Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
















































pelle de hopital Pourfelois s'est io Je protéger la’ “populations Bulg ware
récoulé;-ce matin, ‘pendant Poffice; d’A' idrinople contre les perséeu-
i seize femmes ont été tuées et trente tions continueHes des Turés.

| deux blessées.
Toxo 16.--- On annonce officiel-
| lement que la garnison russe qui
éde-} Hentencore le.poste. de Daraisne vt | —
“sesenvi rons, a étéattaquée le 11 Juil- | DISCOURS prononcé por M* Agravet
isté trés viveinent. jeuNe au nom du Bareau, sur ie tombe du

é Tepris ear: pet it Senate ur Appar. Bourjouy : sine nan

jour, “le 42 Juillet, et les Japonais Mesd ames, ‘Messieurs;-~
ont chassé les” ‘Busses qai-se sont}. Tl ne sont pas immérités ced: plents, -

| ces regrets, et ce devo! rque je suis chargé
‘}Getle victoire assure. l’o tupalion | reinplir au nom del’ dre. des .avocats
ur} compléte du sad de Vile

>» Sakhalien | de Port-an Prince. Notre nationalité perd |
: .| pat les-Japonais___Les _ Nalpqueurs

Pen-celui-qui fat Arthur Bousjolly utvde
loutfait 80 prisonniers, parmi fes-| ses citoyeny | de es plus désousss et nove
‘e | quels se trouve le lieutenant Mad- mata uables Reve membres “oe oes
; 4% 2) i m Pt . , “4
aul. Deux pie: "Gs de cam paige a VOLE, mis-som courage et £a bravoure an
nvictions. -rebgieuses, il
ebuta- cote
y fit ap “







S0us-m arl es "Pun fadet
: corps sont pris sous |

s, par suite du déplace- |
ee Hees del’ eau, “lenfuis dang la’ direction de Manka.







































pertes japonaises.s’6
-morts et 8urbtessés. Lesvius 1
sepdu 460 hommes. précier. pat. 82. ‘yecuitude, par sa rédaction

merered aro ve
Hédtorrands préa-|-- “TANGER 16 -bes Gouver nements. facile. et.son intelligeace d flite, Dévoré
ile céréin nie. Les res: | Anglais et Espagnol ont accepté.| par la passion tudes juridiques, sy ~~

Pinvilation qui leur a été faile par Pétait livré éperde, et pour mettre a core
1 ~da-Maroc de prendre par ibasion les connal ssances acquises eri
a la conf































“¥ tre. pul
3 offic ers de



cét jirréstgnales fonciions-qul
nationale pour 2
drence inter I occupait-pourcelle de membre’ du Parquet

iste ce Se jdes.- réformes a ac complir au Maroo, | do Tribuoal dvil de Port-au Prince.
: alin Aun {a la condition que ie programme | Ceyy gui Pont-euivi dans ses débuts
par Me Rouvier au des réformes 4 discuter lear SOIL | de. magis:rat, se plrisent-A seconnalire

€ : ommeunigue a Pavance. avec quelle compétence
~ Wasnineron 17. + Lambs voirs: Ses réquisitei-——-
des Etats-Unis. 4 St-Pé te ussions ~juridi-

sni Salen AL: ail reur tee questions

3 | parfois fort teticares; -avaient-fint-par-lei-
wnrang-des= —meilearsparmi_tes.























rempiissait
s, clairs, précis, |
well





























$ ot quitté | |

8 rendant 4 Brest. | «Pal Hadi», « oliéday at «Poltava» | ne tarda pas a bite SAE ada fribunal
laise quittera demain qui furent coulés 4 Port-Arthut, | de Cassation., Dans cette nonvelie: posi~
2 seront remis prochainement a flot. | tion, il contribua a donner a notre juris-
» Ministre de lama-| Varsovie 17.—Un sergeal de lal prudence une direction répondant autant
€ SOtrun: grand iner police: de stivetd a. été. assassing . 4k

que possible aux progrés. réalisés. Travail- .
des officiers de marioe | ce matin par un homme qui _n’a pas | leur Eminent, il-avait la-sympathie des
zea ¢ cony 616 arrété. mee

juges et des avocats: On pensait que ja-
iais i a’ aural dbandonné ta-mapistratere.
--s ie du regi-

in be oe I fs ait ‘nepal at geil 3 tafit zimée. Une circonstance cepen-
¢ nN ,.| men Bi * dsot devait-len éloigner. 2

ffiei ngleteet ‘et de|ici, se mutina ét tua un. offigier. |” Yous vous rappelez la scene : son
ciers supérietirs.---Le | Les mutins furent airétés. =. gestation; un dossier sous 1 bras, sacou=
vi be ite beans | ré-| Soria 17>" Le Gouvernement ¢ protestation au nom de k

Bulgare a, demandé au répr ie pon vipite : dans 8a-
its:-des Puissances a intervenir etl














































cell :
serait plus ofiace; que victime de Palle: une. communication impor »
galité, il avait pour devoir de travailler | pose querle service public est contrarié
au régime dela. légalité. Il brigua une , dans sa marche réguliére par suite do r
place au Sénat: il fur éle sénateur, Je ne t fus de. la Banque d’exécuter les

: ‘aborder cette partie de-sa” vies} lois votées par le Corps Législati :

-que l'on me permette de dire que | une langue correspondance échangée -en- : Bib
“dans Vaccomplissement de son mandat, | tre cet étab’issement et le ministére, doa : Voici son beau program
combien périlleax ! l’esprit de Ia légalité ‘il résulte que la Bangue ne veut pas se, Particle préliminaire : o
ne lui a jamais fait défaut. Ses derniéres | désaisir des valeurs provenant. des opposi Lutter avec énerg
paroles M sein de l’Assemblée a laquelle | tions 4 elle signifiées. Eu conséquence, il. aller A

il*a appartenu,en forent imprégnées.Ob-=) prie la Chambre de renouveler obligation © ' cadres de PEolise. en.
, servez toutes les lois et vous .obtiendrez’| pour-tous les agents. généralement quel- ; 1 is fractions
ce que vous demandez,retorquait-il- a-son | conques da Gouvernement a ebrenyre gieases ; concili
- contradicteur officiel, dans le cours d'une | aux ordres-léganx de ’Exécutif. ef notre: pouvoir de le faire, le
mémorable séance du Sénat, ladernigre a} Une résolution est présentée dans. ce! conscience et ceox de la scie
laquelle if assista, Telles- farent-ses der-} sens par Mr le député Narsés Leconte, la- ’ a tache du Messager Evangél
aiéres paroles dans cette enceinte. Rentré | quelle confirme que laBanque a pour de- “| ~ Nos compliments et ve
chez lui, il fat atteint da mal qui I'a en- | voir de se courber, sans notre confiére, dont le
levé a nos chéres affections, au moment
ou il paraissait étre plein de vie et ot la
Patrie avait besoin de i
Bon, aimable,d’un
de caractére, on se plaisait en Sa compa-
nie; d'un dévouement extréme-pour-sa.
gnie i et pour les amis, il en San amet nen a ypneetion- ost par-la-bea
et estimé. ° eris ag po lie.

“Voild, mesdames @t messiet q Dus 0 Soir. Pts On. ne-s‘orientera.. p oes
-tait Arthur~-Bourjolly> Aussi Pordre des Depuis quelq ues. joars.oa.parle d’ane | en face d'un agrément,
" avocats auquel il carte de I'Tle d’Haiti dressée par le géné-~ cessaire, n’exigeant pas ur
quel ila-appartenu lui adresse-. suis. Le
t-il son adieu douloareax, et a sa famille |12! dominicain Moya ae: = a poblie a ront lie ee
. = ca.ion aurait méme autoris a
eploréel’ex pression de ses profonds regrets. Congrés Dominicain. P ~~" tT peu les différentes sections :
Cette carte a été rédigée, paratt-il, avec | ticles de mode, layet es, ouvrages
un visible esprit de tendance — puisque; Hes de doze; el es de-fantaisi
daprés ce qui nous a été dit, elle com-; Nous jugeons utile de le
prend, comme possessions de mi
des territoires, postes-militais bo :
—qui son hattens. / A $e watishaire et
_A supposer.méme que nos: droits sut une bonne CBuvre?
eS points. ne _seraient. pas. ctablis, o8.-qai
nlest. pas — le cartographe Clest e-général- Bout
devrait se garder. de tes autribuer si béné- 4 mmandant dela pl
volement a son pays. Tout au plu ‘ quia é1@ promu co mandat
“‘ratt-il, par-certains signes, fai
que ces régions en question’ so Fo Jet Grand-Gosier, en remp acem
dun litige. __\ ral Fernand Savain, décéd
Bien qu’a nos yeux cette carte ne pierre —Nos meilleurs complimed
en aucune ficon faire avance ion
des. fr tiers, pous eroyous


























les lois votées par le Corps Léyislatif.
La résolution est-votée. Pais, apréi-des | S
erciements de M. Marcelin quie oe
















































Le Syndicat des Agents d de Change
chargé par le Gouvernement de vendre
des Consolidés 12 °/,, actuellement 6 97,
avec les intéréts et armortissements 4 par-
tir-du 1° Mai-pour acheteurs, —~ se tent
~-la disposition de ceux-qui voudroat ~ seh
rendre acquérenrs: < ~
La vente se fera & partir de demain 19
Juiller, 4.10 henres du matin, au taux da
jour et net de tous frais pour le Gouver-
nement..











mae Saat de
392 vy aaade dont 48 892 gourdés, so!
au_produit des derniére. ao

gs les journaux ge Tacmel. -- Nous 0
i dans le bat de me nuire, je tiens A feire. rer avec la famille la pertede
onnaltre 2 vos nombreax lectears qu’en- me intéressant qui etait PY
Ghautee des Députés - ehors du pourvoi que’ j'ai produit par legitime espérance.
importante séance, hier, 4 la Chambre. | devant le Tiibanal de Cassation, j’ai eu Ils s’en vont va gu
on Aprés-sanction. Ge... de ux._proces-ve. rbauz, ussi 2 adresser one_ plainte. au. Commis-_ “ge
lectare~-est-donnée-de la-correspondance | saire de-Gouvernement. pour fanz-en écrie- voy :
dont, ¢nir'gutres, une deminde par le | tures publiques commis sur la minute “coadoléan e.
maestro Astrée de 200 gourdes de subven-| méme-de-jugement, ———---—— A s
tion menseelle en faveur dela musique) En effet, certaines mentions trés- rigou- ~- Ee Comité de Directio est
dela garde nationale. : | teuses ont .€t6 ajoutées. 4 cette minute, ce soir 8 Juiller, 45 hres Pe
Ensuite Mr le député Solon Monpoin (apres que le j jagement avait €1é déja pro- LL’ Assemblée gentialet
va ala ‘tribune protester contre on article | noncé, nae qu'il était devenu par con- dimanche 23 Juillet a
joment > ga'll jobe, a-t il déclaré, | séquent la chose des parties.
rea la dignixé de la Chambres; | Le jage d’instruction requir d eni
a procédé hone eet 4 la cons- .












et ihdema nde 2 ce que ce journal soit cen-
tee de. Uintériege. om ~ le | tatatioa do faux et ay





























priés de contrdle cor ant, ydemenrent en cette ville, ‘
s ‘prononcée le vingt-six Janvier 1900, en (Betene fle. table" a signy
faillite et a fixé ouverture an vingt-|—“ "O°Ceme’ peeing on ferblanc
7. Parle méme jugement, Mon- | de 1/2, 1 et 4 livres. —
ére ANemande-

: el Moise, juge de notre| =
a _ a été nommé commissaireet | re
| Monsiour Edmond Daguerre, syndic Blonde et Brune, marque Rittenbrau
+p e-la-dite-faillite. L'apposi-| A des prix exceplionnellement
Gon des sceflds sur les magasins, comp- | avantageux.
‘toirs,etc, du fuilli et le dépot He Sa POL= |” wenn
— fonne dans la maison d'arrét pour dettes
1 de commerce ont été aussi ordonnés.
a i Le présent « extrait a été affiché dans
la salle d’andiences du Tribunal par le

eeemenecesd stoma









Mains ni Pieds
Couns a «re-























ie aris iquaine, | commis grefi r soussigné, Ec axons bee: Vin songs - eon i‘ “allon

' tion del'art. 454du Code deCommerce. | oo, Yin ro aa & 950 le gallon

pe care wétre pins res~ Port-au-Prince, 7 Juillet 1905. | Son Vin rune i . 2. 50 le qallon.

mon épouse. Une action | : ~B. Ja. Pre-LOUIS i Som Vin rouge & 2.50 le gallon.
Avis



= ussigne, Joseph Eugene, dé-
telare au-public et au commerce, qu’a
° | partir de cette date; je-ne-suis plus res-
- | ponsabl e tles--actes et actioas de ma
f femme, née Angéle Goimbert pour in-
i compatibilité de meoeurs et caracteres,
j etpour abandon du foit mar tal. - Une
action en divorce lui sera prochaine-
ment intentée. ~

_ Port-de-Paix, ter Juillet 1905.









rison de la goutte et toutes les
maladies similaires liées 4 la dia-
thése urigue ( rhumatisme arti-
otc.) et musculaire, névralgies,

etc. :



















connu, “annonce 4 ses | | JosEra EUGENE L’ANTAGRA est un emo la g sans ri-
ents, qu'il vient de s'ins- vie Gommereial ~~ Ges u ‘altement de la goutte et
Quai, en face de l'Hé- _ Nous avons Lhonneur @ informer le. ‘Un initement “de 100 A L10 jours
peormme tte-publie; qu’é-partir do. corit dangles cas-simples qui ne pré-







‘der Aoat prochain, nous ouvrons sur
| cette place une maison de commerce
. gous la raison sociale s ~
Ps Ss & H. ANGLADE Faines.

~ Aquir, le 15 Juillet 1905.

sentent pas de lésions superticielles ow

rofondes et qai ne sont _pas st surtout

éréditaires. 0 . an
Dans ces cireonstances, i ila ‘est pis

possible de fixer rigoureusement la du-
rée durtraitement. — La gontte, en effet,
n’est nas une maladie” fnfeciieuse-pro-
yoquée par an germe epéctique bien
eonn-comme ..pour. la malaria et la

diphiénie, ni non. plus par un. germe
‘inconnu dont les funestes eflets peu-
vent étre enrayés par nn remede spé-
'cifique comme pour lasyphilis: Lagoutte
_résulte plutot d'un vice organique, d'une
altération des fonctions chimigq-ies






















J'ai Vhonneur d'informer la
tnombreuse clientéle des « Gaves
. de Bordeany 2 que, je viens de me
s.| rendre aequereur de TEtablisse-|

Savanne- Paquet
; More Ville




















BE:
état tatent-
Hee emome.

cusuigus et les 1égles 5 hygitniques: ob
) didléiquer, etc; qu oni snggere- pow -
modifier les organismes porteurs dune
rédisposition Aces manifest tions ps-
thologiques,, ont été eonstamment dor
nées pas des emplriques Chacune del-
[les, il mene que qu eae de
-eb vrai,tmais pis une seule ne
~ Livraisons a domicile -par- 4» ee resentait na ‘sgathdse. pri yue_et
oe bouteilles ou une dame-jeapne de- _Papplication pharmacologigne eomp!éte
5 gall ons, au moins, Sans _ e To 4 Tn ensemble-de-conclisious scienti 2

c ; el, Serta taentation: de prix. ------—— | oo |

me 2 avanil: aet: - Pour eonditions s adresser aie! rd’ pai, avec nos Seorinaiesn nees~

fi A , ‘De REIX, pro- sur lorigine de la goutle et des tmala-
E oS a dies uriques, of peut calfiem-r que

pe ANEAGO, a. résolu cet important pro~.
ne et et therapeutic’ ,










spécialité de ‘Bons v piss en n boute
et ses Liqueurs de premiéres mar-
, ques, fera tous ses efforts pour,
conser: f Sa renommeée Aux Caves













Port-au-Prince.
Rue des Miracles, 24.
~" -FOURNISSEUR:

iu Grand Cercle de Port-au-Prince ~



du Petit-Club

de l'Union Sportive Haitienne
du Restaurant de la Paix

@ du Commerce

de Hotel Bellevue -
« Central

@
6

de France
Patrie

du Café duPort

du Bar

Ro Ses B ge m R

s

~ Rm

Aux Caves de Bordeux

Fin de Siéele
du Commerce
des Amateurs.
fa Port
loternational
de la Bourse

de ta Chambre...
de ta Paste oo oecnnmewnn

de la Gare.
du Palais
de V Union
Larousse
Lavictoire
Bourdon
Cantave

Gonaives: RB. Schirit

Pelit-Godve :
Jérémie sh
4t-Mare:
Jacme!l:

Depot a

“. Lafontant








Ualé Lochard
afé dela Paizo
A, Dalencourt-..


















| portance du titre.







Bons de ones oa o
1/9 Foneiéres: 1885

Aprésle premier: wersément,. \'seheleur: recoit le. nu

i court'toutes les chances du tirag
du lot qui pourrait échoir 4 son. obligation,
ouche inlégralement, n°
Pour les demandes“:
eignemenis, s ‘adresser : a Monsege
| Quai, seul Feprésentant a Haiti.

| obligation, et seul,



| de favoriser | e développement de 17 Nparone par. le. re
| plus modestes bourses le moyen d’acquérir des valeur
ordre, en. Jes-payant par petites fractions au moyen de
15, 10,15, 20, 25, 30, 40 et 30 franes par mois, sel on Ta, na









fatil dene 0
titre









me

eee

lédutties- de toutes des - Exe vepositions. du. ‘Monde, 1 comp
ib-vient d obterir. de EE gposition a de St- ae

tou se tient Monsieur. Barbancourt : a
leurs, et aussi pour expédier leurs commandes: tant
ak Tile’ ‘que pour |'Etranger. -

ii



















la disposition de

























Full Text
















































pelle de hopital Pourfelois s'est io Je protéger la’ “populations Bulg ware
récoulé;-ce matin, ‘pendant Poffice; d’A' idrinople contre les perséeu-
i seize femmes ont été tuées et trente tions continueHes des Turés.

| deux blessées.
Toxo 16.--- On annonce officiel-
| lement que la garnison russe qui
éde-} Hentencore le.poste. de Daraisne vt | —
“sesenvi rons, a étéattaquée le 11 Juil- | DISCOURS prononcé por M* Agravet
isté trés viveinent. jeuNe au nom du Bareau, sur ie tombe du

é Tepris ear: pet it Senate ur Appar. Bourjouy : sine nan

jour, “le 42 Juillet, et les Japonais Mesd ames, ‘Messieurs;-~
ont chassé les” ‘Busses qai-se sont}. Tl ne sont pas immérités ced: plents, -

| ces regrets, et ce devo! rque je suis chargé
‘}Getle victoire assure. l’o tupalion | reinplir au nom del’ dre. des .avocats
ur} compléte du sad de Vile

>» Sakhalien | de Port-an Prince. Notre nationalité perd |
: .| pat les-Japonais___Les _ Nalpqueurs

Pen-celui-qui fat Arthur Bousjolly utvde
loutfait 80 prisonniers, parmi fes-| ses citoyeny | de es plus désousss et nove
‘e | quels se trouve le lieutenant Mad- mata uables Reve membres “oe oes
; 4% 2) i m Pt . , “4
aul. Deux pie: "Gs de cam paige a VOLE, mis-som courage et £a bravoure an
nvictions. -rebgieuses, il
ebuta- cote
y fit ap “







S0us-m arl es "Pun fadet
: corps sont pris sous |

s, par suite du déplace- |
ee Hees del’ eau, “lenfuis dang la’ direction de Manka.







































pertes japonaises.s’6
-morts et 8urbtessés. Lesvius 1
sepdu 460 hommes. précier. pat. 82. ‘yecuitude, par sa rédaction

merered aro ve
Hédtorrands préa-|-- “TANGER 16 -bes Gouver nements. facile. et.son intelligeace d flite, Dévoré
ile céréin nie. Les res: | Anglais et Espagnol ont accepté.| par la passion tudes juridiques, sy ~~

Pinvilation qui leur a été faile par Pétait livré éperde, et pour mettre a core
1 ~da-Maroc de prendre par ibasion les connal ssances acquises eri
a la conf































“¥ tre. pul
3 offic ers de



cét jirréstgnales fonciions-qul
nationale pour 2
drence inter I occupait-pourcelle de membre’ du Parquet

iste ce Se jdes.- réformes a ac complir au Maroo, | do Tribuoal dvil de Port-au Prince.
: alin Aun {a la condition que ie programme | Ceyy gui Pont-euivi dans ses débuts
par Me Rouvier au des réformes 4 discuter lear SOIL | de. magis:rat, se plrisent-A seconnalire

€ : ommeunigue a Pavance. avec quelle compétence
~ Wasnineron 17. + Lambs voirs: Ses réquisitei-——-
des Etats-Unis. 4 St-Pé te ussions ~juridi-

sni Salen AL: ail reur tee questions

3 | parfois fort teticares; -avaient-fint-par-lei-
wnrang-des= —meilearsparmi_tes.























rempiissait
s, clairs, précis, |
well





























$ ot quitté | |

8 rendant 4 Brest. | «Pal Hadi», « oliéday at «Poltava» | ne tarda pas a bite SAE ada fribunal
laise quittera demain qui furent coulés 4 Port-Arthut, | de Cassation., Dans cette nonvelie: posi~
2 seront remis prochainement a flot. | tion, il contribua a donner a notre juris-
» Ministre de lama-| Varsovie 17.—Un sergeal de lal prudence une direction répondant autant
€ SOtrun: grand iner police: de stivetd a. été. assassing . 4k

que possible aux progrés. réalisés. Travail- .
des officiers de marioe | ce matin par un homme qui _n’a pas | leur Eminent, il-avait la-sympathie des
zea ¢ cony 616 arrété. mee

juges et des avocats: On pensait que ja-
iais i a’ aural dbandonné ta-mapistratere.
--s ie du regi-

in be oe I fs ait ‘nepal at geil 3 tafit zimée. Une circonstance cepen-
¢ nN ,.| men Bi * dsot devait-len éloigner. 2

ffiei ngleteet ‘et de|ici, se mutina ét tua un. offigier. |” Yous vous rappelez la scene : son
ciers supérietirs.---Le | Les mutins furent airétés. =. gestation; un dossier sous 1 bras, sacou=
vi be ite beans | ré-| Soria 17>" Le Gouvernement ¢ protestation au nom de k

Bulgare a, demandé au répr ie pon vipite : dans 8a-
its:-des Puissances a intervenir etl











































cell :
serait plus ofiace; que victime de Palle: une. communication impor »
galité, il avait pour devoir de travailler | pose querle service public est contrarié
au régime dela. légalité. Il brigua une , dans sa marche réguliére par suite do r
place au Sénat: il fur éle sénateur, Je ne t fus de. la Banque d’exécuter les

: ‘aborder cette partie de-sa” vies} lois votées par le Corps Législati :

-que l'on me permette de dire que | une langue correspondance échangée -en- : Bib
“dans Vaccomplissement de son mandat, | tre cet étab’issement et le ministére, doa : Voici son beau program
combien périlleax ! l’esprit de Ia légalité ‘il résulte que la Bangue ne veut pas se, Particle préliminaire : o
ne lui a jamais fait défaut. Ses derniéres | désaisir des valeurs provenant. des opposi Lutter avec énerg
paroles M sein de l’Assemblée a laquelle | tions 4 elle signifiées. Eu conséquence, il. aller A

il*a appartenu,en forent imprégnées.Ob-=) prie la Chambre de renouveler obligation © ' cadres de PEolise. en.
, servez toutes les lois et vous .obtiendrez’| pour-tous les agents. généralement quel- ; 1 is fractions
ce que vous demandez,retorquait-il- a-son | conques da Gouvernement a ebrenyre gieases ; concili
- contradicteur officiel, dans le cours d'une | aux ordres-léganx de ’Exécutif. ef notre: pouvoir de le faire, le
mémorable séance du Sénat, ladernigre a} Une résolution est présentée dans. ce! conscience et ceox de la scie
laquelle if assista, Telles- farent-ses der-} sens par Mr le député Narsés Leconte, la- ’ a tache du Messager Evangél
aiéres paroles dans cette enceinte. Rentré | quelle confirme que laBanque a pour de- “| ~ Nos compliments et ve
chez lui, il fat atteint da mal qui I'a en- | voir de se courber, sans notre confiére, dont le
levé a nos chéres affections, au moment
ou il paraissait étre plein de vie et ot la
Patrie avait besoin de i
Bon, aimable,d’un
de caractére, on se plaisait en Sa compa-
nie; d'un dévouement extréme-pour-sa.
gnie i et pour les amis, il en San amet nen a ypneetion- ost par-la-bea
et estimé. ° eris ag po lie.

“Voild, mesdames @t messiet q Dus 0 Soir. Pts On. ne-s‘orientera.. p oes
-tait Arthur~-Bourjolly> Aussi Pordre des Depuis quelq ues. joars.oa.parle d’ane | en face d'un agrément,
" avocats auquel il carte de I'Tle d’Haiti dressée par le géné-~ cessaire, n’exigeant pas ur
quel ila-appartenu lui adresse-. suis. Le
t-il son adieu douloareax, et a sa famille |12! dominicain Moya ae: = a poblie a ront lie ee
. = ca.ion aurait méme autoris a
eploréel’ex pression de ses profonds regrets. Congrés Dominicain. P ~~" tT peu les différentes sections :
Cette carte a été rédigée, paratt-il, avec | ticles de mode, layet es, ouvrages
un visible esprit de tendance — puisque; Hes de doze; el es de-fantaisi
daprés ce qui nous a été dit, elle com-; Nous jugeons utile de le
prend, comme possessions de mi
des territoires, postes-militais bo :
—qui son hattens. / A $e watishaire et
_A supposer.méme que nos: droits sut une bonne CBuvre?
eS points. ne _seraient. pas. ctablis, o8.-qai
nlest. pas — le cartographe Clest e-général- Bout
devrait se garder. de tes autribuer si béné- 4 mmandant dela pl
volement a son pays. Tout au plu ‘ quia é1@ promu co mandat
“‘ratt-il, par-certains signes, fai
que ces régions en question’ so Fo Jet Grand-Gosier, en remp acem
dun litige. __\ ral Fernand Savain, décéd
Bien qu’a nos yeux cette carte ne pierre —Nos meilleurs complimed
en aucune ficon faire avance ion
des. fr tiers, pous eroyous


























les lois votées par le Corps Léyislatif.
La résolution est-votée. Pais, apréi-des | S
erciements de M. Marcelin quie oe
















































Le Syndicat des Agents d de Change
chargé par le Gouvernement de vendre
des Consolidés 12 °/,, actuellement 6 97,
avec les intéréts et armortissements 4 par-
tir-du 1° Mai-pour acheteurs, —~ se tent
~-la disposition de ceux-qui voudroat ~ seh
rendre acquérenrs: < ~
La vente se fera & partir de demain 19
Juiller, 4.10 henres du matin, au taux da
jour et net de tous frais pour le Gouver-
nement..











mae Saat de
392 vy aaade dont 48 892 gourdés, so!
au_produit des derniére. ao

gs les journaux ge Tacmel. -- Nous 0
i dans le bat de me nuire, je tiens A feire. rer avec la famille la pertede
onnaltre 2 vos nombreax lectears qu’en- me intéressant qui etait PY
Ghautee des Députés - ehors du pourvoi que’ j'ai produit par legitime espérance.
importante séance, hier, 4 la Chambre. | devant le Tiibanal de Cassation, j’ai eu Ils s’en vont va gu
on Aprés-sanction. Ge... de ux._proces-ve. rbauz, ussi 2 adresser one_ plainte. au. Commis-_ “ge
lectare~-est-donnée-de la-correspondance | saire de-Gouvernement. pour fanz-en écrie- voy :
dont, ¢nir'gutres, une deminde par le | tures publiques commis sur la minute “coadoléan e.
maestro Astrée de 200 gourdes de subven-| méme-de-jugement, ———---—— A s
tion menseelle en faveur dela musique) En effet, certaines mentions trés- rigou- ~- Ee Comité de Directio est
dela garde nationale. : | teuses ont .€t6 ajoutées. 4 cette minute, ce soir 8 Juiller, 45 hres Pe
Ensuite Mr le député Solon Monpoin (apres que le j jagement avait €1é déja pro- LL’ Assemblée gentialet
va ala ‘tribune protester contre on article | noncé, nae qu'il était devenu par con- dimanche 23 Juillet a
joment > ga'll jobe, a-t il déclaré, | séquent la chose des parties.
rea la dignixé de la Chambres; | Le jage d’instruction requir d eni
a procédé hone eet 4 la cons- .












et ihdema nde 2 ce que ce journal soit cen-
tee de. Uintériege. om ~ le | tatatioa do faux et ay


























priés de contrdle cor ant, ydemenrent en cette ville, ‘
s ‘prononcée le vingt-six Janvier 1900, en (Betene fle. table" a signy
faillite et a fixé ouverture an vingt-|—“ "O°Ceme’ peeing on ferblanc
7. Parle méme jugement, Mon- | de 1/2, 1 et 4 livres. —
ére ANemande-

: el Moise, juge de notre| =
a _ a été nommé commissaireet | re
| Monsiour Edmond Daguerre, syndic Blonde et Brune, marque Rittenbrau
+p e-la-dite-faillite. L'apposi-| A des prix exceplionnellement
Gon des sceflds sur les magasins, comp- | avantageux.
‘toirs,etc, du fuilli et le dépot He Sa POL= |” wenn
— fonne dans la maison d'arrét pour dettes
1 de commerce ont été aussi ordonnés.
a i Le présent « extrait a été affiché dans
la salle d’andiences du Tribunal par le

eeemenecesd stoma









Mains ni Pieds
Couns a «re-























ie aris iquaine, | commis grefi r soussigné, Ec axons bee: Vin songs - eon i‘ “allon

' tion del'art. 454du Code deCommerce. | oo, Yin ro aa & 950 le gallon

pe care wétre pins res~ Port-au-Prince, 7 Juillet 1905. | Son Vin rune i . 2. 50 le qallon.

mon épouse. Une action | : ~B. Ja. Pre-LOUIS i Som Vin rouge & 2.50 le gallon.
Avis



= ussigne, Joseph Eugene, dé-
telare au-public et au commerce, qu’a
° | partir de cette date; je-ne-suis plus res-
- | ponsabl e tles--actes et actioas de ma
f femme, née Angéle Goimbert pour in-
i compatibilité de meoeurs et caracteres,
j etpour abandon du foit mar tal. - Une
action en divorce lui sera prochaine-
ment intentée. ~

_ Port-de-Paix, ter Juillet 1905.









rison de la goutte et toutes les
maladies similaires liées 4 la dia-
thése urigue ( rhumatisme arti-
otc.) et musculaire, névralgies,

etc. :



















connu, “annonce 4 ses | | JosEra EUGENE L’ANTAGRA est un emo la g sans ri-
ents, qu'il vient de s'ins- vie Gommereial ~~ Ges u ‘altement de la goutte et
Quai, en face de l'Hé- _ Nous avons Lhonneur @ informer le. ‘Un initement “de 100 A L10 jours
peormme tte-publie; qu’é-partir do. corit dangles cas-simples qui ne pré-







‘der Aoat prochain, nous ouvrons sur
| cette place une maison de commerce
. gous la raison sociale s ~
Ps Ss & H. ANGLADE Faines.

~ Aquir, le 15 Juillet 1905.

sentent pas de lésions superticielles ow

rofondes et qai ne sont _pas st surtout

éréditaires. 0 . an
Dans ces cireonstances, i ila ‘est pis

possible de fixer rigoureusement la du-
rée durtraitement. — La gontte, en effet,
n’est nas une maladie” fnfeciieuse-pro-
yoquée par an germe epéctique bien
eonn-comme ..pour. la malaria et la

diphiénie, ni non. plus par un. germe
‘inconnu dont les funestes eflets peu-
vent étre enrayés par nn remede spé-
'cifique comme pour lasyphilis: Lagoutte
_résulte plutot d'un vice organique, d'une
altération des fonctions chimigq-ies






















J'ai Vhonneur d'informer la
tnombreuse clientéle des « Gaves
. de Bordeany 2 que, je viens de me
s.| rendre aequereur de TEtablisse-|

Savanne- Paquet
; More Ville




















BE:
état tatent-
Hee emome.

cusuigus et les 1égles 5 hygitniques: ob
) didléiquer, etc; qu oni snggere- pow -
modifier les organismes porteurs dune
rédisposition Aces manifest tions ps-
thologiques,, ont été eonstamment dor
nées pas des emplriques Chacune del-
[les, il mene que qu eae de
-eb vrai,tmais pis une seule ne
~ Livraisons a domicile -par- 4» ee resentait na ‘sgathdse. pri yue_et
oe bouteilles ou une dame-jeapne de- _Papplication pharmacologigne eomp!éte
5 gall ons, au moins, Sans _ e To 4 Tn ensemble-de-conclisious scienti 2

c ; el, Serta taentation: de prix. ------—— | oo |

me 2 avanil: aet: - Pour eonditions s adresser aie! rd’ pai, avec nos Seorinaiesn nees~

fi A , ‘De REIX, pro- sur lorigine de la goutle et des tmala-
E oS a dies uriques, of peut calfiem-r que

pe ANEAGO, a. résolu cet important pro~.
ne et et therapeutic’ ,










spécialité de ‘Bons v piss en n boute
et ses Liqueurs de premiéres mar-
, ques, fera tous ses efforts pour,
conser: f Sa renommeée Aux Caves










Port-au-Prince.
Rue des Miracles, 24.
~" -FOURNISSEUR:

iu Grand Cercle de Port-au-Prince ~



du Petit-Club

de l'Union Sportive Haitienne
du Restaurant de la Paix

@ du Commerce

de Hotel Bellevue -
« Central

@
6

de France
Patrie

du Café duPort

du Bar

Ro Ses B ge m R

s

~ Rm

Aux Caves de Bordeux

Fin de Siéele
du Commerce
des Amateurs.
fa Port
loternational
de la Bourse

de ta Chambre...
de ta Paste oo oecnnmewnn

de la Gare.
du Palais
de V Union
Larousse
Lavictoire
Bourdon
Cantave

Gonaives: RB. Schirit

Pelit-Godve :
Jérémie sh
4t-Mare:
Jacme!l:

Depot a

“. Lafontant








Ualé Lochard
afé dela Paizo
A, Dalencourt-..


















| portance du titre.







Bons de ones oa o
1/9 Foneiéres: 1885

Aprésle premier: wersément,. \'seheleur: recoit le. nu

i court'toutes les chances du tirag
du lot qui pourrait échoir 4 son. obligation,
ouche inlégralement, n°
Pour les demandes“:
eignemenis, s ‘adresser : a Monsege
| Quai, seul Feprésentant a Haiti.

| obligation, et seul,



| de favoriser | e développement de 17 Nparone par. le. re
| plus modestes bourses le moyen d’acquérir des valeur
ordre, en. Jes-payant par petites fractions au moyen de
15, 10,15, 20, 25, 30, 40 et 30 franes par mois, sel on Ta, na









fatil dene 0
titre









me

eee

lédutties- de toutes des - Exe vepositions. du. ‘Monde, 1 comp
ib-vient d obterir. de EE gposition a de St- ae

tou se tient Monsieur. Barbancourt : a
leurs, et aussi pour expédier leurs commandes: tant
ak Tile’ ‘que pour |'Etranger. -

ii



















la disposition de