Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text














































1) Nous puisons danseLe Moniteury d’avant-

~ hier, ce qui sit, relatif 413 importante Com
| mission-mixte de réorganisation administra-
, | tive et financiére:

‘Le procés de la Consolidation vient
nite. fin par 1d condamnation de
Tek alain, eon | ceux que le Jury a déclarés coupables.
: | «Le Gouvernement a jugé uécessaire de

epar atifs de dé- | donner suite aux propositions d'entente

e “division de la qui lui ont été faites relativement aux res-
| s civiles de la Banque; et d’é-
(laborer un. Proiet de, réforme administras.
tive eran plan financier, aux fins d'amé-
jdierer: 1g. situation de la République.
quence, et. pour y parvenir,
a, été, formée, ‘com posée
oisis tant par le. Gouver-
ne t la. Bangue.Les documents
essous établissent sur quelle base cette.
divionnelle™ “Heo, eg les |
“points ge raux sar lesguels doit porter ~
» travail de la Commission.»

., De ces:documents, (messages du Prési-
el dent, dépéches.da Ministre des finances,
teres du Directeur de la Banque et des

six | membres de la Commission. F.nanciére),it
tessort que les résultats visés officiel ement,



























régler, par transaction, toutes ques-
- qui povtraient Vatre,
entre la Bangu: eile Gouvernement et_.










proces. .Qar vient a: avoir, lien

if de a we Ie atioaale, sanctionné part
le Décret del’ Assemblée Nationale du ‘io-

1s Septembre 1880; -
43° elaborer et soumettre:au-Gouverne-
. | mene tous moyens et plans de réorganisa-
** Ftion des finances et de: Vadministration de .

laRé jablique:» :

‘Ua Commission, x sa réunion da 3. Jan- |
vier, a dinsi constitué son bureau: -MM.
pCamille Brio, président; A. Bonamy- et
fil avois,, Fappartears; | 5, ‘Pradet et






ab ire On ce tappellera que: les 5 aptres mein-

long- pf bres'sont: MM. Ch.-van.. Wiick, Thimo- ;
vraidicats | clés Lafontant, Ed. Dauphin, -F.-
lin, Paul Santallier. -







‘anise Com

ue regue par SE. te ésident d
- publique. —Ré eprion: n ne
cordiale.

“Le Président a pris tout wily pa- iNode ous promeues done,Présiden
role pour souhaiter la bienvenue a laCom- | de nous paiacendane que noustr, illons
mission, au fur et 4 mesure que M.Ca> | ensemb une pense coin {
mille Brono, | son’ président, présentait | sagesse et de patriotisme, de ne vouloir
officiellement chacun des membres, que, | et de n'agir gue selon ‘une chaine logi-
do reste, Son Excellence connaissait deja, | que) interrompue de résolutions et
suivant sa propre remarque. — & : é tendant qu’av redfessement des =

Parlant ala Commission tout quite, | fantes Ommises et au bien de la‘commo-_
S. Exc. adit toute la ‘satisfaction: qu elle ye cOnsidérant Ia Banque elle- :
avait A constater que-l, Banque’ “s'offrait | mém que comme une partie de cettecom-; 0 pitaliete
d’elle-méme a une entente qui était déja SEE ; pour offi 4 Hit

dans-son esprit, car, a-t-elle ajonté: | «Avec cet esprit de sincéritéet d’union, | destiné idee 4

nous parviendrons, peut-étre, Président. estings a liquide
«Un mauvais arrangement vaut mieu.< | 4 V ke ‘ délai % 1. tionales: “Souls €

qu'un bon procés. Aprés la lutte il _Yous presenter dans un délai aussi court .

bien arriver AT apaisement. -Evsi Poa que’ possible, poar tire soumis au Con- ; dition publique

bien des diffcultés qui. demanderaient un | sil des Secrétaires d’Etat et aux Cham- journal américa

long temps avant d’étre aplanies, lese- | bres [égislatives, les moyens et. plans que,

ront 4 bref délai, pourvu que l’on mette, |, PAVE? donné la mission d’éla- ”

de part et autre, du bon vooloir et un | borer. Nous y travaillerons.ardemment.

“esprit pratique. nt-ils suffice 4 Vous permettre |;
~"@Le Pays et la Banque, nous ferons ( de remédier A notre détresse finaociére et © iy; fr

désormais bon ménage. ensemble, si lat de: récréer le crédit de V'Etat; de donner des Caraibes. La plug

Banque veut nous étre utile, si elle veut | 20% forces qui sont en nous plus de cohé-. par rapport a sa posit

nous aider au développement du crédit |.S10n et d’efficacité, plus de discipline. et , celle occupée. -

national et a.’ utilisation, par le travail,de | @ eats aVassorer deficits seul gar one |
cre tne ‘pattie deses fonds bes envenet | organisation nouvelle des finances de la 8 verra qu ‘lle se trouy

ses bien congaés qui seront toat aussi a- Lie Bayes etde I’ administration générale , | om qui. commniy i.
du Pays.

vantageuses pour. elle-méme que pour: _ o
‘nous. ee ‘espere que cela seray cela peut a.| Bo un mot, puissent- -ils Président, Vous

_ wre a bret délai. Elle n’a qu’a s’animer de} permettte de nous faire naitre. 2 nouveau |
Pesprit nouveau qui convie ‘avec les vrais-éléments du-salat social |
«Voila te Hast devoir gu

tances actuelles. Elle n’a qu’: fe x
ses devoirs envers nous,a sé d cider enfi onht a hos consciences etd ne

_aemployer,dans-son-pto erat Qui ne q
prey e 4 / pour Votre pays, Vous voulez atreindre,

~ doit pas tre séparé du notre, ses propres |
capitaux et ceux que lui peut procurer son | 4Pf&S avoir consulté les legons du passé, ;

crédit, Qu’elle se préte, eg un mot, avx ‘ iombreuses, hélas ! et toujours, si whee, :
concessions nécessairest : acquises...

« Ainsi deviendrait. définitive: "entente |, «C’est d’um'coear par, Président, que
conditionnelle que: nous faisons: en ce mo Vous cédez Ala force des choses, qui_

























































ment avec ell. > EE os fla force mame -de-Dien, en entendant
bEige ASS SaO i élatgit et fortifier’ Votre autorité
suite sur Peis des a i sada t la gratito~

de, de plus en pins’ ‘grandes du Peupl

Aeritreprendre, au cours de laquelle le} .-? Pp
ay £

Président exprima ir de voir abou- | oe ue =» . rte . hal fi babi ae

tifau tu pls ‘6t, avantl ouverture e des Cham- |

traditionnel.

«Président, — dit alors. Mr amille Bra [none Fear, avec vous pour le. alar-d’Hai
no, ~ comme piiees : es

nous est si i précieuse, je ne puis avoir: Président del République.» :
qu'un sevl'seotiment, naseul langage:

celni qui Vous donne l’assurance que,vrai~
ment. 1econnaissants. de Vhonnev

















Vous nous avez fait, soit en nous choisis.
sant, soit en nous agréant comme mem-'
bres de ceite Commission, — “nous som-

sous le dregiaa du ‘Bea, publ tle

— sPrésident,en dépit des intérét dive
\ et qui peuvent quelquefois paraitre |

Airaires, que nous représentons dans.

' Commission, nous apportons 4 Vor

au Pays,notre bonne volonté notre,

foi, notre sircérité, .

«Tons, nous avons one notion
de la Justice pour comprend que
havte volonté n'a a youl faire qe nous





“Whemin des Dalles

remercieat se sincérement to S’adresser chez DEMEURAN.
5 qui leur ont témoigné leurs sy seneeaeeeenenceenenceres
pathies avo sion es: anersittgs du re :




see








“Convention dudgétaire

ey : -€3e Répariition

Le Président dw Cercle Catholique NOUS gaeue Nationale d Maiti a Vhon-

pried’ annoncer au public que, par suite | peur t dinformer - les inléressés, qu’ils.
Futie circonstance particuliére survenve 4 | peyyent, a partir de ce jour. toucher 2.
a derniére. heure, lasoirée fixée au diman- | ces guishets une treiziéme répar lition.
‘che ry Janvier est renvoyée au.dimanche 29 de trois pour cent ( 8 */.) sur le Capi-~
s | du courant, roljonrs au Séminaire ev ala [tal et de un pout cent (1/) ue Aer aut
méme heure. ~.. | 831. Décembre 1904, contre regus et sur
Les personnes © qui autaient aga rec | présentation des bons.
des invitations ou acheté des cartes, sont Port au Prince, 10 Janvier 1905.
priges de les considérer comme valables ,

yar cette nouvelle date fixée,

_. Avis Important -

es soussignés, en leur quale: de
ecesseurs. de. Léonie. Joséphine-Dé-
-}-joie-et. Joassin-Déjoie, filles de fea Jo- & -
- oh Déjoie, sclarent: qu'ils-sont. les ~~ d8e Répartilion
ation «Dé- | La Bangue Nationale. d’Huiliathon--
‘neur ad informer les inléres<és. qu’ils.
peuvent, a partir de ce jour, toucher @.
ses guichets nne tr vizimme ‘partition
deun pour cent (1 °/o) intéréts du ter
audi Décembre 1904, contre regus et
sur présentation.des bons.

Port-au- Prince, le 9 Janvier 1905.






























“DOIT PARAITRE PROCHAINEMENT :







par JOSEPH JUSTIN,
: Directeur. de I’ Ecole Nafionale de Droit.
de Port-au-Prince,





BF denviron 3 30 |













_ Les noms ‘des Secure o seront publiés
au fareta mesure dans un des journaux de:
la Capitale.













Allas Line = rvice
9 eure d Ss oe Vi er CALENE >; anant
ease | oe anta Martha, passera au large

co agivrs Bes | dans la nuit du. samedi 1% au di-
'manche 15.cri pour._p - endre-la:-

| malle pour, Tnague et. New. York |

| - La poste fermera la. malle Sa~
=f | medi a 4 heures précises.
| G. KEITEL & C,Agenis.

orvau-Princé, 40 Janvier 1905.







La thison BDAL

Rues des Fronts-For’s a fe

“A Phonneur d’annuncer @ sa, bonne
et nombreuse clientéle gu ’elle vient de i
recevoir, par les derni
grand assortiment de~
Conserves francaises et -amériea es

de toutes cnalités, etc, Fromage dé Ca-
-‘membert, Fronvage de Savoie, Sau-'
AIS8E GO Pruile, Anchots a Uhuile, Jam-
bons, Sanrissons, Concombe a V huile |
«et vinaigqre, C houcroulé gqarnie, Boudin |
noir de Paris, Pdlé foie gras. trufée,
Purée de foie gras, Civet de Liévre,
-Gonserves en boiles pour voyages, Thon
“hes Gastronomes; Sardines, eave
reaux a Uhuile at vinaigre,







: “Ex-Externe-des | dpi
édecin — Chirurgien —~
-CONSD ILTATIONS 2 4 A heures.
































eigen natenngignatnonnte enn dese he ‘
ie ste diye dSingo
‘ 4
:











type

enisiod
Avenue : de



des

value. N°



velas, Tripes a la ‘node Caen, Galan
tine de volailte trufé, Téle dé veau-en
fortue, Thon mariné, Andouillettes,
Saumon, Amande douce et amére Noin,
Raisins. Prunes, Sucre de Candie,
fruits secs ef doux, Vins fins de Bor-
deaux el Liqueurs de toutes qualités,
alc, ainsi que lous articles de —provi-
SIONS GING LEGLKNE,

Quincaillerie pour les familles, ete,

Les consommateurs trouveront tou-
jours dans nos produits pleine satisfac-
AION Alt i prix | ie e plas moderé.

Table- a hote, trois fois par j jours BEe:
lon de reception: salle d’ stuide Hour Annonce @ it ses t
riture aboridante et snostantielle poor 7 Que Sd maison est
: les constitutions débiles; consultations ‘assortie ad une gr 1
médicales d diserétion ; maitres- repels | Di “
teurs pour les jeunes gens en retard ; . __ wlan 8,
domesticité; bain. | 5]
N. B.- Une dame de bonnes vie et |
miceurs habile Tinstitulion, avec le tilre |
gonvernante-infirmiére.



3
|


















|
|
a
i
|
:
|
f

pour - cams,
La Mawufachuve a aToujouss. -h- Foun : del ae ben —_ 2

dépot un grand. ‘stock, ==. pour la onnes de toutes beauties,”

vente en eros el detail, oon de Dk Travail soigné : Gane ‘permictiaut de :
chauss ures en tous genres pour j Stadresser a Mme ( CHEFDRUE. | peu de jours, et supprin

Hommes, emmes, ENFANTS.

_ Les commandes des commer:
ants de lmtérieur pourront étre |
exécutées dans une semaine 4} |
peu pres... nip

23, rue des Fronis-Forts, 23. - S poe - lati ies Ant Nes:

PORT-AU-PRINCE Gann }







Garantie ei ‘le Gor vernement Da- |
i lo ae ee Ae

pour ies enfants. be
400 flacons déja épuisés..
Stock renonvelé, uy

| igestive par excellence,
dyspepsie.
Ba vente a la Pharmacie NOTREDA

Pue xy
fp tes SS



Full Text














































1) Nous puisons danseLe Moniteury d’avant-

~ hier, ce qui sit, relatif 413 importante Com
| mission-mixte de réorganisation administra-
, | tive et financiére:

‘Le procés de la Consolidation vient
nite. fin par 1d condamnation de
Tek alain, eon | ceux que le Jury a déclarés coupables.
: | «Le Gouvernement a jugé uécessaire de

epar atifs de dé- | donner suite aux propositions d'entente

e “division de la qui lui ont été faites relativement aux res-
| s civiles de la Banque; et d’é-
(laborer un. Proiet de, réforme administras.
tive eran plan financier, aux fins d'amé-
jdierer: 1g. situation de la République.
quence, et. pour y parvenir,
a, été, formée, ‘com posée
oisis tant par le. Gouver-
ne t la. Bangue.Les documents
essous établissent sur quelle base cette.
divionnelle™ “Heo, eg les |
“points ge raux sar lesguels doit porter ~
» travail de la Commission.»

., De ces:documents, (messages du Prési-
el dent, dépéches.da Ministre des finances,
teres du Directeur de la Banque et des

six | membres de la Commission. F.nanciére),it
tessort que les résultats visés officiel ement,



























régler, par transaction, toutes ques-
- qui povtraient Vatre,
entre la Bangu: eile Gouvernement et_.










proces. .Qar vient a: avoir, lien

if de a we Ie atioaale, sanctionné part
le Décret del’ Assemblée Nationale du ‘io-

1s Septembre 1880; -
43° elaborer et soumettre:au-Gouverne-
. | mene tous moyens et plans de réorganisa-
** Ftion des finances et de: Vadministration de .

laRé jablique:» :

‘Ua Commission, x sa réunion da 3. Jan- |
vier, a dinsi constitué son bureau: -MM.
pCamille Brio, président; A. Bonamy- et
fil avois,, Fappartears; | 5, ‘Pradet et






ab ire On ce tappellera que: les 5 aptres mein-

long- pf bres'sont: MM. Ch.-van.. Wiick, Thimo- ;
vraidicats | clés Lafontant, Ed. Dauphin, -F.-
lin, Paul Santallier. -




‘anise Com

ue regue par SE. te ésident d
- publique. —Ré eprion: n ne
cordiale.

“Le Président a pris tout wily pa- iNode ous promeues done,Présiden
role pour souhaiter la bienvenue a laCom- | de nous paiacendane que noustr, illons
mission, au fur et 4 mesure que M.Ca> | ensemb une pense coin {
mille Brono, | son’ président, présentait | sagesse et de patriotisme, de ne vouloir
officiellement chacun des membres, que, | et de n'agir gue selon ‘une chaine logi-
do reste, Son Excellence connaissait deja, | que) interrompue de résolutions et
suivant sa propre remarque. — & : é tendant qu’av redfessement des =

Parlant ala Commission tout quite, | fantes Ommises et au bien de la‘commo-_
S. Exc. adit toute la ‘satisfaction: qu elle ye cOnsidérant Ia Banque elle- :
avait A constater que-l, Banque’ “s'offrait | mém que comme une partie de cettecom-; 0 pitaliete
d’elle-méme a une entente qui était déja SEE ; pour offi 4 Hit

dans-son esprit, car, a-t-elle ajonté: | «Avec cet esprit de sincéritéet d’union, | destiné idee 4

nous parviendrons, peut-étre, Président. estings a liquide
«Un mauvais arrangement vaut mieu.< | 4 V ke ‘ délai % 1. tionales: “Souls €

qu'un bon procés. Aprés la lutte il _Yous presenter dans un délai aussi court .

bien arriver AT apaisement. -Evsi Poa que’ possible, poar tire soumis au Con- ; dition publique

bien des diffcultés qui. demanderaient un | sil des Secrétaires d’Etat et aux Cham- journal américa

long temps avant d’étre aplanies, lese- | bres [égislatives, les moyens et. plans que,

ront 4 bref délai, pourvu que l’on mette, |, PAVE? donné la mission d’éla- ”

de part et autre, du bon vooloir et un | borer. Nous y travaillerons.ardemment.

“esprit pratique. nt-ils suffice 4 Vous permettre |;
~"@Le Pays et la Banque, nous ferons ( de remédier A notre détresse finaociére et © iy; fr

désormais bon ménage. ensemble, si lat de: récréer le crédit de V'Etat; de donner des Caraibes. La plug

Banque veut nous étre utile, si elle veut | 20% forces qui sont en nous plus de cohé-. par rapport a sa posit

nous aider au développement du crédit |.S10n et d’efficacité, plus de discipline. et , celle occupée. -

national et a.’ utilisation, par le travail,de | @ eats aVassorer deficits seul gar one |
cre tne ‘pattie deses fonds bes envenet | organisation nouvelle des finances de la 8 verra qu ‘lle se trouy

ses bien congaés qui seront toat aussi a- Lie Bayes etde I’ administration générale , | om qui. commniy i.
du Pays.

vantageuses pour. elle-méme que pour: _ o
‘nous. ee ‘espere que cela seray cela peut a.| Bo un mot, puissent- -ils Président, Vous

_ wre a bret délai. Elle n’a qu’a s’animer de} permettte de nous faire naitre. 2 nouveau |
Pesprit nouveau qui convie ‘avec les vrais-éléments du-salat social |
«Voila te Hast devoir gu

tances actuelles. Elle n’a qu’: fe x
ses devoirs envers nous,a sé d cider enfi onht a hos consciences etd ne

_aemployer,dans-son-pto erat Qui ne q
prey e 4 / pour Votre pays, Vous voulez atreindre,

~ doit pas tre séparé du notre, ses propres |
capitaux et ceux que lui peut procurer son | 4Pf&S avoir consulté les legons du passé, ;

crédit, Qu’elle se préte, eg un mot, avx ‘ iombreuses, hélas ! et toujours, si whee, :
concessions nécessairest : acquises...

« Ainsi deviendrait. définitive: "entente |, «C’est d’um'coear par, Président, que
conditionnelle que: nous faisons: en ce mo Vous cédez Ala force des choses, qui_

























































ment avec ell. > EE os fla force mame -de-Dien, en entendant
bEige ASS SaO i élatgit et fortifier’ Votre autorité
suite sur Peis des a i sada t la gratito~

de, de plus en pins’ ‘grandes du Peupl

Aeritreprendre, au cours de laquelle le} .-? Pp
ay £

Président exprima ir de voir abou- | oe ue =» . rte . hal fi babi ae

tifau tu pls ‘6t, avantl ouverture e des Cham- |

traditionnel.

«Président, — dit alors. Mr amille Bra [none Fear, avec vous pour le. alar-d’Hai
no, ~ comme piiees : es

nous est si i précieuse, je ne puis avoir: Président del République.» :
qu'un sevl'seotiment, naseul langage:

celni qui Vous donne l’assurance que,vrai~
ment. 1econnaissants. de Vhonnev

















Vous nous avez fait, soit en nous choisis.
sant, soit en nous agréant comme mem-'
bres de ceite Commission, — “nous som-

sous le dregiaa du ‘Bea, publ tle

— sPrésident,en dépit des intérét dive
\ et qui peuvent quelquefois paraitre |

Airaires, que nous représentons dans.

' Commission, nous apportons 4 Vor

au Pays,notre bonne volonté notre,

foi, notre sircérité, .

«Tons, nous avons one notion
de la Justice pour comprend que
havte volonté n'a a youl faire qe nous


“Whemin des Dalles

remercieat se sincérement to S’adresser chez DEMEURAN.
5 qui leur ont témoigné leurs sy seneeaeeeenenceenenceres
pathies avo sion es: anersittgs du re :




see








“Convention dudgétaire

ey : -€3e Répariition

Le Président dw Cercle Catholique NOUS gaeue Nationale d Maiti a Vhon-

pried’ annoncer au public que, par suite | peur t dinformer - les inléressés, qu’ils.
Futie circonstance particuliére survenve 4 | peyyent, a partir de ce jour. toucher 2.
a derniére. heure, lasoirée fixée au diman- | ces guishets une treiziéme répar lition.
‘che ry Janvier est renvoyée au.dimanche 29 de trois pour cent ( 8 */.) sur le Capi-~
s | du courant, roljonrs au Séminaire ev ala [tal et de un pout cent (1/) ue Aer aut
méme heure. ~.. | 831. Décembre 1904, contre regus et sur
Les personnes © qui autaient aga rec | présentation des bons.
des invitations ou acheté des cartes, sont Port au Prince, 10 Janvier 1905.
priges de les considérer comme valables ,

yar cette nouvelle date fixée,

_. Avis Important -

es soussignés, en leur quale: de
ecesseurs. de. Léonie. Joséphine-Dé-
-}-joie-et. Joassin-Déjoie, filles de fea Jo- & -
- oh Déjoie, sclarent: qu'ils-sont. les ~~ d8e Répartilion
ation «Dé- | La Bangue Nationale. d’Huiliathon--
‘neur ad informer les inléres<és. qu’ils.
peuvent, a partir de ce jour, toucher @.
ses guichets nne tr vizimme ‘partition
deun pour cent (1 °/o) intéréts du ter
audi Décembre 1904, contre regus et
sur présentation.des bons.

Port-au- Prince, le 9 Janvier 1905.






























“DOIT PARAITRE PROCHAINEMENT :







par JOSEPH JUSTIN,
: Directeur. de I’ Ecole Nafionale de Droit.
de Port-au-Prince,





BF denviron 3 30 |













_ Les noms ‘des Secure o seront publiés
au fareta mesure dans un des journaux de:
la Capitale.













Allas Line = rvice
9 eure d Ss oe Vi er CALENE >; anant
ease | oe anta Martha, passera au large

co agivrs Bes | dans la nuit du. samedi 1% au di-
'manche 15.cri pour._p - endre-la:-

| malle pour, Tnague et. New. York |

| - La poste fermera la. malle Sa~
=f | medi a 4 heures précises.
| G. KEITEL & C,Agenis.

orvau-Princé, 40 Janvier 1905.




La thison BDAL

Rues des Fronts-For’s a fe

“A Phonneur d’annuncer @ sa, bonne
et nombreuse clientéle gu ’elle vient de i
recevoir, par les derni
grand assortiment de~
Conserves francaises et -amériea es

de toutes cnalités, etc, Fromage dé Ca-
-‘membert, Fronvage de Savoie, Sau-'
AIS8E GO Pruile, Anchots a Uhuile, Jam-
bons, Sanrissons, Concombe a V huile |
«et vinaigqre, C houcroulé gqarnie, Boudin |
noir de Paris, Pdlé foie gras. trufée,
Purée de foie gras, Civet de Liévre,
-Gonserves en boiles pour voyages, Thon
“hes Gastronomes; Sardines, eave
reaux a Uhuile at vinaigre,







: “Ex-Externe-des | dpi
édecin — Chirurgien —~
-CONSD ILTATIONS 2 4 A heures.
































eigen natenngignatnonnte enn dese he ‘
ie ste diye dSingo
‘ 4
:











type

enisiod
Avenue : de



des

value. N°



velas, Tripes a la ‘node Caen, Galan
tine de volailte trufé, Téle dé veau-en
fortue, Thon mariné, Andouillettes,
Saumon, Amande douce et amére Noin,
Raisins. Prunes, Sucre de Candie,
fruits secs ef doux, Vins fins de Bor-
deaux el Liqueurs de toutes qualités,
alc, ainsi que lous articles de —provi-
SIONS GING LEGLKNE,

Quincaillerie pour les familles, ete,

Les consommateurs trouveront tou-
jours dans nos produits pleine satisfac-
AION Alt i prix | ie e plas moderé.

Table- a hote, trois fois par j jours BEe:
lon de reception: salle d’ stuide Hour Annonce @ it ses t
riture aboridante et snostantielle poor 7 Que Sd maison est
: les constitutions débiles; consultations ‘assortie ad une gr 1
médicales d diserétion ; maitres- repels | Di “
teurs pour les jeunes gens en retard ; . __ wlan 8,
domesticité; bain. | 5]
N. B.- Une dame de bonnes vie et |
miceurs habile Tinstitulion, avec le tilre |
gonvernante-infirmiére.



3
|


















|
|
a
i
|
:
|
f

pour - cams,
La Mawufachuve a aToujouss. -h- Foun : del ae ben —_ 2

dépot un grand. ‘stock, ==. pour la onnes de toutes beauties,”

vente en eros el detail, oon de Dk Travail soigné : Gane ‘permictiaut de :
chauss ures en tous genres pour j Stadresser a Mme ( CHEFDRUE. | peu de jours, et supprin

Hommes, emmes, ENFANTS.

_ Les commandes des commer:
ants de lmtérieur pourront étre |
exécutées dans une semaine 4} |
peu pres... nip

23, rue des Fronis-Forts, 23. - S poe - lati ies Ant Nes:

PORT-AU-PRINCE Gann }







Garantie ei ‘le Gor vernement Da- |
i lo ae ee Ae

pour ies enfants. be
400 flacons déja épuisés..
Stock renonvelé, uy

| igestive par excellence,
dyspepsie.
Ba vente a la Pharmacie NOTREDA

Pue xy
fp tes SS