Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1945
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
ir¬
es
VJ.V5
V.
SB Is
owsa
**v..
Hades
..
Hec^
l Eak&
Les criminéisallemandss'accusent entreeux.
Commetitaires
sur la Situation
Internationale
2* kaportaots cUscoura
jb* |?é psoaoHcés c©s joura-ci
¿ ^.Ctaibre dra Lords par
¿¿ j& AlH J3évu> e| bg
Atte* a propose quu-
:* gsgasasadon des Hm-ons
sous forme de Comité,
vX&$* ás 1st question d® i‘é
^rj|e alarm iga comment échasger, wr»
w& l®s Pays, Ira intajjafrons
¿v* s. qurabon, de fafon que
jgiis ks secjeV puá&sem ó.sx
BsnaSá».
;; .: -di* qu» seulra leg Na-
Untes peuvmi &‘occ&*
ev.
%'É!Í
;ck{T42,
~i*s;
*afaá
aft, »)
â–  :â–  "
•» km-
â– .â–  ':â– â– 
.«s,
“Y*?*
'. â–  â– â– 
t \m sí
i ixe\
copcsüt
m t$á
la d«m
«oí», sms á#
¡ ífc. 8&
oíate á*
rf¿, ccx,
CCte, »
or*»t
pdx ;i
I>0f «f
hésete
ie pe^
-tefe*
xwdbifc
«J? qe»
PáeOQ*1
*. .-. .
qpfcwS
te a*
â– icfcw*-
©$? se
• «ff»'
BlOtó»
Í»P»
Itetfw
un* ?4
, lis
r¡m&s
vr
Ilií'r a* ceU& afiebre, cor Its bom
b« atomJqu© rat un ptobltm-s
Le Mieux... parfois ,
Ennemi du Bien
¿ découk d« cet¡® opimo- rte |
&. Atl«e, que tam quhl fy su
.; .<» un* co.a&mce |
« !$re las «BJg», te rola dra i
Ifeíkais-í?^^ sur la bombe cto i
. ira® sera nég&PÍ I
is MiniSvrc- íkvte, dra Fore.g;* !
#s*, avec plus de vébémera- ]
se, a demanda «te íraitdhim.» |
gteptes lui, cette co&ñav-tf j
qg'on recherche, ne p«ul va'di: |
^ d® la kancLísel v
íkjedhiá* 2| Cor-ña5sc®
concepts de reladriié, Au
W B-'/-n cernx-á-- ia
e», s£ás par kt «osfiasís, I!
íaáfais £» c* qti'elíe o *ur Je 0!sm¡ 'insir de (errftoÍK* es
is hsma 3lra1¿gíqt»««.
Horn aval» toujouhs étó han
tés, tías» sai» ríe nahsaak,
par Je prssttfs de certains mote,
I'auj-fl foit ié un des Mctoux
«ifeit íiu psiüacwBS qui domi
ua el desaíne encore dans to¬
tee isygt^mjíi d'ddtuxrÉot!.
C'est aissi que, tfe toujouf»,
!e nK>t»réfoEBW,»a connu une va
que pulsaste dans not» odtní
estrato»;- ei na! iissdtaiíons, de
ce krií, n'oni samaÍB cessó de su
b:r -ce qu« tos phfrtdeiis au
Jes pisilooophe» ©nt appeié ie
aosTOiOOBi papétuel.
S¡ d’an eóté, «Ja y» m défi
nit par te í&auwmsmt», d'un au
(re cots, to pérennite des jnstj
‘-uñón» admiaistrattyes ou -na-
*- ota,es, depend de leur siaiiü
te Sons ote pérrode détermité»
ñata ta dtaéa.
Be pour *n revenir ana reíor
mes qui se succedest da's to
‘.-o administration, surtout asa
rífeme* coiitemporame», toar
voulon* semligBCi pour t® fe
tsar», á'sferd s® Wée généffs
1», »t «n»ttit» epislqtjes preci¬
sions de ákc&
* * •
L'sdé® qéetels c*%í qus i’A
j s2MHs&I& «a ISIS y«*u ea
lUsiit et, dhaau te temps gull á c*'te L’°E “is aas® :OB! i1*** á'9*P»*«t» ®
1 s ít _ 1 ment icr r^lemfn»atíor dea v-'-n ( teu d« lu e* du b«so:íi.
ka «i achata áu caí® ®n censas | ~ '* " *
1 a administré k paf#, 0 a mem
14é, pléces par piécaá^t
I par azázm, d&t ^asTJiaaf'cra,
j te «olSclev, -?iábí«s.
j % «sprlí» í>® se
j mép-#?52i«st pol^í «« vou
Mn Ede^, qui ^#í aujau?
J%8í lt¡ Chsi í'n Mcond 4* l’cp
pmkfti» su kf Puiasa^cea jreuonc^t
l^if de veto au Cor;&eíl S3
c/# te Nteao® links- , -
£k, c'tst }ustem®nt k man-
ps d** co^lía^ca mutue|k q«i
««Sumiré ce dro^t d® véks. M?
lies a demandé que la Bistec-
les portas d« sar¿
aux Cprrí®pováa*t& de
^18®, pan? que k Mond-? E-
fa sache oe qui m posse dans
Üfekm Saví®t;que.
Otk confiance mutu«B®. te
hijean imité des Troís Grandes'
voiid Ja cié de iauje
3s Emotion.
aac'u'ne das Troás G?an
Nations ne donnera ks
5^ n’au?a pos obtemi ce
p‘€* cor-s^déie ét*« sa vrak
W, CASANUEVA HBÍFfHE ¡
DU CAP, CE MMW j
Partí híe? maíin pour k Cap j
?«teoín;pagnk du Consul du Cs; s
I, Saben Nadal, M>\ Casana^*
nts s passé la journée dans k
3H visitant ks Plaines au
ks cague d sucre péut ék* cal-
JPesr av^ofi ce matin, MM. Ca*
m'mva í-t Bobert Nadal re«*
tr*?n a PórVau-Prmce,
iaudic-tice que 1® Prteckfú
;h la Bépubliqttt* devaít acca?
kr s M?.' Casaftüeva c^t ciprés
.fe' dí es* renyoyée d demain, sa-
í'l-r, «i aura lieu au Pq’als Na
nd¿:al
que, de I'amiti®, des parentéu,
lit* compkiiant pos, ne pati
vaient pas compter,
-Damiens crass:, Damiens sur*
tout s'esi precipité dans la hour
rasque des réíormas.
Freeman at Colvin qui o«l
créé, mis sur pkd l'institut'on
n'étakní pas sons délaut®.
Mab l'orgunísme éíaít via¬
ble. U pouvait ctlkr de fcmsnf
et réalíser son destín d’amélto
r«r sdentifiquemen! rotr@ aqr;-
CuHure et de produíre.
Mak une foís Freeman el
Colvin partb,nous arons ars o
té a un® série de Reformas ’? su
gur®es, et qui se so«t p’éc» - -
tées d« cascades en casradeo,
L'an sail aujou:orbiJ á cr. ?
les rudas épieuvas dXíarl’-vo-
zzeni s« tí'ouve en Futía, pn- u
gdace de» «masters of*.
Bapekms-nous la s:ard-xá-
&aü©n du caí® don i ¡es bav 3
avcúent été par Colv’-n.
Nous avons voulu ía ra mieux
ave® Je Coda du Caía, el ú ese
arrive que la rigídité d® ce
Code, menapaii de pone? la .
poyaan-piantaur d obcmdor''"?
ionoelliste
a omnnr
H!® HAKMBETOtJ SLUCE
PQ8T-AMPSMCS — aun
No 21.578 —. VENDHEDI 30 NOVEMBRE 5345
P, O. SOT JL -!*»
PUONESi *232- 24»
SOtoe ANNEE
Qui aval; raison. 1
” Le Nouvelliste ”
Nos leemos qm suir^i nos
commacíc .r^s s-: ,1a skuct-oo
í;:ts'rrJai.ot-ck "cus rauro-s q’ó
k ¡o clc."vcyc: c<- e. de Sa su
r*‘:é de «otre FMpem&z%.
Nxcs r- :®¿^ :’s y?ma.s *-n
d-t. ca prcr.crac? que s-uk,
¡a ¿err-cc-cc-: trp.'&s cer-a q-.'-.
re tríompa-erx- do«« ^aae bé
^‘apha-a ocr carral.
Noras m^raers raraA^ l‘ ceo; Sra ’. .mra-rca p?-x pry®
por les Aikas «•“ socri
v -?3 bramo.'’as
ks dro-ts ie lo
sna^'
dí
oarastropte
pry.láges, ti
p*rsor„re bu-
:;ite~.é áo pe--5®e, te
Le Passage de
Fex-Président
Aíedina á P-au-P.
C® n’ét-alt un sfcret pour p*’
ror.re, hkr apies-rate qu®
T'-x-Prá^lent Medina *t p. *
¿dour® di? m& corehtyor-non'U
pohtíqura éttent par- 3
avion, pour s® ¡v'á** uux
Ums, «t coítséquemmant puss1'
¿ute a Port-au-Prince.
Notre confrere «Haki-Jou’-
nal», qui poroit das 3 harass
da í’aprés^nvldi pubi.crU c^íí-o
nouvelk que ks Had’da avalen*
lur-cée dang k monde ete-r.
A neuf Leu res du sok, un
coup de telephone nous eq-ra
iait t’arrivée de l'avion. mala
ñoras n© t-oiis sommes pos dé
ronqés, nous dásete que Fax-
Ce que voulaieut
cacher nos deux
Confreres
Da-ra noire Eú'd‘0’> dlu^.
rcra» n’i!vana raprodrau
; qji q*’¿5 deux cikposNi^ da i'/ü
r« Ou da;-s 1‘aMaue AlLar -
CuM .buiions, tab que Lorn pu¬
rsue nos Conkórus «Hoíü-Ioujr
r-ok ei «Le Sou--». Nous ¿t.ons
io;.n de pender que }a pa/?'-- es
sGtiüalk, le clou, si Lora peut ¿i
rt\ de caí ai ¡él pourra^ jamais
Mje volorialremeni om;s, ap- é.i
qu'on s'éíaH donna tont á« mal
pour la publication selc»r Fex
ptession d'«HaiV.-Journak de la
«rraagnsLqua piece d’archúectu
re jurídique» qu'est le requisa*?
re <¿a Me. F. Mathon, Comur-s
stiire du Gouveruemení en Cas
Responsabíi ités
du Ministre
de FAgriculture
j Wm nuB&mem ezpprmysr 3*oc-
I cupaikfK amézbaín0 de nofe
ftsfs. Noras vmñprm plratóf éía
b'k oosramte d'ras 3250J bous ou
j r:ob» |Kt tír?r k b-ks, cotmraert
j rous aradora pm comment
j jous é&vk>t¿s tú$r parfí de fa?
f gaíbeation théoriqtte amé-acaí-
| qui soí^ a «í eotre o?'
i gramil Bafg>saJ et notre argsm.
* # *
Et voici ke précisions d@ -Je
te
te Trovaras Pubhca, d'abord.
| cm été par n^gé-
íerar B®n Moni! da Navy, cc-
tuelkte«í Affinal
JRírtoufc, #s Amérsqra®, en Su
i&í&f tkms k monde antier, i'os
cosaak la répufation, |@ pul?
eaat talent k géni© méme d or
qosbateí d® Sen Mote*
Cbaí |xxr mkhem, par cental
E« de millkrg que s'érigsnL en
Amérra|rae et k morde,
des chant.kre qui iirent Jaur áls
dplíce bur sxganbatiob, k-gr
d® fbaci¡©nn#msííf do sys
^me éiabli par Sen MorriL
te Travaux Publics, depras
e dépa?? des Ainérícair-s, orí
rabí taut de reformas que For
goslscríiOB a perdu so vitaLté,
sk$i eííritée Jusqu'a devenir l'om
re ¿‘éBa-mem®,
Á Jare® de voulolr les adap
jer aux pereonnas^ d la polni-
qué, arax cor4mgences qui pos
,x Rt ce® institutions se désa-
ivrég^jrt, S® gappetbsent. ge
tas^áorment sous pouvoif don
oiíl leu? deetin de bku-atre et
te progrés coRedli
J,es «AJfMlOR» HAItEN -
j*' • A O AMETf
2 --e- b-u'-- q-j,,- J,¡
-Wni5ir0 ¿i- j’Agrtoulíure «te p-c
í®*-*»!* d« EcKuner nn «aadf-
*3' ®!i sct\%:í chargé de Sa-
• i‘ coWréfe tous Jes
_ °5rico!e® en wjje áfeé
Cfes une excelled |2 me
_ _^Ir‘s toíis tos cas- sí un c!i-
irffll Fai£ 1113,13 ,s t*®P* colI‘
^7 !,,™pto¡ des compis* ém
^ to Shad-c, ¿í*b des
«»!5s saistont él® érités.
P"- - répítons-to. **«
'*ps“®, mato ejje esl tacd,».
WXSím NOVEMBRE 4S
-'ce, res-ífesidrat da
. / vn& ■«oarcasse*.
s «carapace*
^ ti*'^ ««*• te Amt
">» *74^^.
i® Serríc* d*Hygi*n«- to¡ a«‘
51, a cmsjw Jet Ȏroe vague des
«fon» «a
B® Setvic® d'Hygii» o'esí
plus -ceíuí gu« ont loteé
«s c®a^>é»J>ís® médi«tep asné
tjxdtm, teto «s Dootoar Me3
tea,
O fttt d'obwd fa reforms
-du Br Rslx Uos g» conspira
_ laten fe cadre® •dtxátm etvafonj fofñ»^
Jamcm pe*vice aw lot orga
ntoé Ov-e-c plus de dtodpHua, d®
mlsttti*- qi» {» Sewdce dUyqié
i>® qííi fot a® nj ó* nos üMtitatsons EaSonate,
Charque wédecín- ’chagüe
mentiré fe l'tsfemswfeotioa
a*ó« m Sebe, sor¡ «ncorá» te
t*u tetn par } nt^é en va» fe tes prosnettoB; «^one», ha
bllefé, «Stodeace, ponctuajité,
mém¡ «t jtaqa'i k tean® ve«í
mmoafr*. Im inBstMem m-
Ét k jprfífi-
■a. provoqué d« granes débok
et d'ímmensss accxocs ,á ¡z L-
berté du Commerce ei att jets
de la concurrence qu* íavo’*ber't
k paysan-planteur,
Aupurd'hui encara, cr/3? I*.
Norav^au Moblare do la So"-.®
Oblique, une reform? so frou
ve en train,
Donnera tklk lá mesure v.
&a b;enfal« Qu’en espiren! noo médec as?
Epul, 'un referéndum dar*3 1-?
morad® médíced pourrost "ous
r®Bs®iqn«r,
Qraoi qu u en 30ÍI t pa ra:'
qu? M. M, les Escalope con '-a 3
jont ara© córtame anxí&ié áa^z
ieurs fangs.
Les Contributions son! e-rao
a iniactes. Aussi Virst-tu-bn
.PRt «Ik ¿kmeraré®. Lora seuk-
meet viable, mats corlin-ae
© de donnei á pkin rc-nd--
ment.
Le rouage es! resé Je mime,
Est-ce domain pe ut-el re
vuelque «master o!» surgía ^
par des «achievements*. áes
ajustemenls .«adéquats» bazar
derd íorat nafre sysíerm des Con
tabutJons psrai étre.
C'est avec un® indtcü^o émo
han qu© «nous assktof-s á c~s
mouwments d'organlsatíon fu
reorganisation.
Qraoi qu'on clise, qraoi qn'cr-
Í3g&a, qraols qu? sccent Jes mau
vals souve-nks d© Foccupation
Amédoake, (car ;] n'y a peras
"'é choe? plus préckuse qu® la
t;b©rté) nous ¿evo*» reconr.a
: tí® que VAxnéñca^ posséd? '-0
taknt d« ^organisation.
! Le mondo enter !ak appel
géraí© d© FAméríqrae, alera
que ñoras, ñora© refomoras ce
qra'hs ñoras oRt laíssé.
lis ccss kt propo
que Fon
cc”r.c 1 ocnc< k premier p'a.t
ce "a poaráqr* su’ Léch'.qu rr
i-i^r-cméí cc r. Par larga- *
c© ser. SwC'ítc're ¿'S:al Jam10-?
k© bíms-U^ dAmsn-
cue íVr ccprocvé san© ?éc ;y~
,?”.:*■ * "'ar-=T-
’ Dc*S ’.5£ z "C po ' '
rara p’s-r-rpo*r” démor>’,‘>-' ,
- ra?o~-r* ü'dBsr* *•: }
peone: á* ¿ m resroc |
r- k o©'sé'... -ss^c© ¿" so: |
córame?-a.**s re* k fPiísiv
se'* C-rai Le
Pr«ideRi Mód'.na, que-4a Juin- í ®adora.
í® * Caracas a penáis de quit I Nous avons d'aulaui ps,js tai
s a uc
1 or ?
<0-1 :rr- -csc‘
; kcuvl'bsfe’S
| I-: a'?**
í FLe acra’ p*“ít payé par ks
I «Emra.'lJr.is at par ks AJi<és **?
j Lv?«ss ggsnq «í en
! ra-ch:ss«s.pcur cv,ver o la v..
I «*ck« Irp.c:? qu© óa"s toa .
I *>a partera du rzzrca, !©s hsm
j «mra celver.*- Pu.r dra dro'*-
f c : 5r’--é ran¬
cie trao&r.é? rom
cordura essr^tslk pour
*T ¡e Pays, na iarait bucrane
declaration sen-satíonraeife.
En effet, notr© Conté-* «Le Ma
t j *» qui <2 pu luí causer, a oh
v«ra des iníormatlons qui so"!
p¡utot favorables á la Jurat? R.?
\crutionr.ake qui, ©©Ion Fsx
president Medina, durera ara
Foravok. La conclusion a F-
r-r d© tout,.cela, c‘es! que de
neure comm? une y¿?Lé ése:
# d- ce proverb©; «Les jours s©
| invent, ct na se rsssí-mblcn-'
’ *ur',*
j Les quaíre mimbres du «Mcr
‘ * r» qraí étai©nt, hier soir & Faé
’ redrom® et qui y étaiera; aras»’,
i ' y a une a ranée, qraand le Pr®
r ni Medina vc^ítejít KraRi,
dvt constaten la diíféren-cre
- -r. ”® U rr cf Arajourd’bui
j Oral «les jours se solvent e?
> ' se re$scmbl©nt pas!
«me ~
r e me
«séc-ra*é de
morad©»
*rr? .©s
rara en
,qra o
Combi©n nous ovan* rwson,
lans ce ¡ournal ct© toujorara met
íre ara de^us de tora! la qualíté
humedra©,
L^ cbc«©8 sont .toüjoürs con
sentantes. Et nos instifutioras R©
marcheraient qu® trop bkn^ous
la direction haitierane, cornee
SOUS une dirociion étrangare,
sí Iqs homrae» s® dévilaiejit de
jeur orgueíl era béraéfice des I»
leñéis colkcíífs srapériouvs.
TREMB1EMENT DE TERRE
A POHT-AD-PRINCE
Exad©m«st a 2 heures mohis
4 mlnuíes * rara, trombkmsnt.de
krfe q 4¡t4 ressentj mjourd'huí
ó Pcs-Laradhince,
SeJon- Vo^m^ctom du Peik
Sémíraair© SE Manía!, la Direo
} fío® a m W&d&nár n riscal.
;j#lr , r •
By «** a décktHK i
«Parar corasen^ w paix ®n
P.ep'jrái qra'- s Amé raed -
: £ rao '- raras p«rm©iire
¿t» ca-m 4 des n©
-gira:©® ¿ opracras.ra/., pure©
«cu? ce jéis regimos... par 1’»^
türcí máme ¿? oon^v-rvrabOR &t
«par k besom d« vrvee crée^-t
-ur-'í erra rasera®?® c raosllhé*.
Byraraes ra c©?'s*r
«La v->cr--o" ora dieras de
'h&nm* pe? rara Goravtrr-emerat
-. &£ torpe n h iast par ce gou
«verraemen? oe se accram-
fp’rar sra oolcct-oras aat u®«> ni
ífaí?^ d’-r.!©réí commun et
«Col- éire iugée par tout©® i-os
«Bépubhqrara»,
« * * b ’ • •;
No® kcieurs peuverat se rer»
k© compre de ceife x*®con|re
©ígniScabve. Dan© nos com-
mentaíres sur la situaron Ir-
terGodonale, sous B’-avons iah
ara© remuei era mémra argu-
ms-%, ces mémos ¡déra. Noras
avióos voralra vok ctak.
Qraf avah C'rat «Le
Naravsíliste*..
MAsmas
C'rat k samadi 8 Déoambre
que aar-aeéiébfé k matlage de
Meik Farncmd© Gom^au-Mon-
tas^ eme Mr, Baoral Chauveq
frére de «otf» Dwtrar.
■ Asar futran» ©posac, ®ous radrés
«os» w mtíltei ?®m ti® bw
bm, â–  ' . / - -
X SODS-CECBETAIRE DXtAT
VXEUX IRA-m
A LA GONAVEt
Noire Confrere «Ha h -
•?-" a deja dans us aniel* ¿x
:osé comae nous, la s 'ac* en
qenérak de la Gosav?, r¡oism*
m«®t celle qui «si faite a nos
p-aysa»©. II es! xapporté qü*
eos frais son! reclamé dra pay
seras peur d‘-s mandats d<-; rom
y-aruLon ma¡g?'é la circula!r®
energiqus? du Départemen- de
la justice. Le© deux autorqés
bvíks, k Juge d« Palx, origpai
re d© Cabaret et !© Magistral
criginaire de Samt M|ch«l d-n
son de relevar ceUe obús. :
?bn que «Oír? Confrere *L~ i
Soir» s’ótak imméd'bremeí t -m i
press©, api'és Textron faií á- ;
íArr©t en qrara;ion, de lancer a i
l'adresse de, nous m savons ;
qu‘4 gogo, cette phrase;
«L nest pos nécessair© de- j
Fe grand cWrc pour se rendr? i
compk que k Tribunal de Cas
sañan, o en Vacca^ c*' do, ®
¡ a ¡sor d FEtat demand» ur»
Eh bien! chars co; ‘ era
core que nous n'uyo’ ra pos -
stenographs Crfomlqite <2 n-o-rre
disposíUoB, il rae nous ra 7 as r‘~'
permls d'avoir Ja p-.- ;>*•
vante de F Arres qu *'V * _
t©r la vérité;
Par c«s Molds, 1? I cu*
«d¿}- sorras objei toutra :«s
smandra, Ens et co: ^íus o 5
«dé l'Etai Haitian, er.vo.t 1 da
«m® Eugéme Altlén, ripeas u
«sieur L A- Luigi *¡: p_,ss -ss o ¡
«dra bkns d© la success o
«Fraragols Mane' Aitiera s t ua
vani en Haiti, pour «ri jou;r a
«diré d© iég-atair® u-* vor. !
«et conformémení aü vcwu a?
• la loi du 13 Févriei ISIS, ;on< ,
-pense tes dépens; declare
«sana objej ilntervarF o dn
«sieur Frédéric Prade’‘®s M’r ,
«et celk de 1-a Sociéd A.t ?■ «*
«CompagBí#.*
* * *
«Le.Nottveilisíe» d smt qu
Tribunal da CasiatiO’n iug > 3 ■
Ycákfire Alikrl, ara io*d, a va
n-ndu un A*rét ideotjque d ¡’o;
-—IV-
LA SITUATION
BE NuíME CACAO
l” so;t a voulu quo le jr-uno
praphó.e ele malheur qui s^g-
jna‘>i»aUt dans un BappoM á sra
raí-.’-ira h-eranchiquera lora rnéicris
qu® b-á Homm-’s d© la Shada
apérale:-! úans nos Cacaoy-rs,
á Jéi'émií', á Bame-Maríe, ait
é’:é appe'-e, comxne aas¡staní,
au Service de LExtensíon Aq-'i
cole, I/agronome Lasségue, a
e.n pas douier, a tou‘es ks dor.
'■ éss sur k cacao haitlen, l*s
rats et fe$ insect's croquau-vc
-ts cabosses sur Jes arbres; la
main de rhomrne íes enlevaU ‘
’.our Ira achever ©t détruisait
h-s plantations. Plus que toa-
u s i os autras culturas de r.up
ro’l ceUe du cacao crí® éneo-
■* vengeance el róperration, Les
.icaoyers de Bayeux, d© Da-
me-Marie, des Sources Chorad -s
r-'ont pos eu la pité de Far-ng,]
qui Í3*ct p?u‘- éde autre chose
á Pcíto-R*co.„
t qrae ,e coto;, la raat ,
'"arco ,narqu< a «curara-^
’ dura fi^cí .<-sarie a> a
* oaucton, uat.s tviera - ji*
» Tei'/ . A ,u su, d v
rv >'.i© o , " . j * ra
s - r cao J pay, * Ira ‘ »> -1
c«l . *n 1 <
,f - _ r e ; m â–  < *
ror as >rc k ^
: o*. , „oTsÍA.f.i a lj
raps mc*.noi-~ p*-rra
*a produ.* as; d’a'" ra
uras- r’clon t‘mn*,cr.
p c*> tíorc ck '<-!evjr> - ’
e cuFur© peu! etn- »■ / , "
ira ácT rae^s sut
. pera» compoí’ r 0’ ' :4--
s c’-r mns n* ~ era ’ ra
'z «“ s F * ;erara’' 'ego
rara ra-nasara Le ja-
■;> ae pe pe .c*o.« .•
r>rj»n oo,,’ 1- vrie< ra
l'Attalage ©ní-lls fait leur de- í ion narra* da Tribunal du Cap
voh" era la c^constance.
Le Sous-Secretaire dicta! da
Jo Justice, noire ami Amonio
Víeux, charge spéciakment du
controla das ^ibunaux de Paix
voyagera:Ltí'poúr fixer Ira rra
ponsablLtés?
11 a deja voyagé a liníóri-ur
du pays pour enguate? sur c«s
memas faite. Mate tout aura
Fair da bien se passer, car
aucuue écñtuie, aucrane trace
re peravent éha trouvéra. E fara
drait que k Service Secret d«
1(? Garde sur-veilla! d® prés cas
ofafires, L© paysan a qui on
a indumsut prte 4 ou 5
Gds. a une samts perar de sg
plaindre ou de dénoncer le ímT
car 11 en subirá tes consaquen
ces et les autontés placaos pour
le défen-dre ne sexont pos pré-
£-©ntra ¿ oas moments id. la
Police Secrete «ante pent adro;
temern dépteter les araupabla®.
A0X GRANDS MAGASINS
SAIEH-NOUSTAS
Ceintur&m m m
Crumm ínfrMM&bm
A l appu» da notm as
t on < ’ ap es k dispositií de
e* df noire Cour Supfem’' ci-
.edsus, nous doBnons les r®.r
res das ordonna*cra du Tribu
tal du Cap Haitian, en date du
i Mal 1345, et 1 er jum 1943
I© kcteui coratatera ara©
1Arrat de la Cour de Cassation
•t Ira Ordonnaoces du Trlbw-
ral Civil du Cap, sont |d?nra
gaos comme nous l'avons d'-í.
Les void:
OHDDNNANCE DU JUGE
DU CAP-HAITIEN
11 Mcri 1945:
Vu Ja requéte qu1 précéde et les
foils y énoncés, ensemble l'eX
pédíüon du tostamant e\ de Tac
t© de dépot,
Vu Varticle 814 áu code civil'
Avo«;s ^tvoy© ef Envayous te
dame Eugéni© Altte«, épouse du
steur f. A. Luigi, en possession
dra breña da la succession de
E M. Aifieri, s© trouvant ei
Haiti, pour en disposer d ti-*
%éb»»i ¿kH.
i (Vtót tote *e 4b»
.# - U< pro i1 . w- ,
.ra Sv.dvnl £< r> , ,i. , ;
au'af.t plus s mpte t • ♦
;coyer raí de crorssa-ra® et raplde; le jeun© plant ?<& pat.
se que 8 mote en pépT¡
V} la delimitation des sones era?
¿’Importance capitate. Noras ci
erons Bayeux, Bomre, Ira Val
:ées de Platecmc® ©t ce pna;«,
a zone coder© de Dsme-Mc¡ao
t d® Iráternl' et a'aratres régla-te
t séte'dtenner.
Les points cites plus haut
.:onvi?nnen| padaHoment d ía
uku're du cacao. Dtedleura Ira
tenseignamanis que nous avons
r-ous permattent d’avancer que
Vcár mita m 4éme Pag»
«QUIZ* DU JOUR
3) B«ijcañto Franteli» **M1 né
r- Angtoterse ou es AmtxtqvaJ
2} Cotrájto" de «wats 5‘or -abío
vsifiit pu1' coífenMl? 3) La
Ru®i* étost-®!!e leprésñrté» au
Trafe el-- Versail'-s? 4) Quelfo
rát la satellite de la teste qui
eontjóto fe jnaréea? SI De qaoi
VÁigle Bleu esl-ii Je sftmxüií
©i -oiré métaoir* veue laH
toáwt. ray*» bom «C¡* du
Dato, « la 16» aolawH» 5*Í*5I** JWfM ' - _ ■ .


WU»I
r-.TXf
... ....no.'tfKSf /L'
^¡l2|g"ffig2g2ffi8sjK3Hg*
wmwiiw.
Libéraug cThíéret
Liberaux daujourdlitii
tews Stmras os omissions votommm'
Saíta #! Fia rok Je No. d'hterS
tm Raou¡ BO0ZJER
Ma¡* i» Í0 Jamr-«r «uivaci. o.a
fat &*» fUM d'ajjpreidK
gas *© Secateur Saaejaisiiie
«cuta Auca*» avait écnt a V4
feycRe;*, en isasar-i mermen ¿uí
¡ eaveloppe áus Lire que
Goiivn nemenj. -;.y reconyaissait
qucr Citaos Laáo¡'¿£l- ^z¡; Chas-
¿m y.ebeyafeix eíalí bombead©
CiY'í de ¿a Léganos d'Haa a
Par-s par ia seyje v&k>iue
deux oppcsan*s. La cucwe L.
r.cc:¡.dcü'- -a Pc--i-au-?i í.utn, ¡J-S
ikizeiaisiijt^ aguces snou--’r>i
tu Raíais i»; 2'í j-anvi'-T suiva^í,
■■mpo&vuí u-!-e mco^d& Joes nar
canáiáai au p:es-d---;L D-ux
’Ou -s ttp'as, c -st a ci-ie i4-' ¿ó,
0*UX idU^ UP G-PPPi pp-'.C-P-P
«id; uiexu4-’ temps p*u-' ¿Lur-pp.
Loio-^u-.tr e-iu-t rappe-e et
.'-'rppiacs par ' Y-dsyaleix, c*
qui >udsque que Cc-ca- n* mec
ias* pa¿. guapa ¿¡ aj^a-u «je
qeux méme pas comme? uii
am a man pas méme u- Lo-
qu,
Ecoutez e-core c^cú Up- la
du 22 Sepiv'aus^ IS/6 aaren-
aaú au GauYsrut-as'í-í a*-• lo¬
re a acune »• arcs-CíC'Lor, aucun
;egiem©ru- a propos d« i'Lui'
pfaru Box ngm, up-s p-e-m
u gas P--S /'Y^'~ga_pi^ a; - r—
quen- Pant-'menur-'?© jj eicqer;
pas iSw-i-Ya-e. a.i- e
? ;
. p-P-~su. I
uco ;s;'a-
UiU
- a ppc * t
au a pc:
i/a b^au jour Boisro»d Ca¬
ra! sen aiks. II ©tan libére!,
li éíait brava, F éia-t bop, 11
©tat hoiiné--. Ses aaversa;
rtis eux memos renáent doma;a
qe a sa piob;t-e, Le &aseia;s^
v- Léon Lar©c.h© écxira: «Cito ;g
/•Miffif ie plus recaj'it exi'mpA*
ae pfobúe et a'¡iuégnté te de
fc:ntei«3Svmf»i de 1'fjj-PrésiíltHti
£o¿£ro^d Canal et ©viu, de so~-í
Ministres, 18/6-1873 (HaitL un«
page a'ás.o-e, p. í8l «Ote*.
Ca»al accorda toutes ¡m n
kA}tíés. Oil «e ser y It cepcü-
ca»t de la Pibune du Parl-i-
ntr/. pour luí rna^guoi á'e
qo reís, pour éíre ¿sconvenant
vis a vis de ¿e-s Ministres, 0¡'¡
usa de kx hbert© de la Preste
p©ur r:r-sul^x qross'iézvme&t
On proiita du dro-t á* róumo^
pour s’ass^sibler avec ansies
e? mur*iuo?¡.£ (Boyer Ba2eJa.s
eta:v gardó jour et suit par ses
¿xs'lisaes e*. ne soltad dans es
rúes qu'accompagné d'u^e ?s
couadel. Quc:-¿ le Che! ¿e 1£
tai ponera plain;e a la ]us*Jwe
coiitié un jouical’lste qui >‘a-
va«t traite ¿e soulard et de ta
i'att-ur üruben-t cGuí ci sera ce
cu.tie. C egt tout cela et *1 «n
c-= caá © l berallsme si cher
a Aug-s‘e Magote.
Liautaud Gneart écríra ^
1S82; «Jai ¿ espoit quim ¡ow
o» rer.dra }uS'ce au Gouv'-^ne
r.c • í c. Bcisror.a Canal, on di
-■ a qu tí a r--specie la Const*-‘.u-
'-,or v¿ o-s, '.s hncnces au ’
Réx
?-/â– =
-Cm r.to
ta : paye
G. n.-j-i.e c
ja IG:.r. -
auc* L r-ac - beat o rx-
£X-9’-a¿í CJUe ‘--'S JO,í»> ¿ lu--"
w.tív.OaUí-'j<-.¿ pu' o- pa* ur
wOmm- uo san par-, cuas as
x¿stance cu ¿jaucna: a--- >c
Uoua’t. I,-- Jd ! «s‘-i'-' «aa*
au.sa t olí ,ge s sure*» J
a a' an.' c* bumo-'-o sz~- --ur
.vo.i ai. tu-s.plu-'e a«- a*.' -■
ror-, O-Oe-a’-aequ- p-ica--
{.cu uva’- pus G a-e..
Louis F.rrult: clíe pariant ae
'.'action iégisiaive sous Bo-s
land Canal Ta qual-Lée de sea -
aaieuse. Ríes n'est plus v;o-
&i c'est un d%?tite iui sese
oui k co“iirm«. Le 7 A out
, B76. Mathunu Lys protesta en
ce» termes contie iatt-tuae d-
ses coligues: eQn a P-r;s -’na
bi-ude de traiter les M-nlsn-s
cu Gouvemfcmeni comme d*-¿
eniants, il pos juste d'ag-
aínsi. Ou doit u&zt avec
demtion du controle régislaüi-
íi y a dí® formes eí des conve
nances qui sobseiveni efíyvrs
Í&i Ministres quoad on exige
quila dóposem. leuis comptes.
O0 n‘est pos en huid q-adue
jours quun S¿créiO'íre o Es-U
psut presenter lee piéce» qu'oc
luí demande. Nous crvons su
O© moment au M.nistere des ci
lOyens honü©t«s et Irréprooha
bias., Pevant ul-í tei Mutisté-
rfo# ja demande alore pour
guoi ne devore nous pas sur
vre la Justice @t la raison avec
notr® droát d‘interpellation?*
MatKurin Ly« préchak da^ .
le désert . La Chambre cotí ti
sua comic® d© plus belle b xrs
pos observo? les formes et les
convenances vis d vis du Gou
%-ersemont et mém® du Frési-
dent de la Ripublk^uo. - Un
pur, le 14 S-zptembzé 1878, eíle ^
ba dans un Message jusqu'd
dir© á Ernest Roumain, Mi©*®-
t?e dm Finances. «La Cham
b?e vous somme d® luí reíou?
iM immédiatement la jákr» d
cs’donnances; ©M® oardonn© la
so?fie du Trésor et la tc¿$& h sa
disposition do cetto mmm de
4.600 piastres». Et un tel do
oument po?lait la signatura
^Hannibal Fríes, Brésident, Et
W é ’$&$&& á'tu» dépen
ss irrégubére do 4» |tol?6S
dépatés vouhsW répor
& «tan
— I q-*
v, pieces en mains, oü
llera e-® amélio?a6onc
reaUsées dans las diré
' - t -s Lrat.chfes áu service pu
j bl'a
^ Áyo’s conLar-C'-’ dans l'Kis-
. !0*r¿. Elle conáaronera íes cr
cjaii-sateurs de difficult©* c-ux
í cui ont erréis l'exécuiion ir-
: pt'oqramme; ‘es prétends-s
aeL-nseu-s du suffrage popua;
re.
Va.f.cus caos i urne (en 187G)
¡is ont pensé que kr violence
cvs armes (30 ju;n 1875) le© cou
:or-,'. ¿;aL Que d'erreurg et de lot
tes».
Le jour esperé par L^auíaud
Ethéart est depuis longtemp3 ar
sivé n©n dépkcse au dernier
partisan du «liberalism© auto
rítedre» quí esí la forme la plus
désastreuse de la Dictators,
Raoul ROUZIEH
AVIS
DEPARTMENT DES FINANCES
SERVICE DES BIENS ENNEMI3
NATIONALISE
L© Secretaire?!© d'Etat des Ft
ranees (Service dos Biens Na-
tionaUsós des Ressortl&sants En
item!#) port© a ks connaissancc
des garagisíes, industriéis, com
mergantSi qu'íl est mk ©n ven
ie lea articles ci-dossous:.
Presse d coton, ólévateuns a
colon, Moubn© d colon, balar,
ce© ervee poids, Erlincteurs
pour inoeedi©, piéces de rechan
ge diverse©, Piéc«s d© rechar¬
ge pou? moteurs, Ressorts. la
mes pou? camions, Pieces pou?
moulins a colon, etc.
Lea bitéressés peuvent ssa-
dresser au Service d«® Biens
Nationalises h Port-au-Prince
©t en Province des Contributions qui four com
muítiqueronf les listes dea di is
articles.
A CAMARADERIE
Le Comité director du C^ub,'
c 1© plaisir d'avise? M©ssi»uis
les Membre© et les invHés, gu'ü
organise un bah le vendredi 7
Déo@mb?e prochale d 8 h©u?©s
30 du ©oh, au local du CJlub.
Le Comité ©apére que les torn
brea serón* ©a nombre hupp-
scon. : *1' -sk'*'
T©au# de Vfc
'29 Novembr® 1945.
LE COMITE
Ves¿©ál é 8 breas
j&j 1#S porfié:
Wíhíer Serenad» r J .
2ém© partí©:-
Vlviane Romance, E^c Vo®
Stroheim, R. Duches^ dans
.. GIBRALTAR
„ Un grand film d‘©«pionr*a
qe ©! de co«t?e espionnag*-..
Entrée»; 50, 1.00, 1.50
o 8 h?ee 15
En lére paitie:
Le Da^dy Masqué
-> 2éme Pañí©
Nelson Eddy. Susanna Fc^r'-',
Ckmd© Rains dans
LE FANTOME DE L'OPEBA
.. A Universal Bctu?©...
Ehtrées: 50, 1.00, 1.50
Sameci d 4 hm
En Jare parti©:
LES CONQir ANTS
DE I/GÜ I, r
(Whmcr© at the W«-'s0
3e et 4e episodes)
En 2ém* part e:
DIAMOND FRONTIER
., 3>ux grcmds Rima d'av«n
turv» cY- la Un¡vefsaí.-..
Ent'm 0.25, 0.50 el LOO
a $ hres.
E-. ;éie partís:
;..5R CONQUERANTS
DE L'OUEST
(Winners oí th© West)
3e et 4e episodes»
2eme parüe;
Bo?-s Ka?íog dans
FRANKENSTEIN
... Deux '-mpresssO'. a-.^s p'-~
ductíons de la Jn-
Entrees: 25, 5G et 1 cc«
d 8:30 h?es
En ier© pertie:
LES CONOUERANTS
DE L'OUEST
(Winners of the Wc-stJ
5e et $e episodes ,
En 2emc'- partis:
Margaret Sullavar. et lo-pn ---
' l©s da?s
I UNE NUIT SEULEMKNT
j Deux sensahonneUes pr-
duct»oils de ¿o. Universal...
Entrée: 50, 1.00. TS0 '
—- i
Paramount ;
Vendred* h 8 hies
SM1LUN THROUGH
(Chagrin d'amour)
(version arsglaís*
avec Je«nc4ts Mac Domic.
¿rían Aherite
... deux fiances a U©r-L- -rs
!e distance, deux idvR«¿ T-' 2-
rf)6sexhfcl*nt
,,,, un d?ame dans tm ten p e
Jes appa?hio!‘a... de Levara: 01
iu pass©.
Entrée? Gd. 0.30
d8h?©sT5
TO THE SHORES OF TRIPOLI
(version anglais©)
avec John Payne, Maur^«-
/Ha?a, Randolph^ Scott
... um romanesqu© IdyRe ©' •
re ]e plus entreprenant &s sc
dudeurs, John Payne H la plus
avissa^t© des feennesi Mau-
oen OHcao.
Enti^ee Gd. 1.25
Vv<, r, SiMNSlUM
la Ifeirtfe V*aH f- BewW
á* tecevoi* ' pornses 4s f*n© ©n »£sc@ 0©
e»»t 5Jvt«* «! á** ponan** á’ra
b?© ®3 ociisses. Hoies-Vous
acbe^? cor Je sí0£& s‘«nléve.
. piADSRMlNE
* Um* c?em« méd'cale d© b^aut©
! non parfumée, Soluble dans
i'eau r>« giQissa pt». ne tóch*
j pcs. Convi»M Ó »®
{ "épidonoas p«<«« 9ro*58i
I COTTini- p.€3UX Si-'’):-‘S
I pom MADAME
i La mofea pour proteger vojrc
! ¿pidarose du contact d I r erat, Gpp'^qu'a c’-t légere -■ - r
! -h, a» Crém« de BeWté L»A
nsawoKS ««• p°rfa!!0'
xe-.t J poudra-
.'Essayt-i »*' poudre da
mbnmm ti"'. dMicaWnfm
i t:-c?'íUE5iéc>.‘
t ' Le eo'!L pour dsbarrassej vO
,., v SCC' d- Ce& po-c-.scj’ '
. aYoc la Creme da
’ .feduté DIADEBM1NE. Lavu:
1 vota á ivou £M«. puj»
i 3t,s npaveUe ojplicat'OU d«
^ C-im# BIAESHMH® pow ta
nu!t. He ecus wsuyra pas, rl groase pa. et üe t«che pas
dace Par temps irokL a
• de sonar, une «imple as
^d-aaoe ae D1ADERMINE ser
,,g. V'SCO© SU? VOS TUCl.li»
tachera: Bau ?©che. G©"cu
:-S SngeJures.
Ce proáu^ eat en venía 3 ¡a
^bannacie G^íí-ra:d et au Be
:a? ?a?is:en.
A5TS AUX HORLOGERS,
REPABATEURS BE PENBULES
ET MONTEES
La Chambre de Comm arc®
pou* ?epondr« a 13 i!;
~c&d* de firmes étrangé?eS(pai
culíssesievi*; de Maiso?s Su:s
es désbeu^s d'estrer eu oo?-
cct rryte tes ho?loge?s ou lous
*ux qui se spéc^aFsent da-’j.
es réaa'C't o-s de pe,’:du.es
no-tres, demande aux ¡níé-:es
•és de bien voulair se fer-e co::
.a iré ou écri?© d nos bureaux.
Bolt® PostaL- A* — 133
Té'épho'? 274?
Local: rué du Qual
Louis DSOiE, Ing. Agr.
Présideut
AVIS
Lo 3n‘.ventée Fr-aú ®t Steum
■ . v c co. cécíre engcgar a o°'d
i- s 5 rntsaux v3 portara Tangíais, «t
[ ^os-eofebles de ¿evenir des ln
' cé-ieiis-taécariciens ou d«s af
hsí
AVIS DE DIVORCE
le Tribunal Civil de PoU-au
Trine© a admis i© dívorc© d^-s
époux Clov;-s SamtQi\ge par }u
aemvní rendu le 20 SepDmbre
1945 en íaveur de l’épouss.
i-ée Odette Hecto?, ayant pour
Avocat-Consejl Malt?© Raoul H,
Hector.
En ve?tu de ceUe décisío^,
'ORicier de VE*,ai Civil de la
CapiíaK Section Est, a prono?*
:é't© 29 Novembre e« cou?s,
presence d«s fétnolns de la
demanderesse, la d5isoluf:on
du mariage entr© ¡a dame Od-'t
te Héctor ©t ’e sieur Clovis S-a-r
tonge.
Porí-cru-Phr,c5, ¡e 23 Nove.ti-
'â– zq 1945,
Raoul H. HECTOR av.
Samed: a 8 h?es
VTVENT' LES ETUDIANTS
avec Robert Taylor, Viveen
-eigh, Mau??en O'SulLvau.
... un film quí a du mauve-
meni, d© l'amou?, d© ks gaité
ma% quí s'acheve d’un© man!©
« pathétique...
Entrée Gd. 0.30
á 8:15 fcif» " I tí ^
MRS MINIVER
avec Walter Bldgeon, Grtar
Garso?,
... 1© chef-d'oeuvre la Mé
ró-Godvryn-Ma yer.
Entrée Gle Gd. 0.60
??’*©re de s'adresssr d la Mai
eon Joseph Nadal ©t Co., A-
ger;\s Généraux,
Té’éphones maiso» NadaL
JBEAIPuE A LA CARAVELLE
35 rue Roux, Phone: 3495
vous irouv&rez: Bv?©s anglais,
ratals, magazines améri-
.ains.jcumaux canadlen®, jour
vTdx as mod©, albums etc,
,QT£BM Dt L'ETAT KAITIEN
Au Leu du meresredi 5 dé-
-embre producán, remission d«s
'diets de la Noel aura plu*ot
1« jeudi 8 décemb?©.
irAmrmmATioN
IRREPROCHABLE
Aaso-tlmeol tecatnpctmbl©
AVIS AUX COLLECTION-
NEURS DE TIMBRES POSTE
La Chgmbr© de Comutstce
¿'Haiti, pour reportdr® a la de
nande de nombreuses Firmes
étrangéres dépreuses d’eutier
n contact av&c les coBeciio?'
ley» d® timbré poste dTIai
L dwjnde crux Intéress^ de
•>*•& vbulo;? se fai?© conncrLre
m éedye a ao® bureaux.
Boite Póstale A — m
. TéUphon® 2747
Local: mo du QuaL
Louis DEJOIE, Ing. Agr.
frkkto*.
pan mmem bama
"d©» Raw Ferré©
st # Cantre
Phosam *55*
COMPAHAISON
Non, Non, No?, II «'y a au
-.¿ne comparaison possible é
ant bonnet* et de bo?«e ioi.
«'huil© végéíale VIGUEliK
est pas le produit d'u? char
ala?,' mats e'est le hull di:
or.ques cmnées d'expéoii r¡cs
i cíe conscience.
L'hmle végóiale VIGUEUR ax
et© drastiquefsent, directe:ne?i
a chute d© vos cheveux e* o
dig© les bulbes cap.llaires d
c prendre ímraédíatement leu:
mergie et ieur reproduction.
Si vous aves des cheveux
rép’AS, aprés quelqu/s apply
;ations de VIGUEUR vous au
ez la joie de voir voire tete di
©element ct radicalement chan
¿ée. Vos cheveux aeY.en-
dront souples, soyeux i\ bril
ants, et rr¿erve:Heuseme r¿:
>eanx aprés un usaga régu-
ier, *
Incroyableül Pourta?t bestia
''ure venté. Essayez ce joui
mém© IhwAe véqétale VI-
GUEUR et vous béníxez cute
mil© végéíale en envoyani au ■
liable le fer d repass-'r s.
iangereux pour la santé.
Hele vez votr© personnahlé.
«ugmentez le charm© d© votre
rexsocne, faites vous admiru
-vec l'usage réguFer de i'hu i
e végétak VIGUEUR. De i
nandez VIGUEUR á la ma‘.?¡
Acolas Vilíello Grand'Rua d i
"oté du Grand Café Flcavil.
Pedí Goave: Charles Reíd.
Gonaivea; Magasin Nicolás {
Martino en face du marche.
ATTENTION
Pianteurs de Nolx de Coco
la MmtU Cmommí
Froámcta Co*, S. A.
acheté mmm quantites m NCax de coco
QUI PEDVENT ETHE ttfwm A PORT^tM^ElNOS.
S AD^^m A0t
bureau m vmm a bizoton
TELEPHONE* *479,
BOÍTE POST ALEt A . 15S.
pmmmm vtsmz t vmm a bcoton»
o i í m: iVus i $U-1 r r i e «c e s
COURS DE CONVERSATION
ANGLAISE
Le projet d’E^eignem^nt de
’ 1‘Anglais du Dóparíeznent d®
M'Education Nabonah1 et de la
i Commission Coopé?ative Hui-
tíano-Américaine tí’Educaíic? a
; inauguré u?e heu?e d© co?v«*r
■ sañor: anglaiae de 6:30 p. m.
■ c. 7:30 p. m., íes Mardl, !'r reí
, -r
Hadiano-Américaa'., ímaison Hu
• di court).
L 20 Navembré dans le but d«
facUiíe/ iea candidal avx hour
sfs fibuctes tq ctux voyages civx
FtaPs-Unb,
Í!Uór?ssé» ptmvoní ge í ¿ti
seiam-r au bureau de la Com
mission, (Rue d<>s Miracles An
c;en Cabinet Pradal).
John F, MATHEUS
Superviseur d'Anglals
j MRRVETORUX teint en h iouss
SI VOUS SUT/EZ CETTE MSfHODE
RIH
\
ÍW1
X
ÉHI1M
Volci un© CharmanU» ]»-u?o FilD qui chaqué jour pr©nd
Lads pour s© détendre avec cln aavo» Palmobva, c« qui |q
roed plus jolie. Eh© n'oublhra jamaos de so h©?© mai
«age d'un« minute ah? d'é-dauer «o>¡ teínp A vom
PidmoHv©» off?« u« moyor. simple d‘oht©«ir e©tt© belle pegi
a'¡¡sí qu© 2 íemrnes su? 3 • Bofcti»n«»nt,
METHODE PALMOLIVE DE 14 JOURS QUI A FAIT BM
PREUVES. Cheque tom qim vbue vau^ lavez, mmm$. votrt
j>eau pendant yn® minute mn.éte avec la mourn épal«,» *|
r-ch<-‘ du navon Pa'mo^ive. R : ©t séchoz la peau ©n vous tarr.jfonnani Rappeln vous qm
cela ne vous prend qix'im© immt©, mass que c'«&t 0© mam&
q& d© 60 second©© qui dorme a votm peau tout Léela! radl©ux
qu* produit Ja mousse da acr^on Palmolve.
PALMOLIVE A FAIT SES PREUVES! 1285 femmes ©t %
docteurs ©st fait Lessai du muSsag© d© 60 minute© de Palm©
live, Leur rapport prouve cf-’ea c evoi? un teint merveRieux ©?• ^onrg,
BAIGNEZ VOUS CHAQUE /OUR AVQE PALMOUVR
Pdlmoliv© produira sur votre corps tes rriemea efiets
produit sui voire visage.
qu'4
Stméb
cAcjhe^idf¿nyUhim,
!>»»♦»»♦«♦«♦«♦*»»«»»»♦»»>««»> miiiiH
81 UCS üíTOiWB DU «NOUVmUSTB» VOUS P»*>


gercée,
Gelé« toe Péfcrole
‘Vaseline’ apporíe
en soukgement
rapláe, vayas
eoiame elle aáou-
cit et caimel
ijsr»; <'* ji
.Vasejine
©etlE D« í4t»©ÜE
wuuáush ¿Mí
•aíBES LES SPECTACLES
IX KENDKZ-VOOS EST AI)
Soya Cola
tu fewflfie»... en déwlláiaai
t>M néctar de Belitaace
t*) ton goftt eet ei prenanl
Km»*» Ton dit: Eocene- ;
PIF.RRE P. BOUCHEBEAU t
fterpréeentant Exdusil de tu )
'SOYA COLA COMPANY;!
de BattmoM 0. & i
t
mm i
«Insecticide EXTRAORDBiA! j
UK» tem imrtaatanémee! Pnnaj
tetéis, Iones d» Moueti
¡pee, efe. efe
í*. <*»#» mt smm cam
WON O. 1¿0 la
iés Bijeunluenl
VigueiirU«joii¥8llé«
sans Opéralion
‘"tí» «o» tome.
¡Lis? ““«f®» ceaverts Amérioalr*
~ et la «ante.
«se vom ápport* I»
^ ¿AHI £ AÜXELA
Bu© Traverslér© >
¿a lecavoir;
{fetas&uxes Haute Nouveau
4 toa! cuir, pour Dames*
tout cuir et toutas
pour hamm© Chaus
d& Spoil pour Dames,F;l
0B, Entomts. Serviette d©
jMftir Sorties de bain* Sendai
B & toilette, Gasto tiasu épta
», None et couieurs.
Bficchs hiane, noir, cou
IBS íautaisie. Dz'üh asglato
contours pour costumes.
y¡k á drop Fil-Batisie oí bi¬
gg Si bkrac, Gmbrehs* en
«Ü» es conten, Parapluías.
£bsp©aux de pailla íme, do
Sise, de Feutre pour borrones.
(Matures cuir pour bom
m gualité supérioure aa ero
¿tifa sn Odsti-gictoí es coa*
i da soto a chomr dems !$
Toas
Hacbine é éadro Bemiuyíoú
ffimMp© dt calcular Daltoo
taberna, papfar carboa^
iaÉte» tos achato che» ■
asna
VZmpbi d« FENGRAIS CHI
MIGUE augmento votre piodue
ípa de fruit© ©« de fleyrg an
;?u Tetó de la vraie economía.
En vente a 8 cents or. la üv?n
^ Agricultural Service
£. N. BAILEY
154 Hue Magosta de l'Etaí,.
•Port-su*Prisce
- - „„ s'oitoío tra.1-
tement domestiíjeg «oas farra» áa ía*
«eeouvert par an MMecia
Araerícaln. Absofriraent fooffeasif at
facile A ppear®, on mfimo tempa is píos
roesnt et to plus puiasaát atímalant
{m**'* M**am P«* 5a science; míe
agít aireclaroeat ear vos gtaaáea. vos
norte et vos orgaasa ,rUa«*. aits re*
monis, ptirlfl© Je sang- sí rapUlement
que vous voub sentea un nouvsi hommo
avso force et vteuesr *n U ou 43
baures, -Par son action nature tie ser tes
Standes et los nerí», Ja pulasasce votre cery<»u, votra méraolre St votre
vue a’améUorent. U’une facen «toa*
nantf. Ce restaurateur mervolHonx dee
glandes et de te viguonr appeté Varke
*st garantí, i\ a été esaayé st adopté
par dea müUers d'AtnSrteatna et est en
vente dans teutes Im pharmacies.
Acftsiez Varka auiourd’hut inéina,
Mettea-ie a I épreuve st vous consta •
teres un grand changemsat en 8*
heurea. Aeüets» Is grand ftestm qu?
dure S Jours aveo ra^aranes formeSíe
au II vous don aera ijeauooup de viguear,
de force st de viíalltO en vous rajounSa-
«ant de Id & 2d ana Contratreraent re>
-tourae* !a l>olta vfáa et voirs argent set
reíft&ourad. tía grand iBaena de VarH»
ds4«tsbtetteaneocd-
TafKO M ^sptfr,
ju ykmu m la Y&m.
l'Loterie de |’Itat Hailien
de cadeaux*
de Bsauté,
%m&: 2318-2234
Píe* m
: Col
MARCHAN» tMSimñ
Mbs B»ach de tout»* itaet¡
%iet costume® tout faite.Póo
I»
TIBAGE EXTRAORDMAIRE
NOEL 1945
TABLE DE LOTS
30.003 BUM* o G. 10.0« U
HIM.
1er Gros lot da
Gdes. 75.000.00
2© Groa lot da
25.000.00
3© Groa lot de
10.030.00
10 lote de G. 500.00
5.000.00
30 lote deEOO.OO
—
- â–  8.000.00
100 tote d® G, 100.00
10.000.00
800 lote tto G. 50.00
30.000.00
2 Ajspr, du lar Gios te!
a Gdss 250.00
500.00
2 Appr. du 2a Gros lot
ó Gde» 100.00
200.00
2 Appr. du 3e Gros lot
h Gdes 75.00
150 00
300 Tm. ’du 1er Gros lot c: Qdis 25.00
7.500,00
1.048 lote
Gdes
189.350.00
la M«too&
Charles Féqutére
et Cié.
vom omm iss rasas et chambbes a ae
Kelly Springfield
THE KELLY SPBJMGFSELU f »S COMPANY
CUMBEBLAND-MAHYLAND
PECTORAL SÉJOURNE
■¿JJt?!!S5!!!#í3fc-c5*ji*4V4r)w« nxr*rr* .
TOUX RHUMEi, • SRONCH1TES, XNROUEMENTSl
InVlUENZA. AFFECTIONS de» POUMONS *
POÜT.AU-PBINC». H«;XL_llJJLgStl!I£a—á»
iMM Mikánttéilii
CADEAUX
ü»« deg vitrines de la Súde¬
le Ha.tienjie d'AuíomobiTíto S.
A éíal© de tres jeito art¡des
que ceíte compagnie vient ¿e
:ec®vo¡3* et qutoSfc v©r,d d trés
bon marché. Un escompíe de
10% est accord© sur íouíes tos
vestes cash, Hator vous car
ees objete s’enlé vent raps de¬
ment.
UNGEME DE LUX
T1SSÃœS POUR PAMES
S0IE8IE
CHEMISES DE MASQUE
¡ETHANGüSE
ARTICLES DE CADEAUX
POUR DAMES ET PÓOB
HOMMES
tX SLOGAN DE t'ANNEEs.
“ J’achele
diez
Wilsa"
RUE TRA VERSOSE
Attention!
-SC^EIETAÍEES DE VOITUHES, CAMIONS* GARAG1STES
MECANICffiNS
Visitor la M&ISON IDLES FARMBB qui viem de re-esvoá
m assoit meat complet de pieces et accessoires pour autos,
Cam‘.c-^ moteuis, i-i'ks que:
Bat.extos USU Bougies CHAMPION, Segments Perecí Cir¬
io Ccurroies pour veníjlateur, Armatures pour Gé^érateu^ et
Starter, Xagmdon CoUs, jeux de Freins, Cables pour Batteries
Fito pour BougIes*Fito pour lamiere. Tubes pour Pompe a air.
Starter, Switches, Cut Outs, Condensers, etc.,.etc.
JULES FARMER
PROPWETAffiE
87, Rue Doats* DeetouchM,
Phcoe: No. 27tS
Notre Concern
^Expressions Créoles
m
ÜO»
i EM BE FLORIDE •
> MORE AY a LAHMAN’S
CETTE LOTION UNIQUE-A PLUS DE
20
USAGES
PODS LE BAM
APSES LA DOUCHE
COMME ASTRINGENT
LOTION POUR LA PEAU
COMME BiSODORSANT PERSONNEL
COM>4E PAHTUM
POUR LHfUMITE DU BOOR» OK
ET POUR RAraAICHra LES CH AMBRES
Pdu2 eeuloge? im mtjnx de titee, migrates et b'ouz-
dimmnsrM, pour les torraros. A’lasectes. pear le»
Alais BereeWL yeta t * fts» de serTeou et petr
Jes {¿oda Wgufei et Mt cute
CELEBRF HEDUIS 18#8
ESSAYEZ V^E BOUTEILLE
ET SO YE 7 CONVAINCII
EN VENTE PARTOUT
DON n. «OHR,
ReveneiUi eees^ a uoa
tHole, caiefeasses gta»d
efe.
¡leus woua deja ait du <«lt
U’ol que so» doraatnu exclasu
cat l® dómame pur.ra.nl pot ®
qua. C'eet 1® a®ui aaamp ou
a píoíus.on U molaso»n©, “®
e occupant qu« des faite ®t tj®e
t«s d®s pe,son»ag«® politique*,
¿es oRicíels «te. U» pr®t«Ki«»t
»ue au courctst de tout c& qui
passe dans les
des abaires d« 1‘b^at, dans ,
comités evento, eí naiurHto* j
meat e'est ayec une certain© { ic qu .to dL*o»^ N‘iui tos ^
im de premier» mauu ua \ touts *«ur j
! he tapate»* 1m. baui'»» i
1 av t'’.» 3f,o p‘oc«uUoiRL N »U|iO
' . u<> qu'ii rod cu**fu comm i“
' < jUp OKU i, uU' i! P*1 44t
, | an' ipu* > t-K *u. p *•
* au * i.uspvc'e b¿ «u(t 14
i au'ii tato to tuffarn avain -K
i pa>to! a d'iu vox. A so*. c.$
! prodte 1'on sv met sur son ga'
; e« d vaus, iorsqu’d a qti u-
j qu«í chost- ¿’important d vans
i communique'', t*t qu'ii Ixou
; ve pas u« stoge pour depose «■
Í son dt'!’xiere, ji ne s'eu lad pan,
( ii s’j pinche veto vous, d
pomtu bou*dak kai deye (*\
I li collé did U trou zo^-
* OU, da*S un© posturu d« télé-
phoníste, de ié'édtol avec to-
' quel d'aiBeurs.Jl a un Hen ae
párente, puis, to, se met a
vous travailler, apr©s qu'ii a
£«i d« vous battle I© ventre, 1
va íaire un viré, dtoons; un vi
té voyé pour ader vous vendre
et a quel prixi to plus souv?n*
pour un morceau de patato qui
pour lui représente une paques
te afíatos. Le semeur de dis¬
cordes! Dépourvu de tout©
noblesse, jl abuse de la confia'1,
ce ’placee en luí. Malheuc a
vous s* vous accordez quelque
eréctnc& é¡ jes racoskPto# íl u‘est
pas lo>» de vous fautre dedans-"
! tot ou* tard.
1 Qua»t g pour ce qui concer
i>e le catobass® grand dioh
i*ous e» a vous ici-un type qui
ne sera jamais dépassé, áam
la perjonne du directeur du Me
j ií-Méio. C'est une soHe d© de
mi barbare haitton qui ne bou
| c~»nne pas du beubre sur tos
T.vinchetim, Boucanner du
couüs&ej • hvurre sur une manohette, s'cjt
voutoto béttoer, rancer..., to
pretend «’avoir pas de major
diol capable de le fabe toivo.
It parajt cependant que
ie*l» n" non i un p^u apa toe j,
ks, matodies, «t le nombre q©&
mm atoam fi«*ro«i par luí ra
f>a!-tj4 i» caquet. par le guínlr
ce so» tu:. Ii taut to\if- de end
i‘í?< .<» mt> <«. i i ajauier q«M
#4Í m «nmuqu' ¿Kir excoFeu
íf, | u< ‘ úvo a ba to
i» jinli' qt i to:t qu'íiU
J i»' i 'i ¡'.1 'I Wftieiír u«»
" A>rí i *, c cauce,,. 11 y a
lUC" pu, "> (i!, un autre ty¬
pe tres panícultof do habteur
rurnommn Zo.. C’est du reat'>
luí mém& qu» s'ejt chotoi ce
rumora. S<*rait ce un Zo bou
que chin? En tout cas *1 a
ton monde qui s’en rahoto. to
y a des gens qui disent qu'il
i\í' fait que bla-bla, et qu'd y
aurait heu de luí íoutre une ba
bouquette!
.0) On est encore heureux si
to cansan c?évé ne lalsse a
«u son fil boud’tog, ou .....pour
parler plus proprement: le z or
Hdor de son fifty one. A c©
propos, je mets quiconqu© au
aéíi de m© diré si i© petit «spa
ce resserré compras entre fes
deux tosses tie regsembto, á ces
corridors plantes de vagée3.„
que l'on trouve dans les para¬
ges du Boto Badére, de la
cou íonmi, ou du Coq chante,
G.„.
Wm Wmtívmí mm Haiti
BLM
Rojal Dutch Airlines
PORT-AU-PRINCE — MIAMI— NEW-YORK
pOST-AU-iPÍRINCE — CURACAO — LA GUAIRA
TOUS LES LUND18 TOUS IS JEUD1S
AVEC
LES AVIO® CONFORTABLES DOUGLAS DC 3.
Les ,M»rraUoa* pat train ou par avion veis tóate la» vil*
l®i de* Eat8-Unte peuven* étte faites pa* not» btieoau d
Miami.
Pout i«ji»8 information* »l émrra&onm
KLM Royal Dutch Airlines
GRAND-RUE No.
WépJso»: 2352.
Api^ le* L*a«» d* 35»wu, *£>»!»* i» No. 5419.
— Sur l’habitation Pien«, le
section rural© de Fonds-Bapbs
©, commune de l'Arcahuto,
deux (2) hangars tohabítés cou
veras de chaume, apparteuaut
d Mr. Bis Thévand, ont bruto.
Feries ‘évaluées d G. 700.000.
le constat a éto fait par le
Chai de la dito Section. La
Police recherche to ou les au¬
teurs de l'incendie.
— Sur ¡'Habitation Devo»r,
lore section rurato de la Brésí
Ifenne, commune de Bainot, le
cadavre du nommé Alexto ]o
seph a été trouvé en putrétoc
tion éaf-s sos jardín. La po¬
lice feto des recHerches pour qé
ermtoer si e]}© n'esi pas en-oré
sence d'un crime,
— Le nommé Marcel St-
Charles a été trouvé morí a*
‘tí 4¿me secfion rujo;!© de Pe»-
tel, Aucune trace de coup «i
de blessure n'a été releves su;
K cadavre. Aprés ]e constat
legal to íuge-de Pa¡x a ordontv©
rairsgtatton des ^ominas Kervil
' of Josto Joseph,
I — Le nommé DíeuveuUto Ca
just® a temé de se suicider en
se jetant h lá mer derrtore I'E-
coto des Arts ©t Metiers, Trans
porté a FHdpHal Général Í1
a été intemé,
— La Police et las Pomptors
ont éíé alertas pour un com¬
mencement d’mcsnáie d VAngk
des m^s du Centre et des Ca¬
sernes. Le tou qui avato écba
té dan» des détrjtu^ qui ge trou
vent dans l’égout a été étoíní
par tos pompiers.
— La Pobce et toa Pomp!ers
cM été atortés pour «« common
cement d'incendi© au Camp d A
vation. A tour anivée :ls-‘
ont constaté) qua e'etas't uu
drum de goudron qui brutoH.
11 n’y a eu aucun dégat
— Martíggam, Seme section
rurato, commute de Pon-ou-
Prince, la voilure au No. 580,
conduit© par to chauffeur KU
tone Bernard, a heuvte to mi*
neur Uiysse Thomas. Celui-ci
relevé avec des contusions au
visage et d la téte, fut ticmspor
ié a FHopital General Jt exea
té api’és pansement,
—' Un vol avec <¡!xract'-o*i a
eté pérprétré au Bureau do.s
Co'niribubons de Gresier, y^o
boHe co’-tenant dea timbres
pour G. 43.75, plusleu's io'meg
da perritos de vente deg ani-
maqx, ont été emport^s. U
constat legal a été fail par ie
jug© de Pa'x du lieu et to Cu *.
paral en charge de FAvam-Pog
te. Des recherches s'effectuent
en vuo d’appréhendar le votour.
— Au Carrefour de Bocozel-
*e, 5©ma section rurato d© $t
Marc, to1 camion ay No. 4152 a
haurté lo nominee Simone Al¬
cé. ' ■ 5 ' Simone Alcé est
me mü !e Champ. Jugo de
Pa-.; requis, íormalités légales
rempBes.
- Les vothers aux No. Q —
}2B et Q -— 302, apparienant
aux «ommés Mathieu Si Fort
et Georges Silver, on| été pro
jetéis sur la Cote, a PorKto
Paix, par un fort ve»t quf a
soufflé tout© ki nuit Ha n'onf
m aucun dommage.
.ES OiGAB&TTB®
SPLENDID
FONT LES BELICES
BES FUMEURS PCjU» '
LEÃœB ABOME BT LEUR SIJAVIVI


FASE 4'
¡-S.
Li MODE-
DU JOUR
. {*«**•*« AfewwOWW-, ■
Special* MLe Nouvelliste“
>OT XCOBHK ¡DBS CENT JUNES 08 POSTES m HADUX
on nations mm, pmv* mwm tranm tawm»
OAKS TOÜTES LES IAMCÍUE8
Ih'.e creation ue la célibre con
■uricrs américaitie
VERA W/AHTO.Y
Se rappeler quo ta frmme o'é-
pavU fait Bes achats ches
SAÍEÍEXOUSTAE
AXIOMES DTLEGAHCS
Si vous ates grande, ñ'sjua
tez* vas robes qua la taHe, aux
batches et aux polgmte. Qu’el
its no touchent vok© co'ps
qu’en ces poin^s-la. ATku-s,
el}es a'arnp!if:ero'it en bgr.es
courbes qui formeros» coniros-
1®. Ur; corsage houííant, eks
mancha ampies at une jups do
ch® '•’iorrscdseront voke silhou-'t
ie.
COIN DTJ
ROURIIIE
-â– -pcsEr?,
— Vous dRes, mon cbet que
I'homme heureux oeiui qui
ocgne plus d'argeat qu--' sa
íammé pent dépenser? Mais la
iomme heuieuse «$i calk qu;.
groove un- tel homme,
Courlcrne de Müa Hakims,.
Repréven'ant de Pepsi Cola .. ..
Olí EST-CE DONG?
Pou* grands que soient les iote,
[ilg ®otl\ ce que nous nomines,
ILs peuvent s& trompea comm®
[les aukeg .hommes,
P. Coroeitfe, k C’d).
Pour former des auteurs ' íj
lout des écnvaíns.
" (Doral, La Coméátel
Pour te mleux detest©*, ap-
ptends a k connaltr©..,
(Voltaire, Mahomet).
NE DUES PAS...
Je íus 1© to;- Is Tod-oTT/;.
MAIS SITES,..
ral¡a¡ le voir le tadt>ma:n,
DEFINITIONS
HUMORISTIQUES
FA1LUTE: I/origins do quel-
qami&taam ’
LA CLE DES «CílJffi»
1! En Ambique. 2) 24. 3) Non.
4} La ion-o 5} National Recovery
Act.
CEVBffiTTES
— lea ior»aes'»ai*chent-#]l«8
fenfematif?
■— Pourtoni elle» vo»t venire
é <««*.
80M0WMIS SraVAHTS;
Déceler: révéier — doncella i~
srncKáwr — desseltar: ót»r la
t»Ve.
Demiére Minute
30 KOVEMBRE A 3 HBES. P. M,
LONDRES.--â„¢- Be source au-
; torteée i i a ©té annoyed aujour
I d’bul que te íeid maréc-bed jes-
! ponáis Terauchi se kouve main
¡ tenant con&ícm.meid aux sc-us
viólenle cris» cKvíohe. Le muré
chal avail commbqdé les for
ces japonas^ ©n ^¡doch^no
í-atigalse, \
WASHINGrrON,- mP
jeux autorisés d'icí ont revelé
que de guandos ccmtroversev
cm ©daté era s©i« de la cardé
: renco du ¡('avail qu> depuis qu»’í
; qu\íí jou¡'s chercho vaineinoid
i uñS aoiullon au mouvement de
aréve aux Etats-Uris. U'& cue
traversos or>l édaté au suicí¬
de l’csugmentatton de salaires.
Fhes ©ut étó soukr-ueií par !'‘
president des organisations
dusrH'Hcs qui a déjd de gean
c¿s dificultes irles d'auto e>t des aciertes.
BATAVIA, Des iníanna
tons oííiciejies pjit confirmé
qué dt-s baga ríes auraiem óc-u
té hier entre Ies forces holla'--
áoJ&es et fes Loupes in.doRés;*’u
res sur te boulevard de Juj a-
? a d Badoeng, h;er,
NUREMBERG.— Au coufe de
c season du tribunal interna
Una! charge de juger ;©s
jrar-ds criminéis de guerra na¬
zis, l'ancieu major géné-'al a!
eman-d Lahousen du service
ce centre- espionage a lévale
que Keit-ei avail ordonné -e
massacre «n masse des pn
íonUcrs de guerr© russes. 11" <■
rassí préterdu que c'esl Ke-U;
rur avaíi organisé un complot
pour assassiner le maréchal
falcáis V/epguncL Réponda’-t
c v ^ q^cs* ons de la cour .11 <*
* -&\dé que R>bbent¡'op en
o- i¿ demandé l'exfeimi
^ c de -ous Ns juiís en Pe
: logue.
• V» ASHINGTON.— 5our
p acnés au Départemerá
, Ltoí o revelé aujourc hui
q-« . s oliiciels de ce Departe
rr m «t ts oficiéis áu service
cecc c raga continuant d cías
sor ¿'-'a aocumests abema-ds
sur íes intrigues razies en Ar-
gt-nuríe. D«S sources OÍÍÍC.e'hs
cméricaínes ont réyélé que des
experts et á^s membres de l'étaí
major aménoain ont coramw
cé déjd á ét-údíer \m aííaíres
ce 1'Argentine.
RANGOON.—* H a óté anuon
cé d'une source oificNlie que
‘le comt© Terauchí a rvmis son
sabre datan! du 13eme ou du
Ibéme. siécie d Lord Mountbal
ten au cours d’un« cérémocs
Mountbaíien a simplejneftt. a”
roncé au cours d‘une co«iérer.
c« de press©; }’acc«pt* mainte
r Terauch; comme le symbol© de
facie final de la capitulation
de ioutes i«s forces japoua-ses
da^s les palies Sud.
MANILLE—Le lleuNnam gé
réra! Tamashita réponáani aux
questions de kx cour mihtaire
á savoir si ¡l aveúi ré*uem&nt dé
claré á José Laurel présideuf
ce fétot fantoche des Phi’^ppi
tes qu’d avail refuse de ¿ocla
*©r ManiPe vipe ouverk parce
qu'il deshonorerait aínsi les
armes japonaises aurait déda
ré qu'ü n'a jamais lah uní pa
reill© communication, II a aus
sí démenfi }«s rapports prétei.
dart qu'P auredt r©gu des or-
dres du íeld maréebed le c)in-
tt Terouchí, commandant des
armées du Sud de maintenjr
MaUPe a sm camps d'av;aüon
a «'importe quel ,prix.
M , coa a rapport© aujourd'hui
kt»s une dépedt© de VAgence
Fass daté» de Changchun que
»s forces sov ¡etiques ¡te wtced-
erout pos de la MaMchourte,
e 3 décezábre prochain suivant
es termes du tratté ema-russt
du 14 aoüt L'Agenc® d©
tusse * égoáatloRs o»t ét© faltes dates
ce Mis entre Im odíetele rus.
clmio^ ef jgrus cet^t dfM
propia:-
áa
.b,o oni
la cIící o
©ion a óté prise par suit© &■■-■■
grandes dfificuhés de trasporta
ces troupes ct Ravors Ja Mand
chourí».
OHUNHKING, ' • O1 sos r d1 a
sources communisiea ont pré
tendu gus kur^ troupes o«- re
ponas© dos unites gouv»rnrme ■;
ipje© d queíquos 8 miles au Sua
d© f’-mportam centre krrovia'
re de la province d© Hopo i le
H novembre. Ce© sources t>ri
ajouté que Jes force© gonvor-
ronrifc'r.íaka out perdu plus da
7000 sokfcds.
TOKIO,- PluBÍeurs
tíons conceream Ja ;
la cansíituíioí! jopeé
óé soum.^os devaiit
japo^aLse.
TOKIO. - L'Ag««ce de pr"fí
m japona¡s» Kyodo a corfirmé
que ks départements de fea
mée ej an *cr marino ont é¡¿ di,
sous >á que la dómobihsatÁon
ríe joules les forces armév'-S ele
quelqrr.s H'-'S japonaíses ‘->si
malnietKT’R complét».
RIO DE JANEIRO. Cet aprés
midi que'qurs coups de íeu ont
é;é t. res a i ravers les rues de
le ville el plus de 14 prisonr ce
a la su'áe d^s rroubl^ poiu;-
ques qui ctu suiví liier a fN; de
la ccmpagru1 présidentielle,
CHUNGKING 30 Nov.^- Les
íroupc-s na¡lonaAsíes chír-oises
so«l q 90 mi es de Moukáe.% a-
prés que ks ruases kur ont es
svré Ja sésuñié de fentré© dr¬
ía vide.
WASHINGTON 30 Nov.- U
í Secretaire d'Etat Byrnes a con
fé’'é há-r awc un groupo de
congresmer, di© deux partís sur
Sa Coñfére-rice Int©r-Araér;ca>
né‘qui do'-t se teñir d Río á~ Ja-
n-ídra Ce© cQr4émicz& anro---i
Leu, cheque jeuC.
TOKIO *30 Mov.— Le pa M 11
lé-o\ á la Diese japo-raise. a
i cc’arné qus le systems impé-
i.ai soil reformé pour évím;- la
LNctalure.
MOSCOU 30 Nov.~~ StalLje
a decide de prolonger ses va
canees, pour ce qu'il appelle uñ
kong ¡’epos».
WASHINGTON 30 Nov. -
L'influc-nsa iait rage dans s¡x
éta'i-s, -aux Eiais-Unis, et á'mn-
aco» iv-a&héo.
LONDRES 30 Nov. - U Pr?
truer A?-Ue© a doraié d ¡a Cham
-ríí "dea Communes Je nombra
exact des anglais morts au
•ours de cede, guerre, le ch'f
re est 353.652.
WASHINGTON 30 Nov.â„¢ A
a suite de la démisslon de
l’Ambassadeur HuHey^le Pré
údent Truman a décidé quo la
.-enfique étjangére de© Etais-
úr‘ís en Chine sera pubLée pour
yac tous la connaisserg.
- LONDRES 30 Nov,- L'Am-
iassade Persa a declaré que
c Russíe a menace de renfar-
v-r s«s naupes au Nord d© la
terse, si ]^- garmsons d» Té-
téraa f©n£af««t d'a’Ier dans
is soin-s koublées oü les '-'évo
utionnalre© ont ©nvahi une tío:
íéme province.
Ce que voutaiciit
ÍSbI»)
rHEMJEH JOTN !S45.
Dtepos-ítíf de l'ordonhancot
♦Peg ces motifs regions com
*m? mal fondéen tout»© le© R y,
«d©mar,des et conditejo»» du
«lüés. Le” déboutous pur>-
»met’t et simptement» ©cartons
* comme étant san© ©bj@t Its
«conclusions de la Socíété con
On pl»W©— émmñ -Hom
^Eíhmmmmx .
Le Tribunal Civil aya«i prte
©íége, mercredí matin, des d-x
hear©®, la Chambre den Aífan
¡©s Commnckdos aprés avoir
enteadu I'aííctire prosper B©r-
rtter cor.jr» Albérfc Cas&agnol
©i Jean Assad, pute Je requb -
*m©rcía.k F, M. ARied e\ Go. ¡ toiré du M P. évoqu» Fafiair
«ínterver-arst au present reféra
«disang que les dépen© du p¡é
«sent reiteré serón! compensas
♦ en íofclUé entre ¡es parties
* prlnicípalea, re jetóos conun”
«iuutiks ou mal fondée© !outf -
*-autn>s ca'Kdmnom plus sim
«pies ou contrates.
j ti, D, 1, R -
; ¡ en?el, réprtbeeqciH
¡ tions.
OU’llo Ruy-
|e-«, ConR’ibu
Costt í1d':c stotre tour, maínte
nanj, do crío?- oíomphan?, ro”?
: me To fair «Hau'Got?mal*:
I .ALORS. QUOl!.
( Aprés Jc>-la. ©» ConRére ne
• pef'&na phs á taire accroá-;
au© «os ¡mprepjdorss de proferí '
cut ^encontré Voplmor. vtmer?,
I k de la Cour Supreme.
Mr. ET Mmñ AUG. MAGLOíRE
‘ ONT CELEBRE LEURS 50 ANS
DE MARJAGE
-Cerne* f •>! £c$¡‘se de Véúo'-
V-Ue, ur ce’ *< cérémorie reu
r.’asait a- des époux Au
guste o quí cetebrater
kurs noc s d o , des par«-s;»s ej
emk
Cmqucnie ans de mariaqe:aiA’
c-xemple a r-ot-'e époqu© oü Ton
vU óar.Q i';r.,síar.t, ou Ies sépa-
. r,ai?ons se succédent d un ryih-
■u2 cccéíéré, brisan! Ies cadres
ce Ja > ej de la soc¡éíé
ha * fer.--'
* occas on R s M. Mme Auguste Maa'oí¡’e
ses respectueux compliments
RECUSATION /CONTRE LE
JUGE G. B- AUGUSTE
PRONONCEE PAR
LES SECTIONS REUNIES DU
TRIBUNAL BE CASSATION
Os matin er: audience soler-
netl© ét es sections réuntea d.:
i rmuncl de Ccssatíor- a été
prononcé Tarrét conforme cu.
’cgms:;o;re du Substituí Fél;x
Massac, admettant la récusr-
Lon du s-teur Dí.viI Akxandre
Vükjoint contri k JUge Gran-
â– vile B. Auguste.
Vo:ci le- dkpositif de en a:
rét:'
*Par ces mo%, ©t 3ür *©$ j
«conclusion© conformes du Mi •
«nistére Public, le Tribuna! dif !
«■que monsieur ]s juge Granvíí ¡
*te Bonaparte Auguste devra
«s'abstesii d'entendre toutes k-s
ícrifa^rss relqftves A la succes¬
sion 4'Alexandre Vlllejotnl
«dans tesquelk© Buval Atexan
«af© Viltejomf Lonure comm®
«partie, et ordorme remise
«ds la caution consignée.
Félix Pkrre centre Maurice le
qate?te.
I/avocat d® Félix Pi»rre don-
»e lecture das condus;o's; pu-
•a continuation ck la cause <-:■ (
renvoyé© a la pxodialne cu-
dierice.
t/affa ro Ma»fjrv« Btutun - o‘
t!<* |--i n OimU»»j 't'-fue ’'-i
? irurk * {<- <• t-> " i, f ;» u
\> s> avOv'atn M»»p#v{f'. '« ?
'.ere ?<-¡¡‘íln que Luila f,t 1,1*
,¡< Uyi't < on j*> CUir;:l“,¡ L n.y-,-,,
t-¡ - '* 1 on a in lu'jom1' t ?«•’.
-n taut esáf-' 3 pado *
4D dcHars et d un© provision
1 ;,?'d Utem cie 75 dollar©.
| Le M. P, se r©fere d justice,
I puis k Tribunal ordonne 1© dé
1 pót ¿e.g pieces.
[ I/oíkdre Camíik Lallsmand
contri sor? épo'tute, appelée, Ta-
vocai de cejU'-cí faü état du
pourvoí exercó par celk-cl
solücik 1© sur sis.
Taflaíre consorte Lamay, ap*
- rtere consorte VMexa,
Vavoca? des consorte"* B’Mezu
soutn?ní que 1'aHaire n'est pus
m éta* rk recavo?r juq^m'usb1
pina, k Tr-buual joint l’incldei-t
t-u fond, <}pí<»« qu© L' M, P. a*
va,1 ermf íat sur l’excrpt/a?! a?
cummu'M Décés du
Marte Ghinlain© '
mote.
^S»íie Nlcokis Pévlar. £
.a
d*.
A la Chambre ÍJcu¡ecüu
I- ' fífhmo Ho i« G-org'dR Rouq'ody, rq
>e( !© Tíibu’-al décd* d©'
dre cejie dos datetiys Bad
Hago ct Moneosse Céles'ln
*re la M. P.
Api’és l'exposé cíes faite
¡c cause par k M. P., le Tb.i
?i nnante, leque] décide qu» L* Ju
v de Paix de G"and Bote a ex-
"éde sei pcuvoirs, en corciam
%;nt kg prévenus, vu les faite
©i circonstetrceg de ¡a cause;
puis, aprés avoir infirmé le ;u
gement du Tribunal de simpk
pobos ¿ont est app»L renvoo
Badauá ítage et Mcncosse Cé-
k=?m des Lens de la prév-'m •
tion. Et, vu Fheuie avancé-n la
Tribunal léve le siége.
En Cassation, te Tnbura! quf
ovad pris siége en Sections Reu
n>es, prononce Tarrét sutem-t:
t.'-.re Max Car&s el son epause,
t en retract» la lecture d la su;
3 des observations de Tavooat \
¿c celk-ci, relativas aux mscu i
íes proviso;«-es sur lesque'.iej •
e Tribunal a omis de statuer.
L'afíaire Hermann Malkbrc?
che contre Phl’iíppe Lafoutcn?
appelée, est pía idee. Puis k M.
P. concluí á ce que soierj a:-
cuelkte un.?quemer?t Ies chet¿ .
demande concedan; ia nuTitó ;
de la saisie. ks dommages-ín
tárete ©t l©s déperts.
A Ict pr©mi¿re Chambre ;e
Tribunal Civil pr©n,d steg*-- des
díx heures, jeuái matin, et évo
CTST FACILE EFALLER
A THORLAND
Une d«s causes preruteros de
ce que Jes iamliters de. Thor-
Ql5d y aRcriént moins souvení,
kgt la questiers du transport,
taut® á« pneus, que de vohu
. ros sont ímmoblüsées au gara
je? Pour obviar a ce! incou-
vénient, la direcTon de c© club
y est en{r.r.due ave© David Loi-
’iau, 1© con cess- i on naire du so?
ríe© auícbus Carrefoux, A
xsrtlr de dimanche, un des au
-obús stadonnera d 7 heures a,
r?. pí’onant des passagers pour
Thorlat¡d. En semaln© tous
ten jour© a 4 hrs p; m. U ©n .
sata 4® meme pour 1© re tour. Et
'sí Tessai s® i^véle satiskis^nf*
i? y aura te d‘m ge chaqué heuie.
R a'y a pit», aucun motif d
invoquér pour excuse? tes abs-
lentíoniiisfes.
SAVON QUI CONVIENT
a vom w&
; IA CHOBC DE LOBSiSffi
I Pcaamoacl précent» disnars-'
í <*• ®o¡*- é 8 ii-a» 15 «i gran j
I gala
j CROSS OF LORRAINE
f ---- érnouvzr.u, production *
te Metro Goldwyn Mayer qu¡
trouyei-a une résonanc® parí:
col-ere da»e notre mffieu o¿
í’an a euivt oree passion du-
ranf quafee ct»a la lutto m9rl4e
par les forws franfaíse* de la
réaistcmo5„„
La rae dans un ccmip alte-
mand de concentration, les t0r
tutes -nfligées aux prisonn-ers,
i'évas'ma dramatigue de Jea»
Piel-re Aumon*-, les comba-a
<¡ CROSS OF LORRAINE
rontlent des scenes qui tour d
tour vous serrent la gorge et
vous loni palpiter d'snthomia»
CíffiSFERDtJ
B a élé perdu un« jeune cjiím
os de rac& «chien-loup» avec
l'orvía» gaodh» non encore dies
«fe, et polis Mgérament frises.
Bonn# rfaorapen» 4 qui le¬
ra retrouw cette chfenn», S’a*
dresser mi Bazar du Champ
I * Mar». TéMphone 5127.
que ídñalre suiva^te; Mnf-, Lu
ch’n Audaín conde so:¡ époux.
L'avocat de celk-cj donne lee-
ture de ses conclusions; pub te
M,- R- co^dut q Tocteoi du de
> íaut tequia. Le Tribunal/ en
conséquesee, ordene dépót
¿es pieces; puis pto^once l-'5
lugemenís suivants, e^fr© Mnje
Víctor Orlando et son époux;
. Mm®. HobeN Riviere Jean ©t son
époux; aiusl que ceux qu> p« r
mettent aux LéT-o Boí\ny,
Val-vil Gastón de chej hues é-
oouses, de mame Ies darnos
Maurice Ctelcis et Adben taro*
challe de citer laurs époux.
L’añctiro Lou'>s Balmlr, appe
Ié©4 l'avocat d® celui-ci aprés
evoix exposé tes falls rnotiva/t
1c demande en divorce, Vépoux
concluí á I’admissíor de Ja dí¬
te demande.
L'avocat de la defendíase so'¡
Jteite communication de certa ¬
ñes pieces évoquées á Tappui
de Ttestanc© en divorce; cute
développe ©es moyen.s.
L® M, P, demand^ commuij
catión des pteevs pour conclu
re b la prochain© cmípeece, ce
á quol te Tribunal late choii
t'affake Mm©, Joseph Buteau
centre son époum, appel&e, La
voccrt d« c©ite-cí requiert déiaul
contre te défendaur qui n'q pos
compam ni pers©r¡n© pene lu!,
rst> Tadjudicsation 4® m, coñetes ■
síom, ce a quol cohclyf I© M.
P. eí d Tadmission du divorce,
L'a^a te Roger Dorsaínvilte
cobkj ©o» épousr, app©lée4 Ta~
vocat d« la déMerw con
©luí d % condamnatlon du ma
n é W jp®»$bs ídfméjitetíf© d«
¡ A I‘í ''¡‘'MJiihüí!' 'i ? ‘!>U!!' ll qas (J j}r^f a
? í h'HI « U«íU'ttn-¡it<'i I -' • k?i ¡ngf amnia «5uvt©, t»U'
| {<•' {>■. (T>ü?,o!ts te-aipmríss»» Tí des Ch*'m’.n*> ík
í For d'Hcuki Mm«, W«, Bof-'o l
| txouíui et Datomon IkíLou'f
; Ensuue, 1» Tribunal entering
un rapport d'expert, alíóront ¿¡
icH-tirnalion el‘un immeubte &‘b
a Pétíon-ViJte ctpparte?:ant aux
consorts Germain, et homolo¬
gan la deliberation du Con«/tT
de íarrélte des mineurs Otho-
i nel et Emmanuel Sauveur.
I L'aífalr© D^eudonn© Joseph
centre Priíicesse Massera évo-
cuée plaidée conUadictoir-í*
m.ent pa? les avocats raspee
tís des parties; puis I© dépót
ees pieces ordonné á la suite
du réqihsi'.oire du M. P.
L¡atía: re pierj-e Toussahk con
tre Bordee Marcíus Joan évo-
quée, est reu voy é« á huiía:ni'.
- L'affa'-re St-Doi Beaugíer ap-
pelée, puís retenue, le Trlb?4r-a’
crdorne te dépót des piscos
pour rendre sa decision ultér'eu
• c-ment. pu;s, le siége est levé®.
* * .
A la Chambre Corjvcticnnei
Je, aussúót Touverture de J'au
cif-nce, le Tribunal evoque Tai
fibre Virgile Djeudonné conk© •
Robert Bonhomme. ¡
Le Tribunal procede d Tln^r j
'ogatoire du témoin Joseph Sa i
jomor, qui est ensuíte tour d í
tcui questionné sur tes fahs or
la cause. Puis 1© Tribunal a*
pies avoir regu les depositions
de ce dernier o?donne let com
parutlon de l’avocat Jeqn Mon¬
tes et de Fresnc-l Mercaron ¿j
In prcchalne audience, £t, vu !
Theure avancé», le siége est j
levé, I
En Cassation, te Tribunal slé [
ge a ni ©n Sectío?? Reunid, en I
tend le cécrulsííoír© du M. P .
dans Taifa i re des consorte Do- .
i'Ival contra l'Us?r¡e á Glac® el I
la Brasserie de la Goífronns. !
, La causo ent©r:due, te dépót
> des peces e&t ordonné pour
i Tarrét etre vendu áan& le déla!
égaí,
• Changeiuent de composition.
Vañaire des consona Lcrr¡>
I che centre consorte Pierre-Lcute
j MathoTer, appelée, c-st plui-
j dée, pute sur ja demanda du M.
j P• 'Ó continuation de la cou^e
J esí renvoyée ó l'oudtencs de
/ huítaine -aux fins d'entoudra fe
' yéguisíSolve M.
*(»■©fff »■> ftiTii/ -
Departs
et Arrivécs
PAR
PAN-AMERICAN AIRWAY)
M8JVSS
HIER ET AdíOOTDBuj.
Secovla, Rob«n ~>l,-if..nKn C;
to Fciunvrd«nit:’.. Mifvyr Le.
!«. Loai» Stotiv, Ho»y
Eetijaint» V«rnoo 8iíá
I«é Bcttaísttto, Bo«ito Vg^
•
DEPARTA
HIER ET AOJOURDm,
Aodfew Ségovio, &te ln-m.
CoH Huíf-ík-r, Ma.crt Ch««.
tjn„, Bovi.dy N»l»on, ímmx Aüí-
fman, S«lome» Kov1«f,
Rí'í.¡v*nsal>ilités„
IBuife.
*> v©nt d© cestí»
dans Cvu zom•» #&rait plus I
v table que c la canne á aucr»,
c) La preparation commer-;
dak 4u produd, ó n©t» vé*.
est compiéíomont déhiiiée diu
tes maing du paysan, sum vj-
cune directive technique de tes-
míen. Tout® not’-e produc/ci
est celte du cacao natoi O
I© cacao, fermenté est ph* ^
ihótique, de gout plus ue'ter-.
me, de qualúé supéoeure eí .
tcmmande una pr*tne nu te n»»:
turel. Pourquol done V V'
tre de J'AgricuItur© n‘orien}vf
i] pas la preparation du
vera cek© méthoáe. par Tec;c-’
rqgemént des insfaltettofts dam ,
: ¿es centre© industríete, 00®
me pour le café sí pour te .
p¡i8t pour }esquek os a vu l'-ss.
tallaíion de petitss usineg m.’
7Qe d’une preparation améÜO-
rée d© ce© products.
â–  Damien est k r^ervoir xa*
; turel de «master oí», A-v-S
; sé d former, suivant tes é-tec
Hives du Ministre ds TAgt^ah
.. ture qui a 5 ans de poumlr, ua
spécialisíe en cacaoyex? Ge .
! rest pas aux State Unte que ce
■ spécíalist© Jrait ge form», mate
: bien dans les centras proáuc* -
teurs ou la technique d« pro
duU est tres développés, notes*
rrtent a TEquaíau?, m. V¿
la, en Afríqtio du Sud etc, etc,
RESULT AT DU OHODC PRSU’ I
MINAIBE DES MAQUETTSS
1 DE LA CÓMPEimON DE LA
I FAN AftEESKJAN AIRWAYS
| Les maqueites exécutéea peí
leg^cinq arhsteg suivahte,
été choteas par la jury da te .
CompéUtlon de la ?cr¡ Aw
can Airways, en vus de déte
ier un parmaou de la salle do^
tente é Bowen-Fisld:
Geo Remponeau, Luce Ts?-
uler, Andr&e Naud-é, W^ck. A®
brois®, Mcmr'ce Botno.
Les tí»q maquatas w
voyées a Miami ou Tos dac^
ñera te premter pite. L$S ^ fi
0e príx serón! donTó pr' •'
m«mbr«a du jury-de k* Campé
t:tion bul sent tes sulvann*
S. G, fbvroo^
Kdrnizau, hCtchai Ifoumcds T
l x Bayard, Ph’Jfpae ‘
celfJB.
ía'v°
rjiiimrujiit*
des
(iintjer A*e


Full Text




tons, @
ona &
wipe
we eS
ona te
te, co
cet of
oeda,

pane
oo %
hee

is ee
are @

er oe
Keconr

ee





jg momigque st ul problem:

ee deme

dace qavelle a ser le coeur,

_opton, euqgére que jeg Coram

















teks.









































© Méting, YeuPrésidont











_ Commentaires
or la Situation
” Ipternationale

ete _ A
Nous avons toujouts 4ié has

tés, dota notre vie nationals,
par Je prestige de certains mots,
Feutdl voir Wy un des fachoux
eHeta du psitacieme qui dom!
wa wt doemine encore dang to-

pe es importants discouts
: ne promonces cee jours-c
ye Chamare des Leeds par

“is dues, Bevin ot Eden. Le
: ig Alot co proposé quiuy

py eemection des Nations |? systpmp d'éducation.
be re de Comte,
_ ge, soue fo Crest ainsi que, de foujouss,

de la question de #e
0 ousique. afin de aa
we comment échanget, ager

wa es Pays. leg informoaticns
gor ee question, de fagon que
oe is secpes pulszenl oa

moterélormesa connu une va
gue puissanie dana notre adad
tistaton; et nos institutions, de
ce init, n'ont jamais ccoasé de su
bir ce que les physiciens ou
kee philosophes ont appelé is
mouvement perpétuel,

& dun cbté, ela vie ae déh
sit par le mouvements, d'un au
we cond, ke pérennitd dea inst:
tations drinisteatives ou ba-





fiadit que seules lea Na-
tops. Unies peuvent s'occu-
ge cette allaire, car Ie bom

$découle de cette opinion dey | a . ae
Me Adee, que tant quil wy oa te aans a période déiermizee
if pos ube confiance wmeanaet | Ae ta durée,
hire Jen wear ts ‘& * me . ‘
onons Ure sur la bombe ato 7S TH 68 Se t dans no
te cderinisteation, euttoul aux









i
pique aera vegatil. x 2
on irifsemes contemporaints, sous
be Ministre Bevin, du Foreige | Towers souligner pour nas isc

ute, Wabord une idée généra
et enmulte quelques préch
gone de déiall.

ao &

us de véhemes-
6 do fonchise.
Yoprés lui, cette cond

fon recherche, ne peut vende vee . on
oe de le wanchisel re Lidée générale cleat que VA
“Provcise | Confiance 20% menos en, 1915 est yeru .
wp coocepis de relativié. Au ae #, durant te temps que
ged, Bevin demande lg tonkan a o EF x a oe
om mals por la corfience. BP : Pee organisations
qoseait que chaque Natu [poe Soa ne

GES, OORT







Cree tog exprite iaclies be at
i megrernes, poi! Nous ne vou
ihe mullement opprouver You:
cupetion. omérixaine de noire
i peys. Nous voulons pletdt sa
Lble comment d'un mol fous cu
rons ye Urer le bien, cgepeercst
rous aurione yu, comme
us deviowe Heer parti de Yor
guilscdion théorique emmbrion
re qui nour a colite et toke or
gael national et notre argent.

on &

comme Canis de jertitgire; 4

ig bosey stratégiques.
e * ww

Me. Eden, qui est = aujour
fui le Chet on second de lop













be Pussrces renee on
tet de vein cu Covsell de 4
ote des Noone Unien.
Oe, c'est justement le ma
ge de confance muturlle ga!
peed’ ce drolt de veto, Me
We « demandé que lo Russie
ugee utes lee portes de son
joe wux Correspoudania de
Pome, parar quae le Monde Ex
Sr goche ce qui we pomee date
Viien Soviduique.
®

a ®



t








un && orgemisés por Vage-
| jaar Ben Mormil do Navy. oc
lwellement Amitai.

Perout, on Amérique, ex Bu








Coe conbotice mutuelle, cet
Cute & dex Trois Grandes’ op, dans le monde entier, Yon

conugit le répuiation, le pu's
| ent want, le gate méme dor
genieation de Bea Mori.
Cast por milliers, por cental
ne de milileve que s'érgent, on
Amérique et dang le monde,
des chantiers qui trent leur cis
cipline leur organisation, sent
mods. de fonctionnement du sys
me &obli por Ben Morzl.
tea Travaux Publics, depa's
e depart des Américaiss, ont

Yotions, volla ja clé de toute
4 staation.

PMeas aucune des Trois Grant
be Nations ne donnera leg se
deta de eur séourlté, tamt que
docune b'aura pos oblenu ce
qadle covsidare tre sa erate

hearité,

Mr, CASANUEVA RENTRE
DU CAP, CE MATIN

Parti hier matin pout le Cap
teh compagn'e du Consul da Ch?
ip Reber Nadal, Mr, Casamance
"Wd posed lo journde dams
Nerd, visitavt Iss Plaines ot
ie copne & aucre peut Sire cul





i
|

i
lgatention a pirda sa witelite,
| sent atfritée jusau'e devenir Vom
swe Cellemame.
A force do vouloir les adap
yer gux porsonies, & lo polal-
que, aux comingences quai pas

i
Per avion ce matin, MM. Cs- : ; 3
st, cea institutions ae désc-

eyapen, et Robert Nadal tas
ent & Portaw Prince,

© gue le Président
tela République devalt accor
oz & Mr: Casanteva cet apres
avid) eat venvoyde & demain, sa
ture leu au Palais Na

raneforment eans pouvol' don
ex la garantie quisiles réaliae
ont Jeut deatin de bien-dire ot
je. progrés collect if.

ee @



















he Service WHy gre, li ae
#, a conn ia méme vague deg
dormea,

Le Service d/Hygidss nest
lua celul que tous ont loisss
‘es nceg raedicoles ame
recites, tle un Docteut Mel



one

4 DN «AUDITOR HAITIEN |
is A DAMIEN
req éxst bruit wat
Wevetre de PAgriculture 2@ pro
Poeeols dg nowmer un «aud!
lo qui serect chargé de se
sorrleer, de coriéler tous es
Sets coricoles on voit diexé
cthon, C'est yne excellent? me
sure? :
Deng tous les cas, sf ut au
ot avait dans le tampa cor
MGS Yemploi des compiles dra
Pils de lo Shoda, bien des

ke

réfarme
aia Dr Rulx Léon qui conspire
& briger les cadres que tes Ams
iceine avalent forms.
jomeds pervice ne
niaé avec plus de discipline.

@

de

re oul bat

oe . tgs + writlee
Wugls auroient aid évités. & nos institutions: a eae
Cate meaure, répétons-le. eat médeciny © ae

| Miplienie; mais elle est tardiv?.. | meme? ‘ge Vedminiseatlc:

_ RUMOUR NOVEMBRE 45 [ru jour par jour o

du inote en vue de}



| oct:



- Le Mieux... parfois .
Ennemi du Bien



tonales, dépend de lour stabil |

ceamnnnesn een Ransomes

ja provequé de grands déboires |
| dex inptituiiens wolides, viabies. |

_yenamnsemennnnnennninrhewnse

[Neuveau Ministore de Ia San

a
| Dounera velle la mesute cz







lmonde médical pourrait rons (tr

| renselegner.
£t voict lea précieions de de |

Lex Travaux Public, Uabord, ©
fours ranges.

abi tant de reformers que Vor |

gtégent, se sappetiasent, 3°

fat orga.

minutia, que ce Service dHygie
an moment, la.gloit

ait te fiche, 200 xtecords te
jour. of tout était 2
‘iqvancement,. | tert





que, de Vermnilié, des parentés,
ue complalent pos, ne pou
valent pos conrpier,

Damiens cuss!, Domiens sux”
tout s'est précipité dans la bour
reaque des rétormes.

Freeman et Colvin qui ont
cré6, mis sur pied Vinstitution






Les criminels allemandss’accusent entre eux.







“Galen! pas sats défaute.
Mais Yorganisme dealt via-
ible. TW pouvalt der de Fovant
jet récliser son destin d'ameélio
ifer sclentiliquement notre ag?

!
i

Qui avait raison ?
Le Nouvelliste ”

,oulture et de produire.
| Meals une fois Freeman et
_ Colvin partismous avots ass's
[08 & une série de Réformas {
‘ qurées, ct qui sa sont préct;
i tées de cascades en cascades
Lion sail aujourd’hul & g
lee vrodes dpreuves d"Etab
‘ment se frouve en buite, pa
_GfSce deg «mastera obs.





Mog weturs qs eulvent nos
| COMMBRICETSS gor le giraction
noe, nous euurona gee



ipvermst)
i in
Tae de nob











=




me fomois +n
at smu,
cele ques
. noire hé

~*

Rapelonsinous le standard: |
peation du calé dont les bases |
fovaient €6 jetées par Colvin. |
; Nous avons voulu faire mieux if
Lares le Code du Calg, ef i est |
orrivé que la rigidité de ce
Code, menagait de porter le |
paysamplanteur & abandonnr |
cette culture, L’on salt quasi com |
ment io, raglemeniation dea van’) ¢
tes et achats du calé en cerises i



toudoars Pac
pile pay?
‘fines dt

iberts Wexpressions la Moéra-
de tn ctedo ef da besoin.
* * ee

Teguise tole joots, ke prope
, gragueyeume quae Yon



*

Bt

et dimmenses acerocs 4 ia 1
berié du Commerce et au jeu
ide lo concurrence qui favorigest
ie peryscnplanteur,

. F *



Aujourd'hul encore, avec b
6
Publique, une réforme se trou |
ye en trelt. :



Byr
go bientaleance?

Quien espérent tos médecing?
‘eal, un referendum dong . be

Quoi quill en soll, # parett
que ML ML les Esculape com:
pent une cerlaine apxie




eee

Lag Contributions sont ence
@ intactes. Aussi Vinatitutio’
tet eBe demeurée, nom seule
ment viable, mais comtinue te!
@ de dower & plein rends
ment,

Le rouage est resié le mémt,





poms doivent $

Estee demain peutéire | chumcins, que
quelque «master che gurgita « | amalne doit dire mapactes com
dez i eegeniale grat |



gor des sachievernentss.
ajustements «adéquetss bazar
‘derotout notre systéme des Com
ivibutions peut étre.

* *

sven wt Ae le

*
Crest avec une indicible émo
fen que nous asgisiors & o8s
qouvements Vorgatlaation
| reSrganisation.
| Ouol quien dise, quoi qu’os
Linese, quels que solemt les mau
vais souvenita de Yoorupition
i Amérioaine, (cor 1 ry a pas
Ite chose plus précieuse que la
Pherté} nous devons reconnd!
| gre que TAméricait posséde je
‘wert de forganisation. ‘homme pat u Gouvernement
'. Le monde enter fait appel | ae force ot Je iait par ce goa
wi génle de VAmérique, alors | amen de ne pas acconr



see Pare
i leg des 08






es coraerwulion et
apar ¥ besoin de wre créeit
ave cimesphere pombe.
Byres. & decane:

da Vocton ts Chis Jd





que nous, nous rékeamons ce «pir ses obligations eat une cl
catia nous oft iehand, igi? Pines commun a oul

ae & :
Combies nous avons taison, oo ne a par toutes les
*, Fy
Jona oe journal de toujours met | pup — a
tre an desaus de tout la qualité
humaine.

Lea choses sont toujours cop
sentontes, Et nos institutions te
marcheraient que top bien,sous
lq direction haitienne, comme
sous une direction étrangare,
«i les hommes 20 dévétaient de
leur orgueil au bénéfice deg in
1érétg collectifs supérieurs.

Hoe ecleuts peavent ge ret

significative. Dams nos com:

avons yooba volt clair.

* 2
Gal we

Meuwpelk ste.



ceteny teeth aN AAO

TREMBLEMENT DE. TERRE
RR PORT-AU-PRINCE
Exactement.& 2 heures TRONS
4 minutes “un. tremblemeat. de
Fe été ressent] cmjourd’hul Melle
. joese ave Mr.















ira comple de cele rencontre

qrentelzes sur ja situation Tr
| ternational, nous Wavons ialt
que wemut cis mémes argue
ments, ces mimes iddes, Nous

4 roigom? «= C'est «Le

seninenrenninstt ANAC NNTC CC Ct COT,

MARIAGE
Clest le samadi 9 Déce! sabre
gue aster eélébré fe mariage. de
Fernande Comeau-Mon-
Rooul Chauvet,

Le Passage de
Vex-Président
Medina a P-au-P. |



Ce niétait un secret pour pe?
conte, hiec aprds-midi, que
Fex-Président Madina et piu
geurs de seg coréligiotnaues
politiques. Gtelent = paths
avion, pour se vendre aux Biats
(Uns, et conséeqpuemment puss®
j waient & Port-au-Prince.

Notre conirére nol», qui porait des 3 he
de Vaprasmidi publiait
nouvelle que les Radios avaien‘
aneée dang le monde enti-r.

A neuf heures du soit, un
coup de téléphone nous. s
lait Varrivée de lavion, mais
yous he tous sommes pas 1é
rongés, nous disast que i'ex-
Président Médina, quella Jan!
je de Caracas a permis de qui |
ler le Pays, re terait qucune
i déclaration sensationnelle.

En effet, notre Conkére «L¢ Ma
tres quia po Tul causer, 6 ab |
emg deg informations qui sot

piutét favorables & la Taste Ro :












oO













i

j



Pest
President Médine, durera a |
Fouvoir. La conclusion & t |
rer de tout_cela, c'est que de i
t
i
i

sofutionnaire qui, selon *

comme une vérite sier
proverbe: «Les jours $2

oe



tL et ne se resecmblen’



t

re
i

Bes
er
Les quatre membres du «Mo
4 étaient, hier solr & ind |
rome et qui y étaient cuasi |
Pra





y aunt année, quacd & j
nt Médina vipitalt i
+ ai constater lo différenc® }
ere Der ot Aujourd’hu. i
Ou,
6 89 Tessemblent pas!



sleg jours se gulvent e} |

j

VIEUX TRA-T-IL
A LA GONAYE?

Noire Confrare «fait!
lich a déja dans un artic, ex
osé comme nous, la situation
L générale de la Gonave, solam-
Lent celle qui est faite & os
‘ yeysans. Tl est rapporié = qué
dog Paig sont ticlamés dea pay
sons pour des mandats dé com
garuvion malgré ia ebreplaire |
evergique du Départemen de
in Justice. Les deux enntoriies
eiviles, le Juge de Paix, original
re de Cébaret et le Magisirat
eriginaire de Saint Michel de
PAtialage ontdls fa leur de-
yor en iq citconaiance.
| Le SousSecrétaire d'Rtct de
la Justice, notre ami Anton]

Vieux, chargé spécialement du
contréle des Tribunaux de Palx
voyager tit pour fixer leg rea
potsabités?

Ba déjé voyagé & Mintériour
dy pays pour engaéier sur ces
mémes faite. Mals tout aura
Yair de bien se passer, cor
sacane éoriture, quenme trace
re peuvent tre trouvées. Tl fou
dialt que le Service Secret de
lon Garde surveillét de prés ces
fafives. Le payean a qui on
@ indumett pris 4 on 3
Gds. a une saline peur de se
plaindre of de dénoncer le fait,
car ilen subira les conséquet
ces ef les autorités placées pour
je défendre ne stront pas pré-
senteg & ces moments la, La
Police Seerdie seule pent adrnt
tement dépister les coupables.











eeepc etn HENNE LANNE COOH

AUX GRANDS MAGASINS

: eotetet : : + giicience, he [a Port-au-Prince. ; :
‘Geese, passa iciror soit, | ola promotion: et cnctuclté, | Seon Yohoorvaoire du Past |fréw» dt TO De as SAIEH NOUSTAS
OE we SPREE i 4, z 2
A Wexalt po. “te cout ces | ordre, of juaquia: Ia enue ver Séminaize St Morte), “ bie pane melee vomix de bot, Peviefeuiltee 0
_ Pint ae protéger contre tee der meniaire, Les influences ex | tong 4¢6 Nord Sus, ot Vintonal- e ” : ‘ Cravaten tnfroiannblen
29% Ghmeoments. \ermes, tatsalen de a pol 16% ee ° ‘

'rous Wavans reprodult
‘ban des deux disposisifa de | i
beot roudu davs Yatlarre Alier~ }

lrals ef «Le Sos, Nous ebons
sign de penser que la party #8

‘ gu’on s'éalt donté tent de ma!
‘pour la publication selon lex
4
{
Ll

: sation, :

“zon de



Si Arrét on qpaesio2, de loncer a

leation, a en Yoocurence donne |



5 sidnagraphs

ledit sars obje toutes

E SOUS-CECRETAIRE DETAT



cacher nos deux
Confréres





Doers notre Edition






plié nog Confrorea «Haiti-Jour




(
i
\
Commbutions, els que Form per |
i



de cet arréi pourralt jar :
ye voloniaivement omis, apes |



ontielle, le clou, ai Yor peut
t
i



Ley

pression d’«Hait-Journal ce fa
emagnilique piece d'architectu
re juridiques qu’est le requis :
re de Me. F. Mathon, Comins
soire du Gouversement en O13







Nous avons d'autont plus rai j
relever cele = ours
oa que notre Contrere abe
Soire sétais immédiatement em |
pressé, aprés Textralt fait cn



j
i
j

Fadreese de, nous Pa savOnS |
quel gogo, celle phrase:

  • ve grand clerc pour se rendre
    compte que le Tebuncl de Cas

    5



    corm que nous Mayors pas de
    ctomigque <& Bove
    permis davoir la partie a
    yarte de VArré:, qui ial
    ter le verité:

    Par evs Motte, ie Ts
    mi

    nyoie la da |
    épouse du



    amandes, Ena @
    ade YEtat Hat
    ame Eugenie Alu
    ssieur J. A. Luig
    «deg biens de la success





    ion de |



    i«Frangois Marie Altéri se trou

    yant en Haiti, pour en jou'r &
    whtre de légatalre universe:
    eet cotformemen! au yoru
    ele loi du 19 Fevrier 1945; comr.
    apense les dépens:
    «sang objer Vintervention
    ssiewt Frédéric Pradeéres Le
    wet celle de la Société AW
    «Compagnie,

    2



    ae







    a 8

    «Le Nowvellisies disait que 5
    Tribunal de Cassdition, jugeaâ„¢
    Yattaire Alert, au fond, avai!
    rendu un Arrét identiqite a for
    | downgnce du Tribunal du Cap
    | Halden.

    A Yapoul de notre asse'
    fon +t apres le dispositif de Vor
    at de notre Cour Bupréme ct
    “edsus, nous dovrons les ter
    neg des ordonnancea du Tribu
    ral du Cop Haltien, ex date Ju

    1 Maj 1945, #1 1 er juin 1945

    Le keweur covsiatera ave
    yArrét de la Cour de Cassation
    et les Ordonnavees du Tr
    yal Civil du Cap, sont identi
    ques comme nous Vavons dit

    Leg voich: .
    OQRDONNANCE DU JUGE
    DU CAP-HAITIEN

    1 Mei 1945: «

    Vu la requéte qui pricade et les
    felts y. énoncés, ensemble Vox
    pédition du testament et de lac
    te de dépét /

    Vu Yarticle 814 du code civil
    Avoos Envoyé et Envoyous io
    dome Eugénis Altieri, épouse du
    sleur |. A. Luigi en poszession
    tra bieng de la guccession de
    Fe Mo Altieri, se touvant. «7
    Haiti; pour en disposer & tite
    a légataire wniverselle conic:





    ihe

    Cointurond on gute eupirteur nément G-lg-lol,
    oy 1 Wolr suite on dime page)






    ‘pour les achever et détrul
    iiss planiations, Plug que tou-




    yelugions |

    possessor | 4

    |
    PORT-AU-PRINCE ~~ HATZ! PLO. SOR AL 1d
    PHONES: 2292, 2433
    No 21,578 -~ VENDREDI 30 NOVEMBRE 1945 Stame

    ‘Ce que voulaient | Responsabilités

    du Ministre
    de Agriculture
    wenn | Yorn

    LA SITUATION
    BE NOTRE CACAO

    Les

    sort a voulu quo le jeune

    iprophee de malheur qui siig-

    Ta



    , dana us Rapport & ses
    rchiques Jex mélaits
    que its Hommes de la Shada
    grulest dans nos Cacaoytrs,
    aie, @ Dame-Masie, ait
    4 appelé, comme cassiatant






    ie





    au Service de Extension Agri
    Levle. Vagroveme Lassegue, a

    sven pas douler, a toutes les dox

    €03 sur le cacao haiticn, Les
    ais tt les insectes croquaicne

    js cabosses surles arbres; la



    de YVhomrmne les enlevait

    ch



    ka tog autres cultures de sup

    epott, eee du cacao crle enco-
    lve vengeance et réparation. Les

    cacanyers de Bayeux, de Da-

    oone-Marie, des Sources Chaud:s



    lefont pus eu la pité de Fenrel

    i fora peut ére quire chosy
    & Porto-Rico...

    Autuct gue le coton, le cats.
    CO PRG Ue a













    cnicun
    yr Ala sule d



    consacra Yabo









    préseniction comm:
    plan donc de reléveren
    e culture peul ébe
    avte deg dennées 81

    6



    a tf le replaniage
    Vorgar

    #



    on de pépinieres
    ommne pout le caléie

    uns les bermes-d










    Yautant plus simple que
    raeyer eat de croissa:
    et tapide: le joane plant
    se gue 6 mois en = pe
    ©) la délimitation des zones «3
    dimportance capitals, Nous ci
    «rons Bayeux, Borgre, les Val
    ‘ges de Plaisunce ot de Pilave,
    a@ zone edtlare de Deme-Mavia
    “4de lirtmir ot dautres régions
    7 sélecVonver,

    Leg points cltég plus haut
    conviemnent partaitement a Ja
    wltgre du cacaa, Dia lleurs les
    “opatiqnements que Nous avons

    sous permetient dVavancer que

    Vor auite an dame Page







    «QUIZ» DU JOUR

    2) Benjamin Franklin ést-i] né
    n Anglelerre. ou en Amérique?
    2 Combien de carats Yor -abso
    ement pur cortientil? 9) La
    Russie dtaitelle seprésentée ou
    Traité de Veradilles? 4) Quella
    est la satellite de lo terre qui
    contzdle les maréeg? 5) De quai
    YAigle Bleu stil le symbole?

    si votre mémolre yous fai
    texmt.-voyer notre «Cid. dy

    ulze fr la lire colonne da ia ~

    serge page)

    $










    PROB A > piso

    ‘Liberaux d'hier et

    Liberaux d’

    aujourd hui

    Leaks EAREURS OU OMISSIONS VOLONTAIRES

    Suite ef Fin voir le No. d’hier)

    cca

    Mais le 1G Jocvier suivant on ;

    tut ban tonne dapptesdi
    que ie Senateur Bazeiaissie
    woulg Auncis avast ecmta Va
    leveleix, eo igsatt meniuon Sut
    ibe gue 1%
    reqounenesct



    tenveloppe duh
    Gouveriemett oe
    qué Chaves Latorestt , Char
    wes Yebkevalex Halt bombarce
    ei de ig Legunes a Haw a
    FOUN ae
    La chose b.





    on
    Porg par io Bue
    deux opposatts.

    seaudae « Porrau-Princ,
    Bozelgisks agQanes
    ou Polaig ie 24 ponver save
    foe (eat
    Deux
    we ad,










    amposent ane seconde
    wanddet au Pres-d



    ah es

    eg) @ Ge
    A pariigst
    wn mame temps pour Phuropt.
    bolotese ext rappee 4!
    semplace par’ Yillevaleim, oe

    ret

    qui mdique gat Coma. ne me
    aul pes quses : pp digas: «ja ne
    eeuxr meéne pas womme?
    cm & Mo, pos méme we lar

    queions.

    sours apres,
    deux (ures de Oa.






    WE



    Ecoutez escort Cec.
    du 22 Sepemir LB7S Gelen-



    det au Gouveruemes: Gyo ide

    re QUoune UORSECLON, eur
    rem
    VE

    ‘égiemest a propas oe
    prum Domingue, sous pees
    we que les javesMquuons ee. Es
    quele Patienes
    pos encore ss

    te reps. | Jes memb1es





    608 park,
    Duecteur de ia
    Minmagtre Danaus
    ad Poul po
    yO uh cempisiva de ce rap
    oped

    fh eyer

    POS as

    g



    port; sq bible
    nelle sen avait





    Lous Emile %
    Vactios legisiagve sous Bois
    jond Cana! Va qualiliee de sca%
    daleuse, Ries n'est ‘
    ei c'est ua dépuie lui meme
    gui le cotlirme. Le 7 Aout

    i876, Mothuriu Lye proiesia en
    ces termes conte Lattitude de
    ges colleagues: «OF a prs
    bitude de trater leg WLBisi-s
    cu Gouvernement comme d's
    enfants, il vest pas juste Cay
    aia, On doit weer avec in>
    dération du condle legisiatl.
    doy a des formes 41 des conve
    nanees qui aobservesl €
    wg Minigtes quand o8

    quills depose leurs com
    Ce nest pas em hu, guise
    jours quwun Sxergicire a fit
    pout présenter les pieces quote
    luj demande. Nous avone o1
    ee moment cu Minisiare dep <1
    iwyets honndtes et irr@prochu
    bles, Devant ue tel Mimsté-_
    x6, js me demande alors pour
    guoi ne devoma nous pis sul
    yre lg Justice et la raison avec
    noite droit d’interpeliation?»









    je déaert. La Chambre com
    hua comme de plas belle a.n*
    pas observer les formes et Rs
    convenances vis & vie du Gou
    yefuement et méme du Préai-
    dent de ia République. . Us
    jour, le 14 Septembré 1878, ele
    ba dong un Message jusqas
    dre & Ernest Roumain, Miv's-
    ve deg Finances.
    bre vous somme de lui retour
    ner immédictement lo pibce &
    ordonsgncer; elle ordonne le
    sortie du Tréaor et la mise & so |
    disposition de cette somme de
    4.800 plusires>,
    ‘cument poriait. ia. signature

    Hannibal Price, Président, Et | brea seront en sombre impo

    c'diglt & propos d'une dépen
    ae ieréquliére de 4.600 plasires
    que les députéa voulaient report
    e ene eux.

    pale bene, me BE ca oe








    ie gaudresse? |

    “|, Etheart

    # | Raoul ROUZIER

    y°} Le Seergiairerie d'Etat des Fi

    f
    }
    Mothurin Lys préchait dass : pour caraions, Piécea pour
    io
    |-
    alg Cham -

    :
    :

    Et un tel do | 30 du soir, au local du Club,

    Por Rooul BOUZIER

    i Ue beau jour Boisrond Ca-

    ral sen alla. I était Hbéral,
    i- @alt brave, Bo éiact bos, L
    gia honné.:. Ses advetss
    reg eux mémes rendent homma
    geasaprobie, le Bazelaisis
    te Lon Laroche ecrira: comme je plas recent exempt
    ae probiie et a inragritd le de

    !

    enteressement de Yex-Président .

    Koisrond Canal et cehn de 46%
    Ministes, 1876-1878 (ait, une
    page Bhs.0re, p. ish ote)
    Canal accorda toutes jeg 4
    terés, On s¢ seryit cept:
    ca de la wibune du Parl:
    t pour lui manquer d’e
    wards, pour étre Sconvenant
    , vis a vis de sey Minigtres, O%
    de ia Hberte de la Prease
    pour Yingultes grossierement.
    im profita cu drot de réunion
    pour s'cssembler avec armies
    per mucidons (Boyer Bazela.s
    | etat gardé jour et nuit por aes
    i paises et ne sotiat dans €3
    i



    brues quaccompagne d'ure °s
    couade;, Quad «& Chet de Te
    t pottera picinie a la Justice

    +

    gonve un joursaliste qui “a-



    trabars, cen ci sera oc
    Cest

    B péraiisme ai cher

    fateur t
    cue,
    que cela:
    o Auguste Magloire.
    Leeutaud Etheut écrirq €



    & rendre juséce cu Gouve ne
    « Beisrond Canal, on 2)
    gui a respecte iq Consitty
    les Jois, Jes Pnances su

    et, pects en mains, On |

    Ayons confiance dans l'His-
    Elle condamnera lea cr

    Yexécutlon
    tre programme; les préles
    sullrage popua:









    aie

    nseuts du



    @,

    Vaineus dans Varne (en 1870)
    ls ont pensé que la violence
    ces armes (30 juin 1879) les cou
    romnerait d'un iwomphe imme
    Que derreura et de tur





    Giak
    tes.



    |
    i

    ; | Le jour ¢spéré par LDiautaud

    est depuis longtemps af

    uvé nvep deplaise au dernier
    portisan du Titeires qui est la forme la plus
    cesastreuse de la Dictature, ©



    AVIS
    DEPARTEMENT DES FINANCES
    SERVICE DES BIENS ENNEMIS

    NATIONALISES

    rances Gervies des Biens No-
    tionaliséa deg Resgortissants En
    nemis} porte & le connaissance
    cea gatagistes, industtiels, com
    mergants, quill est mis en ver
    fe lea articles ci-dessous:

    Presse & colon, élévateurs &
    coton, Moulins & coton, balan
    ces avec poids, Extincteurs
    pour incendie, pidces de rechan
    ge diverses, Piéces de rechan-
    ge pour moteurs, Reasorts, le



    mouling a coton, etc,

    Lea intéressés peuvent s'a-
    dgeaser cu Service des Biens
    Netionalieéa & Port-ora-Prince
    # en Province aux Collecteurs
    des Contributions qui lear com
    muniqueront Jes Hstes dea dits

    articles.



    A CAMARADERIE

    Le Comité directeur du Club,
    le plaisir daviser Messinens
    : le Membreg et les inviids, gu
    organise un bal, le vendred] ?
    Décembre prochain & 8 heures

    Le Comité expare que les mem
    aerat. Bye ae
    “‘Tenue de Ville,

    %® Novembre 1945. .
    LE COMITE

    tout cela et rien |



    BBZ; «J'ai Vespoir quiun jou j

    i
    i
    i
    '
    {
    ;



    |

    Veodsed! & 8 bres
    En lete partie:
    Wimmer Serenade rg
    2ame parties.
    Viviane Romance, Erie Von
    Sroheim, BR. Duchesse dans
    GIBRALTAR
    ~ Un graid film d'espionna
    ge et de contre espionnage...
    . Entrées; 50, 1.00, 1.50

    & 8 hres 15
    En lére partie:
    Le Dandy Masqué
    in Zéme Partia
    Yelson Eddy, Susanna Fest,
    Claude Rains dans
    LE FANTOME DE L'OPERA
    » A Universal Picture.
    Entrées: 50, 4.00, 13o
    Samedi a 4 hres
    Es lare partie:
    LES CONQUY ANTS
    DE VOUL. fT
    (Winners of the West)
    3e et 48 dpisodes)
    En 2éme pert a:
    DIAMOND FRONTIER
    , Deux grands films d’caven
    tures ce ka Universa!.
    Entrées 0.25, 0.90 et 1.00





    (Winners of the West)
    Se et de épisodes?
    Qeme partie:
    Boris Karloff dans
    PRANKENSTEIN
    . Deux impres

    vat tradie de soulard et de taj ductons de la Universal...

    nirées: 25, 50 et 1 gde

    & 8:30 bres
    En lére partie:
    LES CONQUERANT:
    DE LOUEST
    iWinne
    Se et Ge épis:
    En fame partie:
    ; Margaret Sullavan ef Jona Do
    jes dans
    UNE NUIT SEULEMENT
    Deux sensationn
    ns de ia Universal...

    Entrée: 80, 1.00, 1.30










    Paramount
    Yerdred: & 8 hres
    MILLIN THROUG?H
    (Chagrin d'amour)
    Wersion anglaise
    avec Jenntlie Mac Dorn'’d.
    arian Aherne
    . deux Homeés & frente ans
    te distance, deux idyles zy.
    ressemblent
    wo an dtame dons un temp’
    eg apparitions... de Vévocat:
    du passé.
    Evtrées Gd. 0,30
    & 8 hres 15
    (© THE SHORES OF TRIPOLT
    {version anglaise}
    avee John Payne, Maureen
    YHara, Randolphe Scott
    .. uhe Tomanesque idyle er-
    te le plus entreprenant des sé
    ducieurs, John Payne et la plus
    avissante des femmes’ Maa-
    een O'Hara.
    Estrée Gd. 1.25

    ze





    we

    how

    Samedi a& 6 hres

    VIVENT- LES ETUDIANTS

    avec Robert Taylor, Vivcen
    “igh, Maurren O'Sullivan,

    w wn flm qui a du mouve
    ment, de Yamour, de la gaité
    maig qui s’achave d'une manio
    ® pathdtique...

    Entrée Gd. 0.30

    & 8:15 hres oe
    MRS MINIVER
    crvee Walter Pidgeon,
    Garson,
    a. le chefd’oeuvre de la Mé
    r6.Godwyn-Mayer.
    Entrée Gle Gd, 0,60

    Greer



    AVIS AUX COLLECTION.
    NEURS DE TIMBRES POSTE

    La Chambre de Commerce
    d'Haitl, pour répondre & Ia de
    nande de nombrouses Firmes
    Atrangpres dégiteuses d'entrer
    n contact avec les collection
    yeurs. de Umbres poste d’Hei

    , demands qux intéresads de
    viet vouloir se faire conngitre
    su éerire & now burecnux.

    Boite Postale A’ 199

    Téléphone 2747 “

    Local: me du Quai,

    Louis DEJOIS, Ing. Agr.
    Président,



    Loe Aanaemonnienen

    Chee yu, 2, SBAMINGHAM

    5

    i

    }

    | DERMINE, qui teat






    ;
    ;

    ' noo portumdée, Soluble
    Yeau ne gralsse pas, ne tache .
    ‘YAnglais du Dépariement de
    ‘aEducation Nationale et de ia
    Commission Coopérat-ve Hai
    : tano-Américaine PEducation
    -inauguré une heure de coaver
    anglaise de &30 p.m. *

    Pue vise

    La Melson Veuve F. Borniit
    ghom vient de recevolr” dea
    pommes de terre en atits de
    cent Hyres e} dea pommes d’ar
    bre en ocisses, Hatez-Vous a’er
    acheter cor le stock as‘enlbve,

    ”



    DIADERMINE

    | Une eréme médicale de beauté

    dans

    pas. Convient & tous les
    épidermes peaux grasses
    comm? peaux séeches
    POUR MADAME,

    Le matin pour protager votre
    epiderme du contact des pous
    siares, appliques une lagere cc
    iche de Créme de Beauté DIA
    parka cyte
    ment la poudre.

    Essuyen votre poudre de
    exitamement ine, délicaternent
    porhumide.)

    ne



    a 7:30 p.m.

    fociter jea candidats

    Le solr, pour déburrasse: vo |

    ge de cea poussiona,
    Geyemle avec Ja Créme de
    Beauté TDIADERMINE. Loves
    vous & Teou tade, puly kiltes
    ate souvelle application
    Créme DIADERMINE pour
    malt, Ne vous essuyes pas, ole
    re grajase pas et ne tache pcs
    le Unge, Par temps froid. a
    wa










    vote visage ef suT vos mains
    rmpaéchera: Peaw réche,
    ne. Engelures.

    Ce produit est en vente 3 a
    Pharmacie Gelfrard et au Ba
    sar Parisien.



    ¥VIS AUK HORLOGERS,
    REPABATEURS DE PENDULES
    ET MONTRES
    La Chambre de Commarce

    | Hele, pour tépondre & la de



    4

    '



    notde de Firmes étrangéres par
    cuigrement de Maisors Su:s
    es dasireuses d’entrer en cor
    cot avec tes horlogets ov tous

    i se spéclaligent i



    nonres,

    $s Ge bien voulolr se faire con

    ire ou écrire & nos bureaux.

    Postale A —~ 199

    hone 2747

    Local rue du Quai.

    Louis DEFOIE, Ing. Agr.
    Président.





    AVIS
    suwannée Frait et Steam
    co, désire engager & Bord






    ée sts bateaux des jeunes ges
    haltiess parlant TYonglais, «7
    susceptibles de devenir des in
    césieurs-mécaticiens ou des of

    Cet B.

    Prigre de s’adresser @ la Mai
    n Joseph Nadal et Co, A-

    oe mts Générauz,

    76 échonez maison Nadal.



    38 rue Roux, Phone: 3495
    yous irouveres: Hyres anglais,
    rangala, magazines omér’-
    ins journeaug canadiens, jour
    veux de mode, albums etc,
    OTERIE DE L'RTAT HAITIEN

    Au Yen du meroredi 5 dé-
    vembre prochain, l'émiasion des
    Mets de la Noel aura plutét
    2 Je jeudi 6 décembre,

    YADMINISTRATION







    SERVICE
    IRREPROCHAEBLE
    Assoriment incomparable.
    Provisions Alien tuires
    oo
    PAN AMERICAN BAZAS
    Angle ‘des Rues Pevée
    at dp Contre
    Phone 3334

    % de sortir, une simple an |
    cation de DIADERMINE sur |

    ot
    }
    JBEAIRIE A LA CARAVELLE



    Geren |

    i

    i





    Diligite sts EFFICACES

    +
    5





    | COURS DE CON VERSATION
    ANGLAISE
    Le projet d'Enscignemen! de

    savor



    leg Mar Toad!

    «t Samedi au local de |





    Haitieno-Américain, tmaison Hu |
    » dicourt),

    Leg cours ont commencé Ie
    20 Novembre dans le but ue
    aux bour
    ets d'oudes
    Fiate-Unia,

    Les intéressés peuvent ge fon
    seignir au bureau de la Com

    StL OUR VOYUg YS GK

    rei
    cen Cabinet Pradel).

    John F. MATHEUS

    Supervisour d'Angla‘s



    AVIS DE DIVORCE
    Le Tribunal Civil de Portas
    Frince a admis le divorce drs
    époux Clovis Saintonge par ju
    gement rendu le 20 Septembre
    1845 en faveur de l’epouse,








    rée Odette Hector, ayatit pour

    Avocat-Conseil Maitre Raou! H.
    Hector. -

    En vertu de cette décision,
    ’Olicier de VEtat Civil de ia
    “tpitale, Section Est, a ptonos
    6 le 28 Novembre en cours,
    on présence des témoings de la
    demanderesse, ia divsolution
    du mariage entra Ila dame Od-t
    te Hector et le sieur Clovis Soin
    tonge.

    Port-au-Prince,
    sre 1945,

    Raoul H. HECTOR av.



    COMPARAISON

    Non, Non, Non, Da’y a aa
    wwe comparaizon possible 6
    am honnéte et de bonne toi.
    «hulle végéiale VIGUEUK

    est pus ie prodult d’un shar
    wien, mais c'est le bult de
    ongues années d’expérictice
    4 de conscience.

    Whuile végdiale VIGUEUR a
    &te drastiquetment, directement
    a chute de yos cheveux ¢) o
    iiige les bulbes cap tales @
    «prendre immeédictement leu
    wmergie et leur reproductios.

    Si vous avez des cheveux
    vépus, aprés quelqu’s appl
    ctions de VIGUEUR vous au
    ez la jole de voir votre téte d)
    eciemett ct radicalement chan
    jee. Wos cheveux dev.en-
    dront souples, soyeux
    ants, et mervelileusemen!
    JOTUN aprés un usage réegue
    ier, °

    Incroyable!!! Pourtant c'est lu
    sure vérité. Essayez ce jour
    méme Vhulle végétale VI
    GUEUR et vous bénirez csite
    wile végétale en envoyan! av
    heble le fer & repusatr si
    Jengereux pour la santé.

    Relevez vote persoanaliié,
    augmentez le charme de votre
    rersonne, faites vous admiru
    vec usage régulier de Vhu
    e végsiale VIGUEUR, ese
    mendez VIGUEUR & la maison
    tcolas Vitiello Grand’Rue &
    *6ié du Grand Catlé Florvil.

    Petit Goave: Charles Reid.

    Gonaives: Magasin Nicolas
    Martino en face du marché.



    ATTENTION

    Planteurs de Noix de Coco

    la Haiti Coconut
    Products Co., S. A.

    ACHETS TOUTES QUANTITES DE NOI DE COCO
    QUI PEUVENT ETRE SVEEES A PORT.AU-PRINCE

    SADRESSER AU:

    BUREAU DE LUSINE A BIZOTOR
    TELEPHONE: 2477.

    , BOMTE POSTALE: A.

    188.

    PLANTEURS VISITEZ L'USINE A BIZOTON,
    mnenenei Cee ANNIE NICOLE, AEN

    fon, (ue dea Miracles An ;

    le 29 Novem: |

    [

    i



    ich une Charmante Jeure Pile qui chaque jour prond.an
    hain pour ge déiendrs avec du savon Palmolive, ce gyi hy
    revd plug jolia, Elle n’oubliera james de se faleg v6 may
    sage dane teinute atin d'éclayer gan wink A vous ciigy!
    Palmalives offre un moyes simple d'obtenlr cotta belle pexs
    cnsl que 2 femmes aur 9.’ obtennent,

    METHODE PALMOLIVE DE 14 TOURS QUI A FAIY ars
    PREUVES Chaque fola que vous voug loves, masses yotra
    peau pendant ute minule entite avec lo mousse épaless
    pehe du savon Palmolive, Ricagvous lmmédinement
    wt séchos la peau et vous tampor tant, Roppoles vou que
    cela ne vous prend quiutes mi ute, mals que c‘sat oo masay
    ge de 60 seconde qui donne a votre peau tout delat radieug
    que prodult la mousse du sqvon Patmolive,





    docieurs ont fait Vessal du mussage de 80 minutes de Palma
    ‘ive, Leut rapport prouve avec certitude que vous pouves
    cvolm un teint merveiieux en 14 fonrg,

    BAIGNEZ VOUS CHAQUE (OUR AVEC PALMOUIV:
    Palmolive produira sur votre co; lea md:
    produit sur vole visage. vee mos
    Tee eet

    dene. te Gurcig
    mivictoment, st tu te. rend
    sewlement compte da ce gui sloigna
    fos hommes de tol. Suis um cone
    fe da seu, ves consulter toa
    wentiste au sulet de ton holeine

    Pour combattre'la mawvaite Bs-
    jeing, je rerommends fo pate done
    tifrice Colgate! Selects sents:
    ie mourolse hateing

    ag

    ta mousse Colgate panstce’
    dons tous jes wntorstices dex
    dents et fas débarrasia tas
    particules de nouritures, tout
    en neutsalisont Vodeur de
    salve qui sont les conmies BY
    ja qreavaise halsiae.

    Colgate
    yertete et



    PALMOLIVE A FAIT SES PREUVES! 1285 fernmes af 987

    BE GRP GE EB EER ye ER SBEER’ OF

    eS
    ch

    MY ow Ba ES


    Sans
    oa vielllesas

    vous avant votte tempa,
    a gua sa sonttren BOM: i's Slee
    oovorts. Sunetealhe’ Yo appore ia
    Ee, ath ia 5, vigseat«
    LBs ie ot da vital
    Sy ton gotit eat st prenaar Bons dor sina es es ae Ae len mae
    ju 36 Von din Encore. foment dgmenvaus sou ‘Bea forms do tae

    ~ Mt
    PIERRE 9, BOUCHER UD Ratseatre Abschuntant inotte

    "wash oneal

    Seeeeenanttdem seventeen oh evns42T?2oseebd?

    ZINGER DE LUX
    TISSUS POUR-DAMES
    | SOIERIE

    CHEMISES DE MANQuE

    _ Notre Concours

    Expressions Créoles

    diols, calebaases grand

    leas
    Nous avons déji dit da idlé |

    diol que son domaine exclusd

    Revenona sucore a nos télé créance a aes racontata, il n’eat
    digi pas lois de yous foutre dedana~-
    £16 ou.so0rd.

    pe le

    Quant a pour ce qui colcer
    calebasse grand diol,




    factip k-pren
    Représentant. Excluslf de io
    SOYA COLA . COMPANY:
    de Baltimore UL 8.

    Mains Gercées ETRANGERE
    © Quand la peau devient

    gobo, réche, gercée, la ARTICLES DE CADEAUZ |

    avet at vigueur on. $4 00 48
    heures. Pat gon potion feturehe pile ur tas
    landes ¢t los ratte, Ie

    , votre cerveau, votre mentire at a Volre
    | vaa: 6 ramclotent, dune fagon éten-
    Y ; an te, Oe, roataura tour shoreline goa

    ab eckel EXTRAORDINAL! ¢ tandes ot de

    Gelée de Pétrole
    *Vaseline’ apporie

    um ide. Voyes
    rapide. Voyee











    POUR DAMES ET POUR





    HOMMES
    comme elle UEs ‘re instantonémont Penal 8 Loutes auscued bat Bo ae
    wee, Barve, Larrea de Mout Motlewie & Yenreuve et vous consta: / Es
    wes, oe oe At hoftne pene tao gl 1 SLOGAN DE HANNE




    {esi ct
    4
    |

    & fours avec Taneneance formelte

    Ex, depér oo HHUM ae ae WH vous dennera beguceup iD dw vigueur,

    nant de 10 4 29 ans, Contratroment re«.

    “toured In bolts. ve 3 gore argent ost

    rembourat. Un gran ie Warke
    omer as de tabietton ne sof

    Machine & écrke Remingion | Warkko® ta gag Srgoe posed ‘ ee

    a Bt de Vitelts an vous rajounte~
    VION G. 150 io Bousille. é

    “ J’achetc :
    chez







    | est le domaine puremen! pou

    gue. Crest le seul champ on
    uw profusion il molssonne, ue
    soccupant que des icils ef ge
    tea dea personnages, poliliques,
    des officiels etc. Ils pretencent
    étre au courant de tout ce qui
    ge posse dats les

    Ges affaires de Veta, dang va.

    coraltéa secrets, et nalurelio-
    ment clest avec une
    te quilla diaent tenir Jes nouvel
    jes = de: ptemiéx mais, aare
    toule leur primeut..

    le wipotier, Ini, se badine

    containe Ler:































    Machine & calculer. Dalton Résablit La Viellitd Et La y
    Sabena, paples carbon , sectacte ; i
    fate vou achats chon ViENNOS «=f.
    aanG. | ‘
    Melson CADEAUX
    cd PAUL E AUXILA L'bmploi de YENGRAIS CHI | une des witrines de la Soci | | owe ae sma dae
    lage __ Bue Traversiore - | MIQUE ougmente votre produc [14 Hatienne d’Auiomobiles 8. | :
    ae "ius soo Haute newreu | ne “ fruits on de fleurs #n | A gtale de trés jolia articles %
    6 assur i “yuantité comme ea qualité. | cite je vient. de i nti @) , I 5 i
    mouse gout cult, pour Dames, ‘est de la vrais économie. oo veeeveit et quelle vend Sa Atte ri povler & demi voix, A sou ap |
    sales Gaussures tout cuir et toutes | En vere & 8 cents on la veo | on marché, Un eacompte de| -ROPRIETAIRES DE VOITURES,
    ae ies pour homme Chaus | & Agriculmral Services 10% est accordé sur toutes les
    Palme ua de Sport pour Dames,ti E. N. BAILEY ventes cash, Hatex vous car
    pouves qe, Entonts. Servietles ds) 154 Rue Magasin de VEtal, _; ces objets s’enlavent rapide- Visiter Ic MAISON JULES FARMER qui vient de recivou
    pia, Sorties de bain, Serviet Portau-Prince ment. : i
    AVE, - de pilete, Gonte tagu épon . Curiots et aaliea moteurs, eles que:
    i gat blanc et couleurs. OOO SEEDER OR: bP
    Pela Beaches blanc, nolx, cou .
    yosiontoisie. Drills angiaia Lote terie de TEtat Haitien Starter, Ingaition Colis, Joux de Freins, Cables pour Batterias
    nina, couleurs pour coshumes. ¥ x ; File pour Bougles.Fils pour jumiere, Tubes pour Pompe. & air,
    a aap iene Le IRAGE EXTRAORDINAIRE Starter, Switches, Cut Onis, Condensers, etc, etc.
    oo o. selieg en 19s gg eee
    a, en conion, Paraplutes. NOEL 106 JULES FARMER
    |) “chuperux de paille fine, de | TABLE DE LOTS PROPHIETAIRE
    , Pe ene oe | 87, Rue Dantes Destouchos,
    ton nie, de Feutre pour hommes. , 90.090 Billets & G, 10.001 lo jillet » Bue Dantos Desions
    Gintures cuir pour hom : Phones: No,
    alte a qualité supérieure ea cre ‘teteecaeenncenernesemcntenctanarcaneecaaaaeh i - eee 7
    ile, on Elastighas: en cou } | 78,000.60 2
    tide sois 3 choisir dane 15 Jer Gros It Ge _ Sees EAU BE FLORIDE
    Jodblon Be Grog lot de MURRAY & LANMAN’S
    sep Seote | f 1 lem de G. S000 CETTE LOTION UNIQUE-A PLUS DE
    wicks de Beauté. 30 Iote de900.00 ee es 000.
    Phone: 2318-2234. 100 lots de G. 100.00 10,000.00 ? 0
    — 800 lots de G. 50.00 30.000.00

    2 Appr. du ler Gros lot & Gdes 250.00
    2 Appr. du 2e Gros lot &@ Gdes 100.00
    & Rpprs du 3e Gros lot 4Gdes = 75.00
    300 Term. du ler Gros lot & Gdza 25.00

    Pierre
    Coles
    WVARCHAND TAILLEUR
    tolms Beach de toutes. nuct

    @ dea costumes tout ialis. Pho
    2 DE. i

    POUR LE BAIN
    7.500.065



    1.048 Lote 168,350.00

    Gdes-

    en 5B
    gees
    S388



    alent ln DAIL ~ MEDD IE





    La Maison

    Ch

















    VOUS OFFRE LES PNEUS ET CHAMBRES A AIR

    Kelly Springtield



























    PORT-AU-PRINCE —




















    Miari.



















    USAGES

    APRES LA DOUCHE
    COMME ASTRINGENT
    LOTION POUR LA PEAU .
    COMME DESODORISANT PERSONNEL
    COMME PARFUM
    POUR LINTIMITE DU BOUND OR
    ET POUR RAFRAICHIR LES CH AMBRES

    Pour soulager les maux de tétes. migraines et étour |
    ‘deeements, pour lea soreure. Aineectes, pour
    én nervous, pout ba cuumes de cerract et pou
    lea pleda iotigués et échoutiés

    CELEBRE DEPUIS 1808
    ESSAYEZ UNE ROUTETILLE
    ET SOYEZ CONVAINCU
    EN VENTE PARTOUT
    DOW RB. MOAR, Distribetent.

    Les reservations ‘par train ow por avion vers toutes lea. vil-

    téq dea Etcte-Unig peuvent étre faites pax nove bureca

    Pour. toutes informations «1 dservations:

    Wilsa”

    RUE TRAVERSIERE

    CAMIONS, GARAGISTES
    MECANICIENS

    an aagortiment complet de piéces et accessoircs pour autos, i so gergibre, i

    Ye Courroles pour ventilateur, Armatures pour Générateu’ £1) 3: collé diol li nan trou zores

    los [3

    LOMA PHRORILLE HOTTIE LPT OPEL DLN DEEL LE IVIL DAI ELSPA LAA IIIS

    KLM

    Royal Dutch Airlines

    MIAMI— NEW-YORK
    PORT-AUPRINCE — CURACAO -- LA GUAIRA
    TOUS LES. LUNDIS. TOUS LES. [EUDIS
    AVEC
    LES AVIONS CONFORTABLES DOUGLAS DC 3.







    KLM Royal Dutch Airlines _

    GRAND'RUE No. 128

    Téléphone: 2352.

    “ Aprba las heurey de: bureau, soones Te No. 5418.












    rae

    tea ata précautiona. N’empo
    cue quill soit cot Comme ip
    igup blanc, ol c'vsl precsenient

    \

    avec We humatug, il prend tou
    '

    L

    i

    |

    i

    eet

    parce tye Bue pe a

    qu'il suapecte les autres, +

    aul tate le terrain ayant de

    proche Yon se met sur son ga
    ce & vous, Lorsqu'l a gan |
    | que chose @important 4 vous
    l communiquer, et qui ne trou

    iY

    ve pas un silage pour déposer i
    ne sen fait pas,

    iii ge penche vers vous, &

    Satieries USL, Bougies CHAMPION, Segments Perect Cir ) vointa powrdak kal eye G),



    bu, dans une posture de tele)
    phoniste, de télédiol avec le i
    “quel d’allieurs jl a un Lea ae
    : parenté, puis, ia, Be met on
    yous travailler, aprés qu’'l!

    i gai de vous battre le vente, J
    va faire un viré, disons: un vi
    ré voyé pour aller yous vendre |
    et & quel prixi le plis souv?n:
    pour un morceau de patate qui;
    pour lui repregente une paquel i
    te affaire. Le semeur de dis-
    cordes! Dépourvu de touie
    noblease, il abuse de la contin:
    cé “placde en lull. Malheur a
    yous si yous accordez quelque





    — Sur Vhabitation Plerre, 7e
    section rurale de Fonds-Bapts
    ©, commune . de lArcaha’e,

    ’ deux (2) hangars inhabités cou
    werm de chaume, appartenaut

    ‘a Mr, Elie Thévand, ont brisé,
    Pertes évaludes @ G. 700.000.
    Le constat ao 616 fait par le
    Chef de la dite Section. La
    Police recherche le ou les au-
    teuta de Vincendie,

    — Sur Habitation Devorr,
    lére section turdle de la Brési
    Henne, commune de Bainel, .#
    cadavre du nommé Alexis fo

    | aéph a été trouvé em putréfac
    _ tion dats son jardin, La po-
    i Eee falt des recherches pour 3¢
    erminer gi elle n’est pas en. oré
    sence d'un crime,

    — Le nommé Marcel Sr
    Charles a aé trouvé mort &
    “a 4éme section rurale de Pes-
    tel. Aucune trace de coup 4i
    de bleasure n'a été releyée sw
    ; ke cadavre,

    : Vorrestation des normmés Kervil
    ‘et Josil Joseph,

    juate a tenté de se suicider en
    lcole dex Arts et Métlers. Trans

    ‘ porté & VHépital Général fl
    a 66 internd,





    ‘ont 616 alertés pour un com:
    | mencement d'incendie & Angle
    des rues du Centre et des Ca- |
    yerneg,. Le feu qui avalt écla
    16 dane des déiritus qui sé trou
    yent dats: fégout a. été éieint
    par les pompiers.

    <~ La Pallee et tes Porap'qre





    ES UIGARETTES

    Lot, puiaqul est evr

    i
    Lontiare indépendance..

    : gutnom.

    | que l'on trouve dans

    i Apras le constat
    légal le Juge-de Paix a ordonné

    —~ Le nommé Dieuveuille Cu |

    ge jetant & la mer derriére YE.

    — La Police ot les Pompiers _

    poua en avotia icl.ut type qu
    ne sera jamels dépassé, dans
    Ja personne du directeur du Me
    jl-Mélo, C’est une gorte do de
    mi barbate haitien qui se bou
    jeanne pas du beurre sur las
    ranchettes, Boucanner du

    couligsca | hearre sur una manchetts, c'est

    vouiolr bétiser, yancer... BR
    | prewnd navel pas de major
    diol capable de le fenre taive.
    li parait cependant que sts
    nevis a¢ sont uh peu opases,
    fea maladies, eb le nombre des
    otis aldant finiront pac tui ro
    , bated le caquet, par le ques
    ce gon te, Tl faut toul de me
    me semprewer d'ajouier quill
    eet an atomique par exegller
    6 a bo
    wie petite fortune qui foil geen
    jour@hai Uo pu comuerir une
    hoy a
    ENneare porm! Noua un culre ty
    pe ves particulier de haliruc
    rurromme Zo. Cast du reste
    “ful méme qui a’est choisl ce
    Serait ce un Zo bou
    eue chin? En tout cas oa
    gon monde qui sen roffole. H
    y a des gens qui disent quil
    ne foil que bli-bla, et qu’l y





    , aurait Hey de lui foutre une ba

    | bouquelte!

    (3) Os est encore heureux de canson crévée ne lajssa a
    vu son. fil bouding, ou. pour
    parler plus proprement: le cor
    vidor de son fifty one. A co
    propos, je mets quiconque aa
    dett de me dire si le petit espa
    ce resserré compris entre les
    deux fesses ne ressemble, G ces
    corridors plantes de vagées...
    leg paras
    ges du Bois Badere, de la
    vou fonml, ow du Coq chante.

    Gaur





    De Partout en Haiti



    cot &é clertés pour un commen
    coment dincendie au Camp d A
    Lwiation, A leur artivée ia
    ont constaté: que c’était us
    érum de goudron qui brulait.
    ony a eu aucun dégat

    —~ Martissant, Bame section
    rurale, commute da Portau-
    Prince, Iq voiture au No. 580,
    conduite par le chauffeur Kis
    tone Bernard, «a heurté le mi-
    peur Ulysse Thomas. Celui-ni
    relevé qvec des contusions cu
    visage et & la tate, fut transpar
    1@ & VHopital Géndral et exéa
    / 16 aprés pansemert, :

    —~ Un vol avec eHractio: a
    eé perpréiré cu Bursa des
    'tontributions de Gresier, woe
    botte contenant des timbres
    pour G. 43.75, plusieurs fovmes
    de permis de vente deg ani-
    meyx, ont 66 emportées, Le
    1 constat legal a até fait par le
    jage de Paix du Heu et le Ca.
    poral en charge de VAvant-Poa
    te. Dee recherches s‘elfectuent
    en vue d’appréhender le voleur.
    ~- Au Carrefour do Bacozel-
    2, S6me section rurale de St
    Mare, Je comion au No, 4152 a
    heurté lx nominée Simone Al
    aé, TG te Simone. Aled est
    me" sny le Champ. Juge de

    requis, formalités légales
    remplies.
    : ~~ Les voillers aug No. Q —
    | 128 et Q —- 902, appartenant
    oux.tommés Mathien St, Port
    et Georges Silver,-ont 616 pro
    jetés sur la Cote, & Portde
    Paix, par un tort vent qui a
    seulllé toute la nuit: De wont
    ey aucun. dommage,



    j









    SPLENDID

    PONT LES DELICEA

    DES FUMEURS POUR -
    LEUR enone ET LEUR SU; VIVE




    Segoe lisse sie psa a

    PAGE 4 scanmnmea net

    LA MODE
    DU JOUR

    (Rvctuavett Nounellisiel... -
    76h
    CLASSi

    A Myf *




    Une esdation de ta edlébre cow

    vuriéve américaine . .

    VERA WYEINSTON

    Se rappeler qua la femme éd-
    givle fait ses achats chez

    SAIEH-NGUSTAS



    AXIOMES D'ELEGANCE

    Si vous étes grande,
    tet vos robes qu'a la tavle, aux
    Ranches et-cux poigneis. Qu’el
    ies ne touchent votre
    quien ces pointe-la. Ai
    elles s'araplifieront ex
    courbes qui formerost

    te. Un cotsage boutiant,

    iajus
























    CS:
    ot







































    ON thy
    me















    2



    as



    rogue

    of

    Yhomme heureux es? cerui ct
    eagne plus d'argent que
    femmé peut dépenser? Mais ‘a
    jermme heureuse est celle que
    prouve un tel homme,

    Courtoieia de Mile Huakisae,
    Repreésentunt de Pepsi Cola .. .-





    OU EST-CE DONC?
    Pour grands que solent les rola,
    Hilg gont ce qué nous somracs,
    fis peuvent ge tromper comme
    fles autres hommes.
    P. Corneille, le Cid),
    Pour former deg auteurs
    feat des écrivains.
    * Morat, La Comédisi,
    Pour le mieux détesier, ap
    prends & le comnaitré...
    . (Woltaire, Mahomet).



    NE DITES PAS...

    Je tus le voir le lendemala.

    MAIS DITES...

    Jalla! le voir le lendemain.



    DEFINITIONS
    HUMORISTIQUES
    FAILLITE: Vorigine de ak
    qpaes fortunes, «igi

    td





    LA CLE DES «
    T)En Amérique. 2) 24. 3} Nor.

    4) La lune. 5) National Recovery
    Act.





    DEVINETTES
    ~~ eg tortues narchentelles
    Tenement?
    ~— Pourtant elles yout yenire
    & terre, re

    NE CONFONDEZ PAS LES
    HOMONYMES SUIVANTS:

    Déceless révéler ~~ deacaller’
    sorrachox: —. deagelier: Gert
    sgale: ‘



    Honge

    f
    3





    fe






    Ay SCOUTEN DES CENTAINES DE pOSTES on RADIOS
    JES NATIONS UNIS, PROPAGEANT LEDS KOUVEILES
    DANS TOUTES LES LANGUES

    EE Rt ob cn A SR Si PO,

    Dernlére Minute
    $0 NOVEMBRE A 3 HBES. P. M.

    LONDRES.-- De source our
    : toylade fla été annoncé aujour
    | athul que Je feld maséchal jor
    ) poncis Terauchi se trouve main
    ftenant constamcoenl aux 80-8
    dun médecin & la suite d’'use
    violate crise dy folie. Le maré |
    chal avait commbydé jeg for |
    cos japonaises on Ngdoch! ne

    sion « alé prisé par auile do.

    ita troupes & travers la Masd
    chourie,

    CHUNHEING... Ce soir des
    sources commrulisies ont
    jendu que leuts troupes on: re
    poussé des utités gouverneme?
    tojes & quelques $ miles au Sua
    de Vimportant centre ferrovia!
    re de ia province de Hapei ic
    14 novembre, Ces sources art
    ajowlé que les lorces gouver-

    rh



    fangaise,

    | WASHINGTON. Leb mds nemetiala ont perda plus de
    ‘ "

    ‘eux cutorisés dicl ont révélé ree Plus: .

    que de gravdes controvarsey |, ver EUSISUES pT p Os

    Hons conemrmant ia i onmme de

    cm dclaié au sels de ia cont



    ne jupanaige Kyodo a conticms
    les dépariements de i
    rube et de la marine ont d16 dis
    sous UL crue démoblisaiion
    de joules kes forces armdéeg
    quelges japonaises est
    “t complete,

    troverses ont éclaté au aajel :
    de VYougmentatian de saleires.
    Flies ont 616 souletnes par l«
    président des organisations (2
    felles quia déja de grau
    indus ,

    Sey,

    cae &

    le




    Justi
    diticullés «veg des

    les
    eS





    leieg d’auto et des acieries, 1 : ;
    i BATAVIA. Des informa HIO DE JANEIRO. Cet apres
    tons officielles ont confirma queiques coups de feu ont

    4° ser _ documents allemacds



    ; ten au cours d’une cérémociy.
    |
    |

    | séral Yamashita rapondant aur

    i asavoir si il avait réelement dé

    ' | dres du feld maréchal Je oom-



    » MOSCOU-- La radio de Mos
    Loo a tepporié

    "que les olficiels de ce Départe









    rep Gd avers Jes rues
    le ville et glus de 14 personne.
    & le suite des troubles po!
    ques qui ont sulvi hier a fis
    ia campagne présidentielle,
    CHUNGRING 30 Nov Les
    roupes nationg
    sont a ae miles de Moukd
    russes leur oni
    scurité de Ventrée



    qué des bagarres auraient dole
    té hier entre les forces hollas-
    daises et los troupes indonésien
    rg gut je boulevard de Jul a-
    a & Badoeng, hier,
    NUREMBERG.-- Au couds de
    o session du uibunal interac
    nal chorge de juger es
    ads ctiminels de guerre na
    ‘ancien major général al
    du service









    #
    zis,
    emand Lahousen





    ge come espionage a révee Ww: i STON 30 Nov. Le
    On tt es oo, | Seerétabe d'Etat Byrnes a con
    que Keltel avait ordomné ayes un groupe de
    massacre an masse deg pri songresmen des deux par’





    conn

    ropmiers de guerfe russes, W's:

    : ; ", {a Conférence Inter-Amé
    quss} prélerdu que c'est Keite! .

    ui doit s# tently & Bio d









    Lam avail organisé an complet :

    ie avant ONga e x i, nai vo, Ces conférences auron
    sour assussiner le marécha oa

    pour @ : a . jeu, chaque jeud,

    rangais Weygand, Répondact
    cux questions de la cour dia
    si vevélé que Ribbentrop en
    2 quai: demandé Yextemi
    vation de tous les julls en Fo
    : logne

    WASHINGTON,-- Deg sour
    <2 proches au Département ~
    aEtat ont aujourd'hui

    TOKIO 30 Nov.-- Le pati
    : a le te japonal
    le Bysteme
    crmé pour évi





    30 Nov. Sigh
    mger ses VG

    alll appelle ux

    conces, pour ce of
    «org Teposs,
    WASHINGTON 30

    Vinfluenza fait

    élats, aux Eiate-Unis, et dune
    ago” Husitée.
    LONDRES 36 Nov.-- Le Prz

    réevelée
    Nov.-
    et les officielg du service
    nage continuent & clus



    esp

    sur les intrigues nazies en Ar-
    . Des sources office's
    emeéricaines ont revéle que des
    experts ef des membres de Métal
    major américain ont comme:
    cé déja a étudier les affaires
    ce YArgeatine.

    RANGOON.,— Il a 6té annon
    68 d'une source officielle que
    e comte Terguchi a remis son
    sabre datant du lame ou de
    iSeame. siecle a Lord Mounthat

    mier Aitles a domné a la Cham
    ~re Ges Communes le nombre
    exact deg anglais morts
    ‘ours de cette, guerre, Ye chi}
    re est 353.652.
    WASHINGTON 30 Nov.— A
    ua suite de le démiasion
    "Ambassadeur Hurleyale Pré
    ident Truman a décidé que |
    polfigque étrangdre dés Etats
    Unis en Chine sera publiée pour
    yue tous la connaissent
    LONDRES 30 Novw.— L’Am-
    rossade Perse a déclaré que
    @ Russie a menacéd de renfor-
    ‘er ges troupes au Nord de la




    £
    de

    Mountbatten a simplement at
    toncé au cours d'une conferer.
    ce de presse: J’accepte mainte
    rant lépée du feild marévha!
    Terauchi comme le symbole de
    facie Enal. de la capitulation
    de ioutes ies foroes japonaises
    dang les parties Sud,
    MANILLE.—~ Le leutenan. gé

    = xérantentalent d’aller dans
    Sg zones troublées of leg révo
    uilonnaires ont envahi une aol
    jéme province.

    Taute de preus,



    CEST FACILE D'ALLER
    A THORLAND
    Une des couses premiéres de

    4
    H

    questions de la cour militaire

    claré & Jose Laurel, président
    ce Vétat fantoche des Philippi
    ses qu’ avait refusé de décla
    rer Manilie ville ouverte parse
    qu'il deshonorerait ainsi

    ormes japonaises aurait aecla
    76 qui n'a jamais fait un> pa
    rele communication, I a aus
    si démenti les rapports prétet.
    dant qu'il aurait regu des or.

    ze que les famillers de. Thor: ;
    and y allai¢nt moins souvent. |
    ‘est la question du trcnsport. (1
    que de volta
    yes sont immobilisées au gara
    je? Pour obyier a cet incon
    vanient, la direciion de ce club
    yest enjerdue avec Dewid Lol-
    ecru, le conceasionnaire du ser
    yiee auicbus Carrelour A
    sartic de dimanche, un des au
    obus stationnzera @ 7 heures a.
    n. prenant des pussagets pour
    Thorlend. En semaine tous
    leg jours G 4 bra pom. Tl en
    seta de mame pour le retour, Fi:
    “sl Vessai se revéle aatistalsant,
    Dy aura le dimanche un voya
    ge choepue heures, .
    Donly a plua, gacun motif &
    invoquer pour excuser leg ahs-
    fentionnizies, ,

    5

    te Terauchi, cormmandant deg
    armées du Sud de maintenir
    Manille @ se camps d'aviation
    & v'importe quel prix.

    erajourd bul
    jade une dépéche de YAgence
    Tage dutée de Changchun que
    eg forces sovidtiqquea te retceti-
    eront pas dela Mandchourie,
    eG décembre prochain suivant
    eg termes du traité sino-russe

    du 14. aot Agere de presse.
    vasee-ouralt déclaré que. des

    régociations ont 414 faites dans



    se

    SWEETHEART ;

    la | ce sens. entre les olficiela rus [BE BAVON., QUI CONVIENT

    [gta @ chino’s 4 que celle déci A YOTHE PEAU

    ‘



    a ae

    Spe cial. “Le Nouvelliste“/e ave voulaint] On plaide... dans nos
    | Fribunaux

    grandes dfiticuliés de transports |

    de}



    rage dans six ¢

    ‘evge, si lw garnigsons du Té |

    ey SVELLIGYE>

    Suite)



    PREMIQEN JUIN 1945.
    Diapositif de lordontiance:
    «Par cos motifs refetons com

    «me mal fonddées toutes les ths,

    Lademandes et conclusions du
    lesieus Otello Reynaud es que

    «dliés, en déboutons pur’

    «ment ef simploment, écartota

    ecomme étant sarge objet lea

    sconclusions de fa Séciété com
    ‘amerciaie F, M, Altieri et Cc

    adigong que les dépens du pre
    esent réforé stron! competse
    ven totalité entre les parties
    aprincipales, rejstors — comm:
    sinutiles ou mal fondéws louk «
    vatuires conclusions plus shin








    , spies ou comtralres,

    a
    | NM DOL Bo Owlle Rey
    aud, represemat lee Contrini

    | tions. |

    ae

    *

    sence du travail qui depuis qari constilabon Jape ae ane |
    quis jours cherche vainemoet . ® SOUL ECE devant la did
    SB solution au mouvernent de i srponaiae, . i
    grove aux Elate-Usig, Lex con | TORO. LAgence de pris

    CP emt do pecrine
    nant, de oc
    me Va
    »ALORS, QUOT

    Aprés cela, Canfedre ne
    persera plug G faire acerairs
    que seg impressions de profar:
    cnt tencontré Fopinion vaevars
    ble de la Cour Supreme.

    e notre tour,
    Fo tlomphant, com







    ce



    My ET Mow. AUG. MAGLOISE
    ONT CELEBRE LEURS §6 ANS
    : DE MARIAGE ,
    Ce matin, en /Egfise de Pé
    Ville, une petite cérémonie reu
    waealit, autour des époux Aa



    guste Mag!s wre gui célébra'er
    leurs noces d'or, dea par
    comis.

    ante et



    ans de mariage, geet
    Loire époque ou Yon
    , ou les séna-
    dent & un ryt
    brisant les cadres
    e et de la. sociaid











    nt



    présent, a

    t@ occasion & ses chers amis:

    August Mag: ait



    RECUSATION ,CONTRE LE
    JUGE G. B. AUGUSTE
    PRONONCEE PAR
    LES SECTIONS REUNIES DU
    TRIBUNAL DE CASSATION

    Ge matin en _Gudience eglen



    aig

    de Cessation a
    Varét conforme an
    ire du Substitut Fels

    lo






    récus
    on du sieur Du

    val Alexandre s

    te

    Juge Gran-



    conclusions conformes du-Mi

    «que monsieut le juge Granvl
    rile Bonaparte Auguste devra
    ss'cbatenly d’entendre toutes les
    calfalres relatives & la sucets-
    esion d’Alexemdre Villejoint

    sdre Villejoint figure comme
    «pertie, et ordonne Iq remise
    «de la caution consignde,
    ttn

    LA CROIX DE LORRAINE

    Paramount présente diman-
    che soir @ 8 hreg 15° en grand
    i gala

    CROSS OF LORRAINE
    une émouvante production de
    le Metro Goldwyn Mayer qui
    trouvera une résonance pert!
    culigre dong notre milieu of
    Yon a eulvi avec passion du-

    ‘fant quate ata Id tutte mendée

    pat leg forces framcalses de ig

    résistatioe,...

    la vie dans un camp xk-

    |
    |
    |
    |

    saand de concentration, les tor
    tures infligédes aux prisonniers,
    Yévasion dramatique de Jeax
    Pierre Aumont, les combats
    dana les maquis:

    CROSS OF “LORRAINE
    contient dea acénes qui tour &
    tour vous serrent la gorge et
    vous font palpiter d’enthousias
    ne,



    CHIEN PERDU

    Uo 86 perdu une joune chien
    ne de race «chien-loups avec
    Yorellle gauche non encore dres
    sée,-et poile Jégérement frisés.

    Bonne técompense & qui fe.
    TQ reitomyer: Cotte chienne, Sa
    dresser du Bazar du Chomp
    de: Marg. Téléphone 5127,

    caiman REELS




    einierverant au présent refdra |

    i «Haltifournale:



    «Pat ees motifs, et sur ies

    «nistere Public, le Tribungl dit i

    «duns lesquellea Duval Alexen



    -snnenntge anentttt ethane,

    te Tribunal Civil ayant pis

    | siége, mercredy matin, dbs dex i

    heures, la Chambre dex Aifc

    Pantenda Vallalre Prosper Ber
    s mer contre Albaric Cassagtol
    i toire du MP. évoque Vafiuire
    Félix Pierre contre Maurice Fs
    quiere,

    Vavocat de Félix Pierre don-
    ine lecture des conclasio’s; RL,
    oo continuation de la cause tet

    ' dience,

    Lntiaire Maurice Brutus
    tre Justin Camille retienue,
    plaidée contradiataitemert
    ‘es gvocaia respec
    bes: tandis que lallaire
    . qe Dyer coure Charles Lilavotw

    donors Len a un jugement pur

    défaut antes les pertiva,

    OT



    Lie

    ew

    A ia Chambre Correctionnel
    Vatieire Roger Deetjona con
    Geargelie Bourlolly, apps

    lée, le Tribunal décide d'ptia

    dre celle des déenua Bad

    Tage et Moncosse Célostn con

    tre le M. P.

    Aprés Vexposé des
    la cause par le M. B, le Tr
    nal rand son jugement sé ice
    enants, lequel décide que Ie Ju
    ys de Paix de Grand Bois « @x-
    ‘ede 593 peu condam
    am leg prévernus, vu le
    et circonstances de la cau

    le,
    ve

    faltg ds

    4s



    wire, BP

    BS

    puis, apres avoir infiemé le fu

    sim

    gement du Tribunal de sim;
    police dont est appel, ren
    Badaud Hage et Moncosse. Ce.
    S de lg
    heure avar

    ge.



    lestn des pe
    fon. Et, vu i

    _ Tribunal lave le sié











    ovalt pris siege
    nies, profonce i

    _ 4 eh relyacte jo lecture & 1
    @ des observations de lV’
    de celleci, relatives aux mes
    res provisoires sur lesquelies
    eo Tebunal a omis de statuer

    Latiaive Hermann Malbebrot
    the contre Ph
    -oppelée, est pla
    P. conclut a ce que solent
    cueliis uniquement les chefs ae
    demande concernant Ia nu
    de la saisie, les dommag?s-in-
    téréts et les depens.

    5




    * * @

    A ia premiere Chambre. '¢
    “Eribunal Civil prend siége Jes
    dix heures, jeudl malin, et vo
    " que Vaffaire suivante: Mme, Lu
    cien Audain contre som époux.



    Vavocat de celle-c} donne lex | *

    ture de ses conclusions; puis le
    M, P. conclut & Vociroi du de
    fenit requis. Le Tribunal, eu
    conséquence; ordonre le dépot
    des pibces; puis prononce Irs
    jugements suivants, ene Mme
    Victor Orlande et son ppoux:
    Mine. Robert Rividre Jean et son
    époux: ainsi que ceux qui per
    mettent qux aleuta Lélio Bonny,
    Valvil Gaston de citer leurs é
    pousea, de méme les dames
    Maurice Celeis et Adrien Laro-
    chelie de citer leurs époux.
    Liatiaire Louig Balmix, cope
    lée, Vavocat de celuéci ap
    evolr exposé les falts motiv

    la demande en divorce, Vépoirs |

    conchit & Vadmission de la di-
    te demande,

    Liavocat de la défendresse sot
    Heite communication de ceria’-
    nes places évoquées & Tappui
    de lingtance en divorce:
    _développe ses moyens,

    Le M. P, demande commuci
    cation des pidces pour conclu
    re & Ia prochaine audience, cx
    & quoi le Tribunal fait droit

    Lictiaire Mime. Joseph Butera
    contre son épouse, appelée, Ya
    voout de celle-ci requilert défout
    contre le défendeur qui n'a pas
    comporn Ri personne pour hy,
    et, Todiudioation de aes conclu -
    slons, ce -c quol conclut le M.
    PB. eb & Yadmission du divorce.

    Loffa're Roger Dorsainville
    contre son dpoux, ppelde, l'a-
    vooat de le délenderesse con
    tlat & Io condamnation da me
    1d une pension alinentatrs de

    TAS

    TNS IIA ORE

    res Corimerciales aprés avoir |

    et Jean Assad, puis Is requlsâ„¢ |

    renvoyée @ ia provhaine au- ,

    aad:











































    Peat es tee ty



    AG dcilata et a une provision
    od item de 75 dollars,

    | Le MB se réfSre & justice,
    i pala le Telbunal ordonne le dé
    i pt dea places.

    | Valiaire Camille Lollemand
    contre son épouse, appelés, Ya-
    vocal di celle-cl fall état du
    | pourvel exercé par collec, at
    | sollicite le sursia.

    | Vallaire consorts Lemay, ap-
    ; conte cotserta D'Moege,
    Vuvora. dea congoris’ D'Mezs
    soutent que Valinire seat pag
    jon état de recevoit jugement;
    / pus, le Tribunal joint Vingidenut
    pen fond, apros que le MB, a
    Lvait conclat sur Vexception ds
    commuricntion de pldcem

    wel eas





    vk ®

    A la deusidrse Chambry Je
    ‘Tribunal quia pris siége 4
    Theure cdglemertgim proton
    ce jes jugermenia aubvani, en
    te lea consorta Leapingwe 6
    la Campagne dex Chemins de
    Fer dHaiti; Mme, Vve. Heno't
    | Couba et Salomon Bubout.
    Ensuile, le Tribunal eniésina
    ayn rapport d'expert, alférent &
    simation d'un immeuble e's
    & Patlon-Ville appartencaat aux
    consoris Germain, et homolo-
    gue ig délibéeration du Cassel
    de famille des mineure Otho-
    nel et Emmanuel Scuveur.
    Liatiaire Dieudonnd Joseph
    contre Princesse Magsera évo-
    euée est plaidée comtradictoira
    ment par lea cvocats respec
    tis des parties; puls le dépot
    Jes ceg ordooné a la suite
    du téquigioire du M, PB.
    Lictioire Pierre Toussaint con
    tre Bénice Mercius Jean évo-
    quée, eat renvoyée & hulte’s.
    Lait St-Boi Beaugier up-
    welée, puis retenne, le Tribynal
    erdonne le dépdt des plices
    | pour rendre sa décision ultér’eu
    sement, Puls, le siege est levde.

    re



    pe





    eae
    A la Chambre Correctionn:
    , aussidt Vouverture de fav
    tence, le Tribunal évoque lat



    id

    " | fuive Virgile Dieudonné contre

    Robert Bonhomme.

    Le Tribunal procéde & l'intgr
    rogatoive du témoin Joseph S
    jemonr, qui est ensuite tour a
    four questionne sur les fais de
    a couse, Puls le Tribunal
    prés avoir regu les dépositions
    de ce dernier ordonne la com
    ry

    oe

    s

    et de Freenel Merceron 4
    Bh ova
    sigge est

    i prechaine cudience,
    heure avancée, le

    lev.

    nee

    En Cessation, le Tribunal si¢
    i Réunes, an
    ire du M Py
    éans Vatffaire “des consoris Do-
    rival contre 7Usine & Glace et
    ka Brasserie de la Gerfronne.
    . Le cause entendue, le déedt
    des p’éces eat ordonnéd = pout
    ‘arrét étre vendu dangle d4lui
    egal. 4
    Changement de composition,





    che conire consoris Pierre-Lou

    dée, puis sur la demande du -M.
    P. 18 continuation de lr causs
    est renvoyee & Youdience da
    buitaine qux_fing d’entendre Ie

    ‘ réquisitote du MP,



    Liattaire des consorts Lave |

    atution de Vavocat Jean Mon- |

    |

    HIER ET A
    Secovia, Robert 9)
    te Fehmerdeman,: Me
    1%, Louiae Stone,
    Benjamin Liles, Vernon
    José Barclouls, Béeto Vania

    w«
    DEPARTS

    Andrew Ségovia; Evy Low,
    Carl Huttaker, Mared Chay,

    aie, Beverly Neleon, laa Aut
    tman, Salomon Kovie,

    Res spo nsabilités,.,

    ull)






































































    » rendement deo che valine |
    dans ées zones serait plug pre
    qwable que celul du culéier gt dy
    la canne & suer,

    o) La préparation commer
    ciele du produit, & notre gig,
    est complétemant délulseerday, 7
    leg moira du paysan, sane ae 7
    cune directive technique da De
    mien. Toute sotra producics
    est celle du- cacao naturel, O
    le. cacao, fermenté est plas re
    thétique, de godt plus.ued
    me, de qualllé supérieure ot
    commande pe prime sure at
    tutel. Pourquo. done, le Me:
    wre de VAgticuliure. n’orlenist
    iT pes le préporation du cata”
    vers cette méthode, par Teneie
    ragement des installations dao
    ‘Cea centres industries, com _
    me pour le café et pow le
    gite, pour lesquels on a vu line
    tallation de pettes usites 4%
    ~wne d'une prépotation amdlc-
    vée de ces produits,

    Damien eat le réservolr te-
    ‘turel de «master of. Ail pin
    26 & former, suivant jee direc
    tives du Ministre det’
    lure quia 5 ans de pouyocr, u8

    Lon 9a
    pects, be
    piesa 3a
    pouvoir au
    Wiles, 601i
    done @ gyige aa
    aque @ la
    Bi par ke
    mocratique,
    egal
    qos en BY
    Yap -@ 4

    sa, eae be

    be Pare
    6, cate
    qepnce de
    4 we actes di
    Po Les now
    Papporté, ¢
    mouse
    popite gon
    mua, Aitles,



    spécialisis on sazacyer? Ce Eden. qui
    / west pas aux Etats Unig que c Cibce dan
    i spécialiste jrait se former, mais’ BE mene
    ibien dang lea centres” produc: contre apn
    ieurs ob la technique de ce pro gtice aux
    tames de j

    duit eat ras développée, nolam
    ment & Equotent, oe Véndnd
    ta, en Afrique du Sud ete, #c.

    gingi dite
    fee du Pe
    tonne Brite
    ples en plu
    '& ces suc
    tques des
    me, visent |
    ‘oars smell}
    Pattie de |
    Wittem P
    Georges V



    RESULTAT DU CHOI PRE
    MINAIRE DES MAQUETTSS
    DE LA COMPETITION DE LA
    PAN AMERICAN AIRWAYS

    Les maqueties exécutees pot
    le cing attstes. suivants. oe
    | 6 choisles par le. juty deh |
    Compétition de ta Pan Amel.
    can Aways, en Vue dt dca”

    rer wr pannecu de la alle de Voyen 1
    ! tente & Bower-Field: : posse cus P
    Geo Remponecm, Luce Be Lea acous!

    |



    er Mathelier, appelée, eat plui- :













    posaanl py
    fous jeter
    ae
    Hitler,
    pockiés
    dali nl le

    nier, Andrée Naudé, Ulrick Ae
    roiss, Merurice Bortia. :
    Les cing maqueties ee
    voyées & Micmi oh Tos dew
    nera le premier prix, Lae See
    $e prix seront donnds pat 2?
    membres du jury de lo Comet
    {tion oui sont les. suivety’
    Mess, S.G. Newsom
    Kerrigan, Michel Ro f

    mlea plus
    Sent qu

    LAllem:
    a grdem
    fie the
    Segebyn





    Ce n'ee
    ‘ellorns
    sieples.
    douse, ¢
    ie tde |
    & bont fa
    wlatie
    Ponen d
    Was ea



    ir¬
    es
    VJ.V5
    V.
    SB Is
    owsa
    **v..
    Hades
    ..
    Hec^
    l Eak&
    Les criminéisallemandss'accusent entreeux.
    Commetitaires
    sur la Situation
    Internationale
    2* kaportaots cUscoura
    jb* |?é psoaoHcés c©s joura-ci
    ¿ ^.Ctaibre dra Lords par
    ¿¿ j& AlH J3évu> e| bg
    Atte* a propose quu-
    :* gsgasasadon des Hm-ons
    sous forme de Comité,
    vX&$* ás 1st question d® i‘é
    ^rj|e alarm iga comment échasger, wr»
    w& l®s Pays, Ira intajjafrons
    ¿v* s. qurabon, de fafon que
    jgiis ks secjeV puá&sem ó.sx
    BsnaSá».
    ;; .: -di* qu» seulra leg Na-
    Untes peuvmi &‘occ&*
    ev.
    %'É!Í
    ;ck{T42,
    ~i*s;
    *afaá
    aft, »)
    â–  :â–  "
    •» km-
    â– .â–  ':â– â– 
    .«s,
    “Y*?*
    '. â–  â– â– 
    t \m sí
    i ixe\
    copcsüt
    m t$á
    la d«m
    «oí», sms á#
    ¡ ífc. 8&
    oíate á*
    rf¿, ccx,
    CCte, »
    or*»t
    pdx ;i
    I>0f «f
    hésete
    ie pe^
    -tefe*
    xwdbifc
    «J? qe»
    PáeOQ*1
    *. .-. .
    qpfcwS
    te a*
    â– icfcw*-
    ©$? se
    • «ff»'
    BlOtó»
    Í»P»
    Itetfw
    un* ?4
    , lis
    r¡m&s
    vr
    Ilií'r a* ceU& afiebre, cor Its bom
    b« atomJqu© rat un ptobltm-s
    Le Mieux... parfois ,
    Ennemi du Bien
    ¿ découk d« cet¡® opimo- rte |
    &. Atl«e, que tam quhl fy su
    .; .<» un* co.a&mce |
    « !$re las «BJg», te rola dra i
    Ifeíkais-í?^^ sur la bombe cto i
    . ira® sera nég&PÍ I
    is MiniSvrc- íkvte, dra Fore.g;* !
    #s*, avec plus de vébémera- ]
    se, a demanda «te íraitdhim.» |
    gteptes lui, cette co&ñav-tf j
    qg'on recherche, ne p«ul va'di: |
    ^ d® la kancLísel v
    íkjedhiá* 2| Cor-ña5sc®
    concepts de reladriié, Au
    W B-'/-n cernx-á-- ia
    e», s£ás par kt «osfiasís, I!
    íaáfais £» c* qti'elíe o *ur Je 0!sm¡ 'insir de (errftoÍK* es
    is hsma 3lra1¿gíqt»««.
    Horn aval» toujouhs étó han
    tés, tías» sai» ríe nahsaak,
    par Je prssttfs de certains mote,
    I'auj-fl foit ié un des Mctoux
    «ifeit íiu psiüacwBS qui domi
    ua el desaíne encore dans to¬
    tee isygt^mjíi d'ddtuxrÉot!.
    C'est aissi que, tfe toujouf»,
    !e nK>t»réfoEBW,»a connu une va
    que pulsaste dans not» odtní
    estrato»;- ei na! iissdtaiíons, de
    ce krií, n'oni samaÍB cessó de su
    b:r -ce qu« tos phfrtdeiis au
    Jes pisilooophe» ©nt appeié ie
    aosTOiOOBi papétuel.
    S¡ d’an eóté, «Ja y» m défi
    nit par te í&auwmsmt», d'un au
    (re cots, to pérennite des jnstj
    ‘-uñón» admiaistrattyes ou -na-
    *- ota,es, depend de leur siaiiü
    te Sons ote pérrode détermité»
    ñata ta dtaéa.
    Be pour *n revenir ana reíor
    mes qui se succedest da's to
    ‘.-o administration, surtout asa
    rífeme* coiitemporame», toar
    voulon* semligBCi pour t® fe
    tsar», á'sferd s® Wée généffs
    1», »t «n»ttit» epislqtjes preci¬
    sions de ákc&
    * * •
    L'sdé® qéetels c*%í qus i’A
    j s2MHs&I& «a ISIS y«*u ea
    lUsiit et, dhaau te temps gull á c*'te L’°E “is aas® :OB! i1*** á'9*P»*«t» ®
    1 s ít _ 1 ment icr r^lemfn»atíor dea v-'-n ( teu d« lu e* du b«so:íi.
    ka «i achata áu caí® ®n censas | ~ '* " *
    1 a administré k paf#, 0 a mem
    14é, pléces par piécaá^t
    I par azázm, d&t ^asTJiaaf'cra,
    j te «olSclev, -?iábí«s.
    j % «sprlí» í>® se
    j mép-#?52i«st pol^í «« vou
    Mn Ede^, qui ^#í aujau?
    J%8í lt¡ Chsi í'n Mcond 4* l’cp
    pmkfti» su kf Puiasa^cea jreuonc^t
    l^if de veto au Cor;&eíl S3
    c/# te Nteao® links- , -
    £k, c'tst }ustem®nt k man-
    ps d** co^lía^ca mutue|k q«i
    ««Sumiré ce dro^t d® véks. M?
    lies a demandé que la Bistec-
    les portas d« sar¿
    aux Cprrí®pováa*t& de
    ^18®, pan? que k Mond-? E-
    fa sache oe qui m posse dans
    Üfekm Saví®t;que.
    Otk confiance mutu«B®. te
    hijean imité des Troís Grandes'
    voiid Ja cié de iauje
    3s Emotion.
    aac'u'ne das Troás G?an
    Nations ne donnera ks
    5^ n’au?a pos obtemi ce
    p‘€* cor-s^déie ét*« sa vrak
    W, CASANUEVA HBÍFfHE ¡
    DU CAP, CE MMW j
    Partí híe? maíin pour k Cap j
    ?«teoín;pagnk du Consul du Cs; s
    I, Saben Nadal, M>\ Casana^*
    nts s passé la journée dans k
    3H visitant ks Plaines au
    ks cague d sucre péut ék* cal-
    JPesr av^ofi ce matin, MM. Ca*
    m'mva í-t Bobert Nadal re«*
    tr*?n a PórVau-Prmce,
    iaudic-tice que 1® Prteckfú
    ;h la Bépubliqttt* devaít acca?
    kr s M?.' Casaftüeva c^t ciprés
    .fe' dí es* renyoyée d demain, sa-
    í'l-r, «i aura lieu au Pq’als Na
    nd¿:al
    que, de I'amiti®, des parentéu,
    lit* compkiiant pos, ne pati
    vaient pas compter,
    -Damiens crass:, Damiens sur*
    tout s'esi precipité dans la hour
    rasque des réíormas.
    Freeman at Colvin qui o«l
    créé, mis sur pkd l'institut'on
    n'étakní pas sons délaut®.
    Mab l'orgunísme éíaít via¬
    ble. U pouvait ctlkr de fcmsnf
    et réalíser son destín d’amélto
    r«r sdentifiquemen! rotr@ aqr;-
    CuHure et de produíre.
    Mak une foís Freeman el
    Colvin partb,nous arons ars o
    té a un® série de Reformas ’? su
    gur®es, et qui se so«t p’éc» - -
    tées d« cascades en casradeo,
    L'an sail aujou:orbiJ á cr. ?
    les rudas épieuvas dXíarl’-vo-
    zzeni s« tí'ouve en Futía, pn- u
    gdace de» «masters of*.
    Bapekms-nous la s:ard-xá-
    &aü©n du caí® don i ¡es bav 3
    avcúent été par Colv’-n.
    Nous avons voulu ía ra mieux
    ave® Je Coda du Caía, el ú ese
    arrive que la rigídité d® ce
    Code, menapaii de pone? la .
    poyaan-piantaur d obcmdor''"?
    ionoelliste
    a omnnr
    H!® HAKMBETOtJ SLUCE
    PQ8T-AMPSMCS — aun
    No 21.578 —. VENDHEDI 30 NOVEMBRE 5345
    P, O. SOT JL -!*»
    PUONESi *232- 24»
    SOtoe ANNEE
    Qui aval; raison. 1
    ” Le Nouvelliste ”
    Nos leemos qm suir^i nos
    commacíc .r^s s-: ,1a skuct-oo
    í;:ts'rrJai.ot-ck "cus rauro-s q’ó
    k ¡o clc."vcyc: c<- e. de Sa su
    r*‘:é de «otre FMpem&z%.
    Nxcs r- :®¿^ :’s y?ma.s *-n
    d-t. ca prcr.crac? que s-uk,
    ¡a ¿err-cc-cc-: trp.'&s cer-a q-.'-.
    re tríompa-erx- do«« ^aae bé
    ^‘apha-a ocr carral.
    Noras m^raers raraA^ l‘ ceo; Sra ’. .mra-rca p?-x pry®
    por les Aikas «•“ socri
    v -?3 bramo.'’as
    ks dro-ts ie lo
    sna^'
    dí
    oarastropte
    pry.láges, ti
    p*rsor„re bu-
    :;ite~.é áo pe--5®e, te
    Le Passage de
    Fex-Président
    Aíedina á P-au-P.
    C® n’ét-alt un sfcret pour p*’
    ror.re, hkr apies-rate qu®
    T'-x-Prá^lent Medina *t p. *
    ¿dour® di? m& corehtyor-non'U
    pohtíqura éttent par- 3
    avion, pour s® ¡v'á** uux
    Ums, «t coítséquemmant puss1'
    ¿ute a Port-au-Prince.
    Notre confrere «Haki-Jou’-
    nal», qui poroit das 3 harass
    da í’aprés^nvldi pubi.crU c^íí-o
    nouvelk que ks Had’da avalen*
    lur-cée dang k monde ete-r.
    A neuf Leu res du sok, un
    coup de telephone nous eq-ra
    iait t’arrivée de l'avion. mala
    ñoras n© t-oiis sommes pos dé
    ronqés, nous dásete que Fax-
    Ce que voulaieut
    cacher nos deux
    Confreres
    Da-ra noire Eú'd‘0’> dlu^.
    rcra» n’i!vana raprodrau
    ; qji q*’¿5 deux cikposNi^ da i'/ü
    r« Ou da;-s 1‘aMaue AlLar -
    CuM .buiions, tab que Lorn pu¬
    rsue nos Conkórus «Hoíü-Ioujr
    r-ok ei «Le Sou--». Nous ¿t.ons
    io;.n de pender que }a pa/?'-- es
    sGtiüalk, le clou, si Lora peut ¿i
    rt\ de caí ai ¡él pourra^ jamais
    Mje volorialremeni om;s, ap- é.i
    qu'on s'éíaH donna tont á« mal
    pour la publication selc»r Fex
    ptession d'«HaiV.-Journak de la
    «rraagnsLqua piece d’archúectu
    re jurídique» qu'est le requisa*?
    re <¿a Me. F. Mathon, Comur-s
    stiire du Gouveruemení en Cas
    Responsabíi ités
    du Ministre
    de FAgriculture
    j Wm nuB&mem ezpprmysr 3*oc-
    I cupaikfK amézbaín0 de nofe
    ftsfs. Noras vmñprm plratóf éía
    b'k oosramte d'ras 3250J bous ou
    j r:ob» |Kt tír?r k b-ks, cotmraert
    j rous aradora pm comment
    j jous é&vk>t¿s tú$r parfí de fa?
    f gaíbeation théoriqtte amé-acaí-
    | qui soí^ a «í eotre o?'
    i gramil Bafg>saJ et notre argsm.
    * # *
    Et voici ke précisions d@ -Je
    te
    te Trovaras Pubhca, d'abord.
    | cm été par n^gé-
    íerar B®n Moni! da Navy, cc-
    tuelkte«í Affinal
    JRírtoufc, #s Amérsqra®, en Su
    i&í&f tkms k monde antier, i'os
    cosaak la répufation, |@ pul?
    eaat talent k géni© méme d or
    qosbateí d® Sen Mote*
    Cbaí |xxr mkhem, par cental
    E« de millkrg que s'érigsnL en
    Amérra|rae et k morde,
    des chant.kre qui iirent Jaur áls
    dplíce bur sxganbatiob, k-gr
    d® fbaci¡©nn#msííf do sys
    ^me éiabli par Sen MorriL
    te Travaux Publics, depras
    e dépa?? des Ainérícair-s, orí
    rabí taut de reformas que For
    goslscríiOB a perdu so vitaLté,
    sk$i eííritée Jusqu'a devenir l'om
    re ¿‘éBa-mem®,
    Á Jare® de voulolr les adap
    jer aux pereonnas^ d la polni-
    qué, arax cor4mgences qui pos
    ,x Rt ce® institutions se désa-
    ivrég^jrt, S® gappetbsent. ge
    tas^áorment sous pouvoif don
    oiíl leu? deetin de bku-atre et
    te progrés coRedli
    J,es «AJfMlOR» HAItEN -
    j*' • A O AMETf
    2 --e- b-u'-- q-j,,- J,¡
    -Wni5ir0 ¿i- j’Agrtoulíure «te p-c
    í®*-*»!* d« EcKuner nn «aadf-
    *3' ®!i sct\%:í chargé de Sa-
    • i‘ coWréfe tous Jes
    _ °5rico!e® en wjje áfeé
    Cfes une excelled |2 me
    _ _^Ir‘s toíis tos cas- sí un c!i-
    irffll Fai£ 1113,13 ,s t*®P* colI‘
    ^7 !,,™pto¡ des compis* ém
    ^ to Shad-c, ¿í*b des
    «»!5s saistont él® érités.
    P"- - répítons-to. **«
    '*ps“®, mato ejje esl tacd,».
    WXSím NOVEMBRE 4S
    -'ce, res-ífesidrat da
    . / vn& ■«oarcasse*.
    s «carapace*
    ^ ti*'^ ««*• te Amt
    ">» *74^^.
    i® Serríc* d*Hygi*n«- to¡ a«‘
    51, a cmsjw Jet Ȏroe vague des
    «fon» «a
    B® Setvic® d'Hygii» o'esí
    plus -ceíuí gu« ont loteé
    «s c®a^>é»J>ís® médi«tep asné
    tjxdtm, teto «s Dootoar Me3
    tea,
    O fttt d'obwd fa reforms
    -du Br Rslx Uos g» conspira
    _ laten fe cadre® •dtxátm etvafonj fofñ»^
    Jamcm pe*vice aw lot orga
    ntoé Ov-e-c plus de dtodpHua, d®
    mlsttti*- qi» {» Sewdce dUyqié
    i>® qííi fot a® nj ó* nos üMtitatsons EaSonate,
    Charque wédecín- ’chagüe
    mentiré fe l'tsfemswfeotioa
    a*ó« m Sebe, sor¡ «ncorá» te
    t*u tetn par } nt^é en va» fe tes prosnettoB; «^one», ha
    bllefé, «Stodeace, ponctuajité,
    mém¡ «t jtaqa'i k tean® ve«í
    mmoafr*. Im inBstMem m-
    Ét k jprfífi-
    ■a. provoqué d« granes débok
    et d'ímmensss accxocs ,á ¡z L-
    berté du Commerce ei att jets
    de la concurrence qu* íavo’*ber't
    k paysan-planteur,
    Aupurd'hui encara, cr/3? I*.
    Norav^au Moblare do la So"-.®
    Oblique, une reform? so frou
    ve en train,
    Donnera tklk lá mesure v.
    &a b;enfal« Qu’en espiren! noo médec as?
    Epul, 'un referéndum dar*3 1-?
    morad® médíced pourrost "ous
    r®Bs®iqn«r,
    Qraoi qu u en 30ÍI t pa ra:'
    qu? M. M, les Escalope con '-a 3
    jont ara© córtame anxí&ié áa^z
    ieurs fangs.
    Les Contributions son! e-rao
    a iniactes. Aussi Virst-tu-bn
    .PRt «Ik ¿kmeraré®. Lora seuk-
    meet viable, mats corlin-ae
    © de donnei á pkin rc-nd--
    ment.
    Le rouage es! resé Je mime,
    Est-ce domain pe ut-el re
    vuelque «master o!» surgía ^
    par des «achievements*. áes
    ajustemenls .«adéquats» bazar
    derd íorat nafre sysíerm des Con
    tabutJons psrai étre.
    C'est avec un® indtcü^o émo
    han qu© «nous assktof-s á c~s
    mouwments d'organlsatíon fu
    reorganisation.
    Qraoi qu'on clise, qraoi qn'cr-
    Í3g&a, qraols qu? sccent Jes mau
    vals souve-nks d© Foccupation
    Amédoake, (car ;] n'y a peras
    "'é choe? plus préckuse qu® la
    t;b©rté) nous ¿evo*» reconr.a
    : tí® que VAxnéñca^ posséd? '-0
    taknt d« ^organisation.
    ! Le mondo enter !ak appel
    géraí© d© FAméríqrae, alera
    que ñoras, ñora© refomoras ce
    qra'hs ñoras oRt laíssé.
    lis ccss kt propo
    que Fon
    cc”r.c 1 ocnc< k premier p'a.t
    ce "a poaráqr* su’ Léch'.qu rr
    i-i^r-cméí cc r. Par larga- *
    c© ser. SwC'ítc're ¿'S:al Jam10-?
    k© bíms-U^ dAmsn-
    cue íVr ccprocvé san© ?éc ;y~
    ,?”.:*■ * "'ar-=T-
    ’ Dc*S ’.5£ z "C po ' '
    rara p’s-r-rpo*r” démor>’,‘>-' ,
    - ra?o~-r* ü'dBsr* *•: }
    peone: á* ¿ m resroc |
    r- k o©'sé'... -ss^c© ¿" so: |
    córame?-a.**s re* k fPiísiv
    se'* C-rai Le
    Pr«ideRi Mód'.na, que-4a Juin- í ®adora.
    í® * Caracas a penáis de quit I Nous avons d'aulaui ps,js tai
    s a uc
    1 or ?
    <0-1 :rr- -csc‘
    ; kcuvl'bsfe’S
    | I-: a'?**
    í FLe acra’ p*“ít payé par ks
    I «Emra.'lJr.is at par ks AJi<és **?
    j Lv?«ss ggsnq «í en
    ! ra-ch:ss«s.pcur cv,ver o la v..
    I «*ck« Irp.c:? qu© óa"s toa .
    I *>a partera du rzzrca, !©s hsm
    j «mra celver.*- Pu.r dra dro'*-
    f c : 5r’--é ran¬
    cie trao&r.é? rom
    cordura essr^tslk pour
    *T ¡e Pays, na iarait bucrane
    declaration sen-satíonraeife.
    En effet, notr© Conté-* «Le Ma
    t j *» qui <2 pu luí causer, a oh
    v«ra des iníormatlons qui so"!
    p¡utot favorables á la Jurat? R.?
    \crutionr.ake qui, ©©Ion Fsx
    president Medina, durera ara
    Foravok. La conclusion a F-
    r-r d© tout,.cela, c‘es! que de
    neure comm? une y¿?Lé ése:
    # d- ce proverb©; «Les jours s©
    | invent, ct na se rsssí-mblcn-'
    ’ *ur',*
    j Les quaíre mimbres du «Mcr
    ‘ * r» qraí étai©nt, hier soir & Faé
    ’ redrom® et qui y étaiera; aras»’,
    i ' y a une a ranée, qraand le Pr®
    r ni Medina vc^ítejít KraRi,
    dvt constaten la diíféren-cre
    - -r. ”® U rr cf Arajourd’bui
    j Oral «les jours se solvent e?
    > ' se re$scmbl©nt pas!
    «me ~
    r e me
    «séc-ra*é de
    morad©»
    *rr? .©s
    rara en
    ,qra o
    Combi©n nous ovan* rwson,
    lans ce ¡ournal ct© toujorara met
    íre ara de^us de tora! la qualíté
    humedra©,
    L^ cbc«©8 sont .toüjoürs con
    sentantes. Et nos instifutioras R©
    marcheraient qu® trop bkn^ous
    la direction haitierane, cornee
    SOUS une dirociion étrangare,
    sí Iqs homrae» s® dévilaiejit de
    jeur orgueíl era béraéfice des I»
    leñéis colkcíífs srapériouvs.
    TREMB1EMENT DE TERRE
    A POHT-AD-PRINCE
    Exad©m«st a 2 heures mohis
    4 mlnuíes * rara, trombkmsnt.de
    krfe q 4¡t4 ressentj mjourd'huí
    ó Pcs-Laradhince,
    SeJon- Vo^m^ctom du Peik
    Sémíraair© SE Manía!, la Direo
    } fío® a m W&d&nár n riscal.
    ;j#lr , r •
    By «** a décktHK i
    «Parar corasen^ w paix ®n
    P.ep'jrái qra'- s Amé raed -
    : £ rao '- raras p«rm©iire
    ¿t» ca-m 4 des n©
    -gira:©® ¿ opracras.ra/., pure©
    «cu? ce jéis regimos... par 1’»^
    türcí máme ¿? oon^v-rvrabOR &t
    «par k besom d« vrvee crée^-t
    -ur-'í erra rasera®?® c raosllhé*.
    Byraraes ra c©?'s*r
    «La v->cr--o" ora dieras de
    'h&nm* pe? rara Goravtrr-emerat
    -. &£ torpe n h iast par ce gou
    «verraemen? oe se accram-
    fp’rar sra oolcct-oras aat u®«> ni
    ífaí?^ d’-r.!©réí commun et
    «Col- éire iugée par tout©® i-os
    «Bépubhqrara»,
    « * * b ’ • •;
    No® kcieurs peuverat se rer»
    k© compre de ceife x*®con|re
    ©ígniScabve. Dan© nos com-
    mentaíres sur la situaron Ir-
    terGodonale, sous B’-avons iah
    ara© remuei era mémra argu-
    ms-%, ces mémos ¡déra. Noras
    avióos voralra vok ctak.
    Qraf avah C'rat «Le
    Naravsíliste*..
    MAsmas
    C'rat k samadi 8 Déoambre
    que aar-aeéiébfé k matlage de
    Meik Farncmd© Gom^au-Mon-
    tas^ eme Mr, Baoral Chauveq
    frére de «otf» Dwtrar.
    ■ Asar futran» ©posac, ®ous radrés
    «os» w mtíltei ?®m ti® bw
    bm, â–  ' . / - -
    X SODS-CECBETAIRE DXtAT
    VXEUX IRA-m
    A LA GONAVEt
    Noire Confrere «Ha h -
    •?-" a deja dans us aniel* ¿x
    :osé comae nous, la s 'ac* en
    qenérak de la Gosav?, r¡oism*
    m«®t celle qui «si faite a nos
    p-aysa»©. II es! xapporté qü*
    eos frais son! reclamé dra pay
    seras peur d‘-s mandats d<-; rom
    y-aruLon ma¡g?'é la circula!r®
    energiqus? du Départemen- de
    la justice. Le© deux autorqés
    bvíks, k Juge d« Palx, origpai
    re d© Cabaret et !© Magistral
    criginaire de Samt M|ch«l d-n
    son de relevar ceUe obús. :
    ?bn que «Oír? Confrere *L~ i
    Soir» s’ótak imméd'bremeí t -m i
    press©, api'és Textron faií á- ;
    íArr©t en qrara;ion, de lancer a i
    l'adresse de, nous m savons ;
    qu‘4 gogo, cette phrase;
    «L nest pos nécessair© de- j
    Fe grand cWrc pour se rendr? i
    compk que k Tribunal de Cas
    sañan, o en Vacca^ c*' do, ®
    ¡ a ¡sor d FEtat demand» ur»
    Eh bien! chars co; ‘ era
    core que nous n'uyo’ ra pos -
    stenographs Crfomlqite <2 n-o-rre
    disposíUoB, il rae nous ra 7 as r‘~'
    permls d'avoir Ja p-.- ;>*•
    vante de F Arres qu *'V * _
    t©r la vérité;
    Par c«s Molds, 1? I cu*
    «d¿}- sorras objei toutra :«s
    smandra, Ens et co: ^íus o 5
    «dé l'Etai Haitian, er.vo.t 1 da
    «m® Eugéme Altlén, ripeas u
    «sieur L A- Luigi *¡: p_,ss -ss o ¡
    «dra bkns d© la success o
    «Fraragols Mane' Aitiera s t ua
    vani en Haiti, pour «ri jou;r a
    «diré d© iég-atair® u-* vor. !
    «et conformémení aü vcwu a?
    • la loi du 13 Févriei ISIS, ;on< ,
    -pense tes dépens; declare
    «sana objej ilntervarF o dn
    «sieur Frédéric Prade’‘®s M’r ,
    «et celk de 1-a Sociéd A.t ?■ «*
    «CompagBí#.*
    * * *
    «Le.Nottveilisíe» d smt qu
    Tribunal da CasiatiO’n iug > 3 ■
    Ycákfire Alikrl, ara io*d, a va
    n-ndu un A*rét ideotjque d ¡’o;
    -—IV-
    LA SITUATION
    BE NuíME CACAO
    l” so;t a voulu quo le jr-uno
    praphó.e ele malheur qui s^g-
    jna‘>i»aUt dans un BappoM á sra
    raí-.’-ira h-eranchiquera lora rnéicris
    qu® b-á Homm-’s d© la Shada
    apérale:-! úans nos Cacaoy-rs,
    á Jéi'émií', á Bame-Maríe, ait
    é’:é appe'-e, comxne aas¡staní,
    au Service de LExtensíon Aq-'i
    cole, I/agronome Lasségue, a
    e.n pas douier, a tou‘es ks dor.
    '■ éss sur k cacao haitlen, l*s
    rats et fe$ insect's croquau-vc
    -ts cabosses sur Jes arbres; la
    main de rhomrne íes enlevaU ‘
    ’.our Ira achever ©t détruisait
    h-s plantations. Plus que toa-
    u s i os autras culturas de r.up
    ro’l ceUe du cacao crí® éneo-
    ■* vengeance el róperration, Les
    .icaoyers de Bayeux, d© Da-
    me-Marie, des Sources Chorad -s
    r-'ont pos eu la pité de Far-ng,]
    qui Í3*ct p?u‘- éde autre chose
    á Pcíto-R*co.„
    t qrae ,e coto;, la raat ,
    '"arco ,narqu< a «curara-^
    ’ dura fi^cí .<-sarie a> a
    * oaucton, uat.s tviera - ji*
    » Tei'/ . A ,u su, d v
    rv >'.i© o , " . j * ra
    s - r cao J pay, * Ira ‘ »> -1
    c«l . *n 1 <
    ,f - _ r e ; m â–  < *
    ror as >rc k ^
    : o*. , „oTsÍA.f.i a lj
    raps mc*.noi-~ p*-rra
    *a produ.* as; d’a'" ra
    uras- r’clon t‘mn*,cr.
    p c*> tíorc ck '<-!evjr> - ’
    e cuFur© peu! etn- »■ / , "
    ira ácT rae^s sut
    . pera» compoí’ r 0’ ' :4--
    s c’-r mns n* ~ era ’ ra
    'z «“ s F * ;erara’' 'ego
    rara ra-nasara Le ja-
    ■;> ae pe pe .c*o.« .•
    r>rj»n oo,,’ 1- vrie< ra
    l'Attalage ©ní-lls fait leur de- í ion narra* da Tribunal du Cap
    voh" era la c^constance.
    Le Sous-Secretaire dicta! da
    Jo Justice, noire ami Amonio
    Víeux, charge spéciakment du
    controla das ^ibunaux de Paix
    voyagera:Ltí'poúr fixer Ira rra
    ponsablLtés?
    11 a deja voyagé a liníóri-ur
    du pays pour enguate? sur c«s
    memas faite. Mate tout aura
    Fair da bien se passer, car
    aucuue écñtuie, aucrane trace
    re peravent éha trouvéra. E fara
    drait que k Service Secret d«
    1(? Garde sur-veilla! d® prés cas
    ofafires, L© paysan a qui on
    a indumsut prte 4 ou 5
    Gds. a une samts perar de sg
    plaindre ou de dénoncer le ímT
    car 11 en subirá tes consaquen
    ces et les autontés placaos pour
    le défen-dre ne sexont pos pré-
    £-©ntra ¿ oas moments id. la
    Police Secrete «ante pent adro;
    temern dépteter les araupabla®.
    A0X GRANDS MAGASINS
    SAIEH-NOUSTAS
    Ceintur&m m m
    Crumm ínfrMM&bm
    A l appu» da notm as
    t on < ’ ap es k dispositií de
    e* df noire Cour Supfem’' ci-
    .edsus, nous doBnons les r®.r
    res das ordonna*cra du Tribu
    tal du Cap Haitian, en date du
    i Mal 1345, et 1 er jum 1943
    I© kcteui coratatera ara©
    1Arrat de la Cour de Cassation
    •t Ira Ordonnaoces du Trlbw-
    ral Civil du Cap, sont |d?nra
    gaos comme nous l'avons d'-í.
    Les void:
    OHDDNNANCE DU JUGE
    DU CAP-HAITIEN
    11 Mcri 1945:
    Vu Ja requéte qu1 précéde et les
    foils y énoncés, ensemble l'eX
    pédíüon du tostamant e\ de Tac
    t© de dépot,
    Vu Varticle 814 áu code civil'
    Avo«;s ^tvoy© ef Envayous te
    dame Eugéni© Altte«, épouse du
    steur f. A. Luigi, en possession
    dra breña da la succession de
    E M. Aifieri, s© trouvant ei
    Haiti, pour en disposer d ti-*
    %éb»»i ¿kH.
    i (Vtót tote *e 4b»
    .# - U< pro i1 . w- ,
    .ra Sv.dvnl £< r> , ,i. , ;
    au'af.t plus s mpte t • ♦
    ;coyer raí de crorssa-ra® et raplde; le jeun© plant ?<& pat.
    se que 8 mote en pépT¡
    V} la delimitation des sones era?
    ¿’Importance capitate. Noras ci
    erons Bayeux, Bomre, Ira Val
    :ées de Platecmc® ©t ce pna;«,
    a zone coder© de Dsme-Mc¡ao
    t d® Iráternl' et a'aratres régla-te
    t séte'dtenner.
    Les points cites plus haut
    .:onvi?nnen| padaHoment d ía
    uku're du cacao. Dtedleura Ira
    tenseignamanis que nous avons
    r-ous permattent d’avancer que
    Vcár mita m 4éme Pag»
    «QUIZ* DU JOUR
    3) B«ijcañto Franteli» **M1 né
    r- Angtoterse ou es AmtxtqvaJ
    2} Cotrájto" de «wats 5‘or -abío
    vsifiit pu1' coífenMl? 3) La
    Ru®i* étost-®!!e leprésñrté» au
    Trafe el-- Versail'-s? 4) Quelfo
    rát la satellite de la teste qui
    eontjóto fe jnaréea? SI De qaoi
    VÁigle Bleu esl-ii Je sftmxüií
    ©i -oiré métaoir* veue laH
    toáwt. ray*» bom «C¡* du
    Dato, « la 16» aolawH» 5*Í*5I** JWfM ' - _ ■ .

    WU»I
    r-.TXf
    ... ....no.'tfKSf /L'
    ^¡l2|g"ffig2g2ffi8sjK3Hg*
    wmwiiw.
    Libéraug cThíéret
    Liberaux daujourdlitii
    tews Stmras os omissions votommm'
    Saíta #! Fia rok Je No. d'hterS
    tm Raou¡ BO0ZJER
    Ma¡* i» Í0 Jamr-«r «uivaci. o.a
    fat &*» fUM d'ajjpreidK
    gas *© Secateur Saaejaisiiie
    «cuta Auca*» avait écnt a V4
    feycRe;*, en isasar-i mermen ¿uí
    ¡ eaveloppe áus Lire que
    Goiivn nemenj. -;.y reconyaissait
    qucr Citaos Laáo¡'¿£l- ^z¡; Chas-
    ¿m y.ebeyafeix eíalí bombead©
    CiY'í de ¿a Léganos d'Haa a
    Par-s par ia seyje v&k>iue
    deux oppcsan*s. La cucwe L.
    r.cc:¡.dcü'- -a Pc--i-au-?i í.utn, ¡J-S
    ikizeiaisiijt^ aguces snou--’r>i
    tu Raíais i»; 2'í j-anvi'-T suiva^í,
    ■■mpo&vuí u-!-e mco^d& Joes nar
    canáiáai au p:es-d---;L D-ux
    ’Ou -s ttp'as, c -st a ci-ie i4-' ¿ó,
    0*UX idU^ UP G-PPPi pp-'.C-P-P
    «id; uiexu4-’ temps p*u-' ¿Lur-pp.
    Loio-^u-.tr e-iu-t rappe-e et
    .'-'rppiacs par ' Y-dsyaleix, c*
    qui >udsque que Cc-ca- n* mec
    ias* pa¿. guapa ¿¡ aj^a-u «je
    qeux méme pas comme? uii
    am a man pas méme u- Lo-
    qu,
    Ecoutez e-core c^cú Up- la
    du 22 Sepiv'aus^ IS/6 aaren-
    aaú au GauYsrut-as'í-í a*-• lo¬
    re a acune »• arcs-CíC'Lor, aucun
    ;egiem©ru- a propos d« i'Lui'
    pfaru Box ngm, up-s p-e-m
    u gas P--S /'Y^'~ga_pi^ a; - r—
    quen- Pant-'menur-'?© jj eicqer;
    pas iSw-i-Ya-e. a.i- e
    ? ;
    . p-P-~su. I
    uco ;s;'a-
    UiU
    - a ppc * t
    au a pc:
    i/a b^au jour Boisro»d Ca¬
    ra! sen aiks. II ©tan libére!,
    li éíait brava, F éia-t bop, 11
    ©tat hoiiné--. Ses aaversa;
    rtis eux memos renáent doma;a
    qe a sa piob;t-e, Le &aseia;s^
    v- Léon Lar©c.h© écxira: «Cito ;g
    /•Miffif ie plus recaj'it exi'mpA*
    ae pfobúe et a'¡iuégnté te de
    fc:ntei«3Svmf»i de 1'fjj-PrésiíltHti
    £o¿£ro^d Canal et ©viu, de so~-í
    Ministres, 18/6-1873 (HaitL un«
    page a'ás.o-e, p. í8l «Ote*.
    Ca»al accorda toutes ¡m n
    kA}tíés. Oil «e ser y It cepcü-
    ca»t de la Pibune du Parl-i-
    ntr/. pour luí rna^guoi á'e
    qo reís, pour éíre ¿sconvenant
    vis a vis de ¿e-s Ministres, 0¡'¡
    usa de kx hbert© de la Preste
    p©ur r:r-sul^x qross'iézvme&t
    On proiita du dro-t á* róumo^
    pour s’ass^sibler avec ansies
    e? mur*iuo?¡.£ (Boyer Ba2eJa.s
    eta:v gardó jour et suit par ses
    ¿xs'lisaes e*. ne soltad dans es
    rúes qu'accompagné d'u^e ?s
    couadel. Quc:-¿ le Che! ¿e 1£
    tai ponera plain;e a la ]us*Jwe
    coiitié un jouical’lste qui >‘a-
    va«t traite ¿e soulard et de ta
    i'att-ur üruben-t cGuí ci sera ce
    cu.tie. C egt tout cela et *1 «n
    c-= caá © l berallsme si cher
    a Aug-s‘e Magote.
    Liautaud Gneart écríra ^
    1S82; «Jai ¿ espoit quim ¡ow
    o» rer.dra }uS'ce au Gouv'-^ne
    r.c • í c. Bcisror.a Canal, on di
    -■ a qu tí a r--specie la Const*-‘.u-
    '-,or v¿ o-s, '.s hncnces au ’
    Réx
    ?-/â– =
    -Cm r.to
    ta : paye
    G. n.-j-i.e c
    ja IG:.r. -
    auc* L r-ac - beat o rx-
    £X-9’-a¿í CJUe ‘--'S JO,í»> ¿ lu--"
    w.tív.OaUí-'j<-.¿ pu' o- pa* ur
    wOmm- uo san par-, cuas as
    x¿stance cu ¿jaucna: a--- >c
    Uoua’t. I,-- Jd ! «s‘-i'-' «aa*
    au.sa t olí ,ge s sure*» J
    a a' an.' c* bumo-'-o sz~- --ur
    .vo.i ai. tu-s.plu-'e a«- a*.' -■
    ror-, O-Oe-a’-aequ- p-ica--
    {.cu uva’- pus G a-e..
    Louis F.rrult: clíe pariant ae
    '.'action iégisiaive sous Bo-s
    land Canal Ta qual-Lée de sea -
    aaieuse. Ríes n'est plus v;o-
    &i c'est un d%?tite iui sese
    oui k co“iirm«. Le 7 A out
    , B76. Mathunu Lys protesta en
    ce» termes contie iatt-tuae d-
    ses coligues: eQn a P-r;s -’na
    bi-ude de traiter les M-nlsn-s
    cu Gouvemfcmeni comme d*-¿
    eniants, il pos juste d'ag-
    aínsi. Ou doit u&zt avec
    demtion du controle régislaüi-
    íi y a dí® formes eí des conve
    nances qui sobseiveni efíyvrs
    Í&i Ministres quoad on exige
    quila dóposem. leuis comptes.
    O0 n‘est pos en huid q-adue
    jours quun S¿créiO'íre o Es-U
    psut presenter lee piéce» qu'oc
    luí demande. Nous crvons su
    O© moment au M.nistere des ci
    lOyens honü©t«s et Irréprooha
    bias., Pevant ul-í tei Mutisté-
    rfo# ja demande alore pour
    guoi ne devore nous pas sur
    vre la Justice @t la raison avec
    notr® droát d‘interpellation?*
    MatKurin Ly« préchak da^ .
    le désert . La Chambre cotí ti
    sua comic® d© plus belle b xrs
    pos observo? les formes et les
    convenances vis d vis du Gou
    %-ersemont et mém® du Frési-
    dent de la Ripublk^uo. - Un
    pur, le 14 S-zptembzé 1878, eíle ^
    ba dans un Message jusqu'd
    dir© á Ernest Roumain, Mi©*®-
    t?e dm Finances. «La Cham
    b?e vous somme d® luí reíou?
    iM immédiatement la jákr» d
    cs’donnances; ©M® oardonn© la
    so?fie du Trésor et la tc¿$& h sa
    disposition do cetto mmm de
    4.600 piastres». Et un tel do
    oument po?lait la signatura
    ^Hannibal Fríes, Brésident, Et
    W é ’$&$&& á'tu» dépen
    ss irrégubére do 4» |tol?6S
    dépatés vouhsW répor
    & «tan
    — I q-*
    v, pieces en mains, oü
    llera e-® amélio?a6onc
    reaUsées dans las diré
    ' - t -s Lrat.chfes áu service pu
    j bl'a
    ^ Áyo’s conLar-C'-’ dans l'Kis-
    . !0*r¿. Elle conáaronera íes cr
    cjaii-sateurs de difficult©* c-ux
    í cui ont erréis l'exécuiion ir-
    : pt'oqramme; ‘es prétends-s
    aeL-nseu-s du suffrage popua;
    re.
    Va.f.cus caos i urne (en 187G)
    ¡is ont pensé que kr violence
    cvs armes (30 ju;n 1875) le© cou
    :or-,'. ¿;aL Que d'erreurg et de lot
    tes».
    Le jour esperé par L^auíaud
    Ethéart est depuis longtemp3 ar
    sivé n©n dépkcse au dernier
    partisan du «liberalism© auto
    rítedre» quí esí la forme la plus
    désastreuse de la Dictators,
    Raoul ROUZIEH
    AVIS
    DEPARTMENT DES FINANCES
    SERVICE DES BIENS ENNEMI3
    NATIONALISE
    L© Secretaire?!© d'Etat des Ft
    ranees (Service dos Biens Na-
    tionaUsós des Ressortl&sants En
    item!#) port© a ks connaissancc
    des garagisíes, industriéis, com
    mergantSi qu'íl est mk ©n ven
    ie lea articles ci-dossous:.
    Presse d coton, ólévateuns a
    colon, Moubn© d colon, balar,
    ce© ervee poids, Erlincteurs
    pour inoeedi©, piéces de rechan
    ge diverse©, Piéc«s d© rechar¬
    ge pou? moteurs, Ressorts. la
    mes pou? camions, Pieces pou?
    moulins a colon, etc.
    Lea bitéressés peuvent ssa-
    dresser au Service d«® Biens
    Nationalises h Port-au-Prince
    ©t en Province des Contributions qui four com
    muítiqueronf les listes dea di is
    articles.
    A CAMARADERIE
    Le Comité director du C^ub,'
    c 1© plaisir d'avise? M©ssi»uis
    les Membre© et les invHés, gu'ü
    organise un bah le vendredi 7
    Déo@mb?e prochale d 8 h©u?©s
    30 du ©oh, au local du CJlub.
    Le Comité ©apére que les torn
    brea serón* ©a nombre hupp-
    scon. : *1' -sk'*'
    T©au# de Vfc
    '29 Novembr® 1945.
    LE COMITE
    Ves¿©ál é 8 breas
    j&j 1#S porfié:
    Wíhíer Serenad» r J .
    2ém© partí©:-
    Vlviane Romance, E^c Vo®
    Stroheim, R. Duches^ dans
    .. GIBRALTAR
    „ Un grand film d‘©«pionr*a
    qe ©! de co«t?e espionnag*-..
    Entrée»; 50, 1.00, 1.50
    o 8 h?ee 15
    En lére paitie:
    Le Da^dy Masqué
    -> 2éme Pañí©
    Nelson Eddy. Susanna Fc^r'-',
    Ckmd© Rains dans
    LE FANTOME DE L'OPEBA
    .. A Universal Bctu?©...
    Ehtrées: 50, 1.00, 1.50
    Sameci d 4 hm
    En Jare parti©:
    LES CONQir ANTS
    DE I/GÜ I, r
    (Whmcr© at the W«-'s0
    3e et 4e episodes)
    En 2ém* part e:
    DIAMOND FRONTIER
    ., 3>ux grcmds Rima d'av«n
    turv» cY- la Un¡vefsaí.-..
    Ent'm 0.25, 0.50 el LOO
    a $ hres.
    E-. ;éie partís:
    ;..5R CONQUERANTS
    DE L'OUEST
    (Winners oí th© West)
    3e et 4e episodes»
    2eme parüe;
    Bo?-s Ka?íog dans
    FRANKENSTEIN
    ... Deux '-mpresssO'. a-.^s p'-~
    ductíons de la Jn-
    Entrees: 25, 5G et 1 cc«
    d 8:30 h?es
    En ier© pertie:
    LES CONOUERANTS
    DE L'OUEST
    (Winners of the Wc-stJ
    5e et $e episodes ,
    En 2emc'- partis:
    Margaret Sullavar. et lo-pn ---
    ' l©s da?s
    I UNE NUIT SEULEMKNT
    j Deux sensahonneUes pr-
    duct»oils de ¿o. Universal...
    Entrée: 50, 1.00. TS0 '
    —- i
    Paramount ;
    Vendred* h 8 hies
    SM1LUN THROUGH
    (Chagrin d'amour)
    (version arsglaís*
    avec Je«nc4ts Mac Domic.
    ¿rían Aherite
    ... deux fiances a U©r-L- -rs
    !e distance, deux idvR«¿ T-' 2-
    rf)6sexhfcl*nt
    ,,,, un d?ame dans tm ten p e
    Jes appa?hio!‘a... de Levara: 01
    iu pass©.
    Entrée? Gd. 0.30
    d8h?©sT5
    TO THE SHORES OF TRIPOLI
    (version anglais©)
    avec John Payne, Maur^«-
    /Ha?a, Randolph^ Scott
    ... um romanesqu© IdyRe ©' •
    re ]e plus entreprenant &s sc
    dudeurs, John Payne H la plus
    avissa^t© des feennesi Mau-
    oen OHcao.
    Enti^ee Gd. 1.25
    Vv<, r, SiMNSlUM
    la Ifeirtfe V*aH f- BewW
    á* tecevoi* ' pornses 4s f*n© ©n »£sc@ 0©
    e»»t 5Jvt«* «! á** ponan** á’ra
    b?© ®3 ociisses. Hoies-Vous
    acbe^? cor Je sí0£& s‘«nléve.
    . piADSRMlNE
    * Um* c?em« méd'cale d© b^aut©
    ! non parfumée, Soluble dans
    i'eau r>« giQissa pt». ne tóch*
    j pcs. Convi»M Ó »®
    { "épidonoas p«<«« 9ro*58i
    I COTTini- p.€3UX Si-'’):-‘S
    I pom MADAME
    i La mofea pour proteger vojrc
    ! ¿pidarose du contact d I r erat, Gpp'^qu'a c’-t légere -■ - r
    ! -h, a» Crém« de BeWté L»A
    nsawoKS ««• p°rfa!!0'
    xe-.t J poudra-
    .'Essayt-i »*' poudre da
    mbnmm ti"'. dMicaWnfm
    i t:-c?'íUE5iéc>.‘
    t ' Le eo'!L pour dsbarrassej vO
    ,., v SCC' d- Ce& po-c-.scj’ '
    . aYoc la Creme da
    ’ .feduté DIADEBM1NE. Lavu:
    1 vota á ivou £M«. puj»
    i 3t,s npaveUe ojplicat'OU d«
    ^ C-im# BIAESHMH® pow ta
    nu!t. He ecus wsuyra pas, rl groase pa. et üe t«che pas
    dace Par temps irokL a
    • de sonar, une «imple as
    ^d-aaoe ae D1ADERMINE ser
    ,,g. V'SCO© SU? VOS TUCl.li»
    tachera: Bau ?©che. G©"cu
    :-S SngeJures.
    Ce proáu^ eat en venía 3 ¡a
    ^bannacie G^íí-ra:d et au Be
    :a? ?a?is:en.
    A5TS AUX HORLOGERS,
    REPABATEURS BE PENBULES
    ET MONTEES
    La Chambre de Comm arc®
    pou* ?epondr« a 13 i!;
    ~c&d* de firmes étrangé?eS(pai
    culíssesievi*; de Maiso?s Su:s
    es désbeu^s d'estrer eu oo?-
    cct rryte tes ho?loge?s ou lous
    *ux qui se spéc^aFsent da-’j.
    es réaa'C't o-s de pe,’:du.es
    no-tres, demande aux ¡níé-:es
    •és de bien voulair se fer-e co::
    .a iré ou écri?© d nos bureaux.
    Bolt® PostaL- A* — 133
    Té'épho'? 274?
    Local: rué du Qual
    Louis DSOiE, Ing. Agr.
    Présideut
    AVIS
    Lo 3n‘.ventée Fr-aú ®t Steum
    ■ . v c co. cécíre engcgar a o°'d
    i- s 5 rntsaux v3 portara Tangíais, «t
    [ ^os-eofebles de ¿evenir des ln
    ' cé-ieiis-taécariciens ou d«s af
    hsí
    AVIS DE DIVORCE
    le Tribunal Civil de PoU-au
    Trine© a admis i© dívorc© d^-s
    époux Clov;-s SamtQi\ge par }u
    aemvní rendu le 20 SepDmbre
    1945 en íaveur de l’épouss.
    i-ée Odette Hecto?, ayant pour
    Avocat-Consejl Malt?© Raoul H,
    Hector.
    En ve?tu de ceUe décisío^,
    'ORicier de VE*,ai Civil de la
    CapiíaK Section Est, a prono?*
    :é't© 29 Novembre e« cou?s,
    presence d«s fétnolns de la
    demanderesse, la d5isoluf:on
    du mariage entr© ¡a dame Od-'t
    te Héctor ©t ’e sieur Clovis S-a-r
    tonge.
    Porí-cru-Phr,c5, ¡e 23 Nove.ti-
    'â– zq 1945,
    Raoul H. HECTOR av.
    Samed: a 8 h?es
    VTVENT' LES ETUDIANTS
    avec Robert Taylor, Viveen
    -eigh, Mau??en O'SulLvau.
    ... un film quí a du mauve-
    meni, d© l'amou?, d© ks gaité
    ma% quí s'acheve d’un© man!©
    « pathétique...
    Entrée Gd. 0.30
    á 8:15 fcif» " I tí ^
    MRS MINIVER
    avec Walter Bldgeon, Grtar
    Garso?,
    ... 1© chef-d'oeuvre la Mé
    ró-Godvryn-Ma yer.
    Entrée Gle Gd. 0.60
    ??’*©re de s'adresssr d la Mai
    eon Joseph Nadal ©t Co., A-
    ger;\s Généraux,
    Té’éphones maiso» NadaL
    JBEAIPuE A LA CARAVELLE
    35 rue Roux, Phone: 3495
    vous irouv&rez: Bv?©s anglais,
    ratals, magazines améri-
    .ains.jcumaux canadlen®, jour
    vTdx as mod©, albums etc,
    ,QT£BM Dt L'ETAT KAITIEN
    Au Leu du meresredi 5 dé-
    -embre producán, remission d«s
    'diets de la Noel aura plu*ot
    1« jeudi 8 décemb?©.
    irAmrmmATioN
    IRREPROCHABLE
    Aaso-tlmeol tecatnpctmbl©
    AVIS AUX COLLECTION-
    NEURS DE TIMBRES POSTE
    La Chgmbr© de Comutstce
    ¿'Haiti, pour reportdr® a la de
    nande de nombreuses Firmes
    étrangéres dépreuses d’eutier
    n contact av&c les coBeciio?'
    ley» d® timbré poste dTIai
    L dwjnde crux Intéress^ de
    •>*•& vbulo;? se fai?© conncrLre
    m éedye a ao® bureaux.
    Boite Póstale A — m
    . TéUphon® 2747
    Local: mo du QuaL
    Louis DEJOIE, Ing. Agr.
    frkkto*.
    pan mmem bama
    "d©» Raw Ferré©
    st # Cantre
    Phosam *55*
    COMPAHAISON
    Non, Non, No?, II «'y a au
    -.¿ne comparaison possible é
    ant bonnet* et de bo?«e ioi.
    «'huil© végéíale VIGUEliK
    est pas le produit d'u? char
    ala?,' mats e'est le hull di:
    or.ques cmnées d'expéoii r¡cs
    i cíe conscience.
    L'hmle végóiale VIGUEUR ax
    et© drastiquefsent, directe:ne?i
    a chute d© vos cheveux e* o
    dig© les bulbes cap.llaires d
    c prendre ímraédíatement leu:
    mergie et ieur reproduction.
    Si vous aves des cheveux
    rép’AS, aprés quelqu/s apply
    ;ations de VIGUEUR vous au
    ez la joie de voir voire tete di
    ©element ct radicalement chan
    ¿ée. Vos cheveux aeY.en-
    dront souples, soyeux i\ bril
    ants, et rr¿erve:Heuseme r¿:
    >eanx aprés un usaga régu-
    ier, *
    Incroyableül Pourta?t bestia
    ''ure venté. Essayez ce joui
    mém© IhwAe véqétale VI-
    GUEUR et vous béníxez cute
    mil© végéíale en envoyani au ■
    liable le fer d repass-'r s.
    iangereux pour la santé.
    Hele vez votr© personnahlé.
    «ugmentez le charm© d© votre
    rexsocne, faites vous admiru
    -vec l'usage réguFer de i'hu i
    e végétak VIGUEUR. De i
    nandez VIGUEUR á la ma‘.?¡
    Acolas Vilíello Grand'Rua d i
    "oté du Grand Café Flcavil.
    Pedí Goave: Charles Reíd.
    Gonaivea; Magasin Nicolás {
    Martino en face du marche.
    ATTENTION
    Pianteurs de Nolx de Coco
    la MmtU Cmommí
    Froámcta Co*, S. A.
    acheté mmm quantites m NCax de coco
    QUI PEDVENT ETHE ttfwm A PORT^tM^ElNOS.
    S AD^^m A0t
    bureau m vmm a bizoton
    TELEPHONE* *479,
    BOÍTE POST ALEt A . 15S.
    pmmmm vtsmz t vmm a bcoton»
    o i í m: iVus i $U-1 r r i e «c e s
    COURS DE CONVERSATION
    ANGLAISE
    Le projet d’E^eignem^nt de
    ’ 1‘Anglais du Dóparíeznent d®
    M'Education Nabonah1 et de la
    i Commission Coopé?ative Hui-
    tíano-Américaine tí’Educaíic? a
    ; inauguré u?e heu?e d© co?v«*r
    ■ sañor: anglaiae de 6:30 p. m.
    ■ c. 7:30 p. m., íes Mardl, !'r reí
    , -r
    Hadiano-Américaa'., ímaison Hu
    • di court).
    L 20 Navembré dans le but d«
    facUiíe/ iea candidal avx hour
    sfs fibuctes tq ctux voyages civx
    FtaPs-Unb,
    Í!Uór?ssé» ptmvoní ge í ¿ti
    seiam-r au bureau de la Com
    mission, (Rue d<>s Miracles An
    c;en Cabinet Pradal).
    John F, MATHEUS
    Superviseur d'Anglals
    j MRRVETORUX teint en h iouss
    SI VOUS SUT/EZ CETTE MSfHODE
    RIH
    \
    ÍW1
    X
    ÉHI1M
    Volci un© CharmanU» ]»-u?o FilD qui chaqué jour pr©nd
    Lads pour s© détendre avec cln aavo» Palmobva, c« qui |q
    roed plus jolie. Eh© n'oublhra jamaos de so h©?© mai
    «age d'un« minute ah? d'é-dauer «o>¡ teínp A vom
    PidmoHv©» off?« u« moyor. simple d‘oht©«ir e©tt© belle pegi
    a'¡¡sí qu© 2 íemrnes su? 3 • Bofcti»n«»nt,
    METHODE PALMOLIVE DE 14 JOURS QUI A FAIT BM
    PREUVES. Cheque tom qim vbue vau^ lavez, mmm$. votrt
    j>eau pendant yn® minute mn.éte avec la mourn épal«,» *|
    r-ch<-‘ du navon Pa'mo^ive. R : ©t séchoz la peau ©n vous tarr.jfonnani Rappeln vous qm
    cela ne vous prend qix'im© immt©, mass que c'«&t 0© mam&
    q& d© 60 second©© qui dorme a votm peau tout Léela! radl©ux
    qu* produit Ja mousse da acr^on Palmolve.
    PALMOLIVE A FAIT SES PREUVES! 1285 femmes ©t %
    docteurs ©st fait Lessai du muSsag© d© 60 minute© de Palm©
    live, Leur rapport prouve cf-’ea c evoi? un teint merveRieux ©?• ^onrg,
    BAIGNEZ VOUS CHAQUE /OUR AVQE PALMOUVR
    Pdlmoliv© produira sur votre corps tes rriemea efiets
    produit sui voire visage.
    qu'4
    Stméb
    cAcjhe^idf¿nyUhim,
    !>»»♦»»♦«♦«♦«♦*»»«»»»♦»»>««»> miiiiH
    81 UCS üíTOiWB DU «NOUVmUSTB» VOUS P»*>

    gercée,
    Gelé« toe Péfcrole
    ‘Vaseline’ apporíe
    en soukgement
    rapláe, vayas
    eoiame elle aáou-
    cit et caimel
    ijsr»; <'* ji
    .Vasejine
    ©etlE D« í4t»©ÜE
    wuuáush ¿Mí
    •aíBES LES SPECTACLES
    IX KENDKZ-VOOS EST AI)
    Soya Cola
    tu fewflfie»... en déwlláiaai
    t>M néctar de Belitaace
    t*) ton goftt eet ei prenanl
    Km»*» Ton dit: Eocene- ;
    PIF.RRE P. BOUCHEBEAU t
    fterpréeentant Exdusil de tu )
    'SOYA COLA COMPANY;!
    de BattmoM 0. & i
    t
    mm i
    «Insecticide EXTRAORDBiA! j
    UK» tem imrtaatanémee! Pnnaj
    tetéis, Iones d» Moueti
    ¡pee, efe. efe
    í*. <*»#» mt smm cam
    WON O. 1¿0 la
    iés Bijeunluenl
    VigueiirU«joii¥8llé«
    sans Opéralion
    ‘"tí» «o» tome.
    ¡Lis? ““«f®» ceaverts Amérioalr*
    ~ et la «ante.
    «se vom ápport* I»
    ^ ¿AHI £ AÜXELA
    Bu© Traverslér© >
    ¿a lecavoir;
    {fetas&uxes Haute Nouveau
    4 toa! cuir, pour Dames*
    tout cuir et toutas
    pour hamm© Chaus
    d& Spoil pour Dames,F;l
    0B, Entomts. Serviette d©
    jMftir Sorties de bain* Sendai
    B & toilette, Gasto tiasu épta
    », None et couieurs.
    Bficchs hiane, noir, cou
    IBS íautaisie. Dz'üh asglato
    contours pour costumes.
    y¡k á drop Fil-Batisie oí bi¬
    gg Si bkrac, Gmbrehs* en
    «Ü» es conten, Parapluías.
    £bsp©aux de pailla íme, do
    Sise, de Feutre pour borrones.
    (Matures cuir pour bom
    m gualité supérioure aa ero
    ¿tifa sn Odsti-gictoí es coa*
    i da soto a chomr dems !$
    Toas
    Hacbine é éadro Bemiuyíoú
    ffimMp© dt calcular Daltoo
    taberna, papfar carboa^
    iaÉte» tos achato che» ■
    asna
    VZmpbi d« FENGRAIS CHI
    MIGUE augmento votre piodue
    ípa de fruit© ©« de fleyrg an
    ;?u Tetó de la vraie economía.
    En vente a 8 cents or. la üv?n
    ^ Agricultural Service
    £. N. BAILEY
    154 Hue Magosta de l'Etaí,.
    •Port-su*Prisce
    - - „„ s'oitoío tra.1-
    tement domestiíjeg «oas farra» áa ía*
    «eeouvert par an MMecia
    Araerícaln. Absofriraent fooffeasif at
    facile A ppear®, on mfimo tempa is píos
    roesnt et to plus puiasaát atímalant
    {m**'* M**am P«* 5a science; míe
    agít aireclaroeat ear vos gtaaáea. vos
    norte et vos orgaasa ,rUa«*. aits re*
    monis, ptirlfl© Je sang- sí rapUlement
    que vous voub sentea un nouvsi hommo
    avso force et vteuesr *n U ou 43
    baures, -Par son action nature tie ser tes
    Standes et los nerí», Ja pulasasce votre cery<»u, votra méraolre St votre
    vue a’améUorent. U’une facen «toa*
    nantf. Ce restaurateur mervolHonx dee
    glandes et de te viguonr appeté Varke
    *st garantí, i\ a été esaayé st adopté
    par dea müUers d'AtnSrteatna et est en
    vente dans teutes Im pharmacies.
    Acftsiez Varka auiourd’hut inéina,
    Mettea-ie a I épreuve st vous consta •
    teres un grand changemsat en 8*
    heurea. Aeüets» Is grand ftestm qu?
    dure S Jours aveo ra^aranes formeSíe
    au II vous don aera ijeauooup de viguear,
    de force st de viíalltO en vous rajounSa-
    «ant de Id & 2d ana Contratreraent re>
    -tourae* !a l>olta vfáa et voirs argent set
    reíft&ourad. tía grand iBaena de VarH»
    ds4«tsbtetteaneocd-
    TafKO M ^sptfr,
    ju ykmu m la Y&m.
    l'Loterie de |’Itat Hailien
    de cadeaux*
    de Bsauté,
    %m&: 2318-2234
    Píe* m
    : Col
    MARCHAN» tMSimñ
    Mbs B»ach de tout»* itaet¡
    %iet costume® tout faite.Póo
    I»
    TIBAGE EXTRAORDMAIRE
    NOEL 1945
    TABLE DE LOTS
    30.003 BUM* o G. 10.0« U
    HIM.
    1er Gros lot da
    Gdes. 75.000.00
    2© Groa lot da
    25.000.00
    3© Groa lot de
    10.030.00
    10 lote de G. 500.00
    5.000.00
    30 lote deEOO.OO
    —
    - â–  8.000.00
    100 tote d® G, 100.00
    10.000.00
    800 lote tto G. 50.00
    30.000.00
    2 Ajspr, du lar Gios te!
    a Gdss 250.00
    500.00
    2 Appr. du 2a Gros lot
    ó Gde» 100.00
    200.00
    2 Appr. du 3e Gros lot
    h Gdes 75.00
    150 00
    300 Tm. ’du 1er Gros lot c: Qdis 25.00
    7.500,00
    1.048 lote
    Gdes
    189.350.00
    la M«too&
    Charles Féqutére
    et Cié.
    vom omm iss rasas et chambbes a ae
    Kelly Springfield
    THE KELLY SPBJMGFSELU f »S COMPANY
    CUMBEBLAND-MAHYLAND
    PECTORAL SÉJOURNE
    ■¿JJt?!!S5!!!#í3fc-c5*ji*4V4r)w« nxr*rr* .
    TOUX RHUMEi, • SRONCH1TES, XNROUEMENTSl
    InVlUENZA. AFFECTIONS de» POUMONS *
    POÜT.AU-PBINC». H«;XL_llJJLgStl!I£a—á»
    iMM Mikánttéilii
    CADEAUX
    ü»« deg vitrines de la Súde¬
    le Ha.tienjie d'AuíomobiTíto S.
    A éíal© de tres jeito art¡des
    que ceíte compagnie vient ¿e
    :ec®vo¡3* et qutoSfc v©r,d d trés
    bon marché. Un escompíe de
    10% est accord© sur íouíes tos
    vestes cash, Hator vous car
    ees objete s’enlé vent raps de¬
    ment.
    UNGEME DE LUX
    T1SSÃœS POUR PAMES
    S0IE8IE
    CHEMISES DE MASQUE
    ¡ETHANGüSE
    ARTICLES DE CADEAUX
    POUR DAMES ET PÓOB
    HOMMES
    tX SLOGAN DE t'ANNEEs.
    “ J’achele
    diez
    Wilsa"
    RUE TRA VERSOSE
    Attention!
    -SC^EIETAÍEES DE VOITUHES, CAMIONS* GARAG1STES
    MECANICffiNS
    Visitor la M&ISON IDLES FARMBB qui viem de re-esvoá
    m assoit meat complet de pieces et accessoires pour autos,
    Cam‘.c-^ moteuis, i-i'ks que:
    Bat.extos USU Bougies CHAMPION, Segments Perecí Cir¬
    io Ccurroies pour veníjlateur, Armatures pour Gé^érateu^ et
    Starter, Xagmdon CoUs, jeux de Freins, Cables pour Batteries
    Fito pour BougIes*Fito pour lamiere. Tubes pour Pompe a air.
    Starter, Switches, Cut Outs, Condensers, etc.,.etc.
    JULES FARMER
    PROPWETAffiE
    87, Rue Doats* DeetouchM,
    Phcoe: No. 27tS
    Notre Concern
    ^Expressions Créoles
    m
    ÜO»
    i EM BE FLORIDE •
    > MORE AY a LAHMAN’S
    CETTE LOTION UNIQUE-A PLUS DE
    20
    USAGES
    PODS LE BAM
    APSES LA DOUCHE
    COMME ASTRINGENT
    LOTION POUR LA PEAU
    COMME BiSODORSANT PERSONNEL
    COM>4E PAHTUM
    POUR LHfUMITE DU BOOR» OK
    ET POUR RAraAICHra LES CH AMBRES
    Pdu2 eeuloge? im mtjnx de titee, migrates et b'ouz-
    dimmnsrM, pour les torraros. A’lasectes. pear le»
    Alais BereeWL yeta t * fts» de serTeou et petr
    Jes {¿oda Wgufei et Mt cute
    CELEBRF HEDUIS 18#8
    ESSAYEZ V^E BOUTEILLE
    ET SO YE 7 CONVAINCII
    EN VENTE PARTOUT
    DON n. «OHR,
    ReveneiUi eees^ a uoa
    tHole, caiefeasses gta»d
    efe.
    ¡leus woua deja ait du <«lt
    U’ol que so» doraatnu exclasu
    cat l® dómame pur.ra.nl pot ®
    qua. C'eet 1® a®ui aaamp ou
    a píoíus.on U molaso»n©, “®
    e occupant qu« des faite ®t tj®e
    t«s d®s pe,son»ag«® politique*,
    ¿es oRicíels «te. U» pr®t«Ki«»t
    »ue au courctst de tout c& qui
    passe dans les
    des abaires d« 1‘b^at, dans ,
    comités evento, eí naiurHto* j
    meat e'est ayec une certain© { ic qu .to dL*o»^ N‘iui tos ^
    im de premier» mauu ua \ touts *«ur j
    ! he tapate»* 1m. baui'»» i
    1 av t'’.» 3f,o p‘oc«uUoiRL N »U|iO
    ' . u<> qu'ii rod cu**fu comm i“
    ' < jUp OKU i, uU' i! P*1 44t
    , | an' ipu* > t-K *u. p *•
    * au * i.uspvc'e b¿ «u(t 14
    i au'ii tato to tuffarn avain -K
    i pa>to! a d'iu vox. A so*. c.$
    ! prodte 1'on sv met sur son ga'
    ; e« d vaus, iorsqu’d a qti u-
    j qu«í chost- ¿’important d vans
    i communique'', t*t qu'ii Ixou
    ; ve pas u« stoge pour depose «■
    Í son dt'!’xiere, ji ne s'eu lad pan,
    ( ii s’j pinche veto vous, d
    pomtu bou*dak kai deye (*\
    I li collé did U trou zo^-
    * OU, da*S un© posturu d« télé-
    phoníste, de ié'édtol avec to-
    ' quel d'aiBeurs.Jl a un Hen ae
    párente, puis, to, se met a
    vous travailler, apr©s qu'ii a
    £«i d« vous battle I© ventre, 1
    va íaire un viré, dtoons; un vi
    té voyé pour ader vous vendre
    et a quel prixi to plus souv?n*
    pour un morceau de patato qui
    pour lui représente une paques
    te afíatos. Le semeur de dis¬
    cordes! Dépourvu de tout©
    noblesse, jl abuse de la confia'1,
    ce ’placee en luí. Malheuc a
    vous s* vous accordez quelque
    eréctnc& é¡ jes racoskPto# íl u‘est
    pas lo>» de vous fautre dedans-"
    ! tot ou* tard.
    1 Qua»t g pour ce qui concer
    i>e le catobass® grand dioh
    i*ous e» a vous ici-un type qui
    ne sera jamais dépassé, áam
    la perjonne du directeur du Me
    j ií-Méio. C'est une soHe d© de
    mi barbare haitton qui ne bou
    | c~»nne pas du beubre sur tos
    T.vinchetim, Boucanner du
    couüs&ej • hvurre sur une manohette, s'cjt
    voutoto béttoer, rancer..., to
    pretend «’avoir pas de major
    diol capable de le fabe toivo.
    It parajt cependant que
    ie*l» n" non i un p^u apa toe j,
    ks, matodies, «t le nombre q©&
    mm atoam fi«*ro«i par luí ra
    f>a!-tj4 i» caquet. par le guínlr
    ce so» tu:. Ii taut to\if- de end
    i‘í?< .<» mt> <«. i i ajauier q«M
    #4Í m «nmuqu' ¿Kir excoFeu
    íf, | u< ‘ úvo a ba to
    i» jinli' qt i to:t qu'íiU
    J i»' i 'i ¡'.1 'I Wftieiír u«»
    " A>rí i *, c cauce,,. 11 y a
    lUC" pu, "> (i!, un autre ty¬
    pe tres panícultof do habteur
    rurnommn Zo.. C’est du reat'>
    luí mém& qu» s'ejt chotoi ce
    rumora. S<*rait ce un Zo bou
    que chin? En tout cas *1 a
    ton monde qui s’en rahoto. to
    y a des gens qui disent qu'il
    i\í' fait que bla-bla, et qu'd y
    aurait heu de luí íoutre une ba
    bouquette!
    .0) On est encore heureux si
    to cansan c?évé ne lalsse a
    «u son fil boud’tog, ou .....pour
    parler plus proprement: le z or
    Hdor de son fifty one. A c©
    propos, je mets quiconqu© au
    aéíi de m© diré si i© petit «spa
    ce resserré compras entre fes
    deux tosses tie regsembto, á ces
    corridors plantes de vagée3.„
    que l'on trouve dans les para¬
    ges du Boto Badére, de la
    cou íonmi, ou du Coq chante,
    G.„.
    Wm Wmtívmí mm Haiti
    BLM
    Rojal Dutch Airlines
    PORT-AU-PRINCE — MIAMI— NEW-YORK
    pOST-AU-iPÍRINCE — CURACAO — LA GUAIRA
    TOUS LES LUND18 TOUS IS JEUD1S
    AVEC
    LES AVIO® CONFORTABLES DOUGLAS DC 3.
    Les ,M»rraUoa* pat train ou par avion veis tóate la» vil*
    l®i de* Eat8-Unte peuven* étte faites pa* not» btieoau d
    Miami.
    Pout i«ji»8 information* »l émrra&onm
    KLM Royal Dutch Airlines
    GRAND-RUE No.
    WépJso»: 2352.
    Api^ le* L*a«» d* 35»wu, *£>»!»* i» No. 5419.
    — Sur l’habitation Pien«, le
    section rural© de Fonds-Bapbs
    ©, commune de l'Arcahuto,
    deux (2) hangars tohabítés cou
    veras de chaume, apparteuaut
    d Mr. Bis Thévand, ont bruto.
    Feries ‘évaluées d G. 700.000.
    le constat a éto fait par le
    Chai de la dito Section. La
    Police recherche to ou les au¬
    teurs de l'incendie.
    — Sur ¡'Habitation Devo»r,
    lore section rurato de la Brésí
    Ifenne, commune de Bainot, le
    cadavre du nommé Alexto ]o
    seph a été trouvé en putrétoc
    tion éaf-s sos jardín. La po¬
    lice feto des recHerches pour qé
    ermtoer si e]}© n'esi pas en-oré
    sence d'un crime,
    — Le nommé Marcel St-
    Charles a été trouvé morí a*
    ‘tí 4¿me secfion rujo;!© de Pe»-
    tel, Aucune trace de coup «i
    de blessure n'a été releves su;
    K cadavre. Aprés ]e constat
    legal to íuge-de Pa¡x a ordontv©
    rairsgtatton des ^ominas Kervil
    ' of Josto Joseph,
    I — Le nommé DíeuveuUto Ca
    just® a temé de se suicider en
    se jetant h lá mer derrtore I'E-
    coto des Arts ©t Metiers, Trans
    porté a FHdpHal Général Í1
    a été intemé,
    — La Police et las Pomptors
    ont éíé alertas pour un com¬
    mencement d’mcsnáie d VAngk
    des m^s du Centre et des Ca¬
    sernes. Le tou qui avato écba
    té dan» des détrjtu^ qui ge trou
    vent dans l’égout a été étoíní
    par tos pompiers.
    — La Pobce et toa Pomp!ers
    cM été atortés pour «« common
    cement d'incendi© au Camp d A
    vation. A tour anivée :ls-‘
    ont constaté) qua e'etas't uu
    drum de goudron qui brutoH.
    11 n’y a eu aucun dégat
    — Martíggam, Seme section
    rurato, commute de Pon-ou-
    Prince, la voilure au No. 580,
    conduit© par to chauffeur KU
    tone Bernard, a heuvte to mi*
    neur Uiysse Thomas. Celui-ci
    relevé avec des contusions au
    visage et d la téte, fut ticmspor
    ié a FHopital General Jt exea
    té api’és pansement,
    —' Un vol avec <¡!xract'-o*i a
    eté pérprétré au Bureau do.s
    Co'niribubons de Gresier, y^o
    boHe co’-tenant dea timbres
    pour G. 43.75, plusleu's io'meg
    da perritos de vente deg ani-
    maqx, ont été emport^s. U
    constat legal a été fail par ie
    jug© de Pa'x du lieu et to Cu *.
    paral en charge de FAvam-Pog
    te. Des recherches s'effectuent
    en vuo d’appréhendar le votour.
    — Au Carrefour de Bocozel-
    *e, 5©ma section rurato d© $t
    Marc, to1 camion ay No. 4152 a
    haurté lo nominee Simone Al¬
    cé. ' ■ 5 ' Simone Alcé est
    me mü !e Champ. Jugo de
    Pa-.; requis, íormalités légales
    rempBes.
    - Les vothers aux No. Q —
    }2B et Q -— 302, apparienant
    aux «ommés Mathieu Si Fort
    et Georges Silver, on| été pro
    jetéis sur la Cote, a PorKto
    Paix, par un fort ve»t quf a
    soufflé tout© ki nuit Ha n'onf
    m aucun dommage.
    .ES OiGAB&TTB®
    SPLENDID
    FONT LES BELICES
    BES FUMEURS PCjU» '
    LEÃœB ABOME BT LEUR SIJAVIVI

    FASE 4'
    ¡-S.
    Li MODE-
    DU JOUR
    . {*«**•*« AfewwOWW-, ■
    Special* MLe Nouvelliste“
    >OT XCOBHK ¡DBS CENT JUNES 08 POSTES m HADUX
    on nations mm, pmv* mwm tranm tawm»
    OAKS TOÜTES LES IAMCÍUE8
    Ih'.e creation ue la célibre con
    ■uricrs américaitie
    VERA W/AHTO.Y
    Se rappeler quo ta frmme o'é-
    pavU fait Bes achats ches
    SAÍEÍEXOUSTAE
    AXIOMES DTLEGAHCS
    Si vous ates grande, ñ'sjua
    tez* vas robes qua la taHe, aux
    batches et aux polgmte. Qu’el
    its no touchent vok© co'ps
    qu’en ces poin^s-la. ATku-s,
    el}es a'arnp!if:ero'it en bgr.es
    courbes qui formeros» coniros-
    1®. Ur; corsage houííant, eks
    mancha ampies at une jups do
    ch® '•’iorrscdseront voke silhou-'t
    ie.
    COIN DTJ
    ROURIIIE
    -â– -pcsEr?,
    — Vous dRes, mon cbet que
    I'homme heureux oeiui qui
    ocgne plus d'argeat qu--' sa
    íammé pent dépenser? Mais la
    iomme heuieuse «$i calk qu;.
    groove un- tel homme,
    Courlcrne de Müa Hakims,.
    Repréven'ant de Pepsi Cola .. ..
    Olí EST-CE DONG?
    Pou* grands que soient les iote,
    [ilg ®otl\ ce que nous nomines,
    ILs peuvent s& trompea comm®
    [les aukeg .hommes,
    P. Coroeitfe, k C’d).
    Pour former des auteurs ' íj
    lout des écnvaíns.
    " (Doral, La Coméátel
    Pour te mleux detest©*, ap-
    ptends a k connaltr©..,
    (Voltaire, Mahomet).
    NE DUES PAS...
    Je íus 1© to;- Is Tod-oTT/;.
    MAIS SITES,..
    ral¡a¡ le voir le tadt>ma:n,
    DEFINITIONS
    HUMORISTIQUES
    FA1LUTE: I/origins do quel-
    qami&taam ’
    LA CLE DES «CílJffi»
    1! En Ambique. 2) 24. 3) Non.
    4} La ion-o 5} National Recovery
    Act.
    CEVBffiTTES
    — lea ior»aes'»ai*chent-#]l«8
    fenfematif?
    ■— Pourtoni elle» vo»t venire
    é <««*.
    80M0WMIS SraVAHTS;
    Déceler: révéier — doncella i~
    srncKáwr — desseltar: ót»r la
    t»Ve.
    Demiére Minute
    30 KOVEMBRE A 3 HBES. P. M,
    LONDRES.--â„¢- Be source au-
    ; torteée i i a ©té annoyed aujour
    I d’bul que te íeid maréc-bed jes-
    ! ponáis Terauchi se kouve main
    ¡ tenant con&ícm.meid aux sc-us
    viólenle cris» cKvíohe. Le muré
    chal avail commbqdé les for
    ces japonas^ ©n ^¡doch^no
    í-atigalse, \
    WASHINGrrON,- mP
    jeux autorisés d'icí ont revelé
    que de guandos ccmtroversev
    cm ©daté era s©i« de la cardé
    : renco du ¡('avail qu> depuis qu»’í
    ; qu\íí jou¡'s chercho vaineinoid
    i uñS aoiullon au mouvement de
    aréve aux Etats-Uris. U'& cue
    traversos or>l édaté au suicí¬
    de l’csugmentatton de salaires.
    Fhes ©ut étó soukr-ueií par !'‘
    president des organisations
    dusrH'Hcs qui a déjd de gean
    c¿s dificultes irles d'auto e>t des aciertes.
    BATAVIA, Des iníanna
    tons oííiciejies pjit confirmé
    qué dt-s baga ríes auraiem óc-u
    té hier entre Ies forces holla'--
    áoJ&es et fes Loupes in.doRés;*’u
    res sur te boulevard de Juj a-
    ? a d Badoeng, h;er,
    NUREMBERG.— Au coufe de
    c season du tribunal interna
    Una! charge de juger ;©s
    jrar-ds criminéis de guerra na¬
    zis, l'ancieu major géné-'al a!
    eman-d Lahousen du service
    ce centre- espionage a lévale
    que Keit-ei avail ordonné -e
    massacre «n masse des pn
    íonUcrs de guerr© russes. 11" <■
    rassí préterdu que c'esl Ke-U;
    rur avaíi organisé un complot
    pour assassiner le maréchal
    falcáis V/epguncL Réponda’-t
    c v ^ q^cs* ons de la cour .11 <*
    * -&\dé que R>bbent¡'op en
    o- i¿ demandé l'exfeimi
    ^ c de -ous Ns juiís en Pe
    : logue.
    • V» ASHINGTON.— 5our
    p acnés au Départemerá
    , Ltoí o revelé aujourc hui
    q-« . s oliiciels de ce Departe
    rr m «t ts oficiéis áu service
    cecc c raga continuant d cías
    sor ¿'-'a aocumests abema-ds
    sur íes intrigues razies en Ar-
    gt-nuríe. D«S sources OÍÍÍC.e'hs
    cméricaínes ont réyélé que des
    experts et á^s membres de l'étaí
    major aménoain ont coramw
    cé déjd á ét-údíer \m aííaíres
    ce 1'Argentine.
    RANGOON.—* H a óté anuon
    cé d'une source oificNlie que
    ‘le comt© Terauchí a rvmis son
    sabre datan! du 13eme ou du
    Ibéme. siécie d Lord Mountbal
    ten au cours d’un« cérémocs
    Mountbaíien a simplejneftt. a”
    roncé au cours d‘une co«iérer.
    c« de press©; }’acc«pt* mainte
    r Terauch; comme le symbol© de
    facie final de la capitulation
    de ioutes i«s forces japoua-ses
    da^s les palies Sud.
    MANILLE—Le lleuNnam gé
    réra! Tamashita réponáani aux
    questions de kx cour mihtaire
    á savoir si ¡l aveúi ré*uem&nt dé
    claré á José Laurel présideuf
    ce fétot fantoche des Phi’^ppi
    tes qu’d avail refuse de ¿ocla
    *©r ManiPe vipe ouverk parce
    qu'il deshonorerait aínsi les
    armes japonaises aurait déda
    ré qu'ü n'a jamais lah uní pa
    reill© communication, II a aus
    sí démenfi }«s rapports prétei.
    dart qu'P auredt r©gu des or-
    dres du íeld maréebed le c)in-
    tt Terouchí, commandant des
    armées du Sud de maintenjr
    MaUPe a sm camps d'av;aüon
    a «'importe quel ,prix.
    M , coa a rapport© aujourd'hui
    kt»s une dépedt© de VAgence
    Fass daté» de Changchun que
    »s forces sov ¡etiques ¡te wtced-
    erout pos de la MaMchourte,
    e 3 décezábre prochain suivant
    es termes du tratté ema-russt
    du 14 aoüt L'Agenc® d©
    tusse * égoáatloRs o»t ét© faltes dates
    ce Mis entre Im odíetele rus.
    clmio^ ef jgrus cet^t dfM
    propia:-
    áa
    .b,o oni
    la cIící o
    ©ion a óté prise par suit© &■■-■■
    grandes dfificuhés de trasporta
    ces troupes ct Ravors Ja Mand
    chourí».
    OHUNHKING, ' • O1 sos r d1 a
    sources communisiea ont pré
    tendu gus kur^ troupes o«- re
    ponas© dos unites gouv»rnrme ■;
    ipje© d queíquos 8 miles au Sua
    d© f’-mportam centre krrovia'
    re de la province d© Hopo i le
    H novembre. Ce© sources t>ri
    ajouté que Jes force© gonvor-
    ronrifc'r.íaka out perdu plus da
    7000 sokfcds.
    TOKIO,- PluBÍeurs
    tíons conceream Ja ;
    la cansíituíioí! jopeé
    óé soum.^os devaiit
    japo^aLse.
    TOKIO. - L'Ag««ce de pr"fí
    m japona¡s» Kyodo a corfirmé
    que ks départements de fea
    mée ej an *cr marino ont é¡¿ di,
    sous >á que la dómobihsatÁon
    ríe joules les forces armév'-S ele
    quelqrr.s H'-'S japonaíses ‘->si
    malnietKT’R complét».
    RIO DE JANEIRO. Cet aprés
    midi que'qurs coups de íeu ont
    é;é t. res a i ravers les rues de
    le ville el plus de 14 prisonr ce
    a la su'áe d^s rroubl^ poiu;-
    ques qui ctu suiví liier a fN; de
    la ccmpagru1 présidentielle,
    CHUNGKING 30 Nov.^- Les
    íroupc-s na¡lonaAsíes chír-oises
    so«l q 90 mi es de Moukáe.% a-
    prés que ks ruases kur ont es
    svré Ja sésuñié de fentré© dr¬
    ía vide.
    WASHINGTON 30 Nov.- U
    í Secretaire d'Etat Byrnes a con
    fé’'é há-r awc un groupo de
    congresmer, di© deux partís sur
    Sa Coñfére-rice Int©r-Araér;ca>
    né‘qui do'-t se teñir d Río á~ Ja-
    n-ídra Ce© cQr4émicz& anro---i
    Leu, cheque jeuC.
    TOKIO *30 Mov.— Le pa M 11
    lé-o\ á la Diese japo-raise. a
    i cc’arné qus le systems impé-
    i.ai soil reformé pour évím;- la
    LNctalure.
    MOSCOU 30 Nov.~~ StalLje
    a decide de prolonger ses va
    canees, pour ce qu'il appelle uñ
    kong ¡’epos».
    WASHINGTON 30 Nov. -
    L'influc-nsa iait rage dans s¡x
    éta'i-s, -aux Eiais-Unis, et á'mn-
    aco» iv-a&héo.
    LONDRES 30 Nov. - U Pr?
    truer A?-Ue© a doraié d ¡a Cham
    -ríí "dea Communes Je nombra
    exact des anglais morts au
    •ours de cede, guerre, le ch'f
    re est 353.652.
    WASHINGTON 30 Nov.â„¢ A
    a suite de la démisslon de
    l’Ambassadeur HuHey^le Pré
    údent Truman a décidé quo la
    .-enfique étjangére de© Etais-
    úr‘ís en Chine sera pubLée pour
    yac tous la connaisserg.
    - LONDRES 30 Nov,- L'Am-
    iassade Persa a declaré que
    c Russíe a menace de renfar-
    v-r s«s naupes au Nord d© la
    terse, si ]^- garmsons d» Té-
    téraa f©n£af««t d'a’Ier dans
    is soin-s koublées oü les '-'évo
    utionnalre© ont ©nvahi une tío:
    íéme province.
    Ce que voutaiciit
    ÍSbI»)
    rHEMJEH JOTN !S45.
    Dtepos-ítíf de l'ordonhancot
    ♦Peg ces motifs regions com
    *m? mal fondéen tout»© le© R y,
    «d©mar,des et conditejo»» du
    «lüés. Le” déboutous pur>-
    »met’t et simptement» ©cartons
    * comme étant san© ©bj@t Its
    «conclusions de la Socíété con
    On pl»W©— émmñ -Hom
    ^Eíhmmmmx .
    Le Tribunal Civil aya«i prte
    ©íége, mercredí matin, des d-x
    hear©®, la Chambre den Aífan
    ¡©s Commnckdos aprés avoir
    enteadu I'aííctire prosper B©r-
    rtter cor.jr» Albérfc Cas&agnol
    ©i Jean Assad, pute Je requb -
    *m©rcía.k F, M. ARied e\ Go. ¡ toiré du M P. évoqu» Fafiair
    «ínterver-arst au present reféra
    «disang que les dépen© du p¡é
    «sent reiteré serón! compensas
    ♦ en íofclUé entre ¡es parties
    * prlnicípalea, re jetóos conun”
    «iuutiks ou mal fondée© !outf -
    *-autn>s ca'Kdmnom plus sim
    «pies ou contrates.
    j ti, D, 1, R -
    ; ¡ en?el, réprtbeeqciH
    ¡ tions.
    OU’llo Ruy-
    |e-«, ConR’ibu
    Costt í1d':c stotre tour, maínte
    nanj, do crío?- oíomphan?, ro”?
    : me To fair «Hau'Got?mal*:
    I .ALORS. QUOl!.
    ( Aprés Jc>-la. ©» ConRére ne
    • pef'&na phs á taire accroá-;
    au© «os ¡mprepjdorss de proferí '
    cut ^encontré Voplmor. vtmer?,
    I k de la Cour Supreme.
    Mr. ET Mmñ AUG. MAGLOíRE
    ‘ ONT CELEBRE LEURS 50 ANS
    DE MARJAGE
    -Cerne* f •>! £c$¡‘se de Véúo'-
    V-Ue, ur ce’ *< cérémorie reu
    r.’asait a- des époux Au
    guste o quí cetebrater
    kurs noc s d o , des par«-s;»s ej
    emk
    Cmqucnie ans de mariaqe:aiA’
    c-xemple a r-ot-'e époqu© oü Ton
    vU óar.Q i';r.,síar.t, ou Ies sépa-
    . r,ai?ons se succédent d un ryih-
    ■u2 cccéíéré, brisan! Ies cadres
    ce Ja > ej de la soc¡éíé
    ha * fer.--'
    * occas on R s M. Mme Auguste Maa'oí¡’e
    ses respectueux compliments
    RECUSATION /CONTRE LE
    JUGE G. B- AUGUSTE
    PRONONCEE PAR
    LES SECTIONS REUNIES DU
    TRIBUNAL BE CASSATION
    Os matin er: audience soler-
    netl© ét es sections réuntea d.:
    i rmuncl de Ccssatíor- a été
    prononcé Tarrét conforme cu.
    ’cgms:;o;re du Substituí Fél;x
    Massac, admettant la récusr-
    Lon du s-teur Dí.viI Akxandre
    Vükjoint contri k JUge Gran-
    â– vile B. Auguste.
    Vo:ci le- dkpositif de en a:
    rét:'
    *Par ces mo%, ©t 3ür *©$ j
    «conclusion© conformes du Mi •
    «nistére Public, le Tribuna! dif !
    «■que monsieur ]s juge Granvíí ¡
    *te Bonaparte Auguste devra
    «s'abstesii d'entendre toutes k-s
    ícrifa^rss relqftves A la succes¬
    sion 4'Alexandre Vlllejotnl
    «dans tesquelk© Buval Atexan
    «af© Viltejomf Lonure comm®
    «partie, et ordorme remise
    «ds la caution consignée.
    Félix Pkrre centre Maurice le
    qate?te.
    I/avocat d® Félix Pi»rre don-
    »e lecture das condus;o's; pu-
    •a continuation ck la cause <-:■ (
    renvoyé© a la pxodialne cu-
    dierice.
    t/affa ro Ma»fjrv« Btutun - o‘
    t!<* |--i n OimU»»j 't'-fue ’'-i
    ? irurk * {<- <• t-> " i, f ;» u
    \> s> avOv'atn M»»p#v{f'. '« ?
    '.ere ?<-¡¡‘íln que Luila f,t 1,1*
    ,¡< Uyi't < on j*> CUir;:l“,¡ L n.y-,-,,
    t-¡ - '* 1 on a in lu'jom1' t ?«•’.
    -n taut esáf-' 3 pado *
    4D dcHars et d un© provision
    1 ;,?'d Utem cie 75 dollar©.
    | Le M. P, se r©fere d justice,
    I puis k Tribunal ordonne 1© dé
    1 pót ¿e.g pieces.
    [ I/oíkdre Camíik Lallsmand
    contri sor? épo'tute, appelée, Ta-
    vocai de cejU'-cí faü état du
    pourvoí exercó par celk-cl
    solücik 1© sur sis.
    Taflaíre consorte Lamay, ap*
    - rtere consorte VMexa,
    Vavoca? des consorte"* B’Mezu
    soutn?ní que 1'aHaire n'est pus
    m éta* rk recavo?r juq^m'usb1
    pina, k Tr-buual joint l’incldei-t
    t-u fond, <}pí<»« qu© L' M, P. a*
    va,1 ermf íat sur l’excrpt/a?! a?
    cummu'M Décés du
    Marte Ghinlain© '
    mote.
    ^S»íie Nlcokis Pévlar. £
    .a
    d*.
    A la Chambre ÍJcu¡ecüu
    I- ' fífhmo Ho i« G-org'dR Rouq'ody, rq
    >e( !© Tíibu’-al décd* d©'
    dre cejie dos datetiys Bad
    Hago ct Moneosse Céles'ln
    *re la M. P.
    Api’és l'exposé cíes faite
    ¡c cause par k M. P., le Tb.i
    ?i nnante, leque] décide qu» L* Ju
    v de Paix de G"and Bote a ex-
    "éde sei pcuvoirs, en corciam
    %;nt kg prévenus, vu les faite
    ©i circonstetrceg de ¡a cause;
    puis, aprés avoir infirmé le ;u
    gement du Tribunal de simpk
    pobos ¿ont est app»L renvoo
    Badauá ítage et Mcncosse Cé-
    k=?m des Lens de la prév-'m •
    tion. Et, vu Fheuie avancé-n la
    Tribunal léve le siége.
    En Cassation, te Tnbura! quf
    ovad pris siége en Sections Reu
    n>es, prononce Tarrét sutem-t:
    t.'-.re Max Car&s el son epause,
    t en retract» la lecture d la su;
    3 des observations de Tavooat \
    ¿c celk-ci, relativas aux mscu i
    íes proviso;«-es sur lesque'.iej •
    e Tribunal a omis de statuer.
    L'afíaire Hermann Malkbrc?
    che contre Phl’iíppe Lafoutcn?
    appelée, est pía idee. Puis k M.
    P. concluí á ce que soierj a:-
    cuelkte un.?quemer?t Ies chet¿ .
    demande concedan; ia nuTitó ;
    de la saisie. ks dommages-ín
    tárete ©t l©s déperts.
    A Ict pr©mi¿re Chambre ;e
    Tribunal Civil pr©n,d steg*-- des
    díx heures, jeuái matin, et évo
    CTST FACILE EFALLER
    A THORLAND
    Une d«s causes preruteros de
    ce que Jes iamliters de. Thor-
    Ql5d y aRcriént moins souvení,
    kgt la questiers du transport,
    taut® á« pneus, que de vohu
    . ros sont ímmoblüsées au gara
    je? Pour obviar a ce! incou-
    vénient, la direcTon de c© club
    y est en{r.r.due ave© David Loi-
    ’iau, 1© con cess- i on naire du so?
    ríe© auícbus Carrefoux, A
    xsrtlr de dimanche, un des au
    -obús stadonnera d 7 heures a,
    r?. pí’onant des passagers pour
    Thorlat¡d. En semaln© tous
    ten jour© a 4 hrs p; m. U ©n .
    sata 4® meme pour 1© re tour. Et
    'sí Tessai s® i^véle satiskis^nf*
    i? y aura te d‘m ge chaqué heuie.
    R a'y a pit», aucun motif d
    invoquér pour excuse? tes abs-
    lentíoniiisfes.
    SAVON QUI CONVIENT
    a vom w&
    ; IA CHOBC DE LOBSiSffi
    I Pcaamoacl précent» disnars-'
    í <*• ®o¡*- é 8 ii-a» 15 «i gran j
    I gala
    j CROSS OF LORRAINE
    f ---- érnouvzr.u, production *
    te Metro Goldwyn Mayer qu¡
    trouyei-a une résonanc® parí:
    col-ere da»e notre mffieu o¿
    í’an a euivt oree passion du-
    ranf quafee ct»a la lutto m9rl4e
    par les forws franfaíse* de la
    réaistcmo5„„
    La rae dans un ccmip alte-
    mand de concentration, les t0r
    tutes -nfligées aux prisonn-ers,
    i'évas'ma dramatigue de Jea»
    Piel-re Aumon*-, les comba-a
    <¡ CROSS OF LORRAINE
    rontlent des scenes qui tour d
    tour vous serrent la gorge et
    vous loni palpiter d'snthomia»
    CíffiSFERDtJ
    B a élé perdu un« jeune cjiím
    os de rac& «chien-loup» avec
    l'orvía» gaodh» non encore dies
    «fe, et polis Mgérament frises.
    Bonn# rfaorapen» 4 qui le¬
    ra retrouw cette chfenn», S’a*
    dresser mi Bazar du Champ
    I * Mar». TéMphone 5127.
    que ídñalre suiva^te; Mnf-, Lu
    ch’n Audaín conde so:¡ époux.
    L'avocat de celk-cj donne lee-
    ture de ses conclusions; pub te
    M,- R- co^dut q Tocteoi du de
    > íaut tequia. Le Tribunal/ en
    conséquesee, ordene dépót
    ¿es pieces; puis pto^once l-'5
    lugemenís suivants, e^fr© Mnje
    Víctor Orlando et son époux;
    . Mm®. HobeN Riviere Jean ©t son
    époux; aiusl que ceux qu> p« r
    mettent aux LéT-o Boí\ny,
    Val-vil Gastón de chej hues é-
    oouses, de mame Ies darnos
    Maurice Ctelcis et Adben taro*
    challe de citer laurs époux.
    L’añctiro Lou'>s Balmlr, appe
    Ié©4 l'avocat d® celui-ci aprés
    evoix exposé tes falls rnotiva/t
    1c demande en divorce, Vépoux
    concluí á I’admissíor de Ja dí¬
    te demande.
    L'avocat de la defendíase so'¡
    Jteite communication de certa ¬
    ñes pieces évoquées á Tappui
    de Ttestanc© en divorce; cute
    développe ©es moyen.s.
    L® M, P, demand^ commuij
    catión des pteevs pour conclu
    re b la prochain© cmípeece, ce
    á quol te Tribunal late choii
    t'affake Mm©, Joseph Buteau
    centre son époum, appel&e, La
    voccrt d« c©ite-cí requiert déiaul
    contre te défendaur qui n'q pos
    compam ni pers©r¡n© pene lu!,
    rst> Tadjudicsation 4® m, coñetes ■
    síom, ce a quol cohclyf I© M.
    P. eí d Tadmission du divorce,
    L'a^a te Roger Dorsaínvilte
    cobkj ©o» épousr, app©lée4 Ta~
    vocat d« la déMerw con
    ©luí d % condamnatlon du ma
    n é W jp®»$bs ídfméjitetíf© d«
    ¡ A I‘í ''¡‘'MJiihüí!' 'i ? ‘!>U!!' ll qas (J j}r^f a
    ? í h'HI « U«íU'ttn-¡it<'i I -' • k?i ¡ngf amnia «5uvt©, t»U'
    | {<•' {>■. (T>ü?,o!ts te-aipmríss»» Tí des Ch*'m’.n*> ík
    í For d'Hcuki Mm«, W«, Bof-'o l
    | txouíui et Datomon IkíLou'f
    ; Ensuue, 1» Tribunal entering
    un rapport d'expert, alíóront ¿¡
    icH-tirnalion el‘un immeubte &‘b
    a Pétíon-ViJte ctpparte?:ant aux
    consorts Germain, et homolo¬
    gan la deliberation du Con«/tT
    de íarrélte des mineurs Otho-
    i nel et Emmanuel Sauveur.
    I L'aífalr© D^eudonn© Joseph
    centre Priíicesse Massera évo-
    cuée plaidée conUadictoir-í*
    m.ent pa? les avocats raspee
    tís des parties; puis I© dépót
    ees pieces ordonné á la suite
    du réqihsi'.oire du M. P.
    L¡atía: re pierj-e Toussahk con
    tre Bordee Marcíus Joan évo-
    quée, est reu voy é« á huiía:ni'.
    - L'affa'-re St-Doi Beaugíer ap-
    pelée, puís retenue, le Trlb?4r-a’
    crdorne te dépót des piscos
    pour rendre sa decision ultér'eu
    • c-ment. pu;s, le siége est levé®.
    * * .
    A la Chambre Corjvcticnnei
    Je, aussúót Touverture de J'au
    cif-nce, le Tribunal evoque Tai
    fibre Virgile Djeudonné conk© •
    Robert Bonhomme. ¡
    Le Tribunal procede d Tln^r j
    'ogatoire du témoin Joseph Sa i
    jomor, qui est ensuíte tour d í
    tcui questionné sur tes fahs or
    la cause. Puis 1© Tribunal a*
    pies avoir regu les depositions
    de ce dernier o?donne let com
    parutlon de l’avocat Jeqn Mon¬
    tes et de Fresnc-l Mercaron ¿j
    In prcchalne audience, £t, vu !
    Theure avancé», le siége est j
    levé, I
    En Cassation, te Tribunal slé [
    ge a ni ©n Sectío?? Reunid, en I
    tend le cécrulsííoír© du M. P .
    dans Taifa i re des consorte Do- .
    i'Ival contra l'Us?r¡e á Glac® el I
    la Brasserie de la Goífronns. !
    , La causo ent©r:due, te dépót
    > des peces e&t ordonné pour
    i Tarrét etre vendu áan& le déla!
    égaí,
    • Changeiuent de composition.
    Vañaire des consona Lcrr¡>
    I che centre consorte Pierre-Lcute
    j MathoTer, appelée, c-st plui-
    j dée, pute sur ja demanda du M.
    j P• 'Ó continuation de la cou^e
    J esí renvoyée ó l'oudtencs de
    / huítaine -aux fins d'entoudra fe
    ' yéguisíSolve M.
    *(»■©fff »■> ftiTii/ -
    Departs
    et Arrivécs
    PAR
    PAN-AMERICAN AIRWAY)
    M8JVSS
    HIER ET AdíOOTDBuj.
    Secovla, Rob«n ~>l,-if..nKn C;
    to Fciunvrd«nit:’.. Mifvyr Le.
    !«. Loai» Stotiv, Ho»y
    Eetijaint» V«rnoo 8iíá
    I«é Bcttaísttto, Bo«ito Vg^
    •
    DEPARTA
    HIER ET AOJOURDm,
    Aodfew Ségovio, &te ln-m.
    CoH Huíf-ík-r, Ma.crt Ch««.
    tjn„, Bovi.dy N»l»on, ímmx Aüí-
    fman, S«lome» Kov1«f,
    Rí'í.¡v*nsal>ilités„
    IBuife.
    *> v©nt d© cestí»
    dans Cvu zom•» #&rait plus I
    v table que c la canne á aucr»,
    c) La preparation commer-;
    dak 4u produd, ó n©t» vé*.
    est compiéíomont déhiiiée diu
    tes maing du paysan, sum vj-
    cune directive technique de tes-
    míen. Tout® not’-e produc/ci
    est celte du cacao natoi O
    I© cacao, fermenté est ph* ^
    ihótique, de gout plus ue'ter-.
    me, de qualúé supéoeure eí .
    tcmmande una pr*tne nu te n»»:
    turel. Pourquol done V V'
    tre de J'AgricuItur© n‘orien}vf
    i] pas la preparation du
    vera cek© méthoáe. par Tec;c-’
    rqgemént des insfaltettofts dam ,
    : ¿es centre© industríete, 00®
    me pour le café sí pour te .
    p¡i8t pour }esquek os a vu l'-ss.
    tallaíion de petitss usineg m.’
    7Qe d’une preparation améÜO-
    rée d© ce© products.
    â–  Damien est k r^ervoir xa*
    ; turel de «master oí», A-v-S
    ; sé d former, suivant tes é-tec
    Hives du Ministre ds TAgt^ah
    .. ture qui a 5 ans de poumlr, ua
    spécialisíe en cacaoyex? Ge .
    ! rest pas aux State Unte que ce
    ■ spécíalist© Jrait ge form», mate
    : bien dans les centras proáuc* -
    teurs ou la technique d« pro
    duU est tres développés, notes*
    rrtent a TEquaíau?, m. V¿
    la, en Afríqtio du Sud etc, etc,
    RESULT AT DU OHODC PRSU’ I
    MINAIBE DES MAQUETTSS
    1 DE LA CÓMPEimON DE LA
    I FAN AftEESKJAN AIRWAYS
    | Les maqueites exécutéea peí
    leg^cinq arhsteg suivahte,
    été choteas par la jury da te .
    CompéUtlon de la ?cr¡ Aw
    can Airways, en vus de déte
    ier un parmaou de la salle do^
    tente é Bowen-Fisld:
    Geo Remponeau, Luce Ts?-
    uler, Andr&e Naud-é, W^ck. A®
    brois®, Mcmr'ce Botno.
    Les tí»q maquatas w
    voyées a Miami ou Tos dac^
    ñera te premter pite. L$S ^ fi
    0e príx serón! donTó pr' •'
    m«mbr«a du jury-de k* Campé
    t:tion bul sent tes sulvann*
    S. G, fbvroo^
    Kdrnizau, hCtchai Ifoumcds T
    l x Bayard, Ph’Jfpae ‘
    celfJB.
    ía'v°
    rjiiimrujiit*
    des
    (iintjer A*e