Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text







: ‘Po rt-au-Prince (Haiti) : Jeudi, 12 Mars 1903























































“eed apache

fr TAME Te ella porde de som ea NOTRE BILAN A LIGTRANEE









A



of GNIE eFaancalst fe roman de M. Woelfli, ex-archiduc |
va ew! [gee i'a sacrifi aes litres et eon rang, | en foanant Vent alse Nanl ve «L’ Econo-
Ly pris-fin- ay a pl ws a argent et Miley e PaNCats BUY ' esrier { ernier. nous 7
‘ ee ee MOSARTIONS NE: Pas: athrer-Fatten horde jos
,-Atamovies 1 est" pi Sp A VIVFe | Jecteurs sur le préjagé persistant au dehors,
avec lui dans la pénurie; aussi va-t elle | a savoir la prétendue "haine existant chez} hai-
retourner sur la scéne des cafés-con- | tien contre Vétranger, lequel jouit pourtant
certs, dol Léopold lavait enlevée. en Haiti de si larges immunitées de toute na-
Maorip 10.— M, Abarzuza, ministre, lure.,
res el ; proposera au 4
| pro niin conseil des ministres que le
Gouvernement EspagnolLfasse rentlouer
aut Ce petit pe “est le Pépuve du croiseur américain ¢ Mats.
ier descendant de Lalayette, ayant | PE >» afin de‘décoavrir lia cause quia:
mér iewity; aie cots de im fait couler dis Je port de la Havane.
Vienne 10 — Au Reichrath aujour-
@hui Sked! it interpellé le Gouvetne-
2 a : 2

















SALT E
Les troubles ees AS gui_agitent
petite républiqie, ne permectert |
gaére Waccorder ier (coup de eréance
aun renseignements statistiques four-
nis par son Gouvernement, renseigne-
ments qui Inissent déja-beaucoup a deé-
airet dans les rares moments de tran-
qgiillité quedti_ procure |’épuisement


























orrespoudan imes» | il adil ucune pnissan cepté | de sa turbulente population. Cepen-.
les. paroles ‘ami bien | lAngleterre.navail soutenu la protes- dant, les Européens, qui y séjournent,

i impartial au sujet de hos. | lation des Etats-Unis et a demandé ce ; ont du prendre leur pari de-ces dis-

> VAllemizne mo envers. que le Gouvernement. Autrichien avait | seusions continuelles, dont ils profitent
dailleurs souvent, leur sdreté Stat

ale la Taye. Get observateur v intention de faire.
ipathie natu- Pars 14. — La chambre de com- | guére com, ‘gant

prussienne pour wr tribanit qui merce” canadienne de Paris a éfé orga: | ceniie.
oir, en matiére ¢ internationale, nisée aujourd'hui sous la présidence ‘de}. Uw ya pas de recensement régulier,
é supérienrea célle de PEm- | M. Carbormean, banquier. une partie de la population ant es:
uillaame, VAllemagne désire! Havre. ---- Le prince Willem V/ Ser tietement Wobile er logeant sous
ne pas renforcer une institu- | estarrivé ici hier. - des huttes on autres abris provisoi res,
‘atorite et le prestige pour- Bent li. emperenr Guillaume oe ais de ta stabilité. Cependant,
roar obsticle a la po liique a accepté la démission de 5 officiers de M@aprés les rexistres des paroisse S Cd-
générale de | Allemagne, |Ja-marine;dont—celle dur O-+1 tholt Hage Ur Covegistrent assez lide ee

$10 vespondant-du- -bethaimer qui commandait le croiseur

elles dit que le synd « Iréue.» 2. tors. de Ja. eaplire de..Ma- | le_¢ 0. u sbitants pL J MINCE
i Ea eause de} 1901, ye bebiti i art




































































Ss
“Sipporic par tout le parti- Ci
-éterminég a résister. au
Gouvernement de faire, de | (DEN AL. — Des avis regus W Obbia
1 fonctionnaire publi ic de: (Somualil and ) annoncent qu’au cours
léli



| peu- -pres-de- ret
o sont grere pir 2
lemanids, dont 65 a Port-au-Prince. 4

nrécent combat.entre les. troupes.| La dette pub lique. an 3L décembre
-abyssines et celles du Mad Mulluh, ces 4901 siélevail & 23,223,465. piastres :
deruiéres. perdivent. millior ‘homa soit-3,746,088 pour-E eminent: 1875-a-~
32/5, 8.851, 87 pour le 6 °/o 1896,
opennacue 11. 07 580 pour la-dette intérienre con-

chesse de Cumberland | out décidé de verlie et consolidse et 6,647,912 pour.

_| ne pag altendre larrivée. de l'emmpere dette flotlante. Le tout, conyerti en

-| dAllemagne qui est «all il , donne un. total de 120 995,500 Irs.

ut du mois; law raison lounee {l conviendrait, d° y ajouter 4,509,000.

1s ‘ piasires Warrérages arriérés de la dette

=~ Une steve d le prince Beast, qui les rappell le A | floltante, et: 4.7.37 822, piastres papier
Fancienne prencesse - -Gounden. de dette Holtunte ‘nouvelle. Le passil-
quillera ‘Lindan » ala fin| Trieste He ba: nouvel e. ligive a au- | général est dong-d’environ 150 miliong
--an | lrichienne entre: ‘Trieste: et Me oY de fr anes-en ch ffres ronds..,

arce que | 6lé. inaugurée hier | soir par lo depara | Les irevenus de 1901 ok, atteint

tront ‘de{ du steamer «Ann de pee) Tampied, 2. 700,370. piastres. or pour les’ droits
i} Vera Cruz, Mexico. 8 ja exportation, 94,620 piastres or pour




















agh:





Ja surtaxe de 20 Wo, 2 877 ,809 pingives “2.203.000 franes, - Allemagne 1 mi ‘ion: ~ fate ls réservés au Pouvoir y
papier pour les" roits @importation et “aulres-paye 350,000. francs. -- Lj € a
divers, et 578,888 piastres papier pour ; général 24, 549.000 francs, wy
Ja-surtaxe—de 25-9/,,-a 3.332 000 Les provisions viennent en grande Db
piastres or et 4,448,505 piastres papier
en 1900, 3,306,447 et 5,694,573 en | gne, les boissons de ce dernier pays et a
1890. C’esl tne déeression -trés sen- | dé France. Les cotonnades sont amé-~ a nedseivenicek MM. | es dépu:
sible ; elle a pour cause unique l'état | rieaines. Midouin, Robert Lafontant, J. B
de trouble ot se tronve la République | - Vindolence des habitants’ et le man: | yee, David Jeannot, d'une par
et dont elle ne parvient pas a sortir.- que ‘de: eommuftication: ey sd Pe ‘ineau, / Arthur Ami
Le budget de 1901-1902, prévoit| ) :
4,422,216 piastres papier et 2, 911,490
piastres or. € ‘Crest une bangue- frangaise, : pend rade strie. UL’
la Bangue 2} Nation: ale d'Hauili,, qui est : une fab ne
chargéede Hi plupart des services a ‘pies une d’allumetites et’ es de glace; |
nanciers ofticiels. . | quelques sucreries et quel ques. distil: |
‘Le papier-monnaie en cremation se|leries. ~~
eompose de Dillets de 1 et-2-gourdes, On commence a ‘eréer un éhetnin’ de |.
pour un total de 3,419,350 gourdes en | fer léger a Por t-au-Prince et au Cap- |
1901, et la prime ‘but Vor américain a | Haitien. ‘Quelgues kilométres ont été
varié pendint la méme année de101,23 | coustruits dans la direction de la
4 140.65 °/,, soit une moyenne de} G ande- ee eee nord,et P autre ligne |
$23-0/4%5;—eontre. 1 8.3/4 en 1800, | alteindra prechal le lae Assuei.
172 t/4en 1896- et 24/4 en. 1900, | Direction, riel__s0 nands. | ot
Ces chilfres éiflent mieux que toutes 4}-L a peur de i
les dissertations s sur la situation écono- ce, 8 kilométres, a “été acheté pa
miqne de la République d@Hatti- ~ | Syndieat des éhemins de fer pour
500,000 francs. Ml sera probablement

















partie des. Flats-Unis, Te riz (Alle he









































mages_au “Ministre - et ‘Pentrete
questions relatives a l’enseigneme
Le Conseil a été regu par M. le é
‘division, le ministre &e ant see
Mile Prophete, vice-présidente d
ciation, «a présenté des observatt
le dernier, rapport de Mr StrAm
“Président d’Haiu, rapport qui a6
membres du Personnel de Venseigi
public. Des justes réclamations ©
MM. Lhésisson et

















Le 20 avril 1901, un tari réduit de]
réciprocité fut signé avec la France, | prolongé.
qui menagait, en cas de refus, de-sur-7 [ly a beaucoup a faive dans ce pays,
taxer le cafés (Hii. L’Allemagne de- Pquin’a rien perdu de la puissance de
manda la méme faveur, qui n’aurait{ production dont ila fait’ preave jadis.
pu étre refusée ensuite aux autres | sous la domination frangaise ; mais il
pays. Celle demande dul élre rejetée; est douteux qu’avec l'état d esprit de.
ett Allemagne éleva d: ws une telle pro- | ses habitants actuels, leur. paresse, leur
portion | les droits suc les produits hai- |ignorance et leur haine de. Vétranger.
liens (41,225,000 francs en 1900 ) que | on puisse rien ‘faire. de ser jeux.
ees derniers. se trouvent depuis. vir- yFUS
tuellement exclus du, mareh :
nique: Boe ee
Lrannée 190L n'a pas été bonne aut
point de vue des récoites, celle du éafé |
ayant dle m: Miu ise, Le commerce’ de |
























moi HOpoti is “par ta plac e-¢ lav. os ‘gacde E ae
Lexporlation de fa saison finissant au |
30 seplembre TOOT 7 atteint 58123-8244
livres, La qualité s'est améliorée quel: | Ala Chambre
que peu, sous la pression de hi néces- | Affluence jamais vue, hier, du cdré da

| Palais du Corps Législ aif. ~ Foule hou- | Sar Vinitiative ede Monseigneut |

silé, le marché allemand qui absorbait | . : cane
les sorles communes $e trou: intfermé. | leuse, of toutes les couches sociales étaient administrateur: -de PArchidiocés
au-Prince, une souscription 4 ee @

La récolle du cacao a été également | représentées,--~ voire des femmes-en bon :
inférieure, alu moyenn:. Les sorties | nombre. , en faveur des sinistrés de Por
au 1 octobre dernier se chilfrent par| Cette foule n’a, cevendant, occasionné
Whsns de AUCUDS. désordres, s sauf aux _ divers mo-
| ments-ot- farent-jetées des poige eS rs
gent, dans la rue. i 3
—En dedans la majorité constatée, on gations “peligiouses: plus
“ mame €
commence par voter’la permanence, sur de la Banque-et- duCoi
la proposition de plusieurs députés.--Puis SOUSCTIE. :



"or: ‘reste n ‘nominal de 178 a 17g alo.










































sentation

che ont 66 de 71 400,487 livres” “tas
54.765,100 livres de fourchas. Les au- |
tres produits expédiés au debors sont |
les cotons 2,189, i ‘livres, la graine:
de coton 412, 451, Vécaille -de. tortue |
4, 066, ‘le > gaiac 3,747, 033, la gommne len attendant l’arrivée du Ministre des
gai le miel 15,385 finances qui doit se. présenter pour la dis- |
lons “a ange” beussfoudesproiéts financiers; on serene
270,966 livres, les” peaux de. chévre. nae dont A ily alien de

489, 275, la-cive 496,887, Ce Nisuy

On. a ommencé a pé sher des 126 ede yan ant Tincepien au

Quant aux statistiques dimpo ,q Budget valeur de $ 30.000° pour | sion

impossible d’en avoir. Leur somme a | Vaider ala digne célébratio premier | y ae
beaucoup fel en raison de la: 2 | siécle de I'Indépendance Nationale; cette. peler que la r unio
dy café et de Vélévation de ~la p me valeur serait considérée comme. la \ contri- jourd ul, eudi a












sur Vor. Gé commerce est presqué.en-. bution des masses popu' _ toutes présiden
‘aeéremeit entre les mains des maisons catégories.---Ladite pétiti renvoyée
allemandes. En 1000, on estime que | les | ala Commission des finances.
provenances des entrées s’établissaient ---Entre temps, MM. D. Délinois, mi-.

de la fagon suivante: Etats - Unis | nistre des Finances, Jérémie, ministre des
47,714,800 franes, France .2, 260,700 | Relations Extérieures, et Paulin, ministre | le

francs, Royaume Uni et ses possessions des Travaux Publics, ont. pris Place aux.






vistré-t-H sii ce-prociatnctS Ui tai courant, a
Satan | Tanne délibsr ation do donee de fa. 4 es de Vaprés-midi. :
ae aville des: mineurs Alexandre, Emma, Ber-

>| thaud, Vertuie, Carnille Edmond Paul, tenue | G rand Conce rt

| sous la présidénee: an yuge de peix de ‘la sec- re
S lion nord de celle ville, le! ee mars de | Me rOrchestre du Maéstro ‘STR
es précilée, apne erate, aa Prix dentrée :
au procédé en Vén Q Grande 3 personne ; Pod,
ae anls 6. =), 50-cents
mnie sera publié dans
He numéro de samedi..

; i- 4 ay
1 sepliémes d'un oer sis | yj , .
SS Eh. | a Pétion. Vi Hite rue Faubert Ne 53, de la eon- | Gie Ham bon urgeoi ge Ameri reaiie

â„¢ | tenance de soixante pieds de. facade sur cent
| vingt pieds de: profondeur et borné, savoir + (Service New-¥ fork — Haili)

[au Nosdl-par-t la rue Ogé;-au Sud par Pempla-
Le steamer «FLaNpria> parti-

| cement Ne 55, a VEst-par ladite rue Fauber

pet aVOuest par Pemplacement Ne 22. Les :

| quels droits el prétentions sont-tixés-par-fex-|Fa-demain-jeudtl2 courant direc: |
: ftement pour Port-Limon et sera

‘|de retour le 20° courant pour

prendre la malle et passagers pour

| New-York. | —

_Portau-Prince; a Mars oe














ileqx cent ¢



BOUL GOS. roecsstnaceeyntnmraomeg bo QE
eS spurt AI jndte de Monsieur Camille Br uno, |
-Insectes réeHement détestables | propristaire, demeurant et domicilié en celle
ables, gut nous empéchent trep | ville, tuteur datif des sus-dits mineurs.
e gotiter le -sommeil- -réparateur | Pour plus amples renseignements, 5 ‘adres. |
ye notre organisme pour se re-| ser & Me Edmond Oriol » déposil aire du cahier
un lung travail dela journée. | des charges, .
lessoucicuses de-votre santéet de) - Portau- “Prinve, le douzs Mars 1903.
vos chers enfants, accourez donc] CAMILLE BRU!
ez Mr J. Tu. CAMILLE, prendre | . =
de cette bi entalanie


























Le stock de. Rhum de l’ancien-
. ick est en venle a



‘avisés que seuls.

‘ _ Domi tote i

Ik i ace it Tihs 5

pp = rt =——Portau- Prince
os déji avertis par ua pré- fo * oem Sage woe

e My. L. Dominique, sont] 7 Rw] canpee de Fee Mar
a A venir s ne vitterde | Mme DERETX Cigal es de fe Mai que.
s le at “Robes et Chapeaua a ba dernion «DIOUINTDD .
Richesse, arome délicieux!









Mode parisienne.
_ Grand-choin €Etoffes-Nouve
Dernieres erations de Par !



2 Roees,
‘136, ao dn ee - Objets modern style. Pee — —
veule pe | rue Geffrard. ~ Port-au- -Prince | Tabac a fumer
- _ Téléphone 173, Marque: «Anacohibay
: se Magasin te Vee: rue du Magasin de I'Blat.

eBidi RICOT

ssislant en Médecine et en Chirurg) ie

ela Polyclinique Péan, 2

‘Meilecin adjoint et Stagiaire au Professorat
de la Polyclinique,

Charge div Service médico- enrunmical ‘de Ta:










pul .
Consultations : tons les jours de Qa
res (jeudis et dimanches exceptés. }

- 82, Avenue John-Brown, 82.
gee ‘TELEPHONE »
























P : -~—Scierte i Vos + poet steur—A. Be |
“75, Rue E ugéne » Bourjilly "75. de PEtang- Saupe tre ~ ChivurgiensDentis
SO i OE OT cee De retour a la Capitale, recoit

A VEN DRE: rereart bon | Nous portorié & § éonnaissanee: ‘du JUS:

marché,une

: fessieurs les [bénistes : Malin, de-S heures 4 mi
magnifique jumelle photographique public et de Mg . Malia, de hs
9x12, modéle per fectionné” abjectif en particulige;qu ; parlir-de one date, | Aprés-midi, de 2 a 4 heu
Zeiss.--- S'adresser au bureat du jour- | POUS Fecerrons | ves commandes pour | 28, Ph lace de la a Pai 930
nal. a. toutes-sortes de Bois @E bénisterie. * , ve

_Planches depuis 3/8 de. pouces, Pe
-paisseur .

Pour les cothmandes, 5 ‘dresser 2 a
1 npagne : _ EB. E PETERS & ON”



Prix mod




















Maison lai
Grande lie Hnquidation de Cag



Angostura Bitters
| D' J.G. B. Suscenr & Fits, préc é. [- . .
|demment établis 4 Angostura (Véné-- io Pour pet de jours seulemen





















| zuéla) el depuis 1875 a ° Part of Spain
| Trinidad), sont les seuls fabricants
| du veritable et universellement connu

| CAncostURA Birrers» découvert par! ;
ment d’étoffes nour horames
ite défunt Dr Siegert boa. Angostura en ihe } 4.

(824,-et dont la_premiére. exportation. | eres nowveautes- pele S
la été faite en 1830. — Crest done réel- | es plus Tenontmees [roripues

| lement a partir de cette Jerniére date ;}TOP®.
| gu’a commencé la fubrication de ce | Spécialité en Articles noir ef blew
|produit devenu célébre comme « An- | wees ue
|cosrura Birrers> sons le nom de son | AUlanl pour la modicilé des ptik
| teu d’origine: Le nom de-la ville An-| pourla bonne qualilé elle hon

| gostura a été changé en 1846 en celui} nous ne crayons auciue conenrre
| de « Cuidad-Bolivar » qui lui est resté. | Nous sommes cevinins dh
| Chaque bouteille est enveloppée dang] 4YQUE SOntines coma" he

| une feuille sur laquelle est imprimée | ores de la visite du nombres
jen quatre langues la maniére de s’en | lie @ notre Maison, sise Rue

| servir et portant iin fac-simile de Ja si-_ Ah ei-devant des. Miracics) N

| gnature de.l'inventeur entre les deux | d-vis- du. Bureau du_

Les soussiqnés, de passage
ville, annoncent au distingué
‘ qwils sont porteurs d'un grand:


























PPUNCe:
Direcieur: D. v. HEYDEBRAND
21, Rue des ‘Miracles. 21.
Ka face J. Déjardin Th. Luders & Cie,
FOURNISSEUR:
da Grand Cercle de Port-au-Prince 3

du Restaurant de la Paix

























ote du Commeree 4 : a
de Hotel de France. oe | optés dé la Médaille de- meérite: obtenue. E Terrestre. | sos
g Patrie ae alter: of

| Se garder des imitations et contrefagans..
: J. N. HARRIMAN & Ce, | Pour les ventes et
| Agents.Généraux pour les Indes Occidentales | ; grand rabais

| Orro BIEBER & Cs, Agents pour Haiti. | . a
AVIS IMPORTANT:

Marchand-Tailleur | - Les ‘soussignés annone
| annonce 4 ses nombreux elients tant é leurs clients qu ils entre

Port-an-Prince qu’a Jérémie, qu’il a | ce
transtere complétement. sa maison de | la reparation. des_ Gla

la Rue Traversiére au No 101 de la Rue chées,

du Grand Café
du Bar du Commerce
« Nouveau-Siécle
« de lta Bourse
~ « dela Chambre .-
« dela Poste
de |’ Epicerie Centrale
du Lunch Room

epot a Lurgeau
' (BABIOLE)

Kola Champagne bonteille 15 cents,
Linoonade aux framboises 40. -«. |











































Fimonide ve . y _ | du Centre; —qu’un coupeur qu'il’a fail

Hee Coo 10 | cy spécialement veair a purope ‘garantité

° ; eee “10 wf tous les*chentsméme-les- plus: ‘Aiffictlers ps2
Syphons “| une coupe moderne et trés-élégante. | yarié de. decorations; no

Pour les siphons une garantie de
3 1.00 par bouteille est exizée-
Pour. les bouteilles de. toutes les
autres: boissons, la garantie est de 10.
centimes par bouteille.
Les bouteilles servent de recu pour £
la garantie déposéé. _
___La garantie est r
des bouteilles vide
Vu la pénurie de la petite monnaie,
nous vendrons anosclients des bons’
ou médailles contre lesquelsles bois-.

Fee laine ae annie e ler an Imes a méme de fourntr
cuRSALE A JGREMIE, SUR~ LA. Pace | cueils en acajou, Décor

pb ARMES, ‘Prteur eb ee a

“Complet veston sans gilet @ 28 | a parhe de 8 20,
a4 Oo avec gilet - 33 ae

S













: pantion gg .
ndue a a remise Pour leenarhpiets jaquette, redingote. |
| babit ou autre commande, il les prie de: e
bien. vouloir s'adresser.ou a: Jui ici ov | ~
a son représentant-d Jérémie, les assu. | les cont
ram oavange qu’ils “seront ‘satisfaits nat yur é
ND B * ae
sons commandéés seront iivrées aux celta Coie een eee M. ALE. Srark, Rue du
porteurs. “| casquettes.etde képis en tous | a
Pour des commandes importantes, “Grand, stock ‘de Oi aie tous cont Mr. Fiecuier iB of
peur des fates, pridre ie prévenir tectionnés. * * westonis et Fartaloas a bop | Gésars No: 129, pres
: es Reservoir. ;


























Dh heures 2 afP avance. marché! -





Full Text







: ‘Po rt-au-Prince (Haiti) : Jeudi, 12 Mars 1903























































“eed apache

fr TAME Te ella porde de som ea NOTRE BILAN A LIGTRANEE









A



of GNIE eFaancalst fe roman de M. Woelfli, ex-archiduc |
va ew! [gee i'a sacrifi aes litres et eon rang, | en foanant Vent alse Nanl ve «L’ Econo-
Ly pris-fin- ay a pl ws a argent et Miley e PaNCats BUY ' esrier { ernier. nous 7
‘ ee ee MOSARTIONS NE: Pas: athrer-Fatten horde jos
,-Atamovies 1 est" pi Sp A VIVFe | Jecteurs sur le préjagé persistant au dehors,
avec lui dans la pénurie; aussi va-t elle | a savoir la prétendue "haine existant chez} hai-
retourner sur la scéne des cafés-con- | tien contre Vétranger, lequel jouit pourtant
certs, dol Léopold lavait enlevée. en Haiti de si larges immunitées de toute na-
Maorip 10.— M, Abarzuza, ministre, lure.,
res el ; proposera au 4
| pro niin conseil des ministres que le
Gouvernement EspagnolLfasse rentlouer
aut Ce petit pe “est le Pépuve du croiseur américain ¢ Mats.
ier descendant de Lalayette, ayant | PE >» afin de‘décoavrir lia cause quia:
mér iewity; aie cots de im fait couler dis Je port de la Havane.
Vienne 10 — Au Reichrath aujour-
@hui Sked! it interpellé le Gouvetne-
2 a : 2

















SALT E
Les troubles ees AS gui_agitent
petite républiqie, ne permectert |
gaére Waccorder ier (coup de eréance
aun renseignements statistiques four-
nis par son Gouvernement, renseigne-
ments qui Inissent déja-beaucoup a deé-
airet dans les rares moments de tran-
qgiillité quedti_ procure |’épuisement


























orrespoudan imes» | il adil ucune pnissan cepté | de sa turbulente population. Cepen-.
les. paroles ‘ami bien | lAngleterre.navail soutenu la protes- dant, les Européens, qui y séjournent,

i impartial au sujet de hos. | lation des Etats-Unis et a demandé ce ; ont du prendre leur pari de-ces dis-

> VAllemizne mo envers. que le Gouvernement. Autrichien avait | seusions continuelles, dont ils profitent
dailleurs souvent, leur sdreté Stat

ale la Taye. Get observateur v intention de faire.
ipathie natu- Pars 14. — La chambre de com- | guére com, ‘gant

prussienne pour wr tribanit qui merce” canadienne de Paris a éfé orga: | ceniie.
oir, en matiére ¢ internationale, nisée aujourd'hui sous la présidence ‘de}. Uw ya pas de recensement régulier,
é supérienrea célle de PEm- | M. Carbormean, banquier. une partie de la population ant es:
uillaame, VAllemagne désire! Havre. ---- Le prince Willem V/ Ser tietement Wobile er logeant sous
ne pas renforcer une institu- | estarrivé ici hier. - des huttes on autres abris provisoi res,
‘atorite et le prestige pour- Bent li. emperenr Guillaume oe ais de ta stabilité. Cependant,
roar obsticle a la po liique a accepté la démission de 5 officiers de M@aprés les rexistres des paroisse S Cd-
générale de | Allemagne, |Ja-marine;dont—celle dur O-+1 tholt Hage Ur Covegistrent assez lide ee

$10 vespondant-du- -bethaimer qui commandait le croiseur

elles dit que le synd « Iréue.» 2. tors. de Ja. eaplire de..Ma- | le_¢ 0. u sbitants pL J MINCE
i Ea eause de} 1901, ye bebiti i art




































































Ss
“Sipporic par tout le parti- Ci
-éterminég a résister. au
Gouvernement de faire, de | (DEN AL. — Des avis regus W Obbia
1 fonctionnaire publi ic de: (Somualil and ) annoncent qu’au cours
léli



| peu- -pres-de- ret
o sont grere pir 2
lemanids, dont 65 a Port-au-Prince. 4

nrécent combat.entre les. troupes.| La dette pub lique. an 3L décembre
-abyssines et celles du Mad Mulluh, ces 4901 siélevail & 23,223,465. piastres :
deruiéres. perdivent. millior ‘homa soit-3,746,088 pour-E eminent: 1875-a-~
32/5, 8.851, 87 pour le 6 °/o 1896,
opennacue 11. 07 580 pour la-dette intérienre con-

chesse de Cumberland | out décidé de verlie et consolidse et 6,647,912 pour.

_| ne pag altendre larrivée. de l'emmpere dette flotlante. Le tout, conyerti en

-| dAllemagne qui est «all il , donne un. total de 120 995,500 Irs.

ut du mois; law raison lounee {l conviendrait, d° y ajouter 4,509,000.

1s ‘ piasires Warrérages arriérés de la dette

=~ Une steve d le prince Beast, qui les rappell le A | floltante, et: 4.7.37 822, piastres papier
Fancienne prencesse - -Gounden. de dette Holtunte ‘nouvelle. Le passil-
quillera ‘Lindan » ala fin| Trieste He ba: nouvel e. ligive a au- | général est dong-d’environ 150 miliong
--an | lrichienne entre: ‘Trieste: et Me oY de fr anes-en ch ffres ronds..,

arce que | 6lé. inaugurée hier | soir par lo depara | Les irevenus de 1901 ok, atteint

tront ‘de{ du steamer «Ann de pee) Tampied, 2. 700,370. piastres. or pour les’ droits
i} Vera Cruz, Mexico. 8 ja exportation, 94,620 piastres or pour




















agh:


Ja surtaxe de 20 Wo, 2 877 ,809 pingives “2.203.000 franes, - Allemagne 1 mi ‘ion: ~ fate ls réservés au Pouvoir y
papier pour les" roits @importation et “aulres-paye 350,000. francs. -- Lj € a
divers, et 578,888 piastres papier pour ; général 24, 549.000 francs, wy
Ja-surtaxe—de 25-9/,,-a 3.332 000 Les provisions viennent en grande Db
piastres or et 4,448,505 piastres papier
en 1900, 3,306,447 et 5,694,573 en | gne, les boissons de ce dernier pays et a
1890. C’esl tne déeression -trés sen- | dé France. Les cotonnades sont amé-~ a nedseivenicek MM. | es dépu:
sible ; elle a pour cause unique l'état | rieaines. Midouin, Robert Lafontant, J. B
de trouble ot se tronve la République | - Vindolence des habitants’ et le man: | yee, David Jeannot, d'une par
et dont elle ne parvient pas a sortir.- que ‘de: eommuftication: ey sd Pe ‘ineau, / Arthur Ami
Le budget de 1901-1902, prévoit| ) :
4,422,216 piastres papier et 2, 911,490
piastres or. € ‘Crest une bangue- frangaise, : pend rade strie. UL’
la Bangue 2} Nation: ale d'Hauili,, qui est : une fab ne
chargéede Hi plupart des services a ‘pies une d’allumetites et’ es de glace; |
nanciers ofticiels. . | quelques sucreries et quel ques. distil: |
‘Le papier-monnaie en cremation se|leries. ~~
eompose de Dillets de 1 et-2-gourdes, On commence a ‘eréer un éhetnin’ de |.
pour un total de 3,419,350 gourdes en | fer léger a Por t-au-Prince et au Cap- |
1901, et la prime ‘but Vor américain a | Haitien. ‘Quelgues kilométres ont été
varié pendint la méme année de101,23 | coustruits dans la direction de la
4 140.65 °/,, soit une moyenne de} G ande- ee eee nord,et P autre ligne |
$23-0/4%5;—eontre. 1 8.3/4 en 1800, | alteindra prechal le lae Assuei.
172 t/4en 1896- et 24/4 en. 1900, | Direction, riel__s0 nands. | ot
Ces chilfres éiflent mieux que toutes 4}-L a peur de i
les dissertations s sur la situation écono- ce, 8 kilométres, a “été acheté pa
miqne de la République d@Hatti- ~ | Syndieat des éhemins de fer pour
500,000 francs. Ml sera probablement

















partie des. Flats-Unis, Te riz (Alle he









































mages_au “Ministre - et ‘Pentrete
questions relatives a l’enseigneme
Le Conseil a été regu par M. le é
‘division, le ministre &e ant see
Mile Prophete, vice-présidente d
ciation, «a présenté des observatt
le dernier, rapport de Mr StrAm
“Président d’Haiu, rapport qui a6
membres du Personnel de Venseigi
public. Des justes réclamations ©
MM. Lhésisson et

















Le 20 avril 1901, un tari réduit de]
réciprocité fut signé avec la France, | prolongé.
qui menagait, en cas de refus, de-sur-7 [ly a beaucoup a faive dans ce pays,
taxer le cafés (Hii. L’Allemagne de- Pquin’a rien perdu de la puissance de
manda la méme faveur, qui n’aurait{ production dont ila fait’ preave jadis.
pu étre refusée ensuite aux autres | sous la domination frangaise ; mais il
pays. Celle demande dul élre rejetée; est douteux qu’avec l'état d esprit de.
ett Allemagne éleva d: ws une telle pro- | ses habitants actuels, leur. paresse, leur
portion | les droits suc les produits hai- |ignorance et leur haine de. Vétranger.
liens (41,225,000 francs en 1900 ) que | on puisse rien ‘faire. de ser jeux.
ees derniers. se trouvent depuis. vir- yFUS
tuellement exclus du, mareh :
nique: Boe ee
Lrannée 190L n'a pas été bonne aut
point de vue des récoites, celle du éafé |
ayant dle m: Miu ise, Le commerce’ de |
























moi HOpoti is “par ta plac e-¢ lav. os ‘gacde E ae
Lexporlation de fa saison finissant au |
30 seplembre TOOT 7 atteint 58123-8244
livres, La qualité s'est améliorée quel: | Ala Chambre
que peu, sous la pression de hi néces- | Affluence jamais vue, hier, du cdré da

| Palais du Corps Législ aif. ~ Foule hou- | Sar Vinitiative ede Monseigneut |

silé, le marché allemand qui absorbait | . : cane
les sorles communes $e trou: intfermé. | leuse, of toutes les couches sociales étaient administrateur: -de PArchidiocés
au-Prince, une souscription 4 ee @

La récolle du cacao a été également | représentées,--~ voire des femmes-en bon :
inférieure, alu moyenn:. Les sorties | nombre. , en faveur des sinistrés de Por
au 1 octobre dernier se chilfrent par| Cette foule n’a, cevendant, occasionné
Whsns de AUCUDS. désordres, s sauf aux _ divers mo-
| ments-ot- farent-jetées des poige eS rs
gent, dans la rue. i 3
—En dedans la majorité constatée, on gations “peligiouses: plus
“ mame €
commence par voter’la permanence, sur de la Banque-et- duCoi
la proposition de plusieurs députés.--Puis SOUSCTIE. :



"or: ‘reste n ‘nominal de 178 a 17g alo.










































sentation

che ont 66 de 71 400,487 livres” “tas
54.765,100 livres de fourchas. Les au- |
tres produits expédiés au debors sont |
les cotons 2,189, i ‘livres, la graine:
de coton 412, 451, Vécaille -de. tortue |
4, 066, ‘le > gaiac 3,747, 033, la gommne len attendant l’arrivée du Ministre des
gai le miel 15,385 finances qui doit se. présenter pour la dis- |
lons “a ange” beussfoudesproiéts financiers; on serene
270,966 livres, les” peaux de. chévre. nae dont A ily alien de

489, 275, la-cive 496,887, Ce Nisuy

On. a ommencé a pé sher des 126 ede yan ant Tincepien au

Quant aux statistiques dimpo ,q Budget valeur de $ 30.000° pour | sion

impossible d’en avoir. Leur somme a | Vaider ala digne célébratio premier | y ae
beaucoup fel en raison de la: 2 | siécle de I'Indépendance Nationale; cette. peler que la r unio
dy café et de Vélévation de ~la p me valeur serait considérée comme. la \ contri- jourd ul, eudi a












sur Vor. Gé commerce est presqué.en-. bution des masses popu' _ toutes présiden
‘aeéremeit entre les mains des maisons catégories.---Ladite pétiti renvoyée
allemandes. En 1000, on estime que | les | ala Commission des finances.
provenances des entrées s’établissaient ---Entre temps, MM. D. Délinois, mi-.

de la fagon suivante: Etats - Unis | nistre des Finances, Jérémie, ministre des
47,714,800 franes, France .2, 260,700 | Relations Extérieures, et Paulin, ministre | le

francs, Royaume Uni et ses possessions des Travaux Publics, ont. pris Place aux.



vistré-t-H sii ce-prociatnctS Ui tai courant, a
Satan | Tanne délibsr ation do donee de fa. 4 es de Vaprés-midi. :
ae aville des: mineurs Alexandre, Emma, Ber-

>| thaud, Vertuie, Carnille Edmond Paul, tenue | G rand Conce rt

| sous la présidénee: an yuge de peix de ‘la sec- re
S lion nord de celle ville, le! ee mars de | Me rOrchestre du Maéstro ‘STR
es précilée, apne erate, aa Prix dentrée :
au procédé en Vén Q Grande 3 personne ; Pod,
ae anls 6. =), 50-cents
mnie sera publié dans
He numéro de samedi..

; i- 4 ay
1 sepliémes d'un oer sis | yj , .
SS Eh. | a Pétion. Vi Hite rue Faubert Ne 53, de la eon- | Gie Ham bon urgeoi ge Ameri reaiie

â„¢ | tenance de soixante pieds de. facade sur cent
| vingt pieds de: profondeur et borné, savoir + (Service New-¥ fork — Haili)

[au Nosdl-par-t la rue Ogé;-au Sud par Pempla-
Le steamer «FLaNpria> parti-

| cement Ne 55, a VEst-par ladite rue Fauber

pet aVOuest par Pemplacement Ne 22. Les :

| quels droits el prétentions sont-tixés-par-fex-|Fa-demain-jeudtl2 courant direc: |
: ftement pour Port-Limon et sera

‘|de retour le 20° courant pour

prendre la malle et passagers pour

| New-York. | —

_Portau-Prince; a Mars oe














ileqx cent ¢



BOUL GOS. roecsstnaceeyntnmraomeg bo QE
eS spurt AI jndte de Monsieur Camille Br uno, |
-Insectes réeHement détestables | propristaire, demeurant et domicilié en celle
ables, gut nous empéchent trep | ville, tuteur datif des sus-dits mineurs.
e gotiter le -sommeil- -réparateur | Pour plus amples renseignements, 5 ‘adres. |
ye notre organisme pour se re-| ser & Me Edmond Oriol » déposil aire du cahier
un lung travail dela journée. | des charges, .
lessoucicuses de-votre santéet de) - Portau- “Prinve, le douzs Mars 1903.
vos chers enfants, accourez donc] CAMILLE BRU!
ez Mr J. Tu. CAMILLE, prendre | . =
de cette bi entalanie


























Le stock de. Rhum de l’ancien-
. ick est en venle a



‘avisés que seuls.

‘ _ Domi tote i

Ik i ace it Tihs 5

pp = rt =——Portau- Prince
os déji avertis par ua pré- fo * oem Sage woe

e My. L. Dominique, sont] 7 Rw] canpee de Fee Mar
a A venir s ne vitterde | Mme DERETX Cigal es de fe Mai que.
s le at “Robes et Chapeaua a ba dernion «DIOUINTDD .
Richesse, arome délicieux!









Mode parisienne.
_ Grand-choin €Etoffes-Nouve
Dernieres erations de Par !



2 Roees,
‘136, ao dn ee - Objets modern style. Pee — —
veule pe | rue Geffrard. ~ Port-au- -Prince | Tabac a fumer
- _ Téléphone 173, Marque: «Anacohibay
: se Magasin te Vee: rue du Magasin de I'Blat.

eBidi RICOT

ssislant en Médecine et en Chirurg) ie

ela Polyclinique Péan, 2

‘Meilecin adjoint et Stagiaire au Professorat
de la Polyclinique,

Charge div Service médico- enrunmical ‘de Ta:










pul .
Consultations : tons les jours de Qa
res (jeudis et dimanches exceptés. }

- 82, Avenue John-Brown, 82.
gee ‘TELEPHONE »





















P : -~—Scierte i Vos + poet steur—A. Be |
“75, Rue E ugéne » Bourjilly "75. de PEtang- Saupe tre ~ ChivurgiensDentis
SO i OE OT cee De retour a la Capitale, recoit

A VEN DRE: rereart bon | Nous portorié & § éonnaissanee: ‘du JUS:

marché,une

: fessieurs les [bénistes : Malin, de-S heures 4 mi
magnifique jumelle photographique public et de Mg . Malia, de hs
9x12, modéle per fectionné” abjectif en particulige;qu ; parlir-de one date, | Aprés-midi, de 2 a 4 heu
Zeiss.--- S'adresser au bureat du jour- | POUS Fecerrons | ves commandes pour | 28, Ph lace de la a Pai 930
nal. a. toutes-sortes de Bois @E bénisterie. * , ve

_Planches depuis 3/8 de. pouces, Pe
-paisseur .

Pour les cothmandes, 5 ‘dresser 2 a
1 npagne : _ EB. E PETERS & ON”



Prix mod




















Maison lai
Grande lie Hnquidation de Cag



Angostura Bitters
| D' J.G. B. Suscenr & Fits, préc é. [- . .
|demment établis 4 Angostura (Véné-- io Pour pet de jours seulemen





















| zuéla) el depuis 1875 a ° Part of Spain
| Trinidad), sont les seuls fabricants
| du veritable et universellement connu

| CAncostURA Birrers» découvert par! ;
ment d’étoffes nour horames
ite défunt Dr Siegert boa. Angostura en ihe } 4.

(824,-et dont la_premiére. exportation. | eres nowveautes- pele S
la été faite en 1830. — Crest done réel- | es plus Tenontmees [roripues

| lement a partir de cette Jerniére date ;}TOP®.
| gu’a commencé la fubrication de ce | Spécialité en Articles noir ef blew
|produit devenu célébre comme « An- | wees ue
|cosrura Birrers> sons le nom de son | AUlanl pour la modicilé des ptik
| teu d’origine: Le nom de-la ville An-| pourla bonne qualilé elle hon

| gostura a été changé en 1846 en celui} nous ne crayons auciue conenrre
| de « Cuidad-Bolivar » qui lui est resté. | Nous sommes cevinins dh
| Chaque bouteille est enveloppée dang] 4YQUE SOntines coma" he

| une feuille sur laquelle est imprimée | ores de la visite du nombres
jen quatre langues la maniére de s’en | lie @ notre Maison, sise Rue

| servir et portant iin fac-simile de Ja si-_ Ah ei-devant des. Miracics) N

| gnature de.l'inventeur entre les deux | d-vis- du. Bureau du_

Les soussiqnés, de passage
ville, annoncent au distingué
‘ qwils sont porteurs d'un grand:


























PPUNCe:
Direcieur: D. v. HEYDEBRAND
21, Rue des ‘Miracles. 21.
Ka face J. Déjardin Th. Luders & Cie,
FOURNISSEUR:
da Grand Cercle de Port-au-Prince 3

du Restaurant de la Paix

























ote du Commeree 4 : a
de Hotel de France. oe | optés dé la Médaille de- meérite: obtenue. E Terrestre. | sos
g Patrie ae alter: of

| Se garder des imitations et contrefagans..
: J. N. HARRIMAN & Ce, | Pour les ventes et
| Agents.Généraux pour les Indes Occidentales | ; grand rabais

| Orro BIEBER & Cs, Agents pour Haiti. | . a
AVIS IMPORTANT:

Marchand-Tailleur | - Les ‘soussignés annone
| annonce 4 ses nombreux elients tant é leurs clients qu ils entre

Port-an-Prince qu’a Jérémie, qu’il a | ce
transtere complétement. sa maison de | la reparation. des_ Gla

la Rue Traversiére au No 101 de la Rue chées,

du Grand Café
du Bar du Commerce
« Nouveau-Siécle
« de lta Bourse
~ « dela Chambre .-
« dela Poste
de |’ Epicerie Centrale
du Lunch Room

epot a Lurgeau
' (BABIOLE)

Kola Champagne bonteille 15 cents,
Linoonade aux framboises 40. -«. |











































Fimonide ve . y _ | du Centre; —qu’un coupeur qu'il’a fail

Hee Coo 10 | cy spécialement veair a purope ‘garantité

° ; eee “10 wf tous les*chentsméme-les- plus: ‘Aiffictlers ps2
Syphons “| une coupe moderne et trés-élégante. | yarié de. decorations; no

Pour les siphons une garantie de
3 1.00 par bouteille est exizée-
Pour. les bouteilles de. toutes les
autres: boissons, la garantie est de 10.
centimes par bouteille.
Les bouteilles servent de recu pour £
la garantie déposéé. _
___La garantie est r
des bouteilles vide
Vu la pénurie de la petite monnaie,
nous vendrons anosclients des bons’
ou médailles contre lesquelsles bois-.

Fee laine ae annie e ler an Imes a méme de fourntr
cuRSALE A JGREMIE, SUR~ LA. Pace | cueils en acajou, Décor

pb ARMES, ‘Prteur eb ee a

“Complet veston sans gilet @ 28 | a parhe de 8 20,
a4 Oo avec gilet - 33 ae

S













: pantion gg .
ndue a a remise Pour leenarhpiets jaquette, redingote. |
| babit ou autre commande, il les prie de: e
bien. vouloir s'adresser.ou a: Jui ici ov | ~
a son représentant-d Jérémie, les assu. | les cont
ram oavange qu’ils “seront ‘satisfaits nat yur é
ND B * ae
sons commandéés seront iivrées aux celta Coie een eee M. ALE. Srark, Rue du
porteurs. “| casquettes.etde képis en tous | a
Pour des commandes importantes, “Grand, stock ‘de Oi aie tous cont Mr. Fiecuier iB of
peur des fates, pridre ie prévenir tectionnés. * * westonis et Fartaloas a bop | Gésars No: 129, pres
: es Reservoir. ;


























Dh heures 2 afP avance. marché! -