave, jusqu’a ce que! ,.
: te






IPMAS, duissier, :
Saint Louis’ “du du Sud, ‘30 Aoat 1905, Nous 0

Bes Voleurs a J
Un vol desplus audacieux a été com= | “pays”
~~mis-hier aprés-midi-chez Mr le professear.| Ce frene, ‘figui

de Bucq. On a pénéiré par la porte. en- } + coma, gommier, etc, ele ZB
trebaillée de son cabinet de travail et on; Bois d’ébénisterie

a enlevé de dessus sa table. sa. « monitre- j- .
“savonnettes et sa chaine.en or, de fabri- | ' tchatcha, dane g
cation américaine,
~ Bonne récompense a qui rap portera ces! Bor
~~ abjets,_ 29.10e - rue Bourjolly. ged
Avis’ a M MM. les horlogers-bijoutiers.
Administration Postale —
Les dépéches pour New York et PEu-
rope (vid N. Y.) pat le steamer « Prins
Maurits» seront fermées samedi, 2 Sep- | #48
“““vembre prochain, arr heores ‘précises day
matin. _. ef

-Portea Prince, 3 Aott 1905.




:
5
é













Emma pa ‘lécbdee, ‘donne : avis a

—~qui-de droit, que je m "Opry ose formel-|
lement, en attendant qu'il soit procé- | ,,
‘dé au partage de la communauté ayant |
existé entre” _Ernest ‘Lamothe “ét_ Son

tamment tere eaux ~sitaés dans ne a a of
“du Cul-de-Sac.

Port. -au Prince, 3l Aout 4 1
~— Justin Vorcius VOLCY.

louer eth mater
_ Gne’ ‘maison. sise.sur le Champ- de}
Mars, vec dépendances : écurie. bassin,
_connue sous. le nom de. « Villa-des-
Roses ».
Pour. tous renseignements; s'adresser}










Paix, Gonaives: et
attendu ici ei dimauches Sep

“chez_le Dr Audain- pére, Chemin des. f=
Dalles.
Port-an Prince, 3 Ant 1905.





| =r ele T g





con fet assortment Pe es =
nage n érmal,e = ar ae nef OSE

8 familles qui dsitent faire
_achats devront—se— hater, at 1.
étant pour ud temps trés limité.

-~-~Port-an Prince, ler Septembre 1905. |

ik ison BARBANCOURT. | |= at

81,ruedu Qual, 81 St.
vient Poe recevoir ee

e



ua



CAB pet i























Full Text



















“Abonnement pour Départorsent....139—

e- @ Etranger 4. | PA












= personne ne peut donner son si- algérien Bou-Mzian. ,
| gnalement. ... L. Paris 30.-- La presse parisienne
| Opgssa 29.---. Une bombe a _fait+ publie-de longs articles [rés sympa-
_explosion sur le boulevard francais, | thiques aa président Roosevelt et
. __ | ;nais.n’a blessé que deux révolution- | pour som action persouneHe-en~
aires . de la paix. re .
ard, sont -morts.a. Phopital mt }-—PortsmoutH 3t-= it parait main-—
-Lotrils-avaient été-transportés.- ~~~] tenant plus probable que le document
--Lonpres 29.— Le correspondant | qui met i ala guerre, sera signé
4 Towi Gapon) du « Daily Telegraph | a Portsmoutt TWitte-ette-bae
égraphie A son journal que le gé- | ron Rosen ont regu la nuit derniére
néral Kouropatkine vient.de donner | "ne longue déoéche--de lempereur
lea déinission pour raisons de santé--Nicolas-et-d s-membres-de-son-con-
ORTSM@UTH 30.—-Ib-n’y a pas-eu seil privé. Les Russes_ ont requ des
e conférence aujourd'’hul.--- Hier, | centaines d'autres dépéches de tou-
lorsque les piénipstentiaires s'ajour- | tes les parties dau monde
nérent, aueune date ue fut fixée pour | Tancea 30.---Un courrier spécial
i = be profes= | qui-est--arrivé icide- Fez- annonce
que Palgérien Bou-Mazian, remis en
liberté, est malade par suitedesmave
is-traitenre ts-subis—pendant..son-








































































Ss te 7 a procha °










reur s’est rendu ce matin.en auto- _
mobile-au-camp militaire de-Kras-~~
noié-Selo, ott it a-ordonné le renvoi
récemmmeat mobilisées.

i-mencer a formu
~~“ O¥sTERBAY 30.-—Le p
‘osevelt a regu de nombrenx télé- | :
grammes de félicitations, parmi les- | des troupes
gnels ceux du président | ouber, di | s

“ous es Tesery aun or™
‘oi Edouard, de l'empereur Guil- | vice actif, seront libérés le jour de

Maume. | la signature de la paix.-~ Le géné~
LonpREs 30.—~ Il est annoncé | ral Linevitch. et le maréchal Oyama






sident Ro-7








a £5 P45 EG LAL ne LY Gee
x3 pbb, gs ss






















| semi-officiellement que Je nouveau | ont été tous deux informés.
braité-anglo~i i igné dés|__ Panis 30.--- L’éclipse de soleil a_
; es cond:






eno=
‘bale







eri ExCe
r= Prrenspounc. 30.—~—Les-nou -sieurs savants ont observe te
er j ’ ¥

velles de la paix furent recues ici |mene solaire de ta-
sans aucune manifestation de joie. | lon. se : oe
Liempressement avec lequel les Ja- | _ MESSINE (Sicile) 30.~-~ Le cratére —
onais acceptent l’ultimatum russe, | qui se trouve dans Vile de Strombo
fait croire que-la cession de la st en éruption “et projet

lié de Vile Sakhalien a été prématu- | grandes mas















yée.—-'Une grande partie de la po-| nique s'est pro
pulati on semble—étre. da Vopinion | ges environnants : et
qu’uneautre tentative surles champs | senfuient vers Tintérieur.
| de bataille, avec ses chances de suc-| BERLIN 30,---Le « Moniteurdel Em-
, ‘sé—préférable & la_pré-| pire» annonce aujourd’hui officielle-
oe | mert quils’est produit vingt casdé
choléra-et six morts dans Pouest de



| sente paix.- ego ee
| anoer 30.-- L Sultan a ordo
la mise en lib ple:

ee




Meese et TRarvegiens ¢ e. at s
‘dissolution de Punion Scandinave. | a
Les envoyés de ela. Nervége sont | émotion: il creuse, it ouill
arrivés cette nuit; ceux de la Suéde | les ee il met 4 nu
sont attendus demain taatin. -
__ClENFURGeS- 8 (Guba) 2 30.---_Le colo=}

er et agir ceux-la qui viennen poser :

i- | vaot Son objectif. Ses visions sont.
gue Vistas», Ces dernierssontcenx qui jet ses details ees et sninotien

soutiennent la. candidature-d-la-prts
du Gouverneur Gomez.
nek 80-—= Chiquante $8 amilles |

pour qua ‘an méme noth
russes solent élablie: aC Z
ek ; BD € spu- | 4 i
_bligue ‘Le Gouvernement leur four-
_nit a thacume-une-semme de S00 dol-
es de terre... c.
PARis 31. —Le Aofo japonais a fer. £4
méa 88 1/2: le 4 oJo russe a 89. | scalpel, sort une impression doulourg:
Het amére, celle méme que dont fons | 6
oi lav ine humanisé 12s per- 5
s ignorant
passions..et..de ses appétits, ©
lache, s somme tr
ict par des types anlenr campe
at ee tates, tears tics, | Prince, mais arpearent f
. | bétise profonde et incommensarable er! blé d'un a aera

si-que- nous avons “co-staté,
_aventares sentimentales ‘qui parsé
livre de M. ‘Hibbert sont que Icon

- par le é et sont éminemment. gepré- |

Rest pas “pa la fiction ¢ Yamanesque, par | sentatifs, Tis s’opposent un‘ a l'autre; du ,¢
une composition logique et savante, par} moins au-Delhi-s opposé le Rorrotte 8

une UOUE Tigoureuse et -Pétade ~appro- | vant sa transformation, Van représente 1

londie d'un type unique, d’ua. caractére | Vélive fine, intelieetaclle, tes.
ou d'un tempérament, que: le livre. pou aLEVO
tire. Inous ati



pport -

“Snoie-nouvelle er personneile dans la lice |
térature nationale qui, dep é

~~"SOTea€ vers une ghurenion lds scru-
pulease de ia wie, dé, mctars; des préjas 4)
gés, des institutions de notre société, dont
a phystouomie a Yraiment uo cachet ae
tial qui pappartient qua

“Cest que M. Hibbert est un o serva

tear. [la cctve qua 4
pense : il sait voir oo as avec de méta

vo. Parmi les mille petits faits de Ji wie etdes mots trés
haiti¢nne, si déconc / é

yar ae aux.

rn cOse Bie ¢ platitade, d
viisamee de naiveté
de ctainte salutaice d.

voir; chee avec tout le

catacitristiqnues ex les plas éxpetente. AW
des Pion gy tes ageace, il .


_nances» | lisez : 16 page, re “Vigne. an:
Tiea de: Te retrai’ du Service de la Trésore~-

Ve oe i pour-t “penste- exact oc rerrar=
-quabie. dramaturge qu’est, en définitive,
“Massillon Coicou. L’auteur par son super-
betalent de peindre les situations, de
| brosser les caractéres, nous fait revivre
toutes les miséres que le démon-de-la-ca-~
pidité a ensemencées. sur la terre de St-






. ss espime meet Vécla~
“tant succés remporté par le Théatre hai- i
itien a sa derniére soirée. Mais !’Qiuvre |
» | fait vraiment de troplouables effcrts, pour |
-quiil-leur soit consacré seulement une | i
| simple mention.
La -représentation- de-Liberié é est_venue
ee lei donner un nouvel apport d’e :
-& rd’ t plosmérité qu etle
8 ance | coeu 29. Aotitle magnifigue.

[souvenir historique dont St-Domiogy
i fat le théatre. Cette fois donc, cest le} ho cette place que le Thédtre hoitien, par le

| passé avec ses vivan.s enseignen nents, qui | | mérite et le dévouement qui le servent,
se-déroule-sous nos yeux. ~1 est uae-couvre-digne d'attenlion-
Les courageux martyrs de la vieille co- Conférence renvoyée
nie “frangaise He se sentent plus Yméme |-
de subir toutes les iniquités doublement }
ondamnées par la natare et la morale.
He-laissent échapper des cris de révolre,
me nacent leurs maitres trop endurcis pout
—-Ces-braves-colons considé= | astionale s
“Trent Pesclave comme Pengrais qui doit} On veptésentera 2 hecette solr be oo ma-
falimenter le sol qu’ils exploitent. Oa | gnifique drame de M. Coicou :-« Les fils
comprend leur furie.dée_tle voir-protester-) de Toussaint.» Mr Antoine dnvocent: tiene
aveccette violente énergie. Envain,ane voix p dra le principal rdie de ce drame. Notre
iguant; | généreuse s’élavera du groupe pour, solli- | poéte natioaal. Oswald. Durand regalera
t heanes Chenet, Bélony ale citer plus de bonté en favens des tréres | le public de quelques: unes de ses belles
bésalus ‘Pierre-Eti Léo noirs, La loi du nggmbre |’étouffe jusqu’- pogsies.
° au jour ou Vantoriré a St-Domingue, ces-| A mercredi soir 1 —~ L’entrée générale
5 seta d’étre avec les forts ef sera represeti- est Wine pourde. Oa touvera das cartes a
tée par le -vaillant Sonthonax-et-le-viewx-} partir de lundia la «Bibliotheg :¢ Amica. a
Polvérel. aiti littéraire et-ece
denxigme acte, les omnipotents, | parair demain avec le sommaire suivant c~
Intécientr—-Chemin de fer— Unetare ~~
Extériear, Antoine Laforest; Toarnée lite
raire. Oswald d; Poésies.: Oswald...
Dorand, —ferbla , Frédéric - Antoine 5°"
Deuils de vierge, Jol es Auguste; Mysti~
cisme, Léon Louhis: Les Aigles, Arséne
+ pousenir ’Eoanchement;—~
Féti a Ton Email, Fernandez
Martinez; Un. beav Discours, Fi edéric Mar-
celin.s. Un. Sanffier_Ameédée Beats Qidege
tioas sociales, Emile Marseille; Requéte-
Priére. Loce. " Archin- "Lay; ; Conte créole >
Les cevfs bouillis, R.; Nor Vivres nos
























oh abl lement, d












“Mr Daraciné Vaval, premier professeur’
ide lewres.au-Lycte- -des Cayess dome aa
Théarre- Hai Mercredi_6 Septembre,

ne conférence sur



































































malyré la puissatice de leur of, sé heur-
teat 21a bienveillance ‘manifeste de Son-
thonax. La hauteur d’Ame de cet intellis
gent commissaire civil, les empéche déct=
dément de dormir. ‘Tig voient ot iT
veut en venir par ses menées trop favo-
rabl €s 2 la masse oppressée, dont il s'inco-
deli frontiare dominicaine. | Pore ta e20se. Ts Faccasent de tra
ne lecture da Rapport da Co- intéréts de la Métropole. Ma « conscicace
favaux publics sorte chemi a parlé,répond-il fiérement, la France me
jogeta.»

| Ils trament tout contre Ini. Car par son

| habileté et sa chaude conviction, il mal-

P

trisera la. fougue quel {a stele An pase

=


































tes eb sincere Ee ; “Kanane
entendu, entonnent un hymoe de joie. | Une Rectification, A. Bonne: Penk
ms [ acne groupe, ils | Noves, A. Ley Chrovigue finaciére.
se dema ceray
+ i heur,-la liberté. promise, éclairera réelle- | D Cabal! Cabal os
ment lear vie. Car le Colon se révéle plus | aan aaned a2 hres de Paprés~
acharné.que jamais 4. river leurs chaises.. oe 7 Ba e.de.Ja_Machine.&-
Er tandis qu’ils se mélent d’échanger leurs | Bor ‘4 ¢ Lagojannis,aux Caves de
; ; | craintes et leurs esptrances, Un blanc, au | #9" sate en présence de tous ceux
n met au joar des par- | cosar noble et désintéressé, leur montre | qui voudront y assister. ~~
ee 2 fait bon, | prochaine Paurore de la délivrance. N, Bo Onrcangae, ‘qtel qu'il soit,
- | quin ‘aura _pas régler sa souscription ..

“Br les voila finalement mattres deux
mes, responsables: de leur destinge. | °* perdra tou droit a SOR.

Sonthonax, ame réjouie, comme tot |
















proclame I’ Emancipation
| —Telestlesvjet de ceri
La nécessité nous oblige de Ie
al nds pene: Os ne



















































‘pesponsable des actions de Mada- &

‘me Usnien Tropmas, née Orniisia Ano- fl

_NIS, ane cause Brave, jusqu’a ce que! ,.
: te






IPMAS, duissier, :
Saint Louis’ “du du Sud, ‘30 Aoat 1905, Nous 0

Bes Voleurs a J
Un vol desplus audacieux a été com= | “pays”
~~mis-hier aprés-midi-chez Mr le professear.| Ce frene, ‘figui

de Bucq. On a pénéiré par la porte. en- } + coma, gommier, etc, ele ZB
trebaillée de son cabinet de travail et on; Bois d’ébénisterie

a enlevé de dessus sa table. sa. « monitre- j- .
“savonnettes et sa chaine.en or, de fabri- | ' tchatcha, dane g
cation américaine,
~ Bonne récompense a qui rap portera ces! Bor
~~ abjets,_ 29.10e - rue Bourjolly. ged
Avis’ a M MM. les horlogers-bijoutiers.
Administration Postale —
Les dépéches pour New York et PEu-
rope (vid N. Y.) pat le steamer « Prins
Maurits» seront fermées samedi, 2 Sep- | #48
“““vembre prochain, arr heores ‘précises day
matin. _. ef

-Portea Prince, 3 Aott 1905.




:
5
é













Emma pa ‘lécbdee, ‘donne : avis a

—~qui-de droit, que je m "Opry ose formel-|
lement, en attendant qu'il soit procé- | ,,
‘dé au partage de la communauté ayant |
existé entre” _Ernest ‘Lamothe “ét_ Son

tamment tere eaux ~sitaés dans ne a a of
“du Cul-de-Sac.

Port. -au Prince, 3l Aout 4 1
~— Justin Vorcius VOLCY.

louer eth mater
_ Gne’ ‘maison. sise.sur le Champ- de}
Mars, vec dépendances : écurie. bassin,
_connue sous. le nom de. « Villa-des-
Roses ».
Pour. tous renseignements; s'adresser}










Paix, Gonaives: et
attendu ici ei dimauches Sep

“chez_le Dr Audain- pére, Chemin des. f=
Dalles.
Port-an Prince, 3 Ant 1905.





| =r ele T g





con fet assortment Pe es =
nage n érmal,e = ar ae nef OSE

8 familles qui dsitent faire
_achats devront—se— hater, at 1.
étant pour ud temps trés limité.

-~-~Port-an Prince, ler Septembre 1905. |

ik ison BARBANCOURT. | |= at

81,ruedu Qual, 81 St.
vient Poe recevoir ee

e



ua



CAB pet i