Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text
%

SAINS.

incomnies; ‘oe eemplot a & | dies, adresséen. soll & P. soll esi ‘ ' ‘
choud. Pew aprés le Colonel 1 & la Dame fohanha.. | Dlecteas— Prog. G. CHAUVET | PORT AU PRINCE, — HAIN
Roland iit partie de ia mission |” A Fencontre de ce quia af E

Haitienne en Argentine, et co | méchamment, insinuéd Ter: Co | Adres Rue HAMMERTON Kruuer,
tut alors que Tomour se méla [ Jonel, c'est de coux au sex | ds TArmée W'Haiti, pour Tot & es intentions criminelles: Tt | vice de qui il met son épée
complissement de son ignoble | fit le connaissance 4 Taéradsa | de soldat ot sa parole. que par
pesogne contre notre pays, | me de Rio de Janeiro d'u | trent Jew infructauses dé

pien que le Poste de Radio, |

“Woe Dominicanc» niintéresse
jug personne OD Heit, pour te

- moins les esprits sérietx @f 16
iiéehis, cette station etant mize

» 4 Ig disposition de YexColonal



VHONES: 2252 ~~ 243%
P.O. BOK A mm 19%,
Stems ANNEE.





No, 22.268 —~ JEUDI 9 MARS 1949.



UNE JOURNALISTE
AMERICAINE EN HAITI

{ Une Grande —- En suivant nos Masques. Lettre de








ous proposons, quand {ne femme Belge. Johanna Ver | marches, an vae.de négocia p

weee eujaurel hui, de repous | broechen, Ce futle coup de | tions directes avec notre Chan | Bile apportient au «Lifes personnalit é . New-York all
infamies, et de montrer ; foudre. Das lors, Io femme | cellerie. : ‘ “os

ae iuelle mesure elles por- | Verbraechon devint Vinatra- Et co déparl unticipa. cx Américaine. Ti sat certain que ces trois

ment por lequel fe Colonel fo jours que nous vonons de vi.



* ent fempreinte d'une néfasie chait un pidge que fleira notre





tent a limportent revue - Ma- | mon, chef de la section d‘En-
adrdinement dea Bouralera au

Département du Travail dew E.

8 dv bere du Chef de [Etat j Chel de VEtat - Major, le Colo | appréciés, qu'ils ful ont- valu
voisin, offrant toujours Je ine. | nel Magloire, Commandant de | d’étre désigné comme Vive -
me honteux spectacle du renie | la Garde présidentielle, le Co. | Président de tUnion Pan - A-

avant méme que co i La
Carnaval de cette annés a au
tréer une atmosphére rompant

se inffaence sengére, ef Com j Jand bapéreit se débarrassor, | Gouvernement. Depuis deux ou tol jouta rao Pains toa Bros & es ee .

bee bien alles rendént, de plus n | ‘par le poison ou pox tout aw | Notre distingué Ambaseo. | ee trouve & PortauPrimce une a notre ek - ‘ Servkon de PAgene Prasce-Privm
o s gviden! son crime de ira | te moyen», des obstacles & | deur Joseph D. Charles, dont | dminente joumedisia amérl | Hier matin ont port & des | CMF A whit ba ne ROTOR (Andon Havas) wis «Mouvellietes
rea ee . “ses réves de puisscmoe: le Pré ile prestige, ta belle Culture ef caine, Miss Jeanne Perkins. | tination de Woahington aprés be , ° brité la dé PAR AVION

a "ber “vers | Are. 80 p.m. & | sident de la République Hal | lo haute personnolité sont ef | Orfginaize de la Nouvelle . Ca | un adjour de 48 heures & Io ca néc < ‘he. inden ‘ wl rent

~ by Vor Dominicona> proprié | tienne, le Général Lavaud, svantageusement reconnus et | lédonie, Jeanne Perkins appar | pitale, Mr. Thomas F. Mosi- Nowe cvions dvattiours bert me

a

Mise Peckina patent a gusl COMMENT SE FERA

‘
i
jours de vacances en Hai
i



couleurs et dea chansons 4 |
of il n'y avait auparavant que |
le gria de la ‘poussiére et la | i
tistesse des cooura affaissés, PARIS. 2 Mara, (AFR) — Suc
‘C'est vraiment une action bien ctssivemen’, le Farelgn Olfice
‘ faisomte pour les esprits qui ai te Quai d'Orsay viennent
fendeien}. “Yexposs: leg raisons pour les-
Tant pls, pour catte morale, qaclles la recherche. pox leg
cete philosophie qui voudrait experts neuizes, d'une eolu’‘on
nous folre croire que tout o-' ou diffarend monéiairea de Ber
musement eat frivole, et qua Hn a aboutl au moma provizal
lea plaisirs ont souvent un | remen'e!, scuf faite nouveaux
gout de cendre qui persists a- | imprévus, @ un échec.” LA





, «Nouvelliste»
|
|

alstelt, medi aprés.. midi, a | Rio de Janeiro, of if a pris
part & une importanto conidé- |
rence, comme membre de la
délégation amédricaine. Du-
ront son trop court séjour «4
Port-au-Prince, Mr. Thomas F.
Mosiman a été Vobjet d'atten-
fiong empresséea dea canciens ;
beursiers du U. S. Department
Ma of Labor MM. Marcel Doumec
let Frangola Latortue. En leur
| compagnie et celle de MM. BR.
‘Dore, Arthur Swan du

monifestcit une nouvelle fois , core impuni. était nommsé at négal, cidé de ses complices 6.
netionalisme, soug | taché Miliaire a lAmbossade | hangers, menagant presque
inatiendue de crit. | de Haiti 4 Washington. chaque jour, Vindépendaace
‘ Entrée & Hott, la femme Ver | de notre poys et lintégrité du
braechen se mit en rapport | ferriteire National.
rf H s'est éten- | avec YAmbassadeur de la Ré
de sur la Résolution gu’a a {publique Dominicaine & Por. |
‘doptéa Organisation des E- | au - Prince ow cours d'un mys
ite Americoins @ Toceasion | térieux rendez - vous dans u-
de 203 activiias en la Aapubli- ; he lise, Mais, malgré son
. idevouement absolu pour le
Droit! En vérité, , Colonel Roland demeuwé &

ee le plus odieux. et dans lo | lonel Lavelt, directeur de TA- | méricame, Hi, en in citcons- tala Unis. le tr | WUNIFICATION MONETAIRE. f
: saeute de passions gui ayi |cadémie Militaire. Entre - tance tout ce que commandalt jt. Elle nous vient d'un voya- Artivé lundi matin, ie visi- ayes Ug mnonotonia mae (eis i
me “lent son dine, rex Colone? | temps, le Colonel Roland, an. ’ la dangerause-algarade du Ré | ge aux Hee Vierges. Elle as- | teur revenait directement de , SEE a min des DE BERLIN?

Por Gustave AUCOUTURIER.

ja brillante réception .ollerie
oa Palais National por le Pré
sident de la République aux
Reines de Cernaval.

Nous souhcitons un agréa-
ble séjour @ Misa Jeanno Per-
king et Uheureusee vecances.



gon onli -
_teforme
que Hifércire et juridique, et, I
roxyme Yaudace |









f










Et puis, cette nouvelle expd-
rience devant ia Commission
de rOrganieation des Etats A-
méricaing est exectement celle
faite, U n'y a pas longtemps,
dans le Contlit entre le Nica-
Tagua et Costa ica.







MORT DE

«heed ae gt



M. ESTILUS ESTIME















ie moapeine o en sroire ses orei] Washington, Jeanne Verbras- Lo vérité, tout stmplement | C'est avec infiniment de pel Bureaw de Recensement, cette prés ic i8te, ee kes,. tellement paraissent in- , chen dut se rendre ou Brésil | est que TOrganisation des £. 28 que nous avons opéris le —Louto personnalité a és con. joux>, c'est & quoi ae sont tou- | vai, en offlet, récemment, dans
ee croyables, inimaginables les @ | sans avoir eu la possibilite de fats américains a pris sa Hé | déces survenu aux Verrettes duite dans les différents sites jours accrochés tous les peu | un long communiqué, rendu
te incubretions de ce soldat inti. neneT a bien so mmission, solution & Pégard du complot _de M. Estllus Estimd, ancien touristiques de la capitale et & | ples civilisés de le terre. les puisscnces occidenales res

a déle ¢ Fede nt snilitaine re | La décaption du Colonel Ro- Foland & ja suite d'une démar | Séneteur de la République et «La Belle Crécle> of une gen | Dons ce sen, notre ponzables de cet échoc.
oe ee at ent questions jana a crualle, tort seniimen- | oy, pleine de dignité et de | Oncle du Président Estims. jtille réception a ét8 intime. beau Carnaval de 1949 a lar. On s6 souvion: qu’an oc’o-
Pot fp Solana crpces un ri) Tout lo lobo Name Tou, | SH=Re8 formule “per “note | E> oe doulououse econ | eat gonace en anion | MRM an oon Bul “Tou! | pe Coll de Soar
‘ee eroit possécler grace & Yexods i ecrivit dee lettres remplier Gouvernement. 5 p pare cond oeenee Pre. nent. sqilli a tea vouses te quel les oocidensaux qvalent
a de bonté ot de cénérosité du (darnerteme 4 sa bien chaée, “OBA & adopté cette Résolu. | sincéres condoléances au Pr | Le distingué visiteur est par | champ de oe aia | delete Vatiaire, uns premiere
Ge generosite du ; i don— nous Je disons sans faus . Sident de la République et 2 (i enchanté de son trop cou CAMP - de - Mars, tandis | secsive de conciliation des

President Estimé qui, averti de jen méme teraps qu'il était en
gon Compict, pour ne point q- ; relations cons-axtes avec le
vou @ le faire arréter et fuger, | Chet du Goaver-empnt Domi-
le nomma Conseiller de Léga | uledin, le Générc} Trujillo Mo
ton & Quito, en Equateur. Hing, dont i puc’s en termes
‘ex Colonel, avec | convenus sous le pseudonyme
ton fainte, procla- | &vecatpur do «désiwés,
ma urbi et orbi que la Résolu- Sur ces entreicites, dame |
fep-de YORU est up échec | Verbroeches revint & Haiti ou |
dont la Chancelicrie Haitienne | elle ce mit en centnct avec |

jies acolytes du Colonel Ro- |
lend et se fait reconnaitre |

ye ~. _ Bale.
eux en leur montrant la ba- Tout le pays le seit, hermis —

Mme D scia Eatiné et aux que lea chars montés per
autres parents 6 +62. “Moun” dexquises beautés, défilaient
nous inclinons dorant le dé 8 oponor: : lentement, maljestueusement,
poulllo morielle du grand dis | suet , : pormi les rives, lea couleurs,
paru qui a été toute.sa vie un LE PRESIDENT S'EST RENDU ! et les applaudissements qui
inlassable trevailleur. i . , 3@ sont mélés & léclat de no-
: AUX VERRETTES | tre ciel, comme pour en pro
__ lenger le charme infini,
| Tres 164 ce matin, le Prési-; Et puis, que de satires agréa ;
; dent de la République, accom- | bles et mordantes, se sont don .
| pagné des membres de sa fo | nées Nbre cours sous Jes mas :
; mille, de sa maison miliia- | ques. qui possaient et ne s'ar |
i re et de quelques officiels du | rétaient pas!

sé honte, — qui n'est certes,
i pas lp-sézuliat que nous-eapé-
| ridns, pour ne point avoir & se
| coustituer en assemblée perma
inente, alors qu'il exisie un au
| tre organisme chargé de tran

cher pareilles difficultés, avant .
toute rupture, dang le cas ot 2. E bs EEA
sont possibles des accommo " 1-aipe DES NATIONS - UNIES
dements compatibles avec ; AUX REFUGIES DE
fhonneur et la dignité Natio- PALESTINE

Le service dTnformations st
des Affnires Cultarelles de

anowreas (Argonne, Belgique.
Canada. Chine, Colombis. ot
Syric) s'éiait heartee au vo's
sovidvique,

Avant de quitter la présiden
ce du Conseil de Sécurité. M.
Bramugiia avait repria ace el
forts de médiaiion en cons’l
tuum. un comité dexpetts new
tes auquel pariicipe-en! éqale-
ment lea nouveaux membres
non pormoanents du Conseil de

séjour @ Porbou-Prince. |
i






new caret ermeamsssanntinntatntinitie

emperte toute ia responsabill-
devant Je pays. comme si, |
dans le cas que c’en serait un, i







: j :
comme i] le souhaite, Iu} ef | gue do son aman!, Elle ast |, | gouvernement, s‘ext rendu aux Hest heureux que Veaprit, | Sécuxité. Cuba, Egypie ef Nor
: 4?) ‘ .., (ex - Colonel, pervert par Ja pz hoassede d E ine t ° pe ,
8S acenlyies gee a . , i le deg Etats - Unis & | ~~ | wége, celle - t My
sictin bone wrens gone P sitonne jana eon Tan \haine ef une ambition exarcer pose cu-Prince, nous a cimable overer oe . mortucite oe fout pas voces imalhourets cpa‘un obuer valour “Cos ex os
a We Days e@ fe Ty BI a : a ’ . ‘. <
"all qu son Crime de trahi- . pour Quito ot elle devalt ren , bee. 5. évidemme ment fet Porvenir une bro- | vex.Sénateur Estilus Estimé,son | sement — ge confonde avec jo. | perts. chargés de proposer u-
id | contrer te Colonel Roland. ‘ A ae n evidemn mye de chure, éditée por Vorganisme oncle, emporté hier, 4 deux / geste fou qui amuse et re- | ne solucion atrictemant jechn?
Q Sa Calleurs facile, ab | Peu eprés, le 12 janvier : on Fate rion de Ropré. _ Speciatlisé de TONY, qui don- | heures de Yaprds - midi, & tc | tent, que don} application put aire
Siiment facile de reconnaitre | 1948, le Colonel Roland se ae an de Costa - Rice, mom (0°? idée compléte sur Vai | sive gtune coutte maladie. | Tenez! le public semble a. | tmmédiate et permotite aux
S part de culpabilité dans [rend aux Etats - Unis, sous tesinm ro ; de des Nations ~ Unies aux Re | pone cette méme drection, ont | Voir bien suivi, par exemple, | russes de lever le blecus de
8 inciden! bain tnt. | ord o raanin | ote de la Commission de TO. | fugide de Palestine. i eae ge ce char +6 a i . "
; [Aaileno - domini- prétexte de volr son médecin |p x N : ! . suivi le cortége présidentiel, | monte par deux gentil , Berlin sans «perdis la feces;
SR, quand on cura Iu la edo | & Baltimore. En réblté c'était toed . oa 5 ous FOMSICIONS +8 SOTVIC® | a, nombreux amis qui vont | les lllettes, parées des cou- | se réunirent & Gendve, pro
Sumentotion svivane Toh | pour conférer un émis- Mois, s'est - 2 démandé si | deg Attnives Culturellas de tae tt sip | leure nationales, Enlacdées a | ; ;
hire . Boj ante Sur Tak | POUT conierer avec | | celui - cl, patriote portant haut ivambossade de ce gradi a‘inclner devant la dépouille , a . 1 poseren! Gux quatre occupants,
; Oiand. publide & Was _ Sire du général Trujillo Moli- Forgueil de son pays, en ne 81 | envoj et souhalions ele am du défunt et partager avec la | ne aulre, alles aymboli- | fin décembre, un proje sréa
in : pula AFP sous Je | na. ; Ventrovue eut leu, le 4 gnont pas lo Résalution x’a gtemme des tiene Sea famille du Chet de‘VEtat ce | maiisnt ¥Union Nationale, qui | déicillé (plus de 200 pages dec
la eg omeiet * @t portent | janvier, dans la chambre d'un | pout entendu montrer Fintan pour le secours aux Refugiéa | Tull cruel qui Valflige ainsi | w"'Bliow as Zoute force, | tylographiées) dont lessen‘tel
ise €@ cu grand édito- | Hotel New - Yorkcdis: Ia fem- gibilité de son mécontente- | 4, Palestine connaisse un vue. | 12° lo qouvemmement, lay ° tient vieiment agréa- i fonal. ext deux poin’s, tatedue
tle Gow Woltk _ [me Verbraechen y participait. | oon contre tel ou tal autre cde continu. ty > ‘ites, Biles “eux gente | fon du mark orlental comme
stin gen veruemeant Domini. | Linvasion de Haiti dans un a6 Membre de lx Commissi cv aeinmenenanace cxereovremaven SHAR ROR OT hoe nee a oe a une . seule monnate dans les 20
Wh cottain Gainey Umbitions | lai de deux mois fut discutée | sigceant a la séance de TOF LA REVUE «TIEMPO. | ne. Elles sourialent conor secteur do Berlin, of Vinsti'u
Dar une { Stonel déchu, ai | et projetéa. , 1U., le 25 tévrier dernier, et qui | LE PARLEMENT ET LA MoRT DE MEWCO lement & la foule. cane oe ue * Hon dlorgeniames quadripartl.
o derior orme Belge que im Copendant le pompiot iat & | délibérait sur notre juste pro. | DE LEX - SENATEUR ESTIME ter, peut - éte que nd es ; tes pour réglor, les problémes
leasive, pour carve 4 Ble de | er ‘ ‘Col vl Acland Bat testation, présentée par TAm | Le Compa Législatit, en signe | 14 derniére livraison de lo! grande vérité de notre hietoh \ pratiques que poserals ceite in
*eteer, mt besoi oie, aed sonenad oe Goma bassadeur Joseph D. Charles, | de deuil, aevé la séance du revue Mexicaine «Tiempos, le ire 86 manifestalt dans le ges. troduction,
'8 Gouvemement tle crime, | r6voqué par le Gouvernement contre Tagression ‘morale - jour et te drapeau du Parle | Time latino - américain, a con | te de leurs petits bree nus de Lea experis sovidtiques ac
ee ener aitien, Tel- | Haitien et sa trahison rendue | oy noire pays centinue d’é- , Ment a été mis en bene, on | gaorg une colonne a uote | leure petites rains tendues teptéreni co projet comme ber
Sab Ie Gouvernament Does iP le sendget ne tendit ensuite | tre Fobjet? " hommage o feu le Sénaiour Es- | pays aous la rubrique: «Dans | comma pow rapprocher les 9 de discussion. Les expec‘a
ee We prononcé, devant dans la République Daminical- | S'est -.] demandé si ia 16 ‘Wta Eat'mé. i. lea Amériquess of différentes fis d'une mame Mare qui one. kengalg et brvanniques na pu
aoc see de Yorgenisation ne, d’od UL ag livre of continue pugnonce du Représentant de i La Chambre deg Dépuiée et | activités nationales ont até re- | voudraient pas s‘unir... rent le iclre que sous réserve
ie Américains, !Ambas ° 4 se livrer & de vives attcquea | Costa Rice ne Ya poussé 6 ain | le Sénat de la République ont | latées. _ Mais, nous cutres qui requr de te importen's comence-
mr de Haiti ux Etate . U- ‘contre le Gouvernement Hai | ai agit, pour marquer que per respectivernent chargé une dé | D'une part Exposition du | dione, pares que nous y son. | mente, et axper’a cme:
u loveph Charles, i den sur les antennes d'nn poa ; siste son mépris d'un berbare “ ldgation de lea représsnicr | BL - Centenatre a éié signalée | GOons sens couse, avons | Sclne le tepoussérent abechi-
tea, Bbessadour a retracé Ite de Radio appartenant au / gul ordonna le mazeacre des { aux funérailles de l'ex « Séng- jcomme devont représenter la fout compria. Et c’est Vessen. | ment et y oppoaérent dea con-
- *83 moindres détaile Vhig | frre du Président Trujillo Mo. | quatoree mille haltiene, dans | tour Estimé et Wexprimer ov grande titraction tourlstique | tal. / Wweproposiions auxquelles
a de ce compiot qui cons | lina. Sa maitresse Belge est | 48 conditions lee plua abomi- | Président de la République, & | de Vonnde, en raison des pos FélicHons noire confrdre | ralllérent ensuite lea Frangala
vm 2 Va déclaré ay | vicisemblablement aupraa de | nobles? ; oa fomille, ou Député Rameau | sibilités immenses qu’elle-offri | Yvan Désinor, Directeur du | et les Anglais. we
Rats op IMHisation des | Iu. En tout cas, nous ne termine | Eatimé et au Gouvernement | 7G, tant au point de vue com- | SIPP d’avoir ainsi matérialieg | C’est quientro le début ot le
ten (a eticuine, une eviola. Le Gouvernement Haltien | rons pas cet article, suns real | teure condoléancea, on ectte | mercial qu’induatriel, et rendu charmenta une pen | On des trovaux des experts de

Ogante de tous lee trad.
Poctes inter . amdéricaing
tetings & *Suvegarder la pal

thang ys er la polg















considére lee activités subvar-
sives du Colonel Roland, avec
Yaide du Gouvernemont Dom!



firmer notre convictlon que
partagoront nos lecteurs en 1
sunt Fopinion suivante du
grand internationaliste, Alber-





Et d'cutre pert, lea. vaveux
de la Société Notlonele d’Art
Dremetique et - fexposition
des tableaux de Max-Léo Pin-

aée chare cux vrais patriotes.
BRS

FORINT Ts eos ckenetavees

douloureuse circonsianee.
warerearine conssacras nie

HEUREUX ANNIVERSAIRE







irda graves fale nowveaux ad
iafent produits & Bastin. du iat
ou avec Fappul des avtoriba

hemlephs , 8 eet i “— " +
fab Phere Oocid nicein, corm acte . d's A pel dew crwoctie
Dis 1967, te ¢ on" | gression de la part de co dar- | f0 Lleras, ef qu‘a fait valor no | Madame Louis LAFOREST, | chinat ont occupé la seconde | «LA VOIX DU TRAVAtL. sovistiques. me
hotel 347, le Gotonel haitien | mer Gouvernement et deman |e Ambassadeur Joseph ‘Char jla charmante et apmpachius partie de Vorticle consacré & BME encore, tandis ‘ ahem
"el Bolond S'était mis on re | de que justice soit faite.» lea, & Ia docte Assombléa: Bypouse de notre ther at Batu, te INFO a de serieurs brane 7 cadet ln
dete lee cnutorités domi sLacte' de Chapultepec, pour | vous Chel d'Ateliar, Jetion Se ae ed tennlaue 3 cace a
heim oP ot fomenier an mm. | Ub s’éridente que ia farly | dviter Je problime futdique | Latoceat, tite aujourd'hui aun oe tee See ous 2 natant vee MM. Btaline « t Mo
lang othe de Président de | des organisateurs de ce cone Seon eee de PAGE. Mora a60 hewreux. Anniversal ene ak ne ma | inter, > a
2 : ow , contend j tours VOI Dt + | Bean
age ¢ polst até eiténudo oat Ie pe ner une dnuméretion nea Ul | feadu ebchecs do. note. Diplo tative de TAGRESSION:. maison, portage wa jole, en inl concer hebdomadate | Péchec de fait devolent
; @ eclobre | metle. qui n'est pas chose aoe} : goukciient Ponkwur, Santé ot + WOUS EN VOUS ¥ {ual ne otra par présenis | Sanne
ja al - foam So Bo | Pome RRR Few ani Etre da on ne pogel_j



wlege gue. log slatives eanlt





pe

ain

“

a

‘yement Tépublicain populaixe,

_ view Thoren..
* Yunanimite,

_guene dagression,
“pote de foi.

~ ge:

"| (RANCE-PRESSE

PAR

me:

Une Séance Orageuse

A la Chambre Frangaise

PARIS, 2 Mate, (AFP) — Dez |
Youverture de ia seance & VAs

seinbléa Nationale, Mo Edouard
Hettot, & annoncé que M.
Marc Scher, dépule du mou





avait déposé.. une interpella:
tion, eur gouvernement aliache ux te
genta déclorations de M. Maw
Vassemblee, 6
a débcidé dou
vox Unmdvialement Je. debat.
Mo Scherer, Gdeeloppant son
interpolation, .@ iail une bre
ve analyse des declarations de
M, Thorez: «lo poregraphe
promier, adil dit, reppclle len |
postulats fondamentaux de la
dociine et dé la methods com
munisie: je pays du Bocas
me ne poul enteprenda une
cest ut
Le poragraphe
deux compore un cefia’n nom
bre d'applications des théoré |
még vi Sea délinitions snorces.
Quont ae trolsiéme pergui-
phe, i di G le fala uop et
trop peu. Les precmutiona ae
siyle appellant des aclaircis-
gements..*
sle texte de M. Thorez,
poursnivi M. Scherer, signife-
dil quien joules chrconstances.
Je parti communisic se range
ra aux cétbs
kee intéréts de
us identiientil, avec
SM. Thores «

rie Uy



eck




hore Bou-
la France
de

CEE
















veils,

en delt, ,
Laval? M. Th
et le gouverr
par, Goivent pr
gitiOnB?.

VAssomblée « Scoulé. dans
Je calime celte ci





deg deci
saettre hors in ist
ortres de Veira ne

bem de Ia nations.
“En réponse ux
tews, M. Maurice Thore

interpella--
oe

Rg





de. quatre | ane
wooire des noions unies, Tat
mosphere se charge électicl
i Le probleme de Cheure. est
celui de la quire on de la
prin de la guerre que preparent
ddéologiquement les culcurs de
ja question & laquelle joi 1é-
poudu, la guerre contre noire
amie et allide TURSS, une quer
ze dana laquelle la France se
yait Yalliee de V Allemagne Oe.
cidemal: ot dés banquistes>.
’ Om voudrall ioire appawal
tre YUnion Sovidique doxs la
position de Vagresseur-, ¢ pour
puivi Mo Thorez,’ =< out maniies
game@nt contdire & la wériton,
oa milieu des apploudisse-
thonts communisica et Ce bruits
divers gut lea cutred banca,
Puis Yorwteur. wen prend «
ca. quill appelle . ke «fase
qnent, dee truais inrernationcus
« qu ont daa plongé. deux fois
Je mondés dans la quer, @8
4914, d’abord, puis en 1998, Ac
praa avoly été interrompu par
quelgues cris poni lesquels
on distngue: dans quel camp
gait YURSS-?7, M. Thores a ré
pre en gen, pronant Gux eimpe
rictntes oméxicaina qui oni Tes
fitué la Rubs aux allemenday,
ne personnalite uméricaine, a-
4h pourauiv’. M. Schaetier, de
floaty & Balin en Novembre
1948: geo leg ruases viendra yor 00
tert, Je plus 161 sora le gious.
dad travailleurs de France,
won fog M, Therec, feront
wut pour rendre la Guerre ine

pomaibler: Loe

‘
Ruesie n'est entrée en Pologne
i
i
j
:
i
i

\ orateur dénonce

‘ne invasion étangére, econo
ygique, cultarelle et fouriati-
i

deg angio - saxona»? a demar-
dé Voraleur, aprés “avoir. cite



an extrait de la revue «Sélec- | la Mission de rEpiphanie.

Gon» da-mois ie Mars 49 nelon
laquelle “depuis, trols ans les a
viateum ‘oméricaing d’élite ont
dmndié Viinéraize de toutes los
grandes villes russia.

Lé Seerétaire Général du par
li communiate poursuit: «nous |
i
!

ne ponvons pty croire que le
peuple amérieain, pas plus
qu'un autre peuple, choisiase
lo guerre. Mais les dirigeanta
umériceins qui ont choisi da
querte veulent lalre rotifler levy
cho'x por le peuple Kes Prats

Unig et par d'autres pauples. |

En tace de cette politique agres
sive [URSS g’en tent au tes
pect des accords quelle a si-
gnes >.

Ei M, Maurice Thorez ajoutc
cot avertissement: «LURSS. est
cliée jusqu'd Ia limite dea con
cessions. .Staling a reniouvelé
& diverses reprises au Préai-
dent Traman sce propos‘tion
d'une conversation sur lea pro
blames en litige, L'URSS xzo-
cialiste ne connait plus leg con
traciictions inhérenies au réqi
me capliialista. Elle ny connait
ni exploitation ni conqadte..,. tc
re}
choisir entre la crise at la guer
re. Le socicdieme, c'est la paix
fapplaudissements commits
108) “i

Voild pourquoi YURSS ne

b peut i on situation d'agres

(Cri aur de nombreux
it la Pologne?). S'appu-
gur un texte de M. Andre
were, M. Thorez affirme que lx

BUR,




p

que lorsque celle + ck nicvatt
plea de gouvernement (bruits
divera),

ele peuple foncais, Git en-
core ML, Thorez, ne veut faire lo
guerre & aucun peuple, y com-
pris le peuple Viet Nam lap-

loudissemenis communistes),
enswte la

campagne ., «d’anil sovidtique

mettre le pout communien? au ast ae développe jusque dans
ble prétolre ot Vinataliation, en

‘temps de paix, d'un éter major

ékanger @.Fonta'nebicau en
visjdtion dea accords avec 1'U-
RBS n'est ce pas en fait a6
ore -tdL que dea bases ont été
cédees aux Brats Unis et que
noug sommes en. présence d'u-

cues.

(Exclomations), «Nous appe
jons le peuple de France c Pu
nion conte une tele politique
et nous précenisons la forma-
ton d'un gouvernement du
nion démocratiques, EM. Tho
yer Poursult. «Si la guerre ecia
udtus MO Bouzom: (MRPI>... Te
ficherdis le camp {tires sur Ces
banca non communistes) ot la guerre éclaterait nous sui



pourauii Yorsteur qui cite te
' wibun socialisie affirmant que
lees paroles s‘appliquercient
; au gouvernement actuch «vous
i étes un gouvernement de scélé

tots, de bandits, de

trieve., Bruits - divers).

M. Gay Mollet socialate de-
mands la parole M. Thorez +
fuse de la Ini accorder st con-
chat. «lea communistes defen
dent la ccitize dela France, de
jo République et de la pale.
Liorateur, regagnant.sg place,
eat lonquement applaud). par
ses umis.

On enten! ensuite M. Ploire
Montel du part républicain de
lo Uberté, président. de da com
mias‘on de in défense notions
le. Apres avoir attaqué M. Tho
yee qual, dil iL eprblégo. prendre
je pouvoir ov la. tulle. plutt

qu'un funils, 2 seprend Tune o-
pros Touire leg alfirmaliona dw

ives sulle on Shee page)

Rien qui puisse amener a,

yrions jes précepies de Jnuras §

meu

Joud! 3 Mara: ;
Vendicdl 4 Mare, hl
| Gala folklorique at préstute-
Hen dem. oe

DEMONS DE UAUBE
Une -qventure possionnaalé,
dane le cade héroique du dé-
benquement des Alligs cn Fron
oe. :

a 120.41 2.50 gden. eB

Paramount
Jeudi G6 hi POM:
Matinge offerte au profit de

SAN FRANCISCO.
_ avec. Clark Gable, - Jeanette
McDonald. _ ~-
Ende Glo Gde 0,80
Réservéc Gde 100°

A BSP. M:
ANNA ET LE ROL DE SIAM
cvee Ivéne Dunne, Rex Hor
rigon.
ou. cest la vie d'tne femme
| eourageuse qui asa beaver uo
} sol gutoriinire ct huvolique..
| Entrée Glo Gde 0,65
| Résorves Gdee 1.20

seeptgonnt





ASSOCIATION DU
PETIT SEMINAIRE COLLEGE
ST-MARTIAL

LAssociaition s'rmpresse de
porter @ iq connaissance de
see membres que le program:

me de la gession de 1949 est
five aux jourg suivanis.

Dimenche. 6 Mars, a. 10 b

du matin Assemblée génasule

Lundi ? Mars & 7 heares 30 du

i matin Messe Solennella. de Re

i quiem & Vintemion dea Mem-

\ bres de VAmicale décéles ou

| coura de Vannee 1949 a cone
date,





& midi

Le Comité compte sur la pré

“gence du plug grand nombre

! pogaible danciens eléves.et a

| mis du Séminaie & ces ran
fegtations.

| Pour le Comité

Ly Secréiaire général.

i. Maurice AVIN

i



N. B.+- Les membres t amis
qui dégient partic'per au Ban-
quet sont pridg de verser leur

| cot'sotion au Séminaire ow & la

madison Friz “Dupuy WGrand’
Ruch
eerie amine enbaictit

CONVOCATION

| Les Délégqués des Associa.
; Hons alfiliées 4 la FLEUR sont
; convequés & “Ia séance qui se
‘Yendia le samedi $ Mara en
cours, a to's heures et demie

P.M, on Heu habituel des réu

nions,

L'Ordre du jour:

1 | - Lecture de la correspon |

dance.
2-- Modolité des manilesta

tions & la. mémolre Ke TOUS. |

SAINT LOUVERTURE.

3 -~ Discussion du Projet de |

lol.
4 — ‘Questions d'interéi gé-
_ nécal:
Pour le Comité:
Frédéric TELEMAQUE,
Présideni.

| Port au Prince le Ter mare 1989. |



A VENDRE

A vendre: une bicyclette on

pariait état, marque «Phillipe.
Prix modéré.

S’ddressez & la Rue dea Cé 5

sors; No..33 ou Télephoner on
_ No. 2896,

be







pldsneniaited qui. doivent
> les = mélewres |
|
|
|

Dunonche 12 Mara Bomquet-!












Vous davrier botre :

HEMO

En. vera de deux dépéches los Hols Aimériques ol A ts ie
dela Secrétaerie d'Rat des tone badeaites dans tous les ac

Finonces, en date: des, Jan: : es
vier 1949, No. DG -38 ef. 4. Fe) © nous scramey 92 mesure d elleciner vos
veier 1949, No. DG - 572: yetouvrements de-dagon rapide, officsce

; Ht sera procdlé je vendredi et Awe (aux. trds raisoonable: Hensslgnes
qui sera quatre More de ceie vous sur ca service des recoutrements, on
arinée, G10. heures. du matin, Ambzique du Sud of outro Allantiqus,
por le minisiore de Vhuissier i
Simon M. Britto du idbuned ¢i- #
Â¥il de ce. rossort ot devant Ja
principale porte du Gareuge de
‘Adminisiraiion. Gontirale dea




Lin jeune hemme doit
étre of forme pour oom
phe: aux sports! Ha
gst. «i fseile ot si agréabie
de BORE lea Vitami-
pos ot les Minéraun sope














































Plus dn WE euccraadas

we Useula, & Tac toave,
aha, Foriegn, Uniied Tiwidie
a Faiti, ann Astiliies anglainwe, 4m
Kigueinn of an Reba, dens Te
Dugan sualaien ot we Vowkaten







& phyaiquesd.
HEMOD a fe
arbohydrate et

qui doivent


















Fe guppliment de * Contributions, sia la Rue Enb funtarntiee, wn Colon,
ave mimacies. Bb lus Robin, Gh devant dex Caser Pps, aun Tigey he
* oy Vitaraines
ne Ce Gs tum, jes Phos now, & la vente. publique AD Basonis & Parte: Lonatips ”
heies pout fee a8 oa DESSOUS DE LA MISE A BRIX | Courant dan rose toate
au plus olfrant et dernier: en ae
Buyer ad moins 4 ver- chésieseur des objeia sulvanta: % ont
ree CHEMO chaque jour. lomm Une voiture cntomobil,
le; marque Dodge Ke couleur
grise de cylindres, morlble . . cas
1942, moteur No. p.2-65s | SS _ Becisié Anonyme ‘
précddernment fixé & la som- Capital verse a
mea de Fouds de Riserve {
Six CENTS DOLLARS... SUCCURSALE DE PORTAUFRINCE
seaes oY ¢ 600.00 ! * G. Hi GORDON, Directeur
20.-~ Un lot de 7 pneus use ‘
| ga de 6.50 X16 précédemment |} PISKFORD et BLACK, Lid.
fixé & la somme. de . :
CINQ DOLLARS... Cy g° 5.00 SERVICE DE FRET :
$o,-~ Un let de 4 pnous usa : . : .
qés de. 7:60 X 15 précédem.< HALIFAX - PORT AU PRINCE :
MEDICATION . ment fixé 4 lo somme de
| poLYGLANDULAMRE | DOUZE DOLLARS ..Cy $12.00 DEPART DE HALIFAX ARRIVEE A PORT AG PROG! |
£T POLY-HORMONALE CONDITIONS DE LA VENTE SS «DUFFERIN BELL» Fév. i4
COMPLETE PAR LE: @ WAdjulicataixe devra por | Seq DUFFERIN BELL» Mare 31
| sporcianIN HORMONA» | Ye? comptant et immédiate-
| Le POLYGLANDIN HORMO.. mont aprés Jadjud'cation le ta
| NA Mesculin comprend toutes | onlont du paix, augmenté des JOREPA NADAL 4
les ghar et hermones © qui ae edjadtsotaire au Aqents Génétaux :
ont une influence sur la vie s@ prendre
| guele de ’Homme. les objets dans I'étet of ila ae. |
Son eiicacité dans. finguffi- | Tat qu jour de Vadjudication,
Roos qlondulaire @ mani. 1 208 pouvolr prétendre a aa-
ration sexuelle, neuro-vege- | 5Bn® restitution ou diminution
| iedive of autritive, dervosité; as | 4¢ Poe pour quelque couse
j thénic, Figidite, ni a voluun | We soit
bon aecuell de la part du fone Prince, cc 24 Févier
Corps Médical. i
| Pour ia Femme, spécifier je Simon M, BRITTO
| POLYGLANDIN HORMONA, Huiasier insirumentant,
( POLYGLANDIN HORMOWA /
FEMINEN,
| sroduie eszentiellament: prépa- 4‘ VENDEE
i 7é ovec les -glandes d’animoux Pour cause do départ:
Licichement abatrus et depour | Un grand ~-tapis pour











salon, ..une. tondeust. pour pe-
Jouse,.un oppareil de ‘cinéma
de @ mm complet, avec écras,
apparell & prendre les vues 2
& céner les. films.

Sadresser au Nos. 5345 ~ 5151

aie #

vus entlérement
chimiques.

Ce produit merveilleux . eat
en vente dong toutes les. bon-
nes pharmacies. -

Dep Général: Pharmacie
LC. Vain

Tel, 2880.

de ‘produits

MAISON A LQUER

Grande maigon moderne, en
tl@rement metiblée, . situde. au
centre de Pétion Ville. Trois
Q) chambres a couchdr, deux
® suiles de bein aver confort,
Buregu, hall. grondes gale.
ries, gerage,; alc:

Badregeez) Phone 3945 ou
S151 :



!

t

| AVES

1M Bndié Lovia Edouard «
i

t

i

i










| le plaisir de vous Inviter Guns
iiounée touristique quil orc
2 & Bainet (St Nicolas) je di
capene 8 Mears.
wu prix de 2 dollars 30
Dégert & 3 heures du matin.
Lea dekets ont en vente &
| Vigrlogerie Clavier Rue Pavoe
en face de le gasoline Texaco.
| Le rendeg - vous eat fixé sous
la golerie de la Pharmacie Cas
tere.



2 8° @ a

FOR SENT
Furnished Modern house in
Pationville, Thrée (3) réame:
two (2) bath rooms, office, hall,
dependences, garage, etc,
Apply: Phone 5348 or5151.



e7 nl 38
RESTE GEHORS
BE CEGTALS
reir gt
4 Qui ONT UNE ©
MOH CHAMTOR Juateine rearcne. 4
Auents DE 1, DEVRAIS











Une Star
gous donne
sa Recette

de Beauté !

“Lance de bemote Lux. yeast
rendre plus jolie," dir da capivante
Dosothy Lamour. Pais. comune
es stars de cindma ac cholsioes le Savon do Tole
Asx, : meillene amd “de sider heatd Laveevous
simpliment & Pom chande avec ke Savon de Tolar
Lux eprintes a Pear frolde : fen deux: minutes votes
icine sea play fee, votre peat plan douce gue
% go.

ee

fares i

BOROTEY, LAREE
i Pacwmmenth










: wera eirleagé pour départager
; lea connurrents.
“Vea condidaty doivent réunir
oe . Byles conditions suivenied:
©) ére lagéniow.

Implements

sui 8 “hl bY éwe Bgé do ving? cing (25)
e, * : veo les pidces sulvantea:
/ . 1 9 49 : a) un extrait de acts de nals

and

ana au plus, 4 la date du oda.
cours,

th mocure ddélivré por le Juge
de Paix ci diment vied gar le
Chat de la Police du Meu de 16

4 “oN ; wo . sidence de lintdround.
OW ON DISPLAY - "e} le dipléme de V’Ecole Poly:
THE NEW FORD TRACTOR technique d‘'Hoiti, al + devant



Ecole des Bciencas Appliquées,
su tout autre diplémea équiva-
lent déliveé por une Faculte al
milaixe étengére _ reconnue
pox le Gouvernement Heltiox.

‘Lea oxemens commenceront
le mordi 8 Mora 1949 et auront
Heu & YHapitel Militaire de
Port au Prince.

Un registre d'inscription sera
ouvert.& cet effet ou Grand
Quartier Géndgral dés la publi-
cation de la présente et sera fer
maé te lundi 7 Marg 1949, & mi-
ad

D'ORDRE DU GENERAL DE
BRIGADE LAVAUD:— -

Louis TH. ROMAIN,
Adjudant Général



PLOWS
CULTIVATORS. .
«POST HOLE DIGGERS
.. WAGONS”
MOWERS. .
- DOZER BLADES


























3. E. SENDRAL.
Ford’ Dealer
Port-au-Prince

Tous LE. AGES ONT LEURS CHARMS!

ie Asie '® son charees: Gor rons ayes
i [fb AE aoe tous. pouree toalouce tr












Creat le CEREVITAN des I.a-
boratoires «Hotmonas, un ali
ment végétal complet,.-.riche
en Vitamines, don! voici la. fo:
mule: Extrait de Malt, de blé, |

épinerd, de luzerns, dela le 7
vare fraiche, d’avoine: da-jur
de citron, de tomates, © aux-



























ia poud-e Parane a pendre pebfirée
de toutes ‘es Jeunur Zilles.
Sar vale: oa ogaTié, eb gm partum

meee quels a’ajoutent des quemiiter
sroublant, touk en cette
if en cette poudre reapire Ia jen-

ontes (voir la fomaule J
teilige sur chaque flacon) d
+ Vilamines Bi, B32, Vitemines
Cet K,. Yacide nicotinique ci
glucose.

Aux sujeis débiles, anémids
convelescenta-ou- opérés;































plémentaire ‘convenab’a, cue
avite Vapporition deg maludie:

de cdrence. et cotrige lea dé

fauts © si Commune de beau
coup de régimes d'alimenia

don,

pA Raat, ‘AVEC LE PaRrUuM DE LA
ABUNESSEI “











por qucun quire produ aio:
abe. Le CEREVITAN eat
aaveuc agréable, test “pri
sane tépugnence mame - pc
log petite enfon’a Tone néce:
ite cucune préparation on
dale et peut de servi. immé
diatement: Ul auffit de lui -ajou
ler un --queleoaque aide
froid-ow tiéde (eau, voit ou
infusions).

Ea vente: dla Pharmacie
joeaph C. VALME . et dome
outes leg bonnes Pharmacies.

eee










Florida Caiibbean Line

Service de Fret et de Passagers pour
lecacmvtte, USA. ~ Nasadu; Boahames - Kingston. Jamaica.

Depart de Jacksonville: > Arrivée & Port oa Pince-



Vos Sceaux en Metal
ou en caoutchouc

Soe.








AYEL UN TEIN PLUS CLAIB...




2) Févrler 26 -Février : es ‘er Ne ae
- Béport de Port aw Prince Artivée & Jacksonville, ompleyant .
. laa ‘Bégents ‘poraUN ep: rolied on RIN-SUCCESS .
3 Février 5 Mars. dese des caries. on tS 3: ie de icf ea ony Pare 8 a "nome ©
Artivés & Kingston Départ de Ringsion * ques pet a acts 8. ROS ¥, ROBERTS yous éies sire d'avoir. 8 Pévrier 0. Février Gay. Poe vos ot Berean New Yor | eonserver une peau plus fra:





che. Gar la Créme CESS: a's. que ce seul em,
plob . éclelieir el. por: conw
quent, embeliir lo peau. Er
manage depuis plug d'un sibel
‘Bead toa | wade &M. A ouaun, ie crime n'a réelemont pe
BO, Bon, A+ 385, 154, Bue fo da Gene, Tepes 5619 -~- Wégole.. Pour. avoir de mel
20%, ee HH | loura résultate avec lo exéme
‘ es «SED. BUCCESS+, nous re
cormondena éqolemcul: You

Sine semaine “Four is secoun er meiel pas bowin dex
or on de tampons

Chnialaets $9 tied at vous plait: | deaaines le moult &
volte SonvenGncty #1 ie merge. exbcatés creer ut be Bat

Pour tous renseignements, sadresser 4 la Socidté Hal.
llonne de Rétrigération et de Commerce, Anglo dea Rues du
Quai ot Traversiére,

, Téléphote: 2906
*nseonannsoantossaevannenacnennstee wtthttrcanna sence Oe sOne

argent ne . pas. acheter an















| avoine pour Chevauz
de Tealt

CESSs.

leq Produlls de Beoulé SKIN.
SUCCESS se présentent sous
ee fermen: Ja ote, You

b)-un cordlicat de bonnes wl0. 4 agir ot le pouple de France ne

Dana les. cas of T'on® ven
sounsetize Vorganisme & un re
game de £ pzalimentation, k

RN aan conten:
on a NITAM n'est égald

plot du Savin «SKINSUC } |








Communiate: «En cos ee

: toa a ier France par ia Russ’,

Dy quralt d'un été les résie
to € i, ol de Youle len colle:















Se vets, 9 communisie, com- ©
me la nuée pote Yorage, por
te on we flanta ln pouritue
moral... Nova -devons: véagr
devant le désir notiement alfic:
mé_du-partl commun'ste. d'ou
ot le porte & Vegrinseur>.
Quant 4 Mi Townd, comme
ninte, 2 Mlicite M..Thores pour
aon «lamingux expoads, puis
dénonce.. lee apreparatiin de
quere faite par le . gouverne-
wont war lea ordren du capitalis
iin. amvddicdin«; .
“a il ajoute: (Mala lew drole
de ia paix voltient, Ua sours

jora joonaly la gquene & TUR.
SB».

Apréa une intervention de
Couturier
Communisie) proclamant lind
branlable volonté de palx dos
femmes de France, M. de
Chombrun (URP) communiste
porte le problome mur le plan
Laplomatique.

Il déclare que le pacia Atlan
fiqgue est un pacte de gueire
que je plan Marshall selon iui,
a dea prolongements stratég!-
queq et militclves- dangereux.
Yi fat ensulie le procée de ic
position price por la diploma-
te ou cours des -derniéres ne
gociations internationales.

M. Duclos, prés'dent du grow
pe porlementaire communisie,
monte ensuite & la tribune et
déelare: « Thorez a‘entrainera qucune su!
te pratique si le Fremee n'est
pas antrainée dans une. Pere
@agression. Le France est lié:






co, Vente des tenua par ce tex
ie, Mele président eu conse d,
ai vue n'étes pes partisan © de
la politique du chiffon de pa
pier,

Ce traité vous niaves ni le
sourerge, ni la loyauté de le dé
roneer (applaudissements G
‘extréme gauche) vous le vio-
az cyniquement. Lee améri-
cing veulent se servir de nous
our Ieire leur guerre. = Cela
>. peuple de Fronce. ne Voceep
ava, jamais.

M. Jacques Duclos poursult:
M. Monel, porlant tout a
“heure de pourriture morale, 6
jordez vous, messieurs, pour-
Udi cette aoil de sang, vous a-
on peur dela erisc. La pats
vous fa't peur, la guerre vous
serait le solution. de touteg les
Ui cultése. Cette alfirmation
asscte deg bruits prolongés ou
sontre ot & Krolte. Le padsident
seriot intervient: ‘over sdlenaclioement que per
onne dans cette assembles ¢t
ana co paya ne yout ia guer-
aa ML Duclos reprend.ga de-
onatat'on et scande: «Nous
deceptona pos une guerre
‘gi n‘aurelt pour seule reison
te d'épargner une crise au co
sitalisme amédicain. Dites nous
yesteurs, den vous libres de

vos dctea.et de vos décisions»?
Plusieurs députés au. centre:
Et vous, létee. vous?) ML De
oa! «C'eat.une politique de
querTé .que vous, mens. On
veut omener la Prenge & In ral




























TIONAL FOO
AThopucrs

tenis, cost & dire nous, décie

& YURSS por un traité d’attien



Lan fends Gian pls bo
kee... .

Le président du groupe cont
sania tall alom = Vhudoriqda
das valations — diplomuilques
_ ronco « rasseq dang les années

boruteurs. cleat @ Lire. vous. ¢ “qui précédrent 1939, chant no

tommien! un passage d'une dé

} clwat'on de M. Heriot”
qne: En 1990, état polonals &
talt guide. Hitler atlait ocep-
per tour le terioize. polonaia.

{ En occupant alors les territe}
rea quilw’ furent enleves wpran

Vout guerre, URES a renda

un grond service 6 la démocen

ex, (Beuit prolonga),

Plusioura voix s’deridrant:
«vous regrotice que Allens
gqne salt pos wainca PURSE .,

Le tumulte redouble ot le Pré-
aident Herriot doit exharter sen
collagues au calms. M. Hene
Metyer: ete que noua auidons
voulu M. Duclos, c'est que 10
RSS déciare la quere & VAlle
raagne en mébme rerpa que le
Frances.

M. Duclos vent répondre
vodle aa vox asl couverte pox
los protesictions ci joa bravos,
Le calme revenu, M. Duclos
reproche au gouvernement de
1939 d‘avolr aide les loxcisies
finlanidia ct d'avolr fait obsta
tle a un accord franco - anglo-
russe, Vorateur, en concluant,
se tourne vera le président da
consell pour reprondre saa ac
cusalions: «de gouvernement
prépare la guerre & linstiga-
tion de sea ma'tres américains.
A Vinastigation de sea maitres
américaing, il méne une monde campagne anti - sovié
Ugques, cairns, nous, cormrmmunistas,
Hous nous Opposerons a crife
politique qui méne la .France
& ja catastrophes.

M. Guy Mollet. socialisre, a
prés avoir denié au parti com
munisic le diait de parle: au
nom de toute la. classe..cuvrie-
78, Opposr aux * décluraiions
_ faites por MM. Maur'ca Tho
‘rez et Jacquea Duclos les ter-

mes du.discouts prononcé par
M. Cachin, lursqe‘il était do-
yen d'dge de VAssombles.
«Vous ne croye ps, iL un
mol de ce que vous affirmed
aujourd'hui, et la campagne
que vous menez eat criminolie>,
M. Mollet ne croit pas que YUR
BS soit le socialiame: sque
RSS ait fait des efforts pour’ se *
dévclopper, qui le nieralt?
Mais le socialiame ne seurcit
ae concevelr sans que le béne
fice du travel) alle aux travail
leurs eux-mémes. Lo sociulia
mo, c'est le respect de lind’ vi
duet de la Uberté de chocune.

Lorateur, chaleureusement
applaud: du centre 4 la drolte,
reluic lex accusations dévelop
pecs par lex orcheura commu

-wistes aur. de la Frances: . «que person-
ne ne parle de dépentance, #6
crigti) et surtout pas vous. La

liberlé,. Yindépendance,. fen-

nent dans ja poasibilité de cri

thane: VYattide d’ams ef dol

Réa quand 8 le faut, ‘efit con-

vient 4 wn peuple libre da ae.
dresser contra tout ogqreasaur.

En auivant lourés, nous scrons

gure d'dtre (déles & Vinteruattic

naliame et on patriotisme tout

courte. Le débat est dlorg in-

terrompy. Ii repredira 4 8 H

wm.

cota

POH) SSR BES







&

-Etrangéres|

tanec



WASHINGTON, — hoa ee
cnnoneé, sons, aucun aac,
qu'un navire ! de la ménine des
Etote Unis s'est rendu dans u-
ne zone du sud du Pacifique
pour poursuivre des expérien-
ee, avec des fusées pouvant ot
teindre une hauteur de 78’ mi-
des.

NANKING, — Au cours du
ne conférence de presse oy
premier ministre Sun Fo q an-





noncé quill. est probable que |



les négeciations de paix avec
les communisices pourront cor
mencer vera le 15 mars. Le |
premier min‘ste a refuse de
foire cmeun commentaire,
BUDAPEST, Olficicllement,
iia & rapporté que ia Cour
populcire hongroise mprandia.
demain, le procéa de 14 per
gonnes accusees de complicite
avec le coullinal Josef Minds
“zenty, dons lex échanges moa.
ndlaires sur je merche nor.
COPENHAGUE Donemark.
Deg sources olficielles ont an-
somite dea affcy
parlement



nonce que, le
res otrangér
danois apres no BeRSION se
ctéfe qui aduré plus de deux



s du







heures a décidé de permetie
eu Danemark de se joindre |

aux Etats - Unis, VAngleierre,
la France. les perys Boneluy vt
probablement la Norvage pour
la signature de VAlliance du
Nord de VAnantique.

SOFIA -. Le proces des 14
posteurs proleastinis accuses
despionage en faveur des E-
tats - Unis et de Angleterre a

é16 suspendu aujourd’hul & | 9
Scause des iétes commernorati-

ves de Yonniversaire gu Dane
mark.

SOFIA ~- Olliciellement i a
até annoncé que lo Cour Pepu
lair veprendra deracin
ces des pasteurs
accuses de trahison.



reaction de



de la plaidoierie du ce
la delense pour en loveur du



Révérend Ziapkov, Vun des |
principaux ace
PERSIE LD SEINE LINE RG LTE SUR EF:
ANNIVERSA IRE
Mardi. ler BM



Yonniversaie de
notre con!
Georges
«Le Seire,

Nous icignons nos
ceux de ses nombreux
qui le tiennent en haute esti-
me.

ppiste <

AUTOUR DU POLELORE
NATIONAL

Mr. Ciement Benoit
tear du mouvement folklorique |
en Haiti, vient de nous

parveniy une longue letire par
loquelle*il nous explique
raisons pour lesquelles ceriai-
nes troupes ne porticipent pas,
cet apres midi u xhuk
du Département du To
& Vintentiot, de jou
méricain
i@ Notioncle d/Art

Le troupe Plere Dambc
de méme gue lo troupe A

'
285










Drom

. dirigée por Mr. Simeon Benja-

Thin, profestent cantre les pro
cédés de Mme Jules Blanchet
winilatrice du mouvement fol
Rklorique en Haiti (sicl,

Faute de place, nous publie
rons samedi la lettre de protes

tation qui constitue une viale

tise ou point autour de notre
folklore National.







MARRIAGE

Nowa avens regu avec plei-
sir le faire part du mariage
de notre ami Féder Thomas a-
veo Vertulie Cambry. Ils ont
816 conduits & Autel por Mile
Siraone Phacton aux bras de
Monsieur André H. Riché.

Compliments.













initia |

faire |



‘dane eee Mémoiree

(Suite, voir Je’

Le 7 evil, jo cGblai a now
veuu cu général Marshall:

«Le message que jal envo-
ya & nouveau & Sicline consti
iualt une communication pure
ment militaire que jai faite
an aecord avec les lurges pou

| voirs que mravalent délégués

précédamment lea chels d'é-
tet - major alliés. Pranche-
ment, il ne me vint pas une se
conde & "lesprit de contéercr
tout d’ahord ave¢ coux - ci,
| car juvals compris que yetais
| tenu responstible de toutes les
| opérations militaires mur le
bthéétve europden: if dtalt dors:
| noturel de demander au che!
i des forces ruases la dire tion
, etla dete de leur prochaine of
fensive importante et de Jui
| donner les grandes lignes de
he mes propres plans-.
i

|



in délinitive, auivei-
mos notre propre pian. Jenis
décidé & ne pas céder, Mais,
la le suite de ces interventions
nous sentines quelque
-limiiés. dens
munications avec Staline cf
les réduisimes a des objets
, @importance uniquernent ta:

BOWS

FONE

pen





i imité avec Moscou.-~



:
:
| Je répondis le 30 maxs:

i «Fronchement, l’accusation
| suivant laquelle j/curais che
igé mes plons ne s‘appule sur
aucune base réelle. L’effort
;



principal an nord de la Rubr
it toujours prévu dans le but
idisoler cette région de gran
de importance. Maintenant
qe Je puis préovoir lépoque
(ot Tes fore 6 pourront étre
s dans la région de
yachare toujours a
plan de lancer, de
cele ragion, une alteaque prin
| clpale destinde & accomplir,
ment avec les Rus-
jon des armées
Mon plan permet
ra d'obtenix les ports et lea au
‘tres avanitages prévus sur la
cSte nord de facgon plus rap’
plus décisive que ne le
to dispersion demandee
i per les Britemniques. Quant &
la «procédure- employée via -
G ~ vis du généralissime Stal
n

i
|












,ne, je ne comprends rien & Ic

profesation. J'ai regu Vordre

ide iraiter directement avec je
1sse5 em ce gui concerne ta

coordination militaire.



strategio de base.

;
i REESE LESA LANE UTEP EL IVA SOV ENOL

LE GROUPE DES

«PERAILLEURS»
~ ETAIT ORIGINAL
i Dibant ies 3 jours de carna-
ivel ef sur tout le parcours du
Lcortége, le groupe des - de VExposition s'est cis-
“lngue tant pox Voriginalie du
ioe qn’ i représentait que par
Fanimation gail se.
malt foul au long.
; En effet, chacun des partici.

| penste







live: et & wn moment donné
i surun coup de sifflet du chef
ide Hie ils tombalent en rang
efon pouvalf lire distinctive
_ ment ia phrase qui concrétise
| les deca du jour.,et qui se 1.
; salt ainsi: EXPOSITION, le
i rave a’ ESTIME, .
| Quel plus beau sujet pour
ceux 1a qui & longueur de jour
; nde coupe, ciséle, met en
| place, les barrea d’acier, les
| fers de tous cclibres qui ser-
|vent & Yarmature des grandes
| constructions de l’Expogition
Internationale?
Le comité qui a congu et réa
as catte bolle idée est compa
36 de MM. Emile Moreau,
| Fremek Ligonde, André Dou.
gé, Camille La-Charles, Narbal
| Lessage’ et Albéric Jeanty.



seve
a

nos com |














Lay |
o& mucun changement dang la |

portadl une lettre distinc |

No. de Samedi)

Lae

«Apres notre concentration

dans la-xégion de Kassel lut-
fort principal doit éire fait on
direction de Leipzig, of se trou
ve conoanirée la plus grande
portie de ce qui reste de la
| capdcité industrielle alleman-
\de. Mon plan ne lance pas
jles forces britanniques ef ca,
nadiennes de Montgomery
vers le sud, Quant a-Berlia,
ce nest plus un objectif part
culiérement important. Son
uilité pour leg Allernands a é
16 larqement amoindrie et Ie
gouvernement méme se prépe
ra G déménaqer vers une
autre région, Ce qui est mein
rtenctal important cast de ras
(aombler nos forces pour une
isoule offensive, car cela pra
Pvoquera plus rapidement le
i chute de Berlin, la Hbération
‘de ia Nervage at lo prise doa
batedux ef des ports suddois
, que ne ie fercit la dispersion
de non eHoris.»



|
|
|
|
|
|



Le 3 mars 1945. je publiai
ne proclamation aux lrouyes
,et au peuple allemands, de-
mandunt aux premieres de ge
rendre, et au second de cam
mencer G semer les recolter.
Je décrivais Vétat désespére
de leur situation et soulignais
quiane résistance pias lonque
© ferait quajouter & leur rai
seres futures,

t Mon but était d’en terminer
| avec cette sanglante histoire.
| Mais t Yernmprise de Hider et de
| see pcrtisans était encore si
| forte et si pulssammment mar-
quéa par la Gestapo et les S.
S. que lo nation continua 4
combattre.

Au cours de son avance
_vera Herbfeid, Yarmée du ge
“néral Potton avait découvert
et saisi, & Merkers, le trésor
de querre nazi, caché dans les
profondeurs d'une mine de sel
Quelques uns d’entre nous dea
cendirent ainsi dans une sorte
ge puits, presque a un kilomé
ira sous terre,



ad



SRA EIEN AMAR YA ELEN ES RAPIER OD

ELLES ONT ETE TOUTES
APPLAUDIES AVEC
ENTHOUSIASME

i
i
j
i
f
i

t& ce quiéerit
mable Conkere «
dans son



Morin

Q
3
oO

comp fe Te
idu des Fétes du Carnaval 45.



i nul ne peut olfirmer que :ell
| deg quer
_ bendlicié des

ments LES PLUS enthousiasies.
| Chacun:
{mi APB.

2
mg
g







dies avec le méme cnihou-
absiraction faite de la
puss! youl qui ne se dis-
cub pus. en matire de beaute
fominine.






§ SRAM RA RANA CEES OLIMAR,

fOUT LE MONDE EN PARLE

monde le sail, tout
fe dix Quand Para

Tout le
@ wonde
| mount annonce une represen-.
| ation de Gala, il offre toujours
1 & son public une exceptionnel:
| © superproduction 1
| Tout le monde le vépite, tout
tle monde a raison: QUELLE
LETAIT VERTE MA VALLEE, le
j chet d’couvre de la FOX. que }
| Parcunount présentera diman-
iche @ § hres et 8:30 constitue-

raoun événement dans Vhistoi

re du cinema en Haiti.
Une peinture dramatique |
de la intte que ménent les hom
times contre la faim et la misé- |

reer O'Hara briilés par un a-

mour sane espolr. Roddy Me

Dowald, fenfant prodigue. qui,
| par son jeu pethétique vous
Larrachera des larmez. Un

fim d'une inexprimable gran-
I dour WW



we Reines a!
appiandisse- -

@elles avall ses ad- |
et toutes dtaient age |

re... Walter Pidgeon et Mau





| Lettre de...

teukte}



aemementon

we

le recours des occidentonx
au Conseil do Securlta. ln di-
vision de Berlin on deux 0°6-
tait effective que sur le plan in-
‘orale, Vadministration muni-

Hon d'une municipallié dea a
tegsion, on sectour sovielque,

qu'un ilot d’administralion ban
to . angio amidricaine. Dems
ces conditions,
dw plon des experts neuires est
évidemment impossible, com
ment instimer un contréle finan
cier quuckipariite unique sur
deux villes séparées par un xi
deau de ter?

Cast pourquoi le contre-pro
jet eméricain propose de tenir
compte de cet otat do falty Ti
accepte encore qu'un seul
mark, le mark soviétique. cir-
cule dons les deux villes, mais
il propose que les differends
aventelloment soulevéa par
cetie unification mondtaire
aoient de la juridiction d’une
commission neutre. Tl ne pout
sagir avidemmen! que d'une
solution tempocraire, ai les rua
ae_ ge décidaient & rétablir Pu
nite adminisirctive de Ia ville,
le projec des experts neutres,
qui comporie une solution dura
ble, pourrait cu moins de Ya
vis des expetis fancals, aire
repris en considération,

Tl ressort de ces fats. de Ta
via de commentateurs cutori-
36s, que tont au long de cette
alicire, ce sont les occiden-
Saux qui ont constemmment fak
preuve de Ubéraliame et de vo-
lonté de trouver ume solution
viable, diabord on iaissant le
mark oriental circuler dems
: leurs setleure concuremumert
au mark occidental, puis en
accepmint de négocier & Mos. |
cou, sans que, dons la solu
Bon recherchée, ce ful au bé
notice du mark oziental ome s®
fit l'nnificelion monétaire. On
ne cache pas que cette dermid-
re concession serait sujelie &
révision, si Yon devait renon-
cer & ce qu‘un geste soviétique
de bonne velonié permotte de
metire fin & ce quia d'indénia
ble le situcten monétalre ac.
tuelle & Berlin.

SUCCES ECLATANT D'UN
PETIT - FILS D'ESCLAVE

armistice qui vient de met
| tre & lo guerre qui duralt
(depuis dix mois entre les for |




ces de VEtat d'lercel at les trou |
pes Eqyptiennes est FOEUVRE ;
/ dun Petit - Fils d’esclave, Je |

'Dr. Ralph Bunche. En effet,
,sans le tact. Io patience et le
i wavail presque surhumain ac
| compli per Je Dr. Bunche, le
Document de quatre mille
imots signé jeudi
lye de Rhodes entre les He-
;présentants Eqyptiens et les
Délégués d'israel ne serait
qu'un chiffon de papier.

DECES DU JOUR
Anaiia Joon, 37 ans, Marie-
Antoinette JmBeptiate, 2 mois,
{ Matix Colin, 8 ons.



cipale allemande restalt uni- |
fide, Or. fin novembre, la lonna |

a@ acheve lo coupure de Berlin |

en deux villes, dont Tune,
constituée par les ols sec. >
toure oecidentaux, n’est plus

Yapplication °

ot

dernier sur 5



Et, Ja développant, U @ ajow
1:

apy a certains actes qui’ |

sans ga récliser por une mani

Jestation de Ja force bratagle. |
possedent une violence intrin-

socue, telle q“™u'ls détermnent |
i dans les Etats qui en son! vic

times une réaction identique a
létat virtuel de guerre.

Le droit americain, prariicu-
i Hérement, fait obligation tar
Lmelle & TOUS les GTATS mom

bres de lOrqunisetion des E-
lots Américeins, Se prondre
1 eur leur terriloire toutes les
, mesures nécesscires pour pré- |
venir ou faire cesser toute ac.
tion de gouvernement, ou de
groupemeni, ou Windividus €-
trangers qui tendrait <4 to
bler, d'une fagen quelconque
la vie politique d'un Fiat libre -
et Souverain>.

Si, de l'autre coté, on n’en
ent pas compte, notre Gou-
vernement foujours soucieux
i de faire respecter la«Tarre des
| Heros de 1804» tera tout son
: DEVOIR,

:
i
i
|
|



M.D.
Directeur a, i.

DEUX MAGNIFIQUES
ENSEIGNES LUMINEUSES
Au début de cetle semaine,

le quartier commercial, en plei
ne transformation, s'est enri-
chi de deux magniliques ense!
gnes lumineuses: celles du
Service des Télégraphes Ter-
restres et de la maison Haki-
me, agent de la fameuse bie-
re Pabts. Le premigre a été
fabriquée en Haiti et la secon-
de est de provenance étran-
gére. D nous ple't de remar-
quer, @ présent. que les |
commercanis
mieux sentir lo
blicitaire d'une enseigne
lumincuse ef cetie comprehen
sion se momifeste par leur dé

bic, en concevanit ces ensei-
gnég lumineuses d'une rare ori
ginalité ct destinérs G surpas-
| ser tout ce quia é16 déjd réc
lisé dems ce seng.

| Lenseigne de la maison Ha-
| kime est unique dans son yan-
i te. Celle du service des Téld-
| graphes et Telephones, rival
|

|

:

:

j

i

i

i

sant en dimensions avec
Yenseigne de la maison Des-
champs, ¢st nee d'une’ con-
ception arlistique wés bien ren
due par ceux Yon fabri-
quée. +
Tous nog compliments au
uns ¢t aux dulres,

LENE CT SESERE SITE LIISTLESEN 6 LENG AAT E

INAUGURATION

D'UNE NOUVELLE

EGLISE BAPTISTE
L'Eglise Baptiste vient de
construire un nouveau Tem-
ple. situé & la Rue Simon Bo

qui



| Hvar, cl devent Rue de Ja Ré-
union, en face du Mausolée
do Dessalines ot de Pétion.

La cérémonie d’inauguration
ide cette belle construction cau.
iya lieu dimanche prochain a
/ iG heures a.m. Les membres
de PEglise Baptiste de Port-au
Princa, et leur Pasteur, le Révé
tend Fuben More nous ont fait
le plaisir de nous inviter
i mux belles cérémonies dina
i guration, Nous les en remer-
clons at profitone de l'oceasion
| pour leur présenter nos since
tes compliments.



commencent & +
portée pu |

sir de frapper l'attention du pu |



Lea demandes de la Yougos
lavie, présontées & Londres, &
ie conférence des suppléants
| pour le walté de paix aver
\Autriche, morquant un cor-
tain fléchissoment. Elles ne
leont pas cual catégoriques
quavent, ni aussi inllexibles.
Mais le principe en est rmain-
lenu.

Ces demandes, on se le rap
pelle, concernent surtout des
iectificationa de frontiéres ot |
les reparations.

[ Demandes Yougoslaves.—

| Acheson ot le Pacte-~

Le Sacrétaixre d’Etat Amari

tendu avec le Comité des AL
; foires Etrangéres du Sénat gut
lie texte definitit du Pacte de
: VAtlontique.

| Ce texte, avec les modifica
' Hons de forme qui y ont été ap
| Portées, a été imtpédigtement
i soumis & tous les autres Pays
| intéressés, Plusieurs Minis-
;tres des Affaires Etrangéres
ont au, & ce sujet, d’importants
entretiens avec Acheson au
Département d'Etat méme, et
You garde Vespoir que le Pac



NOTES D’ECOUTE

‘Sennstieennpeniantings:

| Hommes d'Btat soulireny
i

‘ooin Acheson seat, extin, en-

fe sera chose icite qu cours”

de cetie quingaine.

On va jusques & dire que
Yintervention de Thorez qui
continue & faire beaucoup de
bruit dans le mende de l'Euro
| pe Occidental n’est qu’un mo-
yen détourne, de porter un
coup & la cohésion acciden-
tale dont le Pacte est la prew

ve évidents....

| Toujours les loyers—




La question des lovers aa
| pas fini d’glimenter les discus
i sions & Assemblée Nationals.
i Plusieurs réunions de divers
| groupes de porlementaires ont
,eu lieu d ce sujet. La plus im
lportenté s’est déroulée la se
| maine dernidre & lHétel Mati-
‘gnon, sous la Présidence du
, Président du Conseil Ini - mé-
,me et en présence des Minis-
tres intéressés.

; On est, parait-- i, aux en-





i virons d'un accord. Une now
velie réunion est envisagée
pour cette semaine. Parle-

meniaires et Minisires crojgnt
| que Yon s’entendre sur un tex
| te définitif et quill sera présen-
it & VAssemblée Nationale
;cete semaine méme, et avec
| toutes les chances d‘étre a
dopté por una majorité geez
substaniielle.



INSTITUT HAITIANO-
AMERICAIN

Linstitut Haitiano Américain
@ le plaisir d'inviter Je public
@ la conférence de Mri Hubert
Carré, vendredi prochain 4
Mars 1949 & 8:00 p. m. dana
son auditorium,

Mx. Carré que Yon connait
déja par ses intéressants arti-
cles dans presque tous les
{grands journaux de la cerplte..

ile, parlera de la Pensée libé
tale qux Etats Unis, sujet sur
lequel d’ailleurs il compte tras
bientét publier un livre,

|
}
|
|
}



AVIS
Monsieur Arséne Bastion ta-
vise le public tout. entler we
; #0n journal «La Perspectives
dont la publication a été dis-
continués, reparaitra sous pen.

| tea représentant le gouyernm

Congrds de leurs pate
ont dea séunces pronque oe
tedamnes & Yorcasiog dee
prochuines élections canton
lon.
Cos deus hormes dee
sont pad sdrieusement





reprendiont a
| bientOt, loura activités respec

} Ves.
i

' Le 8. P. F. prand pasition: o

Le Rassemblement ae
ple Frangais, au courg :
| séance de son Comité “patti: .
que, a rédigé une imporignis _
déclaration qui a 6 imi
diatement ‘rendue
On y lit entre cutres choses

Faute d'un Etat qui wen
est pas um lo France Hest poy
déiendue>,

Ou encore:
sQuelle que soit la coh
sion présentés par les feu
ples qui ont réalisé ls. Boss”

16, il n’est de défense effective
et fructueuse pour la Frenes,
qu'une défense d’abord netic.
nale.

Vers la Paix en Chine.



Th semblerait que l'on bg
la veills de la paix on Ching,
{. Quatre délégués nationalig.




ment de la. Chine ont étécre
| gus par le Général en Chef do
| VArméa victoriousg. Ia 16
' nion a en lieu & Pékin of le GE
néral en Chef a remis aux De
léqués une lettre dont cane
connait pas encore le contens _
pour le Président provisolve da_
a Chirfe. :
On espére que ces. bare
; Hons conduiront enfin dum
paix définitive entre comming
es et netionclistes, chincia _

Un peu da Sport. —

Crest Américain Parker qi

@ gaqné la coupe de Trews
de Tennis. Ha, en affet, bat
ta Marcel Bernard, en lui me
vissant péniblement toils ge
sur les cing du match. final.
Par ailleurs, le Grande. Ure
tagne réintégrant une tredition
séculaire, vient de hates
rugby, la Pronce. La victone
j ba fat adjugée Por hult poles
| Sur trois. :

nous tenons & ee queine
teur de Facts innomable
mis lundi sei, contre de
nes demolselles ‘qui montana
le Joli «Char> Bibby oe
‘Raymond Coradin
Et nous renouvelons 6
nog sympathies -< note
mant ami, Jean Coradin.
Nous avons 29g; ce
de la main méme de

“plicative que nous



Atlantique on qui y ont adhe |







































BREF Eo RLGRPERRE






























ge



Full Text