Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text



as

.

Fae eh ee eee SS ae

en

Se CRO RR







L’Incident qui ac
PUnité Nationale

Ho oest vraiment réconfortant

.de consiater avec quelle spon | du possil du Gouvernement-et

Par Clément A. COICOU

elle reste incontesinblement

iangité ef quelle facilité Je rol | d'un Peuple voisin, .

Hement s'est opéré aulour da;

Estimé et da son
Gouvernement, sous lé-coup
de fouet de Youtrage lancé
par le Gouvernement Domini-
cain & Padresse du Peuple
Haitien et de son chef constl
tutionnel, L’algarade dont
Yex - cclonel Astrel Roland se
rendit coupable sous le patra
ef avec encouragement

Président

nage

et ia complicite da nos -enne-

mis seculcires, ne pouvealt
2

quemprunier je. caractére d'u
ocation et dun outrage
nohonalisée qu'elle
protection accordée
asiblement dans son ter
nloze notional par la Républi-
B VONMTS,
nm bGitienne ne pou-
reprendre sur som ax-
nelle gravilé et sur sa
© gi cast avec un bel an-
Je quelle se porte cux cé-
de ses Dirlgeants responsa-
i ee & réepondre & cai
j@ provocation avec
toule Jo vigueur nécesscire.
Cemest pas seulement le
souvenir du massacre des nd»
tres en 1937, qui la domine «
} @ presente: ces? cussi
ence du parti - pris de
provocation et de denigrement
dont témoigne une campagne
euse ef que le méprig per-
qu’y oppogérent toug




















mwavait
MISOT.
- géne dont on ne
faire monte dans
pports obligés aver no-
tant gue le peu de
semble toire de ga

publique pos eu la









RESEO Ce

$08

re au bas deg
1S internationcles
igent ne pow.



nous lelgeer
tr dg

recut
persiztence de
venture gui guide eat
$s! ottilentées les .re
elles avec fa plu.
ations independan.
ve Hémigohére,

te pouvail, dés lors. fai
2 Poptitude & com
fe sérieux de ia téehe
obligations . gouverne-
ni sur le désir de
yu2] pouvalent gem.
cier une participation
Hens inter - gmdrieg}
s manifestations plug
intelligiBles de soll
oncle.










S régl

Lincident provequé par Pal
garade - Roland, n'est plus
quune addition @ une lengue



provocation soulignée.

«Le souvenir de Toussaint -
Leuverture, ni celui de Jean -
Pierre Boyer n'ont su nouz ve-
ueigue droit sur Vesprit






n bon sens qwil qurait dé
uer & développer en



Hiude équivogue et hostile de

tor tcire planer un doute sur
ic ferme loyauté dont s'est tou
‘urs occompagné le désir de

Palz ce la Nation heltienne: |



e de faits outrageux ef de -

icu Peuple voisin et |

menace que constitue 4@ |
x de cet Hamisphére lat |

L’unité nationale “haitienne,
jamais elle n’aura été plus sou
dignée que par Yindignation uw
; Ranime dont fut secouéde notre
communauté en face de fou.
trage patronné avec tant d'ar-
roganie inconsclence, mainte
nu et renonveld: thaptitude &
comprendre le respect que les
Etats indépendants se doivent
entre eux, inaptitude & com.
prendre les obligetions régul
tantde Vexercice de la souve-
rainelé, inaptitude & réspecter
sa propre signature et lo pa.
tole dounés-
| Et si Yon pense que lidée
: méme de Patria ne fut pas fa
icilement accessible dons ce
| territoire ot: les traces de nos

pas n’ont pas pu s’étre totale.

ment efiacées, l'on compren-
dra qu'il nous foudrait nous &
lever @ un degré de vertu dons

‘Ja patience qu'on n’a pas en-

core pensé & recommender

pour essayer de rendre inopé-

tante la menace gui pése en-
; core sur la Paix dans notre Hé
imisphére. Le fait que, dans
“oucun secteur dit d' opposition,
| mucune note cecophonique ne
i s@ soit éleveé pour troubler len.
; thousiasme collecti? montre

bien avec quelle ferme résolu-

lon et quelle haute ferveur Ké
ventualité d'un dénouement
| dramatique est envisagée par
(ta Nation Haltienne tout enti
+ Fe.
; Cetle ferveur patriotique ne
| doit pas, capendant, fire per
dre de vue la féconde vertu
ides disciplines citoyennes et
elle doit laisser a Funité de

commandement son pouvoir

spécilique. Le courage indi-
iduel, comme I'hérolame cel-
ectif, ne saurait donner leur
+ pleim rendement et produire”
' des effets décisits que dans
| Jes cadres . ot la campétence
| professionnelle s‘allie & Tau.
| torité pour ajouter des fleu-
, rons au Drapeau National. Ie
leas échéant.

Faisons done contiance &
Finteligence uvertie du Chet









| ses collaborateurs

| en vue de permetire d'attein-
i dre tous lés objectifs indiqués
| par Vhonneut national.

| Satistaction compléte doit &

| tre donnée @ Ja Patrie Haltien-)

| ne, compesée des vivants que
pndus sommes et des gronds
i Morts, dont 1 esprit’ domine
| sur ious Is horizons de cetie
' He of nos droits restent preémi
iments,

Nous n'qurions pas pu aveir
; declinég au point de nous y
‘ leisser compresser par ia jac.
i tance et Vinconséquence. Et
| <2 ndus est donné de retrou.
| ver les sillons qu’ouvrirent nos
| Ainés, dons l'espace ob vivent
| ef se développent nog idégux
nationaux et raciaux, les sou-
| venirs de leurs exploits cutant
| gue ceux des-bienfaits qu'lls
} dispenserent autour deux,
rons noug mainienir.dans ia
vole de héroisme, de la di
| gnité et de la gloire.

Clémeat A. COICOU.





LA CONFERENCE
ECONOMIQUE DE
BUENO. - AIRES

conlérence économique
- Ayroa selon le ca
lendrier interaméricain Stab,
devait ouvrir ses travaux le 28
mers prochain.

Note contrare
Se, dit que le nouveau Con
seiller de la Légation d’Haiti &
Quito continuerait juequ’a Bue
tos - Ayres pour représenter
le Gouvernement Haitien & ces
imporiontes agsicés.

Nous ‘croyons savele que
Touverture de cette conideans
& & été renvoyde & une date
wWlitleure,



wt RE ig hlen tyler pR eS

ela Phalon- |

i UNE DECLARATION
| DU DEPUTE DU BORGNE
Le Députéd Michel qui ne con
noit cucun R. Pélissier de la
lrégion du Borgne, décline tou
ite collusion avec Yauteur de
[la note relative aux condidatu

trea prématurées signaldas

{dane Yorrondissement du Bor
i

| gne.
| epanuunmmmenn omemamenntn

| PRECISIONS NECESAIRES

| On nous dernande de préci
ser afin d’éviter tout molenten
du — que la note peruse dane

“| note édition du 22 féviler cou
reat, ost relative @ wn mécunt-





de Etat et au potriotisme de '
immediats |

cs . | nous servirons de guide et sau |
nos volsins dominicains ne sau |

iment surptia co. matin, en en.

tendent l'un dew nétres expri-

mer gon indignation contre I'¢

tonge procédé employd & san
égard por le service. des Télé-
gqraphes-st Téléphones.

Voici les faite dont se
plaint: ebligé d’étre consiam-
ment en communleation avec
es. médecing qui sont au che
vet d'une porente, malade, il
west trouvé privé de son WW
phone qu’ou venail de supprl
mer, bien qu'il soit abeaty.
; ment en ragle avec FAdminis
‘tration des Télégraphes at Té.
Méphones.

Inullle d’ajouter que, avant
celte suppression arbitraire ot
injustifiée, le pletynant, che.
; que jour, sublescit les ennuis
dea multiples appels sans el.
fet qu’ faiedit pour des be.
going urgents,

Quelque raisons qu'emara in-
voquées le Bureau dea ‘Teié-
phones pour s'excuser, ff ne
pourra jamele convaincre le
public, puisque généralement
OB pense que ce services ae vou
cie phis du recouvremant deg
abonnements que du ionction
nement dea appareila de ses
clients, quand Hf ne les sup
prime pas par négligence ou
incuria.

CNLEA Piven rena ti ETD “ttt emir

DEPART
DU MINISTRE ZEPHIRIN
Ce matin, par un avion de






i
i
i
i

ine,
Hon’a posed que deux ox
| trois jours & Port-au-Prince.



PATRIOTIOUES
Cest un véritable vent du
Civisme qui soutile sur tout le
pays. Chaque jour, nous rece

vons des lettres qui dénotent |

un ardent désir de Servir la Pa
trie, tant d'ici que de ka Pro.
vince —, et mame de l'Etren-
| ger ot étudient de jeunes com
| Et comme si cela ne suffisah
‘pas, dans plusieurs villes, on
voit éclater spontandment des
, Manifestations qui se forment
jeans preparatif aucun, se dé
i veloppent.

“Crest qinsi que, lundl der.

LES MANIFESTATIONS



la Pan American Abwaya a |
regagné son posta, notre Mi |
, Histre Plénipotentiaire at Envo .
y6 extraordinaire & Ja Hava. |





IEUDI 24 FEVRIER 1943,

Du Matériel pour Hotel Questions d’Education

expédié en Haiti



t

«Cinquante ting tonnes de

mevérial et actessolren pour
hétal, echete el por Mr. Abo
Berigh de Miami, ont 416 expé-

| dida joudi en Halli, on vue de

i meoubler le novvel Hétel Roose

| valt,

i Berish eat le proprigtaire du

inouvel hétel de 52 chambres
[qui sowvrira en Avril pro
chain, 4 ce que nous a dit My,
Asthur EB. Curtis, consul haitien
& Miami. Le tontractour était
Mr, Shendiofi de Micmi,

Custis prétend que



| genre & étre constant en Haut

depuls plusieurs années . Cet
anvoj de matériel eat le pre-
mier dune série qui sera fai-
te d'ici vers certains paya de
iVAmérique Latina oh dea hé
tela sont en construction,

i
i
d
| «Extrait du Miemi Herald dy
}
i
i
{



23 Févrigx 19499



UNE MANOEUVRE
DELOYALE
Mousa avons publié hier, une

| note portant la signature de

|B. Pélissier, qui n'est qu'un pig
| ge

| Belon dea renseignements
| de source gure, ce nest quit
i

i

ne tammeenvre pré - éleciorale, |
que nous avons rendue publi-

i

me, sana cependan! lui accor
| der la meindre importance.

' verte celui auquel a fait al
ilusion co B Pélissier, mais
‘nous demeurons convaincu
gail est éranger & la compa
| gne électorale que d'autres
“voudraiant inopportunément
déclencher.
Qu’on ne revienne plus avec
pareil plége car noug sonimes
prevenus.



inier, & Io suite de la publice. |

| don dang le Nouvelliste de 1'A-

| dtesse de la Population de St |

i More U y ent une émouvante
| manifestation,
i Les Eléves des Eee
| les, les syndicats des Ouvriers
et maring, les paysans ete, ete,
yéunis sur lo «Place d'Armess
au pied du Monument dlevé 4
la glolre dea Héroe de VIndé-
pendance, ont renouvelé le
serment des Ancétres puis, a-
“préa Us ont déiilé & travers
les rues de la ville, chantant
la Dessclinienne,pour marquer
ijeur désir de rester «Unis pour
j lo Drapeam pour les Aieuxs.
Pareilles manifestations ont
ev Hou qussi au Limbé et dans
j plusieurs localités de la Répu
, blique.
} Liéme Nationale s'est revel
‘ lee l
Qu’on le comprenne.

tennnresentrninte







EN MEMOIRE DE H. BOLTE

Au course de l'émission radia

secnieererenstonnneeeanennannaa

phonique hebdomaduire de
«La Voig du Travolle, 0 pasa
in une magnifique page con-
suctée Gd la mémote de leu
Haanibal Bolié, ce grand tra-
vailleur haitien qui peut étre
donné en exemple & tous coux
qui révent d'une plus. grands
proapérité nationale,

Cette émission aura leu ce
solr 4 9 heures eur lez andes
dala 4V 258.



ET LES HOTELS, CLUBS
ET RESTAURANTS

t
” Nous disions dans une précé
i dente édition qu’obligation
doit étre agalement faite cux
proprigiaires d’bStels et de res
taurcmte, et aux Comités des
iClubs d‘avelr 4
lensvigne luminouss pour lem

| gee dans ce sens sont encdura
| geantes et nous cutorisent ¢
‘poursulvre nove campagne.
| UHétel Bellevue, situé dans
‘le voisinage du Champ de
Mare a installé gon enseigne
lumineuse et depule deux
jours, leg promeneurg habl-
tuela prennent un réel plaisir
& constater que Vélan est don
ne.
Les cutres établiezements ai
tilaire, doivent suivre d’eux -
| memes exemple, avec ou
j sane obligation du gouverne-
jment. 9 en eat de méme du
Cercle = Porten-Princien, du
Club Militaire placés dans le
volsinage de notre premlare
place publique. Tous lee au
toa bStela cercles at clubs
moraine doivent iaire de mb
Doure perl tas bientdi
nous entreprendrons une auire
catapagne pour que Vadminis
tration compétente compren-
ne la nécassité d’améliorer Ia
physionnomie désertique du
Charap de More avant rExpo-

PHotel .
; Roosevelt est le premier du |

Nous ne conpctissons pas da |

installer une /

, bellissement do Port-au-Prince. |
_Ceriaines démarches entrepri- |

Par fullen LAUTUAE

oe NNER

orc tepeenemey a ate

Dans trois articles publiéa
duns «Le Matin» et «Le Nouvel
Hate» on juillet et Aodt de Yan
i née derniére, j'ai ou 4 com-

mena ollicivla tant de l’Ensei-
gnement primaire que de len.
seignement secondaire aux dit

iérents points de vue du choix
deg sujets, des méthodes d‘en-
| seignement et du pourcentage
d'éléves dos écoles nationa-
; lea ot des écoles privées a réua
' pir.

severes de lo presse et des pa
Tenis au sujet dea questions

poaées aux examens de I’en- |

aeignement primaire tellea
que: Q. Comment le diverce
poul- il étre évité? (rever Su
Périeur); En quoi conaligte le
proces de le consolidation ?(Bre
vet simple); Pourquoi Dessali-
nes choisit - 0 la pintade pour
embiéme? (Grevet simple}. etc,

On se rappelle cuasi quit
Y & eu un fort pourcentage d’é

| loves 4 ne pos réussiy & ces di. |

Cependant leg échece enre |

vers examons.
i
|

gistrés devraient normalement
\ arlenter lea recherches des di-
_ Tigeants de lenseignement on
, Yue de détecter les causes d’in-
succés et conséquemment de
' permettre de réparer tes ar-
Teurs commises.

que lee examens sont avont

tont un moyen de diagnostic |
et supposent par contre deg |
Aussi les épreuves |

remédes.
données lonnée derniére de-

, Widient servir de base aux re- |

cherches appelées 4 améliorer
los méthodes, les procédés

@enseignement, les program. |
Pre- =

3

| mes, des horaires ote.

/ nons un exemple concret: Sup
| posons que les résultats cient
| ét6 particuliérement mouvais
}
i
f
i
}

pour les épreuves de Mathéma :

iiques au Brevet Supérieur, I!
sagit d'abord de déterminer
(les sujets étant eupposés bien
thoisie} quelle est lc branche

dea mathématiques (Algébre,

laquele les résultata ont 616 le
plus mauvais. $1 lea recher
| Chee prouvent que ce sont les
{ questions de Géométrie qui ont



ainsi un premier point pour o-
rienter gon action. I s'agit
maintenant par une supervi-

| sion sclentifique et efficienta

de déterminer les diverses com |

sea qui ont pu produlre cette
mouvalse préparation des $lé-
ves en géométrie: Méthedes
délectueuses, manque d’exerci
j cee. professeurea inguffisam-
ment prépards, trop peu de
, cours de géomdtria, choix dé-
[fectnoux Vonvrages otc.. Le
Pmal peul ausel avoir sa cause
duns un meuvais enseigne-
iment de la matiére aux Cours
; du Brevet dldmentaire,





LE CHAMPIONNAT
INTER-UNIVERSITAIRE
Le deuxidme match de chem
plonnat Interuniversitaire op.
posait, hier aprés - midi, Eco
le Polytechnique & I’Ecole Ne

4iongle d’Agriculture. L’équi-
pe de catte demiére école est
sortie victorionse.

Le auatch duit placd sous le

menter lea résultcts des exu- |

Beaucoup de gens ont enco- |
re & la mémoire, les critiques |

fl ne faut pos perdre de vue |

Axithmétique, géométrie) pour ;

fait baiseer lea notez deg co-
pies de mathdmatiques, on a



Une fole le mal localiad ot
loa causes touvéos les rormd-
dea doivent éne uappliquda

, 20ne tetard pour que lea mdé- |
| Mes causes ne produisent pas
jes mémes ollots.

i

i

| Vols bridvament montrds |
} @ux profanes qui s‘intéressent |
; @ Venseignement, c'est 4 dire :
| & tout le monde, la march. :
: classique @ auivre pour améliv

| rer sclenfifiquement lenseigny
ment dans u‘importe quel pays

| civiliga.

i Une quegtion se pose: Qua

t+ on fait d’Octobre a jour

i
i
5
{



PHONES: 2293 —~ 249
PB, O. BOK A mm 198.
Soame ANNEE.

Lettre de
New-York au
«Nouvelliste»

Service da PAgonce Frerce-Prawn



fAncton Havas) au «Nouveltisaes

PAR AVIGN



LE FAIT INTERNATIONAL
Par Gustave AUCOUTURIER,

PARIS, 23 Fév. (AFR
Trola Joura et demi da réu-
nions de difiérents organisa

mes de Vorganiaq'ion eyiops-
enne de coopération ocono-
mique ont donné 4 douze Mi

pour que lea éléves des %co./istres dea Affaires Etrangé.-ea

les nationales et privées solent
mieux préparéa cette année
ci que coux de lannde deride _
19?
Tout le monde aait que cha |
cung des Sections do [Ensei-
gnement primaire ot seconded i
Fe @ eu d'Octobre & ce jour”
wois tituloires & sa téte, qu’ll :
¥ @ eu des nominations, des ré |
| vocations, des transierts d‘ins |
tituteurs, de professeurs, d’ins |
pecteurs & Port-au-Prince at en |
serait -
de savoir:
c@ sont lea résultats des re.
cherches méthodiquement fai-
tes par des technicians atin de

|

i

; Province: mais ce qi
| découvriz les pointe feibles de
|

i

:

!

i

i

$

|

I

surtout interessant

| hotre enseignement, les reme. |
des qui ont été proposés at
ceux qui sont déja appliqués.

Cela revient apres tout &
Vorganisation technique de I'é
ducation qui doit 8tre plus im.
porlante que son organisation
administrative; cela revient &
une organisation scientifique
de la Supervision tan: dans
Yenseiqnement primaire que
dons lenesignement secondai
t9; cela revient 4 une tranafor
mation profonde de !enseigne
men? anormal et de l’enseigne-
, Ment professionnel; cela aup. |
pose des conditions matériel
idea décentiy locauz, mobi.
Her, motériel, fournitures, labo
rateires, bibliothéquas, outils
at machines ete..: cela suppo
se une Giention epéciale ac.
, cordée non seulement aux éco
, jes primaires et secondaires
, de Porteu-Prince, mais aussi
| & celles de province: cela sup
; pose ela politiques totalement
‘ exclue du ghoix et de lavan. |

cement dey instituious, des
professeurs, dea directeurs ot
des inspectours; cela suppose |
Sutre de mallleurs salaires, cet
‘te sécurité et cette atabilié qui
forment ['athmosphére indis.
Pensable aux éducatoura,

Tant quion n’uura pag poad
‘objectivement at méthodique-
i ment les problémes da i‘éduca
Hon nationale et qu’on ¥ cura
1 pas trouvé les seules solutions
(que lx Science préconisa, on
Maura fait que pessar & cold
i@une question qui intéresse .
‘au plus haut point le pays tout |

Afsana te

| enter, i
julien LAUTURE
anmmomnnnip mecca |
LE CONGRESS
INTERAMERICAIN

DE PRESSE

Cette semaine, dans la capt

tale de YEqueateur, a'est ouver- |

| te la 5a Conférence Interamési |

caine de Pressa. :
Eile prendra fin le 26 février

|
|
|
i

fet méme & fretze, avec M.
Constantin Tealdasla, venu ro
divemeni) ot & trola Minieres

| dea Affaires Economiques. loc.

caslon d'échange: det viai.+a
et dee idées sur Vaciualité, af
You fait la somme des impres
siona don’ ie ont fait part, en
conférence de presee ou on pi
vé. & dea observateurs plus
ou moins indisccvets, Deux &
déve sur des plane tés ditte
ren's malig inis‘essant ogals
ment le romporiement de loni
nion publique « Yégard dos ef

. forts acuels de redicesoment

de ia eolidariéd ouropdenne se
dégagent ious part!culd-ement.

La premiére est que le grand
public ignore top }imnoran
ce et les proqrés des ‘:avaux
de YOECE. Depuia pras d'un
on, dans un immeubls du
Quai dO say. volsin du minia
tere d’ot Aristide Briand Jon.
galt, ily a 20 ans. le prerrier
appel @ lunification de PEuro
pe, dea comieg et dea sous-
comités, aux noms rebarbatile
et dea containes d'expe’is 2}
de fonctionnaires im'ernayo-
noux font dana lubsence pree
que to.ate de publicié, un tra
vail aride dont les résultats
durables n'apparaiszons que
pau & peu et fe se dessine ont
an grands waits quim courte
dea années qui viennent.

Le Comis Sforza, l'un des
upétres lea plis arden's de cet
fe vaste entreprize, a pu dice
que la formation du «groupe
dee hul’», qui va désormuais
deigar Vactivité dea ravaux
marque ia naissance d'un vd
stable -gouve-nement dcanomi
que ds [Europs, en ab
wondant celle d'un gouve -ne-
ment polidqua, qtl s‘dbauchs-
ra prochainemoent @ Stras
bourg, et c‘est pour souligner
ce fait qu’l a voulu que You
inacdAvit dems les résolutions
adoptées le curactére perma
nom de cette insthation, gui
dott aurvivre au Plan Marshall.

Mais l'on constate qu'il bru
dra de gros elfozia de propa
qende pour rendre « de ia rue» consclent de Vin
portance db cette daw. de la
veleur des réalisations délé ac
quizes et de celle encora plus
grande des wavaux ¢ ven. Co
que promettent lea chilires all
qués est le bien dtre de Eu
rope, qui en viennent & ao de
mandex sl pour sollicl’er un
pou Venthousiosme des euro-
péens, ile ne devvalont paw
dooner & leur orgenieaiion un
nom plug porlant que ces qua
we Intlales ot mame ouvrir un
cOncoum pour fouver ce nom,

Dome on autre domaine, c'est

a
dition du bi - centonaire et | smut patronage de M. Lucien | prochain. La Proade Haitien % 8@# conclusions optimistes,

qwelle tovaille a. conséquen
06 aune seKed,

2110 db tee neniobit

| Hibbert, Rectour de Univers
[M oHait.

oe

ne nlest pas représentée, cot

_ t fale, 4 cow canigns, ll (utr suite on deme pages |

que semblent dre. parvenuy,



fee



eansnnniesess, sghtaatinense inte sipstonaite, testtass susie teieis, sipaitosts












SERVICE DE VAGENCE «.
_CRANCE-PRESSE AU PAR SANS FIL





- Revue de la Presse Américaine

” ET YORE. 22 AFP _4 un confit fondamental de no
cLa stabilixé de la Frances tal | tre époque».

est We Utre ‘que ke Herold Tribune» donne, a un |
Sditorial dans lequel il net: le | procés du cardinal stoi
progres du releverent que ta | ' Mindszenty, trouva la defini.
Fronee ast en woin d’elieciue:. i dion véritable de ce
«les fongais quiv tequrent | > Dens sa déclarmion faite d-
plus que leur part de apuver | a | “
leg décomagqvantes cureni foo , sémblé au Vatican, dit le «N
cosion den avoir de maslieurs | York Timea«, le Pape foutn
2 i plus large définition que
ase on donner lorsqulll de-












fon
















Eo nciar

: a tue état 1S “prt:
des recente © dininutions he a que cétalt 1a an conlk:

de we les lotalicives



prix dans ia region
Fougmentasion de la produc:
tion, le retour cla vente iho |
deg aucmiblles, ¢
de Vemprunt, ce jor



tles chempion le concep





re cpour les



pour
uctbier celle a f



e@:oen port
&. 3 prociama tant le




anpor-






tomt:
Yamelioraion écon
mon seulemen une

pour le pe

ge de résister a : Fepprestion






























































ae en soi mais elle . ' dee consciences et de vyelller
ger encore une influen . { aux dros légkimes rt juates
oo monte sur lx ‘ension po | ainsi qu’aux Ubertés deg piu
et Yamerlume gui emposon. ; Pee k “New York Times~ es-
adiont lamesphere a: pour : hme que le monde se louve
YEurope Oecid ee corn : devant un me un tou. ; Ons absolutistes du passé, se
France est . | reincarnant sous le fom: de
damontaux « n tog toralitcires.>
cnion d'une économie regonad || Et le journal conclu: on of
ke, > io : firmant: Ler seule defense pul
Ce jolmet poursul eae | Oxiete contre le totaliteviame
que lo France pen | oR wn Stat n ayant que dea
- deg dissentio ‘qui POuvolrs reduits et des sphores
‘ ‘ s Uinilées, un tel érat
capable d'uempécher
wy absolu de carom
§ gouvernent
in Gee yraras.
~ dome te AVIS MATRIMONIAL
riere des plus Madame Alcide Noel, née
Vexpana: nionia Thibowk, demewam 4
gue une . Prince, annonce cu
pour fo en géneral 6 particu.
perite au commerce, qu‘
Laiqque ore de ertre done, alle n'est
dental:. iesponsable dea acies et
ons de gon époux, le nom
® Alcide Norl, pour inconpa |
de caractere, «1 couse
uveds uallement, én a:
. de 1S Fevrier
oh
Antonie THIBAULT.
5 A LI NS TOYO RR TEL NS OCW
vos lavages
délicats avec
#3? agréable
@ussl pour
les maoinsl”
a
& vous vouler cue wa vémments delicats no 9’a-
dimen: pia 4 la lessive, asmures- vous qy'ils
want lavés avec le savon SUNLIGHT. — Sa belle
mousse, tout en étant douce, blanchit merveillew
* warnent

EUNGLIGHT aignitie SURETE



la saleté soms abl

ah vet LEGG
“manent NREL



EXPLICATION NIMBUS

1) Biobes « Yewburms do choix,
Ht tea & pile ou tee. .
‘: 2) 0 ws belese pour romaseer la pidce,
0 Dean autres Jorcons eolavont leg damon,

cet dune socléte |



~Jendi, 24 Foe & B brem,

Ce journal affirme que le Pa |
pe, dans son attaque contre le —
hongrois —

sont:
— G, 258
' vant la corps diplomatique res

dee

|
b
i

dienii® et la Eber |
|



© gorge...

' noubliable de Tyrone Power et

i
i





}salles de bain avec confort, | meubléa donnant sur la placa. fonde gratitude.
‘Bureau. hell, grandes gale. | Toe! contort ; Port an Prince, le 16 Février
| 1949,

i

5



Mme André Leapingsse,
Meatenant et Maw Laclen “Les .| «SKIN SUCCES&s, chaque noir,
Pingase ct tolonte, Vinge | vous! dies. wipe ¢ Maver ao de
sieur et Mme Hooul Lespinas: | conserves une peau plus mal-
Meeot enlant, lea feanilles Lew fiche. Car la Créme «SKIN-SUC
pinaom, Banci, Consagnol, | CESS: n‘a que co seul em
Sylvan, Bdlande, Garoule ei | plo: ‘éelaic: et, pax consé
Bremond, remextient sinctre | quent, embellir la peas En
ment Boo Excellence le Prési- | yuage depuis phis d'un siécle,
dentede ia Hépublique et Ma- | cette créme n'a réellement pas
decne - Estimnd, je Général La dégale, Pou avoir de moll
voud; leHowt Etat Major ct | leurs séeukate avec la - créme
lea Officio de YArmée d'Hai- ‘| «SKIN - SUCCESS», none re
“Ie Ministre des Travaux Pa | commandona également Yem-
licg 21 les Ingémicurs de ce | ploi du Savon «SKIN-SUC-
Département, tous les pe | CESS». :
renis, allids et amis tant de la ; Leg Produlls de Beaulé SKIN-
Capltele que de la province, | SUCCESS se présentent sous
qui lear em temoigné de ta } noise fermnes: le créme, Yor

Enicée: G. 0,50 et Go L00/
Vendredi, 25 Fée., &B hres:
Music. Hall Holtien ~~ Dan-
#08 folkloriques, 2
@ at :
LHOMME AU CHAPEAU
ROND

dapras Dostolewski |
lg
E
{
|r










avec Aimé Clariond, Gisdle
Casadessus et RAIMU
dang le role le plus puissant
de su carriére, town’, jusle a
vant
Chaises








Sa mor,

G. 1,50, Pourauile ;



eytmapathie. a Voccasion de la | guent et le savon.

perte de leur reggctié époux,pé Demande: ioujoura «SXIN-
Paramount | &. vec.- pir, grandpa, | success.
loud, & 6 hrea: ' bere, oncie, gendre ct heave | Eu vente dana toutes’ les
Au profit des -Pupilles de Si Phariocictes et Maganins.

Antoine +; Andre LESPINASSE,







VALLEE DU JUGEMENT colavé a leur affection, te Div REMECIEMENTS

Entree Gie Gde 0,80 menche 6 Fivrier 1949, fg les | Monsiour André Inidore fer

Réservée Gdea 1,00 prient de cioire & route leur gra | Mille, Maasicur Joseph Isidore,

tinude. | Monsieur Georges Inideae

A iS PMc: | ctusmiuiue§sme ua | 4 Madame, Mr Constant Isido

AMES REBELLES REMERCIEMENTS (re, Mr et More. Gilbert Doris
avec Tyrone Power, Joon Fou | Melle Annee Bo Walnwri- mond et leurs eniants,Mime Vue |

| oh ht Mra: Mme Clovia Fécu ot ; Marcel Isidore, Mellow. Clara, :
drame d'une intensité Ie enfonts, Mello Beradett §. LJene et Marie Isidore, Mr

ta
1h

| Walewnoht o André Wainw-



iInmulc, gui vous prendra a

ites parents ct alliéa



















| Mme Séide Dored, tous bre au. | B
remer |

des scenes palheti | right, Melles Louise ct Amélie | i
ques... Une inverpréiation & | Michel, Mr et Madame Emma ‘cient bien sincérement Mon |

vur lo Seerétaire d'Erot de th



fnucl Savein, Mr Marecl Wain




Joan Fontaine... | wright, les familles Waoinw- | ducation Nationale, l'Inspectri-
Entrée Gle Gde 1,20 \ right. Sevain, Michel, Sabalai, ' ce Générale des écoles primai-
Reserves Gdeg 2,30 | Lawrenceau, Dufresne, Corial et | tee de le République, la Direc

ecoetectocts ‘tous les autres parenta et al. | ee, le personnel ct les dtucion
Vendredi, a § het 6.90 P.M.) Liés, remercien: tous ceux qui ! tee de TEcole Normale d'Insti-
LE SIGNE DE ZORRO | leur ént donné des émoigne. trives, ia Directrice et le
avec Tyrone Power, Linda | ges de aympothie ot en particu © Personnel de 1 Ecole Eki.

Darnell. | Ber, Mr Caicb D. Bot, Pragi , mt Guignard, ia Directrice ot

. le personnel de lEcole Républi
que du Pérou, la Esso’ Sten.
| dord Oil, la Firme Dorismond,
| la Discréte Auméne, ie pergon

Eanée Gle Gde 1.35
Réservée Gdeg 2,60

, dent de ia Hoytien Américan i
| Sugar Co, Mr Adrien Grorges, |
strict et lous les











A VENDRE embrrs du personne!
Pour euse de départ: | de ‘oceasion de ta | ides Archives Nationales,
Un grand jepis pour | viennent ‘ies Filles de la Sagesse, kes
salon, unc tondeuse pour po ae prouver en la personne de | lourans de lo Capitals, les
louse, un appareil de cinéma | Sténio Wainwright, | Stations de radiodiffusion, tous
i les amis de la Capital: er de le

leur pére. beau - pore, oncle, j
3; Province qui leur ont témoigné
ide la aympathie & Voccasion
| de ja porte cruelle qu‘lis ont &
} prouvée cn la personne de:
Mme Vve Arthur ISIDORE
néc Cécile STANISLAS _
enlevée & leur affection le
;mercredi 2 Faévrier 1949. IIe

és prient de croire & leur pro-

dc 8 mm comple, avec écran,
opparell @ prendre les vues et
@ coner jes films,
S‘adresser qu Nos, 5345 ~ $151
ene
MAISON A LOUER
Granda maison moderne, en
tigrement meublése, situ¢e cu
contre de Pétion Ville, Trois |
id) chambres & coucher, deux

in, neveu etc. decedé Ic





| Février 1849,



ide crore & leur



_ A LOUER
A Pation - Ville — Maison





ties, genage. ei. Teléph. 7367,

j
Saciesser: Phone 2345 "|



EU LUI 2 C0 GCE

Flor ida Caiibbean Line

Service de Fret et de’Passagers pour

OT EPUITITAD,



e 2 &

FOR RENT








ished Modern house in ; | Jocksonville, USA. = Nassau, Bahamas ~ Kingston, Jamoica.
me ie i
Péevionville. Three (3) rooms, |

Azrtivée & Port au Prince
28 Feévrier
Arrivée & Jacksonville.

Dépert de Jacksonville:
21 Fevrier
Dépert de e Port wu Prince

i beth rooms, office, hall. }
pandences, garage, e'c. |

Phone 5345 or 5151.



“rece reacenmperererenemerccetieS 28 Pévrie 5 Mars.
PRENEZ ET DONNEZ Armives & Kingston Départ de Kingston
TOUJOURS DU CALCIUM. 29 Féwicr 30 Février



VITAMINE «HORMONA. A
VOS ENPANTS

les fois

Pour fous renseignements, s’adresser & Ia Société Hai-

En etlet, toutes Henne de Réfigération et de Commerce. Angle des Hues du









vous devee prendre vous - Graal et Trervversiére,
eee ‘ Telephone: 2008
CULE LEE SE LE SALAS SILE SA CASA ELITIST LIENS TALS SESE EN ELITE TNT US SOREL LISELI LIEBE PREIS IERIE



batire |












































toutes les

ns du Calcium, prenez |
le CALCIUM . VITA-
eHormonay. Un réonl

font’ puissent de (organisa
me, fe, CALCIUM-VITAMINE,
contralement ux gutres cal.
chums de marques courantes, |







contient la Vitamine BD, cod.
iB mping of eat indolora.
Egalament efficaca dans la
grossesse 8: la lactation, le
CALCIUM VITAMINE eat











presenté aussi sous forme de
tableiies chocolates.

En vente dang ‘outes les bon
nes Pharmacies.
PEELE

A VENNDRE
Propriété a vendre, sur ie
roule gaphalige de Bizoion, en
face du corridor de Diquini. £1
le 6a arrasée ct mesure 70
mbtres da fagade sur une pro



dans les Caraibes

Kingston, Port-au-Prince, Chedad
Kile, Gorinam, Trinidad, Bonaire,
Maracaibo, Borronguilia, Panama,

Voyagez par m KM

DESSERVANT: PMlow!,
Trefitio, St. Martin, ee
Curagae, Ariba, Saracen,
gas dod,







In KLM en 1919, sea tronte
beets eager fe oe one se retient aujourdtel dans
6:
zira de couriols
rears yous vowed par la KLM
allieurs sur les 6
Lignes Adrennes





ct
ese cone gh services dont vous joulssez
Z dans les Antilles... . oe
O06 miles de route adrlenae la KLA

Royales Neerlandaists.






fondeur de cent, un camicn yf
de temeport, marque Chavro-
det, 2 1/8 tonnes, modéle 1340. j
S'adzesaer cu SEMINAIRE | ONES AERTER IES es |
ADVENTISTE, Casler Postal || govatlS NEERLE
io 4A PREMIERE LIOME





A - 115; Téléphone: 3483.
PRR cRTE cRN rece mrceecetetrcen
ECOLE ~- ATELIER

- MODERNE
Cours Classiques,
Professionnels et Ménagers
INTERNAT —— EXTERMAT
Die: Mme PAUL ARCHER —
Diplaméa do VEcole Ele Du-
bole, Aveaue M. Port au Prince,

AERTRGE A ACRE ES
SON 360
ANNIVIRGAIRE



Pour plus d'informations, voyen 2 @ @ MARTWN, 8, A.
Teh 295% Aprds leo houres do burecw Toh: 9698.. -













“MAISON
“Hérard. c

Pour tout matériel dt
wR gt ep

L, HOY (Angle Hue Hovx ef Rus Courbe) iy
de varidié d’ariicies at an teelllew prix,

vos DUFTRLLATIONS HYDRA’
Pour \OUQUES as

Tuyoux alvoninéa 18s ce peceeaokred et pldves de
cinerie galvaniase on chroinés, :
A pparells saniiairer tous mow on BLANC #1 os

necenscites of pibces de rechimge,
foyutane dae fonte et acteasoires. :
‘bayaux dotrosage ot accessoires. Tubes oq Sdoal:
chouc,
Articles zbrera da cabinet de toilette, oH es Om
douche, dtc...
Scie & métaux, coupe - tuyoux, ofc.

POUR VOS INSTALLATIONS ELECTNQuEA,
File tous typem of toutes dimensions,
Cabwa sous plomb toutes dimons'ons. Cobleg BY tog
ion dimontions.

Moygnet wre wuts dimensions.
Conduite électriques. sectionals at outlet boxes, be
shing et lock pute.
Tous access dinstcliaton électrique pour
re incandoscen: @ Ou Duoresconto Bullaat, grater, et
ote,
Tous types d’umpoules électriques, blancnaa oy ae
coulour,
Decoration pow Arbre de Nosl.
Apporeila dlecuiqus (em & sepaneet,
chouda, venllaieura.
Outila élecitiques Gera & souder, atc.)
Plusidights e: pilea
Fours électriques.

Rétigérateurs ot heererm demior moudle, de la fomen |
ge marque: COOLEPATOR (istibution exclusive pou. | /
ost} i
Lampes, Lustres, Suspensions, Appliques, Lanteraes

courales,
Ustensilea de cuisine en aluminium.
Peinture 4 [huis et & eau.

AVANT b'ACHETER AILLEURS, PASSEZ CHEZ,







































raaclta, 1 J














Avoine pour Chevauz
ee Trait
en vente chez
DENIS FENELON




























oN, OY

Ley mon ae
Cc RESTS DEHORS adbetee 41
i 48 CROTAIS ROLAND, EY Ele
> POUMTANT QUE el eResEnE LES TYPES
AR MOR CHAMPION

TY SERAIS 4 Gul ONT UME
AUPRES DE
TA SOEUR.

€ ba wauya
HE BEC eat

5s
DANS ae 48,
sALEINE FeaicHE. d BRWAYE TA MAUVAISE WALESHE
Tu DEVRAIS UEC,
COMSULTER TON
SENTISTE.

LA MOUSSE PEMETZANTE DE
COIGAIE SUNSINUE ENTRE
485 GENTS—WAIGE A ER
DELOGER LES PARCEILES
DAUMENTS Gul $°¥ Eaeet

AIMS, ELLE SeRg in:

PLUSIEURS, DER CAUSES es LA
“e_naai BALERRE,
%



FO Sater rte feo ests Sees by Se ee ee tee eteaarrertapseneemerananteanie piennetiee cd te



BR

4 Le secdon de Logement ¢ a “Porvau Prince, 22 Fév.ier 1945.
Commissariat Général de \Ex Au Dueclaur du Nouvelles,
pouition invite dors et déja En Ville.

fomes ies families. haitiennes.«. Monsieur le. Directeur,
. Sisitousee dhébergar: des +] Toi.le avec -atupdétaction,
frangers. durant. [Exposition in-} dans. vowe Numéro de Yun
lernatlonaic du Bi. -- Centenaire



respiration on on cla sei)
























ww,










came sicss
Foci pees
poche oy































































































& inte conpalie:

90) Vedresss de ia maison.
Doom abligaioie que tes

4

Un inepectour du service du

| Logemeut deves éue autoried
& contréler les déclarations {ai
"tee. De plus, le propridtaire de
la médeon aoumetiva un certifi
can de bonne vie et moeura ain
. a qu'un corifiest de bonne ean
16 de toutes les personnes vi-
vent dans Iq maison. Sur rap
port favorable de ln section du
Logement, le Commissariat G6
néral délivrera un cartificat au
torlaont Vintéressé & héberger
un ou dea visiteurs aux termes

A se seh apetanneN iM Stan oman:

tont uliéieurement rendues pu
bliques,

de conditions apéciales qui a

i0).Je nambre de chambres




Par aillews, il eat demandé |

& tous lea propriétaizes de vil.
dag ahtudeg tant & Port ou Prins
oe qa’d Pétion Ville, & Kens.
codf et dana lea environs immé
dints de ces tela communes
désireux de les maitre pn joca-
tion durant Exposition d’en

di 21 Févrler la lettre de M.

Joseph F. Briere, dans la quel
Je vous a fait pert ede aa
, Surprise d'entendre. yo speaker
de la HHSW parler da son ges-
t@, de gon emprigonnement, de



ana, j'ai débaptisé evita ave
nue en billant son nom on ea
polin solr, on aigne de deuil
@ d'allliction.,

Mais voll une nouvelle qu'll
miapprend! sot fen sulg fort
aise. Cest done loecasion
pour mal de rendre hommage
& M. Joseph Brierre, car c’sat,
@ lui que revient la gloire de
débupriser cette avenue en pro
posant de lappeler «Avenue
1804+, qui talt la Herté de ta
race hoitienne»,

Cependant, jestime pour ma

que M, joseph Brierre

B chambres solentconvenable. | sa proposiion de débapilaer
: mersorge Trent moubldes ot deaservies | Vavenuy on vention, ajoutant
“8 Por wee valle de iolleie pour | quill est le cousin du pobie
. i wae da ieetle contor déste- | Jean Briers, Plus loin, a &
. Ad No, 608.8 bie. eit adepuia phis de onze

»

7 P :
eee faire le graase moninéa,

car le sommeil du matin cst si
doux. Alors, par hasard, bros
quement il s'est réveillé, cor

i lui zembkut avoir en:cadu

parler de ce qu’ll a rapperté
dana ea latire... Et & la taveur
de ce songe —~ comme Vartes-
te dailleura le cliché ci-desaus

. J. E. SENDRAL donner avie cu Commissariat -~ jl s'est plu & an. fairs le
i ; Général pour une inapection compterendu au Directeur du
Ford’ + Dealer , immediate. «Nouveliistes.
| Les intérestés peuvent s’'a Te tiens & faire savoir 4 Mr
Port-au-Prince ' Gresser aux bureaux, du Com | Joseph Bricire qu'il n’est pas

FEEL IONS Fe 0 So EH UIT tt lors ns ao

STANDARD FRUIT &
STEAMSHIP Co.





















EELS



4



NEE N e SE DURE NETS ET IITE RE aS Ua NRE EE

misdarict Général tous les
| jours ouvrables de neuf heures
a.m. Gd une heure p. m.

Por, au Prince, le 22 Févreir
1948.



COMMISSARIAT GENERAL



dons mes habitudes de proté-
rer des mensonges & Yendroit
de qui que ce aoit par le cu
chement de lg Radio. fe lui
donne un formel dome nti car
jamais il n'a eniendule spea.
ker de ila HHSW, tenir de pa-

Lea grands YINS peodtuts dee
vignobles de ia ITALIAN
SWISS COLONY ont conquia
le marché haitien st font leg

lL BROADWAY NEW-YORE




Messieuwrs ke représentanies
et agents des firmes et compa
gules ayant offert ou intéressds

tells propos & son endroit, com
me il 36 plait a le dire.
Ie fais cette mise au point

MME WILLIAM SALIBA

& caté du Tolllew SMITH, & la Grond'Rue



Expédiee ou idites expédier vos merchondises sur nos ba-

feaux, qui vous clent-un servies régulicr NEW YORK — BAIT —— NEW YORE
@
HAITI — CUBA —- JAMAIQUE ~~ warn
Les batenux ci - dessus quitteront New, York pour venir di-
recement en Haiti; e1, sont attendug domme:



on Houverg Tissus de toutes capéces et an meilear prix

Peau-d'ange blanc et couleur

Pema de -wic blanc, nolr et couleur
Crépe Gooryetio unie et a fleur
Crépe de-Chine a fleur >

Crépe romaine, de toute coulcur
Crépe ainor unie st de toule couleur






























Dépani de Astivée & - Danan de Satin blame, & carreaug, & Bours l de ieute + nuances
NEW YORK PORT AU. PRINCE Port ou Prince Taltetes netr eupérieur
. Pour NEW YORK Tolle de fl couleur
: Direct Piqué blanc, Crepe auzie
: COASTAL L MENSENGER 3 Fev, oFés. 20 Fé. Toile ¢ & drap
fe & matelas
GRANAD, wld Fev, ia Fév Servisties de table
CATON wo DBF Fé, & 28 Fév. Crépe indépendant blanc
GRANADA 25 Péy. 3 More 14 More Bou Nylea
GATUN ll Moral? “Mare 27 Mars

Le meilleur accueil vous esi sdaervd,
_Abtts avoir débarqué le fret désiné & Port tu Prince, cas

s¢ rendront & Santic go de Cuba et Kingston, Jamal-
Ge, puis recurneront on Haid, pour prendre du &ét pour




New York, A LOVER POUR UN BEAU GARMAVAL,
Lar position evantageues de nos docks, & New York, ‘Blin A YAvenue Pouplard — Nou Vous wey an pris:
Re 4 s ~e VORGR, 4.
‘ous fale supplémentaives de trosispert et d’acconage. elle maison neuve, confor.
S‘adresser & Raymond 1.

Roy /éo Alfred Vieux. Te] No.
2984 fla deaxidmel





veiours en coupes, de lower
low auenews,

Protest « eu pour la atizon.
| Tout. votre sucmis on dépend,

STANDARD FRUIT @ STEAMStP COMPANY OF HAYTI
. AGENT, PORT AU PRINCE, HAITI
Talentiomas aay



















Cracue Gye a son charvm, rea
Bae tae weve Pare eee






























i
; rooms,

Aélices des connalasoura.

Dégustezles. Exige: - lea de
von fournissoura.

Agent pour Halt:
ROBERT ]. FATTO
Port au Princes




aoe



A LOUER
Pour 4.4 6 mois, belle mat
son modeme, entiérement meu
biée & stage, situéde ou Bois

Verna. Téléphone, frigidaire, ;

four électrique cic, 4 cham-

bres G@ coucher, 3 salleg de;
bain, galeries et terrasaes.
Pour plus amples informa. |

j fons, tléphonez cu no: 2130
ov an 5297,
MODERNE HOUSE,
FUNISHED, FOR RENT

Compleiely furnished two.
stories house in Bols Verna for
rent, during 46 months. Té-
lephone, icebox,
ve, ete, 4 bedrooms, 3 bath
beautiful galleries
downsiairs and upstairs.

phone 2130 of $297 for fur
ther information.



sition & adresse ci « dessus,



|

@ offrir leurs services pour cor
taines commoditéa de la Ci’

parc d'edtractions,

, techniques,
' rteur, curlosités, etc... sont
invités & nous inire pervenir,
au plus tét, leurs catalogues
et liste de. prix et & prendre
contact avec le Commissariat
Général de Y Exposition.

Port ou Prince, le 22 févriex

i943,





COMMISSARIAT GENERAL
Le Commisseriat Général
roppelle aux intéressés, que

| Vinecription (deuxldme promo-

|

electric sto -

ten). pour admission qux
cours orgonisée en yvue-de la
‘formation des cierrones, inter
préte, et vendeuses de TExpe
sition sera cléturée le 15 mare.

Port au Prince, le 22 Février
1949,





NAISSANCE
lea époux Gustove Plerre of

: Madame, ade Madeleine Dé
“fay. ont 116, Je mardi 22 Fé
' yriex dernier, ta nalgsance de -

+
&

Eaceae ee | teeta,

Sy el eal tne Meo
eae Venn ai aloud de iren Destouchee, & c8t6 de lUsine ;
ee en 4 ln Eebon pos
Pal, “eonussat ee PE tA padre de ioisser toute séqqut

imembres. at hobliugs du Club,
quill sera: tem wh compte “x



leur premier né, ququel fia ont
donné le prénom de PATRICE.

La. mére.at le bébé 20 por-
tent bien,

Tous nom compliments,

ATTENTION!
L'Adminisrotiog oda. Club
*CAMARADER Ee ae init. un
veel deveir d’annoncer oux















4

goureus des - invitations lon-
eden. & Vorcosion des ites du
Camaval.

LE COMITE.

!
|

dans Vintéré: de la véritée, car
je poasede trop le respect de

16 do VExposition, telle que |! ma personne pour me luisser
appareils | aller 4 de mesquines insinuc
gulomatiques, travaux pyre ' tions,

wenspert — inté- |

Aussi, vous priergiaje, Mr je
Directeur, d'avoir Yobligeance
de icike parisre cette note
dang le plus prochain numéro
de votre journal, en maniére
de rectification,

Receves, cher Mr le Direc.
feu, avec mes remerciemants

, Mnieipés, Yassusance de mes
‘ gantiments distingnés.

finn nari

i
t

Cc. BRUN
Speaker da le HHIW



LE PARYUM DES REINES
DE CARNAVAL EST PIECE
Ge délicieux partum qui a

Salt. courts tout Paria dont le
porlweeur ect Grenville.

i eae

La Plus Bolle Reine du Carma
val eat celle qui portera les jo
Hes chaussures on lamées or
af argent qui se vendent au Ba
zax Parisien de Madame Sos
thene Geftrard,



CHAMBRE GARNIE
Chenbre Gornle & lover.
Bema ies houteurs. Avec eu
win AoUurriture.
Biadzessé: qux bureaux da
journed.

see

TQ LET
Furaished Reem te let. Bp
town. With er wikeu: mmecalg.
Toll phone 2282. Good cand



+, SEER OS











































UMN
SRS
COE

8















“gevdir que les sept nations 16
gociant le tralté de sécurité de
TAtlantique Nord sont ariivées

"sex cutorindes

a

* WASHINGTON. On ‘cpoit

& un accord substantiol sur ju
clause de défense au cas
dune attaguie. C'est la soule
question qui avait donné lieu
& de grandes difficuliés entre
lea Etete - Unis at les qouver-
nementes de YOucst de Europe
ou cours des négociations qui
ont commencé depuis eid der
nier.

RHODES —

Ho a@ été annoncé que le gow |
vernement agyption prenant je |
pas sur tous lea autres dtate
de la \igue arabe a signé un |
avec 'Tétat |
ae

armistice général
disrael. Les céremonios
sont déroulées dane la grande
Chambre Jaune de Rhodes of
le médioteur par interim de
YORU Ralph Bunche « etabli

gon querer génernl pendant
i

42 joura.
RHODES .- Selon des sour-
gouverne-
ment egyptien aurait accepté
selon les termes de Varmistice
avec état disrael a évacuer
toutes les positions occupeées
en Palestine & Voxceplion de

Gozo ot d'une pelite bande cé ;
hy

tere de 5 miles de large.
a accepté aussi de retralter
loules ses lorces hi
gne déiensive située a 17 ou



yYe'sS une

30 milles a l'imtéerieur de ses | ‘
se derouler
vue de hater la victoire;
‘tard, les troupes dea dilféren-

propres trontiéres,

LAKE SUCCESS,
eux autorisés d
mé que lEgypte « VEia:
srael ont
darmistice au sujei de la Pa
lestine. Ces sources ont pred!
que Werutres ems arabes sul-
vront, s0us peu, cel exemple
de TEgypte ¢: que mai

wm Leg
ont confit
at








on a de grandg espoirs ¢
blr unc paix permanente en
Palestine

BUENOS AIRES, ~-
discours pronence
devant les memb
des Cheminecs,
Peron «ie &
tion d'une campagn
Gna. conmire

Le Président








a dénonce

Bon,
roent.
eniendr
appel G une
ions de traveilleurs qui.
le possé, avaien exprime
sympothi. pour ce gouverne
ment. “

LAKE

mericnt

SUCCESS, ~--
les
mistic entre PEgypre.:
@israel, le représenian
te d'Israti
ment declare que cet
ce «représeniv unc impo.t
viciole pour lorganisction des
Nations Unies. ~

& YCry a s

«LA VOIX DE NOS RUES>

Demain paralira en Hbraiie
un nouvel ouvrage de René
Victor, intituld: «Les Voix de
nos Bues-.

‘Selon les nombreuses attes-
totiens dicateurs’ haitiens, pu-
bliées par notre conirére # - Journal», ce livre connaltra
un tés grand auccés.

C'est un das livres de I'Edi-
von du Bi. Centenaire de la
Fondation de Port-cu-Prince.
WORT CICILIL ISI ID ELISE NSE IEE IIOP

DECES DY JOUR

Marcel Colimon, 46 ans, onl.
Alla. de 2 hres, de Mme Mira-
lia Sauveur, Mérilien Joseph,
28 ans, Gélia Milord, 23 ans,
morinée de Mme Ogion Laion
tant. Ernest Bastien, 38 ans. Ma
dame Rither Bazile, néa Cari
da Muzac, 89 ane.



Officielloment |



i
'











dane aes

“(Gulte,- vale le No. davan-hierd)

C'éiait la saule méthode qui
ait donnd & Hitler une chance

‘da prolonger les hostilités, et

il devennit maintenant clair
qu'il ne pouvalt y avoir aucu-
ne cute raison pour lui de
continuer la guerre. Méme

| Hitler, fanatiqae comme fl I'é-

‘tait. devait avoir des momenta










lucides pendant leaquela i ne
pouvall manguer de se rendre
compte que ia fin était proche.
Ti écrivait en somme la con

‘clusion d’un drame dont le ta

gique dépassait de loin tout
ce que son Wagner tant aimé
avail jamais pu conceveir...
Au moment on nos forces, c-
yant franchi le Rhin, se prépa-
rojent G encercier la Puhr, je
connaissais déja les arcornls
Hiiqpues injeralies qui dive



t
j saient [Allemaqne. apres les



sostiliies, en zones docciipa-





tion. La limile nord
ixea 4 YAmérique ef & ic
Grande - Bretagne, alloil du

voisinage de Lubeck au sud
dEisenach et de ia frontiére
cubrichienne.

Le partage futur de l’'Allema
gne n'infiuenga pas nos plans
militaixes pour la conquéte {-
nale du pays. Je pensais que
les plans milifaires devaient
uniquement en
plus



, tes nations pourralent étre con

conch: un uecord |

© chindcs |











Ppont sur ia

rapporia dana ar

i des

CUE

centrées dans fours
secteurs notonaux,

prOopres

Vobjectilf au dela de Ia
Ruhr, dtait Berlin. Objectif po
Huquement et paychologique-

meni important, mais, @ mon
sons, pcs le plus logique ou le
plus desirable pour les forces
des aliés occidentaux. Lors-
que, duns les derniéres semci
nea de mars, nous étions sur
le Rhin, nous nous trouvions &
6000 kilometres de Berlin, avec
Yobstacie de VElbe @ franchir |
& 406 kilométres de notre
front.
Les forces russes, pour leur
part, eteient lortement établies
sur [Oder avec une téte de
la rive ouest, & SB ki
Jerment de Berlir
sce de ravitaille-
& permetiol de livrer

RERT













Pavancés deux mille tonnes
Vapprovisionnements par
transports aériens: elle pour

rev ravitailler

les avant -
qui traverseraient
nagne. Mis si nous ovions
Fintention de franchir Elbe en
iforce, dans le simple but de

gor

i pfenter de prendre Berlin, deux

CHOS8S POUValen! GTTiver,
CREEP OBE EER IDES AIAN OES bord jes

j
}
}
j



Dia
oupes russes se-
iraient probablement installées
autour de la vile longtemps
avant nous. Ensuite, Dappro-
wasionnement de nos forces ¢
une tele distemce de nos be.



A WATTENTION DU SERVICE

INTERESSE

Matin er solr, nous parw:
nent les
breuses families habitert ics
race des Casernes et do la Re-
velution:

Leurs robincia, nous ont-cl-
jes déciard, sont & see depuis
nombre de jours, malgre tou
tes leurs domarches.

Nous voulons espérer que }

yvies Hydraulique ne terd.

ar






ra pas & donner sctisiaction & |

ces abonnés en question, et

le plus vite possible.

Cabane Choucoune

PROGRAMME DES PETES DE CARNAVAL

Samedir 26 Févricr 6 9h. 0 du voir — Grand Bal d’ouverture
6h. du soir ~~ Thé Dansant
Programme Special}
Lundi @8 Février @ 9 bh. 30 du selr — Grand Bal.
Mardi ler Mars & 6 h. du solx Thé Demsant
Programme choisi)
Samedi § Mors 4 9b. 3D du eolr ~~ Grand Gala da dieu de
fameux jews «Cuban Swingse
Entrée générale pour foutes cos belles soiréea .
Dews Dollars (92.00) :
Yon jorn sChoncy> ot «Cuban Swings: animeroat bolle-

Dimenche 27 Fourier &

yoond cos aplendides solder,











cux élementa |

VAlle |

deléances de nom:

patti ae ettoneratnteentasnenenihinntetisinieetetinint he

‘Mémoires

a






ses principales le long du Rhin
ett entrainé immobilisation
pratique des unités eur le res
te du front. Cétalt plas qe
fou, e'étalt stupide,

Notre plon ‘invasion. —

| Plusieurs auires mouvements
j es importunis. s’imposatont,
en plus de Yencerclement do
i ja Ruhr et ile davalent dire ac
‘ complis rapidement.

| ML dtait désirable de lancer
hrapidement nos avant - gardes
La, travere VAllemagna alin
| quiellog fissent leur jonction a
lvec lea lorces rouges, ef pus-
(gent empécher lus troupes alle
imandes avoir ka moindws
‘ possibile de se reqrouper. HY
eu également important de
prendre Lubeck quesi rapide-
ment que possible. En agis-



j tes les troupes allemandes res
ltt encore dans la péninsu-
ble dancise aussi bien quien
i Norvage. Une telle — pous-
| 888 nous livrerall également
Liles ports du nord de Alleme
gqne, Bréme ou Hambourg, ou
les deux.

Egalement importante était
la nécessiié de détruire ce
quion appelait le tonal», Depuis de nombreu-
ses semgines nous recevions
des rapports sur les intentions
des nozis qui, & la derniére ex
tremité, devaient retirer la me» des 5S, &. de la Gesta-
| po et d'autres organisations fa {





j
i
i
i
t



i
{
i
i



ler, dans les moniagnes du
sud de la Baviere. La, ils es

tueux et tenis indéfiniment con-
tre les alliés. Une telle pla
ce forte pourralt toujours étre
rédluite par un blocus éventuel,
isi n'y avail gucun cutre mo
| yen. Mais si on laiseait les
| Allemands installer leur «ré-
i duit, ils powralent nous obi
ger a nous forcer & une gueril
ja prolongée, ou & un siege

a

coiteux, Ainsi, ils pourraient
conserver le tol espolr d'abte-

sur, avec le désaccord hypo-
thétique des alliés, des condi-
tions plus faverables qu’avec
pune capitulation sans condi.
tion, e decidai de ne leur
aucune occasion de
mener cetle tentaive a bien,
Un autre but des nazis était
Worganiser une armée secrdte
de résisianée & loquelle ils
, donnaient le nom significatif
ide -Wehrwoll(h Cette or-
gonigation devait -— suivant
ileurs plans -- répandre une
tele terreur dens les campa-
gnes et rendre Voccupation si
ingrate que les forces conqué
lranies sercient heureuses de

‘ :
igen aller.

i donner







- garou,

LES «FERAILLEURS. DES

CHANTIERS ve

LEX POSITION

LE CARNAVAL
Ho onous revient que le grou
e de ferailleurs des chan-
Hers de Exposition prendre
une part aclive au grand Car.
naval de cette année,

En elfet, outre un groupe dé-
gulsé avec dee costumes ap-
propriés, les ferailleurs ont
composé une méringue cama.
1 velesque





i

lis rendent hommage tant au
Chef de TEtat qué sea colia-
borateurs immédiats, Er &
ce quills nous ont dit, ils se
font fort de remporter lun des
prix offerts, tant por leur dé
guisement que pur Ventrain et
ja galeté quills sémeront sur
sout le parcours du cortége,

Aussi, nous leur disons: Bos
ne chance,

marae rn omcrrecerr trey
AU REX.

PROCHAINEMENT
Comme il a déjé 6:6 annon-
cé, Vendredi 25 Favrier, 4 8
h. 90 p.m, ln troupe des Ela.
ves de Saint . - Martial jouera,
au HEX:

CAONARO.
te drame de la premidre Ré.
sistance Haitienne, :

sant ainsi, nous isolervions tou |

natiquement dévonées @ Hit J

péraient bloquer les détilés tor, |

és entrainante, o&



St vous never pes Bien saisl cet humowr, voyer on le gona on 2éme page, sous ie réclenn e sSRVON 8











Une Belle Féte de VEsprit

3 ages

et de PAmitié
ment ¢ Cuba, non seulement &
, Amérique, mole aussi a VHu-
| manité parce que dans ses

\ Mr. Eulalia Guerra, Chargé
d‘Afftaires de ja République de
\ Cuba a prononcé en espa
gnol, devant un auditolre ab
tentil, compos d'drudiants ot

Laubstantiolle conidrence sur fo
186 Marti, et Apostol.

por Fenest Danache,
bseur de langue et de linératu-
te iuapane - ameéricaine, & PE
cole Normale Supérieure.
Dons so presentation, il n'a
pes manque de rappeler que
Cuba depuis lepoque de Vin

a
pays dans la iutte pour la ii
bération des Amériques,

En une heure d‘horioge, i] a
presente devant nous les trols
essentiels de la vie el de
Yoouvre de José Marti, homme
de pensée ef homme d'action.



il & aculever l’enthousiasrme

| des patriotes Cubains. &@ rani |

i mer leur courage un instant a
battu par les revers?
Comment arriva-til
sser les peuples de i’ Améri-
oe ue & la fulte gigantesque de

seg coacitoyens opprimés con {|

{

‘te

ic

tre la tyrannie espagnole?

1 Crest ce que monira le conte
rencier on suivant les pas de
*PApostol. aux U.S. A. au
Guatemala, au Mexique. an
Venezuela, en Haiti entin of

ia fut généreusement accueilll

(3 ou H parla de ses raves,

; de ses espoirs & Anienor Fir.

imin en qui il trouva un puis-

sant réconfort.

i Toute ia vie de Marti, dit le

L

conférencier, peut étre consi-

'déré comme un exemple de
| probité, de chevalerie, de lo
| youte, de dévouement. Sa
imort - méme. survenue le 20
Mai 1896 & Dos Rios est une
marque supréme d’abnéga-
tion,

| Et dautre part, { termina = le
| coniérencier, la figure de José
ve nappartient



INSTITUT FRANCAIS
DHAITI

Exposition de poupdes.

Les poupées labriquées par
Madame Leone Valenti et qui
omt servi & illustrer la cont
‘ence qu'elle a prononcee 4
VInatitut Francais le mardi 22
février: .

«Les provinces frangaises
vues & travers leurs poupéas>
{sont exposées dans la vitrine
de l'Institut Francais.

Le public est invité & les re-
i garder cux heures habituelles
; ouverture de ja biliothéque
8h Wham, 4h 3 -
Bh. p.m,

Lentrés est

entidrement li-

| Tous les amis de la France
sont cordialement invites.



| AU LYCEE LOUVERTURE

Nous croyons savoir qu'une
réanion du personne! du Lycée
Toussaint Louverture cura lieu
demain aprés - midi, en vue
de fixer un programme de fé-
te grandiose pour célébrer Ian
niveresalze du. grand Toussaint,
au. cours du mois de mai pro-
chain,

Professaura ét éloves. commu
nieront dans un méme genti-
ment de vénértion pour la mé
moire du grand Disparu.

est viciment heureux qu’

Be conRerve. encore parm! nous

i ale pss



de ferverts canle de Cuba, une |

Le conférencior fut présanié |
profes |

dien Hatuey, jusqu’a nos jours |
toujours éf@ unie @ notre |



& inté |

non seule |

| poésion, dans ses discours,
dans son Jettas, il précha l'a-
mour de san semblables at fut



wo apétie des idées d'égalitd, }

de lberté ot de fraternité.

| Gette conforence, tras instruc

tive, at tba récantortante, fui

| prononcéo sur la demands de
la section de langues et de let

tres espagnoles, de [Ecole Nor

|

male Supérieure 4 Voccasion |
de VAnniversaire du «Guto de |
Ce |

i Boisas 124 Feévrivr 1895).
demier soulevement des Cu
le role prépondérant,
amener finadlement I'indépen-

dance de la nation sceur ex
1902.
Le conlérencier entrecoupée

_ par les applaudissements vi-
brante de lassistance fut un
véritable triomphe pour le dis
} tingué Représentant du pays
| de Marti. Pour marquer sa
| sympathie et exprimer ses re-
| merciements ou conférencier
| Mademoiselle Morugin Tur
| nier, étudiante de TE. N. 5.
5

i
Comment cet homme réussil .

chanita la Bajamesa, l'hymne
national de Cuba.

Parmi les assistanta on re-
marquait Mr, Hibbert, recteur
de Université, Mr. A. Bervin
et In. Fouchard, ancien Minis
tre d’Haiti a La Havane, Mr.
Georges Honorat ancien Minis
tre de l'Int. le juge Ludovic
Vandal, Mr. Bonaparte Augus-
te et Mr.. Marceau Désinor,
Président de la Société des A-
mig de Cuba.

Nous remercions le Prof. Da

nache dWavoir pensé & organi
ser cette série de conféren-
ces qui permet aux Heitiens
de mieux connaitre leurs a-
mis latine américains. I est
G souhaiter que de temps 4 au
tré on organise de telles fétes
de Vesprit alin de resserrer les
lieng de sympathie at dami-
tié qui nous unissent & l’Amé-
rique Latine.

i
i





AVIS IMPORTANT

Ii est porté & la connaissan-
ice de tous ceux qui voudraient
: s‘amuser adinement durant les
| trois jours gras. qu’un camion
de fort tormage et pileté por
tun chaoffeur expérimenté se-
ya a leur disposition de 2 hou
jes p.m. a 6 hres p. m. pour
ila modique somme de trois @
| gourdes par personne et par
| jour.
| Pour tous autres renseigne-
monts, s‘adresser & Atelier du
i Journal «Le Soirs,
i RASTA LE ATLL EOS AES IE

AU CERCLE
PORT - AU - PRINCIEN
Le Comité de Direction du
Cercle Portau-Princien a le
‘plaisir de porter & la connaia-
sance des membres actifs, des
membres adhérents, des mem:
{ee visiteurs ef de leur famil-
le quiun bal wavesti sera don-
né dans les salons du Carcle
le 28 fdévrier prochain das 4
heures de Foprés midi pour
lea enfants et & partir de 9 heu
tes p. m. pour les grandes par-
sannes.
Portcm-Prince, le 21 février
| 1949,
Tenue de ville,
~ Raoul ALEXIS
Secrétaire Général








REGISSLEND,

Wy Cigeretio des Bidganes,

|
|
|
|
|

bains dans jequel Marti jouc ,

devant | ~~ je pacte de YAtlon‘ique s2



Lettre des.

{suite}



on achangeant leurs impres-
nions, les Minisixes prosents &
Paris, presauo tous apparte-
nuns & dee porya qui seront
ou signalaires du pacte de VAt
lontique ou invités @ y adhé-
ter, aptés sa conclusion. En
dépts du bruit iait et dew dou
toa woulevés por cortalines dé-
vluraliong dea sénateure des
Etats - Unie —~ cauxquelles la
liberté dee informations de ia
presse occidentale a doand un
relenticsement qui n désorien«
té un peu cu premier moment
les néyociateurs eux-mémes.

feta et il sera coniorme aux
idées de la «résolution Ven
denberg> gui on juin 1948, a
la Colnmpideion des Affaires E-
trangéres du Sénat a donné
ga conception du Pacte,
Leg objections soulevées par

quelques parlementalres des E- |

tats - Unis sont une affaice de |
intérieure et non u-| que comme Yan.

"le Plen Marshall,

politique
me remise en couse de Vidéa
fondamentale inserii: dana ia
réalité la plus évidente que Ic

de TEurope Occidentale sont
un seul of méme pcobléma.
Toute suggestion importen. |

' sollicitant cette cuiledagig

1 8,
sécurite de YAmérique st celle |











fabrication de
mont 6t6 voids
tée par VExéoutt,

La Comralssiog
yant pour Ae
tour S-LGtL, a tor
ier mar le Rénclutig

rmondant oy Mining.
merce de rapporey
niqué du $ Faves,
Vougmentation dy sos,
son Rapport 44
rejet. dela Rg

tout én demande

de venir avec an

pouvoir :
TExéewif at c'est co

ae

suze que la discussiog

alle s'éclairct



Full Text