Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1956
Language:
French

Subjects

Genre:
newspaper ( sobekcm )

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LTUF ( ACN6482 )
OCLC ( 0012544054 )
AlephBibNum ( 000471641 )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
d'MH.
‘«a» Vzúv,
t
ít
te ha
Ur
$uvc-m
l»p
r. **»*«
i»
>rt da» o^.
fe** «
«j„
■—*» <&
¡00 o! una -eu
í I! r*5 íoai
<¡» H-C
qa» cepeaáoa
«atoarla ¿jag
«w «sitié |
.“'te da S’*#*
> íaoadiaiii ^
«f»wfc,a»
■““os o tkmi
*pHfadT*
aaraü d» pi¬
rn doa»}, j*.
l'i
ur 1¿
ni»
Suce*M.Uft
»P«ys fan»
wea est do fe
rlcaiaa, * '
tí
ais <
dos
tea i
a era»» to¬
sí
rt» poní Ja peh
t â– 
ts jx» «s, í «til .
te amUkMÉfV'
Austta. Cu! S»l«cá« ® »
ctmáriesfe, tgci
dUlMds . á a¡f*
ana ¡Balo» s! M
etmm tfsl mÉ
iré.
CW ^®caOa
mslUm»
oía. te*
M, Worn, I»
S, .13 (APPí|
i dasfstafaí
arte caí opilo*
ns portas! ♦»
f 4a l%sM :
i les %mcm
Olí poi»¡«.v
soiutíou, d»
teon amerito::
s 1'mwMWK
andiala míí 1©,
La deisdtefc.:
ne, prie 1® Sé *
de l'O. Rífe i
jrojst de coa-':
jaranties d‘é*
olitícmes soca
gaxe, fis&te
so Staíat» ®§ :;
mds qu» l€#
•J de
droits ^
r ctu Go«-
ta. . í;
Ljiaa, Jfa¡:
ik * -â– .â– 
:casion os#
gouveüffl»-
J ceox q¿
i»,
: bomas»;
ÁraÜatf ;
MMaei •
ral'
confrfec** *fJ
fribi&icRür d* *•' ;
gáné,,;
*••■■ ■* :
m chante# & ^í: d'
ÍS Mm *n »«m»;
mo&i ó fc****"
r.d@ sr.m&
. Láf&fü*Q® & to ferme»
¿Sol'cal /«it eí cemrimrénf
hire pzeüve ¿es M&mbre®
éé-ía junte de Uoa sg ponchen! sur Íes problé
. -¿jjgfc-.de riíeure, h? «'©s* pas sé-
^gggjíé de se oeimmd&r s'iís
z&jnaisseñi exactemenl I'éiüt
■ dts ©sprits, depute tanto* 6uit
^ars que Je Devenir du pays
asi confié á ieur paíiioílmaa,
■ Ayc'n! coniac! avec íes di*
ft¡t élémerJs de noire colfec- ‘
¡/riíé, el p&néirés des séríia*
¿s at immediate ¿«sota d®
Oses, de Mita jasqu a ¿a soar
té ¡wpttfotfe .te p/a» proiondr,
lár voríí pouvoír. d "partir a*m¿
jMwrtui, d'accorcl avec tes Q
ÍSfSnr qci oní áte cholei-t
pa iormer ¡a Cansell das So
cdéu-or d'Ktot, prtndra des
dédvva:; qru e;e: :ic:on( l'adhé
ríes dú toas íes pmdstms dé
fOtdre, de h Pain et da
Ptegrés dost natío paya a ap
j( pnttsaat besáis, .
Pomcfito: done ríen semít ■
Í pea 9jn$!, pilinque i@
motrí rícíc-sisuicus injustas,
fié&nfi delation, de sus-
piciom dangers unes, el míeme
is mesures iustíííees acu cas*
ífexiste,- avec le depart.
tes gaos, Íes dótoníeurs da lint
toríti pulmsnt allm é ÍríM4rít>
mete, f oublí des oüenses, le
supremo mípris des iJéaaifoí
íions etítemBieaws, en taj mm
ia génémsiié qui rítmsluf pus
■ te possIM» des rlpdm dh-Mgtr
i iiotts «en de fe Paix e< jfe ja traa.
quMíté publique®.
Notm inqo« ¿ d¡re fe vir¡,
té, totee kt véiítt, es! un de
ces ptivüige» fue Hohs te-
sons de nafra attachsíaeaf ó
celta polx.ot á caíto (raaquilU-
í4 « de noli» désir do aérlt»r
* ¡a amsidéraikm de nos lee-
i lours, sena roroor dans Jes ox- -
aqératlon» qui m Mmreut mr*
sir, ai te guateé de te haute
intentan d@ te /unto de Oouoor
neownf, te les imérim de la ,
Nailon, h 1‘tniérímr te it lExié
ríeur.
«*A JUNTE SB
te Gcuv»rt)®ent de m^a
9“* yteni de »o«S« «m
leteení d« Itelotioos ©tttoe»-
wp cpiil íseeanaíl <®etel^:
*wnt kt Jarte: d« ~
»«te ir te i^uiblí™.
Calta mmern a pafeédé eá
íe taacee jxa M radia de lo Sé
le laacée jwt „—». *w
pubiig» OíMtetecalne ónix»
jo»!
na
Cote «taot qu'un soterér» a
lowodtet «mm. suit w»e dé-
pécha de Ciudad - TrajUlo:
»1 q»» 9» pifa a r*oo»
i 4f«fe»ert la Jtsala á»
LES Drs, REIN Ef
fi. dum^PtH
i ¡aut te jiümertca KIMIcfc o . Ho. S2J7B —
LE ler NfJfffTJU OD PAKISTÁN VISITE,
VACABAME MUTAIRE BE WEET-POSHT
m mcfíin, de /'ex - Presiden* £s-
Üjcés pour h tc-rre etrangélQ?
Sí sa seuie presence pouvuU
&sí?etenír des preoccupations
obsédanles, — non pos dti co¬
te des Membres de la Junte du
Oowememern. qvi ont bien Ja
sziuaUoh en main, eí inspírent
rnfkmce aux families, —
mcM chez certains epous-
seáis* ■ guí ne réveni que
Jfclfcsef bosses pon? leurs ad
mmítss politiquee ou autres,
I lefflí que, ríes ce jom, forts
d$ fappUi ae ‘ous les honüé- ‘
II mt temps, aprés ww se¬
rna mo -environ do marche au
raUmií, dans ious Íes dornol-
nes, que noire Pays r@pM«-
ne son essor; que cmix qui
chanten! Hosanna! &t cenx qui
se moríond&ni dans la trístes-
s@ comprerment qu'i) y a ¡a
Patrie ct sera ver par i'Uníon de
ions ses íih, et que les circons-
tances qui oní engendré íes di
verbenees d’híer, oni laissé,
quema méme, ouverto la vele
perr ou dolvent passer ¡es gé*
nérations appelées ct smrvegar
der le Pairímoim de nos aneé
tres:. le courage de regarder
Ies frnts en face. Ja volosté
d’aller de Pavapt en travail-
lani dans Fordre, la petix et
la discipline.
Tout le reste n'esí gu'illu-
síon ¡
ovr. üommcmm
meomm jome
te mus da Júur a TEtremger
lilcS Ü^COUTE
Les 2c(ivi:e.:*-
ftmzm.--
tes ?;ec.
sis é Ar.xe’ r
>-erf a Ci. v
roes'u;:
ae rr
u-
Pic.yjíJr-nt
a piouci'ice,
b. lou¡s d’un
-^scours d'u
polmqué et
b. *.£, fíxo la
cr.de L>émo-
: c,n? le dé-
- x?:. d'avoc
aman a nette-
jiosdtnon de i
asue ctcaerK'
osi q&i divis¡
lOsc'dssí.
LePresíden
ftMK'difc
~ Hous ae partapeons pas
^ as paítagerons jomáis les il
terns de ceux qui iorment
teézna • gauche. Et c'est
«¿as hésifetion que nous teje-
te;Tidéologie Marxiste et Sta
teaae.
Préside:?! s'est en outre,
élevé avec becucouo de vi*
fm contie l'isoiaüonisme de
m. b es aííirmé qa'il n'étoít
des formes áe la poli ti
$$ du désespoir. Au contrai*
Et S-Hl confirmé, son Pays a
pn devoir daller au devant
& feats tentative dagression,
^ les pétñüer, et crinsi amé
la situation de I’Humam
SHla conclu:
â– c
—La politique qux ccmslsie
d ns pas avoir Lair de s'occu
por des affaires Internationa¬
le s sous le pretexte qu’elles
¡ no nous iuiéressent pas, con-
| duii tout droit á la guerre. Et
nous, nous ne voulons pas de
la guerre.
Manoeuvres navales
dans la Gascogne.—
De grandes manoeuvres na¬
vales ont commence, áepuis
hier, dans les eérax du Golíe
de Gascogne. Les Trols grands
y participant, et avec eux, la
marine hollandaise.
j On ne s'entend pas sur le
f sens de ces demonstrations
| spectaculaireg et conjuguées.
Démooratie en marche. —
La reunion de La Hctvane^
n'a, córame on le salt aucun'
laractére oüícieL cé qui veut
diré que ce ne sonf pas les j
Gou vernement3 qui Font orga* i
nísée et quüs ny participant
pas. Mens de nombreuses per
sonnaliiés des Trois Améri-
qu.es y prennent part et tous
travaillem a Lmstauration d'u-
ne certain© forme de démocra
(Voir suite en derniore page)
«Ciudad * Trujillo, —» Le €£&n
vémenjent Domintcain a rema
nu hiei. la |unte de Qommm
mmt Haltlen. ,Comme on i@
sait, cetfe lunfe amxme le pau
voir depute le dlx MaL-quand
le Prémldmi Thirmrmw mñmé
a démísslonné a i'occaelon du
conflit provoqué par son jdé©lr
de changer la Constitution de
íagon á assurer sa róéleclion,
La Chancellerie Dominicai-
n© a publié© un comuniqué
píilciel qui düt
*Le GouveméPtent de la Bé-
publíque & rsconrra la Junte
qui depute le 10 Mal en co'irs
gouverne la BépubLqu© d'Hai
U. Cette reconnaissance a o-
té accords© apres qu3 la
Chancellarle eui regu un© no¬
te de l'Ambassade Dommical-
ne en Haiti dans iaqueUe: la
Junte a exprime le désir d©
malntenir les medleurs rela¬
tions avec le Gouvernement
Dominicaln et a olíert des ga¬
randes que les traites inierna-
tioncrax signes par la Béoubli i
que d'Hai tí seront respectes,
Le Gouvernement d'Haíti a-
vait accuse, il y a quelques
mois ia République Dominical
ne de fomentar ' un motive-
mem révoluüonnaire pour ten
verser 1© régim© du Président
Estimé*.
Noavetle Société
Est cmforisé© la Société «Ha
mester Import - Exjxjrt, Co, S.
A., au capital social de or
5.000
Les affaires de la société se
rónt administréis par un Con
sed composé de Mrs. Marc Na-
fcoum, Paul .Clément Toussaint,
Edward Japhe.
Vñmhamadmt tom^h 0.
Charles a tomín mmdl Mmrúet,
b 5 \wmm p, m., en VisLtel áe
j Yhtnbamade h Washington,
i lm dlplomm mí im!qnm de no
* fer© Üídr© Nationai *W¡mt$w.
■ et Mérito* aux Drs Charles B.
Enin, an grad© d« grand OfíL
cm, el Il K. Kík mi, au gra
de de grand Oilic ,>r. })r, mvA
tous lm dmx de ’a laudation
Bristol Meyers Co
Ces grands and •- d'Baiti gtd
sont venus lei dan < notro paya
en vue de pourac m un© ex¬
perience qui s'est d'ailtexiTs té
véle© conclumde: coEx du tral
iemeut du Pian pea la. péuicL
lin© ost rs^u c» haul íéhoigna ^
g© d'estime ©t de rem&'J&smi’i
ce dm la part du Coeveme*
meni de la JRépublJquo d'Haíti
en pcé&mam de tons les mem¬
bra© de noire Ambasso i© á
Washington.
Hons nous rejouissone tout
particuliérement do cei hon-
neur fail á ces dews éqúnsntQs
petmnntúdéE módí«á«i améri
carnes, cas c'est avec notxe
Direcisur Ernest G. Chouvei
qu'iJs ont eu lee premiers con¬
tacts qui ont conduit a ce ma¬
gnifique projet et qrace a Ya-
midé cordial© qui l’únit d ces
ñoux célebres médeclns que
Von a pu avoir cette magni¬
fique experience aya a ,©u les
heureux resultáis que Yon sal!.
Le Nouvelliste présente ses
, dm víís cotupliments cmx Drs.
,|Bein et Kitchen qui ne cessent
i de témoigner leur enxutlé pour
notr© pays.
A:
r»l,*
wDmsil
■.¿ 4
hon-
1©
Apres trae salve de 19 coups de canon tires, en
íieur, d 1‘Academia MEitalre de West - Point a New - York. 1©
premier Ministre Üísqpaerf AH- Khan ítt gauche), du Pakia’an,
présente au Capitals© des Cadete John Murphy, un© insigne
seprésentcnl les armes de LAcodsmie Mllltcrir© du Pakistán.
Assiste a la cérémonSe* le Mr for - General Bryant E. Moore,
supetintendant de l'Académk de Weeí-Pomt
• IEMFM C0MMUMSTE AMERICAN
WIIP8IS0»
L’Hótet «El Rancbo»
va de I’avaat
L'Hótel «El Rancho* de notie
ami Albert Silvera, pour satis
fair© &a clientele nombreuse,
organise ses services avec
plus áe soin, chaqué join da*
vantage.
C’est ainsi que IHótel a
embauchó un Cuisinier de pie
mier ordre qui luí est vena
du grand ©t modern© Hotel
«Sunset Lodge* de Mon ligo
bay Jamaique.
Nous féücitons Ies adminia»
trateurs d'Eí Rancho qui se dé
pensent sans compter pour fai¬
rs plaisir á ses clients,
««* prlsarmter non ixkn^o,
tribunal du district lédéral
prison ©u ll purgera un©
: *** dfmtl m tenáxe a la prison ou 11 purqera u»e
:**l nT®.crm5e©< pour dmnobmtemncm mi Omgrm Amóri-
»** SscritalTO Giaital t&igfai » a ét@ condmtmé pout avoir mimé d© m
5*84® ltt Cemrtte*l^ ám I» Osafflfate. poor
letowde
fkgtmmm
Loáis R. Cantave
Nous sommss heureux d'on-
noneer is retour pormi aoua
de 1‘agronome Louíb K, Canto
ya, ignite isoamnsate d'Euro*
pe. J1 a étudié a Paris tte Eurojteen d'AppJicatioa Sia
Hstiqua Agrícola at Déwogra-
fi :qu&, orgasism® ionciion-
nr-ef sous i'cclds des Nation*
Vnies,
Ce centre a accuoflU dee sta
giaires de notnbraux pays
dans is but da iaur donner oc
casionaeitemem une iormation
n-ttgrote les habilitant á «con
u'jí a farneiloratio» che
slmmtiqnm cómanles et des
statistteues de base, ¿i íaíte
progress» la oomparaUliki
des íítchtrígüett sur une base
itettnatícsal* far i'einpW de®
ménsee jaéthodes et ó partlrf»
per k l'exé¡teltoa , du r«e*n*#-
inenf mondial de 1'agricalture
de 1950 et de» *eces«*»*n»
démogrsjphtque» sjstl auront
Iteu s ia mime étxijmt.
• í! s'esi amm intérmeé rmx
probUinHM de eoopérotion te
de rauta lité «grteolea.
Ifau» espiras» gue notre a-
mi, l'agnwanve Lotes. K. Can.
lave, meítra se» eonnteaances
te »«• rapédenca* a» »#rvi.
«*»»• -
lixe á Iw&Mpi,..
Ait^és de massues 4© tu-
7aux de plomb et de coups d©
'poing américcáns, plus de cm-
quante jeunes gens de Broo¬
klyn ápartenant a deux ban¬
das rivales se son i livré^, Ven
dredi soíf, us combat sans mor
ci sur les rives du Lac dea
Cygnes, á Prospect Part.
üb des «maúvais gargons*
éíaii armé d'un revolver et il
ne se fit pas faute d'en user;
visan!. avec soin, 11 a abattu
I d’une baile dans la nuqus la
I ieune James Fortunato, dgó
de 18 ans, un des ills d'un coií
\ feur de Brooklyn. Le meur-
nier, Anthony Scaxpati,. a été
arrété ©t a fait des aveux com
plots. Un autre membra áe lá¬
meme bande, Alfredo Vento,
a regí un coup de catitean
dans labdomen. A l'Hópital
ou ¿1 fut transporté, ü a pu i*
deniüier son agresseur, Domi¬
nick iá Búa, age de 18 cms. }
La plupart des participants ¡
de *etle bageme ont été cmé- *
tés, La cause ©n sarait le pas
sage ürune fill© d'uns bqnd©
sur le ¿Tenitoke* dm rlvaux
úéi'jziés.
VEX > PRESIDENT ET Mme ESTIME SOMT
PARTIS POUR HEW - ¥011, CE MATIN
Un D. C. - 3 de I’Amée d’KaiÜ a lalssé
la Rowen Field á 2 he ores l?2 a. tn.
d'Haíti, piloté par 1© feajor
I
Ub terrain
áe Fcothaii
á Pétion - Vlile
m TñAVAVX BU TRAIN
AVEC L'AIDE DE LA F.F.A.
ET DE LA COMMUNE
, Lrf Fááéfctecn da Foolbaü
Aateaur, pouisuivaa! «n® ®x-
raiteste poíí:ígao, sn vus d®
dávgJoppw lo sport m Haití,
partkMlíéiemt-te notra jau ía-
toií, is íootbaJL consmijt ac-
tuellsment en coUabomtion c-
voa !a Commima do PétioOTil-
i'Eí • Président de ¡a Répa- Roy, commandant du corps
■ñique d'Haíti et Mine, Durara- > - 'Aviation de i'Arméa d Hní.í.
aaia Estimé son! partís, c® n» ¡ «sístó du Ueulenant Peitasiar
t n, a deux houtes et tteap^^THlicoío*.
bord d'un 0 - C • 3 de ¿’Aimée ¡ le Président et Mme Dumav-
*' sais Estime srmt accompagnes
de leurs trois eníants, de Ma-
dame Léon Moíse. Le Capiiai
n© Maurice Rambert, Chef do
a Mcíscm Militaii© du Palais
'■•iaiional ©t 1© lieutenani Jctn-
'1 mr Desrcrvíaes qui avaít été
■ittaché It la personne de Ma¬
dame la Président©, ont óte
charges daccompaguer Mr et
Mm© Damarsais Z&timé, vas-
qu'd New -* York. Mme Flaro-
beri a éqalement voyage.
lis ont éíé accompagnés a
'aéroport par fes roembres de
oít- familia at trois amis inti¬
mes,
rmrei "ur ae'rend á New -
York s’arrétsra probablernen
á Jacksonville od á Tatr-.po
en vue de ¡aire da plain ú'es
fte>nca.
W¿&S.é$, i íu v/wimuuae u« reuouvu*
•TeWiiotre, de rivera» déte»- s. R4*üitet: Hn morí un him. i!ertato d® derriéte ta
iw. R4»aüót: Un morí un ble*,
sé grove et 35 anreetotíon»,
s=g=:,.rsrar-r ::a:::r:'r~——
Champiomat
áe fmtbalh
Lc¡ Fééération de footb tli A-
noteur, done J» bal de nulat*-
tür toujotaa le mame vif mí-in-M
autora du football, orrtmS**
opt fe fin de fe scrisffls íta
Champíonnat ípéciai de Ifeít-
au-Priuce j
Ce cboraptonnoí sata imp-
rrisé durntít lee mol» de MbL
Juta, Jutllst, Huit Cite» d#-»
Port-au-Príno* participeraot é
» toumoi, tré» intér»*aemt¿
Lee match»* '»# Jouerem tos
dimoitttíhe, ««di « }eadl de
choque «amaine.
Le Coneeli de DírecHon d* '
Ja F. F, A. ría pw> encase jesfm ,
de dicieion, en ce qui ccac». i
m l'ocaoi de la coupe. A m
propon, mas sommm en me¬
sure d'ínfermer que FAtwe»
biéa Génétah ám Déicqsé»
» rfunin» cette wmatoe. pora
prendre totee» Je» disposition*
nétseesatre*,
cftamptonne «ibtíe*
fka o» Kes use coup® o» iée»
w é^ysmw»
chapel i® de Sts Thérosa.
Le terrain est propsiété As
la commune de Péítonville si
a été mi® é let disncsUiors de
te Fédératfon de Football.
Le .Cansad Communal se
marchonde par son concoma ó
k» FédéíWSc®, eof elle a íéctJ'
sá que c‘e*t une nécoasité. Lo
jeunetae de PétiostiH® et íc
population ont applaud! ¡s ce
te initiative et donnent teu¡
lera csBcour»,
Sianalons que la cormirartr
¡4® Pétionvili© ovan dan» te
temps Jlnfanííoii da préparo-
tm tssmia á© iooiba'l dems o©'
ptsxaqm Mala te dáriívj?^
poríteuliém du tónrotn, esfaniév
meotm é dteükas dlfflcultés
n'ovírií patmU da manar á
bonm ñn í& ixúvcáh
Dapuia deux wmahim, \m
, travemx vonl hon Xzcán. Vn
1 bul! - ámmr nf^olW te tenedn
. ©t \té& bteatét sam pcat,
U Consull d© la F, F, A« ac
luoltemont m chaiq© d©4 iníé
íM'á po«# trnih Alte Fqs-
qual, tóld©nt Willto Me te
foste Pré¬
ñatela» Qbttmp&gm,
• moment ou nous meltons
>ur preas©, l'avion a du ah.'r
' deja ,a New - York, país-
i'fl doí* ^ * **
sous
zlí ^ ,vía, puiih
qu'ü dolt éír© é destination su
íre 2 baures 30 ©I 3 baures p.
US,
moittear» vceux accom-
iaqmnl sur te Ierre étxcmgé-
» Yqx - PrésHam Duraarsaía
Eatimé et sa íamilíe.
Les Ecoles eevleaasr;
j l’aiiclea líeraleá
Rómpate cette cmtiéo d'avec ir
nouvel hraaii» d'élé «ai otra
•& usage dan» fea Rotes d«
puto quelque quoír# rara. Ir
Dtrectkm Ginérole de Vtióuc'
tion NatUmale qua clir'f. -â–  >â– â– â– '
un» raía ccnnpéitsnce, M. Me»-
sato Gabriel, est revenue é
ronde» hOTOlre. Co qui »¡gni
fie que to Ecolw coatumerun'.
de Jondionner, matto «í o-
' pré.» midi, comma par le
puteé, «i Mes do ? te®» 30 a.
b, á 1 hetire p, m,
Hou» n'avon* rt«n h f radtra,
dtant donnée Ja bato® qu’c-n
earegistre defwto q
temps ífene to tíjtuau de»
des.
Nos Ecole» Mmtxh»» et So-
cs3nd«ir«¡ ont k»om «te tro-
valltor «éíieuaoinan
MrtatM to contar.!.
-----«vwve arm
©hoties: 2212 - 2432
Ltttrft de
New York m
|frrvís* d*. **# fr-f,,.,*
-* , 9í- bnmi&S&t»
AVtm , ,
SCTUMAN
LCNDPEA 14 ÍAR>; _ M.
Rob#r; fi'chuman, Minfal» frro
d©9 A-Halrvi Eírimg-. m, a
#ié 1'hole* d'hoímt-ar tí' ¡a dé~
teunvr ©fieri t onjinik ..v w, par
J'A&s ori«iion ■ U¿4 lottrmtííí? ::>?5
fron^al3 d© Grande Breiagna
«* la presa© brliazmiqu©,
Jl©poná«fit á riaatt® du dé-
founer mix quostiona qui lai é-
Icdsnt »o3é#s, M, Bob©ri $dra-
m«n a cxprlmé ]'©«pcir qua lúi
Grand© - m jolüdtcn!
au plan préveyant la mteo ©n
commua des r&ssourcm minié-
re» ©! Bidérurgiquos aüeraan-
des ©t fcran^aisus; «tous nos
vosux vonf dans es a-.-Ü
aloutó. Malg U a adrais qu©
l'adhéaíon d© la Grand© - Ere
tagne á ce plan pouvai! n© pas
m fair© hxméd.atemenl 1© pro
i©! oecos&itcmi un© étud© ap-
prolondí©; «car il n y a pas
d© Icfit aco&ZKoli a-MJ di*. i a
seul fail accompli ©.>! Vengago
meat de la France d'cr» repren-
drs céác Mude et r ,• se so?:-
mettro tí la dlscipLn© ínternc-
Eonalo»,
M. Schumon precien cnsuite,
dos journalistes luí ay mandé combien d'odhóslon» d
ce pro¡Qi il sg*ímaíi nécomalto
po«r ©n menor á bien l'exécu-
i'om «Non» pours-., vrons la
roalíaatlon do c© plan o deux.-
s'0 1© Imita. Bien extienda, o-t-
Ü aloui©, en subside©, 1© ,;ou
hoM do ía Fronca ©ai r.-.i? ’>
plus grand nombre de pü>-j
possible fe íoignent au p«c>^
coi «-plus la bnsü eat large ©í
plus la rtíabi!.!!© o->t cr-^urét»»
comms íTucsi r3© reste «plus \s$
pays e,on^ nombreux et p*u-* íi
y q á& ñiopafíié»
Aucune des tíilheuhés qu í-n
train© cett© disparity nesi dvai
teurs insurmon^abl â– >. cr-i-il pour
suívi, on psul Imaqlnor des,
(Voir suit© en demíéi© page/
MANIFESTATiONS
LONDRES
WMTME ACHESON
M&tqhzM devmsl VñbM De-,
voy^ tí Lo,ívlfí5S, colb tevns 4-'*
'<.3 £- v|j da
á'£tel gmérleein» Kua$*
qui ntjlitalt d un dteef c4-
tert Bonn©!» pdt lm «f f
grimas « ce * Id. á
YBdtel Savoy, A eh©®ea s#
treuv» >d tonár©«*
© tres d#á Andrés Eímsv§Vf^a «La
^ ds te Grcsntte «
m :w&&- ém «te- ^isfcé
— $VQ _


Amolin, la Créme Désodorisante
tin* imm imm mm m u rmsrmm • mammal.mjmwmi mmu • mam m upw at am pas m miman * * * *
: MOVEMENT DES AFFAIR!
AUX ETATS-UNIS
CHEONIQUE HEBDOMADAIRE
ECONOM1QUE ET FINANCIERS
m EGM5BKCB FRANCE - PRKS8E (KAVA»>
Pew Ckfatgm TILGE.
«BXCLUSJVIXB mVVBLUMtU»
Mimméuml
IffiSasI'
New Y«*, Mni !*»!
LA SEMAINE
LA SITUATION
economiqui:
CoUt* fin?; i 'out aufma lia pió
í-.kiímt ri'uno no< xoiv <5* xuuvi-
vp£ publica mi cequia) úo IP
milhoi.i, >le 'iulbu,. da ¡'i.íhiuví
Ies hnjmwo» duíLúcí- cesins qui •prcmoafiquw.it un© en
se%©conomkjua cello emit©©. S'u
«irisan! aux‘ aefionnaues de
la «Citwens-Utilities Co*, M K¡
chard L. Rosen ihcii a dócicue
qu'entre 1339 el 1949, la popu
latían cíes E‘ais Un.s a auymen
té de 20 millions cTnabitcmis.
Pour attemdre un iota) de
â– ^^yNrr^ipot.s. Cvf. pru'onG am-
debouches camine jaman: ce
pays n‘en a connu». Lee coin
rnergants ne peuvent pos res-
ter scepiiques devant des com
mandes de mare.har.mses dura j
bles- *l.es commandes ne sons i
ni républiccünes ni démocraies ,
et les basen u di- m«r-haru,-.u
no relietcm pac uno tr.éoi-e t-o
Utique de confiarse© ou de me-
fiance-. En ia¡l, a-t-il sounqne,
ia domarme de services pu¬
blics dans ;er ped.u íac'duéo
et dans i-:r -<éq one i mu-es cm
supenoure a ceiie ae tnuisous
d habduíion. I! o-.' exact cu «i
di! p./nno npeeuiano:. c-pfinu5-
te á la veshe- chuñe- empreñan
poiít uto oxhurcmeiú ccutea
se mats une spécuicnion cons-
lommcnt i,ess.’ras*- ..:md u-
xn- pt-nodo de mt:vdé ¿
cu.imaqiU; c* ce o k: vuiúe d u
^ ne rt-piú-e pf*m ©no ¡.on moms
dosastreuse.
Comcidam avec cette these
rji’T.ífU a. com.Ic- ccnsaltaiíí
ecanomique Re la } lesnkurr
a remis au congres mercredi
son jappoi; priícdíquo Ce
cumenl menhonne nolcsmrnent
que selon íe Federal Roses ve
"Tíoard, l’máice de la produc¬
tion índusln©!!© du pays s'es? e
levé en avnl a 188 contr© 187
en Mars,
De plus ce rapport fait res-
sortir que la cadenee de ia pro
duchan industrie!!© armuelle
de 195-0 sur la base des resul¬
táis davni est de 262.4 mil¬
liards de dollars,cbitfi© égai a
celm de Farm©© 1948 toute'en*
here, contra 258 milliards en
1843,
LES REVENUS INDIVIDUELS
C?> x du mois de mars accu»
sent une cadence armuelle de
222.7 milliards de dolíais soil
une augmentation de 3.8 mil¬
liards de dollars sur la base
des teveims de íévrier, cm&on-
ce le département de commer¬
ce.
Meme si Ton supprime les
iacteurs anormaux de cette
augmentation la reprise du ira
vail daos les mines de cbarbon
et le remboursemenl de primes
d‘as*nmates aux andona sol¬
dáis. lo relev^’ment armnei est
de un milliard do dollars.
LA SIDLHUKOIE
L'uí.hvito do la Sidórurqjo so
mamben» 'i >ion somme? eí le
ré íio« rihí/nh/r »e pout qu'accíoi
de la demande.
Lo pHKíU' tiOn d'acier aux E-
tats Unir, j.ertckm? le mol» d'a-
vríi s'eut ¿levóo u 8.1%,850 ion
nes, chiíbe mensual jírmaís on-
regísfró piécédemmml Ü xe-
préuerde une augmentation do
plus de 700.000 termes sur
mars 1950 et d'onYlroo 4^).íXM5
tonnue sur avrtl 1849^ annono#
llneUtaí aaáis»l& do ím #
IXE MACHINES í^UTIiil
Calón h-*! fUahstisjun« rtu tu?
v* ¡i!, l'índiín de Tafítivité tobnquos de mn^'tiines ouhl« n
i'!U*mí en nafra non mve^ru le
plus nieve depui« píen de 4 «n
neos.
DvaJíre |xn| on raison do la
hauívie des muiléfon premiér»»
on onv.’sage ronmie piobabln
ana pioü-.oine hnnasn d envi¬
ron dix pour cent du prix de
eos machines.
L1NDÃœSTR1E PETHOL1ERE
Selon les právisions íormu-
lóes par le nouveau comité eco
nomique da Fassociatlon des
pioducieurs indépondcmt», ia
consommation de produiis pé-
trohers accusera cotia armée
uric augmentation do 5.7 pour
cent par rapport á 1949,
Ces pronostics se basent sur
la diminution progressive des
stocks d'essence et d'autres
proauds Detroiiers depuls le dé
but ,ae cette année. On estime
en efíeí.-que ces stocks subi-
ront au cours de l'année en
cours une reduction de p’m-
sieuTS millions de barils. Du
reste cette situation se relíete
dans la ñauase assez géneiaíe
oes cours de j'essence aux £•
tats liras.
h un cutre cále le sénateur
Kilgore a accuse code sámame
six compagines petrclieres a-
méricames qu'd n'a pas ídem!
fíees, «'augmentar leurs ímpor
;a: g;.s peur faa^ concurteuce
a ¡ industrie encubo muere et é-
bma.-.-i !es impciiahons de pro
dans petrouers si les firmes en
q.a'stiOi per.dsxucat d«ns ieur
attitude.
inirnuE; eí -ctfuQue
ha poducnon delectilcité
aux Ktau-: - Unis, pendant la áe
mame tsrrnmee le 8 man aecu
se une augmentation de H.l
pour cea? sur ceiie de la pe¬
riodo '.ouespoíiicníQ de 1349.
í,A PETETE ENTRxPKISS
La Message du Proeideni
Truman au Congres deman¬
dant 1 autorisation d'accor-
der une aide iinanctere
aux enirepnses pentes et
moyennes na íait que
confirmar l’impressíon que ces
firmes na trouvant pas aussi ía
cileinent qu'il leur sera;! nacos
saire • les moyens de develop-
por leur production ou leur
vente.
Les conques oni commence
ct accorcer des facilites^ a ces
firmes male sur une échell© en
core trop restreinte pour le
nombre d'emprunteurs éven-
tuels.
Le íait que le gouvememenl
se propose d'mtervenir úm
que le Congrés luí en íourniro
les moyens est de bon augure
pour ces entrepanes qui . se-
raíent les premieres otte'míes,
an cas do fiécLissement écouo-
mique.
Une talle e-/eníualité semble
improbable mf«* Toauoi su
l}Ou/as'it'meiU •'loa ixiuvoirs ne
cessauos ríe peul que contri”
hutít ¡i la prevenir, si *»e
nm/ut d,- ,-a ;>toAinw.
|,A DTTTK PUBUQÃœE
Lo» próoceus¡iaiia»s tni*
fimix fir/mnn:, améócaíns de¬
vant Li imunformafion dnne
lMxW& inípbriímíe be la ílei# íé
dóralo a mayen termo en U>uá%
gouvernemeittaux h cmñ \mm&
motlveni, cette semstno, la
formuléo ptsr nne un-
porííSde firme. Gelle * ú *gp*
pello á4um tranche
Paramount
Mmdí, .16 Mui, tj f¡ h at H; 15
P. M.
fiAN« et nn
nvof /aim GutfiaU et Ulü Pal
mor.
Kníió-! Gh'. Gda 1/15
fU'oervfH* Gdow 2.HU
XXX
Murra L 17 M 15 P. M.
HEfiECCA
avoc Laurence Ofivior et loan
Fontaine.
Entrsí3 Gle Gde 0,65
Reserve© Gde E20
Montparnasse
Mordí, 18 Mal á 6 hres:
KNOCK - OUT
avec Amédeo Mazsarí, EUza
Cogam. Viví Gioi.
Entiée Gde 0,75 et 1,25
A 8 baures 15:
KNOCK - OUT
Fmme I 00 et 2.00.
XXX
Mercredi, 17 Mai, a 8 baures:
RIO RYTHME- D'AMOUR
avec Fveiyn Leyes, Kennau
Wynn, Ann Miller.
Entrée: 0.50 e* 1.00
a 8 heares 15:
' ON DEMANDE UN ASSASSIN
| avec FetnandeL Glaude One-
nard et Noelie Normand,
Entree: 2-00 et 3.00
AVIS
L'Asscdanon des Hambre?.
I du Corps Enseignam et les An-
ciens Exeves du College Lou-
verture remercient vivernen?
Monselcmeur i'Archevéí-.ue de
Port au Prince, ie Depariement
de i'Educafion Nauonale, M.
-Samuel Devieux et le Dr. Catts
Pressoir, Directeur et .Profes-
seur au Lycée Tousscnnt Laa-
verture, Leon Lahens, Felix
Courtis, le Senat de la Repin
blique, íes Directeurs et Pro-
fesseurs des Ecoles de Pon au
Prince, les Associations el tous
les amis de Port au Punce et
de la Province quí ont íémoi-
gné leur sympathie, d l'ocoa-
slon d© la manilestanon orga¬
nise© ©n memofie de :
Louis Genius LHERISSON
Anclen Dúecteur Gé’nérai de
1'Instruction Publique, Anden
Directeur du College Louveríu-
re.et Présideni de 1 Association
des Membres du Corps Ensei-
gnant
Port au Pnnce, 5 mal 19SG.
Pour le Comité:
Victorino LATORTUE,
Vico Presidente.
AVENDRE
Un» voiture Buick Sedan, /Mo
áéfo 1848). d quatr© porte»,*
Tout aehotour éveutael ©st in¬
vitó a venir voú la volturo á
PAmbossad* Améneaine. au
Chamó cié Mars, de 8 baures
a. rriu á 4 baures p. m„ les 1S
ci 17 Mai 1950. Tout© doman
de d’aclmi devra éire pxé&n-
té© sous ©nveloppe cachetée;
touio domando autremuit pr¿-
senté© u© seta pus prisa on
couskiéatfiou í.'A.nb rum-íihi
ím réflmve !e diait d'at'bept» r
ou de acatar 1©» (Uimauda'» d'n
chal ph*umh*n'> ha» envolop
peg ceuGouhl t**» demuiute» í*<*
rent ouvoriorf )«• 20 tA ó K3 h'mie*. a. m, Ou u Hlfiaru
crux achahcwf. par iellr© la da
te d loqüoííe il« ilovrcmt ut>
GRANDE TOMBOLA
| Samedi procbaln íe 20 Mai
d 8 b 15
j La Direction Cúiéma
Moninarnonse nous príe d&
bien voulolr cotmnuinquer á
t&&, qu'd Tocoa»!on de
cello séance d© nombreux prix
serón I offerts d Voccamon de
lu léouvermro du Cinéma.
| Nous d&maaúom d nm \*<>
teur» ú4mmn\m d cett» «óancu
| ©t leu? sonboitons d leu» un jo
i cadeau.
pa’»f«mfi*í mis Rureaux dn la
Ghum'aihníu, mi r*tu oú fin»
ílítuvmtfn aumit agró-Wf. ü
asi miUn du que la |xueman .
davrrj h« fiüre *ranli» ot »pía
fifí! Íríú-í al díífihí da iloumm «a
tout a k charqv de l’acheUnu-
LES MEDKCINS DISENTs
•LES FLOCONS D'AVOINE-
SOST SI NOURK^SAMtS
ET
FACILES A DIGERER»
Les dónele ux Fíocons d'Avoíne Quaker
vous donnin: une provision genérense d'é-
léme-rns. i.vlrjffs importants, sous la forme
d'ur.e cércale intégrale, exceüen'^ pour la
santé. ' : ;ii:,
Biches en V.ianñnc Bl, qm transforme les alimen:s ©n car-
buren! pour le rro.©r.r humc.m», les Flocons d'Avoin© Qua¬
ker conhibu. n: a aevelopper ia résistance á la fatigue et
fourníbSfnt ia nomriture nécessair© avec un minimum d’ef¬
fort digestif, Ce. aliment «uaiurel» est préféré par des person-
nes daga avancé, d,s adciescems et des dáultex achís. Les
Flcccns d'Avoinf. Quc^ker cons ituent le petit dejeuner parfaít
pour TOUTS la farmfie. ..
â–  PLUS DE RAISONS QtJF JAMAIS POUR ACHETER LES
FLOCONS D'AVOINE QUAKER 1
PLUS D'ENERGIE,., riche*» on hydrates de carbon?
PLUS DE FORCE... abondance de procures
PLUS D'ENDUH^NCE... qnantité genéreusc de Thiamine
iVnam'nc Bl>
PLUS DE PLAIS1R .. chacun adore leur savenr déliclsuse
Fíiites houhlir 2 tasses d’eau.
AjtfUU‘45 du sel.Quand I'eau bvut
aji.>uu*z-y u;:e t&sse de Flo-
eons d’Avoine Quaker. Faites
cum- on . a.uinant o&ndant
tl-l/x minutes, C'est tout. .
Agents: JOSEPH NADAL & CO.
Bn» da Fori Per. Port on Pitas».
UneDécouverte
Pour la Glande
RélaMH la kmmt
]b 24-Hems
1 Cfiix q«I gfi-yfir^nl fie Ferte Se v?-
HU««r, nats’r'.íFaibi^e», !m-
¡ pMriíi^ 4ü IVifo t!i¡'-H¡ íbi-;
I ego* Q«5 «<>íii vi>?üS' í>a <¡'¡l vhrUUi^s'üt
' aeaxt ieur bn>!>a *# re/.
ní-«r¡dre ía ii<».r*?Ur ñtvi.wa•!., <í":if>
■MC-daci-n !>!(•■ á*r<,\tv«riii
rend pamlhl* ie KUabi
it laíile 4e K’aiBi
eoepa. ^ie et
Í*fXÍ\líe vfUí'ís pan»í'r, ?!
un m»'t, vas tim
immme ila;
O#ttc útewwrt#
ment
. ftjime de tabl-eiií» ee¡
"" ar>s>Tn
fireííáre.
ípsí-meii! rmUU»
íes ¡e v,-,ira
íí^ttoie la Sana,
votes mírrsoii-e¡
«ee un ermvei
í>¿¡s'.e -.le S jí-ncíi.
eet un maíllos*
éoüa
eablee et fsiüe»
tí
Se «le ií, eímpreisiSTíte, ilí*.
«maeeiie «nbelée Var-Xe a t-ie teHen-mu
graiiU aux Fwe-Us*ig <}»>Ue r>«u>-
ui^aUm-'e i». > {¡.s-m-. i- < j>i t!-
WHVIf-e «ur ía «aí *«>• rt-5,.t ,>yr~, r
fAre^fít *t !a ;• /¡.--i t»'aa
íf.A íí'^ííff.n »<,?»«<„, Vaike
tíoil «--.Me fsoofvf!- (-,,!>!> ,-nj. ii*> víg-.(Mir
et v'*u» ra,f i¡j,¡e tt- t» h tb a»». «}
ve«a R’£te» í»aa watlef&U, reíourrai*-
' «mu* la UU-. »U« *.t v(us
•«r* reml>en- « V#*k9 ívAte Wa nesreh#
■ Yes» Cíe»
r la ga¬
far
,Wmwko Sil
mdm u vkmt » i* rmti
IL FAÃœT MARCHER AVEC SON TEMPS
La Science Modern? a adopté :
NUMOTiZINi
Lo CAT APLASME par Ex cellenco
CONTRE LES DOÃœLEÃœRS LOCALES
CEmorse ou Rhamatisme)
' CONl'RE mS INFLAMMATIONS
(duos á i.n Traumatism© quolconquo)'
CONTRE LES REHIOIDISSEMENTS •
(Bís^ichite ou Pneumoni©)
Hédamoz :
MÃœMOnsilI
Sü3* ACTIQH NOCT.UHHr est rrune d PílOnT rontre :
I-tta INFLAMMATIONS LOCALS, fe# FBRONOOiOSE
i®» AMYGDALITES »i !»# AFFECTIONS d@ POITRESE
MUMOTIZME net éeonomíque, Idikxic^
C'wrt I* CATAPLASME PAB «ffta.MBary
m VENTE BANS TO0T1S LES MWMaw
A®TB®Wí
Mtmi NáftAt -ai m
Avez des cheveux qui
tent les
les
avec
LA BRILLANTINE PALMOlTvEí
j4í*ve/. tfiiuhkmfiti afiat qtm v<>« cheretix nun» t\mi\.,.
fac\\r á «•«iflei'I Km|»l«ye«5 fi Brillantina Faiai .five «le
Dunuj'; t’SACíG
Cwmur Huüf- pour Frktlousi Avant ,L Uver
íes ehevem mutuk'z J« t-uír ehevela i#. ...
ttfiilimlíjie Palmolive et arasi
impregnen pendant 10 minutes^ Ge meaaAj|e,
détaehe ka pélteaka . ., ptépare le mk
ehcvt-lu pour un nmnyage parían,
Pour Cotííer et 1*artomet les
Cheveux: Mette? un peu de Brillan-
tine Palmolive dsn fes paurn^ dea
malos et passez-ka aur vos eheveex.
Vos cheveux seront toujours éímerianis et vous
serez toujoura itien coiffée ri vous einpiqyez ia
BRILLANTINE
PALMOLIVE
OUVR2ER ?
Votta d©T?l®x
HEM0
Dana ploalants cas, lea regimes oofioafres
m found asente pas aux gens qui travm’knt
dnreiaent lea quantítés adéquates de Vitami¬
nas et Minétaux. Mats quand vous buvr* le
Véiiieux Homo au choeolut, vous 8uppi<*ea! h
cés bmotm eréés par les conditions de La¬
vad, et de vie. Acheta* Heme mafiitanant,.
buvex en au moína deux verres pat four, a-
vc du last ou de Pean. Voyez eommeot les
Cinq vitrmmes importantes, at las trola pris»
dpaux miaéraux d'Hétao vous aide ton t a
augmei.ter votre éuergle» á dimioaer la f«
t-gue... vous peanett-ant de fat?© plus de tra
val?, iomr d’uae meinxtirx sané, at d'avoir
\a luddité d'esprit qa'il vqua faut pour pro
gtesser. Buvez HEMO du lait et «fi
»#au, désruatez Le, ft.^r.4 ou ft oíd,
"Bordens Hémo
f
Thirst Knows
> ‘ m
No Season
SHASSÍ3UE LA


íia&t
pjimcmmmn-xip,
tAGS *
tiéüt- i ¡m -íéme caatosm.
¡e fas®» jfewj* sr ctows
$g ^mtm, Je Vegáie® 28
a £ b«óm» ^ -sto-
’¿Sa main, ó rEgISs® Sm Sm
jfa ya# Mat «fc Scmmsás, é
ftataaSea * tea» pá» et:mé-
a m ii hura oomtesux «l i@-
p¡¡í» gawts dé-céém,
j* pémst mis twaí ¡i®» d'ía
■■íiírMoP. & radíele da towí
¡¡uí le KseJii, prineípato-
¡s*sf dw isMnbre* de* Castré
ti* «( AssodctScns f®3%á®»-
«¡fetoSaint® FamiB», du
Jfc» Odre, du Sacre . asm,
# íCtam® Glirétíeane,- da
Q¡¡¡> Mixto du íabiiaii» Joseph
ST CtOUD, >. es Assetíattoss
tortas eí de toas cwix qui
ármpuidisen! avec cene bono
j^bk' iomílte.
xm mwmomm.
¡$ «OUttifnd, arise Je paSsIsc
a? general &i ís co iraníes ©n
que je- no suis plug
mpomctbh des acíe-s ai ac-
éssi? de rnon á; cms®, Mmp }t>o
sb Francois, r*ée Claire A-
Jmmáre, pour cause* d'adti]-
to, psrpáíré© Je Ysndredi gg
cvrli a 11 fisuras 45 du soir,
is ofendan? qu'un® action
¿vera® luí son íntsrúé© s©us
"
Bsit m Pnsce, la 1S mm 13$0.’
Joaius FRANCOS.
■fBü^OSOZl.— /
m&MMims
hs frJitúll® Joseph Baraav©
rt teas tes duties parents et a].
2¿t remerrien ? smcéf®m©nt
iaas ceus qui ¿sur onr fémoí-
gaé de la sympaihle, a l’occa*
áKi da la nron da ¿eur regreí-
fe;
Mm Vva Joseph BARNÁVE
aéa Marguerite Duroseaií,
mkvw á lew atíection \& mees-
é 18 Avril scoulé.
hi les prient de croire a leu?
fáconncu^ecncú.
i OH DEMANDE m ASSASSIN
íSraod ftist roonsEnJ da KiraJ
M«a-edl peoctain, i? Metí,
á 8 Sí 15; Se MONtSARNASSE
presentara «» 8bn *> ¡jheix,
sane (mam danto, la sneilfeaa
esmxs d'SSmaas BSteSH. a
j gas c@ BoU smme scé-
i noílsta, comme produdens ou
j comise maneta- en acosa, do*
puto 131?, 3SHJBAGH prat
de 1® fitas. Aus
si, tóWl arte l'oímospbfeo-
qu'eB* soil troublé ou. tajuiéte
S cíamne dans ’ «SIGN A1,
IBOUG5 » qus nous vsr-
I roñe bícntoi a l'écrati
1 du Monipcstuns», en toute ou
lauto |i® gaJté- et Jib bonne im-
motií córame dans «OH DE¬
MANDE m ASSASSIN..
«ON DEMANDE UN ASSAS-
•j SIN» esl un* íantaisie humo*
risüque avec nombreux tebotv
dieseraenta donnant au Roí du
Hire Fernando! 1‘accaeíon do
mettle en action tout* eon hu¬
móla d® vrcn comique, son in¬
comparable kmtaisie. Se cro-
yant ruiné, Bob hcsurent (Fer¬
nando!) décide da bq auicidar.
II damanda á im mcáiait&UT,
Willy le Boxeur (P, Ssrgaol) d©
l& fuer. Sur cas ©iUra&dtas,
Bob ratxouve 1'amoui d© sa
fianancé© (N. Normcnvd) ©i le
jardín d© ©on miílícnrdalr© do
pér© (F. Oudart). Áuasi ü b©
vout plus mourír.
y a dos ñlms que l'on volt
©t qu© Tou oublis. raais «ON
DEMAND'S m ASSASSIN* r©
s'oubli© pos»
K^mmm
pour ecus© d© depart;
Salon — Sails a Mcmgsr —1
’Fauteuik pour qal&ñB — Cul-
Mn© á gaz Esso — Radio et
meubles divers.
Téléphon©? cm 3443 - 5770,
ou s ‘adr&mBT a Tingéníeur J.
N, Lanosx, Hue Oscar Riviere,
Bois Palate. —
CAWflDAJBY
p
p Le Moiwement
m>\*v» w*
cn
s” !ti »W «»
«* *°'f«’»» **L« s
»«,w' m> BMMbwMm IxulBsif
O. I. BRANDT,
m Ea^ta* BoteMr>
M « wmm.
O. I. BRANDT,
B«w E»®*»®
Port - era - Print»,
Avia Important
M. B, If 1BEZ - MASSON
Optician diplomé áo I'Kooie Nationcsi© d'Opiique
F^nce avise son air-a'rte clientele que son étabtiu*.ee
'â– tml
L’OCTIQUE MOHERHE
,.8* txcm&íerée au No.53, lu© des Miracles, pn face de
la Banqu© National©,
ia lee Mai as 30 sepire, le magasiit se
rs omrert Be 7 b. á X b. P. M.
POUR LE BAL!
PARFOM1Z f®f« BALEOfE, MESDAMEi IT MES01M0IS1LLES
Ef CA1BS1 f ©TIE ENTRAIN.
apees avoir bamsiyseclamsi * petit mmmi
CRIME DE MARSALA ^
EA BOtSSOM SEALS PtW M BAL.
a f»Tl BAMS TilfiS »l «CM1S, DAKS LES CAPIS, llSfállAlfS 1?
man-clubs. . 2J
{« CREME DE MARSALA
4.1
HE LA Dlimiilll STOCK.:
0. 0. D1LLAW0E, WstriiiteBr
%tm «LA MONDASE», fel I »S - »i
. â–  f
York (»w iatt Jeon)
Servís© Touriitiqve
Á^V._ Í Aller-Retour
mum
fplvs toxo» -^1tí£íf*
- - I
is PAXvoiíj"eH»« se ssfsleg
Qootídíe© I áesfíaatfOfi ás li
pfupírt áex pays - «t vw$
is s&mf&nism am m v«fe 1
i’ífttírauf ún itau Unís el áa
CfifiSáa-^ '
VsfiT^tcKeís VÍÜ5 s@íoní úéimss.
Pev» tía plus ampias mfafmati&m
CflncentiRí fes p?«, fes rífservtlíp.'fe
si ba«?ss de depart, *mi
iput tfe rpyages
: d© iKStaa^ sep* é©
. ésMtm xw^waakham psú&qp*
m©aí d 'w. Ella 80u%s© lo
danger que preeeni© cette si-
M píécoidso ia
alón d© t¡m hftm <3© trésor ©o
htm1 d’épaxgn© non lomboursa
bf©3 sur deman de. De pliig ,
a© nouveau litre xapporteraii
un minimum d® í?ois pow c©nt
el ce km» ¡alnférél pourrais aug
mmm mUn Im. fiuciuatkma
des autr^ vaíeurs léd^rcdee.
la ‘im? Atihmy A. tension
and Ce» Incorporated qui moi
©n ovan; cello suqiortion 11®
un® t@ii© émisslon au létabHs-
mmmú progroasii du marche Ü
br« poor Im kmÚM gouvem®-
montemx.
IA GRHVE DES
CHEMINS m FER
Le «conllii qui atbct® quc?ti©
compagnles sc ® chemina de íei
gen® déjd conaidérabiemont
1‘aedVíté économíque du pe. ya,
Capendaní si, dans certains
cas, la paralyse indutfeiull®
©st aroíaecmíe, ©Be djmsmse
dans J'autres, au fur ©t a me¬
sure que d'autres moyens ou
fes dároutements permottent
d’assure? 1m transporte ©ssen-
tíels. En ©Re?, ceriáínos Indus
tríes peuvent uülisex des servi¬
ces routiera au lieu de chsmíns
de for ou fair© emprurti©? d'au-
tr©3 ligues que cellos alíseteos
por la gréve pour lours &x?&-
diüons ou leura réceptions de
marchandísss. Cependanr i)
©st hors ¿9 doute que si la
gréve ss prolongs, l’acíivíté
industrien© sera sensiblement
attemte íaut© de recevoi1 de
matiéres premieres ou de pou-
voir ©xpédier les articles manu
íacturés. On sai? que celts gré
ve est motivé® par le refus des
©ntrsprises iorroviaires de dou
ble? le nombre des chauíteurs
su? certains types de ¡ccornoh-
PamAmemcm
Wohw Airways
W BMlTh OtSIDUCHE*
* M^rnrn'. ti Wi
tal taita 0«8too5im
w*M"
â–  â–  r v/ .
jt.
Um eompegnies
hffltSBÍ tesa oSSfada cór te* can.
ctalw» ta dwot eeatífe 4*ea-
qaéi®. tSÉSmtattMim á cstta «®-
wsi^wte»,
m corn DE LA VIE
Ut csiamtesioa ám mnkm
pabfiw d® Í'éíai da Nsw York
vtonS ci'ouiortoor 1® relaveraent
& etoq á fe «nía du Pd* dos
comummicationg iéléphoniquas
locales. Les compagines ínté-
reseñes annoncenl quo c@tí©
mesmr® augmentóla ds 43.960.
000 dollars par an leura recen¬
tes d'exploilations mala ajou-
t®«? que ceft© hauss® es? enco¬
re iniérímxr© ¿s cell® dent 3I«s
ont besoin. Oles insistent sur
la nécessité d’un® nouveti©
hauss© pour lour permettr©
d'oblenii Ub 68.430,000 dollar»
de recedes supplfencrtxlcüres
qu’elles xéctarmaieni
LA UVBE STEELING
Cette devise se ra^íermil pra
gressivement apros la Países
qui a fiUivi ios derniéres ¿’©c*
lions. C© rodreasament oat at*
ríbué en partí© aux demande©
du touríame e? aux achate *P«
cuiatií». Cea derníess g'expli*
queat par Timpresaion qui pré*
; vera? dans certains milieux qu©
d'ici peu la pauté de la liv?e
sera de ncmveau modiíió©. cet
teto en hausse.
Tout récemmen? on parlait
d'un© róvalorisation de la de¬
vise Australienne. A present
11 s'agiTcrd d& la dsvíse Brticn-
ñique. En íait, or. paraíl dogu
de consíaler que les devalua¬
tions n5on? pas enlrainé le rolo
vemeu? escompíé ici, des pruc
de revíent étranqers. En con-
sóquenc®, la cor''u.rrer;ce des
produits d’ouíremoi commence
d íauer. Peu? étre. -etlair.s ro-
crrettent-ils d'avoi: mcr-.rnc o
¿¿valuations unilaterales qui
s@ relcu/nent contra ©ux?
0a a «AWflIiif LA PREÜVE tpe le kcssíf®
des deals iatsaédiateaenie spies les sepas
est la niaikt elficace
D AIDER A ENRAYER
LA CARIE DES DENTS
avec
la Cíeme Dentifrice Colgate
Des radiar chas pessslet, hftm sm des ««atete®* ás ^srs^tss pm
tilm s&fárllis m mi feefeirs, ^roavea? f«s I ssef® da Is Crema
DMtsfrks C©!^s ekb k emplífer lo tcrrle des dents ¡
«wwt^’«8® se fmmlf83tsl
La sctence dsntaire apporte mém-
tesant la pewt'e scíentiSque que
I’emploi fégutier de te Cr ¿me
Dentifrice ’Colgate immédiaie-
merit aprfe tee rep&s aide r&tiie*
meat i enrayer te carie des dv&ta.
Dea ms?hereb@? contíaue*--oü
J'f>a a suívi di.'? iiexUJiiee de eas--
an font la nouveile te plus imj>or*
iante Car, msimen&nt—eette na&me
wéius fjeauhíce dont voi^ vdus
servía» pour punfter vot/e haJome
en vous nettoyant lee denta-^vcus
oftre une méthoáe eticare et
éprQvvét pour réduire te caxte dea
danta.
&mm éim&smmft tos te tmmi,
te mmw m i’&ttm ñstísfmH
B a été prouvé que la Créme
«ate - r.t u>n-»
* —, mn/jv* U’' ‘x*-
iu5',í"--neou&saircü au
Dar * .'V ‘i
les ¡ngretí
grí'dui.t a\' i.~ -
fí*”';'1 •'
r.ue n ?rr=?e í!!:í ¡
gcr.'-ivea’ Et ;si ¿a
o* * rtor> tt»‘V
nout i-is JtereeB
La Creme IX-ntifru-í» Colgate
/Ijttfi tmn maviumuni votm de-
^tHiílaot est f**tr de te mfime
foru.jib qu >i j. a'1'»* dvii ks
euruuvea U¿¡ i' pr'v, quo
rusage de Co¡«att a rtner
itt'Km ou an -líur r
¿Vtat ae casotAs déiá tnrmim.
M ata le bromará dea oenta mimé*
ñ a>* ment ¡spres íe« n puo *.*1 te
nmntere etfioare -d auter a etsravvr
te farif* d< r «
civíttte avec la r’íCme ikhti-'r.t©
Colote.
Jfi....,
% xesy J 4i;/
US RAYONS * RiMtntHT 0UW VSA« APTROFRli
N (OlBAIi AIM h aitAYii IA CARII SIS SINÍS
D'éHilaeates úiomUés en *rt¡ d®iteiro on? zv.rvciW^ .
plus d’aa an, deux ptm\-ñe t|'«H>.Kka«o» et d’étatii&nte*.
pfesnter groups m hmmk !os tots sve« Caígate lír^rjé-
dteteraeíít apréa te® rapa». Ls deut#f?me *>» reruit au stáa
Itgbííúd, |»Ht to X á Imerv.atios rfgutiera.
ttem te gtwip® á'adapt^ de la Orto* ItentíWre
la Baeyeaaa ae«aaa «ae dmuautk-.n .Híwuj&SHe to ea-díó»
st heaúoowp smm de mr« tkntedsu Qu ttk-va, dau* l'amte
graupe, ua Mvéoppmmt beatoup plus ?oa^dánd>te fe
awmitee eavltés!
A«m arir* áesHfike *’*ir* htptmm il* W» rfcA«W
mt&ttmm «ta w «tm
Employe* ¡oójoiir*
««^MltoitotetíPOUS «OEM * I
munu um ms bsotm 1


fmmMm
;I8m1PbI
' ' MOSCOU, — Oes sources
olficteto ont mpporté* qu© Mm
soir, cm Kremlin, 1© premier Mi
ttistre Stalin© a eoniéré au
uioiiis pendant 90 minutes a*
vec I© Secrétcfbr© Général de
jL'ONU, Trygve lie. Etaient aus-
d présente á cede coníérenc©
le vice premier V. M. Molotov
ei íe Ministre des Affaires £*
- trongéres VisMnsky.
MOSCOU, — Oes sources
auíorlsess ont exprime* T opi¬
nion que Stalin© ei Lie ont hU
discuter hier soir non seule-
roent de la question de la par-^
iidpáüo» de la Chine natieníñ
liste dans Toraanisation de
roNU mate aussí joules lee
questions se rapportant d la
tension entre Títet ©i l'Ouest, „
LONDRES, II a été rap-
parlé que T Argenté; luán Ma*
nucí Femqiom ---- champion de
course en -auto -~~~ est pen ti de
Parías^ms la direction de Mon¬
te .Carola aú il prendía pan a
Ja cause dy Grand Príx de Mo¬
naco.
WASHINGTON, - - Contraen
icmt les rapports que tes So¬
viets auraíent tránsente une no¬
te au gouvernemeni hallen,
des sources oíüaeiles Ou Dé-
joariement d'Etat out simple-
iftent déclaré *ceíte demande
soviétique eonstitue une autre
histoire íantastíque* des So¬
viets, uvee aucun iait commé
base. - !
MOSCOU, --- Dans une no¬
te au .gpuvernement iraníen,
les autoiités soviéüques ont ac
e^asé Tiran d'utíltee; des ex-
-^pfel^américaisis dans des vote
de reconnaissance á carácter©
imliíalre, le long áe la fron¬
tier© russe et iraní cune. Celta
note, qui a été tránsanse au
gtmvernemeril íranien a decía
x& que la presence de ces ex¬
perts ¿{rangers pout croer des
dangers te lona ¡de la ironite
xo.
IOK1G, - B'~ U a i.V’
íe ,e jupm. '* ouw.r une agua¬
ce < cu Tr.fr^.-ne au Sre-'* Gol,
too a V o S: - ce t.-’. W
c¡ aniK -p. '* ¡«‘.u.'-n ■- une
telo nvuem... .uv ’cn/ern?
'cpoj.a o a - U i:\f-
die*:u o, .c ..c'ix ..terna*
que nu w <,( nu? j J \*a
car’í.ur >o‘> aijau j. oche
cu numstere des Atlanta ftrat.
géro*’ 'apone, at \ ./.’"t. qu'cl
le„ cíc.rtn* jue la S..ode la
Frame, e . a*-a-ta.. t: ¡ Tahe
sent ates >„*• \.v* a tewr.r
iuJ t eon.nse < o* ; " o
n.U'O, ’ajq.s' t f r» *-* su;.Ir
les Etc
no lelio laveur.
.acciau a
BétñbM Atontoppf
W4SHBKJTON, M SATO ~r
& approach dems te« mliteusc
bdormeo, «pe. la Comm^ion
[*Sa«tgí# Atomiqoé #Améri
& a réalteé des Bombes Á
coin®
iúmíqum doni \m mwms edil
ques, tout en étant sensible
ment téánítm' par rcrppod i
caites des bom&es orám aire;
soni égatement endues dap
une ©nveiopp© inlíniment pin
p©t$te que call© pfe la Bomb
Atomique ordinairo.
Ces bombes peuveni pe
consequent étre ttaaspor.u*-
par des o vions bi - moteurs o
bambardemeni léger d rea
tlon. 11 semble que la pulseo
ce de ces bombes soit á pt
pros idontique d cell® de 1
bombe atomique ordinaire q
no pouvcút étre transporté® qu
dans un gros bombardier qu
drimoteur du typo B - 38.
Le secret de la reduction dv
masses critiques et de la ta
le bes enveloppes résidera.
dans un roécamsme nomml
namper*, sur la nature duque
le plus grand secret eat garde
n semble, touteíols, qu'il s'a
girad d‘un produit á Stm hern
to cien cié qui íreimraíí la ro
pidííé de la lécsciíom cpuuu
les deux masses critiques á,
mattéres ñssíles san! mises &i
presence, rendará touteíois Te,
plosion plus eiücace par and v-
hhnGüon plus complete de ce;
masses.
Representation
Prochalne des .
«Fentmes Modernes»
M. Pollux Paul, vient d'ache
ver une nouvelle comedie íntl
iulée;«Les Femmes Modernos»
qui sera leprésontée tres pro
chaiuement, probablement
vers la iin de ce mois.
..Les Femmes Modernes^ est
une émouvante comedie d‘ac-
tualité qui ne manque pas
d’mtére-ts. Elle connaitra cer
taínement te plus vi! succés.
Comnrniqaé ■
Le Departement de TAgricu:
tere av’se les intéressés que
partir au 14 Mai en ‘cours, k
prtx net a payer á Thabitam
pour la tegua • bañarse, par ré
a rra ¡artearel est fsxé d G
l s jar regime de 9 paites; c
G . te r rr rétame trie 8 paites
a G 1 ¿ar regime de 7 ¿icú
’cb o* a C 85 par regime ae í.
paites.
Pon au Ranee, le 18 Mai 1950.
S. 1. P, P.
DEMANDE DE SALESMAN !
Une tnaison d'I/npor talón et
- de Commission de. la clac© dé-
síre employer un salesman ex¬
perimente, avec do bonnes con
necúons comnierciates, ayerni
aussi quelques notions d'An¬
glais.
Ecrire a ce journal sous «X
Y 2», indiquemt experience pas
sée el renseignements person¬
nels.
Agréez, Messieurs nos salu¬
tations empressóes.
cubacao trading co.
OF HAITI S. A.
Le «Flambeau
Démocratique»
reparait
P ocr a.r.err.eut reprendra sa
piücü arms ia Press©/ locale
-Le Fiarnbeau Démocratique^,
Thebdomaciaire bien connu
qui a pour Directeur Me, Lu-
dovie .Rosemond. Ce journal
doi'.i on apprécie la tenue et
objpctiviíó sera chaudement
accuelili du Public.
Tbus nos voeux de íructueu
se besogne au confrere.
Heureux
Anniversaire
Híer, 1$ maí marquait Tanni-
versalre de naissance de Ja
channante demoiselle Solan-
qes Alexandre.
Nous proíüons de cette heu-
reuse occasion pour luí souhai
ter nos voeux ¿‘heureux anni-
ver^uír©. **s¿
4
Rajeimir
Cost do ire? bonne hem©que ©e formen* los rider, sf toa-
o fatigue- les pronortoe. Plus tót vous Us combatiros, plus ?
tete elk;s tespajcíUront.
Un tuliOment do «choc* aux rápidos et durables eííets,
«LES VIVORMONES»
â– i impago des ios premiares rides tuno ampoule choque J
-rO'.i en L 'necúoií pendant 0 jours).
Luir choque ^‘ure, p^nt fjloyor /»> ^iUerr-mont la <-rómo te muí *Horfs.ory Vítahsée»
aOtf t'> oh-Uv.. -te ' f.,n-.
tes «VIveüMOMEá seat a» prcdwtt «te j
VMihmmm sm'áirawiqtm m beaute.
Sy vabe le do Qua lité, —
Mlchaelte »#f
AGUTI EXCLÜSIF K5UR HAITÍ
’ ’ - , ■, -n,
\mm va mm méw!.
li
Se rnoqu-mt dos rumousf qui
graves dificultes daos mn mt
íamoax rte«'"kv'' p,aristón da «Che* Maxim- ave'* tei
maní© princesa© Ghl.Haine de ftelhyaac. Dar. rum.c.u
>rótendont qu'il travorae d>
tmge, dina C/esby danr-m cc
ha.
d
Holly wood laksont te entendre que «tout no va pas bi^-uv en
tro te chcmleur ©l sa fommo, T anejonn© aatrlca Dixl> Lee
mate Bing acuiten* ave© fnete: anee: ne sais..den de tou
cela. C'est une- nouvuite pou* xr.oi», sépcnd-Ü aux jauma-
listos. CINP)
r .
Srand f rlx i*Eis»spe
LONDRES, 14 SAFPi — P¡«s
de 120.000 personnes en’ ásate
te, ó Suvex-ons. ctu Gr.r.id Prix
¿Taropé Automobile, qui a .©
plus été hor;oré de la presence
du roí ei de te reine d'Angie-
Ierre of áe la princess© Marga¬
ret.
stedaií
kítete]-
1c e, v t ^ i t- * ^ -*
I r,c 5 o Ro iC-' aa*
epre
f:
I
í
O n
re?'* c
a. aorr
Pre
í.
r
te prí^r
.p'' Ui i
GiM'm
F
< * « o ana i
r 3 i
act r«- - j
t m r
¿e r *r p j ©
fe re »« * x ‘
en
anana
-> 1 e
C i
a ,u piece t > -”~~
C. i’ w/ r ? V s* T-
F ic i i r c £ Pea
* r c ry/" t< o t
te*- c r * í i > it F °
q *â–  4 *e re
Cr ■'©r ar n a rrv c
tai* e ru i’-'C1 *oi’u.v
g Tcd o ca nave
iem » l *■ ^ ^ w «rr
e c*- r< r a ^ v c
de Cí’-v. < ! 1 Li'
meo -r
elle* o rc__ f, gms
ra ct c e t i ; i qu < re- a
rente rmr G v a C»* o
éU ’ - f*q e* a ©i 1©^ t<'*
síx.em**, dfcVv-i’ « j r «c, o ’
Au 56eme tour Forma repru le
commandemenf. precédate fan
gío de trote secondes, tequel
devancait Fagioli et Parnt-H,
Quelques voifv.res comme-n-
gaient a dormer des signes de
déíaiilance. Ce íut tout d’a-
bord Fangio qu; s'orréta rr \cn
.stand et abandonna, irrteú peu
aprés par le prince Bira et te
frangais EíanceÜn.
Les dermers *o. m r.a;.pno
rent aucun chángamete el ce
fui 1 Ja’ten fkidna cm: p-'-v te
premier la Farr d'amvec*. «.te-
va«t son comp-.'utefe Fag.oh,
i angk.n- Fe.c. tes â– 
cate Giraud, G ’te.i.muc c. »'o
.sier.
La moyenne genéralo du
la moyenne a eté supérieure a
á Theure.
Oráre des Av®zst$
le Port-au-Friríse
Le Bátonnsor a 1 honsr-u
d'invíter sos rom'roíes, 1 -
Hombres des Tnb.maux «te F
Capiícil© el 1c* public >¡:\ gén
ral a assíster a la tetes»*»© Da
Jennelle qu. cora cuateéo u 1
Cathédrale le 13 Ma<, en '-©y?
ü 7 heurec a la .* t
slon de la Fot© á<¿ ET.YVES
J^ak-on des Avocáis,
A Ftesue du *-ítv Mt;:»© on
se reudra au Cuncíiéa, Lxíó
rieur pour «fépu*»;j nos fu nrs
sur ia Tombo do celut qui lot.
If ado cela 30 an©, te lor.
Bcrtonnter do VO bert Arsac© Deslandes*
Les coniíéroí; aani pilos d’en;
voyar ou d'arter le pina de
fieujs poaaible altn <1© dormer
a la Cérérppnte son carácter©
de pleux souvenir.
Edgsrd FANFAIff
W&mmx,
Wztlmmtlm Ho5ffsiasi
NEW - YORK —AFP
Hour gagnér -La Balaille en
re 1© monde libte et le mon¬
de assem au Kremlin ”, a d¿
claré earned: M, Paul G. Hoi'
man, 11 tout rnener la lutte su
quatre fronts: Mudaire, polki
|ue, economlque el celui d
1 mi0^rr~ ¡.
Ladmr ; a tear de TE. C
A, qu' ~ c kessait au Congres
des ?^a r * arnéricains actué,
lemer r \ n\ da ns u.n grand
Hotel de New York, a aloulc
que i 1 F ©pe Occidental© et
les Elat
semnte
la Russ
sans l <-
re hc
M ^
sa p •**'’
re, c.
emo?
-»
tar
ur/^ »
Un;s agrssent en-
â–  cas quatre front?.,
urura oar s écrouler
„/:eP a ;e guer-
¡ Don,
n ' o»-casé cansí
L-> j ear mllitai-
. ivtc'.t pom
. r’Oco ?oua© de
vo.u
¡ns»
,j .e tend' d da
» . •> p^.'Oat, et, d
" «‘,1 «ou. one, «le
_ o -ai de sévé-
' per1©^* en Euro-
!*=■ Je-1 e'-o-cmique, á
»’ M Hodman, il s'a-
conbnuer te Plan Mar-
a qua ^ one .'Europe
am» .-a rezeni fraction.
a i rr lormclcn, eniln,
x sjrateur de IE C. A., a
:e aue le monde Occiden
¡it mettre en avant par-
a r»„morls de la De-
^ de la Lberté.
“iix
A*!;tiversaiP8
\ '■t’-dbui 16 M‘l rame.-
"m-ersaue de naissance.
de la qenülte -
Mile Lauretta PAUL
Et; ceite heureuse occGcion..
nous iui disons : Bonne Fete.
Ui Ahí; - Trust
V7ASHIHGTDN -- AFP —
Is Oápífi'telBC'lll qmérlctíln
-á© la Rustic© a ©níamó un©
pmirsisits ioi and - ítuaia contra^ aqpi
qiandbs cornp "''Jttte3 ^éfrolte-
r®s amértealná./; accttsees d©
viateto d® c«tte lol dáña le©
domg’me© de te «production.,
du tremappri, du raííinug© ©i
4© te vent© du netrote urut ol
d© produits pétroller» rcdllnés
darts la réglen des blata du
Pacihque*. te depártemete
precise auTI s’ctgít de© étüíB
d© Calllornie. Oregon. Wa¬
shington. Nevada et Atizonen
Ler- socióté» poumn^vt**^
sote; La «Standard OH ol Cali
íornte*. te «Toxaa Company*,
te «Shell OÜ Co. Inc*. la ;Ti-
4e Water Assocuitod Oil Co.-.
te ’•RícUteW OH Cwp *. k*
«Gernuíd te-trolnum Cr.fp et
la «Unten OU ca oí Othíor-
nte*.
- t,*-* Gouvorununml >Uw í'Ht’h
Umn dnniauíte <*’
en?; fíj/í.ptíqtún?; otc'laü., a !o .h'-poMh./M
}'<" p*«,4u> t ’inc m'h'p'Ufíau.o
anx méntiü conchéoiu; u^aux
'traite*; jjroductaur»« de I’/Uto
le.
le
i.’Aíicmagafi
LONDRES er P •
le :éairru:-vuQpA do 1 Alloma*'
ern© sotan -/une experience
dangereuse* ecnt 1© journa¿
consmvateur //Yorkshire Post/-
qui poase fx>ur réíleter í©í>
opinions de M. Eclon — un
chramqueur pohuque de ce
íournal.
* aiouie; «Nous avons laissé
TAüemagne rearme? apros
1930 cambien de ío;s (aepuís).,.
.vons * nous dlt: quels ious
nous .avons été. Naturellernen:
les circonstances sent difieren
tes., on ne oropose""-naturelle-
ment pas d'autonser une ar¬
mee allemande independents,
mats de la mettre sous les or
dres des allies. Mais íe me ce
mande cambien de temps une
Wehrmach! recreé acceptera-t
elle les ordres áe néneraux e-
tranqers? C est en vente une
experience dangereuse*.
On sai! que M. Churchill cr
suagéré une contribution de
TAllemagne de 1 Ouest a la de
fense Occidental©,
Bécss da Joar
Jo3eprt Calvaíre, 57 ans, Car
men Valcm, 34 ans.
NOTES DTCOUTE...
tí© - dan» notr© - Hámbpbé'r©;
dogt te» deux pmml&m huiai
aefatenX de ineíír© \m a Lniti
dictature ©I de draper dm bar
raga» tegunnontables d. te teojí;
té© da Ctemmunisme, -1
Mmn d@ qutte moyetei dteF
pooo-l-p» au »&ih d& cette Os-
ganlsaüon?
De vceuxi du péÜUons„, .
le Cas de rAUemaqne.—
Comm© on te mvoM Tu*t
dm problem©» qui a te pía»
préoccupé les Trols Groad»#
au cour» do íeux rúuidon u
Iondreu, c'ohI te |x>sitten d©
UAilemaqn© por - rappoi í
TLump© Ocddenkde. Ha on’
parmt - 11, étahlí un ptoqxaxn-
< mt* dhfiuiti! nítur la téinterr*.
fíon du Yawlwi
Wfnrh darnt la ‘'tnvwmr*;Ut
t\&r, fiuunlmi <1 ♦ i'Ounst tU JTu»
roj«r» Et nws'iit u ««*<;» char
«», t!< íTi.uí par* tíHíurm'', ?
mr* tm u/’ini, tío Rt
• •püduitu du la Ruv:te ifa't So*
viutfi qo'í, dí-nmt jhi, n» ru«*
poi to jxn» te -nuiiuUa»
fippoiio au bou du» fUTíntte in-
{©mahunaux, cu qui. ¡usqu'd
cu imn, ívti'L’ (te, effort» cf©
borneo yétente du» hommtm qui
v©uh*í.t íífnvnr á iu; Traitú de,
Pray hon-tete ut loyal uvec TAI
lemagne.
üotivocatian
Lea rosmbxc, du «Centre d‘E
ludes Staustiques Economi-
aues el Financréres» son! con¬
voques en Assembiée Genera
le, le Dimanche 21 Maí pro-
.•'ha;n, a 10 heures a, m„ á la
FACULTE DE DROIT.
Ordre du jou^:
i;. Discussion des statuís
2; xhectíon au Comité direc-
í?ur admimstratif déíinitif.
Pour le Comité:
Charles DESGROTTEE
Poit-au-Prmce, le 15 Mai 1950
La Ft>ií*e i s París
PARIS z AFP —
Un pare de 1B0.G00 verges
carrees, une surface deposi¬
tion de 104.000 verges carrees,
10.500 exposahts, plus de 2 mil
_ Tone et demi de visiteurs l'an
( dernier et 3 rmihons peut * ©
üe cette anné©, pour plus ?:h
5 milliards de marchandk-**
assures, cecí donne un apergu
de 1 importance de la Foir© de
Paris aui s'ouvnra au Pare des
c-xDOSTttons de la porte de
Versailles, et qui restera ouver
le . ivsqu'a la im du mois,
Dix - huit pays étranqers
doni TAutriche, la Belgique,
ía Suisse, Tltalie, les Pays -
3as, la Turquí©, la Tchecosío-
vaquie, la Yougoslavie ©i lin¬
de, ont décidé d'v presenter
des sections collectives, , L’u*
mon írancais© sera, pour sa
part, ahondammeni représen-
tee. •
Parmi les visíteuis étranqers
qui se sent deja añnoncées,
on releve notamment des repté
sentante de la^Grande - Breta
qne, de Tltalie, de la Hollan¬
ds, de TEspacrne. du Portugal,
d© TEgypte, de la Turante, de
la Gréce, des Etctis - Unís, du
Canada, et du Brésll -
Canvocatton
Les rnembre^ de TA. E. Jk
sooí convoqué^ en séanc» ex
Iraoraraaíre, 1© Samedi 20 Ma;
en- cours, á 6 hres, á 11kx>te Re
publique du Venezuela, pou'
¿'importantes communications.
Pcux le Comité:
Adelson BOUCARD.
EUM S’ENmAME P&UR LE CHAMPIQNMAT DE WIMBLEDON
Nsacy CbaUm¡, d® Loa AageSos. qui «ti l'tm®
tata - Unte, pieod á c®i» m partidpafion au
landres. Une sou»cii|jiien a*i ouveit® en vue cié l'«n
sV»! faite valoit au cow* du ró-out chotepiacnai 4* i
IPS
dé/outó to* U $mé ét ta Ca
m
p&ms&Á
i a'afMB
participations plus
impor'untos «i par i
ce qui concern© fjjj
«»*il n ly f ■
cent pour cent, Ü p#el f s
asaociaüon compa
la siracture et ;e»1
écoscmlqut-s .
- teterregé out vas» *
parlicipaüon de ITJB^ et é|i
pays do i'Eurcpo Orie&late aa
prolei íranccds, SchamaBO#
pondu: «Si les russes (Mt
avoir un droll de regard t
La Lcrroine et les •
dusirlels angkds, S vil ém
que les puissa&css
les. «n rcvoarht* ai
a mrcir *_n jrojí Jo regar: wr
tes bassins de TOums el M
Caucas». Si nous powtkm # .
xiv©? á fair© tombar te lÉteÉ :
de ier. je serais te pfMBtes^
m'en íe'.iri’er co n‘esi x
d’ailleurs qui Te
C©tíé ofírc consühí© i
ou si vous voules %
. a courir».
Le Ministre a~;:
«loul ce que nous
a ciel ouverl. ííou»
r!en b coche? c qui qt» Ct *ti
de ce colé - ci soil de T»(íl»r
du íideau de ie?*. '
£n ce crui conceme
«aÉicctin* de son proleL te Ifr
chatre des Affadree Etro»4P^g
troncáis ct décltaé que y* ^
dé© d'équiper tes ^
cdricains avail trouvé un
axirlmemest favorable m J
gleterre. «Les posgihlwe«
eaiass sent énermee»*
Ki ll a lean a souIfaSM» te *
de tdch© qui iacmnM* *m
pal»sanees ©uropéena»»
tetever te nivemt de vte «eiljg
JSgér.c? .! qaJ te p?©)** ír<81||
^ote oiáx-it pou? Fa
du'.Póírst Qucrtre tteT
Traman une Jojsnute t
ne. ^ J¡¡
A ce propos* le
fait remarquer qu© te
heneáis n'avoir peu pou*
de rédute# la pwducitea c**j|
me te loisoteni te»
tote, xrai» d'ouvr.r de ’18BTI
. c arpe m^rchée,
Théa.'re de
Kassiilon
SUR DEMANDE
s
•5
> k- .i¡» *» *
, la troupe
pi end .COUP
boil© comédís
tv» d» Theodor© — , ,
Thoóite Mioeíltest -*»
-v^ndredi 19 Mol - ' * ,
r^éCUMML
Entré©; t gd« et
C-Ua *
M->rc< iJfi prochai». W
8 }w>urw IS, au
•O.V dr-mande UN
SIN. ÍGrand píi*
Nu®5- * ,ht
Ttm sactsl «
■■ ■ ’ ■'
coi.-.: 'ti [Ui'-'S® «JE
i«• capital»»
eí tu vi1» >le» c.-uJI.tq^,^
Ju '«a».«« »


Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8 standalone no
fcla fda yes
!-- Le Nouvelliste ( Newspaper ) --
METS:mets OBJID UF00000081_07267
xmlns:METS http:www.loc.govMETS
xmlns:xlink http:www.w3.org1999xlink
xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance
xmlns:daitss http:www.fcla.edudlsmddaitss
xmlns:mods http:www.loc.govmodsv3
xmlns:sobekcm http:digital.uflib.ufl.edumetadatasobekcm
xmlns:lom http:digital.uflib.ufl.edumetadatasobekcm_lom
xsi:schemaLocation
http:www.loc.govstandardsmetsmets.xsd
http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitss.xsd
http:www.loc.govmodsv3mods-3-4.xsd
http:digital.uflib.ufl.edumetadatasobekcmsobekcm.xsd
METS:metsHdr CREATEDATE 2021-02-25T12:10:06Z ID LASTMODDATE 2021-02-25T11:32:42Z RECORDSTATUS COMPLETE
METS:agent ROLE CREATOR TYPE ORGANIZATION
METS:name UF,University of Florida
OTHERTYPE SOFTWARE OTHER
Go UFDC - FDA Preparation Tool
INDIVIDUAL
UFAD\renner
METS:dmdSec DMD1
METS:mdWrap MDTYPE MODS MIMETYPE textxml LABEL Metadata
METS:xmlData
mods:mods
mods:accessCondition The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
mods:genre authority sobekcm newspaper
mods:identifier type ACN6482 LTUF
0012544054 OCLC
000471641 AlephBibNum
mods:language
mods:languageTerm text French
code iso639-2b fre
mods:location
mods:physicalLocation University of Florida
UF
mods:url access object in context https://ufdc.ufl.edu/UF00000081/07267
mods:name
mods:namePart Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
mods:originInfo
mods:publisher [s.n.]
mods:dateIssued May 16, 1950
mods:copyrightDate 1956
mods:recordInfo
mods:recordIdentifier source UF00000081_07267
mods:recordContentSource University of Florida
mods:relatedItem series
mods:part
mods:detail Enum1
mods:caption 1950
mods:number 1950
Enum2
May
5
Enum3
16
16
Year
1950
1950
Month
May
5
Day
16
16
mods:titleInfo
mods:title Le Nouvelliste
mods:typeOfResource text
DMD2
OTHERMDTYPE SOBEKCM SobekCM Custom
sobekcm:procParam
sobekcm:Aggregation ALL
DLOC1
CNDL
IUF
sobekcm:MainThumbnail 00001thm.jpg
sobekcm:Wordmark NOUV
DLOC
sobekcm:bibDesc
sobekcm:BibID UF00000081
sobekcm:VID 07267
sobekcm:Publisher
sobekcm:Name [s.n.]
sobekcm:PlaceTerm Port-au-Prince
sobekcm:Source
sobekcm:statement UF University of Florida
sobekcm:SortDate 711992
sobekcm:serial
sobekcm:SerialHierarchy level 1 order 1950 1950
2 5 May
3 16 16
METS:amdSec
METS:digiprovMD DIGIPROV1
DAITSS Archiving Information
daitss:daitss
daitss:AGREEMENT_INFO ACCOUNT PROJECT UFDC
METS:techMD TECH1
File Technical Details
sobekcm:FileInfo
sobekcm:File fileid JPEG1 width 1000 height 1297
JP21 3392 4400
JPEG2
JP22
JPEG3
JP23
JPEG4
JP24
METS:fileSec
METS:fileGrp USE reference
METS:file GROUPID G1 imagejpeg CHECKSUM 6099db9cbf3f35aabd74ca87be80a489 CHECKSUMTYPE MD5 SIZE 504655
METS:FLocat LOCTYPE OTHERLOCTYPE SYSTEM xlink:href 00001.jpg
JPEG1.2 4c03cc700dc209a255371bf6008935ae 99224
00001.QC.jpg
G2 775730062eb0226c12ffbb06a4072091 447241
00002.jpg
JPEG2.2 51f9f034496055bddc3c83976c9fade8 94099
00002.QC.jpg
G3 3252e80177718315b2b6aa9b71bdd630 403509
00003.jpg
JPEG3.2 910dca5202bef30473ab164ded9189f9 92461
00003.QC.jpg
G4 43363d757b789a354834f9ed7e4cb138 477600
00004.jpg
JPEG4.2 9aaf2530dc5b804e8e7f1e4da242f0f3 93230
00004.QC.jpg
imagejp2 c3f2c6a948e777a463d90b602201c740 1050784
00001.jp2
dc4e8a76f6e14748c66857ea70b8ccc8 875717
00002.jp2
ededcbc32b0b8c6acf447efc10ed9ddf 839652
00003.jp2
fae18d6de3edaf118b99838a1038f976 1079482
00004.jp2
THUMB1 imagejpeg-thumbnails b0e3bb3131111294d680058abc88d478 41465
00001thm.jpg
THUMB2 c7b1ead93cd3ba2d4dc16c549ec608ae 40552
00002thm.jpg
THUMB3 d3eed4bb251331ecf04c27feb5644afc 41101
00003thm.jpg
THUMB4 7c78ca9f2f70cf78d6e5471b015aa58f 39458
00004thm.jpg
archive
TIF1 imagetiff 03909e610005c60e39e16e38137e359a 14950640
00001.tif
TIF2 7315a8f157088b613a48ca34bbab0f79 14950184
00002.tif
TIF3 ccd5d2a87c275f0d1010a074d66a144f 14950648
00003.tif
TIF4 d42544b0cdbee911c7d71af471ba95c0 14949720
00004.tif
TXT1 textplain 80f02bc7e2e1811eb35f6e1bccceb995 20251
00001.txt
TXT2 56b9e8c8b07d7e1884f3cce7c7af532d 14074
00002.txt
TXT3 0295ebfde05e8d6085a649d4610d8011 10493
00003.txt
TXT4 ed55c9e0351aedff71f5a137253234a7 17447
00004.txt
TXT1.2
TXT2.2
TXT3.2
TXT4.2
G5 TXT5
UF00000081_07267.txt
G6 TXT6 d7129fea56743b2fa494cfe181ff1744 62273
UF00000081_07267_pdf.txt
PDF5 applicationpdf c3d9beb34e44f4eacdca0f2b61fd4a8a 22619303
UF00000081_07267.pdf
METS5 unknownx-mets ffb1e39638552ed413083ddfe2ba883d 12217
UF00000081_07267.mets
METS:structMap STRUCT1 physical
METS:div DMDID ADMID ORDER 0 main
PDIV1 Main
PAGE1 Page
METS:fptr FILEID
PAGE2
PAGE3
PAGE4 4
STRUCT2 other
ODIV1
FILES1 00001
FILES2 00002
FILES3 00003
FILES4 00004
FILES5
FILES6 UF00000081_07267_pdf 6















“gaan pense o ier ferme-
Giger en Jatt et continent
ue iaire preave [8 Membres
dela Junte de ouvernenmnt
aig sq penchent Sur les proble
a de Pheure, ii vest pas ne
equate se doma
coset exuctement Fétat
gag euprlls, depuis tantat. huit

o yede Devenir du pays
gat confid a leur patioteme.”
efyant contact avec des a
yers elémonts de notre collec.
ayaté, ef penéetres dea vériie
ples el pmmediats besoins ae
fons, de elite jasqu’é dea sour
oe populaize Jc plus_profonde,
‘Ge yout poured, & ‘party oau
jour bul. accord avec les Ci
Jjoyens gui ont sie choles
vg former Ie Conseil des So
qpiettos CO EIab prendre | des
dieigions qui merieront Padhé
gon do tous les porisans de
yOrse, de ia Paix at ce
Progsas-dont notre pays au
# preasant besoin. :
Pourquoi donc ne.






































i

























we mortin, de Tex - President Es-
Hmé, pour ja terre étrangére?

Sj sx seule presence pouvull
enetenir des preoccupations
psddamies, -- non pas da cd
des Membres de lo junte du
Goywormemen!, qui ont bien ia

guation en main, et inspirent
“gonfience «= tux farmilles, —
mig chez certains =pous
puige qui ne révent que
jeg et Losses pow leurs ad
yersaires politiques ou aulres,
J igat gu : jour, forts
ds Toppui de ‘ous les honné-



8


































oy




RLNODIPODIP EP RLLDODLOOOODDD



Ta3



fy President



les activites
Tremon-—-
les Etats - U-
prononce,
cours d'un
discours d‘u
politique et
us, fixe de





le dé-

cons




















: lent davec

‘SS, 19 (AFPIe .
on das Jeter oe a netis-

pris cet oper ant Ne

ions portent 62 ~ Nous ne partageons pas
ant de Yéqellté ai ne portagerons jamais les il
ag les hommes halons de ceux gui forment
‘ fehame - ger Er c'est

droit pollligus.
résolution, Gmc
gation améried

ue nous reje-
ima Vidéclogie Marxiste et Sta
HENNE.

cine, prie le 84 :
1 de YO. BO za zit
s de la polit

|
!
|
|
|

jet de. cu,

; ve rremtios # Be du aésespoir. Au contrai- |

5 Sitiques san % WHE conlirmé. son Pays a

“de sexe. : fs develr dalier au devant

des Statute 2a: toute tentative d'agression,
: { cing amé

monde que 1 foie ie ee, SY

nel. des drome é la situation de I'Humoni |

Eel a conclu:

Sow
So

AEN PRISON









pe dos menoties & un

seals io droite) idisse

Boon pour se rendre
tyne

%

Bix Birsia .

jf pas ainsi, pursue le gaud
po d'accsctions injustes, |
: dinlime célation. de sus-
pictons dangereuses, et mame |
de mesures jusiifiees doit ces:
we dexisier avec le départ,









2p, spnée, pour désobélesance au sed
Deonis, qui eat Sectétuixe Général du Parl Commiunis-
Unis, a 615 condumnd pove avolr

les gens, les dijenteure de Tau
torlta puissont: allier & Jourtor-
aneld, loubli des. ollenges, le

Supréme mépie des denancia?

Hons culomnieuses, 6n un mot
Vee géndrosité qui n’exchit: pas

Vions qui conditionnent le main
tien dela Paix et deka tran-

quillité publiques.

Noire: facon de..dire la véri-
te, toute Iq -vérité, est un de
ces privilages que nous je-
nons.de notre atiachement &@
cette paig et cette tranquilll-
26, et de notre désir de meériter
la. ‘considération’ de nos lec













agérations qul ne peuvent ser
vir, af la qualité dela houte
mission de la Junte de Gouver
poment, ni leg lotéréte de ta
Nation, & Untévieur et ¢ TExté
deur. :



H est temps. aprés une se-

n seralt . 1 maine environ de marche au

ralenti, dans tous les domei-
nes, que notre Pays repren-
ne sOn essor;. que ceux qui
chontent Hosanna! et ceux qui
se moriondent dans la tistes-

teurs, sans verser dans les ox--

ader S's: ‘Jo possibilite des rigides ebtiga +










|





Le .Gouvermement de VEspa
gne vient do notifier au Dépdr
tement. des Relations Extorieu:
yea quill “reconnait ° ollicielle-
Went eas < ‘Gouverne-
mont dela Regul

Cate nouvelle neds cel

ée porid radio dé le BS
Dominiesine angen
gant: que. 8. boys a recon:
nu égdidnient la Junta de Gow
yernoment.
C'est aingl qu'un contrére a.
reproduit, comme. ault, une dé-
pécha de Ciudad - Trujillo:

GVT. DOMINICANIE
RECONNAIT JUNTE

«Gindad « Trujillo, —— Le Gou
vernament Bominicain a recon
ow hier. la Junte de Gouverne
ment Haltlen. Comme on le
salt, celle Junie asgume le pou
voir depuis le dix Mat, quand
le Président: Dumereaia Eotine
@ détrissionnd & Voccasion du
conflit provoqué par son désir

se comprennent qu'il y a la ji de chonger Ia Constitution de

Patrie & sauver par Union de
tous ses fils, et que les circons-
tances gui ont engendré les di
vergences dhier, ont laissé.
quand méme, ouverte la vole
par of doivent passer les gé-

fagon & asgurer sa réélection.
La Chancellerie Dominicai-
ne a publiée un cxumunique
officiel qui dit:
eLe Gouverndment de la Ré-
publique a raconnu la Junte

nérations appelées a souvegar | qui depuis le 10 Mal.en cours
der le Patrimoine de nos ancé-~ gouverne la République eHai

tres: le courage de regarder
leg faits en face, la, volonié
daller de Vavent. en travail-
Jont dons lordre, la paix et
la discipline.

Tout le reste n'est gqu’illu-
sion /

DOGEERODODIDDODD DOLE DODGY

les Faits da Jour a PEtronger

"ECOUTE

=o

La politique qui consiste
a ne pus avolr lair de s'occu
per des affaires iniernationa-
Jes sous le prétexte qu’elles
po nous inlévessent pas, COn-
duit tout droit & la guerre. Et
nous. nous ne voulons pas de
la guerre.

Manosuyres neavales
dans la Gascogne.—

De grandes manceuvres no-
vales ont commencé, depuis
hier, dans les eaux du Golfe
de Gascogne. Les Trois grands
y participent, et avec eux, la
marine hollandaise.

On ne s’entend pas sur le
gens de ces démonstrations
spectaculaizes et conjugudes.

Démocratie en marche. —

i

ti, Cette reconnaissance a ¢
t6 «accordée aprés qua la
Chancellerie eut regu une no-
te de 'Ambassade Dominicai-
ne en Hoiti dans laquelle. ia
Junte a exprimé le désir de
maintenir ies meilleurs rela-
tions avec le Gouvernement
Dominiedin et a olfert des ga-
ranties que les taités inierne-
tionaux signés car la Républi
que d‘Huiti seront respectés.
Le Gouvernement d‘Haiti o-
vait accusé, iy a quelques
mois la République Dominicai
ne de fomenter’ un mouve-
ment révolufionnaire pour ren

verser le régime du Président :

Estimés,









Reuvelle Seciété

Est cutorisée la Société «Ha
mester Import - Export, Co. 8.
A., av capiial social de or

B00 .
Les affaires de la socigté se~

yont administrées par un Con
seil composé de Mrs. Mare No-
houm, Paul Clément Toussaint,
Edward japhe.









LBotel «Zl Raucze»
ya de Pavant

L'Hétel ami Albert Silvera, pour satis

La réunion de La Havoné | tore sq clientdle nombreuse,

nia, comme on le salt, aucun

organise ses services “avec,

voractére officiel, cé qui veut | ous de soin, chaque jour da-

Cire que ce ne sont pas les
Govvernements aul Pont orga-
nisée et quile n'y participent
pas. Mais de nombreuses per
sonnaliiés des “Trois Améri-
ques y prennent part ef tous
ravaillent G Vinstouration d’u-
ne certaine forme de déomocra

(Voir suite en derniére page)

cece

cree re ro il

WN LEADER COMMUNISTE AMERICAIN

autre prisotinier non iden'H6,
We tibenal da dinticl [dora
& la prison of U purgera whe

Compén Amor

rotune de oe

i ant le Commission de Ix Chambre; pour les



"Hie Commission. waiey ne

pron teeernedonnemeernnmminsinennennnetitonicenutsteinennenatiteibnnihishibesinvtihieteetintininnminsimenoinnnnneinten aitiiiinwmmnninias werttetin waoriamttnd

vantage.

Cast ainsi que YHétel a
ambauché un Cuisinier de pre
mier ordre qui lui . est venu
du-grand et moderne Hotel
«Sunset Lodge» de Montige
bay Jamaique. .

Nous félicitons Jes adminis.
tateurs d/El Rancho qui se dé

| pensent sems cormpter pout fai-

re plaisir & ses clients.

Retour de
VPAgronome
Lowis K. Cantave

Nous sommes heurenx d’an-

noncer le retour parm! nous
de Yagronome Louis K. Canta
ye, rent’ récemment d'Euro-
Th a Studié & Peols au Con

fe Européen d’Application Bia
tistique Agricole et Démogra-
tiigue, otgonisme fonction
nent sous Végide dex Nations
Unies.

Ce centre a accuellll des sta
gicires de, sombreux pays
dons le but de leur donner oc
casionnellement une formation
Adéqsote les hebilicant 4 «con
Vomndlioration . des



tyucr

Hlatstiques couranies ot des
statiatiques de base, & faire
progresser a comparabilité

deg sluliatiques sur une base
internationale par Templo dea
wéwien méthodes ot & partich
per & Vexécution du recense-
ment mondial do Vaqriculture
de 1950 st des recgngements
démographiques «fui auton!
Yeu & la méme dnoques.

T s'est aussi intéreseé aux
problames de coopération et
de motalité, agticoles.

Hous eapérons que noire a
qi, Fegronome Louis. K. Can.
fave, mottia sea connclascnced
at aoa expérienced au. servi

ea aa poy crown evi reine

Ambassadeur Joseph D.







& S heures por, on Vitel de
YAmbeseade & Weosblagion,
los diplimes of ine’ ynem de so
ne Ordre National at Mérites aux Dee. Chocles IL






cer, ot D. K. Kite wm, ou gra
de da grand Offic 9x. Ya sont
tous les deux de ‘a fonlation
Bristol Meyers Co
Ces grands amis d'Halti qui
sont venus icl dan« notre pays
en vue de poursu vie woe ax.
périence qui s’est ‘ailleurs 16
véléa concluante: cele du tral
tement du Pian par da pénici-
line ont regen co-haut ig
qe destime- ef de res
ce dela part du. Cobverne-
ment de Ia République’ dHalti
an présence de tous lex mem-
bres de notre Ambanstrie 4
Washington.
Nous nous rejoulssons tout
porticuliérement de-cet hon-
neur fait @ ces deus éminsntes
personnalités médicales oméri
caines, cor. c‘est avec notre
Directeur Emest- G. Chauvet
quiils ont eu les premiers con-
‘acts qui ont conduit & ce ma-
gnifique projet at qrécé a I'a-
mitié cordiale qui lunit 4 ces
daux célébres médecins que
Yon a pu avoir cetta macni-
fique expérience qui a.eu les
heureux résultats que Von salt,
Le Nouvelliste présente ses
thus vife conmliments aux Drs,
fHein et Kitchen qui ne cessent
de témolaner leur amitié pour
notre pays.

Rixe a Brooklyz...

Armés de massues de tu
vaux de plomb et de coups de
‘poing amérioains, plus de cin-
quante jeunes gene de Broo-
klyn apartenant 4 deux ban-
des rivales se sont livrés, Ven
dredi soir, un combat sans mer
ci sur jes rives du Lag des
Cygnes, a Prospect Part,
- des «mauvais garcons
était armé d'un révoiver. et il
ne ze fit pas faule d’en user:
vyigant avec soin, i a abaitu
| dune balle dans le nuque le
feune Jomes Fertunate, dgé
de 18 ans, un des fils d'un coil
feur de Brooklyn. Le meur-
iter, Anthony Scarpati, a été
arrété et a fait des aveux com
plets. Un autre membre de la.
mame bande, Allreda Vento,
aren un coup de couteru
dans Yabdomen. A VHopital
of i fut transporté, i « pu b
denttier son agresseur, Domi-
nick La Bua, dgé de 16 cus.

Lo plupart des participants
de rele bugarre ont 66 arré-
tés, Ta cause en serait le pas
sage a'une fle dune bomde
sur le «Territolres de tlvaux
détvsiés.

«Tertitoles de rivuux détes-
tés. Résultat: Un mort un bles-
86 grave et 35 arrestations,

acta











Championnat
de Feathall, crasat«?
pour Mai, Juin, J. Vet

Le Fédération de Foot dl A-
nateur, dons le but de mainte-
nir toujours le mame vil intéeét
autour du football, orronise

opr la fin de la saison
Championnat special de. Port

cu,Pringe
championnal sera 3
nisé durcint tee mols de Mal
Juin, Juillet, Hult Clubs de
Port-au-Prince particioezont &
ce toumoi, qui -piomet d'éwe
{yas intéressant, 5
Les matches s¢ joueront les
dimanche, mardi et jeadi de
chaque semaine.
Le Conseil de
la FP. A. n'a pas encore pris
de décision, en. ce qui concer-
ne Yokoi dela coupe. A.ce
propos, tous sommes ¢ tne
sure dintormer que TAssenr
bide Géndwle das Déléques
#8 younira. cette semaine, pour
prendre toules les disposttions
Léquip e. hampionne obtien
pe. dra ou bien une coupe ou bies

un équipement complet,

Charles a remin mardi dermier,

Rein, au grade de grad Olt |

eh gee
gga

Direction de:

No. 22.470 — MAND? 16

|










































Aprés une salve de 19 coups
neur, & YAcadémie Militaire do





L’Ex - Président de la Répu-
scia Estimé sont partis, co ma
bord d'un D- C - 3 de Armée

z





Unterrain |
de Feotbail
& Pétion - Ville

LES TRAVAUX EN TRAIN
AVEC L’AIDE DE LA PPA.
ET DE LA COMMUNE

Ld’ Fédération de Football
Amoteur, pourguivant une ex-
cellente politique, en vue de
, dévalopper lo sport en Hodti,
i particuliégrement notre jou fa-
| vorl, le football, constrult ae-
'tyellament en collaboration a-
veo la Commune de Pétionvil
le, dirigée par M. Tourecu, un
‘terccin de football derriére la
chapalle de Sto Therése.

Le terrain es! propriété de
ia commune de Pétionville et
a 66 mia & la disnosition de
la Fédération de Football.

Le Conseil Communal ne
moarchande par son concoura
lq Fédération, car elle a réab
#6 que clest une nécoasité. Lo
jeunesse de Pétionville et Jc
population ont appkiudi & ce
te initiative et donnent
leur concours,

i Sienglons qua la commune

‘de. Pélionville avait dans le

temps Tintention de préparey

“a terrain de inotball dana ce”
porages. Mala la déclivité
partioulidre du terrain. cloutée
ance a d'autres ~ difficuliés
n'avalt nas permis da meaner 4
bonne fin le troveil.

Depuia deux semalnes, les
ltroveaux vont ben treds. Un
Mbull~ dozer nivelle le terrain

iat trae bientdt tout sera prot.

Le Conseil de la P,P. A. ac
wellement en charge dea ints
i xOte deta Fédération, est com
pood comme cuit Alix Pas





j

quet, Président, William Me In
teh, Beerdtalre, Masel. .Ps6-
gecu, Antoine . Champeqni,

SOE taperrtek 8 te,





LEX - PRESIDENT ET Mme ESTIME SONT
PARTI POUR NEW - YORE, CE MATIN

Un D. C. > 3 de PArmée d’Haiti a laicga
ie Bowen Field a2 heures 1/2 a. m.

‘Mique d’Haiti et Mme. Dumar |
tin, & deux heures et demise. > Nicolas.

WHeili, pileté par le Major

tou’



















de cemon firés on son hon-
West - Point, & New ~ York, le

premier Ministre Liequat All-Khan (4 gouche), du Pakistan.
prosonte au Capitaine des Cadets, John Murphy, une insicne
représaniant lea armes de lAcadémie Militaire du Pakisten.
Assiste & la céréamonie, lo Mejor - Général Bryont E, Moor,
superintendant de lAcadamic de West-Point

{INP}



or ——

Roy, commandant du corps
“aAviction de lArmée d'Hailll,
; tasisio du Lieutenant Pelissior

| Le Président et Mme Duna:
sais Estime accompagnes
ee leurs trols enlants, de Ma-
came Léon Moise. Le Capiici
ne Maurice Flambert, Chet de
« Mcison Milicire du Palais
“ational et le Heutenant Jan-
‘ler Desraviaes qui avait é4
attaché a la personne de Ma-
dame la Présidente, ont été
chargés d’accompaguer Mr ot
Mme Dumarsais Estimé, jus-
qu’a New + York. Mme Flam-
bert a également voyags.
; Qs ont ¢té uccompagnés a
‘Geroport por les membres de
err famille et trois amis inti.
mes.
vvion mai secrend & News -
York s’arrétera probablemen
'a Jacksonville ou & Tompa
en vue do faire du plein d’es
sence,
ea morsent of nous mefions
sous prease, lavion a di itor
dir deja a New - York, puis.
qu'il doit dre & destination en





tre 2 heures 90 ot 9 heures p.

m.

98 meilleurs veoux accom.
sagnent, sur la terre étrangé-
> Vex - Président Dumarscig
Estimg et aa famille.

+ “Cybadeiteincensewaurers rte | co ap naensmiay ice

Les Ecoles revieaner
4’ Pancien Eoraira

Rompant cette année daver Ir
nouvel horaire d’di6 qui otci
en usage dana les Ecoles de
pale quelque quatre ans, |
Direction Gonérale de \idus
Hon Nationcla que diriue ve
une rere. competence, M, Mas-
min Gabriel, est revenue &
Tunclon horeire. Ce qui signi
he que les Ecoles cantinucron’
de fonclionner, matin et
‘préa midi, comme pur ie
| posed, au leu de 7 bres 30 a.
a. & 1 heure p.m.
Nous n'avona sion & ¥ redlira,




état Ja balsse qu’en

enregistre = di gaelque
teraps dons le doa oi
28,

Now Ecoles Proncives at Se
condalzea ont besoin de tia
voller sorleusement pour re
monter ie court

“

mm 4





LE ler MINISTRE DU PAKISTAN VISITE.
LACADEMIE MILITAIRE DE WEST-POINT

Lettre de
‘New-York au
«Nouvelliste»

Bervte, de Fa genes France S geet

tA apdom gern 6 ge ab -ergatlinkes

SAY AVION, 4 o-

|

SCP UMAN



14 ARR WU. M.
# Schuman, Ministe Fran
gore des Alfaires Euung. oa, a
| ow Théte dhouneur dou dé-
feunsr offer! con S.ukcacn par
VAscocluiion Joa journaliisies
froncais de Gronde Bretagne
| atla presse britannique.
Ropondent a issue du dé

jouner tux qucetions oul hat é-
' talent vosées. M, Robert Schu-

mtn a exprind Voespole que ia
| Grande - Bretoane 20 joindrait
au plon prévoyant la miso en
commun des ressources minid-
res of sidérurgiques alleman-
| dee et trancaises: «ious nos
voaux vont duns ce sense, a-it
ajouté. Mais U a admis que
Yadhdésion de la Gronde - Bre
tagne & ce plun pouvall ne pax
go faire immédiatement. le pro
jet nécossitant une étude ap-
profondis: scar il n'y a pas
de fait accomoli, ati dit, Lae
seul fait accompli ¢.i Vengags
ment de fa France d/con repren-
dre cette étude at 7) se som
metire & la discipline iniecnc-
tonales,

M. Schurnen précica ensuite.
des journdlistes lul ayant de-
maamdé combien d'udhasions &
co projet il estimall néceasaire
pow en mener & bien lexécu-
Yon, «Nous pours. vrons ia
roalisation de ce pion & ceux.
60 le touts. Bien entendu, a4
Halonié, en subsience, je sou
hott de In France esi cue ols
plus gremd nombre de pay.
possible ce jolgnent au pica
cor rplus la Ynse est jarce ot
pine ia siabilie est avsurad
comme cussi Au reste «plus les
pays sont nombroux et plus il
y o Co dispariie»

Aucune des dilicultés quicn
traine cette disparite n'est dedi
teure insurmoniabls, add) pour
guivlL on peul imaginer dea

|
|
|







(Voir guile en derniére page)
=a =e
MANIFESTATIONS A

LONDRES
TONTRE ACHESON











Marchont
voy. & Londres, cole lovna d~

isn

aestrnenstenepescencnseveersoeinatarneermnaneasnuananigiaeeaninis teas

devant YHice) Don



we Be coche Pas Boe BO
aoe web whe da Biccaclee
died américoln, Dew Acac
wim, qui asslateli & un diner 4
fort on som. honnour par les «f |

a, & co moment - i &
YHétel Savoy. Acheson se
rouve & Londres, memeat des
couvercations avec les Mivle-
AUX ETATSUNS

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

ECONOMIQUE ET FINANCIERE
"DB LAGBNCE FRANCE - PRESSE (HAVAS)










: }
Evitez ce rhume! 4

ey
eee,



pasties A a tion et Oe de a oer

3 VENDRE GRANDE TOMBOLA

‘Une vouture Buick Sedan, (Mo | “Samedi. prochola le 20. Mat!
déle 1948), & quatre “porien., eh is

Toul acheteur éventuel est in| -La Direction“ du Sia |
Wild & Voulr vor Ja voittre ~ PArabassade Améiicuine, ou bien vouloir -communiquer 6
Cheing dé Mara, de 8 heures: nos lectours qu'é occasion de
a. we G4 heures p.m, led 15 ~ cone adance de nombreux prix
ee R? Mai 1980. Toute desion seront olferts & occasion de



de diachet devia dire présen

la récuverture du Cinéma.



, Par Georges TILGE. . se am ea
@BXCLUSIVITE NOUVELLISTES |. Para —_ t
etary
_ Wei Mordi, 46 Me. G Bo et HAS
New. York, . Mai 1950 LES MACHINES OUTILS POM.
Sion jen slatiatiques du ia | SANG ET OF

LA SEMAINE vail, Madice de Yaotiviié des | avec John Garfield ot LM Pal

. LA SITUATION ltobriquea de machines outils a mer, :
ECONOMIQUE _ latteint en mare son niveau Je Enirde Glo. Gde 1,35

Celta folx c'est curlers da pre | plus élevé depuis pris de 4 an Héaervee Gdes 2.00

sident d'une société de sort | ndos - " KY

ceg publics au capital de 16 Dautro part en reson de la Mererast, 17 Mai, a @ het 8
: millions de dollars de crHiquer Dicueas des matiores premidres 15 PLM.

les hommes d'aficices amor: Lon envisage comme probable REBECCA

cdins qui pronostiquent ane cr | avec Laurence Olivior et Joan

se.gconomigue cette année. Sa
drgsecnt aux actionnaires de
la «Citizens Utilities Co», M. Ri
chard L, Rosenthal a déclare
quienire 1938 et 1949, la popu
lotion des Etats Unig a augmen
16 de 20 millions d’hahitunis.
Pour oteindre un total de
ww Sbunilions. Ceci prisente dex
dabouchés cotame jumels ce
pays n’en a connus. Les com
merganis ne peuvent pas 1és-
ter sceptiques devant des cor
méndes de marchundisea dura

bles. -Les commandes ne sont)
ni républicaines ni démocraics |



et les bescing de marchance
ne relletent pas une théorie po
Ufigue de confiance ou de me-
Huncer. En fait, wtil souligné,
la demande de
bites dans ies peti
et dans les régions




localités
rarales est

supericure a celle de muisons j|



dhabitation, TH est exact a-til
dit quune speculation optimis
te & lo veille dune dépress
peut «ire exlrémement couteu
se mois une spéculation cons
famment pessimiste Gurant uw







AOL



Be perlode de grande ech:
conomigue et ce « la veille d'u

ne reprise peut Bhe non moins



désastreuse.

Coincident

optimiste, le
économique
a remis cau
son rapport pariodique. Ce do-
cument meniionne notamment
que selon le Federal Reserve
“Board, Yindice de la prodac-
tion industrielle du pes s'est é
Jevé en avril & 188 contre 187
an Mars,

De plus ce rapport fait rea-
sortir que la cadence de Ia pro
duction ircdustrislle cannuelle
de 1980 sur la base des résul-
tats d'avril est de 262.4 mil-
fierds de dollare.chilke égal &

avec cette these
comité consultatif
de la praésidence
congrés mereredi

e,





celui de Yannée 1948 toute en"

tiere, contre 258 milliards on

1948,
LES REVENUS INDIVIDUELS

Cs.x¥ du mois de mars accu

_ sent une cadence annuelle de
222.2 milliards de dollars sait
une gugmentation de 3.6 mil-
Horde de dollars sux la base
des cevenus de février, annon
ce le département de commer-
ce.

Ménie si Yon supprime les
jacteurs anormaux de cette
gugmentation ig reprise du ira
voil dans les mines de churbon
et le remboursement de primes
dossurances dua ancieng sol
dats, le relovernent annuel est
de un miliard de. dollars,

LA SIDERUBGIE

Lacthité de la sidérurgia se
maintent son sommet ot le
reglement de la grave des ual-
nee Chrysler ne peut quiaccrol
tre jo deworde.

Lo. production d'acier aux E-
jate Unin pondant le moin d'a-
wl Woot Glevée 6 8.196.050 ton
nee, chilice menauel jamais on-
registé précedomment. Tl re-
présente une cagmentation de
plus de FO0.000 tonnes - war
yong 195) ot Venviton MOU
tonnes guar aeril 2949, annonce
Vasitet anériedin de. tor ot

de taco a sad

i iso i

june prochaine heusse ‘d'envi- f
ron dix pour cent du prix de
cea machines.

LINDUSTRIE PETROLIERE
formu

Fontaine.
Entrée Gie Gde 0,65
Réservée Gde 1,20





| Selon les prévisions seco Hine mm
i lées Ber je nouveau commits é6co
nomique de Vassociation des Niontparnasse
producteurs indépendanta, la Mardi, 18 Mai, & 6 hres:



lconsommation de produits pé-
lirollers accusera. cetie année
une augmentation de 5.7 pour
cent par rappor! @ 1943.

| Ces pronostics se basen! suz
| diminution progressive des
| stocks dessence et d'autres

KNOGK - OUT
avec Amédeo Mazazcti,
Cogan, Vivi Giol.

Entrde Gde 0.75 of 1,25

A 8 heures 15:
KNOCK - OUT

Eliza

te

| produlls pétroliers depuis le ve Enis: 1.00 et 2.00.
i but ce cette année. On estim ee
en effet, que ces stocks be. } Mercredi, 17 Mai. & & heures:
RIO RYTHME D AMOUR

ront au cours de Tannée en
_cours une réd uction de phi
_gieurs millions de barils. Du
reste cette situation se refléte
, duns ia hausse assez generale
“des cours de Yessence aux E-
[tats Unis.

| Dan autre cGté le sénateur

avec Fvelyn Leyes, Kennan
Wynn, Ann Miler.

Entrée: 0,50 et 1,00

1&8 heures 15:
ON DEMANDE UN. ASSASSIN
avec Fernandel, Glaude Che-
nard et Noelle Normand.
Ende: 2.00 ef 2.00

Kilgore a accusé colle semaine |

ix compcqnies pétrolieres a
méricaines quill n’a pas identi
fides, Taugmenter leurs impor
lations pour laire concurrence
a



AVIS

L'Associaiion des Membres
du Corps Enseignant et les An-
ciens Flaves du College Lou.
verture remercient vivement
Monseiqneur lArchevegue de
Port.au Prince, le Département
de Education’ Nationale, M.
Samuel Déevieux et le Dr, Catte
Pressoir, Directeur et .Frofes-
seur au Lycee Toussaint Leil-
verture, Léon Lahens, Felix
Courlois, le Senat de la Répu-
Hique, les Directeurs of Pro-
fesseurs des Ecoles de Part au
Prince. les Associations ef tous
Jes amis de Port au Prince et
| de la Province qui ont témoi-
gné leur sympathie, & loco





>

dustrie charbounlére et &
Hons de p
pouollers: si i les fgmes e en

Hminor les import



ELYCTRIQUE
production délectrivité
wax Eiais - Unis, pendant la se
maine terminée le & mai, accu
se. une augmentation de 111
pour cent sur celle de la pé-
triode correspon vante de 1943.
LA PETITE ENTREPRISE

.@ Message du Pregident
Trman au Congrés deman-

=
2

Le
b&S



dant Yautorisation d’accer- i % :
der une cide ~ financiére | #°" de la manifestation orga-
aux entreprises petites et, MBEP On meomoire de: .
moyenaes aa - fait que Louis Carlus LHERISSON
confirmer Virapression que ces Ancien Directeur General de
YInstruction Publique, Ancien

firmes ne trouvent pas aussi fa
eflement quill leur sercit néces
jes moyens de dévelop-
production ou leur

Directour du College Louverin-
re.et Président de / Association
deg Membres du Corps Ensei-
gnent,
Port ov Prince,.5 mai 1956.
Pour le Comité:
Victorine LATORTUE,
Vice Présidente,

saire -
por leur
yernie,
Les banques ont commencé
& accorer des focilités & ves
firmes mais sur une échelle en





cote trop .resteinie pour le
nombre demprunteurs éven-
tuels. j

Le fait que le gouvernement
se propose. d‘intervenir dés
que. te Congrés lui en fournira
les moyens eat de bon augure
pour ces entreprises qi 8&
roient les premiéres atieinies,
en cag d& Hechissernent Scone i
mique. i
Une telle éventuclné semble
improbable rnais Yootrol = a
gouvernement dea pouvolrs ne
coancives ne peut que conti
tuer 4 la prévents, si vile me

Une Découverte-
Pour la Glande

Rétablit la Jeunesse
‘En 24 Heures

Cyse oat woutteent oe ae Be vie
, Haeer, Uriven 1 t
| Borst Bik: Rt oes a
eeu Gel gout virus om y
avant lout iempa ke teeter
reruire le de
tdenin Ars
Pend posses
& fete de
arya, Wile temounte ef wetioin te sang,
fortitie votre pensia ah votre tbrniees}
an Wn Bet, ton devents wa noure



ye









oe Paps
erie Aare
Be TEM EE Ta
Habissement ride
ganiin Boe velra











|
=




Nous demandons & nos lec
teura U'desinier & colle adance
at leur scuholions & tous un jo
i cadecu,

eccobieies shninnicest singin:
préventer aux Bureaux de ja
Chanceiloria, au cin ob Sour

160 nous enveloppe cachetée:
toute demande cutrement pre-
senide ny sera pos prise = am |
considgation LU Ambassade
aa tonaren je droit daccepter
ou de iejeter les demandes d’a
chal. préseniies, Los envelop
poy conlenunt lea damcdnides se
tent ouvertes jo 20 Mai 1959,

demande curait a6 agréde. 1
; pa entiondu que le pulermen'’.
& 1 houres a.m. On nollfiera |
ux achateure par lettre Jada |
te :

devra se laine «cashs et que
les frais ot droits de douane ae
rout @ le charge da lachwtow.

& loquelle ils devrout se
LES MEDECING DISENT:
eLES FLOCONS D'AVOINE*

SONT 5! NOURRISSANTS

ET

Les déiicicux Flocons
vous donnen: une provision genereyse d’é

SAvyoine Quaker

léments ivuit‘fs importants, “sous Io forme
* dune ceréale intégrale, excellen', pour la
senté.



a F8 Pas

Riches on Viiamins Bl, qui fansforme les alimen’s en car
buren! pour le mo.evr huincuns, leg Flocons d’Avoine Qua.
ker conmtibuin! & développer la résisfance & ia fatigue ef
fournissent ia nouriture nécessaire avec un minimum d’ef-
fort disestif, Ce! cihnent «cuiotarel» est préféré par des person-
nes ddge avancé, ds adciescenis et des alultes act'ls. Lee
Flocens d’Avoin, Queker consituent le petit déjéuner pariait
pour TOUTE ia fa



‘PLUS DE RAISONS QUP JAMAIS POUR ACHETER LES
FLOCONS DAVOINE QUAKER I
PLUS D'ENERCIE... siches en hydrates de carbone
PLUS DE FORCE... abondance de proiéines
PLUS D’ENDURANCE... cuantité généreuse de Thiamine
Viom'ne BD

PLUS DE PLAISIA.. checinodore leur saveur asiciouse |












2, od

comment préparer an pee
tt dédersser, favoureus et
nourriseant, 2.

Fuites bouillir 2 tusses dean.
, Ajeuter du sel Quand eau bout

i
i

Lajoutesy uce tasse de Flo-
eons “d’Avoine Quaker. Faites
eulve ens iamuant peadant

2-1/2 minntes. C'est tout.

Agesniz: JOSEPH NADAL & CO.
Bue de Fort Per, Port ou Prince.

&





i. FAUT MARCH ER AVEC SON TEMPS
La Scienté” Modeme a adopté:

NUMOTIZINE

Le CATAPLASME por Excellence

CONTRE LES DOULEURBS LOCALES
Entorse ou Rhumatisme)

x

’ CONTRE LES INFLAMMATIONS
{dues & un Traumatisme quelconquey’

! CONTRE LES REPROIDISEEMENTS -
Bropchite ou Pneumonie)

Réclames :

o\
NUMOTIZINE

“Son ACTION NOCTURNE est mise & PROFIT contre +



nagalt de ae prodpire.
LA DRTTE PUBLIQUE

Les préoccupations dea ml
Hews france cméricuins de
vant la tonstormmdtion dune
parte importante Ve ta dette 1
dérale & moyen terme en jouds
gowwarmementaun 1 cera serine.
molivent cate semaine, la aug
qostion formules por tne ie
portnte time. Celle «oh wip
polle Vexigence dine tranche

hemor dans le cert petece de & jours,
Cetin Ghoouverte th wet Ub Ibiios«
yaent domrdions tet vedsanlte gong
forme de tehleies agrinbles et facies
A prendre, Ble abolk Voptratios dex
ginndes et! comic Aenner wre
peels vigour on 25 heures saan
canner astcube ralated.
migntn Ba Stn souppiecaate Wb
eoarerte * ee rao, C14 tellement
gre Bh ‘ee om main~
PUB Oe ee Par fever leg phar
kee 1g Ge Tosphanraer
eth, Went pee
porplite, 2 aut tari, Wark
Bons WOE: SO er: beaweeup thy vig
at vou, tajouny te 2% 28 aan. BY
gee WEES Bae euitate, PeLOUriegs
BE Hey viie eh Pargent vous
rornboureh:. 6, coite Paccn de
2 ed ark be. Yoarohs
yoRa Me pie
eo tees oer de “aan

Vark
Was ta vei e La Vdd,















lea INFLAMMATIONS LOCALES, lea FURONCULOSES
Los AMYGDALITES at loz AFFECTIONS do POITHINE
NUMOTIINE est économique, Exiouce

Crew le CATAPLASME PAR EYCEY ENCE

EN VENTE DANS TOUTES LES PHARMACIES

AGENT EXCLUSIF :
JOSEPH NADAL

a















Avez des cheveux ui


























avec oo
LA BRILLANTINE PALMO|

Soven doutlemnent alive que vos cheveux sat dou,
facile & cviffer! Lxaployes Ia Brllontine Valawlive
POUBLE USAGE.

Comme Haile pour Fi slotions: Avant de len
ak
a

lus cheveux mansex lo cule chevela avecdg
Urillantine Palmolive et laisseades ain”

Vos chevenx seront toujours étincelants et vous

aereg toujoura bien colffée ai vous employes ta

imprégnen pendant 10 minutes: Co renange,
détache lea pélivales «<< pedpare le cule ¢

BRILLANTINE

PALMOLIVE

chevelu pour un netioyage parfait.

Pour Colffer ct Paclanier lea
Cheveax: Mettes un peu do Beillan
tine Palmolive dan les paumes dea
maine et passez-les sur vos cheveux,

Dans plosients cae, ae régimes Galinalres
we fournissent pas aux gens gal travaitient
garement les quantités adéquates de Vitam:
nes et Minéraux. Mais quand sous buves Je.
déliieny Hemo pa choeolst, vous. sappicer &
és beseing eréés par les itions dv “tea-
vai, et de vie, Acheter Heme malitnant.
buves eo.au moing deix verres pac jour. 2-
ve du leit uu de Peau. Voyex comment. les.
Cing vitemines importantes, at ley trols prin.
sipaux minéraux d'Hémo vous aiderant 8
aigmertet votre. énergie, & diminuer™ la: fe
gue. vous permetiant de fave plus de tra:
tale Pave meillenre gand, eb. Vavoilt
t fant, pour pro.
gener, ayes das iait et” de
eet, . te. ohawd ou froid.



























| Bordens Hemo ==:

Thirst Knows
No Season
pe psqumm (ON DEMANDE UN ASSASSIN
pleuge coutame, (Grand Prix mondial du Bire)
hm ST CLOUD? Mercredi prochain, 17 Mai;
je Vendredi 26.4.8 blo: le MONTPARNASSE.
$ hewes.ei.de piésentert. un (fl de choix,
zone aucun doute; la meilleure |.



gn matin, &






ides du Souvenir, & cow NEUBACH. Ex
anes de jours para ef me" elfet, Que ce. soit comme sed

qe ef cp tours gombreux el, re

parents decbdéa,

ie pesent avis teat fee din
inn Yodrease de nie

1 le Hsent. princi

a ae membres des Conkle
yes Associations religieu-
oa de 10 Bainte Famille, du
eee Onde, du Sacrd - cop,
pioumne Chrévienne, du
Zias Minte cu Jubilaire Tosoph











noriste, comme producteur on:
} comme. metteur, en. scéne,. de-
pula 1918, NEUBACH peut
sonerguellig de.192 Hime, Aus
ai, acitdl -créer Vatmosphére:
quelle soit roublé ou inquidis
comme «dons « ROUGE» que - nous — ver
rons ..bientdt, & 1‘ éeran
dy Montparnasse, en toute ou
toute de gaité et {fe bonne hu-
mour comms dans «ON DE.
MANDE UN ASSASSIN.

Or A Gn Ts hes nore tes
& sho oxclunive cacbenatation menee . « pone ae
Agnge le palllenent dea vores <. tae remorse ; a
savear. Achoior bocciies sale Ot tanlion et préconise. la conver
ici aon de. ceg bone de tréaor. on
bons d'épargne non rembeursa
bles sur demande. De’ plus,
e@ nouveau tite rapporterait
un minimum de trois pour cent
ot ce tous cvintérét pourrait aug
menter selon les. Ructuctiona
des autres valeurs iédérales.
La frmo Ancicy A. Lonston
and Gy. Incorpuraied qal met








3

|








































CHEMINS DE FER
Le confit qui ullecte quatre
compagnies @ chomins de fer

; mour de vrei comique, son in
| comparable fontaisie. Se cro-
yan! ruiné, Beb Laurent (Per-

gorticnlier. que je ne suis plus
seoponsab

Je des acies el at.
_ gong de mon 6, Ouse. Mame Joo


















va Frangols, née Claire A- nandel) décide de se suicider. A hen
inde, pour couse Wedul- 1) demande 4 un mollaiteur, _ ee cettnin géne 86 jes conaldérabloment
re, perpitée Je vendredi 98 | Willy le Boxeur (P, Sergeol) de eewanen ae Fagtivite économique du pe ys.
evil & Vi Rewres 45 du soir, | le tuer. Sur ces ontrelaites, USINE A GLACE MATIONALE, 6. A. Copendant a & ane ene
en tandant quune action eB | Bob retrouve Vomour de sa 6. 4, HARIME, Président, cas, a paralysis industriolle
divorce lui 50H intentée sous | Honeneée (N. Normand) ef le Distelbuteur uciusit ©. . BRANDT. eee tr Gone

, ! . {| jardin de son milliardeire de an ‘ te a
HO" prince, le 18 mai 1960. | pire, Oudert, Aussi, no Fa eee aces pormotton

d'assurer les transporls essen
tiels, En effet, cartcines indus
ties peuvent ulilleer dea servi-
ces routiera au leu de chemins
de fer cu faire emprunter d’au-

Joonis FRANCOIS.

veut plus mourir.

Ty a des films que Yon voit
ai que lon oublie.mais DEMANDE UN ASSASSIN: ne







STO Se
SEMERCIEMENTS

la henille joseph Boarnave
atous les cues parents et al




























The Best





ah goublle pas.
fe fomercien! sinctrement | .. saascsooones pennnene
was cous qui leur on! témol PA VENDRE _ tras lignes que calles atiectoes
' par la grave pour leurs ex26

ditions ou leurs réceptions de
' marchandises. Cependant.
+ egt hors ce doute que si

pour cause de départ:
Salon -—- Salle & Manger —
Fauteuile pour qalerie.— Cui-

qnd de le sympathie, & Yooca-
gon do io mort de leur regret
eas

it
Lb

la

Mine Vve losoph BARNAVE | pine & gaz Esso — Radio et i
née Marguerite Duroseau. meublee divers. 1 grave s¢ prolenge. Tactivite
‘| industrielle sera sensiblement

' atteinte fante de recevoir de
matiéras premidres ou de pou
yolr expédier les articles manu
facturés. On sait que cette gré
ve est motivée par le refus des
entreprises lerrovicireh de dou
bier le nombra des chauifeurs
sur certains types de locomoli-

Télénhoner au 3449 - 5778,
ou s'adresser & lingénieur
WN. Lonniz, Rue Oscar Rivibre,
Bois Patute, -— j

wlevée & Jeur alfection le mar
& 18 Avni ecoule.

Ys les prient de croue & leur
wCOUnaLS +









On a MAINTENANT LA

M. B. ROBBEZ - MASSON
Opticien diplomé de !Eeole Nationdle d'Optique de
France avise son airea'le clientéle que con étabbsse-
peel














Get a package”
* from your Grocer -
TO-DAY |











pare
r

cmee gue te sennttegeneonnanenn: mnvenaroan tesnaittnsainntn,

LOPTIQUE MODERNE

”
et tansiarée au No.59, tue des Miracles, en face de
la Banque Nationale.

| por Clippé

‘DE LAL











Da ler Mai au 20 sepbre, le magasin se
pa ouvert de7h. 41k. P.M.





Si LES EFFORTS DU
' ENCOURAGEZ . NOUS EN VOUS Y ABONNANT







PAMPER PPPLL 9 OPAEDE



POP POODLE IDA OOO ODPL EL DYDD OD ILOPD



Peosree am Om gn oS Et



2





ve













Yemploi régulier de Soe
Dentifriee “Colgate immédiate-
ment apris las tepas aide réelle«
teent % onrayer la carie dee denta,

Deg recherches continuce--02
Von a guivi des containes de cas—
en font fa nouvelle la plug irapor.
zante de Phistaire de Part dantaire!

Car, muintenani—vette mime
eréme deutifrice dont vous yous
gervies pour purifier votre haleine
en vous nettoyant lea denta-~ vous



















» ¥
a Nae - i, hile eff a
A Maw York (ia San Juan} iprowte pour Se _ cari dea

saat nih

a Service Touristique e hocwn dene to veveut,
Bite... _ { Allor-Retour le mousse va l'nction attayente
9116.00 ° 3227 40 B a 6 prouvé que la Crome
{Pies loxe? 7 ' . :











SS sane, é
a PAR yous ote ue service
quotidian ¥ destination Gaia
piupart des pays ~ et wour assure
i sorrespandance aver les villes ®
pinlddeus dea Etats Unis et da
Canada { 7
Yoreckets wus soront délivds. “&

LA ROISSON- IDEALS POUR LE BAL.

‘LES EPICERIES, DANS LES CAFES, RESTAUSANTS gr
NIGHT CLUBS.



BA
abi

3



Pour de plus emples infarmations
concemant tes prs, Jes réservetians
at heures Go départ, voyer vole
agent de voyages 98

ee

pe Oi













EXIGEZ BIEN :
CREME DE MARSA‘
DE LA DISTILLERIE s |

D. BELLANDE, Distributeur

Efage «LA MONDAINE», Tel : 2637 — 3363

Poe

15 R



J tetas Digonb Fab Som
conareay Téminentes autor
pia d’so on, deux groupes
premier groupe @ ‘brosealt
diatement apre

Pen



aad



la moyenne axcuss me didrea!

a bene oe parte ¢
ae paca

: eoavailes eavitts!
Roce catee dentiicke 0 oltre





Pit AMERICAN
Horta AIRWAYS

UE DANTES DESTOUCHES.
Thdgnones: 3451 eh 2022





e

»

chceaciatteateretintstharei weneriscrtit AAA ORNARRY atNaROR HE +S nt *








a avec cetta hono «ON DEMANDE UN ASSAS- j it
‘ ~ OMe en Gvuni cette augyertion le
jamille 4 SIN» est une lantaisie humo- pes ZUR a
sable tomile” | Fistique avec: nombreux vebon, or aeery wae “yyy Ne elle émiasion cu rétabiis-
AVIS MATRIMONIAL dissementé donnant au Roi du oe xe rom wis €8- BOmORE P du marché
Jo soussigné, avise le public Rive Fernandel Voccasion de Be ee shes “he tomas | bre pour les fonda gouverne-
inéral et le commerce en | matire en action toute son hu- rN
on gé | LA GREVE DES

basent lew ottitude aur les con
elusions de deux comitts den-
qué, délavorables & cate re
vendiontion, :
LE COUT DE LA. VIE
la commission des services
publics de l'état de New York
vient d‘autoriser le relevement
ie cing & dix cents du prix des
i communications téldphoniquas
| locales. Les compagnies intd-
| resséea annoncent que ceite
' mesure augmentera de 49.960.
000 dollers par an leurs recet
tes dexploitations mala ajou-
tent qua cette houses est enco-
ro inférieure & celle dont le
ont besoin. Elles insistent aur
la néconsith d’unw nouvelle
housse pour leur permetire
dobtenitr les 66.490.000 dollars
de ecetien supplémentulres
qwelles réckrnalont
LA LIVAE STERLING
Cotte devise ae raftermil pra
| gressivement apros la buises
qui a suivi les derniéres fac.
tions, Ce radressernent ost at
tibué en partie aux demandes
| du touriame et aux achats spé
(eulatiis. Cea derniere s’expli-
_ quent par limpression qui pré-
lyout dans certaina milleux que
{dict peu Ia parité de la livre
sera do nouvecu modilide, coat
lte-tom en hausse.
| Tout récemment on parlcit
“dune révalorieation de la de-
‘vise Australienne. A présent
i svagirait de la devise Britan-
nique. En fait, on parait degu
ide constater que les dévalua-
_fions n’ont pas entraing le rele.
vement escomplé ici, dea prix
da revient émangers. En com
sequence, la concurrence des
produits Woutreme: commence
& jouer. Peat étre. rer
gretientils d'awoir réc
dévaluations unilatérales
se tetoument contre eux?






pd



prowess aneesaad sanialeans eee ed coe ocr se

PREUVE que le brossage

deg dents immédiatemente aprés les repas
est la maniére efficace



avec

la Creme Dentifrice Colgate

Bes recherches poussées, faltes ser des tontalnes de porsonnes por
Pbulnentes cotarités on art dentalre, prowvest quo l'usege de ta Lrome

| JALLER-RETOUR r Dontiirice Colgate aida a empacher la corle des dents i
4 7“—s * ecek ya'elle sa manitostel
| y § 378.98, lus taxe La atience dentaire apporte méin-

ay ‘ tenant la preuve scientifique que




la gyousse
Colgate 2¢

, ince Colgate
Age Hen} Tatenant vou dé
Stailagt est fa de jn mame
formule quiuti a aGlisée dans hea
apreuves. On ne prétend pss gue
Pusage de Colyate peut arréier
ini ia cane des denis ou andiorer
Vitat de cavilés déja farmidea.
Maia be bi dea dente mind
diatement apres les repaa ce

. manidre effienre d’gider & exrayer
la rare des dents et b prévent les
eavitds avee la Créme Dentgrice
Colgate.





AYTONS X DEMONTRENT QU'UN USAGE APPROPRIE
DE COMGATE AIDE A EMRAYER LA CARIE DES DENTS
née on art daptaire ont survelllé, durant
Pstadiants et Vitadiantes. La
tes dents avea Colgate Imund-
Yes vepan. Le deusliine won. rei au 6
habitual. On prit des rayons Xa |

“Diana le grnpe d'adeptes dele C

Hon donnanie des

E
tentains Gn rleva, dane bauite
beaucoup plus considérable de

bo preave de tols résultetsl :

Colgate”

taleine oa vont, |
WASHINGION, (AFP) — | 0 Se WE a . s
On apprend, dana les milioux | © : eB : : _ a

informs, que. la Commission
de TEnargia Pomigus “Amdt

coins a eoliee des Bombes A mies a 7 > WASHINGTON ~~ AVP --

tomiques dont les mussos cri mo, : ; tis Départeme ant onniricaia :
ques, “tout en étant senzible io 46 la justide wo outdid une. | fie dane tobe Harsiaphore

| ment réduites par rapport Salt - : pourauite des te cadre de le | donries. deux..pramienm buy
MOSCOU, —- Des. sources | calles dea bompes orainnire: : , ee 4 lol “oni; tmets.-conire “sapl) gerajent de. metre fin G joule
oliciallas ont rapporié que hier. -sont également encloses dan y a a ms qeandes. four qnies péuoiie- dictature et de dresser doy bar
soi, au Kremlin, le promier Mi |.une enveloppe infiniment pli ; ; ; : Tes américalings cccusees. 60 | rages insurmontables & la mon
iste Stains a contd” au-[ petite que calle ¢2 la Bomb ; y ‘ Wolution. de cette lol dans jee | tee de Communisme. 7
mois pendant 90. minutes o- | Atomighe ordinate. 24 ; / ‘ domeines' de la wee jo Secréicire Général.” de Cea bombos peuvent, pc ; ry fh. du aronsport, du reliinuge el pose-ton au sein de cette Or | |
snes cate corence | SUMS by ba i‘ Fee (eee gy pélonsn
“« . , ; : ¥ ha
Je vice premier V. M. Moloiov | bombardement léger 4° ré0 a ; g / , do preduils 4 deg Eats du ° yeas
at le Ministre des Alicires “% | tion. Il semble que. la puissa aco , ny | Pacifique. Le département} | fe Cas de rAllemagné. —
a Oe sources coe 8 ee oat ee celle db mS “og ; , . preci le Aas oe wie di alae a pote i
ae . oD, - boa Ie
cutoriades ont oxeprimes Rope bombe atomique ordinaire q ; neon ‘Nevada et Arizona, prdoccupé mes Trole Grands,
nion que Staline ef Lie ont &G | ne pouvalt ére onsporiés. qu Z Les ‘pacisies pouranivies au cours do. lows. réunion 6
discuter Te postion tle 1 pan dans ua gos Bom bardier au sont: La «ftandard 2 al Coli Londres, cent le position de
ys ?
ficipdtion de lo Chine nationc- Le secret de la réduction d. fomnigy Io Co. Ince, la wre eaten ecidontcle iis ont
liste dans Yorganisation de | masses critiques et de la ta a ited OC P Hom
TONY wie dus sah toutes len te je Fen enveloppes résidera, ie Mistield O8 “Corp. * e Pee atin pom io inthe.
gucsions se rapperion!, & te | cons» mécumane | nomame “Genoral Potslour Covi et jon de Tencion » Troiibme
sion ent lo ta ate rap Te plus Grand secret ost garde la «Union O18 co, of Cal Mor | Reich dams la commanaig
pone que l'Argentin fudn Ma- ii semble, toutoloin, quiil #6 nite. ; soars dan neunles de I'Quest da /Bu-
Gouvernement der Date pepe “Er passant i aatre chee







































































































































nue! Pangiom-~ champion de giraht dan produit & t168 her ait me ee j

courge en auto — est parti de te densité qui freinerait Ja 16 Se moqu.imt dos rumouss qui vaitendent qu'il teaverse de | Om Soe niae a eee natite mo ° wank Mle mete he

Parkins la direction de Mon | pidiié de la 1éaction, quam gtaves divieuliés dans con ménage, Pina Crosby danse a Cen COTTE oF la dumposition : ‘: ra Cramton deo Bos

te Carcla of il prendre part & i les deux massen criiques a famoux dencing partition da «Chee Maxime aves la cha: wure wrodulls a 4 Mscende fos condulle de la wee a

Ie couse du Grand Prin de Mo- i matiéres finsiles sont mises a monte princesses Ghislaine de Polignac. Den ramcurs d lag productouts a lopen “ 8 | vies qui, disent - ile, ne ae

naca, ewe . présence, rendoni toulelois Le. Hollywood ledesont & ontondre que. «toul no va pas bica» on OH memes eon Hon “ aie pack pak planaturp we oe oe r
WASHINGTON, -- Comnen | plosion plus officace par und v te le chanteur et au fomme, Foacenne actrire Dixie Lee | SSO producteurs > lapposs au bas dea accords ity Lea Roan th

fant les rapport que les So. | ulsation plus compleio de ce: mois Bing scoulient avec insiviones: «Jo ne scis_elen de tou le. . . tornationcaie, oe aah fusqu

viels amuraient (inermis line no- " masses. cela. Cest une nouvelle pour mot, mpendd! aux journct : semen ttt ce jour, pétrifie ag alferne de

te au gouvernement vallen, ] = listes. CNP} . we ; . bonne volonte dea homies eral

des sources olliciellas
Rariement dat ont simple: | Representation wtovarennrnomeoneaecue oe nm utbanee vAHemagne Paix honnéte et loyal avec VAL

thent décluré «cette demande Prochaine des mien tens PROORELL ALES orp. jemagne,

soviélique consiitue une calre : - ” ¥ A . . LONDTES - a

Histol fantestique des So | Femmes Modernesn | oF and Prix @Ewrcpe | Déclaration Hoffmax |, eécemement do Alén | “prensa



viets, avec aucun fait comune M. Pollux Paul, vient d'ache LONDRES, 14 (AFP) — Pins NEW - YORK —AFP —

base. of ver une nouvelle comédie inti | 4 Pour gaqner «La Batcille en j te journe :
zune & ’ le 129.008 nersonn 899 ot “
MOSCOU, ~- Dans une 00 wulée:«Les Femmes Modernes+ | ig 4 Silverton 2 oe oe oe | rele monde libra et le mon. » Yorkshire Post»
vernement iranien, uh ser 5 4 ne 4 4 & i A ne : : i . vélié e
je qu -gouvere ‘ | qui sera représentée irés BIO | aEyrone Automobile, quia ca | de asserrvi ou Kremline, a dé qui pusse pour réfleter le PARIS —-. AFP -.



La Foire de Paris.



















i
Jes aquiotiiée sovietiques ont ac Sactie t 4 dioM £ miniont 2 7 ome UL
5 ra i His : des ox. chainement, probablement honoré de la présence | claré Samed: M. Paul G. Hot OPNONS de M. _ Eden . Un pare “de 180. 000 verges
se A iran Gun de ea © | vers la fin de ce mois. i de le teine d’Engie moan, i faat mener la lutte su chroniqueur poliique de ce | noe une surface d’exposl-
¢ jeains dans des vole . é ti v . ” EB,
ee oS fe vere «Les Femmes Modernes est | terre of de ele princess Marga- quatre fronts: Millaire, pollu ournal. fon de 104.000 verges carréas
de reconnaissance « conaiciere g jue, économique et celui d. “ajowie: «Nous avons todesd 10500 exposdits, plus de 2 mil
militaire, le long de “ c = Yintorm: . YAllemagne xéatmer aprds Kent et demi de visiteurs lan
ras. pent fen 7 ad HORS 4
bere russe ote anon on Vadminisnaieur de VE, C 6900 cormbien de fois (depuis)... dernier et 3 millions peut - 3
POR . a ay * ae
note, ur sn © pons a decks A., qui s‘adressait au Congrés yons* nous dit: quels fous he cette année, pour plus &3 portidpations ples
; _ gouver nement har oo ae ne des. Maires américains aciue fous cvons été. Naturellement 5 ‘milerds Ge. a vckeindis se
: re ae a presence aan lement, réuni dans un grand | les circonstances sont différen vnybe id
ig étrongers peut créer . * gaan : ye. | (Ssurés, cecil donne un apergu. ots
qere le jong ce la fron Hétel de New York, a aiowlé | tes. on ne propose naturelle de Timportance de la Foro te j «Bi n'ly ¢ pas
gers le 2 ; ‘ | que si [Europe Occidentale ai 1 ment pas d’utoriger une Of | poe qui s’ouvrira ou Pare des cant pout cont, 1
i . Unis Sse . 4 nde : os
| Jes Etats - Unis agissent en mée allemande indépendante expositions de la porte de cassciation
ie
i
IS










une emouvante comédie d’ac- | ret,
tale qui ne manque pas
dintéréts. Elle connaitra cer
tainement le plus vil succes.







nm
a
SS.
ee
ae
oO
Q
o





aon qui aval
engage quetre yoltures con-

ses auy mcm


















Commmniqué

10. Le Département de l'Agric
TOKIO, -- Le Brésil a invi | ture avise les intéressds qu’é

té le Japon & ouvir une agen- | pariiz.du 14 Mai en cours, x

1 Geuw | prix net &@ payer & Vhabitani





semble sur ces quatre fronts, | mais de la meitre sous les or ja. structure st les ¢

: Le ene Verseilles, ot qui restera over | 3
la Huse! s’écrouler | dres deg alliés. Mais je me de te jusqu’e la Sn du mois, 2


























ce commerciale au Bré F 4 em

fav de Pio Bronco, ck pour le figue . boneme, par re ferment au 2 point, mande combien + ae jemps une Dig: - uit rays étranqars bore, be
mission br nne aR gime clandard, est ixé a Go] % S0ut la course, Ses qn Wehrmacht reeréé aecepierat | dont VAutriche, 1d Belniqua, te Histoire
c-annoncé ui o transmis une | 459 par régime de 9 patties: ¢ ize“ pilo ains elle les ordres de generaux & la Suisse, Vitalie, les Pays. ~ lage
telle i nation on uverme | G, 2.65 2 récime ire 8 paties: ur militet | trangers? C’est.en verte une Bas, la Turquie, la Tehecosl

expériente dangereuses,
On sait que M. Churchill &
suggéré une coniribution de

4

|
nitermé | GG. 1.79 par régime de 7 pal” wee mi - co
i

s de circuit, 4 i
prés de
crveint de vor

pour vaquie, la Yougoslavie'et l'In-
de, ont décidé dv présenter

des gections collectives, . Liu duatriels anglata,

ment fapou
dicire de la xc

tes; et & 6.85 par régime ae f
que cha quartic: gendral de .





nates.


































carthur. Des sources sh Port au Pdince, le 16 Mai 1955, | moutes Allemagne de Quest & la dé | |. * -

u ministére d i 5 Etro S.L PP. le prince Bia, on fense Occidentale. a“ frangaise sera, pour 8¢ | gus les’ pulssancas
ou ministére des Affcies Eran . scrt, abondarment re’ oy x
géres japoncis ant ajouté qu’el | 7 position, suivi du suisse ee engnesrnin | Pe TROnGamment Tepresen: | Jes, en revanche: §

“ , les crolent que la Suede, Io Ale Bed, zemp! tn. » Pormi jes visiteurs étrangers len. basaine ie de a
France, le Pakistan et Thate| Le .lambeau ayant - Se ne Convocation qui se sont déja ahnoncées, | Cauecue. ST
sont sso ex faveur douvrir Democratique» J Fagiol, Fangio et Pomel Les membics du «Centre dE [on reléve notamment des repré | ziver & feito tombat a
we ae eu ee ommercae reparait sont alors | cre continuer’le Pi M tudes Statistiques Economi- | sentanis- de la, Grande < Breta ‘de fer, Jo serais le 5 ae
Fe eee eee ee ie eee voment reprendt ler et ces continuer le Plan Mar | ques et Financieres» sont con | one, de Mtalie, de la Hollan-| m'en lélicitet. co n’es
es Eta Unis ont accordé i Prochainement reprendra sc qui a pris le squid ce aque l'Europe voqués en Assemblée Généra | de, de YEspaqne, du Portugal; | d’aillewra qui Yovess

miné st reconstruction.

te, le Dimanthe 21 Mai pro-<} 4
) & Yinformation, entin, P o TEgypte,. de la. Turcuie, de | Cetie offs ‘constitee

chain, & 10 heures am, & la | ia Grace, des. Etats - Unis “du fou si vous voulez



$ ne ‘elle faveur. place dang ti Presse, locale
: . Pham tec Democratiques,




Cependant, derrlére, o-





















neni , * lide reiour vas voltures
— pees a eos so i fae mien Me Lin guises Tabor, qu nawaient vad sole que le mo ore é: & e FACULTE DE DROIT. Conada, of du Brésil. ~ & conrire,
Demanoe De satesman: | %,° Rew bagseet Me. Ba | Sent sin de waren. PRD us Te monde Orley | Cue Ss Oe a : iS Naas
, at on apprécie la tenue et de ioain ae tee hie La coat ‘les arguments de la Dé- } Slestion da Comité wivee: ment a oo ce qe BOUs
Une incison d'imponation et | ‘objectivite sera choaudement | meo., pur conte, deux a : je ef de la liberté. wr administratif detinitif, c i tend cocker & qui qua 2
de Commission dy. la place dé aceueii du Public WH elles ont débordé_ | “ " Povr le Coimitée: ORVOCAUCR de recéla + ch galt deh






















cermin eater natin vetnanimiawpanyyinnbitt ennnisnnmneeanannnynannessetieagyemaens Wetensnmeainemiare

















sire employer un salesman ex- \ Tous nos voeux de fractueu | rq et c'est ainsi qu’Gprés SUE Charles DESGROTTES ” Les membres de I'A. E. AK du Hideo de fem.
speriments, avec de bonnes con | se besogne au confrére. rante four, Gireud Caban PIversaire Port-au-Prince, le 15 Mai 1959 | sont convogués en séance Bs En ce qui concerme ¢
nections commerciales, ayant | pemenen en | SH Sat aaaan “ Louis § dhui. 18. Mai. rome. , raardinaire, le Samedi. 20: Maz | saiticain« de son projet &
aussi quelques notions d’An- ha eBhino tour For Prince io | jana verscire de ndisseance. == = Sn, cours, a 6 bree. & Veo Re piste dee — o |
gli, | Heureux commandement. precession ten | Mile Laurette PAUL «| Déces du Jour’ Simporentes communications. | déo d'équiper lest
Ecrira G ce journal sous «% | Agmiversaire gio de tcis secondes, leque En cette heureuse occas Joseph Calvatre, $7 ans, Car Pour le Comité: “| africains avait trouve
e Y Zs, indiquant expérience pas Hier, 18 mai marquait V'anni- covaneatt Fagioli et Parnell i nous lui disons: Bonne Péte. | men Valcin. 34 ans. . Adelson BOUCARD.
xuée@ ef renseignements person-} versalre de naissance de Ja ees en "Ne com
nels. charmante demoiselle Solan- Sgicillonce Ce at signe: ce | tove. WAOCORNA LISLE LLOOEEDEDADI OI DD, OODODOPOPEDLENODOES LEOMELEALIODE Hi Ban vacttpepergered






Agréez, Messieurs nos salu- | 9e8 Alexandre.

bord Fangio qui-s'arréta © con |
tutions empressées. | Nous profitens de cette heu-
t

stand et abandonna, imité peu | ELLE SENTRAINE POUR LE CHAMPIONNAT DE WIMBLEDON

. reuse occasion pour lui souhci 4 ance Be ay ot -

Or eae en CO. ter nos vooux d’beureux anni- Fig eee Baa et Ie -
a FAL vetsule, Hah srs tours. 1"





~~ LE


























ee









CORA MIGLIID EE DIO REET LG OREP VLDL LORS +

. |



premier la Hone daniveesd
vont san compdiriote

| Tsaglais Poreli el les
cais Giroud, Vabantoug i
sier.

La’ moyenne générale . du
la moyenne a été supérieure &
& fatigue lea prononce. as '61 vous las combatirez, plug? | 80 miles ¢ Pheure.



: nir

Cast de wes bonne heureque se formen' les ridec af iva















.He ollus cimpesoitront, ce a 2
Un iniement do «choc cux ropides et durobles effets, Ordve des Avensis

de Port-au-Prince

Le Batonnier ao. Vhonneu
Winviter ses coniraces, — lee

«LES VIVORMONES»



fe aimpose doa ies premiéres ides. tune ampoule chaque3 | pembres des Tribuncux de le
een Choc Capitale ef ie public en ¢
Wx en Clection pondant 8 joure). P P sir
ection pond j : rol & ussister a la Messe So tes de Theoden

Vhecue oo
vendredi 18 Mai

Jennelle qui sera chaniée ate
Cathédrale le 19 Mai en coun ;
ployex nigulicroment la créme do. nuit «Hornory Vitalisées S aa heures mel eres 7 / | Patée: 1 ade oe
actt roconstitacs: dy dere. ym Patron des Avocats, i>
A Tidsue de cattle Messa on
se rend ons Climetibre Exid- nna
L066 «FIVORMONES sont om produit de viene pour dégoser - deaHeure | - Moercid) ©
+ sur deTombe de celal qui tut, . 2

PACADEMIE SCIENT TFIQUE DE BEAUTE. ily a-de-cela. 90 cas, Ye len : :

: $4 Batonnier de Y'Odre, Me” Ro-
Syrabels de Qualitts —— bert Arsace Daslandes,
: : Les conkiores wont priéa d’en
: - voyer ou dapporter Ye plug de po °
. Michaelle Re tol
y figure possible alin de donner Nency Chullec, de Los Angelos. at oat Yune dea ine os tat

. & le. Céremotile son cardctixe lon capit
AGENT EXCLUS ‘HOUR HAM 2 [be ploux souvente tal - Unia, prend & cour aq patiicination au charaplonnat de teonla de Wimbledon. 4 | ei lave des €

Entre chaque cure, pour coaserver le xésultat anquis, eni-


















Londres, Une souscription et ouverte do Yew competition, Nuncy | ios aclodes
Edgard FANFANT s'est inite valotr au cours du recent chanipionnat de = ten aca com je Gud * la Co | ene citer

venettt SeenOverneneneroerT ft e Bélomnler, | More, NP)





d'MH.
‘«a» Vzúv,
t
ít
te ha
Ur
$uvc-m
l»p
r. **»*«
i»
>rt da» o^.
fe** «
«j„
■—*» <&
¡00 o! una -eu
í I! r*5 íoai
<¡» H-C
qa» cepeaáoa
«atoarla ¿jag
«w «sitié |
.“'te da S’*#*
> íaoadiaiii ^
«f»wfc,a»
■““os o tkmi
*pHfadT*
aaraü d» pi¬
rn doa»}, j*.
l'i
ur 1¿
ni»
Suce*M.Uft
»P«ys fan»
wea est do fe
rlcaiaa, * '
tí
ais <
dos
tea i
a era»» to¬
sí
rt» poní Ja peh
t â– 
ts jx» «s, í «til .
te amUkMÉfV'
Austta. Cu! S»l«cá« ® »
ctmáriesfe, tgci
dUlMds . á a¡f*
ana ¡Balo» s! M
etmm tfsl mÉ
iré.
CW ^®caOa
mslUm»
oía. te*
M, Worn, I»
S, .13 (APPí|
i dasfstafaí
arte caí opilo*
ns portas! ♦»
f 4a l%sM :
i les %mcm
Olí poi»¡«.v
soiutíou, d»
teon amerito::
s 1'mwMWK
andiala míí 1©,
La deisdtefc.:
ne, prie 1® Sé *
de l'O. Rífe i
jrojst de coa-':
jaranties d‘é*
olitícmes soca
gaxe, fis&te
so Staíat» ®§ :;
mds qu» l€#
•J de
droits ^
r ctu Go«-
ta. . í;
Ljiaa, Jfa¡:
ik * -â– .â– 
:casion os#
gouveüffl»-
J ceox q¿
i»,
: bomas»;
ÁraÜatf ;
MMaei •
ral'
confrfec** *fJ
fribi&icRür d* *•' ;
gáné,,;
*••■■ ■* :
m chante# & ^í: d'
ÍS Mm *n »«m»;
mo&i ó fc****"
r.d@ sr.m&
. Láf&fü*Q® & to ferme»
¿Sol'cal /«it eí cemrimrénf
hire pzeüve ¿es M&mbre®
éé-ía junte de Uoa sg ponchen! sur Íes problé
. -¿jjgfc-.de riíeure, h? «'©s* pas sé-
^gggjíé de se oeimmd&r s'iís
z&jnaisseñi exactemenl I'éiüt
■ dts ©sprits, depute tanto* 6uit
^ars que Je Devenir du pays
asi confié á ieur paíiioílmaa,
■ Ayc'n! coniac! avec íes di*
ft¡t élémerJs de noire colfec- ‘
¡/riíé, el p&néirés des séríia*
¿s at immediate ¿«sota d®
Oses, de Mita jasqu a ¿a soar
té ¡wpttfotfe .te p/a» proiondr,
lár voríí pouvoír. d "partir a*m¿
jMwrtui, d'accorcl avec tes Q
ÍSfSnr qci oní áte cholei-t
pa iormer ¡a Cansell das So
cdéu-or d'Ktot, prtndra des
dédvva:; qru e;e: :ic:on( l'adhé
ríes dú toas íes pmdstms dé
fOtdre, de h Pain et da
Ptegrés dost natío paya a ap
j( pnttsaat besáis, .
Pomcfito: done ríen semít ■
Í pea 9jn$!, pilinque i@
motrí rícíc-sisuicus injustas,
fié&nfi delation, de sus-
piciom dangers unes, el míeme
is mesures iustíííees acu cas*
ífexiste,- avec le depart.
tes gaos, Íes dótoníeurs da lint
toríti pulmsnt allm é ÍríM4rít>
mete, f oublí des oüenses, le
supremo mípris des iJéaaifoí
íions etítemBieaws, en taj mm
ia génémsiié qui rítmsluf pus
■ te possIM» des rlpdm dh-Mgtr
i iiotts «en de fe Paix e< jfe ja traa.
quMíté publique®.
Notm inqo« ¿ d¡re fe vir¡,
té, totee kt véiítt, es! un de
ces ptivüige» fue Hohs te-
sons de nafra attachsíaeaf ó
celta polx.ot á caíto (raaquilU-
í4 « de noli» désir do aérlt»r
* ¡a amsidéraikm de nos lee-
i lours, sena roroor dans Jes ox- -
aqératlon» qui m Mmreut mr*
sir, ai te guateé de te haute
intentan d@ te /unto de Oouoor
neownf, te les imérim de la ,
Nailon, h 1‘tniérímr te it lExié
ríeur.
«*A JUNTE SB
te Gcuv»rt)®ent de m^a
9“* yteni de »o«S« «m
leteení d« Itelotioos ©tttoe»-
wp cpiil íseeanaíl <®etel^:
*wnt kt Jarte: d« ~
»«te ir te i^uiblí™.
Calta mmern a pafeédé eá
íe taacee jxa M radia de lo Sé
le laacée jwt „—». *w
pubiig» OíMtetecalne ónix»
jo»!
na
Cote «taot qu'un soterér» a
lowodtet «mm. suit w»e dé-
pécha de Ciudad - TrajUlo:
»1 q»» 9» pifa a r*oo»
i 4f«fe»ert la Jtsala á»
LES Drs, REIN Ef
fi. dum^PtH
i ¡aut te jiümertca KIMIcfc o . Ho. S2J7B —
LE ler NfJfffTJU OD PAKISTÁN VISITE,
VACABAME MUTAIRE BE WEET-POSHT
m mcfíin, de /'ex - Presiden* £s-
Üjcés pour h tc-rre etrangélQ?
Sí sa seuie presence pouvuU
&sí?etenír des preoccupations
obsédanles, — non pos dti co¬
te des Membres de la Junte du
Oowememern. qvi ont bien Ja
sziuaUoh en main, eí inspírent
rnfkmce aux families, —
mcM chez certains epous-
seáis* ■ guí ne réveni que
Jfclfcsef bosses pon? leurs ad
mmítss politiquee ou autres,
I lefflí que, ríes ce jom, forts
d$ fappUi ae ‘ous les honüé- ‘
II mt temps, aprés ww se¬
rna mo -environ do marche au
raUmií, dans ious Íes dornol-
nes, que noire Pays r@pM«-
ne son essor; que cmix qui
chanten! Hosanna! &t cenx qui
se moríond&ni dans la trístes-
s@ comprerment qu'i) y a ¡a
Patrie ct sera ver par i'Uníon de
ions ses íih, et que les circons-
tances qui oní engendré íes di
verbenees d’híer, oni laissé,
quema méme, ouverto la vele
perr ou dolvent passer ¡es gé*
nérations appelées ct smrvegar
der le Pairímoim de nos aneé
tres:. le courage de regarder
Ies frnts en face. Ja volosté
d’aller de Pavapt en travail-
lani dans Fordre, la petix et
la discipline.
Tout le reste n'esí gu'illu-
síon ¡
ovr. üommcmm
meomm jome
te mus da Júur a TEtremger
lilcS Ü^COUTE
Les 2c(ivi:e.:*-
ftmzm.--
tes ?;ec.
sis é Ar.xe’ r
>-erf a Ci. v
roes'u;:
ae rr
u-
Pic.yjíJr-nt
a piouci'ice,
b. lou¡s d’un
-^scours d'u
polmqué et
b. *.£, fíxo la
cr.de L>émo-
: c,n? le dé-
- x?:. d'avoc
aman a nette-
jiosdtnon de i
asue ctcaerK'
osi q&i divis¡
lOsc'dssí.
LePresíden
ftMK'difc
~ Hous ae partapeons pas
^ as paítagerons jomáis les il
terns de ceux qui iorment
teézna • gauche. Et c'est
«¿as hésifetion que nous teje-
te;Tidéologie Marxiste et Sta
teaae.
Préside:?! s'est en outre,
élevé avec becucouo de vi*
fm contie l'isoiaüonisme de
m. b es aííirmé qa'il n'étoít
des formes áe la poli ti
$$ du désespoir. Au contrai*
Et S-Hl confirmé, son Pays a
pn devoir daller au devant
& feats tentative dagression,
^ les pétñüer, et crinsi amé
la situation de I’Humam
SHla conclu:
â– c
—La politique qux ccmslsie
d ns pas avoir Lair de s'occu
por des affaires Internationa¬
le s sous le pretexte qu’elles
¡ no nous iuiéressent pas, con-
| duii tout droit á la guerre. Et
nous, nous ne voulons pas de
la guerre.
Manoeuvres navales
dans la Gascogne.—
De grandes manoeuvres na¬
vales ont commence, áepuis
hier, dans les eérax du Golíe
de Gascogne. Les Trols grands
y participant, et avec eux, la
marine hollandaise.
j On ne s'entend pas sur le
f sens de ces demonstrations
| spectaculaireg et conjuguées.
Démooratie en marche. —
La reunion de La Hctvane^
n'a, córame on le salt aucun'
laractére oüícieL cé qui veut
diré que ce ne sonf pas les j
Gou vernement3 qui Font orga* i
nísée et quüs ny participant
pas. Mens de nombreuses per
sonnaliiés des Trois Améri-
qu.es y prennent part et tous
travaillem a Lmstauration d'u-
ne certain© forme de démocra
(Voir suite en derniore page)
«Ciudad * Trujillo, —» Le €£&n
vémenjent Domintcain a rema
nu hiei. la |unte de Qommm
mmt Haltlen. ,Comme on i@
sait, cetfe lunfe amxme le pau
voir depute le dlx MaL-quand
le Prémldmi Thirmrmw mñmé
a démísslonné a i'occaelon du
conflit provoqué par son jdé©lr
de changer la Constitution de
íagon á assurer sa róéleclion,
La Chancellerie Dominicai-
n© a publié© un comuniqué
píilciel qui düt
*Le GouveméPtent de la Bé-
publíque & rsconrra la Junte
qui depute le 10 Mal en co'irs
gouverne la BépubLqu© d'Hai
U. Cette reconnaissance a o-
té accords© apres qu3 la
Chancellarle eui regu un© no¬
te de l'Ambassade Dommical-
ne en Haiti dans iaqueUe: la
Junte a exprime le désir d©
malntenir les medleurs rela¬
tions avec le Gouvernement
Dominicaln et a olíert des ga¬
randes que les traites inierna-
tioncrax signes par la Béoubli i
que d'Hai tí seront respectes,
Le Gouvernement d'Haíti a-
vait accuse, il y a quelques
mois ia République Dominical
ne de fomentar ' un motive-
mem révoluüonnaire pour ten
verser 1© régim© du Président
Estimé*.
Noavetle Société
Est cmforisé© la Société «Ha
mester Import - Exjxjrt, Co, S.
A., au capital social de or
5.000
Les affaires de la société se
rónt administréis par un Con
sed composé de Mrs. Marc Na-
fcoum, Paul .Clément Toussaint,
Edward Japhe.
Vñmhamadmt tom^h 0.
Charles a tomín mmdl Mmrúet,
b 5 \wmm p, m., en VisLtel áe
j Yhtnbamade h Washington,
i lm dlplomm mí im!qnm de no
* fer© Üídr© Nationai *W¡mt$w.
■ et Mérito* aux Drs Charles B.
Enin, an grad© d« grand OfíL
cm, el Il K. Kík mi, au gra
de de grand Oilic ,>r. })r, mvA
tous lm dmx de ’a laudation
Bristol Meyers Co
Ces grands and •- d'Baiti gtd
sont venus lei dan < notro paya
en vue de pourac m un© ex¬
perience qui s'est d'ailtexiTs té
véle© conclumde: coEx du tral
iemeut du Pian pea la. péuicL
lin© ost rs^u c» haul íéhoigna ^
g© d'estime ©t de rem&'J&smi’i
ce dm la part du Coeveme*
meni de la JRépublJquo d'Haíti
en pcé&mam de tons les mem¬
bra© de noire Ambasso i© á
Washington.
Hons nous rejouissone tout
particuliérement do cei hon-
neur fail á ces dews éqúnsntQs
petmnntúdéE módí«á«i améri
carnes, cas c'est avec notxe
Direcisur Ernest G. Chouvei
qu'iJs ont eu lee premiers con¬
tacts qui ont conduit a ce ma¬
gnifique projet et qrace a Ya-
midé cordial© qui l’únit d ces
ñoux célebres médeclns que
Von a pu avoir cette magni¬
fique experience aya a ,©u les
heureux resultáis que Yon sal!.
Le Nouvelliste présente ses
, dm víís cotupliments cmx Drs.
,|Bein et Kitchen qui ne cessent
i de témoigner leur enxutlé pour
notr© pays.
A:
r»l,*
wDmsil
■.¿ 4
hon-
1©
Apres trae salve de 19 coups de canon tires, en
íieur, d 1‘Academia MEitalre de West - Point a New - York. 1©
premier Ministre Üísqpaerf AH- Khan ítt gauche), du Pakia’an,
présente au Capitals© des Cadete John Murphy, un© insigne
seprésentcnl les armes de LAcodsmie Mllltcrir© du Pakistán.
Assiste a la cérémonSe* le Mr for - General Bryant E. Moore,
supetintendant de l'Académk de Weeí-Pomt
• IEMFM C0MMUMSTE AMERICAN
WIIP8IS0»
L’Hótet «El Rancbo»
va de I’avaat
L'Hótel «El Rancho* de notie
ami Albert Silvera, pour satis
fair© &a clientele nombreuse,
organise ses services avec
plus áe soin, chaqué join da*
vantage.
C’est ainsi que IHótel a
embauchó un Cuisinier de pie
mier ordre qui luí est vena
du grand ©t modern© Hotel
«Sunset Lodge* de Mon ligo
bay Jamaique.
Nous féücitons Ies adminia»
trateurs d'Eí Rancho qui se dé
pensent sans compter pour fai¬
rs plaisir á ses clients,
««* prlsarmter non ixkn^o,
tribunal du district lédéral
prison ©u ll purgera un©
: *** dfmtl m tenáxe a la prison ou 11 purqera u»e
:**l nT®.crm5e©< pour dmnobmtemncm mi Omgrm Amóri-
»** SscritalTO Giaital t&igfai » a ét@ condmtmé pout avoir mimé d© m
5*84® ltt Cemrtte*l^ ám I» Osafflfate. poor
letowde
fkgtmmm
Loáis R. Cantave
Nous sommss heureux d'on-
noneer is retour pormi aoua
de 1‘agronome Louíb K, Canto
ya, ignite isoamnsate d'Euro*
pe. J1 a étudié a Paris tte Eurojteen d'AppJicatioa Sia
Hstiqua Agrícola at Déwogra-
fi :qu&, orgasism® ionciion-
nr-ef sous i'cclds des Nation*
Vnies,
Ce centre a accuoflU dee sta
giaires de notnbraux pays
dans is but da iaur donner oc
casionaeitemem une iormation
n-ttgrote les habilitant á «con
u'jí a farneiloratio» che
slmmtiqnm cómanles et des
statistteues de base, ¿i íaíte
progress» la oomparaUliki
des íítchtrígüett sur une base
itettnatícsal* far i'einpW de®
ménsee jaéthodes et ó partlrf»
per k l'exé¡teltoa , du r«e*n*#-
inenf mondial de 1'agricalture
de 1950 et de» *eces«*»*n»
démogrsjphtque» sjstl auront
Iteu s ia mime étxijmt.
• í! s'esi amm intérmeé rmx
probUinHM de eoopérotion te
de rauta lité «grteolea.
Ifau» espiras» gue notre a-
mi, l'agnwanve Lotes. K. Can.
lave, meítra se» eonnteaances
te »«• rapédenca* a» »#rvi.
«*»»• -
lixe á Iw&Mpi,..
Ait^és de massues 4© tu-
7aux de plomb et de coups d©
'poing américcáns, plus de cm-
quante jeunes gens de Broo¬
klyn ápartenant a deux ban¬
das rivales se son i livré^, Ven
dredi soíf, us combat sans mor
ci sur les rives du Lac dea
Cygnes, á Prospect Part.
üb des «maúvais gargons*
éíaii armé d'un revolver et il
ne se fit pas faute d'en user;
visan!. avec soin, 11 a abattu
I d’une baile dans la nuqus la
I ieune James Fortunato, dgó
de 18 ans, un des ills d'un coií
\ feur de Brooklyn. Le meur-
nier, Anthony Scaxpati,. a été
arrété ©t a fait des aveux com
plots. Un autre membra áe lá¬
meme bande, Alfredo Vento,
a regí un coup de catitean
dans labdomen. A l'Hópital
ou ¿1 fut transporté, ü a pu i*
deniüier son agresseur, Domi¬
nick iá Búa, age de 18 cms. }
La plupart des participants ¡
de *etle bageme ont été cmé- *
tés, La cause ©n sarait le pas
sage ürune fill© d'uns bqnd©
sur le ¿Tenitoke* dm rlvaux
úéi'jziés.
VEX > PRESIDENT ET Mme ESTIME SOMT
PARTIS POUR HEW - ¥011, CE MATIN
Un D. C. - 3 de I’Amée d’KaiÜ a lalssé
la Rowen Field á 2 he ores l?2 a. tn.
d'Haíti, piloté par 1© feajor
I
Ub terrain
áe Fcothaii
á Pétion - Vlile
m TñAVAVX BU TRAIN
AVEC L'AIDE DE LA F.F.A.
ET DE LA COMMUNE
, Lrf Fááéfctecn da Foolbaü
Aateaur, pouisuivaa! «n® ®x-
raiteste poíí:ígao, sn vus d®
dávgJoppw lo sport m Haití,
partkMlíéiemt-te notra jau ía-
toií, is íootbaJL consmijt ac-
tuellsment en coUabomtion c-
voa !a Commima do PétioOTil-
i'Eí • Président de ¡a Répa- Roy, commandant du corps
■ñique d'Haíti et Mine, Durara- > - 'Aviation de i'Arméa d Hní.í.
aaia Estimé son! partís, c® n» ¡ «sístó du Ueulenant Peitasiar
t n, a deux houtes et tteap^^THlicoío*.
bord d'un 0 - C • 3 de ¿’Aimée ¡ le Président et Mme Dumav-
*' sais Estime srmt accompagnes
de leurs trois eníants, de Ma-
dame Léon Moíse. Le Capiiai
n© Maurice Rambert, Chef do
a Mcíscm Militaii© du Palais
'■•iaiional ©t 1© lieutenani Jctn-
'1 mr Desrcrvíaes qui avaít été
■ittaché It la personne de Ma¬
dame la Président©, ont óte
charges daccompaguer Mr et
Mm© Damarsais Z&timé, vas-
qu'd New -* York. Mme Flaro-
beri a éqalement voyage.
lis ont éíé accompagnés a
'aéroport par fes roembres de
oít- familia at trois amis inti¬
mes,
rmrei "ur ae'rend á New -
York s’arrétsra probablernen
á Jacksonville od á Tatr-.po
en vue de ¡aire da plain ú'es
fte>nca.
W¿&S.é$, i íu v/wimuuae u« reuouvu*
•TeWiiotre, de rivera» déte»- s. R4*üitet: Hn morí un him. i!ertato d® derriéte ta
iw. R4»aüót: Un morí un ble*,
sé grove et 35 anreetotíon»,
s=g=:,.rsrar-r ::a:::r:'r~——
Champiomat
áe fmtbalh
Lc¡ Fééération de footb tli A-
noteur, done J» bal de nulat*-
tür toujotaa le mame vif mí-in-M
autora du football, orrtmS**
opt fe fin de fe scrisffls íta
Champíonnat ípéciai de Ifeít-
au-Priuce j
Ce cboraptonnoí sata imp-
rrisé durntít lee mol» de MbL
Juta, Jutllst, Huit Cite» d#-»
Port-au-Príno* participeraot é
» toumoi, tré» intér»*aemt¿
Lee match»* '»# Jouerem tos
dimoitttíhe, ««di « }eadl de
choque «amaine.
Le Coneeli de DírecHon d* '
Ja F. F, A. ría pw> encase jesfm ,
de dicieion, en ce qui ccac». i
m l'ocaoi de la coupe. A m
propon, mas sommm en me¬
sure d'ínfermer que FAtwe»
biéa Génétah ám Déicqsé»
» rfunin» cette wmatoe. pora
prendre totee» Je» disposition*
nétseesatre*,
cftamptonne «ibtíe*
fka o» Kes use coup® o» iée»
w é^ysmw»
chapel i® de Sts Thérosa.
Le terrain est propsiété As
la commune de Péítonville si
a été mi® é let disncsUiors de
te Fédératfon de Football.
Le .Cansad Communal se
marchonde par son concoma ó
k» FédéíWSc®, eof elle a íéctJ'
sá que c‘e*t une nécoasité. Lo
jeunetae de PétiostiH® et íc
population ont applaud! ¡s ce
te initiative et donnent teu¡
lera csBcour»,
Sianalons que la cormirartr
¡4® Pétionvili© ovan dan» te
temps Jlnfanííoii da préparo-
tm tssmia á© iooiba'l dems o©'
ptsxaqm Mala te dáriívj?^
poríteuliém du tónrotn, esfaniév
meotm é dteükas dlfflcultés
n'ovírií patmU da manar á
bonm ñn í& ixúvcáh
Dapuia deux wmahim, \m
, travemx vonl hon Xzcán. Vn
1 bul! - ámmr nf^olW te tenedn
. ©t \té& bteatét sam pcat,
U Consull d© la F, F, A« ac
luoltemont m chaiq© d©4 iníé
íM'á po«# trnih Alte Fqs-
qual, tóld©nt Willto Me te
foste Pré¬
ñatela» Qbttmp&gm,
• moment ou nous meltons
>ur preas©, l'avion a du ah.'r
' deja ,a New - York, país-
i'fl doí* ^ * **
sous
zlí ^ ,vía, puiih
qu'ü dolt éír© é destination su
íre 2 baures 30 ©I 3 baures p.
US,
moittear» vceux accom-
iaqmnl sur te Ierre étxcmgé-
» Yqx - PrésHam Duraarsaía
Eatimé et sa íamilíe.
Les Ecoles eevleaasr;
j l’aiiclea líeraleá
Rómpate cette cmtiéo d'avec ir
nouvel hraaii» d'élé «ai otra
•& usage dan» fea Rotes d«
puto quelque quoír# rara. Ir
Dtrectkm Ginérole de Vtióuc'
tion NatUmale qua clir'f. -â–  >â– â– â– '
un» raía ccnnpéitsnce, M. Me»-
sato Gabriel, est revenue é
ronde» hOTOlre. Co qui »¡gni
fie que to Ecolw coatumerun'.
de Jondionner, matto «í o-
' pré.» midi, comma par le
puteé, «i Mes do ? te®» 30 a.
b, á 1 hetire p, m,
Hou» n'avon* rt«n h f radtra,
dtant donnée Ja bato® qu’c-n
earegistre defwto q
temps ífene to tíjtuau de»
des.
Nos Ecole» Mmtxh»» et So-
cs3nd«ir«¡ ont k»om «te tro-
valltor «éíieuaoinan
MrtatM to contar.!.
-----«vwve arm
©hoties: 2212 - 2432
Ltttrft de
New York m
|frrvís* d*. **# fr-f,,.,*
-* , 9í- bnmi&S&t»
AVtm , ,
SCTUMAN
LCNDPEA 14 ÍAR>; _ M.
Rob#r; fi'chuman, Minfal» frro
d©9 A-Halrvi Eírimg-. m, a
#ié 1'hole* d'hoímt-ar tí' ¡a dé~
teunvr ©fieri t onjinik ..v w, par
J'A&s ori«iion ■ U¿4 lottrmtííí? ::>?5
fron^al3 d© Grande Breiagna
«* la presa© brliazmiqu©,
Jl©poná«fit á riaatt® du dé-
founer mix quostiona qui lai é-
Icdsnt »o3é#s, M, Bob©ri $dra-
m«n a cxprlmé ]'©«pcir qua lúi
Grand© - m jolüdtcn!
au plan préveyant la mteo ©n
commua des r&ssourcm minié-
re» ©! Bidérurgiquos aüeraan-
des ©t fcran^aisus; «tous nos
vosux vonf dans es a-.-Ü
aloutó. Malg U a adrais qu©
l'adhéaíon d© la Grand© - Ere
tagne á ce plan pouvai! n© pas
m fair© hxméd.atemenl 1© pro
i©! oecos&itcmi un© étud© ap-
prolondí©; «car il n y a pas
d© Icfit aco&ZKoli a-MJ di*. i a
seul fail accompli ©.>! Vengago
meat de la France d'cr» repren-
drs céác Mude et r ,• se so?:-
mettro tí la dlscipLn© ínternc-
Eonalo»,
M. Schumon precien cnsuite,
dos journalistes luí ay mandé combien d'odhóslon» d
ce pro¡Qi il sg*ímaíi nécomalto
po«r ©n menor á bien l'exécu-
i'om «Non» pours-., vrons la
roalíaatlon do c© plan o deux.-
s'0 1© Imita. Bien extienda, o-t-
Ü aloui©, en subside©, 1© ,;ou
hoM do ía Fronca ©ai r.-.i? ’>
plus grand nombre de pü>-j
possible fe íoignent au p«c>^
coi «-plus la bnsü eat large ©í
plus la rtíabi!.!!© o->t cr-^urét»»
comms íTucsi r3© reste «plus \s$
pays e,on^ nombreux et p*u-* íi
y q á& ñiopafíié»
Aucune des tíilheuhés qu í-n
train© cett© disparity nesi dvai
teurs insurmon^abl â– >. cr-i-il pour
suívi, on psul Imaqlnor des,
(Voir suit© en demíéi© page/
MANIFESTATiONS
LONDRES
WMTME ACHESON
M&tqhzM devmsl VñbM De-,
voy^ tí Lo,ívlfí5S, colb tevns 4-'*
'<.3 £- v|j da
á'£tel gmérleein» Kua$*
qui ntjlitalt d un dteef c4-
tert Bonn©!» pdt lm «f f
grimas « ce * Id. á
YBdtel Savoy, A eh©®ea s#
treuv» >d tonár©«*
© tres d#á Andrés Eímsv§Vf^a «La
^ ds te Grcsntte «
m :w&&- ém «te- ^isfcé
— $VQ _

Amolin, la Créme Désodorisante
tin* imm imm mm m u rmsrmm • mammal.mjmwmi mmu • mam m upw at am pas m miman * * * *
: MOVEMENT DES AFFAIR!
AUX ETATS-UNIS
CHEONIQUE HEBDOMADAIRE
ECONOM1QUE ET FINANCIERS
m EGM5BKCB FRANCE - PRKS8E (KAVA»>
Pew Ckfatgm TILGE.
«BXCLUSJVIXB mVVBLUMtU»
Mimméuml
IffiSasI'
New Y«*, Mni !*»!
LA SEMAINE
LA SITUATION
economiqui:
CoUt* fin?; i 'out aufma lia pió
í-.kiímt ri'uno no< xoiv <5* xuuvi-
vp£ publica mi cequia) úo IP
milhoi.i, >le 'iulbu,. da ¡'i.íhiuví
Ies hnjmwo» duíLúcí- cesins qui •prcmoafiquw.it un© en
se%©conomkjua cello emit©©. S'u
«irisan! aux‘ aefionnaues de
la «Citwens-Utilities Co*, M K¡
chard L. Rosen ihcii a dócicue
qu'entre 1339 el 1949, la popu
latían cíes E‘ais Un.s a auymen
té de 20 millions cTnabitcmis.
Pour attemdre un iota) de
â– ^^yNrr^ipot.s. Cvf. pru'onG am-
debouches camine jaman: ce
pays n‘en a connu». Lee coin
rnergants ne peuvent pos res-
ter scepiiques devant des com
mandes de mare.har.mses dura j
bles- *l.es commandes ne sons i
ni républiccünes ni démocraies ,
et les basen u di- m«r-haru,-.u
no relietcm pac uno tr.éoi-e t-o
Utique de confiarse© ou de me-
fiance-. En ia¡l, a-t-il sounqne,
ia domarme de services pu¬
blics dans ;er ped.u íac'duéo
et dans i-:r -<éq one i mu-es cm
supenoure a ceiie ae tnuisous
d habduíion. I! o-.' exact cu «i
di! p./nno npeeuiano:. c-pfinu5-
te á la veshe- chuñe- empreñan
poiít uto oxhurcmeiú ccutea
se mats une spécuicnion cons-
lommcnt i,ess.’ras*- ..:md u-
xn- pt-nodo de mt:vdé ¿
cu.imaqiU; c* ce o k: vuiúe d u
^ ne rt-piú-e pf*m ©no ¡.on moms
dosastreuse.
Comcidam avec cette these
rji’T.ífU a. com.Ic- ccnsaltaiíí
ecanomique Re la } lesnkurr
a remis au congres mercredi
son jappoi; priícdíquo Ce
cumenl menhonne nolcsmrnent
que selon íe Federal Roses ve
"Tíoard, l’máice de la produc¬
tion índusln©!!© du pays s'es? e
levé en avnl a 188 contr© 187
en Mars,
De plus ce rapport fait res-
sortir que la cadenee de ia pro
duchan industrie!!© armuelle
de 195-0 sur la base des resul¬
táis davni est de 262.4 mil¬
liards de dollars,cbitfi© égai a
celm de Farm©© 1948 toute'en*
here, contra 258 milliards en
1843,
LES REVENUS INDIVIDUELS
C?> x du mois de mars accu»
sent une cadence armuelle de
222.7 milliards de dolíais soil
une augmentation de 3.8 mil¬
liards de dollars sur la base
des teveims de íévrier, cm&on-
ce le département de commer¬
ce.
Meme si Ton supprime les
iacteurs anormaux de cette
augmentation la reprise du ira
vail daos les mines de cbarbon
et le remboursemenl de primes
d‘as*nmates aux andona sol¬
dáis. lo relev^’ment armnei est
de un milliard do dollars.
LA SIDLHUKOIE
L'uí.hvito do la Sidórurqjo so
mamben» 'i >ion somme? eí le
ré íio« rihí/nh/r »e pout qu'accíoi
de la demande.
Lo pHKíU' tiOn d'acier aux E-
tats Unir, j.ertckm? le mol» d'a-
vríi s'eut ¿levóo u 8.1%,850 ion
nes, chiíbe mensual jírmaís on-
regísfró piécédemmml Ü xe-
préuerde une augmentation do
plus de 700.000 termes sur
mars 1950 et d'onYlroo 4^).íXM5
tonnue sur avrtl 1849^ annono#
llneUtaí aaáis»l& do ím #
IXE MACHINES í^UTIiil
Calón h-*! fUahstisjun« rtu tu?
v* ¡i!, l'índiín de Tafítivité tobnquos de mn^'tiines ouhl« n
i'!U*mí en nafra non mve^ru le
plus nieve depui« píen de 4 «n
neos.
DvaJíre |xn| on raison do la
hauívie des muiléfon premiér»»
on onv.’sage ronmie piobabln
ana pioü-.oine hnnasn d envi¬
ron dix pour cent du prix de
eos machines.
L1NDÃœSTR1E PETHOL1ERE
Selon les právisions íormu-
lóes par le nouveau comité eco
nomique da Fassociatlon des
pioducieurs indépondcmt», ia
consommation de produiis pé-
trohers accusera cotia armée
uric augmentation do 5.7 pour
cent par rapport á 1949,
Ces pronostics se basent sur
la diminution progressive des
stocks d'essence et d'autres
proauds Detroiiers depuls le dé
but ,ae cette année. On estime
en efíeí.-que ces stocks subi-
ront au cours de l'année en
cours une reduction de p’m-
sieuTS millions de barils. Du
reste cette situation se relíete
dans la ñauase assez géneiaíe
oes cours de j'essence aux £•
tats liras.
h un cutre cále le sénateur
Kilgore a accuse code sámame
six compagines petrclieres a-
méricames qu'd n'a pas ídem!
fíees, «'augmentar leurs ímpor
;a: g;.s peur faa^ concurteuce
a ¡ industrie encubo muere et é-
bma.-.-i !es impciiahons de pro
dans petrouers si les firmes en
q.a'stiOi per.dsxucat d«ns ieur
attitude.
inirnuE; eí -ctfuQue
ha poducnon delectilcité
aux Ktau-: - Unis, pendant la áe
mame tsrrnmee le 8 man aecu
se une augmentation de H.l
pour cea? sur ceiie de la pe¬
riodo '.ouespoíiicníQ de 1349.
í,A PETETE ENTRxPKISS
La Message du Proeideni
Truman au Congres deman¬
dant 1 autorisation d'accor-
der une aide iinanctere
aux enirepnses pentes et
moyennes na íait que
confirmar l’impressíon que ces
firmes na trouvant pas aussi ía
cileinent qu'il leur sera;! nacos
saire • les moyens de develop-
por leur production ou leur
vente.
Les conques oni commence
ct accorcer des facilites^ a ces
firmes male sur une échell© en
core trop restreinte pour le
nombre d'emprunteurs éven-
tuels.
Le íait que le gouvememenl
se propose d'mtervenir úm
que le Congrés luí en íourniro
les moyens est de bon augure
pour ces entrepanes qui . se-
raíent les premieres otte'míes,
an cas do fiécLissement écouo-
mique.
Une talle e-/eníualité semble
improbable mf«* Toauoi su
l}Ou/as'it'meiU •'loa ixiuvoirs ne
cessauos ríe peul que contri”
hutít ¡i la prevenir, si *»e
nm/ut d,- ,-a ;>toAinw.
|,A DTTTK PUBUQÃœE
Lo» próoceus¡iaiia»s tni*
fimix fir/mnn:, améócaíns de¬
vant Li imunformafion dnne
lMxW& inípbriímíe be la ílei# íé
dóralo a mayen termo en U>uá%
gouvernemeittaux h cmñ \mm&
motlveni, cette semstno, la
formuléo ptsr nne un-
porííSde firme. Gelle * ú *gp*
pello á4um tranche
Paramount
Mmdí, .16 Mui, tj f¡ h at H; 15
P. M.
fiAN« et nn
nvof /aim GutfiaU et Ulü Pal
mor.
Kníió-! Gh'. Gda 1/15
fU'oervfH* Gdow 2.HU
XXX
Murra L 17 M 15 P. M.
HEfiECCA
avoc Laurence Ofivior et loan
Fontaine.
Entrsí3 Gle Gde 0,65
Reserve© Gde E20
Montparnasse
Mordí, 18 Mal á 6 hres:
KNOCK - OUT
avec Amédeo Mazsarí, EUza
Cogam. Viví Gioi.
Entiée Gde 0,75 et 1,25
A 8 baures 15:
KNOCK - OUT
Fmme I 00 et 2.00.
XXX
Mercredi, 17 Mai, a 8 baures:
RIO RYTHME- D'AMOUR
avec Fveiyn Leyes, Kennau
Wynn, Ann Miller.
Entrée: 0.50 e* 1.00
a 8 heares 15:
' ON DEMANDE UN ASSASSIN
| avec FetnandeL Glaude One-
nard et Noelie Normand,
Entree: 2-00 et 3.00
AVIS
L'Asscdanon des Hambre?.
I du Corps Enseignam et les An-
ciens Exeves du College Lou-
verture remercient vivernen?
Monselcmeur i'Archevéí-.ue de
Port au Prince, ie Depariement
de i'Educafion Nauonale, M.
-Samuel Devieux et le Dr. Catts
Pressoir, Directeur et .Profes-
seur au Lycée Tousscnnt Laa-
verture, Leon Lahens, Felix
Courtis, le Senat de la Repin
blique, íes Directeurs et Pro-
fesseurs des Ecoles de Pon au
Prince, les Associations el tous
les amis de Port au Punce et
de la Province quí ont íémoi-
gné leur sympathie, d l'ocoa-
slon d© la manilestanon orga¬
nise© ©n memofie de :
Louis Genius LHERISSON
Anclen Dúecteur Gé’nérai de
1'Instruction Publique, Anden
Directeur du College Louveríu-
re.et Présideni de 1 Association
des Membres du Corps Ensei-
gnant
Port au Pnnce, 5 mal 19SG.
Pour le Comité:
Victorino LATORTUE,
Vico Presidente.
AVENDRE
Un» voiture Buick Sedan, /Mo
áéfo 1848). d quatr© porte»,*
Tout aehotour éveutael ©st in¬
vitó a venir voú la volturo á
PAmbossad* Améneaine. au
Chamó cié Mars, de 8 baures
a. rriu á 4 baures p. m„ les 1S
ci 17 Mai 1950. Tout© doman
de d’aclmi devra éire pxé&n-
té© sous ©nveloppe cachetée;
touio domando autremuit pr¿-
senté© u© seta pus prisa on
couskiéatfiou í.'A.nb rum-íihi
ím réflmve !e diait d'at'bept» r
ou de acatar 1©» (Uimauda'» d'n
chal ph*umh*n'> ha» envolop
peg ceuGouhl t**» demuiute» í*<*
rent ouvoriorf )«• 20 tA ó K3 h'mie*. a. m, Ou u Hlfiaru
crux achahcwf. par iellr© la da
te d loqüoííe il« ilovrcmt ut>
GRANDE TOMBOLA
| Samedi procbaln íe 20 Mai
d 8 b 15
j La Direction Cúiéma
Moninarnonse nous príe d&
bien voulolr cotmnuinquer á
t&&, qu'd Tocoa»!on de
cello séance d© nombreux prix
serón I offerts d Voccamon de
lu léouvermro du Cinéma.
| Nous d&maaúom d nm \*<>
teur» ú4mmn\m d cett» «óancu
| ©t leu? sonboitons d leu» un jo
i cadeau.
pa’»f«mfi*í mis Rureaux dn la
Ghum'aihníu, mi r*tu oú fin»
ílítuvmtfn aumit agró-Wf. ü
asi miUn du que la |xueman .
davrrj h« fiüre *ranli» ot »pía
fifí! Íríú-í al díífihí da iloumm «a
tout a k charqv de l’acheUnu-
LES MEDKCINS DISENTs
•LES FLOCONS D'AVOINE-
SOST SI NOURK^SAMtS
ET
FACILES A DIGERER»
Les dónele ux Fíocons d'Avoíne Quaker
vous donnin: une provision genérense d'é-
léme-rns. i.vlrjffs importants, sous la forme
d'ur.e cércale intégrale, exceüen'^ pour la
santé. ' : ;ii:,
Biches en V.ianñnc Bl, qm transforme les alimen:s ©n car-
buren! pour le rro.©r.r humc.m», les Flocons d'Avoin© Qua¬
ker conhibu. n: a aevelopper ia résistance á la fatigue et
fourníbSfnt ia nomriture nécessair© avec un minimum d’ef¬
fort digestif, Ce. aliment «uaiurel» est préféré par des person-
nes daga avancé, d,s adciescems et des dáultex achís. Les
Flcccns d'Avoinf. Quc^ker cons ituent le petit dejeuner parfaít
pour TOUTS la farmfie. ..
â–  PLUS DE RAISONS QtJF JAMAIS POUR ACHETER LES
FLOCONS D'AVOINE QUAKER 1
PLUS D'ENERGIE,., riche*» on hydrates de carbon?
PLUS DE FORCE... abondance de procures
PLUS D'ENDUH^NCE... qnantité genéreusc de Thiamine
iVnam'nc Bl>
PLUS DE PLAIS1R .. chacun adore leur savenr déliclsuse
Fíiites houhlir 2 tasses d’eau.
AjtfUU‘45 du sel.Quand I'eau bvut
aji.>uu*z-y u;:e t&sse de Flo-
eons d’Avoine Quaker. Faites
cum- on . a.uinant o&ndant
tl-l/x minutes, C'est tout. .
Agents: JOSEPH NADAL & CO.
Bn» da Fori Per. Port on Pitas».
UneDécouverte
Pour la Glande
RélaMH la kmmt
]b 24-Hems
1 Cfiix q«I gfi-yfir^nl fie Ferte Se v?-
HU««r, nats’r'.íFaibi^e», !m-
¡ pMriíi^ 4ü IVifo t!i¡'-H¡ íbi-;
I ego* Q«5 «<>íii vi>?üS' í>a <¡'¡l vhrUUi^s'üt
' aeaxt ieur bn>!>a *# re/.
ní-«r¡dre ía ii<».r*?Ur ñtvi.wa•!., <í":if>
■MC-daci-n !>!(•■ á*r<,\tv«riii
rend pamlhl* ie KUabi
it laíile 4e K’aiBi
eoepa. ^ie et
Í*fXÍ\líe vfUí'ís pan»í'r, ?!
un m»'t, vas tim
immme ila;
O#ttc útewwrt#
ment
. ftjime de tabl-eiií» ee¡
"" ar>s>Tn
fireííáre.
ípsí-meii! rmUU»
íes ¡e v,-,ira
íí^ttoie la Sana,
votes mírrsoii-e¡
«ee un ermvei
í>¿¡s'.e -.le S jí-ncíi.
eet un maíllos*
éoüa
eablee et fsiüe»
tí
Se «le ií, eímpreisiSTíte, ilí*.
«maeeiie «nbelée Var-Xe a t-ie teHen-mu
graiiU aux Fwe-Us*ig <}»>Ue r>«u>-
ui^aUm-'e i». > {¡.s-m-. i- < j>i t!-
WHVIf-e «ur ía «aí *«>• rt-5,.t ,>yr~, r
fAre^fít *t !a ;• /¡.--i t»'aa
íf.A íí'^ííff.n »<,?»«<„, Vaike
tíoil «--.Me fsoofvf!- (-,,!>!> ,-nj. ii*> víg-.(Mir
et v'*u» ra,f i¡j,¡e tt- t» h tb a»». «}
ve«a R’£te» í»aa watlef&U, reíourrai*-
' «mu* la UU-. »U« *.t v(us
•«r* reml>en- « V#*k9 ívAte Wa nesreh#
■ Yes» Cíe»
r la ga¬
far
,Wmwko Sil
mdm u vkmt » i* rmti
IL FAÃœT MARCHER AVEC SON TEMPS
La Science Modern? a adopté :
NUMOTiZINi
Lo CAT APLASME par Ex cellenco
CONTRE LES DOÃœLEÃœRS LOCALES
CEmorse ou Rhamatisme)
' CONl'RE mS INFLAMMATIONS
(duos á i.n Traumatism© quolconquo)'
CONTRE LES REHIOIDISSEMENTS •
(Bís^ichite ou Pneumoni©)
Hédamoz :
MÃœMOnsilI
Sü3* ACTIQH NOCT.UHHr est rrune d PílOnT rontre :
I-tta INFLAMMATIONS LOCALS, fe# FBRONOOiOSE
i®» AMYGDALITES »i !»# AFFECTIONS d@ POITRESE
MUMOTIZME net éeonomíque, Idikxic^
C'wrt I* CATAPLASME PAB «ffta.MBary
m VENTE BANS TO0T1S LES MWMaw
A®TB®Wí
Mtmi NáftAt -ai m
Avez des cheveux qui
tent les
les
avec
LA BRILLANTINE PALMOlTvEí
j4í*ve/. tfiiuhkmfiti afiat qtm v<>« cheretix nun» t\mi\.,.
fac\\r á «•«iflei'I Km|»l«ye«5 fi Brillantina Faiai .five «le
Dunuj'; t’SACíG
Cwmur Huüf- pour Frktlousi Avant ,L Uver
íes ehevem mutuk'z J« t-uír ehevela i#. ...
ttfiilimlíjie Palmolive et arasi
impregnen pendant 10 minutes^ Ge meaaAj|e,
détaehe ka pélteaka . ., ptépare le mk
ehcvt-lu pour un nmnyage parían,
Pour Cotííer et 1*artomet les
Cheveux: Mette? un peu de Brillan-
tine Palmolive dsn fes paurn^ dea
malos et passez-ka aur vos eheveex.
Vos cheveux seront toujours éímerianis et vous
serez toujoura itien coiffée ri vous einpiqyez ia
BRILLANTINE
PALMOLIVE
OUVR2ER ?
Votta d©T?l®x
HEM0
Dana ploalants cas, lea regimes oofioafres
m found asente pas aux gens qui travm’knt
dnreiaent lea quantítés adéquates de Vitami¬
nas et Minétaux. Mats quand vous buvr* le
Véiiieux Homo au choeolut, vous 8uppi<*ea! h
cés bmotm eréés par les conditions de La¬
vad, et de vie. Acheta* Heme mafiitanant,.
buvex en au moína deux verres pat four, a-
vc du last ou de Pean. Voyez eommeot les
Cinq vitrmmes importantes, at las trola pris»
dpaux miaéraux d'Hétao vous aide ton t a
augmei.ter votre éuergle» á dimioaer la f«
t-gue... vous peanett-ant de fat?© plus de tra
val?, iomr d’uae meinxtirx sané, at d'avoir
\a luddité d'esprit qa'il vqua faut pour pro
gtesser. Buvez HEMO du lait et «fi
»#au, désruatez Le, ft.^r.4 ou ft oíd,
"Bordens Hémo
f
Thirst Knows
> ‘ m
No Season
SHASSÍ3UE LA

íia&t
pjimcmmmn-xip,
tAGS *
tiéüt- i ¡m -íéme caatosm.
¡e fas®» jfewj* sr ctows
$g ^mtm, Je Vegáie® 28
a £ b«óm» ^ -sto-
’¿Sa main, ó rEgISs® Sm Sm
jfa ya# Mat «fc Scmmsás, é
ftataaSea * tea» pá» et:mé-
a m ii hura oomtesux «l i@-
p¡¡í» gawts dé-céém,
j* pémst mis twaí ¡i®» d'ía
■■íiírMoP. & radíele da towí
¡¡uí le KseJii, prineípato-
¡s*sf dw isMnbre* de* Castré
ti* «( AssodctScns f®3%á®»-
«¡fetoSaint® FamiB», du
Jfc» Odre, du Sacre . asm,
# íCtam® Glirétíeane,- da
Q¡¡¡> Mixto du íabiiaii» Joseph
ST CtOUD, >. es Assetíattoss
tortas eí de toas cwix qui
ármpuidisen! avec cene bono
j^bk' iomílte.
xm mwmomm.
¡$ «OUttifnd, arise Je paSsIsc
a? general &i ís co iraníes ©n
que je- no suis plug
mpomctbh des acíe-s ai ac-
éssi? de rnon á; cms®, Mmp }t>o
sb Francois, r*ée Claire A-
Jmmáre, pour cause* d'adti]-
to, psrpáíré© Je Ysndredi gg
cvrli a 11 fisuras 45 du soir,
is ofendan? qu'un® action
¿vera® luí son íntsrúé© s©us
"
Bsit m Pnsce, la 1S mm 13$0.’
Joaius FRANCOS.
■fBü^OSOZl.— /
m&MMims
hs frJitúll® Joseph Baraav©
rt teas tes duties parents et a].
2¿t remerrien ? smcéf®m©nt
iaas ceus qui ¿sur onr fémoí-
gaé de la sympaihle, a l’occa*
áKi da la nron da ¿eur regreí-
fe;
Mm Vva Joseph BARNÁVE
aéa Marguerite Duroseaií,
mkvw á lew atíection \& mees-
é 18 Avril scoulé.
hi les prient de croire a leu?
fáconncu^ecncú.
i OH DEMANDE m ASSASSIN
íSraod ftist roonsEnJ da KiraJ
M«a-edl peoctain, i? Metí,
á 8 Sí 15; Se MONtSARNASSE
presentara «» 8bn *> ¡jheix,
sane (mam danto, la sneilfeaa
esmxs d'SSmaas BSteSH. a
j gas c@ BoU smme scé-
i noílsta, comme produdens ou
j comise maneta- en acosa, do*
puto 131?, 3SHJBAGH prat
de 1® fitas. Aus
si, tóWl arte l'oímospbfeo-
qu'eB* soil troublé ou. tajuiéte
S cíamne dans ’ «SIGN A1,
IBOUG5 » qus nous vsr-
I roñe bícntoi a l'écrati
1 du Monipcstuns», en toute ou
lauto |i® gaJté- et Jib bonne im-
motií córame dans «OH DE¬
MANDE m ASSASSIN..
«ON DEMANDE UN ASSAS-
•j SIN» esl un* íantaisie humo*
risüque avec nombreux tebotv
dieseraenta donnant au Roí du
Hire Fernando! 1‘accaeíon do
mettle en action tout* eon hu¬
móla d® vrcn comique, son in¬
comparable kmtaisie. Se cro-
yant ruiné, Bob hcsurent (Fer¬
nando!) décide da bq auicidar.
II damanda á im mcáiait&UT,
Willy le Boxeur (P, Ssrgaol) d©
l& fuer. Sur cas ©iUra&dtas,
Bob ratxouve 1'amoui d© sa
fianancé© (N. Normcnvd) ©i le
jardín d© ©on miílícnrdalr© do
pér© (F. Oudart). Áuasi ü b©
vout plus mourír.
y a dos ñlms que l'on volt
©t qu© Tou oublis. raais «ON
DEMAND'S m ASSASSIN* r©
s'oubli© pos»
K^mmm
pour ecus© d© depart;
Salon — Sails a Mcmgsr —1
’Fauteuik pour qal&ñB — Cul-
Mn© á gaz Esso — Radio et
meubles divers.
Téléphon©? cm 3443 - 5770,
ou s ‘adr&mBT a Tingéníeur J.
N, Lanosx, Hue Oscar Riviere,
Bois Palate. —
CAWflDAJBY
p
p Le Moiwement
m>\*v» w*
cn
s” !ti »W «»
«* *°'f«’»» **L« s
»«,w' m> BMMbwMm IxulBsif
O. I. BRANDT,
m Ea^ta* BoteMr>
M « wmm.
O. I. BRANDT,
B«w E»®*»®
Port - era - Print»,
Avia Important
M. B, If 1BEZ - MASSON
Optician diplomé áo I'Kooie Nationcsi© d'Opiique
F^nce avise son air-a'rte clientele que son étabtiu*.ee
'â– tml
L’OCTIQUE MOHERHE
,.8* txcm&íerée au No.53, lu© des Miracles, pn face de
la Banqu© National©,
ia lee Mai as 30 sepire, le magasiit se
rs omrert Be 7 b. á X b. P. M.
POUR LE BAL!
PARFOM1Z f®f« BALEOfE, MESDAMEi IT MES01M0IS1LLES
Ef CA1BS1 f ©TIE ENTRAIN.
apees avoir bamsiyseclamsi * petit mmmi
CRIME DE MARSALA ^
EA BOtSSOM SEALS PtW M BAL.
a f»Tl BAMS TilfiS »l «CM1S, DAKS LES CAPIS, llSfállAlfS 1?
man-clubs. . 2J
{« CREME DE MARSALA
4.1
HE LA Dlimiilll STOCK.:
0. 0. D1LLAW0E, WstriiiteBr
%tm «LA MONDASE», fel I »S - »i
. â–  f
York (»w iatt Jeon)
Servís© Touriitiqve
Á^V._ Í Aller-Retour
mum
fplvs toxo» -^1tí£íf*
- - I
is PAXvoiíj"eH»« se ssfsleg
Qootídíe© I áesfíaatfOfi ás li
pfupírt áex pays - «t vw$
is s&mf&nism am m v«fe 1
i’ífttírauf ún itau Unís el áa
CfifiSáa-^ '
VsfiT^tcKeís VÍÜ5 s@íoní úéimss.
Pev» tía plus ampias mfafmati&m
CflncentiRí fes p?«, fes rífservtlíp.'fe
si ba«?ss de depart, *mi
iput tfe rpyages
: d© iKStaa^ sep* é©
. ésMtm xw^waakham psú&qp*
m©aí d 'w. Ella 80u%s© lo
danger que preeeni© cette si-
M píécoidso ia
alón d© t¡m hftm <3© trésor ©o
htm1 d’épaxgn© non lomboursa
bf©3 sur deman de. De pliig ,
a© nouveau litre xapporteraii
un minimum d® í?ois pow c©nt
el ce km» ¡alnférél pourrais aug
mmm mUn Im. fiuciuatkma
des autr^ vaíeurs léd^rcdee.
la ‘im? Atihmy A. tension
and Ce» Incorporated qui moi
©n ovan; cello suqiortion 11®
un® t@ii© émisslon au létabHs-
mmmú progroasii du marche Ü
br« poor Im kmÚM gouvem®-
montemx.
IA GRHVE DES
CHEMINS m FER
Le «conllii qui atbct® quc?ti©
compagnles sc ® chemina de íei
gen® déjd conaidérabiemont
1‘aedVíté économíque du pe. ya,
Capendaní si, dans certains
cas, la paralyse indutfeiull®
©st aroíaecmíe, ©Be djmsmse
dans J'autres, au fur ©t a me¬
sure que d'autres moyens ou
fes dároutements permottent
d’assure? 1m transporte ©ssen-
tíels. En ©Re?, ceriáínos Indus
tríes peuvent uülisex des servi¬
ces routiera au lieu de chsmíns
de for ou fair© emprurti©? d'au-
tr©3 ligues que cellos alíseteos
por la gréve pour lours &x?&-
diüons ou leura réceptions de
marchandísss. Cependanr i)
©st hors ¿9 doute que si la
gréve ss prolongs, l’acíivíté
industrien© sera sensiblement
attemte íaut© de recevoi1 de
matiéres premieres ou de pou-
voir ©xpédier les articles manu
íacturés. On sai? que celts gré
ve est motivé® par le refus des
©ntrsprises iorroviaires de dou
ble? le nombre des chauíteurs
su? certains types de ¡ccornoh-
PamAmemcm
Wohw Airways
W BMlTh OtSIDUCHE*
* M^rnrn'. ti Wi
tal taita 0«8too5im
w*M"
â–  â–  r v/ .
jt.
Um eompegnies
hffltSBÍ tesa oSSfada cór te* can.
ctalw» ta dwot eeatífe 4*ea-
qaéi®. tSÉSmtattMim á cstta «®-
wsi^wte»,
m corn DE LA VIE
Ut csiamtesioa ám mnkm
pabfiw d® Í'éíai da Nsw York
vtonS ci'ouiortoor 1® relaveraent
& etoq á fe «nía du Pd* dos
comummicationg iéléphoniquas
locales. Les compagines ínté-
reseñes annoncenl quo c@tí©
mesmr® augmentóla ds 43.960.
000 dollars par an leura recen¬
tes d'exploilations mala ajou-
t®«? que ceft© hauss® es? enco¬
re iniérímxr© ¿s cell® dent 3I«s
ont besoin. Oles insistent sur
la nécessité d’un® nouveti©
hauss© pour lour permettr©
d'oblenii Ub 68.430,000 dollar»
de recedes supplfencrtxlcüres
qu’elles xéctarmaieni
LA UVBE STEELING
Cette devise se ra^íermil pra
gressivement apros la Países
qui a fiUivi ios derniéres ¿’©c*
lions. C© rodreasament oat at*
ríbué en partí© aux demande©
du touríame e? aux achate *P«
cuiatií». Cea derníess g'expli*
queat par Timpresaion qui pré*
; vera? dans certains milieux qu©
d'ici peu la pauté de la liv?e
sera de ncmveau modiíió©. cet
teto en hausse.
Tout récemmen? on parlait
d'un© róvalorisation de la de¬
vise Australienne. A present
11 s'agiTcrd d& la dsvíse Brticn-
ñique. En íait, or. paraíl dogu
de consíaler que les devalua¬
tions n5on? pas enlrainé le rolo
vemeu? escompíé ici, des pruc
de revíent étranqers. En con-
sóquenc®, la cor''u.rrer;ce des
produits d’ouíremoi commence
d íauer. Peu? étre. -etlair.s ro-
crrettent-ils d'avoi: mcr-.rnc o
¿¿valuations unilaterales qui
s@ relcu/nent contra ©ux?
0a a «AWflIiif LA PREÜVE tpe le kcssíf®
des deals iatsaédiateaenie spies les sepas
est la niaikt elficace
D AIDER A ENRAYER
LA CARIE DES DENTS
avec
la Cíeme Dentifrice Colgate
Des radiar chas pessslet, hftm sm des ««atete®* ás ^srs^tss pm
tilm s&fárllis m mi feefeirs, ^roavea? f«s I ssef® da Is Crema
DMtsfrks C©!^s ekb k emplífer lo tcrrle des dents ¡
«wwt^’«8® se fmmlf83tsl
La sctence dsntaire apporte mém-
tesant la pewt'e scíentiSque que
I’emploi fégutier de te Cr ¿me
Dentifrice ’Colgate immédiaie-
merit aprfe tee rep&s aide r&tiie*
meat i enrayer te carie des dv&ta.
Dea ms?hereb@? contíaue*--oü
J'f>a a suívi di.'? iiexUJiiee de eas--
an font la nouveile te plus imj>or*
iante Car, msimen&nt—eette na&me
wéius fjeauhíce dont voi^ vdus
servía» pour punfter vot/e haJome
en vous nettoyant lee denta-^vcus
oftre une méthoáe eticare et
éprQvvét pour réduire te caxte dea
danta.
&mm éim&smmft tos te tmmi,
te mmw m i’&ttm ñstísfmH
B a été prouvé que la Créme
«ate - r.t u>n-»
* —, mn/jv* U’' ‘x*-
iu5',í"--neou&saircü au
Dar * .'V ‘i
les ¡ngretí
grí'dui.t a\' i.~ -
fí*”';'1 •'
r.ue n ?rr=?e í!!:í ¡
gcr.'-ivea’ Et ;si ¿a
o* * rtor> tt»‘V
nout i-is JtereeB
La Creme IX-ntifru-í» Colgate
/Ijttfi tmn maviumuni votm de-
^tHiílaot est f**tr de te mfime
foru.jib qu >i j. a'1'»* dvii ks
euruuvea U¿¡ i' pr'v, quo
rusage de Co¡«att a rtner
itt'Km ou an -líur r
¿Vtat ae casotAs déiá tnrmim.
M ata le bromará dea oenta mimé*
ñ a>* ment ¡spres íe« n puo *.*1 te
nmntere etfioare -d auter a etsravvr
te farif* d< r «
civíttte avec la r’íCme ikhti-'r.t©
Colote.
Jfi....,
% xesy J 4i;/
US RAYONS * RiMtntHT 0UW VSA« APTROFRli
N (OlBAIi AIM h aitAYii IA CARII SIS SINÍS
D'éHilaeates úiomUés en *rt¡ d®iteiro on? zv.rvciW^ .
plus d’aa an, deux ptm\-ñe t|'«H>.Kka«o» et d’étatii&nte*.
pfesnter groups m hmmk !os tots sve« Caígate lír^rjé-
dteteraeíít apréa te® rapa». Ls deut#f?me *>» reruit au stáa
Itgbííúd, |»Ht to X á Imerv.atios rfgutiera.
ttem te gtwip® á'adapt^ de la Orto* ItentíWre
la Baeyeaaa ae«aaa «ae dmuautk-.n .Híwuj&SHe to ea-díó»
st heaúoowp smm de mr« tkntedsu Qu ttk-va, dau* l'amte
graupe, ua Mvéoppmmt beatoup plus ?oa^dánd>te fe
awmitee eavltés!
A«m arir* áesHfike *’*ir* htptmm il* W» rfcA«W
mt&ttmm «ta w «tm
Employe* ¡oójoiir*
««^MltoitotetíPOUS «OEM * I
munu um ms bsotm 1

fmmMm
;I8m1PbI
' ' MOSCOU, — Oes sources
olficteto ont mpporté* qu© Mm
soir, cm Kremlin, 1© premier Mi
ttistre Stalin© a eoniéré au
uioiiis pendant 90 minutes a*
vec I© Secrétcfbr© Général de
jL'ONU, Trygve lie. Etaient aus-
d présente á cede coníérenc©
le vice premier V. M. Molotov
ei íe Ministre des Affaires £*
- trongéres VisMnsky.
MOSCOU, — Oes sources
auíorlsess ont exprime* T opi¬
nion que Stalin© ei Lie ont hU
discuter hier soir non seule-
roent de la question de la par-^
iidpáüo» de la Chine natieníñ
liste dans Toraanisation de
roNU mate aussí joules lee
questions se rapportant d la
tension entre Títet ©i l'Ouest, „
LONDRES, II a été rap-
parlé que T Argenté; luán Ma*
nucí Femqiom ---- champion de
course en -auto -~~~ est pen ti de
Parías^ms la direction de Mon¬
te .Carola aú il prendía pan a
Ja cause dy Grand Príx de Mo¬
naco.
WASHINGTON, - - Contraen
icmt les rapports que tes So¬
viets auraíent tránsente une no¬
te au gouvernemeni hallen,
des sources oíüaeiles Ou Dé-
joariement d'Etat out simple-
iftent déclaré *ceíte demande
soviétique eonstitue une autre
histoire íantastíque* des So¬
viets, uvee aucun iait commé
base. - !
MOSCOU, --- Dans une no¬
te au .gpuvernement iraníen,
les autoiités soviéüques ont ac
e^asé Tiran d'utíltee; des ex-
-^pfel^américaisis dans des vote
de reconnaissance á carácter©
imliíalre, le long áe la fron¬
tier© russe et iraní cune. Celta
note, qui a été tránsanse au
gtmvernemeril íranien a decía
x& que la presence de ces ex¬
perts ¿{rangers pout croer des
dangers te lona ¡de la ironite
xo.
IOK1G, - B'~ U a i.V’
íe ,e jupm. '* ouw.r une agua¬
ce < cu Tr.fr^.-ne au Sre-'* Gol,
too a V o S: - ce t.-’. W
c¡ aniK -p. '* ¡«‘.u.'-n ■- une
telo nvuem... .uv ’cn/ern?
'cpoj.a o a - U i:\f-
die*:u o, .c ..c'ix ..terna*
que nu w <,( nu? j J \*a
car’í.ur >o‘> aijau j. oche
cu numstere des Atlanta ftrat.
géro*’ 'apone, at \ ./.’"t. qu'cl
le„ cíc.rtn* jue la S..ode la
Frame, e . a*-a-ta.. t: ¡ Tahe
sent ates >„*• \.v* a tewr.r
iuJ t eon.nse < o* ; " o
n.U'O, ’ajq.s' t f r» *-* su;.Ir
les Etc
no lelio laveur.
.acciau a
BétñbM Atontoppf
W4SHBKJTON, M SATO ~r
& approach dems te« mliteusc
bdormeo, «pe. la Comm^ion
[*Sa«tgí# Atomiqoé #Améri
& a réalteé des Bombes Á
coin®
iúmíqum doni \m mwms edil
ques, tout en étant sensible
ment téánítm' par rcrppod i
caites des bom&es orám aire;
soni égatement endues dap
une ©nveiopp© inlíniment pin
p©t$te que call© pfe la Bomb
Atomique ordinairo.
Ces bombes peuveni pe
consequent étre ttaaspor.u*-
par des o vions bi - moteurs o
bambardemeni léger d rea
tlon. 11 semble que la pulseo
ce de ces bombes soit á pt
pros idontique d cell® de 1
bombe atomique ordinaire q
no pouvcút étre transporté® qu
dans un gros bombardier qu
drimoteur du typo B - 38.
Le secret de la reduction dv
masses critiques et de la ta
le bes enveloppes résidera.
dans un roécamsme nomml
namper*, sur la nature duque
le plus grand secret eat garde
n semble, touteíols, qu'il s'a
girad d‘un produit á Stm hern
to cien cié qui íreimraíí la ro
pidííé de la lécsciíom cpuuu
les deux masses critiques á,
mattéres ñssíles san! mises &i
presence, rendará touteíois Te,
plosion plus eiücace par and v-
hhnGüon plus complete de ce;
masses.
Representation
Prochalne des .
«Fentmes Modernes»
M. Pollux Paul, vient d'ache
ver une nouvelle comedie íntl
iulée;«Les Femmes Modernos»
qui sera leprésontée tres pro
chaiuement, probablement
vers la iin de ce mois.
..Les Femmes Modernes^ est
une émouvante comedie d‘ac-
tualité qui ne manque pas
d’mtére-ts. Elle connaitra cer
taínement te plus vi! succés.
Comnrniqaé ■
Le Departement de TAgricu:
tere av’se les intéressés que
partir au 14 Mai en ‘cours, k
prtx net a payer á Thabitam
pour la tegua • bañarse, par ré
a rra ¡artearel est fsxé d G
l s jar regime de 9 paites; c
G . te r rr rétame trie 8 paites
a G 1 ¿ar regime de 7 ¿icú
’cb o* a C 85 par regime ae í.
paites.
Pon au Ranee, le 18 Mai 1950.
S. 1. P, P.
DEMANDE DE SALESMAN !
Une tnaison d'I/npor talón et
- de Commission de. la clac© dé-
síre employer un salesman ex¬
perimente, avec do bonnes con
necúons comnierciates, ayerni
aussi quelques notions d'An¬
glais.
Ecrire a ce journal sous «X
Y 2», indiquemt experience pas
sée el renseignements person¬
nels.
Agréez, Messieurs nos salu¬
tations empressóes.
cubacao trading co.
OF HAITI S. A.
Le «Flambeau
Démocratique»
reparait
P ocr a.r.err.eut reprendra sa
piücü arms ia Press©/ locale
-Le Fiarnbeau Démocratique^,
Thebdomaciaire bien connu
qui a pour Directeur Me, Lu-
dovie .Rosemond. Ce journal
doi'.i on apprécie la tenue et
objpctiviíó sera chaudement
accuelili du Public.
Tbus nos voeux de íructueu
se besogne au confrere.
Heureux
Anniversaire
Híer, 1$ maí marquait Tanni-
versalre de naissance de Ja
channante demoiselle Solan-
qes Alexandre.
Nous proíüons de cette heu-
reuse occasion pour luí souhai
ter nos voeux ¿‘heureux anni-
ver^uír©. **s¿
4
Rajeimir
Cost do ire? bonne hem©que ©e formen* los rider, sf toa-
o fatigue- les pronortoe. Plus tót vous Us combatiros, plus ?
tete elk;s tespajcíUront.
Un tuliOment do «choc* aux rápidos et durables eííets,
«LES VIVORMONES»
â– i impago des ios premiares rides tuno ampoule choque J
-rO'.i en L 'necúoií pendant 0 jours).
Luir choque ^‘ure, p^nt fjloyor /»> ^iUerr-mont la <-rómo te muí *Horfs.ory Vítahsée»
aOtf t'> oh-Uv.. -te ' f.,n-.
tes «VIveüMOMEá seat a» prcdwtt «te j
VMihmmm sm'áirawiqtm m beaute.
Sy vabe le do Qua lité, —
Mlchaelte »#f
AGUTI EXCLÜSIF K5UR HAITÍ
’ ’ - , ■, -n,
\mm va mm méw!.
li
Se rnoqu-mt dos rumousf qui
graves dificultes daos mn mt
íamoax rte«'"kv'' p,aristón da «Che* Maxim- ave'* tei
maní© princesa© Ghl.Haine de ftelhyaac. Dar. rum.c.u
>rótendont qu'il travorae d>
tmge, dina C/esby danr-m cc
ha.
d
Holly wood laksont te entendre que «tout no va pas bi^-uv en
tro te chcmleur ©l sa fommo, T anejonn© aatrlca Dixl> Lee
mate Bing acuiten* ave© fnete: anee: ne sais..den de tou
cela. C'est une- nouvuite pou* xr.oi», sépcnd-Ü aux jauma-
listos. CINP)
r .
Srand f rlx i*Eis»spe
LONDRES, 14 SAFPi — P¡«s
de 120.000 personnes en’ ásate
te, ó Suvex-ons. ctu Gr.r.id Prix
¿Taropé Automobile, qui a .©
plus été hor;oré de la presence
du roí ei de te reine d'Angie-
Ierre of áe la princess© Marga¬
ret.
stedaií
kítete]-
1c e, v t ^ i t- * ^ -*
I r,c 5 o Ro iC-' aa*
epre
f:
I
í
O n
re?'* c
a. aorr
Pre
í.
r
te prí^r
.p'' Ui i
GiM'm
F
< * « o ana i
r 3 i
act r«- - j
t m r
¿e r *r p j ©
fe re »« * x ‘
en
anana
-> 1 e
C i
a ,u piece t > -”~~
C. i’ w/ r ? V s* T-
F ic i i r c £ Pea
* r c ry/" t< o t
te*- c r * í i > it F °
q *â–  4 *e re
Cr ■'©r ar n a rrv c
tai* e ru i’-'C1 *oi’u.v
g Tcd o ca nave
iem » l *■ ^ ^ w «rr
e c*- r< r a ^ v c
de Cí’-v. < ! 1 Li'
meo -r
elle* o rc__ f, gms
ra ct c e t i ; i qu < re- a
rente rmr G v a C»* o
éU ’ - f*q e* a ©i 1©^ t<'*
síx.em**, dfcVv-i’ « j r «c, o ’
Au 56eme tour Forma repru le
commandemenf. precédate fan
gío de trote secondes, tequel
devancait Fagioli et Parnt-H,
Quelques voifv.res comme-n-
gaient a dormer des signes de
déíaiilance. Ce íut tout d’a-
bord Fangio qu; s'orréta rr \cn
.stand et abandonna, irrteú peu
aprés par le prince Bira et te
frangais EíanceÜn.
Les dermers *o. m r.a;.pno
rent aucun chángamete el ce
fui 1 Ja’ten fkidna cm: p-'-v te
premier la Farr d'amvec*. «.te-
va«t son comp-.'utefe Fag.oh,
i angk.n- Fe.c. tes â– 
cate Giraud, G ’te.i.muc c. »'o
.sier.
La moyenne genéralo du
la moyenne a eté supérieure a
á Theure.
Oráre des Av®zst$
le Port-au-Friríse
Le Bátonnsor a 1 honsr-u
d'invíter sos rom'roíes, 1 -
Hombres des Tnb.maux «te F
Capiícil© el 1c* public >¡:\ gén
ral a assíster a la tetes»*»© Da
Jennelle qu. cora cuateéo u 1
Cathédrale le 13 Ma<, en '-©y?
ü 7 heurec a la .* t
slon de la Fot© á<¿ ET.YVES
J^ak-on des Avocáis,
A Ftesue du *-ítv Mt;:»© on
se reudra au Cuncíiéa, Lxíó
rieur pour «fépu*»;j nos fu nrs
sur ia Tombo do celut qui lot.
If ado cela 30 an©, te lor.
Bcrtonnter do VO bert Arsac© Deslandes*
Les coniíéroí; aani pilos d’en;
voyar ou d'arter le pina de
fieujs poaaible altn <1© dormer
a la Cérérppnte son carácter©
de pleux souvenir.
Edgsrd FANFAIff
W&mmx,
Wztlmmtlm Ho5ffsiasi
NEW - YORK —AFP
Hour gagnér -La Balaille en
re 1© monde libte et le mon¬
de assem au Kremlin ”, a d¿
claré earned: M, Paul G. Hoi'
man, 11 tout rnener la lutte su
quatre fronts: Mudaire, polki
|ue, economlque el celui d
1 mi0^rr~ ¡.
Ladmr ; a tear de TE. C
A, qu' ~ c kessait au Congres
des ?^a r * arnéricains actué,
lemer r \ n\ da ns u.n grand
Hotel de New York, a aloulc
que i 1 F ©pe Occidental© et
les Elat
semnte
la Russ
sans l <-
re hc
M ^
sa p •**'’
re, c.
emo?
-»
tar
ur/^ »
Un;s agrssent en-
â–  cas quatre front?.,
urura oar s écrouler
„/:eP a ;e guer-
¡ Don,
n ' o»-casé cansí
L-> j ear mllitai-
. ivtc'.t pom
. r’Oco ?oua© de
vo.u
¡ns»
,j .e tend' d da
» . •> p^.'Oat, et, d
" «‘,1 «ou. one, «le
_ o -ai de sévé-
' per1©^* en Euro-
!*=■ Je-1 e'-o-cmique, á
»’ M Hodman, il s'a-
conbnuer te Plan Mar-
a qua ^ one .'Europe
am» .-a rezeni fraction.
a i rr lormclcn, eniln,
x sjrateur de IE C. A., a
:e aue le monde Occiden
¡it mettre en avant par-
a r»„morls de la De-
^ de la Lberté.
“iix
A*!;tiversaiP8
\ '■t’-dbui 16 M‘l rame.-
"m-ersaue de naissance.
de la qenülte -
Mile Lauretta PAUL
Et; ceite heureuse occGcion..
nous iui disons : Bonne Fete.
Ui Ahí; - Trust
V7ASHIHGTDN -- AFP —
Is Oápífi'telBC'lll qmérlctíln
-á© la Rustic© a ©níamó un©
pmirsisits ioi and - ítuaia contra^ aqpi
qiandbs cornp "''Jttte3 ^éfrolte-
r®s amértealná./; accttsees d©
viateto d® c«tte lol dáña le©
domg’me© de te «production.,
du tremappri, du raííinug© ©i
4© te vent© du netrote urut ol
d© produits pétroller» rcdllnés
darts la réglen des blata du
Pacihque*. te depártemete
precise auTI s’ctgít de© étüíB
d© Calllornie. Oregon. Wa¬
shington. Nevada et Atizonen
Ler- socióté» poumn^vt**^
sote; La «Standard OH ol Cali
íornte*. te «Toxaa Company*,
te «Shell OÜ Co. Inc*. la ;Ti-
4e Water Assocuitod Oil Co.-.
te ’•RícUteW OH Cwp *. k*
«Gernuíd te-trolnum Cr.fp et
la «Unten OU ca oí Othíor-
nte*.
- t,*-* Gouvorununml >Uw í'Ht’h
Umn dnniauíte <*’
en?; fíj/í.ptíqtún?; otc'laü., a !o .h'-poMh./M
}'<" p*«,4u> t ’inc m'h'p'Ufíau.o
anx méntiü conchéoiu; u^aux
'traite*; jjroductaur»« de I’/Uto
le.
le
i.’Aíicmagafi
LONDRES er P •
le :éairru:-vuQpA do 1 Alloma*'
ern© sotan -/une experience
dangereuse* ecnt 1© journa¿
consmvateur //Yorkshire Post/-
qui poase fx>ur réíleter í©í>
opinions de M. Eclon — un
chramqueur pohuque de ce
íournal.
* aiouie; «Nous avons laissé
TAüemagne rearme? apros
1930 cambien de ío;s (aepuís).,.
.vons * nous dlt: quels ious
nous .avons été. Naturellernen:
les circonstances sent difieren
tes., on ne oropose""-naturelle-
ment pas d'autonser une ar¬
mee allemande independents,
mats de la mettre sous les or
dres des allies. Mais íe me ce
mande cambien de temps une
Wehrmach! recreé acceptera-t
elle les ordres áe néneraux e-
tranqers? C est en vente une
experience dangereuse*.
On sai! que M. Churchill cr
suagéré une contribution de
TAllemagne de 1 Ouest a la de
fense Occidental©,
Bécss da Joar
Jo3eprt Calvaíre, 57 ans, Car
men Valcm, 34 ans.
NOTES DTCOUTE...
tí© - dan» notr© - Hámbpbé'r©;
dogt te» deux pmml&m huiai
aefatenX de ineíír© \m a Lniti
dictature ©I de draper dm bar
raga» tegunnontables d. te teojí;
té© da Ctemmunisme, -1
Mmn d@ qutte moyetei dteF
pooo-l-p» au »&ih d& cette Os-
ganlsaüon?
De vceuxi du péÜUons„, .
le Cas de rAUemaqne.—
Comm© on te mvoM Tu*t
dm problem©» qui a te pía»
préoccupé les Trols Groad»#
au cour» do íeux rúuidon u
Iondreu, c'ohI te |x>sitten d©
UAilemaqn© por - rappoi í
TLump© Ocddenkde. Ha on’
parmt - 11, étahlí un ptoqxaxn-
< mt* dhfiuiti! nítur la téinterr*.
fíon du Yawlwi
Wfnrh darnt la ‘'tnvwmr*;Ut
t\&r, fiuunlmi <1 ♦ i'Ounst tU JTu»
roj«r» Et nws'iit u ««*<;» char
«», t!< íTi.uí par* tíHíurm'', ?
mr* tm u/’ini, tío Rt
• •püduitu du la Ruv:te ifa't So*
viutfi qo'í, dí-nmt jhi, n» ru«*
poi to jxn» te -nuiiuUa»
fippoiio au bou du» fUTíntte in-
{©mahunaux, cu qui. ¡usqu'd
cu imn, ívti'L’ (te, effort» cf©
borneo yétente du» hommtm qui
v©uh*í.t íífnvnr á iu; Traitú de,
Pray hon-tete ut loyal uvec TAI
lemagne.
üotivocatian
Lea rosmbxc, du «Centre d‘E
ludes Staustiques Economi-
aues el Financréres» son! con¬
voques en Assembiée Genera
le, le Dimanche 21 Maí pro-
.•'ha;n, a 10 heures a, m„ á la
FACULTE DE DROIT.
Ordre du jou^:
i;. Discussion des statuís
2; xhectíon au Comité direc-
í?ur admimstratif déíinitif.
Pour le Comité:
Charles DESGROTTEE
Poit-au-Prmce, le 15 Mai 1950
La Ft>ií*e i s París
PARIS z AFP —
Un pare de 1B0.G00 verges
carrees, une surface deposi¬
tion de 104.000 verges carrees,
10.500 exposahts, plus de 2 mil
_ Tone et demi de visiteurs l'an
( dernier et 3 rmihons peut * ©
üe cette anné©, pour plus ?:h
5 milliards de marchandk-**
assures, cecí donne un apergu
de 1 importance de la Foir© de
Paris aui s'ouvnra au Pare des
c-xDOSTttons de la porte de
Versailles, et qui restera ouver
le . ivsqu'a la im du mois,
Dix - huit pays étranqers
doni TAutriche, la Belgique,
ía Suisse, Tltalie, les Pays -
3as, la Turquí©, la Tchecosío-
vaquie, la Yougoslavie ©i lin¬
de, ont décidé d'v presenter
des sections collectives, , L’u*
mon írancais© sera, pour sa
part, ahondammeni représen-
tee. •
Parmi les visíteuis étranqers
qui se sent deja añnoncées,
on releve notamment des repté
sentante de la^Grande - Breta
qne, de Tltalie, de la Hollan¬
ds, de TEspacrne. du Portugal,
d© TEgypte, de la Turante, de
la Gréce, des Etctis - Unís, du
Canada, et du Brésll -
Canvocatton
Les rnembre^ de TA. E. Jk
sooí convoqué^ en séanc» ex
Iraoraraaíre, 1© Samedi 20 Ma;
en- cours, á 6 hres, á 11kx>te Re
publique du Venezuela, pou'
¿'importantes communications.
Pcux le Comité:
Adelson BOUCARD.
EUM S’ENmAME P&UR LE CHAMPIQNMAT DE WIMBLEDON
Nsacy CbaUm¡, d® Loa AageSos. qui «ti l'tm®
tata - Unte, pieod á c®i» m partidpafion au
landres. Une sou»cii|jiien a*i ouveit® en vue cié l'«n
sV»! faite valoit au cow* du ró-out chotepiacnai 4* i
IPS
dé/outó to* U $mé ét ta Ca
m
p&ms&Á
i a'afMB
participations plus
impor'untos «i par i
ce qui concern© fjjj
«»*il n ly f ■
cent pour cent, Ü p#el f s
asaociaüon compa
la siracture et ;e»1
écoscmlqut-s .
- teterregé out vas» *
parlicipaüon de ITJB^ et é|i
pays do i'Eurcpo Orie&late aa
prolei íranccds, SchamaBO#
pondu: «Si les russes (Mt
avoir un droll de regard t
La Lcrroine et les •
dusirlels angkds, S vil ém
que les puissa&css
les. «n rcvoarht* ai
a mrcir *_n jrojí Jo regar: wr
tes bassins de TOums el M
Caucas». Si nous powtkm # .
xiv©? á fair© tombar te lÉteÉ :
de ier. je serais te pfMBtes^
m'en íe'.iri’er co n‘esi x
d’ailleurs qui Te
C©tíé ofírc consühí© i
ou si vous voules %
. a courir».
Le Ministre a~;:
«loul ce que nous
a ciel ouverl. ííou»
r!en b coche? c qui qt» Ct *ti
de ce colé - ci soil de T»(íl»r
du íideau de ie?*. '
£n ce crui conceme
«aÉicctin* de son proleL te Ifr
chatre des Affadree Etro»4P^g
troncáis ct décltaé que y* ^
dé© d'équiper tes ^
cdricains avail trouvé un
axirlmemest favorable m J
gleterre. «Les posgihlwe«
eaiass sent énermee»*
Ki ll a lean a souIfaSM» te *
de tdch© qui iacmnM* *m
pal»sanees ©uropéena»»
tetever te nivemt de vte «eiljg
JSgér.c? .! qaJ te p?©)** ír<81||
^ote oiáx-it pou? Fa
du'.Póírst Qucrtre tteT
Traman une Jojsnute t
ne. ^ J¡¡
A ce propos* le
fait remarquer qu© te
heneáis n'avoir peu pou*
de rédute# la pwducitea c**j|
me te loisoteni te»
tote, xrai» d'ouvr.r de ’18BTI
. c arpe m^rchée,
Théa.'re de
Kassiilon
SUR DEMANDE
s
•5
> k- .i¡» *» *
, la troupe
pi end .COUP
boil© comédís
tv» d» Theodor© — , ,
Thoóite Mioeíltest -*»
-v^ndredi 19 Mol - ' * ,
r^éCUMML
Entré©; t gd« et
C-Ua *
M->rc< iJfi prochai». W
8 }w>urw IS, au
•O.V dr-mande UN
SIN. ÍGrand píi*
Nu®5- * ,ht
Ttm sactsl «
■■ ■ ’ ■'
coi.-.: 'ti [Ui'-'S® «JE
i«• capital»»
eí tu vi1» >le» c.-uJI.tq^,^
Ju '«a».«« »