Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1979
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Additional Physical Form:
Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available.
Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Full Text

*-~~flF-'1~b .~'el~'- r . ~o~fl15 Wk'fl~Prafv~. - -


Deux projects de' loi sont
ictue le ment 1 I' tude I dans
les militeux ofliciels h'. Lie:ns
On ViIe d'arriver A lin1- rltor
ine ladi lstrative profollule,
rovoo-'l-on drI i,;olirce pro-
Che dt It Comitnissioil Admni
nlctral.ivto. Les deux projist
de loi portlnt sur 1'unifor-
Intsation cdes structure, ad-
ministratives, It Isur les sta
tlIits goiorauix de la Fonc-
tion Publiquc en Hlaiti. Le
premier dil,-on, a la priten
tion tle resoudre de.s con-
flits et des problems qui
paralyseoni. Iolficaciti do,
l'Adninistration. ,11 preco-
ni-e. entire autre chores, un
miolie orgoi9ligrlOmniineC nour
les dilforents services pu-
blics. repo'rtil les charges et
les rcsponsabilites sulon Line
menine hierair(i ie co111o'r-
nant : Direction G6nn'ra!e
Direction. Service. Section
et Bureau.
Un Cabinet particulier pre
ci.,.e le document soumis a
la qulatriinme reunioi de :la
Commission lixt. e 0ar Me-
Pierre Louis Sa'nmon pre-
s'delnt de la Conime: ion Ad
ministrative, est rattachc a
chaque Secretaire d'Eitat
tie certaines 'loreoccullpilionis
d'ordre teichln'ique oi ;11t11 ,
lui permeltra de inellix ri ,
plir son r6'e de rcirees in-


L'attaque centre la Bas-
tille cothmenta vers midi
-environ. Apres avoir pjll1
les armureries et li6tel
de Ville. un miller de ner
.,rII,::, -al -. Ci- . -1 -- I:-
ciplhi . n, s,,ege:, lIa i, r-,
be. Le Gouvcn. it ac-:.-pla
d'abord de parl -ntti,'-r,


tnnt du Pouvoir politique
ci, de Chief d'Administra-

Au terrine de ce mninme pro
jet de Ioi, des Directions d-
Services exterieurs seront
ratiach s a chaque Direc-
tion GenOra'e. Elles aiiroltt-
ai etudier les raploorts ot les
do�.siers eiimanant des ditffe-
rents services bureau ou
district de Province. Les di
lec'lfioils des -ervices exte-
ri-uirs i hnsi organilse rec.ueil
lertont !es donnte, pour ulne
re y.l�;:lhtion prigre:,sive dtes
buts de li doconcentration
Lttritortale diort la forme
existed ciopuis tries longtemps
a-t-on ijouite.
X K X X
L.." second project de Ini
v'se, d'autre part, -a <-regle
in.itter le Scrvtie Civil ,et
p1) rt-icu'.iremenit les condi-
''ont- d'acco a t'Administra
t; 1,, les rw-om lions les nmu
tot ions: 'e; sutspcllnsiOns et
Ce. :iion-iS 'Ie filitln ions suir
h- b,.(e C' e "tpl itude, dii me
r t' diu i.Loinportlin'int.> II ga
r nl' t ,i ; . si l s 'curiLt de
I' 'ilp oi it tles recinUcr: con
l . I. .nes r cli-s di.ciplinai-
1re1s on iutltres. 'En un inot, -'e
"-rnier-'l t i'oj I In let ti-nelld
\t- s '0i p'o r0 is0tio)l dto la
Jon- t on pibliil ,n Hii t li.
P. R A.


Le 1-4 Iifllet; Fete


natioPal] de la France


Au-iourd bui 11 Jiol t. ( !':;

salrCe I I pti0 d, 1ti Bwv.l
tille. on'lr on t . e l eb're'
la le lliatliotnolu d(0 la Re
p ubli q "' F r1i0 eii - .

Collnmle chaqil attil . r. t-
te let,' st lr'c ' -o{l o0
tout un cihscun, francais oil
LE PHF.SIDENT


; nt 0.-* l:t Franc-, et dui lat
l >tic. 0' \il xl to -,n- et
la toi'e it 1- l'hist lo Lre tdu
inlcid de cd ic 'ii mitn I c
p toila qU't ' ite II A il"'-, (lc
lai citi, 11 ' de la Ba tbil-.
A i.tI' c c'a 0ii. n u .- pre
-, n10o1 - lni: mliill'u t, vo0 ux
a 1 "'A 'As i .,idt' r (dl FrIi loL'
,n Hait. M. Loumi Djle.
U1E IA tKfPUBLIQUE


PASSE LES TROUPES E1- itEVUE


mais ensuite, dans des coil
editions mal connues, il fi'
tirr sur .le people qui st
jeta i l'assaut des hates
murailles.

Le ,.:nil).Ll dula qiuelquI-L

i'.'or suitL pagL 6)


VENDREDI 14 JUIL. 19711
No.30.875









NE EN 1896 LUS ANCEN QUOT HAITI MMBR E L ASSOCIATION INTERNATIONAL D SE

FONDE EN 1896 : LE PLUS ANCIEN QUOTIpIEN D'HAITI MEMBRE DE L ASSOCIATION INTERNATIONAL DE PliESSE ,


DIRECTEUR : LUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : Mme. Max CHAUVET


R-e du Centre No. 112
T61phone : 2-2114 Boite Postale : 1316 .


Namibi: Apres l'acceptation parla SWAPO


des propositions occidentales


WINDHOEK (AFP)
L'acceptation, mercredi,
par le movement Nationa
listed <> des proposi-
tions occidentales de regle-
ment , du conflict namibien
semble engager la Namibie
dans une ere otf ses probl1
nies pourraieru etre regles
de facon pacifique et non
plus par les armes, estiment
jeudi les ob.ervateurs a
Wmindhoek.
Cependant routes les par
ties concerniees, taut les

A la Facu'te
d'Aeronomiet et
de Medecd~e
VetBrinaire

Les rsiultats des examenss
ont et6 proclames a la
FAMV. En premiere annee,
vingt-neuf (29) etudiants sur
(iiar:atit-sept (47) out reus
si; en dleuxieme annfe,
vincut-dcux (22) sur 25; en
toiiice m an6etl, trento-huit
l38) cnt ct6 admis ct enl
qtui-lmrec annee, tr-tiie-
neuf (39) eludiants ont droit
-a l1ir diplomnc d'Ag-ronolnr
Pouiir la premiere l ois,
d.ns 1 hisoircl de la Facul
te, unCe j.une fille est lau
rcatoh en 3I. aniiee. C'est
Mile. Kesia Occidi-et. Ell('
a obtLu 1nPe iMoyetllne tdc
88 40 sur 100.
Studioste. discipline,' M11e
Occlid(i t fail un stage du-
rant les �-randes vvcances c
I'IDAI oli olle a ete recnm
mlntOi,-l par le Docnat de
la Faculte.


cinq pays occidentaux (Fran
c,, Etats Unis, Grande Bre
tagne, Canada et Ailemagne
Federale) que. les Sud - A-
fricains et toutes les forma
tions politiquc.; do territoi-
re admettent que t'optimis
me doit Otro mesur6 et que
de nombreux obstacles se
dressent sur It vole de 1'In
dependance prevue en prin
cipe pour le 31 Decembre
1978.

L'Africue du Sud, qui ad
ministry le territoire clepuis
1920 en vertu d'un imandat
de la Societe des Nations. re
voque depuis par '.es Na-
tions-Unies, avait dejai accept
te le p an it., :5 Avril der-
nier, mais la Swaoo (Orga
ni:,ation du Pouple du Sud
Cuest Africail : demaridait
!a renigociation de deux
points essentiels qu'elle a ap
paremment abandonnts
dans 1'immediat : le sort de
I enclave de Walvis Bay an


nexe par 1'Afrique du Sud,
et t'emplacement des trou-
pes Sud - Africaines au mo
ment 'des elections.

Le p'an de reglement oc
cidental seza soumis prochai
nement au Conseil de Secu
rite Son approbation, esti-
ment les ooservateurs, ne de
vrait pa -fS]ie de difficulties
Un re yfsentant special du
Secr are Generoal de I'O-
NU ur la Namibie devra
alors onduite le territoire
ia lInd iendance, en liaison
avec 1'Administrateur Gene
ral Sud - Atricain, le Juge
Marthinus Steyn, et, seion
le p'an d'action de I'ONU.
Ce plan prcvoit. ddes le de
but de ;a period transitoi-
re, ]a cessation des hostili-
tes entire les troupes Sud-
Africaine et lps guerilleros
de la SWAPO, la liberation
des prisonniers poitiques
namibien, notamment le
fondateur de la SWAPO. la


Le iRotary Club d'Oshawa et celui
de Petion-Ville
OFFRENT UN CAMION POMPE A LA COMMUNAUTE


Le Rotary Club d Oshawa
ct celui de Petion-Ville of
]rcni un camion - Pomn -
pe a la communaute
Le Rotary Club de Pction-
V'lle death les initiatives an
profit de la communaut6 de
<(La Coupe) ne sc competent
plus; va recevoir la semaine
prochaine un camion - Porn
pe mod''rne, bi-en eq(uipe et
pourvu de tous ses accessoi-
res.


1,ES ,POINTS SUR LES I


Am tera.e d d-ne enqute sur

LE CIMENT D'HAITI

1ar Ernst BENNETT


Chel ,uprin mf d-. r'11-'
tronoii nsi. . lt Pro a-i- nt (|i

il e l dr b trci"p r '.s S, ,l 1,. l,
ali ' m il u ilcs ui ilr0 , --oi c010 ' u t d('s c iou , ' l :
pris place, pour : - Ir lo ,
llunites sit revu- , dloi, 1- Comn
mald-c(r du GouvrrnIur n!;
lilaire de P;C i,-o , 0 o- 1- . - or
dress duquL'l va s o rutl]-r
la cer6monoi'.
Cette annIe, 1-, li i 6 m 'i
litaire du 14 ju11't i P;i-
ris aI e l1wi su- r 1 'av, nio
des Champs-Elyses ,0 s1ra
surtout 1l'oeuasion pour 1,
commandement dt iir nt' r
les unites (l blindht s cet, a,
pied de- la 27e. division l-
pine, don't le P.C. est a Gre
noble.


A lto dlairuld,' d'u Chlof
,- ' lI'Eto !. 1.. deo l' compireind
1; it ' l, pI , e it ion n tradi-
it i. 011. d-es 'e,1 milli-
l;nr . > it d l's avons di' ecom
1b 0 ou cld- tran .port de 'ar
me d. 10 air, la pr6s-nta-
tion l'iio, unite complyl te
qt' t vwont d'etre reunanoei
r1lno - le 1 c;ilre d.- la reorga
n: 0iin ell 'Ocursl dtrs giran
(d ulniljte (1, fi l'h ;rmn e de ter
r, La 27e. division alpine
c(in' pr.ied. desor'nais, six ba
lilljn, alpine ou rl-gimenits
d'irilli( re, Ui n r(iggirnent du
l(i, ot un r6ginment do comr
mn;,idm< 1-1 .et d, soutivn. A
('ln l1q0is cc ::pt.ons nrc's.
ces units ti innent garni-
u-on,. elssntiill-mI.nt, dans
les Alpes du Nord.


I), nonimlrux mrl tif ln'tonl
di+ rinioie a conduct eri.'It
LI-t l'n lu~jo -0 cOjoolt( cta1110

,ilicl ie >ii" 11 - Cioni t d taoi
ti-
I)'aord li l tinportaic' dir
r, ind'i trit dall -, 1 I" pro-
(1( ,- c { dellvehloplt'ment du
p -'vs: l1. , l d-is t e de Ct'r-
, I Ott, it ItmilI-'t h(1U , - 111s
i ' ]pave a la pig , >r>len t t
Lt1'1*0loiS det bn plOsi de part
c(r i-tot'm,.nt dce clhosts qii'lIs
1nor 1- nt. Et par-dessus tout
lo teo silt' de' comlpr ndre
pourquoi cell, Usinl.t. due a
1 initlalive d'une famille
frtanQaos- I'de l'nvi rure des
Lambert. assistde d'ual di-
recdon lifor intelliente, conl
nait tant de deboire-.
All Doint de sensibilisert
l'opinion publique aux cross
101ollurs menagants.
A priori, qule piense le Pu
blic du (iue pensais-ie moi-meine
avant cette enquto m,'i..-'e
je 'avoue. avee l'arribre-
p.n, ' e , d 6siguer cetie in-
dustriCe i la vindocte publi-
que.

CE QUE NOUS CROYIONS
FABRICATION DU Cl-
MENT : Le <
imported de la R6publique
Domincaine du 'gypse au'il
paie quelques sous la tonne
et qu'il transDorte dans de
Vieux rafiots a quelques
gourdes la tonne. II n'a cure
de user celte pierre a ploa
ire dans les t(arrieres d'Hai
ti trop distantes de l'Usicie
et situees dans des sites inac
cessibles.
Danrs ses broyeurs aden-
tes. on mdlange un faible
pourcentage de ce gypoe a
bon march a i cette terre
riche en calcaire et en ar-
gile visible de la route Port-
au-Pince -d Duvalier-Ville.
Pour 1'ensachage, le Ci-
ment d'Haiti imported de ira
giles sachets de 4 plis aui
doivent cofiter cinq cobes
haitlin et qu'il emplit de
Sce melange de gypse et de
clinker
Ainsi, la matitre premie-
re ne doit pas coflter plus
qu'une gourde par sac alors
que ces indtlicats nous dA-
bitent le. mAme sac a5 2 dol
lars 35.
II y a .videmment d'au-
r..- ifra, tel quo l'rnmortis-
Cr-Emnt du Capital mais quel


C. tpitl ! De la foraille qui
a d(eItlit it 1s quatre cents
co(up, sous d'autres cirux et
q ',ils (111 iclo po'.r uine boh l
cic de pa. A p Au rix de la
ferraill, !
Les irai, de fonctionnle-
lesidL'. ' Encore une ribam-
b,ll, deC riens !
Brof ! C'est la sangsue duI
p( uple haitien, la vivante
i! lutration de la belle rc-
vanche de la France colo
niiale sur le pauvre people

(Voir suite page 7)


Lc vehicule est offerL par
le Rotary Club d Oshawa et
sera remis le Mardi. 18 Juil
let a 8 heures p m a 1 Aero
port Francois Duvalier oil
il sera debarqu6. Le trans -
port de 1'Engm s-cra assure
par un avion de 1 Armee de
1 air canadienne, sur la de-
mande, d Herman Sehulem-
berg; rotarien du Toronto
- Fair Cankes Club. Celui-
ci mlnee auprs des clubs
de 1 Ontario oil il compete
beaucoup d amrtis, une cam-
pagne d Information extra -
mocment active en faveur de
notre pays
A 1 arrive du materiel ai
Port-au-Prince tous les
membres du Club de Petion
Ville don't le nouveau Pr6-
sident est 1 architect Max
Ewald, le Maire de Petion-
Villt; 1 Ing6nieur Max Pe-
nettc; et scs adjoints, des
journalists et de nombreux
amino canadiens seront a I a6
report pour accucillir une
delegation de trois rotariens
canadiens qui viendront par
le 1n0me avion.
Le gouvernenment cana -
dien, par sa participation ai
1 operation montre a quel
point, il s interesse a touted
les manifestations suscepti-
bles de renforcer les liens
d amitie qui unissent les
deux peoples.


Insertion demanded


Monsie
valier
t'resido
blique

Palais
Excell


13 Juillet 1978

eur Jean-Claude Du-

ent a Vie de la Repu


National
lence,


C'est avec beaucoup de
respect que je m'adresse a
l'inspirateur du Jnclaudis-
me qui se veut etre une doc
trine de justice social et
de Conciliation Nationale.
Jo suit persuade qu'en sou-
mnittant a Votre Excellence
le cas qui me prtoccupe il
fera triompher le droit sur
la force.


Benefic'atre de decisions
de justice (arret de la Cour
dAppel de la capital De
cembre 1959 confirm par
celui de la Cour de Cassa-
tion) Janvier 1962 reconnais
sant mes droits l1gitimes'
sur deux portoris de terre
situees i Martissant tout ce
ci aprn o un long process al-
lant de 1955 a 1962-, je me
trouve aujourd'hui, en d6-
pit des decisions des diff6-
rents tr'bunaux, dans 1'im-
possibtlit6 d'exercer mes
droits sur mes proprietts.
En effet, des individus sans
foi ni loi se sont arranges
pour passer outre aux deci-
sions legales en s'instal-
lant Marn.. Mitlittari . sur
mes propri--tt- tout en me-
nacant d'un mauvais sort,
le cas eclitant. Ma_, con-
tiant dans la justice de
mon paes, j'cu' d rnooveau
recourse aux trlbunaux pour


recouvrir mes droits usur-
pes. Neanmoins, si 1'inter-
vention des autorites judici-
aires reussit a les fair par
tir, ils n'abandonneront pas
pour autant leur project.
C'est ainsi que peu de
temps apres que je sois ren
tre en possession de mes
biens suivant une ordonnan
ce du tribunal execute par
un huissier accompagne du
juge de paix pour poser les
scellie les m6ms impos-
teurs revinrent, brisOrent
les scells et s'installO-
rent encore une fois avec
pius d'arrogance et plus

(Voir suite page 2;


M. Herman Toivo Jatoivo.
Entretemps, 5.000 so'dats
des Nations Unies se char-
geront du maintien de for
dre et de la surveillance des
operations electorales.
La champagne lectorale
pour 1'tlection d'une Assem
blee constituante commen-
cera douze semaines apres
le d6but de la period tran
sitoire. Le contingent Sud -
Africain. qui avait deja et 6
reduit, devra quitter le ter
ritoire une semaine apres la
validation des elections, et,
1'Ind6pendance de la Nami
bie sera proclrmee le 31 de
cembre 1978.
Fruit de longues et p6ni



Lettre ouverte de
Gerald Merceron

A SON EXCELLENCE
M. L'AMBASSADEUR
D'ARGENTINE
Monsieur l'Ambassadeur,
Vous avez eu la bonne de
m'adresser spontanement un
exemplaire dedicac6 du ma
gnifique ouvrage de Ricardc
Rojas intitule ,El Santo de
la Espada>>, consacrc a la
vie de '1'indubliable heros ai
gentin le General Jose-de
San Martin.

Perrmettez moi de Vous
en remercier bien sincere-
ment. Je luis d'autant plus
touche de ce geste et de la
marque d'estime qu'il repr6
senate que c'est le treizieme
livre que je recois en cadeau
do Votrc Ambassade depuis
le d6but de l'annee, sans
computer les numbreuses re-
vues et les disques de mu-
sique symphopique ou popu
laire de votre pays.
Grace a vous. j'ai pu corn
p i or nia documentation
:ur ivotre pays en general et
slur �tn Martin enl particu-
lier, don't l'annee 1978 ntma
(Voir suite page 5)


bles negociations,
dur6 15 mois ce
considered dans 1
dipiomatiques comn
nitre chance de
entire le Gouverni
Africain et la SW
eviter une long
sanglante aver.
d'internationalisat


Cotes de Fer, 30 Juin 1978.

Mine Lyse Anne Prosper
HEARD
Pre~idente UNIFED Port-aul
Prince

Chere Mme 1. President,

Nous, femme , des Cotes
de fer, soucieu-es de 1'Ave-
l0ir de notre communaute,
avons toujours contribute
aux projects de developpe-
ment que rbalisent les con
seils d'action communautai
res de la Commune. Depuis
pres d'une annee, informees
de la creation de 1'UNIFED
tries active t Port-au-Prin-
ce et recemment aux Cayes,
nous avons pris 1'initiative
d'avoir notre filiale aux Co
tes de Fer.
Avee 1'aide des Represen
tants de I'ONAAC nous a-
vons organism des reunions
de motivation et le 22 Mai
1978, nous nous sommes
groupees en ComitO sous le
titre e fer>>. Depuis lors, nous orga


Les process en URSS


MOSCOU (AFP)
La Justice Sovidtique, en
dtpit des protestations inter
nationals, a decide de frap
per durement les contesta-
taires : l'historien et ecri-
vain sovietique Alexandre
Guinzbourg, 42 ans, jugo
pour propagandae et agita-
tion anti - sovi6tiquei>. a ete
condamne jeudri it huit ans
de camp a regime severe
par le Tribunal de Kalo.uga,
t 180 km au Sud ' Ouest de
Moscou.
P0re de deux enfants A-
g6s de cinq et trois ans, il a
dtjit passe dans .les camps
sept -ans de sa vie, et ses
proches craignent qu'il ne
survive pas i tla nouvelle pei
tie qu, le irappe.
Jeudi egalement, 6 Vil-
nius i Lithuanie it 'ecrl i
et traducteur Lithuanic l


VictGrias Piatkus 49 ans don't
16 ans delt passes dans les
caps, accuse .ui aussi de
propaganda anti - so"ieti-
que, a ete condamn a dix
ans de detention, don't trois
en prison et sept dans un
camp. M. Piatkus membre
du group lithuanien de sur
veilance des accords d'Hel-
sinki, sera en outre assignO
ia residence durant cinq ans
a l'expiiation de sa peine.

A Moscou, !e procts inten
te pour espionage et trahi-
son 1'ling6nieur infortnhiati-
cien Juif Anatoly Chtcha -
ransky, 30 ans. arrivait a
son terme: dans son rtquisi-
loire, le procureur a rtela-,
mrre une peine de quinze ails
de detention, soit trols en

(Vo.r sulle page 6)


Pour une rdforme

administrative

!profonde en Haiti


La voix de
l'Ameriaue
radiodif fuse une
composition de
Gerald Merceron

Au c-urs de son Omission
en espagnol du Samedi pre
mier juillet de 20 a 21 heu
res destinee a l'Amerique
Latino, !a Sta�ton de Radio
de La Voix de l'Amerique,
l'une dle p'us puissa-tes et
dec nlus ecoutees dans le


(Voir suite page 8)


Circulaire

Le Secretaire d'Etat 'des
Cultes rappelle une fois en-
core - attention des Sectes
Protestantes Etrangeres Ata
lies 'en Haiti 1'obligation
qui leur est faite d'avoir ai
leur direction e't comme re
pondant devant, le susdit
D6partement, -un Pasteur
Haitien asserm'ente.
En cas de violation de cet
te disposition, le D6parte-
ment peut, sans aucun prea
vis annuler -ileur autorisa-
tion de fonctionner..
Port-au-Pce, 14 Juillet 1978
Edner BRUTUS
Secr6taire d'Etat.


Hier, Aujourd'hui,


et peut Cetre Demain..
_________ Par Carlo A. DESINOR__________


- 1-

Nous oommes en train de
fair de nos enfants des as
sas.ins, des tueurs, des vo-
leurs, drs miserables, sans
.que nous en soyons cons-
cients.
Que leur oifrons-nous ?
Le cinema, la tele ou les
plus sympathiques, les plus
fa.scinants sont les karate-
kas aux points meurtrners,
les cow\-boys a la gach(itte
failed et a la mine froide,
les personnages peu com-
iiLII.s, < d'lun tIu
tre monde et d'une alutre
soci6'td qLe chacun Igrands


et petits) reve d'etre, dans
son for interieur, son sub-
conscient, des heros de < moralite6>>
La press, la radio, ne
parlent que -de malfaiteurs,
de guerre, de rapt, d'atten
tat, comme si 1'int6ret des
gens, un peu partout n't-
tait piiqu6 que par les mal
hours de ce monde. Un dO-
linquant au tribunal de
droit common devient un
heros.

Le mal fascine les socie
tes sous le convert d'une
fausse repugnance.
L'education, la formation
des generations exigent les
mndeldes valables, edifiants
et convaincants.


I1 faudra que plus sOu-
vi nt le cinema, la press,
la tele, offrn it a n6s en-
fants ce genre' de imodles
1 habitude des grandes i-
dees, des; grands id6aux.
1'habitude du bien, I'ap-
prentissage des choses ele-
vees - Sinon...
Le monde est mauvais
mais il est aussi bon; il
deviendra pire encore si or
n'arrve pas i exalter se0
bonds cot s et . leur donned
plus de valeur.


nisons des reunions deux
patr mlois (2eme et 4eme di
nmanche) et nous partici-
pons a des realisations de
projects tells que :
a i Construction de latri-
nes publiques.
bi Proprete des rues.
c) Le 11 Juin dernier,
nous avons inaugure un

(voir suite page 2)


Coin du iardinier
FERTILISANTS ORG4NIQUES ET FERTILISANTS
CHIMIQUES


Le- travaux scientifiques
modernes onut permis de de-
pister; avec une precision
souvent remarquable, les be
soins alimentaires des plan
tes. Certes; 1 experience mil
lenaire en matiere de cultu
re avait depuis longtemps
deja prouvt 1 existence d 6le
ments nutritifs dans les fu-
miers d animaux et les de-
chets vtgetaux decomposes,
mais les progress de la. Chi
mie devaient rtvolutionner
1 agriculture par la mise en
usage des engrais min6raux
Sucets extraordinaire Des
rtcoltes doubles et1 quintu-
plies Des moyens nouveaux
de faire face AI la faim d un
monde en pleine croissance

Mais... vient le temps oft
1 homme du XXmensie sicle
en presence des bouleverse
ments de tous ordres qu en
- train 1 intrusion de la
Science dans la vie quoti -
dienne s effraie. Sentimenta
element, sans prendre sou -
vent le temps et le souci de
fire le points il accuse la
Science eh gtntral et la Chi
mie en particulier de tous
les maux don't il souffre. 11
souproe aprts le bon vieux
temps longtemps. I1I preche-
le retour & la Nature et aux
choses naturellet�.
Leg engrais chimiques ne
-ont pas tpargn6s. Leur usa
gs est remis en cause. On


preconise aujourd hui des
systems de culture organi-
que opposes a 1 emploi des
engrais mineraux. .

PEUT-ON REMPLACER LEE
FERTILISANTS
CHIMIQUES PAR LE
FUJMIER, LE COMPOST 01
LES DETRITUS DES
REGIONS URBAINES ?

La response est non. Memi
si tous ces dichets organi -
ques etaient utilis6s; ils nu
rempliraient qu une faibli
parties des besoins agricole.
et; sans les engrais chimi
ques; la production baisse
rail.
En ce qui concern le ft
mier animal, on note pat
example que dans les payt
de la CEE, trois millions eo
demi de tonnes d azote sono
appliques annuellement
aux regions agricoles, selon
le nombre de t6tes de betail
existant dans ces pays. Paz
contre, sans les engrais ch
miques pour aider & la prc
duction des aliments du bW
tail; la production de fu -
miers animaux serait ridui
toe de pris d un tiers.
Dans I ensemble; en 197S
-76, la Communaut6 Euro -
ptenne a utilise 5;8 rinl -
lions de tonnes d azoie sous
forme d engrais; en sus de

(Voir suite page 8)


Epidemle de
Fityre Porcine
en &.D.
LED'S VESURES QUI
S'IMPOSERA1ENT EN
HAITI...
Nous avons nppris que Ie
gouvernement dominicain a
pri: le mercredi 12 Juillet
dernier, la dclsilon de sacrl
fier toute la population
porcine de la Repbblique
Dominicaine, et d indemniser
tous les eleveurs. Cette me
- sure radicale et urgente a
. pour but d annuler et de r6
duire au possible les conse
quences d6sastreuse de 1',pi
d6mie de fievre porcine qui
sevit en Dominicanie
"Mais ttant donnA notre si
tuation gdographique par
rapport a la Republique do
minicaine et leas risques de
contagiositd, il est impor -
qui ont tant, de notre c6t6tue certain
plan est nes mesures- soient prises a
es milieux fin d'6pargner a notre pays
mine la der ce fl6au devastateur.
compromise I1 faudrait, d aprts les ex
cement Sud perts, une elimination de la
VAPO pour population porcine haitien -
e guerre ne sur un rayon de 10 a- 15
les risques kilometres a partir de la
on. fsques rontiere. Cette measure pour
(Voir suite page 8)


Nouvelles du movement

de F'UNIFED


LA PRISE DE LA BASTILLE


- - . '


.-~-.-.^.~.~.~.1.1 ...~.I~. " - I


s
r




Is

ts
'S








VENDREDI 14 JUIL. 1978


(suite do la lri page)
do force.
Immiidliatement inform6
du fault, j'on avisal le par-
quort do co resort qui re-
quis lo Jugo do paix pour
aller constater la presence
doe 1intrus qui n 6td r6gull6
recent chtas6 quelques
Jours auparavant, le juge
proc6di encore a son dE-
guerpissent.

Hblas Mme Inadle DESI-
RE pr6te.ndant repr6senter
l>s consorts ETHEART, de
puis longtemps debotd par
la justice. Revint a la char
ge avec encore plus de har
gne et cette fois obtint 1'ai
de de quelques imposteuts
pour proceder A 1'arresta-


tion du grant que J'avals
eu soins de placer daivi los
malsons. Le Juge de palx a-
lertd une 36me fois dicer-'
na un mandate drimmenor
contre 1'occupant rebel le,
qui court encore les rues
sans 6tre null'ement inquln
t6. Puisqu'eillg se consi-
dIre c o m m e intoucha
ble, elle pousgs son auda-
ce jusqu'A violer les sce'l-
lees d'une autre maison au'
tre que celle don't 11 est
question.

Et rlire que rester i la loi -
Ne voulant pas jouer leur
jeu je me garden de repon-
dre a letir attitude par une
action de force, car je n'ai
nullement 1'intention de


DE RETOUR A PORT-AU-PRINCE





DELTA


ACRUZ


Astroloque - Voyant de R6putation
international
recoit (sur rendez-vous)

Hotel Le Palace Tel. 2-33.44


poser aucun acte qui puls-
se trouble 1'oidre et .la
paix publique.
A .Au contraire, mon devoir
est de contrecarrer par tous
les moyens 1'action n6faste
en tous points, des d6trac-
teurs d6 la nation.
Dans ce san. et cecl en
accord avec la position for
melle du gouvernement de
la r6publique, je ne fails
que m'appuyer sur la just
ce, 1'une des plus fortes et
des plus prestigieuses insti-
tutions du pays, pour de-
mander que mes droits
soient respect6Es.

C'est pourquoi je rest
convaincu du fait que tous
ceux qui entendent se muer
it tort ou A raison, en rebel
le et qui pensent pouvoir se
fair justice a eux-mimes,
malgre les decisions des Ju
ges places pour trancher
les diff6rents existant en-
tre les citoyens finiront
par avoir le sort qu'ils au-
ront merite.
Dana s cette perspective,
'en appelle, Excellence, a
Votre Ultimo Action pour
amener la paix l oilf des
inconscients veulent cr6er
le chaos.
Veuillez agrfer, Monsieur
le President a Vie, avec
mes remerciernents antici-
pes, mes salutations en la
Patrie.
Wilfrid SORAY
Monsieur Jean-Claude DU-
VALIER
President i Vie de la Repu
blique
Palais National


LE MONDIAL EST TERMINE, MAIS









DEMEURE LA MARQUE MONDIALE LA PLU S CELEBRE


ET VOUS OFFRE CES EXTRAORDINAIRES


REDUCTIONS SUR TOUTE UNE GAME D'APPAREILS:



PRIX PRIX

ANCIEN NOUVEAU


PHILIPS Combination St eo


Philips

Philips


Tourne-disques

Tuner


Philips Tuner/amplifie

Philips Reel to Reel d

Philips Pocket-memo

Philips Amplificateur


Philips


IIaut Parleur


Philils Cassette Deck


Philips


Auto Radio


CASH

499


Modlle 22RH851


Modele 22RH852 695

Modile 22RH974 849

Modele 22PR814 395

Modele GF 407 195


' Modele 22RH640

r Modele 22RH752

leck Modele N4504

Modele LHF195

Modele 22RH540


169


170


Modele 22RH550 315

Modele RH412 49,50

Modele AH462 75

Modile AH453 94,50

Module RH541 295

Modele RH427 245


99

269

35

49

69

199

149


Modele N2408 595


ModBle 22AN161


Modele 22RN351 105 79

PHILIPS Auto Radio /Cassette Player Modele 22 AC560/43 175 99








CuraqaoTra di ng




RUE PAVEE: tEL. : 2-2037 DELMAS 48 6-2632





agfl'. 006�^''0*'0^ B&l-^-iofa~AH-r^o~u


Nouvelles du movement de I'UNIFED


(suite de la lore page
programme ae rebolsemept
en collaboration avec l'O-
peratlon Koumbite une pe-
pinire de 2000 semences
est institute et le program
me se poursult.
Nous aimerlons recevoir
votre adhesion et quelques
documents relatifs a l'orga
nisation de la dite associa-
tion.
Aussi, nous vous saluons
affectueusement.
Mme Martin MATHIEUX
PrMsidente
Mme Audrice MODEE
Secr6taire

XXx X

INFORMATION D'AQUIN
Comme dans toutes les
villes de province, 1'UNI-
FED d'Aquin s'6tait asso-
cite a l'anniversaire de Son
Excellence, Monsieur Jean-
Claude DUVALIER, Presi-
dent a Vie de la Relubli-
que. Une allocation a t
prononc~e par la Presiden
te de o'UNIFED, Miss Clau-
die Polynicd afin de mettre
1'accent sur la politique
combien progressiste du Pri
sident DUVALIER. Apr&s
1'audition da ce discours
les invites ont video leur
verre au nom du Jean-Clau
disme Civiliseteur. L'bymne
de l'UNIFED a dte haute-
ment acclame par l'assis-
tance.. La c6remonie s'est
terminee au cri de Vive le
Jean-Claudisme. Vive 1'UNI
FED, Vive le Conajec.
. x x x x
ARRONDISESMENT DU
MOLE ST NICOLAS
A Bombardopolis, a ses
forvrs 9,rn e Section Rurale


sltlon de soi, emploe.%1ir,
non compri s les perloues iJ.
repos pendant lesquellle- la
travalleuse nest pas t laa
disposition df son emplo-
yeur
On appelle repose interca
laire un repo d'une duioi-
'nunimum d 1 d&1 n lhu-
re accord lorsqul 1,o Lr'-
vailleuse aura ele employee
pendant la: mollie dc son
horaire de tiravail quoil-
dlen.
II est illegal d'employer
une personnel pendant les
p6riodes fixees pour l,-s re
pos. *

CALCUL DE LA DUREEO DL
TRAVAIL :

a) Normal . 8 li pr tour
- 48 heures par marrne
b) Accord special I,,.iror,-
s6 entire ptron ettrpnra ',.apjl
leur ;
1) Industrie : hre- par
jour
2) Commerce At bureau
10 hres par jour
HEURES SUPPLEMENTAI-
RES :

E es fourni,:'_ :n :.::e-
da t de la c.iree nuorrn :let
du o ravail, p.:.e.: a - '511
pour cent n plu: ou ...l.ii
un ta if plu-_ ele i- . i-i:r' m
n6 par acc-r-u.
a) Indusir,. . dr:. - pr.:
9 heures par i:.-r i a . p.ir
tir de 48 hb-Ur?- pair :,:mia,
ne.
Limited : u80 hiur,-s par tr
mestre
b) Comm'erc cL BurCa.,1.:..
Secretaire
dues apres 10 h:i.ur,- pc r
jour et a partir ,d' 4:; li,-u--
res par sem.tine.
Limited : 2 heures par jour,


sain.. depasser 320 heures iheures supplementnires de
paLr aitIe.:. travail.
S ci Travaux h .Lc continue
EXCEPTIONS ACCORDEES: -en rrlron de liir nature as
.su:i.s par des equipes succen
an Cos spiclaux : accident.;, sives.
travaux irgclnts Cs, de for Limite : 56 heures par so
cc imljeure, surcrtilts dc tra maine, 8 heurc-,. par jour du
'all extraordJnaire rant sept jourr. Compensa-
b, Cutrigorie :peclale d'c- tlon proportionnile -ous for
tabies'-emenLs : hc6pitIux. cti me cle cong9.s stippiem-enta.i


nlqu.'s medicjl-:. hote-:s. ca
I fS r'L t auranti-, sal e: de
lOtlirs. tran--port-s, ;' condl-
tlan d'etablir un roulement
du personnel ou de pa,,er dcsi


de cette Commune il a et o'
constitute un bureau don't le
Comite dirigeant a ete for-
me come suit: -
Presidente : Mme. Le-
clerc St. Fleur ' 7'i"
Secr6taire : Veronica Blai
se o
Conseillere : Viergela - /
Joseph /
Les habitants de cette di /
te section en profitent pour
faire' part de leur joie et 0
experiment leur devouement
de participer a ce mouve-
ment pour le progress du
Jean-Claudisme.
Mme. Francois ECE'US
,Mme. Jean Tt-.RNE .AN
Animatrice de 'UIIFED
dans 1'Arrondissement du
Mole St Nicolas % %
Mme. Gaston JOACHIM
Pr6sidente.-
x xxxx
AQUIN
Un comit6 a t form
a la 126me Section Rurale
d'Aquin. Voici sa composi- ::
tion :
Mme. Gaston METELLUS,
Presidente ........
Mme Marcine VALESE,
Vice-Presidente
Mine Stanislas GOUTHIER,
Secretaire _______________-__-.,._,.__o -._
Mine. Thomas ANGLADE,
Trlsoriere
CONSEILLERS
Mr. Cl6bert GEORGES, Pro
fesseur
M. Lltoine MERILUS,Agent
Agricole
M. Gaston METELLUS, Pas-
teur. .------


xx x


UNIFE'D
BORGNE AU COMITE -
DIRECTEUR DE
L'UNIFED
PORT-AU-PRINCE
Nous prenons plaisir a
porter a votre connaissance
1'existence en la cite Bor-
gnelaise d'un group . de
femmes unies pour le dmve
loppement. Ce groupement,
comme le demand 1'asso-
cilation, est form de fem-
mes de toutes categories de
sireuses de travailler dans
le meme sens que celui de
1'UNIFED CENTRAL.
Pour le Comitl :
Madame Michel-Ange CE-
LESTIN
Mme. Marcel M. PIERRE
Mademoiselle Odile BAZI-
LE
Mademoiselle Anne JEAN-
PHILIPPE

Felicitatioris aux Membres
des nouveaux ' comitls Di-
recteurs des filiales de Pro
vince qui r6pohdent a 1'ap-
pel du President A Vie de
la Rlpublique en motivant
les populations pour parti-
ciper au Grand Combite du
Developpement oft des ti-
ches exaltantes et impdrieu
ses attendant toutes les
femnmes Haitiennes qui veu
lent travailer avec ardeur
pour le D6veloppement.
CHRONIQUE DE
L'UNIFEFD POUR LES
FEMMES QUI
TRAVAILLENT
VI
LA DUREE DU TRAVAIL :
Temps pendant lequel- la
travallleuse est I la diTro


MOYENS DE CONTROL

ai Fermettre legal obli-


gatnire des tabllssement.
do travail : a 5 hres p.m.
du l-rn octobre au 30 avril
i 4 heures p.m , horuire d 6
t& dtu ler mali au 30 septeMt
bre.

bi Affichage a l'entreprl
se de I'horaire de travail ut
de' rcpo--.
ci Heures s.Ippleni%.ntnarei
effcctuoes mcerites obligate,
rcment sur le regi-tre dt
per.onnEl as.c indication
du motif ,i d.i montant prE
.vi.


Nous avors rec ds
DISPOSABLE ! APE PS,,

(Couchettes en rapier) .


Paauets de 20 $ 4.00


POUR BEBES DE PLUS DE 22 LIVES


NEWBORN Paquets de 30
POUR BEBES NOUVEA.UX NES


Paquets de 30


$ 3.75


$4.75


TODDLER


DAYTIME


Nous avons les meBflars prix sur
We Marcj !


DELMAS : 6-1843 Rue du Centre 2-3574
T.o_,-. -.f' .y.y - . r.r.r.irtii. *.rv.y y , .'owvci ,'. --'y 1


0f


Dkparts de Port-au-Prince Lund) Mercredl Jeudt Vendredl Dtmanche
pour :

SAN JUAN 14:55 . 16:05

KINGSTON 12:40 14:30 14:30

CURACAO 14:55 15:40 14:30 16:05 14:30

Consultez nous pour les correspondances immkdiates de Curarao pour Aruba, Caracas,
Trin'dad, Georgetown et Paramaribo.,





jML1B ~ANTILLrEAN AIRLINES




___JM

p 1 -.... ~-r��-�I-�


Insertion demanded


VOLS DIRECTS



pour Porto Rico,



La Jamaique et C0uraao



aVC B


II II


~ iy~'~rr~l~caanz-V.70=00--mcoac---


aw


~r~i~ ir~lTC~7~irrECl~ir7~iC~'~%7E�;~5~'~aO~i~


�--


PAGE 2 '


di


blala".-Ov Ub L-


U ItL Ulrj


L


It


197\1%*






VENDi7EDI 11 JUIL. 1973


Je m' appelle Marten Riedyk. Je suis'ici
pour vous assurer que vous allez obtenir ce
que vois exigez-une bire de quality
avec un gout sensationnel.
La biere que je brasse est
internationalement connue pour
sa quality. Les gens ici, a la Brasserie
National d' Ha'ti S. A. ,sont
!ncroyablement unique. Incroyables,
dans un pays ou la technique
du brassage de la biere etait
inexistante. Leur Brasserie est
equipee de fagon a galer
n' imported quelle grande
brasserie; du monde. -


S


I


Ils ont travaill4eavec moi pendant
plusieurs mois, comprenant\la
technique Heineken, partageant
les secrets Heineken et brassant
Heineken a la perfection.
Maintenant ,ils sont prets a vous
donner ce que vous attendiez, une
biere de quality iniernationalement
connue, a un prix incroyablentent
rafraTchissant ... Ha'lti est
un pays merveilleux, et avec
Heineken, je me sens
ici chez moi. Prenezvotre
temps, savourez
une Heineken. Je vous
souhaite bien du plaisir !! !


Irasseur


S'"alo ik ber de Haeineken Brouwmeester"


1'.


RAGE S


- --------, -u


'XHE ((N6UVELXlISISTE o


PAGE 3



















VA CHANCES M.S.C





SD)ns les salons et les jardins


du VIP


MARDI 18


7hai loh P.M.


Cocktail Kronembourg


MERCREDI 19


7 h a 10 h P.M.


SUPER COCKTAIL - BUFFET


Avec


Le Rhum Punch Angostura




JEUDI 20



Soiree bienvenue Tabou Combo



Distribution de disques posters et photos, autographes,

projection de films -- Shows et concerts Tabout Combo




VENDREDI 21


Fashion Show


Avec les plus jolis mannequins


Un nouveau Jambon HAMPCO |



dans tous les Super Marche



le Jambon HAMPCO




Demandez, exigez, rclaraez







Contre tout achat totalisarit


Seulement $ 5.00 *ou plus




A & G SUPERMARKET


au 310 Blvd J. J. Dessalines

VOUS OFFRE


soit un baton de la Margarine
au goest du Ben Beurre de Table

solt use Boite da Delicieux Fromage en portions



LA BONNE VACHE


soit un tube du Dentifrice IODENT

(Fluoride ou Dental Cream)



Allez-y, et bdneficiez en achetant



A 1'Enseigne GREEND LAND



A & G SUPERMARKET

Biq~xo~ncoojiiLJ'J'Jio J~rriP'ouiif ---------- owo sw sw


AVIS DIVERS


AVIS
La HINOTO S. A suCces-
sour de lin AUTOLAND S A
deinande it tous ses clients,
d6biteurs de pieces de re -
change ou de factor s dres-
a6es contre eux pour r6para
tions effecieqes a leurs v6
hicules; de bien vouloir rE'
gulariser leur compete a. ln
Socidte, dans un d6lai ds
trente jours, a computer de
la date du present avis.
Pas:6 ce d6lai; les comp
tes en retard seront remis
aux Avocats de la Socitd6,
pour les suites n6cessaires.
HINOTO S A 197
xxx x


ELECTRICITY D'HAITI
AVIS
Dans le cadre des tra-
vaux d'am61lioration des con
ditlons de la distribution de
1l'6norgie i6ectriquc, l'Eloc
tricit6 dHaiti informed son
aimable clientele quo le
courant 61ectrique sora In-
terrompu le Samedi 1J5 Juil
let 1978 :

lo) De 5h.30 A.M. A 6h.30
A.M. dans k1. LOnes suivantes
Avenue du Chili - Ave-
nue Christoplh -- Ave. 0.C.
Duvalier - Rue 2 - Rue 3
- Rue 4 - Ave. N -- Ruel
le Cameau bloc Ave. Chris
tonnhe et Rue CaDpos - Rue


AVIS


1
t
ci
di
d


l

l
1


ri


AVIS 5 - bloc Ave. N et Ave.
La, HINOTO. S, A; succes-
seur de la AUTOLAND, S A Christophe - Lafleur Du-
avise tous ses clients qui ount cheisie bloc Ave. Christo-
un v6hicule A son garage a phe et Rue Capois - Ruelle
Delmas qu un dClai de tren Roy - Rue 6 - Ruelle.
te jours, A partir de la date Waag bloc Ave Christophe
du present avis; leur est et Rue Capois - Ruelle Mar
imparti; pour quils vien - celin - Ruelle Chavannes
nent en prendre livraison; - J.C. Duvalier bloc
moyennant paiement du uelle Audin - Rue Llgi-,
coat des reparations et de time - Avenue Magny -
tout-s autres obligations Rue Capois bloc St. Glrard
quils pourraient avoir vis A "t Magny - Rue Dumerlin
vis delle. Rue Garoute - Habita-
Passe ce d6lai; des pou tioUi Lisles - Rue Cassius
suites judiciaires seront en- - Ruelle, Chochotte - Rue
treprises centre tons ceux 0 - Ave. Bellevue - Rue
qui ne se seront pas confor Sapotlle - Rue Toussaint
mes au present avis. Brage - Rue Muguet - Des
Port-au-Prince, le 8 Juillet pretz - Rue Bauvreuil -
1978 Larco - H6tel Splendid -
HINOTO, S. A 197 Rue M - Rue Boyer.


AVIS
La HINOTO, S A; ci-de -
vant AUTOLAND, S A; avi
se les ddbiteurs de la Soc
te et particulierement ceux
ayant souscrii des obliga -
tions en sa faveur at 1occa.
sion de 1 acquisition de v6
hicules automobiles, que les
comptes en retard de trqis
mois peuvent etre remis sans
novel avertissement aux A
vocals de la Compagnie,
pour les suites n6cessaires.
11 est done demanded auy,
clients en retard de se met
tre en regle au plus tot a
,vec le service du Porcefeuil
Ie.
Port-au-Prince, le 8 Juillet
1978
HINOTO,; S. A 197
X X 9X 7
Mine MADELEINE
BOURRELLY LAROCHE
Psychologue, Consultan -
te scolaire advise que sa cli
nique sise au No 6 de la Rue
7 est fermee pour ses vacan
ces d It6; elle rouvrira le
premier septembre aux heu-
res habituelles Elle souhai
te a chacun des vacances se
reins ! 147
x x x
AVIS MATRIMONIAL
Je soussign6; Antoine Char-
lot; proprietaire demeurant
et domicili6e aux Etats-Unis
d Amirique du Nord advise
le public en general et le
commerce en particulier
n etre plus responsible des
actes et actions de mon
pouse nee Claude Louis; une
action de divorce devant
sou p e u etre introduite
centre elle
Antoine CHARLOT
157


CARNET
DECES DE Vve
ALPHONSE
LARREUR
Les Pompes Funebres Pa-
ret Pierre Louis vous aonnon
cent le deces de Veuve Al
phone Larreur
A ses enfants et petits -
enfants : Monsieur et M.,:.�a
me Paul Larreur - Mada-
me Roger Larreur - Mon -
sieur et Madame Claude
Larreur - Monsieur et Ma
dame Guy Larreur - Mon
sieur et Madame Charles
Larreur - Monsieur et Ma
dame Jean-Robert Larreur
- Monsieur Georges Pieto
et Madame n6ne Monique
Larreur - Monsieur Fr6de-
ric Larreur - a ses neveux
Monsieur et Madame Jean
Vorbe et famille - Mon -
sieur et Madame Roland
Vorbe et famille - aux fa-
milies Larreur - Bayard -
Vorbe - Barbes - a tous
les autres parents et allies
nous adressons nos vives
sympathies
Les obsiques auront lieu
domain samedi a 4 heures
p m en 1 Eglise du Sacrd -
Coeur de Turgeau Le con-
voi partira du salon funo-
raire de 1 entrep'rise L en -
tr6e au cimetilre se fera par
la rue Mgr Guilloux.-
147
xxxx
Deces de M.
Fernand
Morinelane
Pax Villa announce le d
ces survenu en sa residence
a Freres de Mr Fernand
Moringlane.
En ceite plnible circons-
tance Pax Villa et Le Non


2o) De 7h. A.M. A t8h.30
A.M. dans les zones suivantes
Ave. Magloire Ambroise
jusqu'a Lafleur Ducheine
- Nan Tunnel -Impasse
Salem - Cadet Jn-Philippe
- Rue Amiral - Rue DAut
- Route des Dalles - de
Magloire Ambroise a la Rue
Mgr Guilloux - Route St.

Gdrard - de Mag. Amb. A
Rue Capois - Castel Hai-
ti - Cadet Jer6mie - Ruel
le Edmond Paul - Ruelle
Titus - Ruelle Alcrte -
Ruelle Cameau - Ave. Ni
colas - de Rue Capois a Ma
gloire Ambroise - Place
Carl Brouard - Laileur
Ducheine - de Rue Capois
a Mag. Am. - Stnatorium
- Rue Mgr Guilloux --
Ave Fouchard - Rue Pr6-
vot - lere Ruelle Marti -
neau - Ruelle Roy Lara-
que - Ave. Muller - Im-
passe Fouchard - l re. Ave.

Bolosse - Ruelle Vilgrain
- Ruelle Laraque.
La Direction
AVIS

L Association Medicale
Haitienne avise les interes-
ses que solon une lettre re
cue de 1 Ambassade d Espa
gne en Haiti, les jeunes m6
decins haitiens ddsireux d ob
tenir des bourses de sp6cia
lisation m6dicale pour 1 an
nee 78 - 79 sont invites
dresser leurs demanoes a
la dite Ambassade avant le
31 Juillet en course.
Pour le Pr6sident
Dr. Isaas DESIR
Secretaire


SOCIAL
velliste Presentent leur
sympahie a ses enfants Mr
et Mme Jacques Moringla
ne et enfants, Melle Marie
Thnrese Moringlane, aL ses
neveux et nieces Mr et Mme
Ernest Moringlane et family
le, Me Raoul Alexis et Mine
nee Marie Moringlane et
leurs enfatits, Mr Joubert
Leveille et Mme n6e Marie
Claire Rouzier et famille,
M. Eddy Royere et Mme n6e
Jeanine Rouzier et famille
Mr et Mine Francklin Ron
zier el enfants, A ses beau-
frnres et belles-sceurs Mme
veuve Gravier M oringlane,
M. et Mme Msritl Mars, M.
et Mine Lucien Pierre, MIle
Maria Charles, Mlle Anne
Charles, Mr Fernando Jan
vier, Mr Clri6 Janvier et
famille, Mme Enide Danel
et famille - a Mr Buteau
Dorlus et famille - a Mi
cheline - Monique - Char
les - Jean-Richard - et
Yves Moringlane - A ses
allies Mine Eugene Legros
et famille - A Micheline,
Marc - Giliane et Richard
D6vot.
Aux families: Moringla-
ne - Alexis - Rouzier -
Legros - Divot -- et
tous les autres parents et
allies 6prouvls par ce deuil
Les funirailles de Mon-
sieur Fernand Moringlane
seront chanties le samedi
15 Juiiliet a 4 heures P.M
en 1 Eglise du Sacre-Coeur
de Turgeau.
IEe convoy partira de Pax
Villa Sacre-Cceur ohi la d
pomile mnortelle sera expo
see des 2 heures.


VENDREDI 14 JT.':L. 197



Nos Detites annonces


' ' � A VENDRE POUR


U'n group d tudiants de
la Faacli6 des Sciences (aec
ion Math; Physique so den
Ira, pendant les vacances
I W A la dJsDosition des 416
res iour des cours particu-
i."-rs de Math; Physique;
himie it' paruir du 17 Jall-
htl 1978

Ces -cours, se tiendront au
local du "COLLEGE FER -
ALND PROSPER et seront
ripartis comile suit :

1) Une section allant de
la classes de 4itne a la class
si de 2eme (inelusivement)
2) Une section " sp6ciale
pour les ajournet, du, Bce'
(lere et 2eme parstie)

3) Une section assurant
la preparation des candle -
dats au coneours d\entre & w
la Faculty des Sciences
Ce gxoupe qui se recom -
mande par sa competence et
son serieux sera. A la dispo
sition du public pour les ins
criptions et; pour, tous 'rensei
gnements suppl6mentaires
au 12 Bois Verna; tous; les
jours ouvrables de 8 h A 12
h, a partir du 4 Jaillet 1978
Pour Ie COMITE
Ludger CELESTIN - Ruix
DUBOIS - Philippe PROS
PEit 147
xxx
AVIS
La Direction du Restau-
rant ((Les OCdress du. Libanh>
avise son, aimable cliente-
le que le Restaurant ferme
ra ses portes du '15 au 31
Juillet pour conger annual
157


xxxx
HORAIRE D'ETE
La Direction du
CENTER avise son
clientele qu'A part
Aout 1978 au 30 S
1978, les heures d
seront comme suil
Lundi au Vendred
A.M. A 2h P.M.
Samedi de 8h A.I
PM.


CAUSE DE DEPART
6. Volture Volkswagen Coc-
binelle decapotable - 14001
mlules - Ann4e : 1976 -
$ 3.300 (en franchise).
- Radio ondes courts
3.- Magn6tophone cnesette
4.- Machine ecrr)re
Prie'e contacter Madame
Rosly)i TAYLCR, Prngrarh-
me des Nations Unies, pour,
le Developpement. 20, Ave-
nue Ducoste, Port-au-Prin-
ce, du lundi 'au vendredf, de
9 hres a.m. a 2 h 30 p.m.
Phone : 2-0751; 2-1405
xxX
A VENDRE,
Jeep Wagoneer, en par-
.fait 6taft- 8 Cylindres -
Modble 1974 - Couleur ver
te.
Appeler : 2-0970 entire 8h,
A.M. et 2h P:M.
Utility Motors S.A. : 2-2059
de 8h A.M. a 4h P.M.
5 x y x
GRANDE MAISON A LOUER
DESPREZ
Maison ,entierement men -
blee comprenant :
4 Chambres A coucher - 2
Toilettes - Salon et salle
a manger - - Office et bu -
reau -' Large terrasse don,
nant vues sur mer et sur la,
montagne Galeries Salle
de jeux, garAge; ind6pendan
ce pour les gens de service
Eau chaude, telephone; ca-
ble pour t6ilvision
Appelez le 2-5520 pour
rendez-vous de 7 heures a
9 hcures - de 1 heure A 6
heures P M 147


X X.X
A nVFTDRR.
Un terrain A Delmas entreee


Ma Boutique ou Delsmas o';
d'une superficie de 734 Mg
SANYO 32. Appelez G. G. entire 2 'a
aimable 30 et 4 h P.M1 au No 2-2114
bir du ler ou 24754 - ou apr6s - 1
3eptembre P. M. aux No 4-0894
de travail xxxv
-t OFFRE D EMPLOI
i de 7h Cherchons Mecanicien Di-
plomd ayant des connais -
M. a lh dances en ilectriciti.
Sonnez M Chauvet an
227 2-2114


Les Vacances passent ...


MAIS LES SOUVENIRS


RESTENT ...

CAMERA AUTOSTAR POCKET $ 14.- '


CAMERA AUTOSTAR 126 $ 12.-


OFFRE SPECIAL POUR LES VACANCES




CENTRE PHOTOGRAPHIQUE


PHOTO KAHN


RUE BONNE FOI No. 3

ATTENTION : QUANTITE LIMITED -


PREMIER VENU, PREMIER SERVI


A vendre
Occasion ex.:eptlonnelle :
Orande Malsor, a Lelmaa
69 - 4 chambras, 4 cabinets.
de Lollette. 4 chumbres pour
bones. Salon 3Salle a man
ger, Office, Garage, Piscine,
Terragse; vue sur la mer .c
sur i.a pliine - clef, a la
main.
S'adresser A "Ernst Cass6us,
Delmas 60. Tel : 6-1752.
Xxxx
CAUSE DE DEPART
A VENDRE
FIAT 128 verre Chrystal
Baccarat; LitU divers
T6i. : 2-1715 8 a m 16 h
p-im 2-1060 18 P. M
25 Rue NoM Alexis 187
'X x x.x
TIAISO1N A LOUER
3 chambres A coucher Eau
chaude, reservoir just avrant
D')oumbala - Telephoner
au, 6-2590 avant 8 heures
a min et A partir de 6 hres


Grande Ouverture le 29 Juin 78


Caroline Beaute Unisexe

COMMENT GARDER UNE PEAU LISSE
ET UN VISAGE JEUNE ?
LE SECRET C EST :


CAROLINE BEAUTE UNISEXE,

TRAITEMENT POUR SEINS - MAINS - PIEDS - VISAGE
COUPE DE CHEVEUX - MASSAGE
MESDAMES, MESSIEURS

VOTRE JEUNESSE VOUS APPARTIENT,
POUR VOUS AIDER A LA GARDER, SONNEZ AU 7-0987

CAROLINE BEAUTE UNISEXE�

SERA TOUJOURS A VOTRE SERVICE
:lOMMES;. FEMALES ET ENFANTS VENEZ TOUS


,,CAROLINE BEAUTE UNISEXE,

VOUS ATTEND AU 75, RUE REBECCA A PETION VILLE

N B- CAROLINE BEAUTE UNISE.XE TRAVAILLE A DOMICILE


.. ..............


'"AGE 4


-�--


7p.m.
X X X X
MAISON A LOUER
Grande maison situee ,a
Chanted risee Rue Artcine
Simon -- Entree Del;nas 83
Deux salons, ue petite
salle d'attente, 4 e iambrec
A cpucher, 3 toilettess com-
pletes avec sales de bain
1 office.
Ddpendrances sur la could
pour gens de service.
Eau chaude, cau froide e
citerne de 30 mille gallon
d'eau.
La maison peut ltre lou6
meubl6e ou non, au choi:
du, lIataire.
O'jntacter Tel. 2-1214 en
tre 8 h. A.M. et 2h. P M.
Tl. : 2-0759 ou 2-5719
147

A VENTRE
"1 Forklift usage, Marqu
Yale & Towne, Annee 196
Capacite 5000 lives, Mode
le G 51 P-050-CFS-G
Peut Itre vu au dCpot d
la TEXACO A Bizoton au
heures ouvrables.
Adresser offre sous pli ca
chete a: TEXACO CARIB
BEAN INC.
P 0 Box 367 (
Port-au-Prince, Haiti ju,
qu au,31 juillet 1978
XXXx
La direction du Colleg
Jules-Andr6 Marc inform
que les professeurs suivani
ount te appeles pour travail
ler dans sa classes de philo:
phie en octobre prochain
1) Luckner Mirabeau, Ai
glais
2) Romane Malary, Esp.
gnol
3) Yves Francois (ti Lou
Histoire d Haiti '
4) Dr Michel Guillet, Pt
siologie animal
5) Dr Fritz Delafuente, Ci
mie organique
6) Mathurin St Vil, Philos
phie
7) Gerard Verna, Physiqi
8) Jn Marie Salomon, IM
thematiques
9) Wlbert T. Alexandre, Ct
ture Generale
Les inscriptions pour la pI
lo du martin commie pot
celloe du soir seront ferm6
le mercredi 31 aofit 1978
midi
Pour la Direction
Les Frlres Marc
Inf : Sonner' le 2-0331. (
passer au Collge iJules
dr6 Marc (36, Rile Ro
N.B. les inscriptions tant ,
primaire qu en secondaii
seront fermees en cette n
me date. 187


I












VENDREDI 14 JUIL. 1978


PAGE -.


ALII3ANIC - CHINE :
LA CHINE REND
0 I. I .' ll' .L AL .M L[,' T
L'A LBANIE
RESPONSABLEp

HONG KONG (AFP)
La Cline a rendu public,
jicudi. des extraits de la iho
to qu'eole a adfossce Ie 7
JIlleLt a I'Albonie lui ,dgni
finnt l'arret de son aide 6co
noimlque et minlitaire.
Dens cette note, diffuse
par I'Agence Chine Nouvele
- la Chine accuse l'Albani


NOIJVELLES DE STRANGERER


d'avof' donnid les accords bilat6-, banic au noin de I'Intelria
raux d'a-ide et d'avoir afabrl tionallsme prolitarienm. Do
qui> des ;roprochcs a l'g'grd plus, ajoute-t-elle, la Chine
dets xprts chinols on Alba a recommcnt continue a
nic on vue do t(on planifli6 et syst6mati- vers 1'Albanie sen d6pit des
quo la cooperation entro les uttaques r6p6t6es de l'alba-
deux pays. Cette attitude, ex nie sur ses affairs intdrieu
plique la note a reridu dim res ou sa politique etrangi
possible la cortinuation de rie...
l'aide chiolse. . . ,


La note explique aussi qua
tes chinois se sont prices
e de nourriture et de vite-


Selon P6kin, la Chine a-
vait demand le 7 Juillet
aux autorltis albanaises
. L1'itinkr des entretiens a-


fin de liuuivert une so.hllo
1i t1 r.oble. l'e d ' 1l cuopar
tion. entire les deux pays.
t'Ambasldctii d'Albanle
P6kin avait refuse. lDan
des conditions conclut
note, le Gouvernement chi
nols n'avait pas d'autr
choix que de rompre son a
distance..
La ChiCe est une superpui
sance srevisionnistea, < rialistes et don
le retrait de l'assistance ri
que d'avoir des consiquen-
ces sur la capacity de defet
se militaire de l'Albanie, a
cause Tirana dahs un tex:
largement distribu6 jeuril
P6k'n par son Ambassade.
Ce text, qui reprend 1
communique diffuse mercr
di par l'Agence t6l6graphi-
que albanaise confirman
V'arrit de assistance 6cono
mique chinoise At l'Albanie
accuse la Chine d'un acted
unilaterall et arbitraire',> e
<:premidite> destin a <,en
dommager 1'6conomie d
1'A'banie Socia'iste et sa c
pacit6 defensive.>
C'est la premiere fois que
TAlbanie 6voque 1'assistanc
militaire de la Chine, rele
vent les expert, mi'itaire
dans la Capitale chinoise
L'Albanie, apres le retrai
de 1'aide soviftique t Tira
na en fin 1960 et sa rupture
ideologique avec Moscou, e
tait restte membre du Pac
te, de Varsovie jusqu'en 196
Les miieux Diplomatiques
Pekin estiment qu'il est for
possible qu'elle regagne au
jourd'hui cotte organisation
Selon des chiffres de pu
blications specialisees etran
gires la Chine a fourni
l'A;banie des dquipement m
litaires pour ses trois ar
mees (terre, mer. et air) de
patrouilleurs Pt diverse pe
tites unites nava'es, uni
douzaine de Mix 21 et 36
Mig 19 des chars et des ca
nons.
-0-
DISSIDENTS
LA CONDEMNATION
DE ALEXANDRE
GUINZBOURG
K'ALOUGA - (AFP)
L'ecrivain dissident Ale-
xandre Guinzbourg. 42 ans
a 6tL condamin6 j-udi par le


Un transport r I a



exactement caJcuie I arantit






























. . .















MOTEUR DIESEL OM 352, 6 CYLINDRES; A IN EC TION DIRECTED; 5675 cc. 130 H. P PARTICULIERE
MENT ECONOMIQUES EN CARBURANT, SOLIPE TRAIN DE ROULEMENT, SYSTEM DE FREINAGE


PERFECTIONNE A TRIPLES FREINS, EXCELLENt' E VISIBILITY; DIRECTION ASSISTED, CABINE CON-
FORTABLE, SUSPENSION ACIER INTEGRAL. U FE FABRICATION TRIES SPECIAL ADAPTEE A NOS
ROUTES. LA SECURITY LEGENDAIRE ET REELLE DES VEHICLES MERCEDES - BENZ, DES CAMIONS
TOUS TONNAGES D UNE ROBUSTESSE A TOUTE EPRREUVE.











177URiOPEAN lMOTORS,, S'Am.


)h
rn


is
la
l-

s
ra



,e
t







e







5-

a
e
e





t
-
e




-


8
a
t

L.
-
n
a,
fi

s

_
e

a


DANS NOS CINEMAS


Trchunul de Kalouga (180
hitms le Moscuili ulttuii i.-s
de camp a rgilmq Aevere, a
d6clare jeud syln Avoatei
Mme Elena Rezinkova 1 l's
sue du proc6s.
Le Procureur avait duman
d6 mercredl cette peine mais
avait 6galement requis qu'ol
le soit suivie d'une pelne de
trois ans d'assignation h rc
sidence.
La femme et la mere de
M. Guiizbourg qui ont pu
assister au process, la pre-
miere complitcment et la
second partiellement avant
d'etre expulsies, ont trouv6
M. Guinzbourg tellement
affaibli, paraissant soixan-
te ans apris sa detention
au secret de dix-huit mois,
qu'elles estiment invraisem-
blable qu'il puisse survive
b ce ncuvel internement
dans des conditions particu
lierement dures.

M. Guinzbourg a deja pas
sc dans les camps sept ans
de aie. Membre diiu grou-
a Moscovite de surveillan
cc de application des Ac-
cords d'Helsinki, le con-
cmni girait avant son ar
relation le fonds d'aide aux
prisonniers politiques, rerS
par 1'ecrivain Alexandra Sol
jenitsync et le physician An
drei Sakharov, Prix Nobel
de la Paix. II est maric.


- 0-
ALEXANDRE
GUINZBOURG (Portrait)
MOSCOU - (AFP)
L'historien et icrivain A-
lIxandre Guinzbourg, 42 ans,
condamn6 jeud(i huit ans
de camp a regime severe par
le Tribunal de Kalouga
(Sud-Ouest de Moscou), est
l'une des figures les plus
marquantes et les plus an-
ciennes de la dissidence in
tellcctuelle en URSS.

- Marie, pbre de deux en-
fants, il diffuse, des 1960,
sous forme de <
Publication autonomy non
conformiste), une revue lit-
taraire, <.Syntaxis>-. qui pa-
raitra ensuite h Paris.
Arrnto une u prcrniire fois
eh 1964, relach, fatle li
pr'.Uv--s, il esit arrest a nou
Vcau t condamne on 1968
a cinq ans de camp a <,regi
me severe> a)pres avoir pu-
blij un le cas des ecrivains Siniavs
ki et Daniel.

Transf6re h la prison de
Vladimir, il y demeure de-
tentu jusqu' sa libration
(n 1972 et assignii d rcsiden
ce a Taroussa, a 160 kms.
au Sud-Ouest de Moscou.
Harcele a partir do juin
1976 par los Services de la
Security d'Etat rKGB), il e
refugie dans la Datcha
de l'Aladtmicienii Sakharov,
Prix Nobel de la Paix. Ar-
rt6 l 3 fevrier 1977, soup
conn., solon l'Agence Tass,
do relations avec des ser-
vices d'espionnage occiden-
taux>, il est transfer a Ka
louga, 180 kms. au Sud-
Ouest de Moscou.

Lc group do surveillance
de application des Accords
d'lelslinki announce que cet
ecxil quivaut ah une condam
nation af mort 6tant donns
son 6tat de sante. Son cas
suscite des protestations a
travers le monde enter. En
fin 165 reprisentants de tou
tes les branches de la dis-
sidence soviftique lancent
un appel a 'a conference
de Belgrad,- en fevrier 1978
en favour de Guinzbourg.



Lettre ouverte de
Gerald Merceron
(suite de la lerepage)

Les effort, qu - Voas avez
roalisis persc,-nelleirent ou
avec le a. icours de Vos prin
cipaux collcor rateurs pour
faire connaitre les aspects
les plus intiressants de la
vie et de I'histoire de la Re
publique Argentine sont si
impressionnants que je n'al
pu m'emp6cher de Vous ren
dre pub'iquemeit un hom-
mage si largement m6ritd.
San Martin a initii un
movement de collabora-
tion panamiricaine don't Vo
tre beau pays a voulu, fort
heureusement, fair une tra
edition.
II nest pas surprenant
que vous cherchiez aujour-
d'hui l'illustrer par une ac
tion culturelle d'une ausslbel
envergure, t6moignage d'un
patriotisme profound et mili
tant.

En Vous renouvelant mos
remerciements. Je Vous prie
Monsieur l'Ambas.-adeur, de
bled vouloir agreer les assu
ranges de ma tries haute
consideration.
Gerald MERCERON


Cine Triomiphe


SALLE I
LE RETOU

SALLE i1
COMPTES

SALLE III


CINE LIDO


$ 1;50 2;00 Jeudl 12 h; 2 i; 4 h 6 hrc
R Entre, G 1-5Q
BRUCE LEE DEFIE
II 5 1;56 2;0g LAS VEGAS
A REBOURS 8 h et 10 heure-
Entrie G 2 et 3
$ 1;50 LE BOUCHE TROUT


LA ZIZANIE

k'ALLE.IV $_1 J50

LES ENFANTS
REGARDENT

x x x x

IMPERIAL,
IMPERIAL I

12h2h4h6h8h
10 heures
PREUVE D AMOUR

IMPERIAL 2


1
6 h 15
,SCHIZC

IMPERIL

1:
5 h 45


2 h 15 2 h 15 4 h 15
8 h 15; 10 h 15


[AL 3

1 h 45 1 h 45 3 h 45


JERRY CHEZ LES
CINOQUES
7 h 45; 9 h 45
PARTIES RAIDERS

CONCORDE CINE

Mercredi
LA CIBLE HURLANTE

XXX

CINE CENEGAL
Jeudi 6h G 1;50 2!00
BAROUD A LA JAMAIQUE
8h G 1;50 2:00
JE SUIS UNE VICIEUSE

Vcndredi 6h 8h G 1;50 2;00
KARATE HOLD-UPET
DOIGTS D ACIER

Samedi 6h 8h G 1;50 2;00
KING KONG S EST
ECHAPPE

DRIVE IN CINE

Mercredi
LE PIRATE DES CARAIBES

Rex Theatre

Vendredi 12h 2 h h
8h l0h
SISSI
Avant 5h G. 1,50

Samedi 12h 2h 4h 6h
8h 10h
SIMON LE PECHEUR
Avant 5h G. 1 50
A partir de 5;h G 3;00 5;C9

XXX K

Paramount

Jeudi 12 h 2 h 4 h 6 h
Entree 1-50 3-00
BLACK MAGIC
8 h et 10 heures
Entrie G 5-00
JULIETTE ET JUSTINE



MAGIC CINE

Dimanche 16 Juillet 1978
h 5h 7h 9h

BETSY

Le tableau le plus im-
pressionnant du trigone in-
fernal qui domine le mon
de. La soil inassouvie de dol
lars et son impact tragique
accompagne de bassesses, de
corruption et d'infamie. Le
vertige des plaisirs, le dili
re des jouissances, le dichai
nement incontr61lable des
volupt6s. Et enfin le pou-
voir sans partage et ses ap
ptis divorants d'ambitions,
de cynisme et de cupiditUs.

BETSY, inspire du Best
Seller de Harold Robbins,
domine la production mon-
diale de ces 10 dernierfs an
neCs. Ce colossal success de
la United Artist retrace avec
un relief sasiissnant la vie
tumultueuse de trois g6ni-
rations d'industriels de 1'au
tomobile et des actionnai-
res de la General Motors
Co. BETSY brosse sur. une
note tris rialiste le compor
tement de ses magnats de
la haute finance dans leur
existence priv6e, leur vie .fa
miliale avec le cortege de
leurs itranges secrets et de
leuts mensonges inftmes.

]BETSY dessine leurs attris-
tantes relations entire les
membres d'une mime socit
t6, leur affrontement avec
l'appareil d'6tat. BETSY de
meure ainsi Une giganlesque
Super Production.

Entree 0. 4,00 et 5,00


Auditorium

Vendredi G 2;00
LE RETOUR DEBRUCE
LEE

Samedi G 2;00
LE SANG DES OTAGES

Da Luxe Auto C_::

7 h et 9 h $ 2.50
MARQUISE D'O .

Jeudi 7 h et 9. heures
Entr6e $ 2-50
L HONNEUR PERDU
DE KATHARINA BLUM'


TOILE CINE

Vendredi 6h30 8h30
L INTOUCHABLE
(L Invincible chinos)
Entr&e G 1;50 2;50



CAPITOL

JEUDI 13 JUILLET 1 .18
CAPITOL I
J.-.udi I? b 15; 2 h 15 4 h 15
6 h 15 8 h 15 10 h 15
L AMBITIEUX
CAPITOL 2
Jeudi 12 f 15; 2 h 15 4 h 15
Sh 15 8 h 15 10 h 15
KUSINI '
'CAPITOL 3
Jeudi 12 h, 9;; 4 h 6 h; 8 h
10 heurep
DIABLE DANS LA BOITE
CAPITOL 4
Jeudi 11 h 45 1 h 45 3 4, 15
5 h 45
F COMME FLINT
h 45; 9 h 45-
CORPS A CORPS


POUR LES NUITS

I CHAUDES TMOPICALES


vous offre sa Collection de


Draps legers

FIELDCREST

HALSTON

STEVENSON

MARIMEKKO

9 ST LAURENT

Serviettes de bain et de plage de
routes les couIeurs
OUVERT DE 9-1 - 3-6
15 RUE M.






La Curacao Trading




choisie pour




representer "ENNIA"



N attended pas que la calainite frappe a vos portes

au moment oi vous n etes pas prit a la recevoir Pr6-
venir vaut mieux que guerir

La Compagnie d Assurance
ses portes en Haiti, offrant principalement des cover

tures centre incendie et les risques y relatifs

C est sur la CURACAO TRADING CO OF HAITI S A,

que le choix a elt porter pour la representation. de
cette prestigieuse compagnie. Ce choix est bien sa. -,
ge et bien fond car la Cura-

cao Trading co; a part ses acavitis dans 26 pays 6tran

gars; mime des affaires en Haiti depuis plus de 50 ans

Les deux Compagnies d Assurance qui ont form la

IENNIAs ont commence leurs operations en 1859 et

1882 respectivement; ce qui revient a dire qu elle comp

te plus d un sickle d experience dans les assurances
Vers la fin de 1976; elle avait employ plu de 3500

personnel reparties a travers ses succursales agen -

ces et companies affilikes dans plus de 30 pays

Son chiffre d affaires pour 1 annie 1977; s ilevaient

a plus de 840 millions de dollars et les investisse-

ments de la Soci6ti depassaient les 4 billions


L ouverture d une pareille agence s avire biniflque

a la communaute haitienne touie entire

. . . . . . c o . . . . . . . . . . . .. d _ _ _


-a-c --- -- oC@CP -- COO


~yb cL~ns A~a ~ a H~uWOOD=~o


i ., �~-Yu~u~u~u~u~u~u~u~u~u~u~u~u~u~u~u~u~u~ --�-~~~.r.-~l-L^u..~.I�l_-.Lil�ll��~-il �1~_-*L�;~--�611 -I-- -I-Il��I.~L ~�-�_LI. C1-�l-;l�-��-�~ii ��L1�l -. --~X-l-�-- Il----�l�L- IWY__~I�~~_~__�y~�II~_II_____�I-I�L-~Y ~-l~j~eLY�L














PAGE 6


.. . . VENDREDI 14 JUIL 1978


Le 14 juillet: Fete National( fn~ ia L es Proces
(Siet de la Ire plgc)' sang, la canaille cintrn a- en URSS


brs on nscnoe t dos atroci
'heures etl fit une ccntaine 1is furent commlses dent la


de victims. Apris la capiti
nation des oassi"gs, on dclli
vrin des caches sept prison
Wiers. Attire pw Il'od.ur du


decapitation
(Id Launay :
mende dans
d'une pique.


du Optuvernour
sa ttte fut pro
Paris au bout
4


LE TOMODENSITOMETRE


.Depuis tou.jours, lhommne
a cherchi a comllprndrcie t
a connaiire i " quIl g e p-'--
salt a 1l. :tersour dit corps
hliU al :a . , .,.iI t.. la
nied cinl reclaine de's m'o-
y3nt >hil ca--, perfeci6on-
nes ,lin di pouvoir ob-er
ver Iirtcct intit let ditfereiint
oigane- a 1 intereur d till
organ in,' himain vivanit ti
pour poan voir ainsi detectr r
los mnalis qu'il c-t ne-
ccs- ;ii de soignir.
L.a plus ripandue i' Ce-
mietods e4t la radiologic
q4 i to i( i td un rolt londtamt n
tim, u0t anmisnt dlan le dLe
p,> g dci li tutb..rculo , '.
Mai. is tuClla'mit. la n-

,l veuit- ientrallt's et di ma'T
i a &ii g ie de t a ils . - C o s t
pourcquoi des- mdthol- 111
VIyels ont 6te mists aul


po it, tell la tomodensito
mutietr. qui permit d'obtemr
d.o, uies cln coup,' d'an orga
1i, mrlade aw' une extre-
me p:etioion..

En Francic, la Conimpigit't
Generaih de Radiolog:te C
GR I a developpe plusieiurs
appalreils- do ce type. don't
'lI ND 8000 snoiro, photo)
(I1l pi rmotl 1'ctude fine dui
ceCVL 'ait Lc> VIt- cn coupt
p,.t',vint Oere olenucs tOus
l s trot millimetreas vec
la p.ibilliec d'analysr. dei
volumes urisqu'a 1.5 mil-
'nm-rte cube. Un ttcl di po
-; , t .otnlmatid& par des
o'r(!in:,iurs umi permetthnt,
1irF' autrti s foni. l tions. d'as
tisurr un enregistrcmenit dcis
vll(c les plu< inte.rs'anLtcs
(jI d'i fct,.inr dees comparai
sons.


(Suite do ela,1ire page)

prison ot douze en camp.
SLes Chefs daccusatior
prevoyalent theoriquement
pour Chtcharansky la peine
de mort. La mere de l'accu
s6, ag6e de 72 ans, qui n'a
pu voir son filu depuis pres
de 18 mois, attend stoique-
ment A l'exterii-.r de ta sal
le d'audience, oni elle nest
*pas admise que le sort, do
son fils soit s5e0'e.
It est probable que Ie Tnri
bunal prononcera son ver-
dict centre Anatoly Chtcha
ransky vendredi, cl6turant
ainsi la premiere parties de
ja seasonn de la repression;>
qui a commence le I1 Juil
let.
Ne s'agit-il oue d'une . mitre charrettes ? Beau-
coup le pensent, car Moscou
semble b'en avoir la volonte
d'ecraser la dissidence. Celle
ci, conbtatent les observa-
teurs a Moscou, en depit
des harcdlements policiers,
de la repression, des empri
sclnenenet, des privations
de citoyennete, renait de
sea cendres a cheque con-
damnnation oU cxil.
La femme et la mere de
M. Guinzbourg qui ont pu
assisteT au process la premier
re completement et la se-
conde partie'lement avant
d'elreX jxpulses, ont Irouve
M Gutinzbourg tellement a1
latli, paraissanrt 60 aris a-
pros sa detention au secret
de 18 mois, qu'elles estiment
invrai-emb'.ab'c qu'il puisse
survive a ce nouvel intec-
neml.nt dan de conditions
particuhLereneit durcs. Le
Procureur. qui avait recame
huit ans de detention stivis
de trois ans J'assignation a
residence avail qualified son
requisitoire de en insistant sur le fait que
M Guinzbourg b deux er-
fants en bas age.
Mcmobre du group no-sr
vite dc, surveillance de l'ap-
p.ication des accords d'Hel-
.inkl. le condainne gerait a-
vaiit son arrestation le fonrds
d'aide aux prisonniers poli-
tique. cree par 1'ecrivain A
lexandre Soujenitzyne et le
physician Andrei Sakharov,
Prix Nobel de 'a Paix.


LA CENTRAL SOLAIRE

A propose du service d'entretien


des TPTC

Par Aubelin JOLICOEUR


Un samedi soir ou diman
che martin, le dernier dve
mois de Juin, comme je ren
trails A la mason, dans la
voiture de Faidherbe Mews
qu'accompagnaient sa fem-
me Ina et sa lille Jessie, )c
ce'ebre goal haitien qui a-
vait empruntd la rue Wil-
son 26. don't la couche d'as
phalte a 6td complitement
emporte par manque d'en-
tretien, me dit trts serieuse
ment pour une fois : Je te
rends responsible de cet
etat de deterioration de la
rue. Car comme tu 6cris sur
tant de choses tu aurais pu
aussi ecrire sur 1'etat de cet
te rue et de bien d'autres ?


- Qu'est-ce Que tu dis la,
lui repondis-je ? Quand est
ce que tu as jamais vu un
haut fonctionnaire d'Haiti
ecouter une suggestion. C'est
vouloir le chicaner que de
lui dire ce qu'i! y aa faire.
Quand il est dans sa Volvo


C'est aussi pourquoi j'ai
fault ie voeu de voir le CO
NEJEC se faire I'dchelle du
people haitien.

Mon frere haitien qui ne
se laisse imp:essionner par
qCuoi que ce soit veut tou-
jours arriver vite. II vous
dit qu'il n'y a pas de pro-
bleme, parce que ses probl,
Lines trouvent leur solution
dans le r ve du naif. II an
ticipe un sucets qu'il ne con
naitra jamais parce qu'il
n'a .pas si en poser les ja-
Ions. Son egoisme est a la
base de tous les probli-
mes du pays. Cet egoisme
avait sa justification, il y a
cent cinquante ans, cent
ans et meme trente ans
quand les perspectives du
progress etai t plus estom-
pees aveun manque total
d'Itrat ructure et d'aide
etrantere, quand les gens


ou sa Mercedez, ciimatisee,
toutes vitres levees, il ne
peut rien voir ni rien en-
tendre mais on doit se gar 1
dr de lui apprendre son af- 3 - PLA
fire, vou ne vos vulez pas voe IT
vous fire un ennemi de i
plus. D'ai'leurs certain offi
ciels se garden de lire les - PER
journaux. Je n'oub'ierai ja
n'ais le choc que me fit un BO
ex-haut fonctionnaire du
pay:, quand il me dit qu'il
ne lit jamni.s les joiurnaux. ) ONLY

MVoi, j'attaque tout le mon d
de et jamais oquelqu'un en t uired
particulier. Tout le monde
lie va pas ,'en prendre a Send
noi parce que l'union de-
puit la guerre cde 'indepen i
dance, ni'a jamnais ete poasi ,'d
b'e en Haiti, pour lunI ac-
tion marquanto. Cependant. _c<5S, !
unl siune per.-onne qui se e A
voit attaquee pout, par un 8 )
coup do lang" , moI-ni er tt
de nomnbreu.ses ttes ''nire.
moi>.

Non. En Haiti. on n'Cs.u
te pas les consei's et les Isg
-, ' . D aillurs un pro- dirig
verbe hail'en le dit . .n :
Bai'i l'argent pas ba'm con experit
sel,>.
a 1 an
Doit-on s. bloucher le:-,
y'1ux ou . e la lerincr. Doii L
oil dtvelir otechantit ci1i III(t l
ltai, les respoltnab os ini atc-


vivaient d'expddients, mats
maintenant que 1'dconomie
haitienne permit a oin plus
grand nombre de faire de
vastes choix, les moins d6-
sheritd auraient dii recevoir
quelques miettes.


C'est djia aller trop loin
en parlant de rues qui ne
sont pas entretenues. 'Et
pour ne pas bomber dans
1'dgoisme 'rpudi6, je ne par
lerai pas de 1'etat deplora-
ble des voles d'accas de mon
quarter, tells la Rue Wil-
son 2e et la Rue Maurice
Casseus, par example. Je
laisserai le Service compe-
tent, s'il existed, fair son
boulot comme il le salt, com
me il le peut et quand il le
peut.

Aubelin JOLICUEUR


NEED

LNT MANAGER

SEWING EXPERIENCE ENGLISH NECESSARY

RSONNAL SUPERVISOR

OKKEPPER

Experienced speaking english people are re -




Curriculum Vitae to : Box 75 P A P - Haiti






ATTENTION DES PARENTS

UN NOUVEAU JARDIN D ENFANTS


GENTIL COQUELICOT


par Michelle LEBRUN, Jardiniere diplomee et

imentee ouvrira ses portes en Octobre prochain;

gle de la Rue Carlstroem et du Bois Verna.
17


j


*TThcmnis , prnmicre cin-
trale solaire ; . tour roall-
-e, par la P'lanc., prF(luir.i
d. 1 'coclrtlrit6 'n' 1930. D'u
nii( puiss.in(ce dc diux mn-ga
W;ltts, all, ' s (ni cnours dro
construction en Cf rdl'gn, . r(
.gion tri, cn o rence6s Oricntalus, proch, do
la Mtdit,rr;an6s.

Une irfac. rifl6chis-ante
de 17.500 mtrt., carre0 cons


Une ville a toujours mis
deux a trois cents anb pour
se ddvelopper pleinement.
SLe pari consistait a reduire
Sce dilai a une Irentaine d'an
- ndes. C'est ce qu'a fait le
Gouvernement francais en de
' cidant, en 1966, de crter cinq
villes nouvelles situtes, se-
Ion les cas, de 10 a 35 kilo
2 metres de Paris, boties sur
des spaces de t'ordre de
S'000 a 15000 he,..,r. . r qui
pourront accue;lltr chin ,cunil
.-nviron 200000 a 3000 t 113
biants II s'ag.t .d, C.:-rgy-
Ponroie. d'Ery. de M.arrne-
la-Vallee, ded Melun-8Unart


Idui, par 350 miro'rs Ihs-
.al-t i c sO 50metres , r-
rep ch ir'ii repariti, -iurt in
viiron ctiq hctinrcs concern-
Ir nra le- r- iiyons du solil
ioll suminl I dc tourr d- 80
mTlrnc h hadlmuir, nu .a trou
vi ra aiteC, iune cnatiudicr C
desutnc a chapter 1'onsrgi,
Tr' ie C-in 61hvantt la tomp6
':tir uL d'un circuit de s,.l
fondus.
C lit rnalisation francaisel
LES VILLES NOUVELLES


ecide Saint-Quentienen-Yve
Slines.

Vierges de tout pass his
orique, les villes nouvellcs
no sont pas la Ville d'au-
jourd'hui en -pus moderne,
elles r6pondent a d'autres
imperatifs : l'habitant ne se
trouve pas propuls6 dans
Un universe auquel il doit
s'adapter, c'est la conception
d. I , '. . 11I, m me qgu a itd
'l-'fl , ei toFnrci -ion dci b,:-
"jin; , cl ', iil.at.ur; le.
ut-iS, d'ihabuta.,..ii a lint.:.-
r. -'i 1 un r--, inll, a cln i-
tectural cotosent lei matL-


Jd pointe risultLe du priu-
primnme THEM (Thermo-
.HLloc-Electri(qut, Mgawattt)
realize en common par E-
le'ctricite de France lEDF)
,t l Cenitre Nationail dei I
Rchi-,r-ch Scientilique (CN
RSt. 11 s'agit de 1'unu des
prem&ires realisations par-
mi les projLts francais d'u
tilisation do I'energie solal-
c( souils toutes scs forms
possible!,.


sons individuelles entt..u-
rdes de leur iardin. A cdti
des supermarchis et des
grande surfaces de veite
se d6veloppent les petits ma
'gasins dans des galleries mar
changes.

Des spaces de jeu pour
les enfants ont tk amIna-
g6s autour de lieux de ren
coutre pour les adults et
hl i-ervc,:as d'aid.c icr'clie-.
-r'vic.: publics...) sont con0
cui , n ve di'un- -impiihcaL
non de la vi en ville.
Ainr.i. I.-: paySigC Lurnain
eot completement renouve16.


tu'ilsi os . /lC ' *()aO i l l In

n111C t oil vOUi:, voUis 111ntle7
nilet'hant.


Jo it .v ,t . 'ievori, meLAL UE SUPER MA
cluittlt p r faire le p"i dc
CrrtLt;:ii s, -L J' ne peux liioi
tpils inme i)Cher les yotux,.
nitiiis tout ine dit de la fer '
l uler. C, tndatt iavant cde AVENUE JOHN BROWN, DELMAS, D]
prendre ceotte risrniire deci-
:,tn, ilint question stargitc du i
Itntid (I maT. (onesrcinctc e
d homn ., r(;,pinsablc : p orl t,
qiu1 doivent-ilsai atteri c
que les rues soi-ent to(t,;'e-
nint detci-'ordf�, pour v n .
tre lat ain. Poutt'qti ile X U TOC O -Ot
folit-ils pits Ic., pctitis irepa l syo a Sl Uf S O V l
rations chaque fois qu'il y i
une crevasse tenmme quand
on panse une b'e .,sure a la
jambe pour que la jambe des articles suivant
ne se pcrde pas. Ah i j'a'lais
oublier j'ai dejh dit qu'il
n'y a pas de-service d'entre
tien.


Jo do)is m,, reverence a
1Ridio Nationalr qui mrn: fit

dnsu Go qu ir ni aui q ne PIZZA FROZEN, TOU' ES DIMENSIONS -- TACOS
un service tous azimui ,


c'est bien ,-;lui-"d.

J'espure qi'un' jour Irs N
responsables bu:itiens fini- j
ront par ecouter re iiieuse- .N
ment la Radio Natioenale.


Mon espoir d' n change-
ment renait avec le CONA-
JE'C qui, j'eppere, va pour-
vo'r les TPTC d'un Service
d'entretien. Mais je plains
deja le CONAJEC qui aura
beaucoup a faire pour com
bler toutes les lacunes, tou
tes les insuffisances d cer-
tains Ddpartements minisle
riels et Services publics.


II est vrai que le CONA-
JFC n'aura pas besoin de
fire les choses en gros
c'est a dire, d'attendre que
les rues soielit totalement
dcttriortes pour les reparer
pour couronner ses r6alisa-
tions par de beaux discourse.
Le CONAJEC corMprend dAi-
jh peut 6tre que le bien ou
le beau est dans les details,
que c'est par les petites cho
se' qu'On arrive aIx graitl-
des. que le; barreaux de i'e
chelle sont tout petits. tout
mince- mais nous menent
ju=qtu'au -ommet, jutqu'au .
but & atteindre.


RKET




IQUINI








arrivage


S - TORTILLAS--


--STRAWBERRIES FROZEN, -- GATEAUX SARA LEE : CAKE ASSCiTIS --





i CCROISSANT ROLLS-- LEGUMES FROZEN ASSORTIS --





,HOT DOG BEEF -- HOT DOG CHICKEN-- BACON -- ORANGE'JUICI.




FROZEN -- HAIWAIIN PUNCH FROZEN -- PAIN ARABE -- GENOA SALAMI




-- BOLOGNA -- SALAMI FUME -- SAUCISSONS DE FOIE





Fr aits : RAISINS - POMMES -PECHES - CERISES





*- .nmrre'm er*~w w'wrree rve Tren rrnwoi-mewrrieirryrfnner-mvnanrano numm - ---.t -----.....


Ae


15=-ioccoo�


1%


- -- 71- �- ,7KT = --�-- --


LE aNOUVFEUr% TEv.~


VOTRE. HOROSCOPE
Par Frances Drake


SAMEDI 15 JUILLET 1918

21 MARS Ali 20 AVIIL new. concernant le travail.
(BELIER) Agissez des lundi.
Si vous acceptez:les petits 24 NOV. AU 21 DECEMBRE
ennuis, avec philosophic, (SAGITTAIRE)
come ceux de votre Signe moie au foyer Des docu -
le font d habitude, vous au ments important que vous
rez une belle journee. Vos av'iez cru perdus ou accident
buts sont proches Faveurs ac' tellement ditruits sont re -
crues possibles trouves.
21 AVRIL AU 21 MAI .
(TAUREAU) 22 DECEMBRE AU 0 JANV
L extravagance n est pas 'CAPRICORNE)
recommandle en general Journee de succes person-
mais des d6penses faites nel. Tirez des plans pour at
pour les affaires sont norma teindre les buts d6sires mais
les si le resultat final est ne vous attended pas au de
bon.- ,j raisonnable.

22 MAI AU 21 JUIN 21 JANV. AU 19 PEVRIER
(GEMEAUX) (VERSEAU)
Maitrise de soi et determi Evitez les tendances ac -
nation pour iviter des dis - tuelles i 1 instabilit'e et it
cussions Les personnel nees 1 extravagance Vous regret-
sous certain Signes auront teriez plus tard de telles ac
un caracttre difficile. Ne fai tions.
tes rien pour accuser les dif
1frences POISSONS (19 Fev.. 20Mars)
24 JUILLET Atr 23 ABOUT
(CANCER) Vous etes trop Jongtemps
Changements inattendus rest sur votre 'travail ou
Ne soyez pas d6cu. Ils se r- vos af/aires. Chqrchez vos
vtleronti benfiques a long compagnons les plus gais et
term Montrez votre faculty frivoles et ivadez-vous un
d adaptation et votre volon peu.
tU de cooperer
SI VOUS .ETES NE
24 JUILLET AU 23 ABOUT AUJOURD'HUI
S (LION)
Vous etes plus allant;
Unc invitation inattendue plus aventureux que le Can
a une reunion de la soired cerien moyen. Vous reussi -
contiendra d interessantes riez ainsi sur des plans oil
surprises. C est justement ee d autres echoueraient. Vous
qu il vous faut. serez parfaitement k 1 aisa
au theatre et, dans toui
24 AOUT AU 24 SEPi. champ d action qui contienI
(VIERGE) des contacts avec le public
Que votre loyaute aveu - Vous excelleriez come avt
gle at 1 tgard d un ami ou cat; avec le gouit du sensa-
d un partenaire ne vous met tionnel et; dans la politiqui
te pas dans une situation bi ou la function publique:
zarre. Jour oji il faut 6tre vous brilleriez comme ora -
strictement conventionnel teur. Vous avez un profonc
L accent est sur le voyage, amour des arts et, bien en .
trained; vous pourriez 6tre ur
24 SEPT AU 23 OCTOBRE remarquable musician; peir
(BALANCE) tre ou ecrivain. Sur le plain
Un court dlplacement reali personnel, vous etes plus st
se brusquement produira ciable que beaucoup d au .
d interessants resultats. tres natifs de votre Signe
Vous vous faites done fae
24 OCTOBRE AU 22 NOV. element des amis et les con
SCORPION t servez. Mais essayez de vail
Vous ntes le benlficiaire ere une tendance a les dom
d un renseignement winter - ner.


-
9








,,VENDREbIl 14 JUIL. 1978


PAGE 7


LE CIMENT D'HAII


-a-Y















AUTOROUTF DE DELMAS TEL : -218
TOUTE LA MUSIQUE HATIENNE
S TOUS LES SUCCESS LATINS
S IOUS LES HITS aMERICAINS (DISCO-JA
SUR D1SQUFS.5
OU ENREGISTRES POUR VOUS
SUR MINI-CASSETTE,
SUA CARTOUCHE 8 TRACK
SUR BOIMNE MAGNETIQUgE
PAR UNE EQUIPE DE SPECIALISTES
EFFICACE G-RIANTI PAR UNE
HAUTE TECHNICITE
I OLUNDI a VENDREDI 11 : A M - 5 : 00 P


(Srite de la thre page)

d'HI-ajti qui a" commis l'er-
rour, comblon monumental,
de. mettre tous ses oeuls dans
un soul pa'nier.
Ainsi, croylons-nous, toute
ia fortune du group %Lamr
hort Freres et Cis naU capi
lal de 69 millions de francs
ou 13.800.000 dollars aurait
et6 edifice au d6triment de
ce pays...
. N6anmoins, aprts que les
clameurs se soient tUes, je
me suis pos6 la question sui
vante : eQuel intfrit au-
raient les cimentiers de Laf-
fiteau it laisser mourir la
poule aux oeufs d'or apres
avoir r6alis6 tant d'argent ?
Parce ou'en definitive. a for
ce de reclamer des augmen
tatipns du Drix du ciment
le Government Haitien f
nirait par se fhcher. ferai
appel i une autte cimente-
rie et rentrerait dans let
choux it ces ind6sirables
MAINTENANT: LA VERITI
FABRICATION DU CI-
MENT : Une trds haute tech
nicite y preside car le ci-
ment nest pas un produi
pur mais ale melange d'un
roche artificielle nomm6e
clinker et de gypse, m6lar
ge obtenu au term d'un pDr
cossus relativement comDli-
que et longs.
D'abord il faut fabriquei
le clinker, et amalgam
de calcaire et d'argile.
Dans une premiere tape
on concasse et on broie le
caleaire tandis que 1'on de6
laie 1'argile dans de 1'ca'.
Dans un deuxieme temps
la pDte calcaire m6lana6
avee 1'argile est homog6ne
see par air comprim6 dan
des silos Duis cuite a, unu
temperature de 1450 deerd
centigrades dans des fours
Ensuite on dirige simultant
ment ce clinker et le gvos
.ODOOB* prealablement stockS ver
les broyeurs. Enfin les en



EN BREF
Lundi 17 Juillet aura lieu
ta Damien; a 1 Auditorium
de 1 Ecole Normale, la c3er
mionie d ouverture du 346m(
Seminaire p6dagogique orga
nisa conjointement par leo
Deparements de �l'E
d t a t i o n Nationale
0 t de 1 Agriculture, dans 1(
0 cadre du programme d am
lioration professionnelle
des instituteurs en service
2 - 0- "-r-
La c6remonie d'inaugura,
lon des nouvelles install
lions du Port de P-aot-P anr
lieu le 22 Juillet h 9 hcure
a m
-0-
L IDAI iaugure le mard
18 juillet a La Salle; cor
mune de Gressier, 1 usin
S . pilot de sucre artisanal
realisee conjointement pa
S 1 IDAI et 1 OEA


sacheuscs etc.,,
Jusqutb present, on pour
rail croire quo lei prix doe
maldriaux employCs ne jus-
tifieraient pad les hausses
de prix du ciment. Mals a-
lors, pourquoi cette impos-
sibilite do fabriquer aujour
dhul le ciment a bon mar-
ceh .
Au premier Chef, Sa Ma-
jest& le Roi PiLrol. don't
los prix-ont enfle de 700 1%
entire 1973 et 1978, c'est-1-
dire de 1,78 le baril de 42
gallons a $ 14 entire la fin
de 1973 et 1978.
En effet, chaque tonne de
ciment, environ 23 sacs, n&
cessite 1 barril de fuel oil
soit 42 gallons pour le chauf
* fage des fours; 105 kws. heu
I re d'electricit6, repr6sentant
. a peu pris 14 gallons de
i fuel ou de gas-oil.
t Autrement dit, chaque ton
ne de. ciment represented en
s viron 56 gallons de pro-
duits p6troliers. Or, le dra
S me pour le - ti>. consist en ceci : le prix
i du ciment ex-usine n'a con
nu qu'une augmentation de
t 80 % (1,19 a 2,15).
e Si 1'on aioute a ces char
e ges de combustible, le pay-
n roll mensuel des 352 c:idres,
o agents de maitrise, ouvriers
- et employs perman>ents,
cells des nouveaux ':ves-
r tissements de 18 millions
e de dollars ainsi qu'une cen
trale dlectrique de 7.500 ki-
, lowatts, on en vient i com
0 prendre que le d'Haiti> se d6bat come un
diable dans un b6nitier pour
j. oindre les deux bouts.
e Ces difficulties de tresore-
ti rie ne do'ivent pas eihap-
( per a 1'Etat Haitien qui dis
e pose de '16.5 du Capital so
s cial de 1'entreprise.
Loes premiers investisse-
Sments, ayant, en effect, dd-
e bute en 1952 - 53, le cani-
s teal social de 2 millions do
dollars n'a rapport que
748.000 dollars aux action-
naires en vingt trois ans,
soit une, moyenne de 3.80
du Capital invest. En d'au
tres terms moins que la
deprdciation de l'argent. Et
depuis que ce capital a ei6
port& i dix-sept millions
deux cent mille dollars en
1 1975, aucun dividend n'a
s 6td distribute aux action-
naires.
e On serait en droit de pen
ser ueo ces chiffres d'inve.i
tissements ont ete exageres.
Loin de 1o . Car une evalt-
- tion de la valour de 1i' i-
ne eff a demand de la Citi-Pank,
patr ine compaglmi ;. , i cia-
litse des U.S.A. : Bacon - Davis., a donnet le
chiffre d. trente deux mil-
lions de dollars.
ti Co ehiffre ne dolt pas
n surprendre compete telnu de
e perspectives d'avenir.

r En offet, la eonsomma-
tion locale de eimentt a aug
mente d'environ 6 %, un mo
yenne, au course des quatre
dernirres annties.
Si ce pourcentage se main
tenait, la consommation at
teindrait 1, chiffre de 300.000
lonnt.es, correspondent a la
capacity de 1'Usine de Fond
Mombin en 1987.
Compete tenu de l'augmen
station du rythme de deve-
loppcment economique dii a
la politique constructive de
notre jeune P'resident i Vie
il y a lieu de penser que
le pourcrntago moyen an-
nuel d'augmentation de la
consommation locale sera
plus elev6, et se situeirj; a
un niveau minimum de 10 %
Dans cette hypothse, las
consommation atteindrait
300.000 tonnes en 1983.
Toutefois, on put tres bier
ansisler a une augmntlatior
encore plus rapide de It
construction. C'est pourquo
le Ciment d'Haiti, conscient
deo ses responsabilites vis-
i-vis du pays, a ddjh con"
menci i fair des etude;
qui soront termindes a li
fin de cette annde, en vue
d'un novel agrandissement
Grite i l'adjonction d'ur
nouveau four, la production
pourrait alors atteindre
500.000 tonnes.
Il est Igalement poss
ble d.'augmenter la capaci
td de la cimenterie de Fond
Mombin en fabriquant ds
ciment pouzzolanique. Le
pouzzolanes sont des cen
dres volcaniques qui exist
tent en Haiti ou qui peuven
itre importees, et que l'o
peut melanger au clinkei
dans des proportions d
30%.


Le Ciment pouzzolasiqu
est sp6cialement recherch
pour tous les travaux el
Sbeton, en contact direct a
vec 1'eat : citernes barra
ge', canral-tation,. eto...
Ainti, par l'adjonction


d'un noutenu four, et er, fa
briquant du ciment pouzzo
lanique, la capacitA de 1'U
sine de Fotd-Mombn pour
rail atteindre environ 650.000
tonnes, avec des investlsse-
ments relativement faibles
et, en tout cas, sans aucu-
ne measure avec ceux qui se
raienti ncessaires pour im-
planter une nouvelle cinmen
terle.
II imrporte n6anmoins,
pour atteindre ces perfor-
mances, et nous dispenser
de faire appel A unt nouvel
le cimenterie capable de sai
gner nso devises A blanc,
que 1'Etat haitien pousse
plus a fond ses investiga-
tions dans un domain oui
1'on prend facilement des
vessies pour des lanternes
et suive, en 1'occurence. 1'e
temple du Vdndzudla, pour
tant riche en p6trole et que
rebute neanmoins 1'idte de
construire une nouvelle ci-
menhterie.
Et comme tous les maria


[TI.

ges ou les parnis s'engngenf
pour le 'mC llour et pour le
pire, que les diffille -on
joints l'Etat 11aitin et le'
une certain sagesse pour
comprendre que les 0mo-
ments d'dpreuve resultant
d'une inflation galopante,
peuvent facilement pr6lu-
der ' des chantentp.
Dans la measure oil, evi-
demment, un' comprehen-
sion mutuelle, des explica
tions branches et claires et
des sacrifices libremen' con
sentis viennent grouper au-
tour d'un. grand feu les 4-
normes difficulties du XCi-
ment d'Haiti>> et les 16giti
mes apprehensions dc 1'E
tat Haitien face h la flam
b6e des prix.
Et trouver une solution
satisfaisante pour la survive
du < sauvegarde des intirits du
consommateur haitien.

Ernest BENNETT


D OUTL SN' AGT DGA L'HUILE

QUJAV IL S'AQT DE UHUILE
-~ l oc^4c^c -


i
1














t
4




-








; .

















-


American Airlines



pent reserver vos billets


confirmer vos reservations tous les jours


de ]a semaine de 8 heures a. m. ai 4. heures p. m.


sans interruption.




Le




6-01-00





repondra meme le Dimanche et les jours fries



C'est un service



QU'AMERICAN AIRLINES



s'enorgueillit d'etre la seule at vous offrir





City office 2-3976

TELEPHONE :


Aroport : Service Passagers et Bagage 6-2206

Comptabilite 6-2205


SA U BISTROT

Mercredi 19 Juillet a 10 h p.m.


sous le patronage des Etincelentes


BMW et SIMCA CHRYSLER


KIKI COUPET, TOTO LARAQUE


ET GABRIELLA. dans une

Rhapsodie de Chants et Guitares


Entrkae lbre,


le talent voug est offer


Les



. '
caculatrices ectroniques

Texas Instruments,

mettent la vitesse,

Sprdcsion, la memoire

et... les resultats

ar bout de vos doigts.




















En vente
et service a '


Electronics

LA BELLE CREOLE rue bonne foik,


II IIII I I I I 6-


~----n


�-~csrr.


Icsrrr~r/rr~~ar/~srrrs~c/lrrrr~ 3ac~un=rf~oc//rrrrm=IcJcr,,rr~rs~F~-~ir


B05C


""~~'~ ' ' '~'
















CINE THEATRE TRIOMPHE PRESENT

Midi 2 heures 4 heures (en permanence) 6 heures 30 et 8 heures 30


CE SOIR


SAiLLE 1

COMING HOME (LE RETOUR)


SALLE n

COMPTES A REBOURS


SALLE ll

LA ZIZANIE


SALLIE IV

ATTENTION LES ENFANTS REGARDENT


La Voix de
.an^_--^ ^ --n --'-- v w -I'Amerique
Orcheistre Philharmonique I

Ste Trinita l
monde, a program
Croix Leogane Camp Musical S:e s composition de Ge
0 ceron, Ouaga.ltugo
Grand Concert d'Ete enregistree e0 Foe
SN aL INew York par l
DIIANCIIE 16 JU1LLET 1978 A 4 H P M te de jazz du celd
H phoniste Lee Kon'
SOLISTE INVITE : NICOLE ST VICTOR . oeuvre de Mercero
commentee de ]a
DIRECTION : ULIO RACINE la p us positive pa

Oeuvre dc : ROSSINI - MOSSOURGSKY - s�entateur de 1'6mi
gnalons que des le
WILDER - LAMOTHE vril 1969. a une eO
elle n'existait que
ENTREE : Libre de magn6tique Ra
re (Paris), dans so
r,-oV0.00 ion intitu'de Franc


Eoidemie de Pierre Porcine en R.D.


re page)

m6 une
*rald Mer
u blues
'rier 1968
e Quartet
bre saxo-
tz. Cette
n a ete
maniere
r le pre-
ssion. Si-
mois d'A
poque ou
sur ban
dio Fran
on ,mis-
;e Cultu-


re 1'avait fait connaitre ah
ses auditeurs et que c'est
cette meme composition
que ;e grand critique fran-
qais Lucien Malson, du Jour
nal parisien Le Monde. a
choisie, le 26 Septembre
1977, pour illustrer la troi-
siemte interview qu'il consa
crait au compositeur hai-
tien interview dant 1'enre-
gistrement a 6t.e retransmis
en Octobre de la meme an-
nee par M. Je:in Dom'nique,
de Radio Haiti Inter.


A la memoire
du grand Disparu

M. 1 'Insplct.ur St. Voyis
R. Pascal, Mm ' tl'aitmile
'font charier un fil-,.e &di
Rtquicm du Souvenir en 1'E
glise Marie Madulen- do
Predr.au - Marigot, Coni-
mnie de Jacmel, le Venidr,
di 21 Ju.illct 1978 a 7 hieu-
rus du martin, a la Mamonre
du Grand Leader Disparu,
I,. Dr. Franqois Duvalier.
VIIllmE. P 0r1sid, nt a Vie de
la IRpublique d'Haiti.
C t Ave tienit liu d'mvi
tat i, a'ix Pareiit. et a tou.U
1 s Arnis Duvalierist,s.
Pcr-nati-Prince, le 14 Juil
I.t 1978.


(Suite de la lere page)

rait tre confide, comme
chez nos voisins, a 1'armue
ou a la milice. I1 faudrait



Pour
les Vacances

AU
MONDE CHIC

a tout prevu pour vous
faire oublier cette cha
leur suffocante qui
vous accable parfois.
Vous trouverez de la
broderie anglaise im -
primfe A bon prix, voi
le de coton uni et im-
prime en 45) de large
et tout un assortment
de tissus pour robes
d'et6; pyjamas pour en
fants de 9 mois ft 14
ans, draps; oreillers;
serviettes; nappes; ere-
tonne; plastique supd-
rieur en 72) de large.,
nmoustiquaires pour tou
tls les dimensions de
lit.

Les Bebes

combine tou.iours troupe
ront des robes, brassie
res; chemises et draps
brod&s; parure en lai
ne; couchettes; sertiet-
tes; moustiquaires etc.
L eau de cologne au ci
tron tres rafraichis -
-ante; le savon DUVEX
pour peaux seches; et
1, savon de rose et co
combre
Faites une visit , Au
Monde Chico avant
d aller ailleurs
Ru( du magasin de
1 Eiat - 89 -


dautre part pcnser a cou -
per court a tout change, a
tout commtice de viande de
pore, ou de ses derives avec
la Dominicanie 11 faudrait
interdire 1enttie de jam -
bon en provenance de la
R. D.
Ii est impu-itant que les
services interedses et respon
sables naitt rns accordent
une c"rtaue attention a ce
problem actuel et subit et
prenni toutes les measures
pour proteger notre popular
tion des mefaits de la fie -
vre porcine. A noter que 1 o
operation d elir:ination des
pores, pour etre garante,
doit porter su-ait period
de 6 mois aimoins.
0-
DERNIERE EURE
Le Departe ent de 1 AgrI
culture vien d annoncer
d importantes measures sani
taires. Lire demain la circu
laire du Departement



SuitM de
I'Expositioen de la
Peiture
Haitienne a Reims
Conduit par le Preo dent
actuel de l'Anicale Antilles
- oGyane - Champagne
Monsieur EErnt Larson, un
group important dv R Wmois
sera ici du 19 au 28 Juillet
pour minoux cornaitrc Haiti.
Ces remois ont dte vivement
impressionnes de I'art hal-
tien, lors de 1'expositiin de
la peinture haitienne orga
nic.ee par cette Amicale au
Mu6ee Saint - Denis sous ;,
haut patronnaae dc Son Ex
cellence Monsieur Jean -
Claude Duvalier, Presdent k
Vie de In Repu n'ique, du lI
au 28 Mai dernier.
Is out telnu a vis'tir n')
tre pays qui d."ja tient ine
place important dans Ra ci
te du Sacre des Rois de
France.


(Suite de la 16re page)

3,5 millions d azote conte -
nu dans les fumiers ani -
maux. La question est done
de savoir s il est possible de
maintenir la production a
gricole a ses presents ni -
veaux en remplacant 1 azo
toe mineral par les composts
<(sludges) et autres detritus
organiques qui seraient a
lors -meme de fournir les
quant.

5,8 millions de tonnes man
A ce sujet; on value la
quantity de < nant des pays de la Commu
naut6 Europeenne a 12 gram
mnes d azote par homme et
par jour sur 255 millions
d habitants; ce qui corres -
pondrait ft 1;1 million de
tonnes par an. Lorsqu on
pense que les pertes d azote
en fours de preparation de
ces dliritus peuvent attein-
dre 75 pour cent; on na
plus de disponibles qui
peu press 300.000 tonnes de
cet element; en admettant
1 utilisation de toutes les
Jormes de (sludge).

Deo mme, en ce qui a trait
aux detritus managers ur -
bains, la moyenne est de
2m3 ou 400 kg par person-
ne et par an; don't 50 pour
cent sont convertibles en ma
tires compostables conte -
nant environ 0.3 pour cent
d azoti La quantity total
pour les pays de la Commu
nauf6 6quivaudrait donc at
150.000 tonnes d azote an -
nuellement; mais 6tant don
ne que les plants ne peu-
vont utiliser les premieres
annses que 20 pour cent de
llazone applique sou, for-
me de compost organique et
jusqu t 50 pour cent sur une
peut consider dans les cal
plus longue p6riode, on ne
culs que 75.000 tonnes


Coin du iardiner


Ainds; tous les sludges et
tous les composts 'urbatins
ne fourniraient approximate
vement que 375.000 tonnes
d azote
A ceci, il faut ajouter que
leur utilisation comporte
d autres aspects assez sa -
rieux Des problems de
transport resultant de la
faible concentration en 1il-
ments nutritifs d un fort ,vo
lume de composts Pour la
meme quantity d elements
nutritifs; il faut 40 tonnes
de compost centre 1 tonne
d eigrais fa 50 pour cent d a
zote P2 05 et K2 0.

D autre part, par 1 employ
des composts; on peut enre
gi;trer de mauvais effects ac
cessoires et indesirables im-
putables aux mdtaux lourds
Plomb; Zinc; Manganese a
bondants dans les composts
et utilisables par la plante
seulement en quantitfs infi
nitesimales.
11 faut aussi noter dan. les
composts un contcnu eleve
et 6galement indesirable en
substances cancdrigenes
common' le Benzypyrdne (400
af 1.700 ppm centre 20 ppm
dans les sols agricoles nor-
maux.)
Enfin; si la fermentation


reusement contrblee; il y a
.encore des risques de r6pan
dre des maladies tells la
salmonellose, la taeniose.
, Tous ces ecueils cepen -
dant; ne signifient nulle -
meit qu il faille rejeter
1 emploi des composts et
des sludges. L humus joue
un role capital dans 1 a -
mentation de la p'lante; ll
assure la stability et 1 am(
lioration constant de la
structure des sols. Une terre
don't le taux d humus ne se
rait pas maintenu a un ni -
veau cuffisant donnerait tot
ou tard des rendements cul-
turanux mediocres quelle que
soit la quantity d engrais mi
neraux employes. Seul done
1 usage combine et proper -
tionnellement - valuable de
fumiers' organiques et d en -
grais mineraux est a recom-
mander.

Les positions extremes fa-
vorables a 1 emploi exclu'
sif des uns onu des autre,
sont loin de rdpondfe au,
resultats souhaitables pour
une agriculture rationnel
le
Une 6tude des systems di
culture organique 'fera 1 ob
jet de notre prochaine chr
nique.


des composts n est pas rigou Courtoisie de la DARBOUC(


DEFENDED VOS CULTURES
centre les insects
centre les champignons et les vers
contre les virus et les bacteries.
LES MEILLEURS PESTICIDES :
insecticides; fongicides; acaricides; etc.
les plus connus et les plus efficaces
SONT VENDUS A LA DARBOUCO.

DARBOUCO; Rue du Quai


A partir du 15 Juillet


TARIF SPECIAL






AEROCONDOR




"Individual Fun Fare"




Port - au - Prince / Miami / Port - au - Prince



$ 99.00 - Taxes





Pour reservations et informations sur les conditions de ce tarif,




adressez - vous a votre agence de voyage




on a


AEROCONDOR
LA LIGNE AERIENN. E DE COLOM:IE




Angle rue Pavee et du Peuple


Til. 2 - 3675/ 2 - 0101.


~Y~ a~c~~001~e//rr~4,~r~r/~;cK~9


-Y - - - - 4 USA tlOri


1 ; ! ' '

. 1 i ,
\
* ; * *
' i


* ! 1
'' >
t




'eoesoo^ggp^geocecosooeoccoeGosoBoiiosc^sosoaisoeaosoeoseog


L��_~��~~\~�


VENYDREDI14JI.97


amsKy+h*srrsrr~rurYnnmn~vumruam ?rarMcrmsr+Mlrm~Alar~~r~n~w


rrrrr/"'---�--rL�lr/�E~rrC~IYH


~e~a~dl~&me~C~b~l~CIC~�MEI�rWr-�r MM~YII~W�------ --- elAp~n-U-L--------6---u----- -------


I~^bP/~;i~'~c~)//C~/Cd~''d=P~'S~,'~*~SJr


v"~'/-;le;r~as~/rocrsrsi~jsP~c~p4/r~c~/ ~dnS~/ZI~'B~/~"~)/b~/"P~TJPd-~lC~JICITI~ PCG(C�bC;ltCICf~G~C*;ICCI%


36~636t00-r~%Y/~'~%~OCrL~?O~CC~Y r----------~--------


" IWOUVOLLIEl


rAGE 8




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID E6VVG1923_ELW8A0 INGEST_TIME 2011-08-09T21:15:39Z PACKAGE UF00000081_10132
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES