Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
‘ We OE

mee

a

So



a








©

ccc ita, iii

Ss











Bien que nous soyons enco- , Fondaleurs’ jal aesnrérent ,

ye éloignés de plus de quoran_

te huit heures de Soleil qui -
clatrern le Monde on 1950,
parait cependant si proche que
nous ne croyons pas prématu-
ré dadresser ici, nos souhaits
voditionnals d'Heuréuse An-
née. .

A vai dire, Yanndée qui sa
chéve a &té secouée par tant
de situations aventurdes, ‘sur
ious les points du Globle; cha-
que jour semAblait
un pas de plus vers la cotas-
trophe que ftentent d'écarter
leq hommes do bonne volonié,
que son cbilan. nous classe-
rait on nombre des petites Na-
Hons privildgiées. en consldd.
yoo! jes arandes Héolisations
du Gouvernement de Monsieur
Dumarsalis Bstiod.
alors,

Comment, parvenus

pesqué TAube de ki nouvel. |
ide ef ottrisianie de lélévation
| dag sentiments et de la Canz-

sriluerions-
une jole fa.

le annee. ne le
aCe

Ro



1S Pre




' Dieu de nous avelr don-
ne, dons cette Maison. la Sa-

lo Patience ef la Volon-
raservees G ceux qui ne
‘orcent oas de se quinder
dans le vertige ob s'écroulent
humaines, engen-

CESSe





8

les vanites
drani la haine, Yenvie ef tous
Jes préluges dangereusement



effet, au cours de lan-
née qui sachéve, —~ Tan nous
rence cats fystt~s -. le Nou
elliste est resté fidéle aux
principes grace auxquels de-
dus d> Cinyuante ons ses

w PEREREE



my





Uhistoire d'Halii ressembile
a ces grands drames qui mou
vent !homme cormbattu par le
Destin, je Destin inexorable.
Prométhée a dérobé le leu du
ciel pour animer homme qu’il
vient de faconner du limon de

da ‘terre. Jupiter s’indigne.
Pour le punir, Uo le iait clouer
par Vulogin ou sommet du





sent éternellement dévoré
per un vautour insatiable. No-



tre histoire ressemble étrange-
ment au Mythe de Prométhée,
Qu'esi-ce gue nous avons falt
en 1804? Nous également
nous avons créé un homme

yeux vers le ciel, et @ contem-
pler les libres constellations.
Quest - ce que 1804?

cest la dignité hurmaine ren-
due & Fhomme, test le sel ren
ko terre.
avoir creé, nous aussi, nous o-
yous 66 appélés & partager le
sort de Prométhée, Cloués sur
notre Hot, noug avons été ron-
yés nous gussi par un vautour
insatiable. Et pour comble de
malheny, nous avons méme
pes recu lo visite des Nymphes
Océanides pour essuyer nos
lormes Notre solitude pen-
‘dant longiemps a été comple-
He.

dua

En 1004, le France était l'en-
nemie, L’ Angleterre, les Etats
Unis. FEspagne, la Holiande
avaient encore leurs esclaves
et fexemple d'Haltl était perni
cieux. Wétait- ce pas inviter
tex eacloves & faire comme
nous. & briser leurs fers sur ta
téme de leurs meaiires, et & 8e
proclomer, eux cussi, libres
sous le soleil de Diew. Mais
eétait en perspective un bou-
leversement total, au point de
vue politique ef économique.

follement |



i roontrent

& concevolr, foul en remer |







cieux pour
é et le condamne a |
1 son foie éternellement re |

gistes.
vé surabondamment que
l eraintes n’éiaient pas chimért
ques.
Pememncipation
_ du monde.
| gistes avaient donc raison cles
sayer d'étoutfer
| vagissemenis.

un homme nouveau, le négre |
habilité @ lever lui aussi les |

1804, |
c'est le prolonqement de 1788, :



| Phomme.
: | che les terrés, creuse
Eb bien, pour |

_ fons.
vers 1804, tous les haveux a



(me
| tation.
‘ment remuer la terre. comment



par la fraternité d’uan mémo }
Jan patriolique et d’andloques
convictions ¢hréliennes:. une
place honorable dans la Pres-
SO.

Cet élan patriotique, nous
Favons yardé jalousement in-
tact, tant devant les attaques
injusies, que des faiblesses de
certains coeurs désabusés,
trempés de douleurs et de dé-
sespoirs; nous lavons gardé
intact, disons-nous, cet élan peor
triotique, parce qu'il répond &
un besoin essentieHement Na-
onal: celui d’épauler un Ré-
aime déomocratique, malgré les

bcatt, regrettebles, décdélant
chez coux qui one voient
pas de limite aux pas.

i sone humaines, ni dohstaclay

aux persécutions. et Ginsi,

dams leur zele exces-

aif, une méconnaissance told



lence du Citoyen Dumaraais
Estirad. le Chet cimé ef respet-
té de la Nation.

En ce gul concerne les ona
loques convictions Chrétiennes
nous cro-



de nos Fondateurs.
yons les avoir obsorvéss cing
toutes les circonsignces. pour
: dens Io ligne des
i Nouvelliste,
Nos afforts ont consisié &
nous effercer de rester simple-
& dune Oceuyvre
paix ef de hustice sociale. en

i
,ayont une conscience infinje
ide nos responsobilités de jour

nelistes, chargés de guider l'o-







avaient encore leurs esclaves.
Hi fellait une guerre terrible, la
| guerre de Sécession, if fallait
tout le coeur: ebtaut Je-génle-|-phentHerme son bras de le
d Abraham Lincoln pour faire
digparattre dang ce pays la

honte de lesclavage, en 1965.

| Au point de vue politique, 'ex
emple d'Halli était donc perni

les pays esclava-
Et les loits on! prow-
ces

Notre lecon a servi &
des esclave.
Les pays esciava

nos premiers
Sur

Liesclavage reposalt

| des besoins politiques. mais i
reposcit aussi sur des bescins

économiques. Anjourd’hul ia
muchine remplace leg bras de
La machine détri-
leg gil-

Mais

planie, récolie.

gricoles se faisaient & brasz
dhommes. Lesclave avait
lune valeur économigue. L’es-

lolave, comme le boeuf de Vha-
| bitation, comme le cheval, com

le mulet, servatt & l’explol-
Sans escloves, com-

cultiver la canne @ sucre, et

i cette canne, comment ia trans-
| former, en sirop. en tedia at en
leucre? Comment récolier Pin-

ign?
digo?

Comment obtentr le
tabac? = Malis c'est Ia vie &
conemique .du monde entier
qui est en danger! Sans Yes-
clrvace, comment nourrir le
monde?

Aveun Etat esclavayisie ne
pouvail considéror de sang
feid Tacto qudacioux de ces
Neoqes de Saint - Domingue.
qui metiait en si motel dane
ger la vie économique du mon
de. Ces borlits, gi on ne pou





‘mont Je grande famille du Nou

velliste: . por dilleura, toujours
BONNE ET HEUREUSE AN. on la méme sourve, les cou.
NEE? lees du dilerend: Do Les opé-



lity

Par René CARRE

}
i



in
Ot,
Be

fourche & trois
vous percer d'une triple mori.



| talent
Mais comme le jeune











| phyxie. c'est
iparé de foxvgéne bt



peternel.

asphyxier.
draii pas du cemon qui tonne,
de la mitraille

:
'
i
!



le balonneite gui reugil’ 1 | nendant pas contrarié ia mar-
orf viendrait, de nous - M& ° she normale du trafic. Les o
mes, de notre sein. de lax wees de le Pon American Air



phyxle cui dilaieralt nos yeux,
ouvrirdi! notre bouche blémie
par Kappel désespéré dai pt
nous affaisseral



‘ne sommes plus seuls dans le
monde.
mis.
ge politique de présence.
lire voix s‘élave

"pour rappeler les grands prin-
cipes de justice et de solidari-
16 humedne.
avons convié le monde entier
& une ceuvre de paix, de con-
lcorde, de civilisation.

coup

l notre peuple.

Que peuvent faire les mélropo

: by leg armes,
jes sens leurs colonies? LEspe | vait los réduire par 1s

i i dewdit lea mettre
dbert Z d Loma moins on 3
Nowe rich ° s © os ror | en queraniuine, pour éviter Is
ue Monde, = POUF +” | propagation de lépidémie, cet.
pugee, il a'y avait pas de | yy page ae
erépuscolo: te soleil Véclat- Lite épidémie si merle pour “
, a menie, Or
wal parpétuellement, le soleil oe aeeras teroce quo Yinté-
ete nenalt jamais = en ret, Vintet eat terrible com
* ‘ me te Hon, scavgge core ky

* Len Etets - Unls dAmériqua ‘tigre. Aves « vous seulement

*

pinion publique. .

Et, tds. fospectueusement,
nous rappellerons ces parcles
de jalex Favre. # Celui & qui
échet la haute Mission de dir
yer lea deéstinées de notre
Pays: «Travailles, sans relache
adécouvrir les méchants, a-
lin que, livrés au mépris da
fous, ils fombent et ne se reid.
vent plus.

Mais, ne les frappes pus a
terre, car les vaincus sont sa-
erég, ot leurs bourreaux,. des in
féanes }>

C'est dans cette penséa que
nous persisions & sollicitar la
aénaroailé du Président Eatin
a foccasion du nouvel an, en

.
Directeur = Poop. : Eraost G.



Adresse:





LA GREVE DES EMPLOYES
DE LAP. AL A,

Le Trolie Continue



Cormme nous Vannonclons



faveur de non Caormpertriotes | dena notre prdécddenta éilitton
gai soullrent en terre dtrandé- | tae winployés do la B.A.
ro en tont respectant le fons suspenda, br & mi
Pays et son Chet di. Je travail au Bowen - Field

}
t

Nous souheilona over forveur
tue 1859 seit pour fa Patrie
Haitieone une Ere ininterram-
pue de Progrés, de Paix et dU
non.

Nous xouhaltans & San Excel
lence le Président de la Héou-
rove

eaten ville.

La altuction, malar inter
vention cr crtune du Barecu
du Trevvail eat restde tnchon-
gee.

Selon les renseignements di
ynea de iol, ce conllit de tra
vail remonte & pluslours mois,










bhique, oui, chacue jour.
es





ine Haiti ph f ; mene ,
une Bai pause forte, 2US PIOs Les parties intéressées avalent
pere, & sa diane et cisiinquee Sof

eniomé des ndqecitiona,
sous ia médiation du Déeparte-
ment du Travail, on vue d'or
river & une solution satisféisan

Epouse, dont la bonté de coeu
et Minimitable simplicite sont
unonimement reconnues;
chers Contréres, & nos Récierc-



ROS

. ; to. La solution — méme un
leurs, @ Ros abonnes et bec compromis — ne péuvont in
teurs, @ tous ceux enfin for | servenir, les emplovés ont ro:

er a la gréve,



MUVELLISTEs | . oe j
sLE NOQUVELLISTE> ‘roteurs de radio réslament u-

ine augmentation de salaires; |

12) tous les employés deman- |
e ident que le travail supplémen- |
i

taire soit peyé comme tel: P|
ja fixation d‘un teri? pour le |
wavell de nuit et 4) Voctroi da |
congé unnuel conformement & |
ilo leqisiction actuelle. |

’ote de mettr donge

air de meure he Genger les Le manager de la Pon - A-
1 3 Aussi- i : ae

ferets de quequuny “USS | werican Airwave en Haiti, M.

il revét la peau de Pelé iJarman, est daccord sur le
| deukibme-potit. Geant aur |
trols auires, seule la Compr. |
gnie mére veut prendre une dé
ison,

| Nous croyons savoir que le |
' Bureau Central de la Pan Ame |
ireen Airways devalt envoyer. |

pointes pour



Les pays esc!
youlu nous



&
¢
&
reg
@
g







ous curlons pu matiriser tous | yer. ig 10 janvier prochain, |
jes serpenis envoves par tol | 14 de ses représentants & Port
tes Jes Junons. On ne Pol fw. Brince, nour aplanir je con
ait pas nous vaincre pat les gy ay: naiesatt & ypeine.
tees; mals on bouve ' Rous i Les choses ayant dvolué de-
ver par Vasphysie. Las | nuts bier, Hl est presque cer.



apne! déses-
faisent.
‘oxyuene nourricier, Foxygéene
On a voula
La mort ne vien-

22

e

(tain que ce représeniant sera
& la Capitcle incessamment.
(On nous rapporte maéme que
nOUS WM Jarman a déid cdblé, dans |
(Ce Bens.

ll est & remarquer gue Ja
“S| grave des employés nia ce









be

i erép





ent & atterrir nor-



WOVE C8

malemant «ua Bowen - Field.



.
POUROQUO! TANT
DE DIFPICULTES? |

}

ig | ROUS

“m@mes, dans les spasmes de
Yagonie. ;
gon | ll nous revient que Je comp: |
- Aulourd'hul heureusement table du Service des Télégre-
‘les femos sont changés. Nous phes Terrestres fait des difficul

és aux employés qui, avant |
perdu les récépissés, se préson |

tent & lul pour recevolr le rem- |

Nous avons des
Nous pratiquons une lar,
Mo-
dans toutes
les 1éunions internationales




boursement des bons souscrits
i pour la Défense Nettionale.

Les employés intéresaés ont
licit insérer dams notre journal
un avis inde explicite.

' doit anffire.
i
/



Cala

j
{

Pourquol exiger

Bien plug, nous

rris insertions du méme avis?
clors au‘ll est lolsible au comp

Beau



intéressés des nléces justifica-
itives du remboursement!, com
ime cala s'est pratiqué dans
administrations po-

de nations ont répondu
& notre appel. & elles ne ca
chent pas leur étonnement de-
vant la herdissse de entre
prise: elles ne cathent pas
jour admiration devent Yoriai-
nolité de nos paysages ef de

i , .
TLE CONSEU, DE VOEA
a LA DOMINICANIE

i La radio «a annoncd bier
que le Conseil de TOrganisc-
fon des Eicds Américuins « en
voy$ une note au Gouverne-
mont de la République Domi-
nictine, Cette note, da la
mémne syurce, ne sera rendue
publique qu'aprés que le gow
vernemnont iméressd cura préck
a6 oa position dans une répan-
WOE AR AOOILIST: ol.

Laven: mainiencant dépend
de nous, de notre sagesse. Les
comurg unis. les intelligences t-_
ties, les voloniés nies pour~
le grand départ, lo dapart vers
nog légitimes destinées |

s
nanan EN LAMAN OR AON
Se ee ccetinntl ep RES

as i Biting. Bein

#

RUE HAMIMERTON BILLICK.



foun de ces Etats signercit

» fon et Londres pour la réaction

: bilotéraux lurent G on momen?

cctuses de ce

Unis d’Amérique, ava!

| ces. un cantrdéle
| ormées

| Yougmentation

i cette sarie ef en mc

igormer, ~~ surtout lorsqu’o re les protestations
est encore une grande puissan o bre de Caputés do your
ce, -- ne suffit pas & falre pas miste ¢

bruit de quelques pories qui , Hepublique full encics
clecuérent. , lea Communes les &
Mois, heureusemeni, com- | aul sont celles mémer
me nous Vavons dit clus h : tal.
ties négociations ont, denuis

, quarante - hult heures, repris

i
table de faire signer par les
i
|
|
i
|
|



CHAUVET, PORT-AU-PRINCE, —- HAITI
No. 22.566 —- VENDREDI 30 DECEMBRE 1949

Leo falte dn jour a 1Etronger,
NOTES D'ECOUTE



Washington «incline. at Washington s'ent remin & ae
tappeler quuave: certain Pays
on We peut trailer que d'égal
& éaal.

UD sinctine donc.

On soli qu'qn tive du Pian
Marsball, je Gouvernement
dea Etain - Unia dW Amaricqun,
devant les menaces perpdéiuel
les de querse qui miorquent so

urerit mete FA
tre “pode, tor pos engage samt je prétexte que bai offre
ment daccorder une alde mill- iVaritude de la Grande . Brate |

i
:
t
dautant
jalre consisiinie ¢ : j
« crates ce Notas | gne, la France. elle cussi, «
a ce Pacte. j
i
{
|
i

La altuction était

plus Inquidicute que, saiels

jon

tle ne recominencer cr cet

Pays d’hu i ieip Io sad ,
ya dTurope qui participant ivait freing et marqué an volo
A cet etfat, i a- bid

Lh sete duryi eha t
vail @té cuss eniendu qua cha Laer que lorsque

ut

accord bilatéral avec Washing
tan. i

les velotions
entre Londrea at Washinacte:
seraiont reprises.

Les Etats Scandineves a lou
ur. prometigient de marche

Les abgociations qui nveiiert |
été entraprices entro Washi













dans | jane de ta France

bloc occidental

go trouve!

tion du mier de ces Accords nei
pre de ces Accor nai menace dans sa struct:




et Vasprit dons le





donné, brusque in - se Aid ;
' ot nie error woe! i avait été formé mena
ues! af x da. :
P , a see 46, Ton se de yanorer.
manda velles déaient les 5
a Halent ie! re heure, on






rrend cus lentente saricite est

On a méme fixe ce

‘aul sera, au cours de Vannee



fre jes ceux grandes ?

qui, depuis la fin de la grande

j
i
i
ebee
revenwa, |
{



















l guerre numéro deux, avcien! ‘ Sy
io ETRETO GBUK, GVGIERT aso, accordé, en materi
i toulours marché la main dune ; ‘ 2 i
; : orsme cide militaire o i
| da main. i
5 i a | in Granda - Bretecne. Deux cent
nm Vaoprend. niourd Rul, | i
. oP SPORES au ' | forteresses volanieas pour com |
juste du moment ob lve néqo- | ; 4 ;
~ : ; M et dans la sulte,
| clations viennent de repren: ;
tORS OR GE TEDre reapectable
fort



Etats

putt

Le Gouvernement tes

‘ cllomigues.
i. dans le texte propose, récla
mé, en garantie de ces cyver
effectif
britannigues. habile
ment camoufié derriere de nr
tendus conseillere millialres o°
personnel



sur leg Cahin ~ coha, sans
set, ni wénerver, je Présiden'
Georges Bidaall marche
a réalisction de ron Budget

aié votés

Se pres




vere





du les enorme
de ses attachés mil
Mais le Gouvern

tenniqua ne Venten

et her



CTE

Â¥

VETS





Le jtoxes locales ct

me une certaine humeur.

fait de manquer d'argent pour | alles aussi, ont éte







ser son indépendance cu
cond plan. Les negociatio
ferent donc rompues. et
étre méme, entendit -

58-



peut -



on le







(Vol suite en férme page)



exili
Pour Ceux-ld qui demain s’appelieront les Forts

Oswald DURAND,





Ode & la Jeunesse Heitienns.

wnenagueansicaneeaineananantnetensnrnsieinniniutittethn

je garde, O men Dianeau, Tiomme de pourpre. Flamme dic
toute oma fol leac 3 qui fedmisaen! en tea plis +
que recueille la piste,

Toute moa fol dens la grandew "es imprécaiiens qui wanal '
gurent ela beauié Ses appeals gai r. yandrent,

Toute ina fol dans ia puissance des résolutions qui virilser

at le récontort des renoncements qui atfranchissent

Toute me foi dans ia sainteté des bravourea qui tombent et k

divinité Jes courages qui ce redressent,

Toute mo fel dana ta reavanche des causes qu'on opprime e

in reperation des drole qu'on outrage, :

Toute .aa foi dans Yunseignament de la soullrapce, in condulm
des devoirs ot les suggestions du sacrifice,

Toute ma fol dana le rcliiemen’ de Ja priére, la mobilisation da:
cioyances et Vélan des spidtualit:,

Toute ma tei dana le miracle des caraciéres, le renouvean der
esprita et les prodiges des seadmenta,

Toute ma fei dans Tinmorialié d'une Potrie file de Dieu at
lo pérennité. d'un Pauple enteat de Preux,

Unis cour Ste justes justes pour étre forts of forta pour ote
grands,

Haitiens nous sommes ot Hunt lee coum sous vaincrone |



Bul,



De CL
alice JEAN ROBION.

fit - Marc, 30 Décesmbshe 1949,

} table.





Lettre de
New-York au
«Nouvelliste»

Service ds
{Areien Horus} an «Nouvelhates
PAR AVION

P Agence Praace-Prreaaea

| FAUX RERISTANTS

PARIS, 26 Dae. (API. -- U.-
pe vingiaine de kia resletontn.
Brgoumstnay
appelbe «Les Leupa da Pra-
coe ot inddmont bémalicinixes
je cdhitions ef de décezeons.
slomment Pétee ardtia por ba

olice Kancaivw. © la sulte
Tune anidle paricalldement
élicate on cours depule ving!
nol.

Nombre de cas toux
tunis, qual avaient rouesl G ob-
‘anlr dus timnoignades de per
yonnaliés, dont deux géne
dune bonne foi indiacu
avaien! recu leure da
corations au cours de cérémo-
dos rdsia-
Cast ainsi

metabren dune

téaia-

EAR,

nies prosidées par
tants cuthentiques.

| nolamment quiune ploque corm

méomoraiive avail el6 apposae
cur (‘‘mmeuble on etall instal
le rome - directeur, devant
o narde republicaine rendant
On lisalt sur
~etta plaque: «dane cet tm-
meuble naquil. en juillet 1940.
-ous Yéoide de paprictes de
4déee, le premier mouvement
‘9 résistance armas «Lea
.oups do Frances qui vec
14% Groupes ince - belge. He
fen. espagnol, combaltit pour
la Hberte..

Le comité des «Loupse oct
niscdt des banquets. doa i-
tes de charita qui éialent

‘ea honneurs.

nancés par ses «adhérentsy. +

qui i seutira ainsi plusieurs

millions. eaieutant tux gro’
see sommes qui dtajent
303 pour lobiention de kus.

Cost en mail 1947 que fatien

Cor

don de la police a 16 ates

{Voir guita en Bame page)





HOMMAGE MERITE
Crest dun

Hous GÂ¥S

che de Montjyomerry

me. qui ve doit pas resice





inceperg ue Dour POUS GUMes, eur
POS



taut en ce pays, qui
cosidérés comme je parle 7S
role de ia race

En effet, Ul eat cit que
gouverneur james EL. Folsom a

det



le

ra

ait appel aux habitants
tot de YAlabama, 04 le
juge de race svi féroces
«pour agit plutst que parler
on sujet de ja tolérance at
' paced
lo queation








Yomou faternel,
vink o anvisager
nayre

Les négres constituent
pour cent de notre population.
divi, Noel, cent de la juste répeatiion du
nivecu vkal? Laur fourniton
Venainement prolessiennel
nécesscite pour que hommes

35

at femmes puissont ateindre
une meflleure canté, us plus

gsand pouvele dachal et un
plus haut nivece de vis pour
fous. Tha déclaré. quill y o
eu en Alabama top de hab
nes, de préfugés et de kus
ses chimes.

Quand on se rappella le pub
feu ob ces bonnes of récontor
jontes paroles ont 61 pronon-
cées, on peut lea considerer
comune un beau geste de cou
roge. Aussi demandons - nous
au Gouvernement Nogre oHal-
tide décerner une de see plus
grindea décorations 4 celle
haute gure omésiccinn,







-Dellleure le «Well Brest.
* Journals, répondent & deux jet
tres de see lecieours, alfirmait
le 29 Novembre 1949. gu'en
vertu des dispositions dez sec
fons B61 9 du‘ «Gold. Reserve
Acts' de 193418 président des
Etats Unis atle Secrétaire de la
wésorerie, ont toujours le droit
_Waéheter ode vandre de lor&
dex prix fixes a leur diacrétion.
Ce journal ajoatalt cormmandation.au Conards ten-
dant G-abroger cas pouval,
renidrcerait la déclaratian que
le président-o faite le 10 Ne
wambre, dene lacruulle i de-
meniait son tention de madi
fer le pre diachet ofliciel de
ce métl aux Licata Unis,


























Qi estdatéces
cher ces démoentis ola da
ja décleration tale | ents
bre por de Doctewr Edwin
Nourse, ancien che? du comite
consulicl! économinue de te
préskionce. On we le doc
teur Nourse a ddérmiasionneé par
suite de desaccerd avec la por
Heque te HY

ede cappire-
















et fing
Or, ga

























mobiliéres, if
une politique
astab
plan,

miere et mon
“Vobltahres;m
gereux quand

y



tet pas prop
tion queleonque de
so. Aum





: devicats nat
Le WUE OY COULTER, th
: pourrait: deven!
yens lea pl
une edémo

ques Dene le situntion x
gente, a~t- il coriclu, ce sercit
commetire une folie et un suici-
de,

LES DEVALUATIONS

MONETAIRES
; Lo dévahictl


















& adopter
gue, Cleat le
des pays de 1
britcnniques
Fronce oo procdcdle
@ un Rethusten
Deépréciant sa de
port au dollar
por rapport ou
teines monnc
tes dans la
que la livre,
Kenttes phis dtr
poys sud améic.
fine, nolmmment,
Parou, ont ellecins
révalorisctions.



marché attendeit Yes ¢
ion du crazeiro brésilien,
Veapoir, sans doute. de pou
voir eblenl: @ meilleur comple













Les Jumeux chocoluts S¢




vn stock toujours fecis.





colr --- signes Buxton














fea. Ct. BIG,



Avent Gacheor, vos cadedux, visites les rayonr de la Mai






| Le budget de 1949 «‘élave



La’ Maison Den N. MOR, toujours
xe, of Yhonnew de vous cynoncer qu
de Noel et de jouw ee PAn,

‘Hassortiment de cadeaux onire
Des appareils de photagraphie et dea films Kodak --. le
nom gui ast syconyma de qualié.



jinde, ne sonl retus ef vendus quid Vepoque de Neel ~~ donc

Tout un assoriiment de porte billets, et porte - clefg en
articles dont la répulation n'est
ples & folre, wo bon cuir qui sent bon.
Les plus beaux ¢f lex meilleurs briquete et. parte cigaret- mM:
tox Rongon << nn.cadecu qui iait toujours plaisir. mes

Un, aseortiment complet des lameux produits de beauté
MAM FACTOR . anive par le demier batecu ei un stock ax
sort dex NOUVEAUS rouge: & lbvres de cote célébre Mal
sot ~~ gaaayen aujourd bul. mime les NOUVEAUZ COLORS
we UM ROUGE NOUVEAU. produit dung les Jameux studios
MES FACTOR, Je magivien du maquillage, Cosmétques
des Slam ~~ Cosmeétiques dex lonimies Seqanies.

Une ligne complite de stylor Parker, ei foul un nouveaul]. 2 heures:
gtonk de-doullers Flombeln et Joruwan. . montres. pendule!| GUNG

Demin,

qidoo 1

ned voredire

sence dune hddle abaunes
“(Suite voir le No ate | Nourellisten Mile Anne

he ALEMIS, fle des apous

aig

« Lenjamla Alexis.

ae | En cote heurouse circonstan
gay ce pays, entra quires arm ce, nous lui disons: Bonne Fb.

| icles, le calé et la cacao. On te,
Pexplique du reste assez mal -

j les avantages qu curail teliron

ie Bréail d'une dépréciation da

sc. devise, surtout au moment Paramount

poe. en raison des mouydises: Yendredi, 50 Décembee, a 8
; parapactives de récoltes deed gens pM:
AINE. VIEPERDUE
evec. Sudan Hayward cetoLed
Powran,



, 46, low prix dicient appelés a se
Lyelover,

Les. évenemente ont prouve
ls .clalrvoyonce des autoritas Pairées

Lane qtice o celle situation at

Y % 3 z: s SER: i
CMY GQUUTES INGHUunas pris POUT Samedi,

eis : : 2 Gle “Gide 1,25
brégiliennes sur ce point puis Réacrvée Cdes 2.50

RRS
31. Déceanbre, & 6 hi at

redredser so situation de chat gig pay.



ge, is d

“tait de 59.494.000 de dollara

{
; pendant le premier semestre

i : Silver, Er
ide 1949, a oth ramoné de fin
;

Embree
Novembre & 35.909.000 dollar.

“LE BUDGET i
Cette question a demind en

i oommearctal qui é PECADOWA
aver Ninon Sevilla, Dawid

nia Guin,
Gle Gde 1.00

Héwervéd Gides 2.00

as R

Dnemche lor kunvier 1956, 4

| 1949, samme, en jes annbes 430 BOM:











iprecedentes, lea debats parle’ ye cima pp g RRO
4 SIGNE DE
| mentairos & Tes cherges 808 yee Tyrone Power et Ling Dar
Laux deux querres, celles de la nel.
; 1

défense nationale et de linid- Entrée Cle cide 0.75

‘ 7 Ge ot

By tee oh es Set. »
| ret do la dette fé ere Bah Réservée Gide 1.25
lcompter celles de Paide a Vé eex
Ptranger, forment un fatal con: A Bh ot @30 2b. Mt
het 8

' sidgiable. Aussi ne pew - on © PRUET VERT



; :
te‘dtonner de‘volr let iégisia-
htears souhaller. un allégemant .

: i
des cherges fscales. i

iparient



UTE

& an peu plus de 43 - 42 mil :
gal vee

Uorda de dollars.

Cependent le sénateur de
cle Byrne. a préconisé a:
e nction des dépensee a
nviron 6 milliards et lasso.
von. pationale des fabri-
2a 33.5 miliards environ.
nm, iL convient de ne
s oublier que 76. pour cent
font trait aux cher
ux querres
défense na
restreint sin-
na possibiités de
des dépenses et
| lutte pour la réduction “des
} is prend presque toujours
lune tournure politique et part |.
| sone.

:
i
i
{
4

ath



i

Lund, 2

A Gh

avec C



Oe






Aussi, Jes légisiateurs tour-
Lnent- ils généralement leur &t-
" une réduction des
stings & cider les
Ensuit





STAGE

3



ble daxation
endant dans




















and 468



Vandre



e trapper les
P qyar Bers

},




' radio.
Entree:



D un autre Olé, caux - lt mé |
j me au réclament des allege-
impéts cur Ie plan | Saniedi:
sont clngralement les ;



Dis

a



s de



_Réberiée G. 2,50

LES MILLE ET UNE NUITS
avec John Hall, Maria Mon-




Reservee Giles 2,30

COUR SHORET.

ier, Pigeon, |

presenis
Holly wood hit in English:
Friday December. 30 th, 6 and
75 PM:





francais



avec Diens Eearymore, Re-
ent Cumimgs et Kay Francis.



cuvre diow
vous procurer des mi.
folle hilarite..
Gle G 2.00

KX XK
Janvier, G 3:39 P.M:

Che Gde Lee

ai 8:15 P.M:

icoacdetie Colbert, Weal-
ne Allyson.
Gle Gde 1,20
ée Gdes 2.)



Honiparnasse

every week one big

DOOR CANTEEN
lolueh Bankhecs, £d-

gar Bergen, Charlie MeCarthy

other sicra of stage,

screen cmd radio,

i, 30 Décembre 49, a 6

tavés, iban’y bh at 015
STAGE DOOR CANTEEN
avec Tallelueh Benkhead, Ed-



gen, Chorhe MacCay

5 thy et 45 grandes vedett es
ene. de Vécran et je Ie

1.00 et 200 Gdee
HER
RELACHE
ax 4%
©, ler Janvier 1950, &

o ROUPESS

: 2 .
i Programme de Music Hell
) ivoir sulle en Se. page) 7. Bude: G. 0.59 et 100

mente
clause de vous plaid
Yotcusion dea létes
elle vient de recevolr tout un
cutres :




STAGE

Lamdi 2
f’s qui, comme chaque an-

STAGE

Sunday





Entrée:

atone

soe DON BE MOSER, oh
pol regu 16.

Lat Mclean DON N.MOUR --Maison de conlence at do que.

Sobor. —

“LHOMME DE FER
Be of le dplandes)

Entrée:

Entiée:

STAGE DOOR CANTEEN

Magique-Cine

Vendredi, 50 Dec. G

ARE

A & of B heures 15

DOOR CANTEEN
G. LOG et 2.00
4 KE
Fonvier, & 3 heures:

Programme de Music - Hall
Fantrées

G. Da et 1.00
KR"

AG heures ef Bh:

DOOR CANTEEN

Go LOO et 2.00
KEKE

jonacry let 6 and G15

NEAT WEEK



Boh et

DIN

B88. 0b 0,75
REE
31 Tee 4 Ghat @ ves

EL wi Cow Boy.

Ente:

O65 ot 0.78

erence eceemtemnninraennnnsgnninitn sities iatigonashritetnteenthienneneinieith

Moe Lown Mar

gion, M. et Mme Gordon King
| famille, M. at Mme Eonri
Sendo) oi famille, M Fmile

| Sendid] of taille, Mot Mime |

Jeon Tourent M Jean Mar
gron et ious lee autres parents
1 aliiés remercient Son Excel
lence Monsieur le Présidont-de
Io République. et Mme Dumar
_ecie Estimé, le Gouvernermern

_ments Commercial ot Fiscal de
lq BNR, Je Magasin de TE
tat et. jour Personnel: la Ro-
yal Bank of Canada, Ja Na
tondl City Bank of New ~ York,
te Personnel du Département
des Finunces ot Ca Adminis-
tation Générale des Contriba-
fiens, la SHADA, les Fraren
de iositution St -~ Louis de
Génsague, ty Syndicat des
Choulieurs a ses Coopiraiives,
Len général lew amis dea Port
Low Pdfice, de lu Province ot
i de VEtranger et oun coux qui

leur ont tamoignd de la sympa
_ tte a Poceosion de la mort dy
| leur regrettd.

GASTON MARGRON,
enlevé « leur aHectlon le 22

Béevambre 1949.
| Ua les prient de crolke «
{
a

k de la République, les Déparie~




leurs sentiments de profonde
gratitude.

Port au Prince, le 29 Decem-
thre 1949,





. BYIS IMPORTANT
| . Avis est donné an pubile et
‘ou commerce en purticulier.
gue je ne suis pas respor
ble des actes et actions de
mon His Rec Baptiste, pour
causes graves.
Port cu Prince, le 28 Décem-
bre 1949.

Stéphen BAPTISTE.

sdamectnnennnnematntatih







AVIS.

Les Membres de la Socéte
Kes Amis du Mexiqne sont a-
visés que ja visite traditionnel-
Je & FAmbassadeur des Etats-
Unis du Mexique, & Voccasion
des féteg de fin d’Année, aurea
feu le lundi 2 Janvier, a. 50h.
pm,

André MOMPLAISIR.
Presdent.



AVIS IMPORTANT

Les soussignés Hubert Du-
puis Nouillé, Raymond Bour-
1ine, Luc Pierre, demeurant
e domiciiiés & Port au Prince,
font savolr au commerce et per
Hiculiérement au Service des
Teblegrapbes Terrestres que
les récépissés aux Nos: 12039,
12074, 19257, 12081, 12154 qui
leur ont été délivrés par Is
comptabilité des Télégraphes
Terrestres, en couverture des
versements opérés & J’emprunt
de la défense nationale ciant ,
egaré, ils les déclarent nuls
et sens ellets.

Hubert DUPNIS. NOUILLE,
Raymon BOURRAINE, — Lac
PIERRE.

28 Décembre 1949,

REMERCIEMENTS:
Mme le Dr. Levasseur Rose-
mond. et des enfonts” remer-
cient Je Ministre-de-la Santé
_ Publique, Je Directour ~ Géné
ral de la Santé. Publique, le
Commisscive du
ment du Cap Hoitien, YAdmi
nistrateur de la Santé du. Cap-
Haitien, Je Mogisizat; le Cure?
i et la Garde.ce la. Grande -.Ri-
vive du Nord;-et lous les Mé
; decing tant dela capitale que
i dé la province. qui leur oni té-

moigqné.des marques de sym-

pathie, «occasion: de la

nertesinanenseinntentemeneneiatnthr thin nuettemtennnanamstenthtintetintnt nen
i





sour, Rosemond.. décédé le 14
; Décombre.. Tades poent. de
crole 4 leur profonde:. gratitu.
ae,

[On eee

4, AU CERCLE TRIANON

Le Cercle. lneraie el. mon:
Bein, «TRIANON», ge Jolt le
plaisir dannencer & see mem:
preset 4 ses. bavilés habituels,

wil organine, le Samedi G1

Déecembre,- une grande suute-
We, & Yooousion. de Yanade
yul s'acheve.

Toutes les . dispositions ont.
itd prises pour que ln olde
noit des plus aqreables, Vous
danseron au don dun Jom en

the iio:

Gouverne- .

| mort de Jeur-regretté Dr. Levaa- |
j
i













COURONNEMENT DE’
_ LA DEESSE
“DE LEAU 1950

ELECTION DE
SON NEPTUNE

or, SEM ET DE SES ee

SIRENES D’'HONNEUR

Attractions Inédites et Variées |
POLONAISE AUX BALONNETS

VENEZ DANSER AUX ACCENTS ENCHANTEURS
PEER Wares 0 DE «SAIEH»

















































iSaSIUduNns

Réservez votre table en achetant aujourd’hu
ie vos cartes d’entrée a 2 dollars a la MIRCL
~prés de la Boulanzerie St. Marc, Grand’Rue,

| -+| TENUE LIBRE





oe



eo Raaaianmiet
‘Gout ORE A RL, = CONS RV ATION PaRPArTE
RH IMES 9 SBONCHITES; .ENRO
APFECTIGdS ‘DES POUMONS




ON DEMANDE
A ACHETER: .
On demande & acheter les
ecuvrages du Dr. Price Mars.*
, bokcurment, «Ainsi Parle On
jacles,
S‘odrasser au «Nouvelliste»
ou telephones cu No. 7141,








MADAME, PREPAREZ
VOUS - MEMES Vos~
| LIQUEURS ET SIROPS
| Mais servez'- vous des ex-
} traits frangais, que vous trouve
rez @ a Pharmacie “Sosthéne
Geffrard, Rue Pérou:

Cacao, Curagao, Guignolet,
Merasquin, Kirsch, Mandari-
née, Pranelle, Froiseas, Cher-
ty ~~ Brandy, Chartreuse, Pé
ches, Groseille, Grenadine,
Bananas, Anisette, . Orgeat;
ele, etc, « .

pots ee -VEPICERIE
DAE ALA. FEAME DE SCIPPA, : oe
ns axcrasss, sae! CHARLES PICOU
SON. DE ..40 CTS OR. (90.40) .

LA LIVRE, ‘ SUCCESSEUS
HEURE DE VENTE < DE 7 -HED-

RES A.M. A4 HP M, | EDMOND PHIP >

POUR. VOS. KEVEILLONS
ET VOS. FETES 228 RUE ROUK -— TEL: 2485 :
DE. FIN D'ANNEE :

Voux wouveres, Gla Rue des UNE MAISON: qui vend iwoloure des articles
Cosernes, au Nel $0, dex ou le -slock ast continuellemen: ronpuvel 5 ae
DINDES engraisades ol bien sci TOUIOURS satisiait,
gnées, an pax. démocratigue Provisions Alimeniaires_
de. 2 Gdew par livre, ‘

Places vos commandes 94
aL oor le stock eet lini
Pour plus amples renseigne-
wonla, Wlophowes au No. 2316. | pour chaveux, Produits de Bactuté: da.

: ELISABETH ARDEN.
Avant d'oller cillours, Visiter PEpionie
























































“BEE LE














Que la Maison G, D. Bellande
| Etage ala Mondaine»

ANGLE GRAND/RUE ET RUE FEROU, P. ©. BOX A—26, TEL: 3363



















Offre aux Caommercante et Consommatoure
des produits qu'elle repréeente

Ao ES 30.000 GOURDES







n ae BD De Prix Au Cours De L’année 1950



acemenspepy re tntnpnaatnatintatcntninnscnigucunnnnaennnnenitn: 1:
A: secttamenmatncctts er tacts entannatanie ea RECT,

1. MILLE (1000) BONS - PRIMES SONT PLACE: ANIC TAL Ce? 7 A + er Tre sis
uENIe ub : (1000) BONS - PR MES SONT PLACES DANS 1000 SACS DE CIMENT DESTINES A HAITI DES PAMEUSES MARQUES «ITALCE..
2, DEUX CENT CINQUANTE (250) BONS- PRIMES SONT PLACES DAN JETS“OU QUART IL DES | "SS BIEN CON
NTT : ae N, 2 - d ACES DANS LES PAQUETS/OU QUARTS DE FIL DES MARQUES BIEN CON-

NUES «LION», eSACKE - COEUR», ET «PONDEUSEs DE LA FILTERIE iMPERIALE DALOST ®

3. PLUSIEL, S CAISSES DE BIERE BERGEN CONTIENNENT CHACUNE DEUX BONS - PRIMES.
ree HOMME, BE LA BERGEN, LA DELICIEUSE BIERE DE LA BRASSERIE ZEEBERG D’ALOST, BELGIQUE, DISTRIBUE A CEUX O11.
PROUVE DAN ES CAFES, BARS, DANCINGS ET RESTAURANTS CONSOMMANT LA BIERE BERGEN, UN BON -~-PRIM E PERMETTANT DE
PARTICIE R A TOUS LES CONCOURS DE LA MAISON G. D. BELLANDE .

Ll ebvcevteues etntestevevetneaee: shoves

PARES EE MIE ELE 1B OLEATE IE LIE PEE UREN NEES HII INE TIS TE AE ERETEL SILICO EGE FL LES ITS ISHII ETE DIRE AIL BTL EI Ha BI IIR Hh IH,
pu Agee BON - PRIME RETROUVE ET RAPPORTE AU BUREAU DE LA MAISON G. D. BELLANDE, ETAGE «LA MONDAINE» ANGLE GRAND’

1B ,RUE FEROU, EST PAYE VINGT - CINQ OU CINQUANTE CENTIMES OR SELON LE MONTANT INSCRIT SUR LE BON-PRIME,
nat MEME BON-PRIME. PAYR-ET- ACQUITTE, DONNE DROIT A VINGT CIN DOLLARS SI SON NUMERO COMPORTE LE MEME TERMI-
> DE DEUX CHIFFRES QUE LE NUMERO GAGNANT DE LA LOTERIE DE L’ETAT HAITIEN, ET CEC] CHAQUE MOIS!

PLUS SENSATIONNEL ENCORE! CE MEME BON-PRIME VOUS PERMETTRA DE PRENDRE PART AU GRAND CONCOURS ANNUEL DES
FIRMES ETRANGERES REPRESENTEES PAR LA MAISON G._D. BELLANDE.
AUBONT COLL BON COURS ANNUEL OE PUBLICITE, ORGANISE POUR LA PREMIFRE FOIS EN HAITE or FRE EN RECOMPENSE A CEUX QUI

TRO? NN I AND NOMBRE DE BONS-PRIMES DES FIRMES REPRESENTEES PAR LA MAISON G, D, BELLANDE AU
COURS DE LANNEE 1950, LES PRIX SUIVANTS: E BONS-PRIMES DES ° , ,








































jer Prix: Or. 800.00 (CINQ CENTS DOLLARS) .
dime Prix: 50 SACS DE CIMENT ITALCEMENTI 0U EWECO
38me Prix: % CAISSES DE BIERE BERGEN.

WEQUIPE




INCROYABLE MAIS VRAI! LAITALCEMENTI KEPRESENTEE EN HAITI PAR LA MAISON G, D. BELLANDE OFFRE DE PLUS A
CHAMPIONNE DU TOURNOI ANNUEL INTERREGIONAL DE FOOTBALL, UN EQUIPEMENT COMPLET COM PRENANT:
: 14 PAIRES Dis SOULIERS DE FOOTBALL arcs
14 PAIRES DE BAS
14 CULOTTES DE SPORT
14 MAILLOTS DE SPORT







PARTICIPEZ A CE GR AND CONCOURS DE PUBLICITE, RIEN QU’EN ACHETAYT:

es catENTS CPT ATLCEMENTI” * “DYCKERHOFF”
Les Fs 4 coupee ~—_ «LIQN_SACRE-COEUR—PONDEUSE»

LA FAMEUSE BIERE “BERGEN”

UITS REPRESENTES PAR :

os

GD, BELLANDE

RECHERCHEZ '1-DUJOURS DANS LES PRODUITS RET RESENTES PAR G. D. BELLANDE, 1 &S BONS - PRIMES PERMETTAN!

DE PARTICIPY RB AU GRAND.CONCOURS DE PUBLICITE DFS. FIRMES REPRESENTEES P ARG D. BELLANDE.
: 9 eh SPR AEROS ERS ERR REPEL ST EOE TESTE ENE IE LIE ETI NE Tee

‘ET TOUS LES AUTRES PROD





LEAT SERINE







rong meri ens

ORSINI OEE eh YAEL OSA BA RYDE EATER? MBA RESALES OEE ERE ESET .
lophonique de- la Maison G. D. BELLANDE 5 Decoupex ot Adresses G: G. D, BELLANDE. “TT ALCEMENTI .,
“_ § BTAGE «LA MONDAINE , SERGAMO



Pregramme Rad
4 -Â¥ 2.9:12-30 P. M. ET 6:45 P. M, CHAQUE JOUR

4. V RB W:7:00 P. M. MARDI, JEUDIET SAMEDI 1:00 P. M. DIMANCHE




£ Angle Grond' Rue & Rue Pérou, P.O. B. A - 26, Teh

je suls tntérensé dane la vente des produits suivante que vous rome.









steerer eta an Aap



LA GRANDE MARQUE DE FABRICATION BELGE








ite

NDE , Agent Distributeur

© 25.7 2 PORT ow PRINGE

oe

























SOUR LES PORTRS, FENETRES EY VITRINES pe vos | Se oo ATTENTION! ATTENTION ”

NOUVELLES CONSTRUCHONS ADAESSEZ- Vous-a Late me oe S el ee :
MER BUGH, PLACE GEFFaAnG. : Se) Clee < aes aie
= BORUEL RARDHE: : oe ee ; ; i fog « les @ Demetrius Price, dit : Cette geation de aie







RAPORR A ODELE IS weivusterinuiiinabvevitteenaier’ oa Pune marhine & caleile: DEMME, uh your jes jondra & de aves ‘reciant oe 2 os
: : ‘ j | Beckigue. : eV Stat aeuk, 5 . ie Se ” Vatimentatiog,
. Lo # ~fonies o ‘ : A fe. va colle..- lor, snodele. En outea, vous trouvera: des us vareg, aeylloy 3 fue |
é ee. f ge @ fe 2 : Poult £ iS :
- Cu JAVA WY § $ . we | eoyen, a combingiven, batteries de Zame main, dew} j] *frult Salts yon ae

: Le tout on bonne condition cellalis torminglas, cables, ote, AW -taolle Ghningtian,
1 de lonetionnement cate. :
Bdiepeer les olfres ou Poste.) - Faites une visite chez DEME,

Dites Box 104 -- B, Port au. ot véus en sortires eaatintelt,

, : et DEME souhaite & fous ges


























4 A VENDRE: . { Chents et Anis ane Bonne et). : seu NE
Use witrine. cr: bon état. . Heurenss Annee 1950, * : Prenex ENO'S. «FRUIT SAL
ore : Sodresser aux Ateliora du on - 3 Pataichinsants, Revigoran.
; : : renders ‘ sNovvellista>. | LIGEZ «LE NOUVELLISTEs :
3. ( une de : : , : 8 °
G £ 3; f "ESR GIIDIS TEST LEO OTE OETA:





















penne

Rontolia Viewtal, to give nator
tiilive f pithe

dustys toi yidar Seale, cbathint |

A year ale |



jones Ble fa — 3 Bebe Mordill

valu me amt at veal ‘ a Ow) a “EE € e or e
i 7

Sa Cuillere...



ar TriptoA Lenatin, tog}
Pidpa eclieve hoose ala
pensive deyneia.

trl,








piar ia
ie ila daint.. of de ig 5
me UF pone favetep |

bo pended fe







De ye



ae



DON RL Dinuioutaur

CLPG DEAE LIP EBL EDIBLE ALES DEE ET AELELI EAL IDA AIDA DEY GOD,

Houreusemen quill y a pla siewrs fegons de servir le

Langus HORMEL

. poree qi mo fumille peat en mauger chaque jour.











aN
Bh >
fy








Voici deve vecertes qui fon de la LANGUE HORMEL
le lavori des menage En Sandwich ou en salade, kt
LANGUE HORMEL va & volra famille ou & vos invi-
tés, pour sa suveur-et gan gol.

Chaque boite de LANGUE HORMEL contient deux
grosses langues, bien nztiovess & bien cuites. Seule la






@ ses yeux péliilent de jole, car il esi bien
portant, grace au LACTOGEN, le ben lait
peéparé par les soins vigilants de: NESTE.
Lorsque le loll malemel n'est pus asses aboa
dent ou loraqu’tl fait délaut c'est le LACTO-
sEN gq: les médecins chois'asent de pté:

férence,
























A VENDRE:

Camionnetie FF





ieee



chair tendre d> ig langue est a 3,
La LANGUE HORMED es: ayraqvié.et nowzsissante, Man,
—~an - la souvent, .



Byer i wets
|
|

Ungussures +
Howunes, fémures oF



AUTRES AMIMENTS HORMEL

Poulst,





Jampon, Saucisses,
pam, jo viende aux 100. ue



4



es

Ry

LACTOGEN le lait en poudra praiacé
% apeciclement par NESTLE pour. lalimenta-
5 tion infontile.



co sameetie SOS, i sion












ECYOLETTE
FABRIQUEE
Ge nog jours

we eccasn

hei este igus













ae:



‘La plus grande
Lroduction du monde’

HERCULES CYCLE Les flocens d’Avoine Quaker sont TALIMENT
DREAR ae SENT L7O, LA NATURE... aueune cute céréale integrals
NEE OR nourrit injeux les jeuties en période de crise
‘La valeur nutritive de ce petit déjeuner en iat &
Glimen! ués avanlogeux, Flocons dA
Quaker auivent.Js croissance dea enfants: Us con
tiennent en. abendonce leg slements autitils nécol p
sdires aux adojesrenis pour deveny grands,

et énecgiques. : : . ae
WAvoine Quaker contibuem a ©

Emme 2rtal



Gruyére

Fromages Suisses

4

En venle dons ‘oules ies ban
les en Fiat





Ls moyou HERCULES & 3 wRenees
fabevgut notinceiiens aver preciinn
2 fadriques ranqmmen
HERCULES peut
st fourrd sor touk
ieee an pidee stpares,





Les iowons S ot ted ut
lopper ct 4 mainteni: le viqueur € J EGHCe
cessaives pow la tavell quotidien, Ceci ef














WILLIAM NAAR



Agent pour Haiti | DISTRIBUTEUR EXC LusiE le petit déjeuneridéal pour tule Ja famille,
om JOHN H. WOOLLEY Aujourd’hul mieme.. achelez les delcieut
Rue da Gauci ' GRAND RUE, 1523, PORT-AU-PRINCE nourrissunts Fiocons cd Avaine Quaker pow oe

‘ EAS nir une meilleize valeur alimentaire, :




Serves - an tous les joursl

PLUS DE RAISONS QUE JAMAIS POUR ACHETER
LES FLOCONS DAVOINE QUAKER
PLUS DE MINERAUX.. pour dea og souges et

Geng eaines |
PLUS DE PROTEINES... pour la croissance: ae
at muscles lermes :








Sera © rae : a Je PLUS D'HYDRATES DE CARBONNE... pour 160#
Emportor-on ua Pune Star RE) : ; Ge ee a . ao former!
4 a 5 a if DEV . : -
boutellies 4 la pour vows ! PHOS NNadments en «corbuscat ee

maison. PO: : a nomen
Seulement 250 * 4 5 ;



sont de beaurd, ery den
Pais, Views apyvorietay

:
i
pn peeaine §
a Lenten Box} e

‘ USINE A GLACE NATIONALE. & 4 °
& 8. BAIOMY, Veoddont





































beach



Aveniogeusemont conmue en Hall do-
puis avant le querre a raconquis an ple-

ce leverte sur le marché hailtien.

La biére: «BECK > est reprézentée ot

distribuée por la maison:

NOBBE —~ BOMDEL





AGENTS EXCLUSIFS POUR HAITI:



Ou

guipute de coton et
Le département
+GOODALL»

@t cmeleeic}

«HOMME»

tout confactionnds, & des prix uniques sur le marché of

de le meilleurs quali,

La Maison NOMBRE «— BONDEL a le plaisir d' annonces

de modermiser et dwabellir con magasin de terun @t d'orticlas divers, et,
b

Les domos at jetines Glen désront poner une lolletic olégania wonveront,

tout un assortiment de tolles de Al.

athe Gax éleganta dea Sesus

{ARROW — BHEWSTER ote), cravates «BOTANY «,

& son Gimable clentéle, qu’alie vient

seat traneporiéde dans un

mognilque et specieux building, oiué 4 Tungle des rues Mag. de Rat 2 Bonne - Fol,
ee

exports cu rex de

chanssde, les plus jolie teens de Iinevse, tele que: broderle engleden, cxgundi brads, dentolle de solv.

de crbnun varibos ot do cotonnuden,

eTROPICAL ANGLAIS», des palm-

de taulea lea couleurs, des toflox de Al anglais, de beaux costumes (palmboach

joules los qumease de cheraleas

mouchoira, chavsseites, calecons ot chemisettes

CITE BIERE ALLEMANDE DE REPUTATION MONDIALE

|. TELEPHONE:



277

LA FAMEUSE BIERE ALLEMANDE



& par s6n exquisivite at au mnevite, round we autkagea des

connaissours les plis difficiles.

LOEWENBRAEU

ont teprdaentés @ distribuds par la maison:

NOBBE — BONDEL



DISTRIBUTEURS ;



reetzmann-A ggerhol

" LRRD EERE 2 EDFA TERE EE TOO EEE EE {PURER AE RIE ERE REAM ELLIE OBA RSE STARS OI SY RUT OE RE WB RED RG cL OE





LES MARQUES DE BIERE ALLEMANDE SUIVANTES, DE RENOMMEE MONDIALE: PATZENHOFER, LAUVENBRAEU, BECK SONT REPRESENTEES AU PAVILLON NOBBE — SONDEL SITUE EN FACE DU
CASINO NATIONAL £1 DU ROND . POINT DE LA PLACK DE LA LIBERTE.

APRETEZ . VOUS DANS CE CADBE DE VERDURE, POUR DEGUSTER, A L'OMBRE DES COCOTIERS EF SOUS LE CHARME D'UNE BONNE MUSIQUE,

UN VERRE APPROPRIE AUX QUALITES DE CHACUNE DE CrS TROIS MARQUES.

VOTRE BIERE ALLEMANDE PREFERES, SERVIE DANS





ad

Test peut - ée dlégant,
meis qui a’en revi corapie... &
vee cetta barbe ! Les hommes
se rasant irégqulidrement ou &
monié, o Yoide de lomes in-
férieures, perdront leurs plus
belles opportunites.













Bien | Vous poraianes aious
gue voun no le pense: 1 Alors
rane, - vous blen,ot pour bien
ne taser, employes la aioe
blouse Glletie deus un ranolr de



AVIS
Les soussignés Rodolphe Hé
rard, Mireille Blaise, Léonce
‘Oseor Etienne et Etienne De-
nonceray déclarent avoir éga-
1@ leure récépissés aux Nos:
9804 — 3864 — 27290 — 27921
* cont 27338 —~ BBL] — 33855, dé
livrés pox le Caissier - Payeur
de lAdministration Générale
des Postes, contre leurs verse
ments uo fonds pour la Défen
se Notoncle. Ts les décicrent
nuls et sans effets.
Port au Prince, 28 Décernbre
1949.

REMERCTEMENTS
Monsieur et Mudame Fran-
gois Léonad’, MM. Franck et





Oscor Léonard, Miles Jean.

et tva Léonard, Madame Je
seph Charles, née Flavie Lé-:
nord at tous les quires po
‘yonts at allids remerciont infin
‘ynent fom les aniis de ia cx
| pitele que de Ja proviace, ain
si que les Agronomes du Dé
’ partement de VAgriculture qui
lou ont témoigné de la sym
| pathie, & Vouewsion da lo-vacsi
, 66 lour regretié:

Francois LEONARD ils,
warvenua & Port au Prince, le
26 Decombre en. cours.

Us low gardent une proton
de reconmulenanse.





seo:

+7. pour la préférence que vous accordes
aux produits MONARCH. Vous en avez

godté guelques~amas obi vous Sux plo.

Familiarisez—vaua avee notre vaste
assortiment de plus de 300
yariéiés, Demanudes
MONSRCH a votre
ie aujourd’hvi
ti et faites &
wotge famille ee

soir Ia mrpeee aa

. diner délicie

Agere: HAITI TRADING CO. &. A.



PRELAATS

uamque penraing



CONSERVES

! conomiquc, les plus orca
toges, Ea alles Suk te
de 1949, tors ies wuts tides
sés ont volé en favour du pale-
ment dans prime cux oncie:
soldats, Or. celle - ci qui né-
cessite le lomcement d’un em
prunt local, augmentera néces
suirement les charges futures.
De méme les législateurs récla
ment un abalssement du cott
de io vie mais votent los mesx-
,fes tendant & maintenir &@ un
_Biveau élevé le prix des pro-
| duits fermiers.

i Ins induatriels ae pleiqnent

' dos charges mais attendant du
) gouvernemont les crédita de §
YECA qui seuls penvent per-
elie Gux achetwure élrongers
de posser dea commandes aux

, Etats Unie. Mame, les copita-

, Hetes qui critiquent toute Von

inde Vingdrence qouvernemen-

tale dons tous lea domaines, ne
refusent généralement & inves

Ur lows dianoulbiliies & Véiwren

get, & moins Vobtenty une qa-

rantia .. qouvernementale da
change et de rapatriment...
En résumé. tont en protes

jont contre Ie coat du sol - di-

semt «nociallame d’Etat», at con

TIVE







L’ANNEE 184

(Bulte de la 24me page)





‘eaeaactpaaasaidaaeD

cordées par plusieurs grandes

* jindustries a la fin de 1943, a

prés la grave de lo sidérurgie,
(une dea questions imperiontes
_agitée au cours de cette année,
lest celle de lassistance médi-
teale obligatoire, calquée en
grande partie sur le sysieme
britannique. Une partie cons!
dérable du corps medical de
meure par principe, heatile &
ce plan. Du reste ces quea-
tions de pensions et de soins
médicaux se rattechent au bud
gat, puisque, le patrodit ayant
Laccepté le princips des pan-
| Slons de relraites, déslrercit
vol: l'état en prendre le char
ge enllore. En d'autres termes,
tout en critiquant les dépenses
qouvernementslex et surigut
Pattitude de Vadedelstation dé
dérale favorable & cas peat
spies sociales, les emplovours
en viennent 4 présent & xowhal
wr que lee aakeltds Mdérolos
les prennent entidvement &
leur corepe. L'ovantege de
cele monidre de ioe serait
que les chels d'entreprines se 4
bereralent de ces obligations
per le simole vwerement de
leurs contributions & oes fonds.





BROWNE HECOMPENSE De. REBREAU & vendre of & louse i lea gssuranced sociales, unt

Bonne récompense. est pro ; Rus Capaiz, an fect de la Chee BAHEY nombre croissant de contribua | (Vole salte en Blew page)
wiles & yok vapportera en noe | EN, AAD, Eapoultion Bulldiny bles on séclament lea hénél-
Burenux 1 capol de rove-au | Consultation wus” les jous, | 896, Rue du Megasin de YEIot | ces amen
Budbober *Communde, | def b 30412 beures. Pod oa Prince, VE Ea dehore des pansolus ao ' yygee ate BODY .







‘Mouvelles
Etrangéres

WHSHINGTON: =~ Jl a. a6
sopparié, de sdurce cutoriade,
que le Comité’ Interamdéricain |
deta Pals transmis, bier solr,
ne nole- mn gouvernement! do-

°--gpintecin. «Les milienx culoxi
Tg pte disci pengent que le conte
nu de celle note pourra dire
publié ce sol, Diaprés: cer
tins milieux, probablement, le |
comiié a da demander au
gouvernement dorminicain les
goresities formolles que les
pleins pouwols accordés cu
président Trujilio ne seront ule

u poiir demain La
| évanembqt grandiose,
de yous. ci tenué. on halel
ne. wd toute belle, et men 2%
suse humblement! mals ce qui
no Yossera demain soir au Sim
bie Night Club, lore du: gala
au cours duquel seront. élus
la. Déesso des Faux, son Neopia
ne et ass Sirénes d'Hornenr,
ce qui.se pussera demain solr
eat tellement Juntastique quill
m’était impossible de tout vows
ravéler-en une seule fois,
«fenez - vous blen: de ne se
1a pos un jury composé de
cing, dix ou vinal personnes
qui procédera & Vélection.” Ca
Lit & Paris * an corlain mom- | sara le public tout entler,

SPECTALISTE EN :
ANESTHESIE A cuRcUI
FERME, : par dow altestations de thse
foncs ul iwi eialent prodenisen
at oonl lui paralssciant aus
pocion,

Elles talent toules établics
par ix dite organisation, dont
los atotuls avalent te déposéa
at eal falecdit état de tamoigna-
price davenait générale. A ce | goa émanant notemment du
moment, en effet, los consom- | foydateur du résean «Hen-









‘eens sien

Nous avons rev avec plet
air pole. gentile . compalriote
Laura Basile, infiemidre diplo-
méa de VEcole dee Gordes Ma
lades d'Haiti,
lo Havanese of elle a dtudid a
veo passion erent fermé: sous la direction |
avisée du spécialiste cubain,
le Dr. Miguel Buenos Bravo.

Miss Basile avait bénélicié
l d'une bourse olferie par le
Gouvernement Haitien. Elle
« étacié durent 13 molp ot fait
un long stage pratique au Sa










1e POINT QUATAR

Ce projet qal ead a prdlon-
yer le Pian Marshall en talsant
béndliclir de crddits les paya

_tendia. que d'autres, cw contral

re, qaivavalant bien tesiaté a:
une ambiance iolia Havora-
hie, ont amoreé ou acventud
jour fléchissement. A tir
du mois de Septembre, |



Asus ee aa
Vordea da te






















retard fente de comiteuy. a a4
énancé le 20 Janvier par le pré
sident Truman dans son dis-
one indugurnal

ruequicl une. sorame de 45
tens de dollars a 6té voiéw
pon les travaux prélirinaires.











convaincus de lo fauaseté des | puté, tous deux fuslliés par

prédictions de baiane des prix | tes allemands,

et ils achetcient surtout des ar- Venquéte menée clora par
De nombreux pays sont suf [ticles durables tele que metw- | des policiors démontra la iaua-

lg Hote des candidats & cen ord | bles, relrigdrateurs, aspire | sete de ves allégations et abou

Hits, Les tertitoires d'outre [eure of autres appareila méaa p>

fade quo Gla Dominicunie est
onaude.

. MADRID, — Lea dquipes de |
football de Argentine ont rem

Pmoderne.

notorio «La Beperanzc> un cen

Elle revient de | dont le développement esi. on
\
{
i
|
ire éyainé d'un matériel ultra i

mer des pays europiens sont
taka ae a TrecevoiTr une tran
che notable des allocations H-



L ners dont le cavaient diffdré
quisition en ramon de ces
prédictions, Lo grave dea char



bre d‘arrestations de faux ré-
sistanis, sous Vinculoation de
sicdaification de certificats, faux





mioux encore: le chats de I'é
jus ne fera per ceclemeations |

«Pour deveuic Miss’ Simble
i

1950, ou Vune de sen Bitines,
pour avoir droit aux magritl
ques cadeaux qui seront pré-
wntég chacune dew con
fl ne vour reasie plas

et gubordnation




hannayges et celle de le sidérur
gig out motive un ralentiase

EEE. VATEas POs Clie 26 incst,
preminw beénddic oe dat |
i
leur |

‘ f 4 £. € 6

teddressement. acliver leur prc Le de wolr Yarrmét du tra-
i
{
i
}
i
i

Le diplame qui jul a été at











tomolguages
de témotnar.

Pouxsuvant sea recharches
duns toute la France. la poll

! co corfiadt ensalie wi certoda | currenien, ites
Laut noun teloindre cerein. {BHDCG, WnG dows,

pan. | menivalee dinttotion
lip» quote portelauiilng,
Mais Mo Geoges :
non. wnpporioum, ont
gt lolesent aniwades ae
tanle. «a1 » Wy ete le
i tla oaront ie aatistactlion We
soncer que la 2 ycnce a
Budget.
Cost gue, molgré. lea
rations lea unes plus. 1
suntes et plug on ow
lea cutres, de certaing
ide groupements polit
hormia le Géndral da1é
| n'est réollemant décida &





orld des viciolres éclutantes |
hier pur lon cclpes eapaqnc- ' fibué porte dqalement un
tos. A Valencia, le Rocing | ment ast tes
Chub de Buencs Buea a bates tien qu'elle es donnée
. Yéquipe de Valencia par ¢ étude f aes dé
4 trojy, devant pros de 20.0
speciateurs. Newell Oldboyes |
o bottu nue sélection espn





fiolleuse att



‘ECA poarronh ce ment de ces transachans, par





Hanh ses af ef entrainey



leurs oxporiations | yal se rralen



tes répercussions mur la situa
sconamique du pers. En

nombre de héndliclalws de
fauases attestations de résia- i sUne pelt conseail on
tance, grace auxquelles dea leant le yous aula juvisern we,
condomnations de ia Cour de (et on aus polut diqna de tem
i porter leo palme ou Volgue,
Lenquéle continue pour te- {ai yous cimex mioux, prisque
) chorcher les autros bénéliciat- (cen sclenniiés se placent sous
:

voués oscliveas. mboursement des
Nous expdrans que le Dips
fervent de la Senié Publique

xormpiessern d'utilner las ser








x obtenua aux EO | ton



ct, ces craintes ne se sont














achebes. Neéccragine cat
e attitude expectitive de la
pari de ia cHentole et lépauise-
ment dea stocks de rmetiores
‘premiares pendant ia gréve
Lont eu peur réguliat incatiendu
daagmenter Vimnportemce des
commande: accumulées ches
les fabricants.On estime a pré-
t que ces arrernqes sulll-
gu moine la

rioites menocos par







u
t
le por 4 & }, Cong Je stadium pe
4

métopolitain de Madrid pression communists obtier-

1 cos de
, deg cre

vices da cette compatriote
om hoitien

i Justice lour avatent até évitdns.



P

Ye




2
< ,
moteurs éiclent entibrement neur de la Policay et d’un dé
|
|
i
i
|
|
j







vate par le













yee dos fausses attestations, ;]o signe des eaux. Mais «-

qui sont ide riorbreux, BxXCHBEZ - MOL vous Te aa

he ti | rez oa la seule & étre belle
Pet qraciense...

«Alors - & tout hasard
convoques donc pour demain
solr des amis qui ne cra
qnent pas de se faire mal aux
maing en applaudissant, ou de



De leur cSt,
que latine-
élicioires

UNE IMPORTANTE
INITIATIVE

Nous croyons savou gu









de gremeds



we «General Motors Corpora
Hons» et «Ford Companys. On
iL en elfeL que cette dernié-
1950 un gros effort

de reprendre la





‘
i
i





: romt
roduction du premier sernes-
tre de 1950. Cette situcition se





te fera en



pour tener




Une

one le

relrouve nolammernt dans ic al
érurgie, le meuble, le textile.





premiére place parmi les pro-
ducteurs d’automobiles, de ca-

senrouer en cricnt bravo.
sLienieu on voul la peine.




dre, & Pheute quill satele

Aussi la tendance des prix est | mions «i de tracteurs aux F- eQuent a la grande Polonai- ple pour juge...
elle ferme pariout, saul sur cer
tains compartiments agriccles.
Ce dermier secteur de lero
nomie refléte nécesscirement
les interventions gouvernemen
Ltoles preserites par la légisia-
‘ton. Les partisons de diver-
ses méthodes de soutien des
i tés au Cor
solement un compro.
niervenn souten
rombre de ces
our cent de








































Le fait que les revenus indi-
vidnels scm estimés pour cet
te année & 208.3 milliards, dé
imontre le mainien du pou-
voir d’achat des Etats - Unis &
nivent tras élevé. Liépar- |
,gne detient toujours un peu |
plus de deux cent milliards de
De plus les achats & |
crédit prennent une ampleur |
importante, puisqn'ls représen '
|

DECES DU JOUR

Félicia Raymond, 75-ana,
ne Excellent, 60 ons, André §
sephy Sang, fullen Teanien,
ons, Bienvenue Bastien, 3

«Mais ceci est une autre his

i
|
t
f
t
4
I
i :
: {olre.>

|
tats - Unis. | 88...








fror





Le Nouvel An_
au Kalmar’s Café

Seuper darismnt avec 6
Quartet de Moecart Darcsequ,
Menu Spécial. :

| Reteneg | votre table.

ice pour le Révelllon Je 5
chic de Port do Pduee.

5 Réveillonnes dans le code

“| | onchanteer du KALMANS.













|
i

tent un totcl de dix sept mil
lords, chiffre que les autorités
Lsurveillont, mais déclarent ne
_pas étre encore excessits dans
‘les circonstances présentes.
En résumé, on peut donc
révoir que l'économie ameéri-
caine se maintiendra aisément
& un niveau trés élevé en 1950,
ctu moins pendant le premier
semesire. D’ailleurs la politi-
que de déticits budgétaires, les
charges Ge la dette et la poll-
scciale devraient vrai-
emblablement eniretenir un



de mais et de blé a o
blgé le qouvernemen! a pren
des .mesures de re:
octamment en ce ¢
me la culture du caton,
partie iper @ Yaccord inter
sHioncl du blé.

Tl est indéniahle que sans lo
politique de soutien deg prix a-
| gricoles, ceux - ci curcient fle
ichi encore plus quills ne Vont
Holt, Néanmoins, étent den-
iné Vabondance de la produc. | .état d'inflationy, Tl est bien
Hon, les revenus fermiers ont | entendu que je retrait des sou
relativement peu baissé et leur | Hens officiels des prix agrico-
pouvoir d'achat demeure con- [ie modifierait profondément












restric



nee
a





















PRUGRAMME DES FETES
DE FIN D ANNEE

A CABANE - CHOUCOUNE

“EMBRE, A SH.



i
se j
dicti (





ler Jae











Miss DAISY
Vendredi 30 Dacembre,

Le





ruel CRAIG :
gard les _ sidérable, iio structure des prix. Toute | ou a |
SNVIER. { Lindustrie cautomebile pré- (to cis ja prospérité du secteur a- ' THEATRE DE VERDURE
i volt que en 1943, elle aura pro | griccle aux Etats - Unis est un | La Troupe
secur de Ton i duit $200,000 voitures ef ca. lfacteur essentiel de celle de Nationale Folklorique i

,mions représeniant une valeur ensemble du peys. Aussi ne eat le | tenda ¢ gai Sait
| |



























néficient les petites voitures @ | plus en plus fonction des oc-
trangéres incite plusieurs fa | trois de crédit et du volume
bricaitts américains & se tour des importations. L’applica-
ner vers cette production. | tion du «point quatre» stimule

giéne ce ia § :, |denviron huit millierds de dol | peut - on pas distinguer cisé- Professeur SANTIERMY eux, & Yooousion dee
ture des ver (lars, contre 5.285.425 unités en | ment, sout événements impré- at Miss DAISY fion que M. Silver a
pour femprunt de la | 1948. Cette industrie compte | vue. de quelle memiére le colt | célebres magiciens brésiliens | née chez lei le 2
nationale. , produire G plein rendement en [de fa vie pourrait baisser ici | de renommde. mondiale | 1947. eat dclaizel ef
Ls sont nuls et sans effet. Enirée Glo B10 les Philippi 1986 pendent au moins six | Les Etats - Unis devraient donc Une Soirse d’Art! | nuage qui existalt ents OF
Port au Prince. le 90 Déc Avec le concours de deux inde et le | mols, en raison des comman- | bénéficier en 1950 d’une gran | une Attraction Sensalionnelle | | dissipé ef qu'lls
bre 1948. grands sé sur place des | de8 déia placdes. Cependant de prospérité intérieure. Leurs | Vendredi 30 Décembra. toax quis continent
De, Emmanuel CRAIG. SSAIEH> et le Jaze Cubsin. ons, Ou auront prod! ia demande croissanie dont bé | exportations deviendront de | & 8 Heures 30. & dre de hong amia
i
i

Comme on le voit, e
tit d’etudes. sorganise
tre pret @ enlrer ©

POUR LA LESSIVE DREFT EST LA SEULE
REELLE NOUVEAUTE DEPUIS 2000 ANS





|
'
:
|
t
|
|
|
|
i
t
i
Orchestres, le fazz m
E
f

le Co yolera les ciddis | Saqit notamment de la | ra, en son temps, les exporta-
nécessuires “NASH. et de lo «KAISER - | Hons en donnant une certeine
I PRAZER». Toutefois ces mo | impulsion aux échanges inter
i [ Les P erspectis idéles ne sortiront sans doute jnationcux. Tl reste & savoir

Véeeonomie amorieeine a@ subi



a ° ; pas avant le début de l'année | Yaccuell que le Congrés réser
siges celle annee. | prochaine. Tt est done diffici: | vera aux demandes de crédits

3 féchissement mar-
jee de Vaciiviie, cartaines in-

Vous Gouhwdte BONNE CHANCE en Aa 1850. ile de faire des pronostics.
| Nécnmoins, on peut étre shir

| ous tries, telles que celle du | de voir lea consiracteurs se fa

nécesscires & ce nouvecu pro-
gramme, ai les charabrea main
Hiennent leur attitude favorable



















Nous vous invilong & célébrer la Veille du Nouvel An au | seville, ont bénéficié d'une re jr une concurrence acharnée. | & une réduction des erédite &
Cesing Nationa) ~~ Yendroit le plus gai, je plus @ la mode, j Pre qui a commence en Juin, | ne serait: ca du reste quem | I'étranger, FR
: et fe plus cosmopolitain de la ville de Port au Prince. i
i REG GTA OS AR RIALO OD 0 OD OR On oe Rr a nd pte ne
Diner élégarmment an Bord de la Mer. <«Culé Casino» NOUS VOUS ATTENDONS POUH LE NOUVEL AN
yous vite une Culsine Prangaise absclument : .
impeccable et distiguée. i P BREET os? fe pro-
mwa RENDEZ-VOUS 25
Tense: au chs de la lune. Le Casing Jag» ent i d )vetre lingerie
rythmique, entainant et deux, . ‘i . ‘#ne, wos Vete~
oF | ou ve WIGHT CLUB. A PETION - VILLE) imante de sole
; ; ; | U VOUS DANSEREZ SUR LA NOUVELLE PISTE, AUX SONS DYON TRES ,
Tenten votre Chance mux tubles ce Jeus. Au Gasine pedioncl, i ORCHESTRE, DES PM. A L'AUBE. BON ‘wpe bes. ;
lee joux de hasard sont veciment de nasgard. (PRENEZ LA ROUTE OU_MARCHE DE PETIONVILLE EY SUI VEZ LA FOULE QUI SE § dureva dew to :
RENDRA AU: , phis al vous ytill
' “FY eube, un polit déjenner succulent sera Beryl avec | sox OREFT.
jes compliments du Casing Nations. RENDEZ-VOUS . “ .
‘ aur ly Propriété Aubry (Anclenne ation de Ro Armand), ss ce
VYones Sclwr te Nowvel an ou Casing National. ; MAC SELIGMAN St EAU NE BRUT PAS ASI
& , ’ Proprt niles aoe Mansngé : VOTRE LINGE DREFT NE
/ Cost Chic. . ‘ENTREE GENERALE 6 b0C = , DABIMIRA PAS HON





Full Text