Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text



























“une série d’attaques contre les us-
ses, terriiles comme férocité, ainsi



1B FRANGA

RARER




















BLES TELEGRAPHIQUES | qu’tl le dit, et A une défense ya's
OLE du NOUVELLISTE Tout a eine veer ire, Son ee if Je He
une nouvelle lumiére sur aite

= TION INTERDITE). de Kouropal {kine et, pronve qu elle
aSBOURG.—~ Le vice-roi Ale- in’ apas été une déroute, mais un»
aphie que la communica } | elraiteen bon ordre, pendant lique
le ila infligé (le telles pertes anx



Kharbin et Moukden, par |
fer, est toujours s ouver'e. | Japonais que la Victoire que ¢
or nie qu'un combat ait | ont remportée West qu'une victoire
kden. ~ | relative.

_Str-Pérerspovac.— Lai nouvelle

annoncant-que-sixauirescorps ar

ONO]




e généra
sm Varrid- |




Ainsi qu’on Pa annonce, deux co
seulement sont mobilisés, ef a pre-
Isentiln’y aurait pa- Waviniinge a





mée vont dtre mobilisés est inesrcte. |
ps | lniemémre-se frome an -nord-de-Tse

pet celle d’apres Iaque

sete Nognne Eh er ndbhae

| nue sa marche
Uévacuation de Moukden

‘Toute t race Panxiélé | mmobiliser plus detroupes que le che- |
rt des convois gj tain de fer ne pent er tanspo te

Les Jap ~ St-Perensnouns. — Dos dépeches
kow rapportent qne les Rus- |
Want. Les oscarmouche. | ses ont Vintention de peemtre Poflen- |






























“postes russes et japo- sive devant Moukden.
nt. Ktao-Cuow. — Un officies japonais
SBOURG.- I} semble atre | se rendant a Tokio, dit que les per-
ent établi five les troupes | les Japonaises devant Bor ~Avthu
a maréchal Oyama ont | ontdépassé,ces jours d-raiers, 15, 000
bandonné la tentati-.| hommes.
bataille au généralKou-| Paris.— Un des bingaiers quia
Varmée de ce dernier contribué a faire réussir le dernier
aM prunt rasse en France a dit a un
at -faudra- altendre
maintenant trés longtemps avanlque
sse de nouveau s’adres-
AR SUCCES ATS




se sont: or dang | captlaus cas. Le crédit, de
dormi exposés 4 une | Ja Russie continue a dtre solide, mais
lle. Il est évident que | les financiers de St- Petersbourg et
it desespéré des Japo- | de Paris reconnais-ent quill ue sel rait
her le général Kouro- | pas prudent de trop demander
balire, a-été fait le 7, | crédit frangais.-— C’est pourquoi les
andant russe .a fl ouvertures pour UD autre emprunt
eux cops avec de lar- | ont été faites récemment 4 Berlin et
les Japonais pen- | non Paiis.— Les obligatioas rus-

ste des troupes conti- | ses de 1904 ont atteint leur plus hau-
esurMoukden. —_| te cdte avec 508. ®
_$r-Pérerspougs.— Le Tsar a re-

che suivante:— ‘Tl n'y a pas eu de
-ombals days la sphere de nos opé-

AU



ble. Des pluies abond: antes conti-
“nuent, ce qui nous empéche de ré-
| parer ‘les routes.

Les rapports venant t de Mandchou-
rie disent que Parmée russe conti-
au nord d3} Moukden,

nest pas
On admet

reconnus officicllement,



franchernent pourtant que les baga-
ges ef une partie des troupes de ivent
étre Lransportés a not vl de Mouk-
den, méme si le général Kouropat-
kine oa Fintention JVoeceaper cette

Sille-—- On dément cat atég gorhjuement

la nouvedle divant qu iG suropatkine
t
Ho le général
Orloff deviait passer en conseil de
znerre pou iv ésol beissance. :
Les inddecins de la Creix-Rouge
‘aignenturr -Spidémic dains | las deux
armeées belligérantes, car les torrents

. ©
de plo ie tombés apres les 10) jours

ide batailie a Lino »-Yang ont obligé

rations du 8 au 9 Septembre. — Liace |

vile. de Veniemi Lak pas dbs sensi-. blir;

les troupes épulsées ef aflamées A
dormir saas abri dans Ia boue sur
les cotés de la ronte.— En tous cas,
on regirde comme cerfvin que les
fatigues endurées par les soldats au-
une forte

ront pour conséquence
angmentation da not nbre des ma-
lades, .





LA CHAMBLEE ES COMMU NES

Oui, hans sa séanee du ZSeptembre,
le Rapport « Comite d Instruction,
pomme au le 22 Aout
1904;

Vu les pisces dela procédure Ins-
trnite contre Cujnsie Bijou,
propridtuire, deisenrat et domicile a -
Port-au-Prince

Attendu que des pieces de
dure il resune que ie préveru,

3

& BOTs

ee utin secre’

ip s4enP

la. procé-
ayant

Leu asa disposiliom®, en 3a qualité de
cu dugéndral Kouropatkine ladépe- |

M: nistre des tiaances, des fonds de
Etat, join de jes aiouastrer comme

ie vent ia ii, en a fart ua emploi dont



la justification n'a. pu légalement s'éta-







ete emcmmmeerercecccce serene thirst





RET





ae
a ae pelts

Que bon nombre de dépenses effec- mais on ne doit pas demain,en I’ ido
tuées sur ses ordres l’ont été en viola- | penser do coup qu'il a couté”
tion du Réglement du service de la Tré- | triple de son prix réel.—



















—gorerie; _. [ments seront préts, affirme le Min be “
Qu’ayant eu a faire &la Banque Na- | Laraque, dans 3 ov 4 mois, et les 48. tade-s‘obstruant sensible
_tionale.d'Haiti-des-paiéments-de~com= | gourdes seffiront. Mais Védifice ne la population des Cayes,i



























missions diverses, il a excéd’ lechilfre
des sommes a faire sortir de la caisse
publique ; ‘. mo
Conusidérant que, au surplus, l’en-
semble de ces faits est de nature a éta-
blir @ la charge de Mr Cajuste Bijou,la-
-prévention davoir violé le Réglement
sur le service de la Trésorerie, fait usa-
ge de piéces fausses,. abuser-de—ses-
pouvoirs, toutes choses constituant
des infractions prévues et. pufiies. par
la loi et pouvant entrainer. l’appli-
__cation-de-Part.-449- deta Constitution; |
Vu Particle 119 et suivant da Code
dTustruction c iminelle; 3 et 5 de la:
loi du 7 Juillet 4874;
~~ Décréte Ta mise en accusation de M.
Cajuste Bijou, Seerétuire d'Etat des
Finances et du Commerce, propriétaire,
demeurant et domicilié 4 Pcrt-au-Prin-
ce, et le renvoie- devant Je Sénat de la
République, pour y étre jugé con-
formément a la Constitution et aux
prescriptions du Code d Instruction
eriminelle ;
Déclare que le présent Décret sera
exécuté ala diligence des Députés Fé-
~quiere, Benoit et Larencul, Commissai-
res de la Chambre,-remplissant—tes-
fonctions de Ministére public...prés-le-
“Sénat de la République, lesquels se con-
formeront 4 la loi sur la matiére.
Donné au Palais de la Chambre des-
Représentaots, le 9 Septembre 1904,
an 10t de FIndépendance.

-§. ARCHER |

totalement achevé que dans 3 ans.
La question d’endiguement de l’Artibo- _corder.—La proposition €
nite réservée précédemmnt, est remise en voix, est adoptée; la valer
discussion. —Elle est d'abord présentée par inscrite en prévision,
le député Féquiére,qui démontre Putilité = Puis le méme spectacle ,
de ces travaux et le profit immédiat qui nouvelle, le bureau devient
en reviendra Ala République. A la plaine | emporter d’assaut; ses membr
de l’Artibonite aussi ‘vaste que fertile, on : vent; la séance est levée 4 ext
-peut-appliquer Vegpression de Delorme: Il était cing heures.
la misére au sein dela vichesse; car 4 V'6-? Chambre des Dé
poque des grandes crues, le flenve empor- Bier ou a discuié les bide ;
te, dévasie tont. Ces dépenses, comme ie pabligne ee
matae An Rei A = 7,1 te publique et. des-Voies er Me
celles du Bassin-Général, sont producti=| 737 ve tes lois de dépenses et re
ves: $ 25.000 sont portéesau.Budget,mais} |” Gni-d P L
il en propose $ 100.000 % fone fol £ voter on
h 7s a + v com aisce
Les députés $:-Martin Canal, Stetlin, | contusions du Rupport. des Co
Amisial, viennent tour a tour appoyet la! py oubliccet des Finanche ge
proposition et entreriennent de Vurgence i min de fer des Gonaives 4. Hinch
de ces travaux. Le Ministre déclare qu'il} gs, adoptées
a un devis dressé A cet égard, que c'est P Nous reviendrons demain sat la
un travail de longue main, ~Finalement: par notre Chronique parlementa
Oa vote pour le commencer $ §0.000.
A la subvention de 35.009 dollars ac- | — Sénmat
cordée au Cable sous-marin, le dépuréy Le Sénat, qui est en Pa
Larencul fait ressortir que depuis tout an attendant les Budgets dela Be
mois, le service est interrompe- pour la- AIgeTee divers travers Soe
ade-fois dans 'année;!'Erats’étanten- | (f autre le nouveau iae Jouan
gagé,la Chambre vote et l’on paie. Les dé-} — Depuis eampedl Comnssiet
péches du «Nouvellistes viennent par te ravaille rapid Sen
-re-du Cap; ilsollicité un coniréle sérieux. | Ye! bu.igets partiels wks
Le député Thébaud demande quels a- | votes et envoyes 2 sa sanction.
vantages reviennent au pays en retour} = Nouvelle Cathédrale
eta-valear allouée 2 la Compagnie. On} ~ Ib nous revient que c'est av}
doit lui imposer Pexécution fidéle de son. que la Chambre des Représentaats
contrat. Un autre-point-doit -trre signalé | voier le projet-de_toide sanet
au Ministre, ajoute le député Féquiére : | irat passé pour | edification del
les dilettanti dela politique. peuvent se} Je Cathédrale de. Port aa-Prince
réjouir d’apprendre qu’ilest né un héri- | gui satisfera dans la plos grande me
tier au Czar, les intéressés aux nouvelles | possible le vocu de la population. pa
de la guerre, que les Russes 2 Liao Yang | d’ailleurs par le Président de
_ pont été rossés. Maisla edte ducafé d’Haiti | que, répondra a un besoin d
“|au Havre, voila notre intérét capital, quo= ligne et pratique: Car il ne ;
tidien, et le Cable ne s'en soucie guére:Le | blier que les monuments publics
“Ministre promet de donner suite 4 ces ob- | dénoncent le degré de civilisat y
servations, mais quant 4 Vinterruption, il | peuple. :

qu'il entre dans Vesprit du










































~ Le Président de la Chambre, ~
Les Secrétaires,
Cus, DUBE, - E St-Vi, NOEL.







u

















Chrorique Parlementaire
Mardi, la Chambre, aprés avoir termi-

né le vote du Budget de l’Instruction pu~
blique, a passé a celuides Travaux publics.
Le député Larencul explique qué la prison
vest Tasile. susceptible dabrirer rout Hom-
_me politique, et obtient. le maintien- de:
‘la valeur prévue aux fins de -réparer- Jes:
~~ prisans-la-Répebloue,: ake
Le député Amisiat réclame Te rétablis-
sement de l’allocation inscrite-pourrépara="
“tions locatives: la maison Vvé Alexis fils,

faut une durée de trois mois, avant de}. Nous nous faisons, d ore

cesser tont paiement. =| porte-parole de a populati
A Vensemble du Budget, le député Dar- } Port-au Prince pour presente

tigue expose au Ministre des Travaux pu- | gislz

blicsque la double valeur inscrite en gour- |

des au Budget ne saurait suffire pour le





















Le Journal Officiel cont
lus have publié, un
we circulaire du Mio

rApape Ue Bees | et KEE
-doit-s'entreprendre, la population désire | 4
au Moins en étre satisfaite; et il propose | -~
se.beo Sul laes pour sr cane eae - |fotérieur, prescr
tague et accessoires. Le Ministre expli- | as “mesur
aux Gonaives, n’a pas été réparée depuis ques . pensée | gol est de_permett le aoe ca oe
14 ans. Le député Féquiére-appuie, em si- | chalands de se tenir aux abords du wharf d aia ger uk des tt
pant le méme cas pour |x. maison. de| la ville, Il s’engage au surplus 4 trouver
a Vve Macius Prerre-des Cayes. — La dé- | une bonne drague avec frs 100.000. |
_puté Dartigue trouve étrange que¥Btat, | Le rapporteur Murat Claude, aprés les | ‘
quotque simple locataire, fisse de grosses | explications ministérielles, propose d’in
reparations! —L'allocation. réduite est ré- | crire alors 25.000 dollars au chapitre
tablie. ee me















Sice, PrOcke oe

ae 18, 19 ¢l 24. Aoti |

suble liste de deux vente’

de brilement de bil
es Registres des ©





















: i chapitre spé
pctal.lg Chambre ne pouvanr plus reve
















Sur la construction du Lycée, le dépu- | : ae
: oe » € dépu- | sur les valeurs en gourdes déja votées
\é Féquigre désite savoirdlu Ministre, si] Le Président demande’ au, Ministr

ees fearon au Budget suffira pour | pourra entreprendre le trava
ete es travaux. Car les quatre yachts par divers votes donnés, lai
pans. ¢ murtels qu’on les voyait ces jours | déséquilibré. — Le député Dartigs
cee sen la République 52.000 | ne de cette observation, car
~ gourdes. Hest beaa Wavoir un Lycée, * senter d'autres projets.



beg





























— rare oe TES
Je soussigné, iéclare au public et au A endre
ecommerce avoir perdu, dans lincen- .

a lc quia ravagé le quartier du Portail CHE L, trés-petite faille

Cre. en 1898, mon acte de natu-
2 ee ralisation comme citoyen haitien déli-! Référence - burean du «Neuvelliste.»
esse.a été magnifique, sui- | vré par le Président d’Haiti le 2 Avril : fas. an le.»

évotieuse de fidéles.--On | 1804, Ayant obtenu du Département
me Nord Alexis, escortée | dela Justice duplicata de cette pice,
5, Régaier, H. Manigatet | le 23 Aout 1898, elle est nulle et non

ides de_.camp présidentiels..) avenue... .
Errren ROUCHANA.

noni¢ religieuse, ont com~
wissances, qui n’ont cessé ‘ Avis -
Le Général Nepurart Exmonp,ancien | Le steamer PRINS Witte I,
venant du Sud, est allendu icr

és-midi par V'appel des lo- |

ertissant qu'il é.ait temps | gide-de-camp actif du Président Hyp- |.
Port-au Prince. = | polite et du Président Sam, ancien em- | jeudi 12 15 courant il repartira...
mie du Centenaire . j ployé supérieur au Département de le méme jour ad hres de laprés~

sants giboziens poursnivent {interienr, “lng a jmidi, pour Saint-Mare ct New-

ement avec une admiia- EpMoND mais bien Dorvie, Epyonp,avec | LO"K prenant la ma le, fret et.















































Demain, 4 la Saline Bau- , ;
‘préparatoiré 4 6 hres 4 fe meme paraphe. | Passagers

distance sera de 200°. Dorvi, EDMOND. | Port-au-Prince, 13 Sept 1904.

ussi tir au revolver-pour le A louer a Turgea 4 : Orro BIEBER & Co. agents.

os compliments. Il est offert en location une bonne |
“enriosité | petite maison avec toutes dépendances, |
t orix moréré.

nt ou leur territoire sert de}s sae, :
de bataille, il est curieux de | S'adresser & Mr G. B. CoLes
A Lover.

s. Mandchons sont les in« |. . .
longue natte de cheveux | La maison o¢cupée par le magasin de |
hinois. AM. J, Laville, portant Penseigne a Ja Mé- |

627.-A- cette époque; les. [ tropole, devant etre-hbre ala fin du mois, | de la Facullé Médicate de Vienne

Mandchourie conquire | est offerte en location. iDomanne mal ant Ac

hovrie congutrent le | regcer aux dames Veoves Albert er| Demeure mainienant ;Avenve tle
Ma ic Lalue- Ne 62.42 mimutes dela

a Lecons de Station des Tramways de fa
Littérature, Histoire universelle,Geo- rue Lamarreés

graphie, Lxtin et Gree, Philosophie,

Droit et Anglais.

_Professeur: L. pe BUCQ, 29 rue Eu-

géne Bourjolly, en face de la Madeleine |

| (Se rend au domicile des familles pour |

és jeunes filles.)
igualitS ultra fine, Irés nourris~

La Maison ABDALLA SADA | wit
|sante, principalemen' pour Tes en~

Pygeee- Gh: “ , 5 he és Hi Ee: A ~ Ae - 3 -
ues des Fronts-Ferls et Republic i fants, de digestion facile. se préte






























dmettre cu’il y a deux cent
ois adultes, toutes leurs.
rmeraient un cordon dé
ometres qui pourrait ento
idemie ls terre”
ce serait douté de cela?)

ettes Perdues _
ense sera dornée ici a ce- 4

na une. paire mardi apré
¢ de la Banque. deo ; , :
. Phonneur d’annoncer a sa bonne} , 7 Be, :
e Récompense | tebe clientéle qu'elle vient de ala preparalon des enlremets et
fechez Mme Fred. Doret un | recevoir, par les derniers steamers,un | desserts .
oa pat une Epa: rand assortiment de Se vend en détail a
iére.--- Le ‘public et | Conserves francaises ef américat es | Tetaant ant Pelee
nt MM. les Bijoutiers sont | Je toules cr fee ete, Fromage de Ca- | L’Epiceric de famille de B. hake.
Tavis en cas dade de ce: -membert, Fromage de Savoie, Sau- |
—. feisse a Pauile, Anchois d Uhuile, Jam-
Sea quileférafetrouver. | hous, Sancissons, Concombe at huile
Communal sf vinaigre, Choucroule. garnie,Boudin
Communal de Port-a ‘de Paris, Paté foie gras trufee,
nnes assujat- | Puree de foie gras, Civel de Lavvre,
eeiice qu’elles auront Gonserves en boiles pour voyages, Thon
bre prochain, & se | 4¢8 Gastronomes, Sar dines, Marque:.
fier Taccomplisse- | 744” a Ehuile +t vinaigre, Papioca, 8, Avenue Ducoste, &.
alilé envers /Btat, | Galantine de Pore, Hure-de Pore, Cer- ee
i velas, Tripes a la mode Caen, Galan- .
"| tine de volaille trufé, Téle de veaw en i Fobeli
dtortue, Thon mariné, Andowillelles,, . = Sessa odin
Saumon,Amande douce et amére, No*a, A Phonneur d’informer’ sa nom-
Baisins, Pranes, Sagre os Candie) breuse clientélée qu’a partir de ce
SEE ee eee he toute Hour, jl vendra du vin. ie Bor-

deaux et Liqueurs de loutes qualités i
e | deaux, marque Faare Fréres.












ananes des Plantations ¢°









































_ _Sagefemme

del’ Ecole libre d Obstétrique dela
Polyclinique Véar.,

Consultations : tous les jourste 2-4 § heures
























apse










le, ainsi que lous articles de provi-
- Au prix de:

i sions américaine. -
oe painter oe auaveroat tov | Gallon $3, — 5 vallous & 13.75
- Les consommaten Lv , tous | vv g ee
jours dans nos produits pleine salisfac- N.B—V ene en BOS par
ion au prix le plus mod re. - ; - barrique et deme barri que.

les families, etc.



=

tates Ise t lan Gauss de —

21, Rug des Miracles, 24 a

-_ gembre ede Grenadine dt Citions,}—
~ te F Fleurs (rangers, d









-Portau-Prince



du Grand Gerele de Port-au-Prince “At commeneé la farication de Ch

s, ‘en Doe d















| Acajou, dont la réussite dépasse | tes les - révisi
Io | b # 3 oO. pl
cath Restaurant de la Paix ~~ | modéle qui vient d’étre lancé, a trouvé un accuei
du Commerce public, car il réunit les trois. qualités my iiresses d
de I Hotel Bellevue / . miére nécessilé <
« Central 8
«de France _ Solidité Late ews tae
«. . Patrie f
, du Grand Café

_ du Bar Fin de Siécle.
« du Commerce



&
« du Port

« International ~
4

4





de la Bourse
de la Chambre
« dela Poste
« dela Gare. —
« dv Palais
« de lUnion
« Larousse.
a Lavictoire
« Harris. © ccc
Aux Caves de Bordeux
Goneives > B. Schutt
Pelit-Godve : Café Lochard
Jéréntie » Café dela Paix
~ St MareaAw -Daleneourt- 0

- daemel: N. Lafontant — Vrai 4 prodult dela CANNE A SUC

| | SUORERIE ET DISTILLERIE DEL

bier ta . Turgeaus a
iC ola Chamnannel|-- 7S -PLAINE DU CUL-DESAC. ©

page | ¢, nd Dépotrue des Césars, N° 7.
LIMONADES GAZBUSES rand Depot rue Se Rue in 8

ou se tient Monsieur: ‘Thibenour 4. la. disposition - ae
___teurs, et SUSSI pour. expédier. leurs. commandes fa
~ : Tie 2 10 pe po nae

N.B— La A Some est en lela activité comme ae
4 sa situalicn exceptionnelle, elle défie, avsément. toute
généralement quelconquge.

Joun D. ME

Part. au Prince, aoe Soptembre 1904.













Préparés avec de_

Kaw Stérilisée













el de V Acide Garboniqne Liquetié _



ePéches.|
‘Li queurs

Bitlers Angostura, Ansete, Cu-) fVarioss, fsrontcidos, Vat
ragad, Pepnermint,, Creme de} . searmeese ee ats cs
Framboises, de Noyanx, def Ree”
Vanille. | |







Full Text



























“une série d’attaques contre les us-
ses, terriiles comme férocité, ainsi



1B FRANGA

RARER




















BLES TELEGRAPHIQUES | qu’tl le dit, et A une défense ya's
OLE du NOUVELLISTE Tout a eine veer ire, Son ee if Je He
une nouvelle lumiére sur aite

= TION INTERDITE). de Kouropal {kine et, pronve qu elle
aSBOURG.—~ Le vice-roi Ale- in’ apas été une déroute, mais un»
aphie que la communica } | elraiteen bon ordre, pendant lique
le ila infligé (le telles pertes anx



Kharbin et Moukden, par |
fer, est toujours s ouver'e. | Japonais que la Victoire que ¢
or nie qu'un combat ait | ont remportée West qu'une victoire
kden. ~ | relative.

_Str-Pérerspovac.— Lai nouvelle

annoncant-que-sixauirescorps ar

ONO]




e généra
sm Varrid- |




Ainsi qu’on Pa annonce, deux co
seulement sont mobilisés, ef a pre-
Isentiln’y aurait pa- Waviniinge a





mée vont dtre mobilisés est inesrcte. |
ps | lniemémre-se frome an -nord-de-Tse

pet celle d’apres Iaque

sete Nognne Eh er ndbhae

| nue sa marche
Uévacuation de Moukden

‘Toute t race Panxiélé | mmobiliser plus detroupes que le che- |
rt des convois gj tain de fer ne pent er tanspo te

Les Jap ~ St-Perensnouns. — Dos dépeches
kow rapportent qne les Rus- |
Want. Les oscarmouche. | ses ont Vintention de peemtre Poflen- |






























“postes russes et japo- sive devant Moukden.
nt. Ktao-Cuow. — Un officies japonais
SBOURG.- I} semble atre | se rendant a Tokio, dit que les per-
ent établi five les troupes | les Japonaises devant Bor ~Avthu
a maréchal Oyama ont | ontdépassé,ces jours d-raiers, 15, 000
bandonné la tentati-.| hommes.
bataille au généralKou-| Paris.— Un des bingaiers quia
Varmée de ce dernier contribué a faire réussir le dernier
aM prunt rasse en France a dit a un
at -faudra- altendre
maintenant trés longtemps avanlque
sse de nouveau s’adres-
AR SUCCES ATS




se sont: or dang | captlaus cas. Le crédit, de
dormi exposés 4 une | Ja Russie continue a dtre solide, mais
lle. Il est évident que | les financiers de St- Petersbourg et
it desespéré des Japo- | de Paris reconnais-ent quill ue sel rait
her le général Kouro- | pas prudent de trop demander
balire, a-été fait le 7, | crédit frangais.-— C’est pourquoi les
andant russe .a fl ouvertures pour UD autre emprunt
eux cops avec de lar- | ont été faites récemment 4 Berlin et
les Japonais pen- | non Paiis.— Les obligatioas rus-

ste des troupes conti- | ses de 1904 ont atteint leur plus hau-
esurMoukden. —_| te cdte avec 508. ®
_$r-Pérerspougs.— Le Tsar a re-

che suivante:— ‘Tl n'y a pas eu de
-ombals days la sphere de nos opé-

AU



ble. Des pluies abond: antes conti-
“nuent, ce qui nous empéche de ré-
| parer ‘les routes.

Les rapports venant t de Mandchou-
rie disent que Parmée russe conti-
au nord d3} Moukden,

nest pas
On admet

reconnus officicllement,



franchernent pourtant que les baga-
ges ef une partie des troupes de ivent
étre Lransportés a not vl de Mouk-
den, méme si le général Kouropat-
kine oa Fintention JVoeceaper cette

Sille-—- On dément cat atég gorhjuement

la nouvedle divant qu iG suropatkine
t
Ho le général
Orloff deviait passer en conseil de
znerre pou iv ésol beissance. :
Les inddecins de la Creix-Rouge
‘aignenturr -Spidémic dains | las deux
armeées belligérantes, car les torrents

. ©
de plo ie tombés apres les 10) jours

ide batailie a Lino »-Yang ont obligé

rations du 8 au 9 Septembre. — Liace |

vile. de Veniemi Lak pas dbs sensi-. blir;

les troupes épulsées ef aflamées A
dormir saas abri dans Ia boue sur
les cotés de la ronte.— En tous cas,
on regirde comme cerfvin que les
fatigues endurées par les soldats au-
une forte

ront pour conséquence
angmentation da not nbre des ma-
lades, .





LA CHAMBLEE ES COMMU NES

Oui, hans sa séanee du ZSeptembre,
le Rapport « Comite d Instruction,
pomme au le 22 Aout
1904;

Vu les pisces dela procédure Ins-
trnite contre Cujnsie Bijou,
propridtuire, deisenrat et domicile a -
Port-au-Prince

Attendu que des pieces de
dure il resune que ie préveru,

3

& BOTs

ee utin secre’

ip s4enP

la. procé-
ayant

Leu asa disposiliom®, en 3a qualité de
cu dugéndral Kouropatkine ladépe- |

M: nistre des tiaances, des fonds de
Etat, join de jes aiouastrer comme

ie vent ia ii, en a fart ua emploi dont



la justification n'a. pu légalement s'éta-







ete emcmmmeerercecccce serene thirst


RET





ae
a ae pelts

Que bon nombre de dépenses effec- mais on ne doit pas demain,en I’ ido
tuées sur ses ordres l’ont été en viola- | penser do coup qu'il a couté”
tion du Réglement du service de la Tré- | triple de son prix réel.—



















—gorerie; _. [ments seront préts, affirme le Min be “
Qu’ayant eu a faire &la Banque Na- | Laraque, dans 3 ov 4 mois, et les 48. tade-s‘obstruant sensible
_tionale.d'Haiti-des-paiéments-de~com= | gourdes seffiront. Mais Védifice ne la population des Cayes,i



























missions diverses, il a excéd’ lechilfre
des sommes a faire sortir de la caisse
publique ; ‘. mo
Conusidérant que, au surplus, l’en-
semble de ces faits est de nature a éta-
blir @ la charge de Mr Cajuste Bijou,la-
-prévention davoir violé le Réglement
sur le service de la Trésorerie, fait usa-
ge de piéces fausses,. abuser-de—ses-
pouvoirs, toutes choses constituant
des infractions prévues et. pufiies. par
la loi et pouvant entrainer. l’appli-
__cation-de-Part.-449- deta Constitution; |
Vu Particle 119 et suivant da Code
dTustruction c iminelle; 3 et 5 de la:
loi du 7 Juillet 4874;
~~ Décréte Ta mise en accusation de M.
Cajuste Bijou, Seerétuire d'Etat des
Finances et du Commerce, propriétaire,
demeurant et domicilié 4 Pcrt-au-Prin-
ce, et le renvoie- devant Je Sénat de la
République, pour y étre jugé con-
formément a la Constitution et aux
prescriptions du Code d Instruction
eriminelle ;
Déclare que le présent Décret sera
exécuté ala diligence des Députés Fé-
~quiere, Benoit et Larencul, Commissai-
res de la Chambre,-remplissant—tes-
fonctions de Ministére public...prés-le-
“Sénat de la République, lesquels se con-
formeront 4 la loi sur la matiére.
Donné au Palais de la Chambre des-
Représentaots, le 9 Septembre 1904,
an 10t de FIndépendance.

-§. ARCHER |

totalement achevé que dans 3 ans.
La question d’endiguement de l’Artibo- _corder.—La proposition €
nite réservée précédemmnt, est remise en voix, est adoptée; la valer
discussion. —Elle est d'abord présentée par inscrite en prévision,
le député Féquiére,qui démontre Putilité = Puis le méme spectacle ,
de ces travaux et le profit immédiat qui nouvelle, le bureau devient
en reviendra Ala République. A la plaine | emporter d’assaut; ses membr
de l’Artibonite aussi ‘vaste que fertile, on : vent; la séance est levée 4 ext
-peut-appliquer Vegpression de Delorme: Il était cing heures.
la misére au sein dela vichesse; car 4 V'6-? Chambre des Dé
poque des grandes crues, le flenve empor- Bier ou a discuié les bide ;
te, dévasie tont. Ces dépenses, comme ie pabligne ee
matae An Rei A = 7,1 te publique et. des-Voies er Me
celles du Bassin-Général, sont producti=| 737 ve tes lois de dépenses et re
ves: $ 25.000 sont portéesau.Budget,mais} |” Gni-d P L
il en propose $ 100.000 % fone fol £ voter on
h 7s a + v com aisce
Les députés $:-Martin Canal, Stetlin, | contusions du Rupport. des Co
Amisial, viennent tour a tour appoyet la! py oubliccet des Finanche ge
proposition et entreriennent de Vurgence i min de fer des Gonaives 4. Hinch
de ces travaux. Le Ministre déclare qu'il} gs, adoptées
a un devis dressé A cet égard, que c'est P Nous reviendrons demain sat la
un travail de longue main, ~Finalement: par notre Chronique parlementa
Oa vote pour le commencer $ §0.000.
A la subvention de 35.009 dollars ac- | — Sénmat
cordée au Cable sous-marin, le dépuréy Le Sénat, qui est en Pa
Larencul fait ressortir que depuis tout an attendant les Budgets dela Be
mois, le service est interrompe- pour la- AIgeTee divers travers Soe
ade-fois dans 'année;!'Erats’étanten- | (f autre le nouveau iae Jouan
gagé,la Chambre vote et l’on paie. Les dé-} — Depuis eampedl Comnssiet
péches du «Nouvellistes viennent par te ravaille rapid Sen
-re-du Cap; ilsollicité un coniréle sérieux. | Ye! bu.igets partiels wks
Le député Thébaud demande quels a- | votes et envoyes 2 sa sanction.
vantages reviennent au pays en retour} = Nouvelle Cathédrale
eta-valear allouée 2 la Compagnie. On} ~ Ib nous revient que c'est av}
doit lui imposer Pexécution fidéle de son. que la Chambre des Représentaats
contrat. Un autre-point-doit -trre signalé | voier le projet-de_toide sanet
au Ministre, ajoute le député Féquiére : | irat passé pour | edification del
les dilettanti dela politique. peuvent se} Je Cathédrale de. Port aa-Prince
réjouir d’apprendre qu’ilest né un héri- | gui satisfera dans la plos grande me
tier au Czar, les intéressés aux nouvelles | possible le vocu de la population. pa
de la guerre, que les Russes 2 Liao Yang | d’ailleurs par le Président de
_ pont été rossés. Maisla edte ducafé d’Haiti | que, répondra a un besoin d
“|au Havre, voila notre intérét capital, quo= ligne et pratique: Car il ne ;
tidien, et le Cable ne s'en soucie guére:Le | blier que les monuments publics
“Ministre promet de donner suite 4 ces ob- | dénoncent le degré de civilisat y
servations, mais quant 4 Vinterruption, il | peuple. :

qu'il entre dans Vesprit du










































~ Le Président de la Chambre, ~
Les Secrétaires,
Cus, DUBE, - E St-Vi, NOEL.







u

















Chrorique Parlementaire
Mardi, la Chambre, aprés avoir termi-

né le vote du Budget de l’Instruction pu~
blique, a passé a celuides Travaux publics.
Le député Larencul explique qué la prison
vest Tasile. susceptible dabrirer rout Hom-
_me politique, et obtient. le maintien- de:
‘la valeur prévue aux fins de -réparer- Jes:
~~ prisans-la-Répebloue,: ake
Le député Amisiat réclame Te rétablis-
sement de l’allocation inscrite-pourrépara="
“tions locatives: la maison Vvé Alexis fils,

faut une durée de trois mois, avant de}. Nous nous faisons, d ore

cesser tont paiement. =| porte-parole de a populati
A Vensemble du Budget, le député Dar- } Port-au Prince pour presente

tigue expose au Ministre des Travaux pu- | gislz

blicsque la double valeur inscrite en gour- |

des au Budget ne saurait suffire pour le





















Le Journal Officiel cont
lus have publié, un
we circulaire du Mio

rApape Ue Bees | et KEE
-doit-s'entreprendre, la population désire | 4
au Moins en étre satisfaite; et il propose | -~
se.beo Sul laes pour sr cane eae - |fotérieur, prescr
tague et accessoires. Le Ministre expli- | as “mesur
aux Gonaives, n’a pas été réparée depuis ques . pensée | gol est de_permett le aoe ca oe
14 ans. Le député Féquiére-appuie, em si- | chalands de se tenir aux abords du wharf d aia ger uk des tt
pant le méme cas pour |x. maison. de| la ville, Il s’engage au surplus 4 trouver
a Vve Macius Prerre-des Cayes. — La dé- | une bonne drague avec frs 100.000. |
_puté Dartigue trouve étrange que¥Btat, | Le rapporteur Murat Claude, aprés les | ‘
quotque simple locataire, fisse de grosses | explications ministérielles, propose d’in
reparations! —L'allocation. réduite est ré- | crire alors 25.000 dollars au chapitre
tablie. ee me















Sice, PrOcke oe

ae 18, 19 ¢l 24. Aoti |

suble liste de deux vente’

de brilement de bil
es Registres des ©





















: i chapitre spé
pctal.lg Chambre ne pouvanr plus reve
















Sur la construction du Lycée, le dépu- | : ae
: oe » € dépu- | sur les valeurs en gourdes déja votées
\é Féquigre désite savoirdlu Ministre, si] Le Président demande’ au, Ministr

ees fearon au Budget suffira pour | pourra entreprendre le trava
ete es travaux. Car les quatre yachts par divers votes donnés, lai
pans. ¢ murtels qu’on les voyait ces jours | déséquilibré. — Le député Dartigs
cee sen la République 52.000 | ne de cette observation, car
~ gourdes. Hest beaa Wavoir un Lycée, * senter d'autres projets.



beg


























— rare oe TES
Je soussigné, iéclare au public et au A endre
ecommerce avoir perdu, dans lincen- .

a lc quia ravagé le quartier du Portail CHE L, trés-petite faille

Cre. en 1898, mon acte de natu-
2 ee ralisation comme citoyen haitien déli-! Référence - burean du «Neuvelliste.»
esse.a été magnifique, sui- | vré par le Président d’Haiti le 2 Avril : fas. an le.»

évotieuse de fidéles.--On | 1804, Ayant obtenu du Département
me Nord Alexis, escortée | dela Justice duplicata de cette pice,
5, Régaier, H. Manigatet | le 23 Aout 1898, elle est nulle et non

ides de_.camp présidentiels..) avenue... .
Errren ROUCHANA.

noni¢ religieuse, ont com~
wissances, qui n’ont cessé ‘ Avis -
Le Général Nepurart Exmonp,ancien | Le steamer PRINS Witte I,
venant du Sud, est allendu icr

és-midi par V'appel des lo- |

ertissant qu'il é.ait temps | gide-de-camp actif du Président Hyp- |.
Port-au Prince. = | polite et du Président Sam, ancien em- | jeudi 12 15 courant il repartira...
mie du Centenaire . j ployé supérieur au Département de le méme jour ad hres de laprés~

sants giboziens poursnivent {interienr, “lng a jmidi, pour Saint-Mare ct New-

ement avec une admiia- EpMoND mais bien Dorvie, Epyonp,avec | LO"K prenant la ma le, fret et.















































Demain, 4 la Saline Bau- , ;
‘préparatoiré 4 6 hres 4 fe meme paraphe. | Passagers

distance sera de 200°. Dorvi, EDMOND. | Port-au-Prince, 13 Sept 1904.

ussi tir au revolver-pour le A louer a Turgea 4 : Orro BIEBER & Co. agents.

os compliments. Il est offert en location une bonne |
“enriosité | petite maison avec toutes dépendances, |
t orix moréré.

nt ou leur territoire sert de}s sae, :
de bataille, il est curieux de | S'adresser & Mr G. B. CoLes
A Lover.

s. Mandchons sont les in« |. . .
longue natte de cheveux | La maison o¢cupée par le magasin de |
hinois. AM. J, Laville, portant Penseigne a Ja Mé- |

627.-A- cette époque; les. [ tropole, devant etre-hbre ala fin du mois, | de la Facullé Médicate de Vienne

Mandchourie conquire | est offerte en location. iDomanne mal ant Ac

hovrie congutrent le | regcer aux dames Veoves Albert er| Demeure mainienant ;Avenve tle
Ma ic Lalue- Ne 62.42 mimutes dela

a Lecons de Station des Tramways de fa
Littérature, Histoire universelle,Geo- rue Lamarreés

graphie, Lxtin et Gree, Philosophie,

Droit et Anglais.

_Professeur: L. pe BUCQ, 29 rue Eu-

géne Bourjolly, en face de la Madeleine |

| (Se rend au domicile des familles pour |

és jeunes filles.)
igualitS ultra fine, Irés nourris~

La Maison ABDALLA SADA | wit
|sante, principalemen' pour Tes en~

Pygeee- Gh: “ , 5 he és Hi Ee: A ~ Ae - 3 -
ues des Fronts-Ferls et Republic i fants, de digestion facile. se préte






























dmettre cu’il y a deux cent
ois adultes, toutes leurs.
rmeraient un cordon dé
ometres qui pourrait ento
idemie ls terre”
ce serait douté de cela?)

ettes Perdues _
ense sera dornée ici a ce- 4

na une. paire mardi apré
¢ de la Banque. deo ; , :
. Phonneur d’annoncer a sa bonne} , 7 Be, :
e Récompense | tebe clientéle qu'elle vient de ala preparalon des enlremets et
fechez Mme Fred. Doret un | recevoir, par les derniers steamers,un | desserts .
oa pat une Epa: rand assortiment de Se vend en détail a
iére.--- Le ‘public et | Conserves francaises ef américat es | Tetaant ant Pelee
nt MM. les Bijoutiers sont | Je toules cr fee ete, Fromage de Ca- | L’Epiceric de famille de B. hake.
Tavis en cas dade de ce: -membert, Fromage de Savoie, Sau- |
—. feisse a Pauile, Anchois d Uhuile, Jam-
Sea quileférafetrouver. | hous, Sancissons, Concombe at huile
Communal sf vinaigre, Choucroule. garnie,Boudin
Communal de Port-a ‘de Paris, Paté foie gras trufee,
nnes assujat- | Puree de foie gras, Civel de Lavvre,
eeiice qu’elles auront Gonserves en boiles pour voyages, Thon
bre prochain, & se | 4¢8 Gastronomes, Sar dines, Marque:.
fier Taccomplisse- | 744” a Ehuile +t vinaigre, Papioca, 8, Avenue Ducoste, &.
alilé envers /Btat, | Galantine de Pore, Hure-de Pore, Cer- ee
i velas, Tripes a la mode Caen, Galan- .
"| tine de volaille trufé, Téle de veaw en i Fobeli
dtortue, Thon mariné, Andowillelles,, . = Sessa odin
Saumon,Amande douce et amére, No*a, A Phonneur d’informer’ sa nom-
Baisins, Pranes, Sagre os Candie) breuse clientélée qu’a partir de ce
SEE ee eee he toute Hour, jl vendra du vin. ie Bor-

deaux et Liqueurs de loutes qualités i
e | deaux, marque Faare Fréres.












ananes des Plantations ¢°









































_ _Sagefemme

del’ Ecole libre d Obstétrique dela
Polyclinique Véar.,

Consultations : tous les jourste 2-4 § heures
























apse










le, ainsi que lous articles de provi-
- Au prix de:

i sions américaine. -
oe painter oe auaveroat tov | Gallon $3, — 5 vallous & 13.75
- Les consommaten Lv , tous | vv g ee
jours dans nos produits pleine salisfac- N.B—V ene en BOS par
ion au prix le plus mod re. - ; - barrique et deme barri que.

les families, etc.
=

tates Ise t lan Gauss de —

21, Rug des Miracles, 24 a

-_ gembre ede Grenadine dt Citions,}—
~ te F Fleurs (rangers, d









-Portau-Prince



du Grand Gerele de Port-au-Prince “At commeneé la farication de Ch

s, ‘en Doe d















| Acajou, dont la réussite dépasse | tes les - révisi
Io | b # 3 oO. pl
cath Restaurant de la Paix ~~ | modéle qui vient d’étre lancé, a trouvé un accuei
du Commerce public, car il réunit les trois. qualités my iiresses d
de I Hotel Bellevue / . miére nécessilé <
« Central 8
«de France _ Solidité Late ews tae
«. . Patrie f
, du Grand Café

_ du Bar Fin de Siécle.
« du Commerce



&
« du Port

« International ~
4

4





de la Bourse
de la Chambre
« dela Poste
« dela Gare. —
« dv Palais
« de lUnion
« Larousse.
a Lavictoire
« Harris. © ccc
Aux Caves de Bordeux
Goneives > B. Schutt
Pelit-Godve : Café Lochard
Jéréntie » Café dela Paix
~ St MareaAw -Daleneourt- 0

- daemel: N. Lafontant — Vrai 4 prodult dela CANNE A SUC

| | SUORERIE ET DISTILLERIE DEL

bier ta . Turgeaus a
iC ola Chamnannel|-- 7S -PLAINE DU CUL-DESAC. ©

page | ¢, nd Dépotrue des Césars, N° 7.
LIMONADES GAZBUSES rand Depot rue Se Rue in 8

ou se tient Monsieur: ‘Thibenour 4. la. disposition - ae
___teurs, et SUSSI pour. expédier. leurs. commandes fa
~ : Tie 2 10 pe po nae

N.B— La A Some est en lela activité comme ae
4 sa situalicn exceptionnelle, elle défie, avsément. toute
généralement quelconquge.

Joun D. ME

Part. au Prince, aoe Soptembre 1904.













Préparés avec de_

Kaw Stérilisée













el de V Acide Garboniqne Liquetié _



ePéches.|
‘Li queurs

Bitlers Angostura, Ansete, Cu-) fVarioss, fsrontcidos, Vat
ragad, Pepnermint,, Creme de} . searmeese ee ats cs
Framboises, de Noyanx, def Ree”
Vanille. | |