Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text












ERE

So



pT VORGANISATION
BANCAIRE
iguite voir le No. d’hie)

prnemesesnonissanien

2, CARACTERE DES
RECETTES

Les recottes budgétaires s@
rongent dans deux calégories
printipales: jes recettes Hsta-
tes alimentées par les droits
de dowane. Yimpét sur Je reve
mm ef Pimpot sur les bénéfices
jndustriels et commercicux; les

“groves de Urabre, les contribu-

tions indirectes, of. @t les re-
caifes non scales qui oom:
prenaent les recettos adminis
natives, ies loyers des terres
domaniales, Jes recelies dax
garvices publics, jes droits di
vers, Jes amendes, etc. asi
que tes prélevements sur Jes
yecetles dos communes. Ain
si que [indique Je graphique
XIV, Ja partie de beaucoup la
plus importante des receltes
budgélaires provient des im-
pots, Au cours de lexercice
finencier 1947-48, les receltes
fiscales ont représenté plus de
80 pour 100 du revenu public
ef jes seuls droits de douane
$4 nour 190.

Au cours des six exercices
finunciers compris entre 1937 -
98 et 1942 - 43, les recettes du
budget genéral ont été comple
tées par les recettes provenant
du contet de travaux publics
(prét de rExport - im-
port B mefilionné plus
houtl au ttre duquel le Trésor
@ percu un total de 27,800,008
gourdes (ces données sont indi
guées séparément dans le gra
phique XIV) Les depenses
imputées sur ce erédit ont tou
tes 616 engagdées pour des ob,
jets déterminés, ainsi que cela
es! expose plus haut, ef qucu







ne fraction de celle somme |

we été consacrée au régle-
meni de dépenses prévues au
budget gondgral.

le tableau onnexe 18 (page
356) indigue avec assez de dé-
tail la comzosition des recettes
budyélaies de tous les emer-
clees Hnonciers depuis 1936-
a, On trouvera au tableau 12
ipaye G21) intitilé «Sources
des recettes publiques», une
récapitulaiion sommaires des
comptes clos afférents au der-
nier exercice financier da
vanl- guerre, qu premier ex-
ercice financier d’aprés -
Guerra et «




Moeh formerai

Le. Rapport Rosenborg Pacte de la Démocratie ;



AVEC LES LIBERTES SUR LES CHANTIERS?

% : . ‘eomeiaeiphies : =

Comine.on lo.odlt, cleat hier, : ce
en. Hesembléa Nationale que | La présence sur leq cliwn-
la Chambie des Députés et le | ters de VExposition du Prétet
Sénat de lo République, .xéu | Roger Riguud- et de quelques
nis, sous lo Prégidence de Vho | Inspectews du Bureau du Tra
nordble Sénatewr Jean Bélizai jyail. nous a lelesd. crore quill
dye, ont dloturé les Travauz de | s'y passalt. quelque » chose



a se passe-til



do Some Législature,

La Becrtiaire d’Etat de T'In-
tériear, Ma. Louis Raymond,
on, nom du Gouvernement o
iélicité le Porlement d'avoir
travedlié, sur la demande de
YExdécutif, juequ’d lo fatale &
chéance du rendat den Dépu-
16s. . ‘
| Aussi, coutralremart & coux

qui s‘empressaient & Tenvi de
leritiquer la lonteur de leurs

waveux, par Vorgane de son
représeniunt, le Chef de VEtat
@ ea & venger lea Parlemen-
taives d'une accusation appa-
‘yamment fondée, qna nous
lousel avions portée contre
| eux.

Nous ne savons pus si c'est
une justice posthume que nous
rendons. aujourd’hui, @ la phe
port deg Députés. Mais, quol-
quid en soit, Ia «survivance>
de ceux gui reviendront siéger
en 1950, cara comme pour dé-

idommager les autres de ca
| que le sort leur aura refusé,
jet les consoler de Yillusion d’u
ne espérance décua. .
{ En tout cas, c'est un grand
;henneur pour ces derniers de
|méme que leurs colléques qui
seront resiés sur les genoux
des Dieux, de pouvoir deécia-
rer, fovtes.les fois que la pen-
aée ao reportera sur lea Evé-
nements de 1948, et vers leur
‘ heureuse issue, a 16 Aokt de
ila méme année, quand, 4 ce
sujet, se raménera la question:
‘Que fit ~ il advenu des





}
:
i
:

grands Projets voiés et réaliséa |

gous le Gouvernement Esti-
a?
~~ Sane le patrolique con:

que, ils ne sercient pas ¢@

| quills, soni, Do
Aprés tout, ce ne sera pas |

Jo Heu cominun d'une banale

{ admiration: mais un bel hom-

mage que nous tenions @ rén-
dre & la Mémoire de la S$4ame
Législature, puisque nous re

ma et la loyauié ont permis
& ses Membres de considérer
comme. hypothatiques et vati-



nes, les agitations passion-

i nées, et de sceller, entre le Lé

gislatif et VExécutif, le Pacte

‘de la Démocratie avec les Lie |
Yesercice pertés, mois dans \Ordre et |

cours des Chambres, de l'Epa- |

conncissons gue le patriotis. &

hier matin, ver lee 10. how
168. ee
Daprés lea geaseignemenia
qui nous ont étédournis par un
membre du Syndicat des
Chauffeurs, .coux qui dirigent
jes chantiers do TExposition
aurdient monté, dena leurs
seuls iniéréts, un scénario
| pour ‘eréer un mouvement a¢-
' poratiste, au sein de la Coope
rative de Tromaport.
Ca mouvement ‘séparatiete,
s‘accompugne naturelloment
de proposhions: cormpizices,
Alnsi ‘hermatia, lea Ingd-
nieurs étrangera qui dirigent
les chantlers ont déclaré aux
tpropridicires des cemiong
‘transportunt jes matéricusx,
qu'il ne serail plus falt apps!
& eux, sile malfirmatent ot ne
prouvalent n’étre aflillés
aucun syndicat, notamment &
la Coopdérative.de Transport,
Sur le reius pertinent deg in
téressée de sq soumotire & cet
te incompréhensible injonc-
tion, plusieurs camiona n'ont
pu livrer hier des motériaws,
,oe qui a contrarié pendant
_ quelques heures. ln marche
des travaux des chuntiers.
Nous croyons que les auto
, tiiés compétentes, intervenant
opporhinément, ont tranché ca
différend d'un nouveau genre,
& ja satisfaction du Syndicat
des chaufleurs,
| CAZARATCRREI TY “AYALA EIEN EES

ON COMMENCERAIT PAR
| LE MARCHE DE LA CROIX







"DES BOSSALES
HL est fortement bruit qu‘a
| vec le premier versement sur
Yemprant de 40 miliens de
dollars, versement qul sera of
bdectué on Décembre prochain
wux terines des contrats New-
berg et Ross, on commencera
immiédiatement avec les. tra-
vaux de construction d’un mar
ché moderne & la Croix des
| Bossales.
| Cette décision a été, parait -
iu, bien accueillie de tous, 6
tent donné que cés travaux
vont contribuer & embellir un
secteur de Port - au - Prince
proche des Favillons de YEx-
position Internationale du BI
centenalre,



1947 « 1948. ainsi que les pré la Discipline, sous lea regards’ :
4 , s 18, LA PAN AMERIC.
visions provisoires de dépen- des gafdiens de ia Paix publi | arways pr aN

ses pour les exercices 1947-48
at 1948 . 49.

Hest 4 remarquer que, par
suite de laecroissement, de-
puis la fin de le guerre, des
impdts direcis, des drotis de
Umbre, des contributions indi
tectes, etc, la prédominance
des recettes douaniéres sur les
autres sources du revenu pu-
Blic a quelque pen diminud.
A en juger d’aprés les prévi-
80us provisoires, on semble
savisager que Jas recettes de
cette Provenance continuéront
@ perce de leur importance
telatve pendant Vexercice fh
Rancier 1948 - 49. . H est moins
locile de savoir si une baisge
Sensible de leur montant: en
Shittes ahsolug est prévue de
logon définie, car les prévi-
8008 croviscires de receties

que. ie
Or, tout le monde doit en

convenir, un-tel Pacte est |
'moins siérile que le dédain a

vec lequel on voudrait contes-

‘ter la puissance de UNION,
dons Vaveugle persistance 4 ‘

ine pas retonnaitre qu'elle
seule est indispensable @ YE .
volution de notre Chére Haiti,

ELRONELECIN tH EELS OLE OLR

VERRA-T-ON LA
CONSTRUCTION D'UN
PALAIS LEGISLATIF
ET DE 2 PALAIS

| DES MINISTERES?

Tl vient d’étre ouvert au Dé
portement des Travaux Pur
blics un erédit extraordinaire
; de 40.000 gourdes destinges qu
‘ paiement des honoraires des

“onl pay principe exémement | architectes . italiens.. Marcello

Bridentes sur ce point, comme
démontrera Ja comparaisdn
ee les prévisione provisol-
Pour Vexercice 1947 - 42 ot
‘Meutant des recetiga deve
me qui, d'aprég les comptes
% ont 608 effectivement en-
matics && cours de cet sxercl

Entre 1990 a 1930, un tiers

Bigcentini et Villorio Balio
Morpugo pour la préparation
des plonz et d'un mémoire des
eriptif concernant le projet
| aun Palais Légisiati! “et de



"deux Palais des Ministaves 4 6

figer sur ld Place . Toussaint
Louveriure, *
Cae projets sont sur le topls,

ya bien longiempa. Leu

ee des decettes doucnid- | péclisation seralt une wile con
Provencit dex draita & Ye /irtbution & Yoouvre d'urbanls-
Poration, Vers 1995, leur pro me entreprise par le Gouver-

| VEXPOSITION

i A Yoccasion de Exposition
Internaonale de Port eu Prin.
co, la Pan-American Always
; établira un tacit spécial entre
| les Ete’s Unis ec; Haiti.

Lg voyage Miam— Port au
Prince taller ~— retour) coiite-
xa $110 dollars, soit 25% meil
leur morché que le. prix. régue
Ter Le ticket sera valable
pandem? 21 joure et le passe.
ger cura: le droit, de faire ex
eale .& Ia Havane, Cama
guey, “Kingston, villes - com-
prises dana Nitnézaire des
vions.

La PAA fai: généralement a
ne iéduction de ses pric du
| rant. été, quand le tralic et
moins intense. Aussi, /éabiis
sermon Gun tell epécial du
rant Vhiver, épeque & laque}k
| le tratic est G-son dummum. en
direcion des. Caralbes, ex
considésé comme un.falt sane
précédent dans les annales, de
la Compagnie, Dee

‘Lea nombreux visiteurs qui
l yiendront en Her ti, durant \'Ex
i postion, en économisant at
. We prix de leut passage, ware:
& lent disposition plus de deb
tors pour dépenser dons le
pays, Lihaitien qui déaverult
aller aux Bais Un'e, & Ja me

tie

Diver Prop Ripe Gh CHADVET POUT AO BADNCS, — HAT
Adveaset Hao BAMMARTON KILLICE,





sy , cae

No. 22.603 —~ MARDI 11 OCTOBRE 1949,

col









INTERVENTION DE
NOTRE DIRECTEUR

‘saps

La semaine desnidrs, nous
avons eu & onnoncer dé nies lec
jours que la Délogation d’Hal-
i & TONU pur Forgane de no-
jhe Directour Emest Gi Chau
jvet dict intervedue onpras do
YAusemblée Générale” pour-
que le Rapport Rosenborg soit
iramédiatement appliqué.

Grace & Yamahilité du Se
ordterlar- Général des Nations
Unies, noug avons pu rece.
vol le texte de Vintervention
de note Directowz, Ce docu
ment imporiant eat de nature
& intéresser ‘tout “particuliére-
ment Yopinion publique hai.
tienne. Noa lecteure «curont
le plaisir de lire dans potre é
dition de demain ce document
dans lequel notre Directeur dé-
montre, avec des arguments
pertinents, la nécesaiié d’up-
porter une aide effective & la
République d'Haiti, “Comme
dit le document, «les © recom:
mendations pratiques Qu rap-
| Pen Rosenberg réclament des
1 actes, Ce ent des uctes qui
iprouveront que Vaide aux
peoys insullisamment dévélop-
ipés n’est pas un vain mote.

Nous publierons aussi dans
‘notre édition de jeudi-le texte
i du. discours prononcé: par le
| Délégué dHaiti, le De. Price -
| Mara, et tizent lo. position
(eee en tage. du’ probly

ate



me des anclennes colonies Tia
Hennes.
eh SETASERA ERE RCANTR SBOE A LILEIIODS,

eMIAM! HERALD» ET
) DARTISTE
| MISS MIA STEINER
Le «Miami Herald», dans
son éditien du lundi .10 octo-
bra, a publiG une belle photo
montrant Miss . Mia . Steiner,
triste autrichienne,. donnant

le tnt & un de ses «murals»

law Polois du Tourleme, &-V'Ex

maa position Internationale du. Bi
centenaire.

Misa Steiner, en short, mon-

tre dens la photo le plus



UNE VINGTAINE DE
JOURNALISTES VIENDRAIT
A NOUVEAU A
PORT - AU. PRINCE
.Nous croyane savolr que
yendred; prochain, par un a
vien de la Pan American Alz-
ways, crrivera Gla capitale
une nouvelle délégation do
| journalistes ‘s’oceupant de Tou.
isme invités pox le Départe-
'ment du Tourisme.
Ces, journalisies sont
_ nombre. de vingt
| Great une. heureuse. politique
‘ entraprise par le Département
| du Touriame, & lappitoche de
" YExposition. Internationale -.du
* Bicentencira. 2 og
ebb ERENCE ITO
TH BEAU BOEME
E NICOLAS GUILLEN,
“ONSACRE A LA
MEMOME DE
“SCQUES. ROUMAIN
Le dersier numero ~~. colul
ie Heptembre. de la grande

au

| dans Védification d'une

La Philosophie

en Rucs6‘e Soviétique

serrate

Par Je Dr. Cattle PREGSOIN

ey

Sxoranncnancaninana rien

Uo y a deux ans, le profes
sour John Somerville publialt
& New - York un volume intl
julé «foviet Philosophy» dont
la conclusion étaht la suivante:
dans i'Union Soviétique. lo phi
losophio est regardéa comme
wne chose vivante, un instra-
| malt ayomt whe purtlo & jouer
Vi
i nouvelle; ce n'est pas une en-
treprise théorique morta.
‘be 24 juin de la méme an-
née une Conférence des philo
sophes de TUR 5S. 5. avait
lieu G Moscou, aous la prési-
| dence ‘de A. A. Idanov, décé
| dé depuis, mais alors considé-
| x8 comme Ihéritier présomp-
tif de Staline. . Le résuliat de
cette Conférence fut la ddpo
sition de GF. Alexandrov,
principal directeur de la pro-
sagande sovidtique, et son
emplacement par Suslov;. un
cholx de Idanov.
G. F. Alexandrov. a écrit u-
ne Histoire de lq Philosophie
occidentale qui avait valu &
| Bon auteur un prix Staline. En
guile Staline luli - méme avait
| trouvé & redize aux iddes de
‘Youteur et le livre fut Vobjet
: dune critique sévére du. ca-
“marade Kivienko, ét surtout de

ljdanov lui méme qui pronon-
I ga un giand discours sur les
: jdées qui a’$ trouvent, Nous

y retrouvons la méme pensée

que celle énoncée par Somer-

ville: «Le morxisme apparait
{comme un dépassement de
{Yoncienne philosophies, lors-
que celle - ci était lapanage
ide quelques lus, d'une ariste
cratio de lesprit, et comme le
commencement d'une période
lentidrement nouvelle of Jo phi
i losophie devient une. arme
| scientifique entre les mains
des masses proléiariennes en
Juite pour leur émancipation.»

Critiquant un jugement de
G. F. Alexandrov sur la philo
‘sophie Grecque: la philosophies

dguiest opparue au 8 siécle



‘bavent notre. dre comme un do

maine de Ja connaissance, Iida
nov déclare: «Pouvens nous
| parler de la philosophie grec
que antique comme d'un do-
maine aéparé, dilférencié, de
ja comnaissgnce? Absolument
‘pas. Les idées philosophi-
ques des Grecs étaient si Stroi-
tement Hees & leurs idées po-
litiques, & leurs opergus des
sciences de la nature que
nous navons. pas le droit de
ropporter a la eclence grecque
notre divizion des sciences_ap
parue plus fard. Au fond,
les Grece ne connalsscient
qu'une science unique, non dif
férenciée, dans. laquelle en-
waient qussl des conceptions
philosophiques:. :

Et il ajoute: «Une histoire
acientifique de la: philosophie
est Vhisioire de la nalesance,
de Yapparition et du dévelop
pament. de. la conception du
tionde mialéricliste ecientiti-



Revue «Buropes, publie un -qua el de ses lols. Dana Io
soime magnifique de Nicolas mesure “ol le nictéiialiame 4
uillen, conadcré 4 la mémol- grand of w eat développé diins

roe & atielnt environ 40
ns 00, mals s'est -rédulte
ment sulle laprae - ghetaao-
tee &4 wulomme 1997 da taux
welts & Yexportation sur
fon " oun mintwan de1d
0 on 1899 - 40 tvoir Ie

ha WOE mutta an de wane)

me époque, pourra, tuk pagal:
béndlicler Ke ce tot. qui aera
applicable dona leg deux sent.

Ii'y ao Hou detélieiter. les ¢i-
tigesia de ie Pan ferpeesa

nement.

Le-célabre architects fallen.
Morpurgo avait voyage spécia,
lement & cat effet of a remls au
service compétent lee plang ot.
io mbmolze descriplit

6 de Jecques Roume nm
autlle de dire, que We -célbbre
pobe cuban a a trouver lee




LA LEVER DELETAT
DE SIEGE.

« ‘BE nos ne nous
vant 24 heures, VEiat de Sit-
qo oera leva.

ad ogden

la Jutio: contra lew courcnia i
déalisies; ‘histoire de ta phile
sophie ext auasl Vhlstole de
la lote du motélaliame avec
Vidéalornes. :

Tdener reproche 4 Alexan
choy

| tty sabe om fo pee!

: «le po vole dana Ie
-biaerxigies qu'une. théorle - jus
abudons,@ (quae bout conadquenie “#1

ductionn, Ul prétend au con

uolre qos ceat le morsisme

qui a fatt de la philosophie u
ine aclence. «La détinition de
Yobjet de Vhistolre do la phi
losophie doit nécessairement
dériver dos définitions de la
acience philosophique, dua-
noes par Mars, Engels, Lénine
ot Staline>.

Le conférencier croii que
«l'étude critique des systimes
| philosophiques doit. étre orien
1tée. Les idées philosophiques
, depuis longtemp$ mortes el
‘ enterrées ne méritent pas beau
‘coup diattention. Au contrai
re, il faut critiquer avec une vi

gueur particullére ies aystt-
| mes et Jee idées quiv malgré



neve manatnttetmarenaneitrpeetinntanennrcanesoneshsntenntanentsnenenstiniacciens! sy yeenanntie,

‘eur coraclére réactionnale .

‘ent cours et sont ulilisés au
jjourd’hui par les enemis du
lmaxieme. C'est le cas enparti
; Culler du néokantisme, de
‘la théologie, des formes an-
iclennes et nouvelles de
Yagnosticisme, des efforts
pour reintroduire en con-
tebande Dieu dans les
sciences naturelles contem
‘poraines,. ia c'est peut
, 6tre pour Lecomte du Nouy? et
ifoutes las autres. cuisines qui
‘ont pour but de farder et dar
xariger pour les exigences du
marché la marchandise méta-
physique défraichie. Tel ‘ast
Yarsenal qui est aujourd’hui
mis en circulation par les la
quais phuosophiques de Vim-
périalisme pour soutenir leur
, patron en déroute.» °

| Ecrire un manuel d'histoire
de la philosophie dépasse les
forces d'un homme, Celui qui
se propose une telle entre
prise dot faire appel & un
large cercle d‘auteurz, de apé
elalistes du matdriclieme dia-
lectique, du matéridlizme his-
torique, d‘historiens, de natu.
rdlistes, d’économistes.

Et le coniérencler de rappe-
jler un mot de Marx, & acvoir
, que les philosophes d’avant
lu n'avolent fait gu'expliquer
le monde, tandis que mainte
nant toute l'allaire était de le
changer, Or, dit Vdanev:
«Nos philosophes malhetireu-
,soment n‘expliquent pas ceases
ice monde nouveau ef ne pren
_nent pas une port sulfisonte &
aa transformation».

Et aprés ovolr ainsi vigou-
reusement attugué philose-
phies et philosophes du pos
a6, le conférencier dirige ses
batteries sur ceriding savants
_contemporaing: «La science
‘ hourgedise contemporaina four
(nit au. cléricalisme, ou fi-
* déisme, une nouvelle argumen
_ tation qu'll faut.démasquer im
' pitoyabloment>.

QL taut démasquer lasirono-
| me Eddington dont la théorle
aur lex constantes physiques
du monde raméne tout droit
& la mystique .pythagoricien-
ne dea vombres; démasquar
leeux qui porlent du caractée
. fini dao wienda, de ees, innites
dons je iemps eat dons lespa-
ce; démewquer Yastronome Mil
na gu” a ecaloulés..que le
| monde @ 66 6766, ya deux
j millierds données; démaa-
: alae. subterluges... Kar

genesis







Heng deg physicians atomizies
contempordings.. qul lee amé-
nent 4 des déductions dur. sla

1 trot waite on 40 pagel

Ubro voloniés do I'dlection, «&
des azsais pour ne représenter

1

Lettre de
New-York au
«Nouvelliste»

Gavin de TAgetim Brarmntenm
fAneton Hives) wa atowratlinres
FAR AVION

om



VAPFAIBE DE
«LA MAHINE.

WASHINGTON, 10 Oct. (AF
Pi.» La eBatoille de la Mat
Ree a ba’‘u son plein loraqus.
conte l'avia du Seerdicits & la
Moline, Francis Mathews, YA-
miral Arthur Rediord, Co.nnwa
dun: dp le fid ts américa’ne dy
Pacilique, a déclacé devant ia
Commission des Farres Ar
mées de ia chambre des repré
stnlents, que lg décision da
Dépacemen de la Détens, Na-
ionale, donnant la prédormi-

bnonce & Yaviation stra™égique,

, toll une «hé isa» d'un mibiard _
! de dollara», “







|

|
|
|

Vomiral Radford a aigné. 2
¥ « quelques joure. ung des do
clarations qui ont 616 rom‘se2
«Secrgtemen » & la presse, en
con ..avention aux ordres du
Secrétaric). de la Défens. qui
venaien! dinterdire a& tout offi
cler de la Martine de ne risn
déclare: & la presse sans cu-
cune circon ance, sony avoir
recu Yapprobation préalable do
gon text par les auloriés su-
pértieures,

L'Amiral a «’émoignés, en
secret, devan’ Ir Commizsicn
dez Forcag Ammées, qui cose
déierminge & easayrr do fals
tore Ia lumlére sut le dams
qul oppose acuellament, au
s2in ‘des foress crmées cmé-t
eainia, la marina ~~ ol pro-
temie con te cg qu’cile cppelie
ac réducion 4 ka plus simple
expcossion —~ at le Dépar.o-
men. de ia défense naiionale
nom Gal considére que laviation
de bombardament «in'esconil-
morales dol. avo la primonu
t& dons les plans stra dgiqnss
généroux des Eo 2 Unis.

Malgré le veto du Secid aire
& la Marine, In Commission a
woe por G volx & 7 da fale
répéter ea dépost ion an séar
ce publique, por fAmiral Rad-
ford.

Vomital Radford a déciaré
que le B38, cholal por lo Dé-
pactemen! de la Défense Natio
nole pout const} uir pratique
ment Parma essenielle des E-
nave Unis, 6c) un amouvale
peri pour le sécurité nailona
Ym, que oc. hexmmoteur 39
révéleratt «inwilic pour la. dé-
fonae et inadéquat pour Yollen
aivee dans une querta aon!
que, Tl a alfirmé aut ou. ne
pas crolre que la mencce d’em
ployer Yorme domique pules>
éviter une quetre on que on
emplol pulase aasutts ta vice
tore.

La «thtorle du biz ¢! om
ques, oti dit, «n'est d’cil
leurs pas access de par ons lee
technicions dea foccea urméss
wuédosintss. «Nous. sommes
aujourd’bul capablea. atl) ai-
Bem, de nous procuter dow a-
views plus efficaces que le 5
88».

Amine Radiod, dévelo>-
pont longuemen! Ig théae . du
hed) pecsnnal. de la marine

thouslaame du Secedl aria! de kee
Délense Nailonalg pour fAvic«
ton siratbyique, loads our Veer
plol du 8 <3 te mle bes

= agers fon

{vol nite. an tame pagel







CHRONIQUE HEBPOMADAIRE

ECONOMIQUE ET FINANCIERE
Bar Goosgan TILGE.
DE AGENCE FRANCE « PRESSE (HAVAS)
“os @BXCLUSIVITE BOUVBLLISTHe



New York, le 9 Ociobro’ 1948,
LA SEMAINE
«omy

La grove de le métallurgio.
& laquelle le public sc rehisait
& croire, ia someine dermire,
a commencd Somedi mutin,
Sen répercussionia he ae Bont
pos fei attends: dans jeg Ret
tours lg plug vulnérabdes, tal
celu dep mnéicux non foreus
dont ke consommation seat for
yorvent rolenlie, par gure ch
lorrét des acievies.

Limporian! eat Le savow, o

Bie

cussions que cas rojustemen’s

‘ monétaires auront our lea ex

" portetions dex pays inté:esses
et ger leg ‘mpor.ations dans ics
eires Pye,

{ VArgenting pala Uruguay
cnt procédé, cette somuing, 4
Cas revolorisations mond cies,

1 base de taux roultiples
Hee, ‘

Top (Ot pour con

de



guar ie
de che

ij eat cncor
fers Connbepe NC a8
pc ica LOS



PO Ye

y
Sede



COR TmmATes
ROTO CHs Gree
it les Ekle Unis. Cag r
gions ne sont dalleura par
tous lee un

3 BUT
coe

parys




2D grove Bert de



present,

tourte durée on nom. Sr com



memes pour



me Feecempie bo marché, une ‘
solution est rapidement tou: Par exempl:, jes pesux args
wee, economic nabonaie nau lines ant monte, ric am Cu
ya subi que fort pou de dom. | Bes & tecpia ont buisse de hull
mage. Dang lg cas contraire. cc R4x pour Cen

Dep rameus, chaque te.

rend ne



ig

|

Yerrét du travent on! chagt

‘ ont cue nar
cessairement une aftitude cb- ont circule sui
congpects de la part des _ devise brésilienns. On maper |

“ : t, .
feurs touches ou non } go pas du res.e tres |
chomage jes avan‘ages que le Br
Mage. i

Les guiariés ne s tagial
se préoceuper outs meaur

dementics,





































je seul avaniagqi














cet core du avail Ne

i pare
mCing, pour p puts
vienne G@ se proic . | quis 1
percussion# ‘econome me i méme ou id “positon
privée, leg revenue 2 sdiv duel® ote denrég 69
@: ind 2
bileg



bea von

NEICABR,
ment ic

fond dévy





LEVOL.

Vs



bes be par, |




Anes,
ELECTRIC
elle otter: « eu




s sembly
pre ext



vac

ba gmvir ds



rogle
i le les pays bénefict
; COA. ne peuvent p

1S « ¥
ter de dollars cupres du Fonds

ron









deja accepid cele offen, ong | Monéteire. On semble consi-
condition que Youvesture | déer, @ présen
négeciations soil avancée Gu | régle devrait 6tre mod

Ter Novers au

De plus, «

Leupprimée, alin de per

iCICUTS i




dev perya Cav

}

|

|

3

|

|

se: f

verse, OOler |





ja compag : Mé d'obter t
du ler Octobre a un au mole on tani que la
(hospitalisation. whe some | revision de lear pariic mond.



laire ait por dé les fuis quills
en atendent,

de dix dollars par ouvrs
par mois, jusquia la co
gion d'un accard permaner

Liotke, par cette imporar
enireprise, refieto Tévolution
des relations entre pocronal ct
ouvriers et est de bon augurc
pour Vovenir, Toutelois, cet
firme a, comme beaucoup d’su
wes, suggéré que Ben ouerers
comtribucnt, eux auesl, a ld 4
calsse des retrnvés ol aux a8
surances sociales.

Ene temps, ja chambre
des représcnianls a volo pen
989 voix conite 14, le praje’
de lol de «VYexpans fol



PERSPECTIVES

Stock Exe
industriel
réparl
la hous



La tenue du
ye, jes bénelices
et commerciaux, bs
fons dé dividendes,
se de certaines matiéres’ pre.
midres, non touchées por ia

confirment! lemmeliord-
CX









gare lea aocagent une muge
moncalion de deux pour
por rapport a [348 e: on en
mp que lex bondlces das cing

cont



curiié sociale» 5 cette mesure @ ,
est & présent soumise ou a. | poncipows fabr'canis gerint, on
% 1 gourd 3 mt :
nec, en atendont ce projet de 1849, ros voising dv ceux de



1948,

Conraixgnint & Yopin'on des
défaitisies économiques, ta
eGYNERAL PUBLIC UTILITIES
CORPORATION» a déclara,
cote semcine, un dividende
dg 25 conta contre 20) précd-
derinent. L «AMERICAN GAS

Jol tend & augmentor le no thre
res gauss socaix do 35 a 46
wm 'lions et les averages son!
ils béndielaigst jusqu ici. Ce
yole oe cencimement une vice
tpire. pour Tadmir stration.

tener de détermincr les :éper”














wo.
LEs ENCHAINES a
_ _, thoterious) 7
/ parleint frangais}
avec Ingds Baruaran, Gary
Grant oo
Eulroo Glo Gde 1.98 &
Rigervég Gdes 2.50 ‘
Seo :
Mercredi, 12-Ovtobre, &
ot BAG p. mar ,
LA FEMME DE L’AUTRE
avec Greer Garson, Robert
? Mitchum, Richad? Hart.
» Aime’e dun homme, pos-
, sbdee Per Yautre, mérilat-elle
na honte
| vs Bucit elle yeoimens. inlide-
ke?
i... Couverte dopprobie, état
‘ily innocente?
.. Geer Garson, vou neem
avec son tgard bouleverscnl








Gh



Cat aon cabroe ieriesiatils
Entrée Glo Gide 1.25
Réserve: Glos 2.50 {

anomie nan

IMPORTANT

Lee bréres St. Jules, pyrotech
niciens diplomeées, demandent
a leurs cimables clients, de
eujours placer leurs commcn
don 90 ou 15 jours & Vavance,
de tagon & ce quills aient le
‘jemps matériel suffisant pour
_ donner ga travail d'art actla«
i fedeant.
\ Pour



|
'
3
i
7



nts,



rense cnams

"Mardi, I oct & 8 h ot 015 p. i

‘



ooW, LEMKE
st Yopris sos cousnl'ations ré-
gulliren et oe rent dla sllapo-
silon dy sa pienvetllan o clon
tele chaque matin de:
BEURES & ip HEURES
hee Clinigie: Rue fou ue



dade Audain (@ ctté da Pont

! phie, Nicrosca





_& VENDRE:

Conforiable ,rmelson

“peut et sans locutire),
ou Hou de Turgeau.

' Socreese & Me. Georges

Berussamn fils.

Phone; 2117

(état
8 8





VAR,

SIMON BCH
Liaw, en face
de ja

Classes.



Toutes ies
l2eme & ta Philosophie.

Lécole es. diriges par M.
{ ERMONT ¢ les a
fiudes conrélées par M. René
Che

Imers.



i@ablissemen. do cu

i A LOUER
Avec ou sans PENSION:

Appar'ement pour UNE ou
i DEUM personnes, dons bonne
fornille.
| Chemin des Datics.

dance et contort.
S'edresser, Téléphone $153.

| POUR LA RENTREE
DES CLASSES

Pores et Méres de famille,
pour la rentrée des classes,
vous trouveez chez Hermtnn
Gauthier, 4 la Grand’Hue, des
chaussures Mrangéres, des
secs d'écolers, etc, etc, a tras
bon march,

Faites un petit tour chez Her
monn Gauthier-et vous en sor-
| Hrez satisiaits.















La Beauté des Stars

te,
& votre
Dispasition !

“Le Seven de





ma beautd, ure hesar

Peau chande avec
« pul riven
Dens sibuites saiffisent +

a Peau foods.
cay cate
eres stapek
de la trsdeheur
te wihre Reg

vinsple = cute,



& + Géroud).

Las upris midis, CONSULTA-
TIONS goulemen: out cender
Wis.

Lea-dimanches et jours tériéo
yom da consultations,

Moladias interes.

Moladies des: nouriszons. et
entanta, “

Trattements dlecr ques, Opd-
_ rtong dlociriques, par andes
' courtes ou par diathemmie. G-
pediions de becauld, Had ogra



CODE CIVIL DHAITL
Annoté
Goprda la docirine et la, Jutis-
prudence hei hea
guleca, avec olirences
wu Auteurs,
par Me, ABEL N. LEGER,
#@ trouve ca vente a ia Lt
brairio Nouvelle, au prix de






ernest.

| $ 3.00 Yexemplave,



Seonnreeny-tnaconn crt nn fenistsin ecneeet

A LOVER

& Pétonvills.
Groende Maison,

mat congstrul.c.
Biage — Rez-de-Choussde —

Rue Goulard)
nowvelle-

} Sous-Sai — Confort moderne).

Téléphonez au 3262.



_

_ COURS DE PIANO
Cours de Pianc et de Solfe-



| qe pour enlants of adulies.



|

Lac donne & ka pou
nouvelles

wid

we de ja bead et

aisse gutta
(Parasaunly

(aN STITUTION STET

; axivaz vos

; Mg Franci
personnel compe

cupennewmaenenn cirimmaans ahitensintumancemennn

ot -weeanranananntreree

S'adreseer au professeur.
SOLON C. VERRET
Rue de la Hévoluion, No. 14
ou Rue Pétion, (College ]. |. Des
salincs,








Pasa et mé





on Se-Thé



esullics,

ge @an tact

leur goran‘a ¢



grace & une
sans pare'L

Pour tout renseignem
dressez vous & Mile Frc
C. PIERRE, Port qe
Camecu, Ne.

Elle cecepie
nsinwnaires.




oy



cuss



CHANGEMENT D’ ADRESSE
be. André ROY,
Dentiste
Clinique Rigaud
Chomp de Mots
Tel: $121
| gener rece nreteerna ror ae

_LES CONTES HAITIENS

DE GASTON THEARD
Diecturs d'Ecoles Laiques



PAS que cet ouvrage, pure
ment haitien, a été recommen
dé par ie Département de ]'E

ica Neaiondle, commg li
‘ ure ou de texte pour
& party d'Octobre



commandes & Yawleur, au
No, 33 dg VAvenue N. Télépho
ne $640.
ELLER RE EE UL ETERS 8 IO PEIN TN CRORIETG AS
A MARTISSANT

Terrain & vendre, prés Cap-
tain’s Ace.

Téléphone, 3375




















4 vay

gual
Bey



ca Congreganis es: publiques .
ou culléres, N'OQUBLIEZ |

sang retard vos_

LES DEY ALUATIONS

Colt, question continue « é
9 ecllveraent débaling Pour

grave, con t lar

fon du chumal économique cur

Etats Unie Loa venics de c
4

ANG SLECTNIC COMPANY.

(Vols a" on Sime page)

SAVON DE TOILETTE LUX



LG AVON BLAHE aT PARFUME BES VEDETTES ee cINEHA

te

'
fagnest tes comues £7 dir fa jedéc y
Thuttm. Pourneu i est st alaphe, cx
“Tahement de bend dea sta! Laver~
wean ginplerdnt 4

te Saveer ds Totus Lave

Gla Ge








34
















Ase



i
PASTILLES CONTRA
. LA TOUS
Mervelllousement efficacs, |
~ ©). BRANDT,
fue Eugéne Bourijolly,
Port au Prince.







| OFFRE D'EMPLOL

On désire bon Sénographe
angia’a (homme ou femme),
pouvant prendre dictée anglai
sc et superviser un travail de
bureau, Conditions avanti
geuses,

Eerire avec rélérences & la
Plan ation Casicra (Kenaf) Ar-
Ubonite,
| -——_—_——

COLLEGE

COLBERT BONHOMME {
Angle Avenue Ducoste "

Chemin des Dalles No. 22

Ville peu de Chose.

La méthode du College est
déja conmue du public. Ui re
goit des enfants de tous dges,
pour les cours primaires,- pri-
maires supérieurs et secondai-
1988.

Préparation ou Brevet simple,
cu Supérieur et au ceriificat i
d'études primaires et secondai- |
ses, Des cours spéciaux sont

donnés aux éléves condidats |
/aux examens otficiels. Pon-
“gion scolaire pour garcons.

| Directeurs Me Colbert Bom
homme et Madame,

| Co que chacun devrait
savoir au suje? des

LAXATIFS

G Ex-Lax est réellement efficace
4 mais eficace sans violence. Ui n'ale
faiblit pas, n’occasionne mucun
dérangement interne ou effet
4 désagréable,

owt n’est pas trop fort!

(| Vous poavez prendre Ex-Lax en
toute confiance, Bien quil ait la
saveur dua bon chocolns, ii pro-
duit invariablement l' effet désiré.

if n'est pas trop dowx!

Ex-Lax est ua lavatif qui dvite les

extrémes, Li agit ans aucune

4 violence, mais avec efficacité, Eo
Fun mot, Ex-Lax vous offre

ante juste miliqul

ke taxi? chocoten,
Seulement Ve. 08 Be.

ER-LAX



Distibuteus

. Téléphonas 2008 .

PIERRE

MARCHAND - TALLEUR

Big anglals, afc, ec.

dieitteetineranecasitinasionnnenestitemene .
‘Seeman ata int fn women eenamaenntannnbtinannnnanenecenveenerecnenmnane

POUCH & co.

Distribul ‘earn

{Eniro les Maganins de Mine Aled Vieux 6) oy
La Moleon BOUCAND & CC, inviie sap dimobles Olen’
le public. on génécad & visi er set nouvelle Salle _
adresse ci -xanus. Une atlention epéciale send accede.
chaque v‘alieur, ul pourra cdmizer lea dormers appareils
la famenss mocque WESTINGHOUSE:

FALIOS

RADIOS. ~ PHONOS SWITCHES & REP HIGERATEURE 4 LAMDES UE TAR
1£NG A REPASSED VINTILLATEURS. TOUS Gengre
NOTESONS APPAREILS DE CONDITIONNEMENT Dam
GHILLE « PAIN MATEAISL DINGTALLATION. BUbCTHign:
FOURS ELECTRIQOURS AMPOULES. BLECTIOO!



3 QUALITE EGALE NOS PRIX SONT MEnLEUES ©

US, Cotizons ond Poretynccs: in general are walleome ig oy
. :
BHAT,

PHOWE: 2002 -

Por: ou Prince, le 8 Oolobve. 4945, ..

PRRIDUOLA REO DILADR DDI ANAEDR AAA VODAAAADLA ARH ADERL GADD R AA i

>



aa ee pares que créé dans loa lahofatoiree Pye 2 Caxcbridgs,
Angleterre, o& feos plus remarquables. cecveaux de la radio Britansique

ont mis an point les recherches -

. CARACTERISTIOUES
précices, aux confine du progrés.
% S lampea, 8 bandos dondes
MODELE $96) foncuounant mr % Bandes d'ondes courtes étalées
courant alterastil, % Cadrentamineux at multicolor .
* Prisca pour plekewp ot heat

MODELE YH fuoctionnant ser fe
anon 6 vette, parleur supplémentaire










* Pye tonemaster pormettant la
Fabriqus a variation de la tonalité
Cambridge, & Splendide ébinisteria an nayer.

Anghtere Le
Centre des
recherches

verni
Entidrementé trapicalizé,
Prin @achat modique

4
scientifiques, #
3






KERARD C, 1. ROY
Agent exclusif pour Hailt
Angle Rues Roux et Courhe Tel . 3945

UDRP OULD RPI ORE rng Sh lp

Fabrique de Mosaiques
Emile Gardére

Measiews lea Architectes, lagénieurs, Constractedn, Pro. |
prigtalres, pour vos tavauz de conelage, edressen° -vOUR-
& la Fabrique de Mosciques Emile GARDERE, impose Foe
re, Avenus John Brown, Laue.

La Fabrique vient de recevex. un nouveou. matéciel tal
permetiont de livrer n'importe quelle commande, dans ua”
délai tds cour. Travail soigaéd, solidité, matéiaux de Hee
qualité,

Vous y trouveres lea carreaux de dimensions matron

om OK D

ont, 25 « 25

or. 10 « 20

plinthes 10 x 2

carta uals @ & deseng de toutes lee couleme

vialtea noa ateliers om iéi6phones au No. $120 pout tous Ae

edd







CHEZ :



COLES









Bue du Contre
Téléphone: 2268

Costumes & Vendra, Ne-






















































OER

SSS



pervert Péjon . Ville, ia Com
pagnig dBelsirags Elecsique.
isiorme ‘sea cimablas abonnéa
“quele coumant dlect'que sera
“inerrompu le meroredi 12 Ocle
{ bre 1949, “dea B heures 30 9.
m., dang les zones. sidantes:
Ronie de Pétion - Ville. et

Pé ion - Ville, y, compris lo Haut

de Lelue, & Port ou Prince.

Le cotirant élecvique gero 16
tobi, saal ieprévn, & 11 hew
fe 30a. m. /

Port au Prince, le 10 Orc.obra
1949,

COMPTOR DEXPORTATION DE: : o :
ees we “ions oe series ou ménage
CARRIERS & CIMERTS nine —

BATAILLE, S. Aso







GAURIN —“RAMECROT,

BELGIQUE,

Cimexcaut











SCQ:ETR GENENALD DES CIMENTS PORTLAND. DE LESCAUT, &.. Ay “ANTOING, i LA DIRECTION.
— . PAPUCOCN EAS 45 FORRICTEA
PELGIQUE Ne seye: plus scucieuses da AV'S MATRIMONIAL














Jo ‘neusaiqnée; Mme Louis De
nis Laguerre Fils, néa Marthe
Leroy. dgdlare ae poblic en
général a, cu commerce en por
ticulier, que je a> sus plus
so .wegponsdble (es accede et ac

.. Hone de mon époux Lou's De
nis Laguerre Pils, caporal de
VArmés d’Hait', pour abandon
yolontaie du tot marial, de-
puis ten’ét 3 ans, en altendant
qu'une action en divorce lui
| golt intentée.

Mme. Louis Denis Laguerrs FS
nés Marthe LEROY.

Por: au Prince, le 11 Ociobre

1949,
TENET POT OTT EEE

UN BEMEDE SOUVERAIN
CONTRE LE PALUDISME
IMALARSAN)

Ce produit frongais, qui fa’t
merveille dans les cas de fé-
vre paludeenne, cal en vane
& le Pharmacie Southéne Get
‘frard et dans toutes lea bonnes
pharmacies. .

in santé de vos entonta, server



CAPACITE ANNUELLE 13.000.000 CTREIZE MILLIONS) SACS DE . CIMENT, . MARQUE































#EVING STANDARD,

FOURNISSEUR POUR LE MARCHE D’'HAITI, DEPUIS PLUS. DE
@RENTE ANS. : &

QUALITE SUPERTEURE, .















EMBALLAGE SOIGNE,



SERVICE IRREPROCHABLE ET RAPIDE D'ANVERS.



QUAND VOUS AVEZ BESOIN DE BON CIMENT BELGE, VENEZ NOUS. VOIR. EN CON:




| FIANCE COMMANDES DIRECTES POUR PORT AU PRINCE ET LES PORTS DELA PRO.

WILLIAM NARR,

AGENT POUR HATTI



i WINCE OU DE MON STOCK,

i
i
5



ASAIN







QUIT #UREABLE.~ CONSERVATION PARPAITHE ,
OUR, RHUMES, >BRONCHITES, ENROVEMENTS)
INFLUENZA, AFFECTIONS Dts POUMONS

_PORT-AU PRINCE. HAITL 27 Les epovincen




Pest wedt- ie eatké sayou
i mente, je sourkee et la vie,
tele os) rendend wre pe;
Hie Wile pimpante oh |
ain, eet aoe Tdde mete |
‘welliguse gee de bole |:
dee verres de chocolat ?
, BEM chaque jour. Ble | °
leomtient deg Slements |
de grande vallewr 2O-
’ tre 1 Ble coolant |
' de ia xltamioe A pot Al-
i dex & rormbailre les rhe:
yee ek & malahend: One
grands chdsionee physi
gon. de ie vitamise Bl.)
_ a paeessalre pour copner
de Vaal oh taniler ie
digestion.. Mlecin, pour 18°
beaut da teint. ot de la
enti Te pour thedlop
per ea ca at rendre le
éorps, vigoutenx at Ye
aumox) De pias, sass onte~
net, jae Ah pireeees






















‘CECA ALE SED TR EUS We ERIE UII TED MU ESEPE NS EAI LEDI ECL ESE ELIE LEAL































L'excés d’acidité
de l'estomac

wous rend ial & Valse
Obientz On revise

Plus @) testes om
~-fous devs dans ALKA-SELTZER

Combien de fois avep-vous ra ut
Seal dé. 4éte et constalé ca. mime
“bea qué vous. wales sustl Testomat
On Perabgt 1 Lea deux woot smavent
le Bavex-vous que Alka-
Beltaer. ea smulage tous deux *
“alesse tomber une ou deux parties
@Aika-Schzer- dang on verre dent,
Reyerdez-lea boulllonner ¢t pédiler.
Bover, ot vous verreg. combien promp-
tement vere

“Double Soulagement

te fobricanta PAlka-Beliter” ont
comin’. les midicamants esnentinls
ie eee

ea Sn BE
Aika Selcer

fe
peor
creer
feet
poe eee ce

Prererrr tg

cere
eer
errr
Sierra rts

q rts re

= pris
eaases
+





Kilométrage
Sécurité
Souplesse









“Pour prévenir joul malen’en
dy pouvent réaulter. deta Bai
sic de gbac en Wuilles regullé
fon ie la Bégle avise lee int
pora'curs in dressés qu'é. por
tix du Jer Octobre proche B23,
deveont délivrer @ chaque des
four un xegu nédigh sur Ce" peat
formes quelle a epeclemel as olcelint

|

Peocréteive & la trésorerie,

_poncés por lea grandes ‘ban.
ques occusent égalemeni des
Gugmen along pur wppoit aan

périodes comespondanies de
1948.

Les Uvraisdns dacier pen.
dan’ lo mou d' Aga! ac son? dle
yées & 4.918.914. tonnes de
$00 Kea chucune, oil une
mugmen aiion de 383.459. ton
nas sur juillet, annonce Vins
that amidriedin du fer a dy Ya
cig.

Léd commendes de cutvre
pendant Ie mois d'Aok: a ce
posed cont mille tonnes of los
livraluang ellectudea depu's lv
débw, da ce mole dépomsent dé
ja clnquenie mille tonnes.

Par cone, lw plorb,
' gine of Yantimoine on -aansible
foment féchi, par suite de lo

grave eo: des arivegea musails

en provenance de lerenget.

De son coté, M. Charles Saw.

yer, sectétalre au contmerce,

qui so livre & une engquéte ap-
prolondie dans tout le pays, &
déciaré te § Octobre a New -

York, que la situation écono-

mique est irés saline aux Etate-

Unis.

Les produizs agricoles ont é-

t@ tras disculds cele semaine

en radeon de l'incertitude qui

prévaut congernan} les mesu-
res que le congrés adoptera fi
nalement pour soutenir les
prix ferm'erg og. kes nivecuz
auxquels les cours minima ge-
tont fixés: Cea disposilions
législatives revéliront une 6x
tréme importance dans lea cir
constances présentes en rai-
sen de incidence de ces prix
sur la prospérité de la popula
fion rurale essentielle 4 celle
de Industrie et sur le colt de
la vie, en général, aux Etats -
Unig.

» &

LE PROBLEME DE L’OR.

Calta question conminus 4%
préoceuper un grand nombre
de gens aux Etats - Unis.

On a vu colte semaine M.
Le Boulillier, président de la
Maison Best And Cormpany..
préner T'abandon de léialon
doller et le retour des Etats -
Unia & étalon or. 1 voit dans
une telle mesure un moyen de
pression sur le Congrés pour
Yobliger & revenir 4 un régi-
ma de finances saines.

De son cété, M. John Snyder,
a
cra nécesecire de démentir
jés bruits qui continuent & cou
rir quant & un relévement 6
ventuel du prix dachat de lor
par les Riots » Unis at on retour
Fait assez curieux, du resi,
ja trdeorerig @ ensuite publié
un ‘communiqué dang lequel el
le montlonne les difficuliéa eux
quelies se heurtercit une tel

CADP EOTTT RENE

. prekerentanhairrtonies 2

malsise ere nage 7











Unis gonfient les stocks d'or.’

je ¥ sont cecumuléa et que

i vaputlement de cea fonds~
pourrait entrainer dex mouve-
tenis considérables,

Ri sulfiralt, dit - on, d'un re-
gain de confiance des intéres
ste en leur propre monnaie,
ou. d'une méfiance & Vagard
du dollox, pour provoquer un
‘mouvement de cupitaux. on
neng inverse de celui d’avart
guerre a) cecil permelirall al-
sément des retraita d’or qui
wg chilfrersiont on milliards de
dollars.

|

LE STOCK EXCHANGE,

Lea délaitiaies de la bourse
sont décomtenancés par la ter
meté persigiante du Stock Ex-

ychange. En effet coux qui
voulaient voir dang l'élection
du président Trumem une me
nace pour la situation écono-
mique et linanciére dea Etats.
Baia et qui, par conséquent,
montent en dpingle depuis
des mois, le moindre facteur
délavorable, ne parviennent
pas a comprendre qu'll ne bur





a@ pas sulli de lelre des pronas 4.’

_Ucs délrverables et — sonr
‘brea pour que la clientéle se
Henne od Véear: du marché.
Du reste co sent ceux qui se
plaignent le plus du marceme
des allcires boursidres qui é-
kdent les plus peasimistes
quant aux perspectives du
pays, Tardis que certains pro
i fessionnels appuyaient leurs
sombres prédictions d’opdra-
| tions & la baisse, la clientele
! partioutiere et les sociétés i
nancléres ochetaient en volu-
me croissant. Les rapports
dea positions & la baisse de.
vencient de plus en plus oné-
reaux. Ceci oxplique lea ra
chats par certains de cea bets.
siers et leurs * interventions
cans un marche déja bien a-
chalandé ont accentué la re
prise. Aujourd’hui des prises
de béndlices ont pesé sur la
| cole qui accuag cepandan:,
‘ pos zapport dla sentaine der-
| niéve, des plus velues sens’
_bles. La fermeté du marché
, tend & réfleter la confionce on
un régiement prochain des con
; Hite ouvriers. 8.850.000 de
titres ont changé de maina cet
fe semaine, “Lea indices ae
tront forement -ralevda: ccluf
des industriellaa de 192.21 4
196,27, eolul des chemins de
for de 47.87 & 48.52 91 celui
deg. services publicg de 37.06
& 98.08.

” SNS




Lord's
1 COM,









La Fameuse ~

Biere Américaine



Nouvelles
: Etrangéres

PARIS, — "Des sou sources ano
tisées ont rapporlé, que Yan-
clon ministre de” Vindérieur,
Moch, du cabinet de Queuille,
& Vigié, hier solr, le Préa’
dent Auriol et iui a présenté
son rappert sur ses coasgulia
tions de ves fois dernier jours
avec les leaders des autres
partis politiques. H a révelé
notamment que ‘ous les par
fis ont acceple sa proposition
daugmonter, jusqu'a une cer
jaite limie, les scloires, & Vex
ception de quelques gtoupes
de droite.

LA HAVANE, — Hier solr,
dona une décleration & lo me
dio, au peuple cubain. Ip pré

siden: Carlos Pro Socarrap a {|

décloré notammest, qu
mondatait, bien
cuboin d'approuver
gramme de 200
lare,
Le Présiden, a vavélé que Cu-
ba 8g proposes da o
ne ville , & Eat ce

de-



un
ue de dol
pour les travaux publica.

pro












tony’
le Havans-

BERLIN, -
que ia Rus:
jourd nul,

nement cer
daccupation
Sea ont “ORES





le

Ov Gtr
de ia rone









de contale
haul coment
mein, 3





veo phus de
& Ur
PRAGI

Bet

are
quia,
nur sc
deg commerce
mea dalfaires.
a a rua PA ETT
POUR LA RENOVATION

DU FOOTBAL Eh

Hier aprés x
gqués des clube se :
ou Parc - Leconie en vue de
procéder & Vélectilon dun now
vecu Comite of p @ tous
les décisions suaceciibles de
faire renaltre le football hat
fien qui confrenie une crise
dex plus aiques.

Apies de muldplen sugges
fions pour la formation.de dil
férenis comités, les délegues
convinrent de iclre appel 4

a
des hormmes neuls ef dyncmi-













15.000 UNITES
DE VITAMINES A
PAR JOUR

OLEOMARGARINE « MAYFLOWER>









|
|
8
|



Le Rapport:
(euite) ,








graphique XIV). Par quite de. |
Faccroissement du volume |
Wautres exportations passibles
de droits ef du relavement des
taux d‘imposition, Ja propar-
tion deg droits @ Pexportation
S‘ast accrue de nouveau et a
iulieint en moyenne 25 pour
100 des tecetles doucnidres
pergues au cours des trols ex
ercices financiers compris en-
tre 1845 - d6 et 1947 - 48,
Bilvre),
on en

LE MAJOR
| MARCAISSE PROSPER A
| PRIS LES MESURES
} QUI SIMPOSENT

| Nous avons rapporté, dans
| note édiion d’hicr, le cas d'un
| paisible ef labor'eux ouvrier,
| laichemem: froppé por une bru
j te. Nous avons été voir, ce ma
| tin, lg pauvre type. To esi
|
i
i






dang un diet telkment lorsen-
tele que
bouleversdé,
fk ee

nous ¢n avons 6d

Le Gerde qui
cormporement, barbare,
criminel, mié:iteralt d'éir
veremen! pani. C'est c? gu
iVailleurs, nous « canlirmé je |
: Chot d, la Police, notre am! le
Major Marcaise: Proaper.

En elie, le Major Prosper a
lcenvoqué toug lea gardes 6t

o

st







teers du Bureau de ia Po-
et publiquement, lear a

cecloré que Vacte Ineul du gar |
de en guest jon es plus
z quill va ¢ deters ce






Gas

=



i

i





i
|
i

i

5
\



i

|

YOn






aout




que
ve cai merle

@ er Poceurance.





















g pe
Il a scisi occasion pour dé-

ne nouvelle fois, que
yde police, ou fa sim-

doit,



garde $e.
SORCES,



i doit ere sé



éparily du compor
mn. digne de Yhomme d:

: police.

Nous ne saurions mieux as
{

'

1

\

du Chf de la Police,
sl (oujours mon'ré
| officier @ siingue, et qui sever
itue, chogu, jour, de mettre
i us dilarens services dont ib a



ie



ur



qui est, avani tout,
el, par dessus cout, ci-



ELE STITIE EWES TELIA IL SAI ENE RPA TIIER

gues qui viendront infuser un

sang nouveau ou Parc - Lecon
ite. Les élections ont donc été
| renvoyées & dernain aprés mi-
fdi, & 5 hres.

POUR LA CUISINE...

POUR LA PATISSERIE..

DEMANDEZ L’ OLEOMARGARINE woe

MAYFLOWER

{ARMOUR)

TYRES NOUBRISSANTE

& lo hewieur de leur -

, une entrevne avec
ident Vincent Aurial
La at

idira a'fl accepte oui

i

i
f

ment.
, fuserait 5 serait en. po:
| désigner au Président de i
cn jovtes | publique quelques - uns
de protég ser ig | leaders qui, daprés les z

s fomals ii i
I plus suscaptibles d

j

|

irieat quaprés

Lk hile i paar S Ehooee





Hue Hi

NOTES D D’ECOUTE









Mission. d'information
et de conciliation. —

M. Inles Moch, Minisixe de
Yintévieur du Cabinet Queull-
le, démissionnaize, a dit cux
jouraglisies. qui Vont accueilll
& oa sortie de lElysée que sa
mission n’éialt que d'informa-
tion et de conciliation. Ce qui
veut die quill a 418 choisi
par le président Auriol pour
essayer de voir, en cousent
avec leg divers groupes parle
jnentolres ef cutres, dane quel
jes conditidns pourrdit éte
constitué le nouveau Gouver.

i nement de ia France.

Comme c'est sur una quee-
tion d'ordre économique quest
tombé i Gouvernement
Queuille, M. Jules Moch a
commencé naturellement par
se mettre en rapport avec Ia |
C, G, T.,. puis avec la C. GT.
Force olvtriére, e! avec divers
membres influents dea syndi
cats. Tl o ensuite vu certains
i spéciclistes de pureilles ques
tions, fel M. M. Poul Reynand,
ancien Président du Conseil,
et Doriel Moyer, Ministre du
aval da cabinet démissian-
naire.

M. Jules Moch g’est ensulfe -
les cheie de |

entrelenu avec
certains parts représeniés au
Parlement: M. M. Léon Elum,
Jacques Duclos, Georges Bi
| dault, Roo encwe antes
personnalilés G interrager, Ce
b ces
tions préliminaires



ye2k ow
le prési
gu a TE
2
le mouvecdu Go
Dans Te cas ou

former





seed

| ghements reciueillis
(de sa mission informe:

de conciliation, ser:






i6t & une solution de la
gui se produit juste cu
ment of de trée graves.
lions se trouvent posées
vant les qouvernements
l'Europe,

S'il faut en croire ce que pré

ques
de-

jtendent certains porlementai-

t

i

i
1

ARMOUR
EST DELICIEUX ET REMPLACE LE BEURRE FRAIS
RECLAMEZ LE CARTON JAUNE RAYE
DEMANDEZ LVOLEOMARGARINE «MAYFLOWER» ARMOUR

CEST UN PRODUIT DE QUALITE, PUISQUE

C’est un Produit ARMOUR

tes la eriee se dénouerait, au
plus tard, & la fin de cette se

imaine et Robert Schumenn res

lerait aux affaires Etrangeres.
Pour un nouvel éguilibre.
Pour rdtablir Iéquilfbre qui
a &é violemment perturbé per
la dévaluation de la livre ster
ling et du franc frangais, cer
icing économistes qui préten-
dent que cette mesure dictate.

VEGETALE



%
“.




STRICTEMENT
|

ws prcemeremertit emt



Ge font
z







de!

e
Hale @ surévalué Ja: valeur
gne nouvelle dévaluation de
lia devise américaine, Is di-
jeent ne pas voir une aulre mo
| sure qui soit capable de séta-
i blir la confiance en Europe ot

revigorer les courants cot

merciaux brisquement alfai-

bis par la décision de Was-

hingion.
|
|
i



Dans la Diplomatie
Asgemine-—

Hombre d'Ambassadeurs ot
de Ministre Argentina ont o16
sappelés. On siqnale en Ar-
gentine que c'est le prélude
Wane gronde réforme dana le
personnel diplomalique Argen

Ltn, Celie réforme serait la
| conséquence de la chute de
; Bregmulia.,

ug le recrutement des
membres de Assemblée
Européenne —

Aun banquet qui avait été
oifert par le Municipalite de
Metz aux Déléguées de VAssem
| bide Consultative, M. Paul Rey
iadud. Repréeseniant de la Fran

adi —
Se monde se trouve coupe
"en deux. La Russie Sovisti-
; pe nest contenue devant les
tromeres de ce qui reste de
:YEurope que par la menace a
ifomiyue. (Depuis, les choses
ristide Briand
| avail le droit déchouer, Pour
[wous, ouytiers de Union ewro

essteeseesiasson Secein g tosrenmetinetin

changé).

ORNs








péenns, en létat présent du
jmonde, nous avons TVobliga-




Bon de réussirs, |
evoquant, dit le contré-
nm, o& Yor emprunte
2 mauvelle, un article of
ar dit qua l'Assemblee
taive était en quéte de
Mirabeau, M. Paul Rey-
a continué:
irabeau n’avalt pas été é&
par Louis VXI alors que M.
. Churchill et Morisson ont
@ désignés par M. Aiflea.
ne peuvent donc pas dire
Us somt
du peuple britannique, pas
dailleurs que nous, délée-
kengais, ne pouvons
3 dire désignés par le peu
de France. Or, il est fa-
de faire des Mirabeau, le
oid part Il anffirait de
avoir invegquer une volonté
ilesiée por des élections di
ecias qual nous eussent don-
une investiture populaire
Lauthentique.s
| Exact, cox talle qu'elle a 6té
tiuds TAssemblée Con-
tative Eumopéenne représen
les Geuvernements . des
ys au nom desquele ils por
2b mals nullement les peu.
les de ces Pays. Ce gui
‘est toujours pas la méme
hose,





AE.



SoTL






a













&
&

y






to oe
peg °



Bp Oe,

-

Monsieur Jules Moch a mis

i fin & en mission de concilia
; tion et d'information, par un
‘Tong entretien avec les ~lea-
ders de ia majorité. parlemen-
faire,
idre compie de sa mission au
| Président de la République.

M. Jules. Moch° est plein
| Vopiimiste,

Sut la base da programme
quill a. puoposé le Gouverne
ment pound éire formé of au-
1a dee chances de durer. Le
Président du Consell sera dé-
signdé aujourd’hul méme, et, oe
pres Vhavestiiure du- Parle
ment, il commencerd gee con-

sultaiions pour: Ja. répartition
des pore - fouilles,.

i
ft
i
| Dernigre Heure. —~

i





| wetuelle de dollar, préconisent:

1a par la volonté J

Et i a, ensuite, été ren |

Lettre de...

a.
Seuiie)



necnascntaanscstenl,

‘Jon dos trols forces armées de
lq nation.

«Noa cltoyens doivent réali-
ger, ati déclaré, quo les
cheis milicires ne peuven! pas
promektre ung vicloira rapide,
on cas de quere, gtice 4 un
+Blitzs alomiqes.. O n’y a pas
de moyens rapides boo mar-
ché et rudimentaires de ga-
quer une guerre... moing de wix
pour cent des budgss de ra-
chorches deg laboralokes pour
Tovialion est provu pow le
wevell aur les apparella de tac
que ou de combat... Ce nest
pow sculement da gaspillace,
mals cole peut do désasireux
de consacrer noize maigre bud
got milifaire on ds grands a-
vions fréa cofleux, congus se-
lon une con estable théorie do
guerre»,

VAmiral Radiord a encore
déclacé que de nombreux .ech
niclens miliaires américains
pensdiont comme lui. Il eat re
venu sur la thése de la marl
ne que de nouvecux modeles
de chasscurs & réaciion peu-
vent aisément iniercepter le
B- 36 et a sembié, en tin do
compte. avoir causé une cor
taine imp-ession sur ses audi-

| furs de la Commission des
Forces Arméees de la Cham-
bre,

Entre .emps, lg Capitaine de
volsseau, John Crommelin, qui
a 6t6 suspendu de ses fonc-
fions, pour avoir dis‘ribué
clandestinzment deze déclara-
‘ons hoatiles & la politique g8
nérale ac‘uslle du Département
de la Défense, a 616 mis aux
aréis dons la capi'ale améri-
caine, en aitendant de coz-
paraiire devant Ila Cour Mar-
tale.

Crest exactement le résullat
que ce champion d’impor ance
de la marine recherchalt, car
il espére que son procés joui-
ra dune grande publicité «
finite par émouvolr Fopinion
publiqus. qui ne semble pas.
pour lp momen!, se.pass’onter
beaucoup pour cette .querell2,

gui me‘ pourtanf en question:

tle jondement méme des princi
pes généraux do la siratégie
mondiale des Eta’a Unis.

SEPERATED

POUR VENDRE OU
POUR ACHETER
Une voiture d'occasion.
remsez-vous dt AGENCE
CITADELLE, 52, Rue Bonne
Fol Phone: 2294.



i
\
|



CLOVERBLOOM

_ en botte d'une livre diviaée on 60 wits cuber .

|



| toe oferta lendant 4 -Yunifien-

CLOVERBLOOM

IN BOITE D'UNE LIVRE BDIVI SEE EN 60 PETITS.. CUBES:
POUR LA FAMILLE...

POUR LES HOTELS...

1 Le Parlement

A CLOTURE SES
TRAVAUN HIER

‘novia seeseenenitinapnpaite

bre des Députés et le Senat
de ia République se réunix
atient on Assemblée Nationa
le, sous la présidence du Sé-
nateur Jean. Bélizcaire, prési-
dent du Sénat, pour le vote de
YAccord Culturel Franco - Hai
Hen. °

On soit que VAdditiia cet
Accord a dja talt couler bean
coup d'encrs. Ea effet, doux
courania opposéa d’opiniona
sagiteat autour de catte ques
tion G& savoir @il faut permel-
tre aux Professeuds Frangais,
enselgnant dana notre Pucul-
11é da Médecine, de donner dea
consullations payanies, au dé
timent dea intéréts des méde-
cing haltiens.

Crest ze qui expliqualt donc
la présence d’un public nom-
breux au Parlement, et. parmi
lequel on remarquait quélques
uns do nos médecins, que. la
question intéresse au plus
herut point
. Le Dépaté Castel Démesmin,
la séance commencée, ut
les conclusions du Rapport de
Commussion. . Des modifi-
}



|
|
|





cations ont 8ié apporiées &
TVarticle 7 de VAdditif, qui s’el
forcent de concilier les inté-
1éts opposés.

Ajinsi, les Professeurs Pron-
cais, enseignant dans notre
Faculté de Médecine, n'ouw
ront pas précisément le druit
de denuner librement, des con-
suliations poyanies, Mais
dans le cas of la science mé-
dicule haitienne se révélerait

jimpuissante devant une mala
die jugée trés grave, le spé-
i claliste élromger, avec }cuto-
| Hsation de la Faculté de Mé.
decine de Port - au - Prince,
pourra donner sa consultation,
et, ce, dans Vintérét du mala-
de.

Das discussions suivirent,
Les défenseurs de cette thése,
les dépuiés Démesmin, Sté-
phen etc. firent valor qu'il





Hon d’humanité, Pent - on
laisser mourir un malade, sous
prétexte de sauvegardpr les
intéeréts dee médecins haitiens?

Les Députés Lanoix et Pierre
Louis mirent l’aecent sur la
crise médicale heitienné. Pres
que tous nos médecing s’en
vont @ éanger, ne pouvent
travailler, comme
sur la terre haitienne,
propre terre,

Mises qu voix, Je& conch:
sions du Rapport furent votées,
Suivit le vote de Yensemble.

Jeur

ns siaenetinesitnennin.atninnintentonicieeatortty



LE BEURRE



POUR LA VENTE. AU DETAIL.

LE BEURRE

C'EST LIDEAL

Hier, passé midi, ia Chany, |

il convient,’



Lal
















































'

i

i

sagisscit la d'une haute ques | vec le Gouvernement de

| publique.



i



RAPPELEZ- VOUS: IL ¥ A 93 POUR CENT DE GRAISSE DANS
C'EST LE SEUL BEURRE QUI PEUT FAIRE UNE TELLE DEC
CONTROLE PAR LE GOUVERNEMENT AI

‘bre 1947 montvent goney
‘bleau que présente
‘phie on Hussle Soyié

' pos d‘abstraire des euin:

: University. of Toronto Quang,

| evoremnned fandnnEA

'de lw République, qui

| che. du. Pays. vors ie







La-tache: des
vidtiques.t'ast de pe
téte dale lutte coatre

ble idéolagis Stari
bourqaoisins.

Cos clations em:
ja zevue Europa, dg

oe te mm

Philosophie dijdanoy gsi
mélange d'idéan.jusies,
mations témércives,
pris, ot dignorances
Uo quand méme ig
de nos “‘montrer une
phie vivante,. des pk
cu treveil’ et ne sa

ces. :
Publications conieithes:

a ORO hee te ee eee eee ee

ly. Jannnary 1948, The
Review —~ Summer 194
pe, revue mensuelle — }
bre 1947,

DECES DU JOUR

Gérard ‘Joseph, 33-ang e
ron, -mortné.g.. de is a

7 ome pp Be ts Bee pe «ot Goes ee

Rot

Jean, Michael Louis, 2 ens Ma
dame Everist, Lamour, née
zclie Royal, 38. ang,

Re Qo

Sur ce, le Ministre. te
rieur, Louis “Raymond,
ta la parole,
jut le Message du

cle vivement les deux.
bres de lew . intelli
bienveillante collaber

. of BY RO Se Boe BE

Le Ministre de lintédo
mertig également on 808
et fit des vooux owt 2
du Parlement; qui
préseater pour
consuliation dle

Ces dang
je de cordiahté que.
ia Session Extraori
cours de laquelle da
breux- et importanis
lois ont 66. votds, pods

etl ne

Ao 2 OE ES A So Be Oy Fa Ss sg

A RRO eS

a.

ee







Se OR AAS BS os

“


















eee Bee eee sae



Full Text