Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text







vince (Maiti) Jeudi, 29 Septembre 19C4_

PP Regge”


























E FRANCAISE: _deux autres arméesoccupent les mi- més dans le langage popniaire, loin de
i nes de Yentai, le village de Yentai et rester une immigration modérée, prend
BLEGRAPHIQUES. | Sandenou. ~ Le front. de ces armées | des proportions Pune, vt itable ipvasion ,
du NOUVELLISTE | est protegé par un rideau davant- aes ear nom ee lege mere wee
so | poste an deladuquellesChinois n’ont P ‘ E
j INTERDITE), inas le droit d S _uU atit peut étre la source de graves dangers;
: + Pp Iv de passer. JM Pelt" Que des conflits se sont déji élevés en-
= Le Sénat a “patifié | détachement japonais longe la rive tre eux et les nationaux, et menacent d’é-
mitie -et de commerce | gauche du-Liao, afin de protéger les clater chaque jour davantage;
i


















tle premier trai- onda. ---La méme dépéche annon- | Considérant que tes Syrie hs, en ne se
ation européenne. cequeles bandits chinois se Joigt nent: livrant qu’aux opérations de commerce,
librement aux forces japonaises. — , ne rendent a la nation aucun service qui
| ba température a Moukden est basse. mérite la sollicitude de | VEtat; qu "une O%-

~-SacPETERSBOURG.— L’absence de » périence-de-prés de-quinze années n'a pas

nouvelles détaillées du théatre de la montré les bénéfices que la Nation hai~
tien ne—tire de_leur-présence surson—solj a

gu’aucune fusion ne semble possibee en-

ecu de | a Légation fran- |
, un t disant que
ordé une compléte ré-

excuses pour l’incident |







guerre, malgré le earaclere 1mMpor- |














capitaine Laribe det tant des événements qui, Cvoil-OD, | ee ses moeurs et les leurs, et qu’ils for-
légation avait étéinsulté . 8° déroulent autour de Monkden, | ment dans la Républigse comme un état
atschinois et frappé avec , ' font supposer que le général Kouro- | étranger;

navait heureusement :
gravement. tes ter sériensement la marche en | voirs d’un Gouvernement est de protéger

hinois a adressé une vant des Japonais et que la hataille | ses natlonaux, et de leur ficiliter les mo-
esauministre de Franc», ultendue depuis si longtemps a Moi uk- | yes de vivre et daméliorer levts condi-
es. soldats: chinois— -den-pourtalt n’étre quiune question | tions d’ existence ; ‘ les | .
esentdé Aan capitaine | Carrier e-garde. | ai Que routes es | ots Sur ies ete
cuses Hl MouKDEN. — Les antorités militai- | Gectes S& F904 a £900 garanilsssient 2u

pefsonne es. , commerce nations! un traitement de fa-
chinois a en outre con- | Pes ici continuent a exprimer la CrO- | yeur, justifié par l'état d'infériorité ot le
soldats - coupables a la, yance qu ‘une batailte aura leu pres | mettait alors la condition sociale du peu-
gfave aprés.la. peine. de Moukden.dici quelques jours... | ple haidien, son manque de cap tage et
arations ont été ju-) ‘Un ballon militaireayantétéenvo- | Pobligation sicrée de lui assurer les béné-
Nogident ast: yé au sud-est de Moukden, on sup- | fices de PIndépendance;

pose que les Japonais sont attendus |

'
}
j
{
|
i
i
i
: patkine peul, apres tout, ne pas con- | Considérant qu'un des principaux de-
|
{
i



Vu les articles 4 de la Constitution et

dans cette direction. | 14 du Code civil;
p-PETERSBOURG.-—_ Li’ Vo les lois des 27
‘China é chdire le | confirme-pas. la nouvel cd.
bétain===On-a a des de Vescadre—de-Viadivostock, qua
“que M —Lessar a te publié par les journanx de Lon- |
ndu Gonenement dies. : :
tqne la Chine en | - =

Z een aches __ —
ae TRI BUNE. PUB LIQU
ndonner: ait ainsi sa

La Question Syrienne

uve est en Sra |. : rw
: on Comme nous l’annoncions hier, nous extra. | Sut le territoire de la République. Défen-
| yons du « Monitenr » Timportante Loi sut- | se est faite als pies, aeearees d ae
NES | vante, promulguée par TExécusif depuis de | faires, Consuls a fait at Etranger,ce Ce"
5 Aoat: 1903. | livrer de passes ponis.a oe deux, savfa
| ceux qui seraient n?unis d’vn pesse-port

TS.

By GROUPE: De Commencan du Gouvernement ha ien, sous pene | de
“LE CORPS LEGISLATIF, ~~~} révocation “
sant de Vinitiative. que lui accorde | Tout chef de mouvement de Port qui
, 69 de la Constitution, . | | aura contrevenu aux dispositions du pré-
idérant que l’arrivée.ea masse. des } sent ‘article, en permettant fe débarque-
is, dits ‘Syriens,-ou ainsi. dénom (ment de Syriens non munis de passe:



I,
|
|
a







tobre 1876 et 3

itions directes;







A yoré la lol suivante :
| Art. rer.--A partir de la promulga-
| tion de la présenie loi, aucun individe
| dit Syrien ou ainsi dénommé dans le lan-
i" gage populaire, ne sera admis sur le ter-
| ritoire de la République.---Tout Syrien
| qui, dans le but de tourner la loi, laisse-
| rait le Pays pour revenir avec un acte de
| natoralisation, ne sera non plus admis










ports, ou méme munis de passe-ports
réguliers, sera traduit en police co

tionnelle et puni de la destitution et Va i le concer
~-se amende de deux cents gourdes. =f Dann é 4 I:

Art, 2.---Il ne sera désormais accordé | au-Prince, le 24
par le Président d’Haiti aucune licence 4] VIndépendance.
un Syrien pour fonder un autre €tablis-| =f, Pyseiden
sement commercial






















































que celui de négo~| tc cla
ciant- consignataire. Oper a ie
Art. 3.---Les licences accordées jusqu’a | ‘A. Bobrjouy, NEA

ce jourd des Syriens pour exercer le com- | Donné au Palais de la Chambre desRe- | s noms de coun get
merce en une autre qualité que celle de | présentants, le 10 Aodit 1903, an 100? évidente, avouent-ils.
négociants-consignataires, ne seront point | de I'Indépendance. a _, sabilités devant la Nati
renouvelées. | Le président de la Chambre,—S.Ancuer. | _ La piece est signte,-
Un délai de six mois, a ’échéance de Lea _|fréunion,
année, leur est accordée pour liquider et GI OL EB Sri a. Brochw
fermer leur maison de commerce de gros - Desrosiers. L. E. Sr-' «| Noo ou un
et de détail. — . . AU NOM DE LA REPUBLIQUE
| Art. 4.--Ll est défendu a tout Syrien | Le Président d’Haiti ordonne que la Loi
en possession de la licence’ d’avoir plus | ci-dessus du Corps Lagislatif soit revétue du |
d’un établissement commercial. Sceau de la République, publiée, imprimée, |
Art. 5.~-Tout Syrien qui sé livrera a | et exécutée.. a Sy eee
un commerce sans étre muni de patente | Donnéau Palais National,4 Port-au-Prince, jnju
_.et-de licence, ou qui sera surpris exergant | 1¢ 18 Aodt 1903, an 100° de l'Indépendance.
la profession de pacotillear, de colpor="] - pour
teur, de spéculateur en denrées et tout Par le Président: | ger; et il termine ains
autre commerce de détail; sera frappé d'u- Le Secréiaire d' Etat del Intévieur et-dela- « Bien que le Séna
ne amende de cing cents dollars et puni | Police générale,---E. THEZAN. _incompétent pour se cai
d'un emprisonnement de trois A six mois. | fg Secrétaire d’Etat des Finaxces et du | Cour de Justice ayant:
En cas de récidive il sera expulsé. du ter- Commerce,-— Cajuste BIJOU. | paraitre le 28 Septembr
ritcire de la République. = Le Secrétaire d’Fiat - des Relations Exté- | matin, je n'ai pas mang
Art, -6.—Tout- magistrat communal qui rieures,---MFERERE. tet pour érre jugé, sach




- Nonp ALEXIS | arrestation aue ‘pour avol





élivré i tente a segs ABS age conve moe
feucelte salar we pas droit oo sans ge | Le Secrétaire d' Etat de la Justice, 4 Hoa partes contre Mot |
__voir_exigé la production dela ticenees——fp——— eb MAGI

jL’appel nominal des 1
sermblée ayant fait const

| aprés avoit par lorgane de
:



Tout commandant de commune gui}
aura laissé s’établir ou circuler dans I’é-|

--tendue desa commune des Syriens -pour | F s wey | produit mes ‘Observati

exercer un commerce qui leur est interdit | oe : re eee
par la loi, seront passibles deladestitution |. - " cE OO oo Menitewr
et dune amende de deux cents gourdes. | -. Haute Cour
La patente ainsi délivrée sera nulle de | -Hier,au local du Sénat, as: 10m> |
Att. _7.*=-En attendant la promulgation | ployés’ viennent courtoisement prier de en 3 sections qui se sub
d’une loi sur la naturalisation, il ne sera] vider les lieux : mesure nécessitée par un | tions et 24 quartiers, €t
huis-c.os. Le public trouve refuge 4 la] jg Police administrative






désormais accordé de naturalisation aux.
Syriens qu’aprés un séjour de dix ans sur | salle des séances de la Chambre. Quelques | i} est inscitué, en outre,
le territoire de la République. | instants aprés, des sénateurs descendent : | Je é é de 20
Art. 8.---Tout directeur de douane qui | le huis-clos a pris fin. Les assistants, é
aura vérifié des marchandises.. pour...un |-mi-4 quels on reléve de remarquables per-
~ Syrien sans s’étre assuré qu'il ese muni sonnages, sempressent de remonter.
de la patente et de la licence. exigées par | Les trois députés commissaires occupe 9
la loi, sera destirué et puni d’une amen- | la place ot se tient ordinairement l’Exé- par une Commission
~de-de-cing cents dollars. a eutif. : ows Quelques erat
Art. 9.--Aussitét la promulgation de| L'Assemblée parait 2 un spirituel sp Douanes et Tarifs y @
__la présenre loi,le Secrétaire d’Btat- de tater comme on ¢ corps sans téte x. ‘nomenciata
- Pintérieur publiera au Moniteur off Tock Ve
pret cbacliste des Syrieas“naturalisés mn : €
"date de leur paturalisation, le lieu de leur | sénateurs sont restés fermes 4 |
~ residence; : |) M® Martin Dévor se lev
2° La liste de ceax qui ont demandé et | sieur C, Bijou assigné:
obtenu la licence du Président d’Haiti | barre du Sénat érigé
pour exercer le commerce en Haiti. _| Justice, s’y est présenté, m
Art. 10.---Tout Syrien qui aura essayé n’étant pas constatée,son clier
_ Wenfreindre la loi, en présentant aux an- | -commissa :
torités haitieones un acte denaturalisation, |

une patente ou une licence qui auraient

Communal de

--€t@ déliveées 4 un antreque lui, sera frap- |
pé d'une amende de cing cents dollars tls
BS ets

‘ puni d'un emprisonnement de six “mois

BU08n
En cas de récidive, j
territoire de la Républ
An, re---La préser

Ele sérxexécutte ata dilj
étaites d' Etat de Vintérieur,

Q Bee

-@0 des Sec








-Bangue Ma Nationale d'Ha

oite aux c lettres oD, : Consolides és 1900 49 °/
fd iy t : °
de Eugene Lavictoire ~B1¢ Répartition

e de publier. la réponse sul- |
La Banque Nationale @’Haitia Vhon- |

table poésie qu'il a publiée
neur d’informer les intéressés qu’ils
peuvent toucher 4 ses guichels une Ouincailleries, Merceries, urlicles de

cinquante unieme réparlition de un méenage, produits alimentaires etc.
pour cent (1°/,) intéréts du 16 Aoat ‘Toujours aux meilleures con-
au 45 Septembre 1904, contre recus ditions.



Agasin de la Métro-
pole est transféré au Ne 93 de
a Rue du Magasin de I’ Etat, dans.
a halle d’a cote. |


















‘Eueine Lavicromre,
En son hétel.

Lavictoire,—-C’ est avec uo

soaks se




SY Be vous :
cl ii lute Ces vers, mon | oan Presentation des Bons. ani | Le rayon de soir lis ssus et
sont mirifiques et digne; Port-au Prince 24 Septembre 1904." articles de modes, utr fenu
ds beau talent. Je vous com-| 4 la « Boule POr “e, rue 1 ‘aver-
an








e vous occupez pas de la ca- '
ig tes podte, Oi, vous etes podte.
rvous suffire.

z, continuez, mon cher Lavic-
dpit dé tout, a faire des vers. |



siére, est aussi tr rafter’ au méme
Local.
Port-au-Prince, 28 S. pt. 1904.

J. LAVILLE
















i
Le steamer «CONSTANTIA®, ve-|
us ait 4 sa sainte garde! jnant de Kingston et Jéremie, est |
toujours me compter parmi | attendu ici vendredi le 30 cou-
yous admirent le plus, i rant et partira dans la soirée pour ;
serre cordialement la main, | Peiit-Goave,Miragoane, (ronaives, |
Lavictoire, et suis avec tous les €ap-H re
que vous méritez, up-Haitien et urope. |
as dévoué, —JoserH Jusrm, av. Port-au-Prince, 27 Sept. 1904.
Lecons de G. KEITEL & ©, Agents.
ature, Histoire universelle,Géo- a
Latin et Gree, Phil osophie,
nglais.
fesseur: L. DE BUCQ, 29 rue Eu-
lly, en face de la Madeleine
domicile des familles pour
es filles.)
Ondemande =.
ionde des apprenties coutu-
‘adresser cux- MobES FRAN-
66, Rue Roux.

Rue Républicaine

impor tation de vins de table francais,

Vente au détail de Bordeaus
rouge ef blanc.

Sur demande la maison lure «

e | domicile, sans augmentatio » de prix,







les ving de table mis en boulerlles
étiquelées et capsulfes.
TELEPHONE AO 538.

Républicaine (en face la Poste) |

© Ancienne Maison Paut Rosen
CHARLES Pernvau, Propriétaire
i de Confiance

Vin rouge excellente qualité.






























Le gallon 3,00
Le 1/2 gallon 1.50
ussigne dechure an publis et au Le 4/4 eatlon 0.75
ce n'étre plus responsable des Le litre. 4.00 |
acliotis de sa femme Me Louis , 4 ss .
au. tiée Env MACKENSIE pour Vin blanc « GRAVES >» article ex de la Facullé Médicale de Vienne
Aiylere, en attendant que di _ceptionnel ; . ID D ce Te moint fenan! AS rane de
, Le gallon 53 4.00 | Lalue, Ne 62.42 minutes de la
Ls. Ape A Do ; "2 Of ~ ~ ae
censum DAM re ti elon a | Station des Tramw ays de la
Le litre. 4.95 | rue Lamarre.

SULTATION:: * 2 86 hurres ¢. Parts anit

















eo





La compagnie de «ewagons- trust» avise
ses clients et le commerce gue le nou-
| veau tarif de transports est fixé com-
, me suit;
— | Voyage en ville

ee Bois Verna
La Manufacture a toujours én T urgeau, jusqvaux Bambous
dépol-un grand stock, — pour | Peu de { ‘tose 5

ay aie your ao hre
midi, directement pour;
_ prenant fret ‘et passa

au-Prince, 29 Sept 1904
BIEBER & Co, agents








. Chaussures.

oP
NUT GI DO



vente en gros el detail, ~~ de Lalue, jusqu’a Bourdon 6
chaussures en tous genres pour.| Pétion- Ville 10

Hommes, Femmes, ENFANTS. Diquini 3
Les commandes des commer-| Carrefour . 3

| cants de lV'intérieur pourront étre| N.B.— Pour les matériaux le voyage

exécutées dans une “semaine ay ast le 400 pied: jusqia 5c0 pieds,
_ | peu pres: Ls lanches, cartelages ; — de 100 jusqu’a

- briques. -
% als-Ports, 23, On ne transporte pas de. glaces, mar-

“_PORT-AU- PRINCE. (un, wn) bres, assiettes, verres, choses fragil es.



extents .
+ Sarg SRRABHEDRTONOR 48 8



































Océasion sans précédent! : _

Mr Josep Desrivinres, le regtauras A Thonneuk d annoncer 2 bonne!
teur bien connu, toujours dans le but et nombreuse cliente quelle vient de be
de servir les intéréts de ses nombreux , recevoir, par les derniers steamers un
clients et umis, qui onl su apprdcier A grand assortiment de
sa juste yuleur son aclivilé ef sa bonne Conserves francaises el américat es
‘cuisine, a r ‘honneur daviser le. public | de loutes gualités, ele, Fromage de Ca-
en général qu'il vient douvrir un Cafe: membert, Fromage de Savoie, -Sau-
Restauranta la Croix des-Missions, en cisse dP huile, Anchot: @ Thuile, Jam-
face del’ Kylise, oft l'on sera servi,camé Dons, Sancissons, Concombe d thule
me toujours, a pew de frais, avec pro- et vinaigre, Choucroule 4 garnte, Boudin
preté, promptitude et sécurité. , noir de Paris, Pdté foie. gras trufée,
Accourez en toule, chez Desriviéres, Purée de foie 4 gras, Civel.de—Lidvre,
et vous serez bien servi! : Conserves en boites pour voyages, Thon
. . ' des Gaslronomes, Sardines, Marque-
reaux dVhuile et vinaigre, Tapioca,

FOUBNIS
du Grand Cercle del
du Petit-Glub-
du Beskauray) de

du
de P Hotel Bellevue
« Central
«de France
6 Patrie
du Grand Café
du Bar Fin de Siécle
du Commerce










ig ecto ine esis ates ataatsnnto neni en ae

C HSA [ , Galantine de Pore, Hure de Pore, Ger- . des Amateurs
; velas, Tripes a la ‘mode Gaen,. Gaian- du Port —

Remade efficace contre la fiévre | tine de volaille traf’, Téle de veau en International

paludéenne. ‘tortue, Thon maring, Andouitletles, |. . dela Bourse

— : Saumgn, Ameande douce el ameére, No x.) - «... deta Ghambr

. Raisins, Prunes, Suere de- ‘Candie, de la Poste —

‘ruils sees el dows, Vins fins de Bor- | de ja Gare.
deaux et Liqueurs de loules qualilés, au eS
elc, ainsi que tous articles de provi-



pour ies enfants.
400 flucons déja épuisés.

a peggetae ten EOE PE ND ASE oT REN meee



Slock renonvelé. sions américaine, © . . te onnae
> Or\0an ne ° . Quincaillerie pour les familles, etc. - ---« Lavictoire
Per-U uina-Bisleri Les consommateurs tronveront tou- |. Harris
re reconstituante du sang. , jours dans nos produits pleine satisiac- “Aux Caves de Bordeaux
fin vente & Ja Pharmacie NOTRE- DANE, on au_prixte-pins mods 1 Gonaives = R. Schutt

_ Petit-Gedver Café Loch
fue des ronts-Forts et du. Centre. Clit One



St-Mare : A. Dalencourt
-Jacmel N. Lafontant



A domicile et 4 prix fixe.
Sac: G 1 et 0.80 cents.
Advesser: Imprimerie de TABEILEER.

LE EN oo EE LE Boe GE PEG ELE BER EGER

r Aug. CA SSEUS

Chirurgie-Médecine

Alaladies Nerveuses. .
Cousultutions : 3A 5p. m. Un assorliment complet de planche
vs el cartelages de toutes. dimensions en
105, Rue du Quai, a cote de (. Lyon ‘Chéne et Fréne,.d nn.prix-défiant toute

Hall & Gr =~" concurrence : — le miller 160.

Gnaesoauaunns Des poteaux 4 sur 4, 5 sur 5 en bois
durs ( Tendre 4 Cailloux, Coma ef Ba-
4+ yahonda): — le millier $ 290.
Messieurs les Ebénistes -y trouveront
des bois, telg-que le. Tchatcha...pour4-
meubles et cercueils 8.
Wee OUs 4 : Cee ee
les. Architectes et entrepre=” pha da Toomin






tang-Saumatre -

Nous perlons a la connaissance du
public qi il trouvera a notre Dépot, si-
tué rue du Quai, en face de la maison
pe eloux & "Co, 2 a célé de Louis Audain

s





|
i
i
i
t
f
i
3
i
{
i
j
i
t
?



‘Préparés avec. 4
: au Steril





A Vhonneur informer sa nopie
breuse clientéle qu’é partir de ce:
jour,4t yendra-du-win- de. Bor-
deaux, marque Faure-Fréres,

ne analog SH RH A NEE HOR INR

et
ese, sinner en re .













ae

tes que nous leur promettons d’exécu-
ter avec soin et promptitude.

BE. H. PETERS & Ce

Gallon $3, — 5 gallons $ 13.75_
N. B.— Vente en gros par

'
at
_ Mi “Messie
Au prix ‘de: i” neurs pour des commandes importan-.
barrique et demi- barrique. |

a :







pérations Chirurgicales

|
Accouchements el maladies des femmes. | Marchand: Tailieur

Le docteur Roche Grellier de la fa- 101, rue du Centre. ee
culté de P ais, professeur de chirurgie| “Coupe Moderne et. Elégante oe

opératoire a Ecole Nationale de Mé- Spécialité de coupons pour: pant
decine, Médecia honoraire de la Ma- P epOne pe
ternité. et gilets € pr emier

Consuliations de Ta 8 heures du: La maison la. ‘mieux. assortie de
matin et de? 4 4 heures..du soir,




» Rue du Port, 47 bis.



Full Text







vince (Maiti) Jeudi, 29 Septembre 19C4_

PP Regge”


























E FRANCAISE: _deux autres arméesoccupent les mi- més dans le langage popniaire, loin de
i nes de Yentai, le village de Yentai et rester une immigration modérée, prend
BLEGRAPHIQUES. | Sandenou. ~ Le front. de ces armées | des proportions Pune, vt itable ipvasion ,
du NOUVELLISTE | est protegé par un rideau davant- aes ear nom ee lege mere wee
so | poste an deladuquellesChinois n’ont P ‘ E
j INTERDITE), inas le droit d S _uU atit peut étre la source de graves dangers;
: + Pp Iv de passer. JM Pelt" Que des conflits se sont déji élevés en-
= Le Sénat a “patifié | détachement japonais longe la rive tre eux et les nationaux, et menacent d’é-
mitie -et de commerce | gauche du-Liao, afin de protéger les clater chaque jour davantage;
i


















tle premier trai- onda. ---La méme dépéche annon- | Considérant que tes Syrie hs, en ne se
ation européenne. cequeles bandits chinois se Joigt nent: livrant qu’aux opérations de commerce,
librement aux forces japonaises. — , ne rendent a la nation aucun service qui
| ba température a Moukden est basse. mérite la sollicitude de | VEtat; qu "une O%-

~-SacPETERSBOURG.— L’absence de » périence-de-prés de-quinze années n'a pas

nouvelles détaillées du théatre de la montré les bénéfices que la Nation hai~
tien ne—tire de_leur-présence surson—solj a

gu’aucune fusion ne semble possibee en-

ecu de | a Légation fran- |
, un t disant que
ordé une compléte ré-

excuses pour l’incident |







guerre, malgré le earaclere 1mMpor- |














capitaine Laribe det tant des événements qui, Cvoil-OD, | ee ses moeurs et les leurs, et qu’ils for-
légation avait étéinsulté . 8° déroulent autour de Monkden, | ment dans la Républigse comme un état
atschinois et frappé avec , ' font supposer que le général Kouro- | étranger;

navait heureusement :
gravement. tes ter sériensement la marche en | voirs d’un Gouvernement est de protéger

hinois a adressé une vant des Japonais et que la hataille | ses natlonaux, et de leur ficiliter les mo-
esauministre de Franc», ultendue depuis si longtemps a Moi uk- | yes de vivre et daméliorer levts condi-
es. soldats: chinois— -den-pourtalt n’étre quiune question | tions d’ existence ; ‘ les | .
esentdé Aan capitaine | Carrier e-garde. | ai Que routes es | ots Sur ies ete
cuses Hl MouKDEN. — Les antorités militai- | Gectes S& F904 a £900 garanilsssient 2u

pefsonne es. , commerce nations! un traitement de fa-
chinois a en outre con- | Pes ici continuent a exprimer la CrO- | yeur, justifié par l'état d'infériorité ot le
soldats - coupables a la, yance qu ‘une batailte aura leu pres | mettait alors la condition sociale du peu-
gfave aprés.la. peine. de Moukden.dici quelques jours... | ple haidien, son manque de cap tage et
arations ont été ju-) ‘Un ballon militaireayantétéenvo- | Pobligation sicrée de lui assurer les béné-
Nogident ast: yé au sud-est de Moukden, on sup- | fices de PIndépendance;

pose que les Japonais sont attendus |

'
}
j
{
|
i
i
i
: patkine peul, apres tout, ne pas con- | Considérant qu'un des principaux de-
|
{
i



Vu les articles 4 de la Constitution et

dans cette direction. | 14 du Code civil;
p-PETERSBOURG.-—_ Li’ Vo les lois des 27
‘China é chdire le | confirme-pas. la nouvel cd.
bétain===On-a a des de Vescadre—de-Viadivostock, qua
“que M —Lessar a te publié par les journanx de Lon- |
ndu Gonenement dies. : :
tqne la Chine en | - =

Z een aches __ —
ae TRI BUNE. PUB LIQU
ndonner: ait ainsi sa

La Question Syrienne

uve est en Sra |. : rw
: on Comme nous l’annoncions hier, nous extra. | Sut le territoire de la République. Défen-
| yons du « Monitenr » Timportante Loi sut- | se est faite als pies, aeearees d ae
NES | vante, promulguée par TExécusif depuis de | faires, Consuls a fait at Etranger,ce Ce"
5 Aoat: 1903. | livrer de passes ponis.a oe deux, savfa
| ceux qui seraient n?unis d’vn pesse-port

TS.

By GROUPE: De Commencan du Gouvernement ha ien, sous pene | de
“LE CORPS LEGISLATIF, ~~~} révocation “
sant de Vinitiative. que lui accorde | Tout chef de mouvement de Port qui
, 69 de la Constitution, . | | aura contrevenu aux dispositions du pré-
idérant que l’arrivée.ea masse. des } sent ‘article, en permettant fe débarque-
is, dits ‘Syriens,-ou ainsi. dénom (ment de Syriens non munis de passe:



I,
|
|
a







tobre 1876 et 3

itions directes;







A yoré la lol suivante :
| Art. rer.--A partir de la promulga-
| tion de la présenie loi, aucun individe
| dit Syrien ou ainsi dénommé dans le lan-
i" gage populaire, ne sera admis sur le ter-
| ritoire de la République.---Tout Syrien
| qui, dans le but de tourner la loi, laisse-
| rait le Pays pour revenir avec un acte de
| natoralisation, ne sera non plus admis







ports, ou méme munis de passe-ports
réguliers, sera traduit en police co

tionnelle et puni de la destitution et Va i le concer
~-se amende de deux cents gourdes. =f Dann é 4 I:

Art, 2.---Il ne sera désormais accordé | au-Prince, le 24
par le Président d’Haiti aucune licence 4] VIndépendance.
un Syrien pour fonder un autre €tablis-| =f, Pyseiden
sement commercial






















































que celui de négo~| tc cla
ciant- consignataire. Oper a ie
Art. 3.---Les licences accordées jusqu’a | ‘A. Bobrjouy, NEA

ce jourd des Syriens pour exercer le com- | Donné au Palais de la Chambre desRe- | s noms de coun get
merce en une autre qualité que celle de | présentants, le 10 Aodit 1903, an 100? évidente, avouent-ils.
négociants-consignataires, ne seront point | de I'Indépendance. a _, sabilités devant la Nati
renouvelées. | Le président de la Chambre,—S.Ancuer. | _ La piece est signte,-
Un délai de six mois, a ’échéance de Lea _|fréunion,
année, leur est accordée pour liquider et GI OL EB Sri a. Brochw
fermer leur maison de commerce de gros - Desrosiers. L. E. Sr-' «| Noo ou un
et de détail. — . . AU NOM DE LA REPUBLIQUE
| Art. 4.--Ll est défendu a tout Syrien | Le Président d’Haiti ordonne que la Loi
en possession de la licence’ d’avoir plus | ci-dessus du Corps Lagislatif soit revétue du |
d’un établissement commercial. Sceau de la République, publiée, imprimée, |
Art. 5.~-Tout Syrien qui sé livrera a | et exécutée.. a Sy eee
un commerce sans étre muni de patente | Donnéau Palais National,4 Port-au-Prince, jnju
_.et-de licence, ou qui sera surpris exergant | 1¢ 18 Aodt 1903, an 100° de l'Indépendance.
la profession de pacotillear, de colpor="] - pour
teur, de spéculateur en denrées et tout Par le Président: | ger; et il termine ains
autre commerce de détail; sera frappé d'u- Le Secréiaire d' Etat del Intévieur et-dela- « Bien que le Séna
ne amende de cing cents dollars et puni | Police générale,---E. THEZAN. _incompétent pour se cai
d'un emprisonnement de trois A six mois. | fg Secrétaire d’Etat des Finaxces et du | Cour de Justice ayant:
En cas de récidive il sera expulsé. du ter- Commerce,-— Cajuste BIJOU. | paraitre le 28 Septembr
ritcire de la République. = Le Secrétaire d’Fiat - des Relations Exté- | matin, je n'ai pas mang
Art, -6.—Tout- magistrat communal qui rieures,---MFERERE. tet pour érre jugé, sach




- Nonp ALEXIS | arrestation aue ‘pour avol





élivré i tente a segs ABS age conve moe
feucelte salar we pas droit oo sans ge | Le Secrétaire d' Etat de la Justice, 4 Hoa partes contre Mot |
__voir_exigé la production dela ticenees——fp——— eb MAGI

jL’appel nominal des 1
sermblée ayant fait const

| aprés avoit par lorgane de
:



Tout commandant de commune gui}
aura laissé s’établir ou circuler dans I’é-|

--tendue desa commune des Syriens -pour | F s wey | produit mes ‘Observati

exercer un commerce qui leur est interdit | oe : re eee
par la loi, seront passibles deladestitution |. - " cE OO oo Menitewr
et dune amende de deux cents gourdes. | -. Haute Cour
La patente ainsi délivrée sera nulle de | -Hier,au local du Sénat, as: 10m> |
Att. _7.*=-En attendant la promulgation | ployés’ viennent courtoisement prier de en 3 sections qui se sub
d’une loi sur la naturalisation, il ne sera] vider les lieux : mesure nécessitée par un | tions et 24 quartiers, €t
huis-c.os. Le public trouve refuge 4 la] jg Police administrative






désormais accordé de naturalisation aux.
Syriens qu’aprés un séjour de dix ans sur | salle des séances de la Chambre. Quelques | i} est inscitué, en outre,
le territoire de la République. | instants aprés, des sénateurs descendent : | Je é é de 20
Art. 8.---Tout directeur de douane qui | le huis-clos a pris fin. Les assistants, é
aura vérifié des marchandises.. pour...un |-mi-4 quels on reléve de remarquables per-
~ Syrien sans s’étre assuré qu'il ese muni sonnages, sempressent de remonter.
de la patente et de la licence. exigées par | Les trois députés commissaires occupe 9
la loi, sera destirué et puni d’une amen- | la place ot se tient ordinairement l’Exé- par une Commission
~de-de-cing cents dollars. a eutif. : ows Quelques erat
Art. 9.--Aussitét la promulgation de| L'Assemblée parait 2 un spirituel sp Douanes et Tarifs y @
__la présenre loi,le Secrétaire d’Btat- de tater comme on ¢ corps sans téte x. ‘nomenciata
- Pintérieur publiera au Moniteur off Tock Ve
pret cbacliste des Syrieas“naturalisés mn : €
"date de leur paturalisation, le lieu de leur | sénateurs sont restés fermes 4 |
~ residence; : |) M® Martin Dévor se lev
2° La liste de ceax qui ont demandé et | sieur C, Bijou assigné:
obtenu la licence du Président d’Haiti | barre du Sénat érigé
pour exercer le commerce en Haiti. _| Justice, s’y est présenté, m
Art. 10.---Tout Syrien qui aura essayé n’étant pas constatée,son clier
_ Wenfreindre la loi, en présentant aux an- | -commissa :
torités haitieones un acte denaturalisation, |

une patente ou une licence qui auraient

Communal de

--€t@ déliveées 4 un antreque lui, sera frap- |
pé d'une amende de cing cents dollars tls
BS ets

‘ puni d'un emprisonnement de six “mois

BU08n
En cas de récidive, j
territoire de la Républ
An, re---La préser

Ele sérxexécutte ata dilj
étaites d' Etat de Vintérieur,

Q Bee

-@0 des Sec





-Bangue Ma Nationale d'Ha

oite aux c lettres oD, : Consolides és 1900 49 °/
fd iy t : °
de Eugene Lavictoire ~B1¢ Répartition

e de publier. la réponse sul- |
La Banque Nationale @’Haitia Vhon- |

table poésie qu'il a publiée
neur d’informer les intéressés qu’ils
peuvent toucher 4 ses guichels une Ouincailleries, Merceries, urlicles de

cinquante unieme réparlition de un méenage, produits alimentaires etc.
pour cent (1°/,) intéréts du 16 Aoat ‘Toujours aux meilleures con-
au 45 Septembre 1904, contre recus ditions.



Agasin de la Métro-
pole est transféré au Ne 93 de
a Rue du Magasin de I’ Etat, dans.
a halle d’a cote. |


















‘Eueine Lavicromre,
En son hétel.

Lavictoire,—-C’ est avec uo

soaks se




SY Be vous :
cl ii lute Ces vers, mon | oan Presentation des Bons. ani | Le rayon de soir lis ssus et
sont mirifiques et digne; Port-au Prince 24 Septembre 1904." articles de modes, utr fenu
ds beau talent. Je vous com-| 4 la « Boule POr “e, rue 1 ‘aver-
an








e vous occupez pas de la ca- '
ig tes podte, Oi, vous etes podte.
rvous suffire.

z, continuez, mon cher Lavic-
dpit dé tout, a faire des vers. |



siére, est aussi tr rafter’ au méme
Local.
Port-au-Prince, 28 S. pt. 1904.

J. LAVILLE
















i
Le steamer «CONSTANTIA®, ve-|
us ait 4 sa sainte garde! jnant de Kingston et Jéremie, est |
toujours me compter parmi | attendu ici vendredi le 30 cou-
yous admirent le plus, i rant et partira dans la soirée pour ;
serre cordialement la main, | Peiit-Goave,Miragoane, (ronaives, |
Lavictoire, et suis avec tous les €ap-H re
que vous méritez, up-Haitien et urope. |
as dévoué, —JoserH Jusrm, av. Port-au-Prince, 27 Sept. 1904.
Lecons de G. KEITEL & ©, Agents.
ature, Histoire universelle,Géo- a
Latin et Gree, Phil osophie,
nglais.
fesseur: L. DE BUCQ, 29 rue Eu-
lly, en face de la Madeleine
domicile des familles pour
es filles.)
Ondemande =.
ionde des apprenties coutu-
‘adresser cux- MobES FRAN-
66, Rue Roux.

Rue Républicaine

impor tation de vins de table francais,

Vente au détail de Bordeaus
rouge ef blanc.

Sur demande la maison lure «

e | domicile, sans augmentatio » de prix,







les ving de table mis en boulerlles
étiquelées et capsulfes.
TELEPHONE AO 538.

Républicaine (en face la Poste) |

© Ancienne Maison Paut Rosen
CHARLES Pernvau, Propriétaire
i de Confiance

Vin rouge excellente qualité.






























Le gallon 3,00
Le 1/2 gallon 1.50
ussigne dechure an publis et au Le 4/4 eatlon 0.75
ce n'étre plus responsable des Le litre. 4.00 |
acliotis de sa femme Me Louis , 4 ss .
au. tiée Env MACKENSIE pour Vin blanc « GRAVES >» article ex de la Facullé Médicale de Vienne
Aiylere, en attendant que di _ceptionnel ; . ID D ce Te moint fenan! AS rane de
, Le gallon 53 4.00 | Lalue, Ne 62.42 minutes de la
Ls. Ape A Do ; "2 Of ~ ~ ae
censum DAM re ti elon a | Station des Tramw ays de la
Le litre. 4.95 | rue Lamarre.

SULTATION:: * 2 86 hurres ¢. Parts anit

















eo





La compagnie de «ewagons- trust» avise
ses clients et le commerce gue le nou-
| veau tarif de transports est fixé com-
, me suit;
— | Voyage en ville

ee Bois Verna
La Manufacture a toujours én T urgeau, jusqvaux Bambous
dépol-un grand stock, — pour | Peu de { ‘tose 5

ay aie your ao hre
midi, directement pour;
_ prenant fret ‘et passa

au-Prince, 29 Sept 1904
BIEBER & Co, agents








. Chaussures.

oP
NUT GI DO



vente en gros el detail, ~~ de Lalue, jusqu’a Bourdon 6
chaussures en tous genres pour.| Pétion- Ville 10

Hommes, Femmes, ENFANTS. Diquini 3
Les commandes des commer-| Carrefour . 3

| cants de lV'intérieur pourront étre| N.B.— Pour les matériaux le voyage

exécutées dans une “semaine ay ast le 400 pied: jusqia 5c0 pieds,
_ | peu pres: Ls lanches, cartelages ; — de 100 jusqu’a

- briques. -
% als-Ports, 23, On ne transporte pas de. glaces, mar-

“_PORT-AU- PRINCE. (un, wn) bres, assiettes, verres, choses fragil es.



extents .
+ Sarg SRRABHEDRTONOR 48 8
































Océasion sans précédent! : _

Mr Josep Desrivinres, le regtauras A Thonneuk d annoncer 2 bonne!
teur bien connu, toujours dans le but et nombreuse cliente quelle vient de be
de servir les intéréts de ses nombreux , recevoir, par les derniers steamers un
clients et umis, qui onl su apprdcier A grand assortiment de
sa juste yuleur son aclivilé ef sa bonne Conserves francaises el américat es
‘cuisine, a r ‘honneur daviser le. public | de loutes gualités, ele, Fromage de Ca-
en général qu'il vient douvrir un Cafe: membert, Fromage de Savoie, -Sau-
Restauranta la Croix des-Missions, en cisse dP huile, Anchot: @ Thuile, Jam-
face del’ Kylise, oft l'on sera servi,camé Dons, Sancissons, Concombe d thule
me toujours, a pew de frais, avec pro- et vinaigre, Choucroule 4 garnte, Boudin
preté, promptitude et sécurité. , noir de Paris, Pdté foie. gras trufée,
Accourez en toule, chez Desriviéres, Purée de foie 4 gras, Civel.de—Lidvre,
et vous serez bien servi! : Conserves en boites pour voyages, Thon
. . ' des Gaslronomes, Sardines, Marque-
reaux dVhuile et vinaigre, Tapioca,

FOUBNIS
du Grand Cercle del
du Petit-Glub-
du Beskauray) de

du
de P Hotel Bellevue
« Central
«de France
6 Patrie
du Grand Café
du Bar Fin de Siécle
du Commerce










ig ecto ine esis ates ataatsnnto neni en ae

C HSA [ , Galantine de Pore, Hure de Pore, Ger- . des Amateurs
; velas, Tripes a la ‘mode Gaen,. Gaian- du Port —

Remade efficace contre la fiévre | tine de volaille traf’, Téle de veau en International

paludéenne. ‘tortue, Thon maring, Andouitletles, |. . dela Bourse

— : Saumgn, Ameande douce el ameére, No x.) - «... deta Ghambr

. Raisins, Prunes, Suere de- ‘Candie, de la Poste —

‘ruils sees el dows, Vins fins de Bor- | de ja Gare.
deaux et Liqueurs de loules qualilés, au eS
elc, ainsi que tous articles de provi-



pour ies enfants.
400 flucons déja épuisés.

a peggetae ten EOE PE ND ASE oT REN meee



Slock renonvelé. sions américaine, © . . te onnae
> Or\0an ne ° . Quincaillerie pour les familles, etc. - ---« Lavictoire
Per-U uina-Bisleri Les consommateurs tronveront tou- |. Harris
re reconstituante du sang. , jours dans nos produits pleine satisiac- “Aux Caves de Bordeaux
fin vente & Ja Pharmacie NOTRE- DANE, on au_prixte-pins mods 1 Gonaives = R. Schutt

_ Petit-Gedver Café Loch
fue des ronts-Forts et du. Centre. Clit One



St-Mare : A. Dalencourt
-Jacmel N. Lafontant



A domicile et 4 prix fixe.
Sac: G 1 et 0.80 cents.
Advesser: Imprimerie de TABEILEER.

LE EN oo EE LE Boe GE PEG ELE BER EGER

r Aug. CA SSEUS

Chirurgie-Médecine

Alaladies Nerveuses. .
Cousultutions : 3A 5p. m. Un assorliment complet de planche
vs el cartelages de toutes. dimensions en
105, Rue du Quai, a cote de (. Lyon ‘Chéne et Fréne,.d nn.prix-défiant toute

Hall & Gr =~" concurrence : — le miller 160.

Gnaesoauaunns Des poteaux 4 sur 4, 5 sur 5 en bois
durs ( Tendre 4 Cailloux, Coma ef Ba-
4+ yahonda): — le millier $ 290.
Messieurs les Ebénistes -y trouveront
des bois, telg-que le. Tchatcha...pour4-
meubles et cercueils 8.
Wee OUs 4 : Cee ee
les. Architectes et entrepre=” pha da Toomin






tang-Saumatre -

Nous perlons a la connaissance du
public qi il trouvera a notre Dépot, si-
tué rue du Quai, en face de la maison
pe eloux & "Co, 2 a célé de Louis Audain

s





|
i
i
i
t
f
i
3
i
{
i
j
i
t
?



‘Préparés avec. 4
: au Steril





A Vhonneur informer sa nopie
breuse clientéle qu’é partir de ce:
jour,4t yendra-du-win- de. Bor-
deaux, marque Faure-Fréres,

ne analog SH RH A NEE HOR INR

et
ese, sinner en re .













ae

tes que nous leur promettons d’exécu-
ter avec soin et promptitude.

BE. H. PETERS & Ce

Gallon $3, — 5 gallons $ 13.75_
N. B.— Vente en gros par

'
at
_ Mi “Messie
Au prix ‘de: i” neurs pour des commandes importan-.
barrique et demi- barrique. |

a :







pérations Chirurgicales

|
Accouchements el maladies des femmes. | Marchand: Tailieur

Le docteur Roche Grellier de la fa- 101, rue du Centre. ee
culté de P ais, professeur de chirurgie| “Coupe Moderne et. Elégante oe

opératoire a Ecole Nationale de Mé- Spécialité de coupons pour: pant
decine, Médecia honoraire de la Ma- P epOne pe
ternité. et gilets € pr emier

Consuliations de Ta 8 heures du: La maison la. ‘mieux. assortie de
matin et de? 4 4 heures..du soir,




» Rue du Port, 47 bis.