Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text









_ ~~ SJeudi, 2 Février 1905





















































recut hier an palais de ‘Tsarskoe-

Selo une deputation de 34 ouy 1ers

| représentant leurs carnarades de St-
3étersbourg. L’entrevue ful respec-
tueuse du Coté des reurésentants et
ordiale du cété da Czar,gui promit |
des ameliorations aux conditions
présentées et les mit en garde contre
les agissements des meneurs socia
listes. -

Paris 2.— Hier le sénat aprés |
question de confiance posée par |e
ministre delaguerre, vota le passage
en discussion ‘les. articles dup service
militaire. pour deux ans,

betinistre du commerce décida
que toutes les notes concernant t Pad-
ministration centrale de son minis-
fére, pourront étre conmmuniquées

as a Y on" soldats de déserterou de se rendre.
néstant de Port: au-Prince que “Moukpen.4¢.--- Les bostilités ont
des Départements qué l’abon- | cessé, mais pour coinbien de temps,
nement étant: payable @avan- cest-ce qu’on ignore.--~ Les corps

ee, le service du jour al ‘sera dun § grand poinbre de, c UX qui o: ont}
ned BOS 2 Ss, ey %
igoureusement et san étués, ne sont pas eficore retrouvés

pe 1 Les troupes du général Stackel berg
uspenduatous ceuxquin'au-| con, celles qui-ant le plus’ souffer
font pas acquitte dés réception ‘Sur la foi des rapports chinois, les
le requ de Ropu i ae cie ‘pertes des Japonais sont trésimpor-.
tantes.«=-" bes: Russes ont fait 500 |
prisonniers. |
Au début, Veffectif des trou pes ja-
ponaises faisant face ? & la droite rus-
7 _[se, était denviron 10.000 hommes, +
ea RUG TIAL qui, frappés. do tetieur, onl été mis
ET ee oe fp -enefulle; mais un peu. plus tard, ces
. SicFirekcsouue Si. Ce ts généra we ‘troupes out reeu. des renfor {s impor:

Kouropatkine dit que. s | tants de la droite jJapounise.















08













o.
Ex
a



emer pens Ata tp soncinRINRORR ARN Bae















:
b.
i
i









apomisest Hse mis-nyos 1 Lacblessure. du général Mistel hen- , aux intéressés sur. Jeu 's demandes,
ral des troupes t russes: BL Trcelt lent. | ko atv genou, est sér iense,--+ Le ae » . LaCommis ernationale ’en-.
Biles contiogent & hem ardelr pair (ie néral-Kondratovitel a cu la} port “quéte sur Pineidentde Hull a éntendu



: traversée, et, la balle apres “avoir tran les (€moins russes.-- Les arrestilfons
; di -versé les poumons, s'est logée dans, occasionnées 4 la suite de Vexplosion
[Tepine dorsuled ou ¢ elleaétéextraite, de bombe Avenue de la Répubiique,
f d'élat-major, Te colonel An- n’ont pas été maintennes, sauf trois;
lV aviel, est gravement bl est. ala téte. mais‘les charges relevées contre ies
Be “Sr: PETERsBoURG Bt, pun La pol ie : ‘ individus gardés g,sout ‘insignifiant ies
es, mais que BB. Sol asarpris des grévistes dans! . Une dépa. he de Batavia infor me.
/ une taverne: et fait feu, tuant une que les troupes neerlan daises, aprés
tes Jape jeutie ‘fille ak blessat ie personnes, _-lpe marche fore cée,s SuLpr rrent le Sul-
Ov assure que Je Gouvernement tan-prétendan nt Al tchim, | qui fut
; russe se propose de faire’ fice Ala si-” “Taéainisi que deux de ses lfeutenants.
* uation présentéen créantun ems- ;.. Havas 2.-- ‘ral Mist- Kkyzabor», antrement-dit-une-espéce | = - = 6s
gale | de Parlement ot toutes les classes
2 ee je Ghd Ob Se
desnace ce anita ye naaae Ds yer, “SHier les Russee’ bot
gauche russe; ils oft repoussé la bardarent Chenchieh pao, Lapaz et Li- exis, t
ghe avancée - de. cavaler russe dt | tajentan, puis deux compagties Vine | . . Palais Nation:
ibardé | les. hatter oe fanterie- attaquérent Chevchiehpao. Président, Ss
AG : 5 | Miles furent reponssées. So i Permeitez A an de vos ie umes conciige
£ . Vamiral Togo” retourne sra prendre ~ yens de Vous adresser cetie et ire pabli-
E i 6-Féverier cque qui n’ést qa’ an moi oste--- mais sine. -
COLE --- hommage rendu 4 Votre Honora-

de | ral .Kouropatkine té idgraphic™ qe. i resident Les imsortintes i&b
es| | Sandopas fut incendié par.le feu de’ * fesidenty"6s importantes Es ‘ormes
LL di survenues depois Voue heateux ayéne-
e@ pas- | Ve artilerie rugse et que le‘bombarde- on pocyoir, dane Ve -ganisation ad-
: ' 3 % - Meu a OOP AGE ae
ours,| ment - continue. Les aérostiers re- aministrative et politique d’ fag n'one
eounutent. que. in garnison Japonaise fait qu’attirer anjourd’hui sur ce Pays,par
disen avail. ate mebivees: ‘les. rencontres cOn- leurs bons rétultats, Vatteation des diplo.-
p
, mates de toutes les nations. ons -- Vous avez

Va (ear. fasternent mhrih. o tee es helen nn 44
OG

: Sys Perea: APO ORG “doy Lo Algar. jastement meni, e: Vous ole









‘an—gra
pont sont inorts. noe fee


















an a late du 29 Inns, alt que
8 pertes russes dir 25
ont éié du 10: 000 homin
@ nombre des -bh e858








: ag ote
Raises sont Trés import inte ag

















opRG: Vero
























jours 3s d'atre lové hauiement pov Pextré
me habileté dont- Vous avez-constat
fait preuve: dans des circonstances trés ti
tiqnes.

A mesure, Président, que Vous avanee:

rez dans la rude tache de ‘Président exclu-|_
sivement préoccupédes intérats confiés 4 Vo- |
tre garde, toutes les sympathies iront a |.
Vous, plus ardentes et plus ombrepses. |
Tous Vos efforts constants, guidés par
Votre amour des idées progressives, Votre |

incorruptible honnéteré et Vos principes |.



de fermeté, Vous donnent aussi plein droit

Tees sympathies. Dailteurs, ‘eette conse |
tance de Votre part n’a et ne saurait avoir |
d’autre boussole que Votre fort tempé- |



rament bien. assagi, .doublé .du mirotte- |
ment du bonheur de Votre pays que Vous
aimez tant. -

Je ne veux point ‘ici blesser Votre trop |
grande modestie en Vous parlant de Votre |
élévation de caractére hors ligne, de Vo=
‘tre dignicé parfaite dans la vie et des ser-
vices que Vous avez rendus a la Patrie.Ce-
pendant, on est obligé de bien reconnal-.
ire que nul autre que Vous ne poovait
S'a.sumer cette tache si rude, grace a ce
prestige dunt Votre nom rayonne parmi
| élément populairé qui a suse” montrer-

si -bien-jeste-et—reconnaissant pout Vos |
vertus civigues en Vous élevant ala pre- 9 Ul
| Ventreprise; nous ne pouvons Pisco)

miére Magistrature de l’Etat.

Vous ates le vrai Réformateur n’ayant |.
irae laa : --iait insérer-dans_le-¢ Nouvelliste » du

“qu'un battle salur de la nation hatrienne:

L’Eternel qui récompense tout_ce qui est-}
noble et beau, a déja donné a Votre Gou- |

nement des bases inébrant ables. Tl Vous}
aidera certainement dans-—Votre -activied |
réformatrice et créatrice.

Hippolyte. Kleber. Vilmenay-et-son con- fe

du 5 Janvier 1905, Venda et cédé a.
| Monsieur Clément Pierre, pour lui, ses
| béritiers et ayant cause, Pentreprise | vain,

;ché du Poste-Marchand; et. Monsieur , infirmant ainsi






respectuevsement. ee

S se Pane Jouio DUVIVIER.

an PUBLIQUE

‘Porta aul -Prines, 2 Février 1905.
rat Communal de Port-au-Prince

oe Monsieur le Magistrat,
~Monsieur Normil Suahout préala- »
blement autorisé par la Commune de.
thee et parle oor sare oF
tat de l'Intérieur, ainsi que le constate .
| un procés-ver bal du ‘ait Conseil, en ch sas =e
‘date div 30° Décembre 1904, 7 4, ayant, » par |
acte nolarié au rapport de Louis! — Em
Hier mating

frére, uotaires a cette résidence, daté , vait prendre: sage
' sous la présidence d



vient de nom
ie ry eadicr et de pr
révision,
Les. membres de cet
MM. Granville, chi
fr dle des douanes
cien inspecteur-gén
{des douanes ; et D.
_ division au départer















































pour que les modi:
ront apporter aux Tari





assisté des, ju
Mais a Y

des travanx. de construction du. mar- sier, ces deux derni

Clément Pierre, ayant formé avec nous | ce, la cause a dt |
une sociélé civile pour Mexécution de| . LeTribunal

le. déport. desj juges

Société Mé

i-soir-une—

der Février courant, N» 1936, __[ sciences a.en_ lien

Cet avis” nous ‘semble > d’autint plus | de Gonzague, aux fin

étrange, que la création de Ta société | Saas week me

| Clément Pierre & Coa été notifiée a la | présents ; M

| Commune de Port-au-Prince et au Se-| Horace ‘a Ree

prendre le contre-avis que vous avez









__Président, ces réformes sont_urgentes, |
“appelées | 3 sanver_te- pays encore couvert.
de Wlessures récentes que Dieu Vousa choi-j
si pour cicatriser, sinon guérir. Vous n’a- |
vez jamais cessé et ne. cesserez-de -combat-|
ire-avec Votre énergie tous céux-quijmal= >
ré Vos sages consells, ont voulu ov veu-
Feat all aller-4-lencontre. "de ces-atiles 1éfor-.
mes. Vous n’avez pas toa plus reculé de- |
~vantle-chariment a infliger anx Consoli- |
dards avec lg justice en main. Bien secon- |
dé par | Esre Supreme, Voug ne podyer
_que. réussul 0 ee
“Président, Po ordie moral hatte





“pu résister au désir de Vous féliciter ak.

dement par des Délégations. pour Votre

admirable “et courageuse campagne, gue

“Dieu a Couronne de: Sacces

Le désaven unanime etaoleneetdu peu- qu
ple en cette circonstance, a di false vibrer’
“de joie votre coeur de patriote. L’Histoire.
relatera sans conteste Votre grande popa- |

~farité ev les hauts faits de Votre adminis=
| surance dengtre parfuite considération. |

uation aussi ferme qu’honorable..

Votre souvenir. Président, sera impé- 1] _
_ tissable dans la mémoire de tous Vos com: |





5 { tinuera-& existerjel c est. aveu elle s

| Pierre, en vertu de la cession Normil | avec Vagricolture

| erétaire d' Etat de Mniérieur, 2 qui nous | ; briel, Herma:








‘ont, par dépéche Bug. Maximil
écoulé, aceusé ‘yéception et ae mien, Casiees
prendre note de nos communications | ted ars

tre contre-avis, notre !

= Malgré « done




coat Delarse
un contrat. -Pegu-par ! Ree
e Kléber Vilmenay}
pbieites | a cette. rési~_ 4 eh

i i hain. fol. 3 143144, Vo

Case 518. di pecans O. Ne.3 des actes

| civils.. dans le conditions du Code ci-
| d’Hatti,et ay. ) objet licite, con:



Me Louis Hippelvie
et ‘son es






















Py
goier, cece
secre each



ie





que la Commune de- Port-aa Prince’ L Le sevice tei
devra traiter pour tout ce qui auratrait | re Constantin, di a
a Vexécution ee tr avaux de construc: | et aux fe Ss

90 443 IOS robs d,étant



Bonne

e: 41008 sommes: devenus les seuls | diere et ae aire
ayants-causes dé Monsieur Clément tant én [ai-

Sambour du 5 Janvier expiré, | Eo réunissant
Agréez,. Monsieur le. Magistrat, Vas~ -ques, elle concour
ment . la Mé

ue ‘Chewesr PIERRE: & Ee





triotes. ‘Un peuple héroigue avait pour)

devise: nil desesperandum Pourquoi donc.

tous Vos: concitoyens animes de: bons “ery

nobles sentiments, ne Vous aideraient-ils t.
pe prouver la j instesse de cette Heviaes a |

aide de Dieu?
Ges la le veeu !e plus ardent dun de!
~ Mos hambles comcitoyens. Je suis presque ,

certain, Président; av ‘Ye y aura des indie. : le proces-verbal desséane

das poor me taxcr de fligorueus, de Aut |
tenr, ete. Peo mUmp ene! Je. ‘tenais a

EE

- Yous rendre publiguen ent, a avec en- ¥









Meslioar. oe
Le 5 jenreat officie! d’hier’ public, « )
deux avis ministériels deja menti mands:



9 mars 1903 de. la Chambre des Dép
‘its,--- la situation dela Banque Nationa-

4 os
le d i au 5 Onrob:e oa et des! E



| info: rme le public, en 5 eponse a lavis:
‘du 21 Janvier courant de MM. H. Pape-

qu'il ne reconnait que Monsieur

| Clément Pierre comme entrepreneur
des travaux de construction du-marché-

du Post Marchand, étant donne que ce-
Ménsieur esl seul cessiganuire du con-
tral cernant r exéculion des sus-dits.
travaux. oe ida deertamtim sy
bes Magistrat communal,
fb SAMBOUR



“Te sisanier Prins per NepEn-

| LANDEN, venant du Sud, est at~
re| tendu. ici le 3 courant. IL repartira.

jour, : 5 heures de la~

‘eae pour ee ee pre~









pplianées, jewdi 2 2 fentier,
es-tnidi

Fuses ALE.
ee 1005.

oe ee f



a Avante eu Sissucosp de deman=-
yer ie pasiige:< et fret pour San-

5 priods done les intéres—

és de sadresser A nous dés au--

hui, pour nous fai ire leurs,
propositions.

a GERLACH & Co agenis..

La: Banque Rotiousle e Haiti: a iP hor:

|; neur Vinformer les -intéressés, qu'ils.”
| peuvent, a partir de ce jour, toucher &

ses guichets sur les emprunts suivants =
Gonsolidés 1900 6 °/., 51° réparti-
_pour cent (AR o ) inté--
ter au 31 Janvier 7905.
10 Janvi r réunis, 14e
i nt C1 27) in-
és a ter au 3l Janvier 1905.
omtre: regus et sur présentation des

“Port av-Priuice, le 30 Janvier 1905.

OE 3 - }


















“Rue du Quai
{pres du Bureau Hydraulique
A dater de ce our :




tous les’ so:
Court bouillon de poisson.
> Gros bouillon Guiole coyotte. :
A. BOURDON, propridtaire.








Rue Républicaine, — 2 FLiPUONE, : 4

Vente: an prosid demi-sros et dé |

A Vhonnear d®nnoncer a publi otal tail de Vins et Sprritueux, de pro-
sa ses clients que sa Cordonner e,s

-& Tangle des rues da. Centre et Bon venance francaise:

~ foi,est transféréea laG rand Rue Ne57,
~en ‘face. de hagojaniis.
Toujours a tn, disposition: de ge
clients pour: le bon gout, a élégi TE ce : ges

da ponetualite oes et Hirsute

J oe























La Compagnie Waggon-Frast.

Avise le onbl ic-cb le commerce gu’a |
“partir Je cette date, il faut s'adresser,.
“pour les transports, directement au bu- |
Peau :

Angle . ies ai et Roux 1 Solin mires pour, Giners, receptions,

~~ Conronues de toutes beantés.
ANCE. Travail soigné =,
ea a Sadtesser @ Mine. CHEFDRUE.



RR ae mm ®

a

ana ne

du Palais ——
dev Onin”
Larousse

on _Les Usines.Metzger
‘demandent a acheter. une forte} .
quantité de bois -« Gommier > 7
de toutes dimensions: ~~

Fabrigant ¢ : Chaussures. pares nes re ae Ls
| domesticite bain,
La Manufacture a toujours . ent ON. Ba. Une, dan
~ dépot un grand stock, —-pourla-
vente en gros-el détail, — de}
_ehaussures en tous genres pour

~~ Homes, FEeMMEs, ENFAN Se

mani ste

eants de l’intérieur pourront atré-
exécutées dans une semaine, 3
peu pres.

23, rue des Fronts-Forts, 23.

PORT-AU- PRINCE Al



“400; Hacons “dg Spuisds.. ick de
“Stock renenmeté.





Full Text









_ ~~ SJeudi, 2 Février 1905





















































recut hier an palais de ‘Tsarskoe-

Selo une deputation de 34 ouy 1ers

| représentant leurs carnarades de St-
3étersbourg. L’entrevue ful respec-
tueuse du Coté des reurésentants et
ordiale du cété da Czar,gui promit |
des ameliorations aux conditions
présentées et les mit en garde contre
les agissements des meneurs socia
listes. -

Paris 2.— Hier le sénat aprés |
question de confiance posée par |e
ministre delaguerre, vota le passage
en discussion ‘les. articles dup service
militaire. pour deux ans,

betinistre du commerce décida
que toutes les notes concernant t Pad-
ministration centrale de son minis-
fére, pourront étre conmmuniquées

as a Y on" soldats de déserterou de se rendre.
néstant de Port: au-Prince que “Moukpen.4¢.--- Les bostilités ont
des Départements qué l’abon- | cessé, mais pour coinbien de temps,
nement étant: payable @avan- cest-ce qu’on ignore.--~ Les corps

ee, le service du jour al ‘sera dun § grand poinbre de, c UX qui o: ont}
ned BOS 2 Ss, ey %
igoureusement et san étués, ne sont pas eficore retrouvés

pe 1 Les troupes du général Stackel berg
uspenduatous ceuxquin'au-| con, celles qui-ant le plus’ souffer
font pas acquitte dés réception ‘Sur la foi des rapports chinois, les
le requ de Ropu i ae cie ‘pertes des Japonais sont trésimpor-.
tantes.«=-" bes: Russes ont fait 500 |
prisonniers. |
Au début, Veffectif des trou pes ja-
ponaises faisant face ? & la droite rus-
7 _[se, était denviron 10.000 hommes, +
ea RUG TIAL qui, frappés. do tetieur, onl été mis
ET ee oe fp -enefulle; mais un peu. plus tard, ces
. SicFirekcsouue Si. Ce ts généra we ‘troupes out reeu. des renfor {s impor:

Kouropatkine dit que. s | tants de la droite jJapounise.















08













o.
Ex
a



emer pens Ata tp soncinRINRORR ARN Bae















:
b.
i
i









apomisest Hse mis-nyos 1 Lacblessure. du général Mistel hen- , aux intéressés sur. Jeu 's demandes,
ral des troupes t russes: BL Trcelt lent. | ko atv genou, est sér iense,--+ Le ae » . LaCommis ernationale ’en-.
Biles contiogent & hem ardelr pair (ie néral-Kondratovitel a cu la} port “quéte sur Pineidentde Hull a éntendu



: traversée, et, la balle apres “avoir tran les (€moins russes.-- Les arrestilfons
; di -versé les poumons, s'est logée dans, occasionnées 4 la suite de Vexplosion
[Tepine dorsuled ou ¢ elleaétéextraite, de bombe Avenue de la Répubiique,
f d'élat-major, Te colonel An- n’ont pas été maintennes, sauf trois;
lV aviel, est gravement bl est. ala téte. mais‘les charges relevées contre ies
Be “Sr: PETERsBoURG Bt, pun La pol ie : ‘ individus gardés g,sout ‘insignifiant ies
es, mais que BB. Sol asarpris des grévistes dans! . Une dépa. he de Batavia infor me.
/ une taverne: et fait feu, tuant une que les troupes neerlan daises, aprés
tes Jape jeutie ‘fille ak blessat ie personnes, _-lpe marche fore cée,s SuLpr rrent le Sul-
Ov assure que Je Gouvernement tan-prétendan nt Al tchim, | qui fut
; russe se propose de faire’ fice Ala si-” “Taéainisi que deux de ses lfeutenants.
* uation présentéen créantun ems- ;.. Havas 2.-- ‘ral Mist- Kkyzabor», antrement-dit-une-espéce | = - = 6s
gale | de Parlement ot toutes les classes
2 ee je Ghd Ob Se
desnace ce anita ye naaae Ds yer, “SHier les Russee’ bot
gauche russe; ils oft repoussé la bardarent Chenchieh pao, Lapaz et Li- exis, t
ghe avancée - de. cavaler russe dt | tajentan, puis deux compagties Vine | . . Palais Nation:
ibardé | les. hatter oe fanterie- attaquérent Chevchiehpao. Président, Ss
AG : 5 | Miles furent reponssées. So i Permeitez A an de vos ie umes conciige
£ . Vamiral Togo” retourne sra prendre ~ yens de Vous adresser cetie et ire pabli-
E i 6-Féverier cque qui n’ést qa’ an moi oste--- mais sine. -
COLE --- hommage rendu 4 Votre Honora-

de | ral .Kouropatkine té idgraphic™ qe. i resident Les imsortintes i&b
es| | Sandopas fut incendié par.le feu de’ * fesidenty"6s importantes Es ‘ormes
LL di survenues depois Voue heateux ayéne-
e@ pas- | Ve artilerie rugse et que le‘bombarde- on pocyoir, dane Ve -ganisation ad-
: ' 3 % - Meu a OOP AGE ae
ours,| ment - continue. Les aérostiers re- aministrative et politique d’ fag n'one
eounutent. que. in garnison Japonaise fait qu’attirer anjourd’hui sur ce Pays,par
disen avail. ate mebivees: ‘les. rencontres cOn- leurs bons rétultats, Vatteation des diplo.-
p
, mates de toutes les nations. ons -- Vous avez

Va (ear. fasternent mhrih. o tee es helen nn 44
OG

: Sys Perea: APO ORG “doy Lo Algar. jastement meni, e: Vous ole









‘an—gra
pont sont inorts. noe fee


















an a late du 29 Inns, alt que
8 pertes russes dir 25
ont éié du 10: 000 homin
@ nombre des -bh e858








: ag ote
Raises sont Trés import inte ag

















opRG: Vero





















jours 3s d'atre lové hauiement pov Pextré
me habileté dont- Vous avez-constat
fait preuve: dans des circonstances trés ti
tiqnes.

A mesure, Président, que Vous avanee:

rez dans la rude tache de ‘Président exclu-|_
sivement préoccupédes intérats confiés 4 Vo- |
tre garde, toutes les sympathies iront a |.
Vous, plus ardentes et plus ombrepses. |
Tous Vos efforts constants, guidés par
Votre amour des idées progressives, Votre |

incorruptible honnéteré et Vos principes |.



de fermeté, Vous donnent aussi plein droit

Tees sympathies. Dailteurs, ‘eette conse |
tance de Votre part n’a et ne saurait avoir |
d’autre boussole que Votre fort tempé- |



rament bien. assagi, .doublé .du mirotte- |
ment du bonheur de Votre pays que Vous
aimez tant. -

Je ne veux point ‘ici blesser Votre trop |
grande modestie en Vous parlant de Votre |
élévation de caractére hors ligne, de Vo=
‘tre dignicé parfaite dans la vie et des ser-
vices que Vous avez rendus a la Patrie.Ce-
pendant, on est obligé de bien reconnal-.
ire que nul autre que Vous ne poovait
S'a.sumer cette tache si rude, grace a ce
prestige dunt Votre nom rayonne parmi
| élément populairé qui a suse” montrer-

si -bien-jeste-et—reconnaissant pout Vos |
vertus civigues en Vous élevant ala pre- 9 Ul
| Ventreprise; nous ne pouvons Pisco)

miére Magistrature de l’Etat.

Vous ates le vrai Réformateur n’ayant |.
irae laa : --iait insérer-dans_le-¢ Nouvelliste » du

“qu'un battle salur de la nation hatrienne:

L’Eternel qui récompense tout_ce qui est-}
noble et beau, a déja donné a Votre Gou- |

nement des bases inébrant ables. Tl Vous}
aidera certainement dans-—Votre -activied |
réformatrice et créatrice.

Hippolyte. Kleber. Vilmenay-et-son con- fe

du 5 Janvier 1905, Venda et cédé a.
| Monsieur Clément Pierre, pour lui, ses
| béritiers et ayant cause, Pentreprise | vain,

;ché du Poste-Marchand; et. Monsieur , infirmant ainsi






respectuevsement. ee

S se Pane Jouio DUVIVIER.

an PUBLIQUE

‘Porta aul -Prines, 2 Février 1905.
rat Communal de Port-au-Prince

oe Monsieur le Magistrat,
~Monsieur Normil Suahout préala- »
blement autorisé par la Commune de.
thee et parle oor sare oF
tat de l'Intérieur, ainsi que le constate .
| un procés-ver bal du ‘ait Conseil, en ch sas =e
‘date div 30° Décembre 1904, 7 4, ayant, » par |
acte nolarié au rapport de Louis! — Em
Hier mating

frére, uotaires a cette résidence, daté , vait prendre: sage
' sous la présidence d



vient de nom
ie ry eadicr et de pr
révision,
Les. membres de cet
MM. Granville, chi
fr dle des douanes
cien inspecteur-gén
{des douanes ; et D.
_ division au départer















































pour que les modi:
ront apporter aux Tari





assisté des, ju
Mais a Y

des travanx. de construction du. mar- sier, ces deux derni

Clément Pierre, ayant formé avec nous | ce, la cause a dt |
une sociélé civile pour Mexécution de| . LeTribunal

le. déport. desj juges

Société Mé

i-soir-une—

der Février courant, N» 1936, __[ sciences a.en_ lien

Cet avis” nous ‘semble > d’autint plus | de Gonzague, aux fin

étrange, que la création de Ta société | Saas week me

| Clément Pierre & Coa été notifiée a la | présents ; M

| Commune de Port-au-Prince et au Se-| Horace ‘a Ree

prendre le contre-avis que vous avez









__Président, ces réformes sont_urgentes, |
“appelées | 3 sanver_te- pays encore couvert.
de Wlessures récentes que Dieu Vousa choi-j
si pour cicatriser, sinon guérir. Vous n’a- |
vez jamais cessé et ne. cesserez-de -combat-|
ire-avec Votre énergie tous céux-quijmal= >
ré Vos sages consells, ont voulu ov veu-
Feat all aller-4-lencontre. "de ces-atiles 1éfor-.
mes. Vous n’avez pas toa plus reculé de- |
~vantle-chariment a infliger anx Consoli- |
dards avec lg justice en main. Bien secon- |
dé par | Esre Supreme, Voug ne podyer
_que. réussul 0 ee
“Président, Po ordie moral hatte





“pu résister au désir de Vous féliciter ak.

dement par des Délégations. pour Votre

admirable “et courageuse campagne, gue

“Dieu a Couronne de: Sacces

Le désaven unanime etaoleneetdu peu- qu
ple en cette circonstance, a di false vibrer’
“de joie votre coeur de patriote. L’Histoire.
relatera sans conteste Votre grande popa- |

~farité ev les hauts faits de Votre adminis=
| surance dengtre parfuite considération. |

uation aussi ferme qu’honorable..

Votre souvenir. Président, sera impé- 1] _
_ tissable dans la mémoire de tous Vos com: |





5 { tinuera-& existerjel c est. aveu elle s

| Pierre, en vertu de la cession Normil | avec Vagricolture

| erétaire d' Etat de Mniérieur, 2 qui nous | ; briel, Herma:








‘ont, par dépéche Bug. Maximil
écoulé, aceusé ‘yéception et ae mien, Casiees
prendre note de nos communications | ted ars

tre contre-avis, notre !

= Malgré « done




coat Delarse
un contrat. -Pegu-par ! Ree
e Kléber Vilmenay}
pbieites | a cette. rési~_ 4 eh

i i hain. fol. 3 143144, Vo

Case 518. di pecans O. Ne.3 des actes

| civils.. dans le conditions du Code ci-
| d’Hatti,et ay. ) objet licite, con:



Me Louis Hippelvie
et ‘son es






















Py
goier, cece
secre each



ie





que la Commune de- Port-aa Prince’ L Le sevice tei
devra traiter pour tout ce qui auratrait | re Constantin, di a
a Vexécution ee tr avaux de construc: | et aux fe Ss

90 443 IOS robs d,étant



Bonne

e: 41008 sommes: devenus les seuls | diere et ae aire
ayants-causes dé Monsieur Clément tant én [ai-

Sambour du 5 Janvier expiré, | Eo réunissant
Agréez,. Monsieur le. Magistrat, Vas~ -ques, elle concour
ment . la Mé

ue ‘Chewesr PIERRE: & Ee





triotes. ‘Un peuple héroigue avait pour)

devise: nil desesperandum Pourquoi donc.

tous Vos: concitoyens animes de: bons “ery

nobles sentiments, ne Vous aideraient-ils t.
pe prouver la j instesse de cette Heviaes a |

aide de Dieu?
Ges la le veeu !e plus ardent dun de!
~ Mos hambles comcitoyens. Je suis presque ,

certain, Président; av ‘Ye y aura des indie. : le proces-verbal desséane

das poor me taxcr de fligorueus, de Aut |
tenr, ete. Peo mUmp ene! Je. ‘tenais a

EE

- Yous rendre publiguen ent, a avec en- ¥









Meslioar. oe
Le 5 jenreat officie! d’hier’ public, « )
deux avis ministériels deja menti mands:



9 mars 1903 de. la Chambre des Dép
‘its,--- la situation dela Banque Nationa-

4 os
le d i au 5 Onrob:e oa et des! E
| info: rme le public, en 5 eponse a lavis:
‘du 21 Janvier courant de MM. H. Pape-

qu'il ne reconnait que Monsieur

| Clément Pierre comme entrepreneur
des travaux de construction du-marché-

du Post Marchand, étant donne que ce-
Ménsieur esl seul cessiganuire du con-
tral cernant r exéculion des sus-dits.
travaux. oe ida deertamtim sy
bes Magistrat communal,
fb SAMBOUR



“Te sisanier Prins per NepEn-

| LANDEN, venant du Sud, est at~
re| tendu. ici le 3 courant. IL repartira.

jour, : 5 heures de la~

‘eae pour ee ee pre~









pplianées, jewdi 2 2 fentier,
es-tnidi

Fuses ALE.
ee 1005.

oe ee f



a Avante eu Sissucosp de deman=-
yer ie pasiige:< et fret pour San-

5 priods done les intéres—

és de sadresser A nous dés au--

hui, pour nous fai ire leurs,
propositions.

a GERLACH & Co agenis..

La: Banque Rotiousle e Haiti: a iP hor:

|; neur Vinformer les -intéressés, qu'ils.”
| peuvent, a partir de ce jour, toucher &

ses guichets sur les emprunts suivants =
Gonsolidés 1900 6 °/., 51° réparti-
_pour cent (AR o ) inté--
ter au 31 Janvier 7905.
10 Janvi r réunis, 14e
i nt C1 27) in-
és a ter au 3l Janvier 1905.
omtre: regus et sur présentation des

“Port av-Priuice, le 30 Janvier 1905.

OE 3 - }















“Rue du Quai
{pres du Bureau Hydraulique
A dater de ce our :




tous les’ so:
Court bouillon de poisson.
> Gros bouillon Guiole coyotte. :
A. BOURDON, propridtaire.








Rue Républicaine, — 2 FLiPUONE, : 4

Vente: an prosid demi-sros et dé |

A Vhonnear d®nnoncer a publi otal tail de Vins et Sprritueux, de pro-
sa ses clients que sa Cordonner e,s

-& Tangle des rues da. Centre et Bon venance francaise:

~ foi,est transféréea laG rand Rue Ne57,
~en ‘face. de hagojaniis.
Toujours a tn, disposition: de ge
clients pour: le bon gout, a élégi TE ce : ges

da ponetualite oes et Hirsute

J oe























La Compagnie Waggon-Frast.

Avise le onbl ic-cb le commerce gu’a |
“partir Je cette date, il faut s'adresser,.
“pour les transports, directement au bu- |
Peau :

Angle . ies ai et Roux 1 Solin mires pour, Giners, receptions,

~~ Conronues de toutes beantés.
ANCE. Travail soigné =,
ea a Sadtesser @ Mine. CHEFDRUE.



RR ae mm ®

a

ana ne

du Palais ——
dev Onin”
Larousse

on _Les Usines.Metzger
‘demandent a acheter. une forte} .
quantité de bois -« Gommier > 7
de toutes dimensions: ~~

Fabrigant ¢ : Chaussures. pares nes re ae Ls
| domesticite bain,
La Manufacture a toujours . ent ON. Ba. Une, dan
~ dépot un grand stock, —-pourla-
vente en gros-el détail, — de}
_ehaussures en tous genres pour

~~ Homes, FEeMMEs, ENFAN Se

mani ste

eants de l’intérieur pourront atré-
exécutées dans une semaine, 3
peu pres.

23, rue des Fronts-Forts, 23.

PORT-AU- PRINCE Al



“400; Hacons “dg Spuisds.. ick de
“Stock renenmeté.