Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text










_ Abonnement pour hepartemont: 4. 20 | ; ; oa
CENTIMES oe e Beanie ABO __ PAR MOIS A] sounve- -

-abonnés de pour s’altirer | Ia Col ombie.
‘aviser de la moindre ir-' Dans le cas ol tout serait mute, les |
gularité dans laremise quo-,, Flats-Unis occuperont listhme en vertu
nne de leurs. NUIErOS, | du traité de 1846, et on percera le ci-
s0i4-ren erat arcare Popposition de fa Galombie.
New-York 30. - On dément la nou-
' velle de Passassinat du consul améri-
a cain a Beyrouth. Un inconnu avait seu-
lement tiré sur lui suns Vatteindre.










OW-NWERIGAINT 1201. 141 Fo
Consolidés 12°79 ~~ €scpt. or 46 °fo
Gonsolidés 6 °/o _ 60°%o.
Emprints €Provisoires» 50
Mires Bleuss eevee ak eet BR */o












pale € FRARCAIS








DES CABL ES FEERGRAPBIOUES Malgré cela la_¢ canonniére «Machias» |- — oe
ood green Tordre de partic de Génes pour ROSES vee eee enee es * a5 °/o ;
Beyrouth, et sous peu partiront le les Feuille Arritrees OTe
croiseurs «Brooklyn» et «San- Francis- Moniteur .






008 pour la méme destination.
_ Mapraip 30. - ~Un fort our:



ie: 2 ameéri ah

| Pavrauth— air per ~| ception des
Tallon: - VEW= YORK. < ins. Vile Gaiman- 19035
( =a “OFAG ; me la loi qui proroge. celle sar la réduc-
sons, ‘et OT navires ont. fait naufrage.. tion de 20 °/y sur les peusioas’ civiles ét
1... Rome 30.--Unecesision s'est. pro. appointements. desemployés.
uite entre les trainsdu nord delEtalie. |” Commission d'Enquéte
Un capitaine de Parmée et 15 sol-] pe mame «Moniteur» public arse
dats ont péri et: on compte plusieurs. procés- verbal de la Commission d’ Enquéte
bl essés. administrative et de vérification, —com-
Beatin 31.—Un sergent et 6 soldats portant un important interrogatoire de
de l’'arsenal de Metz “ont été arrétés, Mr Justin Boisette, chef de service de

pour avoirvendu atine puissance étran- | j5. ‘Comptabilité générale du Mivistére des
“gére, le secret de li composition Wune | gyances.

nouvelle | usée de bombe. Ils seront ju- Il y est dénoncée rcore des irré gularités






























ur Fossassinit du vice- -constl
yrouth, demandera & ce qu'un
oll mis an muassiere des chré-
Albanie eb en Macédoine.
Heroit que le Gouvernement Ture
Nera satisfaction aux Mtats- Unis.
arrivee de” Pescadre. americaine

























s 31. — On mande de Sofi ia}
~acdétroit mr quarher |

LONDRE
fea gue un-ineendie
yaie | @’Andrinopolis.

cen Bern ® = — “Et expéditon- “allemat
| 1 epee saber



















4ST Es Te Président de la eign atm son
pport.sur-les-titres-bleass == OW dit
rapport doit provoquer des arres-





sine mé que sous pen
e Pest de-Macédoine sey

(eu. ‘plus. :

30, — ‘Le Gouvernémientl'r ‘angais Cornel. -Le Gouverne ment Ser-
s nouvelles annoneant qu'une! be a décidé demobiliser deux divisions
fles troupes du sultan du Maroc | et de jes envoyer-a Ii frontiere turque. nique ) qu. ‘ila -quitté le 28 Aodt a 9.h.
ris? parles rebelles.On ajoute } Beranann 31.—. Un meeting. a été}.30 du matin, pour mouiller dans notre
€ colonne fidéle au sultan, | tenu dans cetle ville, en faveur. de - | rade le.31 Aodt-a-9-h30--Thest mone
rommes, dont +000 belles de Macédoine---On a accor pat 457 hommes d’équipage et 23 offi-
el Dlessés, demander auGouvernement Serbe d'in- | ciers, y compris le commandant, Mr Le-
ORK 30. - ~Le'président Roose-.| lervenir en leur faveur. mogne, capitaine de: vaisseau.
le seorétaire d Etat Mr Hay, ont |) Visnnp 3l.--Le rol Kdouard d@An-| ---Cest- un ‘bateau tout neuf, car il
fet, 4 Oysterbay, une importante | gleterre est. altendu aujourd'hui dans yj ne date que de 1897.-- Il est long de
te sur le trailé du canul de Pa- cette ville. 137 métres et large de 15; il porte 4
qu On considére échoué.— On Mapnip 31.--Letorpiieuraulr ichien | cheminées, jauge 5.G92tonnes eta6 m 42
afond laffaire et on consul- | «Kerka» a fait naufrage prés de Cadiz; | de tirant d’eau.--- Tl a un approvision-
les hommes notables, en em- | onze hommes de Péquipage ont. pu se} nement de charbon de goo tonnes; ses:
Outes les mesures. possibles sauyer, machines développent ‘17 400 chevaux







Voici les caractéristig ues de ce croiseur-
corsaire francais,.de 1°" classe.
Il. vient de Fort-de-France ( Marti~































Ficherncniti coer =p: nro eno ’ pe a :
indiqués, actionnent 3 hélices et assurent pique révéle'l’existence au seim' du mé- énergie, ce dévouement exemplair
une vitesse de-23 nceuds.---Les parties vi- | lange d’une véritable fourmiliéré de cor- portaitle-jeune employé a latche ¢
tales du navire sont protégées par un pont | puscules animés. _ dienne? Au bureau, répétair encor
en-acier. ~ |. semble prudent d’attendre, avant de Me Laleau 4 un ami, Nicolas n’é
Son artillerie se compose de 8 piéces | se prononcer sur cette mirifique expérien- plus occupé a un travail, du minister
de 164 millimétres, ro de 47 m/m et 2} ce, qu’on ait pu la reproduire dings un la- qu'on le voyait aussitét les yeux
de-débarquement de 65 m/m, tous a tir | boratoire scientifique de ce cété-ci de dansun bouquin,
rapide ; 6 canons révolver de 37. m/m, 24 l’Atlantique. penne oO Bt al ids. gestes,
tubes lance-torpilles sous-marin et 6-pro- | Peut-atre découvrira~t-on alors que , le mait pas. t
jecteuts, | les germes organiques qui sont éclosdans , '€ travers, si c’en est un, de
---Nous souhaitons la bienvenue a ce | le liquide de M. Littleton, préexistait sait+ Ne homme sympathique, de
magnifique croiseur frangais. | dans les substances * chimiques | GEL
Nominations | moins pures, soit dans les récipient
Nous apprenons l installation ; | ow moins bien stérilisésdoatil sest.
~~ de Mr Edmond Vastey, en qualité} —-A moinsque les étrescréés parle pro- |
d’employé de 2é classe’ a administration | fesseur d’Alexandrie soient nés. simple- | *
des finances; | ment dans imagination trop fertile d'un |
om de -MM.-Hubert Alexis, comme ad= | de nos confrérés américains.. . |
joint-prote, et Ethéart Archer, comme | «Bar Pin de Siécle >

relieui al lmprimerie Nationale. . nos —_ .
feat Imp sliments . pare | Aujourd’hui,1* Septembre, aliewta-r
Td OS GOLD PHB CEES 5 ouverture du @ Bar Fin d e-Sidcle-»;de

, . a «@ a -de-DIECIe “HW 7GEs ps mon cher ami Lebrun, cette trise
Association du Gentenaire | brillante mémoire.—~ C'est Mr Joseph Di- | tesse profonde, ce désenchantement réel
Jeudi 3 Septembre, a cing heures de]

, wep | na, propriétaire du « Grand Café », qui! qui lui venait lorsque, en intimité, nous
Vaprés midi, aura heu, au Petit-Théatre | en a fait Vacquisition, et tous ceux qui} échangions nos vues particulidres
Sylvain, la 5* Conference Historique. | le connaissent, savent d’avance qu'il va | Ja vie haitienne, ou sur le sort deni
Crest le tour de Me Amilcar Daval qui j faire de nouveau, du «Bar Fin de Siécle», Race noire tant maltraitée avjourd’hai par
retracera au ‘public la politique des Gou- ! Je rendez-vous de la bonne compagnie. | Vopinion publique internationale. Lir
VERNEURS DE StT-DOMINGUE. | ~~~ On-y trouvera toutes les boissons ima-.j en-effer ne forme-t~il pas, -en- notre
ooM*®-Amilcar Duval-est-trés apprécié da nables et vo rt pays suirtout,une véritable souffrance pour

a fginables et une partaite courtoisie.

public port-au-princien pour ses brillantes — Avis aux amateurs! lice Ames foctement trempées? Comme
qualités intellectuelles, aussi, il y aura | - Demande d’emploi 7
foule ce jour la au Petit-Théatre, dau | j leLondreay |
tant plus que le sujet de sa conférence se | Une veuve Agée de 43 ans( & ondres)
préte aun succis qui sera chérement} bonnes-références, trés competente, désire
conguis. ee ="“Pemplor comme gouvernante ou dame coni-




















a
“Lire, tel était donc sa préoceupa
premiéré, sa passion en quelque sor
je m’explique facilement, moi gui at ea
Pavanitage de pratiquér pendant Tong
































































_. Rappelons-quete-prix-d'entréei’est pPagaiesparle-frargais:-+Ber
~que-de-z0-centint rea du journal.

Hier soir -le-steamer «Prins Willem lip
de la ligne hollandaise, est passé en no-
tre rade et a laissé les passagers. suivants
pris 4 Saint-Marc :

MM. V. Jeannot, Gil. Camner Jean-

Bapteste, Rénélique Jean Baptiste Michel

Lebrun Nicolas
Ale regarder passer, la demarche tint
L. Vérité, J, Lahens, Destin Saint-Louis, | de et réservée, a Vavorr méme sexe cos | te
Charlemagne, Fortuné Beauvais, Georges | pendant uncertain temps, Impossible d ato | ble+-content-des-tuties incessantes qu h
Angus Wittim Angus, Coutagenx Etien- | Tver Wesvite Bane compréhension exacte Hiviait pour son perfectionnement it
ne, Martial Dabourg, Alexandre Dussex, | d€ Pindividu, , , | lectuel. ,
% » a8 . . 3 . . . .
C. David, Désinor Alphonse, Feliry Mon-} On est la, en cercle d’amis, discutant | Maijs voila. «L’aurore s est chan
tas, DuelosAveustin, Sia, Miles Agnés | avec la flamme aux yeux-et la fhiévre-dans. ad rcrépuscules pour notre-che!
tlecoeur..Lebrun,tui - demene pass ne mort; mpitoyable cruelleses!

Laporte, Florid: Er:ienne, Alice Pinard, | le-cc ebrun,_1 |

nee Estasie;~ A netre Cyurages eceneenessesnes ienereeeeensae te Il . contem ple et obser Noe mor a Te viclem 7
En transit de Saint-Mare pour: entendre,comme,on dirait, pour atténuer | tre eur cette eune ame de 27 -ans-gutte
clamait encore la vie; a fait, 4 Ja

Petit-Geave,—-Sceurs Marie et Ernest; | un instant l’éloquence de son silence, le






‘moins taciturne, moins timide, plus deg
gé,.on dirait. Tl était heurevx, c etal






































































Cayes. ~MM. G, Hunser, Délorne, G. | son de sa voix qui. trahissait-auss CESS arbre ce eoeur si Bon, t a
~Cervinr es,” Siinit-Germaind, Sitmt-Fer- | votre esprit Pexcellence de son Ame, si aimant, si généreux, si loyal; et DruM

qirentpavec une indifférence loquent®
-cassé les ailes-A-tous-ses-projets-&
ves pouravenit|———s-—-v
acide dans la. conversation, | Que de tristesses! que ded :
ilaimait mieux d’ordinaire écouter. Et | pour um pére qui, s étantsact ave
pourtaat,avec quelle aisance ne pourrait- | fondait maintenant de |
il pas placer aussi son petit mot! Tous | ‘ 7
ceux qui ont eu le bonheur de le conna
tre, savent, en effet, quel rude piocheur,
quel lutteur infatigable fur Lebrun Ni- | une sceur-enfin, un 0
‘colas.——Les deux chefs de division au Dé- | nible séparation aussi
partement de la Justice, sous la direction | ont bien compris cet
desquels Nicolas a eu A travailler, d’abord | N’aie pas ceginte, cha
Me Smile Deslandes, aujourd’huiledistin- | Ta mémoire survivra encore o”
guébitonnier deVordre des avocats dePt- | parmi nous et ton image qi)
au-Prince, puis Me T. Laleau, titulaire | l'évoquer ici, fait montet 4 nos yeu!
llarmes de douleur cuisante, 0 ee
nellement vivante en nous tousqur
cordialement estimé, adiniré et 4!

yean D’Albret

nier, Buptiste,.Antoine Rigaud, Charlot,
“Alexandre Duperval, Teitulien;
mom “Cagragios— Mr Raphaét-Atthalamiy
Les Générations Spontanées_
Plusieurs de nos contiéres frangais ont
reproduit une information vraiment sen-
sationnelle qui vient d’ Amérique.
Un professeur d’Alexandrie (indiana),
M. Littleton, aurait trouvé moyen de
créer la vie a l'aide de composés chimi-
ques; en un ‘mot, il aurait réalisé la fa-
- meuse théoriedes générations spontanées,
soutenue, jadis, par Pouchet, et combat-
tue ‘victoricusement parVillustre Pasteur. |
i

puissance d’enthousiasme pourtant-de-son
coeur. C’était 1a, en effet, tour Vhomme.
Tempérament absolument méditatil,












































Le procédé de. M. Littleton est trés”
simple: il consiste 4 faire agir, dans des
conditions et suivant des dosesappropriées, | actuellement de cette importante fonction |
de 'amoniague sur une solution de sel, de chef de division, n’ont-ils pas appré- |
marin dans l'eau alcoolisée. Au bout de cié, Wailleurs 3 Pentendement de plus |
go minutes, pas plus, ’examen microsco- d’un,cette activité,cette intelligence ,cette |











Remer fsente
familles Nicolas et Bouchereau ont
ées ‘de la profonde |

ie AVIS 7
e N usez gue du Savon Ninfa- et : dl Rate

Pharr mae o Saint Antoine

et ete

que de nombreux |
hier en prepant

x

Lacojannis,— seul agent a na

. Effet adhiré
Le soussigné, Léonce aie informe |
le public, la Bap es d Haiti et
le Commerce speci t, quila Git
| Vaequisition d’un con on aa N° 2. S790
émis en faveur du Dépariement de VInté-

ont témoign

ix obséques de leur cher et regretté -
N, décédé a Pétion Ville, :

les prie de croire qu’elles n’oubli-

i : consolant sou~

don ‘ avis aux notaires et ae 2
~s publics de ta «Grande: Saline»
--ne-doivent faire aucun acte de
v potheque ou autres, auctine

mn (Varpentage relalivement-acp

6 fonds: et batisses, situé

ic quiil ‘se-retire du-Gommier 7+
+ Priére est faite a mes débi-
| teurs de solder leurs comptes au
pelus tobe

@ sonvoie gi
Vve-Saint-Hi be Gs
uille i



ee ie 34 Aoat 1903.
ao _S. BERBARL

: ref
10 stevia dite propriété,
donne que. les prétendus droits
ere de la dite dame he sont point
rt une lettre du Départe- |
section des Domai- |

es

soir Mignon.
:
A

Le soussigné donne avis au |

M. ANStoMENE. BONHOMME, bhiee
elen diplomé de Keole Nalionale
de Médecine el de Paarmacie -
de Port-au-Prince,

| Atmonce aux meédegins, au ge a
ses amis et 4 su pelile cliontéle quiil
vient dinstaller si ee a VAve~
nue John-Brown (Lalue ) N? 68 sous
le nage de St- Antoine, el se. re--
é pour lexéculi promple et
oe ations mugistrales et

=| aac UAITTENNE

Pe tit on
A fabrication ayant été transférée
| Avenue Grégoire (Chemin dos Dalles )
chez Mr JULES LAviLLt &, les clients sont

de uel,

mateurs ,
Magasin de la Métro} vole :
G1, Rue du Mages de VEtat.

ir Michel Vv felten =

on ‘Avenue Grégoire.
Ime R odolphe Gardére :
: S Rue des Mt



“SIE 70
présen: e année (appointements e
18), 1 ‘éculiérement visés par le
ment de la Justice. ‘
nséquencé; il les déclare-nuls.|
«venus, duplicata devant étre |



7 Bordeaux 4
Pp, 1 40 leg

lerce et a h Banque “Nationale
i, avoir per | ua la feuille du_moi

“A903 We

caine

4

jC? Hambourgeoise América

nant de ingelon, est aicudas ici,

nord qer Septembre prochain,

pour suivre aussitot roe
pe New-York; — fermera s

| malle |
1a 5 heures du solr.

Port-au-Prince, 28 Aout 1903. |

F. Herruann & C’, Agents.

ork Haiti.) eke

a la Poste lundi 3t onan [



Cap Haitien : Mr J. Paravieimi
_ Port de-Paix Mr F Casiera——
Gonaives: Epicerie Rodolphe Sehutt
el Mr Niculas Gelfrard.
St- Mare: Mme A. Emeran |

: _Diplom# és sciences -de ta Faculté
de Paris,

| Ancien membre de la Commission de

délimitalion des frontiéres,
Arpenteur-Géomelre,

A Vhonneur dannoscer au public
ilveprend Vexercice de sa professioa

ARPENTAGE ~— Levis pe PLans
—Dinecrion pe CHantinns
‘S'adresser 49, rue du Centre, ou 4
Pétion- Ville, rue Louverture.

— Cabinet
de Me Léger Cauvin
Avocat, ancien bdlounier de LOrdre,
134, rue du Rés servoir, 134.



_-Produit- par Esta tion rectifiée .& 80 degrés..

_Rawest

—}-eb oor he le gallo gn



BEE gE i LE

Rhum Cris stal

Plus riena 1 désin ‘ap t|—On trou:
vera au No 14,.Avenue de Tur-
veau, propricte or eupee “Mr
Caste A,—le délicieux
Rhum Cristal a lous prix de 1, 2

pty

Reputation deja faite.

\ Lue LAROCHE |



Mare hie ante Fa
104, rue du Centre.
Coupe Moderne ct Blégante

Specualite de roupons pour partalons

elgilels.de-prenvier-chore

La maison la mieux assortie de toute |

_ Haiti en éoffes fantaisie, cas-—
~—queltes--et képis milit taires.








Maitre-Tailleur,
Grand- Rue, 181,.
Annonce a Ses



cee : Pau IX te le
— Port-an-Prince
A, Rue des Mir acles, 21.

Gn face J. Déjardin’ Th. Luders & Cie,
_.... FOURNISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au- “Prince
du Restaurant de la Paix

« du Commerce
de P Hotel de France
@ Patrie

du Grand Cale

du Bar du Co nmerge
a «ces Amateurs.
« Nouvean-Siéele
«a de la Bourse

« dela Ghumbre
« dela Poste
“eae Dope

de Epicerie Centrale
du Luneb Room

_Dépodt_.a Turgeau_.
(BABIOL by



| Kola Champagne bouteille 15 cents. | :
| Limonade aux framboises 10 «
| Uimonade verte

cod a .
; nombreux. “chiehits peu de Seltz






“qué sa mmison—ést— nouvellement (-F .



oN Os: -purtonsci- Ta eOoniiissane
Messieurs” les EK benistes Pe







cassortie dune grande quantité de |

d'une réelle supériorité.

—Dans- son établissement,
frouvera, comme toujours, les |

derniéres modes francaises et an- J

glaises.



Scierie A = apeur

on



lang. Saumatre



public pl Ne

nous “‘recevrons
toutes sortes de Bo ois - Bidtatevie

Moles I Fra ancaises

| Moe BERETA



Nowven “éhoie ip Chapeaue
de la saison
74, rue Geffrard. ~ Port-au-Pri ince |
Féléphone 173,

Pour répuration dle pianos,
géme adresse,

MUSIQUE

‘1s 1.00 par “bouleille « est exipee:,
=—=-Blanonales, Planelles, ‘Choviales: ot Casettirs «| a
sutres boissons, la garantie est de 104,

on centimes par bouteille.



des bouteilles vides.

eae:

hes depuis 3/8 _ Se ? pouces dé

smn cocammmprecire 1





ei Ngee

134, Rue du Magasin de I’

| Grande Spécialilé en Miroiterie..

| Glaces de toutes dimensions enea
| drées ou non, avec cuss biseaux -





—A0__« «. =

























IN (Ala Fine Bout
oT 146 bis, Grand’ Rue

On trouvera les me illeu
Vins au meilleur mae

Grand ta Veuble
: Henry Stark & @

Maison fondée en?




[ita

Importation de Meubles”

: en Lous genres.
| Fabri ieation de Cereueils simples e

‘de luxes, décorés 4 Vextérieur

et capHtonts sa Vintérieur —

a -a-parir-de$30-



- Reparation des glaces tachées

a prix réduils.

| Verres? Avilfes cou pis sur mesures

Moulures pour encadrements _

| Varié een. gobelels,-ve rres-aBor=.

Geaux era liqueurs, ferblante
2 en eset emnaillé Ss







Pour. les boufeilles de toutes. les | Apa

Les bouteilles servent de regu pour |
garantie déposée.
La ¢ garantie est rendue a la remise

cope

















~~ Préparés avee de
UHau Stérilisée

et de VAcide Carbonique Liquetié
Sirops assenlis

| Groseilles.

En gros et en détail

| Bowguets pour Fiancailles et a ages :










Lter a
jee.et du public que depuis @

| Sirop U Orgeat, de Framboises,
de Gingembre, de Grenadine, de}











M. ALES :
| Maison Demenran, en fee |
|Pharmacie St-Louis -~- ou chez:
Vir. Figcurer Husson, Rue d
‘| Césars:No 125, prés de la Rue dv.
| Révseroir. _



-Corbeitles de Fleurs
_ Courennes.de tou (es beanlés. :
Sadresser d Mme CHEFDR UE

Bois-Verna, rue Maurepas N° 3










Th connaissane “ailil comme)

Juillet courant, nous avons
suite de la ‘retraite: de Mn



sous la raison sociale :

A&E. BOUTIN







ke “Lie es “pour ¢ ¢
A vendr @ 2 eee de pr
Livres classiques.— Cartes mural :
Lecons de Choses, ele.
80 Rug, PAUL Rowaln





Full Text












_ Abonnement pour hepartemont: 4. 20 | ; ; oa
CENTIMES oe e Beanie ABO __ PAR MOIS A] sounve- -

-abonnés de pour s’altirer | Ia Col ombie.
‘aviser de la moindre ir-' Dans le cas ol tout serait mute, les |
gularité dans laremise quo-,, Flats-Unis occuperont listhme en vertu
nne de leurs. NUIErOS, | du traité de 1846, et on percera le ci-
s0i4-ren erat arcare Popposition de fa Galombie.
New-York 30. - On dément la nou-
' velle de Passassinat du consul améri-
a cain a Beyrouth. Un inconnu avait seu-
lement tiré sur lui suns Vatteindre.










OW-NWERIGAINT 1201. 141 Fo
Consolidés 12°79 ~~ €scpt. or 46 °fo
Gonsolidés 6 °/o _ 60°%o.
Emprints €Provisoires» 50
Mires Bleuss eevee ak eet BR */o












pale € FRARCAIS








DES CABL ES FEERGRAPBIOUES Malgré cela la_¢ canonniére «Machias» |- — oe
ood green Tordre de partic de Génes pour ROSES vee eee enee es * a5 °/o ;
Beyrouth, et sous peu partiront le les Feuille Arritrees OTe
croiseurs «Brooklyn» et «San- Francis- Moniteur .






008 pour la méme destination.
_ Mapraip 30. - ~Un fort our:



ie: 2 ameéri ah

| Pavrauth— air per ~| ception des
Tallon: - VEW= YORK. < ins. Vile Gaiman- 19035
( =a “OFAG ; me la loi qui proroge. celle sar la réduc-
sons, ‘et OT navires ont. fait naufrage.. tion de 20 °/y sur les peusioas’ civiles ét
1... Rome 30.--Unecesision s'est. pro. appointements. desemployés.
uite entre les trainsdu nord delEtalie. |” Commission d'Enquéte
Un capitaine de Parmée et 15 sol-] pe mame «Moniteur» public arse
dats ont péri et: on compte plusieurs. procés- verbal de la Commission d’ Enquéte
bl essés. administrative et de vérification, —com-
Beatin 31.—Un sergent et 6 soldats portant un important interrogatoire de
de l’'arsenal de Metz “ont été arrétés, Mr Justin Boisette, chef de service de

pour avoirvendu atine puissance étran- | j5. ‘Comptabilité générale du Mivistére des
“gére, le secret de li composition Wune | gyances.

nouvelle | usée de bombe. Ils seront ju- Il y est dénoncée rcore des irré gularités






























ur Fossassinit du vice- -constl
yrouth, demandera & ce qu'un
oll mis an muassiere des chré-
Albanie eb en Macédoine.
Heroit que le Gouvernement Ture
Nera satisfaction aux Mtats- Unis.
arrivee de” Pescadre. americaine

























s 31. — On mande de Sofi ia}
~acdétroit mr quarher |

LONDRE
fea gue un-ineendie
yaie | @’Andrinopolis.

cen Bern ® = — “Et expéditon- “allemat
| 1 epee saber



















4ST Es Te Président de la eign atm son
pport.sur-les-titres-bleass == OW dit
rapport doit provoquer des arres-





sine mé que sous pen
e Pest de-Macédoine sey

(eu. ‘plus. :

30, — ‘Le Gouvernémientl'r ‘angais Cornel. -Le Gouverne ment Ser-
s nouvelles annoneant qu'une! be a décidé demobiliser deux divisions
fles troupes du sultan du Maroc | et de jes envoyer-a Ii frontiere turque. nique ) qu. ‘ila -quitté le 28 Aodt a 9.h.
ris? parles rebelles.On ajoute } Beranann 31.—. Un meeting. a été}.30 du matin, pour mouiller dans notre
€ colonne fidéle au sultan, | tenu dans cetle ville, en faveur. de - | rade le.31 Aodt-a-9-h30--Thest mone
rommes, dont +000 belles de Macédoine---On a accor pat 457 hommes d’équipage et 23 offi-
el Dlessés, demander auGouvernement Serbe d'in- | ciers, y compris le commandant, Mr Le-
ORK 30. - ~Le'président Roose-.| lervenir en leur faveur. mogne, capitaine de: vaisseau.
le seorétaire d Etat Mr Hay, ont |) Visnnp 3l.--Le rol Kdouard d@An-| ---Cest- un ‘bateau tout neuf, car il
fet, 4 Oysterbay, une importante | gleterre est. altendu aujourd'hui dans yj ne date que de 1897.-- Il est long de
te sur le trailé du canul de Pa- cette ville. 137 métres et large de 15; il porte 4
qu On considére échoué.— On Mapnip 31.--Letorpiieuraulr ichien | cheminées, jauge 5.G92tonnes eta6 m 42
afond laffaire et on consul- | «Kerka» a fait naufrage prés de Cadiz; | de tirant d’eau.--- Tl a un approvision-
les hommes notables, en em- | onze hommes de Péquipage ont. pu se} nement de charbon de goo tonnes; ses:
Outes les mesures. possibles sauyer, machines développent ‘17 400 chevaux







Voici les caractéristig ues de ce croiseur-
corsaire francais,.de 1°" classe.
Il. vient de Fort-de-France ( Marti~




























Ficherncniti coer =p: nro eno ’ pe a :
indiqués, actionnent 3 hélices et assurent pique révéle'l’existence au seim' du mé- énergie, ce dévouement exemplair
une vitesse de-23 nceuds.---Les parties vi- | lange d’une véritable fourmiliéré de cor- portaitle-jeune employé a latche ¢
tales du navire sont protégées par un pont | puscules animés. _ dienne? Au bureau, répétair encor
en-acier. ~ |. semble prudent d’attendre, avant de Me Laleau 4 un ami, Nicolas n’é
Son artillerie se compose de 8 piéces | se prononcer sur cette mirifique expérien- plus occupé a un travail, du minister
de 164 millimétres, ro de 47 m/m et 2} ce, qu’on ait pu la reproduire dings un la- qu'on le voyait aussitét les yeux
de-débarquement de 65 m/m, tous a tir | boratoire scientifique de ce cété-ci de dansun bouquin,
rapide ; 6 canons révolver de 37. m/m, 24 l’Atlantique. penne oO Bt al ids. gestes,
tubes lance-torpilles sous-marin et 6-pro- | Peut-atre découvrira~t-on alors que , le mait pas. t
jecteuts, | les germes organiques qui sont éclosdans , '€ travers, si c’en est un, de
---Nous souhaitons la bienvenue a ce | le liquide de M. Littleton, préexistait sait+ Ne homme sympathique, de
magnifique croiseur frangais. | dans les substances * chimiques | GEL
Nominations | moins pures, soit dans les récipient
Nous apprenons l installation ; | ow moins bien stérilisésdoatil sest.
~~ de Mr Edmond Vastey, en qualité} —-A moinsque les étrescréés parle pro- |
d’employé de 2é classe’ a administration | fesseur d’Alexandrie soient nés. simple- | *
des finances; | ment dans imagination trop fertile d'un |
om de -MM.-Hubert Alexis, comme ad= | de nos confrérés américains.. . |
joint-prote, et Ethéart Archer, comme | «Bar Pin de Siécle >

relieui al lmprimerie Nationale. . nos —_ .
feat Imp sliments . pare | Aujourd’hui,1* Septembre, aliewta-r
Td OS GOLD PHB CEES 5 ouverture du @ Bar Fin d e-Sidcle-»;de

, . a «@ a -de-DIECIe “HW 7GEs ps mon cher ami Lebrun, cette trise
Association du Gentenaire | brillante mémoire.—~ C'est Mr Joseph Di- | tesse profonde, ce désenchantement réel
Jeudi 3 Septembre, a cing heures de]

, wep | na, propriétaire du « Grand Café », qui! qui lui venait lorsque, en intimité, nous
Vaprés midi, aura heu, au Petit-Théatre | en a fait Vacquisition, et tous ceux qui} échangions nos vues particulidres
Sylvain, la 5* Conference Historique. | le connaissent, savent d’avance qu'il va | Ja vie haitienne, ou sur le sort deni
Crest le tour de Me Amilcar Daval qui j faire de nouveau, du «Bar Fin de Siécle», Race noire tant maltraitée avjourd’hai par
retracera au ‘public la politique des Gou- ! Je rendez-vous de la bonne compagnie. | Vopinion publique internationale. Lir
VERNEURS DE StT-DOMINGUE. | ~~~ On-y trouvera toutes les boissons ima-.j en-effer ne forme-t~il pas, -en- notre
ooM*®-Amilcar Duval-est-trés apprécié da nables et vo rt pays suirtout,une véritable souffrance pour

a fginables et une partaite courtoisie.

public port-au-princien pour ses brillantes — Avis aux amateurs! lice Ames foctement trempées? Comme
qualités intellectuelles, aussi, il y aura | - Demande d’emploi 7
foule ce jour la au Petit-Théatre, dau | j leLondreay |
tant plus que le sujet de sa conférence se | Une veuve Agée de 43 ans( & ondres)
préte aun succis qui sera chérement} bonnes-références, trés competente, désire
conguis. ee ="“Pemplor comme gouvernante ou dame coni-




















a
“Lire, tel était donc sa préoceupa
premiéré, sa passion en quelque sor
je m’explique facilement, moi gui at ea
Pavanitage de pratiquér pendant Tong
































































_. Rappelons-quete-prix-d'entréei’est pPagaiesparle-frargais:-+Ber
~que-de-z0-centint rea du journal.

Hier soir -le-steamer «Prins Willem lip
de la ligne hollandaise, est passé en no-
tre rade et a laissé les passagers. suivants
pris 4 Saint-Marc :

MM. V. Jeannot, Gil. Camner Jean-

Bapteste, Rénélique Jean Baptiste Michel

Lebrun Nicolas
Ale regarder passer, la demarche tint
L. Vérité, J, Lahens, Destin Saint-Louis, | de et réservée, a Vavorr méme sexe cos | te
Charlemagne, Fortuné Beauvais, Georges | pendant uncertain temps, Impossible d ato | ble+-content-des-tuties incessantes qu h
Angus Wittim Angus, Coutagenx Etien- | Tver Wesvite Bane compréhension exacte Hiviait pour son perfectionnement it
ne, Martial Dabourg, Alexandre Dussex, | d€ Pindividu, , , | lectuel. ,
% » a8 . . 3 . . . .
C. David, Désinor Alphonse, Feliry Mon-} On est la, en cercle d’amis, discutant | Maijs voila. «L’aurore s est chan
tas, DuelosAveustin, Sia, Miles Agnés | avec la flamme aux yeux-et la fhiévre-dans. ad rcrépuscules pour notre-che!
tlecoeur..Lebrun,tui - demene pass ne mort; mpitoyable cruelleses!

Laporte, Florid: Er:ienne, Alice Pinard, | le-cc ebrun,_1 |

nee Estasie;~ A netre Cyurages eceneenessesnes ienereeeeensae te Il . contem ple et obser Noe mor a Te viclem 7
En transit de Saint-Mare pour: entendre,comme,on dirait, pour atténuer | tre eur cette eune ame de 27 -ans-gutte
clamait encore la vie; a fait, 4 Ja

Petit-Geave,—-Sceurs Marie et Ernest; | un instant l’éloquence de son silence, le






‘moins taciturne, moins timide, plus deg
gé,.on dirait. Tl était heurevx, c etal






































































Cayes. ~MM. G, Hunser, Délorne, G. | son de sa voix qui. trahissait-auss CESS arbre ce eoeur si Bon, t a
~Cervinr es,” Siinit-Germaind, Sitmt-Fer- | votre esprit Pexcellence de son Ame, si aimant, si généreux, si loyal; et DruM

qirentpavec une indifférence loquent®
-cassé les ailes-A-tous-ses-projets-&
ves pouravenit|———s-—-v
acide dans la. conversation, | Que de tristesses! que ded :
ilaimait mieux d’ordinaire écouter. Et | pour um pére qui, s étantsact ave
pourtaat,avec quelle aisance ne pourrait- | fondait maintenant de |
il pas placer aussi son petit mot! Tous | ‘ 7
ceux qui ont eu le bonheur de le conna
tre, savent, en effet, quel rude piocheur,
quel lutteur infatigable fur Lebrun Ni- | une sceur-enfin, un 0
‘colas.——Les deux chefs de division au Dé- | nible séparation aussi
partement de la Justice, sous la direction | ont bien compris cet
desquels Nicolas a eu A travailler, d’abord | N’aie pas ceginte, cha
Me Smile Deslandes, aujourd’huiledistin- | Ta mémoire survivra encore o”
guébitonnier deVordre des avocats dePt- | parmi nous et ton image qi)
au-Prince, puis Me T. Laleau, titulaire | l'évoquer ici, fait montet 4 nos yeu!
llarmes de douleur cuisante, 0 ee
nellement vivante en nous tousqur
cordialement estimé, adiniré et 4!

yean D’Albret

nier, Buptiste,.Antoine Rigaud, Charlot,
“Alexandre Duperval, Teitulien;
mom “Cagragios— Mr Raphaét-Atthalamiy
Les Générations Spontanées_
Plusieurs de nos contiéres frangais ont
reproduit une information vraiment sen-
sationnelle qui vient d’ Amérique.
Un professeur d’Alexandrie (indiana),
M. Littleton, aurait trouvé moyen de
créer la vie a l'aide de composés chimi-
ques; en un ‘mot, il aurait réalisé la fa-
- meuse théoriedes générations spontanées,
soutenue, jadis, par Pouchet, et combat-
tue ‘victoricusement parVillustre Pasteur. |
i

puissance d’enthousiasme pourtant-de-son
coeur. C’était 1a, en effet, tour Vhomme.
Tempérament absolument méditatil,












































Le procédé de. M. Littleton est trés”
simple: il consiste 4 faire agir, dans des
conditions et suivant des dosesappropriées, | actuellement de cette importante fonction |
de 'amoniague sur une solution de sel, de chef de division, n’ont-ils pas appré- |
marin dans l'eau alcoolisée. Au bout de cié, Wailleurs 3 Pentendement de plus |
go minutes, pas plus, ’examen microsco- d’un,cette activité,cette intelligence ,cette |








Remer fsente
familles Nicolas et Bouchereau ont
ées ‘de la profonde |

ie AVIS 7
e N usez gue du Savon Ninfa- et : dl Rate

Pharr mae o Saint Antoine

et ete

que de nombreux |
hier en prepant

x

Lacojannis,— seul agent a na

. Effet adhiré
Le soussigné, Léonce aie informe |
le public, la Bap es d Haiti et
le Commerce speci t, quila Git
| Vaequisition d’un con on aa N° 2. S790
émis en faveur du Dépariement de VInté-

ont témoign

ix obséques de leur cher et regretté -
N, décédé a Pétion Ville, :

les prie de croire qu’elles n’oubli-

i : consolant sou~

don ‘ avis aux notaires et ae 2
~s publics de ta «Grande: Saline»
--ne-doivent faire aucun acte de
v potheque ou autres, auctine

mn (Varpentage relalivement-acp

6 fonds: et batisses, situé

ic quiil ‘se-retire du-Gommier 7+
+ Priére est faite a mes débi-
| teurs de solder leurs comptes au
pelus tobe

@ sonvoie gi
Vve-Saint-Hi be Gs
uille i



ee ie 34 Aoat 1903.
ao _S. BERBARL

: ref
10 stevia dite propriété,
donne que. les prétendus droits
ere de la dite dame he sont point
rt une lettre du Départe- |
section des Domai- |

es

soir Mignon.
:
A

Le soussigné donne avis au |

M. ANStoMENE. BONHOMME, bhiee
elen diplomé de Keole Nalionale
de Médecine el de Paarmacie -
de Port-au-Prince,

| Atmonce aux meédegins, au ge a
ses amis et 4 su pelile cliontéle quiil
vient dinstaller si ee a VAve~
nue John-Brown (Lalue ) N? 68 sous
le nage de St- Antoine, el se. re--
é pour lexéculi promple et
oe ations mugistrales et

=| aac UAITTENNE

Pe tit on
A fabrication ayant été transférée
| Avenue Grégoire (Chemin dos Dalles )
chez Mr JULES LAviLLt &, les clients sont

de uel,

mateurs ,
Magasin de la Métro} vole :
G1, Rue du Mages de VEtat.

ir Michel Vv felten =

on ‘Avenue Grégoire.
Ime R odolphe Gardére :
: S Rue des Mt



“SIE 70
présen: e année (appointements e
18), 1 ‘éculiérement visés par le
ment de la Justice. ‘
nséquencé; il les déclare-nuls.|
«venus, duplicata devant étre |



7 Bordeaux 4
Pp, 1 40 leg

lerce et a h Banque “Nationale
i, avoir per | ua la feuille du_moi

“A903 We

caine

4

jC? Hambourgeoise América

nant de ingelon, est aicudas ici,

nord qer Septembre prochain,

pour suivre aussitot roe
pe New-York; — fermera s

| malle |
1a 5 heures du solr.

Port-au-Prince, 28 Aout 1903. |

F. Herruann & C’, Agents.

ork Haiti.) eke

a la Poste lundi 3t onan [



Cap Haitien : Mr J. Paravieimi
_ Port de-Paix Mr F Casiera——
Gonaives: Epicerie Rodolphe Sehutt
el Mr Niculas Gelfrard.
St- Mare: Mme A. Emeran |

: _Diplom# és sciences -de ta Faculté
de Paris,

| Ancien membre de la Commission de

délimitalion des frontiéres,
Arpenteur-Géomelre,

A Vhonneur dannoscer au public
ilveprend Vexercice de sa professioa

ARPENTAGE ~— Levis pe PLans
—Dinecrion pe CHantinns
‘S'adresser 49, rue du Centre, ou 4
Pétion- Ville, rue Louverture.

— Cabinet
de Me Léger Cauvin
Avocat, ancien bdlounier de LOrdre,
134, rue du Rés servoir, 134.
_-Produit- par Esta tion rectifiée .& 80 degrés..

_Rawest

—}-eb oor he le gallo gn



BEE gE i LE

Rhum Cris stal

Plus riena 1 désin ‘ap t|—On trou:
vera au No 14,.Avenue de Tur-
veau, propricte or eupee “Mr
Caste A,—le délicieux
Rhum Cristal a lous prix de 1, 2

pty

Reputation deja faite.

\ Lue LAROCHE |



Mare hie ante Fa
104, rue du Centre.
Coupe Moderne ct Blégante

Specualite de roupons pour partalons

elgilels.de-prenvier-chore

La maison la mieux assortie de toute |

_ Haiti en éoffes fantaisie, cas-—
~—queltes--et képis milit taires.








Maitre-Tailleur,
Grand- Rue, 181,.
Annonce a Ses



cee : Pau IX te le
— Port-an-Prince
A, Rue des Mir acles, 21.

Gn face J. Déjardin’ Th. Luders & Cie,
_.... FOURNISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au- “Prince
du Restaurant de la Paix

« du Commerce
de P Hotel de France
@ Patrie

du Grand Cale

du Bar du Co nmerge
a «ces Amateurs.
« Nouvean-Siéele
«a de la Bourse

« dela Ghumbre
« dela Poste
“eae Dope

de Epicerie Centrale
du Luneb Room

_Dépodt_.a Turgeau_.
(BABIOL by



| Kola Champagne bouteille 15 cents. | :
| Limonade aux framboises 10 «
| Uimonade verte

cod a .
; nombreux. “chiehits peu de Seltz






“qué sa mmison—ést— nouvellement (-F .



oN Os: -purtonsci- Ta eOoniiissane
Messieurs” les EK benistes Pe







cassortie dune grande quantité de |

d'une réelle supériorité.

—Dans- son établissement,
frouvera, comme toujours, les |

derniéres modes francaises et an- J

glaises.



Scierie A = apeur

on



lang. Saumatre



public pl Ne

nous “‘recevrons
toutes sortes de Bo ois - Bidtatevie

Moles I Fra ancaises

| Moe BERETA



Nowven “éhoie ip Chapeaue
de la saison
74, rue Geffrard. ~ Port-au-Pri ince |
Féléphone 173,

Pour répuration dle pianos,
géme adresse,

MUSIQUE

‘1s 1.00 par “bouleille « est exipee:,
=—=-Blanonales, Planelles, ‘Choviales: ot Casettirs «| a
sutres boissons, la garantie est de 104,

on centimes par bouteille.



des bouteilles vides.

eae:

hes depuis 3/8 _ Se ? pouces dé

smn cocammmprecire 1





ei Ngee

134, Rue du Magasin de I’

| Grande Spécialilé en Miroiterie..

| Glaces de toutes dimensions enea
| drées ou non, avec cuss biseaux -





—A0__« «. =

























IN (Ala Fine Bout
oT 146 bis, Grand’ Rue

On trouvera les me illeu
Vins au meilleur mae

Grand ta Veuble
: Henry Stark & @

Maison fondée en?




[ita

Importation de Meubles”

: en Lous genres.
| Fabri ieation de Cereueils simples e

‘de luxes, décorés 4 Vextérieur

et capHtonts sa Vintérieur —

a -a-parir-de$30-



- Reparation des glaces tachées

a prix réduils.

| Verres? Avilfes cou pis sur mesures

Moulures pour encadrements _

| Varié een. gobelels,-ve rres-aBor=.

Geaux era liqueurs, ferblante
2 en eset emnaillé Ss







Pour. les boufeilles de toutes. les | Apa

Les bouteilles servent de regu pour |
garantie déposée.
La ¢ garantie est rendue a la remise

cope

















~~ Préparés avee de
UHau Stérilisée

et de VAcide Carbonique Liquetié
Sirops assenlis

| Groseilles.

En gros et en détail

| Bowguets pour Fiancailles et a ages :










Lter a
jee.et du public que depuis @

| Sirop U Orgeat, de Framboises,
de Gingembre, de Grenadine, de}











M. ALES :
| Maison Demenran, en fee |
|Pharmacie St-Louis -~- ou chez:
Vir. Figcurer Husson, Rue d
‘| Césars:No 125, prés de la Rue dv.
| Révseroir. _



-Corbeitles de Fleurs
_ Courennes.de tou (es beanlés. :
Sadresser d Mme CHEFDR UE

Bois-Verna, rue Maurepas N° 3










Th connaissane “ailil comme)

Juillet courant, nous avons
suite de la ‘retraite: de Mn



sous la raison sociale :

A&E. BOUTIN







ke “Lie es “pour ¢ ¢
A vendr @ 2 eee de pr
Livres classiques.— Cartes mural :
Lecons de Choses, ele.
80 Rug, PAUL Rowaln