Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text


Le Plan du Parta



‘Négation Ce
de PEffort

Th se développ?. dans . la
menialité haltienne, wa aspect
curieusement renvessant: cst
calui qui consiste & nier lel
fort, & le méconnaitre. ou & Vie
gnorer parce que le slége de
certeins groupes est iat
quand i sragit du bien & faire
cuX micsse8 Ws rejettent les
masses ef n’ont cucu scrugur
je & annoncer quill y a entre
eux ot alles la distance qui aé
pare la qualité de la qqaaniie.
Ug interproteront péjorative-
mont los moindres ponades. los
moindras actes at ils proclame
pont du heut.de leur ineullisan
ea ow de leyr Insullisance: lout
ga est voud & le taillita: foul
ge est condamné & la baneue
route, Ds sont et resten} des
pécheurs do ucepticisme et
quand la eité n'accorde gucu-
ne attention & leurs cris dor
irae ou n'y préte que Patten-
tion nécesnaire & la distraction
dun moment, ile vont en quer
re contre Yunivers entier, car
quend leur point de vue est
feux, ls monde dolt disparal-
tre, -

is eont nombreux ces tania
rona de notre monde helen.
yvéasiables fantoches qui gesti-
culent pour mieux débiter leur
pitrerie ou leure calembredal-
nos. Us étaient nés pour le cir
que- et ils ont ré&ié leur voca-

ion. Ils égeryent, comme les :

marionneties des spectacles
do Hédvre, pula Tinstent d’a-
. prée, Us inasont, car la ra'son
at la logique ne vivent pas de
Yabsurde ou dane l'absurde.
“Nous préférons aux décom-
positeurs qui distillent
ment dissolvont homurs ac
ton qul porte en sol ume con
fiance indélectible ot essale de
faire quelque chose, La tentad
ve, c'est Tacceptation de la-)
réelté et c‘est en méme temgs |
Yatfirrantion de la volome de.
ghangoment. Nons fentons por
ce que nous croyons que ‘
fort contenu. méme quand
naboutit pag ,intégralement,
donne & Yhomme la satisiac-
tion Wavoilr poss un acte. 1
’ faut toujours tenter, disait le
Président Roosevelt. Et lui qui
a mis sur pied le New Deal,
cest & dire la politique écono
mique capitaliste la plus har
die, reconnalt que Vaction est
toujours-gppérieure & linac-
fion. Propos d’idéaliste, diront
emelqves uns de mes concito-
yens qui pensent que le pays
est perdu parce que leurs con-

le fer -

Ties les. possibilités.

|

LE 7 JANVIER



On annonce, avec forte dé-
tails, de prochaines manifesta-
tions a loceasion de I’ Anntver-
saire de la Révolution de Jan-
vier 1946,

C’est un Passé, mais un Pas-
s¢ trop récen! pour que nous
nous rangions & Topinion de
ceux qui pensent que le sujet
devrait étre consideré comme |
épuisé, parce que trop pénible
est fe rappel des fautes qui
ent suivi les sacrifices consen-
Us pour garantir les lende-
mains de celle dale faste: 7
Janvier 46!

Nul ne pent ier quill y a eu
deg erretirs regréttables, de-
puis Jors: nul ne peul nier
que par une antici pa
tion, quinvest pas sans s16-
dite, 2 a@ été réclameé du pre-
sent, comme consequence des
Conguétes de la Révolution, ou
tre la nouvelle (DOLEs: la Li-

berlé democratique, des rbali-
sations qui ne -gaurcient, du
jour au Jandemgin, étre inté-
grees dans Jes. possibilités;
gquon pourrait, en tin de comp-
te, concevoir, s'il fallait y adhé-
ter, considérer le prolonge-
ment des agilations stériles,
des licences incontrélées, com-
me des nécessités nationales.

C'est ainsi qu'il q été démon

tré, en ces derniers temps, que, |

dens cerlain secteur, s‘est four-
voyé lesprit public, ou plus pré
cisément celui d’une Jeunesse
ardente, dynamique, intelligen |
te, emportée par le. succés d'un
iriomphe auquel ont. travaillé
toutes les classes du Pays.
Elie n'a pas vu, cette jeunesse
‘courageuse enthousiaste dans
| son oplimisme, dans son inca
i pacité de comprendre, parce
gue inexpérimentée, que fons,
nous sommes, coupables d'a-
_ vor devié de la conduile & ob-
i server pour nous coriformer
| ux impératits de la Révolu-
; tion: « renoncer onx ioutes
| hier, fodre abnégation de nos
intéréts égoistes, nous unir,pour

| concevoir TOUS. ENSEMBLE Va
a

venir de la Patrie, suivant une
courbe toujours ascendante.
Voila ce & quoi devrait faire

froneconso needs eres seonmeceesoos res: Pa Rhae:

} place un régime renversé, pour

| avolr été d'une rigidité daépas-
sant foul ce gui avait été deja
vu comme Dictature sévissant
sur notre malheureux pays, et
qui a fait le 7 janvier 1946, dow
la Révolution, avec ses beau
tés, ses. laideurs. ses faibles
ses et ses gloires.

Ftant donné que le Gouvér
nement actuel qui est issu de
ce Mouvement révolutionnaire,
en veria méme des inilexibles
principes de la transposition, a
recueilli une succession eltro-
yablement chargée d’ennuis,
de dilfionliés de toutes sorles,
et gui pis est, acerus par Vin
compréhension de veux, qui se
terquent d’étra seg couvriers
de Ja premiire heures, selon u-
ne exprossion quasi Impoliti-
que qvabsurde, sone se dire
que tout cele‘ he représente pas

i
j

nement!

2 3 @

Ho appartient donc & Celui
que Je Destin soul a désigné
pour étre & ie téte de la Na-
tion, de chercher avec les -yeux
de Tesprit, ce que d'autres n'en-
visagent gue sous langle de
leurs intéréts mesquins.

Ei parce que Je
yetage national ne
,joillir ni de Tinstinct des

masses ou des foules, ni des
passions des Elites, c‘est la
communauté haitienne toute en
Hére qui est appelee & justitier
cla devise de nos Péres: l'Union
Ffait la Forcex, devise qu'on
semble oublier dés qu‘on’'se
rouve prés de «l’assiette au,
beurres.

Aussi, nous entendons, par
ces paroles de vérités, au seuil
de Ja nouvelle année, marquer
i

satu.
doit





notre dévouement 4 /Elu de la”

Nation, & ce fils de lo Révolu-
tion du 7 janvier 1948. Car si
& lui 2 incombe Yobligation de
montrer de la VOLONTE, il se
doit également de réclamer de
la-borme volonté de ses Colle-
borateurs, fous, tant qu’ils sont,
| pour la grandeur et la Prospé
“rite de la Nation. ,



Une Année Nouvelle

Par René CARRE



Toute année
est un réseau de potentialités.
|. Elle renferme en son sein. tou-
Cette pa-

nalssances let quelles connais- | ge encore blanche, nous pou-

sances, sif vous plait) ne
sont pas prisées, que leur
moralité (depuis quond donc.
un homme de mauvaise foi
peutil iadire montre de. probite)
est médiocrement appréciée et
que leur valeur intinséque ide
pulz quand: dence un homme
de valeur eimpose-til par le
bluti} nest pas respeciée. Com
me Us font pitié tous ces don-
quichottes (idéalisme en
motwii; bien entendu} intoxi-
qués deux» mémes et de leur
petite _personne. jusqu’é le ma
Jodie, Blen no veut, sl n'est
accompli por ews - ‘rien n’est
bon, s'lle n'en ont ou Vinitiatl-
ver rien ne vivra parca quills
m’y ont pas 616 associés. Et ils
gen vont parioul, Be plaignant |
de tout ef de ious et refisan!
aux autres le dielt & action.
Pour mosquer jeur dépit, Us
s‘en pfendront, en invoquant
les principes (car Bériasent les
‘hommes plutét qu'un principe)
& ceux qui, on toute bonne fel,
w-harchent une formule plus sia
ble pour lee vie publique ot eux
Ye ne périront pas, car lis
étedent avent qu’Abraham tl.

Quills nent Telfort indivi-
duel ou collectif, cela n'a gue
re dimportance. Dy a dos
gens qui gont ainsl nés, com:
me les rividres sont Idk pour
couler, Car Velfort qui eat nlé -
demeure of lo critique inintelli-
gente dispardt. C'est la revary
che de Yelfort qui affirms Va.
dhés'on contnue da Thoms |
duction & une tanslormation
‘Be ety soclah

vous la couvrir de notre propre
écriture; ce vase encore vide,
nous pouvons Je remplir de
& propres ‘prelérences. Dans

e large mesure, la yolonté
humaine crée les événemenis.
Le destin recule devant une vo-
jonté. lucide et énergique. Ce
gui importe surtout, c’est Ia di-
rection dans laquelle on orien-
te son effort. L’avenir, plus
quion ne le pense de coutume,
ast Yoeuvre de notre propre}
nitiative. C’est pourquoi on se
tait des voeux, gui sofit ame in-

vitation discréte & diriger l'ef-

fort dans tel ou tel sens. Les
yoeux aussi sonl une manifes-
tation daltruisme. On s‘oublie
‘pour souhaiter aux autres la
| réclisation de leurs désirs légi-
times.

D’abord des vooux ¢ pour nose |

‘eunes. illes.

Qu'elles réaligent le grond-

‘Ove fle leur vie, ce réve qui
anchonte leur sommeil et par-
fume leur réveil. Le coeur s'é
panoult & la douceur da mea-
lin. On se denne, mais par ce
dan on se retrouve miultiplié,
car on se réjouit dans un au
te soi - méme. *
Veeux pour nos jeunes gens.
Quils évitent un giand 4
cuell: Pimpatience. “La graine
dans la tee attend patiem
mentle pluie du gjel et Ja cha-
leur fécondante. Puis elle per

ce timidement le sol, monte ar

veo une sage lenteur’” Lors-
| gue lq plonte s'est goullés da
| séve et.de force, lorsqua- les
bremighea peuvent porter une
1 roupanganilix, lore, gore A9B

commencante | lement

les fruits eéclosent,
| beaux de puissante beauté, rl-
ches de suc et de splendeur. Le
jeune homme est soulevé d’une
tendance naturelle ¢ voir les
choses @ travers son imagina-
tion et sa sensibilité, deux puis
sances déformaentes. Qu’il se
prépare dans l'étude, avant
d’aspirer @ des pastes de direc-
tion. Autrement, il s'expose a
daméres déceptions, au dé-
gout de.soi et des autres.
Veeux pour les péres et méres
de famille.
Quelques difficultés asson-

brissent vos fronts et vos
coeurs. Mais elles sont passea-
géres. . Elles seront vaincues,

si nous les abordions avec dé-
termination et fermeté.. Des
jours meilleurs llumineront nos
foyers. *", .
Les. fronts s'épanouiront;
Jes coours se dilateront. L’hom-
me. est fait pour Ja joie, et non
pour lo tristesse. . Le chagrin
est une. diminution d’étre, un
rétrécissement du moi. La joie,
au contraire, clest la person
ne prenant son vol exaltant
dans Tasur et ia clarlé. Que

Yannée nouvelle soit pour nos

pares el méres de famille le
chaude promesse d'un avenir
lumineux!

Voeux pour le Gouvernement
de loa République.

Le Gouvernement se trouve
engage dans.une. lutte émoy-
vante contre. la misére, ligno-
rance et la. maladie, le Gou
vernement est & Ip recherche
de cette indépéndunce écono-
migue, l'objet le plus cher de
nos yooux, Que se réalise
pleinement le programme dq
sauvelaga nutionall Mais ce

Vols aulte 9m dhe puget

la force at la gloire du Gouver:

} peeves; béinlesemion ot urdes,”

-laire minimum.

pai serorit émiises et les
;
{
4

LA CHAMBRE DE. COMMERCE
ET LA NOUVELLE LOI

S sist

Nove croyons stvolr que les
mombren acta dé la Chambre

i: de Commerce oft, contormd-

mente statute fgissunt cet-
te aasociation, provoque une 16
union on Assemblée Générale.
Cette réunion. eb déroulera
dona Vaprds - midi de joudi pro
chain. ° Ceux » 1 gull ont pris
Vinitiative de atte’ convocation
extraordinaire se proposent de
-dénoncer comme inepportune,
génente mame pout les activi-
iés industrielles et commoercia-
les, la nouvelle iol sur le sa-

Selon toute probabilité, les o-

théses que soutiéndfont les in-
Yérezés relativemert-cux diffi.
cultés soulevees par, applica
tion de cette nouvelle loi, se
irquvent. dans la lette du Pra-
sident de la Chambre de Com
merce, publiée plus loin.

PPE PDP ILLLLD ALO IDE D DDD IOI PE

ILS SONT ATTENDUS

Nous avons rencontré hier le
Vice - Doyen de la Faculté de
Médecine, notre ami ie Dr.
Mars, Sur notre demande, il |
nous a appris la prochtine arri
vée & Portou-Prince des spécia
listes frongais engagés par le

préparation adéquate’ des Etu-
dianis de la Faculté de Méde-
cine. Ces médecins dtrangers

blic, seront ici avant ja fin du
mois en cours el}, ils se mettront
imraédiatement aux trevail,
Venseignement de certaines ma
teres de base souffrant encore
les conséquences d'une pénw-
rie de professeurs..

" Probablement, le Doyen de
la Faculté, une fois au courant
des dispositions des nouvecux
prolesseurs étrangers, fera con
‘nedtre son plon de Réforme de
la Faculté de Médecine.

nencooseseccanoereversteerherih
“. HUMOUR JANVIER 48

On rapporte qua le 7 janvier
46, regardant le défilé des Ré-
volutionnaires - qui’ chantaient
le couplet tinal de !hymne Na-
tonal: .

«Mourir es? beau

«Dans nos rangs, ‘point
traitres.»

UN TEL répétait tout bas:
«Courir est beau

«Dans nes rangs point de mal-
tres.> .

de.

eornnnnrnnnee nner rrgrrDrorornnnr
A VOCCASION DE

L’ANNIVERSAIRE DE LA.
REVOLUTION .DU: 7: JANVIER

%

Por Anéié du
Proaident do la République
Les Services - publics et les
Ecoles chémeront, aur tout le
tenitoire dela République
d'Haiti, je mereredi 7 Janvier
1948.

_ VUniversité, les Ecoles, les
différentes Associations de eu
nesse et le Peuple hoitien en,
gémézal, observeront - o¢ joor

joirdre an. Comité de la
Jeunesse Révolutionnaire dans
la célébration de Yannivergal-

vit toutes les forces viver du

gouvernement haitien, pow. la

dont le nombre a 616 rendu pu.

par des cérémonies appro-

Aussi, i] est demandé
aux Heaitiene de aa

te de cette date gloreuse qui -

Directour + Frey. ‘Emost’ G. CHAUVET
ADRESSE: RUE HAMMERTON KILUCR |

“minution du nombre des fone |

Loa Falta du four &@ ‘Etranger

PORT-AU-PRINCE — HAITI

_No. 22.143 —— MARDI § JANVIER 1948 1948.

La Troisiéme Force
Triomphe



Le fait ost unique dung les
annules parlomentaires dos toi
gibrne ot qnatidme Republi.
ques. Pout - dtre auasl dena
selies mimosa du monde,

Coat, sans doute, la premlé
re fois quien un jour, au cours
d'une seule séunce un Pré-
sident du Conseil engage cing
fois existence de son Cabinet
Er c'est Robert Schumann qui
& attelnt, hier, cette courageu-

se performance, & la sbance de |

VAssemblée Nationale ot
fit ld seconde lecture consiitu-

se

tionnelle du Projet de redresse- |
ment économique et Hnancier |
de son Ministre des Finances, |

M, Hené Mayer.

A chacun des articles clés du
Projet, — prélévements excep-
Honnels, réduction de, 10% sur
le budget de la République, di

tlonnaires, etc. — M. Robert
Schumann poso énargiquement
la question de confiance. Et,
chagee’ fois, une tmnajorité plus

i que décenie l'a soutend. mal-.

* gré l'opposition nullement inat-

tendue des communisies qu’ex-

pliqua Jacques Duclos, dans u-
ne intervention nette et brave,
at, malgzé cussi le diacours de
Seint~ Etienne du Général de
Gaulle dont la repercussion vi-
bro jusquaux votites de lAs-
samblée.

Mais aussi de brillanta ora
teurs, ct de partis différents,
n’ont pas ménagé leur con-
‘cours & Vactuel Ministere. V'in-
tervention de M. Paul Reynaud
a 416 d’un puissant appui & M.
Robert Schumann. Lorsque,
juste avant de quitter ia tribu-
ne, Yancien Président du Con-
sell « iait remarquer que l'inié-
rét de la France était de voter
avec le Gouvernement, il a cer-



idnement sécoud beaucoup
: Phésitations et raliié des voix
indécisas au projet de M. Rend
| Mayer. Bt c'vat, sane doute,
ce discourse qui a contribue, en

grande partla, au moment aL,
cra vote de Panuemble, le Prési-
dent du Conseil posdlt, pour ia
cinguiéme ot dermidre fois, in
question de contiance, c'est co
diacours qui a contribueé large-
miont ¢ asaurer aii “Gonverne-
mont sa plus forte majorité de
Elle était de 315

1 le journée.
i voix contre 263,

Ce vest pas sans
que ie Président Schumann a
dit sa gratitude et fait ressorti:

émotion

'
i
f
i
|
£
t
| quil ne s’étalt pam agi, on is
| circonstance, duo guccés l'un
i homme, ni du triomphe d'une
i
t
t
|

i politique, mais, plutot, dela vie |

méme de la France.
Le Conseil de la République

se réunira aujourd'hui mame.

Et Yon craoit généralement que,

” tout comme l'Assembiée Natio. ,
“nale, il votewa le Projet Mayer

sans qucune modilication, on
moins de vingt- quatre heu-
res,

La crise est done évitée,
ble triomphe de la troisiome For
ce, assurée. Mais bien fin eat
eelul qui pourrait, et sans se

tromper, fixer pour combien de
lemps.

Cette séance & haute tension
et & vitesse dtourdissante ful
suivie d'un Conseil de Cabinet
& VHotel Matignon, Le. Minis
tre des Atlaires Eaungéres, M.
Georges Bidault, y donna & ses
collegues, des précisions sur
VAccord qu’ll venait de siqnes
avac Ambassadeur Américain
co sujet de l'aide iniérirmaire at
Sixa la ligne de condulte que

at



i
|

, Vol sulie «
ORM OH DIL



On veut les sauver, malgré eux

* Le 90 Décombre —- voll dé-
ja-huit jours, — le Sous - Se-
crétedre d’Etat de VIntérienr, no
tre ami Thomas Désulmé, nous
informa que le Président de le
République hi avait demands
de s‘intéresser au sort des indi-
vidus que la Police avait arré-
1és et déposdés en prison,. pour
que cesse le douloureux specta-

cle de leur parasitieame cras-

seux et dégoutant.

Tont mieux! lai | a-
yons - nous répondu. Mais, u-
ne fola libérés, ne vont Is pas
recommencer & trainer leur ex-
istence de parias & travers la
ville, sane compter lea «mau-
vais coups» que feront les plus

| intrépides? songez - y!

Ces étres sont camme des

planies exoliques gui ne
poussent pas plus de rack
nes profondes ici, qu'ail-

leurs, Gardez - vous de con-
trecarrer la salutaire méthode
daissuinissement sovigh em-
ployée par Vactuel Chef de la
Police, le distingué Major Pros

per, De l'ovis qénaral,c’est-

une cetion absolumant utile, et
dont les effets ae font déjd sen-
tr méme dang lea milieux
interlopes ob le vagabonda
ga s6 développail elfronté-
mont

Billy a soyen » on sit, —~
le pine léger repli, “la. eavé-
nie dew agents preposds. 4 le

ee

pourmui dangoraux
stan Aailer, peut fléchte, ot

ce ne sera pas sans risquer de
| ies retrouver plus arroganis
plus témercires, quiavant leur
capture. ‘ °

«Ne vous en faites pas, ré
pliqua le Sous Secrétaire d’E-
tat Déaulmé!

Vous allez voir ceci: Avant
de rathettre ces gens - 1d en li
beri@ nous clions leur annon-
car quills vont recevolr un cos-
| tume, des savates et un cha-
peau, pour pouveir se débarras
ser des haillons sordides qui
ecachent & peine leur nudité: et
que c'est une dea raisons qui
j ont motive leur détention, Puis,
chacun d’eux recevra une «en-
veloppe», of is trouveront suf-
fisammont d'argent pour pas-
at les fates. Mais retenes
apasi qu'un délai de 6 jours ée
ro imparti 4 ceux d’entre. oux
qui sont des campagnards ou
peryecna - cultivateurs, pour 1e-
gagoner leur demeure et domi-
cle: passed lequel ils ne seront
pus comme oisifs, toldrés on
ville.

Cette measure tendra d les re-
adepler dle culture du sol qui
ne rehisera pua sa fécondilé, &
laws bras encore -vigoursux,
sills veulent bien ravailler,
comme d'ailleure cent leur de-
voir,

Quent ux cates, qui ont vé-
wa seome Jew nl eur ot dale

mondicité, il sera mis d leur dis
Vole alta a (dite page.
cs



gede la | Palestine devant ’ONU,





PHONES: 2292 - 2492 -
B,O. BOX A 15 |
seme. ARNEE.

| Lettre de
| New-York au
«Nouvelliste»

Servi de TAgesne France - Yreang





(Ancien Havas) an «Nowvelllotes

“PAR AVION



ANNEE SOCIALE
Por Honrt LECUNEE

| PARIS, 4 Janv. (AFR) ~~ De
toute In période qui a sulvida
| Ubération, Vannée 1947 ost in
| contestablement, colle qni
i vu lea plug grands remous in
) Wrlours, Lu chose est partleu-
itavament sensible dans le do
maine social on Ton a assist
& deux falls extrémoment im.
i portanta: d'une part lougmen
talion consiante des = ealarea
consécutive aux ravendica
Jones ouvriéres. devont kr mon
6a des prb: davis part, le
clatemeni de-le conlédération
general’ du travail.

Un rapide examen chrenologi



' que dos lalts aura lavaniage
de motte en lumiére ces deux
| cavactésistiques d'une annds
sociale, particuliérement impor
tants, pouvant se diviser en
trois périodes do quatre mais
chacune,

En janvier, lévler, mars ot
“avril, Vunlté cuvriare n’eat pos
encore enlamée. Peu de con-
iliis se produisent A la fin du
mois davril cependant le dé

clanckemont de Ix gréve dans
los aleliors, 8 ef 18 des usindsa
“Reneult oblige la
eraignont d‘étre déberdée, dé
tendre Ia grove & Yensemblo
de la Rogie Resaull. D’autre
j part. ja CGT fixe, en fanvie:,
Je minimum vital « 7,000
franca et dans le couram! de
' féavrier, le gouvernoment cole-
ve & ce chilfre les sulaires, a
nomaclement bas, Au gébul de

OT.
CGT

mal M. Daniel Meryer suc
céde & M. Ambroise Croizat
“u poste de Minisire da Tra.
veal,

La deuxiéme période” mal,”
fain, juillet ot aeGt, pout ee co
retciériser ainsi: periode d aver
Hissernent st d‘unité relative.
Les employés des bangues et
des grands magasins font
la grave. Le confit des che
minots, déclinché de fagon i-
dentique a celui dea usinas Re
nault, c'est & dire pa: dee
éléments axtéiours & la CGY.
obl'ge celle ~ ci & dtendre la
gséve & ensemble da le cor
poration.

La CGT fixe le minimum vi
fal & 8.300 kance, en juillet.~
La méme mols s’enqagant dea
négociations entre la Conléds
vation Nationale du ~ Patronat
frangale ot la CGT, ayant pour
‘consequences |e reldvement
des eale'res de li pdur cent,
nar le gouvernaméont. en. coll.
Les majoritelres de I CGT
rondemnent le plon Marshall,
cependant que M. Léon. low
hex ot loa minoritodres.. pren-
nent position en faveur dé Vol
do & lBurope, C'est le premier
ucerec important & Punite,

Au cours de la demidra 5d
node compranant..lea quire
demiers mols .de Younde. on
teslete * leopréperation, mg
déclonchemont: ot anasi 4 Yé-
chee de la gréve géneraliaéa,
Grant pour “conséquence. 16,
elatement de Ja codieals ow
yriere, :

Die septembre, Union dos
Ne te om













































“) RA EE





i SERVICE DE VAGENCE

FRANCE-PRESSE AU

/ PAR SANS FIL



6,440 “ ¢ “er a .
Année de Politique Extérieure
Américaine

WASHINGTON, 5 Jan. (AFP)
«1848 ne sera pas une année
de querré, mais une année de
danger de querre a tous les
instants — avec dex combats
en Gréce, on Chine, on Palesti-
ne, peut - étre ailleurs -- mais
pout - Ste aussi une année
qui verre cpparaitre la possibi
Hié d'une detente entra lew E-
tats - Unis ot YUBSS puisqu’an-
cane dou deux netions ne vout
réclloment la guerra». Tel ext
Yavia que Yon recueille le plus
fréquemment a Washington,
cussl bien chez loa homnaws qu
. font.Ja politique des Btats -
nis, que chez deux dont le ne
tier eat de Vobserver.

Cet eapolr eat fondé: avant
tout sux ia certilude qu‘ll nest
pas possible ayn monde de vi-
vre dana un état de tension per
pemelle.

pees Uvtaia Ll se nourrit casei d’ ‘une

part de la détermination des di
yigeants arméricaina de. matire
tout on seuvre pour exseyer de
gagner la bataille économique
de PEurcpe Cocideniate, den.

tre peat de low sentiment que
ka ‘majorite de Fopinion, publi

foit Fexisience d'un rises de |
guetre & plus ou moins longue
echéance entre les Einis - Unis
et URSS,

1947 fut en effet Vannde d’u
me profonde évolution de nom-
breux hommes politiques ot de
ja Population, i.

La adocting
conime une be:




des con ceptions 8
s dps Etats





Onis |

Maitvaae suite normale de la.

gGiare, Gant de lon

i ; sot po
Gentes negaciations





sur la po



on Telour sopide
Gla normale, Hi follut plus dé
wols "nois au congrés Gour ac
corder au gouvernement les 400
millions de dollars 4 As Ci





















testrent que
économique et so
re fondé sur les pri







chec de “ corderence de Lon
dres en passunt par Jes aceu-

actions de M. Vichinbky & YO.

NU, ont ajouté & Va
nieme et & Vomit sevi
tenia an sein des mas
Dcaines.

Entretemps, je plas
shall se trenslormuit, & ja st
te de la conlérence des seize
et de la déclaration du komin-
form, de contre-poids & la doe
tine Truman en arme majeure
de la politigne extérieure. ome
sicgine, ot la certitude s'établis
zalt & Washingion que maigré
toules les vicissitudes possi-
bles du projet’ gouvernemen-
tal-au congrés, UW -sercit void
gous une forme ou sous une





M or



Cotte évolution s’achevait
@ux derniéra jours de 1947 sur
deux tendences extrémes:1-~
Chez coriains hommes pollt!.

Vidéo que"les Etats Unie
devraiont eascyer de regugner
de. sterrain perdus-et gagné-par
YURSS, au lieu de tenter sim
plement de moinisnir le sic
que; 2. “Dons quelques sec.
tours de Touest traditionnello-
ment jsolotionnistes, le sent
ment.de In population est que
site plan Marshall. apparais’
act yout G un échec & Vavan




t seconee.|





































by

%

Pox Joan DEVAU

‘me des relotions entre les Etais
Unis et 1 URSS.

li doit tenix compte, de Ia pos
abiité qu'une Sventuelle ag-

gravation de la ténsion @xtré- } Bros.

ine ne erée dans Vopinion un
malaise susceptible au moins
déquilibrer le sentiment de

cokx qui aceeptent le raquo:

de quere comme un dul de
iat,

Il reste perecls que le réus
ale da plan Morahall amene-
rait done lattiude dos seviots
des changemenia consdcutila a
by reprise du commerce entre
rEuropo de YEst et cello de
(Ousat, quill considére corm-
me vune conséquence indlucta
ble dune telle réussite, En re
yanche, aussi bien le président
Trunan que Je secrétaire db
tat Marshall ont
les Etcta Unis n’étaient pas cer,
tains de cette réuasite, . et que

Popération condtluerait un «ris.

que caleulds,

Et surtout, les Etats Unie ao
wouvent placés, cvec la situa
Hoo ordée por id consiitulion du
nouven gouvernement de la
Gréce du Mord, devant un des
dangers les plus immineats de
la période qui vient de s'écou
| ler, potix le plan Marshall,pour
leur politique en générel, et
done pour la paix,
En dehors de toutes les con
abquences & POND dela recon
saaca &veniuelle de ce gou
c nt per IURSS ef ‘ses
netions armies, lout appui effi-
cace de Yexterieur apporté ala
| Grece du nord placerait je gou
vernement ameéricain devanl
la nésessité de prendre une dé
cision extrémement délicate en
ison de tout ce qu'elle’ pour-








nationcd.

Un trouble international gia
ve surgissant & propos de la
Groce powralt également {aire
apparaitve un dunger sur le
jeur pour la politique
, uméricuine: des isolationnistes.
pourraient arguer que
igpae ck ce





produit



ul
oe Oe





5 fons ita
encher & leur
agilations en
_ échecs



dant que le discutera

je pion Mar:



i donne des coguinents supplé-
i tneniaires = aux Samemis du
plan.
Dun autre céte, “Ws Bats v.
nis ne miésestinent pas leur fr
vai soviétique. Tis considéreni
que al YURSS n'a pos marqué
de gains exteriewrs en 1947, et
‘a méme dubi une certuine
clipse dans son influence, elle
n’en « pas moins ‘enforces et
de facon solide ‘sc’ position
dans ‘son orbiie, et aucun des
dinigeunts américains.n'endos-
ee ia formule de certains. mi-
lieux officieux selon leaguals
les Etats Unis «ont deié gagné
la: guerre foides.
Pourtant. aucun peasimiame
ni.qucune anxiété n’nppareis-
sent ¢ Washington. Ayant cal
culé sinon tous les risquss pos
sibles, du moins ~ les. risques
leg plug vraisemblables, 1p gou
veraement canéricain ina de Va
vent, bien décidé ¢ ne par a
jouter de son cété cax Heques
exisionis, et penscant je pl
xa est possible pour 148, mare
demeurant -délibérément Gore
tals que le pire n'est pos obli-
gatoire.

Les -dirigecnte. omérieding





60, mMloux vaudell, pluiét que | crolent-que 1848 sara une an

de déponsex des williards en
vein ebrisquer de subir deado

née ob les Etats - Unis anes
edironiery,. sane

convénienta dutonips de quar | teimporiser, ia

<8 comme le ralionnement, pro

“weeuer line éprauve. de lorce

oes quels qu'en soient

goa ee
iecin ne conclut pan de ceatie

“@yaution quill peut envigeuer |

wees
jernctiondle dont is estiment
que la. guerre les a charges.
he convglncus quiaucune av |
fre politique ne scurct the |
meilleurs nl méme ‘possible, ila |
tonsidérent comme secondalzes
pour Je temne présent cer

& almcorie quel moment aim iene oapects négat'ls de cote
pee quel Genovement du Ga paullque, 5 eo inv

rat entramer aur le plan inter,

‘ poys-
danger de-



pourrdient

ve & 8 hres
LA DAME AUX CAMPLIAS
avec Yvonne Printemps ot
Pierre Fresnay,
Le plue bel amour de tous
les temps,

ee my 1.00 01 1.50 gde.











“INVITATION AU BONHEUR

avec Iréne Dunne ot. Frod Mac

Coot on i film ‘Beramount.
Entrée 1,00/-1.50, 2,00 et 280

Mercredi « 8 heures ’
EVOTION
avec tae Lupine, Olivia de
Havilland, Poul Henreild.
Un succée signa Warner
Un Him perlé en Fren-

quis,
Entrda 1.00, 1.50, 2.00 at 2.50

& 8 hives 15
LA FEMME DU BOULANGER
avec Raimu et Ginetie Laclare

D'aprés la célébre pice de .

! Marcel Pagnol.
Entréa: 50, 1.00 at La. gide
cetaceans

stb

Paramount

Mardi 6 6 bres at 8 bres
ANGE DE LA NUIT
Entrée: 1.25 ot 250





déclaxd que | Morcredi & 6 hres ot 8 bros | 18

A SONG TO REMEMB
Entrée; 0.60 et 1. i0
QUARTIER GENERAL DU
DISTRICT DE LA POLICE,
PORT AU PRINCE,
REPUBLIQUE DHAITL
Le § Janvier 1948.
AVIS





TL ast porté & la. connaissan-_

co. des intéressés. que dans la
zone de la Place Gelfrard les
vehicules ne pourront, station~
ner désormeis que comme suit:
@) Rue Courbe: Bordare Bet-
Direction Sud-Nord.
b) Rue du Magasin de VEtat:

Bordure Quest-Direction Nord-

Sud.
¢) Rue du Fort Per: Bordure
Sud. Direction Oueat-Est.
MARCAISSE F. PROSPER,
Major, Armée a"
i Chef de la police, BF 4



AVIS “DE DIVORCE

_. wonformément G un
méntdu Tribunal Ciyi de Port
au Printa, renda le § Novem
bre 1947. adrmetiant le divor
ce des époux EMILIO GIOR-
DANY, la femme née MA-
RIA VICTORIA .. DUMORTIER,
YOdicier de Etat Civil dela
Section SUD. de la Capita.
le, @ prononcé la dissolution
da morioge qui a exisié en.
fre les dits époux, ‘aprés Vac.
complissement de fovtes les
formalités prévues’ par la loi
8 | en la matiére.
Port au Prince, le 5 Janvier
1948, :
CAMBRONNE, Avocet.

page









: A VENDRE

Une collection relida du «Mo-
nitewr, année 1947, °

S‘adresser & M. Fromck Pier.
re.~ Plerre, au-bureau du «Now
vwellistes, ou téléphoner aux
2232 ou 2432. :

enmcamanaacs ee
UNE BONNE NOUVELLE
POUR VOUS :
MESDAMES ET MESSIEURS
Le Parisienne, la Grands

Blanchisserie Hygiénique &-la

ax vous offre une: prépa-

raon n Spéciale pour la fin dp

“Dry ¢ cleaning ou teintuderio
Blanchjssage, Netioyage & sec,
lavage at-preseage & ja Va-
peur des constumes; service r-

en fl, Gravates Supérieures,
Chepedux Stetson, on vrai lou
tre, Calegonm .~ Charolaaiion

7908,

ce Wld Gad & aoe Bore
ons ees ened

Aa moment “a 1948 euccéde |
oe ae pee na teas
Hique améiccine dons ppl at
wogia & venin. Toutelola, ai les
diligent mi lea millieus po'ltl
ques d> Vlaghingion ae ee ris
moon! @ cucune

: La Maison du Port.

CHOIX-DES-BOSSALES, ‘No. 5
A.COTE DE CLAUDE AUGUSTE
“TEL: 99232. ©. B.A. 198

Vieni de recevoir: ~

Téte de Pore
Pied da Pore
Lévre. de Pore
Mapes do

ALP AD
NN wo ed
SeBneRe

EN GROS
ET
DETAIL

Pinde Ficiohe, Oi Froiche ot Uuitros.

Nayant pas pu obtenir un fort quota pour cog produits,
hoa Clients sont priéa de s’ina-crire,

2

‘Radios Fos Philip
Deratore Modeéles

Pertectionnés
En Vente
aux Meilleures Conditions















of Haiti S.A,

Distributeurs pour F Haiti

STANDARD FRUIT
& STEAMSHIP CO.

: PORT - AU. PRINCE. HAITI
NEW. YORE — HAITI — NEW - YORE

le M/S IRISH. SPLICE, venant de NEW-YORK
vig Saniiago de. Cuba, at Kingston, Ja. et retournent directe-
meatia NEW - YORE ‘’st ctiendu comme suit4



“de . Rarivée Depart
NEW “YORK —_ 26 Deés.
PORT AU PRINCE 10 Jonv, 12 Janv.
Sry MARC. ig“ 13. Jan.
CAP. BAITIEN Ww” . 14 Jonv.

AT - LIBERTE 181 18 Jonv,
POUR NEW - YORK so .
directement a1" —

| Le M/S. COASTAL MESSENGER chargera, cu cours de la’

: premidve quinzcine di mois de Janvier, jout -fét & deatine
tion d’Haiti.
Ti -est &:noter.quse la pusilion aventageuss de nos docks,
& New + York, dlimine-lea-irais. supplémentaires de transport
at-d'agcontge siir-vos marcha ndises.
Lea importatours soni priés de communiquer avec leurs
expéditeurs.& NEW “YORK ‘en leur demandant de. prendre
sontagt orved la:
STANDARD FRUIT & STEAMSHIP COMPANY, 1)
BROADWAY: NEW < YORE
Nous: sonlinuons note service régulier de 10 jours, ente
NEW YORK et HAITL Pour tous renssignements. concernant
9 départs pourles moia-de Janvier et Février 1949, télépho
neg. cma No. 3271, ’

Port au Prince, ded














Vos cheveux
ont besoin de soins

Aa trotion oar We cule Gave be
Vextrémité det doigts afin de per-
metira aux recines des cheveux da
~ gette merveillease lotion capillaire,

Puls, brossez ves cheveux et vous

serez enchantés de Tapparence ef du :

charme de votre chevelure.
Désormais, vous o'avez rien & en-
vier aux étolles de Vécran, pour qui

“Wa chevelure est an fucteur vital et §

SRR FES


















Nous attendangs, trda bientdt, dea Etata - Unia: Poulet Fredg,



Cuxacao Trading Co.

VALERIO. ‘CANEZ —

. NQUS-INVITE
A VISITER SON. MAGASIN-
A LA GRAND'RUE mS
fente le Magasin DUPUY st lx “Librairie NOUVELLE)

VOUS ¥ TROUVEREZ: : *
Des paillottes toutes nuatices -
Rubans touyps couleurs, 1oni68 dimensions-
De Ja poterie importée de toute Beauté - a
Des souliers pour hommes, fe mimas:et enfants,
Derniors modbles, & des prix relsonndbies :
Dea vertes & boixe, on plastique et verre »
Albuma pour photos
Autographes
Jousta pour enfante
Sex & main en cuir et plastiq’ue
Tapie, porte savon, porte verte pour agile de bain
Platecnix on chrome, on verre,
Encadremonts pour pholos
Chatelaines, boucles d’oreiliaa, brovhes,
Crates ernior orl)
Flours pour robes
Dea clous pour Robas
Dentolies, Fronges or at argent
Comlectiona do Boutons ot Ben cles


































































Un déparement SInatruments Chirirgicaux bien garal.
Un département do Cortes ot accensoives de Musique
of lon famous
RADIOS GENERAL ELECTRIC 1947 .
NOUS VENDONS A BON MA RCHE
FAITES (INE VISITE AU os

MAGASIN VALERIO CANEZ “ee
ET VOUS NE LE REGRETTERE2 PAS
Tek: 2165
EDIE IMD: : eh





William Narr.

_ AGENT DE LA «CORNING GLASS WORKS: _
~ RUE DU QUAI





En vente chez:
Ronée Pape #
S$... Tolamas & fils
A. M. Torchon
FP. MO Aliér, Cap '< Haition.








FEATURES
SMe LoL
KITCHEN IN FAMOUS

Le Lda

POPLAR PYREX UTILITY
DISH with dozens of uses
for cokes, tolls, magaren?
} and cheese, cobblers, salads,
{ meats, ate. In twa sizes,
6" x 10", 506 ond 7
args 8” x 13",























‘KNOB COVERED PYREX (:
CASSEROLE that keeps food

hot for second servings. Bot-
fom doub: bags open buker,
Eosy-to ‘ond always
looks like new. Four sizes

VAT. Th OT»



























2% Qh. . a Ohn
Riw SMALL BZ in Amor
co's kaverita, the Haver Sav-
ar Pig Motes Famous fluted

Extra depth kaos julcas in.
AO gine 2 SOL Naw 9 size,

Just Aight for small
ee “









SOME IN AND LOOK OVER OUR WIDE SELECTION
‘DE LOVELY PYREX, psuss-Today!

Savon Stillman

Savon Stiliman . Savon. Stiiman

: _ Nous sommes heweux d'ann oticer & notre aimable clientdle
4] que le SAVON STEAMAN, tare sur le place, depuis la quer
: «@ st tant demondé, set onlin arivé ot ext maintenant & la por
tée de toules les bourses.

Ainuille de taire Ydloge du Savon 'STILLMAN, LAsistocrale:
des Savons de Beauté, » Cohnu en Haiti depuis longtemps.



__ Bi pour ensayer de lo poau!lss POINTS NOIRS ET LES TA-
CHES DE ROUSSEUR, fy «la Créme Suliman, dune offica:
citd déid éproivés: A

EXIGE. les produits gupécours’ds manque BTILLMAN: So
| yon. Crema ot Poudre, doms toutes los bonnes . Pheemacies of
Sous magasins de lo place et de la Province.
: _) JOSEPH C. VALME 6 Co. .
* Telephone: 200

St fs EFFORTS Dg NOU Weitere. ee PLAISENT,.
' HOVE GY VOUS y aac. Snr



We

ee






ers,
bs

JE COMMENCE _






A VOIR\CLAIRE
A ADR



Re onnse comme un grand poof

sepemmmenenngen memes °FC0 eur du sang. en
~ s epetmcpamcitatt « [curation originale et. vérita |
vie ¢. Dr Bristol et sert pour:
w AFP UCTIONS ET MALADIES §
“GAS + et pour celles provoquies}
PUSAGE EXAGERE BU}
RE DU FER, oE LAG
QUININE ETC. ;

Auss! pour Is

AYFECTIONS RHUMA1IS-
MALES, MALADIE DE LA
PEAU
Afections Névralgiques, Débi-
ite Nerveuse et Générale da Sys
tame, Perte: d'appétit, Languenrs, [i
Stourdissements et Affections duf
Foie qui méne aux. i

: FIEVRES BILIEUSES ET §

AUTRES/LA JAUNISSE ETC. |
Les malades peuvent étre assurés
wou wentre pas dans ce médica: 9]
72 ment la moindre particule de aubs- 7)
4 ance mercurielle.ou aucine subs:
cance vénéneuse, Il est parkaite-§
Lael: wottensif et peut étre admd- Hf
aye aux personnes qui ont be- di
wu Fun bon reméde purificateut |
a poihent, sans faire le moindee 1
mal i

ae.






















































SE HALEINE,
GENTIFRICE -
EUYES

aus,

« a
: QOMTRE 1A. BNavAS






Et MOT UE
RBSTE GEHORS?
JE CROTAIS

POURTANT GUE ROLAND, Ef Et1E-<
t Ate

TT OMT. UNE
/HALEINE FRAICHE. 4











PE LULES VEGETALES DE

«BRISTOL» |
\

Puar les malsdics dé TEstoma
iu twe ot des Intestin.

33 vous sodffrez de -Dyspepsic.
a ladigestion, de. Constipation, dc
gon tisme, de Gontte, de Colique i
icuse, de. Maladies du ‘Foie, es














LA MOUSSE PENETAANTE OF
COLGATE SINSINUE ENTRE
vi Sah IDE. dE
>" DELOGER (ES PARCELLES.
DALIMENTS: GUI 8°: OATENT,
AINS), ELLE GUPPRIME
PLUBIEURE. DES CAUSES
MAUVAISE HALEINE.

th WATER ES
PLEME O° ETOUES
BeruIs QUE



















“Ponriqué par Lawman et ‘Kemp,
| ‘En Vente dans toutes Pharmacies
DOW B. MOHR, Distributeus

POUR-METTOVERE:
EE. POUR 88" -~
ENTS —— REN
€ TEL QUE
A COlGare:

ALCOA

LAME ae TELEPHONE 3219
os 6NX. POUR PORT-AU-PRINCE,. HALT!

Dépari de
mobile

Depart de













3 jenv, 8 Janv.

22 lanyier

ONT Tamers

| DEPART





‘DU CANADA

om jam omer | wena

is JANVIER 1948

UMN NAVIRE 44 Fey 9 Pew.

%

| UB§ MARCHANDISES A DESTINATION DE NEW








. :

LISTE” DES DEPARTS DE MOBILE ET DE NEW ORLEANS, LA.



* Aryée & <
New Origats Port da Prince

15 Jony.

"97 Janwe

BA Fs.

ee

im, GARY SHOP
Prés.du- Marché. Vallitres
Madane Abdallah. Ackmed

annonce. & #868. nombreux

clients, qu'elle... vient de, rece
you des chemises. suparieures,

&@ homme, col. dur et mau.

| Prix deéfienttonte concuren

08, : .
Accourez vitel











AVIS
Michel Bernard —~ Cap Hat
Hen —.. Port au Prines, Comiog
Roy: Heary’Christophe, dépari
de Port av Prince, tous los mer
credi, & 9 heures du mictin.
| Dépert du Cap Heitien, Di
manche matin, 4 5 heures 1/2.
| Adrasas Rue Bonne Tol, No.
, 88-~ Cop Haltien, on face B. N.
1H

ee

AVIS

Jo soussigné, Jean Claude
Toussaint, Comptable, certitia
niavolx quiorue personne “¢
jaixe ligurer mon nom sur une
Hate queloonque, en qualite
de Secrétaire Général daw
cun Syndicat, notamment co-
lui de la Loterie de [Etat Hai
tien.

Port au Prince, le 5 Jenvier
1948,
Joan - Clauda TOUSSAINT.



Dr LQUIS PETIT.
dala Faculté de Médecine de,

erris

A YWonneur d’otfrir ses ser
vices aux Populations de Port
au Prince et de Pationville.

Médecine Générale

\SPECIALITES: Maladie _ des
Femmes et des Enlunis.

Résidence: Pétionville.

Téléphone: 7424.

Cabinet “Sr, Maurice. E-
théart,144,Hue’ du Centre ou 7H
Killick), Teh 2225.

De 7 heures 1/2 4 midi. Sur
rendez ~ vous, Vaprés - midi.



ALOUVROIR LU AIGUILL

HAITIENNEs
Grand st beau choix de ser

rons, centres, de . table.

fants.

mande en toile degtil pur lin
blanche, rose et créinée.

Chez Mme Alphonse Salge
do, Rue-de 'Hétel Montagne.
Télaph..512

STEAMSHIP GO., INC.

ANTON KNEER, Agent

Autres Porta d’eacale

Kingston, Jo. Ciudad Trujil-
Jo DR, Oraniesiad, Aruba,
Willemsiad,
Gabello; Venez, Port of Spain,
"ypidad Georgetown, BG.

‘Cindad Trujillo, D. R. Wie
lematad, Curagao Oranjestad,
Aruba, Le Guaira. Venez, Puat
to Cabello, Venez, Puerto Su-

1.













vices & thé — services de brid
ge, services individuels, nappe
mou
choirs pour. (hommes. ef fem-
mes), Corsages, robes. d’en-

Dreps, Nappes tout. confec-
Hiénnds. ou -exécutés. sur. com-~






Curagao, Pudric-.



862



République d Haiti
Déporiament de ic
Santé Publique.
Bureau du
Directeur Général |
Port au Prince
Le 5 Janvier 1948.
Au Dirsctour du Journal
«Le Nowvelliste>,
Sn nox Baxocux.
Monsieur le: Directeur,
dai Lavanioge de vous onvo
yor, sous cH souvert, & loutes
“ga utiles, copie Pune lettre du
Or Haul Pierre - Louls mede-
ain attache & ¢HApital Général,
qui m'a été uousmise por lAd-
pinistatear du dit Hopital.
Recevez, Monaiour te Direc
eur, Voxpression de moa senti-
mane distinguds.
Dr. Apollo Garnier
Directeuy Génaial

a





ae ©

ae du. District

@ Port-au-Prince

Hopital Général Haitien

13 Janvier 1948.

} Monsieur lé Dr. André Sam.
Adrinistrateur de THépite
Général. .

En soa Burecux.

Monsieur YAdministrateur,
Je m'ampresse de porter.a vo
tre conndissance un incident

gurvenu le deux janvier 1948

& 7 hres 45 du soir, au Dispon

aire de Hépitel Géndradl, pen-

dant mon servics. ~

Monsieur Aly. Abrahem, pho
tographe, s'est présenté, & ja di
te heure dang le service, avec
ane brulure. apparemment su-
perliclelle de la main gauche,
pour se faire panser. Au lieu
de, voir d’abord lo medecin de
service, comme c'est la ragie, il
s'est rendu immdédiatement, ‘en
passant par la cour de lHépi-
tak & la stile des pansements
og l'infirmigee de service, Mile.
Rameau, Vinviia poliment &
suivre la filiére réeglementai-
re de VHopitd) en se. fai
sant consulter, préqiublement,
por le médecin de service,

A ce moment, une lemme aus
si accompagacit Mr. Abraham,
s'est mise en mame temps que
spot e¢en termes choisis, Min
firmigre qui n’avait falt qu‘indi-
























2

wy

L” AIMAMT
CHYPRE

&

cre, Venez, Port of Spain, Tre

nided. :

ae

Ciuded Trujillo, DR, Wik

jemstad, Curagdo Oranjesind,

—
“Ciudad. Trujillo, .D. Rao Wit
lematad, .Curagao. Oraniesiad.

Port of Spain,

BDEMENT A CURACAO

e+ Un. |
INFLUEN



Tree ,
RHUML>. (SRONCHITES,
eT Le

ENROUEMENTS
POUMONS

a Se

Aruba, Perio Cabello, Venez. |

: Repute depuis 1

CORRESPONDANCE |




i









ascii

quer-la routine du service tun

patent. :

Autiré par le bruit, fai laissé
Ja salle de- consultation ot ja
me trouyals, en compagnie
d'un atzilidire médical, Mr. Ca -
mille Dumay, du-surveiliant de
gut, Mr. Noel, da chaulfeur de.
Yambulance, Mr. Vincent, et du‘
téléphoniste de service, Mr.
Charles pour menquérir de la
couse du scandale et j'ai esaa~
y6 de calmer wr pow l'emporte-
mont du groupe en question.

Malheureisement mon inter
yantlon pacilique a 616 conde
160 comme un signe dé fathloa.
so ot Jal requd mon tour des
injures et doe menacea.

Voioclors .cécci cme le “ter.
mate qu'exigedit une tlle ~s-
luation et fait comprendie uu
couple on (uestion que le per
sonnel de VHapiial dtait cu ser
vice d'un ideal et do tous roux
jai soulfrent, mais me. seceit
jucun thoment, due comucderd,
comme len dormeastiquea de
aelque grand personnaqe que













° ce yrilnee dire,

z



COTY
AUSSI PARFAITS QU’AVAN?’ GUERRE..

MUSE

Monsiour Abrahum et sae
compayne sont diors partis en /
refusent un pansement malgras ~
tout offert, et en prometiant da
dépensér jusqu’'é trois cents dol
lave. pour faire dui chantage
dona les journcux.

Jick jugé necesgaire, Mon-
sieur VAdminisirateur, de vous
dolve un rapport écrit de cet in

_i cident qui temoigne du peu do

congidération que cericins mi-
eux accordent &° Tntirmiére
Haitienne, qui est pourtant Yu-
ne des figures les plus hono-
robles et les plus dignes de no
tre société.

Je proteste énergiquement
contre un tel comporiement ot
vous demande de biex voulcir
transmettze ce rapport 4 Mon-
sieur le Directour Général de
la Santé Publique, & toutes fins
utiles,

Veuillez recevair, Monsieur
lAdministrateur, avec mes re.
mercimenis, Yassuromce de
mon entlore collaboration.

(8): Dr. Raoul PIERAE-LOUIS
Médecin atiaché au Service du
Dispensoire Hopital Général

Vu et approuyveé

{S) Dr Andee SAM
. Adiiinistrateur
Pour copie conforme:





Os

Es fe FASE DR ec APRA TRIE OSE TF SE CERNE TS 3 Se SESE LATS

L’ ORIGAN
EMERAUDE

L’AMBRE ANTIQUE

PARYUMS DE FRANCE ET EAU. DE COLOGNE
DE PREMIERE-CLASSE

3

4ela-aont leg produlta dont Yexegllence nia fomais varid de-
puis leur création ot qui portent le nom de la qualité,

ee
eee






































tLe Nouvelliste”
WES De POTS De RADNOR
DES KATIONS UNES PROBA
GEANT LEURS NOUVEL
DANS FOUTES LES LANGUES

_ NUREMBERG — De. source
qutorisée U a 66 annoncd que
21 hauls officiels de ladminis-
ation civilée nazie -y ‘compris
fuit ciciens olficiels du foreign
olfice ndzi- sont: places. aujour-
@hui on jugement: devant ja
cour des Etats - Unis chargée |
das crimes de querte. “Les pron
gureurs américains les ont pré
senies comme les personnes les
plis responsables de lo. mise
en exécution da plan a’Hitler
pour Je conquéte du monde. Le
procureur en chef american, te |
brigadier gral Textord. Tarylor
o-décloré..cw..cours..d’un dis.
cours quia duré plus de ing
heures qaee tous. ces. doousés
sont aussi responsables que
Goering ¢1 les autres leaders
newis,

MOSCOU — Olficiellement

| la Wgetion suédoise @ anoncé
aujourd'hui qu'elle n’g cucune
information au sujet de la-visi-
te & Moscou du: docteur - Elis
Berven de Suéde:

NEW YORK Nox officielle
ment ii a &4 annoncé quiune
commission de TONY pourra &
tablir son quartier général per

“ mement le long de la frontiers
greeque. Celle. comuiission
pourra recevolr Jes contribu
fons dee autes membres de
YONU.

AIHENES — Un comnpunt-

"qué olficiel « annoncé anjour-

. Ahul que les forces de quéril-

joe qui dtiaquelent Ia ville de |

Yonitex ont été retoulées. dee
houwleurs quiour du pont de
Bourrzani & Ouest de ia.ville.
TERUSALEM, Bea@ &é6 an
noncsé, de source” autorisde,
que les. dquipes de secqure
ont -euléwé, ce mcttin, des rui
nos de VHMel de Bémiramis.
une demme, agée de 28 uns,
yeatée plus de trente heures
griévement blessée. Ele est
sous les débris, & Ja. suite “de
Yexplosidn de ta bocabe quia
completement détuit Unitel.
“MOSCOU, wy Des sources
officielles ont aunoncé que Je
gouvernement sovidtigua. dat
cord avec le gouvernement
bulgare,c décidé Welever ous
rangs dambaseades leur 1égh
fon & Moscen ot & Salia. :
LAKE SUCCES,.— UL a 4
rapporlé, officielement, que le
consell de sdowite de rONy
‘mura a prendre. en considérd
tion le plon de partage de Pine
de, & la sulle des ploinies de’
VInde contre le Porkistan; . au
sujet des baggares & Kashmir!
Vinde a, clficiellement, - gecu-
sé lo Porkisten d'aveir.prépe-
ré Yinvasion de Bashers Cue}
ques observeieurs ont expri
mé Yopinion que. le conseil de
secure de LORU pourra profi
ter de cette oceusion” pour
préndre on. considéiction tous
les autres problémes bindous.
Probablement: ia. session dau
jourd’hui sera de courte duée
et les débats seront retordés,
en -atiendant Yorrives des ex-
pers des deux partie,
_ UN SUCCES AU PARAMOUNT
Crest devant un public en-
thouslasie que Paramount 4
préverié dimanche & 5:30 et
9:30 la superproduction de la
BR. ¥. ©. Radic Pictures: LANGE
DE LA NUIT (parlant ironcala),
Ti est inpossible de dire la sam





me démotions que contient ce

chef - dlogayre interoréié par
des artistes de premier picn:
Jean Louis Barrauli ide la Co-
médie francaise! et Michéle Al
fox. WANGE DE LA NUIT,
¢’est Paria et cos artistes, ic
vie bruyante des studicants,
yocia oc eel cusel une dowoureu
ae histoire ¢' le crame
dane femme qui, poussent Von
grit Wabnogation & ses extré-
mage Verltes, sacrilie son camer
. oe Wie pour ecaver an fire
e6 Chiesa.

: “| Lettre de... :

=

Gute)”

Syndicates de la région pax
sienna présente au. CNPF (Con.
{edération. Nationale. du Pa
front Fromgais) la demende
dun acompte provisionnel de
25 pour cont..et parle, pour Ia
promiése ‘icla, d'une «révision
timestiella des sclaizes», Sur
cette demisre revendicaton,
le gouvernement et la CGT se
heurteront dés lors conatam-
ment.

En octobre, Ia “ot fixe je
minimum vital 4.10500. francs.
Aa cows du méme mois. écla
font les. premiera: conflite lmi-
Le A lo région parislenne, Ceo
Wha dew services. publica et do
} ia santé inaugure une. tactile
qui, par Ja aulie, sera uillieoe
| gob pa pas da grove. gan’
rale, mois la gréve.. générall-
she. Le comité condédéral na-
Hlonal de la CGT demande us
‘pioknum vite) de 10.200 bance
et décide, malgré Vappoaition
des minositaires. groupés au
sein de ia «lores cuvriéren, de
consulter lea ouvriers syndi-
ques ot non-syndiqués sur les
moyens propréea & faire abou
tr lows revendications.

Dies lors lex confiits éclatent
aut Yensemble ‘du teriteire tou
ghomt joules les corporations.
La grave ost générale: dans les
qines, le batiment, les ports ot
les docks.” La situation est con
fuse dons les PTT (Postes, Télé

chemins de fer. y

Les incidents se. produlzent
a travers tout le pays. le gow
yornement propose une indem
nie de L500 tance: paromoie
at négocie. pendant toute la du
réo des groves avec les’ élée-
monts de la «force: ouvriéra»
gal ont pris position contre Ie
grave. “Le § décembre, le comi
16 central national de. grave de
vont la désciiection croissante.
des ouvriers dome. lardre de
repll. genierdl) dix: jours plus.
tard, ‘la. conférence nationale
dela: force. quyrlére» décide
& une. large majorité de. quitter
le CGT eteentiny le 27 Décome

robriimun vite) & 10,506. fone,
Les causes de léchec de Ja

pour ‘résultat la -aciasion . sont
évidentes, Si les» revendice-
tons présentées par la CGT é
tdient parfaitement.° justifiées
por la montées du-cofit dela
vie, leg conditions dans lesqual
les la grave a até décidée dana
} la ‘plupart ‘des ‘entreprises, les
_| violonies atiaques lencées par
Jos micjoriigirea contre leurs ad.
; Woeeairee: jon entraves © Inces
isontes & la Uberté. du trevall,
lont cré6 déa le début un climat
‘de détionce, aygtavé encore
“por la suite par les actes de sa
bottge qui se sont produits:
dena les ‘mines of los tremaporia
ferroviaires,

Cependant tout a 616 mis en
oeuvre pour assurer le: succés
du mouvement ‘Laccent a été
mis d’abord sur les revendica
Hons. Pula les dirtgeants ma:
joriiciren ont demandé Tarret
dw travail por solidarité. . Bolin
“Iq dincussion et le vote de Ia
Jol aur lacprotection du travail
leur ont dorné un argument su
prtéme, on lout permottant deo
presenter comme les seule dé-
fenseura des Wbertés ayndica-
lea,



table. car leaconjoncturea poll
figues extérieures devaian! obll
gatolement avolr t61 on” tord
leurs répercussions aur le plan
ayndical. On cesiste mainte
nant autour de la nouvelle cen
trale «CGT jorce ousridres, ine
pirée nettement par les princt-
pos qul ont présidé & Ia Baie.
somes de la strolsléme farces,
& dec amorces de regroup?-
ment doa syndicalisies a
cemnenunisies.

Ag période qui commence
avec la nowvelle année vend
on ss

Ts er pos Vos de | #° constifuer

wou cette experproduction qui
wore présenion
en Bt excites Chere

ps

on den

Von ee eet
‘Aercen en présence ‘Pavel ae) Tecomected toned |
_ por conetquent que Yéchec | natencis: Ix Fédé-at'on Synti
a ee

Pe

graphes at Téléphones) ‘et Jes,

be, le gouvernement porte le

grave generdlisée quid eu’

Léchec ait pourtant inev!-

Une Année...
_ Butte)

vesultot réclaine le colicours o-

gissent de tous les cltoyens.
‘Toug, nous devous noys consa-
crer é- Ja tache pleuse de rage
nérer le pays par le travail ef
Famour, Au lendemain. du ler
fonvier, anniversaire de. note
indépendance, reporions: nos

a ROOVRLETE:
Autour :
| BELA Lol
SUR LE SALAIRE MINIMUM

{La PTroisieme... |

Une lettre du Président do la.

Charabre de Commerce au

Président de-la République
nmnapapscemenirrte

CHAMBRE DE COMMERCE
Sg DRAMII

Reconrue dutilité publique

pensées vers 1804, pour y pub | in 6 yoy. B99

(ger des raisons de croire et dex
motile d'eapérer.
Vooux pour ie monde.

Les peuples souplrent ardem

Téléphone: 2747
cone Bort +o ~ Price
Haiti.
A Son. Excellence

ment pogrja. paiz, ia viele Monsieur le Président

polz, celle qui nest pas ane
simple suspension. J’ hostilités,:
mais.la «tranquillité de. lor-
dre. Les hommes lévent leurs
mpaing suppliantes vers la paix,
et elle est insalsiescble comme
Ja fumée Impalpable, comme:
Jeg illusions de qos -songes.

Lea Anges, le auit-de Nodal,
nous ont donnd les conditions
de lo paix. Elle est réservee
«aux hommes de bonne volon-
te. Laopate vertable serait
la victoire sur ies forces: mau
yaises qui sont-en nous: la-wiee
toire sur les forces d'injustice
et de haine qui corrompent ia
société; la victoire sur leg pulz-
sances ténébreuses qui favqil-
lent -q jeter Jes nations jez unes
sur les autres pour da. supreme.

4 agonie.

Puisse Tamnde 1948, Rous a
. porter es bonheur ququel az
pirent siardemment nos es
‘prits et nos cosurs

René CARRE.



HEPRISE DE LA SESSION
EXTRAORDINAIRE

Le Corps Lécislatif ‘reprend.
demain, les travaux de la ses-
sion extaordinale du Corps
Législatif; iIntecromipus: Gd cou.
se des fétes dein d'onnés. La
diligence que la Chumbre des
Dépuids a mise & ‘se remetre
au travail déa ia -clétute des

fetes du nouvel any cinsi que +
netre cami. Low:

Yannoncait
beau, temoigne ide la bone
yolonté et du patiotiame. qui
Yaniment, mutant. d'cillews
que le Sénat, ot lcizsent présa
ger la ihichienss cormprehen-
sion de Vaction gouvernemen-
idle-que les Becrétuies dEict
loprésenis & la Capitale no mem
1 -queront pus de iouver dans
le rythma des travoux de‘ lu
ne-et loute Chambres Légis-
lalives.

Lea-suite: qui va dre. donnée
a@ c8te session extreordinaize,
qui était deja ossez Inhoneu
j 88, profitera, a n’en pas. dou
liter, & Vintéré: -collectif- bien
compris, auquel sont si étrolle
ment assacies le Commerce,
Yindustrie et le Travail. natio-
noux. 6 F
Le session ordinaire s'ouvrl
Ya en avril. D sera bon et utile
quiune marge suffisanie soit
ldissée entre: la. cloture deg.
ravaus Idgislatifs actuals et
Yincuguration de la période 14
gementaire nouvelle de ia Le
qislature, pour que lea Rep
sentania dela Notion oulssent
reprendre conlact avec jews
Circonscriptions reapectweas @!
revyoniz de ce téte -& - bie nd
cossaire cvec: des propositions
de lois ‘constructives et une
- contiance renouvelés.

|





M. MARTIAL MARTINEZ.

& ees ainie d'Hatil

Voullles reprodue, char
_oubliable aml, vooux, prospé
ré Halt, occasion glodeux
onniversaire, Aussi, meilleurs
“gouhalta nouvel an, nombreux
amis haitens.

Aifectueusoment:









dein République
Palais. National.
lot dagdz Décembre 1947 Fizout

te salaire minimum & Gdes 3.50
| par jour.

Escollence,

Tout on raconnciseant . qu’a
verde cobtactuel deta vie, le
sdlaive de bese dolt étre cug:
menté; ii nous semble quill au
talt éid nage de-donner un dé-
led plus long que huit4ours sou
ferent cux pmployeurs pout.
jusier co polaire de G. 2, 4..G.
3. 20, oo qui représente une aug

mentation de frais. géiéxcaux
d'une enteprise de/75%. d'un
sequl coup.

Cerxtding membres de. Ja
Chambre de Commerce quiem
oploient plusieurs. centaines da

‘geveilleurs vont...certcineniant

avoir beaucoup de mold-s'a-,

dapler4 cette nouvelle loi I

}

eat pas question de ‘protester |
contre le-principe qui est juste, *

mais, si en voulant Ste utile aa
traveilleur, on lui. réduit de
| 30% Je marché dy travail, on
Tab aura repris d'une main ce
aon lui aura ‘donné de J’au-
be. .
Sion envisage le \ cas’ .dea
Membroa de ‘la Chambre de
| Commerce qui,dans la: Petite
tadusyie, ont.signd..des con:
wats a livier sur Mars, Juillet
et Octobre 1948, contrais.. qui
ent 4té falis par. eux se basant
sur le salaire officiel’ et. légal
de 2 gourdes,..comurent pour-
yont-dis supperier une hausse
ae 95% qui dépasee lorcément
de begucoup les perspectives
de geolils lea plus. optimistes?
Bis selisent de livrer ces con-
wats on invoquant Je cas:.de
force majeuie, ie cantizmeront
per un nouveau fait la renom-
mée que gSingenient a nous fai
lea Vetranger des concurrants
ayant Intérét G nous évincer du
marche. oméricain. . Dcutre
part, #1 pourdivrer la plus gran
de pertie de leurs contrais, les
industiels ne conservent. que
les meilleurs ouvriers, curat-
‘on vraiment rendu service au
proléteriat?
Notte opinion est que, si on
voulcit ariver oa eclcize de ba
se de Gdes 9.50, [augment

ton qurait dl étre prévue par

pullers de fagon & permettre u-
me moyenne a ceux qui ont des
contats et aux autres de n’en
(ioe quien tenant compte du
tous des solaires sur telle ou
telle éppque de livraison.
Por exemple, en pariant du
salaire aciuel de G, 2:
Janvier 1948 | Gade: 0.25
Avil 1948
Juillet 1648 0.25
Octobre 4548 : 0.50
cuir Git, des le ler Octo
bre 1948, le salaize de base se
relt dixé &
Gdes, 3.80 par jour, sana jeter
cette perturbation qui va force
ment oe produive si on mein-
{ dent la bese actuelle de la lol.

1 Bn délinuive, personne de viai-

iment seneé ne proteste contre
le principe méme de | augmen-
tation, mais tout le monde eat
plus ou meine daccord pour
bouver Vapplication beaucoup
trop brutdle. et ne tenant pas
compte que si louvrier doit étre
protégé, Yemployeur doit létre
approximativement sur la mé-
toe base, puisque la disparition
de lun extaine forcément Ja
disparition de l'autre.

Dans lespoir que ia présen
te rotiendra voue Haute Atten-
tion, nous | youa prions dagréer,

- ignd) Heart DESCHAMPS
Président

50



quill avait promis d’étre, le’ civ
noma n'est que le trou de ser-
rure sur alcove,

ee

_ Satie)

suivra ie. délégation frangaise
& Géndve of elle doit rencon-
trer les délégués du VietNam.
dia perspective de calle conver
potion n'a imposd aucune tréve
en Indochine. ‘On-s'y est bat
tu hier encore, avec autant de
-décision qu'tux tout “premiers
jours de la. guerre et les- trou
pes. irangaiaes sonlinuent & ac
cider & leurs derniers retranche
ments les ~indochinois ~ qui
fulent on) débandada.

Par dessus ces gicves pro-
blémes, ou.en marge, Ja vie in:
follectuelle et artistique, conti
me un peu partout, on France
surtout :

le Conseil Municipal a dé
corné, hier matin, le prix de
Cent Mille Franca, do la Ville
de Paris; & André Suarés. J

widis choly ne fut plus heureux,

ni plus fasien Liadhésion una
pime lu eat asaurée, L'outeur
du Voyage du Condottibre, des
Portrait suns-modeéles. de Vues
sur Europe est, & Yheure pré-
sonia, un dea écrivains. les
plus puissonts de France ot,
peut. dire, Partista Te plus dé-
sinigressé du monde. La ilat..!
terio n'est. pas de son commer:
ce... La Vérite est ad goule com
pegne, Quant a sa prose, 6
blouissante, imagée et ‘mus.
tlée, on n‘en.connait ni de plus
henute, ni de plus pure. Et pour.
tui trouver un terme de compa: |
raison, et qui soit digne d'slle,
il faudrait:|; temonter jusqu'é
Paul de ‘Saint » Victor Hommes
et Dieux caraient pu, en effet,
servir.de. titre a toute Voeuvre *
de Suaréa ‘ot: la ‘puissance ef
Yoriginalité. salient étroite-
ment & Vélégance' et & Yimpar
tialité Theat bean qu’aprés
Léon ~ Paul:Fargue qui vient
de mourir ce soit André Suarés: |
qui triomphe au-Conseil Muni
cipal dé Paris,

Par-ailleurs le Septiéme Art
est-sur lq selette’ On-Vexal-
te.et on laceable: «On requiert
conte liiaton le défend. Car
co, Cocteau, Pirandello en dis-
serient en’ des études plaines
dintéré.

Dioucans alfirment que; com
meld ‘photographie: squva la
peinture, le cinéma a sauvé la
lMératuye. D’autres disent, cu
contraire, quill a fell Et l'on
fail revivre le mot. d’Anaiole
France @ son sujet; Au dieu
d'étre ls télescope sur l'avenir

En attendant, le grand film
chrétien, Monsieur Vincent, icit
couri, aprés le Tout Paris, tout .
Paris, et zecusille, sans alfort,
ni discussion, unanimité des



LA FETE DES ROIS.

Axjourd’hui, 6 janvier, est kb
Fate de TEpiphanie, instituse
pou coramémorer le souvenir
de iq vislie que front les Rois
Mages Melchier, Gaspard et
Baltezar & [Enfent - lasus. _

Cette fee, qui marque la
eléture des manifestations pu-
biigques d'allégresse que susci-
te le nouvel an. est particulis
rement chére aux Souvercing
a sous le régime démocrati-
que. a ious les Chefs de Pou-
ple.

‘Bile gatequ des Rois ne pa
re pas toujours toutes les ic
bles dea Directeure d'opinion
et des Chels de Gouverne-

ment, jest heureux quay

oui) de Vonnée nouvelle, le
Principe d'autorité soit si mo-
gnifiquement souligné dane
Vesprit public,
| Monarchies et Démocraties
ont le méme souci dd sawve-
garde de Yautorité. de préser-
vation de la dignité inhérente
& ia Pulesance Publique. A
pris Vhommage des Bouviers

de Bethigem, Vencens, for et

jg myrhe des Hols Moves,
guides par Teele Sr

Par Vevion de Jendi, Ter Jan-

=
&



ARRIVE
DE MM. RENE EUG, ROY -
ET ERIC TIPPENHAUER.

: ment *

+

viet, sont crrives ‘en noire Co-
pliale, nos excellents et sym
aes mis, MM, René Bu’
géne. Roy et Eric. Tippenhauer
qui, comme’ on le salt, vien-
nent. d’effectuer une grande
journée’ dalfaires. 4 travers
YEurope. Nos compatriotes ont
visite. plusieurs. pays,..notarn:
ment YAngleterre,- la Suisse,
ie Hollande of la Belgique, et
ils se proposent d’investir de
grande capiteux dans deg. tra:
‘yeux induatziela et agricoles, |
i dont le travailleur haitien tire-
ra le plus ‘large protit.

Pour qui ‘connalt le patrlotis
me ef le dynamiame de cos

deux laborieux computriotes, i



doa paw de doute. que
jeurs elforta abouliront, car ils
sont ploa que jamais décidas
& épauler le qouvernement du
18 Rott, an Vaident, par tous
jes moyons, G agsurer cox
mossen le plug de bien - dire
possibis, .

Le journalier haitien recevra
! gn salaixe ralsonnable pour le
rendement qu'il aura fourni ¢
ii sera garanti contre jes ris-

‘qued de travail, comme cela

ae pratique dans lea pays
‘d'outie = mer, par ‘un systéme
dassurance spéciale sus les
aceidenis de travail.

Par. ailleurs, il est bruit que,
cas.memes..messieurs. comp-
tent tout faire pour que notre
peys, au point de vue de lar
banisme, de. “l'architecture,. 1i-
valiso avec-les villes moder:
nes de l'Europe.

il nous. est. iafiniment ogréc

ble Vapploudir: 4" cas heu-
yeusés . initiatives . de nos
dévoués* amis Exie. Tippe-

nhauer,. Président.du “Conseil
de la Fabrique de Ciment;et
du Sénoteur René Bugs Boy,
Président de. la Nabasco, dont
Je louable ‘sduci-wst de faire ‘a-
vancer notre “jeune Républi-
que, et cele: malgré les difficul
jés de tous: ordres. quills ‘pout-
font avoir. ” rencontrey,..sir~
font-dans un pays comnie le
noire.

Nous Jeur souhcdions: been-
coup de succés ei lour présen-
fons: nos. compliments,
RRR sch TOE

LE DEPARTEMENT DES «
TRAVAUX PUBLICS
tavaille de 2 hres: a 4 hres p.m.

Le Département | des ie
veux Publics inaugure Varn
nouvelle d’heureuse facon. le
Département, en olfel, vient de
, Gemender & tous ses fonction.
naires et employés de travail
des, jusquiau 31 mars pro-
chain, de 2 heures 30 4 4 neu
yes dans Yapréa - midi des |
jours ouvrables, afin d’abatire

s besogne accumulée depuis |

quelque temps au _Départe: | chargé du Service @imigation

ment. Nous espérons. que ia
mesure daeviendra déinitive:

quoi quil en soit, c'est déid
un pos vere le mieux,
Qu'attendent les autres Dé
portements pour -suivre cet
serie :



DISTRIBUTION DE
VETEMENTS |

& la Cué Vincent -
Mercredi aprée - midi, 31 DK,

cembre dermier, ie qeuvee |.

nement de Duporscis Estimé,
poursulvan! son coume de
bleninisence envers lea hum-
bles, fait distibuer aux mal-
heueoux, dana lea parages de
Je Cité Vincent, un for lot da
vélements, consistant en: pen.

ftelons, chemises, savaiea,

sous la aypervision de trois
hounétes clloyens: Alfred Dor.
6, Ludovic Laioniant st Soy-
your Lasségue,

Nous pouvons ite que
tout a été fait en bon ordre,



8 des voillers offrant
foute la sécurilé voulus, pour”

)On.ve veut les Tes...

2 —-

Jea amener & traveller Ja ter-
ye, Gla Gondve, of le Prési-
dent de la République soucioux
du mioux Ste des classes nd.







e@asitouses,; ¢ fait aménager |

des locaux, st préparer un Ca-
dastre special des biens du do-
fadine privé de Etat, pour
quills “puiseent. s'y~-installer,
sans avoird redouter les miaé-
16a qu'lls confrontaient, juequ'és
roamener au niveau le plus bas,
dems Yabjection, loux vie de. cl
toyens libres st valides.+
Ainal nous parla le Sous Sé-
crétaire aEtat de VIntérieur,
"On: neo pouvall. zien dégirver
da plus“ comme
montis,
Ausel, nous nous sommes om
presage do répondre & Jalna
ble invitation de notre cal Dé.
gulme,; ot, morcredi dernier &
Vheure tixde, nous étlans dans
‘Ya Grande Cour du Pénitencior
National, on compagnie da nos
Confrbres, permi leaquals i
nous ful én agrédhle da cons
tater la présence du Profes.
sour Daniel Fignala, - Président
du Mouveniont Ouvrier - Pay.
Et id, on face de nous ila
Siaiont prés de quatre conithom
mes et lommeas) plus sales, plus

renselgne~

Hes.

Co speciacls’ ne lalsscit
pas d’étra émiouvant,. cer, a-
vant tout, ce sont nos fréres,



nda scourge qui. par la foute des |

dirigeonts responsables: dhier,
gont ainsi réduits,

Loin de penser 4 leur grande
détresse on les’ exploRait, - on
les tencit dans cet: étar vor
win dela «béie, pour.en faire,
enfin, des
mettre dens un tel. état que
leurs bourredux, eux mémes en
sercient offusqués, $'ils les ¥o-
yolent avant’ d’éte -habillés,

mercredi soir vers les 7 heures ©

regagner la. Wherté
des rues, dont ile ont mésusd!

1 por

|



PROMOTIONS ©
ET NOMINATIONS

Au Déeparement deg
Travaux. Publics

Lingéniew Nelson Pamphile
a &é. promu. Ingénieur Dépar-
temental du Nord, en rempla-
cement de ‘Gontran Durocher,
démissionnaire; *

Ulngenieur, Emmanual Mi
choud & 66 promu, Assistant.
directeur deg Routes, ed rem
placement de Nelson Panphi-
le;

Llagénisur Léon Dougé a
66 promu Ingénieur Déeparie-
menial du Sud, an remplace
ment de Michaud: -

ilngenieur ‘Edner Pauyo «
46 nommé Assicioni - Dec.

teur des Services Administrce

ie
Ulngeniour Hood St Lat ast



‘a vemplacement de [Ingé-

‘plewr Goldman:

Uingénieur Goldman — est
charge de Wustallution hycio-
Slectique de Juan de Verde:

VOpérateur René Lerebours _
S pervice cux chanters —

en remclace

ont de lagu aon Do :

oe





Ces Jeudi Bdu courcul § as
heures du soir, qucura pu, &
la Cothédrale, ie do.
note ami Joseph BEAULEUT,
avec la distinguée Mile Corine
ROUSSEAU. . oer

«le Nouvelliste. leur sounai-’
io le plus portal bonheur





Full Text