Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text




A Orta Prince Chaitt) Samedi, 28 Mars 190

















































J ournal Quotidien, CGomamercial et VAnmnonces_

CHERAQUIT, “" DIRECTEUR- -PROPRIETAIR







-_ Abonnement pour Pépartement....1.20

e @ a 4.50 PAR On



















oncaeid, .
~ i. emcee Spee rintinemeetentctrententninaere rent teatt tert tenn) Die THe

uénicars ceccvevoveeG@ A177 Of | VIENNE 26. — La «Arbeiterzeitun » 1 sont pas énormes, il en est tout autre
—— ait que le ministre de la guerre autri- | ment des vides creusés dins les caisses di
chien a publié un décret “enjoignaut a | Trésor naiien.
‘tous les commandants militaires de} Tant que les divers candidats a la pré
faire fous leurs efforts pour erréter la | silence ont tenu la canpigne..ils.se.sont
propagandesociatiste dans Tarinée. —""Farrogé le droit de mestre.la main,la-ov
“Arpany (New-York) 26.— Le projet | ils le poavaient, sur les encaissements
de loi sur Jes canauyx a.été adopté par | des doudane), vest-a dire suk la princtpa-
-"PPassemblée, ‘a la - majorilé de 89 voix {le source de revenu <° Trésor haitien e1
contre 55;- ce projet auturise Pegran- | sur celle, notamment, qui ert de gage .
dissement de principaux canaux appar- | Vemprant de 1896.
tenant a l’Etat de New York et qui re- La Bangue nationale d Haiti en “ton
“| tient leslacs Erié et Ontorio au littoral | été réduite ane. recevoir que les drovt
=| de Atlantique. Aprés leur agrandisse- | pergus.dans les ports resiés sous auto:
ment, ces canaux poarront receyoir | rité du Gouvernement régulier, et mémé
des chalands léplag ant 1.000 tonneaux"Pdans ces ports-la, la fraude, toujours er
Bere 27. — Limpératrice d’Al'e | faveur dans ce beau pays Haiti, a natu
magne, au cours d’une chasse dans la | rellement été plus florissante que jamais
foret de Grunewalde, a fait une chute | Il n’y aurait, toutefois, que demi ma
}-de cheval et s'est fracturée lésérement | si le préjudice. causé aux créanciers d
Pitat ne dépagaait pas les non-recouvre
‘ments effectués pendant la guerre civile
Le Gouvernement, tandis yu'il Juttai
contre ses adversaires, a fait fléche de
tout bois pour se procurer des ressources
et, aujourd'hui, non seu'ement son Tré.
Sor. est a-see;-mats- tous ses” reventis ‘lis:
ponibles sont engagés, de telle sorte qu WI
est fort embarassé pour faire face a ses
besoins courants. Il est évident que 'a so-
lution de cette situation ne peut se ter-
le portefeuille de la guer-e. miner que par un arrangement avec les
JéRusAt eM 27, — Le chotéra a réap- créanciers. 8
paru & Damas. Le prince impérial | voir ce_quil sera. La fagon
allemand, Frédéric Guillaame, et son done sera révlé le conilit ve enézuélien cer-
| frére,.le. prince. luile! rbandonné-|-vira-peatsdrre-de-moddles-Fit

: ote Jeurprojet.de. visiler..la—Leree-Saintes+
comme fo onélionnaires. ~Panis.--- Rente 3 “fe 98. 80 conf GU
€ 2 ipprouvé Pétablissement |) == on

le de
eines tionna II west pas sans intéét quow ac Fay-) tendance qui se manifeste d’étab lir a Haiti
donne 200,000 tdels; elle préciation de UEtranger ee oa Jinan un controle international, au moins pour
Técole delangues vivante iit eee eee ek nous Stine , on l'encaissement des revenus affectés.
; i Uneag Peki We ee ‘ JOURNAL DEL AMERIQUE “ile N Pp, Ce serait Vordre rétabli dans les finan-
1 , ag (ee dad FUE: dernier, dite & “Parts; ces, et par consequent, les intéréts faturs
3 oe

ee EMPRUNTS DRAIN des créanciers a Vabri de nouvelles sur-
Uhaute tempéralure eure - =

prises casbables Mais, encore une fois,
il est trop “Ot pour déterm: ner les sacri
te archives de PObservi- ‘Apres Vauiortissement de Vemprant de | fices qui seront demandes aux créanciers.
cae remontent a 450 ans. 1875, vo ici que l’amortisement de l'em- Ce que Pon peut cependant-espérer,
n groupe parlementaire. prunt d Haiti 1896 est suspenda A son si les. préteurs de la derniére heure-aban-
sn8. 1h chambre des dépu- tour. On dev.ne que cette mesure est le donnent une partie de leurs prétentions,
Soutenirda cause de l’ar- | résultat des embarras financiers provo- | cest gue les porteurs des emprunts an-
tational ; ; Viniliative ena qués par la période révolatioanaire que | ciens, avec gage speciol, coaservent. A’peu
baron Destournelles de | vient de traverser la République VHaiti, [pres ‘leurs coupons actue’s. Mieux vau-~
a élé ély président du Sh, en effetles morts. pont pis été | drait évidemment continuer a _toucher
urs députés Sous distinc- ee ues Hombrens pendant la guerre civile intégralement Tintérér et 1 amortisse nent

it adhere ¢ ace gr bug let si Mss vides fits dans la population ne | promis.’ - A,



























: Pertiander ‘des. secou .
desquals-A be qi" re, Nes
bles parmi les trinus montagnards
nttrés strieuy. On annonce que
nmillier d bommes est néces-
eaullan a infor meé leg ministres




































“Fezles”
e iovrnieat 4 pas éire ane”
Ovyacer dans Vintérieur.
-- Un conseil de cabinet,
présidence du roi, a eu lieu
Hi el a adopté le budget mili= |
S€ tonlant a 30.600. 000 dollars.
ce de | tinge. en_lemps-de-paix;
e par ie ministre de la guerre
000 hommes. Le roia signé un
issolvant les Cortés et ordon-
élections de la chambre pour
sril et celles du séniat pour le 10).
se rou niront | e e'10 mai.









Panama 27. — Les révolutionnaires

du Nicaregua ont capturé quelques: uns
des steamers qui navignent sur le lac
-Nicaragaa. [ls ont” quitté Te départe-
ment des Chontales, ce qui a empéché
les forces du_présidentAelayo: de—_tes |
atlaquer.
' Sorta 27,.— Le cabinet a démission-
né, se trouvant dans Pimpossibilité de
trouver puelqu’un gui voulut accepter































a

















t ne : _SOLa. LUSSi
erand poi ids dans la balance.
Signalons, dans cet ordre Widées, la













































#



















ee cmeeee mentee oie ncn IRIAN AONL Et

—

— NOUVELLES DIVERSES |

Ghange
Comment un commerce régulier peut-_
il se maintenir longtemps avec des écarts
~de-change’ aussi -brusques que fantasti-
ques ? oo
Hier 4 midi nous enregistrions le taux
de Por a 185 °/o et aujourd’hui a la me-
me heure on est 4.177 °/o!..
_Sénat .
Avla Chambre haute, c’est un incident
soulevé par M. le sénateur A. Malbran-
che qui donne de l'intérét a la séance.





encore.-des accents éloquents de notre, hommes seuls durant la semaine g
+honorable-collégue Thébaud, qui, pendant | ‘Four le monde: est invité a *y prend
prés d’une heure. nous a tenus sous le] part.— ‘Tetraites sérgnt préché
charme magiquede son talent si puissant. les Révérends Péres de la Madeleine,
«Ce serait-em effet me rendre coupable| Rtude politico-administrati
d'une témérité que vous ne me pardon- Monsiear J. J M. MAnicat-imprimer
neriez pas, sije voulais rentrer dans ce | |ibraire éditeur 587 rues Royale et Saint
débat sur lequel sa parole lumineuse Joseph av Cap-Haitien CHiiti), ae
vient de jeter une si vive lamiére. 7 cessarnment éditer une étude politico:
@Sij éléve ma voix €n ce moment,c est | ministrative de vingt années de notre hi
| donc moins pour essayer d éclairer VOS | toire, commencée avec la restauration ¢
| consciences que pour expliquer le vote} la République en 1859, et terminée:
que je vais avoir Vhonneur “de donner | Payvénement du général Salomon au pot
sur le projet de loi en discussion. Car il | voir, parnotre distingué concave
/me semble qué votre conviction est for-| "| yanks Manica, Cet ouvrage est ing
|mée surce point. Vous savez dé si, ] je, °
Le sénateur Matbranche s’est plaint au | aprés avoir, par la loi d’augmentation des
Grand Corps que dans la soirée de jeudi, | droits, écrasé le pauvre peuple “du poids | ~ Coupen’aic sur Lr Passk
sa maison a été lapidée d'une gréle de | de nouvelles impositions, vous aurez en- ‘
pierres, quia mis en danger~sa-vte~et+
celle de sa famille. Il dénonce que cette |
agression a été dirigée contre lui parce
gu’on le cait contraire aux projets finan-

ciers ; en conséquence, il demande que le


































HAITI








1 Il sera tiré un nombre d’exemplair
“core-le-triste courage d’accepter ce projet égal a celui des souscripteurs. La sot
oaerese sera rice | CBAl | Ss s. La. sou
jd ana qui serait le coup de grace | crintion sera close au 10 Mai prochain
Pu. ays: routes les considé passé cette date, aucune demande de sons:
uant & Mol, pour toutes ies CO cription ne sera prise en considération

rations qui ont été présentées ici et qu'il} yoga:
Sénat-fasse-ce que de-droit-en-occurence..| serait fastidieux. de. rappeler, je -déclare- L éditeur adressera, fr 0, PrOspectl
wt ; astidienx..derappeler, JE “Gectare ly vetin de souseription a - person~
M. le sénateur F. L. Cauvin intervient | voter contre ce projet. Et si je viens faire Sys carr :
éciser sprofonde i, awpeeiaa | , 2 CE PFO) } . nes qui lui feront-la demande.
pour préciser et approfongie a questioa! ma déclaration du haut de cette tribune, « La meilleure garantie pour Vavenir
avec cette indépe” vance dont il est con- | c'est que je désire que tout le peuple sa-| | a. Véxpérience du passé ead
elites tche, quand il lui sera donné-un jour de} Se ( Président Roosevelt).
Ul afi: 4,¢ que l’acte de sauvagerie dont | fixer les responsabilités, afin de séparer a N ie d Centenaire
a faiiig étre victime..son.collégueMal- | Vivraie du bon grain, que j'ai été de ceux uvre | ‘Gonice d D u To
branche avec sa famille, ne peut avoir | qui n’ont toujours eu en vue, durant teurboon: ed. vend - fee Ce Wak
, d’autres auteurs que ceux-la’qui, récem- | mandat, que ses véritables intéréts et le O1 re au eth C vie C, al de Di
ment, le jour de la fameuse manifesta- I salut de la République.» 30 du courant a Gre aD "Bo a
tion-devant la Chambre des Députés, se | . ction® 54, Avenue Gregoire ( Bo
: es) Bulletin Postal Chénes), 4 4 1/2 heures :
promenaient en buss jetant de largent Cest une heurense idée qu’a eve notre | 1enes), a4 Ij Sy
pour ameuter le peuple; que ceux-laj, , « atstrati x Postale te sublier un _.2. Compté-rendo de la precede
qui, hier encore, insultaient MM. les Dé- | ° ministraion ‘ P UD | séance et communication de la cor
| « Bulletin » biemensuel, dans le but d’a- |

putés 4 la tribune en des paroles les plus | * 3). Poe . | pondance wk

orduriares | méliorer et de perfectionner le service |" 45 Rapports déé Commissions sp
one _ ry atti ao t ; Ae Ae Ke .

“JE demande, en conséquence, que le | des Postes en Haiti.--- Nous ne pouvons | ( Monuments, Genvres Intellectuclles,

Sénat-écrive au-Seerétaire d’Etat de la) Meux complimenter qu’en--transcrivant |

Justice pour ordonner une enquéte aux

a criplions ).
ici le programme :
fins de livrer a la repression des. Tribu- |













































































































7 op pmpepgty | 3° Fixation définitive du programl
« Cet orga ne officiel de publicité au ra pour} de Theure de 4a-Commémoration
naux compétents le ou les délinguants. | objet de renseizner le cominerce en particu- I Vhonneur de Toussaint Louverture
~-- Le Sénat décide dans ce.sens. | lier et le public erm vénéral sur toul ce qui se as

| rapporte &4Vexpédition, la reception et la dis. |
Chambre des Députés

| tribution de la correspondance, des journaux

A la séance @hier,on a discuté et voté ; et imprimés, des objets recommmandés 5 au
les quatre considérants du projet de loi anspor inaritime, terrestre des mailes pos:
de Substitution et-d’ Emission-puis ona) tales; en un mot,sur tout ce qui se rapporte a |
ye Cy : | cette importante branche di-service-public_|

abordé Varticle premier quia été scindé. | ¢ tyautre part, en raison de ‘la grande ex- |
D’abord, la substitution des 3.395.000 | tension de notre service—extérienr avec les

gourdes a été votée, mais en spécifiant |

Pour le Président Nord

Mr Lagojannis annonce que la liste

| souscriptions au cadeau destiné au Pr

dent de la République, sera close ver
fin d’Avtil 1903. En consequence,
~ personnes” qui-désirest. ariel per,

vent le faire encore, 4 temps. =
; | nations de PV Union postale, nous indiquerons ceuvre arusique, ese

quelles ne seront renplacées que par des | tons les reviscignements utiles et. nons-enre- _nale, sera exposce au pu " ee

billets dune gourde. i gistrerons tous les perfectionnements et tous mise officielle 4 S. E. te Pr sid *
~~ av ta dizenscion ade F- Emission; —divers | les changements-qui-se sont produits dans le | --= Voici les noms des nouveaux §

orateurs ont pris la parole ; mais c'est M. | Service ies Posies nn Lecterns | a

le dépuré J. Be Dartignes qa 2 ene | hi f nes hous altacherons tle ineltre en re- B. Armand, directeur de la Dowd :

} ief dans des articles spéeciaux tout ce qui con- | “Mallebranche, députe, ~

cerne Vorganisation de cette institution, Eug. Mallebran , oe

G* Aug. Doyen, ae

Patite Tribune Publiq#

une proposition tendant a réduire Pémis-
sion 4 700.000 gourdes, au lieu des «Comme on le voit, nons vonlons faire

Il y a encette ville, un ae
dire un Renard, qui porte ¢8 ©




















8 £ 7a* ©
2.600.000 demandées pai l’Exécutif. ceuvre qui vaille et qui dure; nous voulons |
Au moment de mettre en debats cette | faire autrement que nos, devanciers, dans
proposition, un député déclare Vassem- | Vespoir de contribuer, pour notre part, a Pa-























blée en minorité. L’appel nominal cons- | vancement du Pays. » a un chapelet qu'il représente a
tate, eneffet, la présence seulement de | A la Gathédrale ~ | monde, mais de physionomie !
59 représentants,--~La séance est donc le-) ~~ Mor J.C. Pouplard, Camérier secret de crite, —- Il se nourrissait despolt 9
wée a |extraordinaire. ~ S. S. le Pape, curéde laCathédrale, nous Héléna Martelly dont il orgie
xs prie d’annoncer gu’une retraite est of- | illusions, allait ut laisser sa PAP’

255} pren
cession. La alheureuse le F
son idole;et ce Renard |

sun i et du.lit @
tant le chevet du. lit ¢
pas un ins ioe

Sur demande, nous publions in exten- ferte aux femmes seules les 4 premiers
so les paroles. prononcées par M. le dé- | jours de la semaine de la Passion ; ~ que
puté L, Midouin, 4 la séance de mercres les exercices auront lieu le matin A §

2
¢

di dernier : aS ‘| hres 1/2 et l'aprés-midi a 6 hres 1/2;— | tiente, jusqu’au point de a
a Messieurs, que cependant les hommes seront admis | notaire pour passer UD ace
~« Je n’aurai certes pas le mauvais godt | aux confessions ordinaires des- mardi et | sa faveur, a titre de don

de vous infliger le supplice d’un discours, | jeudi soir. | promesse qu’a sa mort elle aural

. s 5. : . : . to Ue
en montant 4 cette tribune qui retentit Une seconde retraite sera offerte aux | funérailles, un mausolee ©:

Ae



tion de ses os phhes devant le n’a aucun droit pour disposer i la dite va-
ola pauvre Héléna,. de mé- | leur - Pp, fa 009 a- sou pe ca ae étant

et jignation,immédi
de vie a trépas. Hélas!!!
rd décu dans ses esp rances,
int arriver ici prendre possession
uvre succession de ma défunte
ute des dettes fabuleuses, dicte
des comptes qu’il-fabrique 3 sa
r avoir été désappointé, par-
lait avoir une propriété 4 La-
nd il n'a pas l’intention de rien
‘ane succession quil vient de
s peine, fruit da sang inno
mérité a stl a la mort ce

_ Doetews Bourjolly
T5 Bug ge 75.
De,-ancien- sénalenr-de la
meurant aux Gonaives, & Flotte Bar ‘VENDRE;: 4 ie bon
Alfved Stacker, en vertu du contrat par able " marché,une
authentique interven entre les parties pour | magnitiqne jume elle pholographique
exploitation du dit service de léclairage de inodéle perfectionné, objectit
la ville des Gonaives.— Monsienr Alfred Stac- is. -mo Sudresser au bur eau du jour-
ker, Pun des associes, exten instance devant
les tribunany depuis le 15 novembre 1900,
avec Monsieur Flotte Barboi aux fins d’arri-
ver au partage de la dite valeur, va les diffi-
cultés survenues entre | 1é3.— Malgré
Pordonnance dw jug : i
eivilde Port-au-Prince en date du 21 Juin
1902, signifiée tant a avocat qua partie; mal-
gré le e jagement du tribunal civil de. Saint-
Mare en date du 13 Février 1903, malgré
tout, Monsieur Flotle Barbot s’est. fait. déli-

République, cee

8 CG ORUG TAP OBO PIMR ST it i TO igi lags ipa aii Nia ey

Rola Champagne
~— LEMONADES GAZEUSES
Eau de Seltz



ont fe parle sait trés” bien a
idresse et sauira a urer ‘profit;











s fanestes qui neuvent en zésulter! tionale d’Hait

cequi s'agit_ de.ses autres faus-
justice divine éclairera et sans
vil attende du Sort le chatiment







aura fait. une transaction. ~teles:

s-indicgirts
ent.

Por vauPa ince,
Pour Alfred Stacker
Horacius VOLCY ,avocat.

GeneraAt A, MARTELLY.

u de L'Enregistrement
Directeur principal de I'Enregistre-
et Conservateur des Hypothéques
-AVIS 20x notaires. publics, avocats,






















jculier, et au public en général, |
tir du 1 Avril prochain, ses bu-

re, NP 91, halle- centrale de Ja
Laborde, vis-a-vis de la Ce des
hes sous- marins,

Chir urgien- “Deutiste /

De-retoar-a-la Capitale; regoit- tous les
jours:

Matin, dé8 heures a midi
_ Aprés-midi, de 2a 4 heures.

93, Place de la Paix, 93.
Prix modérés,



















fe toute “tentative de repro-
(Ge falsification ou d’altération
ux émanant de leurs ateliers et
Mtles contrefacteurs ou falsifi-
&s dits travaux qu’ils les pours
mt avec toute la rigueor dex | lois,

fe la fanutacture STL

Ne 438, Place Geiirard,
Les amateur S rouveront :
De bons_Amé



















02 blo te cent:





P! 4,30 le cent.
es _créalious suivante



Les no
«Londrecilos» a 4 cents;

2 centimes,- 6

e-P “Haitt,

i qublic’en
le coerce en

parliculier, sont

patents pour | res a

erent aux: Gonaives et domicitié
Ailetmagne) ayant pour avocals
Désert et Edouard La-’
eau des Gonaives, Saint-Céme,
sual. Mare, et Hovatius Volcy,

Port au-Prince, s! pppese Ace
alent aucunes tr i

et @ 3 le kilo. --

e ome eu gros et 15
‘Le De Brun RICOT |

: Ancien assistant en Médscine et en Chir urgie

hot, . de la Polyelinique Péan,

iF IC
e, demeurant et demicilié | dec ,

ecin adjoint et Slagiaire au Professorat
livement a4 590. obliga- | me : a la Polyclinique,

? Consolidée tilres” roses, nu-| Charge du service médico-chirurgical de Ja
Re asics ee Polyclinique 4 Saint-Fr ancois dé Sales,
présentent la somme. Offre ses services au public.

ile d dollars, or oe
sions cua a Consul tations : tous les jours de 2.4




ents en détail:

lant du prix.

lent d’Halli, du contrat du

fage de Ja ville des Goer |
15 juin 1900, volée

= Monsieur Flotte Bar! t

(82, Avenue John-Brown, 82.
_ TELEPHONE

vrer les dites.obligations par la Banque Na- |












D’ores et déja Monsieur Alfred Stacker fait
toutes ses reserves généralement quelconques
contre tout individu qui atrait fait ou qui

le 28 Mars 1903.









tities Neila ies De te it $i IT Site a's cat

£S- publies;-grcthers~et hutssiets ‘Docteu rT AY B O ul rg Qt e0 i s |

poe de la Chambre

centime et

Des «Veveysy at t/ 2 centime et.

« Favoritos»
‘dehors des autres





: Du Seaferlali 420 centimes Ia poche |
- Des Cigarettes a 10

ci hres (jeudis et dimanches ee |



Siphons
- Préparés ayee de’
TKau Stérilisée
_et.de Pheide Carbonique Liquelié.

Entreprise C'Banx Gazeuses de

Port-au-Prince

Directeur: Dov. HEYDEBRAND
21, Rue des Miracles, 24.
Ea. face J. Déejardin- Th. Luders & Cie.
“FOU RN ISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au-Prince”
‘du Restaurant de la Paix —
« du Commerce
de Yr Hotel ¢ 2 France |
6 _Patrie | ee



etn,






du Bar du Conmerce
_« Nonveau-Siécle
« de la Bourse











« dela Poste
de l Epicerie Centrale
du banel Room





Kola Chatnpagne bouteille 15 cents.
Limonade aux frandl yoises 10 -«
mo} 40 «






$ 1.00 par bouteille ees exivée,
“Pour les bouteilles de toutes les
‘autres boissons, la garantie est dé 10°
centimes par bouteille.
Les bouteilles servent de recu pour
la garantie déposée.
La garantie est rendue a Ja remise-
des bouteilles vides. . -
~Vula pénurie de la petite monnaie,
nous vendrons ainosclients des bons:
ou médailles contre lesquels les bois-
sons commandées seront livrées aux.
-porteurs.
Pour des commandes importantes,

peur des fates, pridre de preeer



1 24. heures 4 4 Vavance.




































Scierie 4 4 Vapeu
der ‘Etang- Saumat

Nous portons:a ola connaiss
public et de Messieurs les ‘ED
en particulier,qu’d partir de cat
nous recevrons des commande
toutes ‘sortes de Bois d'Ebépis

Planches depuis 3/8 ‘de pol
paisseur’.

~Pour les commandes,s adres
i. H. PETERS & @












11465
Kin fnee.« Aux Armes de Paris

?} 1
On trouve les meilleurs Vins au meillene march
Bonpeaux (rouge) Clos de Pillod,legalion .. 8

his, Go cand



















« Palus ©. g
—« Bonnes Gétes —« eo
Borpraux (blanc) Bon ordinaire, le gallon. . . ] archand-Tuilleur
« ? ay Ss : é
¢ a es Vou os | umonce a ses nombreux clients
« Sauternes dOUL . . _| Port-au-Prince gu’a Jérémie








Malaga, legallen . 2... ew
Madc¢re « re
Madeére re

tranaféré compiéiement. $a
| la Rue Traversiere au Noq0t de
| du Centre; — qu’nn voupeur qu
spécialement veair d’kt rope gar
| tous les clients mé:ne les plus @
| une coupe moderne et trés-élé
| De plus il a le plaisir aussi-dele
| noncer qu’il vient d'ouvair t
| CURSALE A JéRitwie, SUR’ Li
D ARMES. _
Complet veston sans gilet_

« avec gilet















Le stock de Rhum de ancien:
ne maison Killick est en vente a
$ 2 et 83 le gallon,--- ainsi que
des‘ vins fins de Bordeus.




‘4














Robes ef Chapeaue ad laccderniére |
Mode parisienne,
Grand chore @btoffes Nouvelles,

AVis aux armmuteurs




Pantalon

Pour les complets jaquette,
| habit ou autre commande, il le
| bien vouloir s’adresser ou a |
pasom représentant a Jérémi
rant d’avanee gu'ils seront
| Grand assgpliment d’étotfe
| lement arrivées.— Grande fa
| casquettes et de képis en “tout
Une remise| Grand stock de costumes t
avec écuries | tectionnes : vestons et pantalons
marché |

Angostura Bitt

DJ. G. B. Siecent & Fit
|demment établis a Angostur
| zuéla,) el depuis 1875 a Port?
I /Trinidad), sont les seuls [a
| du veritable el wniversellemel
| «Ancostura Birrens» deco
le défunt Dr Siegert a Anges
2-616 faite-en 1830. — eo 6st
| lement a partir de cette Tern
fos qua commence fa fabricatt
" produit, devenu célébre co
GOSTURA DirTeRs » Sous le R

li lieu d'origine. Le nom de a

| go stura a été change en 3

i? ) fe. «eG uidad-Bolivar: » gui:
op

TION RAPIDE ET DOUCE . . . .
[=LAM EILLEURE™ ~—-Bernteres: eréations de Paris,
A \) EAU GINERALE NATURELLE | Présents de noces,

Cees ie ~ + Objels modern style...

L’Eav Minérace ALCALINE, Funnvainnocn, 74, rue Geffrard. — Port-au-Prince |
TRS rITUANTE DE Tél ép hone 172.













Im inte Mn ODEN















est souveraine et sans rivale dans le
Traitement des affections des Voies

digesteves, du Foie, rns pres de l’Asile Francais






Voles urimaires, Ja Goutle, le Diabéte, PAnémie

ap & Mn Pa e .
Quatre siécles de succés! Sadresser 8 Mr. Cox,

Vente en groa chez H. PAPE & Ce.












Champ-de-Mars
























——GouT ACPREXBLE— CONSERS INUPARFAITE A __ °
TEUX — RHUMES — BRGONCHITES — FHROUEMENT: Et .
INFLUERZA — AFFECTIONS DES POURGHS i

Bus Républicaine, n° i121, PORT AD PRINCE, BAITT, er ues prove






=





































‘Chaque bouteille est enve
une feuille sur laquelle es
en quatre langues la maul
servir et portant un facsinl
nature de Tinventeur ent
eétds de Ja Médaille de mer!
4 Vienne. a
Se garder des imitations et con

J. No HARRIM
Agents.Généraux pour les Indes

. OTTO BIEBER & CG’, Agents

igek iB a8



Varieas, Hémorrhoides, Vailepeéle, Pa ishites, dEtemes
chroniques, Accidents du Retour dAge, Filariose

Ca gai fait Voriginalité de cet Bllxir, et ca qui expliqne sa supéiriogité c'est qu'il éontiont & la fois
dea principes sctifa dea fenilles et de Vécorce a Hainametis Vinyiniee, wale & coux du Capricum
ganuum, gai est instement consiférdé par les médecins anglais eb américains comme le plus sr des
Antihémorrhoidaires. — Dosn. Un verre a liqueur pur ou coupé dein, & chaque repas,

LE FLACOM PO
Po1BO PHARMACIE SEI OURN , ‘PORT AUPRINCE

bs Goi UE







2 * Ys aT ae & B





Full Text




A Orta Prince Chaitt) Samedi, 28 Mars 190

















































J ournal Quotidien, CGomamercial et VAnmnonces_

CHERAQUIT, “" DIRECTEUR- -PROPRIETAIR







-_ Abonnement pour Pépartement....1.20

e @ a 4.50 PAR On



















oncaeid, .
~ i. emcee Spee rintinemeetentctrententninaere rent teatt tert tenn) Die THe

uénicars ceccvevoveeG@ A177 Of | VIENNE 26. — La «Arbeiterzeitun » 1 sont pas énormes, il en est tout autre
—— ait que le ministre de la guerre autri- | ment des vides creusés dins les caisses di
chien a publié un décret “enjoignaut a | Trésor naiien.
‘tous les commandants militaires de} Tant que les divers candidats a la pré
faire fous leurs efforts pour erréter la | silence ont tenu la canpigne..ils.se.sont
propagandesociatiste dans Tarinée. —""Farrogé le droit de mestre.la main,la-ov
“Arpany (New-York) 26.— Le projet | ils le poavaient, sur les encaissements
de loi sur Jes canauyx a.été adopté par | des doudane), vest-a dire suk la princtpa-
-"PPassemblée, ‘a la - majorilé de 89 voix {le source de revenu <° Trésor haitien e1
contre 55;- ce projet auturise Pegran- | sur celle, notamment, qui ert de gage .
dissement de principaux canaux appar- | Vemprant de 1896.
tenant a l’Etat de New York et qui re- La Bangue nationale d Haiti en “ton
“| tient leslacs Erié et Ontorio au littoral | été réduite ane. recevoir que les drovt
=| de Atlantique. Aprés leur agrandisse- | pergus.dans les ports resiés sous auto:
ment, ces canaux poarront receyoir | rité du Gouvernement régulier, et mémé
des chalands léplag ant 1.000 tonneaux"Pdans ces ports-la, la fraude, toujours er
Bere 27. — Limpératrice d’Al'e | faveur dans ce beau pays Haiti, a natu
magne, au cours d’une chasse dans la | rellement été plus florissante que jamais
foret de Grunewalde, a fait une chute | Il n’y aurait, toutefois, que demi ma
}-de cheval et s'est fracturée lésérement | si le préjudice. causé aux créanciers d
Pitat ne dépagaait pas les non-recouvre
‘ments effectués pendant la guerre civile
Le Gouvernement, tandis yu'il Juttai
contre ses adversaires, a fait fléche de
tout bois pour se procurer des ressources
et, aujourd'hui, non seu'ement son Tré.
Sor. est a-see;-mats- tous ses” reventis ‘lis:
ponibles sont engagés, de telle sorte qu WI
est fort embarassé pour faire face a ses
besoins courants. Il est évident que 'a so-
lution de cette situation ne peut se ter-
le portefeuille de la guer-e. miner que par un arrangement avec les
JéRusAt eM 27, — Le chotéra a réap- créanciers. 8
paru & Damas. Le prince impérial | voir ce_quil sera. La fagon
allemand, Frédéric Guillaame, et son done sera révlé le conilit ve enézuélien cer-
| frére,.le. prince. luile! rbandonné-|-vira-peatsdrre-de-moddles-Fit

: ote Jeurprojet.de. visiler..la—Leree-Saintes+
comme fo onélionnaires. ~Panis.--- Rente 3 “fe 98. 80 conf GU
€ 2 ipprouvé Pétablissement |) == on

le de
eines tionna II west pas sans intéét quow ac Fay-) tendance qui se manifeste d’étab lir a Haiti
donne 200,000 tdels; elle préciation de UEtranger ee oa Jinan un controle international, au moins pour
Técole delangues vivante iit eee eee ek nous Stine , on l'encaissement des revenus affectés.
; i Uneag Peki We ee ‘ JOURNAL DEL AMERIQUE “ile N Pp, Ce serait Vordre rétabli dans les finan-
1 , ag (ee dad FUE: dernier, dite & “Parts; ces, et par consequent, les intéréts faturs
3 oe

ee EMPRUNTS DRAIN des créanciers a Vabri de nouvelles sur-
Uhaute tempéralure eure - =

prises casbables Mais, encore une fois,
il est trop “Ot pour déterm: ner les sacri
te archives de PObservi- ‘Apres Vauiortissement de Vemprant de | fices qui seront demandes aux créanciers.
cae remontent a 450 ans. 1875, vo ici que l’amortisement de l'em- Ce que Pon peut cependant-espérer,
n groupe parlementaire. prunt d Haiti 1896 est suspenda A son si les. préteurs de la derniére heure-aban-
sn8. 1h chambre des dépu- tour. On dev.ne que cette mesure est le donnent une partie de leurs prétentions,
Soutenirda cause de l’ar- | résultat des embarras financiers provo- | cest gue les porteurs des emprunts an-
tational ; ; Viniliative ena qués par la période révolatioanaire que | ciens, avec gage speciol, coaservent. A’peu
baron Destournelles de | vient de traverser la République VHaiti, [pres ‘leurs coupons actue’s. Mieux vau-~
a élé ély président du Sh, en effetles morts. pont pis été | drait évidemment continuer a _toucher
urs députés Sous distinc- ee ues Hombrens pendant la guerre civile intégralement Tintérér et 1 amortisse nent

it adhere ¢ ace gr bug let si Mss vides fits dans la population ne | promis.’ - A,



























: Pertiander ‘des. secou .
desquals-A be qi" re, Nes
bles parmi les trinus montagnards
nttrés strieuy. On annonce que
nmillier d bommes est néces-
eaullan a infor meé leg ministres




































“Fezles”
e iovrnieat 4 pas éire ane”
Ovyacer dans Vintérieur.
-- Un conseil de cabinet,
présidence du roi, a eu lieu
Hi el a adopté le budget mili= |
S€ tonlant a 30.600. 000 dollars.
ce de | tinge. en_lemps-de-paix;
e par ie ministre de la guerre
000 hommes. Le roia signé un
issolvant les Cortés et ordon-
élections de la chambre pour
sril et celles du séniat pour le 10).
se rou niront | e e'10 mai.









Panama 27. — Les révolutionnaires

du Nicaregua ont capturé quelques: uns
des steamers qui navignent sur le lac
-Nicaragaa. [ls ont” quitté Te départe-
ment des Chontales, ce qui a empéché
les forces du_présidentAelayo: de—_tes |
atlaquer.
' Sorta 27,.— Le cabinet a démission-
né, se trouvant dans Pimpossibilité de
trouver puelqu’un gui voulut accepter































a

















t ne : _SOLa. LUSSi
erand poi ids dans la balance.
Signalons, dans cet ordre Widées, la













































#
















ee cmeeee mentee oie ncn IRIAN AONL Et

—

— NOUVELLES DIVERSES |

Ghange
Comment un commerce régulier peut-_
il se maintenir longtemps avec des écarts
~de-change’ aussi -brusques que fantasti-
ques ? oo
Hier 4 midi nous enregistrions le taux
de Por a 185 °/o et aujourd’hui a la me-
me heure on est 4.177 °/o!..
_Sénat .
Avla Chambre haute, c’est un incident
soulevé par M. le sénateur A. Malbran-
che qui donne de l'intérét a la séance.





encore.-des accents éloquents de notre, hommes seuls durant la semaine g
+honorable-collégue Thébaud, qui, pendant | ‘Four le monde: est invité a *y prend
prés d’une heure. nous a tenus sous le] part.— ‘Tetraites sérgnt préché
charme magiquede son talent si puissant. les Révérends Péres de la Madeleine,
«Ce serait-em effet me rendre coupable| Rtude politico-administrati
d'une témérité que vous ne me pardon- Monsiear J. J M. MAnicat-imprimer
neriez pas, sije voulais rentrer dans ce | |ibraire éditeur 587 rues Royale et Saint
débat sur lequel sa parole lumineuse Joseph av Cap-Haitien CHiiti), ae
vient de jeter une si vive lamiére. 7 cessarnment éditer une étude politico:
@Sij éléve ma voix €n ce moment,c est | ministrative de vingt années de notre hi
| donc moins pour essayer d éclairer VOS | toire, commencée avec la restauration ¢
| consciences que pour expliquer le vote} la République en 1859, et terminée:
que je vais avoir Vhonneur “de donner | Payvénement du général Salomon au pot
sur le projet de loi en discussion. Car il | voir, parnotre distingué concave
/me semble qué votre conviction est for-| "| yanks Manica, Cet ouvrage est ing
|mée surce point. Vous savez dé si, ] je, °
Le sénateur Matbranche s’est plaint au | aprés avoir, par la loi d’augmentation des
Grand Corps que dans la soirée de jeudi, | droits, écrasé le pauvre peuple “du poids | ~ Coupen’aic sur Lr Passk
sa maison a été lapidée d'une gréle de | de nouvelles impositions, vous aurez en- ‘
pierres, quia mis en danger~sa-vte~et+
celle de sa famille. Il dénonce que cette |
agression a été dirigée contre lui parce
gu’on le cait contraire aux projets finan-

ciers ; en conséquence, il demande que le


































HAITI








1 Il sera tiré un nombre d’exemplair
“core-le-triste courage d’accepter ce projet égal a celui des souscripteurs. La sot
oaerese sera rice | CBAl | Ss s. La. sou
jd ana qui serait le coup de grace | crintion sera close au 10 Mai prochain
Pu. ays: routes les considé passé cette date, aucune demande de sons:
uant & Mol, pour toutes ies CO cription ne sera prise en considération

rations qui ont été présentées ici et qu'il} yoga:
Sénat-fasse-ce que de-droit-en-occurence..| serait fastidieux. de. rappeler, je -déclare- L éditeur adressera, fr 0, PrOspectl
wt ; astidienx..derappeler, JE “Gectare ly vetin de souseription a - person~
M. le sénateur F. L. Cauvin intervient | voter contre ce projet. Et si je viens faire Sys carr :
éciser sprofonde i, awpeeiaa | , 2 CE PFO) } . nes qui lui feront-la demande.
pour préciser et approfongie a questioa! ma déclaration du haut de cette tribune, « La meilleure garantie pour Vavenir
avec cette indépe” vance dont il est con- | c'est que je désire que tout le peuple sa-| | a. Véxpérience du passé ead
elites tche, quand il lui sera donné-un jour de} Se ( Président Roosevelt).
Ul afi: 4,¢ que l’acte de sauvagerie dont | fixer les responsabilités, afin de séparer a N ie d Centenaire
a faiiig étre victime..son.collégueMal- | Vivraie du bon grain, que j'ai été de ceux uvre | ‘Gonice d D u To
branche avec sa famille, ne peut avoir | qui n’ont toujours eu en vue, durant teurboon: ed. vend - fee Ce Wak
, d’autres auteurs que ceux-la’qui, récem- | mandat, que ses véritables intéréts et le O1 re au eth C vie C, al de Di
ment, le jour de la fameuse manifesta- I salut de la République.» 30 du courant a Gre aD "Bo a
tion-devant la Chambre des Députés, se | . ction® 54, Avenue Gregoire ( Bo
: es) Bulletin Postal Chénes), 4 4 1/2 heures :
promenaient en buss jetant de largent Cest une heurense idée qu’a eve notre | 1enes), a4 Ij Sy
pour ameuter le peuple; que ceux-laj, , « atstrati x Postale te sublier un _.2. Compté-rendo de la precede
qui, hier encore, insultaient MM. les Dé- | ° ministraion ‘ P UD | séance et communication de la cor
| « Bulletin » biemensuel, dans le but d’a- |

putés 4 la tribune en des paroles les plus | * 3). Poe . | pondance wk

orduriares | méliorer et de perfectionner le service |" 45 Rapports déé Commissions sp
one _ ry atti ao t ; Ae Ae Ke .

“JE demande, en conséquence, que le | des Postes en Haiti.--- Nous ne pouvons | ( Monuments, Genvres Intellectuclles,

Sénat-écrive au-Seerétaire d’Etat de la) Meux complimenter qu’en--transcrivant |

Justice pour ordonner une enquéte aux

a criplions ).
ici le programme :
fins de livrer a la repression des. Tribu- |













































































































7 op pmpepgty | 3° Fixation définitive du programl
« Cet orga ne officiel de publicité au ra pour} de Theure de 4a-Commémoration
naux compétents le ou les délinguants. | objet de renseizner le cominerce en particu- I Vhonneur de Toussaint Louverture
~-- Le Sénat décide dans ce.sens. | lier et le public erm vénéral sur toul ce qui se as

| rapporte &4Vexpédition, la reception et la dis. |
Chambre des Députés

| tribution de la correspondance, des journaux

A la séance @hier,on a discuté et voté ; et imprimés, des objets recommmandés 5 au
les quatre considérants du projet de loi anspor inaritime, terrestre des mailes pos:
de Substitution et-d’ Emission-puis ona) tales; en un mot,sur tout ce qui se rapporte a |
ye Cy : | cette importante branche di-service-public_|

abordé Varticle premier quia été scindé. | ¢ tyautre part, en raison de ‘la grande ex- |
D’abord, la substitution des 3.395.000 | tension de notre service—extérienr avec les

gourdes a été votée, mais en spécifiant |

Pour le Président Nord

Mr Lagojannis annonce que la liste

| souscriptions au cadeau destiné au Pr

dent de la République, sera close ver
fin d’Avtil 1903. En consequence,
~ personnes” qui-désirest. ariel per,

vent le faire encore, 4 temps. =
; | nations de PV Union postale, nous indiquerons ceuvre arusique, ese

quelles ne seront renplacées que par des | tons les reviscignements utiles et. nons-enre- _nale, sera exposce au pu " ee

billets dune gourde. i gistrerons tous les perfectionnements et tous mise officielle 4 S. E. te Pr sid *
~~ av ta dizenscion ade F- Emission; —divers | les changements-qui-se sont produits dans le | --= Voici les noms des nouveaux §

orateurs ont pris la parole ; mais c'est M. | Service ies Posies nn Lecterns | a

le dépuré J. Be Dartignes qa 2 ene | hi f nes hous altacherons tle ineltre en re- B. Armand, directeur de la Dowd :

} ief dans des articles spéeciaux tout ce qui con- | “Mallebranche, députe, ~

cerne Vorganisation de cette institution, Eug. Mallebran , oe

G* Aug. Doyen, ae

Patite Tribune Publiq#

une proposition tendant a réduire Pémis-
sion 4 700.000 gourdes, au lieu des «Comme on le voit, nons vonlons faire

Il y a encette ville, un ae
dire un Renard, qui porte ¢8 ©




















8 £ 7a* ©
2.600.000 demandées pai l’Exécutif. ceuvre qui vaille et qui dure; nous voulons |
Au moment de mettre en debats cette | faire autrement que nos, devanciers, dans
proposition, un député déclare Vassem- | Vespoir de contribuer, pour notre part, a Pa-























blée en minorité. L’appel nominal cons- | vancement du Pays. » a un chapelet qu'il représente a
tate, eneffet, la présence seulement de | A la Gathédrale ~ | monde, mais de physionomie !
59 représentants,--~La séance est donc le-) ~~ Mor J.C. Pouplard, Camérier secret de crite, —- Il se nourrissait despolt 9
wée a |extraordinaire. ~ S. S. le Pape, curéde laCathédrale, nous Héléna Martelly dont il orgie
xs prie d’annoncer gu’une retraite est of- | illusions, allait ut laisser sa PAP’

255} pren
cession. La alheureuse le F
son idole;et ce Renard |

sun i et du.lit @
tant le chevet du. lit ¢
pas un ins ioe

Sur demande, nous publions in exten- ferte aux femmes seules les 4 premiers
so les paroles. prononcées par M. le dé- | jours de la semaine de la Passion ; ~ que
puté L, Midouin, 4 la séance de mercres les exercices auront lieu le matin A §

2
¢

di dernier : aS ‘| hres 1/2 et l'aprés-midi a 6 hres 1/2;— | tiente, jusqu’au point de a
a Messieurs, que cependant les hommes seront admis | notaire pour passer UD ace
~« Je n’aurai certes pas le mauvais godt | aux confessions ordinaires des- mardi et | sa faveur, a titre de don

de vous infliger le supplice d’un discours, | jeudi soir. | promesse qu’a sa mort elle aural

. s 5. : . : . to Ue
en montant 4 cette tribune qui retentit Une seconde retraite sera offerte aux | funérailles, un mausolee ©:

Ae
tion de ses os phhes devant le n’a aucun droit pour disposer i la dite va-
ola pauvre Héléna,. de mé- | leur - Pp, fa 009 a- sou pe ca ae étant

et jignation,immédi
de vie a trépas. Hélas!!!
rd décu dans ses esp rances,
int arriver ici prendre possession
uvre succession de ma défunte
ute des dettes fabuleuses, dicte
des comptes qu’il-fabrique 3 sa
r avoir été désappointé, par-
lait avoir une propriété 4 La-
nd il n'a pas l’intention de rien
‘ane succession quil vient de
s peine, fruit da sang inno
mérité a stl a la mort ce

_ Doetews Bourjolly
T5 Bug ge 75.
De,-ancien- sénalenr-de la
meurant aux Gonaives, & Flotte Bar ‘VENDRE;: 4 ie bon
Alfved Stacker, en vertu du contrat par able " marché,une
authentique interven entre les parties pour | magnitiqne jume elle pholographique
exploitation du dit service de léclairage de inodéle perfectionné, objectit
la ville des Gonaives.— Monsienr Alfred Stac- is. -mo Sudresser au bur eau du jour-
ker, Pun des associes, exten instance devant
les tribunany depuis le 15 novembre 1900,
avec Monsieur Flotte Barboi aux fins d’arri-
ver au partage de la dite valeur, va les diffi-
cultés survenues entre | 1é3.— Malgré
Pordonnance dw jug : i
eivilde Port-au-Prince en date du 21 Juin
1902, signifiée tant a avocat qua partie; mal-
gré le e jagement du tribunal civil de. Saint-
Mare en date du 13 Février 1903, malgré
tout, Monsieur Flotle Barbot s’est. fait. déli-

République, cee

8 CG ORUG TAP OBO PIMR ST it i TO igi lags ipa aii Nia ey

Rola Champagne
~— LEMONADES GAZEUSES
Eau de Seltz



ont fe parle sait trés” bien a
idresse et sauira a urer ‘profit;











s fanestes qui neuvent en zésulter! tionale d’Hait

cequi s'agit_ de.ses autres faus-
justice divine éclairera et sans
vil attende du Sort le chatiment







aura fait. une transaction. ~teles:

s-indicgirts
ent.

Por vauPa ince,
Pour Alfred Stacker
Horacius VOLCY ,avocat.

GeneraAt A, MARTELLY.

u de L'Enregistrement
Directeur principal de I'Enregistre-
et Conservateur des Hypothéques
-AVIS 20x notaires. publics, avocats,






















jculier, et au public en général, |
tir du 1 Avril prochain, ses bu-

re, NP 91, halle- centrale de Ja
Laborde, vis-a-vis de la Ce des
hes sous- marins,

Chir urgien- “Deutiste /

De-retoar-a-la Capitale; regoit- tous les
jours:

Matin, dé8 heures a midi
_ Aprés-midi, de 2a 4 heures.

93, Place de la Paix, 93.
Prix modérés,



















fe toute “tentative de repro-
(Ge falsification ou d’altération
ux émanant de leurs ateliers et
Mtles contrefacteurs ou falsifi-
&s dits travaux qu’ils les pours
mt avec toute la rigueor dex | lois,

fe la fanutacture STL

Ne 438, Place Geiirard,
Les amateur S rouveront :
De bons_Amé



















02 blo te cent:





P! 4,30 le cent.
es _créalious suivante



Les no
«Londrecilos» a 4 cents;

2 centimes,- 6

e-P “Haitt,

i qublic’en
le coerce en

parliculier, sont

patents pour | res a

erent aux: Gonaives et domicitié
Ailetmagne) ayant pour avocals
Désert et Edouard La-’
eau des Gonaives, Saint-Céme,
sual. Mare, et Hovatius Volcy,

Port au-Prince, s! pppese Ace
alent aucunes tr i

et @ 3 le kilo. --

e ome eu gros et 15
‘Le De Brun RICOT |

: Ancien assistant en Médscine et en Chir urgie

hot, . de la Polyelinique Péan,

iF IC
e, demeurant et demicilié | dec ,

ecin adjoint et Slagiaire au Professorat
livement a4 590. obliga- | me : a la Polyclinique,

? Consolidée tilres” roses, nu-| Charge du service médico-chirurgical de Ja
Re asics ee Polyclinique 4 Saint-Fr ancois dé Sales,
présentent la somme. Offre ses services au public.

ile d dollars, or oe
sions cua a Consul tations : tous les jours de 2.4




ents en détail:

lant du prix.

lent d’Halli, du contrat du

fage de Ja ville des Goer |
15 juin 1900, volée

= Monsieur Flotte Bar! t

(82, Avenue John-Brown, 82.
_ TELEPHONE

vrer les dites.obligations par la Banque Na- |












D’ores et déja Monsieur Alfred Stacker fait
toutes ses reserves généralement quelconques
contre tout individu qui atrait fait ou qui

le 28 Mars 1903.









tities Neila ies De te it $i IT Site a's cat

£S- publies;-grcthers~et hutssiets ‘Docteu rT AY B O ul rg Qt e0 i s |

poe de la Chambre

centime et

Des «Veveysy at t/ 2 centime et.

« Favoritos»
‘dehors des autres





: Du Seaferlali 420 centimes Ia poche |
- Des Cigarettes a 10

ci hres (jeudis et dimanches ee |



Siphons
- Préparés ayee de’
TKau Stérilisée
_et.de Pheide Carbonique Liquelié.

Entreprise C'Banx Gazeuses de

Port-au-Prince

Directeur: Dov. HEYDEBRAND
21, Rue des Miracles, 24.
Ea. face J. Déejardin- Th. Luders & Cie.
“FOU RN ISSEUR:

du Grand Cercle de Port-au-Prince”
‘du Restaurant de la Paix —
« du Commerce
de Yr Hotel ¢ 2 France |
6 _Patrie | ee



etn,






du Bar du Conmerce
_« Nonveau-Siécle
« de la Bourse











« dela Poste
de l Epicerie Centrale
du banel Room





Kola Chatnpagne bouteille 15 cents.
Limonade aux frandl yoises 10 -«
mo} 40 «






$ 1.00 par bouteille ees exivée,
“Pour les bouteilles de toutes les
‘autres boissons, la garantie est dé 10°
centimes par bouteille.
Les bouteilles servent de recu pour
la garantie déposée.
La garantie est rendue a Ja remise-
des bouteilles vides. . -
~Vula pénurie de la petite monnaie,
nous vendrons ainosclients des bons:
ou médailles contre lesquels les bois-
sons commandées seront livrées aux.
-porteurs.
Pour des commandes importantes,

peur des fates, pridre de preeer



1 24. heures 4 4 Vavance.

































Scierie 4 4 Vapeu
der ‘Etang- Saumat

Nous portons:a ola connaiss
public et de Messieurs les ‘ED
en particulier,qu’d partir de cat
nous recevrons des commande
toutes ‘sortes de Bois d'Ebépis

Planches depuis 3/8 ‘de pol
paisseur’.

~Pour les commandes,s adres
i. H. PETERS & @












11465
Kin fnee.« Aux Armes de Paris

?} 1
On trouve les meilleurs Vins au meillene march
Bonpeaux (rouge) Clos de Pillod,legalion .. 8

his, Go cand



















« Palus ©. g
—« Bonnes Gétes —« eo
Borpraux (blanc) Bon ordinaire, le gallon. . . ] archand-Tuilleur
« ? ay Ss : é
¢ a es Vou os | umonce a ses nombreux clients
« Sauternes dOUL . . _| Port-au-Prince gu’a Jérémie








Malaga, legallen . 2... ew
Madc¢re « re
Madeére re

tranaféré compiéiement. $a
| la Rue Traversiere au Noq0t de
| du Centre; — qu’nn voupeur qu
spécialement veair d’kt rope gar
| tous les clients mé:ne les plus @
| une coupe moderne et trés-élé
| De plus il a le plaisir aussi-dele
| noncer qu’il vient d'ouvair t
| CURSALE A JéRitwie, SUR’ Li
D ARMES. _
Complet veston sans gilet_

« avec gilet















Le stock de Rhum de ancien:
ne maison Killick est en vente a
$ 2 et 83 le gallon,--- ainsi que
des‘ vins fins de Bordeus.




‘4














Robes ef Chapeaue ad laccderniére |
Mode parisienne,
Grand chore @btoffes Nouvelles,

AVis aux armmuteurs




Pantalon

Pour les complets jaquette,
| habit ou autre commande, il le
| bien vouloir s’adresser ou a |
pasom représentant a Jérémi
rant d’avanee gu'ils seront
| Grand assgpliment d’étotfe
| lement arrivées.— Grande fa
| casquettes et de képis en “tout
Une remise| Grand stock de costumes t
avec écuries | tectionnes : vestons et pantalons
marché |

Angostura Bitt

DJ. G. B. Siecent & Fit
|demment établis a Angostur
| zuéla,) el depuis 1875 a Port?
I /Trinidad), sont les seuls [a
| du veritable el wniversellemel
| «Ancostura Birrens» deco
le défunt Dr Siegert a Anges
2-616 faite-en 1830. — eo 6st
| lement a partir de cette Tern
fos qua commence fa fabricatt
" produit, devenu célébre co
GOSTURA DirTeRs » Sous le R

li lieu d'origine. Le nom de a

| go stura a été change en 3

i? ) fe. «eG uidad-Bolivar: » gui:
op

TION RAPIDE ET DOUCE . . . .
[=LAM EILLEURE™ ~—-Bernteres: eréations de Paris,
A \) EAU GINERALE NATURELLE | Présents de noces,

Cees ie ~ + Objels modern style...

L’Eav Minérace ALCALINE, Funnvainnocn, 74, rue Geffrard. — Port-au-Prince |
TRS rITUANTE DE Tél ép hone 172.













Im inte Mn ODEN















est souveraine et sans rivale dans le
Traitement des affections des Voies

digesteves, du Foie, rns pres de l’Asile Francais






Voles urimaires, Ja Goutle, le Diabéte, PAnémie

ap & Mn Pa e .
Quatre siécles de succés! Sadresser 8 Mr. Cox,

Vente en groa chez H. PAPE & Ce.












Champ-de-Mars
























——GouT ACPREXBLE— CONSERS INUPARFAITE A __ °
TEUX — RHUMES — BRGONCHITES — FHROUEMENT: Et .
INFLUERZA — AFFECTIONS DES POURGHS i

Bus Républicaine, n° i121, PORT AD PRINCE, BAITT, er ues prove






=





































‘Chaque bouteille est enve
une feuille sur laquelle es
en quatre langues la maul
servir et portant un facsinl
nature de Tinventeur ent
eétds de Ja Médaille de mer!
4 Vienne. a
Se garder des imitations et con

J. No HARRIM
Agents.Généraux pour les Indes

. OTTO BIEBER & CG’, Agents

igek iB a8



Varieas, Hémorrhoides, Vailepeéle, Pa ishites, dEtemes
chroniques, Accidents du Retour dAge, Filariose

Ca gai fait Voriginalité de cet Bllxir, et ca qui expliqne sa supéiriogité c'est qu'il éontiont & la fois
dea principes sctifa dea fenilles et de Vécorce a Hainametis Vinyiniee, wale & coux du Capricum
ganuum, gai est instement consiférdé par les médecins anglais eb américains comme le plus sr des
Antihémorrhoidaires. — Dosn. Un verre a liqueur pur ou coupé dein, & chaque repas,

LE FLACOM PO
Po1BO PHARMACIE SEI OURN , ‘PORT AUPRINCE

bs Goi UE







2 * Ys aT ae & B