Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text




-au-Prince (Haiti)



“ Abonnement pour Département...
@ e &trengar









qui leur donne une nouvelle base
de la mer par le chemin de

flenve et Ia grande route ponr in


















Si CABLES TELEGRAPHIQUES






NOPOLE du NOUVELL ISTE mouvement vers le nord.--- Cotte
eeccupation a éoilemen a merir effet
REPRODUCTION V INTERDITE). i > oe

_ | de couper une des principsles voie

Se rASHOUAG O77. —Le Gouver- | de communication aver Dart. Arthur,

jut Britannique a adressé_a la
sie un protét contre | ‘'escadre de
iyostock quia coulé le vapeur
ht: au large des cétes du Japon.
ae le contenu de cette protes-
nail pas été publié, les dépé-
sde Londres rapportent que VAn-
re demande une réparation
forme d'une indemnité, ,Vexcu

que. dens bataillons | japon: ul
vancaient dans la vailée de hon 10,
vers Souyan parle défilé de Ta, le
25 juillet, ont été pris en embuscaje
par be cavalerie russe. Ly téte de
la colonne japonaise s'est dispersde
en désordre, perdunt 50 hommes.
Tokio 27,.— Lrarmée do
Oki, conbiide avec ce ca’on appel-
eles forces de Ta-Kou-Ghan, a atta-
qué Ta- Teh e-Kiao dimanche soir et
reaptiré-hindi-tous les pons Hapor
ants.--- Les forces russes se compo.
saient de cing divisions.---Les Japo-
ais ont perdu 800 hommes.
Toum-Fow 27.--- Des réfugiés rus
s qnisont arrives ici rapportent
ue le «Lieutenant Bouroukolfs at
eux autres contre-torpilleurs rus-
sas ont été torpiilés et deéiruits “par
es Japonais dans la nuit du 20.
Rome 27,--- Le Vatican a envoyd
|aujourd’hui une réponse a lullima-
“angais spat

























Beene, recu tt aujoard’hui le e gé
ral Koaropatkine confirme [a pri
Séde Ta-Tche-Kiao par les Japonais

ipporte qu'une division Ja ponai-
marche sur Hai-Cheng. ---Ii ajou-
€ lescorps d'armés des généraux
iberg ec! Zainbaleff, sont & Hai-
mais gue Parriéve-garde de
» Russe est entré a Ta-Tehe-
et Hai-Cheng--- Les Japonais
lent 4 menacer.les communit

8 de Liao- Yang, en concentran- | tum du Gouvernement I































[ et Un correspondant | son ordre récent ‘pee lant a Rome
Xe de Port-Arthur,-quil-a-quitts certains évdyues frangais sous La me-



Tapporte que les 3, 4 et 5 juil-
Rasses avaient pris 7 offensive
aient empard des fortifics



| plomatiques, --- Le Vatican refuse
courtoisement dannuler In conyoca-
tion adressée_aux évéques, sous le
| prélexte qu’en envoyant cette convo-
cation il restait dans | a limite de la
jjuridiction spirituelle des évéques
laquelle est en dehors du Concordat.
Pants 27.---Mgr le Norilez, évéque
| de Dijon, un des. prélats qui avaicnt
ontre les atlaques de |’es- regu Vordre da Vatican de suspen-
Be tdivostock. dre-Vexercice de leurs foncoons. é-
ERSBoURG 27. = exécution viscopal es et dialler & Rome et qui

tp
diPonais pour Voecupation n jen nsuite en avaient été empéchés par
i,

wags 26. —~ On. rapporte |
Virassé anglais «Ocean» et 3 |
-torpilleurs doivent quitter |
Uce port et.se rendre 4 Yo-|
pour y protéger les navires |

Tehouang, bien que médi-
§ longte mps, est néan moins

tenanten route pour Rome.
emitne proctirantun Brand.

Le 4o/o russe: 01 Wh: same 1G
jeponais 73.

4 ofo

généraux, japonais,

fer, le!

Le général Koaropat) kine ta ipporl ie)

> quis'a- | ne société ne doit jamais sicrifier :

celui de savoir tourner ses regards vers le
_paovre, En cela,

général |

nace d’une rupture les ‘rolations-di-

le Gouvernement frangtis ost main’



Dieau-nosé de fours rouge €t bleu,



Vendredi, 20 Juillet 194





les fétes de cha-
vivifiani qui

Nous les aimons bien
Elles an baame

$0!

| apaise les souffrances. Et celles-ci mar-

+e




chent en progression ave on meme
de Vhaminkté Liimmense

¢ Pest

nous avons franchi une
gloriease étape par une meilleure et sen
sible compréhension des CQhuvres de bien-
faisance. La brillaute manifestation de
a Was whe est tout 2988i b: ten Or SYOIBa.
thigue té: moignage aux Dames de St
Vincent de Paul qu’une note favorable a
la population: En-effet; qui na vu-avec—
ane ineffable satisfaction, cette admirable ~
rencontre de compéres distingués et de.
commeéres simables vesant, de bonne
grace, dive de fagon alata; Tent Wdte
de charité? Voici que le vaste angle ou
se réunissenl parrains et marraives se rem-
mit de plus en plus, offrant alers le vie
vault, ms gaifique aspect de daimes élégam-
ment embijoutées, délicieusement entoi-
lessées.

Crest bien Ia société haidenne digne-
ment représentée, marquant son sens dé-
licas du Beau. Nous fe citons aucun nom,.
on nous l'excusera volontiers, ne voulant
faire de jaloux, tout naturellement de j ja>
louses.

Lecélébrantarrive, revétude.sa blanche.
chape. Il s’arréte 4 une minuscule élé-
vation de macgonnerie. Ici s’'accomplira la
aymbulique cérémonie. H bénit la muetie

jerre chargée de girder un important se~
cret. Elle couvre, en réalité, une polte de.
zinc minutieusement murée dans les fon-
dations. Cette bole renferme 4 son tour
ety texte latin. le vocable de la Chapelle: .
St-Vineent de Paul, le nom du souverain
du pays, Vannée de son mandat ( Nord
Alexis, 2¢ année); ceux du Métropolitain
( Mgr Couan, 1" année), ceux du Souve-
rain de Eg} ise (Pie X re année). Ensuite,
vient Varestation da Maire de la Com-
mune, de la Présidente de UHospice, de
VArchitecte et de PAumonier de fCEavre.

Lorsqué finit la consécration religicuse,
ja pierre scelte avec la truelle cravatée
de femb!éme nationale, parrains et mar-
raines, dans un défilé grandiose, im-
posal, Vienueni a leur tour sceller — par
les irols coups traditionnels ~~ avec le mar~-
Tele


























































est leur maniéré de témoigner. Pais Hs od:
déposent leur obole dans la corbeille de] d
select quéteurs et quétenses, de ravissants a
Un groupement social éveille nécessai- | ment plu & Vassistance.
rement certaines impressions. Le baptéme | Mile Margot Roche met ha itu
achevé, nous avons certes, pensé au ri- | une bonne grice | si lonable au_ ser
goureux traditionnalisme de l’Eglise fixe, } la Charité gu’ velle a mérité, & juste
invariable. — L’esprit haitien, ajoutions- | l’enviable ovation du. public. value pa
nous, ne se fortifierait-il-pas, s'il montrait | grande valse de’ Mason exécuté
~plus complétement, le méme attachement | un charme infini.
4 la tradition, évoquéesimerveilleusement |) Mr Pierre Dusseck est salud, pour son
par les gracieux noeuds rouge et bleu des | début, par un rare a la fois sympathique |
Zélatrices de St-Vincent de Paul? = Paccueil des spectateurs.qu ‘ida su enthou- }
La cérémonie terminée d’un cété, se | siasmer.
poursuit de Faure, La messe commence.| Mile Léonie Coicou dit une poésie pater- |
Lrofficiant est le R. P. Benoit et y assis- | nelle «Eline et Fleurettee of l’on reléve |.
tent les Miffistres Laraque, Magny, Mgr | l’accent particulier de famille mélé a un] uae ce a signe: a
Beauger, curé de Sie-Anne, des sénateurs, ¢ attrait exquis. La mignonne diseuse regoit | - 1:0. sablique.—Les Adm
des déparés, des juges et d’autres notabi- eee chaleureux encouragement _ iss pla de doaane. ,
Un jeune prétre seléve, pafle. laura a> Mr Camille Borno soulave chaque ‘fois i sed eo
peine prononct quelques mots, le Pére | qu’il parait une pluie d’ applaudissements. | légié de 1 'Btat en Poccurren 2
Yel, que déja il a ému son auditoire par} C'est un fils choyé du public. - : ie asd apeciGé Gue
cette sarole sortie du coeur. La vie belle, P'1i-Kat’ Astrée,mignonne violoniste | de timbre de Soe ea ere
étonnanie, bienfaisante de Vincent de] six ans,a remarquablement étonn€ parton | cant er & ae aie he
Paul est esquissée dans un langage se dis précoce talent. . ae cus ie oe seront
tinguant. par.de-superbes élans oratoires MM. L. Chancy et Mirambeau ont fort | les. responsables. - a







































































Cette vie cileeméme est toute une élo- | amusé par leurs monologues comiques. ee
_ quence. Car Vincert de Paul se complai- | Eufin un_grot upe de. fillettes,en-merveil-} es Sénat .
sait «aux sanglots de l'exil, aux larmes | leux costume pourpre et blanc, au corsage | “Pas de séance. hier au Sénat,
da désespoir. » Il était né pour la miséri- | et ala coiffure fleuris, exécute avec une} minal n’ayant accusé la présel
corde. Le souvenir des bonnes-actions ne | grace, un tact parfaits, de splendides jeux} 25. membres. _
périt point. Les Iconoclastes désarmé- | de cerceaux tout en cadengant_ au ryth- | Ala séance de ce jour, le
rent devant la statue de Vincent de Paul. | me d’ane musique allagre, caprlean Cel proctdera a Pélection coe
Les Conventionnels slaplacérent dans la ga- | fur tout un. idomphe. membres de la Ch
erie des grands hommes avec cette ins “Acneatcheures er dente. la fete “prend | es —ription - < Vincent de- Paais Wj -philanthro- | ee faut laisserd repeat ic coat det Hos. Se Ein Casi “Olkr
phe franguis. » L’Eolise le place ace dans ‘a 84 | pice fertile en agréments : aux promeneuis yp. . J. de la Myre, | Vi
letie de-ceux qui sont victorieux ici et) et promencuses. On s'en va heureox deces pentane, de Puybaudet, :
_ja:hant \. Henrengcenx guise péndtre rt endive ents: souhaiant de soc OF :
cet hérofsme et Vimitént | Aussi PEglise | cés, toujours du succes 3 une CEurre | mostheneset Lycurgue Sam se
voit. -elle les plus nobles sentiments chez | combien méritoire.. _ = Pea contre Pordonnance de la
les Zélarrices de St- Vincent de Pasl con- | du conseil qui lear a été sigt
tribuant au bien de la Société et 2 Va- “| Juillet courant.
venir de la Patrie. T A Ste-Rose de Lim
A Vissue de la messe, parrains er mar- | La distribution des prix au
raines séparpillent dans la superbe cour oS. | de Lalue a eu en immense
—de-lFHospice, se dirigent vers les comp: : ‘Communiqué SO | succes. Le programme qt com
toirs, donnent le savoureux spectacle dont} - | beaox numéros a éé brillam
sont ordinai:ement avides les yeux, Ce- Sicrétaiverie @' Brat de I Tatériewr et de ‘La pattie finale: « Union des d
pendant il faut songer aux pauvres, c’est | ja Police Gintrale . ‘ceaun Jissant au chant gra
leur féte, Les visites aux salles des mal-| Le journal « Le Moment », dans son wee ru lee ‘Dessalinienne,
heereux minésla plupart par des mauz } N°-85, paru--le-mercredi-27 Juillet cone | tance qui l’a saluée pat
inflexibi les, nous montreat la tenue excel- | rant, 2 publié un Rapport al "adresse du appl di a E somme
applau issemenis. Ea
lente de UEvblissement. Ex l'on se ré Seerétaire d’Erat des Finances, rapport a
mo conforte devant. -seue-tvidence da Bien; [surlequelleGouvernenient n’. :
¢ est send le moindre murmure que Von ee statné et qui devait ttre publié sue S a Se
retourne le soir 2 la partie récréative, ap- le « Moniteur », destiné 4 linsertion des)
0 actes officiels du Gouvernerhent. to

me



porter laseconde obole du" Pauvre. 4
= Ee joutial Le MOMENT 9 s'est renda

“coupabic dela publication “d'ane pitee

“worraurorisées PO

Le Gouvernement désapprouve et blame

la conduite da journal « Le Moment », |

Porteal Piece: 28 Juillet: 1904. :

-Vented’Or =

Nous avons omis de consigner, “hier, |
que la vente d’or que sous avions annon-

cé¢, par. JeDépariement. des- finances et du

commerce’ s'est eflectuée mercredi.

La summe vendve a été de 20.000 dol
lars, au taux de 465 %,. —

Rapport

~ Guignol s'annexeau- “cheas rede lHospice,-
meten joie nos miocheS- se tenantleurs
petites cdtes, Les grandes personnes mé-
me ne résistent pas, se mélent 2 ces en-

_ fantines récréations,. Ses gales réprésenta-
%



Paul: Pauilh, “démissionnair
Barr; en qualité de répétixe
c - Nos mopliments-



tions achevées, Guignol léve sa tente:

L’antre rideau se léve, ap:és de bril-
lants morceau de l'orchestre de la Marine
et d Astrée.

Me Ludovie Santini—dit-gentiment d’a>
musants monologues.---Mr.Jean Zéphir.
joue une jolie marche enlewe avec én«
train.~--Mr Arthur Balmyr montre an
doigté énergique, stir dans la Danse pare
: Mi Clément Bellegarde aea pattage le don a Com nission nommée par le Dé at-
peisetrs inerester. -Achaque monologue, | tement des Gnances et composée de MM.

fet vivement appliedi redemandé. ‘Th. Martin , Edmond Dauphin Innoceat)










vor,---¢Youn ti_ machanne sit, Anciens Elévesdes Fréres
fe Tirésias,»--« Youn vodon | MM.les Membres actifs dela Société des |
vant, --« Ma tante Ticile wai | Anciens Eléves des Fréres sont invités a)
7 Chouchow?, ete. se réunir en Assemblée Générale, diman- |

. gennuiera pas demain soir au | che 31 juillet courant, A 10 hres précises |





° ® SMIT] oe

aitre-Tailleur, |
Grand-Rue ,181,






































ne s
peet cela pour une gourde | de matin, a PTosvitution Saint-Louis de | Annonce a ses nombreux clients
t Pentrée généraic.” ae | Gonzague. = ne

: Sigs - Ordre du jour: que sa maison est nouvellement

aa dise! ' : ; oe
love me conjugel | assortie d'une grande quantité de

| 1° Lecture et.sanction du dernier pro- |
sae du dominicain Manuelique, | cts-verbal — MED | Diagonales, Flanelles, Gheviottes ef Gasimirs
mime onde, qui avait regu | fe fale par ME. Mouyons | a , sriorité
ee ave balle a le dlavicule droite | 3° Rapport du Président; : d'une réelle superiorite.
jerpier, 20 Portail Saint-Joseph, est} 4° Rapport du ‘T'résorier ; | Dans son établissement, ob
5° Election d'un nouvesu Bureau. | trouvera, comme toujours, les

hier matin. ;
fanérailles ont ew liew dans l’aprés- Port-au-Prince, 29 Juillet 1904. | derniéres modes frangaises et an-

























: Le Président: Le Secrétaire: glaises.
Steamer Valencia H. GUS B. CHANCY. |








steamer est entré ce matin avec les
agers suivants venant de

York. — Mr Vogues, Mr et |



(nglaise :
CONS Sil Marchand:

i — al ; es ; “4 , ,
4° A la population toute entiére, de 101, rue du Centre.
s'occuper sérieusement de |'élude de Coupe Moderne et Elégante
la Langue Anglaise dont elle aura slre- | Snécialilé de coupons pour pantalons
y ae . oy at go cre 7 ORE on * 6 .
mee ans un avenir tres rap et qilets de premier choiw.
3 $a ‘4 "fy “ 2 EP £93 : 4
Q> A mes anciens éléves du Lycée) b@ marson la mieux assortie de toute
National: deme voir pour la forma- Flaiti en étoffes fantarsie, cu. .
‘ wanda ~, ag PA ar po. “pepe?
tion de grands groupes pour | étude de queites et képis militaires
la langue dans des conditions ayanta-
_geuses a plus d’un point de vue,



e er.
Haitien.— Paul Emile, Marius Ni-

ok. Bonnefil, D.Morcine, Mme Cé-

a Avis
Par ordre du Gouvernement, les étu-
is de I'Ecole Nationale de Méde-
et de Pharmacie doivent-se- pré-
r tous les matins & |’Hépital Mi-
eg etaux heures reglémentaires.
Faute par eux de se présenter, il sera
-eontre eux telle décision que de
droit.
‘Médecin en chef de V Hépital Mi
toire de Port-au-Prince,

—Dr ALBERT GENTILE



SERGE SNE ENRON



3: A mes ex éléves particuliers : de
eprendre sans délai, leur cours Van}
slais, Jangueaujoard’hui indispensable |



Tailleur Huropéen

ent arrivé A Port
fre ses services a la

- 4e A mes éléves actuels: de redoubler Nouvellem
Vardeur dans leur étude de cetle lan- {
rue dont Vutilité a Pavenir n'est plus
Veijer dé donate pour personne.”
A tous jolfre mes services, mettant



au-Prince, 0
>} population.



ravall dé hatit Choix!





- APoecasi ; oe | aan ri ) la disposition des particuliers uo des | Coupe élégante et Prix modérés.
a casion de laféte de bnomazeau, | gr ‘s nés dans des loeaux di- - % .
groupes, formes dans des loc 442, Rue du Magasin de |’Etat.

yers, mes connaissances de ces deux lane |.

gues universelles;-tanglais-et- le frane.

tam TDS) 3 ype LP D3 7" Leggs % ve * og ER gong
gaig; ainsi gue mya longue experience | kK LPANCIS DE ST S
dans Preuseignement mon dévousment | ran CISCO IPO U
et ma rigularité au travail et ma mé- | Fabricant de Chaussures.
thode toute pralique. La Manufacturé a foujours en

manche 31 Juiller,la-Direclion avise
le public qu'il y aura le matin deux
parts: le premier a 6 h 15 le second
6b 30, au lieu du seul départ régle
Méntaire de 6 h 30.
Les trains parliront de la Gare du










4 an


















Nord ef non : ae

du Champ de Mars. Prix raisonnables.--- Voir le profes- ,

% ¥ * 6 e * ‘ _ . . vee — “ eo : , A 1 e } a

En outre dn départ réglémentaire de | seur aux Nes oO, Rue Lamarre et 113, dépot un grand slock, ~ Pour la
vente en pros et détail, — de

heures de Thomazeau, il y aura un
Supplémentaire qui laissera Tho-

menu a 4 by B0’.

Tous les trains s’arréteront d la gare

og at

Vboraire des trains ordinaires des

Manches est maintenu -

Rue du Peuple. oo
Jos Iso DESCE. | chaussures en tous genres pour

%

women | LToMMES, PEMMES, ANFANTS,









-M,-EL DesGRAVES, phurmacien de Les-commanles des~-commer>
fére classe, informe qui de droit eb} eants de limtérieur pourront étre

notamment les individus avec qut) avaeytg ; . ‘ ,
: ut ayéculées dans une semaine a
a) est en Payer COMLINEFCIal, J wil 3 Be Semame mens













oe FERC TOUT LT er pre grmeeeprmncrvmmenenmnnaloanagmsnsggani gee Ba a gee DEI ERIE
yo 10 : wa jamiss ached de POR UT GOUT ©. Wo Bw. 8s
bh.30 du matin et Fronls-Forts, 23:



nement,ni donné mandat d personne |
@Pagir en son nom dans aucune af |
faire.

Ph. 30-de Vaprés-midi,

_ Départs de Thomazeau

: 2m). 10h 40, — du matin;
3h et 4 30 de l’aprés-midi.

LA DIRECTION








| it

; \ > te . Yoak ode ,
; de Po t wPs i NCE. | La plus haute récompense a Vixpo-
Noss avons lhonneur d’aviser notre sition universelle de Ruffaio

clientele gu'pn accident de machine | , aaa
ee tien | Pureté garantie vieillissement nature

















E> partira dimanche 31 | 2° opige de SEP In rele | V
pour Gonaives’ Jérémi [tion de nos produits Jusqu’t Parrivee | Saree
o de Cube Jérémie Cll au prochain steamer venant de New- | ente en SOF by en détail chez
Tae uuba, prenant fret} york. |e Fabricant
BTS oo BOO: Port-au-Prince, 26 Juiller 1904, | ison M.Sylv
sera C. Lyon Hau & Co! LA DIRECTION | 43, Rue des Front Forts, 43.








































.

Cntreprise aux Ganeuses de}.





tue des Miracles, ahs |

FOURNISSEUR: + SUCE RERIE TT The





du Grand Cercle de Port-au-Prinee 4 =PL AINE: DU CU
du Petit Club la Pai G d de ¢ .
d estaurant de la Palx Oo
" . du Commerce ran epot Puc. es ésars, Ne 7

« Central ~
«de France jou se. tient Monsieur Barbancourt 4 la disposition d
6 __Patrie leurs, et aussi pour expédier leurs commandes fan

| lle que pour | Etranger.

de ’Hétel Bellevue | eae | et Rue du. Qu:



du Grand Café
du Ber Fin de Siécle
du Uo minerce
des Amateurs,





me &

Pat ony Cinval
SEOUL Ee meets

uy

4
i i

» EF

3
« dele Cham bre Os
« dela Poste je
« dela Gare.
« du Palais
@ de roy HOD
« Larousse
a Lavictoire
« Harris
Pelit-Godve
Café Lochard
Jérémie
_ “Cane ABTS Dae |
St-Mare a
A. Dslerieourbe cn.
pment f TERTIE: eee secemnrereinre te tihng snaten mene SESE tae
N. Lafootant

sk





Aoprennent la valeur d'une _
onne Police d@ Assurance Sue I






PRIMES Mopenies ae
Informations aux t bureauee » dela, Compa agnia, rue

smcveneininn nll ans mag nummer se nr ice ae

ou a MM. Huneck & Co, négociants.

















Patenté A. L. DELORNE -- Agent-général pour |
PORT-AU-P
Au Cap-Haitien . -L. Ropon MAckENZzI
Aux Gonaives VveP. Lancevor &
A Jérémie — - |. FS Havsscen
Aux Cayes H. Muncumever &
A Jacme] . ~~ (. Vore, avocal,












Cui, Bae
Anuhimorrise:

Be aes



‘ Be Bang % PO Eee,
~s cabins Les ,
#

OLERANG
Swlnatic: edema









Se ec tate





Full Text






-au-Prince (Haiti)



“ Abonnement pour Département...
@ e &trengar









qui leur donne une nouvelle base
de la mer par le chemin de

flenve et Ia grande route ponr in


















Si CABLES TELEGRAPHIQUES






NOPOLE du NOUVELL ISTE mouvement vers le nord.--- Cotte
eeccupation a éoilemen a merir effet
REPRODUCTION V INTERDITE). i > oe

_ | de couper une des principsles voie

Se rASHOUAG O77. —Le Gouver- | de communication aver Dart. Arthur,

jut Britannique a adressé_a la
sie un protét contre | ‘'escadre de
iyostock quia coulé le vapeur
ht: au large des cétes du Japon.
ae le contenu de cette protes-
nail pas été publié, les dépé-
sde Londres rapportent que VAn-
re demande une réparation
forme d'une indemnité, ,Vexcu

que. dens bataillons | japon: ul
vancaient dans la vailée de hon 10,
vers Souyan parle défilé de Ta, le
25 juillet, ont été pris en embuscaje
par be cavalerie russe. Ly téte de
la colonne japonaise s'est dispersde
en désordre, perdunt 50 hommes.
Tokio 27,.— Lrarmée do
Oki, conbiide avec ce ca’on appel-
eles forces de Ta-Kou-Ghan, a atta-
qué Ta- Teh e-Kiao dimanche soir et
reaptiré-hindi-tous les pons Hapor
ants.--- Les forces russes se compo.
saient de cing divisions.---Les Japo-
ais ont perdu 800 hommes.
Toum-Fow 27.--- Des réfugiés rus
s qnisont arrives ici rapportent
ue le «Lieutenant Bouroukolfs at
eux autres contre-torpilleurs rus-
sas ont été torpiilés et deéiruits “par
es Japonais dans la nuit du 20.
Rome 27,--- Le Vatican a envoyd
|aujourd’hui une réponse a lullima-
“angais spat

























Beene, recu tt aujoard’hui le e gé
ral Koaropatkine confirme [a pri
Séde Ta-Tche-Kiao par les Japonais

ipporte qu'une division Ja ponai-
marche sur Hai-Cheng. ---Ii ajou-
€ lescorps d'armés des généraux
iberg ec! Zainbaleff, sont & Hai-
mais gue Parriéve-garde de
» Russe est entré a Ta-Tehe-
et Hai-Cheng--- Les Japonais
lent 4 menacer.les communit

8 de Liao- Yang, en concentran- | tum du Gouvernement I































[ et Un correspondant | son ordre récent ‘pee lant a Rome
Xe de Port-Arthur,-quil-a-quitts certains évdyues frangais sous La me-



Tapporte que les 3, 4 et 5 juil-
Rasses avaient pris 7 offensive
aient empard des fortifics



| plomatiques, --- Le Vatican refuse
courtoisement dannuler In conyoca-
tion adressée_aux évéques, sous le
| prélexte qu’en envoyant cette convo-
cation il restait dans | a limite de la
jjuridiction spirituelle des évéques
laquelle est en dehors du Concordat.
Pants 27.---Mgr le Norilez, évéque
| de Dijon, un des. prélats qui avaicnt
ontre les atlaques de |’es- regu Vordre da Vatican de suspen-
Be tdivostock. dre-Vexercice de leurs foncoons. é-
ERSBoURG 27. = exécution viscopal es et dialler & Rome et qui

tp
diPonais pour Voecupation n jen nsuite en avaient été empéchés par
i,

wags 26. —~ On. rapporte |
Virassé anglais «Ocean» et 3 |
-torpilleurs doivent quitter |
Uce port et.se rendre 4 Yo-|
pour y protéger les navires |

Tehouang, bien que médi-
§ longte mps, est néan moins

tenanten route pour Rome.
emitne proctirantun Brand.

Le 4o/o russe: 01 Wh: same 1G
jeponais 73.

4 ofo

généraux, japonais,

fer, le!

Le général Koaropat) kine ta ipporl ie)

> quis'a- | ne société ne doit jamais sicrifier :

celui de savoir tourner ses regards vers le
_paovre, En cela,

général |

nace d’une rupture les ‘rolations-di-

le Gouvernement frangtis ost main’



Dieau-nosé de fours rouge €t bleu,



Vendredi, 20 Juillet 194





les fétes de cha-
vivifiani qui

Nous les aimons bien
Elles an baame

$0!

| apaise les souffrances. Et celles-ci mar-

+e




chent en progression ave on meme
de Vhaminkté Liimmense

¢ Pest

nous avons franchi une
gloriease étape par une meilleure et sen
sible compréhension des CQhuvres de bien-
faisance. La brillaute manifestation de
a Was whe est tout 2988i b: ten Or SYOIBa.
thigue té: moignage aux Dames de St
Vincent de Paul qu’une note favorable a
la population: En-effet; qui na vu-avec—
ane ineffable satisfaction, cette admirable ~
rencontre de compéres distingués et de.
commeéres simables vesant, de bonne
grace, dive de fagon alata; Tent Wdte
de charité? Voici que le vaste angle ou
se réunissenl parrains et marraives se rem-
mit de plus en plus, offrant alers le vie
vault, ms gaifique aspect de daimes élégam-
ment embijoutées, délicieusement entoi-
lessées.

Crest bien Ia société haidenne digne-
ment représentée, marquant son sens dé-
licas du Beau. Nous fe citons aucun nom,.
on nous l'excusera volontiers, ne voulant
faire de jaloux, tout naturellement de j ja>
louses.

Lecélébrantarrive, revétude.sa blanche.
chape. Il s’arréte 4 une minuscule élé-
vation de macgonnerie. Ici s’'accomplira la
aymbulique cérémonie. H bénit la muetie

jerre chargée de girder un important se~
cret. Elle couvre, en réalité, une polte de.
zinc minutieusement murée dans les fon-
dations. Cette bole renferme 4 son tour
ety texte latin. le vocable de la Chapelle: .
St-Vineent de Paul, le nom du souverain
du pays, Vannée de son mandat ( Nord
Alexis, 2¢ année); ceux du Métropolitain
( Mgr Couan, 1" année), ceux du Souve-
rain de Eg} ise (Pie X re année). Ensuite,
vient Varestation da Maire de la Com-
mune, de la Présidente de UHospice, de
VArchitecte et de PAumonier de fCEavre.

Lorsqué finit la consécration religicuse,
ja pierre scelte avec la truelle cravatée
de femb!éme nationale, parrains et mar-
raines, dans un défilé grandiose, im-
posal, Vienueni a leur tour sceller — par
les irols coups traditionnels ~~ avec le mar~-
Tele























































est leur maniéré de témoigner. Pais Hs od:
déposent leur obole dans la corbeille de] d
select quéteurs et quétenses, de ravissants a
Un groupement social éveille nécessai- | ment plu & Vassistance.
rement certaines impressions. Le baptéme | Mile Margot Roche met ha itu
achevé, nous avons certes, pensé au ri- | une bonne grice | si lonable au_ ser
goureux traditionnalisme de l’Eglise fixe, } la Charité gu’ velle a mérité, & juste
invariable. — L’esprit haitien, ajoutions- | l’enviable ovation du. public. value pa
nous, ne se fortifierait-il-pas, s'il montrait | grande valse de’ Mason exécuté
~plus complétement, le méme attachement | un charme infini.
4 la tradition, évoquéesimerveilleusement |) Mr Pierre Dusseck est salud, pour son
par les gracieux noeuds rouge et bleu des | début, par un rare a la fois sympathique |
Zélatrices de St-Vincent de Paul? = Paccueil des spectateurs.qu ‘ida su enthou- }
La cérémonie terminée d’un cété, se | siasmer.
poursuit de Faure, La messe commence.| Mile Léonie Coicou dit une poésie pater- |
Lrofficiant est le R. P. Benoit et y assis- | nelle «Eline et Fleurettee of l’on reléve |.
tent les Miffistres Laraque, Magny, Mgr | l’accent particulier de famille mélé a un] uae ce a signe: a
Beauger, curé de Sie-Anne, des sénateurs, ¢ attrait exquis. La mignonne diseuse regoit | - 1:0. sablique.—Les Adm
des déparés, des juges et d’autres notabi- eee chaleureux encouragement _ iss pla de doaane. ,
Un jeune prétre seléve, pafle. laura a> Mr Camille Borno soulave chaque ‘fois i sed eo
peine prononct quelques mots, le Pére | qu’il parait une pluie d’ applaudissements. | légié de 1 'Btat en Poccurren 2
Yel, que déja il a ému son auditoire par} C'est un fils choyé du public. - : ie asd apeciGé Gue
cette sarole sortie du coeur. La vie belle, P'1i-Kat’ Astrée,mignonne violoniste | de timbre de Soe ea ere
étonnanie, bienfaisante de Vincent de] six ans,a remarquablement étonn€ parton | cant er & ae aie he
Paul est esquissée dans un langage se dis précoce talent. . ae cus ie oe seront
tinguant. par.de-superbes élans oratoires MM. L. Chancy et Mirambeau ont fort | les. responsables. - a







































































Cette vie cileeméme est toute une élo- | amusé par leurs monologues comiques. ee
_ quence. Car Vincert de Paul se complai- | Eufin un_grot upe de. fillettes,en-merveil-} es Sénat .
sait «aux sanglots de l'exil, aux larmes | leux costume pourpre et blanc, au corsage | “Pas de séance. hier au Sénat,
da désespoir. » Il était né pour la miséri- | et ala coiffure fleuris, exécute avec une} minal n’ayant accusé la présel
corde. Le souvenir des bonnes-actions ne | grace, un tact parfaits, de splendides jeux} 25. membres. _
périt point. Les Iconoclastes désarmé- | de cerceaux tout en cadengant_ au ryth- | Ala séance de ce jour, le
rent devant la statue de Vincent de Paul. | me d’ane musique allagre, caprlean Cel proctdera a Pélection coe
Les Conventionnels slaplacérent dans la ga- | fur tout un. idomphe. membres de la Ch
erie des grands hommes avec cette ins “Acneatcheures er dente. la fete “prend | es —ription - < Vincent de- Paais Wj -philanthro- | ee faut laisserd repeat ic coat det Hos. Se Ein Casi “Olkr
phe franguis. » L’Eolise le place ace dans ‘a 84 | pice fertile en agréments : aux promeneuis yp. . J. de la Myre, | Vi
letie de-ceux qui sont victorieux ici et) et promencuses. On s'en va heureox deces pentane, de Puybaudet, :
_ja:hant \. Henrengcenx guise péndtre rt endive ents: souhaiant de soc OF :
cet hérofsme et Vimitént | Aussi PEglise | cés, toujours du succes 3 une CEurre | mostheneset Lycurgue Sam se
voit. -elle les plus nobles sentiments chez | combien méritoire.. _ = Pea contre Pordonnance de la
les Zélarrices de St- Vincent de Pasl con- | du conseil qui lear a été sigt
tribuant au bien de la Société et 2 Va- “| Juillet courant.
venir de la Patrie. T A Ste-Rose de Lim
A Vissue de la messe, parrains er mar- | La distribution des prix au
raines séparpillent dans la superbe cour oS. | de Lalue a eu en immense
—de-lFHospice, se dirigent vers les comp: : ‘Communiqué SO | succes. Le programme qt com
toirs, donnent le savoureux spectacle dont} - | beaox numéros a éé brillam
sont ordinai:ement avides les yeux, Ce- Sicrétaiverie @' Brat de I Tatériewr et de ‘La pattie finale: « Union des d
pendant il faut songer aux pauvres, c’est | ja Police Gintrale . ‘ceaun Jissant au chant gra
leur féte, Les visites aux salles des mal-| Le journal « Le Moment », dans son wee ru lee ‘Dessalinienne,
heereux minésla plupart par des mauz } N°-85, paru--le-mercredi-27 Juillet cone | tance qui l’a saluée pat
inflexibi les, nous montreat la tenue excel- | rant, 2 publié un Rapport al "adresse du appl di a E somme
applau issemenis. Ea
lente de UEvblissement. Ex l'on se ré Seerétaire d’Erat des Finances, rapport a
mo conforte devant. -seue-tvidence da Bien; [surlequelleGouvernenient n’. :
¢ est send le moindre murmure que Von ee statné et qui devait ttre publié sue S a Se
retourne le soir 2 la partie récréative, ap- le « Moniteur », destiné 4 linsertion des)
0 actes officiels du Gouvernerhent. to

me



porter laseconde obole du" Pauvre. 4
= Ee joutial Le MOMENT 9 s'est renda

“coupabic dela publication “d'ane pitee

“worraurorisées PO

Le Gouvernement désapprouve et blame

la conduite da journal « Le Moment », |

Porteal Piece: 28 Juillet: 1904. :

-Vented’Or =

Nous avons omis de consigner, “hier, |
que la vente d’or que sous avions annon-

cé¢, par. JeDépariement. des- finances et du

commerce’ s'est eflectuée mercredi.

La summe vendve a été de 20.000 dol
lars, au taux de 465 %,. —

Rapport

~ Guignol s'annexeau- “cheas rede lHospice,-
meten joie nos miocheS- se tenantleurs
petites cdtes, Les grandes personnes mé-
me ne résistent pas, se mélent 2 ces en-

_ fantines récréations,. Ses gales réprésenta-
%



Paul: Pauilh, “démissionnair
Barr; en qualité de répétixe
c - Nos mopliments-



tions achevées, Guignol léve sa tente:

L’antre rideau se léve, ap:és de bril-
lants morceau de l'orchestre de la Marine
et d Astrée.

Me Ludovie Santini—dit-gentiment d’a>
musants monologues.---Mr.Jean Zéphir.
joue une jolie marche enlewe avec én«
train.~--Mr Arthur Balmyr montre an
doigté énergique, stir dans la Danse pare
: Mi Clément Bellegarde aea pattage le don a Com nission nommée par le Dé at-
peisetrs inerester. -Achaque monologue, | tement des Gnances et composée de MM.

fet vivement appliedi redemandé. ‘Th. Martin , Edmond Dauphin Innoceat)







vor,---¢Youn ti_ machanne sit, Anciens Elévesdes Fréres
fe Tirésias,»--« Youn vodon | MM.les Membres actifs dela Société des |
vant, --« Ma tante Ticile wai | Anciens Eléves des Fréres sont invités a)
7 Chouchow?, ete. se réunir en Assemblée Générale, diman- |

. gennuiera pas demain soir au | che 31 juillet courant, A 10 hres précises |





° ® SMIT] oe

aitre-Tailleur, |
Grand-Rue ,181,






































ne s
peet cela pour une gourde | de matin, a PTosvitution Saint-Louis de | Annonce a ses nombreux clients
t Pentrée généraic.” ae | Gonzague. = ne

: Sigs - Ordre du jour: que sa maison est nouvellement

aa dise! ' : ; oe
love me conjugel | assortie d'une grande quantité de

| 1° Lecture et.sanction du dernier pro- |
sae du dominicain Manuelique, | cts-verbal — MED | Diagonales, Flanelles, Gheviottes ef Gasimirs
mime onde, qui avait regu | fe fale par ME. Mouyons | a , sriorité
ee ave balle a le dlavicule droite | 3° Rapport du Président; : d'une réelle superiorite.
jerpier, 20 Portail Saint-Joseph, est} 4° Rapport du ‘T'résorier ; | Dans son établissement, ob
5° Election d'un nouvesu Bureau. | trouvera, comme toujours, les

hier matin. ;
fanérailles ont ew liew dans l’aprés- Port-au-Prince, 29 Juillet 1904. | derniéres modes frangaises et an-

























: Le Président: Le Secrétaire: glaises.
Steamer Valencia H. GUS B. CHANCY. |








steamer est entré ce matin avec les
agers suivants venant de

York. — Mr Vogues, Mr et |



(nglaise :
CONS Sil Marchand:

i — al ; es ; “4 , ,
4° A la population toute entiére, de 101, rue du Centre.
s'occuper sérieusement de |'élude de Coupe Moderne et Elégante
la Langue Anglaise dont elle aura slre- | Snécialilé de coupons pour pantalons
y ae . oy at go cre 7 ORE on * 6 .
mee ans un avenir tres rap et qilets de premier choiw.
3 $a ‘4 "fy “ 2 EP £93 : 4
Q> A mes anciens éléves du Lycée) b@ marson la mieux assortie de toute
National: deme voir pour la forma- Flaiti en étoffes fantarsie, cu. .
‘ wanda ~, ag PA ar po. “pepe?
tion de grands groupes pour | étude de queites et képis militaires
la langue dans des conditions ayanta-
_geuses a plus d’un point de vue,



e er.
Haitien.— Paul Emile, Marius Ni-

ok. Bonnefil, D.Morcine, Mme Cé-

a Avis
Par ordre du Gouvernement, les étu-
is de I'Ecole Nationale de Méde-
et de Pharmacie doivent-se- pré-
r tous les matins & |’Hépital Mi-
eg etaux heures reglémentaires.
Faute par eux de se présenter, il sera
-eontre eux telle décision que de
droit.
‘Médecin en chef de V Hépital Mi
toire de Port-au-Prince,

—Dr ALBERT GENTILE



SERGE SNE ENRON



3: A mes ex éléves particuliers : de
eprendre sans délai, leur cours Van}
slais, Jangueaujoard’hui indispensable |



Tailleur Huropéen

ent arrivé A Port
fre ses services a la

- 4e A mes éléves actuels: de redoubler Nouvellem
Vardeur dans leur étude de cetle lan- {
rue dont Vutilité a Pavenir n'est plus
Veijer dé donate pour personne.”
A tous jolfre mes services, mettant



au-Prince, 0
>} population.



ravall dé hatit Choix!





- APoecasi ; oe | aan ri ) la disposition des particuliers uo des | Coupe élégante et Prix modérés.
a casion de laféte de bnomazeau, | gr ‘s nés dans des loeaux di- - % .
groupes, formes dans des loc 442, Rue du Magasin de |’Etat.

yers, mes connaissances de ces deux lane |.

gues universelles;-tanglais-et- le frane.

tam TDS) 3 ype LP D3 7" Leggs % ve * og ER gong
gaig; ainsi gue mya longue experience | kK LPANCIS DE ST S
dans Preuseignement mon dévousment | ran CISCO IPO U
et ma rigularité au travail et ma mé- | Fabricant de Chaussures.
thode toute pralique. La Manufacturé a foujours en

manche 31 Juiller,la-Direclion avise
le public qu'il y aura le matin deux
parts: le premier a 6 h 15 le second
6b 30, au lieu du seul départ régle
Méntaire de 6 h 30.
Les trains parliront de la Gare du










4 an


















Nord ef non : ae

du Champ de Mars. Prix raisonnables.--- Voir le profes- ,

% ¥ * 6 e * ‘ _ . . vee — “ eo : , A 1 e } a

En outre dn départ réglémentaire de | seur aux Nes oO, Rue Lamarre et 113, dépot un grand slock, ~ Pour la
vente en pros et détail, — de

heures de Thomazeau, il y aura un
Supplémentaire qui laissera Tho-

menu a 4 by B0’.

Tous les trains s’arréteront d la gare

og at

Vboraire des trains ordinaires des

Manches est maintenu -

Rue du Peuple. oo
Jos Iso DESCE. | chaussures en tous genres pour

%

women | LToMMES, PEMMES, ANFANTS,









-M,-EL DesGRAVES, phurmacien de Les-commanles des~-commer>
fére classe, informe qui de droit eb} eants de limtérieur pourront étre

notamment les individus avec qut) avaeytg ; . ‘ ,
: ut ayéculées dans une semaine a
a) est en Payer COMLINEFCIal, J wil 3 Be Semame mens













oe FERC TOUT LT er pre grmeeeprmncrvmmenenmnnaloanagmsnsggani gee Ba a gee DEI ERIE
yo 10 : wa jamiss ached de POR UT GOUT ©. Wo Bw. 8s
bh.30 du matin et Fronls-Forts, 23:



nement,ni donné mandat d personne |
@Pagir en son nom dans aucune af |
faire.

Ph. 30-de Vaprés-midi,

_ Départs de Thomazeau

: 2m). 10h 40, — du matin;
3h et 4 30 de l’aprés-midi.

LA DIRECTION








| it

; \ > te . Yoak ode ,
; de Po t wPs i NCE. | La plus haute récompense a Vixpo-
Noss avons lhonneur d’aviser notre sition universelle de Ruffaio

clientele gu'pn accident de machine | , aaa
ee tien | Pureté garantie vieillissement nature

















E> partira dimanche 31 | 2° opige de SEP In rele | V
pour Gonaives’ Jérémi [tion de nos produits Jusqu’t Parrivee | Saree
o de Cube Jérémie Cll au prochain steamer venant de New- | ente en SOF by en détail chez
Tae uuba, prenant fret} york. |e Fabricant
BTS oo BOO: Port-au-Prince, 26 Juiller 1904, | ison M.Sylv
sera C. Lyon Hau & Co! LA DIRECTION | 43, Rue des Front Forts, 43.





































.

Cntreprise aux Ganeuses de}.





tue des Miracles, ahs |

FOURNISSEUR: + SUCE RERIE TT The





du Grand Cercle de Port-au-Prinee 4 =PL AINE: DU CU
du Petit Club la Pai G d de ¢ .
d estaurant de la Palx Oo
" . du Commerce ran epot Puc. es ésars, Ne 7

« Central ~
«de France jou se. tient Monsieur Barbancourt 4 la disposition d
6 __Patrie leurs, et aussi pour expédier leurs commandes fan

| lle que pour | Etranger.

de ’Hétel Bellevue | eae | et Rue du. Qu:



du Grand Café
du Ber Fin de Siécle
du Uo minerce
des Amateurs,





me &

Pat ony Cinval
SEOUL Ee meets

uy

4
i i

» EF

3
« dele Cham bre Os
« dela Poste je
« dela Gare.
« du Palais
@ de roy HOD
« Larousse
a Lavictoire
« Harris
Pelit-Godve
Café Lochard
Jérémie
_ “Cane ABTS Dae |
St-Mare a
A. Dslerieourbe cn.
pment f TERTIE: eee secemnrereinre te tihng snaten mene SESE tae
N. Lafootant

sk





Aoprennent la valeur d'une _
onne Police d@ Assurance Sue I






PRIMES Mopenies ae
Informations aux t bureauee » dela, Compa agnia, rue

smcveneininn nll ans mag nummer se nr ice ae

ou a MM. Huneck & Co, négociants.

















Patenté A. L. DELORNE -- Agent-général pour |
PORT-AU-P
Au Cap-Haitien . -L. Ropon MAckENZzI
Aux Gonaives VveP. Lancevor &
A Jérémie — - |. FS Havsscen
Aux Cayes H. Muncumever &
A Jacme] . ~~ (. Vore, avocal,












Cui, Bae
Anuhimorrise:

Be aes



‘ Be Bang % PO Eee,
~s cabins Les ,
#

OLERANG
Swlnatic: edema









Se ec tate