Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text








J ournal ‘Quo



tidien, Cormmerct




Abonnement pour D4épartement....4
@ a Etraager



CENTIMES

rans a4

bite, 4,



brouillard toute la nuit derniére, a
/5 milles au large de ce port.--- Ils
Font continué aujourd’hui leur route
Jverslesud. 000 .
| Beravin 27.--- Le budget del’ im-
| pire qui sera soumis la semaine pro-
| chaine au Reichstag, estime les dé-
je faire-publier—ce-qui{Penses. a. environ 2. milliards 860
--cLes opérations préparatoires | millions de francs et les recettes a
presque complétement termi- | CM VIron 2 milliards,--- Le deficit se-
contre la montagne Soukarhou | '@ @environ de 173 millions supe-
tre les forts situés Vest de| Meur 4 celui de Pan dernier.
montagne, tn assant général a | ST-PETERSBOURG 28.--- Le minis-
onné dans Vaprés-midi du 26 | tre dela guerre a regu information
mbre;. devant-la-résistance a- |-de Chefoo que. l’assant des. Japonais.
ge de l’ennemi, uous n’avons | contre Port-Arthur, samedi dernier,
core pu atleindre notre but». | fut reponssé avec d’énormes pertes.
96.— Une division de lesca-| Le général Kouropatkine informe .
la Baltique est arrivée ici. | quele mouvement offensif des Japo-
Pererspoure 27.--- Le général | nais, commencéle 24 Novembre prés
opatkine télégraphieda descrip: | du village de T-ink-Hetchen, en a-
rune attaque japonaise contre ; vant du flanc gauche, 4 été arrété le
tachement russe prés d’Esink- | 26 par le feu des Russes..
t, sur le flanc gauche de l’ar- Toxto 28.--- L’empereur ouvrira
usse.~=~ [| dit:--- «Le combat demain la diéte par un discours du
furieux et on en est. presque | trone. | a
Ala baionnette; mais Venne- CHEeaBouRG 28.— La. seconde.divi-
(é partont repoussé et a beau- | sion de la seconde escadre du Paci-
souffert.--L’attaquea été renon- | figue fut rencontrée, ce matin, a 20
le lendemain matin; les Japo- | mules au sud-est de Start-Point.
vaient.recu des renforts, mais | RSBOUR 5
é encore repoussée. A quatre | a accepté Minvitation des Etats-Unis,
de ’aprés-midi,le-vent et le }-en vue de-la-conclusion. un. traité
rd- ont génélefeu dartillerie; | Varbitrage: entre les-deux--nations—
Hais-ont-continud—a-avancer-}-
eur du brouillard, mais nos;
ont conservé leur position et |
bientot cessé.--- Nos pertes |
de 9 tuds et. 57 blessés. |
6 Novembre, les Japonais ont |
offensive et ont tentd d’en- |
t notre flanc gau lout en |
{vers notre eentre. Je n’ai|
de nouveaux. eos a

CABLES TELEGRAPHIQURS
NOPOLE du NOUVELLISTE....




ccs eet

10 26.---Le Gouvernement Im-






















































3 bases.du.traité franco-améri-..











Premiére Audience

our assister au procés tant attendu, |
au procés qu | Pant

{ dans nos annales judiciaires, au Procés

idel

i

mmen-'
: it son

omplueux P
ont

*

Justiee.; a Fé

j

He,

le coucher et les -acce:

0 LEER SG NE SNE Ee EE EEE CEES ESLER



Sr-Prererspours 28.----La-Russie—
et de Pybaudet sont vétus de blanc ;






~yédingote ; MM. Gédéus Gédécn, Fé-
-nélon Laraque,-Démosthénes et -Lycur~
_ gve Sam portent Ja jaquette. bleue ou
, noire, MM. Hérard Roy et [Lys Davi-
‘gnaud-ont un simple veston. ~ M. Hé-
rard Roya énormément blanchi, sa fi-
‘gure est trés amaigrie ; M. de la Myre
‘aussia le visage excessivement fatigue ;
De bonne heure, hier matin, on-ac- | les autres ont leur physionomie ner-
courait enfoule au Tribunal Criminel male, dominant leur agitation d’ame.

i n’a pas @antécédent.’ d’abord,
cusés, M
quiert le Doyen dg constater dans son

éces- | cent nu
aussi Cour?
tréntds suite





































es i eae 8B wan ma















an Pliane
2 EGURDS
das pret Bouriciiy & Pact «



couverts pour leurs repas. O1 admire
aussi la belle ordonnance de Venceinte
da Tribunal: le siége du Doyen est
trés élevé, de.fagoi a iui permettre de
hier dominer Puuditoire: -- adoseées
ala facade nord se trouvent Vestrade
réservée aux membres du Parquet et

la sellette criminelle, trés large, com-

portant quatre banes pouvant contenir
au moins vingt ¢'ng personnes , a gaue .
che sont quinze chaises, réservees uv
Jnreés,

Entre temps, se fail atous les mem-
hres du Jury de cette session, In distri-
bution de deux petites brochures ano-
nymes : « Pourquoi ce procés? », en

fiveur de TAreusation, et « Considéra-

iions sur la Consoli lation x, en faveur
des Accusés.

Le Parquet est au grand complet; le
Commissaire Pascher Lespés a revétu
son costume des grands jours: habit
noir brodé de galons d'argent, panta-
lon etgilet blanc, épée et brandebourgs,
ganis, rélapet plaqué de galons ; les
substituts Innocent, Domond et Sé-
jouraé sont en costume noir, redingo-
te et chapeau de sole.

Un silence se fait dans In cour da
Tribunal; ee sont les accusés qu'on
conduit au milieu d’un double cordon
d’agents de police. Limpression qu'on
ressent 4 cette vue est trés suggestive ;
Mode la-Mvre; Olrich, Tippentauerâ„¢

MM.-Brutus. St-Vietor, Vilbrun Guil-
jJapme--et--Pyrrhus—Agnant—sont- en




_L’appe: des Jurés-va commencer.Tout
au nom de plusieurs des ac-
rle. batonnier Lespinasse re-



procés-verbal que ses clients, de mé-—

Jais' me que ceux de Mes Oreste et Pradel, |
tre du font toutes leurs réserves relativement
enun mot ace quivase faire, quiils n’acquies-.

ilement & la compétence de la
ssises et 3 la procédure qui va.









SE EOI



- i : . : | a oe es CQ oe ne
_ Crest le tour de Me Fernand Dennis qu ppartiendrait de conn:

o g





qui demande qu'on fasse chercher ala cette demande qui est tardive, qu
— prison Mr Roland Michel, qui désire présent. Me Lespinasse développe ses
étre c

sés; leyCommissaire Lespés lui répond 1°
que, appert un certificat du Docteur |
‘Victor Boyer,

est dans un tel état de santé qu'il se- | aprés une derniére réplique du conseil



jugé comme tous les autres aecu- , conclusions et cite divers exemples 4.

j ose. ee
: 1 LechefduParguetd'abordetlesubs-| =
Vaccusé Roland Michel . titut Innocent ensuite lui répondent,et, |
r






rait inhumain de le faire comparaitre 4 | de l'aceusé Laraque, le tribunal se re- | Nou
_Paudience.Le tribunal prend immédia-| tire pour délibérer et revient a3 hres | te

tement siége avec le Doyen Dyer, fe. 43 p.m. avee son jugement-qat;
juge Eugene Décatrel etle juge-sup- | sidérant que les termes de l'art
pleant St Just Nicolas et, sur les obser-

vations renouvelées de Me Dennis et! pas limitatifs et qwil-y a lieu dordon:

du Commissaire duGouvernement,rend | ner la jonction chaque fois que cette |

~-séance tenante son jugement aux ter-| mesure est justifide, que les faits re-
mes duquel, considérant que..l’état.de|prochés..4-Fénelon Laraque rentrent
sérieuse muladie de Vaccusé Roland |
Michel ne lui permet pas de produire

convenablement sa défense, le tribunal

ssaemnmn

aia réquisition du ministéré public.
|. Cet ineident vidé, le doyea constate
































réserve son alfaire pour étre jugée 4 la ( pidentité des accusés:--- Joseph de la
queue de la session, si son état desan- | Myre Mory, agé de 42 ans, ancien di-

_..téle lui permet. a —— ——fecteur de ia Bingue; Georges ‘Théo-

Cet incident vide, Vappel des jures ; doreOhirich,44 ans, ancien sous-direc-

se fait; le Doyen, d’accord avec le Par: | teyr de la Banque; Rudolph Tippen-

~—~quetet les accusés, met de cété les] hauer, 35 ans, ancien chef du porte=
bulletins qui portent des noms de ju-| : , ye
rés quisont en méme temps ftémoins. |

Cent quaraate et un jurés répondent |

a Pappel; comme il importe de—nom- |

‘mer trois Jurss supplémentaires le Do-

yen annonce queles accusés etleCom-

missaire du Gouvernement ont le droit | cien grand foactionnaire; Gédéon, 48

dexercer chacun sotvante trois récu-

. $ations.. Le _tirage commencealors—et-
se fut-dans lordee le plus parfait et te |
plus grand calme; 4 chaque -juré qui]
est accepte, c est un pelifmurmure qui). denrées; Pyrrhus Agnan, 65 ans,

indique qu'on ne voudrait pis se trou- | asa: : wage oi AB IMNAGA:
een oe ent et te ee ouildivier, aneien—direcceur—da-maga=
ver dans tr situation de celui-la & Cause en a o

S| sin-centrat-de VEtat, ps
certauinement delalongueur probable} . . ; gee
des débats. | Apres le discours adressé au jury par.
~~ "Enfin le jury est formé: Lamartinié. | 12 doyen de In Cour, conformément a
re Gourgues, président, C.S.Maignan, | oHee M Mich i eat uchon: ee
Justin Dévot, Thévena Desroche, Léon | @NeHe, Me Michel Vreste, pour te

Brutus St-Victor, 54 ans, propriétaire,
ancien Seerélaire d'Etat; Vilbrun Guil-

Frére, Massillon Johu Lynch, Scandon | rae ae
__Constant, Victor Bouchereau, Massil- | 8°retaires d Etat, pose an concla-
lon Désages, Auguste Oscar Archer, | 8!0"S aux termes cesqu

Justin Saurel, Anajou Fortuné Match, | “8 éclinent fa om peter woe
Dorélien Pierre, William Joseph Vital | d'assises, et-ce, en. conformite de cer:
et Jules Vilmenay; ces trois derniers |
sont des jurés supplémentaires appelés |
“a Fer placer Tés autres s ils” venaient a
étre empéchés de continuer a. siéger.







Lopération dw tirage ausort a pris} re_audienee est — levee 4 4b
fin a une heure; 59 jurés ont été réau- |" P> ™-



_sés.parles.uccuséset 36 par-le—-Minis-4 ee Le GOBR f
vtére-pubhe-Agres ta formation du ju-,
~~ ry, fa garde ouvre la porte de- la sel-
lette et les accusés yentrent; ils sont.au
nombre de... Treize. Ces
Les juges vont s'habiller; revétus |
de leur rebe rouge, ils prennent siége
a-lh. 20 p.m. Dés que le doyen eut}
antionce louverture de laudience, le
cormmissaire Lespés, aux termes. de
Particle 243 du code instruction cri-:
minelle (4) reyuiertdu tribunal detjoin-
dre les uctes d'accusalion. dressés con-
ire les divers accusés’-- Pardes cenclu-
sions écrites et an nom. de Taccusé Fé-
nelon Larague, Me Lespinasse répond
quiaux lermes des articles 112 (2) et
413 (8) da code d'instruction eriminel-.
le, il vy a pas liew a jouction, les cau-
ses n’étant pas connexes, et qu’en 04- |
tre, cesta la chumbre dinstruction





#

méme d’office, -

_(3)— 113.— Les délits sont eo
soit lorsq' ils ont élé commis en mé
par plusieurs peronnes réunies, soil
cont été commis par differents
meéme en différents temps et en |
miais. par suite d'un concert furmé entre
soit lorsque lescoupables ont commis,
pour se procurer les. moyens de co:
tes aulres, pour eu faciliter, pot
ter Vexécution ou pour en aasurer
i panilé. Ce a

naex



%

113 da | ran
Code d'Instruction criminelle ne sont | Lo

dans ceux de la consolidation, fait droit |

‘faibles, disait an de nos amis et il s'ad
{saitau mur.

| feuille 4 la Banque, J. B. Poute de Puy-|

| baudet. 43 ans, emplové a la Banaue: | ee
; , CM ploy ANGUS 5 7 me de ces treize acctisés qui garnissen

j laume, 45-ans, planteur, ancien secré- |
taire d’Etat; Hérard Roy, 57 uns, “an- |

jans, avocal; Lys Duvignaud, 36_ ans, | ee il faur |
Vcomptable; Fénelon Laraque,” 41 ans, : /PuCES, 1 taut te
teneur de livres; Démosthénes et Ly-|

rcurge Sam, 37 et 33 ans, cultivateurs | "9! 900 plus.

- Remarqué parmi les personnages

'de France; Zimmerer, ministre-résid
| dAllemagne; C

| personnel de la Bangne et les anciens | de la Banque; Alem, a

de la cour)

| tains articles (164, 167) de la Constitu | H
tion de 1889:--- Le commissaire Les- | se
rpes demande te renvoi dé Ta caue ay
Faujonrd hui mardi, pour répoodre; et la |.

()— Art. 213,— Lorsqn’il anra-été for- |)
Jind, a raison du méme délit, plusieurs actes |
) daccusation contre divers accusés, le Minis. | _
tére public pourra en requérir: la jonction, | 1°.
etle Tribunal criminel pourra lordonner, | S& ‘4 BS





































da Pays: le pouvoir ct Pargent, ur
silence et des visages troublés “ont tral
lémotion dela foule:— «Je me seas



Ainsi Vhomme se trompe toujours
ses propres forces, sur ses progres sent
ments. Il se croit fort conme lion,
commeé roc; et devant tel spectacle quil
luieméme recherché, le voild faible et
coué jusqu’auz_larmes. — «Homo sums

~Maissi le public a subi de tellesimpre
sions, que doit-il donc se passer dans |’



sellette criminelle?

-~Voila certes ce que notre seule im

-gination et toute la psychologic humat:
ne suffisent pas A nous expliquer.

Pour comprendre de semblables so
Oils subi ©

le souhaite pas, lecteurs



-» Je ne vous

29 Novembre 1904. —Jac Q
: ———Autour du Procés

assistaient hier, au _ proces des Cons
dés:--- Descos, ministre plénipotentt

Ch. Van Wijck, dir
avocat 4 la



dappel de Paris, crayonnant des a
st eos eno les gngraux J. Ct
Reigner, commandants de l’arron

Normil Samb

sur
Ch.
lehardrou



sement et de fa place;




























bords, les temoins cités, ¢
dire de nombreuses notabilités financie:
politiques, adr atives, etc.





(2)— Art. 412.— La chambre du couseil | 89%
staluera, par une seule et méme décision, | Le
sur les délits convexes dont les piécesse trou- |

-veronten méme temps produites devant elle. | |

















Oo fait cavoir a iouk ¢ ceux quill appa

partion
_-dra qu’en vertu d’une -délibération’ du con-
_ seil de famille des mineures Alice, Lise, Clara
prési-

et Léontine Martelly, tenues sous la
dence du juge de paix de la Capilale, section
nord, en dat: du quatorze d’Aoft mil neuf.

tent trois, diment enregistrée et homolo- | :

“guée par jugement du tribnnal civil de ce
ressort, le svize septembre - stivaol, au droit —
fixe d'une vourde;

Il sera pr océdé le vendredi que l'on comp-

tera neufdécembre prochain a dix heures du _
_ matin, en l’étnde et parle ministére de Me —

H. Astrel Laforest, notaire public a cette

residence, ¥. deeds anh, ala vente-par adju- .
dication, au plus offrant et dernier enchéris-
seur des droits et prétentions des dites mineu- ;
res sur-une propriété, fonds el batisses, sise |

en cette ville, rune du Magasin de Etat, con-

sistant en la moitié dé la dite propriété, me-
~surant en totalité quarante et un pieds et de-
fii de fagade suria dite rue sur soixante~ :
7 au,
nord par Samuel Dupré, an sud par la pro- | i

huit pieds de profondeur ; bornée savoir
priéte Duval, a Pest par qui de droit et &
loue in-de T’Etat ;

tels, Pat! ours, que les dits droits et préten--

tions se poursuivent, élendent et comportent —
avec appartenances et dépendances, sans au- |
_eune exceplion-ni réserve, sur lamise.a- prix}
monnaie

de lasomme de dix-mille gottrdes,
nationale, prix fixé par Pexpert a ce commis
outre les charges de Penchére, cy....$10.000

Alarequale. poursuite-et- diligence,: aig eo
"Mme Vvo Albert Martelly, née Léontine Dé- |
demeurant et’ domiciliée-a

vot proprivlaire,
-Port-au-P+i ince, tubrice-tégale des: mineures;
“gus-nominées,

Et en présence de Mr Smith Dévot, subro- |

gé-tuteur des diles mineures aussi proprié-
faire, demeurant et domieilié 4 Saint-Mare,
a ce présent.

~ Pour -plos-amples- renseignements, s'adres-

ger a Me H.-Astrel. Laforest, nolaire, rue Ré- |

- publicaine, déposilaire du cahier des charges. .
Por t-au-Prince, 29 Novembre 1904.



Gaston Dalencour,

- Aneien Assistant en Médecine et an
Chirurgie dela Polyclinique-Péan, |
: Profecienr slagiatr edele oman. .

Doctenr

oo Messieura les Architectes et entrepre- |.



~ 35, Chemin des Tee OO.

Consultation s gratuites.les. mercredia? a
ie Pelyeli ue- 2 Péan : 44 6 hres soir.

I yr Aug. CASSEL

_ Chirurgie-Médecine
‘Maladies Nae ES.

: Consultations : 845 p.m.

105, Rue du Quai, a oo de C. Lyon |
oo Hall & Ce. oe



&



Xis

~ Hopital. St-Alexi
Consultations . _
ne les jours de 8 a 10 faces

“Le dimanche excepté, | axé
ts public est admis & visiter les ma- aa

lades oe jeudis de 10 4 midi
Vapréssmidi de 2 4.5. oe



much a wémes h ures. .



Vee Avner M ARTELLY.- OO tale millier 180,

Teme IE HEN i vos o

Coupe Malorne of. Elégante

“Spécialite dé coupons pour 5 yantatons
et gilets de premier choig,

La maison la mieux assortie de toute |
_ Haiti en étoffes fantaisie, Cue
lasek et hepis militats ae

Bnuguets pour Faas et Mariage

Gxréations Mrouvelles

_Corbeilles: de Fleurs.

Jardiniéres pour diners, réceptions,
Couronnes de-toules beantés, |
Travail soigné —

vadresser d Mme CHEFDRUE
Bois-Verna, rue Maurepas N° 3.








10) eaux de Veaa purgative
ane FRANG 8 EPL ce le ean
_ agit promptem nT

dable ¢









oS anita







aie.

Maladies da _systeme: ee



& DE-~ fst ii — i

rBiang-Saumatre

gw, set an

Nous portons a la connaissance: du
public qu'il trouvera a notre ‘Dépét, si-
tué rue du Quai, en face de la maison
Ae “Peloux & G a cote de Louis Audain |
ils, Sa

Un assortiment écinglet de pinche!
et cartelagey de toutes dimensions en
Chéne et Fréne, 3 a un prix défiant toute |

Reméde: effca ct



pour jes hea .
400 flacons déja davies S
ee oo a. :









es poteaux 4 sur 4, 5sur5 en bois)
_durs (Tendre a Cailloux, Coma et Ba- |
“yahonda): ---le millier ¢ 290.
- Messieurs les. Ebénistes y trouveront | 4
des -bois, tels que le Tchatcha. pour |
meéubles et cercueils.
Nous nous tenons a la. ‘disposition “de |

a ARG RRCRAS ONCE. neo aeial gh gta saboaat ene Pcs ee SSR eae Soniiion mine ARNG eal Sohal



—~BCUPS~ por ; 1d iportan- 7
tes que nous leur promettons. d exéeu- |
“ter avec soin et provae bade 2



se poe ial dentate











Fabricant de Chaussires:|

Nt «ae

La Manufacture a toujours. en | Ay
dépot un grand stock, — pour Ja ie
- vente en gros et ail,

“| chaussures” en tous. genres !
Homans, FEMMEs, Enrants.
Les soph des ° commer










Full Text








J ournal ‘Quo



tidien, Cormmerct




Abonnement pour D4épartement....4
@ a Etraager



CENTIMES

rans a4

bite, 4,



brouillard toute la nuit derniére, a
/5 milles au large de ce port.--- Ils
Font continué aujourd’hui leur route
Jverslesud. 000 .
| Beravin 27.--- Le budget del’ im-
| pire qui sera soumis la semaine pro-
| chaine au Reichstag, estime les dé-
je faire-publier—ce-qui{Penses. a. environ 2. milliards 860
--cLes opérations préparatoires | millions de francs et les recettes a
presque complétement termi- | CM VIron 2 milliards,--- Le deficit se-
contre la montagne Soukarhou | '@ @environ de 173 millions supe-
tre les forts situés Vest de| Meur 4 celui de Pan dernier.
montagne, tn assant général a | ST-PETERSBOURG 28.--- Le minis-
onné dans Vaprés-midi du 26 | tre dela guerre a regu information
mbre;. devant-la-résistance a- |-de Chefoo que. l’assant des. Japonais.
ge de l’ennemi, uous n’avons | contre Port-Arthur, samedi dernier,
core pu atleindre notre but». | fut reponssé avec d’énormes pertes.
96.— Une division de lesca-| Le général Kouropatkine informe .
la Baltique est arrivée ici. | quele mouvement offensif des Japo-
Pererspoure 27.--- Le général | nais, commencéle 24 Novembre prés
opatkine télégraphieda descrip: | du village de T-ink-Hetchen, en a-
rune attaque japonaise contre ; vant du flanc gauche, 4 été arrété le
tachement russe prés d’Esink- | 26 par le feu des Russes..
t, sur le flanc gauche de l’ar- Toxto 28.--- L’empereur ouvrira
usse.~=~ [| dit:--- «Le combat demain la diéte par un discours du
furieux et on en est. presque | trone. | a
Ala baionnette; mais Venne- CHEeaBouRG 28.— La. seconde.divi-
(é partont repoussé et a beau- | sion de la seconde escadre du Paci-
souffert.--L’attaquea été renon- | figue fut rencontrée, ce matin, a 20
le lendemain matin; les Japo- | mules au sud-est de Start-Point.
vaient.recu des renforts, mais | RSBOUR 5
é encore repoussée. A quatre | a accepté Minvitation des Etats-Unis,
de ’aprés-midi,le-vent et le }-en vue de-la-conclusion. un. traité
rd- ont génélefeu dartillerie; | Varbitrage: entre les-deux--nations—
Hais-ont-continud—a-avancer-}-
eur du brouillard, mais nos;
ont conservé leur position et |
bientot cessé.--- Nos pertes |
de 9 tuds et. 57 blessés. |
6 Novembre, les Japonais ont |
offensive et ont tentd d’en- |
t notre flanc gau lout en |
{vers notre eentre. Je n’ai|
de nouveaux. eos a

CABLES TELEGRAPHIQURS
NOPOLE du NOUVELLISTE....




ccs eet

10 26.---Le Gouvernement Im-






















































3 bases.du.traité franco-améri-..











Premiére Audience

our assister au procés tant attendu, |
au procés qu | Pant

{ dans nos annales judiciaires, au Procés

idel

i

mmen-'
: it son

omplueux P
ont

*

Justiee.; a Fé

j

He,

le coucher et les -acce:

0 LEER SG NE SNE Ee EE EEE CEES ESLER



Sr-Prererspours 28.----La-Russie—
et de Pybaudet sont vétus de blanc ;






~yédingote ; MM. Gédéus Gédécn, Fé-
-nélon Laraque,-Démosthénes et -Lycur~
_ gve Sam portent Ja jaquette. bleue ou
, noire, MM. Hérard Roy et [Lys Davi-
‘gnaud-ont un simple veston. ~ M. Hé-
rard Roya énormément blanchi, sa fi-
‘gure est trés amaigrie ; M. de la Myre
‘aussia le visage excessivement fatigue ;
De bonne heure, hier matin, on-ac- | les autres ont leur physionomie ner-
courait enfoule au Tribunal Criminel male, dominant leur agitation d’ame.

i n’a pas @antécédent.’ d’abord,
cusés, M
quiert le Doyen dg constater dans son

éces- | cent nu
aussi Cour?
tréntds suite





































es i eae 8B wan ma















an Pliane
2 EGURDS
das pret Bouriciiy & Pact «



couverts pour leurs repas. O1 admire
aussi la belle ordonnance de Venceinte
da Tribunal: le siége du Doyen est
trés élevé, de.fagoi a iui permettre de
hier dominer Puuditoire: -- adoseées
ala facade nord se trouvent Vestrade
réservée aux membres du Parquet et

la sellette criminelle, trés large, com-

portant quatre banes pouvant contenir
au moins vingt ¢'ng personnes , a gaue .
che sont quinze chaises, réservees uv
Jnreés,

Entre temps, se fail atous les mem-
hres du Jury de cette session, In distri-
bution de deux petites brochures ano-
nymes : « Pourquoi ce procés? », en

fiveur de TAreusation, et « Considéra-

iions sur la Consoli lation x, en faveur
des Accusés.

Le Parquet est au grand complet; le
Commissaire Pascher Lespés a revétu
son costume des grands jours: habit
noir brodé de galons d'argent, panta-
lon etgilet blanc, épée et brandebourgs,
ganis, rélapet plaqué de galons ; les
substituts Innocent, Domond et Sé-
jouraé sont en costume noir, redingo-
te et chapeau de sole.

Un silence se fait dans In cour da
Tribunal; ee sont les accusés qu'on
conduit au milieu d’un double cordon
d’agents de police. Limpression qu'on
ressent 4 cette vue est trés suggestive ;
Mode la-Mvre; Olrich, Tippentauerâ„¢

MM.-Brutus. St-Vietor, Vilbrun Guil-
jJapme--et--Pyrrhus—Agnant—sont- en




_L’appe: des Jurés-va commencer.Tout
au nom de plusieurs des ac-
rle. batonnier Lespinasse re-



procés-verbal que ses clients, de mé-—

Jais' me que ceux de Mes Oreste et Pradel, |
tre du font toutes leurs réserves relativement
enun mot ace quivase faire, quiils n’acquies-.

ilement & la compétence de la
ssises et 3 la procédure qui va.






SE EOI



- i : . : | a oe es CQ oe ne
_ Crest le tour de Me Fernand Dennis qu ppartiendrait de conn:

o g





qui demande qu'on fasse chercher ala cette demande qui est tardive, qu
— prison Mr Roland Michel, qui désire présent. Me Lespinasse développe ses
étre c

sés; leyCommissaire Lespés lui répond 1°
que, appert un certificat du Docteur |
‘Victor Boyer,

est dans un tel état de santé qu'il se- | aprés une derniére réplique du conseil



jugé comme tous les autres aecu- , conclusions et cite divers exemples 4.

j ose. ee
: 1 LechefduParguetd'abordetlesubs-| =
Vaccusé Roland Michel . titut Innocent ensuite lui répondent,et, |
r






rait inhumain de le faire comparaitre 4 | de l'aceusé Laraque, le tribunal se re- | Nou
_Paudience.Le tribunal prend immédia-| tire pour délibérer et revient a3 hres | te

tement siége avec le Doyen Dyer, fe. 43 p.m. avee son jugement-qat;
juge Eugene Décatrel etle juge-sup- | sidérant que les termes de l'art
pleant St Just Nicolas et, sur les obser-

vations renouvelées de Me Dennis et! pas limitatifs et qwil-y a lieu dordon:

du Commissaire duGouvernement,rend | ner la jonction chaque fois que cette |

~-séance tenante son jugement aux ter-| mesure est justifide, que les faits re-
mes duquel, considérant que..l’état.de|prochés..4-Fénelon Laraque rentrent
sérieuse muladie de Vaccusé Roland |
Michel ne lui permet pas de produire

convenablement sa défense, le tribunal

ssaemnmn

aia réquisition du ministéré public.
|. Cet ineident vidé, le doyea constate
































réserve son alfaire pour étre jugée 4 la ( pidentité des accusés:--- Joseph de la
queue de la session, si son état desan- | Myre Mory, agé de 42 ans, ancien di-

_..téle lui permet. a —— ——fecteur de ia Bingue; Georges ‘Théo-

Cet incident vide, Vappel des jures ; doreOhirich,44 ans, ancien sous-direc-

se fait; le Doyen, d’accord avec le Par: | teyr de la Banque; Rudolph Tippen-

~—~quetet les accusés, met de cété les] hauer, 35 ans, ancien chef du porte=
bulletins qui portent des noms de ju-| : , ye
rés quisont en méme temps ftémoins. |

Cent quaraate et un jurés répondent |

a Pappel; comme il importe de—nom- |

‘mer trois Jurss supplémentaires le Do-

yen annonce queles accusés etleCom-

missaire du Gouvernement ont le droit | cien grand foactionnaire; Gédéon, 48

dexercer chacun sotvante trois récu-

. $ations.. Le _tirage commencealors—et-
se fut-dans lordee le plus parfait et te |
plus grand calme; 4 chaque -juré qui]
est accepte, c est un pelifmurmure qui). denrées; Pyrrhus Agnan, 65 ans,

indique qu'on ne voudrait pis se trou- | asa: : wage oi AB IMNAGA:
een oe ent et te ee ouildivier, aneien—direcceur—da-maga=
ver dans tr situation de celui-la & Cause en a o

S| sin-centrat-de VEtat, ps
certauinement delalongueur probable} . . ; gee
des débats. | Apres le discours adressé au jury par.
~~ "Enfin le jury est formé: Lamartinié. | 12 doyen de In Cour, conformément a
re Gourgues, président, C.S.Maignan, | oHee M Mich i eat uchon: ee
Justin Dévot, Thévena Desroche, Léon | @NeHe, Me Michel Vreste, pour te

Brutus St-Victor, 54 ans, propriétaire,
ancien Seerélaire d'Etat; Vilbrun Guil-

Frére, Massillon Johu Lynch, Scandon | rae ae
__Constant, Victor Bouchereau, Massil- | 8°retaires d Etat, pose an concla-
lon Désages, Auguste Oscar Archer, | 8!0"S aux termes cesqu

Justin Saurel, Anajou Fortuné Match, | “8 éclinent fa om peter woe
Dorélien Pierre, William Joseph Vital | d'assises, et-ce, en. conformite de cer:
et Jules Vilmenay; ces trois derniers |
sont des jurés supplémentaires appelés |
“a Fer placer Tés autres s ils” venaient a
étre empéchés de continuer a. siéger.







Lopération dw tirage ausort a pris} re_audienee est — levee 4 4b
fin a une heure; 59 jurés ont été réau- |" P> ™-



_sés.parles.uccuséset 36 par-le—-Minis-4 ee Le GOBR f
vtére-pubhe-Agres ta formation du ju-,
~~ ry, fa garde ouvre la porte de- la sel-
lette et les accusés yentrent; ils sont.au
nombre de... Treize. Ces
Les juges vont s'habiller; revétus |
de leur rebe rouge, ils prennent siége
a-lh. 20 p.m. Dés que le doyen eut}
antionce louverture de laudience, le
cormmissaire Lespés, aux termes. de
Particle 243 du code instruction cri-:
minelle (4) reyuiertdu tribunal detjoin-
dre les uctes d'accusalion. dressés con-
ire les divers accusés’-- Pardes cenclu-
sions écrites et an nom. de Taccusé Fé-
nelon Larague, Me Lespinasse répond
quiaux lermes des articles 112 (2) et
413 (8) da code d'instruction eriminel-.
le, il vy a pas liew a jouction, les cau-
ses n’étant pas connexes, et qu’en 04- |
tre, cesta la chumbre dinstruction





#

méme d’office, -

_(3)— 113.— Les délits sont eo
soit lorsq' ils ont élé commis en mé
par plusieurs peronnes réunies, soil
cont été commis par differents
meéme en différents temps et en |
miais. par suite d'un concert furmé entre
soit lorsque lescoupables ont commis,
pour se procurer les. moyens de co:
tes aulres, pour eu faciliter, pot
ter Vexécution ou pour en aasurer
i panilé. Ce a

naex



%

113 da | ran
Code d'Instruction criminelle ne sont | Lo

dans ceux de la consolidation, fait droit |

‘faibles, disait an de nos amis et il s'ad
{saitau mur.

| feuille 4 la Banque, J. B. Poute de Puy-|

| baudet. 43 ans, emplové a la Banaue: | ee
; , CM ploy ANGUS 5 7 me de ces treize acctisés qui garnissen

j laume, 45-ans, planteur, ancien secré- |
taire d’Etat; Hérard Roy, 57 uns, “an- |

jans, avocal; Lys Duvignaud, 36_ ans, | ee il faur |
Vcomptable; Fénelon Laraque,” 41 ans, : /PuCES, 1 taut te
teneur de livres; Démosthénes et Ly-|

rcurge Sam, 37 et 33 ans, cultivateurs | "9! 900 plus.

- Remarqué parmi les personnages

'de France; Zimmerer, ministre-résid
| dAllemagne; C

| personnel de la Bangne et les anciens | de la Banque; Alem, a

de la cour)

| tains articles (164, 167) de la Constitu | H
tion de 1889:--- Le commissaire Les- | se
rpes demande te renvoi dé Ta caue ay
Faujonrd hui mardi, pour répoodre; et la |.

()— Art. 213,— Lorsqn’il anra-été for- |)
Jind, a raison du méme délit, plusieurs actes |
) daccusation contre divers accusés, le Minis. | _
tére public pourra en requérir: la jonction, | 1°.
etle Tribunal criminel pourra lordonner, | S& ‘4 BS





































da Pays: le pouvoir ct Pargent, ur
silence et des visages troublés “ont tral
lémotion dela foule:— «Je me seas



Ainsi Vhomme se trompe toujours
ses propres forces, sur ses progres sent
ments. Il se croit fort conme lion,
commeé roc; et devant tel spectacle quil
luieméme recherché, le voild faible et
coué jusqu’auz_larmes. — «Homo sums

~Maissi le public a subi de tellesimpre
sions, que doit-il donc se passer dans |’



sellette criminelle?

-~Voila certes ce que notre seule im

-gination et toute la psychologic humat:
ne suffisent pas A nous expliquer.

Pour comprendre de semblables so
Oils subi ©

le souhaite pas, lecteurs



-» Je ne vous

29 Novembre 1904. —Jac Q
: ———Autour du Procés

assistaient hier, au _ proces des Cons
dés:--- Descos, ministre plénipotentt

Ch. Van Wijck, dir
avocat 4 la



dappel de Paris, crayonnant des a
st eos eno les gngraux J. Ct
Reigner, commandants de l’arron

Normil Samb

sur
Ch.
lehardrou



sement et de fa place;




























bords, les temoins cités, ¢
dire de nombreuses notabilités financie:
politiques, adr atives, etc.





(2)— Art. 412.— La chambre du couseil | 89%
staluera, par une seule et méme décision, | Le
sur les délits convexes dont les piécesse trou- |

-veronten méme temps produites devant elle. | |











Oo fait cavoir a iouk ¢ ceux quill appa

partion
_-dra qu’en vertu d’une -délibération’ du con-
_ seil de famille des mineures Alice, Lise, Clara
prési-

et Léontine Martelly, tenues sous la
dence du juge de paix de la Capilale, section
nord, en dat: du quatorze d’Aoft mil neuf.

tent trois, diment enregistrée et homolo- | :

“guée par jugement du tribnnal civil de ce
ressort, le svize septembre - stivaol, au droit —
fixe d'une vourde;

Il sera pr océdé le vendredi que l'on comp-

tera neufdécembre prochain a dix heures du _
_ matin, en l’étnde et parle ministére de Me —

H. Astrel Laforest, notaire public a cette

residence, ¥. deeds anh, ala vente-par adju- .
dication, au plus offrant et dernier enchéris-
seur des droits et prétentions des dites mineu- ;
res sur-une propriété, fonds el batisses, sise |

en cette ville, rune du Magasin de Etat, con-

sistant en la moitié dé la dite propriété, me-
~surant en totalité quarante et un pieds et de-
fii de fagade suria dite rue sur soixante~ :
7 au,
nord par Samuel Dupré, an sud par la pro- | i

huit pieds de profondeur ; bornée savoir
priéte Duval, a Pest par qui de droit et &
loue in-de T’Etat ;

tels, Pat! ours, que les dits droits et préten--

tions se poursuivent, élendent et comportent —
avec appartenances et dépendances, sans au- |
_eune exceplion-ni réserve, sur lamise.a- prix}
monnaie

de lasomme de dix-mille gottrdes,
nationale, prix fixé par Pexpert a ce commis
outre les charges de Penchére, cy....$10.000

Alarequale. poursuite-et- diligence,: aig eo
"Mme Vvo Albert Martelly, née Léontine Dé- |
demeurant et’ domiciliée-a

vot proprivlaire,
-Port-au-P+i ince, tubrice-tégale des: mineures;
“gus-nominées,

Et en présence de Mr Smith Dévot, subro- |

gé-tuteur des diles mineures aussi proprié-
faire, demeurant et domieilié 4 Saint-Mare,
a ce présent.

~ Pour -plos-amples- renseignements, s'adres-

ger a Me H.-Astrel. Laforest, nolaire, rue Ré- |

- publicaine, déposilaire du cahier des charges. .
Por t-au-Prince, 29 Novembre 1904.



Gaston Dalencour,

- Aneien Assistant en Médecine et an
Chirurgie dela Polyclinique-Péan, |
: Profecienr slagiatr edele oman. .

Doctenr

oo Messieura les Architectes et entrepre- |.



~ 35, Chemin des Tee OO.

Consultation s gratuites.les. mercredia? a
ie Pelyeli ue- 2 Péan : 44 6 hres soir.

I yr Aug. CASSEL

_ Chirurgie-Médecine
‘Maladies Nae ES.

: Consultations : 845 p.m.

105, Rue du Quai, a oo de C. Lyon |
oo Hall & Ce. oe



&



Xis

~ Hopital. St-Alexi
Consultations . _
ne les jours de 8 a 10 faces

“Le dimanche excepté, | axé
ts public est admis & visiter les ma- aa

lades oe jeudis de 10 4 midi
Vapréssmidi de 2 4.5. oe



much a wémes h ures. .



Vee Avner M ARTELLY.- OO tale millier 180,

Teme IE HEN i vos o

Coupe Malorne of. Elégante

“Spécialite dé coupons pour 5 yantatons
et gilets de premier choig,

La maison la mieux assortie de toute |
_ Haiti en étoffes fantaisie, Cue
lasek et hepis militats ae

Bnuguets pour Faas et Mariage

Gxréations Mrouvelles

_Corbeilles: de Fleurs.

Jardiniéres pour diners, réceptions,
Couronnes de-toules beantés, |
Travail soigné —

vadresser d Mme CHEFDRUE
Bois-Verna, rue Maurepas N° 3.








10) eaux de Veaa purgative
ane FRANG 8 EPL ce le ean
_ agit promptem nT

dable ¢









oS anita







aie.

Maladies da _systeme: ee



& DE-~ fst ii — i

rBiang-Saumatre

gw, set an

Nous portons a la connaissance: du
public qu'il trouvera a notre ‘Dépét, si-
tué rue du Quai, en face de la maison
Ae “Peloux & G a cote de Louis Audain |
ils, Sa

Un assortiment écinglet de pinche!
et cartelagey de toutes dimensions en
Chéne et Fréne, 3 a un prix défiant toute |

Reméde: effca ct



pour jes hea .
400 flacons déja davies S
ee oo a. :









es poteaux 4 sur 4, 5sur5 en bois)
_durs (Tendre a Cailloux, Coma et Ba- |
“yahonda): ---le millier ¢ 290.
- Messieurs les. Ebénistes y trouveront | 4
des -bois, tels que le Tchatcha. pour |
meéubles et cercueils.
Nous nous tenons a la. ‘disposition “de |

a ARG RRCRAS ONCE. neo aeial gh gta saboaat ene Pcs ee SSR eae Soniiion mine ARNG eal Sohal



—~BCUPS~ por ; 1d iportan- 7
tes que nous leur promettons. d exéeu- |
“ter avec soin et provae bade 2



se poe ial dentate











Fabricant de Chaussires:|

Nt «ae

La Manufacture a toujours. en | Ay
dépot un grand stock, — pour Ja ie
- vente en gros et ail,

“| chaussures” en tous. genres !
Homans, FEMMEs, Enrants.
Les soph des ° commer