Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text





















































































i que des grandes’ indévcloppées et habi-
| tables portions de la terre, toutes, sauf
‘Afrigue, sont rangées .antourdu 'Paci- vo
“= | fiques.

. Les. Etats- Unis craton ls a “la | Voyez:—A mnérique du No d et Amé-
rance le canal de Panama? A la Colom- | rique du Sud, Australie, Sibérie, etc. De
'e la souveraineté de l'Isthme et plus ou | guel énorme développement ces pays ne

moins du pays ‘entier? Les Erats-Unis ar- | sont-ils pas-cap: bles! .

ats “pene ane ES BESS IGRETES Pempire des” — L Amérique, dans son “ensemble?
| Son trait fondamental est encore bien peu

‘ tial @ ee en viguear al Ce ne sont encore 14 que les bagatelles | oo ible provision de pluie au

jJusqu’ "2 ce que Vordre soit} ae pone ras il Fane voir plus loin, c'est vieux “nonde et abondance de pluie au
étement rétabli.. _- La oem révoludion a la fois géo nouveau..... Conséquemment, les plus
Ln 4.— On confirme le dé-| ‘graphique, commerciale et politique, la | grands systémes flaviaux sont ici, et les
rmbad_ (Afrique Alle- supréme révolution planéiaire est en train de seuls grands déserts 18, (D'ot) aurant de
| terre arable en Amérique que dans PEurope,

o Ja garnison: illema ide a| s’accomplir sous nos yeux Voici com- |p 4 lA

uteau Pat les | ment en parlent les Nord-Américains : ce “ha t ee ‘Be este firmé d

| «Depnis des milliers d’aunées, la Meé- VE © Bn y? le es en ans
diterranée,—~la. mer du Milieu des terres ncyclobédie Britannique : —~ ¢ Le nou-

. au continent, quoique mois de moitié
— était. ie centre 2 da merce, de Ja ri
wn , aussi diendu .que Vancien, contient au

moins une © ale quantitd ge.sol ulile, et .

| déc ouverte et pp
York. 6.— Hier a 6 hres du ee | beancoup plus qu'un égal montant de pou:
-| Nouveau-Monde, ce centre a été transié-] 7. productif >

. population, les partis politi- ; e sidcle. |
i pu ilitad P : ré.a Atlantique. ~ Durant le XXe sidcle, | Conséquence : ~ «Si les ressources ria-
garnison militaire compo- | jl passera au Pacifique, qui deviendra et | turelles du continent américain étaient
a0 hommes; ont “proclameé | restera la mer du Milieu des terres — la lp! teinement développées, ‘ il fournirait :
nendance de Uisthme de Pana- | Nouvelle Méditerranée —de Tavenir do |
Bn a immédiatement constitué | monde». ‘| quoi nourrir trois milliard. et demi Uh

" Crest la derniére, la supréme révolu- | bitants.»
Ouve nement provisoire, est 1a p Ee Pon sait que Tactuelle population
8 géndr: aux Tovar eb Amaya qui |

Vv: volu: «il n’y a] . ;
Ae ton Le cycle va étre révolu ida globe mest que da imelliard et demi!

restds dévoués _ “au Gouver ne- 7 P plus de terres indécouvertes + \ Ainsi, «le temps viendra on le nou-
ant été arreté:, ( Lamigtation de [Quest des peuoles et |

i veau monde orter: plus d habitants que
le la conséquente marche de empire attet- | P PHS q
and cette nouvelle est par venue

i 0 nents du vienx mond
shin ov, ly Ge gnent leur limite vers 1’Occident. A trie fs trols ¢ min en oe Cee mnie ent:
He Ol . ALOU VEER OM CH 5 “ nue
a immeédiatement donné|

oe & S|
Por yr trowsjetons nos regards | as quih’a encore que quatre m llions
six croiseurs NE spoloty













































































































mide esh pour |
psur VOrient. Le scepire du monde est Pour | habitants et gui ne stursit manguer de

‘ g eunés Hains.
jamais possd én i plus ji 4HeS HI | porter. un jour. poe large. portion de la
Au del la de ha Jeune” Republique est TO UD.jOat.






7 cognila po: ar le monde ; mis avec le dé-
: veloppement de son coossal railway, elle
Faura un dével oppement qui étonn-ra le
| XX° siécle. ~ Dans li SiBérie, on pour-
rait-dailler toute une Europe avec une frange
| dune douzaine d Llalies autour, —-.Les res-
terre un immense avantage. ‘Le cinal | sources dua tel pays *eur Ret mgai-
| de Panama transportera cet avantige aux | pane que ses ean PICA GA Ofs GN
Euts-Unis, avec la certitude gu il ne} cas as ce ok. re cet
: A, ause O t u % AST op im-
us étre déplacé pour aucune cau
eee 4 veagtokigu ‘ P P i calculabies et d'enveloppés trésors.
ce Oo * ee = ky «

; Soler La suprématie commerciale du Pacifi Et sa mise en valeur va aller vite : le

dem 5 ibérien metira en perce le grand ré-
nid rématie finale. | Transibérien m p
: ba ba dein = i ville, | °°" sara a snprematicf | servoic de plus de cent mil ‘lions hom -




roit que la nou al ubli- | da Canal Isthmique ¢-— Te percement
ria u e Rép canal de Panama sera fe dernie: événe-

bien é » les
VY. es pee ee les ment gtographi ive de premiére grandeur.
. [Al n ya plus disthme dont le percement

aceraitle commerce da monde, - |
Le canal de Suez a dono Angle:














RE 6.---Café Haiti46. gts | mes qu’est la Russie d Barope. ~ «Et ce
Varnpéche buches5 05. Embrassons d’un regard le pourtour du | torrent coulera 4 VEst, dans la terre gui

65. | Pacifique, dressons Vinventaire des terres | attend, comme les immigrants sont en-

C’est un fait frappant | trés 3 "fot dans le grand: Ouest, il ya

‘illem Vo arrivé hier. qui le bordent. ~ «








peu d’ ee _
rieure ést ‘Wailleur
nisée par .
offre de |
lions de paysans qu ;
as ataate hiver dans la Russi¢ d'Eu-
oemerenns avant ‘Ta

Sibérié aura une gran
Fy ui-sera-tributaire du “Paci

--Dans tous ces, pays, /
Far-West des Etats- Unis,
velle-Zélande, Si
tion accomplira s

yi fa Nou- |







mes la ou ne faisait que ee une poi-
gnée de saavages, >

~--Mais ce n est pas tout. La civilisa-
tion ne se bornera pas 4 peupler les pays
encore presque vacants ; elle surpeuplera
dss pays déja occupés, la Chine-par exem-
ple
On peut s'imaginer que la population,

de la Chine a déja atteint la limite de lay

densité possible. IL s’en faut de beaticoup: |

la Chine n’a que la moitié de la densité.

de la France,--- qui elle-méme n’est pas’

“au pair ; nous oublions combien est vaste

son territoire.

+S Chine etait pet pewplee” wile densité

“du Japon, elle aurait Pres de douze cents

millions d’habitants ( presqu’autant que.
lactuelle population du-globe-). Et elle’

est capable de plus de densité que le Ja- |
pon, parce qu’elle est immensément pias.

riche en ressources naturelles.--~ Voici, a

titre d'échantillon une de ses Peay
le charbon et le fer:

« Les dépdts de charbon et de fer des|

provinces de Chensi et de Chansi sont te-

_ Bus pour. les plus considérables. du globe.
ls couvrent une aire de présde soo hilom.
delong sur t00 kilom. de large. Et selon
une haute autorité, ils contiennent assez
d’anthracite pour alimenter: lemonde, au
taux actael. de consommation, ‘pendant
deux mille ans.

_ # DAngleterre pénétrera cette “région
avec un railway, et elle s'est assurée une
concession de soixante ans pour exploiter
_ eette vaste richesse.---L* ouverture des mi-
nes développera l'industrie du~ fer, “qui
facilitera extension des railways, qui sti-
mulera les manufactures et le commerce
d’un bout a autre de Tempire.» .

———Contemplons m maintenant cette-merveil-
oe SESE

"tok, avec ces vastes pays de la Siberie de

ia Chine, deve susie raliey €tCe=—
—-—--Gonten- plans ne-paratléle-de-
Pacifique ameéricaine qui se jercule de r A:





laska Ala Patagonie, avec ces vastes pays |
du Canada, des Etats-Unis, de oe

‘du Sud, etc.



ims Ge chaque 1
tre milliards. Ne sera-ce pas lorcémeo

le grand lac de |a civilisation; ta Nouve ie

Méditerranée ?

En vérisé le centre de gravite de globe

se déplace.

‘Vableau ‘magnifique. Mais voici: le re~

vers.
Considérez fes deux _géants de la planeie,.
a savOit la Russie et les pias Unis.

, «la civilisa- | s

| et au pays quien conidlerait le commerce.

: | Unis seront sur |e Pacifique, vrai centre |

~Hgne-de~cotes” Pacifique asialique, | °°
qui se déroule de. Singapour.aViadivos- |

af Femail 2 cae



























wes retourne

, et-nourrira. des millions d’ hom- |, ad : anh
a3. ‘ooawiles 2 San ‘

“Et... par-dessus le’ ‘Pacifique, les”
gents yankee et salve, vont se trouver. i
face kface,—peut-étre pour lai lutie & mort,
prophétisée il y a. solante, ans Pee -Pal-

merston..
as :

-Er que decient!'Ewrpe proprement dite,
dans cette gigantesque recolation plané—
taire?

Elle s ’effondre : peck
ted sera la réalisation de cequ’ un ee ;m















































Saati ane

: Miltida Guerrier, vayemitte, Me
Plelmonde als
ally a ae Yo un Pr emi-siécle, de baron
de Humboldt prédisait que le commels
| du Pacifique dépasserait un jo
‘Atlantique.
«Récemment, Thomas’ A. Benton de-| th
clarait que la domination et Vempire duJj
monde appartenaient 4 [a roule des Indes





Le secrétaire d’Etat William H. Sew:
equi eut la prévisior des vrais. b
'Etat» » fans un discc






«Désormais, commier
politique européenne, la pe
ne, lactivité européenne, q
vementgagnant en force,et les
européennes, quoique ene
nant plus intimes, vont toutefois er eiodd
‘relativement en importance, —tandis q ue | Virainie Girault
Océan “Pacifique, ses rivages, ses ites, et | Luzéma, Rose Casamajor, Ju
‘la vaste région au dela, deviendront le | Albert O- Casimir, Altg eel
principal thédtredes éuénements ce oe Etienne Toussaint, Sélina Calix Hort
futur du monde.» a [Philoctéte, Féronie Laurent, © 4
| Dimanche, Adéle Dodo Hiluire, Fer
| Giraud, Mme Dossous, Nemo »
Anelise Pierre Louis, Emilia Jer





%
4%
L’Evrope va sombrer: le mot y est.
Les fagades de la Russie et des Etats- |







foy deta civilisation.
L’ Atlantique ne sera plus: quun fossé. cect
Et cet Océan | ried jue, | a er_central | Jalouce Dup









gents, P bree ny aura ra méme p S

ou n’y aura que précairem:
pulsave Ventrée de la «P.
s isthmiqu










espe r

2



besoins, lenseignement secondaire entre la Veuve Florian Courtois et con- ,
jit répondre avx multiples as- | sorts et Jesieur Péralta. e
ng actuelles du peuple. en;cest} [la ensuite entendu les affaires suivan
)que,--- puisque: le. mouvement | tes :— Eotre Me Raymond ainé et Mme
ndustrie, le commerce, l'agricul- | Cazau fils ;~—entre les consorts Cayemitte
manifeste.de_plus_en-plus-sensi= [la demoise tave et le sieur
=~ cet enseignement doit—revétir-un-}Henry Blanchet. -
re pratique, otiliraire, | Puis le dépdt des piécesa €té ordonné
is d'autre part, comme un peuple | pour en etre délibéré et le prononcé d
mpose pas. exclusivement. d’ou- | ces jugements renvoyé aux prochaines au
dindustriels, et qu'il faut a la na- | diences.~ Le siége a été ensuite levé. 19% =, ‘
seulement des cadres mais aussi | AVendre _ | prenantla male, frét et passagers.
pmojor, la commission est Wavis de | Au Bois-Verna:—-un terrain, de 95 Port-au-Prince, 5 Nov. 1903.
air enseignement secondaire clas- | nieds de facade sur 56 de profondeur.|. ~~ ogee
esta dire a base de latin et de] S*udposser au Burean du Journal, ERRMANN é& C9, Agents.
mme moyen éminent de haute :
otellectuelle et esthétique. ge ae
nc, d’aprés les vues de la commis- | ,J © Soussigné, déclare au public et a
ratoire,les deux ordses d’ensei- | COmmerce qua parlir de cette date
t sont nécessaires pour le dévelop~ | Je ne suis plus responsable des deltes.e
t des facultés de nos jeunes con- | actions que pourrait contracter en mon
nom Madame E.Lingrrr Kernisan, et ce
pour cause grave.

Port-au-Prince, 12 Octobre 1903
ALex. IMBERT.
ae
a soussignée porte a la connaissance
“du publicen général et di commerc
en particlier, qu'elle n’est plus respon
sabie des actes et actions de Monsieu
ALexanpre Imbert, son époux, pou
cause d’injuresgraves et publiques jun
bli action en divorce devant lui étre inten
Lespirfasse, Frédéric Marcelin,Char- | té@
ther, les Délégués du Siége Social |... Port-au-Prince, 6 Novembre 1903
aris, €1C, €1C. - Mapame Evinerre KERNIZAN,
Féte de Charité
is apprenons gue: les membres du
Catholique, pour venir en x
des indigents, ont décidé de
prochainement une prande fére
ire, musicale et théatrale.
svont mettre tout en ceavre pour que
projet charitable obtienne le plus
uccés tant au point de -vae des
urs que des pauvres hospitalisés.
fl une belle entrée en fonctions
Jenouveau Bureau du «Cercle Catho-
».--Nos meilleurs compliments!

~ Société Artiste
ous les éléves pénéralement quelcon-
sdelEcole de Musique et de Décla-
On sont convoqués a2 une réunion
tara len demain samedi a 1o heures
ecises du matin,pour entendre quelqnes
MUNicAtions trés importantes.

here d’étre présent a l'heure fixée.














(Service-New-York-Halll)



















Le steamer. « Bonrvia », venant
le Kingston, est atlendu mardi
Q courant et suivra le méme
our directernent pour New-York,









































Le steamer Prins Witten LV,
venant du Sud, est altendu ict
dimanche le 8 courant. Il repar-
tira le méme jour dans laprés-
vidi directemuint pour New: York,
prenant la malle, frét_et passagers.





deux, dans leur sphére> propre,
de nature Aproduire des résultats
‘Pensemble combiné préparera des
tions al’esprit Equilibré et merveil-
ent aptes A accomplir les différentes
qu impose la vie sociale».








=









“Port-au Prince, 6 Novbre 1903.
Orro BIEBER & Ce, Agents.

‘aprés le télégramme que nous avons
bie, cest demain que .doit entrer
sebor francais, avec beaucoup
ers,dont la famille Lélio Borno, Ed-


















“OSS






la Faculté de Paris,
Chargé du bureau de Consullations
- _- du Dr Terres, .
once A ses’ clients qu’il’a-trans-
porié son bureau au Ne 204 de la Rue
Républicaine ( Grand’Rue) presqu’en
face de la Station des pompiers.
Consullations de midi a deux heures,
















ypownec ee

e par Mer" Louis Etienne Edmond
Oriol et son collégue,notaifes 4 Port-au-Prin-
ce, et d'un acte de cession consentie le ie |
février 1902 au sieur Alix Roy, il sera pro
ceédé le lundi trente Novembre courant, & dix 7
heures du matin,a Paudienc? du tribunal ci-
vil de ce ressort, & la veut: au plus offrant et |
derhier enchérisseur d'une propriété sise en |
cette ville, Kuedes Magasins de Etat, entre |
les rues du Bel-Air et des Césars, foads el |
batisses, de la contenance de vingt-sept pieds
dix pouces de fagade, de Lrente p.eds six pou
ces an colé oppose, et cinquante huit pieds de
profoudeur, borage au Nord par Mme Emile |
Cameau, au sud par Dunai Phezan, a Vest Offre a ses nombreux clients, d’ex-_
par Paitlére et 4 POuest pata roe des Maga- | cetlents vins de Bordéatx, a prix

sing de PEtat, saisie par procés-verbal daté } rt ;
, du sept Aodt mil neuf cent trois et transeri ee census te
— gallon 1.40 —-Le-litre-0.:40~
















































e2tT-hett-delromimeanna
Outre tes charges do-Cadjuditcation, Tes en-



ELDEST IEEE SESE Rares















Naissance “SSE héresserontrecues Sur Ja sommede trois mille ¢
HS avonsappris avec plaisir que M** | cinguante gourdes..... $3.05).




;
anuel Pierre-Louis, née Paret, est} A la requeéte, poursuite et diligence du ci-
3 + +4 . , naa gre ab F FR 4
aént accouchée, vendredi der- | toye® Alix Roy, proprictaire, (demeuran eli a Hleur,
te on he eke’ dopricilie & Porta Pride; ayant pout avo- |

O prtemier-néouile rei ree) domicilié a Port-au-Prince, ayant} . Da 4 Oe

ee ne néquia regh lep | cat Me Etienne Mathon, soussigné, demeu- | Grand-fiue, 1 Sf ;
j
i
|
i
i
|






&
‘ BO ey Og ee » Portestu-Prince, avec élec- |. Sak ws oa ‘
compliments 4: Monsieur, Ma- | tant avaement & Port-au-Prince, avee elec) 4 nonce A ses nombreux clients

| tion de domicile en son cabinet. : . “oll "
- Contre la dame Julia Jules Prepetit, épou- | (Ue Sa Maison esl nouvellement




assortie dune grande guantité de
Diagonales, Flanelles, Shevisttes et Casemirs

#

d'une réelle supenorité
Dans son établissement, on

se Georges Besson, demeurant en la méme |

audience d’avant-hier,ce Tribu- | ville.

|
rononcé les ju ts suivants + wend
Hi qui admet la demabile en divor- | dresser A lavocat soussigné- ou au Greffe du
sie a somos. on aw Tribunal susdit, o& est déposé le cahier des |
|
5








Pour plus amples renseignements, $a ;
j

sleur i ve
_Joseph_ Etienne contre son charges contenant les clauses et conditions +



dene AUX parses de proce de l'adjudication. trouvera, comme toujours, les
pr CLO) enire ie - sieuT Olrans . > Novembre 1908 tar sloc franpais
: tape ‘ Novembre 1903. | ares MIOUeS iPANCalSes ef an-
et Mr Belgarde-Fourreau ;---entre Port-au-Priace, 6 Novem | denny’ LOU ¢ et ar
4 gs BD

las Ananille et Mr David Issa; | -E. MATHON, — avocat.












ies coupons pour '

24, Rue des wilnectae D4.) et ue “ee ee

gn face J. Déjardia Th, Luders & Gie, |
FOURNISSEUR:

du Grand Gercle de Port-au-Prince’
du Restaurant de la Paix
« dw Gommierce
de Hotel Bellevue
de Hétel de France
6 Patrie
du Grand Café
du Bar Fin de Siécle
du Bar-du Commerce
« des Amateurs.
- «_ Nouveau-§ -Siécle
“a de! a Bourse
la Chambre
« " la Poste
« du Port. ae
_ he — =i Ad Som inti
& rUnion
del Epicor ie Centrale.
du Luneh- Room

Mae DERKIX a
| Robes a la derniére Mode parisienne | onsullatons payantes Couvr
| Nouveau choix de Chapeauy | _ sur place.
: de la saison a
14, rue. Geffrard.—_Pert-au-Prinee =:
Téléphone 173.
Pour réparation de pianos,
































































Kola chanmpagt ene bouteille 4
Limonades § gaZzenses 10
Eau de Sellz
Pour les siphons une garantic MOD oe ey

@ 1.00 par bouteille est exigée. |
Pour les bouteilles de toutes les |
autres boissons, la garantie est de 10]
centimes par bouteille.
Les bouteilles servent de reeu pour
garantie déposée.
La garantie est rendue a la remise | A
des bouteilles vides.

G8 CouLeiite









VHau Slérilisée
et de PAcide tar bonique Liquelié _

Garantis pur sucre rafine.

at, de Framboises,
4 i | Ce 9 afte priginslité ie - Btu,
‘ Grenadi le, de ‘ ise Tone bal ext: ti a ie ; é

» Antihémorrhoider a
¢ LE -PLACOM
?. 4 BO

‘En gros et en detail



Full Text























































































i que des grandes’ indévcloppées et habi-
| tables portions de la terre, toutes, sauf
‘Afrigue, sont rangées .antourdu 'Paci- vo
“= | fiques.

. Les. Etats- Unis craton ls a “la | Voyez:—A mnérique du No d et Amé-
rance le canal de Panama? A la Colom- | rique du Sud, Australie, Sibérie, etc. De
'e la souveraineté de l'Isthme et plus ou | guel énorme développement ces pays ne

moins du pays ‘entier? Les Erats-Unis ar- | sont-ils pas-cap: bles! .

ats “pene ane ES BESS IGRETES Pempire des” — L Amérique, dans son “ensemble?
| Son trait fondamental est encore bien peu

‘ tial @ ee en viguear al Ce ne sont encore 14 que les bagatelles | oo ible provision de pluie au

jJusqu’ "2 ce que Vordre soit} ae pone ras il Fane voir plus loin, c'est vieux “nonde et abondance de pluie au
étement rétabli.. _- La oem révoludion a la fois géo nouveau..... Conséquemment, les plus
Ln 4.— On confirme le dé-| ‘graphique, commerciale et politique, la | grands systémes flaviaux sont ici, et les
rmbad_ (Afrique Alle- supréme révolution planéiaire est en train de seuls grands déserts 18, (D'ot) aurant de
| terre arable en Amérique que dans PEurope,

o Ja garnison: illema ide a| s’accomplir sous nos yeux Voici com- |p 4 lA

uteau Pat les | ment en parlent les Nord-Américains : ce “ha t ee ‘Be este firmé d

| «Depnis des milliers d’aunées, la Meé- VE © Bn y? le es en ans
diterranée,—~la. mer du Milieu des terres ncyclobédie Britannique : —~ ¢ Le nou-

. au continent, quoique mois de moitié
— était. ie centre 2 da merce, de Ja ri
wn , aussi diendu .que Vancien, contient au

moins une © ale quantitd ge.sol ulile, et .

| déc ouverte et pp
York. 6.— Hier a 6 hres du ee | beancoup plus qu'un égal montant de pou:
-| Nouveau-Monde, ce centre a été transié-] 7. productif >

. population, les partis politi- ; e sidcle. |
i pu ilitad P : ré.a Atlantique. ~ Durant le XXe sidcle, | Conséquence : ~ «Si les ressources ria-
garnison militaire compo- | jl passera au Pacifique, qui deviendra et | turelles du continent américain étaient
a0 hommes; ont “proclameé | restera la mer du Milieu des terres — la lp! teinement développées, ‘ il fournirait :
nendance de Uisthme de Pana- | Nouvelle Méditerranée —de Tavenir do |
Bn a immédiatement constitué | monde». ‘| quoi nourrir trois milliard. et demi Uh

" Crest la derniére, la supréme révolu- | bitants.»
Ouve nement provisoire, est 1a p Ee Pon sait que Tactuelle population
8 géndr: aux Tovar eb Amaya qui |

Vv: volu: «il n’y a] . ;
Ae ton Le cycle va étre révolu ida globe mest que da imelliard et demi!

restds dévoués _ “au Gouver ne- 7 P plus de terres indécouvertes + \ Ainsi, «le temps viendra on le nou-
ant été arreté:, ( Lamigtation de [Quest des peuoles et |

i veau monde orter: plus d habitants que
le la conséquente marche de empire attet- | P PHS q
and cette nouvelle est par venue

i 0 nents du vienx mond
shin ov, ly Ge gnent leur limite vers 1’Occident. A trie fs trols ¢ min en oe Cee mnie ent:
He Ol . ALOU VEER OM CH 5 “ nue
a immeédiatement donné|

oe & S|
Por yr trowsjetons nos regards | as quih’a encore que quatre m llions
six croiseurs NE spoloty













































































































mide esh pour |
psur VOrient. Le scepire du monde est Pour | habitants et gui ne stursit manguer de

‘ g eunés Hains.
jamais possd én i plus ji 4HeS HI | porter. un jour. poe large. portion de la
Au del la de ha Jeune” Republique est TO UD.jOat.






7 cognila po: ar le monde ; mis avec le dé-
: veloppement de son coossal railway, elle
Faura un dével oppement qui étonn-ra le
| XX° siécle. ~ Dans li SiBérie, on pour-
rait-dailler toute une Europe avec une frange
| dune douzaine d Llalies autour, —-.Les res-
terre un immense avantage. ‘Le cinal | sources dua tel pays *eur Ret mgai-
| de Panama transportera cet avantige aux | pane que ses ean PICA GA Ofs GN
Euts-Unis, avec la certitude gu il ne} cas as ce ok. re cet
: A, ause O t u % AST op im-
us étre déplacé pour aucune cau
eee 4 veagtokigu ‘ P P i calculabies et d'enveloppés trésors.
ce Oo * ee = ky «

; Soler La suprématie commerciale du Pacifi Et sa mise en valeur va aller vite : le

dem 5 ibérien metira en perce le grand ré-
nid rématie finale. | Transibérien m p
: ba ba dein = i ville, | °°" sara a snprematicf | servoic de plus de cent mil ‘lions hom -




roit que la nou al ubli- | da Canal Isthmique ¢-— Te percement
ria u e Rép canal de Panama sera fe dernie: événe-

bien é » les
VY. es pee ee les ment gtographi ive de premiére grandeur.
. [Al n ya plus disthme dont le percement

aceraitle commerce da monde, - |
Le canal de Suez a dono Angle:














RE 6.---Café Haiti46. gts | mes qu’est la Russie d Barope. ~ «Et ce
Varnpéche buches5 05. Embrassons d’un regard le pourtour du | torrent coulera 4 VEst, dans la terre gui

65. | Pacifique, dressons Vinventaire des terres | attend, comme les immigrants sont en-

C’est un fait frappant | trés 3 "fot dans le grand: Ouest, il ya

‘illem Vo arrivé hier. qui le bordent. ~ «





peu d’ ee _
rieure ést ‘Wailleur
nisée par .
offre de |
lions de paysans qu ;
as ataate hiver dans la Russi¢ d'Eu-
oemerenns avant ‘Ta

Sibérié aura une gran
Fy ui-sera-tributaire du “Paci

--Dans tous ces, pays, /
Far-West des Etats- Unis,
velle-Zélande, Si
tion accomplira s

yi fa Nou- |







mes la ou ne faisait que ee une poi-
gnée de saavages, >

~--Mais ce n est pas tout. La civilisa-
tion ne se bornera pas 4 peupler les pays
encore presque vacants ; elle surpeuplera
dss pays déja occupés, la Chine-par exem-
ple
On peut s'imaginer que la population,

de la Chine a déja atteint la limite de lay

densité possible. IL s’en faut de beaticoup: |

la Chine n’a que la moitié de la densité.

de la France,--- qui elle-méme n’est pas’

“au pair ; nous oublions combien est vaste

son territoire.

+S Chine etait pet pewplee” wile densité

“du Japon, elle aurait Pres de douze cents

millions d’habitants ( presqu’autant que.
lactuelle population du-globe-). Et elle’

est capable de plus de densité que le Ja- |
pon, parce qu’elle est immensément pias.

riche en ressources naturelles.--~ Voici, a

titre d'échantillon une de ses Peay
le charbon et le fer:

« Les dépdts de charbon et de fer des|

provinces de Chensi et de Chansi sont te-

_ Bus pour. les plus considérables. du globe.
ls couvrent une aire de présde soo hilom.
delong sur t00 kilom. de large. Et selon
une haute autorité, ils contiennent assez
d’anthracite pour alimenter: lemonde, au
taux actael. de consommation, ‘pendant
deux mille ans.

_ # DAngleterre pénétrera cette “région
avec un railway, et elle s'est assurée une
concession de soixante ans pour exploiter
_ eette vaste richesse.---L* ouverture des mi-
nes développera l'industrie du~ fer, “qui
facilitera extension des railways, qui sti-
mulera les manufactures et le commerce
d’un bout a autre de Tempire.» .

———Contemplons m maintenant cette-merveil-
oe SESE

"tok, avec ces vastes pays de la Siberie de

ia Chine, deve susie raliey €tCe=—
—-—--Gonten- plans ne-paratléle-de-
Pacifique ameéricaine qui se jercule de r A:





laska Ala Patagonie, avec ces vastes pays |
du Canada, des Etats-Unis, de oe

‘du Sud, etc.



ims Ge chaque 1
tre milliards. Ne sera-ce pas lorcémeo

le grand lac de |a civilisation; ta Nouve ie

Méditerranée ?

En vérisé le centre de gravite de globe

se déplace.

‘Vableau ‘magnifique. Mais voici: le re~

vers.
Considérez fes deux _géants de la planeie,.
a savOit la Russie et les pias Unis.

, «la civilisa- | s

| et au pays quien conidlerait le commerce.

: | Unis seront sur |e Pacifique, vrai centre |

~Hgne-de~cotes” Pacifique asialique, | °°
qui se déroule de. Singapour.aViadivos- |

af Femail 2 cae



























wes retourne

, et-nourrira. des millions d’ hom- |, ad : anh
a3. ‘ooawiles 2 San ‘

“Et... par-dessus le’ ‘Pacifique, les”
gents yankee et salve, vont se trouver. i
face kface,—peut-étre pour lai lutie & mort,
prophétisée il y a. solante, ans Pee -Pal-

merston..
as :

-Er que decient!'Ewrpe proprement dite,
dans cette gigantesque recolation plané—
taire?

Elle s ’effondre : peck
ted sera la réalisation de cequ’ un ee ;m















































Saati ane

: Miltida Guerrier, vayemitte, Me
Plelmonde als
ally a ae Yo un Pr emi-siécle, de baron
de Humboldt prédisait que le commels
| du Pacifique dépasserait un jo
‘Atlantique.
«Récemment, Thomas’ A. Benton de-| th
clarait que la domination et Vempire duJj
monde appartenaient 4 [a roule des Indes





Le secrétaire d’Etat William H. Sew:
equi eut la prévisior des vrais. b
'Etat» » fans un discc






«Désormais, commier
politique européenne, la pe
ne, lactivité européenne, q
vementgagnant en force,et les
européennes, quoique ene
nant plus intimes, vont toutefois er eiodd
‘relativement en importance, —tandis q ue | Virainie Girault
Océan “Pacifique, ses rivages, ses ites, et | Luzéma, Rose Casamajor, Ju
‘la vaste région au dela, deviendront le | Albert O- Casimir, Altg eel
principal thédtredes éuénements ce oe Etienne Toussaint, Sélina Calix Hort
futur du monde.» a [Philoctéte, Féronie Laurent, © 4
| Dimanche, Adéle Dodo Hiluire, Fer
| Giraud, Mme Dossous, Nemo »
Anelise Pierre Louis, Emilia Jer





%
4%
L’Evrope va sombrer: le mot y est.
Les fagades de la Russie et des Etats- |







foy deta civilisation.
L’ Atlantique ne sera plus: quun fossé. cect
Et cet Océan | ried jue, | a er_central | Jalouce Dup









gents, P bree ny aura ra méme p S

ou n’y aura que précairem:
pulsave Ventrée de la «P.
s isthmiqu










espe r

2
besoins, lenseignement secondaire entre la Veuve Florian Courtois et con- ,
jit répondre avx multiples as- | sorts et Jesieur Péralta. e
ng actuelles du peuple. en;cest} [la ensuite entendu les affaires suivan
)que,--- puisque: le. mouvement | tes :— Eotre Me Raymond ainé et Mme
ndustrie, le commerce, l'agricul- | Cazau fils ;~—entre les consorts Cayemitte
manifeste.de_plus_en-plus-sensi= [la demoise tave et le sieur
=~ cet enseignement doit—revétir-un-}Henry Blanchet. -
re pratique, otiliraire, | Puis le dépdt des piécesa €té ordonné
is d'autre part, comme un peuple | pour en etre délibéré et le prononcé d
mpose pas. exclusivement. d’ou- | ces jugements renvoyé aux prochaines au
dindustriels, et qu'il faut a la na- | diences.~ Le siége a été ensuite levé. 19% =, ‘
seulement des cadres mais aussi | AVendre _ | prenantla male, frét et passagers.
pmojor, la commission est Wavis de | Au Bois-Verna:—-un terrain, de 95 Port-au-Prince, 5 Nov. 1903.
air enseignement secondaire clas- | nieds de facade sur 56 de profondeur.|. ~~ ogee
esta dire a base de latin et de] S*udposser au Burean du Journal, ERRMANN é& C9, Agents.
mme moyen éminent de haute :
otellectuelle et esthétique. ge ae
nc, d’aprés les vues de la commis- | ,J © Soussigné, déclare au public et a
ratoire,les deux ordses d’ensei- | COmmerce qua parlir de cette date
t sont nécessaires pour le dévelop~ | Je ne suis plus responsable des deltes.e
t des facultés de nos jeunes con- | actions que pourrait contracter en mon
nom Madame E.Lingrrr Kernisan, et ce
pour cause grave.

Port-au-Prince, 12 Octobre 1903
ALex. IMBERT.
ae
a soussignée porte a la connaissance
“du publicen général et di commerc
en particlier, qu'elle n’est plus respon
sabie des actes et actions de Monsieu
ALexanpre Imbert, son époux, pou
cause d’injuresgraves et publiques jun
bli action en divorce devant lui étre inten
Lespirfasse, Frédéric Marcelin,Char- | té@
ther, les Délégués du Siége Social |... Port-au-Prince, 6 Novembre 1903
aris, €1C, €1C. - Mapame Evinerre KERNIZAN,
Féte de Charité
is apprenons gue: les membres du
Catholique, pour venir en x
des indigents, ont décidé de
prochainement une prande fére
ire, musicale et théatrale.
svont mettre tout en ceavre pour que
projet charitable obtienne le plus
uccés tant au point de -vae des
urs que des pauvres hospitalisés.
fl une belle entrée en fonctions
Jenouveau Bureau du «Cercle Catho-
».--Nos meilleurs compliments!

~ Société Artiste
ous les éléves pénéralement quelcon-
sdelEcole de Musique et de Décla-
On sont convoqués a2 une réunion
tara len demain samedi a 1o heures
ecises du matin,pour entendre quelqnes
MUNicAtions trés importantes.

here d’étre présent a l'heure fixée.














(Service-New-York-Halll)



















Le steamer. « Bonrvia », venant
le Kingston, est atlendu mardi
Q courant et suivra le méme
our directernent pour New-York,









































Le steamer Prins Witten LV,
venant du Sud, est altendu ict
dimanche le 8 courant. Il repar-
tira le méme jour dans laprés-
vidi directemuint pour New: York,
prenant la malle, frét_et passagers.





deux, dans leur sphére> propre,
de nature Aproduire des résultats
‘Pensemble combiné préparera des
tions al’esprit Equilibré et merveil-
ent aptes A accomplir les différentes
qu impose la vie sociale».








=









“Port-au Prince, 6 Novbre 1903.
Orro BIEBER & Ce, Agents.

‘aprés le télégramme que nous avons
bie, cest demain que .doit entrer
sebor francais, avec beaucoup
ers,dont la famille Lélio Borno, Ed-


















“OSS






la Faculté de Paris,
Chargé du bureau de Consullations
- _- du Dr Terres, .
once A ses’ clients qu’il’a-trans-
porié son bureau au Ne 204 de la Rue
Républicaine ( Grand’Rue) presqu’en
face de la Station des pompiers.
Consullations de midi a deux heures,
















ypownec ee

e par Mer" Louis Etienne Edmond
Oriol et son collégue,notaifes 4 Port-au-Prin-
ce, et d'un acte de cession consentie le ie |
février 1902 au sieur Alix Roy, il sera pro
ceédé le lundi trente Novembre courant, & dix 7
heures du matin,a Paudienc? du tribunal ci-
vil de ce ressort, & la veut: au plus offrant et |
derhier enchérisseur d'une propriété sise en |
cette ville, Kuedes Magasins de Etat, entre |
les rues du Bel-Air et des Césars, foads el |
batisses, de la contenance de vingt-sept pieds
dix pouces de fagade, de Lrente p.eds six pou
ces an colé oppose, et cinquante huit pieds de
profoudeur, borage au Nord par Mme Emile |
Cameau, au sud par Dunai Phezan, a Vest Offre a ses nombreux clients, d’ex-_
par Paitlére et 4 POuest pata roe des Maga- | cetlents vins de Bordéatx, a prix

sing de PEtat, saisie par procés-verbal daté } rt ;
, du sept Aodt mil neuf cent trois et transeri ee census te
— gallon 1.40 —-Le-litre-0.:40~
















































e2tT-hett-delromimeanna
Outre tes charges do-Cadjuditcation, Tes en-



ELDEST IEEE SESE Rares















Naissance “SSE héresserontrecues Sur Ja sommede trois mille ¢
HS avonsappris avec plaisir que M** | cinguante gourdes..... $3.05).




;
anuel Pierre-Louis, née Paret, est} A la requeéte, poursuite et diligence du ci-
3 + +4 . , naa gre ab F FR 4
aént accouchée, vendredi der- | toye® Alix Roy, proprictaire, (demeuran eli a Hleur,
te on he eke’ dopricilie & Porta Pride; ayant pout avo- |

O prtemier-néouile rei ree) domicilié a Port-au-Prince, ayant} . Da 4 Oe

ee ne néquia regh lep | cat Me Etienne Mathon, soussigné, demeu- | Grand-fiue, 1 Sf ;
j
i
|
i
i
|






&
‘ BO ey Og ee » Portestu-Prince, avec élec- |. Sak ws oa ‘
compliments 4: Monsieur, Ma- | tant avaement & Port-au-Prince, avee elec) 4 nonce A ses nombreux clients

| tion de domicile en son cabinet. : . “oll "
- Contre la dame Julia Jules Prepetit, épou- | (Ue Sa Maison esl nouvellement




assortie dune grande guantité de
Diagonales, Flanelles, Shevisttes et Casemirs

#

d'une réelle supenorité
Dans son établissement, on

se Georges Besson, demeurant en la méme |

audience d’avant-hier,ce Tribu- | ville.

|
rononcé les ju ts suivants + wend
Hi qui admet la demabile en divor- | dresser A lavocat soussigné- ou au Greffe du
sie a somos. on aw Tribunal susdit, o& est déposé le cahier des |
|
5








Pour plus amples renseignements, $a ;
j

sleur i ve
_Joseph_ Etienne contre son charges contenant les clauses et conditions +



dene AUX parses de proce de l'adjudication. trouvera, comme toujours, les
pr CLO) enire ie - sieuT Olrans . > Novembre 1908 tar sloc franpais
: tape ‘ Novembre 1903. | ares MIOUeS iPANCalSes ef an-
et Mr Belgarde-Fourreau ;---entre Port-au-Priace, 6 Novem | denny’ LOU ¢ et ar
4 gs BD

las Ananille et Mr David Issa; | -E. MATHON, — avocat.









ies coupons pour '

24, Rue des wilnectae D4.) et ue “ee ee

gn face J. Déjardia Th, Luders & Gie, |
FOURNISSEUR:

du Grand Gercle de Port-au-Prince’
du Restaurant de la Paix
« dw Gommierce
de Hotel Bellevue
de Hétel de France
6 Patrie
du Grand Café
du Bar Fin de Siécle
du Bar-du Commerce
« des Amateurs.
- «_ Nouveau-§ -Siécle
“a de! a Bourse
la Chambre
« " la Poste
« du Port. ae
_ he — =i Ad Som inti
& rUnion
del Epicor ie Centrale.
du Luneh- Room

Mae DERKIX a
| Robes a la derniére Mode parisienne | onsullatons payantes Couvr
| Nouveau choix de Chapeauy | _ sur place.
: de la saison a
14, rue. Geffrard.—_Pert-au-Prinee =:
Téléphone 173.
Pour réparation de pianos,
































































Kola chanmpagt ene bouteille 4
Limonades § gaZzenses 10
Eau de Sellz
Pour les siphons une garantic MOD oe ey

@ 1.00 par bouteille est exigée. |
Pour les bouteilles de toutes les |
autres boissons, la garantie est de 10]
centimes par bouteille.
Les bouteilles servent de reeu pour
garantie déposée.
La garantie est rendue a la remise | A
des bouteilles vides.

G8 CouLeiite









VHau Slérilisée
et de PAcide tar bonique Liquelié _

Garantis pur sucre rafine.

at, de Framboises,
4 i | Ce 9 afte priginslité ie - Btu,
‘ Grenadi le, de ‘ ise Tone bal ext: ti a ie ; é

» Antihémorrhoider a
¢ LE -PLACOM
?. 4 BO

‘En gros et en detail