Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1946

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
































on Comment Etat pourrait
** debrouiller ”





uvelliste


















































































































































































































née — Eu
: dass g .
ae SOncepee, : pentane >
3 Yraimeg S i
eat g = yee, & YOuss! a .
; ca aiiee, a ‘ te Le lundi 5 Fovrie t en cours, touche toutes loa branches de
«Rével5 a proporhons aune at nore Journal publicét en @duo Yactivile publique
ere gui e ine sametra = pas. + ral le premier de la sério de Vettort corjstructé demands " 7 .
artista, 2 dp grand. duei ene les | seg articles, intitulé «Comment wu pays dot A tal =
Ene ef go _ glemondes et les ma : YEtat pourrait se «debrouiller » sons velicho. reeepowsuns | Daecnstn Bat O CHENEE , PORT-AU-PRINCE — HAIN P.O. BOX AL OMAUEENGE SAM PO. BOX A108
monie deg s glides. i Nous continuons aujourd’s L s » xf . ,
y a Thu es problémes & résoudre ADRESSE: RUE HAMME ° PHONES: 2232. 2433
Yet militaire moderne @ in | & développer notre point d xf multiples et variés. ame : HAM a RION KILLICKR No. 21.363 —- SAMEDI 17 FEVAIER 1948 (Same ANNEE
Ors gp iy ae procédes tag effi | vue, convaincua que le Gouver | s’agit doles sérior, de les co | a ) A
we esprit i eer les zones for | | nement ef plus “ : ‘ Pré i :
oe cont précisémont le | ordonnor et de } or sé | rev |
cyclone : Sc la Werhmatch nay | Minist:6 L. Fouchéd ce remarcu nolutnont . coon wean: - VAULT Mu enir 1 ; : S @ , } Humour :
iS les ” paciel youlu, elle ne ble Collaborateur du Preside praa moyens, nos propres we { MinUx QUE. GUERIR g RGN Fé
an, fighe ox & une atta | de la République, 3 sure ~ ° : i “ 5
signin CONTIN UE dela Ligne | portde de nos Suyestions. * ' _ maine i tention net, 4s
© cue oe Personne no pout nier que! si Rows sommos armonas “o | ba . ee. ed e e is
la toutgy Version Allomende que | notre pays aur le rapport de | parier de notre réseau‘ roulier ¢ uO ve went de instr DU SAMEDI
Sa Beg wd, a POQuest sont | Vadministation publique « Let dos inoyens de Te divolop- | Hon Babee ee saan in en HEPONSES- SLOGAN
lone 308 beg. mpeenciblea, est donnée pour | toujours comm on - pros | per. geal parce que nous pre- eS cau, dvre Uvuilue: «A ,
sont peas g : je mora da peuple que toulours des réqh : nons “¢ coour d’encourager, d’oi | : anne eae pays ~ esto
1 4 sino gud, oe aatey ‘
rourrasqus, 5 @ gas, Devant la science mii | mes @elfarcate facilite. Nous eer, Vcoauler le Ministre L. Fou | Te eae ee ae. | S le S d d HY 43
seul, subi Bue moderne et les expérien | fous, now avons coutur ché docs aes bienfaisentus ac | SYS OFF 4A & thas du} D ur a tan ar en alti } TXOYE! SES: IE
me | stds. B agi de Pos 3 las Frees Marlsins, ! : YEN BORDES: In voyant
, tombe, gi ge de cote guerre, celle ver déprouver sans pouvolr réa | ivites, Bon desir de falro bon. i< soa mon Tribunal en parol état,
rent... gion eat ierusee. git, des sentiments assez mé | oo ae tocondo nee fs vaeaie Gea men Canur Aéborde .
- ‘ z Fi | couvre durable et féconde pe wteenaw entront, oe
Te pert = Pavenir d'une défense dans i langés, et non exempis de ma | ced have o per). < Ganic. BA POLITIQUE EBT Kk JEHOME SALOMON: Alles,
&le-grend gene forliée dépend de | leise, devemt cericines gabe : ri ses actes dadml ciolesce Hipties
Gee Ba ,° nistration. Ik tevalll | Nous croyous savolr WhiAHLb be PHUUE, — Laniat jasc et mulliplied,
«simp! igo commune, en matiore | gies que le jou de Yéquilibre | ae. Vines ve “hee | : ge en queshon ¢ cent 4 tere Givin qui ne | LEQNCE DUPLION: fai la
ent. Up es: politique conspirait 4 perp pe dingenieurs. U econc * eee oes : | chenuamié ncis ie cherel
1 peuple ig) ate plus fort? ter ou “tationent de ik tent | mise grace & de curkenx ches | & t TeGeHICIGHe U id x : cunvent pus @ ia culture ae ! toujours le uae je cherche
: . rs ee tows qui sy oppo | iu ayuebanane, decouverle fe CORT
un in : sés-croisés, Nouona Eni Hae BY OPPO | VaIG eater. tt
ait foe § e hoe jes délaites que supit | TR Et ce nest pas peu. C'est en euet, u AHouws | * ont été «mis & pide | viene kusait plus de aux ons CYRUS BAURDL:. Ben ne
horizon: g qlieminde & VEst, el, ‘Les tentatives de redresso- | raison de cet tat d’esprit qui | ie, sous le conkoie | POWF Ymposer ce Contras, aprea avou signe le contrat sert de marcher vite, 2 faut
Isse & a pos asses de reserves | ment ont toujours paru seve anime le Ministre, & cause md | aes | Cleat du nam) C'est done dire combien sin Ltamtet cest ja maladie “de la aon e poing ferme, .
seta pour scuvegarcer | Tes et la collusion des intéréis, | me de aa ferme volonté de ré0 re @ tausser jespdi de nos en é confiance du ( Plante qui arrete Yélan de Yen | NTANES GABRIEL: Les
. a fool do Quest. et des privilages se défondant | Usation que nous nous permet | tans, sa pier les loxines ut Vincent dans ce Con | Wepnse. Hier, etal 2 spect | oe sont tes affaires.
sons parte giisctils des moupes lle | 2Hrgissant & point nommé tou tons les présentes suggestions. ; FP Se BEE Gon peut jeter "Ot Or en 1908 fois ans apts | do ia wPanaina disoaser qui a ‘aide de eee eee
ste gemdes tencnt Ia Ligne Suet jou, paralysait les bonnes vo | On dit au’ , auns idme de nos jouns 3 un discours au Cap-Hal | quigiadt lu Compuguie. Aujour | x plaide devant un mauveis
les con falainissent de pius en lontas. ; ad a qa un schema est sou . Done, la mesure volwlce que le méma Pid | hui colte maladie sappello la | ge wee eet ° c@ dor.
se 4 he que ceux des An Sous toutes les latitudes, | vont plus éloquent qu’un plen | da ce point de vue. LSiéio Vincent, disait du | Sigatoka, Devani le danger ce i ns N DELBEAU, Diew
; ; 4 j 3 qugmentent d ° & | ou qu'un long article. i comme dit fadage ard Fray, | ee Sigatoka—~ maladie qui | veullle que la Conférence des
rantes: gommencal $ mt de} que ce soit au Lepon que ce | Aussi voudrions-nous un! j : j «Trois» ne golf paa un chev’.
Cathédits | BE BE Ps avec le grand goit & Tombouctow, que ce soit i inbleau précis monteer com. oui mieux ans gue: users & ce jou, parait dik | “ie a ft paa un chev.
4 . ne : | lews ausel imaginaire Yau | ees :
ds et les preniage de la concentration jecane la Patagonie ou a At | ment YEtat pourrait trouver des aaa que Tau DESIRE PARIS: Dewuis que
ex, du BR piiledes déesivent. Tandis chaugelsk les Go ts ; Be elle ne peut pas savoir | ‘ah © :
uRe ge Jes lorie, les cosemct qui ont i de toi fonds “au bénélice de ses te | si elle cominuera ou ne con | 2S plus mon avion, je
: : a mates, ont le courage de aire : L Hees ésire i
Des! “J Glokmas ne peuvent sé mou | des réformes seriouses et pro veux publics! Ge nest done pos nucra pas ses alicires en Hai | 70° le dese yout mieux
t : tee ee ctr ue | ade
BebAny, WL, Tossaiiant peut con ductives risquent de ne piaire ' Wut que Bic ‘ n e cone fue, om dernier : ° MAHCEL ELIE (f Un tens vaut
otissont do gecter el ses “ uoupes ef sa & tous. La gratitude no vient | Voici ce que [Etat imposts dee heneebe, ompsge i sera mieux gue deux tu Vouras.
| pumscncs Wartilerie et d'avia | qu'avec le recul du temps. l-par an, et la taxe supplemen Ges Cee i eau SxpioltE °8 | GASTON THEARD: Je plzins
. . ten sur la position quill cure i Crest André Tardieu qui i fare qui pourrait appuquer: sintéressés de son Monopoie. . blocs de terrains “bananiers | vJecobists a tide p “
: : a vt id lea + . | quelle iio i ams » toul comme jo
a une Be @ coe. a | écrivait cette phrase lapiduire ' Vouures et camions gud. impat fort dune on 5 an 168 paroles ald : ae choles aut 2 ene dora mon vlacets. .
ie couleusig, @ lagwdation de lat eae | patlont de Vadministration jran pur une: Geles: 100.00, Tosa “ton: Président Sténio Vin finaneés dans oy ne ae te, / FRANCK MAGLOIRE: Trés
we : wet pet . oo. , : ans 82) scours, du | :
nantes dog, Me tMllontique a prouvé qu’u | guise de 1814 a 1890, «La Res. tudes: 90.000. 1998, woe OuIg., BM | Tonite. Ea so nrne. vot “G * peu, quand je me compan: *s
les 2 axes fe chaque gonta.e sur tout le ;tauration @ téussi a éparqner | Sacs de ciment: 980.000: Im- j en 1938, etablissant Slo- | paqnie OUBLIE ou: ; oe i beaucoup quand je me consi
nt flies B oy ae jo wong foruies n'est : strictement les deniers pu- | pot par unité: Gdes. 0.10, Total : a en . ea oon | eA DES De EGENENTS 1 oN | dave.
es couves @ . PO nesesscire. La plus gran | blics emais le baron Louis Gdes: 25.000. ; » PERO « BOR y os "> F BURR-RAYN.
yt : nae! , ' : . . : (VERS LE . G . BURR-RA
te facia de ig murailie de | commenga par ote maudit et) ‘Walions de gazoline: 2.500.006 + ~ | pap ‘un SO a EO RNE 5
complet. Grex VAlonique, au nord comme | Chateaubriand le jugeait siupi ) Impot par unites Gdes, OL To | EY DUE FORME, ELLE NE wee
5M, Damp Gu sud de le Normandie, aa dow as [aig | xt Goes. 250.000, : 1 EX DUE FOE QUE DE SES ta
rant @ pipe Bit #6 touchds, mais simD= | Cog) do Vhistoire, ot Vhisioi | Gazoils 1,000,000, Impet Pat © TERETS, ET ELLE OUBLIE OW J? YeRe ot
2 vinta Ted on te | se ge sopste immuable, | Unies Geen: O10 Total Gues " pANAIT OUBLIER SES ESPON | MAGLOIIE S
: ee en 3 ct dela Uh , j -_
3 ra ra on Se one ainsi oe la Li «ae ’ 1ul.000. 9.000 st pee ni | «En somme, la Compagnie . SABILITES ENVERS LE GOU- sont doux, boute
eren eT ¢ deux 00) pou nous Haitiens, le temps) | SAP OT Impet_pat E. x A PAS PLUS EXECUTE SON , VERNEMENT ET LES PLAN:
salon ee. de déiense do | des &coups, des initiauves | ts Ges 25.00, Total Gdos. 75. : ONTRAT INITIAL QUE LE. “sURS GAIMENS. ELLE HA
if f me i : + bomeny y ’ “
as i Beg, Yé é 4 . “MoDUS VIVENDI QUELLE A) TENU AUCUN COMPTE DE LA
Ligue Seigitied : , heurlees, Yepoque des tenia | i
Hon reste eee consisie = on veg ayortees, doit délniive { Geltoens dhuile lowde: 9088. | i VANNEE DERNIERE A- | LONGAMIMITE DONT NOUS i
bat + re, + " i * oe }
imac Jon B 1 — Jes obstacles de tout ment passer. : Impot par unite: Gdes. Uhu. 10 son VEC LE GOUVERNEMENT ET -AVONS FAIT PREUNE ENVERS |
Mure, isis que: ch . ne Si nous , voulons éfabliz, | hur Udes. 45.0u0. x que qué, QUI TEMOIGNAIT UNE FOIS : ELLE DEPUIS LE DEBUT pe!”
“ A es es paps de | qans noke pays. quelate cho | LeEtut exporte par an: Figue U com DE PLUS DE NOTRE BONNE SON ENTREPRISE DANS cE! — .
pu ares, 2 = os “ _8@ de durable ot de généreux, bananes: 3,50¢,0U0 régimes. um t que ia VOLONTE, SANS QUE, DE.SA ' PAYS. CEST UNE SITUATION | : Continues le
7 keakons proprement dites, 3 ; St nous voulons gdministrer, or | pot par unite: Gdes. Q.10, To | et non ja PART. ELLE AIT MONTRE os : QUI NE PEUT PAS SE PROLON i UN De ‘ PITAL: & !
UMONIAL (J farllerio eo: les mnitrerille: ~ | gemiser, si nous voulons empé tai Gdes, 960.000. tee _ REEL SOUCI DE BEMPLIR S GER. La Compagnie sera mi | ; de YHOPI ts J
: “les hommes sdioniont | cher le retour des folies d’hier. ‘fetal giobal: Gdes, 844.500. | OBLIGATIONS. Nous ven se en demeure de déciarer. malade va mes ee cal parc
B : i i 2, rh 2x i he ¥ ihe @.
Madame es qui délendant "mous devons porter aujourd aul , Ce chitfe de Gdes. 844.500 © ann — d’ume munidro nettle. précise et | t ren ce « vi soutlte, capt
& Chace: de cos obstacl * fe remade virulent & la munié ajoulé au chifire du budget aa? | gré maintes interventions pe oyale, ce ‘quelle entend felve | ee : ain nan * mourl
co * obstacles est | ge dont on cautérise une plaic | nuel normal de Gdes. $00,006 MA. BLACEMON i cg e¢ ‘moloré des pro | désommais dans le cadre de | °°? ore we oe
omamerce tectique par Ja technique ¢t | saignante. donnerait la rondelette somme : EST ARRIVE | messes renouvelées qui nous tons contrachitiles ou RAYMOND THEA » Bon
date ps oY ‘ee Le 96: ‘ | de Gries: 1.444.500. Crest i i ont é16 faites de porter le da. dens decut? es conditions’ & dé eo pen gite, a fo reals,
sable, des @ : obetoc! tie detruisent tous | Nous i“ evens, Naan | quelque chose, Et Vopération i | veloppement de la figue bans | termainer, Dans tous les cae, ses | y & ELAGHAN: 3° aula
9° mon sams compter Ia; rendre hommage & maiti | renouvelant sur un nomine | fi pense, peut; 2@ & son plus haut point de | activités, ai elle entend les con Gans Paulo mM
: y ~ ge du Gouvernement aciuel | i pense, peut) . te * . PTIT CHARLES: Depuis A-
le site de L ¥ aa | ¥ lication de son pro | respectable d’années produl- | étre, quion devait Yattendre, | producti®. quelles sont LES | Hnuer, doivent étre définios et dam, es moll _ t P °
5 ee gui ect Z Ligne dans lupp: ran lent wait des résultats feconds, | bien que. depuis trois mois, al VRAIES IDEES DE LA COMPA © ge maniére détinitives. ee les mains sont en majo
we une Seadront ont attesquss | poet, te | Standard Fruit est infonnée des | VOLN:
not fi fusquicu morient of | que social Sans doute sia} Ces txis légéres = seraient ccs au YOLNY ROUZIER: Je regards
Tee elerio sera réduite cu | gitil d'une couvre de longue, | EXCLUSIVEMENT aliectées & | intentions du Gouvernement, de haut en bas, et men trouve
le 16 Fae tleoce. A co momenta in | haleine, mais la bonne foi ost | Vasphaltage de nos routes et |” Mr. Blackmon est un Cheval . bien,

: ai this les ongins mo | évidente. | déposées on Banque, sous le} ee FOfenback: ; D ans 8 Jours CONSTANT ARMAND: Qui
pARDIgE ternes chargeront, aes J rubrique COMPTE SPECIAL, i bt ous a Boe cifons un age ne voudrait dre dans mes bot
la oS qui est le plus fort ga | Dans le domaine de notre | Quand on pense-cur métaits |S" séjour parmi nous, &t at meer at tes? :
ve Gees intclement, réseca youtier qui nous iniéres | du marché néix. @ cette course | tions son atiention sur Jes pa | LUDOVIC ROSEMOND: Tous

: | roles que prononcail. en 1993 | . < Oehat Y able
Dans hut jours, exactement mai: ntenont qu'un vice Président les hommes seal ules, exceP
nk y 18 les pauvres,



oposé de | a ia vie chere, aiferyemie, into
| - le Président Sténio Vincent gui

= sq ici, nows avons pr
aliort fis | erable. on comprendra que ces de ig Standard Fruit, Mr.

le Contrat de Monopeie de la °
DANIEL FIGNOLE: Je Wow




















; — DE Mr ET ye & un nouvel | fit voter le Contrat aroles
CONSEIL : WRSON cal La vertu n’est jamais | taxes ne sont que joux den: | nae oe po Standard Fruit prend fin. mon, vient terter des démor-
‘Bod : ~ . i | que nous reproduisons dans phe ; ;
ed i qe nous avions eu G sourionte. Mais aussi nous | fant. ba 5 RRL | notre Edition de ce jour. 1 Comme nous lavions déid ches, clors que, depuis gy } blieral jamais. sans mes cor
AYERU Monnet la primeur & 20s ; ne proposons nen da’béroique | gn gomme, grave aux tra ~ Perit, nous pensions que la dé “jours, le Gouvernement a fait | culs de mathématicien,. is
_ en dunongant le dé | ou de colossal verux dasphaltage et d’amélic | cision gouvernemeniale serait | connaitre & la Compagnie son | Vieille chanson: .
3 ie PAmbassadeur et Me Limpét revét toujours un | dion de nos toutes, pneus. géja intervenue, comme Vat intention de ne pas renouve | Jean sFignoléy, Fignolé+
yout 6 ison. eee der d'erustorite. _ Copendnt | cuzoline, huiles , lourdes, ga- LA TERRE tend la Nation entiére, ce sont ler le Monopole. bis). sae”
) } b tas retour ce matin, | si det concourir & ue plas | | zoil, vot et oa i _ tout ET SON «CHOMAGE»? des centuines de milliers de : Mr, Blackman croitil que lv LA FIN DES ASSAUTS
: Sti ce, large démarche dems le et | cela sere 6 , pe . 6co CZ QUONT FAIT i paysans-producteurs de figues | Gouvernement Haition doit. de }<
| wen renouvelons nos | grés social: sil est adroit In!" | nomisé, LES ETATS- UNIS i benanes, qui espare 8! meurer & sa disposition et Pat DU CARNAVAL
L ne do bienvenue, cinsi.que ligent.prometionr, si est sépartl | . ; 4 be débarraesés du Monopole tendre? .
8 soubaits de poriait bonheur , avec objectivité et sms nocivi' Mais par del cea conmide Sous ces. titre et sous-tiire, "qui fait d’eux des caclaves de laa confiance de toute la Na ._ Yoies comment, avec Ube
a rations, Ly o le progras mar | nous commengons aujourd'hui ia Standard. | on, plus que jemais, est on visible amertame. Fiatibal an
! nonce lo fin des sassauts du,


































Hote socléié / dolt rrufour
dans nos démnarchos + vers ca|sement adoptées aux Elcis-U | H Ete et BH. Bourjolly qui ont nombrable quantiié de pay
; si | oats jos différents. secteura cuvrirent
1933, Planteurs indépendants quien | suaur-de leur front, et du pro désni chem comes. Mats, uth
fpre de Vellorl du trovail, de

SWE Dowvecux moriés, leurs: en | 16. ent recommendable ot 3
as Ce foriel du pays: @ yx a & Scar | la publication d'un Rappost in | Cela. aurait fait gagner un} tre lea mains du Président | 7:
| ter les cecilations meurbiéres | diquant les mesures de redres | temps précieux &@ MM. Jeun | | Lescot qui permeltia & cette iz ‘Camevals:
Abul comprendre quelle n'a Aprés 9 jours de otis,
plus te. choix qu’entre une ub progrés matériel. nis dans lo rate conte le met tout un vaste matériel & iete | sans heitiens de disposer bre a s pee
mage Agricole, 4 * partir yeuit, afin de. faciliter . tes i : ix
Nous proposons Ia vole & out meni comme ils. vevlent dé la | Je feu. 2 a'y.eut ab cherries bitte
| wre, Naturellement c'est la yoie vont} wom ie eee is, vicuront pas. & subir. le | duit. des entrailles de leurs ter | lisant culos, camions ef} cutee
¥ bouver con joug du dameux Monopole, xen. vébionles. lea lorous
Yéconamtes de Yéperqne. Elle pour vine. action eimilaie dane La semaine qui vient mor . as - cee
ont inbvitable, croyoaenens, uae [que to S2 dy Contrat Fi cent |. - Voix aulte on dome Page (Volz sulle en tome Pigs) |









AGE G

ser hig. Spina

| Ea Terre et

*

een

“@homage”

Ge quent fait les Rtats-Unis



_ Le problame agricola haitien

. avonenous dit hier, postule
“une véritable rélorme fonciore.
Nous avons sous leo yeux lo
brochuxyg do notre ami . Jean
». David. Yum de nos jeunes
agronomee pari lea plus com
poients et lea plus actife, Cet
te brochure .. on a’en souvient
eons doute .. eel intitulds:
CONTRIBUTIONS DU 5S. N. P.
A BR A LAGRICULIURBE
HAITIENNE. Nous lavions
peecourue 6n gon temp, nous
Ja fenilletons encore au mo
ment of nous écrivons, olle ne
pose pon le probleme dom
aon oraplour, dans la complexi
to de eas élaments divera, Pal
Hatiia oull.. Médications... ra
modes... non!

Cox le chémage agricole
cheg nous, promoteur da ve
phéonoméne fatidique de la mi
gation de nos campagnarda,
présente une intensité. une
aculte telles, gwil nous fot
un programme articulé, une
raulle politique agricole, qui
agisse directement sur les cau
sez du mal et non par inciden
ces ou por ricochets.

$i nous entreprenons dang
note Journal de diffuser. l'en
semble des mesures adoptées
aux Etete Unie en 1999-1987 au

point de vue du Régime Fon!

cler et de La Lutte Contra Le
Chémage Agricole. c'est que
cette cuvre de lAdminisiration
du Redressement agricole con
Hient lee principaux éléments
d'une roforme fonciére, c’ret
que Papplication nrogressive
des moyens employés dans

catte lutie mérite d’étre suivie,
par tous les f
pays ch une judicieuse réior |
comme |

POMBONE MOUS ..

me fonciére epparall
nécessaire au développement
économique of a la — stabilite
sociale.

eae

Voici le kapport inidiquant |
laction de redressement agri |

cole opérée crux Etats-Unis:

«De tous les pr
teu cuxquels
ton actuelle des ErateU
G faire face lore,






Yun des plus graves et des
plus urgenis était, sans doute,
ie probleme du chémage. Main
d@oeuvre excedentaze dans
tes centres indusiriels, mais pe
hurie @emploi qussi parmi ies
popuiciions agriccles: yn mil
Bon de fomilics agricoles
soit environ cing’ ri
pergonnes ~
cours de chomage en
«en raison de ews rapporls
avec ia terre cl avec le proprié



tcire, un tés grand nombre
de miayers (shate-croppars,
non bénéliciaires de secours

étuient dans une situction Bien |

plus mauvaise que -s‘ls
avaient regu», Résumant ses
observations, un comlié spé,

cial chargé & la Hn de 1936 de
faire rapport ou Président aur
le sysiéme de tenure Special
Committee on Form Tenancy),
estimait quune bonne moitié
de le population agricole (c'est
& dire environ 15,000.000 a
tren humains) vivelt dans un
étot diinsécurité économique.

Cette situation fit Pobjet d’un
examen particulier qui cendui
sit progressivement 4 ‘substi
tuer lo recherche de la gués
son & Vadministration de pal-
liatifs et Velfort de tedresse
ment & la distribution de se
cous. Lensemble des activi
68 qui.composent cet effort est
eujourd hui sous ia dirctiont et
le conuéle de P Administration
du Hedreszement agricole |
Form Security Administration) ,
ertéie le ler septembre 1987
pour poursuivre, compléter at |
coordenner lcouvre entreprise |
depuis 1233.

Pour meaurer la poriée “de
faction de fAdministration du
Redressesment agricole, pour ap
précier sea moyens, sca métho
ded; gee premiers effets at, par
gonséquent, sa valour. dexpé |





si leur propre

elle vegut io |
direction des alfaires, en. 1933!

- recevaient des se!
}
1993 et)

|
|
|

i
i

pence ot densoignement, Uiy a hd nombrous sailliors dp

*

est aécessaire de bien conuai
tre la nature du problame qui
RO pose & cotte Adminiatration,.
ceat- dire de prendre. une yuo
de la situation dont souttreat
jes catégories les plus pay
vres des populations agricolas
et de rechercher les causes wux
quelles cette situation wa ratia
cha,
LA SITUATION

On obtient une approxima
fon provisolre du malaise sa
cia) dane Vagricullure en gane
ral ai Vou réfléchit sur le fait
que la population agricole ne
disposant que d'un dixikme du
fevenu national, repréeente a
peu prow ig quast de la popu
lation totale des Etats-Unis, ton
dis qu'elle fournit et doit dle
ver le tors dea enfants du peya.

Quant 4 le situation dea agri
culteurs lea plus deshdrités,
ele se desing schématique
ment dans’ la manidre dont co
dixiéme du revenu national,
qui constitue le revenu agzrico
je, se trouve réparti parmi les
agriculieurs euxmémes: le 10
censement de 1930 fait uppa
raite que quatre-vingt dix pour
cent des produits agricoles mis
sur le marché proviennent de
la moitie des exploitations. Lau
we moitié des agriculteurs
ne regoit qu'un dixiéme du re
yenu agricole brut. C'est & di
te que ce huitieme-de la popu
jation totale recueille seuis
ment un centiéme environ du
revenu national,

_FAIBLES REVENUS

Le recensement de 1930 four
nit les moyens de traduire
cette situation générale en ter
mes plus précia de revenn {a
milial moyen, f miontre
quicn 1929, aunde de pospari |
t@ relative, 1.682.000 A ene
agricoles environ ont eu un
xevenu annuel moyen de
moins de 600 dollars, étant com
prise dans cette somme la va
jeur de tout ce que ces farnil
ies avalent produit pour
consommation.
Cette valeur entre également
i dans les calculs qui ont coa
duit le Comité des ressources |
nationalea (National Resources |
Committee} & la conclusion |
que phis de 1.690.000 familles |
agricoles, ¢n 1936, avaient re |
gu un revenu annuel moyen
inférieur a 500 dollars, préa de

la moitié d’entre elles n'ayant 4
eu guun revenu inlérieur ¢
250 dollars par an tun dollar ii
_8i Yon admet que la fenille |
por personne el par semcine
agncole a9 compose de cing | I
personnes).
{

|
|

oe

i

seennena



‘Soraamanaarnennncepcateteienmrtnticn tii mramretnteansily elie tontententhetttennitiimaniuienns Smetana semen

|
1

t
|
}
|

|



Manifestement, ces fuibles re
venus annuels moyens des caté |
gories considérées ne CQITSS
pondent pas gimplement a4 de
bas prix deg produits agrico
jes et & One insulfisante rému
nération du travail. Ils signa
jent une situation de chémage
partiel pour les uns, total pour
les autres, tomporaire ou de
longue durée. Rappelons
gue, méme encore en 1835,
prés de deux millions de fa
milles agricoles tecevaient des
secours de chémage. Un re
cenzoment des fumilles secou
rues en 1933 montre que les
régions comptant le plus grand
nombre de chémeurs secou-
rus ételent, pour la plupart,
des ragions rurales: dang cer
taines d’entre elles, ln propor
tien des fomilles secourues. at
wignalt de 20 & 30 pour cent

Ces chémeurs sont aussi
bien des propridiaires dépossd
dés par « falllite,.de culliva
trouvable subsiatance sur des
nure, que des métayers ou des
ouvriers agricolea sana em
' plo Et ne convientil pas’ de
campler porml @ux, comme
chémeurs partiels, les proprié
taires et cultivatours & bel) ing
tallés sux une exploitation agd
ole trop patito pour" ullliger
leur’ pleine force: de travail et
pour anmer & leurs familles
un niveau de vie gulfieant? 1

|
|
=













«e:

§
; :

- Ciné~Séiact
Samedi & 4 bres.
En lore partie:
_VAIGLE INVINCIBLE
. (le at 26 éplsodes)
En 26me partie:
PINTO KID .
we grands tims daventa
wEuléos: 25, 50, 1. gde om
& 6 hres,
En premiére partie:
, LAIGLE INVINCIBLE
, ile et Ze dépisodes)
En 23me partie:
Louis Jouvet, Jenny
Vou Sucheim dans
VALS
Grand drone d’sepionnage..
Lo figure mystéreuwe d'un
grand magicien.
Entréem: 0.25, 0.00 at 1.00

& 8 hres 15
En lére portio:
VAIGLE INVINCIBLE
En Same pertio:
Une magistale production
de lu Columbia Picture
ADHESSE INCONNUE
fou le Calvaire d’une juve)
La vie en Allemagne hitle
yienno sous les bottes de la
Gestapo... Un film poignant
Entrées: 50, 1, 2.00 qdes
Dimanche a 5 hres.
En lere partie:
Actualiiés Universal
En 2ame partie:
Constant Remy, Alice Tissot
dans
LE PETIT JACQUES
un film de tendresse et de
dévouement Un poéme dé
dié & lenfonce..
Entrées: 30, 1, 150 gdes
& 8 hres 18
En lére partie:
Actualités Universal ef Dessin
Animé.
En 26me partie
Louis Jouvet dang
EDUCATION DE PRINCE
Une cinglanie satire magic
lement mise en vedatte per |
magicin Jouvet.
Entrées 1 ot 2 gdes

COMME JE ME COMME Te ME SUIS DEBAR

RASSER DE MES RIDES

Jo n‘en reviens pas moiméd
me, écrit Mme V.. lorsque je
vegarde mes deux photoyra
phies prises il y @ 8 et 10 jours.
Javais des rides et des lignes
sur le front, autour des yeux
et de lc bouche. Mon teint
Stait sombre et terreux. Au
jourd’hul ma peau veloutée,
claire ef sans ridesfait fadmi |
ration etlenvie de toutes mes
amiss.

Je leur dis a toutes d’empio
yer la CREME TOKALON, Plu
sieurs d'entre-clles me = rirent
au nez jusgqu’d ce qu'elles
Yeussent employée ellea-mé
mes. Apres en avoir vu les
résultats stonnants, elles en
sont aussi emballées que je le
suis moi-mérne.

La Créme Tokalon, couleur
rose, contient du Biocel, surpre
nant et délicieux aliment de
jounesse découvert par un cé
lébre Professeur dé \Universi
té de Vienne.

Mettez de la créme Toka
lon, couleur rese, le sok avant
de vous coucher: son action
nutritive et embellissaunte
s‘exerce pendant votre som
mel. La pecu devient ferme
et exempte de rides. Ayez
donc co teint fascinant et jeu
ne que seule peut vous don
ner la créme Tokalon,

En vente 4 la Pharmacie §.
Gelrard, rue Férou, Port-aru.
Prince et au Bazar Parisien,
rue du Magasin de l'Etal.

itl

sinzecticide EXTRAORDINAL
Res te insiantanément Panct
tea, Ravew, Larves de Mousti
ques, etc, otc :

En dép& ou RRUM CHAM
PION G.-1.50 la Boutelie.
fernillea agricoles dans: cette
situation. . Eatce méme forcer
ia comparison que de rappro
cher de Yétat de chémage Ja
atuation de quekyae 500,000: fo
milles de propridicires ot «do
cultiwatewa oc ball qui sont
Obligés “de rechercher une in
touvdble subssionce eur dee
terres Wop pauvres?
yy, see

Holt,





s

4



‘Bex
Samedi & 4 hres.
En laze pasilo: .
DANGLE INVINCIBLE.
Ve ut Be épisodas)..ot
MYSTEHIOUS AVENGER
2 filma d’avontures do
Columbin. ‘a
Entrées: 25, 50 ot 1.00

a 6 heures
En lére “partie:
LAIGLE INVINCIBLE
(76et Be Gpiscdes) ot
“LA DAME DE MALACCA
avec Edwyge Feuillére ot P.
Richard-Wils.
Enudeu. 25, 50 et 1 gdo
& 8 hres 15
En lave partie:
VAIGLE INVINCIBLE
(8a et 106 épinoden}
a Zére parle:
Sacha Guiry ot Charles Das |
la! champ dane
| LE NGUVEAU TESTAMENT
Entrées: 50, 1, 150 gdes

A oe

le

Â¥

»



Dinache & 10 bres 90 a. mi.
Matinge donnée ou profit des
tNOELISTESs
En Jere partie
Actualités Universal et un
Dessin Anime
| En Zéme partie
Martha Eggert ét les Petit |
} Shanes 4 la Croix de Bois
tA oSYMPHONTE INACHEVEB
Entrées: 25, 50, ef 1.00

& 4 hres 30 pm,
En lére partie
Actuclitées Olihpiquet
En Zome partie
P, Blanchor, A. Ducaux, 8
Branoy et P. Larquey dans
LA CHAIR ET L'ESPRIT
Eniréea: 50, 1, 1.50 gden

& 6:30 et 6:30 hres
En lére partie
Actaaltées Olympiques /
1 — Front de Russie. 2-
Front d'ltalie.. 3- Le Se
| cond Front... 4— Les Evéne
| ments: qui ont préludé- &. I'In-
vosion.. etc, Et Black Out
Joe Fantaisie)
En 2éme portico
LA ROSE BLANCHE
Un grand film parlont fran
ais. Une des plus grandioses
productions de «La Columbia
Pictures». Une des realisa
tions les plus magistrales de
Gregory Retoll. Une oeuvre
inoubliable..
Un Chefd‘Oouvre de Gran
1 de Classe.,
i Entrées: 1, 1.50, 2. 2.50 gdas |
.
AVIS
Comité de Sélection des
Boursiers Haitions
Le Comité de Sélection des

Bowsiers Hoitiens porte @ la
connaigsanpe des Candidais
réguliérement inscrita pour Ja
bourse en Art Dentaire offerte
por le Kellog Foundation qu'un
examen d'éngleie aura Hea le
2 Mors 1945 4 10 heures du
matin au local de la Faculté

de Drow.
POOPED NOLL REIL OL DED DD IDOL PIAA,

AVIS IMPORTANT
Je tens & Informer le public
que le nommé Avilus Leriche
nieat plus en droit de vendre
ou d‘hypothéquer des biens de
la succeavion Blanc Leriche ou
de celle de Victoring Leriche,
n‘étont revétu d’cucun © pou
voir de la part des cohéritiers,
Sébastien LOUIS
Mandataire des sus-dits béri-
Hera,

|
|
|

. NON Noon tht,
TORETIC. DES MORTS
Pour la dernibre tellotie ~~ ot

{ femboumenient de ia déponil
le morielle d'un parent déoédé



~ 1P a nd guna

1 En lére portie

nathan







Samedi & 7 heures’ 30

Soude d'Adieu du Jaz: Cubain
SIBONEY
En ome partio :
LE FILS DE THARZAN

-Aaous tives frangais)

Entrée Générale Gd: 1.50

Place réservéus 2.50, Taxes
’ incluses, ‘

Dirsanche & § heures 36

Matinée au profit des enfants
pauvres sous le pabronaga de
la Croix Houge Hoiflenne.

CEST DONC TON FRENE
avec Laurel ot Hardy

w. Laurel et Hardy victirne du
plus amuscant dea quiproquos..
Leare! et Hardy, dont les sket
ches vous ont iant amusde pla
1 dba dans une aitugton lavrai
, serablable.

Entrée Générale Gd, 0.90

a 6 hres 30
KATHLEEN
(gous tines frangais)
avec Shirley Tomple, Her
i bert Mershall, Lahaina Day

i » Graand Kathie chante
|
\ écide de se bate avec la vie,
+



quand elle sour, quand elle
; déc’
r nul ne scurcit rsister ad ac
puissance de séduction. Sen
boutedes vous feront sourle
meis vous né pourres vous dé
prendre d'une intense émotion
en la voyant soulfir, sanglo
ter, s@ laisser ler au déses
pol...
Entrée Glo Gd, 0.80

& § heures 15
__ PANAMA HATTIE
(sous-titres rangais) |

|
then, Virginia O’Brien.
| PANAMA HATTIE

/ a connu tout d/abord une car

riére unique cu théGze et a
; 66 représenté pendant quatre
{mois sur la scéne de Broad
wey!...
PANAMA HATTIE

‘gst ‘aujourd’‘hui un des films
les plus speciaculaires de lo
Motro-Goldwyn-Mayer

. une action. menée avec
un entrain endiablé.. un jaz

jorcbes... des minufes dune
folle gaité!!

. la beauté d’Ann Souhern..
la verve intorissable de Red
Skeltone... et les chansons de
Virginia O’Brien, lactrice an vi
sage impossible... et lea exhi
bitions extraordinaires des
| trois danseuzs négres, les «Ber
ry Brothers»

. an film qui éclete comme
un feu d’artifices!!]

Entrees: 1.65, 2.30
ERR SST TENCE OO LLCO OCS

MEVOIR B. LAMOTHE

Rue de la Révolution, en face
de la Chambre No. 11
Auiomobilistess, en cag de
panne, carétez-vous & cette a-
dresse pour répirer pneus et
chambre & oir, Un service ox
tra rapide de vulganisation et
de raccord. Servies de nuit at
de jour.
CARS aN

Machine & dope Regungtos
Mcchine 4 calcula: Medien 4
Fuouns, papier cabo <.s
Paitea vos ochatw ches



|



® Quand la pean dovieas

sop ny

dou OOrenan di
Seléa.de Pétsels
1%, Steals

» Adresse: Grand’Rus, Not

4



avec Red Skelton, Ann Se -

qui met les fourmis dana lea-

(ATTENTION |

Planteus de Noix de Coco
Silver et Stark

| AOHETENT TOUTES QUANTITES DE NOIX DE
QUI REGVENT ETRE UVREES A PORT-AU-PRINGS
SADRESHER A

Silver et Stark

































:

I



STAGE MAGASIN BATA
OU
HOTEL SPLENDID TEL. 5591.



idee Eee

ODLAEELERARAIERA EDEL Heh

-beterie de IKlat Uarttieg)





Grew Lot SLU Goudes

1.768 low gaynania

Le Billet 16 gourdes —~ Le Coupon 2 gourdea
Pentes votre chanes dap aujeurd’hu)
Achetez un Billet de ia Loterie.

Aidez la Loterie de VEfat Hsitien 2 voursuive
oon ceuvree de blentaleznes.

enaminnaine:



NM
~~.

s

is













AUZ:-QRANDE: MAGASINS.

SAIBH--NOUSTAS





















“Ils sont plus Heurenx

AYANT LA SANTE

Cratophe, ea fa
Pacheine.

jecn ol see onions
Lovie Raymond ot
‘M. Edner Joon,
| Redrigue lean
ics, Mme Euging
gen entonis’ M. fo
, Mme Anos

pt leurs enfants
» Fovrier Valea et
Vere Vee Vara

ET PLUS EN SANTE AVEC DU ELIM

Les enfanis ne sont jamais de mauvaise humeur ou irrite
bles lorsqu‘ils sont en bonne santé. Tenez-leg heureux et on
senié avec du KLIM & Yaréme appétissant... fiche, crémeus
et ooturellement fais, Is boont davantage de lait lorsque
‘yous leur donnez du KLIM — et sa haute valeur nutritive lea

in et leurs enla's - réndra fore ot réatstants, Remplissez lours verres de XLIM aw

asse, Mr

, el ees enfants 1
jes amis qui-leur oni
preuves de sympa
gion de la mort co

glen de crore & leurs
de gralitade.

nce, 16 Février 1945

Yul

Ponce vivement Smucs

alg ited de lew 14

¢. THEAGENE LISSADE
te LUCE MERON
ent sincoroment le po |
de Vaogdue Tee Sic

qui do loin leur ont . — ve

des pve de sympa nen. youre .prore Comptablaen onrzank

“4 Fy chagse’ 8 la: Ban ne Nationale de®
Compe ee j a

Prigorifigque Suilt
Na bs Plaia
t.

Ler uloge day
baie

telat 65 de Vian? eal iv de Viande’= sa Produ do
Charcuterie + Fruits + Confitures * + Soupes ¢ Huiles

pent a

Vos bueeas
ont besoin de Soins

. Besdemes, votre. chavelure est. pour
youg la plus belle attraction. Pronesen
gain dés maintenant ot vous Io rendvet
belle pour. toujours.

Leves.vos choveux réqulldrement: moa
aan sce fot vot te eo

Bevnaaay, coe tetert sare ea

chavels area Vartrémtid des a.
Oe -gerteeitro wm rasines Sen hevemm
ae Svar lo mosimum de béndfics de cetie
sngrveBiowse lotion copllatre. Puls, brow
aes vee cheveux et vous sores onchan
téas de.Vapparence of du charme de
votre ehevelure.

Désortots, vous n'aves rien & onvigk

srax Gofex de l'écran, pour qui la dheve-
nate om un tacieur vital et important.

Bulver lour exemple ot coll de wis
en qui depula deze géndrations
yeni que le TRICOPHBROUS DE 5.
eat incomparable pour le soin dew che
veUR.

Arwpaentes la beaaté ot le charme de
vole dhevolure en omployent be

TRICOPHEROUS DE BARRY

OH N, SOUR, Disipihavrar

MAN DPPLLIEDALDPD POR DH

Visites la Maison

Frank

Ct veus trouvere :

128 FAMEUBES BATTERIES EXIDE 13, 18,17 BT 18
, PA QUES SL

ag DECORTRQUEURS ARIZ MARQUE FUS SLECTRIQUE 10, 12 ET 4.

COURRCIS POUR MOTH@R 4.

CHARGEURS DE-BATTE:B.

ELANON POUR VOITUR ET CAMION
sSPARTONa

MATELAS «
SOACHIZ ETC, ETC.

RENDEZ-VOUS

pendant toute a journée
et apras leg spectecies
EST INVARIABLEMERNT

almar’s Gate

MARGIE

_teatggsmtasimentetintes
3

Na separeille
de Bristo

Heconnue comme uo grand purib-
ecteur da sang.

Préparation ofiginale et véritable do
Dr. Bostol et ser pour:

Â¥AGE &

_ ke Systeme Moxzein.
out Dangereux

LY
Nous avons, on touie lboria,

woune pole opunon Bur ie bye,”
N lene Ge GolsuuChOn oe
judusnl. qua ost doweur 3n |
Jauuusophic, *

ver

MOU; GoCleur ef
J taeda Gk Wee GF BA,
egaivigent,

Nous ne chicanons pas pour
savoir, aL oul ou von, Mr Mou
sin a tous ses diplomes dont ic
demier qui nous interessezcit
pourtant dune fagon toute spe
cals. Mole, ici, dane cele
iMigigon -- Hous praliquons ou
verwanant le = protecuonisme
dont a tant besom lélemeni

lhoutien pour se delendte con
ta Putranger. concwient, avaa
tage par aoe complaxe d'in
feriorie,

Li noun em revenu quia ig
auite de Vécho a.aime du pu
bliciamy huilicn devant le aan

ger que représente le systeimne ;
‘ «le bois xe wouve & Vintédeur

Mousin de construction, un in
genieur aurait fot des ennui,
\ en que’ pour avoir oping que
i le départument devait blen inet
ire ie new dans la quation.
Comme «Mezzo termine», i au
rait été décidé qu'll serait inter
ak & Yarchitecte dirancger
demployer désormais le
«bois mangue» Comment le
‘département des «T, P+ peut
contréler si oui ou non, le trés
Chey Architecte uent comple
de.ses recommendations? Com
ynent peuton supposzer qu’ll se
41a enthousiaste & utiliser Je
| ebois fers plus. endurant ot
cotitemt. plus. cher dlora qu'il
ge flatte. de construire bien
meilleur marché que ies ar
chitectes et ingénieurs hai
tiens?



ment dans une question d’or
dre technique puisqu'll s’agit
| dun systéme de construction,
| nous nous sommes adresse”
un architecte, ayant construit
& wavers lo Républi hique plus
de cing cents -batisses? = bal

dings commerciaux, offices ad |

ministratlis, résidences privées
de. tout style, devis moyens
et tras élevés, 1

ddressé & ja Société des Ar

i chitectes et Ingénieurs Haitiens |
intéressde +
‘que le thuldire des «T. P» ou |
Voici |
| apiy emploie tés peu-de ct
Dement et de chaux.

| plus directement
wn consfractcur privé...
jes explicotions qui nous ont
été fowrnles el qae nous land
trivons sans la moindre addi
tion ou goustraction, s‘agissant
de choses techniques...

«Le systénie Mousin de cons
struction quion est en = train
«Wadopier chez nous est dan
«gereux au point. de vue de

AFPECTIONS oT MALADIES DU SANG 1

ai-pour. celles provoquées. par
LUBAGE GERE DU. MEACURE,
DU FER, DE LA QUININE ETC...
Aussi pour les
TIONS RHUMATIISMALES,
MALADIES DE LA PEAU
Allections Névralgiques, Débilité Ner-
yeuse et Générale du Systéme, Porte
Wappetit, Langueurs, .. tourdissemen!
at Atlections du Foie qui méne. aux
> FIEVRES BILIEUSES ET AUTRES.
* LA. JAUNISSE ETC...
-. Les malades pouvent: éue aasurés
qui nente pus dana te
‘cament la moindre particule de sabe
_fenee mercurielle ou aucune subslace
vénéneuse. 1) est. poricitement inoten
ee ee ae
nes gal ont besdin d'un bon reméde
pariisateur at tortiliant; sane foie bs

TTR!
‘ PILLULES VEGETALES DS

“BRISTOL”

Ayant & coour d'opiner-saine’

nous a re
proché de ne, nous 64e pas ,

vechnique, acre gous le at
«qhe Uindneer - Maia Varchi

Pwtecle et ingénieur haitien ae

«ponvent Yadopter, Le aya
ame Mowain vouhkolt sagpa
senior & celui d'un grand: at
«diplomé de VEsdle- Spa
clale des Travaux. Publica,
«du génie ei du bédmont. 1
eomployalt des bois de «Da
«me Mories dit. bois de fer,
«des essences tra dures. Lee
«constructions de ce type sont. .
sonore solided, le Service Hy
drawlique, lu. Poie Leys, — @ic,
«le bois a'élalt pas ENROBE
«dans la magonnene, nities
«CONTREPLAQUE,. BOULON
«NE & lo magonnerie gui etait
+EN BHIQUES. Une plaque de
«ter poste & lextoriour du mix
syecevall Vécrou..

«Dans le systéme Mouain,

«le ja muconnerie on tulleuuz,
stoun les colina sont dlevda on
«tullegux, dew bola de «Man
gueé de 3x3 aervent de moa
stant pour les portes et les lin
tecux soil de. bois de la mime
«espace, Ces bola «manque»
«sont des bois roulés” prove
snant de larrains marécageux.
«Ce qui provoque ie détacte
emant dea différentes couches,
«Ce sont de tels matériaux qui
xdeivent assurer 1 -- lo char
«go. de lac magonnerie de tuf
sfeaux 2--~ du plancher, 3 --
sie poids de ia charpenie ot
ede la couverture en tulles

«les projets on majeure parties
sont un jolt de tuiles, telles
sles villas Barreyre et Brondt,
«4 -— le surchage des meubles
«et dans un certain sens qui
«deivent réaister G certaines
«poussées dues at vent. Pour
eles profanes, la poussée ast la

> sforce perpendiculaie dgissant

«sur le our, —- barrage et cu
etres botisses. Pas de boulons,
«pas déquerre en fer reliant
«leg montants @ la sabtiore,
ePor dessua le marche, le tuf

i fean a un poide variable sul

«vont qu'il est sec ou humide.
On pourrait toutefois. obvier
au deuxiéme inconvenient en
comployant comme — revéls
ament un enduit sable, chaux
«et ciment & propartion de 1.
22, 4. Motheureusement, Moa

On ne-~
«peut gerantir une complate
s@tancheliés, Le — systéma

i «Mousin, c’est Vhuraidité dens
‘ alea murs de

tulfecux, ahold
«gnant les bois smanguos 58

| «détachant par couches. Crest i

sun danger publics.

SERVICE
TAREPROCHABLE *
Assoriiment Incomparable,
Provisions AHmentaire

aa
PAN AMERICAN BAZAR
Angle des Rues Pavée
ai-du Centre
“. Phone 2358

“Mosqui « Terror

La Créme
Avis

ies mcuvaiees odours. do

_CONTRE LES MOUSTIQUES
En. Vente Chez
Â¥. N. BAILEY
ae Rue du Maygasia de.l'Etat
Tel: 2183,
En détall G partie d'une gour
de igde 1.00). :

important
Reppelezvous que pour ga

tonepiration.
Elle eat douce, blanche. 4% gner jen 50.000 gourdes de la

Hoate.

Loterie de Yfict Heiter,

sPumoline s'évapore dés qe gry) d'ghord preadre aon billet.

vous ia frotiez sous les cles: = Mais 4

qui sodressez, si co

lex. Elle v’est pas qrodmeouse pout & Paul Enlle M. Desdu

at nirite par la pequ.

sea? Oul, demandes youre bil

Dememeee la par son nom jet 4 Paul Emile M. Desdunos.
_—

ibe







Special. Le “Nouvelliste”

AUS ECOUTES DES CEM LINES DE POBTES DE BADIO’

DES NATIONS ONES, PRU
DANS TOUTES

PhGBANT Le0ne NOUVELLES
LEB LANGUES.

Mt te 8 nn

Dernlére Heure’

Sorieeee bf POV on La piste
Cv ayia wliitincsisd GL GU vabiiade
Rivas Gow Ghar Uh VCibieiil
a pou Ai Vee Guile 6O
Hi vl U GWojuud, L868 juponad
Pousuni Gud ioe Ulisse Ue
Mreiiqiseituss URLS LWO,
Ra
GO doase GnuUHee Que ve Miu
ba EMule 185 bombargiens |
Haasted URAOTNULL CMU ual
1 OME.

weVAM 17 Faw ba hote
jupouuise so cache loujous ot
het ia batae bun qua lu
ihe UMorlcaine pésotiy dans
8 Tepulea,

LUstiaaiie 17 Fev Larude
SOViGulue complolemeui EE

Ve tanasseser ha bf Fev,

Coie sraaden, ka Gapiale ue
da ues gus | Oder bt Boda
GiMOneY que jes russes ont ac
cupe la prove torte de Crouse
sus [Ooer,

ROME 17 Fov- Les ameéri-
coing en habe ont retraud eur
jeg positions de Monte Cauca
ick,

BRUXELLES 17 Fev L’Ara
buesuceur des Etats-Unis, Saw
ye o declare hier que de ious

jea alles des Ktats-Vais, la
Belgique est pour ic mon.int
io seu pays qu emploie 1. 1¢

ciprociie dans faide du Prei ot |

Bail.

STOCKHOLM 17
Commissaire Nazi dingeant
Norvege, Mr. Jose! Terboven a
declare que la Norvege sera
Cetendue a iout prix caz
est Gune valeur stratsgig
pour lettori da guerre allemand

LONDHES i7 Fey..- Dans
ne letze adressé¢e au «Londo.
Dally Heraids, Yea Premier M
niste Poloncdis suggere que lus
bonteres de ia Poiogne
en mene temps lixees

te

eke

a



soent |



ei a@ 1, Quest, comme elt

éte a@ VEst

PARIS i? Fe
gent de Police « Dijon, Jacques |
Mersac, a été lynché
ce dang cetty ¥
que ie wibungi eul ai
proces comme collapora
tw.

MANILLE |














7 Fev

pea cmericcines ont occupo ja |
presquile de Bataan. Les umé |

rocding ont repris en deux se



moines celle presqu vis
“avaient delendue d
mow,

WASHINGTON 17 Fev.- La
Chambre a volé la Lei du Sé

nateur George, detachant
Service des Préts au Cormmer
ce, du Département du Com





merce. Les chances de voir ia
nomination de Wallace
tiiée cugmentent, Certo



re artivera devant le Sénat j

ler, Mors.
LONDRES 17 Fév.- e

Himmler ont décréte l’etat de

siége dans toute | Alemagne, ¢





_, lorces sovietiques jancent une





Hiller et j

BL
ae

Pyolantas ont attaqué aujourd’
dee Codie delivovuureds
| €isuids tana qup w auton’
NURS ObLOnaER oliees
ont wpere dea coups uu but aur
des concentrahone de Woupos
demigie ie trout
NEW-YOnK.-- La comtais-
sion federaie dis comunincd
fons amencaines a cupta ia
yadie de Tokio dans un vom
mumgque du quarer imperial
i MIppon annenyasl que aos a
| vin aporant de pore cere
nela onl encore aHaquée aujour
wna des objcila guns is
lenutoite japonaia. Us pou plus
| iad uae aepeche de Agence
bomei u Gnuoncé qae plus de
jy fUU appara ost opard des
[ sore gu bul guy des comps



dauvenion of dus wiles do
viens dans la région de Kanto.

LAmuuute bri
caucus

OWN bs.
jammy Me G COR ce
anu; que ie soug thar Pol-
polag, iun dee submersunes of
yicas Gui avall ukie Gu ravi
went ae Le ae Walle durant
ccs detnigis jours, AG donne
aucun syjue de vie depuis
qavigués jours ot doit 6ue con
aiere Comme perdu.

, JONDHLS-- Un ordre cu
| jour du moechal Sialine a an
| wouce Gujourdoul que leg jor
| ces sovienques ont occupe ia
“| ville de Wormditt en Prusse o-
| nealaie. Cete ville a até captu
| ree par jes troupes de la Jema
|

4

atinee de ia russie Blanche du
morechal Chernickpovaky.

WASHINGTON. Selon un
commiuugue du depanement
7 ae, le secretane abiat aa
| yunt, Nelson Hockeielier et plu
Svws cinousadeus de pays
idumpamernicuns qui devent
i plemme pall aig procuaime
coniwrenve imneraméncdine de
Moeaco sonl purus G10, ce mad
bu pur avion vers Mesico.

inwtwiaths.— Selon i coxm-
menaeur miliaze allemand,
ie come) rast You Hammer
i est wes propabie que = les

ab





hin
Tan

koatale contre Be!
Franka:



tes leg batcllles qui se
| vrent mdintenant sur le front
| de ikst peuvent éte considé-
| tees comme des operations pré

mines @ cel assaul nal
qui ceriaimement sera déclen-
et Oder-

ij
i
i one enme Franicfurt

+ bruck.

KRANDY.-- Selon ie commu
niqué officiel, le résisiauce ja
ponaise contre Yavance des tor
ses alliées gur la céte Quest de
ix Bumanie est mainienant te!
forte, pcrticuligrement dans ia
region au Nord Ouest de
Kangaw a quelque 30 miles a
TEst d'Akyab.

LONDRES.— Selon des sour

ces guiorisées norvégiennes,







i
i
i
i
i

Kuestin, L a ajoule que lou-
it
nw!





ARRIVER A PORT-AU-PRINCE DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGEAES DU VENEZELA

De gauche a drolte: Le Charge d'Alalees Paredéa, le Ministre Parra Peres,

Dr, PERHA-PEREZ

nove Ministre

isterimalre Jucques CG, Antoine, lo Chef du Protocale T. Carria.



‘

VEX AMUASSADEUR WHITE
ECHIT SUA LES TELATIONS
PAN -AMERICAINES

Ho






Ex Ambussadeur Campbell
White qui « repreuente lea
Etate Unis en Hall assez song

tempe a Go mis @ la retraite.
Depuis, Uo ecrt dana le «Bali
more Sun» des arliclues sur 1.06
yelations inter Americalnes, us

sire enveiqrveaieste te

BEX

sex intére.

ariicles,





DINGS LOPRE
Viuues. ve bOnuan
BAe roilOn bi BOLIVAR
Se maim i Gouvernemvat
de ia hepumique a decore aw
yruue aoumer de fliare Pe
ion et Bobvar. Mr, Wing. ven
Zueken Lopes, gui dermergment
oa passe plus @ Gun Bios ¢n ha

i

EB

Rou

Wlelies ae & Pays,

Comme nous ij annoncions
hiez, dingemeur @ 1emis copie
Ge son taporl Gu President baa
cot



}

Nous souhaious que ce do
Cument SQ reucduy public.



UN ATTACHE AGRICOLE
A WAMBASSADE, DES









EIATS-UNis,
ii porai quan uhache agre .
Rome Cu Gayl @ +8f venu |
fpouw lAmbassude des' Etats.

' Unis a PortuuPrince,
Crest Mia, fomner, Avec ce
nom, om ourcail pu crore que
‘gest pour ia tanner. Mais |

AE:
@



ii sembie que Cesi pour J Agr

cudure,



On sait en eet quéavec le!
Projet de Cooperative de déve
loppement ¢ leg
acuviies Al Fo



réign Loonomic Administration





t
bet celles du la Unrra, un ex
t +
° | Pet agronome pourra aider
‘ YAmbussade de sea consells.

Nos meilleurs vooux a4 My,
Tanner.

MRC PETERBARTH

DANS NOS MURS
On nous informe que Mr. Pe

ants. Nous avons de |
mondé & avoir la série de ces!

i @lUdIGD! 68 POsSibinies indus :

FAIGORS A CUBA CE QUE:
MIL SICHE AVAIT FAST Ici
GRiaud jes pelntrea cubaine |

€



Lom eu & exposes leura ovuvras,
i on
jo Haiti, un expert, My, Sler
i
;

pliquer lea idées, et dévelop-
per le sens de la peinture ca
baine, wu cous de Exposition,

; Haitien expert en la matiéro
| gual expliquerait ia peinture hai
tenne? :

*



ePnILOSOPHER» NEST PAS
eCALoLvitin, NA PETER
ii Jean DE HOSEKT
Dans un arucie puplie dans

jes «Cahuers Hake sur iG

penses shomisix, jean
pert conciul: «Pauosopher nest
; pas caivinder, ni peter...
(Peter moune, Dien entendu).
| § sagu, non seulement de
/ponnalssunce abstrmte, selon
lie xgison pure, gmais des con
| ditions d'equilibre de Yhomme
@ans son milieu.

jean de Hobert est «impaya
bles...





AUTOUR DU HEGLEMENT DES
Lnvibilits ALLOUSES AUX
PavedioiAlnns DLS Ton
AALUNS D1IULS DANS LA ZONE
iiepniVael A PEON VILE
Nous attirons attention au
| Departement des Finances sui



le
|





| garucie ¢ du Decret-Loi du 17

T puset 1941 qui hu ict oougu

par



on de tendre publiques,
un avis publie immediater
au Monueur, les transacuons
mlervenues entre [htai ei
proprigiaues des terrains &
aans ia dite zone.
Depuis des mois, des

meng aurcient eto
acne qucucun avis “plait été |
publié encore.

i



7 ak

iiues

segle



LE CONCOURS DE DICTION
ANGLAISE

Le -concows de diction oan

giaize, organisé @ VInstitut Hai

Lonoviumericain, par les soins

diligents du Dr. Mercer Coox,

et créé des cours martiales pour | les avemoncds ont déja infor | terbarth, Agent de J'indusirie | a en cette annee un plein et en

aire & Le dud



fuger qual
te & mort Lau nazisme, Ce dé&



ét rodiodiffuse fait savoir que j

ces tibuncux seront ordonnds
por Hiler sur la recommonda !
Gon de Himmler.

Derniére Minute.

17 FEVRIER A 9 HEURES P.M.

NEW-YORK.— La commis-
wlon fédéraie des comununica
Yona cméricaines a caplé Ja
radio de Moscou dans une dé
péche du journal Pravda an-
nongont qué les uniléa blinddcs

russes aprés avoir capturé Som |
morield ont avancée jusque sur

ig rividre do Neisse. Lia radio
a repporté quasi que les ule
monds.pnt lancé plusicura con
tte attaques dons le secteur de
ja terét de Cottbus,
LOWDRES.-- Belon le buble
tin du quostier général de la
force adrienne américaine on
Europe, plus do 350 torteresses

Lime les autoriiés de ce pays
: qu‘ils ne pourront pas ce prin
temps fournir des tracteurs et
quires machines pour lea ta
| vaux de ferme & la Norvégs.
Aucun autre détall n'a été don |

i nd, Cette information a été pu

rale des communications amé
i ricaines,

LONDRES..- Une informa-
fon de derniére heure dy front
de l'Quest a repporié anjour
@hui que des éléments de la
Y6ame division américaine ont
avancée de plua d'un demi mi
lo ay Nord Est de la route Ech
ternach-lrel en occupant des
hauteurs dominant In riviére
de Prucm. Por adleurs, des
forces dela Séme division da
lo 2me armde ont avancé de
prés dun demi mile au Nord
Est @t ont cupturé l'peportanio
; vile de Schakweiler & quelque
6 miles au Nord Ouest d’Echior
nach,



|

}
i



de tresse, dé pite et d'accajou
aux Etats-Unis, est dans nos
rours depuis. jeudi.

|
|
| 0
|



-

f
Yen dissuade pas, nous tiche |

lui, sur le mouvement de la pe

tite Industrie sur le marché

Américain.

Mr. Peterbarich est un Tech
nicien-Expert qui connall tous
| les secrets du moetier.

| Peu ére nous diratil les
causes de la dépréciation de

nos produlis, ‘nous expliquora



til les procédea de lg ristour i ments au Dr, Mercer Cook qui |

ne confidenticlie, toutes choses
qui poralyseat le commerce de
la petite indusiie huitienne sur
le marché extéslour, alors gue
le mobme commerce aur le mé
me marché pratique par d'au
teen pays, Jes Tes Philippines
notamment, connalt des succhs
de plus en plus crolssunts.

B doit étre ici pour affaires. |
Gu n’est pas trop préoceupd | le parmi de nombreux concur
ou si le Trust des Réehigiés ne” vents. C'est sous le haut pao |

tier succds. Crest Melle Kilda

lério Conez et Mme.née Andrée |

i
| Gauthier, qui a été la louréc

nage du Président Lescot et de

bliée par la commission fad6 | rons d'avoir une Interview de YAmbassadeur Orme Wilson

|

que de concours a éi6 organi
86. Le Message du Présideni
Lescot dit en quels termes le
| Gouvernement de la Républi
que est soucieux de lenseigne
ment de l'anglais dans ce prrys.
été offers aux lauréats. Nous
présepions fous nos compl.

a 6u iniéresser la jounesse hai
tiennd & Vétude de cette Jan-
gue si ulile pour le rapproche
ment. haiticoo-armeéricain.
La/rue est le sclon du peu
ple, mo lo sulisees por aucune

souillure,

seco



& WN. dH)

est venu de ia Havane,pour ee

Les peintes haitieng vont |
exposer & la Havane. — No
pourrditon pas ¢envoyer un

de Ro |

effectues |

Canez, la tile des artisies Va- i

18 Dictionnaires Cassels ont |



LA LEGATION D0 VENEZUELA
NOUS COMMUNIQUE

Un long communiqué de ta
| Lagation da Véndésudla noua
explique que lew Etat Unis ou
Véndésudle sont entrés en gust
ro contre LAllemagqne et lx Ja
: pon.

Nous publisrons ce document
dans pele prochaine édition.





ANNIVERSAIRE DU DOCTEUR
JULES THEBAUD
Les omig du Dr. Thébaad,
Directeur Général du Service
National d’Hygiene, fui ant
dressé ce matin des vooux
CUreUx anniversaire.
, Nous y joignons les nétres |
et renouvelone @ cet actif et
coneciencisux Chef d’Adminis
ration nos sentiments tds
cordicux,



Pd
dt

|
if
'
| D
| hae
|



ENVOI DE COLIS
EN FRANCE
Groupement des Frangeia Li--
Nationale ~
Les personnes qui désirent
expédier, par Colis-Postaux.des

=

Ab stem sant nent cee

| bres d'Haiti et de la Liberation

Flurnour..
Salto}

sete on ee
| dowtess, prirent jag uns dos
' gett, ee autres cere reduvion

_ conditionnelie; 1 Gdo, it, 2!
' Uses. 20, 9 Gdes, 30, salon Vim

* portance du Butin G emporter, |

La of eut lieu 1d plus violen
le renconue, dana une olfensi
ve shrusquees, ce fut au Che
min dex «Dedless: Philispe
Charlier duf faire usage de
einitraillettes pour chasaer fen
nemi qui fut culbulé avec do
lourds coups, & michemin de
fHépital Général.

Puis, le colme rMiabli,
publia un Communiqué on-
nongam, comme «one de dé

i

fonses, la Grond'Hue, du Pur

teal St. Joseph, jusqu’au Por

toll Léogans.

Quand méme, lo Mardchal |
tam, & le Saline, dtabil pla |

sivute «éles de Ponty quis tui
peonirent d'opdrer, plus d'une
fois, G le leveur de ice null, dos
‘ poussées au BebAir. Sa atrat
| gio consisialt G = Aviter foul
choc avec les forces motori-
2608...

Les opdrations de Patrouil
jes, do dimanche solr & mor
credi matin, ont permis en
dépit duo «barrage» aus
divers groupes dalicindre leurs
objectifs: c'est a dire de laire
des incursions partout o8 i
Stait possible de cupturer des
«prisonniéress.

C'est ainsi que, mercredi ma
tous



|

} Gn, un Communiqué do

‘ies «Chels Organisctews», on |
nongalt que, d'un commun ac |

}
cord, Us avalent signé’un ar-
mistice, qui durera fusqu’au
prochain commaval,

+

(LA US

STICE EST SCANDALEU |
sSLMENT LENTE

: Une us attributions du Sous
| Secretaire Etat au Depacte |
meat de ia fusiice, est un
‘droit de regad sur le favuil



‘ oliments & leurs paren’ ‘ : ee . :
: ae : Frans ents avent _ des Cabinets d'Instructioa et des
: = : Pe i Parquets, Estil possible qua
5 adresser an loca. du . : .
ak des plaintes ne sojent instrui
groupement, building Franck es, depuis deux ans, trois ans,
J. Marin, Place de ia » CEP * m

Paix, tous leg jours de Shres
a.m. @ midi, Tous renssigne
i ments uliles leur seront gracieu
| sement fournis,
Portctu-Prince 15 Fey. 1945,
Ferd. FATTON
Président.







ADIEU, JAZZ SIBONEY...

| Le jazz Siboney nous fera ses
| adieux, samedi solr a Cabane
Choucoune. Les habitués de
cet élegemt dancing de nuit
| Yetiemdront i‘annonce que sa
medi solr, on dansera & «Ca-
| bone Choucounes cu son de
‘orchestre Siboney.

at
f
h
i
i

|







PROPOS PARFUMES

Tt avait donsé trois nuita sans

crét, Et le mercredi, 2 était &

aon poste, le visage frais sans

Je moindre signe de fatigue,

fumé & souhait. A quelqu’un

ui s’en étonnait, i répondit:

iM

;sac.s cu Bay-Rum VabreSé-
i journés,

’
i
i
:
f
E
;
j
{

i

3

a

bed



LISEZ «LE NOUVELLISTE>

‘
i
'
}
i

femme me fait des mas |

alors que le Ministre Thébaud |
a dénoncé cetle justice «scan
daleusement lentes.

Juge Isnard Raymond — est
| saisi d'une plainie contre incon
nu, plainte qui était devan: le
; Cabinet du Juge Thézan et jus
qu’a cette heure la plainte de
meure sans suite. Les parties
sont exposées G une procédrire
colteuse; Vaction au civil est
crrétée...

Quand astce donc que ia
plainte contre inconnu sesa-t

dix ans, 20 ans. Ce n’est pas |
le but de la derniére réforme |
judiciaire.





AU BEX

N'oubliez pas demain, &

heues 90 et 8 heures 30
LA ROSE BLANCHE

avec Loretia Young et Conrad
Viedt

Cest un gand film parila:
fongais présenté par «La Colum
bia Picturess.

Un chefd’couvre de classe.

6)

| val pénétérent dawg les «te |

| wités agricules dong i Pep |
Lonexise cucuy Pays,



on

Voici depuis un an que le |

elle instruite? Fautil attendre |





























Tout comune O tilleuny
i Standard Frat Cuaraares
_ btencate, ¢ @ thy vm
de ses capi:




Ee,

a 80%








leg ary Se
colot %, pant

né le Monop to de Fe





Hon do iPuzs figques 4
Pourquoi veouton The og
loa enigros. d' Haig gut

ttn,

eplent a
' produlre ¢

8 orl gael
bemnanes Dey
RENT pour les vende 4



: Cempageie tal mur ploes
ASASE sur Ja ww du toskiieg



i hollien ix somme de Oe
ae, par cjime?

400 mar Lip
Pade régimes de banc,
; dilte pss petpaana hye
Vek ecg |

Cre aul dait





une Gorynig
1.200, 000
{ Mao sseags

i ter



FIGS Be

Proaident 1
i | contiancs Oa



Beet, foul








qui picntes
nes aur le
nayant ry















































BTODTeS tates,
n de comme op

la Stoendard Fruit
andard Praitg

sh

Cue la St
ke emen
leurs- wade
AUSSI lib pment Cri
de vendre lews produite 4
Standard Fruit
porter sulvent lews INTE
' Quicongue méne un im

de SAPE pour contecangy

ne formul ;
| si JUSTE.
qui est c
| orifie
commet
gion ne
; mais.

et que kee
canis — trereg




a
}
'





les



UN LOCAL SCOLATE
BESOIN A GHAND

popuicaiion de Grand Gam :
vu discontinuer les tera 0 gangs, oy
construction 4 3
fie gui fax +
j jouncase de
| perail que ies uavour
dreient sous la direction
Vingenieur Fredérie De
‘Mais c'est ie calme plat |
I Une ville surpeuplie @
Grand Gouve, ob las

| soni presses
iF

i

|

eotnnnetnirs



i soin d’un loc
loger des
Quon

1a plaz vi



t



distingvés }
Moll Elvire Poilltes

seein coneetnnnmnnme Ianneyetne








St. Victor ot Boncy 2%
cette disparition, nous

tons nos sympathiques

e





Full Text
































on Comment Etat pourrait
** debrouiller ”





uvelliste


















































































































































































































née — Eu
: dass g .
ae SOncepee, : pentane >
3 Yraimeg S i
eat g = yee, & YOuss! a .
; ca aiiee, a ‘ te Le lundi 5 Fovrie t en cours, touche toutes loa branches de
«Rével5 a proporhons aune at nore Journal publicét en @duo Yactivile publique
ere gui e ine sametra = pas. + ral le premier de la sério de Vettort corjstructé demands " 7 .
artista, 2 dp grand. duei ene les | seg articles, intitulé «Comment wu pays dot A tal =
Ene ef go _ glemondes et les ma : YEtat pourrait se «debrouiller » sons velicho. reeepowsuns | Daecnstn Bat O CHENEE , PORT-AU-PRINCE — HAIN P.O. BOX AL OMAUEENGE SAM PO. BOX A108
monie deg s glides. i Nous continuons aujourd’s L s » xf . ,
y a Thu es problémes & résoudre ADRESSE: RUE HAMME ° PHONES: 2232. 2433
Yet militaire moderne @ in | & développer notre point d xf multiples et variés. ame : HAM a RION KILLICKR No. 21.363 —- SAMEDI 17 FEVAIER 1948 (Same ANNEE
Ors gp iy ae procédes tag effi | vue, convaincua que le Gouver | s’agit doles sérior, de les co | a ) A
we esprit i eer les zones for | | nement ef plus “ : ‘ Pré i :
oe cont précisémont le | ordonnor et de } or sé | rev |
cyclone : Sc la Werhmatch nay | Minist:6 L. Fouchéd ce remarcu nolutnont . coon wean: - VAULT Mu enir 1 ; : S @ , } Humour :
iS les ” paciel youlu, elle ne ble Collaborateur du Preside praa moyens, nos propres we { MinUx QUE. GUERIR g RGN Fé
an, fighe ox & une atta | de la République, 3 sure ~ ° : i “ 5
signin CONTIN UE dela Ligne | portde de nos Suyestions. * ' _ maine i tention net, 4s
© cue oe Personne no pout nier que! si Rows sommos armonas “o | ba . ee. ed e e is
la toutgy Version Allomende que | notre pays aur le rapport de | parier de notre réseau‘ roulier ¢ uO ve went de instr DU SAMEDI
Sa Beg wd, a POQuest sont | Vadministation publique « Let dos inoyens de Te divolop- | Hon Babee ee saan in en HEPONSES- SLOGAN
lone 308 beg. mpeenciblea, est donnée pour | toujours comm on - pros | per. geal parce que nous pre- eS cau, dvre Uvuilue: «A ,
sont peas g : je mora da peuple que toulours des réqh : nons “¢ coour d’encourager, d’oi | : anne eae pays ~ esto
1 4 sino gud, oe aatey ‘
rourrasqus, 5 @ gas, Devant la science mii | mes @elfarcate facilite. Nous eer, Vcoauler le Ministre L. Fou | Te eae ee ae. | S le S d d HY 43
seul, subi Bue moderne et les expérien | fous, now avons coutur ché docs aes bienfaisentus ac | SYS OFF 4A & thas du} D ur a tan ar en alti } TXOYE! SES: IE
me | stds. B agi de Pos 3 las Frees Marlsins, ! : YEN BORDES: In voyant
, tombe, gi ge de cote guerre, celle ver déprouver sans pouvolr réa | ivites, Bon desir de falro bon. i< soa mon Tribunal en parol état,
rent... gion eat ierusee. git, des sentiments assez mé | oo ae tocondo nee fs vaeaie Gea men Canur Aéborde .
- ‘ z Fi | couvre durable et féconde pe wteenaw entront, oe
Te pert = Pavenir d'une défense dans i langés, et non exempis de ma | ced have o per). < Ganic. BA POLITIQUE EBT Kk JEHOME SALOMON: Alles,
&le-grend gene forliée dépend de | leise, devemt cericines gabe : ri ses actes dadml ciolesce Hipties
Gee Ba ,° nistration. Ik tevalll | Nous croyous savolr WhiAHLb be PHUUE, — Laniat jasc et mulliplied,
«simp! igo commune, en matiore | gies que le jou de Yéquilibre | ae. Vines ve “hee | : ge en queshon ¢ cent 4 tere Givin qui ne | LEQNCE DUPLION: fai la
ent. Up es: politique conspirait 4 perp pe dingenieurs. U econc * eee oes : | chenuamié ncis ie cherel
1 peuple ig) ate plus fort? ter ou “tationent de ik tent | mise grace & de curkenx ches | & t TeGeHICIGHe U id x : cunvent pus @ ia culture ae ! toujours le uae je cherche
: . rs ee tows qui sy oppo | iu ayuebanane, decouverle fe CORT
un in : sés-croisés, Nouona Eni Hae BY OPPO | VaIG eater. tt
ait foe § e hoe jes délaites que supit | TR Et ce nest pas peu. C'est en euet, u AHouws | * ont été «mis & pide | viene kusait plus de aux ons CYRUS BAURDL:. Ben ne
horizon: g qlieminde & VEst, el, ‘Les tentatives de redresso- | raison de cet tat d’esprit qui | ie, sous le conkoie | POWF Ymposer ce Contras, aprea avou signe le contrat sert de marcher vite, 2 faut
Isse & a pos asses de reserves | ment ont toujours paru seve anime le Ministre, & cause md | aes | Cleat du nam) C'est done dire combien sin Ltamtet cest ja maladie “de la aon e poing ferme, .
seta pour scuvegarcer | Tes et la collusion des intéréis, | me de aa ferme volonté de ré0 re @ tausser jespdi de nos en é confiance du ( Plante qui arrete Yélan de Yen | NTANES GABRIEL: Les
. a fool do Quest. et des privilages se défondant | Usation que nous nous permet | tans, sa pier les loxines ut Vincent dans ce Con | Wepnse. Hier, etal 2 spect | oe sont tes affaires.
sons parte giisctils des moupes lle | 2Hrgissant & point nommé tou tons les présentes suggestions. ; FP Se BEE Gon peut jeter "Ot Or en 1908 fois ans apts | do ia wPanaina disoaser qui a ‘aide de eee eee
ste gemdes tencnt Ia Ligne Suet jou, paralysait les bonnes vo | On dit au’ , auns idme de nos jouns 3 un discours au Cap-Hal | quigiadt lu Compuguie. Aujour | x plaide devant un mauveis
les con falainissent de pius en lontas. ; ad a qa un schema est sou . Done, la mesure volwlce que le méma Pid | hui colte maladie sappello la | ge wee eet ° c@ dor.
se 4 he que ceux des An Sous toutes les latitudes, | vont plus éloquent qu’un plen | da ce point de vue. LSiéio Vincent, disait du | Sigatoka, Devani le danger ce i ns N DELBEAU, Diew
; ; 4 j 3 qugmentent d ° & | ou qu'un long article. i comme dit fadage ard Fray, | ee Sigatoka—~ maladie qui | veullle que la Conférence des
rantes: gommencal $ mt de} que ce soit au Lepon que ce | Aussi voudrions-nous un! j : j «Trois» ne golf paa un chev’.
Cathédits | BE BE Ps avec le grand goit & Tombouctow, que ce soit i inbleau précis monteer com. oui mieux ans gue: users & ce jou, parait dik | “ie a ft paa un chev.
4 . ne : | lews ausel imaginaire Yau | ees :
ds et les preniage de la concentration jecane la Patagonie ou a At | ment YEtat pourrait trouver des aaa que Tau DESIRE PARIS: Dewuis que
ex, du BR piiledes déesivent. Tandis chaugelsk les Go ts ; Be elle ne peut pas savoir | ‘ah © :
uRe ge Jes lorie, les cosemct qui ont i de toi fonds “au bénélice de ses te | si elle cominuera ou ne con | 2S plus mon avion, je
: : a mates, ont le courage de aire : L Hees ésire i
Des! “J Glokmas ne peuvent sé mou | des réformes seriouses et pro veux publics! Ge nest done pos nucra pas ses alicires en Hai | 70° le dese yout mieux
t : tee ee ctr ue | ade
BebAny, WL, Tossaiiant peut con ductives risquent de ne piaire ' Wut que Bic ‘ n e cone fue, om dernier : ° MAHCEL ELIE (f Un tens vaut
otissont do gecter el ses “ uoupes ef sa & tous. La gratitude no vient | Voici ce que [Etat imposts dee heneebe, ompsge i sera mieux gue deux tu Vouras.
| pumscncs Wartilerie et d'avia | qu'avec le recul du temps. l-par an, et la taxe supplemen Ges Cee i eau SxpioltE °8 | GASTON THEARD: Je plzins
. . ten sur la position quill cure i Crest André Tardieu qui i fare qui pourrait appuquer: sintéressés de son Monopoie. . blocs de terrains “bananiers | vJecobists a tide p “
: : a vt id lea + . | quelle iio i ams » toul comme jo
a une Be @ coe. a | écrivait cette phrase lapiduire ' Vouures et camions gud. impat fort dune on 5 an 168 paroles ald : ae choles aut 2 ene dora mon vlacets. .
ie couleusig, @ lagwdation de lat eae | patlont de Vadministration jran pur une: Geles: 100.00, Tosa “ton: Président Sténio Vin finaneés dans oy ne ae te, / FRANCK MAGLOIRE: Trés
we : wet pet . oo. , : ans 82) scours, du | :
nantes dog, Me tMllontique a prouvé qu’u | guise de 1814 a 1890, «La Res. tudes: 90.000. 1998, woe OuIg., BM | Tonite. Ea so nrne. vot “G * peu, quand je me compan: *s
les 2 axes fe chaque gonta.e sur tout le ;tauration @ téussi a éparqner | Sacs de ciment: 980.000: Im- j en 1938, etablissant Slo- | paqnie OUBLIE ou: ; oe i beaucoup quand je me consi
nt flies B oy ae jo wong foruies n'est : strictement les deniers pu- | pot par unité: Gdes. 0.10, Total : a en . ea oon | eA DES De EGENENTS 1 oN | dave.
es couves @ . PO nesesscire. La plus gran | blics emais le baron Louis Gdes: 25.000. ; » PERO « BOR y os "> F BURR-RAYN.
yt : nae! , ' : . . : (VERS LE . G . BURR-RA
te facia de ig murailie de | commenga par ote maudit et) ‘Walions de gazoline: 2.500.006 + ~ | pap ‘un SO a EO RNE 5
complet. Grex VAlonique, au nord comme | Chateaubriand le jugeait siupi ) Impot par unites Gdes, OL To | EY DUE FORME, ELLE NE wee
5M, Damp Gu sud de le Normandie, aa dow as [aig | xt Goes. 250.000, : 1 EX DUE FOE QUE DE SES ta
rant @ pipe Bit #6 touchds, mais simD= | Cog) do Vhistoire, ot Vhisioi | Gazoils 1,000,000, Impet Pat © TERETS, ET ELLE OUBLIE OW J? YeRe ot
2 vinta Ted on te | se ge sopste immuable, | Unies Geen: O10 Total Gues " pANAIT OUBLIER SES ESPON | MAGLOIIE S
: ee en 3 ct dela Uh , j -_
3 ra ra on Se one ainsi oe la Li «ae ’ 1ul.000. 9.000 st pee ni | «En somme, la Compagnie . SABILITES ENVERS LE GOU- sont doux, boute
eren eT ¢ deux 00) pou nous Haitiens, le temps) | SAP OT Impet_pat E. x A PAS PLUS EXECUTE SON , VERNEMENT ET LES PLAN:
salon ee. de déiense do | des &coups, des initiauves | ts Ges 25.00, Total Gdos. 75. : ONTRAT INITIAL QUE LE. “sURS GAIMENS. ELLE HA
if f me i : + bomeny y ’ “
as i Beg, Yé é 4 . “MoDUS VIVENDI QUELLE A) TENU AUCUN COMPTE DE LA
Ligue Seigitied : , heurlees, Yepoque des tenia | i
Hon reste eee consisie = on veg ayortees, doit délniive { Geltoens dhuile lowde: 9088. | i VANNEE DERNIERE A- | LONGAMIMITE DONT NOUS i
bat + re, + " i * oe }
imac Jon B 1 — Jes obstacles de tout ment passer. : Impot par unite: Gdes. Uhu. 10 son VEC LE GOUVERNEMENT ET -AVONS FAIT PREUNE ENVERS |
Mure, isis que: ch . ne Si nous , voulons éfabliz, | hur Udes. 45.0u0. x que qué, QUI TEMOIGNAIT UNE FOIS : ELLE DEPUIS LE DEBUT pe!”
“ A es es paps de | qans noke pays. quelate cho | LeEtut exporte par an: Figue U com DE PLUS DE NOTRE BONNE SON ENTREPRISE DANS cE! — .
pu ares, 2 = os “ _8@ de durable ot de généreux, bananes: 3,50¢,0U0 régimes. um t que ia VOLONTE, SANS QUE, DE.SA ' PAYS. CEST UNE SITUATION | : Continues le
7 keakons proprement dites, 3 ; St nous voulons gdministrer, or | pot par unite: Gdes. Q.10, To | et non ja PART. ELLE AIT MONTRE os : QUI NE PEUT PAS SE PROLON i UN De ‘ PITAL: & !
UMONIAL (J farllerio eo: les mnitrerille: ~ | gemiser, si nous voulons empé tai Gdes, 960.000. tee _ REEL SOUCI DE BEMPLIR S GER. La Compagnie sera mi | ; de YHOPI ts J
: “les hommes sdioniont | cher le retour des folies d’hier. ‘fetal giobal: Gdes, 844.500. | OBLIGATIONS. Nous ven se en demeure de déciarer. malade va mes ee cal parc
B : i i 2, rh 2x i he ¥ ihe @.
Madame es qui délendant "mous devons porter aujourd aul , Ce chitfe de Gdes. 844.500 © ann — d’ume munidro nettle. précise et | t ren ce « vi soutlte, capt
& Chace: de cos obstacl * fe remade virulent & la munié ajoulé au chifire du budget aa? | gré maintes interventions pe oyale, ce ‘quelle entend felve | ee : ain nan * mourl
co * obstacles est | ge dont on cautérise une plaic | nuel normal de Gdes. $00,006 MA. BLACEMON i cg e¢ ‘moloré des pro | désommais dans le cadre de | °°? ore we oe
omamerce tectique par Ja technique ¢t | saignante. donnerait la rondelette somme : EST ARRIVE | messes renouvelées qui nous tons contrachitiles ou RAYMOND THEA » Bon
date ps oY ‘ee Le 96: ‘ | de Gries: 1.444.500. Crest i i ont é16 faites de porter le da. dens decut? es conditions’ & dé eo pen gite, a fo reals,
sable, des @ : obetoc! tie detruisent tous | Nous i“ evens, Naan | quelque chose, Et Vopération i | veloppement de la figue bans | termainer, Dans tous les cae, ses | y & ELAGHAN: 3° aula
9° mon sams compter Ia; rendre hommage & maiti | renouvelant sur un nomine | fi pense, peut; 2@ & son plus haut point de | activités, ai elle entend les con Gans Paulo mM
: y ~ ge du Gouvernement aciuel | i pense, peut) . te * . PTIT CHARLES: Depuis A-
le site de L ¥ aa | ¥ lication de son pro | respectable d’années produl- | étre, quion devait Yattendre, | producti®. quelles sont LES | Hnuer, doivent étre définios et dam, es moll _ t P °
5 ee gui ect Z Ligne dans lupp: ran lent wait des résultats feconds, | bien que. depuis trois mois, al VRAIES IDEES DE LA COMPA © ge maniére détinitives. ee les mains sont en majo
we une Seadront ont attesquss | poet, te | Standard Fruit est infonnée des | VOLN:
not fi fusquicu morient of | que social Sans doute sia} Ces txis légéres = seraient ccs au YOLNY ROUZIER: Je regards
Tee elerio sera réduite cu | gitil d'une couvre de longue, | EXCLUSIVEMENT aliectées & | intentions du Gouvernement, de haut en bas, et men trouve
le 16 Fae tleoce. A co momenta in | haleine, mais la bonne foi ost | Vasphaltage de nos routes et |” Mr. Blackmon est un Cheval . bien,

: ai this les ongins mo | évidente. | déposées on Banque, sous le} ee FOfenback: ; D ans 8 Jours CONSTANT ARMAND: Qui
pARDIgE ternes chargeront, aes J rubrique COMPTE SPECIAL, i bt ous a Boe cifons un age ne voudrait dre dans mes bot
la oS qui est le plus fort ga | Dans le domaine de notre | Quand on pense-cur métaits |S" séjour parmi nous, &t at meer at tes? :
ve Gees intclement, réseca youtier qui nous iniéres | du marché néix. @ cette course | tions son atiention sur Jes pa | LUDOVIC ROSEMOND: Tous

: | roles que prononcail. en 1993 | . < Oehat Y able
Dans hut jours, exactement mai: ntenont qu'un vice Président les hommes seal ules, exceP
nk y 18 les pauvres,



oposé de | a ia vie chere, aiferyemie, into
| - le Président Sténio Vincent gui

= sq ici, nows avons pr
aliort fis | erable. on comprendra que ces de ig Standard Fruit, Mr.

le Contrat de Monopeie de la °
DANIEL FIGNOLE: Je Wow




















; — DE Mr ET ye & un nouvel | fit voter le Contrat aroles
CONSEIL : WRSON cal La vertu n’est jamais | taxes ne sont que joux den: | nae oe po Standard Fruit prend fin. mon, vient terter des démor-
‘Bod : ~ . i | que nous reproduisons dans phe ; ;
ed i qe nous avions eu G sourionte. Mais aussi nous | fant. ba 5 RRL | notre Edition de ce jour. 1 Comme nous lavions déid ches, clors que, depuis gy } blieral jamais. sans mes cor
AYERU Monnet la primeur & 20s ; ne proposons nen da’béroique | gn gomme, grave aux tra ~ Perit, nous pensions que la dé “jours, le Gouvernement a fait | culs de mathématicien,. is
_ en dunongant le dé | ou de colossal verux dasphaltage et d’amélic | cision gouvernemeniale serait | connaitre & la Compagnie son | Vieille chanson: .
3 ie PAmbassadeur et Me Limpét revét toujours un | dion de nos toutes, pneus. géja intervenue, comme Vat intention de ne pas renouve | Jean sFignoléy, Fignolé+
yout 6 ison. eee der d'erustorite. _ Copendnt | cuzoline, huiles , lourdes, ga- LA TERRE tend la Nation entiére, ce sont ler le Monopole. bis). sae”
) } b tas retour ce matin, | si det concourir & ue plas | | zoil, vot et oa i _ tout ET SON «CHOMAGE»? des centuines de milliers de : Mr, Blackman croitil que lv LA FIN DES ASSAUTS
: Sti ce, large démarche dems le et | cela sere 6 , pe . 6co CZ QUONT FAIT i paysans-producteurs de figues | Gouvernement Haition doit. de }<
| wen renouvelons nos | grés social: sil est adroit In!" | nomisé, LES ETATS- UNIS i benanes, qui espare 8! meurer & sa disposition et Pat DU CARNAVAL
L ne do bienvenue, cinsi.que ligent.prometionr, si est sépartl | . ; 4 be débarraesés du Monopole tendre? .
8 soubaits de poriait bonheur , avec objectivité et sms nocivi' Mais par del cea conmide Sous ces. titre et sous-tiire, "qui fait d’eux des caclaves de laa confiance de toute la Na ._ Yoies comment, avec Ube
a rations, Ly o le progras mar | nous commengons aujourd'hui ia Standard. | on, plus que jemais, est on visible amertame. Fiatibal an
! nonce lo fin des sassauts du,


































Hote socléié / dolt rrufour
dans nos démnarchos + vers ca|sement adoptées aux Elcis-U | H Ete et BH. Bourjolly qui ont nombrable quantiié de pay
; si | oats jos différents. secteura cuvrirent
1933, Planteurs indépendants quien | suaur-de leur front, et du pro désni chem comes. Mats, uth
fpre de Vellorl du trovail, de

SWE Dowvecux moriés, leurs: en | 16. ent recommendable ot 3
as Ce foriel du pays: @ yx a & Scar | la publication d'un Rappost in | Cela. aurait fait gagner un} tre lea mains du Président | 7:
| ter les cecilations meurbiéres | diquant les mesures de redres | temps précieux &@ MM. Jeun | | Lescot qui permeltia & cette iz ‘Camevals:
Abul comprendre quelle n'a Aprés 9 jours de otis,
plus te. choix qu’entre une ub progrés matériel. nis dans lo rate conte le met tout un vaste matériel & iete | sans heitiens de disposer bre a s pee
mage Agricole, 4 * partir yeuit, afin de. faciliter . tes i : ix
Nous proposons Ia vole & out meni comme ils. vevlent dé la | Je feu. 2 a'y.eut ab cherries bitte
| wre, Naturellement c'est la yoie vont} wom ie eee is, vicuront pas. & subir. le | duit. des entrailles de leurs ter | lisant culos, camions ef} cutee
¥ bouver con joug du dameux Monopole, xen. vébionles. lea lorous
Yéconamtes de Yéperqne. Elle pour vine. action eimilaie dane La semaine qui vient mor . as - cee
ont inbvitable, croyoaenens, uae [que to S2 dy Contrat Fi cent |. - Voix aulte on dome Page (Volz sulle en tome Pigs) |






AGE G

ser hig. Spina

| Ea Terre et

*

een

“@homage”

Ge quent fait les Rtats-Unis



_ Le problame agricola haitien

. avonenous dit hier, postule
“une véritable rélorme fonciore.
Nous avons sous leo yeux lo
brochuxyg do notre ami . Jean
». David. Yum de nos jeunes
agronomee pari lea plus com
poients et lea plus actife, Cet
te brochure .. on a’en souvient
eons doute .. eel intitulds:
CONTRIBUTIONS DU 5S. N. P.
A BR A LAGRICULIURBE
HAITIENNE. Nous lavions
peecourue 6n gon temp, nous
Ja fenilletons encore au mo
ment of nous écrivons, olle ne
pose pon le probleme dom
aon oraplour, dans la complexi
to de eas élaments divera, Pal
Hatiia oull.. Médications... ra
modes... non!

Cox le chémage agricole
cheg nous, promoteur da ve
phéonoméne fatidique de la mi
gation de nos campagnarda,
présente une intensité. une
aculte telles, gwil nous fot
un programme articulé, une
raulle politique agricole, qui
agisse directement sur les cau
sez du mal et non par inciden
ces ou por ricochets.

$i nous entreprenons dang
note Journal de diffuser. l'en
semble des mesures adoptées
aux Etete Unie en 1999-1987 au

point de vue du Régime Fon!

cler et de La Lutte Contra Le
Chémage Agricole. c'est que
cette cuvre de lAdminisiration
du Redressement agricole con
Hient lee principaux éléments
d'une roforme fonciére, c’ret
que Papplication nrogressive
des moyens employés dans

catte lutie mérite d’étre suivie,
par tous les f
pays ch une judicieuse réior |
comme |

POMBONE MOUS ..

me fonciére epparall
nécessaire au développement
économique of a la — stabilite
sociale.

eae

Voici le kapport inidiquant |
laction de redressement agri |

cole opérée crux Etats-Unis:

«De tous les pr
teu cuxquels
ton actuelle des ErateU
G faire face lore,






Yun des plus graves et des
plus urgenis était, sans doute,
ie probleme du chémage. Main
d@oeuvre excedentaze dans
tes centres indusiriels, mais pe
hurie @emploi qussi parmi ies
popuiciions agriccles: yn mil
Bon de fomilics agricoles
soit environ cing’ ri
pergonnes ~
cours de chomage en
«en raison de ews rapporls
avec ia terre cl avec le proprié



tcire, un tés grand nombre
de miayers (shate-croppars,
non bénéliciaires de secours

étuient dans une situction Bien |

plus mauvaise que -s‘ls
avaient regu», Résumant ses
observations, un comlié spé,

cial chargé & la Hn de 1936 de
faire rapport ou Président aur
le sysiéme de tenure Special
Committee on Form Tenancy),
estimait quune bonne moitié
de le population agricole (c'est
& dire environ 15,000.000 a
tren humains) vivelt dans un
étot diinsécurité économique.

Cette situation fit Pobjet d’un
examen particulier qui cendui
sit progressivement 4 ‘substi
tuer lo recherche de la gués
son & Vadministration de pal-
liatifs et Velfort de tedresse
ment & la distribution de se
cous. Lensemble des activi
68 qui.composent cet effort est
eujourd hui sous ia dirctiont et
le conuéle de P Administration
du Hedreszement agricole |
Form Security Administration) ,
ertéie le ler septembre 1987
pour poursuivre, compléter at |
coordenner lcouvre entreprise |
depuis 1233.

Pour meaurer la poriée “de
faction de fAdministration du
Redressesment agricole, pour ap
précier sea moyens, sca métho
ded; gee premiers effets at, par
gonséquent, sa valour. dexpé |





si leur propre

elle vegut io |
direction des alfaires, en. 1933!

- recevaient des se!
}
1993 et)

|
|
|

i
i

pence ot densoignement, Uiy a hd nombrous sailliors dp

*

est aécessaire de bien conuai
tre la nature du problame qui
RO pose & cotte Adminiatration,.
ceat- dire de prendre. une yuo
de la situation dont souttreat
jes catégories les plus pay
vres des populations agricolas
et de rechercher les causes wux
quelles cette situation wa ratia
cha,
LA SITUATION

On obtient une approxima
fon provisolre du malaise sa
cia) dane Vagricullure en gane
ral ai Vou réfléchit sur le fait
que la population agricole ne
disposant que d'un dixikme du
fevenu national, repréeente a
peu prow ig quast de la popu
lation totale des Etats-Unis, ton
dis qu'elle fournit et doit dle
ver le tors dea enfants du peya.

Quant 4 le situation dea agri
culteurs lea plus deshdrités,
ele se desing schématique
ment dans’ la manidre dont co
dixiéme du revenu national,
qui constitue le revenu agzrico
je, se trouve réparti parmi les
agriculieurs euxmémes: le 10
censement de 1930 fait uppa
raite que quatre-vingt dix pour
cent des produits agricoles mis
sur le marché proviennent de
la moitie des exploitations. Lau
we moitié des agriculteurs
ne regoit qu'un dixiéme du re
yenu agricole brut. C'est & di
te que ce huitieme-de la popu
jation totale recueille seuis
ment un centiéme environ du
revenu national,

_FAIBLES REVENUS

Le recensement de 1930 four
nit les moyens de traduire
cette situation générale en ter
mes plus précia de revenn {a
milial moyen, f miontre
quicn 1929, aunde de pospari |
t@ relative, 1.682.000 A ene
agricoles environ ont eu un
xevenu annuel moyen de
moins de 600 dollars, étant com
prise dans cette somme la va
jeur de tout ce que ces farnil
ies avalent produit pour
consommation.
Cette valeur entre également
i dans les calculs qui ont coa
duit le Comité des ressources |
nationalea (National Resources |
Committee} & la conclusion |
que phis de 1.690.000 familles |
agricoles, ¢n 1936, avaient re |
gu un revenu annuel moyen
inférieur a 500 dollars, préa de

la moitié d’entre elles n'ayant 4
eu guun revenu inlérieur ¢
250 dollars par an tun dollar ii
_8i Yon admet que la fenille |
por personne el par semcine
agncole a9 compose de cing | I
personnes).
{

|
|

oe

i

seennena



‘Soraamanaarnennncepcateteienmrtnticn tii mramretnteansily elie tontententhetttennitiimaniuienns Smetana semen

|
1

t
|
}
|

|



Manifestement, ces fuibles re
venus annuels moyens des caté |
gories considérées ne CQITSS
pondent pas gimplement a4 de
bas prix deg produits agrico
jes et & One insulfisante rému
nération du travail. Ils signa
jent une situation de chémage
partiel pour les uns, total pour
les autres, tomporaire ou de
longue durée. Rappelons
gue, méme encore en 1835,
prés de deux millions de fa
milles agricoles tecevaient des
secours de chémage. Un re
cenzoment des fumilles secou
rues en 1933 montre que les
régions comptant le plus grand
nombre de chémeurs secou-
rus ételent, pour la plupart,
des ragions rurales: dang cer
taines d’entre elles, ln propor
tien des fomilles secourues. at
wignalt de 20 & 30 pour cent

Ces chémeurs sont aussi
bien des propridiaires dépossd
dés par « falllite,.de culliva
trouvable subsiatance sur des
nure, que des métayers ou des
ouvriers agricolea sana em
' plo Et ne convientil pas’ de
campler porml @ux, comme
chémeurs partiels, les proprié
taires et cultivatours & bel) ing
tallés sux une exploitation agd
ole trop patito pour" ullliger
leur’ pleine force: de travail et
pour anmer & leurs familles
un niveau de vie gulfieant? 1

|
|
=













«e:

§
; :

- Ciné~Séiact
Samedi & 4 bres.
En lore partie:
_VAIGLE INVINCIBLE
. (le at 26 éplsodes)
En 26me partie:
PINTO KID .
we grands tims daventa
wEuléos: 25, 50, 1. gde om
& 6 hres,
En premiére partie:
, LAIGLE INVINCIBLE
, ile et Ze dépisodes)
En 23me partie:
Louis Jouvet, Jenny
Vou Sucheim dans
VALS
Grand drone d’sepionnage..
Lo figure mystéreuwe d'un
grand magicien.
Entréem: 0.25, 0.00 at 1.00

& 8 hres 15
En lére portio:
VAIGLE INVINCIBLE
En Same pertio:
Une magistale production
de lu Columbia Picture
ADHESSE INCONNUE
fou le Calvaire d’une juve)
La vie en Allemagne hitle
yienno sous les bottes de la
Gestapo... Un film poignant
Entrées: 50, 1, 2.00 qdes
Dimanche a 5 hres.
En lere partie:
Actualiiés Universal
En 2ame partie:
Constant Remy, Alice Tissot
dans
LE PETIT JACQUES
un film de tendresse et de
dévouement Un poéme dé
dié & lenfonce..
Entrées: 30, 1, 150 gdes
& 8 hres 18
En lére partie:
Actualités Universal ef Dessin
Animé.
En 26me partie
Louis Jouvet dang
EDUCATION DE PRINCE
Une cinglanie satire magic
lement mise en vedatte per |
magicin Jouvet.
Entrées 1 ot 2 gdes

COMME JE ME COMME Te ME SUIS DEBAR

RASSER DE MES RIDES

Jo n‘en reviens pas moiméd
me, écrit Mme V.. lorsque je
vegarde mes deux photoyra
phies prises il y @ 8 et 10 jours.
Javais des rides et des lignes
sur le front, autour des yeux
et de lc bouche. Mon teint
Stait sombre et terreux. Au
jourd’hul ma peau veloutée,
claire ef sans ridesfait fadmi |
ration etlenvie de toutes mes
amiss.

Je leur dis a toutes d’empio
yer la CREME TOKALON, Plu
sieurs d'entre-clles me = rirent
au nez jusgqu’d ce qu'elles
Yeussent employée ellea-mé
mes. Apres en avoir vu les
résultats stonnants, elles en
sont aussi emballées que je le
suis moi-mérne.

La Créme Tokalon, couleur
rose, contient du Biocel, surpre
nant et délicieux aliment de
jounesse découvert par un cé
lébre Professeur dé \Universi
té de Vienne.

Mettez de la créme Toka
lon, couleur rese, le sok avant
de vous coucher: son action
nutritive et embellissaunte
s‘exerce pendant votre som
mel. La pecu devient ferme
et exempte de rides. Ayez
donc co teint fascinant et jeu
ne que seule peut vous don
ner la créme Tokalon,

En vente 4 la Pharmacie §.
Gelrard, rue Férou, Port-aru.
Prince et au Bazar Parisien,
rue du Magasin de l'Etal.

itl

sinzecticide EXTRAORDINAL
Res te insiantanément Panct
tea, Ravew, Larves de Mousti
ques, etc, otc :

En dép& ou RRUM CHAM
PION G.-1.50 la Boutelie.
fernillea agricoles dans: cette
situation. . Eatce méme forcer
ia comparison que de rappro
cher de Yétat de chémage Ja
atuation de quekyae 500,000: fo
milles de propridicires ot «do
cultiwatewa oc ball qui sont
Obligés “de rechercher une in
touvdble subssionce eur dee
terres Wop pauvres?
yy, see

Holt,





s

4



‘Bex
Samedi & 4 hres.
En laze pasilo: .
DANGLE INVINCIBLE.
Ve ut Be épisodas)..ot
MYSTEHIOUS AVENGER
2 filma d’avontures do
Columbin. ‘a
Entrées: 25, 50 ot 1.00

a 6 heures
En lére “partie:
LAIGLE INVINCIBLE
(76et Be Gpiscdes) ot
“LA DAME DE MALACCA
avec Edwyge Feuillére ot P.
Richard-Wils.
Enudeu. 25, 50 et 1 gdo
& 8 hres 15
En lave partie:
VAIGLE INVINCIBLE
(8a et 106 épinoden}
a Zére parle:
Sacha Guiry ot Charles Das |
la! champ dane
| LE NGUVEAU TESTAMENT
Entrées: 50, 1, 150 gdes

A oe

le

Â¥

»



Dinache & 10 bres 90 a. mi.
Matinge donnée ou profit des
tNOELISTESs
En Jere partie
Actualités Universal et un
Dessin Anime
| En Zéme partie
Martha Eggert ét les Petit |
} Shanes 4 la Croix de Bois
tA oSYMPHONTE INACHEVEB
Entrées: 25, 50, ef 1.00

& 4 hres 30 pm,
En lére partie
Actuclitées Olihpiquet
En Zome partie
P, Blanchor, A. Ducaux, 8
Branoy et P. Larquey dans
LA CHAIR ET L'ESPRIT
Eniréea: 50, 1, 1.50 gden

& 6:30 et 6:30 hres
En lére partie
Actaaltées Olympiques /
1 — Front de Russie. 2-
Front d'ltalie.. 3- Le Se
| cond Front... 4— Les Evéne
| ments: qui ont préludé- &. I'In-
vosion.. etc, Et Black Out
Joe Fantaisie)
En 2éme portico
LA ROSE BLANCHE
Un grand film parlont fran
ais. Une des plus grandioses
productions de «La Columbia
Pictures». Une des realisa
tions les plus magistrales de
Gregory Retoll. Une oeuvre
inoubliable..
Un Chefd‘Oouvre de Gran
1 de Classe.,
i Entrées: 1, 1.50, 2. 2.50 gdas |
.
AVIS
Comité de Sélection des
Boursiers Haitions
Le Comité de Sélection des

Bowsiers Hoitiens porte @ la
connaigsanpe des Candidais
réguliérement inscrita pour Ja
bourse en Art Dentaire offerte
por le Kellog Foundation qu'un
examen d'éngleie aura Hea le
2 Mors 1945 4 10 heures du
matin au local de la Faculté

de Drow.
POOPED NOLL REIL OL DED DD IDOL PIAA,

AVIS IMPORTANT
Je tens & Informer le public
que le nommé Avilus Leriche
nieat plus en droit de vendre
ou d‘hypothéquer des biens de
la succeavion Blanc Leriche ou
de celle de Victoring Leriche,
n‘étont revétu d’cucun © pou
voir de la part des cohéritiers,
Sébastien LOUIS
Mandataire des sus-dits béri-
Hera,

|
|
|

. NON Noon tht,
TORETIC. DES MORTS
Pour la dernibre tellotie ~~ ot

{ femboumenient de ia déponil
le morielle d'un parent déoédé



~ 1P a nd guna

1 En lére portie

nathan







Samedi & 7 heures’ 30

Soude d'Adieu du Jaz: Cubain
SIBONEY
En ome partio :
LE FILS DE THARZAN

-Aaous tives frangais)

Entrée Générale Gd: 1.50

Place réservéus 2.50, Taxes
’ incluses, ‘

Dirsanche & § heures 36

Matinée au profit des enfants
pauvres sous le pabronaga de
la Croix Houge Hoiflenne.

CEST DONC TON FRENE
avec Laurel ot Hardy

w. Laurel et Hardy victirne du
plus amuscant dea quiproquos..
Leare! et Hardy, dont les sket
ches vous ont iant amusde pla
1 dba dans une aitugton lavrai
, serablable.

Entrée Générale Gd, 0.90

a 6 hres 30
KATHLEEN
(gous tines frangais)
avec Shirley Tomple, Her
i bert Mershall, Lahaina Day

i » Graand Kathie chante
|
\ écide de se bate avec la vie,
+



quand elle sour, quand elle
; déc’
r nul ne scurcit rsister ad ac
puissance de séduction. Sen
boutedes vous feront sourle
meis vous né pourres vous dé
prendre d'une intense émotion
en la voyant soulfir, sanglo
ter, s@ laisser ler au déses
pol...
Entrée Glo Gd, 0.80

& § heures 15
__ PANAMA HATTIE
(sous-titres rangais) |

|
then, Virginia O’Brien.
| PANAMA HATTIE

/ a connu tout d/abord une car

riére unique cu théGze et a
; 66 représenté pendant quatre
{mois sur la scéne de Broad
wey!...
PANAMA HATTIE

‘gst ‘aujourd’‘hui un des films
les plus speciaculaires de lo
Motro-Goldwyn-Mayer

. une action. menée avec
un entrain endiablé.. un jaz

jorcbes... des minufes dune
folle gaité!!

. la beauté d’Ann Souhern..
la verve intorissable de Red
Skeltone... et les chansons de
Virginia O’Brien, lactrice an vi
sage impossible... et lea exhi
bitions extraordinaires des
| trois danseuzs négres, les «Ber
ry Brothers»

. an film qui éclete comme
un feu d’artifices!!]

Entrees: 1.65, 2.30
ERR SST TENCE OO LLCO OCS

MEVOIR B. LAMOTHE

Rue de la Révolution, en face
de la Chambre No. 11
Auiomobilistess, en cag de
panne, carétez-vous & cette a-
dresse pour répirer pneus et
chambre & oir, Un service ox
tra rapide de vulganisation et
de raccord. Servies de nuit at
de jour.
CARS aN

Machine & dope Regungtos
Mcchine 4 calcula: Medien 4
Fuouns, papier cabo <.s
Paitea vos ochatw ches



|



® Quand la pean dovieas

sop ny

dou OOrenan di
Seléa.de Pétsels
1%, Steals

» Adresse: Grand’Rus, Not

4



avec Red Skelton, Ann Se -

qui met les fourmis dana lea-

(ATTENTION |

Planteus de Noix de Coco
Silver et Stark

| AOHETENT TOUTES QUANTITES DE NOIX DE
QUI REGVENT ETRE UVREES A PORT-AU-PRINGS
SADRESHER A

Silver et Stark

































:

I



STAGE MAGASIN BATA
OU
HOTEL SPLENDID TEL. 5591.



idee Eee

ODLAEELERARAIERA EDEL Heh

-beterie de IKlat Uarttieg)





Grew Lot SLU Goudes

1.768 low gaynania

Le Billet 16 gourdes —~ Le Coupon 2 gourdea
Pentes votre chanes dap aujeurd’hu)
Achetez un Billet de ia Loterie.

Aidez la Loterie de VEfat Hsitien 2 voursuive
oon ceuvree de blentaleznes.

enaminnaine:



NM
~~.

s

is













AUZ:-QRANDE: MAGASINS.

SAIBH--NOUSTAS


















“Ils sont plus Heurenx

AYANT LA SANTE

Cratophe, ea fa
Pacheine.

jecn ol see onions
Lovie Raymond ot
‘M. Edner Joon,
| Redrigue lean
ics, Mme Euging
gen entonis’ M. fo
, Mme Anos

pt leurs enfants
» Fovrier Valea et
Vere Vee Vara

ET PLUS EN SANTE AVEC DU ELIM

Les enfanis ne sont jamais de mauvaise humeur ou irrite
bles lorsqu‘ils sont en bonne santé. Tenez-leg heureux et on
senié avec du KLIM & Yaréme appétissant... fiche, crémeus
et ooturellement fais, Is boont davantage de lait lorsque
‘yous leur donnez du KLIM — et sa haute valeur nutritive lea

in et leurs enla's - réndra fore ot réatstants, Remplissez lours verres de XLIM aw

asse, Mr

, el ees enfants 1
jes amis qui-leur oni
preuves de sympa
gion de la mort co

glen de crore & leurs
de gralitade.

nce, 16 Février 1945

Yul

Ponce vivement Smucs

alg ited de lew 14

¢. THEAGENE LISSADE
te LUCE MERON
ent sincoroment le po |
de Vaogdue Tee Sic

qui do loin leur ont . — ve

des pve de sympa nen. youre .prore Comptablaen onrzank

“4 Fy chagse’ 8 la: Ban ne Nationale de®
Compe ee j a

Prigorifigque Suilt
Na bs Plaia
t.

Ler uloge day
baie

telat 65 de Vian? eal iv de Viande’= sa Produ do
Charcuterie + Fruits + Confitures * + Soupes ¢ Huiles

pent a

Vos bueeas
ont besoin de Soins

. Besdemes, votre. chavelure est. pour
youg la plus belle attraction. Pronesen
gain dés maintenant ot vous Io rendvet
belle pour. toujours.

Leves.vos choveux réqulldrement: moa
aan sce fot vot te eo

Bevnaaay, coe tetert sare ea

chavels area Vartrémtid des a.
Oe -gerteeitro wm rasines Sen hevemm
ae Svar lo mosimum de béndfics de cetie
sngrveBiowse lotion copllatre. Puls, brow
aes vee cheveux et vous sores onchan
téas de.Vapparence of du charme de
votre ehevelure.

Désortots, vous n'aves rien & onvigk

srax Gofex de l'écran, pour qui la dheve-
nate om un tacieur vital et important.

Bulver lour exemple ot coll de wis
en qui depula deze géndrations
yeni que le TRICOPHBROUS DE 5.
eat incomparable pour le soin dew che
veUR.

Arwpaentes la beaaté ot le charme de
vole dhevolure en omployent be

TRICOPHEROUS DE BARRY

OH N, SOUR, Disipihavrar

MAN DPPLLIEDALDPD POR DH

Visites la Maison

Frank

Ct veus trouvere :

128 FAMEUBES BATTERIES EXIDE 13, 18,17 BT 18
, PA QUES SL

ag DECORTRQUEURS ARIZ MARQUE FUS SLECTRIQUE 10, 12 ET 4.

COURRCIS POUR MOTH@R 4.

CHARGEURS DE-BATTE:B.

ELANON POUR VOITUR ET CAMION
sSPARTONa

MATELAS «
SOACHIZ ETC, ETC.

RENDEZ-VOUS

pendant toute a journée
et apras leg spectecies
EST INVARIABLEMERNT

almar’s Gate

MARGIE

_teatggsmtasimentetintes
3

Na separeille
de Bristo

Heconnue comme uo grand purib-
ecteur da sang.

Préparation ofiginale et véritable do
Dr. Bostol et ser pour:

Â¥AGE &

_ ke Systeme Moxzein.
out Dangereux

LY
Nous avons, on touie lboria,

woune pole opunon Bur ie bye,”
N lene Ge GolsuuChOn oe
judusnl. qua ost doweur 3n |
Jauuusophic, *

ver

MOU; GoCleur ef
J taeda Gk Wee GF BA,
egaivigent,

Nous ne chicanons pas pour
savoir, aL oul ou von, Mr Mou
sin a tous ses diplomes dont ic
demier qui nous interessezcit
pourtant dune fagon toute spe
cals. Mole, ici, dane cele
iMigigon -- Hous praliquons ou
verwanant le = protecuonisme
dont a tant besom lélemeni

lhoutien pour se delendte con
ta Putranger. concwient, avaa
tage par aoe complaxe d'in
feriorie,

Li noun em revenu quia ig
auite de Vécho a.aime du pu
bliciamy huilicn devant le aan

ger que représente le systeimne ;
‘ «le bois xe wouve & Vintédeur

Mousin de construction, un in
genieur aurait fot des ennui,
\ en que’ pour avoir oping que
i le départument devait blen inet
ire ie new dans la quation.
Comme «Mezzo termine», i au
rait été décidé qu'll serait inter
ak & Yarchitecte dirancger
demployer désormais le
«bois mangue» Comment le
‘département des «T, P+ peut
contréler si oui ou non, le trés
Chey Architecte uent comple
de.ses recommendations? Com
ynent peuton supposzer qu’ll se
41a enthousiaste & utiliser Je
| ebois fers plus. endurant ot
cotitemt. plus. cher dlora qu'il
ge flatte. de construire bien
meilleur marché que ies ar
chitectes et ingénieurs hai
tiens?



ment dans une question d’or
dre technique puisqu'll s’agit
| dun systéme de construction,
| nous nous sommes adresse”
un architecte, ayant construit
& wavers lo Républi hique plus
de cing cents -batisses? = bal

dings commerciaux, offices ad |

ministratlis, résidences privées
de. tout style, devis moyens
et tras élevés, 1

ddressé & ja Société des Ar

i chitectes et Ingénieurs Haitiens |
intéressde +
‘que le thuldire des «T. P» ou |
Voici |
| apiy emploie tés peu-de ct
Dement et de chaux.

| plus directement
wn consfractcur privé...
jes explicotions qui nous ont
été fowrnles el qae nous land
trivons sans la moindre addi
tion ou goustraction, s‘agissant
de choses techniques...

«Le systénie Mousin de cons
struction quion est en = train
«Wadopier chez nous est dan
«gereux au point. de vue de

AFPECTIONS oT MALADIES DU SANG 1

ai-pour. celles provoquées. par
LUBAGE GERE DU. MEACURE,
DU FER, DE LA QUININE ETC...
Aussi pour les
TIONS RHUMATIISMALES,
MALADIES DE LA PEAU
Allections Névralgiques, Débilité Ner-
yeuse et Générale du Systéme, Porte
Wappetit, Langueurs, .. tourdissemen!
at Atlections du Foie qui méne. aux
> FIEVRES BILIEUSES ET AUTRES.
* LA. JAUNISSE ETC...
-. Les malades pouvent: éue aasurés
qui nente pus dana te
‘cament la moindre particule de sabe
_fenee mercurielle ou aucune subslace
vénéneuse. 1) est. poricitement inoten
ee ee ae
nes gal ont besdin d'un bon reméde
pariisateur at tortiliant; sane foie bs

TTR!
‘ PILLULES VEGETALES DS

“BRISTOL”

Ayant & coour d'opiner-saine’

nous a re
proché de ne, nous 64e pas ,

vechnique, acre gous le at
«qhe Uindneer - Maia Varchi

Pwtecle et ingénieur haitien ae

«ponvent Yadopter, Le aya
ame Mowain vouhkolt sagpa
senior & celui d'un grand: at
«diplomé de VEsdle- Spa
clale des Travaux. Publica,
«du génie ei du bédmont. 1
eomployalt des bois de «Da
«me Mories dit. bois de fer,
«des essences tra dures. Lee
«constructions de ce type sont. .
sonore solided, le Service Hy
drawlique, lu. Poie Leys, — @ic,
«le bois a'élalt pas ENROBE
«dans la magonnene, nities
«CONTREPLAQUE,. BOULON
«NE & lo magonnerie gui etait
+EN BHIQUES. Une plaque de
«ter poste & lextoriour du mix
syecevall Vécrou..

«Dans le systéme Mouain,

«le ja muconnerie on tulleuuz,
stoun les colina sont dlevda on
«tullegux, dew bola de «Man
gueé de 3x3 aervent de moa
stant pour les portes et les lin
tecux soil de. bois de la mime
«espace, Ces bola «manque»
«sont des bois roulés” prove
snant de larrains marécageux.
«Ce qui provoque ie détacte
emant dea différentes couches,
«Ce sont de tels matériaux qui
xdeivent assurer 1 -- lo char
«go. de lac magonnerie de tuf
sfeaux 2--~ du plancher, 3 --
sie poids de ia charpenie ot
ede la couverture en tulles

«les projets on majeure parties
sont un jolt de tuiles, telles
sles villas Barreyre et Brondt,
«4 -— le surchage des meubles
«et dans un certain sens qui
«deivent réaister G certaines
«poussées dues at vent. Pour
eles profanes, la poussée ast la

> sforce perpendiculaie dgissant

«sur le our, —- barrage et cu
etres botisses. Pas de boulons,
«pas déquerre en fer reliant
«leg montants @ la sabtiore,
ePor dessua le marche, le tuf

i fean a un poide variable sul

«vont qu'il est sec ou humide.
On pourrait toutefois. obvier
au deuxiéme inconvenient en
comployant comme — revéls
ament un enduit sable, chaux
«et ciment & propartion de 1.
22, 4. Motheureusement, Moa

On ne-~
«peut gerantir une complate
s@tancheliés, Le — systéma

i «Mousin, c’est Vhuraidité dens
‘ alea murs de

tulfecux, ahold
«gnant les bois smanguos 58

| «détachant par couches. Crest i

sun danger publics.

SERVICE
TAREPROCHABLE *
Assoriiment Incomparable,
Provisions AHmentaire

aa
PAN AMERICAN BAZAR
Angle des Rues Pavée
ai-du Centre
“. Phone 2358

“Mosqui « Terror

La Créme
Avis

ies mcuvaiees odours. do

_CONTRE LES MOUSTIQUES
En. Vente Chez
Â¥. N. BAILEY
ae Rue du Maygasia de.l'Etat
Tel: 2183,
En détall G partie d'une gour
de igde 1.00). :

important
Reppelezvous que pour ga

tonepiration.
Elle eat douce, blanche. 4% gner jen 50.000 gourdes de la

Hoate.

Loterie de Yfict Heiter,

sPumoline s'évapore dés qe gry) d'ghord preadre aon billet.

vous ia frotiez sous les cles: = Mais 4

qui sodressez, si co

lex. Elle v’est pas qrodmeouse pout & Paul Enlle M. Desdu

at nirite par la pequ.

sea? Oul, demandes youre bil

Dememeee la par son nom jet 4 Paul Emile M. Desdunos.
_—

ibe




Special. Le “Nouvelliste”

AUS ECOUTES DES CEM LINES DE POBTES DE BADIO’

DES NATIONS ONES, PRU
DANS TOUTES

PhGBANT Le0ne NOUVELLES
LEB LANGUES.

Mt te 8 nn

Dernlére Heure’

Sorieeee bf POV on La piste
Cv ayia wliitincsisd GL GU vabiiade
Rivas Gow Ghar Uh VCibieiil
a pou Ai Vee Guile 6O
Hi vl U GWojuud, L868 juponad
Pousuni Gud ioe Ulisse Ue
Mreiiqiseituss URLS LWO,
Ra
GO doase GnuUHee Que ve Miu
ba EMule 185 bombargiens |
Haasted URAOTNULL CMU ual
1 OME.

weVAM 17 Faw ba hote
jupouuise so cache loujous ot
het ia batae bun qua lu
ihe UMorlcaine pésotiy dans
8 Tepulea,

LUstiaaiie 17 Fev Larude
SOViGulue complolemeui EE

Ve tanasseser ha bf Fev,

Coie sraaden, ka Gapiale ue
da ues gus | Oder bt Boda
GiMOneY que jes russes ont ac
cupe la prove torte de Crouse
sus [Ooer,

ROME 17 Fov- Les ameéri-
coing en habe ont retraud eur
jeg positions de Monte Cauca
ick,

BRUXELLES 17 Fev L’Ara
buesuceur des Etats-Unis, Saw
ye o declare hier que de ious

jea alles des Ktats-Vais, la
Belgique est pour ic mon.int
io seu pays qu emploie 1. 1¢

ciprociie dans faide du Prei ot |

Bail.

STOCKHOLM 17
Commissaire Nazi dingeant
Norvege, Mr. Jose! Terboven a
declare que la Norvege sera
Cetendue a iout prix caz
est Gune valeur stratsgig
pour lettori da guerre allemand

LONDHES i7 Fey..- Dans
ne letze adressé¢e au «Londo.
Dally Heraids, Yea Premier M
niste Poloncdis suggere que lus
bonteres de ia Poiogne
en mene temps lixees

te

eke

a



soent |



ei a@ 1, Quest, comme elt

éte a@ VEst

PARIS i? Fe
gent de Police « Dijon, Jacques |
Mersac, a été lynché
ce dang cetty ¥
que ie wibungi eul ai
proces comme collapora
tw.

MANILLE |














7 Fev

pea cmericcines ont occupo ja |
presquile de Bataan. Les umé |

rocding ont repris en deux se



moines celle presqu vis
“avaient delendue d
mow,

WASHINGTON 17 Fev.- La
Chambre a volé la Lei du Sé

nateur George, detachant
Service des Préts au Cormmer
ce, du Département du Com





merce. Les chances de voir ia
nomination de Wallace
tiiée cugmentent, Certo



re artivera devant le Sénat j

ler, Mors.
LONDRES 17 Fév.- e

Himmler ont décréte l’etat de

siége dans toute | Alemagne, ¢





_, lorces sovietiques jancent une





Hiller et j

BL
ae

Pyolantas ont attaqué aujourd’
dee Codie delivovuureds
| €isuids tana qup w auton’
NURS ObLOnaER oliees
ont wpere dea coups uu but aur
des concentrahone de Woupos
demigie ie trout
NEW-YOnK.-- La comtais-
sion federaie dis comunincd
fons amencaines a cupta ia
yadie de Tokio dans un vom
mumgque du quarer imperial
i MIppon annenyasl que aos a
| vin aporant de pore cere
nela onl encore aHaquée aujour
wna des objcila guns is
lenutoite japonaia. Us pou plus
| iad uae aepeche de Agence
bomei u Gnuoncé qae plus de
jy fUU appara ost opard des
[ sore gu bul guy des comps



dauvenion of dus wiles do
viens dans la région de Kanto.

LAmuuute bri
caucus

OWN bs.
jammy Me G COR ce
anu; que ie soug thar Pol-
polag, iun dee submersunes of
yicas Gui avall ukie Gu ravi
went ae Le ae Walle durant
ccs detnigis jours, AG donne
aucun syjue de vie depuis
qavigués jours ot doit 6ue con
aiere Comme perdu.

, JONDHLS-- Un ordre cu
| jour du moechal Sialine a an
| wouce Gujourdoul que leg jor
| ces sovienques ont occupe ia
“| ville de Wormditt en Prusse o-
| nealaie. Cete ville a até captu
| ree par jes troupes de la Jema
|

4

atinee de ia russie Blanche du
morechal Chernickpovaky.

WASHINGTON. Selon un
commiuugue du depanement
7 ae, le secretane abiat aa
| yunt, Nelson Hockeielier et plu
Svws cinousadeus de pays
idumpamernicuns qui devent
i plemme pall aig procuaime
coniwrenve imneraméncdine de
Moeaco sonl purus G10, ce mad
bu pur avion vers Mesico.

inwtwiaths.— Selon i coxm-
menaeur miliaze allemand,
ie come) rast You Hammer
i est wes propabie que = les

ab





hin
Tan

koatale contre Be!
Franka:



tes leg batcllles qui se
| vrent mdintenant sur le front
| de ikst peuvent éte considé-
| tees comme des operations pré

mines @ cel assaul nal
qui ceriaimement sera déclen-
et Oder-

ij
i
i one enme Franicfurt

+ bruck.

KRANDY.-- Selon ie commu
niqué officiel, le résisiauce ja
ponaise contre Yavance des tor
ses alliées gur la céte Quest de
ix Bumanie est mainienant te!
forte, pcrticuligrement dans ia
region au Nord Ouest de
Kangaw a quelque 30 miles a
TEst d'Akyab.

LONDRES.— Selon des sour

ces guiorisées norvégiennes,







i
i
i
i
i

Kuestin, L a ajoule que lou-
it
nw!





ARRIVER A PORT-AU-PRINCE DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGEAES DU VENEZELA

De gauche a drolte: Le Charge d'Alalees Paredéa, le Ministre Parra Peres,

Dr, PERHA-PEREZ

nove Ministre

isterimalre Jucques CG, Antoine, lo Chef du Protocale T. Carria.



‘

VEX AMUASSADEUR WHITE
ECHIT SUA LES TELATIONS
PAN -AMERICAINES

Ho






Ex Ambussadeur Campbell
White qui « repreuente lea
Etate Unis en Hall assez song

tempe a Go mis @ la retraite.
Depuis, Uo ecrt dana le «Bali
more Sun» des arliclues sur 1.06
yelations inter Americalnes, us

sire enveiqrveaieste te

BEX

sex intére.

ariicles,





DINGS LOPRE
Viuues. ve bOnuan
BAe roilOn bi BOLIVAR
Se maim i Gouvernemvat
de ia hepumique a decore aw
yruue aoumer de fliare Pe
ion et Bobvar. Mr, Wing. ven
Zueken Lopes, gui dermergment
oa passe plus @ Gun Bios ¢n ha

i

EB

Rou

Wlelies ae & Pays,

Comme nous ij annoncions
hiez, dingemeur @ 1emis copie
Ge son taporl Gu President baa
cot



}

Nous souhaious que ce do
Cument SQ reucduy public.



UN ATTACHE AGRICOLE
A WAMBASSADE, DES









EIATS-UNis,
ii porai quan uhache agre .
Rome Cu Gayl @ +8f venu |
fpouw lAmbassude des' Etats.

' Unis a PortuuPrince,
Crest Mia, fomner, Avec ce
nom, om ourcail pu crore que
‘gest pour ia tanner. Mais |

AE:
@



ii sembie que Cesi pour J Agr

cudure,



On sait en eet quéavec le!
Projet de Cooperative de déve
loppement ¢ leg
acuviies Al Fo



réign Loonomic Administration





t
bet celles du la Unrra, un ex
t +
° | Pet agronome pourra aider
‘ YAmbussade de sea consells.

Nos meilleurs vooux a4 My,
Tanner.

MRC PETERBARTH

DANS NOS MURS
On nous informe que Mr. Pe

ants. Nous avons de |
mondé & avoir la série de ces!

i @lUdIGD! 68 POsSibinies indus :

FAIGORS A CUBA CE QUE:
MIL SICHE AVAIT FAST Ici
GRiaud jes pelntrea cubaine |

€



Lom eu & exposes leura ovuvras,
i on
jo Haiti, un expert, My, Sler
i
;

pliquer lea idées, et dévelop-
per le sens de la peinture ca
baine, wu cous de Exposition,

; Haitien expert en la matiéro
| gual expliquerait ia peinture hai
tenne? :

*



ePnILOSOPHER» NEST PAS
eCALoLvitin, NA PETER
ii Jean DE HOSEKT
Dans un arucie puplie dans

jes «Cahuers Hake sur iG

penses shomisix, jean
pert conciul: «Pauosopher nest
; pas caivinder, ni peter...
(Peter moune, Dien entendu).
| § sagu, non seulement de
/ponnalssunce abstrmte, selon
lie xgison pure, gmais des con
| ditions d'equilibre de Yhomme
@ans son milieu.

jean de Hobert est «impaya
bles...





AUTOUR DU HEGLEMENT DES
Lnvibilits ALLOUSES AUX
PavedioiAlnns DLS Ton
AALUNS D1IULS DANS LA ZONE
iiepniVael A PEON VILE
Nous attirons attention au
| Departement des Finances sui



le
|





| garucie ¢ du Decret-Loi du 17

T puset 1941 qui hu ict oougu

par



on de tendre publiques,
un avis publie immediater
au Monueur, les transacuons
mlervenues entre [htai ei
proprigiaues des terrains &
aans ia dite zone.
Depuis des mois, des

meng aurcient eto
acne qucucun avis “plait été |
publié encore.

i



7 ak

iiues

segle



LE CONCOURS DE DICTION
ANGLAISE

Le -concows de diction oan

giaize, organisé @ VInstitut Hai

Lonoviumericain, par les soins

diligents du Dr. Mercer Coox,

et créé des cours martiales pour | les avemoncds ont déja infor | terbarth, Agent de J'indusirie | a en cette annee un plein et en

aire & Le dud



fuger qual
te & mort Lau nazisme, Ce dé&



ét rodiodiffuse fait savoir que j

ces tibuncux seront ordonnds
por Hiler sur la recommonda !
Gon de Himmler.

Derniére Minute.

17 FEVRIER A 9 HEURES P.M.

NEW-YORK.— La commis-
wlon fédéraie des comununica
Yona cméricaines a caplé Ja
radio de Moscou dans une dé
péche du journal Pravda an-
nongont qué les uniléa blinddcs

russes aprés avoir capturé Som |
morield ont avancée jusque sur

ig rividre do Neisse. Lia radio
a repporté quasi que les ule
monds.pnt lancé plusicura con
tte attaques dons le secteur de
ja terét de Cottbus,
LOWDRES.-- Belon le buble
tin du quostier général de la
force adrienne américaine on
Europe, plus do 350 torteresses

Lime les autoriiés de ce pays
: qu‘ils ne pourront pas ce prin
temps fournir des tracteurs et
quires machines pour lea ta
| vaux de ferme & la Norvégs.
Aucun autre détall n'a été don |

i nd, Cette information a été pu

rale des communications amé
i ricaines,

LONDRES..- Une informa-
fon de derniére heure dy front
de l'Quest a repporié anjour
@hui que des éléments de la
Y6ame division américaine ont
avancée de plua d'un demi mi
lo ay Nord Est de la route Ech
ternach-lrel en occupant des
hauteurs dominant In riviére
de Prucm. Por adleurs, des
forces dela Séme division da
lo 2me armde ont avancé de
prés dun demi mile au Nord
Est @t ont cupturé l'peportanio
; vile de Schakweiler & quelque
6 miles au Nord Ouest d’Echior
nach,



|

}
i



de tresse, dé pite et d'accajou
aux Etats-Unis, est dans nos
rours depuis. jeudi.

|
|
| 0
|



-

f
Yen dissuade pas, nous tiche |

lui, sur le mouvement de la pe

tite Industrie sur le marché

Américain.

Mr. Peterbarich est un Tech
nicien-Expert qui connall tous
| les secrets du moetier.

| Peu ére nous diratil les
causes de la dépréciation de

nos produlis, ‘nous expliquora



til les procédea de lg ristour i ments au Dr, Mercer Cook qui |

ne confidenticlie, toutes choses
qui poralyseat le commerce de
la petite indusiie huitienne sur
le marché extéslour, alors gue
le mobme commerce aur le mé
me marché pratique par d'au
teen pays, Jes Tes Philippines
notamment, connalt des succhs
de plus en plus crolssunts.

B doit étre ici pour affaires. |
Gu n’est pas trop préoceupd | le parmi de nombreux concur
ou si le Trust des Réehigiés ne” vents. C'est sous le haut pao |

tier succds. Crest Melle Kilda

lério Conez et Mme.née Andrée |

i
| Gauthier, qui a été la louréc

nage du Président Lescot et de

bliée par la commission fad6 | rons d'avoir une Interview de YAmbassadeur Orme Wilson

|

que de concours a éi6 organi
86. Le Message du Présideni
Lescot dit en quels termes le
| Gouvernement de la Républi
que est soucieux de lenseigne
ment de l'anglais dans ce prrys.
été offers aux lauréats. Nous
présepions fous nos compl.

a 6u iniéresser la jounesse hai
tiennd & Vétude de cette Jan-
gue si ulile pour le rapproche
ment. haiticoo-armeéricain.
La/rue est le sclon du peu
ple, mo lo sulisees por aucune

souillure,

seco



& WN. dH)

est venu de ia Havane,pour ee

Les peintes haitieng vont |
exposer & la Havane. — No
pourrditon pas ¢envoyer un

de Ro |

effectues |

Canez, la tile des artisies Va- i

18 Dictionnaires Cassels ont |



LA LEGATION D0 VENEZUELA
NOUS COMMUNIQUE

Un long communiqué de ta
| Lagation da Véndésudla noua
explique que lew Etat Unis ou
Véndésudle sont entrés en gust
ro contre LAllemagqne et lx Ja
: pon.

Nous publisrons ce document
dans pele prochaine édition.





ANNIVERSAIRE DU DOCTEUR
JULES THEBAUD
Les omig du Dr. Thébaad,
Directeur Général du Service
National d’Hygiene, fui ant
dressé ce matin des vooux
CUreUx anniversaire.
, Nous y joignons les nétres |
et renouvelone @ cet actif et
coneciencisux Chef d’Adminis
ration nos sentiments tds
cordicux,



Pd
dt

|
if
'
| D
| hae
|



ENVOI DE COLIS
EN FRANCE
Groupement des Frangeia Li--
Nationale ~
Les personnes qui désirent
expédier, par Colis-Postaux.des

=

Ab stem sant nent cee

| bres d'Haiti et de la Liberation

Flurnour..
Salto}

sete on ee
| dowtess, prirent jag uns dos
' gett, ee autres cere reduvion

_ conditionnelie; 1 Gdo, it, 2!
' Uses. 20, 9 Gdes, 30, salon Vim

* portance du Butin G emporter, |

La of eut lieu 1d plus violen
le renconue, dana une olfensi
ve shrusquees, ce fut au Che
min dex «Dedless: Philispe
Charlier duf faire usage de
einitraillettes pour chasaer fen
nemi qui fut culbulé avec do
lourds coups, & michemin de
fHépital Général.

Puis, le colme rMiabli,
publia un Communiqué on-
nongam, comme «one de dé

i

fonses, la Grond'Hue, du Pur

teal St. Joseph, jusqu’au Por

toll Léogans.

Quand méme, lo Mardchal |
tam, & le Saline, dtabil pla |

sivute «éles de Ponty quis tui
peonirent d'opdrer, plus d'une
fois, G le leveur de ice null, dos
‘ poussées au BebAir. Sa atrat
| gio consisialt G = Aviter foul
choc avec les forces motori-
2608...

Les opdrations de Patrouil
jes, do dimanche solr & mor
credi matin, ont permis en
dépit duo «barrage» aus
divers groupes dalicindre leurs
objectifs: c'est a dire de laire
des incursions partout o8 i
Stait possible de cupturer des
«prisonniéress.

C'est ainsi que, mercredi ma
tous



|

} Gn, un Communiqué do

‘ies «Chels Organisctews», on |
nongalt que, d'un commun ac |

}
cord, Us avalent signé’un ar-
mistice, qui durera fusqu’au
prochain commaval,

+

(LA US

STICE EST SCANDALEU |
sSLMENT LENTE

: Une us attributions du Sous
| Secretaire Etat au Depacte |
meat de ia fusiice, est un
‘droit de regad sur le favuil



‘ oliments & leurs paren’ ‘ : ee . :
: ae : Frans ents avent _ des Cabinets d'Instructioa et des
: = : Pe i Parquets, Estil possible qua
5 adresser an loca. du . : .
ak des plaintes ne sojent instrui
groupement, building Franck es, depuis deux ans, trois ans,
J. Marin, Place de ia » CEP * m

Paix, tous leg jours de Shres
a.m. @ midi, Tous renssigne
i ments uliles leur seront gracieu
| sement fournis,
Portctu-Prince 15 Fey. 1945,
Ferd. FATTON
Président.







ADIEU, JAZZ SIBONEY...

| Le jazz Siboney nous fera ses
| adieux, samedi solr a Cabane
Choucoune. Les habitués de
cet élegemt dancing de nuit
| Yetiemdront i‘annonce que sa
medi solr, on dansera & «Ca-
| bone Choucounes cu son de
‘orchestre Siboney.

at
f
h
i
i

|







PROPOS PARFUMES

Tt avait donsé trois nuita sans

crét, Et le mercredi, 2 était &

aon poste, le visage frais sans

Je moindre signe de fatigue,

fumé & souhait. A quelqu’un

ui s’en étonnait, i répondit:

iM

;sac.s cu Bay-Rum VabreSé-
i journés,

’
i
i
:
f
E
;
j
{

i

3

a

bed



LISEZ «LE NOUVELLISTE>

‘
i
'
}
i

femme me fait des mas |

alors que le Ministre Thébaud |
a dénoncé cetle justice «scan
daleusement lentes.

Juge Isnard Raymond — est
| saisi d'une plainie contre incon
nu, plainte qui était devan: le
; Cabinet du Juge Thézan et jus
qu’a cette heure la plainte de
meure sans suite. Les parties
sont exposées G une procédrire
colteuse; Vaction au civil est
crrétée...

Quand astce donc que ia
plainte contre inconnu sesa-t

dix ans, 20 ans. Ce n’est pas |
le but de la derniére réforme |
judiciaire.





AU BEX

N'oubliez pas demain, &

heues 90 et 8 heures 30
LA ROSE BLANCHE

avec Loretia Young et Conrad
Viedt

Cest un gand film parila:
fongais présenté par «La Colum
bia Picturess.

Un chefd’couvre de classe.

6)

| val pénétérent dawg les «te |

| wités agricules dong i Pep |
Lonexise cucuy Pays,



on

Voici depuis un an que le |

elle instruite? Fautil attendre |





























Tout comune O tilleuny
i Standard Frat Cuaraares
_ btencate, ¢ @ thy vm
de ses capi:




Ee,

a 80%








leg ary Se
colot %, pant

né le Monop to de Fe





Hon do iPuzs figques 4
Pourquoi veouton The og
loa enigros. d' Haig gut

ttn,

eplent a
' produlre ¢

8 orl gael
bemnanes Dey
RENT pour les vende 4



: Cempageie tal mur ploes
ASASE sur Ja ww du toskiieg



i hollien ix somme de Oe
ae, par cjime?

400 mar Lip
Pade régimes de banc,
; dilte pss petpaana hye
Vek ecg |

Cre aul dait





une Gorynig
1.200, 000
{ Mao sseags

i ter



FIGS Be

Proaident 1
i | contiancs Oa



Beet, foul








qui picntes
nes aur le
nayant ry















































BTODTeS tates,
n de comme op

la Stoendard Fruit
andard Praitg

sh

Cue la St
ke emen
leurs- wade
AUSSI lib pment Cri
de vendre lews produite 4
Standard Fruit
porter sulvent lews INTE
' Quicongue méne un im

de SAPE pour contecangy

ne formul ;
| si JUSTE.
qui est c
| orifie
commet
gion ne
; mais.

et que kee
canis — trereg




a
}
'





les



UN LOCAL SCOLATE
BESOIN A GHAND

popuicaiion de Grand Gam :
vu discontinuer les tera 0 gangs, oy
construction 4 3
fie gui fax +
j jouncase de
| perail que ies uavour
dreient sous la direction
Vingenieur Fredérie De
‘Mais c'est ie calme plat |
I Une ville surpeuplie @
Grand Gouve, ob las

| soni presses
iF

i

|

eotnnnetnirs



i soin d’un loc
loger des
Quon

1a plaz vi



t



distingvés }
Moll Elvire Poilltes

seein coneetnnnmnnme Ianneyetne








St. Victor ot Boncy 2%
cette disparition, nous

tons nos sympathiques

e