Citation
Nouvelliste

Material Information

Title:
Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date:
Copyright Date:
1958

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Full Text






















































































am tendances siouvelles
: oa pnecessalre® cor ainsi
Lea techniciens, les apé-
tavellient méthodi-

‘on ne & donner G@ la ailuc
9 Ché don Seonomnicrue de leur pays
behets ge atecat rationnel.
ihgux te udoptent un mouveda
Al an de départ: leur effort
abso wed & ane provision des alta
ux, & une fixation des
crotre ag lignes du chemin &
Tove percours pour trompher des
que. ghtacloe ot carter Jes entra-
Mon- ve Towle lear activité rentre
gilent dons fo PLAN.
Hate. We plan ne constifue pas u-
4 de ye camisole de force de Vactl
. qs dconomique: c'sst au con-
‘ae geire vn instrument de sa liha
yur yolons. Le Plan devient donc
ous / pore injegrante de tout syeté
mount me de production, en effs? au
t heu- qune oxeporience one scutcit
mide theaals 2ans la. désignation
x qui peiigble du but a aiteind-.
Yiseug wine » trace de fifnérdire &
a que purcoprir. En d'autres termes,
aprés wate jorlentation, tout essai de
mesh, «| tidortae so subordonnent & u-
Seder w brmule constituent an tout,
provo wigrbe ollo - méme & io mé
ea fer fade d'action,
‘ison Avec le PLAM triomphe la
4 per eaceplion de Yéconomie orga
n oer aide, c'est a dire. d'une éco-
lation nomia conjuguemt ja sponic-
boure nite avec Yorganisation ra.
da la tommalie, d'un régime of les
pour ibis ot les actions ne se = pro-’
re ca dulsent paz en dehors de la
nm wns et de la conscience
2 én bormes, of lez processus
bronomiques sont «dirlgés..
aaa Dana Yédilication ou la come
tection de fout ordre nouveau,
Yespotence du Plan, au
. pani de vue économique, s¢
J ‘widelt par la coordination de
3 projets et de. mesures corres

pondemt sur le plan de la réa-
ls, & des propositons concré-
we La coruciéristique prime:
pale du siécle est bien le 1é

gee des Plons. Cela ne veut

pas dire quills posaédent ious

i lamiime. dogré d’excellence.

qilz donnoront les mézmes

Waultets et que leur applica

fon s'accompagne d'un relé-

vement immédiat et dune sti

mulation profonde de Yactivité

dconomique. Tl est vrai, com-

me Ya écrit un savant cuteur.

qui «ost un ensemble COHE-

RENT de mesures pour permet

te @ la collectivité de saisiz

be principaux leviers de com-

monde de lactivité économi-

ie avec des directives pour

War utllisction, en vue de ia

acrption du chomage at de

Teugmentation du bien - étre

42a mosses».Le Plan quingquen

tlle Hew Deal lo plan se-

warmed, la plan de quatre

a, experience de Man-

Ven Zeoland etc, montrent de

gon évidente qu'aujourd’hui
bs gouvernoments ne. .. sen
Wnpltont point .@...l'aqutomatis~-
%@ pour régier les prix, la pro

lo consommation en
i mot le procés économique:
la no testent plus déainiéressos..
vis de économie, et la
Melllewre fagon pour eux d’in-
fervan'r, c'est Vélaboration..du
Fen, eee



|

Grice ou Plan. tout est pré-
Tw tes possibilités de produc
fom, la courbe de la consomy
‘elion, lee mayens de finan-
“ment, on un mot, pendant u-
% pbtiode déierminge et en aul
‘xk tel rythme, le procés de
Reduction attelndra tel chil

Minimum, Avec le

il est facile de meau-

fe la valeur de leffort tenté
ae lempe Yanité ow de
"ullgner, avec précision, les
‘ettnes, les erreurs, de cort!-
8 les importections par une |
Vitaetton progressive des
RaLadictions ou dee farloute

Site wuite on same page)



U Agitation Syndicale
et les Coopératives

_ L'uppel an. secours’ dee Pay-
sams que le RiP. Papailler @
laneé, dans ce journal est indi.
calif d'un état desprit gid 36.
vit depuis pew dans la monde
du Travail et.gui malhenreuse-





producteurs de toutes eatéga
des.

Si Jes gréves ouvriéres ont
eu, le plus souvent des ettets
heurenz, notamment celui d’q-
voir amené une améloration
dune cerlaine étendue de le tuation des salariés, on ne com
prend pas que’ des invitetions
a da gréve sient justifiables
dons les milieux ruraux ait des
propriétaires - cultivaieurs s‘ap-
pliquent & faire rendre & leurs
terres tout le rendemont qu’el-
fes sont suscepiibles de don-
ner. L’entraide paysanne dé
fommée longtemps fait partie de nos tra
ditions ruraies et qui est Yun
des agents de fécondation de
notre Production agricole, par
ce que réglée ef réalisée entre
propriéiaires capables de s‘as
socier pour des tins producti
res, n'ourdit pas da pouvoir 6
‘re influencée par des exploita-
teurs de gréves, des leaders
slus préoccupés de leur influ.
ance urbaine et
sarticularistes que du véritable
srogres de lg culture agricole
2t de FEconomie nationale.
Chefs de bouquement d'un gen
re special. ces Jeaders politi-
clens que rien le plus souvent
ne rattache @ le corporation
dont ils préetendent sauvegar-
der les interéts e! pour qui tout
umnoncellement! de ruines serait
fe ciment de consolidatidn ré-
7é pour affermir et élendre
‘eur quigrile ne peuvent avoir
jans Pesprit aucune des solu-
ions gui tendraient @ eloigner



Yeux la chentéle des posse- |
tants raraux qui contrecarrent |
:

‘eur action. t

Admettons qu'ils puissent 6
re précceupés d’équilibrer en-
re voisins régionaux des servi-
ni ils ne comprennent
. nila portée/ Iis met
tenl, par avonce, duns des 1ap-
ports @ effets éprouvés ef is-
nus encore pour salutaires





ment ne concorde pas toujours.
avec Vintérét bien compris dex”

de leurs buts .

un |

en
















nelle, qué toute coopérativa
de Production qu'on pensarait
a organizer & sa place. La
*counites' tronat en coo
perati¥e serait dotée d’un Con-
seil d' Administration of ne de
viaient figurer gue dea proprié-
taires ruraux? mais Io force des
choses porterait ¢ y intégrer
ces mimes paysuns suscepti-
bles détre mués en foment
leurs da gréves par coux yur
n'guraient pas un intérét direct
G extension agricole, & la bo-
nification de la Production, &
Yamélioration de l’Economie
dtat et dont lentregent insl-
Gieux curcit fait comme des in-
lermédinires indispensables, &
imemcenuvres atticientes..,
| Dans une talle occurrence, le
~deveir qui s’impose & lautorité
publique est d'organiser & cote
des «coumbitessou deg coopéra
| fives une contre - propagande
dans les milieux ruraux. of
; faction des sophismes anar-
histes curaii besoin d'étre neu
Des rassemblements
dominicaux pourralent étre or-
ganisés autour de l'Ecole rura-
Je ou du Bureau du Comman-
dant militaire de la Section ru-
raie, en vue de taire metire le
deigt pur le veritable intérét
des paysans associes,sur-le ré-
sultat et ie portée de ]’entr'aide
rurale, jusqu’icl protiquée avec
avaniage et, méme, sur les o
biigations qui doivent dériver
; pour tous les propriéiaires ru-
raux groupés en Coopératives

aeeriin. venmeengaettivensens niente tsnamanamersamsnnantnsf

inveslissements de capitaiy né
cessaires @ toute extension a7
| cole,

Dans le cas ou il convien-
drait de préjuger du meilleur
rendement de la coopérative

‘cus intéreasés le mode
dorganisation et de fonction
nement “de la coopérative
de production ef tous les evan-
tages que [Economie Nationa-
le est susceptible den tirer Lin
citation @ la gréve ne pourra a



Voir mite
ROAD DADRA OOO D DDE DED DDIDODS

Autour de la Nouvelle Piéce
de Marie Vieux



BientSt sur la scéne du Rex,
wn nouveau genre sera lancé
por Mme Marie Vieux. 30 ac-

teurs mimeront les pages d'un
conte intituié -SSAMBAS+,
Yoici ce qu‘s écrit le grand
intellectuel Thomas H. Lechaud
apres avoir lu «SAMBAS>.
tbnlacement de cette evo-
cation opulente.. Le cacique
voinqueur a mis aux pieds de

“Voimée’én offrande dela vice.

toire, cette blanche prisonniére.
Lundienne cabrée devant Yé
trangére pale, la forgant ad‘hu
miliants prosternements; & bal
set, livide de dégodt et de
pent, ee
yee quiour g
YEspagnole mime les danses
de sa petrie ~ et Yéveil du
d dans le chef indigéne. Et
: say de la royale cmenie...
ia jalousie, ses morsures, Des
-6vea de vengeance couves par
“ge aveles: ~~ Loa-ruse-servire
celle de Vétrangere. Ces ar
nes que désire le chef pour
combattre et pour vaincre, elle
leg Hui donnera. Et le camp
iaissé un soir, elle y tevient.
yoilée; avec un compagnon
mystérieux.. qui offre & lo rel-
ne des joyaux, des joyaux, et
posse an cacique. avec ces UT
mes désirées, des bracelets, de
ei brillants bracelets, des me-
nottos. Puls, la madrilone, tou-
te une férocité atavique gma
gant aur sa face, eriant & Yen:

la tahison: Le cacique pri
sonnier, y
chévera. pas, la gorge porcéo
une Hache vengeresse,
Pcl ait modulé dana uno










af eile.. Mais elle n'a: |



> prose.gouple, Huide, harmonieu
| ge, musi 5 de source dans

la Hmpidité de Yaube. Et tan-
dis que la voix cantatrice res-
uscite ces évocations des loin-
taines origines, c'est dans le
décor denchantement dune
Hispagnola revenue du faby
leux passé, une suite de ta-
piecux.vivants; an joude acd
nes émouvantes ou tragiques
ot .dyoluent, masqnes de dou.
leur, de pertidie et d'orgueil,
ces querriers, ces femmes, cel
te Fatalité obscure et cruelle.
sEt por dela lea protagonis-
tes, cest dévoilés par le mira-
cle d'une intuition pénétrante,



wéie~Fia-wagédie-des. cosurs -broyée”

por les instincts primordiaux, le
drame éternel des étea qua
cheminent & la mort les Forces

«Un talent, lourd de promes
ses triomphales, a réalisé cejie
couvre- dune -seule coulés,-ot
pointilée pourtant de tant de
pecutés:- quion la dirait longue
ment sertie par une préciguse
orievre et magicienne.

ele geront & cette fate de
couleurs, de rythmes, d'attitu-
des, de désir ot de passion, tous
jes fervents de Yart, cuz ini-
fictions secrétes; tous ceux

i, Stouffant sous la montée
des opacités irrémissibles, ten-
dent désespérément les youx

vers une percée de lumiare. Et
reprenant Je lendemaia lee sou
tes de la vie hostile, ls songe-
cont & la chasse d'or ob furent
ciselées, igurines fastueuses,
ig tgrocité du tortonnalze a} Ie

gublimité de I'écrané,
Thoma H. LEGRAVD

de production en fonction ces |



au regard de lq «coumbitey, ii |
serail utile de bien expliguer |




















LINCIDENT DU: Loe Failte du Jow & IEtranger
DEPARTEMENT FISCAL
soups

Au Dépertement Fiscal, la
semaine dernibre, selon co
que rapports notre dontrére
«Le Soirs, deux employéa en

‘ pont venus aux mains’ Quols
' que soient lea motila dé cette
quorelie, les deus employes
en question n‘ouraient di jv
mois, en plein bureau, $n va-
ni & une tele extrémiid. A
ce tie seulement, ils méritent,
tous les deux, une sancilon
qui serve d’exemple aux cu:
tres. Aussi, nous comprencns
difficiement la solution) anpor oe. . . nt
tee qu ditlérend par le. Minis. tre Béidient meme, a ce qu '
tre des Finances, qui prononca i parcissait, rounis pour signifier
ja peine de suspension contrs | eur impoaalbilite mutuelte Ge
Yun dea sadvereatress et Ici | s'entondre. Mais nal nose:

Doux gvénements, d’aillours ,
tous deux de promiére gran
| deur, Hennent encore lalfiche.
| Ce sont i'échec de la Coniéran
ce de Londres ot le Plan de re-
dressement économique et fi.
nanclor de Rend Mayer qui se-
ta, dijourd’hul méme, dépose
aur leg bureaux de VAssambid >
Nationale.»
Le premier da cas évene-
ments, on ne saurait dire quit
netalt pas ationdu. Les qua-












| y " ecrier, Aucontraire. Le Se
se Vautre voquer tahquille crétaire d'Btat Marshall, en pre
ment aux occupations:de sa os hier, & Londres, Pavion

fonction.

Nous avouons ne rieg com-
prendre & lo solution adeptide.
Les deux employés ourgient
du éte tappés «soliduire-
ment, ou pas du tout,

C'est ca la justice et Yéquite.

personne! du Président Truman
qui le dépasera cet aprég « mi-
di & Washington, a manifesié
ses regrets de cet elfrondemen
retentissant, tandis que Bevin, ;
& la Chambre des Communes
tentait d’expliquer par lati
de Molotov, le piteux résuliat &
quoi l'on a abouti SL.
fois, cela peut s‘appeler un re-
sultat.

Bidault, & son débarqué de |
Vavion, cu Bourget. repétait,
en termes plus huilés, les md-
mes observations que gon col-
légue britannique. Quant a
Molotov, ses accusations sont
profondement révelatrices.

Et, maintenant, que. vo-ron
faire? .

Les journctistes, de por la na
are méme de leur prolession,
sont moins discrets et moins si-

Ee



tude



i
;
i
I
:

joule

AUX CHANTIERS DES
i TRAVAUZ PUBLICS
1 QUE SE PASSE-T-EL?

R convient pour nous de po
ser la queation suivante au Dé
partement des Travaug Pu
| blies: qui, aprés actif Inge-
nieur Louis, est charge du
i contréle des trevailleurs de

Yimpertant chantier ouvert &
Cometowr, pour iq canstruc-
ton -de la Maison de Reedu-
cation? Est - ce M. Guillaume,
je Contremaitre compétent qui
a toujours. fait ses preuves, Ou

i



t
!
|
i

t



lencieux que les hommes





dun certain Siew, Mo | tatetles diplomates. Et. quel
cius Romulus, dit Jean Roru- | quelois, tout aussi bien rensei-

lus? Nous voudrions obienir c¢ Es
ponse a notre question.car ace
que nous sachions, ce demiez
individu na ni les capacites.
ni Yexpérience, ai rien de oc
qui peut ére requis pour dirt
ger un chantier, méme insient

font Mois voll& quill parait
que M. Romulus bénelicie du
ne prétendue influence eoecule
te, le rendant omnipoient a
«Carrefour>. Actuellement, ce
M. Romulus est un grand ma-
nitou et fait des sierimes aux
chemtiers ou, en somme, il
nia &té qu'un imajor, condui-
sont 6 ou 8 malheureux trang
portent des matéricux.

Deoutre part i parait que
plus d’une cinquantaine de tr
vaileurs dea. chanilers de.
riour et da Grond Ca
nal de Correfour - Feuilles,
gont menacés de ne pas tou-
cher leur pale pour le quinzai
ne passée.Iis sont dans des an
goisses, dang le plus grands
omxiété) cea midthedretix, dont
plusieurs ont charge d'dmes.
El puis, pour la Noel, ile ont
besoin d'un peu dargeni, aux
_et jours iomilles, sont dans ~le
plus complet déndment.

Nous sommes certains que
jes autorités responsables, no
ire amile Ministre Pereira, par
ticulidrement, feront prampte-
ment le nécessalre, car cea tra
voilleurs ont peind dur et-ont
besoin, méma «médiocrement>,
de poveer une fin d’année,-
pour le moing décente, com-
me tout le monde,
POOLING ADE LLIB? VOYPIIPPID

HUMOUR DECEMBRE 47
- Pour prouver qu'avait raison
Calui qui disait

«Lew Premiers geront les der-
nieras, Le Nouvelliste «pre-
mere Quotidien qui édita en
1924 un Numéro Spécial de
No8!, do 200 Pagas, sera le
edarniers & y songer, calle an-

ee 1847,

gnés, si ce n'est davaniage.
déja, Us parlent et édifient des
plans. Sil fout en croire que!
ques uns d’entre eux, les trois
Grands dOccident ont dé
queique chose de tout prét. 1
consiste en Ia fondation d'un é
tat de Ouest Allemand ei
de la fusion, par conséqueni,
des zones américaines, britan-
niques et frangaises. La ca
plicie de cet dint serait tout
désignée: Franctort. Chacun
des trois Pays aurait le privilé-
ge dune portion de Vadminis.
tration générale. Celul - ci e’oc
cuperait de i’Economie et des
Finances, celui - 1é de la police
interieure et des atfaires exie-
tleures et cet atitre dee Tra-
vaux Publica at de exploit
fion de ig Rubri.-

Ce plan dont Moletev doit,
avec Yaide de sa police, con-
naitre les moindres détails, n'a
encore produit aucune réaction
exterieure chez les Soviets, Est-
ce & cela quis désiraiont abou

Yr lorsque ta “Conféren~
tae:

even yenennnctnnnntnctnnnitet inten




4

i
|
i
|

|







| bHé hier un articulet sous lin.

; ttulé: Attention aux-pidges! et
quidemande. & la Commission
de distribution du sucre de
prendre des précautions contre
une catégorie de gens, décidés
a réclamer en leura nome des
Potente de commerganis en
province, afin de pouvoir bé-
nélicier dea Quotas destings &
ces villes. d'od fis obtiendront
loure potentes.

Dds quill nous fut annoned la
décision de s‘en remettre aux
qutorités des cutres localités,
le goin de diatribuer le sucre,
nous avons fleiré ce plege. et
Yavons signalé dans une de
nos précédentes éditions. Mals,

“len méme temps, nous gvons
era devolr indiqu les
difticultés qui devront certaine-
ment ségulter de la foqulté lois

Notre confrére le Soir a pu:







|. Divectome---Biop. Bidet G: CHAUVET ~~ PORT-AU-PRINCE ~~ HAITI

No. 22.192 ~~. VENDREDI 19 DECEMBRE 1947.

SOR L’AFFICHE



, borle Minflexible vate i toul
' ui y inouk propose
{ des trois autres?

fterspe que se devalt, & Bar







* gaise et que

LDPPEPOODILDADIDELDLDDDDDD DODD IVIE DI OILIDE TIE E

Oui, pas de piéges!

V que localité of se forall, par





PHONES: 2232 - 2432
b.O. BOX A 135,
___ 5aéme. ANNEE.



Lettre de .
New-York au
«Nouvelliste»

vA

ibaa



ee, lour Délequé opposui are

% feice de




¢ Franc . Presse

pet tAacion



st @b « Ninvelilates
€ ta, at
Cn a Role a FAR AVION
titre de opracionse bidication

que Molotov. on regagnant bu

Russie, eat reste

plus Jonsy

COMMERCE BHITANNIQUR



i

Le Pian de René Mayur as.
paralt - il, de vaste enverqure
i s'appuie, G co quan répéte
aux conchisio:
ja fameuae Comrvission du Bi
jan Natlona!. formae.
Je salt du debut d’
celle annee.

Par HOBENT BELLAMY



LONDRES, 16 Dec. (APPL
ha tn de Vaanoo (G47 eat mar
38 du reppport ce . . nye

cuée pir une infsnee aciivite
dans je domains dus relations

COTTE

tab exterieures bel.
Leet &

commerciales
famniques. Des néyociations

gont, en colle actuellement on



Or



Tout le monde parle de



ce | cours, avec 28 puys étrangers,

Plan de sauvetage. Beaucoup | en vue de la conclusion da

en dissertont méme. Du mo: tralias de commerre bilato-
y ire “ aye

autour du Plan. Car le raux. Cos néyociations ont

cretion ix plus compacte en | q@ailleurs cerians caractérea

entoure les moindres points, Et

; an me communs. Tl ‘agit, avant tout.
ce nest quaujourd’hul qu’on

‘ i pour la Grande Bretagne. do
Ss COnNGTG dons ses grandes chorcher a équillbrer sa balan
ignes, et-ses potits details. ce commerciale aver cos dit

Mais on atfizme, avec ques | térents pays et dobtenir des
que satisfaction, quill ne tro.

blera en équillbre du Buc climentatzes.
get 47 - 48 ef que les fortes de
penses quil occasionnera se-
ront couvertes par de nouvel.
es taxes variées dont se-
ont trappes les non




c

| produits
i change de se:
| maiieres premid:es ou de pro-
dute monulacrucés,

La Grande - Bretagne désire
fon elfet éviier

en a

& expHidtions de



que. par suite

do Yexcédent de leur balance



say

ies,










cest-a-dire ies renti es . . i

riches ef ceux qui exercent des | Sommercice, certains ce res
professions Hberales. ll com | “G¥* oranges pulssent accu
prendrait aussi, dans mesa |! uler des creances en sler-
re dw possible, la stabilisation, [ Eng. qul pourraient devenk
pour un temps assez long convertibles en or ou en devi-
prix agricoles et une sorte 35 fortes et provoqueraient

xnsi un nouvel épuisement de
x88 propres reserves,
Por ailleurs, atin.da compen

réorganisation du trafic





esr la réduction de ses imeoor












j ‘illons alimen'aires de la cone
pe que i@ mort | la Gremdea - Breta-
ge, le grand fabricant { he a4 obtenir des pro
daulomoblies ud Ie 8 et fernxiera

a devine totble.
nécessiié de maintenix Ja
niveau de
i ments alimeniaizes
: la Grando
' avec certains pays de PEurc
: pe orientale. nolamment FUAS
|S et ses satellites, Le gouver-
: nement britannique Heat en of

approvisionne-
me conduit








- Bretagne «r traites

répondu @ Max Brassei
quill a déposé, devant 1 Assen
bléee Nationale, en méme te






ique Yon tente dy mo 4
: le Tat Z 4 ein mainioniz sor pena
ler la Loi électorale, un pro. | ba mainiony son pendan

co vis ¢ vis des Etuts-Unis at

jet dont ie but est parfaitemen
revelutionnaize. Ce projet de-
mande la réduction du manda
des membres de l’Assembiée
Notionale qui expirerait alors, | aux termes du Picn Marshall,
non en juin de cette année, Por illours, tout en restant
¢cemme est prévu, mais én i fidélo ou principe de non dis.
Mars prochain. . | cdmington, on maiiére de poll
Auraiton h@te as ate? “le 7 que commerciale et Hnancia-
pouls du Ressemblerm du | te internationale, le gouverne-
Peuple Francais? mont britrnnique estima que
Désirercit - on savoir ou | lea circonsiomces présentes ren
plus vite, quplie est, exacte- dent son application pratique
ment dans lopinion et dans | impossible.
les coeurs, 1a position preciae C’eat-pourcuol, da-libre-con
-de YHomrné du 18 juin? vertibilité de la livre avait 416
auspandue, en Aoit dernier,
et ia Gronde-Bretugna s enge-

| ga poliique économique actuel
‘fg nest nullemen! busee sur

i Peoroi de Yoide americcuina

ant

i nnciremde cha- .
{a0 qux, fonctionnaireasde vole d’accords commercian. ot

financiers bilataraux. C’eat ain
al que des. négociationa com-
mercialog ont au leu depuis

Voici en quai nous différons Domi
opinion avec un Confrére qui craelque temps avec los Domi.
nions, afin d‘augmenter la

ear .
| préconise [intervention de la

: Préfecture dane wi travail es- { part prise par coux - ch dane
i le raviteiiloment de la mais

| sentiellement executable par

administration des Contribu- | Patrle. .
tlona, en Province, et toujours Un accord a ai concly aves
gous le contréle dee qutorites | !Atriue du Sud. pour la four
qualifides, pour le maintien du | niture de produits slimentaires
bon ordre dans les opérations | et notamment de fruits, pour 4
de distribution. ne valeur de 36 millions de 1
C'est on quoi doit consister | ¥Fes, au coure dos trols pro.
la participation des Préfets, £1 chaines annass. Un accord a
66 également passé aves

c'est tout. \
Le mode de controle des Pa | !Austealie pour In fourniture
da 95 millions de bolsseaux

|

_ des fonctionnatres, la distribu.
| tion dea Quotes,





i | pour da la viends, des cata

tettestel que nous Pavone aug

géré, recommaent, peut dira mo | de blé et de farine. alns! que
| diflé dong le sens d'éviter le |
Veplages slgnalé par notre | pt des trults seca
| Goniytre «ha Salts,



ge, de plua.enplus..deme le





de
















tag -bas..des.robes. capris

RINGERS. 19 DSeotAEPI

Landi dernier, tee de Vira
culée: Conception, un évane-
jhent extraordinaire a jelé-un
fond. émei parmi la popula
tion de THe Bouchard, lordlité
gituée dais la - panie Sud.
Craest de-Vindre et Loire: Ce

Ba

midi, quatre petites filles
Hoy c
Aubry ages de

ur, Je



pour idire leur











































je . tretlen, une des petilesdfilles de |

leurs dechrrat
midre lea é
les rouvri
rent la sur
elles une







fement le carac
re de ia
man et du p
MOusS avons
pres la fin de }
comma@ue que
oméricain” dtc
nouvelle force ¢
Hien mondiale, gal che

gubordonner--l Grande’ B:



elections’ g :
tement, nous avons dona un
soutien constructl ¢ ce gouver
“nement i viadion de
cloral tout





ode
empleur
a droite du qo



CHRONIQUE DE

-¢POUR- ELLE
porte beaucoup
dorées; ane
cuir doré & Ja taille. jour
corime le solr, des rubans do-
rég dans. les ux, bowlans
do-tontaisie dorés..sur jes 10-
beg of les tillleurs Mames. On
porte aussi beaucoup de den
elle aux manches, qu cou at
are
di ou du solr. Sachez, Meada-
mies, qucu Bazar «POUR EL
LE», vous trouverez lous ces
articles et fournitores.

«POUR ELLE» vous annonce
quelle a regu un stock de




les gar







chaussures de bébes, das
cheusures de Sport pour da-

mes, des robes-et-des-jouets.
CHEZ
FRIDA ROY

“Peabert, & Piliony ile.

TEL: 7182



Bee











jour la vers 1 heure de apres |

rendaient & /Eglise saint Giller ¢



Acticle “Evening Standard”



















LA MODE

Gy Bie Vou

"PREMIERS. SECOURS

tes filles, Mordi Papparition a
voit promis 4 la petite Jacque
“Ene Aubry atieinie d'une trés
done -myopie qu'elle gercit qué

mie le jendémain,
En fait, enfant curait.recou

usage de ses yeux |

depuis mercredi:

ly avait plus de deux mille
» personnes, dans la petite Eqli-
se de Saint Gilles loraqu’d une
houre, los enfants revirent l'ap-
parition. Elles conversbrent a
vec elle pendant vingt minutes
environ, Au cours de cetan-

monda & la vierge de menifes
ter su présence & la fouls, l'ap-
parition inl aurait répondu
quelle la menifesterait par un
rayon du soleil,

Eiectivement, quelques ins-
te apres, un magnifique ra
yen lumineux éclairalt tout le
Jramsept acne gquaucune clar
. 1@ napparaisse de Vextérien.
Notons que le clergé conser
ive la plas grande rézerve sur
_ oes évonoments,



CRO SE
ton M. Eve, @ employer
suotagémes destinés & dé
wmer lattention du fonds.
nsi que Macao regeit de
REXICHIA on Siclusies, par
@ le Mexique a pris len
ment de ne pas exporter
x en barres.

Quelques propridtaires amé-
seaine-de-mines Words mon
e importance, uouvent le me










angers, de lor en poussiere
en boulelles, avec le.
de le transformer en barres
dés que la lei le permettra,

Le rédacteur financier a ajou
te, que conireirement & ce
gquion croit, ce nest pas dans
les pays de /Asie ou on poye
i@ prix le plus élevé pour Yor.
A‘Bucarest on a payé récem.-
ment 80 dollars par once, e9il
j ars ay dessus du prix de
Tchoungking et naturel
jollars au dessus du prix cf







ent



es et aux appro
eapres QU ge ful re
insirument du camp

dans la politique du
ment:



nh
solution de classe
ie, a ajouté M. Pol
que solent les eforis
UNL? Le leader com
fe nq engulte exposé les
actuelles’da parti:

Deévelopper et unifor -
la lutte de la classe cu-



yvecurde vie, en renforgant et
en unissant les syhdicats.

2) — Rendre la politique com
munisie aussi populaire que
possible pormi les travaillisies
et les progressistes, en loppo-
somt a celle du gouvernement.
2) -- Alder & organiser toutes
les forces de gauche, & Vinté
rieur du mouvement tava’
ete. .

4 utter pour un nouvecu
gqouverneyieit” “travailliste, ap
syé sur les forces de gau
Sho: et les sentioneies-plusspo:
gressisies du mouvement tra-
vailliste.













i
j
i
i

quent ia politique de la clas
: ste. ot enfin, ..accor

ceueTH es“ femirnes;

qmembres-des: professions ibe
| voles, des étudiants et des.jou
1 hes ouvriers,




















de vendre a des clients 6. .

Mmes~

sans grand’ chan”

1e pour la défense de son |

5) —- Lutter contre les lea :
ders de Vaile droite gui appli »

avec Spatcer Tracy... =
Entrée Pe 360°

Entrée: gdes: 1.25, 2.
‘| Scmedi &.4 hres
DRUMS OF FU MANCHU
(188 et 14e)
En 2éme partie:

Un film de.Cow - Boy!
Entrée Gdo 0.60 of 1.10

& B hres ot 8:15
Un extraordinaire film & épi-

| sodes.
CODE SECRET
ler at 2Zame épisodes

Un policier americain aca
se de negligence est chassé de
son service at déiposé en pri-
son. Il parvient 4 s‘évader.

« Aa fond ceat 1d un hebile
scenario monté por le service
de contre espionage américain
pour-ciriver & mettre Jacniati
sur une fameuse bande d'es-
pions nazis.

va. perl de-sa-vie, le-po-
licier tente de percer le mysté-
re de leur «Coda Secret» et dé
couvrir la véritable personna-
lé de leur chef.

Un fil ineui!

Entvee Générale Gde. 1.10
Reservéee et loge Gdes: 2.20




*



















Vendredi & 6 hres
Le chef deauvre de Jean Cac

tea,

LA BELLE ET LA BETE

avec-josatte Day, Jean Marais

Un film d'art dens toute lac

ception du terme.

Un splendide conte de Fée.

00, 1.50 2.00 od












a 8 hres 15
En Jére Partie:
LE JAZZ CUBAIN ECREGPASY SER TEE RED CUE GOOG
Dans son riche repertoire.
En Zérme Partie:
LA FEMME AUX BRILLANTS

avec Georges Brent, Issa Mi-

Tanda, AGENT DE LA «CORNING GLASS WORKS»
Entrée: 1.00, 1.50 2.00 gdes , RUE DU QUAI

nd

Samedi « 4 hres,
En lére partie:
Un Sketch Musical:
En 2eme partie:
LA FORET PERDUE
1, 2, 3, ef 4e episodes
Entrées: 25, 50, 1.00 gde.

& 6 hres
4A ia demande des clients.
LE TRESOR DES PIRATE:
2, 3, 4. 5, et be épisodes
Entrée: 50, 1.00, 1.80 gde

“a O hres 30
En lere partie:
( TRESOR aes PIRATES
find
| et LA FLECHE VERTE
ler, Ze. 3e, 4 ei Some épisodes
Un film de la Colombia Pic-
tures.
Entrée: 50, 1.00, 1.50 gde

En vente chez:


























| QUARTIER GENERAL DU
DASTRICT DB: LA PORMCE

| Port-au-Prince,
| Republique d’Haiti.

Le 18 Décembre 1947

AVIS

| Dans le but d’éviter le spec-
| tacle déplorable de gens circu-
‘lant pleds nus ou en quenille
dans les rues de la Capitale,
le Chef de la Police sollicite le
} concours de tous,. particuliére-
"ment de lo Presge, des Sistions-
de yvadioditiusion st des Syndi
cats, pour que, par une





d



CASSEROLE that kee:

ren
cessité de se vatir proprement
et de se cheusser, de
En outre, le mouvement tou-





n ee a

MeeedisasF. PROSPER.

Major;-Armée d‘Raiti,
Chef de Ia Police.



cembre & 10h. a. m., une séan-
ce cinématographique sera
donnée au thédtre Rex au pro
fit de ’Qrphdlinat de l'Enfant
Jésus dirigé par Mme Vva Cy-
nil Walker & -Pétionville.

Un bec film vous gera offert
La Princesse Tarakanova et u-
ne agréable surprise: vous at
tend, ‘

Allez en foule au'Rex dimen
che prochain; tout en vous o-
musani vous cideres.& soula-
ger Yenlance nécessitense.

Vous trouveres des cories au
Chemin des Dalles No. 37 en da
ice de Petit Pour, au Bosor da
Chomp. de Mare, Berar Iris,
oran die (Saison “Frédad et

chez Maio Joseph Maglie, |

| Dimanche prachain..21..dé.












Extréme Expérience..
. “wne Exclusivité Dunlop
|



MMOB COVERED PYREX



COME IN AND LOOK OVER CUR WIDE SELECTION
nerves SR ASME PERBL LESS on Fig tay 2.

DON N, MORR, Disuibuous,

eypOnencee, Oe
inf la plus longue

la construction



ig 4 Dunlap,

ailleur metd

CONSTRUIT LE PNEU QUI CONVIENT _
Distributoura: BRANDT BROTHER



EL ONE SS IBA RE REE TERE REISER SAN RESTO,

William



arr



Be:






OPULAR PYREX UTILITY
DISH with dozens of uses
kes, rolls, macaroni

se,cobblers, salads,
By elcllW two sizes,
6° 2.10", 50% and °

Sarge BY x 13",








a, the Flavar Sav-
Fiat. Famous f










LA SEULE LAME FAITE
oaprts. te proctod


























-+-Deg-yerres ar boire; emplastign a et vera

}





ae as 8
La Maison. ¢
GRODCDES BOSSALES,,

A COTE DE CLAUDE AUGUSTE .————
TEL: 09295, 3. B.A 18








Téte de Pore
Pied da Pore
Lévre de Pore
Museau de Pore
Queue de Pore
Oreille..de. Pore
Cou-de-Pora-—-—~
Boouf Salé
Morue tés dpaisse er
Harang - Sel ‘
Herengs - saute he biontst, doa Ee DETALL, .
Nous attendona, née bienjét, dea Etate -. Uvier Pagtes Proj
Dinde Fiaiche, Ole Fraiche ot Hultres. ” Frog,
Nayont pas pu obtenir un tort quota. pour cos produits,
nog clients sont priés de a’ins-crird.

thin wegen *
COTY
AUSSI PAREAITS OU AVANT. GUERHE..

"MUSE

Ae
230
2.50
Sag

280

50


























“LOAIMAMT. L’ORIGAN

CHYPRE EMERAUDE
L’AMBRE ANTIQUE

PARFUMS DE FRANCE ET EAU DE COLOGNE
DE PREMIERE CLASSE























tela sont lea produlta dont laxcellence n’a fomals vars de
wuts leur création ot qual portent lo nor de la queliié,







LEP IRIII LOLI EE OLDS EREEEL DIED IP OMS

VALERIO CANEZ _

VOUS INVITE
A VISITER SON MAGASET
A LA GRAND'RUE
(entre le Magasin DUPUY ef Ia. Librairie NOUVELLE)

VOUS ¥ TROUVEREZ:

Des paillettes toutes nucmces

Rubans toutes couleurs, toutes dimensions

De la poterie imporide de toute Beauté

Des soullers pour hommes, femmes ot enfants
Derniers modeles, & des piix roisonnables ~




Albums pour photos
Autographes

Jouets pour enfants
Sacs & main en cuir et plastique

Tapis, porte scrvon, porte verte pour salle de bain
Pleteaux en chrome, en verre,
Encadremenis pour photos

Chatelaines, boucles. d’oreilies, broches,
Cravates (dernier cri)

Fleurs pour robes

Des clous pour Robes
Dentelles;Franges Gr at argent
Confections de Boutons et Boucles

Un département d‘Instuments Chirurgicaux bien gerst
Un département de Cortes et. accessoires da Musique
, et les fameux

RADIOS GENERAL ELECTRIC: 1947
NOUS VENDONS A BON MARCHE ~<

FPAITES UNE VISITE AU

MAGASIN VALERIO: CANEZ
o“EP-VOUS NE LE REGREITERE Z PAS >
Fel /3165 0























































nde





VOUS
_ MESDAMES .£T MEssizuns Lew Eclaireoses d'Hoiti avi-s
sent lo public que le fontival Butte de ls Zome page



jcenmbre 1 : Le Parisienne, ia Granda
ie 8 OS oe Jeeeerons cuales avdleiiou le 22 De

) Blanchisserle Hygiéaique a le
Vapour vous oifre une prépa-
acing Spécigle pour la
) Yonnée.

tp Bureau de la Police infor
me Jes intéressés-qu'ducun: vi



une dete ulierienze.












Elles sexcusent;de co contre: HOUSTON, (Toxaai, 14 Dée. be en Palestina. Les monifes



UNE BONNE NOUVEL Secours : : , a
POUR VOUS ! PN cians o'Hattl A. Fravere le Mo

$
Ai
cembre courant est.renvoysé. & : ‘ : | .







































Jegie ne devra stationner-plus ve th You CMB ope ; . . :
minute devant les. Egli- semantic : Bran ee yeti temps. — . (AFP) ~— Selon un savant Amé fants sont ensuite repartia sous
gas calles de speciacies st cq Ponlsaaly BOL lavage et pressage & la V: ° ARNTR sicain, énergie atomique se‘ le contrdle d'un important ser-
“gs do la Capitale; sur le coté . tard 3 ne re MADAME, POUR G rouveralt surclassée par une vice d'ordra vers le palais re-
& it yoie bordont ces . der bide. e8 Gonstumnes, service ra- A chet ee ROBES. au Bazar eource de puissance bion aupé yal ol d’autre discoura ant até
a Pour vos. Colendrlers at-Ale-{-rne imbaitable. Parisien de Mme. S: Getfrard. deure & lo fusion nucléaire: prononcés.

En cutre, & Mgsue des séan- monachs, avant daller ail. Tis soni des morveilles de beau la socigté do chimio Gmericat . ROME. 8 Déc. (AFP)
des Cinés Rex ef Pora lours, passe . eens ommmmameivmst gs ne a entendu, on affat, cr lable est dppuru & une
1 ant ja circulation se | fora aE A ona UN , PR.-E-L. A«R-T-S te. tear Samus) Lind, do - I'Uni, refagiée allemande sommoc
58 unique et comme anit: R : ins : . vorsité du Minnesota, affirmer | Jeanne Asthennan, hébergare
4 Rax — En direction Ye du Magasin de 1Bict & loner at & vendre: REMERCIEMENTS que lo systéma de fusion ma au contre daccusi! de Deésic,
SudNord, & la rue capoia fdu en face de la eee me 154, Rue du Mr. Otte Ge Hurston, Mr et cléuie —. par opponition aul ville natale de Pleo XT aa cours
Come FortowPrincien au Ca Bencue Natioanta Man, tat, Mine Edward F. Hurlston et j aymime deo fusion nucléairo | d'une séence spiritiame. Le

5 2a8a llewe enfants, profondament oo pont provoquar dasa ex- | «Maline voulut aciair J






















fouchés des marques de sym

je qui leur ont ét6 données
Yoccasion de la mort de lea
regretiée Mary Coe Hurlston,
prient tous les arals qui les ont
astistis on cette. doulouwe
tlreonstance, dagréer lexpr
sion do leurs yemarciomonis &
rus. ; so EXIDE « toujours d¢ iq bat-
Port-au-Prince, le 16 décembre erie choigie pour toutes les

7. :
194 machines d'une ferme. D'a
pres les expériences ot las re

plosions G@ coté deaquillog col | A, ats cris, de nombran
jes de Hiroshinus ot de Bikin) | s0nnes accourwent 9
ressomblorciont a ‘dex pétait: neat quapes Varrivibe
de cavelorie. pritte que ka vinion se dine
Selon le docteur Lind, «la } @f que la victime ee calma. A
fusion nuclécires sercit la sour | ia suite de cetie apparition, ta
ce dénergia qui anime le soit relugibe qui Gtoit pre
et le savant a affirmed que oe an canverit cn cuthe
toine de aes colléques avaien | LONDRES, 16 béc. (AFP)
décauvert que cette hon'y a aucune roison do
lorequolle s‘applique dans le. | croire quiume cutee querrs
conditions de radiation de chy! inevitable at maigré tes norm-
lour et de pression qui se rer, | breusea difficultés multiples, en



b} s
.pection Est - Quest ide le ruel-

jouant & la Rue Lamar)
de init (8) jours est ac



























Major, Armée d Haiti
Chet de la Police.

REMERCIEMENTS





























; AVIS

Dd M Mme . A an ates cherches de la guerre, de nou | contrent sur cet ostre, amén. | courageons enone tous

ro Pile, Ne et pare. La Legation ditalie en Hal- vyeaux perfectionnements ont | do fusion de deux atomes s’ax' ceux qui cherchent 4 dor t

. Ms, et Mime. me . ti annonce que JAncienne i6 ajoutés pour asaurer un / COmMpagnant d'un dégagemen! | paix cu monde» a déciue ¢
- He. Ghislaine ike. ieee Chombre de Commerce Halion meilleur service st un rends prodigieux d'énargie. lécole militaire de Sandhuwat
ents ef alliés, remez = ne dail a 66 dissoate . ae mn C'est pour cette raigen gue, |°M. Shinwell, ministre de id

8 world de. ‘ont sincbrement lous] - : Ble. ment a meilleur marché. ad a +

y sien £ St z a . selon les savanis cités par guerre, Parlant cuparavant

Le Président et les Membres

coux qui leur ont témoigne de du service militeire obligates

seers mest tees ammnaennadnmeecn

















ite. ; aan 2 — ji . docteur Lind, le soleil ne ae re-
Ha sympathie & Toecasion de du Conseil Directit ont cess6 = LA BATTERIE DE LONGUE | froidira jamais puisque les | 1, le ministre avait exprimé
_ | lamort de leur regrette leurs fonctions, flots d'énergie qu'il dégage, | 84 conviction que celuici se-
* : Ithier Frangols Pilie ee LEY d'lelie se char. acns.cesse. ronouvelés;-sont- i; talt-mainteny:” . oo









népuisables, : WASHINGTON, ig Déc, (AFP)
C'est sans doute aussi en rai Le sénateur reépublicain A-
son de cette régénération per. | lexander Wiley. est davis que
mente que ia théorie expo #8 Etota Unis devinient effec.
Ye docteur Lind a été ‘ser une campagne sur une
appelés celle du «phénix so , grande échelle pour se faire

ge des opérations de Hoquida-
Hon.

Port au Prince, Je 16 Décem
wore 18487. entice





7, & Vage de $4 ans.
at jos orient de crofre a - leur
profonde gratitude,

Port au Prince, le 16 Déc. 1

































‘ CHEZ MAURICE BORNO ‘ : igire». comnatire & Vétrcnger.
& CO : “RK RRIVER Dr LOUIS: PETIT, , . ans une propagande
Angle des Rues du Centro DA de la Faculté de Médecine de LONDRES, 18 Déc. (AFP) de préparée 4 cette inter
g t Rows CHEZ Paris La délégation cmericaine G { président de ic commi
, e we la conférence des «quatre. pu | dicicire du adnat sor

A Yhonneur d'olfrir ses_ser
vices aux Populations de Port
au Prince et de Pélionville.

Médecine Générale
SPECIALITES: Maladie des

bie une déclaration réfutan’

JOUETS POUR BEBES, I 3 avantages que :eti
les accusations poriées par M. Unie sis tent

FILLETTES et GARCONNETS
2 cabrouets, pou
3 & thé, service o
ns, wutos, voilierr,
pistolets & capsules, & dau, ¢ §
laches, ores, billes, boules en #0.
houc, comnerds, soldat S

ib de re
valiser avec le «pro yramme de
propagande sovietique:.

M. Wiley pense que des ser
vices de presse americaine en
porticulier et la distribulion de
périodiques et de journaux a
méricains dans les pays elven
gers deviient étre des moyens
employés pour faire c
& l'étranger les Etats U:
lear vértable jour.
WASHINGTON, 16 Déc. (APP)

Le Département du tesor pu
ble un rapport aur les avous
emeéricains & ~létrangm au
cours de ia guerre. Ce rap





Molotov contre lee Etats Unis,

et selon lesquelles les améri-

es : 1 cains auraient acquis des biens

Penmaes, ot gee mane on Alemarge et aucent dou

om Téléphone: 7224, Franck W. WILSON. tre part tait ges benelices im-

a tes : Gebinet du Dr, Maurice E- | a at | Botte Cniicone ot eontes e,

pelles, ralecux, truales, théor.134,Rue du Centre ou «Hi ! Distributeur pour Haiti, duiis americains exportés en

eous, troins, casse- 3 ; XiMich, Tel: 2995, 5 - Allemagne. Cette déclaration

. CESS? ; , : De? heures 1/24 midi. Sur | PorlauPrince Halt souligne a te propos que les

“ rendez - vous, Yaprés - midi. | produits imporiés d Amérique

M } et de Grande Bretagne en Al

AVIS COMMERCIAL lemagne ont ée vendus cay

= | fl est porté G la connaissan- | prix pratigués sur ie marche
ns ee re - coe eres : ~ 'ce du. Commerce, des Ban 4 mondial,

. oe ot da Publi snérai, | MOSCOU, 18 Dec. (AFP)
: ques ef Gu FuBNe on Jens A dater du 16 décembre

: que ic maison de Commerce | port, le premier a
ad Ui stechti 194 4 X , le premier de ce genre pu
Aiked Vieux, stablie sur cefte | émis en circulation en URSSo | blie par le Département! du tré
\O place, continue & fonciionner | quel rouble sera echange co: sox, et basé aur des statistiques









































SOUS



1947, un nouveau rouble a été








sous Je nom «Maison Alfred | tre 10 roubles de la monnaie | étublies au 3) mers. 1943, ove

. Vieux, Madame Alfred Vieux, cetuellement ba circulation, an !lue a tele millicrds $42 mil-
a3 nonce le conseil des minisires ; Hone pour ceni les avoirs dea

Sucer. ne cate derniere ®2 | dans un communiqué diffued | américains 4 fEtranger.4 cette

stant seule Proprietaire, ain- | saryadio Moscou. époque. Plus de quorunte qua

si quill est consacré por Lac: Les roubles qui ont cours ac | tre powr cent de cele somme

* te du 10 Décembre 1947, au , tuellement seront acceptés on | se trouvoit d’cilleurs dans le

rapport de Me. Edouard Xénol i polement jusqu’d la fin de Vé | commonwealth britannique
: etl etson collégue, Notaires &

» change de Ja monnaie qui de | dont plus de 32 pour ceni.cu
bom pitts / ¥ d . , 2 S & Gr Port au Prince, passé .entre. le
{it a O a p\ \EFAS dite dame Vve Alked Vieux

| we éte terminé..le 29-décem-} Canada.
et les héritiers Alfred Vieux.
















Bre de cetlo année. Aprés cet La majorite de cos avoirs se
te date, les billets n’eryant pas | trouvait investie dans des en-
até échangés ne seront plus | treprises sous conircle a






































































































































































































i Wtes ‘ acceptés. cain. Les avoirs américcins en
is Meise Io melleur ae LE OAIRE, 18 Dée. (APP) Europe sont évalués & quae
. par a passe, 18 me e ~ La manifestation prévue con./ milliards 418 millions de dol
cueil’& tous ses clients. tre le cage de la Palestine | lors. En Amérique Lutine, ils
. Port au Prince 16 Dée. 1847. | s'est déroulée dans lordre. L’im | se montaient 4 9 milkards 335
Vve Aled VIEUX. posant coriége de manifes- palltions da dollars. :
britie: yeux. tants..est-parti de, la ‘mosquéz e rapport souligne égale
Hériters Alked. View El Achar ot s'est digs vers, | ment que plus de 18,000 retu
+ , coe ood deeplace’de l’opéra ou plusi@ais | gies poliliques européens ul
A VOUV AOI LeAIGUILLE orateurs arabes ont harangue | vinrent aux Etats Unis apres
ee HAITIENNE® la foule de la torrasse.d’un-ho. 41998. laisedrent.en Euzops..dea.
= Gitnd ot-beau, choix de. set-4caye tis Gnt athirmé leur solide | avous évalues aun mild
vices & thé — ‘services de brid" | wig & T'égard de la cause ara | 862 millions de dollars.
ge, services individuels, nappe 4, , »
rons, centres de table, mou- Ms
choirs pour (hommes , si fem- AVIS ’ MARAT CHENET
mes), Corsages, robes d’en | Michel Bernard — Cap Hai Pont St. Géraud, No. 81
fonts. N tout -confecs.4 He® + Port.au: Prince. Camion |-en face. de.la..Clinique Holly.
Drape, Napees tome com,_| Roy. Henry. Christophe;-dépar--|~ Cours cux-sidves-en retards
mando en toile de Hl pur lin | de Port ou Prince, tous-les me: | 8-heures’d1i-hewres of 2 hau
blanche, rose et een cred, & 9 heures du matin. ras & 4) A
Chez Mme Alphonse Salga | pénot du Cap Hatities, Di | ~ Cours d’angleia au LINGUA.
do, Rue de ’Hétel Montagne. 5 4 : ;
sein cco RB oy. 5122, — manche main, &. a hantes. BPs PHONE, A QOBL..AO..,4, KOTOR. sno
nee cr ‘Adresse Rue Bonne Foi, No | 1/2
’ BONNE OCCASION 88. Cap Haitien,.on face B. N. 5
A VENDRE , ROW ; .
Une voiture Dodge en pariait Douleurs De Dos :
dial, aadresser au No. me VENDRE: me
j ‘du magasin de \'Etat ov télé | ay ometie Lincoln Sedan Eiminees En 3 Heures
Bhoner ou Noe aga) Sco eee es oe ee
. AVIS Raate RG A, Victor fiaaaider ne Rape
Chambre. de Commerce Renseignements: Téléphone: ae SS ggecune det ave
Haiti Diag das reina ot dp ts Vex nea
Le Chamira ae Commerce | Ne. $720 frequents asses simi % as’
le gus. telireette at de moe degieute ty JaReE geeeles
° peuvent devenir membres de Machine 2 écire Remington ese. dex ves, shumatioig na
. Rk ok {inet te dale 4 lose! Meee sesler authon 1 ISSEY Cpatecaoare Seeateg
% 2 o - . er jonvier . i i. 3 4 “ Ty chase gees oa
f Les « vVITS SHELL’. sont en vente &: PORTAUP RINCE le sera pergu.un droit-d’entée | ratteg woe ackata ches : ey shoes Achetoe Cystex
: PROD : Se : P-HAITIE NN : de $ 10.00, conformément 6 G. ORG e a de woud TeMeoUlgEs .
gemstone poe e — ee : CAP: . $ 4 Vaart, § de ses Fa OMITE : ft ei vows th fen Des gatise
oe wie , ~ (%) : a. fie gudsiags, dans
‘ ee . AUX- CAYE . ; ia eutetags
Me ee, : PORT-DE-BAIM: é perit GOAVE JACMEL JEREMIE «enn tees - ; MAISON A VENDAE eo ntag ae oP
GONAIVES. ~~ MIRAGOANE A VENDRE Au Bois + Verna, ~ @ pie oS? fee

SAINT- MARC ‘ Voltara Oldamobile en ban 15. : }. NADAL « Oe.
con as nn cs at ; eschuall
meres al Tidpean ih Token nH eee ee

2














ones One tele eventiaté, a

*, O16 blessees, au c

_Degaapey,

ROME — El a été rapporté
que cing personnes ont ete
tudes et 10 autres blessées au
cours de Fexplosion dans une
usine clandestine de munitions
pies de Naples. Ses sources
qutorisées ont exprime
nion que Yexplesion
voquée par des
rie que des trav
yaient a la f
Jes.

SYNDEY
GHNONCE Chis
tolres ye
Hrbert Evatt a
ne réun i
aliges pour






ig



emplo-





etry





ment «que ies
puissance. on:




affaires
que cele ©

ROME

risees

C

tre €n execu
plan de f
reconstrucuen
plan devra cue mis
tion G partir du pre
1948, Par allen

pondants de presea ont ¢'
monimes Sou





que_ias
eplent a ¢

de dollars



tots - Unis
Ber cos Mm.
pour empéch
pies de iEurope.
vement de desespo:
bent sous le contre total

cards



ajouté, serait un coup mor
pour Ic paix et ia stabilité du
monde,

PALERME,.— Da éi@ cont:
me que dix personn



assaye

Â¥

3.000 gréevistes oval
de pénétrer a Vhotel de ville.

ROME, —- Au coura do ia
aession de la nuit derniare, de
VAssemblée-Constituante, ie
jeader communiste, Palme
Togliati, a accusé le gouver-
nement wide» Guy Etats ~« Unis. Le lec-
der cormmuniste s'est attaqué
mpaei aux républicains qui, u
ya qoelques jours, ont accep
i@ & inire partic du cobinst de



%

pRB NATIONS ONIES PROPA
DANS TOUTES LES LANGUES









f
|
:
j
j




‘npn vtnentenenenoattetoe tite eitaetntetteimemrtenawnsn





RIBUTION DU SUCRE
Les measures qui avalent 66
prises on vue de faciliter I'élimi
nation ou I’éclaircissement des
| difficultés qui étaient antérieu-
rerment confrontées dans la dis
tion du sucrd, ont produit

cos jours - ci des effets cu-
tres que ceux espérés, malgré

}







Yapplication et le dyncmisre
de la Conunission présente-

‘

ment affectée & cette réparti-
ton. .

De petits commergants qui re
cevaient, chaque semaine les
uns un sac; les autres, ciny

_ saca de sucre blane, n’en recor
| vent plus du tout!
| Etce quill y a de plus grave,
c'est que les gros Conner.
conta qui en recevalent qua
Prente ou Cinquante sace de st
‘ore blanc, en recoivent davan
“tage! Et cela pose immédiate-
iment un problome dangereux
our jeg consommateurs, No 1s
i sommes ainsi menacés d'une
roreig ou dune haus
ix de ce produit de notre In
dustrie locale contra lesquel-
i convient, d'ores et deja

s prendre des mesures de s



































Sat

mer que ces

Ominercanis ncuront 009
ua Vintégredite de

cs respectifs & la fin de la



Vaxpédieront
Province ot



donner
“tes, si larg Servis 5@ 5e-

ront réservés pour influencer
sens de leur intérét la





















3 trouver aisément dans les

pelies boullques de la ville.



plus mal

que ja cam-
iré le change
es distri:

| REN CORRORTre bn e Core



EPMONDEZ CES Al





ans les
hes d'un des arbres bor-
celie vole et fut projeté
du camion. Le choc occasion
de profondes blessures cu
du malheureux, que Yon
ire interner a | Hopital.
Fort de cet exemple du dan-
er que constituent ces bran-
gurperilues, nous eati-
mons que ie service intéressa
ne perdrait sien a folre émon
der ces arbres qui bordent nos
avenues.
| ooeoooneneene EE
CHAMBRE DES DEPUTES..
Le projet de lof relat au
dle de nos
















ae
w
ms
a
a

juBtements meéecessaires,
& 66 volé.d& lo-sdance-de-ce
our apres de grandes discus-
sions, ainsi que le projet de loi
relat! & l'aviation civile.

vert cu Déportement de lEdu-
cation Nationale ont été qusgi
agréées: ces crédits seront al-

fectes lo --- & lameéliaration et

au fonctionnement de 1l'Ecole
de Moron: 2a — aux irais d’en
tretien des professeura Etran-
gers qui doivent venir bientot
& la Capitale.

Le projet de joi pré
voyant una prolongation de
rgnndat d'un an & la Commis
sion d’enquéte sur Administra
tion Leacot, apréa de vives dis
cussions, a été quasi voté,

Tous cee projets de lois ee-
ront acheminés au Sénet cuz
ina nécessalres.

Puis, vu Vheure avaneda, le
abance est leva.





Des demondes de credit ou.









senses

‘, . .
voir, en I'espdce, aucun. alfét,
& molis qu'il ne s‘agisse de sa
1 Jeriés travaillant dang des. com:
ditiongy désaventageuses an
profit d’entreprises agricoles
mécanisées, financées par des
sociétés de capitaux et qui n’cu
rofent pas su apprécier sponta-
nément et opportunément la
valeur ou.limportance..du..tra-
vail qui leur est fourni.

Lexploitation abusive des &
nergies nationales n’est pas
plus tolérable dans nos campa
gnes que dans nos villes, et i
est de bon ton autant que de

haute utillté de la dénoncer,
| portout oi elle est constatée,
j de la traquer. de lo juguler, c-
i tin que le sens de la Herté hu-
imaine quil imporfera toujours
dentretenir dans notre Pays
puisse seconder consiamment!
Tintérét poliligue ef éconaml
que de (Etat.

Lientraide paysanne ne se
| comprendrait pas au protit de
| capitalistes urbains qui ne peu-
L vent penser & la payer en mon
| nale équivalente, mais qui sen!
j préoccupés de firer de
investis ie plus
bénétices possible. A co
compte efen lace d'un tel parti
pris dagression, dusure et de
submersion, ce nest pas seule-

i productive
2 recom
in mais ia réaction com
| certée et méihodiquement diri-
| gée afin que les terres rurales
né puissent échapper progres-
| sivement aux Paysans, les
yrais pillers de notre Economie
agricole.
La «coumbites était une bien
belle chose, au lemps ou nos

Paysans ne sentaient pas enco





nist

prulol





Q.
o

de



re le besoin de moderniser leur
matériel, de faire une place
d'une ceriaine étendue, dans
Ia

a



$

fe reyonnement
nationale.





Pavsan



tqui, mis en elat da:
tre lextension de fusure ei en
| Stat de réceptivité pour laide a
| apperler aux Cooperatives
s‘organisent et gui s‘imposent,
gauralent mis aucun esprit de
destruction ef d'obstruction en
travers de la vole ou passent
jes fécondateurs haltlens du soi
haitien!

Clament A, COICOU

qui

DALAL OT OO BA et.

cece GRAN D GALA.
AU PARAMOUNT
Paramount présentera Diman
che & &30 et 6:30, en Grand
gala, & Voceasoin de son lée
auniversaire, lun des plus
| grands chefs d’ouvre de la M.
_G. Mv LES “REVOLTES* DU
_ BOUNTY (parlant frangaie) a-
‘ veo Gable, Charles Loughton,
Franghot Tone.



ma guiercdinnin eine ee

|

| AU REX

i Devant faccueil enthousiae

| te qui nous a été faite, Mercre

di, le Rex présente, ce SOIR:

| En Premiere Partie:

i Le fameux Jazz Cubain,
CONTUNTO DIABLO ROIO
Ne manquez pas cette soi

16e, Yoccasion est bonne pour

entendie une musique si en-

trainante, & si peu de frais.
CONJUNTO DIABLO ROJO

fourmis dens

Ce sont des
les jambes.
En deuxiame partie:
LA FEMME AUX BRLLANTS
Botrée™ 1.09, 1,50, 2,00, 2.50
1 Gde

! sporadiques, |

| géea de taire Veducation






Nous avons publid hier,
gins wees pu Faccompagner

5 commentaires qu'il. meérite,
YAvis du souvecu Chet de la
Police, le dynamique Major
Morcaisse Prosper, au sujet de
ce spectacle déplorable fe

gena circulant pieds nus ou
en guenille dans les rues do
ja Capitale.

Nous avons toujours cé_s0




16 cot stat de chores, comse-
quence, d'ule part. de la =
tion économique infemncalc. et,
d'quire part, de ja carence cu

pable quiont toujours monee,
on dehors de quelques ellorts







Mores



au

) peuple,

| en ce moment,

convient

| pour
i de Vexcealle
| que vient de
| Prosper. dans le sens
| plus haut Nous Yen ik
i au contraire, d’autant
: jusque hier ercore “erat

i sement
. Théard, & léepoque Prefet

' eut lapprobati



Mojor Prosper.





Tl n'est pas besoin di
Oulre MEsuTe.
gur le ccractere acod

de Venseiqnement on H

tnva famous fait ia
convient dans nos prog
mes scolalres ux mohon
| gine, de
tenue. Ce
dabe

une cerdine
gon & modiier
meni social de
Toul cea
munimiser

Ce

yen.








lettre morte, Texcelle:

160




Sensaric, alors Mi
térieur, ef appliques rigour
por Luc
de



omi










Port - au- au . Cet

4



journdux ou les p
bles adversaires du Pre:
Borno
faire opposi
nement.
Nous assy






concours, em occurence.



mier leu sur ix
a céte d'une








5 , demeurc
teme d’ Education.





4S
ses, pétissent du mode a:
pour la répariition
Des Icts insulfisants sont
louss @ ceriaines d’entre elles
alors que céux d’a-peu pres



me poids, se révelent excess
dans les qutrea.

Use enquéte simpose don
dans le monde des Indusiries,
grandes ef petites, qui ulllisunt
chaque jour du sucre dang leur
production. L’exarmen de leurs
livres réspéctiis ou une sim
constation poy un







ple

Inspecteur

leurs productions quoiidiennes
permettrait de se rendre comp-
te de in quantité de sacs de su
cre qu'il est équitable d’allouer
& chacune d’elles, sans léser
jes droits et les intéréta de pet-
sonne.

Les petites confiseries ne dci-
vent pas non plus 6tre négli-
gées et il importe que tous lef
inféressés puissent obtenir sc.
tisfaction dans la mesure di.
rendement etfectif de leurs e
treprises.

FO EEE 01 DEO REINA SS.

DECLARATION IMPORTANTE
Suivant avis de le Legation
dlicdie, para au «Nouveilliste-
en date du 17 en cours, Jes
membres dala Chambre de
Commerce Halienne, déclarent,
conformément aux Stouts en
vigueur, cutorisés par le Gou-
vernement Haitien, s‘opposer &
lu dissdlution dg Ia dite Cham
bre of formulent toutes leurs ré6
serves & cette fin.
PortauErints, lo 131247,

LE CONSEL














Lettre de...
’ Suse)

remanioon

Une mission britannique ol-
fie'etle doit, p.ochalnement.
partic en Austalle, pour étu-
dier la possibilité d’augmentor
ja production de la yiende ef
des matidres grasses vageia-
les. Les conversations avec le
Canada renconuent, de leur
cole, de graves difficultés du
lot que ce pays fait purtle. da
la tone du dolia, Aussi, a
Gronde - Bretagne snvisage-
salle de rédulce ses impo tas
dons de lard, d'csufs, de wien
do de bovul ot de volailies. ce















ila Hollande et
| que la Grande - Bretagne espe
|e pouvelr conclure un accord

| colonies of notamment

qui isque de motve on dan-
ger in continuation d'un con-
& long ferme, pour ja i
yrorson du bia canad’en.
Endin, ja Grande - Brotagne
a coe un orgenieme gpecial
wOyovseus Food Corporation-.
on vue du développement de
fa production aimentalre ux
de ia

on



production dos grachidew
Abique.

Dos missions officialles bri-
tanniques ont été recommen!
royéosn en Argentine ef on
rnidty. en vue de conchurs
un tralé de commerce qui pré
yore! notamment, lexpédi
téa sublantioles
on







s alimentca’res
. Bretagne. Des nego
ih poursuivent égate-
ment avec Jes pays de lEuro-
identale. On s’attend @
aine conclusion d'un

commerce avec la



chonges commerciaux emgio-
belges, Mais c'est surtout avec
le Danemark

pour la livra’son de quemiilés

‘ accrues de dentées alimentai-

: res.

Des négociations se sont ou
vertes, cette semaine. & Lon-
dres, avec la Hollande et doi-

i vent reprendre en janvier pro-
| chain avec le Danemark.
| soit que Yaccord commercial

On

anglo - dancis n/avait pas are
renouvelé en Septembre dex
niez, parce que la Grande Bre

| tagne n‘avait pas voulu accep

ter les

| cerfadinement

: ' des bois, des céréales secon
docwavail deo limportance de">",



| d’bul!

' Pologne

rix demandés par te
Danemark. Le charbon britan-

| nique constituera, cetta boiz, a

‘ne monnaie déchange appré

clable pour ce dernier.
Des conversations reprendront
procha’nement,
en vue dcugmenier les impor-
fations alimentaires venant d‘]
cest surtout vers
VYEurope occiden-
iale que se toume actuelle
ment la Grande - Bretagne.
Les negeciations angle - se

talie, mais
les pays de

| vietiques. qui ont dela aboutl

& un accord de principe, sur
ja Hvraison immédiate de plus
de 500,000 tonnes de céréales
scondaires, dolvent reprén:
dre, en mai prochain en vue
de concluve un accord beau-





! coup plus important. Le résul-

lat des négociations onglo-you
goslaves, & Londres, doit étre
cnnoncé cette semaine. La
Grendo - Bretagne a -demandé

daired, on échange d’exp
Sons d’équipement industriel,

Des négociations anglotche- :

ques s‘ouvriront proche’ne-
ment. I est possible que le Mi
niste da Commerce tchéque

se rende. uw Londrea- Des-nege...

elections sent égelement en
cours avec la Houmanie. Un
accord commercial avec la

Hongrie. a été..conclu. en. Aoat |
| demier, qui prévoyait le livrai

de fruits, de volailles,
s vegétales et de ving.
Un ercord commercial avec la
a té signd on juin
denier ot préveyalt un vohr
me total d'échanges de 58 mil
Hons de livres, on trois one,
domt deux millions 500,000 de
produits alimentaires polonals,
la premlére année et 5 rail-
Bons, ia seconde, Grace & cos
accords, la Grande Bretagne
espére pouvolr maintenir la ni
veou de son capprovisionne-
ment on produits alimentaires,
mi suffi & cone belancer
Veit des reatictions d’impor

son



_ ietions de la sone du doles.






}



Conservateur de



| gar a annonce, dana son édi-
tion du jour.

| Clest un ami sincere de notre
b poya, qui



it









‘Notre confére «La Phalan-

la nomination du 4
BB. Pierre Le Bihan, comms’
Supérieur Principal des Reli-
gieux Spiritaina on Haiti. Ho suc
code au R. P. Gord, qui rege
gone la France, durant la dea-
xiéme ‘quinzaine de janvier.

Tout on regrettant le dépari
de notre -Contrére-, le talen-
tueux chroniqueur des «























de Véconomie et ld ou tion, 4
pho le planleme. Yactivity dey 0
nomique grandit, aq dévelog:
fe selon un rythmes secélérs, -
pulsqu’elle se troyve « bésgy

de certedney oii! oe ds Ybeu
nomie spontonés, o'egt 4 die
anarch'que. L'aulomntions 06









de Mer et de Yéminent Supé- i

. | peut rasoudr.
riewr qua fut le RB. P, Gore, peoduction ois ctlson de sur
nous nous réjoulssons de le * o 8OUR « con.

sommation du pouvolr dg.
chat. corrigor Ie décglegs an.
tue los prix de gros ot de dé
ial, la have ou ig buises
sxagerés, Ininterrompue pour
la Huctuation de Tongue durée
ot los contradiction, Inbbron.
tea au systome de Yautomatts.

nomination du FH. PB. Le bihcs

gent toujours dé
voue aux ceuvres de jounesne.
la Bibliathe.
sith dua Tats! |

TT OE







o d'Histoire dt





Samincie, i fut ov























professour d'Hintolre a tae ot un évrtval y
: . no otum écrivein ang
| Croyraphie di Hai, bre Adhor Slater en clas, Ste
i dons lesqualies i must Desihe dblceuta aubye , mumearall leg
leura spocialat. awa du systime
Ne bal ona tous | Somatque. '
Nous bu présenions tous oes délecat
nak COM PHMENts, * i Gores sont la porte ;
quontrainent les iseéqularl. :
i ‘tbe de t
| POOR RO DONE Kae OTOL : : la demande at Ios inter.
ruptons et la vente qui on re i
sullont», ;
VILLE La icillite du systéme aye :
,matque pose un probléme de 3
redressement, ce probléme de }
odresvement ent 6 & la dee j
! fion de l'économie. par guite i
tel de Vi | ou eplon’eme= pulse augue ]
ce, la grande so 1
















Geis 6 SH od 88,


























qorganisen





















Le Jazz des Jeunes assure la |

partie musicale. j

DECES DU JOUR 1

2 Race oe Mme Péry Jn - Guillaume 49 :
ans, Mme i 3

«LANGE CONDUCTEU Brigitte Supelice $2 one Bidiea

eet en Venie a Portau-Prince | Fellx 21 ans, Alice Desruig. .

dons les Maisons suivantes: seaux 52 ans, Prémise Georges ;

Raphael Brouard, | 25 ans, Octélus Occéus Péling

LiAbeille S. A. | 90 ans: Frantz Jn- - Jacques 8 “

A. P. Barthélemy. | mois, Victorine Louis - Charles

Henri Deschamps. j 62 ans.

a

gore Me S90 Vo oF oe? OO BOF O° M7 |

@ : 5 }

i? 2 2

Re 2

2 o! $

e ¥ di 5

¢ E: |

oi

by o; }

& o }

¢ a :

D cS

a |

3: }

4 :

89.3,

Océ






Stn ine!

2 Pon HoFE RSH GS!

°9°a9O © % 00 9000° 9200.

2O





Paid 2.2 = 20%

OF 09,B096.09 05 Oe

ore

ane ects

Be $55 O06 So 6F 9:



Full Text