Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1956
Language:
French

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
I fe.
ftrnt
d»" {aojan,
"’tani oii t,«7*
' "llo”c JWtw¡
do it r!y>
ral
l+i. ctate.
’[>'• W coa^fW
861,1 PfeduItTS
“teetoMes,, ¡0
«¡0
^¡eno. TrZ
i&ttsctía '
6 gagayw^fiT
b^Uoa <*<* # aSI
1 dcmfe, de
:«nt e| £* w“
ncll«iteotej' '¿i
ítelquel fj1
pour ce»U jaSf
>«o seton ‘
-- ó tat.
itrisis d'a^CTs
.a* 'toieSK
femante / dhots, â– 
da royoiiji-r rrtr
» grand» i '
8 «tew J«3
eourafc _
ervee fel
* taino ,
u® mufflj&q
oup B
nérí caine l>apon
«< actusHe^
itte ao point «a
“Orton*, ga¡ L_
««yaque dér¡,»
tpéihvléaUfnlft
rtlculieí cjíí'ü
IS uitrovíoiels *|
fabriqué cTTsc
chima qu» ctl»
w toic*
predult crvsc fe.
Hémeurs a d¿.
Efats - Uaig ^
d'cnjlraa paya.
® g la toles*
ais et paut éird
-e comm© tfesu
* l'irapérla] di®
* a mis cm
■>us ayíifccteU Í
i se cf etique ou
* “Teryiéo#*,
f 1©
ibricaSoB, £/a
^ C, I ccíap»
tófeteaa#i|fe
tó ©a
iüd que k k¿
rete fete» é Ja
^temeats.
un &ssu de
ai le pits ¿s
has que ceíul
'©s Bototo
fiadugiji® chi¬
spé un
ion»,
si dora la te»
' commenceKt
ent de cea &
©ontribuara a
s problemas
ii se pose CEC-
atóté'. &M
indlalo da la
a 2a demos»
a moadictíe
s l'feeut» 0^
mi d'avaaf-
mande «Jfojl
product!©»
i ceab
la
me ñ
me
y;.
/ .-.
ns
que je Fai vue
yfHIKflDQ» Ml SUM DE LA ",
pCJlfg AM11ICÁIHE
A» Wetó SOHrtS-
— fl —•
Quriqu'im a prétendu,-bien
¿ torí d'aHlems, qu'íl y a qu&í-
yi¡e chose cís désospéié dans
r «rm?e rfu négre aux Eíats-
(/»i5. A ion vraimmt> car
¡'temé doii venir qní vena le
itíc&phe de caite cause; Tap-
pjkaúun des “ civil rights*
r. §e;ont désormaís une réaii
vivaste pour ces millions
. é& salís disperses dans tes
vestes platees üu ‘deep souíh*
c» masses dans Jes quaríieis
bisignas dm trepidantes cités
Noid. C&rte crude, aitón’
du© d£pn¿s si íongíompSr pat
tes masses noires, des cenfai-
lifs et ttes centames cfindiW*
düs, ¡totes et blancs, groupés,
comm.; nous Y a vans iail res-
tola dans un de not article:-
calnes. il y a um tradition
de lotto c/ai crend ses raciaes
jusque dans i'bisiolre mém©
des Etats - Unis.,mi temps „áu ,
sombre esclavage pour se pré 1 im Acao Shop,
ciser á F. Dougtess, ce leader 1 ~**i«
fermeux dont 1& nom demeu-
ra «Haché ó la In tie des nofts
pour l'ézaaacipcrtioa, Douglass
hit Tun des premiers leaders á
demon her ce qu'erraii d'anti -
réaasío la tradition de facto
modaííon, cxmsidété» a cette
époque, comm© «natureile*,
nórmale ei praiiqu®,
S’il esf un fait constant á tía
veis l'histoiré des nhgtes aux
Eta is - Unís e'est bien ceiui de
lutte inlassable.. Mats au
, Vommtmé écm& Wy
o^Bsaerdetl de lac^apliolo éb£. ,
magañas, vite;, doreaaa Jp©!^
iairesy dénommés; ¿Caolte. A-
cao» o 5«é un grand désdrrol
portó lee pebte cardonnleis tus
d 2d ruó de» Fronte -
Fort»*
Ocftt que Is quaílté et 2»
coui xelativement ímble de»
soulters débiiés par le» «Cco-
atticent, de-
pais quelqum quatre jours,
dea müiiers ®f dm míIHers d‘a-
cheteurs qai conatítuolant la
clisatále ordm&xz» dm petitm
pour 1 émaacípaüoa. ixougxass »(cusmai© or<
hit Tun des premiers leaders á | installations de cordonnerie.
Wám/vn»rAr rf» m/rr&rtii d'oníi - , JDsvaní un© situation pres-
désospérunts
’W»Bfe^a^a^aM»miii^'»te«»WWilPWWW»aaawBaia>w
Directear prapí Ernest C. Cbauvet, Port-aa-Princé', - Haití
m*. r> mm im.
mam eh
mmmm m
mswmm
wEMEzmimm
m mmm $mimm mmse
lew
ire chose esi le seos, l'GtieW®-
'dYYZoYañinirnnüüples, ¡ ^ ¡ caputs ¡900 par des phases
diverses, boutevert&ntes qui
toutes se disldhuent en deux
couranis prínclpaux: te cou-
^ irnr..er.¡ rari{ hooker T. Washington et
ogrci s¡ imítense, ¿e out whv- , . «> t> » ^ 7 «
, . . ... i i le coman! W. i. 3. Duoois- La
conception pcrlicviiere quo se
travoí*’:^ ’ ard(-u:rnonl a lo
forre ©clore. Les conditions
tfo ceíte i’-dte sonl rudos, chtti-
dles ei ;cr tache quelqa&s /oís
«s* immense, ¡.
Y on peui
désespoíi
aue
menf Jo
roir, un
¿¡Sü3»e/ íes }'eux revenís des
t&tdeis or /eruter de méhnco-
fré iem voix
C'esi ce íait tout© ía pro
fondeu; cc- cos «spirituals» et
küi conns une ionahté sí é-
mOU’/c;¡r;
l/n se/;, v hnuadoichtec dans
US das ova: neis d& «down-
towr . rt ■’ sue* a enz reunion
leSue isa -o. c.w^c.j«wj oont
j'd> ouoíic ,e norm mens dent
le ¿u. *. -- -oemenh
par or<- <* . -no pré-
fagez a r o r «'r:s ef
diommes íjoirs, ■ eus pnvi-
¡éqe á jo outer une conference
dona ó s per un leader note sur
tes chansons négres.
les thérnes mejeurs. déqagés
cree c propos, éfaiem four d
Ioet illustees par une artiste a
te voix chande, aux intonations
mélodieuses. J’a) vti, te soir-’
& bon nombre de ceux qiú e-
tetení presents dans la salle
pfourer. Depuis ¡ors, i'aí vou-
la rencuve/er te plaiste darte
¡e béne/;::;r-; encore a New -
Yori. o Sosion. /o sorters do
0C* reunions dinteles, av&c sur
,!¿se de ces melapé&s
se s
mon-
fatsau eñeram do
nenies personnaíité
de note a dominé levr époque,
donné une direction bien dóte¬
nle a la lufie et tul a conidio
une physionomie pcxrüeutiére
qu'on retrovve encore ac-iieUe
rnent aux Fíats - Unís en dépte
dos changemer-ís nouvsaux en
registres et des contingentes
pcrüc’j/iéres dv moment. Si
Yon veu? comprendió la figu¬
re speciale que reve* le raouve
mení négre aux Dais - Unís,
il coavieaf de ne pos perdre
de vue á 1< r-'se, ces de«£
conceptions hnáamentaies jd’e
velopp&es au cours de leur
ríe par deux de nos plus o mí-
nenis congéneres.
Alois que Frederick Dou¬
glas, aux premieres heures de
ce combat magnifique, á Yinté-
â–  rleur des cadres tegamt-^e '4&
¡ nation reclámate des droits e~
; gaux pour íous les citoyens
i des Eteats * Unis, Booker T.
i Washington, luí. sous pretexte
i que les contingentes sociales,
e-conomiqu&s de son temps pré
sentaieni des exigences dont
\ tenpun.nn-zni Yon no pouvate
mor iamnnse de ces meiap&es i ne Pa-> ?en‘r compUi, develop
óirangea, expression de la i P« Uíí pttndv souíhatrce des masses
que ¿ésespérunta pout eux, ’
; les tenancler» de boutiques
| dont nous parlona, so réveíl-
lent. sa reamen!,
Depute samedi derntet node
service d'iniormauana sous 3i-
gnaiait les ¿changos da points
de vue, les tete • á - tete qui a-
vaíent ííou entro Ies intétessés.
Coi ensambla do demarches
tí’&si terminé, hier soir, pac u-
ne reunion a la ru& des J'ronte-
Forla da tons Íes p?apriétanos
de cordonneries iocales sitaées
dans ce secteur.
Nous croyons servóte qu'au
couts de coito reunion, out é-
.ó passes ®r. revue íes din©-
rents problemas que zonteo,:ta
cede impor'.Gr.te branch? de
. etttisernat national; ii a i a
en consequence déciáé a'a-
cresser une supplique au Pré
sidsnt, aux Mambíes de la ]un
te de Guu v ememe n t ainni
qu'aux Secretaires d'Etat uit¿-
ressés, en vue d'uns enquéi©
sur la situation et une étude
des moyens de héclaircir darte
Vintaré! des parties sn ceras®.
Credits ©«verts
á itíférsats
Bépartesseats
négres.
Á écouter ces chansons si
belles et si tristes, on peuf icr-
ciiemen; cuoiic qu© les noirs
G«x Bmís - bnís passent le
temps o chanter leur peine.
On peut ¡es interpret&x ai sé-
tees t com.me des signes de r¿
tóqoadort et comme de simples
plaintes sons eííet pratique, Et
best peut * étre pour cola que
ceíui - id a pü pretendió gu'ií
Y a quclque chose de désespé
té dans ia cause du negre.
De resignation, de désaspoir,
je n‘en a¡ vu réelhmeni que
ckms les yeux des ¡ndlens.
Le négre, que ce solí dans
it «Sud ou dans le Nord, lutw
peur son integration complete
ó h vte et á let culture crmérí-
matique am preténdate epoi
ser etroisemen! les ¡lañes s¡-
rueuses de ic récüté sordaíe.
L'égalííe des droits, ii ne ¡a
perdait cortos pe2 de vue,
mais détaít pour luí quelque
chose comme un bui éloi-
gné á ctteindce, U ne demon
de, en fait, qtt'ua* assistance
Y.mteée de la par! du blanc.
que certam&s ameliorations a
te condition du négte qui. af
jfttr et á mesare, grace aux
concessions qui lui serai ©si
/altes deas le domain© de ¡é-
aucaüon na'amipertb se mon-
trerait digno dJobíenii á ia ten
que les drotts pleins et entlms.
Politique de concitea'ñon et de
compro-mis qu'ateaqaa plus
politique cons¬
te d© Gouv kí-
3® Décreis mú-
Pcursu
trucüve
nernsnt
vamsr
— Deere: cuvrant au Dé par
tement du Trcrv-ail un cródí* es- ,
íraordinair© de Gdes 51.750.00 1
pour couvrir les irate de }a
ccmpagne de c&sanalptean&ú- \
ahou dúo *Poara-arn . te < ¡
cjt.’c*. Oüyv ©’«' c'u Hr M i :
gu2vt,"' ;
- i*ec?
‘enj-’n* de
t *-lrT0’'d.>;
160.00
temen* ácr Jtcia
■ res un :-cc” r
I pour 1'» n
| ?.a;our ©t c d
de H Dí’v ¡ a Cor.íite,-.''; -
I ha) du Ce-
U - ©nd aura été té. o
qué dea spktsdides récepíkn
orgartisées en rhonneur d» «o.
distinguós hotos, les oíllciets t
cadete de la Maris® 4®. Guen»
dea Etate ♦ Unte du Véoéitíélo
Ouverte, et de qual.te íat-au.
par cell© combian róussi® dv
Secretaire d'Etat des Beia^sn?
Extérleures et Madame Ato
ne Level!, daua i® cadre .. #n
chanteur du Palais «fttíbIt-
dans Vahe de i’ExposiÜoa dt
Bí - centeaídr®, eü-ee se pou*
gulvúeni pour ainsl diré pdt te
brillante réceptlon oígcwfaée
en rhotel de i'Axnfcassadé L
Bellevue, par rArrvbassalem
des Etats - Unís du Vénémélc
et Mm©. Cantina, Cammé ai:
Pavlticn d'Haítiles buffets bien
garnis, la musíqu© et siálout
la cordiaíité et Í'amífié fair©
. haitiens ©t vénésuéiiens contri
buer&nt a criar uaa ambibnca
. sp&ciale si a marquar d'un co
: chet d'éléganc© et de distinc¬
tion ces belles h&ures do Fami-
üé haitiano - vénezuñli&npes.
Dknapch© matin, estad au
. tour de nos í©uaea comjxítrio-
, tes. Gérard Férérs ©t La|>orte,
■ qui étudtent la Marine Vé*
í n©2ué]a depute quslques an-
j nées de retourner -les innom-
brables marques de polltasss
•; dont üs norte. I'obtet co.n&-
i íamrnení dans le pays d© Bo-
| livor. Aídés de Isurs parante,
j U» ojjí organlsé d-ons la rna'ú-
! née cus Cosaques une gentil-
¡ le recaption é la&uelte mste-
Xatemt norúbte éo j&imm filias
dom y&légqnc^j?gg
meaiérent la charm© d® cett®
agape entre fréres. L'qn n® s®
separa qu'assoz tend dona i’o-
•és - midi pour a© retrouyer
Cette photo ejéfiam-m rnonlte fonáf-nií oü. dcm-3 te Goll Por-f-
qv®, eré tombé un avion DC • 4 d© la Ib-ne «Air France», o-
vec 50 psrsomas d bord. P n't a «euleimnt que trote vurvi-
vante. Or» pent méms vote do no,v>hr¿.-tzx '-udu-fsts floifcnís
sur faoit Ídouí les cerdea), P &ux ícurs plus taré, uu cube
avion de la «Ate r?ancn» d'un kilometre du tném© ond: cite ©t 40 perronnes toní ;■ or-
tes. Les daux avion© s© ru dcieni ~ Paris, arpies eco y de¬
colla da nndochlu©, p!N?)
LE SECEEf iti
LA f astil
psssmst*'
lTn m
yy íi© Gíití©
' tétete
124
n.*. c
voy -na
!©s ne~’ter-'’
Hut.iu. © .
Ce, -o S, u
Inter:.:;' cuc
(Voir
suite en demiér© ps-J®)
ítt Sucre a Londres.
— Arréte. au'oriso:.' lo ?c-
yétaae d'Etat dc: f.rcn^ i
fíermer. pour un© parted© da
■'0 ana, une eiert.u© d© 141 hcc
erres 25 de rhabitotion calc¬
are, sise en la Commune de
a Croix de» Bouquate.
Acbeson á la Rail#
LE cvx. PERUYEM DECORE BEARST
í8 P3pu]c:ír¿- icurnali^iO a mé?lCQí£. .. ..
Sr„ a é!é dicoté lée» moMM $s IObíb» áB. ffbbii, Ij»
w** fiaata décotation ‘du Véxo u, pam Ies notajjjsa mzvíceb ■
r“® tendua á ce poya ernx Etale - UnlM. M. femando ,
*w*m»y*r (jt gancho) Ambo»4 la km 4u mateh^«
»»ÍM de catte décoraScn ó Heowt Ir- gp ía é^oR oaw «« »«teh a até
' ' apéstalo .'éZ
Pouisuívani sa sérí© d'o^po-
és d© le Politique Extérjour©
los Elote - Unte, la Soerétqb©
d'Etat Dean Acheson parlera a
a Vote de ]'Amériqu© 1© 20
Jvin sm is Ptogramme du Pola!
Quake et H 22 !uin sur 1© Pica
Marshall. i
Ces deux discours paurront j
étre emendus aux dates indi* i
cuiées ée B'15'a 8;45 p. m. Les
■ é n testo ns en Espagnol en don-
| neront des exkmis á 7130 o; é •
lü p. m, Frégusnces orálncí*
te Metía cMsltfffrtrf
:¿&t»se sáversal»
: â– +%& 1S. tuillst prochcfe, jack
La Motta, champion du mon¬
de des-poids moyana ‘défendra
san Ütre con tro Tiberio Mítri,
champion d'Europe de so. ca-
tégorii.
Mitsí nte jamah rmcom été
Jbatt». Sur 52 combahi proto
sioanéis, i’espoir ,iiab©n. peut
revendiquer un palmarás 4&
H. vitorea.. xempteicma
Eoclry' Orcadcmo quí devaií tm
am&mhsMonetht
P* - x- -
encore dans 1© cadre rnagmíí
qua de 1'ExposiUon, au Pavi.1-
loa du Vénézuéla, oú 1© Cam-
mandarte des untetem vónézué-
l-eruies, 1© Capitam© Fztxez ra
covait. I-e Colonel Lev©]*, Mi¬
nutero des Bololions Extérteu-
ros les porscrmalHés de la po-
t-tiquo, du monde et de la pres
Se avaiení répondu d l'ai-
rr.able mviíatioii den distingués
oíí¿deis du Venezuela. La Mu
aiqas encaro la león© lurrúneu
©o ¿ l'Expasrííori, la briso ma¬
rine, four cela, sons oublior de
I meniionner la champagne,
I )a tina potíssoria ílram de cetta
reunion una b©U# - fét® de la
| distinction ©t de l’éiégaac®,
• Le Week - end, vraiment, au
ra passé sous 1© signs d@ la
badítlonnell© et toujours vivan
te ami fié haitiano - véti&sué-
Banne.
Aa sajeí #Exa*ea
áe Brevet
Dans certain© mcteuxe oh
fon so passíemne d@s questions
d'Enseignement. U ©e confirm#
qu'une encuéte a ét© ordonné©
en vue 4# fte#r le# retponsa*
bllités d propos de besclusion
de nombroux Eléve© fill®»,
ptéparém pour Iss Examma
du Brevet.
II sst memo dít que le Dé-
partameat de 1‘Education Na¬
tionals dnvisagerait un# ##'#-
©ion Extraordinaire pour cas
©leva» «hcmdScapées», si les té
©uitats de fenquéte sont con-
clucto
Nous souhcáícms qu'tma talle
solution soit adoplío.
Le Moniteur du Uu/dl 10 juin
1950 c¡ pubiíá i© Deere*: sur la
Presso dont U> projn! aval! in;í
i:-.ít;.<:noTnent l'objet d'un® féu-
mon d«:i ¡ou■■ íiolvMíy* au Pedáis
National e? plus ¡aré de- día
ciis-iions da ni, k: Ikesso.
Ainsi done, est promulgue lo
décrei sm la Piesse c?ui a é?ó
«donné au Palqís Haílonal, á
Poit-au-Piíncs, te 13 ]u;n 1SS0>.
Comme ¿i ©sd dit -*C© décr&t
abroga tout©© lote ou dte-
positions de lote, íoua clécréts*
¿oís ou d:spo«itÍDj>a da décreis-
lols, toua csrrétés ou réqleuiants
qui luí sont cootrair##, nofam-
m&nt ¡m Jote dea 15 áécombr©
1S22, 27 min 1323, 13 )uin 1924
@t 19 Jonví©? 1323a,
A&BKRT MAMSmmS
SAflf «3 ftAMS
DU CENTRE CIVI^UE
BE PUERTO - RICO
¿sm arms
ii PHdnssstm
R. JEA1 BAPTIST'S
Nous avonr, requ do M. R.
}n. - Baptítte, Proleasour au
Lyeóo de lacmet, uns tongus
l#ttr#, daté© du 19 ]um en
cour» jolotive a i'iucídont qm
éclata le 1? Mal ócouió, onti®
Eleves et ProíósBO’.ws da cex L-
tctblissement,
L'abondance de matlóres ne
nous psrmot oas áe dunnor Cvi
Usfaction. á Mt. lean &ctpdsto,
en publiant 1© text© intoqiaí de
m l#Hr#
Nécmmolna, nous prenons
píalsir á en reproduir .- lo co.r
elusion qui resume renv.cn; bte
des taita rapportés au s -je; do
con® regiett. ble alterne en sou
h'.itan? qu'-u.h.n. i'Unior. réqna
ou sein d© ic laborious»** popa
lotion de Jacmoi:
*En ccVídusion, Von snmbl®
rail vouloir noun faire passer,
nous autro?- proíeaseun láche-
ment rrccu-as, pouT des révo-
lutionaairea, pov.v ü&h q©n»
«Je Hoc oí cié co;de. Le Callón
ciclen ate malhourPusurroAl
c/cvó et Jo-; disiinguóís rpem-
bre& de la Junto de Gouvajne-
. «nt. que av,us épaulone suns
i ©serves. r,ont tron avisé© pour
se lassso: pijendre cut méq&.
Si vouí. doutes once?© de la
/©,-acHé dss laits qus Ja van-
re. vous quqnoriez, NÍ Je- R >•
nacteu; en d;eí, a vous favo
'tommuniquar te rapport de
¡nspocíour et les documente
orsós au ow-sier.
Vntü¿tez recevotr, char Mon*
•íteur, lexpTocuior. de n\aa san
i.monte \&& laaíUaurs.
Ptaiessoun
Rocktel&r ]n - Baptizó*
nr70.~.?~,-t
Mesvs!
AviNiaí-Caaseil
á te tmmmm
Nona avons appris avsc plai
«ir la nouveii# ¿# la nomina-
* tíos d© Me. Constan! Jcmvler
: comm# Avocat - ComteÜ á la
t Commune.
| A cet important posts, 13 r@m
place 1© iré» regretté Oswald
¡ QVtevm, décédé tout récem-
menb
C'est un haureux chai»
pour loque! nous félicitons tes
membrm d© la Commission
Communal© de Forí-au-Frinc©.
notr# ami Constant crycrnt dejé
occupé c# post# avac tact et
compétmeo
Nous lui adxez&om nos com
pliznsnts @t not vgeux d# bon
i n& bosogne,
> 28 juin pro
to kü! Tetóse d© cstie décor^utó
d» pto, au cots« aw»
â–  - jSF)
i «porté» «w Jí juillet ato de
> doimer plus de temps ¿ Mitii
üaifi at I* C •It la Féíé-attftfl
MORdltl* «tes
Ü¿?i»c3t*n**s
la Junte de Gouvensement a
iécldé de dancer des iacüités
A l’Unfon KatSesto des tato
tears tatito en vua de luí
perroeltie de portkiper au Con
grés de te rldéialSo» Mondte-
lo des Eduesteura «pit aura Ubu
ó Ottawa (Canada) «a mote 4o
juillet im
A oetto to, un etédtí extrooi
dfnaSra ds hM^gamdm a é»
ouvert an Kpartsmeit! de 1%
ducatten Ntoonole en
Jo pwttcJpelteB'
kUCmíérmm .
.dnSacn
Ce raid!, par 1'avton de Ja:
Pan Amorta». Airways est par
ti h dsstinattoa de New - York.
M. Jehan Bartiguo. D® 1st, p«
io uaie «érlenue, il poumdvra
r«r landre, oé Ü parüdpera
la Coniér®»» specíole du
Conseü International du Sucre
qui ee Hendía h partir du 28
Jum 1850 i Imite*.
' I*sm Sortee représente-
xa Haití 4 Jo díte eenSfemce,
EQoWaíawBt! BWnHMhwdwwf
|«Í Du7to¿tud et Frédéríck
Ha»1«. Joan Cuvlgntjcmd «si
Piásident d» la
Hiof a rute l'uvíon a ci©í.Uuia-
rlon du ruc-no • hüc. i
iecí© A i boil Mfinj onés qu-,
viant ü’ctr© 5‘obuk d'un© Hat-
H*u8© aUanuon &* qm vi«n(
monir#r Ja cj'ondc valour eío
c© j©un© arcii-Uoct© iiainon,
<*L>nt te© oeuvrps un
huui boucí d'orícji.uasi',0 ©t dte
Ségance.
| L© grand architect© de Puor
¡ io • rííco, M. Hemy Klumb,
j dont tea bureaux vioutumt dab
| teñir un contrat en vu© do la
[ construct ter du fameux centre
I civique et des travaux publica
! do San j\xctn da Puerto - Bico,
a ferü app#* á I'Archüecie Al-
Dort Mangones pour fair© Yé-
.ude du projet \\ doit en ám
ñrt#r te pian et cost á cstte
íip qu'íl ©st parti pour Hte voi-
ter.e.
Cet ovarte - projet ssra pré»
1© 15 Aoüt #t servirá de base
a réiablissement des devis es
iánorüís de ce grand projet d'ur
hcmism© qui coütsra §ana dou
i© plusieura millions do dollars
Encor© un tríomphe de rar^
ite de la technique haítíent-
i Cteet us nouveau tribuí rm
du au mérito.
Nos compliments d notre a
rrú rArchitfid© /Líberi Mango
nls.
'íatémssmíe séame
de Cteéma h Mayer
Síimedi soir, uns louta luí
mmrnñ d® trowafHours et d*
notabilit» de te région s'é
trient téunte ó M4y*r, en ele
io 4# Cttl d@ Sao, an vu® d‘a,
siíííer ¿t acm tot&swonta séar.
;e do dtéma, dona®# par l'o
pérart*nr de la section cultosl
le de VAmbassade Ateérlcai-
m, M. Cjurffl® Tétpiíér».
Om docHtnsntata® d'aetntáP
té, de® baadw ear ntyqSta®
»ota®m@nt oonnutest te pta
grand etteeét «t Itmet «uivle a-
v*c tetéiet pat dm mUltera de
ttasraiüetJMi stsuwíBbMti pasa
la citconstance,
C® ítt! un nal succé». De pa
rsllta amame méritant d‘we
le íianemark ■
élimine la France
1-, Fruí,
(¡alié
hiiUt
ten
> par
LO-, ví;;USrm* a ite'.KO
i,a veoeve oo i i>(!ii!V>í> da-
.Tí.í/ifv <■; ¡e j<»uno Kart Niel¬
en. q-.i; a romper!© v,©& dvux
na-vhez, de rimpiee cont.ru tes
iD iours fr'.,n;;ais Marcol Bor-
;ií.rd et Bernard D©str©rnecru.
u¡ cornpcH.)ini> do son compcr-
UvOte, Forborx Ulrich, Nieksn cr
nrhcip© a la Ircnúome victoi-
re f.anois# fur la paire íran-
gaifú Paul Rémy ©t jaequm
T';o.-nV3. Cost la premier®
dons U'hiv'oirn rte ln Cou* .
po iV'vir; que te Danemark a
-oUn la Fiance.
ACCUSE,
^’ESPiOMNAGE *
AUX ETATS - UNIS
Alfred Boob Start., ctanM*
d» M rasa, de Sfíet-v-i, New
íoA, qel a ¿té attUi fm to-'
cryoats do la FBI, sons fosca*
salió» de feumir de® ryanrirjuo
sxents asmóte sttr «tsn nouveau ,
et puiaesnt exploíivs»-A Roy
Gold. Gold «o trouv®. eo pri¬
son, accuse d'avoir Untari Am
leaseteroemente olomlqu®» h-
Kteua Fuclte. Ce ckmlat oul «
eentemé ce tedt m ttouve «et-
friellement ecnprttaaaé él 1
d|®9. CNPS
.< -


"M Wm
^Amolin, la Créme Désodorísante
tátt é-unm.1'
• mm m u rna, mí somm m nnmm ********
-7WFV
V- Dans les
"V- "••••"
de la ¥le Parisienne
\ rVL».*
Bj-Cestenaire d'un
Címetwra littérair©
> Les Grands Prix Littéraires
coníérent .im© certains notorié-
tó, 'phis ou moms ©phémére,
á letirs bénéfici aires.
Pea centre, il est plus rare
de voir un Conccuis llttéraire
céáébré qrpe© á la noíorióió
de l'écrivain qui romperla la
palme,
Ctost ce qui vlenf de se paa
ser á Dijon, ville connue sur-
tout pour sa moutarde et son
cassis. L'Academie des Scion
cea, Arts et Bellos LeíUes de
Dijon a done tote lo second
centendre d© la remise de son
prix d, ur¿ horrar, e do loaros c-
lofs inconnu; Jean - Jacques
Rousseau.
he sujOt de ce conccurs dos
to tor Aoüt 174b ótait le sui-
vant;
«'Si ie réiahlisserner.í des
sciences et des arts a cerril ibue
á ©purer les mceias-.
14 candidate enveyoreru u:-u.r
manuscrit. J - ]. Rousseau re
gut le premier prix, b.-en que
css theories atom enraya re:
teríns membree au ¡-av u .
tendáis que les «cicrnces o; i-n-
arts, au lieu d epure: ¡e?
mceujs, les avalen’ cc-norv
pues.
En 1754, ia mónte Ac;: .tormo
proposed un nouveau su;ei do
concours:
«Queile es: la source de 1 i-
nógalite parir,: les hcmrnes. et
si elle es; cuterisé© par la ¡o:
ncrturelle?»
Sur 12 manuscrita présente».
TAcadémie ccnrorma cdiu de
l’Abbé Talkeri. Les pages de
Rousseau ne iurem ¡-as rc-.e-
núes, en ras son de ia «vtotor:
c© incviie avoc ¡aquello ; au
teur osen? s'attcquer a ia ¡ :o-
prieto».
Est - en plus tolerant de nos
joura?
L'Acadéirsie de Dsjon expo-
salt en niéme temps les menus
crits dé tous los concurrents.
Mcdhéureusement ceux do
Joan - Jacques Rousseau ont
dispara au cours des síseles.
Mato ses theories ont suivé-
CU..G
La carta forcé©
Edmond Rostand, Hmmortol
auteur ‘Cyrano de Bergerac
et de VAiqkxn, a ledas© deux
fils: Jean et Maurice.
Jean Rostand est un grand
savant. Maurice est poete...
nous n'osons fías écrire «com-
me-son per©*.
B a íait de r.ombreuses pie¬
ces en vers, généralemeni sur
^3©s sujete historiques. Le
mains qu'on on putos© dire,
e'est qu'elles n’ont jamais eu
1‘ávantage d'aiürei la foul©,
i 'Aussi les directeurs de thea¬
tre bésitent * ils á les monte;
Mato Maurice Rostand est co-
proprietaire des droits des odu-
vres da son illustre Papa, Les
autres héri tiers lui en laissent
généreusement la gestión. R
en rfoteH» gos annéea, pour autoriser
leur representation, il exige
que -Ton jom également un©
piéc© de luí.
GmX amai qu© pendant
Jongtemps. le theatre ¿te lo
Pede Saint * Martin a d& don-
ner toda le» ana une piece nou
vello de Maurice Rostand pour
avoir 1© droit de jouer Cyrano
de-Bergerac.
: La Comedle Fiongais© a re¬
husé de m pUer d cette ©xigen
ca. á* rates qus t* Chalel&l
taa¡0 1# nouveau clrecteur du
dn tete* Sarah B®fnhm-d per.-
Mgmniin- f Aigloa. surtasel-
tej* WWW* ^ «<*► *»
1300, o étó oblige d’accepter
une piéc© inédita d© Maurice
«RichaBeu».
Lo grand Cardinal, londcrteur
de 1'Académí© Frcmgatoe, qui
Kit un des précurseurs de la cM
rurgie faded© (0 fit disparartre
les 'rides de son front en ca-
chant la cicatrice sous sa ccdot
te) va done revoír les Isux £is '
la rompe.
Deja, dans Marion de Lar-,
me, Vícioi Hugo, quá i'appolcát'
«L'HOMME ROUGE, lui fai-'
«cdt taire un© coarte et sinisfi© •
apparition.
Souhcmons a cell© de Maurice
Rostard d'etre plus longuoi
Touiours les 12
meiileurs romans
Devar-t los protostations U-
nanim38 soulevees par le
cholx prealablfT’ dos 12 meil-
leure auteurs du cera! - siecie.
¡ i© ;iuy a modiííé son choix.
í La listo des 12 volumes dé£i-
I luüvemeni dósignés a été- pu-
| bhoe dens l'ordre chronologi-
í q>v¡o;
í Fermina Marque.'' íVaiéry
; Laú-aud; Les Dieux ont soil
‘ .Arudole F’rance La Colima ins
o uMcunc© Barres/ Un a-
u de Swarm ’Me:cel Proust)
j La Car íossion -de Minud 'Geor
D\ homeL SULermann (Jac
s -e Lacri.teiie; Les Fcrux
r-n.r.;;': years i Andró Oída) The
i ese Desqueyioux T: anyois
M'.'utia:- La roriditmn huma;ne
Audré MaLaux? Le Journal
d un Cu:t- de Cumpagr.e'Berna
:vof> au ívausee \Lard©) La Dou
cour de V.-vtc rdules Pc-mains;
Seur-i, Georges Dúdenme! et
Lrerr:vo-Mcur.ac ont obtenu
Poíí T..-OT ':cL.u::.¡.:i« unvers
te, k* /.ay aiouia un trem.-eme
U/o «La Vaqabonao- de Co¬
unts.
Le Proíessour Mondor et
Jean raulhan, torts mécon.ents
dt> vorr Je nom de Celios, sup
pna-e. sí
une aiitie
ib id en*
Usté
a leí
vojcn
Inirnómcriaux -Sega
Moain’20 JuSs.í á 6 h «>.15 p.
m.' . .
¿OO^tóHG
(parlast ’.fiangeá»)
avéc.,- Dcma Andrews. Jan©
Wyafi, Le© Cobb,
Entré© GI* Gds 1,35
Résexvée QUeá 2,80
XXX
Merer adi 21 juin, á 6 h at 8:15
p.v m.
jOHNHY APOLLO
(parkrnt fiarifcds)
av&c, Tyrone Power et Dorothy
Unnonr. -
Entré© GJe Gde 1,20
Reservé© Odas 2.30
XXX
Merer ©di 21
Le plus grand ::;m d
sa technique
LE SIGNAL ROUGE
avec Ene von Sirs
nise Vernac.
Entré©: 1.00 et UáC
e: 3 h 20
.x-mémes
â– oav--'
t© Liable cu Corps (RadmueO
Les Vanilliens (Georges Lim-
bour! Voyage au bout de la
Nu.it :C¿ií.no) Terre Natal© ,Ma:
oel Arland/ La Beaute ’’sur la
Terre fRamuz) L© Peí© P^rdrix
(Charles Louis Philippe) L’Epv
j íhalamo (Chardonne) Henri
! Thomas (Raymond Queueuu)
Poil de Garotte (Jules Renard)
Le Petit Arm (Paul Léautrud).
Evidemment, ce petit jeu
pent durei longtemps, mais
qu© les auteurs vivante 3© „dé-
pécheih de se décemer des lau
riers.
Autor? en emporte le vent.,.
Mais voila que bes humoris¬
tas von? designer las 12 plus
mauvaix romems pants depuir
50 ans. Leur tacha ne sera
paut ©tío pos aussi facile qu’on
;© pense!
Sxcos d© xéla ;
La Ccmmission du tudgat
de 1'Assomblé© Nation .he a e-
té prise d’un beau zéle >.'0:n la
realisation d'óconomies.
Toutos les dep^nses prémes
ont ¿té l'objet d’un abiitemout
plus ou moins important
Naturellemont toutes sas dé-
císioni font Tobjet d'une discus
sion en sé anee publique.
C'm cus» que Ton obordmt
le Am Cenlxe» d'ap*
prom^sago 'dependant áu Mi*
mstéra de l'Educcrtion Nafiona*
le. 4
íVel*
pege)
Montparwasse
Notré grand film de la Semai-
n© j A
LE SEGNAL ROUGE
avec Eric von Stroheim at Da
nisa Vamac
A runemimité, la press© a
chote! «LE SIGNAL ROUGE»
comm© ctant i'oauvr© la plus
remarquabl© de Tannó© autant
par sa technique quo pGr son
interpretation.
XXX
Mardi 20 á 6 h ©t 8 h30
LA VIPERE
av&c Bette Do vis
Entré© 6 houres: 0.75 e: 1.25
8 hsures; LOU 1.50
ODMMUNSQ1BB
he Déparfemeni'du Commer
o© parto d la conhai^anc© du
public qu© la maison L. P. AG
GERHOLM s t 2ikie NAHRA
©ni rospecfivemsnt .par
I© Steamer «NOTOS» arrive a
Port au Prince, la 15 Juin ©n
cours. 200 at 250 barlls da ha-
rengs sales.
Les prix de vento de‘cel ar¬
ticle ont été fixes comma suit:
Conslgn-rioiros: Gdes, 130.00
le bcrril
Gxos et Detail: Gaos 138,50
1© baril
Data ill ant: Gies 0.75 la 11*
vre.
Por:
. la 13 ju:n 1950.
S.LP.P.
TENTE
A LJ CHILE PUBLIQUE
Il éara procede, le Lundi 28
uin 1950, a 10 h a. m. au Ga-
age idu SCIPA a Damien, pro
prlété du Service Coopératif
rln ter - American, production a-
giicoto, a la ve-nte a la cri&s
pubUgue, d’eoa Gcrmon-
notie ford P:c - Up, mo¬
dele 1947, 8 cylir.d’-es, Mo-
©ur No 7396 - 130708$, Imma
tnculé© au No 2823. Estime©
i 2c0 doLars,--
?or; au Pru.ce, >© 15 Juki 1350.
Eugene C. JOSEPH
Encant&ur Public, Commie-
sionné' ou commissure Price ur
Officier Mm.'.síénel.
VENTE A LA
CHIEE PUBLIQUE
AU DESSOUS DE LA
MISE A PHDC
E &©ra 5>roc4dé, l© Jeudi 22
Juin courant, 0 10 :. a. rn., ou
Garage Caserne Dessarir my,.
en tac© Palais de Justice, á to
vente a la Cr’óe Publique, d‘a
ne votrure . Buick- usage© mo
dele -41-, serie et No. Mete.::
14715443 --- 49217824. Estimé©
á G, 2-500:00
Nouvelie miso o ptix G. i ,257.
00
Port au Prince. 1© 19 Juin 1350.
Eugene C. JOSEPH
Encanteur Public Com.rrd33-.on-
n©.
PENSIONNAT
NOTRE - DAME
DU SACHE - CCEUR
ÍPrés St - Joseph)
Las eleves cu Cours Com¬
mercial et Me-ncger se tom un
plcisir d inviter les Anciennec
Saves de TEtablisaemen., lours
Parents et cants ó visiter Vexpo
sitian de tour? travaux, ks
24, 25 et 26 Juin, au Pension-
not pras 1’Eglise St. - Joseph.
Cela tour permettra de cos;s:a-
ter tos effort» realises duren!
cetts premiere armée ie cours
spéciaux.
Leur visite sera d la lols re¬
compensé pour les efforts iour-
nis at encouragements pour
I'avenir.
\ PETTON * Vni£
Á iouer avec pension com¬
plete, Chambre garni®, bien
aeró©, donnant sur agréable
jarefin. Confort et piscine.
Pour renseigneraente, s'adrés-
ser 35, Rue Clerveaux, Tele¬
phone: 7316.
S/ Lieutenant Arméo d’Hajfi.
VENTE A LA
CHIEE PUBLIQUE
Bous ¿o ::o:::o autOT;?© us la
Junte du Gc-uv©mem®ni, Dépax
lement de : mteneur et oq la
Dórense Nnu.or.uie, II sera pro
ce-dé pc¿ le Mmusiere de LEn-
ccmtaur PubLc, ou Commissaí-
r& Priseur Cor.missicaná par
un Chgi d uta’. Identifié au
No. 380 X :l{itn©*t assormen-
?e. 1© 3 Juillet -11 cu Tribunal
Civil de ce Report,
á la ven:© a la Crié® Publi¬
que, I© Lur.di 19 luto 1950, es
K hres du matin, a ia Caser¬
ne Dessclines. pzés Pakus
di’ ]u.c.:c© de?. Bjens d© LEtat
usages, savou :
1 Vedare Buick, manéis 1341,
Mote-.:r 14858164, estimé© á
G. 4 ojQ.
1 Voltura Buick modéle
1341, Serie et Numere
motear 14,715443 —• 43217824,
estimé© á G. 2.500.
Jeep Wülys • Overland, se¬
rie e! Na. Motear 163316 T —
1821B1, ©«timé© a G 2.000.
Por? au Prince, le 15 Juin
1950.
Eugene C. JOSEPH
Encanteur Public Gornmission-
né ou Conunhsaire Pxisaur,
OfíiCisr minisíérleL
AVIS IMPORTANT
Nous avons le plcrisir d'an-
noncer au public que nous ve¬
nous d© recevoír des RASOIRS
marque ALLEMANDE d man¬
ches pilantes, en ACIER d©
premiere quaüté (SOLINGEN),
trempé cvec un soin tout par-
?:euiler. Us excellent par u-
ne coupe fine qui tos rend
indispensables a Mesaiews
les spéci alistes (coiffeurs
©i barbiers} cansí qu'trux a*
mateurs pri vós, Prix de groe
aux intérossóa,
COMPTOIR COMMERCIAL
HÉfii; "
69, Rue Républicaina.
Port au Prince, Haiti,
Phone; 2609,
QUARTOR GENERAL
0U DISTRICT BE LA POLICE,
Port au Prince,
Républiqu© d Haiti
u n juin mo.
II porté a la connaissan-
c© du pubLc qu© la Plaque do
Police porian? le numero «82»
ÍÍQUATRE - VTNGT * DEUX a
été perdue pea un membre da
la Police. En consequence, ce
Quartier GénéTa} met le public
en garde contra tout imposteur
qui essayerait de s'en servir.
ü ©st demandé d ct ux qui
viendrcáe-nt a la retrouver de
bien vouloir la rcpportsr au
uuitíüu ae ia Pont®.
.«¿arcaisse F. PROSPLn,
Motor, Armé© ¿'Ha.uv
uncí de la Pohu©.
Georges LAUTUriL.
AVIS AUX NOTAIUI5
Madams HJSTU! TROUIL-
LOT, né® O’gn Dalerccur,
r.ropris eirá. dent-uroM octue!-
hjmer.t u Fc-í.r.u • Vale porte
a la conmaisr, res de ¡j yuri.üct-.on du Tribu¬
nal Civil de "’ort au Princ® et
d© Pmioo - Ville et bu r-ub’L:
en qé-néro qu'olie est en ins¬
tance ie divD.ce actuehement
d'avec >.i n:ntí, le síeur JUS¬
TIN TRJ>U:LiGT ©? les met
sn gerrde ccnr'e rutes ventea,
transactiot'..*, Ny. othéques ou.
cutres actes que le mart vou-
dra.it ac'O'-plit au prejudice
de ses .1,-- t^, en quelite ae
commune en utetis et do pro¬
prietor Iré.
Port an Prince le ‘T .u:n 1950
íS)Mme. Justin TdUILLOT
aso Olga DA* EL-COUR.
rPICERIE DU
PONT ST-GERAUD
Mesdaxnes, approvisiannex*
votis d rSpiceri© du Pont St ¡
Géa-cmd, dirige© par la syrcpa j
(híque Mms Pigaud Pehotiet. ]
Point n'est besoin ds deseen-
ct© jusqu'en vüle. A lUptcmto
du Pont S? - Gétcrud vous txóu-
v©rez tout c© don? vcus cr^er
besoln en íait de provisions a
Ãœmentcrires, cadeaux, parhims,
créme a la gtoce, etc.
Á ITpicerie du Pont - Géraud,
MESSE
Un® Masse de Requiem sera
chanté© a fEpiphani©, Eqlusc
Episcopal© d'Hctití, in merao-
rktm du R¿v. Pér© Oscar MA-
COMBE, meictedí 21 juin 1350
a 5 heuros 30 a. m.
Cette annofire tient lieu d in-
vhation.
PASTILIíEd CONTKx,
LiA TOUX
MerveiiJteaaement efílcace
O. u BRANDT,
Rs® Eisgés® Bourjolly,
«L'AVANT * SCENE* ’ * ;
armonca:
j Le Mercrodi 21 Juin, d 8;3S f
M.( cm thé^r© REX: ; '
reprise dti
«TREMOLIN»,
de Léon Laleau I - v
avec Adrienne Déjoíe,
ce Cas3éus, Jean Chánai, ^ 7 ■
et de:
«FAISONS UN REVE» /
d© Sacha Guitry. {
avec Cylotto Colcou, Kpmm
Menim, Gérard Cfeenei, Smm
Roux.
Decors d’Albert Mangón^.' : 7
mis© en scéne de Serge-3^^.
Fcruteulls á Gdes 5,03, 3.ÍE
2.00.
La Location est ouvsrta -m\
Rex Mardi, de 10 h a, m,
hr es p. m. â– >,
Mercredi, á partir jete % toes
p. m.
a FACT MARCHER AVEC SON TEMK
La Science Modem© a a dopté;
NUMOTIZINE
U CATAPLASMS pea: Ex cel'enes
CONTRE LES DOULEUHS LOCALS
(Entors® cm Hhumatisme)
CONTSE LES INFLAMMATIONS
(dues á ie Traumcrtisme quelconqne)
CONTRE LES REFROIDIS
SEMENTS
ÍBronchlíe on Pneumonia)
Rédeor* :
NUMOTIZINE
Son ACTION NOCTURNE est mise á PROFIT oontra ■
Ies INFLAMMATIONS LOCALES, les FURONOTiOSES
t®s AMYGDALITES et les AFFECTIONS ds POITBHB
NUMOTIZINE est economiQue, Effioac© - .
Cast la CATAPLASME PAR EXCELLENCE
Oi VENTE DANS TOUTES LES PHARMACIES
AGENT EXCLU5IF :
JOSEPH NADAL 8 €0.
A la Maison
ANDRE. EL SAIEH
89. RUE MAGASIN DE LTÍAT
Le Client pale poitr la «¡nallté de la marchandlse et sob poor la
ieasíé ds Magasin. Il y tronvera, á des Prix déSiant
i coscorrence, les Tissos saivants:
palm beach goodall,
CASIMIR TROPICAL
VOILE DE LAIN! (Supérieer)
CREPE DE CHINE á rie<0t..:
Et beaBcoup d’aatres
Le champíes de JoolbaU nous
livrs son secret: un grand
vsrre de KLffit, la boisson sa-
eré®, j
iH BLSSE. I» Mte B0KDK1I .
^ miMk^ MILK
enfctor-
$ 10 dollars le cestome
$ il dollars le costéate
4 gdes ra
4 edes 50 Pi
vobs seat réservées.
STANDARD FRUIT & STEAMSHIP CO.
ubboJQjway NEW YORK
*
sur nos bateaux, qui vam oicehl1
Expédtox ou folios ©xpAdiar vos marrherndtoo© ©ur nos bateaux, out vmm nffrani im OOP 7.
vice réguitor et direct eñtr©;
IffiW-YOM — mm — HEW-YORK JO. -•
Le Bateau ci • deesoms guittera New * Yode pew venir diiectement en Haiti et,
tendu comae suit: ’ ¡sis
S/S ST-MARY
â– S/8 ST-MARY
S/S STMARY
S/S ST-MARY
La position avtmtegeus© d© ;
Wmspealel-
Dtete..** Antivd & Anrivé £<
New . York ' P-cu-Pee, St - Maro
May 2b PM % 17 Note' Ma/ 18 PM
May 31 Noon June 1PM
fane 14 Noon 'tuné ’ 15 PM
Jane 28 Noon June 1» PM
* New-York, élimine tous ireds
May 12 m .
- June 9 PM
June 23 PM
STANDARD FRUIT & STEAMSHIP CO. OF HAYTL
tUSWr, P08T-AVJWCE, HAITI, Tteften* i WU


Avez des chéveúx qui invi¿
tent les caresses...
les baisers...
£krn ro be yóur own Make-Up Artist
Learn the Art of Color
Harmony Make-Up as perfected bf
Max Fatter Holly wood}. â– 
$r,-e?ai Daily CIums... Person»! instti?’
' tion,., You ii receive your earn individual'
Coioi Harmony Make-Up Chart. ..FRES;
1A BRILLAHTINE PALMOUVE!
Soyez doubtemem sñxe que vos ebeveui soat dou*»..
Ucüe A coiSer! Employez la BriEantme BalmoHv© de
DOUBLE USAGE. .. f
Caíame Huilé poor Frictions: Avant de km
les dbeveos mmsez te cmr c•b&veia avsc U
Brülantme PsdmdÜve ti tetescz-Da abai
impregnes pendant 10 inmates» Ce message
détacbe les pélicbe* ., . prepare le en ir
eherelu pour un oettorage parfaít.
Pour Ooi®n? H Parfacaee les
Chteveutt Metiez ira pea de Brillas*
tbe Ptskaolíve dm les paumea dea
mains t% pasaez-tea «ar vascheveíBL
Vos dhevcux seros i Xmiymn éúneefant# et voqs
arrea toojoors bien emífée s* venta employe ts
BRILLANTINE
PALMOLIVE
i van* m
ran avtoktc ai
U DUMBS DS IA
I MISE K rape
¡ II nh fracMd. I* wain# I
qui mui ving! bate julo mil
', naui c»nl tínquant», á
j ftauw d* I’apvte - mkü.
uuun.i da bu i. Pt. He
i Kanato». Am» Mag i
1 Put. su Pune», pul b
| au niftus ii-giiv. H
| hui*xi*r su Tribunal Ch
j Po:l au Peine., d la v».
j rUetóm d» la pri
â–  pliu obrani el demiar en!
I reñí Je mei.bíe» .1
mobltiar», consostimi
remen» en iMimowatpí „. ;
rate pour inéforjnp^ijl'»pi«: :
Siétilteaieur
Métaboáma T«f» «v@e ac
â–  otttqitm > b *' '
-,'íaíste pm»'«pfeto
' Therase - Flp 'cwfí «íepot-
■ res - • ' j •
1 IbnsiojnteM
sVpgffieií pftsn',Pt»ttaM * Tho
Al la Vie
;l^€S«ÉWiplsá3Ws tro m¡W. .. :
, .Jb®É¡ d* 2 mjMatisi. C'osl a
Lfe* cjua -h Ministre ít Yw.
De&Os. fii lamcoquej ep® «,.•
to reduction te*H dHteilfi u rá
«stoBlé- dea crédiis
-titieclte.a cea centres n. a'éie-
. s^^;|pL^.,«in.,wdUfatd.
j '' On fora inieux !o jaochaú--
-fv-: - "
, Vásst»
[Featuring: .
,The fi^ttenng new glamour shade...
'Amber/
’flol'ywcoírs nev complexión shsde in Pan*
• Okc Mskí-üp and Powccf Learn :bero.:;ecf;
shitic of Arnbvr for you; o*-n $s See how you can emw new beaofy at
art school of make-up.t.main floor
rt-rci* dcily con Lucie : by Miss Moña Luisa Huorie,
-"•'.ctor Hollywood Mo>- Up Arris* each morning at ?v*
and 11 o'doCK: from June 20 rhrough to June 24 at M*di*
DON N. MOHR, 48 Rue Roujf
and Ti.>ne 22 a; .
1 A BELLE UPRCLE
cam Am mat
Sj>&dlk
f b-.
’tnc *
/
On', Tmn iKtretsso Cgrnxih T>ry erl]? gtti fait Is
’üiAttí valrtr la ifeaJíté s *su exeluilTe carbonntaiion mea lie . . . LU> pro-
lonpe U pátiílem«u des rerre» . hit reíS(»rtír la
drear. Aehstes-es fnfrlcfSC* Wair-illns aui&ard'hoi
- cbni* ár t model&z e$mnm¿ss.
Ssr«r freffi&áa.
Júbrimétm ' '' »' :•
Stheto Can|l6t^i*t,^nboslaL a*
✓ec acces^a&wiv .
Síáiiüsatsíir5
davaus® ¿leetdqua
Apparsil £2Hot avec acc@s*
iVirm
Emosiatiques Foic®p^ (pin-
im 3 tisaus'
Dphyalunosoopa avec ad-css
3oir®s comptets
Areiai dllaveur a deux bran
Hbt^redomi Iwc^plf
, iot d'acceasoires stetocc^dié
graphs
Urstal dhlaleUr ú quatre bran
ches
Bcartsur abdominal > *
ptérities teicepts courbos
mlrrafra largue g@ai
Bai t© con tenant instruments
complot pour les yeux
Stative á ceux cuvettes e*
deux irrigate’irs
& un lori bt d'autres instru¬
mente et appwmla; Im díte ef
tete mobiBexs dép^ndant de
la succession do toa lo Docteu.’
Harte E. Naumann.
Ctett© vente a été cmtorteés
par fugemen! du TrU>unal Ci¬
vil d@ Pert au Prince, m date
-du 2 )uin 1950. Kite m terq
mi desecas de la mise d prix
cm plus ofeant et demisr sn-
chérisseur au eomptant, sou#
{ peina da íollas anchores,
t Port au Pñnco, ce 14 juin 10-50,
Me. G B&Um&M 0b.
"hm $ém hé&m Ventes de
rannés viennsnt d’avoir lisa d
^ Verdee ©i tarloui á
la Gal®»!» CterpÉata. BIm
[WMiMil Le se t«t>dre so.-rm-
»t.’« Tévólttlis?» ¿M goiu dos
amaisais.
VÉi*^.étiitioa* oríg»oalos son
lti«hordk»c»i ainsi qtu
.Igsbaiá «tslsá IsaUas lapi»©-
ri¿»..to,c6fo. dss m«uW»s e,
dos-tableaus évolu® icasusible
m®nt íoujou» clans la máme
pri
, >ra.
cío.
titulte d»krS*po * 4¡tó
obolins líliomO SUho) 390 *
w.s«. Fouilka el üouts oves oi-
ssdust XVUmm Slide im, *
Bruxellea X¥HI ¿me Sfoeto.
d'opite ¥a« ám Borghí lítw>
p# 132S x 3«S) 7CS.000
Vkm Í32S X 415), 780.000
foAmériqu* (325 * W SÍ0.
MM
fAfcique (315 x 315) 810.000
XV éiiíe Síselo Martyr® da
St Jacques ¡® Maieur ¿s Jérusa.
Íem í279 x 345) 533.000
XVm éme Síéele. listó d'tir-
gent Bal & la Cour de Lout*
XIV (345 x 530) 820.000
COMPAGNIE mtMM NEIK14NDA1SE .
9E NAVIGATION
Chaqué semame New • York — Pdít au 'Prince.
X>©ux km pes casis New-York cmx Porta d& Fa Province.
Noras des
Bateaux
ras «Castor»
ss «Tra)anu&
ras «Notos»
«Tiberius
. y jjgDépart de -
. , New - York
22 Juln
29 Jum
6 JuBfet
13 ¡uillel
Le are «Castor» est éqrtippé d'une
RAÍOT
Arríxée d
Poñcm-Piibce,
28 JuiB
5 íullie!
13 JuiL
19 JuiL
CHAMBRE HEFhlGE-
fcFWF®!
Avsc le* forte# chaleur»
de la Sateon d'Etti luye* ,
la vijls, a 15 minutes d'au.
lo sur un® route asphalléa
eí orubrageusG,.
L'HOm 8T FRANCS
dan* te* Lautsure ds Pé-
tion - Vtlle í”xis silend pom
wmk eod et vacgnsü, :
ConditiOBs apéoial», '
i Téléphone* día aujoard'tei
| ia No. 7187
Lfa meuble* Louis X1/
r»@¿l »r wux de jauto i
tres époques en ce qui con
, tes pei-itire». si tes gren '
j sigues » xnatíjiienu-n! ais-'
| meat duns les herux prix
j tes impressionntetes l'empor-
| t©nt largement sur lee me-
' á«fM, Bh tell curteux, un
I p^lntr© pan n© pout jaita-
©hte' Á aucun© 4cole crtiein? lez
^cards dans toutes te:,
ventef: JEugénC Boudin, p© n;r-
d® morim do la cote norman
do au£ ciéis toujours nuaqeuy
Parra i tes grcveurs, Dahu
court monto ©n fleche.
Lea ote© gros-ses on-r'fterc.
ont étó realistas ó la Galerte
Charpenh©?': Un ©nsombte ó*
4 tapisseTics XVIéme Siécle. t
fait 10 millions, prix jcrmaia en
core réclisé en vente publique
L© Musée du Louvtq a fui:
vaioir son '.roit do próompt-on
pour í'Géhat d'une stamotto ©n
bronx© de Neptune, hauteur 25
5 éxx litera© Steel© avant 1 * C
qu'U ct coquis $DG,000 iremos.
L'cqitete da drtéma Arlod^
étóii vena© pour achoter ie Ui
á la pokmals® en IíoU dojé
sculp}© Louis XV, avec brode
rtea d'Ep'mal a iteurs, maís ©He
a dú obarteonner avant lonche
re ímate de 550.000 franca.
On Mouvbig c; - aproa un re
levé ©iioh^?@s tes plus ék-
vé©s, dam cha cun dm gextros.
Di-
VARIS: Afganistán, anclen (He
ral) (450 x 320) 102.000
Tabm, médaiüon cantrai sur
ond rouge {5 x 350) 280.000
SCULPTUHE3; Rodin: L’ombra
(bronze hauteur 192: 450.DDL
Houdon: La írileuse, Marbr©
hauteur 53: 1.920,000
TABLEAUX ;
Tiepolo: VAracheur do « us
{33x58/ 3,000.000
Gérard David (atelior de)
Tiyptiqno, la Viefge et Iten-
lant; 1,500.000
Incormu, Bruges XVéme: Le¬
gend© de St. Augustin, sur
bois: 1.700.000
]. F, Schaal La feint© .©ins¬
tance, sui bois (28x24 ) 930.000
Jon Brueghel, La route ds
campaano, bois 83C.OOÜ
P. Claoiv?,; Le vidrecome. bois
750,000
Bou'-Hei {attnbué a) Autom-
nn 4*10.000
David, (attribué a) Portrait de
Th. Lawience 42G.OQO
! Géricault; Ite berger nu S20.
; 000
i Ingres: Straíonice 700.EKK)
! Boudin; Navires au port
880.000
«Laveuses au bord de lo
Touque 480.000
Degas: Fortran de feun© i©na¬
me 600.000
Vuillard Sahm d© thé 440.
OOQ
Utr.ib: ;Mai.ria d’Orih'oc 400.
000
Seurat: Faysage au V:is de bois
450,000
Renoj.': Paysaqe S25 000
Derain: Sous Bois 300.000
Marquee Pont Noui 370.000
MarqueV. Pont Notre Dama
315,000
Fernand BERTAL
US2NE A GÍ.ACE MATI0KA||, &A
E. A. HAKIMS, Fi-estáeat
IMsírlfetítew Ejeclosff
OUVRIEH i
Worm
sm'-r.cz DE PASSAGEFS
Le ¡ta .Casto,, est axaésiítqi, an «bines doubltó. pour
douze passagors, st a i'escal, de ca bateau á Port au ftrin-
ce le 28 luí», oes pasaagere pour New , York ®er»*l accep¬
ts» lie Fort au Prince M és ]a Province.
Pour toua renseigMnwJits, pñére da a'aibessei 6 MAPSEN
& CO., tel; 3455.
tiWa* pluriuu., ra-..
rátrimt-, ,.ro.i.,u,..
«wnSSTiw' *M •*» «“* ifViS.
st‘ssr.. mí.í"»'?»
Wv«. co an melt» deas "
-«4s 1*K ou 4e i*é»». If» StSn¿S-
Úm stemsses,inspo,taW*9.v .
' Igiaat aa^áraux 4*Hémo ^
fe«ae5, votts peiraettsnt á# ísrre pius ét Wte
“ tehir áte»'mentes sané* eM*wr
•* •• «* —i ia»t jwo* «®“
vaJ!, iV%,»v .
b itKúdUÜ íPesprte áa*Ú vom 4—* ,r-V^'
«t,8«er, Euvei HEMO a#cet
'r-'rt.v. te. chaííd
.n^-: Hemo
Á'fis ímpoffamt
IL & «OP»**-. JIAISOIt: - •-
Optiáan ¿pl&né de 1Z role Nationals d'Optiqoe de
...7.-
LOPTIOITE
No'53, W tepa&wh».
./• • A.. ... *'.
BBterMaiMl»
re oevert de 7 k.
Wmm
m
8>»y4 ti*ti»i - -
■ D'uae légfoeté preoqu'irróelle
|et matul goyeu* cpi’une pelóle
pour Haiti de
99 Broad!
DMfcMur Eielueit
«yreffii Bojleou. Edition
dot 1825, 3 Volumes 35,000
Llvre d’hsures manuscrit uu
XVém© Siécte i88.000
. Boccbcs: Décarnorone, lér©
sdllkm'14S2Lncoinptel6: 86,000
Dld^rat: Principia de teí phi-
mótale, Ed^o« arigi-
nafo «ve¿ .atitftfí«ph«* 50.000
. lUbed de Vigny: Servitude
et . Grandeur Militaír® ¡938 a- I
; vec 32 aquarelles originales: í
! 2tó00,
MaiBL£S; .CFuatre íauteuils ú
ebawis Louis XV estajapillés
Gourdin: 750.000
Bureau d cyltrtdre* Louis XVI
mi bofo Se rose attribué á Pe¬
len 6SO.0OÜ
Ejtetisble 7 chaises et 2 iati-
teuü* Régence; 980.00Q
i- bfsttble 'íPSntte SJeux Louis
1 XVI jnarqueterie; 920.000
, Pstti.Swsétab-e Louis XV est
( ompfflé Ptóti
‘Sóida, tote XV (1 canapé et
8 fauteuite); 650,0!»
Petit .bureau Loute XV, boir
de pbmw 255.000
Bergére ó areiRes Loute XV
*s&iapuié« motít mm
. Jdetible Esíte Deux Bn|tire:
:mm-i“ ■
TÁKSSma Suite k'e 4 tapl*
•sedea de Bruxelles, début du
LXVfoma Sítele, attribute® á
lítdtre Philipps et Jeep Van
Jfeeán: Couronneweni d'une
«ouveraine (390 x 330)
Iteine.revétue d'tm manteau
reíue á'tó caur'd'u» Rol (39Qx
338 Reine siégeant tur un tró-
n* (260 x 33C) et tVenn e age-
notullée peelont un» tdjxande
jt un lounwaln aulx 350x330)
Jm qcratnt'Mragahmu
Gtotoc Aonlde d'aprt» j 71110»^
CeppeL pat htomer^us (393 UHÉM. la.jyM.il
SYNDiCAT OSS CHAUFFEURS
Avia
Pour éviter touts discusión
entre Chauffeur et Passager,
bés pubiicaUoc d© coti© pié-
gente, tout© voltur© publique
uanapoitant des Paasagers á
ríntéríeur d’u.ne Cour, te i que:
Hópital Général, Palais Natio¬
nal, Ambassade Américc'me
©t Ies Hotels sitúes en VIH®,
etc., etc., le prix de la course
sera double, saui pour cas
d'accident.
Port au Prince, 1@ 17 Juin
1850,
Pour le ComAtó:
Leone© MAINVXIXE.
- Secréiaire aénéroL
les 6keées Rajemlssmi
V^IUMIf fimtñi!VAÍÍM
ms OpéraBoe
81 vous vletlüsae* avant vfttre
aou«rei«i»S6» N^f», ., .
rotatate
cauvertt,
Ml.pt »a santé.
vd phyatque, U Noü'tUs .
cauverta Amfcrteaftas vouü npsofi®
*t5 a sanie.
Me rttebjit ta vfirueur ®t la viu.,.. ,
ña la launt^ára vita quo
tians aa» ut%nát>«. o1*** u» sim{iia i
temant ñoméatly»® sous form* <\o t ■ -
btaUas ñétouvert ún
Amírícaln. Abao!um«tit tnotfw-u ct (
facile A preodre, «a ru6nje Umr>-1j<¡ui
rleent at la plus pttísaaui etU''\uaPL
juaqua IS connu par ía st-lenoi': u;,<* >
»£tt ilir4f-tam«rtt Ktir Vcut.Rlnnó&sr *Oi
BfttfB «t Vfia ftreanss vitatix. «Ua t«-
monta, purlfio je sane sí rap„¡em>nti
qq« voua vous sciUaa un tumval
•v*o force et vifuaw en 84 cu 48
baures. Par san ocelos naturalta »ur,*a«
Standes «t lea narf», la. paísssmvt? da y
; «otra osrvtau, votra. msnúdre «t votav^
l voa s'amelar an Va* 8R* iaqoa éfcafl/;
I nsnte. Ce mttarKtettr aaervtU}»M,«ML
t glandes M «ala *i¿aázt appalñ VáfKo
ase sa»M\tl. ti a H* *»«a\8 et a>'.or^
. par das musan» a'teméricaine *( e#t »a '
Yanta daos luntus }•■■* pb «nimoMs
Achatas Varita audoMrd’but Mat«e«-la, A l'4~ -í-*
tares tí "
i fceuree,
• duro F ‘
sr


PABISr—• U crbóé cmnoncé'
r, ce maÜñ/ ' tés délégulb
rix.-nations jfk- I’Ouest ele
i'Europs m rétrnlront en cófifé*
xence, dans le grand© salle d©
lliorloge f'ü Minister© .des Ai*
faíres ' Bfangeres " francs.
Ces délécméc r®précert‘oní la
Francs» FOuesi de 1'Alloma*
gne, la Beigiaue, l'ltcslie, 1-"
iíoüande ©t i© Luxembourg. Le
but de cette coniéronce ©si de
dlscuter un plan dú Mínteíere
des Affaires Etrcmgéres kan
gate sur 1er mis© en commnr,
des productions de charbon et
d'acier de ces nations,
TOKIO, —* Des sources au-
torísées miliíaires nord - amé-
ricaines on? «.‘émenü onverte-
. ment les rapoorts que lo pre¬
sident de ia Chine nationalist©,
le Généralissíme Chiang Kai
Shek se trouvoit au japón
ou á Okinawa. Coa rumours
ont c>'.& répandues ,d Hong¬
kong et a Formóse, ia princi¬
póle base de retraite des for¬
ces de Chiang Kai Shok du lar
rítoire nationaliste. Seion tas In
formations r a cues do ces deux
points, Je génóraitssim® Chícnq
Kai Shok est prór a conju¬
rer avec le Secretaire á la dó¬
tense des Etats * Unte Jonncors,
sur la déjense de Formase, qui
pourra otro envahie cet ©té par
les communist©» chinóte.
Décés du Joar
Démostior Sanon, 03 ara,, Ma¬
rie - Lourdes Memas, l am Hay
nold Elle, 1 an.
Reprise de
«Tremplisi»
Demain soir, toujour?, á Hex
a 8 bies 30, icprise du Trero-
plein de Leen Laieau et de Faí
sons un Heve, de Sacha Gui¬
try. Allez dans ces deux pie¬
ces, applaudír Adnenno De¬
jóle, Cylotte-Coicou, Maurice
Casséus, Seras Roux, Rarror
Menin Jean el Gérard Chenet.
La Féle
da Sacre
Cesar
La íéte du Sacie - Ceeur o
étó dimar m.o c. ¡ ^ t ■ ..i
céiébróo. La Junte ue G - *
nement e* i t t u <•
Mess© tío C , \ e ¡e
Marre de Por! - au - rl .y-,
qui avait c i.u .ti . iatton
exténeuro ac k ,n o re» ti¬
dales eurent lo p dócou-
ter la belle Menso a 3 voíx
mixtea de Quicjncrd, execute©
par la Chorals paroíssiai© a-
vec le concouTs des él©ves du
Colle^fe de Port - au - Prince.
Lo Bévérend pero le Bíhcm su
pórieur du Petit Séminaire, pro
nonga le sermon de círconstan
ce.
L'aprés - midt uno íoulo im¬
mense prit part á la Proces¬
sion, Tout© la journóe, une
Kermesse tres animé© se dé-
roula dans la cour de leglise.
Nos compliments au Per©
Nantm, curó de la paroisse, et
á ses collabaraieura.
Mort de
Em Betiande
« - - p»-»
MOTES BWODW
V«r* ic? lia de Ja yy^n»
t* voyage de M. Trefe Lie
a* jmP». j>a* 'av0*t «® tofé-
ts* les deisíéres «otiveUae.te»
cas» pat lo radio Franjaise. H
semblurcit fue la üussle Sóvié
fique auraií íait des ’ p«#Mi-
íkms concréte» ©t ■ nsttement
déterminées, pour tcettr® fin a
la guerre, bold© qui,^ .depure la
guerr© que Ton dít ©ir© la d©r
rdere, enerve gouvernants ©t
gcuvernés de tous íes corns' de
la plcméte.
La premiére des conditions
posees» —■ est - elle accepta
ble? — par les Russes, est que
los Etats - Unís d'Amérígue
mstlsnt immódiatemern un ter
me a ieur politique de rearme
men i intensii des Etats de LEl
: rope Occidentale. Le Gouver*
rtsmen? Soviétique recanuaP
trait tout de suite aprés le Pac
te Atlantique quil salt étre
dans le cadre des Pactes ré*
qionnaux acceptés par l'orga-
usaMyn dos Nations Unios.
Uu© autre des conditions de
la Hussie auralt trait d la sitúa
tion en Extréme - Orient. Ncdu-
rellement, les nationalistes chi
nois dovraien? cesser d’etre i©
présentés b TO. N -U. et leur
siége seruií cccordé d la Chi¬
no da Mao Tsó Toung. Et ce¬
la cornportercit comrao conse¬
quence, apparemrnont logíque,
que la Hussie participe aux né
qocíations qui doivent aboutir
a la signature d'un Traité de
Paix avec le Japón. En domie
re analyse la Hussie Soviéti-
que, lachara Ho Chi Minh,
coopérerait avec la Franc®
pour la pacification total© de
: indochine de Bao Dai, sana
oubb.er Burma et la Malcrisíe.
En demi&r lieu, la Hussie
souhaitorait la mise hors la
Leí de la bombe atemique et
de la bombe a l'hydrogén©.
Pour ce qni a trad á 1'unifica-
ncr. .1c LAllemagn©, l'accord
â– ia Hoeldam scrait tout simple-
ment mis en vigueur.
Sournísoa ccmrne de simples
.vuoqe?tior¿s. ces conditions de-
vrem? aire aiseutées, au cours
d'une coníc-rcnco, par les cua¬
tro g>unces Puissances quo la
question intérs-ss© et seraient
¡e modiíica
•iuns, dans lo double sons de
dextensior ct ce la restriction.
On ne ucut que souhaiter
que cono volé, opportunément
ouverto, soit cell© qui condui-
eníin a une vraie Pau déñ»
niiive, la calx dans les rúes,
| VN AMCIER SOLDAT
ACCUSE trum*MA
AMEMC&m
m
Usx - sergent de TArmie Amo
de 28 ens, qui travail]ait dems
creí da Los Alamos, d.rms le
federal de New York, escorió
accuse d'ospiormage et de ce
dss documents, desdas, et dea
ó'apiúz ce qua conf®®&¿ liará
decir-., Duvid Greoriciass, cgé
lo bora;cír& atcmiqua so*
New Ptc.'dco, sort du Tribunal
de dcúocüves. Frecnglas3 est
nsplr-.; Jon. pour avoir remis
tooizc c un espión sovióüque,
y Gobi en 2345. (INP)
Les Résnltats
des Examess
da C. E. P.
Vondredi aprés
2 h. d l'Ecole Róp?
Venezuela, on p:©¿
recteur General d
tion Publique, M. 1
oriel, des Inspects
psctrices de* Ecol
t-'ers Directeurs e\
d'Etdbiissemont sí
bres d© i-a Pressc
Stuart Camb
Gónéraie des .
proclama les
□mens au C¿
Primaires.
Sur m?iCT!.3,
seness, il d'-/ í.-va
mis.
;4ít iti - Josirtial» et
Ihmz á,;, iiisaáe
Fsoifcall
.n-emtmt V-
dHenil á
de Footbí
au Bn-
nsidsraticns
de propos,
rnucur pour
a an
ans i© ac4, sur 3a mor, aans
ís ssr-rbs si clans ¡es coeurs...
e ¡8'frun teto.
Comma chaqué ar.néo la da
l* du vibiant appel du Gér.é
al de Gaulle a étó celebré, a-
oc autant d'enthousiasm© quo
compagné du
i, s'est rendu
¡su Mont Valé-
! Cot c-choc enrecí
1 los Ecoies privóos, est a ¡'en-
j centre des suecos quí ont van ■
| lu de viís compiuTíents cu I.'¡-
| recteur de i'P :t.:-ucn 'n Mu
trie Guilloux, lo :‘.e Ere;? *' -
'orín qui a eu £3 adrr.u- cú
inscrita. La Purern , Lre¬
lé Républiquo du Voneruc’a,
Melle Tvlarie Fr" " o cu 21
admisss sur ¿\ m&C' es.
Lo Dirocteux a© i Eco-
lo des Garcons de la Crcix
des Bouquets cant lea 3 ins¬
erts ont élé admis, mérito cus
si des felicitations.
II n'esf pas sons intérét ¡ ¡
notar les Ecol es pavees, Fes- •
Mari© et léannoste Malsone, i
v© qui ont réussi avec tí e:-:c
lentes notes.
e p-ar-
-> du Monde
as r.reuve de
ucent 11 n c été
.-.oiré note, d'E-
:â– /. II s'agissaii
ur Haití, de se
er si possible,
* aux congrés et
i se tiendront, d
:: Kio, par deux
Le
! a cepos© une
ame suz 1a tombo
des resistant* frengáis qui y
ho President Herriot a sais!
'¡'occasion pjottr rendí® un nou
vel hommag© aux armóes d‘ou
tro - mer grace auxquelles
¡'Europe a pu étre sauvé©. Le
ncuvenit du Gouverneur Géné
xal Félix Eboué a été, lui aus-
Corresponéame
Monsieur le Dírocteur c
si, evoque
a plusieurs repri-
pauvre Maréchal
Cost avec iníiniment de pei¬
no que les membres de k: So-
ciét® pon - au - pxmcisnne et
jacméíienno ont enregistré la
licuvell© de la mort de M. Em¬
manuel BELLANDE. 'surveirao
©a so residence*, á la Bu© da
la Reunion, le dimanen© 18
juin en cours.
Le cadavr© du déíunt a oté
transporté en m vid© natal©
de lacmel oü l'mhuination a
©u lieu.
£n cetto triste circonstanco,
nous présentons é nos amls
Denis. Edouard et Roger Bel*
lend®, á leurs seems ainsí qu'ct
tous les emires parents ©t al*
¿és, nos sincére© condoléan-
Pétain, — ü est vrai qu'il n©
pout plus en souíírxr, dans l’é* |
■at d© decrepitude oü il se ¡
trouvo, — une fois ©ncor©, a é- ,
té train© sur la claíe. j
Aussí, n© serait - il pas inu- s
tile do rar.porter 1© paraliél® *
qu’a drossé entre Ipi ©t de I
Gaulle, le grand écrivain Fran |
qois Maurtac, dans un des judi ;
cieux éd’tor.aux qu’il dona® H I
FIGARO: [
«Sí nous avoirs mérité d'a- *
votr Péterin, nous avons raé'ité
aussi grdeo a Dteu, d'avoir de
Gaulle: Fesprií d'obandon ©:
1‘osprit óq resistance, l'un et
Vctutr© se sotvt incarnés pmrm
los France’s ct se sont mesa*
rós dans un duel d mort
«Maís chacun do ces deuSK
homines représentait iniíni-
moni plus ate lui * ;a&ne, et
puisque 1© plus modeste d’en*
**■0 nous oar.ago ia glair© du
premier resistant d© Tiance,
no reculaos pas devout celt©
Monsieur
Journal *Le NouveUisto»
En Ville.
A propos d'uue not© porno
dems votre Edition d..
1950 relativo au dec..:, be !1
Vinconco Hallo, ;e vous one,
au nom de la Maiscn Poo b:i,
de rectiiiex une erreur qui s'v
est glisée. M. Ralla, en oífob
n'a jamais été Repre-- r.trr.t
Général pom l’Etrargcr c© Li
dit© Maison. mais cu ccr.‘ o.’*,
ses rapports avec la F«r* r ?1
GLIERI ont pris- fin dapuis le
8 juin écx^ulé.
Sur que vous publierec cet¬
te rectification et au plated do
vous rencontrer, j© vpus en¬
voi© mes meüleures saluta¬
tions.
Rearésentcmt pour Jo Firm©
PAGUERI:
Andréa GALLIANO
a.:: e p r o v: s; c n d' i d © e s
c-t etabUruieni des con-
"••vec les dirigeants de c©
l'étmnqei, aíin den
profiler lo football hal-
Quoi d© plus iogique.
'.. is- part, =i 1© chror.i-
<-s. «a¿u*joumal*
-.asr,i avis© quo veis» Is
•accroxro, íi¡ 30..:rcíít que
¿es conditions de partid-
¡ des equipes rationales
preved que le celai
agerr.ent des pays pañi-
d c -ujet, nous publierons
;e ricr snuons préc)-
'-’car.* .organisation
- * ,n.ement ¿os prelimí-
r :: la Ce ¡pe du Monde
F.ío. article aú a la plum©
r.c-o -”tu V,....am Me - ¿n-
-h, secretear© general áe la
-Fircnon ds Football qui
a ses írais personnels en
o u a&sister a ces assises
oro v os.
Aa Théátra
Vsráore
pensó© qu'un© part de nous -
memos íub pent - ©tro» compli¬
co, a certomes heuros, de ce
vicíillard foudroy©1».
Paroles d© mgmse et que
rhacun íera’t bien de médifer»
car u.n chai, <§ml qu'ü aolL est
toujoura rétaemotion» plus ou
moms, 4© la corexmmauté dont
U a on mains les destkiéos...
tendí »o:.r, era Th
é«ÍN*ámÉ«
eus...
¡a
iazávmr&G- vktúonco W. E. B.
SM&te* et éont he inlelhchteJs
nafrar , au «Niagara
Falls* disaient tpjette ccnsfó-
terft á wudre tes diols du né-
gre pom.,mm. pffance.
Uernteu? de *7he ílov.h of
Black Folk** te grand leader
■et socioloque négre W. B. Du¬
bois, dernandatt au corta aire
TégaJiíó complete mr lc plan
politique et social et m I® con
sidexait,. co&ttmrement a- Boo¬
ker f, Washington, que ce ro¬
mo un objectií limité. Se ba¬
sara sur la constitution des E-
tats - Unís il redama ce-, aroFs
/on dam en tau x en memo temps
Que Fcssim'dalion culturo "t to
lele.
Son action pratique d otile
du groups de «Niega-.? Fclls»
prépaiérent le terrain a l'eclo¬
sión de la plus grande asso¬
ciation exlstant actuühement
aux Etats - Unis, la «National
Association far the Advance¬
ment oí Colored People*.
11 est inutile d'esquisser l‘h-
tonnaníe cf fulgurante aventu¬
re de Marcus Garvey qui, du¬
rad les années 20, rernpj’
complétemení Ies ponte, reven
diqua ¡'hcruccjá airicain eí pre
conisa le reicur d Tñhique. Ce
mouvemení entre cutres mén
;ts, tnü ¡'accent avec re i son
sur l'apport culfurel immense
des Nops c la civilisation et
co qui es! importan! de moni: a
aux infellecfueh de cocían
aux Etats - Unís qui! était pos
oíble datteindre les meases
nares.
Bienes et nebs luforJ cu
san de 1‘Aszoi.aion ¿Vobona-
mes de coulcur. Coi
me qui représen te
men? une force aux E
rus reclame en!, e auír
ne legislation conóe le ryrmhc
ge; 2) l'affrand-.ssenrcnt total
cu nécre dans b Sutf; 3/ uas ó-
gale solhcítjde pour ¡oufes les
institutions ¿'education 4/ !'a-
boliüon de ¡a : égrecadon, de
ta aíscriacnuiion barée sur la
rece ou sur h coulsur; 5} l'é-
qaliie dens topportunity de tro
; til y a enmi dtmtras éttolm
j ¿¡'inspiration ptüs tadimte que -
] Mrígmt de jstmes infelléofaeis.
j ÍU aonqoivent cmtremeni .te
: 0n$ de la lutté du négre au
| 01n de la sáciété américame,
1 Leurs idées soni ou marxistes,
? ón soalalísiQs. Portant Facceni
\ sur la base économiqm dé la
i question, lis bouleversent fou-
tes les dotmées bistoriqués ac*
guises pour demander Fusion
des otívners nolis et des ou-
triers biases, des masses noi-
ies aux masses de toute les
covJeurs pour une lutie com-
míme¬
la liberation sur te plan é-
conomiquo, tel est le mot d’or-
dre lancé.
S Une fois aílcini, cet objéctif,
tous les préjugés stupides,
fruits de la société capitalisie
dlsparaltiont. Telles sont tes
idées crvancées par ces jeunes
ocoles quí groupent de bril-
lants ínleltectuels et des noms
tres connus dans la jeune lítté
raime américaíne. Cependant,
¡sur action demeure fragmen¬
ten et aínsi íls ne sont pas
oróte d'attomdre auprés des
’”"nS©s noi:«-s /'audience large
a laquelle ils prétendent.
horn
an is-
- U-
V u-
ciUer cans tous íes ■■
e I'acíivíié et des sc’a
aux a travail égal. 'U
1) D'aprós les publmobons
raerr.es de ia N. A. A. C, ?.
LlnieUectuel haltien, d’ins¬
tinct, s'intéresse cr la luite de
ses congéneres aux Etats - U-
nis. C'est fres comprehensi¬
ble et legitime. Leur destín,
en fin de comete, n'est - il pas
¡q sien? Mais, d'une faqon gé
né-ate, ou i! ignore leur action
effective au seín de la société
américaíne ou il critique injus
!e;:¡s 2t cette action. C'est pour
cctic raison que j'ai tenu a es
quisser /es grandes ligues de
ia lutie du négre pour tes
drolls cívíls II ne convient
pes de perdre de vue tes con
ceptions de base de Booker T.
Washington et W. E. Dubois,
concrpticns contradictoires qui
dominen- ¡a pensée négre aux
Eta’s - Unis. Ce sont deux
cc>-rants majeers dont cehú
qui analyse /es conditions pré-
sory.ee en Amérique ne peut
n i pas teñí: cornpte.
Propos T
Par André COMDQqUg
J-, vu. d mtenxülBr ]» dév»
io^mon! :!u trafic tauritttaun
en üaiii, !t> Départemant du
Tn.,. ¡sous í1 impulsion la.
teiligeaio du. acnra
-dTstet r«-3n B.-ie-re, avah con.
lió a la Firm® Petar Hilten Int
de New - York, te TOiasloá dS
vitar un certain nombre d*
groupos d'A^ences, corto»,
nc-il :>.! n;. t-en tañía ollfae'j
de Tagnes Aérfennea. de ügnM
de Navigation Maritñne ¡"d'at
re ot dTA.il
genes» de ^
á visiter Portéi
position Internationale du Bi”.
Cenienaire, cama» hále»
d’ísonttear du Got'vcrnajnánt
Haitten.
Cette idee lummeuae du Go-j
vemement Haiiien |uj rfe¡n.
ment copiée st mise en pinto»
par les agente tourisdqtM» d* :
la ville de New - York. *6‘»»t
ainsi qtis ¡a presas new pla¡.
kaiae a accueiili avec tekéra
Tinvitation grat-ietisa faite por
rAssociation Hotsiiére de*fa
grande cité á envasa trente
speakers des Poste :-, de Radia
le 3 plus important» do» Ktaía .
Unís, ainsi qu'á leurs coinmen-
tateurs de nouvelles guoitdtea,
nes. de visiter New - York e»
prenant a sa charge; t^j^í
¡eurs dépeiu»* T*~ fifTHWjjSiH'
quelconques. ;
Le but de ce voyage était dé
démontrer á ces propriéíaires
de Poste» d'Emísaien,
qu'ct leurs employes supérieurs
et autres lea attractions ínnom
brables de la plus grande vil
le du monde, de tajón qu'ous
mémes, en retournant a leurs
postes, iis puissent te© une
active propagande ©t iadter
les habitants de leu? region
íespective a aller passer leras
vacances dans la vaste métro»
pole.
(A suívrel
luden MONTAS
A ce su jet, il est ban d® fai*
:e ressortir que la visite á Perl*
au - Prince des Agents de Li¬
gues Aériennes, de Navígatíoa
Maritime, des hommes d’ahai
ifs el dos Representante de la
Presse etc., organisée par na*
fie Département du Tourisms,
durant l'Automne dernier et au
début de cette annee, a rap-
porte, sslon une modest© esti¬
mation, plus d’un million dt
dollars de publicité, ©i de pro¬
pagando dans tous les Etats *
Unís d'Amérique.
L’AMEASSADEICE D’ HOLLYWOOD..
exairaít le 31 Décenv
da Verdure Massillon Coicoii,
sais ¡a Direction de la ¿ympa-
thiquo Instltulríce, Mllo I.éa La-
ic-esi, que sera representé®,
une nouv&lle ¿oís, la belle pie¬
ce de r.olie talentueux collado
rateur Léon LALEAD: «Une
Cause sans Effete*.
Allex done en íoule applau-
dhr UJna Cause sans Etíats^
oü de jeunea crdteurs et actri-
c*s vous raviront, par un jsu
bien mané, .dosis mu piece
duna chandevaleur -..-fhédírct-
Hier une ambassadric? de
la grace hcllyv/odienn® est cr
Ave© a Po-t-ou-Princo en la
personae d'uns artists spécia-
rteé® en so Iris d© boaute de la
Capiiato du C;aóma, les te¬
rne ux studios derBesutó Max
L'a'.v* .-Mr Maria Louisa
Huor‘o «-t ’Ct °n vue ae don-
oer un© ser,© de conferences
sur les sotas d© beauté ensei-
gnÓ3 á l'Eccle d'Ait de Max
Factor- d'Hollywood. Des
cours sirrdlanes serón! oíferts
aracLsusomení par elle á la
Maison Don N. Mohr, chaqué
jour, du 20 ;ihn au 24 Juin de
9 heuros a. m. a un© beure p.
m.
Interviewvée a son arrive© í-
ci hisr, i'artist© an soins da
bsauté d© Hollywood a déda
ré que le íameux wréateur des
produits do b©auié pour les ac
trices du cinema de la capita¬
te du him, M. Max factor, jr.
a dernierement apporté d©3
pedecüonnements et des inno
vations si révoiutionnaúes
daos ]©s produits eí les techni¬
ques des soins de beauté
qu’aucune femme ne peut s'es*
imei parlaiternent maquiliés
qu autant qu'elle aura connu
la dernier® method® pour la
perfection de sa beauté,
* Aprés tout, a-i-elle ajouíé,
et comme M. Max Factor lui -
máme nous 1© redi! si íréquem
ment lorsque nous travaillons
dans see studios d Hollywood,
toutes les íemmes de «'imports
quelle ville du monde sont, en
íait, aussí attr ay antes que cal¬
les de Hollywood, mate insis¬
te - elle, une difference impor¬
tante et énorrae réside dans
le iait que, les femmes de la
capital® du cinéma accordent
eouvent un soin tout special a
ces soins quand il s'agit pour
©líes de raffiner leur b©auté.
C'est pourquoi les actrices de
cinema de Hollywood sont in-
ternatlonalement reconnues
comino ¿tant Ies plus attrayan-
tes du monde. Et M. Max Fac
tor, je le sais auraít spéciíié
aus::i que Íes charmantes da-
mes de Port-ctu-Prínce peuvení
tout aussi facíiement et aussi
rapidement apprendr© a étr©
leur propre maquiíleuse et á
se donner la méme allure d©
beauté et d@ perfection, qui
cántete une distinction tout© *
particuliére a des actrices tel¬
les que: Lana Turner, Jonh
Grcwiord, Marguerite Chap¬
man, Rita Hayworth, Greer
Garson, ou n’importe quelle au
de actiice de la capitale du
film, que vous connaissez.*
Au cours de ses conferences
snr lEcole d'Art d© Max Fac¬
tor d'Hollywood, 1'arttet© qui
nous visits donnera la plus
complot© deccftption sur la ma
niére de réaliser avec la plus
paríaííe perfection 1© type de
beaute de l'un© d® vos stars ’
prófcrees. Ces coníérences se
ront répétées deux fote par
Jour, t la Maison Don N. Mohr,
á peutir du 20 Juin jusqu’au
24 juin d© 9 heures d 11 beu
res p, m.
Voyagsz toujour® dans les Co-
ralbes i
t par la;
BRITISH
INDIAN AIRWAYS
qui vous garaettf:
SERVICE
CONFORT
SEGURETE.
a bord de :
_ VIKIN6S,
type d'avion dont la re
tube nest phis cr iaire,
©t sur le®
J CONSTELLATIONS
de la:
LISE2
«LB NOUVELLISTI»
BRITISH OVERSEAS
AIRWAYS
pour 1©3 autmn rjnrasa du mou-
de. :.v¡ f. i
Ccmaulte* toujoura les toils tte :
te B. W. 1 A. avemi de fait*
V03 rélGIVDÜ'^', .
TRANS - WOULD
TRADING CO.. S. A.
Ageets ;*
Rue du Quai. ¡' '
TEL â–  3731 ' '
H i mm
SEM.MI
itiadf mat)
g0U3 avons é
got Administ
^rie tío 1 Btaf
tcrjUiufent, vi
Ijjfnrmer 1© B
veau systems
I# la i-oterie.
I^ohté de c
«ear 1m pose:
oans d‘un out
^ous nous en
pas dire d'ctb<
^jjeux accuei
iobjet de to {
¿amateur apx
ns été pres
{ftieieur, nob
Sajac.
.¿t nous sa
gré d M- Lau
ponda avec t
a nos tjuesiior
Mr. tourer.!,
jétormos opvr
fa Loterie?
-M. joiicco
tes - vous qu'i
II r y en
^Unions que
Uea el voire
4H, il n'y a il
s‘y a pas do
quid nous a
tfAdminisiratic
S. N. H. H â–  p
¿oque er.i;¡
^ureusenifc.i.
Pourcuc: ; :o
prbs de 4 ooUa
Vous ov-zz a
pour 1't.xpTZA
smble ptelc.'c
(Snairer Q ucl.
sons qui vous
sir Je systeme
On mai
far ce qu'il
’ ¡freioppeme:
:lpuis c'est
| dans tous
qjloite uno
par ex
Iw d'augme
k$ billets a¡
mm
Parfums
mm
de Luxe
***+++++
U CAUSi
i$m m
Phsio,
^Ot««*a»l .
1 ^eor® i
¿T CO Y
J l*couvre
5i«r


Full Text






‘St aerate
















Quiquun a prétendu, bien; caines. Il y o une . tradition
& fort d’ailleurs, quill ¥q@ quel. | de Intte qai vrend ses racine:
ge chose Ce désespéré dons | jusque duns Vhistoke méme
Jo casse du négre aux Etats. | des Etats - Unis, au temps du
Unis. A fort vraiment, car) sombre esclavage pour se pré
Fkeure doit venir qui verra le i ciser a F, Dougless, ce leader
tdomphe de cote couse, ap] femeux dent le nom demeu-

ication des «civil rights» | ra attaché & lo tutte deg noirs
mui seront désormais une réali | pour Iémaacipetion. Douglass
fE vivente pour ces millions | fut l'un des premiers leaders &
de nsirs dispersés dans les | démontrer ce gu’avait d'anti -
yastes pldines du sdeep south> | véaliste Ia tradition de acco
ou massés dans les quartiers | modation, considérée 4 .catte
borgnes des teépidantes cités | époque, comme «naturelles,
dx Nord. Cette cube, atlen- | normale et pratique,
due depuis si longtemps, par
les masses noires, des contai-
ngs et des centaines d’indivi-
dus, nols et blancs. graupés,
comme nous Tavons fait reg- |
mats dons un de nog articles
en des associctions multiples,







trlols d'utllices ie
ta fob ;

tte wcalion de
de royony dag



S'il ast un fait constant & tro







Etais - Unis c'est bien celui de
leur lutte inlagsable, Mais au
tre chose est le sens, lorienie-
flon de ce combat ll a passé
| depuis 1900 par des phases




















bayer : ee Sion, | diverses, bouleversontes qui
fe cote lutte sont rudes, diffi- | toutes se disizibuent fe deux
cil Sef fa sche quelques fois : COUTaBIS PONCIPOUE: | B Cou

es er sa je but teije. | TUM Booker T. Washington et

ait si inmiense, te DUT Tele | 1 Courant W. E. B. Dubois. La
ment loinia peat [conception particuliare que se
voir, UP eSeSPOH sisal chavame do ses éri
medess ter de maloneo. : nenies personnaliies du mon-
’ 18 OL ter OEE }



| de noir « deminé leur épogue.
donné une direction bien déli-
nie & la lutte ef lula contare
une paysionomie pariicullere
» gu’on retrouve encore actuelle



hg leur vo.










if foufe la pro
pirituais» et |



















produll avec Je. i ment aux Etais - Unis en dépit |
Nemours a dé : des changements nouveaux on
Etata - Unie et registzes et des contingences
‘d'autres pays | _ perdculiéres du moment. Si
6 & la fabricg. fon veut comprendre Ja figu-
us et peut dra re spéciale que revéi le moure





6 comme tissu iment négre aux Liats -

i convient de ne pas perdre
« Timpérial che de vue a kk pese, ces deux
Ss @ mis oy conceptions fendamentales de
SUB Orlitictals y : veloppees au cours de leur

ba por : ;

ise dalgue ou donage par un vie par deux de nos plus om.
@ af Jes chansons négres. sour
‘ arylings, enis congenéres.

Alors que Frédérick Dou.
las, qum premidres heures de

t le moment,

degagé
tbrication, L’an egege.

les themes majeurs,
avec & propos, étajent tour @



Par Lucien MONTAS'

vers l'histoire des négres aux |





Unis, |





































“CL ! j e combal magnifique, a lint
tor es pur une artisie @ moa! MagMique,

mille a do voix chaude, aux infonations jeur des cudres legeun de be

ont on cilinne mélodieuses, J'ai vu. ce s ation réclamail des droits e

tad que te Jat la, bon nombre de ceux qui é | Faux pour tous les chtoyens

sole blen & Ia tien! presents dans la salle | des Etats - Unis, Booker T.

ont. { presents a t U :
*tem le Pleurer. Depuis lors, j'ai vou- | Weshingtcn. ul, sous pretexte
tigen r rs, fad : ;
at do la renouveler ce plaisir dont | ye les contingences sociales,
able prix de 4 encore a New -, economiques de son temps pré
uM i : to > i

bas que colat sion, Je sortais de , seulcient Ges exigences dont
SION, ° :

anasto. Vinities. avec $2 pu ent | ne pouvall

Vindustrie chi df initiss. su erie eo davon
ppd un lisse ise de ces mélapées * ea ‘ YeHOE

» i de Ja) Pa une sorte prog:

lon, yeasem 4, expression Neue cas orator Pree
fie pple BOI

et dont Ie fe qrancde soulfrance deg masses eeolouent te pee’
\ commoncera négres. trol : :



A écouter ces chansons si | Rueuses de lc +

aignation et comme de simples
plaintes scns effet pratique. Bt
Ces! peut - étre pour cela gue |
celui - Ja a pu prétendre qu'il |
y @ quelgue chose de désespé
ré dans la cause du négre.

De resignation, de désaspoir,
Bonn ee yeux réellement ave l gue les droits pleins et entiers.

. 1 Politi de con ion ef de

Le négre, que ce soit dans | Poutique ima
le Sud or dans le Nord, lutte | COompromis = qu dtiaqua plus
peur son intégration compléte |
@ le vie et & lo culture améri- |

ue certalnes amélicrations 4
It condition du nagre qui, ay
fur et & mosure, gréce crux
concessions qui hui seraiont
faites dans le domaine de Té
education notamment, se mon
trerait digne d’abienir q la lon





(Vor suite en dernié¢re paze)

POE PRET R DDR TONED OOD



OE

PERUVEN DECORE HEARST

Povreray rer

LE GVT,












deta iournaliste a vidricain, Willem Remdolf-
rt St cocprsgoce mument da YOrdno du Sblel Ia
“décoration ‘du Péro 8, eon ale: M.. Yerncndo

Washing:

ig

belles et si fristes, on peut fa- Vagaliie des araits, re ue
tiement croire que les noirs perdait ceries pos ce whe,
4 ; Jo | mais c’éteit pour lui quelque |
ax Ercis - Unis passent le â„¢ ~ het Glos.
femps @ chanter leur peine. ; S89S¢ Comme uD d Oi |
On peut les interpreter aisé | gee a citeindiee. i ossi lance
; , | de, en fait, qu'une assistance
ment comme des signes de ra | ne, G4 2
comme des sig | Mmitée de Ja part du blanc,
|
!

49 victoues.. Mitri remplavera
1 cooks. Maiti swap

-Meuvertire ‘dans le seseud | oo

commercial de le. copiiale des
magazine, vite devenua popus

lnires, dénommés:. «Caolin A-
cdo: ¢ jeté un grand désaxzal

pari les petite cordonniers

teilée & la rue dee Fronts.

Forte, “









ilin Aeao Shop» — attirent,
puis quelques quatre jours,
des millters et dea milliers d‘4-
cheteurs qui constituclent ki
i Clientéle. ordincire des petites
pinstallations de cordonnerie,

: Devent une situation pres
ique désespérunts pour eux,
‘les tenanciers de boutiques
; dont nous parions, sa révail-

| lent, se remuent.




Depuie sumedi dernier notre
, Service d‘informations nous 3i-
| gnalait les échanges de points
de vue, les f8te- a - tte gal a-
valent Neu entre les intéresads.
, Cet ensembly de démerches
s'est terminé, hier soir, et ue
ne réunion a iq rue des lronte.
Ports de tous les propriéicires
de cordonneriss locales située
dans ce secteur.

Nous croyons savoir qu’au
cours de cette reunien, ont &
2 passés er revue dite
renis probie
cette unos
risenat
en conséquer

eB








i
'









sce 6 décidé

siden!, aux Membres de le Jun
jte de Gouvernement ainsi



iqa'cux Secrételres d'Etat inté
essés, en vue dune enqudie
sur la altuction e
68 taoyens de
niéaét des part





dans

luircir
jee @n couse.



Crédits ouverts
a dittérents

:

| Départemenis

Pourswvcnt sq politique cons
tructive, Ja Junie de Gouver-
nerment a pris lea Deéerets aui-
“vents T

-—~ Décret ouv au Dépar-
lament du Trovall un crédit ax-
taordinaire de Gdeg 51.750.60
pour couvrir les frais da la
campagne de césanalphabatl.



eeaed





| sahen dite «Programme







tal due
la Bucre g

— Arétd a L
wétaire d'Erat des Finances 4
flermer. pour une période de
*O ana, une slertiue de 141 hec
ares 25 de Vhabitetion caté-
are, size en la Commune de
a Croix des Bouquats.







Acheson 2 la Radic

Poursuivant sa série d‘expe

és de le Politeus Extérioure
j tea Etats - Unis, le Sacretatre
ad Etat Dean Acheson parlera &
a Voix de VAmérique le 20
Tein sw le Programme du Poia’
Quatre et le 22 Tuin sur le Plan
Marshall.

Ces deux discourses pourront



|



6ue entendrs aux dates indb |

cuées de 815d 8:45 5. m. Lee
éxissions en Espagnol en don-
neront des ex 9:30 p. m.. Fréquences ordinc:
res. .



La Metta choistt Mitr
‘nune sdversaira

he 12. juillet prochain, Jack
La Motta, champion dw. mon
de des. poids moyons défendra
gon ttre contre Tiberio Mitri,
champion d'Europe de sa ca
jégorie.

Mitr n'a jomula encore ét4
Rottu.. Sur 52 combats profes
nionnéls, Vespotr talien peat
revendiquer un palmoras “de

i davoll ren

contier ‘La Motta lo 28 Juin pro

spentéo an ih joller otis aa
co e

donner plus de temps & Mitt i ducction
pour w'entalner,

Creat: que’ In“ qualité et le
colt relativement igtble dea
souliers débités. par les «Cao.
de-



wa. |
| Suen une eupplique au Pré |




1 [ee

i
. | Bh
f



L’HONREUR DE
NOS HOTES
VENEZUELIENS

semeonamnennnntinits. 4









Le Week - end cura 60) we
qué des aplendides réception
organisées en Vhonneur de ‘irs.
distingués hétes, les officiers t
cadets de la Marine de Guar
dea Etats - Unie du Vénéaudle

Ouverta, at de quelle fatrs,
par celle comblen réussie di
Secrétaire d'Biat des Relation:
Extérieures et Madame Antoi
ne Levelt, dana le cudre . an
chanteur du Palais d'Hoie
dens Yaire de l'Exposition di
Bi ~ cantencire, elles se pou
guivirant pour qins! diva par la
brillante réception orguriisée
jen Vhétel de lAmbassade &
i Bellevue, par lAmbassatew

des Etats - Unie du Vénéaidle

et Mme. Centinan. Cammé om:
| Pavillon d‘Haitiles buffets bier.
garnis, la musique et surtout
Ia cordialiié # Vaemitié ¢ntre
haitiens et véndzudliens cpntri
buérent.a@ créer une ambitince
spaciale et a marquer d'un cu
i chet d’éléqance et de distinc
n ces belles heures de Fami.
te haitianoe - vénézudlionnes.

Dimanche matin, c’etaif au
_ tour de nos jeunes compatrio-
_ tes, Gérard Fétére et Laporte.
‘qui étudient la Marine on Vo
nezuéia depuis quelques an.
605 de retourner les innom.-
_brables marques de polltesse
ident is sont Vobiet cons
fomment dans le perya de Bo-
lvar. Aidés de leurs parents,
Ye ont organisé dana la mati

i

|
:
|





'




inée qux Cosaques une gentil |

ile récaption & lneuelle fests.
talent norabre de jeuneg filles
dont le pourra, leléganog aug
tmaentatant le charmea de cote

separa qu’assec tard dans la
prés - midi pour se retrouver
encore dana le cadra magnifi
que de VExposition, au Pavil-

j }ion du Vénegudla, of le Com.



‘mandant dea unitéa vénézud.
| Hennes, je Capitaine Ferrer ra







ah. Le Colonel Levelt, Mi
ra deg Relations
3 lex personnalités de la po-
e, du monde et de la pres

mat répondu a lai
lation dea distinguds
ciers du Venézuéla. La Mu
sique encore la féérie luminey
aa & YExposition, la brise mau.








i
t
4
}

- | rine, fout celo, gems oublier de
/ | mentionner

le chempagne,
ja ine pettlagorie Hrant
distinction ot da I'élégance.
Le Week - end, vraiment, au
ra passed sous le signa de
traditionnelle et toujours viven
te amitié hetitiono - véndeud-
Henne.
Ea crenata tt

Au sujet (Examen
de Brevet

Dens cariains gecteura ob
Yon ae passicnne deg questions
dEnasignement, il se contirme



en vue de ier les responsa-
bilités & propos de lexclusion
ide nombreux Elévea filles,
; prépardea pour les Examens
; du Brevet.
: TL ast méme dit que le Dé
' partament de lEduoution Na-
flonale envisagerait une ge
sion Extraordinaire pour ces
éléves «handicapéess, si les 14
sultats de l'enquéte sent con-
cluents,

Nous souhaitens qu'une telle
solution soit ed: +

Serene esteres see __coerecempemiemmmacmmpmeeis

*

Cais ot le Congres
de ia Fédé-atien
Mondiale dag -
Ednucatenrs

La funte de Gouvernement a
lécidé, derdonner des facilités
é l'Unlon Nationale des institu
teurs haltiens’ ey vue de lui
permetire de per cru Con
was de la Fédération Mondica-
jo dex Educsteurs qui dura low
6, Onawa (Canada) au mois do

agape entre fréres, Lon ne ge |

Extérigu- |



fe cette |
;Yéunion une belle - téte de la |

la!

i qu'une enquéte a ét6 ordonnée i








Cette photo aérienn= rrontre |
qua. eat tombe un avion DC -
veo §9 personnes 4 bord, Na'y
vents. On pout méme voir de

avion da la Yen: -Alr France»

1 tes.
| colle da lIndochine. (TN?)

OOOPDLDLL LDA DIDIGELIEALO ID PEDDIE:

| LE DECRET SUR



|
|









dure ru
a8 ct Price






cuss r
isi donc
décret sur la



! @, ie 13 Juin 1950,
i dit: aCe décret
abroye foutes loin ou di
:
t



positions de lots, tous décréta
ioly ou dispositions de décrets-
loiz, tous arréiés ou réglements
qui lul sont contrairea, notam-
i ment les lois dea 15 décembre
i 1922, 27 juin 1923, 18 fain 1924
et 19 Janvier 1529s.



Neuve!
Avecai-Conseil
a la Commune

Nous avons appris avec pial
sir la nouvelle cde la nemind-
tion de Me. Constant Janvier
' comme Avocat + Congell & la
| Commune.

4 cet important poste, 0 rem
place le irés regretté Oxzweld

i

; Olivier, décédée tout récem-
ent, :
Cest un houreux cholx

| pour lequel noua {élicitons les
mambres de la Gommission
Commundie dg Portau-Prince,
notre aml Constant ayant dajé
cceupé co poste avec tact et
compétence

Nous lul adrensons nos com
pliments et nos vooux de bon
ne besogne.

|
|







A la Conférence

du Sucre
Ce midi, por lavien de la:
Pon American Airways est par
ii & destination de New <. York,
M. Tehan ‘Dartigua De ik, par
_jeyole céeienne, 1) pauranivra
Londreg, ot {1 porticipera

la Coniérence speciole du
Conseil International du Sucre
i ea Hendra’ a partir du 267
fin 1950 & Londres, .

Jehan Dartigue.. repr
ma Haiti G Io dite. conférence, |

sur l'eau {dons lea cercles), Deux jours plus tard

i d'un Kllométre du méme end: oly ' t
Laa deux ovions sa rex deient + Parla. eprag avoir de.

































































Pendralt of. deme lo Golf Port
4 de la liene «Ale Prances, a-
& #oulemont que trols survi-
mowbreux cadavres Hottanes
un
tombs ¢
et 49 perronnes vont 1



egt encore
or:

PITLOGLD PP PN POTAOTAT BLOB EITT EB ETA. |

ALBERT MANGONES

















|
i ke
|

Pcomrmuniquer






















UNE LETTRE
BU PROFESSEUR
8, JEAN BAPTISTE _

ican nntnattrtns



Nous avons recu de M. FR,
Jn. - Baptiste, Professour au
Lycée de Jacmel, une lonqua
lettre, daiée du 18 Juin en
cours selotive @ Fincidont qa
éclata le 17 Mai écoulé, entre
Eléves et Professouss de cet k
trblasement,

Liabondance de matiorea ‘ne
pous permat oas de donner ca
tisfaction. & Mr. Jean Berptiste,
on publiant le texte integral de
40 lettre

Néanmoins, nous prenons
plaisir G en reproduir ; Bs
clusion qui résume len te
des falta ranportés au = je: da
cette regret ble attaire en aou
anitest qu’estin, PUnior regna
,ou sein de ic laborieuse popes
lation de Jacr el: :

«En conclusion, Von somble
ait vouloir nous faire passer,

reetenasteemnneetettehtene



costa teenie






/ nous cutroe orofesseurs lache.
Ment cecu-us, pour des ravo-
| ukonagives, pour

des gens
© suc At de corde. La ballon



j eau eat malhoureusurent
,oreve ef les

Cistinguds menr
tes do la Junte de Gouverne
cent que nus épcaulons suns
reserves, cont trop qviass pour
rendre au piege,






le
ANSpacieur set les
2rgea Gu duraier,
Veuillez recevoir, cher Mon.

rappert de
documents
















iur, Lexpression de mea gen
tments loz woilleurs.
i . — | Professour:
DY CENTRE CIVIQVE i Rockteler In - Baptiste.
f
i De PURRTO ” Rico ane as Ne tc as, tg
| Le Danemack
élimine la France
Hier a ors Favion a deatina: Le ho quehtie
ion dg Puerto - tf vA i hina
tecie Albert FONG UE de ten
vient d'etre | i dune Hat. io par



j i@use atlenvan ui vient de
rontrer ja geande vuleur de
ce jeune archilecte haitien,
idont lon oeuvres aecusent us
haut souci d’origin et dé
Gane.

Le grand erchitecte de Puer |
jto - Hico, Mo Henry Klurab,
dont les bureaux viennent dob
teniy un contrat en vue de ia
sonatruciion du fameux centre
vique et dex travaux publica ;
,de San Juemn de Puerto - Rico, |
oa fot appe' a VArchitecte Ab |
oart Mangonés pour faire le














I
i
i
{
|
i
i





ade du projet, Ti doit en des
siner le plan et c'est a catta
fin qu'il est parti pour [Te vol.
wing,

Cat ovent - projet sera prat
le 15 AoGt et servira de base
a Vétablissement des devis es.
iamatilg de ce grand projet dur
hanisme qui cofitsra sans dou
te plusieura millions de dollars
| Encore un triomphe de lar
a de la techniduo haitiens
|





|
|
|



est un nouveau tribut ren
du.au marite.

Nos compliments & notre a
wl Architacta Albert Mangu

nos.






*





jntéressante séance
de Cinéma 2 Mayer

Samedi solr, une foule im
mensze de travailleurs et dr
aolabilités de ja région 26
cient réunis @ Méver, en ole’
xe do Cul de Sac, en vue d’or
sinter & une intgressante aéan
xe de cinéma, donnée par Io

ratour de Ja section culture!

de VAmbassade . América
ue, M. Cyrille Péquidra.

Des documenteires d'actialt-
16, des bandes aur. hyglazie
aotomment connurant le plus
gtand sects et furent sulvis’ ¢-
vac intért: por des milliera de
travailleuts- rossembléa «pour
la clrconstance. :
~: Ce idtun vial muccbs, De po
tellles: aéances’ mérliont. d‘éue
tonouvelées de temps a cute,















































=

XL

de Vequine da-
ime Kurt Niel
16 won doux



ip Marcel Ber-
Rerserd Destremecu,
gile de son compa

h, Nielsen a

pea la treisiéme victol-

re .ancise rur la paire fran-
paise Poul Rémy et Jacques
Cest la premidre





histoira de In Cou.
Dewis que fe Danemark a
‘cttu la France.

tot oye
ACCUSE .
VESPIONNAGE

AUX ETATS - UNIS

*



Alfred. Daan Sleek, | chiritste
do 44 ena, de Sysieuen, Nowe:
York, qui $18 aerété per des
cyants dele FRY. sous Yeeros
sation de fourni: des-venselgne....:
arena secrols sur «un gouvean _
8} pulasont explocivaro- thi

Gold. Gold ‘ae teauve en







i Ede





BtCentenaire d‘un

Concours littératre

“Les Grands Prix Littéraires
conférent une certuine notorié-
té, “‘phis ou moins éphémeére,
& leurs ‘béndficicires.

Por contre, il est plus rare
de voir un Concours lttéraire
cdlébré grace & la notoridié
de. Yéerivain qui remporia la
paime. :

Creat ce qui vient de se pas }

ser & Dijon, ville comnue sur
tout pour sa mouturde e! son
cassis. L'Academie des Scien
ces, Arts et Belles Lettres de
Dijon a done féte le second
centensire de la remise de son
prix, un homme de le
lots" inconau: Jean - i:
Rousseau.

Le sujet de ce concours ©
Je. ler Aoit 1749 etait le 2
vant:

“Bi le rétahlisseren: des
eciences of des arts o
& épurer leg mocurs-.

14 candidate enveyeren:
manuscri, J -} FR 2
gut le premier p
ces théories cient
tains membrea du
tendait que les «









ars, cu leu
moours, les avalent
pues.

En 1754, la
proposal! un a
concours:



«Quelle est lo source ¢
négalilé parm! les h
ai elle es! auicrises
nerturelle? »

Sur 12 manuscrits pr
lAcadsmie conronn:
VYAbbé Talbert. Les ;



par

nues,
e@ inole avec iag
feur oscit s attaquer
priétés.
Est -
- joura?
VAcadémis de Diyo
sait en méme temps jes man
erilg de tous lea concurn
Malheureusement coux
Jean - Jacques Roussecu ont
disparu cu cours des siéclos.
Mode ses theories ont survé
cl...

€n rtson

on plug tolerant de




La carte forcdo

Edmond Rostand, l'immoriel
auteur de‘Cyrane de Bergerac
e} de I'Aigion, a laissé deux
fils: Jean et Maurice.

Joon Rosiand est un grand
savant, Maurice est poéte..
nous n’osons fas écrire «com-
ite’ son ‘pére>.

Da fait de rombreuses pis-
ces en vers, généralement sur
es sujets historiques. Le
moins qu'on en puisse dire,
c'est quelles n’ont jameis cu
Yavantage d'cttirer la foule.
Aussi les directeurs de théd-
tre ‘hidsitent - ils & les monte:
Maig-Mourice Rostemd est co-
propridicire des droits des cu-
vres da son illustre Papa. Les
autres ‘héritiers iui en laissent
généseusement le gestion. 1
en régalie ova depuls de lon-
gues années, pour cutoriser
lour représentation, i exige
que-j'on joue également une
pidee de lui.

Cost cinsi que pendent
longtemps, “le thédtre ce lo
Porte Saint « Martin a dé. don:
ner tous les ans une pléce nou
vella, ‘de Maurice Rostand pour
avoir le droit-de jouer Cyreno
do. Bargeracy.;

La Comédie Frongaise a re
fusé de se plier & cette exigen



Ae de la Vie Parisienne





















1900, « &6 obligé d'ucebpier
une piece inédite de Maurice

Le grand Cardinal, fondateur
de l'Académie Frongaise, qui
fat un des précurseurs de la chi
rurgie faciale (il ft disperaitre
les Tides de son front.en de
chant la cicatrice sous sa calot
te) va done revoir les feux al
la rampe.

Déja, dang Marion de. Lor
me, Victor Hugo, qui Yappelait’
*VHOMME ROUGE» lui fai”
salt fae une courte et sinistre -
apparition.

Souhaiicne @ celle de Maurice
Rostand d’étre plug longue!

Toujours leg 12
meilleurs romans

Devent les protestations u
vs poulevées par le
Gix préalable dea 12 meil-
ure quiours da cemi - siecle.
je jury a modifié son choix.
La liste des 12 volumes défi-
uvement designés a été pu-
biee dens Vordre









chronglogi-



Wolery
Les eux ont soit
Fronce’ La Coline Ins

mice Barrés; Un a
Me 1


















bermenn ac

} Les Fou

Poaux

fete,
Le Prof

eur Mondor et
. forts mécoments
s voir le nom de Celine, sup
n@. @tablirunt eux-mémas






une cuiie lisie a leur conv.
NaC.
Let voiced:



Les Immeémerigux (Ségaian’
Le Diable ou Corps (Radimaet)
Les Vanilliens (Georges
bour! _ Yeyage au bout de le
Céline) Terre Natale ita:
17 La Beaute “sur ja
Terre (Ramu: Le Pére Pardrix
‘Charles Louis Philippe) L’Epi
thalame (Chardonne}) 9 Henri
Thomas (Raymond Quéneau)
Poil de Carotte Jules Resard)
Le Petit Ami (Paul Lécutrd).

Evidemment, ce petit jeu

peut durer longtemps, mais
que les cuteurs vivants 39 dé
péchent de se décerner des lau
riers.
Autart en emporte le gent...
Mais voila que tes humoris-
tea vont désigner les 12 plus
mauvaig romans parus depuir
50 ans. Leur téche ne sere
peut 64 pas aussi facile qu‘an
‘9 pense!

Lim-





Excés do zéle

La Cemmission du hudget
de lAssemblée Nation sie a é&
té prise d'un beau zéle sda: fo
réalisation d’économias.
Toutes les dépenses. pra vues
ont 618 Fobjet d'un absttemect
plus ou moins importomnt
Naturellement toutes ses dé
cision: font Yobjet d’une discus
sion en séance publique.
Crest ainsi que You abordait
le chapite | des Centres d'ap-
prenilesage ‘Cépendant du Mb
“niktixe de VEducation Nationa.

Tom ete daigd




Wyatt, - Lee Cobb.
Entrée Gle Gde 1,35
Réservée Gea 2.60

avec. Dana ' Andrews, Icae.

avec Tyrone Power et Dorothy



rengs sclés.

X22 Les prix de vente de’ cel ar
Mercredi al juin, 4 6h at 8: 28
p.m. Consign iaires: Gdes. 130.00
IOHNNY APOLLO Ie beril
@porlant fangais) Gros et Dé&tail: Gases 136,50

le baril

¢e. porte & Ta connalasance du
public que la. maison: L. P. AG
GERHOLM ot Zikie NAHRA
Ont respectivement. G1 spar
i ls Steamer «NOTOS> artivé &
Port au Prince, le 15 Juin en

cours, 200 et 250 barils de ha-

dra Gide} Thé | -——~

Laniour.
Entéo Gle Gde 1,20
Réservée Gdes 2.30

‘Montparnasse

Detaillant
vra,
Por: xu Frince, le 18 jain 1950.

S.LPP.

Giles 0.75 la b-



: ticle ont 66 fixés comme Built:
I













comme étant oeuvre ict
remarquable de lannée autant |
par aa technique que par son |

plus
crlee
Tam0

mo

eate G la

eas as)







Finter « American,
| gricole, & la

i

: ue

5

i

Pic - Un,



interpretation.

FPreach itz 8 cylindres, Mo
Mardi 204 6h vi @ kG ae6 =~ 1907088. Imma
LA VIPERE

avec Bette Devis
Entrée 6 heures: 0.75
8 heures:



gene C. IOSEPH
Encameur Public, Commis.
| sionn# on commisscire Prseur
_ | Officier Min el








Marcrodi



Le plas g
aca tech
SIG

| VENTE ALA
i CRIEE PUBLIQUE



Ertré

VENTE A LA
CRIEE PUBLIQUE
| AU DESSOUS DE LA
. | MISE A PRIX
Ql sera procédé. le Jaudi 22
Juin courant, 4 10 »

| Garage Caserie
|
|
|
'
|
i
:



+
j
!
i
}
5
5
i

Commussai-
igaioane par
Identifia au






i en face Palaia de
| vente & la Cnée Pr
I ne voiture «Buick> ue
série et No. M

i dele Y4715443 — AQZI7BZ4, Eat
a G, 2.800.00 5
Nouvalle mise a pric G. 1,057. 1 Vouure Buick, modele 1941,
14858164, egtiméas 4



Port au Prince. le 19 Juin 1359.








|
i
06 Biot
Rane oe IOSEPI SG. .

% gene sa af j i Eh
Eacanteur Public Commiss:on. i i941, "one ae
ne. j moteur 14,715443 —. 49217824,
rrr mn | ostimée & G. 2.500,
PENSIONNAT | Jeep Willys - Overland, sé
NOTRE - DAME te et No. Moteur 169316 T —
ot a ou } 18216), eatimée a G 2.000,
4 +B - Ow |

Port ru Prince, le
1950.

. : 15 Juin
Les gleves cu Cours Tom:

mercial et Méncger se font
pleisir Cinviter les Ancie
Eléveg de |Etablissemen..
Parents af amis a visiter l'expo
sition de leurr travaux.
24, 25 et 26 Juin. au Pen:
nat, prés PEglise S1. -
Cela leur permatira de consic.
ter les efforta réalisés durant
cette premiére année Je cours
spéciqux.

|
Leur visite sera @ la fois 16
j

Eugene C. JOSEPH
Encanteur Public Coramission-
né on Comimissaire Priseur,
Officier ministériel.
. “| AVIS IMPORTANT
sepa. Nous avena le plaisir d’an-
noncer qu public que nous ve
nons do recevoir des RASOIRS
marque ALLEMANDE, & crm.
ches pliantes, en ACIER de
premiéro qualité (SOLINGEN),
trempé cvec un 80in foul par-
heuer. Us excellent par uw
ne coupe fine qui les rend
indispensables & Messieura
les spécialistes —_( coiffeurs
et borbiers) ainsi qucux a
mateurs privés, Prix de groa
aux intérasséa,
COMPTOR COMMERCIAL —
HAITIEN,



Ine









compensé pour les efforis jour.
nis et encouragemenis
Vaveniz.

pour



4 PETION - VILLE

A louer avec pension com-
plete, Chambre garnie, bien
aérée, donnont sur agréable
jardin. Confort et piscine.
Pour renseignements. s'adrés-
ser 35, Rue Clerveaux, Télé

. phone: 7316. Port au Prince, Haiti,
S/ Lieutenant Armée d’Hant. Phone ; 2609.

CPOOPPOLLLEPLDOD LOPLI LPL ILL YARED DDT OT OE

89, Rue Républicaine.






otha, j
dit DLSIE, ba yeoks BORDEN ,
hie ‘ wo
MEIM-: MILK
le LAIP prétere on aptler
2

REIN a ye Diag eroge o:

Se Rte ey yg a Sab ote













|
:










i

}

x



d



QUARTIER GENERAL
BU DISTRICT DE LA POLICE.
Port au Prince,

République d’Haitt,

Le 18 Iuin 1956.

Tl est porté a la connaisscn-
ce du public que ie Plaque da
Police portant le numéro «B2>
(QUATRE - VINGT - DEUX a
Sté perdue par un membre de
la Police. En conséquence, c9
Quartier Généra} met le public
en garde contre tout imposteur
qui essayerait de s’en sarvir.

QL est demondé a crux qui
viendraient @ la retrouver de

MESSE — ;
Une Messe de Requiem sere
chontée & TEpiphanie, Dyhse

Episcopale d’Haiti, in memo {

dam dau Rév. Pare Oscar MA-
COMBE, mercredi 21 juin 1959
& & heures 30 a. m

Cette annonce tient lie din.
vitation,

|





’ HAVANT - SCENE,

annonsie :
Le Mercredi 21 Fain, & 6:90 §.
M., au thédtre REX. :
Teprise. du
«TREMPLIN»,
de Léon Lalecy, : :
avec Adrienne Déjolg, Main.
ce Casséus, Jemn Chenet,
at de:
«FAISONS UN REVEs
de Sacha Guitry.
avec Cylotte Coicou, Ramon
Menim, Gérard Chenet, & Serge
Roux.





























| EPICERIE DD
| FONT ST-GERAUD

besoin en fait de provisions a
lmentcires, cadecuz, purhime.

{ comcurrence, les Tissus suivants: . .

bien vouloir la rapportsr qu
vuledu de lr Pouce.
waareaisse F. PROSPLan,
moor, Armée «Haw,
Unef ce la Pore.

Décors d’Albert Mangonds
mise en scéne de Serge flovs.”

Fautevils & Gdes 5.05, 300,
2.00,



PASTILLES CONTR













meee Georges LAUTURE ILLES GO La Location est ouverte « dad
Nowe giaad Sin de Ia: Somat ° ee oper nna ne Merveiliensement efficace Rex Mardi, de 10 b a mx 6
e ALE i Q. i, BRANDT. hres p. m.
ae L& CRIEE PUBLIQUE Rue ede .
LE SIGNAL ROUGE ne . M
avec Eric von Strcheim et De | Nl hera procédé, le Lundi 28 | AVIS AUX NO? 7 AL HIS > Por an ercredi, & partir Ke 2 bes
nise Vernac uin 295) hamauGa | Madame t Prince, p.m.
A Yanonimité, ia presse a age ‘du SCIPA a Damien, pro LOT. née Dulenceur,
fs 18, eo : cis hes severing Camend verti : amieurat cxtuel- raceme eaten tin ae irom Neots tate
choisi «LE SIGNAL ROUGE: pied dui Service Co pératif denie ne scene iL FAUT M CHER AVEC Son
produ: nod Vie DG! TEMPS 9





La Science Modeme a adopté;

NUMOTIZINE

Le CATAPLASME par Excellence







TIN TROW

mB gore con

CONTRE LES DOULEURS LOCALES
Entorse ou Rhumatieme)

CONTRE LES INFLAMMATIONS
idues 4 un Traumatieme queleongue)

CONTRE LES REFROIDIS





eques OU



mari vow | 9

SEMENTS
Bronchite ou Pneumonia)



Port au Prince I
iBiMma. fust .
née Olga D4 EXCOUR.






Réclomez :





NOMOTIZINE

Sor ACTION NOCTURNE est mise & PROFIT contre ;






Mesdames, approvisinnnex | § les INFLAMMATIONS LOCALES, les FURONCULOSES
vous & YEpicerie du Pont St |
Gérend, diziyoe parla eympa | |
thique Mme VFigaud Pelletier. | |
Point n’est besoin de descen |
tre fusqu’en ville, A lEpicetie |
du Pont St - Géraud vous tréu
vetez tout ce dont vous avez

les AMYGDALITES et les AFFECTIONS do POITRINE .

NUMOTUINE est économique, Efficace a
C'est lo CATAPLASME PAR EXCELLENCE

EN VENTE DANS TOUTES LES PHARMACIES

AGENT EXCLUSE :
JOSEPH NADAL & CQ.

créme a la glace, etc.

A YEpiceria du: Pont- Géraud. | |





LER O LEELA LIAL EOD DELO ODLE DD OO SDODLDOD DLO OLEODODODORD DIO 4

A la Maison
ANDRE EL SAIFH

39. RUE MAGASIN DE LETAT

Le Client paie pour la qualité de la marchandise et non pour la. :

beauté du Magasin. I y trouvera, A des Prix défiant toute.

PALM BEACH GOODALL,
CASIMIR TROPICAL

$ 10 dollars le costume
$ 11 dollars le costume
VOILE DE LAINE ( Supérieur). 4 gdes Paune™
CREPE DE CHINE a fleurs. . 4 ades 50 Faune
Et beaucoup d’autres surprises ‘vous sont réservées,

PROPEDIPOOPORID

ee:



“y “SnckSwa few yon’

Expédiez ou faites expédiar vos murheadives sur nos balecux, qu vous otent un
vice régulier et direct entre ;

NEW-YORK -— HAITI — NEW-YORE

Le Bateau ci --dessous quittera New » York pour venir directement on Holt
tendu comma suit:
“ea ON writen th. ee it



Artivé a. Anivé &

- §/S ST-MARY
$/8 STMARY
"8/8 STMARY
S/S ST-MARY

“May 17 Noon” Maz 18-PM.
| May 31 Noos Juno 1 PM

brinpanit Har STRAMSHIP CO. OF HAYTL
AGENT, FORTAUPRINGE HAT, ‘Téléphone.





































‘yohele de 2 milliar in, Gost a Gobaline (meme suse) 300 1
TS je. Minletre fe yor: B80) 560.000.
; Fauilles of Flours’ avec “oi
seaux XVléme Siecle (320.x
988) .1.170.000° :
Bruxelles XVI éme Sidcle,
daprés Van der Borght l'Euro-
pe (898 x 985) 700.000
L'Aste (25 x 415). 760,000
(ae (225 x 260) Bho.












Lear, to be your own Make-Up Artiste -
“tearm the Art of Color
“Harmony Make-Up as perfected by.

Max Factor Hollywood. -



L’Afrique (315 x 915) 610.000

XV duie Siscle Martyra de
St Jacquea le Majeur & Jérasz.
Jers. (279 x 345) 580.000

XVI dme Sidele, tiess d'or.
gent Bal G la Cour de Louis

: , ‘ " oe | “Les plus . belles ventes de
. , a : eee ' Yonsée viemnént d’avoir leu 4

LA BRILLANTINE PALMOLIVE! | Méstoiame tsiet-avec oc. aie doo Ventes ot nwtca
Soyez doublement sfire que vos cheveux sont down... : ee : la) "Galerie Cacrpuntier. Elles
facile & coiffer! Employes la Hellientine Extensive @ de pérmsttent: de.29 tendre comp.



































































































5 pI Y insti, DOUBLE USACE. . . XIV (345 x 590) 820.000
* oral i .
see Several Daily Classes. et ! Comme Huilée pour Frictions: Avant de laver é ja : .
goats. us ' “You's receive your own individual les cheveux miaaaez fe cnir chevelu avec la os TAPIS: Aigonistem, ancien (He
16 Rowe, sion... You! ree Chace, .FREB) = Brilantine Palmolive ¢t laisses-tes ainsi . ta) (450 x 920) 102.000
03, 3.00, "Color Harmony Make- “Up Chat 3, impréguea pendant 10 minutes. Ce message : Tabriz, médaillon central sur
: ee détache lee péicules... préparele cur ‘ an a iat v ond rouge (5 x 380) 260,000
ite con ~ chevelu pour un nettoyage parfait, he tablenias dvolup inaensible
; Sénborh a- Te
. me eB ; ‘ Sthet> Cendiot et ment Ioujoure‘ dane le méme , SCULPTURES: Rodin: L'ombre
Pour Coiffer et Parfamer les yee accosagirea: eee . | Wronze haut 192:
; iw > ak Cheveux: Metiex un pen de Brillan- Stériliecteus" ; Sens. | Houd me ear 92: 450.006
' El 4 tine Pelmolive dan firs paumes des trier Lea meéubles Louis XV pri | loudon: La frilouse, Marbrs
82 bree i(¢ a maine et pasaez-lea aur vos cheveux. ‘aveuse électrique mont aur coux de toules les av hauteur $3: 1.920.000
: € Be Wo P Appareil Elliot avec acces: ‘a door conan. | :
: yf \ Poh Vos cheveux seront toujours étincelants et vous 201f98 i POGUES Gn ies a wie de | TABLEAUS ;
ounces , oe) aereg toujours bien coiflée si vous employe lo Emowatiques Forcepta (pin- 1 painires, a eS Grancs oe , Tiepolo: fArachour dec. ite
MPS : . i , sea 1 tisaus) " i algues ae mainiiennont ais¢ (33x58) 3.000.000
- ‘ a we . BRILLANTINE Qphyclimoscope avec gece | mont dans les hous ‘PUR | Gérurd David (atelier de!
| PALMOLIVE 2parnirsig® 8 eg imprononion T0800" ryptaue, ve Lon
‘gt ° Areta} dilateur @ deux bran | tent largement sur les me tent: 1.500.000
‘Featuring: ches “papa. Gomes Bh felt curious, 3h Inconnu, Bruges XVame: Le
NS . : 4 His i for | Pointe que Fon ne peut iatta- ende de St A _
The fatcering new glamour shade... \ terectorni lorcepts & cole atiein: tes gence de st Augustin, sur
AOE Lo : PPODDPDS 6 SARA ED RELOAD MAO DL EDAD DDD bb REE DORN ONO + Lot dcccessoires stetocardia abet aucune 3 beie: 1.700.000
A MBER ! i | 1 graphe : prix focords dans toules le: i J. Fo Schaal La feinte .esig-
. —— | Uretal dilateur & quatre bran | ¥onteg’ Eugéne Boudin, pet | sane, sur bois (28x24) 950.000
' ches Jan Brueghel, La roule de



de-maring et de ja céte norman
le

| og our abdominal a | de cum cigls toujours nuageur
| utérines forcepts courbes Parmi les qreveurs, Dobe
‘mmirrotrs largungeal : court monte en fléche. i
f . nhare. i
| Botte contenant instrumenis Lea pls Grusses onshore, ! Boucher (attribué &) Autom-
i complet pour les yeux ont été réalistes a lo Galerie | yen npn

| gtative & ceux cuvettes e | Charpentier: Un ensemble oe novia (attibué a Portrait de
deux irrigate a 4 tapiszerics XVIme Siecle, + Th. Lawrence 426.000

EB un fort [ot d'autres inetru- fait 10 milwiens, prix jamars er | Gericautt: Le berger: au 620.
ments ot appareils; lea dita ef | core réalisé en vente publique 009
fetg mobiliers dependant de Le Musée du ow a fee Ingtes: Stratonies 700.000

la puceesgion do fou le Dectour | valolr #Ou on e vues on ; Boudin: Nevires au port
Hans B. Naumann. pour lachat dune statiete 2" | 560 909

campagne, bois 836.000
. Claosz: Le vidrecome, bois



The Best
Obtainable

See how you can eojoy new beauty at the... el

ART SCHOOL OF MAKE-UP...MAIN FLOOR,





nire ; Catte vente a 6t6 auloriaée | bronze de Neptune, hauteur 25 | sLaveuses au bord de la
‘ . | par jugement du Tribunal Ci 5 du HWiame Sitcle avanti} -C | Tougue 486.000

LOSES vil de Port au Princo, en dete | quill a acquis 600.000 francs. Degas: Portrait de jeune iem-
: du 2 juin 1950. Elle so fora Liariiste de cinéma Arlotty me 600.000

INE ‘ma dessous do la mize & priz ; lait venue pour acheter le th Vuillord Solon de thé 440.

au plus offrant et dernier an- & la polonaise en hols cere ' b00

chérissour cu comptant, eous | aculpté Louis XV, avec bro ° Uwill>: Marie d’Onthor 400:
peine de follea anchéres. j tea d Epinal 4 Hours, mais elle 000

t- Port au Prince, ca 14 juin 1950. | a 44 ubandonner avant lenche Seurat: Paysage au ka de bois
Me. G BAUSSAN fle. , re inale de 550.006 francs, 480.600

On frouvera ci - aprés an re Renor Paysage $25 000

ER OCTENE



Sparkler PiG i



Get ‘a package
from your Groceg

Out, Tenn gazenes Canada Dry est celle oud fait le f

veux valoir la qualite darn bon hreavage ~ grace





. boi Elle pro- a lavé des anghéres lea plus élc niia;: . in
no Cee earn tiores nc feit ressortie ta TO-DAY | sere es ere ean daa gonses, | Dera! Sous Bois, 200.060
raveur. Acheteren muclques bouteilles enjourd’ had * Marquet: Pout Nouf 370.000
Pani ay er eneeel somunodos : j er 3 FRANCIS HOTEL LIVRES: Bolleou. Edition Di- Marquet: Pont Notre Dame
hace oa fortes chaleurs | do! 1825, 9 volumes 35,000 15.000
‘ ' f ito Fernand TAL
Agents: HAIT' TRADING CO.SA. side ja Saison GEIS fuyez, Livre d’houres manusert cu | = Fornond BERTAL





XÂ¥Veme Sidcle 166.000
Boccace: Décamerone, lére ‘Avia
. . . ‘ Foye we y a : . OC
COMPAGNIE ROYALE NEERLANDAISE © [ont *o8"O org CEN ease ig phe | Pou éviter toute diacuasion
| : LHOTEL ST F

la ville, & 15 minuteg d’on
to sur une route oasphaliée

SYNDICAT DES CHAUFFEURS





\eadpie inorale, Fdgjon origi entre Chauffeur et Possager,

; DE NAVIGATION 7 dens lee hauteura de Pé- 00) rs publication de cette pré
Hon - Ville vous attend pour nale qvet sytographs 50.060 sente. fouls voiture publigue

Chaque semaine New - York — Port aii Prince. week end et vacances. transportant des Passagers &

| ‘Aled de Vigny: Servitude
Deux fois por mele New-York anx Ports de. ia Province. | Gonditions apdéciales, Vintériowr d'une Cour, tel que:

|

,

et Grandewt Militeire 1998 c- |



Tléphones doa cujourd’hui | vec 92 cquarelles originales: | yi.) Général, Palais Natio
No. 7187 - 24,500, nal, Ambassade Américaine

: MEUBLES ; Quatre fantevile & | ot les Hétels situés en Ville,

chapsis Louis XV estampillés | etc. etc. le prix de la course

Noma des --2BEPeron de. Arrivée &
coos New - York Port-au-Prince,






Batecux ye Bina, Bastehi
























ms «Castor» 2 Juin e juin Gourdin: 750.000 sera double, saul pow cas

se «Trajanus: 4 Juin a ee Buregu & eylindres Louis XVI | daccident.

ms oes: 3 ner “19 Jail en boia de rose attribué & Le Port cu Prince, le 17 Juin

sg ¢Tiberiuse 1950.

leu. 850.000 f
Le me «Castors est équippé d’une CHAMBRE " REFRIGE. Ease mble 7 chaises et 2 fau- |” Pour le Comité:
USINE A GEACE NATIONALE, S.A. - onVICg DE PASSAGERS. | oui enue. De “Seettae G
ee - ee a -Seerétajre Génaral.
" B ‘Meubles @Ente Deux Louis c
A HARIME. Precident SERVICE DE PASSAGERS eee eterie: 920.000 =
| 1. Becrétaire Louis XV est

nisteibuteur Execlusi? Le ma «Casters est aménagé, en ecbines doubles, pour
a ae a a douze possagers, et & Veacals de ce bateau a Port au Prin-
| ce le 28 juin, aes passagers pour New - York seront accep-
| tgs Ee Fort au Prince et de la Province.
Pour toua renseignements, pridre de s‘adresser 4 MADSEN
& CO., Tel: 3455. .

cits Te 68.000 : Les Glandes Rajeunissent
‘Salén Louis XY va canapé ot | VigueurRenouvellée |
8 en Louis XV, bois SANS Opérafion

BL Vous vialllizess avant vfites t

‘at vous aoultees dee Harts ne
mentale ow physlg ue, ja

ane América kite YOUR Apporte in

, ive eta ‘i “fa.wigueur et RB WS. |
oa ; ‘ < . we Ms e Slum vite qua
5 i em Bt tasuios. eet un See *
: Hnesticue ous fruit de
























Avis Important —
"Dans plusiads ‘cox, es régines : ard aa

tie al ee Se M.B.BOPeeZ— MASSON. [ewan de Rrazeos, dot du
Pee eee ee — ovniion titan We tz te Neem a ptaus Ny | aio sre, se :
raux. Mais : :
ishr ‘Homo oa ehocoiat, vous suppiver 3 Prva avise san aireab clieniple que won Gtablisse- : gree forge ot mea ee a
@e bosoine eréin par lox conditinns drt p Ears =
wai, et de vie. Achater. Hemo mairtoranten ie
so ie 2 ins en ee cnewoee ters a
i$ Oe Peau OÂ¥ek Cot %
importantes, bles: trols prin:
sec 6 @Hémo vour-aidercat &
tee eatre deargie, 8 Gimanuer te Ta-
ous pannettant de faire plus de trae
: cuir @une * , naehllecce sats et Save
ite” den pour
pase, eno ‘ate: du ie et do
Keustes le, chad on frold;

TAPISSERIES: Suite Ke 4 tapis















PARIS. — TheG6 cnnoncé’
oe, ce matin. ies déiéquds
six notions fe TOQuest de
TBurope se réunirout en’ conié-
rence, dans. la ovonda salle de
YHorloge tu Minictére deg AS
Yoires Extongérea © frangei
Ges délécuds recréceniont }
France; : Ouest de -lAllena- ;
qns, lo Beigicue, VRake, k
Hollanda-et le Luxembourg. Le
but de catlé conférence eat de
diseiter un plon du. Minisiere
des Afinires Etranyéres’ tre
gois sur lo mise en commun
des productions de charhon et
dacier de. ces nations,
TOKIO, —- Des sources au-
torisées militaires nord - omé-
yicaines ont i imenti onverte-
ment. les rapporis que le pre-
sident de la Chine nationcliste.
le Générolissime Chiang Kei
Shek se trouvcit
ou & Okinawa. Cea mmeure
ont &6 répanducs..G Hong-
kong et & Formosa, “la princi-
pale base de retraite des for-







ces de Chiang Kai Shek du ter }

ritolre nutionaliste. Selon les in
formaticns recues da ves deux ,
points, 'e généralissime C
Kai. Shek est prety a cont
yer avec le Secrétaire @ In dé-





i me & leur politique de réarme

sateen

i nmement

ou Japon | dans le cadre des Pactes ré- |
i gionnaux accepiés par Vorga: ;



ine de Mao Teé Toung. Et ce-



fense des Etats - Unis Johnson,

1



POF EOREEEOIOEAE S PEROODO LOL EID HE

‘Décés da Jour

Démostier Sanon, 69 cms, Ma
ban, Roy

tie - Lourdes Monias, i «
nold Ee, 1 an.













Le voyage de M. Teg Lie
nw semble pas avoly die infé-
cond, si, du- moins, sont exac-
toe les derniteos renee lon
éé6e8 par la radio Fr ,
semblorait que la Russie Sovié
fique curait fait des “‘propost-
dons concrétes® “et néttement
déterminées, pour mettre fire
lo querre foide. qui, depuia la
guerre, que l'on dit étre la der
niare, énerve gouvernants et
geouvernés de tous leg coins de
la plenéts.

La premiére des condifiong
posées, — est - elle accepia
ble? — par les Russes, est. que
jes Etats - Unis d'Amérique
metiont immédiaterient un. ter





meut intensif des Eats de 1E:
rope Occidentale. Le Gouver-
Soviétique reconncl
trait tout de suite aprés le Pac
te Allantique qu'il sait éte



Lieation des Nations Unies,

Une auire des conditions de
jo Russie curalt trait & la situa
tion en Extreme - Orient. Netu-
rejlement, les nationalisies chi
nois deviaient cesser d‘étre 16
présantés G YO. NU. et leur
siége serait occordé a id Cht




de 283 ens, qui trevaillait dens
ret de Los Alumos, dons le
fedéral de New York. eacorid



des documents. descins, 4
dapréz ce cu’a confess:





Les Résultats
des Examens

sporterclt cormme consé-
, apparemment logique,
que ja Russie particlpe aux né
gocia gui doivent abouty | Gy ©, BE, P,

ature d’un Traité de .
Vendredi aprés - midi

















le Japon. En demié |

so tussie Sovidti- /2 h. & VEeale Ha
schent Ho Chi Minh, | Vénézuéla, en pr
copérerdit avec ja France | - i
our la pacification totale de | ton Publigus, M2?






recteur Generel
e de Bao Dai, sans ; briel, des Insp
ng et la Malaisie. | pectrices





Lex » sergent de l'Armae Amé

accusé d‘espionnage et de cc

seer




























Io ‘berneke

jon, pour avoir

noice & um capion soviétique. .



45. (INP)

d, en 1

eh eek » Lournal» et
te Coure du monde

id Greenglaas, dgé
atoraique ge-
sort du Trisuns!

Freenglass est

VAMERIQUE TELLE

2 yirnlonce W.E. B.
et dont log intelleciuels
3 _ ga guielle consis-
les droiis du né
@ pour une pilance.

Liwateur de Black Folks; dg grand leader
‘et sociologue-negre VW. FE. Du-
bois, demendait . gu contaire
Pégaliié..compléla guride plan
Aypolitique ef social et ne Je.con
siderail, contrairement. d- Boo-
‘ker T. Wushington, que cem-
me un objectif limité. Se ba-
sont sur Jo constitution dex E-
tats - Unis i] réclama ca; azsits
fondamentaux en méme temps
cuon culties to















I Son action pratigue of calle

du groupe de «Niagara Fal
préparérent le terrain @ léclo-
sion de la plus grande asso-
ciation existant
faux Etats - Unis, la «National
| Association for the Advance-
ment of Colored Peoples.

I est inutile desquisser 16
fonnonte 2? fuleurante aventa-
re de Marcus Garvey gui, du-
rant Jes années 20, rempi
complétement les ponts, reven
diqua I'hériiege oirieain ef pré
| conisa le retour & l’Atrigue. Ce
mouvemen!. entre autres mari
ws, mi faccent avec rcison
isur apport culfurel immense
ides Noirs ¢ la civinsation et
poe qui eat important demonira
lone Infellectuels de coulour
ux Etats « Unis qu'il était pos
sible datieindre les moyses
| hoes.

















y @ aussi dautres écoles

| dinspiration ples radicale que.

divigant de jeunes intellectueils.

| Us. congeivent autrement le
' geny de Ia lutte du négre. au
| gin de la sociéié américaine.
i Leurs idées sont ou tmorxistes,
| gu. socialistes.. Portamt Taccent
! sur Ia base économique de la
: question, Us bouleversent. tou-
tes les données bistoriques ac-
quises pour demonder funion
| des otvriers noirs et des ou-
yiiera blancs, des masses noi-
yes aux masses de toute les
| couleurs pow’ une lutte ‘com-
mune.












La libération sur le plan é&
, dre lance.
Une fois alteint, cet objectif,

tous les préjugés stupides,
fruits de la société capHaliste



idées avancées par ces jeunes
écoles qui groupent de bril-
lants intellectuels et des noms
rrés connus dans la jeune litté
1ature américaine. Cependant,
leur action demeure fregmen-
fee et ainsi Us me sont pas
xs d'atisindre auprés des
ses noires l'audience large
a laquelle ils prétendent.

'
}








j
|
}

Lintellectuel haltien, d'ins-
linet, s‘intéresse @ la lutte de
ses congénéres aux Etats - U-
nis. C'est trés cormpréhensi-
ble et légitime. Leur destin,
en fin de compte, n‘ast - il pas
le sien? Mais, d'une fagon gé
nérale, ou il ignore leur action
ive au sein de Ia société
icaine ou il critique injus
at celle action. C'est pour









| conomique, tel est le mot d’or-

isparait ? y
disparaitront. Telles sont les | wines que le pr new . Yor





















de Navigation
gences de Presse et

G visiter Port-cu-Prince.
position Internctiongle
Centenaire, cornme
Whonneur da Govern
Haitien. 2














Cette idéde lumineuse
vernament Huitlen tubo
reent cor % of mise ery pr
par les agents touristiqn
la ville. de New + York,



kaise a accuellli avag
Vinvitation gracieuss
lAssociation Hoteliére
grande cité & environ /
speakers des Postes ‘a
lea plus importants dég
Unis, ainsi qu‘d leurs 6%
fateurs de nouvelles g
nes, de visiter New - York en
prenant @ sa charge. tongs
leurs dépenses généralemegy
quelconques,

Le but de ce voyage était de
démontrer & ces propridicires
de Postes d'Emission, ating
qu’é leurs employés supérienrs _
et autres les altractions innom
brables de la plus grande vil
le du monde, de fagon qu’oux
mémes, en retournant 4 leurs
postes, ils puissent fair uns

Jandi mat

ferie de Eta!
jor Laurent, ©
wiormer le
yea sysioins
ter lo Loterie.
gité de c







B Hous noua en




























Jeuroux MCCUE.
Yobjet de la f
gaotour apr
ovons ete pré:
Piretieur, not

brnous 5a
ge & M. Lew

qnos yuestic4n

Mr, Laurent,
éformes CDer

—M, lolicon
Jag - vous cul














pAdministratic




































































ja Russie , vers Directeuts

d'Etablissement active propagande et inciter















raison que j'ai tenu a es



BMe force
















, I
—o Renna ag : la mise hors la i aux ; ; i
” ‘ livea dela P ‘ vo x ser les grandes lignes de | les habitants de leux région
Reprise de ce fame pemn S Sa Eee ote sie Sa alve ar eter ler ma
ia trot a Vunilice. ! Générale d i dreils civils Ho ne convient | vacances dans la vaste
«Tremp lin» iRtomaane Vaccora | | pcs de perdre de vue les con pole.
4 Allemagne, acror t ans de base de Booker T.

gton et W. E. Dubois, | A ce suiet, il est bon-de fai.
s contradictoires qui | © Tessortir cue la visite & Port.

plic
ia pensée négre qux | Gu - Prince des Agents de Lt

Gy




simples






ces condition de- - Unis. Ce soni deux | gnes Aériennes, de Navigation Zsms qui vous
wees, CU COUTS n’s majeurs dont celui | Maritime, des hommes d’etfai tr le systema.

lee par dae : : a e
capnce, par les qua i cnalyse les conditions pré- 1 1€8 et des Heprésentants de la

om

try. Allez dans ¢
























3 Lissance: aia! 2 i ted 3
ces, applouciz Ad senns uissances que ic ; es en Amé-ique ne peut | Presse etc., organisée par no — On main
joie, Cylotte -Coicou, Maunce PF BEES no pus fenir corapte. ; tre Département du Tourisme, Zoyce quill re
Casséus, Serge Roux, Remar a oe me , durant l'Automne dernier et au 7 aveloppemen!
Menin Jean el Gérard Chenet. cans le double se (A suivre) j début de cette annéa, a rap Hpuis c'est Ie

#dans tous |
ploite unc |
fiba par exe:
Ze. Vougmen
ts billets auc
wa plus d‘am
on augmen
bnombre des
Cest ainsi ¢

porté, selon une modeste eall-
mation, plus d'un million de
dollars de publicité, at de pro
pagande dans tous. lea Etate--
Unis d'Amérique.

t de la restric
st} que soubaiter
ie, opportunement
celle qui condul-
une vwiaie Paix deéli-
scix dans les rues,
sur ie mor. dans
BOY ei dans les ccours...
Le i8 Juin ftéte.





|

== ae ee










Lucien MONTAS



si possible, |
La Feéie stax comgrés et |
du Sacré - Ceour |

La fete du Sacre - Coou
éi@ dimanche givemdi i
vélébrée. La J |
i

Lee tendront, 4
10, por deux

tent



1 Gdmnises sur 2] in
| Le Directeur

lie des Gargons
}
j

cinsi
didees
ni des com




WAMBASSADRICE D HOLLYWOOD...

[neroeersmaeranirta seis sssihnngpnmioisrcs |
















| des Bouquets da




















a . les diticeant:
nement était Comme chaque année la da is ont e6 aiden tee PES Sean's Gaba a :
{ he Ginsi Abrant annel wing | Oflls ont ele adm rite cu of / ; :
Mone “de * port ee 4 vere Opps “ Gene ig] dea félicitations. ssadrice de, te - elle, une difference irapor- fons par billet
; avait ne Fila: ous ea ote & Leer ° Il n'est pas sans odienne esi at, cafe et enorme reside dans FR, comte cor
ui 16 Pillar nihousiusme qu en lay; le iait que, les femmes de la



5 se Velie Uneter les Ecoles priv.
axténc > Veglise. ae + ordre, SS teyt ing
férioure de gh spécia- | capitale du cinéma accordent





; | Martie ot +
bles eur 1 cc : | Marie et Jeannette z BRECK “
ees ene “Masso ceomp ore da | ve qui ont réussi aves dex beauté de la | souvent un soin tout spécial & 35% de
er HE MeESe » S@st TERM | ies a, les fe | ces soins quand il s‘agit pour pe acheteur,
mixtes de Quignerd cu Mont Vaié | lentes notes. . gH po} fej .
par la Chorale’ parol @ deposé une : Mex | sHes de ralfiiner® leur beauié, i je crois

ssi *époe - foscord pour
ver le concours des élaves du | croix de Lorvaine sur la tombe) == a + nf . ls systa

: . i ciném ywood " syatéme.
Colléte de Port - om - Prince. frangaia qui y | * ne de Holl sont in mo. C
ternationalement reconnues ets, si on

| Correspondance

eat Herriot a saisi | Monsieur le Directeur du

nm pour rendre un nou | lournal «Le Nouyellistes
!

Le Révérend pere Je Bihan su ls ona’
périeur du Petit Séminaire, pro qui falle

nonca le sermon de circonsian

| comme étont les plus attrayan-
‘eur lea soing de beauté ensei- {| tes qnés a VEecle d'Art de Max |

tor, je le sais aurait spécifié



f
}
|
C'est pourquoi les actrices da
|
}
t
i
i



ce. i ommage aux armdes d’ou | Fn Ville. a'Holl 4. Des | aucei t ts x
‘ = midi une im- | tre 2 é y nara Acs t, nous publierons ollywood. = es 1 que les charmantes da- . On art
Laprés ame une fouls i live - mer grace cuxquelles i A propos d'une note pa ue “ ; : i mes de Port-au-Prince peuvent I Voyagez toujours dang leg Cast ainsi <
mense prit part 4& 10C du 15 juin i tout aussi facilement et aussi s por le: mtiva & stab



{Europe a pu étre sauvee. Le | dans votre Edition
sowvenic du Gouverneur Généd | 1959 relative az de;
lial Félix Bhoué a été, lui cus ' Vincenzo Rallo, fe vous
roula dans la cour de l’église. | si, dvoqué & plusieurs repri- | au nom de la Maison Pag
Nos compliments au Pere jses. Et le pauvre Maréchal [de rectifier une erreur qui s'y |
Nantin, curé de la paroisse, et , Péinin, — i est vrai qu’ll ne ‘est glisée. M. Rallo, en. clfet, |
& ses collaborateurs. i peut plus en soufftir, dans 'é [n'a jamais ete Repressnian:
‘at de décrapitude ob i se | Général pour lEtvanger ke
trouve, —~ uns fois encore, a & , dite Maison. mais au ¢
té trainé sur la claie. | ses rapports avec la F
Aussi, ne serait - il pas inu- | GLIER! ont pris fin de
tile de rapporter le paralléle | 8 juin écoulé.
qu’d dressé antre lpi et de Sar que vous pub
Gaulle, Je qrand écrivain Fran | te rectification et au x






sion, Toute Ia journée, une Rente le sy

é imé 5 rapidement apprendre 4a é
Kermoesse trés animée se dé E PP) 6 a étre

| leur propre maquilleuse et &

_ BRITISH WEST
9 heures a. m. @ une heure p. | se donner la méme allure de
beauté et de perfection, qui INDIAN AIRWAYS

i
| : ee : :
eral de la | nierviewvee @ 20n atrivée i | conféra une distinction toute i qui vous gerantit:
i ci hier, Vartiste en soins de | Patticukéze a des actrices tel- SERVICE

peauté de Hailywood a decia | les que: Lana Turner, Jonh CONFORT

i

1

t











du Mond jour, du 20 cwin cu 724 Juin de

sla phime
am Me - [n-

MON eee sc neee.
LA CAUS,
NEIGE Di

















ré que le fameux vréateur des | Grewlord. Marguerite Chap. SECURITE +
produits de baauié pour les ac | Man Rita Hayworth, Greer .

irices du cinéma de la caplia- | Garson, ou n’importe quelle au
le du film, M. Max Factor, jr. | fe actice de la capitale du
a derniérement apporté des



& bord de test.

Mort de
Emm. Bellande

C'est avec infiniment de pei- film, que vous connaissez,»

ne que les membres de la So-
eiété pori - au - princienne et
jacméiienno ont enregistré la
nouvelle de In mort de M. Em-
manuct BELLANDE, ‘survenue
en sa résidence, & la Rue de
Io Réunion, le dimanche 18
jal en cours.

Le cadavre du défunt a éte
tronsporié on sa ville santale
de Jacmel oh Vinhumation a
eu lieu.

Em cotta triste circonsiance,
nous présentons & nos aris
Denis, Edouurd et Roger Bal-
Jonde, & leurs scours ainal gu'é
tous les autres parents ef cl
lids, mos sincéres. condolean-



ois Mauriac, dans un des judi ‘yous rencontrer, je vous en-

_cleux éditor‘aux qu donne & i voile mes meilleures saluta-
| FIGARO: 1 tons.
«Si nous avons mérité do i Représentamt. pour la Firme
volr Péicin, nous avons mévité » PAGLIERE

i Andréa. GALLIANO

oe

aussi grace & Dieu, d'aveir ce
Gaulle: esprit d’obandon” 9:
Vesprit de résistance, Yun ot
Toute se sont incernés parmi
lea Pronecis et se sont mesur
rés dans un duel & mort.
«Mais chacun de ces dent
hommes représentait — infini-
ment plus aue lui - inéme, et
puisque le plus modeste d’en-
we nous porage la gloire du
premier résistant de France,
ne reculons pas devant ceite



penséa aqu‘une parh.de nous -
memes ful, peut ~ étre, compll-
ve, @ @érinines heures, de ce
vicillard foudroyés.

Pareles de sagesee et que
vhacun fera’t blen de médifer,
car un chef, quel qu'il soit, ext
innioura Vémanaition, plus ot
moins, do la communauté dont
jia en moins les destinges..



7 ene






Jeudi soir, aa



ml, (Gue seta

Cause gons Eifete>.

Allez donc en foule applan-
cx
dure Massillon Coicou,
ig. Direction de la sympa-
quo Inetitutrice, Mile Léa La.
é représentée,
une nouvelle fois, la belle ric
se de nove talentieux collabo

reieur Léon LALEAU: «Une

perlectionnements et des inno
vations si révolutionnaires
dans les produits et les techni-
ques des soins de beautée

| imer parlaitement
qeautant qu’ele aura conna
la dernigre méthode pour le
pertection de sa beauté,



et comme M. Max Factor lui -
méme nous le redit si requema
ment lorsque nous travaillons

oi de jeunes acteurs et actri-{ dans see studios &. Hollywood.

c



Vune grondevalewr-.

i je.

vous taviront, por un jeu |
mend, dows une piace

toutes les femmes de n'imporie
quelle ville duamonde sont, en
jal, aussi attrayantes gue ceal-
les de Hollywood, mais insis-



; quwaucune femme ne peut see -
maquilliés | re
| Partaile perfection le type de}

«Aprés tout, atelle ajouté, |

sur VEcole d'Art de Max Fac.
tor d'Hollywood, artiste qui
; tous visite donnera la plus
/compléte description sur la ma
i Midre de récliser avec la plus

| Au cours ce ses conférences
:
|
|
}

: beauté de Tune de vos stars
| prélexées. Cas conlérences 2
| font répétées deux fois par
, jour, & la Maison Don N. Mohr,
G@ fertir du 20 Juin jusqu'au
24 Juin de 8 heures & 1] heu
res p.m.

«, Titres tetany sane Sen

LISEZ
«LE NOUVELLISTE,







mée nest plus: a-faira;
at sur leg

CONSTELLATIONS Z




von réservolions.;

TRANS - WORLD
ay





























I fe.
ftrnt
d»" {aojan,
"’tani oii t,«7*
' "llo”c JWtw¡
do it r!y>
ral
l+i. ctate.
’[>'• W coa^fW
861,1 PfeduItTS
“teetoMes,, ¡0
«¡0
^¡eno. TrZ
i&ttsctía '
6 gagayw^fiT
b^Uoa <*<* # aSI
1 dcmfe, de
:«nt e| £* w“
ncll«iteotej' '¿i
ítelquel fj1
pour ce»U jaSf
>«o seton ‘
-- ó tat.
itrisis d'a^CTs
.a* 'toieSK
femante / dhots, â– 
da royoiiji-r rrtr
» grand» i '
8 «tew J«3
eourafc _
ervee fel
* taino ,
u® mufflj&q
oup B
nérí caine l>apon
«< actusHe^
itte ao point «a
“Orton*, ga¡ L_
««yaque dér¡,»
tpéihvléaUfnlft
rtlculieí cjíí'ü
IS uitrovíoiels *|
fabriqué cTTsc
chima qu» ctl»
w toic*
predult crvsc fe.
Hémeurs a d¿.
Efats - Uaig ^
d'cnjlraa paya.
® g la toles*
ais et paut éird
-e comm© tfesu
* l'irapérla] di®
* a mis cm
■>us ayíifccteU Í
i se cf etique ou
* “Teryiéo#*,
f 1©
ibricaSoB, £/a
^ C, I ccíap»
tófeteaa#i|fe
tó ©a
iüd que k k¿
rete fete» é Ja
^temeats.
un &ssu de
ai le pits ¿s
has que ceíul
'©s Bototo
fiadugiji® chi¬
spé un
ion»,
si dora la te»
' commenceKt
ent de cea &
©ontribuara a
s problemas
ii se pose CEC-
atóté'. &M
indlalo da la
a 2a demos»
a moadictíe
s l'feeut» 0^
mi d'avaaf-
mande «Jfojl
product!©»
i ceab
la
me ñ
me
y;.
/ .-.
ns
que je Fai vue
yfHIKflDQ» Ml SUM DE LA ",
pCJlfg AM11ICÁIHE
A» Wetó SOHrtS-
— fl —•
Quriqu'im a prétendu,-bien
¿ torí d'aHlems, qu'íl y a qu&í-
yi¡e chose cís désospéié dans
r «rm?e rfu négre aux Eíats-
(/»i5. A ion vraimmt> car
¡'temé doii venir qní vena le
itíc&phe de caite cause; Tap-
pjkaúun des “ civil rights*
r. §e;ont désormaís une réaii
vivaste pour ces millions
. é& salís disperses dans tes
vestes platees üu ‘deep souíh*
c» masses dans Jes quaríieis
bisignas dm trepidantes cités
Noid. C&rte crude, aitón’
du© d£pn¿s si íongíompSr pat
tes masses noires, des cenfai-
lifs et ttes centames cfindiW*
düs, ¡totes et blancs, groupés,
comm.; nous Y a vans iail res-
tola dans un de not article:-
calnes. il y a um tradition
de lotto c/ai crend ses raciaes
jusque dans i'bisiolre mém©
des Etats - Unis.,mi temps „áu ,
sombre esclavage pour se pré 1 im Acao Shop,
ciser á F. Dougtess, ce leader 1 ~**i«
fermeux dont 1& nom demeu-
ra «Haché ó la In tie des nofts
pour l'ézaaacipcrtioa, Douglass
hit Tun des premiers leaders á
demon her ce qu'erraii d'anti -
réaasío la tradition de facto
modaííon, cxmsidété» a cette
époque, comm© «natureile*,
nórmale ei praiiqu®,
S’il esf un fait constant á tía
veis l'histoiré des nhgtes aux
Eta is - Unís e'est bien ceiui de
lutte inlassable.. Mats au
, Vommtmé écm& Wy
o^Bsaerdetl de lac^apliolo éb£. ,
magañas, vite;, doreaaa Jp©!^
iairesy dénommés; ¿Caolte. A-
cao» o 5«é un grand désdrrol
portó lee pebte cardonnleis tus
d 2d ruó de» Fronte -
Fort»*
Ocftt que Is quaílté et 2»
coui xelativement ímble de»
soulters débiiés par le» «Cco-
atticent, de-
pais quelqum quatre jours,
dea müiiers ®f dm míIHers d‘a-
cheteurs qai conatítuolant la
clisatále ordm&xz» dm petitm
pour 1 émaacípaüoa. ixougxass »(cusmai© or<
hit Tun des premiers leaders á | installations de cordonnerie.
Wám/vn»rAr rf» m/rr&rtii d'oníi - , JDsvaní un© situation pres-
désospérunts
’W»Bfe^a^a^aM»miii^'»te«»WWilPWWW»aaawBaia>w
Directear prapí Ernest C. Cbauvet, Port-aa-Princé', - Haití
m*. r> mm im.
mam eh
mmmm m
mswmm
wEMEzmimm
m mmm $mimm mmse
lew
ire chose esi le seos, l'GtieW®-
'dYYZoYañinirnnüüples, ¡ ^ ¡ caputs ¡900 par des phases
diverses, boutevert&ntes qui
toutes se disldhuent en deux
couranis prínclpaux: te cou-
^ irnr..er.¡ rari{ hooker T. Washington et
ogrci s¡ imítense, ¿e out whv- , . «> t> » ^ 7 «
, . . ... i i le coman! W. i. 3. Duoois- La
conception pcrlicviiere quo se
travoí*’:^ ’ ard(-u:rnonl a lo
forre ©clore. Les conditions
tfo ceíte i’-dte sonl rudos, chtti-
dles ei ;cr tache quelqa&s /oís
«s* immense, ¡.
Y on peui
désespoíi
aue
menf Jo
roir, un
¿¡Sü3»e/ íes }'eux revenís des
t&tdeis or /eruter de méhnco-
fré iem voix
C'esi ce íait tout© ía pro
fondeu; cc- cos «spirituals» et
küi conns une ionahté sí é-
mOU’/c;¡r;
l/n se/;, v hnuadoichtec dans
US das ova: neis d& «down-
towr . rt ■’ sue* a enz reunion
leSue isa -o. c.w^c.j«wj oont
j'd> ouoíic ,e norm mens dent
le ¿u. *. -- -oemenh
par or<- <* . -no pré-
fagez a r o r «'r:s ef
diommes íjoirs, ■ eus pnvi-
¡éqe á jo outer une conference
dona ó s per un leader note sur
tes chansons négres.
les thérnes mejeurs. déqagés
cree c propos, éfaiem four d
Ioet illustees par une artiste a
te voix chande, aux intonations
mélodieuses. J’a) vti, te soir-’
& bon nombre de ceux qiú e-
tetení presents dans la salle
pfourer. Depuis ¡ors, i'aí vou-
la rencuve/er te plaiste darte
¡e béne/;::;r-; encore a New -
Yori. o Sosion. /o sorters do
0C* reunions dinteles, av&c sur
,!¿se de ces melapé&s
se s
mon-
fatsau eñeram do
nenies personnaíité
de note a dominé levr époque,
donné une direction bien dóte¬
nle a la lufie et tul a conidio
une physionomie pcxrüeutiére
qu'on retrovve encore ac-iieUe
rnent aux Fíats - Unís en dépte
dos changemer-ís nouvsaux en
registres et des contingentes
pcrüc’j/iéres dv moment. Si
Yon veu? comprendió la figu¬
re speciale que reve* le raouve
mení négre aux Dais - Unís,
il coavieaf de ne pos perdre
de vue á 1< r-'se, ces de«£
conceptions hnáamentaies jd’e
velopp&es au cours de leur
ríe par deux de nos plus o mí-
nenis congéneres.
Alois que Frederick Dou¬
glas, aux premieres heures de
ce combat magnifique, á Yinté-
â–  rleur des cadres tegamt-^e '4&
¡ nation reclámate des droits e~
; gaux pour íous les citoyens
i des Eteats * Unis, Booker T.
i Washington, luí. sous pretexte
i que les contingentes sociales,
e-conomiqu&s de son temps pré
sentaieni des exigences dont
\ tenpun.nn-zni Yon no pouvate
mor iamnnse de ces meiap&es i ne Pa-> ?en‘r compUi, develop
óirangea, expression de la i P« Uíí pttndv souíhatrce des masses
que ¿ésespérunta pout eux, ’
; les tenancler» de boutiques
| dont nous parlona, so réveíl-
lent. sa reamen!,
Depute samedi derntet node
service d'iniormauana sous 3i-
gnaiait les ¿changos da points
de vue, les tete • á - tete qui a-
vaíent ííou entro Ies intétessés.
Coi ensambla do demarches
tí’&si terminé, hier soir, pac u-
ne reunion a la ru& des J'ronte-
Forla da tons Íes p?apriétanos
de cordonneries iocales sitaées
dans ce secteur.
Nous croyons servóte qu'au
couts de coito reunion, out é-
.ó passes ®r. revue íes din©-
rents problemas que zonteo,:ta
cede impor'.Gr.te branch? de
. etttisernat national; ii a i a
en consequence déciáé a'a-
cresser une supplique au Pré
sidsnt, aux Mambíes de la ]un
te de Guu v ememe n t ainni
qu'aux Secretaires d'Etat uit¿-
ressés, en vue d'uns enquéi©
sur la situation et une étude
des moyens de héclaircir darte
Vintaré! des parties sn ceras®.
Credits ©«verts
á itíférsats
Bépartesseats
négres.
Á écouter ces chansons si
belles et si tristes, on peuf icr-
ciiemen; cuoiic qu© les noirs
G«x Bmís - bnís passent le
temps o chanter leur peine.
On peut ¡es interpret&x ai sé-
tees t com.me des signes de r¿
tóqoadort et comme de simples
plaintes sons eííet pratique, Et
best peut * étre pour cola que
ceíui - id a pü pretendió gu'ií
Y a quclque chose de désespé
té dans ia cause du negre.
De resignation, de désaspoir,
je n‘en a¡ vu réelhmeni que
ckms les yeux des ¡ndlens.
Le négre, que ce solí dans
it «Sud ou dans le Nord, lutw
peur son integration complete
ó h vte et á let culture crmérí-
matique am preténdate epoi
ser etroisemen! les ¡lañes s¡-
rueuses de ic récüté sordaíe.
L'égalííe des droits, ii ne ¡a
perdait cortos pe2 de vue,
mais détaít pour luí quelque
chose comme un bui éloi-
gné á ctteindce, U ne demon
de, en fait, qtt'ua* assistance
Y.mteée de la par! du blanc.
que certam&s ameliorations a
te condition du négte qui. af
jfttr et á mesare, grace aux
concessions qui lui serai ©si
/altes deas le domain© de ¡é-
aucaüon na'amipertb se mon-
trerait digno dJobíenii á ia ten
que les drotts pleins et entlms.
Politique de concitea'ñon et de
compro-mis qu'ateaqaa plus
politique cons¬
te d© Gouv kí-
3® Décreis mú-
Pcursu
trucüve
nernsnt
vamsr
— Deere: cuvrant au Dé par
tement du Trcrv-ail un cródí* es- ,
íraordinair© de Gdes 51.750.00 1
pour couvrir les irate de }a
ccmpagne de c&sanalptean&ú- \
ahou dúo *Poara-arn . te < ¡
cjt.’c*. Oüyv ©’«' c'u Hr M i :
gu2vt,"' ;
- i*ec?
‘enj-’n* de
t *-lrT0’'d.>;
160.00
temen* ácr Jtcia
■ res un :-cc” r
I pour 1'» n
| ?.a;our ©t c d
de H Dí’v ¡ a Cor.íite,-.''; -
I ha) du Ce-
U - ©nd aura été té. o
qué dea spktsdides récepíkn
orgartisées en rhonneur d» «o.
distinguós hotos, les oíllciets t
cadete de la Maris® 4®. Guen»
dea Etate ♦ Unte du Véoéitíélo
Ouverte, et de qual.te íat-au.
par cell© combian róussi® dv
Secretaire d'Etat des Beia^sn?
Extérleures et Madame Ato
ne Level!, daua i® cadre .. #n
chanteur du Palais «fttíbIt-
dans Vahe de i’ExposiÜoa dt
Bí - centeaídr®, eü-ee se pou*
gulvúeni pour ainsl diré pdt te
brillante réceptlon oígcwfaée
en rhotel de i'Axnfcassadé L
Bellevue, par rArrvbassalem
des Etats - Unís du Vénémélc
et Mm©. Cantina, Cammé ai:
Pavlticn d'Haítiles buffets bien
garnis, la musíqu© et siálout
la cordiaíité et Í'amífié fair©
. haitiens ©t vénésuéiiens contri
buer&nt a criar uaa ambibnca
. sp&ciale si a marquar d'un co
: chet d'éléganc© et de distinc¬
tion ces belles h&ures do Fami-
üé haitiano - vénezuñli&npes.
Dknapch© matin, estad au
. tour de nos í©uaea comjxítrio-
, tes. Gérard Férérs ©t La|>orte,
■ qui étudtent la Marine Vé*
í n©2ué]a depute quslques an-
j nées de retourner -les innom-
brables marques de polltasss
•; dont üs norte. I'obtet co.n&-
i íamrnení dans le pays d© Bo-
| livor. Aídés de Isurs parante,
j U» ojjí organlsé d-ons la rna'ú-
! née cus Cosaques une gentil-
¡ le recaption é la&uelte mste-
Xatemt norúbte éo j&imm filias
dom y&légqnc^j?gg
meaiérent la charm© d® cett®
agape entre fréres. L'qn n® s®
separa qu'assoz tend dona i’o-
•és - midi pour a© retrouyer
Cette photo ejéfiam-m rnonlte fonáf-nií oü. dcm-3 te Goll Por-f-
qv®, eré tombé un avion DC • 4 d© la Ib-ne «Air France», o-
vec 50 psrsomas d bord. P n't a «euleimnt que trote vurvi-
vante. Or» pent méms vote do no,v>hr¿.-tzx '-udu-fsts floifcnís
sur faoit Ídouí les cerdea), P &ux ícurs plus taré, uu cube
avion de la «Ate r?ancn» d'un kilometre du tném© ond: cite ©t 40 perronnes toní ;■ or-
tes. Les daux avion© s© ru dcieni ~ Paris, arpies eco y de¬
colla da nndochlu©, p!N?)
LE SECEEf iti
LA f astil
psssmst*'
lTn m
yy íi© Gíití©
' tétete
124
n.*. c
voy -na
!©s ne~’ter-'’
Hut.iu. © .
Ce, -o S, u
Inter:.:;' cuc
(Voir
suite en demiér© ps-J®)
ítt Sucre a Londres.
— Arréte. au'oriso:.' lo ?c-
yétaae d'Etat dc: f.rcn^ i
fíermer. pour un© parted© da
■'0 ana, une eiert.u© d© 141 hcc
erres 25 de rhabitotion calc¬
are, sise en la Commune de
a Croix de» Bouquate.
Acbeson á la Rail#
LE cvx. PERUYEM DECORE BEARST
í8 P3pu]c:ír¿- icurnali^iO a mé?lCQí£. .. ..
Sr„ a é!é dicoté lée» moMM $s IObíb» áB. ffbbii, Ij»
w** fiaata décotation ‘du Véxo u, pam Ies notajjjsa mzvíceb ■
r“® tendua á ce poya ernx Etale - UnlM. M. femando ,
*w*m»y*r (jt gancho) Ambo»4 la km 4u mateh^«
»»ÍM de catte décoraScn ó Heowt Ir- gp ía é^oR oaw «« »«teh a até
' ' apéstalo .'éZ
Pouisuívani sa sérí© d'o^po-
és d© le Politique Extérjour©
los Elote - Unte, la Soerétqb©
d'Etat Dean Acheson parlera a
a Vote de ]'Amériqu© 1© 20
Jvin sm is Ptogramme du Pola!
Quake et H 22 !uin sur 1© Pica
Marshall. i
Ces deux discours paurront j
étre emendus aux dates indi* i
cuiées ée B'15'a 8;45 p. m. Les
■ é n testo ns en Espagnol en don-
| neront des exkmis á 7130 o; é •
lü p. m, Frégusnces orálncí*
te Metía cMsltfffrtrf
:¿&t»se sáversal»
: â– +%& 1S. tuillst prochcfe, jack
La Motta, champion du mon¬
de des-poids moyana ‘défendra
san Ütre con tro Tiberio Mítri,
champion d'Europe de so. ca-
tégorii.
Mitsí nte jamah rmcom été
Jbatt». Sur 52 combahi proto
sioanéis, i’espoir ,iiab©n. peut
revendiquer un palmarás 4&
H. vitorea.. xempteicma
Eoclry' Orcadcmo quí devaií tm
am&mhsMonetht
P* - x- -
encore dans 1© cadre rnagmíí
qua de 1'ExposiUon, au Pavi.1-
loa du Vénézuéla, oú 1© Cam-
mandarte des untetem vónézué-
l-eruies, 1© Capitam© Fztxez ra
covait. I-e Colonel Lev©]*, Mi¬
nutero des Bololions Extérteu-
ros les porscrmalHés de la po-
t-tiquo, du monde et de la pres
Se avaiení répondu d l'ai-
rr.able mviíatioii den distingués
oíí¿deis du Venezuela. La Mu
aiqas encaro la león© lurrúneu
©o ¿ l'Expasrííori, la briso ma¬
rine, four cela, sons oublior de
I meniionner la champagne,
I )a tina potíssoria ílram de cetta
reunion una b©U# - fét® de la
| distinction ©t de l’éiégaac®,
• Le Week - end, vraiment, au
ra passé sous 1© signs d@ la
badítlonnell© et toujours vivan
te ami fié haitiano - véti&sué-
Banne.
Aa sajeí #Exa*ea
áe Brevet
Dans certain© mcteuxe oh
fon so passíemne d@s questions
d'Enseignement. U ©e confirm#
qu'une encuéte a ét© ordonné©
en vue 4# fte#r le# retponsa*
bllités d propos de besclusion
de nombroux Eléve© fill®»,
ptéparém pour Iss Examma
du Brevet.
II sst memo dít que le Dé-
partameat de 1‘Education Na¬
tionals dnvisagerait un# ##'#-
©ion Extraordinaire pour cas
©leva» «hcmdScapées», si les té
©uitats de fenquéte sont con-
clucto
Nous souhcáícms qu'tma talle
solution soit adoplío.
Le Moniteur du Uu/dl 10 juin
1950 c¡ pubiíá i© Deere*: sur la
Presso dont U> projn! aval! in;í
i:-.ít;.<:noTnent l'objet d'un® féu-
mon d«:i ¡ou■■ íiolvMíy* au Pedáis
National e? plus ¡aré de- día
ciis-iions da ni, k: Ikesso.
Ainsi done, est promulgue lo
décrei sm la Piesse c?ui a é?ó
«donné au Palqís Haílonal, á
Poit-au-Piíncs, te 13 ]u;n 1SS0>.
Comme ¿i ©sd dit -*C© décr&t
abroga tout©© lote ou dte-
positions de lote, íoua clécréts*
¿oís ou d:spo«itÍDj>a da décreis-
lols, toua csrrétés ou réqleuiants
qui luí sont cootrair##, nofam-
m&nt ¡m Jote dea 15 áécombr©
1S22, 27 min 1323, 13 )uin 1924
@t 19 Jonví©? 1323a,
A&BKRT MAMSmmS
SAflf «3 ftAMS
DU CENTRE CIVI^UE
BE PUERTO - RICO
¿sm arms
ii PHdnssstm
R. JEA1 BAPTIST'S
Nous avonr, requ do M. R.
}n. - Baptítte, Proleasour au
Lyeóo de lacmet, uns tongus
l#ttr#, daté© du 19 ]um en
cour» jolotive a i'iucídont qm
éclata le 1? Mal ócouió, onti®
Eleves et ProíósBO’.ws da cex L-
tctblissement,
L'abondance de matlóres ne
nous psrmot oas áe dunnor Cvi
Usfaction. á Mt. lean &ctpdsto,
en publiant 1© text© intoqiaí de
m l#Hr#
Nécmmolna, nous prenons
píalsir á en reproduir .- lo co.r
elusion qui resume renv.cn; bte
des taita rapportés au s -je; do
con® regiett. ble alterne en sou
h'.itan? qu'-u.h.n. i'Unior. réqna
ou sein d© ic laborious»** popa
lotion de Jacmoi:
*En ccVídusion, Von snmbl®
rail vouloir noun faire passer,
nous autro?- proíeaseun láche-
ment rrccu-as, pouT des révo-
lutionaairea, pov.v ü&h q©n»
«Je Hoc oí cié co;de. Le Callón
ciclen ate malhourPusurroAl
c/cvó et Jo-; disiinguóís rpem-
bre& de la Junto de Gouvajne-
. «nt. que av,us épaulone suns
i ©serves. r,ont tron avisé© pour
se lassso: pijendre cut méq&.
Si vouí. doutes once?© de la
/©,-acHé dss laits qus Ja van-
re. vous quqnoriez, NÍ Je- R >•
nacteu; en d;eí, a vous favo
'tommuniquar te rapport de
¡nspocíour et les documente
orsós au ow-sier.
Vntü¿tez recevotr, char Mon*
•íteur, lexpTocuior. de n\aa san
i.monte \&& laaíUaurs.
Ptaiessoun
Rocktel&r ]n - Baptizó*
nr70.~.?~,-t
Mesvs!
AviNiaí-Caaseil
á te tmmmm
Nona avons appris avsc plai
«ir la nouveii# ¿# la nomina-
* tíos d© Me. Constan! Jcmvler
: comm# Avocat - ComteÜ á la
t Commune.
| A cet important posts, 13 r@m
place 1© iré» regretté Oswald
¡ QVtevm, décédé tout récem-
menb
C'est un haureux chai»
pour loque! nous félicitons tes
membrm d© la Commission
Communal© de Forí-au-Frinc©.
notr# ami Constant crycrnt dejé
occupé c# post# avac tact et
compétmeo
Nous lui adxez&om nos com
pliznsnts @t not vgeux d# bon
i n& bosogne,
> 28 juin pro
to kü! Tetóse d© cstie décor^utó
d» pto, au cots« aw»
â–  - jSF)
i «porté» «w Jí juillet ato de
> doimer plus de temps ¿ Mitii
üaifi at I* C •It la Féíé-attftfl
MORdltl* «tes
Ü¿?i»c3t*n**s
la Junte de Gouvensement a
iécldé de dancer des iacüités
A l’Unfon KatSesto des tato
tears tatito en vua de luí
perroeltie de portkiper au Con
grés de te rldéialSo» Mondte-
lo des Eduesteura «pit aura Ubu
ó Ottawa (Canada) «a mote 4o
juillet im
A oetto to, un etédtí extrooi
dfnaSra ds hM^gamdm a é»
ouvert an Kpartsmeit! de 1%
ducatten Ntoonole en
Jo pwttcJpelteB'
kUCmíérmm .
.dnSacn
Ce raid!, par 1'avton de Ja:
Pan Amorta». Airways est par
ti h dsstinattoa de New - York.
M. Jehan Bartiguo. D® 1st, p«
io uaie «érlenue, il poumdvra
r«r landre, oé Ü parüdpera
la Coniér®»» specíole du
Conseü International du Sucre
qui ee Hendía h partir du 28
Jum 1850 i Imite*.
' I*sm Sortee représente-
xa Haití 4 Jo díte eenSfemce,
EQoWaíawBt! BWnHMhwdwwf
|«Í Du7to¿tud et Frédéríck
Ha»1«. Joan Cuvlgntjcmd «si
Piásident d» la
Hiof a rute l'uvíon a ci©í.Uuia-
rlon du ruc-no • hüc. i
iecí© A i boil Mfinj onés qu-,
viant ü’ctr© 5‘obuk d'un© Hat-
H*u8© aUanuon &* qm vi«n(
monir#r Ja cj'ondc valour eío
c© j©un© arcii-Uoct© iiainon,
<*L>nt te© oeuvrps un
huui boucí d'orícji.uasi',0 ©t dte
Ségance.
| L© grand architect© de Puor
¡ io • rííco, M. Hemy Klumb,
j dont tea bureaux vioutumt dab
| teñir un contrat en vu© do la
[ construct ter du fameux centre
I civique et des travaux publica
! do San j\xctn da Puerto - Bico,
a ferü app#* á I'Archüecie Al-
Dort Mangones pour fair© Yé-
.ude du projet \\ doit en ám
ñrt#r te pian et cost á cstte
íip qu'íl ©st parti pour Hte voi-
ter.e.
Cet ovarte - projet ssra pré»
1© 15 Aoüt #t servirá de base
a réiablissement des devis es
iánorüís de ce grand projet d'ur
hcmism© qui coütsra §ana dou
i© plusieura millions do dollars
Encor© un tríomphe de rar^
ite de la technique haítíent-
i Cteet us nouveau tribuí rm
du au mérito.
Nos compliments d notre a
rrú rArchitfid© /Líberi Mango
nls.
'íatémssmíe séame
de Cteéma h Mayer
Síimedi soir, uns louta luí
mmrnñ d® trowafHours et d*
notabilit» de te région s'é
trient téunte ó M4y*r, en ele
io 4# Cttl d@ Sao, an vu® d‘a,
siíííer ¿t acm tot&swonta séar.
;e do dtéma, dona®# par l'o
pérart*nr de la section cultosl
le de VAmbassade Ateérlcai-
m, M. Cjurffl® Tétpiíér».
Om docHtnsntata® d'aetntáP
té, de® baadw ear ntyqSta®
»ota®m@nt oonnutest te pta
grand etteeét «t Itmet «uivle a-
v*c tetéiet pat dm mUltera de
ttasraiüetJMi stsuwíBbMti pasa
la citconstance,
C® ítt! un nal succé». De pa
rsllta amame méritant d‘we
le íianemark ■
élimine la France
1-, Fruí,
(¡alié
hiiUt
ten
> par
LO-, ví;;USrm* a ite'.KO
i,a veoeve oo i i>(!ii!V>í> da-
.Tí.í/ifv <■; ¡e j<»uno Kart Niel¬
en. q-.i; a romper!© v,©& dvux
na-vhez, de rimpiee cont.ru tes
iD iours fr'.,n;;ais Marcol Bor-
;ií.rd et Bernard D©str©rnecru.
u¡ cornpcH.)ini> do son compcr-
UvOte, Forborx Ulrich, Nieksn cr
nrhcip© a la Ircnúome victoi-
re f.anois# fur la paire íran-
gaifú Paul Rémy ©t jaequm
T';o.-nV3. Cost la premier®
dons U'hiv'oirn rte ln Cou* .
po iV'vir; que te Danemark a
-oUn la Fiance.
ACCUSE,
^’ESPiOMNAGE *
AUX ETATS - UNIS
Alfred Boob Start., ctanM*
d» M rasa, de Sfíet-v-i, New
íoA, qel a ¿té attUi fm to-'
cryoats do la FBI, sons fosca*
salió» de feumir de® ryanrirjuo
sxents asmóte sttr «tsn nouveau ,
et puiaesnt exploíivs»-A Roy
Gold. Gold «o trouv®. eo pri¬
son, accuse d'avoir Untari Am
leaseteroemente olomlqu®» h-
Kteua Fuclte. Ce ckmlat oul «
eentemé ce tedt m ttouve «et-
friellement ecnprttaaaé él 1
d|®9. CNPS
.< -

"M Wm
^Amolin, la Créme Désodorísante
tátt é-unm.1'
• mm m u rna, mí somm m nnmm ********
-7WFV
V- Dans les
"V- "••••"
de la ¥le Parisienne
\ rVL».*
Bj-Cestenaire d'un
Címetwra littérair©
> Les Grands Prix Littéraires
coníérent .im© certains notorié-
tó, 'phis ou moms ©phémére,
á letirs bénéfici aires.
Pea centre, il est plus rare
de voir un Conccuis llttéraire
céáébré qrpe© á la noíorióió
de l'écrivain qui romperla la
palme,
Ctost ce qui vlenf de se paa
ser á Dijon, ville connue sur-
tout pour sa moutarde et son
cassis. L'Academie des Scion
cea, Arts et Bellos LeíUes de
Dijon a done tote lo second
centendre d© la remise de son
prix d, ur¿ horrar, e do loaros c-
lofs inconnu; Jean - Jacques
Rousseau.
he sujOt de ce conccurs dos
to tor Aoüt 174b ótait le sui-
vant;
«'Si ie réiahlisserner.í des
sciences et des arts a cerril ibue
á ©purer les mceias-.
14 candidate enveyoreru u:-u.r
manuscrit. J - ]. Rousseau re
gut le premier prix, b.-en que
css theories atom enraya re:
teríns membree au ¡-av u .
tendáis que les «cicrnces o; i-n-
arts, au lieu d epure: ¡e?
mceujs, les avalen’ cc-norv
pues.
En 1754, ia mónte Ac;: .tormo
proposed un nouveau su;ei do
concours:
«Queile es: la source de 1 i-
nógalite parir,: les hcmrnes. et
si elle es; cuterisé© par la ¡o:
ncrturelle?»
Sur 12 manuscrita présente».
TAcadémie ccnrorma cdiu de
l’Abbé Talkeri. Les pages de
Rousseau ne iurem ¡-as rc-.e-
núes, en ras son de ia «vtotor:
c© incviie avoc ¡aquello ; au
teur osen? s'attcquer a ia ¡ :o-
prieto».
Est - en plus tolerant de nos
joura?
L'Acadéirsie de Dsjon expo-
salt en niéme temps les menus
crits dé tous los concurrents.
Mcdhéureusement ceux do
Joan - Jacques Rousseau ont
dispara au cours des síseles.
Mato ses theories ont suivé-
CU..G
La carta forcé©
Edmond Rostand, Hmmortol
auteur ‘Cyrano de Bergerac
et de VAiqkxn, a ledas© deux
fils: Jean et Maurice.
Jean Rostand est un grand
savant. Maurice est poete...
nous n'osons fías écrire «com-
me-son per©*.
B a íait de r.ombreuses pie¬
ces en vers, généralemeni sur
^3©s sujete historiques. Le
mains qu'on on putos© dire,
e'est qu'elles n’ont jamais eu
1‘ávantage d'aiürei la foul©,
i 'Aussi les directeurs de thea¬
tre bésitent * ils á les monte;
Mato Maurice Rostand est co-
proprietaire des droits des odu-
vres da son illustre Papa, Les
autres héri tiers lui en laissent
généreusement la gestión. R
en rfoteH» gos annéea, pour autoriser
leur representation, il exige
que -Ton jom également un©
piéc© de luí.
GmX amai qu© pendant
Jongtemps. le theatre ¿te lo
Pede Saint * Martin a d& don-
ner toda le» ana une piece nou
vello de Maurice Rostand pour
avoir 1© droit de jouer Cyrano
de-Bergerac.
: La Comedle Fiongais© a re¬
husé de m pUer d cette ©xigen
ca. á* rates qus t* Chalel&l
taa¡0 1# nouveau clrecteur du
dn tete* Sarah B®fnhm-d per.-
Mgmniin- f Aigloa. surtasel-
tej* WWW* ^ «<*► *»
1300, o étó oblige d’accepter
une piéc© inédita d© Maurice
«RichaBeu».
Lo grand Cardinal, londcrteur
de 1'Académí© Frcmgatoe, qui
Kit un des précurseurs de la cM
rurgie faded© (0 fit disparartre
les 'rides de son front en ca-
chant la cicatrice sous sa ccdot
te) va done revoír les Isux £is '
la rompe.
Deja, dans Marion de Lar-,
me, Vícioi Hugo, quá i'appolcát'
«L'HOMME ROUGE, lui fai-'
«cdt taire un© coarte et sinisfi© •
apparition.
Souhcmons a cell© de Maurice
Rostard d'etre plus longuoi
Touiours les 12
meiileurs romans
Devar-t los protostations U-
nanim38 soulevees par le
cholx prealablfT’ dos 12 meil-
leure auteurs du cera! - siecie.
¡ i© ;iuy a modiííé son choix.
í La listo des 12 volumes dé£i-
I luüvemeni dósignés a été- pu-
| bhoe dens l'ordre chronologi-
í q>v¡o;
í Fermina Marque.'' íVaiéry
; Laú-aud; Les Dieux ont soil
‘ .Arudole F’rance La Colima ins
o uMcunc© Barres/ Un a-
u de Swarm ’Me:cel Proust)
j La Car íossion -de Minud 'Geor
D\ homeL SULermann (Jac
s -e Lacri.teiie; Les Fcrux
r-n.r.;;': years i Andró Oída) The
i ese Desqueyioux T: anyois
M'.'utia:- La roriditmn huma;ne
Audré MaLaux? Le Journal
d un Cu:t- de Cumpagr.e'Berna
:vof> au ívausee \Lard©) La Dou
cour de V.-vtc rdules Pc-mains;
Seur-i, Georges Dúdenme! et
Lrerr:vo-Mcur.ac ont obtenu
Poíí T..-OT ':cL.u::.¡.:i« unvers
te, k* /.ay aiouia un trem.-eme
U/o «La Vaqabonao- de Co¬
unts.
Le Proíessour Mondor et
Jean raulhan, torts mécon.ents
dt> vorr Je nom de Celios, sup
pna-e. sí
une aiitie
ib id en*
Usté
a leí
vojcn
Inirnómcriaux -Sega
Moain’20 JuSs.í á 6 h «>.15 p.
m.' . .
¿OO^tóHG
(parlast ’.fiangeá»)
avéc.,- Dcma Andrews. Jan©
Wyafi, Le© Cobb,
Entré© GI* Gds 1,35
Résexvée QUeá 2,80
XXX
Merer adi 21 juin, á 6 h at 8:15
p.v m.
jOHNHY APOLLO
(parkrnt fiarifcds)
av&c, Tyrone Power et Dorothy
Unnonr. -
Entré© GJe Gde 1,20
Reservé© Odas 2.30
XXX
Merer ©di 21
Le plus grand ::;m d
sa technique
LE SIGNAL ROUGE
avec Ene von Sirs
nise Vernac.
Entré©: 1.00 et UáC
e: 3 h 20
.x-mémes
â– oav--'
t© Liable cu Corps (RadmueO
Les Vanilliens (Georges Lim-
bour! Voyage au bout de la
Nu.it :C¿ií.no) Terre Natal© ,Ma:
oel Arland/ La Beaute ’’sur la
Terre fRamuz) L© Peí© P^rdrix
(Charles Louis Philippe) L’Epv
j íhalamo (Chardonne) Henri
! Thomas (Raymond Queueuu)
Poil de Garotte (Jules Renard)
Le Petit Arm (Paul Léautrud).
Evidemment, ce petit jeu
pent durei longtemps, mais
qu© les auteurs vivante 3© „dé-
pécheih de se décemer des lau
riers.
Autor? en emporte le vent.,.
Mais voila que bes humoris¬
tas von? designer las 12 plus
mauvaix romems pants depuir
50 ans. Leur tacha ne sera
paut ©tío pos aussi facile qu’on
;© pense!
Sxcos d© xéla ;
La Ccmmission du tudgat
de 1'Assomblé© Nation .he a e-
té prise d’un beau zéle >.'0:n la
realisation d'óconomies.
Toutos les dep^nses prémes
ont ¿té l'objet d’un abiitemout
plus ou moins important
Naturellemont toutes sas dé-
císioni font Tobjet d'une discus
sion en sé anee publique.
C'm cus» que Ton obordmt
le Am Cenlxe» d'ap*
prom^sago 'dependant áu Mi*
mstéra de l'Educcrtion Nafiona*
le. 4
íVel*
pege)
Montparwasse
Notré grand film de la Semai-
n© j A
LE SEGNAL ROUGE
avec Eric von Stroheim at Da
nisa Vamac
A runemimité, la press© a
chote! «LE SIGNAL ROUGE»
comm© ctant i'oauvr© la plus
remarquabl© de Tannó© autant
par sa technique quo pGr son
interpretation.
XXX
Mardi 20 á 6 h ©t 8 h30
LA VIPERE
av&c Bette Do vis
Entré© 6 houres: 0.75 e: 1.25
8 hsures; LOU 1.50
ODMMUNSQ1BB
he Déparfemeni'du Commer
o© parto d la conhai^anc© du
public qu© la maison L. P. AG
GERHOLM s t 2ikie NAHRA
©ni rospecfivemsnt .par
I© Steamer «NOTOS» arrive a
Port au Prince, la 15 Juin ©n
cours. 200 at 250 barlls da ha-
rengs sales.
Les prix de vento de‘cel ar¬
ticle ont été fixes comma suit:
Conslgn-rioiros: Gdes, 130.00
le bcrril
Gxos et Detail: Gaos 138,50
1© baril
Data ill ant: Gies 0.75 la 11*
vre.
Por:
. la 13 ju:n 1950.
S.LP.P.
TENTE
A LJ CHILE PUBLIQUE
Il éara procede, le Lundi 28
uin 1950, a 10 h a. m. au Ga-
age idu SCIPA a Damien, pro
prlété du Service Coopératif
rln ter - American, production a-
giicoto, a la ve-nte a la cri&s
pubUgue, d’eoa Gcrmon-
notie ford P:c - Up, mo¬
dele 1947, 8 cylir.d’-es, Mo-
©ur No 7396 - 130708$, Imma
tnculé© au No 2823. Estime©
i 2c0 doLars,--
?or; au Pru.ce, >© 15 Juki 1350.
Eugene C. JOSEPH
Encant&ur Public, Commie-
sionné' ou commissure Price ur
Officier Mm.'.síénel.
VENTE A LA
CHIEE PUBLIQUE
AU DESSOUS DE LA
MISE A PHDC
E &©ra 5>roc4dé, l© Jeudi 22
Juin courant, 0 10 :. a. rn., ou
Garage Caserne Dessarir my,.
en tac© Palais de Justice, á to
vente a la Cr’óe Publique, d‘a
ne votrure . Buick- usage© mo
dele -41-, serie et No. Mete.::
14715443 --- 49217824. Estimé©
á G, 2-500:00
Nouvelie miso o ptix G. i ,257.
00
Port au Prince. 1© 19 Juin 1350.
Eugene C. JOSEPH
Encanteur Public Com.rrd33-.on-
n©.
PENSIONNAT
NOTRE - DAME
DU SACHE - CCEUR
ÍPrés St - Joseph)
Las eleves cu Cours Com¬
mercial et Me-ncger se tom un
plcisir d inviter les Anciennec
Saves de TEtablisaemen., lours
Parents et cants ó visiter Vexpo
sitian de tour? travaux, ks
24, 25 et 26 Juin, au Pension-
not pras 1’Eglise St. - Joseph.
Cela tour permettra de cos;s:a-
ter tos effort» realises duren!
cetts premiere armée ie cours
spéciaux.
Leur visite sera d la lols re¬
compensé pour les efforts iour-
nis at encouragements pour
I'avenir.
\ PETTON * Vni£
Á iouer avec pension com¬
plete, Chambre garni®, bien
aeró©, donnant sur agréable
jarefin. Confort et piscine.
Pour renseigneraente, s'adrés-
ser 35, Rue Clerveaux, Tele¬
phone: 7316.
S/ Lieutenant Arméo d’Hajfi.
VENTE A LA
CHIEE PUBLIQUE
Bous ¿o ::o:::o autOT;?© us la
Junte du Gc-uv©mem®ni, Dépax
lement de : mteneur et oq la
Dórense Nnu.or.uie, II sera pro
ce-dé pc¿ le Mmusiere de LEn-
ccmtaur PubLc, ou Commissaí-
r& Priseur Cor.missicaná par
un Chgi d uta’. Identifié au
No. 380 X :l{itn©*t assormen-
?e. 1© 3 Juillet -11 cu Tribunal
Civil de ce Report,
á la ven:© a la Crié® Publi¬
que, I© Lur.di 19 luto 1950, es
K hres du matin, a ia Caser¬
ne Dessclines. pzés Pakus
di’ ]u.c.:c© de?. Bjens d© LEtat
usages, savou :
1 Vedare Buick, manéis 1341,
Mote-.:r 14858164, estimé© á
G. 4 ojQ.
1 Voltura Buick modéle
1341, Serie et Numere
motear 14,715443 —• 43217824,
estimé© á G. 2.500.
Jeep Wülys • Overland, se¬
rie e! Na. Motear 163316 T —
1821B1, ©«timé© a G 2.000.
Por? au Prince, le 15 Juin
1950.
Eugene C. JOSEPH
Encanteur Public Gornmission-
né ou Conunhsaire Pxisaur,
OfíiCisr minisíérleL
AVIS IMPORTANT
Nous avons le plcrisir d'an-
noncer au public que nous ve¬
nous d© recevoír des RASOIRS
marque ALLEMANDE d man¬
ches pilantes, en ACIER d©
premiere quaüté (SOLINGEN),
trempé cvec un soin tout par-
?:euiler. Us excellent par u-
ne coupe fine qui tos rend
indispensables a Mesaiews
les spéci alistes (coiffeurs
©i barbiers} cansí qu'trux a*
mateurs pri vós, Prix de groe
aux intérossóa,
COMPTOIR COMMERCIAL
HÉfii; "
69, Rue Républicaina.
Port au Prince, Haiti,
Phone; 2609,
QUARTOR GENERAL
0U DISTRICT BE LA POLICE,
Port au Prince,
Républiqu© d Haiti
u n juin mo.
II porté a la connaissan-
c© du pubLc qu© la Plaque do
Police porian? le numero «82»
ÍÍQUATRE - VTNGT * DEUX a
été perdue pea un membre da
la Police. En consequence, ce
Quartier GénéTa} met le public
en garde contra tout imposteur
qui essayerait de s'en servir.
ü ©st demandé d ct ux qui
viendrcáe-nt a la retrouver de
bien vouloir la rcpportsr au
uuitíüu ae ia Pont®.
.«¿arcaisse F. PROSPLn,
Motor, Armé© ¿'Ha.uv
uncí de la Pohu©.
Georges LAUTUriL.
AVIS AUX NOTAIUI5
Madams HJSTU! TROUIL-
LOT, né® O’gn Dalerccur,
r.ropris eirá. dent-uroM octue!-
hjmer.t u Fc-í.r.u • Vale porte
a la conmaisr, res de ¡j yuri.üct-.on du Tribu¬
nal Civil de "’ort au Princ® et
d© Pmioo - Ville et bu r-ub’L:
en qé-néro qu'olie est en ins¬
tance ie divD.ce actuehement
d'avec >.i n:ntí, le síeur JUS¬
TIN TRJ>U:LiGT ©? les met
sn gerrde ccnr'e rutes ventea,
transactiot'..*, Ny. othéques ou.
cutres actes que le mart vou-
dra.it ac'O'-plit au prejudice
de ses .1,-- t^, en quelite ae
commune en utetis et do pro¬
prietor Iré.
Port an Prince le ‘T .u:n 1950
íS)Mme. Justin TdUILLOT
aso Olga DA* EL-COUR.
rPICERIE DU
PONT ST-GERAUD
Mesdaxnes, approvisiannex*
votis d rSpiceri© du Pont St ¡
Géa-cmd, dirige© par la syrcpa j
(híque Mms Pigaud Pehotiet. ]
Point n'est besoin ds deseen-
ct© jusqu'en vüle. A lUptcmto
du Pont S? - Gétcrud vous txóu-
v©rez tout c© don? vcus cr^er
besoln en íait de provisions a
Ãœmentcrires, cadeaux, parhims,
créme a la gtoce, etc.
Á ITpicerie du Pont - Géraud,
MESSE
Un® Masse de Requiem sera
chanté© a fEpiphani©, Eqlusc
Episcopal© d'Hctití, in merao-
rktm du R¿v. Pér© Oscar MA-
COMBE, meictedí 21 juin 1350
a 5 heuros 30 a. m.
Cette annofire tient lieu d in-
vhation.
PASTILIíEd CONTKx,
LiA TOUX
MerveiiJteaaement efílcace
O. u BRANDT,
Rs® Eisgés® Bourjolly,
«L'AVANT * SCENE* ’ * ;
armonca:
j Le Mercrodi 21 Juin, d 8;3S f
M.( cm thé^r© REX: ; '
reprise dti
«TREMOLIN»,
de Léon Laleau I - v
avec Adrienne Déjoíe,
ce Cas3éus, Jean Chánai, ^ 7 ■
et de:
«FAISONS UN REVE» /
d© Sacha Guitry. {
avec Cylotto Colcou, Kpmm
Menim, Gérard Cfeenei, Smm
Roux.
Decors d’Albert Mangón^.' : 7
mis© en scéne de Serge-3^^.
Fcruteulls á Gdes 5,03, 3.ÍE
2.00.
La Location est ouvsrta -m\
Rex Mardi, de 10 h a, m,
hr es p. m. â– >,
Mercredi, á partir jete % toes
p. m.
a FACT MARCHER AVEC SON TEMK
La Science Modem© a a dopté;
NUMOTIZINE
U CATAPLASMS pea: Ex cel'enes
CONTRE LES DOULEUHS LOCALS
(Entors® cm Hhumatisme)
CONTSE LES INFLAMMATIONS
(dues á ie Traumcrtisme quelconqne)
CONTRE LES REFROIDIS
SEMENTS
ÍBronchlíe on Pneumonia)
Rédeor* :
NUMOTIZINE
Son ACTION NOCTURNE est mise á PROFIT oontra ■
Ies INFLAMMATIONS LOCALES, les FURONOTiOSES
t®s AMYGDALITES et les AFFECTIONS ds POITBHB
NUMOTIZINE est economiQue, Effioac© - .
Cast la CATAPLASME PAR EXCELLENCE
Oi VENTE DANS TOUTES LES PHARMACIES
AGENT EXCLU5IF :
JOSEPH NADAL 8 €0.
A la Maison
ANDRE. EL SAIEH
89. RUE MAGASIN DE LTÍAT
Le Client pale poitr la «¡nallté de la marchandlse et sob poor la
ieasíé ds Magasin. Il y tronvera, á des Prix déSiant
i coscorrence, les Tissos saivants:
palm beach goodall,
CASIMIR TROPICAL
VOILE DE LAIN! (Supérieer)
CREPE DE CHINE á rie<0t..:
Et beaBcoup d’aatres
Le champíes de JoolbaU nous
livrs son secret: un grand
vsrre de KLffit, la boisson sa-
eré®, j
iH BLSSE. I» Mte B0KDK1I .
^ miMk^ MILK
enfctor-
$ 10 dollars le cestome
$ il dollars le costéate
4 gdes ra
4 edes 50 Pi
vobs seat réservées.
STANDARD FRUIT & STEAMSHIP CO.
ubboJQjway NEW YORK
*
sur nos bateaux, qui vam oicehl1
Expédtox ou folios ©xpAdiar vos marrherndtoo© ©ur nos bateaux, out vmm nffrani im OOP 7.
vice réguitor et direct eñtr©;
IffiW-YOM — mm — HEW-YORK JO. -•
Le Bateau ci • deesoms guittera New * Yode pew venir diiectement en Haiti et,
tendu comae suit: ’ ¡sis
S/S ST-MARY
â– S/8 ST-MARY
S/S STMARY
S/S ST-MARY
La position avtmtegeus© d© ;
Wmspealel-
Dtete..** Antivd & Anrivé £<
New . York ' P-cu-Pee, St - Maro
May 2b PM % 17 Note' Ma/ 18 PM
May 31 Noon June 1PM
fane 14 Noon 'tuné ’ 15 PM
Jane 28 Noon June 1» PM
* New-York, élimine tous ireds
May 12 m .
- June 9 PM
June 23 PM
STANDARD FRUIT & STEAMSHIP CO. OF HAYTL
tUSWr, P08T-AVJWCE, HAITI, Tteften* i WU

Avez des chéveúx qui invi¿
tent les caresses...
les baisers...
£krn ro be yóur own Make-Up Artist
Learn the Art of Color
Harmony Make-Up as perfected bf
Max Fatter Holly wood}. â– 
$r,-e?ai Daily CIums... Person»! instti?’
' tion,., You ii receive your earn individual'
Coioi Harmony Make-Up Chart. ..FRES;
1A BRILLAHTINE PALMOUVE!
Soyez doubtemem sñxe que vos ebeveui soat dou*»..
Ucüe A coiSer! Employez la BriEantme BalmoHv© de
DOUBLE USAGE. .. f
Caíame Huilé poor Frictions: Avant de km
les dbeveos mmsez te cmr c•b&veia avsc U
Brülantme PsdmdÜve ti tetescz-Da abai
impregnes pendant 10 inmates» Ce message
détacbe les pélicbe* ., . prepare le en ir
eherelu pour un oettorage parfaít.
Pour Ooi®n? H Parfacaee les
Chteveutt Metiez ira pea de Brillas*
tbe Ptskaolíve dm les paumea dea
mains t% pasaez-tea «ar vascheveíBL
Vos dhevcux seros i Xmiymn éúneefant# et voqs
arrea toojoors bien emífée s* venta employe ts
BRILLANTINE
PALMOLIVE
i van* m
ran avtoktc ai
U DUMBS DS IA
I MISE K rape
¡ II nh fracMd. I* wain# I
qui mui ving! bate julo mil
', naui c»nl tínquant», á
j ftauw d* I’apvte - mkü.
uuun.i da bu i. Pt. He
i Kanato». Am» Mag i
1 Put. su Pune», pul b
| au niftus ii-giiv. H
| hui*xi*r su Tribunal Ch
j Po:l au Peine., d la v».
j rUetóm d» la pri
â–  pliu obrani el demiar en!
I reñí Je mei.bíe» .1
mobltiar», consostimi
remen» en iMimowatpí „. ;
rate pour inéforjnp^ijl'»pi«: :
Siétilteaieur
Métaboáma T«f» «v@e ac
â–  otttqitm > b *' '
-,'íaíste pm»'«pfeto
' Therase - Flp 'cwfí «íepot-
■ res - • ' j •
1 IbnsiojnteM
sVpgffieií pftsn',Pt»ttaM * Tho
Al la Vie
;l^€S«ÉWiplsá3Ws tro m¡W. .. :
, .Jb®É¡ d* 2 mjMatisi. C'osl a
Lfe* cjua -h Ministre ít Yw.
De&Os. fii lamcoquej ep® «,.•
to reduction te*H dHteilfi u rá
«stoBlé- dea crédiis
-titieclte.a cea centres n. a'éie-
. s^^;|pL^.,«in.,wdUfatd.
j '' On fora inieux !o jaochaú--
-fv-: - "
, Vásst»
[Featuring: .
,The fi^ttenng new glamour shade...
'Amber/
’flol'ywcoírs nev complexión shsde in Pan*
• Okc Mskí-üp and Powccf Learn :bero.:;ecf;
shitic of Arnbvr for you; o*-n $s See how you can emw new beaofy at
art school of make-up.t.main floor
rt-rci* dcily con Lucie : by Miss Moña Luisa Huorie,
-"•'.ctor Hollywood Mo>- Up Arris* each morning at ?v*
and 11 o'doCK: from June 20 rhrough to June 24 at M*di*
DON N. MOHR, 48 Rue Roujf
and Ti.>ne 22 a; .
1 A BELLE UPRCLE
cam Am mat
Sj>&dlk
f b-.
’tnc *
/
On', Tmn iKtretsso Cgrnxih T>ry erl]? gtti fait Is
’üiAttí valrtr la ifeaJíté s *su exeluilTe carbonntaiion mea lie . . . LU> pro-
lonpe U pátiílem«u des rerre» . hit reíS(»rtír la
drear. Aehstes-es fnfrlcfSC* Wair-illns aui&ard'hoi
- cbni* ár t model&z e$mnm¿ss.
Ssr«r freffi&áa.
Júbrimétm ' '' »' :•
Stheto Can|l6t^i*t,^nboslaL a*
✓ec acces^a&wiv .
Síáiiüsatsíir5
davaus® ¿leetdqua
Apparsil £2Hot avec acc@s*
iVirm
Emosiatiques Foic®p^ (pin-
im 3 tisaus'
Dphyalunosoopa avec ad-css
3oir®s comptets
Areiai dllaveur a deux bran
Hbt^redomi Iwc^plf
, iot d'acceasoires stetocc^dié
graphs
Urstal dhlaleUr ú quatre bran
ches
Bcartsur abdominal > *
ptérities teicepts courbos
mlrrafra largue g@ai
Bai t© con tenant instruments
complot pour les yeux
Stative á ceux cuvettes e*
deux irrigate’irs
& un lori bt d'autres instru¬
mente et appwmla; Im díte ef
tete mobiBexs dép^ndant de
la succession do toa lo Docteu.’
Harte E. Naumann.
Ctett© vente a été cmtorteés
par fugemen! du TrU>unal Ci¬
vil d@ Pert au Prince, m date
-du 2 )uin 1950. Kite m terq
mi desecas de la mise d prix
cm plus ofeant et demisr sn-
chérisseur au eomptant, sou#
{ peina da íollas anchores,
t Port au Pñnco, ce 14 juin 10-50,
Me. G B&Um&M 0b.
"hm $ém hé&m Ventes de
rannés viennsnt d’avoir lisa d
^ Verdee ©i tarloui á
la Gal®»!» CterpÉata. BIm
[WMiMil Le se t«t>dre so.-rm-
»t.’« Tévólttlis?» ¿M goiu dos
amaisais.
VÉi*^.étiitioa* oríg»oalos son
lti«hordk»c»i ainsi qtu
.Igsbaiá «tslsá IsaUas lapi»©-
ri¿»..to,c6fo. dss m«uW»s e,
dos-tableaus évolu® icasusible
m®nt íoujou» clans la máme
pri
, >ra.
cío.
titulte d»krS*po * 4¡tó
obolins líliomO SUho) 390 *
w.s«. Fouilka el üouts oves oi-
ssdust XVUmm Slide im, *
Bruxellea X¥HI ¿me Sfoeto.
d'opite ¥a« ám Borghí lítw>
p# 132S x 3«S) 7CS.000
Vkm Í32S X 415), 780.000
foAmériqu* (325 * W SÍ0.
MM
fAfcique (315 x 315) 810.000
XV éiiíe Síselo Martyr® da
St Jacques ¡® Maieur ¿s Jérusa.
Íem í279 x 345) 533.000
XVm éme Síéele. listó d'tir-
gent Bal & la Cour de Lout*
XIV (345 x 530) 820.000
COMPAGNIE mtMM NEIK14NDA1SE .
9E NAVIGATION
Chaqué semame New • York — Pdít au 'Prince.
X>©ux km pes casis New-York cmx Porta d& Fa Province.
Noras des
Bateaux
ras «Castor»
ss «Tra)anu&
ras «Notos»
«Tiberius
. y jjgDépart de -
. , New - York
22 Juln
29 Jum
6 JuBfet
13 ¡uillel
Le are «Castor» est éqrtippé d'une
RAÍOT
Arríxée d
Poñcm-Piibce,
28 JuiB
5 íullie!
13 JuiL
19 JuiL
CHAMBRE HEFhlGE-
fcFWF®!
Avsc le* forte# chaleur»
de la Sateon d'Etti luye* ,
la vijls, a 15 minutes d'au.
lo sur un® route asphalléa
eí orubrageusG,.
L'HOm 8T FRANCS
dan* te* Lautsure ds Pé-
tion - Vtlle í”xis silend pom
wmk eod et vacgnsü, :
ConditiOBs apéoial», '
i Téléphone* día aujoard'tei
| ia No. 7187
Lfa meuble* Louis X1/
r»@¿l »r wux de jauto i
tres époques en ce qui con
, tes pei-itire». si tes gren '
j sigues » xnatíjiienu-n! ais-'
| meat duns les herux prix
j tes impressionntetes l'empor-
| t©nt largement sur lee me-
' á«fM, Bh tell curteux, un
I p^lntr© pan n© pout jaita-
©hte' Á aucun© 4cole crtiein? lez
^cards dans toutes te:,
ventef: JEugénC Boudin, p© n;r-
d® morim do la cote norman
do au£ ciéis toujours nuaqeuy
Parra i tes grcveurs, Dahu
court monto ©n fleche.
Lea ote© gros-ses on-r'fterc.
ont étó realistas ó la Galerte
Charpenh©?': Un ©nsombte ó*
4 tapisseTics XVIéme Siécle. t
fait 10 millions, prix jcrmaia en
core réclisé en vente publique
L© Musée du Louvtq a fui:
vaioir son '.roit do próompt-on
pour í'Géhat d'une stamotto ©n
bronx© de Neptune, hauteur 25
5 éxx litera© Steel© avant 1 * C
qu'U ct coquis $DG,000 iremos.
L'cqitete da drtéma Arlod^
étóii vena© pour achoter ie Ui
á la pokmals® en IíoU dojé
sculp}© Louis XV, avec brode
rtea d'Ep'mal a iteurs, maís ©He
a dú obarteonner avant lonche
re ímate de 550.000 franca.
On Mouvbig c; - aproa un re
levé ©iioh^?@s tes plus ék-
vé©s, dam cha cun dm gextros.
Di-
VARIS: Afganistán, anclen (He
ral) (450 x 320) 102.000
Tabm, médaiüon cantrai sur
ond rouge {5 x 350) 280.000
SCULPTUHE3; Rodin: L’ombra
(bronze hauteur 192: 450.DDL
Houdon: La írileuse, Marbr©
hauteur 53: 1.920,000
TABLEAUX ;
Tiepolo: VAracheur do « us
{33x58/ 3,000.000
Gérard David (atelior de)
Tiyptiqno, la Viefge et Iten-
lant; 1,500.000
Incormu, Bruges XVéme: Le¬
gend© de St. Augustin, sur
bois: 1.700.000
]. F, Schaal La feint© .©ins¬
tance, sui bois (28x24 ) 930.000
Jon Brueghel, La route ds
campaano, bois 83C.OOÜ
P. Claoiv?,; Le vidrecome. bois
750,000
Bou'-Hei {attnbué a) Autom-
nn 4*10.000
David, (attribué a) Portrait de
Th. Lawience 42G.OQO
! Géricault; Ite berger nu S20.
; 000
i Ingres: Straíonice 700.EKK)
! Boudin; Navires au port
880.000
«Laveuses au bord de lo
Touque 480.000
Degas: Fortran de feun© i©na¬
me 600.000
Vuillard Sahm d© thé 440.
OOQ
Utr.ib: ;Mai.ria d’Orih'oc 400.
000
Seurat: Faysage au V:is de bois
450,000
Renoj.': Paysaqe S25 000
Derain: Sous Bois 300.000
Marquee Pont Noui 370.000
MarqueV. Pont Notre Dama
315,000
Fernand BERTAL
US2NE A GÍ.ACE MATI0KA||, &A
E. A. HAKIMS, Fi-estáeat
IMsírlfetítew Ejeclosff
OUVRIEH i
Worm
sm'-r.cz DE PASSAGEFS
Le ¡ta .Casto,, est axaésiítqi, an «bines doubltó. pour
douze passagors, st a i'escal, de ca bateau á Port au ftrin-
ce le 28 luí», oes pasaagere pour New , York ®er»*l accep¬
ts» lie Fort au Prince M és ]a Province.
Pour toua renseigMnwJits, pñére da a'aibessei 6 MAPSEN
& CO., tel; 3455.
tiWa* pluriuu., ra-..
rátrimt-, ,.ro.i.,u,..
«wnSSTiw' *M •*» «“* ifViS.
st‘ssr.. mí.í"»'?»
Wv«. co an melt» deas "
-«4s 1*K ou 4e i*é»». If» StSn¿S-
Úm stemsses,inspo,taW*9.v .
' Igiaat aa^áraux 4*Hémo ^
fe«ae5, votts peiraettsnt á# ísrre pius ét Wte
“ tehir áte»'mentes sané* eM*wr
•* •• «* —i ia»t jwo* «®“
vaJ!, iV%,»v .
b itKúdUÜ íPesprte áa*Ú vom 4—* ,r-V^'
«t,8«er, Euvei HEMO a#cet
'r-'rt.v. te. chaííd
.n^-: Hemo
Á'fis ímpoffamt
IL & «OP»**-. JIAISOIt: - •-
Optiáan ¿pl&né de 1Z role Nationals d'Optiqoe de
...7.-
LOPTIOITE
No'53, W tepa&wh».
./• • A.. ... *'.
BBterMaiMl»
re oevert de 7 k.
Wmm
m
8>»y4 ti*ti»i - -
■ D'uae légfoeté preoqu'irróelle
|et matul goyeu* cpi’une pelóle
pour Haiti de
99 Broad!
DMfcMur Eielueit
«yreffii Bojleou. Edition
dot 1825, 3 Volumes 35,000
Llvre d’hsures manuscrit uu
XVém© Siécte i88.000
. Boccbcs: Décarnorone, lér©
sdllkm'14S2Lncoinptel6: 86,000
Dld^rat: Principia de teí phi-
mótale, Ed^o« arigi-
nafo «ve¿ .atitftfí«ph«* 50.000
. lUbed de Vigny: Servitude
et . Grandeur Militaír® ¡938 a- I
; vec 32 aquarelles originales: í
! 2tó00,
MaiBL£S; .CFuatre íauteuils ú
ebawis Louis XV estajapillés
Gourdin: 750.000
Bureau d cyltrtdre* Louis XVI
mi bofo Se rose attribué á Pe¬
len 6SO.0OÜ
Ejtetisble 7 chaises et 2 iati-
teuü* Régence; 980.00Q
i- bfsttble 'íPSntte SJeux Louis
1 XVI jnarqueterie; 920.000
, Pstti.Swsétab-e Louis XV est
( ompfflé Ptóti
‘Sóida, tote XV (1 canapé et
8 fauteuite); 650,0!»
Petit .bureau Loute XV, boir
de pbmw 255.000
Bergére ó areiRes Loute XV
*s&iapuié« motít mm
. Jdetible Esíte Deux Bn|tire:
:mm-i“ ■
TÁKSSma Suite k'e 4 tapl*
•sedea de Bruxelles, début du
LXVfoma Sítele, attribute® á
lítdtre Philipps et Jeep Van
Jfeeán: Couronneweni d'une
«ouveraine (390 x 330)
Iteine.revétue d'tm manteau
reíue á'tó caur'd'u» Rol (39Qx
338 Reine siégeant tur un tró-
n* (260 x 33C) et tVenn e age-
notullée peelont un» tdjxande
jt un lounwaln aulx 350x330)
Jm qcratnt'Mragahmu
Gtotoc Aonlde d'aprt» j 71110»^
CeppeL pat htomer^us (393 UHÉM. la.jyM.il
SYNDiCAT OSS CHAUFFEURS
Avia
Pour éviter touts discusión
entre Chauffeur et Passager,
bés pubiicaUoc d© coti© pié-
gente, tout© voltur© publique
uanapoitant des Paasagers á
ríntéríeur d’u.ne Cour, te i que:
Hópital Général, Palais Natio¬
nal, Ambassade Américc'me
©t Ies Hotels sitúes en VIH®,
etc., etc., le prix de la course
sera double, saui pour cas
d'accident.
Port au Prince, 1@ 17 Juin
1850,
Pour le ComAtó:
Leone© MAINVXIXE.
- Secréiaire aénéroL
les 6keées Rajemlssmi
V^IUMIf fimtñi!VAÍÍM
ms OpéraBoe
81 vous vletlüsae* avant vfttre
aou«rei«i»S6» N^f», ., .
rotatate
cauvertt,
Ml.pt »a santé.
vd phyatque, U Noü'tUs .
cauverta Amfcrteaftas vouü npsofi®
*t5 a sanie.
Me rttebjit ta vfirueur ®t la viu.,.. ,
ña la launt^ára vita quo
tians aa» ut%nát>«. o1*** u» sim{iia i
temant ñoméatly»® sous form* <\o t ■ -
btaUas ñétouvert ún
Amírícaln. Abao!um«tit tnotfw-u ct (
facile A preodre, «a ru6nje Umr>-1j<¡ui
rleent at la plus pttísaaui etU''\uaPL
juaqua IS connu par ía st-lenoi': u;,<* >
»£tt ilir4f-tam«rtt Ktir Vcut.Rlnnó&sr *Oi
BfttfB «t Vfia ftreanss vitatix. «Ua t«-
monta, purlfio je sane sí rap„¡em>nti
qq« voua vous sciUaa un tumval
•v*o force et vifuaw en 84 cu 48
baures. Par san ocelos naturalta »ur,*a«
Standes «t lea narf», la. paísssmvt? da y
; «otra osrvtau, votra. msnúdre «t votav^
l voa s'amelar an Va* 8R* iaqoa éfcafl/;
I nsnte. Ce mttarKtettr aaervtU}»M,«ML
t glandes M «ala *i¿aázt appalñ VáfKo
ase sa»M\tl. ti a H* *»«a\8 et a>'.or^
. par das musan» a'teméricaine *( e#t »a '
Yanta daos luntus }•■■* pb «nimoMs
Achatas Varita audoMrd’but Mat«e«-la, A l'4~ -í-*
tares tí "
i fceuree,
• duro F ‘
sr

PABISr—• U crbóé cmnoncé'
r, ce maÜñ/ ' tés délégulb
rix.-nations jfk- I’Ouest ele
i'Europs m rétrnlront en cófifé*
xence, dans le grand© salle d©
lliorloge f'ü Minister© .des Ai*
faíres ' Bfangeres " francs.
Ces délécméc r®précert‘oní la
Francs» FOuesi de 1'Alloma*
gne, la Beigiaue, l'ltcslie, 1-"
iíoüande ©t i© Luxembourg. Le
but de cette coniéronce ©si de
dlscuter un plan dú Mínteíere
des Affaires Etrcmgéres kan
gate sur 1er mis© en commnr,
des productions de charbon et
d'acier de ces nations,
TOKIO, —* Des sources au-
torísées miliíaires nord - amé-
ricaines on? «.‘émenü onverte-
. ment les rapoorts que lo pre¬
sident de ia Chine nationalist©,
le Généralissíme Chiang Kai
Shek se trouvoit au japón
ou á Okinawa. Coa rumours
ont c>'.& répandues ,d Hong¬
kong et a Formóse, ia princi¬
póle base de retraite des for¬
ces de Chiang Kai Shok du lar
rítoire nationaliste. Seion tas In
formations r a cues do ces deux
points, Je génóraitssim® Chícnq
Kai Shok est prór a conju¬
rer avec le Secretaire á la dó¬
tense des Etats * Unte Jonncors,
sur la déjense de Formase, qui
pourra otro envahie cet ©té par
les communist©» chinóte.
Décés du Joar
Démostior Sanon, 03 ara,, Ma¬
rie - Lourdes Memas, l am Hay
nold Elle, 1 an.
Reprise de
«Tremplisi»
Demain soir, toujour?, á Hex
a 8 bies 30, icprise du Trero-
plein de Leen Laieau et de Faí
sons un Heve, de Sacha Gui¬
try. Allez dans ces deux pie¬
ces, applaudír Adnenno De¬
jóle, Cylotte-Coicou, Maurice
Casséus, Seras Roux, Rarror
Menin Jean el Gérard Chenet.
La Féle
da Sacre
Cesar
La íéte du Sacie - Ceeur o
étó dimar m.o c. ¡ ^ t ■ ..i
céiébróo. La Junte ue G - *
nement e* i t t u <•
Mess© tío C , \ e ¡e
Marre de Por! - au - rl .y-,
qui avait c i.u .ti . iatton
exténeuro ac k ,n o re» ti¬
dales eurent lo p dócou-
ter la belle Menso a 3 voíx
mixtea de Quicjncrd, execute©
par la Chorals paroíssiai© a-
vec le concouTs des él©ves du
Colle^fe de Port - au - Prince.
Lo Bévérend pero le Bíhcm su
pórieur du Petit Séminaire, pro
nonga le sermon de círconstan
ce.
L'aprés - midt uno íoulo im¬
mense prit part á la Proces¬
sion, Tout© la journóe, une
Kermesse tres animé© se dé-
roula dans la cour de leglise.
Nos compliments au Per©
Nantm, curó de la paroisse, et
á ses collabaraieura.
Mort de
Em Betiande
« - - p»-»
MOTES BWODW
V«r* ic? lia de Ja yy^n»
t* voyage de M. Trefe Lie
a* jmP». j>a* 'av0*t «® tofé-
ts* les deisíéres «otiveUae.te»
cas» pat lo radio Franjaise. H
semblurcit fue la üussle Sóvié
fique auraií íait des ’ p«#Mi-
íkms concréte» ©t ■ nsttement
déterminées, pour tcettr® fin a
la guerre, bold© qui,^ .depure la
guerr© que Ton dít ©ir© la d©r
rdere, enerve gouvernants ©t
gcuvernés de tous íes corns' de
la plcméte.
La premiére des conditions
posees» —■ est - elle accepta
ble? — par les Russes, est que
los Etats - Unís d'Amérígue
mstlsnt immódiatemern un ter
me a ieur politique de rearme
men i intensii des Etats de LEl
: rope Occidentale. Le Gouver*
rtsmen? Soviétique recanuaP
trait tout de suite aprés le Pac
te Atlantique quil salt étre
dans le cadre des Pactes ré*
qionnaux acceptés par l'orga-
usaMyn dos Nations Unios.
Uu© autre des conditions de
la Hussie auralt trait d la sitúa
tion en Extréme - Orient. Ncdu-
rellement, les nationalistes chi
nois dovraien? cesser d’etre i©
présentés b TO. N -U. et leur
siége seruií cccordé d la Chi¬
no da Mao Tsó Toung. Et ce¬
la cornportercit comrao conse¬
quence, apparemrnont logíque,
que la Hussie participe aux né
qocíations qui doivent aboutir
a la signature d'un Traité de
Paix avec le Japón. En domie
re analyse la Hussie Soviéti-
que, lachara Ho Chi Minh,
coopérerait avec la Franc®
pour la pacification total© de
: indochine de Bao Dai, sana
oubb.er Burma et la Malcrisíe.
En demi&r lieu, la Hussie
souhaitorait la mise hors la
Leí de la bombe atemique et
de la bombe a l'hydrogén©.
Pour ce qni a trad á 1'unifica-
ncr. .1c LAllemagn©, l'accord
â– ia Hoeldam scrait tout simple-
ment mis en vigueur.
Sournísoa ccmrne de simples
.vuoqe?tior¿s. ces conditions de-
vrem? aire aiseutées, au cours
d'une coníc-rcnco, par les cua¬
tro g>unces Puissances quo la
question intérs-ss© et seraient
¡e modiíica
•iuns, dans lo double sons de
dextensior ct ce la restriction.
On ne ucut que souhaiter
que cono volé, opportunément
ouverto, soit cell© qui condui-
eníin a une vraie Pau déñ»
niiive, la calx dans les rúes,
| VN AMCIER SOLDAT
ACCUSE trum*MA
AMEMC&m
m
Usx - sergent de TArmie Amo
de 28 ens, qui travail]ait dems
creí da Los Alamos, d.rms le
federal de New York, escorió
accuse d'ospiormage et de ce
dss documents, desdas, et dea
ó'apiúz ce qua conf®®&¿ liará
decir-., Duvid Greoriciass, cgé
lo bora;cír& atcmiqua so*
New Ptc.'dco, sort du Tribunal
de dcúocüves. Frecnglas3 est
nsplr-.; Jon. pour avoir remis
tooizc c un espión sovióüque,
y Gobi en 2345. (INP)
Les Résnltats
des Examess
da C. E. P.
Vondredi aprés
2 h. d l'Ecole Róp?
Venezuela, on p:©¿
recteur General d
tion Publique, M. 1
oriel, des Inspects
psctrices de* Ecol
t-'ers Directeurs e\
d'Etdbiissemont sí
bres d© i-a Pressc
Stuart Camb
Gónéraie des .
proclama les
□mens au C¿
Primaires.
Sur m?iCT!.3,
seness, il d'-/ í.-va
mis.
;4ít iti - Josirtial» et
Ihmz á,;, iiisaáe
Fsoifcall
.n-emtmt V-
dHenil á
de Footbí
au Bn-
nsidsraticns
de propos,
rnucur pour
a an
ans i© ac4, sur 3a mor, aans
ís ssr-rbs si clans ¡es coeurs...
e ¡8'frun teto.
Comma chaqué ar.néo la da
l* du vibiant appel du Gér.é
al de Gaulle a étó celebré, a-
oc autant d'enthousiasm© quo
compagné du
i, s'est rendu
¡su Mont Valé-
! Cot c-choc enrecí
1 los Ecoies privóos, est a ¡'en-
j centre des suecos quí ont van ■
| lu de viís compiuTíents cu I.'¡-
| recteur de i'P :t.:-ucn 'n Mu
trie Guilloux, lo :‘.e Ere;? *' -
'orín qui a eu £3 adrr.u- cú
inscrita. La Purern , Lre¬
lé Républiquo du Voneruc’a,
Melle Tvlarie Fr" " o cu 21
admisss sur ¿\ m&C' es.
Lo Dirocteux a© i Eco-
lo des Garcons de la Crcix
des Bouquets cant lea 3 ins¬
erts ont élé admis, mérito cus
si des felicitations.
II n'esf pas sons intérét ¡ ¡
notar les Ecol es pavees, Fes- •
Mari© et léannoste Malsone, i
v© qui ont réussi avec tí e:-:c
lentes notes.
e p-ar-
-> du Monde
as r.reuve de
ucent 11 n c été
.-.oiré note, d'E-
:â– /. II s'agissaii
ur Haití, de se
er si possible,
* aux congrés et
i se tiendront, d
:: Kio, par deux
Le
! a cepos© une
ame suz 1a tombo
des resistant* frengáis qui y
ho President Herriot a sais!
'¡'occasion pjottr rendí® un nou
vel hommag© aux armóes d‘ou
tro - mer grace auxquelles
¡'Europe a pu étre sauvé©. Le
ncuvenit du Gouverneur Géné
xal Félix Eboué a été, lui aus-
Corresponéame
Monsieur le Dírocteur c
si, evoque
a plusieurs repri-
pauvre Maréchal
Cost avec iníiniment de pei¬
no que les membres de k: So-
ciét® pon - au - pxmcisnne et
jacméíienno ont enregistré la
licuvell© de la mort de M. Em¬
manuel BELLANDE. 'surveirao
©a so residence*, á la Bu© da
la Reunion, le dimanen© 18
juin en cours.
Le cadavr© du déíunt a oté
transporté en m vid© natal©
de lacmel oü l'mhuination a
©u lieu.
£n cetto triste circonstanco,
nous présentons é nos amls
Denis. Edouard et Roger Bel*
lend®, á leurs seems ainsí qu'ct
tous les emires parents ©t al*
¿és, nos sincére© condoléan-
Pétain, — ü est vrai qu'il n©
pout plus en souíírxr, dans l’é* |
■at d© decrepitude oü il se ¡
trouvo, — une fois ©ncor©, a é- ,
té train© sur la claíe. j
Aussí, n© serait - il pas inu- s
tile do rar.porter 1© paraliél® *
qu’a drossé entre Ipi ©t de I
Gaulle, le grand écrivain Fran |
qois Maurtac, dans un des judi ;
cieux éd’tor.aux qu’il dona® H I
FIGARO: [
«Sí nous avoirs mérité d'a- *
votr Péterin, nous avons raé'ité
aussi grdeo a Dteu, d'avoir de
Gaulle: Fesprií d'obandon ©:
1‘osprit óq resistance, l'un et
Vctutr© se sotvt incarnés pmrm
los France’s ct se sont mesa*
rós dans un duel d mort
«Maís chacun do ces deuSK
homines représentait iniíni-
moni plus ate lui * ;a&ne, et
puisque 1© plus modeste d’en*
**■0 nous oar.ago ia glair© du
premier resistant d© Tiance,
no reculaos pas devout celt©
Monsieur
Journal *Le NouveUisto»
En Ville.
A propos d'uue not© porno
dems votre Edition d..
1950 relativo au dec..:, be !1
Vinconco Hallo, ;e vous one,
au nom de la Maiscn Poo b:i,
de rectiiiex une erreur qui s'v
est glisée. M. Ralla, en oífob
n'a jamais été Repre-- r.trr.t
Général pom l’Etrargcr c© Li
dit© Maison. mais cu ccr.‘ o.’*,
ses rapports avec la F«r* r ?1
GLIERI ont pris- fin dapuis le
8 juin écx^ulé.
Sur que vous publierec cet¬
te rectification et au plated do
vous rencontrer, j© vpus en¬
voi© mes meüleures saluta¬
tions.
Rearésentcmt pour Jo Firm©
PAGUERI:
Andréa GALLIANO
a.:: e p r o v: s; c n d' i d © e s
c-t etabUruieni des con-
"••vec les dirigeants de c©
l'étmnqei, aíin den
profiler lo football hal-
Quoi d© plus iogique.
'.. is- part, =i 1© chror.i-
<-s. «a¿u*joumal*
-.asr,i avis© quo veis» Is
•accroxro, íi¡ 30..:rcíít que
¿es conditions de partid-
¡ des equipes rationales
preved que le celai
agerr.ent des pays pañi-
d c -ujet, nous publierons
;e ricr snuons préc)-
'-’car.* .organisation
- * ,n.ement ¿os prelimí-
r :: la Ce ¡pe du Monde
F.ío. article aú a la plum©
r.c-o -”tu V,....am Me - ¿n-
-h, secretear© general áe la
-Fircnon ds Football qui
a ses írais personnels en
o u a&sister a ces assises
oro v os.
Aa Théátra
Vsráore
pensó© qu'un© part de nous -
memos íub pent - ©tro» compli¬
co, a certomes heuros, de ce
vicíillard foudroy©1».
Paroles d© mgmse et que
rhacun íera’t bien de médifer»
car u.n chai, <§ml qu'ü aolL est
toujoura rétaemotion» plus ou
moms, 4© la corexmmauté dont
U a on mains les destkiéos...
tendí »o:.r, era Th
é«ÍN*ámÉ«
eus...
¡a
iazávmr&G- vktúonco W. E. B.
SM&te* et éont he inlelhchteJs
nafrar , au «Niagara
Falls* disaient tpjette ccnsfó-
terft á wudre tes diols du né-
gre pom.,mm. pffance.
Uernteu? de *7he ílov.h of
Black Folk** te grand leader
■et socioloque négre W. B. Du¬
bois, dernandatt au corta aire
TégaJiíó complete mr lc plan
politique et social et m I® con
sidexait,. co&ttmrement a- Boo¬
ker f, Washington, que ce ro¬
mo un objectií limité. Se ba¬
sara sur la constitution des E-
tats - Unís il redama ce-, aroFs
/on dam en tau x en memo temps
Que Fcssim'dalion culturo "t to
lele.
Son action pratique d otile
du groups de «Niega-.? Fclls»
prépaiérent le terrain a l'eclo¬
sión de la plus grande asso¬
ciation exlstant actuühement
aux Etats - Unis, la «National
Association far the Advance¬
ment oí Colored People*.
11 est inutile d'esquisser l‘h-
tonnaníe cf fulgurante aventu¬
re de Marcus Garvey qui, du¬
rad les années 20, rernpj’
complétemení Ies ponte, reven
diqua ¡'hcruccjá airicain eí pre
conisa le reicur d Tñhique. Ce
mouvemení entre cutres mén
;ts, tnü ¡'accent avec re i son
sur l'apport culfurel immense
des Nops c la civilisation et
co qui es! importan! de moni: a
aux infellecfueh de cocían
aux Etats - Unís qui! était pos
oíble datteindre les meases
nares.
Bienes et nebs luforJ cu
san de 1‘Aszoi.aion ¿Vobona-
mes de coulcur. Coi
me qui représen te
men? une force aux E
rus reclame en!, e auír
ne legislation conóe le ryrmhc
ge; 2) l'affrand-.ssenrcnt total
cu nécre dans b Sutf; 3/ uas ó-
gale solhcítjde pour ¡oufes les
institutions ¿'education 4/ !'a-
boliüon de ¡a : égrecadon, de
ta aíscriacnuiion barée sur la
rece ou sur h coulsur; 5} l'é-
qaliie dens topportunity de tro
; til y a enmi dtmtras éttolm
j ¿¡'inspiration ptüs tadimte que -
] Mrígmt de jstmes infelléofaeis.
j ÍU aonqoivent cmtremeni .te
: 0n$ de la lutté du négre au
| 01n de la sáciété américame,
1 Leurs idées soni ou marxistes,
? ón soalalísiQs. Portant Facceni
\ sur la base économiqm dé la
i question, lis bouleversent fou-
tes les dotmées bistoriqués ac*
guises pour demander Fusion
des otívners nolis et des ou-
triers biases, des masses noi-
ies aux masses de toute les
covJeurs pour une lutie com-
míme¬
la liberation sur te plan é-
conomiquo, tel est le mot d’or-
dre lancé.
S Une fois aílcini, cet objéctif,
tous les préjugés stupides,
fruits de la société capitalisie
dlsparaltiont. Telles sont tes
idées crvancées par ces jeunes
ocoles quí groupent de bril-
lants ínleltectuels et des noms
tres connus dans la jeune lítté
raime américaíne. Cependant,
¡sur action demeure fragmen¬
ten et aínsi íls ne sont pas
oróte d'attomdre auprés des
’”"nS©s noi:«-s /'audience large
a laquelle ils prétendent.
horn
an is-
- U-
V u-
ciUer cans tous íes ■■
e I'acíivíié et des sc’a
aux a travail égal. 'U
1) D'aprós les publmobons
raerr.es de ia N. A. A. C, ?.
LlnieUectuel haltien, d’ins¬
tinct, s'intéresse cr la luite de
ses congéneres aux Etats - U-
nis. C'est fres comprehensi¬
ble et legitime. Leur destín,
en fin de comete, n'est - il pas
¡q sien? Mais, d'une faqon gé
né-ate, ou i! ignore leur action
effective au seín de la société
américaíne ou il critique injus
!e;:¡s 2t cette action. C'est pour
cctic raison que j'ai tenu a es
quisser /es grandes ligues de
ia lutie du négre pour tes
drolls cívíls II ne convient
pes de perdre de vue tes con
ceptions de base de Booker T.
Washington et W. E. Dubois,
concrpticns contradictoires qui
dominen- ¡a pensée négre aux
Eta’s - Unis. Ce sont deux
cc>-rants majeers dont cehú
qui analyse /es conditions pré-
sory.ee en Amérique ne peut
n i pas teñí: cornpte.
Propos T
Par André COMDQqUg
J-, vu. d mtenxülBr ]» dév»
io^mon! :!u trafic tauritttaun
en üaiii, !t> Départemant du
Tn.,. ¡sous í1 impulsion la.
teiligeaio du. acnra
-dTstet r«-3n B.-ie-re, avah con.
lió a la Firm® Petar Hilten Int
de New - York, te TOiasloá dS
vitar un certain nombre d*
groupos d'A^ences, corto»,
nc-il :>.! n;. t-en tañía ollfae'j
de Tagnes Aérfennea. de ügnM
de Navigation Maritñne ¡"d'at
re ot dTA.il
genes» de ^
á visiter Portéi
position Internationale du Bi”.
Cenienaire, cama» hále»
d’ísonttear du Got'vcrnajnánt
Haitten.
Cette idee lummeuae du Go-j
vemement Haiiien |uj rfe¡n.
ment copiée st mise en pinto»
par les agente tourisdqtM» d* :
la ville de New - York. *6‘»»t
ainsi qtis ¡a presas new pla¡.
kaiae a accueiili avec tekéra
Tinvitation grat-ietisa faite por
rAssociation Hotsiiére de*fa
grande cité á envasa trente
speakers des Poste :-, de Radia
le 3 plus important» do» Ktaía .
Unís, ainsi qu'á leurs coinmen-
tateurs de nouvelles guoitdtea,
nes. de visiter New - York e»
prenant a sa charge; t^j^í
¡eurs dépeiu»* T*~ fifTHWjjSiH'
quelconques. ;
Le but de ce voyage était dé
démontrer á ces propriéíaires
de Poste» d'Emísaien,
qu'ct leurs employes supérieurs
et autres lea attractions ínnom
brables de la plus grande vil
le du monde, de tajón qu'ous
mémes, en retournant a leurs
postes, iis puissent te© une
active propagande ©t iadter
les habitants de leu? region
íespective a aller passer leras
vacances dans la vaste métro»
pole.
(A suívrel
luden MONTAS
A ce su jet, il est ban d® fai*
:e ressortir que la visite á Perl*
au - Prince des Agents de Li¬
gues Aériennes, de Navígatíoa
Maritime, des hommes d’ahai
ifs el dos Representante de la
Presse etc., organisée par na*
fie Département du Tourisms,
durant l'Automne dernier et au
début de cette annee, a rap-
porte, sslon une modest© esti¬
mation, plus d’un million dt
dollars de publicité, ©i de pro¬
pagando dans tous les Etats *
Unís d'Amérique.
L’AMEASSADEICE D’ HOLLYWOOD..
exairaít le 31 Décenv
da Verdure Massillon Coicoii,
sais ¡a Direction de la ¿ympa-
thiquo Instltulríce, Mllo I.éa La-
ic-esi, que sera representé®,
une nouv&lle ¿oís, la belle pie¬
ce de r.olie talentueux collado
rateur Léon LALEAD: «Une
Cause sans Effete*.
Allex done en íoule applau-
dhr UJna Cause sans Etíats^
oü de jeunea crdteurs et actri-
c*s vous raviront, par un jsu
bien mané, .dosis mu piece
duna chandevaleur -..-fhédírct-
Hier une ambassadric? de
la grace hcllyv/odienn® est cr
Ave© a Po-t-ou-Princo en la
personae d'uns artists spécia-
rteé® en so Iris d© boaute de la
Capiiato du C;aóma, les te¬
rne ux studios derBesutó Max
L'a'.v* .-Mr Maria Louisa
Huor‘o «-t ’Ct °n vue ae don-
oer un© ser,© de conferences
sur les sotas d© beauté ensei-
gnÓ3 á l'Eccle d'Ait de Max
Factor- d'Hollywood. Des
cours sirrdlanes serón! oíferts
aracLsusomení par elle á la
Maison Don N. Mohr, chaqué
jour, du 20 ;ihn au 24 Juin de
9 heuros a. m. a un© beure p.
m.
Interviewvée a son arrive© í-
ci hisr, i'artist© an soins da
bsauté d© Hollywood a déda
ré que le íameux wréateur des
produits do b©auié pour les ac
trices du cinema de la capita¬
te du him, M. Max factor, jr.
a dernierement apporté d©3
pedecüonnements et des inno
vations si révoiutionnaúes
daos ]©s produits eí les techni¬
ques des soins de beauté
qu’aucune femme ne peut s'es*
imei parlaiternent maquiliés
qu autant qu'elle aura connu
la dernier® method® pour la
perfection de sa beauté,
* Aprés tout, a-i-elle ajouíé,
et comme M. Max Factor lui -
máme nous 1© redi! si íréquem
ment lorsque nous travaillons
dans see studios d Hollywood,
toutes les íemmes de «'imports
quelle ville du monde sont, en
íait, aussí attr ay antes que cal¬
les de Hollywood, mate insis¬
te - elle, une difference impor¬
tante et énorrae réside dans
le iait que, les femmes de la
capital® du cinéma accordent
eouvent un soin tout special a
ces soins quand il s'agit pour
©líes de raffiner leur b©auté.
C'est pourquoi les actrices de
cinema de Hollywood sont in-
ternatlonalement reconnues
comino ¿tant Ies plus attrayan-
tes du monde. Et M. Max Fac
tor, je le sais auraít spéciíié
aus::i que Íes charmantes da-
mes de Port-ctu-Prínce peuvení
tout aussi facíiement et aussi
rapidement apprendr© a étr©
leur propre maquiíleuse et á
se donner la méme allure d©
beauté et d@ perfection, qui
cántete une distinction tout© *
particuliére a des actrices tel¬
les que: Lana Turner, Jonh
Grcwiord, Marguerite Chap¬
man, Rita Hayworth, Greer
Garson, ou n’importe quelle au
de actiice de la capitale du
film, que vous connaissez.*
Au cours de ses conferences
snr lEcole d'Art d© Max Fac¬
tor d'Hollywood, 1'arttet© qui
nous visits donnera la plus
complot© deccftption sur la ma
niére de réaliser avec la plus
paríaííe perfection 1© type de
beaute de l'un© d® vos stars ’
prófcrees. Ces coníérences se
ront répétées deux fote par
Jour, t la Maison Don N. Mohr,
á peutir du 20 Juin jusqu’au
24 juin d© 9 heures d 11 beu
res p, m.
Voyagsz toujour® dans les Co-
ralbes i
t par la;
BRITISH
INDIAN AIRWAYS
qui vous garaettf:
SERVICE
CONFORT
SEGURETE.
a bord de :
_ VIKIN6S,
type d'avion dont la re
tube nest phis cr iaire,
©t sur le®
J CONSTELLATIONS
de la:
LISE2
«LB NOUVELLISTI»
BRITISH OVERSEAS
AIRWAYS
pour 1©3 autmn rjnrasa du mou-
de. :.v¡ f. i
Ccmaulte* toujoura les toils tte :
te B. W. 1 A. avemi de fait*
V03 rélGIVDÜ'^', .
TRANS - WOULD
TRADING CO.. S. A.
Ageets ;*
Rue du Quai. ¡' '
TEL â–  3731 ' '
H i mm
SEM.MI
itiadf mat)
g0U3 avons é
got Administ
^rie tío 1 Btaf
tcrjUiufent, vi
Ijjfnrmer 1© B
veau systems
I# la i-oterie.
I^ohté de c
«ear 1m pose:
oans d‘un out
^ous nous en
pas dire d'ctb<
^jjeux accuei
iobjet de to {
¿amateur apx
ns été pres
{ftieieur, nob
Sajac.
.¿t nous sa
gré d M- Lau
ponda avec t
a nos tjuesiior
Mr. tourer.!,
jétormos opvr
fa Loterie?
-M. joiicco
tes - vous qu'i
II r y en
^Unions que
Uea el voire
4H, il n'y a il
s‘y a pas do
quid nous a
tfAdminisiratic
S. N. H. H â–  p
¿oque er.i;¡
^ureusenifc.i.
Pourcuc: ; :o
prbs de 4 ooUa
Vous ov-zz a
pour 1't.xpTZA
smble ptelc.'c
(Snairer Q ucl.
sons qui vous
sir Je systeme
On mai
far ce qu'il
’ ¡freioppeme:
:lpuis c'est
| dans tous
qjloite uno
par ex
Iw d'augme
k$ billets a¡
mm
Parfums
mm
de Luxe
***+++++
U CAUSi
i$m m
Phsio,
^Ot««*a»l .
1 ^eor® i
¿T CO Y
J l*couvre
5i«r