Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text


La Situation

a Peip

| Damien a-t-il échoué ? |" Miami Herald”

Berthony VIEUX.





Demien, depuis sa création,
g eu ie privilage d'interesser
tous Jes secteurs de la vie na-
fionulc. H est, en effet, compré
hensible gue, dans un pays of
Yagriculture est lactivité pri-
mordiale, ia source unique de
ja vie économique, latiention
générale se converge vers le la plus importante quent & ses
seul Organisme quia pour ré- , efigts est une crise de concep.
Je de travgiller au développe- | tion. La vie concepluelle du
ment de la production agricole | du Service peut étre divisés on
dont dépend l'équilibre général 9 périodas: lg période améri-

Hi faut y ajouter les inconvé
nients inhévénts & la technique,
méme lorsqu’elle est vrais,
la déformation profession-
nelle constitulionnelle qui em-
péche le technicien de distin-
guer les problémes d’ensemble.

La troisiéme crise de Damien,



du pays.
Crééo on 1924,

culture gue nous préférons ap-
peler «DAMIEN» tout court, a
mointenant 25 ans dexistence,
Des critiques possionnées, in
jusies.violentes ou fondées, des
dissensiong intérieures, Tindif.
férence ou Je scepticisma dy
peys au début, la comploxité
de Ia ache & réaliser, ont, en
bien des occasions, mis en dan
ger la vie méme de cetle Orga
Elle a hatté.. ef o sur
vecu tant bien que mal. A-tel-
le néanme@ins réalise sa desti

nisalion.

nee?,,
Le volume de la production
- agricole haitienne a-til ang.
“mente?

La production PER CAPITA
atelle augmente?

Le rendement des cultures
par unite de surface est plus
bleve?

Les méthodes de culture ot
de prepcration des récolies se
sontelles emélorées?

Les moyens de lutte contre
Jes meladies et les Insecies dan

gereux pour, lagriculture sont >

ils connus.et appliqués?

La routine poysonne a-telle
fait place 4 Ja technique?

Les moyens de conservation
de nos ressources naturelles,
de lutte contre érosion, se sont
ils révélés efficaces?

Les condilions de travail ef
dexistence du matériel fu.
main assurant lo production a-
gicole ont - elles changé?.

La réponse affirmative & fu-
ne quelconque de ces ques-
tions serait un «Brevet de Ca-
pacites a Damien.

Le manque de données sur
le nombre d'habitants, les habi
tudes de consommation, le taux
daccroissement de la popula-

von, le nombre et la superficie |

des plantations paysannes ei
des pleniations faites par les cl
tecins empéchent .de deéterm-
ner dans quelle mesure lo pro
duction a angmenié, si cel oc
creissement est dans un rap-
port naturel avec laugmente
ton da la population et du
nombre de bras employés @ la
griculture, La stagnation de I'a
griculture haitlenne, par
leurs, eat le témoignage qua

aucun des points de vue sus.

mentionnés. Damien n'a ap-
porté de transformation subs-
tanticlle & la situation qui exis-
iat cu moment de sa création.

La crise de Damien est avant ©

une crise d‘imeagination.
Fentends par imagination, Is
faculté de comparer jes dom
neées et d’en firer des rapporis.
Ou mieux, de saisir le fait hal
ten dans la complexité des pro
blémes igolés. ou encore de fai
te la synthése des données.

Elle est ensuite une crise de
technique.

4. partir d’un cericvin moment
dons la vie de ce Service. la
technique a été mise de cété
Les Agronomes diplamés de TE
cole d Agriculture du Pays ont
greduellement oublié les mdi-
ments d'informations techni
ques qu’ils avaient appris & 16
cole. Désormais, le titre pote
vail éve partagé par des indl-
vidug suns préparation aueu
ne, onalphabets, ~- ils por-
talent Yunitorme et linsigne —
#1. faut le dire, faiscient aus
8i bien que Yagronome, un tra
vail qui n’avait rien de techul-
que,

Graduellement, Ia valeur
technique de Vagronome diapa
Tolsscit, lex ralsons de rerou-
veer son information deve
Laient vaines ot Vinlluence du
Corps tombaii aux niveaus les
plea bes,

tout

cette bran.
che du Département de l’ Aqri

ail. .

feaine, ia période, que nous:

| appellerons eoloniale ~~ dad.
| ministration de M. Monfils et fa
| pbriode haitionne.
(Lea périede américaine
: Coraciérisée por le but nette.
ment défini dobleniy une aug-
: mentation de le production
grieole par une amelioration
des méthodes de production, a
ne divulgation de lo technique.
Le deuxieme période es! mar
guée par le chalx définiit de
Ja culture extensive au leu de
Ja culture Intensive. Les pro-
blemes d’education profess
_nelle du paysan étaient! ecar-
_ tés. Laugmentation du vol
ime de la precuction devail é&
, tre obtenue par tous les — mo-
‘yens, aux dépens méme des
‘ressources naturelles et suns
| considération pour énergie hu
maine appliguée 3 la produc-
tion: c’était, en définitive, une
conception coloniale.
Afin de faire le jour sur ce
, plan dont on a tant paris, i! esi
| bon de citer M. Moniils iui - mé

for



ime:
| «La direction de ce Service
_efdurant fénogre américaine .



—— c'est nous qui soulignons/
«~~ él, opparemment en to
sveur d'une solution technique
eet indirecte du probléme agri
«cole haitien. c'est a dire: for
«mation de techniciens. intro-
«duction de cutiures nouvelles,
«adoption de méthodes cultura
sles nouvelles, enseignement,
Un, tel, programme ne. pows,
evalt monquer de donner rvpi
«dement les meilleurs résultats
«dans un pays de grande ou de
«moyenne culture, car les a
eqriculteurs dune cerlaine im-
«portance sont généralement
stous portés au progres et par
| econséquent a suivre les indica
. «fions que les techniciens ¢-
«glaives peuvent leur donner.
+En Haiti, pays de ia loute pe
stile culture, la multitude des
uts agricukeurs et leur indit
aférence vis & vis de faugmen
station de jeur production rend
emalheureusement le 1é-
ale de Conseiller Agricole aus
2s] pénible e! décevant qu'inet
” efiewees

*





«si routinier ef particulier que

scelui d'Heiti, if est bien
iplus sage ef plus assi
f«ré -~ puisque nous dis-
i des ;
|

«posons des TERRES et!
| «BRAS
\ achercher ACTUELLEMENT LE
| «DEVELOPPEMENT DE L’AGHI
i «CULTURE de nos paysans
| epor laccroissement de leten-
«due des cultures d‘exporia-
sticn méme telles qu’elles se
zpratiquent depuis toujours.
«plutét que par une transforma
stion des méthodes culturales
«el de la menialité des classes
srurcless,

Plas loin, il ajoute:

«De méme‘ aussi il
«peu que les denrees solen! pro

Impore

cantre, le principal est den
eproduire plus.

Hn'y a pas facon plus clai
' ye dexprimer l'incapacité fonc-
tionnelle dit paysan Agitien de
s'améliorer ni de soumettre nos
l ressources a une exploitation
i plus rulgeuse.

Par suite méme de la topo-
graphie mouvementée de ce
pays et de la densité de sa po
pulation, Je culture extensive
doit inéviiablement conduire
notre appouvrissement par. la
destruction continue de nos
sola et de noa foréts. Le cholx



|

bandon de lo méthode gui s’en
(Vel suite, 98 49 Page?

ent |




«Dans un milleu agricole aus ,



nécessaires -— de re |

eduites d'une fagen ou dune |

de le. culture extensive et Va!

ET NOS
PEINTRES PRIMITIFS



Le »Miomi Heralds, du di-
imanche 12 décembre, a consa
cré, sous la signature du Di
rectour de sa section d‘Art, M.
Doris Reno, un article «aux
peintes primitila haitions.

M. Rino annonce qu’enura liew
trés prochainement, & Mia-
mi, une grande Exposition des
ceuvres de Hector Hyppolite,
Caster Basile, Tousscint Au
guatin, Rigaud Benoit, qui
j sont. dittL lee peintres primi
Wis hoitiens les plug connnua
oux Etats Unis.

Dautres peintres seront once
re représentis & cette Exposl-

tion, qui se-tlondra d Washing

ton ART GALLERIES (Micr)),
i ceasont Wilson Rigaud, Diew
) donné César, Enguerrand Gour
| gue, L, Meritus, Philomé ©.
| bin, Fernand Pierre, Miclua Sté
iphane of D. Vergin.
Cotte Exposition sera ouver-
, t@ sous les auspices du Gouver
‘nement haltien, qui sera repré
jsente au vernissage par son
ula Miomi, Demilo Goo.
Seiden Rodman, qui
vient de publier un livre sur la
peinture haifienne, intituld «RE
| NAISSANCE IN HAITI», assis
tera également a co vernissc-
ge. Rodman est un des Direc
teurs du New York.

Rappeions que des Exposi-

|

TY,





cri



populaires haitiens ont eu lieu
tout récemment & New York,
au «Carleboch Galleries: et &
' Washington, au «Watkins ga

i llerys,

Le «Miami Herald» révéle
que quotre toiles ont été ache
tées par les «Watkins Galle.
Nes» et par deux amateurs pri
Ves.

Somme on le voit, la painta
re haitienne est partie 4 la con
quéte du monde. Que cet att
plein de fraicheur et ce succes
servent Vexemples 4 quelyues
uns de nos pointes ‘Guise per-
dent dans des expériences ou
des abstractions n’cyont cucu
ne signification.

LE MINISTRE DESULME
EN TOURNEE

Ce matin, est parti par avion,
; Je Sous - Secrétaire d’Eiat & in
i iérieur, notra ami le Député
‘Thomas Désulmé, accompa-
gné du Chet de Bureau au’ Dé
portement de lIntérieur, M.
Paul Blanchet. Le Sous - $e.
‘crétaire dEiat sera au Cap au
jourd’hui, demain @ Port de
jeudi gux Gonaives et
& ix Capitale vendre-

ate
| rentrera



Continuant son heureuse po
Htique de présennce, il ve ain
si prendre un fructueux con-
; fact avec ces différentes popula
, ce qui lui permettra da

jeux connaitre la situation,
les besoins de ces Déparie-
ments et de contribuer davan
tage au eueces de la politique
de justice sociale et de relave
ment des provinces, entrepri-
se par le Président Estimé.

Nous croyons savoir que le
, Ministre se propose, & gon re
i tour, de poursuivre sa tournée
dans les autres perties du
pays.



}
\
i
i

FONE LITE SEL LULA LET

LE COLONEL ARMAND AU
GUATEMALA

Selon une information don-
née par notre contrére «La
Phalange», le Colonel Durcé
Armand, Charga d'Affaires
d'Heiti, a Braxelles, aurait até
tronsféra, ou méme titre, au
Guatemala, of une Légation
vient d'étre créée.

La Colonel Armand partircit
incesssmmmen! pour s0n nou-
veau poste.



,

RED OLDE

Si LES EFFORTS
DU +NOUVELLISTE, VOUS
PLAISENT, ENCGURAGEZ
ROS EN VOUS ¥

ABONNANT

|
|

ing

tions dég quvres des peintres ‘

a





Advesso:



| UN GESTE QUI COUTE CHER.



Us confrére Indiqualt, dornib
temont, le geate fait pur le com
Jmendeant du novive frangeis
' BRESLE, qui assura, le 20 no
vemibra de catte annds, & 80 mi
jes du port de mouillage de la
capliale, le ramorquage de VA
MANDA F. LEWIS, un potit ba
teau batiant pavillen haitien.
LAmanda fF. Lewis offactucit
lo traversée & Vaide dé ses pro
pres voiles, par suite dune
panne de tranamission, surve-
nue en haute mer cé qui em
péchalt le fonctionnemennt du
moteur, depuis cing jotre cups
rovant. Cet inconvénient ne
constitualt d‘ailleurs cucun pé
rll pour le petit batead qui cor.
tinuc normalement a navigue:
en direction deja Capliale. du
retour d'un voyage a Miami.

Le commandant du Bresle fit
donc son geste, a 4 miles des
Cayemittes, a quelques heu-
tes de Port au Prineé, que is
Bresle toucha avec seulement
deux heures de retard aur son
Hinéraire.

Ce n'est pas sans étonne-
raent qu'on apprendra que la
Compagnie Générale Transat-
lantique, 4 laquelle appartient
le navire frangals, a réclamé
Quetre Mille Dollars comme
‘dédommagement, pour servi-

ces rendus au proprigtaire du
petit navire, et a pratiqué, de
puis hier matin, la saisie de
YAmonda F, Lewis, mouillé
prs du whart dé cobntage..





i
i

ELE RE ISIE O Ft FOE LEO

LE CORPS CONSULAIRE
A LECLERC

Notre service dinformationa :

nous a permis de savoir que, d!
manche, 12 décembre courant,



biee Générale, s'est réuni d Le

clere, et a envisage de nouvel |
jes dispositions portant sur les |

activites du Corpse.

+ Bervenu aa point
ierét général «desl ‘ ordre
-du jour, i fat propose ei

vote @ Yunanimité que lon com
mencerait la nouvelle année
| par une grande réception, le
( 3éme samedi de janvier
‘chain, en Vhonneur de M. le
| Président de ia République, ot

& laquelle seroni conviés, 6n
| tout premier leu, les membres
| du Corps diplomatique. leur ta
imille respective ot les hauts
| jonctionacires du Gouverne-
‘ment

Toa sté encore décidéd que
les Consuls renouvelleraient &

i

, leur Gouvernement respectif Ia -

| yecommandation relative & la
| Bi - Centenaire de Port au Prin
| ee, ce qui conatitue, déjo un
_ heureux résultat.

! Nous enregistrona avec satis
faction ces belles initiatives de
MM. jes Consuls, et leur a-
dressons, en occurrence,
nos vives fdlicitations.

+

SLATE SESE SI TS ASI TA SAI IIE LOONIE RL NS ETSY

ARRIVEE DE
SELDEN RODMAN
Nous croyons savelr que do-
mein, on au plus tard vendre
i di, sera parmi nous I'écrivain
| américain et dramaturge, Sel-
! gen Rodman,

Rodman s'intéresse actuelle-
ment beaucoup 4 le peiniure
primitive haitienne. TL vient
dallleurs rendre public, com
rag nous le disons plus loin un
livre « eumnt la courbe d’évolution de
cette pointure. Rodman ost iga

ilement un des Directews dy
i sHaltien Genters de Hew
. Yorks.

(Chine

Rue HAMMERTON RILLICK,

cv epee pete tee nein oer crest teuseenttct ieeecnecenttie beet 1o eee ten pete

)



est d

éses

No. 22.308 MARDI 1

Lea faite du jow & FEban ;

Plus de

4 DECEMBAE 1539

copes

Corps consulaire, en Assem |

' :
im:

pro: |

participation @ Exposition du |

| 45.000 Dollars

INVESTIG DANS
UNE PLANTATION bE P





Dens ane sole parue ici, hier,
Pela.venen Cux entreprises a
grivolus dang
nous uvons aignalé ive belles
giancnions de ia Standard
Frau et de ML Salim Aid an é
wanger quia a Saint Mare, dé



isr & la vie de nos braves

aie

poysons.—-
Si d'autres



cps

posseden:

re



6

ame Tal,



iqués capitoux,

ao





jes plac
} aqricuies ou dane quelyues au
{ #86 indugivies, gu lieu de se
: Svrer qu com

yneraient, céridinement,
conomie Najonale

nOICE,



VE

eras

Bn

Bn
de reels avaniages.—.
Ma's, les profis paraissen’
plus facile ailleurs.



ceux dhier les ren
menis suivanis gua
& donnés un grand
de la Vallée de YA:
‘e, sur M. Sclim Asé

Aciuellemen!, & pari cas vas
az pion ations de figues bana
nes il icw une culture intensive
de iz, pour laquelle ilo dépen
@ plus de Quarante Cing Mib
2 dollarsi

Nes -ce Pag Yare d'un véri-
“ble am! @Haiti or de ses fis,
28 poysons?

obo











NOUVELLE ACTIVITE
DELA ESSO

La ESO STANDARD OIL re



SO une

p

imypor-



G
Gouverne-

mpagnie met cussi
du

:ion



“contées dans |

: ce produll en drums.

| Le Gouvernement va pou
voir tirer profi de ce nouveau

be out. plus éco
t plus facile dans
son upnlicaion, lacilitera son
programme dAspholaye des
routes na lonailes.





Tous nos comer
Von F vac
ta Esso, qui, il faut Je reconnai
re, va rendre service @ notre
Pays.—

EUPIA DO ANY 0 REL EEE

ria

SUGGESTIONS AU
GOUVERNEMENT
Au cours de cette semaine,
nous publierons un trés inté-
jyessant orticle de notre ancien
(Colluborateur, Me Max Gé
i déon, Intitulé: Pour remplacer
“Je Taxe & lo Consommation.
i Nos lecteurs verront avec
quel souci d’étre utile & notre
; Collectivité, Vauteur- a prée
| genté sea suggestions qui, nous
voulons bien le croire, retien-
dront Vattention de tous, parti-
cullerement dea dirigeants.
SOE ERISA BY AED ON IRN ONY

OUVERTURE DE LA SESSION
CRIMINELLE A PETIT-GOAVE

Le Doyen du Tribunal Civil
da Patt Godve a rendu publi
que une ordonnance fixant au
fundi 24 jevier 1949. 4 10 hen
tea a. m., la date d’ouverture
de la Session Criminalle, avec
at aes aasiatance du jury.

PArubonie, |

Be SO COMMerce pour Be”

ai dons les travaux |



SOUIQUOL Nous icnons |

1 RTE





aL:

| :
i Dana une de cen chroniques
, parues, iy a déjd deux molx,
Pou G peu prés, noua avions
lolesa percer quelques doute
, ou sujet dea résultats dea tra
vaux de VAssemblée Génudraly
de Paria de [Organisation des
Nations Uniea.
| Jouer au prophéte de malhew.
_ Uallure des Séances au Pala.
ide Chaillot, le climeat d’énerve
ment et de surexcitaiion of dvo
dient lee transactions, tout
nnoncall que lon se dirigedil,
& pes grands et assurds, vers
un bilan neflemen? déficitaire.

Mais quelque posaimisie que
Von ft, on n’osali nullement
‘ penser que le résuliat serait tel
lement au dessous de la mo-
yonne et que de lopposition ca
‘actérisée des deux idéologies
qui ont doming ces réunions so
‘ lennolles,
la suite de longs propos pleins
, de lougue et dostentation, que
de la tumée épaissa et prea
qu'une debdcle de l'espérance.





f
j
i
}



quill cffirmait, avec, H est
viaiun minimum de conviction,
quill y avait, dans le monde
moderne, suffisammen? de
place, pour l'évolution des
deux forces que sant le Capi
igliame at Monti. copitalisme et
quielles pouvaient, sans se
heurter, vivre chacune dans
so zone dinfluence.

fait. quelles sont les ques

LOrga 3 Ver

An

anisation



nt resolves?
véritée. qucune.

Désolé de son echec double
ment retentissant au sujet de
Patiaire berlinoise, Bramuglia
ia quitté Paris longtemps avant
la séance de cléture at s'est ren
“du aux Etats Unis d‘Amerique





“REIERERE LEI LOA TALES TI IATA BATA GAIL,



Ce gue Jit le Dire
j APRES SA FRUCTUEUSE



!
i

: Directeur du «S.1. PL Pos, de ze
‘ tour de sa tournde de propagan
de dans le Nord ef le N-Quest,
nous a dépeint lenthousiasme
, soulevé par la projection des
i films retragant les voyages
presidentivis a travers qu
ques grandes villes Départe-
mentales ej montrant les multi
ples realisations du Gouverne
‘ment, qui sent autant de trans
‘formations heureuses pour ren
‘torcer le potentiel de travail et
} de rendement en Haiti.
; Une nous a pas caché qu’l!



treprendre YVasphaliage da
lg route Cap — Milot. La route
conduisant au Palais de «Sans
Souci», telle quelle est, ne
peut falre monter lenthousias-
me des Touristes. Dans leur
périgrinction. pour orriver jus.
qua la a léguée le grand Roi Christo-
phe, ils éprouvent trop de fati-
gue.

On pourrait, poursuit Yvon
i Désinor, tout en scuvegardant
lo respect db au «Palade dé
Sans-Soucls, construire un Ca
aino dans son voisinage. De
mime, un aménagement plus



| chambres confogtables est tout

indiqué pour reteniy les tourle- |

, tee Afln de créer uy all
‘mgt de blen- dire parse

Ce n'etuit pas}

ine serait sorti, a:

Molotov se méprenait donc. lors |

Notre confréra Yvan Désinor. ;



y aextréme urgence & on ,

ou moins modesia de quelques |

pérée





PHONES: 2292 —- 2432
P, ©. BOX A ~~ 135,





de

L’An Prochain

uke Success

‘snctecichunmenaettee

ou, pareit ih il se soucie pré
nonininent de questions ep Tt
idtessoni de plus prés son Pays
et aon Gouvernement.

Spacke a, jul aussi, pris
divcrdtement la clef den
champs. Et son pretexie, le he
sard le lui a gentiment tendu:
La formation d'un nouveau Mi
itustere sur Vinsistante deman-
de du Regent. Car lui aussi,
Spacks, ‘est rendu compte
que le Comité Politique dont if
avait eté le perspicace Préai-
Gent avait ste tansiomme on
(ming et que, comme dit convul
Sivement le podte, on ne s'y
parlait quavec dea mots
boxent,
| Lattcire de la Palestine
| ahoutl tout simplement 4 ta luc
| mation dune commission dite
de conciliation.

: Pour tx bombe atomique, ta
Corée et les Balkans,
“pu rien faire de mieux,



i
}
i :
| gad
;



on na
ni de

plus ellect!. que de renouve'ar

ie mandat des comites ou 4

commissions ces afiaies

‘sont longtemps con.
ees.

Seules ont 616 réellement vo
tées la Convention condamnant °
fe crime de génocide et la
Déclaration internationale des

. Droits de !Homme.

Resultat, G la vérité, plutdt
TTUMC a,

Aussi, quelque peu contus

pléqués a celle augusie
sembiee se sopt-ils rappelés,

ned
ne a

a gui

depuis





i



*, RORREPAYANO SE KALA SRA EIN SO

teur du SFP. P,

TOURNEE DE PROPAGANDE



fant on aJaura qu‘a construire



'ce Casino et ameénager ces
Chambres contortables.

Entin QMadelle» pourrait
vgdlement bénélicier d’aména-
| Jements similaires, avec toute
co@ discrétion de rigueur, pour
| que soit conservée sa coracté
_istique de recuelilement de

vant ce Mon: plus que
centendire quanime jusqu’é
, cette heure le soullle du génie
, de Vimmortel bdtissour.

Ce sont la des suggestions
qui pouvent retenir Vattention,
cumoment on le Gouverne
\ ment intensilie sa propagande
| pour une politique du touris.
ime de grands onvergure, agus
. i Direction habile et intelligen
pte du Sous - Sexréiate @Biar
lean Briere.

8h





Tae
i

&



ROA ek eee ce

i

|

, UN GRAND DISCOURS Du
| SENATEUR £. ST-Lor

} Notre ami, le Sénateur Emile
[st - Lit. Mombre de le Dele
| gation d'Haiti 4 YON, & pro
baoned, avant la cléture des
“aVGMN qui viennent de #e ter
“ner & Poris, un grand div.
| Oure sur les Drolta de Hoo.
, Me.

Nous le publierona demain,

\









DES “AFFAIRES

X ETATS-UNIS

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

ECONOMIQUE ET FINANCIERE
Por Hobert ROCCHIA

DE UVAGENCE FRANCE ~« PRESSE (HAYAS)

#EKCLUSIVITE HOUVELLISTEs



New York, le 10 Décembre 1948

TOUR D'HORIZON
ECONOMIQUE

La machine économique ame
yicgine donne temporcirement
des signes d'essoulflement. Eh
le co fourni, i} eat vrai, un rade
eters colle anr De plus. aa
1ache s'est trouvee compliquée
par “ambiance pout
table Inhérente coax
présidentioles.

A présent que
invectives de inc












TEA E chee



torale se ¢ pues
mieux ley
économiques Guxe
peprises commer
iaes ont c
De nombre



encore djournent les

tions de dividendes.
Ces divers 33

tent une alte

Yéconomie.

se, OU

ton

me conv
sociation








inverse















pour pr



forces di
tion devait



eréerait

ble, suri

ricaine

les bes

des Etots Unis.
Cependant |

gee pour litter
ont une gra
sobilité dane
des ventes
de celles a
yestrictions frappent
xement ceux gui 6
né leurs économies
xe doivent e’abeternic
faute-de pouvoir payer comp-
tart u 2 dela valeur da-
* chat. vip deid
a écerié riais le né
cosscice narmal, mods inaborda
ble, pour necheler que Vindis

lemmpér

dacheter











~
eens -neepatanambnenasinannentnnteHonitannicteot Ath ttiey: Semneraencettnaatnenantane nett tinismnn
Â¥

magazines présentent comme 6
“tant toujours le complément o-
| bligé et inévitable de la vie o-
' méricaine,

Ces prix de vente sont d’ail
leurs rendus necessaires par le
coil de la fabrication of surtout
peut é6tre celui de la distribu.
Hon. C’est dingi que pour une
cerlaine catégarle de marchan
es dane deg plis importan
industrivs canéricaines,
: ¢ MTT BS. ior versie CUM TRV OSG
st da.



let





Vordre de 2% pour

, deus






























i yin de vente tendent

a P eduive }



s ddbouches



per fe morché inte
le programme

a Etota Unie
a

Occideniale,

Our,



ub
at
at ce
Vétranger, absor-





coide

ot des quantites
cochand)
aclvité industrielle que

nurie de dollars dont sout



importantes

ss ef cecil entre-







EXPORTATIONS
MERICAINES
pays comme pour

. ins

exportalions
tie seul moyen ae



producti ndas-
econermi-
pox de

vec
er les

Le

manque
retarde i

1gere Gut

1eY ceux ovvVerls en fu-
VEurope et de }

LE FRET AM



APTA
ERICAIN





VENTE AU DESSOUS
DE LA MISE A PRIX

ean

ures du matin,
8 Travaux Publics,









Infernctional ‘P,P.
of, 1,250.06
ise prix (523,00
EP. 2128,

» 2,008.
e mise cy prig © & 1,000.09
1 corsion G buscule Ford T. P
2145, extird a... G, 1950.00

a










pensable. En eflet, malgré le nouvelle mised prix GC. 875.60
ble. ie
} dagie do Penci “
aonder! de vie dlewé aux Etats | + chassis de Yoncienne T. P,
tegh etal ge ag
Unis, les nivecux das salaires aial ge G. 2,000.00
Vee Ho ttt
sort a pelne suifisanis © sur per nouvelle x 08,00
5 ; Bey
mete & ceux quilesr oivent | OF



de fedre face crx prix coman i
d’s pour les objeis « les ap i

pongile cue lew Whastrat. 2s dea

1948

Eagéne CG. JOBEPH
Boconvous Publid













Paramount

Mardi, @ 6 heurest
VAPPRENTIC AMOUREUSE
avec Shirley Temple, jéréme
Courtland.
1 Un Him plein de verve, de
nuance et de finesse...
Entrée G. 0,65
Hésorvés: G. 1,20

a 8 heures 15:
L'AMOUR VIENT EN

‘ DANSANT
Pgous tires tran¢cis.
avec Fred Astraire ef Rita
Hayworth
Entrée Gen. G. 0.85,
Réservée: G. 1,20
Morcredi, & & heures:
Grande Mathinés olferte au
alit de lf Association WNAGo-
VALLEE DU JUGEMENT

Peck et G








RB aver Gregory
Gorgon,
Enneée Gde |.

A B15 PM:
PLAINSMAN AND THE LADY
+e (version anglaise)
avec Wiliam Eliot ot Vere
Railgion.
Dans
YOues!
tant de

ces contrees de

Ou ge



dérouldvs

ott

poces







Dur, bre

par le charme de
se jeune {ille?
ée Gén: G. ee
Reservée: G.

cette délicien





Wednesday 151
PLAINSMAN

_buastaneseayenserpnonrueenosiestetcttvite me reeatenasntrasee tect insthiennnnraettntnnseunnnnwemttenan









K young nation 4
ous destiny on th
med western frontiers... whore
ings lady's lovell

nges c strong man’s cou

8 hres:
GAROU
t Stephen

LOUP



une oguYre tx
3

yous donnera }





ih silcincgiiiiaaing




of

MARIAGE
Samedi, 11 Décembra . der"!
niér, & 14 Cathédrale, eut lies |
ie maziage de
Moelle Claire DUGUE
‘ avec. :
_ Mr Plorre CHUNG
, Hos meilleurs vooux-de hon
| heur aux nouveaux dpoux,





Les soussignés déclarent
'qu'ils n'ont jamais en & fonder
avec le Sieur Atony de Punie’
, do Parry lo pré endue Socidié:
i Impor ex: que c'est abusive-
mont et sang leur autorisution,
que Monsieur de Puniet de Par-
sy se sert des entétes de lettre
portent «Sociaié Imporiex>
pour fojre deg affer commer
ciales.

En conséquence

j



a déclinent







toutes respons rolativer
; Ont G loulea operdlions duc
Eke ur Anipny de Pory a i

faites ef continue a lave aver
cOn Obl 6a de letra portant low



nens: Antony de Painet do |
Potry, Maurice Lolontant, Nu
quea Bourially. |

i

|

Port au Prince, i) Décombre
iod8,
Hugues BOURJOLLY, Ay.
Maurice LAFONTANT.
ER, A TUAGEAYU
anaes avec
& coucher,
OSSET ee
GEORG ES BAUSSAN,
Architecte










§





BEAUTY SALON
Violette J, Wiesel
Avenue Christophe
Tous les Soins de Beau









-_ its de Beau'é RU "BINS. i
i, REVLON, CHARMING. |

spes BALLERINA longues i

et courtes, jolies Blouses, robes | |

xde
mi de pié

mh JOU aesortim
dacajou.



AVIS MEDICAL
Dy: TIMOTHEE PARET
Diplomé de lEcole de Puéricul
ture de la Faculté de Médaci-
ne de Paris,
MALADIES DES ENFANTS:
Consultations: 3 4 § heures
endez-vous,
Rue du Dr, fuubry
la Pharmacie Vai



ot at
oh Sur



Clinique:



a de



md.

OCCASION UNIQUE
ion MACK 15 tonnes,
Chevrolet 2 tonnes'4
canons sont en par-









xe@ptioanel — Tipes



}
|

|
|

OCCASION
A VENDRE





A VEND
Un Carrouseal
avec necessolreb,
Sadresser chez Gerdez
Tel 3191

SRE





A VENDRE
piano Pleyel en
Sadresser Monsieur
ig rue de
rement No. 176 avant de
VHogpice

PS



cas




SECU LF

St Francole





Pasian vil
»Vieil




ede ole P
Auberge}

f fac Pension






OL, Ge

sor & Cobons (bow

Talophone Noviis,

owe

FOR RENT:
Purnished house in

ville (Onnonte

go) Re

cher

‘o; Cabane Chencoune, Phone

7308.

Pétion-





4

Pla

a8

e Getfrad,

Is

LA SOCIETE DE REFRIGERA.
TION ET DE COMMERCE S. A.,
AGENT DE FLORIDA CARIB. |
BEAN LINE, ANNONCE QU’A |
PARTIR DU 28 NOVEMBRE
1948, SES BUREAUX SERONT
INSTALLES ANGLE RUES DU
QUAL ET TRAVERSIERE,

FACE A LA DOUANE
“achoe 3 -@ctee Romingaw
decwue @ caloutes Daton
tabone poples exmbon
Cine on achat chea

G Che















Soatfrez-vous, volis ausal,
2 GHAQUE MOIS «

e CRAMPES
de DOS
IGRAINE

Aves Fatigua, Mervosité,
irritabite?

hee venay Tome vested
+ wal de ee cong PEAY,

















er de ely nysnptdinen,
ipo de Pinkinin init ears QuK
tite remnlied. H ajde waned
fa. servenlté et Tinie.
pica where, Crest am des

nie mt leg pists eibieaces git selene



1 REDE Vols wragenTy ane &
weuunypes sbrlewsament le Camspuet le Pinkhar,

CeepeRe LYDIA E. PIMKHAYS

WGSTAL
DON N. MOWR, Dlsyibutenr,

«LE ROUVELUSTE: — emwaesces

formations dant ila
voir besoin at le
Ser CL decri ro



Avis

trés important
AUX INDUSTIIELS ET
PLANTZURSI!

La lidison FRANCK J. MAR.
} TIN & CO, désireuse de con-
tribuer au relavement écenoml
que du pays par la développe.
ment rationnel et mathodique
de Yagricultare,se fait le plaisir
dinformer messicurs les Indus
viels et Plooteurs quelle vient
de recevoir, par le detpier vteu
ner, les auricles guivanis, des.
lines a FP Agriculture:

eTRACTEUNS FARMALL
CULE



cp pe

VIMPLEMENTS POUR THAC.
TRUBS AGHICOLES.

“MOTEUAS INDUSTHIELS
PLA KEROBINE.
No A CANNE A SU

» CHATTANOOGA A



de Fa 4H.
AMOULS

CRE





OB HOYEUR Se
+ ATTAGHEMENTS
MOULIN A
«CHAUDIERE
TAP ACHP Es
La Metaon

TN & CO

POUR
NINE A SUGHIE»
S50 GALLONS

Po

fon

Cas.

FRANCK | MAR.
n® mol aniigramont
Yon de sea cima-
Car TeLbos
uvent G-



dou in





Ss prie de pus-




FRANCK i MART
ace Geffrara

hone: 3302

bon au Prince













wen) A" ay
@)? ae
e
cf
PPR 08 LALA ROMA AL?
Ps PAE wai





aie pow avalager
ee menieros Venue



















































2 a,
K, L. i. annonce
UNE IMPONTANTE HEDUCTION POUR VOYAGES ,
AULEM EY RETOUR
VALIDE POUR THENTE JOURS,
VERS L'LUROPE

A partir du ler Octobre 1948, la K. L. M. ROYAL
DUTCH AIRLINES vous othe une importante récduc.

ion aur leg billets Ader 9: Retour pour vente jours,
vous van veyages des Curcibes vers lEweope,
Ces tadis spéciaux expen: le 30 Avril 1949,

vor Gu Princes ~ Faris

TARIF NOMAL
+ 980.14

DES CARAIBES

TARIS 30 JOURS”
S7804u



ae

TOA

iv¥inw CONNECTIONS SPECLALES VIA MIAMI
EASTERN ALRLINES

SUR LA

























pendant laa

_& G. MARTIAN,
des hee

de tee et
ret da buses Ph ie Ob nae recly






ote







rabrique de Mosaiques
Emile Gardére

cssivtas loa Architectes, Ingénieurs, Cons‘ructoura, bre
peur vos travaux cde causiuge, adresses vous
au Fabrique de Mosciques Emile GARDEPE, Impasse Fou
ot Avenue John Brown, lua.

ai Fobiique vient de recevo xr



uh nouveau matériel hi





uo ca de Hvrer a’importe quede commande, dang an
cout, Travel soigneé, solidié, matériauz da Bea
4 falar
vouk y trouveres les caiteaux de dimensions suivanea:
orn 26 «K 2G
x 2
a. 23
va 1D > 20
Vik une @ G@ aesyaz de tourea les couleurs.
visitez sos atellers ou ‘eieplonez au No. 5120 ponz tus wp
Re OAIMOT 1a,







@

SONT=iILS DROLES
CES ADULTES?



VOICI LES CONSENS DU DENTISTS

SCIENTIFIQUES PROUVENT QUE,
DANS ¥ CAS SUR 20, COLGATE
ERRAYE 1A RADYAISE BALEINE

LA MOUSSE PENETRANTE DE
COLGATE G'INSINVE ERTRE
LES OENIS..AIDE A EM
DELOOGER LES MARCEULES
WALMENTS GUE 3°C Galeet,

‘ SUPP RIME

Oe Tt sue
ROA he































yor}

&. GILG
Place Geitrard





V
OWN GLI “IR

with this famous

YOUR

make-up of Hollywood's

loveliest screen stars.





'

‘Paree que j'ai













plus blanc

Cet TRUM
gui foil in dinkrence

Quill THAT BESPEAKS:

OUTSTANDING VALUE




Comparoz cat ensemble point par point
guolle autro marques. Vous seve, sir de cholaiy le jou VA.
HIANTL C'est Yun d'une grande variété de Plumea a}
Crayons SHEAFFER'S que nous avons pour vous... Venes los



0 adopts
ODENT a Vlrium!

- PEPSOQDENT VOUS DONMERA LES DENTS LES PLUS BLANCEES

Pourquoi? ¢ Pearce que seul Pepsodent contient Pisum,
le merveilieux ingeédient exclusif qui vous dcane

Faction netoyante la ples eficace jamala offerte.
Voila pourquoi le Noaveau Pepsodent a Pinium cad
vos dents les pias propres—~et quand
. elles sont les plus propres elles sont ies
3? Demandes doce,
la Celine Dentifrice Pepsovent
aujourd bul mérnel

hous atneren fe fre
ie od
gout ce meniie te i: .0dent

Vous aussi, vous pouvez étre plus beile

Ze SINUSITE

Soulagéea par co moyen
Motter-~vous sleapleament guslqnee
goutics dé Vicks Ye-sra-not

oe nari, um

see Bt verter comin



-goxtepernent
want, des eruelios

if
Seuss i nioule. YR
SOM Rasia ECON is arr)
OFFRE DEMPLOI
Signo - Dactylo anglais —
francais.

Motels at Co,
Suce. — Vital et Cerulli.
Tek $978.
PROBE EES EER Oe PPO IPRS:
DCCASION EXCEPTIONNELLE
Machines & coudre «Singer
+ pédale, on porialt état. ca:
ote longue, cance ronde o
ae piéoe pour broderie, s'a
Teeaer «& Mmo Lysias Verre’,
Grond'Hue, on face du
cache Valliéres.

avec n’imporia








EVELYN
KEYES

Columbia

Biter

“Wax factor
* HOLLY WOOR

BAN-CAKE MAKE-UP
: Gives you a thrilling new glamour complexion,

Fale POWDER
imparts a warm, vivid radiance te your skin,

SHEEN ROUGE
Creates the illusion of a lovelter facial contour.

MEW LIPSTICK
‘Three sensational new shades for every type.



“Pourquoi vos dents

sont-elles tellement plus

anches aujourd ‘hui ?”










‘\

}”



&





VYouleevor: qu'il munnure «Cherie, 02 oF le Bon-
hear Gang mon cent .



le POODRE de tollette

e ia, & . ‘i
Eh Diva, se gui gat suse fine quune

CASHM b.

eae




ie Pea per
s plas In puate

pas rapide
ede Chem

Ashevex vote: Beau
£6 en -¥ous servant det
PRODUITS DE
BEAUTE CASHME. |
RE BOUQUET aqui:
vepanients LE SUA.

PARFUM QUI
ROUBLE L'HOA- |
Mi oom —

gage Wi THE FRAGRANCE
redlucls REN LOWE ; Ze,











Sadresser Maison A. De,



Hérard C. L. Roy

Pour ‘out wordriel d’imsiallaiion HYDHAULIQUE, SA-
NITAIRE- ot ELECTRIQUE, voyer lo maison HERARD-G,
L. ROY (Angle Rue Roux ot Rie Courbe) lo plus grat
do variété d‘articles a! au meilleur prix.

POUR VOS INSTALLATIONS HYDRAULIQUES ET
SANITAIRES,
Tuyaux galvonieds. tous accessoires at p'uces de tr @
teria galvanisés ou chromés.

ppoxeila saniairer tous modéles, en BLANC ot en
COULEUR, uccesesires of pidces de rechange.,
Tuyanuterle de fonte o: accessoires. .
Tuyoux d’arrosage et accessoires. Tubes en cacy’.

. chouc, :

Arxticles divers de cubinet de toilelta, — Rideaukx pou
douche, ec.
Scie & métaux, coupe - tuyaux, atc...

POUR VOS INSTALLATIONS ELECTRIQUES:

File tous types. @! toutes dimensicna.

Gables sous clorab toutes dimeng’ous. Cables BX tou.

tes dimensions. ‘

Magnet w'te toyiee dinvinsions.

Condulia électriques. séctionale of oulet boxes, bu.

thing et luck mute.

Tous accessoren d'ingtallaion éluciricuu pour lunid
te incondescen e ou fluomecente Dalat, aturtere, tubes

ete...)

Tous types d'umpoulen dlectriques,

emuleur.

ation, pour Arbre de Noel.

Appareils” exenique ers & repauser, rosolra, dé

cheuds, vermiki mus

Chills dlecuequea Gera & souder, eta!

Flashlights @: piles

Fours electriques.

Roly gérateura o: freezer cernicr madéle, de Ia fameu
we marque: COOLELATOR idisizibu ion exclusive pour
Hii.)
Lampes,
nrurales.

Usiensiles de cuisine on aluminum.

Peinture @ Vhuile 21 4 eau.

AVANT D’ACHETER AILLEURS, PASSEZ CHEZ:
HERARD ROY
RELENTLESS TELS PH SA IES PKA HD HPAL BI AA RI EE

eet PR Spee.







OarEaK



laches ou en

Lusuea, Suspensions, Appliques, Laaternes

SERA NBIC ARIA YL EER ak GAY NERS EI SO ORLA ILS



VOTRE AVENIR!
ASSUREZ VOS VIEUX JOURS?
ASSUREZ VOTRE DEMEURE

| ASSUREZ

en achetant une police d'Assurance Construction

Compagnie d’Assurance et
de Construction «L’Aveniry $.A4,

Angle des Rues du Quai et des Césars
PHONE: 2094

Systéme Location — Vente
Bmployé pour la lére Fols en Haitl

Les Chantiers sont cuvertsl Inserivez vous. (1)











Â¥ 0

' GONAIVES ©



SOBER EAN SABA RIAA IA RITE NTIS RYN PY ETRE ES IAS Ok DEEN ERIS NED CERT
















"PRODUITS SHELL” SOnt

PORT-DE-PAIN PETIT-GOavE
MIRAGOANE

G.A. wuapliquent nullement
selon M, Paul Holtman,
jes ansporeure armdédicaine
peuvent inposer des taux de
fret par trop supériowrs & ceux

‘ demanddés par Yétranger.

En effet, Vadministateur du
Plan Marshall es‘ime anormal
de inte tonsporier apras le
ler Janvier 1943, sous pavilion
é.0ilé, le chaurbon ameéricain
deatind G la France si, comme
& prénont, le et américain de
meure supérivur de 4.50 dol
Jare par tonne, @ celui des
troneporteurs «clrangers. Une
contreverne vigoureuse eat on
gagée ici entre M. Holfmoan a
ia gommission maniime a ce
wh, mules on igisss sntendre
que lo décision prise par \'ad-
mints rateur de VE.C.A, tolt aul
te & des mois da nagociailons

infructneuses. Washingion a
@é Enalement sain da gotte
question.

ML Holiman as ime a juste U

‘ tte que Virnportant eat de fous
“ni aux pays béndficiciros du

Pion Marshall le plig de ma-
tériel of de marchandises pos
sibles ef que le recours aux pe
villons nationcux des pays in
réressés au plan d'aide ne
peu. que leur perme:he de réc-
liser dea économies prdcieu-
ses on dollars.

LES OPERATIONS
FINANCIBRES

Des transacions importantes
ont 616 réqlisbes cede semai-
ne. Dune port, Ie tresorerie
eliectue une émission de 305.
147.000 dollare de bons portant
un igux d/inte.é: de 1.152 pour
cent

D'un autre cé'e, ia irésorérie
signale que les souscriptions
aux bong d'épargne de ia caté
gorie «E> dépassent depuis six
mois de 400 millions de dollars
le teal des yembourse-
ments.

D'autre por', plusieurs entre

Ret

me

en vente &:




JACMEL

que’

Le Mouvenient..

|
|
|

|
|



PORT-AU-P RINCE
CAP-HAITIEN:
ALIX CAYES
JEREMIE

PAGE 4

x



Gute
‘ ao ‘nt 0 = ana *
watt Yétranger ou tive deTE-- pristia privéen ont eu” recouré

al étanger. Ba ie

LAmorican Telephone oi Te
Jegraph, par exemple, a ety
pranté 150 milllena do dollare
par une émisaion d’ob!o. teas
portant intérét de 34/8 pour
cent et remboursahle en 25
ans, Cete opération dino le
ronchériszszemen: du loye: de
Yargent. En effet, Vannéa der
nidre, cette compagnie a pla-
cé pour $200 millions dobliga _
tiong remboursibles on 40 an-
néea el portant intérét G raison
da 4-7 /BimvesSs. Lémiasion fal
te por VACTT. Corperation a
olnena un plein succéa of a é
18 converts dang la mine jour
nde.

LE BATIMENT

Mulgré un cériain féchiass-
ment du nombre dea twoveil-
lowra engages dana le bat
mont, CGux - cl ioiuliaaient a1-
core wa Novembre 2.159.000.
La valeus des ‘ravaux exdcu-
tés durant co mols sent dlevé
& LS milkeard de dollars en di-
minution de 146 milliona par
rapport 4 Ovlobre, mais on
augmentation de 127 millions
sur Novernbro 1947, Pour lee
onze premiera mois de Vanndée
en cours, la valour des ta-
vaux effociuds est estimée 4
18,2 milards de dollars.
en augmentation do 29
cent sur la période correr>
dante de 1947.

Selon le deéparencn:
commerce, 1948 marque wu sr.
tour & la normale, car le
culminant des cen
privdes a $16 enréc'stré

ey
BES








an
Aout tandig qu'il a ere touche

en Novembre 1947. lles a@ na
ter que pendant les onze pre-
miers mois de Vannée, les in.
ves'issements privés dons le
bdtiment on: porte sur 38 mil-
Yards de dollars, soit wne cug
mentation de 38 pour cen? par
yapport 4 la période correspon
dane de 1947,



SAINT- MARC

*. at

eset ie eae





br



Nouvelles |



MEXICO, — Le podtesse chi
fienne, Gabriel Mistral, dans
‘un akticle publié, aujourd'hui a

* Mexico, a demandé d'urgen-
co que les Amdriques regoivent
low. rétaugiés de VEurope, sans
qucune hoine. Mistral a écrit
wet article & Yoccasion d'une
conférence de quakers «sur le

probléme da ia violence dana
les changements sociauxs.

LONDRES, a été annoncd
que le roi Gorge n'a pos pu
célébrer aujourd‘hui le 536me
aaniversuire de su nuissance.
tha du garder son lit ca Palais
de Buckingham, bion que sex
médecina cient canoncé hier
que son dtat de scuité aétait a
tmaéllore considérabiement,

BERLIN-- Leorgane du pari
sociciste allemand
Gournal lcensé par lea Ar
giain? a ouvertement 5
qajourd’hui las Husses
mer secréfement les forces de



Telograd

police allemande dans YTst us
VAuemagne pour appuyer

communiame, Celle sourc
réevalé que les Russes ont
cé des tenks e! des chars «










OSHIOM
jownal a

saut a la di
leg de police. Ce
si rapporté que pour don-
autorités sc-

us
ner le change les
ming ‘ous



vin
les membres







tions de 4 us

nes ou dans des fermes
PEIPING.-- Des sources cu

torisées ont omuoncé sans Gu











cane conlicmaion qu
rai Fu Tso.
forces noviondl





Bard

2 jrs, Life Louis 35 one
env. Hans Myrtl 4 mois,
seph Fanfan 60 ans, Rose Ma-
rie Berroue! 5 mois,
meéne Desvarieux 70 ans,
seph Michel 16 mois, Garcon.

connu de 3



Mme Fel:
'

To.





Mois environ.



semoniarieren onenanmen enn:

AVIS IMPORTANT

VENDEUR. Maisons d'impor-
tation en gros cherche Haitien
expérimenté et bien tail
connaissant anglais. Répon-
dre & No... c/a le Nouvellsie.
Sociéid Haltonne de Retrigdra
ten ot de Cornmerce,

instr’





-Etrangéres |.














Damien...
(Suite)



sccsanssagaety

ast suivi sont & Yorigine méme
des malheurs de notre agricul
jure.

tiede haitienne —~ s’dtendant
du départ de M. Montils & cette
dete, a été caraciérisée par
Tintrusion sans cesse plus pous
ste de la politique dans Ia vie
i de Damien.

Les mesureg de l'administra
tion antérieure ont él@ maint:
nues, continuées, ampliliées.
Las conceptions de M. Montils
‘semblent s‘dtre imposées com-
me un legs impératifDe nouve!
des lols instrurant la contrain-
te furent votdes ef Denaien

se voyant dans limpossibilite
doappliquer la technique « ton
t6 dobtenir de la torce Firuyq-
meniction des superlicies cult
i vaes — alors que ['élament pri
imordial de toute activité humai
ne -- Pintéyét =. manquait.

Cest depuis, fére des
iels considéros corame dea fins
en eux - mémes. Lex plus ex
Liraodinalres ont 6b les projets
extension vivriere dans les.
guels Damien a jenu Je réle de
la mouche du Coche.
problemes d'org
tion structurale de agriculture
haitienne n’ont pas encore été
abordés depuis ia création de
Damien, Le paysan est encore
impassiblement attach





pro.







Les

j
i
'







ses
ie pro-

duction agricole a conservé son

: familial. cu lieu de deve
une occupation commorcig
Jo et. & travers le pays ent:
grande pluie, bien
fice par ailleurs, emporte vers
fg mer des tonnes de cette
nce couche de riches-

Vest la terre arab



Tur



chague





} SOir. HOS amis
Lous Reymond, Minisue de

18 Sous -






mmuncle



cares

aecompagnes dcmutres
amis du Gouvernement, ont ef
feciué une fructueuse tournde
{ lers populaires
aux Paoimiste.
ce, derriére le Cime
Boutt, au Haut
iret & la Saline, chez
| Séide St- Cyr: ces distinguds
| membres du Gouvernement fu
vient cheleureusement accueil:









RCRMERY os COM Ee:

DUPUY THEANO,
CONSUL A COMMENDADOR
Dest maintenant conlirmé
que c'est G Dupuy Théeano gu’t!
(a été felt appel pour occuper



SEROTEY

Limpe:tan-
‘ache n’echapvera
| point ¢ Dupuy Théano, & qui le
| gouvernement accorde une é-
| clatante preuve de confiance.
' Tous nog complimenis au
| Nouveau Consul haitien & Com
imendador.









GRANDS

Vine Bow 4: AASOIT

Wing Blomcs: LA PEPITE. Le

our vos Fétes de |
in d’Année

YINS DE BORT OAUX: JULES GARNIER & CO.
LES PALATINES...

GRILLON, CAPUCINE,

En Toute Excluaivita,
CHAMPAGNE TAITTINGER

Breve’é de ta Municipal té
Suede ot de
TAITTINGER
TALITINGER BAUT 1943.
AITTINGER BRUT 1997.

TAITTINGEN BLANG DE BLANC RESERVE.
Falles votre cholx

CEST LAMBASBADEUR DES CHAMPAGNES

Féte, 1 Apporte Eclat ot Galeté.

B Tetons leo

Fine Wang, Ho. 45.
Phones
OUTER GIO COTTE DE SERIEUX ET DHONORABILITE.



|
| CHARLES D:-
|

do Pools, do 5. M. Le BOI de

la Cour Boyale de Roumania,
BRUT on EXTHA DRY...

ALENCOUOR

2556

| La troisiéme période — Ia pé

ei de l'Imprimerie de |







LE NQUVELIOTE:

‘Ce que Eisenhower dit
dans ses Mémoires

oo RV :



Uns reddition aéparée?



Lespolr alien de udgocier

une reddiion sépmude otad, on:

ra, Wes mince, car Mussolini
avail permis (ou avait 16 lorce
Jacdagier) Viniitvation dun
grand -nombre d'ALemands,
qui, ous, étaient préts a bon
dix caa preraler
pendance et & se charger du
jouvernemen! de ja nation ia
tenna, ,

Mergré la surveillance des
aflemands, le gouverne.ent
dien tenia de nons con acter

on envoyanl un agent & Lig
fs déléguai la deux



des ollic.ore Wetibmajor en opus
joule le plus canfionce pour
agir on tant quidmissalras
charges de prépares la reddl-
Hen sama conditiong des forces

Halonnes,
Ces alora que souvril une
4 SECT EHS

ee de
o: de voyages clundestins
is mer des agents secre »

hedire, iow:

neg



Go



sur une scene de



Des projeig de toutes sores
mis ou poin', puis... au
oun d’eux comportait
dune impo:
aéroporiee



dans le voisinage de Rome. En

tre cemps, le brigadier géneral |

€.6 envo



Maxwell Taylor av
n secré'e G Roma,
plus



yé en missi

court ces risques
ig

cds que je n’en jorncla
utir ¢@. aucun a
& chaque
Sure decouvert ef tud.

déesircien








agent

TYELEU



uo pou

vive.




plans.
ie les ivus seveler



eT



| du danger de ueahison que Jon

) boupes dang ia





Nous
Non de n'en wilh



ig avec quelques u-
ereniorl, en plus des
ui devaient ‘raverser le




loony

| oe plan.

Montgomery fit braver



PIERRE CAUVIN,

BOCTEUR EN DROIT
C'est avec infiniment de plat
I Que nous avons appris que
jeune Pierre Cauvin, fils de
actre collaborateur et ami Mc

&

Emile Cauvin, o subi, je $ dé
les examens
roit au diplémo
de Doctour en Droit de ia Fa

i
| jourls ¢n cours lorsque, sulvan'
|
|
'
:
i

i Pierre Cauvin a béneticié de
[la mention «TRES BIEN. pour
Ja soutenence de sa thése,
Nous noua r SORE ave:
Lig fomillo Cunvin de cet dela
tant succes de Plerre Cauvin,
ia qul nous envoyons now tres
| sinceres compliments.





i RESISTORS SORA
| CHAMBRE DE COMMERCE
Convocation
i Yh gest teppelé aux membres
, de la Chambre de Commerce,
| que c'est Mereredi prochain, 15
Décembre 1948, 6 § Heures pré
_tises, auwoaura leu l’Assem.
blée Générale pour I'dlection
du Nouveau Comité de Dirac-

fon.
| (8), Le Seerdtaire - Général,



signe dindé :










ba cucune résistance, Linva-
ston ciliée du continent, euro-
péen Sait yn fait accompli .
- Pendant le brave période qu.
| suivit Vourestation do Mussoli-
ni, nous avione di arré ar no:
‘raids de bombardement conire
‘Vitalie. Nous fimeg beaucoup
i de bruit au our de ce fcite’étas
; une occusion pour le nouveau
i gouvernement d‘éviter une
; Plus grande destrucion de son
| pays on aceeptant sanz retard
noire demunde da reddition
ating condiions de toutes sea
forces armées, Cala nous atte
(1G une protes ation furious de
| Londres, qui noug rappelait, uw

‘ne lois de plus, qu'un chel mo |

/ deme n'eet jamaia & plus da
j ne heure de la cepi'ale, de
1 eon pare et de Fopinion publi
| que. En fait, Vinterruption des
‘ bombardementa avait és cou.
seo par la néoessité de tranaté-
rer certcines unités adriennes
e damener des cpprovision-
menisc nous tentions de fai.



de ia géndrosite, Dés qu'll

nouveau possible

demployer nos forces cérien-

ines avec le maximum d’elfica-
cle, nous reprimes notre cam-
gne...

Une invasion, menée sur un
plus large. simposait ef,
avelr examine chaque
plage de Rome au pied de ia
boke, nous choisimes ia baie
de Salerme.

Les négociations pour Ja red
| dition Relienne wainérent, Eb
’ Jeg étaient trés compliquées.
Finelement U fut con
‘ yenu que la reddition devien-
4 ellective, ou soir du § sep
2, et que Badoglio et moi
on -

nous lu a

Ms
&





' pres

SOL

. devrions simultanément
> nencer la capitulation.

Je choisis cete dare, parce
qua minuit Tottaque de Saler
me devaill commencer, Toutes
les ndgociations, parlois exas-
péranes, étaient conduites
pour nous par nos chefs d'etat
jor, Tout marcha selon ie
sm, quand, & midi, le 2 sen







pion,

re, jo yOCus un messace
une vole clandestine) mn

vemb:



formant que Badoglio état 0-
venu sur ea décision, disom
que nous dilons trop pressé>s
@t que le seul résultat sera’
lc complete domination de i}
talie par les Allemonds, avec
le chGiiment sanglamt de ceux
qui auraien: 66 mélés cux né
gocictions. Je ne pouvais tern
poriser plus longtemps. Je 16
pliquai par tn télégramme pé-
. remploire, disant que, quelle
que soit la décision de Rado.
, Glo, Jannonceraig la redc'tion
& 6h, 30 comme il avait &é
prévu et que, si je le. fcisais
sens action simulanée do sa
part, Hale n'aurait plus au.
cun coi,

CETTE AUBAINEN!

| La Maison Jomil Assali, &
- fe rue Courbe, quoique ne ven
‘don’ pas au détail, vient de re
| cevoir un grand aasorimen!
de crépe Georgette, de ‘outes
nuances, & 8 gourdes ~}aune,
de qualité extra supérieure ot
de provenunca Européenne.
Mesdames et mesdamoiel-
les, paasez dés aujourd hui mé
ne admirer cee jolis reryona.

A ILLASA SSID SETA OITA IBNS LINO TS Oe,
Ce tilt Otte @ te +
eessez!
B coe cecone ie,
a a Fan due dts @
B newer obs puueoues

iCARTER:

Ch ARS STNG wag,
Sn paquel rug.
i, GWG GAs Oe G

G GUG, Agen



prendre celle névessi é pour |



of
{ COMMUNIQUE
“PE LA LEGATION DES

BTATS-UNIS DU-VENEZUELA |

LA LEGATION DES. ETATS.
“INIG DU VENEZUELA inlorme,
que le Gouvernement Provisai |
‘lre du Véndsudla, soucieux der
maintenir ordre public, de ga
‘yontir jx séourité.ot lo paix go.
cigle du pays, view da dissou
‘le la Parti «Accion Derancrati-
cay, on valzon de see cetivi-
iés aubverzives patentes.

La Légation, dane le but d’a-
claire: opinion publique heri-
tienne, ae fait le devoir de i
vrer 4 Ja publicité les parties
fondumentales da Décret pro-
miulgué & Caracas, le 7 Décerm
bre courant,
Perth:

La Junie Milltcive de Gouver
nerment des Etats Unie du Vé-
néwudla, vsant dex faculiés .

que ivi accords l'Acto Conatitu
{tl du Gouvernement Provisol-
fre, on Connell des Ministran,
, at f
consipenavr, qne VActe
Constituil du Gouvernement |
Provisolre lui accorde, carne i
exception au régime constitu.
Honnel et a Vordre lagal recon |
nus, le facults de dicter les me
sures que tecommande Minté |
rét national:

CONSIDERANT: qu'il a été |
trouvé dana les locaux du Par. |
ti «Accion Democraticas, dans |
les institute enseignants, dans";
los alfices publica et résiden
ceu privées des membres du dit
Parti, des armes et dépdt d’ar
mes deglinés au sabotage et &
autres fins destructives, azow |
mulés depuis Octobre 1945 er
cugmentés au moyen de la con
trebonde et de lulllisation in
due de matériels sollicités pour
= officiels, sous }
|



prétexte de doter les Corps de |
Sureté Publique et les Posies
Douaniers;

CONSIDERANT: que le dit
Parti, par des moyens clandes
tins, excite le peuple, les orga
nisations syndicales et ies li-
gues paysannes quill croil con
udler, a la greve générale de
dou

de

sa

caractére politique et a
tres acies de perturbation
Yordre social, instruisant
gers pour lexécution de cee ac
tes;

CONSIDERANT: que le dit
Parti tente de dénaturer ’easen
| ce institutionnelle dee Forces
Armées Nationales, en essa-
yant de les convertir en instru
ments de ses projets:
CONSIDERANT: que le Par
ti s*Accion Democratica:
cessé d’étre une orgenisation
d'opinion politique pour se
tanstormer en une action aspi
| rant & se maintenir cu pouvoir
par ia force et par tous les mo
yens de désintégration sociale;
| CONSIDERANT: que les
| fetts signaiés constituent une
déviation aux vraies et légiti-
| mes fins que poursuivent, dans
un régime démocratique, les
| Partis Politiques; que ces faits



donnen! au Parti «Accion Demo
craticas Je coractére d’un Etat
dans Etat, et le convertissent
en une milice armée hostile 4
i la Nation, que la constente de
jces faits signifie une menace
i permanente pour le paix publi.
que, au point de rendre impos
sible le rétublissement de Yé
| quilibre politigue dans la cam
muncuté nationale et d’empé-
cher le libre et équitable jeu
(des institutions démocratiques;
CONSIDERANT: que c’est le
| devoir inéluctable du Gouver-
nement Provisoire, — et cela
i Conatitue une des findlites fonn-
| damentales de l’Acte politique
:gui lula donné nalssance ~~



de tendre au rétabissement
normal des institutions du

pays, d'éliminer les irréqulari
} ten nées de Vavantage politi
i que, des déviations et dos pro
tite iWictes du Part dana les
| fonctions du Gouvernement,



DECRETE: Le Parti «Accion
Democraticay ast dissoua dans
toute la République; soa le-
cox sont lesmés; aon organes,
moyens de publicité et de pro |
pogends, supprimdés,

Signe:

Carlos Delgado CHALBAUD.
Marcos Peres JIMENEZ,
luis F. Llowera PAFZ,
be Déwat os) contresignd par
tous lea Ministre composcnt
ie Cabinet Bxécutif, ;

Fort ay Prince, 14 Décombre

1948,

ereenregonne-yentetectaonincetieisttietiacetneeteanrtitienenmnentnyieRI ee whiinttennintee

gins: eater ane eR

pai digsout je dit
. i

loleser lee clén,
i

, ent pour deposer los gants,

Yobtigeance de

|
E
|
t
|
j
milice et dee elémenis étran- |
i
4
i
|
i



i







EFFROYABLE p:

... ) CADAVRE Muti
la Police i cepa



Pour aider .




Sheeipiis

ee

Patil fous, a. |




H-- |. Aseurer sa bicyclone











talon por un cadenus spé Ce matin,

on atelion ae by me tlleuses,

cial vendiu un peu portout & emt vers les porletais ag
cet offet.—- | dévots, aa "aigpant |

* Ho» 2 Quand on Idisse ‘es
voiture pour une longue sta
tion (cnéma, bal, conférenc:
sna’ch) on fermer les vires @,
assuror les portea & clés car le



VEglise — pewdinsiede tea
rent. presque aur ig | |
contre un objet pro
déposé, durant a nuit







































Yont fh seme 4
spécialiste a déja caleulé qua qilelconque manit oy |
aura le tempa d'opérer . perstitieuse, comms

H-— 3. En descendent da voi | tive dane la,
ture, ne sorcait-ce gue pour | leux, urtgn
quelques ingianis one pax y | obéimsant’ any

acest, temeeetnnenntentiopeetenttnmmentnen

Le pneu de ra
change, lea ourlle ot la voiture
elle meme sont expands.

Hom 4. Nentermer cucun ob | Youve on préseneg dey
jot cuquel on Heat dana le pa | Macabre déceivers: ty
In colle cménage dans la pen dure do lo currlére de
neau de conréle' de sa voi , lnltophe 4 lencdenns We.
te. Ie'otire aucune qarantie, | M8" Sadracs. inci gq j
pulaque le fond ost en carton _ addeivee Hontant, Ags dog
al quill a até imaginég simple. — NOI ae annie oF dala, dy

hoxe tacnculiny La tae tthe
samen mutilé, Pepsclent fy
une, d'eutran disaign
pot cadavie a dtd digenh i
por dea purents kecnpables by

faire les fais de sag andes,
leg,

La Police, arrivdg wer tg
‘eux, eut toutes lee putin dy
i tmande & conlenir le Bot dG te
) Heux yrossiazant da minute 9
en minute, entre lew Bue, le
mare, Poste Marchand «4 Pog
National»,

Nous aspérons pitts Ter tetieg
aidée de l'Olfice deg Woche.
. ches Criminelies tintra pao

ver le mot de cette eleoyaths
énigme, qui a dovloureuneman
impressionné toute la ville,

toms des Hougengs i
tran chantours,, ~~ ]

Male Vauhe ne prdcie,





le lampe de poche ou ‘ous au
tes objois de moindre impor.
funcé et aon pour lea revolvers,

Ho 5. Surpris ke nuit par a
ne panne, ne pus abandonnar
8a Yollure sane recourlr &@ oun |
surveilan! conni-—-

_ PROARE SEERA AG OL She ate a

“AUX CARAISES»
Grand Réveilion densant le
24 Décembre 1948 dés 9h, pm.

Des tabley seront réservés: |
soulement & ceux qui voudront
bien s‘inscrire,

Linscription pour le Réveil.
lon étant Umilé et ce, pour évie
tor toute cohue, les amis de ’E
tabliszement sont priés do s’ina
crire cu phis t6 Pour
renseignements veuillez



tous
crvoir
sonner le 2581,

Der epee

APRES LES SPEULACLES

LE RENDEZ-VOUS Est ag
ERALMARS CAPS





Full Text