Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


4






brique« Tribune Pu- | major général seraient ces trois plé-
publiés Vaprés un-tarif-nipotentiaires. On considére comine
cepté par les intéressés, | certain que deux des re
les n’émanent jamais de | de la Russie seront le baron Rosen,
du Journal et ne sau- | qui vient d’étre nommeé pour rem-
éqnent, engager en! placer le comte Cassini comme am-
e responsabilité. , baSsadeut & Washington ect M. de
eee Nelidoff, ambassadeur A Paris. Le
nom de M. Witte Président du con-
seil des ministres continue a ¢étre
mentionné, mais il n’, a pas de cer-
titude que VEmpereur !ui confie la
| mission de conduire les négocia-
a stem fons.
w15.—On annonceof-, .Winpsor 15.—~Windsor scene de
n0-Washineton—a_dté-nombreux é\énements historiques,
e-de-tln--conférence--surtout pendant le régne de la reine
BER Seog | Victo-ia, était en féle aujourd’hui.
Autriche-Hongrie ' On_y a célébré le mariage de Ia prin-







|
ON INTERDITE:,









nieorinen aati




Ae

nformé le Gouverne- . cesse Marguerite de Connaught hile
in qu’elles accepteront ainée du duc de Connaught et du
3 e faire re- ' Prince Gustave Adolphe-filsainé da
+Prince Gustave héritier de la cou-
rome de. Sudde. Toules.les diposi-
‘tions pour la cérémonie avaient été
Ryne _ | prises parle roi Edouard en personne.
15.—Pendant u Se Le mariage a été célébré dans ta
du cuirassé anglais | chapelle de St-Georges attenant au
Magnificents au large ; chateau. eo
nobus de six pouces|. CuaisTiania (Norvége) 19. — Des
blessant 18 personnes; drapeaux ont été arborés sur tous
Lexplosion fut caul- les. monuments publics, el autres
-de_lacuirasse.—..| édifices. de. Christiania en Phonneur
.| Gustave Adolphe de “Subie et de
d t




















| veaux époux.








ja défense nationale a autorisé la
publication d’un rapport démentant,

‘tous les bruits de mobilisation de.
Parmée de la flotte norvégienne.

| Paris 16, -—— La pre-se frangaise
/commentant le choix de Washington






“4









Hiew la réunion des plénipotential-
‘russes et japonais, approuve Ce -
shoix tout en paraissant quelyye’
peu sceplique au point de vue du.








Ons - que les. articles maréchal Yamagata Chef de ’Eta}-,

présentants ;Japonais poursuivent leurs mouve=~

armistice qut-dit-il fovoriserail iné-.





| Curistiania 15.— Le ministre de -







fant steele ville ofr aura


























St-Pérerspoune 15. — Des télé-
‘grammes de la Mandchourie annon-
| cent que les combats continuent, Les



-ments al’st et 4 Vous st du chemin:
| defer par des opérations de flanc
| simultances prés des frontiéres de
ila Mongolie et de ja Corée a 300
‘ milles de distance. En méme temps,
ile général Linevitch effectue une
| avance sur le chemin de Cangtou-
‘Fou 4 lonest du chemin de fer ot il
‘annonce sétre emparé de plusicurs
| positions, Un officier de Pétat-major —
‘général commentant ces mouve-_
‘ments fait remarquer.gue les Japo-
‘nais ont parfaitement raison duti--
_liser leurs avantages stratégiques en
‘poussant leurs opéralions en avant.
Il ne croit pas & la possibililé d’un -



vitablement les Russes. .

BARCELONE 15. —.. Un anarchiste-.
nommé Solinas, récemment “arrive
de Paris a été arrété pour sa parli-
Cipation supposée dans l’attentat.
commis dans~-cette ville contre la -
vie du roi Alphonse.

Paris 15.--- Le 4 o/o russe a fermé ©
4 90 1/43---Te.o-ojaponaisa 8914/2. —




ene tin 0 toe

_ La mode est actuellement aux Sports athlé- ,
liques.--On lira donc avec grand intérét la

a = es ription suivante d'une partie-defoot-ball, — -

par_lémiocntlittérateur francais PAUL Bour-
Get —( Oulre- Mer, t IDS “ ous 4

Le signal est donné er le jeu commen: -
ce. Terrible jeu et qui sc ffirait seul 4 me-
gurer lu différence qui sépare le monde.
Anglo Saxon et.le monde Latin;—jeu de .
jeunes dogues tievés-4-mordre, Ase —ruer<. ~
daus la curée; jeu d’ane race faite pour les:
attaques sauvages, la défense violente, la
conquéce impiacable et la lutte 4 outran~ .
‘ce. Avec leurs vestes de cuir aux manches
n drap. rovge pour les. champions -de—----
Haxvard, blea et blanc pour ceux de-Pen- °
sylvanie,—-véstes.et manches aussitd:. dé-..
chirées,—avec leurs jambiéres sur le de-





raat de Ubla, leurs grosses savatéset leurs

longs cheveux flottants autour de leurs

faces pabes.ct roses,.ces, athletes, scolair


















eux,

Achique extrémité dela piste, dee: ' dhoi sont des
poteaux se dressent représentant, ceut de est. crop jatense.. Le. systéme

droite, un des camps, ceux de gauche, un | résiste pas. Mais les exploits des cha:
autre. ~Toure la question consiste a faire maintiennent le jeua la mode

"passer entire ceux-ci ou enue cevz-la, un | les coins d’ Amérique tous les petits g
nore billoa de peau que les champions | cons se livrent 4 cet exercice, € la re i
de un et de Pautre. partie lancent tour | pe la race...» Il Enongait sous:
tour. Crest dans Patrente de ce Iancement | traite ce
que se conceatre l’excitation de divertisse- ricaine,—instinet qui ne’ se raf ]
ment presque féroce.Celui quitientle billoa | et qui se manifeste’ ‘pat des: signes
est la, penché en avant, ses compignons étranges,
et ses adversiires. penchés eux aussi ate poo — Fenteadais, om
tour de lui, dans des attitudes de bétes | j’ ‘ of d yan me. aaa ae ke: poblic ex

-agiets-et qui vont santer. Tout d’u apres. de 1a . anes fappein: néessain

coup il court poar jeter la balle, ow bien | dourd’

dun mouvement d'une rapidité folle il 1a |

pisse aux mains d’un autre qui's’élance a-’

wee elle er qu'il s'apit Carréier. La brata-

lité des gestes par laquelle on saisit ce por-















Â¥ir GE
des coups qui eavayaitay rodler su
terre des cing et six gargur
| qu dé partie comm celle reir
| de se préparer, les portraits des d vers luv
tear de balle, est impossible 4 imaginer | teurs soat dans tous les joaraag ee =
quand on ne Ya pas vue. [l est empoigné | ripéties de la lute sont racontées “par
par le milieu da corps,-par-latére,-par-tes-|-mena-avec-des tableaux graphie
jambes, par les pieds. Il roule et son a- | mieux suivre les alléeset venues d
gresseur avec lui; puis comme il se débat, | le. Les vainqueurs et les vainc
et que les deux troupes reviennent a laj lement interviews Dans u

Fescousse, c'est toat une ruée de vingt=

célébre, j’ai découpé i’autre j
deux corps les uns sur les autres,un noeud cle signe" «-@-foot-ball. scientist a, |
inextricable de serpents 4 tétes humaines.—

| tcur essayait de démontrer que la bonne “employé par.
Cela se tord 4 terre et se déchire. On voir f mpl ye

tactique a suivre dans ce jeu est la méme : cain aui a décréé
des faces, des chevelures, des torses, des | qué celle de Napoléon. Qu’ ajoutera cetélo~ |) ve;

janmbes tressauter dans une monstrucuse | ge, quand on sait la place singaliére que
@t mouvante mélée. Puis le noeud meur- | Emperearpccupe dans Vinegiesite des
trier se dénove. La balle rebondit, lancée | Yankees ? 2
pir leplis agile et poursnivie de nogveau [>
avec la mame fareur. Sans cesse apres ub |
dz ces fréndtiques entrelacements, etquand| ad en
sjoueursse séparent, un des combat-. eee
tants reste 4 terre, iusmobile, i ine: de}
_.$@_lever, tantil a été frappé, serré, crasé, ~
pilé. Un docteur chargé du—servicedes]
blessés, arrive et le palpe. Oa voit les}
mains du savant secouer un pied,anejambe, :
_AMnagcer_des coves, laver un. visage, épone | Ge JUStCe, | &
ger le sang qui ruisselle du front, des].
yeux, du nez, de la boache. Ua camatade:
compatissantaide a cette besogne et prend |
sur ses genoux la téte du combattant é-
vanoui. Quelquefois, il faut emporter le’
malheureox. Le plus souvent, il repréad Basuite, |’ Assemblé a
coanaissance; i se tord un pew) il'se. ré- | Coat, sanctionne le procés-verb:
veille ct il finit-parse relever. Quelzues. dience. Le. Secrétaire-archi
pas, appuyé sur une. épaule complaisante, | Voffice de 4
tila’est pas plus t6t capable d'aller ain- la Haute-Cour est d la ée dissomte
¢ le pattie recommence, & late ° jE

‘iste plus evil nest
da. monnaie






























































a prouver son absence,











pite parla donleur-et-par mili,
Sila rodesse de cet effroyable sport n’é
“fait pour Tes spectateurs que’ l'occasion done aes d'une bs on toute Sp
d'un sursaut nerveux dé quelques heures, | nos lecteurs.
les jeunes athlétes ne s’y adonneraient pas] La partie officielle re
avec cet cathousiasme qui leur. fait accep- | réglement: additionnel a
ter le’ plus douloureux, quelquefois te plus | lycées nationaus 5
dangereux des entralnemeants. -pecteur de Fort Lik
Use mére me disait, parlant de son fils | sa circonscription.
qoin’s que quatorze: ans: «il adore le} officielte, ou + LOU






“Jene inguidtetats pas s'ils n'a avaieat . 1
mais affzire qu’a des bandes d'autres pe

tics ger lemen, : ils ¢ ont. Ta manic de





























A Glace Jo Pr-a-

See Anonyme
Gapital i oY: 000 Dollars.

ASSEMBLEK GENERALE ORD: NAIRE.

ois, tous les arrétés, deoréts et con- | _ Messieurs ‘es Actionnaires sont con-
ts vyouds ‘et publ ids en Pannée 1904 : | soqnes en Assemblée Génerale le ven-
t dn loi'sur_les douanes, la} | dredi 30 Juin courant, a3 heures de

; ; | Vaprés-midi, au siége principal, “pire
vr r cause |
i Me nabliee Mol celle contre les | d8 Magasia de Etat, pour la réunion
puoi | annue lle de la Société,

L’ Ordre du jour comprendra ;
1° Lecture du Rapport du Conseil
d’Administration sur les comptes et la
we marche des affiires de la Société du 7
ie pope . - Novembre 1904, (date de la derniére
le. Assemblée Générale Exiraurdinaire )

aud) Miu decetle année, _.
es et Nantel nouveauté, ainsi que 2° Proposition et adoption de tontes
e jolis Drills pour Costumes d’en-
ts.

lation Haitienne |

Me E. Mathon et |

nr mere." errollot, au prix de-
Une gourde.





nuaire » contient toules les









mesures prupres 4 assurer la compléte
exécution de lentreprise et la bonne
ate! Bonne qualité, unie 4 des prix mo- |} murche de l’exploitation.

So iques. ae Messieurs les Actionnaires sont pris
3. peur oe, DAVILLE dassister @ la réunion ou de s’y faire
partira de la maison mama SSE ED représenter par des personves munies
arg oe Salomon N Ne 17, farm de pouvoirs en régie.























_ Madame -V Banisr Ricaup, . 15,
Avenue Lamartiniére, Bois Verna, offre,
es services pour Couronnes, Bouquels
rbeilles en fleurs naturelles pour
iage, flancailles, etc. Layeltes pour
pieme, trousseaux de bébes et cor-







Port-au-Prince
est en vente 4 partir d’aujourd’hui,
a PImprimerie PAbeille, 116, rue
du Magasin de I’Etat,
ala Librairie de Mademoiselle Emini
| Secuingan,

chez. Monsieur ALBERT DisvaRQuers,
rue Bonne-Foi,

Se ehez Mnlemoiselle Cunsexce.. Mow.

re. LIERE, ‘Grand Rue.

Manufacture a toujours ef} chez Mile Errennise Etienne “(Suit t-
tun grand stock, — pour la | Antoin

2 en gros et détail, mee de
















De la Faculté de Paris
Ex-Eslerne des Hopitaux de Paris.
Mepecin, CHInuRGIEN, ACCOUCHEUR

{& Pur Roux -
(ci-tevant Rue Bonne-Foi).
‘Consiittations : 24. 4 heures,












re sonicnandes des .commer-
nts fel ; intérieur pourront étre







, hovographe Frangais.
“Offre : es services au public, ~
1





Jape ¢ mise en vente i par-
tir de cette date:



ue meat. mois el

s piéces: de eee A Hipicerie du (alte enaire:. oS
_ Chez Mr VELEN. et dans les









Beape Bader

soir pour Petit-Goave, Miracoane, | Spécialité de coupons po
Santa-Mart ha, prenant. la malle, | et gilets de premier cl oC
frét et passagers, et passera de re- La maison la mieux assortie de
“tour, au large dimanche matin} Haiti en étoffes fantaisie,
25 du courant pour prendre la| queties ef képis militaire
correspon.ance et les passagers , _

pour New-York. .
Pori-au-Prince, 16 Juin 1905.

FH ERRMANN & Ce, Agents. |

Mle ag ital te ae iO. Pe Math tse i, Mee pts he ecu Mile ntten

Hoctene Bugéne AUDAIN




























- Wr la Faculté de Médecine de Paris,

Consultations de 2 @ 4 heures.
26, Chemin des Dalles, 26.

ona ‘ations gratuites, le samedi de 3 a8 heures |

am =a ernment etna einen

Maitre-T ailleur,
Grand Rue, 181, :
Annonee 4 ses nombreux clients)
que sa maison est nouvellement |
assorlie d'une grande quantité de}
Diagone'es, Fianales, bevisiles et Gasimirs, |.
d'une réelle supériorité. ft
Dans. son établissement, on trou: |
vera, TOS ce sctie anntenue te
~derniares “modes frangaises ét aN- | Canifs de poche, ae nig
olaises SO - ~ | Rasoirs de St Etienne, dep:
2 cae oe EEN nickelés, depuis
ouverts inoxydables, |

: , | Bretetles pour hommes,
: oe Belles cravaches ou sticks
Atlas Line § Service i Chemises blanches,
| Faucz cols toutes formes,
Le steamer. -GRAECI A ve- | Gravates neeuds toutes
nans de Santa-Marta_ Pas Gants peau agnea
_ser, a a u 1 ard Belle etbonnes jamb pa
SF ENE cw RSE ti BL aerers toile pow Aneesh «
eee blane coton les.
t Jotis ok











+63

teau aménagé expresses. Verves a p

. ment pour les. Dassagers Magnifiques éventa Is, "4
-fera-—ta-traversée~ en 4 om

jours 4/2. Hail
Les passagers déslieax A

de profiter Ge cette bonne

/ occas. nh, waar”

; eta to
Pt-au-Pce, 42 dole 41905, 4
G. KEITEL & ce



Full Text




4






brique« Tribune Pu- | major général seraient ces trois plé-
publiés Vaprés un-tarif-nipotentiaires. On considére comine
cepté par les intéressés, | certain que deux des re
les n’émanent jamais de | de la Russie seront le baron Rosen,
du Journal et ne sau- | qui vient d’étre nommeé pour rem-
éqnent, engager en! placer le comte Cassini comme am-
e responsabilité. , baSsadeut & Washington ect M. de
eee Nelidoff, ambassadeur A Paris. Le
nom de M. Witte Président du con-
seil des ministres continue a ¢étre
mentionné, mais il n’, a pas de cer-
titude que VEmpereur !ui confie la
| mission de conduire les négocia-
a stem fons.
w15.—On annonceof-, .Winpsor 15.—~Windsor scene de
n0-Washineton—a_dté-nombreux é\énements historiques,
e-de-tln--conférence--surtout pendant le régne de la reine
BER Seog | Victo-ia, était en féle aujourd’hui.
Autriche-Hongrie ' On_y a célébré le mariage de Ia prin-







|
ON INTERDITE:,









nieorinen aati




Ae

nformé le Gouverne- . cesse Marguerite de Connaught hile
in qu’elles accepteront ainée du duc de Connaught et du
3 e faire re- ' Prince Gustave Adolphe-filsainé da
+Prince Gustave héritier de la cou-
rome de. Sudde. Toules.les diposi-
‘tions pour la cérémonie avaient été
Ryne _ | prises parle roi Edouard en personne.
15.—Pendant u Se Le mariage a été célébré dans ta
du cuirassé anglais | chapelle de St-Georges attenant au
Magnificents au large ; chateau. eo
nobus de six pouces|. CuaisTiania (Norvége) 19. — Des
blessant 18 personnes; drapeaux ont été arborés sur tous
Lexplosion fut caul- les. monuments publics, el autres
-de_lacuirasse.—..| édifices. de. Christiania en Phonneur
.| Gustave Adolphe de “Subie et de
d t




















| veaux époux.








ja défense nationale a autorisé la
publication d’un rapport démentant,

‘tous les bruits de mobilisation de.
Parmée de la flotte norvégienne.

| Paris 16, -—— La pre-se frangaise
/commentant le choix de Washington






“4









Hiew la réunion des plénipotential-
‘russes et japonais, approuve Ce -
shoix tout en paraissant quelyye’
peu sceplique au point de vue du.








Ons - que les. articles maréchal Yamagata Chef de ’Eta}-,

présentants ;Japonais poursuivent leurs mouve=~

armistice qut-dit-il fovoriserail iné-.





| Curistiania 15.— Le ministre de -







fant steele ville ofr aura


























St-Pérerspoune 15. — Des télé-
‘grammes de la Mandchourie annon-
| cent que les combats continuent, Les



-ments al’st et 4 Vous st du chemin:
| defer par des opérations de flanc
| simultances prés des frontiéres de
ila Mongolie et de ja Corée a 300
‘ milles de distance. En méme temps,
ile général Linevitch effectue une
| avance sur le chemin de Cangtou-
‘Fou 4 lonest du chemin de fer ot il
‘annonce sétre emparé de plusicurs
| positions, Un officier de Pétat-major —
‘général commentant ces mouve-_
‘ments fait remarquer.gue les Japo-
‘nais ont parfaitement raison duti--
_liser leurs avantages stratégiques en
‘poussant leurs opéralions en avant.
Il ne croit pas & la possibililé d’un -



vitablement les Russes. .

BARCELONE 15. —.. Un anarchiste-.
nommé Solinas, récemment “arrive
de Paris a été arrété pour sa parli-
Cipation supposée dans l’attentat.
commis dans~-cette ville contre la -
vie du roi Alphonse.

Paris 15.--- Le 4 o/o russe a fermé ©
4 90 1/43---Te.o-ojaponaisa 8914/2. —




ene tin 0 toe

_ La mode est actuellement aux Sports athlé- ,
liques.--On lira donc avec grand intérét la

a = es ription suivante d'une partie-defoot-ball, — -

par_lémiocntlittérateur francais PAUL Bour-
Get —( Oulre- Mer, t IDS “ ous 4

Le signal est donné er le jeu commen: -
ce. Terrible jeu et qui sc ffirait seul 4 me-
gurer lu différence qui sépare le monde.
Anglo Saxon et.le monde Latin;—jeu de .
jeunes dogues tievés-4-mordre, Ase —ruer<. ~
daus la curée; jeu d’ane race faite pour les:
attaques sauvages, la défense violente, la
conquéce impiacable et la lutte 4 outran~ .
‘ce. Avec leurs vestes de cuir aux manches
n drap. rovge pour les. champions -de—----
Haxvard, blea et blanc pour ceux de-Pen- °
sylvanie,—-véstes.et manches aussitd:. dé-..
chirées,—avec leurs jambiéres sur le de-





raat de Ubla, leurs grosses savatéset leurs

longs cheveux flottants autour de leurs

faces pabes.ct roses,.ces, athletes, scolair















eux,

Achique extrémité dela piste, dee: ' dhoi sont des
poteaux se dressent représentant, ceut de est. crop jatense.. Le. systéme

droite, un des camps, ceux de gauche, un | résiste pas. Mais les exploits des cha:
autre. ~Toure la question consiste a faire maintiennent le jeua la mode

"passer entire ceux-ci ou enue cevz-la, un | les coins d’ Amérique tous les petits g
nore billoa de peau que les champions | cons se livrent 4 cet exercice, € la re i
de un et de Pautre. partie lancent tour | pe la race...» Il Enongait sous:
tour. Crest dans Patrente de ce Iancement | traite ce
que se conceatre l’excitation de divertisse- ricaine,—instinet qui ne’ se raf ]
ment presque féroce.Celui quitientle billoa | et qui se manifeste’ ‘pat des: signes
est la, penché en avant, ses compignons étranges,
et ses adversiires. penchés eux aussi ate poo — Fenteadais, om
tour de lui, dans des attitudes de bétes | j’ ‘ of d yan me. aaa ae ke: poblic ex

-agiets-et qui vont santer. Tout d’u apres. de 1a . anes fappein: néessain

coup il court poar jeter la balle, ow bien | dourd’

dun mouvement d'une rapidité folle il 1a |

pisse aux mains d’un autre qui's’élance a-’

wee elle er qu'il s'apit Carréier. La brata-

lité des gestes par laquelle on saisit ce por-















Â¥ir GE
des coups qui eavayaitay rodler su
terre des cing et six gargur
| qu dé partie comm celle reir
| de se préparer, les portraits des d vers luv
tear de balle, est impossible 4 imaginer | teurs soat dans tous les joaraag ee =
quand on ne Ya pas vue. [l est empoigné | ripéties de la lute sont racontées “par
par le milieu da corps,-par-latére,-par-tes-|-mena-avec-des tableaux graphie
jambes, par les pieds. Il roule et son a- | mieux suivre les alléeset venues d
gresseur avec lui; puis comme il se débat, | le. Les vainqueurs et les vainc
et que les deux troupes reviennent a laj lement interviews Dans u

Fescousse, c'est toat une ruée de vingt=

célébre, j’ai découpé i’autre j
deux corps les uns sur les autres,un noeud cle signe" «-@-foot-ball. scientist a, |
inextricable de serpents 4 tétes humaines.—

| tcur essayait de démontrer que la bonne “employé par.
Cela se tord 4 terre et se déchire. On voir f mpl ye

tactique a suivre dans ce jeu est la méme : cain aui a décréé
des faces, des chevelures, des torses, des | qué celle de Napoléon. Qu’ ajoutera cetélo~ |) ve;

janmbes tressauter dans une monstrucuse | ge, quand on sait la place singaliére que
@t mouvante mélée. Puis le noeud meur- | Emperearpccupe dans Vinegiesite des
trier se dénove. La balle rebondit, lancée | Yankees ? 2
pir leplis agile et poursnivie de nogveau [>
avec la mame fareur. Sans cesse apres ub |
dz ces fréndtiques entrelacements, etquand| ad en
sjoueursse séparent, un des combat-. eee
tants reste 4 terre, iusmobile, i ine: de}
_.$@_lever, tantil a été frappé, serré, crasé, ~
pilé. Un docteur chargé du—servicedes]
blessés, arrive et le palpe. Oa voit les}
mains du savant secouer un pied,anejambe, :
_AMnagcer_des coves, laver un. visage, épone | Ge JUStCe, | &
ger le sang qui ruisselle du front, des].
yeux, du nez, de la boache. Ua camatade:
compatissantaide a cette besogne et prend |
sur ses genoux la téte du combattant é-
vanoui. Quelquefois, il faut emporter le’
malheureox. Le plus souvent, il repréad Basuite, |’ Assemblé a
coanaissance; i se tord un pew) il'se. ré- | Coat, sanctionne le procés-verb:
veille ct il finit-parse relever. Quelzues. dience. Le. Secrétaire-archi
pas, appuyé sur une. épaule complaisante, | Voffice de 4
tila’est pas plus t6t capable d'aller ain- la Haute-Cour est d la ée dissomte
¢ le pattie recommence, & late ° jE

‘iste plus evil nest
da. monnaie






























































a prouver son absence,











pite parla donleur-et-par mili,
Sila rodesse de cet effroyable sport n’é
“fait pour Tes spectateurs que’ l'occasion done aes d'une bs on toute Sp
d'un sursaut nerveux dé quelques heures, | nos lecteurs.
les jeunes athlétes ne s’y adonneraient pas] La partie officielle re
avec cet cathousiasme qui leur. fait accep- | réglement: additionnel a
ter le’ plus douloureux, quelquefois te plus | lycées nationaus 5
dangereux des entralnemeants. -pecteur de Fort Lik
Use mére me disait, parlant de son fils | sa circonscription.
qoin’s que quatorze: ans: «il adore le} officielte, ou + LOU






“Jene inguidtetats pas s'ils n'a avaieat . 1
mais affzire qu’a des bandes d'autres pe

tics ger lemen, : ils ¢ ont. Ta manic de


























A Glace Jo Pr-a-

See Anonyme
Gapital i oY: 000 Dollars.

ASSEMBLEK GENERALE ORD: NAIRE.

ois, tous les arrétés, deoréts et con- | _ Messieurs ‘es Actionnaires sont con-
ts vyouds ‘et publ ids en Pannée 1904 : | soqnes en Assemblée Génerale le ven-
t dn loi'sur_les douanes, la} | dredi 30 Juin courant, a3 heures de

; ; | Vaprés-midi, au siége principal, “pire
vr r cause |
i Me nabliee Mol celle contre les | d8 Magasia de Etat, pour la réunion
puoi | annue lle de la Société,

L’ Ordre du jour comprendra ;
1° Lecture du Rapport du Conseil
d’Administration sur les comptes et la
we marche des affiires de la Société du 7
ie pope . - Novembre 1904, (date de la derniére
le. Assemblée Générale Exiraurdinaire )

aud) Miu decetle année, _.
es et Nantel nouveauté, ainsi que 2° Proposition et adoption de tontes
e jolis Drills pour Costumes d’en-
ts.

lation Haitienne |

Me E. Mathon et |

nr mere." errollot, au prix de-
Une gourde.





nuaire » contient toules les









mesures prupres 4 assurer la compléte
exécution de lentreprise et la bonne
ate! Bonne qualité, unie 4 des prix mo- |} murche de l’exploitation.

So iques. ae Messieurs les Actionnaires sont pris
3. peur oe, DAVILLE dassister @ la réunion ou de s’y faire
partira de la maison mama SSE ED représenter par des personves munies
arg oe Salomon N Ne 17, farm de pouvoirs en régie.























_ Madame -V Banisr Ricaup, . 15,
Avenue Lamartiniére, Bois Verna, offre,
es services pour Couronnes, Bouquels
rbeilles en fleurs naturelles pour
iage, flancailles, etc. Layeltes pour
pieme, trousseaux de bébes et cor-







Port-au-Prince
est en vente 4 partir d’aujourd’hui,
a PImprimerie PAbeille, 116, rue
du Magasin de I’Etat,
ala Librairie de Mademoiselle Emini
| Secuingan,

chez. Monsieur ALBERT DisvaRQuers,
rue Bonne-Foi,

Se ehez Mnlemoiselle Cunsexce.. Mow.

re. LIERE, ‘Grand Rue.

Manufacture a toujours ef} chez Mile Errennise Etienne “(Suit t-
tun grand stock, — pour la | Antoin

2 en gros et détail, mee de
















De la Faculté de Paris
Ex-Eslerne des Hopitaux de Paris.
Mepecin, CHInuRGIEN, ACCOUCHEUR

{& Pur Roux -
(ci-tevant Rue Bonne-Foi).
‘Consiittations : 24. 4 heures,












re sonicnandes des .commer-
nts fel ; intérieur pourront étre







, hovographe Frangais.
“Offre : es services au public, ~
1





Jape ¢ mise en vente i par-
tir de cette date:



ue meat. mois el

s piéces: de eee A Hipicerie du (alte enaire:. oS
_ Chez Mr VELEN. et dans les






Beape Bader

soir pour Petit-Goave, Miracoane, | Spécialité de coupons po
Santa-Mart ha, prenant. la malle, | et gilets de premier cl oC
frét et passagers, et passera de re- La maison la mieux assortie de
“tour, au large dimanche matin} Haiti en étoffes fantaisie,
25 du courant pour prendre la| queties ef képis militaire
correspon.ance et les passagers , _

pour New-York. .
Pori-au-Prince, 16 Juin 1905.

FH ERRMANN & Ce, Agents. |

Mle ag ital te ae iO. Pe Math tse i, Mee pts he ecu Mile ntten

Hoctene Bugéne AUDAIN




























- Wr la Faculté de Médecine de Paris,

Consultations de 2 @ 4 heures.
26, Chemin des Dalles, 26.

ona ‘ations gratuites, le samedi de 3 a8 heures |

am =a ernment etna einen

Maitre-T ailleur,
Grand Rue, 181, :
Annonee 4 ses nombreux clients)
que sa maison est nouvellement |
assorlie d'une grande quantité de}
Diagone'es, Fianales, bevisiles et Gasimirs, |.
d'une réelle supériorité. ft
Dans. son établissement, on trou: |
vera, TOS ce sctie anntenue te
~derniares “modes frangaises ét aN- | Canifs de poche, ae nig
olaises SO - ~ | Rasoirs de St Etienne, dep:
2 cae oe EEN nickelés, depuis
ouverts inoxydables, |

: , | Bretetles pour hommes,
: oe Belles cravaches ou sticks
Atlas Line § Service i Chemises blanches,
| Faucz cols toutes formes,
Le steamer. -GRAECI A ve- | Gravates neeuds toutes
nans de Santa-Marta_ Pas Gants peau agnea
_ser, a a u 1 ard Belle etbonnes jamb pa
SF ENE cw RSE ti BL aerers toile pow Aneesh «
eee blane coton les.
t Jotis ok











+63

teau aménagé expresses. Verves a p

. ment pour les. Dassagers Magnifiques éventa Is, "4
-fera-—ta-traversée~ en 4 om

jours 4/2. Hail
Les passagers déslieax A

de profiter Ge cette bonne

/ occas. nh, waar”

; eta to
Pt-au-Pce, 42 dole 41905, 4
G. KEITEL & ce