Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text


SN

NS

=

CA



MAA





Zz,

Assassinat





~S



Cosas de

4



Voila dék des . semaines
_qe'un bref mouvement insur.
yectionnel a renversé, au Vénd
guéia, le gouvernement du Pré
gident Gallegos.

Les vénesuéliens discuteront
da la nécessité ou de
gu coup. Chacun d’eux a le
droit d’opiner selon ses senti- |
ments ou ses idées.. Mais I’é-
tinger envisage pas tou-
jours pareille situation de la

meme facon que les natio-
naux. Les puissences doivent
charcher &@ se rendre plutét
comple dea chonces de stablli
é de groupe triomphant, se
presccuper de trouver, pour
Fadopter, le solution qui com
cite les intéréts réciproques |
ep jeu.

Sana doute, 2 gat regrettc-
ble que, de fagan sporadique.
des éléments milltaires, déiais-
sant jeur réle de gardien de
Jo pedxy de leur patrie, sin.
surgent conire le gouverne-
meni, Us n’ont dwxcuse gue
lorsque Je pouvoir exécutif tra

hii ia nation et met en danger
son independence ou son au-
tonomie. Alors Je salut pu-
blic ¢ ses exigences. Mats lors

‘quill s‘agit de politique inté-

Heute, il est facile & tout dé

tenteur d'une partie de la puis -

sance publique dinvower la
loi, d'en réclamer le respect et
de montrer sa volonté de lui
obéi, Dans ce cas, le ren-
versement dan gouvernement
devient inutile ef condamna-
bie. C'est cela qu'il aurait fal
ju decourager. Mais quand |
le mal est consommé et qu'il
ne constitue plus qu'un fait ac
compli, i devient superfiu de
philosopher, . Tout homme de
gouvernement se doit de cher
cher & ce moment de s‘accom
moder de lo situation nouvelle
pou le plus grand profit de
On pays.

Le president Gallegos esi ren-
versé, c'est entendu. 1 avait,
pour son pays, de beaux pro-
jets gwil ne pourra pas reali-






inutile

Venezuela



pays que nous devons agit
Et ce n'est pas non phis sur
des suggestions qui n'ont au
cun profil pour nous que noug
devons nous décider. Haiti
« Vabord, Haiti avant tout!
En ce moment, au Vénézué-
(do tout est dans ordre, Les ¢-

i dhésions de tous (es groupes
; sont allées an gouvernement

provisoire a qui, en se Susant
[Ee les nouvéllos regues, Ia

nation entiére fait contiance.
: Que nous feut - if de plus pour
| “rannaitre ce nouveau qou-
vernement dent d’ailleurs
, beaucoup de cotx-qui le cons
tiluent n'ont cessé de nous
donner des témoignages non 6
quivoques de sympathie?

Le chet du gouvernement,
4@ colonel Carlos Delgado
Chalbaud est grand Croix de
{notre ordre national «Honneur
bet Mériter, H esi un de coux

qui ont largement contribué 4

felve accorder des bourses &
de jeunes étudionts hattiens,
Principalemen! a ceux qui sont
a VEcole Militaire, ot & VEco-
ile Navale, C'est sur son ini-



| seeps . pees
}uative gue Jo mission militai-

i re Haitienne a été invitée, en
} janvier de cetle annee, @ visi
| ter Caracas.
Le colonel Marcos Jimenez
| gul est également membre du
‘ouvernement ef le Major Ma
ilo Vargos, inspectenr général
de lormée, sont egalemen! dé
icorés de notre ordre «Hon-
i neur et Mérites. Hs nous on
en plusieurs lois, yisilé et ont
lp pouvair



|

4





pris contact avoe
exéculll haitien ef [Eiat - Mg
jor de notre Armée. Leu: sym
pathie personnelle pour notre
pays est noloire. C'est en re
lconnaissan! le gouvernement
| dont ils font partie que nous
:ieur montrerons combien nous
“apprécions leurs sentiments
bienveillants @ Pegard du pey
| cle haitien.
i Nous sommes
lgque notre gouvernement, qul
ast composé d’hommes hebi-
tnés oux affaires, scura agit





ser, D'eccord et c'est regret
table. Mois enfin il n’est plus bieniét dans Fintérét du pays |
jx. Dauires hommes, aussi | om reconnaissant le présent
paiotes sont venus le rempla , Jouvermemeni des Etats - U-
cer Qu'esi - ce gue nous a- i nis du Vénezuele.
vons & faire? Quelle atnlude VG.
deyons nous garder?

Nous consulterons nos bué- aan
vé's 16 épondait un homme ¢E- | B.S. En apportant notre re-
tal anglais & un diplomate & _connaissance qu nouveau gou
frange: qui voulait, @ Ia vel) | vernement yénézuélien nous
de de la contlagration de 1974, lmavions pas 616 le pyemier G
fav



que fera le gouvar
nement anglais si la querre &
clotait en Europe. Cest la
condulte que tout gouverne-
ment doit tenir em présence
fun événement internationa!
queicongue. Ce nest pas
pour ies besoins d'un cutre



lo folre. DéjG dautres pays
nous ont précédé: parmi eux
“nous clions Ja Bolivie, le Hon
duras, la République Argenti-
i Je Pérou, le Paraguay, le
Brésil, la Finlande, la Pologne,
Ja Suisse, le Portugal et plu-
" sleurs autres,

i
|
,
i
:
!



BN aD OLLIE RELA ILI PHA ETLSS PLD IL OLLIE TELS OLE

CEUX QUI SONT REVENOS

Depuis quelques jours, nous
avons loccasion de revolr nos
Delégués & YONU, retour de
eur





mission,

Une remargque eat a feline:
c'est que ces distingués Repré
semonis, par leur fagon d'ex-
primer leur satisiaction et de
montrer de Yoptimisme, confir
mem’ Yopinion qu'on a quills
om accompli du bon travail, et
ict valotr je renom haitien a
YEtranger, D’oucuns, prymi
ces Délégués, comptent mé-

me nous offrir leurs impres-

sons da voyage,

he ee un fait, que les Erate
ne vivent plus isolés, les une
des quires er que nos Ddlé- |
ont treveillé a le prouver
en tuce des Nations Unies.









Cues

TORE DE LETAT HAITIEN

bleme Thage

$4402 Gdea, 55,000.00
18:63 19.000,00
6526 9,000.00
8525 9.000.068
£289 9.000.00
22287 §.000.00
28607 3.006.900
8018 . 780.00
U7781- . 780.00

LA DIRECTION



_ ENCORE UNE PAUSSE ! NOTE..
i
"TT nous revient, —- et nous si

te

_onalons cet écart pour qu"
ig |

rgoit fiétri par qui de droit
| gu‘une Institutrice, charg é2
:

| d@accompagner, ja semaine
dernibre, au Palais Not onal ue
ne dizaine d’cleves nécessiteux
avait substitue trois entre ces
derniers, par ces propres do-
mestiques. C'est & peine cro
yable, mais cela se comprent
' quand on pense qu devalt 6
‘te distribué des cadeaux dans
tes jardins de la présidence.
Nous voulons taire
d’hui le nom de cette | :
Lee car gon stiratagame, decou-
‘vert est doja & Vérade = pou
' ‘te sanction nécesscire.
get AS IO LEED

LE MINISTRE
JOSEPH L. DEJEAN

_ Nous croyons aavolr que M.
| losaph iL, Déjean,
t
}
he

Niniatre
Dignipotentiaie dteit a Co
rica, Vénéeuéla, sera parm

nous jeudi vers les 2 heures

tg Yaprde - midi.

Le Ministre Dajean wien
seus doute, passer les {étea de
fin d’annde, parm les sians, &
Portenu-Prince.

| i profiterc, cartainament, de
| eon séjour pour coniérer avet
He Secrstaive d'Etat dew Rela
‘wong Extérloures sur les atial
| yes de ls Lagation.

Travail |

| Les Heures de
7 Supplémentaires





perguadés .









)
|

Le Département du Travail
a jugé epportan de faire repro
duire dans ie Moniteur du 13
décembre 1948 lee disposition:
du second alinda de Varticie 4
ide la loi de $ mai 1948 emon-
sant les éteblissernenis incus-
triels ef commerciaux a pour
auivre leurs activites au dela
de 5 heures p.m. & partir du
15 décembre jusqu’au ler jan
vier, pourvu qu'ils palent
leurs employds lea heures sup
plomontaires,

Cen dispositions sont netes

et claires et la permission ac
cordée par la lol s‘explique
par la granda reprine des al-
fuires, simioul cormrierc tales.
constatée chaque année ¢ Yap
proche dos fétes du 25 décom
i bro et du ler janvier.
Les employés, copendant,
Font droit & une ceriaine protes
(ton et c'est pourquel ij es? exi
1 9@ que lea heures supplomen
taires de travail scien} puydées.



Cependant i pacait que cer
faines matsons de
i nobserveraient pas po
sitions de la loi du § mai, I
Lest bon que le Dépariement du
Travail jette un coup d’ceil par
1G, en vue de metire bon ordre
pa cet état de choses et fasse
cesser ce préjudice grave cau
sé & quelques employés.
SARE ERED 6 RAO

i
|
i LA REFORME DE
LEDUCATION NATIONALE
Hone s'est en 7
reforme adminis
ducation Nationele.
nouvelles nomingiongy ont €
| faites pour combler les vacar
ces quvertes par le dépert du
directeur du Lycee Toussamnt
Louver octucliement Mix
‘tre de FEducation Natio.
el par celui da Chet de Di
isfon du méme départem:
‘notre collaborcieur et a
Vitior Jeda - Rapti. ~
On parle depuis
jours de ig
tuel Directeur G
ami Somuel Devieux; mets ce .



COMNTEICe



les











@

de
4

ee





ture,
é










a
a



mission
eneral, notre





let ‘dinsatista .

.U nous revient gut Veo
are de la prochaine 8
' Législative. le Dépert

AVE

ior.





compétent présentera, on nom
de VExécutif, une acuvele }



organique de VEducxtion Na-
tiongle. Cette iol, nous dit-on,
, est déid préte. Vu Vimportance
ide cette question, nous suggé
‘rons qu'une lei lembrassant

i

sion, dons le Presse, el que pu |
_bliquement Topinion des ape- °

_ clalistes en matiere U'enseigne
ment primaire et secondaire,
' goit connue de ceux appelés
semctionner, le dite Lol.

TP ODENELRELIL COI

DEPART DU PREMIER
; SECRET AIRE
| DE LA LEGATION
Ce midi, par Pavion Ge ih
best parti a destination
_ nésuéia, le Premier Secréte
‘de la Légation d'Haltl a Core.
' cas, M, Gérard Loiseau.
} regagne son paste apres
quelques jours de conge pas-
i sés G Portau Prince,
| Mme. Gerard Loiseau est é
2 t parte avec som 1d

a





D



a
ON DE P. CARAIL
ie que nous o
| yous relevé parmi ies nou
; veers proless. je PEnsel.
enerment Becomlaire, je nam
ide notre tolentueux Rodactaur
: Pjerre Carrié.
| Dest bien wop proe de
; nous pour nous permeitre de
| signaler les nombreuses quale
fés qui Vhabiliient G occuper
| wee compétence une cholre
au Lycée Toussdint Louvertu-
18,
Wous sommes certains, foule
' fols, ow'll saura dooner ic me-
Laure de jul- méme au poste
of vient de Vappaler la cow
fiance présidentielle.



NOMINATE
Cest av











* serit,









emi:



‘soit préalablement bien murle !
i et soumize & la libra discus |



Directeur ~ Prop. Emmest

Adresse: ue HAMMERTON

LE SENATEUR ST. LOT
AU NOUVELLIGTE



monsrnadicgsenb tibiae

Notre excellent amicle Séna
teur Emile Gt Lot dontuer perti-
| cipation a la dernidre, sension
do FONU @ Para, cvnune Dale
gué Halfien a été un magni
(pie muccéy pour now pays,
mows a renda visiie, ce matin,
; en notre redaction.
| $4 Low toujoura égah a ful
nome, trouva pour chacun de
neous uy mot aulmeble,‘al aima
ble quion Vett dit irotiique. fi
ipariant de notre Drectour
Chemvet, son collgjua, f noua
Va dépeint comme ayant om
son frére Siameis, cr Paris. Aus
/ Bi, 8a conversation he Mate
lqua pas de nous cont
‘tout le bien quien nows ¢ a te
son séiour a UEtranger, ou il
: west réevéle un haitien dime ra
te formation intellecttiulle.
Nous Ini ranouvelons nes
‘mefileurs vooux d’heureux re-
, four parmi nous.

i
}







SLES a RE RARER

LE

E CHOMAGE:
SERA-T.

ll ee ag
LER?

LE 7 JAN

LE

pdane une mesure
la pensee profonde
‘geants de Wash



(BILLICK

No. 22 318 ~





G. CHAUVET PORT AU PRINCE, — HAITI

(MARDI 28 DECEMBRE i







Les Etats-Unis.

WASHINGTON, 27 (AFP) -

Los milleux Gouvermnemen-
| Gux el diplamatiques de la ca
| pillale attachoul une grande im

i
i

portance &@ analyse da la pen

‘sée polidque de Staline at
_ fog Soviela parue dare le wr
méro de Janvier de Ia Revue
orelun Alfairas, sous la

gnature «Historicua«.

ah








t rédiqes
HAG poreour
du Département ¢
he avec

proche
peat &
Yeide dee spé
des allaives
| pertement



SOV
et

ques du de-
wedult done,
importanie,
des
gion & Ve
rd de Vevolution éventuoie, |
1g terme, des relaiisns en
t hington ef Maacon,
LVarticle, imitule -Btaline e!
jg Révelution Mondiale. se
propose de demontrer quelle
sera la politique de PURSS au




ie





‘cours des prochaines quinze

Le 7 Janvier, comme on le
roméene le deuxieme anni
srsmive de la Revolution de
845 qui a consacré de réveil
de la démocratie cheg nous. |



. En vue de féter, avec tout I'é

la chreanstn

~anniverscie, .deux
ont éi6 formée: Un
intersyndical d’organi-
sation, composé de Iq majorité
des Syndicats constitués et éta

clat quimpose
cat.



; bus & Portau-Prince et un Co-

a est
prégidé per re Bbwis.
Lee Pr residents ¢ deg deur Co-
raites ont adressé chacun une
lettre ou Président de la Repu
blique pour solliciter de Son
Excellence quelle décréie le 7
janvier 1349, jour de chomage.
Nous ne sqvons pas ¢ quelle
suite sera donnéa G cette requé
Mais, y cura i
i nement chémage général



t




i te. uh
i programme, copieux au pessi-
ble, élaboré pour la clrecuatan
ce, est approuvé par Vautorité
_ préfectorale.

BRAG RSSA. LS MEO REMAX ERE REL

i
PONT -
LEU

ILS REELLEMEN
JH DEVOIR?



s‘est passe ces jours der-
niers le iuit bizarre suivant
cimetiére exigrieur:

Le cercuell d'un imconnu a
éié enfoul dans un caveau fe
milial Ouvert, pour recevoir
3 resies de son propriciaire
pune heure plus tard, la famil-

fe de ce dernier, non sans pro
ltester et avec raison, a di se
contenter de linhurtiation fai
te dans un wou hétivernent
_ creusé ailleurs.

| On doit bien se demender
ai le service de Décéa, installé
contorighloment au Cimetiéra
extérieur a pris des mesures
icantra les reeponscbles, et si
‘Yes honorables membres da
conseil commun ont agi,
pour éviter la répétition d'une
belle faute.

oy



i
i
i
{
us

LLG LEA MAA AAAS

LES! EFFORTS
pu SOUvELLISTEs vous
ALA ISENT, ENTOURAG SZ

Note EW VOUS ¥
ABONNANT

Seip 080

x

ad

Ou YING? annees, «avant Quo
Staline page le moment oppor
tun pour le déclenchement de
revolution mondiale».

Liquteur et les dirigeanis a |
en effet |

ia

méricains estiment

que les déclorations de Stall, om

n2

se divisent eh deux casge

la con:
étrangere, qui sOu-

possibiite de la co



SOMIMOAUON
Hgnent ia





existence des deux sysiermes,
le commrunisme ¢f le capltalis
me, et celles, abondamment
ituse tw. qui affir

eategorique
est fgial en
- dernier





bastion
PUASS,

du capiialisn
sbase du commumis-
ne dans le monde:.

Staline a accordé dea inter.
views a differentes personna-
Htés et jowmalistes angio -
saxons; YAmeéricain Cecil
Lyons en 1993, Vecrivain an- i
‘gisis H. G. Wells en 1934, le!
journalista americain Roy Ho
lward en 1936, le journaliste
ibritannique Harold King, le
beandidat 4 la présidence des
| Etats - Unis Harold Stassen, et
« du Praésident Roosevelt,
i Roosevelt,
souligne quay

etiens Staline
toujours de la possibili-
la coexistence du capita:




de
lisme et du communisme; Vou

| tour de Varticle g'ellorce de
| démontrer quill sagit simple-
iment, dans lesprit de Staline,
' pour des raisons tactiques.
d'un désir tamporaire d’etablir
‘des relations paciliques avec
‘la capitalisme en attendant le
moment opportun pour déclen-
‘cher Ia réVoilition mondiale du
prolétaricd.

es interviews niont regu
'gwune publicits négligeable
dans la presse Soviditique a
lora que ies déclarations «doc-
sinaires> affirmant que la ré-
yolution mondiale eat indvita-
ble regoivent, dapréa Foauteur,
quotidiennement, waa publici-
114 considérable.

«Pendant que ia révolution
linternationale continue & pro-
| gressar, deux centres se lorme
ront & Véchelle mondiale, é-
Lesit, «Historicuas. Un centre
isocialiste, Ne aux pays gra

vitent untour du copliaiisme.

La lutte entre lea deug centres

pour le domination de Vécong

mig mondiale, décidera ou geri

i









“ anclyser, d'apreg

Par IEAN DAVIDSON



duo conusunieme ef du cupitc
Heme dan le monde antler
Cex paroles sont toes de Vo:
vragqe de Hialine publié en Uk
85 on 1945,

Lea diricnscaits
dont -Historious: traduit fa
pensée, expriment Vopinio:
que Sidline est intinimont plus
souple que les théoriclens hit
jeriens, et que les
goviehcues estiment

case hecrissy

dingeants
oa eat
iinpossible de determiner
horaire tee de la revolution
mondiale», et quill fout





an

fictire

preave de grande scupleasge, le

capltalisme devant subir des
périodes de crise et de stabili-
sdlion accompognées de hauts
et de bas.
Historicus+ cite
décvlaration suivante
ne, se referant a ic
dattendre le moment
avant de declencher
revolutionnaire:
finir le moment opportun?
Quand le sentiment révohi-
fionnaire des masses déborde
et que le mot d'erdre et les di
rectives communistes sem-
blent étre dépassés par les &
vénements. Quand lincertitu
de et ia confusion. la déesinté-
caiion et la dissolution dans
le camp de Yadverscire ont at
tint lew point culminant...
Quand les soi - di



du

reste la
de Stati
necessite
opportun

Vaction
«Comment dé



SOris me

tres, les millions de bourgeois



dans les villes et les ages
commencent G abar

initivement notre



adwerscire

erchent @ s'alller au prole-



eHistoricusy cherche alors &
les déciara-
tions de Stadine, fe moment ot
sia lute a mort entre les deux
systémes> aur. leu. «Histo-
ricus» penso que le fait que
Staline a prédit en 1946 la né-
ceasité de récliser avec auccés

_ @u moins trois plana de cing

ana pour aceroitre le potentie!

| industriel soviétique, laisse en

tendre que Staline et les dirt
geants Soviétiques sont

YURSS, dans ie mon

possibles,

Hest & remarquer que «His-
compte,
dans son anclyse, da la pos
sibilaé de la mort de Staline

foricus: ne tient pas

dans ce laps de temps.
Les dirigecnis
le moindre pronostic quant

Vintluence que Ia mort

Vévolution de ia

influence modérairica aur
polithure,

Sens tenic comple de cette
possibilité, «Historieus: estima
que dict 1961 ou 1968, Staline |
et lea dirigeanta sovidtiyues
aefforceront ou prix de grands
tieques ~~ n'allent pas jusqu'c
risquer Ja querre mondiale —
da consolider leurs positions

| Vou onl, om de Popa)

48

: ROUTES,





da-
vis que Ia base du communis
, me quest
de, ne sera pas préte & ser-
vir de templin & la révolu-
tion mondiale visant & Ia des
truction définitive du capitallic
ime avant 1961 ou 1986, en te
nant compte des fluctucitions

omericains,
du reste. se gardent de faire
a
éven-
jtuelle de Staline, qui est age
;de 68 ans, pourrait avolr aur
philosophie
ides dirigeants soviétiques. Les
avis demeurent partagés & co
sujet, mela dans lensemble, 31
paraitrait que les dingeants a
méricaing, notamment le préal
dent Truman lui - méme. exti-
meraient que Staline axerce
dans une ceriaine mosure une
le

yptien

eee LORRAIN, man rmnenNrceN aH: 5

PHONES: 2292 — 2432
PO. BOX A ~~ 195.
S3¢me ANNEE.



Lettre de

et le Marxisme New-York ag

_«Nouvelllste»

twin de Cheon Peimeg ~ Pou

9k Hatha, we edie

wae ATVOG
yagi +

PRESENTATION DU PACTE
Por Joan DAVIDEON,

WASHINGTON, 27 Dec. ge
Pj. Cost entre le § et le 15
apprend-on de bonne
tug le Président To
man prosente-a. @ la session
extraordinaire du Sénat ot de

jomvior,

fla Chambre. dang an impor-
| tant message apécial aw la po
" iilque otrangére des Etata - U-

nie, les Grandes Ugnia du
pucte do lAthantiqus, qua p o
parent actucloment aix ar bas
sdeura wt le Seccéiaue dE.«
intérimaire, M. Hobe t Love’.

Lea milleux informes = coull-
gnent tug ies grandes lignes
du pacie commencent & t/8-
baucher mals quill ne scuvat

Bre question da terminar cee
ébrruche avant la fin de ontls
semaine. ni mémg de la se
maine prochaine.

C'est, en sifet, le 5 janvie-
que Ip projet sera vraisembla
blement termine. Le P-ted-
dent pourrait, dés cebe dam,
preparer son message, cu Con
gree, quil liralt ensulle vers
feo 10. Auparavent M. Tre
man dot live des daclararions
eur la situation
aux Etats Unis, sur
questions éconoriques, ul
budget géne. al.

Le messane présiden iol sur
le pacie de VAvkemiigue saa
du peint de vat imernaiional,
unm documen’ aussi imporant
que Penconiction de la «Dec
wine Truman>, en mare 1946,

i qul promatialt le soutlen ces
, Etae - Un's a la Graos, @& be

Turquie 2. 4 dautes «domo
i cratiess, aaridées a résiz.or
{& Yexpansion communisie
| done lo monda.

M. Truman soulignecat, dang
: ceb importans message, op
i orend-on de bonne source, que
Valde économique du Plan Mar
shall a permis. dems une ler
ye mesure, «d'endiguer Tex-
pension communiste en Euro
ei qu'il es! main‘ onan’
nocessaive dj» consolider cet
stat de choses non soulomen’
mm votant urs nouvelle won
the de credits d’environ cing
millards de dollara pour Fel
de économique ama ica na au
monds, 0: & PEucope plus par
iculléremen:, mols égal men‘
por la conclusion dun vas'o
pacte délensil, enqloban: ces
lartiliolres. epule Tl Absske
: fusqu'’e TEurope Occidun ala,
et éveniuellemen’ ITialie.

, Scandinavia ot ln Po“tuqal.
La Présiden' Gemand oat ou
i Congrés de pie
‘te duegence, ain doviter ton
te laxacde dons lo Front Dé
moereique Orcd-wid et Ee
. xopeen, & Lépoque of la cay
waunleme semble s‘dtendre, wus
porairement ds moka, ea
\ Aslo»,

Le Président malsteradt don
lement eur je cametéra pu >-
ment délenall du pacie, aind
que sur le ialt quill wagit ly
. dun accerd régional dose le

ode de le Charte dew. Nae

Yons Unies.

M. Truman souliguaralt q+



inteieure
diverges
Is

fer

hes

“fer

| alr anne on de page)








MOUVEMENT DES AFFAIRES
AUX ETATSUNIS

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE |
ECONOMIQUE ET FINANCIERE

Por Georges TILGE.








DE VAGENCE FRANCE - PRESSE (HAVAS)

#EXCLUSIVITE

Now York, 24 Decembro 1948.
LES FETES

Malgré le rolentissemen! nor
mal deg tronsacions pendant
lax semaine de Noel, les mar-
chés ont accusé des signes
trég muta dg, resisiunce a le
beisse, ef mome de ferme,
surtout dans leg bourses
Commerce.

La publication des premie-
Ws estimations gouvermn
tales des récalies de ble ot de
only whe aug





aeigha, a fol re
“meniation de cing pour

des embiavemen's ef uno
duction. eusemencements

count
res



des

en soighes, Cependan les pro |

nostics de réc
ridins laverables
Yannée demieze,



eg de bié sont



Ug CeUx

Cotto situation a slimulé lac
i

fivié du marché des cere
etentraing un certain aft
De méme, pour des
saisons dilfgrentes, les cours
dG, coton ont éte orieniés. Ce
recressemen? ignore les con
sideraions délavorgbles ba.
sée0s sur le Ldchissemen: des
exporiations de coronnades et
3. Cepthdan: ce son gé



sement


















le oo mar-

s de busssier>
leue 1e-

ue ie

rité, gual est la plerre ar
de celle du pays.

LINPLATION

i

Ona va récomment quan |
s0ug comi'é des deux cham-
bres du Congrés a soulignée ia !
nécessité d'un relévement con |
siderable du ircitemen: da pe

gident, des membies de son ce

bine: e des chefs des principa
les agences gouvernenpenia-
t

jas.

Be méme, le gouverneur
Thomas Dewey. a ¢

erent de 89 pour cem du



rel
budget de état de New York,
Cere semaine, M, O'Dwyer,
moire de New Yorx, vient de
idlse connalive que le nouveau





budget de la ville pour année

Poa

machettes



de j

_) & Ja crise du logement,
quinn autre do dix millens de:










NOUVELLISTEs

‘ : :

1949, s’élévera G 323 millions

de dollos, le plus élevé ja-

mois connu, con’ve 251 hil

nons en 1948,
| Ces augmentations provien-
‘nent des charges sociales
' croighantes. C'est ainsi que
pour 1949, le budget prévoit
; ane somme de 50 millions de
| doRara pour Iq construc ion
d'écoles tun crédit de 18 ril-
| Hons de dollarg pour reméd er
5 aaah
dollars pour la réfecion des
docks ef débarcadéras.

Ces programmes répondent

évidemment & un but socia
mais ils curont dgaleme



i pour offet dg mainteniy laciivi
6 économique &@ an niveau





ov.

Comme on le voit, mém. si

la huusse Sg roleniil, le relive |

ment des pdx coniimue a nd+
vessiter des rajusiemenis dans
dg nombreux dormaines. Du

resele prix des matieres pre



nuéres monte et Vindusidy e+
compie de nouvelles revent’s¢
cons syndicales au cours
9. tant poini de vue sa
icires quid celui des conces-



au







sions sociales: augmenta
des pensions et des assuran-




des barémes ferroviaires esi at
fu prochaine et les ta
nile pre

fend



3 postaux.qui su
ev Janvic. une augmenta-
len HPO ane, sont tuspe-
éire relevés davan uge
apres, pour renter de com
le déficit de ce service.

LES FORCLUSIONS

bier



heulés budye.ai-
res porsonnelies. En eltet, de-
: , de nombre des lorcla









non Te

wiELes








ernnt
: alteindre huit mille ce:

Towetois, ce ca
le par rapport & celui
40 don: le total Salt de

LES FINANCES FEDERALES

La cireuladon mondiaire a
augmen’é dg 191 millions de
dollars cu cours de la semi
n2 ferminée le 22 Décembie
con, 188 millions duran: le
semaine correspondanie de ‘
1947,

Par corure les bonques de la
Réserve Fedérale ont vendu i
plus de fonds fédéraux qu’eb |
jes n'en ont achetés, ef leurs
venies neties ont porié sur 148
rnillions de dellars de cez 1}
tres.

vor sulle en-Same page)



et Coutellerie



Nous avons le plaisir d‘annoncer @ tous les merchands,
plemieurs of importateurs de
MACHETTRS ET COUTELLERIE «BRIDDELL«

gas lex farneux racheltes Briddell seront distribuées dord-
novant par notre division Gtangére, sous la raison sociale de:
CHAS. D. BRIDDELL OVENSEAS CORPORATION

230 Filth Avenue, New York 1

N.Y. USA,

Nog machettes ont gagné leur réputation dés Vannée 1895
par leur excellente qualite, solidite et Hexibilite.
Nous prions touv lon intéressds de se motive en.communi-

cation aver notre « /wion étrangére:
CAS. D. BRIDDELL INC.

Mo’ -on fondée Vonnée 1995
CListield, Maryland, USA.

*






2 | commedy

ces. De plus, le relévement |

Paramount
> Mardi G6 at 3 heureg: -
EN MARGE DE VENQUETE
avec Humprey Bogart, Ligs-
beth Scot,
Entrée Gle Gde: 0,65
Reservée Gdes 1,20 ~



@

Mercredi, & 6 heures:
WATERLOO BRIDGE
avec Robert Taylor, Vivien
| Leigh. ° . :
Entrée Glo Gde: 0,85
Réservée Gdes 1,20

A 8 heures 15:
MIRACLE OF MORGAN’S
CREEK
avec Eddie Bracken et Be'ly
Hatin.

w Elle s'Grait laissée grisée /

un soir de folie... Et quand s®
dissipGrent los brumes de Vir
vresse, elle se trouver morids
dun inconua dout slle iqaarall
méme le non}

we bul, i Vaimalt, 2 voulalt
ja trer Vembarras ef un beau
matin, il apprii quill etait le
pére de six gros garcons.
.» Une ovuvre qui potille de
gaieé!.,. Un vaste écler de
‘dre! Une production de ia Pa
, ramount Pictures!

Entrée Gle Gde 1,35

Resetvé, Gdes 3,40

oo

i Wednesday Decembe:, 29
pth ar 6:15:
MIRACLE OF MORGAN'S
| CREEK
} starring: Eddip Bracken, Bet
_ ty Huton,
| » A merry romp... madcap
romance... enough
| ection, laughs and love to
| please all cudiences. Bey Har
ion is a knockour!!!
General Admission $0.27
Reserved $0,68.



i a - a
| Cine-Union
Mardi, &@ Get 8h. 18:
LA PROIE DU MORT
Ennée: G. 0,55 et 0,80



Mercredi, @ 6 et 8:15:
SAHARA
Enrée: G. 0.35 et 0,66

Sorat peerage NAAN CIAO ENT

Viennent darriver;

CHEZ GFERDES
Costumes Pan - Beach,
blancs ¢! couleurs —~ Costu-
mes sunfrast blancs —- Ves-
tons de Smoking blancs (Palm-
Beach) — Panialons de Smo-

me

ing noirs (Palm-Beach) — As
sortiment Compile: de souliers
pour Dames, demier cri.
Une visite simpose chez:
GERDES,
~ «+ 15, Chommp-de-Mars



COURS SECONDAIRES
Huitiéme (8e} 4 Philosophie
MAX PENETTE
GEORGES BAYARDELLE
INGENIEURS
Censew: Raoul PENETTE
Diplémé de YEcole Normale
Inscriptions ouverles
Fonctionnement Janvier 1949
Avenue Boisrond - Tonnetre
Phone: 7216
MADAME, PREPAREZ VOUS .-
MEME VOS LIQUEURS
EY SIROPS.

Mais servez-vous des ex-
traits francais suivants que
vous trouverez a la Pharma |
cle S, Gelfrard, Rue Pérou: Ca
cao, Curacao, Guignolet, Ma
rasquin, Kirsch, Mandarine,
Prunelle, Froises, Cherry -
Brandy, Chortreuse, Péches,
Grosaille, Grenadine, Bana

nas, Anisete, Orgad’, ete.











E SOLFEGE ET DE
PIANO
Pour Enfants et Adultes

S‘advesser au Professeur So-
lon ©. VERRET, 16 années
d'expérience — Rue de la fé
valution, No. id -— ou Rug Pé-
tion -- (Collage J. J. Dassali-
nis),
ee

AVIS

Le Dr Louls Mars avise ees
aimables clients que les con-
sultations gont fixédes & a cli.
nique le matin de 7 & 9 heures
at lea gprdg midi sur rendex.
vous. Traftements divers Elec.
iro - choc Pyrgjothérapie,
Phones: 2452, op, Mor,

fe

“OVORS DB






i vis



‘Me William Angus



fants, Alix, Claire, fem, Ray. trés vnportant
mond, Jacqueline, Mr René An | «wey a Bi
‘ gua ot famille, Meld” Yvonne | AUX TS Br.
i Angus, Melles Luce et Marcel- : PLAN

lg Présaior, Mr Catia W. Pres: La”Maison FRANCK J. MAR-
soir, Dr Joun Prossolr ot famille,, 7p. & CO,, désireuse de Cote
i Mr et Mme Dr Moliéra Civil. Jtribuer au relévement économi-
Mr et Mme Adelphin Talson ot, quo du pays par le développo-
famille, Mr Frédérique Pra .. ment rationnel ot meéthodique
solr ainsi que tous les au'res | de Vagriculture.se fait le plaisir
perénia éprouvés, remercien! | d‘informer messieurs les Indue
les cxnia tant-de Ja Caplialé - triele et Plantenrs qu’elie vient
qué de la Province qui les out de recevolr, par le dernier stea
saatonus de four sympathie & ‘ mer, les aricles suivants, des-
i ¥ocension du double deull tings & Agriculture:

| dont ils ont 6i6 fappéa dans |

la personne de: : CUB.
4 Marie Thérése ANGUS i «IMPLEMENTS POUA TRAC-
leur enfan‘, soeur, nié-o oy TEURS AGHICOLES>
cousing, décédéa le 8 Décom- *MOTEURS — INDUSTRIN
bre courant & Vage de 1f ons 7 de 9G5H BA KEROSINE:
st dans la personne de: i «MOQULING A CANNE A SU-
i Mine William ANGUS, + pa OYEURS. TANOOGA — A
4 se *
leur épouse, mere, 900 | Set ACHEMENTS POUR

néo Malvina PRESSOIR i
nidee et cousine décédddo le 18 _ MOULIN A CANNE A SUCK.

Déeembre courant. i
: CAPACITE>»
tte
lis les prient do cro‘ & leur : La Maison FHANCK J. MAR

i vive reconneimeance.
i * : TIN & CO se mot antidrament
ine ornisie ts

| Port au Prince le 2% Dacemis & la disposition de sos Gime

1 1848 bles clienta pour toutes les in«





“formations dent ila peuvent a-
| REMERCIEMENTS i voir besoin et les prie de pas-
Mme Vvg Rodolphe Coulan 40) on Péerive d:

ges, M. et Mme Kessler Cou) pRANCK |. MARTIN & CO.
lenges, Mile Elvire Coulan-
ges, M. et Mme irwing Coulan- .
| ges, M. 9: Mme Ludovic Van

Place Gelfrard
Phone: 23902
Part au Prince



j deal ef famie. Mme Ann sms
fean - Jacques et fous lea au- |
ives parents et allies éprouvés | COMMERCANTS.,
| remercien’ bien sincérement le | INDUSTRIELS
i Sil vous faut une vraie en-

} personnel de la maison Ling: * ; a
Boudin, jes employés de la | ¢igne lumineuse au Neon, a
maison Aggherholm, les sta. | 4ressez vous au NEON. SHOP,
tone de diffusion HH3W et : Proprie aire: Pétion Petit récermn
“ HH2S, Je quetidien «Lg Nou- ! ment revenu des Eras Unis di-
vellistes, la famille Arhur Her } plémé de la Acme Néon Insti
‘iis, Ie famille Abel Nou et , ™#e of Chicago ol il s'est spé-



«TRACTEURS FARMALL ~-

«CHAUDIERES £0 GALLONS

tee tne set iestaniengnitttts ening snare tee ee

fous les autres amis qui leur | Clalisé dans cette branche.
ont lemoigné de la sympathie
& Yoocasion de la perte cruel
le de:

Corine COULANGES,
leur fille, sceur et belle-sceur,
enlevée a leur affection le di-
manche 19 Décembre 1948, &
Yage’'dg 23 ans.
Port au Prince, le 27 Déc, 1948,





LISEZ «LL VC UVELLINTE.



* %






Les "pronuits s

GONAIVES”

Prix détiont toute concurren-
ce.
Travail soigné et conscien-
| CHlUx, °
Neon Shop
207 Rue du Centre, en face

des Bureaux du journal «Le
Nouveliis:e.





| HALLE A LOUER:
14, Rue du Magasin de lEtat.



“~ oe

#

PORT:DE-PAI PETIT-aGave *#
MIRAGOANE |



iL" sont en'vente 4: PORT-AUFPRINGE _ |




117, Bols V: : a
17, Bola Verna : oe ;
A Yarnét de VAutobus | sil- MODE NE
lant-en ville. —~ Chambres spay,
cieuses,, bien Gérées, avec ou
some nourriture >-- Confort Mo
deme — Pr'x, Modaré.

, Pour ‘tous renasignemonis, 16
iéphoner au: $939.

| "(PENSION DE FAMILLE





:. Coum Chas .
Professionnels ef Ménager,
INTERNAT. = EXTERNAY
Di Mme PAUL ARCHER
Diplémée de l'Ecole Bin 5:
788, Avenue M, Port ay Prlece,









wor ewes

~~ Biere Hollandaise
}
|

















BREDA



Pour vos iétes intimes de faxJlle une mollleure Biko eee
distingue et crée de aulte une aimosphare de cordiallté, Gow
tes Ik. :

«Trois Mousquetairesy
|
i



En vente dens les bonnes Spiceries et chez

WILLIAM NARR, Agent
Rue du Quat



i
|
‘Vargent ne peut pas acheter un
sat plus fin, ers Sn

Intermationss Cone. Raverrid
Cope. 1542 Barden Ca.

‘nese ee bowen



Me



Bite

nalts

- CAP-HAITRN ©
AUR- CAVES
JEREMIE ~
SAINT: MARS






JACMEL





Lg ee

1 :
































Hérard C. L. Roy

“Pour ‘out matériel cinslalladon. HYDRATIL UE. Se
NITAIRE at ELECTRIQUE, vovyes ia ricison HERARD ©.
L, ROY “(Angle Rue Houx #! Hue Courbe) Ia ‘plus gran.
do voriéie d'articles et au meilleur prix.

POUR VOS ee ONS HYDRAULIQUES ET

Tuyaux golvanisés, 154s oa. Seomoves al paces. di

youterio galvaniags ou eae P em

Appareils saur ek ious my 7 88 BLANC at
COULEUR, ounces Ales ot pic de rechange. “

Tuyouteris de fonie et accessoires,

Tayoux dimrosage el aocusscires. Tubes’ en GON «

CRORE.

Anicios divers de cablne: de toilet, ..

douche, etc...

Scie a métaux, coupe's tuyaux, ales,

POUR VOS INSTALLATIONS ELECTRIQUES:
File toua types @ toutes dimensicna,
Cables seus plomh lowes dimens ons. Cables BX ton.
jes dimenaions. ”
Magnet.wite wile. dimensora,
Condube. électriques, scciondls et ou let - ‘boxes,
“ching el hick puts
Tous accesexres dlinstalis ion électrique pour lumid-
re mcandéicen © ou fluorcsovn’e: Baliast, storiers, cubes
BIC)
Tous iypes d’umpoules iques,
couleur.
Décoiuiion. pour Arbre de Noel.
Apparelis -electiqus {6.4 repasser, rasoife, 1é-
chouds, venille pure. ‘
Outils dtectriques Gere o uowder, ete.”
Flashlights 6: piles
Fours électnques.
Rék'géralsure @: freasers -ermler modale, de la lomen
2° marque: COOLEBATO! (distribution exclusive pow ©
er
Loampes, Lustres, Suspensions,
rourales.
Usiensiles de cuigine eno. umintum,
beintwe a Thuile ot a Teds,

AVANT D'ACHETER ZULLEURS, PASSE2 CHEZ:
HERAHD ROY

Rideoux’ pour

bu-








Blonches ow en



Appliques,: Loutornes

(ceneinsotormpemninon monsters CREENSR RENEE RTT NER EER ET EE



nace meet sige

PASS UREZ YOTRE AVENTRi om
ASSUREZ YOS VTEUX JOURS!
ASM UREZ VOTRE DEMEURE




en achetant une police d“issurance Construction
Compagnie @Assurance et ~ .
de Construction «L’Avenir» S.A.

. Angle des Russ du Quai et des Césars
PHONE: 2094

Systeme Location — Vente
Employé pour la lére Foils. en: Haitl







Les Chavtiers sont cuverts! Inserivez-vous. |








32 2S EE

Florida Cai ihbean Line

. Service de Fret.et'de Passagars pour
Jocksonville, USA. - Nassau, Duhomas - Kingston, Jamaica.













Dépari do fnsproneiie: Beavéa & Port-ou Paince

& Janvier le jJemvter

28 Jonvier 2 Pévries

Déport de Port au-Prince A“ ivée & Jackconville,
“18 janvier i fonvier

5. Féviter AL, Péerier

Pour toug renpeignements. aodesser & la Seciété Hai-
Yenne de Rékigéraion st da Commerce, éiage Pharmacie
Télomaque:



Téléphone: _ 2675.

MOE, GAPE A EARODLPEA LDAP PLOT,






VOUS TROUVEREZ :

Créches ‘pour. Noel -+ iibraie Minerve
Livres. pour -enfan.s -— Librairie Minetve
Déecoupage-coloriags. ~- «Librairie. Minerve
Romans curieax.-— Librairie | Minexve
Sciences ceculies. — Librairie: Minarve
Biblio héque da prét -- Libraizie Mnerve
LA LIBRAIRIE qui plodt, .








EER EDR RAL GENE DRE

Fabrique de Mosaiques .
Emile Gardere

Mexsieure. lea Architecies, fugenieurt, Uotiaructours, Pro
Epbtaives, pour vos mavaux oO caneiage, adressex vou!

& jc Fabrique de Mosaiquee Bin te GARDERE, Impasse Fou
18, Avenas John Brown, lanca6-

iat Fubriqne vient de repavod
Person de livrer aimpote 44°

née éourt Travail eolgnt:

sagine..

Vour ¥ inuveres lan oorreaer de dimensions ore

ot 2G x :

aL Ke :

oh 10 > 26

pinthes 10 x 20

Carre nix udie a) & dons ne do eaten ee couleur.

Hehe “cos atelier on arias os HS eT ”
: Pe qoenente.






en Bouvesu | maiériel tu
yelle commands, dans wD

Oe










* ROEEAIA NLR ENE EI EBA EIN NRL GRE OAPI SN IER IB ES EIT TERS EES EIR LTR ORE OES

BT BA DT

solidité, manériaux de Iere

Fromage Gruyére. Suisge
AVOL US FABGNO TONGS

«SWITZERLAND»

seule -ga.cntie de quale,



En vente dans toutes los bon
nes épicecies,

Pour importation directs vo-
yez

WILLIAM NARR, Agent
Rua di Quai





















a SEA EE EES POSUERE RE TEESE |










caLifoanis
wines

Vaud Sue eouotâ„¢

0 aut onâ„¢

} Depnis 1875. ies: Fumeux VINS

de Culifornie,; produit: dea co

vee de ja:
ITALIAN SWISS COLONY

i -ont.coquis ufie répuiation mom
dale.

Dégustez-les, exigezles de

vos Fourntareurs.

Agent pour Haiti:
ROBERT J. PATTON
Port.qu Prince

AVIS DE: DIVORCE

Je, soussigné, Lucien, Desron
vil, “déclare’da public. et. au
commerce, a’Gtre plus respon
i des ages at -cetions
_ da mon épouse, née Sylva:
nia Joun-- Pierre, Ce, pour cate
gag-d‘adulérea au.si el qu wu
ds iq noioiéé publique, en
avendant qu'une action en ‘di-
vo-cd Ini soit intenée.
Plaisance, 27 Décembre. 1948.

Lucien DESRONVIL,
: AVIS
Mesdames, Mesderacisiles,
adresaen - yous <3
Mis JULIA CHEHIVAL.

pour le repassage et le Lissa |
ge des cheveus.

Rue Féin, Be. 12 Pravail
soigad ol accueil cordial.

LOAAAMA OA OT:
FOR RENT



sable

Furnished - house at Desprez 4

+ rome with private

boil.
Policerior, Al confor.

; Domandar pour votre table le.

;dectit

i -dustriels quislle a5 ten:

; poration de toua plans of de

: que des pompes et poudreu:

' JENSEN —- SALSBERY.

| €O > Copiich

sa nemeiinrnimetitcennatitiin emimmnattisaanasaianee



LA SOCIETE ANONYME > HEUREUX -ANNIVESSAIRES
panpouco. > |
ale plaisir d'annoncer quel
a pris la suite des clic, sance de la graciouse et sym-
pa'thique Mile Nella. BOIS.
GERARD. BOUCARD, |. En cette houreuse circonsian
JEHAN DARTIGUE & CO., et ce, nous lui présentons tous
elle. présente .qux.clien's. de | nos compliments et nos vooux
cane socié’é eta ges propies de parlaie santé,
cents aes souhal's sincéres.de’; Loune Féte Nellal
JOVEUK NOEL, D’'HEUREU- " *
BEET PROSPEAE ANNEE 1949. Aujourd’hul, 28° Décembte,
Elle euisit Focous‘on pour rap marque Vanniverscitg de nalé
pelor aux agriculteurs @ in. sence de Milly Gisdle HEMY,
: & Bile des dpoux Joseph Rémy.
leur dispocition pour leurs com A cote occas'on, nous A>
mendes doullage oto pré- sont: Bonn, Fee 4 JOUJOD.

ee.



Somodi, 25 dévembre, he
raint jour de Nocl rameng'
Yonnivamae da nalasancve d«
la genitile Cylote ELIE, qui f@
ta gon jome printempa,

vis, on vue do l'diablisgamont
do jours on reprines; aux agri
eultourm, lou spéciglement,
quelle pout leur fourn’e tm
meédintement deg semencen
dg la marque répulde KET? Ba veatie hraeuse cicone aa
TONE, dex plana, semiencen 3 o> nous ison Bonne Poa «
pomme de tere de Ja vw Cylotla.





rere hollendaise . INDUS fe nee a

TRIE. ta muillewe, a 0: POUR LES FETES DE
leg poinis de. vue, da toute PEN DA: ‘ak

les veaiéés dtrangéras inte Len Préres Sas. wom



dubes en Holt;
industriela & effet

des engrals

résduaire Piusit dolirir elours nowineus

clients de ia Cupitele, de tou

acide, convenant particulidze- - ye

ment & nos sols, qui-sont a: to la Province of & toutes les

licdes et fo ngicides ding: bonnes épiceries leurs rcticles
x an, i



de plus en plus perlectionads,
comportant “toutes garaniles
inoliensives tola quai

Bencale avec flamimes row”
ges. ct veries

edling,..en général; des in





& brag a1 & moteur,
La Société anonyme DAR.
BOUCO sera heureuse do com

d los vé érinws Rarmillet des Dames, don-
MORGGY pour i8S VESTINGSS nent Villusion de grands jets
et les gleveurgles insrumenis, ggg. - i

; Produits biclogiques et phos Pluie dEtoiles. derniére créa

mocentiques. qui leur. fen Le
sdin- aux farieux laborcatoire s

tion. .

Bougies Romaines qui lan-
cent & Cent piels de hauteur
des boules en fiacames de dilté
rentes couleurs.

Des Petits Pétards rouges i
nollensifg, que les enfants peu
vent faire eclater sans aucun
danger.

Alin de donner plus d’anima
ton @ lo féte de la Noel et a
celle du ler Janvier;.les Fréres
St- Jules: profitent de cette heu
yeuse occasion pour souhalter
& leur nombreux clients:

Santé. — Bonheur et —
Prospérité

Vive le Progrés,!
Travail
1 Nive Dumarsais ESTIME, Prd
sident de la République!

SENSATIONNEL

A Gaby Shop angle rue des
Fronta Foris ei grand’rue vous
touveres, mesdames et meade
moleclies, pour vos tnilettes da
fin d'anriéa. ainsi que pour vor
eniants,.dea. crépes, unis et im
prmés de ioute faicheur et
d'une sélection diendua et va-
ride en une seule -longueur 4

Enfin, les marchands, hoe-
Hers et les méres dé forailie
trouveront chez la $..A, DAR-
BOUCO les produt’g. alinen-
talvea indigenes de. consemaran
tion journaliére: xz, 0 mace
pomme de terre, Jégum7s. di-
vere ot up leit de qugiié.

i Adresse « vous done 4 kx
' Socié 6 Anonyme DARBOU
$18,000), a Ve
i tage-de la Maison Denis $ Co..
2 rue Américaine, & Port ov ;
Prince, ‘Téléphone 1 Na. alo:

AVIS
LA SOCIETE DE REFRIGERA-
‘TION ET DE COMMERCE S. A.
| AGENT DE FLORIDA CARDB-
LBEAN LINE: ANNONCE QUA
| PARTIR. DU 29 NOVEMBRE
1948, SES BUREAUX SERONT
) INSTALLES ANGLE RUES DU
| QUAIL ET TRAVERSIERE.
FACE ALA DOUANE
' “EMPLOYEZ LES PRODUITS
WOODBURY .- JERGENS
Savon, Poudre, Lolion, Cré
né,. Parfum, Rouge: &-Lévres,
produits les plus réputés des.
tuts - Dales
En yenie porioul, entre au es!
Maycos TALAMAS, Paul AU-
XILA,. Henri DESCHAMPS, AU
BON MARCHE.











Vive is

















I
|















satice.. Vous trouverez cusal
toile & drap semi - fil 9/4 et

for stock de dentelles colon,
Get rayon,

Une vigie simpose.
TA MAISON- DE MADAME
ROSSINI PIERRE - LOUIS
vient dé racevola |

Ua, bel Assorimen:.
Chaussures pour. hommes
pour dames-e! pour enfants.
Une grande varied de che

BOURDON HOTEL
La Direction da Bourdon. HA
‘el avisé son aimable clei olin
qu'il serait préférable de
niy ses tables pour lea rave’
Jons dansanis de-Noel..et du

Jour de PAn. iL peaux 8t de sacs a mains. c:
Unvcordial accuell vous: est ' bag nylon, des combincisons
réservé avec la promesse dt colores, des tricors,, des
ne agréubls soirée. | calecons, des. ‘polo. shiris,

ea,
ree none ee gucsvanintm Soh Snemises Anow et loutes
anaes? ‘ASSALI.««. sortes dicuticles “de tolleite.

j CHEZ JAMIL ASSALI

La ‘Ma‘son JAMIL ASSALI ' Allez - y en foule ¢t vous

annonce & sa nombrotsa..clien.. Skee satilel fe
thle, quielle a-en sock des ts avis ME on TMOIAL
ous de gold el de colon, IOUS" “4, aoussignd, Vigile Inta
genres. En ou're, on trouvrarc | sie: déclare au public et au
, don idles et cagesioléa, en commerce, qug ja ne suis plus
|
|











de























.
dluminium, tla cheent: et responsable des aclea et ac
Aes chaussures de tennis, poor |

enfenia. et grandes personnes.
Foilea une viele aujowd’ bul

“momo: & a’ Maison, Jamil AS-
ALL: &lea Rup. Gourke, oa le

meuleur accuell vous attend.

tone da mon épouse, née Rose
|, Carmen Chery.
we dadultie et abandon du
tot mortal deoula dix mois u-
/pe aeton en divorce devent
: | lui. ée inteniée avec des preu
A VENDPE: em :
i | volute «Fords 4 cy!'n ives, For. au Pringe, le 20 decem
“tn tra ben dint.

Téldphonan au No. W318,

pour cow

4
;
j
f

Virgile Jo MARR

i

Aiijourd'hul, 28. Décembre, |;
tomeéne Vonniversaie de agie |

cnpmenmegncornstan ht tat: Sob sy

- > seen "81

%

depuis

LE COUT DE LA VIE
Te biredu des ata laiques

“du travail a révélé quien No °
sombra Vindice dex prix.dg do:

tol a balesd de G4 pour can
apis un féchissement de 0.
pow cent enrigis16 on Octo
‘pre. Malgrd Vintdedt que pro
Mi, une diene, méme me
dente, du colt de la vie, ca 17
Cui Be revolrall d'aporanes
que all devail waccentuer da-
vantage, Or, par ripper at
aorpmaut adeint on fuillel, le io
aa dé la bolsse n’ea, que de
dle pour cen.

Conme on le voit, loa mon
varnens de prix aont iaiblen,
co qui tend a démontrer qua
lex cours ont ateint un paller
li reste & savoly Yorieniation
qu’ile prendrent aprés lq pré-
santa période de stagna ion.

Neéeanmoins le ratfermiase
ment des cdvdales, ef dventuel
lement de la viande, pourrait
influencer lindice des prix do
dé.ail au 18 Décembre. Co der
nier sera inidreasan{t & guivie.
cor sa tendance aura una in
fluence trae neite sur los caven
dications ouvridres on fovew
des relavemens de salaires
en 1949,

LE MERCURE

Le brusque relavement de 15
dollara par boutellle du prix
du mercure esi -venu jeter lc
pertusbation dans un marche
nommalement caime. Méme
tout récemment aprés la haus-
ge provoquée par la .gréve des
dockera, la iendance fut an ins
toni moins ferme et selon cer
tains bruits non conlirmés, des
ache.eurs refusaient de payer
96 dollars la bouteilie, & Yan:
nonce déflottant en provenun-
ce d'Espagne.

| Le décision du consortium 1






dew prix défiant toule concur |

Sam a-drap 12/4 oinsi qu'un ‘











=

talo.- Espagnol de ielever de
14 dolicrs son prix F.O.B, poris
eapagnols ou ialiens est ve-
nue secouer la. quidiunde de
ceux gui voulaient escomp’er
une baiase. En fait, on parait
cole que ceg rumeurs de Hé-
chissomont du macché avaient
pour but de décourager caux
qui jaaqu'icl aveient refuss d’a
dhérer au cariel.

Toutelois, on se demande
oux Etats Unis si cette nouvel
ig hausse ne va pas permeate
‘a réouveriury des mines amé
siccings fermées an raison dex
bas prix mondicux. Enireiem::

- r@levement da prix du coi

Kom FED Ym

ALERTS ON OE te PE 2:

Modal

1862,

Sule de aa Payo &



; Sorilum a entailing la housso
i du pox du Bacon & 92/84 st
' méme 95 dollars, drofa acquit
tés.

| LE STOCK EXCHANGE
Cetin nomains boursléry s'est

lorioment resseniio dy Yaapr-
che dee lies. A plusigws rm
priaes lea indices on: locniné
on cléttyg & pou de diskines
dos niveaux da la vaille mul

| 96 des hausses on dea baie

gee inilales parlela senaibier.
La séance Gs iuadl normale.
ment indicisa sea brusque
ment contd, & Tannmecs du
ne proposition iendant a divi-
nay an quate leq aedona de
Da Pon dg Nemous. A oe
moment le cour deco ‘ie
soot fondu de 8-3/8 points,
Bien que cette avance rails
pus é6 intégralemeni mainte
nue, le cours de cléture a ter
ming en hauase inpression-
nanie de 8 - 1/8 points, Caotuy
poussée a entrainé le raffer-
missemen. de VAllied Cheml-
cal en progrés de 4-1/2 points,
Cependanl cate montés n‘eut
pas dg sult of ne Hi que sol.
gqner Vapathie du marché, Dee
je Jendemain Yoriemtation esr
an baigse et Dupont reperd
ois quaris de point. Qui te
gagne mercredi et cade & nou.
veau Jeudi. Parmi jes indus
telles les pétroles sont phidt
faibles et les me alurgiques
irréguliéreg scans raison pari
culiére, La passation du divi
dende de ja United Sratea In
dustial Chemicals démontre
que la situaion présent, ex!
ge ceraines précautions. Les
chemins de fer. généraloment
indécis ont vivement progres
2é joudi dans lespoir dune aug
menialion intérimaie deg ba
rémes.

La derniérg séeance da cette
semaine a accusé une amelio
ration de ‘endance malgrd un
Béchissement d‘aciiviie, Ren
versamt dp nouvedi: sa tendan,
ce, Du Pon’ de Nemoura a pro
grossé do 2 - 1/2 points, tanel’s
ue les cute as.plus values ¢-
ident généralement fraction
naires,

Les transactiong de la aemal-

ne ont por é sur 3.990.008 tees
rontre 5.670.000 la semaine
derniére,

iindics des industrielles ter
Aine &-177,42 con:re 175,92; ca

«des chemins de far & 53,59

mire 52,97 et celui des servi

publics & 3,20 con vad?

0 AROSE SRE DAI Ml







LE MONDE A LA-PORT DE. VOTRE MAIN

da Luxe






















No, 1-287

i Lampes

“General Electric”

7 Bandes ~~ Landspread
Short & lors Wave
5 Watts det uiseance
Conditlons Avuntagouses
Voyes le Nagasin:

VALERIO CANEZ

ala Grand Rue
te oid de me Dupuy)







41 LAB EYFORTD DU DICOVMAGERGUS RN VOUS Y ABCHNANT =,

ot










-oparient ¢ une organisation t1

° CARNET MONDAIN

- Etrangeres

WASHINGTON, — Officiel
Joment, “ila 66 annoncd que
Yétet de semié de Tex-sous-
Secrétaire d’'Etat Sumner Wel
les n'ingpire plus aucune crain
te. Les médecing ont gnnon-
cé quill n’y a ducun danger
at gu’ moins de complica
jions, ses doigts ou ses oF
teilg ne seroni pas ampules.
LE CAIRE -~ Officiellpment,
Hoa été annoncé que le pre.
yoler ministre Mahmoud = Pa-
my Nokrashi Pasha, a @6 aa
gassing ce malin. Son agres
seur, qui sétal dégquisé on of
ficier de’ police, a pu docher
ger Woremont son revolver G
une faible distance. D'opres ;
le rapport de la police, 2 ap






fionale, récemment mise ho:
de la lol par le premier mur.
ire. i

NANKING, — I a oi rap: |
porté que les forces commun's i
tes pourron! reprendre bi
Jeur offensive, dans ia dir
fion de Nanking, tandie que j ¢
les forces nationalistes sont oc |
cupées main‘enant @ préparer |
une deuxiéme ligne de défense :
fe long de la rive sud de la i
grande riviéére du Yangize.

BATAVIA, —- Un communi-
qué hollandais a annonce qu?
geatre appareils hollandais
ont éié portés manquants, au
cours des “opéra‘ions contre
les forces républicaines indo-
nésiennes. Le communique =
ajouté que deux de ces appa
yells on: été descendus par les
batteries cantiaériennes . ma-
neouvrévs par ten’e japonais. |

RENO NOVADA — Une sé |
rie de sacousses
pas trop viclentes a élé ressen |



i






sismiques |

te dans le voisinage de Reno |
la nuit derniére dane une pe
riode de 4 heures. Aucun dé
get matériel n'a 616 eureyistre |
mais les officiels de Ja ville [
ont exorime la cainte que ces |
secoussas peacdient éfre sul
vies bicnict dcautres plus for
midables.
PARIS — M. Fawzi Bey deé-
légué égyptien & YONU « dé.
i
|
\





clare aujourd'hui cu conseil |
de sécurlie que les activités
millolves juives dans le sec-
teur de Negev «sont prémedi-
tées, el sont en violation des i
tévenis ordres du conseli, ;
Fawzi a fait cette déciara-
tion au cours des débats sur
les complaintes égyplennes
que Vétat d'lercel a violé For |
die de wéve par des attaques
dans la région de Nagev au
sud de la Palestine.
BARRE OMANI ARETE OR

JOYEUX ANNIVERSAIRE

Le 26 Décembre en cours
margquait Vheureux anniversci
re de naissance de notre char-
mante petite Ida Deésinor, Ses
amis ont bien fétée.

Compliments et meilleurs
vooux du «Nouvellisre>,
LESS CORRE RD

Le- Samedi 18 Décembre é
could, a 616 célébré, & VEghi
se Baptiste, le mariage de:

Melle Anne EDOUARD
avec Cumille JOSEPH

Lea gentile époux ont é1é
conduits au pied de lautel par
Mme Simone Charles au bras
de Mr. Louis Mullery.



Nous prés-nions nog meil- [
jours compliments et nos
vooux de bonheur aux nou-

yedus conjolite.





| Hotel des

'

| .
{La Grice, la Distinction at



le nombre de

ments complém entices,




, fondé un intéressant

| Prancis Vuleain,

i Httéraire et social,
; rencontrerons,

lee quello ne contient
* produit toxique.



Grand Réveillon-D.ns int
LE 31 DECEMBRE 1948 DES 9 HRES P.M.

|\dez- Yous aux Corgibes. Une léte aplendide en perspective.’
ives vous pour je Diner car pour éviter

tehlos est Innite.

Paites une virde aux Caraibes pour avoir les renseigne!

* NOTRE CONFRERE.
*ROUISE LEVITAS ET LE
sBANC: DES © SOUPIAS»

tas, du «New, - York Stare en
vagances & ia Capital, seat
crréiée le 25 décembre vors 8
hepres p. ta, ai «Banc des Sou
pits: du «Champ de Mars« of
lex habituds Ini ont fait un cor
dial accueil.

La jourmcaliste américaine,
désixouse de s‘informer aur le
cété social des moours haltlen
nos a avoué que Ja tache n'é-
talt pas cisée, tant par le hon
dicap de la langue que par la
réticence de Vhaition parlant &
un dtranger journaliate.*

Et dire qua norabroux sont |

con dtramgers qui crolent pou
voir, & vol d’oinneu, saisir 1d
me haitionne et entretenir din
nombrables lecloure de sen ca-
ractériatiques |

Louise Levitus n'est pas la -
, , premidre a éprouver cette dif

|

| ficulté.

WRAL EA AAA hE EE

LECOLE DES GUIDES

Crest le 3 janvier prochain |
quicura lieu Vouverture do 16
i cole de guides, fondée en vue
ide la formation adéquate de
jeunes gens et de jeunes filles
pour VExposition du Bi - conte-
naire.

Le Commissariat Général de
YExposition a tout mis en cen

vre pour que les cours qui y |

‘seront donnés aient la plus
grande efficience possible.

AERIS LEE EET TD,

NOUVEAU CONFRERE

Léogane, sembletil, va de
Yavant Dans les premiors
jours de janvier 49, il y sera
journal,
+ mensuel, qui cura pour if

‘Cleat M.
un de nos

bi
re «Le Progrés-.

‘jeunes et ardents intellectuels,
i qui assumera la direction du

nouveau Confrére.

Le “journal sera G coraclore
Nous y
sans doute,
i nombre d'idées intéressantes,
qui déborderont le cadre pro
vincial, pour se répendre par
tout ailleurs.

Bonne chance
gens!

& ces jeunes



LES T, P. ET
NOS COMMERCANTS
Sur la demande de nom-
breux commergants de in pla-
ce, le Département des tra-
vaux Publics a admis, dens la
lio des couleurs prévues



pour la facade des magasins, .

la PEINTURE VERTE. En un grand nombre de ces com

mercants avalent deja emplo- | ~
, ltrant que le capitalisme peut |
y® la couleur verie, quand le |

communiqué porut, @ la sul
te. Ii ne serait pas jus‘e, en
effet, quills fussent condum-
nés & des dépenses inuliles, |
pour en supporter de nouvel
les.

SESISELA NILA AIRE RRR CEASA TER LSA

AVIS

La REGIE DU TABAC ian-
cera bientét sur le marche sa
premiere marque de cigareties
dénommée «REGIS BLEND».

REGIS BLEND cigarette po-
pulcire, est un produit de qua-
iité. Préparée par les spécia
Ester en teboes de lo REGIE,
eile peut étre fumee sans dan
ger par les femmes, les mcla-
des of les jounes fumeurs, par
CuUCun

28 Bécermbre 1948.
SIPP.

Caraibes’

la Gaielé ae sont données ran!

toute cohue,



Notre contrére Louise Lovie









Guite?



' ‘on Europe, comme ils lont da
4G faitee ja suite de Vimposi-
jtion du communiste on Tché
coslovacquio, de mame gu’en
Asio,*ot les avances des com
munistes Chinois et Iq faibles
se de Tchiang Kai Shek amélioe
ront leurs perspectives,

sHistoricuss conclut, tradui-
sant toujours Topinion das
nombreux diplomates améri-
caina:

«Lo théorie de Staline, quant
aux fluctuctions hietoriquus,
devrait lui faire prédire une
nouvelle période de stabiliza-
tion du capitalisme au cours
des prochaines années, suivia,
quelques années plus tard, par
une gutre vane cde criaes ef
ide révolutions engendréos par
lea contradictionx imexorables
ida cupitalisme. Stiline cher
‘che apparemmant @ compléter
lies préparatifs savidtiques
pour que leur gilse ou point
coincide avec ja créte de la
: prochaine vague favorable cu

' communisme,
i Ces tactiques peavent varier
idun moment & F autre,



mais





| Statin vost voud est revel
iflonnaire sems aucun compro-
imis. Dans cette doctrine, Ie
coramunisme mondial est le
i but supréme, et la puissance
| soviétique le principal instru-
| ment gui doit permetire d‘at-
teindre ce but-.

C'est parce que ies diri-
i geants américains — & tort ou
|@ raison — prétent 4 Stoline
‘précisément de telles inten-
‘tons, quills déclarent nea pos

i

Etats - Unis et YURSS de divi-
“ser le monde en spheres d’in-
fluence, persuadés quiils sont
que Sialine conduirait de sa
.sphére une propagande desti-
‘née G miner tét ou tard
sphere d/influence capitaliste
afin de la gagner au commu.
nisme.

; Les dirigeants americains
rappelant le déclaration faite

i

syndicaliste américain, se

pe

lon laquelle «si le capitalisme |

| pouvait adopter sa production
lnon pas pour soutirer des pro
Hts maxima, mais pour ameé-
Horer systématiquement les
conditions materielles des mas
‘ses, Glors, D
. aucune crise, mais alors éga-
| Jement, le caplalisme ne se
yait plus le capitalisme:.

; Us estiment que le parti dé-
mocraie américain gui est ac-
tucliement au pouvoir a don:
né une réponse atlirmative &
‘vetle question sous la prési-
‘dence de Roosevelt, en démon

| évoluer pour répondre aux be-
i soins profonds des masses.
| De nombreux dirigeants dé
,Tnocrates proches du prési- ,
i dent Truman otfirment que |
lle réponse américaina
ce probleme continuera a se
préciser, dans le sens ébau-
ché par Roosevelt, sous le
| Gouvernement actuel, ici
| 1953.

Les milleux démocrates, tout
en reconnaissant la forte oppo
sition caplialiste a cette those

ioux Etats - Unis, déciarent
| cu‘ils ne jugent pas tant que
‘le capitclisme est indestructi-

Lble et représente la meilleure .

arme contre le communisme
mondial, mais plutét «qu'une
révolution lente et progressive
aux Etats - Unis vers une for-
me moderne de capitelisme -
sociglisme ~~ permetiant d’évi-
ler lea sanglantes révolutions
Morxintes -- est la mellleure
conse & Tuxiome de Staline
jatde Leaning, aingi qu’aux ac
tes des dirigeants sovidtiques ;
dans le mondes.







SASEIE EAI ETA TILIA IA SI SETI IA TG ATID,

DECES DU 1oUR

Sonia Nicolue, 8 ans, Gd-
rerd Josph, 11 mois, Félichmaa
Tibulle, 55 ans, Camille Da-
'niel, 35 ans, Corvoisier Nel
#on, 46 cing, Inconinus, femim2
_ de 40.ane environ,
i Fronck, 18 ana, Yvew Jonaph,
| mois, André Bruny, 2 ana §
mois, Simeon Boiesita, 29

Hoi ans,

6

eroire & la possibilité pour les |

iat

por Stcline, en 1930, @ un grou |

n’y qaurait plus |

Mécius ©

‘Ce que

, Eisenh oy

rer di

|) dans ges Mémoires.

:. ~ xxIV o~ * .
| x

{te plon général dattaque. ‘raunda dans ja labrication de
{ ous ces mouvements suc. Louvelles armey & longue por |
| coasits, avec leurs alternatives tie soulignaient également lx

possibles, diaient le sujet de
longues discussions. Quant



}
) want:

1D) Débarquement sur la cd

fe normande;

2) Hassemblement des rea-
sources nécessuires pour une
| Bataille décisiva en Norman |

die - Bretagne:
| 3) } Poursulte de Tenneri sur
pan “Tera front avec deux grou

pes Jarmeéas, en appuyant aur
la gauche pour gagner les
parts névessulros: alteindre les
| frontioves de lAllomaqne et
menace: ia Ruhr. Sur la droit
ta, fonction avec les forces qui
i devaient envahir la France
| par le Sud;
i 4) Installation du nouveds
front le long de ia frontiéra
jug at de TAllemaqna:

5) Terminer Ja destruction
| des forces ennemies & Vouest
idu Rhin et. entre temps, cher-
i cher constamment G établir
i dag tétes de pont sur le fleu-
lye. Lancer Yattaque finale
len elfectuant un double enve-
i loppement de la Ruhr:

8) Nettoyer le reste de ‘Al
: lomagne.

Ce plan général ne fut ja-
“Mais abandonné, méme meo-
| mentanément, pendant toute
, ia durée de la campagne.

La date du débarquement
| fat une question délicate & tran
cher. Le président Roose.
‘velt et M. Churchill avaient, a

Téhéraa, promis au general

Sudine que lattaque serait dé

dlenchée en mai, mais nous
i savions que toute date, choi
i sie dans les environs imme-
(diats de mai, correspondrait
| aux engagements pris par les
' chefs de nos Etats,
| Armes secrétes allemandes.

Du point de vue météorolo-
gique, plus tot l'attaque serait
llaneée mieux cela vaudrait.
| Autre facteur en faveur d’une
| action rapide: les efforts conti
nus ef acharnés des Alle.
; mands pour renforcer leurs c3
fenses cétidres.

Des rapporis alarmanis de
nos S@rvices secrets et concer
jnant les progrés des Alle



au plan général, il était le sul |

nécessita d'une attayue pro-
che.
Nous cholsiaes

donc, pour

| déberquer, la promiére consi

naisoa favorable de la murée

-at du lever du soleil cu debut
| de ol.

i

»
i

}

i
i

Au début du’ printemps, dea
i officiors d'état - major de Ways
Kington znevéerent G mon quar
| ter qonéra: pour me faire reart
ide lems premicn calcale
| concesnant le progression de
YAllomagne duns la fabrice
Honan de sen nouvellon armnes,
y compris les armpes alomiques
at bactériologiquha. Cen rope
ports étulent
vreta af métalent toujoura a
dreasés vorbaloment,

Tous cos renselgnemonis 6
_ tttiont étayés par des rapporta
périodiques dea agents da ser
vice secret & Londres. De

nes étaient examindes avec lo
plus grand soin, afin de déce-
ler toute nouvelle installation
apparemment ulilisée a la fa
brication de quelque nouveau
type darme.

Le bombardement fut notre
seule contre - action efiicace

idurant les mois préparctoires

ide 1944,

Nous organisions |

dee raide sur chaqué peint

d'Europe olf les savants ¢ro ,

yaient que lea Allemands ten
talent de fabriquer des armes

‘ secretes ou sur les rampes de

i
5
i
i
|

t



lancement le long de la céte.

Deux considdrations.
lune décisive, nous amenérent
& retarder d'un mois le débar-
“quement. La premiére et la
plus importante, provenait de
(note désir que Yattaque edi
lieu sur une plus grande échel
le qu'elle n’avait été d’abord
préevue par l'état - major ras.
semblé & Londres sous la di
rection du Heutenant - générai
Frederick Morgan. Ce mer
veilleux officier avait mis au

point un plan d‘attaque avec

'

|



|

trois divisions: fen désirais
cing, méme si cela devail re
texder Tattaque d'un mois. Les
chefa d’étate - majors alliés fu
rent d’accord.

& suivre).

ER SS ASIEN URES ONT CYA TREY REPEL TE

PROCHAINE ~RECEPTION

Nous avons regu avec plci-
sir la carte d'invitation 4 un 7
,% 3 que le Sous - Secrétaire
r@Etat G Vintérieur et Mme
| Thomas Désulmé organisent
‘en lew résidence (Rue Ca-
, pols), le mercredi 29 Décem-
, bre courant,
1 Cette réception, & n’en pas
_ douter, donnée en lhonneur



Romlein et de ’Attaché Militai
i re & YAmbassade Amdéricaine
[aura le plus becm succés.

| On y passera des heures
| viciment agréables, et qui fe
[ror un nouveau coin 4 lami
jué ci nous unit 4 la Gronde
| Rénublique Etoilée.

i

ASSETS CREE

A UATTENTION DE
LA POLICE

du Heutenant Colonel John W. ¢





Notre contrbre «Haiti - Jour |

nol. a relaté dans son numéro
Whier le regretiable incendie
ai se produisit @ la maison
de Monsieur Cham employé
de la Banque. Nationale.

i gamble que le feu ne ae
Lserait pas allumé d'une tacon
Unvoloniaire, et quill y euratt
des coupables.

Nous atiirons par congé-
quent Yattiention de la Police,

| qui ne manquera certainement -

pas de faire le jour dans cet
ite altdive, pour aseurer le re-
| pos des honnétes gens,

LEAN SAARI TR IPAIA TERESI

/ ERRATA
Dane Yarticle de René Car-
16, «Un Renverneurs, prdve de
lira: Portinarl, au Hee de Pas-
tinarl; Glovannl Poplin cu
, lieu de. Giovanns Papin.

; LE NOUVEAU DIRECTEUR DU

«TOUSSAINT LOUVERTURE.

C'est & Me. Amilear Lamy,
padagogue de carriére, qu'll a
été fait appel pour combler la
votince créde & la direction
du Lycée «Toussaint Louveru
res, par suite de larrivde an
Min siére de l'Education Natio
nale de son ancien directeu:,
Me Anonio Vieux.

It serail superflu de présen
ter le nouveau directeur du Ly
cée Toussaint Louverture. C'es:
Yeccasion pour ceux qui dépio
raient Yexode des vrais pro
fesseurs vers des postes dans
Yadminisiration, de

SP rg

| joulr. Le retour de Me Amilcor

Lamy a lenseignemen’, 01 J
Be 8itue parmi nos mei %
spécidlis'es, eel une réelle gx
TOMS.

On peut auqurer ce que
le passage de Vancien pr
sour de lettres du Lycea Pé








tion 4 la direction dy Lytée |
de |

Tougsain’ Louverturs,
weéation récenie, ayant bce
& ce titre de vrais profeasiona
Ustes, imbus des moindres as
pac’s de nore enseiqnemeni
aeconduire,

Nog meilleurs veoux 4 noire
omni Amilear Lamy.
CCR ns certo

eh oe 2 ee

{ CESSEZ!?

ge
ai s

oe on ke
t m FARNET OE DES PILLBLES §

ican "TER:

geo ces caine
Ge poguet rege.
Cmemnmns

G. GHG, Agent

; MELLE SUZANNE OUVRE



i

é

|

cabaolument se |

UNE MAISON «©
* DEXPORTATION.«

" Mademowelle Suzaie n'est
pus, une inconmue pour nos
lecteurs. Encore moins pour
jos haitiens de passage a > Mi
atiiy of a élolent sike de

trouvet lex services empresséa

do Malle Susans pour tout ce
| qui se rapporte @ Vhotellerle
et aux emploties,

Colle qui c 616 un guide si
précioux pour les hailtiens
dana une ville éirangére vient
douviir sa propre maison d’ex
portation: American Export
Center, 809 Biscayne Building,
Miami 32, Florida.

_ La firme aura pour représen
tant en Holt, Mr. Gerard Wis
ner, *

Nous recommandons 4 nos
compatiotes se rendant aux
Frais - Unis, aux horameg d'af-
falves désizeux d’oblenir wn en
vol rapide dex commandes de
sudresver a Melle Busaune B09
Wiecayne Building, Miami 92

| Florida.

i

i

dont |

ASSIA AY TA ETRE FA EEE BI

NOMINATIONS

Lea nominations suivantes
de Education Nationale:
Jonsieur Eromanuel
brolze, Chat de Division;

Monsieur Eugene Georges,
Directeur de Ecole J. B. Da
THOT;

Monsieur Amilcar Lamy, Di
‘rectour du Lycéo Toussaint
Louverturo;

Monsieur André Frédérique,
i Inspecteur a lEnaeiqnement
Secondairxe; .

Monsieur Max Pénette, Pro-
fessear au Lycée Pétion:

Monsieur Clovis Borhomme,

Asm-

iCenseur au Lycée Toussaint
| Louverture;
| Monsieur Ulysse Pierre

| Louis, Professeur au hycée Pé

i

+ emasnammnenneceninrnsnmyae nent ttnkettantitct phim thie eesti Wena tettemernemesent thie

l
|

Ree Fe ro" AO .9.8.090

tion;

Monsieur Pierre Carrié, Pro
fesseur au Lycée Tousscint
Louverture.

Ce 29-12-48,
SIPP.

4

GAS AO 6B CGS HIND

Oe 0 B5 F585 O00 R604 BO6% Wel O FG OM FO.

°°











aqui ont obligé len No
qnatcires & Grignt cy

‘ aystéme détenst.
' déclazerail, égclomen’ guy
| pacie, de méme que Yui,

“) anlquement sur Velde de; e

: blablement

; a ,ont été faites au Département .
plus, lea photographies aérien- |

| promis soit gar



conomlafe amétening
rope ne swurall giz¢ pie
cace. que ks réaclation do
Pale pens - guropdens a
s'aider aux + mona of am
lwar volonié de ne pos

fela Unde...

On galt quite pret « “bol
PIG NG.000. wertae ae
four gay
tons ewophomnm
ot ou Canoda, dang i vale
du pacte de PAtien lqu, poy
modernines Vouulpanans *
lows loresn combos,

les accord da poobal ‘
ws, tented, Vota te
projet shpat, dang lapel dos
accords bikwbraux om: gembin,
bles & coux du Plan Masha
~~ werclons dgnén onity lee &
tata - Unie et cheung deg ng
Cons pasiletorastys; 8 vee
gagerten, + mete le mint
mum d'or «dang lew ma
aon rmilitaires,
Quan! aux grandes lignes du
packs, il sernbly ea'ats see
le point daze
Slabors & Washing'on qui
constitueralt un moyen tone
entre, dune part le talte. de
délense Interoméricain de Bio
~~ dons le cadre duqual uss
attaque contre un des siguatel
ten es’ considézéa comme a
ne atlaque contre lous, . mals
dems lequel la décision de
fournir des secours millicaras

| oux nations attaqudées appa

Went individuellament “4 cho
que gouvernement interesgy
et dautre part, le dase die
ewopéens que le pacts alu

, fique comporie dea sxenije-



menis milicires plua précis,

189 a* Vea Vre* vo 97 ee * SO €07 07 Mem

a

RAO anh OE.w OO Rane? alee OF shea serneOe 166g Sed rgagesoe8

































Full Text