Citation
Le Nouvelliste

Material Information

Title:
Le Nouvelliste
Creator:
Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publisher:
[s.n.]
Publication Date:
Copyright Date:
1945
Frequency:
Daily (except Sunday)
daily
normalized irregular
Language:
French
Physical Description:
v. : ill. ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Haiti ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began publication in May 1896.
General Note:
"Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
ACN6482 ( NOTIS )
0012544054 ( OCLC )
000471641 ( AlephBibNum )
12544054 ( OCLC )

Downloads

This item has the following downloads:


Full Text
«riqws b» dicta»,,
lefuaa de
chiriís, H les «
L® 6 «oto. H8tíw
t ,? éSre «»»i£
Po.iee pout ^
tíe w» fflajrj.
:msi que chej
anne, neo, mC
“""s a ffiíméopsp^
iot ae stencils,
je dít qru6 ¡o “
se trouvait chai léaj
1® rae rendís rb.
’ Tji me declara ^¡¿
qes !a macKir.r *•,’*
ez rai, fTayaUfci
3! aucuiie pnruve, ^
i d ia Poi.ce q
íemkruoz. ]g &
ppei á la bonne .ru
quí aval ég«íK5
f t á cello de LcC »
;ui crvait re$u ¡g 4^:
domain ? aoui,
ez Léo:- Alfred ti &•*
i -os me rome^r$ Th
chin; a ¿cine, ya . ^
©uves suífísames s{-¿
queile se írouv&s
le. Alfred me temí! £
no qui fui iou; ¿* ¿j*
•tée a Mr. Henderás; 7.
onnue, coname ¿frq
>osée 2 ou 3 jouts ¡
? machine á abruce
fut presentes égdesá
uúquez quí 10 icesuig
relie utilises poui k
5 tracts.
machine a munéogrss
urnise aux arcases
.’te camine preuve
sat.ur Militairs. L?$g
R y, Reynold f¡v Bs
•t Joseph Carné ícen
t á la production de
ne comma preuve, ?
eur obiecüori sur a
:nce qu’íls ignore »7
;e de cede machine h
objection n'oyarh n
les accuses Aipk?t||
juez, Loirs Delay
hcr.-'saisí, lo races
>grophier fut ragas ít2
Llr et marqués Rere.%
sccé®
tu
is su President de ¿ if
ne qu: lui présente §
Lments. la foule ¡
•ement croar:
>rm cable ovados tpfj^
mtiste ait jomáis r¡
ne íél.diera
Société des
i-Piince de s
es quí met nstreFsfNf
t perpetúe] cv.'c st f
gique., cañe
3, a de plus élévi
rana.
IS TROUVERJB <
ETWSWEEK» A U í
LLE.
ÍOSS
s WW’S COSI
j d'Bssa’»1'1'
tampai
des
nger-
i.VEO VS?#
UMfl
Suite emeutes,Ofticiers alliés contrólen! Saigon.
. Hier Soir
JJ, CONFERENCE SUR
VJOEBY
r Kaí B'oUdie la tote at put®
BSité mn-, unit. Vctléry á Pierre-
tnays ef Giá»- To» hoi» débu
Igjant ebfismble cans Ies Let-
|.gJ sous régide áu Syuibolis
j»8 qtil baitait triors eon plain.
Ma» tandis que Pierre-Lcayr
a q¡aq g'en ailérent vera la
gSjjrté «t te Benommée, fans
nucen® lnfidéBté ci la LSttéra-
fa», Valíry, luí, J'enienca,
un silence de tombs qui
¿groit durar prA» d'uít quart
é» sl¿cl®. ES 1 a matRémati-
ques n©ules l'occupéren!.
B ávaíi défo dcrqté, ó 24 etns.
Teste, rintroduction
é'kt Métbodd d& iéonard, t!
|mqmkium poémm qui, plus
tett& formaront sur i'insistaih
. c« d# »®s amis, le moqióíiquo
Atea de vera Anciana.
Dtggfti c^s yingt ans pas de
hítérature, Peut-4tr¿ iaudraii-il
ite&ptet ces cahiers oü, cho¬
que matin des cinq heures, hi
v.x comm® 4té, Valéry notaií
IM abs^vatioriS sur leí» Let*
tree, les malhématiq-ues, ta
Goémé^ie, la peíntuie, V arch i
a íceture, la Vis, la Philosopbío,
etc, Me-
Ruis, un four, preasé par Gí- j
éa, il se remit aux «exerclces* |
poéhí|ue® ít 1913 a 1917 il í
Paycrllla d’arracbe-pied. Et es
fut la Jeune Parque.
Francis de Miomanóre, Mcu
hac et Souday, entre cent, s’en
diousiasmérení et ce fut, broa
que, ¿ckrtaaie, éblouissarste,
et comms spontan^, la Gioi-
re*
Sil entre quelque snobismo
dtz&s YadzaírGüor, quh n gér.é
te! Ton marque a Valer/, i: n’y
SKinque pos cependam
íiscérité. Car Valéry a réuss-
kt monstmeuse gageure de
hntfc® en son fal?ní unique la
technique racinlenne da vers
et la conception mallcnmésn-
lis de la poésie. C'est dire, tout
de suite, que ce n’est pas urt
auteiir a¡&&. C'est mlms t:r.
peéis áifBcüe a qui se refuse
otednément á cbux qui volea!
en la lecture d’un poéme cet
te minute de délassement quí
précéde la siesíe.
Oui Valéry «st diiñcüe. Mais
n'en déplaíse aux amateurs de
facilites qui croient qu üs ont
compris quand iis ont cru com
prenár?, si Hacine n'esí pas
ic-ut sussi obscur que Mallar¬
mé, il a cerkánes construe*
Hons si rare» et sí ínatíendues
qu# ce n’-rst pas toujours sans
feífori que Ton arrive h déme
ler ser pensé©.
Si Tauteur d? la Jeune Par¬
que est clos au profane, c'est
a cause méme de sa concep
Hoa dr Tceavre d'art. Ce ti'esi
hfti accidentellement qui! est
Mcds paro© qu’il.. te
v#ut, ttiais parce qu’íl Tentsnd
^-í^. L'art est fait d'effcds,
d^orts continus, coordonr.és,
cenírdlés, et sueaessífs et le
qnstid dramaturqé aval! bien
raison qui affirm ai t qu'il y a
Hans le géitie becrtícoup plus
He transpiration que á'inspira¬
ban, exactem^nt dans la pro*
patim de 9D á ID.
Cest diré que pour arbitral
ilSqy'elles sairrd,Valéry le sou
aveugkmeTU eí docÜemert
« regles, E n9 S®«i dcinan
á* I». teur rcrison d'étre. Sa-
wai» B na *'y détobe. II. tea
eoMpftíi» aéms au contiaira
•« y dec difficult^
d*«4:a p«i86lm*l, allitórottom,
oMBatopéTO, ©Mpíoí d® tKSte
áw® tear assfe origjnei, diífi
***•*■ qaí. tep sow«a, d@t
totte» 3® hct&m ijüí n’esí poí
te 6 faít pripcaí ó te te*. Va-
lay dit ¿ plaatecn ripriae*
ttMteara '®« Is doutew «i l'éótotíoa
*!#'*» faít te® tow, moda «vec
moís. Ib iPoéste eat un c(i.
» vera, un méfiw. On peat
«tes^étí® ta ét na pas
*“*& fair® «a nü *t c’tti hé-
’¡*JaP tm qw od-datif
ton ém mteto*»,
Vs^ o® qa'li |M» jsA» now
« *t tó* tok, U
El le Veyage . Et Mil© ttigaud ?
EN HAITI CE JULES HOMAI»?
L'un de nos soucis a éié de
Cune tete, qa® i» groad :o ’ ¡oujcars déier.dre Ies Ebertfc.
maneto franyais luies Romas,: j Too»» les io s qm nous amn-¡
s.ent á odrssser á ur, de sos .l que Tune dteiles par ur
cubil, par une omission, 01
anus d'Haiti, nous extrayon.-,
lo paragraphs suivant:
«Cela a augmenté notro re-
*gnt que pluaieurs projets de
| «voyage en Haiti, qui avaient
‘•été á i etude pour ma femme
*et mes, aient successiven?; m
-échüuó. cans que jbn aied'a.i
«ieurs compris ios raisons. Jo
«cotiitiais bien TAmérique a ;
«glo-saxoune; aussi bisn 1A
«mor.quo oap- '«1 o,o < t mo ,1 <
Air q..t „ R T_ .
r ' ’• L‘{* ’ bis r >f ■
«r ux dt pcuíu m :?»> ov ’ í
31 un < 'h* A1 ,or < k # ^>1 -
»tn »H rq >¡'f >tv. o v sao .»»
«Cancela cavo,; h ¡l’i1: o
«vo.r pj,h ] o-- po.ü ac '31
«potara so fwr* u* ou- Mu
«h eur-.- use mo ¡ 11. corn me p o! 1 c
«aveur l':.n®t.cn d re ’r0T
«b e t¿; o * Fx'- ce .e r.e a-* -
<•£0 peí, que re a pu .u s >
«fairs avant lonqiemps*.
Ceta indique quo des pour-
pcfrlers avais nt été engages
peur que leminent écrivain
-Des Homrnes de Bonne Vobn
té» parrlcipa* a la sí fructuou-
se Croiscde Int llectuolls du
Présidení Lescot, I
No serait-Ll pas bon do los í
par un;- s;mpi3 néqUgonce
cta.-t mónacéo nous sTavon? írj
ma s manque de la signaler c\
de demar der une solution.
Que c so:t Taifasre des tracts
nu autros on convien? qu: ce
son* dos affaires á carácter?
politique.
tota! de *:écte. l'étnt do rtnor
Oiroctosix-Prc^), Em&at a CHAÜ /E?
AURLSSEí RDC hammertok tilmos
POBmaFEDiOS — HAITI
No. 21.518 —. SAMEDI 8 SEPTEMBBE 1945
p. o. mi il m
PHONES t 2232. 2431
SCéme AHHEB
us? f.í t 'm v0‘
Mcr© alore qu® po
a ’ mo '
’v' ' u J«r
.U* r í'¡ ' ?> ti j ;J
'ti . f T '! , M i 1
? -i ^
f * w p ¡ t.quo
i í-! ;v- - >
, u -
'a U'U’T.tio
U '-•» !i- U’ F
r *e aopu bc.s
¿- e 'mm
L aíiaire am íe r
t ‘ ^
teprendi. im.Tné4:ctemont( ce I japidité.
¿ aneare Mayara. Vincont d ;
que íe bon es? faux. Maís Mi¬
lo Rígaua pcuirah-H rj¡ étre te
r u responsable. D® tou íes íacons, la Justice no oe *
óíre aussí «scandaleuscn.eu
lente» alors qu • ders _ m v,:'
cireonsíances et pour ic ,r *
prevenus elle est c'un- be e-
quí graiüeraí? Ti^tejlectuolíté
ha'íenno du priviléve d’app'.au
dir Jules Romain, avam qu ii
ne r.’ntre deflrútívement en
Franco.
UNI REMARQUE
Avant-hier soir les Postes á¿-
Rad¿os des Etais-Vnls an non
jaien! que !.• President Farre’i
s etait conformé a Yaxrkx de la
Goar Supreme de I'Argennre i
decidan! que les ciña oíficíers j
cjgentÍR» accuses d'attinter h ¡
;a sécurité íntérieure du Gou j
verrenxent «eront fugés par "HMr r
Tribunaux Civils. Probable ‘
men?, parco qu'il ?st question .
d'affaires politiques et non
d ’indiscipline mílítaire. í
En sffet, ü travers le mondo, í
!ous 1 s grands traitres d ieur í
Patrie, a la sécurité de leur
Gouvern'ment, qu'Tis soient c: •
vüs coirme Quisling on mili -
tuíres au grade de Mcréchai j
com me retain, son? jugés par ■
des Tr.bunaux Civils •¿stance du Jury. |
HUMOUR SEPTEMBRE 45 1
— Pepa, le boxeur ■kíd «Cu ■
!cü'» qui a berttu Songa hier
; soLr, portalt-il des «culottes»
longues ou dos culottes cou?-
; tes?»
i — Man gargon, il r.'y a tu ,
| culottes courtss, ni culottes Ion ¡
1 gues; on dit culotte-tout court ;
\ Pcurtant j'aí lu dans un® *
i lette «drené» cm Directear du 1
| «Nouveilísts»: «quand voa*
portier das culotte» coartes-,
i — Vas au .Centre d'Art-,
1 mon petit. On te íera 1® de$-
i sin c une ,cuioti" -- Tu seros ,
édifié, J
— En tout état de canse, ¡
•Cuiottt» descendif Bongx 1
car t« spectode «tea» fart p«u
decent sí Boa., (Pardon Bon¬
go) dui doscendr® «Culotte-,
Vierte, dan» sa coníérence, is
i'Ecole de Droit.
! Onsf contoance pHn» d'ínt ó-
- rét ét de vie, étnaílié de ci:a- ^
i rom; opportums, dtebserva |
tíons judicieuso» et d'aü ü r=s .
sort que le conféreitc^r cam ¡
£gdéí2 Tami de Monsieur Tes- j
te, nos. múemevÁ comms un ■
£ on decide de juger Mi lo Hi
gaud, qu'ofj le juge, c'est ¡a du
r ste son déslr plus d'une tais
manifesté.
Maís que Ton decide et
qu'on le juge.
CULOTTE GAGNE 7 BOUNDS
SUE SONGA
Hier sorr, au Parc Leconte,
dsvani un public dense, éva
hé 6 deux mllliers de person
r, s, 1© boxeur Culotte. eléve
de Marius Langlois, a pris une
éclatante revanche sur Bongo.
Dés le lar round, CuloHe i.m
posalt son j©u b Tadversa-rs.
Toujours á l'attaqun, prompt
el solide, Culotte, duran? 7
rounds a ma-mené Banca.
Songa s’esi re=sc:sl cu 7e.
cun-d qu'il a cagué. Au Ss, C".
lotto !'emportalí d nouv:cu, de
méme qu‘au 9éme. Le iOn
lound fui encore nul
Voici les resultáis: le: s? 13'-
rounds: nul.
Culotte gagr.e les 2e«, 3o., ée,
5e., Se., Se,. 9u. rounds.
Songa gagne le 7e. round.
Match vigoureux, he:'te
d:u: Nous felicitous node ami
Mlllery Remain, Assess' ur du
Director Gal. des Sports oou-
la Base, ce Texcellente organ,
g-t'on d'hier soil.
Quant a Tarbitre Mario, an
Cubain, il reste cu dessus de
lout éloge. Valid comment on
co"tro!e une partí© de box*:
múellígenoe, finesse, dynamis¬
ms, ríen nía manqué.
CONSTRUCTIONS
AU YACHT CLUB
Nous apprenons avie plaUíx
qu'en plus des 2.000 dollars
souscriis par les^nembres, ef
!es 1.000 donr.es par un amen
caln quí éiait de passage ici.
boaucoup d'amct.urs aux E-
tats-Unis souscriveni 250 do!
Comité
de Séfectícn
DE BOUH8UEH8 HAITENS
I L. Comité de mía *
; buuu.'uaro had.en» a o
i -ntéressiéis qu'ila do v
: oróte etc,.,
Le public s» .app¡>
; teui' du dioix de d ¡
s.qxü hci:?;©i:s poui
y a -tu uno sort© d
; bn eíf t, par ordré
i «o Comité, 8ouver ! vait dásigné les ccmcüdqts sus
;fe-p«.p.es de bénéíícier d &
-o”x bourses. Puís sdence,
i Que*que temps apris on ap
pnt que l’ordre de prioriíé a-
; van ete boulevexaé, I s lar,
: 2e, 3e, avaient éíé blackhoj
i iés, que 1© 4e venad ©n ;©?.,
' de liste plus un hors cadrv
i C'est airsi que More HCtLY
: Í4e. par príoríté) ©t Emmanuel
GABRIEL fhors ccárel bén¿L
ciérerJ des bourses...
C4pnt
W MINISTRE Dü PEHOU
Mlseau Point
I>'ANTONY LESPES
h
i/vtm
n.q.U* a p*
I
Mí
M
n» í
x i
’ d*
^ ^ o
pr„-
\t h ii.n- i
rt ,* tvrv «u
i* tafbUtu.r »« .
V. pí»rcu t! fl
Jeux gouv r
Cepuis hier, Is comité de sé
; tection de Boursi.rs aviss.
: lloví prenons bor.ne note, les
I írteéresses aussí. Mai-s que le
; méme accroc no s© réédíte
I jas, L íaut observer rorare
ae pr.crúé; sínon c'est la con
I Lance qui est ébrerdée, et
| Comité de Selection n'aura pas
M* m
qmt ¿i
ÍVru c< c'
pw, 'iTn <*'
>at!oT > e Uo
. cr mis ¡es
merits dan© un état de syrnpa
ihi© mutueli© qui fall augure;
de negotiations fructu«us‘»
dans l'aveníi,
La méme sympafhlo a toa-
jours animó le Ministre Cañe-
varo dars see relations avec
h société haitienne heureuso
í :'avoir trouvé un ami qui com
-rend ©t aime Haití. Dan3
c í’e sphere arnica!© oü se
trouvait constamment une sstí
me reciproque, le Ministre ct
¿té grandement aidé par le
charm:, ia distinction ei i'ex
qutee sensibüt© de Madams s?
ác- Modemoteelle Canevá; o
qui, coma;© lui, s’exprímeJ,!
en ur, irangais tees pur. La
communauts de langue a
Lcaucoup contribué d cette mu
raelle comprehension.
Aussí, ,tous ceux qui ou!
1
* V < ! Í.R Í
* V :r i i -?. .*â– >*, v
vérité, permottep-inoí
un© rrCse cru point ct
lo, C? «plan* n'teú pus
plan ó propromen? parla. Eu
.O” 5 ,
p.«' (.
do fair©
C® BUf't.
tusóteé sorr role gui est tout | des relations avec le Minis1:©
d'ir.dépendance, dhm-pentíe
l¿, d- justice distributive.
•-RAGIQUE ACCIDENT
INNOCENTES VICTIMES
H;e: aprés-midi, sur lá rou
? du Morn© des Commisscnrse
. un ccmuou de transport a la
msntablement ahavlré.
Nous ne connaissons pas la
causs de l’accident. Estece r.é
glígence? est-ce imprudence?
: esi-ce conduits áangereuse?
Toujours est-il qu'ü y eut ir.ort
; á'homme-S.
La jeune Jeaníne Frédériquo,
¿géa de 18 ans, a payé de sa
vle. aimsi que deux cutres pas
saqers. , " '
I Que! grand malheurl N:u.?
déplorcns cet accití ní. Que la
íamjlle Frédériqu© trouve ici
I hexpression de nos condole-
• anees les plus émues, parílcu-
í l;ér£,me>'? la mere d5 la vícf;
' ne. Mae, Amboís?, née Clara
BardinaL
BLACK-OUT
AUX CAVES
La ville des Cayes sé trouve
p!oncee des 3 heures du soir,
dans 1 plus complet black
cut.
En efíet, la Sana Ico quí tou
che gres des abonnés, n& áh
lar =■ au litre d© membres pro j raía? ¡a lumiére que pendan?
treís h ures de temps.
Quot'd on perpse qua cha
que abonné país au minimum
á la Cié 2 dollars, oh compren.
6m premiers prosateurs da ce
siéclo, mola encore comma un
das plus gronds poétes d® mus
lis ©t qu!, tout en né dé-
vkrnt pos de la belle et íéco-i
¿B tradition frangaiso, a su
iutégtalement Iui,-mém®
d apporter du nouviécm dans
I©s litros Univarselles, tout en
restan? obsíinemenl fideos cr-
p©nd^ o des régle® quí, cm
]ieu d'étouífer sa personnaihé,
Tout, att ogntrsfr#,— et c*mt lo
quW la géni* quoí qu#»n pen
tecteurs.
*.i:,ssl le Yate* Club a ®ii
)a»é des cortítructions en mor
á Bisctor. oü »s trouve sa pro
priste.
La Ycrtohí Club'd. Poit-nu-
Prinee nous emanara da noa-
veaux fourtsies, car norte boa
es! idéoie pour les regatas.
! Toas nos veeux pour un ple;n
' jueces era Yacht Club de Port-
; au-Prince dont ha eítots méri
tent l'eftoOuragemen! da tono.
mm DE CtDTOBE
C sclr d í ocecaxon da la
clótur» des trovera* du Con-
grüs das' IngénSeurs-Agrono
mes ¿ Dcaoien, i! y aura an
grand diner att fflab «Ambo»
era qu® cala ne p:ut pas du
rer.
Dais la jouraée, les tr.a'scns
synt totalement privé®® da lu
míér: éiechríque. Tout®» las
activiiés industríelle® son! pa
ralysée». La villle ®ai réduiie
v tito. Ni radio, ni frígida!
re, ni rcfngéraíeur, ríen rroís
{ais ríatt-, 1
Avar la guerre pass®; mris
b guarí® a pris fin. La Sa
naico doit eomptesdr® qu® es
régmie doit fink.
. Qu'on dorm* alora é un® au
i-a Compagni> i® rnonopole de
lEdairag®.
Nou» y rsvleníron», .
; Canevaro et ib sons tré^
nomhreux — nourrieserte mal-
gré ton? Tespoir qu'une con-
'tencture ínatt&ndüe amén© lo
i CrO’avernement Péruvíen d se
raviser eí a nous 1 chaser le dis
i imané et éminent diplómate
i aui a fait la conque?© de Por?
í uu-Prmce.
| QUE LE MINISTRE
i TRENNE «LE MATIN» AU MOT!
Nctre Contrére *Le Ma?:.'»
dans son édtion de de jour
í xe av:c exactitude le piar:
qui aval? éíé convenu pour lo
! papier-journai que 1'Ambo s sa
da A.mériccine alloue á la Pr&a
ss Qüctidiorne d'Haiti: C©
paoier do;{ éfr© exclusiverti-vrit
réixrrti aux Quo?:dte?;s sulvant
leu: drag©. Aiors libre d ur.
r journal d-â–  disposer de son
= quota comma ban- lui sembla,
i Lt «Le Motín» d’ajouter judi*
I cieussment: «Cotí© solution
es1 fácil- et claire».
j L'crttaque est direct© pour h
: Dépariemer;? de l'Ecoilomíe Na
; dónale qui de vrali agir comme
I fíndjRu© «L© et com
| me en effet ü crvait éié conve.
I mi avec les Dirccíeurs de Quo
[ íidíens.
Nous aliens voir si le Dépar
: temen! va toujours se «dégor,
; íler* et ¿n ne publiera pas la
' ruqnttlé ds papier que chaqué'
quotidien o re$u depula le der
. n'er arrive^, soli d© 1‘afflc©
de RépartHion, soit des com-
mercante. soit dixectement
C'est uniquement crínsí qn'on
mrivera a constatar si ceils xé
partition a été BQtETABLE
MSNT faítte tm critiques du
.Matin* mettent le Departo-
ment dans la néc^Hé di tout
publier.
La papier Journal s^t d?
papier d'emballage dans 1®
Commerc©. O, quota aceor
óí par rAadsassade Amércsi
na est <5tcluMvem©Rt efeatíné
aux Quotiáfens.
Cu© Ton iba la quesUen mi
cktir! I
mmmóm
m mm camm ss
core moins un plan acocábalo,
Maís c'est un ensemble de coi.
tedéraííons integré s qui pour
ruietu servir a'ossaturs á un
plan,
I 2o. Diaris cett© elude, je me
ííús eíiorcé d'appioch: r le r io
blóme ha:!;en. on son ensero-
D:et sans avoir Vcspru obnubi
!é par tal aspect de ce probisrnc
olulót que par te! autre. Car,
com-ir.e vous i1© saves bien, le
general condtiorne toujours
i* particular.
J’a; du empruníer, pour ur
casal de synthase dos dív*r-
res questions qui se présviv
talent a mol, et tout en les ame
nsgeant córame il sled su: is
plan haite'ter,, cfaelqueis é!e^
mente de principa du program
rte socialist?. J© Tal fait, par¬
ce que lastime en tout© hoo-
nétet© qu’il u’y a pas d'autre
íapor, sérieuae et sense- da-
border le problems aqríeelo
quí es? le pivot ei? Técc-ncm'.---
aénérale du pays. Assuré
moni, il est loisible á quicon-
qu© de peViset qu'il a une dan
re cor.screnc© des problé.r.es
do la nation, maís 1' s.scnt'd
es? de save,: si ce n?'on ©si
pas une conscience faussée,
Aussí, p■ rrm'U©?.-mci de cromo
que les exigences de ma thé-
rcorésentent un minimum n
rompressibl© pour n'importo
auel espru lucid© quí se psn-
eho sur la complexity de la
s;tua?íon haitienne.
Pour c* qui concérne 1© so¬
cialism© en partículiar, ja doís
prpcisér qu© c’est l esprit de
géométri: qui so'y g eonduítede-
pute longtempsdard il est vra*
que 1© Socialism®, formulé par
la ratean kcnqaise, est la !o-
gíqu© vívanla et profonde da
la pmsée cartésienne.
3o.Cette these, comme le
suggér© vetee journal, r.'est
pas en désaccord avec c: líe d* ;
Mr. Boucard. Dane sa com- i
municatlon, Mr. Boucard a én
envisage certaines questlc?1.?
d'crganisatíon courante, cor-
mines méthodfs de teavall sus
ceptibJes d’applícatíon dans un
í programme d'extensicin ageí-
k' f cole. Ce sent Ut, si fom dire,
dee qtiea&ons formeliee, su-
perstmcturílles, sur Uequel-
les On peut étra évamueT-r*
metnt d’aecord dans ks mise
©n ceuvr© d'une politique de
jedressement agrícola. Mais ce
qui importe f í qu! revét un ca
metete d'exípém# ufgtnce.cesl
lu déímíüom VoxlentcrtíoT!, lu
philosophie de crtte politique
elWtóiéme. Cfe«t ceB¿d que
fal <»»ayéa de dégagar, de
lomuler; et il n’eet polat de dou
te que \e& mmm» ?svteagées
par Mr, Boucard paurraieoi
pour la plupart, étre intégre s.
g leur place r:epectíve, dan$
Tribunal
Mílitatra
AFFAIRES HENMQUEZ ET
CONSORTS
Quntftóm® Audience
VeiuireíU ? Septeíni»©
f f*!¡i j'í' »,»<{, ;,h*3 q f, u
vrv <.e vemn tu, • ,>» v>> .<
: ti.\ . M „?vnra »;t T»> • i .
: uení j .(;■ t;;.! A.phooco ib.
gu.z *• ' <■ o-.swS i?, f|uíeu.f et ' O
I U'^ií te ,!f .-I4. Ci*í iíOCL,
; Pübvers.ít Booacouj ia
* mus et d® jeune» hites, les ro¬
tes aux nuanoüs Criaíoyansus
? rcpc-s©?:? un p: u le regard pe
í se sur cette toile de loads d©
I costumes uuíitaues i© vestímen
I tuirr- sombre des hemmea si Is
. t-oir des robes des avócate rio
la Defence,
| Le grefher Five donn¿ lectu
r® des minutes de 1 audionc©
de Ja vellle. Mu Laurent pro
dull cett© observation: H.cr Yac
'~-tisa?eur Munaire demanda do
versar comma prruve d© i cr
conation un exempiaíx© du
journal *Le Justicier*. Les cc*
cuses Rey, Jos ph Can© ot Jn
Bap?:s!e Tren! objection, en ;c
voquant k code, que !®s ma¬
chines a ¿criré o? á miméogra
phiar rt© poavaíent cor^sbtusr
des preuves contra aux. Mr Yac
cusateur mi!;taire ovad agre©
] objection, Aucun cc mote
n'a oté :sru cans la
L Accuscteur Mihíairs Ksrby
jenonc: quant a present, au be
rk-Hc.' do cd.3 pieces comm©
V*«. L" 'o- i'"*
Ua m ^ i
r'cr derriv -* ^ .
pro k ». - r
<* £ dr*. CC> - SC C_ 1
í ac oteros^ * * c - o
c o’ ‘ sachar •*
I* ‘cmote Be.. •"cm ^ 1
la aeposstmn commences ¡a
vedle.
— Av. z-vous trouvé chex le
«¡sur Bey, mis liste d® cito*
vens maxquants devan? etre ap
palés aux postes dte common
d©? Pouvez-vous identifier cat
te liste?
le íteutancmt Bellanda rócon
nait qu© la líate a lui commu
ñiques, est calla trouvé©, pal
lid, ctu domicil© du sus dh
sieur, a Tcmgte des rúas M.rn
das at Guílloux. dans la pt&
pre malls d® Taccusé. Mé.
Daumec citiicvAe la question
qu? la cour adrossa au fémoin
Demandas teu témoin si las dé
cioraíions oní été faites par áé
vemt la Commission d'enqué
to?
— Oui
Cas declarations ont-ollas
éié faites sur la foi du s^maut?
— Non,
Ma Dcrumec brandít Tcrrtida
Vote Suite ©n 4émo. Pag#
abondance m wmmm
L'abondance da matlévas
nous oblig- h raiwayar h Id
smadu© prochoftM la chtoni
qm hébáomaáoke ée Mano
*£n iumant tag vMlla pám».
mm idees Id-dagteus, #t q«Al
na «auredt táonc axtetrr Torn*
bfa d‘un áéaaecord antea ñoxté
úmx é ©at égmrd,
Sscim. moa dbar Chatio r#
Ies teaáraa ávusa talla pohítqua, Vmpwmtan da mas r.srlllnuíí
D’allküi*^ fe ymx Hen crol* asatimacte.
ra qut Boeteard pcntaga » IMM


?A02S
Congrés
DES AGRONOMAS DE DWfflEN
CíNQffEME JOÜRNEE
Auijmenter. diveislí.is ¡a
production, ¿¡ever le standard
c« vie du pay san, i’aider, par
de bora consails, á produlre,
en luí dounctnl Tecsu ai «n íaci
,.n,ui la vento de M récoltts,
nena ovar.» toé conten*, d en¬
te d: e cus points de veo &â– 
ee.-s sur c e empine sdéss.
i: ínvi’ ícMcútr ’«'Agronom©
í'/'-nt'?. vu seion nou», est un
^ Uc.,s pratique d'uvoii pro
Ó 3 SO'uhCM? réoLsl©*
V ;e oinííive! Ot í®ii©8 XlTiS.
I,o Dr Guaines Gañiz es par
... r. au a; i agriculture. Spü
c it d.!,'e de i a So»cu'*o lKiw;:\-
. • ,'t! pv-U: Ui? ii¡¡ p¡€¡.!: ti ex
on -cúteos? pour teme r&
• - u<: :y« vivros airmen ¡aires
£, 'es cultures permanentes dé
tiudií pút ¡a Shacia as ptoü:
comes a cabr.ts >maioc~a
j posó en
•ech.: c; n le problem® áe lo
dsuibuüon. de i'uüUsaüon de
dans ses rnoa.áres pha-
,, p ii s'est exprima en an
Lacacucme Domonj,
-f.f ;im_-e..c3 d'erít®, a ota
uu ilue'.e lAietprete pour U uuue cutes quesuoru* qui <>''*
¿.e gcsa-n£ cu Dt Gente- be
o,t-• ;:a leca dormne íou
,e 0t; n. -pe--C útiuie. Et ya-
.. - ..... r-r,v,, •»-a•;oO 'bO £OUi3
?’<> >-zri áe que-uucTiS. Les A-
•'**A'-,'rT.os Valer/ S;ccrd, G©oi
â– ~.-p Cao t- ora eres des conct
ar--o s des ;ud:-cieuses. Va
;ery Socara, qui est un spéc.a
y-=?e du cerne rara! a pretenda
aue tes plans durrigation de '
son Service or.l éte mis de CÓI8
rar la I, O. White. Un^dús
ouss^on qssez eleves a eu usa í
sur hutuí&aüon de - S<2U par i
Iss .barrages su par i s potrr
pos.
Le Dr. Gente qui o élud 8
Loau ou Hondura» sí qui a vi
,.t9 los rivieres tst partisan |
C9S pompes. íes pompo» coú ;
ten: main* cttet ot pouv»nt étrs ,
neo.ace-Li d'uít po ro 4 un au-
¡i 1 tanda qu» to* barrages
y.BUVs-.-.t 4«e «mporter pot ¡R*
uvates en ciue. L'Ir.górttsur
CornoíUs n'«*i pos d'acewd a-
l, c 5» Dr- Gante. B trvar.ee ,
que ia Standard Fruit ttW.*o ]
piutot ieoü áe ia r.viése ¿aR» .
p.iu'oon.'n. ir. se servant ,e ,
nona possible á» pompe®. 5
sea bénéíices sont asm ¿oté t
ressanie. Mail lo & Gañiz
íaii --r? remarque: pu. oon-
. . ;es béneíices de lo Sicstt .
r-ard: Les chütro» qu'»'.W ,
■ !:;-e sont-ú» ®s«í».
í ■ poyson país 10 gourdes ’
U3r canesú corana i ente, j
* - o -.rv re d‘ rrigaíion veri
o... aq.-í'rieníer lo ttoxe. bes .
, , 2„_= c.n¡ ,-u lieu o'U-our '
r? caite proposition. 1
Le or.b.er.te de rt>au-a dan ,
. , ieu ¿ des débate íérleux.
C e os soler! íes pompra ou
ba-raacs pour l'írrigerttoR
í:l lo distribution áe i'eau, ja ;
mo. s problems n a »oui«vé si ,
■ r. s;r -y, ra toujours rant áe .
ra ::r Sara l'eou. U n y a
pas uml boms agriculture -.
Cest ;e tour du Di. Pierre
Georges Syivaín de pallet áse
i possibri >és ábíT.éuOíct'áo» á'-
certaínss denrées óconorrn.qu&s.
i, la «ollaboroüoa MU» W»
Stations ©xpérimentale® st V'£x
tension agrícote... £n apéela
liste le Dr. Sylvairt a íait un vé
;itabl© tour d'horrizon d© la gé
r.étique, de la biología agríco¬
la, ü a analyse le probléra© d©
i'axnólíoraíion des mpécm. Tí
' g lorguement insiste sur nos
pommes de terre, nos péchers
res mees. Le Dr Syiva.n est
I an í sprit d'éhte; sa bonne cul
‘.are le porte á nager dans íes
con; aissemees thóoriques. Mmn
'cut do mérno, %l on Técou
le avec ali&núon, on o :¡t
qu'i! n& rnxjHgí fxts la prati¬
que.
; Seíoctioít des someticos, ac-
; leu á a qicrhOB, quajitófe góné
i.ques díiü qra.ncs do grande
oí de petite dimensión, cena
aoiawoix íuittne ontje ¡a see
ñon betaruque et tee stations
expérlm ntalee, inspection des
champs tout cela a fair Vohjet
d? sa communication.
Et Sylvain a parlé plus au
ne hour© excéaant ¿'honre ró-
gjemerdaire..
Des qu'il s agtt d'oignons, de
oommes dt tenes, de mas
cultures qui se sont ¡argement
cévélcppé'as durant ces der-
].:erea années, des iens:igr.e-
ments crú eté demandas par
Arjory Despecé, Arnaui.d
Hccspíl, a Syjvain.
Arnold Haspü, chirmste, un
c'es me- Ueurs ólév s du Dr V:n
so;., a présenté une communi
callón sur les types áe sol ré
cupétes par le drainage ;®ur
traiiem:nt et utilisation. La
communication du Chímisfe
Hasp!’ a éíé tras savante.'
II 8‘agií du probléme ' du
roí, problems qui, ces tentps
derniers, a soulevé tcnt d© pas
fc;on::ante débate. Erosion du
*cl, pauvreté chimíque du sol,
-c* problem© ©st un dos aspect?
Í3& plus ddiícihs de notrs
agriculture, alcalinité, du seb
excés d’eau. il íaut crrlver au
Ira naga.
Le cbimist© Haapü a tout re
mué. a pessó en revue íou; ce
qui intóresse le drainage, Et
•1 ícut le léliclter dbvoir uo¡
*.é cas questions, en tout© oh
íctivite ét avsc ur¡ lux© de dé
tails. Haspil, Cadet, Larg,e.
Dcmor.d sont des spóciallB-
tes d la hauteur d© leur
tache.
Le Direct ur de l'Enssigne-
ment Bural a Iait une commu
r. ¡catión sur sa conception de
1 Enseignemefd Rural, ü a ©s
posé son plan d’actlon d'ensei i stnscrirr
Paramount
Samed i a 8 him
Dem óre icpztm de:
TABEAN VmDCmtmiM
ler, 2éme, 3éme et 4áme épt
sodas.
Entrie Gle. 0,30
á 8 kres 15
SILIVER QÃœEEM
(sous litre® írangaisl
avec George Brer.t et Prídi
la Lane
.... la plus belle, la plus dan
gíreme, la plus íascinante
das ícmmes..,
Entrée Gá. 0.80
Ibmcmcho á 3 Eres 30
SOILS LE C1EL DE PARIS
avec Larquay et Geneviévu
Gaily
..une? comódíV- óto irdi^same
do vorvo ©? despnt dont ches
q\u* «cine provtx|uo une tom
peto de tiros!
iMiée Genérale Gdc 0.30
a S heur-;s 30
DR 1ECKYL AND MJR HYDE
(sous titres hanga's}
i'vfíc Sponc.r Tracy, Lcíí'C? Tu
rter, Ingrid Bergman
... un him qu¡ touch© au som
r.ei du terrible,.
Entrée Gd. Q.8Q
á 8 hr es 15
LE CLAIRON SONNE
(sous litres frangais)
avec Lewie.Stone, Wallace
Berry, Marjorie Main
.. un árame intense aux p&
'ipeties angoissante«... Walla-
c© Berry dans son role 1© plus
'.umain.
Entree Géneraie 0.80
42 NCKmauÉR!»
Rax
Sarn^ái d 4 hxm
En lére pearlier
LA HEINE 0E LA JUNGLE
(3e et 4© éplsod©»}
En 2óme partí®
LOrcJiestre Trlgan© Rhodes
dans
LE BEAU DANUBE BLEU
Une ióeii© musical© et or
etique....
Entrees 25, 50, 1.00 gd©
t 8 hies
En lére parti©:
LA REINE DE LA JUNGLE
i'L? et 4; ¿pisodes)
En 2©me part.©;
i>ctm. lie Darríeux et Charlee
v'an&l da-s
ABUS DE CONFIANOS
Entrees 25, SO, 1.00 gde
á 8 hiíís 30
Er; lore partic:
LA REÍNE Dt LA fUNGLE
i$& et 8© épisod &)
E« 2©rrs9 part,©:
DaruGle Dameux et Charléis
Vo.-.el dare
ABUS DE CONHANCE
EnL'ées 50, 1.00, 1.50 gácm
P'manche d 4 hres
Maurice Eacandr©, Gcrmaino
Rouer. Annie Ducaux dans
LES &BUX GOSSES
un árame puissant un him
ce tendresse ©t de dévoué-
mint...
Entrées: 25, 50,
a S s! 2 zhras 30
En lore paitre;
I Ser^ai;or;n©iies actualites; Bi
| Ion de 4 années de guerre to-
iripi
©t 1 gde
I.uí'dl
6 hr as
CROSS HOAD
t-Correiour -- 3cus litres txan
gcis>.
avac William Powell, Heddy
Lamarr
... deux artistes mégalabl¿s
dans le plus pathétique des
Elms....
Entré© Genérale 0.30
AVIS
FACULTE DE DROIT
DE PORT-AU-PRINCE
L© Dócanat d© la Facultó de
Orolt r.pr ntérsssés Im dispositions suv
eta No. 358 du 24 Fevrier 1344
contenant íes R* Taculté de Droit de Port-au-Pnn
ce,
ARTICLE 18. ' L'admission des
éfudlcmis a"li©u du 15 au 30
S'ptembr© áe chaqué an-né©.
Exceptionndliamen t, les cai,-
didats á la Session ExtrcordUm:
re á'mamém du C-rbEcat áe
íín dXtudes Secondakos Cías
sigues (2óm© partí©) pouirost
tal© en France,.
La 3e iloUe américaine de
l Amirai Halsey íaít jonct.on
avec la Lett© brftanniqu© du
Pacifique.., La voituie bl ndec
c© Goerrng arrive á Boston.
Les navires de quene nazis
soar internes aux Etais Unís.
Le general rusa© Barmov se
rencontre á Berlín, le GL amó
rícaín Bradley... £tc.
En ¿eme parüe:
Joan Warner sédmeante dan-
sense amérícaín© triomph®
•dan® un© production d'art de
m uslque ©t de áansmi
CINDERELLA
Roman a'un hoznm© du mon
de éprls d'une vedette d© mu
&ic hall..
D.s danses rythmiques anx
sons d'un-e musique málod.eu
m...
End©©: I.- 3.50, 2.00 gdes
qacment rural en r&ndant jua
tice a sez prédocemeaiñ. Mr.
Roger Victor qui, apparem-
mmt timid©, est cependar.i
un dynamique, II est contain
cu d© sa tache. II nous sera
Iclsible de discuter ©a concep
ion c'ens&iqn&m: nt ntrai.
C© Congres a été un© bonne
action; il nous a permis d®
r ous fixer sur certains points
de vues c t certain©© attitudes
ot de revenir sur ceríaines ©r
reurs. Ce qui compt© pour
tsous du NouvíUist#, ce sont
les réauitats pratíqum, ©t non
d-s mots, des grands mots #1
méme d® gros... mota, L© pays
a das «memx», il taut da© remó
ém ®t non in
COYSSEE MUSICALE
Le Conht¿ de Rapproche
motif Haitíar.o-Áméíicain voun
: .".vita ¿ captor dlmanchs 8
Scptembr© ct 1! h 3D a. m. h
lo. HH 3 W cr programme con
peak au iolklore, h la musiqu©
et d i'histolr© dm Nations A-
.nérlcaíneS,
Cette emission ©st dódlée au
Pr-:'S:1, i© plus vasie d&B EtatS
ée VAmériqu© du Sud, 1'un©
d:5 tones l&s plus riches da
i hemisphere OcddtntoL It
r.-ys de b romane©, des ca-
- '•ers et de© dólící©us©s «sara
brs*. >
Tous, aux ©couta© d© c# pro
gramme apóciaUmsnt xadtodij
fus© á roccasion du 7 S«p^m
¿¡8, Hi* jwfessd# i« ^óll.
RAMO- THEATRE
A 1A MB 3 W
.IA FEMME FAOTOME*.
Tel ©sf !e titr© d‘un© mervéil
sus© dramatisation radlopho
Lqu© qu© vous aur-s le plai
«ir cTécout©? ®n captan! la HH
3 W 1© áimtxnche $ Beptemhte
ó l h, p. m,
Execute© avec le eoncour*
des grands acteuis frangais:
Georges Rigaud. Charles An¬
dró ©t M'chóle Morgan, cett*?
adaptation rodiophortiquo vous
est oiierte par la courtois'a uu
Comité d- Rapprochement Hai
tíanoArnérícain. Radigph,-
} crux éccutesi
un •» mmmm
dans la huitain© d©
hur réuMit®,
Tout étudiant ©at tanu, ©n
s'inscrivant d© prod ibis:
} — un® ©xpédihon efe son
ids d© naiasanc®:
2 — son diplome de im ded¬
uces sscor.dcrlrra doMiquas,
lame paitie, ou un rapport d’é
(uivedanc®:
3 — un certlhcat d@ botinas
vh &i momirs dóLvró par ]©
Magistral Communal ou la fu
ge d© Paix d© sa résddenc©;
4 —- un certifica: de Bonn*»
/cmié du S mes Natonal
d'hygións, attestant qu'il n'©*i
vorteur d'aucum mcdkidl# con
egieus©;
5 — d®ux photogtaphiii d'i
i«ní:té,*
6 *— una cruiorisation da son
©pondanf lófal s'il ©if mi*
heur.
C©s pieces rest, rent ©ti éé-
pót dans los erreh vea da la
^acuitó pendant touts la duré»
l.£ étudeS»
Les certificáis d# &ar¡ké et ás
bonrt^ vi© a moéurs davroht
-irre renauvelé© choque an-
oéa.
ÁVTS
II ©st porté á la connaissan
a dea propríétaireft d« chlan
pt© la Section de Medécl&s
Véíérinaire du S. N. P. A. ©8
E, R. vi:ni de recevair un stock !
de vacclns anü-rablquea ©t .
qu'elle se Heñí h leur dkpc^*
< on pour rimmuuisatíon Us
laura emimaux. • j
P«B»ien, 4 \W> ¡
Lund; á 8 hie®
En lore parti©:
Actuámés Universal
En 2éme partí©;
Yvonne Printemps, Pierre Tres
noy dam
LA DAME AUX CAMELIAS
Congu salón 1© magistral ro*
man d-: Damas,., L'amour
passion...
Entrees: 25, 50 at 1 gda
á 8 baures 15 !
Deux grands films parlan! an
glas„crv©c soua itreis sapa
gnols
sROOTIN TCOTIN» RHYTM
et WOMEN IN WAR
ivec-, Wendy Barrie, Elsie ja
as et Patrie KnowLs... Produc
ions Republic Picture:
Admssicn: or ID, 20, and 30
i !-«!*
; Cte Si
DIRECTION GENERATE
>E DENSBGNEMENT URBAIN
AVIS
Exaaw.:* d'fiáxnSsslon «t Ero¬
tisms d® ou Lycé»
Hi on
ha® éiévas qui dtart&i pre?.
dre port sux «xarMtte d’sdmts-
sion au hycéa Péásn font ínvi
tés á s'ÍMcrir® i ia Dilid'ton
do Í Etaáltfistjmont ct partir du
24 Septentbre 1845, d* 8 hre».
á 11 h. A. M.
Ces txamens ss íaioct en
mime »rn$» qti» ím »*aa»¡»
aweordinairas d» ptmaq* tí
coauaencaipnt ie ««A i Oe
tote® 1944. „ .
Lv& car,dúdate autsmt á pré-
*eBl:r ía* piiee* «ávatittw:
1 — un extralt de ¡'act* de
ítaissaac®,
2 — un certifico! de soaié
3 — «a cerfificot á® bono® con
duüe du demiar étoblteesineat
Wsjueaté.
4 — 1« ecttrti«l.^sjla*re.
Poréau-PHKoe, l* t®, System
br# !»,
Clné Select
Itsmedi d 5 laurea
En' lére pestí#:
L’aigle du xmssm
Í3© at 4© épisodea)
Ja 2órne parii©
jolorado SUNSET
Deux grand© Elias d'aventu
©a de ia Bépubíic pictures.
Entrée: 25, 50, LOO gde
ó 8 hies
£n ler© paitie:
DAIGLE DU DESERT
(Se eí 8e épísod.sí
A Republic Picture
En 2ém© parüe:
Anni© Vemay dans
IRWCZSSZ TARAXANOWA
Entrees: 50, 1.00, L50
¿imanch© 6 5 et 8:30 h(©s
Ln lére Paitie:
Actualités Univ©r»al et Oi/rn-
plques
Lrt 2ém& parHe;
jean Arthur dans un film mo
gistml dv la Columbia Piciui' :
ARIZONA
Un dram© darnour et d’a/cn
iares...
Eniiées; I &t 2 a dm
Lundí á 5 hres
En lets parti©:
Redditiori du Japón
En 2em© paxtle:
S^morn Simon, Harry Bau?
dans
LES YEUX NOIRS
La drame d un psre dont la
hile a éíé séduite par son a-
mi...
Entrees; Odes 25, SC, 1.00
á S heuxes
En lére pari.e:
Singer les en Paris
En 2éme parüe: .
^LE ROI
avec V. Franc'n, nvire Pepes
•o. Une déiícieuse satire
Enhées: 25, 50, ©t 1 gd©
AVIS
Pour répondr© & kt deman
de d’un grand noaslsr© d’usa-
qers dea Autobus d« Port-au-
Prince, Pétioa-Vtíl®, a&us avons
'evantage d'avis® 1© public
qu'd partir du 15 Septembre
1945 ©t á'accord avec 1© Dépar
tetn?nt d€ TBconomi© Natío-
pal©, le tard spéciat d© vingt
c'nq centimes de gourdes 10,25)
©st annul© mais par conU3 le
cornet d'oEonnement d© Vingt
Cir.q (25) tickets s:. ra vendu au
prix d© Diz Gourdes, Lache-
teur bénéñcisra d'un escomp
te de 20%.
Ces earn? ts d'abonnement
peuvent éti© émia en iaveur
d'un ou plu&ieurs membres
d une mém? famílle et sont va
ladies pour un© period® maxi
mum dé su (S) mois,.,
Société HaWaxrt© D*Automo¬
bile*, 8. A,
smvics AUTOBUS
Am â– 
La Direction Genérale de
IXnseignement ürbeda avíse
le© candidate a Ladmlaaion
aux Scales Profsssionnellee j.
B, Damier ®t d© la Province
(Cap-Haitlen, Gonaivas, Jacmel,
Cayes) que nnscripHon ss
lera du 17 au 22 Sepiembrs au
local és chacun de ces établis
sements de 8 hr.s. a, m. d 12
heuxes. Les Examens d'admis
sion auront lieu le 24 Septem
bre 1945 á 7 h. 30 a, m.
Les piéces ¿ présente: pour
Tinscription sont les sulvantes:
1 — Acía de Ncdsacnce
2 — CsrtiScot d'Etudes Primal
res
3 — Ceri ñcat de santé délivré
par’ le Service National áü-fy-
g&v*
4 •— Csríifícot de bonne ©onté
délivré por le dernier établis-
ssment iréquenté.
Pour ious renael gnexae nts
supplémsntttjir: a, s’adressei
crux Directeurs de ces étab! V
semente,
Borí*au-Prtnc©, le 4 Sepl mbre
1945.
WB â– 
La Direction Général© - d©
YEaeeí^n^snt Urbaín port©
d la conncúsacmce de® in té/os
sés que l©s examen* extraerá!
a aires du Baccalauróar, lére
et 2©. Parties commenceront 1©
i 8 Septembr© prochain ¿s par
tír d& 7 h. 30 du matin.
Us auroni lieu aux siéges de:
, Port-au-Prínce: Ecole Teriu
• li:n Guilbaud Place de la Ca
f théárale. (Pour les candídab
de Porbau-Princ©, Jacme!, St-
Afarc.)
CAP HAITIEN: Lycé© (Pour
lea candídata du Ccp-Haíüen.)
GONAIVES: Lycée (Pour
les candidate d-s Gen alvos va
¿o Porí-de-Paíx).
CAYES; Lycé© (Pour los
candidate des Cayes et de Jé
rémio.)
La ílclií* d'identité cíoít éti
prén&ntée b l'or¡trée du )oc,;s
dátameos.
Port-au-Prínce, lo 23 Acut \b\".
CONCOURS D’ADf/CíSSION
A L'ECOIX NORMALE
P IMSTITUTRiCIIS
La Duoct'cu: GLuéicio de
rEn^i-ócfnerrroíit ürixO. porto
i: ia comujissance dín iv.lércs
;i&m que le rancours d’admla-
a.on a i'Ecol© Nórmale dTrint;
tutrices aura i:eu 1© lu-id; i?
Sept nibre 1945 d 8:00 a. ;n
ftu local de LEtch] j;s mc;rt.
LLnscnpüon est covert© ios
qu'au vendredi 14 Sept mbrc
: a midi,
í Les preces sulvantss doivern
éu© preseniles;
1 Act? de NcLscnce
, 2 - - CertlHcat du de:-iier c:a-
: bUssemínt tréquenié.
t 3 -• Carnet scoiaire.
I 4 - certifica! de samé du S.
I NI á'Hyg_én?.
i Pour tous renselgr¿emerb3
j s'adressei á la Directrice de
. í'Ecole Normal? , Téléphcus-
: 2m.
j Port-au-Pncc©, le lar Sepíem
hr© 1945.
nveut d in®utut©ui8
niaés á 8 brea. c. m,
©t dato* cí-de&so’as;
PORT -A U-PKIN CE: ^
d'Appx^tA^aage de Scb^.|
un et Ecole Nórmale je
d© Martissam, ¡& 22
bre 1945,
OUANAM1NTHE; W S
tembre 1245.
PORT-DE-PADC; U B
teihbre 1945. <
Los candidate qat
narücr.per a l’un des
devant o cor lU’tt o ?c
c© d:> vcr.t «teb
do St Mu
' d’Appre
gnem-ufts 3 aesress-er 2
tíuTi á ches a Damier oü era
Am
«V J-
' ” ÍL.
" san1
r*^es .
-Sitr - É
*!nfi©cticid© EXTRAORDIN Ai
HL tu© InstQBtcnémsnt Punch
nm, Bervete, Lorves ds Mctiafi
g®©«. ©te, etc.
£0 dépdt cm RHUM CHÁhí
mON G. 1.50 la BoutoO)©.
r'- ‘ ce '
Mo©UI3
Csrt í.ca; de Senté
Oux phebs
Autorisotbn des ]xb;:3
Glorie d Identité.
â– 'oGamrbace, 1* k 5ej|
L© 1945.
ATTENTION
Planteurs de Noix Ce Ccic
1« Ball! Cocea»!
Froámet® Co., S. Al
ACHETE TOUTE8 QV ANTÍTES DE H03 M »■
QOT FEUVENT ETBE ÃœVEEES A PORT-AO-fK
S'ADHESSEB AU,
BOBEAD DE L'DSINE A 8IZOTOS
TELEPHONE: 247?.
BOITE POSTALE: A ¡58.
PIANTEDHS VISITEZ LDSINE A B20TOS
/f
AVIS
t> Garage Kneet awaSt be
*oto d'un bótame ayatit Bon
ttm ttíémacm «i a^stóonc»
pour te «Buco» et la .Redro»'
ge» te aáas.
S'Atet# au Gepag® Knm
— Phom ~-,mi m 2318. •
jftjlm Xa. tíilt|i| 4|l títefWWlÉ
# *IppW;


«US
«IMS
ÍIOOTELL83TE»
ICOtIBS K>üV''
en BTNStmná^
J COHC0tB8*p0B ], '
d'ináiüükxns %
h 8 hr
:tes cbdessosg*
OT:ATM®ffiC&
pien&sog» {Je
t Bcols Ncsrmdg 4
fertissant, le &
1945.
lAHMia&.is %
*e 1945.
>HT-DE-PAIX: k ^
>re 1945,
a candida* q$
cipsr ct l’ua ¿s
ent avoir lieu
lolvent s'ínscnrí
¡s Jusqu'au 15 Sep
ru Centre di
¡i-Martm du l? m ¿¡
»© iuduaivemeri
s pieces suivar-U
aires pour Uss^fe
• Laclé d»
Un certificad clíes-c! j
es íailes,
- Un certificad de ^|g
d moeurs.
Une photographies;
en possession dek;
de rEnsLcr/sx1 h
yjx toas les cutías»
Bents, s'ctdissasi c hi
des Statistkpm ei
i & Danúsft ou cus
s-Lnstructeurs íid
AYIS
; Secretarla} ck kfsj
sédeciru ef ds fe
e Ies intéressés csí
© a bscfei-on pccH
lies Sections ds .z :j
f B,f Médecí&e, fej
Dentaire, Obsiér.pt
3?d clu 10 cm 20 %1
I heures a, ns. ¿
js postulants sos!??
eser les piéesa
i á& ncámansé
sílcat á: nirjejgfówi®
iaxr® m
¿ficat de boSM lifl
mis
.'Peal de Sasdá
x photos
orisotion des pesiot
le d’idenhié.
-au-Prince, ÍS J& &ü
1945. „
¿€ Ccco
S. A
)E nos 5*®
pOJff.Wf»»
bizotqb
EN VSHSÍ
F«
PION)
’ítw
L. Preetzmann-
Aggerholm
Pori-aa-Prínco
«TMHÍ PAH PHOCHAtNS VAPEUfiS:
: |BÍt condensé ISSUE,
íaif ¿vaporó HASTIE 14 1/2 o*.
Wi ¿vaporé MÍSME 6 02. *
ios! en jjtmsSie NISTLE tomas d'msr.sicms,
torfogan.
Ciou» poiJita da pork da 1" a $",
Ciaos pawr tóte».
“fay-sax tfarro#íKj» Z5’' $ 50”.
Ia«*ri®a SniB»
Popíes tjtem&aÜage.
SHnmítíes StrJcalh»,
fíy-Tox «ti 5 gal: 1 gol: 1/1 ¡b. «¡ 1/2 b.
Conmw» tibby Me Neill al Libby.
COLGATE PALMOLIVE
Semences
d'Oignons
-YELLOW BHRMOTA.
che* 8IULS7
i/1 Hue Mag a sin de i'Eiaí
Wéphone 2183,
Pout vos Trovera* do Comp-
nbniíé.
Englais ou tn Frengad.
Conditions avaniageuse.;
VOS
EDME L. ANGRANO,
IB Huelle léiómie,
Bol* Verna
Machine * tabre Bemfenjfcí»
Machine dr catealet Dalton
j Xvixsm, paptet ewtaM
1 taltm tro* achats che»
acata
UM HOMÍffi háboae
Un hoRua* fcien hcdXBi «n
■tomL—», dea*
leí «et l'cnd» de tou* c««x
gui «'hahilhmt au .Bazar Pa
•sseji» qui vi ent de lecevosr
t i ir.tentton de *es aimahl**
clients de magnt&(UM tí»t»t
snglaw de tettle niianc».
Áucsi, MNt lee El ¿gama
ioiil-ilit invité* i ion» un* vtsi
e au Bazar Parisién de Mma
i», Goitard, me áu Mggosm
:e l’Etot os Paccueü le plus
rordial ¡tur es! reservé.
Habanex-Jeremie-
Ansed’Hainault
t>£
Savon Pslmolív©,
Savoa Cashméid Botiqiisl.
Sa’ron Parcrmi.
Colgate l^mal Cream.
Poadie Parami ©t Cashm&io Bouquet.
PEET Co.:
hl Ford 390 yd^. M
FU -psuetto,
FU q biodei,
Farine Gold Médah
Faxlrte Diamond Spécial.
Hulls tSuu Flower• en drams. íerblancs áe 1 gl.; eí S gal.
Pwe Lord SwJt. en liergbriS et 37 lbs.
Hulls d® lin de la National Lead Co. .
Peinhire en pats blanche Boy»,
¿érébenthine, ^
Hoir de fum4e,
Serpett-es, Cout-aux Índigo et houes EiwelL
Vermouth Martini ei Hossi.
Malzena et fenile Argo.
L, Preei2mann<*Aggerboim
I! y a plus de PZ.AZ9XR
dans la TI* si vous étes en I
BOKHK SAITTB!
• Qaatiá vos píods
i brülciit parse croa
I-roas transpiren,
prer.ez ua fcain des
i pieus chauá, paÍ3
i hottet-lcs avoo ¿e
| laCelée dePétrole
•Vasesine’,
0 ~~ Z'ENFANTS
ha patisserie D —Z"£NFABÍ%
bicjiveillante clientele qu'*‘U»
m trouve aciueüemnt á la ñm ¡
des Miracles á coté du dépót '
de *Hhum Nctzcw». j
Iguicuxe ia memo páhseenu \
i «e: Palés, gákaux, ban \
}r'x abojdabjívi, quaHtó |
U’l.sííUe j
N'oublisx peía que vous trou
versal Uguvum BU|Mríhu«s, •
Fo¡.mon¿> qkwéea et i ¿níixíltohí#
A. K, 100 dont tout Port-au
.“/ince parle.
Le momo accrue;! sympafíii
que, la rnéme célente dans le :
Hv-raisca des Co/nmandes. les
méxne^ prht.
O — Z'ENFANTS
Ruó des Miracles, á cote du
arpo! de «Rhum Naion». Telé
phone: 3435.
.Jérémk 3 S ptembr© 194S
Bisa cher Monsieur*
Voild un petit árdele que /ai
rédigé en toveur de HayUan ^
s Bananas Etqxat. le vous le !
J communique. S‘d vous plaid j
5 publiez lé «km» le Nouvesliste ■
I gul avail largement contribuó '
I au succés de cede nouveile si
S tnarion daes le trabe de la Ü
) gu& bemane.
Cas! dans ces
que i® vous pde de bien vou
bu agxéor mes respoctueuges
«alutatione et mon antier dé-
VQÜHWGñt
léUo CAVE
»•*
Vaseline.
^ *»*«•* ojxyiiS -* v
OSIÉS. DE Pf-nOl-S
DON N, MOHH, Diítríbm»-.
sasiWE
^REPROCHABLE
Aszo.-ümeat íncomptmibl*
bro.itlca» Ahmesldh»*
OTJ
AMEBICAN BAZAS
,..7¡s ros Rum Pové*
,í 4u C®oh*
Phone mt
8ANS LAIT. SAKS ESSENCE. SANS CEVPS,
MT-T AVEC ON PEO O'SAO VOUS POUVEZ
DE L'EXCSLLENTE CREME A LA GLACE. -
3,50 at. LA SOLVE
C©a#f al »a4iag
DlSTRffiOTEOB POOH SAITJ
STOLE
FA1BE
Co
Í1 f*«í xéed&mtmt ¡unw de
rrjidre a CéeUi ce qu; Sui eat
dé. hkan« vemloir tombir daña
emerun espnt de parií, ni r‘é
bver df>» a\%\m» encoré íno.ns
d e55cer«i«r df« ds- ux, en can
eeivant un coumga diqm' ríui
i\iea I'btea, .1 ü*t uuu sut; ifac
tion qui Inn iann patenís, reel s
ei pcüsitihí porten! aux cons-
chaces droiíee de signaler,
Jamals dans lee regions do
la Grand’At-ee et de Tiburón,
nous n’avons élé íémom pour
noire age de ce cordial et ma
t.deste re lour dm rógionnaux
vers ce que lee phyaiocrates
appollent la principals rich'a
. se. La ierre qui coristitu® le
■ heteur pnmoráícá des pozsiH
lités économíques, rspiend cvs
iours-ci dans le brouhaha d*3
achvhés actuiUes s&s dtoits
non principa; role de produirc.
Produire, nécissaltement, ím
pilque «fes ÍUis positives en
rapport permanent ervee h1
proht qui rénumére Je capital:
Atqer.t â– A Travail esutremeni
c'est la tailliíe. Oí, un fait
es? que l’on n© peut produh©
si la cor. Lance m slníerposs
entre ia production et Ja con
scmmatíon, cet élément íaisant
céíaut c'est l'hésitation, le dé
cowagemsnt I'apathie, il sbn
ruivra un empokement Isn't
qui achévera de nous metiste
ni das le tabou desoían!
quest la inker©,
¡ La corúicmc?, heurSusemenh
! ccmm© une fée, s’est installóe
j dans nos milieux, incitan! tus-
í qu'aux Qk^íívs, yxdk, groa
l bourgeois á pousser ¿t la roue.
■ ra, ó n'en pos douíer la regó
; nératiou de node économrqu®
5 u ám causas indépeudcmtea
• de la volanté dm hommm Re
1 vlemieut troubUr W boa orare â– 
prévu.
JDé^d le dktact de Jérémíe gtd
m 6 TacUvité intelllgenle de
son Agjm ssilelut ces 13.090
réqtmm par «emaíne, Anse
. d’Hatnauii avec lee soizut ddi
1 qemUt du Sou^Aqent Antoi¬
ne Auguste de nnspucteur
Pupón! fait oes 6,000 régím©#
Chaqué semetíru1, la Comm;
< m dm ÁhrIcote, naquém irm
j anémiqug dan# le domaine
I o» affaires, iourait cm 3.000 i
régimt» ít concentre m® eh ]
íuit# \ntfi un rynd mt*iii
fuus congjdeiíible pon? , ave
n.i- Qtt’oii veuüle bien ne
tvpp&ba/ que* t»» hmrm ám h>
b}H;ot% ?n p?ída)f?n| prusi];m
I cm n eHaienl pan coiee» ro.n-
íne cIu:' ía ^cm! actuellerneut,
: peraoime n aUcu! les prendre,
i * a Standard en faurad pea de
í s
! co/s par k* manqui de .remuva
| camiotmables, i‘on constata ai
| sém&ni qu'il se perdaii beem-
[ coup d'atgent par semainc
| pour e lle Inlórossante Com-
’ muñe. Aujourd'huí, les aií'Á-
res marchent tou? autrement,
des írdóre&séíi ont étabii dos
: cooperatives á'achate «t de
COLLEGE UQDZm£
■ Pbmemsr. tmal Altdfrápr
Av^tue Vtemt
mm Twer) He 19
Tout:» Je» classes 02© a
mm
Toutm los sections tA, B, C.).
Preparation sélleme m te
catauréan TXseipkne, Ltudd,
(Corps de pro^sseurs, com-
pétente, dévtméd-
Uno.! Alc’ndor Cíw.f.i»» 17 au
t>ñ s ú’mpMmwa don*; Ja ji.’*
ílí^ífNl (*, Su 'éjí íisa.d*
A VIS
; yiomew ANTON Kl^zm.
diístnbideur de ia «Ammkxv
fe Frnnc- Foarmtu Cornor:!
han» et Ut <*Ha?tfíy Pav k; >
Motor Company*, avise a n'-'x;
i breuae clícméio qué . >'x
â– '!2] Masons sont en n-.-fe
ro do fournír r speed.v-
ment de^ Extincteura n-
the «t ám Mbtocycleies.
„ Kue Pavée, Porf-au rMnco *-
Phone: 2316 et 2234,
ti
transports ax Abricots d
grande saMaciion de la po j COU^IONNEUHS
pu!aiioa- i DE TTMBBES
fe Habanex dans I© dki-.ki \ -.Je suk achefeur de fiables
Ifiíémie-Aris'O d’Hainault ou- ] avion de 60 cenhmes surefer
vre de belles p'rspecüyes ’ oés á 10 centimes par íeuíhe
d‘un nava i! rémunéraieiu;; ds> de 50 timbré. QUAKAMTF
• Postes dachals sont places ^ GOUBDIB PAB FEUILLS o%
áems les endroits les plus récn bor¡ état. Oscar Weínreb,
lis, i s services de propagan ( Kenscoíf ou Bo'te Póstale ti —
de, d'mspectiom lassurenj i. 1 182 Pori producteui sur la valeur de
%on exploitation. Tout fe mo.i
de s'mtéresss á cette culture,
v'est la course vers la ierre. ;
Des tournees ¿'inspection in ‘
troprisee par rinspecteui en I
Chef de la Habam z Mr. Jo -
seph B#naud dans les milieux
qui m s'inléi&ssdeni pa» com
mercial- menf á la culture i©
la ñgu® banane font augam
: d'heureases previsions pour Va
vdnir, depuis víagt deux jours
qx¡s Mr, Kenaud est «daña nos
ir.urs, il se casae áe remuet
ciei et ierre pour intensriier
MESSIEURS,
Qucnd vous pasees du coté
le THopItai General, n'oubllsz
cas d© fair© un© vkito ches
•DIO REMV*
fe voua bouver¿^:
Rhum, «^empé» A. K. 190
e* Kola frappé» etc, etc. a In
portée d.j-' tou tes les bourses.
Vous frouveim aussl de la
glac© a 5 centimes la livre.
C’es! l'occaiion pout oOÜ* j cui(ur®. Corafl *ou« pea-
¡¡.meiciet gt^ement la »*! , iofi ?
, faitea potete, du gtosip*.» Hoye* autó gal íjue Jes aU-
tWhw faiies-vous ds la «amé et ds Ténergi© avec du 3CL1M.
Buvet-ea daux vene» extra par jour... il ssi «ém: ux agrá-
«JhW. e¡ a !« «i irotel
C» sjcysa íút &! saluie! ú' acguérL di Ja sOsté vou» teso
piáis ir.... camreetscez aujouid'hui mémcl
KUM eai da loil par, txu
je^uíi voa* pouY«s «omptir ct
.. fd es! (oajows fc>d*,„ Essar
? * tth faWaise.
Í¡-iil«iV.vt _¡.
de l'Etai d'avoír su rflabJii i
quilíbra entre ¡curas la# {orces
[ du poya en coupon! te Mono
pole accords & la Standard
Fruí! permitían! par atoll á
ri'autte» de ¡ouer le» aíoufa
óont i!# disposent pour te plus
grand bien du plus grand nom
b.*e.
Les demand re de hgues ül-
ítesnt - consideraMentsní dan,
le# zone# r%rarti*s mix achs-
teurs, A l'épogu* oú la Stan
i derd Exergaii seute *•* droits “» ,
‘ cíe Mbnopote, la production et doit beauccup «spdrer á’eÜQ
, lea achats wrteut éícsisnt ha res succés íoní certain#. Dims
i rás sur le nombr» et les teeili • ’'euüls gull en ioí! aipsi- par-
I tea tie transport .don! alte pou tnnt-
í vaM diapoert; aujoahd'hui oá
| cerlaine* resttiction* sent ap-
j portée# aa Monopole góaéral,
i chacan #‘applique dan# *a
sphére d'action á cragsvenMr
1 considérabtemení la pro-iuc
dan# l:s proprea intéréls
A VENDRE
OíMSioa ExcepSraaielie
Héfalgiiatsurs ésectrics et 4
¡feoítoe. Eat tieuí.
Vey« Pi*tT» Boucheríau Búa
Poeée. fhone 3724
aura son poet* d'achat: d'a-
pres es qui nous cat parvenu
a 1’issue de sa tournee dot's
ce# pmagm beaircoup de gen*
slntéieserront te F-cnirepriss.
Coraii a iait sa premtere expé
dition. C'est tout d* méme
beau. Carstiau®* Mr Henattd
tout tn rempltesant Íes obliga
f ans da votr# charge a :ra-
vallier aussi au dév*íoppe
meat ¿cono» ¡que du Pay#,
Magnifique r&ultai pour u- ^ ^
„e Compaq gur débate on , | ^
W..co,m ..ote dell®, - ^ ^¡ji^ p,ui
V!gxis tout© !a question ns rá
»ié& peu mnlemm iam Tin
iemMicati&n de ¡a product!oi,
Ü y aha routós qui consflfuéfd
h fácieur fSsenUei dm pos^-
bi'liiés de dévéloppsménf de*
hue oifrctn! hieii plus d'avanti;
ge qué célh úé Tíos demésS
da bass, palco qu'en
lempa qu*®H© poimoi ó tout ü'i
ti! propriétai?© do Véntsepren
dis «ana de grands ids die
augment© l© pouvoír dacluxt
d© Xoma jxsi Mm clrcukthcn
intensé chaqué
tout
Horn mkimom Voccasion
pour adxeemr pubhquernsnt
zee féii-citatíon» au dynami-
qu© Ag«nt do la Hdymex J
tlen
• rr~
dr
U B. A* F.
•Té d'3 darn la vaste
2c - cWr/iera, chctcseum, traos
peck ©* ph* rc?s d© la B* A* F. oi:t das
pneus/ ranea «i ítiés* invité» ©i fetbri*
' ; par Zh:clcp ?! typ^s d'avid’s An-,
• Bcnt éqvtpéa tó»), Aracrnd Lctiraud qui par
. son entregan!, s«e »«ateres
j ds son eiitrapriaa. j d'homrno d'trflairM avisé, s:j
Nous n# mécoRMÍtroM, tm démocratitjue iagon d'agir u
tes, pt» tes btetsfaia de la Swn m tr>#rfmor boo noffibt» da
! dará, nous iu¡ dteon» lout si» gene tant don# Se» piasfestsotss
plem¡Bt qu* wsu» préferatw gu* dan* 1-*# achats da Sgua*
ituation au mosopote bananas. De» centres jko-
tju® Agent de la Habano* to bfiiiée de d©vsiopp«3sií(.ií
rémte-Aiuis d'Haiaoult Mr Oes producteute» ROus vou
• ... « ,4 W„,isi aui par ’ ár¡l>m hiin at8íeI jK b,tóv6
lar,# atwtjsrt d« Getrvsmí
rúen! de: ia Républiguo sur
[ rollo
i
. -tuatten monopoi* . panana — -
lur^itWconcédéa- ~ * IST
tout te pays;
o"í; ’sent teip*s«»*cd~£» —
íouM Buntep »»»*»* fMjuií**»**™*-
LA GOBRHE-,.
LA BAüSfflS D«1 PKX7«
US
‘ ' i*u
Mkmm Wmhmnmmt
KsoRSírrr sa hoote
la QUAUTE ffit wcum&m
81 1» Htflc 8C« X£8 M»L»
,<■**"*»
í5 ‘•as E'FTOBU Mi «Houmiwre» VOS» ,JfM>
i«5j. m? M VC® * H8P^’
, -. _ la# chases ven» 1 Créabon
J ton train arte ia naavalte ¡ vaffitrt
I CcmjKigaie, 1;* «¡péditon®
s’ervarent masslv®*, nou* nona
ser-fot» tréa ¿ l'ai»® aven soliden aspóle» jxutr demata, ¡
Ncu» n’oillftraw jama)» tes
bsan « mantera# de Mr Béli rrd -
1 e! aae relation* «««cías a- j
v« toa», pretfciea htenveSlItast» de no>
ht gratitud*,,
Somme tout®, lee eboaa* out
change, I* trafíc toujsmt tut
. m tfítermi tUilrast a ítmtrjjé
la eontewe, »t» bo» hra*
papo#» M citodt»* it jeítMt
ootfe «t da» vm* w* podas
(ton ¡slw ohsndsstí, 0* n
en cmettastK te
de» roste* tra-
vstss»» ardeasBssBt á int«a
tihir te production, l'espojr re
unit un p*u partout *t new
n'exagéro*» ntillasnem loriga»
cou* poétrodbM qu* d'tel ¡ten
n*e prodrala* 1* diterte) ?##
mie-Ánse d’Hoteault teiein.-iru
mm té&m.
; Cm é la giste* da ' & «»lie á* |*a»; &~
BU), arte» d» Mr. QttotW ;meM
fvtmmé et d* r*
hiroté d* la splendour. Von
t^plrra jdeln*a*« tol ‘"“í***—"-*---
trongem á» route jiiitait-Abri
eat* h#paríí»t ¡peer W SKsneport 4m
ptodsit* d» ce» regions, ta
construction de cotia roate as
lora «¡tie coontonser tes b-.efi
Litis dm Gouv: memsní a i'ó-
gard da pop *n fomnt tlti
batte 4a la figue banana unr
I récÉté ietmpbh pour Se» r*.
, dbarMnsnim do Bott-
fcoe — AimmánCtrc — Abrí
ütM».
SfmpaMqm tfc Joan Sí E-
8*, «oye* ds!» le mmisim* -
<** «*» jxsptta&w» dé»oU«i
gcá catteadrol gw* vo» er.tr*
pm&m l w rümemkm rekm
auparé» d» ñoavern*.
4* te p«í
tr Asede fia,
., te rimfitméim «.wn •»»
pk*máá®iMmm:
Ldlió CAVE. ov, .


Page 4 était absente
du microfilm de cette date
Page 4 missing
from source microfilm of this date


Page 5 était absente
du microfilm de cette date
Page 5 missing
from source microfilm of this date


MW* I
,i£ MOOmtWfc
»
Special* “Le Nouvelliste”
m& wsomo va mu w foam m uh
m* m»w sum raoFA sans toot» i» uvob
ge&mt mw Hosvsaa
Dernléra Heure
BUENOS AYBES 8 Sep!.-
L'Ambasawdeur Braden a dé
claré qu'á la suite d'tm© ¿on--
'us conversation avec le nou
veau Ministro ces Affaires £•
Uar.geus de ¡‘Argentine, ;1 a
abtenu la term® asauianci qua
Gouvamement de Buenos-
Ayres s© conicimera cro* os:
gagemvnts p: is á Chcrpultepac.
<^{ ¿limi'-eu'; íes éieroents ©t b
system© naz's d"> 1 Argentine,
^ HELSINKI 8 Svpi. Le pro
rnier Mm-stie F trian dal* « do
elote dsvant iee Chambres quo
son cabinet dérmsslonnera, si
les r spe-e sables de la guerre
sont pa3 ja
Quisling a
s. Le juiy
> ororxoncor.
avec ia riusste
gós,
OSLO 8 Sept.
tmn:ne set del
doit main? nan?
On attend la verdict pour la
¿emetine pr ochare,
WASHINGTON 8 Sept.— Le
Depariement d’Etat a armones
que ¡es restrictions sur l'expcr
tatic-n ce pioduts en France
par ces particuli'rs son? té
cuites et que ce qm pourra ser
vir á la reconstruction de ia
France ocurra ©ire exporté.
WASHINGTON 8 S:pt. --
•/act© original de le redamo,'
ja pon a: se est arrive á la Ma:
son Bia: che. 13 sera exposé
done, un Museo.
HAMBOURG 8 Sepn- â–  Depura
6 s mai-r.es ia Pohce ánclense
enquéte sur les rumours que
H.ller ef so maitresse seraiem
cons Hambourg. Jusquíc; tou
‘ s les recherches sont vainas.
LONDRES 8 Sept. Les negó
ciations son? termánées pour
un emprurt de 20.000.000 de
dollars a la Techéooslovaquie.
TOKIO. Le général Mac*
Arthur est entré dans Tokio ac
com potaré de l'amiral Halsey
et du lieutenant général Elche!
berger. I!s oirl éte accuoiln#
car le aénéra) CHcree. L'orchos
tr: lona ¡a marche des géné-
raux et Marc Arthur doñea
hordre de hísser les couisurs
cméicaines á un mat long de
30 piéis, tañáis que 1-s accet ts
ctu Star Spangled Banner* re-
ísntissaienf. Ce fu? aiors un
silence comp! ?, Mac Arthur
t.nt Te garde á vous jusqu'á
c& que le drapeau fu? cotnplé-
temen? h¡ssé.
CHUNGKING.—- U hauí com
mándeme:'.? chináis a annoncé
que les troupes chinoises de
la lére armée sent snírésg &
Cantón, le berceau de la Ré-
volution chin©©®.
Oerntére Minute
B SEPTEMBRE A S Htm. V- M.
WASHINGTON,-- Les mi¬
lieu xautoiisés améncams ont
ísvé.o aujouráhui qu© l&s con
vQrsa?:ons économiqu®® angio
cmericam.es comm:’nceront
íundi proohain. I4rd Kfeyne
m\ am ve hier á Washington
pour prendre par? c caite con
ísrtnc© st px©bablemen? lord
Halifax arrivera id demam di
mancho, s | t
SAN .FRANCESCO»-- La xa
á'-o as Tokio dan® un® úépé
ch® d® FAgono# Dom$l a xsp
porté qua 12S,000 p^soanc®
on? ¿té iué®® & Hiroshima par
la bomb® atorniquO amérisui
he. 1/Agones Domé! a ajouté
qu® oe rapport a été confirmé
2¿<2r la préfestur® ¿'Hiroshima.
OilMma,— s^bn ' ser-
tainos sources sutosiséos U
m\ ^rohabl® que la capitula-
hofí cos forces faponaieM en
Chin® déroul® ¿ l'aoatlémi®
mUfiair® oenfial®. On fait re*
marquor copendcm? qu® 1® Ueu
tenant général Long Hsin, com
mandant dos forces chnokes a
Hanking n’a dorrné jusqu'á pré
san! aucun® information sur
la date probable de cm céré-
monies,
PARIS.— La radio do Park
C? cmnoncé qu® ls Minktre des
affaires étrangéres, Georges Bi
dauit a coniéré hkar avtc les
WW jwi*úf*FWI W#.ift
denc¿ du général de Gaulle,
Le ministre a probabiemení ss
gu les derniéres instructions
cu sujet de la prochain® conté
rene© á Londres des 5 minis-
i bes des aíiaires ¿írangéres des
grand s puissance®, Stdon les
mnieux uutorisós fiangais ou
uo.t savoir que Bidauit sou'a-
gn ra devant sos collogues la
cialr.te de la France áu sup’i
de ia r sanrectíon de l'AUemu
Q i <,*. Quart? é IT tallo il est pro
habí» qu® la Franco redamara
(¡ue coitaUtes coonios conqrj»
s. 8 par ntaiie tollo que l'Eíhio
pie soient remises aux indigó
; ■ m. Cepondanl ITíalio pourra
tonítmver «es possessions en
; A trique du Nord.
| LONDRES, — Selon des Uúai
matíons crfíici^ Lies le grand pa
qu&bot canadien Empress Rus
sía de 16.810 tonnes a été sé-
rteusemení ©ndommagé par hs
i flcmmes dans l-g docks d IZ
miles d- Ltverpooll tandis que
le naviis était en cale séche
; pour étre transíarmé en Paos
port d® troupes,
; NEW YORK. DAgenee Do
. mei dans un© dépeche trans
, mise par la radío de Tokio a
' ©near; donné ce matin quel-
quss céíails su| le parcours
cue sulvroní les forces d'occu
pcjhon américaínes. D'apres l'a
¡ oence de press- japenaise Ies
forces americcinos pourron? oc
i cuper Aomon le 3 octofare, Hck
: bardo le 4 cxrtobr©.
j NEW YORK. Des sources
ordirairemen? bien informé s
cnt révélé aujourd’hui qu© des
oífciers allies oni pris 1© con?:6
:e de radministrGtior. de Sai
. oon en Incochin? írangaiss á
lo. suite des émeutes qui on?
: ©daté dans caite v'úk depuis
k 2 SepUmbre.
LONDRES,— Un porte paro¬
le oíñcíd de- la commission ai
lié© charges de punir les
grands criminéis de Fax® a lé
véle ce soir que des m-sures
on? éte. deja prises pour ame-
ner les grands caminéis japo¬
nas devant un© cour ae justl
c?, Cette source a reíusé de1*
dormer d'auPes details ©t a fait
i- marquen simplemen? aux four
naltstes qiie lbs a?rocí?4s ja
ponatses ont dépassé en cru
auté ceiles commises en Euro
pe par les ailemanda,
NEW YORK,— La radío d®
Tokio a revelé-que dé® intellec
tuels taponáis c n ti-mili tari ¿toa
aurai«r.f. prépoié kar ptopr#
síq de criminéis de cu-erre ja-
ponáis. Dans eett* lista m uou
-erait ie ñora da l’«x preru:er
minátrs Hidski Tojo, oiMi qu»
les nom» ce 2 memores du ca
birreí actuol »t- des represen¬
ts, r.ts de Tempereur qui oft!
accepíé d signer í’acte de ca
pituiatíoil,
WASHINGTON.— 31 a été
ramoneé oíficielSement kt nuit '
derr.iére que i; Par.eport dos
soldáis améríeains de* bases
en Europe et #t¡ Médiierracée
se ¡era bier.íót sur un» grande
échelle á travers los bas«s aé
riennes de TAsifequ» du Sud
et d«s Antlllf», l'armé» a révé
Sé cru**i qu» i» personnel d»
oerterines base* en Amértque
du Sud #t dan* Se boMtin d««
Caraibe* a été déjd rapatrié
aux Etato-Üük,
Tribunal Militalre
mm
du coda d® juatío® mililai
~~ Fuisqus \m déckiratíou»
ont été faites devant la Com¬
mission d'enquét®, en dehors
du sertnent, la dépo©itíort Bel
Jando cité par Faccusatlon
doit éti© rayé? d®B minutes ©t
ue peut servir d© preuv© con
tr® lea accuséi,
L'accasateur MU stairs rétor*
que qu'il y a lieu de taire at
ientkm ó une difference señal
b! . ST1 a'aglasait des miau
ie» de cede enquéte don? leclu
re so’., ah a-ubimeni don neo,
i'm? 205 aerad á'aprdicafian,..
Cost poujquoi, ü a icül dépo-
«er ie lieutenant Bollando au
¡¿tu de lire »a deposition de-
vanl la Gormnissicm d'enqué
cHEtcnrá
34.388 Qám pou? ^ais Mis-
Si'óh, voyageá, dé^acementa et
rapatri®m®nt8 d'Agéhk é FE
hangeí ti Délógués aux Con-
gÚM>
13.500 Gdes, puk 1.500 pour
idhai matéríel fournátuí®® bu
reaux, achat insignes ®i auírsa
feak. ; ’ ‘ ’
D'autre® crédíts d® 8,600
Gdm, 14.000 Gd'S. *®í 1,000
Gdes ouvfrts aux articles 784,
689 et 6SÜ du budg@t
2.870 Gdes pt>m kmz ufes
saires séjour trola bourakrs *$
r: Jidant á Féhrang^r,
VOUS THOUVERE2 «TIMES=
n- au ca
P4VW
li tervention de Me Daume-c
d« ¡a Pétens* >le droit pénai
ne souííre paa d interprótaboe,
ii ob\ ¿’application atrici®. e'a
gksant de Droit MiJítairs, par
essence ©ntiérement pénale,
peut-on se iivrer á un© inter¬
pretation casuistique. S'agis-
sent de droit pénaL Finterpré
tatíon iníerdit-*. En 1‘occur
renes, 1© doute méms doit pro
filer á Faccusé. Dans Is cas
quí nous occups, c? n’ost pos
le áout®, ckst la certitud® mé
me qu'enseigns la pratique.
Aucune parti© des depositions
du témoin B-eliande nesi oppo
sabls aux accuses.
L'audience est levé© pour
permettre au tribu; tuer sur cetie íxception, A la
reprise, 1‘objecfion est rajetée.
Ms Ancion pos© ces questions
auxqueiles ¿‘accuse xéponá
comme suit:
- En quell© longue, aves-
vous int.rxogé )n Baptkte?
—- Je Fas fait en crécls.
— Pourquoí avec-vous cbcl
si le créole?
— Pare© qu'il le comprenaii
mioux.
— Etait-i! por? ur de track
au moment de son arr©a?atio?.Y
— Non, il venal? d'ío reme?
tre un d un nominé Charles?
— L’avez-vous vu distribuer
des tracts?
— Non, je ne Yci paB vu dís
tíibuer de tract!
— Vous avez parlé ds com-
perteraent, quéntend©2-vou.s
par comportemeni?
— Son degré d in?©liig©nc2
apparent®,
—Vous ctvez mentíonné un
certain Charles pour avoir ra¬
gú un tract
■—■ Oui, 1? précise, un ©nré-
4 d© la 4ém© Cíe.
— Ou av©2-vous trouvé la
machín® á miméographiex?
— Chez Lise Lakme.
— L's stendk?
— A cdté d© ia mcchirse.
— Vous parle* ds í©uil!©á mi ’
méographíéss, d© tracts, Oü ¡es I
ives-vous trouvés, á la mérne j
aásmml i
— • I‘ai trouvé des stencils i
su? Idsquek il y ovad das im- j
piimés, á ia machine, cek¡ $ ’en ¡
tend. Pour mí©ux lire ieur cm
term, on lea a laves á la Poli- |
c®. Et il a été tiré des copies j
d& ce quí était imprirué des- f
sus,
— M©. Hísriquez a-tó a&iis
té d Fopératios 6 ia Police?
— Non,
Me, Laur®nt soulígfié m fait
o? ©n fir© ¡'explication La Pa¬
lie#5 n'a trouvé que éu sten-
cila! Pas d© tracts, pas á1 edi¬
tion du 4ustici®r». Lo iieute-
i-.ant Belktnd® avou# pourtcmt
q;sé F:a sfondls ont été, a la
Police, pOMés dans une machi
n® d miméogrophier, hors du
rayon visual dílanñqu^. Si
done des editions du*fuaüd®r»
étaíent au eirculaion dans I® pu
blic, la lauto m revleiu pos
a Hanríques quí pauvaít bien
prémédite dé Un éditm ©t de
les dktribue?. 1! ne Fa pat la it.
Cast done un délit d'mteniion
en c© qui so rapports au jour¬
nal *1© fustetes*, .
Me. Rigal faH en c# moment’
usage d s dépasibona miíériou |
res,--,- Max Bcañ, |oumaliste ’
vous dit qu'un mois/ ífvam Far I
‘OsktUou d'H«nr&iu®#, celul-ci
fei § mm1
du Départem©ni de ITcténtur
u.n imprimatur, Le témoin Mau¬
rice Mawíac Brun, étranger d
toute próoccupatíon politique,
confirm© la déposiüon d© Max
Sam, á ©avoir qu'Hcnriquez
avaíi eoillcité l'autoriaatíon nc
cessaire d'éditer «Le Jusücier».
On parís de ciandes?init¿, Ou
la voít-on? Pas plus Mfex 3am
qur son confrere Mauriac Brun
n'a i.gu c© journal. Max 3am
! vous dit avoir solllcíté de i'a-
| ¿nilité cTHenriquaz le premiOi
numéto.lí n‘a ríen r gu.Pa» un
»eut des journalist s, ia pro-
sents á suivr© le procéa u’a re
gu 1© moindre numero ele ce
Journal! Pouyquoi, pare» qae
! le ©leu? Henriquí's na peta im
primé son journal, S’U crirculvj
I ou a circulé ie maindr® exem
pja;m, il n'y r ñire pos la par
tlcipatkm d’Hunriqu®*...
) \¿> témoin, en tan? que
membre de la Police, a-t-íl sai
sí des pieces manuscrito* ch®*
Hanrlquez?
j -- Non, ríen que d@s stem
i C;ls,
1 — Ont-íls été tires m présen
; c© d'H©nriqu¿2 á la Folies?
j „ Non, on son absence,
j __ Le témoin veut-ii nous d:
se pourquoí íl a fait arrétsr De
íay? Est'C© lui qui l'a arralé7
| — Non, ce n'est pas mol qui
cí procédé a son arrostationj
]p. ¿'ai fe:? arréter pour qu'il
j fu? imerrogé sur la «presence
! de tacts dans s©s pochos-,
! — Comment av; z-vous su
* era'll pouvaií avoir des tracts
i do tracts dans ses pochas».
1 — Un de mas agents 1‘ayant
vu dístribuer des tracts d'Hen-
i j'qu'z m'en aval? fait rapport.
| — Qui a anétó ClorisaahU?
i Distribuaít-ii, lui aussi dea
tracts?
— C'est un de mes agents
quí l’a arralé, 11 fiat trouvé
das tracts ©n &a possession,
Et oomm© il y a queíqu: s an-
nées, ¿I avail été arralé pour
avoir dístribué des tracts. Ti
fiut anoté poní s’eápliquar d
a Polio®.
Les avócate de la Défrrtso
Eollícitent la communication
des tracts. Un malhour&ux in¬
cident s'en suívit, A c© mo¬
ment la, M*. Rigal s'écria «0‘esí
indigne». Le Minister© Public
et i’Accusateur Militare pon¬
gan? que le mol était á i tur a-
dress© s'en prirent d 1‘avocat
á® la Déf©na®.
— Si l'indigtiíté pouvait se
r ncontrer dans ceti© ©ncein-
?©, pour sur qu© ce n'est pas
du cóté d© Faccusaíioni Me,
Ernas, Cauvin, una nouvelb
íois slnterposa, soulignant qus
lúa avoca?® avalen! droít d
í touts la dóíérenc® voulu®. Le
í raime rétabli, L'Accrusateur Mi
^ lítaira ioumit des explications,
: Les pcEpiers n question ort
poBsé de la Police, d'un* com-
stiMion d'ssqaéte su Tribunal
Miiiíaire. Dans e s deplete- |
ineni» «tcosuü», !®1 lot a pu :
par m¿gardo étre eonlondu aux
pésos concerttant t»l autr» ac
«uaé. Et vollal
■ La témoin Sellando subí! :ou
jsura tus gusBií-ORs. D«« iois,
rAccusataur MiUtairs y iera ob
jsdion. M». Higo! pot» la que*
im é bruíe psurpoint M» 1
A!pSon.s6 Henriqu»* a-t-il su- J
b¡ dm vlolíDCés c«j»mü«»
peta lui csiacber ds» répon-
»:*?
L'Aceuaataur Miitair# porta»
te cantea ia question.
— Le témoin p*ut-il nous di
te quoted il a été proedd r d
ícaTWtatíon de Rey?
— J'ai oubiié.
— Rigal au témoin Séllemete
«Rey a-t-il declaré qus Carié
était un hosssts i¡ mcmcSete
te?
— fai répété dans Iq mesa*
re du postóla le» tan»»» de
Rey Uü-ménía. 11 dit en ma pré
ssnea qu'il ovait amsné Mr.
H»nriqus» á Joseph Can* qu'il
con*M4rait pdur un «bonms i
poique,.
— 1» témoin p®ut-il nou»
se ce gull sait de la partibi-
patioii. d'^enrlquM d eett» lis¬
ts da cJtpyan» ¿mitrante?
— m, m’i i»
que Rey était wnu lui mw
irsr un© liste ds estoy, n* émi-
aents desván! étre appelés aux
cdíaueq: Henriipií s le considó
rait comma un coréligionnct.-
re, Mai* cyans remarqué qu©
Rey crvai! rstusé de* tracts, ¡i
uvait de» dout.’s ma la tóaí
ríté d® Rey.
— Me. Celesta demande au
témoin de précíser le
exact qu'ü attache au mot oo-
1 réligiosnaire». L'accusation last
| objection á la question. Ms.
* Célestín eouligne que c ia m-
í gniíie dM gen» ayont loa mé
j hh» idees politique#. Le lo»
' por ifuekiu'un d'avoir i - ‘
1 dées poiítSque» identique» d c»i
i ie» d un autre te- siqruhe pas
i lorcérasrst participation d tei ac
te politique, encore motn* ia
moiudre respostsabilitá de t ac
te politique prop» it •• i autre!
Pourquoí Se témoin Bollando,
a Sait arréter por estemple il y
qui n a pas voulu recevotr da
pao> ? Comment 6t pour qu os
]o»aph Curré a*ft M ia1?--
qué? 11 n'a pa* dístribué i®
moindre trad. Ssrcit-cs parce
qu'Ü» »on! coréiigior.ríaires du
, sieur Henriquez? £st-ce ur,
céiit 1® ía» por quriqu'uc
. d'etre i® coréligíonnare d’un au
irs?
— Av&s-vous vu Cañé á la
Chambre?
u
LA BEÜX 0LÓMB6 .BÍNA La /astsM..
Chant^t^v '
BAN KINGü. ©t,c;«
voulu aUt r?* r»^
SOVi l/VCíU SCUXAti >
' ' ' ‘rUí'liI,
. ANi.CÍ'GLC^ 'JUtK *
:© vra.ii', p<
Nou lu, x
hnnya í F Mr? «GFAVis
PATES DENTIfHICfLS-,
dra *;
Non
--Henriquez vous a-t-il ch! le
comportem;n.t de Hey dans ¡e
dítion es la distribution des
tráete?
—- Hemlcruez m’a dit Tae
Bey aval! déconsdillé touts éd!
ti on ©t distribution d- tracts.
C'étai? d sos avis inéfi-cace e?
dangereux.
Be témoin peut-íl nous di¬
re sí Hey ©st N'ntré choz Car¬
ié?
— H ©sí resté dehors,
— Quedes ont é?é vos ins¬
truction* au sujet des tracts?
— f’avais aonné l'ordrs d'in
viter á la Folies ou á’ leus ceux qui avalen? r#?u des
Irai
! LA HH3W FETE SON DIX1EÍ-1C
| ANNIVEBSAÍBE
Ls jvudi 13 Septembro pro-
chain, la HH3W íeteia son ds-
xiéme anniversaire au Thóaíro
Paramour.?, á 8 honres du ¿oír
par un coocer? raáiophon.qno
des plus variés € t de ehoíx.
Dix ans au service de fiar?,
c'est un® performance! Pour
qui conncií les áiilcuUes
que ronconís sous noiv no:,
toutes erdeprlse,, ou ne peu?
que íéliciter le Dim clear do lo
Station, noire ami Wiomaie:,
cui a ?®nu, amelioré sa station
qui deviont mainíenant une
ioácüon, une nécessite socíala.
«Le Nouveiliste» ronou%sho
ton amihé d Wldmaier e? sor
halt© longue, longue vie a ia
HH3W, 1© pi -as acholan dé de
nos pestes de radiodifusión.
. Í/EDITEUB DU
i DEFENDED» AU DB
{ ARISTIDE
Cop o Traduct.cn
l Ac:.;,
De: a e.. V$2 7 (
criara
I" *. A’víx-
Haz
.-XX ¿ -e
e a:e t^-' -
sz» „
- yf|
v-2 :c- ¡
: 8 C5UÍ
ce ce
Dans quelle condition Car¬
ié a-t-il été arrété?
| — Sous mandat de police.
I L’accueé Cañé protsíe.
i «J'ai été arréete par queíre dé
; tectíves le jeuái 5 Aou?, d 5
beures 30 p. m., san* manda?*.
— Que falsaít-i! á ce mo¬
ment, s'enquLrt, Me. Ccruvm.
— Il n© distribuaít pas de
tracts.
— Y a-i-i! eu des perquisi¬
tions domicilíaires, a-t-on írou
vé des tracts?
— Non.
11 est 2 heurs p. m. L’accu
sation et la Defense n'ayaní au
cune question d poser.l? témoin
est r< nvoyé et Faudíence levée
pour étre reprise samedi h 8
heure® a. m.
UNE GKÁNDE IOUMSI
Le 18 Septembr® procholn,
la amateurs auront 1® plañir
ce pamm quelquoft baures a-
grédolrs, done une joumée
qu'organis© á Guitón. {Arca-
hare), la detnoisell© Mercia M©
huma
Ce sera une joumé© de bam
hi odre, cm de $r fifs s® font pour qu® cefte ¡our
né© ait soní plein sucoé#,
^aas le Theatre.
«LA HENAJES ANSE»
IHIOMFHE AU CAP
Nous nproduisons cene no-
i-3 du journal *hss Anuales Ca-
poises» du Cap, consecré© aux
( cct. urs de la * Renaissance -:
I «Les Grahd&s Soiréee de GaJa
| De «La Renaissance»
, «Les acíeurs de «La Renab
¡ «sanee, ayant a llur tete le
: «sympalhique Mr. Christian
«Coicou or.? organise sous le
«Haut Patronage du Delegué
i *du Che! du Pou voir ExécatT
| «et des Memores de TAdmínis
«tratton Local©, les Iundi, nv?
j «credi et vendredí, 16, 18 ei
| “20 du courart, cu local da
* «Ciné-Eden, trois grandes soi-
' «ré®s de gala don? 1: suecos o
• *dté énorm®, Passam du doux
! sCru epax*, du plaiscm a.u su-
' «büme. en debitan? des poé-
«rafes potriotíques, en exécu-
«ían? des sketchs comicu'S,
«des chants vaudouesques, des
*á?am-s ©mouvante, ils ont con
«quis Fadmimration du public
«capois pariois sf diddle, et
«ont obtenu ses plus viís ap-
iplaudissements par leur m i raí
q-. r/’ó-jf
^ --
pr.mier orare, aevrait
ve arpee seas 1c ío’mscaj
' e ' • g-c'-erj* rjiá zú
2 uuo. : vS pessujj
cars x espo r c-e veis
,e„Q9 -x- . ZQ
Le * *• "s es* -ti-,
a r^ ssoTó
„ íx, _ > ; -e -se
c1*» r. s íe^es ccr
e* se- £ uc» ce; *
d- fies i:f'
■ es í>r "es4
.ar -o ccu. c.ss-~r.ee,
-i© c . - "x-e vota
, xxC4'4' ~ 5/CCS523 i
'^ae ;-e ’ c-5
Avec mes ÁxsVsai
’e s_ -cas rom “ 5 ^n>|
. -.v 2 su s
Dra . err© ? vcSé
TrU CHICAGO Zt
M,- T P LOCESp
Edite»!»» «tí j
: a
«que axpressiva, !:ur jsu éc
teñí ©í ieters qesíe» cocaases.
«Nota J*ur présenions i'expt®3
»®ion do nos clialsurauses íé-
>Htí tatíon».»
Sf LES EFTdRTS
m NOOTCLUSTE VOOS
«^ISENT, ENCOÜBAGEZ
NOÜS -éN VO0S Y
ABONMAHt
ANITA VASQt® i
SAMEM A CHO
Venan; de Patita»
te pour Miami el
Vasquez, ia
ss cab:nne b:a
sejour paras: so*
c¡ soir et le «asadi
Sepíembre elle dates*- :|
har.e Choucoune.
J>ica Laycpíids
qu t iques ates tollo?
bains, , ,j
Void ¿a belles íg J
©n perspective p«* 18 ;
iués de Chotis»#»
W
Amétíquite ¿uSteat pour Ja VlctelW».
WAWM )t uí wsjRSON Nf mmmwcs ,
Corr
I Qasi tes
[ &
; Dm «ario
jj^SOÍt a
jto#* *
foteatea»^
!^g canditl?
‘rfsmw
*i* 1
hhmé¿
>ji ©ou*
m
ijá v»íuí?
L®r t? í» ^
Me
«jfmt áu
'CISCASoJ
â–  et '
,4 ihttmaí
losifoxt sol
é;
da camng®
«jsoiide fon
íbonñ® ent«
■ íáédié h k
tm© — sí d
ti$ B8S pk
«H^TICE el
Om, voild
mncfuenr.
■ bérrilsm: e
ce 1
írdulgeoce
Í)BC©8 düH3
incisa, d© t
dtantQUX qi
w«r les vez
a peéx e? d
Qu© nou3
kíílaliiés ds
eserü du F«
a$ ou du h
L® género
TICE et la
mpe de vo¡
radne piolo
íkmcp ente
h c'est
1$ plus c
en
o ctppris,
ss periee
da luxe d
tnéricoin
Toléranos
coancdssa
Fi ac!ro<
est soufi^
cams ton
l'snnemi.
bies trac
de Corric
tortees i
tiren? ua-
kl S y
mit.
la Pr;,
». vient
atotííés
ponáis,
tSroyobl
AiUtur c
Semn do
*<••■ Mai
4 sa fort
te® fa
tea ht ü
í» Bait
â– is mist
te» par
Lo bi
te» ia :
fea 4» .
a» ates
4» mq
W*i ni í
ifcyonia
«i for:
l’oppuío
^terebou
; »8* abs
«l»W
Car ¡c
;l% 1
♦éte;


Full Text


Witalre

nriquez gs ddcarg 4
retusa de dirs. Sup 4
Pies eo
“BUX OF eller By
ja Le 6 GON, Henne:
> a Se cocompgs
OCS Pour alleys,
nat. 008 mask
GMs: que ches ye te
apne, noug ee
one a miméograpis,
Ol de stencils,
re dit que Ie Titling
se trouvait cher Lg, B
Je me rendis che 4
t qui me déctary fomg
que ia machine vies
a. Nayant pow y
ve CCEBe preuve, &
iG ia Police ef jy.
lenriquoz. Je fg ory
ppel a la bonne iy
qui cvat électys
eta colle de Lon #
wi avait regu fe di,
demain ? colt, JO reisy
ez Léon Alfred ef beg
i de me rematirs te
chins & écrie, yu ee
euves suffisantes dobis,
oy Se trouvall dy:
‘©. Alfred me remit #
ne qui fut tout ds ay
ge G My. Henrique: 9!
‘orinue, comme dieu 9!
vosée 2 ou 3 fous
a machine & mimopy
fut présentée dgtleng
i rai Va ident
relle ulllisd: pour kg
5 tracts.
ine & miméoora)
umiise aux accusés
‘te comme preuve 3
satur Miltedre. ty
Ry, Reynold In
4 Joseph Carré Brent 2
i & fa production 3
ne comme preave, }
sur objection aw js #
mee quills ignora'en k
te de cetle machine. |
objection mayan! di §
les necusds Alpes
yuez, Lou's Delay #8
Yorissaint, la mocks
sgrephier hut rege
° et marquée Plas)













A NARADA MAADDIONEE

TCCSB.n

Président de 2)





ue qui lui presenta
iments, la foule ant

‘ement croukty 308
orm cable ovation @

te anit jamais 1258



ne félicitera jamal
Société des Conest:
+Prince de ses low
Ss qui met notre Pp
t perpétuel avic #4
sique, duns tous #
5, « de phis dé #





rand,
een

1S TROUVEREZ
EWSWEEK> A iA
LLE.

een enrennerecaanhl A

RHUM RIOBE
“RUE COUREE #

PORT-AUP!



3 yors cose

s ppssa TER

ampagy
des

¢

ager Ay

vec vont 7



um pera













. Yon fait les very, mala avec



_. fier Solr |
"gy CONFERENCE SUR
VALERY

Nal n'oublie lo forte et pure

Â¥
| mancier francais Jules Homa!

Et le Vayage
EN MAITI DE JULES ROMAIN?

Dune let. que ie grand

ie





Et Mie Rigaud?



Lun de nos soucis a été de
joujours délendre ies Lbertés.
Toutes les fo's que vous avon?

aS : ime i wt Medeamepe 4 ne ., .
até qui, dans sa prime jeu; vent dadresstr G un de ses ecu que Pune d’elles par our

i
i
~ nit Valéry 4 Plerre- |
[ouys ot Gide. Tous trois débu
werent ensemble cans les Let:
“yan sous Vegide du Symbols
jre. qui batialt alors son plein.
Mais tandis que Plerre-Leays |
a Gide s’en allerent virs la
elarth ot ln Renommée, sans
wrdéeb a la Littéra-
jae, Voléry, lui, s’enferma,
un silence de tombe qui
dyvolt duror préa d'un quart
de gacle. Ei la = mathemat-
gues seules Yoccupérent. :

Davalt dé donnd, & 24
Morpieor Teste. Vintroduction
ala Méthode de Léonard, 1
jen quelques poomes qui, plus ‘
itd, formérent, sur T'insiatas-
te de. ses cmia, le magnifique
Ajbum de vers Anciens.

Duron? cea vingt ans pas de
jigrature, Peutders faudralt-
wmoepter cea Cahiers ou, che-
que matin dés cing heures, hi
ex comme 65, Valéry notait
neg obaervetions sur les Let
trea, ea mathématiques, la
Goémétie, la pelnture, Yarch:

«ete, la Vie, la Philosophio,
ole, ete.

Puis, un jour, pressé por Gi
de, se remit cux «exercices-
postiques ct de 1013 4 1917
ravailla d’arrache-pied. E:
fat lo Joune Parque.

Francis de Miomandre, Meu
rac et Souday, entre cent, sen |
thousicaméren! et ce fut. bras
que, éckttunte, ébloulssaste,
et comme spontonda, lc Gloi-
re,

$i} entre quelque snobisme
dons Fadmiration quien géné
tal on marque & Valéry, i n’y :
manque pas cependant d>
gincérité, Car Valery a réusz
ln monstrueuse gageura = de
foudre en aon talent unique la
wechnique racinienne du vers
et In conception mallarmeen-
he de la poésie. C'est dire, tout

“en
OS,











|

:
i
i

de sulle, que ce n'est pas un |

gutour aisé. Clest méme = un
podie difficile «t qui se refuse
obstinément & ceux qui volent
en la lecture d'un podme
te minute de déiaasement
préckde in sleste.

Oui Valery cst dilicile, Mais |

nien déplaise aux ameteurs de | c
fncllités qui croient quills ont) 4

compris quand is ont cru com {
prondr:, ai Racine n'est pas _
tet cust obscur que Mallar. !
mé, 2 a certctines construc:
tions si roves ot si inattendues |
que ca n'est pas toujours ans :
allor: que Yon arrive & démé |
ler sa pensée. a

Si Yanteur de la Jeune Par: :
que est clos an profane, c’est |
& etuss méme de aa conces |
ton de Toouvre d'art Ca n'esi
pee accidentellement qu’ll est
Giffcile. Mais parce quill. le
veut, mois parce qu'il Pentend
fitel. Wort est fait d'etforis, ;
deflorts continus, coordonnés, |
contrélés, et successifs ot le |
grand dramaturge avait bien
raison qui affirmait qu'il y a
dons le génie beaucoup plus
te temepiration que d’ingpire-
Hon, axactement dans la pro
postion. de 90 & 10,

Cert dire que pour arbitral |
te2 qu'elles eoient, Valéry Be sou |
mel aveugiement et docilemert
aug rigles. Tne leur diman |
de pes leur raison d’étre. Jo




complique mAme au contraite |
on y ajoutent dea — diicultéa
Wordre personnel, allitérations,
cnomatopées, empleo: de mois
Gans leur sets orighnel, diffi
tale qui, top souvent, dé
vortent le lecteur qui n'est pas
tout & fait préparé & le lire. Vor
deny dit & plusieurs reprises
Walllours que o& west pas &
\eole douleur ou -'émotion

4 tole, La Podele eat un art.
era, un méter. On peut
Men dre un nodte ét ne pas
etyoir foie un vera at c'est hé-
Ass top souvent os qui advient
Were bien dea Hadratures.

té> participdt
se Croisade Int
Président Lescot,

, tepren





amis d’Haiti, nous extrayon,
lo paragraphs suivant:

«Cela a qugmenté notre re.
rgrit que plusieurs projets de

eyoyage en Haitl, qui avaient
«616 &
sel moi, alent successiven
réchoud, sans qua on aied
sleurs compris les raisons.





ecomnais bien TAmérique asi

«gloscxonne; cussi bien YA



aicit dene et6 plus que
ecicux de parieire mee co
veance de lAmériqae
ree, Of apres avoir
Canada, Havair le pl
evolr Haiti Tespére que

spoutra se faire un jour, Mal. |
«heurcusement, comme
«avons linte
xbientét en
e8@ POs que

tree





cole

AGUS







«faire avant longiempa:.
Cela que de.
parlers avalint été engages

peur que Yeminent derivain :
-Des Hommes de Bony:
& la si tractuen-
Q ay

i





Ne sera!





UNE REMARQUE
Avanthler solx les Postes de

gaient qua i: Président Farr
s étal
Cour Supréme de lArgentre |

4 LE
Radios des Etats-Unis onnot



}



conformé & Tarrét de la



décidant que les cing officers i
cogentins decusés d’attrnter & '
ba sécurité intérieure du Gou;

vernement seront jugés parler
Tribunaux Civils.
ent, parce qu'il est question -




tous a grands traltree & leur |
. Patrie, & la sécurlié de
, Gouvern: mi






‘gues; on dit culotte



“pdt at de vie, ém
» tala i ne sty dérobe. Tl. lea |

|



Voile co qu'd peu sibs nowt

%

Wd hier gol, Mo Anguet

es poliiques et
line militaire.
En effet, & travers le monde, |

non :

leur”
ails golent co: |



HUMOUR SEPTEMBRE 45°)
— Papa, le boxeur kid «Cu!

des «culottess

way.

— Mon gargon,

culottes couries, mh





~- Pourtemt fai lu ca

lethe odressée au Directeur du :

eNouvellisies: +quand vous
portiez des culottes courles>.

~~ Vas. au «Cente
mon petit, On te fera le des



écihe,

— En tout Hat de causa
slots: descendit Bonga,
car le spectacle serait fort peu
décent si Bon.. Pardon Bon-

i ga) dut descendre sCulottes.

cen enn nnn
Viete, dans sa conférence, &
YBeole de Droit.

Une conférence p.



aunty
de clo”
ons opportun’s, d’observ=

Hong judicieuses et c’o Ul res
gort que le conférencier cor
sidére Yomi de Monsieur Tes
te, non seulement comme um




| den promiers proscteurs de ‘6

slacle, main encore comme un
des plus grands pobtes de tous

ice temps ot qui, tout en ne dé.

vient pas de ia belle et lécon
de tradition frangaise. @ 9 $4
me intégralement lui-méme
st apporter du nouveau dana
jes Lettres Universelies, tout en
réatant obatindinent fidbles c:-
pendant & dea ragles qui, au
Heu d’étoufer sa personnalité,
‘Vent, att contraire,— et cleat 1
gu'eat le génie quoi qqa’en pon
aa Muapat-~ cldé & 2@ souve-
roinement dvanoulr,

Vétude pour ma femme |

eM












Probeble |

ti» quia battu Bonga hier ¢
‘

ongues ou des culotles cour |





ovbll, par une omission,

3
uns simple negligence






ppacés nous navons ir
a manqué de la sig
le demarder une solution.
Que c soit Voltaire des tracts
cu autres on convient qu:
‘sont des affaires & carac
politique.

Ldiat de a'écde, F
; leg im








tH

état de guer





5on








Fi copern fees
ons ct dem’ ce citoy ood
nebruction se fall Ee




der

ad pourralt!





ru responsabie.
les fogons, la Jus ne pai



étre aussi -«scandaleusemen!

jage. clest la du
plus d'une fois



CULOTTE GAGNE 7 ROUNDS !

SUR BONGA

sow, au Part Leconts,

ns, le boxeur Culotte,

de Marius Lenglois,
éclatante revanche 3
Dés le ler round,

















S83)
ne.




ions nowe ami
. Assessiur ¢

G

de Pexcellente orgas:

'Cubain, fi reste cu dessus de
j fs 4
tout éloge. Voila comment on

covtéle une partie de box:



ipre, rlen ma manque.



dune «ulottcs. Tu sercs

{ CONSTRUCTIONS
AU YACHT CLUB

quien pins des 2.000
souseriis por 163 “membres, @




| Noug apprenons avic plaisir :
dollars |

|

:
i
}
i

cileire n’eat pas une cf |
_ fre polilcue,

DirectousProp. Emest





Comité

de Sélecticn
DE BOURSUEHS HAITIENS

L. Comité de sélection de

_Boursiers haliens a aviaé urs

nidrossés galls doiwent 416

| préls ele.



Le public a: .appelle quay
mar du choix da deux boar





oprit que Vordre de priorité a-
vait été bouleversé, 13 |

4
£2,

sors haltlens pour Londres
. 4

En eff.t par ordre de
10 Comité, souvercinemen
‘vait désigné les candidgis su
cepibies de
deux bourses.

atu Waccroc.,

priors

une sorte

Puis sence,
Quelque temps apréa on ap



er,
$e, avaient été blackbos
8, que le 4e vena ep



/de lste plus un hors cadr-
; Cast cinsi que Mare HOLLY

GABRIEL @hors cadre} bandf
clerert des bourses...



1 Gol. des Sports vous

“hier soit
& Vorbis Mario. un |








méme cecroc na se
yas.
ne prlioriié;
_foance qui eat ébr
| Comité de Sélection n'aura pas
jestiié son réle-qui esi
Wirdépendance,

ite, de

Emmanuel

4e. pur priorité) ot

aoe
Cepu's hier, le comilé de 34
t de Boursi.rs
: prenons borne note, les
téresses aussi. Mauls que le
réédite

avise,



Sordy

Do icut obperver
sinen c'est |



font
dimparticl.
justice distributive,

“RAGIQUE ACCIDENT
INNOCENTES VICTIMES
Hier oprés-midi, sur ia row
e des Commissairse
de transport a ia






e. dangereuse?



eonine Frédérique.
ons. a payé de aa
£ doux autres pcs

ay

g malheur! Nous
forons cet accid ni. Que
e Frédérique trouve



0 ; .
| Yexpression de nos condois-

Lonces les

- Béremert



les 1.000 donnés por un amer
cam qui était de passage ici. |

pemucoup d'amat.ure aux E
tetg-Unis aouscrivent 259 76!
lors au tite de membres pro
jectews.

Russi, le Yaich Club a 80
famé des constructions @m mur
& Bisoton ok se trouve sa prs

| priété.

te Yateht Chuib’d> Portau
Prince nous cménera de hod
yeoux tourisies, cdr notre ba'-
ext idéale pour les = regates.
“Yous ros vooux pour un ple’n
‘eycchs an Yacht Club de Bart-
‘gy-Prince dont Iva ollorts mer

| font Vencouragement de tous.

|
| DINER DE CLOTURE
| cc solr a occasion de la
Ghture des travéeux du Con-
gies des Ingénieurs-Agrono
| oe & Damien, il y aura un
(grand diner ow Club «Ambas

‘ godeute,







§

. talysées,
La 2680.





'
{
\





i
j
i
s

plus émues, port:
la mere de ja vi

me







BLACK-OUT

AUR CAYES
La ville’ des Cayes s@ trouve
ee des 9 heures du soit,





cul i
En effet, Ja Sanaico qui tou | an " 7
‘ guantité da papier que chaque |

che ores des abonnés, ne dis
-ange jo lumie que pendant
tcis h ures de temps.

Quacd on pefise qua che
que abomné pale au minimun
4 la Cie 2 dollars, on comoren
cYa que cela ne pout pas du
rer. :

Dares la journée, les mo'scns
sent totalement privdes do in
nylér: électrique. Toutes les
activités industrielles sont pc
La villle est rédulte
Ni radio, ni frigidal
o, ni rétrigérateur, tien trois
fois riet, ‘

Avie la guerte posse: mais
ly guerre a pris in. fa Se
nalco dolt comprendre que ce
régime doit fink.



. Cron dome alors & ane ou |
! tre Compagni: le monopole d>

}
rEclairage. .
Nova y reviendrons, .

G, CHAUVET



















estce imprudence? |

ally eut mort |

. Amboies, née Clara :

1. plus comple? black :









WWE



PORTAU-PHINCE ~~ HAIY

THICK

No. 21.516 .





weenie cence

Cépeit

DU MINISTRE DU PEROU




Mise au Point
DANTONY LESPES





1944

ortca Prince 7

a

au

pel

Fi

Ban qui comple a
Lguatre mois de sijcur

Sept









peat

je Miniate Canevars ous oMeouy. Hnte-

‘@ fempa de sicquérir de mom



‘briusoa et solder ara! Muti < Chenryet.








cont si apprgcior gen gras Dug le cuimnero J hier
qualiids do diplomate @ du votre journal uo a ate 2
certilhomme do haute o gai le cor fa






rieeo nd. 2
Blog at Ag
PA et ER

to, Por gimpi: respect pour

Dons ce court intervalle
pu omorcer et rattermir leq 1:
letions entre Je Pérou et Hau:
J a@ mis ies deux gouverie.
ments dang un état de aympu vérite, permettezmai de fale |
itnle mutuelle qui fall qugure: une mise au polit &@ ce gulch,
'de négocietions fructueus’a | lo. Cr eplans nest pas an
, dans Yavenir, iplen & proprement parlor Fx
La méme sympathia a core moins un plan socialiste.
jours onimé le Ministre Cane- Mais c'est un ensemble de cor
;varo dans sea relationa avec ‘dy société haitlenne heureuse raient servir dosacture G un
cavolr rouvé un ami quicom plan.

8 & TH



}



mies de
n plan socials













i

oy
EOL















rrend ime Heit, Dans | hed
: et a Heit, bans | Dans cette étude, ie me
cite sphére amicaia ou 48 é d ,

ouvall constamment une esti
me réciproque, le Ministre a
été grandement didé por le
‘charm:, ja distinction et
i quise sensibliié de Madame et



Ex : '
i gue par tel
ye vous fe scvex bien, le













ae Me semoiselle (Canavan eral conditionne toujours
cul comme fui, es expriment ler.
ren un freneais wae pur La

ommunauté de langua ai du emprunter, pour un
Lacucoup contribué & cette ma Lessal de synthése des diver.

lres questions qui se prés:n-
_tolent & moi, et tout en lea um
str | Rageani comme fh sled sur

1re|9

velle compréhension.
Augsi, jous ceux qui
Gee relations avec le M
‘Canevaro —- et ils sont
nombreux -— nourrissent
gré tout Vespoir qu'une cou- re socialist:. Je Val fal
iancture inciiendue améne ie , ce que fest!
Gouvernement Péruvien & 92 | aételé q
raviser et & nous iciaser le dis fagon ser
Engué et éminent diplomate , border le probleme
qui a fait la conquéie de Port qui est te pivot de ?
ua-Prince. : wener du pays,
_ment, il eat loisible & quicoa
que de penser quill a u ;
: probi

mht

WE





Dplen halten, cmelquas






ments de principe du prog?
















leuse ef sensé-
ugricele |





: QUE LE MINISTRE
| PRENNE «LE MATIN» AU MOT!
Netre Confrare «Le Mz
édtion de
exaciiude i¢
“gai avait été convenu pour ls
' Saplerjournal que PAmbcssa
da Américeine alloue 4 la Pres
(sa Quotidkrne Halt: Cea |
papier doit dire exclusivement |
rSparti aux Quotidiens suivant











dare son
fxe avec





que les exigences
représeniont un
compressible pour
Leaprii lucide
la complexité

dea ma the-
mi im












: : : lies 3 ation haltienne.
jour trage. Alora libre @ un es .
: + : Pour ce qul concérne le so-
journal d- disposer de son 4 an .
. me eh particuller, je dola



- quote comme bon lui sembia. 7. most Vesprit de
ale Matine dVajouter pipelsér que cest :espru s

aa % > : eo a? :
: ' géomébi: Quim’y a conduitde-
cleusement: «Cotta golution 770 . yac heme
+ tei . puis longtempatant Lest vrai
est facil: at claire>. ‘ 4 us i +4
Linttague est divecto pour le. 2? je Socialisme, formulé par
te direc a , : :
Oe eene ee eee ev yz, ict raison bangaise, est la ‘o-
Département de Economie Nu : 4
ot igigque vivante et profonde de
“Honale qui devrait aglr comme |< ., :
Looe $e iia prenede cartésionne. :
| Pindique «Le Moin» et com |
mé en effet il avait 44 conve |
}
|













30.— Cette thése, comme le
. ‘ lsugaére votre journal, neat,
avec les Directeura de Quo og X ° i
jena.

| pas en désaccord avec elle dz

“ te at : ' Mr, Boucard. Dons sa com

Nous allone vou & le Depar atication, Mr. Boucard @ é9
lament va toulours se «dégor
‘Yer ef sil ne publiera pas la







‘ pnvisagé certaines questions
dorganisation courante, cer
wotidl depuis le det i hrines méthodea de trevall sus
, Quotidien o regu eepls © i ceptibles d’application dans un

ner erivere, soit de lollice - ve :
: ee : oom, exten: -
de Répartition, soit des cam- programme ‘d sion _agkt

directement cole, Ce sont ld, al jose dire,
















eet an onant eins! qu’on dia questions formelles, su-
~ ° unique ‘ater ai sone 3 perstructuréiles, sur lesquel-
rivera G CONSIGIOT St © lea on peut dre — dventuelir-



ment d’cccord dans la mise
on ceuvre d'une politique de
radreszement agricole. Mais co,
qui importe Lractire d'axtréme urgence.c'est

La paplergjournal gert do |, ; i
papier demballage dans le | tu définition, lorlentation, Ja

; philoaophie de exite politique |
| Cornero oe a brent elemédme. Cast colleci que |
ce par fi eo vel eamayde de dégager, de
ina est cxclusivement deating fomuler: ot n’eat point de 4
eux Quotidiens. emulers et U fod pout ® dou
| Oue Yon tive la question an te que les measures envisagées |
| eleie! , | Par Mr, Boucerd pourraient, -
y pour la plupart, dire intégra «|
t& tour place rigpective, dans
lon cadres d'une telle politique.
Drallleurs, jo veux bien rol -
que My. Boucard~ purtage .

i
partition a 66 EQUITABLE |
MENT faite, Les critiques du |
«Matins mettent le Départe .
ent dana ia néceasité de tout
| publier.

i





| PHUM RIORE
58, RUE COURBE. 88
\ PORT-AU-PRINCE ie

ntS




BAMEDI § SEPTEMBRE 1945




re dea m

i rion deme

pre malle de faccusd.

aigon.

ceecocrrcrrrentcrn-nesaanenestneninmtpatictscneetint



®

iste



PLO. WOK A. 193
PHONES: 223%, 243)
SSéme ANNEE



Tribunal
Militaire

AFFAIRES HUNRIQUEZ ET
CORSORTS
Quatiéme Audience
VYoudredi * Beptermbre .

(Test devant wie cauinhrace
rah
BGM



dense que clle das
pecedentes que

plus
C ELCEEG





wre co vend. di, Pesucvence
cha Conse) Mibtaire @t Parisa
ant jugeant Alphonse Heon
coi.g ef consortia, quleur el co
stibuieurs de wacle jugéa
subverails. Becucoug de ua
mive @t de jeunes Wica, les ro
kes aux nuaiows Chutoyantes
oposent un piu le regard po
Bé gur celle to. de
costumes multaizes le vestinen
s eombre des hommes at la
polr dea robes des avocats do
ja Défense

Le greffier Five donn: lacn
ules de foudience















s de toads











cusation un exemplaire

yournal «Le Justiciers, Les ce-
cusds Rey. Jos ph Carré at In
Roptigte Hrent objection, en in
voquant iz code, que jes ma
chines G@ écerire ef G@ mimeogra
plier te pouvaient tust
des preuves conte eux. Mr fac
agree
comnts



con








re avait
Aucun





comme
os.



fea die oe:



Hon de
i





ie



yeille. .
—- Aviz-vous trouvé ches le
clin



sleur Rey, une liste de

vers marquonts devant aire ap







'pelés cux posies de comment
de? Pouvez-vous identifier cet



to Liste?
Le livutenant Bellande recon

rait que Ja Hele &@ ful commu
niquée, aat colle trouvés, pat
hi, da domicile du sus bi
sieur, & Pangl: des rues Man
cles et Guilloux. dens le pro
Ma.
Daumee artievie la quastion
aque la cour adresse ou mon
Demande: au témoin si les dé
carations ont été faites par 4¢
vant le Commission d'anqué
to?

o> Ou.

~- Ces declarations ont-elias
613 fedies sur lq foi du serment?

«~ Non,

Me Daumet brandit Yarticle

Voly Suite en dame. Page



ABONDANCE DE MATIERES

Liabendance de matiares
nous oblig: & renvoyer 4 la
semaine prochaine la chronl
que hebdomadaire de Mand
+En fumant ma vieille pipes.

ed



~~

wes idéea lédaasus, et qu’ll
ne sruredt donc asister Pout
bre d'un ddenccord entre Rove
deux & cet dgard.

Recevex, mon. clr Chaar t
Yexpreasion de mes
sinthwenta.
Anthony LEShS













Augmenter, diversi.er, ia
production, élever le standard |

"Hate le Dr. Sylvain a fait un vé

stable tour d’horrizon de Ia gé

(sous Utes frangeis)

. Une iderie musicale ef or |

igtque...

& 8 brea

Portau-Prince: Ecole Teriu “iin et Ecole Normale te?




PAGE & Ce az NOUVELLINTE: 1 encenataeeens, regener TT sone - +4
AVIS : ENSEIGNEDE
. Paramount Rex Ciné Select 5 1. piwetion Génésclo. do} Damien. le 4g: i :-
on r zo & Samedi 4 6 hres Samedi 4 4 hres jamedi & 5 heures YEnselqnement Urbain porto | CONCOURS POUR fy
2 tle: En’ lore MEN me
: Dernidre reprise de: En lére partie: ‘ parties ~* | de connaissance des intéres yD IN
DES AGRONOMES DE DAMIEN TARZAN LINDOMPABLE LA HEINE DE LA JUNGLE LVAIGLE DU DESERT aés que les examens extaordl Des concours po; it Joy
ler, 2ame, 3ome et 4ame épi (3e et 4e Spieodes) . none at je Spisodes) naires du Bacealauréat, lare | ment dintitutous teron,
. En 2éme partie a parte 2e. Parties commenceront le | niaés 4 € hr
Entrée Gle. 0.30 LOreheste Tzigane Rhodes | ‘olorado SUNSET Sepien vbre prochain & par | ot dates ee ata
CINQUEME JOURNEE 1 Stotiona expérimentalea et j'Ex & 8 hres 15 dans Deux grands films d’aventa fy de 7h. 30 du matin. | PORT. AUPRINGE
i ‘ i te pi . i‘ |
tension agricole, En apécia SILIVER QUEEN LE BEAU DANUBE BLEU 08 de Je nee powuee fis auront Hiow aux siages do: | @Apprentissage de Sq
a

ce vie du paysan, l'aider, pur
de bons coneells, & produire,
en lui donnant eau et en fac:
i a vente de sea recoliza,
sa 616 content d’en-
points de vue di-
8 simples idées, |
PAgronome
un




















3 Fous, ept
nique dave pro
golutlone réalistes oti
rer @ tolles Ena.

nenteg ae




a Gey

ite smarooca *

















5 Oo



Service ont 6te mis de cule
G. White. Une du
assez élevee a ou heu




Le Dr. Gantz qui c
Yeau ov Honduras et qui a vi

étude F










; pompes cou |
ns cheret peuvent étre |
dun pont & un au. |
dis que les barrages»
etre emporier par jes
crue, L'ingénieur
diaccord 2
i avance

en

t utlise |
rq dons |
ibonite, se gervant le;
possibie de pompes. Et
OS SOont GSBeZ inte |
Mais je Dr Gants
remarque: qual cone
eeneiee de ia Stan,
2 chitkes queue |





én



les













th

, pala 16 gourdes t
corame@ fave. |
_Tigation veut

texe. Des |
Heu qutour |

les pompre ou
irrigation



3 probleme nia soulevd of
sou'evera toujours iat! de.
w9sions. Song Peau, U n'y o
bonne agriculture.

rie tour du Dr. Pierre
Georges Syivain de parler das |
eres







ibiliéa d'amélioration de |

ceriaines denréees dconomiques, ,
bee

ta la eoliaboration ente
LE DOLD DP OBODD

woe MUSICALE

e Gomis de Raporoshe
nent Haltiano-Ameéricain vous |
svitg & capter dimanche e|
Septambse 4 11h 90 ms. &
lo HE 9 Woes programme con:
a
ai & Phisto\re dee Nallons A-








{
méricalines.
i

Catt 9 émiasion ast dédiée au




1 le plus vaste des Etats
VAmérique du Sud, lune
teres ls plus riches de
phore Occidental, le
ys de la romance, des ca
veces at des délicieuses «sara
bona, >

Tous, aux écoutes de ce pro
gramme spécialement radiodil
fusé & Voccasion du 7 Septem
pre, ie nationale du Brea,

&





ai de petite dimension,

on



| ualiemcont et
' communication

Jigs
| gol
mY dernier, a souleve tant de pas |
i onnanis débats.




ment

“un dynamique,



) ours,

au folklore, & la musique |

nétique, de la biologie agr.co-
le, i a analysé le probléme de

' Yamélioration des espéces, 1

a@ lotquement insisié sur nos

pommes de terre. nos péchera -

nea mas, Le Dr Sylvan eat
‘un caprit d'ébie: sa bonne cui
mire je porte & nager dans les
con: dasances thécriques, Meus

wut de oméme, si on lécou
ww tvec ulenhon, on aot
pquil ne noglige pan ja prote



que.

a






des semences,
22 yreines, qua}ies goné }
egies dex graines de grande
colia
ime entre Bac
et les a@tations
peciion dea
champa tout c a fait Vober
ac communication.

pOYaHOn ia
botarnique

experi nies,












g piug au
heure excédant Vheure ré-
glementairs..

Des quill s agit d’oignons, de
commes d: terres, de mas
urea qui se sont jargemen!
véloppées durant cee der



“asgres années, des rensiigne-

s ont é@t@ demandés par
Lespecds, Armmauld

is alév s du Dr V
égenté une comm
les types de
le drainage
uiisation La
du Chimiste
trae savante-
du



ae
problome
probleme qui, ces ferips

Haspll a

4
agit du

1 pauvzeté chimique du sol.
2 2 probleme est un des aspacts
ick de not
alealinité, duo se),
i foul arriver



ralture,
excés d’eau,
ire nage,
Le chimiste Haspd a tout :
mud, o posed en revue foul ¢



rai interesse le drainage.
yi dou je ficter dave a
“6 cos questions, en toute ab”

iwité et avec un luxe de dé







Haspil, Cadet, Large.
/Domond sont dea spacial: |
‘tes & ia hauteur de leur:
idche.

Le Directur de | Enseigne-



g La %%
| posé son plan daction dense!
qniment rural en randant jus
gee & ses prédecesseurs, Mr,
Roger Victor qui,

ent imide, est
Li eat convain

I noug sera

gnement Rural,





a de se tache.

lelsible de discuter sa concep

ton @enseignem: nt rural.
Ce Congrae a 616 une bonne
action; [i nous a permis de

/yous fixer sur certains points
_de vues ct certaines atttudes ;

ot de revenir aur certaines er
Ce qui compte pour
‘yous du Nouveliiste, ce sont
les réauliats pratiques, et non
dg mots, des grands mots at
méme de gros... mois. Le pays
& dea «menue, fi forut dee remd
dea et non des «molss..



RADIO. THEATRE
ALA HH 3 W
«LA PEMME FANTOME>.
fel ext le tite d'une merve:l
euse dramatisation radiopho
Yque que vous aurc2 le plai
dr d’écoutor én coptant ia HH
| 4 W je dimanche § Septembre
élhpm
Exécutée avet le toncour:
dea grands acteurs Frangais:
Georges Rigaud, Charles Au-
aré et Mchdle Morgan, cette
adaptation tadiophonique vous
ext oflerie por la courtols’o du
Comité d: Rapprochement Hai
| Sano Américain. Radigp.h-
be aux écouted!



LES «LE WOUVELLIOTE



:Our :




Eu








Rural ao fot une commu |
nm sur aa conception de |

apparem- |
copendarn!

avec George Brent et Pricil
la Lane

. la plus belle, lo plus dav
igrreuse, la plus
daa femmes...

Entrée Gd, 0.60

Dimenche & 9 bres 30

SOUS LE CIEL DE PARIS
uvec Larquay et Genavieve
Gally

wane cormpédle
de verve ot desprit dont cha
{que scéne provoque une tom
péte de rire!
iniée Gondrale Gde 0.38

& S heurce 30

DR TECKYL AND MAR HYDE
(gous “tres frangeia)

avec Spenc.r Tracy. Lond Tu

ver, Ingrid Bergman

n Him qui touche au

net 4 de terrible.

Entrée Gd. 0.60

G 8 hrea 15
LE CLAIRON SONNE
sous ties frangais)

avec Lewis Stone, Wallace

Berry. Mariorie Main

45



}
}
}
i
i
i
i
‘
i
|
i

t



un drame intense qux pé/



Wala
le plas



dpétes angoissantes

co Berry dans son

vurngin. :
Entree Generale 0.50





ud & & hres
CROSS ROAD







iWorretour -- sous tives faa
gals).
avac William Powell, Heddy

Lomarr

Flrag....
Entrée Genérale 0.30

Erosion du |



| AVIS
FACULTE DE DROIT
DE PORT-AU-PRINCE
| Le Décanat de la Faculte de
| moir



prodult & l'atiention des
niéreasés lea dispositions sul
| rantes de l’Article 12 de PAr
i
i

, No. 358 du 24 Fevrier 1944

| contenant jes Régh: ments de ia
Pacuité de Droit de Portau-Piis
ca. ‘

| ARTICLE 18.-

/ @tudiants a? Heu du lS au 30

| S:ptembre de chaque
Exceptionnellement.



les car
ye @oxamena du C.rtificat do

‘aiquea (Zame partie; pourront
s‘inserirs dans la huitaine de ¢
‘ jaur réuaaite

Tout étudiant ezt
s'inacrivant, de produize:
| J — une expédition Ge gon
tte de naissance:
| @-- aon aipléme de fim Vs
| ades seconda'r:s clasa'ques.
| lame partie, ou un rapport dé
quivalence;
| 3 — un ceriilicat de bonnes

vis of mogure délivré par le ”

Magistrat Communal ou le Ja

whygiéne. atestant qu'l n’eat
serteur daucune maledig con
egieuse;

§ — deux photogrephica Ji
yentié:

6 — une culorlection de son
épondant légal, ail eat ml
new. .

Cas pidces restront 6m dé

Saculté pendant toute le durde |
log études,
Les certificata de stnié et de

eiuenaenemweneernettt sauesinnsamaetaneeneninseninetenaitamnsamenstssnnimescermn may mo

bonnes vie sre renouveléa cheyue an
née.





AVIS

Th eat porlé & lo connaissan
e@ dea propriétaires de chien
me ia Section de Médacine
Vétérinaire du 8. NLP. A at
LER vient de recevolr un atock |
de vaccing anttrabiquea et
qu'elle se tent & leur disposi-



| fon pour immunization da
i leurs animaus.
'

Damien, 4 Septembyy 1945

fascinante |

, deux artistes inégalable .
dans le plus pathétique des |

Liadmission dea |
cine. |
didaté a lo Session Extreordinai |

sa d'Btudea Secondaires Clas | Congu selon je magistral ro- |

| Boclété Haitiexne D’Automo-

fanu, en.

pét dens les arch vea de ia,

Entrées 25, 50, 100 gde

1 6 hres
Ey ldre partie:
LA REINE DE LA JUNGLE
(Be et 4: dpisodes)
En Zeme paris.

| Dani.ile Darrioux et Chaclee

Vane] dara
ABUS DE CONPIANCE

i
|
i
i
|
!
i
50, 1.00 gde

Es nirden 25,

éto ardiasante —

& @ hres 30
En lore partie:
LA REINE DE LA JUNGLE
($8 et Ge dpisod: a)
En Zeme partie:
anite Dorrieux ot
Vonel dara
ABUS DE CONFIANCE
Entrees 50, 1.06, 1.50 gdea



i
i
i
:
i
i

Charles



j
i

Pi monche a 4 hres

Mourice Escandre, Guirmaine
, Hover, Annie Ducaux dane
: LES DEUK GOSSES
un drame puissant, un filr
(de tendresse et de
a men,

Entrées: 25, 30, et L gde
& § et B hres 30

En lere partie:

Sersationneies actualites:



Bi

dévous- |

\

i

\
4
|

[ne
;
{







de 4 années de guerre to-
fale en France.

la 3e fotte américaine de
PAmiral Halsey fait joncton |

c ia fotte britannique du
que... La voiture biindes
ce 2 Goering arrive @ Boston,

Les navires de guerre nazis
niternés aux Etats Uns.
Le général russe Barinov se
renconts G Berlin, ie Gi, amé
riedin Bradley... etc.

En gerne partie:

» Joga Werner séduizanie dan-
; ;seuse oméricaine triomphe |
jdene une production dart dz
usique et de danses:
CINDERELLA
Roman d'un homme du mon
de épria d'une vedette de mu
gic hall...

Deg danses rythmiques ax
sons d'une musique méiod.eu
BOs

Entrée: 1,





sont



1.50, 2.00 gdes ~
_ Lund) & & hres
En lére potiie:
Actualités Universal

En Zeme partie:
Yvonne Printemps, Pierre Free
nay dans

LA DAME AUX CAMELIAS

‘man dz Dumas., L'amour
paaaion. 7

i Entrées: 25, 50 et 1 gde-
_& 8 houres 15

| Deux grands tims parlant an

[glass avec sous Gres espa
gnols

et WOMEN IN WAR
rvec. Wendy Barrie, Elisie Ja
ug et Patrle Knowlca., Produc
jong Republic Picture:
Adm'asion: or 10, 20, and 30



ge de Paix de ac résidence; = Ct OF y Bee
§ -. un certiiicat de bonne -—-
vemé du Grvice National { DIRECTION GENERALE

, o£ LENSEIGNEMENT URBAIN
AVIS

Exeunalsa WAcmaeszion et Era-

Yrs de Passage ou Lycte
Petron

Les éevee qui désirent prea

| dre port aug ozamens d’adinie

sion au Lycée Pétion sont invi ;

, té3 & s'inscrire & la Dirzofion

de PEtablissement & partir du

24 Septembre 1945, de 8 hes. °

@élbhAoM.

Ces cxumens ze feront en
méme temps que les extmus
extraordinaires de passage «1
commenceront le mardi 2 Ge
jobre 1948, n
"| Lea candidets quront 4 prd

aentir les piéces suivantes:

1 -— un extrat de YTacte de

ngliasance,

2 —- un certificat de sand

3 ~~ un certificat de bonne con

_duite du dernier établissemant

* inéqquenté,

i — le carnel scolaire,

i Portoru-Prince, le ter mp
j bre 1965,



'
:
'
|
j
i
i

i
;
i
j

En lore partie:
L/AIGLE DU DESERT

‘Se et 6e épisod e)
A Republic Picture F
|
i

En 26me partie:
Annie Verncy dans
PRINCESSE TARAKANOWA
Entrées: 50, 1.00, 1.50
Hmanche @ $ et 8:30 hres
kn lére Parties
Actualités Universal ef Olym-
' pigues
En Zome pare:
Joon Arthur dans un Ebn ina |
giatral de le Columbia Piciare:
ARIZONA

damour et daven



Us drame
lures...
Entrées: 1 ot 2

gdea

Lund: & $ hres
En lere pare:
Reddition du Tapon
En Zeme partie:
Simon: Simon, Harry Baus,
dans
LES YEUK NOIRS ;
La drame d'un pére dont lo)
fle a été séduite par son a
me. j

Eniées: Gdes 25, $0, 1.06



“Ee Zeme partie:
LE RO!
, Elvire Pepes |
Une délicieuse satire
Entrées: 25, 50, et 1 gdo

avec V. Franeon
0.



AVES
Pour répondre & la deman

_de dun grand nombre d’usa |

,

i
|
}
i
i

i

cers des Autobus da Porta

‘evaniage d'aviser le public
qu’é party du 15 Septembre
1948 et d'aceord avec le Dépar
temint de YEconomie Natio-
role, le tart apécial de ving? |

Leng centimes de gourdes (0,25)
fest annulé mais par contre le |

comet dabonnement de Vingt:

ing (25) tickets s:ra vendu
prix de Dix Gourdas, Yache- |
teur bénéliciera déun eacome |

a

‘te de 20%



;
‘
$

/sion auront Leu le 24 Septem

|
2

!

5
j

, supplomentabr:a,

Ces carnets dabornement | i
peuvent éte émis en favour |
dun ou plusieurs membres i
d'une méme famille et sont va ;
jables pour une période maxi |
mom de six (8) mois...

biles. & A,
SERVICE AUTOBUS



AVIS

La Direction Générale
YEnseignement Urbain avise
lea condidats & Vadmissica
aux Ecoles Professionnellea J
B. Damier et de la Province
iCap-Haitien, Gonaives, Jacmel,
Coyes} que ‘inscription se
fera du 17 au 22 Septembre au
jocal de chacun de ces établis
semonts d¢ 8 hr.g. a.m. & 12
heures. Les Examena d’admis

de

ce

bre 1945 47h. Dam,

Ise piéces & présenter pour
Yinseription sont lee suivantes:
1 — Acts de Nolasonce
a — Cartificat d'Etudes Prima i

3 — Content de santé délived |
parle Service National d‘Hy-

gine
4 — Certlicat de bonne santé
délivré par le dernier dtablis-
sement béquenté.

Pour tous renea'gnements
a’ adresser

_oux Directeurs de ces dtabl's

i

zerments,
Port-cu-Prince, le 4 Sept mbre
194s.



AVIS

Le Garage Kneer aurait. be |
soin d'un homme ayant Bon
ree rélérences et expérionce
pour le «Ducos at ie sPledroas-
ge» des ailes.
S‘Adressar au Getage Knee
-- Phone —, 2244 of 9918, -

‘urn Guilboud Place de la C2 de Martlscant, je ay
thédrale, Pour Jes candidals bre 1945,

de Portcu-Prince, Jacmel, St) OUANAMINTHE. 9 »
Mare.) tembre 1945, °











; BOT fs
tutrices ccara Leu le




* étre padevnisos:
}

ie
} Prince, Pétion Ville, mous avous !
i
i
|
t
:
i

\
CAP HAITIEN: Lycée (Pour
les candidata du CepHaities.) | |

GONAIVES: Lycée (Pour!
les candidats d:s Gonaives et
ta Port-de-Paix).

CAYES: lycée ®our lea ice do vc
candidais des Cayes et de ]¢
sémied

Loa fiche Widentité doit divs



Focal

présentée & Yontée du
dexarnens.
} PartauwPrince,

to 28 Rott LON

1
hb



| Sept mbre 1945 & &

eat cuveris
‘14 Sez










Acts



de Nai

seer ad ia Direct
Normaie .



Porn -Prince, le ler Septem
bre 1945.



A° Awe




































Kill

alingecticide EXTRAORDIN A:
te tnstantanément Punci
Revets, Larves de Mous?
ete, etc. :
dép& on RHUM CHAM | |
BION G. 1.50 la Bouteille. ‘

*
&

i
}
|
}
i
i
i

ge

7a,
qa.
En



manne mec

ATTENTION

Planteurs de Noix ce €¢
la Haiti Coconut
Froducts Co.,S8. A

ACHETE TOUTES QU ANTITES DE NOU DED
QUI PEUVENT ETRE IAVREES 4 TORT.AUFHOO

S’ADRESSER AU:
BUREAU DE LUSINE A 8lOTO

TELEPHONE: 2477.
BOITE POSTALE: A .. 158.

PLANTEURS VISITEZ LUSINE 4 BIZOTON

ae sunininennet einen manner manmcanonnnoed omen AG

n






A Wagon
des Service Sait



.






Fly-Te
. Conse

Savor

Savou








ng oot

et

*

a)
o

zi
g.
x



Maize








Preetzmann-—

Port-au-Prince
ArTenDU PAR PROCHAINS © VAPEURS.

{git condensé NESTLE.
Lat draped NESTLE 14 1/2 oz.

Lait éverporé NESTLE 6 oz.

Lait on. poudre. NESTLE toutes d’mors‘ons,
Lactogen.

Clous pointe-de parla de 1” a 6”.

Clous pour tiles.

|| Puyeux d'arrosage 25" gt 50”.

> Pattories Firestone.

” Papier d'emballage.

* Alumictieg Siekalite,

“RiyTox en $ gal: P ged: 1/1 bat 1/2 b.
“SConserves Libby Me Neill et Libby.

DE COLGATE PALMOLIVE PEET Co.:



WATDE-PAR
re 1945,
& candidata mt’
ciper & Pun des.s
it aver Hen 6 Pons
folvent s'inserlts “34
is jusqu’ou 1§ Sop
m Centre d'Apores
‘Martin du iF gy
we inclusivemen,
& PlOcos Sulvantys pe
eres pour Pings
» Vacte de noises
Un. cartifiont otiey,




















































Savon Palmoliva.

es faites, . | avon Cashmére Bouquet. ‘
- Un certiicat de ud fevon Param.
et moeurs,

Celgate Dental Cream.
Une photegtaph’s fondre Parami et Cashmere Bouquet.
en possession de/,

de lEnsaign:
yur fous les ante
nenis, s'adresser 4
des Statistiques
5 & Domien on ox
Instructeurs Hikes

sins)



Fil Ford 200 ydes., M

Fil pelotie.

Fi @ brodex.

Faring Gold Médal.

Forine Diamond Spécial.

Huila «Sun Flowers en drums, ferblancs de 1 gl; et 6 gal.



. AVIS + “Pure Lard Swift.en tiergons oi 37 Ibs.
Secretariat de ° Huile de lin de la National Lead Co. .
mececmn: et de Fs Peinture en pate blanche «.
é les intéressés is "érébonthine. : b
. :

Noir de fumde.

Serpeties, Coutsaux indige et houes Elwell.
Vermouth Martini et Rossi.

Maizena et hulle Argo.

vies Sections de

> By Médecine, ty
Dericlre, Obsievig
art du 10 ou 20 Seg
i heures a. m. é mid
ys postulonts sont x
cser les. pidces mh
> de nalssance
ieat dz YEnseighn
jaire

Hicat de bonns
nurs

“feat de Semtd
x photos
orisation des par
ie Cidentité,
-oa-Prince, le la 3
1945.

ix de Ccee
econtul
Deg Ss. A

ES DE wom DEG
| A PORT-ATENG)

ote



LLOLERDLALPPPDDSODLL LALA LDL AL OAL IA
Ilya plus de PLAISIR
dans la VIE si vous étes en
BONNE SANTE!






























SZOTOR
7
158.

EA BUOTON

anmemcncnsmonennit Hew
EN VENTE

hee: Franck 1. Mt
‘ch ef Co., Boat
scigté Haitlense. 4
es, FG Hawt
. Wilson, 0. b>
25 Service Bike

5

“Polen porte. du groups... Soyez aussi gal que lea ae
ined... Paites-voug de la santé ef de Vénergia avec du KLIM.
Buveren deux verres extra pur jour. i eat crémc ux, agre

able et « le gotit ai frais!
Ce moyea sir ot nature! d’acquérir de le santé vous tera
ploleir... “ commencez aujourd'hui mémel

KLUM eat du leit pur, auc
leguel vous pouves compter «1 -
| Mol eat toujours frais... Ease
Â¥ @ un farblenc,

SOLO ART SOLE LAER ORIEL
LA -GUEARE...

LA HAUSSE DES PRINT?
Boy ie
Rhum Barbancourt
S FOUSSUIT as HOUT
LA QUALITE INCHAN 8

BY LEB PRIX SONT LES MEMES.

2

$1 eS EFWORTS DU VOUS FLA?
AAG? nour er vgye ” Spgnan *

~ Aggerholm





4



A aesentne

| Semences

obilité.

Machine & écrire Remington
Machine & caleuler Dalton
Aubons, popler carbon y
fattea vos achate choy

| Pieds



L. Preetzmann=Aggerhoim ©
DON N. MOR, Distriluis-z

q







LE NOUVELUBTE
UN HOMME HABILLS
Un homme bien babllé on
wal 1,

t

da’Oignons
YELLOW - BERMUDA»
chez BAILEY .
154, Rue Magasin de \Eiat
YWiédphone 2183,

Tel est Vavis da tous coux
| qai-e’hobillent au. «Bazar, Pa
| isiom» quicvient de recevoir
« Tintention de ses aimables
clants de maguifigies . Ussup
anglais de toute nuance. —~

Pour vos Travaux de Comp-
sontls Invités & faire une. visi
e ou Bozo. Parisien do Mme
3. Gated, me da Magasin
le VEtat, ot Teccuel le plus
cordial lour est réservé,

Â¥

Englais ou cn Franguis.
Conditions oavaniageuses

VOIR

EDME L. ANGRAND,
18 Ruelle Jéramie,
Bois Verna

D — ZENFANTS
Lo pdtisserle O —Z'ENFANTS
a le plaisir d’amnoncer G sa
bienveillants cllentale qu’slle
ee trouve actuellemnt & la Aue
des Miracles & coié du dépét
de «Alum Nason.

Toujeurs la momo patisserie
tow Pates, qitedus, bot
vama, prix ahordables, qualité
séqalable.
oublies pam que vous trou

G, GILG







Â¥e Liqueuds superiinos,
Boissons glacdes of Viabattabla
A. RK, 100 dont tout Pertau

Frince parle,
Le méme accueil aympath!

| Hvralscn des Commandos, les
mémes prix.
© -- ZENFANTS
Rue des Miracles, & cote du
i aepét da sRhum Nazon>, Télé
» shone: 34395,

Endolosis

® Quand vos pleds.
bralent parce que
yous transpires,
prenez un bain de
pleds chaud, puis
frotter-lea avee dv
Ia Gelfe de Pétrole
Vaseline’, .

SERVICE
TRREPROCHABLE
Assortment Incomparable.
Previsions Alimentalres

a

+A? AMERICAN BAZAS

apse dea Ruee Pavée
a du Cente
Phone 2358

waren oft

GELEE oe PETROLE

PO Hr EEO PALL LALA EE







UN PRODUIT DE

Kraft

SANS LAIT. SANS ESSENCE, SANS CEUFS, SEULE 4
MET AVEC UN PEU DEAU VOUS POUVEZ FAIRE
DE VEXCELLENTE CREM! A LA GLACE.

2.86 of, LA BOITE

General Tradiag Co

DISTRIBUTEUR POUR HAITI







a







: -Gyoe tiers, cheteours, bong
pits et pat wre de la Be A. F. ont dos
prevs, rues ef freiaa iaventés of fobsl-
gués par Dunlop 71 types d'avid“s Ate «
givic. sent équipds avec des pn ua. et
roves Dunlop comme peulpement ‘stant

Ec

hy



aunied sungns GOs VER Sania TaD M NOLES ome

oa : Shaan et

2 tepen Bite

' que, in méme célérité dans |e |



ei A a pe AR Aa MANA

Habanex-Jeremie-

~ Anse d’Hainault



Jé&émie 9 S ptombre 1S ra, & n’en pas douter la 18qg6

Bien cher Monsieur,

nération denote économique.

Voil& un petit orticle que jai | a: des causde indépendanies

, Bananas Export. Je vous = le
, communique. S'd vous plait,
' publiex 1 dang le Nouveiliste
| qul avait lergement contribué
au succés de cette nouvelle ai
ination dons le walic de la &
{ que banane.

Cest dang ces sentimonis
que je vous prie de bien vou
lo agréer meg reapectueuses
sulutationa at mon eniier dé-
vouemant,

Lillo CAVE.

one

Hoest réslement june ce
rendre @ César co qui iui ont
da. Sane vouloir tombir dane
aucun esprit de parti, si a4
lever dew aulela encerm moins
dencereer dea dicux, en con
servant un courage digne dea
étros libres, il owt une satiaioc
tion qui les fille patents, rdels
el pogitifa portatt oux cons
ences droiies de signaler.

i Joma's dans les régions de
“ja Grand’Anse et de Tibucon,

t
{
§

notre age de ce cordial et me

tHeste retour dea régionnaux
: vers ce que les physiocrates
Lappellent la principale rch
/se.. Le terra qui constitue ‘e
fecteur primordial des poas'bi
liiés économiques, reprend cvs
foura-ci dans le brouhaha des
activités actaciles ses droits >
son principal réle de produire.

Produire, néc:ssa’rement, im
plique des fins positivea en
j rapport permanent avec |r
| profit qui rénumére Je capital:
| Argent -t Trava'l cutrement
_ Cest la faillite, Or, un fait
, est que lon ne peut produire
lal la corfiance ne s‘interpose

entra la production et Ia con
semmation, cet élément fa’sont

céfaut c'est Vhésitation, le dé

| couragem=nt Yapathie, i] s’en
i suivra un empoisement lent
i qui achévera de nous mainte
int das le tabou désoiant
" quest la misére.

Let contiance, heureusement,
comme une io, s'est installde
dans nos mileux, incitant jus-
quaux Citading, jadis, gros
bourgeois & pousser & Ia rous.
Crest Voccasion pour nous de
romercier grandement le Chel
| de VBtat davolr su rétablir |’
| gquilibre entre toutes les forces
idu pays en coupant le Mono
pole accordé & Ja Standard
Fruit permsttant par ainsi a
dautres de jouer lea atoula
dont ilg disposent pour le plus
grand bien du plus grand norm

1B,

Lea demandes de figuea af
dana







4

'
i
i
i



| fuent. considérablement

}

teurs, A Vépoque ob la Stan
Bdrd exercait seule ses droits
da. Monopole, la production et
les achata surtout étaient. ba






|
i
|
|
|
{.

tés de transport dont elle pow
voit diapos:x; aujoukd’hul of

; portées cu. Monopole général,
chacun a'appique dana sc
sphére d'action & augmenter
considérabletient ia produs

nous nlavens é16 iémoin pour |

|

\



. brigalis as
7; ou nidigiont pos cOlaea com:





i

irnune. Aujourd’hul, lea

Aussi, MM les Elégan’s | rédigs en faveur de Haytiaa ' ge la voloaté des hommes ne

viennent troubler le bos ordre
préva, '
Dé} le distret de Jérémie gra |
ce & Yactivité intelligonie de
son Ag.unt atteint ces 13.000
régimes par semaine, Anse
d'Hainault avec lee going ill
geania du SouwAgent Antol
ae Auguate +t de llaspecteur
Dupont fait ces 6.000 régimes
Chaque semaine, la Commu
no des Abricots, naquére tras
anémiqua dang ie doriaine
Gon aficires, fournit con 3.060
regimes fora vores un rend. ment bien
plus considérable pour fave |
uf, Guon veuille bln ae!
soppeles que cos figues des A:
perddient preaqua

me celle le sont actusllamant,
personne nialait Jes prendrs. |
in Standard on faisall pen de !
cog per le manqai de rouica

comlornables, lon conatate ai

sément quill se perdait beau. |
coup dargent par semaine
pour oie Intbressante Com:
offal.




ree morchent tout autremeri, |

des intéreseds ont établi des
transports ax Abricots a la
grande gatistaction de la po
pulaition,

La Habanex dans le digtict
Jérémie-Anse ‘Hainault ‘ou.
vre de belles p‘rapectives
d'un travall rémunérateurs: des |
Postes d'achais sont placds |
dons les endroits les plue récu :
lés, | s services de propagati
de, inspection rassurent |
producteur sur ia valeur de
Bon exploitation. Tout le moa
de a’inidresse & cette cultura,
ceat la course vers la terre.

Des tournéas d'inspection cn
troprises par VInspecteur en
Chet de la Habanst Mr. Jo
seph Renaud dans les milleux
qui ne s‘iniéresscient pas cont

i
i
i

i

niente

. taercial: ment & la culture Je

i

f
4

' ces parages beaucoup de gens

jas. zones réparties aux acho.

rés aur le nombre el lea facili -

serteines restrictions gont @p- | pour adressdr. publiquement

|
|

la fique bancne font augurer
dheureuses prévisions pour I’a
venir, depuis ving! deux jours
que Mr, Renaud est dana nor
murs, il ne cosse de remuer
cel et jee pour intensifier
cette culture. Corall sous peu,
mura’ gon poste d’achaty d’c-
prés ce qui nous est pdrvenu
& Viasue de sa tournés dare

s'‘intéressiront & l’entreprise.
Corall a fait sa premiére expé
dition, C'est tout de mdme
beau. Continues Mr Renaud -
tout en rempllesant les obliga
tons de votre charge 4. cra
voiller aussi au développe
ment économique du Pays.
Magnifique résultat pour 1
ne Compagnie qui débute on
dott beaucoup espérer . d’elle, °
sen auceds aont cariaina, Diew
vauille quill en aoit ainsi: par
jout. i
Nous sdisiasona ‘

Voecasion



nog iéicitétions au ‘dynam:
que. Agent de la Habanex je
remieAnae: d‘Haingult Mr Ga
biel, Arnoud Lavatud qui. par



coopératives d’achatg





| som dare 1:8 propres intérdls son entregent, 308 menibves
| de son entreprise. i homie d'altalres avisé, ae
Nous ne méconfidlirons, taf démocratique fagon agra
* ves, pas les bientaits dela Stan gu intériaser boa nombre de
' dard, nous lui disons tout site. geng tant dena jeg plantations
i plement qué nous préfgrons _ que dans Is achats de figues
(foite situation au monopole : banates, Des centres pre
, qui lui avait 616 concédé dans ' ductoura en attendant le
tout le pays: les choses ver! ' Srdation | “dea toules otra
kon tain avec {a nouvelle yaillent ardemment 4 inten
Compagnie, Le oxpéditions afer la ‘production, Vespoir re
s'avorent mossives, Nous i ‘ nail un peu partout agus
sertong Hida a Yaise avec de ‘n'exagéroia mullement loreque
'solides eapoirs pour demain, , an
Neus noublierons jamals les née prochaine le district’ 166
bonn# maniéres de Mx Béliard. mie-Anse atelecult oteindra
Let aes relations “corréclas “a- ) 50.000 régimes,
‘vee fous, qu'il teuve icl lex.) Crest & la ghia du Gouver
preskion Blenvelllants defo: nemint, 4 sale de jean HL
phe gratitude. oo ‘Bie, du quotidien «Le Nouvel
Somme toute. les choses onl ; lates de Mr. Gabriel Amaud
changé, le walle roulant aur | Laveud et de ea employ’:
un ryihme déliront a zam™né | que see régiods cofmaltiont
ja contionce. nos bons bros bientét de la spleadeur. Lon
paysans et citadins a2 jetent respirra pleinement tent que
corpa et dme vers une produc | in Equebanane constituera

fon plus ghondane, Ce ae densée d'experiation, #2 evi

*
4

Se

| nous peitendotia que dicl lan”

nae s

DESODORE

LES SERVIETTES

RIGENQUE |,
poupge oo
AMOLIN:
Ea Poudre et
on. Crdmo :

*







or wrovenrina®

ik e807,



COLLEGE MODERNE
Directour: Ernst Alctidor
Avenue Magny
(Potit Four) No 19
Youtia lea classes (26 6

Philo).
Toutes leg aections (A, B, C,).
Préparation sdériause au Bat
talauréat, Discipline, Etude,
(Corps de profeaseura, cont
pétenta, dévouds),
Extat Alcindor compte 17 an
réra d'expdrience dana lo pi
dagqogie, Buceha angure,



. AMIS

Mons'eur ANTON KNEE,
distibuwur de la «Amariows
vo La Francs Poamite Corpor
Hone et la «Harley Da
Motor Companys, avise aa n¢
hreuse clientele que cos couy
(2) Ma'sovs sont en mess
te. de fournir tT epective
ment des Extincteura dincen-
the «1 des Motocycleles.
_ Rue Povése, PortauPrinca
Phone: 2318 at 2234,

COLLECTIONNEURS.
DE TIMBRES

Je suls acheteur de Umbice
avion de 60 centimes sur
oés a 10 centimes par feaiie
de 50 fimbres. QUARANTE
GOURDES PAR FEUILLE en
bon état. Oscar Weinreb,
Kensoolt ou Bote Postale § —
182 Port-cru-Prince,







MESSIEURS.

Quand vous passes du cote
le YHép'tal Général, n'oublies
ces de faire une viele chez

«DIO REMY»

Lé vous trouvercz:

Rhum, «rempd A. K. 199
«! Kola frappds atc, etc, & in
portée dz toutes les boursda.

Vous trouverez aussi de Ia
glace & 5 centimes ia livre,



A VENDRE
Occasion Exceptionnelle
Rébigércteurs Slecirics et &
iéroaine, Eat nouk
Voyer Pierre Bouchereau Bue
Pavée, Phone 3724



tire offrant bien plug d'avania
gs qué calla de nos dentesd
de base, parce quien mécie
temps qu'elle permet a foul 3:
dt proprigiaire dé lentrepron
dre suns de grands fais ells
augmente le pouvolr d’achat
de tous par une circuletion
argent plua intense chaque
semaine, ll en résultefa dau
tres possibiliiéa d'afiairas plus
electives.

Mais toute la question ne 13
aide” pag seulement dana Vii
fensification de la prodictiox,
iy a les routes gal conatituesi
Je factaur casentiel des poss:
bilités de développement Jeg








‘ génirés producteum, nous vou

driona bin attirer lo bienvel
fante attention du Goaveric«
ment dele République sur ta +
tiotigon, de roule Jérémie-Absi
Cola qui wet eascntlallement!
imporiant pour le transport dus
produits de ced régions, 9 Lat
construction de cella roule ns
fora que: coordonper les bies
frit du Gouvernement & 12-
gard ‘du pays en folsant du
fratie de ta fique banana ana
téalité tangible pour lee. 14-
tlona abondonndes de Vor
fon AvseduClee — Abs!
coteSaint Juste.

Sympathique Mr Jean 11.2.
Vie apyon done le mandatare
‘de cas populations désoldes
qul atieadent que yous enh?

stn len démenches nécea
“ies copetn da Gouverne-

eboulh & noite fn. :
le ah voi 3004
pring an banslicicront
ye tills CAVE, $Me

ae






















Â¥
+



oe
PAE 6



secial- “Le Nouvelliste”

GUS BOOUTES DES CENTAINES DE PosTEs DE BAD.
088 RATIONS UNIES, PROPA DANB TOUTED LES LANGUEE
GEANT LSUBZ NOUVELLES



Derniére rieure dence du général de Gaulle.

BUENOS AYRES 8 Sept.--

Ly minlatre a probablement re
‘gu les derniéres instructions

Ambassadeur Braden « dé ou sujet de ja prochaine conta |
irence & Londres dea 5 minis
jue convirsation avec le nou | bes des alfaires étrangéres des

claré qu'a la suite d'une ion--

vec Ministre ces Alfaires E-
tangers de Argentine, 2 a
obtenu la lerme assuranes qua
1a Gouvernement de Buenos.
Ayres s9 conlormera cuz op



gogements pri
et Glimivercn leg dlemonts of
systiome na7's , Argentine.
SINK] 8 Sept... Le pre
mier Ministe Fiolandais co de
6 devant lee Chambres qua





‘






de






#3 de la guerre
ne sont pag fu






Le jay
TONONCOY,
le

del nme.
mont se pr
2 verdict pour
prochaigie,

26M Cine

WASHINGTON 8 Sepi— Le

Cépariemem d’Etat a annonce
que les reatriciions sur lexpor
aion ce proftuts en France
Jes purticuliire sont



rt
ricu



por

ia reconstruction de id

HAMBOURG 8
& s mames
engquéte aur
er ef 3a
ns Hombourg.

Sept. :
la Police angiaise
les Tamers
motitesse sera: lee







Cu

ts les recherches ‘con vain




LONDRES & Sept
clotions sora termminées pout
en emprunt de 20,000,000 de
la Techécoslovaqnie.
TOKIO. Le général Mac
Arthur est entré dans | Tokio as
compagné de



dollars 4



36 pieds. tandia que lis accents



Spangled Banners ta-
Ce fut alora oun
Mac Arthur

du Stor
isscient



nee compl.

#





tnt Te garde & voue jusqu’d
ce que le drepeau fut compld-
lement hissed.

CHUNGKING,— L: haut com
mondement chinols a annonced

que les troupes chinoises de
lare oarmée sont
ton, ° berceau de lo Ré-
n chinese,

1a

Can




erniére Minute
B SEPTEMBRE A-3 Hrea, P.M.
WASHMINGTON,.~ Les

mi
z



Hew xowlorisés américaine ont |

;

yevé.d aujourd hui que ies cor

& Chapultepec. ,



Depu:s . cuper Aomori je 3 octobre, Hok

_ kaide le 4 octobre.
gne





8.8

et démissionnerd. Bi,
_ Sonserver sts posa: ssions

" grand s pulssonces, Selon jez
mileux Gutorises fangaie ou

wot savolr que Bidauit gouly |
gn.ra devant ses colliégues la |

craints de ia France au sujet
de lor asurection de lAllerou
gee. Quant & Vitale U eat pro
boble que la France ypéciamara
Gue cetlaings coonies conqui
par Nahe tele qua l’Ethio
16 sOlent remises cux indigad
tap. Gependant Halle pourra







Py
ay

! Afrique du Nord.

|

Quisling a”

LONDRES.-- Selon des intor
mations offici tes le grand pa
quebot canadien Empress Rus
sia de 16.810 tonnos a été se
neusement endommagé par les



'flommes dans ig docks & 12

16
dultes et que ce qui pourra ser ' mei dans une dépéche tans

mise par la radio de Tokio a |

i

pencor:

e . CUE SUIYTOT
pation américaines, Diapras



Les négo .



de offiel:!

| és chargée de



, io suite des émeutes qui
sciaté dang cette ville depuis |

miles d: Liverpooll tandis que

9 le novire était en cale sche

, pour étre transformé en trans
‘port de troupes,
NEW YORK,

UAgence Do |





donné ce matin
cetaiis sug le par
les forces d’occu

quel-
fa6B



Yer

gence de presa- japonoise les
forces americcines pourront 9

NEW YORK
ordingirement bien informé s
cnt 1évélé aujourd’hul que des
cliciers giliés ont pris le connd

te de Vadministretion de Sa
conen Incochine fongaise &

CO
»



19 2 Septembre.
LONDRES... Un porte paro-

de la commission

puulr

a



les

_ grands criminels de Yoxe 224

_ Vélé ce soir que des misur
ont éte.déia prises pour ame. |
ner jes grands crminels japo- |
nes devant une cour de just :
de”.
donner d'autres détails et a fait |




Pe Re source a retusé

imarquer simplement ux jour |

, nalistes que Ibs atrocités ia

, Tokio a réveld que das intelles |
japonals antimiltariates |

antéss, & |

i
i
t
i
:
i
i





versctions économiques angio .

emericasnes comm: Nearont
mandi prochain, Lid Keyne
asi arrive hier & Woshington
pour prendre part & cette con
ference «t prebablement lord
Halltex csrivere ich demain di
manche, 4

BAN FRANCISCO. ha 1d
io ds Tokio dans une depa
che de lAgenoe Domel a
porte que 126.000 persennis
ont é tuees & Hiroghima par

ne, Li'Agence Domél a ajoute
{ue oo rapport ¢ été confirmed

par la prélecture d'Hiroshime. |



GHUNEING— Selon ser
inimen sources aulorinéen ao
get probable que la capitule-
ton des forces japonaises on

, dexn
scldats américuine des bases |



Ching wo déroule & lacuddmie |

militaire centrale, On fait re!

morguer cependant que le leu traig,

tenant général Leng Hein, com
mondont dea forcea chnolses a

i

4

ponaises ont dépaasé en cru
cule celles commises en Burs |
pe par les clilemanda,

NEW YORK. La radio de |

tuels
auralent. préparé leur propre
‘ste de criminele de guerre je
ponais, Dan
verait le nom de lex premier
ministre Hideki Tojo, ainal qu
les nome de 2 membres du’ oa
et actuel et des reprdsen-
nis de Vempereur qui ont
accepié & signer Pacia de ca
pitulation,

WASHINGTON.— Hoa gté
cnnoncé officiellement lo nuit!
ere que i: tranepert des



en Europe et en Méditerrarée
se fora bientét aur une grands

échelle & vavers les bases ag | de co qui était imprims des. jours jos questions. Des lois, |
riennes de |’Amdrique du Sud |

et dea Antilles, Varmée a rdvd
ié aussi que le personnel de
soricines bases on Amérique

Top du Sud et dens le heasin dea °

Caraiber a ét8 doje rapatrié

' oux Etate-Unia,
la bombo atomique cumérisul | ne oe wee,
, CRETITS EXTRAGRDINAIRES |



34.388 Gdea pour kala Mis.

sion, voyage’, déplacemonts et
j tapatements d’Agents & VE | Police, pasede dans une machi , l'arrestation de Rey?

ranger <1 Délégués aux Con-

13.500 Gdes, pula 1.560 pour
ichat matériel, iourniturea ba |
reauz, achat ing'gnes at adie |
Dautres crédits de

Gdes, 14000 Gd-s. et 1.000

Nanking n’a donné jusqu’é pré , Gdes ouveria aux articles 784.

eent aucune information = eur
ia date probuble de ces cdré |
monies.

PATS... La radio de Parle

, 689 af 890 du budget.
2.870 Gdee pour fraiz néses

| ecires séjour trois boursiers s¢

@ onnoncé que is Minste Jes _

otaires érangéres, Georges Bi
dealt a coniéré bier avec lee

putpog minigton gous Ie pebsl

rudant & létranger,



os atermatninnece

vous TROUVEREZ «TIMES.
ol eNEWEWEER: A LA CA
RAVER,

AKC OUTS



Des sources |

ont |

cette liste se trou |

205 du code de justice militai
re,

~~ Pulsque les declarations
ont 406 faites devant le Com.
mission denquéte, en dehors
du serment, la déposition Bel
Jande cité per YVaccusation
doit éte rayé2 des minutes et
ne peut servir de preuve con
tre len accusés,
Laccusateur Mili:aira rétor-
que quil y a leu dea fale at
tention & une différence sonal
pl. 8) saglesal
ten de cotla eoquélte dont leciu
re seta aoulement donnec,
vant 205 serait d'application..
, Vest pourquol,
_#er le Ueutenant Bellande ou

}
’
i
|

vyart ia Cormiselon Cenqua

de la Délenae «Le droit pénal
ne soulire pas dinterprétanes,

U est d’application atricte. aa _

giswant de Droit Militaire, por
essence entiérement pénale,
peuton se livrer G une inter-
prétation casuistique. S‘agis-
semt de droit panal, Vinterpre
tation eat interdite, En loccur
rence, le doula méme dol? pro
fiter & Vaccusd. Dane le cas
| qui nous occupe, ce Nast pas
le doute, c'est la certitude mé
“me quenseigne la pratique
Aucune partie des depositions
du temoin Beliandé nest oppo





gable aux accusés.
| Liaudience est levée pour
| permetire au tribunal de sta

ter sur cette exception A Ja
reprise, lobjection ast rejetee.
Ms Ancion pose ces ques

Peecuse répond



| ouxquelles
comme suit:
En quelle langue, aves
yous int.rrogé Jn Baptiste?

~— Je Vai foit en créole.

i







si le creole?

~~ Parce qu'il
| mieux.
-~ Etaltd] port ur de tracts
joe moment de gon arrestation?
-- Non, i venait den remet
fe un & un nommeée Charles?

des tracts?
nibuer de traci!

perfement, qu entendsz-vous
i per comportement?
-- Son degré dint

opparenta,

—Vous avez mefitionné un



deg mim |

iho felt dapo-¢

jen do Ure sa déposition de)

Iitervention de Ma Daumer ©







— Pourquol avez-vous chal:

le comprenait |

— Laver-vous vu distribuer |

— Non, je ne Vai pas vu dis |



~— Vous avez parié de com. |

i
i

certain Charles pour avoir re- :

‘eu un tract
~— Oui, je précise, un enrd.
4 de la 4éme Cle.
—~ Ot aver-vous trouvé
machine & mimeographie:?
— Chez Lise Lalene.
Lra stenclis?
A c8té de la machine.
Vous parieg do feullles ral
meéographises, de t

la

| *
:






reacts, Ou jes |



rveg-voug trouvés, & la méme |
adresse?
~- Jai trouvé des stone

' pur lestela 1 y avail des im-
i primés, @ ia machine, cela s’en |
i tend. Pour mieux leur con
itenu, on les o levés & la Poli-
| se. Bt il a 86 Grd des ‘cop.es |




BZ,

is & Fopération & la Police? | Hon & brule pourpoint
i Aighonse Henrique: atdl au.
Me. Laurent gouligna o¢ fait bi des violences

— Non.

at en tire Vexplicction La Po-
, eo" nia trouve qua des aten-
| cilal Pas de tracts, poe d’édi. |
von du rant Bellonde avous pourtant |
| que la stencils ont 616, & la.

ne & miméographier, hore du
rayon visuel d'Henrique. $1
done des éditiona duclusticters

| dtalent en circulaton daria le pu était un homme & manchat-.

blic. la faute neo revient pas



gusé, Et vollal

— Me. Henriquez til anais | | jection. Ma. Riga! pose la ques |
i

‘4 contre la quesiion.

a Henriques qui pouvalt bien |

ica distribuer. 0 ne Po pas fait |
Creat done un délit d'intention
en ce gral 86 rerpporls au jour-
nal «Le fustelers,
Me. Higal, fot en ce moment)
usage d-¢ dépositions antérion
| t6a-- Mox Sam,
vous dit qu'un mois, “@vatit Tar
-esiation d’Hearques, celab ]

6.605 préméditer da ica dditer et de ‘te du possible les termes de

journaliste lee ce "quill sait de la partisi-

«bls appre Wavelx pollicitg Lo Me,




'r meontrer dane cetle encain-
te, pour Bur gue ca n'est

; wiwsion d'

LE NMOUVELLISTE-

Guite}

m



du. Département de MInterieur
un imprimatur. Le temoin Mou
rieé Maurice Bran, ébanger 4
toute préoccupation politique,
confirme la déposition de Max
Sum, & savor quHenriquez
avait aoilicité Pautorisation ne
cagsaire déditer «Le Justiciers,
; On parle de clandestinités. Ou
ta voiton? Pas plus Max Jam
qut son conlrére Maurice Brun |
n'a r.gu ce journal, Max Sam |
vous dit avoir sollicité de ia
mitted’ Henrique:
Hemdéroll n'a ren r guPas un
soul des journalist % ich
eenis & suivre ie procs i’ ra
cu le moindre numéro de ce
journall Pourquel, parce qua |
fe sleur Henriques n'a pas im
_primé gon journal, S'l circule |
'gu a circulé le maindre xem
‘ picire, Uon'y x nire pas ia per
uelpation d’' Henriques...
-~ Lo témoln, en tant
membre de ia Police, atll sai
Si des pidces mariuacrites ches
Honriquez?
i .. Non, rien que des ster
: cla,
, — Ontdls 4ié tres en prégen |
ee dHenriquiz & la Polics?
— Non, on son absence.
~ Le témoin veutil nous di





pre
" i

Ae

1@ pourquoi il a fait aréter De |

fay? Est-ce lul qui lo arréié?

— Non, c# n'est pas moi qui.

ci procédé & son arrestation£
Je Vat foit aréter pour quill
fet interrogé sur la «présence
de tacts dans ses poches:,
— Comment aviz-vous



de tracts dans ses poches».

vu distribuer des tracte d’Hen-
,igqan men aval falt rapport.
-- Qui a orété Clorissamn!

: Distribug@it, lai cussi des
tracts? .

— Crest un de mes agents
Fqai a arrété. 1 int trouvé

des racig en 2a posse asion,
Ei comme Uo y a quelqure cn-
| ndea, ul avait été amété pour
‘awoir digtribué des tracts. 2
fat ante pour s‘evpiquer &
2 Police.

Les avocats de le

icitent Ja communication
es tacts. Un melheureux i4
dent sien guivl. A ce
ent id, Mo. Rigal s‘éeria «C'est
digne:, Le Ministere Pu
at VAccusateur Militare per





—- Si Vndignité pouvait se

pas
du cété de Paccusation! Me. |
Byun. Couvin, una nouvelle
fola a’interposa, souliqnant que
laa qvocute avelent droit &
toute ia délerence voulua, Le |
calme rétabli, L’Accusateur Mi |
Haire fournit des expligations, |
Les papiers €h question ort
passé de la Police, d'une comm. |
nguéie au Tribunal
Militalre, Dans c@ dépicce.
ments successiig, tel lot a pu
| par mégarde étre confondu aux
pibces concernant tel autre sc





"Le tamoin Bellande subit tou |
| TAccuscteur Militaire y fera ob

Me

corporal! lea
pour hui aracher dea répon- *

6:8?
L’Accusateur Miltaize portes

~~ Le témoin peutil nous di}
ze quand il a 613 procéder &

— Yat oublid.
~~ Rigal on iémoin Bellande
‘Rey atil déeclaré que Card

te?
—— Fai répaté dane la mere

| Rey lulanénie, fl dit on ma pré
sence qu'll avalt amend My.
Henxiquez & Joseph Cand el
sonaidérait pour un chomme &
poigne>

Le témoin pautll nous di



pation. d' Henriques & cotta lis
is de cltoyens éminents?

Hontiques m'g ake

em gerige:



eles aaaencnitil

Tribunal Militaire

|

'
i
le promicr i

j 1008 idées politiques. Le fait

sn
quill pouvalt avelr des tracts |



—- Un de mes agents Pavant |



— Tavals donné lordrs din Nous r:produisons celle hic-
viter & fa Police ou darréier | ie du journal «les Annales Cx-
fous ceux gui avaient regu des ’ polsess du Cap, consccrée sux aus cet

Détsnse

mo. |







gant que le mot ételt & leur a. /
dresse sien prirent a Vavocat |
de le Défense. i

que Rey Sait venu lul mon-
wer une liste de citoyens dri
nents devant étre appelés aux
affaires! Henriques le considd
ralt comme wn coréligionna-
te, Mais ayant remarqué que
Rey avait refusé des tracts, u
avait des doutis aur la since
rité de Rey.

~~ Me. Célestin demande au
témoin de préciser le = ins
exact quill aliache au mot
éligionnaizes. L'accusation feet
objection & la question. M
' Célestin pouligne que c ia Bi
gnitle dea gens ayont lea rad

coe





LA BELLE BLONDE .DINA LAVAstiDA,

Ghentguso et canseuse da lurceus arc
BAN KINGS+ engyadgd pur 2A, SANE CHOUCOUME
youlu galixtalre notre curlogte ty nou
gon beca goudre of de aoa
29 vidles perles.

Nous jul avons posd la qu
Le pone aC ont
tempea lo Pate «GH
FATES DENTIFR ICES.

|





par quelquiun d’avoir dea
, déo8 politiques identiques as
Lies dan autre ne aig Me pas
forcérmont participation & tei ae
te politique, encore moing ja
_ moindre responsabilité ge vac
re politique propea & bk: } gata!
Pourquoi je Weieln Bella: ade,
a foit arréter par exemple Hy
qui n'a pas youlu recevair de
tracy? Coraraent ot pourguo.
Joseph Carré atil 6t6 imap pee
gad? Do n'a pas distr ibue le
moindre tract. Seraitce parce

quis sont coréligionnaires du
un



CUS i





NBME CA ASONN De De Dt PLD it bY Rah

LA HHSW FETE SON DIXIEME. L'EDITEUR DU -Cincagy
ANNIVERSAINE » DEFENDER. AY DRA
Le judi 13 Septermbra pro. ARISTIDE
hain, ja HHIW istera son Gi
xiome anniversaire cou Theat
Paramount, G 8 heures du solr)
cOHt je fait por quelqu por un concert raciophonique |
d'etre le corélivionnare dun au | des plus variés ‘ire? ; Dix ans au service de Var:
_- Aveevyous vu Carré & la | c'est une periormance!
Chambre? qui copnalt
_- Non. gue renconts
—Henriquez vous 4 ‘toules enteprise,, on ve
comporiem® nt de Rey dans que {éliciter le Dirs ote
dition et la distribution Station,
tracis? @ tenu, ameél
ui devient maintenant -
phelion, une nécessité sociale.



















{
i





ope Traduction

\
i
i
|



» sour Henriquez? Est-co

‘



j
5
i
j
j
|
5
i





$0us Noe






des |









Rey avait decons:

tion et dietibution d+ ale Nouv
Cbtalt & son avis inétiica mo amité @ Widmaler et sou
gereux j halte longue, longue vie a ia

HEIW, le plus achalandé de
108 posites de radiodittusion.

iémoin peutdl nous di-
re si ‘Bey agi rentré chez Car
16?
— 1 est resté dehors.
— Quelles ont ste vos ins-
tauctions au aujet des tracts?





sans le Theatre.
: «LA RENAISSANSE>
TRIOMPHE AU CAP








( ceturs de la «Renaissance:: | 6¢
| eles Gretides Soirées de Gala éu

De «La Renaissance
sLes acteurs de «La Rena‘s

racis.

— Dans quelle condition Car
x8 ail été anrété? i
| — Sous mondat de police. ,

accuse Camé prot sia. . saance, ayant & ur te le
‘Pai #é anéété par quatre dé | «sympathique Mr. 9 Christen
tectives ie jeudi 5 Aott, 4 5 +Colcou ont organisé sous le
neures 30 p.m. saris mandat-. «Haut Patronage du Délégué

— Que faisciti! & ce mo. | edu Chef du Pouvolr Exésut!

as
S

: vet des Membres de Admini
«tration Locale, les lundi, m
acredi et vendredi, 16, 18
220 du courant, au local du |
«CinéEden, trois grandes soi.
rréea de gala dont !: suceas
268 énorme, Possont du doux

ment penguicr. Me, Cauvin

— Do ne distibuait paz de
tracts.

— Y ati eu des perquisi-
tions domiciliaires, a-ton iow
vé des tracts?

-- Non.

Hest 2 hears p.m. Lacsa |







sation tia Défense n’ayant au an en débitant des pod. o

cune question & posers iémoin | eines patrlotiques, on exder- ue

| ext renivoyé et audience levée | stant des skeichs comiqurs,

pour étre reprisa samedi & @ | etles chants vaudoussques, deg oe

_ heures a. m. «drm ss émouvanis, ts ont con

, «quis Yadmimration du public ANITA VASQUEL oe
———-~ | scapels parfois at difticile, et SAMEDI A HOU

@ Pur ertg Hite

ail



Yena
te pour Miam. et Boake
Vasquez, ix popultiz
cubaine, fara
séiour parm! ne
i soir et le samed! #
Septembre elle dose
thane Choucoune.
ween | Tyna Lavoptide
gurlques oie iol loc
| bains. seed
Voici da belles 2
an perspective post § &
i tuds de Choucoune

tont obieru sea plus vifs ap.
-ploudissemants par leur min
*que expressive, lrur jeu dpa
font at leurs gesies cocasses.
«Nous leur Présenions Pexpres
esion de nos chaleureuses fe. :
elicitetions.»



UNE GRANDE JOURNEL









é

Le 18 Septembre prochain,
[les ometeurs auront le pla’sir
ce passer quelques heures c. |
gréabl-s, dana une journée
qu'organise & Gulton (Arca.
; hale), la demoiselle Mercia Mo
name, ~e
Ce: sera une journée de bam
moche, car de grands prépara |
tis ge font pour que cetie jour .
née ait sont plein succds, 4

&e







S' LES EFFORTS
| DU NOUVELLISTE vous
PLAISENT, ENCOURAGEZ
NOUS “N vous Y
ABONNANT





























Si bon avec
les aliments











sEepeabls tex Amméeiqqios tut toxt pour ie “Victotren,
BRARSERIE 35 LA COUBRON NE UISTRIBUTRICE










aig Vhewmal
vein. 903
mnailour
da garage
emonde fon
wbomne emt
idadié & kk
te — ato
+dg gee ph
USTICE &
Oui, voile
painqueur.
béralism: 2
maine, ce }
Indulgence
bncés dans
fecine, de t
déenioux &
aver les ver
wo polx ef 4
Que nous
voliés de
merci du F
me ou du b
le généra
TICE et la
rence de vo

B c'est er
le plua crac
Crist en tac

@ appris, de
a8 perlectioz
du luxe dan:
mericain pon
Tolerance,
sonnerlagait
ka opbocité
ont souffert
cains tombe,
Yennemi,
“Le Générc
hres taqédi
de Corrigide
tortures imp
frent nagqué
i Bey ont
mossacrés,
plicids.

La Priase |
ie, vient do |
rocltes cor
ponais, C’e
tHrovable.
Athur conn
mans doute
26, Mais i
é a forte «é
tee le viol
tua la viole
‘e alt que

fe méme ni
tre par le n

lo bi 4:
ie la réele
ton de cola
be mane te:
das coups
bs nt avec



«riqws b» dicta»,,
lefuaa de
chiriís, H les «
L® 6 «oto. H8tíw
t ,? éSre «»»i£
Po.iee pout ^
tíe w» fflajrj.
:msi que chej
anne, neo, mC
“""s a ffiíméopsp^
iot ae stencils,
je dít qru6 ¡o “
se trouvait chai léaj
1® rae rendís rb.
’ Tji me declara ^¡¿
qes !a macKir.r *•,’*
ez rai, fTayaUfci
3! aucuiie pnruve, ^
i d ia Poi.ce q
íemkruoz. ]g &
ppei á la bonne .ru
quí aval ég«íK5
f t á cello de LcC »
;ui crvait re$u ¡g 4^:
domain ? aoui,
ez Léo:- Alfred ti &•*
i -os me rome^r$ Th
chin; a ¿cine, ya . ^
©uves suífísames s{-¿
queile se írouv&s
le. Alfred me temí! £
no qui fui iou; ¿* ¿j*
•tée a Mr. Henderás; 7.
onnue, coname ¿frq
>osée 2 ou 3 jouts ¡
? machine á abruce
fut presentes égdesá
uúquez quí 10 icesuig
relie utilises poui k
5 tracts.
machine a munéogrss
urnise aux arcases
.’te camine preuve
sat.ur Militairs. L?$g
R y, Reynold f¡v Bs
•t Joseph Carné ícen
t á la production de
ne comma preuve, ?
eur obiecüori sur a
:nce qu’íls ignore »7
;e de cede machine h
objection n'oyarh n
les accuses Aipk?t||
juez, Loirs Delay
hcr.-'saisí, lo races
>grophier fut ragas ít2
Llr et marqués Rere.%
sccé®
tu
is su President de ¿ if
ne qu: lui présente §
Lments. la foule ¡
•ement croar:
>rm cable ovados tpfj^
mtiste ait jomáis r¡
ne íél.diera
Société des
i-Piince de s
es quí met nstreFsfNf
t perpetúe] cv.'c st f
gique., cañe
3, a de plus élévi
rana.
IS TROUVERJB <
ETWSWEEK» A U í
LLE.
ÍOSS
s WW’S COSI
j d'Bssa’»1'1'
tampai
des
nger-
i.VEO VS?#
UMfl
Suite emeutes,Ofticiers alliés contrólen! Saigon.
. Hier Soir
JJ, CONFERENCE SUR
VJOEBY
r Kaí B'oUdie la tote at put®
BSité mn-, unit. Vctléry á Pierre-
tnays ef Giá»- To» hoi» débu
Igjant ebfismble cans Ies Let-
|.gJ sous régide áu Syuibolis
j»8 qtil baitait triors eon plain.
Ma» tandis que Pierre-Lcayr
a q¡aq g'en ailérent vera la
gSjjrté «t te Benommée, fans
nucen® lnfidéBté ci la LSttéra-
fa», Valíry, luí, J'enienca,
un silence de tombs qui
¿groit durar prA» d'uít quart
é» sl¿cl®. ES 1 a matRémati-
ques n©ules l'occupéren!.
B ávaíi défo dcrqté, ó 24 etns.
Teste, rintroduction
é'kt Métbodd d& iéonard, t!
|mqmkium poémm qui, plus
tett& formaront sur i'insistaih
. c« d# »®s amis, le moqióíiquo
Atea de vera Anciana.
Dtggfti c^s yingt ans pas de
hítérature, Peut-4tr¿ iaudraii-il
ite&ptet ces cahiers oü, cho¬
que matin des cinq heures, hi
v.x comm® 4té, Valéry notaií
IM abs^vatioriS sur leí» Let*
tree, les malhématiq-ues, ta
Goémé^ie, la peíntuie, V arch i
a íceture, la Vis, la Philosopbío,
etc, Me-
Ruis, un four, preasé par Gí- j
éa, il se remit aux «exerclces* |
poéhí|ue® ít 1913 a 1917 il í
Paycrllla d’arracbe-pied. Et es
fut la Jeune Parque.
Francis de Miomanóre, Mcu
hac et Souday, entre cent, s’en
diousiasmérení et ce fut, broa
que, ¿ckrtaaie, éblouissarste,
et comms spontan^, la Gioi-
re*
Sil entre quelque snobismo
dtz&s YadzaírGüor, quh n gér.é
te! Ton marque a Valer/, i: n’y
SKinque pos cependam
íiscérité. Car Valéry a réuss-
kt monstmeuse gageure de
hntfc® en son fal?ní unique la
technique racinlenne da vers
et la conception mallcnmésn-
lis de la poésie. C'est dire, tout
de suite, que ce n’est pas urt
auteiir a¡&&. C'est mlms t:r.
peéis áifBcüe a qui se refuse
otednément á cbux qui volea!
en la lecture d’un poéme cet
te minute de délassement quí
précéde la siesíe.
Oui Valéry «st diiñcüe. Mais
n'en déplaíse aux amateurs de
facilites qui croient qu üs ont
compris quand iis ont cru com
prenár?, si Hacine n'esí pas
ic-ut sussi obscur que Mallar¬
mé, il a cerkánes construe*
Hons si rare» et sí ínatíendues
qu# ce n’-rst pas toujours sans
feífori que Ton arrive h déme
ler ser pensé©.
Si Tauteur d? la Jeune Par¬
que est clos au profane, c'est
a cause méme de sa concep
Hoa dr Tceavre d'art. Ce ti'esi
hfti accidentellement qui! est
Mcds paro© qu’il.. te
v#ut, ttiais parce qu’íl Tentsnd
^-í^. L'art est fait d'effcds,
d^orts continus, coordonr.és,
cenírdlés, et sueaessífs et le
qnstid dramaturqé aval! bien
raison qui affirm ai t qu'il y a
Hans le géitie becrtícoup plus
He transpiration que á'inspira¬
ban, exactem^nt dans la pro*
patim de 9D á ID.
Cest diré que pour arbitral
ilSqy'elles sairrd,Valéry le sou
aveugkmeTU eí docÜemert
« regles, E n9 S®«i dcinan
á* I». teur rcrison d'étre. Sa-
wai» B na *'y détobe. II. tea
eoMpftíi» aéms au contiaira
•« y dec difficult^
d*«4:a p«i86lm*l, allitórottom,
oMBatopéTO, ©Mpíoí d® tKSte
áw® tear assfe origjnei, diífi
***•*■ qaí. tep sow«a, d@t
totte» 3® hct&m ijüí n’esí poí
te 6 faít pripcaí ó te te*. Va-
lay dit ¿ plaatecn ripriae*
ttMteara '®« Is doutew «i l'éótotíoa
*!#'*» faít te® tow, moda «vec
moís. Ib iPoéste eat un c(i.
» vera, un méfiw. On peat
«tes^étí® ta ét na pas
*“*& fair® «a nü *t c’tti hé-
’¡*JaP tm qw od-datif
ton ém mteto*»,
Vs^ o® qa'li |M» jsA» now
« *t tó* tok, U
El le Veyage . Et Mil© ttigaud ?
EN HAITI CE JULES HOMAI»?
L'un de nos soucis a éié de
Cune tete, qa® i» groad :o ’ ¡oujcars déier.dre Ies Ebertfc.
maneto franyais luies Romas,: j Too»» les io s qm nous amn-¡
s.ent á odrssser á ur, de sos .l que Tune dteiles par ur
cubil, par une omission, 01
anus d'Haiti, nous extrayon.-,
lo paragraphs suivant:
«Cela a augmenté notro re-
*gnt que pluaieurs projets de
| «voyage en Haiti, qui avaient
‘•été á i etude pour ma femme
*et mes, aient successiven?; m
-échüuó. cans que jbn aied'a.i
«ieurs compris ios raisons. Jo
«cotiitiais bien TAmérique a ;
«glo-saxoune; aussi bisn 1A
«mor.quo oap- '«1 o,o < t mo ,1 <
Air q..t „ R T_ .
r ' ’• L‘{* ’ bis r >f ■
«r ux dt pcuíu m :?»> ov ’ í
31 un < 'h* A1 ,or < k # ^>1 -
»tn »H rq >¡'f >tv. o v sao .»»
«Cancela cavo,; h ¡l’i1: o
«vo.r pj,h ] o-- po.ü ac '31
«potara so fwr* u* ou- Mu
«h eur-.- use mo ¡ 11. corn me p o! 1 c
«aveur l':.n®t.cn d re ’r0T
«b e t¿; o * Fx'- ce .e r.e a-* -
<•£0 peí, que re a pu .u s >
«fairs avant lonqiemps*.
Ceta indique quo des pour-
pcfrlers avais nt été engages
peur que leminent écrivain
-Des Homrnes de Bonne Vobn
té» parrlcipa* a la sí fructuou-
se Croiscde Int llectuolls du
Présidení Lescot, I
No serait-Ll pas bon do los í
par un;- s;mpi3 néqUgonce
cta.-t mónacéo nous sTavon? írj
ma s manque de la signaler c\
de demar der une solution.
Que c so:t Taifasre des tracts
nu autros on convien? qu: ce
son* dos affaires á carácter?
politique.
tota! de *:écte. l'étnt do rtnor
Oiroctosix-Prc^), Em&at a CHAÜ /E?
AURLSSEí RDC hammertok tilmos
POBmaFEDiOS — HAITI
No. 21.518 —. SAMEDI 8 SEPTEMBBE 1945
p. o. mi il m
PHONES t 2232. 2431
SCéme AHHEB
us? f.í t 'm v0‘
Mcr© alore qu® po
a ’ mo '
’v' ' u J«r
.U* r í'¡ ' ?> ti j ;J
'ti . f T '! , M i 1
? -i ^
f * w p ¡ t.quo
i í-! ;v- - >
, u -
'a U'U’T.tio
U '-•» !i- U’ F
r *e aopu bc.s
¿- e 'mm
L aíiaire am íe r
t ‘ ^
teprendi. im.Tné4:ctemont( ce I japidité.
¿ aneare Mayara. Vincont d ;
que íe bon es? faux. Maís Mi¬
lo Rígaua pcuirah-H rj¡ étre te
r u responsable. D® tou íes íacons, la Justice no oe *
óíre aussí «scandaleuscn.eu
lente» alors qu • ders _ m v,:'
cireonsíances et pour ic ,r *
prevenus elle est c'un- be e-
quí graiüeraí? Ti^tejlectuolíté
ha'íenno du priviléve d’app'.au
dir Jules Romain, avam qu ii
ne r.’ntre deflrútívement en
Franco.
UNI REMARQUE
Avant-hier soir les Postes á¿-
Rad¿os des Etais-Vnls an non
jaien! que !.• President Farre’i
s etait conformé a Yaxrkx de la
Goar Supreme de I'Argennre i
decidan! que les ciña oíficíers j
cjgentÍR» accuses d'attinter h ¡
;a sécurité íntérieure du Gou j
verrenxent «eront fugés par "HMr r
Tribunaux Civils. Probable ‘
men?, parco qu'il ?st question .
d'affaires politiques et non
d ’indiscipline mílítaire. í
En sffet, ü travers le mondo, í
!ous 1 s grands traitres d ieur í
Patrie, a la sécurité de leur
Gouvern'ment, qu'Tis soient c: •
vüs coirme Quisling on mili -
tuíres au grade de Mcréchai j
com me retain, son? jugés par ■
des Tr.bunaux Civils •¿stance du Jury. |
HUMOUR SEPTEMBRE 45 1
— Pepa, le boxeur ■kíd «Cu ■
!cü'» qui a berttu Songa hier
; soLr, portalt-il des «culottes»
longues ou dos culottes cou?-
; tes?»
i — Man gargon, il r.'y a tu ,
| culottes courtss, ni culottes Ion ¡
1 gues; on dit culotte-tout court ;
\ Pcurtant j'aí lu dans un® *
i lette «drené» cm Directear du 1
| «Nouveilísts»: «quand voa*
portier das culotte» coartes-,
i — Vas au .Centre d'Art-,
1 mon petit. On te íera 1® de$-
i sin c une ,cuioti" -- Tu seros ,
édifié, J
— En tout état de canse, ¡
•Cuiottt» descendif Bongx 1
car t« spectode «tea» fart p«u
decent sí Boa., (Pardon Bon¬
go) dui doscendr® «Culotte-,
Vierte, dan» sa coníérence, is
i'Ecole de Droit.
! Onsf contoance pHn» d'ínt ó-
- rét ét de vie, étnaílié de ci:a- ^
i rom; opportums, dtebserva |
tíons judicieuso» et d'aü ü r=s .
sort que le conféreitc^r cam ¡
£gdéí2 Tami de Monsieur Tes- j
te, nos. múemevÁ comms un ■
£ on decide de juger Mi lo Hi
gaud, qu'ofj le juge, c'est ¡a du
r ste son déslr plus d'une tais
manifesté.
Maís que Ton decide et
qu'on le juge.
CULOTTE GAGNE 7 BOUNDS
SUE SONGA
Hier sorr, au Parc Leconte,
dsvani un public dense, éva
hé 6 deux mllliers de person
r, s, 1© boxeur Culotte. eléve
de Marius Langlois, a pris une
éclatante revanche sur Bongo.
Dés le lar round, CuloHe i.m
posalt son j©u b Tadversa-rs.
Toujours á l'attaqun, prompt
el solide, Culotte, duran? 7
rounds a ma-mené Banca.
Songa s’esi re=sc:sl cu 7e.
cun-d qu'il a cagué. Au Ss, C".
lotto !'emportalí d nouv:cu, de
méme qu‘au 9éme. Le iOn
lound fui encore nul
Voici les resultáis: le: s? 13'-
rounds: nul.
Culotte gagr.e les 2e«, 3o., ée,
5e., Se., Se,. 9u. rounds.
Songa gagne le 7e. round.
Match vigoureux, he:'te
d:u: Nous felicitous node ami
Mlllery Remain, Assess' ur du
Director Gal. des Sports oou-
la Base, ce Texcellente organ,
g-t'on d'hier soil.
Quant a Tarbitre Mario, an
Cubain, il reste cu dessus de
lout éloge. Valid comment on
co"tro!e une partí© de box*:
múellígenoe, finesse, dynamis¬
ms, ríen nía manqué.
CONSTRUCTIONS
AU YACHT CLUB
Nous apprenons avie plaUíx
qu'en plus des 2.000 dollars
souscriis par les^nembres, ef
!es 1.000 donr.es par un amen
caln quí éiait de passage ici.
boaucoup d'amct.urs aux E-
tats-Unis souscriveni 250 do!
Comité
de Séfectícn
DE BOUH8UEH8 HAITENS
I L. Comité de mía *
; buuu.'uaro had.en» a o
i -ntéressiéis qu'ila do v
: oróte etc,.,
Le public s» .app¡>
; teui' du dioix de d ¡
s.qxü hci:?;©i:s poui
y a -tu uno sort© d
; bn eíf t, par ordré
i «o Comité, 8ouver ! vait dásigné les ccmcüdqts sus
;fe-p«.p.es de bénéíícier d &
-o”x bourses. Puís sdence,
i Que*que temps apris on ap
pnt que l’ordre de prioriíé a-
; van ete boulevexaé, I s lar,
: 2e, 3e, avaient éíé blackhoj
i iés, que 1© 4e venad ©n ;©?.,
' de liste plus un hors cadrv
i C'est airsi que More HCtLY
: Í4e. par príoríté) ©t Emmanuel
GABRIEL fhors ccárel bén¿L
ciérerJ des bourses...
C4pnt
W MINISTRE Dü PEHOU
Mlseau Point
I>'ANTONY LESPES
h
i/vtm
n.q.U* a p*
I
Mí
M
n» í
x i
’ d*
^ ^ o
pr„-
\t h ii.n- i
rt ,* tvrv «u
i* tafbUtu.r »« .
V. pí»rcu t! fl
Jeux gouv r
Cepuis hier, Is comité de sé
; tection de Boursi.rs aviss.
: lloví prenons bor.ne note, les
I írteéresses aussí. Mai-s que le
; méme accroc no s© réédíte
I jas, L íaut observer rorare
ae pr.crúé; sínon c'est la con
I Lance qui est ébrerdée, et
| Comité de Selection n'aura pas
M* m
qmt ¿i
ÍVru c< c'
pw, 'iTn <*'
>at!oT > e Uo
. cr mis ¡es
merits dan© un état de syrnpa
ihi© mutueli© qui fall augure;
de negotiations fructu«us‘»
dans l'aveníi,
La méme sympafhlo a toa-
jours animó le Ministre Cañe-
varo dars see relations avec
h société haitienne heureuso
í :'avoir trouvé un ami qui com
-rend ©t aime Haití. Dan3
c í’e sphere arnica!© oü se
trouvait constamment une sstí
me reciproque, le Ministre ct
¿té grandement aidé par le
charm:, ia distinction ei i'ex
qutee sensibüt© de Madams s?
ác- Modemoteelle Canevá; o
qui, coma;© lui, s’exprímeJ,!
en ur, irangais tees pur. La
communauts de langue a
Lcaucoup contribué d cette mu
raelle comprehension.
Aussí, ,tous ceux qui ou!
1
* V < ! Í.R Í
* V :r i i -?. .*â– >*, v
vérité, permottep-inoí
un© rrCse cru point ct
lo, C? «plan* n'teú pus
plan ó propromen? parla. Eu
.O” 5 ,
p.«' (.
do fair©
C® BUf't.
tusóteé sorr role gui est tout | des relations avec le Minis1:©
d'ir.dépendance, dhm-pentíe
l¿, d- justice distributive.
•-RAGIQUE ACCIDENT
INNOCENTES VICTIMES
H;e: aprés-midi, sur lá rou
? du Morn© des Commisscnrse
. un ccmuou de transport a la
msntablement ahavlré.
Nous ne connaissons pas la
causs de l’accident. Estece r.é
glígence? est-ce imprudence?
: esi-ce conduits áangereuse?
Toujours est-il qu'ü y eut ir.ort
; á'homme-S.
La jeune Jeaníne Frédériquo,
¿géa de 18 ans, a payé de sa
vle. aimsi que deux cutres pas
saqers. , " '
I Que! grand malheurl N:u.?
déplorcns cet accití ní. Que la
íamjlle Frédériqu© trouve ici
I hexpression de nos condole-
• anees les plus émues, parílcu-
í l;ér£,me>'? la mere d5 la vícf;
' ne. Mae, Amboís?, née Clara
BardinaL
BLACK-OUT
AUX CAVES
La ville des Cayes sé trouve
p!oncee des 3 heures du soir,
dans 1 plus complet black
cut.
En efíet, la Sana Ico quí tou
che gres des abonnés, n& áh
lar =■ au litre d© membres pro j raía? ¡a lumiére que pendan?
treís h ures de temps.
Quot'd on perpse qua cha
que abonné país au minimum
á la Cié 2 dollars, oh compren.
6m premiers prosateurs da ce
siéclo, mola encore comma un
das plus gronds poétes d® mus
lis ©t qu!, tout en né dé-
vkrnt pos de la belle et íéco-i
¿B tradition frangaiso, a su
iutégtalement Iui,-mém®
d apporter du nouviécm dans
I©s litros Univarselles, tout en
restan? obsíinemenl fideos cr-
p©nd^ o des régle® quí, cm
]ieu d'étouífer sa personnaihé,
Tout, att ogntrsfr#,— et c*mt lo
quW la géni* quoí qu#»n pen
tecteurs.
*.i:,ssl le Yate* Club a ®ii
)a»é des cortítructions en mor
á Bisctor. oü »s trouve sa pro
priste.
La Ycrtohí Club'd. Poit-nu-
Prinee nous emanara da noa-
veaux fourtsies, car norte boa
es! idéoie pour les regatas.
! Toas nos veeux pour un ple;n
' jueces era Yacht Club de Port-
; au-Prince dont ha eítots méri
tent l'eftoOuragemen! da tono.
mm DE CtDTOBE
C sclr d í ocecaxon da la
clótur» des trovera* du Con-
grüs das' IngénSeurs-Agrono
mes ¿ Dcaoien, i! y aura an
grand diner att fflab «Ambo»
era qu® cala ne p:ut pas du
rer.
Dais la jouraée, les tr.a'scns
synt totalement privé®® da lu
míér: éiechríque. Tout®» las
activiiés industríelle® son! pa
ralysée». La villle ®ai réduiie
v tito. Ni radio, ni frígida!
re, ni rcfngéraíeur, ríen rroís
{ais ríatt-, 1
Avar la guerre pass®; mris
b guarí® a pris fin. La Sa
naico doit eomptesdr® qu® es
régmie doit fink.
. Qu'on dorm* alora é un® au
i-a Compagni> i® rnonopole de
lEdairag®.
Nou» y rsvleníron», .
; Canevaro et ib sons tré^
nomhreux — nourrieserte mal-
gré ton? Tespoir qu'une con-
'tencture ínatt&ndüe amén© lo
i CrO’avernement Péruvíen d se
raviser eí a nous 1 chaser le dis
i imané et éminent diplómate
i aui a fait la conque?© de Por?
í uu-Prmce.
| QUE LE MINISTRE
i TRENNE «LE MATIN» AU MOT!
Nctre Contrére *Le Ma?:.'»
dans son édtion de de jour
í xe av:c exactitude le piar:
qui aval? éíé convenu pour lo
! papier-journai que 1'Ambo s sa
da A.mériccine alloue á la Pr&a
ss Qüctidiorne d'Haiti: C©
paoier do;{ éfr© exclusiverti-vrit
réixrrti aux Quo?:dte?;s sulvant
leu: drag©. Aiors libre d ur.
r journal d-â–  disposer de son
= quota comma ban- lui sembla,
i Lt «Le Motín» d’ajouter judi*
I cieussment: «Cotí© solution
es1 fácil- et claire».
j L'crttaque est direct© pour h
: Dépariemer;? de l'Ecoilomíe Na
; dónale qui de vrali agir comme
I fíndjRu© «L© et com
| me en effet ü crvait éié conve.
I mi avec les Dirccíeurs de Quo
[ íidíens.
Nous aliens voir si le Dépar
: temen! va toujours se «dégor,
; íler* et ¿n ne publiera pas la
' ruqnttlé ds papier que chaqué'
quotidien o re$u depula le der
. n'er arrive^, soli d© 1‘afflc©
de RépartHion, soit des com-
mercante. soit dixectement
C'est uniquement crínsí qn'on
mrivera a constatar si ceils xé
partition a été BQtETABLE
MSNT faítte tm critiques du
.Matin* mettent le Departo-
ment dans la néc^Hé di tout
publier.
La papier Journal s^t d?
papier d'emballage dans 1®
Commerc©. O, quota aceor
óí par rAadsassade Amércsi
na est <5tcluMvem©Rt efeatíné
aux Quotiáfens.
Cu© Ton iba la quesUen mi
cktir! I
mmmóm
m mm camm ss
core moins un plan acocábalo,
Maís c'est un ensemble de coi.
tedéraííons integré s qui pour
ruietu servir a'ossaturs á un
plan,
I 2o. Diaris cett© elude, je me
ííús eíiorcé d'appioch: r le r io
blóme ha:!;en. on son ensero-
D:et sans avoir Vcspru obnubi
!é par tal aspect de ce probisrnc
olulót que par te! autre. Car,
com-ir.e vous i1© saves bien, le
general condtiorne toujours
i* particular.
J’a; du empruníer, pour ur
casal de synthase dos dív*r-
res questions qui se présviv
talent a mol, et tout en les ame
nsgeant córame il sled su: is
plan haite'ter,, cfaelqueis é!e^
mente de principa du program
rte socialist?. J© Tal fait, par¬
ce que lastime en tout© hoo-
nétet© qu’il u’y a pas d'autre
íapor, sérieuae et sense- da-
border le problems aqríeelo
quí es? le pivot ei? Técc-ncm'.---
aénérale du pays. Assuré
moni, il est loisible á quicon-
qu© de peViset qu'il a une dan
re cor.screnc© des problé.r.es
do la nation, maís 1' s.scnt'd
es? de save,: si ce n?'on ©si
pas une conscience faussée,
Aussí, p■ rrm'U©?.-mci de cromo
que les exigences de ma thé-
rcorésentent un minimum n
rompressibl© pour n'importo
auel espru lucid© quí se psn-
eho sur la complexity de la
s;tua?íon haitienne.
Pour c* qui concérne 1© so¬
cialism© en partículiar, ja doís
prpcisér qu© c’est l esprit de
géométri: qui so'y g eonduítede-
pute longtempsdard il est vra*
que 1© Socialism®, formulé par
la ratean kcnqaise, est la !o-
gíqu© vívanla et profonde da
la pmsée cartésienne.
3o.Cette these, comme le
suggér© vetee journal, r.'est
pas en désaccord avec c: líe d* ;
Mr. Boucard. Dane sa com- i
municatlon, Mr. Boucard a én
envisage certaines questlc?1.?
d'crganisatíon courante, cor-
mines méthodfs de teavall sus
ceptibJes d’applícatíon dans un
í programme d'extensicin ageí-
k' f cole. Ce sent Ut, si fom dire,
dee qtiea&ons formeliee, su-
perstmcturílles, sur Uequel-
les On peut étra évamueT-r*
metnt d’aecord dans ks mise
©n ceuvr© d'une politique de
jedressement agrícola. Mais ce
qui importe f í qu! revét un ca
metete d'exípém# ufgtnce.cesl
lu déímíüom VoxlentcrtíoT!, lu
philosophie de crtte politique
elWtóiéme. Cfe«t ceB¿d que
fal <»»ayéa de dégagar, de
lomuler; et il n’eet polat de dou
te que \e& mmm» ?svteagées
par Mr, Boucard paurraieoi
pour la plupart, étre intégre s.
g leur place r:epectíve, dan$
Tribunal
Mílitatra
AFFAIRES HENMQUEZ ET
CONSORTS
Quntftóm® Audience
VeiuireíU ? Septeíni»©
f f*!¡i j'í' »,»<{, ;,h*3 q f, u
vrv <.e vemn tu, • ,>» v>> .<
: ti.\ . M „?vnra »;t T»> • i .
: uení j .(;■ t;;.! A.phooco ib.
gu.z *• ' <■ o-.swS i?, f|uíeu.f et ' O
I U'^ií te ,!f .-I4. Ci*í iíOCL,
; Pübvers.ít Booacouj ia
* mus et d® jeune» hites, les ro¬
tes aux nuanoüs Criaíoyansus
? rcpc-s©?:? un p: u le regard pe
í se sur cette toile de loads d©
I costumes uuíitaues i© vestímen
I tuirr- sombre des hemmea si Is
. t-oir des robes des avócate rio
la Defence,
| Le grefher Five donn¿ lectu
r® des minutes de 1 audionc©
de Ja vellle. Mu Laurent pro
dull cett© observation: H.cr Yac
'~-tisa?eur Munaire demanda do
versar comma prruve d© i cr
conation un exempiaíx© du
journal *Le Justicier*. Les cc*
cuses Rey, Jos ph Can© ot Jn
Bap?:s!e Tren! objection, en ;c
voquant k code, que !®s ma¬
chines a ¿criré o? á miméogra
phiar rt© poavaíent cor^sbtusr
des preuves contra aux. Mr Yac
cusateur mi!;taire ovad agre©
] objection, Aucun cc mote
n'a oté :sru cans la
L Accuscteur Mihíairs Ksrby
jenonc: quant a present, au be
rk-Hc.' do cd.3 pieces comm©
V*«. L" 'o- i'"*
Ua m ^ i
r'cr derriv -* ^ .
pro k ». - r
<* £ dr*. CC> - SC C_ 1
í ac oteros^ * * c - o
c o’ ‘ sachar •*
I* ‘cmote Be.. •"cm ^ 1
la aeposstmn commences ¡a
vedle.
— Av. z-vous trouvé chex le
«¡sur Bey, mis liste d® cito*
vens maxquants devan? etre ap
palés aux postes dte common
d©? Pouvez-vous identifier cat
te liste?
le íteutancmt Bellanda rócon
nait qu© la líate a lui commu
ñiques, est calla trouvé©, pal
lid, ctu domicil© du sus dh
sieur, a Tcmgte des rúas M.rn
das at Guílloux. dans la pt&
pre malls d® Taccusé. Mé.
Daumec citiicvAe la question
qu? la cour adrossa au fémoin
Demandas teu témoin si las dé
cioraíions oní été faites par áé
vemt la Commission d'enqué
to?
— Oui
Cas declarations ont-ollas
éié faites sur la foi du s^maut?
— Non,
Ma Dcrumec brandít Tcrrtida
Vote Suite ©n 4émo. Pag#
abondance m wmmm
L'abondance da matlévas
nous oblig- h raiwayar h Id
smadu© prochoftM la chtoni
qm hébáomaáoke ée Mano
*£n iumant tag vMlla pám».
mm idees Id-dagteus, #t q«Al
na «auredt táonc axtetrr Torn*
bfa d‘un áéaaecord antea ñoxté
úmx é ©at égmrd,
Sscim. moa dbar Chatio r#
Ies teaáraa ávusa talla pohítqua, Vmpwmtan da mas r.srlllnuíí
D’allküi*^ fe ymx Hen crol* asatimacte.
ra qut Boeteard pcntaga » IMM

?A02S
Congrés
DES AGRONOMAS DE DWfflEN
CíNQffEME JOÜRNEE
Auijmenter. diveislí.is ¡a
production, ¿¡ever le standard
c« vie du pay san, i’aider, par
de bora consails, á produlre,
en luí dounctnl Tecsu ai «n íaci
,.n,ui la vento de M récoltts,
nena ovar.» toé conten*, d en¬
te d: e cus points de veo &â– 
ee.-s sur c e empine sdéss.
i: ínvi’ ícMcútr ’«'Agronom©
í'/'-nt'?. vu seion nou», est un
^ Uc.,s pratique d'uvoii pro
Ó 3 SO'uhCM? réoLsl©*
V ;e oinííive! Ot í®ii©8 XlTiS.
I,o Dr Guaines Gañiz es par
... r. au a; i agriculture. Spü
c it d.!,'e de i a So»cu'*o lKiw;:\-
. • ,'t! pv-U: Ui? ii¡¡ p¡€¡.!: ti ex
on -cúteos? pour teme r&
• - u<: :y« vivros airmen ¡aires
£, 'es cultures permanentes dé
tiudií pút ¡a Shacia as ptoü:
comes a cabr.ts >maioc~a
j posó en
•ech.: c; n le problem® áe lo
dsuibuüon. de i'uüUsaüon de
dans ses rnoa.áres pha-
,, p ii s'est exprima en an
Lacacucme Domonj,
-f.f ;im_-e..c3 d'erít®, a ota
uu ilue'.e lAietprete pour U uuue cutes quesuoru* qui <>''*
¿.e gcsa-n£ cu Dt Gente- be
o,t-• ;:a leca dormne íou
,e 0t; n. -pe--C útiuie. Et ya-
.. - ..... r-r,v,, •»-a•;oO 'bO £OUi3
?’<> >-zri áe que-uucTiS. Les A-
•'**A'-,'rT.os Valer/ S;ccrd, G©oi
â– ~.-p Cao t- ora eres des conct
ar--o s des ;ud:-cieuses. Va
;ery Socara, qui est un spéc.a
y-=?e du cerne rara! a pretenda
aue tes plans durrigation de '
son Service or.l éte mis de CÓI8
rar la I, O. White. Un^dús
ouss^on qssez eleves a eu usa í
sur hutuí&aüon de - S<2U par i
Iss .barrages su par i s potrr
pos.
Le Dr. Gente qui o élud 8
Loau ou Hondura» sí qui a vi
,.t9 los rivieres tst partisan |
C9S pompes. íes pompo» coú ;
ten: main* cttet ot pouv»nt étrs ,
neo.ace-Li d'uít po ro 4 un au-
¡i 1 tanda qu» to* barrages
y.BUVs-.-.t 4«e «mporter pot ¡R*
uvates en ciue. L'Ir.górttsur
CornoíUs n'«*i pos d'acewd a-
l, c 5» Dr- Gante. B trvar.ee ,
que ia Standard Fruit ttW.*o ]
piutot ieoü áe ia r.viése ¿aR» .
p.iu'oon.'n. ir. se servant ,e ,
nona possible á» pompe®. 5
sea bénéíices sont asm ¿oté t
ressanie. Mail lo & Gañiz
íaii --r? remarque: pu. oon-
. . ;es béneíices de lo Sicstt .
r-ard: Les chütro» qu'»'.W ,
■ !:;-e sont-ú» ®s«í».
í ■ poyson país 10 gourdes ’
U3r canesú corana i ente, j
* - o -.rv re d‘ rrigaíion veri
o... aq.-í'rieníer lo ttoxe. bes .
, , 2„_= c.n¡ ,-u lieu o'U-our '
r? caite proposition. 1
Le or.b.er.te de rt>au-a dan ,
. , ieu ¿ des débate íérleux.
C e os soler! íes pompra ou
ba-raacs pour l'írrigerttoR
í:l lo distribution áe i'eau, ja ;
mo. s problems n a »oui«vé si ,
■ r. s;r -y, ra toujours rant áe .
ra ::r Sara l'eou. U n y a
pas uml boms agriculture -.
Cest ;e tour du Di. Pierre
Georges Syivaín de pallet áse
i possibri >és ábíT.éuOíct'áo» á'-
certaínss denrées óconorrn.qu&s.
i, la «ollaboroüoa MU» W»
Stations ©xpérimentale® st V'£x
tension agrícote... £n apéela
liste le Dr. Sylvairt a íait un vé
;itabl© tour d'horrizon d© la gé
r.étique, de la biología agríco¬
la, ü a analyse le probléra© d©
i'axnólíoraíion des mpécm. Tí
' g lorguement insiste sur nos
pommes de terre, nos péchers
res mees. Le Dr Syiva.n est
I an í sprit d'éhte; sa bonne cul
‘.are le porte á nager dans íes
con; aissemees thóoriques. Mmn
'cut do mérno, %l on Técou
le avec ali&núon, on o :¡t
qu'i! n& rnxjHgí fxts la prati¬
que.
; Seíoctioít des someticos, ac-
; leu á a qicrhOB, quajitófe góné
i.ques díiü qra.ncs do grande
oí de petite dimensión, cena
aoiawoix íuittne ontje ¡a see
ñon betaruque et tee stations
expérlm ntalee, inspection des
champs tout cela a fair Vohjet
d? sa communication.
Et Sylvain a parlé plus au
ne hour© excéaant ¿'honre ró-
gjemerdaire..
Des qu'il s agtt d'oignons, de
oommes dt tenes, de mas
cultures qui se sont ¡argement
cévélcppé'as durant ces der-
].:erea années, des iens:igr.e-
ments crú eté demandas par
Arjory Despecé, Arnaui.d
Hccspíl, a Syjvain.
Arnold Haspü, chirmste, un
c'es me- Ueurs ólév s du Dr V:n
so;., a présenté une communi
callón sur les types áe sol ré
cupétes par le drainage ;®ur
traiiem:nt et utilisation. La
communication du Chímisfe
Hasp!’ a éíé tras savante.'
II 8‘agií du probléme ' du
roí, problems qui, ces tentps
derniers, a soulevé tcnt d© pas
fc;on::ante débate. Erosion du
*cl, pauvreté chimíque du sol,
-c* problem© ©st un dos aspect?
Í3& plus ddiícihs de notrs
agriculture, alcalinité, du seb
excés d’eau. il íaut crrlver au
Ira naga.
Le cbimist© Haapü a tout re
mué. a pessó en revue íou; ce
qui intóresse le drainage, Et
•1 ícut le léliclter dbvoir uo¡
*.é cas questions, en tout© oh
íctivite ét avsc ur¡ lux© de dé
tails. Haspil, Cadet, Larg,e.
Dcmor.d sont des spóciallB-
tes d la hauteur d© leur
tache.
Le Direct ur de l'Enssigne-
ment Bural a Iait une commu
r. ¡catión sur sa conception de
1 Enseignemefd Rural, ü a ©s
posé son plan d’actlon d'ensei i stnscrirr
Paramount
Samed i a 8 him
Dem óre icpztm de:
TABEAN VmDCmtmiM
ler, 2éme, 3éme et 4áme épt
sodas.
Entrie Gle. 0,30
á 8 kres 15
SILIVER QÃœEEM
(sous litre® írangaisl
avec George Brer.t et Prídi
la Lane
.... la plus belle, la plus dan
gíreme, la plus íascinante
das ícmmes..,
Entrée Gá. 0.80
Ibmcmcho á 3 Eres 30
SOILS LE C1EL DE PARIS
avec Larquay et Geneviévu
Gaily
..une? comódíV- óto irdi^same
do vorvo ©? despnt dont ches
q\u* «cine provtx|uo une tom
peto de tiros!
iMiée Genérale Gdc 0.30
a S heur-;s 30
DR 1ECKYL AND MJR HYDE
(sous titres hanga's}
i'vfíc Sponc.r Tracy, Lcíí'C? Tu
rter, Ingrid Bergman
... un him qu¡ touch© au som
r.ei du terrible,.
Entrée Gd. Q.8Q
á 8 hr es 15
LE CLAIRON SONNE
(sous litres frangais)
avec Lewie.Stone, Wallace
Berry, Marjorie Main
.. un árame intense aux p&
'ipeties angoissante«... Walla-
c© Berry dans son role 1© plus
'.umain.
Entree Géneraie 0.80
42 NCKmauÉR!»
Rax
Sarn^ái d 4 hxm
En lére pearlier
LA HEINE 0E LA JUNGLE
(3e et 4© éplsod©»}
En 2óme partí®
LOrcJiestre Trlgan© Rhodes
dans
LE BEAU DANUBE BLEU
Une ióeii© musical© et or
etique....
Entrees 25, 50, 1.00 gd©
t 8 hies
En lére parti©:
LA REINE DE LA JUNGLE
i'L? et 4; ¿pisodes)
En 2©me part.©;
i>ctm. lie Darríeux et Charlee
v'an&l da-s
ABUS DE CONFIANOS
Entrees 25, SO, 1.00 gde
á 8 hiíís 30
Er; lore partic:
LA REÍNE Dt LA fUNGLE
i$& et 8© épisod &)
E« 2©rrs9 part,©:
DaruGle Dameux et Charléis
Vo.-.el dare
ABUS DE CONHANCE
EnL'ées 50, 1.00, 1.50 gácm
P'manche d 4 hres
Maurice Eacandr©, Gcrmaino
Rouer. Annie Ducaux dans
LES &BUX GOSSES
un árame puissant un him
ce tendresse ©t de dévoué-
mint...
Entrées: 25, 50,
a S s! 2 zhras 30
En lore paitre;
I Ser^ai;or;n©iies actualites; Bi
| Ion de 4 années de guerre to-
iripi
©t 1 gde
I.uí'dl
6 hr as
CROSS HOAD
t-Correiour -- 3cus litres txan
gcis>.
avac William Powell, Heddy
Lamarr
... deux artistes mégalabl¿s
dans le plus pathétique des
Elms....
Entré© Genérale 0.30
AVIS
FACULTE DE DROIT
DE PORT-AU-PRINCE
L© Dócanat d© la Facultó de
Orolt r.pr ntérsssés Im dispositions suv
eta No. 358 du 24 Fevrier 1344
contenant íes R* Taculté de Droit de Port-au-Pnn
ce,
ARTICLE 18. ' L'admission des
éfudlcmis a"li©u du 15 au 30
S'ptembr© áe chaqué an-né©.
Exceptionndliamen t, les cai,-
didats á la Session ExtrcordUm:
re á'mamém du C-rbEcat áe
íín dXtudes Secondakos Cías
sigues (2óm© partí©) pouirost
tal© en France,.
La 3e iloUe américaine de
l Amirai Halsey íaít jonct.on
avec la Lett© brftanniqu© du
Pacifique.., La voituie bl ndec
c© Goerrng arrive á Boston.
Les navires de quene nazis
soar internes aux Etais Unís.
Le general rusa© Barmov se
rencontre á Berlín, le GL amó
rícaín Bradley... £tc.
En ¿eme parüe:
Joan Warner sédmeante dan-
sense amérícaín© triomph®
•dan® un© production d'art de
m uslque ©t de áansmi
CINDERELLA
Roman a'un hoznm© du mon
de éprls d'une vedette d© mu
&ic hall..
D.s danses rythmiques anx
sons d'un-e musique málod.eu
m...
End©©: I.- 3.50, 2.00 gdes
qacment rural en r&ndant jua
tice a sez prédocemeaiñ. Mr.
Roger Victor qui, apparem-
mmt timid©, est cependar.i
un dynamique, II est contain
cu d© sa tache. II nous sera
Iclsible de discuter ©a concep
ion c'ens&iqn&m: nt ntrai.
C© Congres a été un© bonne
action; il nous a permis d®
r ous fixer sur certains points
de vues c t certain©© attitudes
ot de revenir sur ceríaines ©r
reurs. Ce qui compt© pour
tsous du NouvíUist#, ce sont
les réauitats pratíqum, ©t non
d-s mots, des grands mots #1
méme d® gros... mota, L© pays
a das «memx», il taut da© remó
ém ®t non in
COYSSEE MUSICALE
Le Conht¿ de Rapproche
motif Haitíar.o-Áméíicain voun
: .".vita ¿ captor dlmanchs 8
Scptembr© ct 1! h 3D a. m. h
lo. HH 3 W cr programme con
peak au iolklore, h la musiqu©
et d i'histolr© dm Nations A-
.nérlcaíneS,
Cette emission ©st dódlée au
Pr-:'S:1, i© plus vasie d&B EtatS
ée VAmériqu© du Sud, 1'un©
d:5 tones l&s plus riches da
i hemisphere OcddtntoL It
r.-ys de b romane©, des ca-
- '•ers et de© dólící©us©s «sara
brs*. >
Tous, aux ©couta© d© c# pro
gramme apóciaUmsnt xadtodij
fus© á roccasion du 7 S«p^m
¿¡8, Hi* jwfessd# i« ^óll.
RAMO- THEATRE
A 1A MB 3 W
.IA FEMME FAOTOME*.
Tel ©sf !e titr© d‘un© mervéil
sus© dramatisation radlopho
Lqu© qu© vous aur-s le plai
«ir cTécout©? ®n captan! la HH
3 W 1© áimtxnche $ Beptemhte
ó l h, p. m,
Execute© avec le eoncour*
des grands acteuis frangais:
Georges Rigaud. Charles An¬
dró ©t M'chóle Morgan, cett*?
adaptation rodiophortiquo vous
est oiierte par la courtois'a uu
Comité d- Rapprochement Hai
tíanoArnérícain. Radigph,-
} crux éccutesi
un •» mmmm
dans la huitain© d©
hur réuMit®,
Tout étudiant ©at tanu, ©n
s'inscrivant d© prod ibis:
} — un® ©xpédihon efe son
ids d© naiasanc®:
2 — son diplome de im ded¬
uces sscor.dcrlrra doMiquas,
lame paitie, ou un rapport d’é
(uivedanc®:
3 — un certlhcat d@ botinas
vh &i momirs dóLvró par ]©
Magistral Communal ou la fu
ge d© Paix d© sa résddenc©;
4 —- un certifica: de Bonn*»
/cmié du S mes Natonal
d'hygións, attestant qu'il n'©*i
vorteur d'aucum mcdkidl# con
egieus©;
5 — d®ux photogtaphiii d'i
i«ní:té,*
6 *— una cruiorisation da son
©pondanf lófal s'il ©if mi*
heur.
C©s pieces rest, rent ©ti éé-
pót dans los erreh vea da la
^acuitó pendant touts la duré»
l.£ étudeS»
Les certificáis d# &ar¡ké et ás
bonrt^ vi© a moéurs davroht
-irre renauvelé© choque an-
oéa.
ÁVTS
II ©st porté á la connaissan
a dea propríétaireft d« chlan
pt© la Section de Medécl&s
Véíérinaire du S. N. P. A. ©8
E, R. vi:ni de recevair un stock !
de vacclns anü-rablquea ©t .
qu'elle se Heñí h leur dkpc^*
< on pour rimmuuisatíon Us
laura emimaux. • j
P«B»ien, 4 \W> ¡
Lund; á 8 hie®
En lore parti©:
Actuámés Universal
En 2éme partí©;
Yvonne Printemps, Pierre Tres
noy dam
LA DAME AUX CAMELIAS
Congu salón 1© magistral ro*
man d-: Damas,., L'amour
passion...
Entrees: 25, 50 at 1 gda
á 8 baures 15 !
Deux grands films parlan! an
glas„crv©c soua itreis sapa
gnols
sROOTIN TCOTIN» RHYTM
et WOMEN IN WAR
ivec-, Wendy Barrie, Elsie ja
as et Patrie KnowLs... Produc
ions Republic Picture:
Admssicn: or ID, 20, and 30
i !-«!*
; Cte Si
DIRECTION GENERATE
>E DENSBGNEMENT URBAIN
AVIS
Exaaw.:* d'fiáxnSsslon «t Ero¬
tisms d® ou Lycé»
Hi on
ha® éiévas qui dtart&i pre?.
dre port sux «xarMtte d’sdmts-
sion au hycéa Péásn font ínvi
tés á s'ÍMcrir® i ia Dilid'ton
do Í Etaáltfistjmont ct partir du
24 Septentbre 1845, d* 8 hre».
á 11 h. A. M.
Ces txamens ss íaioct en
mime »rn$» qti» ím »*aa»¡»
aweordinairas d» ptmaq* tí
coauaencaipnt ie ««A i Oe
tote® 1944. „ .
Lv& car,dúdate autsmt á pré-
*eBl:r ía* piiee* «ávatittw:
1 — un extralt de ¡'act* de
ítaissaac®,
2 — un certifico! de soaié
3 — «a cerfificot á® bono® con
duüe du demiar étoblteesineat
Wsjueaté.
4 — 1« ecttrti«l.^sjla*re.
Poréau-PHKoe, l* t®, System
br# !»,
Clné Select
Itsmedi d 5 laurea
En' lére pestí#:
L’aigle du xmssm
Í3© at 4© épisodea)
Ja 2órne parii©
jolorado SUNSET
Deux grand© Elias d'aventu
©a de ia Bépubíic pictures.
Entrée: 25, 50, LOO gde
ó 8 hies
£n ler© paitie:
DAIGLE DU DESERT
(Se eí 8e épísod.sí
A Republic Picture
En 2ém© parüe:
Anni© Vemay dans
IRWCZSSZ TARAXANOWA
Entrees: 50, 1.00, L50
¿imanch© 6 5 et 8:30 h(©s
Ln lére Paitie:
Actualités Univ©r»al et Oi/rn-
plques
Lrt 2ém& parHe;
jean Arthur dans un film mo
gistml dv la Columbia Piciui' :
ARIZONA
Un dram© darnour et d’a/cn
iares...
Eniiées; I &t 2 a dm
Lundí á 5 hres
En lets parti©:
Redditiori du Japón
En 2em© paxtle:
S^morn Simon, Harry Bau?
dans
LES YEUX NOIRS
La drame d un psre dont la
hile a éíé séduite par son a-
mi...
Entrees; Odes 25, SC, 1.00
á S heuxes
En lére pari.e:
Singer les en Paris
En 2éme parüe: .
^LE ROI
avec V. Franc'n, nvire Pepes
•o. Une déiícieuse satire
Enhées: 25, 50, ©t 1 gd©
AVIS
Pour répondr© & kt deman
de d’un grand noaslsr© d’usa-
qers dea Autobus d« Port-au-
Prince, Pétioa-Vtíl®, a&us avons
'evantage d'avis® 1© public
qu'd partir du 15 Septembre
1945 ©t á'accord avec 1© Dépar
tetn?nt d€ TBconomi© Natío-
pal©, le tard spéciat d© vingt
c'nq centimes de gourdes 10,25)
©st annul© mais par conU3 le
cornet d'oEonnement d© Vingt
Cir.q (25) tickets s:. ra vendu au
prix d© Diz Gourdes, Lache-
teur bénéñcisra d'un escomp
te de 20%.
Ces earn? ts d'abonnement
peuvent éti© émia en iaveur
d'un ou plu&ieurs membres
d une mém? famílle et sont va
ladies pour un© period® maxi
mum dé su (S) mois,.,
Société HaWaxrt© D*Automo¬
bile*, 8. A,
smvics AUTOBUS
Am â– 
La Direction Genérale de
IXnseignement ürbeda avíse
le© candidate a Ladmlaaion
aux Scales Profsssionnellee j.
B, Damier ®t d© la Province
(Cap-Haitlen, Gonaivas, Jacmel,
Cayes) que nnscripHon ss
lera du 17 au 22 Sepiembrs au
local és chacun de ces établis
sements de 8 hr.s. a, m. d 12
heuxes. Les Examens d'admis
sion auront lieu le 24 Septem
bre 1945 á 7 h. 30 a, m.
Les piéces ¿ présente: pour
Tinscription sont les sulvantes:
1 — Acía de Ncdsacnce
2 — CsrtiScot d'Etudes Primal
res
3 — Ceri ñcat de santé délivré
par’ le Service National áü-fy-
g&v*
4 •— Csríifícot de bonne ©onté
délivré por le dernier établis-
ssment iréquenté.
Pour ious renael gnexae nts
supplémsntttjir: a, s’adressei
crux Directeurs de ces étab! V
semente,
Borí*au-Prtnc©, le 4 Sepl mbre
1945.
WB â– 
La Direction Général© - d©
YEaeeí^n^snt Urbaín port©
d la conncúsacmce de® in té/os
sés que l©s examen* extraerá!
a aires du Baccalauróar, lére
et 2©. Parties commenceront 1©
i 8 Septembr© prochain ¿s par
tír d& 7 h. 30 du matin.
Us auroni lieu aux siéges de:
, Port-au-Prínce: Ecole Teriu
• li:n Guilbaud Place de la Ca
f théárale. (Pour les candídab
de Porbau-Princ©, Jacme!, St-
Afarc.)
CAP HAITIEN: Lycé© (Pour
lea candídata du Ccp-Haíüen.)
GONAIVES: Lycée (Pour
les candidate d-s Gen alvos va
¿o Porí-de-Paíx).
CAYES; Lycé© (Pour los
candidate des Cayes et de Jé
rémio.)
La ílclií* d'identité cíoít éti
prén&ntée b l'or¡trée du )oc,;s
dátameos.
Port-au-Prínce, lo 23 Acut \b\".
CONCOURS D’ADf/CíSSION
A L'ECOIX NORMALE
P IMSTITUTRiCIIS
La Duoct'cu: GLuéicio de
rEn^i-ócfnerrroíit ürixO. porto
i: ia comujissance dín iv.lércs
;i&m que le rancours d’admla-
a.on a i'Ecol© Nórmale dTrint;
tutrices aura i:eu 1© lu-id; i?
Sept nibre 1945 d 8:00 a. ;n
ftu local de LEtch] j;s mc;rt.
LLnscnpüon est covert© ios
qu'au vendredi 14 Sept mbrc
: a midi,
í Les preces sulvantss doivern
éu© preseniles;
1 Act? de NcLscnce
, 2 - - CertlHcat du de:-iier c:a-
: bUssemínt tréquenié.
t 3 -• Carnet scoiaire.
I 4 - certifica! de samé du S.
I NI á'Hyg_én?.
i Pour tous renselgr¿emerb3
j s'adressei á la Directrice de
. í'Ecole Normal? , Téléphcus-
: 2m.
j Port-au-Pncc©, le lar Sepíem
hr© 1945.
nveut d in®utut©ui8
niaés á 8 brea. c. m,
©t dato* cí-de&so’as;
PORT -A U-PKIN CE: ^
d'Appx^tA^aage de Scb^.|
un et Ecole Nórmale je
d© Martissam, ¡& 22
bre 1945,
OUANAM1NTHE; W S
tembre 1245.
PORT-DE-PADC; U B
teihbre 1945. <
Los candidate qat
narücr.per a l’un des
devant o cor lU’tt o ?c
c© d:> vcr.t «teb
do St Mu
' d’Appre
gnem-ufts 3 aesress-er 2
tíuTi á ches a Damier oü era
Am
«V J-
' ” ÍL.
" san1
r*^es .
-Sitr - É
*!nfi©cticid© EXTRAORDIN Ai
HL tu© InstQBtcnémsnt Punch
nm, Bervete, Lorves ds Mctiafi
g®©«. ©te, etc.
£0 dépdt cm RHUM CHÁhí
mON G. 1.50 la BoutoO)©.
r'- ‘ ce '
Mo©UI3
Csrt í.ca; de Senté
Oux phebs
Autorisotbn des ]xb;:3
Glorie d Identité.
â– 'oGamrbace, 1* k 5ej|
L© 1945.
ATTENTION
Planteurs de Noix Ce Ccic
1« Ball! Cocea»!
Froámet® Co., S. Al
ACHETE TOUTE8 QV ANTÍTES DE H03 M »■
QOT FEUVENT ETBE ÃœVEEES A PORT-AO-fK
S'ADHESSEB AU,
BOBEAD DE L'DSINE A 8IZOTOS
TELEPHONE: 247?.
BOITE POSTALE: A ¡58.
PIANTEDHS VISITEZ LDSINE A B20TOS
/f
AVIS
t> Garage Kneet awaSt be
*oto d'un bótame ayatit Bon
ttm ttíémacm «i a^stóonc»
pour te «Buco» et la .Redro»'
ge» te aáas.
S'Atet# au Gepag® Knm
— Phom ~-,mi m 2318. •
jftjlm Xa. tíilt|i| 4|l títefWWlÉ
# *IppW;

«US
«IMS
ÍIOOTELL83TE»
ICOtIBS K>üV''
en BTNStmná^
J COHC0tB8*p0B ], '
d'ináiüükxns %
h 8 hr
:tes cbdessosg*
OT:ATM®ffiC&
pien&sog» {Je
t Bcols Ncsrmdg 4
fertissant, le &
1945.
lAHMia&.is %
*e 1945.
>HT-DE-PAIX: k ^
>re 1945,
a candida* q$
cipsr ct l’ua ¿s
ent avoir lieu
lolvent s'ínscnrí
¡s Jusqu'au 15 Sep
ru Centre di
¡i-Martm du l? m ¿¡
»© iuduaivemeri
s pieces suivar-U
aires pour Uss^fe
• Laclé d»
Un certificad clíes-c! j
es íailes,
- Un certificad de ^|g
d moeurs.
Une photographies;
en possession dek;
de rEnsLcr/sx1 h
yjx toas les cutías»
Bents, s'ctdissasi c hi
des Statistkpm ei
i & Danúsft ou cus
s-Lnstructeurs íid
AYIS
; Secretarla} ck kfsj
sédeciru ef ds fe
e Ies intéressés csí
© a bscfei-on pccH
lies Sections ds .z :j
f B,f Médecí&e, fej
Dentaire, Obsiér.pt
3?d clu 10 cm 20 %1
I heures a, ns. ¿
js postulants sos!??
eser les piéesa
i á& ncámansé
sílcat á: nirjejgfówi®
iaxr® m
¿ficat de boSM lifl
mis
.'Peal de Sasdá
x photos
orisotion des pesiot
le d’idenhié.
-au-Prince, ÍS J& &ü
1945. „
¿€ Ccco
S. A
)E nos 5*®
pOJff.Wf»»
bizotqb
EN VSHSÍ
F«
PION)
’ítw
L. Preetzmann-
Aggerholm
Pori-aa-Prínco
«TMHÍ PAH PHOCHAtNS VAPEUfiS:
: |BÍt condensé ISSUE,
íaif ¿vaporó HASTIE 14 1/2 o*.
Wi ¿vaporé MÍSME 6 02. *
ios! en jjtmsSie NISTLE tomas d'msr.sicms,
torfogan.
Ciou» poiJita da pork da 1" a $",
Ciaos pawr tóte».
“fay-sax tfarro#íKj» Z5’' $ 50”.
Ia«*ri®a SniB»
Popíes tjtem&aÜage.
SHnmítíes StrJcalh»,
fíy-Tox «ti 5 gal: 1 gol: 1/1 ¡b. «¡ 1/2 b.
Conmw» tibby Me Neill al Libby.
COLGATE PALMOLIVE
Semences
d'Oignons
-YELLOW BHRMOTA.
che* 8IULS7
i/1 Hue Mag a sin de i'Eiaí
Wéphone 2183,
Pout vos Trovera* do Comp-
nbniíé.
Englais ou tn Frengad.
Conditions avaniageuse.;
VOS
EDME L. ANGRANO,
IB Huelle léiómie,
Bol* Verna
Machine * tabre Bemfenjfcí»
Machine dr catealet Dalton
j Xvixsm, paptet ewtaM
1 taltm tro* achats che»
acata
UM HOMÍffi háboae
Un hoRua* fcien hcdXBi «n
■tomL—», dea*
leí «et l'cnd» de tou* c««x
gui «'hahilhmt au .Bazar Pa
•sseji» qui vi ent de lecevosr
t i ir.tentton de *es aimahl**
clients de magnt&(UM tí»t»t
snglaw de tettle niianc».
Áucsi, MNt lee El ¿gama
ioiil-ilit invité* i ion» un* vtsi
e au Bazar Parisién de Mma
i», Goitard, me áu Mggosm
:e l’Etot os Paccueü le plus
rordial ¡tur es! reservé.
Habanex-Jeremie-
Ansed’Hainault
t>£
Savon Pslmolív©,
Savoa Cashméid Botiqiisl.
Sa’ron Parcrmi.
Colgate l^mal Cream.
Poadie Parami ©t Cashm&io Bouquet.
PEET Co.:
hl Ford 390 yd^. M
FU -psuetto,
FU q biodei,
Farine Gold Médah
Faxlrte Diamond Spécial.
Hulls tSuu Flower• en drams. íerblancs áe 1 gl.; eí S gal.
Pwe Lord SwJt. en liergbriS et 37 lbs.
Hulls d® lin de la National Lead Co. .
Peinhire en pats blanche Boy»,
¿érébenthine, ^
Hoir de fum4e,
Serpett-es, Cout-aux Índigo et houes EiwelL
Vermouth Martini ei Hossi.
Malzena et fenile Argo.
L, Preei2mann<*Aggerboim
I! y a plus de PZ.AZ9XR
dans la TI* si vous étes en I
BOKHK SAITTB!
• Qaatiá vos píods
i brülciit parse croa
I-roas transpiren,
prer.ez ua fcain des
i pieus chauá, paÍ3
i hottet-lcs avoo ¿e
| laCelée dePétrole
•Vasesine’,
0 ~~ Z'ENFANTS
ha patisserie D —Z"£NFABÍ%
bicjiveillante clientele qu'*‘U»
m trouve aciueüemnt á la ñm ¡
des Miracles á coté du dépót '
de *Hhum Nctzcw». j
Iguicuxe ia memo páhseenu \
i «e: Palés, gákaux, ban \
}r'x abojdabjívi, quaHtó |
U’l.sííUe j
N'oublisx peía que vous trou
versal Uguvum BU|Mríhu«s, •
Fo¡.mon¿> qkwéea et i ¿níixíltohí#
A. K, 100 dont tout Port-au
.“/ince parle.
Le momo accrue;! sympafíii
que, la rnéme célente dans le :
Hv-raisca des Co/nmandes. les
méxne^ prht.
O — Z'ENFANTS
Ruó des Miracles, á cote du
arpo! de «Rhum Naion». Telé
phone: 3435.
.Jérémk 3 S ptembr© 194S
Bisa cher Monsieur*
Voild un petit árdele que /ai
rédigé en toveur de HayUan ^
s Bananas Etqxat. le vous le !
J communique. S‘d vous plaid j
5 publiez lé «km» le Nouvesliste ■
I gul avail largement contribuó '
I au succés de cede nouveile si
S tnarion daes le trabe de la Ü
) gu& bemane.
Cas! dans ces
que i® vous pde de bien vou
bu agxéor mes respoctueuges
«alutatione et mon antier dé-
VQÜHWGñt
léUo CAVE
»•*
Vaseline.
^ *»*«•* ojxyiiS -* v
OSIÉS. DE Pf-nOl-S
DON N, MOHH, Diítríbm»-.
sasiWE
^REPROCHABLE
Aszo.-ümeat íncomptmibl*
bro.itlca» Ahmesldh»*
OTJ
AMEBICAN BAZAS
,..7¡s ros Rum Pové*
,í 4u C®oh*
Phone mt
8ANS LAIT. SAKS ESSENCE. SANS CEVPS,
MT-T AVEC ON PEO O'SAO VOUS POUVEZ
DE L'EXCSLLENTE CREME A LA GLACE. -
3,50 at. LA SOLVE
C©a#f al »a4iag
DlSTRffiOTEOB POOH SAITJ
STOLE
FA1BE
Co
Í1 f*«í xéed&mtmt ¡unw de
rrjidre a CéeUi ce qu; Sui eat
dé. hkan« vemloir tombir daña
emerun espnt de parií, ni r‘é
bver df>» a\%\m» encoré íno.ns
d e55cer«i«r df« ds- ux, en can
eeivant un coumga diqm' ríui
i\iea I'btea, .1 ü*t uuu sut; ifac
tion qui Inn iann patenís, reel s
ei pcüsitihí porten! aux cons-
chaces droiíee de signaler,
Jamals dans lee regions do
la Grand’At-ee et de Tiburón,
nous n’avons élé íémom pour
noire age de ce cordial et ma
t.deste re lour dm rógionnaux
vers ce que lee phyaiocrates
appollent la principals rich'a
. se. La ierre qui coristitu® le
■ heteur pnmoráícá des pozsiH
lités économíques, rspiend cvs
iours-ci dans le brouhaha d*3
achvhés actuiUes s&s dtoits
non principa; role de produirc.
Produire, nécissaltement, ím
pilque «fes ÍUis positives en
rapport permanent ervee h1
proht qui rénumére Je capital:
Atqer.t â– A Travail esutremeni
c'est la tailliíe. Oí, un fait
es? que l’on n© peut produh©
si la cor. Lance m slníerposs
entre ia production et Ja con
scmmatíon, cet élément íaisant
céíaut c'est l'hésitation, le dé
cowagemsnt I'apathie, il sbn
ruivra un empokement Isn't
qui achévera de nous metiste
ni das le tabou desoían!
quest la inker©,
¡ La corúicmc?, heurSusemenh
! ccmm© une fée, s’est installóe
j dans nos milieux, incitan! tus-
í qu'aux Qk^íívs, yxdk, groa
l bourgeois á pousser ¿t la roue.
■ ra, ó n'en pos douíer la regó
; nératiou de node économrqu®
5 u ám causas indépeudcmtea
• de la volanté dm hommm Re
1 vlemieut troubUr W boa orare â– 
prévu.
JDé^d le dktact de Jérémíe gtd
m 6 TacUvité intelllgenle de
son Agjm ssilelut ces 13.090
réqtmm par «emaíne, Anse
. d’Hatnauii avec lee soizut ddi
1 qemUt du Sou^Aqent Antoi¬
ne Auguste de nnspucteur
Pupón! fait oes 6,000 régím©#
Chaqué semetíru1, la Comm;
< m dm ÁhrIcote, naquém irm
j anémiqug dan# le domaine
I o» affaires, iourait cm 3.000 i
régimt» ít concentre m® eh ]
íuit# \ntfi un rynd mt*iii
fuus congjdeiíible pon? , ave
n.i- Qtt’oii veuüle bien ne
tvpp&ba/ que* t»» hmrm ám h>
b}H;ot% ?n p?ída)f?n| prusi];m
I cm n eHaienl pan coiee» ro.n-
íne cIu:' ía ^cm! actuellerneut,
: peraoime n aUcu! les prendre,
i * a Standard en faurad pea de
í s
! co/s par k* manqui de .remuva
| camiotmables, i‘on constata ai
| sém&ni qu'il se perdaii beem-
[ coup d'atgent par semainc
| pour e lle Inlórossante Com-
’ muñe. Aujourd'huí, les aií'Á-
res marchent tou? autrement,
des írdóre&séíi ont étabii dos
: cooperatives á'achate «t de
COLLEGE UQDZm£
■ Pbmemsr. tmal Altdfrápr
Av^tue Vtemt
mm Twer) He 19
Tout:» Je» classes 02© a
mm
Toutm los sections tA, B, C.).
Preparation sélleme m te
catauréan TXseipkne, Ltudd,
(Corps de pro^sseurs, com-
pétente, dévtméd-
Uno.! Alc’ndor Cíw.f.i»» 17 au
t>ñ s ú’mpMmwa don*; Ja ji.’*
ílí^ífNl (*, Su 'éjí íisa.d*
A VIS
; yiomew ANTON Kl^zm.
diístnbideur de ia «Ammkxv
fe Frnnc- Foarmtu Cornor:!
han» et Ut <*Ha?tfíy Pav k; >
Motor Company*, avise a n'-'x;
i breuae clícméio qué . >'x
â– '!2] Masons sont en n-.-fe
ro do fournír r speed.v-
ment de^ Extincteura n-
the «t ám Mbtocycleies.
„ Kue Pavée, Porf-au rMnco *-
Phone: 2316 et 2234,
ti
transports ax Abricots d
grande saMaciion de la po j COU^IONNEUHS
pu!aiioa- i DE TTMBBES
fe Habanex dans I© dki-.ki \ -.Je suk achefeur de fiables
Ifiíémie-Aris'O d’Hainault ou- ] avion de 60 cenhmes surefer
vre de belles p'rspecüyes ’ oés á 10 centimes par íeuíhe
d‘un nava i! rémunéraieiu;; ds> de 50 timbré. QUAKAMTF
• Postes dachals sont places ^ GOUBDIB PAB FEUILLS o%
áems les endroits les plus récn bor¡ état. Oscar Weínreb,
lis, i s services de propagan ( Kenscoíf ou Bo'te Póstale ti —
de, d'mspectiom lassurenj i. 1 182 Pori producteui sur la valeur de
%on exploitation. Tout fe mo.i
de s'mtéresss á cette culture,
v'est la course vers la ierre. ;
Des tournees ¿'inspection in ‘
troprisee par rinspecteui en I
Chef de la Habam z Mr. Jo -
seph B#naud dans les milieux
qui m s'inléi&ssdeni pa» com
mercial- menf á la culture i©
la ñgu® banane font augam
: d'heureases previsions pour Va
vdnir, depuis víagt deux jours
qx¡s Mr, Kenaud est «daña nos
ir.urs, il se casae áe remuet
ciei et ierre pour intensriier
MESSIEURS,
Qucnd vous pasees du coté
le THopItai General, n'oubllsz
cas d© fair© un© vkito ches
•DIO REMV*
fe voua bouver¿^:
Rhum, «^empé» A. K. 190
e* Kola frappé» etc, etc. a In
portée d.j-' tou tes les bourses.
Vous frouveim aussl de la
glac© a 5 centimes la livre.
C’es! l'occaiion pout oOÜ* j cui(ur®. Corafl *ou« pea-
¡¡.meiciet gt^ement la »*! , iofi ?
, faitea potete, du gtosip*.» Hoye* autó gal íjue Jes aU-
tWhw faiies-vous ds la «amé et ds Ténergi© avec du 3CL1M.
Buvet-ea daux vene» extra par jour... il ssi «ém: ux agrá-
«JhW. e¡ a !« «i irotel
C» sjcysa íút &! saluie! ú' acguérL di Ja sOsté vou» teso
piáis ir.... camreetscez aujouid'hui mémcl
KUM eai da loil par, txu
je^uíi voa* pouY«s «omptir ct
.. fd es! (oajows fc>d*,„ Essar
? * tth faWaise.
Í¡-iil«iV.vt _¡.
de l'Etai d'avoír su rflabJii i
quilíbra entre ¡curas la# {orces
[ du poya en coupon! te Mono
pole accords & la Standard
Fruí! permitían! par atoll á
ri'autte» de ¡ouer le» aíoufa
óont i!# disposent pour te plus
grand bien du plus grand nom
b.*e.
Les demand re de hgues ül-
ítesnt - consideraMentsní dan,
le# zone# r%rarti*s mix achs-
teurs, A l'épogu* oú la Stan
i derd Exergaii seute *•* droits “» ,
‘ cíe Mbnopote, la production et doit beauccup «spdrer á’eÜQ
, lea achats wrteut éícsisnt ha res succés íoní certain#. Dims
i rás sur le nombr» et les teeili • ’'euüls gull en ioí! aipsi- par-
I tea tie transport .don! alte pou tnnt-
í vaM diapoert; aujoahd'hui oá
| cerlaine* resttiction* sent ap-
j portée# aa Monopole góaéral,
i chacan #‘applique dan# *a
sphére d'action á cragsvenMr
1 considérabtemení la pro-iuc
dan# l:s proprea intéréls
A VENDRE
OíMSioa ExcepSraaielie
Héfalgiiatsurs ésectrics et 4
¡feoítoe. Eat tieuí.
Vey« Pi*tT» Boucheríau Búa
Poeée. fhone 3724
aura son poet* d'achat: d'a-
pres es qui nous cat parvenu
a 1’issue de sa tournee dot's
ce# pmagm beaircoup de gen*
slntéieserront te F-cnirepriss.
Coraii a iait sa premtere expé
dition. C'est tout d* méme
beau. Carstiau®* Mr Henattd
tout tn rempltesant Íes obliga
f ans da votr# charge a :ra-
vallier aussi au dév*íoppe
meat ¿cono» ¡que du Pay#,
Magnifique r&ultai pour u- ^ ^
„e Compaq gur débate on , | ^
W..co,m ..ote dell®, - ^ ^¡ji^ p,ui
V!gxis tout© !a question ns rá
»ié& peu mnlemm iam Tin
iemMicati&n de ¡a product!oi,
Ü y aha routós qui consflfuéfd
h fácieur fSsenUei dm pos^-
bi'liiés de dévéloppsménf de*
hue oifrctn! hieii plus d'avanti;
ge qué célh úé Tíos demésS
da bass, palco qu'en
lempa qu*®H© poimoi ó tout ü'i
ti! propriétai?© do Véntsepren
dis «ana de grands ids die
augment© l© pouvoír dacluxt
d© Xoma jxsi Mm clrcukthcn
intensé chaqué
tout
Horn mkimom Voccasion
pour adxeemr pubhquernsnt
zee féii-citatíon» au dynami-
qu© Ag«nt do la Hdymex J
tlen
• rr~
dr
U B. A* F.
•Té d'3 darn la vaste
2c - cWr/iera, chctcseum, traos
peck ©* ph* rc?s d© la B* A* F. oi:t das
pneus/ ranea «i ítiés* invité» ©i fetbri*
' ; par Zh:clcp ?! typ^s d'avid’s An-,
• Bcnt éqvtpéa tó»), Aracrnd Lctiraud qui par
. son entregan!, s«e »«ateres
j ds son eiitrapriaa. j d'homrno d'trflairM avisé, s:j
Nous n# mécoRMÍtroM, tm démocratitjue iagon d'agir u
tes, pt» tes btetsfaia de la Swn m tr>#rfmor boo noffibt» da
! dará, nous iu¡ dteon» lout si» gene tant don# Se» piasfestsotss
plem¡Bt qu* wsu» préferatw gu* dan* 1-*# achats da Sgua*
ituation au mosopote bananas. De» centres jko-
tju® Agent de la Habano* to bfiiiée de d©vsiopp«3sií(.ií
rémte-Aiuis d'Haiaoult Mr Oes producteute» ROus vou
• ... « ,4 W„,isi aui par ’ ár¡l>m hiin at8íeI jK b,tóv6
lar,# atwtjsrt d« Getrvsmí
rúen! de: ia Républiguo sur
[ rollo
i
. -tuatten monopoi* . panana — -
lur^itWconcédéa- ~ * IST
tout te pays;
o"í; ’sent teip*s«»*cd~£» —
íouM Buntep »»»*»* fMjuií**»**™*-
LA GOBRHE-,.
LA BAüSfflS D«1 PKX7«
US
‘ ' i*u
Mkmm Wmhmnmmt
KsoRSírrr sa hoote
la QUAUTE ffit wcum&m
81 1» Htflc 8C« X£8 M»L»
,<■**"*»
í5 ‘•as E'FTOBU Mi «Houmiwre» VOS» ,JfM>
i«5j. m? M VC® * H8P^’
, -. _ la# chases ven» 1 Créabon
J ton train arte ia naavalte ¡ vaffitrt
I CcmjKigaie, 1;* «¡péditon®
s’ervarent masslv®*, nou* nona
ser-fot» tréa ¿ l'ai»® aven soliden aspóle» jxutr demata, ¡
Ncu» n’oillftraw jama)» tes
bsan « mantera# de Mr Béli rrd -
1 e! aae relation* «««cías a- j
v« toa», pretfciea htenveSlItast» de no>
ht gratitud*,,
Somme tout®, lee eboaa* out
change, I* trafíc toujsmt tut
. m tfítermi tUilrast a ítmtrjjé
la eontewe, »t» bo» hra*
papo#» M citodt»* it jeítMt
ootfe «t da» vm* w* podas
(ton ¡slw ohsndsstí, 0* n
en cmettastK te
de» roste* tra-
vstss»» ardeasBssBt á int«a
tihir te production, l'espojr re
unit un p*u partout *t new
n'exagéro*» ntillasnem loriga»
cou* poétrodbM qu* d'tel ¡ten
n*e prodrala* 1* diterte) ?##
mie-Ánse d’Hoteault teiein.-iru
mm té&m.
; Cm é la giste* da ' & «»lie á* |*a»; &~
BU), arte» d» Mr. QttotW ;meM
fvtmmé et d* r*
hiroté d* la splendour. Von
t^plrra jdeln*a*« tol ‘"“í***—"-*---
trongem á» route jiiitait-Abri
eat* h#paríí»t ¡peer W SKsneport 4m
ptodsit* d» ce» regions, ta
construction de cotia roate as
lora «¡tie coontonser tes b-.efi
Litis dm Gouv: memsní a i'ó-
gard da pop *n fomnt tlti
batte 4a la figue banana unr
I récÉté ietmpbh pour Se» r*.
, dbarMnsnim do Bott-
fcoe — AimmánCtrc — Abrí
ütM».
SfmpaMqm tfc Joan Sí E-
8*, «oye* ds!» le mmisim* -
<** «*» jxsptta&w» dé»oU«i
gcá catteadrol gw* vo» er.tr*
pm&m l w rümemkm rekm
auparé» d» ñoavern*.
4* te p«í
tr Asede fia,
., te rimfitméim «.wn •»»
pk*máá®iMmm:
Ldlió CAVE. ov, .

Page 4 était absente
du microfilm de cette date
Page 4 missing
from source microfilm of this date

Page 5 était absente
du microfilm de cette date
Page 5 missing
from source microfilm of this date

MW* I
,i£ MOOmtWfc
»
Special* “Le Nouvelliste”
m& wsomo va mu w foam m uh
m* m»w sum raoFA sans toot» i» uvob
ge&mt mw Hosvsaa
Dernléra Heure
BUENOS AYBES 8 Sep!.-
L'Ambasawdeur Braden a dé
claré qu'á la suite d'tm© ¿on--
'us conversation avec le nou
veau Ministro ces Affaires £•
Uar.geus de ¡‘Argentine, ;1 a
abtenu la term® asauianci qua
Gouvamement de Buenos-
Ayres s© conicimera cro* os:
gagemvnts p: is á Chcrpultepac.
<^{ ¿limi'-eu'; íes éieroents ©t b
system© naz's d"> 1 Argentine,
^ HELSINKI 8 Svpi. Le pro
rnier Mm-stie F trian dal* « do
elote dsvant iee Chambres quo
son cabinet dérmsslonnera, si
les r spe-e sables de la guerre
sont pa3 ja
Quisling a
s. Le juiy
> ororxoncor.
avec ia riusste
gós,
OSLO 8 Sept.
tmn:ne set del
doit main? nan?
On attend la verdict pour la
¿emetine pr ochare,
WASHINGTON 8 Sept.— Le
Depariement d’Etat a armones
que ¡es restrictions sur l'expcr
tatic-n ce pioduts en France
par ces particuli'rs son? té
cuites et que ce qm pourra ser
vir á la reconstruction de ia
France ocurra ©ire exporté.
WASHINGTON 8 S:pt. --
•/act© original de le redamo,'
ja pon a: se est arrive á la Ma:
son Bia: che. 13 sera exposé
done, un Museo.
HAMBOURG 8 Sepn- â–  Depura
6 s mai-r.es ia Pohce ánclense
enquéte sur les rumours que
H.ller ef so maitresse seraiem
cons Hambourg. Jusquíc; tou
‘ s les recherches sont vainas.
LONDRES 8 Sept. Les negó
ciations son? termánées pour
un emprurt de 20.000.000 de
dollars a la Techéooslovaquie.
TOKIO. Le général Mac*
Arthur est entré dans Tokio ac
com potaré de l'amiral Halsey
et du lieutenant général Elche!
berger. I!s oirl éte accuoiln#
car le aénéra) CHcree. L'orchos
tr: lona ¡a marche des géné-
raux et Marc Arthur doñea
hordre de hísser les couisurs
cméicaines á un mat long de
30 piéis, tañáis que 1-s accet ts
ctu Star Spangled Banner* re-
ísntissaienf. Ce fu? aiors un
silence comp! ?, Mac Arthur
t.nt Te garde á vous jusqu'á
c& que le drapeau fu? cotnplé-
temen? h¡ssé.
CHUNGKING.—- U hauí com
mándeme:'.? chináis a annoncé
que les troupes chinoises de
la lére armée sent snírésg &
Cantón, le berceau de la Ré-
volution chin©©®.
Oerntére Minute
B SEPTEMBRE A S Htm. V- M.
WASHINGTON,-- Les mi¬
lieu xautoiisés améncams ont
ísvé.o aujouráhui qu© l&s con
vQrsa?:ons économiqu®® angio
cmericam.es comm:’nceront
íundi proohain. I4rd Kfeyne
m\ am ve hier á Washington
pour prendre par? c caite con
ísrtnc© st px©bablemen? lord
Halifax arrivera id demam di
mancho, s | t
SAN .FRANCESCO»-- La xa
á'-o as Tokio dan® un® úépé
ch® d® FAgono# Dom$l a xsp
porté qua 12S,000 p^soanc®
on? ¿té iué®® & Hiroshima par
la bomb® atorniquO amérisui
he. 1/Agones Domé! a ajouté
qu® oe rapport a été confirmé
2¿<2r la préfestur® ¿'Hiroshima.
OilMma,— s^bn ' ser-
tainos sources sutosiséos U
m\ ^rohabl® que la capitula-
hofí cos forces faponaieM en
Chin® déroul® ¿ l'aoatlémi®
mUfiair® oenfial®. On fait re*
marquor copendcm? qu® 1® Ueu
tenant général Long Hsin, com
mandant dos forces chnokes a
Hanking n’a dorrné jusqu'á pré
san! aucun® information sur
la date probable de cm céré-
monies,
PARIS.— La radio do Park
C? cmnoncé qu® ls Minktre des
affaires étrangéres, Georges Bi
dauit a coniéré hkar avtc les
WW jwi*úf*FWI W#.ift
denc¿ du général de Gaulle,
Le ministre a probabiemení ss
gu les derniéres instructions
cu sujet de la prochain® conté
rene© á Londres des 5 minis-
i bes des aíiaires ¿írangéres des
grand s puissance®, Stdon les
mnieux uutorisós fiangais ou
uo.t savoir que Bidauit sou'a-
gn ra devant sos collogues la
cialr.te de la France áu sup’i
de ia r sanrectíon de l'AUemu
Q i <,*. Quart? é IT tallo il est pro
habí» qu® la Franco redamara
(¡ue coitaUtes coonios conqrj»
s. 8 par ntaiie tollo que l'Eíhio
pie soient remises aux indigó
; ■ m. Cepondanl ITíalio pourra
tonítmver «es possessions en
; A trique du Nord.
| LONDRES, — Selon des Uúai
matíons crfíici^ Lies le grand pa
qu&bot canadien Empress Rus
sía de 16.810 tonnes a été sé-
rteusemení ©ndommagé par hs
i flcmmes dans l-g docks d IZ
miles d- Ltverpooll tandis que
le naviis était en cale séche
; pour étre transíarmé en Paos
port d® troupes,
; NEW YORK. DAgenee Do
. mei dans un© dépeche trans
, mise par la radío de Tokio a
' ©near; donné ce matin quel-
quss céíails su| le parcours
cue sulvroní les forces d'occu
pcjhon américaínes. D'apres l'a
¡ oence de press- japenaise Ies
forces americcinos pourron? oc
i cuper Aomon le 3 octofare, Hck
: bardo le 4 cxrtobr©.
j NEW YORK. Des sources
ordirairemen? bien informé s
cnt révélé aujourd’hui qu© des
oífciers allies oni pris 1© con?:6
:e de radministrGtior. de Sai
. oon en Incochin? írangaiss á
lo. suite des émeutes qui on?
: ©daté dans caite v'úk depuis
k 2 SepUmbre.
LONDRES,— Un porte paro¬
le oíñcíd de- la commission ai
lié© charges de punir les
grands criminéis de Fax® a lé
véle ce soir que des m-sures
on? éte. deja prises pour ame-
ner les grands caminéis japo¬
nas devant un© cour ae justl
c?, Cette source a reíusé de1*
dormer d'auPes details ©t a fait
i- marquen simplemen? aux four
naltstes qiie lbs a?rocí?4s ja
ponatses ont dépassé en cru
auté ceiles commises en Euro
pe par les ailemanda,
NEW YORK,— La radío d®
Tokio a revelé-que dé® intellec
tuels taponáis c n ti-mili tari ¿toa
aurai«r.f. prépoié kar ptopr#
síq de criminéis de cu-erre ja-
ponáis. Dans eett* lista m uou
-erait ie ñora da l’«x preru:er
minátrs Hidski Tojo, oiMi qu»
les nom» ce 2 memores du ca
birreí actuol »t- des represen¬
ts, r.ts de Tempereur qui oft!
accepíé d signer í’acte de ca
pituiatíoil,
WASHINGTON.— 31 a été
ramoneé oíficielSement kt nuit '
derr.iére que i; Par.eport dos
soldáis améríeains de* bases
en Europe et #t¡ Médiierracée
se ¡era bier.íót sur un» grande
échelle á travers los bas«s aé
riennes de TAsifequ» du Sud
et d«s Antlllf», l'armé» a révé
Sé cru**i qu» i» personnel d»
oerterines base* en Amértque
du Sud #t dan* Se boMtin d««
Caraibe* a été déjd rapatrié
aux Etato-Üük,
Tribunal Militalre
mm
du coda d® juatío® mililai
~~ Fuisqus \m déckiratíou»
ont été faites devant la Com¬
mission d'enquét®, en dehors
du sertnent, la dépo©itíort Bel
Jando cité par Faccusatlon
doit éti© rayé? d®B minutes ©t
ue peut servir d© preuv© con
tr® lea accuséi,
L'accasateur MU stairs rétor*
que qu'il y a lieu de taire at
ientkm ó une difference señal
b! . ST1 a'aglasait des miau
ie» de cede enquéte don? leclu
re so’., ah a-ubimeni don neo,
i'm? 205 aerad á'aprdicafian,..
Cost poujquoi, ü a icül dépo-
«er ie lieutenant Bollando au
¡¿tu de lire »a deposition de-
vanl la Gormnissicm d'enqué
cHEtcnrá
34.388 Qám pou? ^ais Mis-
Si'óh, voyageá, dé^acementa et
rapatri®m®nt8 d'Agéhk é FE
hangeí ti Délógués aux Con-
gÚM>
13.500 Gdes, puk 1.500 pour
idhai matéríel fournátuí®® bu
reaux, achat insignes ®i auírsa
feak. ; ’ ‘ ’
D'autre® crédíts d® 8,600
Gdm, 14.000 Gd'S. *®í 1,000
Gdes ouvfrts aux articles 784,
689 et 6SÜ du budg@t
2.870 Gdes pt>m kmz ufes
saires séjour trola bourakrs *$
r: Jidant á Féhrang^r,
VOUS THOUVERE2 «TIMES=
n- au ca
P4VW
li tervention de Me Daume-c
d« ¡a Pétens* >le droit pénai
ne souííre paa d interprótaboe,
ii ob\ ¿’application atrici®. e'a
gksant de Droit MiJítairs, par
essence ©ntiérement pénale,
peut-on se iivrer á un© inter¬
pretation casuistique. S'agis-
sent de droit pénaL Finterpré
tatíon iníerdit-*. En 1‘occur
renes, 1© doute méms doit pro
filer á Faccusé. Dans Is cas
quí nous occups, c? n’ost pos
le áout®, ckst la certitud® mé
me qu'enseigns la pratique.
Aucune parti© des depositions
du témoin B-eliande nesi oppo
sabls aux accuses.
L'audience est levé© pour
permettre au tribu; tuer sur cetie íxception, A la
reprise, 1‘objecfion est rajetée.
Ms Ancion pos© ces questions
auxqueiles ¿‘accuse xéponá
comme suit:
- En quell© longue, aves-
vous int.rxogé )n Baptkte?
—- Je Fas fait en crécls.
— Pourquoí avec-vous cbcl
si le créole?
— Pare© qu'il le comprenaii
mioux.
— Etait-i! por? ur de track
au moment de son arr©a?atio?.Y
— Non, il venal? d'ío reme?
tre un d un nominé Charles?
— L’avez-vous vu distribuer
des tracts?
— Non, je ne Yci paB vu dís
tíibuer de tract!
— Vous avez parlé ds com-
perteraent, quéntend©2-vou.s
par comportemeni?
— Son degré d in?©liig©nc2
apparent®,
—Vous ctvez mentíonné un
certain Charles pour avoir ra¬
gú un tract
■—■ Oui, 1? précise, un ©nré-
4 d© la 4ém© Cíe.
— Ou av©2-vous trouvé la
machín® á miméographiex?
— Chez Lise Lakme.
— L's stendk?
— A cdté d© ia mcchirse.
— Vous parle* ds í©uil!©á mi ’
méographíéss, d© tracts, Oü ¡es I
ives-vous trouvés, á la mérne j
aásmml i
— • I‘ai trouvé des stencils i
su? Idsquek il y ovad das im- j
piimés, á ia machine, cek¡ $ ’en ¡
tend. Pour mí©ux lire ieur cm
term, on lea a laves á la Poli- |
c®. Et il a été tiré des copies j
d& ce quí était imprirué des- f
sus,
— M©. Hísriquez a-tó a&iis
té d Fopératios 6 ia Police?
— Non,
Me, Laur®nt soulígfié m fait
o? ©n fir© ¡'explication La Pa¬
lie#5 n'a trouvé que éu sten-
cila! Pas d© tracts, pas á1 edi¬
tion du 4ustici®r». Lo iieute-
i-.ant Belktnd® avou# pourtcmt
q;sé F:a sfondls ont été, a la
Police, pOMés dans une machi
n® d miméogrophier, hors du
rayon visual dílanñqu^. Si
done des editions du*fuaüd®r»
étaíent au eirculaion dans I® pu
blic, la lauto m revleiu pos
a Hanríques quí pauvaít bien
prémédite dé Un éditm ©t de
les dktribue?. 1! ne Fa pat la it.
Cast done un délit d'mteniion
en c© qui so rapports au jour¬
nal *1© fustetes*, .
Me. Rigal faH en c# moment’
usage d s dépasibona miíériou |
res,--,- Max Bcañ, |oumaliste ’
vous dit qu'un mois/ ífvam Far I
‘OsktUou d'H«nr&iu®#, celul-ci
fei § mm1
du Départem©ni de ITcténtur
u.n imprimatur, Le témoin Mau¬
rice Mawíac Brun, étranger d
toute próoccupatíon politique,
confirm© la déposiüon d© Max
Sam, á ©avoir qu'Hcnriquez
avaíi eoillcité l'autoriaatíon nc
cessaire d'éditer «Le Jusücier».
On parís de ciandes?init¿, Ou
la voít-on? Pas plus Mfex 3am
qur son confrere Mauriac Brun
n'a i.gu c© journal. Max 3am
! vous dit avoir solllcíté de i'a-
| ¿nilité cTHenriquaz le premiOi
numéto.lí n‘a ríen r gu.Pa» un
»eut des journalist s, ia pro-
sents á suivr© le procéa u’a re
gu 1© moindre numero ele ce
Journal! Pouyquoi, pare» qae
! le ©leu? Henriquí's na peta im
primé son journal, S’U crirculvj
I ou a circulé ie maindr® exem
pja;m, il n'y r ñire pos la par
tlcipatkm d’Hunriqu®*...
) \¿> témoin, en tan? que
membre de la Police, a-t-íl sai
sí des pieces manuscrito* ch®*
Hanrlquez?
j -- Non, ríen que d@s stem
i C;ls,
1 — Ont-íls été tires m présen
; c© d'H©nriqu¿2 á la Folies?
j „ Non, on son absence,
j __ Le témoin veut-ii nous d:
se pourquoí íl a fait arrétsr De
íay? Est'C© lui qui l'a arralé7
| — Non, ce n'est pas mol qui
cí procédé a son arrostationj
]p. ¿'ai fe:? arréter pour qu'il
j fu? imerrogé sur la «presence
! de tacts dans s©s pochos-,
! — Comment av; z-vous su
* era'll pouvaií avoir des tracts
i do tracts dans ses pochas».
1 — Un de mas agents 1‘ayant
vu dístribuer des tracts d'Hen-
i j'qu'z m'en aval? fait rapport.
| — Qui a anétó ClorisaahU?
i Distribuaít-ii, lui aussi dea
tracts?
— C'est un de mes agents
quí l’a arralé, 11 fiat trouvé
das tracts ©n &a possession,
Et oomm© il y a queíqu: s an-
nées, ¿I avail été arralé pour
avoir dístribué des tracts. Ti
fiut anoté poní s’eápliquar d
a Polio®.
Les avócate de la Défrrtso
Eollícitent la communication
des tracts. Un malhour&ux in¬
cident s'en suívit, A c© mo¬
ment la, M*. Rigal s'écria «0‘esí
indigne». Le Minister© Public
et i’Accusateur Militare pon¬
gan? que le mol était á i tur a-
dress© s'en prirent d 1‘avocat
á® la Déf©na®.
— Si l'indigtiíté pouvait se
r ncontrer dans ceti© ©ncein-
?©, pour sur qu© ce n'est pas
du cóté d© Faccusaíioni Me,
Ernas, Cauvin, una nouvelb
íois slnterposa, soulignant qus
lúa avoca?® avalen! droít d
í touts la dóíérenc® voulu®. Le
í raime rétabli, L'Accrusateur Mi
^ lítaira ioumit des explications,
: Les pcEpiers n question ort
poBsé de la Police, d'un* com-
stiMion d'ssqaéte su Tribunal
Miiiíaire. Dans e s deplete- |
ineni» «tcosuü», !®1 lot a pu :
par m¿gardo étre eonlondu aux
pésos concerttant t»l autr» ac
«uaé. Et vollal
■ La témoin Sellando subí! :ou
jsura tus gusBií-ORs. D«« iois,
rAccusataur MiUtairs y iera ob
jsdion. M». Higo! pot» la que*
im é bruíe psurpoint M» 1
A!pSon.s6 Henriqu»* a-t-il su- J
b¡ dm vlolíDCés c«j»mü«»
peta lui csiacber ds» répon-
»:*?
L'Aceuaataur Miitair# porta»
te cantea ia question.
— Le témoin p*ut-il nous di
te quoted il a été proedd r d
ícaTWtatíon de Rey?
— J'ai oubiié.
— Rigal au témoin Séllemete
«Rey a-t-il declaré qus Carié
était un hosssts i¡ mcmcSete
te?
— fai répété dans Iq mesa*
re du postóla le» tan»»» de
Rey Uü-ménía. 11 dit en ma pré
ssnea qu'il ovait amsné Mr.
H»nriqus» á Joseph Can* qu'il
con*M4rait pdur un «bonms i
poique,.
— 1» témoin p®ut-il nou»
se ce gull sait de la partibi-
patioii. d'^enrlquM d eett» lis¬
ts da cJtpyan» ¿mitrante?
— m, m’i i»
que Rey était wnu lui mw
irsr un© liste ds estoy, n* émi-
aents desván! étre appelés aux
cdíaueq: Henriipií s le considó
rait comma un coréligionnct.-
re, Mai* cyans remarqué qu©
Rey crvai! rstusé de* tracts, ¡i
uvait de» dout.’s ma la tóaí
ríté d® Rey.
— Me. Celesta demande au
témoin de précíser le
exact qu'ü attache au mot oo-
1 réligiosnaire». L'accusation last
| objection á la question. Ms.
* Célestín eouligne que c ia m-
í gniíie dM gen» ayont loa mé
j hh» idees politique#. Le lo»
' por ifuekiu'un d'avoir i - ‘
1 dées poiítSque» identique» d c»i
i ie» d un autre te- siqruhe pas
i lorcérasrst participation d tei ac
te politique, encore motn* ia
moiudre respostsabilitá de t ac
te politique prop» it •• i autre!
Pourquoí Se témoin Bollando,
a Sait arréter por estemple il y
qui n a pas voulu recevotr da
pao> ? Comment 6t pour qu os
]o»aph Curré a*ft M ia1?--
qué? 11 n'a pa* dístribué i®
moindre trad. Ssrcit-cs parce
qu'Ü» »on! coréiigior.ríaires du
, sieur Henriquez? £st-ce ur,
céiit 1® ía» por quriqu'uc
. d'etre i® coréligíonnare d’un au
irs?
— Av&s-vous vu Cañé á la
Chambre?
u
LA BEÜX 0LÓMB6 .BÍNA La /astsM..
Chant^t^v '
BAN KINGü. ©t,c;«
voulu aUt r?* r»^
SOVi l/VCíU SCUXAti >
' ' ' ‘rUí'liI,
. ANi.CÍ'GLC^ 'JUtK *
:© vra.ii', p<
Nou lu, x
hnnya í F Mr? «GFAVis
PATES DENTIfHICfLS-,
dra *;
Non
--Henriquez vous a-t-il ch! le
comportem;n.t de Hey dans ¡e
dítion es la distribution des
tráete?
—- Hemlcruez m’a dit Tae
Bey aval! déconsdillé touts éd!
ti on ©t distribution d- tracts.
C'étai? d sos avis inéfi-cace e?
dangereux.
Be témoin peut-íl nous di¬
re sí Hey ©st N'ntré choz Car¬
ié?
— H ©sí resté dehors,
— Quedes ont é?é vos ins¬
truction* au sujet des tracts?
— f’avais aonné l'ordrs d'in
viter á la Folies ou á’ leus ceux qui avalen? r#?u des
Irai
! LA HH3W FETE SON DIX1EÍ-1C
| ANNIVEBSAÍBE
Ls jvudi 13 Septembro pro-
chain, la HH3W íeteia son ds-
xiéme anniversaire au Thóaíro
Paramour.?, á 8 honres du ¿oír
par un coocer? raáiophon.qno
des plus variés € t de ehoíx.
Dix ans au service de fiar?,
c'est un® performance! Pour
qui conncií les áiilcuUes
que ronconís sous noiv no:,
toutes erdeprlse,, ou ne peu?
que íéliciter le Dim clear do lo
Station, noire ami Wiomaie:,
cui a ?®nu, amelioré sa station
qui deviont mainíenant une
ioácüon, une nécessite socíala.
«Le Nouveiliste» ronou%sho
ton amihé d Wldmaier e? sor
halt© longue, longue vie a ia
HH3W, 1© pi -as acholan dé de
nos pestes de radiodifusión.
. Í/EDITEUB DU
i DEFENDED» AU DB
{ ARISTIDE
Cop o Traduct.cn
l Ac:.;,
De: a e.. V$2 7 (
criara
I" *. A’víx-
Haz
.-XX ¿ -e
e a:e t^-' -
sz» „
- yf|
v-2 :c- ¡
: 8 C5UÍ
ce ce
Dans quelle condition Car¬
ié a-t-il été arrété?
| — Sous mandat de police.
I L’accueé Cañé protsíe.
i «J'ai été arréete par queíre dé
; tectíves le jeuái 5 Aou?, d 5
beures 30 p. m., san* manda?*.
— Que falsaít-i! á ce mo¬
ment, s'enquLrt, Me. Ccruvm.
— Il n© distribuaít pas de
tracts.
— Y a-i-i! eu des perquisi¬
tions domicilíaires, a-t-on írou
vé des tracts?
— Non.
11 est 2 heurs p. m. L’accu
sation et la Defense n'ayaní au
cune question d poser.l? témoin
est r< nvoyé et Faudíence levée
pour étre reprise samedi h 8
heure® a. m.
UNE GKÁNDE IOUMSI
Le 18 Septembr® procholn,
la amateurs auront 1® plañir
ce pamm quelquoft baures a-
grédolrs, done une joumée
qu'organis© á Guitón. {Arca-
hare), la detnoisell© Mercia M©
huma
Ce sera une joumé© de bam
hi odre, cm de $r fifs s® font pour qu® cefte ¡our
né© ait soní plein sucoé#,
^aas le Theatre.
«LA HENAJES ANSE»
IHIOMFHE AU CAP
Nous nproduisons cene no-
i-3 du journal *hss Anuales Ca-
poises» du Cap, consecré© aux
( cct. urs de la * Renaissance -:
I «Les Grahd&s Soiréee de GaJa
| De «La Renaissance»
, «Les acíeurs de «La Renab
¡ «sanee, ayant a llur tete le
: «sympalhique Mr. Christian
«Coicou or.? organise sous le
«Haut Patronage du Delegué
i *du Che! du Pou voir ExécatT
| «et des Memores de TAdmínis
«tratton Local©, les Iundi, nv?
j «credi et vendredí, 16, 18 ei
| “20 du courart, cu local da
* «Ciné-Eden, trois grandes soi-
' «ré®s de gala don? 1: suecos o
• *dté énorm®, Passam du doux
! sCru epax*, du plaiscm a.u su-
' «büme. en debitan? des poé-
«rafes potriotíques, en exécu-
«ían? des sketchs comicu'S,
«des chants vaudouesques, des
*á?am-s ©mouvante, ils ont con
«quis Fadmimration du public
«capois pariois sf diddle, et
«ont obtenu ses plus viís ap-
iplaudissements par leur m i raí
q-. r/’ó-jf
^ --
pr.mier orare, aevrait
ve arpee seas 1c ío’mscaj
' e ' • g-c'-erj* rjiá zú
2 uuo. : vS pessujj
cars x espo r c-e veis
,e„Q9 -x- . ZQ
Le * *• "s es* -ti-,
a r^ ssoTó
„ íx, _ > ; -e -se
c1*» r. s íe^es ccr
e* se- £ uc» ce; *
d- fies i:f'
■ es í>r "es4
.ar -o ccu. c.ss-~r.ee,
-i© c . - "x-e vota
, xxC4'4' ~ 5/CCS523 i
'^ae ;-e ’ c-5
Avec mes ÁxsVsai
’e s_ -cas rom “ 5 ^n>|
. -.v 2 su s
Dra . err© ? vcSé
TrU CHICAGO Zt
M,- T P LOCESp
Edite»!»» «tí j
: a
«que axpressiva, !:ur jsu éc
teñí ©í ieters qesíe» cocaases.
«Nota J*ur présenions i'expt®3
»®ion do nos clialsurauses íé-
>Htí tatíon».»
Sf LES EFTdRTS
m NOOTCLUSTE VOOS
«^ISENT, ENCOÜBAGEZ
NOÜS -éN VO0S Y
ABONMAHt
ANITA VASQt® i
SAMEM A CHO
Venan; de Patita»
te pour Miami el
Vasquez, ia
ss cab:nne b:a
sejour paras: so*
c¡ soir et le «asadi
Sepíembre elle dates*- :|
har.e Choucoune.
J>ica Laycpíids
qu t iques ates tollo?
bains, , ,j
Void ¿a belles íg J
©n perspective p«* 18 ;
iués de Chotis»#»
W
Amétíquite ¿uSteat pour Ja VlctelW».
WAWM )t uí wsjRSON Nf mmmwcs ,
Corr
I Qasi tes
[ &
; Dm «ario
jj^SOÍt a
jto#* *
foteatea»^
!^g canditl?
‘rfsmw
*i* 1
hhmé¿
>ji ©ou*
m
ijá v»íuí?
L®r t? í» ^
Me
«jfmt áu
'CISCASoJ
â–  et '
,4 ihttmaí
losifoxt sol
é;
da camng®
«jsoiide fon
íbonñ® ent«
■ íáédié h k
tm© — sí d
ti$ B8S pk
«H^TICE el
Om, voild
mncfuenr.
■ bérrilsm: e
ce 1
írdulgeoce
Í)BC©8 düH3
incisa, d© t
dtantQUX qi
w«r les vez
a peéx e? d
Qu© nou3
kíílaliiés ds
eserü du F«
a$ ou du h
L® género
TICE et la
mpe de vo¡
radne piolo
íkmcp ente
h c'est
1$ plus c
en
o ctppris,
ss periee
da luxe d
tnéricoin
Toléranos
coancdssa
Fi ac!ro<
est soufi^
cams ton
l'snnemi.
bies trac
de Corric
tortees i
tiren? ua-
kl S y
mit.
la Pr;,
». vient
atotííés
ponáis,
tSroyobl
AiUtur c
Semn do
*<••■ Mai
4 sa fort
te® fa
tea ht ü
í» Bait
â– is mist
te» par
Lo bi
te» ia :
fea 4» .
a» ates
4» mq
W*i ni í
ifcyonia
«i for:
l’oppuío
^terebou
; »8* abs
«l»W
Car ¡c
;l% 1
♦éte;