Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text


ee

ae















































































«. @b par la suite, éblouis.











ne POSSE. COR DORE






Les podtes, lorsqu’lls sont a-
mis, ef de talent, nous convient
& des exercices bien ploisents,
en verité, Lon en rapporie,
de surcrolt, d'assez passion-
nontes ridhesses sur je mélier

«de versifier, Qualque, bien tait
soit - il, aucun manuel de pro-
godie ne nous en gratifie de
semblables.

Et, ce nofont, je me reporie
& PArt podtique de Sibilet qui
rest, au dire dun critique,
qu'une cota mel taillée entre
fa maniére de. Marot et Jes in-
novations de Rensard.

Aux pages de du Bellay,
naduction ‘juxialinéaire, 04
presque, de THalien Speroni.
Elles reviennent tout uniment
aux formes obsolitea de fantt
guité, gualitiont d'épicerie ide
jo 0) Jes vieux genres francais,
si curieux dans leur candeur et
Jeurs acrobaties. ‘

4 sang omelre la Défense
du mathématicien Jacques Pel-
letier, Vabrégé de Honsard, et

Jes onviéiés -phonéliques de |

lAbbé Rousselot, je sange aus
si ou Traité de Banville, intat-
iable et borné, comme une vieil
le Hille de comédie;

a celui de Dorchoim, telle-
ment méticulenx que la person
nalité s'y asphyzie au moindre
fléchissement; 7

gu Précis de Romain et
Chenneviére, & ce*point sin
guliex, qu’on le .crofrait fait sur
mesure, qu sifict usage de. ses
auteurs on de /Unanimisme;

ef, enfin a celui de Duba-
meLet Vildrac qui méritercit
bién ‘on Je remit en marche,
/eot & lheure.
Et comment oublierci-je en
outre, ces Clets de la Poké
, finement ouvragées, et
que, parlumées aux Fleurs de
Tarbes, nous tend, si precieuse
ment, Jean Poulhon:

jes Notes et Réflexions de
Piene Lievre. science atlroite
ment embusguée derriére un
cesordie apperent:

et ces intarissables ef tampé-
iveuses hardiesses, toujours ext
core, VHenri Brémond, acadé
cien ef abbe, qui n'a jamais
écrit, ou. tout au moins, publie
Un Vers...









Cest onres monger et bole,
cux moments ou ils se délas-
sent, -- ne Je diraif - on pas,
plntét, -— que ces élus d'Apol-
lon rassemblent @ portée de
rains toulcs les Hcelles de leur
indusizie, demonient ef remon
font. sous nos yeux, leurs lyrez.
Sous ans yeux, inquiets, dés
Tabord; :



Et, pour notre dilection et
- notre instruction, is . dévétent
du dernier de leurs voiles les
secrets ios plus dissimulés de
leur esthétique,
temps guils raménent qu jour
Jes trésors enfouis aux prolen
deurs jes plus reculges de leur
sensibilite,
“Bt c'est ainsi qu’ils nous en-
seignent, non pas a& chasser
comme un chien tel que le
conseille Jules Renard qui n‘é
toit guére poéte, Pinspiration,
quand elle daigne s‘effrir &
nous, mais & nous donner gar
de contre sa Huviale prodiga-
lité ef sc comprometiante in-
convenance.

Ua podte inspiré, — et c'est.
qui exagére ainsi, toujours I'a-
mer quieur des CLOPORTES.
~~ a1 un poéle qui fait des vera
faux. ,

La vérité ne me semble pas





Sans doute, vaudrait - il
mieux nuancer. Et; pour mer
Parl, fotténuerais ainsi: Les
poties gui ne sont qu’inspirés..
ete. ate,

Et ce serait justice, comme
on s'exprime encore aux. der-
niéres lignes des plaideyers ¢
Cris. car la Poésie est «allian-

_ 68 Wattention et de réverier,
et, comme, des milliers de fots,
on Iu éerlt, inspiration et trans
Ppiration.

a8

en méme -



Trois Grands Poétes :
ee sur un Petit Quatrain

A lo-maniéze de

x



Yéi gurdé mémoire d'un que.
rain, impertinent’ comme un
trait de “Robert .de.. Montes-
quiou; . ‘ :
spirituel & lo maniére d'une
‘séplique du Marquis de Bié-
vres;. °
clselé ainsi qu'un bijou amno-
darne, —~ et je veux dire: sans
que trop y paraisse* da préoc
cupations artistiques. Petit qua
)trein épigrammatique autour
i duquel ols grands poétes or-
ganiserent un tournol, sagace
et serré, & lexttéme.

Le salle & manger, on lavectit
transinude en. gourl,

Les rimes, on balles.

L'Amour at'le tolent, on ra-
queties.

Les trois. partenaires se nonv
meient Toulet, Deréma et De-
rennes. , :

VAmitie jouait larbitre.

eee



Quant an trophée, le bon-
jheur de joindre le pariait, le
i synthélisaii a merveille.

Un jour, — et il n‘y @ guére,
| eut précisé mon ami feu Tris-

ton, dernier disciple de La Fon
_ taine, qui ne croyait en rien
{ s'amoindrir an rendant ses de-

voirs & Vaugelus, ~ Théodore
| Descolandre retint & déjeuner
i trois amis, dont cetle inferro-
gente Madame Baramel.
le naime, comme chacum sait,
ni les CONTRERIMES, ni MON-
| SIEUR DU PAUR, Elle ne got
| te qu‘a peine Ie pertection et
‘iq sensualité, — toutes deux,
sovamment imapparenies, —~

de la musique de Chabcneix. ,

L Et cela, — je lVécris, en pas-
samt, mois non & lempourvu,
_-— ne dépose pas au profit de
soa goit, ni en faveur de sa
: culture.

Ceite gente dame se iut en
nuyée & mourir si la conver
sation n’eut 416 particuliére-
iment pétilante,...pareille au
lain de Champagne que Jon

piteuse, fout de méme que le

de s‘indigérer. Les hotes et
Yemphytrion lul- méme qui.
i comme a laccoutumée les trai
| ta généreusement.

| Mais retournons an guatrain.
| Il enrichit généreusement et pi
t

|

i

4

menta, de sorte égale, le me-
imu, did al vorié ef si piquant
i de la pantagrudlique agape.

' Fanchon, vous étes ai velue,
; Mais.vous le dirai-je, Fanchon?
' Que je vous crus, vous voyant
nue,

i A cheval sur volre manchon.

On y reconnalt, & premiare
Jecture, Taisence, Ja dextérlté
et la malice qui projettent leurs
rayons croisés aux quatre
coins de LA VERDURE DOREE,

Ei, de fait, on Je doit & Tris-
ton Deréme. 5,

A peine LE CRIQE TOYLQU
| SE Yeut- i publié qlee Boris,
| Derennes se mit en ite, \ ny
vouvant pas satisfaction inté
}grale, de le modifier suivant
! sen canon de perfection propre,
| Peut - étre méme pensalt - fl
i
|





qué le remanier, il lamélic-
rait.

Charles Derennes, — et fe
| sais n’apprendre zien & person
"pe, — est un podte d'indiscute-
ble notabilité. La Gloire aut

iméme quelque coqneiferie a =

pvec lui, fart comprometianie.
{

\ gon nom figure, entre, entre
| aut es, ceux d’Anna de Noail
Jes ef de Paul Valéry, au se
cond reeueil de cette Acadé
wmie podtique of I'gn egt eco

constellation ou fel quoux
i jours de la semaine.
‘ Fanchon, yous éies si yelue,
| Que je vous crus, hler Fanchon,
A crouppetons et toute nue,
Assise sur votre manchon.

Et voil& In ‘version de lau
teur du LIVRE D'ANNIE,

Jovoue que je ne mien 16-
jouls, ni: méme ne m’y platla.
Mon sentiment se jugtapose,

‘

polnt &.polnt, & celul de lau.

teur initia! des quatre polite
vers qui dévellsnt tont de che

sabla; et prodigieusement ca- |

cognac qui protégea les hotes |

Ti est de la Nouvelle Pléiade, ;

re-gapt,-comme-dens-eerigine~

wy

Trston Dearie










BOR;

subtilisée par Ie vent...
Et Yon sollicita, du coup, le






tole Fantaisiste, .
Et il le reridit de bonne gra
ce, :

Et, non pds & huitaine, com
me on degmatise au Palais.
Mais, sang cesse, ce qui, je
erois, signilio dussi: sans dé-
lei.

Et-ce fal un billet, léger com
me Tlronie de bon aloi: dis-
cret; ainsi que toute politesse
dhomme ge qualité: plein de
tact, en quoi il ressemble a TA
mitié elle. mame; un billet
dans la maniére enfin, et en
bret, de Toulet,

Cher ami. et Monsieur Huc, (2)
«Votre quatrain est charmant,
mais jy suis géné par la paw
vreté des rimes LUE et NUE (les
times devant élre riches dans
les petites piéces}. Peut - dire,
pourriez - vous le modifier dans
ce sens ~ ch
Abl vous le dirai-je, Fanchon,
Vous Hes telle devenue
Que je vous crus, vous voyant
nue,
A cheval sur votre manchon.
ou bien:
Vous étes tel ours devenue.




ti stsnesinnicimennnonaeemnaenactivneusinicintniiianienthnris —sitanuimenenichetiiibeteittnsiimrnteniih! Mentenutanittenitenineinnennnanaeeniteliivennntisnitnanteicnnideah







! Telle toison vous est venue...
Au moins, éviteriez - vous les
| rimes croisées qui ne sont pas
| bonnes dans un quatrain.»

Et, peut - étre, devrais ~ js,
ao Tinstant, humblement, m‘ex-
cuser d'avoir, aprés Tristan qui
le fit dans une de ses ébiouis-
santes et multiples plaquettes,
confé en second, — ef sans Ie
brio du premier, ~- cette amu-
sante aussi bien qu‘enseignan
te histoire.

jamais Chel dEcole ne lt
tel qu'on vient de le voir au
premier, comme au plus aimé
de ses disciples, cours plus
gracieux, plug modéré, ni plus
fertile, de prosodia. .

le ne sais quelle des frou
| modifications de auteur. sa-
vamment elliptique des CG.
PLES «plaga Ja derniére bai-
lex? .

Aucun des déjeuneurs ne
répété,

Et jamais le quatrain ne
republié.

Quant & mol, mon jugement
s‘empétre en un hallier d’héai-
tations,

Lorsque je crois me gtabili-
ser au deuxiéme des change-
ments suggérés par l'Am! de
Nane, — de None, et de sy mé-
te, — Je m'apergols, tout aus
siiGt, que le toisiéme m'agrée
daventege, ef m’enchante
mieux.

A moins que ce ne soit, —
lq seconde d'aprés, — ni le
deuxiame, nf Je ‘woisiéme, —

mais Feutro.u.
‘ vee



r,

ia

zak

Les pottes, — quand ils ont
du talent ef que l'Amitié les
unit, — nous appreqnent vrai-
ment, en ne croyant qu'entre
eux, se diyertiz, bien des cho-
ses sur le métler, — c'en est
un, -~ de tourmer un vers ef
de madeler un pobme.

A prendre port, rien qu'en
témoin & ces exergices, on a‘ini
tie agréablemanit aux moyens
de ctenter lq fortune gu Par-
' nasses,

Et bien plus fécendément
qua pélir sur des qrtg podt}-
ques dont lee décrets ge con-
hedisent & envi, ou s'annu-
lent, camme plus ef mins.
lu Gua pier igquie-_prosodia;
ce gui est selution de tavilité
ou de paresse, & lq partde dy
premier, ai ee n'est, du der
aer yenu....

. Léon LALEAY
Conjonction. Juin 48.

ne








(1) Le podsie esi un mysié
re dont le lecteur dolt charcher
ja clef. (Mallarmé),

—~ (2) Dérdme, de son _vral
nom. s'appelelt, comme on le

, eit Piddope Hue,

dessous craguani au.
‘grand écart ou feuille de vigue

verdict définitif du Chef de PE-

e refugienten Alba






LA MISSION DR L'ONU

EN ° HAITI »

VO. NU. a décidé d’onvo-
yer en Heilti une wilasion de
neul experts chargés d'étudler

|
|
I







les mesures ausceptibles de
promouvelr ie telovement at
Yamélioraiton de J'écdnomia
nationale ef du standard de
vie des habliants.

Roppelorns, pour certains es-
prits obnubilés por Ja passion,
que Yenvol de telles missions
dexperta a été spéciliquement
guicrisé par la Congall Econo-
mmicpue et Social dea Nations -
Unies, dans une Résolution ap:
prouvée Vonnée dermiére.

Le Gouvernement pours se
servi: deg recommendations
lolssées par ig mission comme
base de lurares demandes d'ai-
de et Passistance 4.10. N. UL
tout quire pays @h vue

ou a

BS res |



Et mous ne voyons pas pour-
| quel aH le veut, le Gv
se seryirelt pas de cas données

Be

tions ogricoles, induatriciles,
Hiscales, saniteires, banccires
et dducationnelles. Is feront
une étude ob! Ae he alia
Hon heltie: .. Des données
objectives, aclentifiques, a'lm-
porte qul peut led uliliser,

PPOLG PRP LEED PILL D HINT
ENQUETE SUB LA CULTURE
ohere Anthnoy Les-
chever, dans le nu
jar de «La Nation»,
ic

Nota o





ante grude sur

ux lecteura souhal
cnous, que Lespé:
sera & metre en brochure
24 axticles
probleme





ail a consacrés
de la Culture.

PIEDPDELPP PLLA LDLLID LID DL IED

LA COMMISSION NATIONALE
RTL ON. 0,
Le SIPP neus «
4 Uste dea mem:
la Commission hei
ehorgde de favallln
collgherntian myer
YONG. dont
Ansgar Rosen
¢ depuis iand:
main. be réle de M. Resen-
tg eat précis: Hl consista ¢
teunir sur place des infa via
tons devant servir d'éldmente
da bese au aavell @ aecam
ply par lea neuf qutres ex-
perts que PONU enverra cous
peu en Halli,

Aussi, sommes nous dton-
nes de ne pouveir jusqu‘c oré
sent salsr Tesprit gui u pré
sidé cu choix de cericins
membres de iq commission na
Honale, en periculier-les re-
prosentants des Départemenia
du Gommerca et de VBeon~
mia Nationale, Quelle sont
iss raigogs qui habilitent. ceg
deux fonctipnncives G trailer
des preblémes lea plus impor
fonts de ce pays, ef aves la
meitise, Ig campdé ence



lg





en éirolte
ia Mission de
un tnembre,
borg est en H



pew résoudre nl - méme le
probléme haitien. Car les
membres de iq Miswion sont
tous dea spéciclistes des ques









Cast peurquol noug ne ben-
mea pas lain d'étre d'accerd a
veo un confrére qui vo't_ dona
ce choix Vapplication da la
méraa coneeplion
des choses et qui indique que
Jagpect marnipiatre’t et bn.

den sera prédominant>.
MODE P AUTOS LL PST POTD IERIE
APREG LES SPECTACLES
LE RENDEZ-VOUS EST AY
KALMARE CATE



ieadk parvenu j

la masse des consommateurs
ae: cs

routinidre

reaucratique du ‘probléme hai-

Drecten: - frop. Reet GO. CHAUVET PORTRAGIEINGS =. BAIT!
ADErseR: BOS BAMEEATON mc

La Misére

.

No, 22.310 — SAMEDI 7 AOQUT 1943,















P. ©, BOX A 188,
53éne ANNEE





hors la Loi

Par Rossini Pierre - LOUIS,

cestamtiaaneaamenaeael

Comme candidat & la dépu-
jotion, un des points de mon
programme était de «contri-
buer & mattre la misére hors
la lol», Au cours de mes ira
vaux a lo Chembre je n'ai &
aucun moment négligé une o¢
sasion de remplir cette partie
de mon programme. Au vote
ds conclusions du rapport de
la Commission du budget, 4
Yoceasion de Yaugmentation,
de $00 Gdes par mois, accordée
cux parlementaires, sous for-
me de frais de représentation,
je fis resgertir qu'll serait mal
séant.de ma part de profiter
de cetle augmentation, cepen-
dant que dans ma circonsctlp-
tion, excepté pour les fonction-
naires de Etat, rien de subs-
sjantiel n’avait 6té reclisé en fa
veur de la masse miséreuse: et
que je prendis lengagement
solennel d’ouvrir, avec ces
cing cents gourdes, une canti-
ne scolaire dang chacune des

‘deux villes de ma circonscrip-
tion et que ce serait le moeil-
leur moyen, pour moi, de con-
tribuer G soulager la misére
du peuple. Un collague ga
gna iq tribune pour dire que
lui il soulageait directement,
non seulement la misére des
électeurs de sq circonseription,
mais qwil le faisait largement
gueal en tendant la main cux
pouvres de iq cupitale, Cha



cum dia - je a sa lagen de con-

tribuer d soulager la misére,
mals personnellement j'ai tou.
jours pensé que faire l’aurmd-
ne G un citoyen jouissant de
ses droits et foloultés était Va
vilir en quelque sorte. Dans
ce cas, vous devez proposer
jeg moyens da le faire, dit un
collégue, C'est en créant des
institutions adéquates que VE-
fat arrivera « combattre la
misére répondis - ja.

Voici un des moyens ies
plus efficaces qua Yai Ihon-
neur de proposer aux pouvoirs
publics, moyen que je préco-
nise depuis longtemps: j‘astime
que le Gouvernement qui le
matte on pratique cura solu.
fionné Vongoissant probleme



| qui wimpose G Vattention de
ious les Gouvernomenis.

Le dirigeant qui l'eura réc-
liaé, pourta en toute conscien-
ce, déposer sur les bureaux de
la Chambre un projet de loi
intardisant la mandicité publi.
blique,

Le sujet est d‘imporiance, je
mo contenterai d‘en escnisser
les grandes lignes, me réser-
vant de le développer large.

[ment si arrive @ arrdter Vat-
tention des pouvoirs publica.

j i s'agit de creer un service
i gquionome de-«Prévoyance et
i dassistance publiques>

den

mes de téte et de coour fl
pourrait fonctionner comms
sult:

Un bureau centra) dirigé. pa
une présidente, une vice - pré
| sidente et une trésoriére, assis
itées de deux secréiaires, d’u-
| ne comptable, d'une archivis-

: de deux sténo - dactylos.



;



les membres de ce bureau
central soraient rétribués par
TEtat et nommés d’aprés leur
compétence par le Président
de la République pour uns pé
tiode de cing annéas.
ton de ces dames serait con-
trdlée par lopinion publique
yal serait remaaignée par une
comptabilité détaillés, rendue
publique & la fin de chaque
mois, ot c‘eat lopinion publi-
que gui se chargerait de pro-
poser sanctions ou
menia sil y a leu,
Ce bureau central . qurait,
sous sa responsabilité des bu-
reuux distribude & travers tout
Je pays, environ $ ou § a Pori-
joe ~ Prince ef au moins un
i pour chaque ville de la provin
; oe. Ces bureaux soraient di-
i nigés par des tammes de bon-
lne velonté, non rétribudes, cu-

tant que possible an dessur

du besoin alin qu’elles puis
j sent prendre 4 leur charge tou

|

redragse-

te dépense non approuvés par
le bureau central,

lis sercient ainsi organises,
direction: une présidente, uni



, Voelr sulw am dame page)

POPPE)



aceuellli la création récente,
aux Casernes Dessalines, d‘u-
ne cantine pour les officiora et
soldats de Armée d'Haitl et
de leura femilles. Nulle ini-
Hiative ne pouvail étre plus op
portuns a cette période de vie
chére ou largent perd de plus
| 9n plus sa valeur réelle,

Nul ne penserait & dire du
mal de cette réalisation desti-
née G.permetiza qux soldats
de subvenlr &@ leurs multiples
besoins sans trop de débours:
les soldats faisant partie de



Pour notre part, nous . n’au-
rions pas souhaité davantage;
nous avons méme suggéré que
chaque département militaire

soit pourvu d'une cantine, que
fous les soldats et olficiers
cuntonnés dens ies villes de
province béndlicient de la mé.
me sollicitede.

Cependent, U importa que

sede institwion ne perde pos
son caraclve @t que object

our levual elle 2 416 erdde ne

ca po david,

i
La Cantine des Casernes Dessalines
ha Prease a fovorabicment

, ue les particuliers, eax cnis-
, ai, alent per ua moyen ou un
| wutre, accés & la cantine dea
Casernes, c'est intolerable,
c'est méme condamnable. Et,
ib nous sullira de dire que pa-
teille pratique en sa générali-
sani finira par créer de trés

_ grandes perturbations dana le’

commerce en géndral, Tl es
& note connaissance de nom
breux cas. of les particuliers
| achétent indirectement des Ca
| sernes Dessalines, & tréa “bon
i marché, des orticles on ventc
| dans lea magasing du bord

de mer. Cela va de soi, puis



oe, VArmée d’'Haiti_ ne peye...

pas de droit sur sea comman-
das.

Nous attizona donc atten
ton du Colonel Magloire sur
ces faite et nous avons le con
viction qu'll y porter remade
de fagon & ee que lesprit oi le
ptineipe.qul Vont quidé lors de
le Gréation.de-la canting, aot
frent par une pratique abusi-
ve, des occgeions de digerédi-
fer une telle couvre qui est
dons la ligna méme de la poll.
Yque. de justice “sociale du

| Gouvermament,

conlier la direction & des fem. |



La ges |

“WE propre: saprension,



‘Lettre de
New-York au
«Nouvelliste»

Pervios Ge Vagence Vraus - Prem
(Astivn Haves) 0% Pam 4VIO"



-

WALLACE
ET LES
COMMUNISTES

NEW YORK, 8 Aoiit, (AFP)
_o~ De nombcoux partisans de
, Henry Wallace, aux Etats - U-
; nis. exprimant la crainte que
Lie parti communiste ameéricain
ine s’efforce de s'aasurer un
1

; maximum de contréle sur te
nouveau part progrossiste,quit
je G treiner en méme tempa le

| développement de calui cl.

| Cas milioux. pensent..gua le.
| par commoaste cméricain, &

“in aulte de la désintégeation

des coalitions sociale - commu

nistes en Franco et an Hallo,

esdme quid est nocessaire d’&

labliy una nouvelle siratégio

visant @ cont éler, et méms 4

dscréditer, les partis libéraux,

vent gue coux-ci ne devien
nent top forts.

Ces milleux volent la preu
ve de cette théozie dans Je init
| que le partl communists ame
i ‘eain, gui tent actuellement
| s0n congrés annuel & New

York a loud presque sens 1é-

serve |» froisiéme parti de

Hon Wallace, ce gui, dtuat

donné le sentiment anti. com

muniste gux Etels - Unis. le
ciscrédite dans les couches po
pulaives américaines,
Autrement dit, o décla& ay
tepréaontant da Agency «Fran
ce - Presse» une personnchid

proche de M, Wallace, les
communistes conéricains je
gent quill est plus important

Vaccraie le nombre de leurs
sdhéron's de 50.004 & 156 08
dang les peochaines annces,
que de faveriear Paccroisse.
mem dea eifectils du pe“d de
‘Wallace de 3 8 millions, gam
fagé possible par les prog-ea
slates eux - mémes,

On agit que Henry Wallace
décida de ne pas axclura leg
communistes de son parti, car
U fugeait que ceux ~ ci aont un
«ferment wifles & Véducation
politique des masses populai-
/7a8, et quill esnécait ferme
ment utiliser ce ferment & aon
prokt, De nembroux pastizang
de. Henry Wallace etuignent,
4 Vheure actuelie, que Yon.
clon Vice - Présiden: et Secra
‘iadre qu Commercs, & molns
dune action improvue de. ag
pork ne soll ou contralrg «ull
Haé pa: leg comununinioss,

Hest &@noter que da Motn-
broux cmécicaing ont sympa-
thisé avec le toisiéme parti,
jusqu’a ce quan tumendernont
dans fe programme: de palit.
que etrangdre de ce parti vk
sant & crite: indifférenynent
le politique étrangare ‘de tows
les p
alt 66 batte par les élémonis
de. tendence communiste, lov
au. congrés national de Phila
delphie. Ces Sléments ont ob
tena que le programme erif

et

ceane de sicive Ie fous dog

| Sermmmunistes améeicatns. selon -

POYS. ¥ comprig—-LHRSG




























par Conservation dare que dons d’ou'rea cas, i
| terat des milliers d'conées pour

ques: culture sur le. contour
terraseas, cultuxe . en baades.
famure, rotation de cultures. i

Ygoton, ec. consiituent des
protiques de, conservation de
aol. :

Lidés. de Congervation
“Sol niest pus neuve, les raines
de civilisations rémoignent d'
ne cartaine connaissance en la
matiere..

Aux Bate Unis, to «Soll Con
servation Serving fut crés en
avril 1995; le premier distuct
de conservation, organise .on
okt 1937. Lidée et le aysit-
me de développement pour ur
river & cette vase organisation
quiast le «Soil Conservation
Services.

Le Sel, considérant son mo-
de de formation, ¢ nombre ot
jes caractéristiques de ses com
posants, -Vintluence du cimat
elc,, exige pour su conserva:
Hon toute une série de don.
nées, une connaissance pres:





gache ce que Vor
yer?

Le premier travail d’un pian
méthodique de cofiservation est
fe «survey» ‘ou inventalre phy-









dispersion.
A Puer'o-Rico, |
pes de sol, décrits duns ve

types de sol sont
groupes et en ser
jeur localisation,
fagnes, sols des 7

he.

vironnarm tout en indiquant -u
eviture la plus adaptable.

Om secure, por exemple, que
pour les sols des séries Catall-
na, Cicliros, vete., la for
motion du sol est ra
beaucoup d'endrolis

jonso,



infec dey

ae

t

‘

:

|

taps de terrain.
y [vue cland use capabilitys, les
2 | fenaina sont divisés en 2 clas

: bannes terre:
vent étre culiivées sans crainie,

|

4
!
t

libre aux peries dues & Vero |



gion: caracieristique ©

te son importance, 51 1on cor Bi

PRADO DELO DD OOAPE EE



le meilleur lait

pour bébé est KLIM,

ht Hsie, la verbls do Borden &



Bale, Votre arge:

en g



4 4 one pout pas acheter a0 meilleur lait pour had que
2 Khia, Crest le fait de vache te plue fin en poudre et qui ae varie jarnais
j gulté, Ha €1é cxaminé maintes fais pour sa pureté & surete os
i, deveon lacilerment 3 digérer par Je prockdé de Kies.

‘bait le vland use cap eb

+ :
Paramount |
) Bomedi, 4 6 et S heures 13e
LE DRAGON NOIR :
(sous titres drangaia)
Se et 4e dpisodes
eo 2a. partic: .
Un film de Cow Boys.
| Bade Générale Gde 1,10

: 2 = 4 Réservée: Gde 2.20
Cet inventaire physique 1é0-



















fied, i est alors possible de Diraanche, & 3 heures 30:
commencer le programme de LE DRAGON NOR
congervetion? s‘exécutont “sur {sous titres trengais)
chaque ferme en porticulie:, ot
gur chaque parcelle.de cette
ferme. Tl n’en scurait étre ou-
pement, vu la diversité de sols,
de, climate, d'altitude, de pen-
tes et de cultures.

Carte adrienne La carte
aériene, ‘ou photographique
d‘une zone prise d’avion sett a |

ler.e% 20. épincdas.
En 2e portie: =
Un fim de Cow Boys.
(gous tires frangais)
Entrée Gale Gde: 0,60
Réservée: Gde 1,10.

A® et 8 heures 30:
LE DRAGON NOR



{sous tite j
Jovalizer la ferme ob Yon dési- Ie at ros Eanes)
ze effectuer les wevaux. Se on 2e partie: P
servant dea indications du pre CAT MAN OF PARIS

pridtaice, des points fixes: tela,
raisons, routes, etc., reproduits
por la photo, le esurvey+ fixe
sux Ja corte les limites de ia
ferme; ensuite, celles dea dille-

.. Un étre Grange qui assas
sine d¢nnombrables victimes,
jeite la terreur et mot kx police
sur les dents...

Entrée Gale Gdae: 1,16





seonen swmhtiitetececibentnneh

tes parcelles, coractéerisées Réservée Gde: 2,20
por le type de sol, le degre dé |, : ™ —
i “ a ae
existent’, Lundi, & 6 heures:
rosion, la pente et la culture Mme CURIE,

Auiant d'informations repré
seniées par des symboles qui
rendent le tout, clair et plus

iparignt fangais?
avec Greer Garson-et Walter
Pidgeon.

Pec a Entrée Gale Gde 0,60
bu Réservée: Gde 1,16



$25: type de sol
Bl: Pente comprise entre 6%

Ciné-Union

~~ 9% Samedi, a 4 heures:
t: Erosion superticielle Johny Weismuller et Mou
Li: Canne & sucre. reen O'Sullivan.
Partant de ces données, on dems

- TARZAN A NEW YORE
map» ou carte des «possi Entrée: 0,25 et 6,50 Gde
tés agrolagiques» de lo ierme,
basée sur les dilfleren’es clas-

Au point de

A § heures ef 8 hewres 13:
BATHING BEAUTY
uvec Esther Wiliams, &%
Skkelion, Xavier Cugat @
orchestre. Un wrol rege) ons
tigque et musical

Entrée: 0.25 ot 0,00 Gde

om

i Bos



ses bien delinies:
Classe i: Comprend dz tres
planes, qui pou



Dimanche, a 4h
Clark Gable et

dans:




selon les méthodes ordinaires
de culture. Dans ceraing cus.
nécessiient un drainage. Pret
. ns : : vf Ie
Yquemen’, Yérosion y est incon HONKY TONE t
ne production de grande .
classe qui fera vibrer en ¥ ;
du i
i



nue,

Classe I: Bonnes terres lége
rement inclinées; cultivables, les fibres les plus sensi
selon les pratiques simples de coeur.
conservation: cultures sur le Entrée Gale: 0,25 et 350
contour, etc. L'érosion est mo
déree.

Classe I: Terres assez bon
nes inclinées; cultivables selon

(woir guite en Jame page)

A 8 et 8 heures 15:

Clark Gable et Greer Gar-
son dans:

LAVENTURE

Le voici de retour. le
avec sa fougue, son sour
sympathique, sea coleres ie
bles... il ne s‘est- pos deper
1é@ de son cynisme et pour ici
re la conquéie du becu s@xe,
Qo nme conneit que la m
torte.
















|
Eawée: 0.25, 0,50,.1,00
& 8 peures 90:
LES AVENTURES DE
JACK MARIWELL

. @e Roumanie et Ia Princesse

née. Un bon film d'aveniures.

nunads ae







ON OFFSE A LOVER -

Pour xrésidence: Apparte-
ment, avec toutes comimmenti-
tés, y compria pengion. CHAM

Samedi, & 6 heures:

LES AVENTUBES DE
JACK MARIWELL
ler ot Be Spisodes
en te pare: ‘
LES MYSTERES DE. PARIS
ree Marcel Herrand et Ger
meine Kerjean

Rex |
|




privéa,.. service indépendant.
Chemin des. Dalles.
FOR RENTE
: _ Téléphone: $153. .
Un drome passiounant. i Most™confortable — appart
‘men, board inclided, two
bedroom, private service Ur
ble. Nice section. Chemia des
‘ Dalles.

Reasonable.

Téléphone: $153.


























































3a at 4e dpisodes
WULA FILLE DE LA
BROUSSE
eevee Dorothy Lamour.
Eerrdée: 0,50, 1, 150 Gde

Denanche, & 3 heures 30:
LES CONQUERANTS DE
VOUEST
tie ot l2e épisodes

ot
DEUX FINS TIREUAS
srvec Lou Costello et
Abbots.
Enirée: 0,25, 0,50, 1,00 Sde

Bud

ne. Lentrée & Jérusclem du
Bol Abdalich, Le Ro! Michel

Anne de Bourbon,

nm, Ze partie:

Un grand Him fongais:

LE MYSTEE DE ST VAL

avec Fernandel, Flere
noir, Germaine Kerjean.. Vivia
ne Gossel

Un Sim Policter et merveil
Une intl

Re-

CaliroRniA
WINES



leusement comique.

1e. mouvemenioe et bien me
“ger ak ae

Boul Soraetuaet

Ahh. Ga ROR

Entrée: i, 1,50, 2, 2.50 Gdes
‘ese
Landi, « 8 heures:
CAFE DU PORT
le, Christian Gérard et A’mos.



& 8 houres ot & 8 heures 30:
Les Actualités Frangaises et
Universal: Trdve en Patesti-

Depuis 1875, les Fameux VINS
de Californie; produit des ca-
ves de in

ITALIAN SWISS COLONY
on acquis une répuration mon-
dais.

Déguatezles, exigezles
vos Fournisseura.



Un grand drame d’amcuz.
Ende, 6.25, 0.50, 100 Gde






olferie



de

an iver
Agent pour Hail:
HOBERT J. FATTON
Port ow Prince

dans les jour-

Encrpe: volr
Eau





STANDARD FRUIT &
STEAMSHIP Co.

11 BRODWAY. NEW YORE

Bxpédies ou faites expedier wou marchondiees sur nos bo
wecux qui vous offrent un service réguiler et direct entra:
HEW YORK — HAITI .. NEW YORE
&

HAITI —~ CUBA —JAMAIQUE — HAITI

Lea betectux chdessous quiteront New York pour yeni di.
sectgment on Halt; ot, sont attendus comme salt

a
Et pouront, Greer Garson | Départ do . Brrivée &
s'est dressé devant i How York PortenrPrinc®
j tend résister G ses caprices. | COASTAL MESSENGER 2 Juiliet 8 juiller
Entrée Gale: 0,50 et 1,00 COASTAL VIKING 18 Juillet 2% juiller
TRISH SPLICE 30 juillet 5 Aour
COASTAL MESSENGER 13 Aott 19 Aoit
RTE ET OTE COASTAL VIKING 27 Rott % Septembre
UN DESODORISANT MISH BPLICE 10 Septembre 18 Septembre

A& DOUBLE ACTION

ie








APRID vous garde elfeace

ment contre je risque de dé-







le Mere:





ehh
rerammendent l¢ Klis pour béhés.
Elite: Cortsinement! Partont les méde-
cing savent ua Klim vdus apportent
le gout naturel et ta qualité nourissante
ahu bon lait de vache.
Commande: uW@ doite de Klim au
jourd hal.

LE PREMIER DE PREFERENCE
DANS LE M0195 ENTIER

tet ton tae. ci apr oaate,



~ a MANA oe



““plaie et “supprime wnmédiaie

ment Yodeur de transpiration. ,
sons danger, sizement, et vous!
protége por son ection an-j
feeptique. Produit non gram.

ii ne tache pas.

ARRID

Ya ahendorenns a pits wade.





epetceetne

COASTAL MESSENGER 24 Septembre YO Septembre

Apris avols débarqué le Ot destiné a Porcn-Prince, ces
bawecux se rendront& Sonticgo de Cuba et ‘Kingston,
Jamaiquie, puis retourneront en Haiti, pour prendre du fé!

pour New York.
Le position avantageuse de nos docks 4 New York élimine
tous ais eupplémentaires de tansport ot d’acconage.

STANDARD FRUIT & 9/8. CO. OF HAITY, Agent
Post ou Prince, Haitl Téléphone :3271

Yous trouvere; & acheter
des Costumes Palm Beach
tout ioite, Ginsi que dau

PIERRE
COLES

MARCHAND - TAILLEUR
Angle dew Rues du Centre

at Bonne Fou, Port av Pia

ce, Téléphone 2286

BRE 4 DEUX His, salle de bain«

SUNLIGHT

| Bextra savonneux, enléve toute







N’oubliez _ pas—
vos lav




aussi! pour
les moins!”

Assurez - vous que vos *Stements délicats at |
de valeur sont lovés avec du SUNLIGHT. Kal
powrez avoir la certitude quills ne sont exposée |
demmage. La mousse du savon SUNLIGHT, togt
yant douce blanchit merveil feusement.

SAVON

da saleié sans abimer

ASD



—

wet yeep a

Nous avons le plaisir de porter va la connaissance du py
blic en général et du Commerce en particulier ‘que noi
Maison représente- —
LA COMPAGNIE FRANCAISE DES GABLES TELEGRAPH.

QUES DE PARIS
contiue’ ad NEW YORK sous le noni de: oe oe cs
THE FRENCH TELEGRAPH CABLE COMPANY, 25 Broad $e,

. New York .

Cette Compagnie qui est une des plus anciennes compe:
gnies de Cables dispose de TROIS Cables sous, marin
DIRECTS entre New - York et la France ef assure lo trans
mission des cdblogrammes dans les meilleures conditions dy
SECURITE et de RAPIDITE.

En conaéquence, nous serians reconnaissants « (ous. ca
qui adreasent des Telégrammes en FRANCE, en GRANDE
BRETAGNE, en Europ: et en AFRIQUE d'apposer sur lee or
mules Ia mention «ViA FRENCH P. Q.>

Cette mention «VIA FRENCH P. O.> est ircomsmiaa GRA:
TUITEMENT par toutes les Compagnies de Cables e de Be
dio @:ablies sur la place, eo: lee 1élégrammes porient cate
Mention sont remis par LIGNE DIRECTE a la FRENCH TOS
GRAPH CABLE Cy. 4 New - York qui en assure Tochemine
ment vers Europe et VAfrique par ses propres ctihles.

Corame jes Comples ‘élégraphiques internationaux’ seat
étoblis sur la bese de Yor, la balance des Complies de ie
France se trouve améliorée lorscu'wa tdlégromme est“ ache
miné por la VOIE FRANCAISE :

Conirbuez donc au relovament économique de la Frou,
SANS QUIL VOUS EN COUTE, en apposant sur vos Ob
bles ou Radios le mention: -

«VIA FRENCH ©. Q.»

Davance nous vous én remercions. :



ETAGE PHARMACIE TELEMA QUE
Teléphone 2625

SERVICE DE PRET ET DE PASSAGER - | J
PROCHAINS DEPARTS Ae

Depart de: Astivée & Bowie!

Jocksonville Fort au Prince a

Bateau
3 A

M/V Georges Gamblin 15 full, 28 Juillet y
Hie

Un Navire 8 Aott 13 Aodt
POUR TOUS RENSEIGNEMENTS. SONNEZ AU 2625

‘mi





















. Quelle que soit la DESTNA
TION of le lieu de provencae
ce de vos colig, la PAA ies
transportera RAPIDEMENT a

& BON MARCHE.
Pan Aucercin Worto A
Le Service des Chopers Volaats J




Rue-Dantés Destouches
Tel: 45) ~ 2eae












AVI8 DE DIVORCE
| | On foit savor. & tous coux
qui i) appartlendra qu'en ver
_ bi d'ua jugement: contradicteh
“yement rendu par le tribunal ct
vil de Pelit-GoGve le 21 Juin
11944, admettant je divorce du
sieur Lou's J. MOZART contre
son épouse née Clerma BEAU-
VAIS ‘et rerivoyont les ‘parties
devant ’Oilicier de YEtat civil
de -Léoqane pour la diseolution
du mariage existant entre el
Jea-—le slour Louis J. MOZART,
en vertu.de ce jugement, s'est
présenté devant ‘le. dit Offcier
a'Etat Civils le 2 Aofit 1948 le-
quel eb présence des. iémoina:
Wellington Mady Plerre et
Frengois Volel, a prononcé la
dissolution du dit mariage.
A LOUER
Maison & Lower a Pacot.

Dont. acte.
Pour tous renseignements, té













te meilleur désinfoctont et ow meilleur marché,

4 Sane causticlté aucune, pour usage axierne of sera)
| interne: .

EP jawage des blsssures, des abode, das brilures, deseo

vémas, lo qargarlame de la gonge, le tngage de la bow-
che, le massage des gencives;

Lusago du SALUGEN ext recomau done les inleo-
Bons dés voies géuitcles 4! méme gous forme ds lave i
ment, dilué comme désinfe clunt,

JOSEPH NADAL & CO,

DISTRIAUTEURS EXCLUSIFS



Pour copie:
Louis |. MOZART
1. B. CANTAVE, Avocet,

‘ae anennrsamen “cea



Léogéne le 3 Aodt 1948
Véphonez au No: 5613.



OFFRE DEMPLO!

gals Anglais.
Téléphone, au: 2025
on
Ecrivez Boite Postale A-101,






















- La Maison WILLIAM NARP a le ploisir dinformer sc





len éle quelle vient de recevoir, par les demiers vapeurs:









a8 PNEUS GOODRICH pour voitures WHITE SIDE WALL
gua *
soni {Coté Bln):
ake
ee
650 x 16 8 ply
, 850 x 15 6 ply
708 x 18 8 ply

PNEUS POUR CAMIONS:
780 x 20 10 ply SPEEDLINER & ALL PURPOSE

825 x 20 10 & 12 ply SPEEDLIN 32 & UNIVERSAL 8



900 x 20.10 & 12 ply UNIVERS 1



1000 x 20 12 & 14 ply SPEEDLISER & UNIVERSAL
TUBES toutes dimensions

BATTERIPS--15,-19-et-19 Plaques” - ene











Venez nous-woir au plus tat car je let senlave rapidement.

WILLIAM NARRE

Rue du Quel, Tel 2197 -



A une Sténo - Dactylo--Fran i

ae
ae *
= La KLM accepte vos envois pour livraison rapide dans
ae les Caraibes et vers toutes les destinations du monde.
. Prix réduits pour articles périssables, journeaus et prigtaires, pour vos baveux de conelage,

oe revues et envols de plus de 45 kilos.
7 re, Avenue John Brown. Laine.
ke ?
RA / AS a a Peek ube cout, Travail soigné.
ae (- iL Nal vom

i @ '@ :
ate © ' i
Be ort. 20 >< 20
* . . ert, 25 «25

| Pour plus d'infarmations vayen er 10% 20
Ce : . £ & G. MARTUN, Tel. 2342, $633, 5539 plinthes 10 2
& ~ 7 . comreux unis e o& dess ag
a oe Ad No. 43f: Preighy (French)
ute, . Haiti ~ % Electras { sa’qnements.
&



154. Bue du. Magasin. de. Etat
Télaphons 2103.
antl NOREEN ME S.,

AVES

La Direction. du. Servi
te des. promeneurs .. tou.
risques, césurée par André
L. Edouard avize Je. public. on |
général qu'elle organise uno |
gréable voyage gui assuré-
men! fera les délices deg ama
rare:

aie.

Le @ Aoit 4 5 hres du matin |

& ln Foret des Pins,

Las caries sont on venta, &
Yhorlogerie Clavier Tue Dan
toa Destauches No 148, ou bien
wWidphones au No 3346 (pice
ie Sole'l Leyant — Portail St
joseph)

Prix de le Tournée devx dol
bars.

sone



eerie,

am

ATTENTION! ATTENTION

Automobilisies, pour vou bat
tories ot clacksong, conliez-les
& DEMETRIUS PRICE, dit DE
ME, qui vous les remetra =
neut

sy sarees mi

En vente:
des pederies nenves de lo
morgue 2Zathemede Truck.

dea bolteries Zéme main, des
capes terminalps, ett, etc.



Fabrique de Mosaiques
Emile Gardere

Mossieurs lea Architectes, lngénlews, Uonsructeurs, Pro-

mdresgez yous

& la Fabrique de Mosciques Emile GARDERE, Impasse Fau-

La Fabrique vient de recevo’r un houvecu matériel hui
permetiant de livrer n'impore quelle commande, dons un

soldé, mutériaux de laze

Yous y tronverez les cnreaux de dimensions sulvanies:

de toutes lee couleurs.

yisitez nos cieliers ou ‘éiépbones au No. 5120 pour tous ren





Mc RIGAUD PELLETIER

MeoR, Pelletier s'empresse
de remercier tous les médecina
e ‘niimiéres de THOpital Gs-
néral:qui lui-ont prodigue de

‘Adsure sdins et de leur dévoue-
vue .de'. son’ plus. servatons Cantus de ‘contour,

mont on
prompt réteblissoment; “11 ta-
mercla cussl tous los amis qui
ont daigné Thonorer do leur ai
minble of réconfortania visiis
tent & YHopital que chez lui. a
prés la tentative d'ussassinct
| exe:dée sur sa personne par le
colffeur ©, Dominique,





' firmer on retour sa tranche te-
connaissance.



REMERCIEMENTS ©

Mme Ernest Lemke, Dr W.
Lemke, M. et Mme Hans Hac
kenburch, M. et Mme fred
Madsen, MM, Georges et Wir
iheim Exnst Lemke remercient
tous lea parents et amis pour
las marques de sympu hie
quis leur ont témoiqnéss a
Yoccasion de la mort de leur



ragretté mari, frére, pare et
; beau pare:
ERNST LEMKE,

aurvenue’ ie 19 ju‘llet 1948 et
| les prien’ de crore & leur pro
| tonde grathude.
Port au Prince, le 30 Juillet
1948.



~ AVIS

LA GENERAL IMPORT £X~

PORT ENTERPRISE CO. 8. A
(GIMEXCO} avise ‘le public
que ses camions sont exclusi
vement offeciés au Transpor!
de Matériatix pour ges divers
Chantiers,
ce quien Provinces, e} quien
conséquence, elle déclins tou
te vesponsab'iité quant aux ac
cidents qui peuvent
cax personnes cules que Ses
oraployés, que le FEUR> prendroit en cours de
routs.

Léon A. BORDES
Présidem.





|
|



z







Rapport sur moo

Voyage...

Gute ge jo Page B

ip eeitnn sic 9 mg lO

les pratiques imensives. do con

“terrasses, cultures en bandes.
L'érosion cat sévére.

eres, ttés bonnes pour les pote.

Classe TV: Terrea mddio-

' pages; culllvables occasionnal-

Tl lut tlent & coeur de leur af |

tent & Port au Prin

cativer |

lemen,
pretiques Intensives de conser-
vation.

Classe V2 Taxes propres cix
paturages ef aux foréis,

Classe Vir Terres propres
aux peturages of aux loréis, a-
vec des mesures de pro‘ection.

Classe Vili Terres propras
aux paturages ef aux fords, a-
vee des pratiquez inbens’ vex
de conversation, pour combat
‘ve Véronion.

Classe Villy Comprend des
lerres qui n‘ont cucune valyur
agricole. Elles sont ordincire-
ment &@ pente rapide, ducer,
pierreuses, fortemen! érodées.

Seules, jes classes 1, iL UL
son’ propres aux cultures.

Paortant de la «carlo des pcs-
aibil’tés. agrologiques», il ost
dlors facile d’stablir—d’accord
avec Vagriculteur — le «plans

de ia ferme; ces’ & dire les cul ;

tures @ stablir sur chaque par-
celle, ainsi.que les-praiques
quelle réclame.

ici, commence le program

me de Conservation de So). |

proprement <’t.

Les principales pratique: de |

conservation sont:

‘our
2.— Canoux de contour
3 “Tenasses ~ thale vive)
4— Canaux de déversion
5,-~ Culture en bandes
6&— Notetion de cultures
7.— Gulture de couverure
8 = Fumure

9— Inigation

10,— Drainage

mais nécessitent des ,

oer



l— Labourage aur le con |

1L— Prove ion des cancux

de décharge |

12, Protection des rav nes

18. Pedurages

14.— Reboisement.
Labowage ef canaux

i aur le contour

Les butles suivent les cour
bes de niveau. du terrain: pra

; lignes en ce cena; elles retien
_ nent Yeau plus longtemps aur
: Jeg pens.

A des distances variant a
vee Ja ponte du terrain, lu ne
tuce du sal at la culture G pra
tiquer, se construisen’ les ca-
naux de contour, sorties do ca
naux de décharge d'un ayate-
mo de drainage, systoma de
drainage Gans lequel, le grand

collectour sera. lo plik souvent,
un drainage naturel; en roccur
venes, un reavin,
Terrasses (hale vive}

Le réle des “arrasses est de
recueillr fecu qui court dea
parties supérieures vers les pet
ties inférieures et de la porter
& un canal de drainage; dans
i les rag’ons séches, da la rete
' nir jusqu’a ce qu'elle percole.

Les terrasses sont divisées
en deux groupes. Au point de
vue-de-leur fonc-ion, en terras~
see de drainage et en terras-
ses dabsorption.

Au point de vue de leur crins
j fraction, en lerrasses de ca-
noux el en l@rrasses en esca-



} Her.

| Les terrasses de canaux sont,

' en douiras termes, des conaux

' de conionâ„¢, un peu plus pro-

: fonds et co a de ielle sor

' te que igure, soit

‘ ass élevés pour que le canal

; soli de capacité suilisante,

i (A suivre).

| Marc JEAN-MICHEL.

| Agr 5.N. A.
Servics des Eaux et Foréis





la pur ie ¢

LEG OLE ERLE TINA FE LEA SATIATISS AIEEE,

LA POINTE EXACTE A VOTRE
FACON D’ECRIRI:



pointes.










sortes de

“

mérolées dESTERBROOK,

Quand vous icites votre choix des 33 plumes nu

vous obtenez une phim

qui est vaire, une écriture douce, une plume plue

confortuhie avec la pointe répondomt & votre facon

Wécr'ra et pour lo trevall cue vous foltes.

Camden, New + Jersey

LA PREMIERE. PLUME PABRIQUEE BOK
BIATS « UNIS

















ATHENES — 0 a 46 rappor

46 que les querilice ont we 17
au moins, on mi

nont ia ligne ferreviaire dans
une colling au sud set du
mont Olympe, prés de Tempo.

oo OTTAWA -— Dee sources ca
jorisées ont annonces que Is
parti lubéral gonadien cholsi-
ra, aujourd bul un. nouveqa
jeader pour succéder & Mac:
kenge King < comme premier
yinistre;du Canada. Hier soir,
au cours de la conven‘ion na
Honale deca porti, Macken:

tie of annoncé sa démiasion.
BELGRADE — Au cours de
lo session d‘aujourd’hul du
conseil de contrdle du Danu-
be, Vombassadeur des Etats-
Unis, Cannon, a ouvertoment.
déclaré que si YAutriche nest
pas mworisée & prendre part
aux travaux de cetle conféren
ce, le trafic sur lo riviére du
Danube resiera divisé en ceux
parties. Par ailleurs, Ua aié
annoncé que ia France a vole
contre Je plan sevidique pour
le cohirdle exclus‘l de Danube
par les sept étais de fest da
Danube (tcts qui sont doni-

nés par les communis‘es).

ROME, —~ Offciellement, J
a &6 annoncé que le comlte
directeur de
générale “du
dexclaure les
erales chr
refusé de su.
de cete organisa
le #8
dée di)




























































ow































gréves & o4
ordonnées por

JAPON — A
fétes de la paix qui ont ee te
nues dans cette ¥ j
se devastee
sembe ctor

a



ciel ole
cnx j
sé ce dé
Cee cere
& Vheure @
avait éte
ans. Des
pour le me
travers le
tenet

|

i



i
i



pon, & ORSISie
jeunes gage
filles et dax
déclare quill
habitenis de I
leurs sen
la paix.
ment: «Je dois
que vous avez couse vous mé
mes ce désastre.. Ce sont les
régulicis guerre d’agres-
sion... cette punuion de Hiroshi
ma est une comséquence des
doctrines de guerra du Japon
at si vous adhérez & Yavenir 4
des doctrines de pdix, le mon
de sera débarasze de telles
tragédies.

ATHENES. -~ Hc die rap
porté olficiellcment que ie quar
tier général du leader des
forces de querillas Markos Vo
fades « dté bomsléré 4 Nikolic
ta en Albannie ainsi que le sic-
ge de son gouvernement pro
visoire. Par ailleurs dautre’
sources autorisées ont indiqus
que dens sis semdines a2
eoing tquies les forces de gue
villas seront complétement liqn:
dées, dans les moniagnes.

reppeler







DECSET .
DU CORPS DEGISLATIF

Art. lex. ~~ La présente Ses-
sion Ordincire de Ia 344me Lé-
gisluture, ouverte le 9 Avril

” 3948 et prolonc“e par Décrat
du Pouvor Lécilaté a Ar
cout 1948, est c nouveau pron
Jongée jus’ 6
1048.



o4P.B,




4
:

i meée d'Haiti.

DONDRES, € Aoat (AFP) —
_ Classement de la Fincie
Olympique da 400 metres plat:
1. Wint Uameique) 46 2/10
Record Olympique. Egele)
“2. Mac Kenley Gamaique)
ag a/1e
9. Whitlield (USA) 48 9/10
4: Bolen (USA) 47 2/10
5. Cxmotte (Australie) - 47
9/10
9; Gada (USA).50-2710.
Dane lo finale du’ 100 metres
dos, faminin, voici le résultat:
1, Keren Harup, Danemark,
1 min. 14 goc. 4/10;








2 Zimermons, USA, 1
min. 18 aec;:
Ces doux.ont bata le re-

cord olympique.
3. Davies, Australie, 1 min.
16 sec, 6/10;



SUCCES DUN COMPATRIOTE
EN FRANCE

Nous avons appria avec un
yéal pluisir qu'a ses examens,
notre jeune ami Claude J. La-
fontant a obtenu de trés bril-
lantes notes et plusieurs men-
tions spéciales.
Crest & Montpellier, & la Facul
16 de médecine la plus connue
de Franca, que notre camara
de poursuit avec tant de suc.
cés ses études médicales.

Nous en sommes heurveux
pour hu, cor il fait honneur au
nom haitien.



LE CORPS DE LING.
PIERRE AUBRY
La famille Aubry nous prie
noncer que le cadavre de



d’e
YIngéniewr Pierre Aubry, decé
dé ces jours derniers « New -
York rentreza, demein diman
he, par le bateau Irish Splice
de ia Stonderd Fruit.

Le corps sera exposé a Yan
cienne Cathédrole et les funé-
es seron} chantees Vapres
midi du méme jour.

Nous renouvelons nos sincé-
ree condoldunces 4 ia famille








Aubry.



AU QUARTIER GENERAL
DE VARMEE DHAITI

Hier, & 7h. p.m. Je BIPP

. | a offert une ejance de cinéma
. | au Quartier Général de VAr

Y assisiaient le
Chef d'Etat- Major de l' Armée
d Haiti le Gal Lavaud, le Sous
Chet d'Etat - Major, le Colonel
Romain, je Chef du Service de
Santé, le Colonel Alexandre, ie
Commendant du Département

. | Militaire du Palais National, le

Colonel Magloire, les officiers

supérieurs de ‘Armée et les of

ficiers cantotnés @ la Caplia-
le,
S.1.P, P.



A LA FACULTE DE DROIT
Ce matin, a eu lew & la Fa
culté de Droit la cérémonie spé
cialo de, remise des diplémes
aux nouveaux Licenciés en
Droit.

Le Président de la Républi-
que réhaussait de sa presence
cette cérémonie au cours .de
laquelle deux beaux discours
furent prononcés par le Doyen
Titus et le Chef de Division &
PrEducetion Nationale, M. 31,
Victor Jn - Baptiste.



DECES DU jOUR
Joseph Telon, 50 ans,

Or
Vve Jecrt
&u

céus Jean, 22 ans,
Charlot, née Laure Fédé,

ORE,















|La Misare...

vice = présidente, une trésorle
zenon réiribuées: assistées du
ne eecrétaize, d'une compiable
at-d'une introductrice ammnée.
Les ‘assistantes sdciales au-
relent pour insigne tun bras-
sard. qui les: habiliterait 4. re-
quérit Ia force publique quand
cela serait nécessaize: “Lapo-
lice appelée par le. téléphone
de ces dames devra répondre
& toute réquisition dang le plus’
braf délai possible.

La préveyance sociale est
un champ. trés vasie d‘opéra-
tion et Vassisicince sociale pent
rempliy avec avantage le carry
ot pourrcient s‘exercer Véner-
gia, le pouvelr dorganisetica
et le dévonemeni en pulesonce
de nos femmes qui, ces jours
ci, réclament leara droits.

Pour un programme cumal
vasie, on se demande quels
soni lea volea at movyens oadé-
quais, Ui y qurait d’abord la
taxe d’assistance sociale qui
ast d'une valeur imposanie: la
premidre aunée de sa mise an
opplication a permis 4 [Etat
de construire: un asile au Cap,
un aux Gonaives, un aux Ca-
yes, un & Jacmel, un & Petit -
Godye, un @ St. Mare at cette
école de Martissant transior-

nes filles. Depuis lors le si-
lence a tout recouverl, cette
toxe sert & des fins démageg!-
ques.

Cette taxe ételt dew. & Ia
premiére année de sa création
19%... et en 1947 elle a donnd_.

Tl y aurait ensuite ia loterle
de YEtat Haitien.

ily avrait enfin un jour
chaque mols qui ser
té jour de charié dans toutes
les villes du pays: ce jour - 1a
jes bureaux de x:
clule chomera
assistenties so
clamer de ceux
moyens de veni
ceux qui nen o:

Les asiles ser
d'une raaniére



ds

it déeré-

i
|












Tes

moderne toa-

jours sous la direction e1 super |

vision des femmes en offrant
& tous ses pensi
mae raison de vhs
selon ses possibi
riture et de scines distrect
i Les malades adress
piteux, les chomer
acheminés au bur



cement et sous tou
mes, la détresse 1
jralt dépisiée, sot
cue.
Rossini PIER?



EXAMENS A Ll}
D'ETHNOLOGIZ

Ea lére Année, les 2

BE. Pérou, L, Honerat et |.
ché, ayant obtenu Ia. m
de passage, sont cer
Année.
En Zeme Année, les
dients Daniel Me ~ Arty
gea Appolon, Lam: re
norat et Gérard Jacques
droit & leur diplome.





5
i
i
i
|

Ore



PVRRAUITR LOO LEER LEE LENCE

i DIMANCHE AU REX
‘1 & @ hres et & & hres 30
LE MYSTERE DE ST. VAL
interprété por Fernandel,
| Pierre Renoir, Alexandre Ri-
gnoult, Viviane Masse! et Ger-
muine Kerjean...
Lincroyable Fernandel do
vient détective...
Un film policier, ou la mort
& chaque instant yous guefie.
| Figurez vous le comique Fer
| nonce! détective cmiteur..
mais ses talents sont douteux..
mois. plus, Vintrigue. vous re
flent mieux Fernandel vous dé-
ride... Et finalement.. ib sur-
prond le crisdnel, mais com-
ment le prouver? Vous re-
viendrez épatés de ce grand
détective et de la brurmure in-
croyable de ce film épatant,
AE MYSTERE DE ST. VAL...
wn dln francais, un film poll-
Pernandel roi du rire méne le
_ fim avec puissance...
j Entrée: 1, 1.80, 2. 2.80

cer, Un film qui vous déri-
dera, Fernands] deans un de

ses réles les plus comique’s....











mée en cole normale de jew |

. | fens de

| Ombres |
et Reflets |

Un. arioulet «Aja Ite pa
tondle des Chardonnidres>,
pera dans vote édition Whier












gérations axcdasives. Le siqua-
taire, dons un but inavouable,
s'est servi de vos -colonnes
pour romper la bonne foi des
hornétes gens.

Ongina're de Tibaron, je
mais rendu, ce 26 juillet, a
lx ite de Ste Anne, patronne
de Chordonniéres. J'avaia é
té, aprés la meage, Thdte des
époux Lunamm André, qui se
dépensa‘ent en amabilité pour
leurs invites venus des Cé-
teaux, de Tiburon et dea Ire.

Vers 1] heures ¢. m., vini &
poser le Daputé Ferdinand
Dufanal &. la iéte d'une mos-
#e hommes qui Yacclamait,
quand ly siqnataire de Particu
let M. Yvée D, Jeannot, Pinvec
tive: G Ja grands surprise des
hates des André, le Depu'é
Tndonal ne s'enquil méme pas
#! continua sa route.

Comme le dit M. Y. D. Jean-
mot, M. Dnfanal n'a jamoeda
damandé de consolation a
ges poings, ma‘s plutet quel
gues fonciques, qui se 1ud-
j rent sur Yves D. Jeannot et
dans la mélee votre servitour
fot aussi victime.

Yoici les faits, tel quis
sont, dénaturés, je ne sais pour
quelles raisons par M. Yves
D. Jeannot.

Eberle GRANDOIT.




PROGRAMME
DE CONSTRUCTIONS

Conformement aux instruc-
viens de SE le President de
Ja Bs fique, V Administration
Gin. des Contributions
pourgult Yexecution, dans les
Giilerenies villes de province,
| de son programmes de construe
bitimenis adéc
| Pour le logement de ses bu-

| tecux locouz
| Trois viles du Depari>men}
| du Nord an ont bénélicié cette












3

besmée: Mulot, Quartier - Morin
te

Limonade. Cas construc

ons, qui comportent quatre

Sces et une galerie, sont réa

ees par Jingénieur Lascaze























par le service des Contri-
Le pavillon de Muot
co acheveé, ceux des deux
Ss wiles seront terminés a-
t le 30 Septembre.

pluns sont & l'étude pour
ia consizuction de Volfice des
ibutions de Mirebalais,
élabore actuellement,
le prochain exercice, te
cooramme de constructions,
ecomaprendra l'édification


















pour Vimportant bureaa
Contributions de Hinche,
S.L PF.

OP PLDALLODIODL LEAD P LDL IDOE

AU PARLEMENT

Vorateur était arrivé au mo-
ment le plus pathétique de son
cours lorsque des rires d'a-
| bord stoufiés éclatérent dans
! Poouditotre,
i Le Président de ! Assemblée,
{ homme d’un grand prestige agi
iit nerveusement sa sonnette
| pour imposer le silence. Mais
ce fut en vain. ,

sLindividu quia troublé la
séonce eat invité G se xellrer

de ja aaile, ordonna le Prési-
dent. Une fois, deux fois.
Garde expulsez immediate

ment l’outeur de ce désordre.
~~ Mais, c'est «GRIMACES:.

chjecta le garde d'une voix

syrapathique. .

— Alors, qu’on expulse «Gri



le et un palit livre & couvertu-
re orange fut agité au bout

d'un bras. ‘C'éteit le novveen
recuell de Contes de Gaston
Théard. -

«GRIMACES» est en vente
dans toutes les lbralries, &
ttson de UN DOLLAR seule-
ment Yexemplaire.

ccrermmeercr rece a NRT

APRES LES APECTACLES
Le WENOEST VOUS EST AU



sous la signature de M. Yves
D. Jeannot, contient dea exa-



selon le plan-iype é |

x batiment modeme * éte- |



Por Magloire Saint Aude

Chére amie, : :

Véie me reprochez de ne
pas publier plus souven! des
chroniques. Les personnes
qui écrivent beaucoup lisent
moins. ‘£t nous dif Montai-
gne, «les livres sont la meil-
jevra munition que Jcie trou
vé en cot humain voyager.

Vous.me demandez, en ou
tre, mon opinion sur le livre
de Pierre Carrié: «Crépuscule>.
C’est moing un roman qu'une
longue nouyelle dont Je dé
nouement, @ mon sens, est par
trop remantlique.

La chef - d’couvre du roman
haitien? Gouverneurs de la
rosdes,

On peut reprocher @ j. B.
Cinéas, dens »l/Héritage Sa-
cré>, son style negligent, mono
tone.

Prédéric Marcelin est
fours correct.

La prose de Léon Laleau,
dens «Le choc», verse, parfois,
dans la préciosiié. On y Bt
de tire - bouchon du doutes:
«index ongles d’aurore»; un cr! d’horreur gue hoquette
mon Gmes...

Fernand Hibbert est un con-
teur excellent, ironiste calme.

Coz] Brouard? ancien bohé-
me, réfugia, comme Le Cardon
nel, dans le mysticisme.
«Mimolo», d' Antoine Innocent?
un conie cimable.

Liengouement pour les let
tres et les aris, constate, ces
jours - ci, dans plusieurs sec-
fears, atteste nos possibilités
duns ce domaine.

La récente visite du Presi
dent de le Hépublique au Cen
tre d'Art indique que le pou
volr nest pas indifferent oux
manilestations de l'esprit

Je n'ai pas dopinion sur lé

tou-



lection de Miss Haiti. Les
candidates elaient foutes &
blouissantes.

Et puis, c‘est connu, «des

golts et des couleurs on ne
diseute pass...
Bien cordialement & yous.
” Mg. - St - AUDE

5 onde Mimwanceanementnn

! SOUS LA TONNELLE

| La Direction de SOUS LA
| TONNELLE annonce que SA-
“MEDI SOIR sera inauquré
SON RESTAURANT, qui est
ouvert tous les jours (Menu



special sur commands, Phone |

513d.

i; Le Jazz est complété par je |

fameux pianisie DUJOUR. q
, fera ses débute & SOUS
| TONNELLE, Sconed!. a
i foule SOUS LA TONNELLE!
Enrée: § 0,50 crs.







POUR BIEN MANGER
AU FRAIS
VENEZ A
IBO LELE
Pétion Ville, Téléphone, 7301

Menu, Samedi 7 Aoit

DINER,

_Potage aux Lentilles,

i Escalopes de veau.
Pommes dorées, Petits Po s.
} Balade de Laitues.

Créme Maison.

Dimanche 8 Aoit
DEJEUNER.

Hors d'oeuvres varids.

Bifiek minute Maxims.

Pommes pailles, Epinards
la Créme,

Salade.

Cake Maison.

DINER.

Soupe 4 I'cignon.

Giga: d’agneau a Ja From
cutee,

Pommes ou four.

-Haricots~Vertgoo"

Sciade Russe. Asperges.

Tarte Maison, Sauce Mous?-
Une.

IMPORTANT. Les jours de
semaine, repos & la Carte.
Priére de téléphoner. & Vovan-
ee 7301. Tous les jours, cock-
toile etthéa,



|






LA :

Les coursier# de ta «BELLE

RCE: et du ; -
BON vont até localisés “six
no's Kilomatrcs de Jonguanr.
Au coura deg travaux de dé-
potgement, on
vestiges du. can
Jo «BELLE - SOURCE»

*.

damendé? de
at daw

yéalisés pendant la périods co
Ioniale. Ca cana) est encore
visible sur ane longueur de
600 métres, mais o ‘dispara
audelt, par suite des crues
répétées de la iviére de YAeul
at des ravinements causer par
jes eaux pluviaies. Auss‘, le
nouveau canal en consricHon
seratdl établi dans une ineil
leurs position et proiége par
des ouvrages en magonnaric.
Particularité intérezsante, c’es!
que la «BELLE SOURCE» np
fart jamais. Son débit nes: jo
mais infédeur & 950 lives - 2
conde. La captation on a 616
yendue ndcessaire, parce quo
le cébit minimum de ja Hivie
ye da VAcul tombe pares ut
900 Uires - seconde, an cours
de cycles variant de 7 a il
ans, Les débi's combinés d=
la «BELLE - SOURCE. et do la
Riviere de V'Acul permetirent

ectereteemsnttireeenetininteiticnnttn ct

@assurér au moins Varroscgs ©

de 800 hectares de ia Plains
de Chanial pendant les pério-
des d'exirame sécheressa ob
fon enregistre ces variqiens
eycliques.

S.LBP.

PAVILLONT VERT SERA...
EN BEAUTE

C’sgt demain soir, 7? Aoi,
cu’emra Hen, au PAVILLON
VERT, & Carrefour. lo grande

fée nocturne dont nous avons
déja parle. ,

C'est le “JAZZ SCOTT>+, dont
on connait la grande renom-
mée, qui conduirc ie bal.

Tous, au PAVILLON VERT,
ou une solree de gaid vous at
tend.

yr

AD gO HGTES

ae

5oG





2 Beho Sas TON

ge

ReOF OCs

656,80

9 0% 0 O24.

rerouv lea.

jreg ouvrages de. capiation.

:






























athnulor de plus ip
tone enite leg: Pie
Génio Latino A
ceux daw Blaia= U,

river G un dchenge |
seurs et d'assurer
plus compléte in
divermesn. - publicatipgs
ques de. chaque
domaine.

port, un jeu de may
Salle & manger, Ch
coucher,

Maison meublée
prés Place,
Téléphone: £266,

ater se



AVIS
Repassage et Linsage

Cheveux.
| S'adresser & Julia
Rue Pétion, No, 12,



Full Text