Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
























Â¥

b) Ressources pudgétaires et

Hnoncieres:
iE serot souhctuble dans
qoute ja mesure du possible
golfecter ou développement
gegnomigne une fraction de ré
$3 plus importan 7

ceties courant:
we que celle qui ¥ dialt aliec- |
lla . Mission

we par ie passé
yeconnalt cependant leine-
ment gue la situation actuelle
& cette alfection des H-
guémement érolles:,
Aux epogues de prosperité
economique. 2 convient ef
principe dencourager unique
mem jes programmes d equips
oi les plas promet-
nS de YE-

pode

Mesures

EMDOSE



miles

ilon

quer? 1a
jeurs. ef les subve:



Le



ysikde sus tes pecates Clhr
slegnea

el


































igs:



des mn

Por

Be,

3
eo:



S

&

‘
é





nent eos conditions 2 qui hear
asswent un irallement equlle-
ble, tis sans deur coat ChE?

da von reasions HOp





823.

ai Em is ef cracdiis ode.
nus a lébonger;

Alin de tinancer la réalise



ton de programmes d'envergs
r@. placé: sous lagide de YE-
L qui exigent des investisse-
menls massifs dépassont les
Possibiliiés des ressources ft
Bonderes notlonales, en PO
‘a tecourir G des emprusls com
Races & létranger, particullé-
vement quprés d‘institulions fe
Runcidies internationales et
a iastituts officiels de crédit :
Ses divers Etats étremgers. A
fe égard, nous recommion
tons wu Gouvernement d'Haitl
dezeminer leg avanioges d'v-
@¢ adhésion aux deux impor-
fontes institutions tinanciéres
tes Notions Unies, ta Boneue
Wermationale pour la recons
Bact eile déyelonpement
la Fonds monéteire myterna-
“onal, et & demanter son ad-
Bisson dans ces orgaziisa:
» &@ qui lul assureredt la
anétice des diverses facilités
W'slles sont en mesure de
4 La legistotion commereit
Sppele une réforme. 2
elisa qinatituer, par ex
: Bp ae hypalbéque mahi
Siieace, 69 gul lecilitere



A L'ORGANI ISATION BANCAIRE

tguile voir le No, hie}



i
“pourrait leent.unme activité bencalre en



itis y oterents,
| inendons d'envisager:

fours.

gue devrai
ide



' Japper

lrapport) et le Conseiller



| Conseil







|



a do orédits . bancatres:

pour Fachatdes. biens cd équl-
pemen! necessalves © av deve
loppement économique.

3. Hest hautement souhaila
i Ble que le systéme compliqué
de Jois, contrats, accords et
i wretités ‘partiellement caducs
i qal régii aujourd'hui Factivité
ida Banque Nationale soit rem-
placé par une législation mo-
| néleira codifiée of ~soient in-
| corpores également tes régle-
' ments relatils @ Péemission de
monnole divisionnaire que la
| Banque prendrait entiérement
len charge. ll y a leu, en
oute, d'envisager la mise en
vigueur d'une joi bancaire gé-





inérale énongant les droits,
peuvels, obligations et res
ponsubilités des personnes

physiques et morales qui exer

ela mise en ceavre | Haiti, et de prevoir un contrdle |

, cote active.

4. En procédant a Vexamen
a systéyhe monétaire et & le
| gadificalion des textes iégisla-
nous recon

a) Vopportunité dune revi
ion des ragles relatives a la
verture de lémission en te
compte des suggestions
ses plus haut (pages
¢ B94) gui envieagent u-
amission liduciaize initials
ante entiarernent par des
mmplas ef avances ef par
fonds dEtrt, le reate de

£20 couvert par
devises ett monnales site
latond de lemis
e@ Giant guscepil-

Q

éteent

TATE



Conseil général. chargé
‘@ formuler les principes direc

nokumment en ce gut

le réle que le Ben
en matlere
economl-

COnCeT ne



it jouer
développement
A été des cop:

nie



que.
e? vice - président
, Gua. ov qurall

general du

sources notionales et de dé
IONS proposdes
au présent
spe-
jal pour les questions financie
ef économiques que le Pre-
ni de lo Hépublique pour
décider dattacher ullérleure

ti
ean




dons linw da clon

fe.

side



lment & son propre cabinet.

Pourront également sieger au
général un certain
nombre de personnalités qul
ne sercient pas an service da

Gouvernement, y compris des

"personnes possédant ume ex
_pérence prolique de Fagricul-

‘ture, de Findustrie, du commer

2, de Loctivité bancaire privé,
Les fonctions de caracté
e cdministratif seront déve-
ues @ uh consell exéculli res-
reini composé des directeurs
de. ia Banque (yolr page 292).
5, Nous recommandons en
outre de order une banque de
" gévelappement agricale et in-
dustriel, soit an tant que ¢ervi-
‘ce autonome de la Banque Na
' tonale {solution qui offre To-
| vantage d d'économiser leg dé-
“penses de personnel et. de
‘trois généraux), soit sous for-
Lme d'une institution distinele
qui fournirait des crédits & mo
ye et a long terme, surtout
| aux agriculteurs (de préféren-
‘ ge-par Fentremise> le cas &
’ héant, de coopératives agrico-
Jes), gaz wndustries ef @ Tartisa
_nefreraus. Les moyens fing
‘ clers dont celle institution qu:
| rait besoin pourraient Inj étre
| foumis par l'Etat, por des sous
| criptions privées ot par Tactés





Par sulie de lo démission de
Me Charité. Levis, qui, nous al
firme-ton; eat . candidat... cuz
-prochaines Elections Legisiat
ves pour lo Circenscription de
Petite- Rivitve - Desslines.
clest note aml, Arnoux. Louls
4 euhe qui. aaié nomme.. Pretet
de YArrondissemeant de Dessc
‘Hines,

Le Président de la Républi-
que, en choisiesent le sympe-
‘Yhique Arnoux Louis Jeune,
pour occuper [‘imporiant et dé
Heat Poste de Prétet de Desac-
‘lines, n’a ceriainement pos
’ perdu de vue la nécensite
de ramener Yentente, Yunion,
la polx, Nharmonie si indispen ¢
scbles ces jours-cl, entre admi
nistateurs et administves.

Le Pays, dans toutes les 14

|
|

: gions, a des
| wospirent qué évoluer dang
iVYordre, dana ff
‘leurs droite civile et politiques. |
| Or, il ae se peut pas el. on
soit cutrement dons le Déper- :
tement de l‘Artibonite o4 on re.
i vendique, & juste tire, d'ére
iné sur lq méme terre que
|Â¥Homme, qui preside qux des |
tndes de la Nation.
| Voll pourquoi a nos voeus
| do complet suceés, nous ajou-
tons Vespoir que Amoux Louls
Jeune, & la Prétecture de Des-
salines, saura apporter wn par
fait esprit de sagesse, une vi
gilence bienveilients, un
mot, se conformera 4 la devi
ae du Président Estimé:



a

fait le Forces.

14 DETENUS SEV ADENT
| DE LA PRISON DES GABIONS

Notre conlrare «La Garde>
dea Cayes inlorme que 14 de-
tenus & ia prison des Gubleny 3
reclistrent, dong la oul du
mardi 27 seplombre, une
«splendide évasion

Voici le recht fait par noire
confrére du Sud: «Bana dowls.,
& Voide d'outils procures, on
né salt cormment, ile ont pu dé |

boulonner la porte de leur cel
lale, puis du cdté de la chopel
ile, trouver le moyen de fran-
ichir le mnur et prendre la clef ;

i
|
|
i







per

Uolurme fut donndés
dcuties co-détenus logéds dans
Ja méme cellule qui, révellles
en surgcat par des coups d’s-
rage et in pluie qui les moud.
lot, n'ont pa retenic leurs cris.

Parmi ces évadés, 1 y a des .
lpxévenus sur qui pésent les |
plus graves accusations: meur
{ tes, assnesinale, vole crvec al.
i fraction, Entre autres Hew
jLamerre Yeruteur du femeux .
| vol dont a 616 victime Mlle O- |
(dette. Joseph, il y a plus de
(a Gos, est du norebre,

La Police sur lee dents ne
' déseavére dé lea | vattrapper
tous dens son Het Dane is
solrés de mercradi deux” ont ;
aie 3 repris is & Cam Petia». :

i
ine
i
i
|





Reflexion

sur lo Peinture
| par Max Lée. PINCHINAT
‘aon f ve

PRIMITIVISME HAITIEN
penineit

Elie Faure {lt remonter
Vy rat contemporain & la Révo
tution Framgqise, qui la premie ©
re jenta.de “délingy Vhomme
dems les profondeuss de ses
ingtincts, Bt puieqa’ll est en
jendu qu’Haiti elle - méme doit
gon indépendance apy idées
souleyées par les plonniers da |
£3799; nous qurions mauvalze
| grace 4 ne pas nous ranger &
SYavie ducgrand histwrien. Get
| ort, si) faut Ven crore, o G16 }
pemché 5 siécles quparavant
por les magons das communes

=
1

forces vives qui ’

‘esexcice da '

«Tout
pour Haiti, dans FUnion gui





i
i
i

des champs. :



ELS NONT PAS
ENCORE TOUCHE -.
a ourriers 6? tovaillours
es ghanters de YBxposition,
gone des Pulmistes;* ont sus-
penls bier molin le havail on
signe de protestation et pour .
; Bective le polement Hes salal-
res qui lear gout dis, Aucun
“peglement wa #6 inh avec
ein depen we mole et quel
ques jours.

Si You pense qoe eee pow
vres ef henndies, trivallleurs
pont des péres de fymille a-
:7ont de pressanies obligations
| @ remplir & in reniréeides clas
(383, on ne peut quitize d'ac-
leord avec eux dane Ipur déci-

*



ol, le Bureent du Tra-
tmuché des jusies dolean

intéresses eal. verve
eamment ev leur ia




ae
ny

io

Le coniracteur @ promis de.
pols hier d’elfectuer (le paie-

ment dans les 24 heures c'est |

1,





cette promesse et
moral dha Burews
i aa
rk @n question ont te-
pris le teavell & plein rende-

ZEB TLE,

mer

Pad ati held

PAAETE gr pee

RS.. ELECTORALES

Coraings rumeurs tdont I'd
ug esl porvenM fusqu ici
paent que de nombreuses
populations du Sud, notom-
tment velles de Cavailion et
@Aquin, gurcient maniles! la
déeiz de voir note ami Sylvic |
peaer ag candidature ea

ee teprécenter éven-

aa

f
Khor

de






svons pas ce quill
i tout cela,
Sylvio Cater a
pep spalesité non seu
ces regions, mais
Poys gal a honeré °
dans su perlamemce comme
chocenion du Mende. Il n'est
ue naturel ge‘ll soit sollicité



ipor beaucoup de ces concito

yen.
Qua dit sotre ami Cater &
propes de ces rumeurs?




LA CLOTURE DE LA
ESSION EXTRAORDINAIRE

ue nerins t Becke dune rermetur ten
e mecrolre qweujour
} coat Mea lo clétere da
sion Extraordinaire.
On arnongai: Wauire part,
ni état plus probable, que
clétare quralt Heu @ lg fin
ig semaine. - Copendant, 4
tent denné que daulrea pro-
ont @6 déposés par de-
i vont les Chambres, dont quel
es uns présentés par le Be
dire Ee de Agriculture,
i est phutét certain quela eld
tare de ia session extraordinal
re 2% fen oa courant de lo
semncins prochaine.
Aveadons pour Volto.

ca

|
'
|

}
4
z
{it

LE DR. G. GRENOILLEAU
EN HARI
Hea conongona avec plaisis |
Yarives on Haiti du Doc
ter Gaston Grenoilleau, dipio |
mé da Yinstirat dlygiine de |
lle Fooulie de Paris et-Docteur

Adresavs “a DOOTON eaCE





No. 22.829 — J[UDI € OCTOBRE 1549.





POUR DES TRAVAUX RENTABLES

seeaeracaneiinase

Dang Vexposé de motile ac-
compagnant les Projets de Con
nate d’emprunt de 40 millions
de dollars, présentés ¢ lo sanc
tion des Chambres Légisiat-
vea por lhonorable Séeretalre
dEtat des Finances, nous rete
nons le préambule ef nous le
reproduisuns ci - dessous pour
les lecieurs:

«Tous ceux qui ont étudié le
probleme hoitien, pensent quo
_ la crise économique haitlenne,
qui était & Yorigine une crise
ide fonciionnement, s'est trans-
lformée en une véritable crisa
de siructure. Aussi, estiment
(ia lmpératif que dea mesures
radicales soient prises promp-
tement puur remédier & un état
de choses de plus en plus in-
quidfant»

Cette déclaration du Miiis- :
tre des Pinemces, es! d'impor-
tance. Aussi on ne peut se
lsoustraive entieremenit a la né
/cessité d’envisager limporian.

ce de caite question, car, 2 ¥

va de Vintérd! qu'elle compor-
,te pour orienter le pays vera
ide nouvelles directives.

A la suite de Yexposé dea ;
| fects, le Gouvernement lance
pun important emprant de 40

| Millions de dellers, pour des
| trerverux rentables aux fins
| d'un redressement Sconomi-
que. ,

retions quien a voulu appor- |
ter jusqu‘ici ay redreseement |
économique du pays, noni pas
reussi, cast parce que lon @
pos iait de distinction entre les
mesures urgentes que récla-
melt lo situation, ef les mesu-
res constructives qui ne de-
valent intervenir qu'aprés,
mais qui sont auasi nécessal-
yes poux meinteni: léquilibre.

La situation économique du
ipoys, telle qu'elle se dassine
ctuellement, réclame des me
sures wgentes, —- digons -
nous, ~~ d‘ailleurs, i oy a
qu'une lneue, — économies sé
vores & linstant méme, et ac
croissoment du travail et de la
production.

Pour ce faire, cericina fac-
tours sont Indispensables.— le

if
i
|
i



i

le crédit facile, —- 2e moyen
ds transport facile, — 3e éner ,
gie & bon marché, — de amé-

Horation des routes de pénétra
tion,



LE NOUVEAU PREFET
DE P.AU-P EN
NOTRE REDACTION

Nous avons xegu, co midi,
en notre Rédaction la visite de
inte aympathique ami Roger
Rigaud, le nouveau Préfet de
Portcru-Prince.

Cetie pase de. contact avec
notre ari Roger Rigaud rend
de plug en plus ferme notre 68
| poir qu'il fera da son mieux
pour remplir avec jact et corn
_ pétence lea devoira du délicat
| paste auquel I’ appelé la con
‘fence présidentielle.

Le sympathique Prafet Bi.
gaud Stait-accompagné de son
frésa, xotre ami Pierre Rigaud,

i

Ceriainement, si les amdélio |

Por Clament CELESTIN



, Dons an de nea ariclea pa-
rug,icl, au «Nouvelliste>, nous
avions aignalé a propos de la

“production, que, pour combat

‘tre les elfets de lo dépression

aconomiges, surtout grave

pour Yéconomie des Finances
publiques, YEtot sera: oblige |
de crasr Gla BON. ELH.

un dé

ipartement Agricole, par Vin-
termadiaire duquel, on = pour-
‘adit mettre les moyens Unan
vt

clers & la disposition des pro-
ducteurs. A cette fin, nous a
vions indiqué le mécanisme
quill felialt employer pour ia
distribution de ces crodiis:
préta sur les récoltes par l'en-
tremise du Conseil d’Adminis-
tration des COOPERATIVES.
Or, nous avons été heureux
da rencontrer dans les recom
mondations. formuless
la mission Rosenborg les mé-
mes idees. «Chlune banque
de développement agricole et

5
‘

|
|

par



industriel sail cred, sel en tant
que service autonome de ia B, :

NOR H., soit sous une forme

' duane institution distincte fonc- |

bye
| Honnan! sous la garantie
, Gouvernement gui fournircit

| lerme, surtout
leurs, cux industries ef & lar.
/Yganat rurcux, ~~ de proféren
, ce par lentremise de COOPE-

=

maintenant,
| ques de [Emprum, -- Le
,Ministe des Fincnces,
son mensags,
les deux contrats de Vemprunt,
[cite toia moyens, générale
ment, qui permetien! G un Eict
de trouver des fonds immédia

ties
Boa



ltement, — EMISSION DE PA-
| PIER MONNAIE, — PIMPOT,
\~ VEMPRUNT.

Apraz_avoir écarté les deux

premiers moyons” par dea con |
technique. ;

aidérations d’ordre
jie Gouvernement a’ast arréié
tau dernier, — EMPRUNT.

Tl nous foul recourir a Varn-
prant, dit le Ministre des Fi-
nuances, nOn pas ces ersprunts
consentis jusqu'icl au pays &
des condilions ondrouses, et



(fins constructives, Ce qu'il
/ nous faut, cest un emprunt
| important, atfecté & dew fins
exclusivement reniables, & des
_toveux de drainage, d‘irriga-

tion, a‘dlectrification, & la cona '

_ truction des roules de péndétra
fion, de routes définitives et as
| phaltéess.
Des tele moyensa précités,
Yerprunt s‘avére le plus re
commendable ef méme le plus
efficace, atiendu que la se-
luiion des problamas envinc-
‘gés sur le plan économique,
raglame wne utilisation d'un
, gent imrnédinte.
'” Cependant, Yalfectation de
cet emprunt ne résoud pos en
tlavement le probléme qui-do-
j bine Vheure présente: — le
probléme linancier, L'Em-
i prant devrall’ comprendre: Je.
je rachet de. Yemprunt inte
leur de 10 millions de dollars,
i 3e les bovaux rentables.

Emprunt Extérieur de| Lettre de
40 Millions de Dollars New-York au

dua

dog crédita @ moyen et & long |
eux ctgrdoul- |

la?

dans
accompagnant ;

qui wont jamais tendu a doa |









«Nouvelliste»

arenas t FAageree PrsvaaPrem
(hance Teena) wa stonreeitietas
PAR AVION



URSS ET YOUGOSLAVIE. —

BELGRADE, § Oct. (APB) —
On cons.ate, dang lea mili sax
i | changers de Bsigrade, gu'en

| 48 heures, ‘outs les démocta
2ég populeires qul ovaion! si
| gné un uralté d’amité, d’asais

tance el de collaboration mc-

vaglle aves la Yougozlevie, on:

suivi Yexemple donné pa [
: HSS ot dononce aes,
, comme on pouval! le préveis,
» Pratiquemen . font remarquer
| ces mémes milioux, cca dénon
; tiedens n‘quroni aucun effet,
car ces traiés & clien, depuis

|



C238

un cergin temps deja, ls re
mote, Malis elies offen, ce
{ pendan’, une ind.cauon impor

janie pour la campagne ian-
cée par Moscou conre ia You
goalervie.

: LURSS aval aifirms qua ia
Yougoslavie dat prsso dans
le corap imporialste ct i!
' gisecit, d'une par, de denon
| wer ceite affirmation, of, dau
1 te Bt. de limiter au plus vi
5
\

Boe

| tw lee ropereussions que ie «-
teme» pouvall avoir dang lez
| démocrdjes populaires, en un
mot évier que le echisme n°
sétend:, C'aat pourquoi {cus
| les accea de YURSS, alow e -on



! . .
_ dang les mémos milleux, de-

puis le début cu differ ond.
“ent tenda qua convaln«-9

jee didérents vorls commun’
tog de la «trahizon= de la You
| goalavie.

Ce gzreit une erreur grave
Vinerpréaion dx vol. dans
cctte querelle, un dillerend or-
dinalre, comme fl peu. en aur
' giz enttg E'ats. Il s’agit ‘
quelque chose de blen plus pro
fond. Ce qui est en jou, oat
Yécroulement ou la continua-
ton du sysiéme créd por Yun
88 depuls la querre, on Europe,
ces & die ta solidiié du «i
deeu de fa», c'est pourqual.
indifiérente & ce que pourrait
ponecr le tos'e du monde, rUR
SS a orlenté tous 498 elfor.a
pour convaincre leq difforen’s

|
|
i

ports communistes, ef eux
souln,
| Les observa! eure éuanzyers

notent que, pour co faite, on
i @ procédé on deux Lempa:

1. On a@ disbll un blocus 6
conomique. de la Yougosiavie,
forcant ainal co pays «& com:
mercer eves Yorcidant, sans
i gue, pour cela, ghandonne

ten de sea plncipes ou fesse
: warane conceas'on pel! lene,
' Conk n’empéche pas PURSES et
les pays du Kominlomm de
tries ou grandale 1 de pro-
| lamer que «Tho s’ea jets cons
+ Jos brad das impérialisies».

2, Lt preuve économique,
la glue facile. Gon! onal be
te, of ent pound & la démone
tation politique. Maks ie. u
batt plus difficile de Vouvor
des Glémeate, Car il ne servent
& rien d'aifieme:,. dons dea 0
tee violenies, que Tho @. Je

Yougasiavi> avalent abandon-

te distinqué visiteur ost cus

lau crédit de banques ordinai | teoncatises, continuée par les

: — Cotte banque constitue- | peintres italiens, mois brid | ai Chorgé de een Oh

lyoit finshument. essentiel per- | tout aa tong Par ie Monar- gaiaation t Mondt a Ban
mottdnt orienter Iépargne na | chiles, . : 6
Zonule vers les investisse- | L’onclyse ‘philosophique de ‘A ce tive, Bo commencé. 4
ments intéressant le développe | Kant, pus Hs ndlyae ta ee [es prendre contact coves Sibereae

onomigue. ferqnt i

ment & : 0 nas he [le Le Dr. Grenuillews posacra on:

i tyolr aulte on ama pagel fvolr alte en Ze pagel vison six mola on Halt,

nocle caro du soriatiens.. 1

Ministre - Conselller de YAm- le vers, Th felt

Vemprunide.40 millions de,

bossade d'Heit & Ciuded - Tra i dollers, itlecté. smlenient aux
jill. tavaur do drainage, d'iriga. | *vtlement wn. prétexte itcia
Nous renowvelons now mel | tion, de construction de contra pour exclure définitivement 1¢

Youguslavie du camp daa dé-

leura ‘compliments ou -Préfet | les bydrodlectriques, gt de Vax

dee 5,
a | Boom, Nae et Jul sou pholiage des routes actionales eens aorta ‘ee ob
| valle ot délicate fouction. lvalr gulte on dame page) (velr xutie on 40ine page)
































“tenne qui ae



Suite de ia lize Page)




fetiviené, du subjectiviemé ef
An. La peinbare impression
niste cuvrl le scores. Bes. te
nants se recommandant de ‘De-
lacroix,,voulurent donner plus
diéclat Gla couleur De pre
tendient” renoncer..cux gris,






jes couleurs du specze solaire
et enrichir leur poletie parle
mélange optique. Lezhibi-
ion de leurs folles en public
souleva une folée. Ils étaient
jeunes, & Vavant garde et l'o
cadémie diail officiel et fort en-
honneur. Mais le pablic ti
nit por se lone & cette révolu-
tion d'un nouvenu genre et a
party de 1886 les ago - impres-
sionnistes fonderent le division
nisme qui ‘h’sialt qu’une exa

gération SCIENTIFIQUE de des
nists du mé



formule imopre
henge opiiyue.
Ex réaction con
le apparurent
temps le fouvis
re, CBX ONVETOT:
guin pour sort
dissociation de
me prescivs
Les jeunes coleristes
sent dans ,on ef
valut le leas
au cubisme



















way Pure.
abondé-




toutes les de
ture aux form
at les peintres
plug que des cy
cones.

Lee reaction
fit point ct
plus viole
Les inpy
de le
Jo chine i
biste B

nh
phys

depen
Fer.

ses go

peng,

rent vile
ture ef ¢

sionni
Sure

Cahit

de }

conscrirs
ment, de i
surrdaliame
empornal ¢
logicnie, stone
garder que Yous

Le surrécliame an
culte si excusii de eplra-
tion qu'il omens la géneration





Covent ja de quernre
mondiale au senil de Pabsolu,

de Vabstrait, de ia Tour de Ba
bel. Lobeurdite de la gue
xe, de see atrocités dialt «. in



?










peindra en ‘utilisant seulement:

i



‘tement.

_ et les

concevable que la demidre 98

| nération ‘pill peur.
omit 4 Véude olde dag t-0'es



Bile se





+ pevolutionnaires du début dtu
giaclé, renonga & jo tentatien
déwe Dieu, se fournd vers
“Yhumenité, le peuple, la soul-
france... Elle 4 commencé le
reconstruction. Une

si

recons- -

Jeudl,6 Octobié, & 8 & al

8:18 p.m.
LA MAISON DE LA %n- RUE
avec Wiliam Eythe. : Lloy :
Nolan.

Entrée Gla Gde 0.55

_ Réservée Gees 1.25

2 ee

Vendredi, 7 Oclobre, 4 6 &
es Bib, ME
LA FEMME DE. UAUTRE —
ove Greer Garson,

.

Mitchum, Richa’d Hart.
Entrée Gle Gde 1,25

fraction qui chemine és len- i

Mais tl y @ une excu
se & celu cest guavant de bd
tir, de construiro i) faut d’a-
bord des fondations solides et
cotte génération est encare si
prég des Gernidres écoles ro-
mantiques gull est G sa de-
meander stelle pourra «garder
att tte, :
Mainienan! quon nous per.
mette de considgrer le problo-
me sous con four le plus inté-
yensant les primis haitiens
ibilités de Ia pebite







re hone
Les primills holtiens igna-
tent tout de la pein ure de Pi
cusse et de Braque. ls ng cons
tituens pas pine réaction, Des
étrangers et une partie du pa
bic hutien remarquérent leur
ar ct le lancérent, Les cau
. Tout dabord ce hesoin
conuge par Jes reer
4 pour Phun

ETD,



Y THOUS
precisa: « Ci
deveni



Qt 1 BOTL
is pouvalont
des





pouvaient



candeur, et, g, une vir
: . Nos peintres” répon-
ent, sun autre besoin cle
leer coeus, lear exnour da pre
Les deux dere
us %

yrs et













lo mode


















sion trigrtt
fat décou
» cubis
per
Aucre Ineion,
méricains. De
entities postaiert 'é-
sur Yoriging de ja
Hpue, ch vate épe
sraits, les péhis





FAL Ou 1S
toons dy Tere nouvelle, com-
ent & eente la nécessié



dun peiour aux sources.
Monsisur Sava'n a Bol ddr
clagsi-



ae peink Pur classe contem-

cule de la considérer





avant tout. quion-oous
nei @ dg définis PAsL Classi |
que woul court. Sa définition



(Wolr suite en Qame page?

POEL ALLL DEEP LAL OD ILIA PEL LLL L DIALED IO IED ID

howl al, (

Contains Vieatel, to give natural .

lustre to your hair.

a6 oTdple-A Lenolin, toot

Piclpa relieve loose dandruff,

gaveslve chryness.

Gives syenur hair that
dusteombed” took £

all day long! :

Tc Min nk, te etn a cin tc PR a ae Haak Sh tb tn il Sh:



fain toe

PON N. MOHR, Distibu'eur”

Réservée Clleg 2,50

Mms Feafoit Paul 2

ions,
et Mme Nicolas Lallemand
M. at Madame
ei
a

leurs
Moise Toussaint ot leurs

M. Salva Tousecint
. ct Mme Lamar
Mme

{an 8,
se famille. M

enfants,

tine Toussaint.

Econ!
neat Loacre,

nier Btienne
mis de. Port ca Prince, Aree: |
heie, Cobaret 2. Saimtard, qu:
low ont. donné des m
Sympathi:.,

re vt oace,
tecion, js 2 Sepiembr
Port au Prince,



5

recever ich Vexpression de tou |}

nt moniter pourquoi

ieur époux,

1948

Mile Anc
M. Athancuse
dome Hoscomd
Croswel, B
Thony et few

oe

noent Lotorius, Ma

tare, M.
famille.
ce Ges Baw
tas Charlo
et Sndciotint



ferme de Damien e. leur for
3 Slalions
AVIW,

tes Sceurs de la 3

que (ols leurs commis “cml

capitale cue
qui leur ont
sympdibie, &

MM.

fece,



bee

da tad colt,
8 pes ae | eur Provinee, volr Morieur)
@ San ao ur 8 Seplembre 1948)

Youd

mort de lout regre
Joyeuse JOSEPH,

leur me



y
b

GSS:

sane
' WEMERCIEMENTS

Madame Vve Guével Lalle-
mond, Mm: Meie Lollemond,

Robert

<4 {b-est rappelé aux contribux

Biles que. les taxes auivan‘es

gent payables dans les délais

<7 dessous:
ler au 20... Oc obra 1949:
Dyoite de licence des étrongers
let au 30 Oclobre 1949: Ra-
its a .
ler ca 3] Octobre 1949:° F
denité (Bureau Cenral, Arch’
ves Générales, Place Ste-An-
ne, Cité Vincent, Tribunes)
ler Octobre au 10 Novem-
bre 1949: Chauleurs, cochers
@. véhicules (volr plua bas)
ler Octobre au 30 Novembre

Bee SD-

Mme S'milien Pierre, M.
et

at

~ Fleur Michel, Mme
M. 2: Ming Geor
ges Toysscint, M. et Mme Des
remetcient les a

crques de ;

a Foccasion dy ie

mort prémedurée Cu regret &
Guével LALLEMAND.,

beau - £

eo, grand - mee

le ~ mare, ale, ef les pr

~ leur gre ite

Port on Prince, le 8

"1943.

|

, toute
S'adresser au No, 275 pres-
quer face du Club Amival.

i

| Une Découverte Sensaticnnelle

AMM-I-DENT

LA PATE DENTIPRICE A BASE DAMONIAQUE, DONT
TOUT LE MONDE PARLE:

AMM.L.D

| AIDERA A PREVENIR LA CARIE DENTAIRE DANS VOTRE





ca

ON TROUVERA:

Insecticide
mous ique,

8%

en grand

et en ferblonc de

Chez:

A. P, BARTHELEMY.









Por. au Prince.

49. Rue dee Cescrs, 42
ower aoe remem tet it Jol da 8 Septembre 1948,
| «6% progée pour PExerc'ce



MAISON

A MARTISSANT

4 Chambres a couche: -

EIST eS

*. LOVER,

lon -- Salle @ Manges.

yoUurable



Eprouvée

PAMILLE.

RECLAMEZ AMM «1-

SEUR HABITUEL

Distributeur: IMPEXHA

155, Rue du Cente, Phone: $309

Be.



DENT DE VOTRE. FOURNIS.

i243, Casiers postoux

def Octobre 1949 au 15 jon.
vier 199: “Patentes fe 15 jan
vier 1950 étan, un dimanche)

ler Octobre 1949 au 31 Mars
1950: Fermnage

MB, — Ident paychle &
Por au Prince. de B hres a 12
wg 1/2 ef de deux & 4 hres
a Samedi de 8 hres Gem‘di
ler Qetobre 1949 au 30 Avril
WSS Facade

ter Octobre au 31 Décembre:
“Déclarvien ct Paiement Im-
pit sur le Revenu Individucl.
1 ler OCTOBLE AU 10 NO-
| VEMBRE, TAXE SPECIALE VE
' BICULES:
G00 selon le cas) —- Vient
' en addition de la taxe dinma
i wiculation habituells (Moriieur
13 Sepembre 1948),

BAPOT LOCATIF: — Uer Oc
i tebre au 15
weer joril
lear lecative






%

















de& 1 gde pour

Pitienvill,





2






*

verser les ‘axes plu






des Con ributions,



ocx ef qui leur fournir





ADMINISTRATION GENERALE

_ DES CONTRIBUTIONS
i Ada

injerettion Générale des -
uions croit deyoir por-
la connaissance du Pu-
que la toxe dite «CON-
oréée




UTION CIVIQUE>,

a

ig48 . 1950.

Port au Prince, le 90 Septem-

bre 1943,



RISER «LB MOUVELLISTEs.



Recommandée

(Gdes 100,00 « gdes *

Janvier). —~ Nou-
por tranches ce va
(Moniteur 3 Sep

. oo des

Pozi wy ‘Punce sont asgujecties

Hi Fort Lerebours & Carrefour
2) Pert ou Prince & Pétionville {
3) Rowe Camp Aviation 4

4 Route Pailenville 4 Kens: ;

REVENU. —
spécial sera a publié &

NOB. — Les contrbuables a-

mnées peuvent sc :
& YAdminisration Gé-

que -
apenas d'expédir des



_pnesilereinsepanrnesnncenninis tomemenaneett

iz

eaiSh

NOUVEAU CONTACT
“COMMERCIAUX

hg GD

§
% weet bh
bebe pe Book a a

F yang. a6
‘tant de gee

seat eee, BEE
eed

# 4 aatianie BE
Te nes :
og RE leaned: RAPED! WAT

ees sc

Pt ed eer eee



> AVIS COMMERCIAL

Hi est porié & la conngissan-
ce du Commerce et du publ'c
en général que, selon act: au
rapport du notaire Edouard Ka.
nol, il a 6té constitué, a4 Por:
au Prince, wos société anony-
me sous le nom de: HAITI
MOTORS 5. A.

Sa constitution e@! seq s'a-
tuts on. 6'6 tpprouves por ar
1616 de Monsieur lo. Président
de le République, on date du
19 Sepembre 1949, publé au
Monvtieur du 22 duméme mois.
Cette soc'été prend la suite ac
tive et passive de lq maison J.
E. SENDRAL, FORD DEALER,
e! continutra le meme
| merce.

Elle réserve le wiéme accueil
favorable aux clients qui vou-
dren! bien sadresser a clic.

Port aa Prince, le ler Oc.e
bre 1949,

HAIT] MOTORS 5. A.

}. E. SENDRAL, Président.

A. S. TALAMAS,
Secrvétaire - Trésories,





Lye,





BEMERCIEMENTS —.

M. et Mme Scintlien V
fort, Met Mme Andrée Oscar
at fame, remeccient
ebrement tous les amis de S-



|
|
j— ani
|

‘ras sin

: Goune tuxe cnaaelle de deux Mare, qui on! bien voulu leur
‘ gourdes par méze coutant sur iémoigner de ia sympcthie, 4
* * ‘ : x
ig vole La taxe est Voecasion de ia mort de leur

regretié pére et grand’pere

Derlvage FOURCAND,

snlevé G leur affeciion kk 2
bre de ce“mols.

' Octo!
&:- Mare, le 5 5 Octobre 1943,

|

&

cad
4

ieg renseignements ul
concernant les dros inter
“. commumncux en question.



|





































contents ign smnsgntncsttensisatesnisnnmeescttttnmsstettaniesrinssietteestont tthe ae A,

NEI 4 TELE LOIRE ERIC ERE IPL TERE OO POE

peo omen neers ernment sengmmnattentncnatnnine

Sug anglais, etc, etc,

EARLE. 02 MOOI IG

Plus ce Kilometres...

SUR ET EN DEHORS DES GRANDES ROUTES

-AMERIQUES /

Les compagnies désireuses d’établir de nouveaux
‘débouchés; ov qui cherchent de nouvelles relations ©
commerciales dans Vhémisphare occidental, trouve.
ront dans le concours de la Banque Royale da Canada Q
une assistance précieuse. *

LA BANQUE ROYALE DU CANADA

wupiKd) yoTss
saude de Reserve

PIERRE

Téléphona: 2226

Costumes & Vendro, Tis










-ENTRE LES”
















La Banque Royale a des sucoursales dang 19
grandes villos de l'Amérique centrale at de
l Amérique du Sud, dans toutes les provinces
dit Canada, 4 Terre-Nauve ot aux Etats-Unis,
& Cuba ot Haiti, A Ciudad Trujillo, & Porto:
Rico ot aux Aritilles anglaises. Elle entrationt
des tapports étroits avec loa autres. banques
do tous lea pays des trois Amériques.

Ce réseau bancaive, moderna. et
complet, eat un truchement ‘tes
allicace pour fous ceux qui. veL-
leat se documanter sur la situa.
tHlon économique de ces divers,
Etata ot y effectuer de profitables”
contacts commerciaux. Nouns Tag
tenons 4 votre disposition, .




















Soclelé Anonyme .
§ 35.000,000 ©
$44.000,000

SUCCURSALE DE PORT-AU-PHINCE
G. H. GORDON, Directeur .

COLES

ARRMOVURLG

[Sooo errno en





Seiberling
«TRACTION LUGs
PNEU POUR CAMIONS

. Destiné & de fortes trac ions...”
consirult pour les durs favaux
j. idéal pour les wavaux dans
de mauvaisas roues.

Les performances des ca.
mions prouvent ka «TRACTION
LUG», /

Pain gui donne plus. de. Ke
jométves aussi!






Distributeur en Haiti; on
EXIDE STORAGE BATTERIES STATION
Port-au-Prince 8






























(A partir du fer Aodt)
¥ ayer eujoerd’bul votre Agent

doulewrs,coliques des nou:

weaux «nds, f0us oes mala’.
gata ccs dispcraissent comme. par

tnohemtement, Donnes da CAL
MOBORE & vos cnfauts, pour
qu'llg solent vigoureux 9 lors.
Co merveilleux produll eat
en vente & la Pharmacie Bos-

tech CHgper Cargo pour tous | thene. Gellrard, Rue Pérou.
déinils somplémentaires. AVIS
*iksames iolgotti. Pan

American Krenn os 9 Log Avocata et les Etudian’a
FM AMERTOAN mm Droit sont avieés que te:

ara

Livves classiques de. deuxié-
me mein, en bon état, chez Be tairie Nouvelle, au prix de

CODE CIVIL DHAITI |
Annoté
d'aprés la doc'rine ot la Jurle-
prudencé haviennes el ban-
gdlaca, ayes rélérencen
aux Aubeura,
par Me, ABEL N. LEGEH,
s@ trouve eu vente & la Li

ln Ar! contonne crux rogies
Seacken por lea Anciens.

A ia lumiés de co'tg simple
@éiniton, nous Gllons cony.dé
yer comment on peu! essayer
de batir un Ant conlorme aux
yaglesitracées par les anciens.
Des principales, écoles. con-
tempora’nes lea plus marquan









* toe ont 6fé ot sont encore |e

prinitiviemg (art prim‘di hai-
wien @n particulier) et le suy-
roalleme enc, quid tort & kx
philosophie do Art contempo
tam: Yempressioniiisme et lo
feuvieme quant 4 Ja couleur; le
eublame et Vabgtractonnisme
pour ce qu'il wagit du dessa’
et de la composition,

lg primligiane of le sunda
lame gont lea doux écolea les
plus importante, de ia aubjac

}

_Clat qu’en-n'é.ani qu'un ineian

é conteninorn’n “pasawail.
oteindra an coig.ig quasi siche.
que celui dea Veniaune (dee.
anciena). L'écols lmpression-
niste nous tw rappns qu'un
cOuleur n'a Hon moximam. d’é

ge optique de seg diftéen u:.
nuances, tandis que le auvis
me nous a mis en garde con
hela grisaille académique.

L’abstaction'’sm, _ n'éian
qu'une excgpération du cubis
me nous ne considdierong igi
que Yappert du cublame, tou.
en mentionnan! que Ar abe
toll o: ven défensews nous
ont dégugé de toutes les éco
les du début de ce siacle, on
laisant table towe et da la for
me ot de la coulew. Grdce ay
cublame, un peinire qui tg ces
pocte cenastrult ea wile, c'est
@ dire qu'il ia deasine aolids-



nony Poltevien, 4 la rue du Pou
ple, & cbté du Docteur Basile.
Prig réduit “

ment an potont du ‘Yappor:
exisiant entre les formes de ia
nature Gt lex forces géomeéri-
quack,

$ 3.00 Yexemplaie.






































fivité on Ant. Elles on. lutte.
la premié:e pour la sincér'sé et
la podaie, Iq seconde pou:

ET IL LES A PLU!







te at macnn ita:

tie nouveon LAIT ROYAL — non éaé

Dass Purce que: PRENTZ ET DONNEZ _ Vngpiraton avon, tout, Ubw
me TOUIOURS DU CALCIUM. f monté ne se colt plus d Mige + Tenant comp'e de cea ap.
. VITAMINE ¥OS ENFANTS savoir au sujet des oun artisty ne pourra désormais tuele s’évertuan, a reconsirae,

un precédé modeme et nouveau.
¢* complélemen’, et équiveu. a

othe frais.

i créneate, ues agrécble.

ic palutc‘re vilamine D. '

En elfet, cowtes ies lols que
vous devez prendre vous - mé
mes ou ive prendre a vos cn
jants du Calehcm, pour com-
bottre le Eochiteme, fortiher
leur-denture, leurs os. et leurs
broncheg et dems toutes les in-
dications du Calcium, prenez
toulows le CALCIUM - VITA-
MINE eiiont puissernt de Yorgania

LAXATIFS ignorer vale. qualité essenticl Les colotivwe avec los don:
le en Art, fa aincécié. Le te néss, les tagics de Vimpies-
HxLax est réetiement efficnce— gne de l'opportunisme a ceas¢ — sionniame, du fauvisme et du
mais efficace sen violence. U n'ai Les aurréclisies ont exagé:é en surrdalieme. Les deasinalcuis
erangereat Goetne ow. ellat poussant Hamour de linspic avec les régles du primilivisme
désageéable. ih ntoat pen ‘rop tortt | | 2OD jusqu’é Yautomatisme. et du cubisme. Tl manque 4
™ ™ maigil n’est pas moins vrai note géndraton |, Léonarde
quills nous ont laissd ce gol Da Vinci de ce siecle.qui devia
saveur d'un bon chocolat, pro | i du raque, dg Vinconnu, de dans une magistrale syuthdse
Ime, le CALCIUM-VITAMINE, | | Sutiovariablen a ee eee! Vintultion qui noug a permis @ fier lea.ragles généraka de
contalemen: mux quires octh-.. tnvatif qui évite les nous autres haiiens, plus ins cet Art claasique futur, 2 nous
, Cums de aoa courcinics, belt on q agit tee aucuoe lineita que raisonneurs, d- . manque encore la modasie do
, sondent ja VRomine D, cob: | Violence, mais avec efficacté. Ea |} , ion d 1 h y le ns
te moins ei est indolore. un mot, Ex-Lax vous offre jouer notre partiton dans le nous pencher sur lee Gncis
Egalement elticace dang la wie jose mifewt | concer. atgsique mondicl Ts a de teconnaie qwi ny a
grmesesen oe ia kaciation, | {a fonntih gherelat. nous ont aussi rappelé qu'on pas & fcire les malina, Ni man
CALCIUM - VITAMINE | cst | EX-LAXK senemm thew 3 | peintre, mais qu'on ne le que au monde le Paix ct la R-
présenié ase) sous torme de devient pas... La rowing en’ chesse nécessaires aux plains

ben pour les desserts. Aussi pur
ieren une bolle aujourd'hui méme.

Vous ponvex prendre Ex-Lax en
toute contanee Bien gu ‘Hai la





wes sanngogemeringtcenncoisnionsnmather cnnameinsatttensinescetn ge NeNNNR ts

LE LAI LE PLUS AGBEABLE A PRENDRS
— PORT AU PRINCE, HAITI

Rell BAILLY

RUE BONNE FOL

,





























TT AGREEABLE LON SERY RTIOP PARPAITE

: maa RHUMES. SRONCHITES, ENROUEMENTS
AFFECT leds DES POUMONS o



ay

dibleves chocelaides.

En venie dans toutes les bon |

wea Pharmacies,





JOUEPH C, VALME, °
Distibuteur “it



ALLIS-CHALMERS MFG. (0.,
AILWAUKEE, WISCONSIN

La plus Grande Fabrique d’Equipement Industrie!

du Monde

Equipement complet d’Usine

HHydro-Electrique -- Usine a4 -Ciment

Génératrices ef Moteurs Electriques

de toutes capacités

}

prinure nv fait pos un pentre
mais un «diés. Et c'est pour
quot la jring génération sent
la nécessité d'un mét'er qu'il
lui faut réapprendre en EXPE-
RIMENTANT puisque, David
no pas jugé bon de lui trans-
metre le legs des Anciens.
L'impressionnisme et i: fou
vieme ont cherché ci prouvé
quwen portant de la physique
et ce la chimic industrielle, le

epanou'ssementy des aris, -—~
ii manque ce quia valu a Thu
manité PArt Afttieain, PArt EB
gypien, VArt Gree, YAn ha
lien & Vépoque de ia Renais-
sance,

Dans la suite de now «Réfle
xions sur ia Peinturos, nous
parlerons de «l'Art du peuple et
YArt pour le peuplys,

Max Léo. PINCHINAT.

WR WH aN daa DRT DLRDR DES ar cocoa an aap a maanioraa te capecman nina anieAipiee WE

- AVIS IMPORTANT

REMERCIEMENTS

Monsieur André Alcindor,
M. Paulreynaud Alcindor, Mes
demoiselles Claudctie @: &
séph'ne Alcindo:, Miles Hexmi
na ct Bérénice Raphael reme:-
cient Son Excellencs, Mon-
giour Dumersalg Estimé, Prési-
dent de la République, M. Lo

Le soussigne. M. Antoine
Desrviéres met les inté:esnés
au couranl, quion ne pour
ya procéder & aucune ven-

"te de la succession dv feu Loui-

sius LOUIS, de ia Section Ru
tale des Varreux, do ki Com
mune de Croix kes Boucue.s,




















|
i
; ' z ya Léger, Chef de Cabine: de vu que parmi leg héntiers, 2
Equipement complet de station de pompes Sion Excelicnce, le Président. de oy a des mincure, fils de Mme
pour. Irrigation. la République, M. Bvougid Es Léenne LOUIS, héritiéee de tou
és téve, et tous leg amis de la Lou sius LOUIS.
eet Capitale et de la Province. qui; Le soussigné met le public
oe ELECTRA, AGENT DISTRIBUTEUR leur on. témoigné de la sympa en garde contre toute venue of
ee hie, & Foccasion de la mort iectuée et 4 elfectuer en de-
Rue du Fort-Per de: i hora de ladhésion des enfon's
2 P.0, Box 4-3? - Mme Carnot ALCINDOR, minogue de fu Mme Léanne
Se Tel. 3373 low more et tante _ LOUIS.
an ‘ * lis lea prient de crofre @ leur | Ce présent avis doit sor @
reconnaissance, et prévelolr gur toules déclara
i Por. aa Prince, fe 4 Octobre tions antérieures,
: 1949. | Port-au Prince, le § Octobre
SAN I-LYX | "1949,
‘ pe AVIS MEDICAL + @) Antolne DESRIVIERES.
Tous les Médecins du-pays -commandent: “*) te Docteur MANES LIAU- ames
SANL- LYX TAUD, de retour le son coy AVIS AUX
aa ge déudes, avise sa clenéle JOUEURS DRCHECS .





SANI - LYX ea: un-antisep “que parfait pour Vhygiéne i . qv’ se tient & aa disposition Un groupe de joncurs dE
inine et pour jes alfectiona dea muqueuses et de la peau, “NX heures habituellcs. checs, Uescord avec le Com,
“SANT LYX es; un produit efficaca ef remerquable dana} «Médecine Générale msserigt Général da YExposi-
le rapid 16 de ses quérisona. Chinugie Générale fon, organise un ‘oumoi dE

SANT - LYX. wiatiecte en rien les tissus délicats de Vorga- | Diagnostic précoce du’ Cc: P-chees pour amateurs, & loc
weme, coriin’eatnicausique, ni-venimenx, ni cocroail, ar: Utér'n, sttelon de VExposition Inernc-

ANI. LYN eat le garent'e du foyer, car elly soulage e(. | —~ vomewmee | Hongle du Bi+ Cenendire - de
geéri: promptamert lee brilures,’. blessures, inflamations 4 MARTISSANT | Port au Prince.
de ja peau. ampoules, axzeme démangeuisons, boutons, mo Terrain & vendre, prds Ca, Les joveuts hoitiens et dian

ladies de ja gorge, oréilles guopurantes, lea cors aux piels, | win's Ace. gére xéa'dant on Haid sont cox
de ie gorg pee Télephone: 3975 diclenent invitég & participer

sen: snnaiit oe loumel, Zout kt dot, « les










































thee ‘
: vied le dow sux apréa les ex ractions eb} ee
/ Poids Jourd Farina able se a3 duane OFFRE DEMBLOT sdglementa seront rendus pur
pour ! SANT. LYK est lp meiliew ami de ly femme. car 1 met Pour Siéno -Dactyle Pron 4 blica ultérieurement,
i fin & toutes ¢@ soullrances mentruclles ef. propres & 800] go's = Anglaia, eyant déja xa Los inecriptions sont. rsecues
sane. woillé Rang le commerce. dee maintenan! @t jusqa'wu 3!
SANI LYM, c'est e banheu: relrowvd, cu d've de ia made Sadreaser.&: octobre on -cours, aug adtenses
moderne. WILLIAM ‘NABR, sulventes:
SANL~ LYK. eat miracle né co ln science, Rue du Qual 4 Raymond CHAMPANA ~ Cho
SAM Lyx eoten venie dans tou'es Jes pharmare : win des Dalles, @ ~~ Bolie Poa
Téléphone: 2972, tala A190 PaneP.
gnc brochure du tomoux: SANT « LYK ala” 1 ae 3 Ades PR Rue Fé.
ain de cee 92.








ope

Agenta Exclustis: 1. PREBTZM AN ACGERHOLM & CO.
... Pert.gu Brings, Hall, Téléphones: “AN 3254





Biare América



WASHINGTON, Ta éé

| UNE -MALBEUREUSEs
- SE PLAINT A QUI
DE DROIT







a@ dle

La dame Louisiana Elysde
nous pris d’uttirer
[du Département de la Justice
et de qui de droit
‘eat dud

Vattention

sur un fait |
prdjudiciable, |

annoneé, de source cuntorisée, | Gommersanie de son état, olle
que, cr matin, le Président Tru | vendent de tout &
man a ‘signd, “ & la Maison | Le 14 septembre dermier,
Blanche, Ja lagielation permeal

toni au gqouvernefnent dea E-
S.G14.8

tuts Unie ‘Ce dépeneer
0.000 dp dole
qrcanine
Lies,
tentalive Vinvasion du camuaii
riamse.
fonl remcre
fons de
cane

au pe
longue. ¢

torleéesg ont
ai sou,
nes ont dé crréic
Cea sources ont ind
evs arresia.ion

Orme
pouvoir
préve

le
Dicartre:

Wan
Des,
sion et jes



TH, FAO



larmeme nt me

de yee



afin ley



es
tog (r
:

Des



BOMARO
set Ch

BOW Or
& dea nea



i

MEurape qui recovrent |
} ;

i

SE



HOC, BOE

a de




ted nse god

PRAGUE, -- Dea source

crnnencé ee, TYEE
plus de 1000 1

Gu



i flow
ch i



iqué ie

ont He



Teer

cnt ,
che

On

patriot



des

doivent etre ¢

me

a été rapporé ¢
et fonicdeur de
Ber
mondiaic,
colonel Mat! %
matin, de bonne heure.

AIL EIB PRUE LENS ST SALI TESA OTITIS E

A
DECES DU JOUR oe
Yves Loges, 5 mois, mc 6 lee

f£ de Mme André Desjustes. Al 4

phonse Pierre, 40 ans Buviron,
Astrel Deralis, dit Astrel
jus, 41 cma,
ans,
Edouard Désiré, 28 ans, |
ex Pérenis, 26 ans.

L LOUISVILLE

de

Cae

chevaux

Ke





julien De
Raphael André,






at ¥
du gouversament da Cr pp
ni ordonna de jul remet- |



Y

Aye ott,

levaient &




i









Â¥

[ huissier vint
Lyon & peyer vingt - gourdes,
i :

condom nation

| montant dune
Oy, in da-

de “mele poles.

Lotsa

Lhiasier,
wo procédé & la scisie




ee

on
de 5Q0
whount «

cha
Cep

BOG TR


































EY

g

ig et
espérons

le sera ordonnee en
£ e Louisia-
WISY OT POs



La

Catt

sar Me PL J






ORS



Lepasiiion du bi -
Port-cauPri
era de gon ¢
pour prononcer qua-
ny conferences

% St- Raphasl.

OH

lai notifier d'a

Blyade n'avalt

regu notification daucun juge
ment

sommé Haphaal



gourtes.
sa Con

«He

lines de la dame
merchendives 36
vy7 gourdes.

oy

également |
Eile




ndises. Ce qui
pendant, Louisia-
relrouva pas Ig

quelques

urouse es} d
lemande
shy



Me

HON.

6
sed

heures €

, comme
dusire

nce.

6}





quspices

nos lecteurs



de TP
IanO



POUR LA LESSIVE DREFT EST LA SEOLE
REELLE ROUVEA





DOLE? ast le pro-
duit idéal pour
PMOatee lagerie
dine, voe vata-
ments de sole,
yon bus.
aWVotre lingerie
@urera deux toils
plus @ vous util:
i ; 3% OaGrt.

i

SL-L'RAD NE PRUT PAS ABIMER
VOTRE LINGH DREFT NE



PABIAERA PAS MON PLUS

TE BEPUIS 2000 ANS

Dreft na

pas son égal

montunt &
een:





Re CHQue-

de

nce ou Du









repre.
Compa
cen

Our por

dont

de

: de Port -
ce actuellement prési
avigny Vou.

Cea sews un vrai regal auquel

nul ne voudra monquer. Nous

&

Heux ef heures

'

Be




ime

EMPRUNT...

{ealta}



| vavews qui seront de lon-
.gue haleine -- napporie pas
une sohiion immdédigte
la question qui devrait avoir
la priorie sur toutes les au.

prunis, est dit, qua les seus
cipteurs, curont ie droit de
| ior ia detle publique uc
| nolie, de la Hépublique dHaltt
[a chifbant @ 19 millions de
i
|
i







gf
t

doliara environ. A Vheure ac
fuclle, le moment est passé of
fun vination de nos dottes 4
tad udceavaire,

Nous étone les premiers G |
de
ia la nouvelle si
i est lolle aux Unen-

y Punilication






eunes, depuis leria-
smprunt intérieur de
; 10 mile le dollars, condan
ine notre premier point de wie.
LEmprant de 40 millions de





TABLEAU

| Exercic . Amorilis.
1952-53 1,200,000
1952-54 | 1.616.666
1954-55 1.616.666
1955-58 1.816.886
1958-87 1.616.686





eh res
Bmmprants |





[ment ef
i prunt
: 2e -

White, sera Hauide




















au moment

a le premic: ve

ois, NOUS
rer notre
necmnmoins,
lle dang le
Ppour amortir, “comme
ipréva dans le contai.
Jew i] ne nous

et ae Fen Orn

in erioti
ne ingcripti

budget



resie exc
tde imi



11946, 1
}de dollars,

dont Une
devall servir « I

RK



:
i
|
|

unl, Dest pas entiere-
art jusqucich et pow,
fant, i est stipulé dans ses dif



raent co



tres, ~~ la question financiére.
Dene lea contrats d'em-

‘ 8 . :
















dollars, est ja limite des enga
| gemonts que peut supporter,
POUR LE MOMENT, Iécono-
imie du pays. Lea amortisse-
‘ments et len intéréts sont dens
iYorude du plus de 3 millions
| de dollars.
| Pour noue édiller, nous pu
blions montant des valeurs
& yermer pour amoriissements
pendant Jes clad

4
ats

et interdia,
promivron années,

1 Pour Fexercicg 1949-50, Jes
lntérais serant calculés sur 10)




Smois pour 10,000,000 de dol-
lors, galt or ie 60°. vom PCL
, Fexerct 1OM-SL, los intérdtn
| Seront caloulds sur 260.000.0000



ide dollars, pendant 22 mois,
B00. -- pour Fexercl
i, commence Vamor-

+ intéréts seront
"ede es sur 30.000.000 de dob
jars, moms lamortigsement,
soit or 1.416.600.











Totaux
2.516.800
3.156.666
3475892
3.394.999
3.314.186

Interéts

deg condi
—_ ne diffe-

- les revenus de
que garaniissent son



, avec une tele
gare rachat de Tem.
pron ions de dollars,
est - hose possible, :
pour masta s'imposer &
mom mnie Mesure neces
Sae rélabhir Ve: ora





nemces, gréevé par. 16
de 40 millions de dol-
En conséquence, ca ra
: seth ectueralt sur frois an
, par des tranches de 3
ons de dollars,

premier vorsement da ler
wibre 1449 serviralt & 1o-
les litres qui constituent
reserves de la BN. RL HL
1 les deux autres verse-
qui a’effectueraient, au
» Décembre- 1950 et au ler
va. 1951, compléteraient
rachat,

ste cus, 36 millions de
ug Sercient employés dans
travaux rentables et 10 mil
| Hons de dollars pour le rachat
ide lemprunt interieur de 1946.
Dans. cette question d'em-
runt, nows avons. donné notre
: ion, en toute objectivitée. A
| gut sult observer, dans cette
[période de réorganisation ¢é
ércle, Vemprunt, dans les an
3 a venir, sera d’un apport
icons sidérable pour le rééquipe
iment économique du pays et
json daveloppement agricole.

xX
. &
ed











i Clément CELESTIN

5 PNEUS SOUT A CHANGER,

CHOIS/SSEZ LE CO NFORTABLE

« ATRBONNE”

:
"QUAND VO!
|
|

“pl Ys “vite.

FISK Tires

ot

FRANCS
Place Goltrard,

fam pasanie
FE de Al Re

1. MARTIN & CO. Distribiateur
Port ou Prince.



, Placement de Christan Vel.

(multe)



gervid cus étromgers, qu'inter-
vint le procés Rajk.. Corame on
le volt aujourd’bul, ce procés
nvavalt d‘cu'te but que de
«prouvere les accusations lon
céca conte Ia Yougoslavie
| fournir le prétexte é cotte ave
i

§



lancha do dénonciations das |

i rallies.

Vargument on touloun ls
mémne «le procds Balak a
prouvé aue la Yougoslav.:
était pased dang be comp des
ennemis du soctallame ot de
| YURSS. donc, now dénon
conn nos ireliéa avec elle.
Mais on eo rappé du manqus
do .corementairon daa lew do-
mocraties populaires, oa ba
proses publie cos dénoncice-
tons gems los commenter, Ain
lai la seconde phase de cette
campagne 6. - lig ateints..

On zo demande, dans lon wii
| Hewx étrangers de Belgrade. i
| tes choses on testeront |i, ai
CYURSS son Hendra & celts de-
mont ration. ou bien si l'on
va ussister. breve échean-
ce, & la rupture des relacions
| diplomatiques entre ces diffé-
[ rents pays el peu’ - dire, &
i dauttes mesures.

Seul, Yavenlr pourra appor
ter quélqug lumiére & ce sujet
i meta on peut prévoir, en fout
gos, diton dans aes milieux, |
une période d’accalmie, au
moins femporaire.

i



EXRSEIIE CY 9 APES IIL PEASE

, QUE SES? - IL PASSE A

[LA BANQUE NATIONALE?

| Nous croyons savoir quihier
lmatin an incident a éclatée en-
3 tre deux employés de la Ban-
Lque Nationale de la Republi
le dHaid, au sujet d'une de
mande de conga.

Liun d’eux, lemployé supé-
: réle de jul
on, séner-



rleur, perdit le cd
meéme el, nous di
ive.
guile, on ne peul pas le dire
exaciement Le fait os. qu'un
coup de revolver parti au
beau milieu de la Bangue. Le
projectila clia perlorer le plo
tond.

4 Nous ne suurons ne pas en-
gager ces messieurs & plus de
calme et de maltrise de soi
duns Vexercice de leurs fonc-
_ Hons.



SRTELETENI NEIL SLES LEN TYELN LE VEE US PE

NOMINATIONS

ET PROMOTIONS

A VADMINISTRATION
GENERALES-DES POSTES

L’Administra‘eur Général des
Postes, M. Maurice Latortua,
vient d'opérer, dans son om’.
nistra‘ion une réforme. De nom
breuses nominations et promo
Hong ont été faites. Voici, pour
Vinformacion de nos lecteurs, la
liste des heureux promus:

Y Ulysse Joly, Direceur du
Bweau Postal de Belladare, en
tempracoment de Lunecu Prer-

- Jéréme;

"9 Gélin Lolanne, Chef de
Bureau & YAdmin‘s‘ration Gé-
nérale des Postes, en remplace
ment de M. Femand Duviella:

3) René Malary, Sous + Chet
de Burcon 4 YAdm. Gie. des
Posies, en remplacement de Gé
lin Lolonne:

4) Clémoni Dalexis, Chef ou
Service aérien, en templace-
. ment de René Malary:

5) Neiva Gharles, Employé
é Adm, Gle. dex Fastes, en
en @t plage de Clément Dale-
, ee

6 Alphonse Montreut, Po.
ploys & VAdm. Gle des Poses,
en remplacement de Nerva
Cherles;

Frits Bouchercary, Emplo
ye & VAdm. Gle des Postes. on
remplacement de Laula Mem.
pon!

8) Ewald Debs, Einplays 4
vAdm, Gie des Posies, en rem:



e-quise passa dans la |

LA PROPAGANDE- AUTOUR
DU SPORT A VEXPOSITION
| INTERNATIONALE



Nous avons constalé avec
jsatistaction qu'un propagande
| intense a commencé, dans le

en prévision
Internationale
Cost avec

dormaing sport,
de VExoosilion
‘du Bicentancire.
[fon moins de actisiaction que,
[nous avons noib que Cotte
Lpropagesde est contde

| partic ulivement eur la forte
iy

:

|

i

deux émor le nouvelle, recem
ment rogue, de la nomination

vernonndllé sporive de notre
}
i
i eg 2
par le Président Estima de Syl ,
;
H
i
|
i
i
|
i

tor
ales anciens amateurs de
eporn apprendront avec un

ami Sylne Cator, internetianc
lerent connu danw le monde
aportil pour aa belle parfonnan
ce au Senle Colombes, le 9
agpleribee 128.
Nous publions pour lator
tration de nos lectours le teste
du «Press Nelocase. délived par
lo Buresn Haltien d'Informa- |
tion de New - York & tous lea |
journcux sportife: un bel hom ;
mage est rendu @ Sylvio Ca-
| vio Cator, cncienne étoile des
Olympiques, comme
Commissaire pour la section
de Logenent, Sxort-et Trans-
part a l Exposition du Bi - Cen
jlencire qui doit s‘ouvrir o”Port
+ Prince en Décembre pro-
chain.

Pendant plusieurs années |
| Cator, par ses performances, a
\soulevé Venthousiasrhe des.
sportifs

Apres avoir, en 1921, retenu
Vattentica des Nations comme
un vrai champion du saut en
longueur et du satut en hau.
teur, 0 Nt le tour du monde et
se révéla le concurrent le plus
sericux. 1 participa, comme
lreprésentant de la petite Ré-

publique Halllenne, & trois sé-
ities de Jeux Olympiques en
| 1924, en 1928, en 1932, & Paris,
| Amsterdam et Los Angeles. Du
iyamt cele période i prit part

2

wa

n

¢



Vres

wil ast

de records indiquent
sorti vainqueur dans
classé dans trois,
Ta battu le record du mon
ide du saut en lonqueur & Pa:
| sis, an Siade de Colombes, le
3 Septembre 1928, dans un
bond de 28° 1/8",
| Sylvie Cater a été Maire de
Port-au-Piince en 1946, et dirt
ge actuellement Je” «Haitian
Tourist Bureaus, Agent de Tho
mas Cook et Son, de la Cu-
nerd Star Line et de diver-
Bes autres Agences | touristi-
ques,

NOM



2UL EST LE DER.

NIER MOT DANS

PLUS DE VITAMINES PAR BEPAR
PLUS DE GARANTIE POUR CHAQUR BONE

tout,

ic & 40 épreuves en Europevet les |

| pertément Uscerl a
; : Nationale et don fae.
no bien ontillé de jos
‘et de slatistones PG eg
Pautorité immedigia gy he.
| seate gonéral etd
loa déonrtomunta de bo ]
ge. Ce mareice GH Chea
dy préosenter aa Conse) one) gag |
ral of an Conseil exten ay
Bane, au secritala oy
weil des tessenrcen 5,
ot du développement gt 4 dal
tres argunismes, des iy |
ques ot des analyses es
les concermant leg a q
* monétaires ot connegeg, wan
; que des avis tockniqns dy |
} | Ports, .

MONDANI Ts:
j _Nous avons requ ave |
si la cats de folepay |

: prochain mariage de tg dg,

i mante Marie - Maigneria Bs)
nisset, avec M, Gérard F q
La bénédiction auptigle ie
sera donnée en lEglisa de &
Gérard, Je samedi 15 Cenk,
prochain, 4 7 heures da ay
Noud présen‘ons. tee ph
kurg vooux. ou distingsé oe
ple.

INTERRUPTION DU: SERVICE.
ELECTRIQUE A
PORT AU PHINCE ET
A PETIONVILLE.
Dans le bu; Velfectux ce
falns wavaux sur see -césequ,,
la Compagnie d'Ecliirage Eke
trique informe. ses cimobien &
, bonnés que le courant éecd
que sera interrompy le wade
di 7 Ociobre 1949, des o be
'2e3 am. dana les zones sven
test
Route de Pét’on-Vile —
‘tion - Ville — Hout leis =
: Rug das Fronts - Fors — Be
des Césars ~~ Rue. da Poupe
|. Rue Montalais.
Le courant dleczique san
tab, sauf impvéve, 441 os
| res 20 a. my
Port au Prince, le § ei

i
i
i



Une voiture d'occasion. |

Acresservous & AGES
CIPADELLE, 52, Rue Bose
Fol Phone:

Quaker Gat

~. WIDEAL EN FAIT D'AVOINE,

































































Rt £08 OO Re G Wo Be @ RO Be Be be

Cy oe

Mise saa Syme, he RE gh a age Age RR “ag eee gee ee Oe Qe ek OR gg my ee Ge



Full Text