Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text




~~ VICISSITUDES —

Par. Hené CARRE



ktm asinine
carmen ae eNO

#

wa Bouteille a la Mers de Vigny est le podme de la pensée

de vue. Pascal
































































Une ee scant :
yenconire, finit toujours par se réaliser,

La page de Pascal eat trés connue:

je tuer. Mais, quand luonivera lécraserait, Yhomme serait ene
gore plus noble que ce qui le tue. parce qu'il sait qu'il -meurt,
at Favontaye que Punivers a sur fui, univers n‘en galt rien. .

Toute notre digaité done consiste on la pensée. C’est de Id
quill faut nous relever, et son de lespace et de la durée que
nous no saurions remplir. Travaillons dene & bien penser: vol-
Ia fe principe de la morale-.

Oui, Touje note dignité reside on ia pensée. Par la pensde,

Hons de moncles qui peuplen! Punivers, car ta penade eat sout-
fle de Dien. “

Vigny, nous Iavons dit, considére le mame probleme, mais
_ sous un autre angle. La pensde, qui est si grande et si noble,
gest pas acceptee facilemen! par les hommes, Avani de sins
erire dans Jes actes, ee rencontre mille difficultés, elle ira.
verse mille vicissitudes. Vigay a rendu cette conception sensi-
ble par son magnifique symbole «La Bouteille & la Mer>.

On est dans les glaces du péle, et le navire va sombrer. Alors
ke capitaine cone a une bouteille le journal du bord, qui con-
tient toutes ses découvertes, et cette bouteille, il la jette & Io
mor. Aprés mille péripéties, Ia bouteille est recueillie por un

. phoheur, et ainsi ta stience avance d'un pas,

eQuand un grave marin voit que le vent lemporie
Et que les mdts brisds pendent tous sur Je pont,
Que dems son grand duel la mer esi la plus forte

Et que par des calculs lesprit en vain répond,

Que Je courant I'écrase et le roule en sa course,
Qui est sons gouvernaill et partant sans ressource,
il se croise les bras dans un calme protond.

tl se résigne, il prie, il se recueille, i! pense
A celui qui soutient les péles et balance
Lequateur' hérissé des longs méridiens.

Son saccifice est fait, mais i} faut que la terre
Recueille du travail le pieux monument.

Cest le journal savant, le calcul solitaire,
Plus rare que la perle et que le diamant:
C'est lo carte des tlots icite dens la tempéte,
La carte de I'éeueil qui va briser sq téte:
Aux voyageurs futurs sublime testament,

H éerit’) «Aujourd‘hui Je courant nous entraine,
Désermparés, perdus, sur la Terre - de - Feu.
Le courant porte & lest. Notre mort est certaine:
i faut cingler au nord pour bien passer ce Heu.
Cj joint est mon journal, portant quelques études
Des constellations deg hauies latitudes. :
Qu’il aborda, si c'est la volonié de Dieu!»
lLenferme le journal dans une Bouteille et la jette G la men,

des ar
é “ +Le Capitaine jette encore un regard au pale
ee Dont i vient d'explorer les détroits inconnus.

L’ecu monte & ses genoux et frappe son épaule,
H peut lever au ciel fun de ses deux bras. nus.

levees. Son navire est coulé, sa vie esi révalye:
ers H lence le Bouteille @ la mer et salue
tent Les jours de lavenir gui pour lui sont venus.
Q ! sourit en songeant que ce fragile verro
meme Fortera sa pensée ei son nom jusqu eu port.
RE Que d'une He inconnue il agrandit Ia terre;
Qu'ii marque un nouvel astre et le contie au sort:
Grow Que Dieu peut bien permettre 4 des equa insensées
ec, De perdre des vaisseaux, mais non pas des pensées
vt a Et qu’avec un flacon il a vaincu la mort,
& Poe
me de les péripéties de Ix Bouteille commencent, Elle est emprison
Nee tout V'hiver par Jes glaces du péle. L’été In libére et les sou.
‘ollars. fos du ciel Ie poussent vers léquateur. Un jour, dans la mer
9&6 Pacitigue, une frégate yoit Ja Bouteille, et pour la recueillir,
ne. @ un canct en mer, Mais au mame moment, on entend le
eet Sanon d'un Négrier. Alerte! 1 faut couler bas ce triste adver-
. tte. La Frégate reprend son canoi et vole au secours de Ia fi-
ole. beri humaine. La Bouteille, toujours solitaire, poursuit sa cour-
® vegabonde,
me
Ua S0ir entin, elle est prise duns les filets d’un pécheur. Ce-
“ticherche un savant et dans sa simplicité lui demande
sy Wel est cet elixir noir et mystérieux.

Quel est cet elixir! Pécheur, c'est la science,
Cest lélixir divin que boivent lez esprit,

Trésor de la pensée et de Vexpérience;

Et si tes lourds filets, pécheur, avaient pris
Lor qui toujours serpenia aux veines du Mexique.
Les dicmants de VInde ot les perles d'Atrique,
Ton labeur de_ce jour aurait eu moins de prix»,



‘Le viai Dieu, Ie Dieu fort, est le Died des idées.
Sur nod Jronts ob le germe est jeté par le sort,
Fépandons le savolr en fécondes ondées:

Puls, recupilient le fruit tel que de lame il sort,
Tout empreint du partum des saintes solitudes,
letons Poouvre a le mor, lo mer des multitudes;
Dieu la prendra du doigt pour la conduire eu port».

sie re indispensable & Ja vie individuelle et & la vie col-

’ “oul est une idée qui a ‘pris corps. L'idéo, cost I'étolle
oltre Ti caime auxiété du pilote, et dirige son vol anvols-
als Mdée ne natt pas toujours avec toute. aq force dyna

(Vor sat, 00 Page

is

* pascal avait déja considéré le problame, mais & un auite point
‘ envisage: la, ponsée gu point de vie

de ga valeur, de sa dignité intrinséque. Vigny, lui, considére da
ase au point de vue de ses vicissitudes parmi Jes hommes:
nsée noble et généreuse, quelques contradictions qu'elle

sLhomme n'est qu'un rosecu, le plus faible de le nature, mais
gest un sosequ pensant. Hl na foul pas que Ianivery entier
gapme pour Pécraser: une vopeur, une goutte d'eau guifit pour

Thomme est plus grand que Ja tere, plus grand que les mil |

~seneisescnmenapsetenteonnineetentpsseteeeeeatneeieraseettonateagetit”stvettosetietntteneeantntnttrng

~ Panaméricain
de la Santé



moré hie: solennsllement

18,

10 & la Facuhé de Médecine.
Devant Védifiee, 4 regu ton
honheurs de quelques batall
lons de l Armée, d'Halti, Fou a
prée, i foisait won en‘rée &
Vomphithédire de la Faculte
décaré aux couleurs dea 21 Ké-
publiques américaines et of dé
[ja avaient pris place
} Membres du Corps Diplomat!
que, des invitds de marqua, le
corps médicel, ere. etc.

Le Président Estimé adresaa
on vibrant messace & Ja Na
tion, dégageant lumineuse-
hinent le signification profande
i du Jour Panaméricain de er
Santé pour Haiti et les 20 au
ots récabliques de ce cont:
nent Son message est en m3
me iemps une exaltation ma-
gnifique des valeurs de paix,
dharmonis et d‘humanisme.

Ensuite, ce fut le tour da Se
crétoire d’Etat de la Santé Pu
blique, Me Antonio Vieux qui,
dans un langage élégant, ché-
tié, ff ressortir les immenses af
forts réclisés par le Gouverae
men’ pour intersifier la lune
j contre la misare, la maladie,
Hla mor. Tl laisse entrevoir



; ee Yacion gouvernemenale ,

i sera davantage élargie.
Evin, prirent tour & tour Io

i parole le Dr Hérard, Directeur
| général de lo Santé Publique.
le Vice Doyen de la Faculté
de Médecine, le Dr Fritz Sam
et Mme Féux Baker, présidenia
de lAssociation deg Infirmiad-
res.
rapport qui, davaniage, sut
montrer toutce gue fait le gow
vernemen pour motire le De-
portement de ia Santé Publ
que @ Ia hau eur de sa tdehe.

Le Président Estimé& accom.
pagné dofficiels, procéda 4
Vinspection des différents chan
ters de la Faculté de Médeci-
ne et de Hopital Général,

}
i
i
:

REMISE DE DECORATIONS
A LA LEGATION DE CUBA
Au cours d'une cérémonie
_ es sélecte dérculée hier, & u-
‘ne heure am, & 'o Légation de
| Cuba, en présence du nonce
| Apostolique, des Représentants
ides nations amies, des Mem-
breg du Gouvernement! de Ja
République, de Haus gredés
de YArmtée d’Huit, du Prdgi-
dent de la Sociéie des amie de
Guba et du Chef de Pro ocala,
le Ministre Xiquws en p-onoa-
} gant un beau discours = remis
| & leurs bénéliciaes des déc
| raions accordées vor le Gou-
| vernement cubcin. Ces décora
|
|

Hons ont 6.6 atirionées aux per
sonnalités haitennes suivan-
ves: MM, Dantés Bellegarde,
notre prestigieux compatnote,
diplomate et écrivain de ic
leat; Lélio Mallebranche, ex-mi
nisre d’Haitl o la Hevene ot
; Léonce Bonnelil, ex - Attaché

commercia! & la Légation d’'Hal

ti a& Cuba.
Mr Bellegards remercia le
Gouvernement Cubein avec

gon cisence habuugli¢a

En cette clreansiunce qui té
moitme de Yexcellence de I'n-
miié hoitiane - cubsine, nous
adresaons ioules aoe ‘choleu-
reuses idlictterione 4 nos com
pairiotes honorés par le Gey.
varnement de la République-
Soeur,

A fissue de la cérémonio v-
ne réception grandiose fut of-
ferte aux invites.

SECTS



DERNIERE HEURE
Au moment de mettre sous
! prague, nous apprenons cue le
Parquet.vient de motive on lb
herié le Dostaur Reng Balomon
at ot, Jules Héscous.

Le Gouvernement a commé
le
four Panarndricain de la Sam:

Le Président de la Républi-
que, aecompagné dea mem-

bres de son Cabine: au. com:
Piet, arriva exaciement 4 8h

jes ©

Le Dr Hérard lut un long





Directeur — Prop. }

Adresse; Roo HAMMERTON RILLICK,






Seen ES



POUR UNE MEILLEURE
COMPREHENSION
RECIPAOQUE

wesamccrncetonsoiiel

Dea son ingiallation comme
aoun - Seerd.cane dEiat du ‘Tra
j vail, Mr Frangois Duvalller u-
valt laiesé entandre qu'il alicd)
consucrer sea premise olloria
& porlokre Vorganiscdtion du
Bureau du Travail de Por au
Prince a Ving.ar d’orgcnismos
similaires des pays étangers.

Lexpérience a prouvé que
{dans nowe pays,— @n raised
peubére dui caractére = acu.
veou de certaines démarches
heurtant tout un aiécle de pri
vileges, d'abus et d’expione
tlons inhumaines,.. les relu
tions entre patrons et ouviers,
anira le capital - argent! si ie
capital - énergie soni loin d’e-
te excellentes. Cat dai de
choses qui ne peut don‘inuer
a se perpérer découle da ia
| mauvaise foi des une et des cu:
"ues, de Vincompréhension qu
est & la base des rappo.n en
tre les deux forces appelées ¢:
mieux s’entendre et & mieux
sé comprendre,

Pour remédier a cetie situa
fon, le Ministre Davalli
nous rapporie-ton, se propo:>
' de créer incessamment un nou
veau service dont le réle e:
sentiel esi de faire Véducation
patronale et ouvriére selon io
’ méthode, de tenir poisons el
atin wa coer bee pre

grés de lo Législdtion haitien-
, ne du avail, de leur expliquer
| leurs droits et devalrs récipra-
quse en vue de réduire le 0m
! bre de confliis qui ne peuvint
' gu’éwe nuisibles & la conunu-
“ nauté toute entidre,

Ce n9 nerd, pensons-nows
ni trop tt, ni wep tard.





‘
‘
i
i
}



want tout le succés désirable.

RAS AIARE RELI 9.9 ETE BE

LE COUT DE LA LOCATION
DES CAMIONNETiES
jes chaulleure de carnionnel-
168 qui asgurent lo Ugne Fort.
mu-Prince — Péionvile, oni de
cidé que le cotit de la loca.ion
— 8 dollers —~ des camionné:
tes Siait wop élevé ef ont en-
trepris une action aupres dos
propriétaires en vue de ies a

mener @ réduire Ia location.
Ges demiers ont tenu plu.
sieurs réunions et avaien: déci
.dé d’observer ig statu quo.
j En demiére heure, on nous
annonce que le tarif de joca-
lion est fixé 4 6 dollars. Sutis
faction est donc donnée aux
chauffeurs de camionneties.

UN EQUIPEMENT COMPLET
ARRIVE

Au coure de la cérémonie

qui s'est déroulée hier & Am.

' phi hédtre de la Faculté de Ma

| decine, G Voccasion du four

' Penemeéricain de la Santé, le



Dr- Hérard; Directeur de lo San

| @ Publique, a annonce une
, bonne nouvelle quia <éioul
tout le monde.

En effet, un matériel complet
| pouvant équiper un Hapi'ul ve
; nait dariver et je Directour
Général de la Santé Publique
en prit ocesaion pour adres
ser un mot ému et reconncais-
sont & Yodrease du gouverne-
mon’ dea Etata Unis et du you

vernemen haitien,

Creat une the bonne nevysl

le, on oft,






‘ Nous féliclions no‘re ami, le |
| Ss. Secrétaire dE at Duvaliier |
dy avoir pengé, en iui souhai

ly a de cela quelques iows, |

Seinen NN TNC ADA TNC et Aap aT et tate iaattitis

‘Nouvelles de

i

VEx position



hte

On annonce larives, some
di prochain, d'un
| tansportant du metériel deati-
né aux travaux de l'Bxposition.
Nous croyons stvoir que des
camlons sgront également ra.
gus, en vue d'iniensifier le
toneport dew motidvieuy. gre
vierg, pierres etc, qux chantiers
de VExposition,

On a déja rassemblé dea ma
teriaux suffisanta pour cons-
trulre 45 magasins. Les tra
vanx, ol déja sent embauchés
chaque jour plus de 50 hom-
imes, continueront & porlir de
{fandi, le jour comme la nuit,
cus la direction du spécia-
; iste raépute qu'est M. David J.
Hood, on a commencé & cou
; jer du béton nécessaire & Pédi
fication de certains batiments.





VELECTRICITs
A LA CRO'X DES BOUQUETS
Comme on le sait, en execu-

fen de son conirai avec fe




‘di soir, la Compagnie d
rage éieczique a donné } €l+-.
ricite 4 lo Croix des Bouquets.

A cette occasion, il y eut ré-
ception offere par le Dera
Th. Désulmé, Cinéma par le
SUPP et réjouissances publi.
ques & une heure fort avancée
de lo nuit.

Emile Roy, Sous Directeur Je
la compagnie o largemen irc-
, vaillé au succes de cette belle
intiative du Gouvernement.

Nous lui envoyons nos meil-
leurs compliments.

|
{
|
i
i
i
|

2 bp LBA LESTE SATA SENS BER IRA AT

CE NEST PAS CALA
CONCURRENCE

Ho nous est signalé une inter-
vention par trop brutale du
. Syndicat des Cheuffeurs, qui
‘ reste, & notre humble avis, une
innovation crai, si elle devait se
prolonger. risque de provoquer
, des incidents regrettables.
| Avant hier, une camionnette
publique montait a Pétionville,
1 quand elle fut doublée par une
;qutomobile d’oi descendirent
| des représentanis du Syndicat
ides Chauffeurs, intimant au
| chauiteur et aux passagers de
idescendre, Un des représen-
i fants du Syndicat se mit au vo
jlant ef ramens la voiture vide

en ville. ‘

Le jendemain, le propriétai-
| re de la camionnatie constatant
| que sa voiture avait 6té séques
| trée plus de 24 heures, rencit
plainte & le Justice. La voitu
ive @ été retrouvee ou ramendée
la son propriétaire, Le consiat
jde circonstance a été dressé
i per Teutorité judiciaire.

RENERATAMEARRL TS LA LE: LOIS

«NATIF NATAL»

Au début de la semaine pro
i chaine, paraitra le livre de PF.
' Morisseau - Leroy, «Natit Na-
tale, édition apéciale, tage
r6duit “Prix” “de Texemplaire:
Cing Gourdes,

Si vous voulez offrir at vous
offrix un cadeau de Nool pas
cher at apprécié, retenax vo-
tre exemplaire dés avjourd’hul
on iéléphonant & votre bral
ve.ou & Vouteur: 2242-5714,

Lea volumes achetés directe-
meant ches auteur ou a ke 1é-
daction ‘de «La Matin» soront
dédicacés ou signés,





PORT AU PRINCE ~ HAITI



butecu,

| RARDNERDO ROR ORUM ROM

Dpt. des Travaux Publics. mar |




JEU. 2, VEN. 3

Les Voitures
de Ligne

A 0.35 of 6.50 CENTIMES



Cea. de con de dias ncro«

yable mais vraile » Depusg
hier, lox chanifours de digne.
ont baissé le tant de la couren
& 28 ceotnnes. Le raison: con
currence avec les auulicbua wn
vue de les elimina,

Samedi dernier, le propridtai
re dea auiobua de Port au Prin
ce, M. Annoual fut invite & ou
ne reunion du Syndicai
chauileurs.

ails

On iui notifia que

la situation créée du fait d’c- j

voir ajouté deux nouvecux au-
lobus aux quatre autes qui
dessorven: les diflorens sec-
teurs de Port au Prince, ae pou
rail éire tolérée e: constituait u
he grave menace pour les
: chautleurs de ligne. M. An
' nougl refusa net. Alors, le ayn
dicot des chauteurs lui prope-
isa certains atrangemens qui
‘nant pas é@ié non plus accep.
tés. On dit méme que M, An
' aoual laissa les heux de la réu
“non,
| Towle négociation dial rom.
| pue. Le Syndica! des Chaut-
| feurs avisa aux moyens de fai
(re face a le situation. Une so
; lution extréme, Ie gréve, fut,
dit-on, envisagée. Mais ce n‘é
' {alt pas sage, dans les circons
tances acuelles, d’adepter cet
j 16 vole.” Le Président du Syndi
tat le wit bien vite a: se déci-
da phust @ déclarer une guer-
re @ mort aux auobus,

Et c'est la concwrence. De-
| puis hier, les voi ures de ligne
, ont baissé le tell a 0.50 et
14.25 centimes.

a
Ce qui fait ic
| joie des nombreux usagera qui
i souhaltent que cela con inue.

Nous suivrons cette alfaire,



| des plus in'éressantes, ea vue
, de renseigner nos lec’eurs,
| Tise dit, dens le monde de
; quelques chautleurs, que si
| Vallaire recoit une soluden sa
i tisiaisante, le tarif des courses
résera délinitivement & 050
cenumes, moyennant— ub est
évident -~ une réduction du
i colt de la location dea autome
biles. Ce serait heureux quand
méme pour les usagers, |
SRI a o cere ere a?
COMMUNIQUE DE
| LUAMBASSADE DE
UARGENTINE
{ Ce solr, a 8h. P. M., on pour
ta écouter le discours du Pré-
i sident de la République de l’Ar
| gemtine, le Général JUAN PE-
, RON, qui adressera un messa
lge & tous les pays du mon-
_de, conlirmant l’invariable po-
“sition pacifique de la Nation,
cyant comme moti lactivité
'développée dans Je sein du
Conseil de Sécurité des Nations
Unies.
La transmission se fera par
les stations d’onde courte:
LQAS, sur 10.350 kiL, LSD4,
sur 22.520 kil, LQ95, aur 19.400
Kil,

@

VERS-UN-HEUREUX
RESULTAT
Note note de Mardi dernier,
concernant le regrettable inci-
dent de la Petite Riviere, pour
jequel nows avona souhbalté u-
ne compréhension mutuelle sua
ceptible d'y mettre in, a pro-
dult lea plas heureux résultats.
D nous revient que le geste
avant la Noel, qu'atiendant les
Cotholiques de l'endroit, retient
ie paternelle attention das cru
torltéa dcoldalastiques et gou-
vernemantales,
| Geet tant poten,

DECEMABRE 1848





PHONES: 2252 ~~ 2492
P.O. BOK A 135,
__SSéme ANREE,

Lettre de
New-York an
«Nouvelliste»

) Sarto fe VAgunes Wrases » nam
hehe Bid i sei
FAR ATION

i
|
TARCHIANI
}
| WACHINGTON. 30 Dec. (AP
PP). -Cleat en termes née &
'vergiques que M. Alberta Tar
‘chiani, Ambassadeur ‘ditalie &
. Washington, s'est adresad ou
Président Truman et a fait va-
i lolr G celui. ci que le gouver-
'nement des Etats Unis, en
imoins de deux semcines, a
‘ pria deux décisions fondamen-
fales, une concernant la Rhur,
‘Yautre les Colonies laliennes,
qui touchent au vif le sentl
mont national frangais et ita.
lien at menacent méme l'unité
de Europe de Quest, a dé
clasé un informateur uutoriad
ca correspondant de Agence
France - Presse

Officiellement cependant, lam
bassadeur d'iighe, qui sem
Dicit presse et préoccupé lars-
qu'il est sorti du bureau de M.
Truman, & la Maison Blanche,
a déclaré seulement aux jour
nalistes américains, tout en
selforcant de les écarter: +]’ai
eu avec je Président Truman
une conversationn arnicale, cor
dele et détendue:.

Selon un informateur cutori
sé, M. Alberto Tarchiani au.
rait fait valoiy, en substance,
au Président, que les Etats U-
nis, avent denvisacer Vinclu
sion éveniuelle de ltalio dans
le pacte éventuel de Atlant
que, dev: de prépa-












tar Vop ue Rallen-
ne. ad une , rendre
& ilehe ses nies. Liam
bassce sroit méme
fait valoiz, au cours de la con
versation, ¢ gouverne.



ment de Gasperl pourrait étre
mis en ditliculté «oris entre le
feu des Communis
des Démocrates Chréti
jes colon
nudes,
On apprend sqnlement,









de
bonne source, gue M. Truman
ge serait montré réservé, et au
ralt surtout ecouté M. Tarchia.

re

a
Tah,

se. barnant a indiquer
qu’ Studiercot le probleme du
ne manitve plus opprofondie,
avec le Secrétaire dEtat Mar-
shall, qui est acluellement souf
front.

M. Tarchion! aurait alors sou
igné que la visite du chef d‘E-
tat - Major de ! Armée d'Halie
& Washington, le Général Mar
ras, serait «peu fécondes ai
calle - ci se deroulcit dans Vat
mosphére actuelle, le gouver-
nement des Etats Unis sa fai
sant le champion envers I'lta-
lie, de la politique colohiale
britarinique.

M. Alberto Tarchiani a en-
»sule rapprochée la probléme
des colonies italiennes a cell

' de la Rhur soulignant «le gra-
vo..dangers—-que-— représont;
pour une coopération Bure.
péenne sincdre groupant tou
lea leg nations du plan Ma:-
shall, la série de décisions pi-
lotérales anglo - saxennes, ot
plu’dt angle - canéricaines, qui

) ne Hennent pas compte de I+

i lerté nationcle de pays com

{ me Io France et Ftatie,

Lintervention énergique de

| Vombassadeur d'Talie semble
over déié eu dee répareyn
vona (mporientes au seiq. >

| tno ta Poe,



A




%









Reflets:
Par MagloireSaintAude | Si Vous Avez |
le Nez 0 :

ee

-Ombres et





Vhobiide de socouper des . Au canelour, une femme,
smite; dégénért, parlois, ches . blovie contrales coussins d'u-
Ja pluport des Hedtiens, en une | ne Newh, plus belle dans son
curesié ridicule On serait | corsage haut boutonnd, « agité
tenté de donner raison & cot A | scr maid vei mon regard, une
méricein, qual a di que nous a | lueur de guieré duns ses yous
vong une ‘moniolite .Penfont | lquides.
de capt ane... Ei le comarade ~auasiton
On noave, does certcing ba- —Quelle ast cette femme?
sors de Port au Prince, & des Heussant les épaules, /hési-
prix bas, deg vélemonia ot des | tai:












Voici poet
faciliter ysir2 "
respiration en un clin d'oeill

Juste une bouliée da
cer Inhalaceur Vicks,

choussures predque neuls. —~Euh... One ne
Mila voick npmbre de nog a- Eh bien? obstrud par le rhoarog ,

A se dégage en un ine
2 stant! Rempli de mde
dicammnnts ef ficacteg
Facile’ porter dans ba
poche ov dans le sady
BRAPLOTRE AG

-~Eh bien, uh... c'est la Mu-
chacha... Non: c'est lady-Gay..
Non» cest Cxlette Sontiag...
Voila,

mis, qui touchent & Io semaine
un solaie dérisoire, n’achéte-
ront pas chez Poul Guéry un
complet «necond - hands»,



—~Ponrquel? Le musicien bane - macon win wish, HARARE
Edger hésite, puis, dédai | ne parciascit pas convainow 1
gnessement: re demonda, comme contre | pane Eanes
wm fe we porte pus lea eodél- f ric. une ciqure te: puis des al fo. tenements ite
dos... humeties. i Pp t
Les visiia au cold dévisagent nN marchions ‘oujours i a2ramoun








i Vendredi & 6 ot © beures 15

ame foucha mon avant | i
DLA PRINCESSE ET LE'GHOOM |

Je compagnon de Vavant veillle TL sar
avec une citendon de detect! bias qauche:








ve sur la piste dlun ficou Le ry allons nous? ; avec Eddy Lamane Ro
nouvel ortivani un pea 1 Au marche. , ber Walker .. Tune Allyson
né deg regards inquiai 3 | - Mon? Entrée Générale (65 i
foagiscance, baisee ja 1 -Meke oul pourquoi pas? ' Reserves Gdes 1.29

braquetie de son punidion cs, i Et le cumurade, tout de ga: | eciitits eee

, Somedi a 6h et 6 heures f
LAIGLE DU DESERT
i {78 88, 2 Spisodes.

peutdtre, débouronnde? |
‘ le ae
--jomnais de la vie! | En 2eme parti
j
}

Mais po Ii font envelopper cela.
Nous enirames au «marche en

Pachetai des Hques.

morn:

—E alors: quest ce gu’ll y
a?

iin'y a rien, ginon que De-
sources gat voc d'un complat
bleu marine, neul.

Et les désargeniés, envious,
de sexclarmer:

~Koumabo! Neg fait plom,
compe, .

Ping tard, le camarade franc
macon, qui se dit «libéré. des
préjagés du milleu, se reloar-
ne, menagani, vers le gamin © je. | een
des rues, qui glapit dans ig | --Quoi? i Samedi a4 heures nex
dos du marcheur: | Elle a des | LE TRESOR DE TARZAN

5






Os va nous erldquer. UN FILM DE COW BOYS
Entrée Générale 0.65
Reservée Gdes 1.20



-_ ~Et apréa?

| Wheure, foue, ait pacfian-
le, @: culvrée, comme le cré

| puscule, G Hinche. Uno nuage

: voilait le soleil. Une écciiere

laissa tomber son ardoise. Fi. ‘ a eat

se pencha: sa gorge était | _ ERAGON NOIR vs

, douce, menue, | 1Se episode et un COW 2eya

-- Elle n'est pas brisée, dis; Entrée: G. 635 et 055



Vendredi:












Lardoise.., ea Ae a ae
~—Odeéide, modern - siyl. ius splendides, i Entrée: G. 0.35 ef 05
Au eu de. con‘inuer ~ Qui? a 6 h at @ heures:
chemin, sana sourciller, le ~-La jeune Hille... LES CASSE COU DE L‘OUEST
few au panalon sodeides | Nous allames au quei Chris | et un Cow Boys
se fache. , tophe Colomb, puis sur ia je- | Same et 10
~-Pourquoi se iicher? disje. | 1é

8,
Mais lo levre de —-Voici le dragueur, 3’é:on-
tremble de colere, E

iu Mon cumpaqnon,
~—Ce garcon est un im Sle voyait pour la prem
nent.

: fois...
Et tk veut se buttre contra je |

Or, Yhaleine du vent de mer
voyou en vadrouille, g
tord de rire, déguen

heuréux g



son.
cho

épisodes
85 et 1.20










ot





A Yoecrsion
a 1 OCCdEIOn

da 36e. anni
versaire de ja fondation de TE |
cole des Garde - malades, l’as

firmiéres Dipid












desolée, au flan: ce
a6

k or 4 Dé
éshabillée... je samedi 4 De

ochain, une grande |



i
UNE GRANDE FETE



cette fete,
seront admis de _

e de
Les enican‘s
_4 4 9 heures,
| Programme






LA PLUME
LA PLUS DESIREE
AU MONDE

Voici le plume aux i

de la féte:

1 Kermesse suivie de bal, jeux,

péche & ia Hone, diseuse de
bonne aventure, poste oamouw
reuse, inerie, rafie, concours
: @élégance, concours de den-
. ge.

| Aulez - y tous en foule,

!

| aeeetteineneentepeenenhemeen ae
i A LOUER:

; Deux appertements, au No.

. 133, Ladue, & cdté des Sceurs,
1













Pome st unique, elle



ecrit vie. Et je caoy
chon se tient lermerment,

2008 ere visaé.

on sp AOSD pif SERORTNNNNNENT

Vovexz -

méme,
ECRIT SEC AVEC DE WENCRE LIQUIDE f+

“ 5]
- Prix: Parker «31+ & 24.78 & 17 75
| Dirtributeur et Servi > Hépcration

la cujourd hui











ASSUBEZ VOTO AVERIR: A
f ASSUREZ VOS VIEDK JOURS! !
ASSUREZ VOTRE DEMEURE |

ve
ae

er achetaar une polire PV AmtiTINee Conttruction

Compagnie WAssurance et
de Construction «L’Avenire GM.

Angle des Hues du Quai et des Césars
PHOWE: 2004

Systime Lacation —~ Vente
Beoploys pour la lare Pois en Haitl

Les Shastiers gont ouverts! Inacrives-vous,
ss) Gays

a Ft ty bath,
a Sis Gust,

Pre anes ee
ac






| pour parvenir a le dite adjudi

; Caen,



‘née Theb

Ey: 08 9:8 Vous ayega faire:
cours le paquet. 22 vider le Leliane's
291 Flakes dans uf'plat ou tase3...
la creme ou du lait 23 froid,du suicre “au galt.
€ 73) vous le désirer, des bananas <3%.,0u daubres
{. 22s eounes. Cest tout! Vous allez le trouver
ddticieux (et quel bien ¢a vous fera 2 3en plus il
_vcus revient tres bon marche. 6 Achetez aujourd'hul
riba las Keloge’s Corn Flakes, hic '3 ef vous achetez
Cova Flakes exigez la margut KulLOGe’s. Inv’sieg

ie

VENTE PAR AUTONUTE
i sera procédé,
que Ton compiera quatre. dé-

cembre, mil ‘noul . cent qua
rome hui, a@ dix heures





du motin, par le mininéde! de |



Vhuissier Simon M. Britta, com
mig & cot effot,.et devant la
principale porte du Garage de
VAdminiaration Générale des
Conibuljons, sis en cétte vil
je, Fue Ending Robin ou des

, Casernes, & la vente publique
‘du plus offrant et dernier en-
' chérisseur d'un Commund Car
' «Marque Dodie+. 6 cylindres,

Moteur No, 1211] --- 48737 onti-
mé & Six cant cinguan’e dol-
VEE eee $ 850.00

En vertu d'une ordonnance
de M. le Doyen du Tribunal «-
vil de Port au Prince, en date

“da ving: quae Cictobre mil

neal cent querante saypl mine
aw bas de la requite d lui pré
seniéo le moéme jour par le

isieur Alber Beliard, Directeur

Gonéral des Contributiana, pre

| prigiive, dereurant et domics

He Go Peat on Prince, idenilid
on No. 1B-A, agissont en se
qualité de Sequestra de lan-
cienne Société «Haytian Ba
nanas Expert, dire HABANEX;
Zo. de Yort. ler, béme clinéa
de la loi du 16 Mai 1940; 30.
de la Dépéche du Département?
des Finances, en doe du 10
Octobre 1947, No. DG - 64074,
40. d'une ordonnance de re-
feré rendue por le Doyen du
unol civil de Port au Prin
ce, en dute du treis Décembre
U neuf cent quarants sep‘;





; CONDITIONS DE LA VENTE:

Ar der. -- Leadiudicataire
prendra Vobin. dans léta: ov
ise ‘rouvera au jour de lad
judication, suns pouvoir préien
cre & aucune resi
clamation pour défaut, vice ou
cures,

Agi 2m Dad
vra payer immé
sans délai le monrant de
adjudiea'ion, sous peine de
folle enchére, sans aucune pro
cédure ou action judiciaire
quelconque,

Ar. 2—~ En ontre de son
ix dadjudizaion, ladjudicci
re supporter les frais faite







ey

Aux requé‘e, poursuile et dy
de M. Albert Béliard,
x Général des Contr
, agissant en sa qualite
gues te des elfets mobi
ie Vancienne Société Hay
Bunanas: Export dite HA-
i, propriéraire, demeu-
rant et domicilié & Port au Prin
ce, idenilié au No. 18- A eta
pour avocats consti ués






vr

cud, Merurice Vilaire
& André Villejoint, iden ifiés
At pareniés aux Nos, 46 - AA.
2? AS, 34. AA et 85964,
64958, 65915, avec dlection de
domicile au Burecu des Conti
butions, sis au Palais des Fi
nances. a Port au Prince.

Port au Prince, le 20 Nover:
bre 1948. -



Simon M. BRITTC

‘@ una délice
%, pour vous
@





er

A" slouter de

2

bancug rouge et vere.

/ venue le 21

‘hemencrements

Mare, profondément touchés

fo. eameat® 9° +/sa les marques do aym-

pathic dont‘is om éié com:
blés G Yeccasion de ia mori
de: .
Mime Albert PEREZ.

leur mére et belle - madre. sur
Novembre ¢n
cours, prient tous ceux qui les
on oni honorde de trouver ici
Vhommage de leur profonde

> gratitude,

Pélonville, le 28 Novembre
1948,

AVIS

LA SOCIETE DE REFRIGERA-
TION ET DE COMMERCE &. A.
AGENT DE FLORIDA CAHIB-
BEAN LINE, ANNONCE QU’A
PARTIN’ DU 29 NOVEMBRE
1946. SES BUREAUX SERONT
INSTALLES ANGLE RUES DU
QUAL ET TRAVERSIERE.
FACE A LA DOUANE
A LOUER
2 Maisons siuden a THOR,
ten face de Thorland Ghibh
Sadrosser & M. Paul A.
GUEHY, «Au Mél . Méla-,
Grand Ane No. 210.
set sinner
HALLE A LOUER;

| 154, Rue du Magasin de VEtat,



‘temmcnnetinannonminanttennnnentntitiistnyyyintnnin

LA MAISON DE MADAME
ROSSINI PIERRE - LOUIS
vient de recevuir:

Un bel Assorimen: de
Chaussures pour hormmes,
pour dames e! pour enfants,

Une grande variété de cha-

pecux ef de sacs a mains, des ,

bas nylon, des combinaisens,
deg culoties, des tricots, des
calecons. deg polo - shir
des chemises Arrow et ‘cu
sortes d’articles de toilette.

Allez - y en foule e: vous
serez satistai‘s,







TAENIFUGE MARTEL)
TAENIFUGE MARTEL!
Lennemi moriel des VERS
sobtales ou Taenia,



3

SITE RSLE SERN, SACRA CSN hE Etre err ee ye

aug AOR SN ENR IE

Aucun Vers solitcire ou Tas |
ma ne résis‘e ou TAENIFUGE ¢

MARTEL.
Ce produit est en vente 4

|

Mocsieur @1 Madame Price. *



MAISON (
. Hérard C. L. Roy

Pour ‘out marével dunstallation HYDRAULIQUE, saz.
MITAIRE ot ELECTRIOUE, voyor la rouison G
L ROY (Anyle Rue Roux et Rue Courbe) la plug gran
de voridié dorticies eo! au meilleur prix, = s

POUR VOS INSTALLATIONS HYDRAULIQUES EY |
SANITAIRES.

Teyaux qolvauises, tous accessoires et p'éces dae ty

yawtorie guive th ou chromeés,

Apporeils suui dee tous modéles, on BLANC ot on

COULEUA, ucceassires of plécen de x Ce

Tuyauterie de lonte a: accesgoires,

Tayaux dnrosage et accessgizes, Tubes en cagy.

chouc.

Aniclos divers de cabinet de toilette, — Rideaux' pour

douche, tr...

Scie & métaax, coupe ~ tuydaux, wc...

POUR VOS INSTALLATIONS ELECTMOuEg, 7

Fils toun types ef toutes dimensions, ‘

Cables sous plomb toutes dimens'ans, Cables BX wy.

tes dimensions.

Magnet wire touiss dimensions.

Conduite élociiques, sections: et owlet bers, hy

thing at lock nure

Tous acceseren dinvstallation éluctiiquus pour lemié-
re incandescen'® ou Huomaconta Gallant, stories, tubes





ete)

Tous typos Vurpoulea électr.quos, blanthes oy an
couleur.

Dacoratios pour Arbre de Noel

Apparsila electique (erm & rapusser, rasclre, th

vhouda, veriile eure.

Ons dlecwiques fere soucder, ptc.,.$

Mosblights wt piles

Foura alectiques,

$b sieur 4 i

Roly qeratours ot freevers dernier modéle, de le tomeu

ee marque: COOLPRATOR (dis buon exctusi
Haiti) simhve Pour
Lampes, Lusires, Suspensions, Appliques, Lentecnes
murales,
Ustensiles de cuisine on clumin um,
Peinture & Viewile et a Yeou,
AVANT D'ACHETER AILLEURS, PASSEZ CHEZ
BERARD ROY
SORE EG 8 75 CEES CS OFS ECO BELL CFC 80 rt error rater



Fabrique de Kiosaiques
Emile Gardére

Messieurs les Archilectes, Ingéniours, Conmractoure, Pro
3 ués. pour vos travaux de caueiage, adresse: yry
a la Fabrique de Mosaiques Emile GARDERE, Impaage Fern
re, Avenue John Brown, Laue.

Lu Pabrique vient de recevc ay un. nouveau matériel Jnl
permetion: de livrer n‘importe quelle commande, dang on
delai tés cour. Travail soigné, solidité, matériaur da Wee
qualité.



Vous y trouvere: les ca:re. ux de dimensions eutvamess -

er. 20 « 20
ert, 25 x 28
ert. 10 « 20
plinthes 10 « 20
COTE 01k unis 8 4 aeag ng

de toutes les couleurs,

visitez nos ateliers ou :éiéph onez ou No. 5120 pour wus pea
eeignementa,







PLUS DE KILOMETRES. parce que...

* Constracion anti -

tre len défectuosirés de la route,

* Des fibres plus résistants qui s’usen! moins +
Tout le corps du pneu est en Rayone de no







choc qui protege le pneu



- phat

hui denne une plus grande force et résiste & lu cha-

leur.

” Recoit de nombreuses réparations. :end
blea grace & ia puissante carcasse du









pneu.

U.S. ROYAL FLEETWAY

er;

tteckaloltar Cantar, New York 20, U8. a *







wart Coury RO EF Bi.
© ive : uh &
ates Rupper Export Co.; itd.
1s Conners Dominion Ruts Co tts










SL EP RO OF eR te



a



pRETEZ-Y TOUTE VOTRE
ATTENTION!"
pour entendre.. Tl est incroy.

ple Gd. ce-merveilieux moteur:
de 8 cylindres en Vi ne ne tou
ve que sur les seules voltures
bien plus chéres
uRYe



4 VOUS ETES DANS «UNE

veo style de beauté eataria-
bile.

« Une imposante et gracieu- .

« #6 ailhousttel Voyox la Morcu-

ry complétemoent nouvel... Tout
un choix de magnifiques”. ex
yossetles,: allan ‘Coupé ctu
Décapotble,

i

VOUS ET LE VOLANT...,
UN COUPLE HEUREUZI

isaagera.
ek

Z

‘STOP! | tasertion Demandée

Asher oo pe ee

REGARDEZI
ECOUTEZI
Chex VALERIO. CANEZ

Port.qu’ Prince le 30 Novembre port & de sujet car il ny a

‘1948 bo, #
A Son Excellence Monaiau:
Dumarsain Leimd, Président de
Ia République
Paviiawue a s.dnidaont
Dopi.s pig dung durée de

’ plus Ecos cane cette - see.
tion; un tos denfonis: . gisent

dans limpossibilié de s’inw
truire.

lo




renouvalle Ex.
callence de. me donner un

Vous

CHAISE VOLANTEn.. WA ; : dix uhuees, Jui sur me coup d'épaule car jo suis le
bg ae En posan’ seulemains les mains propudié sliud a Tarpage. soul dans cos porages qui anis

» vous réjouissant de la : | ! aur le volant vous serez mis~ quate Secon rtura Je premier &@ vous mettre ou
commodi 6 dea coussing moe. ‘ " u

jeux et profoncs. En pressant

spulément sur le. Bouton de /
Contréle de Tempéraiurs, iq if
voiture ea! inondds d’uir pur 2} ;
renouvelés... Plus de vitres sq.






en. confionce, sachant que . ta
Marcury ne dévie pas, Son
équilibre parfait et saa larges
pheus super - balloons lui dou
nent un roulement soyaux.



Lo Molllew Pott



je, bello vue et cuarbonnisre,
une pestis école privée tondée
per deux Insiitu.eurs libres:
MM. Marcéua Casimir et Mo-
ral Casimir, A cause de nom-
bieux ravages fais par Yinon-

courant de mon dévouemen,
afin de porter ascows 4 cos

deux Inalituteurs on leg subvon

fionnant, mieux pour leur per
metre de jer ou lncamer
leurs notions aux cerveaux do

Neel Voici dene tout le con. da.on du as Mal i948, "Ecole nos petits campagnard qui
fort dont vous réviez... Ey c’as: : ees, \ UN NOUVEAU MONDE DE RADIO @tai. obligés de tonctionnes sont & la dérive.

dans la Mercury. / i a * PLASIR EN AUTOMOBILE) Short ot Long Wave dens Vane de mes maisons sur Monsiour le Président dans

‘ ' ime propridis. let quertridme gecion il n'y 4

Youn golterer lea mémos jolss Consult 4 co tour Je vous en prie cher Prési plus de chapelle, veulllex a

UNE BEAUTE SENSATION. que souls connalssent les pom at wigné ont, je vous soumels ma iol velr lalmable aensibiliid de


























NELLE! j
Dane la Mercury — plug lon. | j

gue, plus basse et plus large
~~ vous admirere: un now





FONT LES DELICES
DES FUMEURS PCUR
LEUR AROME F° LEUR SUAVITE

COMMENCEZ
LA JOURNEE











délicats avec

SAVON

Si vous vovlez que vos vélements délicata ne s‘o-

deonturs de voltures qui codiont
cher, queind vous étes dans cot
lo nouvelle baauté, co contort
nouvedy of le rendement que
procure la MERCURY, comple
lement neuve,

WAINTENANT QUE VOUS SAYEZ cr QUEST UNE VOITU RE COMPLETEMENT NEUVE



Ce n’est pas un Nouveau Modéle... C’est la MERCURY Neuve
J. E. SENDRAL, FORD DEALER, GRAND’ RUE, TELEPHONE 3124






“Si agréable
oussi pour
jes mains!”




‘General Electric’
5mm Tubes ~~ 2Â¥4 Waite
Pulusance
Des Paieraenia par Ternas
vous seromt accordés

Voyor:

Valerio Canez

[coma |
Grocarlea }

| CENTRAL MARKET
3

'
Liquors

ke de rapport afin que vous
puissies me secourir, car les
hahitans de ce eu vous de.
wondént de jeer un coup
Wooll aur "Education de leurs
entonis car ila aont tras mel.
heureux pour aubvenir aux be
going da cos deux Instiiutours

qui wéchinent pour donner
; de [Instruction & leurs ontania.
je vous dcrig cetin leltre atin



VEcole dénommée
~~ Estimé aux Poysang—

fondée ‘par les Instiveurs Mer. i
céus Casimir et Morel Casimir. /

Est-ce pour cette raison que pe

donner un ordre é la perolsee

, da 81. Josaph car nous avane
fun ues grand nombra d’en-
‘ fonta qui sent en age de tate

jour premitie — communiar

Jo vous demnnde et vous dé
clare, chor Président, de fier
vate regcrd sur mol. afin qua
je pulese préter une main lor.
te, o ces TInetituteurs, qui ae ré>
aignen: « sauver la vie Ine

de vous metira au courant de muctive de nos petite compar

Grand'Rus imon dévousment, car yal de guards.
‘ nombreux matériaux déja pré Veuillez agréer, Monsieur le
Tek 3185 ' parés pour la consiruction de Président, mos reapects lea

_ plus profends et ma reconnais

BANCG.

Mirilen SANON
Tarpage déme Section

Winee vous transme's me lette derap Bellevue Charbonniare
. CisiIEn RAN : CReabm arn ry areers
Hordware i . " emcee
ELECTRICAL FIXTURES Echo de I’¢.nse-d-Veau

3 DAIRY PRODUCTS
OUR SPECIALITY

American Roast

vomptable oxpérimen é, diplé-

8 VEole Commerciale de
jew York, offre. seg services
ux Commerganis et indus-
jels pour tous uavaux de
omptabiliié et de bureau —~
ancais, anglais — (full
or! time}.

Adresse: 80, Rue des Caser.
“38,



AVIS
Direction Géné-ale
des Services Hydrauliques
A cause. de certains ta.

La mardi 30 Novembre écou-
lé, une Délégation ansavelaise
composée de messiours Ulrick

La dite Délégation a été lui
apporter de la part de la Jew
nesse onsavelaise una pérition

i relative au relayvemen’ physi-

que, économique et intellectuel
de ia ville ce Anse @ Veou.
Cette delégation, a laquelle

; Coifes Charles, Président, Charles P. Son Excellence ie Président Es
FOLIA BETS CRETE SPERR TERE CORTE MERE OOPS TEES CCR x LSB ba! FORTETA Pa G2 OCT EER peterpan een Fresh Daily Malebronche et Louis A. Au ané fit un accueil des plus cha
sso 0 ——— Phono 8128 du Dépite Maurice, Cn Mer, eux #@ fois du la teponee
E> CIGARETTES N’oubliez pas—faites t re erticalore au Polis ‘Nations me forwolonen as ‘ave nue

‘ . 2 AVE se : .
SPLE hy DID vos lavages Monsieur Yvan JOLIBOIS, don: de ta Répabingue mee ‘action & te velectivie anne

igise.

Nous souhalions que ces pro
messes se réclisen: le plus tét
possible,

SARABARESEEE RARE TEON PU RE tc eae PEELE XARA ILS EO

«| Repas - Accélérés:

AVEC LYAIDE DE
QUAKER

bimen: pas & Ia lessive, assure - vous gqu‘lls

Tux qui seront exécutés aur

i ligne portant du réservoir
2 Bourdon (Lalue), le Vendre
u 3 Décembre 1948, seront pri-
ea d'eak de 8 heures A.M. é
i Heures PLM.

Haw’ de Lalue, Ruelle Chré-
ion, Avenue Nord Alexis, Ave.
aue Pouplard, Ruelle &: Gé-
tad, Les relies Riviére, Ruel
2 Nazon, Canape Vert.

Le Service sera rétabli & 2
tres P, M. sauf imprévu.





sont lavés
POusse,
t semen.

avec te savon SUNLIGHT. — Sa belle
tout en dant douce, blanchit merveiliey.





SUNGLIGHT s'gnitie SURETE

SAVON
SUNLIGHT

Extra savonneux, enleve toute




ACTIVITE EY ENERGIE
SONT NECESSATRES
AU SUCCES
























Hn'y opas de meilleur 2° ° la saleté sons ablmer LA DIRECTION
Yen pour augmenter l'éne.. . uw raopurr LEVBR
{wen prénan' un déjeune: | ~~ OCCASION EXCEPTIONNELLE
Ct alimens de ia nate:










Machines & coudre «Singer:
4 pédale, ea parfalt état. ca
ete longue, canette ronde a
ec piéce pour broderia, sa
dresser & Mma Lysias Verre
03° Grond'Rue, en face du
acrché Vallidrea,





VAvone QUAKER. Ses groin
templets abondent en pro
Ne naturelle, carbo - hydrate
% Vitemines Hl, ai nécésscr
Wa & latorce © & Vénergie.
Commencez ia journée avec
udélicieux déjeuner de i
“Sémeuse ef savoureuss Avo




D’innombrables Plai: Délicleux peuvent
étre préparés avec SPAM





















VOILA popnguol LA PLBPART bes MERES

| Quand Les Enfants
| Attrapent un Rhume_|-

gyn soulsverment agréable den
Usottrances ae chine, a
quand vous
‘Vicks Vapokius en

concer,

Découvrez par vous-mémes omblen de délicieux plats
peuvent dtre préparca avec CAM. Froids oy cheads.
as fades ou cults, Comb avec toutes sostes de
6 #, aves des wuts, en onicistte ou bouldls ou wuts
& la oréme,












2CCASION EXCEPTIONNELLE







Le phete” el-desnas reprise
nemebin, Que vous voudries
te: Paites euire des pom
je diner, Dans bea 10 dern
harieota ot faites fire den +
la gremee bien chaicie.
gloutes du beurre of du

an diver on un fanch
er, = Bu veded Ie recet~
tere une heure arent
« iniwutes, wioules y des
aptiee de SPAM dasx de
Bgoun les haricots at enaulte
wal. Tianchen i





EE REPO EIEOR Te
LA NATUBF




a68, Moddle 1942, en ben état.
Le vébioule peut étre inspecté
& Vins'ellation de la Shell, 4
Bizoton,

Phone: 3155 et 3204.










tits pols peuvenk dto enmployis. Si cos ‘petits pols 08
ts baricots’ sont ‘warts, faites 00s bien quire.





‘A VENDEE:
1 Chevrolet 1948, chasals



mony gas



1 lg tenitable Avoine QUAKER jes eo : on _
vous que Ie porizait Qua } vt A 3 sous

: teouve aut chaise bélte, I} Horie © dente W fesparis,

Téléphone: 2219.
‘(0eern

“Paisigven 3
Et ts

UAEAL & QQ, Dist buteur pour Heit







_ PARIS, — Lea: obearvateurs
: ont” -exprimé Yopinion qua lo
fait que les délégqués & l'Onu
ont easayé de modifier le. plan
de Bernadette pour lo Palesti-
he, indigque clairement que 1'O-
nusemble étre en faveur du
“plan” proposé, ily a un an.
Des officiels américains, austra
liens, russes et néozdélandais,
ont, . ouvertemeni, déclaré
quills crofent que de nouvelles
modifications seront proposées |
bientét au plan de Bernadotte.
PRAGUE, —- Trois prétres or
thodoves seront jugés, la ae
moine prochaine, sous Vac
cusation davolr essayé de 26
parer la grande république uw
krainienns du gouvernernant
de la Russie Sovictique ef de
ges voisings, En méme lemps,
la presse et lo radia ont recor
mencd leurs compugnes conh>
les éqfises catholiques,
WASHINGTON,
ment, i a été rapporte que Ma
dame Chiang Kai Shek a con
féré hier, durant plus dune
heure, * avec le Secrétaire dE |
tat Marshall. Le Président Sri
man @ aussi annoncé, sans f-
xer, cependant. de date quill
aura aussi une entrevue avec
la. premiére Dame de la Chine.
“ROME, —- ll a 6 rapporte
que de grandes cérémonies ont
été organisses en Vhonneur du
ministre des allaires étrangeé-
res de Argentine, Juan Bramu
glia.
até rapporté que Bramugla ar
riverait & Rome le premier dé-
cembre, mais son voyaqe a &
té retardé par le brouillc
nalement, il est arrive & Ro
me hier solr, par woin



NANKING, -— Un porie paro |

le officiel du foreign office a
oiliciellement informe le corps
diplomatiqgue que ie foreign of-
lice chinols ext toujours décide
a moinienir son siege a Nan-
king.

BERLIN.— Une depéche de
YAgence de presse Alleman-
de dons le zone sovictique «
omnoncé que 10 personnes ont
66 tuées et 30 autres sdvieuse
ment blessées cu cours d’une
collision de tain dang ix zone
sovidtique. Un peu plus sard
cetle méme source a
que le nombre de moris pow-
ra ctteindre 15 et que plusicurs
au'res passagers ¢
ség. 4 wagons ont oé dér
lés,

PARIS.— Tl a été annonce
olficiellement que hier soir
YAzreembige nationale a déci-




indique



dé pur vote de rejeler les pro- |

positions de PAngiet erre e des
Brats Unis an sujet de loa rem
se du contréle in
Ruhr cux Al temands. s LAs
semblée a déclaré que lo Fran
ce ne veut pas que l'Allema-
gne redevienne trap fore.

WASHINGTON.- Ha été
onnoncé que VAmbassadeur Jo
seph Charles d'Haili présidera |
aujourd'hui les cérémonies de
la ratification de accord de
défense do rhémisphére occi-
dentale conire toute agression,
Cet accord avait até prépuré &
Rio de Janeiro en 1947.





ROLE TE PATA CADRE

i



SERIP dans vote

Weties
plume et voyr: comme elle

bert miouxl Deux types d’en-
ere, Permanent ot lavabie.
GGr%
Place Golgees

Olhicielle |

Précddemment; il avait ,

aié bles + : ty Vat
ces derniers gua Yullime m




‘Dorlan était entiérement accl-

; SON,
“pour tenter dutiiser la posi
ton de Darlan. En traitant a |
i vec les militaires et les offi-

fnique. toute sa a1 puissance de réalisation. Bien souvent, ou de

Vicissitudes






Butte)

ailibCongesenmumnamred

but, elle n‘est qu'un petit gland qui hosurde umidement Ja Be
te sous le soleil, avant d'éire Je chine gigantesque qui s‘atlaque

méres dex peuples, que sont - elles, sinon deux iddes qui se

aux oquilons,
La Révolution Frangaise et la Révolution de St - Domingue,
sont inscrites dans I'Histoire?

Une idéa neuve at géndéreuse est Jetée ale mer, «la mer des

amiultitudes>.
des hommes.

Elle étonne, elle irtite; car elle trouble le repos
Elle déclenche méme ja persécution:

les pion

niers sont presque toujours martyrs. Mais qu’importe! Le sang
{ des martyrs est une semence davenir.



"Rend CARRE,

A RSESETA CAA LIENS 9 LILIA PIAA ETAL LL POLITE

dit dans ses Mémoires

eon KY one

Le matin du 9 novembre 1942,
ile général Clark et le général |
| Giraud partirent par avion
|e Gibraltar) pour Alger, a-
j fin de conclure une sorte d’ac
| cord avec les plus hantes au-
| torités francaises, Lear mis-
rsion était de fuire cesser le
combat et dobtenir Vaide fran |
i gaise contre les Alemancs.
{ La froide récoption que le
général Giraud recut des Fran
gos en Afrique fut un coup
fterrible porté @ nos Espéran-
eos. En fait, i était complate
ment ignoré. Son discours 4 la
radio, annongant qu'il avait
‘pris en mein les destinées des
Frangais d'Afrique du Nord et
_ordonndit aux armées frangei-
| ses de cesser le combat con-
tre les alliés ne denna aucun
frésultat. Je doute meme qu’
i fut entendu par un grand
inombre de gens.
| Bieniét nous recum
i brallar. un message g
imalt un précédent rapport: Ia
biizral Darlan se rouvait a Al-
er. Nous ne pouvions croire
gull était venu la sachant nos
jons, ou afin de nous ai



, a Gh






' der.
| Nous savions que notre dé-
barquement avait été une aur-
prise compléte pour chaque

sol
dot et habitent d’Afique du
Nord, saul quelques personnes
gqul nous aidaient actlvemen
La date exacte de Vattacue n‘a-
vait été annoncése, méine g



ule. Uon'y avait done av
un doute: la presence de



dentelle, provequée par la
grave maladie de son fils qu‘ll
edorait, En Derlan, nous te-
inions le commandant en chef
i dea forces de combat lrancal-
ises, Une solution simple eft
(été de Vemprisonner mais.
| comme il pouvait encore don-
iner des ordres & la flotte tran.

guise clors 4 Toulon et Dakar,

lily avait un espoir de réduire
i immédiatement la menace na-
} ‘vale en Méditerranée, Juste a-
vant que je quitie Angleterre.



M. Churchill m'avait dit trés
| sérieusement:
— Je hais Darlan... mais je

ferci joyeusement deux — kilo-
) métres sur les genoux et sur les

moins pour le rencontrer si

je savais quien agissant cinsi,
4 j@ pouvais je persucder d'ame

| ner sa Hotte dans le cercle des
} i forces allides!

Llatiuence dévastatrice du
Maréchal

Nous avions une cutra ral |

plus protende encore,





“Ce Ce que Eisenhower
|
7

i clela frangais, le général Clark
se 'était rapidement rendu comp-
ite quills tenaient & ce aqu’un

psembiant de léegalile couvrit
| tours actos, Leour reddition en
| i940 alirmaient «Us, avait sim
plement éié le fait de soldate
oyaux, obeissant aux ardres
ide leurs supérieurs.



Chacun d’eux refusait de fai
|

| ner ses forces cux cdtés des

ailiés,
légal



ire le moindre geste pour ame-

sil n'avait pas l’ordre
dagir ainsi. Chacun
‘eux avait préié serment de





et ce a& ce
«1& exercal: wne in.

i fuence plus profonde sur les

' pensées ef les actes nord - ali
jeains quiqucun autre facteur.
| Aucda de ces hommes ne pen
pecdt ow’il pourralt étre relevé

; de ce serment pour

ide

4 confir-

' bord reconnu linfluence

erdonner
cessez le feu» sans que
insizuctions nécessaires bul






ud, quills
oh comme le jepre es



i etait t alors inutile de par.

_ ler G un Francais civil ou mil
Htaire, & moins d’avoir tout d’a-
dé-



, ¥astatrice du maréchal. Sa pho

, togrephie
i grand dans toutes les de!
ires tandis ¢
iments publics, elle etait






, donc sar radio gue. sans Dar |

i

;

| Wt possible;

|

dint élalée — «







dans les bati-
5

OU

vent allfichée avec des ext
ie sea discours et de ses opi-
ions. Une proposition n’était
piable que «si le maréchal
le souhaltaite.

Le génerai Clark nous avisa



gucune conciliation n’é
son point de vue
élall soutenu par le général Gi-
raud gui se cachait alors & Al-
ger.

je savais trés bien que tou-
te discussion avec un homme

lan,

_de Vichy revolterait ceux qui,

:
|
i
i
i
i
|

:

i
|

‘en Angleterre et en Amérique,

ignordient les dures réealités de
la guerre: c'est pour cette rai
son que je décidai de limiter
mon. intervention dans cette

, aftalre aux questions militaires
i Tocales.

Je partis pour Alger
le 19 novembre, emmenant a
vec raoi l’amiral Cunningham. ©
Dés mon arrivée je tins conté-
rence avec le général Clark et
le consul général Murphy ©).

{l) Organisateur secret du

i débarquement,

& suivre),

SILES EFFORTS
DU -NOUVELLISTEs Vous
PLAISENT, ENCOURAGEZ
NOUS EN VOUS ¥
ABONNANT



LUSAGE REGULIER DE

«ENOS FRUIT SALT» EST LE

MEILLEUR GARDIEN DE VOTRE SANTE CONTRE LES CON.

DITIONS MODERNES DEL” VIE.

aly og mcr



3
A, PAE
4s
iid

Achetez uno boutvilie avjourd ‘hui

ENO’S “FRUIT SALT’

| Wetlervescent palin Ye plus tameux ay monde



idélité personnelle au maré- ,
ichal Pétain,
\ moment

‘Be Les cui orites scolaires





Lettre de.

ite)

iM

: i acnmnennatl
Yoadminiaxation,.ou leg person
bpalitésciviles déclarent-.. hee:
ion jqveur des thdses. fangaist
iolienne concernant la
jes colonies, mals

et
| Ruhr. et
i quiellag ont dé fusqu’é présent
céder le pas gus militaizes par
{
i
i



tisans du retour de la Ruhr &
\Allomagne et au maintien
dos colonies italionnés sous 1'é
gide dea brionniques. Les ¢
lémente civile de Yadminisira-
tion des Etaiz Unie ne cachent
pas gu'ile espérent que Vinter-
vention de M. Tarchianl pour-
ra geconder leurs offor's pour
obionir la révieon des déci-
sions concernant la flubr o: los
colonies, quills jugent dégule.
ment dangoreuses & Yanih ou
| fopsenne, o saporent qu’ils
i

|

pourront convainers le prds’-
dent Truman at M. Marshall

duns co sens.

GA SATE ALLIES AR EATS ATOR TTI SANA TE

QUID DU LYCEER DE JACMEL?
Le Lycéo de Jacmel qui, jus-
gwen octobre 1946, comptalt
un effectlf variant entre 240 et
220 élaves, avec une baisse
| Progressive des présences jour
| noliéres, le vit tomber a une
moyenne oscillant entre 163 et
180 dloves. Les effectiis de ja
| 6eme et de la Some ont déoru
dans la méme proportion. Cha |
| can des deux sixiémes, accu-
Hse 19 éleves, las deux cinguid
mes iotalisent 41 éipves.

Logiquement, s'‘imposait le
fusion des deux sixiémes et
des deux cinquiemes. Ce qui

curait libérs quatre professeurs
qui pourraient dtre iemsférds,
uprés consultation,
Lycées de la Capitale ou de la
_ Province. ou il est constaté
gue le personnel enseigqnant
at.

\ 3 ou 180 eléves du
i Lycée de Jacmel, i ya 23
s, soll | professeur







_ talent proposées d’ouvrir, au
i Lycée de Jacmel, des classes

ila sectlon secondaire.
ge recrutement de la section so
condaire nest possible qu’s-
veo la fusion des deux Semes
et des deux cinquiémes et le
transfert des 4 professeurs
dans d'autres Lycées de la Ca

consiate, pour nous répéter,
i que le personnel
; Get insignifient,

' C'est: contre cette mesure lo-
gique qu’a été organisé le
schehut» dont on parle.

EOL TI IRIN REE I PIII LV LILI PE Ba ISG

i

NOMINATIONS:

Par commission de S. E. le

' Président de la République, les
nominations suivantes ont 6té

| taltes:

| 1) Monsieur Nemours Tel-

| homme, Chef de Division -au

| Département des Finances, en

reraplacemeat de Monsieur An-

| dre Théerd:

| 2) Monsieur Yvan Jeannot,

‘Chef du Service du Domaine

Prive (Département des Finan- |

ces}, en templacement de Mon

' sieur Nemours Telhomme.

' 3) Monsieur Maxi Jean - Jo-
seph, Chef de la Section des
Statistiques, au Département

, du Commerce, en

_ tiennt de Monsieur Yvan Jean-
not.



DIMANCHE
MATCH DE. FOOTBALL
AU PARG « LECONTE
Le denier maten “de adlee-
tion de Véquipe nationale en
vue du Tournol «Trophée Ca-
| raibes» qui se jonera a la Gua
i deloupe du 15.40.20 Décem-
| bre, goura ew au Pare.- Locon
j te dimanche aprdg midi.
La composition duane no
tional se tera. aprée:co. dernier
match de teat qui opposerat
| Equipe de ad au Priges’ ©
’ & Equipo Nationale, ”





o~ Vanes capleler a coke 1am 1

sone dimanche aprés midi &
(2 poe on Pore «hogan

dans les ;

se ;

primaires, qui curaient assuré .
un plus large recrutement de |
Ce lar i

pitale at de la Province of sa .

enseignant .

remplace- }



Pour aider

Simpson

Pour Alder...

B..1.. Contedler Ja iermetu-
ve de sen portes. of fendtres: a
vent de ne matira au lit Ie gare
‘con de cour ost négligent.

B-2. Ne pas se coucher la
nult avec les portes et fenetres
grandos ouvertes; jalousies, et
porsionnes ont 61 installées
pour procurer lair ef préger-
ver on méme temps du vanter-
nier*.

B. 3 Eviter de placer dos
vétements ou objets trop préa
dea fenétrae méme grillagdéer:
lew chevaliew de nuit opérent
autont avec la cenne - a - pd
che.

* (spécialiste de vol par as
calade de londtren).
ATEN LA PATO,

INFIRMIERES veireuses
Au cours de cotts semaine,
he commencé, dana les Ecoles,
le travail des Infirmidéres Vial
teuses. Leur rile ast da ren-
asigner nos écoliers ot dcolid-
rea sur Virnportance et la ne
cassité de Uhygiine sociale,
qui se trouve ausai & la base
do notre développement de pau
ple civilied.
Pour avoir cassisté @ quel-
ques unes de ces séances d/hy
| gidne sociale, nous pouvons
dire, & Vavantage de nos jeu
nes Intirmidres Visiteuses,
iquelles s‘acquittont merveil-
| leusement de leur tache com-
i bien noble ef ddlicate.
| wemamase eanonerep maa.

POURQUOI?

Pourquoi je film PECCADORA |
a@ tiltenu Taffiche peudas*
neuf mois &G Puerto Rice, bat
tont tous les records de -ecei



‘tes? Pourquoi PECCADOnA
Sest- Len iain de iriormpher |
dans toutes les capitales ues

peys latine - américains? Cost
que PECCADORA = cans:
un spectacle
' comme on en a encore ;
présen é sur un écran.

.. Plus de musique, pizs do
passion, plus d'amour, plus dz
danses que dems PERVERTIDA
. Lo fameuse danseuse Ninon
Sévilla dans ses extruord:nai-
‘reg exhibitions! Le céiébre
Jazz brésilien «Les Anges de
VEnfer- 1. Ramon Armengod et
Bmilia Guin vivant un roman
fiévraux au son d'une musi-
que énivrante.. Une produc-
tion qui se déroule dans cette
| atmosphére de pdasion qu'on
re’rouve dans les cabarets loti
, BO - américains...
| PECCADORA: Un évine-
. ment cinématographiquel!!
| Poramount préseniera PEC.
CADORA (version espagnols)
dimanche & 6 h at 8h 30.
C’ee’ un film strictement pour
“adultes.



ex raordinaire





reno arn neon ae

DOYEN NAJAC ALITE
Nous formulons nos veeux da
prompt rétablissement a no-
ite ami, le Doyen Nejec, qui
ta subi une intervention chirur
gicale, lundi dernier.

[Cee ee
DECKS OU JOUR

César Demezard 40 ans, Au
gustin Froncius 22 mois, jeanni
i ne André 25 ans, Etienne Au-
gustin 21 ans, Lamercie Joseph
; 50 ons, Clément Fortune Angi-
i been 53 ans, Miracia Bouillon
80 ans, Henri Joseph 50 ans,
Léon Charles 28 ans, Marie A-
lice Germain 18 mois, Vive Flor
vil Apollon 79 ans, Pierre Joan
3 mois, Edgard Alexondre 29
ans.
JERI a ae a ertetnrcm terete

rs a ne





la Police

Jeon Claude Théophile 3 ,
| ans, Frangoig Lavary 89 ans,

+

Un record do bottus-—~

Un nowvel avion vient de
date le trajet Amsterdam —~
{Parle ei quaranie™ “hult mina-
| tan,
le record commercial établi, et
ga était d’une heure.

i Bi douze minutes ne comp-

‘tent pas pour le réveur ou le

ifleneur, elles ont de la valeur
pour-un homme d'affaires dont
ia journée eat pleine.



Isreal ot PONY. _

Depuis tundi, lEtat d'larael
a présenté ofliciellament, au
Beerbtariat de Organisation
des Nations Unies, sa demands |
dadmission.
Catte demande a at4, contor
wiément ¢ le procédure babi
tele, tromimisn, 4 tollea fins
{ que de drait au Gonaell de 546
: gurité.
{ ©n wattiernd, dana tea mi-
Llwux proches de la docte Au
| semblée, & wn vote favorable,
i Mautant plus que le Conagil do
| Sécurité vest pas hostile, Au
contraire.
i

Hommeges & Fargue, —

On vient d’appliquer une ple
| que commémorative sur la mai
| son quihablia, pendant trés



longtemps, le podte Léon Paul

Farque, auteur de TANCREDE,

et da proses modernes, opulen

tea ot travaillées.

A cette occasion, Jean Cas-
sou, le grand novelliste, parla

| ou nom des amis du poste dé-



funt, ot Jules Romains, en celui
de Académie Francaise.

On se rappelle qu'un an a
vant sa mort, Léon Paul For-
ge avait recu,. pour lensem-

ble de ses couvres, le prix de

“ta Ville de Paris, qui est de

) Cent Mille Francs.

Nulle récompense n'a 6té

j plus opportune, l’auteur du
* 1 PIETON DE PARIS diaat Vun

ides chantres les plus talen-

Ltueux at les plus enthousiae-
i tes de Lutéce,

2

Prisonniers de Guerre en URSS

Savez - vous combien de pri
sonniers de guerre, et qui sont
traités comme tels, se trou
vant actuellement en Ruasie So
vietigque?

Trois cent mille.

Ce n'est, certes, pas beau-
coup, diront les Staliniens,
mais ce n’est pas lopinion du
confrare qui note avec churis-
sement ce chillre.

, Vers Fanité de PEurope.

Cast cu Palais du Luxem-
bourg que siége le Comité des
Cing, qui tavaille d’arrache-
pled en vue d'une unité euro-
péenne en laquelle Churchill,
, et beaucoup d’autres hommes
_ W Etat, croient terriblement.

La premiére proposition qui

{6 présentée conjointement par
la France et ia Belgique ~
quia trait & le création. d'un
Parlement européen. *

A casComité, la France ost
représeniée par les personnali
tes rayonnantes que sont

a,



MM, Paul Reynaud. Léon Blum ;

at Edouard Herriot, hommes
de culture, bien entendu, munis
surtout, hommes de grande
expérience.



Pour vos





TAITTINGER BRUT 1949,
TAITTINGER BRUT 1997,

_etenteemercnetnetenenethetnane inamnerehttn cine rcacesmnetseeNsens Mitten 4 ett SeacRc

A Toutes les Fis 0

|
CHAMPAG



battant.de dowe minutes |

vi jole intellectuelle on, perspecti-

sera discutée est calle qui a 6’

et |



Fin d’Année

GRANDS VINS DE BORDEAUX: ULES GARNER ¢ CO.
Ving Rouges: ARBOIS. LES PALATINES...

Ving Dlemes: LA PEPITE, LE GRILLON, CAPUCINE
‘En Towle Exchatvit,

NE TAITTINGER

Breveié de lx Municipal 6 de Paris, de SM. le BOF
Suéde ef de la Cour Roydle de Rounania
TAITTINGER BRUT ou EXTRA DRY...

TAITTINGER BLANC DE BLANC RESERVE
. Fates sore choix
CBT LAMBASEADEUR DES CHAMPAGNES .

CHARLES DAI. ENCOUR |



Les femmes ou Parlement, _.
Elle né ae. COptentent pos
j @on faire partie, ‘Bln pee

C'est. cins! ga'cix
élections du Conseil de
i | Publius. deux iovutwaile do
kA aidenta; way quedte oy
été & dea termes, va

Vola qui va réjouir
leelles qui récloment pire a
contitoyennes Yégalig don
| drelis politiques, °



Choses ca thbdtge, os

La magnitique pidce de Mon”

therlant LA BBINE Mourn,

pansora de la Comédig Pea

‘ gains & la Comédie du Luses.
| hourg, autrolols, /Odéen,

Par ailleurs, Alben Comex @

, douné une intéressanta iggy.
‘ view & propos de son proche
drame: VETAT DE meny au
comme on le aalt, say tie,
6 au Thédtre Morigny, par
lean Bacault,

Volel co que Conve dit dy Pr
place: «Liidée da cong Yom
sur le thime do la peste, ag
née on 1941, Nous avong Wis
In d'abord nous inapiver dy
célabre livre de Danlel de fae,
Mais nous avons dd bientii ¥
| renoncer pour envisager d'dert
re un -véritabla mythe moder
me. En qucun cas, META ne
SIEGE n'est une eacherptertions
de mon soman, En mt que
projet, il le précdds, Cotte wis
ce n'est pos congue selon aia
structure iraditionnelle, Cee
un spectacle qui ve de mane
logue lyrique au thédte calles
tH, en passant par le didioguy
, ot le chesur. C'est une cane

“de coléxe ot Vamou. Bis
i nest pas constamment eage
que et J'eapare mame que cer
igins de ses passages de pure
comédie feront rire,

En tous cas, & défeut dark
ye, pour linsient, c'est we
| joie profonde, chaleureuse, qub
: | préside & Yordonnance detes
| grandes calamités dromat.
ques. Jean - Louls Barrell ix
| Provoque de sa seule autorité,
, de son incroyable elfervescen





ce. Ta, depuis longtemps,
quitlé son piédestal. Il s'est
rué pormi ses acteurs. Dl joae
j tous les réles & la foie, 1 eet
on méme temps dabout que
couché, eagenoulllé que bor
dissant, On n‘imagine quére
vitesse plus visible et plus
grande de VEsprite..
lly @ comme on volt de le

i ve pour le Tout Parle at du dé-
; concertant pour les eritkpues
qui s’obstinent aux orniéres...

| concours du Joss CHANCY et
du Jou: eCubon Swings, & foe
casaion de l'Auniversaire . de
YE obliasement.

| Extréo Générale: 2 Dollar
| Dimanche, § Décambre, 4 8
heures. du soit, The. dansant,
t



avec le concours des mémés



|

| APRES LBS SPECTACLES
| LE RENDEZ-VOUS EST AU
| KALMAR'S CAPE












‘eit

Fétes c de

“pent & leur dizection, ee

oo



aS RRR Re a te Rk a a HQ

pe ete aac ate Sl ga i saa







Re IM ee te

et oe ee Ee

Rw &@& es SB MRO eR wR we os

2 ORE et Re

See ee

OB Steg RR ea ete a ag Re Be er Be

BARRE



Full Text