Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text








e



étudié le pro-
de Forganiscd
et coluide la
et banedd

fosen ord jl eat
peme generat
for de creti
weucue munetaire

18:
Ie format


















dun quotidian ne
yoo pommel pas de donner
gap oe QHe disent, & ce sujet
fos oxper’s des Nations « Unies.
Sependnal. ig matidre é@lont
Eiapeatarce pour Heit ot &
yont @ Porare du jour, ROMs Oe
wants grin BOCOSSLE de repro-

joment le chapiie

aes glo
ay Rapport Rosenborg tales



L . RapportRosenborg Vers les Elections
fT eee

(qui vor ie Ne ae





: :

«une des pOrues és Wit notemment: Jes lermed ‘ot
po anélles du Rapport conditions douveriare da age’
ie oe elle

yellas banques-on Hane

pourrait égaleinent fixer tes :70
igles de présentaton des comp

tes ef dinspectian, catiumea ie
1 font Id plupart des lois moder
nes zelatives 4 Tonganisation
boncalrs.

Biant donné Ia -complexité
des quagliona on cause, nous
ne prosenterons pas a Theure
actuade de> propositions préni-
$06 eldéigillées de xélorme
boncoire; pour le icine, H faa
drait prcdder & dex études
approloedionavecd aide de.
gpeciolisies posaédanl Wie Con”





































































de: of Cagasue astion Bemecives,
Lee consi wotions faites ci -
apeds oliere fowient plus dla
idl gquon pe aie ces jours
g dele possibilite dune re
forme GOns cadie de la B.
“WO A of de lo cr éation dBne

Ronque Agricole:

neissance pratique des salu
tions apporties a ces problé
mies dang les gues pays.
Nous présenterons seulement
icl quelques suggestions can
cernant fe genre de moditiea
flops qu'on pourrait envisager,
Ces cugestions se fondent! sur
Jes rélormen des lols mandiai-
ras et bancaires auxquelles on









VIR VORGA NISATION

BANCAIBE .
Leg in ions Hnancieres
don pays alfectent son econo
mis dun particuliere ;
mom protoncde, et fout done
mont
faire 1708 ion de ne pas ,
pouleverser ! ment un sys

tame ¢ fenctionne & |

pau pres bien. Le systeme |



' pays d’Amérique latine ou
_ cours des dernigres années ~
nofamment au Guatemala, en
‘Colombie, au Paraguay, en E-
| quateur, dans la République
: Dominicame eta Cuba; ces
| suggestions se fondent done
| sur Pexpérience _pralique de










‘Halt a prou- |
mondicire CHalti
wé sa resistance ef a donné au ; PAYS on se posent des probie-
siabiliié monétaire | mes phis ou moins analogues

pays une

exceplionnelle. Mais la plu |
part des pays demandent dé

& ceux d'Hallll de toute lagon
Lil serait peu jadicieux de trans
L poser simplement ces meétho- >










mais dav ge & leur sys- “ .
S0r ° yy | des en Haiti sons procécer &
é ue la stabili « ;

lune étude plus approfondie

; us Ini de-
dassurer
ique inter-
des possi
rsideraiions de |

_ pays.

On reconnall en général
| qu'une coordination stroite de
‘Jo polilique monéiaire et de la |
| politigue financiére constitue

progres eCOnc?








de stubiliie des changes @n- | o ”
en confit, et cog | Ue cendilions nécessaire de
en confit, et |

“ a, psetiny fHicoc a

contlits ont poui - éire i toute conduite efficace deg at

| delres-dintnaiives--et Gooner
| ques d'une notion moderne, En
Heili, ceiie coordination de-

“Gp Sle phis
fa Toveniz.

le stabilité ure, on ak
. le dive | | erat étre faclitga par le falt j
ne dons que Ie Conseil d‘administration
: gd ide la Banque Nationale comp. |
FraIsoOMs, 2 i i > by I g
le syste | pon ses membres le Se-
nermetie j erétaize dEliot aux lnanczes.

fen gualilé de co-présidant dof |
; fice. Si on doit confier au
‘Conseil d'Administration des
| responsobilités plus larges
qu ‘cuparavant atin de lat per
jmeitre de jouer le séle qui Tui
‘revient duns fexécutian dune
| polliique plus délibérée ef plus
2 avon ris | active tou moins passive; vw
abandon- j sent & fovoriser la siabilite et
nant les pratiques qui ge sont ‘Ie développement économi-
ques. il teudra slargir ef ren

“Montrées relativement sailstal- if le C 2 et écalemeni
. 3e: ag

Mittes dons le passé pour eB Greer e on fe ;

: te relier a lorganisme consul

mondioires
tepubles de cu
maiatien de lq siabilité écono-
(Mique Interne et par i méme
de lovoniser le développement :
.. *onomique,

El foul reconn
gee beaucoup





en



adopter de nouvelles. Les ex- ‘

‘ae de jugement ou Tusage | tatif de dévelappement écono
inespenscible “ ae nouvectx | mique dont la création eat pro
powvoirs peuvent amener al posée dans Vintroduction at

présent rapport, Aisi dgit -
en envisager ey temps voulu
Yenirée qu Conseil. dadminis
tration de le Banque du Seeré
taire général du Conseil des
ressources natlonales et du a4
veloppement. Si le Président

pee des avontages que we |
fre lo slabilits des changes, |
248 wwomentor pour cutont
Us Mubilité et je développe-
ent économique intérleura,
- Tontelois, on a pris des risques :
: a genre avec un sucrés i
- tosidérable dans d'autres
Bis TAméiique ictine ot se
-Peent des problémes sembla-
4 ceux of Haiti,
Ovon procede ou non & des
Beadilcgtions iondameniales
Feeganisation et de ig ges



moment donné daftacher 4
son office un conseiller person
:nel en maliére fingaciére ef 4

conomigne; ce cosseiller paur-

seil général de lg Banque, . ow
du gynid veo un steatut qui eat encore &
weit vemminen tae S, te tizer. Ht faudrait rentorcer ca
Beat Gal le régissent aiin'de i Conseil en lui adjeignont éga |
ler dane coditicath Llement un certain nombre de |
Poptiée. ON est he ‘omer , a membres qui ne sergient pas
ede remplacer Eee au service du Gouvernement,

hi monétaize venérale y compris deg personnes pe:
eaombie WR sédont une expdrience prati-
a, one ae de joie. que de lagriculture, du vom

ROS coduos on vals ew. merce; de Tindustie et de le
Banutio nationale fone | PORTS pHivée, ainst que dau
Chuellorn treg . persone poxeédeant

fy She ent On de | ino lerge expérience généra
: ie et un jugement dconemique



|

Mporer dans catie Int

otis Concernent ier* afr. Un -organe de cotte Ira.

tt gare On po te pétlonte el-de cette nature ‘ne

| Pilger ane loi boon O garait. évidemmenl pad propre

While 4 fixant leg de CGE s sxarcer des fonctions dordre

YOR, devotrs OHS, HOW | ceministiatit. Hl seradi prblé-

Mads satvenrice responsabill.| ate de déléquer eas lane

8 orlicurg tndividuee ot 94 | dons 4 un palit consell exécw
fey v

Mae veto bance a iil (comprenunl ea sirocteurs



- Gatie lol doveatt déti- | (vals gallo on Smo pone)

a procédé dans divers autres”

des besoins particuliers de.ce |

de la République décide a ua |

rait également entre: gu Con- |



Générales



oR chaque pariod
nationale, of Jes Gouvenio:
mente, dans le puns, we prope
yeienl Taccompliz: dog ales:
files, ls se heuttdlen! tb dea
interiérences insowpconndes:
quand ce a ‘etait pas des obets
des nulsibles ele collective.
Voir quece qui dtalt vrai hier,
Test encors aujourd'hui}
Given ne? ionne donc pas

dodo ta vie :

ee

Deedes "pop. Bea G CHAUVET PORT AD PRINCE — HAI



Aareaer_Soe RAMDMEBTON smLLsc.

LETHBECTEUR BU auneAU
&

que, malgré Vévidence de 1S | py RECENSEMENT

série ‘continua deo réaliuitions

do Vocten! Gouvemement. des | BN Nos BUAEAUX

critiques, déwndd-du sone reel
ai protond d'une saline appré-
siction deg tele et d'un juge-
_moont, doanerone, rameplgee |



polite dp vue, patr dos Injuren |
_ou dea sudpigions. gratuites.

| Th out sulti, copondant, de
j colle jucid 6 enpdrioure,
préférable on acopticiome
des éternols inatistaits,
pour que, en les jue
goon a lachelle de leur qua
Hté ot de eur utilité, on appré
cidt la valeur des Projets, afin
de créer un courant @adhe-
sion suseaplible de gagner Yu
nonimité du Pays.

Mais, « matheureusement ab-
sorkés par des préoccupations
agoistes, ceux qui devigient
due les plus intéress$s au suc
eas de ces Projets, ne mettent
point leur attitude & I'cbri des
reproches, et sontribuent, in-
consclemment on volontalre-
ment, & engendrer des dec
gréments dont ils riequent d'6
tre les principales victimes.

; Hest une autre classe dhom |
‘mes, celle des citeyens qui
tombent dans lexcés-contraire,
len prétendant trouver la justi
‘Heation de leur mécontente-
| ment dens le fat que Je Pew
j voir &tabli lew enlave'la glel-
ire dopdérer le sauvetage natlo
nol par une gorle da prophy-
i laxie Sociale ef morale dont
iis.ont, gauls,te.nectel. oe
Et, por ainsi, chaque
fjour, les seniences ser-
ties d'une espéce de Brs
j visiro de Vhennéteté et du
; Patriotisme, gon} lancées a Yeo
dresse des nafs.

Si imi est que parcils a
i gissements, chez les dewx ca
tégoiies d'individus n’atter
gnent pas Jesprit public, it
n’en reste pasa moins vrai que,
péjoratives ou pon’ Jes af
taques, doh qwelles par ,
“tent, apparulgsent comme une
méthode mige en pratique par
| @'iraductibles_négateurs des
‘pientaita de VUnien dems no
tre jeune Démocratie.

Nous en avons la preuve
dema co qui ae dit et a’éerit &
Yoecasion des prochaines. Elec-
ona Législatives et Com-
munales, Sana doute, il n’eat
pas nécessaire de prendre ou
sérioux de poreilles inconad~
gueaces; male quien ne lea
prennent pas non: plus irop. 16”
gérement.

Ge goat auiant de faits qui-
permetient dene point s‘élou-
ner que jes moins de quaran-
te ans, qui-n’ont jamais con-
nu les époques de véritablas
Elections officielles, ne 95 100
dent point compte du ibdralie-
me de la nouvelle Lei Blesto- ,
tale, ni de Vantagonlame qui ©
‘ divise méme'les amis du Gou
| vermement, entre ene, ef égo-
ilement ses odversgizes.

Seula, ceux quironiquement
on désigne vous le nom divan-

|
|

i
i
I
i



denen

+

‘née procheine.

4



Hous avons sega 06 goatin
Pe visio de MW, ,. Dis
tocwor du Bereau de fecgase-
mont, qui owt renind la wenai
no doraigre de won voyage doa
How - Unis.

Hoas avons eu avec. 1h un
iniéressant échange de vues
sur les qranda. teavany ‘de 1a.
consement général de la popu
lation, qui vont sellectuandan |
M, Bwcnn
nous apprend quo le regenge

iment cura lien probobleipent



}

vers le moia d’Avril de Tagnde
prochaine, durant lea vdrun-
ces de Paquea, Pour ce, re
voille Bureau de Recensement
s‘assurera Vaide dq 12.000 énu
mérateura et d'un miller de su
porvizeurs.

Actuellement, le Burecu’ ‘pro
céde & cerlains travaux ‘garto
graphique.

Hi nous informe éqalethont |
| que le Dr. Jaffe du Bureau In-
| ternational des statistiques

“Washington sera & Borba

‘Prince mercredi prochain. |

vient de prendre port an vn

‘ sement d’easai qui vient de s‘ef -

| foctuer



;



|

i
i

{
i

[
|

|

ciens Haillens peuvent déce |

er les’ cquses de ce déveatable
état d'esprlt, pare que guides
por Iexpérience des hommes |
at.des choses de cm puya, ‘ob |
jont de foils déiG. He ont
va des advereatres, on pré
gence de la cormmmenté des
iniéréis: nations of avec wae
dgale compréhension dee dan
gaia, Gtoutier. leurs ressantl-
ments-et oublier leurs _—
' gels contre le eystame délod
fon queleongie, sous um tégh
me quidavdl Aen de aaa
cratiquir
En con tempe 1. on ne se
piésentait dons a ‘ile aver

fro aulle on & page

& Puerto - Rico.) Ti:
aura doz conversations dvec |
le Divecteur du Buréati de Re |
cengernent,

Nous avons été heureux de

recevelr lo. wise chacdintieged |
i Directeur du Bureau de Recen

sement, M. Swann,

OEE RAPA OS OES MOO OL ERY SETA?
UN REPORTER DE
sL'EPOQUE> A

| PORT - A U- PRINCE

Le 14 seplembre dernier ost
qrrive & Port - qu - Prince M.
Gérard Tilly. reporter du jour
“nal frongais
M. Tily est venu en Haiti
en vue d‘écrire un grand re
portage sur noire pays. lia
déjé visite le Cap - Haitien et
la Citadelle Laterriére. Il s'est
rendu égulement 4 Marbial en
wue de. se faire une idés de
Yexpérience que poursuivent
actuellemeni les technicions de
YUNESCO,

Note contrare Gérard Tilly
qui est enchanté ds son séjour
en Hoitl repart samedi pro
chain.



EN FAVEUR DE
L EXPOSITION

Une lettre regue du Caneda
nous renseigne- sur Tintelligen
te propagande qu‘d late en ta
your de | Exposition Internatio-
nule, Mme Namphy. sgeur de |
noire ami, le Député -Chadlté

Joun, aii cours de son court ,

séjour & Montréal, ces jours
derniera.

Elle « regu ded compliments
de nos compatrictes qui. ies
bas, continuent la méme pro

{Nous :
Nous lul présentons nos sin-

cetes compliments.

‘eeecane mnnpcanearannen {

LES COUNS REPRENNENT
LUNDT A LINSTITUT
HAITIANO ~ AMERICAIN

Nous gommeg ao mente



No. 32. a26 -~ SAMED! ler OCTOBRE 84

Emprunt 40 Millions

Par Rossin’ RIORRE-COUIS



“sotweritne aetna

Le merdi 27 Septembre écou
le, le Beurdiae d'Blot des Fi
nances a depoah 4 la Chan-

vedt caplver aux phis noblea ot
glovieunes denunde.
{ Hevenona a ces deux om

bre doa Deputia ive contrat
deampranis de quatanie mil
Hons de dollars pour asphalt
go de 886 kilomdteaa de routes,
‘Galiection de tavanx dirriga
: tien, de drainage, de centrales
: hydyo « dlociriques ef construc
i Hon du cecacha da la Croix dea
; Bousates.



Nous avons eu & déclarer, i
ya quelque

étions en principe contre tout



extérieurs gui, pour notre petit

pays, pouvaient! avolr comme |

{ ultime conséquence un amain-
i drissement sinon la perte de
| notre indépendance. .

parlemenialre que nous gom-
| mea n'a pas le droit de se pré
‘valolr de sea principes, pour o-
piner contre une entreprise
que iq grande majorité du
pays approuvera peut - étre a-
vec enthousiasme.



Nous alons dire d’abord
foul le bien que nous pensons
‘ de ces deux contrats, de ving!
millions da dollars chacun, c-

i

i

fin de ne pas étre accusé de |

parli pris quand nous explique

yong encore une fois, pourqucl |

. ROUS SOMmes conte foul em-

\ pront.dune.manidey .ganérale: }

Ces emprunts
1 Bowsyes @ présoniés soni sus-

' ceptibles d’étre claseés parmi :

len meiJeurs que le pays ait
jamele contractés. A ce pom
de vue, si le Gouvernement ac
| tusl se coniente de se compa

métiter la palme et méme ia
} reconnaissance nationale,

Le parlemenigire consclent
ne s'appartient pas; i) doit foi
re abstraction de ses senil-
monis ef convictions pour essa
yer de réiléter lopinion natio-
nale duns ce qu'elle comprend
de meilleur.

A ce titre - 1 nous voterons
| ces emprunis aprés avoir es
sayé cependant d'obtenir quel-
quea amelicrations, el en re
connaissant qu’an comparal-
aon avec dea types d’emprunte
aecepiés par de grands. pays,
sous da constituent dea opé
rations heureuses,

Nous irona plus iein, en sou
heltant que ies bailleura exécu |
ent stems reed, ces contrats |
Moilleurs trés cavantageux
pour eux, aussitGt leur ratified:
tion par les Chambres.

Ceci dit.noug voudrions, com
ma siniple clteyen, expliquer
notre répugnance peur les am-
prunts en général, les. raisons
i quai militent contre ce genre

‘ dopération et nos appréhen-
“gions actuelles.

Un emprunt est toujours ot
forcément. onéreux, Nous nous
rappelons que notre collégue



}

Charlier a eu & proclamer & |
la tribune de la Chambre qua |

nous semines un pessimisio at

' que jut, il souhaite. que le Prd.

sident de la République diiga
jes destinges da paya, en oo .
joyent continuellement - Pabl-
me, afin de le condulva vets
les, gommeta luminaux.

A ce propos, nous pensons
& la dealings peu glorleuse da
rol-tle France Louls XL.qui-d
soll divne cvetice sotdide a

i
i

jemps, que nous |

ernprunt, surtout les empronte |

Mata le |

‘tela qu’on |

rer aux précédents, i) pourra |

a Cae @ 5 Wwadl pie
Chetn, fea cours de Tnstte
Helton _ Avedon geptate
nen

“Lee babitaés, jen nouveoux
jnscdie ot coum qui veulent en
sore sinscrire qn sont aviebs,

alivaicen:

|
—
i

Véqerd dew deniers: de Etat.
eine ee eer qe pour des

: prunia qui sont deillours por
‘yi los meatlleura.

Leg lies seront au pair et
| bveda a 6% avec 10% de com
| Minion Pour Vaenhepranaur ou
_ bailleur.

Un simple polit calcul nous
fait consiater que cea cond)
fons, preequea de siyle dene
les ermipiunis, exlévent des qua
rente miliens:
six cent mille dallars.

Voila. donc les qua
rante millions deja réduits
& treute quatre millions six
fcent amlle dollars, Ei rion
! que pour ces cing millions six
| cent mille doliare que nous
naurons pas touchdés, nous au
[rong & payer chaque annér

deux cent quatre ving! mule

dollars d intéréts avec lesquels

on pourra construire plu
i sleurs marchés & la Croix -
| dea - Bossales.

Nous savons ensuite que
lorsque nous priona un cama:
rade de depenser pour sous
c'est la plug belle opportunite
pour hii de montrer, en +
seigneur, quil ne scurai lési
tner sur ies débours. Ul choi.
(ei les ariclas doxcellenie
} qualite et de haut prix, suriout
Bs
commission. C'est ainsi qua
; lens notre pauvre petit pays
dont leg routes n'ont jamais’ é
prouvé une charge roulante
de 20 tounes, nous aurons de

ae



















}
i
}
i











1
: ‘pules assez révislanies pour
| supporter une charge rogia
‘te de 80 tones comme pour

les pays les 3 viches du
, monde.

; Un einpraunt exferieur consi
tue toujours une hypotheque a



leur aur tous les revenus de
YEtat emprunteur, En cas de
difficulté ou de force majeure,
Je bailleur peut transactionner
de son hypothegue au déti
mont du pays.

Et il eat presque toujours im
possible dempécher que le
tera ou méme la maitié de Var
gent emprunté ne se perde
en izgis, commissions, intéréta
ou gutres, .

Un amprunt est d’autent
moins nécessaire* que noire
budget de eepenses qui éterlt
: dems le passe de 30 & 40 mil-
i Hons de gourdes est actuelle-
ment (grace aux nouveaux im
péte) & environ cant millions
de gourdes {en comptent les
crédits oxtraordingires); en 1é
duisant none budget de salai-
rea « environ 60 millions, le
Gouvernement pourrait disp
sor de suffisamment dargent
pour transformer Véconomie
du pays et le lancer définitive
ment dans Ja vole du progrés

Toutelols, nous reconnals-
sons volontiers qu’k part le
marché de la Croix « des - Bos-
, ales op, d’apréa nous, ne de
viall pas étre cormpria dane co
programme, la Commune de
Portou-Prince étant assed riche
‘ pour felra face & aes obli
| gotions, lous ces travaux tech
i niques marqueront dans le dé-
veloppemont de économie hal
Henne. |

Et & celle ocedsion nous pon
aon gue Jauntole de IGia-dy
16 Asht vert bien plus res
plondisscnte, #f celal -ct asad
yall comme: pour Boliculora 61



'

i
i

|

ou~ Prince, de contioner & hap
ively aie on tama page)

cing millions et j

et. cole Ua drat 2-nne~

jes embelliszements de. Port «

|

|

|

4

|

|

|

4








PPP. Cea &

PHONED: 2299 .. 249
2. OD. BOL A wm 1h,

Lettre de
New-York au
«Nouvelliste»

Sovwe da FAgenon France Praam




tAsvaton Baoan) wa wouaveltigns
PAR AVION

de tonne

DECLARATIONS TIT. -.





STOLICE Gerb'el 27 Bent. 1A
ob wétal tonue,
peomlne reune ‘
Cestai du Pard Commun sis
yougoslavo et du quartic: ge-
néral deg détachemen 3 d= par.
fisems, que le Marechal Liu,
polant dp la position de iq da-
léga'ion youyoslave & YOnu, a
déclaré notamment:

«Nous avons agi d'une facon
correcta? at selon nos princh
pes. et, pour aucune raison.
nous ne nous talrons sur le+
aciona incorrectes de quiccn-
que.

L'Union Sovid ique a rencn
cé 4 sq position d« princ:pe,
sur la question des petites na
Hiens ef celq pou’ ar vox






sea rclations envers noire pu
Par leur oo conduile env ova
nous, les chilis sevidiqes
lent aux pieds cos p-Incipe
cela go voit dans les no 2
sultames quils nous envolent
spécialemen: dans ja plus ré
Comte: Cane bea menaced, Gil
peuven: sion'tier nimporie
quoi, ef danz le bruit des ar
mes autour de mos from‘ieces
dingl qug duns jes tranche:s
Gup Von crouse en Hongrie ot
ée Roumanic. En un mou par
leur ulltude-envere nore pays,






i bien que noug soyons un pou.
| ple qui n‘ait pas peur deg tran

| choes,
5

titre priciitaire offert au bail ;

_ fasse comprendro &
' grands,

ni du brub des armwes
car noire conscience os: chai
rer,

«Noug velllerona & co qua no
tre aidtude soit ce qu'elle a
@ie Juaqu'ici, fondés sur le
principe du merxieme - loninis-
me, du socialisme, et quello

*¢ ious les
car c'est une quesion
pour fous lee grands. uasi

. bien de Est qua de VOues’,
‘ que Yon ne peut plus trafiquar
, du sort des petites nations, que

Yon ne pout pas discuter de cea
pelies nations gana qu‘elles
solvent d'accord aur tg que l'on
dn d’elicas,

Falaent ensue allusion au
proces de Budapest, Je Maré-
chal Tio, aprés uvelr dit
gquiun des bu's peinciocmx de
ce procés eat de discréditer la
Vougoslavie et ses Chefs, a a-
joulé «de plus, ce procée é:ait
nécesscire pour les besoing in
térleura des paye de YEst ot
de YUnlon Seviddque, parce
ug ies peuples de PUnion So-
vididcue et dee paya de lEs! al-
ment la Yougoslervls. De plus.
4 éedkt mécesacire & ceux qui
‘on mmole, parece qu’ fallait
wrayer lex chele de tous les
saris communivies, jour ici
non’ cinal savelr quo ails ne
falecient pws ce qu'na four di-
eolt. Us secaien’ prockunds es-
pions et agenta dea Etors Unis,
de YAngleterte,. de la Goa
PO ol peut Stre méme de Abys
dele, a ces cela qui conve-
nadie,

Porlan? de ta campagne con

Yougosiavie, lg Mae
chal THe « dit: “Une ds prin
dpales rolone four calle com





Wg "
' 1 MINISTRATION ‘GENE.

| RALE DES POSTES inlorme |
! leg intérensée que, & postr

' SG obra prochain, leg villas
\ de Port au Pings et de Jécémla

(2601 NATIONALE
DAGHICULTURS

AVG
Las didiants on ugtonomie

. a a Bop’ ay rine fail
‘varkae de neiasante ee
es. pellwi
Joxsaling BRISTOL. «



Negi cline dy la Clinique au
‘Lows Hyppolite sont,
informés qua, on Yobuence de L





GRAND CONCOURS ,













elo

Dimaliché inatin vets led 10 loteseni passer leur | inquiéiw

heures une foule compose din

Abressanios Jeunes - “Files de











}
{
_ : j :
pants qui avaient remis lea (ce Hereuldenne, il errache 80 |. avae Rey Rogers at Tio Gui | tratements élecxques, Ope-
trois typea de photo qui servi | dant ses 15D Kilow: pour dire ; ,
Soka imeyts j . eam, rion, Gleetiquoa, por ondoa |
seut de base & Yubjudication | vrai: cest an maléle inane | pode CG 78 ‘ ;
° i | Entrdc Glo 0,75 courtes ou par diathe mie, Oye
des points: comme de vrais pur ‘ble, i est cependunt clasad se~ | saprud : , .

i j Pie ; BG | Réworvés Gdos 120 ations de beau’é, Rad ogra
gong en passe de devenir des | cond, La. Watille ment ren 4 hie, N Lon ;
faveorig ge cugient en silence "fines ip voir Bo Gapes Gola: ° (we PB Po ce veerere erevecenenceten titi

. observant la morche de la clas li faut mointenant accorder A 6 heutas ef B50 p.m: _ INTERRUPTION

Dames et de vedi passionnes
amants. du Sport, remplisaalt &
craquer la cour du Manoir des"
Roses, six au Chemin dea Dab
lea mis gracietwement dla dix
position de la Fédération Hai-
tienne d'Haltérophilie Amatour
par le charmant Propristaice
Annacius INNOCENT aux fins
de proclamer jos résultats du
xoncours organise por le dyna
mique président de cette Poue
zation, Mousleur Lubner Saint
LOU. --

Devant les Membres du Jury
dont Fumpcrtialiié a ate au des
gun de tout éloge, jus pasiicl-

ode:
proncace:
LAthléie Pierre CASEUS dans



Le Président.du. Jury se

Yensemble. dex posace a do
'ynind, 1 Gagne le premier pds,

| upploudissements, cris, brave

i : ;
, los: pronosticd de cos Jounes Pi,

jes et de cos Dames tron,
phont. Elles n'ont pas oublie
fo beau epeciacle quiofirit Cas
séus & Yopoque des Fétes cetr-
novalescues. Tl est encore au

‘ perbe et en pleing lorme.—-

ge: VAinlote Anatole INNO-
CENT, Vincormparable géant
qui aymboline lea lutteurs de
Vantiquité, wn défi a cette jew
nessa deqesdérdés, son sourire
Wenlant prodigque cache aa tor





ee
AS
|

colubel, parill: pour Teusepe,
c's le Doclewr Hugasa TUR
NIER quiet a la dice ton,
Ils peuvent: O20. assuréa qu'il
y wouvercat Je wena cordial
accueil et ious les: soins cpa
lux seront jugés ndcensaires,

Port du Prince, le 12 Sep: om
bre” 1945,

Paramount









Samedi, ler Octobre, 6 bh ,

ot 8:15 P, Ms
PECADORA
avec Ninon Sevilla,
Arrmenga’.
Enid, Glo Gde 1.00
Héscryde Gdes 2.00

Ramen.



Dimmanche, 2 cobra, a 3:90
BOM:

OR ET CHANSONS

LA FEMME DE L'AUTRE






fille da Mine Carmen Bilatol.
Acie occasion, noua de
BOnRS Bonne Few & JOUIOU,

Sita oe heme

AVIS MEDICAL
Le Dorieur
WO LEMKE

“@ tepris sea consyVations 1é-
qullares ot ce font & la dispo-
sition de aa Wenvellcn o clien-
tele, chaque ma'in de:

8 HEURES & 10 HEURES

‘& wa Clinique, Rue 8 ou Rue
iu De. Audain (& été da Pont
St - Garand),

Lew aprda midis, CONSULTA.
TIONS seulemen. sur téndox
_ vOuR.

1 Leg dimonches et jours fren
pas de consultations.
Maladies interes.

i

Maladies dep nourlssens
ontaole,



' DU BERVICE ELECTRIQUE

silication adepiée par les com un trolsigme prix, ca qui n'est

pétenta membres d'un Jury cal pas bien facile: car tous coux | avec Greer Garson, Robert , A PORT AU PRINCE ET-

mes et inflexibles. Les wavaux qui restent sont magnifiques Mitchum, F'chard Hart ’ A PETION - VILLE
selfectuoient sous une cordial comme des ¢iolles qui brillent {4 Ele evel, seule, gstdant i Deis le but d’eHectucr cer-
ié qui loissait présumer & che. dans une profande obscurité, toujours uu ceour Vespoir dt tains wevaux aur ses tdsecux,
que. co: psultation que les ga qui aura ce prix? Dans unc retour impossible, riche dey, Compagnie dEclairage Elec



gncn’s sou) Wad






me profond, encore le FB:







ious les souvenirs que lui avait

tique informe ses aimabies a






Conditions du con dent du Jury se pronence de laissés son bonheur passe... et bonnés que le couren! lect |
hes thanx “lng nein tee tiem 2° 1 + bemie «THES ¥ “eenu. inode

tele u une ben vie: LAtsiete.? fouls Bas uA a oe ue dont ea qty serc interrompu le soma
te sort ces 10:8 VEZ, tumulte, opplaw Cus, SUPP ani, lul disant 84 “.n5 9 Oclobre 1949, dés 2 heu
reaie; te pub remue, ine: | dissements, cris $2 conforcien’, soll de tendresse, exigeant Yes p.m, dans kes onda ub |
prete la moindre mouvement Parmi éux Hi emporfe par sa Ne place dans son foyar, dant yoniag: |
des maing posant discrétement griice, sa souplesse, son calme 84 vie, dans son coeur... Mais Lalue (du Poste de Palice au
jes chillres. Angoisse, snguic- ‘et son ensemble, chez hui pas tondis qwil’lx tenal. dens 8¢8 gineoya) .- Kalmar’s — Clini |





tude, rude emotion d'un uthle
je pk & ‘est Prepare avec tint
de sain, Oui
Soule

Bats



de bottle dun suirs

mécide: du sort






icipuss; une pose 3
air de més i colle cu de i , on. Aume E Forts — Rue du Quai — Croix

médi Hou it tevue dune o dé per Youre, méaitells dea Bossales — Whert -—- S.

pée, d'un sobre ou d'na Heurel, honte? Joseph — Rae du Centre (de

la simplicite d'un coup du ho Eaivle vraiment lo Rug des Fronts - Forts & la

dak; vu que teus ces 1 le? - Ruelle Si. Martin) — Avenue

wax bras ef poitine de fer sont | Paci Entrée Gle Gdes 2.00 peel aos _ & Moin — tee.

inagniliques. —— Résorvés Gdew 3,50 Brandt —- Matteis — Shoda — fa brique des pneus gonllés ¢ a 24 Iks depuis 15 ans

Le Jury réclame a
lence: Mussisiannce wn









doxagdation; cest “Homme
i metitrise les forces vives
re, & le voir on pour-




cou de si E

6 8@ toll}





bras, & Vhomme 1é&
meni aimé quelle songecit..
Quend il lui chuchovait des
mots d'amour, cest la vo'x de
VYubsent quelle croycit sien
dre... ‘

c'est








Lundi, 2 octobre, a6 h P.
LES AVENTURES D’ ECLAIR-

que. Golcou —~ 5 Antoine —-
Pogie Marchand — Rue Char-
denniére —~ Polica —~ Qhaartie:
Général -~ Pompe Boucavd —
Rout, de Pétion - Ville — Pé
tion - Ville —- Rue deg Fron's-







Madsen -- Matamité Ge Chan
cerolies — Brasserie de la. Cou
St



sont G¥iads que la rantrée 4 VE

cole. Nationale d’Agriculiure

ast finde. au Mardi 11 Octobre |
| prochain.

Le tranaport des étudianis se
1a gasare por un aulobus qui
laissera la station du Savoy
{Champ de Mars}, ce Mardi 11
Octobre, a9 hres, p,m.
Port-au-Prince, lo 29 . Septem-
bre 1949.









| coutier jGreste qui sul: toute



Protitez de son ‘expérience,




suront relidea por un courrier
merits appelé 4 alldger, le








la céle oud 41 subit tous les a
léda d'une rows “périodigue-") vou Glaves, Y partly
mont ouvere aux crue, des i! prochain, :
vidres ot ux inonda‘ions dos |. Alzresgen agua x
tomenia. commandos & Yay,
' sre ncetcrmunamcnnn mn nrnancnmconion, | ES BY ha UA pea x
' LIS «LE NOUVELLISTEs |-ne 5540,












cSayez
le pneu souple

MICHELIN
gonllé a 24 Ibs
































ttend, es porlicipunis be encourec v2

: et ait a L p ami punis be enco. gd / / zonne —- Powell —- For
ramblent iis regardent ch sons a «la Belle Crécle» oa Enxzec Gle Gde 0.65 Cis —~ Rue du Peuply -- Puc .
plrent «@ grosses goul jes; ce se ouvent expo Révervég Gdls 1,20 + Césara — Rue Moatalais. ~

yentilles demois
gantes Games ne c
leur aporéciation:
rent le au de ces Hommes cor
parables & des Stautuia ta
dans un bloc de |
muniguent leur
fe asslsmnce parade



2 cli



, Us

& cat




Fesine

Roses















ri des portraits di-
mals ce
ens, de vrais file
de cette Pate qui font hen-
Race noire. Hs atten
quot ile ant droit de
touvens Publics, A
on cht Bie :

THEME

deal ce



fla put

VE











Contennive |





Montparnasse

Samed’, ler Oclobre 1945, 3
6 hs
; LE CAVALIER NOI
eves Geordcs Guetary,

Enrée: 0,50 et 1.00 gde





ore courant électrique sera
ré'cbli, sant imprévu, G5 heu
rea p,m.

Por: au Prince, le 30 Septem-
bre 1949, .
: LA DIRECTION.

ererereroneterRreERE Ta ROE
AVIS

Agents Exclusifs: _L. PRESTYM AN AGGERHOLM: & CO. |
Port au Prince, Haiti.









Téléphone: S 2255 —~ 2054.






REIS



Cenis par © osrespondance on


























da Manvir. Us retlendiont mn de A BLS: | WLAssociation dEducaeurs | .
Tout & coup le Président gu | hos Vvieileurs. HOMME AU ' pour Yenseignement des adul- i : © a; woe
: Jury Mr Andsé INNOCENT iv A 6 TEMPS. CHAPEAU ROND tes (ABA! organise, Je 2 Octo pa ye VISION
ferpré g au nom.de see cm een mt iat avec Raima bre en cours, @ 10 hres a. m.,
boratenre: Surps‘se AVIS Entrée: 0°50 ef 1.00 Gde. '& PEcole République du Véné- . e cr Ee ON I Q VE
airs pronostics, préciaion dans A vende: Livres Classicucs | eras ‘auéia, une séance exiraordi-
le Jangage de Vathisle qui al | usagés (Classes Primalres et | Dimanche 2 Oclebre 1243, 4. naire, on vue de clétwer, 6 ENTIEREMENT EN FRANGAIS
irfeue les prix: Des noms voni , Seconiuires), chee Mme Fran 3 h. 30: | Por: au Prince, la lére série t (Avec termes anglais indiqués) :
atre cités: Silence, [assistance — gois ALEXIS, No, 105, en ta . TRIGGER FINGERS i des séances éducatives des “SANS OBtI ’ re
opplaudit, les Athiétes conner- ce du Journal «Lg Soir, Rue i (Cowboy? , masses, CATION, wrenvoyer verre. Rendle
~ yent tout leur gang - froid, mais du Centre. Entrée: 040 e 0.75 Gde | Sont cordialement invités, nseesnsuestcisavtnscivtneseecuranenetciep vei bby
GHAR SAR EET II AT RI EL IY }-* LASh Ftous les, mémbres. d’horineus, oe
: SCIUSCIA | tous les éduccieurs, toute lo :
i lex grand film do la ° presse, on

’ © AOWELLE PATE DENTIFRICE LISTERINE »

b

RAFRAICHIT LHALEINE PENDANY DES HEURES

An cours des essais. scieatiiqaes uffectuts,



plus de 8006 des cas de mativaise haleiae ont

pu éere arrévés—non pas pendant des mdontes
mais pour des heares entiéres—par un simple
brossagé avec de la BATE DENTIFRICE

onvelle je récliste. romai-
: ne dapiés - guerre.
Entrée: 1.00 et 2.00 Gdes
Landi, 3 Octobre 1948, 4 Bh:
IL SUPFIT D'UNE FOIS



Pour le Comité:
Adelson BOUCARD.
Port au Prince,-le 27 Sepem-
bre 1949,

PIIPIPIIDEEDIODOOED” POR

_ Eeparen”
eee ated







avec Edwige Feuillore 0: Pur

LISTERINE!
nand Gravey.

RAFRAICHIT RESLLEMENT .L’HALEIME



—
—
4



















































~ o BLANCHIT LES DENTS? } “y den . has
ee Acheter anjowrd’bui ola. ian nowselle. pare pin tt i Enxée: 0,50 xt 1.00 Gus
PRK LASKERENE. Probuen de a Bia REL! i aurtaise J een cmenner tt ’
» Ottery oH is 7 * %,
jougeemps peice 4 FAcion De tetgeate Fechinivel ° DE NOMBREUX ch
a LIVRES CLASSIQUES * sowe age 2 so: charme. Que vous ayes
a u core Stee
y ose PECUS A «LA CARAVELLE> tre jou: | SU* YORE Pontes toad
La Horaive «La Caravelles La poudre Pann ext te poudse prbforee
\ ERS cust ee STE sp Hetodee ; . , . : stock te toutes Yes jeunes filles,
ot OO gieie vient Se recevolr ‘out un soc. Son veloute, #8 suavité, ef “son parfom
“ os why z ‘dg Bvies Classiquas, & Yoous itoublant, tout on cene poudre reapire be Jeo
: : sion de la renyée prochaine La poulre Parsml ost faite apécislentent
Wile, Yl amnmnonnnincomonomnt | des clases. ioe es clanste topleau, elle eGhtre @ vor
+ _ caves tena Tid ce pau pendant dee heures, remédinnt afeal
“ Textea kangais, kecins. lite aux noindres petiles délectuesitée 46 vOow
iature o'e., leg livres Bont cho’ peau. om lea recouvrant dun volle de beauté.
CHEZ: sig spdcialomen.en vue do 16 Sorvee vons dis aujourd’h) de PARAM
ig spéciclom: é “ae poadte wii sentient we parton: acckiane
Coe




pondre aux beoing de ia gem OTA ge,

scolaire,

Un tour & lo «Librairie Cara
yallae ef vous seree édilide.
saerntottaesenit



PARAML
AVEC LE PARFUM
DE LA TEUNESSE!

PIERRE
COLES:

MancHayy « TAILLEUR
+

Rue du Cenizs



ra







Â¥

INFORMATION SCOLAIRE
Cours Classiques et Gours
Spée'aux ~- legons Paniculié-
Télaphons: 2286 s8,
Priére de s’cdroaser a:

Casumes & Vondre, Te

senenetintinenainetteenR ANY: aN tnnnegunnenntnte



le Ovide CRAAN,
pie leds, gic, ott, 3, Ave. Lamortiniére, | _ cei :
analais ele» Dols Venu acess i Dye WW ea
: oe ee tne BOSE O Rieeeaetr niin



































ENJOYMENT?

’a Bparkling Couronne Watért Seo how this
pleasure with every sip. It'a the world’a fineat
quality... for purity... for sparkling
carbonation that bublies down to the last. drop.
‘The next time you drink ask for Sparkling
Couronne Water. You'll like itl



“PORT AU PRINCE, HAITI

Une Star
‘vous donne
sa Recette
de Beauté !



“La cute de beauté Lux vous
rend plus jolie,” dit la ceptivante
Dorothy Lamour. FPaltes comme
Jes stars de cindene et choisiswer le Savon de Toilette
Las, meilleur ami de seire beauté. Laves-vous
simplement & Veu: chaude avec le Savon de Toilette
Las et rincez 3 Poxn frutde: on deux minstes votre
teins sora plus frais, wire peau phie douse que
jamal t
DOROTHY LAMOUA
{Paramount}







SF Ceniesten manecaaa a










































LE SAVON BLANC ET PARFUME DES VEDETTES DE CINEMA
SATS 68754-93650

un vRopit LEPER



: Sovran YARDLEY

et ‘le savan de luxe du monde entier’
La Lavande Yardley est la favorite de toutes
les femmes de

» gout qui apprecient sa

fraicheur ageéalile et sa dist inction.

BOTTLIS BY BRASSERIE DE LA COURONNE 2. A,

fARD Ley



$3 OLD BOND ¢TREET LONDBES

theorems ain” eat

OR memento



Je nace eae



Necsoyex plus svatlouses de
jo scnte de vos enfants. setven:

_ CURACAO TRADING CO.

cpavolr & jon ceux & aii am
‘Weer, a deg tok
le, notammen! des menqae
ments graves. indippensables -
41g Vie communs, ‘tont envers
inolmndine qu'cnvers mica poe
rns, je n'entonds plus. con'l
nuer lo vie conjugale avec le
sieur marcel Joan BENOIT,

MERES DE FAMILLES






POUDRE En. conséqquence, el pour
DE TALC plus de sécurité et de. paix. je
COLGATE mp dens chez mes pdren's ob,

‘Wailleurs. jo n'ai jama'a cased

Phabiter. :

Mme Marcel JN - BENOIT.
née Cadling FAUSTIN

Post au Prince, ly 29 Sepmumbre

1948,

Sal

Toutes les bicyclettes RALEIGH

5 portent la marque de la
CN Qualité et de la

czy «=: Suiidite
2 Chogt la marque de ia bicyclette supréina
en Granle-Brewgne, Consiruite dong
ts fabrique de cycles in plus vasre et
mieux outiiite du monde. Pour fa force,
ta qualité et Ja beauté dn teavail, insistes
*gur la Raleigh -~ la bixyclette tout acies.












Gee segsbith te adage vnteains thd, tatinghas, Anginarte

\LZIGH

LA BICYCLETTE you ACIER

a PreVEME sruRestt - ARCHER na ous
ave LBAUCEMENTS DE VITESSE.

a
” Port au Prince, Haid.





a

UN GRAND VERRE DE
KLIM,
LA, BOISSON SACREB

2b BLSIE, le vache Bovien.

Litnergie que les enfatis absocbent.en buvant Ie lalt
KLM, gran jut, . Dest pas auprenant, chaque ver-
fe déetn da mourritureaaaibre,. ei néeaszairs
gous bw extant: qui. grandissent.

Woos jauvet compliers eat KLM pour vous batic an
eniant ginil-e) tort, oempli de viguour: et de vitend
te, KLIA est sain. cued, parca noe c'est ie Init pea!
wait gous un-eorse fe Sere wet, - pour Aesvror 26
ganiiee watering.

Aitgndes oun votre 20s walte la. dehe eddie da
WLI +. OV aimee et 9a doveloppera.

: tls DANS ae MONDE ENTIER



a acu Wl neul con qua
| Fonte neul, 4 dix heures du ma-
lig, eg VElude de Me David
Jean Jacques, Notaire de 16
Commune da lu Croix den Bou
quels, arrondissement da Port
au! Prince, duement coramis & |
ete fin, dla vente aw plus of)
‘drant at dernier enchérisseur,

lo d'un terrain de ja. conte-
nance de quarante centiomes
de inahitation -Morins . situé

dane io 2e gaction rurale des”

Verrgux de la dite Conimune
da la Croix dea Bouquets at dé-
pondant de. ia succession “de
fou Lowisiue Louis: lequel ter
xain est borné, savoir: au Nord
por lea héritiers Louisius Louis
& PQuest, par le Colonel Sait
Wietor of & Est, par Madame
Cathérine, astimé a la somme
de Quatre canis gourdes G 406

Zo Une propriété. fonds ot ba
ese singe 4 Vextériaur et au
chté Quast de la Grande Rou.
ta Port au Prince - Bon Repos
ayent dessus une grande mal

e

son couverte en tdle, habitée —

por Mile Barthier, ainal = con-
nue, & titre da locuiaire, dépen
dant de la dite succession, lo
quelle mesure 43 métres 20, de
longueur sur une profoadeur
de 26 mbires 40, au Nord, et de
21 métres au Sud bornde au
Nord, par’ Madame Benoit
Vilus, au Sud par un corridor,
& YOuest par feu Louisins
Louts, 4 YEst, par la grande rou
te de la Croix des Bouquets —
Port ou Prince et situde & len-
droit dénommeé «Sur la Terras-
, See ot estimde 4 la somme de
'Quinze cents gourdgs, G. 1500
i} Se Trois emplacements con
figus situés @ «Morins, dépen-
dant de la Ze section des Vas-
reux dela Commune de la
Croix des Bouquets sur la rou-
“te de Fouju, et bornés, au Nord
par le grand chemin de Fouju.
gu Sud, par les héritiers Arist
de Saint jean, estimés ensenv
ble & lu somma de Sept cents
gourdes.., G, 700

En verta dun jugement du
_tibunel Civil de Port au Prin.
ce, on data du 30 Aolt 1944,
rendu entre Vergniaud Loui.
“shas Louis et ses fréres, at
soeurs Louidonne Louisus
Louis, André Loulsits - Louis
Ludovic Louisius Louis, la da-
ma Justin Camille née Adeline
Louisius Louia et Fanie Loui
sins Louis, toua héritiers de feu
Louisius et ordonnant le part
ge de la succession du détunt
el d'un jugement ontre los mé-
woes perties rendu por le méme
tribunal & la dete du 17 Mars
1949, lequel entérine le rapport
Ges * exports we ont procédé &



A PAttention
ey ‘NTE

lor bE LA JUSTICE

PU ERT HN.

Aon - Margot. cele ae

bangin On en oroll: peas sea
} yeux. du consta: d'un triste in
*“gident qui s‘eat produit & la fa
veur d'une -amorladtion com-
bien cyniqu, da juge Francois
Raymond. La -populaiow en
Sal émus 6) scare alisée,



Vilved, de la section rurcle
da. Corall,: a 66 autorisé par
le juge Raymond & fale un
monger «loa, moyannan! cent
cinquanta qourdes.

Aa cour de la cérémonie,
au’ saccompagnalt d'imp:os-
sionnantes incemotiona, le hou
yan §t Gérard Srjules, dans
wo bat dexorcame on cule,
ayant mis du cledtin dana un
baquai, ¥ @ jeté une allamot
to “enflamdée. Une explosion
noturellament ac produisit, Et
ane longue de feu pénéira sous
kt robe d’une Youns femme du
nom de Tazllic Vondlus Char-
leadn, qu’ ay tenatk non loin
de lé, at hal incenilia

“ventre toute le partie g&niale.
E. ctst ainsi que, sd au Tri
bunal de Paix, soi. chez in
firrnior Dartllue Joseph, qui
prend soin da la victime, iva
curleux se son! pli & relrousger,
& tout momen, la robe do ja
malheureuze pour cons‘aler
son infortune. Et elle, ernpoi
gné,g dg douleus, ne a‘ca. per
mis lx mo’ndre protesiation.

Le honngan es! cn prison, ot
Vauteur du manger - lea est
priée de se tenix cache, d- peur
des révéletions comprometcan-
leg. °

Voila, M. le Miniere, le ia
moux scondale cuquel acon
né lieu, catle semaine, au sein

; de la population de Post Mar.

: got, Yeaprit dy Inere ou juge
Frango'g Raymond.

Une enquée ne s‘impozetel
fe pos on Yocouwrence 7? Le
role eat G vous, M. le Ministre.

Délincis PIERRE,
Instituteur.










r : ”
| voxamen at & Vestimation des
dita biens.

La vente aura lieu sur la mi-
se @ prix en totalité de la som-
me de Deux mille aix cenia
gourdes, G. 2.800

S'adreseer pour lea rensel-
gnemenis nécesaaires au Notai
re commis, Me David InJac-
ques et Me, Abii - El Kader
Acacia, avocat poursuivant la
vente,

A, ACACIA

SIE 925 LECELETISATA IIR ILE POP LTO BE TE

Pour la premiére foia apres la guene, nous sommes on

mesure d‘olfrir aux nombreux iniéressda les fameux Radic
Récepteum, de ioebrication alle.acnde,

Marque Telefunken

&
‘2 Si longtemps qiendus et ‘ant appréciée en Haiti.
La premidre expédiion nous

COURBE-,

‘ f La supériorité dea postes «TELEFUNKENs est bosée eur to
Ssomme ve savoir exper, atcunulé pendant 45 années d’ex-



duenement d'Anemagna
bre 1949. Lea poses «TELEPUNKEN«
Je nos cimables cliens, 4 pari du 19 Sep'embre 1949,

ASCO ohm represen te:

B

parviendra par le M5.
le lundi 12 Septan-
seront & la disposition

En elle un nommé Dévilus

poe

B pécionce dong Jes-alelisra ded usines. Telefunken... gut. des
Bconviucions ingén'euses w. sur des méthodes dp fabrication
B des plus medermes: Elle'se révdle aussi bien dans les émet-
A curs géon‘a Telefunken que dons la perlection des sécop-
H ours pour le home. Tous les deux. sont construlia de fagon |
BS reprodulie lo ton mervuiieus d'un Suadival, ta voix d'or
Bde Carusu,. la pure’é d'un plano de concer. Bechsie'n 0. Ja
‘taabre de la parole humaineavec ung fldélié absolue,













«TELEFUNKEN +7



mS seve rsipenttambin eta emeananonsenrttd nor apnea

B Le Sradiver: des. Rodos. rcorinu at admird. daos le
ywonde oniler pur un public -exigean’ |

_ NOBBE & BON DEL

PORT AU PRINCE
hoe Tie TR
. Dacbwews pour Heri

AGENTS EN PROVINCE: Cap Hal len: . Louis. Dé:
Polderax: Hons: Siechee eo,

la Mason HORE & BONDE Aomonds ce. heer
ety Prowinses «© 2 x





&









La Fa euse-~
siere A éricaine



trangéres



.

PITTSBURGH, -— Va eam
nones que pias de 300,000 cin
ployés des acieries sonk entrees
en qréve aujourdhul, on tecid
itin: ke pension ef lee ceasuran
cos payéas par leure compa
gnivs, On fail semascquer que
Lia premiérve grove den a
dcpuig 1948.













Cee aS, /
PIPTSEURGH, Hosa es
vioncé Gulag |e Pe peulon) “Tie



Ba



widn, Gui, Gu Cour ile c&4













6 EEETG GS
cher cele
vention on
hier sou,
ye Co Guu
negocladen
COME
jOurTe,

PITTSBU

OSS

ck



RGH,
raidl,
Hees Prece
je de
he, woul





WACO EL

eccume.
pugnics,
yrete
COMM

a
ner,
leg dem v8
BUNOS ALSES,
ynoux du gouve
digués

get



lol, le
ke
Yoyo.
Semis 1

perme? &

K



MORTALITE
Nous appr



Cap -
Se plembre
A M. ef Mme Ceuc: dF. Myp

&



pole, M.. ef Mme Maurice
Krause, Miles Hermione, Puule
Hyppolite, MM. Joume, Bra-

ye et Sylvo Hyppolite, vous on
WOYORS TOS sincere condoléan-
cas,



POUR LA LESSIVE DREFT EST LA SEULE
REELLE NOUVEAUTE BEPUIS 2000 ARS

~
%,

















4
\ DALFT ast le pro-
duit Ideal pour
jwarre lingerie
i Wang, 30a ¢ete-
iments de sale,
! 40s GAS,
Wotre lingerie
davera doun tals
plus ai vous util:
| oz BREF.



Gi EAL NE OEUT PAS ABIMER
YOTmE INGE DRAFT Ma
PAGIMERA CAG MOM PLUS







| Hongrie,
L sympathie que la Yougowlavie |
| et sea



‘yal! contro ses chels ¢t
: Yom aovelé







tive deo.
(oul

0}



gecluvie ct ses chiles, Ia rap
palé alors les visita quill a
; tative duns les pays dangers
wm Tohieaslovaquie, Polegna,
Roumemie w= of la |

theta ovalent! muscliéo |
daria con piyay,

fn ce qui concerne “le plan +

quinguemnal le Maréchal Tie
'o @ aflind que le plan se 6a
Hiacit comme Ul avalt 6'o
wu, «Ceriaingn porsonn,
Union Savidique, aprés
voly ionicu Faceord dconami-
lovin. tt

pre.
de
th





sup wver bx Yorn,
le Morochol, poncaan:
1 Yougoslavig serait bri
quelques mole Male
cont Lempoes car elles
i pets lo force du
peupl: yougaslave, Files ont
peuple go rébelle-
vjles

fra &



RUE CATE



cru erga Ts

& Pineurrecion
Mula ovat l, comriire qui sant

2h Tia om éy
YOaur, pot
ina geOposl
2 quand Cétar
ful Ie cas
us ia quesion de la Gréce.
nous navons pas .vo'e
sovies la Yougoslavie
QT

comme ce

SUS
Yaitnde diauires po
yors elle @aicnt on que esttone,



sittin chels d

Par UTR bene cepa
dis que lea yougoslo-
» vouldient pos que qui
eo mélat dg leurs pio-
«Mows








ROTI QUES







sovieiquis, meals que

nong wevena pos beson de

“commandant; soviedgues, car
i

racted




[ pous fouvons mous
Uy TEIOS 7,
echal, opal
«Nous iaisons ‘ou!
fen nore Powe pow

oe





pal ¢
avelz nos p-opres tee
les mechines nécessaires pont
reimplacer i main d’couvre hu
Cost wour acheter ces
muchines qu, noug avons de
mondo un emprunt ax US A».
Et i a concla «la plus impor-
tent est de piéserver Tunité.
Que perscnns ne Hous faawe hé
sitor at ne croyos & cucune dea
fausses nouvalles, qu'elles vien
’ went de TEs ou de TOues’»,

mecne.

Egos Ret MOE TAG EEL LNDD Hoe tl ee

Dreft n'a

pes bon égal



|
i

































bi

p exocutife de let Berngue) on, lcia
ant qu Copsedl général de la
Banque les decisions de punci
pe ainsi que les fonclions gé:
lnoreles de surveillance. Une
Pret égelement prélerable que
ties mambres du Conseil exécu
solent eyalement membres
@ plein droit du Cansell g&-
| pdeal de lo Banque,

i feuceail servlet
eo rechorche ef de stalistiqua
rémblakle & coug qui existent
dans leg bonques contales de
lo ploport dow cates pays: ce
serait change de lour-
shilinliques Gdiquaies
> mondkire et qu
a pantexes ef donner
couspiia - techniques qua-
ay Consell général ef
exéculil de la Ban
pourrad orgoniser
en prenant come
le groupe sta
liglique qui fonclionne actueb
ie wnont aa Dépalement lscal
e la Banque mais il devrait
re placd sous les ordres du





cree ttt



|
t
























ces



CLYTCR
ide de

peat
¢



polit

eerrt

PH





Mremteur ge et ée eu
service de lous les départe-
que. ie chef










udm.
le Ban-






isions .s portant
che, les indices
: _fenseignement a
xportations et }












jour sur b



japortitions et la situation
mensuelle de toutes les inslits
importantes.



de ~ cet

pensebles pour foule polil
économique scine, de
gue nature qu'elle soit;
| soralt ~ Ho judicienx d'organi-
, ser immédiaiement et de dev:
‘lopper un tel service de rec!
che et de statistique.









des reserves en
ait tai

La question
devises eieongeres ¢ dev
re Lobjet
fondi.
tment
soins monétalres internes son!
normalement cisiincts deg be-
soing de réserves en devises é
trangéves; les disponibllités
monéicires intérheures du pays
déterminges en
besoins






doivent éte
premier Leu

ch COMSRICE

por



nangéres sont
coins da commerce . exlerieur
fernotemment & la nécesslie
de laire face éveniuellement &
des demandes exceptionnelles

us





i Qycy ngeres, CR
; { prudent de se pre,
_ parerh u en résulie que les
pouvolrs publics devraient é

ve habililas & lowser leg ré-
serves de deviees étrangéreg |
| baisser (ou moniter) sans affec |
ter le volume de Ja clrouly-
lion mondélaive dans le paya,

giles estiment que la chose est
nécessaite aux intéréts supe
views de Jécanbmiie. Ue est

clair qu'une application irréflé
chie de ces idées est de na-

ture «& produire des troubles
graves, tandis quiune polllk
que disciplinée d érmencipa-

ton des inthenota exgtéerlenres
doit avolr pour but d'empécher
ces troubles. Aussi une go
pantie quelconque osl- elle dé-
sirable pour prévenir ces. actes
iséllichis foul en -permet-
lant une poliligue casex sou.
ple. pour préserver Téconomle



LE RAPPORT...

faulte)

&



j interne dex contre - coups Ox
| cassis dex perturbalions étan
| geres. :

'” Sans présenter au stace ac-
uel ceacune proposition détail-
hee, do.
tudief sans trop tarder la ques
tion d'un assouplissernent des



GUA TRON ynandons

promiiptions cancerncnt les re
serves mondiaircs, lant at
polit de vue des délinitions le
Haque, Les



qales que de fee pi
prescriptions loqules peuvent

|



\sembler relativement mace
Lees iant gue le montaunt des
‘bets en choulution reste



pbs 2G mil
nie UOUNe

to de dollars

dang le v«
Hionn de «
uae i






par sue de
on qui exige cpatun

|
\
[eee
i

| minima de 39 1/3 pour 100
(des 20-3 ng de gourdes,

crest - &@ - dise @.79G,002 gour-

| des, sojunt couverts par des
dollars. Mois la stipulation
: de

iqui porte que chaque gour
| émise ou dela de 20 millions
dolt ée garanile & 100 pour
100 par des devises des Etats
Unis, combinde & Iq disposi
ition relat & ia couverture
en devises dtangéres de
33 1/3 pour 100 des. premiers
20° millions gourdes, Heque
d'immobillser des quantiles j

nutilemen! grandes de dollars
couverfure impro
) ductive wu cas d’expansion im-
, portente de [a circulation mo-
i nétalre, exoansien qui accom-
" pagne n niun dé
| veloppemeal economigque eltec



@















ace



(reserve en
ifou eno



? pour garantlr 3
circulation: nous ne re-
xdons pas nou plus de
cer le principe actuel de
erture par Ie principe
ourcenlage minimum 1é
cos avoizs par rappor! & |
#é deg billets en circu-

Mais on pourrait en-
une moditication des
ons légales actuelles,
nsisterait par exemple &
ine émission fiduciaire i
ale couverle en iotalifé par
‘S escomples ef avances et
a fonds d'Etat (1), Je res-
cemtission stant couvert
Hie per des dollars des
sis - Oak ou dautres devi-
stables appropriées.’ On
aH enauite moditier Je pla
de fémission fiduciaire
amendant la lof monétaire
Lpour tenir compte de lévolu-

ion du volume de la circyla:

Le montant deg devises
etrangéres que ia Banque de-
vralt déteniz.qu dela de le ga-
rane de Pémission non fidu.
ciaire serait laissé.& sa propre
apprécigtion des -besoins en
evises pour d'autres fins, no
fupment pour le commerce
extarieur. Des modifications
substuntlelles de la Iégislation
monétaire ne dolvent pas étre
entreprises cependant sans ¢é-
tudes approfoadies préalables
avec assistance d'experis en Ia
metiére.

(i) Linwaduction en 1947 de
Hires de l‘emprunt intérieur
dans la couverture o été un
pas dans ‘ta berine direction.

{& steve)


















de.
ae

g &





:
‘
!
i
5
|
i
:
!
i
i
:

cee coer enone
| DECES DU JouR
|

Meth, Camille, 40 ans, Ma
dois
nea Moris Ulyess, Pilse Hec-
lor, do Léogéne, 25 ans, Sira
ne, ulnel comme de 70 ons en
viren, Mice ~ lease Métellus, 4
ons, Alegandra: -Themug,-90
ons, déeddé depuis le 18 Sep-
tembre 1949, Mime Métellus

lewrilus, §4-ane, : end: L.de Ma
dexae. Gonlévre: Auquatave, 1

mole, § jou



cnis Pivse - Louis, 45, J

Robert Mitchum, Greer. Gat
becéne du film «La Femune de
sow Parcrnount 06 et & bres,

Vers les...
(suite)



cucun des caractéres qui cons
tituent les erreurs d'une dociri
ne infailible, et_on a’affichalt
qucune solle préiention person
nélle @ une influence invinci-
ble, nivsur PEHte, ni sur les
masses.

Chacun s‘efforcait de s‘effa-
,cer, iden déltite pro-
‘bauble aux bescins d’ordre, de
de slabillie in-
& Yorguell natlo-

ant sc



discipline et
| dispensabi
nal, bien compris.

Cest un parell climat qui
s‘impose cux prochaines Elec-
ons coincidant avec VExpost-
tion inlernationa: a décem-
bre 1949.

Les Résuliats de [Urne, sur
hious les poi de la Republi.
i que, devront étro un grand ac
te Collocif d’Espérance ot de
Foi Patriotique, accompli dans
| une parfaiie communion des
_ Gorurs at des Esprits. Puissent
$ y parvenir, méme en fer
real dont!



s



a.





te





imant les yeux sur le
; ls pourraient soutizir.
| Ceux gui sincérement ciment
| passionnémeyt la Liberté, tou-
Hes jes: Libertés, ne le place-
| cont jemais aa dessus des
Lintéréis permanents cendi-
ftionnant le bonheur at le sa
Lut de la Pattie.

Si le deveir des * dirigeants
,est de garantir ces Hbertés &
| tous, celui des Dirigés est d’é
; carter, dans la lutte électoraie,
Yadjonction de tout esprit de
| désordre, de toute tendance &
Vexagération’ dans l'exercice
du drokt sacré de vate.

M.D.
Directeur a. i



boss S-Â¥ofeseterctoaetehegs tole ker ENC het sas sshd

ANOPHELES! ANOPHELES!!!
Nous demandons au Service
de Controle de la Malaria de
bien vouloir entreprendre d’ur-
gence l'inspection des drurns,
dea «conise, de tous Jes réci.
pients utilisés pour emmagus!
ter eau, par les habitants du
| quortier s‘étendant de lo rue
, passant derriéra VEglise de Si.
Louis de. Turgeau & l’endrolt
appelé «Bois patates, Des co

pheles, de taille gigantasque,
s‘obgtient aur nos demeures et
nous Inoculent leur «Here.
be de Loverany, Nous eapé-
rons que les inspacteurs pars.
pleaces du Service de la San-
16 Publique artiveront & dépie-
ter les foyers larviléres dod
senvolont ces propagaieurs

de ke moleria,
Un groupe d'ebonnés.



SP LES EFFORTS
DU «NOUVELLISTES yous
PLAISENT, ENCOURAGEZ
NOUS EN vous Y
SSONRANT
































BO:

b Autre

L

du journal «Le Soir»
pe du 16 Aott “J
contrére fera paraitre
une édition spéciale et organi
etc in bangnet en Vhonneur

si

APOE ORAL ILD EDDIE DNL LANEY ALE LADD LEBEL A ELEIII ALE



Acerdh

Vanalversaire de l'acquigiicn {

OT

ce



des contlrer
- pri ACIER NS.

ERASER CRAMER OGL

NASA NCE

yv

fe

STUN MRO RCT GED

A MARTISSANT
Terrain & vondre, prés Cap

COUx

vicire informe les



at Hiebart Hari, dans une
m6 Que posse

EQUIPE ACTUELLE DE
SOUR. EP }
3 CONFRER,

pra



ria
2 jole fille,

MAGALY
Nous envoyons nos mifeurs |
de bonheur au bébé o
compliments cux heuveux
BOren's.

| or de sa beguatie
| sane trop -augmenter le
gomenta du pays.”

sorgmen volera cos conta
| emprints gu approuvers |
| majorlé dew cloyens, at
halte qu’ducnie daniniss ve
téta Je réaliaaiion totale
grands wove plojetés _
Mais le pririote lads
lat toormenté du por de mo
pays, eapord qu'un hours
tnéconple noud poring gy
oul exdcuter nase cucun aa
| prant, ou augue “hype
sur Vaventt qui wdendiail aig
ver Ja ronguifiednce “do Bole
clal ansolollld.

i

Birmcanche

i

(AUTOUR LU TOR,
CEHDAN - LAMQITA

. Tout champion du monde
| yant un déiai de six mois pour
mettre gon fitre en compel
| tion, Jake Lamoita devra done
rencontrer. Marcel Cerdan

vant le fin de décembre,

On seit que le championna,
qui dtait prévu ‘pour’ metered!
au Polo Grounds, a di éi6 re
imis & le suite de la déclara

| tien de Lamotte qui s'était bles

86 & Ventrainement

Les organisateurs de l'sdater

inational Boxing Clubs ervise

gent ‘de conclure un combat
| courant en décembre 04 Ma

4 dison Square Garden’ oh is es.
| pbrent réaliser une recetle su
| périeure & or 200,000.00 |

Marcel Cerdan et don mang
ger Jo Longman, qui ont a
i recus par Jim. Norzis, pr
ae Vinternational Baxing ¢
ont donné inimediqtement leur
accord,

Jake Lamotia’ doit contérer &
son four avea: Nords: mals @
jsemble d’oves et deja peu pe
jbable gu'll puisse donner ame
yéponse ferme avant la com
pléte -gquérison . de l'allection
dont il se plaint,

En atiendant de'revconier
Lamotia, , Cerdan retoumnent
idés samedi. en France, renee
cont & une founds -d’exkibe
tions en Amérique.

PES



ho FACICpueTG
par lequi
“BL cette occu

de ia pressa a pout



ty
44

an & as Col olimon.
en
venue Gu aon

prénom-

reprise des
u 4 Orobre,
decing, le W2 Sep

ia






als MARS,
e eyen,

“hag 3,
Dr Friiz SAM. pour. ae OU

POUR ACHETER
Une voiture doccusion
Acreasez-vous ds AGENCE



dn’s Act. CITADELLE, §2,.° Rue Bone
Téléphone: 3375 Foi. Phones. 229400000 |
apnea ta
NOM
SUL EST LE DER.

PLUS DE GARANTIE POUR CHAQUE BORE

MER MOT DANS-

PLUS DE

VITAMINES PAR-REPAS

ee OR Oe eR Oe OS Oe HN Oe Oe RE wR Be

Quakes Oate

.. IDEAL EN FAIT DAVOINE

ag agai gag ag Ra a aS ge Meg se



Full Text