Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1979
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Additional Physical Form:
Electronic reproduction of copy from George A. Smathers Libraries, University of Florida also available.
Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Full Text






Haiti'a ]'ere rdu


developpement, par


satellite


WASHINGTON - (IPS)
L'application dc Ila tech-
nologic de 1'erc ,spatiale
aux besoins des pays en diC
Vcloppement peut s'averer
d('une tres grande important
ee pour l'avenir de I'aide
des Etats-Unis it ces pays.
�Nous esperons qtu'elle au-
ra pour rcsultat d'accclerer
le processus de d6Veloppe-
menri) a ddclard M. Daniel
Parker, Administrateur de
l'AgencQ des Etats-Unis
pour le Developpement In-
ternational (USAID).
M. Parker a fait ces re-
marques i 1'occasion d'une
premiere prdsentatioin du
programme de films du
Project (AIDSAT) de 1'US
AID. Des representants des
pays d'Afrique, du Moyen
Orient et d'Asie ont assistede
it cette spremierea, le 7 juil
let, an Departement d'Etat
a Washington.
L'AIDSAT singlee de (Aid-
Spare Age Technology oil
(Technologic de 1're Spa-
tiale) est un project dune
duree de trois mois qui a
ete connu en vue de mon-
trer L. une trentaine de
pays en developptment don't
Haiti, comment l1- satelli
tes de communication et la
technologies de l'ere spalia
le peuvent accelerer le pro
gres economique et amelio-
rer la vie des etres hu-
maint Li travers le monde.
Le Projet sAIDSAT)), fi-
nance par l'USAID' utilise
I'ATS-6 (le satellite de
technologies avancee), le
plus modejilsae des satelli-
.es de communications, mis
au point par l'Administra-
tion Nationale de 1'Aro-
nautique et de l'Espace des
Eiats-Unis (NASA).
La premiere partip de ce
programme. de demonstra-
tion a eu lieu dans onze
pays, entire autres Ie Ken-
ya et le Maroc, ei presence
des, Ministre-, de la Science
et de la Technologie de 18
pays arabes participant ia
la conference sur AI'Appli-
cation' de la Science et de
la Technologies du Monde
Arabe, hi Rabat, au. Maroc.
Le Project sAIDSAT) a 6ete
concu aL occasion du 200e.
anniversaire dle la fonda-
tion des Etals-Unis, dans le
but de montrer iL la com-
munuaute mondiale les pos-
sibilites que peuvent (olffrir
les satellites et les syste-
mes de communications nno
dernes afin de grpmouvoir
le developptment economi-
que ct social.
L'application de la tech-


..nologie spatiale au develop
pement ait reIu 'uppui en
thousiaste du President
Ford, du Secrdtaire d'Etat
Kissinger et de l'Adminiis-
trateur de 1'USAID, M. Par'
ker. Daus une brochure qui
a etu distribute aux repr6-
scntants des pays partici
pant iV 'AIDSAT, M. Par-
ker a declare: ((Au moment
oil nous explorons spacee
extra-atmospherique, nous
sommes davantage cons-
cients de la necessite de
tendre' la main it nos voi-
sins... Le Projet AIDSAT
fait parties de ce geste, et
come tel, il. est un nmo-
yen important de transmis
Stion, qui peut mieux faire
cannaitre au monde les pos
sibilites d'utilisation, de cet
ie technologies et son r6le
en vue de satisfaire les be-
soins et les aspirations na-
nationales)s.
Au courses de la premiere
phase du Projet AIDSAT
qui avait debuted le lre.
Aout, une demonstration a
etc donnee au Kenya, le 11
aofi, et au Maroc, les 23
et 25 aofit. D'attres pays a-
fri,ains ont participe i la
deuxieme et i la troisilme
phaie du project.

La demonstration de l'AI
DSAT, dans chaque pays,
present f la fois un film
qui explique 1'utilisation-
(Voir suite page 5)


LUNDI 18 OCTOBRE 1976
. No. 30.375

81ime. ANNEE










' FONDE EN 1896: E PLUS ANCIENT QUOTIDIEN D'HAITI MEMBRE DE IRASBO CIATION INTERNATIONAL DE PRESS


Boite Pa


Rue du Centre No. 212
stale: 1316 T6lephone: 2-2116.



Nouvelles de l'An


BOMBERS AU CERCLE
MIIITAIRE DE BUENOS
AIRES ET A L'ARSENAL
NAVAL : NOMBREUX
BLESSES.
BUENOS AIRES, (AFP)
Deux biombes de forte puis
sance ont explose samedi
soir au cercle militaire de
Buenos Aires et a' lArsenal
Naval de Zarate (80 km. au
Nord) causant de nombreu-
ses victims, apprend-on de
source proche des milieux of
ficiels dans la capttale Ar -
gentine.
Un premier engin a explo
se dans la sale de cinema
du cercle militaire, situe press
dans les hopitaux de 1'ar-
Etrangeres en plein centre
de la ville, alors que de nom
breux spectateurs assistaient
hL la projection d'un film.
Bien que les autorites mili
taires n'aient pas reveled le
nombre des victims, des
sources dignes de foi ont
fait etat dimanche ode tren
te sept blesses) transports
dans des cliniques privies et
(d'un nombre difficlie L prd
ciser) de victims admises
dans les hdpitaux de 'ar -
rode.


LE CARE (AFP)
* Un accord pour un eessez
le feu definitif au Liban a
ete conclu lundi soir par les
Chefs d'Etats et Souverains
reunis, a Ryard avec la par
ticipation de M. Yasser Ara
fat, a announce dans la soi-
ree la mettant du Caire.
Selon cat accord, les par-
ticipants a la reunion ae
Ryad se sont engages b veil
1.r a Li'application de cce es
sez le feu et ont soulignd la
necessity de respecter l'ac-
cord du Caire de 1969 regis-
sant la presence et les ac-
tivites palestiniennes au Li-
ban.
La Radio a encore annon
ce que les resultat dou mini-
sommet de Ryad seront sou
mis aux Ministre des Affai
res Etrangeres Arabes qui re
prendront leurs travaux mccr
credit prochain au siege de


Le discours


du Sous-Secretaire d'Etat


Bertholand Edouard

AUX FUNERAILLES DE
MARCEL AUGUSTIN


Monsieur le Representant
de Son Excellence
Monsieur le President a Vie
de la Rdpublique,
Families eplordes,
Mesdames, Messieurs,
Un martin de Mai 1973, de
vant la tombe ouverte d'un
vieux frere de combat, en-
tre debut dans l'ediernitd,
je me surprenais h dire :
aDecidement, elle n'aura
pas bienttt fini, la Parque
inexorable de decimer nos
rang.
Elle n'anra pas bientoit fi
ni, l'inflexible Atropos.
poiirsuivant saius pitic sa
mission plus que seculaire,


Le nouvel essai nucleaire


chinois


PEKIN IAFi'P
La Chinle Populaire a reaf
firnic, au Il ndi main do 1'c-
iminial ion ldes emxtrem' ;.s, s.i
volonte de piurisuivrce (s re
churches en mnit-cre d'arine
n( nts nuclcaires
La press chiinoise a en ef
et ainnonci . lundi mating I
qu'un nouvel csai tiucleai-
re avait cu liu dimanche.
Cette nouvelle experiencee -
cette fois .outcrraince - est
Ia vingtieme deputs Octobre
1964. Elle a dete ,couronnee
de soucces,, a declare 1 Agen
ce iChine Nouvelle, qui ne
precise cependant pas quel-
le .6tait la puissance de Pen
gin.
,Lanfionse de cette exppe


Nouveau Conseil de
Direction de
l'Association
Medicale, Haitienne
Le Mercredi 13 Octobre
1976, 'Association Medicale
Haltienne reunie en A sem-
ilee Genmratic efi on local
a Babiole, a procede par elec
tion selon les Statuts on vi-
gueur au Renouv(ll(nien; de
son Conseil de Direction. Le
Nouiveau Conseil est ainsi
compose :
President : Dr. Roger Val-
m6
Vice - Prirident, : Dr Geor
ges Hudicourt
Secretaire : Dr Isaac De-
sir
Secrdtaire - Adjoint : De
nise Fabien - Jean-Louis.
Trdsorier : Dr I Tcie Paul
tre - Sajous
Trdsorier - Adjoint : Dr
Henry Reir.
Ce inoiucai Conrti| I e-t
luJ. come il- - precedoni .
pour une perlode de DEux
121 an_ Au course de la ine-
nme scanc. 11 a ete procede.
egalement par election, au
Renouvellement n. du Cortieil
Obncial. du Con:me de Me-
diation et du Conseil Scien
tifiqu-e.
Nous prctentons non cela-
leureux compiiment- au Nou
ye, 'Conseil de .Drection de
' _ et formulons pour lulU


riniCe esO aus .i une nouvc 1
hI occasion pour l'arnec d' -x
pruner ison soultin au suc
c sseur dc Mao Tsetoung, M.
Ifua Kuo-Fend. L'Agence
preci:sei n effect que le ic ,com
mandants, comnbattants, sa-
vaint. chirehi urs et techni-
cirfisn, de i'arnuci populaire
de liberation 1111 onl rendu
cet cssai pos-ible, sont ,ras
semnbles le plus etroitcmcnt
possible autour du Comite
Central du Parti din ge par
le camarade Hua Kuo-Feng�

Le texte faith egalement re
ference a la poursuite de la
Ping) et l 1 importance, con
trairement a ce que pen-ait
ce dernier, de �la lutte des
classes>>.
II continent egaltment, corn
me tout textc- ofticiel ces
derniers tnimps, une denon-
ciation des activities do
<,Scis"ionmismn;e> et de p ration
L'un des segments de fid6
lite par i'armne a M. Hua
Kuo - F(nd qui avail et t le
plus remarque est cOlui pre
te dimanche par la garnison
de Ptkin qui a sans nul dou
te jout un r6le important
dans larre:otation au d6but
de ce mois de Mme Chiang
Ching et de ses trois princi
paux complices (le vice-Pre
sident du Parti Wang Hung
Wen, le vice ,- Premier Mi
nistre Chang Chun - Chiao
et le theoricien de Shanghai,
Yao Wen - Yuan).
L'Agence XChine Nouvelle>>
avait soulign6 dans une dd-
pdche diffu6oe dimanche
soir le rcle de o'arm6e pour
la fein-i des zonsi ronrtiere
dc Ch.ne
Eile irtiorninal .i la Mon-
poiut interleure et le Sim-
kiang. cotte dernierE. -re-
gion autoronoie. conlsituanti.
expliquait-elle, un Avant -
poste anti - r, vlionniste�
INDLR : Sovietliqu',;.
L'Acenle- offcitille chinoi-
ie iafirmast que I arn'-e chi
noise eltat re'-oiue a edifier
ai:s regions frontaliere-s en
des ,bastions de fcr. et a
.balayer tout ennemli qul ose
rat i U06 ItB s tIiftbbtlbnf.�


de nous plier A ses rigueurs
nous enlevant sans condi-
tion, sans prdavis, ceux
don't la presence i nos co-
tes etait pour nous plus
qu'une simple reality de
tcus les jours, mais une ne'
cessi.e que nous aurion.s ai
mee permanente.s)
cDepuis, que de tdtes fau
chbes; d'espoirs dvanouis;
de symphonies restees ina-
chevees:
Et aujourd'hui, devant les
restes inanimes de notre
compagnon d'armes, Mar
eel AugusLin, en qui vous
pleurez, chera parents at- .
fliges, un epoux, un pere,
un free, un cousin, un on
cle soucieux, aimant et
nous, de la grande famille
Duvalieriste, un militant
d'avant garde aux convic-
tions incn amees, ces rifle
xions me reviennent a 1 es
prit tel un leitmotiv. comr
me pour intensifier en cha
cun de nous ici presents cet
te penible sensation de no-
tre impuissance en face
des arr6ls du Destin, et
nous rappeler que 'echean
ce est pour demain.

Marcel AUGUSTIN na-
quit A Port-au-Prince le 5
Novembre 1903 de Chdry
AUGUSTIN ancien Comman
dant de la Police de Port-
au-Prince. II fit de brillan
tes etudes primaires a Jean
Marie Guilloux.
Ses condisciples Andre
Momplaisir, Emile Pelis-
sier, Hoshnerre Appolon -
pour ne citer que ceux-li
ne cessarent. d'admirer en
lui ce sens profound de 1'a
mitie, cette jovialite qu'il a
su conserer jusqu'aux der-
niers moments de sa vie et
ces belles qualitds d'ame
et de coeur qui faisaient de
sa compagnie un charme,
Sa cordiality, son empres
segment a servir, son respect
de l'ordre et de la discipli
ne lui avaieiit attire l'es
time et la consideration de
tous.
Aussi quand il dut, par
la force des circonstances,
abandonner les classes bien
avant i'heure, ses amis ne
se consolerent point de ce
depart premature alors que
lui, pregnant son coura-
ge L. deux mains, cons-
cient de ses responsabili-
tes, confiant en son avenir.
il se lanca resolument
dans la mIlle, decide A se
collector aux mille et une
difficulties de 1'existence
conaincu, come 1'autre.
que Li est A ceux qui lut-
tent.

I1 avait alors quaiorz?
ans : L'age de I'insourian-
re. I'age oi les rdalites hu
mnaines nous semblent .I
ditaiiles. Pourtant il etalt
dejia un homme car il avait
charge d'Ames.
Ce qui etonuait suriout
chez ce jeune homme, c'e-
iait son humeur toulours
e6ale, cette philowophie a
ver laquelle il supportait


a Ligue Arabe au Caire.
Cet accord est intervene
au course de la detfxibme
ournee de la rencontre de
Ryad, particulifrement fer-
tile en vdnements et en ren
contres successives.
A deux reprises, les Presi-
dents Sadate et Assad ont
eu des entretiens, le premier,
Ians la matinee, en presence
tu Roi Khald d'Arabie Saou
dite, et le deuxitme, pen-
lant trois heures de tdte a
Lete, dans 1 apres midi.

A issue do ces rencontres,
on apprenait au Caire que
les deux Chefs d'Etats,
brouilles depuis le deuxitme
accord de ddgagement au Si
nat, d6cidaient d'echanger a
nouveau des Ambassadeurs.
D'autre part, on apprenait
dans la soirde que le Presi-
dent Assad a recu M. Yasser
rafat, le leader doe lorga-
nisation de liberation do la
Palestine.
Dans une interview accor
dec a la Radio du *Caire, M.
ismail Fahmi, Ministre 6gyp
tien des Affaires Etrangereo,
a declare que la reunion de
Ryad avait et6 < vc)) et qu'elle avait dtgage
< VUOS>).
Une incertitude planait en
core en soiree sur le sort du
sommet largi qui aurait dfi
s ouvrir lundi au Caire, si la
reunion de Ryad ne lavait
retard. Selon l'Agence du
Moyen Orient, le Prc�ident
Sadate a decide de proposer
que ce sfommct se tienne a
Beyrouth.


Cette suggestion, si elle e-
tait retenue, ' reporterAit le
huititme sommet arabe a
une date indeterminee, e-
tant donned que la Capitale
libanaise se trouve au coeur
de bataille et qu'il faudra,
avant de pouvoir y reunir
tous les leaders du monde
Arabe, que la paix et la se-
curite y soient complete-
ment restaurdes.
Les resultats difinitifs du
sommet a six de Ryad se-
ront connus lundi soir au
term de la seance pleniere
de cloture des deliberations
de Ryad.

L'Ambassadeur
de la R. D. au
Nouvelliste

Noas avons eu ie plaisir
de recevoir ce matin la visi
te du distinguR Ambassa-
deur de la Republique Domi
nicaine, S. E M. Frederico
Maxico Smester.
L'Ambassadeur Smes.ter
nous a dit sa satisfaction d'6
trc en Haiti et sa voiontt de
travaille n au resscrrement
des liens qui unissent son
pays au notre pour que les
peuples haitien et domini-
cain se connaissent encore
mieux.
On constate, en effect, de
part et d'autre ce desir de
contacts plus frequents et
pius facileos.
Nous remercions l'Ambas-
sadeur Smester de sa visit
ct souhaitons que sa mission
chez nous soit couronnoe du
plus grand succs.


Les ameticains obtiennent les Prix
Nobel scientifiques de cettp annee
STOCKHOLM, (AFP) mands avec 23 laureats.
Les chercheurs et savants x x x
americains se sont vu actri LE PRIX NOBEL DE
buer cette annee, sans par- PHYSIQUE 1976
stage, tous les prix No- STOCKHOLM, (AFP)
bel d e c e r n e s pour L'academie royale de scien
des disciplines scientifiques ces de Suede a decide lundi
(medccine, physique, chimie d'attribuer le prix Nobel de
et sciences economiques). Physique pour 1976, en parts
Le professeur William Lips gates au professeur Burton
comb est e 21e. americain a Richter, du Stanford Linear
qui est decerne le prix Nobel Accelerator center (Etats-
de Chimie. Le pa'mares dans Unis) et au professeur Sa -
cette discipline rest, toute-
fois, a l'avantage des alle - (Voir Suite Page 8 )


L'OMS et OPS el "
le Proeramutme
d'assainispement
de la Ville
Poursuivant les d6mar-
ches en vue de mettre It exe
cutlon leur vaste program-
me d asisainmlsssement de la
Vile conjointement avec lea
Departements de la Santd
Publique, des Travaux Pu-
blic& iDivision de la Pla Panifi
cation - CONADEP - Na-
tions Units.,, les Ediles ont
eu ce martin' un important
et fructueux' entretien avec
(voir suite page 8)



n&rique Latine


Le cercle militaire n'6tait
ouvert qu'aux militaires et ai
leurs families.
La deuxieme bombe a ex-
plose dans 1'enceinte de 1'ar
senal naval de Zarate, 80
km. au Nord de la capital
et un premier bilan official,
public par la prefecture na-
vale, fait etat dun mort et de
trois blesses.
D'autre part,, de nombreu
ses alertes a la bombe on af
fecte les sales de spectacle
du centre de Buenos Aires
provoquant la panique du
nombreux public, du same-
di soir.
I.- dix sept octobre, rap-
pellent les observateurs, est
consider en Argentine corn
me un jour historique)n par
le mouvement'peroniste, qui
cullbrait tous les ans ce jour
de 1.945 oil le Colonel Juan
Domingo Peron avait ete li-
bere de prison, la suite
d'un movement populaire.
Ces attentats surviennent
quinze jours aprrs que le Pre
sident de la Republique. le
genera" Videla cut echappe
de peau i un autre attentat,
avec explosion d'un engin
qui a detruit la tribune qu'il


la

al
jc
R
ti
cc

di
ei
d;
cil
di
d�
t�


0:
IE
b.
ai
n
n

d
d
A
n
p

d
I,,
ti

R
vi
(I
v

C,


L'Academie Sociale des
Sciences Humaines et Socia-
les et le CRESHS avaient te
nu a faire coincide louver-
ture de leurs travaux pour
exercisee 1976 - 1977 avec le
Centenaire du fondateur de
1 Ecole haitienne d'Ethnolo-
gie, le Dr Jean Price Mars
qui naquit h la Grande Rivie
rfe d-u Nord le 10 Octobre
1876.

Les ceremonies cummemo
ratives de cc centenaire se
deroul6rent en deux actes.
Dans I'apres miditdu 15 Oc
tobre il y eut une reunion
lit eraire au CRESHS et
dans le soiree il y eut le bu.
fet banquet offert par Mme
Madeleine Price Marn, fille
du Dr Price Mars on sa rest
dcnce a Savanette, POtion -
Ville.

La ceremonic au CRESH
fut grandiose et solcnnelle.
Elle se deroula en prescnc-c


Matches de
preparation pour
les bicolores


Guatemala, Paraguay et Uruguay


au Stade

Par Raymond JN-LOUIS


La Federation Haitienne de
Football vient de biatir un ni
tense programme de prepa-
ration pour le Club Haiti,
afin de permettre a nos in
ternationaux de se presenter
en pleine forme les 27 No -
vembre et 11 D cembre pro
chains centre les Cubains,
dans le cadre des eliminatoi
res du Mondial 78.
En effet, a!ors que les sport
tifs s'inquidtaient face a
]'absence des grands mat -
ches de preparation, la FHF
maintenait le contact avec
d'autres federations. Et les
incessantes demarches des
dirigeants federaux out
about a !a conclusion de 3
tournois internationaux qui
se ddrouleront au Stade Syl
vio Cator. Voici le riche pro


gramme qui permettra a la
Selection Nationale d'abor -
der dans les meilleures con-
ditions le premier choc de
la Havane :
lo) 29 et 31 Octobre 76 :
Haiti-Guatemala
2o) 5 et 7 Novembre 76:
Haiti - Paraguay
3o) 12 et 14 Novembre 76 :
Haiti - Uruguay
Face un pareil program
me, on se demand s'il ne se
rait pas bon de discontinuer
le championnat aprds le der
by Violette - Aigle Noir de
samedi prochain. Ce pour fa
ciliter la thihe de la commis
sion technique; car avec le
deroulement de la Coupe
Pradel, il s'avere difficile aL
la majeure parties des inter
nationaux de repondre regu
xxx


lierement present aux entrai
nements de' la Selection Na-
tionale.
Ceci dit noir et rouge, la
grande bataille va comment
cer. Et pour passer cet obs-
tacle qui sera plus difficile aL
franchir que le 2 precedents
(Dominicanie et Antil'.es
Neerlandaises), vous devez
travailler serieusement. Car
il est absolument certain
que nos adversaires pren -
nent toutes leurs disposi -
tions, dans la measure on ils
savent qu'ils vont se frotter
aux champions de la Con -
cacaf. Et nous nous faisons
le porte-parole du grand pu
b'ic pour adresser ce signifi
catif slogan a I'adresse de
nos bicolores : mete crano>.
Raymond JN. LOUIS


Don - Bosco 5 -- Bacardi 1


Un triste samedi soir au Stade


Cette premiere tranche de
la Coupe Pradel 76- 77 n'a
pas ete du tout convaincan
te. Excelsior - Racing. faith
naturellement exception ai
la regle de cette somtbre
premiere semaine. En effect.
on a vu un Etoile - Aigle-
Noir 10 - 4) come ca. uni
deccvant Violette - Victo-
ry (1-0), un epoustouflant
Racing - xeelsior (0- 0),
et samedi soir, un nriske
Bacardi - Don-Bosco (1-5):
trisiesse pour le spectacle
- si c't6ait reellement un
spectacle -, et tristesse
pour les caissiers, car les
n 1. g95 vles.


Imnme a 1 gourde, ces sorts
d'affiches n'attiraientt qu'u-
ne maigre assistance.
Bien avant cette rencon-
Ire, cetait la guerre verba-
le entire les 2 presidents.
Pour le Dr. Conille, le Ba
cardi l emporterait une nou
velle focus. Alors que Jac-
ques Deschamps Fils voyalt
le Don-Bosco prendre sa
rcvanche - les 2 derniers
Bacardi - Don-Bosco a-
yant et6 remportes par les
rouges et blanc - et par-
tir parmi les �ea leaders.
Ce match s'est termine it
ylavantage de Jacky. puis-
que sur le terraltf les jitlt
lie et iIr baitbait -rias


adversaires par 5 buts .i 1.
A la mi-temps, le score
Itait seulement de 1 a 0,
Baguidy ayant profit d'un
cadeau de Dieuveut Lauro-
re pour dribbler le garden
Elie Jean tPort-de-Pai\- et
glister la balle dans los
buts videos. En 2I. mi-temps.
le Bacardi encaissa rapitoe
m e n t 3 autre s
buts ' s i g n e s Baguidy
directement sur corner, Fau
che et Boileau. Les rouge
et blanc reduirent la mar
que gricfe i un maitre nau
che de Aelome Desire.
Mais le Don-Bosco report

(Mito p&t& 4)


du Representant du Presi-
dent i Vie de la Republique,
le Lieutenant Colonel Serge
Coicou de membres du Cabi
net Minicteriel, du Corps. Di
plomatique de lArcheveque
de Port-au-Prince, du Rec -
teur de 1'Umversite et de
hauts intllectuels.

Elle debuta par une mes-
se chantee dans le Hall du
CHESHS par le Rev6rend Pe
re Occyde dean, diploma d
la Facult( d'Ethnologie, cu
re de la proisse de Kenscoff.
Ce lut une mese creole rehaus
see par la participation de
la chorale de l't9lise Sainte
Marie de Canape Vert.

Apres quoi, le Docteur Jn
Bapt:ste Romain, doyen dc
la Faculte d'Ethnologie, Pre
sident de lAcademie des
Sciences Humaines et Socia
It s declara ouverte la sean
ce txtraordinawre et solen -
nelle du ljour. Et i'cxccllent
Maitre de.s Ccrenoniecs que
tut Mc Azaricl s',mprcssa de
fire defiler un a un i la
Tribune les divers orateurs
qui devaient porter temoi-
gnage au Dr Jean Price-
Mars disparu.
Par ordre des discours il
y cut :
- Les notes du Dr J. B
Remain sur l'Ethnologie er
Haiti,
-Le Dr Price Mars fonda-
teur de I'Ethnologie d'Hait.
par le Recteur Leonce Viauc
- Price Mars dans la lit
Ptrautre haitienne par le Di
Pradel Pompilus.
- Price Mar, et l'Ethno
(Voir Suite. Page 8 )


Etcheverria present
N. Y., (AFP)
Un rival du Secretaire ge-
neral des Nations-Unies (sor
tant)), Monsieur Kurt Wald
heim, a fait son apparition
lundi et il se present en
tant que candidate du (Tiers
Mondei. II s'agit de l'ancien
president du Mexique, Mon -
sieur Luis Echeverria Alva-
rez, don't on savait depuis
plusieurs annees deja qu'il
strait heureux de succeder
a Monsieur Waldheim qui,
lui, originaire de la neutre
Autriche, n'est pas consider
come une personnaliti du
Tiers Monde.,
Le representant perma -
nent du Mexique aux Na -
tions-Unies, Monsieur Rober
to de Rosenzweig Diaz, repon
dant en effet une question
de son homologue argentin,
Monsieur Carlos Ortiz-de Ro
zas (qui Itait sur les rangs
il y a cinq ans pour le poste.
qui fut a'ors devolu & Mon-
sieur Waldheim), a declar6
au group latino americain
que Monsirer Etcheverria se
rail dispose a poser sa can-
didature au cas ou se mani-
festerait parmi les membres
des divers groups geographi
ques de I'O.N.U.. et en part
.cul'ir parmi les membres du
group lalino-americain, sun
courant d'opinion en faveur
d'un candidate du Tiers Mon
dei pour 'es post de sjc.-
taire general.
Monsieur Waldheim. pre-
nant les devants, s'iat 8~Ibi


Le sommet de Ryad: accord pour


un cessez - le - feu definitif au Liban


te sa candidature
de son mandate it y a une se
maine. On pense generale-
ment qu'il ne l'aurait pas
fait s'il n'avait pas lte cer
tain des appuis necessaires
et en particulier de I'assenti
ment a sa candidature des
cinq membres permanent
du conseil de security (Etats
Unis, Grande Bretagne, Fran
ce, Chine et URSS).

II avoue Wtre
Pl'uteur d'e
l'attentat

CARACAS (AFP)
M. Hernan Ricardo, un
photograph vdndzuelien, au
rait avoud aux policies de
Trinidad - Tobago 6tre l'au
teur de 1'attentat centre le
<-DG-8� cubain, qui a cofite
la vie a 73 personnel le 6 Oc
tobre dernier, a annoned lun
di une radio de Caracas.
La station precise que Ri
cardo a avoue 6tre le seul
auteur de l'attentat, dechar
gEant. de toute -e'ponsabili
le un autre photograph ve
nezuelien inculpe Freddy
Lugo. Scion la radio, Ricar
do serait extradd au course
des proclialnes heures, afin
d'6tre jug6 dans .on pays.
Le 6 Octobre, une bombe
avait explose dans un avion
cubain qui ramenait des
4pbrtifs de la Barolade a la
Jamaique L'a parell s'dtait
kcras6 dans 1 i mer des Ca
ItNNtbi, et !attentat a&att
Il~t 78 taorts.


DIRECTEUR: BUCIEN MONTHS
ADMINISTRATEUR : MME. MAX CHAUVET


venait de quitter dans Pen-
ceinte du (Campo de Mayoa,.
la plus grande caserne de
Buenos Aires, oil il assistant
a une ceremonies.
Alors qu'aucune organisa--
tion clandestine de guerrilla
i'a revendiqu6 ces attentas,
les commentateurs de lit
presse locale soulignent li
egravites de ces actions ter-
roristes commises a .'int
rieuo de locaux militaires.

CARACAS, (AFPP) A
Les freres novos, deux cue
bains exifvs aux Etats-Unis,
auraient ete identifies. corn-
me les responsables de I'as-
sassinat de Monsieur Orlan-
do Letelier, leader socialist
chilien tu6 le mois dernier
a Washington, affirmed di -
manche le journal eNacio-
nals a Caracas.
Le quotidien precise que
les noms des deux terro-
ristes auraient kt6 rvdeles
par d'autres cubains dete -
nus dans la capital venezue
lienne, et impliques dans l'at
tentat de l'avion cubain qui
ramenait une equipe d'escri
me du Venezuela k la Hava-
ne. Cet attentat a fait 78 vie
times, 1'avion ayant expose
dans les Caraibes au large
de la Barbade.
xxx

UN JOURNAL MEXICAIN
PUBLIC LA PHOTO DU
SQUELETTE D'UN EXTRA
TERRESTRE, SELON CELUI1
QUI L'A DECOUVERT f

MEXICO. (AFP)
Un hebdomadaire mexi -
cain, ;e cLunes de Excelsiors
public' hier la 'photo du
squelette d'un, 6tre incohnu,
ainsi que l'interyie.'v ,4e
l'holsine qui Pa dicouvert,
un mexicain de 68 ans, Mon
sieur Humberto Romero Va-
lencia, selon qui il pourrait
s'agir des restes d'un extra
terrestre.

Monsieur Romero precise
au journal que le directeur
du musee Anthropologique
de Mexico a estimu lui-mdme
que ce squelette upourrait
etre celui d'un etre qui n'a
5 pas vecu sur terre)).
Le squelette, selon la des-
cription. qu'en donne Mon -
sieur Romero, comporte 'des
omoplates bien nettes, des .
moignons de ce qui pouvait
etre des bras, et des orifices
qui auraient pu contenir les
veines et le systome nerveux.
La tkte, ajoute-t-il, pourrait
etre celle d'un chien. Elle est
ronde, cependant, mais sans
yeux qt avec une trompe. Le
total mesurerait une vingtai
ne de centimetres.
Monsieur Romero indique
encore que, selon ses recher
ches parmi toutes les especs
vivantes, aucun animal, ou
i human connu ne corres .
pond a ce squelette.
t Sur les photos publides par
r l'hebdomadaire mexicain, on
peut voir une colonne ver'ti-
brale, mais de cdtes ni d'6pi
ne dorsale.


V-W:


Les Ceremonies Commemoratives

du Centenaire du Dr Jean Price Mars








PA~~~g* - mU u~~~OUTC1UULM3JIiiOpMBE~7


CHINE


24 Heures dans le monde


MOSCOU (AFP)
Le Premier Min!stre Sovi6
tique, M. Alexci'Kossyguli.e,
a "accuclll lundi Cn collma-7
gnhte ,do'M. 'Ldonid 13rjnev
et Nikolai Podgorny Il Pre-
mier Stcrdtairc du PC Mon
gol, M. Youmjagyln i'seden
bal,' a son arriv6e a Moscon
en vislte, officille.
'Cost la premirte appart-
tion on public de M. Kosey-
pulne depuis le 22 Juillet. En
tertemps, des informations
do source soviltique lemint' bicn informnees a-
valent faith etat d'une criso
cardiaque don't M. Kossygui
ne auralt 't& .vlctime aul
ours d'une balgnade

NEW YORK (AFP)
La fin de la guerilla en Rho
d6sie va dependre du result
-tat de la conference qui se
reunira hi Geneve a la fin
diu mols, declare le Pr6esident
Kenneth Kaunda de Zambie
dans une interview que pu-
bile ,Newsweek> dans soni
deornier numfro.
, Le President prciee qup lis
gucrrilleros cesseront le corn
bat si la conference .boutit
a un transfer reel du pou


voir a la nirjorill6 Snon, I
joute M. Kaunda, iles cor
bats cor-111nrIUCLoi jlli'qt"A c
quo la r6gle do la majority
solb Impoibe par le canon du
ftsil.s
xxxx
NEW YORK (AFP)
Abba Eban, ancien Minis
.tre itradl1en des Affaircs E
ttangores, so dedctre, dan
une interview au Magai2in
�Newsweek>, on 'avcUir o' 11
plan de paix au Proche - C(
rient qui comporteralt un
evacuation importtuite de
territoires par Israti,. assor
tie de I'etablissemeti de fro;
tires fires et rTconnuen s
come le prevolt la re'olui
tion 242 des Nations Unies.

WASHINGTON CAFP
Lanclen Secretaire c 1
Defense, M. Jafies Schalesi:
ger, a critique dininalcho 1a
recent d6ciston du Pr6si
dent Ford dce fournir a Is
rael des armements ultra
perfectionne8.
. Cctte decision dsoudaine
abrupte" et pre-1lectorale
el6 prise sans consultation:
avec le Departement , de I
D6fensc), a declare M. Schl


Le




Ii


singer au cour- de I'emission
televlsec -Isucs and' a'l--
L'Adminiltration Foi[ a r6-
cemment donned le I Il vrl"t
h In v.:.nte & Israel dic ,y"tC-
mis dit. gLildage dco missiles
It Inra - rouges ctl de bomn
bhs a concussion consider6r-
comme le dernier cri en ma
tire d'armements. DC nomn
brcux observatuirs ont im-
middlatement estim'6 que cat
te d6cis!pn 6tait destinde a
manager au Pr6sident Ford
les .yodix de 'impor'.nt elec
torat julf 'amdricain.
xxxx


JOHANNESBOURO, (AFP)
Pres d'une trentalne d'au-
tobu-i pour noir oant 6.c In-
cenddles dimanche & Soweto
In Clt6-SnIellllte Alricalne de
Johnnncsbourg- tun million
d'habitant-) au course d un
Incident provoqul par un
group de pluslours cental -
nes d'Africains rovi: nant
d'un enterrement,

A propos des
Accidents d'Avion
WASHINGTON (AFP)
Une commission f6derale
americaine recpmmande
dans un rapport


- YORK (Ab 1 1 6d s a m e d i
NEn YORK (ATP) Pe modiictin des proc6
Le Chef d'Etat Major inter une odatterrionag des a-pr
armes amdricain estime qu*Is vions En cas de mauvais
rail est pour les Ettas Un's temps.
a phis un fardeau qu'un actif, Le conseil national di la
h revele ,le Magazine a dans son dernier numdro. Transportation S(Nationaly
- Le Giendra George Brown Board) a &tudid les circons-
- a fait cette declaration danstances dns lesquelles se
- une interview qui sera pu-sont roduits 17 accidents
bli- e la semaine prochaine snt produits acc
e, par I'interm6diaire du servi lors d'atterrissage par maun
a ee amricain de press s temps suvos ontre
n a nu cependant a transfbr6 en lieu p sdo pilte e ins-
o I.;rael of0 i1 a d6ja provoque soit pass du piloe au ins-
des rcmous, 6crit Magazine aojute quo la d6- avant d'atterrir.
claration de son Chef d'Etat Le conseil a c6tabli quo
Major risque de niettre le dans plusieurs cas les pilots
President Ford dans rembar ont perdu le sol de vue ou
rasont oe dsorientcs, le mau-
xas. vais temps leur avait faith
NEW YORK (AFP) perdre la notion de distance,
Lo cBoss) (Bureau of Sta et ceci les amener a se po--
te Security), I'6quivalert en ser trop tot ou trop tard.
Afrique du Sud de la CIA Le conseilcl estime que ce
et du FBI rfunis, estime qu Iaue vais l co-pla te avaitpu
le Premier Ministre John trevit si le co-pilote avai
le Premier Ministr John continue d'observer les ins-
Vorster devrait accent er que n remain
la Rhodesie, la Narnibie et trments. Il recommended en
lAngold silent dirigls par consequence que les compa-
des regimes marxists, e. gnies aeriennes amfricaines
mtr fin Apartheid, exigent des co-pilotes quils
mettre fin a lApartheid,!: - st t s r
* cril dernier numro a ments pendant que le pilot
Une surie d'entret.ens a- tente une atterrissage a, vue.
vec les dirigeants des servi pa I remaque que dux corn
ces Sud - Africains de ren- pnics element, lune a-
seignements indique que ces . nca ae et 1 autre atrang&
dorniers ont des ul'es radical re observant ces procedures.
element differences de cees Le conseil ne nomme pas
du Premier Mni.4tre. souli- mais on apprend par ail-
gne Newsweek. leurs qu'il s'agirait de Ame-
xg X X Xrican Airlines et Britirh Air
JOHANNESBOURG (AFP) ways.
Le rejponsable de la poli- ,
CP secrbte sud - afrca'ne _ " "_ _ .
('B.OSS.;>), le General Hen -.
drik Van Der Bergh, a vio- a.
lemment attaque dimanche
un article du MagazinOe -,,- .. *rS D =
rcaail CNewswcekI, dan's le-0 . U FIll U I
quel le correspond.ant de ce = , ana esic ('
journal a Johannesbourg af
f:rme que les services secrets antacid
sud-Africains estiment que i a'
Pr6toria devrait faire des ou
vertures vers l'Union-SoFi6ti .. ,--
que. ou disparaitre d'icid
deux ans.


Mine Chiang Ching accuse d'avoir prooque

In mort de Mao


PEKIN - (AFP)
Les quatre conjfrps de
Pikin - don't 'Mme Chlang
Cljing - euni accuses sur
des affiches vues a Shang
hal d'avoir provoqu lan
mort de Mao Tse Touung en
le stourmentants pendant
les dernlers mois de s a
vie.
Le lexte de ces affiche-
a &t6 rapport de Shanghar
dimanhe par telephone par
ties O1rasngers se trouvaht
dans cette grande metropo
lesindustrielle.
Les afflches ne precise't
pas de quelle fagon l'6pou
se de Mao et ses complices
ont pu Itounmenter)) lefpr6
sident du Parti Communis-
te Chinois, hatant ainsi sa
mort.
Mao Tse Toung est dece
d6 le 9 Septembre dernier
des suites d'une maladle
don't la nature n'a pas 6td
officiellement rdvels.e (a-
theoriclrose c6r6brale se-
Ion des specialists occi-
dentaux).
Les auteurs de ces affi -
ches en grands caracteres
BDazibao- ont a present sty
lis6 les caracteres du nom
de Chiang Ching en forme
de squelette.
Samedi, Chiang Ching a
vait d6j. et6 repr6sentee
pendue a une potence avec
ses complices, le Vice-Pre
sident du part Wang Hung
Wen, le Vice-Premier Minis
tre Chang Chun-Chiao et
le Theoricien et membre du
Bureau politique Yao Wen-
Yuan.
Selon des indications cir
culant dans la population
Chinoise, tous les quatre
ont voulu formenter un
(coup d'Etabt et project de
faire assassiner M. Hua
Kuo-Feng.
La veuve de Mao Tsetoug,
selon les mdme tdmoins,
elt la plus violdmment cri-
tiqu6e des quatre i Shan -
ghai. Des slogans declarent
notamment ecritiquons la
notemment (critiquons la
jusqu'a ce qu'elle pues,
(ecrasons Chiang Ching cornm
me de la vermine grouil-
lantes>.
La population Shangaien
ne poursuivait par ailleurs
dimanche par dizaines de
milliers dans les rues ses
manifestations# de soutien
au successeur de Mao Tse-
Toung, M. Hua Kuo-Feng.
A Pdkin, il n'y a encore
ni affiches ni manifesta-
tions, et une announce off!
cielle des evenements et en


particuller de l'arrestation
des conjures est toujours at
lendue.
Les critiques par vole de
Dafl6ao se soni multiplides
dans les rues de' Shanghai
- d'ou sont origlnalres
Wang Ilung-Wen, Chang
Chun-Chlao et Vao Wen-
Yuan - centre des dirl
geantl locaux a differenis
niveaux. tel un directeur
de bureau commercial) ou
un aresponsable� dans une
usine textile.
Les accusations portees
sont liees souvent a la po
litique locale es concernent
parfois des fails aussi be-
nins en apparence que le
refuse ) de transmetltre avee
c6l6riti telle ou te.le let-


tre d'Instructions.
Mals . deux membres, du
comit rkvolu.lonnaire do
Shanghai, considers com-
me de proches associds de
Wang Hung-Wen qui en 6-
.ait le President, M. Hsu
Ching-Slen et Mine Wang
Ilslu-Chen, sont accuses de
n'avoir pas encore adopt
une position clalrem.
D'anelennes rancunes
lldes a des attaques aradl-
caless dans le passe sem-
bleni de plus refaire sur
face. Certain sont ainsi ae
cuses d'avoir cnul�' autre-
fois au Marechal Chen Yl.
un ancien M;nistre des Af-
faires Etrangeres de Chine
qui avalt t06 victim de la
Revolution Culturelle.


Chen YI, un proohe rol-
laborateur de l'anclen pre-
mier Ministre Chou En-Lal,
avalt 616 r6habIll6 & la fin
des annies soixante mals e-
talt d6c6d en'1971.

D'autres aDazibaos accu-
sent aussi certain d'avoir
�altaqub M. LI Hslefn-Nlen,
l'un des actuels vicelpre
mlers Ministres chinois don't
on crolt qu'll succidera pro
chainement a M. Hua Kuo-
Feng a la tete du gouver-
nement.
Des slogans con're M.
LI Hslen-Nlen, notent le'',
observateurs., talent en. ef-
fet apparus 11 y a quelques
semaines dans les rues de
Shanghai.


A1'occasion du 5Oene anniversaire de sa presence en Haiti





CURACAO TRADING COMPANY



Organise a l'intention des en'fants de 8 ai 12 ans


UN GRAND CONCOURS DE DESSINS


Representant un detail typiaue de la vie quotidienne en Haiti



ler Prix: Une Bicyclette Chopper: $ 150.00



S2eme Prix: Un Cassette Recorder Philips: $ 100.00


| 3eme Prix: Un Phonographe Philips: $ 80.00



20 Prix de consolation: Un radio Transistor Philips: $ 7.95



Tous les dessins soumis doivent 6tre accompagn6s du nom et de l'ara de 'fenfant, son adresse complete et le nom de son cole. Les premiers 400

;enfants qui pr6senteront Dersonnellement leurs dessins a la Curacao Trading Company recevront

un luxueux bloc-notes avec son tui i et son stylo a bill.



CURACAO Le dep6t des dessins aila TRADING


doit se faire du 15 octobre au 25 octobre

Un jury compose de 3 peintres renommis et de 2 members du personnel de la Curacao Trading decernera les prix. Les noms des

qaqnants du concours seront announces le vendredi 29 Octobre dans ce journal.



- - - BONNE CHANCE A TOUS!!


mm~ewSm~
������������������������������������������������������������������������������..~


I--� -r^ r �



the sound approach to quality

~kE1wooD


LF 8 OPTQBRE 1970
=I IL


PAGE


------- ----------------


6v








LUNDI 18 OtTObRE 1.9768
,'i


AN3 MOODVEIlIST ,


APRES LA MORT DE GAMBINO


Qui deviendra le, Capo Di Tutti Cappi


NEW YORK - (AFPA
par llerv6 COUTITRIER
jitil .,deviendra le an-
P1 Tuitl Capod, le
Chef des chefs dt sCosa
Notsttras,- i britnche itmnrlcal
no tie la Mafia? - c'est lit
qaiestlori qile. e posenit, nbt.
sNJns cbrtaines inquituides,
16ts mniteux pollciers et judi
clates amlsricains npris -a
nort paisible, survenue ven
dredi, 4 I'l'e de 74,.ans, de
Carlo Gansbino.
Cette dtsparition ouvre u
ne succisslon tolivoitie: le
titre de ,Directeur .du seil des patrons)) (Board of
Directors)- de 12 membres
qui admilnrstrent la Mafia sur
tout le territoire des Etats-
Unis et le control direct
des cinq families New Yor
kaises (parmi les 216 repar-
ties dans tout le pays). C'est
Ie sirge du parrains qui est
soudain vacant, avc, la hau
te main surun vrt table em
pire don't les activists vont
du Jen au traffic de ' stup&-
Sfiants en tpas';l tiar le
prit it usure (l.oansharking)
et les rackets de routee sor
tes. En Bref, des tiilliards
de dollars de do M;rs de pro
fits illicftes et la toule puis
sance. .

La paissance des cinq
clans de ia Mafia New Yor-
kalse remote it 1931, a la


Sfiort de Salvatore Maranza
no, alors pa lroun des pin-
trons. -Diilgnees pnr Jls
"ioms de leurs chfcs aes plus
connus, (Genovcse, Gumbi-
no, Profacl. Rounla.ino el Luc
cheese . Ccs cilili lin tllle, .se
patagentl ale ninarchis>i e-
norine conslilte pair il gi-
gantesquie agglomntralion et
sa region. Leur unil'icatiolt
sous una rcule direction ai
ett souvent tentee. L'entre-
prise s'est toujours rcve!'e
extr6mement pirilleuse' et
"a longue histoire des luttes
d'influence s'est ecrite en
lettres ,de sang a sLittle. Ita
lys, le quarter ita!ien do
New York on dans les zo
nes rdsidentielles de Long
Island. -

Le vieux �Don Car'ow, lui,
avait reussi et dipuis 1969,
il itait le t(boss)>. Sa mort
pourrait, -craint-on, dic!en
cher une nouvelle guerre
des gangs.'
Le titre de chef de la fa
Smille -Gambino devrait al-
ler, selon la police, & Aniel
In Del!acroce, 62 ans, bras
droit du disparu, qui termi-
ne actuellement une pine
de prison dans usi etablisse
ment, de New York.
Mais il pourrait 6gale-
ment choir, en l'absence
de Del'acroce, a Ettore Zap
pi, 71 ans, �Capitainea au


sein de la faumille, ou A Jo-
seph G l)lo, u63: nns, UCoun-
seillers (Consliglire) de LCar
lu G6u1ilbnou.

La: succession i la tIn te
de la fI'rnil e ne confirera
cipcdidait ' pus automall--
quemenitl i I lhirilier le lire
lie ilalron des patrons, et
c'esl1 l qne les hoses ris-
qucnlt dle ..e comipliquer. Se
Ion cetrtaiines sources policies
rqs,'le dauphin, quel qu'il
soit, devta se mifier d'un
personnagea deja tris puis
sant et considered comme
�s.bsoluntent sans scrupules
et sans peurs), Carmine Ga-
lente, 66 ans, chef de la fa
mille Bonano. Gros bonnet
de Ta drogue, Galente, qui a
deji pass presque la moi-
tie de sa vie en prison, et
notamment 12 ans dans le
cilibre pinitencier de Sing-
Sing, est. croit-on, divor6
d'ambition et n'attendait
que la mort du vieux chef
pour affirmer ses priten-
tions. I .a .fta'ii

Sa famille est moins puis
sante que celle de Gambino,
qui compete pres d'uu mil-
lier de membres, ;nais ses
liens avec la Mafia de Mont
real, dirigie par un de ses
proches associes. Giuseppe
Cotroni, lui donnent un
poids non negligeable.

Galente est consid6ri comr
me I'un des rares mafiosi a
m6ricains don't la puissance
s'itend au del des limits
du pays, jusqu'en France,
en Sicile, an Liban, en Tur
quiet, au Mexique et au Ca-
nada. Danrts ce derniernier pays
il avail dit-on, aidi son ami
Controni, a organiser le smi
lieu> de Montreal et it met
tre sur pied 'e plus impor-
tant riseau de traffic de dro
gue d'Amirique du Nord, i-
vant d'6tre expulsi aux E
tats-Unis par les autoritis
canadiennes, en 1956.

La specialisation de ce
personnage dans le irafic
ties stupfiants faith igale-
ment craindre i certaines
sources policicres, dans le
cas de s o n access -
s i o n au sommet de
la hi6rarchic de *Cosa Nos
trash, une reapparition de la
drogue, sur une grande .-
chel'e i New York, phino-
mine qui s'6tait un peu
calm apris la flambe du
'dibut des annies 70.

Guerre de gangs, avalan-
che de drogue, d6cid6ment
la mort de i'affab'e < Caros promet bien du sur-
mtnage aux policies New
Yorkais, qui mnifestaient
justement ces jours derniers
centre un emploi du temps
qu'ils jugeaient icrasant...


LE COMPTEWAWREBOURS A7 COMMENCE'



Nous approchons-du moment que nous atten


dohs impatiemment depuis pres d'un an a la FIRST)


H NATIONAL BANK OF CHICAGO. Ce moment oi


nous pourrons transf6rer nos bureaux A notre building


(flambant neuf de la Rue des Miracles. Le cadre sera



! spacieux et le d6cor luxueux,mais I'accueil souriant


et empress. restera le mdme.,Cet accueil-que vous


avez d6ja requ ou que vous recevrez en venant nous


voir A notre adresse actuelle au 26me 6tage du No 41,


de la Rue des Miracles.



[A LA,


FIRST NATIONAL' BANKIOF CHICAGO


TL'ACCUEILIFAITRLAIDIFFERENCE]


Suite de la 16. page


les coups de li fortune car
on l'a vu tilter de tout pour
assurer sa s5jlsi.stuaInc et
celle des siens dans I'hon-
neur et la dignite.
C'es l insi qu'au hasard
de cette existence dispersee,
it ful tin beau jour la cod-
in.issatice d'un jeune mede-
cui don't la sympathie, la
larger d'esprit et la sinceri
it Inataient conquis et qni,
en change de celte admiral
tion qu'il Jul vouait, 'ui a-
vait donn6 son amiti6 : une
amiti6 so.ide que le temps
ni ia fortune n'ont pu alter
rer. Au contraire.

Quand, apres un lent che
minement, cet tudiant en
medicine qui n'6tait ,autre
que le Docteur Francois Du
valier se porta Candidat
it la Premiere Maglstrature
de la RIpublique, Marcel
AUGUSTIN sortit de sa r6
serve coutumiere, se jeta te
te baissie dans la bataille,
r6alisant 1'extraordinaire
tour de force de se partager
entire sa famille (puisqu'il
s'etait marie depuis 1936),
son nigoce et son Candidat.
La Victoire aux urnes du
Candidat Duvalier fut pour
li, comme it n'a jamais cesse
de le repiter A ses amis, la
p us grande satisfaction de
sa vie car il eut ie grand
bonheur de payer en parties
cette dette d'amiti6 coftrac
tee envers son Grand Ami.

Comme le soldat revenue
du front retourne paisible
blement it ses casernes, Mar
eel son devoir accompli, re-
tourna it son commerce, .a
sa familFe qu'il aimait d'un
amour passionni, maits le
Canddat-Prisident Docteur
Franvois DUVALIER n'ou
bile ni ses promesses ni ses
vrais amis. A nouveau, il ti
ra Marcel de sa reserve. Et
nous le trouvons en 1963 it
la Rigie du Tabac et des Al
lumettes sous la direction
de son vieux condiscip'e
Hoshnerre APPOLON, con
tent et tier d'occuper sa pre
miere function publique.
II avait soixante ans.
Binificiant toujours de
la Haute confiance et de la
consideration de son Vieil A
mi President qui ne raitait ja
mais [occasion de magni
tier cedte amitie sans fall
de ce Duvalieriste, pour em
p oyer se- propres terms,
sd'avant 'a premiere heu-
ret Marcel se retrouve it 'E
diliti de Port-au-rince of,
pendant six annies consacu
ties, if se divoue corps et i


me au bien 6tre de ses admi
nistris en compagnie d'ls-
rael Sylvain, de Georges J.
Figaro, de Nerval Cin6as, de
Breton Nazaire et de Frede-
ric Desvarleux.
Apris une iclopse de quel
ques mois au course de laquel
le le militant duvalleruste
ftrocement attach aux con
quEtes de sa Revolution tri
omphante se revolt partout
o6 se magniflent, s'exaltent,
se manifestent les vertus du
Duvallerisme aver la foi i-
nebranlab'e de 1'engag6 fi-
dle it son option.


A ce tioste, faisant sienne
celte idee it savoir que aNul
n'a rien donnd lant qu'il
n'a pas tout dbnnei Marcel
Augustln, malgri - sa san-
t6 chancelante, mk-
prisant le mal qui depuls
longtemps le tenall:alt, se
jouant des recommanda-
tions de son miderin et des
eonseils de sa famille con-
flant en son courage h ja-
mais pris en dfaut, a vou-
!u se dipasser pour justifier
la confiance place en lul et
salisfaire pleinement sa
soif de servir, oubliant mal
heureusement i ue la nature


Son Excellenes Monsibur
ean Claude DUVALIER, Pr --
sident a Vie dle a Republi
que, marqhant pur les bri-
saes de son Illustre Pire, ap =
pr6eclant it leur just valeur
les hautes vertum qui tarae ||rrD i -
terisent le vrali soldat, a en ' U i LINg
tesid, it son tour, recompen _
ser l'amitii invariab'e, in- analgesic 1
condtonnelle de Marcel la is "
famille Duvalier et son dte- antiacid
vouement desint6ress6 d la
Chose Publique, en le nom
mant President de la Cornm
mission Communa'e de P6- --- Y
tionville.


humaine a ses limits.
C'ast, pour I'avoir en rea-
Iite oubli6, qu'en cat apres
midl du vendredi 11 Octo-
bre, la mort le surprtt en
pleine rue, au volant de sa
volture' pJobgeant sa famil-
le, ses nombreux amis et le
Gouvernpement de la R6pu-
bliqqe dans le deull et 1afl
flirtlon;
Families Aplorte.a,
Votre douleur est grande,
certes. Qui peut en douter.
Nous savons pour r6pbter le
puete aCe qu'il en cofile de
s'allacher a autrui et quel
les fibres intoimes sont d6
chirnes par larrachement
des adieuxn.

Mais nous savona apssi que
votre formation chrilienne
vous aldera A supporter a-
vpe came et sireniti ces
durs moments d'ipreuve.
Au nom de Son Excellence
Monsieur Jean Claude DU-
VALIER, Prisidet it Vie de
la Republique, de Son Ex-
cellence Madame Franqols
DUVALIER, Preamiere Dame
de la RBpublique si profond6
ment touches de cette corn


blen brutale de separation
qul vous afflige,
Au notn des Membres du
Gouvemenient et particulil
recent du Dipartement de
I'lntirleur et de la Defense
National,
Peintettez qu'en guise de
condol6ances, Je 'ous rap
pelle cette qiflante pensse
de Boesuet:b

uVous avez perdu ces heu
reux moments ou vous jouis
sez des tendresses d'un e-
poux, d'un pire qui n'eWt Ja
mais d'egal; vous avez per
du cette source inipuisab.e
de sages conseils; vous avez
perdu ces consolations qui,
par un charge secret, fai-
saient oublier les maux don't
la vie humane nest ja-
mais exempte; mais il vous
rest ce qu'll y a de plug pr6
cieux: I'esperance de le re-
Joindre dans le jour de I'E
t e rnJ ae t e n
attendant, sur la terre le
souvenhi de ses instructions,
r'lmage de ses vertus et let
exemples de sa vie.s
Ce 13 Octobre 1976.
Me Bertholand Elouard


.-,�....t - .."------


Le discounts du Sous-Secrtaire d'Etat Bertholand Edouard ,


PAGE 3


----77 = - .7-
At. ~ v. & 1- .. ...sA


*..U-^f-:': .-...�,


I.








LUNDI 18 OCTOBRE 1916


Avis Matrimonial

Je, soussigne, Max Joseph,
porte a la connaissance du
public en general et du
commerce en particulier


que je ne
sable des
de mon e
Joseph, ne
Mary pour
conjugal i
ne action
intentce.
Port-au-
tobre 1&76


suis :plus respond peu de temps apres 1ecart
s actes et actions a 4 buts puisque une tete ai
pouse, Mme. Max bout portant de Fauche o-
6e Germina Jean- bligea le malheureux Elie
r abandon du toit Jean a fouler pour la cin-
en attendant qu'u qui,me fois le fond de sa
en divorce lui suit .cage; le meme nombre qu'a
etffectue le garden de l'e-
Prince, le 18 Oc- quipe reserve, puisque les
jeunes pe.ionvillois gagne-
rent par 5 buts at 2.
Max JOSEPH Dans l'ensemble. cette
premii-re tranche de la sai
son n'a pas ete brillapie,
I- car certaines formations


= FOOTBALL
Pologne - Portugal

BUFFERIN i 24
. La Pologne a baienu le
analgesic t Por ugal pir 2-0 en nmat�n
S" i-- (ie quaiiictaltion pour la
. antacid C" . (upe du mondec de foot-
ball bamedi �oir aI Porto Ri

L o's deux huts (50 et 75T
mnc minu:j') ont iet mar-
ques par le plionais Lato.





S\


semblent etre encore au sta
de de preparation. Le Ra-
cing et 1'Excelsior - c'etait
prevu - ont attaque la coin
petition a 100 A 1'heure; le
Bacardi et 1'Etoile engen-'
drent certainement beau-
coup de reflexions au mi
lieu de leurs dirigeants; a-
lors que les autres fdrma
lions doivent s'organiser
afin de ne pas connaitre
des deroutes desagreables.
Pour vos archive. .Trete-g
nez ceci : Jocely Blain (As
gle-Noir), le. marqueur de


la saison, Michel Pierre,
le. arbitre; William Beau-
din (Aiple-Noir) le. carton
jaune; Jn-Yves Vincent (Ra
cing), le. carton rouge. Et
pour nous, le garden de
1'Excelsior, Lue Raymond,
qui effectua de multiples
parades centre le Racing,
repr6sente le meilleur
joueur de la semaine. En
garde done pour la 2e.
tranche qui apportera same
di le choc Violette - Ai-
gle-Noir.
Raymond JN-LOUIS


xxx DU TD

LES

Le Bacardi a la particu-
larite d'aligner dans sest
rangs au moins on joueur
de petite faille, des scocas
pour cire plus pr6cis. On
se souvient de son (double
six)) des annees 60. L'annie
derniere, son meilleur ele-
ment a eto C6drik Cadet.
Mais a cause de sa petite
faille, le public le surnom
mait (Coca 12 onces. Au-
jourd'hui, le Bacardi aligne
un autre joueur de ce gen-
re : 1'arriere droit Fri.z Mi
court No. 4. Pas besoin d'al
1er plus loin pour connai-
Ire son surnom : c'est (Ti
manclhette). Alors, atten-
tion messieurs.

x X x x
Herve Brice a retrouve
de fort belle facon la Di-
vision Nationale, en dispu-
tant une tris belle parties
vendredi dernier centre le
Racing. Mais le savez-vous ?
En Coupe Pradel, Price a
dejit port les couleurs de
5 clubs : Etoile, Bacardi,
Racing, Excelsior et Violet
le. Cettc saison, il a retro
v6 le pavilion vert et blanc.
Pour ceux qui suivent de-
puts longtemps la march
de notre football, c'est un
record. -,.t
Cependant les ann6es pas
sent, et on se demand s'il
aura le temps d'6voluer au
sein des 3 autres forma-
tions : Aigle-Noir, Victory
et Don-Bosco. Mais il est
probable qu'il termine sa
carritre a 1'Excelsior. Tou
tefois, ce d6fenseur de qua
liIt est pass a cote d'une
grande carrier.
Commeniant ses multi-
ples diplacements, certain
affirment que c'est un
joueur a mille couleursa;
d'autres pensent qu'il repr6
senate un jokerr; enfin un
spectateur luo a trouve le
qualificatif le plus signifi-
catif : c'est un pigeon vo-
yageur)).

S'il y a un oueur qui n'a
pas etc du tout favorite par
ce debut de competition,
c'est. bien Jean-Yves Vin-
cent, ex-meneur de jeu de
I'Excelsior : le tirage au
sort lui a oblige, comme
les 3 autres, de jouer son
premier match centre son
ancien club; il a requ le
premier carton rouge de la
season; et il a 6te blessed :
luxalion de l'epaule droit.
Jn-tves se.squviendra long
temps 'iStte ,O*&niere sof
lie parmi les jaune et bleu.
x x X X
Les 4 premiers matches
64k, i wsuiiw611W all


porter le r6sultat suivant :
3 vainqueurs, 3 vaincus et
un score nul. Reflexion
d'un spectateur qui a suivi
.ces 4 rencontres : 'Cette
fois encore, la lutte sera
tres serrie et tres dure pour
ceux qui convoitent le titre.
Mais point n'est besoin de
chercher midi A quatorze
bheures pour connaitre les
formations qui vont luster
centre la lanterne rouge)).

x x x x

La saison des transferts
a ete tries dense. Le plus
touch6e fut 1'Etoile qui vit
la moiti6 de son effectif
s'envoler v e r s d'autres
cieux : Monfort et Georges
Jacques au Don-Bosco, Thio
au Racing, S a u 1
N o e 1 au Bacar-
di. Sans le vouloir, i'Etoile
vient de cons'tituer une sor
te de reserve pour certain
clubs de la Division Natio-
nale.


PROJECT D'EDUCATION PRO.JET D'EDUCATION
No. 1 No. 1
GOUVERNEMENT HAITIEN. GOUVERNEMENT
GROUP DE LA HAITIEN - BANQUET
BANQUE MONDIALE MONDIAE '
APPEL D'OFFRES APPiEL D'OFFRES POUR
INTERNATIONAL LA FURNITURE DE,
MATERIEL ET CEMENT PORTLAND
EQUIPMENT POUR ARTIFICIALL .
L'ONAAC AVIS.
AVIS La Direction du Pro
La Direction du Projet dEducation No. 1 Gouv
d'Education No. 1 Gouverne nement Haitien - Ba1
e nement Haitien - Banq
ment Haitien - Groupe de Mondiale avise les Four
la Banque Mondiale avisessts qu'ils p
les fournisseurs int6resses vent passer en sqs bpres
ser vent passer en sds bureau
qu'ils peuvent passer en Ministere de 1'Education
seo bureau, Ministere de tionale Cit6,de 1'Expositi
1'Education Nationale, Cite Port-au-Prince, Haiti p
de I'Exposition, Port-au- retirer, centre pavement
Prince, Haiti pour retire, n valur de Gdes. 50
contre pavement d'une ,va- soit U.S. $ 10.00. les d
leur de 50 gourdes, soit siers d'Appel d'Offres p(
$ 10.00 U.S., les dossiers la furniture de Cim
d'Appel d'Offres pour la Portland Artificiel nec
furniture, a 1'Office Natio saire a la realisation
nal d'Alphab6tisation et Projet dans le cadre
d'Action Communautaire, 1'Accourd de Credit 618
(ONAAC) des articles sui- intervenu entire le Gouv
vants : nement Haitien et l'Asso
MATERIEL D PHOTHOGRA tion Internationale deo
PHIE, CINEMA ET SON. veloppement.
MATERIEL DE BUREAU ET
D'IMPRESSION. A dater de la parution
MATERIEL DE SERIGRA- present avis, les bureE
PHIE ET DE DESSIN, MO- leur seront ouverts tous
BILIER. jours de 9:00 a.mn. 4:00
MATERIEL ROULANT. m.,.Samedi et Dimanche

FOURNEA ITURES DE BU- ceptes, jus qu'au 15 D6ec
REAU d o bre 1976.
pr6vue dans le cadre de Port-au-Prince, le 15 Oc
l'Accord de Cr6dit 618 - HA bre 1976.
intervene entire le Gouver- Ing. Nicolas Saint-La
nement Haitien et 1'Associa rent, Directeur.
tion Internationale de D-
veloppement.
A dater de la parution du
present avis, los bureaux
leur seront ouverts tous les
jours de 9:00 a.m. i 4:00 p.
m., Samedi et Dimanche ex
coptes, jusqu'au 14 Jan-
vier 1977.
Port-au-Prince, le 15 Octo-
bre 1976.
Ing. Nicolas Saint-Lau-
rent, Directeur.


EN BREF
LUSAKA, (AFP)
Tout est pr6t pour la r6u-
nion, vendredi a Lusaka,
d'une (assemblee consultati
ve) de la Zanu (Union Natio
nale africaine du zimbabwe)
avant la conference de-Ge-
neve sur le problem consti-
tutionnel rhodesien, a decla -
rt lundi dans la capital
zambienne Monsieur Robert
Mugabe, Iun dfs leaders na
tionalistes de Rhodesie.



Avis de Divorce

H oest porter a la connais
sance des interessis que le
Tribunal Civil de Port-au-
Prince a admis le divorce
de Mme. Joseph Selor Louis
nee Marie Soeurette Berlus
d'avec son epoux et pronon
ce la dissolution des liens
conjugaux ayant exisie en-
tre eux par jugement en
date du huit juillet mil
neuf cent soixante-seize
don't le dispositif a iti trans
crit le 6 septembre 1976
dans les registres ia ce des
tin6s de l'Etat Civil de la
Section Nord de Port-au-
Prince pour sortir son plein
et enter effet, conforme-
ment i la loi r6gissant la
matitre.
Port-au-Prince, le 18 Oc-
tobre 1976.
Antoine Th. INNOCENT
Avocat


)jet
er-
que
nis
eu-
ux,
Na
ion,
our
d'u
.00,
os-
our
ent
;es-
du
de
HA
er-
cia
D6-

du
aux
les
I p.
ex
emn

to-

au-


PIt(o.IrT I'I.Ot( vTION
No. I
GOVERNMENT
IIAITIEN - BANQUET
MONDIAE
APPEL D'OFFtES POll i
LA. FURNITURE D'ACIER
ROUND POUR B.ETON AItIME
' AV I S1

La Direction du Projet
d'Education " No. 1 Gouver-
nement Haitien - Banque
Mondiale avise les Fournis
seurs int6ersses qu'ils peu-
vent passer en ses bureau;
Ministere de 1'Education Na
tionale, Cite de lIExposi'ion,
Port-au-Prince, Haiti' pour
retire, centre pavement d'u
ne valour de Gdes. 50.00,
soit U.S. $ 10.00, les dos-
siers d'Appel d'Offres pour
la furniture d'Acier Rond
pour B6ton Arm6 neces-
saire a la realisation du
Project, dans le cadre de
l'Accord de Cr6dit 618 HA
intervene entire le Gouver-
nement Haitien ef 1'Associa
tion Internationale de De-
veloppement.
A dater de la parution du
present avis, les bureaux
leur seront ouverts tous les
jours de 9:00 a.m. a 4:00 p.
m., Samedi et Dimanche ex
copies, jusqu'au 14 Ja-n-
vier 1977.
Port-au-Prince, le 15 Octo-
bre 1976.
Ing. Nicolas Saint-Lau-
rent, Direcieur.


Project d'Education No. 1

Gvt. Haitien-Bartque Mondiale


four, refrigerateur,freezer

machine a laver

AMPROSA .TEL:2-2135
'AN(l E RUE PAyEE ET RUE DU PEOPLE


C


4
,d


nouveau:eI

Ia premiere machine A coudre familiale compact,
la machine zigzag sans probi6me, pr6te A coudre en un tour de main


Elle s'ouvre et se referme comme une fleur:
On rabat tout simplement les volets et la machine est
prete a I'emploi.
Ecrin d'accessoires loge, bien en evidence, dans le
bras superieur de la machine.
Pied de biche polyvalent et tension universelle du fit.
Plus que 2 boutons pour effectuer pratiquementtoute
la couture. *
De fabrication suisse, I'-elna lotus est particuliere-
ment robuste. Elle coud tous les tissus, des plus fins
aux plus epais et offre plus de 20 applications pra-
tiques - meme une boutonniere instantanee.


- .- .... ... .. ..... .. : _,- ....


I8


f - **" * ' ". . . .. . . - S ' _ ., . . -


1 - --- .- --k . . .


Pi pq Cog pqtg 0 F. p4mm - - - - - - - - - - - - - - -


rtir de 21 heures





0ocooooaoooffoooeoooost


I ES SPORTS

Un triste samedi soir au Stade
(Suite de la l1re page)


-- - - - - - - _-- _-_--- _-----__.- -- =


24 heure dans
le monde \
IMOSCOU, (AFP)
Pour la deuxieme fois lun
di I'Union Sovietique criti -,
que la Syrie en lui repro -:'
chant d avoir aredult is
ni-ant, par son offensive ml
ItLaire la possibility de con-
clare u6u accord sur le Cessea"
le-feu au Liban.
Apres l'article public par'
la sPRAVDAs lundi martin et
signed sl'observateur� le comi .
ti Sovietique de solidarity
avec les pays d'Asie et d'Afri
que dinonce, dans une decla
ration diffuse par I'ageAce
TASS, ela participation di -'
recte des troupes syriennes '
dans l'offensive lancer cop-i
tre le movement palesti - '
nien de la resistance et con
tre les forces nationals et,
patriotiques, du Libans. .

AVIS
I1 est faith savoir i ious.
ceux a qui il appartiendra-'
que la Dame Fritzner GELLE,;
nee Christine GACHELIN,.
demeupant actuellement aix
Etats-Unis d'Amirique du
Nord et domicilie 'a Port-
au-Prince, a introduit..o la
dite du 10 eptembre ecou-
lee, une action en divorce
centre son epoux par devant
le Tribunal Civil de cette vil
le apres que les deux compa
rutions- eurent eti r6gulire
ment faites en la Chambre
de Conseil.
Port-au-Prince, ce 18 Octo -
bre 1976
Luxembourg P. FOURCAND,
Avocat.

____________ � ^ 45


J


,'l-
mom







LUNDI .18 OCT7OBPE-'lli76


LS CqOUVELLISTE*


LA HAMPCO


MODEL No


05-



05-



8 05-


12-700-9



12-704.1


08.814


4-3


I ,"I "..

W W 729








05-05-001-4
*5-05-104-5
05-05-050-2
05-05-109-6




05-05-727-2


pense


a vous


une nouvelle fois,


a partir

du ler octobre 1976

ACHETEZ DANS VOTRE SUPER


MARCHE HABITUEL.

Le picnic Hampco


au- prix special


De $1.25 la livre


-I


LAVEUSES - WASHERS


DESCRIPTION


RECULIER SPECIAL


Wringer Washer

20

Wr

2(

Aul

!,' Ti

Ph

tub

Ide




Fir
Fir
Fil
Fir




Fil
8


PAGE 5


DANS NOS CINEMA Le made Pris*mps W oen italie


MAGIC CINE
Lundl A 6hl5 et 8hl5
LES COMMANDOS
PASSENT A L'ATTAQUE
Entr6e O. 2,00 et 3,50
Mardit a Ghl5 et 8h15
LE' VENT DE LA
VIOLENCE
Entree 0 2,00 et 3,50

PARAMOUNT
Lund) A 4h 6h et 8h
YOON LA TERREUR DLI
KUNG FLI
A 4h ent. G 2,00
t 6h elt 8h
Enlree G. 3,00
Mardl a 4h 6h et 8h
YOON LA TERREUR DU
KUNG FU
A 4h ent G 2,00
A 6h et 8h ent 0 3,00
x x?

ETOILE CINE
LES 100 FULSILS
Entr6e G. 1,00 et 1,50
Mardi A 6h30 et 8h3L
POLICE FORCE 8
Entree G. 1.50 et 2,50


CRYSTAL CINE
Lundi & 4h
REDOUTABLE VENGEUR
CHINOIS
Entre G.. 1,00
a 6h
Entree G. 1.0L et 1,50
a 8h et 10oh
CE COCHON DE PAOLO
Entree G. 1,50 et 2,00
Mardi A 4h .ad=
Entrde G 1,00 Said
LADY TOURBILLON
A 6h 8h 10h .
Entree G l.n0 et 2,00
- xx .iWggm

SENEGAL CINE
Lundi a 6h15 et 8h15
ON L'APPELLE VERITA
Entrle G. 1.00 et 1.50
Mardi A 6hl5 8h15
CONFESSION D'UN
COMMISSAIRE DE
POLICE
Entree G 1,50 2.00

Montparnasse
Lun di a.4"W6 8h 10h
3 CAVALIERS POUR FORT
YUMA 0
Mardi A 4h 6h 8h 10h
JE COUCHE AVEC MON
ASSASSIN
Entree G 2,00
x x x x

AUDITORIUM
Lundi at 7h
LES DEMOLISSEURS
Entree G. 2,00
Mardi a 7h
UN TEMOIN A
SUPPRIMER
Entree G. 2.00

CINE LIDO
Lundi A 12h 2h30 5h
ROMEO ET JULIETTE
Entree G. 2.00
a 7h30 et 10h
Entree G. 2,00 et 3,00
Mardi A 12h 2h30 5h
ROMEO ET JULIETTE
Entree G. 2,00
A 7h30 et 10h
Entr6e G. 2.00 et 3,00


Gallon Capacity Porcelain Tub $ 428 $ 340 '' = x x
linger Washer (,Speed Queen) CINE UNION
Lundi A 4h30 6h15 et 8h
Gallon Capacity Stainless Steel Tub 478 380 LE FILS DE SPARTJS
Entree G. 1.00
Mardi 4h30
tomatic Washer with Multicycle KstLLs0
SEntree G 1,00
mer by ((Speed Queen) 652.30 520 ai 6h15 et h

ilco Wringer Washer with two 706.60 580 Pharmacie
I assurant le service
�s and one Wringer cte te service

eal for small Hotel or Pension LUNDI 18 OCTOBRE 1976
SST RAPHAEL
Carrefour Feuille
Fours a Gas - Gas Ranges NOTRE DAME
' Rue Bonne Foi
restone 20" Gas Range Standard $ 296.35 250 N D SACRE COEUR
Bizoton
restone 30"1 DLX Range 419.60 330 A xXX0OT
MARDI 19 OCTOBRE 1976
restone 30" CSTM Range 419.60 357 HEVA 197
stone 30" Deluxe with clear U Timer 504 410
- POUR TOUS
E1 " Ei *R1 n' * nAvenue Fouchard
cur Electric - Eletrie Range COT PLAOE
Carrefour
restone 30" Deluxe with clear
Timer 539 431



' BUFFERIN
L U E.. "U L ... .analgs PA C

ANGLE RUES MGR GUILLOUX ET PAVEE ..
.*'-.-- - ;c~ii~a9^s^1 ssU~~sS^^KE


W ' .-,


Au Capil

CAPITOL I
FANIA ALL STAR Ot
LATIN THING
Avant 3h30 G 0.60
Apres 3 h.30 8 1.00
12hl5 2h15 4h15 Ghl5
10hi5
Un Festival d'Orches
Latino-Amerlcaln
CAPITAL I1
THOMAS "-
Avant h30 S 0.60
Apres 3 h.30 $ 1.00
12hI5 2h15 4h15 6hl
10hl5
CAPITOL III
HIBERNATUS
Avant 3h30 $ Q30O
Apres 3 h.30 f$ .00
12h 2h 4h 6h 8h 10h
Aved Louis de Funes
x x Iz
REX THEATRE
Lundi A 4h G. 3,00
SERPICO
6h et 8hl5 : $ 1.00 et

SER. C ..
Entr6e G 3.00
0-Sh et 8h1 l
L'ni re i.uO et 1.40


De L "X- Anio
Lundi a Th et !,a
UNE PARTIES DE
PLAIS'
Entree $ 2,53
Mardi A 7h et 9h
INTERLUDE
Entr6e $ 2,5Q
6 x x

CINE TRYOMPI
Pimanche 5 h. 7 h. et
SALLE I
KATIA
Entree $: 1.50 Ll 2.00
LE CANARD A L'OR
Entree : $ 1.00 et 1.50
SALLE III
L'AFFAIRE MATTEO
Eilt? '$1.50


tol











i Shi5


- - -- - - - - --- I JIL-.W�WAU.2. --


I


1 Les couturiers italiens ont * -F
1"40' travailld avec trois matA- IlH i U ik
, riaux: coton, sole et chan-
Vyre, Les former sont 6l'men SANS DANt4GR
'r. taire. On n'hdsitera pas R
L rzffia pour tre a la mode a s'habi La science modeme considdre
- ler avec une taille sup&rieu- que l'exc6s de poids et d'em-
W4 re. Les coutures, les cols 9t bonpoint predispose'aux
les boutons ont disparu. L's maladies telles que I'art6rios-
piaes imprimbes abondent: cl6rose, le diab6te, les
flours, pois, rayures, les cou troubles cardiaques, etc. C'est
leurs sont gales. pourquoi les mddecins insis-
Clad La jupe eat en coton, tent pour que chaque person-
plissed, fendue sur le cote ne s'efforce de maintenir son
ou. en portefeuille Le cardi poids correct en function de
gan, en toile bleue, rose ou son age, de son sexe et de sa
. grise, est tres 6vas& dommo- taille. -"
de pour se mouvoir. Le soir La cause principaled .l'excs
il devient plus 6troit, prend d'embonpoint et de poids
la forme d'une blouse en reside dans une alimentation
sole aux manches pagods. trop abondante, provoqu6e
II n'y a plus d'6paules dli,- par un app6tit exag6r6. En
dIes. mod6rant et controlant, l'ap-
RE Le blouson est long, lea po p6tit, ADELGADINA per-
ches sont amples et I Lau- met d'observer une di6te
9 h. t-ur d6s hanches pour que raisonnable et tuilibibe.
l'on puisse y -longt� les ADELGADINAfacilite l'li-
mains avec ddsinvolture. nation des giaiss-ea super-
Le pull- over est toujours flues et contribute A Lmpecher
pr6.en , clasasique, b large l'accumulation de cellules
ANGE 6chancrures, avec des brode graseses dans le tissus.
ries brillantes. ADELGADINA eat un pro-
Chez la femme itallenne, duit nouveau pour maigrir
la taille eat toujours - noe,sans .danger et' permettre A
TTI I n'est pas rare qu'lle hom me comma A ia fame
marque par une dchappe -maintenirnPoidnormal.


LA SOUTHERLAND TOURS

rappelle a sa clientfle qu'elle compete au nombre de ses

mditiples activities la prise en charge de toutes les

formalities relatives a Iobtention et au renouvellemept

des permis de s6jour.

TOUJOURS A VOTRE SERVICE :

SOUTHERLAND TOURS
45, avenue Marie-Jeanne
Telephone : 2-1600


'iL---------cocooooeaaoedeocecoaoooogoog


-t
U.


COmment seront VOS carreaux

de mosaique ou de ceramique

A dans15ans? .

vous pouvez
le decider
des maintenant



Carreaux de C i ment
S TERRAZZO








FABRIQ8E DE MOSAIQUES E. GARDEN
fond6e en 1944
13 route de I'aeropo it


APPELLEZ NOUS AU 20588


UNE VOITURE EST A VOTRE DISPOSITION POUR VISITER NOTRE ENTREPRISf.


TOTAL BODY CHAPER�>

RESTEZ JEUNES

Un apparell sensationnel,
former -- rffer at -- amincit - et


JOSTIENNE : 1377 W. Cbrl$t0e*i* :[Pan ped, tal:
SLEAD � . ' POR
;. . , . . .,t . � � ,


ekovo 0-mv.-ece.4


0.0


rr~r ~ rr rr


I M ------------ nono4occoccoo


soooos o ------coo ---


� , '" - , - --- -7- --- I - - q-"


0
-.-s


ROME, (AFP)
Par Bernard DEGIOANNI
La femme Itallenne sera
jeune, habillbe de couleura
vives, de tllsus pauvres6
pour Lb prochain nrntlemps-
etb. La Jlgne des nouvelles
collections, presEntees au sa
Ion du pret-A-porter de Mi-
lan, Est ample, agrInblement
.ouple, caressante, un peu o
rientale un air de vacances,
de lals-er-all-"r predomine.
Le blanc eat oninpresent
Le bo's de rose s'allle au bl:-u
lavande Le violet ociile en
tre bleu pastel eL le rose fiif
Lorange est sophistique :
roullie, corail Le noir, le
marron et le vert bouteille
sont leas suls tons ionce.s
La mode eat. longue, 1s ge
nou toujourse cache. Le pan-
talon disparait presque tota
element au profit de la jupe.
Celle-cl est accompagnde
d'un cardigan, d'une bionse
ou d'un pull- over. Pour les
jours de plulj : des, cache
poussi6re en -gabardine,
blancs ou greiges. Pour les
fraiches soirees d'dtd : des
tuniquea en lane elles sunt
droltes et Tongues.


de Yole, elle-m6me recouver-
te d'une crinture en peau.
Le soir purra ftre romani
tlque: corsage en coto..
b'Anc. lentellis, large jupt .
avec des solants de diffC-
rents colorli Un ruban orn:
d'u�i flear ce'nture le cou,
in anneau d'or pourra ret:
nir ai chedvqux Scule not.
classique do cIrtet collrctloz'L
printemps-ete : un tailleur-
paniaion des annees 50.
LursqLue le pantalon subsl;
tera, 1II ra large au passin
etrolt sur ses mollets. La Ii-
Ene Saiari n- disparaitra
pas totatemfnt : Imp,-rm-_ra-
bles Kakis, blouopns et. corn
bl-ai' ns jaune palle Hornm
mes et remmts pourront
mettre le ineme ensemble.

A vendre
1 - Proprl6tis Industriel
les, zone Airoport. ,,
2 - Petites propri6tas A
Delmas & l'intirieur.
Sqnnez : 2-4887 - L-066?


OU NOUVEAU PrURe
'mum ,, ar










i'AdR S LU cNOUVKLLIBTK LUNDI 16 OUTODRE 1976


CINE THEATRE TRIOMPHE


AUJOURD'HUI. 5h- 7h- 9h EN PERMANENCE


niatre &

Le canard a l'orange
r"Jaca e. ...oor r... 2--------%-------


Th6eare 3

Affaire Matteotti
--- ------_- ---- - 3 --- -- ---- "- -


A VkAssoiatioa

Ilia A i (



i' ". ] ,Vs. Ou ,il 'il l C u lIIIn lit',


d in ldi '1 Oc -

,1 Ordln dlu ioj r .,ll " WC

i ,du Pr,-t

iT , -i A lit - Gh' 1 ''i 'I


4 T0 Irfs Q ti rIit n 'r t




n lato a iw


a Laboule
(La Reserve)

E1 le est ind6pendante,
neuve, avec 5 chambres a
cuth r, 3 to letter chi'mi-
nile, grai.de galerie, ciler-
ne, pompe eleclrique, de-
penidances, chauffe - bain.
Elle a' une 'b'lle vue. Quil
ques meubles sont disponi-
bles : lits grand et petits,
armoires, tables, chaises de
salon, d'office et de galerie
- Prix modern
Pour de plus amnples in-
formations. telphoner an
2 - 1077


S AVIS
a Les ditribnuteurs d(
pneus Bridgeslone ati -
Sient leur clientel'e qu'ils
Iransfirent leiurs lucaux
i partir du 13 Octobre d
N Pancieinne adresce : 2.
rum des Miracle, i la nou
vel'e : 150 Rue du Peu -
pie (ancien local de la
Automeea)


Cenritre Mereat fl27


L" C nir1 Mbil ,i ''7 CI.',
n';i ili Dalhl , iitiiOincei la
r ir :s l d'L:, Coii"' e"' hti- l-i
dlit 11d ti ,', it I-i i-i, -li 20
Uit.olwe 19716.
Ia.i Co ilit 1 ii'-, - itt.ur il"tlt-
Siir L)r-io nitceL Mit lo Do-;
. iur Lcgrand BifOlUX ous


A vendre
3 Jeep,; Wagone'r. 2
Jeeps C3t,, 1odeles 1974 et
2 Jeeps, Commando Mode-
les l17i. Ls v6licules peu
veil. ere vus do 9h. -A.M.
1i 12 h. A.M. au' Bureau de
la HACIIO du 15 au 29 Oc
tobre 1976.

Let offres sous plis ca-


Les Americains

(suile de la le. page)

muel C. C. Ting, du Massa-
chusscts Institute of Techno
logy, cambridge (Etats-Unis)
vaux dans la decouverte
d'une particule elementaire
lourde de type nouveau>.


It lIlti : ichecs s,'ront rescues aux Le montant du prix Nobel
Qualite de la v. et iPani dates sus-indiqu6es. est cette ann6e de 681.000
licat:on familiale. Les dies vehicles seront couronnes (environ 770.000
vendus cash au plus of- gourdes), qui seront remises
frant qui aura i payer les aux lauriats a l'occasion de
droits de douane el les la ceremonie solennel.e de
CeW COSietics taxis. remise, le 10 decembre, au pa
HACHO lais des concerts de S.ock-
31 Ave. Marie Jeanne, 31 ho in.
reliable Vounq Bicentenaire. Immediatement "apres avoir
womian as Sales announce sa decision concer-
M~mwaiae -------------- _nant e prix de Physique,
anaQaer lracadimie des sciences est
No experience required. Important rentrde en seance pour dis-
P 1 e a s e s e n d full cuter attribution du prix
particulars and curriculum Les int6resses aux course Nobel de Chimie pr6vue pour
v i t a e to ( P.O. Box de soins de beauty de 1ecole 12.000
1 3 1 6 )) R e f A.B. in- Technique de Cosmito ogle x x x
eluding minimum wages de pour 1'annie acadimique LE PRIX NOBEL DE
sired. Hours are/from 800 1976-1977 sont pries de se CHIMIE A L'AMERICAIN
a. m. to 6 :oo p. mn. Monday presenter au local de '6ta- WILLIAM LIPSCOMB
through Saturday. It may blissemcnt inmmneuble Esth6- STOCKIHOLM, (AFP)
be required for applicants tica comnpexe de Beaut6, 91 L'academie royale des scion
to supply own trusted relati rue Pavee le Mercredi 20 oc ces de Suede a decide. lundi,
ve or friend as part-time re tobre en course a 4 heures de d'attribuer le Prix Nobel de
placement, say two hours a l'aprios-midi. L'eco e rappel- Chimie pour 1976 au profbes-
day to help carry the 10 Fe que les inscriptions seront seur Wil uam N. Lipscomb,
hour a day work schedule rescues jusqust cette date. de lUniversiti Harvard, aux
with the understanding that Fondatrice - Directrice Etats-Unis < the sales manager will per- vax ur la structur ses a -
sonna'ly endorse full respon ranes et des probltr des bo-
sibi ity during the entire A- ranes et des perobleses po-
10 hour dai'y schedule. On AViS de ses par celle-cl en ce qui con
ly people seeking long-time convocation cerne a nature de a liaison
position need apply. Pco- Chimique.
p e planning to migrate are Les Actionnaires de la So Le Pr. Lipscomb est le 21e-
urged not to apply. cidte Tdid - Haiti S. A. ont am6ricain i recevoir le prix
cunvoquoi en Assemblde G6 Nobel de Chimie.
neraie ordinaire au siege de Le prix Nobel de Chimie
Messe de R auiem la society a 'Avc. J. J. Des- est cette annie, come tous
Ess : .li. Po, ,rt-nu-PrineC e les autres prix Nobel (phNsi-
anivernst'lre I'ud i 21 Jcti-,bit l. , Co t'. que. medicine,. Litteralure
(h':, 4 ii. iii, P M1 tpour dl Ii ainsi que 'e prix de sciences
Madame lVuve Louis ba- Lt.r,r ct 1siji.r . r I'o lidi economique ait la memoire
.-in it ses enf'anls feront du jour :uanit : d'Alfred Nobels) d'un mon -
chanter en I'Eglise du Sa - - Rapport dles AdOniiui- tant de 681 000 Cnuronnes
cri,-Coniir de Tureanu le sa traii.for, (environ 770.000 Gdes.).
mredi 930 0lobre 1976 it 6 heu - Election d'un iouvenu Le prix Nobel de la paix,
re A. M. tie ntesde-de rno- COil d'un montant igal, n'a pas
quiem d'Anniveroaire i, la - Ll ucstlons d'Intdr6t go- ot a trtbud cette annee. Le
kI6ksoir,4 d gretti Louis ni6ral. $ k, 6slit m Sara attr
a nc k en$ ,- A �1 ." ' '�- ' " ". .-, . ar " a h - -- sub'


Les Cer6monies Commemoratives
(suite de .la Ie. page)
psychiatLrie par le Dr Jeanne dad6mie sur la Francopho-
risiippc. nie.


4 FREINS A DISQUE ASSISTS PARECHOCS ABSORBANTS UN MAXIMUM DE CONFORT
PROTEGEANT LA CAROSSERIE ET DESPACE AUX PASSAGERS



*..... *. .**








HABITACLE PROTEGEANT EN SUEDE UNE VOLVO DURE UNE DECOUVERTE VOLVO:
LES OCCUPANTS EN MOYENNE 14,2 ANS IL PLEUT AUSSI A L'ARRIERE..












DOUBLE CIRCUIT DF FREINAGE TRAITEMENT ANTICORROSIF RAYON DE BRAQUAGE TRES REDUIT
EN TRIANGLE POUR TOUTES LES PARTIES ET DIRECTION
EXPOSES ET NON EXPOSES A CREMAILLES DOUCE ET PRECISE


s cufrit. 6conomie. comfort













' l


Echos et Faits Divers

FUITE D'UN CHAUFFEUR mi F. Pierre Jean, le chakuf
Apris avoir heurL6, i la feur du vehicule .en ques-
rue, des Casernes, le nom- tion s'est enfuL.


- ia Pensee du Dr Jean.
Price Vmara par Ie pioies-
sOur iueicnlel 1,1;' Honorasi
- i-rice Mars I'tlstorien
par Jean Fuucnard
- biograpine de Price -
Mars pa,, Jacques Oliol
- , Actualite de I'Elhno
logie uc rice Mars par iuer
uii Alkxis.
Uhacun des orateurs riva-
list a ia lois d eloquence et
dL pasLion a 1 endroit du ve
neraule vie.llard qui s' vi-
vait encore aurait aujour-
d huii cent anj
Le hall evidemment trop
cxigu qui sert de cadre aux
grandes manifestations du
UhE81H a vibie devant 1'evo
cation du genic puissant
qu'.ncarnait le Dr Jean Pri-
ce Mars. hn ccla la Faculte
d Ethnologie, issue de 'lns-
tilut d'Ethnologie d'Haiti
don't Pirce Mars en fut le
fondattur, rn ste dans sa tra
ditlon de payer le tribute qui
se dolt aux grands ae 'his-
toire national qui ont tra-
vaille a l'cnnoblisscment de
la culture haiticnne.
A la fin de la seance, le
Dr Romain proclama le re
.ultat du cncours literai-
re annual realtiie par I'A-

Haiti a 'ere du
developpement par

du satellite de technologies
et un programme au course
duquel des personnalits 6e-
minentes des pays hotes corn
muniquent directement par
satellite avec un group de
representasnts du gouverne-
ment et des savants amiri-
cains aux Eta s-Unis.
La parties du progranmmei
prosentant le film comment
ce par des salutations dui
President Ford, it 1'occasion
de Bicentenaire et est sui-
vie de trois films montrant
les applications des satelli
tes de techAiologic dans le
domaine des communica-
tions de la teledetection
des resources terrestres ct
de la provision des desas-
tres et des secours qu'ils
niccrsiteront. La parties ((en
direct )) de la communica-
tion varie scilon chaque pays
pour perinettre aux experts
amiricains qui connaissent
la region et ses problems
de repondre aux questions
sp cifiques se rapportant
aux besoins et au d6vcloppe
ment du pays holte. Ce pro
gramme de demonstration
est present dans la capi a
le du pays hote et dans
d'autres regions ou des re-
cepteurs tont installs.
Parmi les autres pays par
ticipant a la. premiere pha
se de la demonstration de
1'AIDSAT figurent notam-
ment : Pakistan, Thailan-
de, Bangladesh, Emirats A-
rabcs Unis, Muscatoman,
Jordanie, Yemen, Libye et
Soudan,



Deces de Mr.
$Rene Constant

Pax Villa announce le d6 -
ces survenu le 16 Octobre de
Monsieur Ren6 Constant,
chef de Service et Inspec -
teur general des Douanes
d'Haiti.
En cette pinib'e circons -
tance Pax Villa et Le Nouvel
liste presentent leurs sympa
this A sa veuve n6e Anne
Marie Nicolas, k sa mire Ma
dame veuve Richard Cons -
tant, t ses enfants : Mes -
sieurs Jacques, Hervi, Philip
pe Constant et Christian Ni-
colas, A ses frres et soeurs:
Monsieur Robert Constant,
Monsieur Roger Constant et
Madame, Monsieur Fritz
Constant et Madame, Mada-
me Christian Tourdot nie
Marie Constant et son
6poux, Madame Andr6 Simo
nise. nee Louise Constant et
son 6poux, it sa be'le-mere
Madame veuve Lilias Jean-
Baptiste. Aux familIes Cons-
tant, Nicolas, Labossidre,
/Tourdot, Simonise, Moreau,
Gracia, Sdnat, Jean Baptiste,
Thevennin, Lamarre, Ar -
nouald, Villate, Armand, Pa
quit, La'anne, Mirambeau,
Phi ogine et a tous les au-
tres parents et allies eprou-
vds par ce deuil.
Les funerailles de Monsieur
Hene Cnnstant seront chan
ties le nmardi 19 onelobre a 4
heures 'e I'apris-midi en 'E
glise du Sacre-Coeur de Tur
geau.
Le convoi parlira dq Pax
Villa, Satt-tjoeltr 6h la Ad


Les laureats ont dtd M.
Francois Constant, Premier
Prix de cinq cent .dollars du
Conseii de la Vie Frangaise
in Amdrique, M Grcart Bre
toux, Deuxieme prix de 400
dollars de 1'Ambassade de
France.
La plupart des invites se
rendirent instant d'apres a
Savanette, Petionville en la
residence de Madame Made,
line Price ou ils . prsenti-
rent leur homage et. a la
fille du Grand disparu et a
son fils le brilliant ethno -
psychlatre Dr Louis Mars.
Dans une ambiance de cor-
dialite, de parfaite detente
on ecoula de bonnes heures
en la compagnie d(s parents
vivants de l'ilulotre de'iunt
qu'tst le Dr Jean Price Mars

L'OMS et OPS et
le Dr Vla;lm:r atihauser,
Representant de 1 Organisa-
ton Mondiale et Panam6ri-
caine de la Sant6 sur 1'en-
so'tihi des Travaux prevus
pour l'amelioration du sys-
teme de ramassage et d'eli-
mination des dechets mena
gers.
Dans le cadre de la strate
gie mise en place,' il est ne
nce:- saire que les Departe
ments ei Organismes concern
lies se rencontrent pour coor
donner leur action.
Le Docteur Rathauser et
les Ediles se sont mis d'ac-
cord sur l'urgence qu'il y a
i faire ddmarrer le Program
me d'enlivemeuiil et de trai-
tement des ordures 0ous la
supervision d'un expert en
sanitation de nationality br6
slienne, Monsieur ADATE
qui sera it Port-au-Prince le
10 Janvier prochain.
A son arrive, cct expert
travaillera en collaboration
avec la direction du project
de planification physique,
de la Sant6 Publique et de
la Mairie pour la mire en
train d'un i ns mble de pro-
jets en rapport avec l'assai-
n'ssement de la Capitale II
se chargers en outre de for
mer des cadres. haiticns mo-
y n'. et subalternes en ma-
tiere de sanitation.
Nous sommCs en mlBure
d'informOr oqule I Rpresen-
tant de I'OMS - OPS a faith
part aux Ediles du project de
financemn' nt de cettle opera
tion par los Nations Unles
pour une valeur important
don't le montant r-era d6ter
mine et f'xe apres appabba
timni dps rapports aux Servi
ceq interesses et a l'Organi
station Internationale


Theatre 1

Katia


oOoooocooocc'r.cicccszccacxrsCcOoCCCACcOr.tC --


INFORMATIONS
par G6rard MAISONNEUVE

Inauguration de
ka Rue
(La Concorde,
(Leogine)

Dimanche a 4h.30 P.M. a
eu, dans la fire Cit6 d'A-
nacaona, une emouvante ce
remonie d'inauguration de
la rue (La Concorde). La
cer6monie de la Bdnedic-
tion a 6td prisid6e par le
R. P. Brunet Francois, Curd
de Liogine. Deux magnifi-
ques allocutions furent pro
noncees en 14a circonstance
par M. Gdrard Beaubrun,
President de la Commission
Communale et Roger Antoi
ne, Vice-President du Comi-
. t de relevement de la Vil-
le de Leogane.
Etaient presents a la ci-
remonie, M. G6rard Prophe
te, Secretaire particulier du
Chef de la Nation et sa
distingu6e spouse, le Sous-
Secretaire d'Elat de 1'Inte-
rieur, Me. Bertholand E-
douard,, Mme Clelie Ovide
de la famille presidentiel-
le, Me. Dunbart, Compta-
ble en Chef du D6parte
ment de l'Int6rieur et son
Epouse, Mlle. Marie Car-
mel Lafontant, Jean Four-
cand, Chef de Bureau au
Department de 1'InIerieur,
le Prefet de Petit-Goaive.
Une foule compose de no-
table et d'habitai s de la
Cite. Au cour de la manifes
station, MM. Guy Delgado
et Porter de la Firme Co-
las ont requ des cadeaux
pour avoir participi ai as
phaltage de la rue.
La ruep-La Concorde)a me
sure 1 km.300 m. grice &
un don de la Premiere Da-
me de la R6publique, Son
Ex. Mme Simone 0. Duva-
lier, les canivaux ont ete
realises. A 1'issue de la ce
remonie, une grandiose re-
ception a ete offerte par
les 6poux Gdrard Beaubrun.

Avis

La Minoterie d'14Iiti avise
le pub'ic que ses bureaux, sis
at la Rue des Miracles, seront
transf6r6s a partir du lundi
18 Octobre 1976 it son nou-
veau local, sis a la Rue Pa-
vee au numero 27.
L Direction


C R 1 10? PHOTO hervconctae divelopper..ant Photo


grionap-almno - - - - - - - - - -


,I rl 91 mmmll conmennn I


lll


�* W�- I M-4 If --_Iw


LrE

LUNDT 10 OGTOBRE 1978


I',\dE 8 '


xxxx

ACCIDENT SUR LA
ROUTE DE LEOGANE

Un accident d'automobile
a eu lieu hier martin sur la
route de Liogine,, faisant
au total deux victims, Ai-
me Fdnol 18 ans, et Dilice
Lgurcnceau, 24 ans. Le pre
nier a dti adnis en Ortho
pedie, et le second -en Chi
rurgie de 1'HUEIH.
Par pilleurs doze autres
perionites ont det victindes
d'accidents de la circula-
tion, durant cette fin de
semaine.
x xc x

ECOLES PRIVEES
RECONNUES (242)
De toute- les dcoles pri-
vees fonctionnant i travers
le pays, seulement 242 sont
detentrices de la licence de
fonctionnement pr6vue i
1'art. 7 de 1'Arrete pr6siden
tiel du 11 septembre 74, sur
1'enseignement privi. Le ta
bleau de repartition se pre
senate ainsi :
Ecole Primaire : '1 3 8.
pour Port-au-Prince et Pe-
tion-Ville.
29 pour les Provinces -
Coll6ges (Enseignement Se-
condaire) : 63 pour Port-
au-Prince et Petion-Ville.
Seulement six villes de pro
vinces disposent d'un col -
lege reconnu. Ce sont Ca-
Haitien (5), Cayes (1), Itin
che (1), Gonaives (2), Port-
de-Paix (2), St-Marc (1).
Le total est done de 12 col
liges pour 1'ensemble des
villes provinciales.


Anniversaire
Aujourd'hui ramnnene 1'n
niver taire de noter anti Ar-
sene- Marius, traducLeur au
Rectorat de l'Universite d'E
tat d'Haiti.
En ce jour farste oft pa-
rents et amis corblrnt de
voeux ce sympathique ami
de notre journal, nous lui re
nouvelons les notes de sure
cas continue et lui disons ad
multos annos !

A LOVER
Maison sise it Musseau -
Fragneau-Ville, avec grande
cour, jardin, parterre, ter -
rasse ...
Contacter : Julien Mathien,
7 - 1413, Petion-Vil-le.


dL








le6aices a Mr Porter. --- Tous les pavil-
Ions sur les edifices lhi Gouvernement
sont eii beriie.
HALi AX 1I ---- Le %aicht royal a Opii r '
a;v:irit hi ori Ic l ii' et io ilichesse
'York., 4 t.t ; L;:. i I ilionrrl'h i ;.ii. lar-
,.t ilti. P'xnJm 1'2...- ... :':. . it' p i'ft i',tlnutle oF-



41'' l ,i \ -i1<' :' I ! *"*-..i


;r it,.,'C lii ! r" ! --,r. '.'_'

" trr-I - -


D i- 'O' ,,,* i i''- . ',
'i.. \)i NT ;*: '. 2


?"> ! ;:? J;; , l'.J! J _ '- ;

- i


















.1I
' - -7.:1,2 "

















'' d .i ,
. , , ,
, i,:





" :, I.~
















a ' I.: ,i I * - ' .
� ' - , ' ', ,
S, . i. ; .- ,


" * i ' I . ; ' *




W A'..i..; ;.:.


. nl:ziron ? Fnfilu'r


*v :[',. ''|ii l t ,- it,,'i i


i, - i i 'Iri ', l
' .--- ' '! 1 III1- 1 ) 1,Ill '
'.' . '** - n il,_' ! ' :' . d1i ' " .

, ,- ;. . .. i 1 - , " :' L ' l-' i* i ' - 1

,,, .'i l l , "' * 1 . r'. [,_'1-' t
' " I'" " _ l i, I ,i

I ' ' ' ' ' ' ' '1












i, . '- . , - 1









* " 'll.' [. I ' "i i -;Ii *' . 'i I

* . *; :, . i , " ' * * - ', ! _ " | ' -i
di'


-. , , -

. I . . . . i i , '






S ! ' . l l l . . . _ . ,

ii 1I


I . , r 'I I
, " I * ' '. I i '

,1 ' ..I', ,

"'i , I[ ' 'l iI' ' ,

a .I ,I I ' I -
- ,11 ilL' Ut, ' I , '


- - ' 1'- " ',i I '"-" " - :




Itil
', - 2 ., nh[i l 'l ., i i�


\, ! ;.'lt .i *'L'" (aVr i -v .i',>u' ' ' (*. [ l, 'i'.,-'l tt.i, f- I t,'.



11 -'; "t. i',- ! 15 ' . . I Iii i i i 'ii '..
, ,i 'il ' !ii l ' , ! H, i !' ,!,' "' i ; dll-ltl i ,', it'





" ! i 2 i;l i , S I t l * e I I ' I '.
, ,il - l _ein .'L; l 1.' l ,' ,.':u[i) ,t - r ' .il' f i di , .i ii -




ui l s l l i<, . "-i ._ .I' - ; *l f ; l i r I'*I ', I 1 1i,,ii t :


I


iI.. . .


I. ii
I.
[Ii.''



1.11
'I'
ii-


I '
I ' 'I ~t''
I' ' ' ~l.11~ II II'''.
- 1.'I~'l' I.
.1 . ' I. 7.1'
'1 Ijd. - i~''.di

I , .

-. ' . 'I .~1
I.., d' -
I ta'~' '-'



-.1 lit' liii 'I -i Ill''' I'- I
'I
i''rC it''.' Fr i-i


Il ,' , , , 1 , , ,; '1 ' l r l I '- I i' i l 1 . I ' l l l 'i l i'
I'll .i.'.L',




i i




I ;I C1' r i ''I -' i'" I , ' 'i i, It ' 'ii' l .-. '


Ii. ~,
.. .- .1-K



-l
. . -
..JdCA.S
Ii-.'


~L1-.


'I' *. 'ii U 11L ~


- I '~


,. ' du
, , ,,.I, ... ,.. '- *
- .',7 ' " . . . '


I I i


.. : 7 +.^ i.. " v i i o1 .1-"
i. ,, ;' -, i,[ c , , i.i] i ,t.u r'
':1 ,' ' rE t.i c ~I dill'"l

23 f a,2, 1 'I . .c- ** tiliLt'Jt
;ii,, ',2 c, ,LI. t'l." 1t]'- tu
;, 'j - i' 'ii LU ' i "
,!L .T i. l . ;l II,,,' %


I ..



.l [ 11 1 _
, "li .i'' ' t .L'I lLvi , 1 I t L p "lC





it 1 ip I la
dezD 0


it le peuipte de toltes les nations am
a don't li symp:itthieet 'esperiince ont
Spour llous Si precieUt'es eln ce imoint
Ip 'i'Luelle �dprLelve.. Mitintenant liue
Imoi't t'st venue, je v uils pri., 'te Ili
vO., iIoir 1 . ;i isi11 lt !'t ' !tr i I"I 'i l, F ni l o lf
,t (titolVerhrln t' il I'hidlunrali!.' ii ti


Pt I :i % ?Hit li( i* -I I It u t'' IF
, [iL t d.' Ol l i t_'r !e I i ,1iiit ! I' :pi',".-," ilii
,, pt ', i , ! i i .:!iiti(; 1' ,p_ t i h .,lc i t'i l l,-l: , f lli


i ! l' * i' ' p i 'i' i *- re l
lei p' * ! . , ' .: I .hit 0 r i.''
_,'1 ' i , I' . "[ ' - (



* . L'' ' .1 - I * i
-'. i . ,: .- ..


dl- l- +'
"I, . ' , . ' .. - i ' ! i ',, .r - 'Li I ' I

. . : . ,, i- , .. '. . :.' i . * !.i!


ies d(li tnuitin. Apri--. I. - .Tr ir:p, lecor
3t6 port4 ;ui City-fIll ,' [,, ,h oI ' "
n.L tie p:irai l 'l i rfesLrL toull[e o
l; g a ir - j i r :ii (l rIt;ictior..it 11 u, a
ei I ;tiomitl-' de N,-w York --L [mblic
, :: il; niis ;!'i (;Ltv 1[. '.II , ,.t I ;'i 5 heurj
O il' . ,i 't i ; f it l ' ,i ., rrf.l .I j
i't, " L'o rp ^ I'-i [i' ;t, ' 1<. i ,ii ,,, |ii , lii';'I liilirir
il t i "'p I lI :, .' l Fli t.l lt: II - ,i 'r ( ('l ill , , (ill ! " L !. ! l." ;' ) .t 'i' I,'i \\',,'- ilit,.ltt in" - yi
l - , i eIl '- '' l l I ; '! t li 'lit 'ii ('l1S t




i ,) bi r'i it rl ' t'. - --
" 'U' ". '.if i ' - Iill& -; I '! U iVt'k uib
hell 0'


.'1 ,' - n 'ti ,- s l; :' " .*'. ; ' ; , i ,* .' ,l ; i : li, " .'. i \' l'l



, d i. " ', ,i c o i . ' ' . ri ' ic : :!I ' ,it' t


,A . , . , , - , , , . , '. 1 Wa l "

S. I I i I '
S' i ' .
* . . ' I i.' , li i, l .


,, . , . . ' , 1', i i - r . d I' l i l' u
'i li' t


S' i ' i . ii
, . , 0: i , , 'I I.I.rf �

' . 1 - i , , , i ' '.: 1 , " * . *- i r



I ' 'A *
- t , \; 4.i;
. ,I' '' l
' 'i . . . i' ' ',' i; U .1


, ' , ' t ', , , l I Il .


, . - '. . ; ' ',. , i 'TT I'i


", .!1�,








rordre du )our. Com erc t l d - b i n'!l''' _'Ih 1 rI. " ie LiI''l, - ' . ,'
*j�ire desFinances et du Commerce e .*.i. - ,,.
centerr en effet - la Chambre pour Au t il: ' ' iL ' t' . I.. ; -I ,'I .t I I
on des conclusions du Rapport pal s ,-I .i . ,. , e. . ,r . p,-!- l. t ,', - . :
omission u Budget. MM. les d6- . - .. -ir-. . .-
ena2eronct ernsm'ic la discussion des Patite chroniue moTrain .a
desFinances. . ,:: , ' : . ' r:- : ..
abnce pronict Jouc d'-tre as,,ec/ bk.-i l . : '., -,. . ,. : : .
- I ; . .;. A .
JilERE HL ilTF - La sEai. c \VJClIt aL ". ,- ... _ - -,
grein t rn di. les B!udgets dr -, ..
. voLte. - ct le ministry 1. Augus~ e
trois p;ro e; de loi ' pour i. "
,,d'une nI L. .el e section rir".iie ' ,
er i Tim i co (Hiniche 2
p iik t .L I'.. t3 J'UlK '.awnlhli_ ite ; .1 St. . - - .

rIcqur *':' -H l I 11Ji.1 ' .0 '-* ' .i d Ic " I , 11 . ; I . .
c, oncedc L %I: Edm,,nd Puln'. -"ict:e


"l. .' ' _ " " ' .'- -

UI: Scandale


mnadi . . h ',-. tf. - .- I, rue . -


(t .i
e. n e r ,: '. : .A ' . : m : l : c -""j i .; . ..- "-
B iter I t i'._, - _-. 2 r,:,c {8.' K. - P
ifnibi rni-.. ...I ... . -,. c i. r .., , .C +,.. , ., . . :.l -
gis p i-,, . - : _- , '.: - * .'.. 2 ' . -1 ',..1 ' . . .
k h,- J '. " . . . ,. -I ..- . . - . . -3!







at e l -: .




If+t . r :3 . . . . . . _. - .- '. i ' . .


kt.


'1in, r,: :



' , : . , . .
2t ', ,^. ,,


i i I -



. . . . . -
L


'3 / V.
4%,


A R'


- - r"' ' ' * ' -
. ' ' i


- 1 i -

L o x .i *. I,. L . . . , - i



P. Y , ' Li ._


Led AJi i vi.! it ,Ii : It ,,,,,., i i, , ' ,, ,r ,

I .I

Il'^ th . , , , L I I i ' i, . 1. ' 1 '! . I ' i'f
t me ' , ,' iL . I , '




i- l,! , ,,i .. I . t* l o. I -

[^ u l h . .. I I" j ! i.i , , . ,l. . ., , -, , -

UP rI'l , t ill i i -,I ! J !I i. . . -


- . Z - - - -
.. . I - - -
- '*1 ' ' - . I -


!




CMieno St orage, I-a 'g _l
C_ .t la t _/ 216121.1i - -..~
c) Copyright by IBM Corporat on .d othe(s 1990, 2009. All n Ights R -d.
---e function Inuo-e.

-ta s . S I 1.-: 11x-1s/6111
I - -son , s I-ss I2 .2 .. .2
Io-- dat-- L1/6/11 2Ku �l.DOF.






Retrui 1es \u k acachu\TULIn 112 63S1 2k.db >\hb28 r:-car\ETOE.lo ,OOOOO1\g880 O0.%a [oe
_._ nulg .~.81 \3. \hTb 2k8 a _ archu-\TUOLI\:%% OO1\g880 P%1 u \ b k r~rhueRSOE.cl ,\OOOO8\g8\4O0.j.[oe
Retrieuin g 8" \\~b 2k.-a-Car-hu-\T -UOL\FOOO1lS8dr~~ydU ... n\h 2 aC rhl \ETO .COT \FOOO1lS8dletr~J.[o



Total number ot Objects 'etrleued: I
Totalnumb 0, b a.





- . ~s'z. ,,.~.i. ..w ..i ~ Z.J:LLC,- I


;Mi Il.\ Il.I : ii- --I'\lIIS

EAU CU! SP NE1A


Cii i.i "*..... l,., , ,. J} ,% fi =m e ni'' ' it
des S ',' ,!'-,''; /ir , i di,'t /,,a es

ini it'ii ' et Kit'' jii8qw ia P ,I .Il61' 1'
Ce produit sais rival n'a rien 'ie corn-
m un avec le- l,,i!s, ',,'lii, i iii,',- 4t , .'i'f-s

bile, .":il- en obtenir la t, , ir p',r leur
inclti,..,,itle.
Pourquoi ce '. a-t-il ~i:-i .'I. la

Puree qu'i it fis i,,mls t les r. _ i
de leir conleo r natiltielle et -', .,liyine'ii'L
]a l i ln; . 'r el 1'eptisseur.
Parce q 'il e-� arue It chtite et les
*.'* , soyepix.
Parcb qu'il les embellit, et les -.,''-
che ie bde hl chir.
Parce qu'il kvite les manx de 1. ., et
t'it di-.' ' aitrc les '.icules.
Parce qu'il nettoie et .trfume, et -. ' '
,.. son i' , e s manifeste au K.t-
mier essai.
Prim. de ' e flacon ':- ...


EFUSEU coinme
DUIT NON


AON . -
de Ila -. mU e


Pi'.' a 'fl-a - .'
-'harr�ncie ',ucelle A. . - Co.
NOTA.- L' C ' ' . '' ''
,. ration u nTimicrobe it ies chevewa

ment une belle et abondant cheveltre, et des
beaux cils et soucils.



--7T


announce a ses noinreux clients .'il
vient de recevoir In 01tnag l ,iig: '.' 1
d'etoffes de hstaute fantaisie et ,i 'il con-
',... tant ldarns sa maisonC, f a."
7 . , " 122, que tains sa . ,'-,"i * ,
,. -(-. 5, :,, ' ;1
.,' K � (l:' '.


, ''-'I 'I'
I,''. II
I ''' ''*- Ii;
(1~i'rr'
*:.',
'.7

,'/ i .' I


r , I


de kC Gde,


': ,-,.. , ..+i i' .; * + ii ,y ),., +'1 <^',;+,+,i
* - I -., --_- .-J "-. / I"

'" - " "" r - + " * ':>' ;; la a i .. " ::;! ")
- i -', ,I ,:" tji'l -_.' .',_)'


.: . . i . , .. ,: +,i ,

" ' ,". .- ' ' . _ z * . " " . ) l+'


* dd VI--M VI n oi


fTAPES Plr A 'S L!; Y!!)
SA i " I IIAI L

A [-H- I'' .iti'viiii' i )L lulL-i Ii'-'. ', i';i;i i , Thi'.. , u ' i ii';i L l
I i.\ l, ..' ui ; i s i ' !ii' r i i ' 'i . . i de LI.

� e - . ' u l h niI

d .' p +e",4)
, , ..' / a ' ' P'&'


. " ' , i"I f' -;,il -\'l [I lli' '_,
-.. ... .. . . . . ...... .. - - - - - -. ,i' a l
I' IW


I' II


' ' I' - . - I' -':


.. .; 8 {. ..t


I ' I
-. I. .a -


S .. .., . .' !e:; , il/li


' ?ins


* .- 'S c
Splus . :

anntlct '


* . .. ." 1 8


7


* 4.


ii '' ti N
["ii.


'I'.

1''


* , ., * 1 -> ;_ :-i i^ ir ^ ' ' ;


- .. . I , ' ' i '1
, . . . R v,;
. .. . ' r i " '

:~ ~ ~ ~~~~~~C . .- .'7.,'. , . '


1
'I )F11L.




LI: NE

- ' ~ iii
''ii
'.[ ii ii ;t1i'iiC'
~ union

II'-
* 4

,.' '''' . r


., - ... . I -I " - ". . . . , - ! ;-
I[ iC ' I * H li : ' i! ', ' . "'

I'- ' . . . .


liii
I *I~I


"';C _' ;


- ' 'I '


� . ! , '.: ,


... 11 .


I


I





se Anu6e.-No 2; Port-au. Pince (HaIt Ludi , 14 Septeuibitre 190I

tF ........... .. . . . . . . . .. . .... . . . . . . ...... ...... . ..____________


LeNoun


.Ionrnal Q c t ' .'- . - 7. :


.2 H 2 - r i, ' ,* -:


C H EJR.... f ,, . . t ...... ... l .�-i.r . ,


-"-''.2.-~


.* - , *, I{.. , **'. * .
L .;


-.,Adresser Loutes n -..


ri|aM Ml �.Aa�SSi�^ ^T^. _- : ' _;,.-_- --.7._



IVUE COMmE -,




,Cr-r i s.. ;, .f. . ' . ' . .. . ' , '.

, "'in '-tit ' '** ,' ' . ** . * ; .. . j . ' . .,
. i ,.' - '' � ,' , ' ,"

3.''/'' *'/7/'i1 3 1 i. . ,...
..':, le :: i^ ' ... . .' ,' " . . ..'

. A-. --;r. ' . . ',

l^2 ' , ,.... , . ..., , ,
W ,' . -. "


p,1! 3. , ."



g1 ', .1 . - , . ".



,, I
, 'Tf i,. . - . ,










12 - . .


12 ' _ '

































F1 %
S. b .l I ,
, ," , . . .




3 - . _ . �




















. 1 ' " , , , i
3'" " I I - " , i | >_ , "_, ,'
'r~l. ,'13; '


I'




.1.


I , ,


''2 ''if.'

5 I,. *'. Ci . ii.)~'* 2




I ,
':1 ..
- . , ,3 3'''
I *~3I *' ' II,'
I ..~.', 'I'
' ,
-, - I
I - - ,' ~: ... . -





- . I ''I''. ~ 3'


'''.11 ,'* I
'3 I ' *'. .


I' . 3, ,*~ I 3
- , ,. ''I II
I' ',. 3 3 I.





II ' I 'ji
.3.' II
. I


I *' , *.~


I' 3


'I' '~





I' ''~ ' ' ' . '


3 I -


131





-' .. I,,,' I
.23 'II 1.3


I'

'33'''.'
3 3 ' ' ' I 3


II '
I...'
I '. .'l
1 .'
''2.:'',' 'I
:i -
'I

Ii I I '
ii .3 'ii . '.3
''I I
3 Ii
I' '' I


.3 I'2~3 . 3
333 3, ''''II I. liii


'I - *-, 13

.333. 3. I
:3 . I ' , .
if'. .'.

I'.:,,'
'II '3 . . -
ii. 3 I-Ill' . 'I.

3 , ' -I
3. '.3


I T '3 *.

I I''
ii

3,3 i*
':3'--

''I' ' . *''' , .333



TI, I
I j'
'''3 . I ' '3 3, ' 3..


iUERO .CENTIMES


I


I i _'1 , ,


]1





se Anu6e.-No 2; Port-au. Pince (HaIt Ludi , 14 Septeuibitre 190I

tF ........... .. . . . . . . . .. . .... . . . . . . ...... ...... . ..____________


LeNoun


.Ionrnal Q c t ' .'- . - 7. :


.2 H 2 - r i, ' ,* -:


C H EJR.... f ,, . . t ...... ... l .�-i.r . ,


-"-''.2.-~


.* - , *, I{.. , **'. * .
L .;


-.,Adresser Loutes n -..


ri|aM Ml �.Aa�SSi�^ ^T^. _- : ' _;,.-_- --.7._



IVUE COMmE -,




,Cr-r i s.. ;, .f. . ' . ' . .. . ' , '.

, "'in '-tit ' '** ,' ' . ** . * ; .. . j . ' . .,
. i ,.' - '' � ,' , ' ,"

3.''/'' *'/7/'i1 3 1 i. . ,...
..':, le :: i^ ' ... . .' ,' " . . ..'

. A-. --;r. ' . . ',

l^2 ' , ,.... , . ..., , ,
W ,' . -. "


p,1! 3. , ."



g1 ', .1 . - , . ".



,, I
, 'Tf i,. . - . ,










12 - . .


12 ' _ '

































F1 %
S. b .l I ,
, ," , . . .




3 - . _ . �




















. 1 ' " , , , i
3'" " I I - " , i | >_ , "_, ,'
'r~l. ,'13; '


I'




.1.


I , ,


''2 ''if.'

5 I,. *'. Ci . ii.)~'* 2




I ,
':1 ..
- . , ,3 3'''
I *~3I *' ' II,'
I ..~.', 'I'
' ,
-, - I
I - - ,' ~: ... . -





- . I ''I''. ~ 3'


'''.11 ,'* I
'3 I ' *'. .


I' . 3, ,*~ I 3
- , ,. ''I II
I' ',. 3 3 I.





II ' I 'ji
.3.' II
. I


I *' , *.~


I' 3


'I' '~





I' ''~ ' ' ' . '


3 I -


131





-' .. I,,,' I
.23 'II 1.3


I'

'33'''.'
3 3 ' ' ' I 3


II '
I...'
I '. .'l
1 .'
''2.:'',' 'I
:i -
'I

Ii I I '
ii .3 'ii . '.3
''I I
3 Ii
I' '' I


.3 I'2~3 . 3
333 3, ''''II I. liii


'I - *-, 13

.333. 3. I
:3 . I ' , .
if'. .'.

I'.:,,'
'II '3 . . -
ii. 3 I-Ill' . 'I.

3 , ' -I
3. '.3


I T '3 *.

I I''
ii

3,3 i*
':3'--

''I' ' . *''' , .333



TI, I
I j'
'''3 . I ' '3 3, ' 3..


iUERO .CENTIMES


I


I i _'1 , ,


]1




Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EONKBQTHG_IOZBFC INGEST_TIME 2011-08-03T01:04:59Z PACKAGE UF00000081_09588
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES


xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EWALOEM3A_ZJK11H INGEST_TIME 2011-08-09T22:39:38Z PACKAGE UF00000081_09588
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES


xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EO4IN2IRW_XAD5YY INGEST_TIME 2012-01-26T20:47:30Z PACKAGE UF00000081_09588
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES