Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1945
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
By rites approuve la Proposition de TUr uguay.
Commentalr»»
sob u srrtiATio»
: gier, te Dépcsrtasasni d'Etat
„ rivals qua les Etats-U»>is o".H
«tesos® á la ruí*;« «t á la
gfoude Bi@tagr.e m iroapes éfrangd«« W to
jerf d« ja P«se soient évaenéss
op in- janvier procha™. C«
Wjjj das palü’atiís, car lea dec;
sicas prises ó CC *u)8t a la Con
fetuses Potsdam aurme’H
¿4 d«p*s iohgtomp*, Sfi* mi
¡j$s ® vigueur,
you, le monde sail que la r¿
vahe ds 1835, en Pare*, étalt un
Jjxmvemea* pto-Soviet. Le
pfeol® de la P*r» sera tou
'>9ttrS Ufl ferandon 4® discorde,
©nsNOft'i.’W quftsc, a.
& s^hís pumm á cork
cacha daics ce Pays. L4D» o”
"'B™* r*'-* “
JJ20JI30J1Í ]á, se? puissornco mte¡
taire <•( so?; pr«etig» diplome 1
que d’auioutd'íhü, Cto'-a-l
fAaqleierm, la gnr* cu prcch® Orient.
Aujourdhib, les rbfes sote
Tswjsés. Cfest fe Rus©ie, la
grand® vedette dctfts la Prochr
Ortefe et !'Ar.gletejve ©si edíetí
4 Mi®. La ifessfe saií bien gas la
Terse es! sur la route de Efed®
*\ que la question interesa® au
phis hauf degré l'A»gletv?r© s
les Hcmmos d'Etat Persons.
H» 1907, Londres et Moscou
L'Imperiaiisme
et la Poussee Racial
A« fflomffit oíi imites tas
chañes: de l'Aílantjqu., d« San
PnaBctoco, du ceiling price, de
la bombs atomIque, s"¿vertusnt
ó káre ¡rfoenpber l'ldéal dómo-
ciaiique, 1® paíKrcaéífoamsme,
hdato au prMexta sinos au cal
cu! qui i’a inspiré, s'épaaouit
dan» une lutíc pour l‘ii>dépeu
dance véeH®,
l'ohserytrteur d«s colored poo
pie;; es: bien placó pour en dé
duire que da»» tos Masses eos
,0
Par lean de ROBERT
Ms, Voila pourquol des ten¬
tativos d® cte ©rdre so«t ci'inu*
««lies, pourquoi il tout ®n dd-
noTtcer les responsables et las
abatiré, afín qu’ils n® refrau-
v©nt pas lfencourcrg*xnent dans
rimpuíúé.
Le préiugé de couleur, la d\s-
cnmfecteion racial, s'afítemení
dar» u®- monde encore iéodtd ou
la bourgeois > módssée domi¬
ne le peuple et ge crofi dfen© m
sene* supér-euie, a a p©fe? qfe’j
y a ulun d'n«to‘ór:ajCü <** t* **
fcrblé®» par la cofefessahon po
dique ou jinanciir», fa ion»™ : Mutót.-p •■' i'¡ Quito»™:
tation «mella e»i q«tre cbo*>- j [.• Blaur c¡ ]« , C ■ et
qu un 'éí» xe simptomení cosa j coroph'-o hivria'-n áo aupé"i»
i i rjt.m-i dé ó If,P‘ camples® d';n j.'tó arpomó in pai ¡a rlwv,
i 'Óc-C. iiic vec-'.d V-: «.«ttciii-u ' V\ V, grqTO..|U.ftci.\, tul',»' ;•
'Pisn autiKjotym*1 fctckft, tlfc ¡par h¡fyipe mi pi’i ¡n t'ckn'A
¡ a&t- n&v. de la m&íicmce d&s Yac ¡Main i'J »" '
1 QppO&tt;t>n emve lee jrv^c.p'.
>t lea ocien de c®ux qui vgnkv<(
Ob*c**w4hn&, Zm—A <2. G&&ÚVZT
mmmm mm mmm&toff tumos.
pom-Av-pumcz — mm
No 21.574 — MEBCBEPX 28 NOVEMBM 1945
P. O. 30X K. m
PflONESí 2232, 2i31
SÚéme AJNONEE
. Met i
k la íaveuv p*u
giamm® «acial, íaudss qa ¿is
raeprusent comme utie íoi'-e ía
Magna Charla, d®s D^oUs
d® VHomme et du cdoy®^.
Dans la guerre actuóle, íes
peuples de COU¡eur ont t©ndar*co
a n© voir que le cóió racial du
console des vain cus ou des é-
léments Hbéxaux qui se soulé-
vent partOUt On ce co»tr,}1e
des masses existe es use i che*
les Blancs. En iait, c‘est le r©-
eut te sud; ?t la Ensate le Nord.
le centre etaU une sort© de
#No mans bnd» ou zo^e neu
tif.
Ma's, es: 1919, la Grande 8re
tagne pr¡í Je taureau par I®«
comes, i-t obligea lé Shah de Pe?
s® a mettre tout son Pays
sous la protection anglaíse. la
BuseIs d ce moment-lá, était en
ptelne révotution. Es 1522,
Moscou prii sa revanche, lfi-%
troupes seviétiques entrérent en
¿terse et oblígérent le Shah a
ebroge sos accord avec l'Angle
ierre, Devant ce tie slíuat’on,
h$ EiatS'Urñs enírérant der^s
j'cáíai.re, recknxiérent la íiher
té ¿Taction pour ious. L©
Shah a® Perse ful tres mainel
commence a oppc^ex les mié
rete á® oes grandes Puissances.
l*s uns aux autres. afin de paa
voir ürer les marrons du [eu.
Dang 1‘interyalio, la guerre éclo
ia Mais en 1941, les Adiós
Ksverser®nt 1® Shah, mlrent
son tils a sa place, ©t occupe-
rent la Perse. Flnalement,
1943, la Perse déckxra la gu®r
re a I'Anemagne et devmt une
dliée.
C'est a ce fitre que Stab'ne,
Boogevelt, Churchill signorent
1'engagemen.t, d Teherán, de
respecter Vlndépendaoce de la
Perga. £t c'est en se basar-i
sur ce» engagement que Byrnes
demand® aux trois Puissances
cccupantes d’evacuer la perse,
le 1er janvier.
Tout cela sent le pétrold a
milte lieux á la ronde, Pourvu
guune cUumette n'envote u»®
étirsceHe.
GONTBAH ROUZIER'
KENTREHAIT FIN CETTE
SEMAXNE
Nous croyo^s ©avoir quo i©
Sous Secretaire dEtat, Gonhan
Bougie r, gata de ret©ur parm’
*om?veT$ la fin de cett® soma!
Tf. Ses amis ne cachen! pas
,t|U'il TOVjent tres S^sfait de
son voyage qui a ©té un sue-
lofe.
C^mne II avait éié andoneé
best pour miso« de s¿tc?é
qu&'ííoire ami G, Bouzier sfest
. *^du cux Efats'Unis, nous dé
dulzona qu'íl se port® fies
Men, et r.ous en sommes tr©s
; ^«fireux, pour lui et les stems,
fe cifieurs, si les succé» de
voyage se ropponent d au
chos® qu a «a santé nous I«
a l'arrlvée de íjqít© a-
^ I® Ministro Rouzkar, V9r&
ou -samedl
S nHí que d'áttoltdr©.
cceur noug souhafions
^ es soft ©©ion fe yaru dfe#
•bu* . >
©e partagérent des zones dLn- • §ne des trusts par la sujétíon
pTi Perse, L Angletetre ¿Ss peuple-s, deputs que la réac
í;o» tos dupe sous ks promesas
| des atbsrtéij démocrcrlqu®...
i Nous elevo»» nous réjoul»
que les granos féodaux nippn's
soient mto hora d'étot de nutre,
depuk la constatton que tour
haute finance et tour industríe
íounde Íureni u» danger moií-
día!. A n® reste plus qu a nous
r assurer en "ou* disai't
que ce qui fito une menace de
»ur part, sera un bícníai: de la
oíto... Car il c'est douteux poso
personue que Tavenlr sera med
nc,— souveneí-vous du pas-
sé — guard la lamí]le Mitsu1-
s«ra remplacé» par Moas et
Abraham Leaderships. 11 n e»t
pas motes óvideri que 1» col¬
góle de kt caiirte est inspiré peu
le sou Ken de cat Etat national,
and® que les Résisfcmts ct la
domination éfarsgóm son*, des
voyous qu'il íaut réduire, quo;-
qu'üs constituent la masse de
ces cómo erales militants e» ía*
veur de qui tos hommes d Etat
deriven: des chantos.
Le monde est ainsi, dit-on, Et
on n'a plus qu'd ajouier, en da»
sant au bord du cráter:: la
force e’ést toujouto impose», et
elle cont¡nuera. C'est noire pre¬
nsión de íoi démocraUqu». S¡
/ous n’éíes pos sqtisíatt par
cette civilisation et cett» culto*'
it huge.cine, vous etes bien ríf-
íicile. B est question d» foro», di
blocs et d® conflíts, «t !»s con
vulsions du monde sont *a lo*
qiqt» d» c» System» L» déro»*
tr.iuism8 rnstorigue es: la con
sequence de» íaite topbsés pour
fonder u» Woe national ou une
Tifluent» mondial®; financié-
re ou économiqu8-
Ainsi, nmpériaKsm» des vtoü
les nations stables s'expdrae
|a«» to maintien de tours sones
dfinfluence» colonfole et géog-'a
pbiqu»; cetoi d'un® iédératton
íéoente bien équipée, dam te
conquet® des marches tinan-
Ciers et industriéis* t® ^ :i'
aestíel des unes est d'amass«
des reserves matértoHes '* ha
rnaines pour resistor dans un
confite celui de l'auire «t d'ar
river, ct 1'atnfaMe sí c'est possi
feto, a h colonisation économi-
qu® monrtiate. Ce sont d»s as¬
pecto de i'intpérjqdisme. L«s
un«s y trouvent pour excus»
teur staMDlé rnemcée, •» 1W
tre toj nécemitá* d« »on déve-
jtrppement
Cm prétexfo* oi»nt atw unes
e» 4 l'autre ém Mément» ¿i pro
pagande pour déelarer toéduc
t¡M« «n antagonisms c«pe»dart
ppscloo’i et artificie!. I/esprit
de ácmlasilo» pw®» &' la
t jwé* Inínktmvmk ' Au)our-
1 ¡¡fleta p?tt»

>- fosato» 5®
léÉte wrnm»- mimmé>
!W líltní"'-
; aupcjfjorue. n(’ «©«J cm
t'oxpvejssíoH d'un certain éun &o
r-j\ phvsioloa.ííüv ©I m«r.hí..
; h i;e fmil done pas mppor-
*t;i revoluto^ d<ís sooétós, ib»
, 3®s appéí’s q\ les haiRes
! classes «t cíes nations, a des r
valités faciales, yorig'ü’® de
la haíne, de l’opposition ©t de
la violence «st Texpioitcrtion d»
fihoinine par Thomroe, qti*on ve
írouve dans toutes les Masses
ef ila^s íouías tes sadétés. L©
vév fiable probíexne ©st celuí ds-
réducahoTi, de la iíbéfa^on ds
1'homme vis á vis .de son gejn*
blabfe. Des qubn íah de ¡ui \if
éire. social }'ind¡vldu ores.'
conscience de lu¡-m4me et du
milieu dans tequsi ¡} «st inte¬
gré. 11 comprend ce qu: lui est
hécessahv, bon ou nulsible, }]
réagí.’ huma;n©m©nt, et c'est sa
seute setuvegarde ccrfire c&ux
qui Tabétíssent pour I'crvUír at
’explo.fief. Le voila formé, prét
2 s'appuyer sur la science so-
•iate pour passer du sictde de
‘exploitation á celui de la Ü-
2ert©, Aloxs, aucun impericias
ue nc pent Tasservír longiernps,
pare® qu'fi teouv© en lul-méma
tes raisons et l'©n®rgie dv diten
áre s-a dignité. L'espiH íéodal
nous domine encore parce que
nous avons renoncé a réuuir
Ies condition© nécesscrires a T*n
dépenáanc? d® Vindividu et des
sociéiés. L'hom-m® s'astrein- a
une discipline pour que sa vo-
lonté controle ses instincts. D®
mém®, des 'o)s organlqu®s éia
blissent les rapports, tes obhgc
des citoyens. La dependence esí
•Iclproqu® et c'est te respect du
longat qui construe l'espr.te SO
ctál.
Les forces de domination sent
>raarJsée.s par d®s hommes as
óouplis á monnayer toutes Jes
richesses pepduite^- par te pro¬
letariat mondial. Corte re ellos,,
i'Stct el Ies cifoyens n*ont de
chances de se detendré qu'en
cpplíquemt des mesures assu
rant ’eur íntégriíé. La nation qu<
alién© sa souv®rcñn©té, comma
te cteoyen qui r«no»ce á sea
droits, a perdu la partí© d a-
/anee. De concession en aban
don, on amsr.efa l'une et l'au
ce. 11 ne íauí pas que I'obses-
g’on racial® ctetoum© á® bons
epprtes des cause© fondamer-
tales du desequilibre mondial.
VHUstoire « deja prouvé
qu® ceux qui ménent Je monde
cr,t suscité les guerras nation a
listes pour 1’oxploiter et 1 asser
vir. L’crvenír démonfiera que-
c®s dingecrnls occultes savsnt
se servir aussi de la hamo fa¬
cial#, pour assist**1 de la coa-
jt^ge d des régtements de comp¬
íe. do«i lis se croient preserver;.
Parviendront-ils d teurs fin»?
L'cxpérienco antisoviéügue
n'a pas ©té censuante, et so¬
cialise l'Europe. Cúte «*v cours
dans 1© protíhe-Orent a en-
Jcsnmé toute FAsi© «t les Inám
Héerlandalseg, Eli® a trouvé un
echo 'profend éam 1© monda
múr, C«s cofi|onctur®s nous>é
vélemni bieníot le© aspects-el
fes pretextes de fe coalition nou
veil® qufen envisage troidemoAb
au mépds drolfe humams
h fe vte et h fe pctfe.
réwrví*!
Byrxiés
mmoms san» reserve
LA PBOPOSITION
PE LT!S«OÍM
Hst jr> \ i-/? Ua'hO* '*ti >fi 'ii
dm*i í qtu* lf
i \Y ,c. Vm, a v*'
^ ¡I t ík* fe fe fkt'Uitt'tO/tí
tu il appszpci vtirl, na’ *, ,
¿iW&Ut ir nru • Uf lid WO'J'JlU r> *J* Yoyp~"
ti ¿ -d* í {’■< tVí-i.t Jt¡' cuí'fi l'*'
'*cnu* bh Ifey-, du n&uvecsu C0“
ímenl, pour |
psoifi: du ccoy*T, o
res Znqaqom%nis Interpelo-
V2UX.
Le Secretaire dEtcrt Byre’s a
lefiní cette crpprobalfen ®r¡ qua
re points,
probablevnont, Jes Che-fe des
Chanceb^ries d®8 Ifepublíqites
Amértcainofs douneront cusí
teur opinion sur cefi© Propon i-
t:on de rtJruguay.
Nous n« ©avons pas encoi®
quelte position peendra Haíu
da”s la question, ceperdarfi 3
nous revtem á 1a mémoire le?,
cerotes suivanfes de ft otra Chí;f
d'Etat prononcées ©ft une cír-
corsiance sotennelte:
II faut que le monde emter
»■ sache que fe Répubfique d’Hcn
t\l entend marcher dans urte
«union parfalte avec vb;q;
rRépubfiques soeurs ce ce co”-
«tlnent.ei il convierA d© p"Olla
itfter avec fe force dune p:p
«¡tession ds foi que notre so*-!
«est proíondémeni hé «des Etals-UnU d'Améríqu®.
«Fentends done que noti® po
tljliqu® salt 1® reSet sincére ®‘
«ráele de fe politique interna
«tíonal® de ftOtre généreuss et
«puissarfie voisine.»
LES ACTIYITES
DE .MR CAS ANUEVA
Mb Caeanyeva, ifeqror amo
Ch®f du Chili, qui est id
oour upe affaire de sucre o®
oeura tres, reticent, á fe suite
?© sa visite dans fe Pfelne
Zayeá~et d® Torbeck. La pros
section ©n eruto a été corroí
i¿© par l'état deplorable d®o
routes. Pms de 4 fots, la voi
ture de Casaftneva a été bfe-
quée sur la route. Heureus*--
ment que 1® coup dfeeil d’®n-
sembte par avion ’uí o ptxrpJs
d'avoir un© ©xacte jdée de ce
itt© représenterfi c®s d®ux PfeL
^ee, dans le Dépccrteznent du
Sud. _
La note discordante s’cst
fait entendre par les 17 telé
gramntets ®nvoy^ pa'r notes
c.mí Philippe Charífer, aux pro
priétaires du Sud leur dlsan;
de ne ríen contractor, si ce h’»s:
oos peto so» fotormédfo*»®.
Or, noas !'avo»s déjci expli¬
qué: Mr. Cosamraeva voya
c»cti¡ dans to Sad, pour voir le
coté agricole d»s possibb'tés
be la Plato» des Cayes et a»
forbeck, e» ce qui CQhcema la
Conns a Sucre. O n'»st qu'o
ptos so» Bapport au Gouvtree
jnení Chilton qu'o» santa si ’»
coté Commercial sera débaWu-
O motto, accompageé du
charge d'affaires Martinez, Mr
Casauueva a »u un® audience
evec noto» Ministre d«* Hekt-
teW Extéri eures, V«I>¿k«d: 1»
Pf@sid»ht Lescot W accords une
Tudknce.
Xtomaffi, il se rend >our visitor la Pkdn© du norl.
Samedi, d I’Amlxk^ade du
SWL Mr. Ca*a»ueva ofee un»
reception *848 h«ure* du
s««.
St Land! ou Mards, *1 rapan
tt $s rend ¿tos la RépuMieju»
Bsl»ye»m
I» Qs® tt db®dum»»t besoin
d«
Epilogue
DS t'AFFAIRE IFALTIEHI
Cos? a íaudímrt» d’hte» fi"
¡fe wiou d1,s fríteme© urg'1'-
f 5*m qu'a éí« p¡ononcir raij'fi
1 ffe1¡ti 3-iigo *Colb!r-t>‘ui dm
Cov'UfiiuUoi‘.'. couli” ‘ti m.v f i
; \;t& r M, Mirth*
) On m? rappt-ln.’ }>> ¡<’7.,^ ’» ,
' •* qu 'l’ u Couv.-r-
i if'WTft, Mb frc?!ico:« Mcahotv
f to clúa’t t¡ ¡a (atuiniiGti
feoHiür*hUM7 'V
, Ifej'm, e ttedo* *ur
s !:C'av<'l;© qui ecci'terra '.'-■n pit*
n& aufermtqw'id j-»odultes pax
Let lógala*'© unvouute qui >*-
rail une ©nferfi adufiéru»*.
Enccn» que nous n'ayotes
.pas a no’i« disposition comm<-
notre conf ré re * Ho í ti-Jou mal •*,
•un siénogmphs atomiqu© pou
vant reptoduire in exte!rso ioui?
tes motifs d® I’impoaant ctetfe
nous nir qu® la Cour d© Cassation
a envoy© fe dame Eugenio Ixd
gí, n&e Afiten ©n possession de
urfiverscrüté d® ious tes bíens
laissés perr F. M. Ahte>'¡, sons
fe íoi das actí’s authent-tqu®-»
émanés du nota¡r& d® Basfics
(Corse) et d® rattesfetfen do—
réo par la Legation tte France
a Pert au-Princ®.
• Plusieu^s de nos Confréma,
©n annonjant qu® 1® Haul Tn
hunaí avail cassé Tordonna--
ce de refer© du Tribunal Civil
du Cap-Hafiten, n’ayant pcss ®x
pilqué c® qui s’est passé, ont
causé de fe confusion dans fes
esprjt».
Out, la Cour Suprém® a cjs
.4 rordoimanc® de véíéré du
Ccrp-HaUien, pour le fait qu-'
c®s piece's nouvelies. d’un®
qrcmd® importance, avalen; élé
produfi-í's, ®t. fe Cour Supreme,
jugaar.t au loud, a :®ndu sen
arret exaetement dans 1® s5t-s
du Tribunal Civil du Cap-Ha1'-
t«er;( rejetarfi tes prétenuons d«
I’Etat qui voufeft conifer i© S®
questre des Biens d'Altien au
Bureau des Gontrlbpfifelts-
D® la logon .que nos Co fee
â– os. cite onnonce fe decision du
Tribunal ce Cassation, on peifi
crojr« qu® fes hétetters Ate;orí
tvafeftt perdu te procés, t\
«u® 1'Elat, par consequent, Ife
vait gagn©.
Qr, c'est tout te contrail.
.as pretentions' d® TEtat ont ¿té.
*tetées et toys fes b'ms' fete*
•és par'AHteri vorfi d ses vér
abtes héáttevs.
A PROPOS DE LA GONAVE*
Comm© nous Tavofts annon
có h.fe-p an programme combi
rfe ya étr® erfirepris pour qu®
]a Gonave sort® de sa dure &-
preuve. La vfelt© d©s ofiic:®te
a 1‘Tle Jeur a permfe de s® r®n
dr« compte d© (ous les aspects
de sa teagiqu® sfiuation, C‘®st fe
moment jx>ur nous de demands-
oux autorités civile--, d® Lite d®
comprondre fe portée des me¬
sures envisagées. Il nous «si rap
port© dm fait® extraordinaire*;
qu'un© enquéte seufe établte«.
Les frais pour l«s mandats «t
tes frafe d© justice auratent été
rédamés das paysa«a, malgr.fi
fe clrcufeire ¿u Départem«nt
d© la justice. L» Magisferat Com
munal originafie de Saint Mi¬
chel, n©glig©rait-il de fate© son
devote, sttevetlktnt d® pres
d ce que fe loi soli respecté©?
AUX GRANDS MAGASINS
SAIEHNOOSTAS
Ctmmtm infrmstahte^
Crmh pur fit 'Anfffai*
Wmákm ... • - ..
Cbtmiut Amm ♦ « - * „
Bloc-Notes j Responsabilités
Notre confrere Cfjyen «Lei G-ir
d«» dén<*5*c© nvoc vohónt ttc ?
ca»S cas úlw'ul** r?qfet»»s da !S
if/«1 fte'f M*'t i'OClrf fiH'dlh JCa
y»i, (V*niu*#* Im*u o'* L» ,!( r.
U> '«A vt.U^xfiíV.N [> íílUI’i, I ■'
„f ;i ue ¡/mi iiipitM hUtU'" i to
ihcecvKPii, L‘'/s «-• /'.<
\'W" r"-" '1
M)"’ fiivit'f. *I ■■.
r{\i>; ti'l'iivnl d< ¡hll v ' */"
JUiUml «.ft»* VaUKte pub*
,U«i CO’'jrc h>,t t tmjMibUifi Qn fi
viU h> Parqu»H CaytiH, d<'
nus gift' fe not© d»' la L
t '©velé O' fed cdfi/'ux'7 L.
a rnctier*’, ¡a rumnrr publique
-uííit pour que I action pt?bj>-
iu« sote m.se ©ri mouvement
• « •
C'est l® 3 décí-mbr®, d 8 h-\
p. m. au Thédtr® Ftex qu'au-c
lieu la premier® de *Bai'rferss ••
la pfec® á carácter© social d’-'
n> confrere Roaer Dors-'Vil
DU MINISTRE
DE L*AGRICULTURE
CCvVWVV.U’t WV.l.V.W.H,
u: COTON
n vvr ni
« « fíut-/.*
•te* ce
at í»
a- (kingi'f qw >f
, y U (,| V f í*"< *■!.. *t tu
-(/?■■• )(';'•'ni,!* d i -
rauoncce.
Plf'D’S ox*'tnj te» >•' '*
’ t efer’ la &cu£ pyr-íí‘t-ct,o’ -
t e¿5 sensible.
L'appaniteon du oha-aspor.
n'ex-cain c; coincide av«?c la fi¬
xation defirúive d®s caaxc'c
cu coton Forbes-Baker ou d;¡
i iO;?ts ¡Vichev''m-"ní tea
}tí. Les notes ¿logteuses uuv
vaux de séU'ctío!;, D'ir- n<,u'(
ians fe press* qu© dans U'.s
I coup, fe pays a p®rau éter* ;;
converscftsou© entre gens u*-'
â–  chesses: fe production du co-
hédtre qui ont -eu fe chance
: ion a dimítete d® be-aucc-ur;- *
á'assister d la lecture d® la pfe
, i! n'a pu t;rer, cornme canse-
ce el aux repetitions autor;-
i qume® des ¿¿penses pou® lfl=
sMil d dire que c® serc un plo-n
í travaux d® selection, que d®"
suecés. L©»s rotes serón* terus
] avaraaa®s cihsolurnent
par les mciifeurs acteurs.
| Bonfecih'r a "te dnux sí
«Barrieres* •-•• íorfes d'observa
; tucfilcnc ré'fevo orécisémerfi d-
t;on psychologique du réel nai
! fe h'-uío (cchníqu'-' Ó'- lío.¡raen
líen, distribution de rote-, juc-
1 Motee temblé expéfetee uov.s
qu'd 1'écxUure et la s’,militu'fe
j í-fi a ce®oix® qu'un sauv -?<¡g«
cm dreme-g quoüdfer,n®men• ve
1 c® cateo d®nrée pourrafi ©tvi oí
cus. ©t troles — platea a Vassís
1 oaftisé, si Ton dirlqea t Vm- ac
taveo.
i ‘¡vítés cans un sens ou danj*
Un conífere a défe'-mvem vfi
' Quote au cha5 rmcc : ma
dans son servio® d'InfermCtoO'-
i nr dim ñute fes -bufete, d con
un reporter, genre mea ram o\x
vfe' xbai; d1' --teCtec: =â– â– 
«adiposo cryant fe de
f:.-5 d» produjo». Cto.w-e
quité au pomt d® commv.
quer avec n'importe qui salts
preñar® te sfeairu't ou ¡'avio .
safts envoy®r ou recevou o*- - ■■;
iiogramm®. C'est a';i;s; que
archífect® Brun, cauche zana
un Hopfia! a New York l‘a "-o
sor© á® confidences qu'tl nfe
fcice», pas méme á s®s prociv-s.
I,‘intention qu'an prét® au C¡W
de notre édifité de voufete ahg®
doftner s®s émoluemefe *31
bfen dans te íonds de son torn
pérament. Mens Tanr-onc® est
prématuré® d'autant qu il rx .
ait* un® t®!te confidence, -'-ous
er¡ avoss Ifentiere assuraf'-ce,
d qu'l qu© c® so:t.,
C'est plufet rar© u*> hommu
ge pareil, v®nant d® contribuí:
¿tes paysans a l’adress© d® pro
poses, peroepteurs et stag*a*r;»3
des Cont'dbudom sí sou
verfi nous dériongans dans c®
otirnal tes modas de ‘axaucu
el tes procédés env©rs la qerde
paysann*. SI nous refetons
te fate, c'est motes pou*' fser
fer c«ux qui nfent fait, '
tout© que l®ur devoir qu® p'-u1
offrir l'exempte a teur* colló-
gue© pour plus de modéranos
et d’humanHé dans feurs top
partís avfec Irr* ccnteHbuahfes
paysans,
Des aufevateurs qa'afttC'-ofi
au bourq soft fe tax® dferrosa
q«, ©oh fe patente de ccdv>it,-‘?;
k bo&uís, tout gauches ckms
teur démavehe, fe presentaron
ñm técvpmm, des écoulées, lea titre* de ptoprfete
tomaeretni feu® ronde tena a
ont r©ndu un hommage spot-
tañé au perform©! dm Cor.M-
butfefts de fe Cteoix des Bon-
auefe. Si ious fes ptéposé^
et perceptews pouvcríent mén
Use un ffii témoíqnaq®, fe fUca
teté serait moin^ impapufe; «
©I o® serali' mHte loes mieax
qu# le rent»»... qufeu fm? aux
auxlHalm des Co’1
LOGO
v^vc|..,qOT, ,3rc. charangos. La
í te du íeun© ova-r' el y doooc
un oeuf. E- virón d!x ion :*
eprés, \vu' lar*® éclcfi 5't nóv-ar®
]'í?;t¿3'h’ur, ce qu; fa-( torr¡b®r r
teun®' gousse. s;
CÍOU-
lotnbe su® I® sol húmate. <'-■
uourriffioui ®r¡ ■our, ¡-iscnv 1 i-u
midué nécessair® d fe ’arv® :yu
qrandit heur'-'US®m<-n: pour rfei:
! y.ej XV adulte. Si la qouss*
tr-mte- sur un sol see, elle- s®
d®?séche, la krve es! omprísoi
fee; el’é mente. Aussi convunt
ferait-fi de cfecoufccrre 'es zo
nes c: ■■ -rm'iatiom L® rr.m'te
're d® i' fiar -ultuve devrait ío'-
r« le chosx de zones dans ’te
qu©ll®s la period® de séchoaa
á® coincide rali avec fe forma¬
ron des gousses.
X© Haul Pfete l'ldéal, car fes plufes cessert
; ©.3 fin novembre e} te régteie
orid® ptévqut d® dócembre a
CVoIr suit© ©ft 4ém» pag®>
mmom 4s
Ave- la rap'd*5 ap?v abada*,
efe By *©s, la ?rapo5/i:on d*
LUmqvay e§; -mo’-'ó® vite
haut.',
- » Quos dfetonnant? Elb
vitml d*5 Montevideo, cap’to)®
tí© TUruguay.
SWEETfCFART
x savok rnn cowrr*n
A VOTES REAU


i* «t
»**«* m-'-* '- fft-, f-
Liberara d híeret
Liberara d'aiijounHiui
1E0RS EffiHJRS OU OMtSdJONS VOtONTAÍR»
Suite, to» i» No. dlúw)
Por Haou¡ HOU2ÜEE
a«iiTrr,;a -y.a «onuan.
T^mergo'i
La pas ia line sagú, pos ae sa¬
yo* r qu* a fie, ma^ qm avju
¿Jiií-Qis a fci'í* c’est a a*?e -a *gat©r ¿es ctsa-
* a tmptrC&Ol '*£. at'pu g*
ai* continua*, a tremí a jc
qerA’i- au *>£‘¿í>4í‘ u*'4 CnuruL Si
v]U Ott S&VU.A Üa&*A<. Cd )S!íl ]
pimoíi de Boye* Bazfeksis. Bcau
I toas Je grand Lead«r:
! «.U Cooj&ed de» Secrétase
aLVA a dépasé tout r&com*
.mint un projat de loi demetu
coJ't uno rna:¡.íestaüüu de ia re
coimaissance «abona!© a Toc-
c n.on dt í'cmassaiat d« d. ux
di** plíi* 1'ÍUShí’S au-mb-cs dü
ia *<
s aoputev.
üiu - : i v.’i
{ pu*t Li^eiai; B*.c© ©t Mon-
ia va¡>a<ít
*o: Util ¿uuvoj, ,u
, Pu-uv tombos vtcUaur,
4^iiXxK>
,i u¡'
IV d
ce, viU a C'u
vU A.‘Oi i.doutu aux prmcip’ú
*a.<4
G-
, lí i
va 1a? Giiai a:-
ilU-H
' ’ V'
vb'..
qu< ' xna.í ,4t
u-2 d- , Kíai, faros * UA;íw
da cu
di i.
tíl l-
S ft yUl<* ¡- v 4
t <,i*.vn.ur i qut a lu.t ildip'ua.
„ai h
u!,'
.¡
Ce ' viu t’.í ,
’ - o t'í, cu ax iiltU'luvi cdoyuj,;,
CPU*-,
d C y
ü ,«t
’),< .14 «>U L »*,.
: ¡‘U ua ¡>vh ücilut qa'ti
a ia :
U .¡y
,
K c qu >i - &u dcploycf .wt
que* „
: L
o al.
Uk"* ’*
1- -u’.í huoiqu», «t upé.
LULU G
*♦
* »**
.. a „w l >4
w.hq Juv=i? Uv poi.puíuA3 yo.
VC*
't- **
a~,v
'cu, i.-q*r»s cuuqu*' joui ai
UOp fevUV*
OU JJl,
ru y¿i: e-teut t-u tiangvq i] aat
touv
¡ItalíCe, i
â–  niy-.jz u>.
j'< L up a4ln da V?x’.
•Út* KU
e&i
L>cí c
tD.bcouii, viu 24 Acui i&76 4 u
;t¡¿
¿ívc« a ©a- a
qut ¿a ur'oriK-
t.v se p
ia¡au*u. no ¡v
i;!1- O*-* C«y¿>4*i-w*>
Ju.^ “'t.* ,H .w
U!- i J /
t oi-ai ,>to* -<
„<■& p***in.é-s ío
CKí'jOIí vi U Lratíi
UúUCi' SO'<3;«
C1- quu
ou vont ¿v*
U ‘4 JU-
Qacr i .*1
q-*v & c . -
i. .on ,;oo v , u ->
Garrón:. — - us
1 Oü. iu-' Gsí -W'W
• ?gu j ar a:-’* ¡uio
ms it ova- í ruoin
Juamore d<*s Deputes).
O. rt
O
•ncore que Burs
const :ua¿! pas
¡ ¡u cept'iuiau;
■ ¿'Augusto Mu
uus sa nautv ¡si¬
de la He
da/
*' u’eu
J CM nal
ío ,
: 1. p! un
> o B-e’*
.t o*, no Sí
M.qa-, sa '<*Ho;r,mó m.
‘vnaussev sur tout par
• ‘0 d"s Cacos, L& áer. i
persecution© violentes a:
•i^s u lB. Ca’a'/ ovan «
de ¡a part du Gouver
üy Doiíj ngu*-, ava.*’:
' -a s-.'tso- al ;e ttU«iVíH >
d-. C'\ p- jí icidrut a •
a tout . c s -a so^s g^e,
ia candid
Rtx
mtmii t $hn*
8>i -lé» pani«>
J»s* tóés * OstlMi
K» ilíse pofliés
JouveL BíYití*
Ghdtpin, Al^hn^,
datí»
EDUCATION DE PHINCS
Entráej: 25, 5D ei 1 gde.
a 8 hres 25
£» léie par¿e;
Gold Turicep
¿n 2©me Pariré
Chcd«s Boyer, Barbara otan
*yck, Edouard G. Bobíjison
tans
EN MABGE DE LA VIE
:?b>ch And ramasyt
Enirées: 5U( 1.00, 1.50
' Jt'udi a G íir» t*í 0 hs OH
-no fl’majíd’ í|Ó5'ó*u|v
E»> íme- paiíif>;
A «Lío1 tí». UNÍVKHSAL
2ém^ parity*.
Duo! B'yu Bt* Mrcdí
< -laude Kf< m» dai...
I'AIGUI DES METIS
Tn«‘ S"a lltwrA
. A Wu-¡-w H o., r.i.t T t
oust; Pícm!'v....
D.i'tu, 1 I.jO, C, 2 >0 y 1 -
SI^LUFANT
A UN RUOME
Ke couret pas avec ties remedes mcojinus, Suuki-
fz K-s suutffanees par ce moyeu
doufats. acción, qai
a feít se» preuve».
^ P£NE?|T£
*' Uao*.Si®voie»rc{ipí«
ratoJr&s s.viperíí'Uífe;*
grácí? á iws vfipcUíí
míUíCiíiiieuUíuac!».
t SriHKlte jR»nrraceae5»
iwjitrmeeírfutíos.com-
’Cte d
P-sttjt rePfv'.r mus les üvantni*i*s
J*. <«'«<• JoiíUk ,u.1 iocs PfKCTRMff-
STtKHJUWIIE, irirnme ijxlíüiíé ri-
dvsMr*. /í>vt'’>ntiC2 wuH’íemein,
au ctuída'r, 5:? f’orge, Ja pouruiv
«i í©íí&*íív< i ':’¡ V i* í v V.¡5«'Ki»i.
Ui .... VÉ*Vt.‘ < n'UttH'TH íi U J<-
rt< (tn*Unt«»»«n»eot
> t’UCUVfV - í..! fe*.’ mfiüU.s, <.k
ít*ux, i !!7<í.>e¡.i'i on it
oatatrivíion iies ms-isv lv¡v-~e? up-
K^GuslúC WICKS ,
mí*í¿¡¡? ^^-ii.r.iiriiii.rin —i, ■ - ■■••~*'*r
Hint*.
■ v t-A ’ ^r,-
«r Parsrr ount
Mt« *•- . a 0 et 8 !5 r- ;
BT.HING BEAUTY
o r < ou anq.a ce
ríes.
TOS C¿©T©M3E
©at toesain á© sotos
J'omra&liera
1 s. V-
E;.' ‘
ve Gd. 0.B0
ryr«í
i trigpímüs
Mesdarr.’ ss. Yoire chevelux© est pour j
u'us ia ftus Belie atpacüon. Prene^ea |
oír) cíes mcuntencfní el vous la tendrea ‘
ono:;u •
ove
plus
BazvL
T. III, p
uc, :u • c • ; :
• Se a íi' - ..4 I- pAs :
p.r r:oj£í ia ::ord
es r> ssu!:c* '■ E"? >'x„.b í.
b o Gd *::
ín’.VC
t. vrou
Bo.í’o a O.’... t; taque.
■ 2^013 .• 3t 4u .. .0/5
Bc'S^ía^. Xy u t. ^-.w /m
a-ir.^nta -v "o ¡; o- u v.
C3V’'u c.u D¡. A..r.o..
v cu. Pre&.cu, t óe -t. ta:
éta’t ce jour ia a la ~ Hurnv;
«O u'etcut pas M j* -
us qu: dvya • éu- a >v * »u¡
macs ble’* ir,o-- arr„ e G< .o* el
Layer Bcur¡c . c: :*p
•f U d ¿ye UG-»e cr.«: q . - U
proY-'ncv se ser-aii B-vee < -•
etna* vs r«arU5... n-:u¿ p-'1"- o
1 03 dv.**^ e es 'áspeos o- £• rOv.r
«twquer le Pwcns Nauomv*..
ja* vu dvG' -*s ;su-.- c-
in'Si-s: 30 ;UiÍ .’í ’’ - j.d' ■
2873, ún ír;o ae Jennnes oarn*
'obles u-v vie .* d'-t'H
pune sootns, ia
rr>oU ^.1 lack., pas u: 1 p:^:
dans T oil contre a* $ cures o > ”
c més qu- .es avam* t expone *,
c c^s vues d« tuer-cs <*t a .• n !
piqp*1' mo>i oí que::<-*s ova*1 l
cnerché á détourn^r d'u» p
jet aoní tiU-s pi'evoyañyit i
su© iunvste,
N’y a t-U pos auss¡ pou
prouver la coJíspirat^on
que c^s «Mess^ur»
í©2 d'armys «t d‘-
C t:' a tyañni" d¿ons que
j’i pusssv cít^r uü ía;t prea-'s
av Canal m tout pour elude*
controle des CKcrr.bc-'s Logas
’ v s Lí -a paroív c
• „ c i;:, .i* E- > * Veut oü so-
ñ ia ved'e -a p *opos d** c*
uao'-e severe dvs íor ,:at quv ¡‘on mnubue vxclus*
: " * t Jai v ..yai,ts
pe ¡ :,uz :c¿ Integro
q> o' ¿ en v.< ux pciobr E¿pc
u . : • :I* lí y avaJ ea cc
t r* t , .a a. ;our ícn qu- s
K CONSTITUTION
N£L <-it qu¡ xec‘-va.i ckipdean- e
invnt da Crui de i Et-at, c c¿t a
duv do Bcusiond Caita, liu me
me les míonoauons les pm.v
ca, t d'arocmai basa le Pays,
re Swvice ib Tenseignemt?»*^
ui Gouvvrr¡eme¡d retiseigna
secP&ir-ment \ opposition bac-;
assist© ex personé «’en s'ava
r;cii. >
({A 3üívr«)
h H.í
avab’U ut
m*4t-.t!m.s
pour resist?; p-udaní tro-’s
lours aux assauls d<*s íorcvs
gouyvmeni^ütates?
» t- *
Maís Canal est parti pour
l’&xíl, 22 a táémíssionné. C^¡a
date d« 68 ans. B sena d© ben
ton d« cootmuer d 2« villiprn»
der, Un liberal en théoUe rt
arfen qu'eu théorie, écrira c«s
fours C‘ que r©n li’é'mi qu'un libéml d'occa*
síon que Canal étaT méme un
íasci&e ou un naaií dWanr Jet }
Jkttre. Ce n'est pourtant pos l'o |
AVIS AUX HOHLOGEHS.
REPAHATEUHS DE PENDULES
BT MONTEES
| La Charubv© de Comrneroc
■ c'Halín pour répondrv d 23 :i¿
mande de Firmes éír 'cuhéremtnn de Malsona Su*s
<*s désireuses d'entrer en con
act tm*c ia» horlogera ou tous
<-ujc qu> se spécrfcdlssnt dans
es reparations de pendules ei
montres, demande rés de bien vouioir se íai re con
^aitre ou écúi'Q a nos bureaux
Bolle Pasktle A — 133
TelépEo«e 2747
Local: rao du Qued.
Louis DE30IE, Ing. Agr.
President
Wímm
Col©a
mabchand TA&mm
Palma Beacb d© tout©»* nuc«
*<-s, d«s costumes tout i v© 2288. .
VOUS POUVE2 GAGNES
CIÑO MILLIONS DE GLE BU¬
LES BOUGHS G5 4CS A
L'HEMOSTHEUOL
Ce so’H les g5obuI s
fdi *r t-otís a tout©© les pa’ves c- *;d
te coíjvs, ‘'oxyqe'v d- I o.r '.'.t
- ‘v, co qu; p rjr.v: . r.:'
iat'i&n dea al.-merus dbsctbss
|*í loa'* tra*aiorma-o" er. - ■
r-.f v *:d<\ Des I:»rs4 s -•
* r ousf í tanques au *"'V";
cuU*1 vous concha' t = ve
c-t'e 50.-B eiiVa'.’i, sota coGo;m,
r.etv'ux, dép'úrr.és, c’e¿‘ ■•’«
YOu.c ‘rna- qu- c ::*’ v obu'- s ; _
ms. P’e* &z da’.í: c- cas í H-
mos-ho^ol. Vous vous se.n.-er¬
re?. qu v4 araent dans I@s ven
na Ce SQ'ct pour vous Y
r'-íour ntfpld*’ des iorc**s,
-!cr v.tabté, de la santé. L HU
•nosthvi.oi cor.v v.í cussi b ¡?
mx enfants rachuiques qu4aux
idukm ct aux víe¡lktrds surms •=
r do. j
Ce mesv.'Uloux produhs est j
ventp rx 1 héne GHímrd, Bue Férou, Pon !
"U-Prmce, I
Uüq..
..x uuüiíeíe::»”!U; mas-2
que }Ouí voue culi aievwia et up-1
joum©»©ir«ent ie TMICO?BEBOUS |
en» ie froltant sur le cuir \
chcveíxi avec i'extremité des doigls aiva f
de permeitre aux racmes de© chevenx;
de Víier ie maxmmm de béneüce de cene 5
.T.oívt-ilíeuse lotion capulalre. Puis, bros-1
se2 vos cbeveux el vous s&rez enenan- ,
ues de (apparence et da charm© de |
votre cheveiure.
Eesarmaia, voue n'avez ñas ct enviar
jux c-toties de Técran, pou? qui la chevc-
njre es1 un íacteux vital el important
Suivez leux example et cerní de tons ]
ceax qui dopuis des générations treu- i
v.mt que ie TRÍCOPHERGUS DE SABEY i
u.-t mcomporftbl© pour le soin des che-1
veux. i
Áugrnente2 ia beauié et le chcrme d&*
volre chovelure en employcmt 1©
......—ii-u«v¡uie en employcmí )©
TRICOPHEROUS de Barry
OON N. MuHK, 0:átr:b.iO:U.
a GUERHE...
HAUSSÍ DES PBIX???
Lí:
Mírnm Mmrhmmmmti
ÍOUHSUIT SA ROUTE
LA QUALI7B EST INCHANGEE
BT LES ?mX SONY.LES MET t&
avis aux coLUxman-
NEUHS DE TIMBEES POSTE
La Chamb ¡ e de Commerce
d'Haitk pour repondré á la d«
naíidf de nombr&us&s Fí?mw
¿trafigéi*s désíreuses dYntrei
n contact avi'c les coVectw
Hvurs de timbres post® d’Hcr*
L demande tier, vouloV ¿,-e fair© conachrc
^u écrire d nos bureaux.
Boite Postals A' — 133
TélépKoive 2747
Local: rué áu Qucti j
Louis DEfOIE, Ing, Agí. i
Présídeni i
High speeds eat avv-ay txrv trt-ads. Jasf—and rubber’s too
precious to waste these days. Drive slowly at all times, a«d
you can increase your tire mileage. In fact, you can get much
additional mileage by fol.losv.mg these few* simple ''lirec&ce”
mies. These include:
il) Driving slowly.
{li K.s«psn« >-e.ar c.st-s staV*i<-4
exaifty fight.
2,500 jmJes.
I4> Avoiding susJtJrrj soU
S) Avoiding brojiiug y^ur creí.
Cú) Kscpuig your wheels hah
UÍKC DJ hU¡my1{í¡í>K proper h-.’/sW
«JjKo»acot and bc.tk* adjun.
{#) Having your
nguturh.
- uojwcjed
elrm&cticlde EXTBAORDINAl
iE» tu« Instantanóment Puxiaí
mm. Bayeta, Uxnrm d© Mou»3
mm* ©to, ©to,
Ext tep&t ou RHUM CHAM
ffiDM CL LSD Ux BoaMSK
The Goodâ„¢r rw i, rwdy ,o hcip ytK< ,llE f i
mileage from your tires. * >’i
Gwafyutt'íwÍmh .its HMnttfuHund \>d:xylf*
btr«rL&%i*nd, iudia. Mtxtca. Pm*,
yf»!h Mma, ¡nmdta, Ttfi'
pniltd hates, tin,mb#,
Diilribator, amt tie.il.
' ibrvagb'jut the
VXffiB HAOTENHE D-A0TO.dGaiL£s, í>«8¿illlMo,
ATTENT1
>. â– :m; Vfe/itL
^ -
8» Voss Etiez ¿ Ma Place
¡pit 4 fii« I* nj^sa^e et i tt4tt
etiefi de U um«iJe> vous a«í
í' Ujrs a AfOil it tteaí /i* ?■-’*
' Pianteurs de Nolx de Coca
^ la Haiti Cocoaut
iFrodociti Co., S. A. ¡
I ACHETE TOOTE3 QO AHWÍES »E «OW Dt CC«> I
¡ quj PBUVBHT Eras is?im» a roar su psaot
j i« jm>HC9SEA AVh
1 bubeau de t*as®E a aaoTok
m»H035ffi, ur>
BOriE POSTALE, A IW
.LANTEOSS VÍSTTEZ IVStm A EBWtOR,' ”
- I
Attention!
ROPHJETA1BES PE VOITUflES. CAMIONS, &£Mmm
MECANICIENS
VuuLm tu MAISON JUÍXíá qui viem d8
in a.-íM'ttimont ccnupl«t 4© pfTrtu* aj u'uiwuou a tnfo*
DwiEohn al nubtví moh’yr», wU*v* qu4t:
ttaUmim tlSi, JjouqUui CHAMPION, E^gmímtg
!o Cou.uai©3 pour vemikttottf, Amtatut«« pout
B'cutcr. inqtaüon Coito, Ion* do Ftaina, Cubba Btmdu
T ¡£\ pour Bougsíví,Fíí& pour luxniérv1, Tnixxs pout Pomp© ^ ^
Starter, Bwitchea, Cut Outa, Q&n&tnuHn», me. : '-.aA
JULES FARMER
PHOPhffiTAfflE
67, Hue Dcmte» tkmtmsbm,
Pbeaxm He. 2708
....... - T r tr(,||)t)<(
DUNLOP; 1
Nos ContriimUons \
a ¿a Victoire
á" d
U0Vu^)0H'-"-
fllR) \ tA \ v* ^ ípe«4« povr lí (Jv* &44a»‘
, i ¿ti mu to paint « f&j ■
CW!% » iSXt
L'haure s'approdie rapidement qcasd ?«*«►.
sources vastes de la nvasson Dunlop seros*
engagers encore une fots avec b production '
warw'js â– * temps de paix.
dUosM
DUNLOP RUBBER COMPANY LTD - BjRMJNOHAM • rV^íAO
â– 
f Boco£ *>««„«
á“ f«; «?** Ifi™.1?* í» P,«ti«s- ¡9*
,ommt ntioa hl l*****
r« «mduk «íS0^ .fí*'- » a«t doiw
,,GBͻCami.S fiWlM ddvWD,
â– 


IIIOSS JEFFOKTS DV tNOV '
flBW. IUA'0imAam-WM;i
.tejáoste» VOX38 pua,
* « VOTO -» t
w isa» mm
•MsmS k i \mm stfdi, M* *». 8. tosM- w
ashatan! us» can» ou gulakst
d« R»x, « peidu son po*t* kuil
f> qui cOMtaal! to Vito»* et
fcc-aotoúp d« pop!»» iiapoi*
kiste, Me P.cmacd aBaháonoe
to# votouss en recompense á
criui qui luí féra icirouver son
pone{8ui!l«.
8EHVÍCE
fflUEPROCHABLE
/ usartunou! in compeer abio.
Hiovielocja Aikaeniailvs
cm
CAN AMERICAN BAZAS
Aagle to Kuw Paré®
«I du Conits
Piso» KU®
A VENDRE
Un «iambic a rédtetülaíioi <‘H
pariaít état, donna»! d<¡ -’a'
cool fin a un haut degns.
Pour long roMsigiiemsirts a'a
c; osse-r go Bum an du journal.
, brought to YOU by ClípjpekExpress
Oí Ibm husdreeb ©£ if#ms that at# shipped daily between the
Amsxicas by CEppsr Express*, newsreels oi current events
ere among the most important Thus, people throughout th®
Americas, ,. iros» the largest cities to the most remote com¬
munities-are provided with the latest news, while it is news'
Now that priorities have been eliminated, you can ship or re
ceivs many items important to your business or personal wel
lare more quickly and in greater quantity than ever before
r .: The air lanes are again open to all trade and commerce - on a
& worldwide basis! Speed your shipments by air at the reason*
' able rates and convenient schedules Fan American offers. The
â– world's markets are at your doorstep when you use Clipper
Express, Call your Pan American agent today ioriull details,
, B# will gladly quote you rates for your particular shipments;.
. »Fo*I Ait Express via i
’■ Pop, American Clippef j
Pam American Worm A'wavs)
1 Jpjifem oíáeCWf«f Ciders ■
PORT-AO-PIUNCE, HAITI TEL 3451. 3200
: - in mmm.mn-r
'‘•f Swf *
IfifSiBii
» fC* ' 7-
en 3
* Ktí>uffeirv«n?, á1fífe«íí£s 1» ««pira*
**t 'a tmwh.ií tnp- t« 'W' t*-’!»
,T»h»?«í Ví-ir-’t * a*ni
Vottv 1 tu ‘ <¡-t afía4í^t*í«tíst v -n> c> t>ur.
Kt, 3 tu*ñute*. M»nd*c« ta up * ;r*KlMl
• : natsK e£ ícra*« *u*8stí>í #«••*
. I>4-s le premiar Jour, lea «>Hx-s a»
la gfUüBt, dSisparataaf-ac- la rr«-
! pi ration dívena» ía?tS« eí 4^Uw^< v °w*
i asistiré un a«rom«Ü p*i*ítsS*. t as de itife-
i «ÜeiUtH'iits íK'Síig'í'é-sbiea. »*
att**», P-ia einfarv.™*, í-ren^z «sív.*.
i jnent les agrSable* uaMatts* Mennaen
i & chagua retsaa ,et v-o&t Sis» aawsítA»
; ccinnl.'tsmenj eúirl ú» raathme «i 4*
í la íi'-pnf'Mí-í* tr>Sm« *i voua en aenlírla»
i 4,.pilla sis ¡íU’jrnes aaat-sa. «endAce par,
s-.i í- r<- „ vou» r«nd U
ía ,« < t ul^ía sn S4 Mu»» et vou*
’ díi,:-rTv,,..¡í, cafniisetsmsnt 4» raatnnws
t 4a>,« s ¡.air*. Pass J# ca» íwfttfAü'^
I • ,*-naue ta feoíta s|4» *t votra
I v«na «i*ra. re.’nlíísur*^.
i wendae» d# ía pfesurjtuwits >»
- plus |»-<.ch* *u¡o‘irÜ‘&iú. SSSn»*. Not»*
Meitdaco
Le Protestantúme
Haitíen
a ‘ • PAH LE T>t, €. PBESSOm
0 ~~ Z'ENFAKTS
La páümmie? O ■■■■■■Z‘FM¥AN7S
a le piaisúr dfaanoncer á &a
bienveillaotc» clientele qu'eUe
se tíouve actueliemut d la fíne
des Miracles ó colé du dspoí
de «Bhum Nason*,
Toukurs la memo patisserie
finer Pcrtés, ^CíiOotur, bo?;
Cons, pnx abordable®, qualHé
jiiégalabíe.
N'oublicz pas que vous ?rou
veresr Liqueurs áiiperíínna,
Boísisoris glcrcées et i'imbattoble
A. K. 100 deal tout Po.-i*au
Prince parle.
f^sence de van-lie etipérlfu
re Exíca'-is pour liqueurs tt
pour cisme qlacé*.
Le méme accueil sympath!
que, la me me celérité dar¡3 la
liv7GÍsoa des Coxnmcmdes, íes
memos príx.
O — Z'SHFANIB
Rué des Mirsdee, á cote du
^ípot ce *Fc.um Nason*. Teló
ms
Poisson Frats
COPEL VOUS UVSE DU POI3-
> ON FRAIS A DOMICILS TOUS
OS VEN0HEDI, TELEPHONED
*0 No. 3172 A VAN! JEUDI A
MIEL
CHKMIX
U-* o 3 v.-’r-s á- a S^Us-
ié Her VT2 a .Aoromoa. :■ 3.
A é:c'« de *..'éa ;cí a art :-03
que ceíte eosroagoie van! de
vtcevob et qu'elle vsr.d á ués
bon ma~ché. üa escompi? O
¡0% <*t accords sur touíes Íes
ventee : c s r: Hates vous caí
ces ocho s'eniéveru rapor¬
ree o:.
LOTERIE DE fETAT HAITIEN
V egt pené a la occra có.cc
ce de tous ¡es vendeuis de So
Caprtale que remission, dee bu
i.is de la Noel aúna E-u rr.
medí procáain 5 décembre cor
8 Mores «t demi* du motín.
L'ADMINISTRATION
L'Empfei de J'ENGRAIS CHI
MIQUE augmente vc’.rs produs
ion ds fruits on de fi*ut3 en
icantité comme en qawité.
Test de la víale écoBousis.
En vente á 8 cents ou lo Pvre
i Agricultural Services
E. N. BAILEY
154 Rue Magas in de TEtai,
PorL«u-Pit»c*
tt ■>f»w«iwi|i9
Me blamez-vous
d^aímer ma Femme ?
' EHa trouve toajours das moyana de me rento Rea
reux « de me ienlr en bonne «¡mié.
Avea 2# Wt KLD4 pat ex: mple elle me íedi bolre da
vantage de laií ef Je le boto aves pfcdsfc. Je me asm
tateme, plus éasrgiqae- plus viL Son arome fin et frote
vous fatt cbaque lote vito le vene ó la demists
P. S.— La píapart de# Rem¬
ates préisTent la KUM, Achetas
tus tobiana auloard’Rul ston»,
EMoye»!.
bhs a 2?ord de, ayiem# de la
mmjfe
Pieds
Eidoloslt
# Qaatié vos pteés.
brhimt parca ase
’»“» *rm.p¡«|, „
preñez un Lata de AEáMMWgfti
pteáa chaná, pala
frcíí^lea svee áe
la Geiée 4« Pécrote
•VaaelmaL
Vaseline.
•• * qeiJk oe ?érf?OLE.
DON N. MOHR. Dwfrümtew
L« Lr. Cati® pjríi&soli v.enl á&
kuje pasa.íre ler tome <¿e
íroxi ouvi'agíi amine A ftutes-
íaxu'.uuuü h<2ilion,
C't'&t u» boa líyi’e que Ton
pieiiá piaisir á lir® parce qú’ü
contení un© quanhi© con& aó*
2 ObN ü'informat.ou® JlouveLeB,
l« tout esi présenté datis un
AyA c¡ .tiuU'i©S, z$ 8tyl« v^as
ini«4eciuej®,
Cesi nmtoíre «e® debuts ele
la léUgíon lékiiméo tus lian-,
oes exxorfs n*xit©s par qu«iqu> s
éaangais et hattum* q© xuax-
quo, de vóritables cipalrea, i<;¡
vue d’unpiarster tai 1© pt'o'e&iau
tsme. tÁ c'est ausiíi l'ÍVf‘D:!C
cíes premiers temps áíí ia Bupn
biique, ceífe h ste-rb quo í
lie COliliCUS*DH¿j pc,8 pU'C*' Uí1
céiL que i'on nous a ensmep-óe S
est pmloi le r©c;í de luiU'ü ;¡:¡t'á
revolutions, émoun-s, i'í„
Grace t-n eriet a ce Lvr© i.-ous
conna^&ons un peu plus ¡a y le ¡
cíe nos arríéres giaucs
úurS moeui's, ieu¡s couiumes.
U est que ie& premiers pasH‘U'rs
mi acuess© des rappo/’-s á
leurs mandats dans iesque-s
.k ont laigeruent expose ’ r v;e
liaiUenne dalors. Beaucoup
d'expOits de ces vappoiis ont
ele rept'oámn par h I>r p.’v¿-
soir et c’e$i ce qui augrnC'-;u
l'iíiíéréí d¿já coíiSidérab¡e ae
son ouvrag©.
Le Premie: pasteui qui vial
‘■n Ha.tr sappeiaú Euenr.e a©
Greiiet, C’ekxd w ixanga a,
ncuurahsé amérícaim P v-si
;a nove Pays en 1818. 11 nous
leíase le portrait suivam- du fon
daieux oe ¿a Répubirque: «Pe
vr>¡. eqt un homzw grand et cor
pulenj d’un air plutdt élegan;
et agí éahle. C'est un inad-
tie claii, tres simple dcio$
son habiüemera , ej sa ma*
mere de vivre; en cela ti
egit par principe, pour aor^er
un example á ses'oííicters, ai ¡i
qu’.k nbppnment pas s© peu
•Lie poui en tLe: les moye» *e iournu- tít*s dépenses de la
vte ¿uxueuse.,, L vit tr©3 so
;em«i ¿a: rnéme, ne hoL que
k ieau ¿*í m mange qu© d'u-t
■©ui pial de víanse, C-p^--
lant sa tedie esi bien íaurtue.»
Du peupie ha'-lien, OreiM d'=
•a; «... bien des gen« de ce pou
le, qu'o« p«ut appeie,- un p(,a
pie mil.taire (car iU soM tous
solders) -put la honteuse hab:*u
de de se 'boRre ej d'aller ' tr.
ouel mém© pour des chases in
signíhanies. Leans mocara
aussi étaut tres alachóos et h
Leu sacré du manage ©taut
pea consideré par un grand
nombre.»
bes gauversans dalors »e
m désintéressalent pas. con:
me on se plait Ct le racoiRer
mai2ne» peuple, car G^Iiet sous op-
pr©nd: «A vrai dir© lis rmi plu
sísu’-'s écoies, n les «ntants ío.nt
a'e rapid&s progrés et ne som
d’aucu«e maniere ©n retard
su? aucun eniant. blanc pour
^intelligence et la capacité., 11
tPéÚO») a déf-ruh autarq de mau
vais iivre® qu'd a pu e| R ©s
saye de conirabalancer leu?s
mauvaises tendance® en oa-
yram la volé d l'imporiatíon'
d'ouvrageg utiles. Dan® c« but
i) a bad un endroít spac^ux
pour une biblíothequ© , pubü
que qull essaye de bietr rear
rjir.. Plus je vois Péton, plus
j'emends parler de lui par c?ax
qui pendant d«e armées bnt t*u
un© ©ntiér© occasion de le con
naUre, méme drms les dreons-
tances les plus dlihcde» e* ks
plus pérdjbles, ©t plus fax de fot
sympcrihi© et du respect pour
luh Je crois qui! ©st vraiment
un grand homme, o y a ce?i
en luí qut m© conduit á croire
que c’e©t g pres yeux qui & grcmdit h a
souyent nxrnfeté beaucoup d©
sentiments religieux*. Etienne
d« Grelíet Toante mmi u» au
l* ttCUon pubique. punausT le
t¿vbii© uu ib aeptoruo*© itíio,
C'' ííc Rapport d tenon e¿u--' piu
&jeu>s ©ounces avai©!u OI© *eX5
verses. Son pjtrmeí mo* luí
pour d.!©; .Est c© que ia bibbo
meque est sauvée t • ík au*
una repone© att.rmaíive x* & e-
oiia: *&éa* soxt v S,,,g*n.’,u*
pour ce«e preservation rasex-
tordíeuse?*.
Un autr© protestad, u-- capí
kx5in© de la matine ma.chema*
oJKjla-se, 1© Capítamo H'.-y
.■>ojus, dan® une l©ur« daté© au
iy ju.ifct 1818, á Lujitfac türa.
* ¡v vous assure qu 4 tn'a o*-©
r.anument agréooé' de vea
K,íit d'©co*e® dans com- V'T*
.Pa* t-au-Rr¡acé)*.
Voxel ce quietan aioxs LoL'
c*u Pance dapres !*-• paaWu;
Brown qu» y uebcuqua :i' >r i o
vna lúi'/: RoU-au-ia ¡me pette víUt- a<‘ cí:x m l>e na
bítemis, depd¿sar,t o pumo ks
rmítes qu© h© brcuyaiv -u¡
Civa.'*©»t aon.n©, U’s hau¡<‘ur? du
pm Air depu*s V porta si ciu
;.o«'á jusquau moine Mariu.-t
tes puss de ce morr.e a la
LaüiX des Martyrs, le lona «...
#tosse ©i du penáis du Uouve¡
¡©mer;t. jusqu'a ¡ancáiut1 ion
jriére, es enlm ver® l'ouest
qucu Fort Lerebouis, aa por
¡.ail sua. Les maisons. sc-n.
Ui boss, pt-tues, sans sty*©.. i.'S
¡usi. ¡es mes, toutes I;one¿. oní
un aspect pea yngageam, tes
cniens hurlent et tes crapaucs
moassenu.»
Dan© un autre rapporr le mc-
uxe Pasieur dirá; «jai été le-,
meusement sa'p’-Ls de ixonv-'r
plus>urs des produccons de
I Europe; '¡a rmuníie veno- t ;a
méLss© qui poussent a i ©tai
¿auvage, t'herbe, le l OÍ-e, jo
ae«t de lion (p©se='dU les
docks, Íes iougéres; un üanc de
colline conven de branches *‘ri
tremt’lées de... et de vergers, de
pécheos et de jardins cultives
ayant des ravels, des caxoiVs,
des pomrms de ten*’, des
choux, de o.gnons, des • po c,
des artichauts, et ornes de ro¬
ses. De sorte qu'icb sous un
iimat aussi doux qu'au para
as, ¿es productions de presque
outes les régions sembl
4ies..»
mm m mm m
• imm muQwwmu,
ss nscoons
NbM# '««í« kbwI* qu* >•*
pkaem* áe la LaJ»ne d« lita»
Hcdüen vo>íu d'un mativai*
o*.>.l la hvraison des bík©ts du
mo¡s de Décembre g la date du
l du dh mo¡s, c'est á aire avant
itióme le t a age des boleta do
Ltovembre, qui aura Leu ¡e 7
Décemb»'©.
plac.ei's et sous-píacxerg
£<- pki.ojüonl avt-c ia,30'’i du pea
ce íexups rnateí'iei qu* Lar es*
iaissé pour lecouvrcj !«? ya-
kui's des b^lWts dé]d places,
d‘cuitaat plus que l'oscompíe
oes appómtements des ompio-
yés de LEtat rv commence que
le 3 Décembre.
CUMI’AJIA&CN
Moa, No’, No*. L ’> 7 *
rufo co.«priCifr*ax, p< n*»
ai i Loe *4 11 ; a . e 1
híxíl© V»‘ p
4-<„ p u» u> <
‘H-
Í4»'
VkHJwd’t
» 5
» / i ' w ’
,tpiu u'd
ri. .a ic 0
jux upie
regu-
i.r.
lecioyablein-Poiuítun c'esí tu
art.1 vente. ILsayez ce jo.u
ménie ¿'han© vegetal© VI-
GUEUR et vous be^uez c-.;'e
¡na© vegetal© ©!> c*-voy.am aa
.¡ubi© te te: d lopasscr s:
juiigereux poui la santo.
Relevez vetrs personnal.ie,
.ugm-ntez le chama© de voi-u
'©:som¡e, kúies vous udnui*.,
wec Lusuge regai er de i ir;
e végeuale VíGUEUR. De
sandez VIG'UEÃœR a ia mais-tm
•*.co.las Vitiexlo Giand'Rue á
oté du Grand Cale Florvs!,
Petit Goav©: Chades Reíd.
G o n a i v es: Ma g a s. n N; c cti s
■•iart; no í r- laca du ;ncia:;¡&.
Avis tmperíar-t
PMJL EMILE M. í/KoLu.'-mo
i rage
réu ircsiu(
A en croUe Brown, N ?*©si
lent Boyer ¡iui aus3í s'híé¡es
salt á 1‘insiructiou du Peupt*-:
*Áp!‘é$ ¡'election du President
Boyer nous swsímes Foccasion
d‘ali©r luí reodre ¡-os devO'-’-'S.
II nous regui avi'c la plus g;c,
tíe poi'tesse et promíí plus av's^J
k grana emprí’ssement do con
unuer d nous dormn dan© nos
i.érvíoes rebgh-ux ce*te prO*.vc'
tipn dont J'=ous av¡ons joui sous
bord prédécess©ur, r:©us dócb
ant en mórne temps son desir
!Je nous YOV contóme’' ü d’>n
ger FécoK L© vondved- 3 íuL-
ÍIBISI nous primes ia Lberi©
de représenter d Son. Exceder..
c© 1© h-mps depuis Dquel l'éco
ie étaít dar,3 noh© maison. L
prianf de nous qratím de 1j
mo.tié du loyer, t-c nv-ins
dune hour® nous Quines une
h*ítr© de sa propre éorí.uie, a:
compagnée dhvn ord.e d. r¿t
dollars sur la Tréai’hu
Par les que!que$ extraüs que
xous venóos de faire o» se ’er.
iba facílement corapie d© ¡' m
poHance de cet ouvrogo dont
choque pog© contiem des i'huí
mations du plus haul *rt¿>©;
eur la vieille HaiE, cehe du leu
¿©main de noire Iridépendar’ce,
Nous regrettong boaucoup que
h place iíou® manque pour
eprodulre toutes.
Touts question confessiorTol
e mise de colé, nous n'Hé.u-
om pm it Hpéier ce que nous
uvons 4H dé® Je débuti C* H
vr© egt bon. Nous ajwton»
méme que sa publication ótah
recessairo car U r^tablit lo vé
rüé mr bien des ppinto obscura
d© notre bistolre. B esi pHts
que^tcmp» que d^i ouvrages
]uei sis soi'ont «n ci;cu.a;<0".
mohve ¡a venL cash a“ c-xs
,i!l©is qu'Ls trouvívout ©r
^uant tó désuéo.
’Les perses’stn© dea cun-'s va
es qut veulviu t©»i^r ‘ear ch-.a*
le, devront accompfagrer n-uns
iamand*© cTun cheque áe:
\¥ ■ mb v e 3 s u Üíc a n t c: u p os t a g 9
Íes b4lets á leur r-xpédie;.
154, Rvé' du G©:‘trv, Maiaon
AYIS MATRIMONIAL
le, GOus&iqnQ, Marcel Sam*
>eur, donne avis au public et
cu commerce, íhohv plus respon
abk'. des acte» et actions de
ron spouse, rse© Man© Bruñe:,
■'ou? i.!'cornpat-.bd!tó d« caxac-s
tu Une action ©n divorce iui
era 4w-iaé sons pnii,
Po*'í a x-pi .nce, le 28 Novern*
vre 1545.
Marcel SAMPSUB
.IBRAIRIE A LA CARAVKLLE
38 rus Roux, Phone; 3435
rous irouveres; hvr©s anglais,
rangals, magazi^ss amóyi-
.a'ns,]oumaux camdi^s, jour
mux de mode, album® etc.
EMILE DOMOND
55 Rue Capols telephone 3270.
Achefe du ChLIi-Peppsr pj du
Poís Mung d des prlx avar-tm
geux. -
nuctgss qui obcurcissent qusi-
qum lasts d’hkr.
Nous n« sauWans Vop U-t !-
ter notr© am’* I© DocF'ur pn-
so*r áe so*» oeuvte vt 'oa>a -on
haitoni' de rout cc«ur qu-' W
• hm íKi’t md iaoBlw- taiti ¡ n~. ;—^ - - . _
; rét ,8. mm pcftti b Hite; parof#*»» d* dl*#*7 i«> Sto® torn#


MOB *’
Spc ciaLLe “ Nouvelliste"
«ge ECOOT8S rass QStfTJUSBS DE TOOTS DE HAMOS OES HATJOWS UNES. PBOPA
geaot leubs mvnmtm dans todtes les {jungues
WASHINGTON.-- Trois Sé-
rateuis ont fait proposition
que les Elote-Unís present So
mouvement pour la créalos*
d'un gouvsniement ou tfun Elar
Mondial
. BEENE 28 Nov.-- Le Gouv-^
nornent Suisse Vu'-’-t d af¡no?- -© •
one ks tends des atanands dé
i^ose-s d Beni© se chille'^ a
1.700.000 dollars.
WASHINGTON 28 Nov, â–  U
Sé*at®ik Wayne Mar
Henrñ * ^OJ% ^our ^ temoignct
*'®* * go*. Alderman déclara que
so*' objection n.e v®ut pas dire
que ]e diplomáis ©rméncafo no
j peut' pás venir, mais qu’il fist
| oceupe comm© amba&sad-ur
j au Mexíque «t agé d'environ 70
\ ons-
j Le president cte Tribunal lord
i Lawrence declare qu'u v®ui don
2;-í'x a cene procedure u« carac
i¿>n; célele qu’en vertu des pou
voir?, qufo decent s*-'s acüv.íés
: r:e p©uv©nl e?r v des forces nationalists® ont ©té
i déja débarquéte en Mandáhou
í ríe. Par aUteute, des sources oí
; fichlks nationalist's on! indi¬
qué que Ns communístes onr
lancé de grandes atraques con
tre Hanchurg d queíqu© 30 mi
les au Noca de 1*important cvn
tj® 1ejrovia;r& ce Tiuchow sur
la Ugne ferret Peiping Hcmhs’.v.
Cte assauts ont été repoussés.
Le Daily News a a?mo»ce que
1‘accord s.no-russe a été mod'
í~r-*m nomtujxrt*
RESPONSABIUTES..., '
(Sttfle)
fié or,
po:nts a savoir
Avril engloban! aussi la pédo
qe de Üoraisor! ®t d® forma*.on
des gousses alian! de Décnm
bre á #n Févrfote
Pour veníorcer C©s condition-:
ncdu^Ees, T convendrán dé-
cuquvr lo paysan, le íerrn;"r
qui lamasseraít Ies gousste,
brülerait ia larva date le» g°ui
cvs, ce qui cbminuefa:© 1 aag-
mentation du charangón.
le Ministre d« bagncuHur‘- da
vr Je hout Plateau Central daño
Ploiee d'Aqutei ou dans ion
«tí mitre réa=C>r POU-' U«i' aucj
On pláltfe*.* ámmm nos
Tribunal!»'
Le Tribuna! CMi á® Port-au-
Price ayafo prís fo.ége, a l'heu
re réglemer.toijí; hior ina!'di :na
tin, regoit la presta*-on de ¿or
merit du slur Ghafoemag
comnv.s'oitnó nota a-
ó la residence de Gcmtm-c-,
poís, propone? te déC'S,o>:
yante qui retract® ®n par-*'- ¡ -
yagemer.? dont ®st oppos o
entre ^m.b“ Haaud ®t H‘ n
Benjamin., ©t rédust d .a -w.u
me ce trois ceets cióla ! 1
norí-rres aUXQue¡s avai» t’’ , o
réáemmertt ccedanmé trm¡y ib
Celuí qui casse ©t annul® Tor
5 dormae.ee de i'éféré rendu® le
premier juin 1945 par le Doysn.
du Tr'bunal Civil du Cap-Hai-
tf puis, par fos mérne» mo*
: tds d® cassation retract® t'ordon
1 i a .c® du o'nze mai 1945paria
quell- le Doyen de ce Tribu-
1 ex', ©' vote en possession fo da
m Egélite Almorí des biee-s
iaisses en Haiti par N ©four F.
n* M'iWi St&tucml au fond.
u.‘ .:pp**ca»lou do Tart 44 ú<¡ la
Co'si?-uion, U' Tribunal dd
/' , obH’t ioufos áomandm,
mé u«®
nquét© sénatonal© sur
■' rnok qu© si ©© d©rni©r ress ->rt
bcaque;-
«es forces aéropomete
i colon, -
XXV ia propagan©]©, la
; gaud.
i fo systems inconcavable ci'1-
l-< pré^nc© d© c© tómofo s'civo-
i d Chan
gehun ©t Mukden -n
©omina
on dfoe corps -d agunts
: mí; er>vo.< la dam© Euqónfo |
O
O
; .i' r.eceffiane h pouí étm cor,
; Ma©dcb
oui-ie. 2) L© retta ! d s
fos capafoíee d© eon’-te
! e-e Franc© Goídam, appeím©
Altteu, opom.# du skm*' J. A,
e; fo Me
rtt’-© d©s Efots-Uu.s
: voque.
forces ru
S5©ñ de ¡a Mmdmm •
¡e' OU
dsanai-r k- paysan.
j l'avocat d© c©Uofo cfone© K-
foi.rp pota/imíon don bl©;¡a
Dans la
ésoIut:e?t :] ©st du Giv¬
L'accus©r?©ur cmerl-cnin do*
s©ra cor
npieíé avan.t fo 15 jae
| Amun
done, la rocott© d© no
j '-rr du dujpomt’f du iuqem*-te
d‘ .« 'M.r'w'ü» d© frcmgoía
le Gong
es doit mettre
ra alora ¡©ctur© du ciocurn ,!U
Vi'-'.
;m san. pan rq,- fo un
; serah n\om> dófífofo-
■ Cfo divorce ©n vertu duquei a
Men <• Al’eu |Mjui jouk á titee
aux fojus
ic*'S ^cimixuju-s- dans
rui c<3í cjttisi coricu: "des i'avé
h*& corte
•tsíonjí que fo Chine c
vífoit-a 'Ionnerc 1 a* s
■ Lié ©fioctué® la u% sierro! Ju‘:i
a- .’./«* .•?*' un/versólle »t :4o :
les proa©
foures des Cernís Mee
;u'ni©nt du gouvciJiemetd ,;a v,
fades et'
rt'foufo
i
oías íructunux. D:ms
!u ru’hífó &fft pour/iu¡v¡*-’ a U<
í Ufu-Ui'’-1 ■ iu vr«u d© la lo» au
tíaU-s,
i'£U opprfo Ü©S ohfok-ís secón*
MANI
.LE, ■ L© IVutcuarf a.
i rp mén
e procr-amm©, not© f
ri-auéi'- du Da R©né Salomo'i
n iov'.'t 1927, cojaponft® l«s
WASH
INGTON 28 Nov. -
dair V
rmoshlta s'tet presen uí-
i M'niaue
pourrait gr©fi©r u® au
' pu n l'avocat do c©lui-c¡ a
c f.p* í, '•:?> ■ f/at et 1a dama
L
Amhassadeu: des o-
aue i'ircorpo; aúon de 1 Auuí
auíour::
mi ch-vaet fos con m:-
amm© dextensio© povu
ur©\ñ avou demoforó qu© i'up-
Lukj vu <{u' L» ont r®ap*!cfm
taLvUlte
a Toíoo, Joseph C.
ch" a 7Ah©n¿ací!:e es!- uri,< ne
\aírc c
mériccjne fo juq^u'-'.
ha varié
,¿ Forbes-Bakef l‘;i vu©
posiíion de la dame Frame
¡n*nt aucvorííhé; dócforo m.n<:>
Grew dé
posae? di-va’v la Com
c¡ssité éeononvque ©1 pold.qxie.
-orram
-raime] de querré pom
..... i ,
.istfíBuüon dans iou©©
G crdam a ó te operé» sate u-
cb;*'t !' fíforvoru.on du SHiur
mission
d Ei'cué:-- Parl'-m©’’! o. -
qu'rllí’ s'cccomphra PC'r
a'vdau; suhordonrfo 'â–  -r
- de se-ma'-c'.-s ©xc’.us¡-
‘re. córrete! á sa nulihó <‘t h >i
Treciérsc Frade'tís et c®li© d« *
rt
desastre de P>.ar> He5'
aorte quek .muyete qu© "'ovs
*a:u iou
g qu‘un s-mple
v©s ce
cevo vaVete p;oduu©sr
cor,damnation d© c©lU©-cl ©uii*
o Sociéte F. M, A i tier i ©! Ck.
bo: a ck
claié que 1© Depar;-
jug^Ote aciéquats, Bi©n qu©
fons fo
Oiínuse C>S Phílipp'r í
dars dí*
: formes ©xpérimnHa'í-H
dommaqes-intéréfo-
i Chcmgement d® composition;
m©-t d'E
at a ía-t toas ’¡©s !'úfo-
íc ríe oufos© chr© ©xaclemetít I-s
v'sequent nuU©m©n’ ■©-
crop-opr
forrs. sous i© control-'-
, Aprés quor k M.P. donas son
pufo, k Tribunal proaonc“
pass fofos
e?i 134! pour oíd -
mOiT,(>'~ns ©’ i©» s;-;.¿roas )© su:s
rousabi*
des a Noches md:.d--
d e Dam
réquií>'to;;'e. Eli coesequer:©© U'
Vs arréts suteants; cfoui qui dé
au Japo-:
rtcut ce quosv-s rh
sur qu'eu d;ffe‘1-,'d:s to:s ©!
res. 11 a
décfore a la cour qu
I.,'-- UU
rché d© nop© coknr
Tribunal ordonne 1© depot oos
clare irrtcevabfo la demande en
.r
ü 1IH: V■ .‘t;; i : ► ■
r-lu.-ieu:s end¡ro.-s ’;<-s oít.c--1¿
c foujou
is agí sous ;©s or-"'©'-
, r. est c<
us mondial, car la Jon
nieces, pour son jugement étm
défens® á'exécuter -e jugem®nt
ha- "h pe
i;' a V a.: •.
rhmc-ds mo:.1 toujciU's fou
maréchal Comí- Horn
; c©ur d<
- ífou-s date une mé*
¡.-•ronr>ncé dans k déla; ¡égaL
> du 22 jmn 1945, du Tribunal C¡
\V ti Ct l-J
IN OTON ¿H Nov
corí:d"n-C!' a ¡ <• xc©pt;o:- a-
uchi, rommaifoao: ru
m© bai:>
varié enormém©:.'-. c©
Les edañ res Dumo^t K©":v-
í vil ck-s Cayes produit® par la
G etc- re
vélé qu1- i'A' a’et©' :■
Fe-’iadt, Von Kros^ak Krupp. a©
l'-s lotees jopo; a s s
.. ..... f'.. .. ! tí!
came Marcelfo France, épous®
vmpfoie
dans I-s usir,-s K't.-j*
; Von Boh!«-‘n<-. L©s oíi:c:eís ao;.t
dans =e
Sud Cu ri du Pac:.
filatures
b- Car-acia, par ©x®m
Pauline Laboss ere -caire A:'
du slcur Félix Buteau ©f condamí
quant de
s CTVÍOÍÍS six fois r..,-
í es: aur-sho- date ifoffidav::-
' que ©I c
ufo ©a jama-s ©ti 'i®
oís, pot
r'-an prerter© four© co-
form1 Pforre-Paul, app-eiers. sord
¡ n® cdk-ci aux d&pens; et ceJtb
d'ouvr:¡':'
s. que u'3 r.'nls '• s
sor'.: Le marocha] Herma© Gce
confió]©
p'-oce ra d- lavra-
-~3 pro-C
uc'roc, mais s'e-'- dé-
tour á four íixévs d hu.taire a.
i qu: décfore irrecevable la d®-
Tt'ont tí-
peuda::" fo guerr- U
i . • - g, v aónérai devalan
Von, la
matine ©' les 37/jCD
our c©?:© simpk cons'-
c quinzain©.
! mate© en defense d'exécuter
©fue l®s
commauler. kv-r.*,
" Mfoh, )*■ Du Hfoimar Schad*. 1©
h o rumos
d© -mupns date -es
déte i: c:
¡ ks s 'íítences d®s 30 juíllet ®t
tí© la G’
a:¡de E'r-foa" -. • ' '-•■
n i-* L Pro Vroi:; r
©o. L a repee ¿u a ía
Qua
done tai: )a secifon C©
; ] 1 Syptembre 1945 produit® par
double ^
. V;,- v.,...- -i
¡ .:-T ie Dr. Gcebbte, R-mhaai
cour qu
h a igr.o'é compre:©-
oenehqi
? d rigée par ur mas-
A la premiere Chambre C:-
; I® skun Lamaríin® Pferre-Pa»!
Départs (|
PAH
PAJi-AMEHlCAtf ABttyjYj
AhHIVEES
HIBft E'l AUKfeRDTiK
Book low», jv#.
5wlnf Bauor, Consul
DEPARTS '
; hieb et Avtamm
Jose Shapusseam. rj-. t..
ya Chcrpu(isaux> j*
pi-sssaux, C’crra Chm,"
Ralph Ha***!, X*ni*th t¡)1T
Dcugio,!.*.. flC.
lanus Abbott. - 7..
Mots Crnlsss
MMW-
mmmgmtt-M
MEXICO
Padilla, anc
BUENOS AIRES
umeurs an-} t-xk
Tim
Ca’is ¡a ser-.© o--' p:eu'-r--
ies cirnerico';'■-£ cepo- '■i-- s -.\ peer
prouwr b crime cor.-r. iAur-
eh®, Cos 3 complices or! longu;
meet confers cv«c burs avo¬
cáis just® avant 1<> commeruvv-
jnen* de ’¡a séance du jour a 3
hrs 2.
NUREMBERG. - L'assvmvt
occusau-'ur améncam, Sd'.1'y
Aledeniman a dT au *r i> r- cd
que Tabsorption h:Ue--í®n:u- d-‘
1‘Au^ich® conslitue «‘-e stade
d© fiorcisot d® la derm- co’o :-
p.e*. II ajouta qua la premier®
page d® *M©in Kampft* a ¿to
©icrbd le but fondameruai oo
Hitler concernant i'acquVhfor:
d© c® pays. II a présente un cf
fidav.t signé de Mr. Georges
Messersmitii, dipiomaí-e ame-
rícain qui s® trouvaá á Berlin ®t
a Víenr<®. L'avocat d© Von Pa
pen a demandé cu tribunal s?
le témo-n au H«u d'un símpH
affidavit ne peut étr® Introdidt
Le document a été livré d M co 1® 28 Aoüt dennie?, Afoert
man a declaré que Taffidav.t
®st moíng satWíaisant qu® ¡a
présanc® du térnoin, mais sou
liqm qua M^sssrsm^h ®st agé-
xnalad© et qu® sa san té s’en res
©eiiticaií s'íl étaít appelé d Nu¬
remberg. II precisa aussi qu«
la chart© qui régd 1© tribunal
I® libére des limitations usu«d-
l®s, légales sur la preuv©. L‘a-
ya«rf alJemand Kubus-
eh<^: a exprimé «des doutes pro
f&ada mr*la présentadon d®
evite preuv© dú vteux geník-
man sou^omt* car dans es cas
r*em'«« pas an past"
; c n si^-manct a Ccu:e voix «Li :
K:-Jo afo'-sr Kido vst cfossé as- j
s. rc:Tr.. íes ‘--spcn^aD-rs c..*5 \
ú fot lord du sc®au privó. L®s
i deputes on: r: ®n voyar.t l©rn
v,o?Tas du prerrEer rr¡insitrv
Shdh'hara d repondré-á d®.?
queslona sur jes réíorm©s co'-s ’
T:u!-íonnehes. lis o'‘t csínsl p!'ou •
ve qu© le cabinet ne k-ur ©s:
pas sympathiqu®. ]
! Derntére Minute'
28 NOVEMBRE A 3 HRES. P. M.
CHUNGKING."--- Le gouver-
i':-j!¡eí¡¡ c dósg¡né }© 3 sepo-m- ;
b-'® comme dar© oíficieU© de la ;
fin d© fo guerre sino japonaiso
qui avail commence i© 7 luin
1337.
CHUNGKING.-- L© gótiéral
Wedmeyeq commandant d©3
forces améncainos en Chine est
; a^Tívé ic¡. II ®st bruit qu'll au-
-■ ra <¿-importantes conferences a-
v®c í© générahasim® Chiang 7,ai
Sh©k Soong, probctbkment au sujet
c© la visd© du général Mars
hall
| CHUNGKING.—■ D®s sources,
’ cííiciehes natfonallsies . nnt ad
; mis qu© fos troupes communis
| ks on{ occupé ¡'important c®n
i tro d® communication d® fei-
' ¡tana dans 1© Sud de la pro-
| vine® d© Hop©3. D'autr© parí
d©s sources ordmairexnent bi®-‘
informées oní prétendu aussi
[ que bs ri-atiualist©fí aurafonv dé
barqué de grandes forces d©
reserves dans le port de Huut- 5
rao ©n M&ndbhour¡e. II n'a pas '
é\é indiqué esponáani si ha ■
nertfortcilistes ont empfoyé des I
hansporfo amérioalns. Des dé* ‘
peches non c&nirmées du Com !
mercíal OctíXy News da^Jhung- f
kmg ont rapporié ep eff©! qu©
Ban
java ^ q^* q •
i Est de Ba =v
:-p»
-â–  a fibres de lc-r-
:■©. La varíe'© for
deja réalsé c®
>s ont un oour.1
egyp:,.« •■. Or, la carene® ¿©s
rr, f s u ■•r.?, crdm. i n ls tro accc val or, nous ©mpéch© d©
- ■..'.‘v®: a longue háleme ce‘-
- va; eté d© coíom H faut querfo
segréguer la producé on
d s libres longues, des fibres
í 'o,;:'.®..?. L© marché de Londres
c;rm qvs pr.mes aux tibíes
m'-gues.
Qaa-c jt- Brí rend au Oa-
: r.c:c-a 10.000 bclvs de colon, a-
i G---S Tores standard, H -é
I ...i au goút du marché cana
í ■©• . pourquoí Haití ne doít-
s -35 c ' g?r son action dans
í sue¬
na us par
*r!es U©r;
z© et
Sv
ia Dad
Ros© 1
Pa
mcfo ar.-giaises,
ROME--— H o ¿té amaicé d©
sourc® autor'-sée que le com.
e d® liberation national© .te¬
jerme a confére c® mat u a-- c
® prme® Umberto et que sms
rmrnbms s© reumro¡-t d la caarn
ird'-s deputes avec Es mrm
ores a© T®xt:ém© drob®. L©¿
sources au!-onsc*es ont tan rs
maraum' qu® ¡© comfoe ch©rchv
c rr¿©d'i® fin ct ¡a cr¡se poli{•• que
Hali-tínr.e qu¡ pourrait caus-v sa
dissolution.
NUREMBERG. Jusqu a c©
eolr ]e tribunal i-nu-rnational ,u
geaní ¡es cinm.in.els de gu®rm
nazis ap!és avoir a amis le rap
port medical établ&sark qu©
H'.-ss n'est pas fou mais qu' I
a p©ráu sc mémok© n'a pas uj
dique sí I© preces d© ce grand
¡ead©r nazi sera arrété. D o é®e
íúmpiem©iu decide qu© \~
dred: 30 novtmb^ d 15 heurv.
GMT «le cobsell do la défe-s©
pou^tra pyés©nt©r ses argu¬
ments». Par aHleute, des psy
chfotres^ anglais out révól-s qu¿
H®ss au¡a’¡t c-ssayé de se su;c;
c©r en plusfours fofo, L©s doc
!©urs ont trouvé aussi qu© H©ss
souííre d'hystéri&me ©t qu® ap
pammmet ¡T «xagér® «sa pence
de memoir®».
LGl'IDRES. On appr®*^ ct
ffofollement qu© fon Am©ry( U
fifo de I'cCKcien S©ar©talrs d’Etal
pour linde a été trouvé coupa
bl® de toutes 1®» -charges d'ac
cusatfon de crimes de haute
trcdissou et il a été ‘cosdamné
a most *
TEHERAN.— II a été tumor- |
cé qu© % forces gouwrn©m©u
ON N'EST PAS CURIEUX
£N HAITI
1- y a de c©ki quelques jours,
•'.ous publbate UTi® lettre du jeu
Henriguez, ou ¡1 nous d©-
mor.¿ait d© signaler qua fo Fo
©: des Pins on avait fabriqué
fos Caisses a double fond
.ou" M. Fennel.Non smbment
nous averts accédé d sa de
uand© nous i'avote souiicv-is
fo cos observations, tenáam d
l-vr au grand jour ce qu© pout
ckfo contefor ces caissse.
Mais depuis, il nfo*n a pju'.->
ué question, comm© s'il sags
ait dfone affaire bar.ale, Ce
•jendanf, d© Tavfo de plus dim.
varmi c®ux qui ont travcfolé
Ians la fabrication d© ces Cafo
es une enquéte s'imposai!.
Nous nous gardens bien d©
ormuler aucun jugement temé
'a >e á c® sujet, mais, it non?
st p&rmk d© suppose? comm*
nous Tavons du rest®, déjd
éc’é.t, que Mr. Fenrteh se irou-
vent dans Timpossib-lité d©
voyager av©c tout son «avek»
pendant la guerre, ra mis dans
d«» calases qu: autnita«ait pour
raient aussi con ten b ¿es ©m,
chydóes.
En foüt éfoxt d© cause, i! n?
serait pas inuíle d® tiren tout
c©kr au ckrk, en appelant au
témofgnage des employes de
la Foret des Pma, ©ux-mém©s.
tales iranianos ont xegu k¿
d©rniér©s instniotions de déle»
di® la v?R® de Téhéran á n'im
porte quel pñx vaste* Fayan :
m des troupes insurgées. ¡
v:a /ac.ntn©
rk e’ Paul Cup
re vj Gérard Voliaire.
Aprés quo: sont homologv
fos déUbératí-ons des coní
d© íamih© des mir:©urs Mo
Gfolaine, Ninon et Cloud©.:©
pas: Marie-Tbéfose Dautru
et Wilbert Dautruche.
L'afía'foe Doxvii .Dorv:foer,
pelé®, l©s avocats respectas
pa¡'t®s développent Huís :
yens, Puis, ¡e M. P. requíer
communication tí©s dos>
pour conc¡ure; C© d quo¡ k
bunal fait droit,
Ensuke, Taffaire consorts
fontant contfo Mm©. Vve.
z®, evoqué®, :© Tribunal ¡
L©oU á la plaido¡r:e au fond
’affair®.
A la Chambre Correcuc'-v--;
1© ou r©vi©nt en continuation \ at
fake Aided Barber co-ure Char
los Wiener, fo parole ayant e'-e
accordé© au M. P. il ©st procé-
'¡é á i'inforrogaiofr© du temen ;
Anto¡n® Clém©nt, foquel aux j
questions quo ¡ursofo posóos, .
í -a précfoaní les parofos ad res j
sées á Farb®r, ainsfoque TatLic ¡
o© Wi©n©r jusqu'au mom9¡¡¿ u©
, ‘arrive© á© M.¡ D©sland®s qu' -
: m¡i fat aux voles á© fait rt-pra- j
£. hé-es au prev©r-u.
Puss Ti ©-ter roa a fofo© acmvé,
fo Tribunal «¡¡voie la continúa¬
lo n á© Vaffaire a hufoaine,
entendí© fos témofo¡s piopose.s
par c®lui-ci.
EteuRe, !©’& affaires Domini
ou© Lévéqu© ®t Marguerite La-
het'ís con.tr© Hugo M©vs, Mu a
c¡a Doiney confo© Víctor Par¬
ad sont renvoyées á hufoa;n ;
t, vu Th©ure avar-cé®, i® T¡'bu
nal leve 1© siége
Et: Cassation, 1© Tribuna' qui
a pris siég® a Th©ur® régl©mcn
fafoe, propone© les anfob 3Ul
van-ts: c©lu'í qui cass© ©t annu
le fo jug®mfciH rendu contra fon
cccusés Alphon»© Henriquez ®t
Mauric® Rey, le 13 S®p|ombre
1845, par le Consvil SupóUeux
Mili tafo®, |*erman©nt, s-iégvant
a Port-au-Pnnc®, condamnant
k pxemkr d 8 arniées d© déte»
ti on cond á 3 ant¡4®s d© détendon
pour attentat d la su reté inté*
d®ure d© l'Etat et í®s renvoi®
aux fins d® droít par devan t le
Conseil d© revision instUué par
rartkd» 13 second aiin&a du dé
du U íWnsr ym,
et k condamne aux dépen-s,
1 C©iui qui rejetk1 1© pourvoj á®
la dame Cfoírelí© Charles cen¬
tre 1© jugermmt du 3 Aoüt I9¿4
■ du Tribunal Civil d©s Cayes, En
suit® !'affair® Vicfpr Com©au
. Montas appelé®, l'avocat du
cí«ur Méd®c¡r* concluí á ce que
k Tribunal déckrr® sans obfor
1© pourvoi «xercé contr© Is ju
gement du S juil©t 1944, puts dé
veiopp® les hns de non-r©csvofo
apposé©s pa© son client au puur
voí d® Víctor Comeau Moras.
Puis 1© síége ®st levé.
RESPECTEZ
LES QUAETIERS
DE RESIDENCE
Les habitants du Bois-Verva,
zone comprise entre rAv¿nu©
du Trava 1 et ¡a Rue’I® .Jérém-©,
pfoígütírt ¿e c® qu©, á Ifon-
•t ¿e
r©;;ne ma..Sor: Ascencío oü S2
irouve un aí©he¡'' d acajou, it a
¿té ins.aUs réc©mm©nt un® seis
mécaníqu© áut troubl© fo paíx
©t la trarquíhité dos habítente,
mat n iusqu'au soir, parfois
jvsqu'a ure h©ure asséz avan¬
cé© de fo nufo.
Plus d'une fofa, date es jour
ral, nous avov.s sígnale l®s mu‘
tiples inconvénients dérivanf du
fait qu© c©¡'taines industri©s sont
ItetaRées ©n pfoin quartíer d©
?ésfoence. Les dioses semblen:
roufo’r s’aggrav*n
Mais cette fols-ci, >1 sfogit d®
la quiétude et d® la tranquilHté
d©s habitarte, troubles par 1©
íonctionnement de celt® se fon©
A LA CHAMBRE DEjCOI®#!
CE DHAETI CE mm
B a'est tenu a fo Cfecda^^;
Commerce c« m'atfo h. IQ -
r©s, uno fíéuníon dte-
t®urs d® café •d'Hattlquistíei:;
été co^voqués pour pwai&t&fe
naíssate® d'un cabla js0:í§í
la Chambre d® Commies ■ $]
Puerto-Rico demaSdcttif
actuéis du café. .y;
L®s expórtate Mtér^séj
ont íaít l®urs ofír«s q«V^éí
transmises par ctásf# 4 fo C^ÉÍ
hr® de Commerce foe Puerfoí*;
co immédiatement
Le d-euxíéms but do k lfe
©ion a été d-éB» J>'CSw«-fi
Café qui «ra spédataKS
chargé de l'étade * fait* 4
questions cyant rapport á.s*;
te denréa et de dátséta te fr¬
iereis de toas Ses,«tpwtetew»
comité a été atsá fodné: Mí.
Gustave Gilg, P-ot-; M
Wiener Vjce-I>ré»id«nt Mr. Ot
to Madsen Sececta." f »»5>h Nadal, i. P. Aggeikote
Lionel Bsrminqlicaa cor»®*»
Le Comité cometerá ra péa
comme Conseiltes, Ira Eéiéga»

Commerce d'Hcrit a:., i)’:' IC-1
Pi'frre Pouget, Qap-H(TÍdra; t
P. Aggerholin, Port-dfrPffií: SS
tal et Co. Jacmél: L A, Sb#r.
■ 'cq, Aux Cayes; Léon S. Bf
my, Gonaives; V. Paultre.Siáí
Marc; Ed. Tovar, Miraren»;
Garrió Dévieux, Peti!Coceé,
LOTERIE DE LÍTAT
Au Leu du
comb™ prochain, Látatelos ó*
fciiíet3 de la Noel aura
R©ü 1© loudi S décrasbra.
E'ADMIMBTRAfW
Ncus vouioite do'c
Vor-dre sera mi cue cw í taire de transporte' 50 »e“,:*
daos la rene des" e -
v:Be.
^*- .4 r e i ¿ a
NOW VOX'? "
BOU». O'L’áW»*'
Cliai»Il!*(ln des
Giiiyer A*0
' AVE© VOíW .7
rStjíí


Full Text
By rites approuve la Proposition de TUr uguay.
Commentalr»»
sob u srrtiATio»
: gier, te Dépcsrtasasni d'Etat
„ rivals qua les Etats-U»>is o".H
«tesos® á la ruí*;« «t á la
gfoude Bi@tagr.e m iroapes éfrangd«« W to
jerf d« ja P«se soient évaenéss
op in- janvier procha™. C«
Wjjj das palü’atiís, car lea dec;
sicas prises ó CC *u)8t a la Con
fetuses Potsdam aurme’H
¿4 d«p*s iohgtomp*, Sfi* mi
¡j$s ® vigueur,
you, le monde sail que la r¿
vahe ds 1835, en Pare*, étalt un
Jjxmvemea* pto-Soviet. Le
pfeol® de la P*r» sera tou
'>9ttrS Ufl ferandon 4® discorde,
©nsNOft'i.’W quftsc, a.
& s^hís pumm á cork
cacha daics ce Pays. L4D» o”
"'B™* r*'-* “
JJ20JI30J1Í ]á, se? puissornco mte¡
taire <•( so?; pr«etig» diplome 1
que d’auioutd'íhü, Cto'-a-l
fAaqleierm, la gnr* cu prcch® Orient.
Aujourdhib, les rbfes sote
Tswjsés. Cfest fe Rus©ie, la
grand® vedette dctfts la Prochr
Ortefe et !'Ar.gletejve ©si edíetí
4 Mi®. La ifessfe saií bien gas la
Terse es! sur la route de Efed®
*\ que la question interesa® au
phis hauf degré l'A»gletv?r© s
les Hcmmos d'Etat Persons.
H» 1907, Londres et Moscou
L'Imperiaiisme
et la Poussee Racial
A« fflomffit oíi imites tas
chañes: de l'Aílantjqu., d« San
PnaBctoco, du ceiling price, de
la bombs atomIque, s"¿vertusnt
ó káre ¡rfoenpber l'ldéal dómo-
ciaiique, 1® paíKrcaéífoamsme,
hdato au prMexta sinos au cal
cu! qui i’a inspiré, s'épaaouit
dan» une lutíc pour l‘ii>dépeu
dance véeH®,
l'ohserytrteur d«s colored poo
pie;; es: bien placó pour en dé
duire que da»» tos Masses eos
,0
Par lean de ROBERT
Ms, Voila pourquol des ten¬
tativos d® cte ©rdre so«t ci'inu*
««lies, pourquoi il tout ®n dd-
noTtcer les responsables et las
abatiré, afín qu’ils n® refrau-
v©nt pas lfencourcrg*xnent dans
rimpuíúé.
Le préiugé de couleur, la d\s-
cnmfecteion racial, s'afítemení
dar» u®- monde encore iéodtd ou
la bourgeois > módssée domi¬
ne le peuple et ge crofi dfen© m
sene* supér-euie, a a p©fe? qfe’j
y a ulun d'n«to‘ór:ajCü <** t* **
fcrblé®» par la cofefessahon po
dique ou jinanciir», fa ion»™ : Mutót.-p •■' i'¡ Quito»™:
tation «mella e»i q«tre cbo*>- j [.• Blaur c¡ ]« , C ■ et
qu un 'éí» xe simptomení cosa j coroph'-o hivria'-n áo aupé"i»
i i rjt.m-i dé ó If,P‘ camples® d';n j.'tó arpomó in pai ¡a rlwv,
i 'Óc-C. iiic vec-'.d V-: «.«ttciii-u ' V\ V, grqTO..|U.ftci.\, tul',»' ;•
'Pisn autiKjotym*1 fctckft, tlfc ¡par h¡fyipe mi pi’i ¡n t'ckn'A
¡ a&t- n&v. de la m&íicmce d&s Yac ¡Main i'J »" '
1 QppO&tt;t>n emve lee jrv^c.p'.
>t lea ocien de c®ux qui vgnkv<(
Ob*c**w4hn&, Zm—A <2. G&&ÚVZT
mmmm mm mmm&toff tumos.
pom-Av-pumcz — mm
No 21.574 — MEBCBEPX 28 NOVEMBM 1945
P. O. 30X K. m
PflONESí 2232, 2i31
SÚéme AJNONEE
. Met i
k la íaveuv p*u
giamm® «acial, íaudss qa ¿is
raeprusent comme utie íoi'-e ía
Magna Charla, d®s D^oUs
d® VHomme et du cdoy®^.
Dans la guerre actuóle, íes
peuples de COU¡eur ont t©ndar*co
a n© voir que le cóió racial du
console des vain cus ou des é-
léments Hbéxaux qui se soulé-
vent partOUt On ce co»tr,}1e
des masses existe es use i che*
les Blancs. En iait, c‘est le r©-
eut te sud; ?t la Ensate le Nord.
le centre etaU une sort© de
#No mans bnd» ou zo^e neu
tif.
Ma's, es: 1919, la Grande 8re
tagne pr¡í Je taureau par I®«
comes, i-t obligea lé Shah de Pe?
s® a mettre tout son Pays
sous la protection anglaíse. la
BuseIs d ce moment-lá, était en
ptelne révotution. Es 1522,
Moscou prii sa revanche, lfi-%
troupes seviétiques entrérent en
¿terse et oblígérent le Shah a
ebroge sos accord avec l'Angle
ierre, Devant ce tie slíuat’on,
h$ EiatS'Urñs enírérant der^s
j'cáíai.re, recknxiérent la íiher
té ¿Taction pour ious. L©
Shah a® Perse ful tres mainel
commence a oppc^ex les mié
rete á® oes grandes Puissances.
l*s uns aux autres. afin de paa
voir ürer les marrons du [eu.
Dang 1‘interyalio, la guerre éclo
ia Mais en 1941, les Adiós
Ksverser®nt 1® Shah, mlrent
son tils a sa place, ©t occupe-
rent la Perse. Flnalement,
1943, la Perse déckxra la gu®r
re a I'Anemagne et devmt une
dliée.
C'est a ce fitre que Stab'ne,
Boogevelt, Churchill signorent
1'engagemen.t, d Teherán, de
respecter Vlndépendaoce de la
Perga. £t c'est en se basar-i
sur ce» engagement que Byrnes
demand® aux trois Puissances
cccupantes d’evacuer la perse,
le 1er janvier.
Tout cela sent le pétrold a
milte lieux á la ronde, Pourvu
guune cUumette n'envote u»®
étirsceHe.
GONTBAH ROUZIER'
KENTREHAIT FIN CETTE
SEMAXNE
Nous croyo^s ©avoir quo i©
Sous Secretaire dEtat, Gonhan
Bougie r, gata de ret©ur parm’
*om?veT$ la fin de cett® soma!
Tf. Ses amis ne cachen! pas
,t|U'il TOVjent tres S^sfait de
son voyage qui a ©té un sue-
lofe.
C^mne II avait éié andoneé
best pour miso« de s¿tc?é
qu&'ííoire ami G, Bouzier sfest
. *^du cux Efats'Unis, nous dé
dulzona qu'íl se port® fies
Men, et r.ous en sommes tr©s
; ^«fireux, pour lui et les stems,
fe cifieurs, si les succé» de
voyage se ropponent d au
chos® qu a «a santé nous I«
a l'arrlvée de íjqít© a-
^ I® Ministro Rouzkar, V9r&
ou -samedl
S nHí que d'áttoltdr©.
cceur noug souhafions
^ es soft ©©ion fe yaru dfe#
•bu* . >
©e partagérent des zones dLn- • §ne des trusts par la sujétíon
pTi Perse, L Angletetre ¿Ss peuple-s, deputs que la réac
í;o» tos dupe sous ks promesas
| des atbsrtéij démocrcrlqu®...
i Nous elevo»» nous réjoul»
que les granos féodaux nippn's
soient mto hora d'étot de nutre,
depuk la constatton que tour
haute finance et tour industríe
íounde Íureni u» danger moií-
día!. A n® reste plus qu a nous
r assurer en "ou* disai't
que ce qui fito une menace de
»ur part, sera un bícníai: de la
oíto... Car il c'est douteux poso
personue que Tavenlr sera med
nc,— souveneí-vous du pas-
sé — guard la lamí]le Mitsu1-
s«ra remplacé» par Moas et
Abraham Leaderships. 11 n e»t
pas motes óvideri que 1» col¬
góle de kt caiirte est inspiré peu
le sou Ken de cat Etat national,
and® que les Résisfcmts ct la
domination éfarsgóm son*, des
voyous qu'il íaut réduire, quo;-
qu'üs constituent la masse de
ces cómo erales militants e» ía*
veur de qui tos hommes d Etat
deriven: des chantos.
Le monde est ainsi, dit-on, Et
on n'a plus qu'd ajouier, en da»
sant au bord du cráter:: la
force e’ést toujouto impose», et
elle cont¡nuera. C'est noire pre¬
nsión de íoi démocraUqu». S¡
/ous n’éíes pos sqtisíatt par
cette civilisation et cett» culto*'
it huge.cine, vous etes bien ríf-
íicile. B est question d» foro», di
blocs et d® conflíts, «t !»s con
vulsions du monde sont *a lo*
qiqt» d» c» System» L» déro»*
tr.iuism8 rnstorigue es: la con
sequence de» íaite topbsés pour
fonder u» Woe national ou une
Tifluent» mondial®; financié-
re ou économiqu8-
Ainsi, nmpériaKsm» des vtoü
les nations stables s'expdrae
|a«» to maintien de tours sones
dfinfluence» colonfole et géog-'a
pbiqu»; cetoi d'un® iédératton
íéoente bien équipée, dam te
conquet® des marches tinan-
Ciers et industriéis* t® ^ :i'
aestíel des unes est d'amass«
des reserves matértoHes '* ha
rnaines pour resistor dans un
confite celui de l'auire «t d'ar
river, ct 1'atnfaMe sí c'est possi
feto, a h colonisation économi-
qu® monrtiate. Ce sont d»s as¬
pecto de i'intpérjqdisme. L«s
un«s y trouvent pour excus»
teur staMDlé rnemcée, •» 1W
tre toj nécemitá* d« »on déve-
jtrppement
Cm prétexfo* oi»nt atw unes
e» 4 l'autre ém Mément» ¿i pro
pagande pour déelarer toéduc
t¡M« «n antagonisms c«pe»dart
ppscloo’i et artificie!. I/esprit
de ácmlasilo» pw®» &' la
t jwé* Inínktmvmk ' Au)our-
1 ¡¡fleta p?tt»

>- fosato» 5®
léÉte wrnm»- mimmé>
!W líltní"'-
; aupcjfjorue. n(’ «©«J cm
t'oxpvejssíoH d'un certain éun &o
r-j\ phvsioloa.ííüv ©I m«r.hí..
; h i;e fmil done pas mppor-
*t;i revoluto^ d<ís sooétós, ib»
, 3®s appéí’s q\ les haiRes
! classes «t cíes nations, a des r
valités faciales, yorig'ü’® de
la haíne, de l’opposition ©t de
la violence «st Texpioitcrtion d»
fihoinine par Thomroe, qti*on ve
írouve dans toutes les Masses
ef ila^s íouías tes sadétés. L©
vév fiable probíexne ©st celuí ds-
réducahoTi, de la iíbéfa^on ds
1'homme vis á vis .de son gejn*
blabfe. Des qubn íah de ¡ui \if
éire. social }'ind¡vldu ores.'
conscience de lu¡-m4me et du
milieu dans tequsi ¡} «st inte¬
gré. 11 comprend ce qu: lui est
hécessahv, bon ou nulsible, }]
réagí.’ huma;n©m©nt, et c'est sa
seute setuvegarde ccrfire c&ux
qui Tabétíssent pour I'crvUír at
’explo.fief. Le voila formé, prét
2 s'appuyer sur la science so-
•iate pour passer du sictde de
‘exploitation á celui de la Ü-
2ert©, Aloxs, aucun impericias
ue nc pent Tasservír longiernps,
pare® qu'fi teouv© en lul-méma
tes raisons et l'©n®rgie dv diten
áre s-a dignité. L'espiH íéodal
nous domine encore parce que
nous avons renoncé a réuuir
Ies condition© nécesscrires a T*n
dépenáanc? d® Vindividu et des
sociéiés. L'hom-m® s'astrein- a
une discipline pour que sa vo-
lonté controle ses instincts. D®
mém®, des 'o)s organlqu®s éia
blissent les rapports, tes obhgc
des citoyens. La dependence esí
•Iclproqu® et c'est te respect du
longat qui construe l'espr.te SO
ctál.
Les forces de domination sent
>raarJsée.s par d®s hommes as
óouplis á monnayer toutes Jes
richesses pepduite^- par te pro¬
letariat mondial. Corte re ellos,,
i'Stct el Ies cifoyens n*ont de
chances de se detendré qu'en
cpplíquemt des mesures assu
rant ’eur íntégriíé. La nation qu<
alién© sa souv®rcñn©té, comma
te cteoyen qui r«no»ce á sea
droits, a perdu la partí© d a-
/anee. De concession en aban
don, on amsr.efa l'une et l'au
ce. 11 ne íauí pas que I'obses-
g’on racial® ctetoum© á® bons
epprtes des cause© fondamer-
tales du desequilibre mondial.
VHUstoire « deja prouvé
qu® ceux qui ménent Je monde
cr,t suscité les guerras nation a
listes pour 1’oxploiter et 1 asser
vir. L’crvenír démonfiera que-
c®s dingecrnls occultes savsnt
se servir aussi de la hamo fa¬
cial#, pour assist**1 de la coa-
jt^ge d des régtements de comp¬
íe. do«i lis se croient preserver;.
Parviendront-ils d teurs fin»?
L'cxpérienco antisoviéügue
n'a pas ©té censuante, et so¬
cialise l'Europe. Cúte «*v cours
dans 1© protíhe-Orent a en-
Jcsnmé toute FAsi© «t les Inám
Héerlandalseg, Eli® a trouvé un
echo 'profend éam 1© monda
múr, C«s cofi|onctur®s nous>é
vélemni bieníot le© aspects-el
fes pretextes de fe coalition nou
veil® qufen envisage troidemoAb
au mépds drolfe humams
h fe vte et h fe pctfe.
réwrví*!
Byrxiés
mmoms san» reserve
LA PBOPOSITION
PE LT!S«OÍM
Hst jr> \ i-/? Ua'hO* '*ti >fi 'ii
dm*i í qtu* lf
i \Y ,c. Vm, a v*'
^ ¡I t ík* fe fe fkt'Uitt'tO/tí
tu il appszpci vtirl, na’ *, ,
¿iW&Ut ir nru • Uf lid WO'J'JlU r> *J* Yoyp~"
ti ¿ -d* í {’■< tVí-i.t Jt¡' cuí'fi l'*'
'*cnu* bh Ifey-, du n&uvecsu C0“
ímenl, pour |
psoifi: du ccoy*T, o
res Znqaqom%nis Interpelo-
V2UX.
Le Secretaire dEtcrt Byre’s a
lefiní cette crpprobalfen ®r¡ qua
re points,
probablevnont, Jes Che-fe des
Chanceb^ries d®8 Ifepublíqites
Amértcainofs douneront cusí
teur opinion sur cefi© Propon i-
t:on de rtJruguay.
Nous n« ©avons pas encoi®
quelte position peendra Haíu
da”s la question, ceperdarfi 3
nous revtem á 1a mémoire le?,
cerotes suivanfes de ft otra Chí;f
d'Etat prononcées ©ft une cír-
corsiance sotennelte:
II faut que le monde emter
»■ sache que fe Répubfique d’Hcn
t\l entend marcher dans urte
«union parfalte avec vb;q;
rRépubfiques soeurs ce ce co”-
«tlnent.ei il convierA d© p"Olla
itfter avec fe force dune p:p
«¡tession ds foi que notre so*-!
«est proíondémeni hé «des Etals-UnU d'Améríqu®.
«Fentends done que noti® po
tljliqu® salt 1® reSet sincére ®‘
«ráele de fe politique interna
«tíonal® de ftOtre généreuss et
«puissarfie voisine.»
LES ACTIYITES
DE .MR CAS ANUEVA
Mb Caeanyeva, ifeqror amo
Ch®f du Chili, qui est id
oour upe affaire de sucre o®
oeura tres, reticent, á fe suite
?© sa visite dans fe Pfelne
Zayeá~et d® Torbeck. La pros
section ©n eruto a été corroí
i¿© par l'état deplorable d®o
routes. Pms de 4 fots, la voi
ture de Casaftneva a été bfe-
quée sur la route. Heureus*--
ment que 1® coup dfeeil d’®n-
sembte par avion ’uí o ptxrpJs
d'avoir un© ©xacte jdée de ce
itt© représenterfi c®s d®ux PfeL
^ee, dans le Dépccrteznent du
Sud. _
La note discordante s’cst
fait entendre par les 17 telé
gramntets ®nvoy^ pa'r notes
c.mí Philippe Charífer, aux pro
priétaires du Sud leur dlsan;
de ne ríen contractor, si ce h’»s:
oos peto so» fotormédfo*»®.
Or, noas !'avo»s déjci expli¬
qué: Mr. Cosamraeva voya
c»cti¡ dans to Sad, pour voir le
coté agricole d»s possibb'tés
be la Plato» des Cayes et a»
forbeck, e» ce qui CQhcema la
Conns a Sucre. O n'»st qu'o
ptos so» Bapport au Gouvtree
jnení Chilton qu'o» santa si ’»
coté Commercial sera débaWu-
O motto, accompageé du
charge d'affaires Martinez, Mr
Casauueva a »u un® audience
evec noto» Ministre d«* Hekt-
teW Extéri eures, V«I>¿k«d: 1»
Pf@sid»ht Lescot W accords une
Tudknce.
Xtomaffi, il se rend >our visitor la Pkdn© du norl.
Samedi, d I’Amlxk^ade du
SWL Mr. Ca*a»ueva ofee un»
reception *848 h«ure* du
s««.
St Land! ou Mards, *1 rapan
tt $s rend ¿tos la RépuMieju»
Bsl»ye»m
I» Qs® tt db®dum»»t besoin
d«
Epilogue
DS t'AFFAIRE IFALTIEHI
Cos? a íaudímrt» d’hte» fi"
¡fe wiou d1,s fríteme© urg'1'-
f 5*m qu'a éí« p¡ononcir raij'fi
1 ffe1¡ti 3-iigo *Colb!r-t>‘ui dm
Cov'UfiiuUoi‘.'. couli” ‘ti m.v f i
; \;t& r M, Mirth*
) On m? rappt-ln.’ }>> ¡<’7.,^ ’» ,
' •* qu 'l’ u Couv.-r-
i if'WTft, Mb frc?!ico:« Mcahotv
f to clúa’t t¡ ¡a (atuiniiGti
feoHiür*hUM7 'V
, Ifej'm, e ttedo* *ur
s !:C'av<'l;© qui ecci'terra '.'-■n pit*
n& aufermtqw'id j-»odultes pax
Let lógala*'© unvouute qui >*-
rail une ©nferfi adufiéru»*.
Enccn» que nous n'ayotes
.pas a no’i« disposition comm<-
notre conf ré re * Ho í ti-Jou mal •*,
•un siénogmphs atomiqu© pou
vant reptoduire in exte!rso ioui?
tes motifs d® I’impoaant ctetfe
nous nir qu® la Cour d© Cassation
a envoy© fe dame Eugenio Ixd
gí, n&e Afiten ©n possession de
urfiverscrüté d® ious tes bíens
laissés perr F. M. Ahte>'¡, sons
fe íoi das actí’s authent-tqu®-»
émanés du nota¡r& d® Basfics
(Corse) et d® rattesfetfen do—
réo par la Legation tte France
a Pert au-Princ®.
• Plusieu^s de nos Confréma,
©n annonjant qu® 1® Haul Tn
hunaí avail cassé Tordonna--
ce de refer© du Tribunal Civil
du Cap-Hafiten, n’ayant pcss ®x
pilqué c® qui s’est passé, ont
causé de fe confusion dans fes
esprjt».
Out, la Cour Suprém® a cjs
.4 rordoimanc® de véíéré du
Ccrp-HaUien, pour le fait qu-'
c®s piece's nouvelies. d’un®
qrcmd® importance, avalen; élé
produfi-í's, ®t. fe Cour Supreme,
jugaar.t au loud, a :®ndu sen
arret exaetement dans 1® s5t-s
du Tribunal Civil du Cap-Ha1'-
t«er;( rejetarfi tes prétenuons d«
I’Etat qui voufeft conifer i© S®
questre des Biens d'Altien au
Bureau des Gontrlbpfifelts-
D® la logon .que nos Co fee
â– os. cite onnonce fe decision du
Tribunal ce Cassation, on peifi
crojr« qu® fes hétetters Ate;orí
tvafeftt perdu te procés, t\
«u® 1'Elat, par consequent, Ife
vait gagn©.
Qr, c'est tout te contrail.
.as pretentions' d® TEtat ont ¿té.
*tetées et toys fes b'ms' fete*
•és par'AHteri vorfi d ses vér
abtes héáttevs.
A PROPOS DE LA GONAVE*
Comm© nous Tavofts annon
có h.fe-p an programme combi
rfe ya étr® erfirepris pour qu®
]a Gonave sort® de sa dure &-
preuve. La vfelt© d©s ofiic:®te
a 1‘Tle Jeur a permfe de s® r®n
dr« compte d© (ous les aspects
de sa teagiqu® sfiuation, C‘®st fe
moment jx>ur nous de demands-
oux autorités civile--, d® Lite d®
comprondre fe portée des me¬
sures envisagées. Il nous «si rap
port© dm fait® extraordinaire*;
qu'un© enquéte seufe établte«.
Les frais pour l«s mandats «t
tes frafe d© justice auratent été
rédamés das paysa«a, malgr.fi
fe clrcufeire ¿u Départem«nt
d© la justice. L» Magisferat Com
munal originafie de Saint Mi¬
chel, n©glig©rait-il de fate© son
devote, sttevetlktnt d® pres
d ce que fe loi soli respecté©?
AUX GRANDS MAGASINS
SAIEHNOOSTAS
Ctmmtm infrmstahte^
Crmh pur fit 'Anfffai*
Wmákm ... • - ..
Cbtmiut Amm ♦ « - * „
Bloc-Notes j Responsabilités
Notre confrere Cfjyen «Lei G-ir
d«» dén<*5*c© nvoc vohónt ttc ?
ca»S cas úlw'ul** r?qfet»»s da !S
if/«1 fte'f M*'t i'OClrf fiH'dlh JCa
y»i, (V*niu*#* Im*u o'* L» ,!( r.
U> '«A vt.U^xfiíV.N [> íílUI’i, I ■'
„f ;i ue ¡/mi iiipitM hUtU'" i to
ihcecvKPii, L‘'/s «-• /'.<
\'W" r"-" '1
M)"’ fiivit'f. *I ■■.
r{\i>; ti'l'iivnl d< ¡hll v ' */"
JUiUml «.ft»* VaUKte pub*
,U«i CO’'jrc h>,t t tmjMibUifi Qn fi
viU h> Parqu»H CaytiH, d<'
nus gift' fe not© d»' la L
t '©velé O' fed cdfi/'ux'7 L.
a rnctier*’, ¡a rumnrr publique
-uííit pour que I action pt?bj>-
iu« sote m.se ©ri mouvement
• « •
C'est l® 3 décí-mbr®, d 8 h-\
p. m. au Thédtr® Ftex qu'au-c
lieu la premier® de *Bai'rferss ••
la pfec® á carácter© social d’-'
n> confrere Roaer Dors-'Vil
DU MINISTRE
DE L*AGRICULTURE
CCvVWVV.U’t WV.l.V.W.H,
u: COTON
n vvr ni
« « fíut-/.*
•te* ce
at í»
a- (kingi'f qw >f
, y U (,| V f í*"< *■!.. *t tu
-(/?■■• )(';'•'ni,!* d i -
rauoncce.
Plf'D’S ox*'tnj te» >•' '*
’ t efer’ la &cu£ pyr-íí‘t-ct,o’ -
t e¿5 sensible.
L'appaniteon du oha-aspor.
n'ex-cain c; coincide av«?c la fi¬
xation defirúive d®s caaxc'c
cu coton Forbes-Baker ou d;¡
i iO;?ts ¡Vichev''m-"ní tea
}tí. Les notes ¿logteuses uuv
vaux de séU'ctío!;, D'ir- n<,u'(
ians fe press* qu© dans U'.s
I coup, fe pays a p®rau éter* ;;
converscftsou© entre gens u*-'
â–  chesses: fe production du co-
hédtre qui ont -eu fe chance
: ion a dimítete d® be-aucc-ur;- *
á'assister d la lecture d® la pfe
, i! n'a pu t;rer, cornme canse-
ce el aux repetitions autor;-
i qume® des ¿¿penses pou® lfl=
sMil d dire que c® serc un plo-n
í travaux d® selection, que d®"
suecés. L©»s rotes serón* terus
] avaraaa®s cihsolurnent
par les mciifeurs acteurs.
| Bonfecih'r a "te dnux sí
«Barrieres* •-•• íorfes d'observa
; tucfilcnc ré'fevo orécisémerfi d-
t;on psychologique du réel nai
! fe h'-uío (cchníqu'-' Ó'- lío.¡raen
líen, distribution de rote-, juc-
1 Motee temblé expéfetee uov.s
qu'd 1'écxUure et la s’,militu'fe
j í-fi a ce®oix® qu'un sauv -?<¡g«
cm dreme-g quoüdfer,n®men• ve
1 c® cateo d®nrée pourrafi ©tvi oí
cus. ©t troles — platea a Vassís
1 oaftisé, si Ton dirlqea t Vm- ac
taveo.
i ‘¡vítés cans un sens ou danj*
Un conífere a défe'-mvem vfi
' Quote au cha5 rmcc : ma
dans son servio® d'InfermCtoO'-
i nr dim ñute fes -bufete, d con
un reporter, genre mea ram o\x
vfe' xbai; d1' --teCtec: =â– â– 
«adiposo cryant fe de
f:.-5 d» produjo». Cto.w-e
quité au pomt d® commv.
quer avec n'importe qui salts
preñar® te sfeairu't ou ¡'avio .
safts envoy®r ou recevou o*- - ■■;
iiogramm®. C'est a';i;s; que
archífect® Brun, cauche zana
un Hopfia! a New York l‘a "-o
sor© á® confidences qu'tl nfe
fcice», pas méme á s®s prociv-s.
I,‘intention qu'an prét® au C¡W
de notre édifité de voufete ahg®
doftner s®s émoluemefe *31
bfen dans te íonds de son torn
pérament. Mens Tanr-onc® est
prématuré® d'autant qu il rx .
ait* un® t®!te confidence, -'-ous
er¡ avoss Ifentiere assuraf'-ce,
d qu'l qu© c® so:t.,
C'est plufet rar© u*> hommu
ge pareil, v®nant d® contribuí:
¿tes paysans a l’adress© d® pro
poses, peroepteurs et stag*a*r;»3
des Cont'dbudom sí sou
verfi nous dériongans dans c®
otirnal tes modas de ‘axaucu
el tes procédés env©rs la qerde
paysann*. SI nous refetons
te fate, c'est motes pou*' fser
fer c«ux qui nfent fait, '
tout© que l®ur devoir qu® p'-u1
offrir l'exempte a teur* colló-
gue© pour plus de modéranos
et d’humanHé dans feurs top
partís avfec Irr* ccnteHbuahfes
paysans,
Des aufevateurs qa'afttC'-ofi
au bourq soft fe tax® dferrosa
q«, ©oh fe patente de ccdv>it,-‘?;
k bo&uís, tout gauches ckms
teur démavehe, fe presentaron
ñm técvpmm, des écoulées, lea titre* de ptoprfete
tomaeretni feu® ronde tena a
ont r©ndu un hommage spot-
tañé au perform©! dm Cor.M-
butfefts de fe Cteoix des Bon-
auefe. Si ious fes ptéposé^
et perceptews pouvcríent mén
Use un ffii témoíqnaq®, fe fUca
teté serait moin^ impapufe; «
©I o® serali' mHte loes mieax
qu# le rent»»... qufeu fm? aux
auxlHalm des Co’1
LOGO
v^vc|..,qOT, ,3rc. charangos. La
í te du íeun© ova-r' el y doooc
un oeuf. E- virón d!x ion :*
eprés, \vu' lar*® éclcfi 5't nóv-ar®
]'í?;t¿3'h’ur, ce qu; fa-( torr¡b®r r
teun®' gousse. s;
CÍOU-
lotnbe su® I® sol húmate. <'-■
uourriffioui ®r¡ ■our, ¡-iscnv 1 i-u
midué nécessair® d fe ’arv® :yu
qrandit heur'-'US®m<-n: pour rfei:
! y.ej XV adulte. Si la qouss*
tr-mte- sur un sol see, elle- s®
d®?séche, la krve es! omprísoi
fee; el’é mente. Aussi convunt
ferait-fi de cfecoufccrre 'es zo
nes c: ■■ -rm'iatiom L® rr.m'te
're d® i' fiar -ultuve devrait ío'-
r« le chosx de zones dans ’te
qu©ll®s la period® de séchoaa
á® coincide rali avec fe forma¬
ron des gousses.
X© Haul Pfete l'ldéal, car fes plufes cessert
; ©.3 fin novembre e} te régteie
orid® ptévqut d® dócembre a
CVoIr suit© ©ft 4ém» pag®>
mmom 4s
Ave- la rap'd*5 ap?v abada*,
efe By *©s, la ?rapo5/i:on d*
LUmqvay e§; -mo’-'ó® vite
haut.',
- » Quos dfetonnant? Elb
vitml d*5 Montevideo, cap’to)®
tí© TUruguay.
SWEETfCFART
x savok rnn cowrr*n
A VOTES REAU

i* «t
»**«* m-'-* '- fft-, f-
Liberara d híeret
Liberara d'aiijounHiui
1E0RS EffiHJRS OU OMtSdJONS VOtONTAÍR»
Suite, to» i» No. dlúw)
Por Haou¡ HOU2ÜEE
a«iiTrr,;a -y.a «onuan.
T^mergo'i
La pas ia line sagú, pos ae sa¬
yo* r qu* a fie, ma^ qm avju
¿Jiií-Qis a fci'í* c’est a a*?e -a *gat©r ¿es ctsa-
* a tmptrC&Ol '*£. at'pu g*
ai* continua*, a tremí a jc
qerA’i- au *>£‘¿í>4í‘ u*'4 CnuruL Si
v]U Ott S&VU.A Üa&*A<. Cd )S!íl ]
pimoíi de Boye* Bazfeksis. Bcau
I toas Je grand Lead«r:
! «.U Cooj&ed de» Secrétase
aLVA a dépasé tout r&com*
.mint un projat de loi demetu
coJ't uno rna:¡.íestaüüu de ia re
coimaissance «abona!© a Toc-
c n.on dt í'cmassaiat d« d. ux
di** plíi* 1'ÍUShí’S au-mb-cs dü
ia *<
s aoputev.
üiu - : i v.’i
{ pu*t Li^eiai; B*.c© ©t Mon-
ia va¡>a<ít
*o: Util ¿uuvoj, ,u
, Pu-uv tombos vtcUaur,
4^iiXxK>
,i u¡'
IV d
ce, viU a C'u
vU A.‘Oi i.doutu aux prmcip’ú
*a.<4
G-
, lí i
va 1a? Giiai a:-
ilU-H
' ’ V'
vb'..
qu< ' xna.í ,4t
u-2 d- , Kíai, faros * UA;íw
da cu
di i.
tíl l-
S ft yUl<* ¡- v 4
t <,i*.vn.ur i qut a lu.t ildip'ua.
„ai h
u!,'
.¡
Ce ' viu t’.í ,
’ - o t'í, cu ax iiltU'luvi cdoyuj,;,
CPU*-,
d C y
ü ,«t
’),< .14 «>U L »*,.
: ¡‘U ua ¡>vh ücilut qa'ti
a ia :
U .¡y
,
K c qu >i - &u dcploycf .wt
que* „
: L
o al.
Uk"* ’*
1- -u’.í huoiqu», «t upé.
LULU G
*♦
* »**
.. a „w l >4
w.hq Juv=i? Uv poi.puíuA3 yo.
VC*
't- **
a~,v
'cu, i.-q*r»s cuuqu*' joui ai
UOp fevUV*
OU JJl,
ru y¿i: e-teut t-u tiangvq i] aat
touv
¡ItalíCe, i
â–  niy-.jz u>.
j'< L up a4ln da V?x’.
•Út* KU
e&i
L>cí c
tD.bcouii, viu 24 Acui i&76 4 u
;t¡¿
¿ívc« a ©a- a
qut ¿a ur'oriK-
t.v se p
ia¡au*u. no ¡v
i;!1- O*-* C«y¿>4*i-w*>
Ju.^ “'t.* ,H .w
U!- i J /
t oi-ai ,>to* -<
„<■& p***in.é-s ío
CKí'jOIí vi U Lratíi
UúUCi' SO'<3;«
C1- quu
ou vont ¿v*
U ‘4 JU-
Qacr i .*1
q-*v & c . -
i. .on ,;oo v , u ->
Garrón:. — - us
1 Oü. iu-' Gsí -W'W
• ?gu j ar a:-’* ¡uio
ms it ova- í ruoin
Juamore d<*s Deputes).
O. rt
O
•ncore que Burs
const :ua¿! pas
¡ ¡u cept'iuiau;
■ ¿'Augusto Mu
uus sa nautv ¡si¬
de la He
da/
*' u’eu
J CM nal
ío ,
: 1. p! un
> o B-e’*
.t o*, no Sí
M.qa-, sa '<*Ho;r,mó m.
‘vnaussev sur tout par
• ‘0 d"s Cacos, L& áer. i
persecution© violentes a:
•i^s u lB. Ca’a'/ ovan «
de ¡a part du Gouver
üy Doiíj ngu*-, ava.*’:
' -a s-.'tso- al ;e ttU«iVíH >
d-. C'\ p- jí icidrut a •
a tout . c s -a so^s g^e,
ia candid
Rtx
mtmii t $hn*
8>i -lé» pani«>
J»s* tóés * OstlMi
K» ilíse pofliés
JouveL BíYití*
Ghdtpin, Al^hn^,
datí»
EDUCATION DE PHINCS
Entráej: 25, 5D ei 1 gde.
a 8 hres 25
£» léie par¿e;
Gold Turicep
¿n 2©me Pariré
Chcd«s Boyer, Barbara otan
*yck, Edouard G. Bobíjison
tans
EN MABGE DE LA VIE
:?b>ch And ramasyt
Enirées: 5U( 1.00, 1.50
' Jt'udi a G íir» t*í 0 hs OH
-no fl’majíd’ í|Ó5'ó*u|v
E»> íme- paiíif>;
A «Lío1 tí». UNÍVKHSAL
2ém^ parity*.
Duo! B'yu Bt* Mrcdí
< -laude Kf< m» dai...
I'AIGUI DES METIS
Tn«‘ S"a lltwrA
. A Wu-¡-w H o., r.i.t T t
oust; Pícm!'v....
D.i'tu, 1 I.jO, C, 2 >0 y 1 -
SI^LUFANT
A UN RUOME
Ke couret pas avec ties remedes mcojinus, Suuki-
fz K-s suutffanees par ce moyeu
doufats. acción, qai
a feít se» preuve».
^ P£NE?|T£
*' Uao*.Si®voie»rc{ipí«
ratoJr&s s.viperíí'Uífe;*
grácí? á iws vfipcUíí
míUíCiíiiieuUíuac!».
t SriHKlte jR»nrraceae5»
iwjitrmeeírfutíos.com-
’Cte d
P-sttjt rePfv'.r mus les üvantni*i*s
J*. <«'«<• JoiíUk ,u.1 iocs PfKCTRMff-
STtKHJUWIIE, irirnme ijxlíüiíé ri-
dvsMr*. /í>vt'’>ntiC2 wuH’íemein,
au ctuída'r, 5:? f’orge, Ja pouruiv
«i í©íí&*íív< i ':’¡ V i* í v V.¡5«'Ki»i.
Ui .... VÉ*Vt.‘ < n'UttH'TH íi U J<-
rt< (tn*Unt«»»«n»eot
> t’UCUVfV - í..! fe*.’ mfiüU.s, <.k
ít*ux, i !!7<í.>e¡.i'i on it
oatatrivíion iies ms-isv lv¡v-~e? up-
K^GuslúC WICKS ,
mí*í¿¡¡? ^^-ii.r.iiriiii.rin —i, ■ - ■■••~*'*r
Hint*.
■ v t-A ’ ^r,-
«r Parsrr ount
Mt« *•- . a 0 et 8 !5 r- ;
BT.HING BEAUTY
o r < ou anq.a ce
ríes.
TOS C¿©T©M3E
©at toesain á© sotos
J'omra&liera
1 s. V-
E;.' ‘
ve Gd. 0.B0
ryr«í
i trigpímüs
Mesdarr.’ ss. Yoire chevelux© est pour j
u'us ia ftus Belie atpacüon. Prene^ea |
oír) cíes mcuntencfní el vous la tendrea ‘
ono:;u •
ove
plus
BazvL
T. III, p
uc, :u • c • ; :
• Se a íi' - ..4 I- pAs :
p.r r:oj£í ia ::ord
es r> ssu!:c* '■ E"? >'x„.b í.
b o Gd *::
ín’.VC
t. vrou
Bo.í’o a O.’... t; taque.
■ 2^013 .• 3t 4u .. .0/5
Bc'S^ía^. Xy u t. ^-.w /m
a-ir.^nta -v "o ¡; o- u v.
C3V’'u c.u D¡. A..r.o..
v cu. Pre&.cu, t óe -t. ta:
éta’t ce jour ia a la ~ Hurnv;
«O u'etcut pas M j* -
us qu: dvya • éu- a >v * »u¡
macs ble’* ir,o-- arr„ e G< .o* el
Layer Bcur¡c . c: :*p
•f U d ¿ye UG-»e cr.«: q . - U
proY-'ncv se ser-aii B-vee < -•
etna* vs r«arU5... n-:u¿ p-'1"- o
1 03 dv.**^ e es 'áspeos o- £• rOv.r
«twquer le Pwcns Nauomv*..
ja* vu dvG' -*s ;su-.- c-
in'Si-s: 30 ;UiÍ .’í ’’ - j.d' ■
2873, ún ír;o ae Jennnes oarn*
'obles u-v vie .* d'-t'H
pune sootns, ia
rr>oU ^.1 lack., pas u: 1 p:^:
dans T oil contre a* $ cures o > ”
c més qu- .es avam* t expone *,
c c^s vues d« tuer-cs <*t a .• n !
piqp*1' mo>i oí que::<-*s ova*1 l
cnerché á détourn^r d'u» p
jet aoní tiU-s pi'evoyañyit i
su© iunvste,
N’y a t-U pos auss¡ pou
prouver la coJíspirat^on
que c^s «Mess^ur»
í©2 d'armys «t d‘-
C t:' a tyañni" d¿ons que
j’i pusssv cít^r uü ía;t prea-'s
av Canal m tout pour elude*
controle des CKcrr.bc-'s Logas
’ v s Lí -a paroív c
• „ c i;:, .i* E- > * Veut oü so-
ñ ia ved'e -a p *opos d** c*
uao'-e severe dvs íor ,:at quv ¡‘on mnubue vxclus*
: " * t Jai v ..yai,ts
pe ¡ :,uz :c¿ Integro
q> o' ¿ en v.< ux pciobr E¿pc
u . : • :I* lí y avaJ ea cc
t r* t , .a a. ;our ícn qu- s
K CONSTITUTION
N£L <-it qu¡ xec‘-va.i ckipdean- e
invnt da Crui de i Et-at, c c¿t a
duv do Bcusiond Caita, liu me
me les míonoauons les pm.v
ca, t d'arocmai basa le Pays,
re Swvice ib Tenseignemt?»*^
ui Gouvvrr¡eme¡d retiseigna
secP&ir-ment \ opposition bac-;
assist© ex personé «’en s'ava
r;cii. >
({A 3üívr«)
h H.í
avab’U ut
m*4t-.t!m.s
pour resist?; p-udaní tro-’s
lours aux assauls d<*s íorcvs
gouyvmeni^ütates?
» t- *
Maís Canal est parti pour
l’&xíl, 22 a táémíssionné. C^¡a
date d« 68 ans. B sena d© ben
ton d« cootmuer d 2« villiprn»
der, Un liberal en théoUe rt
arfen qu'eu théorie, écrira c«s
fours C‘ que r©n li’é'mi qu'un libéml d'occa*
síon que Canal étaT méme un
íasci&e ou un naaií dWanr Jet }
Jkttre. Ce n'est pourtant pos l'o |
AVIS AUX HOHLOGEHS.
REPAHATEUHS DE PENDULES
BT MONTEES
| La Charubv© de Comrneroc
■ c'Halín pour répondrv d 23 :i¿
mande de Firmes éír 'cuhéremtnn de Malsona Su*s
<*s désireuses d'entrer en con
act tm*c ia» horlogera ou tous
<-ujc qu> se spécrfcdlssnt dans
es reparations de pendules ei
montres, demande rés de bien vouioir se íai re con
^aitre ou écúi'Q a nos bureaux
Bolle Pasktle A — 133
TelépEo«e 2747
Local: rao du Qued.
Louis DE30IE, Ing. Agr.
President
Wímm
Col©a
mabchand TA&mm
Palma Beacb d© tout©»* nuc«
*<-s, d«s costumes tout i v© 2288. .
VOUS POUVE2 GAGNES
CIÑO MILLIONS DE GLE BU¬
LES BOUGHS G5 4CS A
L'HEMOSTHEUOL
Ce so’H les g5obuI s
fdi *r t-otís a tout©© les pa’ves c- *;d
te coíjvs, ‘'oxyqe'v d- I o.r '.'.t
- ‘v, co qu; p rjr.v: . r.:'
iat'i&n dea al.-merus dbsctbss
|*í loa'* tra*aiorma-o" er. - ■
r-.f v *:d<\ Des I:»rs4 s -•
* r ousf í tanques au *"'V";
cuU*1 vous concha' t = ve
c-t'e 50.-B eiiVa'.’i, sota coGo;m,
r.etv'ux, dép'úrr.és, c’e¿‘ ■•’«
YOu.c ‘rna- qu- c ::*’ v obu'- s ; _
ms. P’e* &z da’.í: c- cas í H-
mos-ho^ol. Vous vous se.n.-er¬
re?. qu v4 araent dans I@s ven
na Ce SQ'ct pour vous Y
r'-íour ntfpld*’ des iorc**s,
-!cr v.tabté, de la santé. L HU
•nosthvi.oi cor.v v.í cussi b ¡?
mx enfants rachuiques qu4aux
idukm ct aux víe¡lktrds surms •=
r do. j
Ce mesv.'Uloux produhs est j
ventp rx 1 héne GHímrd, Bue Férou, Pon !
"U-Prmce, I
Uüq..
..x uuüiíeíe::»”!U; mas-2
que }Ouí voue culi aievwia et up-1
joum©»©ir«ent ie TMICO?BEBOUS |
en» ie froltant sur le cuir \
chcveíxi avec i'extremité des doigls aiva f
de permeitre aux racmes de© chevenx;
de Víier ie maxmmm de béneüce de cene 5
.T.oívt-ilíeuse lotion capulalre. Puis, bros-1
se2 vos cbeveux el vous s&rez enenan- ,
ues de (apparence et da charm© de |
votre cheveiure.
Eesarmaia, voue n'avez ñas ct enviar
jux c-toties de Técran, pou? qui la chevc-
njre es1 un íacteux vital el important
Suivez leux example et cerní de tons ]
ceax qui dopuis des générations treu- i
v.mt que ie TRÍCOPHERGUS DE SABEY i
u.-t mcomporftbl© pour le soin des che-1
veux. i
Áugrnente2 ia beauié et le chcrme d&*
volre chovelure en employcmt 1©
......—ii-u«v¡uie en employcmí )©
TRICOPHEROUS de Barry
OON N. MuHK, 0:átr:b.iO:U.
a GUERHE...
HAUSSÍ DES PBIX???
Lí:
Mírnm Mmrhmmmmti
ÍOUHSUIT SA ROUTE
LA QUALI7B EST INCHANGEE
BT LES ?mX SONY.LES MET t&
avis aux coLUxman-
NEUHS DE TIMBEES POSTE
La Chamb ¡ e de Commerce
d'Haitk pour repondré á la d«
naíidf de nombr&us&s Fí?mw
¿trafigéi*s désíreuses dYntrei
n contact avi'c les coVectw
Hvurs de timbres post® d’Hcr*
L demande tier, vouloV ¿,-e fair© conachrc
^u écrire d nos bureaux.
Boite Postals A' — 133
TélépKoive 2747
Local: rué áu Qucti j
Louis DEfOIE, Ing, Agí. i
Présídeni i
High speeds eat avv-ay txrv trt-ads. Jasf—and rubber’s too
precious to waste these days. Drive slowly at all times, a«d
you can increase your tire mileage. In fact, you can get much
additional mileage by fol.losv.mg these few* simple ''lirec&ce”
mies. These include:
il) Driving slowly.
{li K.s«psn« >-e.ar c.st-s staV*i<-4
exaifty fight.
2,500 jmJes.
I4> Avoiding susJtJrrj soU
S) Avoiding brojiiug y^ur creí.
Cú) Kscpuig your wheels hah
UÍKC DJ hU¡my1{í¡í>K proper h-.’/sW
«JjKo»acot and bc.tk* adjun.
{#) Having your
nguturh.
- uojwcjed
elrm&cticlde EXTBAORDINAl
iE» tu« Instantanóment Puxiaí
mm. Bayeta, Uxnrm d© Mou»3
mm* ©to, ©to,
Ext tep&t ou RHUM CHAM
ffiDM CL LSD Ux BoaMSK
The Goodâ„¢r rw i, rwdy ,o hcip ytK< ,llE f i
mileage from your tires. * >’i
Gwafyutt'íwÍmh .its HMnttfuHund \>d:xylf*
btr«rL&%i*nd, iudia. Mtxtca. Pm*,
yf»!h Mma, ¡nmdta, Ttfi'
pniltd hates, tin,mb#,
Diilribator, amt tie.il.
' ibrvagb'jut the
VXffiB HAOTENHE D-A0TO.dGaiL£s, í>«8¿illlMo,
ATTENT1
>. â– :m; Vfe/itL
^ -
8» Voss Etiez ¿ Ma Place
¡pit 4 fii« I* nj^sa^e et i tt4tt
etiefi de U um«iJe> vous a«í
í' Ujrs a AfOil it tteaí /i* ?■-’*
' Pianteurs de Nolx de Coca
^ la Haiti Cocoaut
iFrodociti Co., S. A. ¡
I ACHETE TOOTE3 QO AHWÍES »E «OW Dt CC«> I
¡ quj PBUVBHT Eras is?im» a roar su psaot
j i« jm>HC9SEA AVh
1 bubeau de t*as®E a aaoTok
m»H035ffi, ur>
BOriE POSTALE, A IW
.LANTEOSS VÍSTTEZ IVStm A EBWtOR,' ”
- I
Attention!
ROPHJETA1BES PE VOITUflES. CAMIONS, &£Mmm
MECANICIENS
VuuLm tu MAISON JUÍXíá qui viem d8
in a.-íM'ttimont ccnupl«t 4© pfTrtu* aj u'uiwuou a tnfo*
DwiEohn al nubtví moh’yr», wU*v* qu4t:
ttaUmim tlSi, JjouqUui CHAMPION, E^gmímtg
!o Cou.uai©3 pour vemikttottf, Amtatut«« pout
B'cutcr. inqtaüon Coito, Ion* do Ftaina, Cubba Btmdu
T ¡£\ pour Bougsíví,Fíí& pour luxniérv1, Tnixxs pout Pomp© ^ ^
Starter, Bwitchea, Cut Outa, Q&n&tnuHn», me. : '-.aA
JULES FARMER
PHOPhffiTAfflE
67, Hue Dcmte» tkmtmsbm,
Pbeaxm He. 2708
....... - T r tr(,||)t)<(
DUNLOP; 1
Nos ContriimUons \
a ¿a Victoire
á" d
U0Vu^)0H'-"-
fllR) \ tA \ v* ^ ípe«4« povr lí (Jv* &44a»‘
, i ¿ti mu to paint « f&j ■
CW!% » iSXt
L'haure s'approdie rapidement qcasd ?«*«►.
sources vastes de la nvasson Dunlop seros*
engagers encore une fots avec b production '
warw'js â– * temps de paix.
dUosM
DUNLOP RUBBER COMPANY LTD - BjRMJNOHAM • rV^íAO
â– 
f Boco£ *>««„«
á“ f«; «?** Ifi™.1?* í» P,«ti«s- ¡9*
,ommt ntioa hl l*****
r« «mduk «íS0^ .fí*'- » a«t doiw
,,GBͻCami.S fiWlM ddvWD,
â– 

IIIOSS JEFFOKTS DV tNOV '
flBW. IUA'0imAam-WM;i
.tejáoste» VOX38 pua,
* « VOTO -» t
w isa» mm
•MsmS k i \mm stfdi, M* *». 8. tosM- w
ashatan! us» can» ou gulakst
d« R»x, « peidu son po*t* kuil
f> qui cOMtaal! to Vito»* et
fcc-aotoúp d« pop!»» iiapoi*
kiste, Me P.cmacd aBaháonoe
to# votouss en recompense á
criui qui luí féra icirouver son
pone{8ui!l«.
8EHVÍCE
fflUEPROCHABLE
/ usartunou! in compeer abio.
Hiovielocja Aikaeniailvs
cm
CAN AMERICAN BAZAS
Aagle to Kuw Paré®
«I du Conits
Piso» KU®
A VENDRE
Un «iambic a rédtetülaíioi <‘H
pariaít état, donna»! d<¡ -’a'
cool fin a un haut degns.
Pour long roMsigiiemsirts a'a
c; osse-r go Bum an du journal.
, brought to YOU by ClípjpekExpress
Oí Ibm husdreeb ©£ if#ms that at# shipped daily between the
Amsxicas by CEppsr Express*, newsreels oi current events
ere among the most important Thus, people throughout th®
Americas, ,. iros» the largest cities to the most remote com¬
munities-are provided with the latest news, while it is news'
Now that priorities have been eliminated, you can ship or re
ceivs many items important to your business or personal wel
lare more quickly and in greater quantity than ever before
r .: The air lanes are again open to all trade and commerce - on a
& worldwide basis! Speed your shipments by air at the reason*
' able rates and convenient schedules Fan American offers. The
â– world's markets are at your doorstep when you use Clipper
Express, Call your Pan American agent today ioriull details,
, B# will gladly quote you rates for your particular shipments;.
. »Fo*I Ait Express via i
’■ Pop, American Clippef j
Pam American Worm A'wavs)
1 Jpjifem oíáeCWf«f Ciders ■
PORT-AO-PIUNCE, HAITI TEL 3451. 3200
: - in mmm.mn-r
'‘•f Swf *
IfifSiBii
» fC* ' 7-
en 3
* Ktí>uffeirv«n?, á1fífe«íí£s 1» ««pira*
**t 'a tmwh.ií tnp- t« 'W' t*-’!»
,T»h»?«í Ví-ir-’t * a*ni
Vottv 1 tu ‘ <¡-t afía4í^t*í«tíst v -n> c> t>ur.
Kt, 3 tu*ñute*. M»nd*c« ta up * ;r*KlMl
• : natsK e£ ícra*« *u*8stí>í #«••*
. I>4-s le premiar Jour, lea «>Hx-s a»
la gfUüBt, dSisparataaf-ac- la rr«-
! pi ration dívena» ía?tS« eí 4^Uw^< v °w*
i asistiré un a«rom«Ü p*i*ítsS*. t as de itife-
i «ÜeiUtH'iits íK'Síig'í'é-sbiea. »*
att**», P-ia einfarv.™*, í-ren^z «sív.*.
i jnent les agrSable* uaMatts* Mennaen
i & chagua retsaa ,et v-o&t Sis» aawsítA»
; ccinnl.'tsmenj eúirl ú» raathme «i 4*
í la íi'-pnf'Mí-í* tr>Sm« *i voua en aenlírla»
i 4,.pilla sis ¡íU’jrnes aaat-sa. «endAce par,
s-.i í- r<- „ vou» r«nd U
ía ,« < t ul^ía sn S4 Mu»» et vou*
’ díi,:-rTv,,..¡í, cafniisetsmsnt 4» raatnnws
t 4a>,« s ¡.air*. Pass J# ca» íwfttfAü'^
I • ,*-naue ta feoíta s|4» *t votra
I v«na «i*ra. re.’nlíísur*^.
i wendae» d# ía pfesurjtuwits >»
- plus |»-<.ch* *u¡o‘irÜ‘&iú. SSSn»*. Not»*
Meitdaco
Le Protestantúme
Haitíen
a ‘ • PAH LE T>t, €. PBESSOm
0 ~~ Z'ENFAKTS
La páümmie? O ■■■■■■Z‘FM¥AN7S
a le piaisúr dfaanoncer á &a
bienveillaotc» clientele qu'eUe
se tíouve actueliemut d la fíne
des Miracles ó colé du dspoí
de «Bhum Nason*,
Toukurs la memo patisserie
finer Pcrtés, ^CíiOotur, bo?;
Cons, pnx abordable®, qualHé
jiiégalabíe.
N'oublicz pas que vous ?rou
veresr Liqueurs áiiperíínna,
Boísisoris glcrcées et i'imbattoble
A. K. 100 deal tout Po.-i*au
Prince parle.
f^sence de van-lie etipérlfu
re Exíca'-is pour liqueurs tt
pour cisme qlacé*.
Le méme accueil sympath!
que, la me me celérité dar¡3 la
liv7GÍsoa des Coxnmcmdes, íes
memos príx.
O — Z'SHFANIB
Rué des Mirsdee, á cote du
^ípot ce *Fc.um Nason*. Teló
ms
Poisson Frats
COPEL VOUS UVSE DU POI3-
> ON FRAIS A DOMICILS TOUS
OS VEN0HEDI, TELEPHONED
*0 No. 3172 A VAN! JEUDI A
MIEL
CHKMIX
U-* o 3 v.-’r-s á- a S^Us-
ié Her VT2 a .Aoromoa. :■ 3.
A é:c'« de *..'éa ;cí a art :-03
que ceíte eosroagoie van! de
vtcevob et qu'elle vsr.d á ués
bon ma~ché. üa escompi? O
¡0% <*t accords sur touíes Íes
ventee : c s r: Hates vous caí
ces ocho s'eniéveru rapor¬
ree o:.
LOTERIE DE fETAT HAITIEN
V egt pené a la occra có.cc
ce de tous ¡es vendeuis de So
Caprtale que remission, dee bu
i.is de la Noel aúna E-u rr.
medí procáain 5 décembre cor
8 Mores «t demi* du motín.
L'ADMINISTRATION
L'Empfei de J'ENGRAIS CHI
MIQUE augmente vc’.rs produs
ion ds fruits on de fi*ut3 en
icantité comme en qawité.
Test de la víale écoBousis.
En vente á 8 cents ou lo Pvre
i Agricultural Services
E. N. BAILEY
154 Rue Magas in de TEtai,
PorL«u-Pit»c*
tt ■>f»w«iwi|i9
Me blamez-vous
d^aímer ma Femme ?
' EHa trouve toajours das moyana de me rento Rea
reux « de me ienlr en bonne «¡mié.
Avea 2# Wt KLD4 pat ex: mple elle me íedi bolre da
vantage de laií ef Je le boto aves pfcdsfc. Je me asm
tateme, plus éasrgiqae- plus viL Son arome fin et frote
vous fatt cbaque lote vito le vene ó la demists
P. S.— La píapart de# Rem¬
ates préisTent la KUM, Achetas
tus tobiana auloard’Rul ston»,
EMoye»!.
bhs a 2?ord de, ayiem# de la
mmjfe
Pieds
Eidoloslt
# Qaatié vos pteés.
brhimt parca ase
’»“» *rm.p¡«|, „
preñez un Lata de AEáMMWgfti
pteáa chaná, pala
frcíí^lea svee áe
la Geiée 4« Pécrote
•VaaelmaL
Vaseline.
•• * qeiJk oe ?érf?OLE.
DON N. MOHR. Dwfrümtew
L« Lr. Cati® pjríi&soli v.enl á&
kuje pasa.íre ler tome <¿e
íroxi ouvi'agíi amine A ftutes-
íaxu'.uuuü h<2ilion,
C't'&t u» boa líyi’e que Ton
pieiiá piaisir á lir® parce qú’ü
contení un© quanhi© con& aó*
2 ObN ü'informat.ou® JlouveLeB,
l« tout esi présenté datis un
AyA c¡ .tiuU'i©S, z$ 8tyl« v^as
ini«4eciuej®,
Cesi nmtoíre «e® debuts ele
la léUgíon lékiiméo tus lian-,
oes exxorfs n*xit©s par qu«iqu> s
éaangais et hattum* q© xuax-
quo, de vóritables cipalrea, i<;¡
vue d’unpiarster tai 1© pt'o'e&iau
tsme. tÁ c'est ausiíi l'ÍVf‘D:!C
cíes premiers temps áíí ia Bupn
biique, ceífe h ste-rb quo í
lie COliliCUS*DH¿j pc,8 pU'C*' Uí1
céiL que i'on nous a ensmep-óe S
est pmloi le r©c;í de luiU'ü ;¡:¡t'á
revolutions, émoun-s, i'í„
Grace t-n eriet a ce Lvr© i.-ous
conna^&ons un peu plus ¡a y le ¡
cíe nos arríéres giaucs
úurS moeui's, ieu¡s couiumes.
U est que ie& premiers pasH‘U'rs
mi acuess© des rappo/’-s á
leurs mandats dans iesque-s
.k ont laigeruent expose ’ r v;e
liaiUenne dalors. Beaucoup
d'expOits de ces vappoiis ont
ele rept'oámn par h I>r p.’v¿-
soir et c’e$i ce qui augrnC'-;u
l'iíiíéréí d¿já coíiSidérab¡e ae
son ouvrag©.
Le Premie: pasteui qui vial
‘■n Ha.tr sappeiaú Euenr.e a©
Greiiet, C’ekxd w ixanga a,
ncuurahsé amérícaim P v-si
;a nove Pays en 1818. 11 nous
leíase le portrait suivam- du fon
daieux oe ¿a Répubirque: «Pe
vr>¡. eqt un homzw grand et cor
pulenj d’un air plutdt élegan;
et agí éahle. C'est un inad-
tie claii, tres simple dcio$
son habiüemera , ej sa ma*
mere de vivre; en cela ti
egit par principe, pour aor^er
un example á ses'oííicters, ai ¡i
qu’.k nbppnment pas s© peu
•Lie poui en tLe: les moye» *e iournu- tít*s dépenses de la
vte ¿uxueuse.,, L vit tr©3 so
;em«i ¿a: rnéme, ne hoL que
k ieau ¿*í m mange qu© d'u-t
■©ui pial de víanse, C-p^--
lant sa tedie esi bien íaurtue.»
Du peupie ha'-lien, OreiM d'=
•a; «... bien des gen« de ce pou
le, qu'o« p«ut appeie,- un p(,a
pie mil.taire (car iU soM tous
solders) -put la honteuse hab:*u
de de se 'boRre ej d'aller ' tr.
ouel mém© pour des chases in
signíhanies. Leans mocara
aussi étaut tres alachóos et h
Leu sacré du manage ©taut
pea consideré par un grand
nombre.»
bes gauversans dalors »e
m désintéressalent pas. con:
me on se plait Ct le racoiRer
mai2ne» peuple, car G^Iiet sous op-
pr©nd: «A vrai dir© lis rmi plu
sísu’-'s écoies, n les «ntants ío.nt
a'e rapid&s progrés et ne som
d’aucu«e maniere ©n retard
su? aucun eniant. blanc pour
^intelligence et la capacité., 11
tPéÚO») a déf-ruh autarq de mau
vais iivre® qu'd a pu e| R ©s
saye de conirabalancer leu?s
mauvaises tendance® en oa-
yram la volé d l'imporiatíon'
d'ouvrageg utiles. Dan® c« but
i) a bad un endroít spac^ux
pour une biblíothequ© , pubü
que qull essaye de bietr rear
rjir.. Plus je vois Péton, plus
j'emends parler de lui par c?ax
qui pendant d«e armées bnt t*u
un© ©ntiér© occasion de le con
naUre, méme drms les dreons-
tances les plus dlihcde» e* ks
plus pérdjbles, ©t plus fax de fot
sympcrihi© et du respect pour
luh Je crois qui! ©st vraiment
un grand homme, o y a ce?i
en luí qut m© conduit á croire
que c’e©t g pres yeux qui & grcmdit h a
souyent nxrnfeté beaucoup d©
sentiments religieux*. Etienne
d« Grelíet Toante mmi u» au
l* ttCUon pubique. punausT le
t¿vbii© uu ib aeptoruo*© itíio,
C'' ííc Rapport d tenon e¿u--' piu
&jeu>s ©ounces avai©!u OI© *eX5
verses. Son pjtrmeí mo* luí
pour d.!©; .Est c© que ia bibbo
meque est sauvée t • ík au*
una repone© att.rmaíive x* & e-
oiia: *&éa* soxt v S,,,g*n.’,u*
pour ce«e preservation rasex-
tordíeuse?*.
Un autr© protestad, u-- capí
kx5in© de la matine ma.chema*
oJKjla-se, 1© Capítamo H'.-y
.■>ojus, dan® une l©ur« daté© au
iy ju.ifct 1818, á Lujitfac türa.
* ¡v vous assure qu 4 tn'a o*-©
r.anument agréooé' de vea
K,íit d'©co*e® dans com- V'T*
.Pa* t-au-Rr¡acé)*.
Voxel ce quietan aioxs LoL'
c*u Pance dapres !*-• paaWu;
Brown qu» y uebcuqua :i' >r i o
vna lúi'/: RoU-au-ia ¡me pette víUt- a<‘ cí:x m l>e na
bítemis, depd¿sar,t o pumo ks
rmítes qu© h© brcuyaiv -u¡
Civa.'*©»t aon.n©, U’s hau¡<‘ur? du
pm Air depu*s V porta si ciu
;.o«'á jusquau moine Mariu.-t
tes puss de ce morr.e a la
LaüiX des Martyrs, le lona «...
#tosse ©i du penáis du Uouve¡
¡©mer;t. jusqu'a ¡ancáiut1 ion
jriére, es enlm ver® l'ouest
qucu Fort Lerebouis, aa por
¡.ail sua. Les maisons. sc-n.
Ui boss, pt-tues, sans sty*©.. i.'S
¡usi. ¡es mes, toutes I;one¿. oní
un aspect pea yngageam, tes
cniens hurlent et tes crapaucs
moassenu.»
Dan© un autre rapporr le mc-
uxe Pasieur dirá; «jai été le-,
meusement sa'p’-Ls de ixonv-'r
plus>urs des produccons de
I Europe; '¡a rmuníie veno- t ;a
méLss© qui poussent a i ©tai
¿auvage, t'herbe, le l OÍ-e, jo
ae«t de lion (p©se='dU les
docks, Íes iougéres; un üanc de
colline conven de branches *‘ri
tremt’lées de... et de vergers, de
pécheos et de jardins cultives
ayant des ravels, des caxoiVs,
des pomrms de ten*’, des
choux, de o.gnons, des • po c,
des artichauts, et ornes de ro¬
ses. De sorte qu'icb sous un
iimat aussi doux qu'au para
as, ¿es productions de presque
outes les régions sembl
4ies..»
mm m mm m
• imm muQwwmu,
ss nscoons
NbM# '««í« kbwI* qu* >•*
pkaem* áe la LaJ»ne d« lita»
Hcdüen vo>íu d'un mativai*
o*.>.l la hvraison des bík©ts du
mo¡s de Décembre g la date du
l du dh mo¡s, c'est á aire avant
itióme le t a age des boleta do
Ltovembre, qui aura Leu ¡e 7
Décemb»'©.
plac.ei's et sous-píacxerg
£<- pki.ojüonl avt-c ia,30'’i du pea
ce íexups rnateí'iei qu* Lar es*
iaissé pour lecouvrcj !«? ya-
kui's des b^lWts dé]d places,
d‘cuitaat plus que l'oscompíe
oes appómtements des ompio-
yés de LEtat rv commence que
le 3 Décembre.
CUMI’AJIA&CN
Moa, No’, No*. L ’> 7 *
rufo co.«priCifr*ax, p< n*»
ai i Loe *4 11 ; a . e 1
híxíl© V»‘ p
4-<„ p u» u> <
‘H-
Í4»'
VkHJwd’t
» 5
» / i ' w ’
,tpiu u'd
ri. .a ic 0
jux upie
regu-
i.r.
lecioyablein-Poiuítun c'esí tu
art.1 vente. ILsayez ce jo.u
ménie ¿'han© vegetal© VI-
GUEUR et vous be^uez c-.;'e
¡na© vegetal© ©!> c*-voy.am aa
.¡ubi© te te: d lopasscr s:
juiigereux poui la santo.
Relevez vetrs personnal.ie,
.ugm-ntez le chama© de voi-u
'©:som¡e, kúies vous udnui*.,
wec Lusuge regai er de i ir;
e végeuale VíGUEUR. De
sandez VIG'UEÃœR a ia mais-tm
•*.co.las Vitiexlo Giand'Rue á
oté du Grand Cale Florvs!,
Petit Goav©: Chades Reíd.
G o n a i v es: Ma g a s. n N; c cti s
■•iart; no í r- laca du ;ncia:;¡&.
Avis tmperíar-t
PMJL EMILE M. í/KoLu.'-mo
i rage
réu ircsiu(
A en croUe Brown, N ?*©si
lent Boyer ¡iui aus3í s'híé¡es
salt á 1‘insiructiou du Peupt*-:
*Áp!‘é$ ¡'election du President
Boyer nous swsímes Foccasion
d‘ali©r luí reodre ¡-os devO'-’-'S.
II nous regui avi'c la plus g;c,
tíe poi'tesse et promíí plus av's^J
k grana emprí’ssement do con
unuer d nous dormn dan© nos
i.érvíoes rebgh-ux ce*te prO*.vc'
tipn dont J'=ous av¡ons joui sous
bord prédécess©ur, r:©us dócb
ant en mórne temps son desir
!Je nous YOV contóme’' ü d’>n
ger FécoK L© vondved- 3 íuL-
ÍIBISI nous primes ia Lberi©
de représenter d Son. Exceder..
c© 1© h-mps depuis Dquel l'éco
ie étaít dar,3 noh© maison. L
prianf de nous qratím de 1j
mo.tié du loyer, t-c nv-ins
dune hour® nous Quines une
h*ítr© de sa propre éorí.uie, a:
compagnée dhvn ord.e d. r¿t
dollars sur la Tréai’hu
Par les que!que$ extraüs que
xous venóos de faire o» se ’er.
iba facílement corapie d© ¡' m
poHance de cet ouvrogo dont
choque pog© contiem des i'huí
mations du plus haul *rt¿>©;
eur la vieille HaiE, cehe du leu
¿©main de noire Iridépendar’ce,
Nous regrettong boaucoup que
h place iíou® manque pour
eprodulre toutes.
Touts question confessiorTol
e mise de colé, nous n'Hé.u-
om pm it Hpéier ce que nous
uvons 4H dé® Je débuti C* H
vr© egt bon. Nous ajwton»
méme que sa publication ótah
recessairo car U r^tablit lo vé
rüé mr bien des ppinto obscura
d© notre bistolre. B esi pHts
que^tcmp» que d^i ouvrages
]uei sis soi'ont «n ci;cu.a;<0".
mohve ¡a venL cash a“ c-xs
,i!l©is qu'Ls trouvívout ©r
^uant tó désuéo.
’Les perses’stn© dea cun-'s va
es qut veulviu t©»i^r ‘ear ch-.a*
le, devront accompfagrer n-uns
iamand*© cTun cheque áe:
\¥ ■ mb v e 3 s u Üíc a n t c: u p os t a g 9
Íes b4lets á leur r-xpédie;.
154, Rvé' du G©:‘trv, Maiaon
AYIS MATRIMONIAL
le, GOus&iqnQ, Marcel Sam*
>eur, donne avis au public et
cu commerce, íhohv plus respon
abk'. des acte» et actions de
ron spouse, rse© Man© Bruñe:,
■'ou? i.!'cornpat-.bd!tó d« caxac-s
tu Une action ©n divorce iui
era 4w-iaé sons pnii,
Po*'í a x-pi .nce, le 28 Novern*
vre 1545.
Marcel SAMPSUB
.IBRAIRIE A LA CARAVKLLE
38 rus Roux, Phone; 3435
rous irouveres; hvr©s anglais,
rangals, magazi^ss amóyi-
.a'ns,]oumaux camdi^s, jour
mux de mode, album® etc.
EMILE DOMOND
55 Rue Capols telephone 3270.
Achefe du ChLIi-Peppsr pj du
Poís Mung d des prlx avar-tm
geux. -
nuctgss qui obcurcissent qusi-
qum lasts d’hkr.
Nous n« sauWans Vop U-t !-
ter notr© am’* I© DocF'ur pn-
so*r áe so*» oeuvte vt 'oa>a -on
haitoni' de rout cc«ur qu-' W
• hm íKi’t md iaoBlw- taiti ¡ n~. ;—^ - - . _
; rét ,8. mm pcftti b Hite; parof#*»» d* dl*#*7 i«> Sto® torn#

MOB *’
Spc ciaLLe “ Nouvelliste"
«ge ECOOT8S rass QStfTJUSBS DE TOOTS DE HAMOS OES HATJOWS UNES. PBOPA
geaot leubs mvnmtm dans todtes les {jungues
WASHINGTON.-- Trois Sé-
rateuis ont fait proposition
que les Elote-Unís present So
mouvement pour la créalos*
d'un gouvsniement ou tfun Elar
Mondial
. BEENE 28 Nov.-- Le Gouv-^
nornent Suisse Vu'-’-t d af¡no?- -© •
one ks tends des atanands dé
i^ose-s d Beni© se chille'^ a
1.700.000 dollars.
WASHINGTON 28 Nov, â–  U
Sé*at®ik Wayne Mar
Henrñ * ^OJ% ^our ^ temoignct
*'®* * go*. Alderman déclara que
so*' objection n.e v®ut pas dire
que ]e diplomáis ©rméncafo no
j peut' pás venir, mais qu’il fist
| oceupe comm© amba&sad-ur
j au Mexíque «t agé d'environ 70
\ ons-
j Le president cte Tribunal lord
i Lawrence declare qu'u v®ui don
2;-í'x a cene procedure u« carac
i¿>n; célele qu’en vertu des pou
voir?, qufo decent s*-'s acüv.íés
: r:e p©uv©nl e?r v des forces nationalists® ont ©té
i déja débarquéte en Mandáhou
í ríe. Par aUteute, des sources oí
; fichlks nationalist's on! indi¬
qué que Ns communístes onr
lancé de grandes atraques con
tre Hanchurg d queíqu© 30 mi
les au Noca de 1*important cvn
tj® 1ejrovia;r& ce Tiuchow sur
la Ugne ferret Peiping Hcmhs’.v.
Cte assauts ont été repoussés.
Le Daily News a a?mo»ce que
1‘accord s.no-russe a été mod'
í~r-*m nomtujxrt*
RESPONSABIUTES..., '
(Sttfle)
fié or,
po:nts a savoir
Avril engloban! aussi la pédo
qe de Üoraisor! ®t d® forma*.on
des gousses alian! de Décnm
bre á #n Févrfote
Pour veníorcer C©s condition-:
ncdu^Ees, T convendrán dé-
cuquvr lo paysan, le íerrn;"r
qui lamasseraít Ies gousste,
brülerait ia larva date le» g°ui
cvs, ce qui cbminuefa:© 1 aag-
mentation du charangón.
le Ministre d« bagncuHur‘- da
vr Je hout Plateau Central daño
Ploiee d'Aqutei ou dans ion
«tí mitre réa=C>r POU-' U«i' aucj
On pláltfe*.* ámmm nos
Tribunal!»'
Le Tribuna! CMi á® Port-au-
Price ayafo prís fo.ége, a l'heu
re réglemer.toijí; hior ina!'di :na
tin, regoit la presta*-on de ¿or
merit du slur Ghafoemag
comnv.s'oitnó nota a-
ó la residence de Gcmtm-c-,
poís, propone? te déC'S,o>:
yante qui retract® ®n par-*'- ¡ -
yagemer.? dont ®st oppos o
entre ^m.b“ Haaud ®t H‘ n
Benjamin., ©t rédust d .a -w.u
me ce trois ceets cióla ! 1
norí-rres aUXQue¡s avai» t’’ , o
réáemmertt ccedanmé trm¡y ib
Celuí qui casse ©t annul® Tor
5 dormae.ee de i'éféré rendu® le
premier juin 1945 par le Doysn.
du Tr'bunal Civil du Cap-Hai-
tf puis, par fos mérne» mo*
: tds d® cassation retract® t'ordon
1 i a .c® du o'nze mai 1945paria
quell- le Doyen de ce Tribu-
1 ex', ©' vote en possession fo da
m Egélite Almorí des biee-s
iaisses en Haiti par N ©four F.
n* M'iWi St&tucml au fond.
u.‘ .:pp**ca»lou do Tart 44 ú<¡ la
Co'si?-uion, U' Tribunal dd
/' , obH’t ioufos áomandm,
mé u«®
nquét© sénatonal© sur
■' rnok qu© si ©© d©rni©r ress ->rt
bcaque;-
«es forces aéropomete
i colon, -
XXV ia propagan©]©, la
; gaud.
i fo systems inconcavable ci'1-
l-< pré^nc© d© c© tómofo s'civo-
i d Chan
gehun ©t Mukden -n
©omina
on dfoe corps -d agunts
: mí; er>vo.< la dam© Euqónfo |
O
O
; .i' r.eceffiane h pouí étm cor,
; Ma©dcb
oui-ie. 2) L© retta ! d s
fos capafoíee d© eon’-te
! e-e Franc© Goídam, appeím©
Altteu, opom.# du skm*' J. A,
e; fo Me
rtt’-© d©s Efots-Uu.s
: voque.
forces ru
S5©ñ de ¡a Mmdmm •
¡e' OU
dsanai-r k- paysan.
j l'avocat d© c©Uofo cfone© K-
foi.rp pota/imíon don bl©;¡a
Dans la
ésoIut:e?t :] ©st du Giv¬
L'accus©r?©ur cmerl-cnin do*
s©ra cor
npieíé avan.t fo 15 jae
| Amun
done, la rocott© d© no
j '-rr du dujpomt’f du iuqem*-te
d‘ .« 'M.r'w'ü» d© frcmgoía
le Gong
es doit mettre
ra alora ¡©ctur© du ciocurn ,!U
Vi'-'.
;m san. pan rq,- fo un
; serah n\om> dófífofo-
■ Cfo divorce ©n vertu duquei a
Men <• Al’eu |Mjui jouk á titee
aux fojus
ic*'S ^cimixuju-s- dans
rui c<3í cjttisi coricu: "des i'avé
h*& corte
•tsíonjí que fo Chine c
vífoit-a 'Ionnerc 1 a* s
■ Lié ©fioctué® la u% sierro! Ju‘:i
a- .’./«* .•?*' un/versólle »t :4o :
les proa©
foures des Cernís Mee
;u'ni©nt du gouvciJiemetd ,;a v,
fades et'
rt'foufo
i
oías íructunux. D:ms
!u ru’hífó &fft pour/iu¡v¡*-’ a U<
í Ufu-Ui'’-1 ■ iu vr«u d© la lo» au
tíaU-s,
i'£U opprfo Ü©S ohfok-ís secón*
MANI
.LE, ■ L© IVutcuarf a.
i rp mén
e procr-amm©, not© f
ri-auéi'- du Da R©né Salomo'i
n iov'.'t 1927, cojaponft® l«s
WASH
INGTON 28 Nov. -
dair V
rmoshlta s'tet presen uí-
i M'niaue
pourrait gr©fi©r u® au
' pu n l'avocat do c©lui-c¡ a
c f.p* í, '•:?> ■ f/at et 1a dama
L
Amhassadeu: des o-
aue i'ircorpo; aúon de 1 Auuí
auíour::
mi ch-vaet fos con m:-
amm© dextensio© povu
ur©\ñ avou demoforó qu© i'up-
Lukj vu <{u' L» ont r®ap*!cfm
taLvUlte
a Toíoo, Joseph C.
ch" a 7Ah©n¿ací!:e es!- uri,< ne
\aírc c
mériccjne fo juq^u'-'.
ha varié
,¿ Forbes-Bakef l‘;i vu©
posiíion de la dame Frame
¡n*nt aucvorííhé; dócforo m.n<:>
Grew dé
posae? di-va’v la Com
c¡ssité éeononvque ©1 pold.qxie.
-orram
-raime] de querré pom
..... i ,
.istfíBuüon dans iou©©
G crdam a ó te operé» sate u-
cb;*'t !' fíforvoru.on du SHiur
mission
d Ei'cué:-- Parl'-m©’’! o. -
qu'rllí’ s'cccomphra PC'r
a'vdau; suhordonrfo 'â–  -r
- de se-ma'-c'.-s ©xc’.us¡-
‘re. córrete! á sa nulihó <‘t h >i
Treciérsc Frade'tís et c®li© d« *
rt
desastre de P>.ar> He5'
aorte quek .muyete qu© "'ovs
*a:u iou
g qu‘un s-mple
v©s ce
cevo vaVete p;oduu©sr
cor,damnation d© c©lU©-cl ©uii*
o Sociéte F. M, A i tier i ©! Ck.
bo: a ck
claié que 1© Depar;-
jug^Ote aciéquats, Bi©n qu©
fons fo
Oiínuse C>S Phílipp'r í
dars dí*
: formes ©xpérimnHa'í-H
dommaqes-intéréfo-
i Chcmgement d® composition;
m©-t d'E
at a ía-t toas ’¡©s !'úfo-
íc ríe oufos© chr© ©xaclemetít I-s
v'sequent nuU©m©n’ ■©-
crop-opr
forrs. sous i© control-'-
, Aprés quor k M.P. donas son
pufo, k Tribunal proaonc“
pass fofos
e?i 134! pour oíd -
mOiT,(>'~ns ©’ i©» s;-;.¿roas )© su:s
rousabi*
des a Noches md:.d--
d e Dam
réquií>'to;;'e. Eli coesequer:©© U'
Vs arréts suteants; cfoui qui dé
au Japo-:
rtcut ce quosv-s rh
sur qu'eu d;ffe‘1-,'d:s to:s ©!
res. 11 a
décfore a la cour qu
I.,'-- UU
rché d© nop© coknr
Tribunal ordonne 1© depot oos
clare irrtcevabfo la demande en
.r
ü 1IH: V■ .‘t;; i : ► ■
r-lu.-ieu:s end¡ro.-s ’;<-s oít.c--1¿
c foujou
is agí sous ;©s or-"'©'-
, r. est c<
us mondial, car la Jon
nieces, pour son jugement étm
défens® á'exécuter -e jugem®nt
ha- "h pe
i;' a V a.: •.
rhmc-ds mo:.1 toujciU's fou
maréchal Comí- Horn
; c©ur d<
- ífou-s date une mé*
¡.-•ronr>ncé dans k déla; ¡égaL
> du 22 jmn 1945, du Tribunal C¡
\V ti Ct l-J
IN OTON ¿H Nov
corí:d"n-C!' a ¡ <• xc©pt;o:- a-
uchi, rommaifoao: ru
m© bai:>
varié enormém©:.'-. c©
Les edañ res Dumo^t K©":v-
í vil ck-s Cayes produit® par la
G etc- re
vélé qu1- i'A' a’et©' :■
Fe-’iadt, Von Kros^ak Krupp. a©
l'-s lotees jopo; a s s
.. ..... f'.. .. ! tí!
came Marcelfo France, épous®
vmpfoie
dans I-s usir,-s K't.-j*
; Von Boh!«-‘n<-. L©s oíi:c:eís ao;.t
dans =e
Sud Cu ri du Pac:.
filatures
b- Car-acia, par ©x®m
Pauline Laboss ere -caire A:'
du slcur Félix Buteau ©f condamí
quant de
s CTVÍOÍÍS six fois r..,-
í es: aur-sho- date ifoffidav::-
' que ©I c
ufo ©a jama-s ©ti 'i®
oís, pot
r'-an prerter© four© co-
form1 Pforre-Paul, app-eiers. sord
¡ n® cdk-ci aux d&pens; et ceJtb
d'ouvr:¡':'
s. que u'3 r.'nls '• s
sor'.: Le marocha] Herma© Gce
confió]©
p'-oce ra d- lavra-
-~3 pro-C
uc'roc, mais s'e-'- dé-
tour á four íixévs d hu.taire a.
i qu: décfore irrecevable la d®-
Tt'ont tí-
peuda::" fo guerr- U
i . • - g, v aónérai devalan
Von, la
matine ©' les 37/jCD
our c©?:© simpk cons'-
c quinzain©.
! mate© en defense d'exécuter
©fue l®s
commauler. kv-r.*,
" Mfoh, )*■ Du Hfoimar Schad*. 1©
h o rumos
d© -mupns date -es
déte i: c:
¡ ks s 'íítences d®s 30 juíllet ®t
tí© la G’
a:¡de E'r-foa" -. • ' '-•■
n i-* L Pro Vroi:; r
©o. L a repee ¿u a ía
Qua
done tai: )a secifon C©
; ] 1 Syptembre 1945 produit® par
double ^
. V;,- v.,...- -i
¡ .:-T ie Dr. Gcebbte, R-mhaai
cour qu
h a igr.o'é compre:©-
oenehqi
? d rigée par ur mas-
A la premiere Chambre C:-
; I® skun Lamaríin® Pferre-Pa»!
Départs (|
PAH
PAJi-AMEHlCAtf ABttyjYj
AhHIVEES
HIBft E'l AUKfeRDTiK
Book low», jv#.
5wlnf Bauor, Consul
DEPARTS '
; hieb et Avtamm
Jose Shapusseam. rj-. t..
ya Chcrpu(isaux> j*
pi-sssaux, C’crra Chm,"
Ralph Ha***!, X*ni*th t¡)1T
Dcugio,!.*.. flC.
lanus Abbott. - 7..
Mots Crnlsss
MMW-
mmmgmtt-M
MEXICO
Padilla, anc
BUENOS AIRES
umeurs an-} t-xk
Tim
Ca’is ¡a ser-.© o--' p:eu'-r--
ies cirnerico';'■-£ cepo- '■i-- s -.\ peer
prouwr b crime cor.-r. iAur-
eh®, Cos 3 complices or! longu;
meet confers cv«c burs avo¬
cáis just® avant 1<> commeruvv-
jnen* de ’¡a séance du jour a 3
hrs 2.
NUREMBERG. - L'assvmvt
occusau-'ur améncam, Sd'.1'y
Aledeniman a dT au *r i> r- cd
que Tabsorption h:Ue--í®n:u- d-‘
1‘Au^ich® conslitue «‘-e stade
d© fiorcisot d® la derm- co’o :-
p.e*. II ajouta qua la premier®
page d® *M©in Kampft* a ¿to
©icrbd le but fondameruai oo
Hitler concernant i'acquVhfor:
d© c® pays. II a présente un cf
fidav.t signé de Mr. Georges
Messersmitii, dipiomaí-e ame-
rícain qui s® trouvaá á Berlin ®t
a Víenr<®. L'avocat d© Von Pa
pen a demandé cu tribunal s?
le témo-n au H«u d'un símpH
affidavit ne peut étr® Introdidt
Le document a été livré d M co 1® 28 Aoüt dennie?, Afoert
man a declaré que Taffidav.t
®st moíng satWíaisant qu® ¡a
présanc® du térnoin, mais sou
liqm qua M^sssrsm^h ®st agé-
xnalad© et qu® sa san té s’en res
©eiiticaií s'íl étaít appelé d Nu¬
remberg. II precisa aussi qu«
la chart© qui régd 1© tribunal
I® libére des limitations usu«d-
l®s, légales sur la preuv©. L‘a-
ya«rf alJemand Kubus-
eh<^: a exprimé «des doutes pro
f&ada mr*la présentadon d®
evite preuv© dú vteux geník-
man sou^omt* car dans es cas
r*em'«« pas an past"
; c n si^-manct a Ccu:e voix «Li :
K:-Jo afo'-sr Kido vst cfossé as- j
s. rc:Tr.. íes ‘--spcn^aD-rs c..*5 \
ú fot lord du sc®au privó. L®s
i deputes on: r: ®n voyar.t l©rn
v,o?Tas du prerrEer rr¡insitrv
Shdh'hara d repondré-á d®.?
queslona sur jes réíorm©s co'-s ’
T:u!-íonnehes. lis o'‘t csínsl p!'ou •
ve qu© le cabinet ne k-ur ©s:
pas sympathiqu®. ]
! Derntére Minute'
28 NOVEMBRE A 3 HRES. P. M.
CHUNGKING."--- Le gouver-
i':-j!¡eí¡¡ c dósg¡né }© 3 sepo-m- ;
b-'® comme dar© oíficieU© de la ;
fin d© fo guerre sino japonaiso
qui avail commence i© 7 luin
1337.
CHUNGKING.-- L© gótiéral
Wedmeyeq commandant d©3
forces améncainos en Chine est
; a^Tívé ic¡. II ®st bruit qu'll au-
-■ ra <¿-importantes conferences a-
v®c í© générahasim® Chiang 7,ai
Sh©k Soong, probctbkment au sujet
c© la visd© du général Mars
hall
| CHUNGKING.—■ D®s sources,
’ cííiciehes natfonallsies . nnt ad
; mis qu© fos troupes communis
| ks on{ occupé ¡'important c®n
i tro d® communication d® fei-
' ¡tana dans 1© Sud de la pro-
| vine® d© Hop©3. D'autr© parí
d©s sources ordmairexnent bi®-‘
informées oní prétendu aussi
[ que bs ri-atiualist©fí aurafonv dé
barqué de grandes forces d©
reserves dans le port de Huut- 5
rao ©n M&ndbhour¡e. II n'a pas '
é\é indiqué esponáani si ha ■
nertfortcilistes ont empfoyé des I
hansporfo amérioalns. Des dé* ‘
peches non c&nirmées du Com !
mercíal OctíXy News da^Jhung- f
kmg ont rapporié ep eff©! qu©
Ban
java ^ q^* q •
i Est de Ba =v
:-p»
-â–  a fibres de lc-r-
:■©. La varíe'© for
deja réalsé c®
>s ont un oour.1
egyp:,.« •■. Or, la carene® ¿©s
rr, f s u ■•r.?, crdm. i n ls tro accc val or, nous ©mpéch© d©
- ■..'.‘v®: a longue háleme ce‘-
- va; eté d© coíom H faut querfo
segréguer la producé on
d s libres longues, des fibres
í 'o,;:'.®..?. L© marché de Londres
c;rm qvs pr.mes aux tibíes
m'-gues.
Qaa-c jt- Brí rend au Oa-
: r.c:c-a 10.000 bclvs de colon, a-
i G---S Tores standard, H -é
I ...i au goút du marché cana
í ■©• . pourquoí Haití ne doít-
s -35 c ' g?r son action dans
í sue¬
na us par
*r!es U©r;
z© et
Sv
ia Dad
Ros© 1
Pa
mcfo ar.-giaises,
ROME--— H o ¿té amaicé d©
sourc® autor'-sée que le com.
e d® liberation national© .te¬
jerme a confére c® mat u a-- c
® prme® Umberto et que sms
rmrnbms s© reumro¡-t d la caarn
ird'-s deputes avec Es mrm
ores a© T®xt:ém© drob®. L©¿
sources au!-onsc*es ont tan rs
maraum' qu® ¡© comfoe ch©rchv
c rr¿©d'i® fin ct ¡a cr¡se poli{•• que
Hali-tínr.e qu¡ pourrait caus-v sa
dissolution.
NUREMBERG. Jusqu a c©
eolr ]e tribunal i-nu-rnational ,u
geaní ¡es cinm.in.els de gu®rm
nazis ap!és avoir a amis le rap
port medical établ&sark qu©
H'.-ss n'est pas fou mais qu' I
a p©ráu sc mémok© n'a pas uj
dique sí I© preces d© ce grand
¡ead©r nazi sera arrété. D o é®e
íúmpiem©iu decide qu© \~
dred: 30 novtmb^ d 15 heurv.
GMT «le cobsell do la défe-s©
pou^tra pyés©nt©r ses argu¬
ments». Par aHleute, des psy
chfotres^ anglais out révól-s qu¿
H®ss au¡a’¡t c-ssayé de se su;c;
c©r en plusfours fofo, L©s doc
!©urs ont trouvé aussi qu© H©ss
souííre d'hystéri&me ©t qu® ap
pammmet ¡T «xagér® «sa pence
de memoir®».
LGl'IDRES. On appr®*^ ct
ffofollement qu© fon Am©ry( U
fifo de I'cCKcien S©ar©talrs d’Etal
pour linde a été trouvé coupa
bl® de toutes 1®» -charges d'ac
cusatfon de crimes de haute
trcdissou et il a été ‘cosdamné
a most *
TEHERAN.— II a été tumor- |
cé qu© % forces gouwrn©m©u
ON N'EST PAS CURIEUX
£N HAITI
1- y a de c©ki quelques jours,
•'.ous publbate UTi® lettre du jeu
Henriguez, ou ¡1 nous d©-
mor.¿ait d© signaler qua fo Fo
©: des Pins on avait fabriqué
fos Caisses a double fond
.ou" M. Fennel.Non smbment
nous averts accédé d sa de
uand© nous i'avote souiicv-is
fo cos observations, tenáam d
l-vr au grand jour ce qu© pout
ckfo contefor ces caissse.
Mais depuis, il nfo*n a pju'.->
ué question, comm© s'il sags
ait dfone affaire bar.ale, Ce
•jendanf, d© Tavfo de plus dim.
varmi c®ux qui ont travcfolé
Ians la fabrication d© ces Cafo
es une enquéte s'imposai!.
Nous nous gardens bien d©
ormuler aucun jugement temé
'a >e á c® sujet, mais, it non?
st p&rmk d© suppose? comm*
nous Tavons du rest®, déjd
éc’é.t, que Mr. Fenrteh se irou-
vent dans Timpossib-lité d©
voyager av©c tout son «avek»
pendant la guerre, ra mis dans
d«» calases qu: autnita«ait pour
raient aussi con ten b ¿es ©m,
chydóes.
En foüt éfoxt d© cause, i! n?
serait pas inuíle d® tiren tout
c©kr au ckrk, en appelant au
témofgnage des employes de
la Foret des Pma, ©ux-mém©s.
tales iranianos ont xegu k¿
d©rniér©s instniotions de déle»
di® la v?R® de Téhéran á n'im
porte quel pñx vaste* Fayan :
m des troupes insurgées. ¡
v:a /ac.ntn©
rk e’ Paul Cup
re vj Gérard Voliaire.
Aprés quo: sont homologv
fos déUbératí-ons des coní
d© íamih© des mir:©urs Mo
Gfolaine, Ninon et Cloud©.:©
pas: Marie-Tbéfose Dautru
et Wilbert Dautruche.
L'afía'foe Doxvii .Dorv:foer,
pelé®, l©s avocats respectas
pa¡'t®s développent Huís :
yens, Puis, ¡e M. P. requíer
communication tí©s dos>
pour conc¡ure; C© d quo¡ k
bunal fait droit,
Ensuke, Taffaire consorts
fontant contfo Mm©. Vve.
z®, evoqué®, :© Tribunal ¡
L©oU á la plaido¡r:e au fond
’affair®.
A la Chambre Correcuc'-v--;
1© ou r©vi©nt en continuation \ at
fake Aided Barber co-ure Char
los Wiener, fo parole ayant e'-e
accordé© au M. P. il ©st procé-
'¡é á i'inforrogaiofr© du temen ;
Anto¡n® Clém©nt, foquel aux j
questions quo ¡ursofo posóos, .
í -a précfoaní les parofos ad res j
sées á Farb®r, ainsfoque TatLic ¡
o© Wi©n©r jusqu'au mom9¡¡¿ u©
, ‘arrive© á© M.¡ D©sland®s qu' -
: m¡i fat aux voles á© fait rt-pra- j
£. hé-es au prev©r-u.
Puss Ti ©-ter roa a fofo© acmvé,
fo Tribunal «¡¡voie la continúa¬
lo n á© Vaffaire a hufoaine,
entendí© fos témofo¡s piopose.s
par c®lui-ci.
EteuRe, !©’& affaires Domini
ou© Lévéqu© ®t Marguerite La-
het'ís con.tr© Hugo M©vs, Mu a
c¡a Doiney confo© Víctor Par¬
ad sont renvoyées á hufoa;n ;
t, vu Th©ure avar-cé®, i® T¡'bu
nal leve 1© siége
Et: Cassation, 1© Tribuna' qui
a pris siég® a Th©ur® régl©mcn
fafoe, propone© les anfob 3Ul
van-ts: c©lu'í qui cass© ©t annu
le fo jug®mfciH rendu contra fon
cccusés Alphon»© Henriquez ®t
Mauric® Rey, le 13 S®p|ombre
1845, par le Consvil SupóUeux
Mili tafo®, |*erman©nt, s-iégvant
a Port-au-Pnnc®, condamnant
k pxemkr d 8 arniées d© déte»
ti on cond á 3 ant¡4®s d© détendon
pour attentat d la su reté inté*
d®ure d© l'Etat et í®s renvoi®
aux fins d® droít par devan t le
Conseil d© revision instUué par
rartkd» 13 second aiin&a du dé
du U íWnsr ym,
et k condamne aux dépen-s,
1 C©iui qui rejetk1 1© pourvoj á®
la dame Cfoírelí© Charles cen¬
tre 1© jugermmt du 3 Aoüt I9¿4
■ du Tribunal Civil d©s Cayes, En
suit® !'affair® Vicfpr Com©au
. Montas appelé®, l'avocat du
cí«ur Méd®c¡r* concluí á ce que
k Tribunal déckrr® sans obfor
1© pourvoi «xercé contr© Is ju
gement du S juil©t 1944, puts dé
veiopp® les hns de non-r©csvofo
apposé©s pa© son client au puur
voí d® Víctor Comeau Moras.
Puis 1© síége ®st levé.
RESPECTEZ
LES QUAETIERS
DE RESIDENCE
Les habitants du Bois-Verva,
zone comprise entre rAv¿nu©
du Trava 1 et ¡a Rue’I® .Jérém-©,
pfoígütírt ¿e c® qu©, á Ifon-
•t ¿e
r©;;ne ma..Sor: Ascencío oü S2
irouve un aí©he¡'' d acajou, it a
¿té ins.aUs réc©mm©nt un® seis
mécaníqu© áut troubl© fo paíx
©t la trarquíhité dos habítente,
mat n iusqu'au soir, parfois
jvsqu'a ure h©ure asséz avan¬
cé© de fo nufo.
Plus d'une fofa, date es jour
ral, nous avov.s sígnale l®s mu‘
tiples inconvénients dérivanf du
fait qu© c©¡'taines industri©s sont
ItetaRées ©n pfoin quartíer d©
?ésfoence. Les dioses semblen:
roufo’r s’aggrav*n
Mais cette fols-ci, >1 sfogit d®
la quiétude et d® la tranquilHté
d©s habitarte, troubles par 1©
íonctionnement de celt® se fon©
A LA CHAMBRE DEjCOI®#!
CE DHAETI CE mm
B a'est tenu a fo Cfecda^^;
Commerce c« m'atfo h. IQ -
r©s, uno fíéuníon dte-
t®urs d® café •d'Hattlquistíei:;
été co^voqués pour pwai&t&fe
naíssate® d'un cabla js0:í§í
la Chambre d® Commies ■ $]
Puerto-Rico demaSdcttif
actuéis du café. .y;
L®s expórtate Mtér^séj
ont íaít l®urs ofír«s q«V^éí
transmises par ctásf# 4 fo C^ÉÍ
hr® de Commerce foe Puerfoí*;
co immédiatement
Le d-euxíéms but do k lfe
©ion a été d-éB» J>'CSw«-fi
Café qui «ra spédataKS
chargé de l'étade * fait* 4
questions cyant rapport á.s*;
te denréa et de dátséta te fr¬
iereis de toas Ses,«tpwtetew»
comité a été atsá fodné: Mí.
Gustave Gilg, P-ot-; M
Wiener Vjce-I>ré»id«nt Mr. Ot
to Madsen Sececta." f »»5>h Nadal, i. P. Aggeikote
Lionel Bsrminqlicaa cor»®*»
Le Comité cometerá ra péa
comme Conseiltes, Ira Eéiéga»

Commerce d'Hcrit a:., i)’:' IC-1
Pi'frre Pouget, Qap-H(TÍdra; t
P. Aggerholin, Port-dfrPffií: SS
tal et Co. Jacmél: L A, Sb#r.
■ 'cq, Aux Cayes; Léon S. Bf
my, Gonaives; V. Paultre.Siáí
Marc; Ed. Tovar, Miraren»;
Garrió Dévieux, Peti!Coceé,
LOTERIE DE LÍTAT
Au Leu du
comb™ prochain, Látatelos ó*
fciiíet3 de la Noel aura
R©ü 1© loudi S décrasbra.
E'ADMIMBTRAfW
Ncus vouioite do'c
Vor-dre sera mi cue cw í taire de transporte' 50 »e“,:*
daos la rene des" e -
v:Be.
^*- .4 r e i ¿ a
NOW VOX'? "
BOU». O'L’áW»*'
Cliai»Il!*(ln des
Giiiyer A*0
' AVE© VOíW .7
rStjíí








Byrnes approuvela Propo





‘Commentaires
— -suR LA SITUATION
tHTERNATIONALE










gq raveld que lea Etate-Unia oni
propor? & ig “Russie ot & ia

Grande Bretagne = que toutes
© jee froupes dirangereg sur le

“pide la Perse sient évacudes
ga jer janvier prochain, Ce












| Hier, Je Département @Etat | artes:

- L'Imperialisme ~
et la Poussee Raciale

Par Joan de ROBERT




Au moment of toutes lez ble. Voila pourquo! dea ten

charts de Atlantique, da Sem ‘atives de cel ordre sont orink-
laco, du calling price, de [ nelles, pourquol il taut en dé-
la bombe ctomque, s’évertuent | poncer les responsables ct les
a faire itlompher Vidéel demo- | abatre, afin qu’ile ne retrou-
cratique, fe ponaméricanism®, | vent pag Yencouragement. dans
fidéle au prétexie sinon au cal | Mimpun td.



ee

|

DuvectourProp. Enoel G. CHAUVET

cul qui Va imapiré, s'épanouit

Le préjugé de couleur, la dis-

sition de Uruguay





PORT-AU-PHINCE ~— HATZ





































cpoitt des pallliatifs, car lea déct
_ gions prises & ce sujet fla CoP | aonee véelle
irene’ de fowdcm “ae al Lobservateur deg colored peo
% a 3 i
oh oe : en TOPS, ta plas est bien placé pour en dé
508 2 nde sed let duire que dana les masses con
Tout le monde salt que ix Te | réléea par la colonieation po-
golte de 1995, en Parse, otal: un 3

; Hdgee ov finasclgre, la lermwn
ont pro-Soviet, , ,
wouvemen’ Pp Le ligtion acinella est autre chose

Pitrole de iq = Perse sera tou | un réfiexe simplement émo
fous ue brandon de discorde, Yonnel di 4 leur complexe d'in
swan a guerre, les FURETS °F | Laord. Eble prend ls cuactate
ge YES joudienl & cache / un antagonfann toca Bile
cache dats o Pays. LUvien | ng: née de la méliance des. Yar
QL ves ee RRRU TT Fa Novi seas
momen! la, sa pulésance mth ’ Fopposition entre lee principes
take of soll prestige diplomer! at leg aétea do ceux qui veuleit
n Cawjows i he She doainer & la lovent dus pro

ngieterre, Bi yetieha | £ j he
cay Sache Sctene, / | gramme social, xodia quills

dans une lute pour Tindepen

amt Inéptigent comme ube folie ta
Aujours aah yes bles . 30". “Maqng Charia, celle des Droits
cweoversés, C'est Ian Russie, la * ge yHomme et du citoyes.
grande vedeite dana le Proche | pons la guerre actuelle, ies
Orient, ot VAngleterre est alici “ peupies de couleur ont tendasce
“pile, La Russie act bien que la 4 ng voir que Je o6té racial cu
Perge ast sur la route de lisde | congdle des vaincus ou dea é-
at que la question inférease 2u | igmenta Ubércrux qui se soule-
plus haut degré VAngieterre © “vent partout Or ce contigls
les Hommes 4’Etat Persons. des méases oxiste aussi chez
1907 ‘ “gat .
En 1907, Londres ef Moscou jos Biones. En fait, c'est le re
ee partagérent-des zones d's “oye des rusts par la sujétion
fiaence en Perse. L’Angletere ges peuptes, depu's que la raze
put le sud; +t la Russie le Nord. | tion les dupe sous le promess”
Le contre était une sorte de ges dibertéls démocrertiques...
“do man's land» ou zoe neu Noug devong nous réjoulr
te. : 4 asap
. gue jeg grands féodaux nippote
: Mais, = 1918, la Grande Bre soient mis hors d'état de nul,
fagne prit Je taureau = par Be depuis la constation que leur
gomes, et obligea lé Shoh de Per “ponte fmance et leut Industrie
se a metire tout son Pays ‘Gourde farent un demger mon-
sous la protection anglaise. La | gigt TL ne reste plus qu’é noua

crimination raciale, s’affiement
dans un monde encore iéodal of
lo bourgeois’ matissée domi
ne le peuple et se erolt d'une ta
gerice supérieure, au point qul
y « plug dintolérance entre be
| Muldte et le Quarteron qu‘entre
Lie Blane ef la Naégresee.. C'rat
nt complex humain de aupéric
rie exprimé icl par ia clase
VAS pee La, giqgiaanted on, iter
[par ta fores on par la rieheass,
| Metis au regard de Vesprit, cos

Puanees Te corey mae



‘
ee

feaprenaion d'un certain slat 6o
Gal, physiologique et ment
| Tone lent done pas rappor-
_ter Yévolution des sociéies, ies
_ les apperts et ‘es haines aes
‘ closses et des nations, 4 des 1
ivalités raciales. L'origine de
ila haine, de lopposition et de
la violence est lexploitation de
Yhomme por Yhomme, qu’o! ve
itrouve dans toutes les classes
let dans toutes les sociéiés. Le
vavtable probléme eat celal’ de:
Véducation, de la libération de
Yhomme vis @ wis de son sem:
bloble. Dés qu'on fait de iui ur
awe. social, individu prem!
conscience de luiméme’ et du
milieu dans leque! i est, inté-
gré. Tl comprend ce qui ful est
nécesgeire, bon ou Muisible,



seule squvegarde contre ceux
qui Yabétissent pour Vavilir st
‘explotter. Le voila formé, pret

pBuperioriié. Elles ne Bon! fue

réag? humainement, et c'est aa |

Russie G ce momentla, était on
pleie révolution. En 1922,
Moscou prit sca revanche. Lea
voupes soviéliques entrerent °P
Perse et obligarent le Shah 3
“gbrogé soa accord avec Angle
qetre. Devant cette situct on,
ee Eicts-Unig entrérent dors
folicive, et reclamérent la tiber
% Vaction pour tous. Le
Shah do Perse ful trae malinet
commenca & opposer lea ints
“téis de ces grandes Pulssances.
Kea uns aux autres, afin de pou
‘noir tier leg martrons du leu,
Dang Vintervalle, la guerre éclo
i Mais en 1041, les Adies
renverserent le Shah, mires
“on fils &-sa place, et occupe-
tent la Parse. Finalement, «4
1943, ic Perse déclara la quer
re & Allemagne et devint une
elliée. | se
Crest & ce titre que Stalire,
‘Roosevelt, Churchill signérent
Yengagement, & Téhéran, de
respecter VIndépendance de Ja
Perse. Ft c'est en se basant
Sur cet engagement que Byrnes
demande aux treig Pulssances
gccupantes d’évacuer la Perse,
Je er foyer, .
- Tout cela sent le pétrole &
mile tieux & la romde, Pourvu
gquiune cllumette n’envole une
Stincelle,






























































| GONTRAN ROUZIER,
RENTRERAIT FIN CETTE
SEMAINE

Nous croyors savoir que ‘e
Sous Secréigire d’Btat, Gontran
Rouzier, sera de retour parm!
tou vers le fin de cette semal
te. Sea amis ne cachent pas
qu’ revient wes sattsiait de
898 voyage qui a été um Btc-
Comme {1 avait 616 annonsd
qe-c’est pour raison de santé
qe note ami G, Rouzier s'est
tndu aux Etats-Unis, nous dé
Sulsona qu'il se porte ins
_Blen, et nous. en sommes tr63
Reoreux, pour Tui et leg sions.
Par cilleurs, si les suects. de
800 Voyage we roipportent dau
_BP chose qu’é ac santé nour Je
sgurona & Varrivée de notre.a-
a ie-Mivistre Rougier, yats
Weded: ou. samedi,

& s’appuyer sur ica science so-
ale pour passer du siade de
‘exploitation & celui de la Ib
dtre,.. Cor il n’est douteux pow" | serté, Alors, aucur impétiatis
persome que Vavenir stra meil | ne ne peut Yasservir longtemps.
| eur souvenee-vous du pas- j parce qu’ll trouve ev lui-méme
“sé — quond la famille Mitsui | les raisons, et lénergie de defen

sera remplacée par Moise et idre sa diqnité. Lesprit féodal
Abraham Leaderships. B 7 est | ous domine encore parce que
moins év'dent que le com [nous avons renoncé & réwler
tale de la Chine est inepiré par Hes conditions nécessaires a 1°?
je soutien de cet Etat national, | dépendance de Yindividu et des
dndig que les Résistants ¢ to | sociéiés. L'hommr s‘astrein: &
domination atrangére sont des june discipline pour que sa vor
voyous quill faut réduire, quoi- | lonté cosiréle ses Instincts. De
quills constituent la masse de | méme, des lois otganiques éla
ces eSmocrates militants es fo- | pHssent les tapporis, les obliga
yeur de qui les hommes a Etat | Gong et Jes droits de Etat et
gcrivent des chartes. | Ges citoyers. La dépendance est
Le monde est ainsi, diton, Et i dc proque et c'est le respect du
on wa plus qua ajouter, €F dan | sonuat qui constitue esprit so
sant au bord du cratére: la oa
i

ressurer en «0 hows disart
j que oe gui fut une menace de
eur part, sera un pienfait de la



force a’ést toujours imposde, et | Les forces de domination som
elle continuera, C'est notre pro- yegemisées par des hommes a8
paion de foi démocratique. S! | souplis & monnayer toutes es
yous wétes pas satisfalt par | richesses pipdultes’ par TP pro:
cetie civilisation ef cette cull") étariat mondial, Contre elles.,
re humaine, vous ates bien dit lifttct ef ies clioyens viomt de
ficlle. TL est question de force, de ‘chances de se défendre qu’er
| Blocs et de corilits, «t les con | oppliquant des mésutes ossu
yulsions du monde sont ia lo {rent teur intégrité. La nation qui
Lqique de ce aystame Le deter | gligre sa souvergineté, comme
minisme historique est 12 coP te cltoyen qui renonce @ Ses
| sequence des fits imposés pour | droits, a perdu la patie da
fonder ux bloc national ou une | yance. De concession ett aber
| nduencer mondiale; fisanci®- | gon, on ambneta Vune et Fou
re ou économique. live & ge. tésigner @ Son esclava
Aingi, Pimpéricligme.des viel | ge, B ne faut pas que Yobses-
jes nations stables s'exprime | s’on racial détourne de bons
dang Je maintien de leurs zones | espriés des causes fondamer-
influences coloniale et géogra
phique: celui d’une sédération
recente bien équipée, dans ie
conquéte des marchés fisan-
aiers: et industriels. Le but +5



LHistoire a déja prouvé
que ceux qui ménest le monde
cnt guscité les guerres nationa

jistes pour Yexploiter Yasser



tales du déséquilibre mondial.”

Byrnés
APPROUVE SANS RESERVE
LA PROPOSITION
DE LURUGUAY



Hier soit, he Bodies des Rota
dunia annoncalett que le Seas
eee XK Wek omen Byrne wee
rait de faire fa déciatatoit
WH approuvalt, eare raerve,
Xe RRL. EEE
ur les modaliigs of Poppet
“dé de Vbriervention collective
dons les Pays du nouveau £04
tinent, pour le teapect des
Droits Besentiels ducchoyen,
cee = Engagementa Internatio-
peeres









/



te points,

_Probablement, les Chels des
Choncelexies des Republiqnes
Améticaineh donneront cust
Jour opinion sur. cette Propoul-
ition de POrugucy.

Nous ne savons pas encor
‘euelie position prendra Hatt
| dors de question, ecépendant ag
inous revient & fa mémoire les
paroles suivantes de notte Chef
'PEtot prononcées on une cite
| constonce solennelle:

; 2 faut que le monde ent
| esache que le République d’Hai
[sf enend matcher dana une
j

|

eunion parlalie avec st vingl
| Républiques soeurs ce ce com
| wtinentet convient de procks
rmer avec ia force dune pio
sfegsion de fol que notre sor
sest profondément Vé. au sort
«des Etets-Unis d’Ameérique.

| | aliiqne solt le reflet sincére ¢
tele de la politique interna

+

Â¥f
ationale de notre généreuze e!

epuissante voisit?.>



#







LES ACTIVITES
DE MR CASANUEVE

Mr Casanueva, lagrote:
an Chet du Chil, qui est
nour une alfaire de sucre
meure irés reticent, & la autte
je aa vigite dons la Plaine Aes
Sayed et de Torbeck. La ptos
ection en auto a até conn
ge par Vétat déplorable des
routes. Plus de 4 fois, la vei
ture de Casenneva a été blo-
guée sut la route, Heureus~
ment que le coup dioril d’en-
semble par avion lui a perm's
efavoit ume exacte idée de ce
jue représenient ces deux Piat
19g, dons le Département cu
ss

Lo fie discordante gest
foit-entenidre par les 17 tale
grammes envoyés par notre
umi Philippe Charlier, crux pro
priétaires du Sud, leur disav
| de ne ren coniracter, si ce a’cst
oas par sor jnternvédiaire.

Or, nous Yavors deja expl-
qué: Mr. Casammmeva voy
geait dana Je Sud, pour voir le
cété agricole des possibi?tés
ce lg Plaine des Cayes et de
forbeck, en ce qui concerna la
Come & Sucre. Ce n’est quia

oe



ADRESSE: RUE BAMMERTON ICLLICE

Le Seerdtaire d’Etat Byrnes a |
YStini cette approbaiton en que |



7











gentiel deg urea est d’amass**
dég réagrves matériclles ot hu
maines pour réaister dans wu"
comilits celul de Voutre est dar
river; & Pomiable si c'est possi
ple, & la colonization économ!-
que mondiale, te sont dea os:
pects do Vimnpéridlisme. Les
afies y fouvent pour #xcus®
leur. siabil'té mmevacée, ot Pau
tre Iég. nécensitée de son déve-
Joppernent.

Cog prétextes offrent aux ance
af & Poutre dea éléments de pro
pagatde pour déclarer inédoc
ible un antagonisme cependart

ax et orifielel — Leaprit



| OD geet que’ d'cttendre:

‘De tout ccour nous soulialions justo infractueus®, | Aujout
ag soit selon le veeu des {dui plus que jamais, le do-

é *

mination mondiale st capone!





de domination povese olay

vit, Lavenir démontrera que | org son Rapport au Gouvorne
ces dirigeants occultes savant | ynent Chillen qu'on zcuta si 'a
ge seryir cuss’ de la haine a |-coté Commercial sera débatin.
clale, pour agsister de la cot Ce matin, caccompageé du
fisge & des toglements de comp- | chargé d’allaires Martinez, Mr
te dont Us se crolent préserves. | Casanueva a en une madience
Parviendrontils & leurs fire? over Tole Ministre dea Rela-
Vexpérience antisoviétique | Hong Extérieures, Vencked! Je
wa pas 6té concluante, et so- | Président Leacot lui aecorde une
cidlise Europe. Celle en coud | radience.
dane Je Proche-Orent a | Domain, ise tend cu Cap
fiernmé toute Asie et les Indes | sour -visiter Ja Plaine du nord.
Neéerlandaiaes. Elle a-trouvé uw" | Samedi, & YAmbarkede du
cho tprofond dane je monde | thi, Mr, Casanueva offre une
noir: Ces conjonctures nous td. réception de 6 4/8 heures ou
veleront bientét les aspects el | aor. : .
les prétextes dé la coalition nou.) Et Lund! ov Mardi, iL repart
yelle qu‘on envieag? froidement, et ae rend dane ia: République
ou inépria-dew droite humains | mitoyenne,
& la vie el le pais.
(Reproduction séaeryde)








de guste,

Le Chili « cbsolument besoin




perme rig

DE VAFFAIRE D ALTIERI

| Epliogue

Cast a Vaudience dhier de

ln gestion des affaires urger | ; tee

ee te oy * ‘t S| gog com ditceste rapetés dacs
quia 66 pronana erat | .
t prone! oF | une des gectiona surales deg Co

data le Higa Collecteur deg
(Goskdivutiona cone a Bacoes
Hon PM Algerie

| On we rappole Je récquintet
}



ye dy Glnemilescaire du Gicrawer-

imement, Ma Frangola Meathot,
jeonchuant a la cametow ye
Yordommance de titer du Cop

i Hatten, e: & une ofdencatce

‘cep quthentiq“ues produltes pot



in légatalre universelle qui re
it une enfant adultérine.

Encore gue nous n'ayors
pos @ notre disposition comme
inate conirére «HaltiJournal-,
lun siénographe atomique pou
[vant reproduire In exteso tous
Hes motifs de Vimportant atc
‘nous avora du toutefola ret
Univ que Ia Cour de Casaction
'@ envayé Ia dame Eugénio Lu
gi, née Alter] en posaces!

Â¥







|
ltaissés por F. M. Alfierl, sous
hla fol des actes authentiques

‘émandés du rotaire de Bastia |



l (Come) et de lattestation dov-
ée par la Légalion de Prasce

{
\
in
iG Port au-Prince.
i
|

eee

Plusieuys de nos Confréres,




ibuna! avalt cussé lordonna®
tee de référé du Tribunal Civ!)
: ou Cap-Haities, wayant pus &x
i pliqué ce qui s’est passé, ant
i causé de la confusion dans !es
esprita. .

Out, la Cour Supréme a tus
6 Yordonnance de rélere da
, CapHaities, pour le falt que
‘ges pieces nouvelles, d'une
gremde importance, cvaient ale
produites, et, la Cour Supreme.
| fegeant ak iond, a revcu Bon









arrét exactement dans le sis
du Tribunal Civil du Cap Ha
5, rejetant les prétentions de

Lo,
t



YEtat qui voulait confier le Se
| guestre des Biens @Altierl .au
‘Bureau des Contribplous.

De la fegon que nos Conké
‘es om Gnnoncé la décision du
Trbunel de Cassation of peut
croire que jes héritiers Alteri
ryaient perdu le proces, ¢f
que YElot, par conséquest, Vo
Lvait gagné. :
Or, clest tout le contratr?.

eleides ef ious les biens: laiz-
‘és par Alter! vont & ses vor
ables héritlers.

AR PROPOS DE LA GONAVE:





Corme nous Yavoris anon

cé hier, un progranime combi

Ja Gonave sorte de sc dure é&

comprandre la poriée des me-
sures envisagées. Il nous est rap
porté des faites extraomdinaires
gqu’une enquate seule établira.
Les frais pour les mandats +t
jee frais de justice auraient éte
réclamés des paysata, maigré
le circulaive du Département
de la justice. Le Magistrat Com
munal origivaire de Saint Mi-
chel, négligeraitd! de ialre son

. No B1S74 — MERCREDI 28 NOVEMBRE 1945

Parti:
a ts
pwr lea couples menue.

!
Ly

Lpouvell A Scar tes fea fi . CM ;
| nouvelle qui écartura los pie | wit le Parquet des Cayoa, dv
{

| Passister & la lecture de la pie i

PO GOK A. 18
PHONES: 2232, 2433
SCame ANNEE






Bloc~-Notes |(Responsabilités

— DU MINISTRE
| Notre conbtere oayen «La Gar PE UAGRICULTURE
ida» dénonce avec vébdmence n

Comme bien an le dest



COMSAT RELENEA

LE COTON

fio pews cat mouvert

af ferre pour TOBE SOB BRE
hepl rea. Leg mmesmdpren de der
oy ryt



ahi

degeiay CH setters:
dae cen eectears pescrrtia

}

fae pant muds oon diguiitecres eétudier Yes cease preg day

ad
net nag gett

i

3












ian tibunal de ecaicintiot de pate vate gins produ

eurant ama Lactes putt (cote, device Ten

vue contre iwa coupebles. Quint ides wis ot ia PECTIC OR
{des cutres aur le dancer que i

mis que Yq vow de is Gande | présente ©

+ tévélé ce fait alfreux? © Bu | dems Yensemble

a matiare, ia rumenr publique (itiovcia,



Presona par exemple le co
on dion? la sous-producuo’

sail pour gue Vaction publi-
que soil mise en mouvement
o 8 &



ites sensible,
Vepparation du charangor
#

Cast le 3 décembre, & Boh
pom. au Thédtre Rex qu’auec
Tieu Ja premiare de In place a caractére social de jou coton Forbes-
notre confrare Roger Dorsinvil [rioins Vachevement
Je. Leg notes slogituses twin’ ivoux de sélection,
Jona la presse que dans ies (coup, le pays a per us
convergctions entre gens de lg production du co-
dite “qui ont eu la chance | * :



mexicein a coincide avec



COP ave















“quence




ce et aux répétivons aut
pei & dire que ce sera un
waeces. Les réleg seront tenus
par les meilleurs acteuts Bret,
wBertigress —-- fonds observ:

: Trenwcny







2 omnoncant que le Haut Tri

es prétentions de V'Etat ont ete.

né vor Stre entrepris pour que

preuve. La visite des officiels
& I°Tle leur a permis de se ren
dre compte de tous les aspects
de sa tragique situation. C'est le
moment pour nous de demander
qux autorités civiles de THe de

tion psychologique du véel asi |
phen, distribution de xdle, |
qué Véeriture et ict simh
ées drames quotidierne: :
cus et folds — plaira a Vassis

{ARO










Un confrere a deficthven:



l dang son gervice d'iniorm:
aun repor genre mediver
eqadipote. ayant le don
quite av point de co
quer avec nimporle g
prendre te steamer Ou











Yogramme. Cea que
‘architecte Brun, couche cass
un Hopital a New York Ya ho
woré de confidences quil a
foitte, pas méme & ses proc
Wintention qu’on pret av Chel



WV
de notre Sdilité de voulolr abs"
donrer ste émolucmecis eat
bien dans le fonds de som ‘om
perament. Mais Yanponce € t
prématurée d'autant nyt
it une tele confidence, §



en avons VYentiée assurance,
& qui que ce soit.
: >

o* &

Ma





Crest plulét tare ue hom
ge pareil, venant de contr
bles paysata & Vadresse de s
posés, percepieurs et sta
| des Contributions dont si sow
yest nous dénongons dans ce
ourral ‘les modes de taxatich
et les procédés envers la gente
paysanne. Si nous relations
Je fait, c'est moins cour fers
ter ceux qui n’ont felt, some
toute que leur deweir que par
offfir Yexemple a Jeuts co
gues pour plus de mods
et dhumanité dans leurs tap










a
wR





















gangs envoyer ou recevolr de ra i ¢



Bement
ce now

sev feng









rble trperi
rore onan

denrée pourrait abv? of
si Yon diriged’t Ive ac



ou dines



merce & ponds

f
|
|
ae 30 jours apres |
I
i

Le probléme eat



Yevely

de char

i jeurur gousse, 5:
tombe aur ie sol huré

i ep
grandit heursysemer’ pour con
Dryer wr adi Si la gous?
tomhe sur un sol sec, cle 5?
ache, la larve est empriso+
see; alld meurt. Ausat convien
tread tdl 4 tire Ig 20
toonendacton, Le mri
tre de ¥ Nar culture devralt io
zones dons jes





de ov








ra le choix d
guelles la pétiode de séche
ge coincideralt aves la forma
Fon des gousses,








te Haut Plateau Central est
yideel, car les plules cessent
vba fin novernbre et le régime
Gride préverat de décembre

ports avec Ip wontrtbuab
paysans,

Des cultivateuras quiamera!
oa bourg soit la taxe d'artosa
ae, soit la patente de cabourt
& boeuls, tout qauches davs
leur démarcha, la présenta*.ion
dea récepinaés, des annuités
écoulées, loa titres de propridié
consaerant leur yonde = Cana
ont rendu un hommage spot




{Volr suite on 4ame page)

senor pencetnnnentiisisceeetea ict ANNNe MAA

HUMOUR NOVEMBRE 45

Avec la neagide opprobatios
de Byrtas, lq Proposition dt
UVruguay est «montge vite



deyolr, on surveillant de pros
& ce que la lol soit respeatée?



AUX GRANDS. MAGASINS
SAIEH-NOUSTAS

Cravater infroisaablen,

Criak mer fl Angtola os

Boulleve 00s

Chemdaae APP og a gs

tané an personnel dee Contil
potions de la Croix des Bou-



feerute.
om Quoi d'étonnan? “Ells



eects, Bi tous lea prépoads
et percepteura pouvaient més) | vient de Monievidée, capita’
ter un tel sémoiqnage, le fisca |S? PUraguey.
hté serect moines impopulaie nomenon. #8
et ce geralf-imille foca . mleas

Je -renom,.. qu’ow felt max SWEETHEART
gusiiaies de Yetfice des Coo |. SAVON OUT CONVIENT
bution, A VOTRE PEAU

tants ian eanrerg


“Liberaux d'hieret
iberaux d’aujourd’hui
LEURS ERREURS OU OMIS SIONS vorontalnes.

- [Buite; voir le No. dhier)
Par Raow ROUZIER

Liberaux

Ba lore parle:
dhe Inds de tents
Ba Sime. portlet
Loula Iouvét, Evils Popesso,
Charpiti, Alérme, Tomerman
dais :
EDUCATION DE PRINCE
Entrées: 25, 50 ef 1 gde.

& @ hres 15
Ep lore partie:
Gold Turkey
in ome. Partie
Charles Boyer, Barbara Sian
wyck, Edouard G. Robison







A UN RHUME:

Ne conres pas de rlaques inuitiles
avec des remédes inconnus. Soula-
gg eoutlrances Parce Mayers
double action, qui “
a Salt ges prenves.




5



ACHETE TOUTES QUANTITIES DE Nom
QUI PEUVENT ETRE LIVRERS A PoOrT.Ay

8 ATSESSER AUVs
SUREAU DE LUSINE A BIZOTOR
TELEPHONE: 2479.
















insets eC
3 Vous Etiez 4 Ma Place

Tkcupee & faire le menage et 4 uiger
wpiichece de ly jamie, vous aantet
é que ies Termes J’ affsires ar sat



pision de Boyer Baselais. Ecou
tong Je grand, Leader:

ele Congell deg Secrdtaires
| Etat aq déposé tout réceni-

“La ‘question cependant. ues!
pos la) Une sagt pas de sa-
yoir qui a-bré, meg qui avai
intrdte G Urer ousddaire ures,





fg SEVAUILE jasrtacedels i 3
| POltriness du tis, com % bone































c'est @ dite G@ «gater ies cho | ment un: projet de joi demau . tang “ty, AOU Ea Laplace TS } nas kes seules & avoir Fe eral de tte at i GOITE POBTALE: A 138

wsese, @ empécher ks depuics | Cont une mabiesiaiion de ia i EN MARGE DE LA VIE 4 Aa nay psn | ales douliore musciilaes. Nunes wen

* « me cay Sm ae DANY RS. be Goyer an, Peecas we eave t x ‘ epee Q Z
ze continuce & Gavailller, d de | connaissance nationale a Yoo Flesh And Fantesy) Pour retiver tous let avantages ; Daeete tant orto she af} *LANTEUAS VISITEZ -LUSINE A BROTON,














i
po
|

pemser au beso ube Chambre | rosion de Vassassinat du deux Fntydea: 50, 1,00, 1.50 decette double action veaerhaatt- quem Waar «ron murines anes fate tapes Sai ba ten ty:
™ ~ 4 4 . . “ * . * AMIE, C15 ndigue ci- i ’
quion savadl hostile, Ce jow [des plus Ulusires membres cu fe erat dew, frictionsez simplenent, A oun je ta sae





ae cotcber, Is dorde, la poitrine

iseueent & ‘ty Libéral: oat Mon- : pocinibre Foi,
ia leg deputes discumment G8 | parts Libéral: Brice at Mo st io dos avec chi Vicks VapoRub. ‘

























































ka validator: des pouvols de | pialsit Plere tombés. victhnes | Jeudi & 6 ha et 8 pe Et “gaa Woyeesnmnentex vende LoL ae
5 pe vedios : re gs Ht iclélita icles x demande genre i des farnilles se n't tastantanenent book
Messibos Tardieu, eu @ Cr ge leur lidéliie aux pEheipta aur des a _ | & eeuvie-~-de 2 tecons 4 la tos poe Logte He cos Sd adourie
saual Jeune vst a ka OF aa Libéralisme, Le Chet ac- | be flere partie: P| pour upsisce lépuis aur ie eomagin P Alia Sit ser
vail, Canal Bane : j Actualités UNIVERSAL | | tous, sonlager | Agee cess eraet ALE ASEE OPES MECANICIENS
2 ans cued hie 1 “tise 1e 7 ca as 3 BEA Ate vous eras ALE ASE i
pune cb pratesc que Je soasicsst cueh dis PEt, fats anon game partie ceaisteicnion thes inuisches eh ap * Dourquol ae predez-weus paw we : :
je ce dertier es) wregulie. Co: avenement qui o lah diapata: rr ee . er vet ranee vidoe Shai de ce dix abt oe bcos |p cos deux illusties citoyens, | Berol Flyne Prenda Marchal, oan, metlagerient ICKS L cuean f cate syreahle Visiter jo MAISON ULES ARMER qual vient de tecivay
Feh Jouns est le bere du Pits. | Ye O88 bat OY Mande Reine dans : ates! ARORU fro saan vane ent prteenté on deax | ve agsortinent complet de. ploces el cecessoiris pour gui,
Gent, i apparuenc oy sarpike fn do sot salut qua Venet 4 AIGLE DES sires \ ss o Ug) Soneseet Comiona et dates moteura, inllea que: ‘
& ky fuojonte, est asses Ua° ; we qk ga deplayer dais * ete Sea Hawk) “ . Dre SE MOP, TYetriwedr Batieries USL, Bougies CHAMPION, Segment Perce jy
nue jute bén 5 8 ‘ ° lg ft “ f oo
(aus lute héroique, el apis A Warn Bros, Fist Ne ie Courtuies pour ventilateur, Annatures pour Générale: a

fTorcad Pickart...
Entrées 1, 1.50, 2, 2.59 gdex
















icing mols de pérpetigs per
dani ieaguela chaque jour dr
pa vie Malt en danger, Ji dat
toue pusuice. vaendre le cheula de Vox".
ge jen est ite ef ia seance teh Wiscours duc24 Aout 1876 G ‘a
ca Chambre des Députés),

On écrita encore que Bois

Starier, Ingsitien Colla, Joux de Froins; Cables pour Boteres
Fils pour Bougies Fils pour lumiers, Tubea pour Pompe & ab
Starter, Switches, Cut Outs, Condetisers; ates, wic, :

PROPHIETAIRE
67, Rue Dontes Destouchea.

2
WE

ie CoE
yoirs Weel Qu uk ae Ee

LOCPR ROG AD EAL AERA LLA EAE AAA AAR OALA ELA EAA AEDBAAAD ERR

Ves cheveux
ent besoin desoins






savnrenenananepemnueninannnenenapcevinnsontnastectimnisnitteinstettetie®, sn sttmncimetititt neorecortnios

gop souven: :





















evince saetercrcenere en

Pararrourt |
Marcon @ 6 et B15 bres
BATHING BEAUTY



levee G Vexvoagrdincue

















gue Cho 5 \ +
te oe prononcer aut is Canal «ne con Uhualt pas (warsion anglaise) Journaliers Phone: No. 2709
i Tardieu. forces, On tit cependant Hed Sheten, Esther oa
: bw des zoun kt plume Auguste Mab tom. ev ugat @ Heary <
gloire: «Bien plus sa haute #') yes, Mesdames, votre chevelure est pour i DUNLOP
i .

voug la ping belle attraction. Prenezen
ios mointenant ef vous la rendreg
BL ToujOUTS

2 WOs ohevEdk Tou Le tive ssty mas {
sez chaque jour votre cul chevelu at a

‘ation dé Sénateur de la He
“publique, sa sehommé - milita’
ve rehqussée surtout par Ja

ies premiets coup . . te |
L Palas Nor Guerre des Cacos, Jes dere

clon du pose Gu



ole

pond) (Maiss. i
tg yeux et leg ore

i



uate POM



*

Nos Contributions,





We clction GPa ‘res persécutions violentes aus phguez jeurnellement je TRICOPHEROUS
~ ‘ona so muclios if (B, Cave) avait’ ete DE BARRY, em le frottant sur le cuir

ce Gi e8? garie chavelu avec Vextrémité des doigis afia

: cia vont | is" Yobjet de permettre cux racines des. cheveux

s i de urer le maximum de béndtice de cette



& telergent on
méme der,
SOUS Que, &
(1876), la candida

de Bo s-

ae

mervelleuse loon capilicire. Puis, bros bj
sez Vos. Cheveux et vous seréz enchan-
ites de Vapearence et du charmea de
votre chevelure,

Pesarmuis; vous n'Gvez den & envier










plus. éven-
‘de Bazeksis.s

ng, T. HL, p. 87





VOUS POUVEZ GAL



e a
Rar aracannn an sharnarndle enh SENRIRIAYAMM I ttt ah deemed Ana A Na Ut a







an fucteoy vital et important.

ix qui depuis des

toles de l'écran, pour qui la cheve-

2% jeur exemple et celui de tous
Be générationg tow
vent quale TRICOPHEROUS DE SARRY
ext meomparghie pour le sein dea che

pon. seanet MILLIONS DE Gli

cos, Minisux de vg égadement sans que | CINQ MILLIONS 1 eo veux.

coe SLD Lb ee . “ SS = 2 BR ,

ven var use tafale ae carabl gee citer un fait precis LES ROUGES GRACE Augmentez la beauté ef le cherme de
“ge LHEMOSTEENOL vole chevelure en employant Ie

neg EL avant meme que acl oo
we sposiet, A

ak

Quel Gouver

eat

ie imps

ubatiu



giqne dt ce nom quraih <

té& cola?
Boistotad












gue Canal ft tout pour élader
« contiéle des Chambres Leg.
sons la cparole &
us «Veut on sa
Ye & propos de ce
sévére des fonds de

TEiat que Von ctitibue exclusi

menewts



wemMent GUx ants











Ce sont les globule
jai trangportent ae
nons & foutes les part
te corps, Foxygéne de Yair

ce qui permet, Yass
ction des aliments abs
«t leur transformation en








M
H













~“FRICOPHEROUS de Barry

DON N, MGR, Distribaten:

ith MDM OLDIE AMD DEEL OL.

A GUERRE.,,
LA HAUSE? DES PRIX???



Bazele E haylesiste? Interro gle vile. Dés.lors, 8! “ LE
deme ‘ps veux papier de Téno settez aussi fatigués Rh . b 4 4: +
brake, uy avait en ce. Gen vous couchant i Ae U yea) Bar 2 ancourt
Orbcidwnt ee lun journal qui se Otte sans entrain, sar : : FOURSUIT. SA- ROUTE
: one sie rue Power | vommalt le -CONSTITUTION , BEEVEUR, déprimés, c'est que i LA QUALITE. EST. INCHANGEER
_elatt ee yous _ * a neuste Pox | NEL st qui recevalt clandestle vous*marquez de globules Toa | ET LES PRIX SONT. LES MED. B&.
Ce welah pas Su ° ges. Prenez dans ce cas THe ,










que

devalt &

tas.
mais bien mos ard ie Ge
Loyer Barrecu, mais BoD
iit déwe note chel que que
@iz piovincs se serait levee
certaines parties... nOUS preg lay

cence

an



nog deruieres «deposi-oms pour
cnaguer le Palas Nations

Jai vu duran ces 30%
fugies: BO juin, ler © 3
1979, un iio de lemmes <
rabies. une viele mere, deve
jeune socurs, veqpardant ie
mott en face. pas ue Feproree
dons Voll contze des etres b
cimés qui les avquelt expose
& ces vues de tueres & wee
propre mort et quieles ava
cherché a détourner dur poo
jet dont elles prevoyaiyat “is
sve funeste. /

Ny a til pas auss pour
prouver la corspiration, le fect
a ces

















e darmes et a moatitions | £65 de hien vouloir se faire con | cien vouloir ge faire connalire (1) Briving slowly. (5) Avoiding braising your tires

: réaister petidant rola | aaltre.ou derive & nos bureaux | ou écrire & nos bureaux, (2) Reeping your tirhs jaflaed 68) Keeping your wheels hat
Wt TEAS * . . > 4 shy right. nce,

pe Bolte Postale A 139 Boite Postale A.~~ 139 exactly rig.

joure cux assauts des forces

yount du Chef de VBtat, cast 4

vie de Belsrond Cana Jai me
me les intorreations les





egacies Sur lout ce gal se paa-
salt’ darormal dang le
he Service de renseignems
ia Gouvertiament | renseigna’
sectétement. Vopposition baze-
gisiste ef persone n'en s‘ave
res. te

UAL suivre)



ANIS AUX HORLOGERS,
REPARATEURS DE PENDULES
ET MONTRES

La Chambre de Comumisree



| volt, pour répondre dia de

matide de Pirmes érangétes,par
-ouliérement de Maisons. Suis
es désireuses. d'entter en cor
act avec lés horlogers ou tous
eux. qui se spécialisent dons
es, reparations de péndules ei
montres, demande cux. iniéres

Pays. |






mosthencl Vous yous sn






vif argent dans les +
Oe sera pour vous
topide des forces,

rez du
res,
etour



4

wx enfanis rachitiques qu‘aux. |
adulies ct aux vielllards syrm
rés.

Ce
» ventp & la Pharmacie Sos-
héne Geffrard, Rue Pérou, Port
~a-Pince.



at

mervcilleux produits est

AVIS: AUX COLLECTION.
NEURS DE TIMBRES POSTE
Lo Chambre dé Commerce

nande de nombreuses Firmes
Atrangars dégireuses d’entrar
n contact avec les cobection
yours de timbres poste d’Hat
i, demande aux. intéeressés' de

EL MERLE EE >



has ike

wT tires will

High. speeds cat away tire treads, fast—-and rubber's too
precious to waste these days. Drive slowly at all times, and
you can increase your tire mileage, Ia fact, you can get much
additions! mileage by following these few simple “tire care”
rules. These include:






(7) Maintaining properw teed






(By Rotating your utes evecs Migament and beske adjusts




starts. regatarty,



%

if

Rama SE

SA pid nab etn aah




































































ee ee

. a
LA ROYAL AK
FORCE— S
Les pynissites Beteen sane
be Sy Maga Mir Forte pe
P Rabardinit, an Chaneue sn ©
Piraini. tains at 6 a
grande pare dota te poe

.

Aaeeiebe:t dlint
RAlrique, 4 ted Sole aa polenta
Cunlop oR

{heure s’approche rapidement quand lez
sources. vastes de la maison Dunlop serene
engagées encore une fois avec la production
meRgue "temps “de palx.
ograsdd a
DUNLOP. RUBBER: COMPANY. “LTD.” BIRMINGHAM |

3
neues

\



Téléphone 2747 Teléphone 2747 2,400 miles. : Una : Ce
srnemenides? . ae mead, in simple plac d'une soe ine 623
gouver eee ' Local rue du. Quai, Local: rue du Quai, ‘ (a) Avoiding. sudden steps and — 43) Having your sires Jospected Bocoas d Avaine i Minaree tout aeeee

Mais Candi eat parti pour
Youll, Ta damissionné. Cela
date de 66-ans. Ti sera de ben
ton de continuer & Je willipe
der, Un libéral ett théorie
wien quien théoris, écrirg . cea
jours ch que Tancies Prégidert
péiait qu'un lbéral d’oeca:
sion que Canal étalt mame ut
luscisté ou at maxi d'avant le
Jetre, Ce. neat pourtant pas Yo4



Louis DEIOIE, ng. Agr.
Président,

Pierre
Coles

“MARCHAND TAILLEUR
Palins’ Beach de toutes. auen







“2, des costumes tout faite.Pho

5g 2286, 2 os





Louis DEIOIE, Ing. Agr.
Président, i



Kill

dlneecticide. EXTRAORDINAI
Ei tue instanionément Puncl
von, Bovew, Larves de Mount
mies, ole, oe, ‘
Eno dép&t au RHUM CHAM
PION G.1.50 te Bontelile,

t
dHalti, pour répondre & ia de

The Goodyear Dealer is ready to help you get the most
milleage from your tires.

Greadyean, products are. manuf
federation. Aastesha Brass,

* Five Engen, india, Mexico, Peruy
Sawth. africa, Siveden,
United. Sestes, Branchel,
Distribstors aad Dssth:
ern: dhrewgbaak the
Aen








, =

SOCIETE HAITIENNE D'AUTO MOAILES, Distibunics

4 Amin Compiler,

Vicamines 1B, 15% des Protéines: 1
du Fees TH ds PEnergic Mumentaie ue
conune tation aligicataire journeliemen: indiss
Pena! le k-une persoone adulte U1 near done
Bes MonnaNe Que ce soit ld le genre de cérbale
aut incommpandent les médecing ainsi que 9 sur
Apacs iptonlutrs de i Sutton, Ges conacilines




onomie

Donnes des forces 3 voue
farnilis en leur tevaat dey een ee
(Aveing F Minutes,

at chaud de Flocons d’Avoi




FEUILLE PERDY

Mandl 0.8 bates de llapres
mildl, Me Bu. 8. Armalid on
sohstont une care ow guishat
da Rez, a perdu son porte douil
@ qui contenalt dea véledia’ st
beoutoup de paplerd fmpox-
fais, Me Armand abdhdonne
eg valeurs an récompenst &
celui. qui lui feta retrouver son
| portefeuille,



































Ties Vous Fiers
aap De Vos Fils?

is Desgargons dlevés

& PEmulsion Scott

«+. Ont souvent une
meilloure chance, S'ils
ant besoin cun coup de
fouet, essayer de toutes
fagons lEmulsion Scott.

$ seacentee



SERVICE
TRREPROCHABLE
Sasortimoni incomparable,
Provisions Alimentaires
ee
“AN AMERICAN BAZAH
Anglo dea Kuem Pavbe




as ee

PS



i at da Contre

""RACRE UN VITAMINES

HATURELLES A ab D ~— ae
A VENDRE

Us clambic & rédistiflation en
pardait Stet,
cool fin & un haut degre.

i Pour tous rengelgnement,y a’
; Stesser au Buregu du journal,

gues EErOoRTS DU «4NOU VELLISTEs VOUB Plas
NT, ENCOURAGBZ-NOU PN VOIA © ARONN ah?

geneDDODEDEPLLELILR ILLOLDLAL LLL LEAL OL LIAL DDD E PADDED EE ALLA LAD ALL DLA AMAL MLO













brought to YOU by Chepree EXPRESS

Of the hundreds of items that are shipped daily between the
Bmericas by Clipper Express", newsreels of current events
zre among the most important. Thus, people throughout the
‘Americas .. . from the largest cities to the most remota com-
. munities ~are provided with the lstest news, while it is news!
How that priorities have been eliminated, you can ship or re-
eeive many items important to yout puginess or personal wel-
fare more cpaickly and in greater quantity than ever belore.

3%
4



fe The air lanes are again open to all bade and commerce --On a |
a worldwide basis! Speed your shipments by air at the reason- |
‘ | able rates and convenient schedules Pan American offers. The :
. world’s markets are at your doorstep when you usé Clipper »

ress. Call your Pan American agent today for full details. |

for your

particular shipments:

He will gladly quote you * tes



Fast Air Express via ;
. Pam American Clipper



Paw Aucricin Worto A *SHAYS3
. : The System of the Flying Cippers °

PORT-AUPRINCE, HAITL TEL 2451. 9200

| en
GF, Me blamez-vous

| Elie rowve toujours des moyens do me rendre «= hew
roux et de me tonir an bonne santé.

Avec le lait KLIM por exemple elle m
et je le bois avec plaisiz.
plus vi. Son oréme fin













?, B- La plupart deg hom
mes préierent le KLIM, Achetes
un ferblonc aujourd’ hu moms.

1.
bles. & bord. des avions de. ist

KLIM










donnant de Pal ¢

d‘aimer ma Femme?

@ fait bolre da
Je mo gene
ot bois
la deeniére

as Soutfrances D
AsthmeSupprimées:
en 3 Minules

1, outfemant, ditioules de |
tion at ta bronchite wmpelecn
hergnnieres win ent Vols tere
Votre ents et affaldliazent votre coenr,
Lu 3 minutes, Mendace ta prescription
ifun eébre medecin circije anos tm
imang et tcrasa auealhte fan Banus,
LDee le premier Jour, lea wucnetits se
a gourine diaparadanent: pinst ly reas
ipiration devenge tattle ef dpuce, vouw

Lassure un seramell palsizie. Pas de
idicaments dt:
bettes, pas @injections, prencz BEC .
lment les agréables tablettes Mencacn’
[A -ehngua repag et vous Stes ausritte
ement gaict de Pasthme of to
Shite mime ef vous on souliciow
alnnrnes euates, BMendace paz
rend la respirn tam

i

f





: % ecaasiad
Mendace iin
Badrgien feeb 2 soothe ~ Pibeers, Son Fatih,






bethom.





0 — ZENFANTS
La patisserie O fs EMP ANTS
4 Je pleisls dasnencer a ae
blenveilante clenwle qu'elle
se trouve actuellemnt la Rue
des Miracles & cote du depot
de «Rhum Nazon-+.

Touleurs la mame pGlisseric
fine: Palés, géteaux, bon
bons, prix abordables, qualité
mégalabie.

Noubliez pus que vous frou
verez: Liqueuns
Boissons gizeées et /imbatteble
A. &. 100 dont tout
Prince parle.

Essence de varie su



&

pour créme glace.
Le méme accueil sympalhl
que, la méme célerilé dans lo

mémes prix,
© — ZENFANTS
Rue des Miracles, & cote du
yépot 6e «Phum Nagon>. 1élé
snone: 3435







| Poisson Frais

COPEL VOUS LIVRE DU POIS-

AIDL



A éile de trés jolie artcies
‘que cete compagnie vient de
| ecevolr et quielle vend a ves
it Un Oompa



de



bon marché.
% est accoTdé sur ioutes les
i vettes cash, Hates vous car

rag! de





}
: tee 1
Lees objets semlevent





bo, ae
lLOTERIE DE VETAT HAITIEN
| Tl est porié & la commerssct:
jee de tous Jes vendeurs de lo
Capitele que Yémission des 2
jets de Ja Noel aura mer
credi prochain 3 décembre dés
@ heures ef demie du matin.
LADMINISTRATION

LEmploi de YENGRAIS CHI







‘on de fruits on de fleur en
suantté comme e2 qualite.
est de la vraie économis.
En vente & & cents of, la livre
4 Agriculiural Services
EN. BAILEY
154 Rue Magasia de VEtat,
Port-au-Prince

1 passtanateenmnemmmenteeectcecenesniessnanicrenaett sedate



Mochine & écrie Remington



Machine & caleuler Dalton
ubans, papier carbo _.
inites vos achela ches

G. GIG



&

Pieds
Endolosis |

‘ id
@ Guand vos pleda:
brident parce que
yous transpired,
ones un bain de
pieds chand, puis
frotterlea aveo de
la Gelée de Pérsile
Vasaline’.








supertinns, ;

Forvau |

ye Extraita pour Pqueurs 6% |

livraison. des Commanies, les |

ON FRAIS A DOMICILE TOUS |
£8 VENDREDI. TELEPHONEZ |
aU No. $172 AVANT JEUDL A}

MIQUE augmente votre produc)






























&

~ Le Protestanti



sme

-Haitien a

“75 PAR LE Dr,

eee

Le Lx. Catis Pressoir vent de
kure parce ig ler tome de

‘sbublon, pak de cigar -

C. PRESSOM

se el soi inet

_bachon publ-que, Pengact be
CyGue ub 1s septomiore 101),

| sun Cavrage uitwe do Proiwa- : vo ub apport a rehon que plu

| tuntasme hodtien, = eurces avalent ely Fei

i Crest un bos livre que Ton | yerses, Son premier mo! ht

prend plaisir & lire parce qu'il | pour dite: «Est co gue la bibbo

cuntien. ute quaniig cole ad | neque est sauvect« fh sur

lable dinformatons nouvelles, | yne réponse atiamative U4 e-

Le jout est présenté dans ul | sta: «Bens gol ke Beigrewn

siyle clair, précia, sane phro- pout cette prosetvation mises

gee stnatilos, ce shyle des via's vordieuse?s,

pitelectuels, 7 Un autte proistant, we copl |

Ceast ttustoire des débula de
ja religion rélormee eu Haw,
ces eliorts tentes par quelques
éeangers eb haiteis de Bat
que, de verlables pales,
vue dumplaniey ict le pro‘esiae
teme, bi cleat quae: Chisato
ces premiers temps de la Repa
blique, cetle batgire que bo.
Pe CoOmbcseong pus
celle que Yor sous @ euggigroe
et pal le recit de lalles inies

oes



| tres, ravolutions, émeues, oh
| Grace vu uilel a ce livre Hous
| comna.ssots ul peu plus ws ve
ide nos arrléres grauds pees,
| jews ypoeuts, leurs coulumvs.
i West que ies premiers pasiturs
| co, adresse des
i

|

i

rappers a
leurs mandats dans lesque’s

Lhaitiemne d’aiors. Beaucoup
" wextraits de ces tapporls ont
ete reproduits par le Dr Pres:
goit et cest ce qui augmonr
i intérét deja considerabe oe
son ouvrage,
Le Prem: pasteur qui vit
bin Het s'appelait Enerne Ge
fangs,
Lo oyisi

: Celt uh
i namraiisé amercait.
lig notre Pays en 1816. L tous
aisse le portrait suivant du Fon
daieur ae la Hépublique: «Pe

| Greliet.





bon est un homme grand ef cor |
palent d'un Git plutdt élagan -

et agreable, Crest un mmvwia-

pe claus, ffés simple duns
son habiflement . ef sa mad
niere de vivre, &n cela #

egit par principe, pour donner
vn exemple & ses’ olficiers, ais
quis noppriment pas 'e@ ped
nie pour en brer les moyets 4e

vie fuxueuse., HL vit ves 86
semvnl nui Tnéme, ne Bot que
ie feau et me mange que duh
eul plat de viande, pen
jant sa table est bien lourtie.+
Du peuple haities, Grebiet &
‘ar a, bien des gens ae ce peu
le, quion peut appeles un pra
pie miltalre (car is sont ious
zoldats} ent la honteuse abba
de de se baiize et doller * en
oyel, méme pout des chosts 19
signitiantes, Lewis —moruls
quasi stant wés relachées et le
Yen gactd du manage erat
pea considéré par un graud
nombre,»
| Les gouvernamts d’clozs
‘ge désintéressaient pas. con:
me on se plait @ le raconter
mecnenant, de Mnsttucten du
peuple, car Grellet nous op
prend: «A vrai dre ils vw plu

cs sagignnensvamttictenpacenn et nse

RE

outs Bcoles, ttles enfants font:

de rapides progrés ef me sont
Paucune matiére en reload
sur aucun enfant. blanc pour
Yintelligence ef la capacité. 1

saye. de conirebalancer leurs
mauveises tendances en Our

Wouvrages utiles. Dans ce but
Goo bot un endroit spacitux

que quil essay? de bien four
pin. Plus je vols Pétios, plus
jeniends parler de hut por ctax
qui pendam des années ont eu
june etitidre occasion de ie cos
naitre, méme dems les circots-
tumeoes les plus. difficiles o? kes
plus pénibles, ot plus fal de Ja
leympathie et du respect pour
jul, Je cro’s quill est vraiment
un grand homme, i y a ogi
an lui qui me condull & otoire
que c'est sq pelitesse & sag pro
pres yeux qui le guadit, ba
souvent manifesta beaucoap de
sentiments religious, Eilemne
de Grellet taconite cuge: uh au
tre. trait qui monire. tout Nints
‘ rat que Pétion portait & Tine





pare sZae



j
i
j

dis ont largement exposé “4 vie,

fournir des dépenses de ia!

(Pétion) a détrnit cutant de man ¢
vais livres quill a pu et es,

yramt la vole & Vimporiation

pour une piblothéque © padi |



_ tine de la murise raachahue
‘anglaise, le Capitaine Ney
egius, dane wnt bovere dates as
i jadlet 1816, @ Ingiece dita,
ajo vOUN assure quel mie ole
hobo agréunke = be vis
tank docolea dale wins
PorpauBcance.



CAE



Voici ce quiétail alors Voit
wu Priuce dapres fe
Brown qui y aebarqua « 7 Pe
Leif: Porbau-kruce tat
ux mle oy



pra slhe

wre

|





gre pette vi
bitanis, depa
mites quo its
aymen cone, its hauteur du
el Aly depuis ie portad au
word jusqu au morme Marit
te, puss de ce morne a ia
Croix des Martyrs, le long as
stosse ef du palais du Gouvet
Lement, jusqua Van % fon
usi@re, ec eniny vers Vourst jus
guau Fort Lerebours, au po?
raif suc. Les maisons

ben bois, peties, sans sty'e,
zit, jes raucs, toutes Roues.
un aspect peu engage

ede















'S burlent ef les ChGPpaucs



LIOCSSHTLL. » 5

lime Pasteur dira: «Jal ele de.
| eusement surptis de unuver
de
: 4 Burope: mene wae oO 1G
mélisse gui poussent a tetat
sauvage, Cherbe, le pele, 0
‘nent de lion {pissenlil,
docks, les tougerea; un lane ue
colline couvert de branches «1
wemeldes de... et de vergers, de
péchers et de jardirs cultves
ayant des navels, des caralies,
ces pommes de terre,
shoux, de o.gnons, des pos,
deg anlichauts, «1 ores a!
De sorte quwici, SOUS wh
mat aussi doux quiau

us, ies productions de pre

| plusieurs des product ous



leg,

des

$83,

para



Jenna aesnssanBhenrmnnenaects mene At

\
i
| Dans ut quire rapport de mie !
i
i
i
4

rae i
AUTOUA De siluats 20
TWHAGE EXTRAORDINAIRE
DE DECEMENG

Not csoyona arvelt que jes
paciem de la Loterie de Mitat
Haities vownt dun mativals
cel ig hivraison des billets cu
moia de Décembre a la date du
5 dw dit mois, cesta dire avant
mame Ie tiraye deg beivts do
Novembre, qui aura Hea 7
Decembre.

Les plac.evs et sous-plociers
& pla.gienl avec raison du peu
¢e iemps matériel qui lear est
luiesé pour recouvrer les va-
buts des billets déja placés,
doautant plus que Tescompte
Les appomtemests des omplo-
yes de Vict ne commence que
je 3 Décembre.

‘ie:



COMPARAISON

Noun, Not, Now, Ley a au
cane compuraison poss bie o&
avi honvdty et de boune tai.
whulle vegélale VIGUEUI
‘eat pos le produit dua char
ala®, fidig cesi ie hall de
7







Ghgdea URNS aoa pe
s Ge Cons.

Lhule vegetiie VIGUEUM a



PAC ©



we Giceuiqu mor, directmant
. thule vig vals Chovaux of co

iés Dulbes



aes G
ment VOUL
iu TE BLOdUCHOS.

HiGQe



(preside uamiocdiute
pergie et

Yous

welt

Gvue Gee Cheveur
Dy. % i
VEGUBUA ¥

de vou vole tele di





evumingsl of rachicediement chan

Vos cheveux dev.gn



fou
vi
te





meme
GUEUR et ve



le vegeile en euvoyant au
Bi



wable le ter G
jangereux pour iq sanie.
Releyvez volre persaun

agm.ntez ie charme de votre

TEpISSe L



“ugonne, idles vous adacn:
wor Fusuge réguier de ian
e véegeiale VIGUEUR, De
nasder VIGUEUR a la ma:
Leolis Vitello Grani'Rue
&é du Grand Cate Porvi,

Petht Goave: Charles Real.

Gon





&



ves: Mages.n Nicos
Martino en face da marche.
Avis Impeortart

PAUL E fo5





Kies.»

A en croire Brown, le resi
tent Boyer iui aussi sioteres
wait @ Vinstruction du Pexpi:
sAprés Vélection du Président
Boyer nous saisimes occasion
dailer jul rendre nos devorrs.
'U nous regul avec la plus grok
de politesse et promit plus aves
le grand empressement de co"
unuer G@ nous donner dats "os
services religitux celle proiec
tion dont nous avions joul sous
son’ prédécesseur, vous déc’a
ant en méme temps son dosit
‘je nous voir contiauee 4
ger Véecols, Le vendred. 3 fue
1818), nous primes in Pbervte
de représenier & Sun Exceller-
ce le temps depuis }eque! eco
le était dans notre maison, )
priant de nous gratiher de hi
motié du loyer, bo omeins
dune heure nous Teynmes une
line de ga propre éeriure, ac
compagnée dun ode 6
dollars sur la Trésve#

Par les quelques extraiis que
rous venota de faire on ae ser
dra facilement compie de i'm
‘portance de cet ouvrage dont
chaque poge contient des ictur
‘mations du plus haut aterd:
eur la viellle Hait!, celle du jen
demain de notre Indépendarce.
Nous regrettona beaucoup que
Is place nous manque pour lea
‘eprodulre toutes.

Toute queation coniessionnel












|
|
|



outes les régions sembloni reu we







p20:






nc,
Le pey
quel ils seront en
“gotive ig yents
jels qu
quant te desires.
“Les personnes des cu
es qui veulent lanier
“9, devront o
jemandes dun

cow













compa



1

9

WEDTeS BULI

des billets &



Ma:



ssek,



Je, soussigné, Marcel Sam:
u

weur, donne avis au public et



xg commerce, n'bire iS rOSpon
able des actea et actions de

| ron épouse, née Marie Brune’,
“spur incornpatibilté de coracé
e. Une action en divorce lui
era “niené soua. peu.
Porta sPence, le 28 Noverm-
we 145.
Marcel SAMPEUR



i

IBRAIRIE A LA CARAVELLE
38 rue Roux, Phone: 3495
vous trouveres: livres anglais,
rancals, magazines amér'-
i a'nsjoursaux canadiens, jout
icux de mode, albums ete,







EMILE DOMOND
45 Rue Capols téléphone 3270.
Achéte du Chill-Pepner et du
Pois Mung & des prix avants -
geux.

3 mise de colé, nous whési- ,

‘pha pas & tépdter ce que nous
uvong dit dés le début: Co 4
wre est bot, © Nous ajovtons
médme que sa publication dtait
récezsaive car il rélablit le vé
rité sur bien dea points obacurs
de notre histoire, Tl eat plus
| que tempa que des ouvrages
yorciaaéet afin de disaiper les

i





Aunges qui obeurciasent que?
ques faits d’hier.
Nous ne sauvions trop fac
a notre am! le Decteur Pre 2
gole de sou qeuvre ef sous -ou
haitong de tout coeur quo
Bbme tome paraiass bientst,

fe








be

PASE grr

— ‘Special-Le

‘aula. peice sini

Fg Mean weisim

Wh i whiten be

Nouvelliste“

BS scours ps CENTAINES DE POSTES DE BADIOS OES NATIONS UNIES, PROPA
GEANT LEURS NOUVELLES DANS TOUTES LES LANGUES | ‘

%

OMerniére Meure

WASHINGTON... Trois Sé-
rateurs omt fait la proposition
que les Etats-Unis prennent le
mouvement pour la création
d'un gouvernement ov dur Bia
Mondial,

BERNE 28 Nov.--
nement Suisse vient dane
que ies fonds des allem:
posés & Berne se chiffres?
4.700.000 dollars.

WASHINGTON 28 Nov.





Sénateur Wayne Morse a te
mé une cnqudte sénatoriale aut
meoncovable

le aysieme ce

Cours Ma






ei la M

Dana lo ésoluts

le Correa doit mettre

sux ie Hees arampennes dans

Cours Ma
















a Etat a fat tous les
1941 pour

ot



iva en



“BUENOS “AIFS 28 Now



: cTime cont





che, Ces 3 complices of
ment conféré avec leurs ayo-
og



sie avant le commence:



t de kx

séance du fear da 3




NUREMBERG. —
cecusateur america
Alederimen a dit



que labsorption h
YAuibiche constitue <2

de floraison de la Semr colo
ne». Th ajouta quia la premiere
page de «Mein Kumpits «







diab le but londamenta
Hitler concernant Pacqui

de ce pays. I a présenté un ct:

Georges
ame

fidavit signé de Mr.
Measetsmith, diplomate
riegin qui se trouvall a Beriin et
& Viesne, Liavocat de Von Pa
pes a demandé cu tibunal s
le témoin cu Heu d'un simple
officavit ne peut étre introduc.
Le document a été Hvré a Mexi
co je 28 Aout dernier, Aldert
man a déclaré que Valficav:
est moins satisfalsant que ja
présence du témoin, mals ecu
ligne que Messersmith est Gge.

goclade et que sa santé s’en res

eeniixalt sil était appelé & Nu-
remberg, Tl précise aussi que
la charte qui régit Je tribunal
Je Hibére des Hmitationg usuel-
leg, légales aur la preuve. L'a
ocat cllemand Egon Kubus-
chok c-exprimd «des doules pra
fonda sur*la préseniction de
cette prouve du vieux gentle.
mon goufffants -cor-dana c3 cas
Sous ne sommes pas en past
















Liassisiant |









ion pour compléter le témoigna
oo, Alderman déclara
: objection ne veut pas dire

ta
|

2898

i
:
i

au Mexique at &gé d’environ 70
Ons.

yerta d®s on
BOB ceotlv 165

célete qu’sn
rs qu’ll datient
btre








penvent
stig question de preaves,
eye gi en dernier ress ort

THK:



ie pecessaire 0 peut 6tre cos

voqud.
Laceusateur america

lecture Gu decum mt





nea alors

mul egt aingl cong

SrheUre cllema nds
VAusrn



orte quels moye?
erons adéequais
j ire exacieme
droits







it lord du scequ nae va.

ve que Je cabinet ne leur es:

pas sympathique,

Derniére Minute
_ 38 NOVEMBRE A 3 HRES. P. M.
NGEKING“.-
uta désgiré le 3 sepiem-

date officielle de ia
34








Le gouver

» comme
de ix guerre sino japoral.
qui avait commencé le 7 juin
3937,

CHUNGKING.— Le général
Wedmeyer, commandant dea
forevs ameéricaines en Chine gst
corivé ich, Ub est bruit qu’h au-
ta dimpovtantes contérences o-
vec le générghesime Chiang “ar
Shek le premier i
probablement cau sujet
ce lg visite du général Mars










gitt





CHUNGEING.— Des sourses
officiellag neationallstes ant ad
imis que les boupes communis
5 ont ocenpe limportant
te de communication de Fel-

cen

| vince de Hope). Diautre part
deg sources ordinalrement bles
, informées ont prétendu aussi
| que les notinglistes auraiont dé
| barqué de grandes forces de
| réserves dans le port de Hutu
| rao en Mondchourle. I n'a pas

@é indiqué cependant si ks
| Rettlonatistes om employé des
| pansports américaing. Des dé-
|

péches non coslirmées du Com i

mercial Dally News de Chung-
king ont repporté en effet que

" des forces nationalistas ont oté

aa |
Pre, Par ailleurs, des sources of |
| que le diplomate américaia ne |
| peut pas venir, mais qu'll est /
| eceupé comme ambassadeur

Le président du Tribunal, ford
| Lawrence déclare qu'll veut don |
ner & cette procédure un carac

guapendues

: lorces tus




gang dans le Sud de ia pro |







lee présnce de ot temoin slave |S



|
i

$

t
i
i
:

déja débarquées on Mandchow



ficielles nationalistes ont indi-
qué que les commutistes 9117
laneé de grandes attaques com:
fre Hanchung G@ quelque JG mi
jes au Nord de Vimportant cen
tre Terroviaire ce Truchow
lo ligne ferrée Pelping Hanhow.
Ces assauts ont été repousses.
Le Dally News o annonce
Vaccord a.nc-russe a ele
He on

sur




















ue



liples pourrort
dew forces aéropat
cages et Mukden
Le

ie. 2) renal
de ia
sera complaté avant bea
On pe
leg concessions
falles tour,
MANILLE,

Vier, sOlt pam oF

que la ©




Pe

Le Heute



a gest pre.

BATAVIA,













ernne &
e prince U
membres =



de
6 cuborisees ont
le come cher

fait re





Jusqwa ce }
national ju

NUREMBERG.
soir le tribune!
geant jes clriminels de gues
nazis aprés avoir admis Je rap
port médical établissant = que
Hess esi pas fou mas gu
« perdu sa mémolre Na pos
diqué si le procés de ce grand





: leader nazi sera arrété. Da éte |

mplement décidé que le yen
dredi 30 novembre & 15 heures
GMT «ale consell de la déferse
poutka pyéesenter ses 9 argu
mente. Par ailleurs, des pay-
chiatres, anglais ont révéle qu?
Hess auralt eseayé de ae suic?
cer en plusieurs fois. Les doc
teurs ont trouvé aussi que Hess |
soufire d’hysiévisme et que ap

poremmet Hf exagére «sa perie

de mémoires.

LONDRES.. On appreng cf
fciellement que Jon Amery, ):
fils de Vancion Seordtairs d'Etal
pour l'Inde a été trouvé coupa
ple de toutes leg charges d’ac
cusation de crimes de haut:
trahigon et il a été condamnd
& mon *

TEHERAN.-- Ta 46 arnor-
o§ que leg forces gouvernemen |



|
* potarelles,

*

RESPONSABILITES...
(Suite)



Avi. englobant auss: le pério
2 de Hordison et de formaton
des gousses allant de Decem

Iore & fin Pévrver,

Pour venforcer cos conditions
1 conviendrait a’é-
éuquer Je paysan, le fermen
qui ramesserait les gouse®s,
braderait ja larve dams ies gous
ces, co qui diminuerait Vaug
mentation du charangon.

Le M
wea concentrer ses efforts dems
Je hout Plateau Central, dans
aq Pigire dAquin ou dans ior
te grire req: te pout une CG
mentation des plantations °6
caton, par ia propagande
sominatic on d'un corps dag:
capables de contd

giteer Je penyadt.









BEC. g
ber Sth
Airs, dove, ja récohte de
ton gercéb moins dit
i neraient a
¢ plus buctucux, Dan
programme, noth:
un cu



Tice



RMinigtns pourrait getter,
programme dextensiae pout
j Forbes Baker vue

ion dang touk












a de coton, a-

gu got du marché cana:
pourquo! Haiti ne 9 doit

1h



ON NEST PAS CURIEUZ
EN HAITI

nous

des So Pins on avalt fabriqué
Ceisses & double fend
iouc ML Fennell.Non senlemen
nous avons accédé & sq de
nonde sous Vavors soulig
* nos observations,
er a grand jour ce que pour
i contenir cee caissse.
ifais depuis, Ho nen a pas
‘é question, comme s'll s'aqs
ait d'une affalre banale. Ce
sendant, de Yavis de plus dun,
‘cum, ceux qui ont travai
as la fabrication de ces Ca’s
es une engquiéte s‘imposa!l.
Nous tous gardora bise de
ormuler aucun jugement iémd
‘ate & ce sujet mais, ib nous
si permis de supposer com
nous Yavons dui reste, déic
que Mr, Fennell se trou-
yaont dans Vimpossiblite = de
voyager avec tout son rendantla querre, l'a mis dang
des calsaes qui autrement pour
rejent ausal contenlr des oy...
chydéas,
Ex tout état de couse, ii ne









ecrt,

serait pas inutile de trer tout /

cela cu clair, en en appelant ou
timoignage des employés de
ln Forét des Pins, eux-mémes.
toles iraniennes ‘ont requ les
dernidrea instructions de déien





Lére la. ville de Téhéran @ n'in

porte “gruel prix contre VYoawan
ce dey troupes Insurgéea.



sire de Vagriculture de -










vend au Cae |



pas dimger son action dans

t de signaler qu'd a Fo :







me att HOUVELLIBTE: ummm

On plaide... dans nos
Tribunaux



Le Tribunal Civil de Porta |
* donnar

Price ayant pris siege, & Vheo
irq raglemertaie hier mardi isa
P tin, regoit la prestation de ser
l ment du sbur “Charlemag??
| Mirville, comm/sionne notwise
& ja résidence de Ganthia?
puis, provoence la décision
vane qui retracte im par
iugement dont est oppot
| entre Emile Rgaud et He
et réduit a@ Ia














i Reniamin,

ime do trols centa d Jes
I noreires duxquels avail ete
) cédemment comdamné Em

Rene Solomon con-’
Céopdan.,
collec do
if du
erty




relat,






“avocet de





cert





pow'suivie chu
René Salomon
de cellule: ce
lomontrd que FP

6 est
du De.







la dame
a 616 opérée sare te
te et Ain























anal ordornne le dspat aes

eure



prononcé dans
Les afafires Dumont Kem:

e Bieri) Heraux
contre Ay
, sort








re Op

remiere Chamb

26 et in dame
Yulia Darho--
Rose Pier-



ne el 1 Pou Cupicon:
re et Gérard Voliaire.
és quo! sont homoloqué
délibérations des con
de famille des mineurs Marie
Cislaine, Ninon et Claudeite Pa
yas: Marie-Thérése Dauruche |
et Wilbert Bautruche.
Ueliaire Dorvil Dor r,
pelée, les avocats Tespe
parties déveioppent pats mo-
vers. Puis,
communication
| pour conclure:
punal fait droit,
Ensuite, Paffaire conser
contre Mme. Ve. Co
Tribuned
Se dy fond de







3 28s

doss



fontant
ze, évoquse, le
sean @ la 5
attaire.





i
Praca





;

Celui qui casse et anrule lor
e de véfaré rendue le
gremicr juin 1945 par le Doyen



_du Tribunal Civil du Cap-Hai-

ven: puis, pat jes mémes mo-
ig de cassation rétracte Pordon

I nance du onze mai 1945 par la

| quelic le Doyen de ce Tribu



me Egonie Altieri

al ecvole en posgession le da
des bises

. Indssés ep Haiti par le eeur PF,



ML APierL Sratuant au fond,
piicaton de Hart 44 de la
siindon, je Tribunal dit
s objet toutes les demandes,



ins ct conclusiéns de TEtat Hal

ten envee la dame

Bugénia

Aiteri, épouse du sieur LA,

Laue

de ict

en possession dea bbrig
sibceasion de Prangols



Marie Alveri pour joule dc titre
ae ibgataire universolle at co!
formément ca voou de la lor au
4 favrier 1925, compense les

Ceptig ire

VEtat et ja dame

“Luigi, va quills ont respective
ment guccombeé, déclare sans

| objet
| Frédéric Praderes et celle

du

sienr

de

Yintervention

‘la Société F. M, Altier} et Che.








i mance





Chasgemem de compoaton:
puis, ke Tribunal prononce
leg arréts suivants: celui qui dé
clare ivecevable la demande en
défense dexéouter Je jugement

i du 22 juin 1945, du Tribunal Ci

vil des Cayes produite por la
came Marcelle France, @pouse
du sieur Félix Buteau ¢t condam
ne celle-cl aux dépena; et cely’

| qui déciare irrecevable Ix da-

ean défense d'executer

les sentences des 30 juillet et

| 11 Septembre 1945 produlte par

“te sieur Lomartine Pierre-Panl







le M. PF. requiert in |







faire Alked Farber contre
6 Wieser, la parole ayan
eecordée au M. P. i ast proc
6 & Yunterrogaioi femou
Anlome Clement, lequel
questions qui Jul: sont poses,
‘9 précisant les paroles a
ses & Farber, ainsi-que Vathic
ce Wiener jusqu’au moment u
vee de M,, Desiandes qu








du



Gus





F mit
chées au preveru.
Puls Vinterrogaioire
© Trbunal renvole la continua:
‘on de Valiaive & hultaize, po.
emtendre jes témolis pro
par celui-ch.
Enguite, és aliares Dom:
- gue Lévéque et Marguerite Le
“hens contre Hugo Mevs, Mic
cia Dolney contre Victor Far
| ait sont renyoyers & hulitains:
t, va Vheure avatcée, le Triby

nal léve le siége
ae

achevé,



Opos





En Cassation, le Tribunal qui
a pris slage & Vheure ragiemen
tlre, protonce les arrest
vorts: celyl qui casse ¢f anmu
je fe jagement rendu contra les
! vecusés Alphonse Henriquez ¢t
Maurice Rey, le 13 Septembre
1945, par le Conseil Supérieur
Militaire, Permanent, siégeant
& PortenePrince, condamnast
‘ke premier & 6 années de déten
tion dens une prison et le se-
cond & 3 années de détention
pour attentat & la sureté inté-
rjeure de l'Btat, et leg renveoie
aux fing de droit par devant le
Conseil de révision instinié por
Yarticle 13 second dlings du dé
| exet du 14 fevrley 1942,













et k



condamne aux dépens, |
Celui qui rejette le pourve! de
lo dame Clairelie Charles co1-

tre le jugement du 3 Aodt 1944

: du Tribunal Civil des Cayes, En

suite loffeire Vietpr Comeau
Montas appelée, lavocat cu

je Tribunal déclare sans objet
le pouryo! exercé contre le ju
cement du 6 juilet 1944, pucs

' yeloppe les fins de non-recevoir

, vot

|
|

i
i
:
j
i
i
:









Lid







“fonctionnement de cette seleri¢

Severo

svt eereneettnemmemuiannuaseeretecetmmaitnnnennenetnintentttnine eae. sitormmenetenteenntenne teitteen rete .

apposéts par son client au pou?
de Victor Comeau Mon‘as.
Puls le siége est levé.

.

RESPECTEZ
LES QUARTIERS
DE RESIDENCE.

Les habitants du Bola-Verva
none comprise entre TAveane
cu Trava let ia Ruelle Jéréms.

ignent de ce que, & Yan
Ascencio ou g2
gouve un atelier d'scajou, t a
éie ing.aile récemment une sce
recanique qul trouble la pa’x
& des habitants,
car se3 stridences s’émetient du
matn jusgu’au soit, partois
squick yne heure assez ayan-
cée ce lo nuit, .

Pluz d'une fois, dans ce jour
red, Rous avers sigralé les mu!
es inconvénients dérivant du
ines industries sont
ingtallées en plein quartier de
Les choges semblen!
voulo’r s'aggraver.

Ma's cette fols-ci, il s‘agit c#
aX quidtude et de lo tranquillits
deg habitants, troublées par le





Be

€ Mc son





l tyrp
& Gegu







cue certa





| wing Bower, Conta.

I

|

sieur Médecin conclut & ce que *

* questions ayant roppdrl¢
1 te denrée et de défendre lee



_ Ralph Haneza; Kenneth Torr
' Deugles Tower, Hoke

i jar tus Abbott.

















































































Erich Lows, Gres

EPARTS
HIER ET AUK
Jose Sher

Lye Chapuratauy, See fe

pusseaux, Clear g

“6
a
fet



mc
ALA CHAMBRE DECOMES mn
CE DHAITI CE MATR die
Ti afest tov & la Chambre y ce!
Commerce ce matin 410 be
res, une Réunion deg-Bepone a
teurs de café d'Haiti qual avver je
été cogvoqués pour prondy or en
naissance d’un cable rece & | Ur
la Chambre de Canunere: & ye
| Puerto-Rico demaridemt ing a 7
actuels du café. m
Les exportatents ~ intdcomie | te
‘ont fait leurs offres qui seen | cu
transmises par cable & Iq Cheg | to
bre de Commerce de Pusrlol | ve
co immeédiatement. q aes
Le deuxiéme but dala Tap | e
eion a &t6 d’élire le Comes & | me
Café qui sera apécialem’ re
chargé de Yétude de toutes kx 7 ver

téréis de tous les exportdieuers |
comité a été ainsifotme: Me
Gustave Gilg, Président oe
Wiener Vice-Président, Mi. &
to Madsen Seerétaie, MM Ie
seph Nadal, L. P, Agathe,
Lionel Berminghom consollen

Le Comité commie m pa
comme Congeillera: ks Deeg
ée Province de la Chambre #
Commerce d’Hatti quia aout ae |
Pigrre Pouget, Coppin |b





i
i ¥e
'P, Aggetholm, PoridePa| po
| tal et Co, Jacmel: L: A, Sater” 8
req, Aux Cayes; Léon & Jon
my, Gonaives; V. Poult, 40
More: Ed. Tovar, Miraque® ie
Carrié Dévieux, Pati-Goomt Pe
—< aK
S ye
LOTERIE DE LEYAT HAVEL ¥i
1 Au teu du mewed § &
sombre prochain, Pémlasion 4 e
billets de la Noel owe a
fey le judi § décembre. Po,
1 ADMINISTRATION o
@
*
Nous yvoulons done expe eo
Yordre sera intimé oxy prone ”
talre de trangporiet se q




dans 1g sone induatciele @ ©
wille, :