Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text






















































tg de leis dbposés par je BA.
eee de (Education Mations
nous envisegeons ‘seajeret
ot cen relatifs & lo Le Cale
2 Nationale de TVEnseigne
ment pablic, 20 lo Caisse du ip
oxi ot du mobilier seolaizes,
Ou'l saglase de projets pil
gga & caracre personnel on
de projets dordre public engl Bit
sages par um Beet fonctiogmci
ye, homme c esp o

a pose inveriablement ie



économiques geractl.
sprit sériews at logi

yaoyens
yise tout
Void les considéeranta:
que les be.
% et Eepérctite
ant YEee &
le développement
é@ lécucetian metio-
noeptions les
plus houreuses egperaentées
g UVvera pPOye COPMELSS;



jerant








rig OY
OTS

6

va sistance sociale





iGugmentation du
ingtituteure:
acquisition










ds ree



nes POUT
dentretie



Facquisition du maté
des écoles

gi de Poctrot

He) spor
de subvention |
Gax scoles privées qui méritent
& demandent lo aubvention.»

tA. 3 Lea Caisse eat alk |
toentie: |

‘Pat un apport budgdtaire |

}
j
i





le prodeult dune texe
chaque clioyen ef va)
1S centimes & 1 gour ,





Sant de
de x




“ pur une taxe de | cenizne —

de gourde sur chaque article
de lo petite industrie exporté.
@ par une taxes da 10 cent
chaque jeu de cartes
roporhe
© per une part de béndticae
Vne loterie imermationale:
* par le montent des tezeg
Pour Lcence enselyneraent
Blvd;

3) par le montemt des taxes

Pour licence deg casociations
culturelles.,

Conti

Fans ®avinagés pour alimenter
lo coigse sont on général des
impositions tea legires at
cerains cop état preld-
vées sur certaing ebjets tele
1s cartes & jouer on xe deman
de 2h ce nest pee une ecemdlon |
de rédemption qui est ‘elferie
8 joveuy





SUR {'EDUCATION NATIONALE





lrable de

soe eco

i ele,







@ on le volt les mo |



Par alien LAUTORE
HED we



Poursulvant Yémda dea pro- | emple de contribuer & une. bon

ne actions l'éducation de la
jeauesse, semble qu'll a 4

| Spitiueux, c'est une faute iu
engin dommer méme & Vivre
Vocedsion d’étre. ville’ en
payoot pour Yéducetion. ~
On ne prend: janiaix trop de
précentions quond 3 s'agh
Vadminisver Yorgent dautrui,
eetle -préoceupation reasort lai
rement des articles suivants:
4Art 9, —~ Lee ole membres
du Consefl d/Admminieration
soni- des fonctiinnaires pu-
bles, nowumés par le Président
dele République, d'accord w-
vac le Secrdétaire d'Etnt de VE
ducation Natiendle, ou eur re
commendation du dit Secrétai-
re d'Etet ot wprds consullation
abliguice & ta mulel-ovee la
Banque Mationdin.
> «At 10. —~ Fous les mem.
bres du Uonsell d'Adminiatre
fen sont solidairemen? reapon
eubles au méme degré des as
jes administratily inhérents &
, leurs ionctions. Hs sont comp
bles de deniars publics,
cArt. 17,
jonnée aux membres du Con
sell d'Administration et au Tré
| sorler, dans les trois mois qui
suivront la cessation de leurs
fonctions.
Cette décharge aera donnée
por YEtct sur le repport favo

i
i
ps omid Une imposition sur les
[te
| oo



i
;

leworable da Comith da Con- }

Louteur du projet pense que
% oporalions ae leront propre
ment et honnétement, cussi
évoit- il un comité de con
wéle:

vArt. 20, — Le Contrdéle des
opérutions de la Caisse de |
meure csgurée perun Comité

Be conttle compose comme
| pult:

2 Sancteurs désignds per le
Senal, 2 Députées désignés par
@ Chambre,

i Représentont de chaque

HMinistere, 1 reprézentant de
_ YEglise catholique,
i Représentant de lEglise |

Protestante, | représentant de |

lo Presse;

i Représentant
de Cassation, |
du tribanal Civil,

1 Heprégsent de In Chambre
de Commerce, 1 Représentant
de lo BN. BOB

1 Représentont du Corps Mé
dical, 1 représentant du Corps
de VAsrociation des proles-
seurs, 1 représentant de IUni-
| versité, | représentant de le fé
| dération du travail.

dy Tribunal
représentant

Notiongle est de droit Presb

dant du Comité de contrdles.
fl n’y a cucun devte qua lea

reyenug Grovenant de ceg di-

i verses sources sérieurement

administéa comme prévy il
peuvent éire d’un conceurg im
portant et contribuer large
ment & lo crdation de cond!
tions mellleures d'éducation.
Ceux qui savent regarder en
face les réalités halilennes ne
peuvent pas ignorer V état ic
mentable des locaux et du

laicqres tant urbaines que rurc
les et ont di, avec un serre-,
ment de coeur, les comparer &
jeoux des¥écoles nationa-
{tes congréganistes. L'adoption
| on projet suivant curait pour
| eau de metire fin & cet état
dintéciorité accepié, chen bul,
| par 1 Vhaitien maltre de sea das
w Seastdérant que les be-
seine croiseenta da loewus sco
| laires répondant & leurs fins
posent devant TEtat un re
doutuble probléme qu'il ne
peut espérer résoudre por les
voles budgétaires nortnales;
onsidécant quill y a leu
dans cee conditions de -weuves
Wuasres waticea” de teverua
pourant maeatra: That en mest:



sete ages eat

; (vols sullo on édme page)

— Décharge sera |

la Charabro des |
| Comaptes et aprés consultation *

“Le Ministre “de Yeaucetion |

‘[UEspagne et les
110.000 ‘revoilleurs,
hoitiens

LE PROJET pOIT *
ETRE REJETE



ia. semaine . demiéte, notre
journdl a. consacré un entreli-
let & la demande produlte per
le gouvernement espagnd!
dengager 10.000 ouvriets aoti
coles huitiens. Et nous avions
ajould que cette demande a &
%@ auivie d'un projet da con
fal soumis & Vnppréciation
des auicrités haitiennes.

Cattle diligence inige par le
gouvernement espagnol 4 1
gler rapidement une alfcire d’u
ne al grande importones a pa
Tu suspect ot hubile & plus
d'un, et nous avons juge utile
‘de sonligner por d'autres pré-

| cisions lez réserves que noes

avions précédemment faites
| concernant toute sortie mazsi-
, ve de nos compatictes,

Nous avions, en effet, de

jmendé si uma dmigretion de |

| nos ouvriers agricoles éiait re-
| commandable? .
| Quelle que puisse dire ia grecel
16 des problames que posent
devant la conscience des diz
[geants haltiens, la surpopalc
j Bo du pays, la course iolle |
de nos terrea arables vers ia
mer, notre sous - production c
gricola et le développement
Jent de Vindustrie baltienne,
nous ne devons pus exposer
un seul hoitien & une diminu-
tion morale ou physique sur e
ne terre strangére.
Selon les nouvelles informa
‘tions que nous avons pulsées ¢
. bonne source, la demande du
| Jouvernement

considérer, “

Voici d’dilleurs un déiail &

iditiant du projet de contra:
jen question: Lea ouvriéra
i
{

condults dang ume colonise ec
pagnole située en Abrique. en
vue de Gavalller la texre pour
wmopies Centreprises diences |
por des eapugnols. Tout comp

ite felt, nos braves compririe. |
revema |

ea ncuron! comme
jmenguel net gquune mince ve.
leur de guotre dollars,
| ment insulfisante pour



: | dittérents besolns,

Hy amieux, Nous avons
‘actuellement sous les yeux un

‘bulletin scientlique intermade |

inal qui publie des informe.
; tong statistiques sur les



pri

‘poles maladies andémiquas et oy

ite tox de la martalité pour
| chacune Welles dans les colo.
“hies espagnoles d’Alrique.

isé —cetie mouche qui derme
la maladie du sommeil, — x
| ctuse des ravages incaleule
i bles,

A bien eonsid@er “les cho-

espagnol n’eat
, pas du tout recovable volw o |

i Nous y relevons que le Tee. |













grinci =



No. 22.789 wm JEULI He

AOQUT 1949

| JEAN PAUL sara - tes fats du jou & PBtanges,

| A PORT - AU ;

| H ast orvivé co moti, | NOTES D ECOUTE
| ee

to

Se motin, par un avion de | Caste - Fleuret a Saigen.
ht Pon Amerioun Alrwerys, est
arrivé & Portow-Prince le

!
grand éerivein fongala Jean - i
i

*Le Ministte de ia France
d'Qutre - Mer, ML. Coste - Flow
tel, est actucllement & Saigon
ou i est arrived en avion di-
‘manche dens la meetings. Il
i siege au Palais Impérial of U
'



Poul Sarre. Ht est eccompe.
| gee de Me Dolores Varret
G Berenceich.

Serve a déclaré O'Yun dea
qa n'dtalt fos dens

. imermbies de son Gouverne-
vention de prohoncer ue

: jment Tavait, auporcvant,
ence en Heit <
" | pawsé les troupes en revue.

Cerendant, nous © pengons Ce voyage n'a a cctrae
ree Patitenr de «Lag Chemin are politique. Ce n'est qu’ime
hon le a see han Se faite remise de politesze.

AES oe ‘Sor Ben. Le Ministre suisira occasion
5 = - Paul rire posse u- pour rendre aussi une.viais, |
a 1 7 et est ay nom dui Gouvernement ~
Bescencty : Y

adu ca Splendid Hotel Francais, tant eu Roi de Laos _

iWnion Nationale des Ecri. , qu’ colui du Cambedge.
vaing lern certainemant le meil |

leur cecueil 4 homme qui oc
cupe ane plese de. premier
a lWitérertuze de ce



i
i
5
f
}
;
i
t
i



;
:
!
j
i

Chong Kal Chelk en
mouvement, —~

phen Sees

La démission du Maréchal










+ siden! constitutionne! da ic
| Chine Nationaliste n'est pas
| une retraite délinitive. Le Ma

préchal continue 4 gouverner
sous le montecu, en partail ac
cord avec son guecesseur, Et
| est a ses activités que Yon
_ doit, dit - on, le redressemen!

de la position des troupes lo-

e ve grande ‘échelle yolisies en face de lu poussée
du tec: Dang | comununiate.

u poys, cet |
& pris le cara
vere d'une réelle induswie, no
« beéonie, Maori At
at dams carte



S SAISIES
4 temps.

fay








Dimanche et lundi ila eu a
ne trés longue conversation a
vec le Préshlent de he Cords:
D'aprés le communiqué qui en
« rendu compte, le bul da
cette renconue sini de s‘enten
dre en vue de coordonner une
actipn conte lavence commu
niste en Orient. Le Mardéchal
avait eu, quparevant, une en
tevue avec le Président

setlac |
i courant d'échon
imporiées,

i tabecs indigdnes
SU est nécessaizve do
Philippines qui, comme on le




ee temize comple, ou moyen i fs
, Penquétes adtoltement con. | BCL, est acueiement en route
2, dea cerasea de cette re- | Pour Washingion.
cradescenca spontunés dela! Pout . dire sommes - nous a
des cigareties, | Ja veille d'un Pacie du Paciti
de journaliste

ons comunchde cussi de sou

ses, nous sommes lercds de di- |

we galt tiple polnt.de vue se:

ide contrebunde.

nitaie, dconomigjue et matériel |

la demande * eapagnele eat
bequeaup molng avomtageuse |
que celle preduite, 0 y a deus

j
:
one environ, por le gouverne- p:

“ment hollondaia, pour ia Gu- |
yonne Hollemdalse. Or, cette
derniive a 416 eatégorique |

[ment rejetée pur le gouverne

ne commission dg techniciens
holtiens délégués sur lea Heux.
i! Notre opinion est-que, le nou-
velle ‘demande cara un sort i
dentique, dautent- que par
la volonté agissante du -Préai-
dent Estimné, la main d’cauvre
olgive quelque dense soit - e1-
le, peut toujours dre récupérde
& traverse le pays of se pour
sulvrent sous peu, d’nutres
grands travaux.

Nous noun proposons d’ény
diex bientét d'autres ospacts
de la question,





ARRIVEE DU MINISTRE
MAUCLAIR ZRPHIRIN

Lundt, est renté.& Port. ay -
Prince, M. Mauclair Zéghicin,

(Males Chol & le Movers.

Sines reneclgnoments sont
ee vet poate

poirin vient pumas dn Maid
aes conge ehauel, .

i

i
t
ment actual, aprés rapport d'n
:
f



annette






| que ce qui, sang miracle, au-
| ralt le vertu, dinposer une cu
é2 du service | tre tournure cux événements, |
ia Regie du Ta | susceptible non pas d'enrayer,
mala de ralentir dans une cer
taine measure Vavance anterg
des communisies,

mois dernier; ih |
done plusieurs vil
jes agents de |
de 2.000 dat

qurehes en débit eur
marché belden cu moyan

|
|
=
i
i
|
i
|
}

(LE CONCERT
FRANTZ CASSEUS



ae

Tout porte & orcie qua’ le
ner] de eetie contrebunce ga
nouve G Jérémie, Tivuron et
Ange-d’Alncalt of a été ecisia
la plus importante quamtité de

cigarettes gtrangéres non con
, tolées por !'Orgemiame Com
pétent de tras longtemps.

one telt pas Yombre d'un | séus a 616 aussi une revéle

doute que parell fait est per | tion pour le public haitien. ft

pété on détiment du fie et |g prouvé, murtout en notre

que la surveillance doit etre | pays ob cet instrument n'a pos

plus vigilonte dans les porta encore yecu toute faudience
{

senate, einen

Ceuxz qui ont ou le bonheur
Wétre présente hier solr, au Pa
romount — hélas, iis n’étalent
pas nombreux — disent que

| Frantz Casseus leur a prouvd
f



un plaisir qu‘ils n'ont pas eu

piles: caverts, désirable, que kx guitare peut
wusal servir et avec bonheur & |
interpréter la haute musique.
Sentiment, dexiériné, maitri-
se parfaite de son instrument,
tellea sont les qualités majeu-
res por quel se caractérize le
talent de Frantz Casaéua qui a
erraché des appleudiasements
entbousiestes gu public, tout
particuliérement dema Vinter-
: prétetion de Ia Senate de Far %



1ISS GRIFFIN EN ,
NOTRE REDACTION
Ce matin, en notre rédaction,
rene a rencda visite notre dis |
tSgpise congénare, Misa Grit-
in, qa’eecompagnalt M. Em. ;
memvael Gobriel In. Frangois. :
Mise Grillin, avec qui nous i
wrens 6 quelques mingies d'a-
sréatie entretion, eat envo , nand Gor (meneut a
spécidla da YUNESCO,' de la danse espaquale No 5
* yum Wa préperaiior dea ma de Granados et de Fremolo de

tértels pear Venve! enseignement dea - Tarrege, x
odaltes,

‘Ele possera environ § mols “Une tds agréable soirée
en noe Paya, pour Inquelle nous n’avons

out en le remerciont de zon | que des Wlicitations et des re
dhnable vielte, nous lal présen | merclenienta & edresser &
tone noe vouur Wheureuy 9G. | Frante Cnesdus quia un bel a

~| Jour ot de tructueue besogae, | Yonie devant lui, Las

a regu !Empereur entouré des’)

' Chang Hai Cheik. comme Pré- |



des ~





Fran Cas |






ronda), |

, le Gouvernement Polonais
et jes Catholiques.—



Le Gouvernement
vient de promulguer une
j asson curjeuse. Ella condaz
ine c différentes peines tran dh
jres, dont ia peine de mort.
tous coux-la qui tenteraient de
| fomenter
querelles religienszes capable:
ide troubler la Paix o1 d'atten
_ tor & la couverainats de PBiai
; On zoli ce que cela vaut dire.
| On erat généralement qu
_sette mesure est une répons

energique et calégerique a

“décret d’excommunication d.

communistes et des commun:
| Bante pris la semaine derniére
| Par sa Sainteté Pie XI.





i Sanctions énergiques
y & anéritées, —~

On noublie cortainement
‘pas qu'une certaine aflaire de
gaspillages et de détourne-
jments de fonds publics avai!
rlerriblement alerié, i Yo
_ meine de deux mola, lopiniar
/ publique francalas.

Le Gouvernement avait pri
‘alate an mains, et le Min
de lo Justice, ordennéd unc
nquéte. Le résultat de cetie
| cnguéte gyont revélé de gra
| ves ierutes dea la part de cer
' tuine fonctionnaires, le Gouve:
pmement a. Lamédistemant pris
; contre eux lea sanctions recor
| Bues indispensables. On a’as
| exret6 & deux sortes de sanc
' tons: adininistratives et péna
' les.
| Sur 848 fonctionnaires et em
‘ ployés poursuivis devant





i
i
i
{

les
tibungux, 144 ont 61 renve
yee bors de cours et de proces.
(Les autres ont 416 condam-
,nés a diverses peines: Empri
“sonnement, amendes, domma.
| ges intérate,

Quant aux sanctions admi-
_ Dlstratives, elles atteignent je
| total olarant de 844. Ty a
dea révoqués, dex exclus tem
| Poraires, des rétrogradés, des
| déplucés, des blames, des sus
1 pendus, ete, gic. Ca
i On note 260 révecations,



LOPE MID DELL DOOD ODOM DD EHD (RR. Dhaba nappomponopet

( DEUX INPIRMIERES
| amennes DANS: UN

| HOPITAL DE CHICAGO,

Selon lea renseignements

; qui nous sont parvenus de la

vile de Chicago, por Vinter-

imédiaire de notre collabora
teur Maurice Sixto, deux In-

i fimiéres haitiennes ont até em

| ployées dons un grand hépita}

| eméricatn: le «Oak Forest Hos

i pltals.

Q sagit de Luctenne Syila

| diplomée en 1940 et Fernand.

| Sylia, diplomée on 1945. Elles
j ont d& cet avantage a le gran
' de sollicitude du Decteur Eugé
ne j. Chesrow pour lez hai-
_ ene.

) eOak Forest Hospital» est une
Institution de cing mille ine,
qui prend place parmi les plus
grands hopitaux des Erin . U-

; tae,

i__beeur instaliation a 44 lalte

; 1 Vendredi § Act 1949,

Nous présantous & nos distin
guées compatriotes tous nos
| vooux dg fructuoure besogne,

i
|
i

}





| SI LES ‘Erronrs

nous’ En vous Y
ARONNANT

Poloncti:.
Foi

ou dentetenir de. |








#. 0, BOK Am 185.

metic

| Lettre ‘de
New-York au
«Nouvelliste»

|
= do PAgenen Framn-P cam
i
|
|





PAR AVION
tAnolin Havana) wn Mowvaliterss

WASHINGTON. 10 Aodt, A
FP) ~~ Selon les cercles aénd-
raloment au courcat dea cow
Vanes de Yadministralon, c'est
weus le forte preasion da M.
Louls Johnson qe le Dépacte-
mont d'Etust entreprend, otic
comaines mame, la défini io.
de la nouvelle politique des E-

| tate Unde & I'égord de la Chi
| ne at de toute Azle.

La visile de M. Quirine. Prd.
sident des Philippines, « Wo.
shington, est évidemmon! une
relzon do plus pour jes diz
geante de la poliique extériow
te dea Etats Unie d’essayer
de résoudre ce probléme vial
pour Vavenir de ia position des
Etats Unis dans le mondo,

M. Quirino, gu! x pris Ving
liddive d'une allience dati. com
munisto du Pacifique, ne cou
dra pus repartir eens savels ce
qa'en pensent tee Etats Unie
a eurtout de quelle manidze is
miondent y pasticiper — que
se golt dane le cadre d'une
vombine«dgon encore mdétemi
aée par Je Canal da FO. M, U,
ou autrement,

Main M. Acheson, selon !~
méme source, curalt préticd
femporiser. Dana Yopinion du
Secidtaina WEta, et moig:é
teus les actes d’hestitie de
Meo Tse-Toung, mieux recur
dreit temporiser en attendant:

lL. Worganisation de la dé-
fonse occidentale;

2 Les possibilités de jan.
partion d'une réaction chino:
s¢ antl - communis’s, gui ne
dolve tien & Tchong Kai Chok
a aux notonalistes;

4, Lévolution de la situa
don en Chine, domings por
Mao Tae-Touny.

Toujours selon les mémas
yources. M, Johnson ee serait



'

evens hwo prennne se

peony nennayainanmnenphstnahtevnn ae eer

~ublica ion du Livra Blanc wur
iia Chine. Le Département dE.
| tat a dément, Ny a quelques
s3amaEnes. ave le texte priral
| {de codosumon? alt 6t6 adou
4 sux Vingiatemes du Départe-
| nent de le Défense. Quolgn'il
{ o2 sot, des drallicmenta entra
> Déporlement dt at at le Dd
vorement de la Délense s’an
} sont suivig, algutaéa sur cor
| teins problémes por la grande
i



difié-ence de personnalitye en-
tre MM. Tohuson ot Acheson.
Les ennemis du Secré aire 4
la DétewSe tut reprochent de ne
jamala oublier quill fe le
qraml pourvoyeur ds fonds
pour le compeene dleciorcle
da Président Truman, en no-
vembre dernier, con mérite 6
tant d'autent plus grand & co
sujet que lo populerité dy Prd.
sident état clors & son plus
bas et que, bien peu des cucu
tea proveyaient pour lui 1
molade chimes d’éloction,
Selon lee mémes mivoux on
core. une divergence de vues

ks demande por le Maréchal
The dachet oux Etats Unis fu.
he usine compléte de laminc
¥ 6 quelques mols, Ye Prée
iret Truman ot coer de sea

{ogi auto om do pega)

Seve

_2ppe26 mete sana suceda & la



faa ee
: AEGisnieRy.

la Cigaratie dea Eiéganta

“GHRONIQUE HEBDOMADAIRE
. BCONOMIQUE ET FINAN CIERE
Por Georges TILGE, BL . . 2

DE VACBUCE FRANCE - PRESSE (HAVAS) : ag peas AS ty
sBSCLUBIVITES BOUVELLIGTEn : : DES VOLS A prix REDUTT SUR ATL ANTIQUE

ED | rn PENDANT Leven,
re ottobre

Mew Tok, lg | wakt 1948. i gnies pendant la premiérg moi aux corsion tan: _ ne, des jarils ené-

ces . $46 de Vonnde. n'était que de “ion w enyyen 25% sur leg aff Pune. réduc-
La note d’optinisms, donnée | 5 4p pour cont inférieur & celui veront do noaveta esis 22% #1 relours nomeaux,
por Yannonce icie le % AoGh' gy premier semestre de 1948. Hgnes emsmtentionss, sues per le KLM. gu: ies
par le Conseil de Réserve Fe Lea industries du fer et de I'c- ” Copendoni, cat's F. eum as
déial que les piéle commer psiar sont de nouveau en téle Fiteae de
_ teux por les bangues ei au de iste: leurs -béndficee son!
“* ges insuitudons: ae cred & denviron 50 pour ceni supé-
volent -—- pour la premiec i's rieurs & ceux dea Pan dernier.
depula .28 semaines -- aug tondia que lindustrie automo-
bile figure en bonne seconde
place avec une augmentdtion
de bénélices de 43 pour cen:
comparé gu premier semestre
de 1948. Toutefois, I convient
de noter que ces: & parir de
Mai dernier que les béndlices
des entreprises industrieles

ont commence & bailsser.

{ Autres factaure qui 3em-

j blent appuyer in thése des oo














ment pa jo Conférence de EL ALT.
"VERE en ¥ spapur ete agrés erties wae
geuvernen KEW s

. AL, &

Sporebetion des dilercnts



Shri,

Ronse } “‘conee dernis



menté pendant lea sepl k
terminés le 27 Juillet
quelque peu mitigee par |.
que le nombre de chomeura
aux Eiais Unie a deposed. ¢
dunt le mois de Julle
_ ihe te 4000.00
sétedt pus produite
debut de 1942.
Les préta co:
en elel, balsse
jerrompue pen
nes, juaqu’a o
de, we Heke














~
ERIENNESS,
f qovaits, NEER es

LA PREMIERE tt















&














timisies:
Les industries de coton, de

a

®

ere te ee
7
a ,
Matar tes ~*~ aw

“4
gS
5
a
a
2
®
Hi
5
&
ay
ray
3
é

2



commnendes de Me. part Ses con

TUNG,







nek
te

oe

& qu'il soutienat La SEULE Bitre Allemande de

|
récolte nouvelle G U1)
12 cents la iive, |} = Qualité d’Avant-Guerre, la
& un cours lagere- | |
intérleur @ celui du sou | [)
récolte précédenie. |}:
de ce produit eath {1
“ui que si le pris du coton L
; h
/
A

|) CONNUE SUA LE MARCHE DHAIT DEPUE PLUS DE 5 aw























en mesure
tendance a
préis, pendar
~minége le 27
rarnté de

ae



avec un pneu



seblement




plus confoxt
plus passe pression.



Vous rouleree
DAIR, a une
EXTRA SUR DE:






SSE8 PCS,

gouvrerment:



$0 ANNEES



Glee de colon a al- <
fuer las plus bas. i Lee
ri ie ”, ee
tes pour | commer reanta | EAIGES LA EIERE HOLITEN |
de Nowl, eis e New. 4 .

EN VENTE PARTOTT














z exrrerers
: tours oO a
GRANDE SECURITE: Une

WOME
plus grande traction, démarra-
ge facile, arré, str, Une pro- . ‘
tection paienige contre le dan- ne cam : oe
ger de chaleur interne. _ oe me
PLUS DE CONPORT: Unr Distributeur en Haiti:
pression basse absorbe len EXIDE sto “ .
bruita et chocg de la rou'e. Vo RAG :
yes le Pneu de Séeurisd & con E BATTERIES STATION
duite douce. Port-au-Prince

¢ geix des impri-
be, Par conte, cer-







: Ba tb 4 eure font re- |
morgue gue is comaide | WF SONT=ILS DROLES
nea de Fautomne commence & |] CES AD ULTES?

s8 manifester vere cette dpo-
que - ci de Vannge st que ce
qui est qualifié de reprise des
allaises textiles, n'est en réali-
te qu'un relour guy habitudes
scisonnieres.

SN de



aii











les con
Ont prs ce
fir plug de 675.
foi. A noter
tlon tmensuele
de Vhistelre “»
taobiie ome:
en Avril 1929. 1

RD ny PEE,

Deux pour Ua
Un déliciteux
PUDDING ROYAL!



teurs de économie.

Les cours des~meétaux non
ferreux ont déja haussé. La
demande pour je culvre est si
". forte que les experts n'hésitent









pus G@ pradire une nouvelle
herusse prochaine du cours de
ce métal

Le cours actuel en est de 17-

' Wolk sulle en Jéme page?



méricaines
ig revenu



REED OPLLEPGOLLES rd Ltt ARERR IRR IIL ILI...





N’oubliez pas—faites
- vos lavages > NT
DOROT TENORATT 185 4, CONTE A WAUVATEE BALE

VOLE LES COMSEAS. OY DENTISTS.

Â¥ BRAS BE TG8
te Sai

délicats avec
SAVON
SUNLIGHT?

#$) agréable
dussl pour
les meins}”



: : actA
MUS TARO: GRACE AD ecLaay





Ad MOURSE PENETRANTS DE
COLGATE @INGINUE ENTIRE
LES DENTS AIOE A EN
DELOGER LES PARTERLES

DALUMENTS OU) SY GA’
AINSI, ELL8 SuPpELME
PLusigued DES CAUSES pe LA,

BAUYAISE BALES








:





LE LAIT ROYAL n'est pas écrémé, ; |




Asmures + vous que vou wilementa délioats ‘et de gran
de.voleur sont lavéa avec du SUNLIGHT. Ainsi vous

pourres avoir la ceviitade quills ne sont axposéds & quent
La mousse du saven SUNLIGHT, tout ex 6

poudre, Aveo. chaque

Le carr ROL, “3! Préparé d'aprés un procé-
que vous achetes, vous

dé moderna o: nouvecr.






































dommaye.
tent douce blanch! morveil leusement ridtteene atement et com.

LE LAIT ROYAL — platement, et équ'vaut alors 4

, @ oy eee da lalt de vache frais.
LE LAIT ROYAL possade un gout crémeux, trés
= agreable,
HER MET ROV ER
er TELAT ROYAL °F Ech de Ja solutatze .
Viming D.
:























































































































dans chaque paey 4

3
ay ? D ACHETER Er vou
COMPARE AV ANT DAC



DANS LES TRANS- TION: ob 2 weg te












PRAVAUE DURS sag , ‘

BA aia 5 ee ae to PORTS: be pneu — clame trac On ent
aaa -_ ions. Un Joie

pour vos cCoOmons tement. SP 5 &



UK



era, de

eceeeh OT



; 2 ae
consulta cvec

rouloment plus .
rosie & ia

duremt cea fansports ©











oA






: - £ ros ol .
pour lee TOUS ignés, Fabriques pour & goure en nest
niy plus oe kilome- coup eae.
fournic phos un plug long a






tes gur jes bonnes Ov
macyaises roules.











FRANCK J. @ARTIN
Port on Prince, Hal
Distribbuteur local






La plus Grande Fabrique d’Equipemeiit Industriel








“ILWAUKEE, WISCONSIN

“du Monde
Equipement complet dUsine
Hydro-Electrique -- Usine a Ciment
Génératrices et Moteurs Electriques
. d@ toutes capacités
Equipement complet de station de pompes



pour {rrigation.

ELECTRA, AGENT DISTRIBUTEUR
Rue du Fart-Per
P, 0. Box A-$2
Tel. 3375,

NM. WALTER BRAUN a le plo isit Wannoncer an public, &
sea chenta 9t asia qu’ll eseure
Â¥@ Direction DE LA STATION
és Des" 3. du Magagn
kevorizer de leure achas.
Vous y wowreres les moilleurs produits pour vos voliures et
cumions o: de plus, un service de grlasage Gesuré par un
si expécimen’é es & votre disposition. “







DE LA SHELL, aise rues Dant
te VEatet les prient dp ie






CABINET DE
Me, V. PASQUET, Av.
Ganuives,

En exéeution dun jugoment

lew? 1) Aedes, & Bh ot B15
BM.





LES AVENTURES D'ECLAM
aver Rey Rogers, Gaby He-
ye :
~ Roy Rogers, duns wee an-
qeissonie crentare..
" Enzde Glo Gde 0.85

a & ®

Lorsquele Lait maternel

fait défant

Bebé wouvera réunig lex momen 616-
ments subtitle, on proportions identques.
dona le:

ve












drei, 12 AgGt @ Sh a
#49 BBM:

WN CORPS A DIBPARU
am Marshall,



” LACTOGEN




lat on poudco amuterniaby pour I'edl-
minted des nevsrdasons,



Rie





Réservée Ges 2,30
VEATE A LA :
CRE PUBLIQUE

Ser lc Réquisition da Secré-
nie OB du Commerce, il
sera procédé, |e Samedi 13
Aeris 1248, 2 10 bres aon, ou
Geroge MI aig Rue BD. Des.
moches, & le verte lola



WE PRODUIT NESTLE.












P0289 Ad CSW-1

BE tata,

EE

{ io) Una Gomiennme te mem
| que Undres, me eur Me, 952048
vos noire, Flue 2207,
epiunée & G. 1.000,

20} Une Bicycletie, «Manque
| Hercules, « G. 7h.

Part au Prince, lw 8 Aoi, 1949,

Eugéae C. FOREPH,



Conles vee Commendes de
Griese on fer Gens & Goomen
AUDANT.

Crd, Publique des oriices oul .



rendu par le Tribunal Civil des
Gonaives, Ig trente mai mi
neul cont quarante neul, 2
&& procidé, je mercredi 29
juillet mil neuf cent quavanie
_ peal & neu heures du matin,
! par YOfficier de PErat - Civil d
ja Secion Sud des Gonnive
le sieur Georges Lebrun, au di
_worea et G la dissolution du
i moniaggedes époux Théophil
| Weel, latfemme néu F
de Me Gullie, et ce. les por |
, les présentos, assistées des’ .d :
i moins par elles amends e! }
M, Volencour Pasquet, avec:
Gonaives, le 23 jullle. 1944

} Pour Copie Conforme:
Signé: Vi our PASOUET

Bovace,











CABINET DE
Me, CHMIBTIAN LAPORTE,
Avocet, .
Par jugement en date du
i fein 1949, dimen. enreg! tte ed
wignihé, ie Tribunal civil de
Port au Prince a adm‘s le di-
vores dg la Dame Denyse ROY
cvec M. Raoul BERNE ren.
| voyé lee parties devan: YOtt-
| cee de VEta. Civil, secr'on Est,



« 4e@.Port au Prince pour ie faire

prononeat.
i En gxéeution de ce jugament

nnn ege eae PEBLE ~~" ML Edouard BAUSSAN, “OMe “TOUS DECR THE

tlet de YBa. Civ), Seotion EST,

o de Port ou Prince, sur lo réqui

sition de Mma Denyse ROY, a
geocéd4 comme sult le 10
Aght 1948;

«Bur quel, Nous, Bdousd



eredi 17 ott 1949 & 4.15 p

. ALLIS-CHALMERS APG. C0,,

5 delta Page

-loreque des soldes’ vraiment
gevune” chile ge pro | intescmeda'e "sent eaponede
dvise on Mars de wake | par ‘Yes. qramda raugasing, lee
wie sa véndait 23 - hx cents. | aideka on: bien’é: fait de. d’apa

~ ‘Le meront lourd doul‘abon | rolsre:
danee forge “une Vhaisee “des
prix & la fin do Vhiver derailer

&
eva sd demende cugmenter.

: s,



| 8/8 canis iq livia oi judqe'a co







chémoura en Juillet apparait
“yonsidérable,- H ne faut pas

Réecemment _ Oil» heussalt son pri de 15 que co méme chiftre fut atteint
‘cents le baril et le 2 Aout en. en 1942, Rx population des E

to’s Unis étaitde 140,000,000 ha

bitants. Elle eat Kenviron 150.
000.006 coeur a
reste pas moing vrai que 56
720.000 personnes ont un eur

,pongall une nouvelle cugmen-
; tation de 10 cents. .

La pléthore de calé a égole-
iment disparu. Lea négociants
) egtiment que ld production ac
jtuelle ast intécieure G la com

smnennn si

;sommation. Ceci est di en 615.000 ht diabli en Juillet
;portle @ la grande augment 194,

| Hon de la consommation du ca
. {6 dans le monde at la réduc-
tion de la cultura du caté.
i Sila demande d'automob-
' leg reste encore inadtistaite, col
ile dun quire appareil qui eat
fonsidere indispensable par la
yrosss majorite des Améri-
; caine, a dépasaé pendant lea
|

La pulssante fddération ou
“| vriéwe americaine, le C.LO. sin
| quite du sort de cen 4.000.000
de chémeure et a demandé au
| gouvernement d'augmenter lea
allocations - chémages et de
prendre dew «monures rapidess
pou cider les sans - travall
Dans son bulletin mensuel eur
a perspective économicue. le
CLO. exprime Vopinien’ que
los allocations - chémage de-
valent wélever de 60 pour
cent & 85 pour cont du saluire
et devraiant dtre versdes pen:
dant un minimam de 52 senial
eS,
LE STOCK EXCHANGE
Wall Sueet a connu cetie se
meine une lermeté gui était
absente depuis plusieurs mois.
indice DOW JONES, pour leg
valeurs industrielles s'est ina

sept promiors mois da cette an
née, celle de toule l'année 1941,
demibre période de paix pour
vies Etats Unie avant leur en-
;trée en guerre, le 7 Décembre
| 1OaL. owagh de Vaaplenteur
@ poussiére dont les venies
‘pour la totalité de Vannés en
} Goeation s‘élovérent &° 1.870,
, 425.
Les ventes des grands maga
sins de New York pour la sa.
' maine demiére étclen d2 14
pour cent infdrieures & celles
de la semaine correspondante crit G 179.67 en cldture Vendre
de 1948. Cellea de le région di contre 175.92 te Vendredi
de Philadelphie étalent en bauia précddent. Celui des chemina
se de quinge pour cent, da fer & 45.82 contre 44.77 ei
Cette diminution das venia; celui des services publles &
dans ies deux plus grandes vil 83 contre 96.29. De plus, les
les des Etats Unis, est attribys- cnges ont porte cette somal
ble & plusicurs facteurs: Faye. 5.280,000 titres contre
de dea citadins pendant (és,
Vougmentation du chamage e:
cuss!, sans dowe, je fei. que
le cent est aujourd’hul beau.
coup plus difficile & eatistaira
qual ne Véteit Uy o un an.
Toutefois, on remarque que








4.620.000 la eomeaine précéden







“eurs de services pu.

i, la dermemdo pour cos ti

ainibuable aux ex-

+ collents béndlices réalisés por
cas compugynies. Les cheming
de fer ont éts plus calmes, &
la suite de le révélation que
leurs bénélices avaient dimi
nué de environ 50 pour cent
pendant Juin.

La bonne orientation du mar
ché qui s'est monifestée das le
Premiére adance da la semat

mn. "@, @ commu son apogée pen-
dant la derniére partie de la
seence de Vendredi, tondia
que le volume des échangaes
cugmentait de fagon considdra
ble. Les brokers signalent que
Penvoléo qui s'est produlte a-
lors ast attribuable & des ra.
chats du découvert male aussi
au lot que les adeptes dea gra
phiques sont arrivés & la con
cluson que la position actuel-
le des indices indiquaient que

2S BOK!



Mamet sen erent

CHAMBRE DE

COMMERCE D'HAITI

Deuxléms, Convocntion, —~
Les membres de la Chambro

de Commerce son‘ convequde

en Assemblée Générale, le mer

Conformément au second pa
tagraphe de Varticie 18 des ata
tas, Assemblée délibarera va
lablemen’, quel que soit. le
nombre des membres présenta.
CRDRE DU JOUR:

Awor'sation de vente du to.
cal actuel, ayant apparteny &
Pomcicnngy Sociéd 6 lmrmobiliare
dg la Chambre ie Commerce.

Port cu Prince, Haiti, le i
Aotit 1949,

fin le isit que M. Truman a



Secré'aire Trésorier, aubstitué au projet original de

LOUIS DEJOIE, Ing-Agr. jot d’armement de YEurope, un

Président. tezia plus acceptable aux

“en tt Mitt ~ chembres, a joué une certains
WANTED influence sur le marché,

YOUNG MAN Lew 1,450,000.000 de dollexa que

Si le chiffre de 4.000.006 da...

ploi stable. Le record de 61>.





sivinessiensnvscenn AO AR OE cpr bli Ebi. oe ccna sensi



Travail svigné & des win ral ~BAUSSAN, Officer de 1B as English - Fresch Slenogra- ca prolet de Jol prdvolt en aa

senneblas c/n HEICOOPROCO,
Phone: M454, Biyoton.






it’s Sparkling Couronne Water! Seo how this
refreshing new mixer increases your drinking
pleasure with every sip. It’s the world’s finest
quality... for purity ... for sparkling
carbonation that bubbles dowa to the last drop:
‘The next time you drink ask for Sparkling
Couronne Water. You'll like itt ry



de franspert par
. CLIPPER
CARCQ











garte de lar Aatiy

Yoyes enprand taal waive Agent
de Cipeer Large pour tous ©



,Gétails sompldmentairas:”
pitijen Rigen Pom nraitaaes Miwa, Yet

eociuee Y BRASSERIE DE LA COURONNE S, A,
O87 Au PRINCE, MALT
fee * ” a



civil sounsigné... avons pronon

cé qua le morags exisiani en-

tte Madame Denyse HOY ot

M. Raoul BERNE est dissous
_ por le divorces,

Por. au Prince, le 11 Aodt 1949.

wpehearre Z visas

egal sere: & Bost on Prince, sci “di ot qui, ba blentse, donnopal plusieurs reprégentations dems



won de one wllea de

pher

vo penses de réarmement ajout

~ COMCATE, .

Anme 4,



Good ofice experience
To work in large business

aus millards réservéa pour ig
deuxiame onnés du plan Madr.
ahall constitueron!, de Yavie
des observateurs, un conasin
toute menace de crise,

CAE COE ONT OLE SAO TDL ORIN DEL FR re ae,

ot

Waite in English to P.O. Box



MARTA CALDERISs, — :
Nuova. Tentecdon, ;

val












2
y
4
4
g































| gouvernement, o





STRASBOURG, — fa &é
yapporlé que, sur la proposi
tion de Edouard Herriot, qui est
de. présiient provisele de FAs |
gembléc consuliatwe europgen-
ne, le délégaé belge Poul Hen
ri Spaak a é16 nommeé & Func
mimité Président de cet’ casem
bide. Le vote a eu leu por at
clametion. * ESbe 6
BRUXELLES, — Hier BOL, Fy
pack a présenté sa démiszica
comme premier Ministre et M:
piste de Affakes Evrangéres |
par intérim, comme 0 a été |
confiond qu'un nouréen cabi-

net de coalition a &#é jormé
pour mete On & lo criar poli

ugue qui dure depuis $0 jours.

BRUMELLES, -—- Olficielle-
ment, iba #é ropporté qur le
sockd chiétien Gestion Eys-
kens a renesi & former un ca

binet de cedliden, compre i
nemt s0u potrtl
Dez nources cute:
velé que les Lhér
é°a& fede Pare



tenn le prome|eces aM
fon du rétablissement

Léopold sere chumulonn
pore ‘permenit.

ATHENES.-—~ La ¢
cé, aane wacan 26

Boho S

mie

lancé une couvell

ELSE TE LATE LAE LETISE Oh EEE TEE 1

DECES DU TOUR

Arc ie Dreuxiéme,



POUR VEGLISE
DE CARREFOUR
Lo Core
Canetour,
cOUrg Pour
savour de
ie, cont oa
tion depul
peul foie ab



wu preabytere:
gOn cu Secitariat

Aujourd' bul, kr solence
e
he

CONTRE LES

foetr we

on emploic :

Soulagemen:
Guésson garantie...

a wat -wimace





. | ce de le Médecine;

ide M.

ae

L ques










Finis les Cataplasmes de Grand'mare

stodermne felt m’evy...

CONTRE LES DOULEURS LOCALISEES
Rhuroc jame ou autre)

UNF LAMM ATIONS
te de chute, sic)

CONTRE LES FROIDS
ibrouchi@, preumonie, etc)

TIZINE

Une seule upplication Conne 14 heures d'eltet

complel. pour le rhumatisme
pour une bronchite

Telg vont lee avontages de NUMOTIZINE

NUMOTIZINE est économigup

(DES PROJETS DE LOL
RELATIFA ALA
BANE PUBLIQUE

“Volei lo liste des dea projets de
Jol relatifs & la Santé Pulliqua
soumls & Yexamen et cu, vole
au Corps Législatif par le Se-
erétave dEiat Antonio Vieux,
.au cours de la Séance d’hier
‘de la Chambre des Députés:

\. 1) Loi réorganigant Jes Servi
teas du Département de la Son
| té Publique
!
|
i




2) Lol réorganisant les Cn.
dres du Personnel Technique
du Service de la Santé Publi-
que;

3} Loi aduptant lea études de
| Médecine, de Pharmacie, d’Art
, Denicire au progrés moderne:

4) Loi créant & Porte. Prin- |

lee un Hépital Neuro - Psychic.
| trique;

, 9% Loi dtablissant le systéme
i de la Résidence-dans nos Hé-
| pitoux:

; 8) Lol eréant FOrdre Natio.
| nal des Médecins;

| Loi rattachant VEcole des
| Gardes - Malades & Io Facul-
1@ de Médecine:

| 8) Loi réglemeniant Negerc
f
(

9 Lot regiementant limpor-
| ialon. la vente, Tusage dea to
ques et des narcotiquas.





























ALLUMETTES -
FROPAGANDE
Depuis ce matin, le SIPP fait
distribution d'une bonne
ante dallumeties - propa.
. fort bien présentées, &
vention des nombreux tour
tes qui visitent notre Pays.

En olfet, les deux cotas de
ia boite présentent un portrait
Dumearsais Estimé, Pré-
(de la République, et u
: us remearquable de la Ch
tadelle Loterriére,

Hous télicitons notre contre
te Yvon Désinor, Vacté Biren
du BIPP, de cette courto:





3
3



Pane ihtiiiiteniaiael
S PROPRIETAIRES DE
POO. (aN GERIES £T LE
i DY TRAVAIL

3 tas
2 OF
aS Y
>
mS



&

Ui onous revient que le Depar
tement da Travail a conboqué
pou demgin les propriétaires
les boulangeries de la caplic
Le but de cette convoea-
fon est d’étudier avec les inté
ressés la névessité ¢’ apporter
une amdéHoration deg ond
Hens de trovail qui laissont a
tuellesnent & désirer.

ERUKEn ooh ecareeormie ene reerer ere
SUCCES DE
PIERRE PETIT

Nous avons






nGlé avec pial
ad succes qua
} Pace Pati, le
ohe C du Lycée
cux éxamens de in
svcondelres
eme partied
Dest parmi les sois iqurécig
qui ont obteny jes plus for.
moyennes,
Nous présentona n

rem.

classi.


















|
|
|
|
|













REALE i oe i 2k cao Oca ecer gta





idu Mob.




' nous



, Sentiela qui méritent de retenir







Projets de

“
|
|



re dS s'appliquer & Vexécution

mathodique de construction de









none a Vexpartation,



dune towe spécicle “ee

duit

¢

loco scolaires«7, |
| «Art. ler— Ti est oréé com
| me Orgonisme annexe au De i

partement de \Education na. |

tonale une institution autone | .

mot! joulssant de lx personne | / : —
| lité juridique; elle est dénem-
& dul : ea
Moblier Seolatrese, | EEZARD CHARLES DEFEND | UN AUTRE SON UN CURAIN
obili : ; - ae |
cisse est ali | Sow irae DE CLOCHE. QUI AIME NOTRE PAYS
i at an 2.
i vAn. 3, — La ec Best alk MT cnn .
| mentee oP di ‘a Nous publions avec un réel
a s re de /
a oe aa ort aa sare Hier solr au Yankee Stadium Nous avons regu du Cabinet | plaisir Ferticle culrant p au
: nes ‘ke bud ya “de chacue | & New - York, le successeur de | de notre ami, Me Christian La | grand journaliste Cu on 18%,
i cmune at a pour chacune Joe Louis. Exzard Charles a | tortue, Contentieux de le Ban- ) un ami d'Hoiti qui sin rea
: wolles ne sore pas inférious & batty ‘par abandon au 7éme | gue Nationale, une lettre recti | d'une fagon partic uliere ut .
| a0 a : tant des receties twund son adversaire Gus Les | Lealive, relalivement au pro- yeloppement ‘des relations ¢
nen nolles de la commune: & nevi cés - Brandt - Herres actuelle | tre notre Patrle et celle de Mar
i yong qllocation fixe de ia Lo 4 moment de monter sur le | meni devent Ja justice. ti, comme on le consi ora
rerio do Tétet heitien de. Gas. ting. Charles pescalt 100 1 Me Lotorine, au nom de son | dana la belle page ci-dessoun:
| par mois; d le produit du. “ies. Gus Lasnevich, qui fut | clieat dit ceci: Mon Cher Désinor,
[ne taxa spéciale de 0.01 sur Penéaal 7 ans champion | du Monsieur Marceau Désinor ,. Fanticipe par la présente, |
[chaque régime de figue - be monde de ia categorie «Light - Directeur par interun du sur ia semaine prochaine ou
'
i

abac importés.

! Tei encore les perceptions
sont légéres et je doute qu'on
vulase réchigner pour
aur une poche de clguret-
tea si on salt que cet argent
est affectivament
des Lins educatives.
| Le méme scrupule dhonnd-
etd signalé dans la préc

| projet so retrouve dons celui
tek









«Arh Fo me
es fonds aura Neu par
médiaire de la Bangue
Corapte qui sera

om de ia Colsse.
que gardera les fom



i
i



fait des velours st londs
vés dépoada entre sen mains.
Et coux - ci ne pourront
tirés que pour les tin
tea sana quid mucun

pr



|

ilectation pulsse étre change.
ils ne seront retirés cugzi
por les personnes qui geron
| galement désignées & cet @
et sous lew entlére response
bilité-.

| Les articles , 16, 17, 22,
_ décrivent le fonctionne::
i cet organisme,
che beaucoup de lc
dont nous avons
haut,

;



parle

des -AMIS- sons scru
cisomt payer a Etat d
clos & un prix de beaucs
perieur G leur valeur réelle ei
i manifeste:

sArh 31 —~ La Colese c
qametre au Public,
ourncux les travaux
lier. Les travaux se feren
: oumissian. Lradjudication
aura lieu sel.

Bigg

123,





|





Comme dans le projet grécdé

nment étudlé un Comité ast



Hons de ia «Caisse du local et
1 Scolaires>.

Nous avons voule folre
dans cette étude,
niavons pas souhclt
wvop longue, deux points es-



Tea

sortiz





lattention
D Comment trouver argent. |
2) Comment ladministrer :
pour que celui gui le donne |

i

‘ + }
ct contiance, i

}ulien LAUTURE

arma

M, ORAS, REDACTEUR
EN CHEF DE LA «MONTEZ»
NOUS VISITE ‘



ie
ia
i

, mont & lx décision de lAssem-
equ C@ MGHRinbise Généeie du 3 mai 1949,

Nous: avons
Yagréable visite de Me Obas, |
da Cap . Haltien. rédacteur
en Chaf de Vhebdomedaize |
aLa Montées, fondatour de YE |
cole du Soir de ia ville du Cap,

d'un programme -tohérent gt

ag
ai le pro

.0] sur cigores, cigarettes et |

amploye &

LEncalssement |

avert aol
dz de lai
cdisse wu méme tive qu'elle le |

et pow gucune raison lewr ab |















:
‘
chargé du contréle des opera _
; oo. J, EB Sendeel Ferd Dea.
beet
}

_ cher & Co. Paul Bo Ausila, Wil



|
|
| Chaves Déjgan, Don N. Mohr, j |
mas & file, Memutocture «La

| Hes vouloir faire diligence en

















peight>, pesalt 182 le |

wires. Eta plus de 108-combats



sera publiée Védition extraorgi-

Journal] «Le Nouvellisies lon ; i
; naire que nous dédiona @ Hai-

En ville.



© grofessionnels son went de. Mon cher Directeur, iti, Je vous’ donne assurance
-" ae ‘ = eh @ port dans votre intéres sue tals ‘et Pine et mo " i

ch fu sane ~ istoire, | sant journal une note concer | vous tenu ia p ° qe

nant lafiaire de Monsieur A, ; nous vous avions faite. |

les obstacles

3
|
Agé |
\
Pour vaincre

M. Herres contre la Filature,
‘Tissage et Confection d’Haitl
_gqui est actuellomodt~pendante |
| devant la Justice. Cette Hote

‘reat pas exacte.













rencontrés, jai di faire appel
& mo tenacité et ma grande
persévérance. Mais lcouvre
porte désormais lempreinte

ng le combat & sa guise. It |
neler cepen dant une vio
reac ction du Vetéran Las-

: dicire «eu. Comm:
ich & lo Be reprise, reprise | fe & cause y t cia ne
wagnt ddillewe Ineo. |, Cli qui c fait le reportage | de ma vie @ couse de impor | ont de Vesude. de
ee . 29° | de Valfaire montre quill n'a ag ; oRCe economique que jai con; yo ae te Heexice *
ayent réussi & placer | ' # 4
fammens + . . ion indispensable,
sameax punch du droit sur (os aye @ été entendue, car i] | VOUS setez fer de cet ami qui | ; .



comptalt pour battre

adversaire — Char. |
ué sedlement recupé. |
Higer un sévere |
7e round & son ad- Le
qui tut obligé d’aban ;

est un vrai frére, qui sent la

| cause du négre avec toute lin
fensité émotionnelle que cette
ecuse représente.

nlaurait jamais écrit qu’aprds
| Vaceident du 12 juin 1948 qui a
failli codter la vie & Monsieur
Herres, «Monsieur Brandt eut
& faire de multiples démarches
pour une solution amiable de
: — j Lattaire, sais Tien n'y Ht et
, eee EET PE OE que Monsieur Herres, aprbs a
Pvolr «été soign

Dites & vos amis d Haiti.)
| guond ils quroni vu ce wavail,
i gqu'll est leur, poree que c'est
vous qui lovez réalisé grace



t

» telusa toutes ig vos atouts

!

!

i

' ee tee An tee wants :
isisté & aucune des audiences | frontée alin de la réaliser.Mais

|

:

!

i

!

:

£

i

t

| spirituels, vu

{

nyeraep :
2 ENCE SON PAVILON | ententer. | que vous nous avez communi
Crest le centratre qui gst’ gué Vidéal le plus pur de no-
midi est arrivée | Vol et les pidces du dossier ite race...
| deuvent en témoignerr.



uélienne pour,
du Pavilion



Del-Pino et moi pensons al
ler en Haiti au début du mois



L Ommaney, TEE TESE ESI SENS ae i








President de la ux Instituteurs et aux Instity. | YORS pas & Vidée d’hésifer 4
tices de l'Enscignement Profes | Pachever. (De quoi nous vous
s'onnel n’ayant pos leur diplo- parlerons en temps opportun).

me de normaliens et norma. Ces

du Pavillon sont

La cérémonie lignes qui semblent



La mesure est des plus lous.
bles et elle dénota un rée} sou-
ci de rétabl'y

_ oan
CHAMBRE DE

de mettre le point fing a lq

‘ 1 derni d
TEnseignemen. | Bre page du «Magazines.

i
i
}
i
ton Nationale vien: Ke notifier | 8té trés cofteux, mais nous n’a ;
i
Le
|
i
i
;
}

Rolativemen

COMMERCE DHAITI sur des bases nouvelles, Ce. | Vhonorable Minne ea de
| pendent, nous suggérenons | Rous en parlerons meee
L Communiqué I oe nee Oo ce es! Tes i
que qvon permete & ces profes | J oimeraig que vous considé
!



u Depuis notre Cemier com.

seurs, malheureux pour le plu j Nez ces lignes comme fe mo-



maniqué en date du 30 juillet®! part, de toucher | 's fi
we 2 cate a fuillet} © pare, @ ‘oucher le mo's de®, ment final d’un effort honora.
eaneres Goal es noms sul. Septembre; te qui serait pour | ble ot sincére et lexpression



nt om. effectué le versement | cux une consola fon.
coamien da «Palais dy
DEAT OR ey . 7
apn Nadal & Co., Phar.



gonliance entre deus.
qui “Gont venus au

monde pour se consacrey a la

L Wultime
a “Romites “











B @ la premiére pierre Hennes, qu’ est mis fin | Pfeadre allure d'une lettre, | tunité de. eo
“8 seu mardi 18 Aodt ann ears services, & partir du Je; ; 7 tenv @ vous les envoyer | embrasser
@ de lélection de S. E, Septembre ‘ j telles que je les ai écrites da | ma pa're
dent Dumarseis Estimé, | j Vetelier au moment glorieux | si: Hath















coniastent que cote
aceroltralt de plug
cent le potentig)
bloc oriental, ae

La méme position
se par M. Cherles

Pour le moment,
noirg ont encore cux













te MM. Johnaon at A k
nuisent & la rapid
cisions qu‘lls eatiment
jamais nécessaires &

ela & 1 Exposition In | prochain. A cette occasion oe eee Be
ationcle, A ATTENTION ‘nous expliquerons bien des | son te a3
Elle est composée de Yarchi | DU MINISTRE DE choses, pdarticuliérement les désir de suced
te Horacio Sorians et du Dr, | LEDUCATION NATIONALE grands projets que nous a ment ee ag
le Déporement YEduce. | vous préparés. Le travail o | Me candida! 4
1 @ 86 regue, re Se des Etats Unis,

rime ee
noble et admirable

de notre race.

Gréce & Diew jour



















envoyer por ‘courrley

le présenter era Prés d
md,
Mes atiections &











werre la main bien






Veeger, Curagao Trading

fered) Asal’, Hons Ste



com Nom, B & BR. Armand,



. LE BEURRE.

CLOVERBLOOM

/Asoine EB. Handel, SHO Tate.

Boudry» S. A. Benoit Jeon-Si
raon, Nonce Novella. .

' Ho est demandéa aux au
kes membres retardataires ce.

i POUR LA FAMILLE...

nous Wangmetiont leur POUR LES HOTELS...
i suns délai.

3 A cette date, 51 membres

at déja répondu & Vappel du

o omits de Direction, conformé

verse-

LE BEUBRE

CLOVERBLOOM

en boite d‘une livre
divisée on 60 petits cubes

Por, an Prince, le 10 aot 1949,
LOUIS DEIOIE, Ing-Agr.
Président,

CEST LIDEAL



| Une NOUVEAUTE dansle BEURRE Fr

EN BOITE D'UNE LIVRE DIV] SEE EN 89 PETITS CUBES











vaile, cette société d‘adulies
qui travaillent &-loaube de ja
paix et des bienfcits du Gou-
Vvernement.

Nous remercions le’ rédac-
tour en Chet de «La Montées
de se vistte, ot Id souhaltons
~ heureux séjour & 1a capita

ele Camplasme por Excellences.











EN VENTE DANS TOUTES LES PHARMACIES




Gomendas & vote médecin ce quill en pense)
SS :




on comity si lta yi.

i
@ président du «Front du fre- /
|

vton., 199 crennio B. Téléphone $640,

LES GONTES HAITIENS

BE GASTON THEARD “
Cat ouvrege merveilleus

vient d’btre adopié par les AU.

TORITES. SCOLAIRES, comme

livre de-lectare..ot de texte )
Es vente ches louteur, |





RAPPELEZ - Vous: ih YA93 POUR CENT DE GRAISSE DANS-CLO’

CEST LE SEUL BEURRE QUI PEUT FARE UNE TELLE DECLARATION.
CONTROLE PAR LE GOUVERNEMENT AMERICAIN

Cest un Produit ARMC













ret



Full Text