Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text


2AFFA

Banque Nationale. --

t) goat tenu avenat hier ane
importante counion ene jes
dirigermts de la Banque No |
Honale de la Hépublique d‘Hai
i et ceux de la Banque Roya:








quelle a été soulevée Uatiaice
gui divise depule “quelques
mois, ces deux institutions et
dont se sont felt écho quel-
gues contréres.

FBlant ou courant de celta en
ei de san objet, . nous
jugé opportu en vue
de venseiqner & coup stir nos
lecieurs, da solliciter dex infor
mahous précises dea deux par
ties, Nous avons téléphone a
M. Gorden, Directeur de ja Bon
edo Canada en vue davai
o déckiration. M. Gor

a fait paveis ull
ait axcune déclaration ¢«
Nous ii en donnons


































oh Te

de la Banque Natio
d Heit notre aml Chris-
Aime qui esquissa pour
storique de ca qu'on
venu d’appeler le «con.
8 NR. H. Banque Roya
Pour des
s expiicites, M. Aumé a
voulu nous ménoger u-
Q avec notre o
son, Président
d Administration

sque Nationale d'Haith
gimeblement par iui





ae

d





ce



mm



. paye en
que Tul en
e Royaie di

en ne repond plus aux
jes. Je le cor
comme un con



xclusivement favora
Banque Royale du Ca
ouse de sérieux in
& lo Banque Nave

aux disposi-
‘ccord en question, la
de ia Banque Natio-
one dénence Vaccord
ne le
vis de trois mois a ia
sa Royale du Conada. Ce |
Y reguiier.

la Banque Reyale du
nm formalisa et créa,
de aueanes aux



sene



sdela BN. RH. Eus
&. en atic. depuis des
cheques de la Bar

Cette dernié-
ire, en dept de
des, s’ast
de refuser un seul ch

a Banque Royale du

Gependant, survin
hier un incident carac
ue: le Directeur de la
Bonk, personnellement





WASHE NGTON, 7 — AFP —~
en que certains experts é-






miques craignent que
aion dune tella orgtnisa-

‘O. B.C. BE. les milioux

s de lo capitale lie |
mul enjendre gyi ¥ a
grandes, chances apy tune sort
Rigsion permanenia Anglia -
Ambricano - Canadienne g08
creeg. pour reggetrer @ long ler
ine la coopération dcqnomiqua
ente lea trols pays, 4 lo suite
dex conversations dea sminis
Yea portant ear le plerling.

L apperesit que la cwquaaidl
ne dexperta des toils. pays qui
ont conclu lew travaux prélimi-
notes ce jour, ont alpouti G lo
conclusion que idveréation d's
fe tello commleden gordi os





IRE.

Royal Bank of Conada ' Premtiare Dome
a. {de la Républiqua®

retuset “in chaque dan. das
, Cente de lo Banque Nationa
ie. alg eu, pardit
cacao

le du Canada, au cours de la:

ous avons donc été voir le |

de |

e tout de suite de plain |

S fee tetas hes 4 ereursal ig |
gui fait Vobjet ; tovent (POe 188 SUCCUrsques ae:

- York les va. |




















aa]



ler Aott dernier |




toujours |





la!

de |

{ des commentaires quelque pou
| désobligoants & Yendroit de
lo BNR. Calle - ch a
done décidé dagir et demon
da @ la BB. de tetirer
Hlonds do la BLN. R.H.
Mois la Direction de la Ro-
yol Batk, eans tenir compa
i d'une dex clauses, de son con
[trol gud lui faisait obligaiton
ide garder un minimum en dé
: pot préféra retirer Vintégralite,
| Cette décision Qigulitre de
Hs Direction de la Banque Ro-
byale du Canada attire imrmd-
i dicterment, comme de este. la
| riposte dela BON. BH.
| pale hier, celle derniare o the
,cidé de refuser les chaques de
pia Hoyal Bank of Canada jun
Legs & ve que celle - ci change
i d’atiitude, .
Celle situation exisiunie est
(< de nature & nulre quelque pew

laa commerce national, Nous
jengageons donc pour no-
i : + aos

ite part les dirigecnis

5

ides deux i
i Y cette entenie nécessci-
& ia bonne marche des at
2 U reste vrai que, dans
la BONOR Ho
traison. L’accord
985 était avantagqeux uni
pour lq Royal Bank.
Un exemple: Toutes les per-
ceptions cue devaient faire la
Royal en province 16



tations a faire 7é


















Bank

a Hedti.

le:

Banque Nationale
i gros avaniage pour
' premiére institution.

( La Bancue Nertionale conti-
uara, Moigré tout, @ opérer
\ cee perceptions jusquen | ooto-



rd en question.
Viergron dajouter: La
anqne Nationale est préte &
ner un nouvel accord avec
lo Banque Reyale du Canada
lynois ub accord qui réponde
davantage oux realités actual |
‘les et aux intéréts réciproques
des deux banques.»
Nous scuhgitons gu’une en-



















es mesures solent prises
une fols peur toutes pour em
i pécher cette pratique dépiera-
ble d'exporiation de nos devi
| ses ei gue foisait tout particu
hérement le Banque Royale du |
|Conada, Les ionds hatiens.
. Yepargne haitienne doivent ser
vir au développement de I'n
| dustrie nationale, et du com-
/merce national. Tel est fob |
acii principal gqu’on ne doit
pas perdre de vue et oi, cro
i yons - nous savoir, demeure la
préoccupciien majeure des di-
eon C'est la netre opi-
an exprimdée iranchement. Et
\ tout cela n’empéche pus ume
leccord puisse intervenir ente

Hes deux parties en présence
‘ gui sont appeldes & s'entendre.





LELPE ROLL LAG AL LD OLLL DEAD I OLIL EEL ALE GDODL LD LOQOROOGIOODLOGLOOE IY

cp Vue dune Commissi
ANGLO. AMERICANO-CANADIENNE

on Permanente:

' ) rémement utile & Yaventr éco
-nomnique de la Grande - Brete
gne, i reste toutelais aux Mi
i nistres dee Finances et aux Mi
wires des alfcaires étrangeres
des Etois - Unis, de la Grade
‘Bretagne ot du Conadd & enté
riner cos recommandations.
Lea mailleux informég prdct-
‘ gent, due part, que le pre-
| gramme prolixaingive dentine a
: fociiter les discussians de oe
| problage & Yécholle Ministé-
viele comprond:
:






L Us plen d’éteda cancer
nont la posutbliié “de redulre
los achats de Ia Grande - Bre
tagne dana la zone dollar et
daugmenter cos achule dans
jes quires regions:

a: Lar denplification du pre

(art on ie pager




lente ryienne entre les |

deux insiltutions bancaires, |
comple tena -- ef c'est obliga j

de la protection quil

i duccorder au credit

gs souhaiions égelement







-- @t non pus dimanche der
mien. comme il a dé annoncdé

— que Madame ia Présiden-
te a pria Yovion & destination
des Etate - Unis.

fille y accoinpagne sas deux
entonts Marie Florence ot Jean
Robert qui vont subix respectl-
vetaent whe opération de ta
gorge ot des yeux,

Le dépan de la Promidve
Dame de la Hépublqiue a don
mi Hou cu Bowen - Pleld a o
ae émioivisite momilestation
so. | de sympothio.

Accomparynds & Yodroport
, du Chet de Ett Madame Lu
‘clenne Heurtelou Extimé a é
[id saludo par lea membres du
| Cabinet Ministériel, du Corps
| Législatt, ceux du Corps dipla
matique, les Hauts Gradés de

VYArmée et par les houts fonc-
i tionnalres de ladminiatration;-
}un grand nombre de parents
let d'amie avedent tenu égale-
iment & venir présenter loure
| voaux sincéres de. bon voyage
(& Mme ia Prosidente.

La mére de la Premiére Da-
ime de ic République. Mme Lu:
cia »Heurtelou Yaccompa:
gne. Les autres mersbres de

i
i
|
tia suste sant: Mesdames Marie

| Doret,. Marie Wolff, les Heute [

nats Desravines Jonvier et

Henri Perpignan.
‘



ine heurense traversée & Ma
; dame Estimé et formule des |
veux de prompt et complet ré
ablissement aux jeunes Jean |
; Robert et Marie Florence.

i SENG RERETE O28 CEREAL: © Be SI

lie PREMIER AMBASSADEUR

| DHAIT] A CARACAS
Selon les toutes derniéres in
i formations qui nous sont parve
| aves, c'est 'ex - Ministre des
i Relations Extérieures Edmée
Menigat qui sera désignd par
ile gouvernement pour incugu-
rer /Ambassade d‘Haiti 4 Ca-
raeas, Ce choix paral - fl est
i définiif et notre premier Am |
| baseadeur cupres du gouver-
inement véndzudlien
,& guyner son poste tres pro-
| chainement



:

|

ow INSPECTEUR GENERAL

{ POUR LE PLATEAU CENTRAL



= favewr de M. Francois Ha.
lrerd comme Inspecteur Géné-
vral de la Regie du Tabac dans
_ le Plotecu Central.

Ce poste est une création
nouvelle. Ii e'avérait néces {

‘saire depuls longtemps & cau
ise de limporionce du Platenu
i Central dans la production du
| tabac indigéne. Par sa posi
Hon géographique, le Plateau
| Central sert également de
comptoly a une important mou
cvement de contrebande de ta
bac s‘effectuant par deld les
| fontiéres,- d'oh la nécessité
d'un contréle plus sévére et
eificiont,

Noug adressons pes campli-
mants 4 Vheyrouz béndliciaiva
et espérong quill saura juall
Her Ie haute contiance placde
en lui,





DEPART DE LINGENIEUR
ELECTRICIEN J. ORTIZ

Ce metin est parti & deatina |
tion des Etats - Unis Vingénieur |
électricion Joseph Oris.
we rappalle que la semaine
dergiixe noux gyiony donne
loa grandes lignes du projet --
déecgr Glectiqua du tont de
rer —~ cand par le qouverne
mont & co techniclen d'une rel
19 valaus,

“Le voyage da Mr. Orila -- &
we se noun wachlons ~~ ont
on relation awac Vexdécution du
GA projet.

Ortiz west rendu & New
York pour acetet out le we
tial Weeique dest loa be
ann ye execu te Gh pra:
jee F aera-de retous
leq dernless jows do ce



s

feat ca matin & 10 beg 30

«Le Nouvellistey souhalte uw |

sSappréie —

Le Président de Ia Républi |
ue signé une commission i

ae |








IL SE TIENDA, LANNEE
PROCHAINE. UN
' CONGRES MEDICAL

| Hous. crayons savor que |
'VAssociation’ dew métdecins
‘Hottens colple orqeniner,
‘Yonnde prochaine, un grind

| Congrés aupiel asuisteraiont
ious les mélecins de la Ré-
publique,

Au coum de ce copyras, i






[La Liberté

Ne. 22,609 ~-







PHONES. ft — 289







JEUDI @ SEPTEMBRE 1948

de

'Pinformation

erin pth
SALEEM OAN

Valel NMeapertont disceurs
| pinoned te 11 juillet par 1M.
| Honjamin Cohen, Secrétaiva Gb
fadrd adjoint du service d'in-
tavsution dea Nations Unies
aw Se Congréa Interaméricain
de la Presse tenn & Quite, —-
quateur.

Laera disculd cer Waenent lea

i
I
| qrands problames que contron
te le corps médical haitiqn et
| dipne fagon génércle la “Santé
| Publique:.
| Le Congrés aurait Hex au
cours dex vagances de Paques
Pde 19500

Nous iélictons vivernent le
; Comité Diracteur de |’Associa-
tion Médicale Hoitienne d'a-
jvolr eu une parpille initiative
iqui ne mangwera pas d'avoir
les plus heurewx résultcis, dort
ile premier et le plus esnentiel
sera de relever le prestiqa so-
clad du meédecin haitien.

VICE CONSUL H.
| EST PARTI CE MATIN

Nous avons eu hier & midi
'Yagréable surprise de rece

DESIR.

ULE

j vol, en notre Rédaction, ja vik
| site de notre excellent ami Her
|monn Desir, Vico-Consul d'Hai
it & New - York.
Hermann Désir est en tres
onne forme et a passé quel
nes minutes avec nous; Her-
cnn Désir, durant son passa
ou Consulat @Haiti a New
‘est toujours signalé par
ment inlassable, sa
; @ ef Bon entregent
; Ha oris Yavion de 10 hres
130. ce matin. & destination des
Etats - Unie d’Ameérique.
Nos meilleurs voeux laccam
pagnent.



CREA ARTA ALAA APTA ATONE SEIS

FIN DE LA 34e

| LEGISLATURE. .

i Réunies hier aprés - midi en
Assemblée Nationale, leg deux

; branches du Corps Législatif
{ont mis fin aux travaux de la
| 34e Légisiature.

i Dens Jes milieux politiques

“on continue & pressentir une
trés prochaine convocation du
Corps Législatif en Session Ex
, traordinaire, en vue de lexa-
‘men de nombreux . impor.
Ltants projets de lols-at de von
trais, .

r Le mieux asi d’attendra,

ARREST RATES Tg. GUIANA TEER

‘UNIH ET LE PLAN
DE REFORME VIEUX

Nous croyons savoir que les
metabres de /Union Nationale
des Institateurs Haitiens, ac-
tuellement en congrés, organi
' geront demain motin un Libre
forum autour du plan de réipr

,me de VEnseignemeént prircd-
‘re @laboré par le Ministre
Vieux. .
2 plan qui est encarta on
poeeton & fait woulex beaacoup
id'encra ot phudeura membres
du corpa epselgnant ont ou
vertement prly poultlon la-des-
eng.

En principe vUNTH
contre la réfornne
souhulte arderoment xalllena
om gt demain nous aurons ex
oclement o% que cette impor
tanta aesoviution. pense dea i-
goes du plan concemant Ten
selgnament primgize,

i
2

ILM OWE AIELLO OR SOE

USER LE NOUVELUSTEs





4 sur je plan international,

fe
d ‘quielle 4

IM. le Président de la Républi
que,

M. le Président du Congrée No
tonal,
MM. lea Secrétaires dEeat._
MM. les Membres du Corpa Di
ap plarsaticnue,
iChera camarades - journulis-.
| tes, membres de ce Congres.

i Permetex moi avant toutes
ighoses de rappeles une phrc
se du discours de M. le Présr
dant la République qui disait



ique Yorganisation des Nations 3

i Unies était le germe d'une
| grande démocratie
fi en est ainsi, en effet, et pour
| pépondre & cette profonde si-
, qoifleation de ia démocratie,
leg
; Nations Unies possédent com-
ime l'un de sea principes fon-
| damentows Vexercice intégral,
i

etna restriction aucune, de ia
liberté de information.

|
|
i
i
i
i
LL
| BENJAMIN A.
| Les Nations Unigs savent,
Measieurs, que tout homie
bien informé est G mome de
raisonner dignement et que
tout individu qui connait les
| aits exacts est capable de se
‘former une opinion intelligen-
[te Mair loreque lea iaits se
contredisent & conse de Yaltd-
rotion qui eat faite de [infor-
mation, de la suppression do |

Yinformation, de la présenta- —
tion tendancieusa de la nouvel /
[= por ceux 14 qui gont ap-
paléa, comme citeyens, G ex
_eroar ia direction de le vie in-
liernatlondle dea peuples, cos
| derniers ga volent alors en fa
:@ dune altuation impossible,
ne pouvant ea former une o-
| pinion éclaixée .olant dépour-
vas de ks connaissance dba
‘ tekig pour osdeolk leur juga
wert.

En coneklécant co qui a
jae dit cl - dessus, Yorgonise
[ston sag — Unies, doa ws



a
ete nas te teroin de a
joe eee ae be
here Chakemaiion Oy Sant
dovad qua lea peuples dees

2

Phe



humaine. |



vent lea ahlenir, nous avons &

tndié lew mayens parmeticat

datteindrs co grand abjectit,
en Tappliqguaat & aa propre of
gqenisation ot gon genm de
i iravall.

| Pour la premiare fain dane
Yhistoke du monde, une orgie
| nisation internationale, en tous
| points, done ed slouchina, sons
; exception cucune, est ouverte
aux journalistes, aux représen
tanve de lo radia aux jours:
Hates graphiques, leur porrrurt
| tant de capter directement la
nouvelle & Yendroit méme ot
eile prend neigsance,
i quand, pour des raisons dor
re odminisivatif, une réunion
| privee doit avoir lien, un 1
‘présentaat du Département de
Yintormation Publique eat ad
. mig comme délégué de tous ies
gections d‘informations de ia
_mepse publique du monde.

'
:
i
I
i
i



'
Mr. je Président, permeites-
, moi de iuppeler un fait. le
lb beaucoup été dit ici, ce soir
'au aujet de la nécessié d'une
| presse libre afin de maintenir
: Yordre at Pharmopie dans le

‘champ national: ja valeur de
ieetts néceasité, Messieurs,
' quand 1 s'agit du maintion de

COHEN

ila paix imternationale, est in
i discutable. Quand vous ov
ivrex vos journaux ou quand
‘youg dcoutez des commentai-
rea a votre radio, vous ne aq
vez pas avec certitude si la
nouvelle ou le commentaire
ou Minterprétatien qui en esi
(falte, correspondent & la véri
ite des faits en relation avec
vla vig humaine. Sur le ter-
“yain international, nous me
inona une lutte ardenie contre
ita icuase = nouvelle, contra
iVinfastice de ia «nouvelle,

| contre Valtération de a noave) |

lo @t dea faite de la vie interna
fonala puree que pour dta-
blic la paix, 0 est ndcessaire
que ragne, pur dessus toutes
choses la wérité. ot la véritd
, wectie, qui n’admet oi interpre
tation, nl approximation d'une
| meniéce ou dude auntie, Nous
, tutte nous devans lutier jour
nellement dona la vie inwme-
Honale pour-apporier gux pou
ples, lea veele motives de tow
ie. organisation Intemationale,
lo VERTEE TOTALE, Je wirité

| tvotr suite on dime pagel






#. G, BOK A
: "sae RAE,



Lettre de
New-York au
«Nouvelliste»

pervs te tagwons Pisa l ema
Titer Haan; wn aoaradtigine

AR AVIOW

THTERVIEW SCHUMAN

PAW, 7 Bopt. (APP). -- He
covenant ba preane diplomear que.
dont U ast président dhonnaus.
M. Robert Schumann a donne
des préckdons wl son pie
chain woyaqe win Eula Unie
ot an Comada a aur la po”.

tim angales a4 Vegurd d2 la
| Sarre.
des

; En dehora deg travaux
) Nationa Unies. le Miniazs foun



| gta dow Allaives Etranyorus
’ gura deg conterencea mull
} .

| ples, Ul vera M. Dean Ache

‘ gon dés son ci.ivéea, iv 14 Ben
vernbre. fera avec hui un vad
je tour dhorlzon eo: gs eniraien-
dra égalerarnt des questions
teal dea entra leg Elta Unis et
d'autres parienaires, au cours
déchanges de vues 4 trols,
gal ont d'afileus ioulours 3.4
prévus comma dovan! avoir
iteu dabord.

Le 16 Sepiembre, M. Sehu
raomn int ai Cumada, 17,
UW asalatesu aux ravaux dee Mi
| nictes das Abaives Erangéras
| Bur le Pacte dp YAtlaat’que.
|
j



Ers divers pons qui
ront 1+ ab

peu





; contacts ang pomér
' nadiens ont eté gudies du cu
e hemeais et urea poaiiion

| frangaise a 6t8 finee,
i Aoun joutnaliste aul dear.n
, dat dans quelle mesurs
: problames de TOE CE. o
| teralen:’ converts
| Washington, M. Schumaun a
: | sépondu que co sont ply 61 jes
‘ rapports entre la Geande - Bre
i iagne et ki sone dollar qui sent
| @ Vorlgine des dyficuli: de
LYO.RAGE. Ce gon: les beacins
| britanniques en dollars qui ont
laW craindea] ux sutras pays
européens une séducioa de
leu part, Lea paya curt pécns
ont donc tous inte:é: & co que
jen rapoors entire ie geande-
Bretagne at ig zone dollar
sdlent heureuszemant reqiés.

Hv oun tel anchevatrement
dis intergss injernationaux us
le point de vue frangdis cevte
dite entende, Liaction du re
présanion! de la Franc: pour-
@ peut dire sexerces done un
823 trensactonnel.
youl aujourd’hul due giitidce-
nent régla & deux ou 4 trols,
La Grende Bretagne a d/l.
vite toujours tenu la Fronce
oa courant de sea dilfcules.
Elle ne fera rien isolement. car
Law @ pas d'leolement posal.
ble on co. domeing, Value o
méricaine & elle atule ac 1d.
gout pos ‘ous lea probliméts eu
ropéens. Elle devra dire coma
plétes par ig solution du p.oldé
wo dia échemges ina #urd-
Fécna et pew calle des rp.
tte onze VEutope et ks sone
deber,

imesogé sur la question dex
| Cologles italiemnes, M. Bohu
WHS 4 teconns que Favohy



les

de



ae

i
i
|
b
i
i

Ries ne

tom cenatanis dea divers goin.a
de vue des pays chectement
iotércotoa: Calle Angiviewe.
Pays Avabes, “ox génunts, On
wemble walward iwi a'engager
aor le vole duns promene dm.





























~ Ceatlbinadtee dung romenctére:
Hey ace mois-ci 100 ane,

quiest née une. comaucie-e pou.

connue dg la génécation actusl
le, mals qui eulson-heure de
célébrié vers 19000. Gyn.

Deéson vrei nom, Sybille de
Mirabeau, devenue par con ma
eaige Comiesse dg Martel de
janville, elle. gall va peice nid-
ce de Mirdbeau, le grond ore-
teur toyaliste de 1789

Dae age de 4 ans, eile habi
ta la ville de Nancy, ou elle
joug, stant eniont avec le futur
morécha) Lyawley, qui & 7
ang, orchault encore avec des
béquilles.

Gyp créa le genre du roman
diclogué. Tout lo texto notait
que conve Ee fub b
mite par Veécrivains
& saceés, tels que Henri Lave



nom bre

dom et Michel Provinas.

Sea modeles etalent pra par
milo bourgesisie asec, quelle
tréquentait et dont
voit finement les pe

Elle écrivit 108 volumes, Los
phos célébres sont Pent
Bobs et «Le Mariage de Chil-
fons dont or a tiré un Him ces
dernigres années.






Uts défauts.

«Le

CUPBION
morent de
coup d'Etct
ger, quelle so
faire Dreyfus, combatian
: emonten ent le capitaine.

Ses cyant chaque fois
ait



ve





da Mart
qrands ¢

poque, se



Ventrae ¢
ne pouv
la ce

Ale
acine.
gurent 2
Bison pe
Por contre,
rettes firs

Thédtre
jeurs pories
LApolio, ap

s div

infartunes







na Cit nema. On vay donner
«Un Solr & Vonise» d’Oscar
Strenusa, We composiieur das

eTrois Vulues-.

La Porte Saint - Martin, qui
vit les beaux selrs de Cyrano
da Bergerac, va créer une opé-
rete modeme de J. J. Vital, ma
sique do Francis Lopez, jouse
por Luis Mariano, le chanteur
an Vogue.





A party du ler Septembre

Mngénicurs ot Propridtaires

BRIQUES 20 2 1B x



Port au Prince, le ler






























ques, 8. A. «LA BAUDHY~ «vise Messioure les

QUELLE A BAISSE SON Prix POUR R LES
5 ern.
sence

CONDITIONS ET COMMISSIONS.

Seplem bre

MANUFACTURE DE BRIQUES. &. A,

Parecu do Venios, Rue du Crici










+

te revivie « la Veuve loyeusss

bb repiésenide & Paris depuia
lovent.- guerre. Aucane opé-
-rette n'oblint vn iel succés mon
dal,
| Bien des jounes n'en corinais
soni que lea Gis célébros, Ans
wi le Thédtre de Paris compie-t-
ib sur cette reprise pour $8 1e-
motye de Véechec de «Dag Ka-
pltal> de Cursio Malapearte,
| Ce dernier, vexé de Vaccusll
que Paris lui a xéservé est re-
port wevelllor dans ec eupar-
ba propriété de [Te de Capri,
jodis lieu de délicas pour les
ermpereurs roradine ef qub ont
foujours om site enchunleur,

i Endurance dex Chefs dE at

La Président de ja Hepubll-
Sd voulu passer sea vaccn
ame us simple cltoyen,
8 we vil










Be CHT

vons WArouchon, guar



YAQe
BY

&

OTT



breax déplace-

ments.
See huutes

foncllong exigent!
inanole,
run, Président jus
ot qui est toujours
ait, pendant les
possa & lElysée,
wu en voyeges olliciels
on de kKiométes, soit 25
le Tour de la Terre, proce-
3 tenu



a
<



nS,

aire extréme
pleurer

sident de
eur. En face des
VMEINGUOnauUx at-








s disparu.
installa & sar ple-
incon

| Un Jour, on
ce, la téte en

pidtre, d'un

Geax bia cat & pou pr
de nos jou
porgul de





i Walr suite en

ufacture de Bri.
Architecies,

1949, la Man



AS ~ le MILLIER

6, —

Eile Thiédtre de Pari va det

de Fronz Lebar, qui n’a pas é-










e qualité pour un”
1









v EPINGLE Ey UTLLER
* a (oun tits ember a).
aver Wa we ‘Douglas at De
de-Byans. os
«Un monsiueur erlosinel,
eoroniiant ins nieurlies on ac

edenta 1.” :
Enude G's Gde 085
Résorvde G leg 1,20



Vendredi, 9 Sep, & 8 a et
15 PM: .
LA PASSION DU DB. HOUNER
avec Suzanna Foster et Bo.
Ha Kerlolt.
« Voug verrea comment un



COWL TRonsiicus pent concdud
tp uh homme cu orime ot a ie
folie...
Entég Gle Gde 1.20
Réscryéa Gdes 2.30

sstonceneaip tie

|
|
i
|
|



se
A VENDIE

Packard en ben Etat, oande
1944 bon marché, conditions a



clonerients,
BOK foster & Sinclair Cuber Ou
Go &. A,
Tel 2025

se crmroct tant Sarat nena mnie



eed,

10 Saprembre 1949,



(a 6 he
LHOMME AU
CHAPEAU ROND

{ :

i avec Retimu.
\

:





| Evirée: 6,50 ot 100 Gde
i Sa 10 Septembre 1949,
& O15 ~
LE TRAITRE
(Cowboy)
Enréo: 0,50 et 1.00 Gde



, Dimenche, 11
, 1949, a 3h, 8:
| LUCKY TERROR
Cowhoy}

Entrée: Gde 6,40 et 0,75



COUR BE COO

avec Fernandel

0.80 et]

Gde



Entrée:



PETITE FILLE ACTIVE?





ona nr






sak Nite
dan ware
Aujourd bai.







dhabiiuce.

COMES

1948,





«LA BAUDRY>


















_
Septembre -

BSLEREIS OAS RA SIL RII OE EEE

Vite Des CHANTIRS

Taen: les cartes précddane
; meal delvides pour admission
| Oe: chantiers de TExpesidon |
sont cimuléas & partic-de cet.
wo -da'e.
peront ddlivides por ly Geminis:
Seiot-Géngial de VBieon or
wun - ebrvices olficiels, a la !
presse, aux personnes ayant
le contdle d'une cons‘rucion
| tke Gté de VExposition, Les
pRereomsius dosircuszes d'oblenir |
, B88 concessions & 1Exposl.ion,













i lover des stands ou un empia
carmen: peaven',
iment, sadresser & notre olfi-
te, gab mettra & leur disposi
tion un egent spécial en mosy
Te de lea accompagner sur lex
Hous,
tpi Ne sb
AVIS ;
de Pow au Prince .
Faculte ds Médecian of de Phar
ence
fe 7 Bapiermbes 1949.
Le Diteclien s os fa Faculté
de Médeans d- Phernacie et
re, poles

& font mo-



leg Ine
arta f
Faculte
gulvan



weed ¢




reuabe quo






no des Bo
doit prése a.
Lom

fo, -—_ Une carte didentiré,
ehhh
SU Ge: majeur oe deux photos;







BO. om core, de bas.
ne vig el in ré par ky
Medre de ix “e



dence;






ts

” yorenis pr vavar RATTIEN

7 AYIB
“oat porié & le concise:





| tej dea intéredsés qe. la mise

| ge circulation des billota” du.



De nouvelles curtes ;; “ s
or’ cours, & purttir de 8 heures

Pawo Samedi 8 Octabre ¢

i












MATRIMONIAL
signé déclare au pu
au commerce en ar | x
gud n'est plus respon-
des actes ef actions de
couse, née Gertrude In-
pour abandon
et attendant que
contre ‘slio~une—



du

®, le & Santen






Grandes cee,
Réduction des Prix
de Transport por

_ CLIPPER






4A portir de ler Aode)

Voyes eujourd'hal votre Agent
de Clipper Cargo pour tous

(aétalls complémentetres,
pane, dyoade, tea Aseerivan Airesys, Ine,

PYM AMERICAN
Wome Menus



}

j
|
|
i
i
|








Femin ADT :

| gramm

Yle Tirage (7 Oct. 1943) -pat B-
40, 0a yendredi 5. Septembre

du matin.
Lon billets ngn tdclamdés per
jeg clien’s habimuels geran, mis

' on vente 48 heures aprés, c’sst

& dive, le mardi 13 4 9 bree du
motin. ‘
Port au Prince, le 6 Zepiembre
1944.

LA, DIRECTION.

UNIVENSITE LYHAIT!
Ecalo Normale Supérieuro
AVIS

Lo Seerdétariat de YEeale Mer
aGle Supérieure porte & la con
nalssance dex intéressda que



ile concours d'entréy on annie

préparations & Ecole Normale

| Supérieure gouviins le Landi
110 Octobre 1949,

BEIORT Pane



Lee ieciipho

a partir du &



iB

Sepwunbre





di & VEcale Normale Supe
te (Ecole Polytechnique d



Beat demundd a chaque co:
idut de préseiuter loa pisces





suivants:

1) Un extrait de facte de
ndissance

2} Un certilicat de bonne vie
el moeurs ee

3) Un vertilicat de sunts déli-
vre parle Service de la Santé
Publique

4 Une copie du certificat de
tn d'Etudes Secondul
sigues, deme Partie

5) Une aulorisation signée de
la personne léegulement res;



{sable du candidat, #7 est mi
{neur, et lui permetiant de s‘’en

gager &@ servir pendant
ans dans Venseignement pu-
blic haiten, au cas of i} bans.
liclerait de la bourse pendant
toute lu durée de ses études.
On peut consulter



le pro
ne du concours & l'Ecole
Normale Supérieure,

ce gente



| SOCIETE (AITIENNE DE LA
| grom ROUGE. HAITIENNE:

ih La presse snapittiald @ écom

4 meant onnoned la nouvelle du




| coteZlyeme qui s'est abattu sur
ta, Nation Equatorienna, at de:
pis, elle tranemet des. infor)
i mations, chaque jour plug. a-
lermantea, sur Vétendue dea
‘medheurs on peries de vies hu
muinas ef en dégauis matérielz,
\cousée par dex phénoménes |
i sismigues d'une intensité. sans
prevédent.
Toutex lea Sociétés do Crotx
l Rouge du monds se sont em
| prosades de voler au secours
idu peuple da VEquateur.
La Croix Rouge Haitlenne
vous demande de bien vou
ticle Vahler & tesocler aussi
son nom at le Pays & ce mou
| vernient Junanimne sympettie
pat Venaide bumunitaire, on
:



















reousiiivant G aa collects en
brvewt dos amiairés,
romercomonts da
: toot
lee Croix Houepes



Lr. fosoph BUTEAU





. Prosident
« RECS — BLEND »

LA CIGAHETTE «REGIS
NDe 8) proparée on vue
@ servi chen élg a bon
qui peul économisar
n argent et sa santé,






esti

, marche,





PRELARTS
& vendre et a lourr

Chez BAILE

Expositon B



Rue du Magasin de PEtat

Por! ate Prince.

rege
ek,







en! erement
Paco: avet
Consimction

jolLe maison
meubler, «

pelouse ct jor



modene, bien aérés, com.
porant grand hall, ols cham
bres « coucher, salle de bain.
cuisine électric trigidaice,
caculle - bain. Garage et
Chambre pour le personnel.

(ee soon neat enn aamatnnne san muninsttamneesnatttnrnas nt saath wena regent

Agents Exclusifs: L. PREETZM AN AGGERHOLM & Go:
Port au Prince, Haiti: Téléphones: 2285 —— #254

4
a
|






















ietipa non avedi, Vow a
Jone sane teed

a tie POM pend aby
ine police d' Awaurcnce,
qande Compagal, &
cg Populaire,
Law habitents de thing |

ton wWadresear cue 1

tone de je COMPAGHTE,
Monatour BENOIT 8G ;
CHUL dew Cagaa,
) saur MAX -SAUREL EF Meus
| AUGUSTA ARMAND.
CEUX dy Patt « Godye, aay

sieur ANDRE LAMOTHE _

CEUX de &. Mate, a Monsieg
MAX AGNANT.

pron ole pour une
vio bolilionnany oe



ANTONIO.#, DUMAY
} Dactylo- Conptable
diplomé de YAcadémia ¢
imerciale .
Corraspondance: Frongele, Ay
giais, Espagnol! cite ses sey
Adresse: 44 Rue Macajous,
ces,

furnished - hoves, rel gera.og
; phone, radio, electical soe
and so on,





he ed

Celene





ygiton A VENDBE







‘A vendre, tout pita do Bap : :
|= gg Cons, Maison confortable, {2 Phyelque | Choucounes amon & son oh :
é ree & coucher ee heal & votre ‘diaposit on. | mable clientele, quisn danse dx x ca “aco,

tous «renseignemen 4s,

‘ (Massage ot Culure ‘physique ta. chaque 8; oh pare
dodreaser Téléphone: 2785. ‘gett le plaist d’olfdr\oux

stenangs
a
82, Chemin das Dalles, 4 de 4 ‘heurte Pa a a “ BAe de fouls Ma Git

“ol sulecns qeluslicment en see
rayons de dessus ov
Cheminetes pour gargonne.s
et pour hooumes
Chemises blonchea, et . cow
jours :
Cealare pur. cule pour gar-
gonne’s et hommes.

Craveles

Calecons diionsions divar.
aon,

Culoies dg bain pour gar
gonneis

Calicot

Dell blanc cotea amearieati

Drill blanc coton anglain,
morque
Flonelle blonche supérieure
tpure laine), merqus “Odoma+r

Gobardine coon, couleure:
kaki @. merron

Linon pur fl 35 pouces

Nonsouk blues at coulvura

Pyjamas

Palm Beach gris

Percale blanchs

Serviet es de toilette coulours

Tolle & lente couleurs

Tagua anglais pure lnine:

Casimir wopica: coulewa

Dingonole

Tolle & drape pur fl — fabri
cétion fangaige —. largeur: 210
cenimetres.

La Maison DENIS © CO. se
conten @ ce peu de profita, par
conséquent, sea prix sou! 14s
cvoniageux, Elle sous recon
monde tout spéc‘olemen!:

Percale blanche pour chetni-
ses, panalons, jiupons o! ro.
3e8; -“

Gabardine, as solide.

alissan‘e, pour gan dons








ne NOUVEAU
LAIT ER POUDRE
CAUSE CETTE SENSATION






smn eset

ET 1 LES A PLU I









s ot ful Introdui. le nouvecu LAIT ROYAL --+ non durée

uy avec smihousiaeme. Parce qus:

pest pus 6nd.

est préporé d’agres un pccédé modeme e! nouveau.

se dissou' rapidement e* complétemeni, et dquiveu c-
lors @ du lait de vache fais.

posse} © un got: crémeax, tréx agréabie.

ar, enrichi de to saluic're vilamine D.

Bi
fib



pas
et

fon's, bon avec je cals. bon pour les desserts. Aussi pur

un de voche fae Achmerern une bolle aujourd’hui meme.



jes: moing de leszive,
‘ongue durée.
Approvisionnsz - vous

plus

ewe oe

4 chez

AT LE PLUS AGREABLE A PRENDRE



Bourjolly et Fort Par. en {a-
je de la Chambre de Commer
ce, Expédiion rapide geren is
eux clents de la province.

Aniveront bienta: chez DE.

, NIS & CO.
a | Drill Union blanc,
klandaize,

Toile & drap pur NL labries.
ton trengaise, blanche et cou.
kurs: rose, bleu: lo’geurs:
210 et 240 cen''méd zea.

Un Fléau qui disparait
{Un nouvece waitement da
Yalcolissas}
pon
«L ANTABUSEs
de Ayerat

PORT AU PRINCE, HAITI =



















RUE BONNE FOL d'erigine











Tebleties de Bisulfure de Té
Racthyl - Thiurem, Goune q’on-
de pureté, préparées epécicie-
men’ pour Vusegea medical i

Eile o pour but de créer chez
Yaleoelique, un véritable dé
gout pour lea boluzsona cicooli
s4ee, an azzociant & leur edn
sommaion des réactiona ¢ “sea
qécubles,

En flacon de 50 tobleties ae
£5.











Plus réslgtond











Albere alaée











is

Dure phus longtemps .



‘AYERST. MC KENNA &
HARRISON, LTD.
PAUL COUPAUD,

‘Aasat Evelusil,











eit asec +
PETIONVILLE |
Maison meublée 4 louse. |
prés Place:

Téléphone: 9375,"

















HO VAITI 5. AL reppelle aux





















|BETON HEPRESSE de 8 om x}
1518.00 LE MILLIE. Aven sex

































tama
a) rabdention:
por pouce curd)

ument idantiques)

Choe.



omplets décoliere — Aven'a. |

DENIS & CO., angie des ruea |



| AVIS TORN

La MANUFACTURE DES PRODUITS DUNBRIX VUNTE: ||
|| NTREPRENEURS, PROPRIETAIRES,

RANTIES cont offertes a TAche teu:
BETON RE UAESSE" (Résista tavance 2818 44)
b) Dimensions: BIANDART (fous les briques sont abe

ie) AUCUN POURCENTAGE DE CASBE.
| |) BUREAU DE VENTES: - Angtg Rues: “du Quatet des Mise),

‘PHONE: “No. 9319, |

ee dee que lis in ine
| ciptions, pour Jobien ion ces
[9 Bourked Pihteriia: 4 Ecole
‘Normale 9 Silpsiituiouts cucent
‘Meu au Ter Aodt eu 18 Sap om,
bre inclus’vemen:, au Bureau
de VBageiqnement ?: ears da
Port au Prince ot” 4. VInsped-
Hon Scolaire des Gihérentes vil
lea de provinge.
Pour avoir droit aux inser'p
tons, las candida s doivent 6
7@ taunie des piéces suiveii-
tes:
1 — atte de naissance
} 2 cconet scolaire
| 3 —» cortiticat de Brevet Su-
péreur ow Cortllica. du Direc
teur do PEablissement of Je
caida. a falt sea dudes, at
lesan qu'il a tenning a Se-
conde ou moins,

4 -~ Geritica! de sanié dun
médecin du Cenra de Sonté
du fiea,

om Car cut de bonnes vie

| et menura, delve par te ju
ge de Paix du eu of visd RA
an Olficier de lAnade d Hatt.



Les exumens dadmission ua |

‘ont Heu d Port au Prince, Jo
27 Sepiembre, 4 Bh 30 am,
au local dg l'Ecole République
du Véndzuéla, Place de le
Ca hedrals,

DGEN,







AVS DE LOCATION
Grande maizon 4 louer & Po
cot, ancienne Légation du Pe
tour entiéremen, meublée, six
chambres & coucher, eal chau
de, eau fraiche, placine, chalz:
| ete...
Pour lous rense‘gnemen’s,
s‘adresser au bureau du jour.
nal ou au numéro 5641,

aoe

TOR RENT.

House loceed at Pacot, for j

merly Legat'on of Patou, con.
pletely fumished, six
cold and hot
chalet, etc...

TOO,
water, piscina,

For all inquiries, apply wi
thin or x phone $541,



Lown amd garden. Moderne
* construction, well ventila‘ed,
consis ing of large living room,
three bed rooms, bath roam.
| front and aide porch. Fully fuc
nished, Elec‘ric ranger, :etr'ge
rater and water hearter, Gara
ge and servants quoriers.
| Téléphone: 3669.

i
Nice house, at Pacot, with
|







Central Market
GROCERIES

WINES

LIQUORS |

| Maxwell House Cotlea

BOER H eae Re oe

Central Marke:
Brand
American Roast

Colles
35 cone per Pound
“Sandwich
“Board's:



Cold Drinks



Genval Market

STR Fob eRe Tes Rabe ERT ere OE NES:

PHONE: 9126





crating,

INGENIEURS, ARCHITECTES
que sex BRIQUES DE
Oom « 20 om se veudent 4},
BRIQUES, TOUTES LES GA}:

“ig ter. Septembcw 194.

AE

dun actour dontle buaia avait
68 reteouvé a Vintérieur «du.
thédtee ot qui dtalt inutilizé.

love dea protestations, on onle-
0a 4-800 tow lo dernier bunte.
Le décle, on plore solide, dtait
seul dermourd.



(Suie dela Page 2



Conseil Généial de son dépar-
wtement, rentré on France en Fé-
viier dernier, déclara quill a-
volt explora la plus riche 1
gion aunlére du monde, te rol

Gitte wibaiitution ayant ou

dor ala tonna,

Récemment, une lettre d'un
Conselllor Général de la Gu-
yonne motiait on garde lee tu-
turs Lmmigranis contre les dé-
bolres qui les attendaiont. Le

iChat de VExpédition répondit
por dea documents qu'un jour-
nol de Limoges devalt publier.
Rien n'est paru car un cammbrio
, tage a en Hen dana los bu-
veang da dit journal.

Hoy @ ane vingteine d'or
napa wn banyuler de Prtis,
Guatic til araté alara qu &
fait a Vopogde de sa pulascrr
, 0% ce qui provoqua un nor
On, i était an
_ bain de mettve aur pied une im
“porttiiie gould pour explotter
ee mines de infin a la Gu.
yonne.

Le rapprochement de cas
feu lulis est assex troublant..

Fernand BERTAL

is, MON te LR AMY

JQUBNER CHAMPETARE
Mademe Goene:r BALAN e-.

Ti vient & son tour d’étre en
levs al remplacé par une hor-
ne luminouse av rag du sol.

Un poéte fait place a ia he
plore]

Quel jolt sujet de rédaction
dans wn examen universitaire!

Une nouvelle rab, vera lori

Los cherchoure d’or ne recu |
lent pus devon lex expeditions
aventuranses, On a pi aan
rence compte dane le fim de
Charis Chaplin «La Rude vers
Vor, Un fait queleue peu al
milaire west rencuvelé Hoy a

pipe accandale,

2 ane quand 18 hublianta de
Limoges, dana la centro de ia
France, purtient pour la Ga-
yonng. !
Le Chaf de TExpédition, M.
Gougnaux, Vice -

Présiden’ du |



AMIS MATRIMONIAL



Madame Cambacéres Gal genise une grande journée
loume Som, nde Célians Mau chemopdire, Go lo Riviars Frat
rice, gouasiqnée, avise ls pu- de, ly Dinenche [1 Septem
blic, le commerce @. VArmo bre prachain.
dHali, en parteuller, quicile Vous danssrea au ryt
nes) pas responsable des ac envainan du tomeux -fAZZ x
tes dg gon @poux, le Li TOMIQUE.’

, Gambacéras Guillaume Sam, Allaz teus anfoule
de qui elle eat séparée depuls ne ee eee
six mois, Une action en dive, AVIS
ce lui sera incessammen: in PO34 ef mera do inmille,
i en'ée pour causes d’ rOMVere2, pow vos an



yous

rbilié de caractére,





Port au Prince, le 5 Sep:om
kia 1949. dewien, @ la rue du Peuple, a
Mme Cumbacérés G. SAM. céé du Dr. Basile.
tlh BP SDs MORAL YA ALR ls acl RUB Mae TE: 0 na
‘@ @ o



















TOUT CE QUI RELUIT
N’EST PAS OR!










LA BARBEI
JE NAL
JAMAIS VU
PLUS BELLE
TOURNURE}I






VOICE LES CONSHIS OU OZeITISTE

COHTRE 1A MAUVALSE HALEINE,

JE RECOMMANDE LE DENTIFRICE
COLGATE, CAR DES toRtwvEs
BCRERTE gues 9 proaetnt QUE,
DANe ? CAS SUR 10, COLGATE
SREAYE LA maven AL EME



REN AUQUEL SON
DENTSTE HE ANSSE
RDALDIER, JACHUES,
NAVIOUEL ATE
PROPRES WIZQUES,





ABIETS
au cos 7 a
REEtE A
REFRORHER A
cere Se OUE



Coad WE VOIR
BOtas
















netol cantonant 560 grammes ,
















































WASHINGTON —- Dea dé
repporié; de source euariese,
que le Chancelier de. \Tche

‘* quier, Sir Staliord: Cripps ot te
Miniave dés Aliaires Erange-
yee cagkais, Bevin, mer bres
de la délégation englaiss qui,
. depuis bier. poricipent aux
travaux dg la conférence éco
nomique. sur ica cride~ mepase,

















































&
seront. regua cet aprés midi par accompli, . Dok les senmoux
je Président Truman, “& Blotr | out ont suivi, cote fois, on
House. On ne salt pos ence | ay as lo probidmo on -ordre
ye sl c'ee, une smplg visite 4 | arnoesd, i
courtesies, comme membres | penondant A une sétle d’nu
Yun cabinet eran ou 81 TF tron guestions, M, Schumans
fis profneront de colle OCC 6 pigeing,
sion pour discuter dy la crise 1, Que la quosiion dyn pac
due doh. _ te. pow |e sudov astailque.
WASHINGTON ay | wa pas dl6 poste:
lates neg 1% Que. pour la Yougedla
{es Furic ils, s , ve
que Sx Crig . vie, la France In Grande Bre
“* ; tegne et len Ente Unita n'ont
PONG? uk ,
a Pus qu a congulter sux let
duciion 5
yi doumnier, | auenee _ Sarl recurs
marchég nord , eee * Unies.
qmorchandises j Pour quel 2: ven Holt.
WASHING no Jusquie , oh
présent, Gueun d&ail n'a 16 5. Que, daws Ia eer .
_encdre donné gur les deux pre / Parnes ue Heide amereains
. if eres Le pees i per POEL : le France @ r3-
ce écon j greté la Gis sarition du «Pool-
letine, de 150 mvlons de dollars ef |
~ ahing 02 : que, viaigerislablement. af
Fics Ur : les Ecais Usls jagqent inaccep-
ailleurs t table ta proposition de sepa:
annonce « ve. , Elon qui leur est lake, a ie.
. sion se tendra ce matin ' sent une cong - proposition,
é : ' & Que ie question allemon
CANTOR do sera évaqudu au cows des
cours, prOnoRS , tours Whouizon gui seront dai

1 @ Washingo4, mals qui) ny

‘0 ia pas de décislon @ prondre
sae i puleqae, cactuallement, on est
ben vleine phase d'exédcution
| des accords de Londres ef do

: Washington (B Avril}, i

: Cele quision de VAlloma |

' gine donne spas de nen lec :

BONN, --- 24 “| gasion do nex de son 7 |
reent opr . | cent VOYAy dong to Bads Sud ©
* | et dans le Wurtrember Sud,

\ constats qus dans cen deux |
dang une car Un | peys Vesp:tr éfaii bon. Les
ante agonisme é _ sympathies nutionalistes qui

[a> sont révéléea qilleurs, au

cours de ix période éleciorals,
ne Se sont ves moanilentées

i dans ces régions. Les relations

, tne In population alemande

le leg administrations civilee

| ei milltaites francaises sont bon
destag i nog et s'il y ~ ces doléances.
pourront | elles sont nelurcllos ef inévite
pour lx | bles. Ceci me veut pos dire
ha que tout soH pour le ofeax

5 | dans lo meilleur dex mond:s,
be ache #3. Wes ‘ mais tous les efforts gon’ talis, |
doc ee ey sons qu’ll solt d’allleuss jamcis
: svesidont i poné ateinte aux intérdie em
o ajouse a w | Ein
. Abordant la question de ja |
Seire, M. Schuman a décia- |
DW) ré: «Pour les Allemands, cc!
gauche, te question est nouvelle. fas |
D), semble écq plus profonde | qu‘aux élections Us ne se sent |
que jamais. pas oceupds de la Serre, C'est
seo j
_ Finis les Cotaplasmes de Grane «
. Aujourd’hui, la acience moderna fait mieux.
CONTRE LES DOULEURS LOCALISEES
, ‘he Hhumaiisme ou autre)
CONTRE LES INFLAMMATIONS
iper sulle de chute, ete)
CONTRE LES FROIDS
(bronchite, pneumonie, gic)
on emplole :
TIZINE ._
Une seule. application Kanne 12 heures d'effet
Soulugement complet. pour le chumatieme
Guédson garantie... pour une bronchite
x fels goat les avaniages de NUMOTIZINE .. #
“NUMOTIZINE eat économique nt,
ast elbcace —
de Cataplosme par Excellences. *
é £N VENTE DANS TOUTES LES PHARMACIES =~
. edn & wot daca 9 gue pos)



a



4






“France ent tba jail
Ie question at ced, nen pos y-
dawoment-& couse du fezzan-

La: question dua Coloniag’ i-
talennes sera ovidesnent tai
Go & Washingies, malt ren
nee axtel6 pour Je “Moment |
Laceord Bevin « Sforsa partelt ,
d'une bonne inientiom mais
cottaines nations sont vexdes |
déte placées devant un -iait

























i |









dans ia galémicus dlepicrais
que tele guieion a word,

«La Sarto, cst, depuis 1947.
régle par-un alatel quel og G16
inséié deme la const tore ser.
sone, Vole a le perkimen:
gorrdis’ quia éie Nbroment dle
ig @ novembre 1947.00 stecut
ropecle ML Rober? Schumann,
préciue:






1. Indépendance politique
de lo Sacre & Tégerd de TAllo
pation.

F ro‘s ot poliiqne exloriourg da
j le Sarre assucdes pay le gou
i veramment franedin.
| 3. Altibuiion & on repeion-
ltont de la France. Pun pouvelr
ba de teglenentalios peur cieu
j rer une union douunisee, mo-
nételre ot économique avec ia
France at d'un drolt de con-
idle pour aseurer le atatutn,
M. Bchumensa covpelle ensul
to Part, $0 de co sta uk qui
etdvoll cue les écolos enmelgne
front Ja culture allernmde e¢
lanes hongeles, engsige
ent cul conribucr: au déve-
rieppement dea relations cullu
i relles entra la France et le Sax.





/
Ie
“En vetia ds cn stank Our
aah M. Schumann, ia Sarre a
a6 dérachée da le zone docen
ipeton foncclas, Elle ne dg
pend pes de la Constinien de
) Boon ef ng Bours pas
les onze larnder de }
gne Occidentale. La question
serroise, enfin. n'a pus ét2
évoqués dina las accotds 4
Londres sur [Allemagne

| juin 1948,

Nov a dens comedc.ciion
ls plon os ematiounh

‘s'est upposé





de





















lo Russi
& tout récvlerenl

lee Eta = Unis

| puletion sarreles,

i un: olution provis
| ilérg ‘errite tale,
core 3
disoms pour
nous le disco!
honiléres
‘da. VA

«Les roc

L tutes

z

i deg fon léres
YAlemagne

3°Pays Bas
io

Tol Ge

jos-mémes,



: ond».
M, Schursenn

ela Fe ance





cHugue & Pagad de a Ew
re ot dale Cast

{ gone. un?










mie cries: Ue
conomlss de} la Sarse ¢!
Frence gant complemen



|

£ DANS

ha pneu



wee:

rae apne les
qolles oxbra SOF
yes Fouls geek

Aeneas
ea

ba ‘fests



1a

remps ue

parted.



2, Délonse du tetriteiry geir-













de,





ANT WACHETER E
LOIsiSEZ Fi

woe TRAN SPORE,

pte woke

Fi SK Tires

fort au Panes, Holt
Disnibuteur

MELLE-S. WAINRIGHT
| REVENUE DE CAHACAS

i








sonora ne

§
Hier, aprés - midi, par la

vion da 4 hres cat revenue de
Coracas, Vénesudls, notre
cha-mante amie, Mademolzel
le Seretia Wainright.

Melle Wainright a passé 9
moi & Caracas of olle s’ent
perlectionnde dans Vérude do
ja langas ospagnole,

Avec une toile epdcialité, i
n'y @ pas de daule que nove
ome ne salt ies ule au
pays & Voccasien de VExposi-

|
|
|
|




Tous nos compliments 4 Ma
moiselle Seretie,



TI EST IIPNE ASE TA IIS AGE 9 AAS ASI

, «LA NATION»
| NE PARAIT PAS

Notre coniére «La Nation>

us demandg s‘ounoncer 4
« lecieurg que ce journal ne
pas servi quioue bun £ par

ie d'une ponne de lno'ype.



Hoirg le plus prospére de tous
es terdtoires allemands.
M. Schumann abordé alors





« Sarre Gu Congeil de Euro-
pe:

a) ait lagique, déslare til,
Gg nous demandiong que la
Sarre puissa Sire associée aux
revaux de (Assemblge Consul
uive ewepénne, La Sacre
niest paa wn Gat soaverain,
1 c’esi vied, poursuil Je Ministre
frangalg, mais c'est vrai cus
si pour Allemagne, dont Ia
i validiié de In fuiure candida?
jure n'a pag 6@ disculéa.

Certes, la Sarre ne pout-
rq pas é%_ sdmise aver les
mimes drois que les autres
, Eie’s, souvercdins. qui sont
amembres avec plein exerci
ce», ,

eLe tex’e du sialut du Con-
sail de l'Europe p:éveit ju3'e-
ment pour (Allemagne ef pour
ja-Satra Yadmission dg «pays
ageociés», qui ne peuvent pas
Sire représentés au Comité des
Mniwres du Conzeil, mais qui
peuvent sléger & \Assamblee
Consul.ative,

eLa candidature de la Sar-
re cu Conseil de I'furop2 ne
présente done aucing diffictl
ie nous devons —~ e} c'est un
devoly & Pégard de la Sarre —
possr un jour sa candidature
i NOs me Pouvena concevolr

Wp LAllemggne sou admise,
ales que Yon ésarierall la “7
ex, Spey









“CHAQUE p VOUS



CONSTRUCTION
Pour travaux de
gonsiructicr 3
gh da afiettal-
gone et la tret-
Hon sent nines
gales. Les Pas
gant Aeaites ope
hapisisrnont pour
Beater BK COR

grares et agate



pra




@ Ro ane
jes



~ ae
eee ae ba we eink
aa mort pins do
“) pable.







PELLET ERS EAE LNT ALLO t

La Sarre est certainemon: jp ter”

lc question de Vadmissicn de |
jnoissent quil s‘agit la seule) ©















Guile}
cossus dea douanes amdrical-
ines afin d'éviter des pecies de
| tompa pour Ventrée de ces mat
lchandises, La réduction- dea
Harils, qui dépend du congis,

wentrerait pan dane le cadre
ide ces discussinns;

3, T‘nesnuplissement de lac
cord Anglia « Américain de
| 1046, ofin de pormette a la
i Grande - Bretagne d'empécher
lYentrée de certains produlia a
mdricains en vue d'dconamiser
des dollars:

4, Vaugmontation éventual
ile des achata amdésiccina d’é-
i tein et de cooutchouc dans lds
| dominions Britanniques;
| & Lacorolgsement de Vaide
i
4
\

Fn Vue dune...
|





ameéricaine aux pays lels que
Vinde, le’ Pakistan, la Birme
nie, lo _Meteiaie, afin de sou.
‘Jager leurs bescing en dollars
qui génent également lx Grem-
i de - Bretagne:

1 §. La recommendation
principe de la convocation de
nouvelles conférences visant
‘abuisser réciproquement les
i dyoits de Douanes — ces déci-
Lsions étant sujeties G la ratiti-
{cation du Congres et des par-
blemente de Grande ~ Bretagne
bet du Canada.

| Les milieux informés recon-

i
i
i
i
j
i
i
'

ment de mesures d’urgence
i que la coopération &
me dans le cadre d'une nouvel

le commission économique fh |
partite pourra seulement, dons |

| Pavenir, prendre les mesures
| supplémentaizes éventuelle-
ment nécessaires.
| Les milieux informdés souli-
| gnent que lq dévaluation de ta
| tivre, bien que préconisée offi
icieusement por de nombreux
| experts américaing, n/a pas,
pour le moment, fait l'objet de
| discussions officielles,



LE BULLETIN DE
LASSOCIATION MEDICALE
HAITIENNE

Nous avons regu le detnier
numdro,. celui d’Aofit, du Bul-
letin de VAssociation Médica-
jle Haitienne dont le Comité de

Redaction est composé comme
* suit: Drs Constant Pierre -
i Louis, Mourice Charles -’ Pier,
ire, Athémas Bellerive.

Au sommaire, des articles
des Dre. Jean Perrin, Maurice
Armand, Louis Roy, A. Lévé-
que, A. Miot, etc, ete.

Le numero est & Hire.

Nous remercicns pour

racieux envol.



le

'

du f

jong ter | °



THAVAUX PUBLICS

Les dermiéres oversea do Ja
semaine demiée ont vend
presqu “sapraticablé la ruelle
























jordines, Automobiles at pid :
ing ny accédent qu’aveg pel c
ae, ot lew hoblian a de ca aut. ir
tour s’on pldignen’. fe

lh en & eupdrer quune édqui we
pe sora envoyde lo phis Wt a

sible pour low reparations

i CHARTNOS,






TONY KHUAWLY

Nous no‘ons avac plaisir Je
gromd sucves quia amparté te
jeune Tony Khawly cux dar
Somp abil
dy YA

nipta oxamens de
6 ade Dactylographe
cadémie Gommorcicn?. .
En effet, ih est parm caux
qui ont obtenu lea plus forts |
| notes. .
Nous lui présen‘ons nos, vi

‘len gouvern
ves fgliciations,

Hennent des ol
Heipont aux ty
tions -- Unies ef







UNE FETE DE CHAHITE



|
|
|
j
SUCCES DE
|
|
|
|
|
i







En vue de Yuchéyemen! de ea
| PEgliss StCharles, un giov- 1
pe de grande fete de chazité, le 18 ex}
Sepiembre prochain, & Carre not
our. Chacun cst pré de con qe
buer, selon sea possibiiiés, ten
la réussite de cette fete, en He
nt son ohols, si minime ae
Les Estes d® sous- lo
| on, visdas par le Curé do Bi
l Carrefour, cuxquatics i vo s fa
esi demandé de fae bon ac me
i cueil, geron. misea en cireula &
| tion. ies
LECOUMITE. ) Peuples. en mene
| guapietevemnimutnmrercmereemein | le voix vighaats
| AVIS DE L’ADMINISTRATION | 2euls, bres,
GENERALE DES POSTES qui, lorsque”
| Conformément & le loi -du voudraleat 2
| 28 janvier 1949 publiés au Mo ,
' nileur du 24 Février créant un | 9eRO85 ide ®
| timbre spécial de Cing Centi. | luttes politiques
imes de Gourde & apposer o- ee Yous 12m
| bligatoirernent sur tous les ob | Pune fapon
'
i

jets postcux, l'ADMINISTRA-
| TION GENERALE DES POS.
(TES porte & la connaissance
| du public et du Commerce
‘ que la Secrétairerie dEtat du
| Commerce a tixé la date du
120 SEPTEMBRE 1948 pour la
| mise en circulation de ce. tim-
| bre.

| La surtaxe sera obligetoire
[Jusqu’s épuisement du stock.

volome des ¢

Besjomia
TUM

DECES. “Du |



Mme Jules
gard Nicol

|
|

Tous les envois déposés &
cette date seront frappés: d'un
seau portant la mention «PRE-
MIER JOUR».

Porteru-Prince, le 7 Septem
bre, 1949.







(u Une NOUVEAUTE dansle BEURI

CLOVERBLOOM .

POUR LA FAMILLE...
POUR LES HOTELS...






LE BEORRE

tet +







POUR LA VENTE AU DETAILS.








LE BEURRE






CLOVERBLOOM








CONTROLE PAR LE GOUVER NEMENT

Cest un err






Pe












OS 8 2 ENR Ra.



Full Text