Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1945
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
Byrnes volt Roi Yougoslavie et Régent
nefSorte d'As»’stance Sociato
Vetements pour Rien
Commentaires
j$UB LA SITUATION
OTERNATIDNAiX
, formule *Mas¡« ¡¿,
róíto «Humour 194j%
3 «Bniesb. Cos? 4
i-: \a Icmiaisto ct
Nías amis los
s doiment la repqh
blague, dans la lac,,
ais le Ministre :.'apa»
el 11 naurolt tonto
3$ * Master oí*, n. a'-
toe «Humour 1945»,
¡res «Ernest-»,
usement que sotr« ?j.
Maurice Hautaus **
Banquet a bel »: ;a
1 Hi le potage >a&
I ia dind: róüe«Huu5r
s lui ont doime ¿s
i, que nous sachto
wmm
.ilSiL
®wsf
ísí
,E DSW
¡THksS
s et ¿4:
n ofin*
:e t-
8 oH®?
dos» í*
D9I á»
#?*
ie#*
Ié¡95*
. _ , wns CíiK-1*'
:s ÍJTWSJÍVO
lampad
de»
¡rg€f# ¿
vvKC VOltf
r,,g
J, Cosseil dea Ministres dts
ftslotío® Exi&ieuxes des Eiai»
p¡8, de ¡a Grande Br. tagne,
^ Ja Rusto de la France et
Ja CMne. a commence » s
import arts tuvuux de recorta-
Wctton de FEurop®. por das
aégocíatio'is pout un Traite de
psix avec l'Itólie.
Qa a cortes andoneé que ie
coadusions de ce Coxiseh * o
w-©bí -¡que- «ipréiimina xe¿'
Mdis á noli© avis, «lies --©jo *i
{Jéfinitivei?. De ces cc’ 1»
slons nous «auxo^t si no« * »
Ions avoir u» monde es da.x,
£¡5 co«sldérant bis ti 15 * * ♦
Uo«. nous no croyona pa* gj"
íroatiéres franeo-italicu,© >.
«t ítalof-íuaíchiermos ’tu >'
medité. & parce que cíH: 5 o
¿oRoeraít a LEurope aucu« a-
temiage pol tque, sítate j/jeo
ou éeonomíque. Par contra ' s
frontier* Esí de lllalie, s
¡¡¡ conception de Wüson en ¡
W$ p-nt étre change®, cat 1
fop de populations skm s ,c i
fombém sous ia ¡midlction i:a
Beano,
L©'"point névraigique est le
de fúmi-. On pent en tai
m Port Libre en Linterna-
gicaálísant.
'a *»íjto rto Plumo «U d'au-
6ís íerñtoíres su Sud de i'A
drialigue, normalemeni deto
z&rem mix Yougaslaves.
Les Bes du Dodecanese d'*
w"t labe retour d la Greco,
mr plus de 80% de la popu-
¡a8o& de ces lies «ont d'cñgine
tpecqm, Et puis on se rappel-
12 c«nment. ritalle a mis la
su? ces Bis,
L-* -Grande Bretagne insiste
pouí que les Hots Panielleria,
rt Lampedusa passent sous 2a
«ouvermneté a^glmse. Ma s
es pe»! les démiliíarLser et les
la^er sous ií contróle du Con
£®d de Sécuríté des Nations-
$táVL
Aube point débeat est oelu?
¿es Colonies italíennes. En Llb
bp, la population indigene es!
i^g^Bante; ta^dis que de
t&mbreuses íamílles italiennes
s'f sont msiallées défmitive-
tmt C’est 1? contraiie en Ery-
Iré® et «a Somolíe. Les mdigé-
sont nombxeux, et Ifs ita- j
h&z'en pe fit nombre Cest i’oc (
casias pour le systems du ¡
«trusteeship» de se íaire va- !•
bir ou bénéííce des «nativos». ¡
. Oe qu’ii íaudrait remeítre d |
lltdlb, c'est la plus grande j
parSe d« sa marine merrehande ..
??i luí fait font besoin pour |
^urÍ5 sa population ei .repreo
. son. commerce d' exporta- !
ton '
is situation politique hué-
tssuts d© 1'Italie est tellemínt .
qu’un Traité de Paíx 1
«Be, qui n© sera it pas !
Fils H equitable, f era it get- i
^r toutas las sameness de-i
¿bs8s.si0r1; ©t ce pays sans un ¡
%bse de vraie Demacra tie i
^lituerait un íacteur de ttou t
potar 1'Europe, car i'idée I
^ ¿omina semble ele á'écnr- í
^ Ies Soviets dans ..les atiai- j
*4* HíoHe. i
Une magraílque occas¡u
»oílr: á nous pour deveiooptr
. assstcír.ce eoc;ak‘ daíts ¡e-
peys. Nous ja devons, cet;o
occasion, ©«core u«©-|ois, la
qénórcsiíé d'u»e societé améri
caine,
Ceux qui o»i voy«oé c
’tt*» U\’t CO. , i , > t gin
ren '?» u, nir. Au conüaire, c'est a la ca
prtaíe el dans nos vil!es que
i a v.nt© de ces véteraents cuto
círu cíaboid ©t suitout autor!
lée. .Les populations de nos
víiíep, les petítés gene de nos
íaubourgs, otLeru Ja clierUelv
touíe désignée.
» i.tj n©s qra’J^s /
<• o m i New \o,sr, C„
íc llouüelliste
i...
1 ¡...aa.’ij r .. i í •
Mrecíeur-Prcip. Em*al Q, CUAUVST
tí>msmt 80S hammer tos nuiat
POñT-AU4>RIÍiCE — HAITI
Na 21-513 — HUM l'j SEPTEMBKE 1345
9. O. 80S JL m
mONESi 2» 4431
SCten* ANNEE
L’Ambassadeur
Wilson
, I t. JO A WASHINGTON
Une Mission
Cubalne
v¡&
A PORT AU PKtNCE
A ia Résidence
d’Eté
DO Vñmmmi
ft m Mmo LUKxrr
i
n í», i u< vi* r ' n
C<* .Xf . » ...11
d< vtirr,.- >

’» e n o s ^'iv« ti
es maqc n k m 1 i’
v ''«*,! Ci' ; 1 t- ;t
v'.t.*, <• ¿ ~ . t J
-naíment oa&.
Ce sys^erne re-te s^rt» c
• staoce socja.e. les Am
•'Ctins avo' a a .e-r cid c
du et propage dans íes o.
¿'Europe.
C‘est par mdLons que
ío^t Jes expéa * ors í^e re.-
turn's, e« France, en Norvé
©¡i Hollanae e' B- a
Ailemag'"®, e* a ,ns Bn &
cu la cric^ cu cos\>m'* s^. *
ir; usement
Mais v" a ~ ie gi ce o ,
llat’ve d’uu c« < c.*yo~, '
< lions M. toce ' M : nene
«Sun Inten <3boT v Scc «.*©
éresse á ’ cus la •■© befie{ ^
de l'-nvcx mass f tíe ces c
mes.
L'éntenu se=í tie - *'*
Tout est -.crm u d^- â– 
¿es milli :<=* ’X-jc- o* ‘
hon ésal prepr > core * ®¡ ‘
deja stoc^ns t,ou (ppu
Blccion, alteada'' c.*â–  *'
c.'raüatio’ t u j x oH *
¿e 3, 4, £ ^ 7 so-rdto
L'Admln.'-irano. I ^ !'rT
a cuss': iar'\\{' '< *ia n* ..
ceptant q^> «c dr^*'- oc ^ i
ne au ileu tí Míe pay* s sa
valeur spécinque, soie^t p
íot payés AD VALOREM.
II nous a éie dor. to de ,■■ ■■
uT‘ coup fee^ ¿.ur le
vstemeris, Ce sort de=. co.i
mas pour gaico^ntf, dtiS
Les d. sore, tout n1.—^
beauíé et de piopxete.
den Lmt, J
i»ympu\h.q:i>-
pitn SUtm?di
i üxd*
cnco'.'-sci:
í© I
a pro;
cer j. ,
: c to n<
Í
-ub
- **i gasins vende»! JD-
t j c»s le mem© cor*
robe que AT Lu.
ru. f d se propose tse •.
4. 5, 6, 7, 8, gou-d s
^ moovemert dq:t étre
u_-_ doit pr&ndn c
n coute. La «Sun
t or, ñ Société» vent »-
Ne perdona pa3 ce
Nafurelk-me’'t ¿
pog'es ’>e doivent pas §
i.ets, mais 11 serait co~
■ o’» autorlsaR la v-:
‘dans les cc - ’
L de voir r;os pef *ec *
g rumen- aiiuLto-e
os villageo ^e?
ss, ou mal habit ee
Cutre -- le cóié assistance
<• a e c- niouvemsm contri
> t a - t a aou4 ac
r A os ttoes r^cc,
í ‘eises, par exempxe, aparen
x " -.c ve* r ae rob«-s o
<. , - ‘t- a r&s
< ’'to o" Pa? .e . c
m f "e - cto pt_ p ~ *e
, > v> , 1 •» A
m.c.’x “ Mw» ^
v I I'* t,, k«
” ’,o t WLmu;
> . » W 1 Lu r> 'u.uui'ur !5ou/« a i.n
t t - «. f«* pti.-uior qutdq.K-.i
u ’ V* u Washusyto» et
¡ u_ i< tour a Poil-au-Pr i.ee
u n 1 vu du mois d'O -to
Maaa^e Wilson est deja
.ux Etuts-Ums.
Vc. ~ «, or,s u' íKficaui'
qw ’ Matara. W.iso1 e
rn ^ o' s ’© voeji< qu’ils uoi -
u.o’ e’t en Octobie. ^ *
mrs er< ^xcotonte sanie.
Mass ú est bru
© de ces or
ment circcmscrne
dimes, et que la
Po«
‘•OUS
* OU’-'
'c:.
f. ov
» fX-ra
to O'*
C> ”
cles s ra.i scu,& r”e? vc
iux camp;
i Caps tato
tos vitos de xa Répunhqu ;
bénfeíic^exaierit point de cet;
jorte ¿’assistance soc'aíe,
Cette rumeui' ne peut pas
So
a «Su.
ñelé»; 5, 6.
sent pour
ivoir une sp:
.’© rnb^ m cn^tome
vos crarconnets.
ne:m
SOUVENIR ECHANTILLON
DU BAUXITE D'HAITI
&cmrm$ dé la ugue
Internationale
^ DROUS DE L'HOMME
Moas avons zegu des décou
í*®*4 d© journaux, ou la «la.
5ítfcata>» les nctlvítés de ML. John,
«..•onnaia, Préaldem de la Li-
In^mationoi© pour la Dé-
4m Ikoits de l'Homme. *
Gstt© Líguo Internationals,
des Droüs de lHo»-
. ™§ tous íes pays. Et com
Chart: de© Nations U~
^OTac-«jn Cossell Econo-
p®» «! Social est appelée á
^®fie des Droíts i l'Hom*
• aro «pposoE® gas cene
j5“* «#“atíoaale poor la
ces Droits redouble
. el de vigilance.
&oils de mom
»S' BIi® ^1®
j Nous avons pu aamiren í»mu,
| \\n magn fique echan;i■ ¡on ou
i venir du bauxite dHcnn aun
! le Compagnie Reyi-oiát. o ote. '
| 69 c So;, Bxceüe'.ce ¡,
j deux Lescot. Cet échantow'-
j souvenir represe nie un press.-
| papier. Ltolummlum est ycis
1 et 1'échantiUon ©st jolimen: ie*
I al‘sé. C'est bon sig»>v, cost me
| me ass'z pour nous tam© ¿roí
I re que nos previsions sor-t en
I voie de se réaitssr ct que
j Cíe. ne lardera pas a comme.'
’ cer !‘&xpío:ka;or. en grana du
! bauxite d'Haiti.
MOST DE J. M. BREDF
Hier soir est décédó ve.s 7
Jieurrs, Mr. 1- M. Brédy, avo-
rat, anden Depute du Fcup.o.
Mr. J, Brédy jouissait d'u¡*e
grande estira© dark, ie pays,
gurtout dans sa viüe nata o,
Nous compatisson-s au nwl-
Jisar qui frapps la íamíiie Bré
riy, et nolis présemons .nos con
doléances toe» «« Decteu.
Brédy e* a som coBaborateur,
le Proiefflew Miobel Brédy-
« ABHIVEE PROCHA1NE '
DE FRANZ RE1MBOID
li c o.s¡. qu n des ’r»""
Reimboid. Franz, cíioyen aro-
rea n; arrive b; -aa: en Heñí,.
L y a autoauas aanees Fraur
Roimbold éta.t en Haiti. Ií sest
;.-mlu aux Etats-U«’iS ou il s'est
mtourabsé et rempli les obsg :
- cns du citoye^ américato,
Ses amis seroní contents de
le revolt.
- AU IRBUNAL M3LITAIRE
LAccusuteur Mili íaire du-
iant touto i'audíence de ce ma
tona développé sa pícnáoieri©.
! 11 a reuoncé á itoccusahon con
I pe W' prevemos CIor^.sair*L
Delay et Carré. H a reco^nu
¿es diTco««toncds attérmantes
pour Beynoids Jn-Baptiste. D
ronciut á reniiére culpabdíté
t .â–  Henriqurz et de Rey.
A demeón déíaiis.
ONE TRAGÍQUE AVENTURE
A Fcí,o¿ Verret'es, ou jls
w ;, ou v.. eg.ature, iro:s bons
4.c:e- pe,.en» pour ie baiu -á
v .. e-y Cae .er, le samedí 8
c "c” ,o sen dormaleto
--o-* c e o pietos ébais
to. s .a ; v/j-, quand k> Ré-
..-er: to-- Le P-aíh se dé«a-
v.'.o >' c^ groupe, voulut décou
”■1*0 source de la riviérc. )o-
^eusem .. gravíssai! í;s pon
es ae La Sene saos se acule:
¿tos péripétlos qui Itoíúnctcnoni.
les baures avancaienl: 1'abscu
nie rouiocETí deta du cieí et oes
orr e* D P^r Pam n es? o i*-
. 3^’"^. © o^e I s & u
'o L<*re u .a ct ‘ des o
^ z S "C 3,[ i5 dc e" i ’ tí - re"D/t <• to
’ ~ c * - Tas ’«iLre "ü
r‘-,c - Cto ” Ei" im
a ^ • fr* 4- Vto*
1 «•-’ - ’ to .to v
- t -r s c _ ?-* ''o r.pto
C . / w e Pa r
" > “ * 5 are s?
-r » - — T, &rs y
to~sr » ' p »'
^ ^ p f du
' c -«i - «* mu,' o/té L raa
- e too ^ ^torve^ u
c<=*rx. '•'’’i?' & 'eq»>- r.a^ ru
r-¿: Le S.-N. P. A. E. R. n’a pos
Is . «c - - *cy «- •** o*1 On o
"ai se to bou- L-; aroupe sauveteur se re-
tossa"’ te Pare Le Paito
úcms u«e dure angoisse. l.'o«
íieviTie ie tragique désJspoír
j Depuifs Luí, e i i,!.. í ,
I n.il-nluíi Mihu.í>«« x titano i «
1 3 m iiibjui,, tho* f, p *m, *
; ..'prowí/utui'tíí hr, plu , qt b i . .
a© ia iédéruLtos lv ,x>íu >,,»-*
I du sucre.
* Ctotu mu-sion i uhuu.©, i >u ,
S t royo’1? savoi?, ©6t ví*mu ,t.
d;e-r íous les aspeéis de i
tnto sucriér® ©n Hat» Svt., o>
des pianíeurs, des eoupeurs de
carme, cout de k v.e dos La-
vau'ieurs, vente *n gros e? en
totol du sucre, íes sous-pro-
duits d$ la íabricatic-n la v> (
te des can»es et? tout c n to
;a uü© minutieima enquote et
un sérieux rapport de la m.s*
clon cubai»? ,_Qua«d on salt íes
conditions general©© du trvui'
leu? Hatoen dans nos plan,
íuüons de carnes- quand on
connoto le triple aspect éco« Tuique, social et commercial de
vii'dusd'ie sucriére er. Hall?,
n ous sommes persuades que la
mission cubaine lera un bou
travail, permetta^t c Vavenu
•¿'útiles redxessemí n&s. Si la
mission cubaine aprés son ira
vail, publiait son rapport, ce
cerait de tout profit pour It's m
íéressés.
Celta mission cubaina sé-
tot! rn era cinq a six fours on
Ham eí continuara son enqué
' aa ? Its autres pays des
/ L. es producti u:s de sucre.
Autour de
La Navase
LFTTRf. m V, CAUVIN
a .
h.qu
quet a *,
:,ui,n >.u>
ampbyU'ton:-;
vi-’icL.t* *cnx . v.t*> a,* fv
... .V.-bi i Ui.o sun .,ph<>, <
guíele u r©.< e, satuí app.«
.-i >6 ito.d protoco.u O*
impression d'etre ches so.,
an? Son Excellence avail ie to»
•Jegagé. facille.
Mr. Coliignorr arrive ie mu¬
on des Etais-Unis ex la Capua-
l , a participe aussi a cene le
e ¡¿¡rae,
A m ci. íes convives se d-b A-
lore?. U un royas ^:eo»e. e n;
t; de* pore »tot;ona;, a; no et
po.s etc etc... De ts it Lu-
c.tasec Lo sso’to me t-i.e t au
su.e . ¿u: s le* (yj>,vis ca „
lait Ikus a Ke«scotf.
U» orchsertí invitan ia pu
í *.'t>í>© u cSansor. E? «es covip -,
ne se firs»? pas fame ae lour-
luilonncr.
La fete qu. :ommur.pa eA>.
ht-urcc clu mat.' s« ;: > O’ j-' i
fort tara aar.s ¡a soiree.
LA tit /ATI
\ . I ! V.’ flfl'Jf 5 f i U
in »n »t* .¡re’ i t m 11
. It 1 1 . N MU
«« t c *♦ [a. f #> l*m
1 1 ’ ’ ¡ 4" *‘4
»* ,'»*>*« i ’ «A ,w‘r«i
‘ ? >n i. Mszjayvj
t x i : . S' o c©
1 Ml
i Contiti
éovt-au Pei ;co
'to;-our C-*4
1. * ?.t
, \\:v
CYCLONE
DANS LES ANTILLES
n, cyclone iiopical cst siqfsa
lé a ia «item Re 80 miles á
yheure.’l: aura cette vitro.’
p,ndaM les 12 beures a v*n>-
J,« cydane a débaté da»s Ies „MiMBnkr
de* Bemtuctor.Maid'. ?!*>»*
i t-m bon Pere de so voir aban*
oor.ne en plomes tenebres.
I L s cloches de I’Egise ca-
1 nilonnent; la popuahon est de-
; bout Hommes, femmes, en-
fatos, torches, íanaux, cordes,
í tmacnetles» cn mains, gravis-
! s»n! la cune. Tonta u«e troupe
í est en marche pour brer le bon
| Pera d& l'élreume, U a iallu gra
| vir tos sen tiers, las pics d plat
; venire avant de porvenir, vors
j j heme du matin seutoimtot, á
1 attetodre 1'homrne d'Egltoa.
j ‘ be Révéxend avait la souia-
I re en iamboaax, íes bras et
les jambes áéchims d'épmes
verigercssos.
Quelle emiosiié cheremer.í
payee!
La morato de Itovemur© ctost
que Fond Vorreties demeure
toícore sous to coup d'u»e gran
de émciíon. La mabee popula!
stost mélée de 1‘aventuro;
les mm dlsent que to bo» Páre
est. un savant botatosíe, qy'íl
pCErtah d la découverto de qud
uüli.GE I>£ FL.íOíx-VÍLLL
üOLí KAb LIó^AnAillíb
n ou/vae circute que ic Coi
x¡, . t. .on-Vuí© lesme w*/ t ^locnai». L.s iuscnp
.iw ¿>e rt*nouveue»>t cao-
.» } j» Ces. presque ure co-
s w i,es iumuios qui na-
te. » t o i-ViUe so» í tale
. . c ertees quelles oto a- 5
cs.£ u ^ petit o.i cm Departe ¡
- . ,i juuciion Fus.,gi. .
i, ¡ ^a*tt do vfc*»‘ir e*» a«- ¡
» ai D iege a« Pet.on V , s
r i torn, , íaute ae pouvou t-
j-r maíeriettoniem. j
Nous croyons .savo.r qu'u;*e I
subv.'hüoft mensueu© iacih.e- i
ion ¡a tache du College. !
Le Departemerxt de i Ins-ruc- :
ion Puobque prend la question
en mama - ¡nous aíiirgie-t-on,
Penon-Ville n© dolí pas ere :
prive© de son College pour ¡
ú importantes raisons que nous ¡
torons ressortir prochai^emoiu. 1
Le Coilege d; Pétion-Vuto es! 1
un© nécessiíé; ü es! indispeusa- ,
ble pour les families. i
vous
at - >
i': es men*
' un .i \i La
~ a .es favor,?.
ÍU
ae ;
uperhe chr-m'.
tos inviíés.
jriosue. i s c-
o x vare’.? a saver c
tet© r'qto c'cfcut u»i souw
que Mqr. Coihg’»OT* v^< cr* ;
v >einc*’4 d jpponor d S^i.
ven nce. Vo ,.r qui c ,'P'
deau roya!.
c.c,gf, Q ,e, a
.^margitr-rC’ i
"ou-scr ‘ k c
i’ - ;
; cxí m:
l t ; p. il
n tu iios lecieurs
; che servait a :ls
■ítoeto.*
?ue de Cauvto:
to 12 Sept. 19d5
1 G Chauv-to
Nuuve'tostu.
-?<>ur
'Auiou' de
\i lu «Nou-
u... eofd eto me
i i,»? trassorU-r.
: «A noiTo avs
vé ro» ,1 est n*u
* ■ po**essioi» dr
; v Vous M-
? ¿a Navas© ^st
. proclames
me Serups, vous
aut v jreno»ce; i
>u ('/ do'iner
f* il've a ur,
; >■ ':eé conue
F¿s?-ce Sd
1- > tí -nprescríp
>? Voyex ’es
> paitoiif. /'>t
Elsoaait©. Oíi-
i •
lournee o »t
u'5,dr nt a» Mm-
íioí^seur. V
l‘¡l> 4 <
ra.^heu
ieurs amis *: r
..tours Eí qu
, < reur u* '* "*.
u de bo?*h m
- EN L'HONNEUR DES PAYS
DE L'AMERIQUE CENTRALE
ET DU CHILI
A J'occasio» do i'amiiver&a;
■o de ¡ todépendance du Cotoa
Rico, d'LI Salvador, du Guato-
mala, du Honduras, du Nica¬
ragua, du Mexique el du Chito
le Combé Pétion-Bolivar orga-
n;s- a la Slatiors HHCA Fes
fíva! fíadlophonique le 15 cou
ran! d 7 h. 15 p. o.. Ie 1$ d 1 h
p, m„ le I8á7 h, 15. p. m.
Radíophitoe aux écoutes aux
}2urs ei hour es idlqués, d la
HHCA.
d'sra-
tres préciaeto que ctost un Four
<ú«r... EnLn le «don quíchoüto
tie. du bo* Pére ne stoffa-era
pas de longtemps da»>s les sou
venir# de ¿ bonne eí pols’.b’u
popilm'cs» dm FoJHto-ywrctte».
*MQUE AUX REX-THEATHE
üjtr upies-midr, tos sp cía*
,-uis au hex ont passo u'- m tu-
,-.u quart d heure, ceiur
•íabelare.
i Penda»! que se derouia;
‘toin c. £ baures, tout a coup,
^ans ia cab.ne, a S'etage, « u-
' .eve.nl des ikimmes. Feu, i.uí
i _í¿a-t-oto
I E: tous tos spectateurs de ae
: taiur, de se bousouhr daus un
fcirniuabto charivari, avoc
1 íbruito indescriptibles» > lo Ministro d: la Reforme,
j Hcureusement que to sLutoro
l r.e s’est pas étendu el que íes
! <»pecía.eur» son! sort s qaitto
5 pour la peur e! rémotío».
i HUMOUR SEPTEMBKE 45 â– *
! Le Mtoslre de 1 parle de technique ©t d'hum.i-
1 nssnus Etann son discours-ar*
í tele, il at- Leonard de Ystvr,
«Vení, vídi, yínoi* deva tul
f diré pluióL bto^ que de *SfL^
d* i! n'y q que ce «Léoííord»,
qu‘ll a cito malgré tos «bru.is
todcscrlptlbto»* dp la Réíotme,
selcm Itoxprstsoto du
â–  '-us <. ff y ?oi
â– o'ii'z ct>t or. are espag*oh
”Arat <‘t ->*' ’’xi jumáis renoncé
r ux l;».*', Falkland parce qu3
Af CtDto TIO .OS oceuoo? OÍ VOlíS
: que rh-pu s 155$,
L C ítitomul : peupto eí qou-
v^r’ u.eut cto't >•; * *■ ¡©utque
■'ir', to r-"i'\ odm.iahto "le. uto- rb- Fq úlé
< 1 !*' T.mt •'* - •, • e x ¿o
rcvC’-d que r / tegrotome't 1»
ato Eolu?»' n
Co s : -"¡s la : rnm'ere fas
qi.o v-v.is cg.4cr la qnesLo-. de
¡a Novase. Lo 21 Dec mino
-943 -!m Nouvetotoo- Itonvisa
qe«4 en ¿---v p’-.ca; i sur un to-r
n idus to.A*.-> i dy tomo di*
ar.ít© -No'?»- goavcrr,sme’-!
du j d s¡ez-vouc, entrad bóf se.-, to:~‘ d.spos ton iu
1 s
le ; i ;é*.ti
! pour som-
. du S-otr.
* L: Navas© *
óf<* Lorn « d.s
es? comnlatoom
Hcosov
‘ o’í-or to quest'
¿mor» Rosciv© í s r*' b
ptj.sihoi’-s da
n?n?»t qaru? oa, per«o»fn© n# pmi
vcrit refus r ec' adhesión á
rp'to f'-co’ dí% vo'r K es? lamp¬
en eüaí, auf” fon t’oua u4?-d ?••
Novase qu, est a nous el qu'-
nre decís.o5» de la Cour Supra
mv dos Etats-Ubto avail reco.e
nu étre teuííoire hahien.
Repoussons done, man chor
Dlrecteur, tout© préoccupaí'o-n
immediate d * piobts, d© gnu
nous a rocuo'L.r do^t lo sudeéí*
»e tora»! qu«> vau? dlminuer aux
y«u* des peupl- s qu? font pea»
sor avant tout \a dlgnlté nabo*
rale el le souc; de rtoíéqóto
torriloriato de bur pays, le dé
bal doit garde? !m hauteurs du
dro’t ql de la justice,
II fmií to ále, h Vhonncur de
nos gauvesfcemenis, Ornato su»
V^r


„ «'Nils
tarn • n.
Mystiques Divergentes
Poetiques
entes
Par Dr. Bane SALOMON
A Mr, Réguaxd C. Bernard,
rionxrru- ae Lettres,
Ln. Vnio.
Mon cner Poete,
Bes pQ©.es( out ©té, au coux©
des ages, Tobjet tie la plus
grande ae-íer^nce ex cíe ia ptus
psroionde qmue humean. Grandeur >n
maséxe ciu versi Baton les
ccuromraft a© dews ©t les shas
fc-aa de set Kopublquo, ¿ion
scad a Qiani aperyu sans dou
to que:
«la rosso
’Quí ce .malm avast dudosa
*ha robo do pourjtte au soiod,
5 A veal peída, cede vespxe/,
*les phs cíe so robe poyjrpiee*
Li du poeto u.n jouc'iii tie
Bute inssgniliant. Et Maltes
dos un joueur de guides, suns
mtoiét pour la, communauió.
ria.s Victor. Hugo iui redomto
ra sa dignité. Pcnsant a sa
mission social© et a son unhid
cdoyenne, il deraand&xa au
peupie de suivi© k poeiu;
«Peupie écouiez le poete,
«Ecoutez c¿ révt'ux sacre.
«Dans votxe nuil -sans iui com
f?®-'
• L ©st ¿a sublime claité.»
Dans la sude, du poéme pai
r.aes-en au poems socialist©,
la poésie íut tanto! uno dévo
Uon, tanto! un jeu, tanto! une
cJevmeüe lierméhque ou sanea
‘:*ée, repique iittéxaiie ou ax
tsstiqu© du mot cxo;sé ou da
cubisme. Uno arme d& cora
.bar aussi. Une révolte, état
es órne douloureux, aero ¡ere ré
actíor: en dá:e d'uxi genre con
UiiueUeniesii xevolutíonné tout
le ¿ong de son hísrolre macho
^ée, d© la chanson de gaste
cm poem© socictiiste.
Souve ni - et c est le can
pour Mr. Léon Laleau ra;-mé-
-- uderaieur distingue et
cvtxn, souv.m }a poósie, chou
un raéme poete a subí ionio
une sene áe revolutions qui
erít marqué les manieres sue
cesssv.s du litterateur.' Té'
mom Verla ne, le poeto de m
ómcéuie, qui a pensé et sentí,
cu margo des doctrines el des
éroies iiüeraires.. Dahorti ¿o
irsantique, dscíple et adunia-
íour de Viciar Hugo, ;} s‘en
«-cano et íe lui aparead dans
:é sottneh
A Víctor Hugo, (par ¡eguel
i. Iut adres se son receun de
r óeme Sa gesso.)
«Nú! peumi vos ílat:.eu>.-, ti m
(jourd’hui na so nu
*Mmux que mo: ia fh-.oé d'ad
under vade glo.ro,
«Vatio í om rn'en.'vrcn? comiste
íut; üom do victo:ra
«Votrv oeuvie je Taimáis d'uu
*Depuís, la vériíé ir,'a mis ,:e
monde á nu.
‘Taime Dieu, son Eglisc, et
Una vi© os*, de croire
-Tout ce que vous tenes, hé-
üas, pour dérisoíre,
•El j e.horrh© en vos vrrs . ie
[serpent recomw.
-jai changó. Comise vous.
iMens d time autre maniere.
«Tout pc tit que je su is, favab
aussí 1© droit
«D une ©volution, la bonne, la
derhtére>.
Ií s est done écarté de V, Hu
go. Le Voicí Parnassien, et
fédtgeaní un© Profession de
fei pama&slexm&;
*A nous qui ciselons les mote
[comma d«e coupes
«Et qui faisons des vera érrnts
[tres ítoidemint;
«A nous qu'on no volt pos les
Uoms düer ¡xxi groupds
♦Barmomeux, au bord des
lacs... eí nous paxncmtt
*C© *€’est l’obstinaüon et c'esf la
tvdtmiéJ
«libre a nos inspires, cocvrr
[qu un© oelllad© Bhñamme,
«D'abandonnor leur étre au
[vent cornme un bouleau,
«Pcruvre» gene! L'art n'est pm
[dépcrrplller son ame
«Est-sfí© ©a mmbm oé non, la
[Venus 4© MI
«Yerlaín© abandonne c©pen*
dant les parnassiens. Et, dans
«Art Poéiíque,» II indique üux
debutants dans l'axt de lírnez
une nouvelle conception de la
poé&iQi
«De la musiqu© avant tout®
[chose,
«Et pour cela, prefers Timpatr...
«Cea nous voulons 2a nuance
Íencoíí
»Pas la couleux, ríen que la
[nuance
»Piend TéloqucHce et lord luí
í&on couL
.O qui diia le* »rts de ¡a
[rime...»
(Notez, c'est deja la révolu-
Ton du veis libre qui s'annon
ce.)
«Que! eníemt sourd...
»Nous a iorgé es bijou d un
taoü,
«Qui sonne creux st faux
[sous ia lime!»
D'une part void done V’cr-
ctine symbolists. 'Entre *Me-
ancholia* ou
.Ji fait souvsnt ce revs étran
étrang© et pénétrant
«D’une femme inconnue etc,
©te¬
sa profession pamassienno
u son Art poéiíque; áe Tauhe
qu© de revolutions! Qu© *3©
«Colloquis--sentimentales», que
de changemenl&l Et dans
Mandoline, metían! de la mus:
qúe avaní tout© chose, en ces
vers délicieux que tout le inon
de connait et qui fut mss ¿n
■ rnusique par Gabrisl Fauré,
j Debussy it Bey neldo Hohn,
Verlaine évoluaít révolutionnai
remem; car Mandoline est un
paeme sans masculine,
composé á'une maniere tear-
í>onna¿r© sous Tangle ryfhrm-
que et prosotíque,
Léon Laleau, iu: aussi, Man
cher Bernard, fui un'"Bitérateur
jóvolutionnaix© qu* changea
souvent ---- ct défauí de fusil --
sq plume de main. B Bitió
]¡¡sa reí cette revolution qu’esí
le vers Ubre, alma en Hacine
le veis académique. H fut
i Parnassíen, il Test peut étre vr¡
! ver®, T ©st Vaiérien, un 7a-
t .ríen hermétíque, done aufhíui
’ » gae. Fcmt-il celors qu'il á'in
: c;igr¡e de la nouveile revolution
i du poeme: La Poésl© soon
â–  1 5te? U me r-:met en memo:
, re ce Vieux révoiut:onna rs...
í ussagl dont parte Analto
I Franco dates *U Iardin d'L'p’
cure*. Yoyant passer dans
Pans un ínoífénsií manóme de
iudiant, U s’intíígnait de.ee dan
ger extréme íi voulod quo «a
Police chargeái cede jeunesso
dissident© qui osa.it ionrter un
monomO dans Paris! Le Poé
SR6 socsaiis'.e sraail-U par Ha
j;a?d «Tidole qui souxit d'avoír :
détioné Díeu?» |
L'Hístoire de la Hhératuro a i
toujours ©té lié? aux époques
succcssíves de l'humanité, aux
©coles qu; en. son! nées, aux
tendances des sociales et au
comportsment des classes so¬
ciales. La poesía ©st done le
iruit de l'ordr© social oü s©
rneut i© poet©, et ©He met á
profit mtégialement I© platsir
©t, la douleur.
Manifestation d© Tétxe tout
©ntiei de ia sensibilit© auj.ant
que de 1'intélHgence vi d© la
volante, la poési© «¡rt !'a-
bouflssaní d'une somme ou
¿’un tota! de facultas i*-
•¡ues do la memo source et
qui, par consequent, s/bU a.
vec rtgueur Im loús de linter
penetration de® facultó®. ^ 11
,n'«5d*t« pas de poemas totalise
‘‘toéis ptus, pos plus des c&&-
nea ctifactiía purs. Et «ncor:
moins des potetes volontaíres.
/ou» poésie est as^entieüe-
ment pluralité». ha petóme pur¬
eas un jnytb®. En tato que
phéaotoM® humaia ta poí*
ato participe de Talíecdí et de
J'ínieHecí, vefe de ta rcátwlé.
Rex
jaudj d B hres - «j
En lér© Partí©:
Floating Elvphan!
En 2©tne parti©:
Pierra Bichará Wihn, Edwld
g© Feuiilér© dems
LA DAME DE MALACCA
Un roman d’amoux qui a
:our decor 1© cadre d© TOriont.
3nc action magisixcd&ment
,i©n menée.
>.üré©s: Gdes 25, 50, 3.00
d 8 hre© 15
Deux grands films parlant
anglais avec sous íitre® ©spa
gnols de Republic Picture.
GIT AEONG UTTLE DOGO ÍES
and
GRANDPA GOES TO TOWN
starring James, Ludí© ©t Bus
cel Gleason, Henry Davenpad.
f ©t le grand champion dc. box©
tJhHen Arturo Godoy... Un pu
c'-iat sensationneL.
Admúvñon or 10, 20, and 30,
Vondn. di d 6 hres
The Queen Elisabeth (documer.
tciro seusatiormel)
'n 2^rne parti©
Magistraic production d© la
Columbia Picture
BEVERLY SONNE LE HEVEIL
un vaste eclat de xires... un
iOm plein de xnouvemen!...
Entrees: 25, 50, et 1 gdo
á B hrea 15
En lere partle:
Actuauíés Frangaisés et Uñé
versal
En 2éme parti©;
CINDERELLA
Un romarr á’un homme du
monds íollemení épris d’une
vedette de music hall.
Des danses rythmíques sensa
tionndles.,, une musíqu© érü-
vrante...
Entrées; 1, 1.50, et 2 gdes
Ciné Select
eudi á 5 hres
En lére partie:
troles de GENS
En 2éme partí©;
Louis Jouvet, Cliarpín Elvlre
’oprsco áans:
EDUCATION DE PRINCE
Entrees; 25, 50, ©í 2 gde
á 8 heures
En lére partie;
Actualités Universal et Oiympl
, ,iqtísT
£n 2eme partí©;
ARIZONA
Entrees: 1 et 2 gdes
i *i£ NOUVELLÍSTE.
Paramount
Jeud? d 8 kz's precises du so¿r
3a HH 3 W, odre ou théatre
Faramoun! un programme ra¬
íl ophoniqut' á Yoccmion du
dbdérn© anníversair© d© la sta
ti on.
L audition banéficDra du con
cours de^ jazz Saiek, Gab Trou
badqu.rs, Trío Haití
On ení ndra Languichat:©
dans un sketch comique, 1©
guitarist© Casséus, U& plañís
tes Karl Jockus, Ernest Lamy.
Maurice Moriss©tte etc... ©te.
En couséquencs jeudi á tí
Lres, íl y aura RELAOHE.
Vend,r.; di d B et 8 baures 15
SERENADE DE SCHUBERT
avec Lou T; Jouvet, William Bar
I voy, íkmmtd ianereí, Mcnc: 1
» Valle©
... un lUm magigu© qui Iran
chit ioutes ¡va ©tapes du r«vm
... tout© 5a muskjuer enchunt©
mm du grand compositeur
-'rante Schubert.
Entré© Genérale Gd, 0.30
REMERCIEMENTS
La íamílle Louis August© d©
Petit-Goav© romercla bien sjn
cerement tous Ies amh latit de
la eapHctle qu© de ,1a provin¬
ce quíí leur ont témolgné des
narques de sympathie a Toe
rasión d© la mort de leur ro
jretté Fils ©i Frere:
Luc AUGUSTE â– 
fnlevé a leur affection le sa-
medi 25 Aou! 1945.
'Elle hs prte de croiro á
eur proioude gratitude.
AVIS
AVIS
)& soussigné, Louis Prophe¬
ts. ing, acjxonome, ancisn dé
pulé, anden Secrétah© d'Stct
d© i’AgricuJtur© et du Travail
anclen Conseíikr d'Etat, Aqñ-
culture, Industrie} en plain© du
Cu! de Sac áepuis guaraní©
cms, declare:
2 n'étie pas Tauteur des
crticles publíés sur le journal
♦ L© Nouvelliste» durant Taimé:
1945 relatifs d Tincommoddé
cu voisinage d'une écurie pas
plus qu'au manque de police
á la campagn© que de Glace
¿ Pétlon-Vllle.
2 — navoir adressé aucune
lettr© avec pieces jointes a
TAmbassad© Américaine,
3 • ••• que ne pouvant malaxé
mes eiíoiís detector cet intires
semí homonym©, qui malheu-
£©tne:nt oublie de d'onner son
adrrsse aux persormes á qui
ii écriti Je declare enfin que do
rénavant je signe: Louis Pro
phéie ¡ng. agr avec i© mémf
paraphe qui figure au has des
j iéces oífic'elies qu? mes fonc
fions sus ¿noncees me faísefient
Tobligatíon de signer.
Louis PROPHETS
ing. agr.
Veridred. á 5 hres
En lére partie:
la Province dé Quebec
9)5 2éme partie
P. Fresnay, ADRIENNE LECOUVBEüB
Les-amours de la duchess©
cíe Bouillon et du Marocha]
Maurice de Saxe.
Entrée: 25, SO, 2.00 gde
á 8 hres
En le;e partís:
le Beau Role
En 2ém© partie:
Charles Vand, Y. Lebon dans
MICHEL STROGOFF
Drams á'amour, de passion
de dévouement pour Tétre ai¬
ms et la patrie,
Entrées: 25, 50 et 2 gde
A VENDRE
Occasion Exceptional©!!©
Réfrigéraieurs electrics et á
céroslne. Eat netii
/oy©2 Pierre Boucherecm Ruó
Javée, Phon© 3724
Et, c'est en vérité, enfoxxcer, une
porte ouverte á coups d'efforts
lerculéens que. de íe déraon-
rei d'avantage á des kcteurs
cultives. La proportion plus
ou moins grande dú melange
des facultes qui y concourent
vuiiditíonne le genre ccuquel é'k
xuttache le poéme. Le vera
claasíque, par exempt©, ©st i©3
ié le domain© de Téqmtibre ©t
i© Téquavalent© proportion des
kwnüfés qui oréen! 1© bou v©rs
«Médiocritasl dira-t-on de
Racine par exemple, taut com
me des íragiques grecques, ln-,
diquant en cela une malírise
faite d'óquilibre et de mesu¬
re. Tout ceci c'est de Vorthodo*,,
xie, }& dírai» txadMaamUe ©t
que Mr, Laleau nlgnor© pae.
Cía fin á .domain)
AVIS
Monseur ANTON KNESP,
dürtrlbuteur de la «American
Le Franc; Foamiíe Corpora
tion» et la * Harley Davidson
Motor Company®, avis© sa nom
bieuse clientele que ces n?ux
(2) Masons sont en mesa
rc de fournir respective-
ment des Extincteuxs d'iticen-
die c S cies Motocycletes.
Rue Pavee, Port-au-Prince —
Phone: 2328 et 2234,
REGLES NNORMALES *
Et sans Douleura Grace
A L'Ephédrastin©
Femmes qui souíírez de ié
c;l©s dfiiciies, sachez qu'il suf
fit de prendre au debut as cel
lfes-ci quelques comprimes ri’£
phédrastine jksux empécher ou
feire cesser dans Tinstan: me¬
ma Joules douleurs et tous ma¬
laise.
Prise réguliérement, l'Ephé-
irastine, en eiíeti assure le re
tour des «époques» d bono©
dale, sons avance ni retards.
Avec TEphédrastm©, les regles
opparaisseht et évoluent sans
aucune douleur ©t tout© femme
guí, jusque-íá soufectit pendant
24, 48 heures et mém© davem
tag©, á chaqué époque, n© con
naít plus d'ennuis ni de malai¬
se. Elle peut s'acquitter uor
malement de ses occupations
el surtout elle evite les compii
cations qui soní souvent la lot
ds tarn d© femmes.
Ce merveilleux produit est
en vente A la Phaxtnacm S.
G&tímtá, ru© Férou, Port-au-
Prince. í
AVIS
La Dír.' ction Génétaki du
Service National d'Hygléne per
fp á la connaksance des íh é
cssées que i© délas d'ímsxnp
mn a TEcde d n Gardes Ma
íad&n WÁ prolong© jusqu'cru
Jeudi 20 'Septembre en cams,
(A qu© les txetmens cTadmia-
síon on! ©tó üxéís au 28 du ma
me mole,
Semences
d’Oignons
.YELLOW BERMUDA»
chat BAESY ♦
m. Au® Magosto 4» MEtat
VM&tm» 2183,
SX8WCI
tHBEPBQCHMBLE
Attorümml !ncomp Prortmioiui Atetes»*»
PAN AMERICAN BAZA»
Anglo do» Bum Par.»»
•t da C*nti*
Phaaa
La MA1SON JULES FARMER 3. le plate de you* annoa*,
qu'elle totni de receyoix an g and as»artim»nt complei ds
Fioduito de Petoiare fabriques pen ia STANDARD VABHSh
WORKS et LA AMERICAN MA.UETTA Co.
Pemttttí? d VtoüJ» piéptoée- jupétíesae-ltoérieui et
briliant Ssmi brillant et mato.
Petoture á I'lraite M pate, I'.rbiancs de 20 lbs.— Pea^,
Marine. Assorüe et toutes les co nietas
Enamels pour meubles, Parq ±ea¡, Autos, Camions, Morins.
Vamte Copa!, Vemis pour'p agüete.— Orcmgs Shellac,
White Shellac
Oceana Marl*» Spar Vernis -.. Waterproof Spar Varnish
Almitnium préparé, Ataoiobitn ié»te«nit á ¡a chahur. Pais
lure Aephait nok
Peinture rouge et verte pom oitur., Pointure Rod Lead o»
Mini-m, Paint Remover
Peiuture on pftte Ceoeln á I' ou'ehtiude, Peimun; an ponda
Casein 4 I'emt. froítle Intéríeur ■ I «térieur
lisence d • Ttrebenthiiri, Limita da Un atte m bouiljfe
Crain d'Espagm1.
Oow Jaun# U rouge, Platre de Paris, dtmaiso, qua'úió mim
supérieure.
Mantle special pour ioita en béion at en lop ,
¡’our vos travarnr rta Paiulure, odre.eeas voue
JULES FARMER OU VOUíi ÍÍÜlítyáíÜVilí?, Í5D; !¡í’-
lo MAiSOX
promptitad».
STANDARD VARNISH WORKS ET TDCB BROS, INC.
AMERICAN MARIETTA COMPANY
JULES FARMER
PROPhXETAIHE
87, Rue Dcmte© Bítslouchm.
Phone: No. 2709
Les Cf.nois- de sauveiag© ai tes cañota oV secours pour avion© con;
fruits par FIRESTONE aident á sauvex la vi© des combatíante sur tous 1©
theatres de guerre,
Avec la vlctúire, les grandes manu facturer «FIRESTONE® recommence-
ront d produire des merchandises pour les besólas civils. FA alors, Di
fermeux pneus Firestone de Luxe Champion serón! disponibles, p'!l5S
eurs, garantís pour iournir un plus grand mileage.
Tiresfonc
f®UE0R AVJOURrrHUJ... encore mkeueur
DEMAIN
If* W*. Ég(6f|lOl2ll


â–  MUE J
... 13-)Hie
*
I
le vous annoac-sr
vsnX complot d©
IDAHD V&BNíSSb
érieui et £xtéttei&
20 íbs.—' Pemtuj»
lomions, Moriae,
>t anga Shellac,
[ Spar Varnish
la chaleur. Pete
re R&d Lead ou
‘elnture en ponáis
ar&e eí bouiüis
üie( quaUló exiia
>k.
5 a la MAÍSOK
5 at promptitude.
BROS, INC.
INY
' Antiparasito!
r. .o EíLccxce cerniré lo
Po.xidii.rj e Aicju et üurlout
Chromquo.
L AnVíFARASITOL sari. com
m- a IciV'xnt penda ni la cites
cague.
L’ANTIPARASITOL doit éw
mu auo inns la suits poui é
vítor ¡a enronicité et les rochu
‘es.
'â–  DEPOT:
PHARMACIE DE LA PACC
Place Getírard,
tes majar!!© des avión» dan, la vasto
fictíe den Bombardier?*, chasseurs, irán»
porta et platrAirs de la R, A. F. aai des
pneus» mués et íreTis inventes et ladre
quos par Dunlap ?1 type» d’avte'p» Ars-
gHte aont ©quipes crvoc des pir %m a!
Dunlop coimne équipemont «tan-
X (>.'/
* < i
» »l
l-tití -i Md Flat# ¡ t 1
v i «hi X i « dtí
.ts «ntTvinjim. «]t
MTENTiONI ATTENTION!
E GENEHAL THADING CO,
S, A,
Presan»
Les Mctlleurs vms de VAr
com ne
, urn. mu.; Angel M. Esp*
lo O Hijos — Lujan De Cuyr
«SuriMva Buenos Aires, ARG
C. - vn s ouí obtenía les phr;
* miosis de HILAN - 1824 â– 
6ARCELONE 1924
Vir.s Rouge — Sciuíernes
Champagne Dry See.
4 bienio! un important etoocx
¡q Vins de Californie, en Gal
on Bouteüíes et Barxiqtie&
le K ARAKELIAN Co ~ ios
- i» .aportan!*, vignobles dos
Rate-Urus,
Aw¡ l lo.hv^r vatro vpu
©r m í * > h pour los pr-x
/I,W ANÍS
, i> ZUREAN b
cu lunuonrer n i
i t«» tju» ’<•
«<> . huutemut a k% U i»
• i ♦« a roto du depot
u Na/ *? ,
. mom© patÍMCuk'
Pa vjt tuuux, bon
* u aj i< Mew, quaUté
*■?**»**-*•
SIM0H12
Marque ’s*FfzW,, 1 Déposés
L Preetzmann-
it ’.l’.i
tu-,
r¿ * 1 * V» ¿
4/ \ « i7fbP
n? ortaiZ'Vou* p>$ s«
B .
" K
1 Ji goór ígaabít.
•\!.v.?-Sf:£7fr voa< ett p)>*# h.'nrenos#
PON N. M0H8. DirtrfbBie.r
Ággerliolm
Por t-au-Pr inca-
ATTENDU PAR PROCHAINS VAPEÃœRS;
iaít txmásn&é NESTLE.
Idl étfupor© NESTLE 14 1/2 02.
krií ¿vaporé NESTLE 6 oz.
kit m poudre NESTLE toe íes dimerrsions.
kctogen.
Cam points de parís de 1" á
Ckm pom toles.
Tajan* d’arrosage 25" et 50".
Betos Firestone.
; ?opíer. démballagé,
1 Musutiea Stnkcdííe.
, %'Toe en 5 gal; 1‘gal; 1/1 b.st 1/2 b.
: Ctm$rma Libby Me Neill et, Libby.
DE COLGATE PALMOLIVE KXT Co.;
&&$&?aímolívB.
Servos Cashmere Bouquet.
$3¥0£#maim.
Dental Cream.
Parami et Cashxnero Bouque!.'
Mains Gercáes
• Qt.a¡.’] la peau dfvier.t
‘rr<‘«’. Ja '
Cd- e tie i’i- trok
^ arf -rfe
i. a* un
r-pific. \uxfi
comino elle acfou-
c>t et caiine!
.Vaseline
GFA.h: Le pfrrpote
DON N. MOHR, Distribuí*1»!
h\ svrrovíih;
n ce ¿rilé dans te
’ memos prix.
O Z'ENFANTS
ifue aes Aiiracies, á cote du
A* pot de «Rhum Nazon». Téló
phone: 3435.
.a Mcf son
BAUL E. AUXUA
Rué T.-averstére
Deoí de lecevoir:
Chxjcss'ores H mMi Nouveau
(é. tout cu ir, pour Dames,
Cha¡;.Murt-s tout culi et toutes
peauss&ríí.-s pour homrae Chaus
aires de Spoil pour Domes!v¡i
«Res, Eoícmts, Serviettes do
¿ah, Sorbes de bain, Soviet
tes de toilette, Gants tíssu opon
<{QÁ blanc et cbiileurs.
Palm Beacbs bianc, nóir. cou
j&ms fantoisie. Drills anglais
tníon, couleurs pour costumes. ,
Toíle d drop Fil-BatLste ei Li-
ion SI blanc. Ombrclles en
=o!e, en conten, Paropluses.
Chapeaux de palile ñne de
.oinv. dí Feube pour hommes
Ceintuxes cuir pour hom
r.vs qcc» t/ s rodile en E¡a=f en con-
ti de so.a r - m 'mi ’5
aodolr-^
Anides Je ~ i x Tous
artteles de
Fhons: 2NS M31
SK) y des. M
alette.
Fi 4 header.
Mh® Gold, Médal.
?sría« Diamond Special.
Huye,*Sun Flower» en drums
lard Swift en Uergons c
Hal^ d& iín ds la Naboría*
Airxtur© ©n pate Manche -■ Duteh Boy*
hofe 4© himée,
te?*»», Couteaux Indigo et bous* ExV/eu.
V«rt^ath Martini et Rosst.
©t hull© Argo.
fbrblancs de 1 al; et 6 gal
37 Ibs.
Lead Co.
L. Preetzmann-Aggerholm
COCOMALT
^rMeilleur déjeuner. LeMetHeui rsconstítucmt
UNE SOURCE DE FORCE
Pour ¡es convalescents
Pour les er.fanís maigres el débiles
Pour . s peisc-in.es ágé* s
Pour un sommeii profond
Pour aurmonfer la fatigue.
Uipaiimeni scientiííque ex üaordmaire.
Tvmáimg Co
DISTRIBUTED!? POUR HAITI
Pitites Pilules
CARTER'S
POUR LI FOIE
Umvmefiemen? connues et qui ont
déjk sub! raaaon du Temps, car cn
m rente depius L590
, &
Ácmellemem ofertes eo
«aveloppes tie 6 pilules,
As prlx de Gde* 0,25 le
sachet.
Rxige* ee aouvei erabaiiage 4«
rotee pharpiacieu
PETrrES PILULES CARTERS
• POUft LC wm *
ATTENTION
Planteurs de Noix de Coco
2a Haiti Cocosuit
Fro cl net ^ Oo.)S. A.
ACHETE TQHTES QUANTITES DE NOIX DE COCO
QUI REtJVENT ETHE WSEES A POBT-AD-PBINCB.
SJU>8QBER AO:
BOHEAO DE J.TJSWE A BIZOTON
mSHONEi 3477.
BOITE POSTALE: A .. ISA
piwmm vwm, ivsam a beoton,
IX SECHET DE LA
PERPETOEIXE JEUNESSE
DE VOTHE VOITORE
No lub&ez p«a voiro voituro
cteve: lx vieiite. Piéstuvez
íiv.n finí original c.v.c Simo
niz Khzn&t et Siinomz. Uu
cmplol régulier d© SimomL cri
v/ *0 hoUi'iln t: pn tcfTí» r ^ >
U© la plum la poussieie ©t lea
rayons du son.-u, qui atv.iqu nt
< t n ,t }, ,i g*' r |u<»l
! S¡ te f*oh Pf4 vc'«o v n
n r* i m »>{♦ del ''<*
tMíorationií et a umuo, v.jms
ut/ssvc'X retdamet m t ‘auL; m:
gn* V -v© r '
G'f!, ! ¡/ 1
Le Profess^ur Bulgarini
cRorr que m fhetres de vkmmm egtpte .
CONNAJSSAIENT IE SECRET DE LA NOUVELLE BOMBE
ATOMIOUE
Suit© si Fiu voir 1© No. d nunj
a * ¡i. qae vous Lou
l out ¡as auperñnoa,
r i u te 4o t tout Port-au
r dtunan
de dun grand nombre d’ust-
c.ars dos Autobu© d® Port-cm-
lY.iicc, Peiion-Ville, bt-us a von a;
avemtage d'avisar ie public
qu'd partir du 15 Sepiembrs
i945 et d’accoid avec le Denar
temen! de ¿’Economle Ndtio>
rale, )e tarii special de vingt
chiq centimes de gourdes ^0,25)
est annul© mais par contro le
cornet d'abonnemem de Vingi
Cinq (25) tickets s-ia vendu au
piix de Dix Gourdes, I’ache-
teur bénéficierct d'un escomp
te de 20%.
Ces carnets d'abounemen!
peuvent ede émis en favour
d'un ou plusieuis rnernbros
¿'une memo famTie et son! va
lables pour une period© maxi
mum de six (6) rook...
Sociétá Ha^i©‘a,a& IXAutomo¬
biles, S. A.'
SERVICE AUTOBUS
AVIS
L est porté á la connate
e dos propriétaíxes cl? eh
,00 la Section de Méds
Vérérinaire du S. N. P. A., ft
L. R, vi.nl de jecevob un sfo
r? vaccine anli rablques ei
ru'elle, se tient a leur dky ^
ion pour rimmunisation o
leurs animaux.
Dami n, 4 Septemhre 194o
Pour vos Tiavaux de O
abilite.
Englais ou cn Franpa.c,
Conditions evantageuse.-
VOIR
EDME t, ANGRAND.
18 Huelle Jérémie, •'
Bois Verna . ,
Mate eansiUércmt do la
I rouiOv du Tut iutdk Atuorn
nom áavoim gnu© des 47 pe;
sonríes qui y peuefcéreirL 9 sou
iv merit mourureni dans les 7
surnames qur surv.ienL et 4
ioiigtoaips apios, Dos 1% qh'oo
iwa.1 nioitu^, uu corns avs "
I piuniiurn^ .ÍÍU.Uoa, i une < *r
| v uu, deux lui> at *
at Uf'iX fUUC’ 1 u
i , , < * < uu ,er!t> pun m /1
’i.( uv 4 I.. 4J„ Y |M *
ihur Weigrfcl, Arthur H. Mac©,
Herb.it p, Womiock, George
A. Rtesner, H. Herbert, Richard
Bethel íassassmé), son épouse,
lord Westbary (sou pete, sui
c.dv), Vvoil Joel, le prince Ah
Filmy Bey iamcmíné), ¡t C,
Lvoiyn White (suicide emssi),
Gaoigt }viy Gould, Is Dr. Lytb
(•<«*, t ter, James H, Breo-tted,
ii //.mu Cuttor et Sir Edward
Les Void:
Lord Carvovoni, Sb
Gorstin, Sir Charles
trit LAFORESl'
«lr?¡Bpatil© d’Ombre»
de René Relance
p -
h
Si. AMAND
IX 1/ Í¡ 3 ©
i w^uIíSb,
I - -i
I j V t V i
- Od uvli'-Ü'-O
; i t
I t A
ce t e a u
L ~ Ctl
l U. W -> ) -i
absorue.
COLLEGE MODERNE
Directeur: Emst AlcteRor
Aveaua Magny
(Petit Four! No 19 !
Toutrs les classes Ü2& a
PhilóL 1
Touias les sections (A, 13. Cj.
Preparation sérteusc au Bac
calauréat, Discipline, Etude.
¡Corps de proícsseurs, com¬
petente, devGués).
Ernst Alcindor comnle 17 au .
péfs ¿'experience dans la pn
dagog.e. Succes assure. t
AVIS
ANTON KNEEH advises tha; ¡
the ALCOA STEAMSHIP COM j
PANY will resume a Steamship *
service between New Orleans ;
and Haiti. The first steams i i
will sad from New Orleans da !
iinq the third week of October
and will have a regular sal
Jing every three weeks therms!
ter with additional sailings ijt
cargo offers including Haitian
Out pom, j
Anton XNEEB I
kxt JUooa Steamship
GompaBF, Ultphtm ZW-
l ou JU ( ->
l < f * fu tc *{
«+ t 1 - I
i quf j * j
i s pu1 t 6 v'l i u
j n ere am ?i ,
I if c f 1 u. U i2 lS
■ oar a i,.u d.rv, toia¡ :a.tc La
' ooaio suirda, *?e, n.C-ji, ;
f ci Í, cat uni- cxpc-i. uu
-docuraent memo,-'-, ;e nic;
h-rnf, as .usc-jux da - <
c e usure, s '©xter j on sen, t h bf a-
u:t-nt dan,s un jeu *t>uv«i ;.n,
L'ecTivam «d'EpauU- cf'Omb. -
se do.t, seroble-i-il, cTaimci
qtie dans «Faux Traite d’Esthc
tiqu©» Benjamin Fondaao
wCrive: «La reahté pnvdeg¡fc
au poet© «'est demo que la met
nHastatiou d’une réalíté uidv-'f
'¿©lie, ienu© pour fermee, pom
i.onteuse. cl se réduit, en dea
niére analyse, d cel échx-ge
suruaturel que les pritmbu
en métaphysidvhs nes, Leu
«ent pour réellement réei, m
non seulernent pour poet qui-
ment réel*. Ou encore cc*t>)
proclamation d'Andre Breton:
•Hi.ii n'ep goad© molas daus
Tort, dan© Jm sciences, que
.-eít# «tenté d'appMcatfen. da
fcMin, d* fécplt», F»tn 4# iwts
p7°v
V' j,
^•1 ! I i a »
s. o a o
w- oai o ©
>. u qio (i
t du »
l a i
^ >( -Í ~
** i!e 11
r — < w. Dr>-
* i ^
r € oi
^ T-
-~4 I la
« ' V'~i Jl*
* r r e v
mures ;©s vaunts morales ou
< s'Lte. te •* . monde T Lu
•. d .I.usíonnéa,
r. :r- •’ i* j besom, d/1
' -;-n, -'-.m. d.: Marx. U
fci.i -«rhu ujiv: que parva-
nú un te:::, de processus ite
dcstiuction, íi sy arrute comí.
•'nuv.iS'» r.pectrc-k» do AacEndí© (sar !u‘
11 n'o&e ríen a te
¡..ace di> ce qu’U défcruít. Un
D;ou g-L . t «©« uu D eu
cróateur. Alors. d¿trult-eLe
vtalment oMíe poésle pour
qaelqa-te uns?
('La ¡!- c domain) '
lili
•iusecdcld© OTRAQKPmAl
M» ha© Instcmiarjémeal Ptmeá
MNR, Rojeta, Lm v de Mofeaife
*u«*. ote. «te.
Sn álp$t «i RHUM OUUMI (
S*0*l « 1.55 lo i


Page 4 était absente
du microfilm de cette date
Page 4 missing
from source microfilm of this date


Page 5 était absente
du microfilm de cette date
Page 5 missing
from source microfilm of this date


Special* “Le Nouvelliste’,
BCOOm M8 OKU» E* K3WW OK RJffltW OH WATJOW QH, HOM
gem? mm mawwam daks toot» is infamar
Dtrniére Heura
ATHENES 13 Sept Le Gou
vertuxaem Groe cwnonce qua
Leo- yi'úas, DiiacVar, curt ui-
koras Etrcmgéres, a été nommé
Ambassatteur de Giécu a Was
hlngtoru
HOLLYWOOD 13 Sept.—
Shark y Tempi® ogee da i7
ans, se mcrriera le manured! 13
Septernbre coura^t avec iq sf-r-
g©n: John George Agas. La có
rómorú© aura Ih¡u ó i>Wm
Method¡aie do WiUfaxre.
LONDRES 13 Sept. Le Pn=
míer Ministre Attlee a preatl
aupara tuu pour ie Uohi.nv-l
Jpuropoof c.j.iai'^0 Jr® -•
[im Vt' 1 v . .■ í ; o
. i j*. te> ^ * ‘"f *í *' * " ^
-OI Í * I - -G, * 1 *** U © ó
, < pit e it í,f do L / i '• *d
„ui h Vi * uu. J'-ow
qn&.
TOKIO n Sept. - u> CaDi-
not japonai» a eel rou'u^ jw
cona.deror ia Gomando du Go¬
mera Me... Ate.»-r q^e -o r„ n-
bieux mentbr©* ciu Mitesiero
de Tojo soiote parm; les cri-
rnl-'-ed do guerre.
BERLIN 13 Sé pi. • Le Mará
chal Zhukov o crrmoncé que
tout© la zone russe aocc-pa-
uo>'< est mise sous 'o ch:*"-‘,D;q
d ua Gouveir.«ir;erii auema'-d,
bar is 11 áépaxíements que
comprend cerne zone, au mo.r.s
uois sote deja ctex mates ass
veterans comma -c.es cenan©
Diiocieur. Le Marechal Z.va-
kov fait savor? que c¿tte admi
jdsíraíion aüemande dingora
sous le contróle de son H-at-
Major,
WASHINGTON 13 Sept La
poi;uq ic . ’r’iCu?e rrprend .©
dcssas v L observatsurs é-
iacien* er ’tees áe rééiec-
t;o?‘ tie . u~u’' a? ¿es 2i pomi*
¿Q son programme á’opr es¬
querro u'uís,&.(:!<í. I; y aura
des C. .C..O k. .*.q¡&ladves par-
Pedes er i948 e! ©n 1948, Les
Rép-ubicains von? tout tenter
rour obten;? ¡a majoriíe dc.ns
ces AssemBIées.
LONDRES 13 Sept. La Franc?
demand-, que dans le Traite do
Paix awe ITtalie, la front.ere
soil légér-tment reettiiée du co¬
te des Arpes pré-s des v;Les
Labrigue et Xante, et que Ir»
centró;?. La Fra’-ce renoncu a
¿'annextOTk de la Vauvr Ace¬
te. ruáis derr.ar.de que la po¬
pulaban. trangaise de i enarco
obtieruic' de Home le «honre :u
ie>. La Fiance cíeme tóate
ia réq'ot: cíe Feazsn a 1 Est de
/.Airique, ai;;s: qu'u ctd;-
canor; de íronhéie e?- Tunisia,
la France reclame ia resuíu-
t or. du máteme! que : prls
cítale telies ¡ocomo'uves e‘. u-
smes. A tare symboUque la
France reciatrve u;;e retke som
toe e;! araría commu rupea-
t;0m
WASHINGTON 13 Sept. Re
ponda:-,t a csux qu¡ préteneer.:
qae Íes EtateTJeis vo®t feas-
ve, ur, O..-,- Soders
te v Angieiorre, íe PresOen!
Trutr.ae a ciit que ceta®,,:
.des co.v’clustoe® pa.da :er:'e -
ahswdes.. Ce» remarque» que
J'arqeeí onvérícad5 aUa;t
car la propagande d'utt Gau-
verr.emect SÓcíoisle «n Au-
gíewrre so»t parties du Coa-
gres á>s Etate-lítuss. L'Angle-
ten® víut empramer 2 d 3 mu
l.ards des Etats-lMs.
NEW YORK. L’Agesco
de nouveOee Dome: cr»>o que l'ancitn muiúitr» nippoa
ciss alfairas étrar.gsres. Vh.
Mamoru Shígam^u a eu une
mitre conference aeec le géné-
ial Mac-Axthux cet apr&e-roidi
a !'hó:#l New Gand Yokohama.
OTE TX¡ VATICAN.— So
Saimsté le Pape Pie XII a rt>
pu audience privée le ge
séra! Eisenhower ct le lieute¬
nant-general Mark dark. lm-
médiatement apires l’eatrevue
Eisenhower a visité la BnssÜi-
q-ne Saint Pierrs.
PARIS.--- Domáis Je general
Eisenhower reteurne de Home
•»* rtgegnerd écm quartirr qh-
r.c-’ai en AUemagr®.
TOKIO,— L'ex-proríuor mi-
tnstre Hideki Tojo espere se
ren-íettre- bientót da sos bies su
re» do suicide mangué.
Le ministro de la marine du
cabinet Tojo, i'Amiral Shígeia-
■ o Shimada s'est rendu paisí-
felament á so cUmottre á un 0f-
licier amóricaiX H a déciaré
au miiiíaire: «je compráis me
smeidw, mats j'aí changó d'i-
dé®.. Ii aura te mém» son que
io.-s la cour inania,,, o bróvo
ociieance.
IT - a;, i nomino sur jaquel le
i ...a' Cumpla;! pour ¡a défen
i Te Honshu ni cié !« pn,-:;-
UC i ■- :a íotUío :; a, invasion
u.intí?;é.Uii¡t,-, ¡o ficuti maréchai
ijymyjt?, Sucj-yuniu s «nat logó
uo Lie i<»vo’vfc»r .a Crauo
u 'y lS'u.,i ¡ réh ut prif.-U'á
anpáxial. Avcxm dt> rr-ouri? u
u ai; a sou cu-aV, le colonel Tu-
'■aa.i, «jo re gioíte qu® la guex
í& cj;t prtfe Ln ce cvtte íaga^.
Córame ¡ occupais un poste ira-
rortant Je poxie de.^ responscj-
Lilités, j'atter.ás l’occasion pour
dispaiaitre*. Cofte occasion jj
*a trouvé? h.er, Son épc-uso
aussx s ee! suicidó© dans sa
residence. Dependant Suglya-
nra n;étaít pas portó sur la !>s-
e de ceux dom Mac-Anhur a-
vait ordonné iarrestaíicn,
MADRID. Ls genera] Fran
co a convoqué la nud dernlé
re ia premiere session du ca¬
binet depuis la conference bi-
par-Ue de Posíúam, II a légale
mei-í abolí ¡e saiut phalangis-
te: bras iendus et pan me ou-
vsrte un© cornbinaison dxs sa-
•uls hiüérion eí mussolin¿en a-
xiop'ée depuis ia Ln de la gue/
re civile,
Dans le ccmmuníqué se trou
vent deux breves l’.gnes quí an
roncen! la formation d'un.© com
mission pour préparer les bills
cus drous annoncós depms le
5 Mai i345 et determiner k;s
reglamente 1© sens electoral.
Les «bilis des droits* oaf eté
votes par les Cortés mals ns
son! pcs enmes encore e» vi-
gueur. Ces bills gexani^ni
toutes les libertes: paroles, pus
se, réuníor, ©í proclament que
1 nomine espagnoi a des de¬
voirs essentíels: ceux de ser¬
vir l'Espague par deseas tout.
Ma;s Línconnu dans les dé-
c ;S«oTis a’híer du cabinet de
t rauco est Failusíon faite au
vSens Electoral». On se iivre
a des suppositions voir méme
bs conjectures, Piusieurs .cb
-;crvaíeurs pvnse-nt quavan; lo
í ü de i'année des élecdons ge
■érales libres ei ]& vote se¬
cret serení proclamas &n Zspa-
one ei que les réíugiés pohi-
ques entraron! ©n Espagn© sOUS
tes auspic-s et les gara mies des
ó grandths pussanc.s demacro
:ques pour prendre un*t part
wctive á celic consultation.
■ WASHINGTON 13 Sepí. - Le
General Pers.h-ng a célébré ses
F5 ans aujcurd'hui.
WASHINGTON i3 Sept-- Le
Cangros a volé ie retoar á ¡'heu
re solaire. A partir du 30 Szp.
l&mbre, les Clats-Vms abandon
coro-1'? Yheure á& guerre pour
leveniT ¿ \a nórmale.
NEW YORK 13 Sept. Le
gouv&ftement franjáis a dóddé
d© libérer 12.000 prisomHers de
guarra iialscns,
NEW YORK 13 Sept.— U
Navy Department a annul©
SD.OOO controls depuis le Y-J
Gay, tolaliscmt des commandes
pour 8.300.000.0(XJ do dollars.
WASHINGTON 13 s?pt -----
Lf*s Etats-Dnis ont place i'Ar-
o'eri'lne of 1’Espagn# comme
pays ©nnomf, ©n c© qui conger
! Derniéra Minóle
13 SEPTMBIIE A 3 Etw, P. M
TOKIO.— B a été annonc©
cftid&Uemant par tin port© |xr-
?ol© du quartiar general do
Mac-Arthur quo I© general Wa.’
ter SVueger dePia Sera© annoy
e! ie vie© amial^arry Hill da
xa Seme armé© axriveroiU ]©
20 Ssptembre dans ia grand©
ba»© naval© d© Sasebo dam
les to Kyusfeu,
NEW YORK,™ L« Columbia
Broadcasting System a rappor
té que le general Jonathan
Wainwright a otó ovatiotme au
jourd'hui par un? ioule ds plus
de 30.000 personaes d eon r;i-
r.vó© d l'aéroport de New
York cm Ü a été r©?u par 3a med
re baguaxdia. Lo défenstur de
Corregidor qui ©at accompa-
<¡nó do sa íemme a déilé d
‘ravers Ies rues d© la viiie au
milieu uo an1 muiLo >«.
C sox T *= <»ta a-cu '* ^
Wakiori Astoria.
I.ONDH1.S, U-ñ muimiü wu-
• d '«ex o»t rappusto quo
p? rtenmai G-eotqe ouUoux, axn
....,«is to if íra?\au» a Mo,ron
Mi»aa fnoj’tot « I >«.Uo* sur
r v ta*iou du m. >tri> d« . sf
â– â– ! % rnranaore.s Bidauli ntm
ri© prendre part a i« ccu’Teran.
ri. f,iar ios proC/iesa©.* bo.rccx n-
,.UÍ,S!. Oí- fxt remarquer er.
^ém- temps que. Í ombas^a-
ceur ar.glais a Moscou. Sir Ar
chibald Clark Kerr s© trouvo d
Londres depuis Vouvertux© de
ia cordércnc? des ministres ce?
r.ücnres étrangéres. On appie-r.á
J'autr© par que Fambassa-ieu;
cmórica'n a, Moscou W. Ave-
di Harrímar. c é'é appeié á
:>ri nare par! d ía cordérencc,
TOKIO. n a >!é Oí&cielie-
menl annoucé que le quartier
general de Mac-Arthur a amo
risé ie gouv&rnera'ní japonais
a proceder á Fanestation des
officials mppons dont les^.0ms
figuren! sur la lisie du género:
Mac-Arthur. Le gouv:merr.?m
iapon.ais a xecu un délai de ?
fours pour medre cet ordre
en execution,
SANTIAGO DE CHILIE. - 3-
ion les premieres iníormaho^':
préliminaires, violente tem
pete aura’! causé des degms
Cí>cs:ídirable5 a Santiago. On
a rapporié 3 morís et 7 bles¬
ses. Un vid assez violent a
soufíló aussl sur piusieurs au-
tres provinces causan! ¿es ae
ads maiériels,
‘ ELI2ABETH, 'NEW-JfERSEY.--
H'.er so:r Arturo Godoy ap-3
avoir mis knock down en 9 foxs
son aáversaire, le négr® Den
M. rr tí de Baltimore a P“ 9a’
!e match par 1® knock-out
ieermiqu© au de'axteme jo-rt’-d.
las ¡age Gene Roman a dn ci
réter te match, a la aeuxieme
: ,,, c- du deusieme round. A
la 3uém, acceda du premier
■ ouná Godoy avast déjá écra-
Ȏ Le w de sor. adversarte.
Merrik o eíé mis knock down
BU 5 tot* a» cotí» du prcm'sr
racnd,
LONDRES.- - Selon des infor
motions ollicie’tes du Vatican,
ie general $*w*owwr aurait
... , ::y:, journaitstes apre3
son entre-v-ae avec le Pape
qu us ont discute drs condi¬
tions genérales en Europe.
LONDRES. Les milieux in¬
formé* d'icí ora rapporté- que
te secretaire de te’ lames Byr-
■ es aurait convoqué tous tes te
crcscC'ants américaine dans les
Balkans «í le Sud-Est de i'Eu-
repe pot» consultations au su¬
te*. de la situation politique des
pays balkatequcs.
LONDRES. 11 a été armón
có de source autorisée que te
roí Pierre de Yougosiavie cru-
roit u-ne no^ á kr
coniérence des mirrtsdes des a!
tices étraunqéres dénongemt
les prochama» «actions en.
Yougcskmr comma un» me¬
sure c n i; -dérc ocr arique. Par
oiUeurs. il a été annoncé que
le secrétase d'étaí Bytsss a
coníéré ce matin áuretra tren-
te minutes avec le rol Pteire
ds Yougosiavie, probabtemom
sur la situation politique an toa
goslavie.
LONDRES.— Le secretaire
d'état Jamfs Byrna» a coeférá
ce midí duratü plus de 30 mi¬
nutes ctvec l'arcltevéqu® Bo-
masrino*. régent da ia Grsc®.
D'opies cariaín© ssouress au-
ierteées íl* ont du prdbable-
ment d’scutá du testé á* pos*
míe HOOVHiWfE»
Four mém
Ore Sociétó d’Edítion
Port-au-Pjjnc» te 8 Sept 1945
Monsieur k Dir»ct»ur du lour-
bol *1® Nouvelljste»
En ViB©
En son Hotel
Mon ©her Dhectear .
J'aí I'ho^rxeur dr i
cm jowwahstii, á 11
á Thaitien au grand ccs^ur eou
dí-iíx de la gloire á'HaUí, au
patriota: je votm demand© dans
¡aytes vas spheres ¿'action de
rns Banner tau! votra concours
} ámm tache que jal ] »e id a jaquel]© }& v&ux coma-
; crer toa: ’ vivm; '•mar a Porl-au-
Inua- ;1 t.fbord tu &¡] provir*co
tl» \ \i} í,cx.,ííí3 d © «»üon
> Cf-teí pois’ltm í>? ocr vtnii.'i timbona,
i }*> n ai guara mmcl<: rnqna-
i ter u ‘.-¡jj*■ <5 mabh al bu-mvcT
■ 'aru> v’< t a 4»un le dómame
id bn í ,.t **»,* \i í »5u. tju. no
; I au«. ts-Jh i¡rvírjsxsit.nomn’J,
i Na US! OVOOS fl'g CtUiiil-
i : potisswnín don archivéis príveos
o ' ub ;¡e ou da'a .ce Vnv-
r • f i-’Ocut. Qu or¡ les ex-
nume, qu'on edite ceux de nos
écrivair.s qul n© ¡'oíí! p core été. qiLon reédii^. c«ux
gui Torn été. Un ami map-
p;©nd an moment ou i ai Than
nenr &? le piaisir de vous ocrl-
re que des Méceles amér^-rlm,
au grand eceur, admiranda;-
c nthous/astes de la Uttérature
. h-cr:üe!me, se proposent d eii-
* tor chaqué armé© deux ou troi.s
cruteucs heritiens, s aBons-vous
¿on-c altendre que Ies aioueí-
tes nous tombent toutes rótíos
dans la bouche? No íezans-vo-m
pos ]'effort nécessaire pour hs
eider? Hc-us nous dovorís ocr
simple décence de fair* cmssf
quelqu? chose. Cost Porí-ou-
Prmce gui dolí donner le bran
car íes villes -d© provLncs
T-e son! que ds vastes nécra-
po.-es; ;•(•' nays commence au
Champ-de-Mais et fsnít au fori
í-erebours. Nous pourrons tout
■ ... p.us fonder á Jacmsl une
1 -;a]e ce lo Sodéíé dodihorj
oes poetes eí écr¿vair.3
s-ons de Porf-cu-Prince. f= de-
memd? tous íes concours; je
va s -chord avoir ¿insigne
de m'adressf? d Son
ca,~ er.ee le Prés.'denf de la
Htepar..que que touíe belle
cause eníhousíasme. y0U} \e
monde sail qua Son Excellence
en ce qu; concón© }c hcichevr,
¡a verdear de 1‘óspnt, la cap 7.
eré d'enihoasiasme « trouvé
le secret d- íaternehe ¡aúnes.
sc- ei gu'ii doit y avoir caché
caes cuelgue coin du Palais ton
mi d© Luí Seúl une nouvoli©
ionta.ru de Jouv0»ce, car II
©st plus jau«e qu© beauconp
de jeunes quí soni devenua
víeux avan! mérnr d’avoir vé-
cu. Monsieur Di© Lescot asi
cupitor impa&sisbíLum, impos-
síbiiia magnísima, íl a m2
prendre 1© taurearu par 3fs cor-
n?s. Si nous arrivons a avoir
Son précíeux ©I ¡n&stímable
concours, la resurrection intel-
F'chiell© d& nos poetes ft do
¡•■os écrivains deux feis morís
parce qa'oubliés ©st d'ores et
déjá un fad accompli. Je xr.'a-
u fjjf? a íoix' -'nuy ha.* e’ , *
<'f x*x»?n, f'iíU> ou pnu/v
,, U f»t v ©itx tfu 1 * r h
¡ xy row xjííf af»mf»nx. x 'í*<
’•ous tte xu r Utn' 1 .>•)< q<*. '
* >* t.0<’r x e' la ,(>»• L u :
, ’ L» ¡ v» i»\ tion xl íí ti.xte.tr na.
1 ,, •< iq>U>ra tivir . i i!,*»r *
> i’ < <* >. nil ft !t4 ”t.>
tf* /f.'OV i ,!•/,! o . n
n o í m ík> av .o* , Ju
r ^j.o f» 'fonere'U Nii'amo, <'
xCv.rc’ tío n ccnum© ciu pauvte, car ce »o«t
:e 5 peüts ruíssoaux quí font Ies
grands íleuves. El sí ¡e reve de
ma vk> se realise, si ce mira¬
cle s'accomplit, je rentrorai
duns le rang, j© retom.bera¡
- urs mor. obscuritó. Je r¡e p-*nr
:méme pas mea’.er cocí¬
ale Turnas quorum pars par-
vissíma fui*. Je sibs de ces hum
bles qui disent comm? Francis
lammes:
Mon Dieta,
Faites qu'en roe levant ce ma¬
ten de ma íable,
Je sois parell d ceux qui par
co beau dimanaba
Vom répandre á Vos píeds
dans r'humble, égiise bla-che
L'aveu modeste da ieur sim¬
ple, ignorance...
le seraí un fantine! corruv0
Cyrano:
Ex bien- tout© ma vie est 1er,
Taivdis que je restáis dans Tom
[bre ncírte
D'auíres moriiaient cueillir le
¡baÍ3er de la gloire..
Et dar.s un derní;r acces á-?
jcie, je dirai comme le vieil-
iard Simeon; Nunc diirdítis, Do¬
mine, servum iuurn.
Ccfivaíncu que tout voire con
cours nLesi acquis defis toahs
vos spheres d'action, }© vous
pt :e, mon cher Dlrecteur d’a-
gréer avec mes remerclemeots
les plus vifs Fassuranc© de mes
meiüeurs sentiments.
Votre tout dévoué
Julián NICOLAS
A Propos
DES REFORMES
» DE L'ENSaGNEMENT «
On parí© toujoura de réfor
tm dan» c© pays. Reform©
par ci, réíarm© par la... C’mt
tres bien cm ídéas qu‘oo
veut réatimr. Thomme mi
vlí&i doU toujours pons&r
d améliorer s:s conditions
de vi©. C©p¿nda»t on d©-
teai! pensar loujou'ín ct cedí:
las réformes umlaíóraiaa sonf
louíis vouóea ó i'échec. Pro
nons par exempU Ies arnélío
n* id na qjiu’on veuí portar' ¿j
; bufia.q.nameht. Oa y envíaa
ge toujoum dís méthodee saru,
eonger d ále ver d'un© maniere
<»tí ccr© 1© «landing- mi,
luííurn. Comment voulex-vouíx.
ou un Montamr qu¡ qaqno ¿i),
Autour...
(Suite)
cu« á'evx »o piéconiMál»
Íongíation. Bs OKÍ
tíeíaílem©^ reclamé m ^
d© «otra Bouveramsté w® %
Novas©» Lo 1Áovomm\himA
i C'&vt «orre Alsace-Dm^ ^
f., .hijn tft p« ‘¡i'i:1 au ’<■'
3 t'v Kxfis a© v n kjy* j ta
pu>. <* Mmp»'i/»r í ou
!»¡< ♦, tj.í .ntifi’ hixvttx* oh f 1
u>f i i «mV* u t«*
cuíte solution a© ¡
i aniuver ou nous ©
\a ravoir uf- ioui,
,;-0rn ¡amos désespéíé i, ’a
■nsheo óe ieur reo!
Mexiccmte om ít^í par gvc-i?
teurs Lea, que las Frangí 8
cuperouf et ¡es CubaiRg
par ieur conrranc# et ^
ü«ci.lo> ropri?} íOíi Pnsos ^
mertcams. U nt? íaut pas
fcx<-m 1© oioit C‘«« pr^í
ífüne- La
?:«UOn do
.itet mrnuj
par Ui torn
i *
tOnpU* <’
bitur cou>
REUNION DE LA SOCIETE
BOLXVARIENNE DHAITI
Dema.n vendredi a 4 heures
d-e Tapres-mídi, ía Socíét© Be-
hvarienne d'Haiti est c-onvoquée
a son local ordinaire, Place Geí
'gre$rd étaga drs Magas .as
Franck M MAHIAGE
Le Samedi 22 Septemhre pro
chain, a Cabaret, en FEglis:-
Paroissials du lieu, la Bene¬
diction Nuptial© sera dormóe á
et á
pie.
av®c Híaiie, .
WASHINGTON.— U
bies de la mission militarte a-
mineáis® chccrg4to tfenquéíar
sur les efieis de ia bombe ato-
mique jalée á Hiraobima ont
rórete que cetie bombe n’avait
aucun eiíst rodioaclíi at qua íes
mortality put été causees pos
cipaiemara par des hrMurss,
UXp>RE&— H a été oBiciel
Jemest cmnoncé que la conié
renca das ministres des aííai-
ies étrangéres des 5 grandes
puissances a été ajour»ée jus-
qua demain comme les comi¬
tés som occupée A traduirs cor
tai*® documento important* et
ó étudier tes propoadenst qul
ont été piéseníéa* p« ;« Rceí
ce au sujet de as» fantiéres a-
eec 1’ABtmagn* et rítale.
CORRESPOND ANCE
Aux artoxr.es eí lecteuis du
«Nouyeüiste» qui désirant t-n
ír.lenir une coirespodancs en
Austral’e nous donnons su» áe
mande Ladresse -suivarae
Keven AVERY, 25 Roía ST
Leichhardt, Sydney N. S. W.
Australia,
COURS DETE PAR
MARAT CHENET
Cquis das sigues pour les é
leves en retard, come d'an
sjlais au UNGUAPHONE, tout
Avenue Touwaint Brave,
melle N, en lace de Splendid
ion du pl'Y1-
,-u» *ut ie tn<:,,ai- u
¡e, instituieta ranearme u»
anciana condtKipl»». 1-^'
,la la Garde d'Haiti oa
Médecrn au Service dHyq.u
;.8, ,ouch«»t de 80 á 100 las Ir. mote.
L- ristituieur !u¡ «“«« «»* u“
u, au pays. Ntest-n pa» «
¿lémeoi de base de la atructu-
de rédito* sociaíi
- ¡j „-Y a pas da douíe: smut
ane certain- «sanee. Vrnsnra-
»w n» JKUt se medre a .a
hautsui de sa tache. A-ors
c-es* un job qu'il « acc9?‘B
t;oar c’esí un pl® -- a“m- . .
de verbs eans un oer.-ain bien
étr... Ct sota les éíéves gu
mbisstnt cas sotase ¿Ha-
meur. Ce monsieur a p.» «»
vi, de se pmmdre que ae
nger des íaut® d'otahograptó-
;\ ©si toujours ©h ¡uhe p^Y'- ■
que. Pouxiant íl a sn
L bonne mélbode á
ver methods qui se hturte a
i», mauvatses eonditfon* wa
j»rie!tes et qui ¡mha par FD/
«r ¡es peché* dlaraei.
Bien avant, un membi- ..
Orient de i'Enseignemest sv-„
■ L: la seule réfom» ÓW*
.'est la rétame des sa.a re*,
lar. la plupar. des méthodss
rrapioyées K»nt bot»»' « :|
n-v c. que les conditton» fYf*
mtM de ceux qui son*, places
cour tes employ ei qui ¿eman
dent des améliorations, B ¡om
vn couciure que ¡a
de salarte proporüotirrel aux
energies roundes «'impose ° a
Lord, sans quo'., r,'importe
.-aelie method., se butera, ¡ion
Jas contre la mauvaise ta
des instituteurs, {rtaix centre
Uur incapacité PHYSIQUE et
MORALE.- ^
— —— :
CERNIESES EXHIBITIONS
DE ANITA VASQUE2
Avast de partir pour Miami
ou elle a un contra! avec utv
r-.usíc-hail, ia séduisame at
laterrtueuse vedette cubaino
Anita Vasquei a bien voulu ac
cepter á offrir quelgues exhi-
3 lions de valsrs, boleros, turn
bas etc... sur ia scans du Res
demain vendredi á 8 heurex 15.
Entra deux don*»» et pour va¬
riar ie programme le soliste-
pisto Casaldo du jaa.Sibonsy.
exécutera quéhjue» moroeaux
up-ío-date...
En 2éme, parné de la soiree:
Cinderella: 1.00, 1.50 ei 2.00.
í‘ i* t .. f.1
>ouu !<» our- :v'«vixx
ft- ! . ¿,'»» v^-rar
íc'iit avoir la !o¡.
í O'ipOií qiteteí
tenar© crl! pas centre te droh i
min des peupíes. Les
atomiques méme n©
ri. n cordre ce pitecips.
reuvent pas fuer la j
l'empechej d'évoiusx. ?sa‘.i
no-? ccnstimcons dovanj I
!©rve«tio© ont -oujours pro
mé la Novase parti® :
te du terráoire haitien. .
sons-hous ete
VIVE HAITI UNIS ET INTE¬
GRALE.
Bien a vnus. mon cher D»
tear.
Víctor CAL JD
VEHS UN TKEATBE
POPULAIHE OH
I/Uiakm d.p Acídula
o iíU, A.E
Se propose, avec le t
a© nos iníoi/ectueis, de
h-r a l'orgaitesa:ion ©? au sé-
vteoppemen: du Théaír© Fops
;aire Local.
Tro s cbjectls principas*
atteindre;
)o.-- - Avoir un© encause ^
Deux Mili© aoí.ars en 3enc¡
2o. Avoir u-¡ local a®s:
qé. En attendant míeux, leí
chaussée des Tribunes est t¡
désigné. Uns emente mServssa
'ira entre Mr. le Depuíé ñ.
Charlíer, les membres ád la¬
rdan et i'Etei Haiuen^
3o. Dars Lespat qus }S*
Attachés Cuitareis aux iép
nous Etranaeres íacib:©í©n‘ b
venue parmi ncus de ;
e¡i scéne-visit. urs, 1‘Un.voa o'-
gcmíseia, en a:tendanl d»
cours de diction eí de iéí
don, des cours-conférencis
gu©Sques-uns áe nos
áe ie;tres qualifies
la vi© d?s auteurs et
dram atiques de tous les teas*
L’Utuon aura son Cornil ^
censure. Les rapports de ®
Comité dfvront teñir o
km! d® la valeur iitiéran#
de la valeur scésíqi» de» pé"
cm soumises.
Una ío.'s accapté:. la 'J:s
sara lu? en presence l-4
dactsurs dramatique» é* “
lócale.
tm Asníxbxua» taitam sum la 'V&Mwab
ui wmamm mnmmas


Full Text










‘Byrnes voit Roi You

Une’ Sorte d'Ass! sterrce Socials

Vetements pour Rien



satiieniness Predera

Commentaires
_ gUR LA SITUATION ©
INTERNATIONALE



Une magnifique occas:
soles @ nous pour développer
Vos Shece sociale

j eye.

Au contaize, est a la on

je et daus tos villes que |

v.ute de ces vétemen's duit

, cue Wabord et surtout

etcore uve fois, i la | cée,
|

la Gonseil des. Ministres dis

ions Extérieures. des Eicis

Ve, de la Grande Br. tague,

de ia Hussie, de lo France ei | Gocasion,

@, a commencé ss! eres :

te In Chine. i génereshté Mane société aman #, les petites gens de nos

poportanis: travaux de recone: cote, ‘ 8 pel gens de
faubourgs, olfveni la cHenigle

|
ruction de YEurope, par des os fe 8 |
i



dang ite
Nous la devons, cote



dulor
Les populations de nos





Joliong pour. un Traité de | ous esianée, 4

: Sonus parler des grandes +
4 quetque ia condricaines New-York, Chi
Aiushetion | cago, Bosion, Philadelphie cte..
(Ob ce mode daasistence soci:

Ceux qui ont voyadé aug &





Paix avec lltalie.

i

}

) fate UNis conn
On a cores annonce que res |

|

e

:

peu le mode d’ac
| des grands magas
i P ccuus,





street

soticlusions de ce Conseil
spréliinaizeas

amy



ont pas

















Dlrectour-Prap. Exnsat G. CHAU VET
ADRESHE: RUE HAMMERTON RYLLICE

WAmbassadeur |

, forroule «Master a, ‘Mole d notre avis, elles séeront | | ts sav oe we droit de cna, Wiison
i PG Rice sat Pierre |
rue «Humow 1g définitives. De cea corel | & UME Voke org yet 4 ur de Mente o#
3 «Ernest., Cost gions nous souOSt BL Hows oF | pn, lupe de recy : : ween ulmeutre. | 8.0 BEND A WASHINGTON
POE OLLIE 28 CRE OER VLG 4 He vg, §
de ta fenteisie ae Jone avon uh monde en Pox. ments 1 PORN | hes Oeatallations i
Nos amis los hes ‘dtramt bien 1a situa | is, cOsium qa o Hh ces velementg. | noma
are es En covsidera® on MEAS yoryl lorme, de fagon at de Tia Latine, ¢
' ; . . foe BG ae pi 3
s dornent la téstggs Yon, nous Ne CrOyOns Pas G46 wodble, solt aux manuequirs silers

























dans les quoriers |

blague, dang la tig leg frontidves franco-itallennes,























LaAmbossclour des Eiote tf



gosiavie et

Une Mission

Gubaine
& PORT-AU PEINCE

|







Depuis hier, eat anivoe une



PORT-AU-PHINCE =~ HAITI

No, 21.518

|





dEté
DU PRESIDENT
ET DE Mais LESCOT









JEUDL Ld SEPTEMBRE 1945

PHONES: 2232, 341



A la Résidence, Autour de



La Navase

LETTRE DE V. CADVEN





|
ate













*

s pabliona. pia bea a

!
;
“ for & ia confection de cox «Banco Cloreros, je a ‘ert
ois te Miniatre wa pa Aveloperichienes § — Serort ine oy ae vam sim . “Bones @ Obreree, te 24s en Hait, Je sympathique | tilesion cubeine, campostia dif Leailes a Hressict in extatign la lote qu
at i n'ourdlt-toudis 5 mrce que celre |... fen a ral aussi comnu, {Mr Qune Wilson, pon samed) 19 mimbres, choles pam) jea | SYP MERE se Mentors we ane
OM. ae moditie-s, pace ¢ - ves. Ce sont ainsi ote sorte Cassistunce so! equr Wewhi , i représentatite jos ve, | We Re Bepubiique ot ime sae | aie adresses aouwe ami Vin
ye «Master of, nih donteralt'& VEurope aucun ow: 4, vetemonts qui tadedt pluie 4 Ce fan | ps aahsisveplont, j epreses rakes te bos plas quc cul Ont fgi%, ies, UR letir vest sg ivi Uitour de ke ques
Ne «Hu tbat, a beique | Oe MG PIURE Gh atin) LAybossadeur nous-a di de in iédération de Pindustrie me” Mee ;
he «Humour 1845 3 womage pol. ique, straleg.que 2 ENS THOS, hace NOS moeuis @t fos hubitu | sol cemnt - . a fa _ WT Gane aie de Kenscoit joy beo de LA NAVASE
ces «Ernest, ou dcohomique. Par contre, It con. manesing & nt i Mh efawtt fetadn,, cin ie) comple passer quelques | GU Bcre. OeeeeUta vas ee . Getiine vos lectearg Je var.
' oy ys boat goains et qui sout | nh s'agii-d'aidw: le mou | s:naive: Washi . Celie mission cubsin _, Pi@ikssouia Vises, Hee vibe | ne 9 !
asemeni gue notre ? pontiore “Est de Wialie, solos / te vent a - i 4 s a Washingios of se ‘@ Thlssion cube, noug Dont Views Convin démcte 4
‘ " ba - ° ene dans leg pred fue cc se fixer, & prendre a de tet p i creyon “ ow . oy fg SRG LGtee at Gaepaes — aukes. ae of BIChe Ga
Maurice Licntau 3) ig couception de Wilson en ennes Ps, 8 . share | ia de retour a PorkawPrince | oyovs savoir, est venue gm) © no chaune. Bans ontexte de uote entrell 1 nite
, » > FORGES SHIPS, G im yreallser shel ne. € } } die shes ad ' * ue aa? & ° a *
Banquet a hele: 1919 put dee chongée, car i a de nde tes “ ser B ine | vers le miken du: mois d’Octe der jons les aepcels de lindus lcadie champeye de henaccil sAatour de La Navuse-, uo
: . ‘ons za sont ° SS: 2 “sw Len de le tmiter, | bre, te. suctiére et Hold, Salaiw io." |” a embre ,
1 Ni le potage saa. bop-de populations slavis SC™ snuiment bas. le circonserire, de le new | Mad Wils idiag | des plantours, des o: ' ge {bt Hache, les convives ont i nombre de phrase qui é don
flo dind: rétiecHumsy fombédes sous fa furidiction isc Ce sysiéme, cette sore ¢ Seer. nite | “game uUson est ddl Plantours, des coupeure de it tigae ale vie, aut be POR Hole 3b: pleine.
. oe ian | tux Etats-Unis canne, cout de la vie des ter - a — :
3 lub.on : . i . ‘ tee _ . . > None eu tbe
2 lul-ont donne de - ipme. tjuraloigus’ dat le vstance sociale, les A h s magasivs vendent 16,35.) Nous souhations un agréable | vailleurs, vente cn gros et en | sam quoudisn de Tex stes vee ae pes& notte
a, que nous sockly ie “point ‘névralgique es ‘Ging avec Ia gnerrs, Font 6 3 le mame chao / dou en létah da gucte, les aoug-pro- | les. charmants amphytions 4" 4 dlessayer
port de Trieste. On peut en fo!) 5 é davs les = ; : “Amibassad us ae . PIO nt combla | it } de tenteer ot possission de
et propagé davs lea a robe que M. Lu its de la fabrication, la ven | @ leurs inviie de dé | F
2 Be |

: & un Port Libre en Vinterna-
gonalisant.

fa ville Pa Fine at d'ou-
fea teritoires cu Sud. de vA
divique,normalement. doi
youl revetix aux Yougoslaves.



rchand $e propose de
4,5, 6, 7, 8, gourdss.

mouvement dolt dire «
| courags, det prendre’ pied

colle que cofte. La «Sun: In



ons que sm dre

1 dont les expéditions de seg cos

j tums, en France, en Norvane
a 4

'
LO







en Hollande, en








lermagne, et dans les B rrational Sociéié hte.
les Tes di Dodécanése de , 3 C88 Guana été> veut nous
wot i to le Grees Lot: le crise din costume sévit af ; uder, Ne perdons pas ou jis
cira retour & BOT j : é Mes
3 i usement. 5 Naturellemest x villégiature, trois bon







cer plus de 80% de la popu j
wiion de ces lies sont d’crigite

Mais voila que gidce & 1 + umpagies ste doivent pas 4 S portent Pow le bain 4







;Uctve d'un des nétres,. tous | oubliéss, mais jl serait co x
gecque. Ei puis on se rappel |... note P =
Ctons M) Lucien Marchand, ia + gutorisalt lav = Ls s'en donngieat

mt Vialie a mis la

s His.

Sommer *Sun International Société» sun ? dans les » @ pleing

éresse & Pous inlre ban



qaand je Re-

os









RATION DE DEFAL
ry coniirma dans #
on les dres gq
de Gaatiens of 2
aphysia. 1 otha 4
yes diseibué dds
avoir regus ate
are courtols. B. ae
nz hi donne 7H!

de stoceuper @

aot cat
bs cette décierate
nay Militaire



Bretagne ‘Insiste
wu gue les Lots Pantelleria,
a Lompedusa passent sous la
souverdinelé’ atigidise, Ma's

sal de Béecurlié des Natlons-
Usiew.” -

Autre point délicat est celu!
dog Colonies italiennes. Eo Lib
bys, la population indigdne es!
Meignifichte; tandis que de
wombretises fomilles italiennes
Sy sont installées définitive.
ment. Ciest le contraire en Ery-
fee et en Somalie. Les Indigé-
t4gs0n! Rombreux, et Ins Ha-

Yete'en petit nombre. C'est J'oc

ton pour le sysiéme du
sInwtetship» de se faire. va-
bot gu Bénélice des cnativess.
8 quill faudrait remettre &
Hide, ‘c'est la plus grande
Portia de sa marine morchande |
fi luldeittant besoin pour
urs sar population. et repree
a ok commerce d’exporta-
ton,

Tw sltuation politique inté-
tewe de-llidlie est iHement ,

toniuge, qu'un Traiié de Pui |

Peat clle, qui. ne sera’t pas

Pele 2t équliable, feralt oF i

Bertoutes les ‘sermences
dissension, et ce pays sans un
fgime.de vraie Démocratie
tSistituercit' un facteur de trou
Be pour "Europe, car Yidde
Ti domine semble Ste d'écar-
les Soviets. dang des otk
ada Malle.

tinetinntenn tenn

ACTIVITES DE-LA LIGUE

INTERNATIONALE
TES DROITS DE HOMME

Nous avons regu des ‘décor

‘tational News Services don-
te. Jeg

fonale pour la Dé:
Hie: des Droits de YHomme."
é Ligue: Internationals,
oe dex Droits de VHom-
no tous les pays. Et com

Chart: -des Nations. U-

See WWee-aon Conseil Ecorie-

mie ot Social est appelée &

oo des Droits de ¥ Hoa:
posta que sete

8up
lie fron pour id’
tea Droits redouble
deste @ de vigilance,
dea Droits de Vaom

ci pent les démiliicriser et jes |
‘Te'gser ‘sous Ie cortrdle du Con !

Wiles de journaux, of la ela. |

Oclvitée de Mr. Jobn | :
oe Président de a Li |

| ies. : .

Lentente s'est d&&
Tout est conclu’ d
fes miliirs de vélem
bon: éiat, propres, gara
é ockés data uw



iG s



d
Bize

ge

i CQUBS!
plant que les



valeur spé ple

‘et payés AD VALOREM.

4 vee



ne de;

1 Tl nous a été don
\ un coup “cell sur le stock. de
| vétemenis. Ce sont 4

| mes pour garconne’s,
_bes de tout rel

| beanté et de proprete.

sar

sole,

Mais iH est bruit que
e de ces ariiclés siran
iment cireonscrite. aux
@es, et que la Cap
les vill's de la République
| héntticjeraient point de

OOey







| sorte d’assistance sociale,
Cette rumeur ne peut pas |

ne gu lieu déte payés sur lo

de Venvel massif de ces custu—


























ios ‘es, de voir ros peti tes
euines gi niment alfublées,

j
ii
: |S uifles redressemims, Si
j die d- nos villageolses ‘ groupe, voulut décou ' snission cubcine aprés son tra
. ou mal habillges. ' WOE ie Source del 1k riviére. 2 °| vail, publiait son rapport, ce
ave veusement 7 8 serait de tout profit pour les om
: ioe ,
le coth assistance | es de La Selle sans se dower | (Gressdéa.
. 7 ces péripéties qui Nattendaient. Cena mission cubaing. 36-
ce mouvement conti | oe : a nad
bier? a former le golt de les heures svangaient; Yobscu jourmera cing & six jours | or
FTE TD i YE ae 2 3 ecg i “
vee et gent tombeit déja du ciel ef des '| Haiti éf contituerc son engué



5 OS.
steuses, par exemple, appren
é vote de robes jok

Crajent ts









roulant a qui mi
nos rues, ferule ¢
+ payer des

vous ovens anperté la bonne &









dlavolr e splen
pe

ol costume: z







—

SOUVENIR ECHANTILLON

t
on
DU BAUXITE DHAITI © °



Nous avons pu admirer, hier,
an magnilique .échuntiion sou
venir du bauxite d’Hait
| le Compagnie Reynolds « adr
sé & Son Excellence
i dent Lescot, Cet ec
i souvenir représi nie un press¢
papier. L’aluminium est







\
AS

i oUsé. Ciest
me .age.z pour sous faire crci-
| re que hos pr ong sont en
vole de se réaliser et que ja
| Cle. ne tordera pas a commen
cer Vexploliation en grand du
! bauxite d’Haiti.







MORT DE |], M. BREDY

Hier solr est décédé vers 7
hours, Mr. J. M. Brédy. avo-
tat ancien Député du Peuple

Mr. J. Brédy jouissait duse
gromde estima dans le pays.
gurtout dans sa ville: nato's.

Nous compatissons au mel.
hepr qui frappe ja famille Bré
dy, ef nous presonions . HOS CON
‘eoleances émues au Daciew
Brédy etc notre collaborateus,

ple Projesseur Michel Brody.

PEE |

; on |
et Péchantilon est jolimen! 16) ‘eo revolt
bon, signe: cest mé !

|






« RRRIVEE PROCHAINE

DE. FRANZ RELIMBOLD
Ii est brat go’ut des fére
eimbold, Franz, clioyen. amd
i pomoét en Fait



he'mbate tet en Haitl. Tl s’es
rendu aux Eiais-Uvis of ib s'est
raturalisé et rempli les obliga
tons du citoyen ameéricain,
Ses amis seront contents ds



AU TRIBUNAL MILITAIRE

L’Accusateur Militaire du.
rant toule l’cudience de ce ma
cna développé sa plaidoierie,
fl a senoncd G laccusation con
tee las provenue Clorigsaint,
Delay et Cané, oa recornu
des dircotstances oilenucries
pour Reyvolds In-Baptiste. Tl
rovcat & Ventiére culpabiité
de Henriqucz at de Rey.

A. demain details.









CYCLONE
DANS LES ANTILLES
Un cyclone tropical-eat signa
ae ja vitesse de 80 milles &
vheure. Yo curd catte vitesse
pendant les 12 heures & vente
Le cyclone a débuté dangles
; parages dag Bermauden Mardi

Nog tlles néces |










costumes |












Folles vos pelt
qujourd bul,

Bis pour Vac:
véeiements de la “Sah Te
ional Seciéiés: §, 6, 7. Bo

gourdes sulfisent pour vo.





e Paihise déta-





arbres. Le Pars Path n'est pas
22Â¥enu evcore, Inquleis, ses 2
Lconkeres lui lancest. des
pols, Silence. Ph

a
j me
}





is donee



Es regagrert le presbytére et
mila mésaventare 9 c









tout F onds:Vorva
: Jages de Paix,





fettes<, porvier

Le Pai
sepure est
huiliere:-y

% NDASSE,
’ st fourvoye. I faa
table corvée, “un
a Spoisement etregie, mdis ga-
: “N. PL ALE. R.n'a-pas
‘lives deutorisation. On -or-
; qeuilse un “boucan, Rien,
Lz. groupe. sauveteur se. re.
Als lalesant le «Pere Le Paik
cans ue “dure angeisse. L'on
devine le tragique
du ben Pere de-se volr aban-
garné en. pleines ténébres,
Ls cloches de lEgise . ca-
riloanent; la popuation est.de-
bout. Hommes, femmes, ..@0-
fatts, torches, ianaux, cordes,
«machettes» en mains, gravis-
sant la cime. Toute une troupe







a]
i

8

Pére de l'éveinte. I o fallu gra

vente avant de parvenit, vars
J heure du matin seulement,.a
cteindre Yhomme d‘Eglize.
Le Hévévend avait la souta-
fe en lombeaux, lea braa.° et

lex jambes déchirés d’épines
vehigeresses,

Quelle curiosité -cherement
poydel

La morale de l'aventure c'est
“ue Fond Verrettes demeure
sncore sous le coup d'une gran
de émotion. La malice popula!
ya B’eat malée We laventure;
Jes tins disent que le bon Pare

partdit & la. découverte de que)

"1 sae nanentenntcaennntntcneentnantttntmtnesetttesetinistnnmn

vir lea sentiers, les pics & plat |









baa |

op}





ibety, cuertees. qu’elles ont
: ute péuban ou Départe |



j
f

}

:
5

i



|
i







fun sérieux rapport
S1OR CU bane , Quand ov sat

few Hatitien
tations de cannes, quand

|
°

i mique, social et commercial de
| Yindustle sucriére ep Hath,
Rous sommes persuadés que ix
mission cubaine fera un bou
travail, permetiant a4 lave










ae









pie dans ies autres. pays des
j Antilles producteurs. de sucra.



Pe
pers

ia COLLEGE De 2ON- VILLE
au DOLE VAD DISPAHAITRE

La Houvelt chronie que de Col
joye oe Pecon-Vine terme nu
Usiwaie procatii, L.s unserip
Luis DY ee TenoOUvEWeNt mid-
rae pos. Ces. presque ate ca-
tesuupa., Les larbiaes qui ba:
nie reton-Ville sant tale.
a.





gal de Piustruction Pubsaque,
aemandant de venir en ci
‘a au -Coltage de Pétion Vine
cai ferm:, daute de pouvoir te-
vr matériellement.

Noug croyots savg.roquiurte
Subv.gtien mensuele
ait lo. tache. du College.

faciliie-

Le Département de llasicuc. | +

jon Publique prend Ja question
en-maing ~~ nous alfirme-tos,

Pétion. Ville ne doll. pas 678
ptivés.de son Collage pour
dumporantes risons.qué nous

ae : : ferons -vessortly: prochaineme),
OSESPOW |

Le Collage dy Pétion-Ville es!
une vécessité; U1 ast indispersa-
ble pour les familles.

~ EN L'HONNEUR DES PAYS
DE VAMERIQUE CENTRALE
ET DU CHILI
A Voccasion de lanuniversc!





egt on marche pour tirer le-bon } « de lIndépendance du Coste

Foc, aE! Salwador, du: Guate-
mela, du Honduras, “du «Nice
ragqua, du Mexique etdu Chin,

je Comité Pétien-Bolivar -orga- |

tis: a la Siatlon HHCA un Pes
fval. Rad’ophonique le 15 cou

Jrant a7 ROS p my le 16d ih

pom, le 147 b1S. pom.

Rediophilea aux écoutes aux

jours et heures. idiquda, & ta |

HHCA,



ites prociaent que c'est ‘un goer |
diez. Estin cle «don quichottis -

lav» du bon Pera ne s‘ellacera

est un savant bolatiste, quill | pes de longtemps ddex les. sau

venire dela bonne et paisib'e

que ponte médicinale; daa. pepulat on de Fonde-Veretes.

fe des cannes ete, tout cla fe-
so ie minuticuse enquéte et’
de la mae

conditions générales da trail
dang tos plan
on
counalt le tiple aspect éosn:-






impression



degageé, iacile.

Mr. Collignou arivé

e intime,
nen
Ami,
ent dun
th de pore
pois ec. ete...
tieuses bo
16 les Qosiers,
fait frais @ Kengcolf.
Un

fines

De

eb

LeDt

seovsttanetunn ne nee nntinnt wanna nee





Cal

ne se trent pas faule de iour
Lillomer.
Lea fete a commuenga das

Le President de la Rega
que, tat: hiueuse, t
res cgares favoris . de
daigts. Quel superbe dies
vemearquerent any
poussant ky curlosite,

ie





t
18S



que Mgr.
semen)



orier &

Youd qui

x



dupp Sor



i velkonce.





UIB CINE ¢
Professeurs-Visiteurs. Bt qnar h
se, s@pura, chacus. ern
S00 Copur. utes



i
i
}

deg

de foicheur.et de bork:



“PY ANKQUE AUX REX-THEATRE
Hier apres-midi, les spictas
otis, GU tex OM passe un. mon
vis quent dheusre, celui. de
habelais,

Pend que. se-déroulet Je
“um a7 8 heures, “tout a. coup,
vans la cube, @ Velage, 6 o-
event des fummes. Fei, foul
HELO,

Et tous les epectateurs de dé |
taler, de se bousculer. dans un
“formidable ‘charivar, aveovdas |
; xbruits. indescripubles» edit dit
i @ Ministre ds lo Hélorme.
Heuteusemon! que le aint
ne s'est pos dandy sgecioleura gont sorta .cquitte |

1
i
i
L





pour-lepeur-et VPemotion,



| HUMOUR SEPTEMBRE 45.
| le Miv'ste-de la Réforine |
| parle de techiiique et Vhume
‘rdame, Data son discours-ar-
Cede il cite Léonard de Vier’,

aVeni, vidi, vinci»,
dite ‘plutét: bles que da «Vis.
cele ib a'y q que ce «Léonard,
call aceite malgré les indescrptibleas de la Rélocma,

adion expression dy Ministre, |

les convives:ae dol @

dy

orchserts invitalt ia jeu
resse G danser, Ei les coupes

dix



BOB.
vives orriverent a savoir qie
tolie bague cdlait un souveair |
Collignon venait pre

Heatesses. Une atmosphere de |
YOiew S.mwhe, se Cppigis,
sane troid pretocole, On avait
dete chez sol,
ant Son Excellence avail le ton

le une.
an des Etats-Unis a le Capus-
i. & pariicipé aussi a cele {6











i

|





:
i

i

3

i

davai.













[sap

ile



73543,

LF positions d

Hionne, si elle ser
Contin
SOUUg hong pour
nos lecleurs
servall a



nt

de

1G. Chew.

« N ouvelliste.

cher Directeur,



“e

teaedsl
AYU dEa St

«Aucour de
s le «Now
mar cont ant ute
lait tresgedilir.
«A notre avs
@ wolre} {1 est iy
ce rehtrer eo possession dé

te Vous
gue ia Navase «at
vous le proclames







he len





feout ¥ rehonce:!
donner yne

se) efit

vous voules ¢







ute

aR (yue, de partiont, on
: Pour (Espagee, Gi
uidilar est encore © espagnol:

‘Argetiive wa jamais renoncé
cus Des Folklond perce qua
Angiet rré les occupe: at vous
rélereide que depuis 1359,
Gualéemols, peuple et geou-








verno ment, dont on ta peut que
lousy le const dans ound
| cdmirable de We
FAL, ne. oo gaa cle

lo

da. Be u

6 pas le premiors toa
pie vous agilez ia question de
Navese, Le Bb Dée
«Le Nouvelistes ‘eovisa
geal en ge plicent g@urcun ter
@ toute di

mine



plus plewd «tid



5a
qué, «Note: -gdaversement,
id giez-vous, curalt da proflter

deg. hotness [sich disposition du

VPiesidunt Roosew. pour solu



Conver le gaestion du Stabs
fernational da ta Newase.s
Réserve fate des bons: dis
shesucomplaisam
TRORE PUPS. OL, DATEONNA na pow
volt velus*r sos adhesion 4
ceite facon de voll) eat demos
en ellal que Von ous ronds be
Navese quest @ nous et qu’
pine decision de'la Cour Supm
ie. dos. Eidte- Uitle avait recosds
feu Gtre textitelre: haitlon,
Repoussons dove, mon cher
Direcieut, toute preoccupation
iramnédicte: ue «Prolite. de gras
sous Oreck dart le sudcd«
ve fercit que vous diminuer aux
yeux des poupl’s qui font cas
set avant ioutla dignité natio:
role et le gouc! de Vintégrité
jertiloriale de leur veya. Le dé
bat doit qarder les hautews du
droit et de la justice, .
Diem le die. & Vhouneur de
nea gouvedkamonts, komeis ou








Volr Sulle en dame. Page


Frermnn *

Ca tae gen

ake ag

6

PAGE 8 7 mene — a enannareNt ennai wmmenenen, fe NOUVELLISTE»
Mystiques Divergentes
Poetiques Divergentes

Par. Dx. René SALOMON



A Mr, Régnord ©. Bernard,
fomme de Lettres,

in. Ville.

Mon cner Poéte,

Les podies, ont lé, au cours
Ges ages, fobjet de la pivs
grande celer.nce et de :a piue
profonde deconsiterdiion uu
gente humus. Grandeus ©
wasére du versi Platon les
courannail de Ueurs et ies chase
gut de sq Hépublique. fon
stxd gent apergu sans dou
te ques

sIKE FORE
aQul ce mai avait decioss
«Sa robo du pourpse an soleil,
«Les plis de su robe pourpied+
ft du po@le un jougur de
jute insignifiant. Ek Mathes
Ges un joucur de guiles, suns
uuerét pour lq communcaul
Mas Vicious Hugo lul redonne
ra ga dignitéa. Pensant a su
yaission sociale el G son ul
tHoyenne, Lb demandera
peuple de suivie ie podtc:
+Peuple écoulez le podte,
*Ecoulez co réveur sacré,
«Dans volre nuit sans lud com
[pléts,
oH est la sublime clarté..
Dans la suite, du poéme par
nassien au poéme socialisie,
la poésie fat ianié: une dévo
fon, taniér un jeu, tantét uns
melle hermétique ou suméa
. Yepligue Iitiéralre oa ar
fistique du mot croisé ow du
cubisme. Unu arme de com
bat aussi. Une révolte, état
Game douloureux, dernisre ré
action en ddie d'un genre con
finuelloment revolutienné tout
le long de son histoire inac?
vee, de la chanson de ges
wa poéme sociciiste.
Souvent -- et c'est le
pour Mr. Leon Lojean hulmé
ne ldtéraieur distingud ©
ayer, souvint la podsie, chou
un méme poéte a subi fou





au

Din









wt





di

une sorie de revohdions qui
ont morgue @& Buc
cesaivis du ‘Te.



moin Veric

é, qui a pensé ef sent.
es et des
re

e@ pode de ia




iple et admira

ho s'en

manque,
four de Victor Hugo.

+
ot



écarie le lui apprend dans
fe gouneb

A Victor Huge, (per
i hu adresse son receuil
poems: Sagesse)
oN

lequel
de

flatiews dorm
‘a eau



Po DCYTE:

ny
Lo





fun nom de victoire

«Youre ceuvre je Volmais dua
famuonr

sDepuis. la vé m'tt



monde & -nu.

me Dieu, son Egliss, at
fimo vie est de crole
«Tout ce que vous. fet hé-
las, pour deérisaire,

on vos vets le
{serpent reconnu.
«Jai change. Corame vous.
(Mais d'une autre maniere.
sTout prt que je suis, favais
aussi je drok

‘Dune évolution, la bonne, la
. derniaze>.

Ti s‘eat donc écarte de V. Hu
Le Voici Parnassien, et



ai

of





«Et joborrhe

0.
réedigeant une
foi parnassienne:
+A nous qui ciselons les mots
{comme des coupes
*Et qui faisons des vers émns
ltrés froidemynts
«A nous qu'on ne voit pas leg
{soirs aller par groupes
*Hormonieux, au berd des
lacs... ef nous pémant
«Ce qu'il nous faut d nous...
rC’est Vobstination et c'est la
{volonte!
«Libre & nos inspirés, cour
{qu'une oeillade enflamma,
sDiabandonner leur $tre ou
{vent comme un houleau.
»Poauvres gens! L'oart n’eat pan
[déperpiller son dome
Estelle on marbre of non, la
[Venus de Milot>
sVerlaine abandonne . cepari-



-
i
}
:
{
i

Profession de |

}



t

t









: $e plume de main.









i
i
i
i
i
i
i
{
:





i
|
|
|

i

i



|

i
|

dant les parnassiens. Et, dans

«Art Postique,» U indique aux | 5,5

débutonts dans l'art de simes
‘une nouvelle conception de ia
poésie:

«De ja musique avant toute
chose,
“Et pour cela, prélére limpaiy...

fencor,
«Pas la couleur, rlen que la



| GRANDPA GOES

Rex
jeud] a 8 hres
En lére Portia:
Flocting Elephant
En 26me_ partie:
Pierre, Richard Wilm, Edwid
ye Foulllére dans :
LA DAME DE MALACCA
Un roman d’amour-qui a
rour décor le cadre de Orient.
aciion meagistralement
jen mende,
Suitrées: Gdes 25, 50, 1.00

& 8 hres 15
Deux grands films parlant
anglais avec sous Utres espa
gnols de Republic Picture.
GIT APONG LITTLE DOGGIES
and

10 TOWN
staring James, Lucile of Rus

Giudice | 0) Gleason, Hany Davenport



«Pron Veloquorcy at iord in
[pon cout.

3



lo

de.
frime..s

°O qui dita lex torts

| ce)

«Quel enfant sourd..,

+Nous a forgé ce bijou dun
[sou,
«Qui sonne creux et fauax}

{sous la Hmetl»

Dune part voici donc Var |

aine symboliste. Entre «Me-
oncholiay on

+H fait souvent co xéve étran

etrange ef pénétrant

+Dune femme incennue etc.

etc,

sa profeasion

e! gon Art poétique; de Vaulre
Que ‘Je
»«Collogucs sentimentales», que
dans

que de révolutions!

de changements! Et
Mandoline, mettant de la mus

que avant toute chose, en ces
| vers délicieux que tout le mon
| de connait et qui fut mis en

musique par Gabriel Faus,
Jebussy «t Reynaldo He

An



| YVerlaine évoluait révoilutionnai

rerent; car Mandoline est un
poéme sans rime masculine,
composé dune maniére réac-
fonnalre sous langle rythmi-
que et prosotique.

Léon Laleau, lui
cher Bernard, fut um lntérateur
evolutionnaire gui changed
souvent —- & défaut de fusil --
Ho ins
cette révolution quest
e vers libre, aima en Racine

virg académigque. 4
Parnassien, i Vest peut étre on
core, Hl est Valérien, un Va-

aussi, Mon

msa ich



fut

o

ub

lotlen hirmétique, done authen
‘in



sue. = Fanti) alors qu’
digne de la nouvelle révohuilen
du poeme: La Poesie soci:
iste? To me remet en mémoi
re ce Vieux révolutionna'’rs:,
assagi dont parle An
France dans «Le Jardin d’
cures, Voyant passer



tudiant, il s'indigneit de.ce dan
yer extréme Yolice chargedt cette jeunesse
Cissideme qui osalt former un
monome dans Paris! Le Podé



jane socialisie seraitil par ha
gard «Vidole qui sourit davoir |

détroné Dieu?»

L'Histoire de iq Hteratura a
toujours été Hée aux époques
successives de lhumanité, aux
écoles qui en sont nées, aux
lendances des sociéiés et au
comportement des classes so
ciales, La poésie est donc le
fruit de Yordre social of se
meéut le poste, et ella met &
profit Intégralement Je plaisir
@t,la doweur,

Manifestation de [étre, tout
entier de la sensibilité autant
que de Vinidlligence et de la
volonié, la poésie est l'a-
boutissant d‘une somme ou
cun total de facultés ie
sues de la méme source et
qui, por conséquent, subit c-
veo rigueur les lnig da Tinier
péndtration des facultée, 11
nexiste pas de poémes intéllec
quels purs, pas plus dee ood-
nea olfectilg purs. Et encore
woing das podmes volontaires.
foute podsie est espentielle-
ment pluralités. Le podme pur
estun myths. En tant que
phénoméne humain la pod-

tris un inolfensif monome dé;

fetle grmd cheonpion de boxe +

|

i
i
}

|

i
i
i
j
t
i

i

5

i

j

i

|

|

|

i



i










|
1
|



Bt te

chiken Arture Godoy... Un pu
Cat sensationnel.,
Admimeion or 10, 20, ond 30.





Vandndi & 6 hres
The Queen Elisabeth (documen
trive wensetlonnel}

(Hotez, c'est dj la révolu- | “8 2éme partie

fon du vers bre qui s’arnon |

Magistrals production de la
Columbia Picture
BEVERLY SONNE LE REVEIL

un vaste éclat de res... un
iim plein de mouvement...

Entrées: 25, 56, et 1 gdo

& 8 hrea 15

En lére partie:
Actuchtés Francaisés ef Unt
versal, :

En 2éme partie:

CINDERELLA,
Un roman dun homme du

monde follement épris d’une
portassientc | vedette de music hall.

vranie..

Entrées: 1, 1.50, et 2 gdes



‘Ciné Select

eudi 4 5 hres

En lere partie:
droles de GENS

En 2éme partie:
ouls Jouvet, Charp’n
opisco dans:
EDUCATION. DE PRINCE
Entrées: 25, 50, et 1 gde

veo

a § heures
En léze partie:

Actualités Universal et Olympi

}
«hi ched,

En Zeme partie:
ARIZONA
Entrées: 1 et 2 gdes



Vendredi & 5 hres

En, lere partie:
La Province dé Quebec
£4 2éme partie
P. Fresnay,.Â¥. Printemps dans
ADRIENNE LECOUVREUR
Les-amours de lq duchesse

on et du “Maréchal
de Saxe.
Enée: 25, 50, 1.00 gde

& 8 hres
En lere partie:
Bean Réle
n 2éme partie:
Charles Vanzl, Y. Lebon dans
MICHEL STROGOFF
Drame d'amour, de passion




| de déevouement pour léte ai-

mé et la patie,
Entrées: 25, 50 et 1 gde

A VENDRE
Occasion Exceptionnelle
Rébigérateurs électrics at &

sérosine. Eat neuf,

Yoyer Pierre Boucherecu Rue

*avée. Phone 3724

Rt, c'est en vérité, enfoncer, une
porte ouverte G coups d’efforts
rercoléens que de le dénun-
ier davantage G des lecteurs
cultivés, La proportion’ plus
ou moins grande’ di mélange
des facultés qui y concourent
vonditionne le genre auquel 23
ratiache le poome, Le vers
classique, par exemple, eat res
ié le domaine de l'équilibre et
je Véquavedlente proportion des
focultés qui créent le bon vers
~~ ‘sMédionritas! diraton da
Racine per exemple, tout com
me des traigiques grecquea, in-,
caguant ey cela une maltrisa
faite d’équilibre ¢: de mesu-

i





i

i
t

|



|
|

Paramount, |
Jeudi-G 8 hrs précises du soir
we HH 9 W, offre au thédire i
Paramount un programme ra-
dophonique @ Youcasion du
cixiame anniversaire de la ata
ton,
cours deg juzz Saiek, Gals Trou
badours, Trio Haiti.

On ent adra Languichake
done un sketch comique, i's
guitarists Casséus, les planis
tes Karl Jockus, Emest Lamy.

L'audition bénéficiera du con |

Maurice Morissetio sic... ec.
En couséquence jeudi a B

hres, il y qura RELACHE.
Vendr: di & 6 et 8 heures 15
SERENADE DE SCHUBERT

aver Lou's Jouvel, William Har;



vey, Bermard Lancret, Mei!
Valléo

. un Bho magique qui from
chit toutes log Glapes du rave,

.. foule la musique enchanic
ease du grand camposltedt
“ronta Schubert,

Entrée Générale Gd. 0.90

ere cmnecennenitspetisn ct

AVIS

Je soussigné, Louis Prophe-
ing, agronome, ancien dé
puié, ancien Secréiaie d’ftot
de lAgriculture et du Travail’,
ancien Coriselller d'Btat, Aqui
culture, Industriel en plaine do
Cul de Sac depuis quarante
ems, déclere: .

j -— née pos Vautenr des
criicles publiés sur le journcl
«Le Nouvellistes durant l’anné>
1945 relatifs & l'incommod.te
cu voisinage d'une écurle pas









Des danses rythmiques sensa Fs quiau manque de police
F a mat f

Uonnelles., une. musique éni-

& la campagne que de Glace
& Pétion-Ville.

2 -- wavoir adressé aucune
lettre avec piéces jointas «
YAmbassade Américaine,

3 .- que ne pouvant malgré
mes efforts deticter cet intéres
sont homonyme, qui malheu-
sement oublie de donner son
adrisse aux personnes & qui



Elvira ¢

i
}
i

:

i
i
i
|

i





16. Tout ceci c'eat de Yarthode, |

wie, je diraig tradifionnelle -at

sie participe de Yalfectif et de | que Mr. Loleou. n'ignors pas.

Vintellect, volr de la » volonte.

(Le fin a dornain)

' 24, 48 heures et méme davon

i écrit, Je déclare enfin que do

rénavant je signe: Louis Pro

phéte Ing. agr. avec le mém=>

paraphe qui igure au bas des

ris ‘elles gue mos fonc

Hons eus énoncées me faisaten

Yobligation de signer.

Louls PROPHETE
ing. agr.



AVIS

Mons'eur ANTON KNEER,
diztibuieur de le «American
~~ La Francs Foamite Corpora
tom et la «Harley Davidson
Motor Company», avise sa nom
hreuse clentéle que ces ceux
{2} Ma’sons sont en mésa
re tispective.
ment des Extincteurs d/incen-
d es Motocycletes.

Rue Pavée, Portaw-Prince --
Phone: 2318 et 2234,



de fournix
t



ae





REGLES NNORMALES
Et sams Douleura Grace
A LEphédrastine

Femmes gui soulirez de 1d
gles dfficiles, suchez qu'il suf
fit de prendre au débui de ce!
les-ci quelques comprimés 7'E
phédrastine pour -empécher ou
icire cesser dans l'instant mé-
mea toutes douleurs et tous ma-
laise,

Prise réguliérement, lEphe-
wastine, en effet, assure le re
tour deg <époquesy & bonne
date, sens avance ni retards.
Avec YEphédrastine, les réglas
epporaissent et évoluent sans
aucune douleur et toule femme
qui, jusque-lé soufireit pendant

€

lage, & chaque Spoque, ne con
nait plus d’ennuis ni de malai-
se. Elle peut s’acquitter nor
malement de ses occupations
st surtout elle évite les compli





‘seememmamanannineeee excercise vi mine intnse se oreonemcen usceieneniarrecmnte ‘ 13-9-1945 y

REMERCIEMENTS
La famille Louls Auquate de
PetitGoave remercie bien sin
cérement tous les amis tant de
la capitala que de Ja provin-
ce qui leur oni témoigné dex
norques de sympath’e & loc
vasion de la mort de leur re
metté Fila et Frare:
Luc AUGUSTE
énievé & leur affection le sa-
medi 25 Aoit 1945,
Elle iks prie de crolra a
eur profondd gratitude.

1 weeenunen beeen StertnntntnanmeeetinnsssnemerAet



AVIS

La. Direction Générale du
Service National d'Hygiéne por
ote & la connelasance des iné
easées que le délai d'inscap—
joa & VEcole da Gardes-Mic j
| jades est prolongd jusqn’au
| Jeudi 20 Septembre en cours,
et aque los examens d‘admia |
sian ont é6té finds aa 28 da md |
me mols,





1

SEAVICE
TRREPROCHABLE
Ansortiment incomparabls,
Provisions Alimentulres
aa
PAN AMERICAN BAZAN
Angle des Russ Powhe
wt du Contre

Phone 2354



Sremeeemenmmntriepininmentis Shetvennnarnnnenswian _sstninmintnmennravnununantnneeesettncetntny sein amen



thédtres de guerre,

einen, SHS tanneenm



cations qui sont sonvent is lot

de tant de femmes.

Ce merveilleux produit . est ;
en vento & la Pharmacia,
Gethard, rag Férou, Portay-

Prince,

$





Semences
d’Oignons

" YELLOW. BERMUDA»

é

chex BAILEY ©
184, Rue Magasin de 1'Etat
Téléphone 2188,” .



é
' fomeux pneus

sins, go
{
|
|
i
i
i
:
4

t:
i

i.

| White Shellac






Les Conots de. sauvelage et

truits par FIRESTONE aident a sauver

Avec } ictol
#0 victoire, les grandes manu tactures «FIRESTONE» recornmence-

ront a produire des marchandises
Firestone

rontis pour fournir un plus grand milécge.

Firestone

MEILLEGR AUJOURDYHUL.. ENCORE MEILLEUR DEMAIN









fh

AVIS

La MAISON JULES FARMER a le plaisir de vouy annonser
qwalle vient de recevolr ung and cssortiment complet dy
Produits de Peinture fabriqués par la STANDARD VARNigy
WORKS et LA AMERICAN MANIETTA Co.

Peinture & Vhuile préparée-jupérieure-Iniériour ot Extéttons
brillant, Seni brillant ot mdta, ;

Peinture & Thuile en pite, Fecblance de 20 lbs Poinnue
Marine. Assortie et toutes les Couleurs. : ,

Enamels pour meubles, Parq es, Autos, Camions, Marine,

Vernis Copal, Vernis pour'p uquets.—- Orange Shellac,

Ocouna Marine Spar Vernis.. Waterproot Spar Varnish

Alminium préparé, Alumintuc résistant & la chaleur, Poi,
tre Asphalt noir

Peinture rouge et verte poi ctur., Peinture Hed Lead ov
Winiun, Paint Remover

Polnture on pate Casein & Pocu‘ch
Casein & Veeu. oide Intérieur <1 exhir

Essence do Torebonthing, Lihuile de Lin erie et bouilia
Crale d'Lapagne.

Gere jaune ot rouge, Plate de Paria, deniaimw, qualité eng
suporieure.

Mastic spécial pour tolin on béion of en ile.
Four vou travaux de Pelntars, adresaisvaus & le MAISON
JULES FARMER of vous poniyortniie soina ef promptiade,

"STANDARD VATNISH WORKS ET TOCH BROS, ING,
AMERICAN MARIETTA COMP ANY

JULES FARMER
PROPHIETAIBE
87, Rue Dantes Bestouchas.
Phone: No, 2709

tent %





Pelatice ou poudyy







Be



f? j
ff
Ly

°




y






°

ETTENDU -P

lait condens
P lait deapor
lait Gvapor
Laiten pou
lactogen,
Clots Boints
Gous pour |
Tupeux dor
Roterleg Fir
Papier ‘em
Allume ties. §
HyTox an 5
, Cotserves L

198 canois de secours pour avions cons



la vie des combatiants sur tous les




your les besoins civils, Et qlorm, kee



de Luxe Champ‘on serent disponibles, —- plas












P. Aggerholm











Srieur pt Extériey
20 Ibs.— Paints

~amions, Marine:
sangs — Shellas

f Spar Vorish
ia. chaleur: Pain

re Red Load oy
‘einture eq poudrg

crhe et bouilie



meicnsceasarmepeotitts 5s at

ntlparasito! (| ATTENTION! ATTENTION:
hemede Pas ito! ig, # GENERAL TRADING CO.



Poludisme Aigu — et surtout | 8. A
Chroniqie, i Presente ;
LANTIPABASITOL sort.com | 18 Meileurs vines de PA,
| centine.

we adjuvant pendant 1a crise
aigue. itbrcanta: Angel M. Eap~
LANTIPARASITOL doit dts | 2° O Hijos — Lujan De Cayr
Mendoza, Buenos Alrea, ARG
Ces ving ont oblenu les pho
wiules récompenses aux Expc
miove de MILAN -- 1924 .
BARCELONE 1804.
Ving Rouge —~ Scuternes -

contneé dans la suite pom é
}
i
| Champagne Dry Sec.
i
j
!
i
i

viler la chronicité et les yechu

DEPOT:

PHARMACIE DE LA PAIX
Place Gelfrard,

4 blewiét un unporiant stoocn
je Vine de Californie, en Gal
on ~- Bouteillex et Barriques
de K. ARAKELIAN Co. -~ Jes
«us importants vignobles. des
Hate Unis. :

Avant d'achetor votre vin, 16
éphanes au 3265 pour leg prix.





ae NOUVELLIBTE. 1

oat etgumnerennn eheimieetic ccs aa



LE SECRET DE LA
PERPETUELLE JEUNESSE
DE VOTRE VOITURE

Ne loses pas votre voiture
deverir viele. — Préservey
gon Ent orginal ave Sime
nix Kleener et Simoniz, Uy
emploj régulier de Simoniz on
seve ia houille et protage con-
ve la pluie, la poussiére et lag
royors du soleil, qui atiaqu nt
a detraisent — nimpore geol
in, Bile poll de votrd voi
fur monte dos siqnes de a4







Boe * vs eae mice: iat ey PAGS if

abbas

an oa *
Le Professeur Bulgarini
CROIT. QUE LES PRETRES DE L'ANGIENNE EGYPTE
CONNAISSAIENT LE SECRET DE LA NOUVELLE BOMBE
ATOMIQUE

Suite of Fin volr lw No, dais



| Mais considézant leas de la “Yhuy Weigne!, Arthur H. Mace,
fuamp. de Tul Auk Anion, | york nL, Weiniock, Geoige
nous auvons que dea 47 per A Risser, H. Herbert, Richard
sonnes qui y penoweroiit, 9 seu | Botha! (assassind), son épouse,
joment moururent dans les 7 | Lod Wostbury Won. pére, sul
adibes qui suivicent, a 4) ode, Woll Joely le prince Au
iougiemps apias, Des 12 gies | roby Bey (assassind), H.C.
disait mortes ou cour des 7 Evelyn White (euicide causa,
| pramieres cundea, Tune ge 64) Gaorge Jay Gould, la Dr Lyth
jcida, deux flurent assassinées ! gow, le Dr. Jomea H. Breasted,
ia deux élaieut atangorms &- Howard Garter ot Gir Edoeard
ja





iat decouyeile quolpue Meo Penrsdé,



























LA BR. A. F. “ ete wow 4 oripratioga et d'uaure, vane UeYe BY tebles qi y partic Si des leguinca teary
. _, AR, s Ware ABET a we . 4

ure, qualita ext cage . f 2UNFANTS: ' pouves restanrer ea boanids co | perent. | dena la iombe de Put A.
La majorite des views dans la vaste L La pe le O - BENPANTS | ginclo avespee ot os | Bes cing qui ouviwent Ja | pron avaient consorvé asesz

% (i: Ete am i “ i 6 + - ‘ “ “ .
Ye, fietta des Bombardiers, chassours, trams a |e sit Vaanoncer 499) Rene, 1% fimbe, Lod Camaveni, Hk ‘eiae nour dire semen @
4 ot glances de la H. A. F. ott dos saute, 1 dy viteute pe ale aomies at

sa le MAIS ports et Pam : " enthn LoL. i wear Carter, Vadautant A. 8 4 OE , 3
. MISON pneus, rues of freing inventés et ietri- . 2 pidant A. pamer 2.000 ana phis tard an

Calientes fe photogiaphe the

se bouve acivollamnl 4d lay Rus getle
y Barton et le ch
i pe

|

‘ loile por le commandant
lene erent gi Aryeh t +
dex Maaco: @ cote du dépat truss brillen 4

VO lire @

el promptinde. qués por Dunlop 71 types Waviats An-



Bt. Aes































Ureteh.



















A EK. 10 dont tout Portcau idans lo cornpelu ou funnel





on pourrd étud.er

boment fia déainegis

peor le i
ELEZER
lage dy

jt





i

| blenvetiante clientéle quisile tond la phe i
BROS, INC. gitis sont bquipes avec des pavus ot a i y Barton eb i Waller Gi. Dy 2. & Portnautt,
NY roues Dunlop comme éqtipement 13 Yous Eties A Ma Place _ Tonjcurs fa moie Patan e Neuve, j osents: (ord Raruayos, bqus le radiation sacondata
4 : os ie mrnage at 2 aides} foes Paléa, Batwaus, hon De pOalse OO la pure “ WEG ae jp lit spoege atarmicuias pil
' 7 ross nee | Bons. pox aberdubles, qualité ee, ut Howard Cur! raereer dona la tombe du
i feuse musculsice, i sume Nou § x pas row weak boa nek Tat Ahk Amon. pour van
; uae me ; sate. fez pas que vous rou | sin de louke
i AS ge HS ABET bt the! Liqueur superlines, i ches crux qui y poner

* i Se Fea i Boissons glacées et limbettobia | Dea donze qu
;






















j





wu



AVIS

Pour répendre & wo deman



quand ca ae



j

i

Dépossa .
Persons opus Gamigier. Gb at



secret milltelres,










:
V Alka Srireor * | ivraisca des Commandes,. ic: | de dun grand nombre Wasi j ouverture du cerca, seu peut étre que
an er seer % LKA-SELTZER | saémes prix. cers des Autobus de Partcau- ent deux sont mortes. EL me des hiro
148 . ' GMS MBALAMD = : GM ne frener~ 90) mE ” ee ey att : . aye oy ue ”
QYBLOH AVARER CO, ETH, DIEMIEE AD thy am, : ees BET. VOUS pae we O — PENPANTS | Prince, Paton. Ville, Mus avo! K Qui Gssisterent at 5 de le ten
oe eux. dun godt agréable, ‘‘avantage d'aviser ic pub pom das et momio, viv

no Wave

poétque, nous
lo formule d'un
LGR CPE
@ travail pour
nature.



‘aie mates ie atten

panes a tes Miracles, @ cole dw
ezer vous eat présenté en deze.’ ‘ |

imensions «Rhum Nazon». ‘félé qua party du 1§ Sepiembre , sHicore. Le réaultat «si gae ;
PON i | 1945 et d'accord avec le Dépar 147 personnes qui ont
PON, MOHR. | Dietribonens J Sermernrrenennnermerernnemernarnmrerny or soem i temunt de YEcouomie Natio- | dang le tombe, neuf mourude.
ivele, le tart spécial de vingt cours
PAUL EE. AUXTLA lL clng centimes de gourdes 0.25)
Rue T-aversiére jest onoulé mals por contre lef
se vecevoir: | cornet dabonnement de “Ying?
Chavssures Hite Nouveay , (84 (25) tickets sera venda ae
ait coult, nour Dames, | F* de L _Gourdes, Vache-
5 tout cuir et toutes | bénéficlera dun escomp
ite de 20%,

pour homme Chaus 4
ii Ces carmets d'abounement |

|
‘

{

{

i

t

i

|

* ee aed

peuvent Ste amis en favour;
dun on plusieurs Coat a |
|

{

:

i

|

|











wr Mer son



|. Preetzmann-
Aggerholm

Port-au-Prince.
ATTENDU-PAR PROCHAINS VAPEURS:

lait condensd NESTLE,

lat évaporé NESTLE 14 172 OZ.
kal @vaperé NESTLE 6 oz.
lalt'en poudre NESTLE toutes d! Ons.
ladogen, ‘ .
Cloua:points de paris de 1” 4 6".

Cons pour idles.

Taygax dVarrosage 25" et 50”.

intioties Firestone,

Papier dembaliaga,

Alunittes: Strikelite,

seldde plus dans wie jo
de de Vingt ans.
Les Voici:



|



Pant

AF ORESS



h



sen eteandaiiated ade tet bee nee s
- PE ene Lop anne gee

«L’Epaule d’Ombre»
de René Bélance



| peaus:
| yares de Bport pour Dames,”
i eles, Exnfemts. Serviettes de
1 oain, Sorties de bain, Suviet |
tes de toilette, Gants tissu Spon

| blanc ef couleurs. \
i

:

:

}






diune méme fam ie et sont va

lables pour une période mani |
taum de six (6) mois...
Société Hatieane. D’Automo-
biles, S. A,

: t Pe
Tolle & drop FilBatiste ef Li | SERVICE AUTOBUS

Ombrelles en | omen

“

Palm Beachs blanc, néir, cou
gars fonicisie, Drille onglois
wnion, couleurs pour costumies.





e dCuabres He capilvite,

a




@ Guand Ja peau devient ite Gux ordres Ge






Hee ucheve ie



i, fiibce dane
preues precina
vrqnlewame, Ek que







i
:

séche, rfche, gerete, Jao 4 .

, “ole de Petzole | zon & blanc.

>elée ¢

gul dune poes.e mullteuit,



AY

to est porte G.la con
e dvs propridtaires da. c’
ve fa Section de Meéde



2, en conton, Paraphuies.

Chupeanx de paille ine de |
Feute pour hommes |
Ceintures cuir pour hom i ¢



rte,
un soulagement
rapide. Yoyer |
comme elle adou-
ot et caine!



MULTE G. oat in Cone






fast G cis

houve pas
Mexaltent






Sit pu seancg








i : : phar] uu
. ‘ t ee 4 i Véiéringire du & NL PL AL et if . 4
By? b l-eal- : 1/9 } ot f mes qealté supérieure en cro "VEPs i : neindes enuanees - de 4s i«, a a
wy wane oe Ligak 1/1 bet 1/2 b, OP Soe | ee en Ele LER vint de rcevolr un stock ; VPP RNS SAdahees ae as son vethe, ia
Sawn. 6 Libby Me Nelll et Libby. oo * oo pee en : i €e vaccines anlirabiques of | ERRETES Couvies. orable Les Mais
SREY ‘ ® Dal de sole ¢ . yee ; ahiques te4 lot précis. s Gs | je voudaa dae aussi aun
AT DE COLGATE PALMOLIVE PUET Co.: “ a e ] e nodélee . eu'elle se tent a leur disposi |. ~ £ 7 de HAS CAI GUSSi tl uN
: ® iat eiiosié Bo eanea Tous Ton pour Timmunisction d2 ia Gans «hytamie de moa © Swit gui sores. vera la seule
Sovgn Palmolive. . : oEiie be ebrwote Articles ous : od nous aevinons bien, av toe du mal tourte la











i
tours animaux. ?

Seven Cashimdre Bouquet, Dami.n, 4 Septembre 1945

Sovon Pore. .
Clgatg Denial Cream, .
Pours Puami at Cashmers Bouquet.”

ion UL pow o
ye des iabledux, une
ture enquéte d'un dépass.-

abilité ,mett, setlorgunt de cre.r du

5

» fr 4 ngicis. ou en. Francais yrds gous dans les reqhss
ngiad: é : ‘sf, ws

tat Mh uy rh peeeee ©. ec} 3 ik ORES

Conditions avantageuses _ 18, MOTHORUSPAS, 100 40k, 1 te

VOIR Cessne, Gia recherche dure di

berié abasdlue.

Gujourdhul plus que ja
ls aux nécessités d'une
que Gu ¢ besoin d'action.
és * dia
terme de [é









DON N. MOHR, Distrihuteur Phone: 2318-2234







ceax de Comp-

e

Pour vos Trav

Ae SON OE EPA D BD HEME DED LALLA DDL LARP on Tm Ge

fil Ford $00. ydes. M
El pelote.



conscience cloagi-





t nelividuahste





Mek ; EDME L, ANGRAND, | “84
fay Gola ur déjeuner. Le Meil reconstituant 18 Ruelle Jérémie," | Asjourd’hu’, Bélance est par tion de monde
& Gold. Méda! o Berance est par ancien ts opeie haan

a. Medal, UNE SOURCE DE FORCE Boils Verna... vetu O Celt: dxprégsion qui GM engendre ia possie class!

‘agit dune con
negative qui
en owrlére quand
erea dex fot an pas on
108

Prine Diamond Spéciol. .
Rilo. Sun Flowers en drams, ferbien

Pare Lard Swift en Yercons et 37 lbs.

alle de lin de la Nations) Lead Co.
sinture en pate blanche «Du'ch Boys.

1 ina. ‘

Net de fume,

i Coutecux indige et houes Elwell.

oe rt itninn ti nen Henend iendie cumpy a box
. COLLEGE MODERNE
Directeur; Ernst Alcindor
Avenue Magny fiwi, point du tout a
(Petit Four) No 19 «& sacritier G@ quilyue cc
Toutrs jes: clastes, (12e .G..¢ et quelque ‘beaulé que
Philo), vol) masspluiét se dona
Toutes les sections (A, B.C. soi mame: commie. origins af



Pour jes convalescenis . ehignement towni

satensda cos












1a Pe

les enfants moigres et debiles

ED:



fee





Pour jes personnes. dgées lemps or
rete Gul ge: jet

vement dons Ja mélse

JOnS ORS | ;
Pour un‘sommeil profond

x
a



ee t ; twist ;
iy fous 188 Pour surmonter lu fatigue. Ets’ eat vrai qua

Vermouth Martini et Rossi,
Ha at hulle Argo,




Orn rec)
alors, les

3, ~~ plas




e vente depuis 1898

Actuellement offertes en
enveloppes de-6 pilules.

Au prix de Gde: 0,25 le

> sachet:
Bxiges ce nouvel qmballage de
woute phatmacien

" PETITES PILULES CARTERS







® POURLE FOIE



ORC COE Ge EE

Li Preetzmann-Aggerholm

(IRN ee inane tL SON ee INANE IMIR I NNRININA SRR ar
~~ .
9 :
a
bond é

Pentes Priuuts
CARTERS
POUR LE FOIE

Universellemenr connues et qui ont
dja subi Laction du Temps, car en

eee neratmtmttnetniterane enenreennntint Ae

@





Un aliment scientifique ex haordinaire.

General Trading Co

DISTRIBUTEUR POUR HAITI





LEAP APROPOS DOD:



een eA nL ence har abn

ATTENTION —

Planteurs de Noix de Coco
la Haiti Coconut
Products Co.,S. A.

ACHETE TOUTES QUANTIFIES DE NOI DE COGG
QUI PEUVENT ETRE UVREES A PORT-AU-PRINCE

# ADRESSER AU:
BUREAU DE LUSINE A BIZOTON “

TELEPHONE: 2477.
BOITE POSTAL: A’... 16%
: ‘
SLANTEURS VISITEZ LIUSINE A BIZOTON, By

i





Préparation sérieuse cau Bar
enlauréat, Discipline, Etude.

iCorpsa de. prolesseurs, com-
pélents; déevouds).

Ernst Aleindor compte 1? av
nécs dexpérience dans la pe
dagegie. Succés assuré.



ANTON KNEER cdvises thet
the ALCOA STEAMSHIP. COM

i PANY will resume a Steamship

service between New Orleans
ond Haiti, The first steams:
will setil fom New Orleans du
xing the third week of October
and will have a regular sai
ling every three weeks thereat
ter with additional sailings: ss
cargo: offers including Haitian
Out ports.
: Anton KNEER
Agert for Alcoa Meamah-p

Vompany: Telephone 2918.

méalieme nie violernmoat

} Sours. morales om
toonde dla
dulwetonnds,
a esdin Vil
5 i
a que porve-
dus processus de
L sy arrele cour,

cotamie fin, une

“pour ainsi dire, total

ERpPGseOS,
Holre, Le




poeme suréal sie, maton pas]
ecrit, est une experniuces, un |
iedecument imental, le mot
(bra, sams es cisewux de in| |
| censure, es exteriorisant bre
i
}





lijent dans un. jeu souveras, |
'Léerivain «d‘Epaule Ombre: «







: : : ; op wamuse & 3@
hae doi semble-til, d'aine: ne a i" conteniplar he
; ee apeCincm Sines pdt tah
que dang «Foux Traité dEsthe | aéekatg nh on e me Pan fe
z a déchaing. a'olre- rien 4 fet
ques Benjamin Fan dave | piace de ce quill détuit, Un
étrive: «La yéalité privilégies | Dieu qni anae +t no hy
Â¥ t CODE ed Tere A Lea

| tu podie n'est donc que la mca}
| nifestation d'une réalité univer}
baele, tonue pour fermés, pour

‘ Lomeuse, atge réduit, en dor fe Ee oe
iniére analyse, & cet échange hain & “demain
Psurncaturel que jes, primitis fu. wa
en, mélaphysiciona néy, Len.
nent pour rellement rel, ot Kill

non seulement pour’ podtique< 7

mont réele Oh encore. cette. «Insecticide EXTRAORDINAL

proclamation ‘d'André. Breton: | FRy tue’ lnstontemément Puncd
«Rin pep garde miding dang | see. Bovets, Lorves de Mousd

lYeot, dans Jes aclencea, que | ques ele etc. |

“cette volonié d’application, de| En dép& ou RHUM CHAN |
,eulin, de récolte, Folin de toule DION 150 to Bowiellle,

créateur, “Alors, . détrault-ella
walment, ‘cette podsie 9 pour
quelqurs uns?








2 a
Wien ansnsgert 4 tag “10 Nii ihily, Mey es

‘ va © secon ht gem Kage



4



B04 COOUTES DEB CENTAINES DE POSTES DE RADIOS DR NATIONS UNIES, PROPA

CEANT LEUBS WOUVEIEA DANS TOUTES



Derniére Meure

ATHENES 19 Sept.-- Le Gou
vermmen Grec annonce que
Léot Melas, Directeur, aux af-
ieves Ewangéres. a été nomme
Ambassadeur de Grece & Waa |
hington. cabinet Tojo, fAriral Shigeia-

HOLLYWOOD 13 Sept-- i -5 Shimada s'est rendu pais'-
Sherky Temple Ggée de i7) blemem & sa dimeure 4 un of
ans, se marlara le mercred! 19 | ficier américaie. TL a déclard
Septembre courant avec te aft." ay militaire: ge comptals me
ger John George Agax, La cé : ouicider, mais fai changé ci
romonie quia Leu G VEgiee | dée.. I aura le méme sort que
Methodisie de Wilshire. i Tojo: la cour martiole a brdve

LONDIES 10 Sept-- Le Pre. schéance.
rhier Mitcetre Attlee a precdit }
aujourd’hui pour le Contineat |
Européen «ung gromdie deh
ren cot hiver. oa avauers que
position de PAngictere 0 | arte,
era pas facie, et reclame de | Genera
ht patience, at du traval ko |
de tous er Grande Breta- ‘

néral en Allemagne,
TORO, L’ex-premier
watre Hideki Tojo esptre 52
remette: bientét de ses biessu
yee de suicide manqué,
Le ministte de la marine du















Jurpom comptait pour la détun
ve de Honshu et de ia plaice
de Kanto coutre una invasion
ing, de Held maréc
Sugiyama seat loys










Avant de mourir
& sou aide, le calorel
sje rgiente que ia guer
re ait pris fin de cette fagen,
| Comme foccupdis un poste im
2

;




é

TOKIO id Sepi.- Le cab
net japoncis gest réuni pour
cotgiderer ia demande du Ge
néra
breux membres du
de Talo solent



de nor
Ministere

Moc-Arthur que

rtant je porte das reaponsa
és, Yantends Voccasion pour
Cette occasion |
i Yq trouvée Son épcuse
quasi s'est suicidée dans sa
cosiderce. Cependant Sugiya-
ma était pas porté sur ia is-
e de ceux dont Mac-Arthur a-
yait ordonné Yarresiatlon,

MADRID... Le gpnéral F
ce a convoqué la nuit dene
re la premiere session du ca-
binet depuis la conference bb
partite de Posidam. H a léguie



i

* !

parm les i

minele de guerre, {
4

£

i

{

f

:



BERLIN 13 Sept ; dipparaitres,



que

doccupa-



Ma Zone russe







le directa




amand.

départements que
CONe Zone, cu mo!
deja cux mains des |







vetérans

Commu ies
Tkrecieur, Le Muréchal
Koy fet savoly que cette admi



i
{
}
5
j
j























ae gon

he verte une combinaison dis sa.
rien ef mussolinien a-
pide depuis la in de la gues
re civile,

Duns le communique Se trou
vent deux bréeves Lgnes qui an
ia formation d'une co
pour préparer les bil
cs drous annonces depuis le
5 Moai 1945 et déterminer lca
1 | r¢glemenis le sens
| Les «bills des droits»
| votés par les Cortés mais ne
{ pas eties encore ef ¥
reur. Ces bills garantsse
° | toutes les libertés: paroles, pr:
se, reunion ef proclament
itt homme espagno! a des
(vous essentiels: ceux de ser
ivir VEapagne par dessus tout |
Mais linconnu dang les de

jer du cabinet de

}
j









électora
ont 6té





Labrigue et Tante, que
‘e Roya soit sous sc




WY Ros




TanCS ast
: Sens

On se livre i
a des supposilioss voir méy

cag foniectires. Plusiours «ob.

Llectorais.

BR
_cret seront prociamés en Espa.
ies relugies pols





1838 3 auspic: § sel les garanties d
&

& grandes pussanc.s



A titre sym
France reclame u
ie en
Lon



dermocr



yues pour pretdre une part.
oclive @ cetle consultation, !
WASHINGTON 13 Sept. Le |
Général Pershing a célébré a
83 ans aujourd’hui.
WASHINGTON 13 Sept... Le
| Congrés a voté le retour & Yheu
; re solaire. A partir du 30 Sep.
Lj} tembre. les Etats Unis abandon |
iti ueront Theure de guerre pour |
lievenir & iq normale.
Yargert amdricain allalt Baan NEW YORK 13 Sept. Le
cer ia propagande dun Gou-} gouvenement fangals a decide
vernement Sociciste en Au | de bdrer 12.000 prisonniers de
gietetre sont parties du Coa | guerre itallens.
gras dis Eiate-Unis L’Angle | NEW YORK 13 Sept— Le!
terre veut emprunter 2 & 3 mil | Navy Departement a annulé
Hards des Etats-Unis. 50.500 contrats depula le V-J

NEW YORK. LAgence | Day, totalisant des commandes

argent



finan.
Tm



Troman

sais c
obsurdes», ©









de nouvelles Domei annonce | Pour 8.300,000.000 de dollars.

gqne Fancliin ministre nippon WASHINGTON 193° Srpi.
3 aliciras ébangdres, Mr. | Les Etats-Unis ont placé vA re

Mamoru Shigemiteu a en une | gerne et VEspagne comme

cutre conférence avec le génd. + PCYS emnemi, en ce qui concer
sq) MacArthur cot apris-midi | Ne Je commerce d'aprés-guerra.
« Vhétel New Gand Yokoharna.

CITE DU VATICAN. Sc | Derniare Minute
Sainteté le Pape Pile XH a i¢- | 14 geere MARE A 9 Blres, P.M.
gu ee audience privée te gé

TOKIO.— Da 6 oenonce |

néval Eisenhower ct le Heute-
nantyénéral Mork Clark. Im- | clficlellement par un porte per |
vole du quurtler général da

médiatement aprés lentrevue
Elaenhower a visité la Basil. | Mac-Arthur que le général Wa!
ter Krueger deca 6ame armés

que Saint Pierre.
et le vice am cary Hill de |










PARIS... Demain le général
Eisenhower refburne de Romo | la Same arméé arriveront Je







ube bale de revolver au crane |

|
|
i etiaires étrangeres. On appren
t

j américa nh






ment aboll le salut phalangis- |
te: bras tendugs et paume ou:
, Mac-Arhur.



Pollusion fate au!














i moskinos,

LED LANGUES %


Special. “Le Nouvelliste”

Pour

Ure Société d’Edition se

abn pLCAhE ai! nent

“| PotteuPrince le 8 Sept. 1945

et regégnerd 20n quartics gé- 1 20 Septembre dans ta grande

| basa navale de Sasebo dang } Hal «Le Nouveilte>
mb |

tes Tes Kyushu.

NEW YORK,- La Columbia |

Broadcasting Sysiem a rappor
1% que le général jonathan

| Wainwright a @té ovationne au
| jourd’hul par une foule de plus
ide 30.000 personnes & son cr |

rivée a Taéroport de New:

i gne do sq fomme a détlé
travers lea rues de la ville au
milieu de vives aclonuitions.
Ce golr i sera regu Gt |
Waldor! Astoria,
LONDRES... Lee millews o
torinés dach ont rapparté que
w général George Catroux, am
wseadeur frangais a Mosrcos
srera biontat 4 Londres su
avitation du ministre dea al
noe é@rongeres Bidault ah














a



cues. On fall remarquer 9 en
mém: temps que
eur anglais 4 Moacou, Sir Ar
hibald Clark Kerr se trouve a
Londres depuis louverture de
le contérencs des ministres des



re Pambassadeu
@ Moscou W.

Herriman a &@ appe'
adre part & la conférence.
TOKIO. Tl a é1é officielie-
ment annonce que le quariier
général de Mrc-Arthur a amo
nisé le gouvernem*nt japotal
@ procéder & Yarresiation des

d'crutre pe



HY

offic'els nippons dont les noms
figurent sur ia ste du géner
Le gouvirnement

igponais c tecu un délai de ?
rnetire cet ordre




jours pour
Bn exécution.
SANTIAGO DE CHILIE..- Se
ie, rraons
réiiminaizes, use wiclemte tem
péte aural causé des déguis
cons! ‘siderabies a Santiago. On
a rapporté 3 moris et 7
sés. Ur vent assez vi

sowié aussi sur plusieurs au:





premieres inform














| ves prov: Inces causant des d

cis mdiériels,
ELIZABETH, NEW-FERSEY.--
Hier solr Arturo Godoy apr
avolr mis knock down en 9 fois
versdive, je régre Dan










du deuxiéme round. A

re seconde du premier
nez de son adversaire.
t@ mis knock down








a @
os aa cours du premie
TONDRES. Seleor des infor
imations off irs du Vatican,
gene: enhower aural

éclaré aux journalistes aprés |
som enlrevue avec le Pape |
quills ont discuté dee condi
ors générales en Europe.
LONDRES.--- Les milleux in-
lormés d'ici ont rapporté- que
le secrétaire d'état lames Byt-
nes qurait convogqué tous les 1€
orésetiants américains dans les
Balkans et le Sud-Est de 1Eu-
repe pour consultations au su-
| jet de la situation politique des
| pays balkaniquea.

LONDRES..-- a éié annon
cé de source cutorisée que le i
10i Pierre de Yougoslavie me |
rol warsmip ute nop a kt |
conlérence des ministres des a!
fares éhanngdres dénongant |
les prochaines élections = en.







Yougosiavis comme une me
sure antidérnocratique. Par

ailleurs, 2 a été annoncé que
le secrétaize d'état Byrnes a
conféré ce matin durant tren-
je minutes avec le rol Pierre }
de Yougoslavie, probablement
sur la situation politique a6 You
goslavie.

LONDRES.- Le seerdtalre
detat James Byrnes a conlérd
ce midi durant plus de 30 mi-
nutes avec Varchuvéque Da-
régent de la Grice.
Daprés cerigine ssources at
huxiséea Us ont du probable-
ment discaté du tralté de paix



York ou Ha 6té regu par je mal |
re Laguardia, Le défenscur de | 'e donper foul vole concours |

| Corregidor qui eet caecomper- :





@ promdre part a ka coniéren. |
ce aur les problemer balkaes- 3: 5

VYornbassa- :

Bue |
ai







i
i
|
Godoy avait déia éera- |
i







Monsieur lc Directeur du Jour-

i En Ville

En gon Hotel

| Mon cher Directeur

| Tai Vhooneur de m’adresser
‘on journaliste, a lintellectuel,
& Vhoities au grand coour sou
cleux de la gloire d’Haiti, au
| potriote: je vous demande dans
| toutes vos sphéres d'action de

dans ja tache que j'ai entrepr
' ge et & laquelle jo veux consa-
_trer touts les années qui mo
| restent @ vivre; créer a Port-cu-
> Prince Wabord at en proviene
Lemmalt, ume sociolé d’édition

fea pools et bor valns haitiens.



le nai quore besoin de signa-

inttliectuel oat Je soul qui ne
rows soit cas hromisasiblomest
fermé. Nous avons dee ch
deeuvie qui dorment dana la
noussiiie dea archives priveas





2

ot publiques ou dana les lim.
beg Qu'on lee ex-
hume, qu’ot édite ceux de nos
écrivains qui me Vont pas on



core @ié, quion réédile ceux
gui Tom é. Un ami m’up-

gaend an moment of fal Phan
neur et je plaisir de vous
Lre que des Mécénes américa:





au grand ceaur, admiralew
ousiastes de la ltttérature




i x

‘he'derne, se proposent d'edi
e 2 + :
ter chaque année deux ou trols

haHiens,








cuteurs
done ait
fez DOus

4 allons-tous
en

ndre que les alovet-
iombent toutes rétics



pas lelfort nécessaire
cider? Nous nous devons pur
le décence de faire aussi
chose. Cest Porbau-
doit donner le bra:
te, cor les villes de provi
ne sont que de vasies necro
poles;
Chomp-de-Mars et fi
Lerebours. Nous pourrots
: h nder & Jacmel
le de la Sociéte dé
5e8 poetes et écrivaing

@ Port-au-Prince. J: de.

pour les











“it cu fort
tout




une












ve abord

hor de tm'adresser & Ean

E je Président de Ja

R “aus que toute delle
) Cttuse enthouslasme. Tout le

ait que Son Excellence

i conce “me < a Eaichevr,
thousiasme q trouvé

doit y avoir cachdé
e cOin du Palais con



REUNION DE LA BOCIETE
BOLIVARIENNE DHAITI
Demen vendredi @ 4 hemes
de leprés-midi, la Sociéie Bo-

@ son local ordinaire, Place Gei

forard étage dis Magusins
| Franck Martin.
_ x —

Le Samedi 22 Septembre pro
chain, 4 Cabaret, en YEgi

Parciseiale du leu, la Bené



| diction Nuptiale sera donnée &

Moelle, Andrémise Exantus
eta
Mz Stanis Napoléon
Cempliments au futur
pie,

COU



avec litale. ,
WASHINGTON. Les mem
bres de la mission milltcire a.
mepicaine chargés denquéter
aur les effets de la bombe aio-
migue jeiée & Hirgohima ont
révélé que cetie bombe Wavait
aucun effet radioactif et que jes
roortalités ont été couséss pris
cipalement par deg brilures.
LONDHES.—~ I a 606 officiel
lemett annoneé que la conid-
rence des minisives des alfai-
res érangéres dea 5 grandes
pulasatces @ 16 ajournée jus-
qu’ demain comme les com
téa sont occupds & tradulre car
tains documents importants & étadier les propositions qui
ont été préseniédes por lx Pron
ce au sujet de see Lontiéres a
vec Allemagne et Iltalle.



ler G votre Gmable et bienvell |
lante attention que je domaine ¢






dats ia bouche? Ne ferons-ous |




je vays commence au)

concours; je |
avoir Vinsiqne |



: Yéternelle jeunes. |

ae ena NINN OPENID PPI i

arienne d’Haitl est convoguée |

i
—. | ruelle N, en face de Splendid
i



A Prepos
créer | APrepo:

DE LENSEIGNEMENT “



On parle toujours de xétor

nu de Lui Seul une nouvoile
| tonua. ne do Jonvence, car Ti; 4 dans ce pays ane
| est plus jeote que beaucoup | par ci, réforme par la. © es
ice jounes qui sont devenus | tren bien oa idées qu'on
| vieux avent mém: d’avolr vé- | veut réaliaer: homme on
cu, Monsieur Elie Lescot vst ; oltet doit toujours penser |
cupiior impossibiLum, impos- it ameliorer ga CO ions
| sibilia magtieama, Uo am: de vie. Cop:ndant, on der
i prendre le taureau par les cor- : wiretit penser Aoujours a ced
nes. Si nous arrivons & avoir \ leg relormes unilatorcles sont
trutis vouées & Véchec. Pra

inoatimabie |
isons par exemple les amelio

ye: 40 RG qa'on veut porter” tt
iEareqmement On y enviag
ye toujours dis méthodes sans
songer & dlever dune man bes
i efficace lo «standing» dea ingll

Son précioux et
concours, la résurrection i
jectuele de nos podtes ct de
ros @crivains deux fois morte
arce quioublies est d’ores at,
deja un talt accompli. Je m/u
incase & lous ceux, hoitlens o4
evangers, tithes Gu pauvrer









cdmant cy | Gaun Mongiour qal gagne 20,

jeahas el views qui i 5 ,
| 4O dollars, la phapart du temps

paya pour leur demandir de
fous donner leur cide !
. Ubérala, éclaisée ;
git da la gloire d‘Flalt’: |
t6 déditioty den auteurs heal

|

t



gona








1, puisse employer cones.

Hous *
mathode





Le
THOTG

cl agement
selgnament,
Gu prot des dlaves tence!
leompte de Vaction duo phys:
nue gus le Et qpaand
‘cet instiiwieuwr renconte un de

da Bo-





geceptera avec la mena





ie grace souridinle, ic
reconna! lggance émue al oat |
@ les dix mille dollara du |

riche et qenéroux Miocene, ia
yourds de Vheltien moyen, te ‘eect de la Garde d'Haiti ou
centine du pauvre, car Ce BORE | Mabdecin au Service A Hy gio:
les petits ruisseaux qui foot fa, -«, fouchant de 80 & 100 dol

isi le rave de mous.

mide
ronal.





grands Heuves, sors le
ma vie se récaiise, si ce malra |
cle a’accomplit, je yentrorai |
dans le rang, je retomberai |
dats mon obscurlts.
roi méme pas m'écrer com
me Turnus quorum pare par

te a au pays. Nvestil pas u

2
a

Je ne pone | re de Vedilice social?
Eouwy « pas de doule: sans
ceriaine cusance,

he peul se

fune



\
i
i
|
{
t
(
va fule. Je suis de cea hum | four

pour «se défindre>.., en un mo

}
j
j
j
j

Mon Dieu,

c'est w- aller,



un pis








, tn de ma table, "

i il & ceux qui par! Cz sont les éloves qu

, co bectu dimanche | jasint ces sortse d’hu- |
Vont répandre &@ Vos ' Ce monsieur a plus en

; duns Fhamble, 2 vie de se piaindre que de cor |

Laveu modeste de
ple, ignorance.
i Je serai us tort
Cyrano:
Et bien! toute ma vie est 1a,
Tandis que je restais dans fom |
[bre noire, | t et qui Hnira par por
Diautres montaient cueil ter jes pechés d’lercel.
fbalser de ic gloire. Bien avant, un membre
Ei davs un dernier accés de : fluent de l'Enseignement ave
tole, je diral comme le viel la seule xréforme &
ard Siméon: Nunc dimiitie, Do- st Js réforme des sala rea,
Line, servum tuuro. : plupart des méthodes
Convalncu que tout votre con ; emp.o oyées sont bonnes, ef
cours mest acquis dang toutrs | n'y a que les conditions phy
vos spheres d'action, je vous | ques de coux qui
pre, mon cher Directeur d’a- | pour les employer qui deman
oréer avec mes remerciemen‘s | dent des amélorations. tout
Ee
|
f



riger des fautes d’orthographe:

2, que.

iene benne méthode & empl>
yer, methode
ces moauvalses conditions ma



i
i
t
i
i

















fsire.







sont pluces





jes plus vils l'assurance de mes i ef conchure gee la question

| roel! proportionnel aux



urs sentiments,

Votre tout dévoué energies fournies simpose d'u
l [bord, sans quo, Himporte
; Falien NICOLAS | quelle méthod: se butera, non

pas contre lq memuvaise foi
des instituleurs, mais contre
leur incepecité PHYSIQUE et
: MORALE...






CORRESPONDANCE

Aux abonnés et lecteurs du
| sNonvellisies qui désirant en
: wileny une correapodancs ©
Australie nous donnons sur de |
mande ladresse suivante:
even AVERY, 25 Rote S?.
Leichhardt, Sydney N.S, W.
Australia.

x

DERNIERES EXHIBITIONS
DE ANITA VASQUEZ
Avant de partir pour Miami
lol elle @ un contrat avec un-
rausic-hall, la séduisante ei |
| lalentueuse vedette cubaine
Anita Vasquez a bien voulu ac '
scepter & offflr quelques exhi- |
bUons de valsss, boleros, rum |
bas etc... sur ia scéne du Rex |
demain vendredi & @ heures 15. /
Entre deux danses et pour va-
tier le programme le soliste-
| pisto Casaldo du jozzeSiboney»
| executera quekrues morcecux |
Brave. up-to-date...
{









COURS DETE PAR
MARAT CHENET
Cours classiques pour les é
léves en reterd, cours d’an |
giais au LINGUAPHONE, tout |

‘m conversation,
Avenue Toussaint

i





En 2éme. partie de la soirée:

Hétel. Cinderella: 1.00, 1.50 et 2.90,

i

i



Lage ave

«Eoxemble tes Amdeteguon fultet pow la: Vietoire

. BRASSERIE BE LA COURRON NE

' piteure, Comment voulez-vous, |
& 100 kins. de aon ioyer fam

élicace, |

‘pen anciens condisciples, Liew |





lament de base de la structu- | .

Vinstina: '
mete & ia |

We
bles qui disemt comm: Francia | hauleur de sa ‘ache. Alors |
jammes: . cest un job gull a acceple

2Pas |
| de vertu sans un certain bien |

qui se heurte G {











Charlier, les membres de 1%:

| Altachés Culturels aux Léger
‘fons Ewongéres daciliieroat o



cosine mm cae TYG
Autour,,,
(Suite)

cus deux n'a préconisg
tonciation. Is ont toon
Lclellement réclamé ch
de notre souveraingts gy
Navanse, La Navas ates
1 Cest notre Aascesd
_cuhe solution DO acura
enlever ou noug emnpéchy &
sa ravoir un jour, Coming le
rot jamele davespéré ds
pustice de leur reclamation es
Mexicans om Ent par aie
urs Hes. ae les Py
cupérent at » Cubsity
por leur conmance of lou &
sacité, ropris los Pings des 4,
, mOricaiss. Une faut pay thers
raget je droit, Ces Browns
crime. Darcwnnaté da ¥,

“on do







oy
Novese por gy
i dint bbe SENAY fe # oxpliqns ca
L par fa force oe: la force tg



BE
Avant ifs, ey
An Caead de a |
Doyrns 1915 weg toy
le ducandérs, mm litoire debe |
fconomiunpie ef Lnengibas gag O
ponée. Exibnds, |
BOS Me Bote



pes be

1 OVOUR



Coasters

















Lia, Roun out
| sous le coup,
Lops a i
wonchien
i

|



penal f
fol, Ui tomt aes
Foapoir quand ja couse 44
fondre «st juste. On ng
ont pag contre le droit som
les. Les bomby
méme me peaver
pe. Hllee



L fccut awals



iain dea p
| atomicues
pin cottre ce pron












peuvent pas

empécher d'évol outs
ica constitudons devant %
tou ujours = Ho

| SORs-Rous BF
, VIVE HAITE UN



Victor CAUVE,



| VERS UN THEATRE
| POPULAIRE ORGANISE
}

LUnion dg Acieta Hates
ov AH ,

Se propose, avec le concou

‘Ag Ros int

Ser &t

Â¥. loppeme:



on et tu
du Théatre Pope

Vorga



jobre Local.
Troe cbiectits principaus 2
dtigindre:
jo. Avatr une encaisse a

Deux Mille dollars en Banget
| Qo Avoir an local amént
ig 96. En attendant : mieux, la Bes
| chaussée des Tribunes est la
déaigné. Une entemte intervies
dra entre Mr. je ‘Député %,





on et TEtat Haitien,
30. Dears Fespo'r que

yenue parmi nous de mete
@n scene-visit. urs, VUnioa
yonisera, en aitendant, 38
sours de diction ot de rece
ton, des cours-conférencis 8
queiques-uns de nos hommes
de lecres qualities émdert
le vie dis cotours et dete?
sramatiques de tous les ’mp

LUnien aura son Comit &
Les rapports 4 @
Comité divront tenis comp
tant de la valeur Hnérale 7
de la valeur scénique des a
ces soumises.

Une fo's accepié:. ia pace
sera lus en présence det ae
dactours dramatiques: de 4
presse locale.

. .





censure.














gale pre
{nig done
gilions a
gale ante
good wat
dent Truse
Tada de
pail
Hever at
‘conealtre
eeelnis +
Tee prem
gent qe
Bernicra :
ger oun |
cetime d
Cate ¢
pient eat
table sur
3 Popu
te cat &
te recy
Hon cong
ver de fe
ft tien
La Bor
conatiinth
$.. Brade
ane cela
B now
chose So
feolle ot
edger. U
fama par
aidé poo
pads 1
topt Ubr
‘biques?
at hone
meni se
le Loi? |
volts, ut
ter tous
rawr, to
Bacuter





Byrnes volt Roi Yougoslavie et Régent
nefSorte d'As»’stance Sociato
Vetements pour Rien
Commentaires
j$UB LA SITUATION
OTERNATIDNAiX
, formule *Mas¡« ¡¿,
róíto «Humour 194j%
3 «Bniesb. Cos? 4
i-: \a Icmiaisto ct
Nías amis los
s doiment la repqh
blague, dans la lac,,
ais le Ministre :.'apa»
el 11 naurolt tonto
3$ * Master oí*, n. a'-
toe «Humour 1945»,
¡res «Ernest-»,
usement que sotr« ?j.
Maurice Hautaus **
Banquet a bel »: ;a
1 Hi le potage >a&
I ia dind: róüe«Huu5r
s lui ont doime ¿s
i, que nous sachto
wmm
.ilSiL
®wsf
ísí
,E DSW
¡THksS
s et ¿4:
n ofin*
:e t-
8 oH®?
dos» í*
D9I á»
#?*
ie#*
Ié¡95*
. _ , wns CíiK-1*'
:s ÍJTWSJÍVO
lampad
de»
¡rg€f# ¿
vvKC VOltf
r,,g
J, Cosseil dea Ministres dts
ftslotío® Exi&ieuxes des Eiai»
p¡8, de ¡a Grande Br. tagne,
^ Ja Rusto de la France et
Ja CMne. a commence » s
import arts tuvuux de recorta-
Wctton de FEurop®. por das
aégocíatio'is pout un Traite de
psix avec l'Itólie.
Qa a cortes andoneé que ie
coadusions de ce Coxiseh * o
w-©bí -¡que- «ipréiimina xe¿'
Mdis á noli© avis, «lies --©jo *i
{Jéfinitivei?. De ces cc’ 1»
slons nous «auxo^t si no« * »
Ions avoir u» monde es da.x,
£¡5 co«sldérant bis ti 15 * * ♦
Uo«. nous no croyona pa* gj"
íroatiéres franeo-italicu,© >.
«t ítalof-íuaíchiermos ’tu >'
medité. & parce que cíH: 5 o
¿oRoeraít a LEurope aucu« a-
temiage pol tque, sítate j/jeo
ou éeonomíque. Par contra ' s
frontier* Esí de lllalie, s
¡¡¡ conception de Wüson en ¡
W$ p-nt étre change®, cat 1
fop de populations skm s ,c i
fombém sous ia ¡midlction i:a
Beano,
L©'"point névraigique est le
de fúmi-. On pent en tai
m Port Libre en Linterna-
gicaálísant.
'a *»íjto rto Plumo «U d'au-
6ís íerñtoíres su Sud de i'A
drialigue, normalemeni deto
z&rem mix Yougaslaves.
Les Bes du Dodecanese d'*
w"t labe retour d la Greco,
mr plus de 80% de la popu-
¡a8o& de ces lies «ont d'cñgine
tpecqm, Et puis on se rappel-
12 c«nment. ritalle a mis la
su? ces Bis,
L-* -Grande Bretagne insiste
pouí que les Hots Panielleria,
rt Lampedusa passent sous 2a
«ouvermneté a^glmse. Ma s
es pe»! les démiliíarLser et les
la^er sous ií contróle du Con
£®d de Sécuríté des Nations-
$táVL
Aube point débeat est oelu?
¿es Colonies italíennes. En Llb
bp, la population indigene es!
i^g^Bante; ta^dis que de
t&mbreuses íamílles italiennes
s'f sont msiallées défmitive-
tmt C’est 1? contraiie en Ery-
Iré® et «a Somolíe. Les mdigé-
sont nombxeux, et Ifs ita- j
h&z'en pe fit nombre Cest i’oc (
casias pour le systems du ¡
«trusteeship» de se íaire va- !•
bir ou bénéííce des «nativos». ¡
. Oe qu’ii íaudrait remeítre d |
lltdlb, c'est la plus grande j
parSe d« sa marine merrehande ..
??i luí fait font besoin pour |
^urÍ5 sa population ei .repreo
. son. commerce d' exporta- !
ton '
is situation politique hué-
tssuts d© 1'Italie est tellemínt .
qu’un Traité de Paíx 1
«Be, qui n© sera it pas !
Fils H equitable, f era it get- i
^r toutas las sameness de-i
¿bs8s.si0r1; ©t ce pays sans un ¡
%bse de vraie Demacra tie i
^lituerait un íacteur de ttou t
potar 1'Europe, car i'idée I
^ ¿omina semble ele á'écnr- í
^ Ies Soviets dans ..les atiai- j
*4* HíoHe. i
Une magraílque occas¡u
»oílr: á nous pour deveiooptr
. assstcír.ce eoc;ak‘ daíts ¡e-
peys. Nous ja devons, cet;o
occasion, ©«core u«©-|ois, la
qénórcsiíé d'u»e societé améri
caine,
Ceux qui o»i voy«oé c
’tt*» U\’t CO. , i , > t gin
ren '?» u, nir. Au conüaire, c'est a la ca
prtaíe el dans nos vil!es que
i a v.nt© de ces véteraents cuto
círu cíaboid ©t suitout autor!
lée. .Les populations de nos
víiíep, les petítés gene de nos
íaubourgs, otLeru Ja clierUelv
touíe désignée.
» i.tj n©s qra’J^s /
<• o m i New \o,sr, C„
íc llouüelliste
i...
1 ¡...aa.’ij r .. i í •
Mrecíeur-Prcip. Em*al Q, CUAUVST
tí>msmt 80S hammer tos nuiat
POñT-AU4>RIÍiCE — HAITI
Na 21-513 — HUM l'j SEPTEMBKE 1345
9. O. 80S JL m
mONESi 2» 4431
SCten* ANNEE
L’Ambassadeur
Wilson
, I t. JO A WASHINGTON
Une Mission
Cubalne
v¡&
A PORT AU PKtNCE
A ia Résidence
d’Eté
DO Vñmmmi
ft m Mmo LUKxrr
i
n í», i u< vi* r ' n
C<* .Xf . » ...11
d< vtirr,.- >

’» e n o s ^'iv« ti
es maqc n k m 1 i’
v ''«*,! Ci' ; 1 t- ;t
v'.t.*, <• ¿ ~ . t J
-naíment oa&.
Ce sys^erne re-te s^rt» c
• staoce socja.e. les Am
•'Ctins avo' a a .e-r cid c
du et propage dans íes o.
¿'Europe.
C‘est par mdLons que
ío^t Jes expéa * ors í^e re.-
turn's, e« France, en Norvé
©¡i Hollanae e' B- a
Ailemag'"®, e* a ,ns Bn &
cu la cric^ cu cos\>m'* s^. *
ir; usement
Mais v" a ~ ie gi ce o ,
llat’ve d’uu c« < c.*yo~, '
< lions M. toce ' M : nene
«Sun Inten <3boT v Scc «.*©
éresse á ’ cus la •■© befie{ ^
de l'-nvcx mass f tíe ces c
mes.
L'éntenu se=í tie - *'*
Tout est -.crm u d^- â– 
¿es milli :<=* ’X-jc- o* ‘
hon ésal prepr > core * ®¡ ‘
deja stoc^ns t,ou (ppu
Blccion, alteada'' c.*â–  *'
c.'raüatio’ t u j x oH *
¿e 3, 4, £ ^ 7 so-rdto
L'Admln.'-irano. I ^ !'rT
a cuss': iar'\\{' '< *ia n* ..
ceptant q^> «c dr^*'- oc ^ i
ne au ileu tí Míe pay* s sa
valeur spécinque, soie^t p
íot payés AD VALOREM.
II nous a éie dor. to de ,■■ ■■
uT‘ coup fee^ ¿.ur le
vstemeris, Ce sort de=. co.i
mas pour gaico^ntf, dtiS
Les d. sore, tout n1.—^
beauíé et de piopxete.
den Lmt, J
i»ympu\h.q:i>-
pitn SUtm?di
i üxd*
cnco'.'-sci:
í© I
a pro;
cer j. ,
: c to n<
Í
-ub
- **i gasins vende»! JD-
t j c»s le mem© cor*
robe que AT Lu.
ru. f d se propose tse •.
4. 5, 6, 7, 8, gou-d s
^ moovemert dq:t étre
u_-_ doit pr&ndn c
n coute. La «Sun
t or, ñ Société» vent »-
Ne perdona pa3 ce
Nafurelk-me’'t ¿
pog'es ’>e doivent pas §
i.ets, mais 11 serait co~
■ o’» autorlsaR la v-:
‘dans les cc - ’
L de voir r;os pef *ec *
g rumen- aiiuLto-e
os villageo ^e?
ss, ou mal habit ee
Cutre -- le cóié assistance
<• a e c- niouvemsm contri
> t a - t a aou4 ac
r A os ttoes r^cc,
í ‘eises, par exempxe, aparen
x " -.c ve* r ae rob«-s o
<. , - ‘t- a r&s
< ’'to o" Pa? .e . c
m f "e - cto pt_ p ~ *e
, > v> , 1 •» A
m.c.’x “ Mw» ^
v I I'* t,, k«
” ’,o t WLmu;
> . » W 1 Lu r> 'u.uui'ur !5ou/« a i.n
t t - «. f«* pti.-uior qutdq.K-.i
u ’ V* u Washusyto» et
¡ u_ i< tour a Poil-au-Pr i.ee
u n 1 vu du mois d'O -to
Maaa^e Wilson est deja
.ux Etuts-Ums.
Vc. ~ «, or,s u' íKficaui'
qw ’ Matara. W.iso1 e
rn ^ o' s ’© voeji< qu’ils uoi -
u.o’ e’t en Octobie. ^ *
mrs er< ^xcotonte sanie.
Mass ú est bru
© de ces or
ment circcmscrne
dimes, et que la
Po«
‘•OUS
* OU’-'
'c:.
f. ov
» fX-ra
to O'*
C> ”
cles s ra.i scu,& r”e? vc
iux camp;
i Caps tato
tos vitos de xa Répunhqu ;
bénfeíic^exaierit point de cet;
jorte ¿’assistance soc'aíe,
Cette rumeui' ne peut pas
So
a «Su.
ñelé»; 5, 6.
sent pour
ivoir une sp:
.’© rnb^ m cn^tome
vos crarconnets.
ne:m
SOUVENIR ECHANTILLON
DU BAUXITE D'HAITI
&cmrm$ dé la ugue
Internationale
^ DROUS DE L'HOMME
Moas avons zegu des décou
í*®*4 d© journaux, ou la «la.
5ítfcata>» les nctlvítés de ML. John,
«..•onnaia, Préaldem de la Li-
In^mationoi© pour la Dé-
4m Ikoits de l'Homme. *
Gstt© Líguo Internationals,
des Droüs de lHo»-
. ™§ tous íes pays. Et com
Chart: de© Nations U~
^OTac-«jn Cossell Econo-
p®» «! Social est appelée á
^®fie des Droíts i l'Hom*
• aro «pposoE® gas cene
j5“* «#“atíoaale poor la
ces Droits redouble
. el de vigilance.
&oils de mom
»S' BIi® ^1®
j Nous avons pu aamiren í»mu,
| \\n magn fique echan;i■ ¡on ou
i venir du bauxite dHcnn aun
! le Compagnie Reyi-oiát. o ote. '
| 69 c So;, Bxceüe'.ce ¡,
j deux Lescot. Cet échantow'-
j souvenir represe nie un press.-
| papier. Ltolummlum est ycis
1 et 1'échantiUon ©st jolimen: ie*
I al‘sé. C'est bon sig»>v, cost me
| me ass'z pour nous tam© ¿roí
I re que nos previsions sor-t en
I voie de se réaitssr ct que
j Cíe. ne lardera pas a comme.'
’ cer !‘&xpío:ka;or. en grana du
! bauxite d'Haiti.
MOST DE J. M. BREDF
Hier soir est décédó ve.s 7
Jieurrs, Mr. 1- M. Brédy, avo-
rat, anden Depute du Fcup.o.
Mr. J, Brédy jouissait d'u¡*e
grande estira© dark, ie pays,
gurtout dans sa viüe nata o,
Nous compatisson-s au nwl-
Jisar qui frapps la íamíiie Bré
riy, et nolis présemons .nos con
doléances toe» «« Decteu.
Brédy e* a som coBaborateur,
le Proiefflew Miobel Brédy-
« ABHIVEE PROCHA1NE '
DE FRANZ RE1MBOID
li c o.s¡. qu n des ’r»""
Reimboid. Franz, cíioyen aro-
rea n; arrive b; -aa: en Heñí,.
L y a autoauas aanees Fraur
Roimbold éta.t en Haiti. Ií sest
;.-mlu aux Etats-U«’iS ou il s'est
mtourabsé et rempli les obsg :
- cns du citoye^ américato,
Ses amis seroní contents de
le revolt.
- AU IRBUNAL M3LITAIRE
LAccusuteur Mili íaire du-
iant touto i'audíence de ce ma
tona développé sa pícnáoieri©.
! 11 a reuoncé á itoccusahon con
I pe W' prevemos CIor^.sair*L
Delay et Carré. H a reco^nu
¿es diTco««toncds attérmantes
pour Beynoids Jn-Baptiste. D
ronciut á reniiére culpabdíté
t .â–  Henriqurz et de Rey.
A demeón déíaiis.
ONE TRAGÍQUE AVENTURE
A Fcí,o¿ Verret'es, ou jls
w ;, ou v.. eg.ature, iro:s bons
4.c:e- pe,.en» pour ie baiu -á
v .. e-y Cae .er, le samedí 8
c "c” ,o sen dormaleto
--o-* c e o pietos ébais
to. s .a ; v/j-, quand k> Ré-
..-er: to-- Le P-aíh se dé«a-
v.'.o >' c^ groupe, voulut décou
”■1*0 source de la riviérc. )o-
^eusem .. gravíssai! í;s pon
es ae La Sene saos se acule:
¿tos péripétlos qui Itoíúnctcnoni.
les baures avancaienl: 1'abscu
nie rouiocETí deta du cieí et oes
orr e* D P^r Pam n es? o i*-
. 3^’"^. © o^e I s & u
'o L<*re u .a ct ‘ des o
^ z S "C 3,[ i5 dc e" i ’ tí - re"D/t <• to
’ ~ c * - Tas ’«iLre "ü
r‘-,c - Cto ” Ei" im
a ^ • fr* 4- Vto*
1 «•-’ - ’ to .to v
- t -r s c _ ?-* ''o r.pto
C . / w e Pa r
" > “ * 5 are s?
-r » - — T, &rs y
to~sr » ' p »'
^ ^ p f du
' c -«i - «* mu,' o/té L raa
- e too ^ ^torve^ u
c<=*rx. '•'’’i?' & 'eq»>- r.a^ ru
r-¿: Le S.-N. P. A. E. R. n’a pos
Is . «c - - *cy «- •** o*1 On o
"ai se to bou- L-; aroupe sauveteur se re-
tossa"’ te Pare Le Paito
úcms u«e dure angoisse. l.'o«
íieviTie ie tragique désJspoír
j Depuifs Luí, e i i,!.. í ,
I n.il-nluíi Mihu.í>«« x titano i «
1 3 m iiibjui,, tho* f, p *m, *
; ..'prowí/utui'tíí hr, plu , qt b i . .
a© ia iédéruLtos lv ,x>íu >,,»-*
I du sucre.
* Ctotu mu-sion i uhuu.©, i >u ,
S t royo’1? savoi?, ©6t ví*mu ,t.
d;e-r íous les aspeéis de i
tnto sucriér® ©n Hat» Svt., o>
des pianíeurs, des eoupeurs de
carme, cout de k v.e dos La-
vau'ieurs, vente *n gros e? en
totol du sucre, íes sous-pro-
duits d$ la íabricatic-n la v> (
te des can»es et? tout c n to
;a uü© minutieima enquote et
un sérieux rapport de la m.s*
clon cubai»? ,_Qua«d on salt íes
conditions general©© du trvui'
leu? Hatoen dans nos plan,
íuüons de carnes- quand on
connoto le triple aspect éco« Tuique, social et commercial de
vii'dusd'ie sucriére er. Hall?,
n ous sommes persuades que la
mission cubaine lera un bou
travail, permetta^t c Vavenu
•¿'útiles redxessemí n&s. Si la
mission cubaine aprés son ira
vail, publiait son rapport, ce
cerait de tout profit pour It's m
íéressés.
Celta mission cubaina sé-
tot! rn era cinq a six fours on
Ham eí continuara son enqué
' aa ? Its autres pays des
/ L. es producti u:s de sucre.
Autour de
La Navase
LFTTRf. m V, CAUVIN
a .
h.qu
quet a *,
:,ui,n >.u>
ampbyU'ton:-;
vi-’icL.t* *cnx . v.t*> a,* fv
... .V.-bi i Ui.o sun .,ph<>, <
guíele u r©.< e, satuí app.«
.-i >6 ito.d protoco.u O*
impression d'etre ches so.,
an? Son Excellence avail ie to»
•Jegagé. facille.
Mr. Coliignorr arrive ie mu¬
on des Etais-Unis ex la Capua-
l , a participe aussi a cene le
e ¡¿¡rae,
A m ci. íes convives se d-b A-
lore?. U un royas ^:eo»e. e n;
t; de* pore »tot;ona;, a; no et
po.s etc etc... De ts it Lu-
c.tasec Lo sso’to me t-i.e t au
su.e . ¿u: s le* (yj>,vis ca „
lait Ikus a Ke«scotf.
U» orchsertí invitan ia pu
í *.'t>í>© u cSansor. E? «es covip -,
ne se firs»? pas fame ae lour-
luilonncr.
La fete qu. :ommur.pa eA>.
ht-urcc clu mat.' s« ;: > O’ j-' i
fort tara aar.s ¡a soiree.
LA tit /ATI
\ . I ! V.’ flfl'Jf 5 f i U
in »n »t* .¡re’ i t m 11
. It 1 1 . N MU
«« t c *♦ [a. f #> l*m
1 1 ’ ’ ¡ 4" *‘4
»* ,'»*>*« i ’ «A ,w‘r«i
‘ ? >n i. Mszjayvj
t x i : . S' o c©
1 Ml
i Contiti
éovt-au Pei ;co
'to;-our C-*4
1. * ?.t
, \\:v
CYCLONE
DANS LES ANTILLES
n, cyclone iiopical cst siqfsa
lé a ia «item Re 80 miles á
yheure.’l: aura cette vitro.’
p,ndaM les 12 beures a v*n>-
J,« cydane a débaté da»s Ies „MiMBnkr
de* Bemtuctor.Maid'. ?!*>»*
i t-m bon Pere de so voir aban*
oor.ne en plomes tenebres.
I L s cloches de I’Egise ca-
1 nilonnent; la popuahon est de-
; bout Hommes, femmes, en-
fatos, torches, íanaux, cordes,
í tmacnetles» cn mains, gravis-
! s»n! la cune. Tonta u«e troupe
í est en marche pour brer le bon
| Pera d& l'élreume, U a iallu gra
| vir tos sen tiers, las pics d plat
; venire avant de porvenir, vors
j j heme du matin seutoimtot, á
1 attetodre 1'homrne d'Egltoa.
j ‘ be Révéxend avait la souia-
I re en iamboaax, íes bras et
les jambes áéchims d'épmes
verigercssos.
Quelle emiosiié cheremer.í
payee!
La morato de Itovemur© ctost
que Fond Vorreties demeure
toícore sous to coup d'u»e gran
de émciíon. La mabee popula!
stost mélée de 1‘aventuro;
les mm dlsent que to bo» Páre
est. un savant botatosíe, qy'íl
pCErtah d la découverto de qud
uüli.GE I>£ FL.íOíx-VÍLLL
üOLí KAb LIó^AnAillíb
n ou/vae circute que ic Coi
x¡, . t. .on-Vuí© lesme w*/ t ^locnai». L.s iuscnp
.iw ¿>e rt*nouveue»>t cao-
.» } j» Ces. presque ure co-
s w i,es iumuios qui na-
te. » t o i-ViUe so» í tale
. . c ertees quelles oto a- 5
cs.£ u ^ petit o.i cm Departe ¡
- . ,i juuciion Fus.,gi. .
i, ¡ ^a*tt do vfc*»‘ir e*» a«- ¡
» ai D iege a« Pet.on V , s
r i torn, , íaute ae pouvou t-
j-r maíeriettoniem. j
Nous croyons .savo.r qu'u;*e I
subv.'hüoft mensueu© iacih.e- i
ion ¡a tache du College. !
Le Departemerxt de i Ins-ruc- :
ion Puobque prend la question
en mama - ¡nous aíiirgie-t-on,
Penon-Ville n© dolí pas ere :
prive© de son College pour ¡
ú importantes raisons que nous ¡
torons ressortir prochai^emoiu. 1
Le Coilege d; Pétion-Vuto es! 1
un© nécessiíé; ü es! indispeusa- ,
ble pour les families. i
vous
at - >
i': es men*
' un .i \i La
~ a .es favor,?.
ÍU
ae ;
uperhe chr-m'.
tos inviíés.
jriosue. i s c-
o x vare’.? a saver c
tet© r'qto c'cfcut u»i souw
que Mqr. Coihg’»OT* v^< cr* ;
v >einc*’4 d jpponor d S^i.
ven nce. Vo ,.r qui c ,'P'
deau roya!.
c.c,gf, Q ,e, a
.^margitr-rC’ i
"ou-scr ‘ k c
i’ - ;
; cxí m:
l t ; p. il
n tu iios lecieurs
; che servait a :ls
■ítoeto.*
?ue de Cauvto:
to 12 Sept. 19d5
1 G Chauv-to
Nuuve'tostu.
-?<>ur
'Auiou' de
\i lu «Nou-
u... eofd eto me
i i,»? trassorU-r.
: «A noiTo avs
vé ro» ,1 est n*u
* ■ po**essioi» dr
; v Vous M-
? ¿a Navas© ^st
. proclames
me Serups, vous
aut v jreno»ce; i
>u ('/ do'iner
f* il've a ur,
; >■ ':eé conue
F¿s?-ce Sd
1- > tí -nprescríp
>? Voyex ’es
> paitoiif. /'>t
Elsoaait©. Oíi-
i •
lournee o »t
u'5,dr nt a» Mm-
íioí^seur. V
l‘¡l> 4 <
ra.^heu
ieurs amis *: r
..tours Eí qu
, < reur u* '* "*.
u de bo?*h m
- EN L'HONNEUR DES PAYS
DE L'AMERIQUE CENTRALE
ET DU CHILI
A J'occasio» do i'amiiver&a;
■o de ¡ todépendance du Cotoa
Rico, d'LI Salvador, du Guato-
mala, du Honduras, du Nica¬
ragua, du Mexique el du Chito
le Combé Pétion-Bolivar orga-
n;s- a la Slatiors HHCA Fes
fíva! fíadlophonique le 15 cou
ran! d 7 h. 15 p. o.. Ie 1$ d 1 h
p, m„ le I8á7 h, 15. p. m.
Radíophitoe aux écoutes aux
}2urs ei hour es idlqués, d la
HHCA.
d'sra-
tres préciaeto que ctost un Four
<ú«r... EnLn le «don quíchoüto
tie. du bo* Pére ne stoffa-era
pas de longtemps da»>s les sou
venir# de ¿ bonne eí pols’.b’u
popilm'cs» dm FoJHto-ywrctte».
*MQUE AUX REX-THEATHE
üjtr upies-midr, tos sp cía*
,-uis au hex ont passo u'- m tu-
,-.u quart d heure, ceiur
•íabelare.
i Penda»! que se derouia;
‘toin c. £ baures, tout a coup,
^ans ia cab.ne, a S'etage, « u-
' .eve.nl des ikimmes. Feu, i.uí
i _í¿a-t-oto
I E: tous tos spectateurs de ae
: taiur, de se bousouhr daus un
fcirniuabto charivari, avoc
1 íbruito indescriptibles» > lo Ministro d: la Reforme,
j Hcureusement que to sLutoro
l r.e s’est pas étendu el que íes
! <»pecía.eur» son! sort s qaitto
5 pour la peur e! rémotío».
i HUMOUR SEPTEMBKE 45 â– *
! Le Mtoslre de 1 parle de technique ©t d'hum.i-
1 nssnus Etann son discours-ar*
í tele, il at- Leonard de Ystvr,
«Vení, vídi, yínoi* deva tul
f diré pluióL bto^ que de *SfL^
d* i! n'y q que ce «Léoííord»,
qu‘ll a cito malgré tos «bru.is
todcscrlptlbto»* dp la Réíotme,
selcm Itoxprstsoto du
â–  '-us <. ff y ?oi
â– o'ii'z ct>t or. are espag*oh
”Arat <‘t ->*' ’’xi jumáis renoncé
r ux l;».*', Falkland parce qu3
Af CtDto TIO .OS oceuoo? OÍ VOlíS
: que rh-pu s 155$,
L C ítitomul : peupto eí qou-
v^r’ u.eut cto't >•; * *■ ¡©utque
■'ir', to r-"i'\ odm.iahto "le. uto- rb- Fq úlé
< 1 !*' T.mt •'* - •, • e x ¿o
rcvC’-d que r / tegrotome't 1»
ato Eolu?»' n
Co s : -"¡s la : rnm'ere fas
qi.o v-v.is cg.4cr la qnesLo-. de
¡a Novase. Lo 21 Dec mino
-943 -!m Nouvetotoo- Itonvisa
qe«4 en ¿---v p’-.ca; i sur un to-r
n idus to.A*.-> i dy tomo di*
ar.ít© -No'?»- goavcrr,sme’-!
du j d s¡ez-vouc, entrad bóf se.-, to:~‘ d.spos ton iu
1 s
le ; i ;é*.ti
! pour som-
. du S-otr.
* L: Navas© *
óf<* Lorn « d.s
es? comnlatoom
Hcosov
‘ o’í-or to quest'
¿mor» Rosciv© í s r*' b
ptj.sihoi’-s da
n?n?»t qaru? oa, per«o»fn© n# pmi
vcrit refus r ec' adhesión á
rp'to f'-co’ dí% vo'r K es? lamp¬
en eüaí, auf” fon t’oua u4?-d ?••
Novase qu, est a nous el qu'-
nre decís.o5» de la Cour Supra
mv dos Etats-Ubto avail reco.e
nu étre teuííoire hahien.
Repoussons done, man chor
Dlrecteur, tout© préoccupaí'o-n
immediate d * piobts, d© gnu
nous a rocuo'L.r do^t lo sudeéí*
»e tora»! qu«> vau? dlminuer aux
y«u* des peupl- s qu? font pea»
sor avant tout \a dlgnlté nabo*
rale el le souc; de rtoíéqóto
torriloriato de bur pays, le dé
bal doit garde? !m hauteurs du
dro’t ql de la justice,
II fmií to ále, h Vhonncur de
nos gauvesfcemenis, Ornato su»
V^r

„ «'Nils
tarn • n.
Mystiques Divergentes
Poetiques
entes
Par Dr. Bane SALOMON
A Mr, Réguaxd C. Bernard,
rionxrru- ae Lettres,
Ln. Vnio.
Mon cner Poete,
Bes pQ©.es( out ©té, au coux©
des ages, Tobjet tie la plus
grande ae-íer^nce ex cíe ia ptus
psroionde qmue humean. Grandeur >n
maséxe ciu versi Baton les
ccuromraft a© dews ©t les shas
fc-aa de set Kopublquo, ¿ion
scad a Qiani aperyu sans dou
to que:
«la rosso
’Quí ce .malm avast dudosa
*ha robo do pourjtte au soiod,
5 A veal peída, cede vespxe/,
*les phs cíe so robe poyjrpiee*
Li du poeto u.n jouc'iii tie
Bute inssgniliant. Et Maltes
dos un joueur de guides, suns
mtoiét pour la, communauió.
ria.s Victor. Hugo iui redomto
ra sa dignité. Pcnsant a sa
mission social© et a son unhid
cdoyenne, il deraand&xa au
peupie de suivi© k poeiu;
«Peupie écouiez le poete,
«Ecoutez c¿ révt'ux sacre.
«Dans votxe nuil -sans iui com
f?®-'
• L ©st ¿a sublime claité.»
Dans la sude, du poéme pai
r.aes-en au poems socialist©,
la poésie íut tanto! uno dévo
Uon, tanto! un jeu, tanto! une
cJevmeüe lierméhque ou sanea
‘:*ée, repique iittéxaiie ou ax
tsstiqu© du mot cxo;sé ou da
cubisme. Uno arme d& cora
.bar aussi. Une révolte, état
es órne douloureux, aero ¡ere ré
actíor: en dá:e d'uxi genre con
UiiueUeniesii xevolutíonné tout
le ¿ong de son hísrolre macho
^ée, d© la chanson de gaste
cm poem© socictiiste.
Souve ni - et c est le can
pour Mr. Léon Laleau ra;-mé-
-- uderaieur distingue et
cvtxn, souv.m }a poósie, chou
un raéme poete a subí ionio
une sene áe revolutions qui
erít marqué les manieres sue
cesssv.s du litterateur.' Té'
mom Verla ne, le poeto de m
ómcéuie, qui a pensé et sentí,
cu margo des doctrines el des
éroies iiüeraires.. Dahorti ¿o
irsantique, dscíple et adunia-
íour de Viciar Hugo, ;} s‘en
«-cano et íe lui aparead dans
:é sottneh
A Víctor Hugo, (par ¡eguel
i. Iut adres se son receun de
r óeme Sa gesso.)
«Nú! peumi vos ílat:.eu>.-, ti m
(jourd’hui na so nu
*Mmux que mo: ia fh-.oé d'ad
under vade glo.ro,
«Vatio í om rn'en.'vrcn? comiste
íut; üom do victo:ra
«Votrv oeuvie je Taimáis d'uu
*Depuís, la vériíé ir,'a mis ,:e
monde á nu.
‘Taime Dieu, son Eglisc, et
Una vi© os*, de croire
-Tout ce que vous tenes, hé-
üas, pour dérisoíre,
•El j e.horrh© en vos vrrs . ie
[serpent recomw.
-jai changó. Comise vous.
iMens d time autre maniere.
«Tout pc tit que je su is, favab
aussí 1© droit
«D une ©volution, la bonne, la
derhtére>.
Ií s est done écarté de V, Hu
go. Le Voicí Parnassien, et
fédtgeaní un© Profession de
fei pama&slexm&;
*A nous qui ciselons les mote
[comma d«e coupes
«Et qui faisons des vera érrnts
[tres ítoidemint;
«A nous qu'on no volt pos les
Uoms düer ¡xxi groupds
♦Barmomeux, au bord des
lacs... eí nous paxncmtt
*C© *€’est l’obstinaüon et c'esf la
tvdtmiéJ
«libre a nos inspires, cocvrr
[qu un© oelllad© Bhñamme,
«D'abandonnor leur étre au
[vent cornme un bouleau,
«Pcruvre» gene! L'art n'est pm
[dépcrrplller son ame
«Est-sfí© ©a mmbm oé non, la
[Venus 4© MI
«Yerlaín© abandonne c©pen*
dant les parnassiens. Et, dans
«Art Poéiíque,» II indique üux
debutants dans l'axt de lírnez
une nouvelle conception de la
poé&iQi
«De la musiqu© avant tout®
[chose,
«Et pour cela, prefers Timpatr...
«Cea nous voulons 2a nuance
Íencoíí
»Pas la couleux, ríen que la
[nuance
»Piend TéloqucHce et lord luí
í&on couL
.O qui diia le* »rts de ¡a
[rime...»
(Notez, c'est deja la révolu-
Ton du veis libre qui s'annon
ce.)
«Que! eníemt sourd...
»Nous a iorgé es bijou d un
taoü,
«Qui sonne creux st faux
[sous ia lime!»
D'une part void done V’cr-
ctine symbolists. 'Entre *Me-
ancholia* ou
.Ji fait souvsnt ce revs étran
étrang© et pénétrant
«D’une femme inconnue etc,
©te¬
sa profession pamassienno
u son Art poéiíque; áe Tauhe
qu© de revolutions! Qu© *3©
«Colloquis--sentimentales», que
de changemenl&l Et dans
Mandoline, metían! de la mus:
qúe avaní tout© chose, en ces
vers délicieux que tout le inon
de connait et qui fut mss ¿n
■ rnusique par Gabrisl Fauré,
j Debussy it Bey neldo Hohn,
Verlaine évoluaít révolutionnai
remem; car Mandoline est un
paeme sans masculine,
composé á'une maniere tear-
í>onna¿r© sous Tangle ryfhrm-
que et prosotíque,
Léon Laleau, iu: aussi, Man
cher Bernard, fui un'"Bitérateur
jóvolutionnaix© qu* changea
souvent ---- ct défauí de fusil --
sq plume de main. B Bitió
]¡¡sa reí cette revolution qu’esí
le vers Ubre, alma en Hacine
le veis académique. H fut
i Parnassíen, il Test peut étre vr¡
! ver®, T ©st Vaiérien, un 7a-
t .ríen hermétíque, done aufhíui
’ » gae. Fcmt-il celors qu'il á'in
: c;igr¡e de la nouveile revolution
i du poeme: La Poésl© soon
â–  1 5te? U me r-:met en memo:
, re ce Vieux révoiut:onna rs...
í ussagl dont parte Analto
I Franco dates *U Iardin d'L'p’
cure*. Yoyant passer dans
Pans un ínoífénsií manóme de
iudiant, U s’intíígnait de.ee dan
ger extréme íi voulod quo «a
Police chargeái cede jeunesso
dissident© qui osa.it ionrter un
monomO dans Paris! Le Poé
SR6 socsaiis'.e sraail-U par Ha
j;a?d «Tidole qui souxit d'avoír :
détioné Díeu?» |
L'Hístoire de la Hhératuro a i
toujours ©té lié? aux époques
succcssíves de l'humanité, aux
©coles qu; en. son! nées, aux
tendances des sociales et au
comportsment des classes so¬
ciales. La poesía ©st done le
iruit de l'ordr© social oü s©
rneut i© poet©, et ©He met á
profit mtégialement I© platsir
©t, la douleur.
Manifestation d© Tétxe tout
©ntiei de ia sensibilit© auj.ant
que de 1'intélHgence vi d© la
volante, la poési© «¡rt !'a-
bouflssaní d'une somme ou
¿’un tota! de facultas i*-
•¡ues do la memo source et
qui, par consequent, s/bU a.
vec rtgueur Im loús de linter
penetration de® facultó®. ^ 11
,n'«5d*t« pas de poemas totalise
‘‘toéis ptus, pos plus des c&&-
nea ctifactiía purs. Et «ncor:
moins des potetes volontaíres.
/ou» poésie est as^entieüe-
ment pluralité». ha petóme pur¬
eas un jnytb®. En tato que
phéaotoM® humaia ta poí*
ato participe de Talíecdí et de
J'ínieHecí, vefe de ta rcátwlé.
Rex
jaudj d B hres - «j
En lér© Partí©:
Floating Elvphan!
En 2©tne parti©:
Pierra Bichará Wihn, Edwld
g© Feuiilér© dems
LA DAME DE MALACCA
Un roman d’amoux qui a
:our decor 1© cadre d© TOriont.
3nc action magisixcd&ment
,i©n menée.
>.üré©s: Gdes 25, 50, 3.00
d 8 hre© 15
Deux grands films parlant
anglais avec sous íitre® ©spa
gnols de Republic Picture.
GIT AEONG UTTLE DOGO ÍES
and
GRANDPA GOES TO TOWN
starring James, Ludí© ©t Bus
cel Gleason, Henry Davenpad.
f ©t le grand champion dc. box©
tJhHen Arturo Godoy... Un pu
c'-iat sensationneL.
Admúvñon or 10, 20, and 30,
Vondn. di d 6 hres
The Queen Elisabeth (documer.
tciro seusatiormel)
'n 2^rne parti©
Magistraic production d© la
Columbia Picture
BEVERLY SONNE LE HEVEIL
un vaste eclat de xires... un
iOm plein de xnouvemen!...
Entrees: 25, 50, et 1 gdo
á B hrea 15
En lere partle:
Actuauíés Frangaisés et Uñé
versal
En 2éme parti©;
CINDERELLA
Un romarr á’un homme du
monds íollemení épris d’une
vedette de music hall.
Des danses rythmíques sensa
tionndles.,, une musíqu© érü-
vrante...
Entrées; 1, 1.50, et 2 gdes
Ciné Select
eudi á 5 hres
En lére partie:
troles de GENS
En 2éme partí©;
Louis Jouvet, Cliarpín Elvlre
’oprsco áans:
EDUCATION DE PRINCE
Entrees; 25, 50, ©í 2 gde
á 8 heures
En lére partie;
Actualités Universal et Oiympl
, ,iqtísT
£n 2eme partí©;
ARIZONA
Entrees: 1 et 2 gdes
i *i£ NOUVELLÍSTE.
Paramount
Jeud? d 8 kz's precises du so¿r
3a HH 3 W, odre ou théatre
Faramoun! un programme ra¬
íl ophoniqut' á Yoccmion du
dbdérn© anníversair© d© la sta
ti on.
L audition banéficDra du con
cours de^ jazz Saiek, Gab Trou
badqu.rs, Trío Haití
On ení ndra Languichat:©
dans un sketch comique, 1©
guitarist© Casséus, U& plañís
tes Karl Jockus, Ernest Lamy.
Maurice Moriss©tte etc... ©te.
En couséquencs jeudi á tí
Lres, íl y aura RELAOHE.
Vend,r.; di d B et 8 baures 15
SERENADE DE SCHUBERT
avec Lou T; Jouvet, William Bar
I voy, íkmmtd ianereí, Mcnc: 1
» Valle©
... un lUm magigu© qui Iran
chit ioutes ¡va ©tapes du r«vm
... tout© 5a muskjuer enchunt©
mm du grand compositeur
-'rante Schubert.
Entré© Genérale Gd, 0.30
REMERCIEMENTS
La íamílle Louis August© d©
Petit-Goav© romercla bien sjn
cerement tous Ies amh latit de
la eapHctle qu© de ,1a provin¬
ce quíí leur ont témolgné des
narques de sympathie a Toe
rasión d© la mort de leur ro
jretté Fils ©i Frere:
Luc AUGUSTE â– 
fnlevé a leur affection le sa-
medi 25 Aou! 1945.
'Elle hs prte de croiro á
eur proioude gratitude.
AVIS
AVIS
)& soussigné, Louis Prophe¬
ts. ing, acjxonome, ancisn dé
pulé, anden Secrétah© d'Stct
d© i’AgricuJtur© et du Travail
anclen Conseíikr d'Etat, Aqñ-
culture, Industrie} en plain© du
Cu! de Sac áepuis guaraní©
cms, declare:
2 n'étie pas Tauteur des
crticles publíés sur le journal
♦ L© Nouvelliste» durant Taimé:
1945 relatifs d Tincommoddé
cu voisinage d'une écurie pas
plus qu'au manque de police
á la campagn© que de Glace
¿ Pétlon-Vllle.
2 — navoir adressé aucune
lettr© avec pieces jointes a
TAmbassad© Américaine,
3 • ••• que ne pouvant malaxé
mes eiíoiís detector cet intires
semí homonym©, qui malheu-
£©tne:nt oublie de d'onner son
adrrsse aux persormes á qui
ii écriti Je declare enfin que do
rénavant je signe: Louis Pro
phéie ¡ng. agr avec i© mémf
paraphe qui figure au has des
j iéces oífic'elies qu? mes fonc
fions sus ¿noncees me faísefient
Tobligatíon de signer.
Louis PROPHETS
ing. agr.
Veridred. á 5 hres
En lére partie:
la Province dé Quebec
9)5 2éme partie
P. Fresnay, ADRIENNE LECOUVBEüB
Les-amours de la duchess©
cíe Bouillon et du Marocha]
Maurice de Saxe.
Entrée: 25, SO, 2.00 gde
á 8 hres
En le;e partís:
le Beau Role
En 2ém© partie:
Charles Vand, Y. Lebon dans
MICHEL STROGOFF
Drams á'amour, de passion
de dévouement pour Tétre ai¬
ms et la patrie,
Entrées: 25, 50 et 2 gde
A VENDRE
Occasion Exceptional©!!©
Réfrigéraieurs electrics et á
céroslne. Eat netii
/oy©2 Pierre Boucherecm Ruó
Javée, Phon© 3724
Et, c'est en vérité, enfoxxcer, une
porte ouverte á coups d'efforts
lerculéens que. de íe déraon-
rei d'avantage á des kcteurs
cultives. La proportion plus
ou moins grande dú melange
des facultes qui y concourent
vuiiditíonne le genre ccuquel é'k
xuttache le poéme. Le vera
claasíque, par exempt©, ©st i©3
ié le domain© de Téqmtibre ©t
i© Téquavalent© proportion des
kwnüfés qui oréen! 1© bou v©rs
«Médiocritasl dira-t-on de
Racine par exemple, taut com
me des íragiques grecques, ln-,
diquant en cela une malírise
faite d'óquilibre et de mesu¬
re. Tout ceci c'est de Vorthodo*,,
xie, }& dírai» txadMaamUe ©t
que Mr, Laleau nlgnor© pae.
Cía fin á .domain)
AVIS
Monseur ANTON KNESP,
dürtrlbuteur de la «American
Le Franc; Foamiíe Corpora
tion» et la * Harley Davidson
Motor Company®, avis© sa nom
bieuse clientele que ces n?ux
(2) Masons sont en mesa
rc de fournir respective-
ment des Extincteuxs d'iticen-
die c S cies Motocycletes.
Rue Pavee, Port-au-Prince —
Phone: 2328 et 2234,
REGLES NNORMALES *
Et sans Douleura Grace
A L'Ephédrastin©
Femmes qui souíírez de ié
c;l©s dfiiciies, sachez qu'il suf
fit de prendre au debut as cel
lfes-ci quelques comprimes ri’£
phédrastine jksux empécher ou
feire cesser dans Tinstan: me¬
ma Joules douleurs et tous ma¬
laise.
Prise réguliérement, l'Ephé-
irastine, en eiíeti assure le re
tour des «époques» d bono©
dale, sons avance ni retards.
Avec TEphédrastm©, les regles
opparaisseht et évoluent sans
aucune douleur ©t tout© femme
guí, jusque-íá soufectit pendant
24, 48 heures et mém© davem
tag©, á chaqué époque, n© con
naít plus d'ennuis ni de malai¬
se. Elle peut s'acquitter uor
malement de ses occupations
el surtout elle evite les compii
cations qui soní souvent la lot
ds tarn d© femmes.
Ce merveilleux produit est
en vente A la Phaxtnacm S.
G&tímtá, ru© Férou, Port-au-
Prince. í
AVIS
La Dír.' ction Génétaki du
Service National d'Hygléne per
fp á la connaksance des íh é
cssées que i© délas d'ímsxnp
mn a TEcde d n Gardes Ma
íad&n WÁ prolong© jusqu'cru
Jeudi 20 'Septembre en cams,
(A qu© les txetmens cTadmia-
síon on! ©tó üxéís au 28 du ma
me mole,
Semences
d’Oignons
.YELLOW BERMUDA»
chat BAESY ♦
m. Au® Magosto 4» MEtat
VM&tm» 2183,
SX8WCI
tHBEPBQCHMBLE
Attorümml !ncomp Prortmioiui Atetes»*»
PAN AMERICAN BAZA»
Anglo do» Bum Par.»»
•t da C*nti*
Phaaa
La MA1SON JULES FARMER 3. le plate de you* annoa*,
qu'elle totni de receyoix an g and as»artim»nt complei ds
Fioduito de Petoiare fabriques pen ia STANDARD VABHSh
WORKS et LA AMERICAN MA.UETTA Co.
Pemttttí? d VtoüJ» piéptoée- jupétíesae-ltoérieui et
briliant Ssmi brillant et mato.
Petoture á I'lraite M pate, I'.rbiancs de 20 lbs.— Pea^,
Marine. Assorüe et toutes les co nietas
Enamels pour meubles, Parq ±ea¡, Autos, Camions, Morins.
Vamte Copa!, Vemis pour'p agüete.— Orcmgs Shellac,
White Shellac
Oceana Marl*» Spar Vernis -.. Waterproof Spar Varnish
Almitnium préparé, Ataoiobitn ié»te«nit á ¡a chahur. Pais
lure Aephait nok
Peinture rouge et verte pom oitur., Pointure Rod Lead o»
Mini-m, Paint Remover
Peiuture on pftte Ceoeln á I' ou'ehtiude, Peimun; an ponda
Casein 4 I'emt. froítle Intéríeur ■ I «térieur
lisence d • Ttrebenthiiri, Limita da Un atte m bouiljfe
Crain d'Espagm1.
Oow Jaun# U rouge, Platre de Paris, dtmaiso, qua'úió mim
supérieure.
Mantle special pour ioita en béion at en lop ,
¡’our vos travarnr rta Paiulure, odre.eeas voue
JULES FARMER OU VOUíi ÍÍÜlítyáíÜVilí?, Í5D; !¡í’-
lo MAiSOX
promptitad».
STANDARD VARNISH WORKS ET TDCB BROS, INC.
AMERICAN MARIETTA COMPANY
JULES FARMER
PROPhXETAIHE
87, Rue Dcmte© Bítslouchm.
Phone: No. 2709
Les Cf.nois- de sauveiag© ai tes cañota oV secours pour avion© con;
fruits par FIRESTONE aident á sauvex la vi© des combatíante sur tous 1©
theatres de guerre,
Avec la vlctúire, les grandes manu facturer «FIRESTONE® recommence-
ront d produire des merchandises pour les besólas civils. FA alors, Di
fermeux pneus Firestone de Luxe Champion serón! disponibles, p'!l5S
eurs, garantís pour iournir un plus grand mileage.
Tiresfonc
f®UE0R AVJOURrrHUJ... encore mkeueur
DEMAIN
If* W*. Ég(6f|lOl2ll

â–  MUE J
... 13-)Hie
*
I
le vous annoac-sr
vsnX complot d©
IDAHD V&BNíSSb
érieui et £xtéttei&
20 íbs.—' Pemtuj»
lomions, Moriae,
>t anga Shellac,
[ Spar Varnish
la chaleur. Pete
re R&d Lead ou
‘elnture en ponáis
ar&e eí bouiüis
üie( quaUló exiia
>k.
5 a la MAÍSOK
5 at promptitude.
BROS, INC.
INY
' Antiparasito!
r. .o EíLccxce cerniré lo
Po.xidii.rj e Aicju et üurlout
Chromquo.
L AnVíFARASITOL sari. com
m- a IciV'xnt penda ni la cites
cague.
L’ANTIPARASITOL doit éw
mu auo inns la suits poui é
vítor ¡a enronicité et les rochu
‘es.
'â–  DEPOT:
PHARMACIE DE LA PACC
Place Getírard,
tes majar!!© des avión» dan, la vasto
fictíe den Bombardier?*, chasseurs, irán»
porta et platrAirs de la R, A. F. aai des
pneus» mués et íreTis inventes et ladre
quos par Dunlap ?1 type» d’avte'p» Ars-
gHte aont ©quipes crvoc des pir %m a!
Dunlop coimne équipemont «tan-
X (>.'/
* < i
» »l
l-tití -i Md Flat# ¡ t 1
v i «hi X i « dtí
.ts «ntTvinjim. «]t
MTENTiONI ATTENTION!
E GENEHAL THADING CO,
S, A,
Presan»
Les Mctlleurs vms de VAr
com ne
, urn. mu.; Angel M. Esp*
lo O Hijos — Lujan De Cuyr
«SuriMva Buenos Aires, ARG
C. - vn s ouí obtenía les phr;
* miosis de HILAN - 1824 â– 
6ARCELONE 1924
Vir.s Rouge — Sciuíernes
Champagne Dry See.
4 bienio! un important etoocx
¡q Vins de Californie, en Gal
on Bouteüíes et Barxiqtie&
le K ARAKELIAN Co ~ ios
- i» .aportan!*, vignobles dos
Rate-Urus,
Aw¡ l lo.hv^r vatro vpu
©r m í * > h pour los pr-x
/I,W ANÍS
, i> ZUREAN b
cu lunuonrer n i
i t«» tju» ’<•
«<> . huutemut a k% U i»
• i ♦« a roto du depot
u Na/ *? ,
. mom© patÍMCuk'
Pa vjt tuuux, bon
* u aj i< Mew, quaUté
*■?**»**-*•
SIM0H12
Marque ’s*FfzW,, 1 Déposés
L Preetzmann-
it ’.l’.i
tu-,
r¿ * 1 * V» ¿
4/ \ « i7fbP
n? ortaiZ'Vou* p>$ s«
B .
" K
1 Ji goór ígaabít.
•\!.v.?-Sf:£7fr voa< ett p)>*# h.'nrenos#
PON N. M0H8. DirtrfbBie.r
Ággerliolm
Por t-au-Pr inca-
ATTENDU PAR PROCHAINS VAPEÃœRS;
iaít txmásn&é NESTLE.
Idl étfupor© NESTLE 14 1/2 02.
krií ¿vaporé NESTLE 6 oz.
kit m poudre NESTLE toe íes dimerrsions.
kctogen.
Cam points de parís de 1" á
Ckm pom toles.
Tajan* d’arrosage 25" et 50".
Betos Firestone.
; ?opíer. démballagé,
1 Musutiea Stnkcdííe.
, %'Toe en 5 gal; 1‘gal; 1/1 b.st 1/2 b.
: Ctm$rma Libby Me Neill et, Libby.
DE COLGATE PALMOLIVE KXT Co.;
&&$&?aímolívB.
Servos Cashmere Bouquet.
$3¥0£#maim.
Dental Cream.
Parami et Cashxnero Bouque!.'
Mains Gercáes
• Qt.a¡.’] la peau dfvier.t
‘rr<‘«’. Ja '
Cd- e tie i’i- trok
^ arf -rfe
i. a* un
r-pific. \uxfi
comino elle acfou-
c>t et caiine!
.Vaseline
GFA.h: Le pfrrpote
DON N. MOHR, Distribuí*1»!
h\ svrrovíih;
n ce ¿rilé dans te
’ memos prix.
O Z'ENFANTS
ifue aes Aiiracies, á cote du
A* pot de «Rhum Nazon». Téló
phone: 3435.
.a Mcf son
BAUL E. AUXUA
Rué T.-averstére
Deoí de lecevoir:
Chxjcss'ores H mMi Nouveau
(é. tout cu ir, pour Dames,
Cha¡;.Murt-s tout culi et toutes
peauss&ríí.-s pour homrae Chaus
aires de Spoil pour Domes!v¡i
«Res, Eoícmts, Serviettes do
¿ah, Sorbes de bain, Soviet
tes de toilette, Gants tíssu opon
<{QÁ blanc et cbiileurs.
Palm Beacbs bianc, nóir. cou
j&ms fantoisie. Drills anglais
tníon, couleurs pour costumes. ,
Toíle d drop Fil-BatLste ei Li-
ion SI blanc. Ombrclles en
=o!e, en conten, Paropluses.
Chapeaux de palile ñne de
.oinv. dí Feube pour hommes
Ceintuxes cuir pour hom
r.vs qcc» t/ s rodile en E¡a=f en con-
ti de so.a r - m 'mi ’5
aodolr-^
Anides Je ~ i x Tous
artteles de
Fhons: 2NS M31
SK) y des. M
alette.
Fi 4 header.
Mh® Gold, Médal.
?sría« Diamond Special.
Huye,*Sun Flower» en drums
lard Swift en Uergons c
Hal^ d& iín ds la Naboría*
Airxtur© ©n pate Manche -■ Duteh Boy*
hofe 4© himée,
te?*»», Couteaux Indigo et bous* ExV/eu.
V«rt^ath Martini et Rosst.
©t hull© Argo.
fbrblancs de 1 al; et 6 gal
37 Ibs.
Lead Co.
L. Preetzmann-Aggerholm
COCOMALT
^rMeilleur déjeuner. LeMetHeui rsconstítucmt
UNE SOURCE DE FORCE
Pour ¡es convalescents
Pour les er.fanís maigres el débiles
Pour . s peisc-in.es ágé* s
Pour un sommeii profond
Pour aurmonfer la fatigue.
Uipaiimeni scientiííque ex üaordmaire.
Tvmáimg Co
DISTRIBUTED!? POUR HAITI
Pitites Pilules
CARTER'S
POUR LI FOIE
Umvmefiemen? connues et qui ont
déjk sub! raaaon du Temps, car cn
m rente depius L590
, &
Ácmellemem ofertes eo
«aveloppes tie 6 pilules,
As prlx de Gde* 0,25 le
sachet.
Rxige* ee aouvei erabaiiage 4«
rotee pharpiacieu
PETrrES PILULES CARTERS
• POUft LC wm *
ATTENTION
Planteurs de Noix de Coco
2a Haiti Cocosuit
Fro cl net ^ Oo.)S. A.
ACHETE TQHTES QUANTITES DE NOIX DE COCO
QUI REtJVENT ETHE WSEES A POBT-AD-PBINCB.
SJU>8QBER AO:
BOHEAO DE J.TJSWE A BIZOTON
mSHONEi 3477.
BOITE POSTALE: A .. ISA
piwmm vwm, ivsam a beoton,
IX SECHET DE LA
PERPETOEIXE JEUNESSE
DE VOTHE VOITORE
No lub&ez p«a voiro voituro
cteve: lx vieiite. Piéstuvez
íiv.n finí original c.v.c Simo
niz Khzn&t et Siinomz. Uu
cmplol régulier d© SimomL cri
v/ *0 hoUi'iln t: pn tcfTí» r ^ >
U© la plum la poussieie ©t lea
rayons du son.-u, qui atv.iqu nt
< t n ,t }, ,i g*' r |u<»l
! S¡ te f*oh Pf4 vc'«o v n
n r* i m »>{♦ del ''<*
tMíorationií et a umuo, v.jms
ut/ssvc'X retdamet m t ‘auL; m:
gn* V -v© r '
G'f!, ! ¡/ 1
Le Profess^ur Bulgarini
cRorr que m fhetres de vkmmm egtpte .
CONNAJSSAIENT IE SECRET DE LA NOUVELLE BOMBE
ATOMIOUE
Suit© si Fiu voir 1© No. d nunj
a * ¡i. qae vous Lou
l out ¡as auperñnoa,
r i u te 4o t tout Port-au
r dtunan
de dun grand nombre d’ust-
c.ars dos Autobu© d® Port-cm-
lY.iicc, Peiion-Ville, bt-us a von a;
avemtage d'avisar ie public
qu'd partir du 15 Sepiembrs
i945 et d’accoid avec le Denar
temen! de ¿’Economle Ndtio>
rale, )e tarii special de vingt
chiq centimes de gourdes ^0,25)
est annul© mais par contro le
cornet d'abonnemem de Vingi
Cinq (25) tickets s-ia vendu au
piix de Dix Gourdes, I’ache-
teur bénéficierct d'un escomp
te de 20%.
Ces carnets d'abounemen!
peuvent ede émis en favour
d'un ou plusieuis rnernbros
¿'une memo famTie et son! va
lables pour une period© maxi
mum de six (6) rook...
Sociétá Ha^i©‘a,a& IXAutomo¬
biles, S. A.'
SERVICE AUTOBUS
AVIS
L est porté á la connate
e dos propriétaíxes cl? eh
,00 la Section de Méds
Vérérinaire du S. N. P. A., ft
L. R, vi.nl de jecevob un sfo
r? vaccine anli rablques ei
ru'elle, se tient a leur dky ^
ion pour rimmunisation o
leurs animaux.
Dami n, 4 Septemhre 194o
Pour vos Tiavaux de O
abilite.
Englais ou cn Franpa.c,
Conditions evantageuse.-
VOIR
EDME t, ANGRAND.
18 Huelle Jérémie, •'
Bois Verna . ,
Mate eansiUércmt do la
I rouiOv du Tut iutdk Atuorn
nom áavoim gnu© des 47 pe;
sonríes qui y peuefcéreirL 9 sou
iv merit mourureni dans les 7
surnames qur surv.ienL et 4
ioiigtoaips apios, Dos 1% qh'oo
iwa.1 nioitu^, uu corns avs "
I piuniiurn^ .ÍÍU.Uoa, i une < *r
| v uu, deux lui> at *
at Uf'iX fUUC’ 1 u
i , , < * < uu ,er!t> pun m /1
’i.( uv 4 I.. 4J„ Y |M *
ihur Weigrfcl, Arthur H. Mac©,
Herb.it p, Womiock, George
A. Rtesner, H. Herbert, Richard
Bethel íassassmé), son épouse,
lord Westbary (sou pete, sui
c.dv), Vvoil Joel, le prince Ah
Filmy Bey iamcmíné), ¡t C,
Lvoiyn White (suicide emssi),
Gaoigt }viy Gould, Is Dr. Lytb
(•<«*, t ter, James H, Breo-tted,
ii //.mu Cuttor et Sir Edward
Les Void:
Lord Carvovoni, Sb
Gorstin, Sir Charles
trit LAFORESl'
«lr?¡Bpatil© d’Ombre»
de René Relance
p -
h
Si. AMAND
IX 1/ Í¡ 3 ©
i w^uIíSb,
I - -i
I j V t V i
- Od uvli'-Ü'-O
; i t
I t A
ce t e a u
L ~ Ctl
l U. W -> ) -i
absorue.
COLLEGE MODERNE
Directeur: Emst AlcteRor
Aveaua Magny
(Petit Four! No 19 !
Toutrs les classes Ü2& a
PhilóL 1
Touias les sections (A, 13. Cj.
Preparation sérteusc au Bac
calauréat, Discipline, Etude.
¡Corps de proícsseurs, com¬
petente, devGués).
Ernst Alcindor comnle 17 au .
péfs ¿'experience dans la pn
dagog.e. Succes assure. t
AVIS
ANTON KNEEH advises tha; ¡
the ALCOA STEAMSHIP COM j
PANY will resume a Steamship *
service between New Orleans ;
and Haiti. The first steams i i
will sad from New Orleans da !
iinq the third week of October
and will have a regular sal
Jing every three weeks therms!
ter with additional sailings ijt
cargo offers including Haitian
Out pom, j
Anton XNEEB I
kxt JUooa Steamship
GompaBF, Ultphtm ZW-
l ou JU ( ->
l < f * fu tc *{
«+ t 1 - I
i quf j * j
i s pu1 t 6 v'l i u
j n ere am ?i ,
I if c f 1 u. U i2 lS
■ oar a i,.u d.rv, toia¡ :a.tc La
' ooaio suirda, *?e, n.C-ji, ;
f ci Í, cat uni- cxpc-i. uu
-docuraent memo,-'-, ;e nic;
h-rnf, as .usc-jux da - <
c e usure, s '©xter j on sen, t h bf a-
u:t-nt dan,s un jeu *t>uv«i ;.n,
L'ecTivam «d'EpauU- cf'Omb. -
se do.t, seroble-i-il, cTaimci
qtie dans «Faux Traite d’Esthc
tiqu©» Benjamin Fondaao
wCrive: «La reahté pnvdeg¡fc
au poet© «'est demo que la met
nHastatiou d’une réalíté uidv-'f
'¿©lie, ienu© pour fermee, pom
i.onteuse. cl se réduit, en dea
niére analyse, d cel échx-ge
suruaturel que les pritmbu
en métaphysidvhs nes, Leu
«ent pour réellement réei, m
non seulernent pour poet qui-
ment réel*. Ou encore cc*t>)
proclamation d'Andre Breton:
•Hi.ii n'ep goad© molas daus
Tort, dan© Jm sciences, que
.-eít# «tenté d'appMcatfen. da
fcMin, d* fécplt», F»tn 4# iwts
p7°v
V' j,
^•1 ! I i a »
s. o a o
w- oai o ©
>. u qio (i
t du »
l a i
^ >( -Í ~
** i!e 11
r — < w. Dr>-
* i ^
r € oi
^ T-
-~4 I la
« ' V'~i Jl*
* r r e v
mures ;©s vaunts morales ou
< s'Lte. te •* . monde T Lu
•. d .I.usíonnéa,
r. :r- •’ i* j besom, d/1
' -;-n, -'-.m. d.: Marx. U
fci.i -«rhu ujiv: que parva-
nú un te:::, de processus ite
dcstiuction, íi sy arrute comí.
•'nuv.iS'» r.pectrc-k» do AacEndí© (sar !u‘
11 n'o&e ríen a te
¡..ace di> ce qu’U défcruít. Un
D;ou g-L . t «©« uu D eu
cróateur. Alors. d¿trult-eLe
vtalment oMíe poésle pour
qaelqa-te uns?
('La ¡!- c domain) '
lili
•iusecdcld© OTRAQKPmAl
M» ha© Instcmiarjémeal Ptmeá
MNR, Rojeta, Lm v de Mofeaife
*u«*. ote. «te.
Sn álp$t «i RHUM OUUMI (
S*0*l « 1.55 lo i

Page 4 était absente
du microfilm de cette date
Page 4 missing
from source microfilm of this date

Page 5 était absente
du microfilm de cette date
Page 5 missing
from source microfilm of this date

Special* “Le Nouvelliste’,
BCOOm M8 OKU» E* K3WW OK RJffltW OH WATJOW QH, HOM
gem? mm mawwam daks toot» is infamar
Dtrniére Heura
ATHENES 13 Sept Le Gou
vertuxaem Groe cwnonce qua
Leo- yi'úas, DiiacVar, curt ui-
koras Etrcmgéres, a été nommé
Ambassatteur de Giécu a Was
hlngtoru
HOLLYWOOD 13 Sept.—
Shark y Tempi® ogee da i7
ans, se mcrriera le manured! 13
Septernbre coura^t avec iq sf-r-
g©n: John George Agas. La có
rómorú© aura Ih¡u ó i>Wm
Method¡aie do WiUfaxre.
LONDRES 13 Sept. Le Pn=
míer Ministre Attlee a preatl
aupara tuu pour ie Uohi.nv-l
Jpuropoof c.j.iai'^0 Jr® -•
[im Vt' 1 v . .■ í ; o
. i j*. te> ^ * ‘"f *í *' * " ^
-OI Í * I - -G, * 1 *** U © ó
, < pit e it í,f do L / i '• *d
„ui h Vi * uu. J'-ow
qn&.
TOKIO n Sept. - u> CaDi-
not japonai» a eel rou'u^ jw
cona.deror ia Gomando du Go¬
mera Me... Ate.»-r q^e -o r„ n-
bieux mentbr©* ciu Mitesiero
de Tojo soiote parm; les cri-
rnl-'-ed do guerre.
BERLIN 13 Sé pi. • Le Mará
chal Zhukov o crrmoncé que
tout© la zone russe aocc-pa-
uo>'< est mise sous 'o ch:*"-‘,D;q
d ua Gouveir.«ir;erii auema'-d,
bar is 11 áépaxíements que
comprend cerne zone, au mo.r.s
uois sote deja ctex mates ass
veterans comma -c.es cenan©
Diiocieur. Le Marechal Z.va-
kov fait savor? que c¿tte admi
jdsíraíion aüemande dingora
sous le contróle de son H-at-
Major,
WASHINGTON 13 Sept La
poi;uq ic . ’r’iCu?e rrprend .©
dcssas v L observatsurs é-
iacien* er ’tees áe rééiec-
t;o?‘ tie . u~u’' a? ¿es 2i pomi*
¿Q son programme á’opr es¬
querro u'uís,&.(:!<í. I; y aura
des C. .C..O k. .*.q¡&ladves par-
Pedes er i948 e! ©n 1948, Les
Rép-ubicains von? tout tenter
rour obten;? ¡a majoriíe dc.ns
ces AssemBIées.
LONDRES 13 Sept. La Franc?
demand-, que dans le Traite do
Paix awe ITtalie, la front.ere
soil légér-tment reettiiée du co¬
te des Arpes pré-s des v;Les
Labrigue et Xante, et que Ir»
centró;?. La Fra’-ce renoncu a
¿'annextOTk de la Vauvr Ace¬
te. ruáis derr.ar.de que la po¬
pulaban. trangaise de i enarco
obtieruic' de Home le «honre :u
ie>. La Fiance cíeme tóate
ia réq'ot: cíe Feazsn a 1 Est de
/.Airique, ai;;s: qu'u ctd;-
canor; de íronhéie e?- Tunisia,
la France reclame ia resuíu-
t or. du máteme! que : prls
cítale telies ¡ocomo'uves e‘. u-
smes. A tare symboUque la
France reciatrve u;;e retke som
toe e;! araría commu rupea-
t;0m
WASHINGTON 13 Sept. Re
ponda:-,t a csux qu¡ préteneer.:
qae Íes EtateTJeis vo®t feas-
ve, ur, O..-,- Soders
te v Angieiorre, íe PresOen!
Trutr.ae a ciit que ceta®,,:
.des co.v’clustoe® pa.da :er:'e -
ahswdes.. Ce» remarque» que
J'arqeeí onvérícad5 aUa;t
car la propagande d'utt Gau-
verr.emect SÓcíoisle «n Au-
gíewrre so»t parties du Coa-
gres á>s Etate-lítuss. L'Angle-
ten® víut empramer 2 d 3 mu
l.ards des Etats-lMs.
NEW YORK. L’Agesco
de nouveOee Dome: cr»>o que l'ancitn muiúitr» nippoa
ciss alfairas étrar.gsres. Vh.
Mamoru Shígam^u a eu une
mitre conference aeec le géné-
ial Mac-Axthux cet apr&e-roidi
a !'hó:#l New Gand Yokohama.
OTE TX¡ VATICAN.— So
Saimsté le Pape Pie XII a rt>
pu audience privée le ge
séra! Eisenhower ct le lieute¬
nant-general Mark dark. lm-
médiatement apires l’eatrevue
Eisenhower a visité la BnssÜi-
q-ne Saint Pierrs.
PARIS.--- Domáis Je general
Eisenhower reteurne de Home
•»* rtgegnerd écm quartirr qh-
r.c-’ai en AUemagr®.
TOKIO,— L'ex-proríuor mi-
tnstre Hideki Tojo espere se
ren-íettre- bientót da sos bies su
re» do suicide mangué.
Le ministro de la marine du
cabinet Tojo, i'Amiral Shígeia-
■ o Shimada s'est rendu paisí-
felament á so cUmottre á un 0f-
licier amóricaiX H a déciaré
au miiiíaire: «je compráis me
smeidw, mats j'aí changó d'i-
dé®.. Ii aura te mém» son que
io.-s la cour inania,,, o bróvo
ociieance.
IT - a;, i nomino sur jaquel le
i ...a' Cumpla;! pour ¡a défen
i Te Honshu ni cié !« pn,-:;-
UC i ■- :a íotUío :; a, invasion
u.intí?;é.Uii¡t,-, ¡o ficuti maréchai
ijymyjt?, Sucj-yuniu s «nat logó
uo Lie i<»vo’vfc»r .a Crauo
u 'y lS'u.,i ¡ réh ut prif.-U'á
anpáxial. Avcxm dt> rr-ouri? u
u ai; a sou cu-aV, le colonel Tu-
'■aa.i, «jo re gioíte qu® la guex
í& cj;t prtfe Ln ce cvtte íaga^.
Córame ¡ occupais un poste ira-
rortant Je poxie de.^ responscj-
Lilités, j'atter.ás l’occasion pour
dispaiaitre*. Cofte occasion jj
*a trouvé? h.er, Son épc-uso
aussx s ee! suicidó© dans sa
residence. Dependant Suglya-
nra n;étaít pas portó sur la !>s-
e de ceux dom Mac-Anhur a-
vait ordonné iarrestaíicn,
MADRID. Ls genera] Fran
co a convoqué la nud dernlé
re ia premiere session du ca¬
binet depuis la conference bi-
par-Ue de Posíúam, II a légale
mei-í abolí ¡e saiut phalangis-
te: bras iendus et pan me ou-
vsrte un© cornbinaison dxs sa-
•uls hiüérion eí mussolin¿en a-
xiop'ée depuis ia Ln de la gue/
re civile,
Dans le ccmmuníqué se trou
vent deux breves l’.gnes quí an
roncen! la formation d'un.© com
mission pour préparer les bills
cus drous annoncós depms le
5 Mai i345 et determiner k;s
reglamente 1© sens electoral.
Les «bilis des droits* oaf eté
votes par les Cortés mals ns
son! pcs enmes encore e» vi-
gueur. Ces bills gexani^ni
toutes les libertes: paroles, pus
se, réuníor, ©í proclament que
1 nomine espagnoi a des de¬
voirs essentíels: ceux de ser¬
vir l'Espague par deseas tout.
Ma;s Línconnu dans les dé-
c ;S«oTis a’híer du cabinet de
t rauco est Failusíon faite au
vSens Electoral». On se iivre
a des suppositions voir méme
bs conjectures, Piusieurs .cb
-;crvaíeurs pvnse-nt quavan; lo
í ü de i'année des élecdons ge
■érales libres ei ]& vote se¬
cret serení proclamas &n Zspa-
one ei que les réíugiés pohi-
ques entraron! ©n Espagn© sOUS
tes auspic-s et les gara mies des
ó grandths pussanc.s demacro
:ques pour prendre un*t part
wctive á celic consultation.
■ WASHINGTON 13 Sepí. - Le
General Pers.h-ng a célébré ses
F5 ans aujcurd'hui.
WASHINGTON i3 Sept-- Le
Cangros a volé ie retoar á ¡'heu
re solaire. A partir du 30 Szp.
l&mbre, les Clats-Vms abandon
coro-1'? Yheure á& guerre pour
leveniT ¿ \a nórmale.
NEW YORK 13 Sept. Le
gouv&ftement franjáis a dóddé
d© libérer 12.000 prisomHers de
guarra iialscns,
NEW YORK 13 Sept.— U
Navy Department a annul©
SD.OOO controls depuis le Y-J
Gay, tolaliscmt des commandes
pour 8.300.000.0(XJ do dollars.
WASHINGTON 13 s?pt -----
Lf*s Etats-Dnis ont place i'Ar-
o'eri'lne of 1’Espagn# comme
pays ©nnomf, ©n c© qui conger
! Derniéra Minóle
13 SEPTMBIIE A 3 Etw, P. M
TOKIO.— B a été annonc©
cftid&Uemant par tin port© |xr-
?ol© du quartiar general do
Mac-Arthur quo I© general Wa.’
ter SVueger dePia Sera© annoy
e! ie vie© amial^arry Hill da
xa Seme armé© axriveroiU ]©
20 Ssptembre dans ia grand©
ba»© naval© d© Sasebo dam
les to Kyusfeu,
NEW YORK,™ L« Columbia
Broadcasting System a rappor
té que le general Jonathan
Wainwright a otó ovatiotme au
jourd'hui par un? ioule ds plus
de 30.000 personaes d eon r;i-
r.vó© d l'aéroport de New
York cm Ü a été r©?u par 3a med
re baguaxdia. Lo défenstur de
Corregidor qui ©at accompa-
<¡nó do sa íemme a déilé d
‘ravers Ies rues d© la viiie au
milieu uo an1 muiLo >«.
C sox T *= <»ta a-cu '* ^
Wakiori Astoria.
I.ONDH1.S, U-ñ muimiü wu-
• d '«ex o»t rappusto quo
p? rtenmai G-eotqe ouUoux, axn
....,«is to if íra?\au» a Mo,ron
Mi»aa fnoj’tot « I >«.Uo* sur
r v ta*iou du m. >tri> d« . sf
â– â– ! % rnranaore.s Bidauli ntm
ri© prendre part a i« ccu’Teran.
ri. f,iar ios proC/iesa©.* bo.rccx n-
,.UÍ,S!. Oí- fxt remarquer er.
^ém- temps que. Í ombas^a-
ceur ar.glais a Moscou. Sir Ar
chibald Clark Kerr s© trouvo d
Londres depuis Vouvertux© de
ia cordércnc? des ministres ce?
r.ücnres étrangéres. On appie-r.á
J'autr© par que Fambassa-ieu;
cmórica'n a, Moscou W. Ave-
di Harrímar. c é'é appeié á
:>ri nare par! d ía cordérencc,
TOKIO. n a >!é Oí&cielie-
menl annoucé que le quartier
general de Mac-Arthur a amo
risé ie gouv&rnera'ní japonais
a proceder á Fanestation des
officials mppons dont les^.0ms
figuren! sur la lisie du género:
Mac-Arthur. Le gouv:merr.?m
iapon.ais a xecu un délai de ?
fours pour medre cet ordre
en execution,
SANTIAGO DE CHILIE. - 3-
ion les premieres iníormaho^':
préliminaires, violente tem
pete aura’! causé des degms
Cí>cs:ídirable5 a Santiago. On
a rapporié 3 morís et 7 bles¬
ses. Un vid assez violent a
soufíló aussl sur piusieurs au-
tres provinces causan! ¿es ae
ads maiériels,
‘ ELI2ABETH, 'NEW-JfERSEY.--
H'.er so:r Arturo Godoy ap-3
avoir mis knock down en 9 foxs
son aáversaire, le négr® Den
M. rr tí de Baltimore a P“ 9a’
!e match par 1® knock-out
ieermiqu© au de'axteme jo-rt’-d.
las ¡age Gene Roman a dn ci
réter te match, a la aeuxieme
: ,,, c- du deusieme round. A
la 3uém, acceda du premier
■ ouná Godoy avast déjá écra-
Ȏ Le w de sor. adversarte.
Merrik o eíé mis knock down
BU 5 tot* a» cotí» du prcm'sr
racnd,
LONDRES.- - Selon des infor
motions ollicie’tes du Vatican,
ie general $*w*owwr aurait
... , ::y:, journaitstes apre3
son entre-v-ae avec le Pape
qu us ont discute drs condi¬
tions genérales en Europe.
LONDRES. Les milieux in¬
formé* d'icí ora rapporté- que
te secretaire de te’ lames Byr-
■ es aurait convoqué tous tes te
crcscC'ants américaine dans les
Balkans «í le Sud-Est de i'Eu-
repe pot» consultations au su¬
te*. de la situation politique des
pays balkatequcs.
LONDRES. 11 a été armón
có de source autorisée que te
roí Pierre de Yougosiavie cru-
roit u-ne no^ á kr
coniérence des mirrtsdes des a!
tices étraunqéres dénongemt
les prochama» «actions en.
Yougcskmr comma un» me¬
sure c n i; -dérc ocr arique. Par
oiUeurs. il a été annoncé que
le secrétase d'étaí Bytsss a
coníéré ce matin áuretra tren-
te minutes avec le rol Pteire
ds Yougosiavie, probabtemom
sur la situation politique an toa
goslavie.
LONDRES.— Le secretaire
d'état Jamfs Byrna» a coeférá
ce midí duratü plus de 30 mi¬
nutes ctvec l'arcltevéqu® Bo-
masrino*. régent da ia Grsc®.
D'opies cariaín© ssouress au-
ierteées íl* ont du prdbable-
ment d’scutá du testé á* pos*
míe HOOVHiWfE»
Four mém
Ore Sociétó d’Edítion
Port-au-Pjjnc» te 8 Sept 1945
Monsieur k Dir»ct»ur du lour-
bol *1® Nouvelljste»
En ViB©
En son Hotel
Mon ©her Dhectear .
J'aí I'ho^rxeur dr i
cm jowwahstii, á 11
á Thaitien au grand ccs^ur eou
dí-iíx de la gloire á'HaUí, au
patriota: je votm demand© dans
¡aytes vas spheres ¿'action de
rns Banner tau! votra concours
} ámm tache que jal ] »e id a jaquel]© }& v&ux coma-
; crer toa: ’ vivm; '•mar a Porl-au-
Inua- ;1 t.fbord tu &¡] provir*co
tl» \ \i} í,cx.,ííí3 d © «»üon
> Cf-teí pois’ltm í>? ocr vtnii.'i timbona,
i }*> n ai guara mmcl<: rnqna-
i ter u ‘.-¡jj*■ <5 mabh al bu-mvcT
■ 'aru> v’< t a 4»un le dómame
id bn í ,.t **»,* \i í »5u. tju. no
; I au«. ts-Jh i¡rvírjsxsit.nomn’J,
i Na US! OVOOS fl'g CtUiiil-
i : potisswnín don archivéis príveos
o ' ub ;¡e ou da'a .ce Vnv-
r • f i-’Ocut. Qu or¡ les ex-
nume, qu'on edite ceux de nos
écrivair.s qul n© ¡'oíí! p core été. qiLon reédii^. c«ux
gui Torn été. Un ami map-
p;©nd an moment ou i ai Than
nenr &? le piaisir de vous ocrl-
re que des Méceles amér^-rlm,
au grand eceur, admiranda;-
c nthous/astes de la Uttérature
. h-cr:üe!me, se proposent d eii-
* tor chaqué armé© deux ou troi.s
cruteucs heritiens, s aBons-vous
¿on-c altendre que Ies aioueí-
tes nous tombent toutes rótíos
dans la bouche? No íezans-vo-m
pos ]'effort nécessaire pour hs
eider? Hc-us nous dovorís ocr
simple décence de fair* cmssf
quelqu? chose. Cost Porí-ou-
Prmce gui dolí donner le bran
car íes villes -d© provLncs
T-e son! que ds vastes nécra-
po.-es; ;•(•' nays commence au
Champ-de-Mais et fsnít au fori
í-erebours. Nous pourrons tout
■ ... p.us fonder á Jacmsl une
1 -;a]e ce lo Sodéíé dodihorj
oes poetes eí écr¿vair.3
s-ons de Porf-cu-Prince. f= de-
memd? tous íes concours; je
va s -chord avoir ¿insigne
de m'adressf? d Son
ca,~ er.ee le Prés.'denf de la
Htepar..que que touíe belle
cause eníhousíasme. y0U} \e
monde sail qua Son Excellence
en ce qu; concón© }c hcichevr,
¡a verdear de 1‘óspnt, la cap 7.
eré d'enihoasiasme « trouvé
le secret d- íaternehe ¡aúnes.
sc- ei gu'ii doit y avoir caché
caes cuelgue coin du Palais ton
mi d© Luí Seúl une nouvoli©
ionta.ru de Jouv0»ce, car II
©st plus jau«e qu© beauconp
de jeunes quí soni devenua
víeux avan! mérnr d’avoir vé-
cu. Monsieur Di© Lescot asi
cupitor impa&sisbíLum, impos-
síbiiia magnísima, íl a m2
prendre 1© taurearu par 3fs cor-
n?s. Si nous arrivons a avoir
Son précíeux ©I ¡n&stímable
concours, la resurrection intel-
F'chiell© d& nos poetes ft do
¡•■os écrivains deux feis morís
parce qa'oubliés ©st d'ores et
déjá un fad accompli. Je xr.'a-
u fjjf? a íoix' -'nuy ha.* e’ , *
<'f x*x»?n, f'iíU> ou pnu/v
,, U f»t v ©itx tfu 1 * r h
¡ xy row xjííf af»mf»nx. x 'í*<
’•ous tte xu r Utn' 1 .>•)< q<*. '
* >* t.0<’r x e' la ,(>»• L u :
, ’ L» ¡ v» i»\ tion xl íí ti.xte.tr na.
1 ,, •< iq>U>ra tivir . i i!,*»r *
> i’ < <* >. nil ft !t4 ”t.>
tf* /f.'OV i ,!•/,! o . n
n o í m ík> av .o* , Ju
r ^j.o f» 'fonere'U Nii'amo, <'
xCv.rc’ tío n ccnum© ciu pauvte, car ce »o«t
:e 5 peüts ruíssoaux quí font Ies
grands íleuves. El sí ¡e reve de
ma vk> se realise, si ce mira¬
cle s'accomplit, je rentrorai
duns le rang, j© retom.bera¡
- urs mor. obscuritó. Je r¡e p-*nr
:méme pas mea’.er cocí¬
ale Turnas quorum pars par-
vissíma fui*. Je sibs de ces hum
bles qui disent comm? Francis
lammes:
Mon Dieta,
Faites qu'en roe levant ce ma¬
ten de ma íable,
Je sois parell d ceux qui par
co beau dimanaba
Vom répandre á Vos píeds
dans r'humble, égiise bla-che
L'aveu modeste da ieur sim¬
ple, ignorance...
le seraí un fantine! corruv0
Cyrano:
Ex bien- tout© ma vie est 1er,
Taivdis que je restáis dans Tom
[bre ncírte
D'auíres moriiaient cueillir le
¡baÍ3er de la gloire..
Et dar.s un derní;r acces á-?
jcie, je dirai comme le vieil-
iard Simeon; Nunc diirdítis, Do¬
mine, servum iuurn.
Ccfivaíncu que tout voire con
cours nLesi acquis defis toahs
vos spheres d'action, }© vous
pt :e, mon cher Dlrecteur d’a-
gréer avec mes remerclemeots
les plus vifs Fassuranc© de mes
meiüeurs sentiments.
Votre tout dévoué
Julián NICOLAS
A Propos
DES REFORMES
» DE L'ENSaGNEMENT «
On parí© toujoura de réfor
tm dan» c© pays. Reform©
par ci, réíarm© par la... C’mt
tres bien cm ídéas qu‘oo
veut réatimr. Thomme mi
vlí&i doU toujours pons&r
d améliorer s:s conditions
de vi©. C©p¿nda»t on d©-
teai! pensar loujou'ín ct cedí:
las réformes umlaíóraiaa sonf
louíis vouóea ó i'échec. Pro
nons par exempU Ies arnélío
n* id na qjiu’on veuí portar' ¿j
; bufia.q.nameht. Oa y envíaa
ge toujoum dís méthodee saru,
eonger d ále ver d'un© maniere
<»tí ccr© 1© «landing- mi,
luííurn. Comment voulex-vouíx.
ou un Montamr qu¡ qaqno ¿i),
Autour...
(Suite)
cu« á'evx »o piéconiMál»
Íongíation. Bs OKÍ
tíeíaílem©^ reclamé m ^
d© «otra Bouveramsté w® %
Novas©» Lo 1Áovomm\himA
i C'&vt «orre Alsace-Dm^ ^
f., .hijn tft p« ‘¡i'i:1 au ’<■'
3 t'v Kxfis a© v n kjy* j ta
pu>. <* Mmp»'i/»r í ou
!»¡< ♦, tj.í .ntifi’ hixvttx* oh f 1
u>f i i «mV* u t«*
cuíte solution a© ¡
i aniuver ou nous ©
\a ravoir uf- ioui,
,;-0rn ¡amos désespéíé i, ’a
■nsheo óe ieur reo!
Mexiccmte om ít^í par gvc-i?
teurs Lea, que las Frangí 8
cuperouf et ¡es CubaiRg
par ieur conrranc# et ^
ü«ci.lo> ropri?} íOíi Pnsos ^
mertcams. U nt? íaut pas
fcx<-m 1© oioit C‘«« pr^í
ífüne- La
?:«UOn do
.itet mrnuj
par Ui torn
i *
tOnpU* <’
bitur cou>
REUNION DE LA SOCIETE
BOLXVARIENNE DHAITI
Dema.n vendredi a 4 heures
d-e Tapres-mídi, ía Socíét© Be-
hvarienne d'Haiti est c-onvoquée
a son local ordinaire, Place Geí
'gre$rd étaga drs Magas .as
Franck M MAHIAGE
Le Samedi 22 Septemhre pro
chain, a Cabaret, en FEglis:-
Paroissials du lieu, la Bene¬
diction Nuptial© sera dormóe á
et á
pie.
av®c Híaiie, .
WASHINGTON.— U
bies de la mission militarte a-
mineáis® chccrg4to tfenquéíar
sur les efieis de ia bombe ato-
mique jalée á Hiraobima ont
rórete que cetie bombe n’avait
aucun eiíst rodioaclíi at qua íes
mortality put été causees pos
cipaiemara par des hrMurss,
UXp>RE&— H a été oBiciel
Jemest cmnoncé que la conié
renca das ministres des aííai-
ies étrangéres des 5 grandes
puissances a été ajour»ée jus-
qua demain comme les comi¬
tés som occupée A traduirs cor
tai*® documento important* et
ó étudier tes propoadenst qul
ont été piéseníéa* p« ;« Rceí
ce au sujet de as» fantiéres a-
eec 1’ABtmagn* et rítale.
CORRESPOND ANCE
Aux artoxr.es eí lecteuis du
«Nouyeüiste» qui désirant t-n
ír.lenir une coirespodancs en
Austral’e nous donnons su» áe
mande Ladresse -suivarae
Keven AVERY, 25 Roía ST
Leichhardt, Sydney N. S. W.
Australia,
COURS DETE PAR
MARAT CHENET
Cquis das sigues pour les é
leves en retard, come d'an
sjlais au UNGUAPHONE, tout
Avenue Touwaint Brave,
melle N, en lace de Splendid
ion du pl'Y1-
,-u» *ut ie tn<:,,ai- u
¡e, instituieta ranearme u»
anciana condtKipl»». 1-^'
,la la Garde d'Haiti oa
Médecrn au Service dHyq.u
;.8, ,ouch«»t de 80 á 100 las Ir. mote.
L- ristituieur !u¡ «“«« «»* u“
u, au pays. Ntest-n pa» «
¿lémeoi de base de la atructu-
de rédito* sociaíi
- ¡j „-Y a pas da douíe: smut
ane certain- «sanee. Vrnsnra-
»w n» JKUt se medre a .a
hautsui de sa tache. A-ors
c-es* un job qu'il « acc9?‘B
t;oar c’esí un pl® -- a“m- . .
de verbs eans un oer.-ain bien
étr... Ct sota les éíéves gu
mbisstnt cas sotase ¿Ha-
meur. Ce monsieur a p.» «»
vi, de se pmmdre que ae
nger des íaut® d'otahograptó-
;\ ©si toujours ©h ¡uhe p^Y'- ■
que. Pouxiant íl a sn
L bonne mélbode á
ver methods qui se hturte a
i», mauvatses eonditfon* wa
j»rie!tes et qui ¡mha par FD/
«r ¡es peché* dlaraei.
Bien avant, un membi- ..
Orient de i'Enseignemest sv-„
■ L: la seule réfom» ÓW*
.'est la rétame des sa.a re*,
lar. la plupar. des méthodss
rrapioyées K»nt bot»»' « :|
n-v c. que les conditton» fYf*
mtM de ceux qui son*, places
cour tes employ ei qui ¿eman
dent des améliorations, B ¡om
vn couciure que ¡a
de salarte proporüotirrel aux
energies roundes «'impose ° a
Lord, sans quo'., r,'importe
.-aelie method., se butera, ¡ion
Jas contre la mauvaise ta
des instituteurs, {rtaix centre
Uur incapacité PHYSIQUE et
MORALE.- ^
— —— :
CERNIESES EXHIBITIONS
DE ANITA VASQUE2
Avast de partir pour Miami
ou elle a un contra! avec utv
r-.usíc-hail, ia séduisame at
laterrtueuse vedette cubaino
Anita Vasquei a bien voulu ac
cepter á offrir quelgues exhi-
3 lions de valsrs, boleros, turn
bas etc... sur ia scans du Res
demain vendredi á 8 heurex 15.
Entra deux don*»» et pour va¬
riar ie programme le soliste-
pisto Casaldo du jaa.Sibonsy.
exécutera quéhjue» moroeaux
up-ío-date...
En 2éme, parné de la soiree:
Cinderella: 1.00, 1.50 ei 2.00.
í‘ i* t .. f.1
>ouu !<» our- :v'«vixx
ft- ! . ¿,'»» v^-rar
íc'iit avoir la !o¡.
í O'ipOií qiteteí
tenar© crl! pas centre te droh i
min des peupíes. Les
atomiques méme n©
ri. n cordre ce pitecips.
reuvent pas fuer la j
l'empechej d'évoiusx. ?sa‘.i
no-? ccnstimcons dovanj I
!©rve«tio© ont -oujours pro
mé la Novase parti® :
te du terráoire haitien. .
sons-hous ete
VIVE HAITI UNIS ET INTE¬
GRALE.
Bien a vnus. mon cher D»
tear.
Víctor CAL JD
VEHS UN TKEATBE
POPULAIHE OH
I/Uiakm d.p Acídula
o iíU, A.E
Se propose, avec le t
a© nos iníoi/ectueis, de
h-r a l'orgaitesa:ion ©? au sé-
vteoppemen: du Théaír© Fops
;aire Local.
Tro s cbjectls principas*
atteindre;
)o.-- - Avoir un© encause ^
Deux Mili© aoí.ars en 3enc¡
2o. Avoir u-¡ local a®s:
qé. En attendant míeux, leí
chaussée des Tribunes est t¡
désigné. Uns emente mServssa
'ira entre Mr. le Depuíé ñ.
Charlíer, les membres ád la¬
rdan et i'Etei Haiuen^
3o. Dars Lespat qus }S*
Attachés Cuitareis aux iép
nous Etranaeres íacib:©í©n‘ b
venue parmi ncus de ;
e¡i scéne-visit. urs, 1‘Un.voa o'-
gcmíseia, en a:tendanl d»
cours de diction eí de iéí
don, des cours-conférencis
gu©Sques-uns áe nos
áe ie;tres qualifies
la vi© d?s auteurs et
dram atiques de tous les teas*
L’Utuon aura son Cornil ^
censure. Les rapports de ®
Comité dfvront teñir o
km! d® la valeur iitiéran#
de la valeur scésíqi» de» pé"
cm soumises.
Una ío.'s accapté:. la 'J:s
sara lu? en presence l-4
dactsurs dramatique» é* “
lócale.
tm Asníxbxua» taitam sum la 'V&Mwab
ui wmamm mnmmas