Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text


‘Lundi, 20 Février 19€5



















ratte tere

te a ttceeentaenrei

GOURDE



tee

Bourlolly & Fort- Ds»

RS cae eM ae Me eR





flancrdroit a repoussé Vavant-garde
de la cavalerie ennem).»

St-Prreaspourne 18.— Le général
Gripenber g avoue franchement qu'il

renoncé & son cemmandement
ussit6t aprés la révente tentative
les Fusses de prendre en flanc les
roupes du maréchal Oyama, parce
qual prétend que‘le général Kours-
patkine a refusé de lui envoyer des
renforts, alors que Is victoire était
(entire ses mains. Pout a

le Général en chef lui a ¢
de se replier.

ST- Per enspourG 18.--- Le copsell

}de [Empire sera convoqué par le

Czar & une réunion extraordinaire
pour considérer la situation oceasio
née par le mort du grand dug Serge.
Pants 18.--- Le correspondant
St-Pétersbourg de «l’Echo de Paris»
dit avoir appris de source autorisée
que le Tzaravail. annonce a quelques
personnes de son entoursge quit
Jaecorderait les réformes promises
et convoquerait une Assemblée Na
tionale.

Sr-Perenspounc 18--- Dans les
cercles diplomat gues, on exprime
Vopinion qu’aprés le meurtre hier
le Gouvernement va prendre une de-

~ repos de son Ame.

: St-Prrerspoure 18,---La nouvel
Bs ABLES TiLGRAPHIQUES le de-Passassinat du grand duc es
\NOPOLE du-ROUVELLISTE arrivée au palais de Tsarskoé-sel
PRODUOTION INTERDITE au moment oti la “famille impérial
cea eS recevait le prince Frédéric Léopold
Kio 17.--- Hier Vartillerie russe |G Prusse. Elle a produit une pro
na les positions japonaises-A fonde consternation. Onditquel km
ypao, Hanchenpao, Menghapai | Pereur est complétement abattu.
is environs.--- Aujourd’hu 45| Toutes les fétes en Vhonneur du
du matin, les s Japonais re- | Prince allemand ont été aussit6
ant Pattaque d’an détache- | décommandées. .

dinfanterie russe: +- -Aw-cours de laprés-midi, les am-
loscou 17. - Dans la soirée, des | bassadeurs se sont rendus au palais
res pour Je repos de Pame-du | et ont exprimé leurs condoléan es
nd duc Serge, at été ditey en | 22 Tsar et a la famille im@ériale.
se) cé de la grande duchesse Eli- i La sentance demort avait été pro- |
de, nombreux officiers et de | HOncée contre le grand duc dansune |
clionnaires. ---Le\corps du proclamation lancée par les socia-
id duc Serge a été transporté du’ listes-révolutionnaires de Muscou, |
u monastére de Choudoff. _ aprés les désordres qu se sonl pas~ [ai
|
,
|
|
PP






















ic
a contraire
jonné ordre























a”



2






popes passent tontelanuita ré-_sés a. St-Pétersbourg le 22 Janvier.
8 priéres prés de luiet ikest Le corps du grand duc sera enterré
spar les aides de cam mp et-d des _ ‘dans la Cathédrale de la for leresse
1S. gE “Sti Pierre et St-Paul”

ou 18, ——L’assassinat du grand’ St-PererspourG 18.--- Aussitét
élé commis par un seul-hom- aprés avoir ‘appris la nouvelle de la
a bombe qu’il a lancée contre mort du grand duc, le Tsar et la fa-
lire, contenait ine substance mille jiunpériale se sont rendus 4 la
ive rds puissante-et -sembla= chapelle du--palais-de Tsarkoé-selo
de la bombe quia tué M, ot: un service funébre a été célébreé.

We.---Cette botibe contenait Paris 48+-- La nouvelle de ’as=" cision definitive pour metire fin @ la
et des” mnorcediix de fer, et sassinat-du grand-duc a produit ici }4 aie et Busso-Jap onaise, va fa
qui explique comment une profonde émotion et partout on | ans a e # o/0 TUSse a er
Stand duc.a pu étre sihor- ne’ parle que de ce nouvel attentat | M6 290 4/4; le 4 o/o japonais, a &:
ht mutilé. Des morceaux de “qui s’ajonte 4 la liste déja longue °
allés senfoncer dans le mur des horreurs qui se . passent . en

Hal, qui est situé a plus de Russie. ~

tres de distance du liea.6h Brrtin-418.— Le cuirassé allemand.
duit Vattentat,— L’assassin | « Woerth» sest échoug-hier, au lar-
Yersé par In force de Vex- ge de Kiel.— Cet accident est dd au
Anais il s'est vivement-rele- — brouillard.

ayé de s’enfuir. — I avait:° Sr-PETersBouRG 48.— Le géuéral
Couvert de sanget-a été ar- - -Kouropatkine a envoyé la dépéche
tot apres par un agent de‘ suivante le 16:--- «Dans la nuit da
Non | } seulement il “ne nie ae février, un détachement de volon-











|







*






















La «Revue Littéraire et Sociale» qui
vient de paraltre, dit:

A propos des sévéres admonestations
aux directeurs des douanes et admi-
nistrateurs des finauces, dont le «Mo-
niteur» a été plein la semaine passée:
«Cette prose comminntoire s’explique
et se justifie par ls méfails récents re-
prochés aux douaniers deux Cormis-
gions ont élé nommées pour investiguer
et dresser des bordereaux complé
fie rectificatils a des vérificatio









be at
















ge



es condériaalions seeks par. Goce ifs
le Tribunal Criminel pouvaient, &bon. au grand é:onnement de-tous, ¢
droit, étre assimilées aux mannequins : que l’on continue a offrir a 55 °/o,
qu’on dresse’ dans: les champs -pour | aftaire de P. 120.000.est contractée. a
rotéger le blé et elfrayer les moineaux. 58 °/o pay. et liv. sur Mats tels- quels. | : tous nos fre $5 le
es moineaux du ble fiscal n’ont pas, Depuis, ie taux est resté stationnairg, | meétt que nous. ro ons a fs
été effrayés. variant de-g8 4 60 *fo. ; Momedt Allez vite prendre
‘ L’opinions’apercoitavec peine qu’el- « Les titres bleas et roses sont trés fer- a l'Imp. de VAbeille, 116 rue
le s'était itusionnée. Kit elle se deman- } mes. Parmi les transactions faites durant , sin de l’Etat, au pile de
de maintenant si la GRAND? ASSISE DE” cette quinzaine, nous notons P. 20.000 Vexemplaire.. So
La Justice NaTIONALE, détournée de | de titres bleus a 40 */o, et P. 20,000 de | Haiti Litt
son bot, n’a pas été en somme, pour | rosés A 32% . Le 38 fascicule de
quelques habiles un paravent, un mur] | «Le taux des emprunts réunis reste-n9-! Marcelin a para”
derriére lequel ils :pensaient tout oser j minal a 50 %, et ‘celui des consolidés | , plus intéressant.-=2) (
impunément... Cette duperie n’a pas , 6 °/, 445 Ys.
été du gotit de "Autorité- qui, éeergi- | « Quanta la-prime sur l’or américain, |
quement,. poursuit les réparations dues | elle est restée stationnaire pendant ces
a Ja morale publique outragée». quelques jours 4 580 °/.; espérons que ce.
; ¥ taux; beaucoup trop élevé pour la situa. ;
‘tlon-actuelle de notre marché, ne se main-
tiendra puint et que nous aurons biestor



















woe

'
i



adéshéritéss du_ peup
: Marcelin avec une. dél






























eu ~
Nos fonds publics. de Vintérieur ont
subi, ces jours derniers,des variations
sensibles. Cela se -répétera probable= a-ensegistrer_une-baisse sérieuse—
“went encore. Ilva, dit-on, des projets | , *Des nouvelles regues de France par le
financiers dans lair..... | dernier packet, nous informent qu’a la
«ll faut plus que jamais, un plar, un | date du 27 Janvier écoulé, les obli igations |
| @'Haiti qui étaient cotées précédemment ae

systtme. In dehors de cela, on ne fe- | ’
ra rien de solide, rien qui vaille. On | Frs 403, sont montées 4 Fres 465. ~ C'est rait, pout son indépendane:
la plus forte hausse que Pon ait jamais :

ne fera que jeter_une inquiétude nou- | + que, mille nouvelles. lignes s

velle au milieu de tant d’i inquiét idues Jenregistrée sur les obligations d’Hatti 4 | une pitcoresque et canoe 4

dont nous sommes déja assiégés.. | étranger et gal démontre Ana Von “Hest | de Furcy,puisée dans le «Journ
| lance dans betat de nos 8 | batss et ob NOUS seupgonnons

* ans
| a souhaiter que les valears de notre dette - fine et savante d’un. distinge

« La question américaine continue a7: nya, hin pharsta ba |
intérienre (@manentle méuie cnemin!»s 4 :
préoccuper potre opinion publique, Le | ; européen 5 —~ des croquis hal
niteur ; et primiesautiers de La Foret N

New-York Herald, a propos de ja con- |
vention passce entte Tes Eta’ is Unis ‘et , Le journal officiel d’avant~hier popes: > réponse de Mr - Marcelin 4 Me.
notre voisine la Dominicanie, déclare | —Un arréié d’expulsion contre les Sy-/ get 4 propos de la loi sur la lig
que les finanecs haitiennes n ‘élant pas | riens dont les noms snivent:---Jean Crei- judiciaire ; s— des échas tube
enmauvais dat, on ne s'est pas enco- | dy, Habib Abraham, Nakle Joseph Sou- | sportive.
ve arvété dla pro-edure a suivre dt kar, Joseph Jacob, Antoine’ Kalil, Nery ~~ Nos compliments a Mr E
notre égard.. | Kouti, Joseph A. Silboun, Assad Kalil L
~~ “@ Nous sommes” done” sontiianéss a ‘Abynemer, qui séront embarqués a bord:
_avoir de. bonnes_finances, sous_peine ‘premier batean en_partence pour. PE.)
d’élre -en mauvaise posture prés des nger. - ministeatian des bag del
Etats-Unis, La pénitence ne serait pas} ---Un avis du Ministére dés finances’ en remplacement de Mr Durcé
des plus désagréables, s'il nétait pas | qu’ila été expédie au Siége Social de la! -«-Nos meill on pliment
Banque nationale @ Hairi a Paris tnban 7 i

humiliant pour un peuple de recevoir |
~de semmbiibles Injunctions det étranger- He service dePEmprant 1875; Tasorr
« Nimporte, nous voila-avertis. Nous | 39.990,16;---et pour le service de
devons étre sages améliorer sans cesse | prunt 1896, fres 143.964 45.

nos~fininces, otre: prudents dans les.) proviennent desencaissements per
concessions et contrats que nous 8

compte de ces. empruats jus
gnous; verter & ce. quils rest | Viler courant.

sorLe. proces verbal de la ‘stat
hambre en date Z Mars

i Edmond. Te
| pages oubliées de
wey
j



triote Amédée Bra et t
, congénére Alex. Damas fils; --u1
tise réponse d'une nouvelle col

la aaesion de Mme Luce-Arc
une bluete de celle-ci, qui lu




















































de la Doininieante, or chaqne. haitien
doit cooper rer a ce but. Agir autremen

rait eriminel.»
serait ¢ . Ce n’est pas seulement a

j Otvrage que notre éminent cOncitoyen et Coico. --Lechoeur

ami JEREMIE viet de livrer ad. blie sous 1€ pat “Pancien
[le modeste ie de v Errort Ose parde F





. Chronique Financiere ‘teur.
Voici l'sppréciation da Directeur dela}. [oeuvre de Mr ae
«Revue Littéraire et Sociales, — une com- analyse sérieuse-et fouillé
pélence en la. matiére, — sur la derniére donnons cette simpl
guinzaine commerciale : : = | ciation : PErr
A Mapes nt, rotre: marché nous ae d
urodes surprises}
pnsalidé 12."/oque nous signations:| j
quinze ve a sar ae or cela valeur










_delautre—darri
t tates: ‘par cet section =
Ge | joue J. A. PB. P.M. C.. Aogoste. U elin
¢ | Ce jeu de la ‘défense, A notre avis, est , ae “
| bon, mais i-oous-a -paru quelque ve | , Place Geffrard, 130.



































ssoctat ic Pon:
-qu’on parle 7a
tioa, au bénéfis





| personnel. Espérons ¢ qué sous la bonne | . Bons couteaux de table la douz. $ 1

























irée litéraire et wick donnée | direction de‘son capitaine,il sera meilleur. ; © Couverts inoxydables é iG
sir au Pensionnat des Soears de La- La partie d’ertrainement, en général, a Service de table de 12 converts
a profic de 'Orphelinat - de la Ma- | €t€ bonne. Arbitre: Paul Coupeaud: juges | en falence. terre de fer 10°
ine, a retroavé le succes: de la « pre- | de touches: MM. Longuefosse et A. Cou~ | Verres dpied = In dou a
yo Belle assistance ; ognif ique | peaud, ~--Revorrer, ew | Chapeas x de paille l'un 3 et4
nseéue 3 jeu intelligent etgracieux | FPunérailles "| Chaussettes pour hommes la douz, 15.
aves des Sceurs. | Cet aprés midi auront liew | es fonérail- Chemises blanchés « — lune ‘
us. tenouvelons done 03. compli- | les: . i Faus cols toile 'a dons. 42
gue nous avons déja faits ici, avec} A l Eplise. Wesleyenne de Th. Alexan-| GPavates en tous genres, depuls 1
lors.de la premiére - représenta- | dre Philipps, décédé hier soir-a VPage de | Magnifiqgues porte-monnuie depuis 1
jonnée en Vhonneur de S. G. Mgr 58 ans, (Avenue de Torgeau); ve ee
evéque J. Conan, - & Ala Cathédrale-de Marie Anne Au- | | Vin de Bordeaux
etite Tribune Publique A gustine Zuléma Baillergeau (rugdes Fronts- | A % 4 50 Fauves Freves.
.o nombre des-8 Syriens expulség, se} } forts, Bel-Air). — Le gallon $ 3.50 -- Les 5 gilions 3 17.
uve le nommé Jean-Creidy : it: clave | «Nos sympathiquescondoléances. ona ht esi
ne parlira point et qu il. a déja achetd | Remerciements



s influences nécessaires pour ere ser-

Mme Vve Castillon Guitean, les famil- |
soubait.---V voudrait donvetle chan= | les Guiteau et Amédée, remercieut bien j
au Gouvernement; mais.il n'y a en |-vivement les amis qui les ont assists |
ti qu'un seul Jean ‘J. Creidy aqui. la | -dansla douloureuse épreuve qu’elles vien-
nee a cié refusée et qui se tient aan? | pent de subir par lamort du regretté Cas
Rue du Magasin de I’Etat. | titLos-Gurreav.---Etles gtrdent de ces
Un groupe de Commergants. “-Pprécieuses marjoes de sympath’e une pro

“Explication | fonde reconnaissance.
: - “I usertion. demandée. few ime Lagojanis et la
Je soussigné, Nicolas Nader, progura- Parisienne
ar de la maison Michel~Kouri, établie Monsieur Lagojannis avise sa nom
ue place, m’empresse de m’expli- | breuse et distipguée clientéle, que son
mer sur Ventrefilet que. j'ai fait. pa- |} épouse lui envoie par chaque steame
te sur le «Nonvellistes du-t8 courant, | toutes espéces d'artieles, — choisis par
cétant mon emprisonnement par le | elle. méme, c'est a-dire a la.derniér
» dinstrection M. A, Povjol. imode, de toute fraichéur_et a. un bon.
faitest que Monsiet John D. Metz- | marché extraordinaire! A signal er une |
| magnifique collection de jolis,jolis cha- |

éé entendu. dans V'affaire Kouri re-
ment 2 une fourniture de caisses ee pour dames et filletles. 89, .
Empressez-yous : — cé yarl'e!

»livrée et payée en Avril’ t.
tout. -- Monsieur Negeri Soot 72, rue Roux et 136 Grand. Rue.
jege Cinstrection; -—— i Garritiont Adiré-

er " ee nny La Banque nationale d’Haiti et te con
ort-au- Pri que jai subi. | merce sont avisés qu’un certificat de'l’or
ort-au-Prince. le 18 Février 1905. donnance n° tg émise pour. fournitures de |
ed Ni coLas Naper._ bureau faites au D Fiangailles ._ 4 faveur. de. M. Castaing Laporte, sélevant |
Nous avons recn avec plaisir la carte de ala samme ‘de Deux cents gouades (200)

lilles de Mile Maria Cheviyestee Moe est addiré --- Duplicata doiten tre délivré
tebe N, Thomas. Te Dee pe SOe ae igeé- de- -déciate nul.
“ pe Brinees: 18 Janvier: i905,

GC, N° GAPC ORTE.

: : U8. HL ‘ ge “Piano a Cylindres~
u grand fale, ie éqainiers | Mr Agostino ‘Pasquale, artiste, “olive
nt entrainés pour le! au “public. ges «pianos 4 cylindres » que
oe P:P_--- US. Deux par- | tout Je monde a entendus ct/admirés
it €té jouges: une. _premiére _ qui. al Jlannonce en méme temps qu'il a en- |
donaé | Tichi son répertoire de, nouveaux. mor-



. Les Usines Me
demande nt 4 acheter une
quanuité de bois « Gown nie
de toutes dimensions.






“Eo
woe
poe

°




+ Pee ee Se BR REESE a, orn 1 9 Et BLL






















En lace de la Cathédrale
A partir daujourdhun. on t
yera ici Pore Salé: 0.80 le
Porteau-Prince,) 8 Re és rier 1905,
























D'apré és cable rec de Saint-
Thomas, lesteamer « Gur ISTIANS-
TED» sera ici je vendredi 24 cou-
rant, our partir-le meme rout Oth
e lender mun pour Santiago de
Cuba et Saint’ Thoms, prenan ut
réLe pascagers. a
Portar Prince, 20 FRavr ior 4905 i
. “GE RULACH& Co, Agents. _












































a grand intéré: et n'a. pa ‘(Sarvce New-York Halt)

te lone bot nr’ ayant ote os ea eeatix: aitishe i méringués ét autres. |
quipes A et B. 2 Il se met a Ja disposition des: familles

A composton:~.-Bavipe A:goal- } pour: des-auditions 4 domicile :.avec le} 4
Chevallier; are :E Sa , @ plano a cylindres » tout le monde es quitté New York le +6 courant
: is

-musicien et pianiste consommé!.. directenyent pour notre port om
7 : ‘4
_— Stadresser 4 Mr D. Ferrari, 168) 4) os) attenda mercredi prochain

i | Grand t Buo. eer eevrmin eer scm 22, . pour. sn uvre Je méne jour
Un cheval de. tres elite taille | pour Saint-Marc, Gonaives, Petit-
: Saremtts au bureau da Jou al. -| Goave,Kineston,prenant la malic e,
ee On desire a fret et passagers.

Port: alt-Prince, 18 Fevrier 1905.

- ANN dc Ce, Agents.










Le steamer «ADIRONDACK » a

































La Compa

ave paige commerce wn] TMD «Grau naet 8 i
spartir de cette date, i sser,
‘epour les transports, directement au bu- On trouvera les meilleurs |

wea : vins au meilleur marché, | - Enfin, q

e ou que
Angle des Rues du Quai et Roux [eoetgaa til

Port-au -Prinee, ce 23 Janvier 1905. AUX. CAVES DE BORDEAT , felt, ae vous de

Directeur, — O. BA
Le trecteur, Out ANCE: _ Rue Republicaine, — TELEPHONE.

Is

‘La Compagnie Jes Wagons- Trust

:
:












































Vente en gros, “demi: -oros et dé: |
tail de Vins et Spiritueux, dé Pr | wax =: da a Musee e
venance frangaise. "rues St-Lovia ef de
annonce au public et au commer- | Ving de table de Bordeuax, rouges el blancg [| (en face da Marché
ce qu’a partir de cette date, Mr F- | Sup-demande, la maison livre! | Hellion. Bis

Lamour ne fait plus partie de.la}jes Vins de table en bouteilles |
dite Compagnie. étiquetées et capsulées, sans aug: }
20 Février 1908,

Port-au- Prince, * | mentation. de prix
F rancisco DESUSE | Hotel-Pension des Etudiants.
bricant de Chaussures | “

ene | Avenue ie N°2 2

i i ahé te, Y W eae | 44_
La Manufacture a toujours ¢ en | __ Table d’ho par jour; s

lon de réception ; salle d’ inde ; nour | om
-dépot un grand stock, — pour la | riture abondante et suostantielle. pour];
‘vente en gros et. détail, — de}

les constitutions débiles; consultations
-chaussures en tous genres pour | médicales a discrétion ; maitres-répéti-
Hommes,Femmes, Enrants.

| teurs pour les Jeunes gens en retard;
Les commancles des commer:

domesticite ; -bain... :

DB. =» Une.dame de bonnes. vie eb!

fants: de Pintérteur pourront: étre |. mopurs. habite linstitution,-aveete titre
_exéculées dans une semaine 3 | de gouvernante ‘infirmiére.

‘in voyer vite












23, rue des Fronls-Forts, 23. | Bouguets Dour Fiangailles ri

PORT-AU-PRINCE- ed Gréations Er Ds

- ———' | Corbeilles

Janintres pour tues, réceptions.
Couronnes de loutes beantés,

ogy St anAvEuE nS Travail soigné —
Baa
COLIQUES. ia

cbentnt
eee a









" Maitre-Tailleur, OS
Grand Rue, 184,

Ve thane 4 ses nonibreux clients |
que sa maison est. nouvellement| ©
. | assortie.d'une grande quantité de}

-Changement. dadri sse | Diagonales, Flanelles, Chevioties of Casa

enn | d'une réelle supériorité.
Le soussigné avise le public et ton Dans son: établisser
particuliérement ses nombreux éléves |
a'il vient de transférer sa demeure a
o 63, rue Eugéne Bounjolly, ci- dey
Rue Améri icaine, ot il se tient a]
disposition pour ‘des legons d’Angtai.
~ langue aujourd'hui recofinue indi
sable & tous. On peut travailler se
en groupe; et ces cours se f
= domicile, gue. chez. Je B fesse

Port. du -Pbind
gh O05





















Full Text




‘Lundi, 20 Février 19€5



















ratte tere

te a ttceeentaenrei

GOURDE



tee

Bourlolly & Fort- Ds»

RS cae eM ae Me eR





flancrdroit a repoussé Vavant-garde
de la cavalerie ennem).»

St-Prreaspourne 18.— Le général
Gripenber g avoue franchement qu'il

renoncé & son cemmandement
ussit6t aprés la révente tentative
les Fusses de prendre en flanc les
roupes du maréchal Oyama, parce
qual prétend que‘le général Kours-
patkine a refusé de lui envoyer des
renforts, alors que Is victoire était
(entire ses mains. Pout a

le Général en chef lui a ¢
de se replier.

ST- Per enspourG 18.--- Le copsell

}de [Empire sera convoqué par le

Czar & une réunion extraordinaire
pour considérer la situation oceasio
née par le mort du grand dug Serge.
Pants 18.--- Le correspondant
St-Pétersbourg de «l’Echo de Paris»
dit avoir appris de source autorisée
que le Tzaravail. annonce a quelques
personnes de son entoursge quit
Jaecorderait les réformes promises
et convoquerait une Assemblée Na
tionale.

Sr-Perenspounc 18--- Dans les
cercles diplomat gues, on exprime
Vopinion qu’aprés le meurtre hier
le Gouvernement va prendre une de-

~ repos de son Ame.

: St-Prrerspoure 18,---La nouvel
Bs ABLES TiLGRAPHIQUES le de-Passassinat du grand duc es
\NOPOLE du-ROUVELLISTE arrivée au palais de Tsarskoé-sel
PRODUOTION INTERDITE au moment oti la “famille impérial
cea eS recevait le prince Frédéric Léopold
Kio 17.--- Hier Vartillerie russe |G Prusse. Elle a produit une pro
na les positions japonaises-A fonde consternation. Onditquel km
ypao, Hanchenpao, Menghapai | Pereur est complétement abattu.
is environs.--- Aujourd’hu 45| Toutes les fétes en Vhonneur du
du matin, les s Japonais re- | Prince allemand ont été aussit6
ant Pattaque d’an détache- | décommandées. .

dinfanterie russe: +- -Aw-cours de laprés-midi, les am-
loscou 17. - Dans la soirée, des | bassadeurs se sont rendus au palais
res pour Je repos de Pame-du | et ont exprimé leurs condoléan es
nd duc Serge, at été ditey en | 22 Tsar et a la famille im@ériale.
se) cé de la grande duchesse Eli- i La sentance demort avait été pro- |
de, nombreux officiers et de | HOncée contre le grand duc dansune |
clionnaires. ---Le\corps du proclamation lancée par les socia-
id duc Serge a été transporté du’ listes-révolutionnaires de Muscou, |
u monastére de Choudoff. _ aprés les désordres qu se sonl pas~ [ai
|
,
|
|
PP






















ic
a contraire
jonné ordre























a”



2






popes passent tontelanuita ré-_sés a. St-Pétersbourg le 22 Janvier.
8 priéres prés de luiet ikest Le corps du grand duc sera enterré
spar les aides de cam mp et-d des _ ‘dans la Cathédrale de la for leresse
1S. gE “Sti Pierre et St-Paul”

ou 18, ——L’assassinat du grand’ St-PererspourG 18.--- Aussitét
élé commis par un seul-hom- aprés avoir ‘appris la nouvelle de la
a bombe qu’il a lancée contre mort du grand duc, le Tsar et la fa-
lire, contenait ine substance mille jiunpériale se sont rendus 4 la
ive rds puissante-et -sembla= chapelle du--palais-de Tsarkoé-selo
de la bombe quia tué M, ot: un service funébre a été célébreé.

We.---Cette botibe contenait Paris 48+-- La nouvelle de ’as=" cision definitive pour metire fin @ la
et des” mnorcediix de fer, et sassinat-du grand-duc a produit ici }4 aie et Busso-Jap onaise, va fa
qui explique comment une profonde émotion et partout on | ans a e # o/0 TUSse a er
Stand duc.a pu étre sihor- ne’ parle que de ce nouvel attentat | M6 290 4/4; le 4 o/o japonais, a &:
ht mutilé. Des morceaux de “qui s’ajonte 4 la liste déja longue °
allés senfoncer dans le mur des horreurs qui se . passent . en

Hal, qui est situé a plus de Russie. ~

tres de distance du liea.6h Brrtin-418.— Le cuirassé allemand.
duit Vattentat,— L’assassin | « Woerth» sest échoug-hier, au lar-
Yersé par In force de Vex- ge de Kiel.— Cet accident est dd au
Anais il s'est vivement-rele- — brouillard.

ayé de s’enfuir. — I avait:° Sr-PETersBouRG 48.— Le géuéral
Couvert de sanget-a été ar- - -Kouropatkine a envoyé la dépéche
tot apres par un agent de‘ suivante le 16:--- «Dans la nuit da
Non | } seulement il “ne nie ae février, un détachement de volon-











|







*






















La «Revue Littéraire et Sociale» qui
vient de paraltre, dit:

A propos des sévéres admonestations
aux directeurs des douanes et admi-
nistrateurs des finauces, dont le «Mo-
niteur» a été plein la semaine passée:
«Cette prose comminntoire s’explique
et se justifie par ls méfails récents re-
prochés aux douaniers deux Cormis-
gions ont élé nommées pour investiguer
et dresser des bordereaux complé
fie rectificatils a des vérificatio









be at
















ge
es condériaalions seeks par. Goce ifs
le Tribunal Criminel pouvaient, &bon. au grand é:onnement de-tous, ¢
droit, étre assimilées aux mannequins : que l’on continue a offrir a 55 °/o,
qu’on dresse’ dans: les champs -pour | aftaire de P. 120.000.est contractée. a
rotéger le blé et elfrayer les moineaux. 58 °/o pay. et liv. sur Mats tels- quels. | : tous nos fre $5 le
es moineaux du ble fiscal n’ont pas, Depuis, ie taux est resté stationnairg, | meétt que nous. ro ons a fs
été effrayés. variant de-g8 4 60 *fo. ; Momedt Allez vite prendre
‘ L’opinions’apercoitavec peine qu’el- « Les titres bleas et roses sont trés fer- a l'Imp. de VAbeille, 116 rue
le s'était itusionnée. Kit elle se deman- } mes. Parmi les transactions faites durant , sin de l’Etat, au pile de
de maintenant si la GRAND? ASSISE DE” cette quinzaine, nous notons P. 20.000 Vexemplaire.. So
La Justice NaTIONALE, détournée de | de titres bleus a 40 */o, et P. 20,000 de | Haiti Litt
son bot, n’a pas été en somme, pour | rosés A 32% . Le 38 fascicule de
quelques habiles un paravent, un mur] | «Le taux des emprunts réunis reste-n9-! Marcelin a para”
derriére lequel ils :pensaient tout oser j minal a 50 %, et ‘celui des consolidés | , plus intéressant.-=2) (
impunément... Cette duperie n’a pas , 6 °/, 445 Ys.
été du gotit de "Autorité- qui, éeergi- | « Quanta la-prime sur l’or américain, |
quement,. poursuit les réparations dues | elle est restée stationnaire pendant ces
a Ja morale publique outragée». quelques jours 4 580 °/.; espérons que ce.
; ¥ taux; beaucoup trop élevé pour la situa. ;
‘tlon-actuelle de notre marché, ne se main-
tiendra puint et que nous aurons biestor



















woe

'
i



adéshéritéss du_ peup
: Marcelin avec une. dél






























eu ~
Nos fonds publics. de Vintérieur ont
subi, ces jours derniers,des variations
sensibles. Cela se -répétera probable= a-ensegistrer_une-baisse sérieuse—
“went encore. Ilva, dit-on, des projets | , *Des nouvelles regues de France par le
financiers dans lair..... | dernier packet, nous informent qu’a la
«ll faut plus que jamais, un plar, un | date du 27 Janvier écoulé, les obli igations |
| @'Haiti qui étaient cotées précédemment ae

systtme. In dehors de cela, on ne fe- | ’
ra rien de solide, rien qui vaille. On | Frs 403, sont montées 4 Fres 465. ~ C'est rait, pout son indépendane:
la plus forte hausse que Pon ait jamais :

ne fera que jeter_une inquiétude nou- | + que, mille nouvelles. lignes s

velle au milieu de tant d’i inquiét idues Jenregistrée sur les obligations d’Hatti 4 | une pitcoresque et canoe 4

dont nous sommes déja assiégés.. | étranger et gal démontre Ana Von “Hest | de Furcy,puisée dans le «Journ
| lance dans betat de nos 8 | batss et ob NOUS seupgonnons

* ans
| a souhaiter que les valears de notre dette - fine et savante d’un. distinge

« La question américaine continue a7: nya, hin pharsta ba |
intérienre (@manentle méuie cnemin!»s 4 :
préoccuper potre opinion publique, Le | ; européen 5 —~ des croquis hal
niteur ; et primiesautiers de La Foret N

New-York Herald, a propos de ja con- |
vention passce entte Tes Eta’ is Unis ‘et , Le journal officiel d’avant~hier popes: > réponse de Mr - Marcelin 4 Me.
notre voisine la Dominicanie, déclare | —Un arréié d’expulsion contre les Sy-/ get 4 propos de la loi sur la lig
que les finanecs haitiennes n ‘élant pas | riens dont les noms snivent:---Jean Crei- judiciaire ; s— des échas tube
enmauvais dat, on ne s'est pas enco- | dy, Habib Abraham, Nakle Joseph Sou- | sportive.
ve arvété dla pro-edure a suivre dt kar, Joseph Jacob, Antoine’ Kalil, Nery ~~ Nos compliments a Mr E
notre égard.. | Kouti, Joseph A. Silboun, Assad Kalil L
~~ “@ Nous sommes” done” sontiianéss a ‘Abynemer, qui séront embarqués a bord:
_avoir de. bonnes_finances, sous_peine ‘premier batean en_partence pour. PE.)
d’élre -en mauvaise posture prés des nger. - ministeatian des bag del
Etats-Unis, La pénitence ne serait pas} ---Un avis du Ministére dés finances’ en remplacement de Mr Durcé
des plus désagréables, s'il nétait pas | qu’ila été expédie au Siége Social de la! -«-Nos meill on pliment
Banque nationale @ Hairi a Paris tnban 7 i

humiliant pour un peuple de recevoir |
~de semmbiibles Injunctions det étranger- He service dePEmprant 1875; Tasorr
« Nimporte, nous voila-avertis. Nous | 39.990,16;---et pour le service de
devons étre sages améliorer sans cesse | prunt 1896, fres 143.964 45.

nos~fininces, otre: prudents dans les.) proviennent desencaissements per
concessions et contrats que nous 8

compte de ces. empruats jus
gnous; verter & ce. quils rest | Viler courant.

sorLe. proces verbal de la ‘stat
hambre en date Z Mars

i Edmond. Te
| pages oubliées de
wey
j



triote Amédée Bra et t
, congénére Alex. Damas fils; --u1
tise réponse d'une nouvelle col

la aaesion de Mme Luce-Arc
une bluete de celle-ci, qui lu




















































de la Doininieante, or chaqne. haitien
doit cooper rer a ce but. Agir autremen

rait eriminel.»
serait ¢ . Ce n’est pas seulement a

j Otvrage que notre éminent cOncitoyen et Coico. --Lechoeur

ami JEREMIE viet de livrer ad. blie sous 1€ pat “Pancien
[le modeste ie de v Errort Ose parde F





. Chronique Financiere ‘teur.
Voici l'sppréciation da Directeur dela}. [oeuvre de Mr ae
«Revue Littéraire et Sociales, — une com- analyse sérieuse-et fouillé
pélence en la. matiére, — sur la derniére donnons cette simpl
guinzaine commerciale : : = | ciation : PErr
A Mapes nt, rotre: marché nous ae d
urodes surprises}
pnsalidé 12."/oque nous signations:| j
quinze ve a sar ae or cela valeur







_delautre—darri
t tates: ‘par cet section =
Ge | joue J. A. PB. P.M. C.. Aogoste. U elin
¢ | Ce jeu de la ‘défense, A notre avis, est , ae “
| bon, mais i-oous-a -paru quelque ve | , Place Geffrard, 130.



































ssoctat ic Pon:
-qu’on parle 7a
tioa, au bénéfis





| personnel. Espérons ¢ qué sous la bonne | . Bons couteaux de table la douz. $ 1

























irée litéraire et wick donnée | direction de‘son capitaine,il sera meilleur. ; © Couverts inoxydables é iG
sir au Pensionnat des Soears de La- La partie d’ertrainement, en général, a Service de table de 12 converts
a profic de 'Orphelinat - de la Ma- | €t€ bonne. Arbitre: Paul Coupeaud: juges | en falence. terre de fer 10°
ine, a retroavé le succes: de la « pre- | de touches: MM. Longuefosse et A. Cou~ | Verres dpied = In dou a
yo Belle assistance ; ognif ique | peaud, ~--Revorrer, ew | Chapeas x de paille l'un 3 et4
nseéue 3 jeu intelligent etgracieux | FPunérailles "| Chaussettes pour hommes la douz, 15.
aves des Sceurs. | Cet aprés midi auront liew | es fonérail- Chemises blanchés « — lune ‘
us. tenouvelons done 03. compli- | les: . i Faus cols toile 'a dons. 42
gue nous avons déja faits ici, avec} A l Eplise. Wesleyenne de Th. Alexan-| GPavates en tous genres, depuls 1
lors.de la premiére - représenta- | dre Philipps, décédé hier soir-a VPage de | Magnifiqgues porte-monnuie depuis 1
jonnée en Vhonneur de S. G. Mgr 58 ans, (Avenue de Torgeau); ve ee
evéque J. Conan, - & Ala Cathédrale-de Marie Anne Au- | | Vin de Bordeaux
etite Tribune Publique A gustine Zuléma Baillergeau (rugdes Fronts- | A % 4 50 Fauves Freves.
.o nombre des-8 Syriens expulség, se} } forts, Bel-Air). — Le gallon $ 3.50 -- Les 5 gilions 3 17.
uve le nommé Jean-Creidy : it: clave | «Nos sympathiquescondoléances. ona ht esi
ne parlira point et qu il. a déja achetd | Remerciements



s influences nécessaires pour ere ser-

Mme Vve Castillon Guitean, les famil- |
soubait.---V voudrait donvetle chan= | les Guiteau et Amédée, remercieut bien j
au Gouvernement; mais.il n'y a en |-vivement les amis qui les ont assists |
ti qu'un seul Jean ‘J. Creidy aqui. la | -dansla douloureuse épreuve qu’elles vien-
nee a cié refusée et qui se tient aan? | pent de subir par lamort du regretté Cas
Rue du Magasin de I’Etat. | titLos-Gurreav.---Etles gtrdent de ces
Un groupe de Commergants. “-Pprécieuses marjoes de sympath’e une pro

“Explication | fonde reconnaissance.
: - “I usertion. demandée. few ime Lagojanis et la
Je soussigné, Nicolas Nader, progura- Parisienne
ar de la maison Michel~Kouri, établie Monsieur Lagojannis avise sa nom
ue place, m’empresse de m’expli- | breuse et distipguée clientéle, que son
mer sur Ventrefilet que. j'ai fait. pa- |} épouse lui envoie par chaque steame
te sur le «Nonvellistes du-t8 courant, | toutes espéces d'artieles, — choisis par
cétant mon emprisonnement par le | elle. méme, c'est a-dire a la.derniér
» dinstrection M. A, Povjol. imode, de toute fraichéur_et a. un bon.
faitest que Monsiet John D. Metz- | marché extraordinaire! A signal er une |
| magnifique collection de jolis,jolis cha- |

éé entendu. dans V'affaire Kouri re-
ment 2 une fourniture de caisses ee pour dames et filletles. 89, .
Empressez-yous : — cé yarl'e!

»livrée et payée en Avril’ t.
tout. -- Monsieur Negeri Soot 72, rue Roux et 136 Grand. Rue.
jege Cinstrection; -—— i Garritiont Adiré-

er " ee nny La Banque nationale d’Haiti et te con
ort-au- Pri que jai subi. | merce sont avisés qu’un certificat de'l’or
ort-au-Prince. le 18 Février 1905. donnance n° tg émise pour. fournitures de |
ed Ni coLas Naper._ bureau faites au D Fiangailles ._ 4 faveur. de. M. Castaing Laporte, sélevant |
Nous avons recn avec plaisir la carte de ala samme ‘de Deux cents gouades (200)

lilles de Mile Maria Cheviyestee Moe est addiré --- Duplicata doiten tre délivré
tebe N, Thomas. Te Dee pe SOe ae igeé- de- -déciate nul.
“ pe Brinees: 18 Janvier: i905,

GC, N° GAPC ORTE.

: : U8. HL ‘ ge “Piano a Cylindres~
u grand fale, ie éqainiers | Mr Agostino ‘Pasquale, artiste, “olive
nt entrainés pour le! au “public. ges «pianos 4 cylindres » que
oe P:P_--- US. Deux par- | tout Je monde a entendus ct/admirés
it €té jouges: une. _premiére _ qui. al Jlannonce en méme temps qu'il a en- |
donaé | Tichi son répertoire de, nouveaux. mor-



. Les Usines Me
demande nt 4 acheter une
quanuité de bois « Gown nie
de toutes dimensions.






“Eo
woe
poe

°




+ Pee ee Se BR REESE a, orn 1 9 Et BLL






















En lace de la Cathédrale
A partir daujourdhun. on t
yera ici Pore Salé: 0.80 le
Porteau-Prince,) 8 Re és rier 1905,
























D'apré és cable rec de Saint-
Thomas, lesteamer « Gur ISTIANS-
TED» sera ici je vendredi 24 cou-
rant, our partir-le meme rout Oth
e lender mun pour Santiago de
Cuba et Saint’ Thoms, prenan ut
réLe pascagers. a
Portar Prince, 20 FRavr ior 4905 i
. “GE RULACH& Co, Agents. _












































a grand intéré: et n'a. pa ‘(Sarvce New-York Halt)

te lone bot nr’ ayant ote os ea eeatix: aitishe i méringués ét autres. |
quipes A et B. 2 Il se met a Ja disposition des: familles

A composton:~.-Bavipe A:goal- } pour: des-auditions 4 domicile :.avec le} 4
Chevallier; are :E Sa , @ plano a cylindres » tout le monde es quitté New York le +6 courant
: is

-musicien et pianiste consommé!.. directenyent pour notre port om
7 : ‘4
_— Stadresser 4 Mr D. Ferrari, 168) 4) os) attenda mercredi prochain

i | Grand t Buo. eer eevrmin eer scm 22, . pour. sn uvre Je méne jour
Un cheval de. tres elite taille | pour Saint-Marc, Gonaives, Petit-
: Saremtts au bureau da Jou al. -| Goave,Kineston,prenant la malic e,
ee On desire a fret et passagers.

Port: alt-Prince, 18 Fevrier 1905.

- ANN dc Ce, Agents.










Le steamer «ADIRONDACK » a






























La Compa

ave paige commerce wn] TMD «Grau naet 8 i
spartir de cette date, i sser,
‘epour les transports, directement au bu- On trouvera les meilleurs |

wea : vins au meilleur marché, | - Enfin, q

e ou que
Angle des Rues du Quai et Roux [eoetgaa til

Port-au -Prinee, ce 23 Janvier 1905. AUX. CAVES DE BORDEAT , felt, ae vous de

Directeur, — O. BA
Le trecteur, Out ANCE: _ Rue Republicaine, — TELEPHONE.

Is

‘La Compagnie Jes Wagons- Trust

:
:












































Vente en gros, “demi: -oros et dé: |
tail de Vins et Spiritueux, dé Pr | wax =: da a Musee e
venance frangaise. "rues St-Lovia ef de
annonce au public et au commer- | Ving de table de Bordeuax, rouges el blancg [| (en face da Marché
ce qu’a partir de cette date, Mr F- | Sup-demande, la maison livre! | Hellion. Bis

Lamour ne fait plus partie de.la}jes Vins de table en bouteilles |
dite Compagnie. étiquetées et capsulées, sans aug: }
20 Février 1908,

Port-au- Prince, * | mentation. de prix
F rancisco DESUSE | Hotel-Pension des Etudiants.
bricant de Chaussures | “

ene | Avenue ie N°2 2

i i ahé te, Y W eae | 44_
La Manufacture a toujours ¢ en | __ Table d’ho par jour; s

lon de réception ; salle d’ inde ; nour | om
-dépot un grand stock, — pour la | riture abondante et suostantielle. pour];
‘vente en gros et. détail, — de}

les constitutions débiles; consultations
-chaussures en tous genres pour | médicales a discrétion ; maitres-répéti-
Hommes,Femmes, Enrants.

| teurs pour les Jeunes gens en retard;
Les commancles des commer:

domesticite ; -bain... :

DB. =» Une.dame de bonnes. vie eb!

fants: de Pintérteur pourront: étre |. mopurs. habite linstitution,-aveete titre
_exéculées dans une semaine 3 | de gouvernante ‘infirmiére.

‘in voyer vite












23, rue des Fronls-Forts, 23. | Bouguets Dour Fiangailles ri

PORT-AU-PRINCE- ed Gréations Er Ds

- ———' | Corbeilles

Janintres pour tues, réceptions.
Couronnes de loutes beantés,

ogy St anAvEuE nS Travail soigné —
Baa
COLIQUES. ia

cbentnt
eee a









" Maitre-Tailleur, OS
Grand Rue, 184,

Ve thane 4 ses nonibreux clients |
que sa maison est. nouvellement| ©
. | assortie.d'une grande quantité de}

-Changement. dadri sse | Diagonales, Flanelles, Chevioties of Casa

enn | d'une réelle supériorité.
Le soussigné avise le public et ton Dans son: établisser
particuliérement ses nombreux éléves |
a'il vient de transférer sa demeure a
o 63, rue Eugéne Bounjolly, ci- dey
Rue Améri icaine, ot il se tient a]
disposition pour ‘des legons d’Angtai.
~ langue aujourd'hui recofinue indi
sable & tous. On peut travailler se
en groupe; et ces cours se f
= domicile, gue. chez. Je B fesse

Port. du -Pbind
gh O05