Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
> Septembre rs”




Ores Prince (Haiti) Vendredi, =











































de frayer la vole & la justice et AVemonr, ceavie sociale que frisait Jésus, qua and il
erépandre autour de cory pour édu- allait criant aux uns et aux Quire; sco pa-
-quer-Tanimalité inconsciente, |: plus roles d'amour? N’est-ce pas ctuvre sociale

eeete somme- de-conscience possiblen--—-que faisait- Soerare; quand tHeallait-sapant
: 625 peur tes dieux de Vancien doge?

























- le Fusons-nous?
: “Seong dire que non. Le premier siacle Et n'ést-ce pas ceuvreé sociale qt uwils ont
iges suivantes so de notre vie nationale a é:é un stade ch f.ite, tous ceux qui, chaciun en son site
ba “toutes les iniquités, aA-leac}) les unes des . ce, chactin a GOH LGUT. ont eu, le coura-

a sauver d’vre mort probable

ictime 9° syonise? —= Tous pedes’attaguer aux privieges, de se heur-

autres, se sont disputé notre temps et.
ise | ter AUX préjugés et de crier 4 leur peaple

nos peines; de ta; -Patieurs, cette crise
4 +



- Par | etravaill | wil all oa
“pourtant ; nous | nous obs: | permancote dunt nous pris ns @heure: 32 ‘i allait vers da & vii courait a
est [la mort ?]is wont jut eg besvin,ceux-



en eure pi!
11a, de soulever les passions des hommes

Or, elle est si pleine déponvanic, cette |
Let encore moins. les hommes cux memes.

3 ge que—tonresles—intelligences. Gand sereree-a rit
semblent douées pour li conjuver ss re | Et Lean ws d CONST eee a
jettent, conime prises don ne svt quel, 508 fir, Autour d’eux des. voix n ont ces
roi dan rorgeur piofends, Ls sé de crier s mais pas une de cés VOIX
S ee —— ha aot apes ae, z cee aalfeccn 4 ee chek
condammment ainsi : une, Inaction com Wa putes aca er de bre pees Sins
he | doute ce calme deietr rolar n’a pu
“pempecher Tempoisonneiment des wns, Te

i
| crucifiement des antiess a mais du moins
|



“prods ictives,
}sarcroit qd élé



seers
















as eprous “pi impression a ais
Pencebiine T pese quad meme sur elles
HS Cee MOTT rite de feu pay os se

4 Pe t st

(que yop peu” ag

de -apparences de verte, oeuvre. est faire, 1, a. fin supr réme entre-

vue est atteinte.
De tels nessouvenirs employes et Ces
ce RARER sembleront trop pba rdis comme ter-
es de paralléle; maig nulle autre “part
plus que chez | nous, én nul autre temips
plus qu’auj jourd’hui, la. notlon et le sen








2

















ie ase. eee pant cde —
aurait été la brusque
drement-total- depot En oemune aatios |
nalité.
Lanai : Ah | nous connaissons levers i posent jusgu’a ce degré mnéme 4 ceux dont
g . 3 Pbadea i RuIL bake baw
ote des fit! ; yp Pame est Suscepriblé de iés cO1C evolr ou

: jponse ef nous savons Gu lh b>! EMU ae les _ a.

ade, surtout, que le pes cruel de préc cher fa raison « = vi ‘poliquer. ~§ ois efor f cent de les
? gard dure cupies mu-soye: done ~

my about r up, vee Notre peuple est si luin d'appréciet un

ge laisse vo ontiers anpihiler, annéantir,
p laisse vo.onilers i tel r6le; son état dame et sa culture

ecque cet mourirtdeux fois que-de lot- 6 SOR Chat Gale &e
ms t s 5
lef Waineient pour ceux dout-a feine @esprit le préparent si peu a en ressentir

a grandeur if faut serésigner a tut
ELSE - - une Oak le ene sagen la ee Car le oon $ nies
endant Penne Noemie. | "rh PSR BS: PoP ,

ie mi-ere str ane terre | na “jamais é: é qutrement autre part ei | Le see ‘de, nous. avers vu sen aller a
jhe aveun autre temps. Périlleux est je | Pu attendie, mais celui qui passe n'em-

| devoir de sauver un people de lui. iméme, | Prentera point &son ainé sa miraculeuse

exode- ‘vers les: champs: nous et pour le remplir, ce devoir faut avoir | Patience 2 notre égard. Ou marcher, ow
Penste aux !évres. Mais quoi? | au coeur tres forte la noiion di sacrifice | MOUTiT; ou avancer, ou abdiquer : ik faut

a plébe vers les champs | et Savoir five son-deuil de bien des in- | OP'*™ Massttow COICOU
dtéréts, de bien des. affections. La rangon MASSILLON
ales _préjugés vaincus a toujours &é lourde;
ils-ne délogent _pas de leurs dersiers 1€-
paires sans que la conscience qui les chas-
sé, arceste en compramts nye espe FA

P
| fea mortel. Pour étre pacifiques | es ten-

ns te sens vii deleurs ee ?
garde, plore que toute nore |
pie ne sot: une revanche de |










timent da sacrifice Wi Wimporsent etne sim-

seen gaprcabaessetaN eh




















epee Be PEED
race get
























Tet orait de mney ~ev alors le”






















RUSSES ET JAPONAIS -
~ Quidquid delirant reges,










| tat ves de. -abporation sociale He synt pas
; elles, supposent Mes plectyn tt Aichiyi...

ead Ley€ fe ® ‘ 3G iepercotant PF. Tes noBts, OE ee
oo Dey clameurs az baie et de: PBgo ess







slairons,
Laie: fn péie Gla ie ie Cnai Si ogee

L’ aes € concert ‘des ca canons..."







ts entiers. “qui succombent, -
Urants par milliers,

Sas. cesse des hommes

dans la fournaise, tor
Stoique, on tombe sans murmure!
Et dans la plaine, et prés des tours,
. _Des morts,. -des-morts-sans sépulture, —
_ Que dévorero
Ah! cette boucherie humainel ~ “tse a are o a és! gli :

cron dont on parle de-

7 COULEA HOtSs [puis ee jours =viende
Des bataillons entiers saccambent-

“On tecommence les assauts; | Bae | Cesoir, it n'y aura p
La. a Mor. uaa es. hommes tomben ! ie da eo. ude en a é16 pris

‘Pafbaire. la ite
| teprenant la suite plaic
veille, dével Ope, €8 ce quic



Fean yen.
du_pourvoi, et, pendant une heure et
demie, retient Fanenion de la Cour. Il

plus fort,
Les pe premiers régiments succombent,
Mais il ogi: « Triomphe ou Mort!» »
les hommes tombe

.» At palais ‘de Saint-Pétersbourg sumet
~Olrnols cadavres ne s’entassent, | are les Bein! sak pee pas bb dis-
~-Le Czar contemple avec amour P an al

Son je jennie tine hétitier qu'il embras — pcures pat Ses contreres, etablit:
La i dest ei ct

a armes, a
tompher-ses-arnies:
» de par leurs: ordres sacrés,





Souvernement qui_
Par des consid sada tout aussi T iaricuses
. que celles des avocats des panrwoy ss
‘Craignane le frees d’étres en s' Edmond Dauphin conclot 4 la co
Femme,enfmi on vicillard, l'on prie | tence de ta Cour d’assises et au
—Langoisse emplit de cris amers —
Le coeur, qui de crainte tressaille

Car











n pow re :
dé ‘Cassation,

“ — vena hier. apres midi, ve
TG Tima Tale .. | | point de rencontre des deux t te
Voitent des Provinces, Tia € ae et de la:
oe diplomates ¢ et t le e S

GaidRee Ra au mép
instructions de ta

Gloire 4 vous, soldats des. ae ae
Braves du Japon, héros d L
Intrésides Sage

Pour vate rae pour votre Patrie, |
ad ho i













i portion | Le Dantuy WEISS.

former tes Fuidvessé qu ae de la. Faculté Médicale de Vienne_ te

peuvent toucher a ses gnichets une _Demeure maintenant Avenue de 7
quarante septu artition: de dem " :
‘Lalue, Ne 62.42 mimulés de la

Station des Tramways de la.
ue bamarres

fe _
CONSULTATIONS : 2 26 heures de gra-mi |




















ae
Port-au-Prinee, 29 Adil L904.



José Tomas S. Rodrigues

Tailleur uropéen
~Nouvellement arrivé_a Port

asta RAR ANNONA AIR NS

Le steamer Prins. WiLLey V,
enantdu-sud;est-attendu ici ven-
9 ay : ; :
di, le 2 Septembre prochain. it | au-Prince. offre ses services ala
‘repartira eméme jour ao Mare, | Population.

n Lapr pour SaintMarc,!” -Ppayait de haut choix! !
ation générale des Télé- New- York prenantla malle,fretet G lecan’ Prix inodé

rresires porte @ la connais- | Passagers oupe élégante et Prix modérés.
blic.et du commerce qu’un /Port-au- Prince, 30 Aowt 1904 412, Rue du Magasin de » PEtat.

parane est ouvert. A. Dam 7 Co, agen Is _——
3 obelit

i nformer le commerce

























des. Gaal ek at Rape Micaine,

onneur. d'annuncer.a.sa bonne
ombreuse clientéle-qu elle-vrent de}
‘recevoir, par les derniers steamers, un
. | grand assorliment de-

“~Conserves francaises el américat es |
gualil ele, Fromage de Ca-








8 p
mes, tels.que :

Chapeaux de pi pail le, Chemises, Faux-
eols, Manchettes, Cravates, ' Mouchoirs,
Cs










: cisse a truile, A nehois al hil e
Delinois et Henri Roux, la bons, Sanvissons, Concomd2 a ile |
n des alfdres commerciales | ef viraigre, Choticroute garnie, Boudin

an de commerce stablie—a: nar ae ie fore Ge | bicyctettes ete;
ince, sous la raison sociale | 4,47e ie gras, Cive | cutable fraichenr, ‘et vendu a des prix

Deninois, dont ils sont les | Gonserves en boiles pour voyages, ThOR | defant toute concn. rence.
des Gastronumes,- Sardines, Marque:
le el vinaigre, Tapioca, ~—Chaque articie est margié en chitfress—

\ . a{reaux adhut
vence, leurs enfants se Pore, Hure de Pore, Ger- Peonnus, et vendu absolument a prix.

toufles. Raso rs, Canifs, Couverts, Gou-
teaux, Bretel es, Purfumerie, Brosserie,



andonner curs ‘en-









































sous ta vaison sociale | Galantine de Vet
Sea euy ‘| ve las, Tripes d_la ‘mode , Galan- if fixe. dounant ainsi le.maxiinum.de ga-



Paul Robelia Be

Informe en méme- temps rcs clients

habifels quayant dui omprée sa
vente de vin.par suite d’ rop gran~
de-demande,:il-pourra.désormais ‘0th

pir indéliniment a tous:

Amandedouce a ainére.NO ta.
Prunes, Sacre.de Candie,
fins de Bor-
e toutes qualités,
articles de..provi-





=










1Cai
Quinenillerie pour les famil les, ete.
‘ ‘Les-consommateurs- trouveront-tov- co
onneur- dinformer. I

ans nos duits leine salisface
public que nous avons | jours dans pro pl

Bon-vin-de Tabie
Gallon 8 3, — 5 gallons § LS. 75









ca
* bi demi



De T Ecole libre d Ostlétrique ae a
| is Eaiuaiaiate: Prin

Offre ses services ap ble

2



National: de me. voir pour la forma-
_ tion de-grands- groupes pour’
~ ~ la langue dans des conditions...
a plus d’un point de vue;
ex éléves part ners.

u
glais, Ia uigues njourd’l bal indiepensable

gt i Laseaie eae — nvest_pl
~Sumrsujet de doute pour personne. .. ask de- 100. -pieds jus pe ‘a 500° ‘pie :
A.tous jolfre-mes— ser vices, met ‘planches, cuptel: iges; -- de 100 ant
a la disposition des particuliers ou des}! ric
—~greupes, formes dans des locany diz: + On neteaner nsporte pas de gl elaces. mar- ms
~ “Vers, TES Connaissances de ces deux lan- bres, assietles, verres, ehoe S ragiles
gues uiniverselles, l'anglais et le fran-
gais, ainsi qué ma longue expérience |
dans |’ enseignement,. mon dévonement£
et ma révalarité au travail el ma mé- |
thode toute pratt
VO ile p rafes-





= 5, Rus Famers ar

ausstires en tous genres pe 1
pee E

=Seule Uspositairs pour Hat

tt ,



le Diabit e,tes Coli ique 8 s hépat iques, peu prs.
la Congestion du foie
—mamtestatrons de Te











SSE se fOutes -
qui vient d’étre | lancé, a trouv
public, car il reunit les trois + qualités:







A ‘= sein exceptionnelle,
entero quelecnque..., ye











Full Text
> Septembre rs”




Ores Prince (Haiti) Vendredi, =











































de frayer la vole & la justice et AVemonr, ceavie sociale que frisait Jésus, qua and il
erépandre autour de cory pour édu- allait criant aux uns et aux Quire; sco pa-
-quer-Tanimalité inconsciente, |: plus roles d'amour? N’est-ce pas ctuvre sociale

eeete somme- de-conscience possiblen--—-que faisait- Soerare; quand tHeallait-sapant
: 625 peur tes dieux de Vancien doge?

























- le Fusons-nous?
: “Seong dire que non. Le premier siacle Et n'ést-ce pas ceuvreé sociale qt uwils ont
iges suivantes so de notre vie nationale a é:é un stade ch f.ite, tous ceux qui, chaciun en son site
ba “toutes les iniquités, aA-leac}) les unes des . ce, chactin a GOH LGUT. ont eu, le coura-

a sauver d’vre mort probable

ictime 9° syonise? —= Tous pedes’attaguer aux privieges, de se heur-

autres, se sont disputé notre temps et.
ise | ter AUX préjugés et de crier 4 leur peaple

nos peines; de ta; -Patieurs, cette crise
4 +



- Par | etravaill | wil all oa
“pourtant ; nous | nous obs: | permancote dunt nous pris ns @heure: 32 ‘i allait vers da & vii courait a
est [la mort ?]is wont jut eg besvin,ceux-



en eure pi!
11a, de soulever les passions des hommes

Or, elle est si pleine déponvanic, cette |
Let encore moins. les hommes cux memes.

3 ge que—tonresles—intelligences. Gand sereree-a rit
semblent douées pour li conjuver ss re | Et Lean ws d CONST eee a
jettent, conime prises don ne svt quel, 508 fir, Autour d’eux des. voix n ont ces
roi dan rorgeur piofends, Ls sé de crier s mais pas une de cés VOIX
S ee —— ha aot apes ae, z cee aalfeccn 4 ee chek
condammment ainsi : une, Inaction com Wa putes aca er de bre pees Sins
he | doute ce calme deietr rolar n’a pu
“pempecher Tempoisonneiment des wns, Te

i
| crucifiement des antiess a mais du moins
|



“prods ictives,
}sarcroit qd élé



seers
















as eprous “pi impression a ais
Pencebiine T pese quad meme sur elles
HS Cee MOTT rite de feu pay os se

4 Pe t st

(que yop peu” ag

de -apparences de verte, oeuvre. est faire, 1, a. fin supr réme entre-

vue est atteinte.
De tels nessouvenirs employes et Ces
ce RARER sembleront trop pba rdis comme ter-
es de paralléle; maig nulle autre “part
plus que chez | nous, én nul autre temips
plus qu’auj jourd’hui, la. notlon et le sen








2

















ie ase. eee pant cde —
aurait été la brusque
drement-total- depot En oemune aatios |
nalité.
Lanai : Ah | nous connaissons levers i posent jusgu’a ce degré mnéme 4 ceux dont
g . 3 Pbadea i RuIL bake baw
ote des fit! ; yp Pame est Suscepriblé de iés cO1C evolr ou

: jponse ef nous savons Gu lh b>! EMU ae les _ a.

ade, surtout, que le pes cruel de préc cher fa raison « = vi ‘poliquer. ~§ ois efor f cent de les
? gard dure cupies mu-soye: done ~

my about r up, vee Notre peuple est si luin d'appréciet un

ge laisse vo ontiers anpihiler, annéantir,
p laisse vo.onilers i tel r6le; son état dame et sa culture

ecque cet mourirtdeux fois que-de lot- 6 SOR Chat Gale &e
ms t s 5
lef Waineient pour ceux dout-a feine @esprit le préparent si peu a en ressentir

a grandeur if faut serésigner a tut
ELSE - - une Oak le ene sagen la ee Car le oon $ nies
endant Penne Noemie. | "rh PSR BS: PoP ,

ie mi-ere str ane terre | na “jamais é: é qutrement autre part ei | Le see ‘de, nous. avers vu sen aller a
jhe aveun autre temps. Périlleux est je | Pu attendie, mais celui qui passe n'em-

| devoir de sauver un people de lui. iméme, | Prentera point &son ainé sa miraculeuse

exode- ‘vers les: champs: nous et pour le remplir, ce devoir faut avoir | Patience 2 notre égard. Ou marcher, ow
Penste aux !évres. Mais quoi? | au coeur tres forte la noiion di sacrifice | MOUTiT; ou avancer, ou abdiquer : ik faut

a plébe vers les champs | et Savoir five son-deuil de bien des in- | OP'*™ Massttow COICOU
dtéréts, de bien des. affections. La rangon MASSILLON
ales _préjugés vaincus a toujours &é lourde;
ils-ne délogent _pas de leurs dersiers 1€-
paires sans que la conscience qui les chas-
sé, arceste en compramts nye espe FA

P
| fea mortel. Pour étre pacifiques | es ten-

ns te sens vii deleurs ee ?
garde, plore que toute nore |
pie ne sot: une revanche de |










timent da sacrifice Wi Wimporsent etne sim-

seen gaprcabaessetaN eh




















epee Be PEED
race get
























Tet orait de mney ~ev alors le”






















RUSSES ET JAPONAIS -
~ Quidquid delirant reges,










| tat ves de. -abporation sociale He synt pas
; elles, supposent Mes plectyn tt Aichiyi...

ead Ley€ fe ® ‘ 3G iepercotant PF. Tes noBts, OE ee
oo Dey clameurs az baie et de: PBgo ess







slairons,
Laie: fn péie Gla ie ie Cnai Si ogee

L’ aes € concert ‘des ca canons..."




ts entiers. “qui succombent, -
Urants par milliers,

Sas. cesse des hommes

dans la fournaise, tor
Stoique, on tombe sans murmure!
Et dans la plaine, et prés des tours,
. _Des morts,. -des-morts-sans sépulture, —
_ Que dévorero
Ah! cette boucherie humainel ~ “tse a are o a és! gli :

cron dont on parle de-

7 COULEA HOtSs [puis ee jours =viende
Des bataillons entiers saccambent-

“On tecommence les assauts; | Bae | Cesoir, it n'y aura p
La. a Mor. uaa es. hommes tomben ! ie da eo. ude en a é16 pris

‘Pafbaire. la ite
| teprenant la suite plaic
veille, dével Ope, €8 ce quic



Fean yen.
du_pourvoi, et, pendant une heure et
demie, retient Fanenion de la Cour. Il

plus fort,
Les pe premiers régiments succombent,
Mais il ogi: « Triomphe ou Mort!» »
les hommes tombe

.» At palais ‘de Saint-Pétersbourg sumet
~Olrnols cadavres ne s’entassent, | are les Bein! sak pee pas bb dis-
~-Le Czar contemple avec amour P an al

Son je jennie tine hétitier qu'il embras — pcures pat Ses contreres, etablit:
La i dest ei ct

a armes, a
tompher-ses-arnies:
» de par leurs: ordres sacrés,





Souvernement qui_
Par des consid sada tout aussi T iaricuses
. que celles des avocats des panrwoy ss
‘Craignane le frees d’étres en s' Edmond Dauphin conclot 4 la co
Femme,enfmi on vicillard, l'on prie | tence de ta Cour d’assises et au
—Langoisse emplit de cris amers —
Le coeur, qui de crainte tressaille

Car











n pow re :
dé ‘Cassation,

“ — vena hier. apres midi, ve
TG Tima Tale .. | | point de rencontre des deux t te
Voitent des Provinces, Tia € ae et de la:
oe diplomates ¢ et t le e S

GaidRee Ra au mép
instructions de ta

Gloire 4 vous, soldats des. ae ae
Braves du Japon, héros d L
Intrésides Sage

Pour vate rae pour votre Patrie, |
ad ho i










i portion | Le Dantuy WEISS.

former tes Fuidvessé qu ae de la. Faculté Médicale de Vienne_ te

peuvent toucher a ses gnichets une _Demeure maintenant Avenue de 7
quarante septu artition: de dem " :
‘Lalue, Ne 62.42 mimulés de la

Station des Tramways de la.
ue bamarres

fe _
CONSULTATIONS : 2 26 heures de gra-mi |




















ae
Port-au-Prinee, 29 Adil L904.



José Tomas S. Rodrigues

Tailleur uropéen
~Nouvellement arrivé_a Port

asta RAR ANNONA AIR NS

Le steamer Prins. WiLLey V,
enantdu-sud;est-attendu ici ven-
9 ay : ; :
di, le 2 Septembre prochain. it | au-Prince. offre ses services ala
‘repartira eméme jour ao Mare, | Population.

n Lapr pour SaintMarc,!” -Ppayait de haut choix! !
ation générale des Télé- New- York prenantla malle,fretet G lecan’ Prix inodé

rresires porte @ la connais- | Passagers oupe élégante et Prix modérés.
blic.et du commerce qu’un /Port-au- Prince, 30 Aowt 1904 412, Rue du Magasin de » PEtat.

parane est ouvert. A. Dam 7 Co, agen Is _——
3 obelit

i nformer le commerce

























des. Gaal ek at Rape Micaine,

onneur. d'annuncer.a.sa bonne
ombreuse clientéle-qu elle-vrent de}
‘recevoir, par les derniers steamers, un
. | grand assorliment de-

“~Conserves francaises el américat es |
gualil ele, Fromage de Ca-








8 p
mes, tels.que :

Chapeaux de pi pail le, Chemises, Faux-
eols, Manchettes, Cravates, ' Mouchoirs,
Cs










: cisse a truile, A nehois al hil e
Delinois et Henri Roux, la bons, Sanvissons, Concomd2 a ile |
n des alfdres commerciales | ef viraigre, Choticroute garnie, Boudin

an de commerce stablie—a: nar ae ie fore Ge | bicyctettes ete;
ince, sous la raison sociale | 4,47e ie gras, Cive | cutable fraichenr, ‘et vendu a des prix

Deninois, dont ils sont les | Gonserves en boiles pour voyages, ThOR | defant toute concn. rence.
des Gastronumes,- Sardines, Marque:
le el vinaigre, Tapioca, ~—Chaque articie est margié en chitfress—

\ . a{reaux adhut
vence, leurs enfants se Pore, Hure de Pore, Ger- Peonnus, et vendu absolument a prix.

toufles. Raso rs, Canifs, Couverts, Gou-
teaux, Bretel es, Purfumerie, Brosserie,



andonner curs ‘en-









































sous ta vaison sociale | Galantine de Vet
Sea euy ‘| ve las, Tripes d_la ‘mode , Galan- if fixe. dounant ainsi le.maxiinum.de ga-



Paul Robelia Be

Informe en méme- temps rcs clients

habifels quayant dui omprée sa
vente de vin.par suite d’ rop gran~
de-demande,:il-pourra.désormais ‘0th

pir indéliniment a tous:

Amandedouce a ainére.NO ta.
Prunes, Sacre.de Candie,
fins de Bor-
e toutes qualités,
articles de..provi-





=










1Cai
Quinenillerie pour les famil les, ete.
‘ ‘Les-consommateurs- trouveront-tov- co
onneur- dinformer. I

ans nos duits leine salisface
public que nous avons | jours dans pro pl

Bon-vin-de Tabie
Gallon 8 3, — 5 gallons § LS. 75









ca
* bi demi



De T Ecole libre d Ostlétrique ae a
| is Eaiuaiaiate: Prin

Offre ses services ap ble

2
National: de me. voir pour la forma-
_ tion de-grands- groupes pour’
~ ~ la langue dans des conditions...
a plus d’un point de vue;
ex éléves part ners.

u
glais, Ia uigues njourd’l bal indiepensable

gt i Laseaie eae — nvest_pl
~Sumrsujet de doute pour personne. .. ask de- 100. -pieds jus pe ‘a 500° ‘pie :
A.tous jolfre-mes— ser vices, met ‘planches, cuptel: iges; -- de 100 ant
a la disposition des particuliers ou des}! ric
—~greupes, formes dans des locany diz: + On neteaner nsporte pas de gl elaces. mar- ms
~ “Vers, TES Connaissances de ces deux lan- bres, assietles, verres, ehoe S ragiles
gues uiniverselles, l'anglais et le fran-
gais, ainsi qué ma longue expérience |
dans |’ enseignement,. mon dévonement£
et ma révalarité au travail el ma mé- |
thode toute pratt
VO ile p rafes-





= 5, Rus Famers ar

ausstires en tous genres pe 1
pee E

=Seule Uspositairs pour Hat

tt ,



le Diabit e,tes Coli ique 8 s hépat iques, peu prs.
la Congestion du foie
—mamtestatrons de Te











SSE se fOutes -
qui vient d’étre | lancé, a trouv
public, car il reunit les trois + qualités:







A ‘= sein exceptionnelle,
entero quelecnque..., ye