Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
oe ort-au Prince (Haiti) Vendredl, 18 Décembre 1903.



























































































CENTIMES | Abontoment pour sea 0. PAR MOIS. GOURDE














Il importe de la rectifi:r par Pexposé
suivant, dont les clements sont restés
complétement étrangers a la Commis-



jnsetils et a tel “Blecteur de ma con-
: que eTribane put naissance, qui n’a que 28 ans, il en est |
bli i ubli a i attribué 50. Ces procédés, vous le sa-|
ique » son publiés @aprés un tartf | vez bien, Me | e Seerétaire d' Etat, cons- | ion.
_ dinsertion accepté par les intéressés, | tituent la plus flagrante violation dela} Le Conseil des Secrétaires a ‘Etat, le

Ces articles wémanent jamais de Loi; ils ne doivent pas rester impunis. | 8 Mui 1900, ue se décida a payer en
la rédaction. du Journal et- Tout cela se fit d'ailleurs sans-s scru- | consolides 6 fo et 12 %/o la somme de
LEGGE UL SOUT NOL Ce Ne sat ; pule, ati grand jour, comme si les lois | 38 000 dollars, dae en espéces, id

vatent, par: conségnent, engager en | n’avaient “plus aucune valeur et comme) ooersion tiie om réciamnation expresse~
| si. toute moralité était définitivement Ide la légation de France en faveur de

aucune fas on notre.re ansabitste é.
: bannie- de.nos mozurs pol litiques... -. | lamest ison frangaise” “Morsant, Laurent,
~Veuil lez agréer, ete. | ~—— Savey&E>-qui avait-fourni, sur-la foi.

‘TRIBUNE PUBLIQUE) == 20s [ecu aan i cea

Bizoton (voirles deux lettres annexées).
Le Gouvernement, depuis plus de.
|3 ans, avait consiamment mangué a
































Lettre O1 Ouverte | Mr Lélio Borno n nous prie side publier

“AU Seerétaire- d Etat de- Fintérienr (Port-au-Prince, 16 Décembre 1603
ous ses eng-gements envers le con-

- Post: au-Prince, le 18 Décembre 1903. Monsieur Casuste BUOU, cessionnaire; il avait mis Mr Durosier
"Mp te Seerdinire d’Etat, Seréuired EtaranDéparlement des Finances| dang )’ impossibilité de remplir les obli-
Pestime qu “7 est da moo dec de. ehdu Commerce, gations que celui-ci avait. contractées
“porter a as connaissance un fait | A in Seeréiairerie d’ Etat des finances. | envers } M. Lélio Porno, aqui i) avait
—dont Ja-gravité-2-suurait vous. écbap-| Moasieur | le Seerétaire d’ Etat, 5 an teeprive t qui =
per, Je le (ais sans hésitation, ear le La Commission d Eaquéte - Tminis-4 tis décombye ” 1806 &lévrior’ 1807, veer
_ Bouvernene - vebvel i ay nt pris & lene | trative, incomplétement informée a l'é- | fo matériel du wharf, Qu
‘de reidresser jes wbus de toutes sortes | gard de la «Créance Lélio Bornos, aj AML Lélio Bor st Durosier
qui ont déji ciusé tant le malheurs a} présente, dans la partie de son apport =: élio fan ed er urosier He
la Pes votre département, j’ai- amr au vee des 2 an Ds poition » ar fa fate ise souvernement
“er eul demeurer i ine | Gem re CONTAAT, UN exposé Inexrct,sus- | 7 BASE ‘ 5 rote
me bien Vespérer,ne p ices de Messienrs Moisant, Laurent, Sa-
ivey & Ce, eeux-ci crurent devoir s’a-

















































wel










different de vant les orocédés illégaux que | ceptib le de me causer prejudice, et qui
: oir , ; ‘ ar couséquent une rectil- |
-je vaisavoit Vhonneur de voussignaler. | nécessite par ¢ ~ : Pen rsa
A Peneantts des igs ‘positions formel- | cation dans les colonnes mémes du} dresser diveo ee . eke quis par
i YE i £ ar postilub ce Son ALi: %
les des articles {1 et 12 dela Loi Bleeto- | Journal Officicl. . , i ee saith ' e ona tituc 8,5€
vale, Vemploye da service communal} [lb résulte de ce rapport de la Gom- | ouwaL avo’ en nage te matériel du
préposé & Vinseription “des” électeurs, linission que, Monsieur Auguste Duros | wharf, en vertu (une clause de son
pen soucieux oir inconscient des res | sier setronvany orsuncier del Etatpour | contrat avee Mr Durosier, el cependant
pensabilités quail enCOurt OW “pent-étre | i. somme de 38 000 dollars _ prix de la Wexécutail. pas 83 obl igations de ce
mieux fork de 1 eppul de- ses chefs hié- | construc lon Wun wharfen fer a Bizo- | contrat. La Legation de i rance récla-
. capa d i} des Seerétaires d’Etat | Ma au Gouvernement heidi mn le paie-
a eaee. jmaginai s Val ir ia mont ce-te- Heuncdavmatéricl DEBS. OG0..
ar centaines que sous. mse bons de la consolidation dont Sx AES BS ouvernement, UNs-ainsLen-.
2 lon—bens—- 12. vob t cette dé. | demeure de faire honneur a sa signe
ii. concert cet Dons fture,arréla avec li Légation le régle-






12 ofo était - [ment qui fait, pour une partis, Vobjet
@ aux reine, see convent des ee de i eolomiasion d En,
C Ts vale

s | qués; que ces Durosier, et parce que } Mr Lélio

ler | jés, et try par. dautre A %/,, | Sor ussumait la charge personnelle
1 3876 | et qu'ettin Mr Lélio Borno doit resti- | da paiement en trailes de la valeur due







. uk iver A |'Etat des dilfSrences d MM, pigeant, Laurent, Savey & Co,
cette” on ae ie ns | au 6/0 pergues jusqy "ich, plu : | paiement gui ne tarda pas ae flectuer
Ga are gene ¢ mpte | éret de 129/, Yan sur les dites différen- | par Jes réalisalions que ces titres lui

ce A
Tel est. I exposé de l a Commission | De cet exposé net et clair, canfirmé
: par la haute autorité 2e la Légation de

BE

géyéral tS S.. rendirent poszibles.

es protergd is lea |
des

mguele.

































ee ee

France, dont j’ai (bonneur, Monsieur: _ Au Palais National
le Secrétaire d’Etat, de vous commu- — Hier matin, S. EB. le Président de
‘niquer_ la formelle déclaration en date--République, assisté-de MrM. Ferere, M
‘da 15 décembre courant, il résulte évi- ; nistre des Relations Extérieures, @ ‘Tega:
demment que le soussigné a le droit en audience de congé Mr Jaan Henriquez,
de repousser énergiquement,: comme ; qai a fait la présentation officielle oe
il la repousse ici, toute responsabilité | successeur, Mr Guarin Gonzalez, comme |
dans le fait que le Gouvernement hai- Gonsul-Général et chargé de Légation de
tien ait donné a la Légation de France | la Dominicamie. ~ ee
en paiement d'une réclamation de MM.| — Réception des plus cordiales; on a boy,
Moisant, Laurent, Savey & Ce des titres | du champagne au bonheur des deux Ré- ok } ae
42.%/5 au lieu detitresU°%/,. Ges titres | publiques scears. tee LO) oo
12 °/, sout- ils illégaux, sujets a restitu-| Nous saluerons la retraite de Mr Henri- | t avanl meee
-tion; -annulables? --- est la une ques-) quez avec sympathie, car durant son s¢~ ae
tion qui sera débattue et résolue entre | jour au mili de nous,
Ja Légation, de qui je tens les titres, | ime tant du trouy!
-etle-Gouvernement qui les a fournis. population. oe
Toutefois je tiens 4 faire une obser |. Quant 4 Mr Guarin Gonzalez, il
vation, elle est élémentaire ; mais dang | te trop d’amis ici pour quon ait
cette aflaire de consolidés, tant d’im- | de faire ses éloges. ee
moralités ont été révélées que, pourde to... a §t-Joseph — eee
public impressionnable, il devient in- | apras demain Vimonche a7 hres 1/2, ie Sgigaspenion os a
dispensable de toul préciser sous peine 4 Se dane PEolice © res t/*) | Gloigné de Port-au-k ince,”
Pétre suspect aura. lien dans TEglise St-Joseph une} 45/25 dui avoir dit: « Cha
auTe SUSPCC.. @ __ | messe solennelle A laquelle. assistera au} g-rivez-moi une lettre s¢
IL est absolument hors de doute que | ag de Port-au- | es ae
Pre we: es trane le nouvel Archevéque de Port-au- | jaquelle. vous m’annonecer
le Trésor haitien avait a payer pour la | p,: Ac setion Fa, : ee
. a | Prince, Mgr J. Conan.— A cette occasion, | Je g sa ( que je ne recevra
construction du wharf de Bizoton la | ‘ da Sacré- 1g 50 CGS It Re
pe ns les élaves du pensionnat N. D. du Sacré- | cule raison que vers mu les aurez pas en-_
somme de trente huit mille dollars en: wus sae ta Sitiesse 1. eee aa
5 : On| Coeus,-dirigé partes Socurs de ta Sagesse, | yoyées) et jirai, cette lettre a la main,
espéces. Sans ce paiement, le wharf} jnerpréreront une messe en musique de | pects au Directeur Général Ges Boca
n/auralt point ele constrult, d une parts. ppp de CHOzE ence TOE ES mm en oe 4















comp- | 54f5 une

besoin | En effer, les malfaie
f syadicats sur tous les |

| pour piller ‘effrontément les









dos 4s a yee ; > ' * . . . 7 ee Q
et de Pautre, le Gouvernement nen)” 7, musique du Petit-Séminaire College | pour se laisser
aurait pas moins élé obligé de payer a] syscutéera~ les plus beaux morceaux de | oC
la Légation de France, en valeur effec- | 2 STS + JE BE

cette naiveté

tive, les 135.000 frances de la réclama- son repertoire
ni den

tion Moisant, Laurent, Savey & C°. Le es Publication ss

Gouvernement devait done payer-—la}--, Voici Is publication qui a été faiteavant- | ¢

somme inlégrale de 38.000 dollars pour | hier soir dans tous le: quartiersde ta Ca-|

en tirer. au moins Pavantage d’avoir un | Pitale par le Général Justia Creri, com: |

wharf dont il avait besoin. mandant de cet arrondissement: _
é





Or, voici.ce que. les. titres. émis “part » Avis Ala popalation. gu ih Lfon
PEtat représentaient au jour du régle- ment défendu de tancer des petards
ment, 8 mai 1900. - ~~ “@"""Thors des placespubliques. = te
80.000 dollars eonsolidés 12 of 77 { cDes malveillants, dans le bat d'inguié- | faite’ p:
4 88 °/o d'escompte $ 18.600 | tet les familles, en profitent pour_tirer des | carle
60,000 consolidés 6 °/, | coups d’armes susceptib'es de provequer) —_-
475 °/> Vescompte 15.000 | des accidents mortels, _ |. D’Adeainistration des eg garantit —
we | «Tout contrevenant au _présent Avisse= | |"inviolabilité des correspondances, réserve
Total g 33.600 | ra arrété et pum exemplairement. ‘| faite des cas de force majeure : tel est le
Ge calcul fort simple sert 4 prouver | Courses de Vélocipédes <‘j[textedelaloi
quien acceplant le réglement ellectué La Commission COMMUNALE..- - -} Les ag nts de |’ Administration qul s¢

entre le Gouvernement et la Légation| Agnonce a tous les cyclistes de cette rendent coupables de viclation de corres:
de France, on consentait en réalité aul ste gy il v aura, suf rid place du Champ | pondance sont -déférés aux tribunaux.
profit de PEtat @ une véritable rédue-| 4. Mars duns Va. rés- midi du ret Janvier | Chacun peut faire recommander sa lettre.
tion dela créance de 38.000 dollars. | yo5 fi Koces -om-de-ta-célébiation du bz ba Direction défend de fiire distribuer —
Voila la claire ct brutale vérité. Jelcoen te | des lettres froissées dans les sacs pendant —

, : eS - | Centenaire de lIndépendance Nationale -
Polfre 4 la meédilation de ceux qui ten- | gegy grandes courses de bicyclettes. , le voyage Sans que l'employé ait marqué

dent 2 croire que tout bénéficiaire de Le premier pr fixé
cousolidés est coupable dun gain ile | premier pt Ae Berens
a Clee tnt
_ Meviles~agréers Mite” Secrélaire | ‘Les “amateurs sont do ny
d’Etat, Vexpression de mes sentiments] se faire inscrire, 4 | Stel
—Fespectueux. — , oo
. ve nen eT











a



ace ——bheure dé Tapresmidi. ,
NO. ae em Be ges Sas ey
a —Liinscription se paira

trati













UR AMERICAIN...+-.000+G 157 °/,

Consolidés 12 ° escpt. or — 0%), ; Pn mee ge

Consolidés a P ; i neur par l’Administrareur-Général ac;
onsol ° « 9 */o| des Postes depuis sa nomination. Per:

Quatrain du jour
Farine cher, hod; bannann tout. Avis a
Et tout moun’ razeur pas palace! =. | L’ ddministiralion Générale des
Sac vide pas quimbé doubout: =| les de la République™se fail le ¢ e
Misé ci 18, cé caba race !... 4 de porler une fois encore a la connais- -

| ne n’en peut prétexter cause d'ignorance

Pos- |
your










eR


































































blique & desservir’) de quitter son bu- —_8.— Quel est celui qui s'est le plus
u pour s'occuper de la manipulation | distingué-dans la sculpture?

o WU i acco rdeur et Te- a
; lettres. ao cae cpt ogee L a oH: ao
Londres a root” bureaux dé poste et | aivin g Gad Se mie? $ est. le_-plus ~ parateu Pr Pianos : -

785 agents.—Ily a 179,202 personnes} 10, —~ Quels sort ceux qui se. sont dis~ (7A ra gy op
ployéesal’office des postesbritanniques | Hiaeey pe dene les sciences mathémati~- ri rancals) Ge p assage
ense-t-on donc que le Postmaster Géné- | ques,.2° dans-les- sciences médicales, 3° |
al, qui est ¢n méme temps Ministre, | dans les sciences morales et politiques? |
jsse avoir le temps matérieldes’occuper | —Le résultat du Plébiscite sera publié en
s détails d’une telle Administration ? | Janvier 1904, CIE
Ilya des agents soumis aux rigveurs des | Cic Gle Transatlantique
ois et réglements, , os io
| Le paquebot francais «Fournel» par- |
Lerrres Perpves | tira jeudi 24 courant pour Cfp-Haitiea,
La semaine derniére seulement deux: VBurope..
fie



















































Saint-Thomas et 1.
Port-au-Pritice, 18 Décembre 1903.
Gartes de visite
_Niattendez pas jusqu’aux derniers jours
our commander vos cartes de visite de fin
"année.
Venez a PImprimerie du «Nouvelliste »
H. Chauvet et Ci*), ol vous trouverez
de bonnes et élégantes cartes et une belle
variété de caractéres typographiques.
75 cts de gratification
Avec 25 contimes vous recevrez du
« Bazar du Centenaire » un superbe
Almanach—«Ninfa Savyones,. See
N'usez que le sSavon Ninfav 1904.





ois réclamations qui me paraissent fon
ges, me sont parvenues a cet égard.Déj
Fenquéte secréte m’a permis de découvri
jen des choses, entr’autres l'€trangerqu
fait aficher la seconde de traite au po
eau de Keitel. Cette enquéte sera bien
tér déférée a la Justice pénale,le délit n
restera pas impuni, et les deux ou troi
expéditeurs lésés auront satisfaction. Le
plaignants ne doivent pas oublier qu’ils|
doivent fiire lapreuve matérielle du dépét |
de leurs lettres. .
C’est la premiére fois que j’ai eu, dans
ces cas-isolés;-a-relever--ce--délit. Mais ik
West pas nouveau: il a été perpétré aussi
sous d’autres administrations, il lest dans
de grandes villes d'Europe et d’Amérique
ob les moyens de sarveillance sont plus
paissants. Je ferai ici ce qu’on a fait dans
ces pays, pour le réprimer eten empécher-

des Ghemins (

wien

A partir du 12 courant, les arréts
des Trains du Chemin de fer, entre le
Champ de Mars etle Portail St-Joseph,
sont ainsi fixés :

4o — Rue Lamarre (Champ-de-Mars )

Qo— Rue de VEgatité (Place du Pan-
théon.)

3° — Rue de la Revolution ( facultatif
en montant. )

4e — Rue Républicaine (Grand Rue,

= ““gu bas de Javrue-des Casernes’)

fo — Aiguillage de la Poste.

6° — Rae Traversiére (Marché Valliére)

Jo — Rue Macajou.

ll est formellement isterdit de mon-
ter ou de descendre entre ces. stations,
avant l'arrét complet du train.














. re

A une heure de la ville une belle ha-
bitation, arrosée, ayant port de mer.
S’adresser au bureau du journal.










wh Fix RICHIEZ. Durant absence de notre sieur || La Compagnie décline toute respon-
Fi i chef,Monsieur Charles Vorbeest chaa sabilité en cas @accident aux contre~
Seven gédenotre procuration commerciale, | Venants.









Nous apprenons lesrécentes accordailles La Direction

de Mile Isubue AnToine avec Mr Manuf. vom
RDO in

---Nos compliments aux fiancés.

-Plébiscite
La dale irrévocable pour la remise des ré-
ponses au plébiscite est demain , nous re-
roduisons les questions posées,. en recom-
mandant 4 nog lecteurs de donner suile A
cette interessante consultation publique.

Port-au=Prince, 44 Béceware 1903.
___SANSARICO & Co.







Monsieur Lassie BARBANCOURT,
distiflateur, liquoriste, 49 années de
pratique, ancien associé et Directeur
gérant des Usines de habitation «VE.
toile» (a Lavaud), duns fa Plaine du

Souhaitez vous marcher, — en
lan de grace 1904,-— vers un idéal
autrequeceluides phraséologques?

Approvisionnez-vous 8S. R. d'un
litre de




































L’Association des Membres du Corps \ . Cul-de-Sac pour la fabricetion du RI
Enseignant de Port-au-Prince, désireuse m Cente naire at T, re pours ves atone les
de connaitre, 4 la fin de. notre premier , c OU Lead, quo ah Oane LP OES medal es

( VILLEJOINT / & toutes les Expositions fant a Vétran-

Centenaire, quels sent ceux qui, dans les
différentes sphéres de l’activité humaine,
se sont le plus distingués dans notre pays,
Ouvre un plébiscite. _—

Elle fait appel-240as:——-—-—-

Les communications seront-reques- fis

ger quien Haiti et dont il a toujours

été le seul fubricant,

AYVhonneur @Vayiser Je’ public et sa

ee [clientéle, que d’un commun accord,

A-VSseasion- des fates de fin-@année | association qui existail entre lui et Mr

pour-la-célébration-de-notre -glorieux: | Dupré Barbancourt, son [rére, est dis—
Centenaire, «l/Epicenie -pEFamae-pe | Soule depuis le mois de Mars 1902 et

B. Zakes qui a tovujoursdéfié toute con-{| quil-continue depnis a fabriquer ce
currence par les prix. modérés de ses. MEME BHUM, tanlapprécié des amateurs.
marchandises quoiqu'élanide premiére | Peno son compte personnel, sous Ja
qualité, et dont Ja nombreuse clientéle énominalion de: y ;

est le Tout Port-au-Prince el le highs) -

Le:








VS AST ae ho Bem ELy ee
istration. de TAssociation, en son local
sovisolen; Port-au-Prince;-436; Rue du

ople. 5,
Voici les questions ‘auxquelles on est
ié de bien vouloir répondre:
tre plus grand minis- est le 20Ut 1 OF nce :
n publique? life des principales villes de: Province, | Oe
notre plus grand prosa- | rl EPICenI® DE.FAMILLED & Fegu CS) = Débit en gros et en détail.
a rn. | jours-ci d’AHemagne, de France et des | Rhum. ~ Clairin,— Alevol, ~ Tafi
3. —Quel est notre plus grand poéte? | Etats-Unis, des provisions de premier ee an Rrown fia.
4.—Onelest de nos publicistes celui qui | choix et de tovtes sortes. 4 2, sens fohn-Erown L Ry
est le plus préoccupé de Vamélioraticn | prs a et ot, rue Lamarre
-Port-au-Prirce ( Haiti.)




rbancourt




















| Pour Bien s’ev rendre compte, allez
orale, intellectuelle et matérielle a’Ha- | rue des Césars, No 8, 4 «L EPICERIE DE
ve ees I Fauitte pe B. Zaxe». Les gourmets
5.—~ Quelest notre plus grand orateur? | trouveront a se délecter et les. péres |
6.— Quel est notre plus grand hom- | et méres de famille ne mahqueront

| rien de ce qu’'ils pourront désirer pour

eux etal leurs enfants: .
| wee Allez voir tT!













du Peuple, 158.













AVIS. En é
tat repr ise (Ban Gazeuses de} me _ SIDNEY ‘PARET” & Ge

Port- au-Pril ree — 73, Rune des Gésars et.69 Rne du Centre
24, Rue les Miracles, 24. Chaises, Charses newves. a louer
fa face J, Béjardia Th. Laders & Ge, | |

“FOURNISSEUR:. Livraison 4 domicile: a

du Grand Cercle de Port-au-Prince
du Restaurant de la Paix
. du Commerce _. *
oS de FHétel Balleyvue :
de PH6tel de France —
¢ Patrie
du Grand Café
du Bar Fin de Sie
du Bar du Gee
a
« Nouveau-Siécle
« cela Bourse
eodeta Chambre}
« «ela Poste
@ «du Port.
« dy Palais?
« te VUnion
del Epicerie Centrale
du Laven Reom o--~
























MM. S. Pa ret& Cie sé ‘Chiargent de toutes: ]
| faire en cas:de décés ef ont en réserve quinze douzal
-{alouer, spécialement pour mariages et


























Bibliotheque Amica | N,” OU

Angle ouest des ruesdu Peupleet | ayapehand- Tailleur.
du Pert. 101. ae

icou Fréres A ee u opie

Libraires-Kditeurs, Propriétaires, | oupe Moderne et Elegante —

. Lg Lo \ Spécialité de coupons pour antalons.

Locations de livres & domicile et et gilets de premier ch ae

au mois. L ] |
| Romans, poevsies, thédtre, histoire, a maison la mieux assortie de tout
=| philosophie, voyages, sciences mu- - Haiti en toffes fantaisie, cas=
siques, ete, ete. : quettes et képig feeatres
Librai ie classique, fournitures clas |
siques, classiques huitiens,ele. |
Locations de cvres classiques,
Leclure gratuite sur place pour les |





4

pol a Purgeau
(BAB OLE) :
gola Champagne boateille 15 cents. |



wimonades vnzeuses 10. « clients des journaus. du Pays. L
Wau de Seltg——— a « Consullations payantes Pouvrages |
SY phons 400 « : 4

Pour.les siphons une garantie de.
4.00 par bouleille est exigée, .
Pour. les bouteilles- de toutes des fon ‘
autres boissons, la garantieest de 10} de Mr le Dipue SHTRAD VILL
centimes par bouteille. Notaire
Les bouteiiles servent de recu pour | 160, Gravd R ue, 160...
arantie déposée. mn
[ia garantie est rendue a la remise , En face ku maison Keitel & C>
aes boutetiles vicles, .



elas Saison
Ther rue Geffrard — Port-au-Prince
, - Téléphone 178. . a
- Pour réparation de pianos,
_méme adresse,















——-Préparés_avee de
Got Slérilisée-





























tite Assortis:

» Garantis pur sucre raffiné |
¢ Fania 1
e Grenadine, de |

‘Varices, Némorrheldes, Yoeaae Phlebite
. chroniques, fccidents du Relsur dige,

Ce qni fait Voriginalité de rot Bitxir, ct ce qui ax Hique sn serpériortté sent soning bln!
Jes pringipes actif dea feutlies ot de Yéenves @ oy fawaimelia Virginica, et a eo cont Gk Cnpaice
anni, Gul od aatemenvemnliys pee len tibdecing angels ot américains eomnie lo

atihémorrholdaires. — Doge: Un verre & liqueur pur ou coups demu, & chaque reput.

- VB PLACON PHARMACIE, ‘SEIOURNE poate
8 os one ae na OM i

-









i














En gros et en détail



Full Text
oe ort-au Prince (Haiti) Vendredl, 18 Décembre 1903.



























































































CENTIMES | Abontoment pour sea 0. PAR MOIS. GOURDE














Il importe de la rectifi:r par Pexposé
suivant, dont les clements sont restés
complétement étrangers a la Commis-



jnsetils et a tel “Blecteur de ma con-
: que eTribane put naissance, qui n’a que 28 ans, il en est |
bli i ubli a i attribué 50. Ces procédés, vous le sa-|
ique » son publiés @aprés un tartf | vez bien, Me | e Seerétaire d' Etat, cons- | ion.
_ dinsertion accepté par les intéressés, | tituent la plus flagrante violation dela} Le Conseil des Secrétaires a ‘Etat, le

Ces articles wémanent jamais de Loi; ils ne doivent pas rester impunis. | 8 Mui 1900, ue se décida a payer en
la rédaction. du Journal et- Tout cela se fit d'ailleurs sans-s scru- | consolides 6 fo et 12 %/o la somme de
LEGGE UL SOUT NOL Ce Ne sat ; pule, ati grand jour, comme si les lois | 38 000 dollars, dae en espéces, id

vatent, par: conségnent, engager en | n’avaient “plus aucune valeur et comme) ooersion tiie om réciamnation expresse~
| si. toute moralité était définitivement Ide la légation de France en faveur de

aucune fas on notre.re ansabitste é.
: bannie- de.nos mozurs pol litiques... -. | lamest ison frangaise” “Morsant, Laurent,
~Veuil lez agréer, ete. | ~—— Savey&E>-qui avait-fourni, sur-la foi.

‘TRIBUNE PUBLIQUE) == 20s [ecu aan i cea

Bizoton (voirles deux lettres annexées).
Le Gouvernement, depuis plus de.
|3 ans, avait consiamment mangué a
































Lettre O1 Ouverte | Mr Lélio Borno n nous prie side publier

“AU Seerétaire- d Etat de- Fintérienr (Port-au-Prince, 16 Décembre 1603
ous ses eng-gements envers le con-

- Post: au-Prince, le 18 Décembre 1903. Monsieur Casuste BUOU, cessionnaire; il avait mis Mr Durosier
"Mp te Seerdinire d’Etat, Seréuired EtaranDéparlement des Finances| dang )’ impossibilité de remplir les obli-
Pestime qu “7 est da moo dec de. ehdu Commerce, gations que celui-ci avait. contractées
“porter a as connaissance un fait | A in Seeréiairerie d’ Etat des finances. | envers } M. Lélio Porno, aqui i) avait
—dont Ja-gravité-2-suurait vous. écbap-| Moasieur | le Seerétaire d’ Etat, 5 an teeprive t qui =
per, Je le (ais sans hésitation, ear le La Commission d Eaquéte - Tminis-4 tis décombye ” 1806 &lévrior’ 1807, veer
_ Bouvernene - vebvel i ay nt pris & lene | trative, incomplétement informée a l'é- | fo matériel du wharf, Qu
‘de reidresser jes wbus de toutes sortes | gard de la «Créance Lélio Bornos, aj AML Lélio Bor st Durosier
qui ont déji ciusé tant le malheurs a} présente, dans la partie de son apport =: élio fan ed er urosier He
la Pes votre département, j’ai- amr au vee des 2 an Ds poition » ar fa fate ise souvernement
“er eul demeurer i ine | Gem re CONTAAT, UN exposé Inexrct,sus- | 7 BASE ‘ 5 rote
me bien Vespérer,ne p ices de Messienrs Moisant, Laurent, Sa-
ivey & Ce, eeux-ci crurent devoir s’a-

















































wel










different de vant les orocédés illégaux que | ceptib le de me causer prejudice, et qui
: oir , ; ‘ ar couséquent une rectil- |
-je vaisavoit Vhonneur de voussignaler. | nécessite par ¢ ~ : Pen rsa
A Peneantts des igs ‘positions formel- | cation dans les colonnes mémes du} dresser diveo ee . eke quis par
i YE i £ ar postilub ce Son ALi: %
les des articles {1 et 12 dela Loi Bleeto- | Journal Officicl. . , i ee saith ' e ona tituc 8,5€
vale, Vemploye da service communal} [lb résulte de ce rapport de la Gom- | ouwaL avo’ en nage te matériel du
préposé & Vinseription “des” électeurs, linission que, Monsieur Auguste Duros | wharf, en vertu (une clause de son
pen soucieux oir inconscient des res | sier setronvany orsuncier del Etatpour | contrat avee Mr Durosier, el cependant
pensabilités quail enCOurt OW “pent-étre | i. somme de 38 000 dollars _ prix de la Wexécutail. pas 83 obl igations de ce
mieux fork de 1 eppul de- ses chefs hié- | construc lon Wun wharfen fer a Bizo- | contrat. La Legation de i rance récla-
. capa d i} des Seerétaires d’Etat | Ma au Gouvernement heidi mn le paie-
a eaee. jmaginai s Val ir ia mont ce-te- Heuncdavmatéricl DEBS. OG0..
ar centaines que sous. mse bons de la consolidation dont Sx AES BS ouvernement, UNs-ainsLen-.
2 lon—bens—- 12. vob t cette dé. | demeure de faire honneur a sa signe
ii. concert cet Dons fture,arréla avec li Légation le régle-






12 ofo était - [ment qui fait, pour une partis, Vobjet
@ aux reine, see convent des ee de i eolomiasion d En,
C Ts vale

s | qués; que ces Durosier, et parce que } Mr Lélio

ler | jés, et try par. dautre A %/,, | Sor ussumait la charge personnelle
1 3876 | et qu'ettin Mr Lélio Borno doit resti- | da paiement en trailes de la valeur due







. uk iver A |'Etat des dilfSrences d MM, pigeant, Laurent, Savey & Co,
cette” on ae ie ns | au 6/0 pergues jusqy "ich, plu : | paiement gui ne tarda pas ae flectuer
Ga are gene ¢ mpte | éret de 129/, Yan sur les dites différen- | par Jes réalisalions que ces titres lui

ce A
Tel est. I exposé de l a Commission | De cet exposé net et clair, canfirmé
: par la haute autorité 2e la Légation de

BE

géyéral tS S.. rendirent poszibles.

es protergd is lea |
des

mguele.






























ee ee

France, dont j’ai (bonneur, Monsieur: _ Au Palais National
le Secrétaire d’Etat, de vous commu- — Hier matin, S. EB. le Président de
‘niquer_ la formelle déclaration en date--République, assisté-de MrM. Ferere, M
‘da 15 décembre courant, il résulte évi- ; nistre des Relations Extérieures, @ ‘Tega:
demment que le soussigné a le droit en audience de congé Mr Jaan Henriquez,
de repousser énergiquement,: comme ; qai a fait la présentation officielle oe
il la repousse ici, toute responsabilité | successeur, Mr Guarin Gonzalez, comme |
dans le fait que le Gouvernement hai- Gonsul-Général et chargé de Légation de
tien ait donné a la Légation de France | la Dominicamie. ~ ee
en paiement d'une réclamation de MM.| — Réception des plus cordiales; on a boy,
Moisant, Laurent, Savey & Ce des titres | du champagne au bonheur des deux Ré- ok } ae
42.%/5 au lieu detitresU°%/,. Ges titres | publiques scears. tee LO) oo
12 °/, sout- ils illégaux, sujets a restitu-| Nous saluerons la retraite de Mr Henri- | t avanl meee
-tion; -annulables? --- est la une ques-) quez avec sympathie, car durant son s¢~ ae
tion qui sera débattue et résolue entre | jour au mili de nous,
Ja Légation, de qui je tens les titres, | ime tant du trouy!
-etle-Gouvernement qui les a fournis. population. oe
Toutefois je tiens 4 faire une obser |. Quant 4 Mr Guarin Gonzalez, il
vation, elle est élémentaire ; mais dang | te trop d’amis ici pour quon ait
cette aflaire de consolidés, tant d’im- | de faire ses éloges. ee
moralités ont été révélées que, pourde to... a §t-Joseph — eee
public impressionnable, il devient in- | apras demain Vimonche a7 hres 1/2, ie Sgigaspenion os a
dispensable de toul préciser sous peine 4 Se dane PEolice © res t/*) | Gloigné de Port-au-k ince,”
Pétre suspect aura. lien dans TEglise St-Joseph une} 45/25 dui avoir dit: « Cha
auTe SUSPCC.. @ __ | messe solennelle A laquelle. assistera au} g-rivez-moi une lettre s¢
IL est absolument hors de doute que | ag de Port-au- | es ae
Pre we: es trane le nouvel Archevéque de Port-au- | jaquelle. vous m’annonecer
le Trésor haitien avait a payer pour la | p,: Ac setion Fa, : ee
. a | Prince, Mgr J. Conan.— A cette occasion, | Je g sa ( que je ne recevra
construction du wharf de Bizoton la | ‘ da Sacré- 1g 50 CGS It Re
pe ns les élaves du pensionnat N. D. du Sacré- | cule raison que vers mu les aurez pas en-_
somme de trente huit mille dollars en: wus sae ta Sitiesse 1. eee aa
5 : On| Coeus,-dirigé partes Socurs de ta Sagesse, | yoyées) et jirai, cette lettre a la main,
espéces. Sans ce paiement, le wharf} jnerpréreront une messe en musique de | pects au Directeur Général Ges Boca
n/auralt point ele constrult, d une parts. ppp de CHOzE ence TOE ES mm en oe 4















comp- | 54f5 une

besoin | En effer, les malfaie
f syadicats sur tous les |

| pour piller ‘effrontément les









dos 4s a yee ; > ' * . . . 7 ee Q
et de Pautre, le Gouvernement nen)” 7, musique du Petit-Séminaire College | pour se laisser
aurait pas moins élé obligé de payer a] syscutéera~ les plus beaux morceaux de | oC
la Légation de France, en valeur effec- | 2 STS + JE BE

cette naiveté

tive, les 135.000 frances de la réclama- son repertoire
ni den

tion Moisant, Laurent, Savey & C°. Le es Publication ss

Gouvernement devait done payer-—la}--, Voici Is publication qui a été faiteavant- | ¢

somme inlégrale de 38.000 dollars pour | hier soir dans tous le: quartiersde ta Ca-|

en tirer. au moins Pavantage d’avoir un | Pitale par le Général Justia Creri, com: |

wharf dont il avait besoin. mandant de cet arrondissement: _
é





Or, voici.ce que. les. titres. émis “part » Avis Ala popalation. gu ih Lfon
PEtat représentaient au jour du régle- ment défendu de tancer des petards
ment, 8 mai 1900. - ~~ “@"""Thors des placespubliques. = te
80.000 dollars eonsolidés 12 of 77 { cDes malveillants, dans le bat d'inguié- | faite’ p:
4 88 °/o d'escompte $ 18.600 | tet les familles, en profitent pour_tirer des | carle
60,000 consolidés 6 °/, | coups d’armes susceptib'es de provequer) —_-
475 °/> Vescompte 15.000 | des accidents mortels, _ |. D’Adeainistration des eg garantit —
we | «Tout contrevenant au _présent Avisse= | |"inviolabilité des correspondances, réserve
Total g 33.600 | ra arrété et pum exemplairement. ‘| faite des cas de force majeure : tel est le
Ge calcul fort simple sert 4 prouver | Courses de Vélocipédes <‘j[textedelaloi
quien acceplant le réglement ellectué La Commission COMMUNALE..- - -} Les ag nts de |’ Administration qul s¢

entre le Gouvernement et la Légation| Agnonce a tous les cyclistes de cette rendent coupables de viclation de corres:
de France, on consentait en réalité aul ste gy il v aura, suf rid place du Champ | pondance sont -déférés aux tribunaux.
profit de PEtat @ une véritable rédue-| 4. Mars duns Va. rés- midi du ret Janvier | Chacun peut faire recommander sa lettre.
tion dela créance de 38.000 dollars. | yo5 fi Koces -om-de-ta-célébiation du bz ba Direction défend de fiire distribuer —
Voila la claire ct brutale vérité. Jelcoen te | des lettres froissées dans les sacs pendant —

, : eS - | Centenaire de lIndépendance Nationale -
Polfre 4 la meédilation de ceux qui ten- | gegy grandes courses de bicyclettes. , le voyage Sans que l'employé ait marqué

dent 2 croire que tout bénéficiaire de Le premier pr fixé
cousolidés est coupable dun gain ile | premier pt Ae Berens
a Clee tnt
_ Meviles~agréers Mite” Secrélaire | ‘Les “amateurs sont do ny
d’Etat, Vexpression de mes sentiments] se faire inscrire, 4 | Stel
—Fespectueux. — , oo
. ve nen eT











a



ace ——bheure dé Tapresmidi. ,
NO. ae em Be ges Sas ey
a —Liinscription se paira

trati













UR AMERICAIN...+-.000+G 157 °/,

Consolidés 12 ° escpt. or — 0%), ; Pn mee ge

Consolidés a P ; i neur par l’Administrareur-Général ac;
onsol ° « 9 */o| des Postes depuis sa nomination. Per:

Quatrain du jour
Farine cher, hod; bannann tout. Avis a
Et tout moun’ razeur pas palace! =. | L’ ddministiralion Générale des
Sac vide pas quimbé doubout: =| les de la République™se fail le ¢ e
Misé ci 18, cé caba race !... 4 de porler une fois encore a la connais- -

| ne n’en peut prétexter cause d'ignorance

Pos- |
your







eR


































































blique & desservir’) de quitter son bu- —_8.— Quel est celui qui s'est le plus
u pour s'occuper de la manipulation | distingué-dans la sculpture?

o WU i acco rdeur et Te- a
; lettres. ao cae cpt ogee L a oH: ao
Londres a root” bureaux dé poste et | aivin g Gad Se mie? $ est. le_-plus ~ parateu Pr Pianos : -

785 agents.—Ily a 179,202 personnes} 10, —~ Quels sort ceux qui se. sont dis~ (7A ra gy op
ployéesal’office des postesbritanniques | Hiaeey pe dene les sciences mathémati~- ri rancals) Ge p assage
ense-t-on donc que le Postmaster Géné- | ques,.2° dans-les- sciences médicales, 3° |
al, qui est ¢n méme temps Ministre, | dans les sciences morales et politiques? |
jsse avoir le temps matérieldes’occuper | —Le résultat du Plébiscite sera publié en
s détails d’une telle Administration ? | Janvier 1904, CIE
Ilya des agents soumis aux rigveurs des | Cic Gle Transatlantique
ois et réglements, , os io
| Le paquebot francais «Fournel» par- |
Lerrres Perpves | tira jeudi 24 courant pour Cfp-Haitiea,
La semaine derniére seulement deux: VBurope..
fie



















































Saint-Thomas et 1.
Port-au-Pritice, 18 Décembre 1903.
Gartes de visite
_Niattendez pas jusqu’aux derniers jours
our commander vos cartes de visite de fin
"année.
Venez a PImprimerie du «Nouvelliste »
H. Chauvet et Ci*), ol vous trouverez
de bonnes et élégantes cartes et une belle
variété de caractéres typographiques.
75 cts de gratification
Avec 25 contimes vous recevrez du
« Bazar du Centenaire » un superbe
Almanach—«Ninfa Savyones,. See
N'usez que le sSavon Ninfav 1904.





ois réclamations qui me paraissent fon
ges, me sont parvenues a cet égard.Déj
Fenquéte secréte m’a permis de découvri
jen des choses, entr’autres l'€trangerqu
fait aficher la seconde de traite au po
eau de Keitel. Cette enquéte sera bien
tér déférée a la Justice pénale,le délit n
restera pas impuni, et les deux ou troi
expéditeurs lésés auront satisfaction. Le
plaignants ne doivent pas oublier qu’ils|
doivent fiire lapreuve matérielle du dépét |
de leurs lettres. .
C’est la premiére fois que j’ai eu, dans
ces cas-isolés;-a-relever--ce--délit. Mais ik
West pas nouveau: il a été perpétré aussi
sous d’autres administrations, il lest dans
de grandes villes d'Europe et d’Amérique
ob les moyens de sarveillance sont plus
paissants. Je ferai ici ce qu’on a fait dans
ces pays, pour le réprimer eten empécher-

des Ghemins (

wien

A partir du 12 courant, les arréts
des Trains du Chemin de fer, entre le
Champ de Mars etle Portail St-Joseph,
sont ainsi fixés :

4o — Rue Lamarre (Champ-de-Mars )

Qo— Rue de VEgatité (Place du Pan-
théon.)

3° — Rue de la Revolution ( facultatif
en montant. )

4e — Rue Républicaine (Grand Rue,

= ““gu bas de Javrue-des Casernes’)

fo — Aiguillage de la Poste.

6° — Rae Traversiére (Marché Valliére)

Jo — Rue Macajou.

ll est formellement isterdit de mon-
ter ou de descendre entre ces. stations,
avant l'arrét complet du train.














. re

A une heure de la ville une belle ha-
bitation, arrosée, ayant port de mer.
S’adresser au bureau du journal.










wh Fix RICHIEZ. Durant absence de notre sieur || La Compagnie décline toute respon-
Fi i chef,Monsieur Charles Vorbeest chaa sabilité en cas @accident aux contre~
Seven gédenotre procuration commerciale, | Venants.









Nous apprenons lesrécentes accordailles La Direction

de Mile Isubue AnToine avec Mr Manuf. vom
RDO in

---Nos compliments aux fiancés.

-Plébiscite
La dale irrévocable pour la remise des ré-
ponses au plébiscite est demain , nous re-
roduisons les questions posées,. en recom-
mandant 4 nog lecteurs de donner suile A
cette interessante consultation publique.

Port-au=Prince, 44 Béceware 1903.
___SANSARICO & Co.







Monsieur Lassie BARBANCOURT,
distiflateur, liquoriste, 49 années de
pratique, ancien associé et Directeur
gérant des Usines de habitation «VE.
toile» (a Lavaud), duns fa Plaine du

Souhaitez vous marcher, — en
lan de grace 1904,-— vers un idéal
autrequeceluides phraséologques?

Approvisionnez-vous 8S. R. d'un
litre de




































L’Association des Membres du Corps \ . Cul-de-Sac pour la fabricetion du RI
Enseignant de Port-au-Prince, désireuse m Cente naire at T, re pours ves atone les
de connaitre, 4 la fin de. notre premier , c OU Lead, quo ah Oane LP OES medal es

( VILLEJOINT / & toutes les Expositions fant a Vétran-

Centenaire, quels sent ceux qui, dans les
différentes sphéres de l’activité humaine,
se sont le plus distingués dans notre pays,
Ouvre un plébiscite. _—

Elle fait appel-240as:——-—-—-

Les communications seront-reques- fis

ger quien Haiti et dont il a toujours

été le seul fubricant,

AYVhonneur @Vayiser Je’ public et sa

ee [clientéle, que d’un commun accord,

A-VSseasion- des fates de fin-@année | association qui existail entre lui et Mr

pour-la-célébration-de-notre -glorieux: | Dupré Barbancourt, son [rére, est dis—
Centenaire, «l/Epicenie -pEFamae-pe | Soule depuis le mois de Mars 1902 et

B. Zakes qui a tovujoursdéfié toute con-{| quil-continue depnis a fabriquer ce
currence par les prix. modérés de ses. MEME BHUM, tanlapprécié des amateurs.
marchandises quoiqu'élanide premiére | Peno son compte personnel, sous Ja
qualité, et dont Ja nombreuse clientéle énominalion de: y ;

est le Tout Port-au-Prince el le highs) -

Le:








VS AST ae ho Bem ELy ee
istration. de TAssociation, en son local
sovisolen; Port-au-Prince;-436; Rue du

ople. 5,
Voici les questions ‘auxquelles on est
ié de bien vouloir répondre:
tre plus grand minis- est le 20Ut 1 OF nce :
n publique? life des principales villes de: Province, | Oe
notre plus grand prosa- | rl EPICenI® DE.FAMILLED & Fegu CS) = Débit en gros et en détail.
a rn. | jours-ci d’AHemagne, de France et des | Rhum. ~ Clairin,— Alevol, ~ Tafi
3. —Quel est notre plus grand poéte? | Etats-Unis, des provisions de premier ee an Rrown fia.
4.—Onelest de nos publicistes celui qui | choix et de tovtes sortes. 4 2, sens fohn-Erown L Ry
est le plus préoccupé de Vamélioraticn | prs a et ot, rue Lamarre
-Port-au-Prirce ( Haiti.)




rbancourt




















| Pour Bien s’ev rendre compte, allez
orale, intellectuelle et matérielle a’Ha- | rue des Césars, No 8, 4 «L EPICERIE DE
ve ees I Fauitte pe B. Zaxe». Les gourmets
5.—~ Quelest notre plus grand orateur? | trouveront a se délecter et les. péres |
6.— Quel est notre plus grand hom- | et méres de famille ne mahqueront

| rien de ce qu’'ils pourront désirer pour

eux etal leurs enfants: .
| wee Allez voir tT!













du Peuple, 158.










AVIS. En é
tat repr ise (Ban Gazeuses de} me _ SIDNEY ‘PARET” & Ge

Port- au-Pril ree — 73, Rune des Gésars et.69 Rne du Centre
24, Rue les Miracles, 24. Chaises, Charses newves. a louer
fa face J, Béjardia Th. Laders & Ge, | |

“FOURNISSEUR:. Livraison 4 domicile: a

du Grand Cercle de Port-au-Prince
du Restaurant de la Paix
. du Commerce _. *
oS de FHétel Balleyvue :
de PH6tel de France —
¢ Patrie
du Grand Café
du Bar Fin de Sie
du Bar du Gee
a
« Nouveau-Siécle
« cela Bourse
eodeta Chambre}
« «ela Poste
@ «du Port.
« dy Palais?
« te VUnion
del Epicerie Centrale
du Laven Reom o--~
























MM. S. Pa ret& Cie sé ‘Chiargent de toutes: ]
| faire en cas:de décés ef ont en réserve quinze douzal
-{alouer, spécialement pour mariages et


























Bibliotheque Amica | N,” OU

Angle ouest des ruesdu Peupleet | ayapehand- Tailleur.
du Pert. 101. ae

icou Fréres A ee u opie

Libraires-Kditeurs, Propriétaires, | oupe Moderne et Elegante —

. Lg Lo \ Spécialité de coupons pour antalons.

Locations de livres & domicile et et gilets de premier ch ae

au mois. L ] |
| Romans, poevsies, thédtre, histoire, a maison la mieux assortie de tout
=| philosophie, voyages, sciences mu- - Haiti en toffes fantaisie, cas=
siques, ete, ete. : quettes et képig feeatres
Librai ie classique, fournitures clas |
siques, classiques huitiens,ele. |
Locations de cvres classiques,
Leclure gratuite sur place pour les |





4

pol a Purgeau
(BAB OLE) :
gola Champagne boateille 15 cents. |



wimonades vnzeuses 10. « clients des journaus. du Pays. L
Wau de Seltg——— a « Consullations payantes Pouvrages |
SY phons 400 « : 4

Pour.les siphons une garantie de.
4.00 par bouleille est exigée, .
Pour. les bouteilles- de toutes des fon ‘
autres boissons, la garantieest de 10} de Mr le Dipue SHTRAD VILL
centimes par bouteille. Notaire
Les bouteiiles servent de recu pour | 160, Gravd R ue, 160...
arantie déposée. mn
[ia garantie est rendue a la remise , En face ku maison Keitel & C>
aes boutetiles vicles, .



elas Saison
Ther rue Geffrard — Port-au-Prince
, - Téléphone 178. . a
- Pour réparation de pianos,
_méme adresse,















——-Préparés_avee de
Got Slérilisée-





























tite Assortis:

» Garantis pur sucre raffiné |
¢ Fania 1
e Grenadine, de |

‘Varices, Némorrheldes, Yoeaae Phlebite
. chroniques, fccidents du Relsur dige,

Ce qni fait Voriginalité de rot Bitxir, ct ce qui ax Hique sn serpériortté sent soning bln!
Jes pringipes actif dea feutlies ot de Yéenves @ oy fawaimelia Virginica, et a eo cont Gk Cnpaice
anni, Gul od aatemenvemnliys pee len tibdecing angels ot américains eomnie lo

atihémorrholdaires. — Doge: Un verre & liqueur pur ou coups demu, & chaque reput.

- VB PLACON PHARMACIE, ‘SEIOURNE poate
8 os one ae na OM i

-









i














En gros et en détail