Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text





































-_ CHERAQUIT,--- DIRECTEU

sit centiies oo Abonnement pour Dép i
Pe re | « Etranger



q




ommunications aux bu ‘du journal, a










Hit. FRANCAISE ion du Maroc, telle que la chose a Varsovie 26.---La ville a Vaspect
: os ye | été. prescrite dans la convention de: d’une place assiégée.--- L’infanterie,
§ TELEGHAPHIQUBS.. | Madrid.--- Le. commerce de la cote | forte de 34 bataillons et plusieurs

LEdu NCUVELLISTE | & la question de la délimitation des | détachements de Cosaques, campent
- frontiéres,par exemple, scraient dis- | dans les 1ues.--~ Des barricades ont

fcutés séparément et de nouvelles iété érigées an carrefour des rues

q } questions. pourraient étre réglées Ogrodowa et Zelagua et dans le quar-

és et 200 blessés_par la | aussitot qu’elles auraient été soule-| tier juif,ou le commerce est sts

60.000 ouvriers ont. pris | V6es. pendu. ~

i loi martiale a été dé-| Sila France accepte ce plan, PAl Une bombe a été lancée hier au

~ | lemagne consentira & retirer sa de- | Soir sur une voiture qu’occupait Mr

| mande, en ce qui concerne une con- | Paviofl, commissaire de police de

Mr Smiestky;-seerétaire | férence su®ta question du Maroc. Czensichowa.--- Le comissaire et

‘de la cour,-alors quit} - BERLIN 25 (soir).--- M. de Bulow, plusieurs personnes ont été dange-

chancelier de Empire, a regu au- | reusement-blessés.—

| jourd’hui M. Bifiourd, ambassadeur. CoPENHAGUE 26.--- Le navire-éco-

‘| de France. - le Danois «Georg Stager a été coulé

+ Wasninerox 25.--- Le président | par le vapeur anglais «Anconar:--22

faisant-partie-d’an-grou- -a-donné_ordre a administration de | &Spita nts ont été noyes,

e,pensaient faire feu sur | prendre des mesures.qui faciliteront » Paris 26.--- Mr Bihourd, ambas-

nistre de lintérieur, M. Bou- | seulementle débarquement des Chi- sadeur de France en Allemagne, @




























il résuite que

adressé- a Mr Rouvier le résultat de












nes ‘| nois des classes sujetles a l’exemp- 1e
2h. Leg ; ‘tion; mais permettant aussi au bu- son entrevue avec M. de Bulow, Cet-
Arthur a info mi=| teau-de-Vimamigration d’abandonner te entrevue nesera rendue publique

a guerre que le croiseur | celles qui ont fait Pobjet de erilique | qu’aprés -ta-réunion des ministres,
_}de la part des autres Chinois en gé- | qu) doit avoir lieu demain,

séral. Sng . | WasHincton 26.— Des nouvelles

recues par les différentes ambassa-

néral, |
ATHENES 23.--- Le wouveat cabi- |
des européennes 4 Washington, di-
sent que dans un jour ou deux, les

net Ralliea élé ainsi constilué: pré- |
sident du Conseil et ministre des fi-
nances et des affaires étrangéres par différends existants entre la France
intérim, M. Rallie; ministre de la | et Allemagne sur la question du
» étendant. ses frontidres | guerre et de Fintéreur par interim, | Maroc seront réglés.--- Le Gouver-..
se ‘A Pextérieur, * ir Masvromichail; ministre de la nement Areéricain se montre tres
tun point de mire pour | marine, Mr Bondourés; ministre de | satisfait de ce gue les différends
la déplait.--- La nation |.la justice, Mr Christ Poul. s, minis- | entre la France et PAllemagne se
sa_dignilé, en donnant{tire-de Vinstruction publique et des | terminent par une entente amicale.
uve das; | Paris 26.-~- Le bruit court avec
persistance que la réponse de l’Alle-

uve de sagesse ét | cultes, M- Callipsormos—_. |
nissant la |. Lonpres 26.--- Le correspondant | reponse Ge

usticeaudé- | du sDaily Maite Copenhague-dit- Linague a la note de la France est ar-

de la prospérité mu-| «On rappprte que ’Empereur Guil-) rivce ce solr et qu'elle sera présen-
146-de-Parmeé | Jaume viendra ici au-milliea dejuil tée aujourd’hul a Mr Rouvier par |
- On lé et qa’il fera-a ne visilé: -amrbassadenr-Alemand. a
Proi Oscar a Stokholm. » _ | Lonpaes 27.-- Le correspondant
| CapprowN 26:--- A Amoas; sitdé | du «Daily Mail» 4 Bruxelles dit que
dans les montagnes du Raral, pos- | la France craignant. une altaque
da nord-ouest | subite del Alemagne par la Belgique.



















¢ lintérieur, afaitallusion |
ltés par ob passe la Fran-.
ment.— Ila dit qu’elle

yet d’envie et de jalousie |





































Spee











$allemandes—du

ique, des tebelles, vomiman= | e-ofjrerecent mé t
| dés par Merengo, out battu un déta- | Beige & Paris de la nécessité de ren-

;| chement. de. soldats. allemands qui dye effectives les. fortifications d’An-
| ont laissé..une grande | vers et de la vallée.dela Meuse...












ivres et de munitions aux: Panis 26.---Le 4 ofo: russe a ter
pace 88 3/4;--le 4 0,0 Japonais & 89,”





“| rebolles. 5



othe ent informé le ministre __












































Hier, la Chambre n’a pas tavailé. Das
Youvertare ‘dé la séance, le président
levé le siége.en témoignage de deuil pou
‘la mort du député Alexis Gauthier, ©

Touchante manifestation
Cette année, le jour dela -premiére
communion 4 l’Orphelinat, a pris un ca-.
chet tout particulier qu'il nous revient
de noter.Car les bonnes ceuvres n’avront
jamais trop l"universelle admiration.

Cette pieuse cérémonie occasionna un
bien noble exemple de cordiale bonté. fl
vient de se passer au Pensionnat Ste-Rose littéraire, peels et
de Lima. mense succes!

Aprés avoir entendu les paroles conso- 3
lantes du curé, a la Madeleine, les petites dédewods® ie Tonierinn’ Si
communiantes montérent a Lalae ob la zague,car dais sa vaste cour, sap
R. Mere Eustochie dont on saitlararecha- ealaiehe,:s se pressaient des flor
rité, leur fit préparer un agréable festin. LOUIS, 2:

_ ‘Une. abondante joie-inondateurs- =
ges, en se -voyant entourées de deux un ‘élégant salon, somptue
grandes pensionnaires de chaque classe, | et aussitét parait. de sympathi
ayant I’édifiante mission de les servic. 4) Ducas Pierre L — De
table. E.les counurent encore une autre | chande et enter: e qu "on
douce satisfaction, lorsque la Directrice | le brillant orateur prononce an
du Pensionnat, aprés le déjeaner, condui- | allocation qui est forcement a
sit les pauvres ‘ orphelines a la cour des | Puis. successivement, Cai aille Bo
récréations ob la communication se fit | € t01
plus intime entre l'Infortune et le Bon- | et Bernadotte Chancy, un.
hear, i viennent.. nous. gratifigr d’ur

Ce matuel rapprochement prodifisit i im- /monologue: | es Bottines, et

médiatement des. suites. _heureuses.Les | -mante poésie z de Pécheur de

éléves da Pensionnat qui avaient réuniy? Le drame commence, t

leurs écots pour rendre. Aélicieuse la jour-. court,-mais d’a

“néé, aux petites deshéritées, en leur of-| gnante; bien des

“frane le dessert, nes arrétérent” pas as verstes. Tout concoutait

_ Elles eorent, sur le champ, un-beaw geste, |
_ cotisérent. de nouveau... Biles. purent-ac—-

__corder, aux orphelines, leurs passages en |

“tramways et envoyérent 4 la Directrice de.

POtphelinat une. gracieuse auméne.

~~ Magnifique, cette moda

: och wité. -Autant~ ell re la ple

connaissance d'un cote, le cy, son trop zéle minist

de l'autre, de jeanes Ames aux actions fortes | vénérable moine, etc, qui se son

et généreuses. . _ | tés de lear rdlea la satisfaction gén

APétion-Ville | _ Quant 2 la grande comédie en 2
_Charmante fete religieuse avant-hier. Tée Folle, elle a total

dimanche, a Pétion-Ville. pour] la célébra- | 8" fou rire du com:

tion de la Féce-Diew. — "| On trépignait, on s
“Le sp «heat ~ - =| tiropons éait-do-

a place Verdoyante, bordée de “flambo-

¥ yante. aux-fleers--écarlates, une blanche |

tone les-unes avee-des-cor=}






- Saint-Sacrement porté par le Pére Rantz; Sen ; Gustaves
puis le eS des dames, demaiselles, | Montas, un d
# fed i ats oO i
















-Méascin de- Pori au-Prince eb de la
i Faculté de Paris.

| 44, Rue Maurepas ( Bois-Verna ).

! , pibraux clients Cabinet de Consultations
a thaaon nouvellement | 479, Rue Républicaine (presqu’a Pangle
se aps gra de quantité dej des rues Miracles et Républicaine )
: heviol RDECINE — CHIRURGIE...
de 41 hres 4 midi1/2tous les jours

Lundi, Mereredi, Vendredi,
de 4a 6 heures

| Samedi, consultations gratuites 44hres.











archa illeur
101, rue du Centre.

Coupe Moderne et Elégante

Spécialité de coupons pour pantalons
~—~et gilets de premter choix.

La maison la mieux assortie de tovte
laiti en étoffes fantaisie, cus
quettes et képis mililaircs

de quatre ‘vibe vec |
S4 3
deux galeries, ¢ "* | Avenue Lamartiniére, Bois Verna, oft
rvices pour Couronnes, Bouquet
eilles .en_fleurs. naturelles pou
fiancailles, etc. Layettés pou
sett trousseaux de bébes et cor






















déclare au pub i

Otis ceux qu'il aj ya
st plus responsab











resser & Mme CHEFDRE
rye Manrgpas Ne 3.









ufacture a toujours en

| dépo im grard stock, — pour la
te en gros et. détail, — de.
! "en tous genres pour

3] "EMMES, ENFANTS.






Aucune eau purgative, naturelle ue
peut se vanter d’une efficacité aussi s0-
re et aussi salutaire rer Venn purgative
hongroise Frangois Josepm Elle est u-
: niversellement connue depuis 20 ane
J Fintérieur pourr ront. Atre. nées: et ae vend- -partout.— .

a dans_une. semaine 4


















Parisol .
ARE POUR H..JT?.



Taye Gams dey
2

_.-deUnion Sportive Haitienne |

, Rue des Miracles, 24.| RENTES © ae

tu Grand Cercle de Port-au-Prince

_ de P Hotel Bellevue


















Port-au-Prince









FOURNISSEUR: ‘Conn goatea 4 Gib 1891 -
Fonciéres 3 0/0 1879.
Panama 4
~~ Bons du Congo ~
4/5 Fonciéres 4885
La Caisse Francaise ds Pravoyance | ir

du Petit-Club

du Restaurant de la Paix «
‘du Commerce

« Central

«de France | de favoriser le développement de VEpargne par le cre
Cott duP Patrie | plus modestes bourses le w.oyen d’acquérir des valeu
4u Caté duPort . -

| ordre, en les payant par petites fractions au moyen de
15, 10,15, 20, 25, 30, 40 et 50 franes par mois, selon la
| portance du titre. :

du Bar Fin de Siécle
» du Gommerces

des Amateurs. ee
du Port | Aprés le premier versement, Vacheteur re coit le le
international | obligation, et seul, il court toutes les chances du t

de la Bourse | du-lot qui pourrait échoir: a son ‘obligation, futil-de.

de la Chambre E =

«a dela Gare.
dn Palais

. de VUnior
Larousse
Lavictoire
Bourdon

, Cantave

Aux Caves de Bordeux

Gonaives: BR. Schutt

Petit-Godve: Café Lochard.

léréraie » Café dela Paix

St-Mare: A. Dalencourt

Facmet: N. Lafontant












2 & £ a

payé sur ce titre que
Pour Tes ‘demaniler ‘Jachats. b

| seignements, s’'adresser a Monsieur CH ARLES"
I Quai, seul représenlane: 4 Haiti.”



ges. Ps

2 2 fs 2 & RF

















dailles de toutes hes ‘Hecpositiond dul Manis, y com,
- FOr qui ‘il vient soe de es de St-







teurs, et aussi pour copes leurs commandes:
Pile ‘Etranger. a




Préparés avee de


























Full Text





































-_ CHERAQUIT,--- DIRECTEU

sit centiies oo Abonnement pour Dép i
Pe re | « Etranger



q




ommunications aux bu ‘du journal, a










Hit. FRANCAISE ion du Maroc, telle que la chose a Varsovie 26.---La ville a Vaspect
: os ye | été. prescrite dans la convention de: d’une place assiégée.--- L’infanterie,
§ TELEGHAPHIQUBS.. | Madrid.--- Le. commerce de la cote | forte de 34 bataillons et plusieurs

LEdu NCUVELLISTE | & la question de la délimitation des | détachements de Cosaques, campent
- frontiéres,par exemple, scraient dis- | dans les 1ues.--~ Des barricades ont

fcutés séparément et de nouvelles iété érigées an carrefour des rues

q } questions. pourraient étre réglées Ogrodowa et Zelagua et dans le quar-

és et 200 blessés_par la | aussitot qu’elles auraient été soule-| tier juif,ou le commerce est sts

60.000 ouvriers ont. pris | V6es. pendu. ~

i loi martiale a été dé-| Sila France accepte ce plan, PAl Une bombe a été lancée hier au

~ | lemagne consentira & retirer sa de- | Soir sur une voiture qu’occupait Mr

| mande, en ce qui concerne une con- | Paviofl, commissaire de police de

Mr Smiestky;-seerétaire | férence su®ta question du Maroc. Czensichowa.--- Le comissaire et

‘de la cour,-alors quit} - BERLIN 25 (soir).--- M. de Bulow, plusieurs personnes ont été dange-

chancelier de Empire, a regu au- | reusement-blessés.—

| jourd’hui M. Bifiourd, ambassadeur. CoPENHAGUE 26.--- Le navire-éco-

‘| de France. - le Danois «Georg Stager a été coulé

+ Wasninerox 25.--- Le président | par le vapeur anglais «Anconar:--22

faisant-partie-d’an-grou- -a-donné_ordre a administration de | &Spita nts ont été noyes,

e,pensaient faire feu sur | prendre des mesures.qui faciliteront » Paris 26.--- Mr Bihourd, ambas-

nistre de lintérieur, M. Bou- | seulementle débarquement des Chi- sadeur de France en Allemagne, @




























il résuite que

adressé- a Mr Rouvier le résultat de












nes ‘| nois des classes sujetles a l’exemp- 1e
2h. Leg ; ‘tion; mais permettant aussi au bu- son entrevue avec M. de Bulow, Cet-
Arthur a info mi=| teau-de-Vimamigration d’abandonner te entrevue nesera rendue publique

a guerre que le croiseur | celles qui ont fait Pobjet de erilique | qu’aprés -ta-réunion des ministres,
_}de la part des autres Chinois en gé- | qu) doit avoir lieu demain,

séral. Sng . | WasHincton 26.— Des nouvelles

recues par les différentes ambassa-

néral, |
ATHENES 23.--- Le wouveat cabi- |
des européennes 4 Washington, di-
sent que dans un jour ou deux, les

net Ralliea élé ainsi constilué: pré- |
sident du Conseil et ministre des fi-
nances et des affaires étrangéres par différends existants entre la France
intérim, M. Rallie; ministre de la | et Allemagne sur la question du
» étendant. ses frontidres | guerre et de Fintéreur par interim, | Maroc seront réglés.--- Le Gouver-..
se ‘A Pextérieur, * ir Masvromichail; ministre de la nement Areéricain se montre tres
tun point de mire pour | marine, Mr Bondourés; ministre de | satisfait de ce gue les différends
la déplait.--- La nation |.la justice, Mr Christ Poul. s, minis- | entre la France et PAllemagne se
sa_dignilé, en donnant{tire-de Vinstruction publique et des | terminent par une entente amicale.
uve das; | Paris 26.-~- Le bruit court avec
persistance que la réponse de l’Alle-

uve de sagesse ét | cultes, M- Callipsormos—_. |
nissant la |. Lonpres 26.--- Le correspondant | reponse Ge

usticeaudé- | du sDaily Maite Copenhague-dit- Linague a la note de la France est ar-

de la prospérité mu-| «On rappprte que ’Empereur Guil-) rivce ce solr et qu'elle sera présen-
146-de-Parmeé | Jaume viendra ici au-milliea dejuil tée aujourd’hul a Mr Rouvier par |
- On lé et qa’il fera-a ne visilé: -amrbassadenr-Alemand. a
Proi Oscar a Stokholm. » _ | Lonpaes 27.-- Le correspondant
| CapprowN 26:--- A Amoas; sitdé | du «Daily Mail» 4 Bruxelles dit que
dans les montagnes du Raral, pos- | la France craignant. une altaque
da nord-ouest | subite del Alemagne par la Belgique.



















¢ lintérieur, afaitallusion |
ltés par ob passe la Fran-.
ment.— Ila dit qu’elle

yet d’envie et de jalousie |





































Spee











$allemandes—du

ique, des tebelles, vomiman= | e-ofjrerecent mé t
| dés par Merengo, out battu un déta- | Beige & Paris de la nécessité de ren-

;| chement. de. soldats. allemands qui dye effectives les. fortifications d’An-
| ont laissé..une grande | vers et de la vallée.dela Meuse...












ivres et de munitions aux: Panis 26.---Le 4 ofo: russe a ter
pace 88 3/4;--le 4 0,0 Japonais & 89,”





“| rebolles. 5



othe ent informé le ministre __









































Hier, la Chambre n’a pas tavailé. Das
Youvertare ‘dé la séance, le président
levé le siége.en témoignage de deuil pou
‘la mort du député Alexis Gauthier, ©

Touchante manifestation
Cette année, le jour dela -premiére
communion 4 l’Orphelinat, a pris un ca-.
chet tout particulier qu'il nous revient
de noter.Car les bonnes ceuvres n’avront
jamais trop l"universelle admiration.

Cette pieuse cérémonie occasionna un
bien noble exemple de cordiale bonté. fl
vient de se passer au Pensionnat Ste-Rose littéraire, peels et
de Lima. mense succes!

Aprés avoir entendu les paroles conso- 3
lantes du curé, a la Madeleine, les petites dédewods® ie Tonierinn’ Si
communiantes montérent a Lalae ob la zague,car dais sa vaste cour, sap
R. Mere Eustochie dont on saitlararecha- ealaiehe,:s se pressaient des flor
rité, leur fit préparer un agréable festin. LOUIS, 2:

_ ‘Une. abondante joie-inondateurs- =
ges, en se -voyant entourées de deux un ‘élégant salon, somptue
grandes pensionnaires de chaque classe, | et aussitét parait. de sympathi
ayant I’édifiante mission de les servic. 4) Ducas Pierre L — De
table. E.les counurent encore une autre | chande et enter: e qu "on
douce satisfaction, lorsque la Directrice | le brillant orateur prononce an
du Pensionnat, aprés le déjeaner, condui- | allocation qui est forcement a
sit les pauvres ‘ orphelines a la cour des | Puis. successivement, Cai aille Bo
récréations ob la communication se fit | € t01
plus intime entre l'Infortune et le Bon- | et Bernadotte Chancy, un.
hear, i viennent.. nous. gratifigr d’ur

Ce matuel rapprochement prodifisit i im- /monologue: | es Bottines, et

médiatement des. suites. _heureuses.Les | -mante poésie z de Pécheur de

éléves da Pensionnat qui avaient réuniy? Le drame commence, t

leurs écots pour rendre. Aélicieuse la jour-. court,-mais d’a

“néé, aux petites deshéritées, en leur of-| gnante; bien des

“frane le dessert, nes arrétérent” pas as verstes. Tout concoutait

_ Elles eorent, sur le champ, un-beaw geste, |
_ cotisérent. de nouveau... Biles. purent-ac—-

__corder, aux orphelines, leurs passages en |

“tramways et envoyérent 4 la Directrice de.

POtphelinat une. gracieuse auméne.

~~ Magnifique, cette moda

: och wité. -Autant~ ell re la ple

connaissance d'un cote, le cy, son trop zéle minist

de l'autre, de jeanes Ames aux actions fortes | vénérable moine, etc, qui se son

et généreuses. . _ | tés de lear rdlea la satisfaction gén

APétion-Ville | _ Quant 2 la grande comédie en 2
_Charmante fete religieuse avant-hier. Tée Folle, elle a total

dimanche, a Pétion-Ville. pour] la célébra- | 8" fou rire du com:

tion de la Féce-Diew. — "| On trépignait, on s
“Le sp «heat ~ - =| tiropons éait-do-

a place Verdoyante, bordée de “flambo-

¥ yante. aux-fleers--écarlates, une blanche |

tone les-unes avee-des-cor=}






- Saint-Sacrement porté par le Pére Rantz; Sen ; Gustaves
puis le eS des dames, demaiselles, | Montas, un d
# fed i ats oO i













-Méascin de- Pori au-Prince eb de la
i Faculté de Paris.

| 44, Rue Maurepas ( Bois-Verna ).

! , pibraux clients Cabinet de Consultations
a thaaon nouvellement | 479, Rue Républicaine (presqu’a Pangle
se aps gra de quantité dej des rues Miracles et Républicaine )
: heviol RDECINE — CHIRURGIE...
de 41 hres 4 midi1/2tous les jours

Lundi, Mereredi, Vendredi,
de 4a 6 heures

| Samedi, consultations gratuites 44hres.











archa illeur
101, rue du Centre.

Coupe Moderne et Elégante

Spécialité de coupons pour pantalons
~—~et gilets de premter choix.

La maison la mieux assortie de tovte
laiti en étoffes fantaisie, cus
quettes et képis mililaircs

de quatre ‘vibe vec |
S4 3
deux galeries, ¢ "* | Avenue Lamartiniére, Bois Verna, oft
rvices pour Couronnes, Bouquet
eilles .en_fleurs. naturelles pou
fiancailles, etc. Layettés pou
sett trousseaux de bébes et cor






















déclare au pub i

Otis ceux qu'il aj ya
st plus responsab











resser & Mme CHEFDRE
rye Manrgpas Ne 3.









ufacture a toujours en

| dépo im grard stock, — pour la
te en gros et. détail, — de.
! "en tous genres pour

3] "EMMES, ENFANTS.






Aucune eau purgative, naturelle ue
peut se vanter d’une efficacité aussi s0-
re et aussi salutaire rer Venn purgative
hongroise Frangois Josepm Elle est u-
: niversellement connue depuis 20 ane
J Fintérieur pourr ront. Atre. nées: et ae vend- -partout.— .

a dans_une. semaine 4


















Parisol .
ARE POUR H..JT?.
Taye Gams dey
2

_.-deUnion Sportive Haitienne |

, Rue des Miracles, 24.| RENTES © ae

tu Grand Cercle de Port-au-Prince

_ de P Hotel Bellevue


















Port-au-Prince









FOURNISSEUR: ‘Conn goatea 4 Gib 1891 -
Fonciéres 3 0/0 1879.
Panama 4
~~ Bons du Congo ~
4/5 Fonciéres 4885
La Caisse Francaise ds Pravoyance | ir

du Petit-Club

du Restaurant de la Paix «
‘du Commerce

« Central

«de France | de favoriser le développement de VEpargne par le cre
Cott duP Patrie | plus modestes bourses le w.oyen d’acquérir des valeu
4u Caté duPort . -

| ordre, en les payant par petites fractions au moyen de
15, 10,15, 20, 25, 30, 40 et 50 franes par mois, selon la
| portance du titre. :

du Bar Fin de Siécle
» du Gommerces

des Amateurs. ee
du Port | Aprés le premier versement, Vacheteur re coit le le
international | obligation, et seul, il court toutes les chances du t

de la Bourse | du-lot qui pourrait échoir: a son ‘obligation, futil-de.

de la Chambre E =

«a dela Gare.
dn Palais

. de VUnior
Larousse
Lavictoire
Bourdon

, Cantave

Aux Caves de Bordeux

Gonaives: BR. Schutt

Petit-Godve: Café Lochard.

léréraie » Café dela Paix

St-Mare: A. Dalencourt

Facmet: N. Lafontant












2 & £ a

payé sur ce titre que
Pour Tes ‘demaniler ‘Jachats. b

| seignements, s’'adresser a Monsieur CH ARLES"
I Quai, seul représenlane: 4 Haiti.”



ges. Ps

2 2 fs 2 & RF

















dailles de toutes hes ‘Hecpositiond dul Manis, y com,
- FOr qui ‘il vient soe de es de St-







teurs, et aussi pour copes leurs commandes:
Pile ‘Etranger. a




Préparés avee de