Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text







et stispendre Pétat de siége des villes. ,
Wasmincton 16.-— Le sénat dans |
| sa séance d’hier a adopté par Ad |
| voix contre 13 le projet de loi su
J yreanisation, augouvernement. ci- |. ne Lee
i vil des fles Phili pines. — La plo-| _ So
| part des sénatours démociates et un | (Suile eb Fin)
sénateur-républeain-ont voté contre] — A la reprise, Mme Ivaldy revient de-
‘adoption du projet de loi. | vant le tribunal, et le Doyen allait la
Lonpres 47:++- Les journaux an: | prier de retonrner pins tard, la Banque

| n’ayant pas encore envoyé les recus
glais s’oecupent beaucoup dune dis- |

signés d’elle,quand M* Les inasse pro-
cussion soulevée dans les cercles 4 pinasse p

“iti de PA t duisant le Consolidé de 257 dollars, de-
maritimes de PAngleterre, au sujet] mande & Mme Ivaldy si c'est bien sa

d'une » proposition qui date déja de | givnature qui a approuvé l'endos fait en

il sagirait de creuser, parallé- | faveur de Scott -t Lota.—Qui, cest
bien ma signature, dit Mme Ivaldy,

fnais je ne soliviens pas di tout de ~

ee bon.---Comment ¢a.fait le Doyen, -

c'est bien vous qui avez signé et vous

dites ne pas connuiltre ce Consolidé?

Non, je ne me r: appell e@ pas,

| w=» Madame Ivaldy est définitivement

renvoyée apres que Mr Tippenbauer eut

it ressorur que Mime ival dy n vest pas.

qu a preuve > elle a no 8 samnasser 30. ‘000
dollars de: Consolidés; qu'elle sait par-:
fuilement diriger s $1 burg ue, que c'est
pour dui avoir rendu ser vite qu’anjour-
d’hui.gu’il est dans le maltheur, elle
veut l'accabler; et il conclut que « cé
toujou sur chien maigre yo oué pice».
Sil yaun chien maigre dans lalfaire,
dit Mr Lespés. cen ‘est point F apne:
Tippenhaver. Ob non, regardez-le











ON INTERDITE), —

EFOO. 7. — “Sept militaires ou |
ns Russes, portant le costume]
ii, arrivérent ici Sur une embar
on; ils sont porteur s denombreu
€ épéches -quils déposérent at
sulat deRussie pour réexpédition
aittérent Port-Arthar vendredi |
u milieu d’une violente tempéte |
neige qui leur permit de passer | 1882

rous; la‘traversée futirés pén ement aucanal de Suez déjae existant,
Quand: le bateau arriva 4 Chefoo

un deuxiéme canal.
hommes étaient peu prés gelés et |

St-Pererspounc 17.— Les dépé-
que dans eHeipossipilité de se ches recueshier=soir-par le Tsar du
avoir.

| } général Stossel, n'ont pasencore été
rPETEHSROURG ae = Les aapa-

publiées.--- On ne peut obtenir de
s apportées par. les hommes dé-| renseignements, mais en -croil que
qués ce matin a Chefoo, ne son



















































le rapport ve représente pas la situa-
tion comme désespérée.
46.— Une vive’ cano LONDRES 17.--- Une dépéche de
alieu le long du-centrede Par- | Tchefou au « Daily-Telegraph » dit
-- Les Japonais fournissent de | que le “général Slaessel a d2 nouveau
llerie aux. troupes chinoises des até blessé, ceite fois par- une-balle de
urons de Sin nh & 30. mnilles i fusil.--- Sa blessure n’est pas grav
Wasuincton 17.--Quelques, ques-
~ tions relatives a2 la constraction du
canal de Panama ont été soumises

ion in ationale qui doit pros | au président Roosevelt. :
aVenquéte sur Frocident ‘a la} Les. représentants, Humpgrey—et Mr Camille. Sia
Jorritoire de. Washingto “Chef de div T lie
ELA EMIS ERS EME AT oe Lean 4 : Maison Bl. ‘ache de division aux Travaux publics,
“heares ; ¥ e-stit-riens-a-toujoues-didtenu,—mal.___..
: pour protester aupres do Président | epg-ges. hautes fonctions, en dehors de
De | contre les expeditions ‘de bois faites | tout es quisé faisait au Département.
M. iouee ministre | de Pouget-Sound 4 destination dela) Le témvin répond ensuite 4 dilférentes
if es étrangéres | zone: side canal par” des navires alles : gopstions de Me Dominique; entr’au-.
‘ . . sty .| oiands. — | tres, qu'ilne s'est pas encore fait une
bo. pinion sur |) situation des employés
hailiens.vis-a vis de leurs supérieurs.
“Mr Alexandre Guéry: -
le premici émoin 4 décharge,, ne sail.
jen, sinoh qu'un jour il recent un bil-
st Guil monine) d ehvenavigneaud
qui : WIgstruction, lai.















































VOIX, f
cu ces, titres la eneped 42.
—neut pas le temps de les ache
ta Banque pour ¢tre annulés; :
crat pas commetlre un crime. en:
cevant les intéréts et en les gardant a:
vec les titres dans son coffre-fort

qu ‘il ‘net 2







Ministére des finances, aux ordres de pe

PEtat;---qu'll naurait jamais pu’ ‘penser
qu’apres une vie toute de eda il}
put étre trainé un jour sur le Dane ¢ lu
crime pour 37 dollars 50.

Le Parquet réplique en appuyant s sur
ce qu'il a ait plus haut a prapos de Du-
vigneaud. ;



Charles Rousséaur .
employé ala Banque, service de la
-Erésorerie. Le témoin dépese qu'un.

jour il entendit Mr Thibault dire a Jo- |.
~seph Célestin dé remettre a Ginéus Sa- [di

-non-les titres de Mr Faine; que Céles-
tin lira dune malle 41 paquets aux _
quels étaient atlachés 11. récépissés;
que devant lui, sur la table de Celestin,
Cinéus Savon les signa. :
‘Me Oreste dit que le tnoment de ta
confrontation est arrivée. Mais avant,Me-
Hudicourt demande au témoin d'abord
quelle était la couleur-des titres et des.
récépissés ‘>: Bleu, répond il.---Le té-
moin ne sait-i} pas que Mr Thibault a-
_prés avoir été entendu par la fusti

Sines

voulait revenir déposer?--Mr Rotisseatr
~-répond que_nop; que le lendemain du
_jour dé sa déposilion, Mr Thibault
questionna tous les employés de S0n
service. pour savoir, lui ne se rappelant
pas, s'il n’y en avait pas qui avait vu si-
gner CinéusSanon;quelui Rousseatis’en
-souvenail porfaitement.---Me Hudicoart |
tirecdes déductions de cette di ion

el dit quela-déposition du tétnoin est!
oh le résultat-des-maneeuvres’ entre” sie E

Thibault, la défense et le témoin.

Me Lespinasse bondit sous le mot et {i
réplique que tous ceux qui ‘Jouent uh | té
role dans ce procés, n’ont qu'un seul |

but: ls recherche de ja vérité; qu’i. ne
-compreud done pas que, ‘parée qu'tin

témoin qu’on pense pouvoir apporter | rier
quelque lumiére a été eité- In ‘partié | n



qu'on tases Big

| précier sont. suffisants et fait ressortir 7
ao Uinéus Sanon n’a. jamais ‘signé, en |!

| défense, est un intérét de gros sous.

ives par lui a la Banque pour toucher }
la @8e répartition sur un bon fenetion: a

dience par Cinéus Sanon ne ressem- | crétaire,
-blaient pas: du tout aux signatuies qui | prése

.se trouvaient sur les: réeépissés, tandis | p
que dapres la dé

































oner Cinéus Sanon_ plu- | ,

‘Sieurs fois: C. Sanon et Cinéus Sanon. |
_Me Mathion ne s’y oppose Lsee diac 7

‘estime que déja les éléments pour ap-

Nances porte 4
és que des eh





ehors desa prétendue signalure,sur les |
récépissés que G. Sanony sau y Hens de | Cs |
néus Sanon. ee
_Une discuss ie s’engage. sur.la co.
tion d m e témo gnage
intéressé, ‘piloyte iL est employé a |
Banque, dit la partie civile,--sur Vinté
rét de Cinéus Sanon qui, au dire. de la





Pendant ce temps, Sauon signait et t
-ressignait sur. un bout de- ‘papier, end
attendant qu’ ’on epportat les regus dé-

Hale quil poss ede.



& Tapres la par-|
| tie. ‘aluile. Tae wigualoresaninees & Fan- j

3



use il y aurail: un
lien de parenté.— Tout eela avait du-
ré environ | une heure au moing et a-

mest & coufronté tou- :



‘chargée de vérifier les” travaux des
dis peas de ter, puis la ré :

















Me. i ale in ela

re possible, car rien n'est résult

estat des a aluress que
itr { in



ivile puisse appeler cela. une manceu- | les:

o Negett pe siete reas Se Li
£ elle sincéren queMe—Hudi



Fait-employé.

Me Mathon. eae aur - témoin: Si

apporté. les | < :

- yéeépiasés?---Non; ils ont été tirés d’u- | d’
a3 oe

-eest Cinéus Sanon quia.

ne malle en méme temps qu i titr

Me Mathon fait Femarg
| Thibault ee shee sue Cigale.
: it



Gal il ne: ‘serepp yelait pas
signés: ou not; yee & |
re

la vérité

























toujours en |
d stock, — pour ia
re ei, — de} cme

























ur 2S ne etre |

de fin ur po
halves: | pxeeildes. duns ‘Une semaine: aL Faia ere isin de pro-
naives serait heu- | PEU prés. al, Ge J108 GL MeN ae Fe ms





aphe fairetine tour- | 23, rnedes Ri outs-Forts, 93 | venance francaise.
PORT-AU-PRINCE (aarti) |

ré d'avoir beau- Vins de table de Bordeuax, rages of bene
ton séjour, (car |

es habitants de| — —_n«C9de| | sur demande, la maison. livre:
e trouvent privés | oN, MARCOU iles Vins de table en bouteilles., :
hotographier, | étiquetées et capsulées, sans aug-
photographe actifl | - Marchand-Taitleur. - ] mentation de prix.
einet | - 101, rue du Centre [semua it ; os
irant, aeu Jied la} TT

€ “Rue, que le Coupe Moderne et Elégante Dr Aug. CASSEUS -

inet aeu lhon- $s écialité ‘de coupons pour antalons |
lation, comme é- P _et gilete de rent choix. -_Chirurgie-Médecine

Devisy nee ee frees de La: maison la mieux assortie de tovte} Maladies Nerveuses.
: Haiti_en étoffes fantaisie, Cue Sonsultations :°3 4 5 p.m.

silane eat oe a hoses © quettes. et Repis militaires: | 105, Hue du Quai, ‘ ct de C. hyom






8














ant de leu
sel T Stnaaadl n’ a

remercier en dee ser | QOUOUELS POUT Flangal les e TaD oy

F Forgane d 40 ete | Créations. Dowell ee al | a

C. Deni os
«Revue Iilustréen. | Corbei Hes de Fle ir

dernier appel 3 tous! ——— dardinidnes ‘pour. diners, ‘te, *






di Ralemne. des Méptaus a de Paris,
Medecio, (hirurgien, Acconcheur














gui n'ont encore répoodu,a notre let- |
Nous. ndant, de ne | _ Couronnes de tontes beauifés, ee de 2.4 Sheures.
ordi _ les _mabuscrits de-| Travail soigné — . 167, Graxo’ Rue. eres









eae hal | ae S’adresser a Mme CHEF DR I 1B

Bois- Verna , rne Manrense N Ne 3.



iN peek Loterie.
~— lpterie les Anti Hes Dano isos.
A St- ‘Thomas.

| Garantie par le Gouvernement Da :
ae nots: :~25.000 Billets, en Billets -
_entiers, 5/10, 2/10. et 1/10

ci ALpery JEAN. | Tale
: 9 Peers ne 0










Uo. gulcient cornet - one a . 1 600 3
et cartelages: de toutes. ‘dimensions en « - 100 —
i @ Z Lege z oS ‘

Chéne et Fréne -défiant toute,
1 1ee + | 180.








ier ‘aert pier, nous sommes
feu eae do dit Gaanp Care
= a} Is _trouveront toujours ¢:
de l'établisseme
|: propret

‘pol itesse de la p:
produits: purs aux prix tres. modérés.

Vins et Liqueurs de Choix.
- Pach SARD

CHANGEMENT D ADRESSE)

























tin tc i,

Docteur RIBOUL

Médeecin de Port au-Prince .
et ae a Faculté de Paris.

recevoir,
grand ass aenk ¢ -
Conserves [ri ngaises el Scan:
de toutes cualités, etc, Fromage de Ca-
membert, Fi omage de Savoie, Sau-
cisse dUnuile, Anchois aUhuile, Jam-
y | Pons. Saucissons, Concombe a Uhuile |
et vinaigre, Ghoueroute garnie, Boudin
noir de Paris, Pdté foie gras trufé
Purée de foiegras, Civet de Lidure,
Conserves en boites pour voyages, Thon
des Gastronomes, Sardines, Marque:
reaux dUhuile st vinaigre, Tapioca,
Galantine de Pore, Hure de Porc, Ger-
; la mode Caen, Galan-

tine de ‘volaille trufé, Téle de veai
fortue,.. Thad. marine, eas



















Maitre. ‘Tailleur,
rand Rue, 181, —
~“Annonce a ses nombreux. clients |

que sa maison est nouvellement
assortie d'une grande quantité dé

Diagonales, Flanelles, Cheviottes ef Casimirs,

dune réelle supériorité. -—— =

Dans son établissement, on trou-
“vera, ~- comme toujours, —_les |.
derniéres modes frangaises et an-
glaises

Plusde Dyssemeries ei


















Fruits. sees of Gee: Vins fs So
deaux et Liqueurs de toutes.
ele, ainsi que lous: articles de. prove
stons OREM NB L :



















jours dans naeprodte nae eatists
Hons atl prix le plus m sré









‘Msi winiindh,

Les Dyssenteries aigues ra chroniques el.
diarvhées tropicates sont radicalement gue [
ries et sans retour par P Enléricene,seul ‘spe eS
cifique permettant de guérir ees maladies en} —-BNNY

peu de jours, et supprimant le régime lacté. (© Ei

ec cette préparation, on peul se nourr

uffrances sont “calmées ¢ en LS

Ce merveillé “produit obten tine m= ap
a eens AE










oe MACTE,



Full Text









et stispendre Pétat de siége des villes. ,
Wasmincton 16.-— Le sénat dans |
| sa séance d’hier a adopté par Ad |
| voix contre 13 le projet de loi su
J yreanisation, augouvernement. ci- |. ne Lee
i vil des fles Phili pines. — La plo-| _ So
| part des sénatours démociates et un | (Suile eb Fin)
sénateur-républeain-ont voté contre] — A la reprise, Mme Ivaldy revient de-
‘adoption du projet de loi. | vant le tribunal, et le Doyen allait la
Lonpres 47:++- Les journaux an: | prier de retonrner pins tard, la Banque

| n’ayant pas encore envoyé les recus
glais s’oecupent beaucoup dune dis- |

signés d’elle,quand M* Les inasse pro-
cussion soulevée dans les cercles 4 pinasse p

“iti de PA t duisant le Consolidé de 257 dollars, de-
maritimes de PAngleterre, au sujet] mande & Mme Ivaldy si c'est bien sa

d'une » proposition qui date déja de | givnature qui a approuvé l'endos fait en

il sagirait de creuser, parallé- | faveur de Scott -t Lota.—Qui, cest
bien ma signature, dit Mme Ivaldy,

fnais je ne soliviens pas di tout de ~

ee bon.---Comment ¢a.fait le Doyen, -

c'est bien vous qui avez signé et vous

dites ne pas connuiltre ce Consolidé?

Non, je ne me r: appell e@ pas,

| w=» Madame Ivaldy est définitivement

renvoyée apres que Mr Tippenbauer eut

it ressorur que Mime ival dy n vest pas.

qu a preuve > elle a no 8 samnasser 30. ‘000
dollars de: Consolidés; qu'elle sait par-:
fuilement diriger s $1 burg ue, que c'est
pour dui avoir rendu ser vite qu’anjour-
d’hui.gu’il est dans le maltheur, elle
veut l'accabler; et il conclut que « cé
toujou sur chien maigre yo oué pice».
Sil yaun chien maigre dans lalfaire,
dit Mr Lespés. cen ‘est point F apne:
Tippenhaver. Ob non, regardez-le











ON INTERDITE), —

EFOO. 7. — “Sept militaires ou |
ns Russes, portant le costume]
ii, arrivérent ici Sur une embar
on; ils sont porteur s denombreu
€ épéches -quils déposérent at
sulat deRussie pour réexpédition
aittérent Port-Arthar vendredi |
u milieu d’une violente tempéte |
neige qui leur permit de passer | 1882

rous; la‘traversée futirés pén ement aucanal de Suez déjae existant,
Quand: le bateau arriva 4 Chefoo

un deuxiéme canal.
hommes étaient peu prés gelés et |

St-Pererspounc 17.— Les dépé-
que dans eHeipossipilité de se ches recueshier=soir-par le Tsar du
avoir.

| } général Stossel, n'ont pasencore été
rPETEHSROURG ae = Les aapa-

publiées.--- On ne peut obtenir de
s apportées par. les hommes dé-| renseignements, mais en -croil que
qués ce matin a Chefoo, ne son



















































le rapport ve représente pas la situa-
tion comme désespérée.
46.— Une vive’ cano LONDRES 17.--- Une dépéche de
alieu le long du-centrede Par- | Tchefou au « Daily-Telegraph » dit
-- Les Japonais fournissent de | que le “général Slaessel a d2 nouveau
llerie aux. troupes chinoises des até blessé, ceite fois par- une-balle de
urons de Sin nh & 30. mnilles i fusil.--- Sa blessure n’est pas grav
Wasuincton 17.--Quelques, ques-
~ tions relatives a2 la constraction du
canal de Panama ont été soumises

ion in ationale qui doit pros | au président Roosevelt. :
aVenquéte sur Frocident ‘a la} Les. représentants, Humpgrey—et Mr Camille. Sia
Jorritoire de. Washingto “Chef de div T lie
ELA EMIS ERS EME AT oe Lean 4 : Maison Bl. ‘ache de division aux Travaux publics,
“heares ; ¥ e-stit-riens-a-toujoues-didtenu,—mal.___..
: pour protester aupres do Président | epg-ges. hautes fonctions, en dehors de
De | contre les expeditions ‘de bois faites | tout es quisé faisait au Département.
M. iouee ministre | de Pouget-Sound 4 destination dela) Le témvin répond ensuite 4 dilférentes
if es étrangéres | zone: side canal par” des navires alles : gopstions de Me Dominique; entr’au-.
‘ . . sty .| oiands. — | tres, qu'ilne s'est pas encore fait une
bo. pinion sur |) situation des employés
hailiens.vis-a vis de leurs supérieurs.
“Mr Alexandre Guéry: -
le premici émoin 4 décharge,, ne sail.
jen, sinoh qu'un jour il recent un bil-
st Guil monine) d ehvenavigneaud
qui : WIgstruction, lai.












































VOIX, f
cu ces, titres la eneped 42.
—neut pas le temps de les ache
ta Banque pour ¢tre annulés; :
crat pas commetlre un crime. en:
cevant les intéréts et en les gardant a:
vec les titres dans son coffre-fort

qu ‘il ‘net 2







Ministére des finances, aux ordres de pe

PEtat;---qu'll naurait jamais pu’ ‘penser
qu’apres une vie toute de eda il}
put étre trainé un jour sur le Dane ¢ lu
crime pour 37 dollars 50.

Le Parquet réplique en appuyant s sur
ce qu'il a ait plus haut a prapos de Du-
vigneaud. ;



Charles Rousséaur .
employé ala Banque, service de la
-Erésorerie. Le témoin dépese qu'un.

jour il entendit Mr Thibault dire a Jo- |.
~seph Célestin dé remettre a Ginéus Sa- [di

-non-les titres de Mr Faine; que Céles-
tin lira dune malle 41 paquets aux _
quels étaient atlachés 11. récépissés;
que devant lui, sur la table de Celestin,
Cinéus Savon les signa. :
‘Me Oreste dit que le tnoment de ta
confrontation est arrivée. Mais avant,Me-
Hudicourt demande au témoin d'abord
quelle était la couleur-des titres et des.
récépissés ‘>: Bleu, répond il.---Le té-
moin ne sait-i} pas que Mr Thibault a-
_prés avoir été entendu par la fusti

Sines

voulait revenir déposer?--Mr Rotisseatr
~-répond que_nop; que le lendemain du
_jour dé sa déposilion, Mr Thibault
questionna tous les employés de S0n
service. pour savoir, lui ne se rappelant
pas, s'il n’y en avait pas qui avait vu si-
gner CinéusSanon;quelui Rousseatis’en
-souvenail porfaitement.---Me Hudicoart |
tirecdes déductions de cette di ion

el dit quela-déposition du tétnoin est!
oh le résultat-des-maneeuvres’ entre” sie E

Thibault, la défense et le témoin.

Me Lespinasse bondit sous le mot et {i
réplique que tous ceux qui ‘Jouent uh | té
role dans ce procés, n’ont qu'un seul |

but: ls recherche de ja vérité; qu’i. ne
-compreud done pas que, ‘parée qu'tin

témoin qu’on pense pouvoir apporter | rier
quelque lumiére a été eité- In ‘partié | n



qu'on tases Big

| précier sont. suffisants et fait ressortir 7
ao Uinéus Sanon n’a. jamais ‘signé, en |!

| défense, est un intérét de gros sous.

ives par lui a la Banque pour toucher }
la @8e répartition sur un bon fenetion: a

dience par Cinéus Sanon ne ressem- | crétaire,
-blaient pas: du tout aux signatuies qui | prése

.se trouvaient sur les: réeépissés, tandis | p
que dapres la dé

































oner Cinéus Sanon_ plu- | ,

‘Sieurs fois: C. Sanon et Cinéus Sanon. |
_Me Mathion ne s’y oppose Lsee diac 7

‘estime que déja les éléments pour ap-

Nances porte 4
és que des eh





ehors desa prétendue signalure,sur les |
récépissés que G. Sanony sau y Hens de | Cs |
néus Sanon. ee
_Une discuss ie s’engage. sur.la co.
tion d m e témo gnage
intéressé, ‘piloyte iL est employé a |
Banque, dit la partie civile,--sur Vinté
rét de Cinéus Sanon qui, au dire. de la





Pendant ce temps, Sauon signait et t
-ressignait sur. un bout de- ‘papier, end
attendant qu’ ’on epportat les regus dé-

Hale quil poss ede.



& Tapres la par-|
| tie. ‘aluile. Tae wigualoresaninees & Fan- j

3



use il y aurail: un
lien de parenté.— Tout eela avait du-
ré environ | une heure au moing et a-

mest & coufronté tou- :



‘chargée de vérifier les” travaux des
dis peas de ter, puis la ré :

















Me. i ale in ela

re possible, car rien n'est résult

estat des a aluress que
itr { in



ivile puisse appeler cela. une manceu- | les:

o Negett pe siete reas Se Li
£ elle sincéren queMe—Hudi



Fait-employé.

Me Mathon. eae aur - témoin: Si

apporté. les | < :

- yéeépiasés?---Non; ils ont été tirés d’u- | d’
a3 oe

-eest Cinéus Sanon quia.

ne malle en méme temps qu i titr

Me Mathon fait Femarg
| Thibault ee shee sue Cigale.
: it



Gal il ne: ‘serepp yelait pas
signés: ou not; yee & |
re

la vérité






















toujours en |
d stock, — pour ia
re ei, — de} cme

























ur 2S ne etre |

de fin ur po
halves: | pxeeildes. duns ‘Une semaine: aL Faia ere isin de pro-
naives serait heu- | PEU prés. al, Ge J108 GL MeN ae Fe ms





aphe fairetine tour- | 23, rnedes Ri outs-Forts, 93 | venance francaise.
PORT-AU-PRINCE (aarti) |

ré d'avoir beau- Vins de table de Bordeuax, rages of bene
ton séjour, (car |

es habitants de| — —_n«C9de| | sur demande, la maison. livre:
e trouvent privés | oN, MARCOU iles Vins de table en bouteilles., :
hotographier, | étiquetées et capsulées, sans aug-
photographe actifl | - Marchand-Taitleur. - ] mentation de prix.
einet | - 101, rue du Centre [semua it ; os
irant, aeu Jied la} TT

€ “Rue, que le Coupe Moderne et Elégante Dr Aug. CASSEUS -

inet aeu lhon- $s écialité ‘de coupons pour antalons |
lation, comme é- P _et gilete de rent choix. -_Chirurgie-Médecine

Devisy nee ee frees de La: maison la mieux assortie de tovte} Maladies Nerveuses.
: Haiti_en étoffes fantaisie, Cue Sonsultations :°3 4 5 p.m.

silane eat oe a hoses © quettes. et Repis militaires: | 105, Hue du Quai, ‘ ct de C. hyom






8














ant de leu
sel T Stnaaadl n’ a

remercier en dee ser | QOUOUELS POUT Flangal les e TaD oy

F Forgane d 40 ete | Créations. Dowell ee al | a

C. Deni os
«Revue Iilustréen. | Corbei Hes de Fle ir

dernier appel 3 tous! ——— dardinidnes ‘pour. diners, ‘te, *






di Ralemne. des Méptaus a de Paris,
Medecio, (hirurgien, Acconcheur














gui n'ont encore répoodu,a notre let- |
Nous. ndant, de ne | _ Couronnes de tontes beauifés, ee de 2.4 Sheures.
ordi _ les _mabuscrits de-| Travail soigné — . 167, Graxo’ Rue. eres









eae hal | ae S’adresser a Mme CHEF DR I 1B

Bois- Verna , rne Manrense N Ne 3.



iN peek Loterie.
~— lpterie les Anti Hes Dano isos.
A St- ‘Thomas.

| Garantie par le Gouvernement Da :
ae nots: :~25.000 Billets, en Billets -
_entiers, 5/10, 2/10. et 1/10

ci ALpery JEAN. | Tale
: 9 Peers ne 0










Uo. gulcient cornet - one a . 1 600 3
et cartelages: de toutes. ‘dimensions en « - 100 —
i @ Z Lege z oS ‘

Chéne et Fréne -défiant toute,
1 1ee + | 180.





ier ‘aert pier, nous sommes
feu eae do dit Gaanp Care
= a} Is _trouveront toujours ¢:
de l'établisseme
|: propret

‘pol itesse de la p:
produits: purs aux prix tres. modérés.

Vins et Liqueurs de Choix.
- Pach SARD

CHANGEMENT D ADRESSE)

























tin tc i,

Docteur RIBOUL

Médeecin de Port au-Prince .
et ae a Faculté de Paris.

recevoir,
grand ass aenk ¢ -
Conserves [ri ngaises el Scan:
de toutes cualités, etc, Fromage de Ca-
membert, Fi omage de Savoie, Sau-
cisse dUnuile, Anchois aUhuile, Jam-
y | Pons. Saucissons, Concombe a Uhuile |
et vinaigre, Ghoueroute garnie, Boudin
noir de Paris, Pdté foie gras trufé
Purée de foiegras, Civet de Lidure,
Conserves en boites pour voyages, Thon
des Gastronomes, Sardines, Marque:
reaux dUhuile st vinaigre, Tapioca,
Galantine de Pore, Hure de Porc, Ger-
; la mode Caen, Galan-

tine de ‘volaille trufé, Téle de veai
fortue,.. Thad. marine, eas



















Maitre. ‘Tailleur,
rand Rue, 181, —
~“Annonce a ses nombreux. clients |

que sa maison est nouvellement
assortie d'une grande quantité dé

Diagonales, Flanelles, Cheviottes ef Casimirs,

dune réelle supériorité. -—— =

Dans son établissement, on trou-
“vera, ~- comme toujours, —_les |.
derniéres modes frangaises et an-
glaises

Plusde Dyssemeries ei


















Fruits. sees of Gee: Vins fs So
deaux et Liqueurs de toutes.
ele, ainsi que lous: articles de. prove
stons OREM NB L :



















jours dans naeprodte nae eatists
Hons atl prix le plus m sré









‘Msi winiindh,

Les Dyssenteries aigues ra chroniques el.
diarvhées tropicates sont radicalement gue [
ries et sans retour par P Enléricene,seul ‘spe eS
cifique permettant de guérir ees maladies en} —-BNNY

peu de jours, et supprimant le régime lacté. (© Ei

ec cette préparation, on peul se nourr

uffrances sont “calmées ¢ en LS

Ce merveillé “produit obten tine m= ap
a eens AE










oe MACTE,