Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1903

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text

























































Journal Quotidien, Com mercial et VAnnonces

_ CHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIETAIRE










cen OAL sce | Abonnement pou . — .
MERO Le centimes | “> pour Département....4.20 |. po MOIS GouRDE

ot * Etranger 4,50



a = “ & é

oy












COURS DE BOURSE
“OuAwintcais....6......G 138 °/,
: Consolidés: 12 %fo escpt. or 47 8/5

















*



rét.a Prétoria comme a Johaunesburg. ; de la dilférence faite par les Américains
Ila été Vobjet de grandes ovations de | entre sa conduite et celle de l’Angle-
lapart des Anglais; cependant les ré- | terre,»
ponses faites. par M. Chamberlain, en; Le «Temps» continue: — «La vi-
sa qualité de secrétaire colonial aux | site du prince Henri n’a Bas eu le ré-
shoegestions des Boers, causent ici un | Sultat désiréo’ savoirle rétablissenu nt
sentiment de malaise parmi les parti-! des sentiments amictux entre I'Alle-
sans du Gouvernement, gui expriment
ouvertement leurs doutes’sur la ques
tion de -savoir--s'il-résultera quelque
chose de bun de ce voyage.

Paris 10.— M.Jaraes H. Heyde. pre-
sident de la Fédération de Vallance
frangaise aux Etats-Unis, a été proma



Gmmalid’s 6°[o 62.°%o
oe (avec intéréts: dus)”

: Wives Bens, o« : Cee awe 7& , 33° 1/2 fy :
ee teteeree cee a ad 27 °/o











sont trop intelligents pour aimer les
gens gui se jettent dans leurs bras et
les embrassent, ott qui pensent leur
bander les yeux en trailant comme une
-princesse une jeune fille qui bien qu’é-
tant la fille du ehefide I’Etat, n’a ni











er les communications aux bureaux du. journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.

magne et PAmérique. Les Yankees~~

CONPAGN IE p u-grade-d'oflicier-*deta- Légion ¢ Hons treat rang," or Tes embarrisser én
“EDEEO TE neue. Re lene offrant une statue de Frederic le

























Grand dont ils n'ont que faire. Le pré-
sident-Roosevelt-et te secrétaire Hay
en un tour de main, ont complétement
démoli les combinaisons de Emp
reur; il reste dans une. triste position
devant le monde.entier et devant son
propre peuple. Sa colére se comprend ;

Loxpres 10.-- D'aprés les nouvelles
recuesde Dubli, les cérémonies.du_con--
ronnement ont coute plus.des 5.000000.

‘Mapriy tl.— Une dépéche de Tan-
ger a kt Liberal», dit une nouvelle

-oficielie dé Fez, ainorce que le Sul-

Aale Haiti. Frs. 38.50
Café Porto Cabello « 48



sadeur que l’empereur déverse lirrita-
tion qu'il éprouve contre la grande
République »

4acao d’Haiti... . « 30 6d

. Campéche (Buches)... « 5.15
© (racines). 2 oa 5
Paris.---Rente 3 %4 100 02
amos 10. — Maintenant que
eae pyonenih se trouve virtuel-
HOM Peg ee. glace a Vacceplation par

Teas Castro des conditions pré-

re imei par TAneleterre et

il €, le département d’Elat con-

a sedi comme. terminée,-et-|-

gue désormais le Gouver

au OUTINGS [8 Cauvers
oe 08 Keats Unis ie prendra plus:

veyve du patriote italien, est dangereu-
sement malade. -
Santiaco pe Cupy 11. — Le croiseur . So
francais «Tage», battant pavillon de} | Mapr.p 12..— Une dépéche de Me-
Famiral Rivet, commandant la division | villa ( Maroc ), annonce qnestoutes les
de l’Atlantique, est arrivé ici aujour-|tribus Kabyles de la région de Taza,
d’hui A midi. SE ont jointesau prétendant. Les trou-
Bentun P.— L’émigration par Uam- | pes da Sultan se sont mutinées:; elles
bourg et Bremen-es 1902 s'est élevée a vendent Jeurs fmes et. munitions. au
206. 88% personnes, soit une augmeh- pretendant gui les paye-trés cher.
tation de-63.586 sur 1901. Le nombre | Lonpnes 12. --- Les autorités cher-





























Opti tn

Li majorite ux Mhats Unis.



hd













peste bubonique viennent de succom-
ber dans cette ville. La populition est
alarmée et les plus grands cfforts sont
faits par les antorilés pour amélicrer
‘état sanitaire de la ville.

ponse du prési-
vai wes demandes préliminai-
aS, dans laquelle if accepte
‘onditions relatives au révle-
ifficalté vénézuélienne ‘par

on est quelque peu étonneé par la der-
niére note du président Castro. Le
président évite de parler de laccepta-
tion des stipulations. des pouvoirs al

fa Haye, Ya pas eneore | -Pants44.—-Le-«'lemps > aprés s'étre | liés et Jaisse ta base. _@attungement a
oie au Gouvernement | demandé si le—rappel de M. de Holle- fintervenir anssi indéfinie quavant. ---

Si réponse n’a pas fait avancer les né-
gociitions, maison suppose yuil a don-
né pleins et légaux pouvoirs 4 Mr Bo-
Aven. oS

bon, ambassydeur d’Allemagne aux
Etats-Unis, est une indication du mé-
contentement de VEmpereur vis-a-vis
du diplomate ou vis--vis de lAméri-
que, conclut en disant que 'Empereur
noserait pas manilester ouvertement:
son irritation envers une gra nde _puls-_

sance par un acte aussi violent que te
fappel Pun ambassadeur.—« Pourtant,

dit le «Temps», PEmpereur est vexé ;

+8 blocus ne sera levé que
Onditions préliminaires aa
Pues, Ces conditions com-
Hy pensations moaétaires
-100.000 bolivars qui,-
Sdarbitrage,
~La~ tournée” de M.4|
a. l'Afrique dd Sud
eiller beaucoup d’inté-

leg ponvoirs alliés en vue de Ja levee.
dublocus,continuent,.
est la- question des ga



nities pour le



a étre complétement éclaircie.

tan. ade nouveauarrété son frére Mulai | | "e
_Galé Guadeloupe. ~~ 499 ~~ | Mohamed. | | il a fait de M. de~Holleben un bouc. _
ee OUP Em 428 “Eiverpoow 11.— Madame Garibaldi, | émissaire et c’est sucle dos de Pambas-

des ¢migrants qui-passent pir-Ham-7-chent welivement #connailre ce que ~
bours et Bremen a triplé depuis 1898. | sont devenus les quatre torpilleurs des="~
ite troyers russes dontle-passege-dansles—-—

adele a dais Tes négociations-enr —Henmesu.to-¢Mexique)-He¢ EDice melles fait--Fobjet-d une pre+ =
on | que deux _upersonunes=iu eintes thes {testation du-Gonvernement.

principal point.



t

Bernin 12.---Atweatinives-¢trangeres~

Rowe 12. --- Les négociations entre

paiement des réelamations quidemande™ -







ayeau. venu parmi nous, ila











hata :
¢, et la société de St-Marc le lui

prouvé en accourant en foule a la
nt ita eté le principal et dévoué
ove Quril-regoive- Vassurance
us vive gratitude et puissions-
-compter longtemps encore dans
sein.
maintenant, nous ne pouvons ré-
av doux plaisir de citer les noms,>~
_que notre mémoire nous: le per-
met, desdames et demoiselles qui,
par leur présence, donnérent tant d'é-
dat ice bal inoubliable. C'était donc ;
“Mesdames Louis Wolf, Georges La-



Arousse; André Cameau, Horace Dupiton, |”
_assistons Ades écarts de taux vraiment
inouis: de 140 on était tombé 4118 °/.; |
| puis brusquement le taux est remonté 4 |
| gence et conscience, »
emaine derniére — 4 128 °/,. A louver- | -
ure de cette semaine, de 130 et £27 le]
hange a subi une nouvelle hausse qui a|
orté le taux de l'or a.rgo.et —145-%/o |

‘Binile Miot, Alerte Sage’, Morisseau Re-

—yeud; Jean=Marie Delphi, Joute Guer- |

tier, Brennus Défry, Edouard Viau, | P,

Le Philippe, Gustave Jastram, _Riche- |

mond Cazeau, Cangé,Théodule, ete.
-Mesdemoiselles Clotilde Miot, Marie
Valbrone, Marie Guerrier, Mercédés e
Etennette. Théodule. Lucie et Thérése

~lutt; Résis Limage, Philoméne Guillau-



me, Clotilde Jastram, Aspacie SteCome, |

- Augustine Eliste;-Louise Cameau, Ca-

tat, Sagety-Mathilde Mucci, Eutepsie 7
I-met pas despérer in état de stabilité
M , oo _ | dans le change etnousdevons méme pre- |
Gitons aussi, pour He point nous atti- |

Lanier, Jacques Louis, Christian Woo-
ity, etc,

retleur colére, lesnoms de ces gentils-
. Cétaient:










































0
dente Sager, Horace Dapiton, Auguste |

ite, Fabius Rénélique, Michel §
Nemours Colimon,Desaix Bittraville; Mare |
-WVincent Filipi, Félix Montas, Hérissé|
Guettier, Joseph Lorquet, D. Limage, |

pats

=

_ Htcint Jacques-Louis, Danton St- Fleur, |
Joseph Supplice, Mirabeau Molaire, Clé- |
ment Constantin, Dantés Théodule ete. |
~ ndons an juste homarigs aux talents |
‘ artistes Hermann Dubs, Charles
: aig Rénélique, Numa Ri- |
Pie t Aldophe Va brane, qui firent de |
_ Uiisique toute la nuit avee tin entrain
_Mvolleay, --- N’oub ions pas non plas |
_ SSleurs Clement Linier e: Emmanuel
. fie a entre une polka et une ma-
Pie een tt sociese par. la -décha-|
py Me delicieuses podsies. os
_ watts ppelerors encore les tuasts de

as fire p

Due ding cecal autantd'es
nee (irspive dliearesse rs
Fk af sans désemparer, prend fin
' ie oft Sinanche & cing heures du

Oo







ie belle société, rayonnante de
| Wndijr acct. alors lentement, ce-
Cen ee les derniers accords
“Ux plano présidentiel._

ATHOS.



at, {Gtamophone » de va-:
canny pat-un voleur.
a Hy ait offre de vente




caractére plein d’urbaniré, |.

«




























Sayed, i

a i GC . o
8 Mation Dufanalet F rancois Das}

=-bngton Eissade. Chenier Gantier, Simo





NOUVELLES DIVERSES

| -hier;carcemstinona vendu 5.000 dollars

137%/, et céinidi quelques petites affaires
vont été négociées & 138 %/o.
* “On a lait des chéques-sur NewYork
a 132 a/o.
"Revue Commerciale
La maison Constantin Vieux & Ce vient

de reprendre saniedi dernier, la publica- |
tion de'sa «Revue Commerciale qu'elle |
avait suspendue depuis prés de six mais.| tale, notre époque et notre malheureuse
nn | Patrie ayant besoin d'une jeunesse forte,
aC’estsurtout depuis 3 semaines,que nous | :
| mez, aimez beaucoup votre pays! C’est en

Parlant du change, elle dit:

135 °/o pour retomber le lendemain,—~ la





voir, en attendant les mesures qui vont

| étre proposées par le Ministre des finan-

ewe ~-—-~—bees aux Chatnbres Législatives qui sont
Mérové Miot. Savary. S-Come,. général | ,

_ Datton Edouard, Duclos Augustin, Emile |

Miot, Georges Labrousse, Adolphe Val- |

¢, Praxitel Bizin, J.B. N.Marcelin, |

imon, Edouard Viau, J. B. Ica*t, |
, ere | Mr P. Paulin, ministre des Travaux pu-

convoguées 4.l’extraordinaire-pourle--t5

_de.ce-mois;-ces-mémes fluctuations.»

-Aprivée et départ ZL
--Samedi dernier est arrivé ala Capitale

blics et de l’Agriculrure. -
Par contre, avant hier dimanche est

_-tes-Gonaives Mr S. U. Saint-

| parti-pour
|Amand,. ministre de I'Instruction publi-
| que, quia été mettre ordre 4 ses affaires
| privées et revenir par premi¢re occasion.

Conseil militaire

Samedi le soldat Présent Antoine, ac- |
| cusé d’avoir tué son camarade Ironé, du |
| a7¢ régiment comme lui, a été jugé par | Ph. Anglade, D. Hyppolite.
| le Conseil spécial militaire, qui Va con- |
‘damné aux travaux foreésa~perpétuité, |

malgré la brillante défense de Me Léon |

Liautaud. = -
tections a Léogane

donné pour résultat :





my, N. C2 Geatje or Wel-

4

Jean Simon et Benjamin Alfrede.

Nau.
..Nos-félicitations aces nouveaux élus du
peuple. ,

Distinction honorifique

Nous avons appris avec plaisir que Sa |

Sainteté le Pape a conféré aux R. P. Pow-
plard, curé de la Cathédrale, et Aubéry,
curé et vicaire-général des Gonaives, le

chileureus conipliments.

Ex

mais la baisse ayant encore le dessus, des |
ventes ont été négociées 4 135, puls a]
| 133. et enfin vendredi soir a 131%/o-- pp po ee ais lati
aa situation Ainanciére ne nous per- | EO bon francais comme en mauvais latin,

| Gratias et salutem, cher confrére

| George-Léopold Brown, dont le tintin















—~Barthéle |.

semble; i
| quand m/allé soleil levé yo pas fait moin
; tA? a > T
Comme électeurs pour le nouveau col- j payé; ca qui fait ca? — To trop sotte, to

lege éle toral :---Eugéne Heurtelou, Pons] cléré con chandelle, et quand soleil léve,

ce, Barthélemy, Wellington fils et Emile | I'a pé cabicha...

titre honorifigue de Camérier secret.) ey
Aux nouveaux dignitaires, nos plus | nae







_ Au Collége Louverture .
Hier ont eu lieu la rentrée des:classes.

| A cette occasion. Mr Lhérisson, directeur:
_ | da Collége Louverture, a harangué ses_
Le taux de.l'or.a encore. haussé depuis léves-pour les-exborter a Vérude qui leur
2 Ee mn Albee At permettra détre utiles ala patrie et a
e€

urs familles. [lL a recommandé aux mai-

i tres d’exercer les enfants'a Vactivité tant
dintellectuelle que morale et physique; car
}ilfaaca notre pays « des hommes d’ac-
| tion, de volonté, d’énergie, €levés dans

la bonté;- le -vérité et la justice.

« Soyez agverris. pour.tes. luttes. que
vous aurez a entreprendre demain, sur les
banes de la vie.-Pas de fantaisie sentimen-

saine, positive. Et puis, jeunes gens, ai-

Vaimant beaucoup, dés maintenant, que
vous saurez demain le servir avec intell-

--- Nos compliments au Directeur du
Collége Louvertare,gui comprend si bien
gu’a la nouvelle génération il ne faut pas

seulement” une bonne instruction, mais

une éducation saine, civique, patriotique.
uatrain du Jour:



Est bonus, bonumy, et de voix’ si Claire !
Naissance —
Hiermatin M ne Léon. Mathon est hea-

| quia recu Je -prenom de Luctunne.

Nos compliments 4 Mr eta Mme L.
Mathon, et nos meilleurs vocax a Mile
Lucienne.

. -Steamer Hollandais
Est parti hier soir, pour le Sad, le stea-
mer « Prins Willem HT», avec les passa-





gers suivants: .

Petit Godve, — Richard Delph;
Cayes,—P. Scutt, Ant. Polycard, Luc,

| C. Dovyon, F. Lubin, C. Voigt, b. Cas-
sagnol ;

Aguin,-~ oM. Labatte, V. Mondésir,

Causé mandé chita
— Notable, oa qui tendé causé qui sou

journal 1a, ga Ti dit, papa? -- Eh ben,
| actoucllement Tomaota-la nin rue l’Ase-
| nal buille you dégui poar 15-jours.-~ Mas
| Les deriiéres élections 4 Logane ‘ont | raine qui baptisé moin timia bouals punch
| péché jouque grippe-acin-k

.

eos

TORT
—~Main,—parrain€é, ga qui fait quand...



soleil COuché n’allé boual giog péché en-

S toujours fai moin payer, et pis



4,

pas connin cou soleil couché ge patron-13

a Cé-vré;notable, appisolmenty catisé

| mandé chita... Un Picneur

Service Hydraulique
Les intéressés sont informés que eau

l'aprés-midi, pour cause de nettoyage dans

Port-au-Prince, 12. Janvier 1903.

-de Ja. Source Plaisance sera arrétée mer- ~
credi de 8 heures du matin a 4 heures de





Chirur jien-Dentisle oo

De retour a ja Capitale, -recgoit tous les
ch JOURS.

"Matin, de 8 heures a inidi |

Aprés- midi, de 2a 4 heures.

93, Place de la Paix, 93.
Pi rix modérés,



-Doeteur Bourjolly

75, Rue Eugéne Bourjolly 75.

Consultations: 7 4 9 heures du matin |

3a

5 heures du soir.



de maisot

basse, avant tou'es ses dépendan

ces el située rue Kugene Bourjol

ly, ci-devent Américaine, No 38
S’adresser

au No 7 To de lan méme rue

Maitre-Tailleur
46, Rue Bonne-Foi, 46

Revenu de son voyage, annonce 4 |
ses nombreux clients qu'il se remet a |
leur disposition et qu'il promet,comme |

par le passé, le mee soin et de la
promptitude: dans |
vaux qui lui seront contiés.

IS DE CONSTRUCTION



Grand dépét situé surle quai,en face |
~temaison Guyot, a~proximité du-wharf-}-

de cabotage.

Facilité pour les expéditions de la Cole. |

Aissantes Carolines .-

Poteaux Bois dur du pays de_ belles |

dimensions.

Assortimentcomplet de Sap et Pitch-

pin-de toutes dimensions.
os 2 sur 2—2sur3”
ee a i
3 sur 5—3 sur 6
3 sur 9— 4 sur 4 -
a eo 4 sur 5am gop 5B
6 sur 6.
Planehes-pitch-pin préparées.:

Cartelages:





Pianches pr plancher 11/4 sur 4
4 é ran 41/4 sur 8
‘ « clins dsur 8
« op palissades, cloisons | d sur 12
Pianehes « 4d sur 5
&. 1 sur 8 mo
Planches pitch=pin- brates ~4-sur 424-
& « 41/4 sur 12
‘ « « 11/2 sur 12
- @ « 4 2 sur 12
Planches Sap-préparéés 4 sur 12.
4 « brutes - sur 12
© @ « - {sur 13
. Plawéhee pour phijond— AZ sur 8}
evec rainure au railien. ae
PELOUX & Co.









Une gran- |



execution des tra- |



whées,



Science |

Se i le Mater

fondé le 13 i 1900.

Réunion

Messieurs les médetvins fondateurs,
honoraives, adhérents,el Messieurs les
assistants sont pas de se réupiv a Ta
Maternité, mardi 13 Janvier, a 4 heu-
res de ’apres- midi, en commemoration
du Troisiéme anniversaire de la fon-

dation de cette Cuuvre.

Le Conseil d Administration:
*résident, D’ RIBOUL.
- Trésorier, De 1. BE. JEANTY
Secrétaire, Dr Sr-Lins ck PERRIER

EE ep a PO o

mufacture de Tabacs §. TL

nn Porta Prinee———



fen ee

Cigares de 1ee Marque
« CDLQUINTD
~Richesse, arome délicieux!

Cigarettes Haitfiennes
Papier blanc et pectoral

~ Marque: «Anacohiba» .

Magasin de Vente: rue du Magasin de 1'Et
_Cabinet

ee nA A 8 er B ee

bk
Nie Clement Dominique





= | yb ARMES.



annoncent 3

| Les soussignés
leurs clients quils entreprennent
| la -réparation-des-Glaces—Fa



~ Cereueils”



mes a meme de fournir des cer-.
sueils en acajou, Décorés i Vexté-
reur et Capitonnés a Vintérieur
a partir de $ 25.

Henry Stark &. Ce. fo

64, Rue du Magasin de l’Etat, 64,

-La Nuit et les Jours de Féte,

sadresser pour lescommandes de
Gercueils chez:

VW. Aur. Starx, Rue du Port, 54.
Mr... PLécHtier... Husson, ine des.

Gésars No 125, prés dela Rue du
Réservoir.

té de Port-au-Poe}
















Tabaea-fimer ————-|

ay

| Port-an=Prince “qu’a Jérémie,
--transféré complétement sa_ mal

; Pourles comp lets jaquette, el

Vy lement arrivées.— Grande fabriat
“Ayant toujours. un-ascortiments-casquattes et de képis en_ tons
~ varie~ de-détor: alrons; nous som-

- Angostura Bitt

DJ. G. B. Sincenr & Fite,
demment établis a Augostura:
-quéle)-et depuis 4875-4—Porteof:
(Trinidad), sout les seuls fa
du-véritable et universellement
c ANGOSTURA Brrrers» découvert:p,
lo défunt Dr Siegert 4 Angostara ep
1824, et dont la_premiére~ expor
a été faite en 1830. — C'est done
lemept a partir de cette derniér
qu’a commericé la fabrication
produit devenu célébre comme
GOSTURA BirrEers » sous le rom d
lieu d'origine. Le.nom de la vil
gostura a été changé en 1846 en
de « Cuidad-Bolivar » qui lui est

Chaque bouteille est enveloppée
une feuille sur laquelle est imp
en quatre langues la_maniére de
servir et t portant un f fac-simile dela
gnature de linventeur entre |
cétés de la Médaille de mérite ob
a Vienne.
se garder des imitations et contrefagans

J. N. HARRIMAN &
Agents: Généraux Pee Ad Indes Occ














Marchand-Tuilleur

hannonce a ses nombreux clients. t



| la Rue Traversiére au No 401 de la
| du Centre; — qu’un coupeur quil
| spécialement venir d’ jurope gara
| tous les clients méme les plus aif
| une coupe moderne et trés-éleg
| De plus il a le plaisir aussi de leur av-
|noncer qu'il vient d’ouvair UNE SUC
|CURSALE A JEREMIE, SUR LA #









Complet veston sans gilet $38
« «avec pilet 3
Pantalon

autre commande, il les













ir s’'adresser.ou- a. duit
son somtamrt i Férémies

rant d’avance qu’ils seront satistallé:
'* Grand assortiment d’étoffes nouve”

“Grand stock” de; costumes 10
fectionnés : ~vestens: -ot-panlalok long:
marché!



pipnilanion wusenictsiet

Nous. por tons a la connais ri
public et de Messieurs les fa
en particulier,qu’d partir de |
nots recevrons des commay
‘toutes sortes de Bois d’Ebé
~ Planches:depuis 3/8. Se
-paisseuré ‘

Port- aucPHnee, 5 Jan



Full Text

























































Journal Quotidien, Com mercial et VAnnonces

_ CHERAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRIETAIRE










cen OAL sce | Abonnement pou . — .
MERO Le centimes | “> pour Département....4.20 |. po MOIS GouRDE

ot * Etranger 4,50



a = “ & é

oy












COURS DE BOURSE
“OuAwintcais....6......G 138 °/,
: Consolidés: 12 %fo escpt. or 47 8/5

















*



rét.a Prétoria comme a Johaunesburg. ; de la dilférence faite par les Américains
Ila été Vobjet de grandes ovations de | entre sa conduite et celle de l’Angle-
lapart des Anglais; cependant les ré- | terre,»
ponses faites. par M. Chamberlain, en; Le «Temps» continue: — «La vi-
sa qualité de secrétaire colonial aux | site du prince Henri n’a Bas eu le ré-
shoegestions des Boers, causent ici un | Sultat désiréo’ savoirle rétablissenu nt
sentiment de malaise parmi les parti-! des sentiments amictux entre I'Alle-
sans du Gouvernement, gui expriment
ouvertement leurs doutes’sur la ques
tion de -savoir--s'il-résultera quelque
chose de bun de ce voyage.

Paris 10.— M.Jaraes H. Heyde. pre-
sident de la Fédération de Vallance
frangaise aux Etats-Unis, a été proma



Gmmalid’s 6°[o 62.°%o
oe (avec intéréts: dus)”

: Wives Bens, o« : Cee awe 7& , 33° 1/2 fy :
ee teteeree cee a ad 27 °/o











sont trop intelligents pour aimer les
gens gui se jettent dans leurs bras et
les embrassent, ott qui pensent leur
bander les yeux en trailant comme une
-princesse une jeune fille qui bien qu’é-
tant la fille du ehefide I’Etat, n’a ni











er les communications aux bureaux du. journal, angle des rues Bourjolly & Fort-Per.

magne et PAmérique. Les Yankees~~

CONPAGN IE p u-grade-d'oflicier-*deta- Légion ¢ Hons treat rang," or Tes embarrisser én
“EDEEO TE neue. Re lene offrant une statue de Frederic le

























Grand dont ils n'ont que faire. Le pré-
sident-Roosevelt-et te secrétaire Hay
en un tour de main, ont complétement
démoli les combinaisons de Emp
reur; il reste dans une. triste position
devant le monde.entier et devant son
propre peuple. Sa colére se comprend ;

Loxpres 10.-- D'aprés les nouvelles
recuesde Dubli, les cérémonies.du_con--
ronnement ont coute plus.des 5.000000.

‘Mapriy tl.— Une dépéche de Tan-
ger a kt Liberal», dit une nouvelle

-oficielie dé Fez, ainorce que le Sul-

Aale Haiti. Frs. 38.50
Café Porto Cabello « 48



sadeur que l’empereur déverse lirrita-
tion qu'il éprouve contre la grande
République »

4acao d’Haiti... . « 30 6d

. Campéche (Buches)... « 5.15
© (racines). 2 oa 5
Paris.---Rente 3 %4 100 02
amos 10. — Maintenant que
eae pyonenih se trouve virtuel-
HOM Peg ee. glace a Vacceplation par

Teas Castro des conditions pré-

re imei par TAneleterre et

il €, le département d’Elat con-

a sedi comme. terminée,-et-|-

gue désormais le Gouver

au OUTINGS [8 Cauvers
oe 08 Keats Unis ie prendra plus:

veyve du patriote italien, est dangereu-
sement malade. -
Santiaco pe Cupy 11. — Le croiseur . So
francais «Tage», battant pavillon de} | Mapr.p 12..— Une dépéche de Me-
Famiral Rivet, commandant la division | villa ( Maroc ), annonce qnestoutes les
de l’Atlantique, est arrivé ici aujour-|tribus Kabyles de la région de Taza,
d’hui A midi. SE ont jointesau prétendant. Les trou-
Bentun P.— L’émigration par Uam- | pes da Sultan se sont mutinées:; elles
bourg et Bremen-es 1902 s'est élevée a vendent Jeurs fmes et. munitions. au
206. 88% personnes, soit une augmeh- pretendant gui les paye-trés cher.
tation de-63.586 sur 1901. Le nombre | Lonpnes 12. --- Les autorités cher-





























Opti tn

Li majorite ux Mhats Unis.



hd













peste bubonique viennent de succom-
ber dans cette ville. La populition est
alarmée et les plus grands cfforts sont
faits par les antorilés pour amélicrer
‘état sanitaire de la ville.

ponse du prési-
vai wes demandes préliminai-
aS, dans laquelle if accepte
‘onditions relatives au révle-
ifficalté vénézuélienne ‘par

on est quelque peu étonneé par la der-
niére note du président Castro. Le
président évite de parler de laccepta-
tion des stipulations. des pouvoirs al

fa Haye, Ya pas eneore | -Pants44.—-Le-«'lemps > aprés s'étre | liés et Jaisse ta base. _@attungement a
oie au Gouvernement | demandé si le—rappel de M. de Holle- fintervenir anssi indéfinie quavant. ---

Si réponse n’a pas fait avancer les né-
gociitions, maison suppose yuil a don-
né pleins et légaux pouvoirs 4 Mr Bo-
Aven. oS

bon, ambassydeur d’Allemagne aux
Etats-Unis, est une indication du mé-
contentement de VEmpereur vis-a-vis
du diplomate ou vis--vis de lAméri-
que, conclut en disant que 'Empereur
noserait pas manilester ouvertement:
son irritation envers une gra nde _puls-_

sance par un acte aussi violent que te
fappel Pun ambassadeur.—« Pourtant,

dit le «Temps», PEmpereur est vexé ;

+8 blocus ne sera levé que
Onditions préliminaires aa
Pues, Ces conditions com-
Hy pensations moaétaires
-100.000 bolivars qui,-
Sdarbitrage,
~La~ tournée” de M.4|
a. l'Afrique dd Sud
eiller beaucoup d’inté-

leg ponvoirs alliés en vue de Ja levee.
dublocus,continuent,.
est la- question des ga



nities pour le



a étre complétement éclaircie.

tan. ade nouveauarrété son frére Mulai | | "e
_Galé Guadeloupe. ~~ 499 ~~ | Mohamed. | | il a fait de M. de~Holleben un bouc. _
ee OUP Em 428 “Eiverpoow 11.— Madame Garibaldi, | émissaire et c’est sucle dos de Pambas-

des ¢migrants qui-passent pir-Ham-7-chent welivement #connailre ce que ~
bours et Bremen a triplé depuis 1898. | sont devenus les quatre torpilleurs des="~
ite troyers russes dontle-passege-dansles—-—

adele a dais Tes négociations-enr —Henmesu.to-¢Mexique)-He¢ EDice melles fait--Fobjet-d une pre+ =
on | que deux _upersonunes=iu eintes thes {testation du-Gonvernement.

principal point.



t

Bernin 12.---Atweatinives-¢trangeres~

Rowe 12. --- Les négociations entre

paiement des réelamations quidemande™ -




ayeau. venu parmi nous, ila











hata :
¢, et la société de St-Marc le lui

prouvé en accourant en foule a la
nt ita eté le principal et dévoué
ove Quril-regoive- Vassurance
us vive gratitude et puissions-
-compter longtemps encore dans
sein.
maintenant, nous ne pouvons ré-
av doux plaisir de citer les noms,>~
_que notre mémoire nous: le per-
met, desdames et demoiselles qui,
par leur présence, donnérent tant d'é-
dat ice bal inoubliable. C'était donc ;
“Mesdames Louis Wolf, Georges La-



Arousse; André Cameau, Horace Dupiton, |”
_assistons Ades écarts de taux vraiment
inouis: de 140 on était tombé 4118 °/.; |
| puis brusquement le taux est remonté 4 |
| gence et conscience, »
emaine derniére — 4 128 °/,. A louver- | -
ure de cette semaine, de 130 et £27 le]
hange a subi une nouvelle hausse qui a|
orté le taux de l'or a.rgo.et —145-%/o |

‘Binile Miot, Alerte Sage’, Morisseau Re-

—yeud; Jean=Marie Delphi, Joute Guer- |

tier, Brennus Défry, Edouard Viau, | P,

Le Philippe, Gustave Jastram, _Riche- |

mond Cazeau, Cangé,Théodule, ete.
-Mesdemoiselles Clotilde Miot, Marie
Valbrone, Marie Guerrier, Mercédés e
Etennette. Théodule. Lucie et Thérése

~lutt; Résis Limage, Philoméne Guillau-



me, Clotilde Jastram, Aspacie SteCome, |

- Augustine Eliste;-Louise Cameau, Ca-

tat, Sagety-Mathilde Mucci, Eutepsie 7
I-met pas despérer in état de stabilité
M , oo _ | dans le change etnousdevons méme pre- |
Gitons aussi, pour He point nous atti- |

Lanier, Jacques Louis, Christian Woo-
ity, etc,

retleur colére, lesnoms de ces gentils-
. Cétaient:










































0
dente Sager, Horace Dapiton, Auguste |

ite, Fabius Rénélique, Michel §
Nemours Colimon,Desaix Bittraville; Mare |
-WVincent Filipi, Félix Montas, Hérissé|
Guettier, Joseph Lorquet, D. Limage, |

pats

=

_ Htcint Jacques-Louis, Danton St- Fleur, |
Joseph Supplice, Mirabeau Molaire, Clé- |
ment Constantin, Dantés Théodule ete. |
~ ndons an juste homarigs aux talents |
‘ artistes Hermann Dubs, Charles
: aig Rénélique, Numa Ri- |
Pie t Aldophe Va brane, qui firent de |
_ Uiisique toute la nuit avee tin entrain
_Mvolleay, --- N’oub ions pas non plas |
_ SSleurs Clement Linier e: Emmanuel
. fie a entre une polka et une ma-
Pie een tt sociese par. la -décha-|
py Me delicieuses podsies. os
_ watts ppelerors encore les tuasts de

as fire p

Due ding cecal autantd'es
nee (irspive dliearesse rs
Fk af sans désemparer, prend fin
' ie oft Sinanche & cing heures du

Oo







ie belle société, rayonnante de
| Wndijr acct. alors lentement, ce-
Cen ee les derniers accords
“Ux plano présidentiel._

ATHOS.



at, {Gtamophone » de va-:
canny pat-un voleur.
a Hy ait offre de vente




caractére plein d’urbaniré, |.

«




























Sayed, i

a i GC . o
8 Mation Dufanalet F rancois Das}

=-bngton Eissade. Chenier Gantier, Simo





NOUVELLES DIVERSES

| -hier;carcemstinona vendu 5.000 dollars

137%/, et céinidi quelques petites affaires
vont été négociées & 138 %/o.
* “On a lait des chéques-sur NewYork
a 132 a/o.
"Revue Commerciale
La maison Constantin Vieux & Ce vient

de reprendre saniedi dernier, la publica- |
tion de'sa «Revue Commerciale qu'elle |
avait suspendue depuis prés de six mais.| tale, notre époque et notre malheureuse
nn | Patrie ayant besoin d'une jeunesse forte,
aC’estsurtout depuis 3 semaines,que nous | :
| mez, aimez beaucoup votre pays! C’est en

Parlant du change, elle dit:

135 °/o pour retomber le lendemain,—~ la





voir, en attendant les mesures qui vont

| étre proposées par le Ministre des finan-

ewe ~-—-~—bees aux Chatnbres Législatives qui sont
Mérové Miot. Savary. S-Come,. général | ,

_ Datton Edouard, Duclos Augustin, Emile |

Miot, Georges Labrousse, Adolphe Val- |

¢, Praxitel Bizin, J.B. N.Marcelin, |

imon, Edouard Viau, J. B. Ica*t, |
, ere | Mr P. Paulin, ministre des Travaux pu-

convoguées 4.l’extraordinaire-pourle--t5

_de.ce-mois;-ces-mémes fluctuations.»

-Aprivée et départ ZL
--Samedi dernier est arrivé ala Capitale

blics et de l’Agriculrure. -
Par contre, avant hier dimanche est

_-tes-Gonaives Mr S. U. Saint-

| parti-pour
|Amand,. ministre de I'Instruction publi-
| que, quia été mettre ordre 4 ses affaires
| privées et revenir par premi¢re occasion.

Conseil militaire

Samedi le soldat Présent Antoine, ac- |
| cusé d’avoir tué son camarade Ironé, du |
| a7¢ régiment comme lui, a été jugé par | Ph. Anglade, D. Hyppolite.
| le Conseil spécial militaire, qui Va con- |
‘damné aux travaux foreésa~perpétuité, |

malgré la brillante défense de Me Léon |

Liautaud. = -
tections a Léogane

donné pour résultat :





my, N. C2 Geatje or Wel-

4

Jean Simon et Benjamin Alfrede.

Nau.
..Nos-félicitations aces nouveaux élus du
peuple. ,

Distinction honorifique

Nous avons appris avec plaisir que Sa |

Sainteté le Pape a conféré aux R. P. Pow-
plard, curé de la Cathédrale, et Aubéry,
curé et vicaire-général des Gonaives, le

chileureus conipliments.

Ex

mais la baisse ayant encore le dessus, des |
ventes ont été négociées 4 135, puls a]
| 133. et enfin vendredi soir a 131%/o-- pp po ee ais lati
aa situation Ainanciére ne nous per- | EO bon francais comme en mauvais latin,

| Gratias et salutem, cher confrére

| George-Léopold Brown, dont le tintin















—~Barthéle |.

semble; i
| quand m/allé soleil levé yo pas fait moin
; tA? a > T
Comme électeurs pour le nouveau col- j payé; ca qui fait ca? — To trop sotte, to

lege éle toral :---Eugéne Heurtelou, Pons] cléré con chandelle, et quand soleil léve,

ce, Barthélemy, Wellington fils et Emile | I'a pé cabicha...

titre honorifigue de Camérier secret.) ey
Aux nouveaux dignitaires, nos plus | nae







_ Au Collége Louverture .
Hier ont eu lieu la rentrée des:classes.

| A cette occasion. Mr Lhérisson, directeur:
_ | da Collége Louverture, a harangué ses_
Le taux de.l'or.a encore. haussé depuis léves-pour les-exborter a Vérude qui leur
2 Ee mn Albee At permettra détre utiles ala patrie et a
e€

urs familles. [lL a recommandé aux mai-

i tres d’exercer les enfants'a Vactivité tant
dintellectuelle que morale et physique; car
}ilfaaca notre pays « des hommes d’ac-
| tion, de volonté, d’énergie, €levés dans

la bonté;- le -vérité et la justice.

« Soyez agverris. pour.tes. luttes. que
vous aurez a entreprendre demain, sur les
banes de la vie.-Pas de fantaisie sentimen-

saine, positive. Et puis, jeunes gens, ai-

Vaimant beaucoup, dés maintenant, que
vous saurez demain le servir avec intell-

--- Nos compliments au Directeur du
Collége Louvertare,gui comprend si bien
gu’a la nouvelle génération il ne faut pas

seulement” une bonne instruction, mais

une éducation saine, civique, patriotique.
uatrain du Jour:



Est bonus, bonumy, et de voix’ si Claire !
Naissance —
Hiermatin M ne Léon. Mathon est hea-

| quia recu Je -prenom de Luctunne.

Nos compliments 4 Mr eta Mme L.
Mathon, et nos meilleurs vocax a Mile
Lucienne.

. -Steamer Hollandais
Est parti hier soir, pour le Sad, le stea-
mer « Prins Willem HT», avec les passa-





gers suivants: .

Petit Godve, — Richard Delph;
Cayes,—P. Scutt, Ant. Polycard, Luc,

| C. Dovyon, F. Lubin, C. Voigt, b. Cas-
sagnol ;

Aguin,-~ oM. Labatte, V. Mondésir,

Causé mandé chita
— Notable, oa qui tendé causé qui sou

journal 1a, ga Ti dit, papa? -- Eh ben,
| actoucllement Tomaota-la nin rue l’Ase-
| nal buille you dégui poar 15-jours.-~ Mas
| Les deriiéres élections 4 Logane ‘ont | raine qui baptisé moin timia bouals punch
| péché jouque grippe-acin-k

.

eos

TORT
—~Main,—parrain€é, ga qui fait quand...



soleil COuché n’allé boual giog péché en-

S toujours fai moin payer, et pis



4,

pas connin cou soleil couché ge patron-13

a Cé-vré;notable, appisolmenty catisé

| mandé chita... Un Picneur

Service Hydraulique
Les intéressés sont informés que eau

l'aprés-midi, pour cause de nettoyage dans

Port-au-Prince, 12. Janvier 1903.

-de Ja. Source Plaisance sera arrétée mer- ~
credi de 8 heures du matin a 4 heures de


Chirur jien-Dentisle oo

De retour a ja Capitale, -recgoit tous les
ch JOURS.

"Matin, de 8 heures a inidi |

Aprés- midi, de 2a 4 heures.

93, Place de la Paix, 93.
Pi rix modérés,



-Doeteur Bourjolly

75, Rue Eugéne Bourjolly 75.

Consultations: 7 4 9 heures du matin |

3a

5 heures du soir.



de maisot

basse, avant tou'es ses dépendan

ces el située rue Kugene Bourjol

ly, ci-devent Américaine, No 38
S’adresser

au No 7 To de lan méme rue

Maitre-Tailleur
46, Rue Bonne-Foi, 46

Revenu de son voyage, annonce 4 |
ses nombreux clients qu'il se remet a |
leur disposition et qu'il promet,comme |

par le passé, le mee soin et de la
promptitude: dans |
vaux qui lui seront contiés.

IS DE CONSTRUCTION



Grand dépét situé surle quai,en face |
~temaison Guyot, a~proximité du-wharf-}-

de cabotage.

Facilité pour les expéditions de la Cole. |

Aissantes Carolines .-

Poteaux Bois dur du pays de_ belles |

dimensions.

Assortimentcomplet de Sap et Pitch-

pin-de toutes dimensions.
os 2 sur 2—2sur3”
ee a i
3 sur 5—3 sur 6
3 sur 9— 4 sur 4 -
a eo 4 sur 5am gop 5B
6 sur 6.
Planehes-pitch-pin préparées.:

Cartelages:





Pianches pr plancher 11/4 sur 4
4 é ran 41/4 sur 8
‘ « clins dsur 8
« op palissades, cloisons | d sur 12
Pianehes « 4d sur 5
&. 1 sur 8 mo
Planches pitch=pin- brates ~4-sur 424-
& « 41/4 sur 12
‘ « « 11/2 sur 12
- @ « 4 2 sur 12
Planches Sap-préparéés 4 sur 12.
4 « brutes - sur 12
© @ « - {sur 13
. Plawéhee pour phijond— AZ sur 8}
evec rainure au railien. ae
PELOUX & Co.









Une gran- |



execution des tra- |



whées,



Science |

Se i le Mater

fondé le 13 i 1900.

Réunion

Messieurs les médetvins fondateurs,
honoraives, adhérents,el Messieurs les
assistants sont pas de se réupiv a Ta
Maternité, mardi 13 Janvier, a 4 heu-
res de ’apres- midi, en commemoration
du Troisiéme anniversaire de la fon-

dation de cette Cuuvre.

Le Conseil d Administration:
*résident, D’ RIBOUL.
- Trésorier, De 1. BE. JEANTY
Secrétaire, Dr Sr-Lins ck PERRIER

EE ep a PO o

mufacture de Tabacs §. TL

nn Porta Prinee———



fen ee

Cigares de 1ee Marque
« CDLQUINTD
~Richesse, arome délicieux!

Cigarettes Haitfiennes
Papier blanc et pectoral

~ Marque: «Anacohiba» .

Magasin de Vente: rue du Magasin de 1'Et
_Cabinet

ee nA A 8 er B ee

bk
Nie Clement Dominique





= | yb ARMES.



annoncent 3

| Les soussignés
leurs clients quils entreprennent
| la -réparation-des-Glaces—Fa



~ Cereueils”



mes a meme de fournir des cer-.
sueils en acajou, Décorés i Vexté-
reur et Capitonnés a Vintérieur
a partir de $ 25.

Henry Stark &. Ce. fo

64, Rue du Magasin de l’Etat, 64,

-La Nuit et les Jours de Féte,

sadresser pour lescommandes de
Gercueils chez:

VW. Aur. Starx, Rue du Port, 54.
Mr... PLécHtier... Husson, ine des.

Gésars No 125, prés dela Rue du
Réservoir.

té de Port-au-Poe}
















Tabaea-fimer ————-|

ay

| Port-an=Prince “qu’a Jérémie,
--transféré complétement sa_ mal

; Pourles comp lets jaquette, el

Vy lement arrivées.— Grande fabriat
“Ayant toujours. un-ascortiments-casquattes et de képis en_ tons
~ varie~ de-détor: alrons; nous som-

- Angostura Bitt

DJ. G. B. Sincenr & Fite,
demment établis a Augostura:
-quéle)-et depuis 4875-4—Porteof:
(Trinidad), sout les seuls fa
du-véritable et universellement
c ANGOSTURA Brrrers» découvert:p,
lo défunt Dr Siegert 4 Angostara ep
1824, et dont la_premiére~ expor
a été faite en 1830. — C'est done
lemept a partir de cette derniér
qu’a commericé la fabrication
produit devenu célébre comme
GOSTURA BirrEers » sous le rom d
lieu d'origine. Le.nom de la vil
gostura a été changé en 1846 en
de « Cuidad-Bolivar » qui lui est

Chaque bouteille est enveloppée
une feuille sur laquelle est imp
en quatre langues la_maniére de
servir et t portant un f fac-simile dela
gnature de linventeur entre |
cétés de la Médaille de mérite ob
a Vienne.
se garder des imitations et contrefagans

J. N. HARRIMAN &
Agents: Généraux Pee Ad Indes Occ














Marchand-Tuilleur

hannonce a ses nombreux clients. t



| la Rue Traversiére au No 401 de la
| du Centre; — qu’un coupeur quil
| spécialement venir d’ jurope gara
| tous les clients méme les plus aif
| une coupe moderne et trés-éleg
| De plus il a le plaisir aussi de leur av-
|noncer qu'il vient d’ouvair UNE SUC
|CURSALE A JEREMIE, SUR LA #









Complet veston sans gilet $38
« «avec pilet 3
Pantalon

autre commande, il les













ir s’'adresser.ou- a. duit
son somtamrt i Férémies

rant d’avance qu’ils seront satistallé:
'* Grand assortiment d’étoffes nouve”

“Grand stock” de; costumes 10
fectionnés : ~vestens: -ot-panlalok long:
marché!



pipnilanion wusenictsiet

Nous. por tons a la connais ri
public et de Messieurs les fa
en particulier,qu’d partir de |
nots recevrons des commay
‘toutes sortes de Bois d’Ebé
~ Planches:depuis 3/8. Se
-paisseuré ‘

Port- aucPHnee, 5 Jan